LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

GOUVERNEMENT DE PAIX OU DE DICTATURE? (PARTIE 2)
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATION -> GOUVERNEMENT DE PAIX OU DE DICTATURE (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Lun 13 Juin - 06:06 (2016)    Sujet du message: DPI/ONG : BAN KI-MOON APPELLE LES ETATS A NE PAS FAIRE OBSTACLE A LA SOCIETE CIVILE, DANS L'INTERÊT DU DEVELOPPEMENT DURABLE Répondre en citant



DPI/ONG :
BAN KI-MOON APPELLE LES ETATS A NE PAS FAIRE OBSTACLE A LA SOCIETE CIVILE, DANS L'INTERÊT DU DEVELOPPEMENT DURABLE


Le Secrétaire général Ban Ki-moon lors de la session d’ouverture de la conférence DPI/ONG à Gyeongju, en République de Corée. Photo ONU/Mark Garten

30 mai 2016 – A l'ouverture de la 66ème Conférence annuelle du Département de l'information (DPI) de l'ONU et des organisations non gouvernementales (ONG), le Secrétaire général de l'Organisation, Ban Ki-moon, a souligné lundi le rôle essentiel que les ONG, les universités et les jeunes auront à jouer dans la réalisation des objectifs de développement durable.

« Nous avons besoin des gouvernements, du secteur privé et de la société civile », a déclaré M. Ban aux plus de 2.000 personnes venues participer à la cérémonie d'ouverture à Gyeongju, en République de Corée. « Sans la participation des organisations non gouvernementales (ONG) et des groupes de la société civile, aucune initiative, même visionnaire, ne peut être pleinement atteinte », a-t-il ajouté.

Organisé du 30 mai au 1 juin en coopération avec le Comité exécutif DPI/ONG, la communauté des ONG, le gouvernement de la République de Corée et le Comité organisateur national coréen, cet événement devait rassembler des membres de la société civile, des diplomates, des fonctionnaires de l'ONU, des experts, des scientifiques, des éducateurs et des entreprises du monde entier afin de discuter d'enjeux internationaux majeurs. Cette année, la Conférence DPI/ONG aura pour thème : 'L'éducation pour une citoyenneté mondiale : réaliser ensemble les objectifs de développement durable'.

« L'éducation est essentielle pour élever des citoyens du monde capables de relever les défis du 21ème siècle », a poursuivi M. Ban, encourageant les ONG à stimuler la participation des jeunes à la société civile.

Si le chef de l'ONU a déclaré que les ONG étaient à l'avant-garde de l'action internationale, il a toutefois noté que la liberté des associations de la société civile est menacée dans de nombreux pays.

« Je suis profondément déçu par le fait que les États membres du Comité des ONG de l'ECOSOC [Conseil économique et social de l'ONU] aient récemment refusé d'accorder au Comité pour la protection des journalistes un statut consultatif », a-t-il dit, ajoutant qu'il était également opposé à l'exclusion des associations de personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) de la prochaine réunion de haut niveau sur l'éradication du sida.

« Ces ONG sont proches des communautés touchées par l'épidémie et elles doivent faire partie de la réponse », a déclaré M. Ban, appelant les États membres de l'ONU à cesser, de manière générale, de faire obstacle à l'engagement des ONG.

Le Secrétaire général a également appelé les Etats à donner aux ONG une marge de manœuvre suffisante pour qu'elles puissent aider à mettre en œuvre les 17 objectifs de développement durable (ODD) du Programme à l'horizon 2030 et l'Accord de Paris sur le changement climatique.

Participant également à la cérémonie d'ouverture, le Premier ministre de la République de Corée, Kyo-ahn Hwang, a réaffirmé l'engagement de son pays à promouvoir la citoyenneté mondiale.

« Nous avons travaillé très dur pour que la citoyenneté mondiale soit reflétée dans les ODD », a-t-il dit. « Les citoyens du monde doivent respecter les valeurs fondamentales de l'humanité. Ils ont besoin d'être proactifs et impliqués dans la résolution des problèmes mondiaux. Cette conférence, sur le thème 'L'éducation pour une citoyenneté mondiale : réaliser ensemble les objectifs de développement durable' va encourager les gens à participer ».

Les participants à cette conférence de l'ONU examineront les trois piliers que sont l'éducation formelle, l'éducation informelle et l'information publique, comme moyen d'éliminer les inégalités dans le monde.

Des thèmes transversaux seront aussi abordés, tels que l'égalité des sexes, le changement climatique et l'apprentissage du point de vue de groupes marginalisés et vulnérables, y compris les peuples autochtones et les LGBT.

Cette Conférence DPI/ONG se terminera par l'adoption d'un programme d'action pour les ONG et les universités afin d'harmoniser et de catalyser les efforts pour la mise en œuvre réussie du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

News Tracker: autres dépêches sur la question

[color=invalid-color:invalid-color:invalid-color:#00ccff;]DPI/ONG : [/color]L'ONU appelle à inclure la société civile dans la mise en œuvre du développement durable

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=37345


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 13 Juin - 06:06 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Lun 13 Juin - 06:56 (2016)    Sujet du message: UNITY AT THE CORE OF GLOBAL PEACE AND SECURITY, TOP EU OFFICIAL TELLS SECURITY COUNCIL Répondre en citant

UNITY AT THE CORE OF GLOBAL PEACE AND SECURITY, TOP EU OFFICIAL TELLS SECURITY COUNCIL


Federica Mogherini, European Union High Representative for Foreign Affairs and Security Policy, addresses the Security Council. UN Photo/Loey Felipe

6 June 2016 – In order to face and overcome the various political and humanitarian crises occurring around the world, working together in a spirit of cooperation and multilateralism must be a priority for both the United Nations and the European Union (EU) – and indeed, all countries worldwide – a top EU official told the Security Council today.

“In times like these, we need each other,” said Federica Mogherini, High Representative of the EU for Foreign Affairs and Security Policy, at a Security Council briefing on cooperation between the UN and regional and sub-regional organizations in maintaining international peace and security.

We need all nations to come together, united. We need the United Nations. Because only together can we draw the way forward, and make sure that tomorrow will be better than today, Evil or Very Mad ” she added.

Addressing the 15-member body at UN Headquarters in New York this morning, Ms. Mogherini, who is also Vice-President of the European Commission, highlighted that she had participated in numerous meetings and events with UN agencies around the world since taking office as the EU’s High Representative.

“I believe this is the only way we have – as Europeans, as responsible members of the international community – to face these difficult times in the history of the world,” she stressed.

Indeed, she recalled that a year ago she had told the Council that the EU believes in multilateralism and in the UN.

“Today I can add that multilateralism will be one of the core principles and priorities in our new Global Strategy for foreign and security policy, which I will present in the coming weeks,” Ms. Mogherini said.

“This is not time for global policemen Rolling Eyes . This is no time for lonely warriors. If we want to finally put an end to the many crises we face – and prevent new ones before they explode – our only hope is to work as truly United Nations,” she added.

Middle East peace process
 
Turning to the conflict in the Middle East, the High Representative emphasized that the proliferation of conflicts and crises in the region is not a reason to forget about the fate of the Israelis and the Palestinians.

Instead, the new security threats in the region should “push everyone to renew our efforts towards ending this conflict,” she said, as a further escalation, especially around the holy sites in Jerusalem, would have grave consequences for the entire region.

For this reason, she had made the Middle East peace process a top priority for action, at the very moment when the perspectives of two states was getting “beyond reach.”

“The possibility of a secure State of Israel and a viable State of Palestine living side by side is fading away,” Ms. Mogherini said. “And together with the perspective of the two states, peace would also get beyond reach.”

She noted that the upcoming Quartet Report will describe the immediate obstacles to direct talks, and the policies that threaten the viability of a two-state solution. It will also make clear recommendations on the way forward, with the main goal of recreating confidence between the two sides and the conditions to return to meaningful negotiations, she said.

Conflicts in Syria, Iraq and Libya
 
Regarding the conflict in Syria, Ms. Mogherini noted that Europe was “doing its part,” including reopening its humanitarian office in Damascus, engaging on the ground as the first donor to the country, and playing a role in encouraging and accompanying the political track.
 

A wide view of the Security Council meeting on cooperation between the United Nations and regional and subregional organizations in maintaining international peace and security. UN Photo/Loey Felipe

Iraq must also remain high on the agenda, as a centrepiece for stabilization in the broader region, the High Representative said. In that regard, the liberation of areas must be followed by rapid stabilization and restoration of services, while the campaign against Da’esh needs to be framed by an adequate political settlement, she stressed.

“All political players must seek a swift resolution to the current political impasse. We remain committed to the unity, sovereignty and territorial integrity of Iraq,” Ms. Mogherini said.

Unity is also central for Libya, the High Representative said, highlighting that among the EU’s work in that sense was a re-statement of support to the Government of National Accord. In addition, the EU had started to mobilize a package of 100 million euros to allow Libyans to “live their lives in safety and dignity,” she said.

Ms. Mogherini also reiterated a request for the Council to adopt a resolution on authorizing Operation Sophia – a naval operation launched this past spring against traffickers’ networks – to enforce the UN arms embargo on the high seas, off the coast of Libya.

“This is the course of action that our European Union has chosen: constant coordination with the United Nations, to best serve our collective interests. This is the place where international action should be discussed and authorized. And I can only hope that this Council will once again do the right thing, and help us make the Mediterranean a safer place, for everyone,” the High Representative said.

Global governance
 
Ms. Mogherini’s briefing also touched on international cooperation and the EU’s efforts in relation to Afghanistan, Burundi, the Central African Republic, Colombia, the Democratic Republic of the Congo, Ukraine and Yemen.

She noted that the EU and the UN share the “very same approach” to security and development.

That same approach has now become an integral part of the EU’s response to migration and the current refugee crises, she said.

She noted that, for that reason, she planned to present in Strasbourg tomorrow, together with her colleagues in the European Commission, a plan for a new “migration partnership” with “friends in our region and in Africa.”

Migration and displacement are one of the great challenges of our era. Our response is the measure of our very humanity,” she said, adding that she looked forward to the UN Summit on Refugees and Migrants in September.

Ms. Mogherini also noted that stronger partnerships are the building blocks of foreign policy.

“Despite all setbacks, despite all the stops and goes, multilateralism has shown its strength,” she said.

Formats can change, and institutions must be reformed. But in our conflictual world, where power is scattered and diffuse, global peace and security only stands a chance if our nations and our regions are united,” she added, concluding that the EU “will always come back to the United Nations, to the core of the international multilateral system, to the stubborn idea of a cooperative world order.”

The High Representative also met with Secretary-General Ban Ki-moon today, discussing the Israeli-Palestinian question, Syria, Libya, Yemen, migration, Afghanistan, and the situation in various parts of Africa.

News Tracker: past stories on this issue

UN agency urges Greece to find alternatives for refugees and migrants at ‘sub-standard’ sites

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=54148


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mar 5 Juil - 04:50 (2016)    Sujet du message: 2016 BERLIN CONFERENCE TEASER - "CREATING A COMMON FURURE FOR MANKIND" Répondre en citant

2016 BERLIN CONFERENCE TEASER - "CREATING A COMMON FURURE FOR MANKIND"



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=7pjkoVdEpaU


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Dim 24 Juil - 04:55 (2016)    Sujet du message: CLUB OF ROME - ANNUAL CONFERENCE 2016 / CSR, SUSTAINABILITY, ETHICS AND GOVERNANCE Répondre en citant

 CLUB OF ROME - ANNUAL CONFERENCE 2016





10 Nov - 11 Nov 2016 Berlin (DE)

The Annual Conference 2016 of the international Club of Rome “Global Warming, Migration and Sustainable Development” will take place in Berlin on November 10th and 11th. The event will organized by the German Association and the International Club of Rome.

In the morning of November 10th the General Assembly of the Club of Rome will be held (access only for members of the international Club of Rome). Members of the National Associations are welcome to attend the thematic part in the afternoon of November 10th and the sessions on November 11th.

Contacts:
  • For members of the international Club of Rome and National Associations (except Germany):
    Thomas Schauer (thomas.schauer att clubofrome.net)
  • For members of the German Association: Andreas Huber (huber att clubofrome.de)
  • For media: Alexanders Stefes (astefes att clubofrome.org) and Andreas Huber (huber att clubofrome.de)

More information about the event and registration will follow.

http://www.clubofrome.org/event/annual-conference-2016/



CSR, SUSTAINABILITY, ETHICS AND GOVERNANCE




1 Aug - 3 Jul 2016 Cologne (DE)

The European Research Centre of the Club of Rome is partner of a conference on sustainable management as a new business paradigm, which will be held at the Chamber of Commerce in Cologne.

More information is available on the conference website.

http://www.clubofrome.org/event/csr-sustainability-ethics-and-governance/



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Juil - 04:39 (2016)    Sujet du message: PARTNERSHIPS AND COHERENCE VITAL TO DEVELOPMENT COOPERATION, UN DEPUTY CHIEF TELLS FORUM / L'ONU appelle à un leadership fort et transformatif dans le suivi de la mise en œuvre du développement durable Répondre en citant

PARTNERSHIPS AND COHERENCE VITAL TO DEVELOPMENT COOPERATION, UN DEPUTY CHIEF TELLS FORUM

FRANCAIS :
L'ONU appelle à un leadership fort et transformatif dans le suivi de la mise en œuvre du développement durable
http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=37677#.V5rBnBJOJ8E


Deputy Secretary-General Jan Eliasson. UN Photo/Rick Bajornas

21 July 2016 – The United Nations deputy chief today stressed the importance of partnerships and coherent policy and action in tackling global challenges, including inequalities, conflicts, terrorism and climate change, and achieving the new international development goals.

International development cooperation is based on the recognition that we cannot survive or overcome these global challenges in isolation,” Deputy Secretary-General Jan Eliasson told the fifth biennial high-level meeting of the Development Cooperation Forum, a function mandated by the 2005 UN World Summit to review the latest international development cooperation trends, and encourage coordination across diverse actors and activities.

He noted that historic agreements had been made in 2015: the Sendai Framework for Disaster Risk Reduction; the Addis Ababa Action Agenda on development financing; the 2030 Agenda for Sustainable Development; and the Paris Agreement on climate change.

“Together, they form an action plan for people, planet, peace, prosperity and partnership,” he said, stressing the need for new thinking and concrete action at the local, national, regional and international levels to implement these agreements, which also require better coordination and collaboration between countries and regions.

The first goal of development cooperation must be to protect the poorest and the most vulnerable from the problems that arise when conflicts rage, natural disasters strike, markets fail and when they get left behind in the path of progress, he said.

He said that the poorest and the most vulnerable should benefit from the diversification of development finance sources, which include private direct investment, remittances from migrants, funding from philanthropic organizations, and official development assistance (ODA).

Mr. Eliasson also stressed the importance of creating partnerships in all areas of development, ranging from mobilization of financial and non-financial resources to technical cooperation and innovation, to South-South and triangular cooperation, and to strengthened regional integration.

The UN development system has a key role in nurturing these vital partnerships, he said.

Development cooperation should also promote coherence among different development agendas and activities, so that effective support will be provided to the implementation of the 2030 Agenda, he said. For example, donor countries have spent record amounts in recent years on humanitarian aid and on supporting refugees, but such spending should not come at the expense of long-term investment for sustainable development.

Development cooperation has “a great potential to be a catalyst” for the implementation of the 2030 Agenda, he said, adding this Forum, which opened today and ends tomorrow, is an opportunity to pinpoint critical progress and areas for new or intensified efforts.



News Tracker: past stories on this issue
First progress report on Sustainable Development Agenda aims to leave no one behind

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=54525#.V5q-7RJOJ8E


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Sam 27 Aoû - 03:37 (2016)    Sujet du message: SEPTEMBER AN INTERESTING MONTH Répondre en citant

UNITED NATIONS - 71st SESSION 2016




http://www.un.org/en/ga/meetings/



NATIONS UNIES - 71e SESSION (2016)




http://www.un.org/fr/ga/meetings/


Pdf document : http://www.un.org/Docs/journal/Fr/latestf.pdf


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Lun 12 Sep - 03:28 (2016)    Sujet du message: GOALS OF THE COMMITTEE OF 300 Répondre en citant

GOALS OF THE COMMITTEE OF 300

VIDEO : http://www.sendspace.com/file/3dg2jy

Benjamin Fulford mentioned the CIA asked him for a list of the Committee of 300 names

I did a video to show you these names and now, I want you to know the 20 goals of the Committee of 300, so you know what this group is all about
Dr. John Coleman is the author of this work


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Dim 18 Sep - 02:47 (2016)    Sujet du message: EU : JUNCKER'S FULL 2016 'STATE OF THE UNION' ADDRESS / UE : LE DISCOURS SUR L'ETAT DE L'UNION 2016 #SOTEU Répondre en citant

EU : JUNCKER'S FULL 2016 'STATE OF THE UNION' ADDRESS 

VIDEO : http://www.sendspace.com/file/q0l5sv

European Commission President Jean-Claude Juncker gave his annual "State of the European Union" address in the European Parliament at 9.00am in Strasbourg this morning (14 Wednesday).

UE : LE DISCOURS SUR L'ETAT DE L'UNION 2016 #SOTEU


VIDEO : http://www.sendspace.com/file/xxdv58








Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mar 20 Sep - 04:58 (2016)    Sujet du message: SOMMET DES PAYS NON-ALIGNES : LES 11 POINTS DE LA DECLARATION DE MARGARITA Répondre en citant

SOMMET DES PAYS NON-ALIGNES : LES 11 POINTS DE LA DECLARATION DE MARGARITA

Publié par wikistrike.com sur 19 Septembre 2016, 10:13am

Catégories :
#Politique internationale

 


Le président Nicolás Maduro a annoncé samedi les 11 engagements que le Venezuela stimulera dans son rôle de président du Mouvement des Pays Non-Alignés (MNOAL).

1. Accélérer les processus du système des Nations Unies pour atteindre sa véritable démocratisation : l’élargissement du Conseil de Sécurité de l’ONU avec la participation de puissances émergentes du Sud, la démocratisation des systèmes d’élection du Gouvernement et de prise de décision du système des Nations Unies, l’impulsion d’un ordre du jour de culture, de paix et de défense de l’autodétermination des peuples.

Il a souligné que ce ne sera pas une réforme mais la refondation d’une nouvelle organisation d’un système des Nations Unies : « il a la force, le leadership et les voix pour avancer fermement dans un processus de concrétisation et d’accélération de ces processus de transformation. »

2. « Reprendre les drapeaux du nouvel ordre économique international à la lumière des organismes émergents qui sont nés, à la lumière d’une puissante alliance avec les BRICS (Brésil, Russie, Chine, Afrique du Sud) en tant que force économique émergente (…) à la lumière d’une alliance des blocs régionaux qui se sont déjà renforcés en Asie, en Afrique, en Amérique Latine et dans les Caraïbes. »

3. La prise des plans spécifiques du Plan 2030. Il a souligné que ce programme adopté il y a 1 an dans le cadre de la commémoration du système des Nations Unies est considéré comme « une grande priorité. »

Il a mentionné le fait que ce point se propose de surmonter les dettes et les défis laissés par le colonialisme, le néocolonialisme, le néolibéralisme et le système sauvage de la soumission de nos économies.

Il a signalé qu’on a vu une énorme avancée dans les indicateurs sociaux concernant l’accès à l’alimentation, à la santé, aux droits entre autres, selon les derniers rapports du MNOAL.

4. Reprendre l’ordre du jour de démocratisation de la communication et de l’information dans le nouvel ordre international. Il a assuré qu’on doit rénover tout ce qui a à voir avec la communication : « c’est un drapeau que le MNOAL a levé. »

Il a rappelé que le commandant Hugo Chávez a fondé la chaîne internationale Telesur qui aujourd’hui « est la fenêtre de la vérité des luttes qui ont eu lieu en Amérique et dans les Caraïbes (…) nous croyons qu’un moment spécial est arrivé pour les processus d’organisation du pouvoir des communications que nos peuples ont aujourd’hui à travers la bataille des idées. »

5. Stimuler un ordre du jour de culture de paix, de dialogue des civilisations, de défense de l’autodétermination des peuples face à l’ordre du jour d’interventionnisme, de menaces de guerre, de modèles non conventionnels d’intervention. Il a appelé à reprendre avec force l’ordre du jour de dialogue de paix et de résolution des conflits par des méthodes diplomatiques de ce sommet.

6. Assumer un ordre du jour vert depuis le Sud car nous, les peuples du Sud, « sommes les grandes victimes du réchauffement climatique ». Pour cette raison, il faut trouver des solutions pour contrecarrer ce phénomène qui affecte la planète Terre.


7. Trouver des solutions à la cause du peuple palestinien. « Nous devons continuer avec persévérance à soutenir le peuple de Palestine (…) C’est un sujet central non résolu par l’humanité. Comme l’Afrique du Sud s’est libérée de l’apartheid (le système de ségrégation raciale en Afrique du Sud et en Namibie) ».

8. Mettre fin complètement aux persécutions et au blocus de la nation sœur de Cuba, imposé par l’empire états-unien depuis plus de 50 ans qui affecte de façon importante le peuple cubain.

« Nous devons être avec Cuba jusqu’à ce que nous réussissions à démanteler et à faire tomber les persécutions du blocus financier (…) Cuba mérite que son peuple soit dédommagé pour tous les dommages que le gouvernement des Etats-Unis lui a causés pendant plus de 50 ans. »

9. Mettre en place un processus de décolonisation de Porto Rico.

10. L’arrivée et le drame des réfugiés du Moyen-Orient, conséquence des bombes et des attaques impérialistes.

11. Éradiquer le terrorisme sous toutes ses formes. Il a déclaré qu’on doit lutter contre les attaques des pays qui causent la déstabilisation. « Nous assumons très fermement la prise d’initiatives dans la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes. »

Source en espagnol : http://www.telesurtv.net/news/11-puntos-de-la-Declaracion-de-Margarita-sobre-el-MNOAL-
Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

http://www.wikistrike.com/2016/09/sommet-des-pays-non-alignes-les-11-points…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 02:08 (2016)    Sujet du message: AGENDA FOR HUMANITY / FEATURE: ‘RESPECT RULES OF WAR’– LEADERS URGED TO RECOMMIT TO PROTECTING CIVILIANS AT UN WORLD HUMANITARIAN SUMMIT Répondre en citant



UPDATE



VIDEO : http://www.sendspace.com/file/o3sfzc

Read more : http://www.agendaforhumanity.org/

AGENDA FOR HUMANITY

The global slavery of humanity who is now taking place

Pdf document : https://sustainabledevelopment.un.org/content/documents/2282agendaforhumani…


FEATURE: ‘RESPECT RULES OF WAR’– LEADERS URGED TO RECOMMIT TO PROTECTING CIVILIANS AT UN WORLD HUMANITARIAN SUMMIT



Many refugee families in the area of Akkar, Lebanon, are from Homs and Talkalakh, some of the hardest hit areas in Syria. Photo: OCHA/D. Palanivelu

17 May 2016 – As the United Nations reports that the world is witnessing an erosion of international humanitarian law, what can be done to ensure that States are committed to upholding the rules that protect humanity? Evil or Very Mad

This question will be guiding discussions at the upcoming World Humanitarian Summit (WHS), taking place on 23 and 24 May in Istanbul, Turkey. More than 125 leaders are meeting to address some of the globe’s most pressing issues, with the urgent goal of alleviating the suffering of millions of people.

According to the UN, the brutality of today’s armed conflicts and the lack of respect for the fundamental rules of international humanitarian law “threaten to unravel 150 years of achievements and cause a regression to an era of war without limits.”

In Secretary-General Ban Ki-moon’s Agenda for Humanity, a guiding document for the Summit in which he calls for people’s safety, dignity and right to thrive, world leaders are being asked to commit to five core responsibilities, including the respect of rules of war, core responsibility #2.

The UN chief is insisting that UN Member States seize the opportunity at WHS to recommit to protecting civilians by respecting the rules that they have already agreed upon.

In the following audio slide show, Hannah Tonkin, who works for the UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA), describes what happens when States don’t respect these laws.

The UN estimates that an appalling 92 per cent of people killed or injured by the use of explosive weapons in populated areas are civilians. In 2014, 80 per cent of recorded landmine and explosive remnant of war casualties were civilian, with an incidence rate of 10 casualties per day, most of them children.

Flouting the most basic rules governing the conduct of war has become contagious, creating further risks that their application will be reinterpreted and blurred,” Mr. Ban warned in the Agenda.

When States disrespect or undermine international humanitarian and human rights law, including through expansive interpretations, other States and non-State actors regard it as an invitation to do the same,” he added.

OCHA is underlining that core responsibility #2 is not about creating new obligations or restating the obligations that already exist – it is about taking concrete action to enhance compliance with the obligations that already exist, and which are in place to protect humanity.

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=53961




Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mar 27 Sep - 05:00 (2016)    Sujet du message: SOMETHING MAJOR IS BEING UNLEASHED ! UN PREPARING FOR COLLAPSE / THE UNITED NATIONS JUST OFFICIALLY ANNOUNCED A GLOBAL COMMUNIST TAKEOVER, THE NEW WORLD ORDER RECONVENES Répondre en citant




SOMETHING MAJOR IS BEING UNLEASHED ! UN PREPARING FOR COLLAPSE




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ohtOboqaIs8


THE UNITED NATIONS JUST OFFICIALLY ANNOUNCED A GLOBAL COMMUNIST TAKEOVER, THE NEW WORLD ORDER RECONVENES


By Nate-

09/25/2016

A long-held conspiracy theory yet again gets proven true. The UN at the seventy-first regular session has aggregated the role of the United Nations in promoting a new global human order into their agenda. In addition to the aforementioned under section A. titled, “Promotion of sustained economic growth and sustainable development in accordance with the relevant resolutions of the General Assembly and recent United Nations conferences,” is also the plan for total Globalization and interdependence.

Under the allocation of Agenda items resides the declaration of a formation of a new global human order. Adopted by the General Assembly at its 2nd plenary meeting, on September 16, 2016. The official adoption of such ideology brings to light the global conspiracy against humanity to form a New World Order, as mentioned by world leaders and select governmental officials.
Download

Contained within the Global Sustainable Development goals, or Global Goals is the practical declaration of war against the common man. Conceived originally on November 29th, 2000 and adopted by the General Assembly at the 74th plenary meeting is “The role of the United Nations in promoting a new global human order.” This resolution has just been crafted back into the global agenda for the United Nations on the 16th of September 2016.
Download

Tied directly to the Sustainable Development goals is the plan for a New World Order meaning that in September 2015 when the Global Goals were adopted, so was the official declaration and adaption of the agenda for a New World Order.

(To download the following PDFs just click the link)

Secondly, in addition to the adoption of a new global human order to their agenda for the 2016 year, is the plan to revoke the need for national borders and national sovereignty. Under section 21 is the further adoption of interdependency and globalization.

(A) – Role of the United Nations in promoting development in the context of globalization and interdependence

(B) – International migration and development
A well known communist got his ideas passed into the UN General Assembly, and they were just reinforced this year.
 
Cheddi Jagan, the fourth president of Guyana, was a known communist who created the proposal for a New Global Human Order that was adopted by the United Nations General Assembly on November 14, 2002.

Cheddi Jagan’s Communist Past
 
Winston Churchill was alarmed by Jagan’s unabashed Marxism-Leninism, and was convinced Jagan could allow the Soviet Union a foothold in Latin America. There was strong behind-the-scenes pressure from the United States, and the CIA asserted that he had ties to the Soviet Union. This prompted a British military intervention only days after his election. Jagan resigned as Chief Minister after 133 days.

Jagan’s Vision for a New Global Human Order
 
“Inspired by a vision of the enormous potential for human development created by the end of the Cold War, the accelerated rate of technological development, and the deepening interdependence of nations, the late President Dr Cheddi Jagan urged that States should now grasp the opportunity to build an enlightened international partnership based on mutual respect, democratic governance, popular participation and equal opportunity for all peoples to live in peace and prosperity. At the heart of the proposal is the eradication of poverty and overall human development. Essential to its success is the political will to address these challenges by identifying new and innovative ways of financing development and by mobilizing all actors on the domestic and international stage in support of this cause.”

In conclusion, and with undeniable evidence provided, the end goal of the United Nations is total control under a communist style central government. The ideology of communism is actively fueling the “revolution” called Sustainable Development. Every action taken by the UN is in itself a move towards the Communist New World Order.

https://freedomfightertimes.com/end-times/nwo/united-nations-offical-new-wo…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mar 27 Sep - 05:47 (2016)    Sujet du message: THE UNITED NATIONS AGENDA - ONE WORLD GOVERNMENT - UNDERSTAND THE PAST TO SEE THE FUTURE WHO'S NOW HERE! Répondre en citant

THE UNITED NATIONS AGENDA - ONE INTERNATIONAL WORLD ORDER - UNDERSTAND THE PAST TO SEE THE FUTURE WHO'S NOW HERE!

Part 1 : http://www.dailymotion.com/video/x4uv2h8

Part 2 : http://www.dailymotion.com/video/x4uv6cu

Part 3 :
http://www.dailymotion.com/video/x4uv6ok 



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Sam 1 Oct - 02:58 (2016)    Sujet du message: CONTRÔLE DES DROGUES, PREVENTION DU CRIME ET LUTTE CONTRE LE TERRORISME INTERNATIONAL Répondre en citant


UN total Hell power of Lucifer

CONTRÔLE DES DROGUES, PREVENTION DU CRIME ET LUTTE CONTRE LE TERRORISME INTERNATIONAL


ENGLISH : Drug Control, Crime Prevention and Counter-terrorism
http://www.un.org/en/sections/priorities/drug-control-crime-prevention-and-counter-terrorism/index.html

Le trafic de drogue, la criminalité organisée et le terrorisme représentent des questions difficiles à confronter. L'ONU et le système des Nations Unies sont devenus un mécanisme pour mobiliser les ressources et coordonner une réponse à chacun de ces problèmes mondiaux.


UN Photo/Evan Schneider
Le siège des Nations Unies en Algérie, détruit lors de l'attaque du 11 décembre 2007, qui a fait 17 victimes parmi le personnel des Nations Unies/

Lutte contre le terrorisme
 
Le portail de soutien aux victimes du terrorisme de l’ONU, lancé en 2014, est dédié aux personnes à travers le monde qui ont été attaqués, blessés, traumatisés ou ont perdu la vie lors d'attaques terroristes. Il contient des ressources pour les victimes du terrorisme.

Les États Membres de l'ONU, à travers l'Assemblée générale, coordonnent de plus en plus leurs efforts contre le terrorisme tout en continuant leur travail juridique normatif. Le Conseil de sécurité a également été actif dans la lutte contre le terrorisme par le biais de résolutions et en établissant des Comités de sanctions.

Guidé par les résolutions du Conseil de sécurité 1373 (2001) et 1624 (2005), le Comité contre le terrorisme de l'ONU s’applique à renforcer la capacité des États Membres pour prévenir les actes terroristes à l'intérieur de leurs frontières ainsi qu’à travers les régions.

Lutte contre le trafic de drogue
 
Pour soutenir la lutte contre le trafic de drogue, l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) fournit une assistance technique aux États Membres. La Commission des stupéfiants (CND) à Vienne est l'organe directeur de l'ONUDC et approuve le budget du Fonds du Programme des Nations Unies pour le contrôle international des drogues – ce qui représente plus de 90 pour cent des ressources disponibles à l'ONU pour le contrôle des drogues. En 2016, l'Assemblée générale des Nations Unies tiendra une session extraordinaire de l'Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue, qui est actuellement en préparation par le CND. L'ONUDC est aussi le gardien de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée (Convention contre la criminalité organisée) et ses trois protocoles - sur la traite des personnes, le trafic illicite de migrants et la traffic des armes à feu - qui la complètent. Il s’agit de la seule convention internationale qui traite de la criminalité organisée, et offre aux États parties un cadre pour la prévention et la lutte contre la criminalité organisée, ainsi qu’une plate-forme pour coopérer.

http://www.un.org/fr/sections/priorities/drug-control-crime-prevention-and-counter-terrorism/index.html

 
 


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Oct - 03:25 (2016)    Sujet du message: LE TRAITE DE LIBRE ECHANGE AVEC LE CANADA, PREFIGURATION DU TRANSATLANTIQUE. / URGENT: CETA To Be Signed Oct 27th in Brussels Répondre en citant

LE TRAITE DE LIBRE ECHANGE AVEC LE CANADA, PREFIGURATION DU TRANSATLANTIQUE.

ENGLISH :
URGENT: CETA To Be Signed Oct 27th in Brussels



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=cZW-bqEccSw


Manifestation contre le CETA
 
Patrick Le Hyaric
le 8 octobre 2016

Depuis mai 2009, le Canada et l’Union européenne négocient dans le plus grand secret un accord de libre-échange dit de nouvelle génération. On l’appelle CETA pour Compréhensive Economic and Trade Agrément.

Les négociations se sont terminées en septembre 2014. Il est prévu qu’il soit signé le 27 octobre à Bruxelles lors d’un sommet bilatéral entre le Canada et l’Union européenne. Puis le parlement européen et les parlements nationaux devraient en débattre et voter. Avant cela, il doit être approuvé par le conseil des ministres le 18 octobre prochain.
Le contenu de l’accord est similaire au projet de traité pour créer le grand marché transatlantique. Il en est la préfiguration.

Déjà, 81% des entreprises américaines basées en Europe ont une filiale au Canada. Les grandes multinationales des États-Unis pourront donc bénéficier indirectement des dispositions présentes dans le texte canadien. Mais, elles pourront aussi utiliser ce que l’on appelle le chapitre 8 du traité (UE/Canada) pour poursuivre un Etat membre ou même L’Union Européenne devant le tribunal arbitral privé international. Elles le feront au motif d’une rentabilité abaissée suite à une délibérations politique au nom du progrès social et de l’environnement.

Le projet d’accord prévoit non seulement de supprimer les derniers droits de douane dans de nombreux secteurs dont l’agriculture, mais aussi d’harmoniser les différentes règlementations pour favoriser le commerce. C’est évidemment une autre façon de décrire le démantèlement de nos lois, de nos normes sociales, sanitaires et environnementales.

L’une des inquiétantes nouveautés de ce traité, est qu’il est baptisé par Des négociateurs pourtant si peu poètes, «  accord dit vivant », c’est-à-dire, qu’il institue des comités regroupant des « experts » canadiens et européens qui seront chargés de faire évoluer son contenu. Ils recouvrent des compétences diverse comme : le commerce des marchandises, l’agriculture, vins et spiritueux, la pharmacie, les services et les investissement, la douane commune, la coopération, les mesures sanitaires et phytosanitaires, les marchés publics, les services financiers, le commerce et développement durable, la coopération réglementaire, les indications géographique. Ces comités dont les membres ne sont pas élus mais nommés sont un instrument parfait de la mondialisation ultralibérale. Ils permettent d’élargir et de faire vivre l’accord en dehors de tout contrôle démocratique contre les populations et l’intérêt général. Tous les comités n’auraient pas les mêmes compétences, par exemple, celui en charge des mesures sanitaires et phytosanitaires a le pouvoir d’amender le texte du traité alors que celui du développement durable a des fonctions beaucoup plus limitées. On mesure ici a quel point ce système prédateur est conçu dans les moindres détails.

L’accord avec le Canada utilise un système sortie des cerveaux et de la langue de plomb des embrouilleurs –technocrates au service de ce système : Voici la liste dite « négative ». Le principe stipule que tout secteur qui n’a pas été expressément exempté dans l’accord sera automatiquement ouvert à la concurrence des entreprises privées des pays signataires.

Dans les accords commerciaux classiques, le système dit de liste positive est utilisé de sorte que l’ouverture de secteurs d’activité aux entreprises étrangères ne concernait que ceux explicitement cités.

Le potentiel de dérégulation et de mise en concurrence du nouveau système est énorme puisque tout manquement ou toute erreur dans le listing joue en faveur de la privatisation De plus, les Etats renoncent à la possibilité de réguler les secteurs économiques de demain ou de créer de nouveaux services publics puisqu’il n’est pas possible d’ajouter des exceptions à l’accord après son adoption.

Il ne sera plus possible pour les pouvoirs publics locaux, régionaux et nationaux de favoriser la production locale ou une façon de produire issue des traditions locales ou du souci de l’environnement.

Le seul critère qui vaille aux yeux des négociateurs ultralibéraux, c’est celui de la pression à la baisse sur les prix avec toutes les conséquences négatives que cela entrainera en termes de qualité, de respect du droit social et de l’environnement.

Le dispositif le plus dangereux de l’accord est le système d’arbitrage investisseur-état également présent dans le projet de traité transatlantique. (Voir mon livre Dracula contre les peuples)

Il permettra à des entreprises privées d’attaquer les décisions politiques prises par les États et les communes, départements, régions, si celles-ci considèrent qu’elles compromettent leurs investissements et leurs profits futurs. Si ce dispositif est adopté, les entreprises pourront faire valoir leurs intérêts quel que soit le résultat des élections et demander des compensations en cas de victoire. Cela en dit long sur les priorités du capitalisme mondial puisqu’il donne aux grandes entreprises « LE » pouvoir.

Des études, réalisée à la suite à l’accord de libre-échange ALENA conclu entre les États-Unis, le Mexique et le Canada en 1994, ont montré, comme c’était prévisible, que c’est toujours le pays avec la législation la plus protectrice qui est attaqué par les multinationales. Le Canada a versé plus de 135 millions d’euros à des entreprises privées.

S’agissant de la partie agricole de l’accord, il va ajouter de la concurrence à un secteur déjà en crise en Europe. Dans les années qui ont suivies la signature de l’accord nord-américain ALENA, le Canada a vu disparaitre 40% de son agriculture. Ce sont surtout les petites exploitations qui ont été touchées. Les éleveurs canadiens ont par exemple commencé à monter des filières spécialement dédiées à l’exportation en Europe.

Ce traité risque de conduire à la mise a mort de l’élevage européen, particulièrement l’élevage français. L’Union Européenne a accepté des contingents annuels d’importation de viande bovine et porcine qui vont détruire les filières françaises.

Les dirigeants européens condamnent donc à un choc violent les agriculteurs européens, déjà mis en grande difficulté par la fin de la régulation des prix.

L’autre enjeu concernant l’agriculture est la liste des indications européennes protégées par le CETA. Elle est très courte puisque l’accord n’en protège que 145 sur les 1500 reconnues par l’Union européenne. Les négociateurs et les ministres européens font valoir que c’est un progrès comparé à la situation actuelle, étant donné que les producteurs canadiens n’en respectent aucune. Les multinationales ont tout loisir de déposer des marques et des brevets tant qu’elles ont les moyens de les entretenir, alors que lorsqu’il s’agit d’un savoir-faire historique construit et préservé sur des générations, nous ne pouvons soit disant rien faire pour les protéger.

Le CETA sera également une catastrophe climatique, il enterre l’accord de Paris sur le climat.

Il ouvre totalement le commerce des matières premières et de l’énergie entre l’Union européenne et le Canada
. L’exploitation du pétrole bitumeux et du gaz de schiste est considéré comme la base du « miracle » économique canadien, dont on peut voir le résultat dans la province de l’Alberta, totalement ravagée par cette industrie extrêmement polluante. Les entreprises européennes et françaises de l’énergie ont fait clairement savoir qu’elles étaient prêtes à saisir cette opportunité d’investissement. L’arbitrage investisseur-état va de plus rendre extrêmement difficile le passage de nouvelles lois plus strictes. Elles seront systématiquement attaquées par les multinationales.

La date de signature du traité avance à grands pas, en même temps que monte la mobilisation citoyenne contre ce précurseur du TAFTA. La fenêtre pour empêcher sa signature est étroite, mais ce n’est pas impossible. Nous avons mené et gagné un long combat pour que cet accord soit considéré comme mixte, c’est-à-dire que l’on considère qu’il relève de la compétence de l’Union européenne, en matière de commerce extérieur, et de celle des États membres étant donné les conséquences larges qu’ils aura sur leurs futurs choix politiques. Cela implique qu’après sa signature par les chefs d’états et de gouvernement, il devra être ratifié par le Parlement européen puis par les Parlements nationaux, Le parlement de la Wallonie a d’ailleurs déjà annoncé qu’il ne ratifierait pas le traité. Ce n’est pour l’instant qu’une demi-victoire puisque Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, s’est assuré que l’accord soit appliqué provisoirement après le vote européen. Les parlementaires nationaux devront donc se prononcer sur un accord déjà en vigueur, la pression sera énorme. C’est à nous citoyens et élus d’exiger la non ratification et la non application de cet accord ultralibéral destructeur de nos services publics, de nos droits sociaux et de notre environnement.

Saint-Denis, le 7 octobre 2016.

http://patrick-le-hyaric.fr/traite-libre-echange-canada/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Ven 14 Oct - 03:48 (2016)    Sujet du message: PRESENTATION OF THE WORLD SOCIAL SCIENCE REPORT 2016 / PRESENTATION DU RAPPORT MONDIAL SUR LES SCIENCES SOCIALES 2016 Répondre en citant

PRESENTATION OF THE WORLD SOCIAL SCIENCE REPORT 2016

During the time were humans are fighting against each and others, the take over of this planet just continue :  "9- The spirits of the giants shall be like clouds,  which shall oppress, corrupt, fall, content, and bruise upon earth. 10- They shall cause lamentation. No food shall they eat; and they shall be thirsty; they shall be concealed, and shall not rise up against the sons of men, and against women; for they come forth during the days of slaughter and destruction."
Book of Enoch, chap. 15, v.9-10 

 

 
When, local time: Monday, 17 October 2016 - 2:00pm to 3:00pm

Where: France, Paris

Type of Event: Special Event

Contact: John Crowley, j.crowley@unesco.org

UNESCO, the International Social Science Council (ISSC) and the Institute of Development Studies (IDS) have released the 3rd edition of the World Social Science Report in September 2016.

This edition focuses on the theme ‘Challenging Inequalities: Pathways to a Just World.’ Bringing together over 100 contributions on the theme of inequality from social scientists from multiple disciplines and from over 40 countries, the conclusion of the Report asks ‘what are the roles of social science in identifying and building transformative pathways towards greater equality?’

The report was launched at the Royal Swedish Academy of Sciences, in Stockholm, Sweden, on 22 September 2016, followed by an event at the Swedish International Development Cooperation Agency (SIDA) the same day.

A presentation will take place at UNESCO Headquarters in Paris, on 17 October 2016, in conjuncture with the International Day on the Eradication of Poverty.

Links:
 Programme
Press Release on the Report
International Social Science Council (ISSC)
Institute of Development Studies (IDS)
More information on the World Social Science Report 2016

Theme page:
Learning to Live Together
Partnerships
Science for a Sustainable Future
Social Transformations
Democracy and Global Citizenship
International Networks
Science for Society
Learning to Live Together
Social Transformations
Democracy and Global Citizenship
Science for a Sustainable Future
Science for Society
Partnerships
International Networks
Learning to Live Together
Social Transformations
Democracy and Global Citizenship
Science for a Sustainable Future
Science for Society
Partnerships
International Networks

http://en.unesco.org/events/presentation-world-social-science-report-2016

PRESENTATION DU RAPPORT MONDIAL SUR LES SCIENCES SOCIALES  2016


Durant ce temps où les humains se battent les uns contre les autres, la main-mise sur la planète ne fait que continuer : "9- Les esprits des géants seront comme les nuages, qui apportent ; sur la terre les fléaux de toute espèce, la peste, la guerre, la famine, 10- Et le deuil. Ils ne boiront ni ne mangeront, invisibles à tous les regards, ils s'insurgeront encore entre les hommes et les femmes ; parce qu'ils ont reçu la vie dans les jours de destruction et de carnage. 
Livre d'Enoch, chap. 15 : v. 9-10

 


Quand, heure locale: Lundi, 17 Octobre 2016 - 2:00pm au 3:00pm

Où: France, Paris

Type d’événement: Evénement spécial

Contact: John Crowley, j.crowley@unesco.org

UNESCO, le Conseil international des sciences sociales (CISS) et l' « Institute of Development Studies » (IDS) ont publié la troisième édition du Rapport mondial des sciences sociales en septembre 2016.

Cette édition mettra l'accent sur les défis liés aux inégalités. Réunissant plus de 100 contributions de spécialistes en sciences sociales de plusieurs disciplines et de plus de 40 pays, la conclusion du rapport demande « quels sont les rôles des sciences sociales dans l'identification et le développement de voies de transformations allant vers une plus grande égalité? »

Le rapport a été lancé à l'Académie royale des sciences de Suède, à Stockholm, le 22 Septembre 2016, suivie d'un événement à l'Agence suédoise de coopération internationale pour le développement (ASDI), le même jour.

Une présentation aura également lieu au Siège de l'UNESCO à Paris, le 17 octobre 2016, en conjonction avec la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté.

Liens:
Programme
Communiqué de presse sur le rapport
Conseil international des sciences sociales (CISS)
Institute of Development Studies (IDS)
Plus d'informations sur le Rapport mondial sur les sciences sociales 2016

Pages thématiques: 
Apprendre à vivre ensemble
Les sciences au service d’un avenir durable
Partenariats
Transformations sociales
Démocratie et citoyenneté mondiale
Les sciences au service de la société
Réseaux internationaux
Apprendre à vivre ensemble
Transformations sociales
Démocratie et citoyenneté mondiale
Les sciences au service d’un avenir durable
Les sciences au service de la société
Partenariats
Réseaux internationaux
Apprendre à vivre ensemble
Transformations sociales
Démocratie et citoyenneté mondiale
Les sciences au service d’un avenir durable
Les sciences au service de la société
Partenariats
Réseaux internationaux

http://fr.unesco.org/events/presentation-du-rapport-mondial-sciences-social…


Dernière édition par maria le Mer 26 Oct - 04:48 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Sam 15 Oct - 02:56 (2016)    Sujet du message: L’HALLUCINANTE CLAUSE DU TTIP INTERDISANT DE PORTER PLAINTE CONTRE LES USA... MAIS PAS CONTRE TOUS LES AUTRES PAYS ! Répondre en citant

L’HALLUCINANTE CLAUSE DU TTIP INTERDISANT DE PORTER PLAINTE CONTRE LES USA... MAIS PAS CONTRE TOUS LES AUTRES PAYS !


La guerre économique que nous livrent les États-Unis est sans merci et d’une violence inouïe.

Nos élites corrompues et massivement achetées par les 32 000 lobbyistes encartés et déclarés à Bruxelles ont depuis bien longtemps abdiqué la défense des intérêts des peuples européens.

On nous impose des traités iniques et totalement déséquilibrés.

Nos dirigeants sont prêts à signer tout et n’importe quoi pour conserver leur plaçou de mamamouchi.

Charles SANNAT

La chancelière allemande Angela Merkel a laissé récemment entendre que les critiques du Traité de libre-échange transatlantique (TTIP) étaient liées à l’antiaméricanisme et que s’il s’était agi d’un accord avec la Russie, les hommes d’affaires n’auraient pas été aussi critiques.

Or, des analystes ne partagent pas son avis. Ceux qui critiquent le TTIP se voient accusés d’antiaméricanisme.

Toutefois, cette approche est erronée et les auteurs des critiques veulent uniquement attirer l’attention sur les risques liés à ce traité, a déclaré dans un entretien à Sputnik Folker Hellmeyer, analyste en chef de la banque allemande Bremer Landesbank. « Je ne partage pas le point de vue de Mme Merkel. La critique découle de la perception de risques potentiels liés à cet accord », a expliqué l’expert.

Et de préciser que, premièrement, en vertu de cet accord, on ne pouvait pas porter plainte contre les États-Unis devant les tribunaux internationaux, que ce soit la Cour pénale internationale (CPI) ou le Tribunal international du droit de la mer. Ceci étant dit, l’accord autorise à porter plainte contre les autres pays, y compris l’Allemagne.

« Si vous signez un accord irréversible, ceci crée un risque de subordination. Pour communiquer avec un partenaire sur un pied d’égalité, le contrat doit être réversible », a précisé l’expert. Les tribunaux d’arbitrage entre les États avec un système judiciaire efficace ne répondent pas aux normes modernes.

La démocratie impose la primauté du droit à l’égard de tous les participants. Le TTIP ne satisfait pas cette exigence. Si vous établissez un tribunal spécial dans lequel le tribunal décide lui-même qui sera le juge, le procureur et l’avocat, ceci est contraire à l’état de droit, ce qui est inacceptable.

Le deuxième problème réside dans les appels d’offres étatiques. Le TTIP accorde le droit aux États-Unis de participer aux appels d’offres en Europe, alors que les Européens ne bénéficient pas d’un droit similaire aux États-Unis. Ceci crée une zone non accessible. Je suis pour le libre-échange, mais sous une forme différente », a-t-il souligné.

D’ailleurs, le risque persiste que les accords de commerce deviennent un instrument géopolitique : « Prenons l’Accord de partenariat transpacifique.

Il exclut la Russie et la Chine bien que ce soient des acteurs majeurs », a indiqué M. Hellmeyer. Or, selon lui, la signature du TTIP peut donner lieu à l’émergence de fronts d’affrontement global, ce qui n’est pas bon pour l’Allemagne : « Nous vivons de notre rôle de modérateur dans l’économie et la politique internationale, et parallèlement nous faisons du bon business.

Et je vois des risques liés au TTIP ». « Il serait bon que les États-Unis se plient à la juridiction internationale », a-t-il fait remarquer. Les prétentions de Washington vis-à-vis des autres pays sont révolues compte tenu de leur part de 16-17 % dans l’économie mondiale.

D’après Folker Hellmeye, l’attitude des autorités US vis-à-vis à des acteurs européens, que ce soit Volkswagen ou Deutsche Bank, revêt un caractère de guerre économique. « Nous constatons que des compagnies européennes subissent un traitement différent de celles de l’axe Washington-New York-Londres », a conclu l’expert.

Source ici

http://www.insolentiae.com/lhallucinante-clause-du-ttip-interdisant-de-port…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mer 26 Oct - 04:55 (2016)    Sujet du message: UNITED NATIONS THE PEACE DOVE UNMASKED (1966) / THE UNITED NATIONS AGENDA - ONE INTERNATIONAL WORLD ORDER - UNDERSTAND THE PAST TO SEE THE FUTURE WHO'S NOW HERE! Répondre en citant

UNITED NATIONS THE PEACE DOVE UNMASKED (1966)



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=CyHtsvgyIPI

http://FederalExpression.wordpress.com
Filmstrip re-mastered
The United Nation War Making Machine in the Congo.


1) THE UNITED NATIONS AGENDA - ONE INTERNATIONAL WORLD ORDER - UNDERSTAND THE PAST TO SEE THE FUTURE WHO'S NOW HERE!

VIDEO : http://www.dailymotion.com/video/x4uv2h8_1-the-united-nations-agenda-one-in…

2) THE UNITED NATIONS AGENDA - ONE INTERNATIONAL WORLD ORDER - UNDERSTAND THE PAST TO SEE THE FUTURE WHO'S NOW HERE!

VIDEO : http://www.dailymotion.com/video/x4uv6cu_2-the-united-nations-agenda-one-in…

3) THE UNITED NATIONS AGENDA - ONE INTERNATIONAL WORLD ORDER - UNDERSTAND THE PAST TO SEE THE FUTURE WHO'S NOW HERE!

VIDEO : http://www.dailymotion.com/video/x4uv6ok_3-the-united-nations-agenda-one-in…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Lun 31 Oct - 08:44 (2016)    Sujet du message: LE CETA OFFICIELLEMENT SIGNE PAR L'UE ET LE CANADA / 'TRUDEAU DOES A GOOD JOB OF SEELING'_ TOM MULCAIR ON EU TRADE DEAL Répondre en citant

LE CETA OFFICIELLEMENT SIGNE PAR L'UE ET LE CANADA

'TRUDEAU DOES A GOOD JOB OF SEELING'_ TOM MULCAIR ON EU TRADE DEAL




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=GhCd2viyS7g

The NDP will raise concerns with CETA's investor-state dispute settlement mechanism, procurement issues and supply management
To read more: http://www.cbc.ca/1.3827903


-----

30 oct. 2016, 14:20


© Eric Vidal Source: Reuters
De gauche à droite : le président du Conseil européen Donald Tusk, le Premier ministre canadien Justin Trudeau, et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, dimanche 20 octobre à Bruxelles.

L'Union européenne et le Canada ont finalement signé leur fameux traité de libre-échange (CETA), trois jours après la date initialement prévue, en raisons des réticences qu'avait exprimée la Wallonie.

C'est officiel : le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, et les responsables de l'Union européenne ont signé le 30 octobre à Bruxelles, le fameux traité de libre-échange CETA.
twitter-tweet a écrit:





Done. #CETA is as of today the new golden standard in #trade agreements. pic.twitter.com/6K6hfs8x35
— Jean-Claude Juncker (@JunckerEU) 30 octobre 2016






L'événement marque la fin d'un marathon diplomatique de plusieurs semaines : l'approbation du traité par l'UE avait été bloquée par l'opposition de la région belge de Wallonie, qui, après tractation avec le pouvoir central, a finalement accepter de donner son feu vert à sa signature le 28 octobre. Des amendements ont ainsi été apposé au texte, entraînant un retard de trois jours pour la signature du traité.

Lire aussi : CETA : «Un accord de ce type-là ne sera bénéfique pour personne»

DES OPPOSANTS MOBILISES A BRUXELLES AU MOMENT DE LA SIGNATURE


Malgré les concessions accordées à la Wallonie, une centaine d’activistes s'étaient rassemblés à Bruxelles afin de manifester leur opposition à la signature de l'accord – voire de perturber celle-ci. Ces manifestants reprochent notamment au texte d'accorder trop de liberté aux multinationales vis-à-vis des Etats.



Celui-ci prévoit également, entre autres, de supprimer 99% des droits de douane existant entre l'UE et le Canada, exposant les produits européens à une concurrence accrue.
twitter-tweet a écrit:





Des activistes tentent de perturber la signature du #Ceta à Bruxelles : 16 #interpellationshttps://t.co/1Ni3wKXzLXpic.twitter.com/9v2vt7GNsJ
— RT France (@RTenfrancais) 30 octobre 2016






Le Premier ministre français Manuel Valls, en revanche, c'est félicité sur Twitter de cette signature, saluant un accord «un accord équilibré» et «un libre-échange maîtrisé».
twitter-tweet a écrit:





De nouvelles opportunités respectant nos préférences sociales, environnementales : le #CETA, un accord équilibré, un libre-échange maîtrisé. https://t.co/9gO8tLE4aQ
— Manuel Valls (@manuelvalls) 30 octobre 2016






Après cette signature, le CETA devra encore être ratifié par les parlements de tous les Etats-membres de l'UE et celui du Canada avant d'entrer en vigueur, même si les Etats européens qui le souhaitent pourront l'appliquer de manière partielle et provisoire.

Lire aussi : Opposition de la Wallonie au CETA : «Les gens sont contre l’idée de mondialisation»

https://francais.rt.com/international/28254-ceta-officiellement-signe-par-ue-canada


Dernière édition par maria le Lun 31 Oct - 10:49 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Lun 31 Oct - 10:45 (2016)    Sujet du message: THE UN WILL TAKE OVER THE WORLD BEFORE THE ELECTION Répondre en citant



THE UN WILL TAKE OVER THE WORLD BEFORE THE ELECTION




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=PA61UfLTXU0

MAJOR ALERT!!

As of Saturday, December 12th, 2015, the Paris Agreement was officially adopted by the United Nations Framework Convention on Climate Change (UNFCC) — at the 21st Conference of the Parties (COP 21), also known as the Paris Climate Conference.

This Agreement, which was opened for signatories on Friday, April 22nd, 2016, has now been officially ratified. Of the 197 Parties to the Convention, at least 55% of these parties accounting for worldwide emissions have to ratify the policy. Once ratified, the deal takes effect 30 days after the desired amount of parties have approved. And, due to 73 parties ratifying as of Wednesday, October 5th, 2016 (accounting for more than 56% of the world’s emissions), the deal is set to enter into effect on Friday, November 4th, 2016.

Only 4 days before the presidential election…

Coincidence?

But what is the Paris Agreement? WHAT is this Agreement really focusing on, and WHAT is the REAL Agenda behind the United Nations?

While they want you to believe that the Paris Agreement focuses solely on “combating climate change,” and while they tell you that this Agreement’s central aim is: “to strengthen the global response to the threat of climate change by keeping a global temperature rise this century well below 2 degrees Celsius above pre-industrial levels and to pursue efforts to limit the temperature increase even further to 1.5 degrees Celsius” (See Paris Agreement Below) — there is something much more sinister going on here.

Is this another way for the Elite to fulfill their plans of OPERATION DEPOPULATION?!

THE TRUTH REVEALED!!!

HEED THE WARNING! AND PREPARE WHILE YOU CAN!

PLEASE SEEK YAHUAH AND HIS TRUE SON YAHUSHA — BEFORE THE ARK CLOSES FOR GOOD!!!!!!!

ALSO SEE — Is Climate Change A LIE?! https://youtu.be/PTfI4Cy8K5k
ALSO SEE — UN Military Vehicles IN AMERICA?! https://youtu.be/zJHv_Pn64Kw

LEARN MORE!
ABC: http://abcnews.go.com/US/wireStory/pa...
Paris Agreement (UNFCCC): http://unfccc.int/paris_agreement/ite...
Paris Agreement Signatories (UNFCCC): http://unfccc.int/paris_agreement/ite...
Paris Agreement (UN Treaty): https://treaties.un.org/doc/Publicati...
Paris Agreement (Actual): https://unfccc.int/files/meetings/par...
UNGA 71 Letter: http://www.un.org/pga/70/wp-content/u...
UNGA 71 Provisional Agenda: http://www.un.org/en/ga/search/view_d...
MT: http://www.militarytimes.com/story/mi...
TJ: http://www.journal-news.net/news/loca...



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mer 23 Nov - 16:52 (2016)    Sujet du message: 1946 ENCYCLOPAEDIA BRITANNICA FILM DESPOTISM (DICTATORS, AUTHOTARIAN GOVERNEMENT) Répondre en citant

1946 ENCYCLOPAEDIA BRITANNICA FILM DESPOTISM (DICTATORS, AUTHOTARIAN GOVERNEMENT)



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=y47Kn47b51c&t=26s


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 08:32 (2016)    Sujet du message: CHINA : UN's GUTERRES CALLS CHINA "A SOLID PILLAR OF MULTILATERALISM IN THE WORLD" Répondre en citant

CHINA : UN's GUTERRES CALLS CHINA "A SOLID PILLAR OF MULTILATERALISM IN THE WORLD"



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Xi8bqXb6yRU

Published on Nov 28, 2016

United Nations Secretary General, Antonio Guterres said that he considered China a "solid pillar of multilateralism in the world", after meeting with Chinese Foreign Minister, Wang Yi, in Beijing on Monday.

Guterres said "economic progress and technological progress have not been able to reduce inequalities" and that these inequalities had "become an important factor for instability in the world" requiring the "strengthening of governance mechanisms of a multilateral nature" in which China's role was key. We need "global solutions" for "global problems" he said.

Over his two day official visit to Beijing, Guterres is expected to meet with various Chinese leaders to discuss the current international situation, crisis relief and the future development of China-UN cooperation.

SOT, Wang Yi, Foreign Minister of China (in Mandarin): "The United Nations also needs to effectively promote fairness and justice. The UN is the place where issues should be settled down in a fair and just way, fairness and justice are the core connotation of the UN charter, whether when addressing possible issues or developing international relations. The United Nations must be committed to equality among sovereign nations, to the principle of non-interference in the countries' internal affairs and peaceful settlement of international disputes. And also to the principles of equality among countries irrespective of their size and international fairness and justice. Just now during our talks Mr Guterres emphasised this need to follow these principles as the secretary general designate and I would like to say that this view is fully shared by the Chinese side."


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:48 (2016)    Sujet du message: GOUVERNEMENT DE PAIX OU DE DICTATURE? (PARTIE 2)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATION -> GOUVERNEMENT DE PAIX OU DE DICTATURE (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
Page 10 sur 10

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com