LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

GOUVERNEMENT DE PAIX OU DE DICTATURE? (PARTIE 2)
Aller à la page: <  1, 2, 39, 10, 11
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATION -> GOUVERNEMENT DE PAIX OU DE DICTATURE (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 410
Féminin

MessagePosté le: Lun 17 Avr - 04:23 (2017)    Sujet du message: THE NEW ORDER OF BARBARIANS Répondre en citant

THE NEW ORDER OF BARBARIANS



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=5qUQgsR4n8E


Dernière édition par maria le Lun 28 Aoû - 00:56 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 17 Avr - 04:23 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 410
Féminin

MessagePosté le: Sam 27 Mai - 17:44 (2017)    Sujet du message: LAUNCH OF THE 2017 “PROGRESS AND PROSPECTS” - PRESS CONFERENCE Répondre en citant

LAUNCH OF THE 2017 “PROGRESS AND PROSPECTS” - PRESS CONFERENCE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=iYDLTA-Ar88


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 410
Féminin

MessagePosté le: Jeu 22 Juin - 15:40 (2017)    Sujet du message: LIVE: EU COUNCIL ON MIGRATION, SECURITY AND ECONOMY IN BRUSSELS : ARRIVALS AND DOORSTEP Répondre en citant

LIVE: EU COUNCIL ON MIGRATION, SECURITY AND ECONOMY IN BRUSSELS : ARRIVALS AND DOORSTEP



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=daO-3g_aCuM


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 410
Féminin

MessagePosté le: Ven 28 Juil - 15:27 (2017)    Sujet du message: CONFERENCE MONDIALE DES HUMANITES / World Humanities Conference Répondre en citant


Building peace in the minds of me
n and women

CONFERENCE MONDIALE DES HUMANITES

ENGLISH :
World Humanities Conference

http://en.unesco.org/events/world-humanities-conference
 




Quand, heure locale: 

Dimanche, 6 Août 2017 - 9:00am au Samedi, 12 Août 2017 - 6:00pm

Où: 
Belgique, Liège

Type d’événement: 
Réunion d'Etat membre ou d'Institutions

Contact: 
John Crowley, j.crowley@unesco.org

La « Conférence mondiale des humanités. Défis et responsabilités pour une planète en transition » aura lieu à Liège (Belgique), du 6 au 12 août 2017.

Co-organisé par l’UNESCO, le Conseil International de la Philosophie et des Sciences Humaines (CIPSH), la Fondation « Conférence Mondiale des Humanités Liège 2017 » et LiègeTogether, ce congrès rassemblera des participants du monde entier travaillant dans les domaines des sciences humaines, des sciences naturelles, sociales et formelles, de la politique, de la création et de la communication, ainsi que des représentants des organisations internationales, gouvernementales et non gouvernementales.

Elle s'articulera autour de six thèmes principaux:
• L'homme et l'environnement ;
• Identités culturelles, diversité culturelle et relations interculturelles ;
• Patrimoine culturel ;
• Frontières et migrations ;
• Histoire, mémoire et politique ;
• Les sciences humaines dans un monde en transition.


La conférence permettra de renforcer l'organisation des sciences humaines, notamment ses dimensions interdisciplinaires et transdisciplinaires, en impliquant l’ensemble des sciences. Elle contribuera au débat épistémologique et à la convergence d’approches scientifiques et culturelles plus larges, en vue de combler le fossé qui réside souvent entre les domaines de la connaissance et de la recherche et ceux de l'éducation et des politiques territoriales.

Elle sera précédée par une série de conférences et autres manifestations universitaires, engageant tous les continents.

Liens: 
Plus d’informations sur la Conférence
Programme (link is external)
Appel à contributions
Site web officiel de la Conférence (link is external)
Site web officiel de la Conférence (link is external)

Pages thématiques: 
Apprendre à vivre ensemble
Construire des sociétés du savoir
Les sciences au service d’un avenir durable
Partenariats
Protéger notre patrimoine et favoriser la créativité
Transformations sociales
Dialogue interculturel
Démocratie et citoyenneté mondiale
Diversité des expressions culturelles

http://fr.unesco.org/events/conference-mondiale-humanites-0



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 410
Féminin

MessagePosté le: Ven 25 Aoû - 00:11 (2017)    Sujet du message: AURORE ROUGE DE SERGE MONAST Répondre en citant

AURORE ROUGE DE SERGE MONAST

Un homme est mort pour que vous puissiez lire ceci :

Jusqu"à ce jour, nous n'avons pas la confirmation de la mort de Serge Monast, journaliste d'enquête, mais il est plus que probable qu'il ait été éliminé par la caste satanique. Agenda pro-NWO écrit en 1985.  Après toutes ces années et avec les événements dans lesquels nous sommes maintenant confrontés, jugez par vous-mêmes de la clairvoyance de cet homme qui s'est battu pour les droits de tous les humains.


par doctorix
mardi 9 mai 2017

Ces textes ont été écrits il y a maintenant 32 ans, à l'époque ou internet balbutiait à peine, rappelons-le. S'il s'agissait de prophéties, on ne pourrait qu'être ébahis par leur précision et leur exactitude. Mais c'est encore plus fantastique dans la mesure où il s'agit de l'élaboration et de la description minutieuse d'un plan patiemment mis en oeuvre depuis des décennies, et probablement bien davantage, par ceux qui n'existent pas, comme chacun sait.

Nos nations qui semblent se détruire par une sorte de fatalité, les dénationalisations et le chomage qui paraissent aussi fatidiques qu'imprévus, les guerres au Moyen-Orient qui paraissent surgir par hasard, l'afflux de migrants qui en résulte, la dette impossible à rembourser qui nous accable, les dérèglementations, les atteintes au droit du travail qui s'accumulent, l'abêtissement de notre jeunesse grâce à des gadgets stupides, l'appauvrissement du niveau intellectuel des masses par des distractions mediatiques chaque jour plus affligeantes, la façon dégradante dont nos hommes politiques s'adressent à nous, privilégiant en nous l'émotion plutôt que la réflexion, la promotion des déviances sexuelles et l'affaiblissement des moeurs, l'extension de l'usage de a drogue, et bien d'autres choses encore que vous lirez dans ce texte, tout cela ne répond à aucun hasard ou fatalité, mais représente l'aboutissement d'un plan muri de longue date et dont chaque point s'applique jour après jour avec méticulosité et précision.

Je pense qu'il est trop tard pour inverser le processus machiavélique en cours, mais puisse la connaissance que vous en aurez maintenant (et que je vous demande de répandre largement) tenter d'entraver et de faire échouer ce plan diabolique.

Je vous demande d'avoir aussi un regard nouveau, sous cet angle, sur notre nouveau Président de la République Française, dont l'avénement est une sorte d'aboutissement de ce long processus pervers. Cessez de le voir comme ce gentil garçon qu'il paraît être, il est bien autre chose, un des derniers maillons qui forment vos chaînes, et non des moins pernicieux. Je vous demande aussi d'avoir une pensée pour François Asselineau, ce présidentiable de grande valeur que vous avez laissé échapper, (en lui préférant un formidable hypocrite, vous ne tarderez pas à la constater), et qui n'a eu de cesse de vous informer du dessous des cartes depuis 10 ans, certes en des termes moins conspirationnistes, mais décrivant tout aussi précisément les processus en cours. Je termine ici ma préface, place au texte, dont l'origine m'est inconnue. Doctorix.


"L'Aurore Rouge", l’agenda pro-NWO écrit en 1985 s’avère particulièrement prédictif

Père Régimbald et Serge Monast en 1985 nous annoncent le Nouvel Ordre Mondial.

Révélations importantes à une époque où Internet n'existait pas encore... http://911nwo.info/index.php?s=père régimbald (17 mn)*
(lien hélas disparu. Comme sans doute beaucoup d'autres semblables. NdDoctorix)

*Vidéo archive : Serge Monast – tout comme le Père Régimbald- fut l’un des pionniers de la lutte contre le Nouvel Ordre Mondial, alors même que celui-ci n’était encore dans les médias de l’époque qu’une « théorie du complot » limitée à 2 ou 3 énergumènes plus ou moins dérangés, avant de devenir aujourd’hui l’objectif, voire l’obsession, des Grands de ce Monde et de leurs (très) puissants Maîtres.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=v_rk8062Mmk

A lire absolument !

Nous avions dans de précédents articles dédiés, relaté les travaux pionniers du Père Régimbald sur le Nouvel Ordre Mondial et les Illuminati, dès les années 80.
Voici ci-dessous un texte particulièrement intrigant, censé selon le journaliste Serge Monast, mort subitement et surtout prématurément tout comme son compatriote le Père Régimbald, avoir été concocté dans une loge crypto-maçonnique dénommée « 666 » :

But du Projet Mondialiste : ÉTABLISSEMENT DE L’OCCULTE MONDIAL

Moyens de Financement du Projet : Contrôle du F.M.I., du G.A.T.T., de la Commission de Bruxelles, de l’OTAN, de l’O.N.U. et d’autres Organismes Internationaux.
Les dernières dix-huit années furent très profitables pour l'avancement de nos projets mondiaux. Je peux vous dire, Frères, que nous touchons maintenant presque au but.
La chute des États-Nations n'est plus qu'une question de temps, assez court, dois-je vous avouer en toute confiance.
Grâce à nos Agents d'infiltration et à nos moyens financiers colossaux, des progrès sans précédents ont maintenant été accomplis dans tous les domaines de la Science et de la Technologie dont nous contrôlons financièrement les plus grandes corporations.
Depuis les réunions secrètes avec M. de Rothschild dans les années 56, et qui avaient pour but de mettre au point le développement, et l'implantation mondiale des "Ordinateurs", il nous est maintenant possible d'entrevoir la mise en place d'un genre "d'Autoroute Internationale" où toutes ces machines seraient reliées entre elles.
Car, comme vous le savez déjà, le contrôle direct et individuel des populations de la planète, serait à tout le moins totalement impossible sans l'usage des Ordinateurs, et leur rattachement électronique les uns par rapport aux autres en un vaste "Réseau Mondial".
Ces machines d'ailleurs ont l'avantage de pouvoir remplacer des millions d'individus. De plus, elles ne possèdent ni conscience, ni morale aucune ; ce qui est indispensable pour la réussite d'un projet comme le nôtre.
Surtout, ces machines accomplissent, sans discuter, tout ce qui leur est dicté. Elles sont des esclaves parfaits dont ont tant rêvé nos prédécesseurs, mais sans qu'ils aient été à même de se douter qu'un jour, il nous serait possible d'accomplir un tel prodige.
Ces machines sans patrie, sans couleur, sans religion, sans appartenance politique, sont l'ultime accomplissement et outil de notre Nouvel Ordre Mondial. Elles en sont la "Pierre angulaire" !
L'organisation de ces machines en un vaste "Réseau mondial" dont nous contrôlerons les leviers supérieurs, nous servira à immobiliser les populations.
Comment ?
Comme vous le savez, la structure de base de notre Nouvel Ordre Mondial est composée, dans son essence, d'une multitude de "Réseaux" divers couvrant chacun toutes les sphères de l'activité humaine sur toute l'étendue de la planète.
Jusqu'à ce jour, tous ces "Réseaux" étaient reliés entre eux par une base idéologique commune : celle de l'Homme comme étant le "Centre" et "l'Ultime Accomplissement" de l'Univers.
Ainsi, grâce à tous ces "Réseaux" unis par le lien de la "Nouvelle Religion de l'Homme pour l'Homme", nous avons pu facilement infiltrer tous les secteurs humains dans tous les pays Occidentaux, et en modifier la base "Judéo-Chrétienne".
Le résultat est qu'aujourd'hui, cet Homme, qu'il fasse partie du Politique, de l'Économique, du Social, de l'Éducation, du Scientifique ou du Religieux, a déjà, depuis notre dernière Réunion de fin Juin 67, abandonné son héritage passé pour le remplacer par notre idéal d'une Religion Mondiale basée uniquement sur l'Homme.
Coupé ainsi qu'il est dorénavant de ses racines historiques, cet Homme n'attend plus, en définitive, que lui soit proposé une nouvelle idéologie. Celle-ci, bien entendue, est la nôtre ; celle du "Village Communautaire Global" dont il sera le "Centre".
Et c'est précisément ce que nous lui apporterons en l'encourageant à faire partie, "Corps et Ame", de ce "Réseau Électronique Mondial" où les frontières des États-Nations auront été à tout jamais abolies, anéanties jusqu'à leurs racines les plus profondes.
Pendant que cet homme égaré sera absorbé par son enthousiasme aveugle à faire partie de sa nouvelle "Communauté Mondiale" en faisant partie de ce vaste "Réseau d'Ordinateurs", pour notre compte, nous verrons, à partir des leviers supérieurs qui lui seront cachés, à le ficher, à l'identifier, à le comptabiliser, et à le rentabiliser selon nos propres objectifs.
Car à l'intérieur de cette "Nouvelle Société Globale", aucun individu ayant un potentiel de "Rentabilité" pour nous, ne pourra nous échapper.
L'apport constant de la "Technologie Électronique" devra nous assurer de tous les moyens pour ficher, identifier, et contrôler tous les individus des populations de l'Occident.
Quant à ceux qui ne représenteront aucune "Rentabilité Exploitable" par nous, nous verrons à ce qu'ils s'éliminent d'eux-mêmes à travers toutes les guerres intestines locales que nous aurons pris soin de faire éclater ici et là en nous ayant servi, et de la "Chute de l'Économie" des États-Nations, et des "Oppositions et des Revendications" des divers groupes composant ces mêmes États.

Voici donc la manière détaillée par laquelle nous procéderons d'ici 1998 pour paver la route à la naissance de notre "Gouvernement Mondial"

1. - Décupler la "Société des Loisirs" qui nous a été si profitable à date. En nous servant de l'invention du "Vidéo" que nous avons financé, et des jeux qui lui sont rattachés, finissons de pervertir la morale de la jeunesse. Offrons-lui la possibilité de satisfaire maintenant tous ses instincts.
Un être possédé par ses sens, et esclave de ceux-ci, nous le savons, n'a ni idéal, ni force intérieure pour défendre quoi que ce soit.
Il est un "Individualiste" par nature, et représente un candidat parfait que nous pouvons modeler aisément selon nos désirs et nos priorités. D'ailleurs, rappelez-vous avec quelle facilité nos prédécesseurs ont pu orienter toute la jeunesse allemande au début du siècle en se servant du désabusement de cette dernière !
2. - Encourager la "Contestation Étudiante" pour toutes les causes rattachées à "l'Écologie".
La protection obligatoire de cette dernière sera un atout majeur le jour où nous aurons poussé les États- Nations à échanger leur "Dette Intérieure" contre la perte de 33 % de tous leurs territoires demeurés à l'état sauvage.
3. - Comblons le vide intérieur de cette jeunesse en l'initiant, dès son tout jeune âge, à l'univers des Ordinateurs. Utilisons, pour cela, son système d'éducation. Un esclave au service d'un autre esclave que nous contrôlons.
4. - Sur un autre plan, établissons le "Libre-Échange International" comme étant une priorité absolue pour la survie économique des États-Nations.
Cette nouvelle conception économique nous aidera à accélérer le déclin des "Nationalistes" de toutes les Nations ; à les isoler en factions diverses, et au moment voulu, à les opposer farouchement les uns aux autres dans des guerres intestines qui achèveront de ruiner ces Nations.
5. - Pour nous assurer à tout prix de la réussite d'une telle entreprise, faisons en sorte que nos Agents déjà infiltrés dans les Ministères des Affaires Intergouvernementales et de l'Immigration des États-Nations fassent modifier en profondeur les Lois de ces Ministères.
publicité
inScroll by ad6

Ces modifications viseront essentiellement à ouvrir les portes des pays occidentaux à une immigration de plus en plus massive à l'intérieur de leurs frontières (immigrations que nous aurons d'ailleurs provoquées en ayant pris soin de faire éclater, ici et là, de nouveaux conflits locaux).
Par des campagnes de Presse bien orchestrées dans l'opinion publique des États-Nations ciblées, nous provoquerons chez celles-ci un afflux important de réfugiés qui aura pour effet, de déstabiliser leur économie intérieure, et de faire augmenter les tensions raciales à l'intérieur de leur territoire.
Nous verrons à faire en sorte que des groupes d'extrémistes étrangers fassent partie de ces afflux d'immigrants ; ce qui facilitera la déstabilisation politique, économique et sociale des Nations visées.
6. - Ce "Libre-Échange" qui, en réalité, n'en est pas un car il est déjà contrôlé par nous tout au sommet de la hiérarchie économique, noyautons-le en "Trois Commissions Latérales" : [celle de l'Asie, celle de l'Amérique, celle de l'Europe]. Il nous apportera la discorde à l’intérieur des États- Nations par la hausse du chômage relié aux restructurations de nos Multinationales.
7. – Transférons lentement, mais sûrement, nos multinationales dans de nouveaux pays acquis à l’idée de « l'Économie de Marché », tels les pays de l’Est de l’Europe, en Russie et en Chine par exemple. Nous nous fichons bien, pour l’instant, si leur population représente ou non un vaste bassin de nouveaux consommateurs.
Ce qui nous intéresse, c’est d’avoir accès, en premier lieu, à une « Main-d’œuvre-Esclave » (à bon marché et non syndiquée) que nous offrent ces pays et ceux du Tiers-monde. D’ailleurs, leurs gouvernements ne sont-ils pas mis en place par nous ?
Ne font-ils pas appel à l’aide étrangère, et aux prêts de notre « Fond Monétaire International » et de notre « Banque Mondiale » ?
Ces transferts offrent plusieurs avantages pour nous. Ils contribuent à entretenir ces nouvelles populations dans l’illusion d’une « Libération Économique », d’une « Liberté Politique » alors qu’en réalité, nous les dominerons par l’appétit du gain et un endettement dont ils ne pourront jamais s’acquitter.
Quant aux populations occidentales, elles seront entretenues dans le rêve du [Bien-Être Économique] car les produits importés de ces pays ne subiront aucune hausse de prix.
Par contre, sans qu’elles s’en aperçoivent au début, de plus en plus d’industries seront obligées de fermer leurs portes à cause des transferts que nous aurons effectués hors des pays occidentaux.
Ces fermetures augmenteront le chômage, et apporteront des pertes importantes de revenus pour les États-Nations.
8. – Ainsi nous mettrons sur pied une « Économie Globale » à l’échelle mondiale qui échappera totalement au contrôle des États-Nations. Cette nouvelle économie sera au-dessus de tout ; aucune pression politique ou syndicale ne pourra avoir de pouvoir sur elle.
Elle dictera ses propres « Politiques Mondiales », et obligera à une réorganisation politique, mais selon nos priorités à l’échelle mondiale.
9. – Par cette « Économie Indépendante » n’ayant de Lois que nos Lois, nous établirons une « Culture de Masse Mondiale ». Par le contrôle international de la Télévision, des Médias, nous instituerons une « Nouvelle Culture », mais nivelée, uniforme pour tous, sans qu’aucune « Création » future ne nous échappe.
Les artistes futurs seront à notre image ou bien ne pourront pas survivre. Fini donc ce temps où des « Créations Culturelles Indépendantes » mettaient à tout moment en péril nos projets mondialistes comme cela fut si souvent le cas dans le passé.
10. – Par cette même économie, il nous sera alors possible de nous servir des forces militaires des États- Nations (telles celles des États-Unis) dans des buts humanitaires.
En réalité, ces « Forces » nous serviront à soumettre des pays récalcitrants à notre volonté. Ainsi les pays du Tiers-Monde et d’autres semblables à eux ne pourront pas être en mesure d’échapper à notre volonté de nous servir de leur population comme main-d’œuvre-esclave.
11. – Pour contrôler le marché mondial, nous devrons détourner la productivité de son but premier (libérer l’homme de la dureté du travail). Nous l’orienterons en fonction de la retourner contre l’homme en asservissant ce dernier à notre système économique où il n’aura pas le choix de devenir notre esclave, et même un futur criminel.
12. – Tous ces transferts à l’étranger de nos Multinationales, et la réorganisation mondiale de l’économie auront pour but, entre autres, de faire grimper le chômage dans les pays occidentaux.
Cette situation sera d’autant plus réalisable parce qu’au départ, nous aurons privilégié l’importation massive des produits de base à l’intérieur des États-Nations et, du même coup, nous aurons surchargé ces États par l’emploi exagéré de leur population à la production de services qu’ils ne pourront plus payer.
Ces conditions extrêmes multiplieront par millions les masses d’assistés sociaux de tous genres, d’illettrés, de sans abris.
13. – Par des pertes de millions d’emplois dans le secteur primaire, et même les évasions déguisées de capitaux étrangers hors des États-Nations, il nous sera ainsi possible de mettre en danger de mort l’harmonie sociale par le spectre de la guerre civile.
14. – Ces manipulations internationales des gouvernements et des populations des États-Nations nous fourniront le prétexte d’utiliser notre F.M.I. pour pousser les gouvernements occidentaux à mettre en place des « Budgets d’Austérité » sous le couvercle de la réduction illusoire de leur « Dette Nationale » ; de la conservation hypothétique de leur « Cote de Crédit Internationale » ; de la préservation impossible de la « Paix Sociale ».
15. – Par ces « Mesures Budgétaires d’Urgence », nous briserons ainsi le financement des États-Nations pour tous leurs « Méga-Projets » qui représentent une menace directe à notre contrôle mondial de l’économie.
16. – D’ailleurs toutes ces mesures d’austérité nous permettront de briser les volontés nationales de structures modernes dans les domaines de l'Énergie, de l’Agriculture, du Transport et des Technologies nouvelles.
17. – Ces mêmes mesures nous offriront l’occasion rêvée d’instaurer notre « Idéologie de la Compétition Économique ». Celle-ci se traduira, à l’intérieur des États-Nations, par la réduction volontaire des salaires, les départs volontaires avec [Remises de Médailles pour Services rendus] ; ce qui nous ouvrira les portes à l’instauration partout de notre « Technologie de Contrôle ».
Dans cette perspective, tous ces départs seront remplacés par des « Ordinateurs » à notre service.
18. – Ces transformations sociales nous aideront à changer en profondeur la main d’œuvre « Policière et Militaire » des États-Nations. Sous le prétexte des nécessités du moment, et sans éveiller de soupçons, nous nous débarrasserons une fois pour toutes de tous les individus ayant une « Conscience Judéo- Chrétienne ».
Cette « Restructuration des Corps Policiers et Militaires » nous permettra de limoger sans contestation, le personnel âgé, de même que tous les éléments ne véhiculant pas nos principes mondialistes.
Ceux-ci seront remplacés par de jeunes recrues dépourvues de « Conscience et de Morale », et déjà toutes entraînées, et favorables à l’usage inconsidéré de notre « Technologie de Réseaux Électroniques ».
19. – Dans un même temps, et toujours sous le prétexte de « Coupures Budgétaires », nous veillerons au transfert des bases militaires des États-Nations vers l’Organisation des Nations-Unies.
20. – Dans cette perspective, nous travaillerons à la réorganisation du « Mandat International des Nations-Unies ».
De « Force de Paix » sans pouvoir décisionnel, nous l’amènerons à devenir une « Force d’Intervention » où seront fondues, en un tout homogène, les forces militaires des États-Nations.
Ceci nous permettra d’effectuer, sans combat, la démilitarisation de tous ces États de manière à ce qu’aucun d’entre eux, dans l’avenir, ne soient suffisamment puissants (indépendants) pour remettre en question notre « Pouvoir Mondial ».
21. – Pour accélérer ce processus de transfert, nous impliquerons la force actuelle des Nations-Unies dans des conflits impossibles à régler. De cette manière, et avec l’aide des Médias que nous contrôlons, nous montrerons aux populations l’impuissance et l’inutilité de cette « Force » dans sa forme actuelle.
La frustration aidant, et poussée à son paroxysme au moment voulu, poussera les populations des États- Nations à supplier les instances internationales de former une telle « Force Multi-Nationale » au plus tôt afin de protéger à tout prix la « Paix ».
22. – L’apparition prochaine de cette volonté mondiale d’une « Force Militaire Multi-Nationale » ira de pair avec l’instauration, à l’intérieur des États-Nations, d’une « Force d’Intervention Multi-Juridictionnelle ». Cette combinaison des « Effectifs Policiers et Militaires », créée à même le prétexte de l’augmentation de l’instabilité politique et sociale grandissante à l’intérieur de ces États croulant sous le fardeau des problèmes économiques, nous permettra de mieux contrôler les populations occidentales.
Ici, l’utilisation à outrance de l’identification et du fichage électronique des individus nous fournira une surveillance complète de toutes les populations visées.
23. – Cette réorganisation policière et militaire intérieure et extérieure des États-Nations permettra de faire converger le tout vers l’obligation de la mise en place d’un « Centre Mondial Judiciaire ».
Ce « Centre » permettra aux différents « Corps Policiers des États-Nations » d’avoir rapidement accès à des « Banques de Données » sur tous les individus potentiellement dangereux pour nous sur la planète. L’image d’une meilleure efficacité judiciaire, et les liens de plus en plus étroits créés et entretenus avec le « Militaire », nous aideront à mettre en valeur la nécessité d’un « Tribunal International » doublé d’un « Système Judiciaire Mondial » ; l’un pour les affaires civiles et criminelles individuelles, et l’autre pour les Nations.
24. – Au cours de la croissance acceptée par tous de ces nouvelles nécessités, il sera impérieux pour nous de compléter au plus tôt le contrôle mondial des armes à feu à l’intérieur des territoires des États-Nations. Pour ce faire, nous accélérerons le « PLAN ALPHA » mis en œuvre au cours des années 60 par certains de nos prédécesseurs.
Ce « Plan » à l’origine visait deux objectifs qui sont demeurés les mêmes encore aujourd’hui :
Par l’intervention de « Tireurs fous », créer un climat d’insécurité dans les populations pour amener à un contrôle plus serré des armes à feu.
Orienter les actes de violence de manière à en faire porter la responsabilité par des extrémistes religieux, ou des personnes affiliées à des allégeances religieuses de tendance « Traditionnelle », ou encore, des personnes prétendant avoir des communications privilégiées avec Dieu.
Aujourd’hui, afin d’accélérer ce « Contrôle des Armes à Feu », nous pourrons utiliser la « Chute des Conditions Économiques » des États-Nations qui entraînera avec elle, une déstabilisation complète du Social ; donc augmentation de la violence. Je n’ai pas besoin de vous rappeler, ni de vous démontrer, Frères, les fondements de ce « Contrôle » des armes à feu.
Sans celui-ci, il deviendrait presque impossible pour nous de mettre à genoux les populations des États visés. Rappelez-vous avec quel succès nos prédécesseurs ont pu contrôler l’Allemagne de 1930 avec les nouvelles « Lois » mises en application à l’époque ; Lois d’ailleurs sur lesquelles sont fondées les Lois actuelles des États-Nations pour ce même contrôle.
25. – Les dernières « Étapes » se rapportent à la « PHASE OMEGA » expérimentée à partir des expérimentations effectuées au début des années 70. Elles renferment la mise en application, à l’échelle mondiale, des « Armes Electro-Magnétiques ».
Les « Changements de Climat » entraînant la destruction des récoltes ; la faillite dans ces conditions, des terres agricoles.
L’avenir du « Contrôle des Populations » de ces États passe obligatoirement par le contrôle absolu, par nous, de la production alimentaire à l’échelle mondiale, et par la prise de contrôle des principales « Routes Alimentaires » de la planète. Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser
l’Electro-Magnétique, entre autre, pour déstabiliser les climats des États les plus productifs sur le plan agricole. Quant à l’empoisonnement de la nature, elle sera d’autant plus accélérée que l’augmentation des populations l’y poussera sans restriction. la dénaturation, par moyens artificiels, des produits alimentaires de consommation courante ; l’empoisonnement de la nature par une exploitation exagérée et inconsidérée, et l’utilisation massive de produits chimiques dans l’agriculture ; tout cela, Frères, mènera à la ruine assurée des industries alimentaires des
États-Nations.
26. – L’utilisation de l’Electro-Magnétique pour provoquer des « Tremblements de Terre » dans les régions industrielles les plus importantes des États-Nations contribuera à accélérer la « Chute Économique » des États les plus menaçants pour nous ; de même qu’à amplifier l’obligation de la mise en place de notre Nouvel Ordre Mondial.
27. – Qui pourra nous soupçonner ? Qui pourra se douter des moyens utilisés ? Ceux qui oseront se dresser contre nous en diffusant de l’information quant à l’existence et au contenu de notre « Conspiration », deviendront suspects aux yeux des autorités de leur Nation et de leur population.
Grâce à la désinformation, au mensonge, à l’hypocrisie et à l’individualisme que nous avons créé au sein des peuples des États-Nations, l’Homme est devenu un Ennemi pour l’Homme.
Ainsi ces « Individus Indépendants » qui sont des plus dangereux pour nous, justement à cause de leur « Liberté », seront considérés par leurs semblables comme étant des ennemis et non des libérateurs. L’esclavage des enfants, le pillage des richesses du Tiers-Monde, le chômage, la propagande pour la libération de la drogue, l’abrutissement de la jeunesse des Nations, l’idéologie du « Respect de la Liberté Individuelle » diffusée au sein des Églises Judéo-Chrétiennes et à l’intérieur des États-Nations, l’obscurantisme considéré comme une base de la fierté, les conflits inter-ethniques, et notre dernière réalisation : « les Restrictions Budgétaires » ; tout cela nous permet enfin de voir l’accomplissement ancestral de notre « Rêve » : celui de l’instauration de notre « NOUVEL ORDRE MONDIAL ».
Écrit Fin Juin 1985.
Ce qui intrigue dans ce texte ce n’est pas seulement son contexte comme les relais pro-NWO et autres idiots utiles le font constamment remarquer en fustigeant un contexte paranoïde ou extrême-droitiste (ou extrême-gauchiste, voire extrême-centriste ou nihiliste, c’est selon), mais le fond du texte lui-même, les informations prédictives qu’il dévoile et qui se retrouvent pour une partie très importante vérifiés par les faits, plus de 25 ans après leur première publication...
Ce qui importe ici c’est de lire ce qui est écrit noir sur blanc, ce qui a été écrit il y a plus de 25 ans et qui se trouve recoupé par les faits eux-mêmes.
Ci-après : Comment manipuler la populace, en 10 leçons...
(page suivante)
Comment manipuler la populace, en 10 leçons
1/ La stratégie de la distraction
Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser ; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles ».
2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions
Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ».
On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple : laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.
3/ La stratégie de la dégradation
Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.
4/ La stratégie du différé
Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur.
Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.
5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas âge
La plupart des publicités destinées au grand public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles ».
6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion
Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements...
7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise
Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et deme ure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles ».
8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité
Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être stupide, vulgaire, et inculte...
9/ Remplacer la révolte par la culpabilité
Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution !...
10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes
Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, sans compter les enquêtes de surveillance d'écoute et de renseignement.. le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/un-homme-est-mort-pour-que-vou…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 410
Féminin

MessagePosté le: Lun 28 Aoû - 00:54 (2017)    Sujet du message: THE UNITED NATIONS 2030 AGENDA DECODED : IT'S A BLUEPRINT FOR THE GLOBAL ENSLAVEMENT OF HUMANITY UNDER THE BOOT OF CORPORATE MASTERS Répondre en citant

THE UNITED NATIONS 2030 AGENDA DECODED : IT'S A BLUEPRINT FOR THE GLOBAL ENSLAVEMENT OF HUMANITY UNDER THE BOOT OF CORPORATE MASTERS

Friday, September 04, 2015

by Mike Adams, the Health Ranger
Tags: 2030 Agenda, United Nations, global enslavement




(NaturalNews) This week, Michael Snyder published an important article entitled The 2030 Agenda: This Month The UN Launches A Blueprint For A New World Order With The Help Of The Pope.

That article references this UN "2030 Agenda" document that pushes a blueprint for so-called "sustainable development" around the world.

This document describes nothing less than a global government takeover of every nation across the planet. The "goals" of this document are nothing more than code words for a corporate-government fascist agenda that will imprison humanity in a devastating cycle of poverty while enriching the world's most powerful globalist corporations like Monsanto and DuPont.

In the interests of helping wake up humanity, I've decided to translate the 17 points of this 2030 agenda so that readers everywhere can understand what this document is really calling for. To perform this translation, you have to understand how globalists disguise their monopolistic agendas in "feel good" language.

Here's the point-by-point translation. Notice carefully that nowhere does this document state that "achieving human freedom" is one of its goals. Nor does it explain HOW these goals are to be achieved. As you'll see here, every single point in this UN agenda is to be achieved through centralized government control and totalitarian mandates that resemble communism.

Translation of the UN's "2030 Agenda blueprint for globalist government" (controlled by corporate interests)Goal 1) End poverty in all its forms everywhere

Translation: Put everyone on government welfare, food stamps, housing subsidies and handouts that make them obedient slaves to global government. Never allow people upward mobility to help themselves. Instead, teach mass victimization and obedience to a government that provides monthly "allowance" money for basic essentials like food and medicine. Label it "ending poverty."

Goal 2) End hunger, achieve food security and improved nutrition and promote sustainable agriculture

Translation: Invade the entire planet with GMOs and Monsanto's patented seeds while increasing the use of deadly herbicides under the false claim of "increased output" of food crops. Engineer genetically modified plants to boost specific vitamin chemicals while having no idea of the long-term consequences of genetic pollution or cross-species genetic experiments carried out openly in a fragile ecosystem.

Goal 3) Ensure healthy lives and promote well-being for all at all ages

Translation: Mandate 100+ vaccines for all children and adults at gunpoint, threatening parents with arrest and imprisonment if they refuse to cooperate. Push heavy medication use on children and teens while rolling out "screening" programs. Call mass medication "prevention" programs and claim they improve the health of citizens.

Goal 4) Ensure inclusive and equitable quality education and promote lifelong learning opportunities for all

Translation: Push a false history and a dumbed-down education under "Common Core" education standards that produce obedient workers rather than independent thinkers. Never let people learn real history, or else they might realize they don't want to repeat it.

Goal 5) Achieve gender equality and empower all women and girls

Translation: Criminalize Christianity, marginalize heterosexuality, demonize males and promote the LGBT agenda everywhere. The real goal is never "equality" but rather the marginalization and shaming of anyone who expresses any male characteristics whatsoever. The ultimate goal is to feminize society, creating widespread acceptance of "gentle obedience" along with the self-weakening ideas of communal property and "sharing" everything. Because only male energy has the strength to rise up against oppression and fight for human rights, the suppression of male energy is key to keeping the population in a state of eternal acquiescence.

Goal 6) Ensure availability and sustainable management of water and sanitation for all

Translation: Allow powerful corporations to seize control of the world's water supplies and charge monopoly prices to "build new water delivery infrastructure" that "ensures availability."

Goal 7) Ensure access to affordable, reliable, sustainable and modern energy for all

Translation: Penalize coal, gas and oil while pushing doomed-to-fail "green" energy subsidies to brain-dead startups headed by friends of the White House who all go bankrupt in five years or less. The green startups make for impressive speeches and media coverage, but because these companies are led by corrupt idiots rather than capable entrepreneurs, they always go broke. (And the media hopes you don't remember all the fanfare surrounding their original launch.)

Goal 8) Promote sustained, inclusive and sustainable economic growth, full and productive employment and decent work for all

Translation: Regulate small business out of existence with government-mandated minimum wages that bankrupt entire sectors of the economy. Force employers to meet hiring quotas of LGBT workers while mandating wage tiers under a centrally planned work economy dictated by the government. Destroy free market economics and deny permits and licenses to those companies that don't obey government dictates.

Goal 9) Build resilient infrastructure, promote inclusive and sustainable industrialization and foster innovation

Translation: Put nations into extreme debt with the World Bank, spending debt money to hire corrupt American corporations to build large-scale infrastructure projects that trap developing nations in an endless spiral of debt. See the book Confessions of an Economic Hit Man by John Perkins to understand the details of how this scheme has been repeated countless times over the last several decades.

Goal 10) Reduce inequality within and among countries

Translation: Punish the rich, the entrepreneurs and the innovators, confiscating nearly all gains by those who choose to work and excel. Redistribute the confiscated wealth to the masses of non-working human parasites that feed off a productive economy while contributing nothing to it... all while screaming about "equality!"

Goal 11) Make cities and human settlements inclusive, safe, resilient and sustainable

Translation: Ban all gun ownership by private citizens, concentrating guns into the hands of obedient government enforcers who rule over an unarmed, enslaved class of impoverished workers. Criminalize living in most rural areas by instituting Hunger Games-style "protected areas" which the government will claim are owned by "the People" even though no people are allowed to live there. Force all humans into densely packed, tightly controlled cities where they are under 24/7 surveillance and subject to easy manipulation by government.

Goal 12) Ensure sustainable consumption and production patterns

Translation: Begin levying punitive taxes on the consumption of fossil fuels and electricity, forcing people to live under conditions of worsening standards of living that increasingly resemble Third World conditions. Use social influence campaigns in TV, movies and social media to shame people who use gasoline, water or electricity, establishing a social construct of ninnies and tattlers who rat out their neighbors in exchange for food credit rewards.

Goal 13) Take urgent action to combat climate change and its impacts

Translation: Set energy consumption quotas on each human being and start punishing or even criminalizing "lifestyle decisions" that exceed energy usage limits set by governments. Institute total surveillance of individuals in order to track and calculate their energy consumption. Penalize private vehicle ownership and force the masses onto public transit, where TSA grunts and facial recognition cameras can monitor and record the movement of every person in society, like a scene ripped right out of Minority Report.

Goal 14) Conserve and sustainably use the oceans, seas and marine resources for sustainable development

Translation: Ban most ocean fishing, plunging the food supply into an extreme shortage and causing runaway food price inflation that puts even more people into economic desperation. Criminalize the operation of private fishing vessels and place all ocean fishing operations under the control of government central planning. Only allow favored corporations to conduct ocean fishing operations (and make this decision based entirely on which corporations give the most campaign contributions to corrupt lawmakers).

Goal 15) Protect, restore and promote sustainable use of terrestrial ecosystems, sustainably manage forests, combat desertification, and halt and reverse land degradation and halt biodiversity loss

Translation: Roll out Agenda 21 and force humans off the land and into controlled cities. Criminalize private land ownership, including ranches and agricultural tracts. Tightly control all agriculture through a corporate-corrupted government bureaucracy whose policies are determined almost entirely by Monsanto while being rubber-stamped by the USDA. Ban woodstoves, rainwater collection and home gardening in order to criminalize self-reliance and force total dependence on government.

Goal 16) Promote peaceful and inclusive societies for sustainable development, provide access to justice for all and build effective, accountable and inclusive institutions at all levels

Translation: Grant legal immunity to illegal aliens and "protected" minority groups, which will be free to engage in any illegal activity -- including openly calling for the mass murder of police officers -- because they are the new protected class in society. "Inclusive institutions" means granting favorable tax structures and government grants to corporations that hire LGBT workers or whatever groups are currently in favor with the central planners in government. Use the IRS and other federal agencies to selectively punish unfavorable groups with punitive audits and regulatory harassment, all while ignoring the criminal activities of favored corporations that are friends of the political elite.

Goal 17) Strengthen the means of implementation and revitalize the global partnership for sustainable development

Translation: Enact global trade mandates that override national laws while granting unrestricted imperialism powers to companies like Monsanto, Dow Chemical, RJ Reynolds, Coca-Cola and Merck. Pass global trade pacts that bypass a nation's lawmakers and override intellectual property laws to make sure the world's most powerful corporations maintain total monopolies over drugs, seeds, chemicals and technology. Nullify national laws and demand total global obedience to trade agreements authored by powerful corporations and rubber-stamped by the UN.

Total enslavement of the planet by 2030As the UN document says, "We commit ourselves to working tirelessly for the full implementation of this Agenda by 2030."

If you read the full document and can read beyond the fluffery and public relations phrases, you'll quickly realize that this UN agenda is going to be forced upon all the citizens of the world through the invocation of government coercion. Nowhere does this document state that the rights of the individual will be protected. Nor does it even acknowledge the existence of human rights granted to individuals by the Creator. Even the so-called "Universal Declaration of Human Rights" utterly denies individuals the right to self defense, the right to medical choice and the right to parental control over their own children.

The UN is planning nothing less than a global government tyranny that enslaves all of humanity while calling the scheme "sustainable development" and "equality."

1984 has finally arrived. And of course it's all being rolled out under the fraudulent label of "progress."

http://www.naturalnews.com/051058_2030_Agenda_United_Nations_global_enslave…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 410
Féminin

MessagePosté le: Sam 2 Sep - 13:29 (2017)    Sujet du message: TRUMP LANCE L'IDEE D'UNE REFORME DE L'ONU, CE «CLUB» AIMANT «AVOIR DU BON TEMPS» Répondre en citant

TRUMP LANCE L'IDEE D'UNE REFORME DE L'ONU, CE «CLUB» AIMANT «AVOIR DU BON TEMPS»


© REUTERS/ Eric Thayer

International
07:46 02.09.2017(mis à jour 10:47 02.09.2017)

Donald Trump, qui ne ménage pas ses critiques envers l'Onu, va s'employer à rallier des soutiens en faveur d'une réforme de l'instance mondiale en organisant une réception au siège des Nations unies à New York le 18 septembre, à la veille de son discours devant l'Assemblée générale.


© AP Photo/ Andrew Harnik
Fermeture du consulat russe à San-Francisco: une décision personnelle de Trump

Donald Trump prévoit d'organiser, selon des diplomates, une réunion à haut niveau le 18 septembre à New York afin de pousser l'Onu à se réformer, une organisation qualifiée par lui en 2016 de «club de gens qui se rencontrent, discutent et ont du bon temps». Les représentants des pays seront invités à cette réception s'ils souscrivent à une déclaration politique en 10 points, établie par les États-Unis, soutenant les efforts du secrétaire général de l'Onu Antonio Guterres «pour engager une réforme efficace, en profondeur», lit-on dans l'ébauche de cette déclaration politique, consultée vendredi par Reuters.

«Nous soutenons les efforts du secrétaire général pour procéder à des changements concrets au sein des Nations unies, afin de mieux aligner leur travail sur l'aide humanitaire, le développement et la défense des initiatives de paix», lit-on aussi dans ce projet de déclaration.

Le Président américain trouve que la quote-part versée par Washington au budget de l'Onu est injustement élevée et entend la réduire. Les États-Unis en effet sont le plus gros contributeur, fournissant 22% de son budget central bisannuel de 5,4 milliards de dollars et 28,5% de son budget de 7,3 milliards de dollars alloué aux opérations de maintien de la paix. C'est l'Assemblée générale, qui compte 193 membres, qui détermine les contributions. Donald Trump et Antonio Guterres, qui ont pris leurs fonctions l'un et l'autre en janvier, ainsi que la représentante permanente des États-Unis à l'Onu, Nikki Haley, doivent prendre la parole à la réception du 18 septembre, ont déclaré des diplomates.

https://fr.sputniknews.com/international/201709021032877497-trump-onu-refor…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 410
Féminin

MessagePosté le: Sam 2 Sep - 14:02 (2017)    Sujet du message: MACRON PARLE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL 2017 Répondre en citant

MACRON PARLE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL 2017



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=A_xNyEzMfj4


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 410
Féminin

MessagePosté le: Lun 11 Sep - 01:08 (2017)    Sujet du message: STATE OF THE COMMUNITY CONFERENCE : EVERY DECISION COUNTS Répondre en citant

STATE OF THE COMMUNITY CONFERENCE : EVERY DECISION COUNTS

07 September 2017

How new transformative technologies, evolving perceptions of identity and fresh approaches to democracy affect our lives are the key themes of a conference to be held at UNESCO Headquarters in Paris, France, on 12-13 September 2017. Academics, professionals and youth will investigate sustainable solutions for our interconnected world at the State of the Community Conference: Every Decision Counts.

Building on the themes and outcomes of the highly successful World Humanities Conference, held in Liège, Belgium last month, the State of the Community Conference will examine some of the critical challenges facing our society. These include the role of robots, artificial intelligence, the internet and biotechnologies; responses to extremism, discrimination and inequality; and how to reconcile globalization and traditional structures by engaging the public in informed discussion to drive political and social change.

The conference keynote speaker is Professor James Fishkin (Janet M. Peck Professor in International Communication and Director of the Center for Deliberative Democracy, Stanford University).

Other interdisciplinary thought leaders participating include Yves Sintomer (Professor of Political Science, Université Paris 8); Countess Setsuko Klossowska de Rola (UNESCO Artist for Peace); Lionel Veer (Ambassador of the Netherlands to UNESCO); Marie-Hélène Parizeau (Professor of Philosophy, Université Laval, Québec); Georges Kepenekian (Mayor of Lyon and Vice-President of the Metropole of Lyon); and Andrés Roemer, (UNESCO Goodwill Ambassador for Societal Change and the Free Flow of Information).

The winner of the Dhillon Marty Competition: 2017 Phrase of the Year will also be announced during the conference. “Every Decision Counts”, the title of the conference, was the winner of last year’s competition.

The State of the Community Conference: Every Decision Counts is jointly convened with UNESCO under the aegis of the Management of Social Transformations (MOST) programme.
****  
Journalists wishing to attend the State of the Community Conference: Every Decision Counts are requested to contact: Djibril Kebe, UNESCO Media Services, d.kebe@unesco.org (link sends e-mail), +33(0)145681741 For more information on the conference, please contact:
****  
The State of the Community Conference: Every Decision Counts Programme  
   
Follow us:
#CriticalThinking #SoC17 #WorldHumanities #unesco_most 
 
Twitter: @unescoNOW | @dhillonmarty (link is external)
Facebook: @unesco / @UNESCOfr | @dhillonmarty 
 

https://en.unesco.org/news/state-community-conference-every-decision-counts


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 410
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Sep - 00:08 (2017)    Sujet du message: L'ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES DONNE LE COUP D'ENVOI DE SA 72ème SESSION / GENERAL ASSEMBLY OPENS 72nd SESION WITH FOCUS ON THE WORLD'S PEOPLE Répondre en citant


Gold color of the UN - The year of Peace and Security - They think they are now in full power - but it will be for a short time
Couleur or de l'ONU - L'Année de la Paix et de la Sécurité - Ils croient que maintenant ils sont en pleine force - mais ce sera pour une courte durée


L'ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES DONNE LE COUP D'ENVOI DE SA 72ème SESSION


Miroslav Lajcák (au centre), Président de la 72e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, ouvre la première réunion de cette session, avec à ses côtés le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et la Secrétaire générale adjointe Catherine Pollard. Photo ONU/Kim Haughton

12 septembre 2017 – L'Assemblée générale des Nations Unies a donné mardi le coup d'envoi de sa 72ème session, au siège de l'ONU à New York, le nouveau Président de cet organe promettant de faire « entendre les voix de ceux qui ont le plus besoin de l'ONU ».

« Les hommes et les femmes qui ont le plus besoin de l'ONU ne sont pas dans cette salle. Ils ne sont pas impliqués dans la négociation des résolutions. Ils ne prennent pas la parole lors des réunions de haut niveau », a déclaré le Président de la 72e session, Miroslav Lajčák. « C'est l'une des tâches de l'Assemblée générale de faire en sorte que leurs voix sont entendues ».

M. Lajčák a rappelé que l'ONU avait été créée pour une « raison simple » : servir ceux qui veulent la paix, une vie décente et une planète durable.

Le Président a cité trois autres principes qu'il suivra au cours de sa présidence : l'impartialité, la qualité et la transparence.

« J'ai toujours fermement cru dans le pouvoir du multilatéralisme », a déclaré le nouveau Président de l'Assemblée générale.

Il a indiqué que la 72ème session serait marquée par des « premières » : la négociation du premier Pacte intergouvernemental sur les migrations, la réception du premier rapport et l'organisation du premier évènement de haut niveau sur les résolutions relatives à la consolidation de la paix et le premier pacte international pour l'élimination de l'exploitation et des abus sexuels dans les opérations de maintien de la paix.

Mais cette année sera aussi une année de suivi, a noté M. Lajčák. Il a mentionné la nécessité de maintenir l'élan autour de la mise en œuvre et du financement des objectifs de développement durable et d'intégrer l'Accord de Paris sur le climat dans les cadres nationaux, régionaux et internationaux.

« Nous devons accompagner les engagements d'hier avec des actions prises aujourd'hui. Nous ne pouvons pas laisser rapports, évènements et résolutions du passé être relégués dans les archives de l'ONU. Nous devons continuer à travailler à leur mise en œuvre », a-t-il dit.

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, s'est félicité de l'élection de M. Lajčák au poste de Président de l'Assemblée générale, au moment où, confrontées à de multiples défis, les populations du monde entier attendent de l'ONU toujours plus.

C'est la raison pour laquelle des réformes systémiques sont nécessaires en vue d'obtenir des résultats plus concrets de l'Organisation. Il a ainsi annoncé avoir lancé aujourd'hui même « une feuille de route pour la parité homme –femmes à l'échelle du système des Nations Unies ».

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=40126#.WbxNX7hOKSo


ORDRE DU JOUR PROVISOIRE DE LA SOIXANTE-DOUZIEME SESSION ORDINAIRE DE L'ASSEMBLEE GENERALE *


à New York, le mardi 12 septembre 2017

Pdf document : http://undocs.org/fr/A/72/150


GENERAL ASSEMBLY OPENS 72nd SESION WITH FOCUS ON THE WORLD'S PEOPLE


Miroslav Lajčák (centre), President of the 72nd session of the General Assembly, gavels open the session’s first meeting. He is flanked by Secretary-General António Guterres (left) and Catherine Pollard, Under-Secretary-General for General Assembly and Conference Management. Photo: UN Photo/Kim Haughton

12 September 2017 – The United Nations General Assembly today opened its 72nd session, with an emphasis on striving for peace and a decent life for all on a sustainable planet.

“The UN was created for people,” Miroslav Lajčák said in his first address as President of the General Assembly. “The people who need the UN the most are not sitting in this hall today. They are not involved in the negotiation of resolutions. They do not take the floor at high-level events. It is one of the tasks of the General Assembly to make sure that their voices can still be heard.”

Ahead of today’s opening, the career diplomat from Slovakia spoke to UN News about his hopes for his one-year tenure, and said that conflict prevention and migration would top his agenda. Check out the full interview.
 
In today’s address, he noted that while it was “impossible” to select one priority for the UN to focus on this year, his aim will be to strive for balance, so that all points of view are represented.

He also stressed quality and transparency in his future work.

Mr. Lajčák takes the reins one week before the start of the high-level General Assembly debate, and said he hoped the 193 UN Member States participating would treat each other with diplomacy and mutual respect.

Speaking to reporters later in the day, Mr. Lajčák reiterated the importance of using the world body to assist people around the world.

Addressing the opening of the General Assembly, Secretary-General António Guterres also emphasized the importance of focusing on people in the UN’s work and underscored his proposed reforms to streamline the Organization.

“People around the world are rightly demanding change and looking for governments and institutions to deliver,” he said. “We all agree that the United Nations must do even more to adapt and deliver. That is the aim of the reform proposals that this Assembly will consider.”

He added that one key change within and beyond the UN must be the empowerment of women and girls around the world, and highlighted his own roadmap for achieving gender parity.

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=57498#.WbxMfLhOKSo



PROVISIONAL AGENDA OF THE SEVENTY-SECOND REGULAR SESSION OF THE GENERAL ASSEMBLY*

New York, on Tuesday, 12 September 2017

Pdf document : http://undocs.org/en/A/72/150


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 410
Féminin

MessagePosté le: Lun 18 Sep - 03:26 (2017)    Sujet du message: ENTRETIEN : L'ONU DOIT PRENDRE LA TÊTE D'UNE « VAGUE DIPLOMATIQUE » POUR LA PAIX, DECLARE ANTONIO GUTERRES / INTERVIEW: UN must lead ‘surge in diplomacy’ for peace, Guterres says ahead of 72nd General Assembly Répondre en citant

ENTRETIEN : L'ONU DOIT PRENDRE LA TÊTE D'UNE « VAGUE DIPLOMATIQUE » POUR LA PAIX, DECLARE ANTONIO GUTERRES

ENGLISH : INTERVIEW: UN must lead ‘surge in diplomacy’ for peace, Guterres says ahead of 72nd General Assembly
http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=57483#.Wb8gJrhOKSo


Le Secrétaire général António Guterres rencontre des réfugiés sud-soudanais au camp d’Imvepi, dans le nord de l’Ouganda, en juin 2017. Photo ONU/Mark Garten

8 septembre 2017 – Alors que l'Assemblée générale des Nations Unies se prépare pour sa session annuelle de haut niveau réunissant chefs d'État et de gouvernement du monde entier à New York, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a rencontré ONU Info pour discuter du rôle de l'Organisation dans un monde confronté à des défis complexes.

M. Guterres, Premier ministre du Portugal de 1995 à 2002, et ancien Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, a pris ses fonctions le 1er janvier de cette année. Depuis, il a constamment poussé pour une diplomatie accrue, une large adhésion aux objectifs de l'accord mondial sur le climat de Paris, un engagement plus large avec les jeunes du monde et des efforts pour assurer la parité entre les sexes dans l'ensemble du système des Nations Unies.

Affirmant que l'ONU « doit être un instrument pour une vague diplomatique pour la paix », le Secrétaire général évoque dans cet entretien comment il travaille avec la communauté internationale pour faire en sorte que les parties en conflit constatent que « personne ne gagne » dans les guerres d'aujourd'hui, pour mettre en évidence les liens entre le changement climatique et le développement durable, et pour convaincre que les organisations fonctionnent mieux lorsqu'il y a un nombre égal d'employés masculins et féminins.

ONU Info : A la veille de la nouvelle session de l'Assemblée générale et sa séquence de haut niveau, quel est le rôle du multilatéralisme dans le monde d'aujourd'hui et qu'allez-vous faire pour essayer de renforcer ce rôle ?
 
António Guterres : Nous vivons dans un monde où les problèmes sont globaux - changement climatique, terrorisme, inégalité - et il n'y a aucun moyen de résoudre ces problèmes sur une base individuelle, pays par pays. Nous voyons de plus en plus que seules des solutions mondiales peuvent résoudre les problèmes globaux. Et pour que les solutions globales soient possibles, nous devons disposer de mécanismes de gouvernance permettant aux pays de se réunir et de gérer ensemble les problèmes de notre époque.



VIDEO: https://www.youtube.com/watch?v=oB3dUXCxwME

António Guterres discute terrorisme, inégalités et climat

Ainsi, les organisations multilatérales - comme l'ONU, mais aussi beaucoup d'autres ... le Fonds monétaire international, la Banque mondiale, les organisations régionales comme l'Union européenne, l'Union africaine ... sont toutes essentielles pour nous permettre de faire face aux défis dramatiques qui menacent aujourd'hui l'humanité.

ONU Info : Avec tous les défis auxquels le monde est confronté aujourd'hui - le terrorisme, l'extrémisme, la crise des réfugiés-, quelle est votre vision du rôle que l'ONU doit jouer dans le monde d'aujourd'hui ?
 
António Guterres : L'ONU doit tout d'abord être un instrument pour une vague diplomatique pour la paix. Face à toutes les crises auxquelles nous sommes confrontés - du Mali au Soudan du Sud en passant par la Libye, la République centrafricaine, la Syrie, l'Afghanistan et la Somalie - nous faisons tout notre possible pour convaincre les parties à ces conflits et ceux qui ont une influence, qui soutiennent ces parties au conflit, que ce sont des guerres que personne ne gagne et que tout le monde perd.

Il est absolument essentiel qu'ils oublient leurs différences, leurs intérêts contradictoires et qu'ils se réunissent vraiment pour mettre un terme à ces séries tragiques de crises, de violences et de conflits. Parce que ces conflits sont de plus en plus interconnectés et liés au terrorisme mondial.

Nous devons donc lutter contre les terroristes là où ils sont et nous devons nous attaquer aux causes profondes du terrorisme. Cela signifie résoudre les conflits et en même temps construire des sociétés cohésives, où les gens sentent qu'ils appartiennent, où ils ne se sentent pas victimes de discrimination et où l'on respecte les droits humains afin d'assurer que les organisations terroristes aient de plus en plus de mal à recruter des personnes.

Le chômage des jeunes, par exemple. Le chômage des jeunes dans certaines parties du monde est l'un des problèmes les plus dramatiques qui facilite le travail des organisations terroristes recrutant des personnes qui n'ont pas d'avenir. Nous devons donc – en matière de développement durable, de droits de l'homme et de paix et de sécurité - combiner tous les instruments de l'ONU pour vaincre le terrorisme.

ONU Info : Nous voyons les effets du changement climatique dans le monde entier. Quel est votre message pour tous les acteurs - gouvernements, société civile, citoyens - sur ce phénomène et les objectifs de développement durable (ODD) ?
 
António Guterres : Tout d'abord, le changement climatique est indéniable aujourd'hui. Je reviens juste de mon pays, le Portugal, où il y a une énorme sécheresse dans le sud. Nous voyons des incendies de forêts se multiplier terriblement. Aux États-Unis, comme au Portugal et dans d'autres parties du monde, nous voyons des vagues de chaleur, des inondations dramatiques – au Sierra Leone, en Inde, au Népal. Il y a toujours eu des inondations dans le passé, mais maintenant les catastrophes naturelles sont de plus en plus fréquentes, plus intenses et avec des conséquences plus dévastatrices. Nous voyons les déserts progresser. Nous voyons les glaciers diminuer. Nous voyons le niveau de la mer augmenter.

 
M. Guterres, alors Secrétaire général désigné des Nations Unies, s’exprimant devant l’Assemblée générale le 12 décembre 2016, après avoir prêté serment. Photo ONU/Eskinder Debebe

Le changement climatique représente donc clairement une menace pour nous tous.

Pour le combattre, nous avons aujourd'hui un instrument important - l'Accord de Paris. Nous devons veiller à ce que tous les pays s'engagent dans cet [accord]. Et partout où les pays ne sont pas en mesure de le faire au niveau gouvernemental, nous devons veiller à ce que les sociétés, les entreprises, les villes soient capables de prendre la tête de ce processus afin que puissions respecter l'Accord de Paris, avec une ambition accrue parce que Paris n'est pas suffisant pour pouvoir contenir le réchauffement climatique à un niveau acceptable.

En même temps, nous devons constater qu'il existe un lien clair entre le changement climatique et le développement, et la durabilité du développement. Ainsi, le Programme 2030, les Objectifs de développement durable, sont le programme mondial accepté par tous les États membres pour une mondialisation équitable. Une mondialisation qui ne laisse personne derrière, contrairement à ce qui s'est passé récemment, où nous voyons beaucoup de régions touchées négativement par le progrès technologique ou la mondialisation.

Nous devons faire en sorte que la mondialisation, qui a apporté d'énormes avantages à l'humanité, ne laisse personne derrière, qu'il y ait de l'inclusion, et qu'il y ait un avenir viable pour nos enfants et nos petits-enfants afin qu'ils profitent de nos réussites d'aujourd'hui.

ONU Info : Sur la question de la parité entre les sexes, vous avez promis de renforcer cette parité au sein du système des Nations Unies lorsque vous avez pris vos fonctions. En ce qui concerne ces derniers mois, êtes-vous satisfait des progrès réalisés jusqu'à maintenant ? Et quels sont vos projets ?
 
António Guterres : J'ai nommé des membres du Groupe de gestion de haut niveau, qui est le niveau supérieur de l'Organisation des Nations Unies. Entre les nominations et le renouvellement des mandats nous avons 19 femmes et 17 hommes, ce qui signifie que je prends au sérieux la parité dans les décisions que je peux prendre. Et nous aurons, à la fin de mon mandat, et c'est un engagement très fort, une parité complète au niveau des Secrétaires généraux adjoints et des Sous-secrétaires généraux à tous les niveaux, dans toute l'Organisation.

Nous venons d'approuver une feuille de route pour la parité que nous allons maintenant soumettre aux États membres dans les domaines où les États membres doivent prendre des décisions. Il s'agit d'atteindre cette parité en 2023 dans la majorité des secteurs de l'ONU et une parité complète en 2028 pour tout le personnel international. C'est donc un engagement fort. Et ce n'est pas parce que cette idée est maintenant dans le débat public, c'est parce que je crois profondément que les organisations fonctionnent beaucoup mieux quand il existe une présence à parité d'employés masculins et féminins.

ONU Info : Dans votre jeunesse, vous avez défendu les principes auxquels vous croyiez. Que diriez-vous aux jeunes du monde d'aujourd'hui qui veulent faire quelque chose contre le racisme, l'islamophobie, l'antisémitisme et les discriminations ?
 
António Guterres : Je pense que la jeunesse est effectivement porteuse de mon espoir, parce que les jeunes sont beaucoup plus cosmopolites. Ils sont beaucoup moins enclins à ces approches irrationnelles que sont le nationalisme, la xénophobie, le racisme; ils comprennent que la diversité est une richesse; que ce n'est pas une menace. J'espère que les jeunes vont pousser leurs sociétés, leurs communautés, leurs gouvernements, à comprendre qu'ils ont besoin de mettre en place des politiques qui permettent à chacun de sentir que son identité est respectée, et qu'en même temps, ils appartiennent à la Communauté dans son ensemble.

 
En Jordanie, M. Guterres parle avec des écoliers lors d’une visite au camp de réfugiés de Zaatari en mars 2017. Photo ONU/Sahem Rababah

ONU Info : Les gens veulent vous connaître sur le plan personnel. J'ai donc quelques questions pour essayer de le faire. Vous êtes passionné d'Histoire. Quels sont vos personnalités historiques préférées ?
 
António Guterres : Il y a deux personnalités qui ont eu une influence très importante sur ma vie politique, d'un point de vue idéologique et en relation avec l'attitude politique, le comportement politique. Le premier, dans ma jeunesse, est Olof Palme. L'autre, dans la maturité de ma vie, Nelson Mandela. Je pense qu'ils correspondent à une combinaison fantastique : des responsables politiques qui sont aussi clairement orientés vers l'égalité, une vision progressive du monde, l'égalité entre les gens, l'égalité entre les sociétés.

Olof Palme a contribué de manière fantastique au développement d'une vision progressive de son pays et des relations internationales. Et Nelson Mandela est le symbole même du pardon, de la tolérance et de la capacité à reconstruire une société qui était si profondément et si tragiquement divisée.

ONU Info : Quel est votre auteur préféré et quel est votre livre préféré ?
 
António Guterres : Je suis, comme vous l'avez dit, un lecteur compulsif d'Histoire. Il y a deux historiens que je considère vraiment comme les meilleurs que j'ai lus. L'un est le Français Georges Duby. C'était un excellent médiéviste. L'autre est britannique, A.J.P Taylor. Mais bien sûr, je suis portugais. Je viens d'un pays de poètes. Il y a un poète portugais que je considère comme absolument unique : Fernando Pessoa.

ONU Info : Avec toutes vos responsabilités en tant que chef d'une organisation dont les gens attendent de trouver des solutions dans un monde compliqué, que faites-vous pour vous détendre ? Que faites-vous pour le plaisir ?
 
António Guterres : Eh bien, j'aime beaucoup la musique. J'écoute de la musique à la maison. Je vais à des concerts, des opéras fréquemment. Je suis très friand d'art contemporain, et ici, à New York, c'est le meilleur endroit au monde : les galeries de Chelsea et ailleurs, les expositions contemporaines dans les différents musées.

J'adore aussi voyager, et essayer de découvrir des aspects du patrimoine culturel ou des paysages inhabituels ou d'avoir des contacts avec des gens qui sont différents et qui peuvent nous enrichir. Je dirais donc que ce sont probablement les domaines où j'essaie d'utiliser mon temps libre.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=40111#.Wb8cW7hOKSo


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 410
Féminin

MessagePosté le: Sam 23 Sep - 02:50 (2017)    Sujet du message: AGENDA OF THE 72nd REGULAR SESSION / ORDRE DU JOUR DE LA 72e SESSION Répondre en citant



2017 - THE YEAR OF PEACE AND SECURITY -
- 2017 - L'ANNEE DE LA PAIX ET DE LA SECURITE

AGENDA OF THE 72nd REGULAR SESSION


English speech : http://webtv.un.org/meetings-events/general-assembly/

Read more : http://www.un.org/en/ga/72/agenda/


 



ORDRE DU JOUR DE LA 72e SESSION


Les discours en français : http://webtv.un.org/meetings-events/general-assembly/?lan=french

La suite : http://www.un.org/fr/ga/72/agenda/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 410
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Sep - 02:57 (2017)    Sujet du message: FRANCE : EMMANUEL MACRON : COMMENT CHANGER L'EUROPE / REPLAY - DISCOURS D'EMMANUEL MACRON SUR L'UNION EUROPEENNE Répondre en citant

FRANCE : EMMANUEL MACRON : COMMENT CHANGER L'EUROPE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=JE-68h-vi4U


REPLAY - DISCOURS D'EMMANUEL MACRON SUR L'UNION EUROPEENNE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=cjZfE-eAI3Y


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 410
Féminin

MessagePosté le: Lun 9 Oct - 15:14 (2017)    Sujet du message: UNITED NATIONS 10 COMMANDMENTS FOR LUCIFERIAN "NWO" Répondre en citant

UNITED NATIONS 10 COMMANDMENTS FOR LUCIFERIAN "NWO"



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=MBx3cPRxYkI





Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:53 (2017)    Sujet du message: GOUVERNEMENT DE PAIX OU DE DICTATURE? (PARTIE 2)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATION -> GOUVERNEMENT DE PAIX OU DE DICTATURE (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 39, 10, 11
Page 11 sur 11

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com