LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

GOUVERNEMENT DE PAIX OU DE DICTATURE? (PARTIE 2)
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATION -> GOUVERNEMENT DE PAIX OU DE DICTATURE (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Sam 21 Déc - 15:37 (2013)    Sujet du message: SYRIE : BRAHIMI ANNONCE QUE PLUS DE 30 PAYS PARTICIPERONT A LA CONFERENCE DE PAIX GENEVE II Répondre en citant

SYRIE : BRAHIMI ANNONCE QUE PLUS DE 30 PAYS PARTICIPERONT A LA CONFERENCE DE PAIX GENEVE II

Comment la Syrie sert de paravent pour une rencontre internationale de PAIX afin d'imposer un état totalitaire global islamique sous les lois de la Sharia. Ne nous laissons pas leurrer par leur soi-disant désir de PAIX mondiale. Le grand Satan Lucifer et tous ses agents sur le terrain n'ont que haine au coeur et un esprit de destruction, de servitudes et qui sont assoiffés de sang, de beaucoup de sang. Remarquez tous les pays qui seront présents à cette grande conférence de PAIX et vous comprendrez qu'ils sont plutôt prêts à lancer l'assaut final contre les nations, contre Israël et contre Dieu.


Le Représentant spécial conjoint de l'Organisation des Nations Unies et la Ligue des États arabes pour la Syrie, Lakhdar Brahimi. Photo: Violaine Martin

20 décembre 2013 – Le Représentant spécial conjoint de l'Organisation des Nations Unies et la Ligue des États arabes pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, a annoncé vendredi que plus de 30 pays ont été invités à assister à la Conférence de Genève II pour la PAIX en Syrie qui se tiendra à Genève, en Suisse, en janvier.

Selon M. Brahimi les pays invités à la conférence comprennent les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, dont la Chine, la France, la Russie, le Royaume-Uni et les États-Unis, ainsi que la Ligue des États arabes, l'Union européenne, l'Organisation de la coopération islamique, et 26 autres pays .

« Nous n'avons toujours pas trouvé d'accord concernant l'invitation éventuelle de l'Iran. Cependant au sein de l'Organisation des Nations Unies, nous n'avons jamais caché que nous souhaitons la participation de l'Iran », a indiqué M. Brahimi lors d'une conférence de presse à Genève, organisée à la suite de réunions avec les représentants des États-Unis et de la Russie, ainsi que de plusieurs autres pays.

« Cependant nos partenaires américains ne sont toujours pas convaincus que la participation de l'Iran serait propice », a-t-il ajouté, en précisant que le reste de la liste des invités à la conférence du 22 janvier 2014 a été adoptée.

La conférence, initialement prévue d'avoir lieu à Genève, se tiendra désormais en deux parties, avec la séance d'ouverture à Montreux, et, après une pause d'une journée, se poursuivra le 24 janvier au siège des Nations Unies à Genève. La conférence réunira le gouvernement syrien et l'opposition autour de la table des négociations pour la première fois depuis le début du conflit dans ce pays en mars 2011.

L'objectif de la conférence est de parvenir à une solution politique au conflit par un accord global entre le gouvernement et l'opposition pour la mise en œuvre intégrale du communiqué de Genève, adopté après la première conférence internationale sur la question le 30 juin 2012.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=31717&Cr=syrie&Cr1=



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 21 Déc - 15:37 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Sam 21 Déc - 17:00 (2013)    Sujet du message: JOINT UN-ARAB LEAGUE ENVOY SAYS OVER 30 NATIONS INVITED TO PEACE CONFERENCE ON SYRIA Répondre en citant

JOINT UN-ARAB LEAGUE ENVOY SAYS OVER 30 NATIONS INVITED TO PEACE CONFERENCE ON SYRIA


Joint UN-Arab League envoy Lakhdar Brahimi holds press conference in Geneva. Photo: Violaine Martin

20 December 2013 – The Joint Special Representative of the United Nations and the League of Arab States for Syria, Lakhdar Brahimi today announced that more than 30 nations have been invited to attend the long-sought Syria peace conference to be held in Geneva next month.

Mr. Brahimi said invitees to the so-called “Geneva II” conference include the UN, the five permanent members of the Security Council (China, France, Russia, United Kingdom and the United States), the League of Arab States, the European Union, the Organization of Islamic Cooperation, and 26 other countries.

“On Iran, we haven’t agreed yet. But it is no secret that we in the United Nations welcome the participation of Iran,” he told journalists in Geneva following meetings there with the United States and Russia, and then with a wider group of countries.

“But our partners in the United States are still not convinced that Iran’s participation would be the right thing to do,” he noted, adding that the remaining list of invitees for the 22 January 2014 conference has been agreed to.

The conference, originally scheduled to take place in Geneva, will now be held in two parts, with the opening session in Montreux, and, after a day’s break, moving on 24 January to UN headquarters in Geneva. The conference will bring the Syrian Government and the opposition to a negotiating table for the first time since the conflict started in March 2011.

The goal of the conference would be to achieve a political solution to the conflict through a comprehensive agreement between the Government and the opposition for the full implementation of the Geneva communiqué, adopted after the first international meeting on the issue on 30 June 2012.

The communiqué lays out key steps in a process to end the violence. Among others, it calls for the establishment of a transitional governing body, with full executive powers and made up by members of the present Government and the opposition and other groups, as part of agreed principles and guidelines for a Syrian-led political transition.

Turning to the situation on the ground in Syria, Mr. Brahimi told journalists that he wanted to express his “strong disappointment, and maybe anger and regret.”

“The fighting is intensifying all the time, and aid that is available is not reaching the people who need it,” he added. “Prisoners are … many, many prisoners are detained for no apparent reason. And a lot of people have been kidnapped all over Syria, again for no reason.”

He stressed that access is “very, very important” with UN and partners working on getting aid to about 10 million people out of the 23 million who need help.

Today’s discussions also focused on women, Mr. Brahimi said, and the importance of making sure that their voice about the future of their country is heard.

A meeting on the topic was held yesterday with a larger conference organized by UN Women scheduled for 12 and 13 January.

“We want it to be a Syrian process, not an international process with Syrian participation,” the joint envoy said. “These Syrian women have got to express themselves about their country and the future, and we will make sure how, we will discuss with the Syrian parties, how the voice of the women will be heard during negotiations.”

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=46796&Cr=syria&Cr1=



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Ven 27 Déc - 00:49 (2013)    Sujet du message: THE ALPHA PLAN (THEY PLAN TO KILL U) Répondre en citant

THE ALPHA PLAN (THEY PLAN TO KILL U)




 

VIDEO :  http://www.youtube.com/watch?v=dxoyOpVAG90

 

L’ONU confirme le « Plan Alpha » : contrôler les armes afin de s’assurer la victoire contre les peuples en révolte


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Ven 3 Jan - 02:21 (2014)    Sujet du message: INTRODUCTION AU NOUVEL ORDRE MONDIAL Répondre en citant

INTRODUCTION AU NOUVEL ORDRE MONDIAL

Dernière mise-à-jour: 09 Février 2012

[Ce qui va suivre est un essai, comme tout le reste sur le site.]

Qu’est ce que le Nouvel Ordre Mondial

Le Nouvel Ordre Mondial (N.O.M ou N.W.O pour New World Order en anglais) est officiellement un terme employé pour parler d’un projet d’unification du monde sous une gouvernance mondiale, c’est la mondialisation, mais pas la mondialisation économique du style OMC, pas la mondialisation de la sécurité mondiale du genre ONU, ou la mondialisation de la force genre OTAN, mais bien une mondialisation politique, religieuse, avec des caractères économiques & culturels où tous les pays du monde formeront une fédération et non pas un partenariat, c’est ça le Nouvel Ordre Mondial.

Mais c’est aussi un plan, que les sociétés secrètes tentent de mettre en application depuis des siècles. Certaines sociétés secrètes, ont le même agenda et son nom est le Nouvel Ordre Mondial. Le Nouvel Ordre Mondial est la mise en place d’une nouvelle Atlantis à l’échelle mondiale, mais ce sera une dictature internationale de type communiste déguisée sous le mot « humanisme », où les peuples seront obligés d’obéir à la loi internationale.

Le noble projet des sociétés secrètes qui a permit la révolution française et l’indépendance américaine, a été intercepté par le complexe militaro-industriel, par les banquiers, et par toutes sorte de gens machiavéliques dans la finance et l’économie et ne ressemble en rien à ce qu’il était initialement. La création d’une démocratie mondiale est un projet vraiment noble, mais le projet n’existe plus, désormais c’est simplement une couverture médiatique pour cacher les désirs et ambitions de la petite poignée de gens qui dirige le monde.

Les sociétés secrètes telles que la franc-maçonnerie, Skull and Bones, le Bohemian Club et bien d’autres, ont été infiltrées par des gens malveillants, dangereux et démoniaques, certaines de ces sociétés secrètes ont aussi été fondées dans le seul but d’amener le monde vers un seul gouvernement mondial qui favorisera les américains, les européens et quelques nations océaniques. Si vous pensez que la franc-maçonnerie est « clean » et qu’elle n’a rien à  voir avec cet agenda occulte vous vous trompez, la franc-maçonnerie est le grand véhicule de cet agenda ésotérique, la maçonnerie est un Groupe (G) de Gnostiques, les francs-maçons des loges bleues sont à la grande majorité des ignorants et incapables de penser par eux-mêmes, ils sont manipulés par un groupe occulte supérieur qui réside dans la franc-maçonnerie sans que les maçons des loges bleues n’en sachent quoi que ce soit, ils sont même convaincus qu’il n’y a pas de chef dans la franc-maçonnerie et que tous les complots sont des mythes. Vous ne voulez pas, rentrer en contact avec certains maçons bleus, car ils sont bleus, novices, et ils se sentent supérieurs, ils pensent avoir atteint l’illumination et avoir rejoint le groupe qui les libèrera de leur ignorance. Alors qu’on les manipule, on leur donne de mauvaises interprétations, dans le but de les contrôler économiquement et de les faire travailler pour un but précis, sans qu’ils sachent ce que c’est.

Le Nouvel Ordre Mondial ne s’agit pas d’une guerre physique (pour nous en occident), c’est une guerre psychique, psychologique, culturelle c’est ce que David Icke (et je suis loin d’être d’accord avec David Icke pour tout) appel « un coup d’état sur l’âme humaine ».

C’est à propos du métissage, du multiculturalisme, l’islamisation de l’Europe [génocide lent des Européens], l’utilisation de main d’œuvre pas cher dans les pays développés, utiliser l’immigration économiquement. C’est à propos de la destruction de notre culture, nos racines, notre histoire, et la création d’un gouvernement mondial communiste.

Le Nouvel Ordre Mondial en occident a pour but de lobotomiser la population mondiale, de l’exploiter, et de traiter n’importe quel individu comme un vulgaire animal, ce qui est déjà le cas dans beaucoup de pays, mais chez nous non car nous sommes beaucoup trop libres. C’est à propos de centraliser les populations dans les villes, d’où le but de détruire l’environnement, c’est aussi à propos de vous faire manger des OGMs, de vous faire brosser les dents avec du dentifrice au fluor de sodium et de boire de l’eau contenant du fluor, et d’autres choses merveilleuses que vous allez découvrir en lisant ce site.

C’est simplement de l’esclavage moderne déguisé en démocratie. Et bien sur pour arriver à un niveau pareil il faut des guerres, des crimes, de la violence, de la délinquance, du chaos et du désordre. Pourquoi est-ce que les informations en France, aux USA et partout dans le monde de l’Ouest sont si déprimantes, négatives et apocalyptiques, toujours sur les guerres, c’est pour que vous soyez mentalement effrayés, c’est simplement pour contrôler votre esprit, parce que la vraie réalité n’existe pas dans ce monde que vous voyez en 3D, la réalité existe dans votre esprit, et ils comptent sur vous pour que vous n’utilisiez pas votre esprit et votre potentiel. Ils attendent aussi que vous écoutez tout ce qu’ils ont à vous dire via les médias, et ils espèrent que vous allez gober tous leurs mensonges, ce qui est le cas. On vous parle aussi de l’accident sur l’autoroute, mais on vous parle pas de l’autoroute ou il n’y a pas eu d’accident ce jour là.

Même si on essaye de nous terroriser il y a des réels problèmes sociaux qu’il ne faut surtout pas négliger! En Europe et aux USA c’est la catastrophe totale! On nous pousse à accepter des étrangers, si on refuse on nous traite de raciste. Si vous êtes patriote, nationaliste, vous êtes pire qu’un déchet. De gauche, de droite, c’est les mêmes! Une bande d’hypocrites qui mettent notre pays en danger pour les intérêts des riches banquiers internationaux qui se foutent de vous, et votre pays. Ils ne pensent qu’à leurs intérêts et ils sont prêts à annihiler 5000 ans d’histoire tout ça pour avoir la main mise sur le monde. Que vous soyez blanc, noir, jaune, arabe, vous allez souffrir dans cet ordre mondial là!

C’est aussi l’installation de milliers de caméras de surveillance partout dans vos villes à cause de la délinquance. C’est aussi l’instauration de la loi martiale partout sur la planète pour « se protéger contre le terrorisme », ou n’importe quelle autre force utilisée et manipulée afin d’avoir des guerres, des menaces et des conflits sans fin, donc n’espérez pas avoir une vie privée et une vie paisible, par conséquent ils auront tous les droits dans ce gouvernement mondial, qui existe aujourd’hui physiquement en tant que partenariat des nations, et qui s’appelle l’ONU, mais les frontières existent toujours dans l’esprit de la populace mondiale. Tôt ou tard elles n’existeront plus. Si vous êtes nationaliste vous devez sincèrement souffrir, et moi même j’aime mon pays la France et ça me fait terriblement souffrir de voir comment les internationalistes traitres comme Sarkozy vendent notre pays aux USA pour les intérêts des Rothschild et Rockefeller, Desmarais et compagnie. C’est une véritable guerre et vous devez vous renseigner sur ce qu’il se passe! Si vous tenez à vos racines, à vos ancêtres qui sont morts pour atteindre le degré de liberté que vous appréciez maintenant, vous devez lutter contre cette globalisation poussée par les médias et les riches de ce monde qui les contrôlent.

Aussi ils cherchent à faire passer les gens comme vous et moi pour des terroristes, car on critique la théorie officielle du 11 septembre, parce que le président Iranien ne croit à la théorie officielle du 11 Septembre, comme ses homologues vénézuéliens, russes, et chinois. Il n’y a que les occidentaux pour croire de telles foutaises à propos du 11 septembre.

Le NWO est aussi à propos de vous embaucher et vous renvoyer sans préavis, d’utiliser des machines pour vous remplacer, c’est aussi à propos de vous faire payer très cher pour obtenir un appartement ou un loyer médiocre dans une banlieue médiocre. C’est à propos de faire des taxes sur tout et n’importe quoi, sur l’eau, la nourriture, et même nôtre protection… C’est à propos de vous contrôler vous et votre esprit. Vous n’êtes rien pour eux! Juste de la main d’œuvre, et si vous n’obéissez pas il y a 7 milliards de gens qui sont prêts à vous remplacer.

Discours sur le N.O.M par George Bush le Père



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=GC2jFPQDmOg&hd=1

Traduction:
Nous avons devant nous l’opportunité de forger, pour nous-mêmes et pour les générations futures, un nouvel ordre mondial. Un monde ou les règles de la loi, pas celles de la jungle, gouverneront la conduite des nations. Quand nous serons victorieux, et nous le serons; Nous aurons une réelle chance avec ce nouvel ordre mondial régit par un conseil crédible qui peut utiliser son rôle de gardien de la paix afin d’accomplir la promesse et la vision des fondateurs des Nations Unies.


Le 11 Septembre 1990, George bush adresse ce speech aux Nations Unies pour un « Nouvel Ordre Mondial ». 11 ans plus tard jours pour jours nous avons le 11 Septembre 2001. Et 11 ans plus tard, nous avons 11 Septembre 2012, intéressant n’est-ce pas? Surtout quand on veut savoir ce qu’il va vraiment se passer en 2012. Si vous faites un petit peu de recherche vous verrez que la première personne à avoir employé ce terme dans l’histoire du siècle dernier, est Adolf Hitler (Correction: Ce n’est pas Hitler le premier à avoir utilisé ce terme, mais Bahá’u'lláh de la foi Bahai (étrangement) et sinon Virgile a parlé d’un novus ordo seclorum dans la quatrième églogue.

Lisez aussi cet article provenant de VoltaireNet.org, Ordre Nouveau: La doctrine stratégique des Bush.

L’Agenda du Nouvel Ordre Mondial

Certaines sociétés secrètes veulent imposer un seul Gouvernement Mondial avec une Armée Mondiale (l’OTAN), ils veulent instaurer une éducation mondiale, une religion mondiale ainsi qu’une police mondiale et une population munie de puces électroniques (microchip) connectées à un super ordinateur (Non vous ne rêvez pas). Le tout dans une dictature bien communiste et sans Dieu(x) (peu importe la religion/philosophie qui sera développée, ce sera surement athéiste ou bien une doctrine luciférienne où la science et l’intellect règneront, mais comme tous les athés, ils seront obsédés par Dieu et les discours sur Dieu, et on entendra parler de Dieu partout dans ce nouvel ordre mondial. Ce sera un nouvel ordre mondial divin, avant tout.) où personne n’aura le droit à la propriété individuelle, personne n’aura le droit de dire quoi que ce soit sur ce nouvel ordre mondial une fois qu’il sera établit.

Science Fiction? la Sci Fi a toujours été intimement lié à  la Science, sans l’imagination l’homme n’en serait pas là ! (d’ailleurs cet article le prouve!).. Oui l’homme n’en serait pas là  à  polluer pour survivre à cause des Illuminati ou autres organisations au dessus de la pyramide…

Vérifiez sur le Nouvel Ordre Mondial

Mettons des points sur les i, Personne ne sait exactement ce qu’il va se passer, la plupart des articles sur le Nouvel Ordre Mondial ne sont juste que des théories et non pas des choses d’« absolument réelles » (on se comprends), ce sont des théories car il y a tout un monde occulte, où il faut savoir lire et décoder les informations des médias et des chefs qui contrôlent nos vies de diverses manières. Il faut interpréter les symboles aussi. Il y a tellement de niveaux d’interprétation qu’on peut même perdre la boule!

Je sais qu’il n’y a pas suffisamment de fumée pour déclarer un feu (pas encore), mais la puce électronique… la carte biométrique… le terrorisme… existent bien et feront bientôt parti de nos réalités quotidienne, même si ça à déjà commencé brutalement à cause du 11 septembre 2001 en ce qui concerne le terrorisme. On cherche à manipuler nos opinions ici afin de justifier des guerres dans le monde, pour la démocratie, le progrès, et les droits des femmes, mais dans le fond ils s’en foutent totalement et font ça pour leurs propres intérêts égoïstes personnels. Ils s’en foutent de l’Irak, de l’Iran, du communisme et la destruction culturelle en Chine, du déclin des familles en occident, du trafic de drogue, du tabac, et etc… Car ils en profitent! Ils font de l’argent et gagnent en notoriété grâce à tout ce désordre, qu’ils ont créé eux-mêmes! Les Rockefeller et Rothschild ne sont pas des anges, ils n’ont pas fait que du mal, mais ils font beaucoup de mal, et c’est quelque chose qu’il ne faut pas négliger.

Ne prenez pas tout sérieusement et ne rentrez pas dans la paranoïa. Bien que la paranoïa est quelque chose de naturel quand on se lance dans ce genre de sujet, sans scepticisme (c’est mieux d’être sceptique que paranoïaque) je ne vois pas comment on pourrait trouver des conspirations, mais bon… Je vais définir le sens du mot « conspiration »: ‘Une conspiration est un Groupement d’associés en vue à la réalisation d’objectifs dissimulés ou secrets‘. On retrouve encore le mot « secret » qui lui veut dire: ‘Secret est la condition de cacher des choses aux autres’.

La méthode

Si vous pensez que ce que vous voyez à  la télévision est la réalité, et bien vous avez du pain sur la planche!! La télévision est un outil qui leur permette de nous manipuler et d’influencer nos choix et opinions tous les jours. Personne ne peut contredire ça, tout le monde sait que la télévision et les films influencent l’esprit des personnes jeunes et faibles, et même les vieux, et même ceux qui se trouvent quelque part au milieu de leur existence. On est manipulé et on accepte ça! On nous le dit officiellement à la télévision que nous sommes manipulés tous les jours, et que c’est un jeu, et si vous ne le saviez pas, réveillez vous tout de suite, et réalisez que c’est un jeu de manipulation. On vous le dira que vous êtes manipulés, mais tout le monde accepte d’être manipulé, et c’est un consentement inconscient, on accepte d’être manipulé inconsciemment par les publicités, l’attitude des gens, la télévision, la presse, les discours politiques et industriels, la bourse
… Etc…


Tout le monde n’a pas forcément une télé, donc là  ils nous bombardent en utilisant des symboles. Les symboles révèlent et cachent des choses. Rappelons nous que l’homme a vécu des milliers d’années sans regarder la télévision et pourtant il était bel et bien influencé lui aussi par les symboles, mais il était plus libre contrairement à  ce que l’on veut nous faire croire. C’est simple, la vie de nos ancêtres dépendait de notre capacité à lire des symboles. Si vous étiez un citoyen du Duché de Bourgogne, et que vous voyez une expédition arriver au loin, si vous n’étiez pas capable de lire le symbole sur les chevaux ou étendards, vous étiez mort! Mort de chez mort!

Ces symboles sont aussi scientifiquement prouvés capables de manipuler le subconscient de l’homme afin d’influencer les ‘choix’ qu’il viendrait à faire dans certaines situations spécifiques, donc de créer une réalité « virtuelle » ou une nouvelle réalité. Quand vous êtes en école de commerce on apprend aux étudiants l’utilité de certains symboles lors de vente de produit, c’est pas pour rien.

Un exemple concret de manipulation

Le jour du 11 septembre les pays occidentaux ont été bombardés par les images des tours en feu. Nous avons tous vu les tours s’écrouler devant nos yeux, et qu’elle est la raison officielle de l’effondrement des deux tours? LE FEU. Pourquoi pensez-vous que Bush et son gouvernement ricanent tout le temps?
  

Parce que NOUS sommes suffisamment stupides pour croire qu’un feu viendrait à faire écrouler verticalement à la perfection 2 tours construites pour résister à l’attaque de 50 Boeings 707 (les Boeings de l’époque)!

La méthode américaine pour se rendre légitime dans tous les conflits, a toujours été de faire en sorte que l’ennemi attaque le premier pour contre attaquer « légitimement » comme si c’était une pauvre victime. Pearl Harbor, le 11 Septembre, etc… Car si la nation de la liberté et des droits de l’homme se mettait à attaquer sans raison d’autres pays, on verrait tout de suite qui ils sont! Ils font toujours en sorte qu’on les attaque en premier, ils ouvrent les portes et se laissent faire, c’est la nation la plus puissante du monde économiquement et militairement, ils pourraient empêcher tout ça mais ils se laissent faire dans le seul but d’être légitimes et ensuite pouvoir envahir légitimement quiconque ils estiment être un traitre des USA. Ils utilisent la démocratie et les droits des femmes pour envahir les peuples du moyen orient, ils font des rapports bidons pour confirmer peu importe ce qu’ils décident et forcent la communauté internationale à l’accepter. Si vous n’acceptez pas vous êtes un traitre et les USA vous mettent en dette et vous pourrissent l’existence. Regardez la Russie d’aujourd’hui par exemple.

L’origine du Nouvel Ordre Mondial

Le nouvel ordre mondial est un terme qui a été cité pour la première fois par les Romains. « Novus Ordo Seclorum » qui se traduit le « nouvel ordre du nouvel âge séculaire (des siècles) », en d’autres termes: Le Nouvel Ordre Mondial.
  

On retrouve le terme du Nouvel Ordre Mondial sur le billet de 1 dollar en dessous de la pyramide franc-maçonnique. On le retrouve aussi dans plusieurs speech de présidents comme George Bush Senior en 1990, Gorbatchev, Gordon Brown, Nicolas Sarkozy, Jean Paul II, Benoit XVI et encore plus… Ce n’est pas qu’un simple terme, c’est un mot clé qui cache tout un monde arcane avec des tonnes de cabbales qui travaillent pour son accomplissement.

On retrouve ce terme dans pas mal de biographies comme celles de Henry Kissinger, David Rockefeller etc..

Il y a énormément de choses à  dire sur le billet de 1 dollar, en réalité, les créateurs du billet sont les francs-maçons, et plusieurs théoriciens de conspirations pensent qu’ils sont derrière le complot du Nouvel Ordre Mondial. On voit la franc maçonnerie partout dans le monde et elle a joué un rôle dominant dans toutes les révolutions du monde y comprit la révolution française. Etudié la franc-maçonnerie est délicat puisque c’est une société secrète, et dans ‘société secrète’ il y a ‘secret’.

Faites Vos Devoirs à  la Maison sur le N.O.M.

Cet article n’est qu’une introduction. Le Nouvel Ordre Mondial est un terme « mot clé » pour les chefs du monde. Ils communiquent avec des termes et des signes bien précis, et le nouvel ordre mondial est un de leur terme pour parler de ce futur gouvernement mondial dictatorial.

Je vous conseil vivement de lire tout les articles dans la catégorie Nouvel Ordre Mondial, n’arrêtez jamais d’étudier ce sujet qui est vaste et indispensable. C’est indispensable pour comprendre le monde et la politique internationale.

C’est une véritable GUERRE psychologique contre VOUS!

http://www.nouvelordremondial.cc/introduction-au-nouvel-ordre-mondial/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Ven 3 Jan - 02:35 (2014)    Sujet du message: COMPRENDRE LA STRATEGIE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL Répondre en citant

COMPRENDRE LA STRATEGIE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL

Tout est mis en place par le dernier Empire Romain - Le Vatican, pour un Nouvel Ordre Mondial luciférien sous une dictature terrible, tel que l'homme n'en a point connu depuis que le monde a été créé.

20 décembre 2013 avic

Je vous conseille vivement de prendre le temps de tout regarder. Faites-le en 10 fois s’il le faut, mais faites-le. Vous y apprendrez tellement de choses que, quand vous en aurez fini, rien ne vous surprendra plus.





Analyse de la stratégie géo-politique du Nouvel Ordre Mondial.



Pierre Hillard est Docteur en Science politique et professeur de relations internationales. Ses recherches portent notamment sur l’instrumentation de l’Union Européenne par les Etats-Unis en vue de la constitution d’un bloc économique euro-atlantique (Accord de libre-échange nord-américain, mis en application l’an dernier), et plus profondément, de l’objectif principal d’avoir une re-découpe des frontières des pays Européens afin d’obtenir une "régionalisation" de l’Union Européenne et d’un démentèlement des pays arabes (ce qui s’est produit dernièrement avec les révolutions de "jasmin").



Dans cette émission de la chaine web Méta TV de plus de quatre heures, il explique pour la première fois de manière inter-active avec production de cartes et de documents originaux en direct, les  réels dessous des décisions politiques, stratégique, la dimension socio-culturelle et religieuse, montrant les objectifs des personnes au pouvoir et celles qui "tirent les ficelles" en coulisse. (Vous y apprendrez parmi d’autres choses, les vrais raisons, pour avoir provoqué la Première Guerre Mondiale).



C’est une remarquable synthèse (analyse autant du passé que de son avenir) de ce que nous reserve le "Nouvel Ordre Mondial".



http://actualitedelhistoire.over-blog.com/2013/11/comprendre-la-strategie-du-nouvel-ordre-mondial.html


+ VIDEOS : http://reseauinternational.net/2013/12/20/comprendre-la-strategie-du-nouvel…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Lun 6 Jan - 18:04 (2014)    Sujet du message: POUR LE MINISTRE DE L'EDUCATION FRANCAIS, LE SOCIALISME EST UNE RELIGION Répondre en citant

POUR LE MINISTRE DE L'EDUCATION FRANCAIS, LE SOCIALISME EST UNE RELIGION

C'est assez clair comme agenda futur pour un ordre nouveau. Si vous n'avez pas encore compris ce qui se passe sur cette planète présentement, j'espère que cet article vous convaincra et que vous sortirez de votre bulle de confort, qui est sur le point de s'écrouler. Cet agenda est global sous la direction des Nations Unies et du Vatican qui sont à détruire toute forme de religion pour la remplacer par le "pure doctrine luciférienne" aussi appelé "
religion laïque."

vendredi 11 janvier 2013



Vincent Peillon en verve

Le nouveau ministre socialiste de l'Éducation français, Vincent Peillon, est docteur en philosophie pour qui « la Révolution française n’est pas terminée », parce que cette Révolution est « un évènement religieux », une « nouvelle genèse »  un « nouveau commencement du monde », une « nouvelle espérance » qu’il faut porter à son terme, à savoir : « la transformation socialiste et progressiste de la société tout entière ».

L’éducation a un rôle capital dans son système idéologique, car l’école est « un instrument de l’action politique, républicaine et socialiste ».  Plus encore, l’école est un instrument de la religion laïque dont il se fait le prophète :
tr_bq a écrit:





« c’est au socialisme qu’il va revenir d’incarner la révolution religieuse dont l’humanité a besoin » [1].




Et évidemment, l’école sera le temple de cette nouvelle religion :

tr_bq a écrit:





« c’est bien une nouvelle naissance, une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle Église, avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la Loi » [2].




On comprend alors dans le détail les grands thèmes qu’il impose à l’éducation nationale :

— La scolarisation précoce des enfants,

des enfants de moins de trois ans annoncée le 10 septembre par le premier Ministre Jean-Marc Ayrault dans le but, selon lui, de « lutter contre la délinquance », mais qui correspond en tous points à l’idée  de coupure totale de l’enfant d’avec autre chose que la République socialiste :
tr_bq a écrit:





« Il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel… »[3].




Pour Peillon,  il y a un « infini flottant dans l’âme de l’enfant », et l’éducation « se fixe pour tâche de lui donner une forme »[4]. Éducation qui sera assurée par l'État.

— La morale laïque

À la lecture des déclarations et des écrits des socialistes au gouvernement en France, le but de la morale laïque, c’est de former de futurs électeurs socialistes qui acceptent comme vérité d'évangile la théorie du genre, l’enseignement des « grands homosexuels de l’histoire », la lutte contre les discriminations et l’imposition d’une morale non pas seulement laïque, mais au moins a-religieuse, voire anti-religieuse.

La morale laïque correspond en tous points à la ligne Buisson de la laïcité que Peillon s’est tracée – en référence à Ferdinand Buisson, l’acteur de premier plan de l’expulsion des congrégations religieuses, auquel Peillon a consacré un ouvrage en 2005. Cette ligne Buisson de la laïcité, c’est « de forger une religion qui soit non seulement, plus religieuse que le catholicisme dominant, mais qui ait davantage de force, de séduction, de persuasion et d’adhésion, que lui. ». Aussi, si « la République socialiste perdure dans la mort de Dieu », elle perdure également dans la mort de son incarnation terrestre, l’Église…

— La fronde contre l’enseignement catholique

Peillon commence à s’attaquer aux retraites des enseignants du privé (déjà dévalorisée de quasiment 30 % par rapport à celles du public), puis à produire une circulaire (en fait une bulle pontificale)  qui enjoint les recteurs « à rester vigilant envers l’enseignement catholique » parce que ce dernier s’était prononcé contre le mariage homosexuel. « Rester vigilant envers l’enseignement catholique » veut dire, dans son système, qu’aucune idée philosophique, morale ou religieuse ne peut se transmettre en dehors des cadres dogmatiques de la République socialiste.

Dans sa lettre du 4 janvier adressée aux recteurs, Vincent Peillon affirme sa volonté de révolutionner la société en se servant de l’école : « le gouvernement s’est engagé à s’appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités, notamment par le biais d’une éducation au respect de la diversité des orientations sexuelles », affirme-t-il en début de lettre. On remarque les termes : « s’appuyer sur la jeunesse » pour « changer les mentalités ». Qui ? Le gouvernement.

Le professeur Philippe Nemo s'est également insurgé contre la morale que veut imposer le ministre Peillon : (vidéo retiré)

http://www.pouruneécolelibre.com/2013/01/pour-le-ministre-de-leducation-fra…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Ven 24 Jan - 20:07 (2014)    Sujet du message: DAVOS 2014 : L'AVEU D'«ECHEC COLLECTIF» DES OLIGARCHIES Répondre en citant


DAVOS 2014 : L'AVEU D'«ECHEC COLLECTIF» DES OLIGARCHIES


...

Le thème de ce millésime 2014: "LA REORGANISATION DU MONDE: les conséquences pour la société, la politique et les affaires". Plus concrètement le changement climatique et surtout la vigueur de la reprise de la croissance sont à l'ordre du jour.

...

La suite : http://www.bfmtv.com/economie/suivez-davos-2014-bfm-business-691930.html


Il y a beaucoup d'événéments importants à Genève, cette semaine : Le grand forum économique mondial 2014 ainsi que la grande conférence internationale de Genève-2.

Quant à l'échec collectif dont il est question dans cet article, tout cela était prémidité afin d'amener tous ses grands changements globaux.


21 janvier 2014 |  Par ATTAC FRANCE

Les décideurs du monde entier se réunissent à Davos du 22 au 25 janvier, avec au programme la réflexion sur les «risques globaux» (1), sur la base d’un rapport alarmiste élaboré après consultation de plus de 700 experts et dirigeants mondiaux. En reconnaissant son « échec collectif », le sommet de Davos constate son impuissance face aux catastrophes annoncées, mais ne propose que la fuite en avant.

La classe de Davos, après avoir permis et accéléré le déchaînement conjoint des forces du marché et de la technoscience, découvre qu’elle ne maîtrise plus rien. Le rapport analyse de façon étrangement lucide la connexion des «risques globaux». Il reconnaît que les risques économiques, sociaux, écologiques, géopolitiques, sont interconnectés et susceptibles de déclencher à court ou moyen terme une défaillance systémique.

Les inégalités sociales sont devenues improductives et les luttes contre l’austérité en Europe sapent la confiance dans les institutions. Les protestations populaires dans les pays émergents indiquent l’épuisement de modèles prédateurs. Le chômage de masse risque de faire de la génération des jeunes ayant 20 ans en 2013 une génération perdue. Le changement climatique et les évènements météorologiques extrêmes pèsent sur l’économie. L’accès à l’eau risque d’être compromis pour une part grandissante de la population.

Klaus Schwab, l’organisateur de Davos, estime à raison que « cette situation est le résultat d'un échec collectif face à la façon de gérer les conséquences de la mondialisation ». Mais en dépit de toute son expérience, il espère encore que le forum de Davos permettra aux dirigeants du monde de trouver « les réponses aux tremblements de terre qui nous attendent »(2). Des mots usés jusqu’à la corde vont donc à nouveau ronfler : « redonner confiance aux jeunes », « définir une compétitivité soutenable» et une «croissance équitable, soutenable et inclusive», « retrouver la résilience des sociétés », « améliorer la gouvernance globale et le libre-échange mondial »…

Malgré la lucidité des constats, la vacuité de ces réponses fait davantage de ce sommet un exercice d’exorcisme collectif que le prélude à un changement de cap. La foi aveugle dans la supériorité du marché et de la technologie n’est pas ébranlée par l’accumulation des risques catastrophiques.

Après le succès du forum social mondial de Tunis en 2013, le forum, qui se réunit désormais tous les deux ans, se prépare à rejoindre à nouveau Tunis en mars 2015, avec en perspective la mobilisation de la société civile pour la COP 21, la conférence climatique qui se tiendra en France à l’automne 2015. Le mouvement altermondialiste, lui, sait que le capitalisme est devenu antagonique avec la démocratie, que le libre échange est désormais insoutenable pour les sociétés et pour la nature. Les mouvements sociaux, anciens et émergents, par leurs luttes et leurs expériences, s’engagent dans un changement systémique. En nous appuyant sur nos valeurs, sur les travaux de scientifiques responsables et sur l’intelligence collective, nous opposons aux désastres annoncés non pas un « meilleur des mondes » mais la possibilité de mondes meilleurs.

(1) http://www3.weforum.org/docs/WEF_GlobalRisks_Report_2014.pdf
(2) « Votre mission sera de réorganiser le monde », Les Echos, 20/01/2014

http://blogs.mediapart.fr/blog/attac-france/210114/davos-2014-laveu-d-echec-collectif-des-oligarchies


Dernière édition par maria le Ven 24 Jan - 20:41 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Ven 24 Jan - 20:16 (2014)    Sujet du message: DAVOS 2014: WHAT DOES 'RESHAPING THE WORLD' THEME MEAN? Répondre en citant








DAVOS 2014: WHAT DOES 'RESHAPING THE WORLD' THEME MEAN?


22 January 2014 Last updated at 12:05 GMT

The theme of this year's World Economic Forum is 'Reshaping the world' - but what does it actually mean?

International Monetary Fund deputy managing director Zhu Min told BBC World that it meant giving emerging market countries a bigger voice.

He also admitted the IMF wanted to reform to give countries such as Brazil increased voting rights.

Read more

Ten things you didn't know about Davos

A beginners' guide to Davos

http://www.bbc.co.uk/news/business-25842811

FULFILLING NORTH AFRICA'S PROMISE

There's a lot of activities in Geneva this week.

The World Economic Forum (WEF) is a Geneva-based non-profit organization best known for its Annual Meeting in Davos, Switzerland January
22-25, 2014

Tunisia was the epicentre of the Arab Spring in North Africa three years ago. What are the leadership lessons learned since then and what does the future hold for the region? Speakers: Amr Moussa, Fareed Zakaria, Béji Caïd Essebsi, Abdelilah Benkirane, Rached Ghannouchi Themes: Youth


VIDEO : http://webcasts.weforum.org/widget/1/davos2014?p=1&pi=1&a=53998

Listen other videos on this website

http://webcasts.weforum.org/widget/1/davos2014?p=1&pi=1&ms=1&th=2&s=w#


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 00:38 (2014)    Sujet du message: TRAITE TRANSATLANTIQUE, CONFERENCE DE SUSAN GEORGE (ATTAC) Répondre en citant

TRAITE TRANSATLANTIQUE, CONFERENCE DE SUSAN GEORGE (ATTAC)

samedi 25 janvier 2014

Conférence de Susan George, fondatrice et présidente d’honneur de l’association ATTAC (Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne) à propos de l’accord de libre-échange transatlantique, entre les États-Unis et l’Europe, qui doit entrer en vigueur en 2015.

En quoi ce traité, préparé dans le secret le plus absolu, va t-il nous impacter et pourquoi nous devons tous être informés de ses dangers ?



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=Srtjd4RRN2E&hd=1

http://spread-the-truth777.blogspot.fr/2014/01/traite-transatlantique-confe…


Dernière édition par maria le Dim 26 Jan - 13:03 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 01:40 (2014)    Sujet du message: FORUM DE GENEVE Répondre en citant

FORUM ECONOMIQUE MONDIAL 2014



FORUM DE GENEVE


http://osi-ngo.blogspot.fr/2014/01/forum-de-geneve.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 15:33 (2014)    Sujet du message: BAN APPELLE LES ETATS MEMBRES DE L'ONU A DEPASSER LES INTERETS NATIONAUX EN 2014 Répondre en citant

BAN APPELLE LES ETATS MEMBRES DE L'ONU A DEPASSER LES INTERETS NATIONAUX EN 2014


Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Photo ONU/Paulo Filgueiras

17 janvier 2014 – A l'occasion d'une réunion informelle de l'Assemblée générale des Nations Unies sur les défis de l'Organisation pour l'année 2014, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé les Etats membres à dépasser les intérêts nationaux.

« Je lance un appel pour que des mesures soient adoptées afin de faire face aux menaces sous-jacentes, promouvoir le développement et protéger la planète. J'exhorte les dirigeants à dépasser les intérêts nationaux pour notre avenir collectif », a dit M. Ban dans un discours lors de cette réunion.

« Nous sommes capables de cet esprit de citoyenneté mondiale. J'en ai eu la preuve au cours de l'année écoulée, » a-t-il ajouté.

Il a estimé que deux crises nécessitaient une attention particulière de la communauté internationale : le Soudan du Sud et la République centrafricaine.

S'agissant de la République centrafricaine, le Secrétaire général a jugé que la communauté internationale devait « redoubler d'efforts pour aider le peuple centrafricain à rétablir la PAIX et la STABILITE au plus vite. » Il a fait appel à la générosité des Etats membres « lors de la conférence des donateurs organisée par l'Union européenne, lundi, à Bruxelles. »

Dans son discours, Ban Ki-moon a également évoqué les situations en Syrie, en République démocratique du Congo, au Mali, en Egypte, en Tunisie, ainsi que le PROCESSUS DE PAIX ENTRE ISRAELIENS ET PALESTINIENS.

Il noté avec satisfaction que cette année, la dernière mission de l'ONU au Sierra Leone « achèvera son travail et se retirera, montrant le chemin parcouru et l'importance des efforts pour MAINTENIR, CONSOLIDER et CONSTRUIRE LA PAIX. »

L'année 2014 sera aussi l'occasion de commémorer le 20ème anniversaire du génocide rwandais et le 100ème anniversaire du début de la Première guerre mondiale, qui a conduit à la création de la Société des Nations, suivie des Nations Unies.

« Avec le temps, nous avons prouvé l'importance de cette grande institution », a déclaré Ban Ki-moon, souhaitant que 2014 soit une année de progrès.

« L’Organisation des Nations Unies est une plateforme unique qui nous aide à dépasser les défaillances humaines, qui encourage un leadership sage et visionnaire », a-t-il ajouté. « Mais je reste très préoccupé par les actes irresponsables et immoraux d’un trop grand nombre d’individus ayant de l’influence et des responsabilités. »

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=31850&Cr=ban&Cr1=


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 19:23 (2014)    Sujet du message: REJETER TOUT LE MARCHE TRANSATLANTIQUE Répondre en citant



REJETER TOUT LE MARCHE TRANSATLANTIQUE

Posté le 28 janvier 20143 Réactions



J’ai alerté ici même à plusieurs reprises et dans un ouvrage (Marché transatlantique : Dracula contre les peuples) sur les lourds dangers qu’induit le projet de création d’un marché unique entre les Etats-Unis et l’Union européenne. Depuis des mois, des syndicats, des associations de consommateurs, des mouvements citoyens, des élus progressistes éclairent sur ces dangers des deux côtés de l’Atlantique. Le projet est en effet une machine de guerre d’une puissance inégalée jusque là contre le monde du travail, les consommateurs, les assurés sociaux et contre nos systèmes productifs industriels et agricoles.
 
Le projet consiste à la fois à supprimer tous les mécanismes de protection aux frontières et à abaisser tous les droits sociaux et environnementaux. Et pour une part ceci se ferait par une mécanique infernale en dehors des parlements et des gouvernements, en violation des lois, code du travail, code pénal ou civil, code environnemental que se donnent les Etats – Nations, celui de la création de tribunaux arbitraux privés, permettant à des sociétés transnationales de poursuivre un Etat, dés lors qu’elles considéreraient que les législations des pays iraient à l’encontre de leurs intérêts de rentabilité et de profit. Ainsi, caché dans les dernières lignes du mandat de négociation européen, sous le chapitre intitulé « Cadre institutionnel et dispositions finales », il est indiqué que l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et les Etats-Unis « comprendra un mécanisme de règlement des différents approprié ». Plus loin, dans la partie concernant le commerce des services et la protection des investissements, on peut lire que l’accord « devrait viser à inclure un mécanisme de règlement des différends investisseurs-Etats efficace ». Ce mécanisme antidémocratique est déjà présent dans certains accords de libre-échange. Il a déjà permis à des entreprises européennes de poursuivre l’Egypte contre l’augmentation du salaire minimum ou le Pérou parce que celui-ci limitait l’émission de gaz toxiques ou des entreprises américaines du pétrole poursuivant le Canada parce qu’il veut enlever des substances toxiques dans les carburants. Autres exemples : en Uruguay comme en Australie, le géant du tabac Philip Morris, basé aux Etats-Unis a mené des poursuites contre les avertissements sanitaires sur les paquets de cigarettes. La multinationale suédoise de l’énergie Vattenfall réclame 3,7 milliards d’euros à l’Allemagne, suite à sa décision d’abandonner l’énergie nucléaire.

Sans rien demander à personne et dans le plus grand secret, la Commission européenne s’est elle-même donnée son mandat de négociation, dans lequel est prévu ce système de tribunal privé contre le droit que se donnent les Etats. Mais voici que la pression qui commence à monter de toute part, vient d’obliger le commissaire européen chargé de négocier avec les dirigeants européens, à prendre en compte, il y a quelques jours, ce mouvement et à suspendre pour quelques mois les négociations pour dit-il « trouver le bon équilibre entre la protection des intérêts des investisseurs européens et la préservation du droit gouvernemental à réglementer l’intérêt public ». Cela le contraint à organiser enfin une consultation publique jusqu’au mois de juin. C’est une nouveauté puisque le mandat de négociation était jusque là classé « diffusion restreinte »(1). Nous ne sommes évidemment pas dupes. Il s’agit ici pour la Commission européenne de tenter de passer les élections européennes à venir sans que le sujet ne mette le feu à la prairie du capital et des sociétés multinationales. Précisément, cela prouve que la mobilisation populaire et le relais de parlementaires qui ont fait éclater au grand jour cet enjeu qui, jusque là, était totalement caché, est utile aux citoyens et aux intérêts populaires.

Raison de plus pour enfoncer le clou, continuer de se mobiliser et choisir, aux élections européennes, le 25 mai, des parlementaires sur qui on peut réellement compter. Il faut d’autant moins baisser la garde que le traité de Lisbonne, en application depuis décembre 2009, donne à la Commission une compétence exclusive sur ces sujets. Le rapport de forces au parlement européen sera donc décisif. Evidemment, après cette décision, il ne manquera pas de députés européens qui déclareront que telle était leur position. Mais pourquoi alors ne disaient-ils rien jusque là ou votaient-ils les textes allant en ce sens ?

Voici un premier recul qu’il faudra donc conforter dans l’action et dans les urnes.
 

(1) Je révèlele contenu de ce texte dans le livre : Marché transatlantique : Dracula contre les peuples (éditions de l’Humanité).



http://www.patrick-le-hyaric.eu/rejeter-tout-le-marche-transatlantique/



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Lun 3 Fév - 20:19 (2014)    Sujet du message: THE FUTURE IS NOW Répondre en citant

THE REAL AGENDA BEHIND THE DOORS

THE FUTURE IS NOW



Pdf document : http://www.stopthecrime.net/docs/nasa-thefutureof-war.pdf 


SILENT WEAPONS FOR QUIET WARS

Pdf document : http://www.stopthecrime.net/docs/SILENT WEAPONS for QUIET WARS.pdf


Dernière édition par maria le Sam 22 Fév - 12:13 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Fév - 02:07 (2014)    Sujet du message: HONGRIE: COLLOQUE SUR "MORALITE, ECONOMIE, SOCIETE SECULIERE AU XXIe S." Répondre en citant

HONGRIE: COLLOQUE SUR "MORALITE, ECONOMIE, SOCIETE SECULIERE AU XXIe S."

Le "Parvis des gentils" à Budapest Rome, 5 février 2014 (Zenit.org) Anita Bourdin 


"Moralité, économie, société séculière au XXIème siècle": c'est le thème d ela rencontre du "Parvis des gentils" qui inaugure une nouvelle étape en Hongrie, à Budapest.

Cette initiative de dialogue entre croyants et non croyants, promue par le Conseil pontifical pour la culture, présidé par le cardinal Gianfranco Ravasi, organise en effet un colloque de trois jours (4 - 6 février), avec la conférence épiscopale hongroise, en collaboration avec l'Université Corvinus et avec l'Université catholique Pázmány Péter.

C'est le cardinal Péter Erdõ, archevêque de Budapest et primat de Hongrie, qui a inauguré les travaux. Son intervention a été suivie de celles de Szuromi Szabolcs, recteur de l'Université Pázmány Péter, et du cardinal Ravasi.

András Zs Varga,  a posé la question: "Vers un État de droit totalitaire ?"; une réflexion sur les questions morales dans les technologies de l'information et la bionique a été exposée par Péter Szolgay, "Le désenchantement de l'économie, une 'sensibilité' morale dans un contexte sécularisé, par Máté Botos et "Dignité humaine, droits et obligations, éthique environnementale", par Gyula Bándi.

Parmi les autres thèmes abordés, citons la "responsabilité sociale d'entreprendre du point de vue catholique" ; "moralité et régulation de la concurrence" ; "renouveau de l'économie sociale de marché dans la perspective de la doctrine sociale catholique" ; "morale et stabilité financière" ; "éthique et développement des aides internationales".

Traduction d'Hélène Ginabat

( 5 février 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/hongrie-colloque-sur-moralite-economie-soc…




Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Mar - 23:03 (2014)    Sujet du message: LE PROJET DU TRAITE TRANSATLANTIQUE TRADUIT EN FRANCAIS Répondre en citant

LE PROJET DU TRAITE TRANSATLANTIQUE TRADUIT EN FRANCAIS

4 mars, 2014 Posté par Benji sous Argent et politique, Géopolitique, Manipulation

Pour les amateurs de lecture, voici de quoi faire! Le traité transatlantique, cette arnaque qui nous est réservée sans vaseline par nos dirigeants, et en français qui plus est, grâce au blog contrelacour.fr. Malheureusement, comme nous l’apprend l’article, celui-ci a dû évoluer et il y a peu de chance que cela soit à notre avantage, vu la docilité et la servilité des dirigeants européens vis-à-vis des USA… Même les différents scandales avec la NSA n’ont pas freiné la mise en place de ce traité…


Jeudi 27 février, le journal en ligne allemand ZEIT ONLINE a publié une version fuitée du projet de traité transatlantique.

Celle-ci, traduite ci-dessous en français, date du 2 juillet 2013, soit quelques jours avant le lancement des négociations. Pour rappel, le mandat de négociation octroyée à la Commission européenne par les ministres du commerce a été validé lors du Conseil du 14 juin 2013.

Ce projet d’accord constitue donc la base de discussion établie par la Commission européenne en lien avec les partenaires américains et les entreprises privées.

Il a donc vraisemblablement évolué au cours des trois cycles de négociations qui se sont tenus depuis juillet 2013.
Cependant, il nous offre un grand éclairage des dispositions qui pourraient figurer dans l’accord final.

Le chapitre 1 pose les grands principes et les définitions des termes clés de l’accord.

Le chapite 2 traite de la libéralisation des investissements. Il est rappelé que les services audiovisuels ne font pas partie des négociations. Le chapitre indique que les investissements américains et européens devront être traités de façon égale (sans discrimination) de part et d’autre de l’atlantique. Il est également défini le système de protection des investissements permettant aux entreprises de se prévaloir contre un traitement arbitraire, discriminant ou abusif. A cet égard, le projet indique les pistes d’indemnisation des entreprises.

Le chapitre 3 concerne la fourniture transfrontalière de services. Comme pour les investissements, il est rappelé le principe de l’ouverture et l’interdiction des clauses discriminantes.

Le chapitre 4 traite la question de la présence temporaire de personnes physiques qui iraient travailler de l’autre coté de l’Atlantique (visiteurs d’affaires, transferts intraentreprise, diplômés stagiaires, vendeurs d’affaires, fournisseurs de services contractuels et professionnels indépendants).

Cette question est poursuivie dans le chapitre 5 qui traite des qualifications préalables à l’exercice de certaines activités, qui peuvent être données aux personnes physiques ou morales. Il est également question de libération des services informatiques, des services de postes et de courrier, des réseaux de communications électroniques, des services financiers et enfin, du transport maritime international. Ces dispositions doivent notamment être étudiées sur la question spécifique et importante des « services universels« , c’est à dire des services publics.

Le chapitre 6 concerne le domaine du commerce électronique.

Enfin, le chapitre 7 énumère toutes les pistes d’exceptions qui pourraient être posées au principe de libéralisation. Il s’agit, par exemple, des mesures nécessaires à la protection de la santé, de la sécurité, la vie privée, etc. Toutes ses mesures ne doivent cependant pas constituer des restrictions déguisées ou être discriminantes.

A la fin du document, les lecteurs trouveront les principaux éléments que la Commission entend introduire dans le mécanisme de règlement des différends Etat-investisseur. Il s’agit de la question sensible des tribunaux d’arbitrage sur laquelle la Commission devrait lancer une consultation publique dans quelques jours.

Le document traduit est disponible sur Google drive en suivant ce lien:

https://docs.google.com/file/d/0By3iyQh6uF2acWV3V0VrTFZ1T3M/edit

Source: Contrelacour.fr via Wikibusterz.com

http://lesmoutonsenrages.fr/2014/03/04/le-projet-du-traite-transatlantique-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Mar - 23:02 (2014)    Sujet du message: NOUVELLE QUESTION A LA COMMISSION EN VUE DE LA CREATION D'UN GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE Répondre en citant

NOUVELLE QUESTION A LA COMMISSION EN VUE DE LA CREATION D'UN GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE

Posté le 3 mars 2014 — 7 Réactions



Les négociations engagées pour conclure un accord de libre-échange entre l’Union européenne et les États-Unis en vue de la création d’un grand marché transatlantique (GMT) aboutiraient à une uniformisation de toutes les réglementations liées au commerce entre les États-Unis et l’Union. Elles portent sur un rapprochement des législations en matière de droit du travail, d’alimentation et de santé, de diversité culturelle, d’environnement, etc. Il s’agirait d’un accord de libre-échange automatique et les négociateurs ont jusqu’à 2015 pour le sceller mais tout ce qui aura trait à l’harmonisation des normes, telles que les standards sanitaires, ou l’étiquetage serait conclu après 2017 ou 2020.

Le grand marché transatlantique fragilisera les filières agro-alimentaires européenne et française, qui ne disposeront plus de protection face à la concurrence nord-américaine caractérisée par des différences de niveaux et de droits sociaux et des exigences environnementales et sanitaires moindres. Potentiellement, les normes alimentaires sur l’utilisation du chlore, des hormones de croissance ou des antibiotiques dans les viandes exportées des États-Unis pourraient être autorisées.

Par ailleurs, l’Union européenne applique le principe de précaution. Les États-Unis ne prévoient pas une telle approche.

Questions à la Commission européenne :

La Commission va-t-elle donner à la représentation parlementaire des éléments sur les négociations en cours, notamment dans le secteur agro-alimentaire?

La Commission peut-elle nous informer des différends entre les négociateurs concernant les normes et règlementations en discussion ou à venir?

La Commission compte-t-elle maintenir le principe de précaution lors de la négociation de cet accord?

Est-ce exact que les standards sanitaires sur les produits agricoles seront discutés en 2017, voire en 2020, après la conclusion de l’accord? La Commission a-t-elle négocié des listes des produits qui seraient exclus de l’accord?

Réponse de la Commission européenne :

Réponse donnée par M. De Gucht, Commissaire européen au Commerce

au nom de la Commission

(27.2.2014)

La Commission informe en permanence le Parlement européen, le Conseil et le grand public de l’état d’avancement des négociations sur le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement et continue à solliciter leurs avis et d’autres contributions, y compris dans le secteur agroalimentaire.

À ce stade des négociations, il est prématuré de parler de «différends» entre les négociateurs. Le chapitre du Partenariat consacré aux questions sanitaires et phytosanitaires ne prévoit pas de négociation sur les normes et les règlements. L’objectif de la Commission est de rationaliser les procédures administratives et réglementaires qui retardent et entravent indûment les échanges commerciaux. Le Parlement européen est tenu informé de l’avancement des négociations sur le Partenariat, comme le prévoient son propre mandat et le règlement de procédure interinstitutionnel agréé. Le principe de précaution est inscrit dans la législation alimentaire générale de l’Union européenne et reconnu dans l’Accord sanitaire et phytosanitaire de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Ces dispositions générales ne font pas l’objet de négociations et le Partenariat n’affaiblira pas les droits et les obligations des parties en matière de protection de la santé.

Les normes réglementaires pour les produits agricoles sont soumises pour commentaires aux membres de l’OMC, conformément à l’Accord sanitaire et phytosanitaire. L’obligation de transparence et les mécanismes destinés à la demande d’avis et à la consultation ne changeront pas. Il est actuellement impossible de dire si le Partenariat prévoira des obligations supplémentaires convenues d’un commun accord dans le domaine de la coopération réglementaire. La Commission n’a mis sur la table de négocier aucune liste de produits à exclure de l’accord.

http://www.patrick-le-hyaric.eu/nouvelle-question-a-la-commission-en-vue-de…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Mar - 13:45 (2014)    Sujet du message: CPAC: THE CONSERVATIVE CASE FOR CRIMINAL JUSTICE REFORM Répondre en citant



CPAC: THE CONSERVATIVE CASE FOR CRIMINAL JUSTICE REFORM

Publiée le 9 mars 2014

"You wouldn't necessarily expect--and certainly the establishment press doesn't expect--to hear a discussion about criminal justice reforms and prison reform at the Conservative Political Action Conference," stated Americans for Tax Reform Founder Grover Norquist. "But in point of fact this is a big problem, it's an expensive problem, [and] it's a problem that creates more expensive problems."

During a Friday morning session at the Conservative Political Action Conference (CPAC), the biggest annual gathering of right-leaning activists, Norquist, Texas Governor Rick Perry, and former New York City Police Commissioner Bernard Kerik, laid out their vision for conservative criminal justice reform, highlighting a number of successful state-based initiatives implemented by Republican governors.

"We are not a soft on crime state, but I hope we get the reputation of being a smart on crime state," Gov. Perry explained. "We shut a prison down last year. That is the message all across this country. You want to talk about real conservative governance, shut a prison down."

Following the session, Reason Magazine's Matt Welch visited the exhibition booths for Right on Crime, Families Against Mandatory Minimums, and Conservatives Concerned About the Death Penalty, to get a sense of what was driving the undercurrent of interest in these issues, what sort of reception reform proponents are finding at CPAC, and the prospect of legislative cooperation with like-minded Democrats.

Produced by Meredith Bragg

Approximately 4 minutes.

Visit http://reason.com/reasontv/2014/03/09... for full text, links, downloadable versions, and more. Subscribe to Reason TV's YouTube channel for automatic notifications when new material goes live.




VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=korrhPw8FEI&hd=1



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Jeu 13 Mar - 20:32 (2014)    Sujet du message: BEAST TECH : PROLOGUE ! Répondre en citant

BEAST TECH : PROLOGUE !

Traduction en français... Bonne lecture ! Vic.


BEAST TECH

Terry L. Cook & Thomas R. Horn

AVANT-PROPOS

Par John Mc Ternan

Il n'y a pas une section qui donne plus froid dans le dos, dans toute la Bible, que l’Apocalypse 13 ; ce chapitre décrit un dictateur mondial qui apparaît juste avant la seconde venue de Jésus-Christ. Il est communément connu sous le nom de l'Antéchrist ou de la Bête. Cette bête utilise un système de numérotation universel placé sur les personnes et appelé "la marque de la Bête". Personne ne peut acheter ni vendre sans cette «marque». Il semble que tout le monde connaisse le nombre "666", même ceux qui ont peu de connaissance de la Bible, puisqu’il est identifié comme étant l’infâme le "nombre du diable". C'est probablement l'un des versets les plus connus de toute la Bible.

Et elle fit que tous… reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six [666]. (Apocalypse 13:16-18 )

Pendant des siècles, la réalisation de ces versets fut un mystère. Personne ne pouvait comprendre comment un système de marquage permettrait de contrôler l'achat et la vente dans le monde entier. Cela ne nécessite plus seulement la simple foi pour y croire, puisque l'accomplissement littéral de cette prophétie arrive à présent à une vitesse incroyable, juste sous nos yeux.

Les ordinateurs, l’Internet, le Wi-Fi, les médias sociaux et toute la technologie moderne, plus les tendances mondiales (comme un système économique et un gouvernement mondiaux), créent les conditions qui peuvent répondre à l’Apocalypse 13:16-18. Comme le prophète Daniel l’a écrit il y a vingt- cinq siècles, la connaissance exploserait au moment même où le système de surveillance 666 se constituerait.

Aujourd'hui, une personne peut utiliser une carte de crédit pratiquement à n'importe quel endroit dans le monde. C’est devenu l'instrument financier universel. Cet instrument est tenu pour acquis, mais pensez à quel point les transactions sont devenues technologiquement avancées, pour qu’une personne puisse effectuer un achat dans un pays étranger sans monnaie. Ce même achat est alors instantanément enregistré, et les fonds sont retirés.

A présent, toutes les marchandises sont identifiées via une étiquette RFID (identification par radiofréquence) ou via le code QR (Quick Response) pour le suivi électronique. Un smart phone peut lire le code QR. L'International Business Machines Corporation (communément appelée "IBM") est actuellement en train de travailler pour identifier et suivre chaque article qui est fabriqué et vendu dans le monde ; cela se monte à des milliers de milliards (d’objets). Ensuite, il sera très facile de relier ces objets à leur acheteur. Avec la technologie qui évolue rapidement, ceci n'est plus très loin.

La capacité technologique pour faire fonctionner un système économique mondial sans argent cash est maintenant en place pour une bonne partie du monde. L'élimination de l'argent liquide est tout ce qui est nécessaire pour mettre ce système en ligne. Une crise économique mondiale pourrait être le catalyseur pour le mettre en place.

La Bible dit que personne n’achètera ni ne vendra sans une « marque dans la main droite ou le front ». Cette marque est actuellement à un stade avancé de développement, avec des applications diverses visant à mettre des "tatouages ​​électroniques" sur le corps. Une idée consiste à fusionner la technologie avec les biotechnologies. Cette technologie microélectronique est appelée un système électronique épidermique (SEE – en anglais, EES ou epidermal electronic system). L'idée est d'avoir une substance comme de la dentelle de soie microélectronique qui se dissout et laisse les circuits sur la peau. Il est prévu que ce système soit lié à un système Wi-Fi universel. Avec cette structure en pleine opération, il pourrait être suivi en temps réel de tout ce qui est vendu. Personne ne sera en mesure d'acheter ou de vendre sans l'approbation du gouvernement.

Liée à la capacité de contrôler tous les achats et ventes, on trouvera la surveillance complète de tout ce qui vous touche. La Marque de la Bête est un système de numérotation, et à présent, grâce à votre numéro de sécurité sociale (Social Security Number ou SSN), toutes les informations vous concernant peuvent être surveillées. Vous avez besoin de ce numéro pour tout, depuis les comptes bancaires jusqu’au permis de conduire, en passant par toutes les informations médicales et les cartes de crédit. Tout tourne maintenant autour de votre numéro de sécurité sociale (SSN). Avec les avantages supplémentaires liés aux technologies nouvelles qui sont en développement, tout ce qui est contrôlé via le SSN sera centralisé dans un seul fichier, et sera contrôlé et mis à jour en temps réel. Ce n'est pas une théorie, c’est en chemin.

A partir de 2013, le gouvernement fédéral possèdera un Utah Data Center (UDC ou Centre de Données de l'Utah) pratiquement opérationnel. Il s'agit d'un complexe de 2 milliards de dollars et de cent mille pieds carrés d'espace informatique. Toute la Grille d’Information Globale (Global Information Grid) sera acheminée par l'UDC avec des ordinateurs qui peuvent stocker des yottabytes (10 exposant 24 octets). Tout ce qui est numérisé sur vous y sera stocké, jusqu’aux moindres contraventions de stationnement. Rien ne sera oublié.

Pour gérer ces vastes informations, les ordinateurs fonctionneront à la vitesse de pétaflops par seconde (10 exposant 15 opérations en point flottant par seconde). Pour transmettre cette grande quantité d'informations, les chercheurs ont inventé des puces avec des lasers intégrés qui utilisent de multiples longueurs d'onde de lumière et qui peuvent transmettre des données à la vitesse du térabit par seconde (10 exposant 12 bits transmis par seconde).

En plus de contrôler l'achat et la vente, nous nous dirigeons à présent vers l’époque d'une société de surveillance totale. Chaque jour, un grand nombre de caméras de surveillance sont installées à travers toute l'Amérique. Chaque centre commercial est placé sous surveillance totale. D’ici 2015, le gouvernement prévoit de mettre trente mille drones de surveillance dans le ciel. Il existe maintenant des machines à rayons X capables de regarder à travers les murs de votre maison et à travers votre auto. Le gouvernement utilise des insectes robots connectés et possédant des micros à des fins d’espionnage. Il y a à présent un logiciel qui permet le pistage des centaines de téléphones cellulaires à la fois, et qui lit des dizaines de milliers d'e-mails. Le Homeland Security (ministère de l’Intérieur) a récemment admis surveiller Facebook, Twitter et Google. Toute la haute technologie contenue dans votre véhicule et votre téléphone portable peut facilement être suivie et stockée pour votre localisation. Tout cela sera stocké dans l'UDC.

La reconstruction du World Trade Center (WTC) montre à quel point le système de surveillance 666 est devenu avancé, et englobe tout. L'équipement de surveillance (du WTC) couvrira la zone entière ; de la technologie de pointe qui y sera utilisée, comprenant des systèmes de reconnaissance faciale, des scanners rétiniens, et des caméras entièrement automatisées, très « intelligentes », qui utilisent de l'intelligence artificielle ainsi qu’un logiciel afin de détecter automatiquement tout « mouvement inhabituel ». Tous les mouvements des personnes seront suivis par ordinateur pour détecter les comportements suspects et alerter la police en cas de besoin. Il y aura des capteurs à infrarouges et des détecteurs de chaleur (capables de repérer des explosifs), à côté de détecteurs de rayonnements. Le WTC est un prototype de ce qui est en train d’arriver partout, au moment où j'écris ceci. Imaginez ce système de surveillance à l’échelle de la ville, à l’échelle d’un état, et à l'échelle du pays.

Toutes ces informations de surveillance peuvent être immédiatement liées à l'Internet via le réseau Wi-Fi national qui nous arrive. La capacité de surveillance complète de votre vie n’est plus éloignée que de quelques avancées technologiques. A mesure que la technologie progresse, imaginez à quel point votre vie sera placée sous surveillance complète. La société de surveillance 666 va être totale, et cela mène à un incroyable piège à souris / piège à homme, high-tech et sans issue. C'est exactement ce que la Bible a dit qu’il se passerait : personne n’achètera ni ne vendra sans l'approbation du gouvernement.

Un dictateur mondial, l'Antéchrist, arrivera bientôt au pouvoir et utilisera le système 666 de surveillance afin d'exiger que tout le monde l'adore. Celui qui résistera sera tué. La Marque placée sur (ou dans) le corps constituera l'initiation à ce système, qui inclut le fait d’adorer l'Antéchrist. Cela signifie le rejet total de Jésus-Christ. La Bible nous avertit que toute personne qui prend cette marque de la bête, sera damnée pour l'éternité. Une fois qu’on la reçoit, il n'y a pas d'espoir, notre sort est scellé pour toujours. Veuillez garder cela à l'esprit lorsque vous lirez les pages suivantes. À l'heure actuelle, vous pouvez choisir Jésus-Christ en tant que votre Sauveur, et je vous invite à le faire. Demain verra un autre ensemble de situations, à mesure que le système de surveillance 666 – tel que cela est bien documenté dans Beast Tech - arrive à la vitesse d’un pétaflop.


Dernière édition par maria le Jeu 13 Mar - 20:35 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Jeu 13 Mar - 20:33 (2014)    Sujet du message: PUCE : LIVRE "BEAST TECH" : INTRODUCTION (traduite en français) ! Répondre en citant

PUCE : LIVRE "BEAST TECH" : INTRODUCTION (traduite en français) !

Chers amis,

Après ma traduction du prologue de ce livre, voici la traduction de l'introduction. A lire avec la plus grande attention, puisque c'est avec ces fascistes américains que l'on souhaite nous acoquiner en Europe dès 2015 !

Amicalement, Vic.



INTRODUCTION

Par Thomas Horn

Dans les jours ayant mené à la réélection du président George W. Bush en 2004, au cours d’une des nombreuses conversations que j'eus avec un autre évangélique qui ne pouvait pas comprendre mon enthousiasme déclinant concernant l'administration, j'écoutais alors que cet éditeur très instruit et qui avait très bien réussi proféra la chose la plus stupide que j'avais entendue depuis longtemps - une déclaration qui est, malheureusement, répétée par de nombreux moutons de nos jours.

« Mais Tom », dit-il en réponse à ma préoccupation concernant l'érosion des libertés civiles, « si vous n'avez rien à cacher, vous n'avez rien à craindre! »

Peut-être était-ce parce qu'il venait de rentrer d'un dîner privé avec le procureur général de l’époque, John Ashcroft – un dîner qui comprenait une nuit de promenades en limousine blindée et d’exquis endroits où manger, sous la protection omniprésente des agents des services secrets -, que mon ami semblait s’être endormi au niveau cérébral.
Ou peut-être était-ce le fait que nous trois - mon ami, Ashcroft et moi – avions un passé et des références au sein de la même organisation, ou le fait que l'un de mes co-auteurs était un vieux copain universitaire de John, ou encore la personnalité gagnante d'Ashcroft et les derniers reflets des sonorités du piano et des chansons gospel qui passaient et qu'ils avaient partagées à la résidence privée du procureur général cette nuit-là, qui avaient désarmé le cerveau de mon ami.

Après tout, je suis sûr que tout ceci rendrait difficile, pour tout évangélique inconditionnel, de comprendre mon point de vue : que le premier policier du pays était, à cette époque, un homme effrayant qui travaillait avec un groupe d'hommes encore plus effrayants sur des politiques très angoissantes.

Quoi qu’il en soit, dans les jours qui suivirent l'élection, je fus heureux d'apprendre qu’Ashcroft se retirait. Cependant, ma bulle éclata lorsque des initiés me dirent que la réjouissance était arrivée un peu tôt, et que le remplaçant pro-avortement d’Ashcroft amenait des qualités tout aussi menaçantes, et qui lui étaient propres, à la Maison Blanche – une Maison Blanche entièrement dominée par les néo-conservateurs. Le multilatéralisme était considéré comme étant dépassé, disaient-ils, et la nouvelle affirmation était que la délivrance du terrorisme ne se produirait que via une action préventive contre les « ennemis de la démocratie », non seulement à l'étranger, mais également à l'intérieur des États-Unis.

Je savais ce qu'ils voulaient dire, et que cela devait arriver tôt ou tard. Je l'avais même prédit - non que je sois un prophète, vous comprenez, ni que quelqu'un espionnait à cette époque-là.

Ce fut en 1990 que, en tant que conférencier devant une salle comble de délégués religieux (y compris des responsables du TBN [Trinity Broadcasting Network]), je hurlai : "Si l'Amérique ne se réveille pas et n’apprend pas à ses enfants à réfléchir, nous aurons un dictateur dans ce pays d’ici dix ans !"

Je me souviens encore des regards sur leurs visages, comme s’ils pensaient : Le voilà encore avec son discours sur la « perte de liberté ». Tom croit-il vraiment que dans tout juste dix ans, les Américains seront micro-pucés, subiront des fouilles corporelles dans les aéroports, et seront détenus sans mandat ? Ne sait-il pas que sa phrase « les preuves glanées sous la torture perceront bientôt le cœur de la Convention de Genève » devient lourde ?

Bien sûr, ils avaient raison. J’avais mal calculé. Un dictateur n'a pas pris le contrôle des États-Unis dans les dix ans, comme je l'avais prédit. Il semblerait à présent qu'il faille un peu plus de temps. Mais avec les principaux membres de la communauté évangélique - communauté qui est de plus en plus politiquement et spirituellement anémique -, qui débitent à présent des phrases telles que : « Si vous n'avez rien à cacher, vous n'avez rien à craindre », cela ne devrait plus prendre trop de temps. L'éradication des droits fondamentaux – en ce compris la présomption d'innocence, que mon ami soit n'avait pas comprise, soit ne chérissait pas – constituera un fourrage facile pour la Bête émergente, à mesure qu’elle creuse l'inévitable intrusion, par les bureaucrates fédéraux, dans tous les recoins de nos vies.

Ceux qui ont étudié la Guerre Révolutionnaire et la Révolution française vont percevoir l'ironie, ici. En 1789, alors que les Américains se réjouissaient enfin de leurs libertés religieuses retrouvées et de leurs libertés chèrement acquises, plus de vingt mille citoyens se préparaient à être exécutés par les guillotines parisiennes sous la persécution et la torture horribles de Maximilien Robespierre. La France allait être témoin d’un règne de terreur sans précédent conduisant au totalitarisme et à Napoléon (dont le nom, ironiquement, signifie "le nouvel Apollon" ou "l'esprit de l'Antéchrist", dans le Nouveau Testament), totalitarisme dans lequel on dirait en effet aux masses : "Si vous n'avez rien à cacher, vous n'avez rien à craindre !"

Au cas où vous seriez intéressé par la façon dont l'action préventive d'aujourd'hui contre les « ennemis de la démocratie à l'intérieur des États-Unis » pourrait également se concrétiser, voici les signes contre lesquels j'ai mis en garde – et sortis tout droit des notes de mes sermons - il y a vingt- trois ans :

Poteau indicateur n° 1 - L'érosion de la vie privée :

A mesure que vous apprenez à marcher à la cadence du Nouveau Rêve Américain, les changements apportés aux lois fédérales sur la vie privée veilleront à ce que vous soyez épié, suivi, étudié, fouillé, détenu, harcelé, et soupçonné d'activités criminelles jusqu'à ce que vous puissiez prouver le contraire. Afin de s’assurer du respect incontesté de tout le monde le long de cette nouvelle autoroute pavée de chaînes, l’identité nationale et des bases de données exhaustives seront mises en réseau afin de pister les déplacements et les activités individuelles de façon continue. Votre voiture, votre télévision, votre ordinateur, les trottoirs et les caméras des bâtiments veilleront à ce que les yeux bienveillants de Big Brother regardent ce que vous faites.

Poteau indicateur n° 2 - L'érosion des droits à la propriété :

Au cours des prochaines années, les droits à la propriété personnelle seront grandement compromis. Pourquoi ? A cause des idées de la société durable, et aussi parce que lorsque le gouvernement accumule du pouvoir pour répondre à une crise, il apporte avec cela le pouvoir de réquisitionner des ressources.

Le toit qui se trouve au-dessus de votre tête n’est le vôtre qu’aussi longtemps que le gouvernement ne le réquisitionne pas; chaque agent immobilier sait cela. C'est ce qu'on appelle le domaine éminent, et j'ai vu mon grand-père perdre son camping suite à cette loi. Combien de temps faudra-t-il avant que des principes similaires s'appliquent à ces dollars durement gagnés que vous avez en banque ? Déjà, il existe un effort mondial pour le scan biométrique des parties corporelles afin de vérifier vos droits d’accéder à votre propre argent de sorte que vous puissiez acheter et vendre. Cela semble-t-il prophétique à qui que ce soit d’autre en dehors de moi ?

Poteau indicateur n° 3 - L'érosion de l'équité fondamentale et de la procédure régulière des États-Unis :

Les « mandats » électoraux qui sont donnés ou assumés pourraient perdre peu de temps à modifier les ressources de grande valeur des tribunaux. Afin de "rendre ce pays plus sûr et de protéger nos intérêts mutuels", les citoyens pourraient s'attendre à une baisse progressive de leurs droits constitutionnels, en ce compris le mauvais usage des lois et des règlements par les représentants du gouvernement, ainsi que la mise en application de nouvelles règles d'engagement national – telle que la détention sans accusations formelles.

Poteau indicateur n° 4 - L'érosion de la liberté d'expression :

Toute critique du président des États-Unis et des membres du gouvernement est actuellement considérée comme étant hostile. Parler librement ou être en désaccord dans le climat politique actuel peut vous classifier comme étant un terroriste ou, au minimum, comme étant une personne antipatriotique et radicale. Comme ces pèlerins inquiets qui fuyaient dans leurs petits bateaux il y a si longtemps pour échapper au totalitarisme et partant à la recherche de l'Amérique, dans un avenir proche, les dissidents seront considérés comme des ennemis d'État s’ils remettent en question le statu quo.

Eh bien, j'étais un radical de ce genre, à l’époque.

D'autre part, il semble que tout ce pour quoi je m'étais inquiété doive survenir, et soit devenu bien pire ces derniers temps.

Il suffit de penser aux gros titres qui remplissent actuellement les articles de l’actualité quotidienne et dans lesquels les citoyens américains patriotes sont de plus en plus définis comme étant des ennemis d'État s'ils osent défier le statu quo.

Non seulement l'ensemble du processus est appliqué uniquement au sein du pouvoir exécutif - sans contrôle ni surveillance de quelque nature que ce soit -, mais cela se fait sans aucune transparence, et sans aucune responsabilité. Les sous-fifres du président compilent leurs listes comportant les propositions concernant qui doit être exécuté, et le président, lors d’un charmant événement hebdomadaire surnommé par les aides de la Maison Blanche le "Mardi de la Terreur", choisit ensuite à partir de "cartes de baseball", et décrète dans le secret le plus total qui doit mourir. Les pouvoirs liés aux fonctions d'accusateur, de procureur, de juge, de jury et de bourreau sont tous consolidés en ce même homme, et ces pouvoirs sont exercés dans l'obscurité. (Glenn Greenwald, The Guardian, le 5 février 2013, visible ici : http://www.theguardian.com/commentisfree/2013/feb/05/obama-kill-list-doj-me… ).

Last but not least, alors que ce livre se dirige vers l'étape de la correction, des documents du ministère de la Défense des Etats-Unis ont été obtenus par Judicial Watch, un groupe de surveillance conservateur qui met en garde contre les « extrémistes ». Ce document gouvernemental décrit en fait ceux-ci comme étant des gens qui « parlent des libertés individuelles, des droits des Etats, et de la façon de faire de ce monde un meilleur endroit ». Ce manuscrit étonnant poursuit, dans une section intitulée « idéologies extrémistes », afin de déclarer: « Dans l'histoire des États-Unis, il existe de nombreux exemples d'idéologies et de mouvements extrémistes. Les colons, qui cherchaient à se libérer de la domination britannique, et les États confédérés, qui ont cherché à faire sécession par rapport aux États du Nord, n’en sont que deux exemples » (emphase ajoutée). (Voir: “Defense Department Guide Calls Founding Fathers “Extremist”” – « Le Guide du ministère de la Défense traite les Pères fondateurs "d’extrémistes"», The Daily Caller, le 23 août 2013: http://dailycaller.com/2013/08/23/defense-department-guide-calls-founding-f… .)


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Jeu 10 Avr - 11:50 (2014)    Sujet du message: VIVIANE REGING : 80 % DES LOIS NATIONALES SONT DECIDEES PAR LE PARLEMENT EUROPEEN (VIDEO) Répondre en citant

VIVIANE REGING : 80 % DES LOIS NATIONALES SONT DECIDEES PAR LE PARLEMENT EUROPEEN (VIDEO)

Mais ces lois nationales qui sont décidées par le Parlement européen, viennent en fait des Nations-Unis qui étendent leur pieuvre dans tous les pays.


9 avril, 2014 Posté par Benji sous Argent et politique

À ne surtout pas oublier au moment de voter , et surtout, une confirmationconfirmation
pour ceux qui en doutaient encore: entre 75% et 80% des lois nationales sont décidées par Bruxelles. Et nos politiques alors? Ils décident du reste, de ce qui n’est pas trop important et surtout de ce qui ne va pas à l’encontre de l’UE. Qui a dit pantins?
Citation:


« Les gens doivent se rendre comptecompte
du pouvoir qu’ils accordent au Parlement européen car c’est lui qui vote les lois qui seront appliquées dans chacun des États membres de l’Union Européenne. » – Viviane Reding, Commissaire européenne.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=c0IqaAhF_YA&hd=1


Trouvé sur Fdesouche


Maintenant, pour qui voter exactement? Sachant que le choix est difficile (voire impossible?). Si vous, vous ignorez pour qui vous allez voter, d’autres auraient déjà faut leur choix suivantsuivant
cet article:
Citation:


L’UMP est en tête des intentions de vote aux élections européennes avec 25%, un point seulement devant le FN, le PS étant donné troisième à 19%, dans un sondage TNS Sofres-Sopra* publié mercredi 9 avril. Selon cette enquêtecette enquête
réalisée pour Le Nouvel Observateur, les listes UDI-MoDem et celles de EELV arrivent en quatrième position, ex-aequo avec 9%, deux points devant le Front de gauche (7%). Cinq autres listes sont à 2% ou moins.

Pour le moment, seuls 49% des Français se disent intéressés par ce scrutin (qui aura lieu le 25 mai), alors que 51% ne s’y intéressent que peu ou pas du tout. Autre enseignement de cette enquêtecette enquête
: 71% des personnes interrogées souhaitent que les électeurs profitent de ce vote pour « manifester leur mécontentement », 26% souhaitant au contraire qu’ils « manifestent leur soutien à l’égard du gouvernement actuel ».

La motivation portera très majoritairement sur les problèmes français (64%), plutôt que sur la construction d’une Union européenne (35%), considérée par 59% des sondés comme aggravant les effets de la crise économique. En 2009, seuls 27% partageaient ce point de vue. A l’inverse, seuls 24% des Français interrogés prêtent à l’Union une fonction protectrice (-15 points par rapport à 2009).

*SondageSondage
réalisé en ligne du 4 au 6 avril auprès d’un échantillon de 1 501 personnes inscrites sur les listes électorales (méthode des quotas).

Source: fr.news.yahoo.com
 


http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/04/09/25002-2014040…

http://lesmoutonsenrages.fr/2014/04/09/viviane-reding-80-des-lois-nationale…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 01:10 (2014)    Sujet du message: ONU : L'URGENCE D'UNE MOBILISATION ETHIQUE MONDIALE Répondre en citant

ONU : L'URGENCE D'UNE MOBILISATION ETHIQUE MONDIALE

Un idéal commun de fraternité et de solidarité (texte intégral)

Rome, 9 mai 2014 (Zenit.org) Pape François

Le pape François invite l’Organisation des Nations Unies à une « véritable mobilisation éthique mondiale qui, au-delà des différences de credo ou d’opinion politique, répande et mette en oeuvre un idéal commun de fraternité et de solidarité, spécialement envers les plus pauvres et ceux qui sont exclus ». Il diagnostique l'urgence de "résultats immédiats".


Le pape a en effet reçu ce vendredi 9 mai, à 11h, dans la Salle du Consistoire du palais apostolique du Vatican, des membres de l’ONU guidés par le Secrétaire général, Ban Ki-moon, plus précisément les membres du Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies pour la coordination (CCS) réunis à Rome pour leur « rencontre semestrielle de coordination stratégique ».

C’était la première fois que le pape François s’adressait ainsi à l’Organisation des Nations Unies. Il a cité les interventions de ses saints prédécesseurs Jean XXIII et Jean-Paul II en disant : « Ils sont source d’inspiration pour nous, par leur passion pour le développement intégral de la personne humaine et pour la compréhension entre les peuples, mise en évidence à travers les nombreuses visites de Jean-Paul II aux Organisations de Rome et ses voyages à New York, Genève, Vienne, Nairobi et à La Haye. »

Alors qu’ "une partie importante de l’humanité continue d’être exclue des bénéfices du progrès", le pape propose l'exemple évangélique de Zachée comme illustrant "l’esprit qui devrait être à l’origine et au terme de toute action politique et économique".

A.B.

Discours du pape François aux dirigeants de l'ONU

Monsieur le secrétaire général,

Mesdames et Messieurs,

J’ai le plaisir de vous souhaiter la bienvenue, Monsieur le secrétaire général et vous autres, hauts dirigeants des organismes, des fonds et des programmes de l’ONU et des organisations spécialisées, réunis à Rome pour votre rencontre semestrielle de coordination stratégique du « Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies pour la coordination ».

Il est significatif que cette rencontre se tienne quelques jours après la canonisation solennelle de mes prédécesseurs, les papes saint Jean XXIII et saint Jean-Paul II. Ils sont source d’inspiration pour nous, par leur passion pour le développement intégral de la personne humaine et pour la compréhension entre les peuples, mise en évidence à travers les nombreuses visites de Jean-Paul II aux Organisations de Rome et ses voyages à New York, Genève, Vienne, Nairobi et à La Haye.

Merci, Monsieur le secrétaire général, pour les paroles cordiales que vous m’avez adressées en introduction. Merci à vous tous, qui êtes les principaux responsables du système international, pour les grands efforts accomplis en faveur de la paix mondiale, du respect de la dignité humaine, de la protection de la personne, en particulier des plus pauvres et des plus faibles, et d’un développement économique et social harmonieux.

Les résultats des Objectifs de développement du millénaire, en particulier dans le domaine de l’éducation et de la diminution de la pauvreté extrême, représentent une confirmation de la validité du travail de coordination de ce Conseil des chefs de secrétariat. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue le fait que les peuples méritent et espèrent des fruits encore meilleurs. C’est le propre de la fonction de direction de ne jamais se satisfaire des résultats acquis, mais de s’engager chaque fois davantage, parce que ce qui a été obtenu ne se consolide que si l’on cherche à obtenir ce qui manque encore.

Dans le cas de l’organisation politique et économique mondiale, ce qui manque encore est considérable, étant donné qu’une partie importante de l’humanité continue d’être exclue des bénéfices du progrès et, de fait, est reléguée au statut d’êtres humains de seconde catégorie.

Les futurs Objectifs de développement durable devraient donc être formulés avec générosité et courage, afin qu’ils parviennent effectivement à avoir une incidence sur les causes structurelles de la pauvreté et de la faim, à obtenir des résultats substantiels en faveur de la protection de l’environnement, à garantir à tou un travail décent et à offrir une protection adéquate à la famille, élément essentiel de tout développement économique et social durable. Il s’agit, en particulier, de relever le défi de toutes les formes d’injustice, en s’opposant à l’ « économie de l’exclusion », à la « culture du rebut » et à la « culture de la mort » qui, malheureusement, pourraient devenir une mentalité passivement acceptée.

C’est pour cette raison que je voudrais vous rappeler, à vous qui représentez les instances les plus hautes de la coopération mondiale, un épisode d’il y a environ 2000 ans, raconté dans l’Évangile de saint Luc[1] : il s’agit de la rencontre de Jésus-Christ avec le riche publicain, Zachée qui, lorsque sa conscience a été réveillée par le regard de Jésus, a pris la décision radicale de partager et de faire justice. Voilà l’esprit qui devrait être à l’origine et au terme de toute action politique et économique. Le regard, souvent sans voix, de cette partie de l’humanité rejetée, laissée derrière nous, doit remuer la conscience des acteurs  politiques et économiques et les conduire à faire des choix généreux et courageux, qui aient des résultats immédiats, comme cette décision de Zachée.

Cet esprit de solidarité et de partage guide-t-il toutes nos pensées et toutes nos actions ? Aujourd’hui, en particulier, la conscience de la dignité de tous nos frères, dont la vie est sacrée et inviolable depuis sa conception jusqu’à son terme naturel, doit nous amener à partager, avec une totale gratuité, les biens que la providence a mis entre nos mains, que ce soit des richesses matérielles ou des œuvres de l’intelligence et de l’esprit, et à restituer généreusement et en abondance ce que nous avons pu injustement refuser aux autres.

L’épisode de Jésus-Christ et Zachée nous enseigne que la promotion d’une ouverture généreuse, efficace et concrète aux besoins des autres doit toujours être au-dessus des systèmes et des théories économiques et sociales. Jésus ne demande pas à Zachée de changer de travail, ni de mettre en accusation son activité commerciale ; il le conduit seulement à tout mettre, librement mais immédiatement et sans discuter, au service des hommes. Tout cela me permet d’affirmer, à la suite de mes prédécesseurs[2], qu’un progrès économique et social équitable ne peut s'obtenir qu’en alliant les capacités scientifiques et techniques et un engagement de solidarité constant, accompagné d’une gratuité généreuse et désintéressée à tous les niveaux.

Par conséquent, contribueront à ce développement l’action internationale, qui s’efforce d’obtenir un développement humain intégral en faveur de tous les habitants de la planète, comme la légitime redistribution des biens économiques par l’État et l’indispensable collaboration de l’activité économique privée et de la société civile.

Tout en vous encourageant à poursuivre votre travail de coordination des activités des organismes internationaux, qui est un service rendu à tous les hommes, je vous invite à promouvoir en même temps une véritable mobilisation éthique mondiale qui, au-delà des différences de credo ou d’opinion politique, répande et mette en oeuvre un idéal commun de fraternité et de solidarité, spécialement envers les plus pauvres et ceux qui sont exclus.

J’invoque l’aide divine pour le travail de votre Conseil et je demande une bénédiction spéciale de Dieu pour vous, Monsieur le secrétaire général, pour tous les présidents, les directeurs et les secrétaires généraux ici réunis et pour tout le personnel des Nations-Unies et des autres agences et organisations internationales, ainsi que leurs familles.

Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

[1] Cf. Luc 19, 1-10.

[2] Cf. Benoît XVI, Caritas in veritate, 6, 24-40 etc. ; saint Jean-Paul II, Sollicitudo rei socialis, 42-43 et Centesimus annus, 43.

( 9 mai 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/onu-l-urgence-d-une-mobilisation-ethique-m…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 00:58 (2014)    Sujet du message: SHOCKING : POPE DEMANDS “LEGITIMATE REDISTRIBUTION” OF WEALTH, SUPPORTS UNITED NATION NEW WORLD ORDER Répondre en citant



SHOCKING : POPE DEMANDS “LEGITIMATE REDISTRIBUTION” OF WEALTH, SUPPORTS UNITED NATION NEW WORLD ORDER


Friday, May 9, 2014 8:20

(Before It's News)



  Beware: The False Prophet Supports the New World Order and One-World Currency:
 
The False Prophet will give over his mesmerizing global worldwide influence to the man of lawlessness who will arise as a (false) peacemaker to end the global war that is soon coming and to assist him in establishing the new-world order, which is discussed in Chapter 13 of the Book of Revelation.
 
And the Antichrist will control humanity through the new one-world currency and the mark of the beast. Then the persecution led by the New World Alliance will commence. We must take courage and be ready to receive some blows for the Truth. As Benedict XVI recently said:“The courage of the truth is, in my eyes, a criterion of the first order of sainthood” in these times.
 
By Josey Wales
 
 Friday Pope Francis called for governments to redistribute wealth to the poor in countries around the world in a new spirit of generosity to help curb the “economy of exclusion” that is taking hold today.

Pope Francis made this appeal during a speech to U.N. Secretary-General Ban Ki-moon and other heads of major U.N. agencies who met in Rome this week.

 This is not the first time Pope Francis has lashed out at the injustices of capitalism and the global economic system that excludes so much of humanity.

 Today Pope Francis asked the United Nations to promote a “worldwide ethical mobilization” of solidarity with the poor in a new spirit of generosity. This seems to further support that Pope Francis supports one world government and a New World Order that the very Bible he is to teach and support, warns about. 
 
Pope Francis stated that a more equal form of economic progress can be had through “the legitimate redistribution of economic benefits by the state, as well as indispensable cooperation between the private sector and civil society.”  Is this what the church is going to be teaching in the future? Redistribution of wealth? Is this Marxist?
 
The Pope had a message similiar to this for the World Economic Forum this past January and in his apostolic exhortation “The Joy of the Gospel.” That document, which denounced trickle-down economic theories as unproven and naive, provoked criticism in the U.S. that he was Marxist.

Francis has denied he’s Marxist, and spent years in Argentina battling Marxist excesses of liberation theology. But he has said from the outset that he wants a church that “is poor and for the poor” and ministers to the most marginal of society. Now if he wants a church that is poor, why the redistribution of wealth? 
 
Today, he asked the U.N. to promote development goals that attack the root causes of poverty and hunger, protect the environment and ensure “dignified” labor for all.

  This should be of concern to all Christians, why is the Pope promotion redistribution of wealth, supporting a one world government when the bible specifically warns this will happen in the end times. Could Jesus return be closer than we think?

http://beforeitsnews.com/prophecy/2014/05/shocking-pope-demands-legitimate-redistribution
-of-wealth-supports-united-nations-new-world-order-video-2461090.html?utm_medium=facebook-share&utm
_term=http%3A%2F%2Fb4in.info%2FcXDM&utm_source=http%3A%2F%2Fl.facebook.com%2Fl.php%3Fu%3Dhttp%253A%252F%252Fb4in.info%252FcXDM%26h%3D6AQEbSirXA
QHRP686suV1sjeuAe6XSwLWdYyhFV40lKJ4lw%26enc%3DAZO6BdNH3qA8zplrlRjgRCEusxunN6KqPS5sK9s9u9ByH89H7lOxipAvfiit1Axse0a-ouKT9EyJdNKk1N-2K-3LXoXOHXWIEbwdHtqT-LHIx-s2Rnpf6bhmQW62-Rb7NyQ%26s%3D1&utm_content=awesm-publisher&utm_campaign=



Dernière édition par maria le Mar 20 Mai - 01:01 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 00:59 (2014)    Sujet du message: LE PAPE AUX AGENCES DE L’ONU : ALLER PLUS LOIN DANS LE COMBAT POUR LA JUSTICE SOCIALE Répondre en citant


LE PAPE AUX AGENCES DE L’ONU : ALLER PLUS LOIN DANS LE COMBAT POUR LA JUSTICE SOCIALE


09/5/2014




Le pape François a reçu le vendredi 9 mai 2014 au Vatican, des membres de l’ONU guidés par le Secrétaire général Ban Ki-moon, réunis à Rome pour leur rencontre semestrielle de coordination stratégique. Il invite l’Organisation des Nations Unies à une véritable mobilisation éthique mondiale qui, au-delà des différences de credo ou d’opinion politique, répande et mette en œuvre un idéal commun de fraternité et de solidarité, spécialement envers les plus pauvres et ceux qui sont exclus.

Rencontre au sommet ce vendredi matin 9 mai 2014 au Vatican : le Pape a reçu une délégation des Nations unies, emmenée par le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon.
 
François a tenu à saluer le travail des agences onusiennes, leur engagement en faveur de la paix et du développement humain, mais leur a demandé d’aller plus loin, les invitant à faire preuve de « courage » et de « générosité », à combattre la « culture du déchet », « l’économie de l’exclusion » pour que l’humanité entière puisse bénéficier des bénéfices du progrès.

C’est un vibrant plaidoyer en faveur de la justice sociale, et de la solidarité envers les plus pauvres, que le Pape a livré à la délégation onusienne. Oui, le travail accompli est grand, oui les efforts pour assurer la paix et la protection des personnes est louable, mais il est une chose qu’il ne faut perdre de vue, assure François : les peuples espèrent et méritent toujours mieux !

D’où l’urgente nécessité de ne pas se satisfaire des acquis, mais de s’engager toujours plus en faveur de la justice, contre les inégalités, contre cette culture du déchet et de mort qui menacent insidieusement de devenir la norme.

Le Pape parle de Zachée aux dirigeants de l’ONU

L’esprit de solidarité et de partage doit donc être promu, coûte que coûte. Et le Pape d’évoquer très simplement l’épisode l’évangélique de Zachée, le riche publicain, qui bouleversé par le regard de Jésus, opte pour le partage de ses biens avec les pauvres. Voilà, pour le Pape, l’esprit qui doit guider les acteurs de la coopération internationale. Partage et solidarité doivent être les pivots de l’action politique et économique. Il faut œuvrer avec courage et générosité pour une juste répartition des richesses, pour qu’une grande partie de l’humanité ne soit plus « exclue des bénéfices du progrès et reléguée comme citoyens de seconde classe ».

La conscience de la dignité de l’autre, du caractère « sacré et inviolable »  de sa vie  « depuis sa conception jusqu’à son terme naturel », rappelle le Pape, doit impulser cet élan de partage et d’ouverture. Une disposition d’esprit qui va bien au-delà des théories et des systèmes économiques.
 
© Source : Radio Vatican. 9 mai 2014

Photo : le Pape François et le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon


*****

ONU : l’urgence d’une « mobilisation éthique mondiale »

Mettre en œuvre un idéal commun de fraternité et de solidarité

 

Le pape François invite l’Organisation des Nations Unies à une « véritable mobilisation éthique mondiale qui, au-delà des différences de credo ou d’opinion politique, répande et mette en œuvre un idéal commun de fraternité et de solidarité, spécialement envers les plus pauvres et ceux qui sont exclus ». Il diagnostique l’urgence de « résultats immédiats ».

 


Le pape a en effet reçu ce vendredi 9 mai, à 11h, dans la Salle du Consistoire du palais apostolique du Vatican, des membres de l’ONU guidés par le Secrétaire général, Ban Ki-moon, plus précisément les membres du Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies pour la coordination (CCS) réunis à Rome pour leur « rencontre semestrielle de coordination stratégique ».

C’était la première fois que le pape François s’adressait ainsi à l’Organisation des Nations Unies. Il a cité les interventions de ses saints prédécesseurs Jean XXIII et Jean-Paul II en disant : « Ils sont source d’inspiration pour nous, par leur passion pour le développement intégral de la personne humaine et pour la compréhension entre les peuples, mise en évidence à travers les nombreuses visites de Jean-Paul II aux Organisations de Rome et ses voyages à New York, Genève, Vienne, Nairobi et à La Haye. »

Alors qu’ « une partie importante de l’humanité continue d’être exclue des bénéfices du progrès », le pape propose l’exemple évangélique de Zachée comme illustrant « l’esprit qui devrait être à l’origine et au terme de toute action politique et économique ».

Discours du pape François aux dirigeants de l’ONU 

Monsieur le secrétaire général,

Mesdames et Messieurs,

J’ai le plaisir de vous souhaiter la bienvenue, Monsieur le secrétaire général et vous autres, hauts dirigeants des organismes, des fonds et des programmes de l’ONU et des organisations spécialisées, réunis à Rome pour votre rencontre semestrielle de coordination stratégique du « Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies pour la coordination ».

Il est significatif que cette rencontre se tienne quelques jours après la solennelle canonisation de mes prédécesseurs, les papes saint Jean XXIII et saint Jean-Paul II. Ils sont source d’inspiration pour nous, par leur passion pour le développement intégral de la personne humaine et pour la compréhension entre les peuples, mise en évidence à travers les nombreuses visites de Jean-Paul II aux Organisations de Rome et ses voyages à New York, Genève, Vienne, Nairobi et à La Haye.

Merci, Monsieur le secrétaire général, pour les paroles cordiales que vous m’avez adressées en introduction. Merci à vous tous, qui êtes les principaux responsables du système international, pour les grands efforts accomplis en faveur de la paix mondiale, du respect de la dignité humaine, de la protection de la personne, en particulier des plus pauvres et des plus faibles, et d’un développement économique et social harmonieux.

Les résultats des Objectifs de développement du millénaire, en particulier dans le domaine de l’éducation et de la diminution de la pauvreté extrême, représentent une confirmation de la validité du travail de coordination de ce Conseil des chefs de secrétariat. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue le fait que les peuples méritent et espèrent des fruits encore meilleurs. C’est le propre de la fonction de direction de ne jamais se satisfaire des résultats acquis, mais de s’engager chaque fois davantage, parce que ce qui a été obtenu ne se consolide que si l’on cherche à obtenir ce qui manque encore.
 
Dans le cas de l’organisation politique et économique mondiale, ce qui manque encore est considérable, étant donné qu’une partie importante de l’humanité continue d’être exclue des bénéfices du progrès et, de fait, est reléguée au statut d’êtres humains de seconde catégorie. Les futurs Objectifs de développement durable devraient donc être formulés avec générosité et courage, afin qu’ils parviennent effectivement à avoir une incidence sur les causes structurelles de la pauvreté et de la faim, à obtenir des résultats substantiels en faveur de la protection de l’environnement, à garantir un travail décent pour tous et à offrir une protection adéquate à la famille, élément essentiel de tout développement économique et social durable. Il s’agit, en particulier, de défier toutes les formes d’injustice, en s’opposant à l’ « économie de l’exclusion », à la « culture du rebut » et à la « culture de la mort » qui, malheureusement, pourraient devenir une mentalité passivement acceptée.

 C’est pour cette raison que je voudrais vous rappeler, à vous qui représentez les instances les plus hautes de la coopération mondiale, un épisode d’il y a environ 2000 ans, raconté dans l’Évangile de saint Luc[1] : il s’agit de la rencontre de Jésus-Christ avec le riche publicain, Zachée qui, lorsque sa conscience a été réveillée par le regard de Jésus, a pris la décision radicale de partager et de faire justice. Voilà l’esprit qui devrait être à l’origine et au terme de toute action politique et économique. Le regard, souvent sans voix, de cette partie de l’humanité rejetée, laissée derrière nous, doit faire bouger la conscience des acteurs  politiques et économiques et conduire à faire des choix généreux et courageux, qui aient des résultats immédiats, comme cette décision de Zachée.
 
Cet esprit de solidarité et de partage guide-t-il toutes nos pensées et toutes nos actions ? Aujourd’hui, en particulier, la conscience de la dignité de tous nos frères, dont la vie est sacrée et inviolable depuis sa conception jusqu’à son terme naturel, doit nous amener à partager, avec une totale gratuité, les biens que la providence a mis entre nos mains, que ce soit des richesses matérielles ou des œuvres de l’intelligence et de l’esprit, et à restituer généreusement et en abondance ce que nous avons pu injustement refuser aux autres.
 
L’épisode de Jésus-Christ et Zachée nous enseigne que la promotion d’une ouverture généreuse, efficace et concrète envers les besoins des autres doit toujours être au-dessus des systèmes et des théories économiques et sociales. Jésus ne demande pas à Zachée de changer de travail, ni d’accuser son activité commerciale ; il le conduit seulement à tout mettre, librement mais immédiatement et sans discuter, au service des hommes. Tout cela me permet d’affirmer, à la suite de mes prédécesseurs[2], qu’un progrès économique et social équitable ne se peut obtenir qu’en conjuguant les capacités scientifiques et techniques à un engagement de solidarité constant, accompagné d’une gratuité généreuse et désintéressée à tous les niveaux.

 Par conséquent, à ce développement contribueront tant l’action internationale, qui s’efforce d’obtenir un développement humain intégral en faveur de tous les habitants de la planète, que la légitime redistribution des biens économiques de la part de l’État et l’indispensable collaboration de l’activité économique privée et de la société civile.

Tout en vous encourageant à poursuivre votre travail de coordination des activités des organismes internationaux, qui est un service rendu à tous les hommes, je vous invite à promouvoir en même temps une véritable mobilisation éthique mondiale qui, au-delà des différences de credo ou d’opinion politique, répande et mette en œuvre un idéal commun de fraternité et de solidarité, spécialement envers les plus pauvres et ceux qui sont exclus.

J’invoque l’aide divine sur le travail de votre Conseil et je demande une bénédiction spéciale de Dieu pour vous, Monsieur le secrétaire général, pour tous les présidents, les directeurs et les secrétaires généraux ici réunis et pour tout le personnel des Nations-Unies et des autres agences et organisations internationales, ainsi que sur leurs familles.

 __________

[1] Cf. Luc 19, 1-10.

[2] Cf. Benoît XVI, Caritas in veritate, 6, 24-40 etc. ; saint Jean-Paul II, Sollicitudo rei socialis, 42-43 et Centesimus annus, 43.
 
Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

http://www.paxchristi.cef.fr/v2/le-pape-aux-agences-de-lonu-aller-plus-loin-dans-le-combat-pour-la-justice-sociale/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Mer 21 Mai - 01:00 (2014)    Sujet du message: JOURNEE MONDIALE DE LA DIVERSITE CULTURELLE POUR LE DIALOGUE ET LE DEVELOPPEMENT Répondre en citant



JOURNEE MONDIALE DE LA DIVERSITE CULTURELLE POUR LE DIALOGUE ET LE DEVELOPPEMENT

 
Info sur la Fondation Good Planet
 http://www.agrisud.org/fr/categorie-partenaires/fondations/


Organisation des Nations Unies - «Je pense que le plus grand conflit de ce siècle, le plus grand conflit du moment en fait, est que les gens de cultures différentes, de races différentes, de religions différentes, refusent tout simplement d'accepter l'autre».

Compilation de portraits vidéo célébrant la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement.

Le Centre régional d'Information des Nations Unies pour l'Europe occidentale (UNRIC) en partenariat avec la Fondation GoodPlanet, publiera des vidéos de la campagne

7 milliards d'autres qui relatent les peurs, les rêves, les peines et les espoirs des citoyens du monde entier.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=g3oZzw7KguY


Dernière édition par maria le Mer 21 Mai - 01:14 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Mer 21 Mai - 01:09 (2014)    Sujet du message: WORLD DAY FOR CULTURAL DIVERSITY AND FOR DIALOGUE AND DEVELOPMENT (ARABIC SUBTITLES) Répondre en citant



WORLD DAY FOR CULTURAL DIVERSITY AND FOR DIALOGUE AND DEVELOPMENT (ARABIC SUBTITLES)

Infos about the Good Planet Foundation
http://www.agrisud.org/en/categorie-partenaires/fondations/

United Nations - "I believe the greatest conflict of the century, the greatest conflict of our time, is that people from different cultures, different races, different religions, simply refuse to accept each other and especially, to love one another".

Video portraits from around the world celebrating the World Day for Cultural Diversity for Dialogue & Development.

On selected international days the United Nations Regional Information Centre for Western Europe, in partnership with the Good Planet Foundation, share clips from the '7 billion Others' project to communicate the fears, dreams, ordeals and hopes of citizens from around the world.




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=sowSn5tb080


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Lun 26 Mai - 00:16 (2014)    Sujet du message: UE & FRANCE : LE COUP D'ETAT A EU LIEU, LE PACTE TRANSATLANTIQUE EST DEJA ADOPTE !!! Répondre en citant

UE & FRANCE : LE COUP D'ETAT A EU LIEU, LE PACTE TRANSATLANTIQUE EST DEJA ADOPTE !!!

Désormais, l'ESCLAVAGE est hélas GARANTI en Europe, sous domination américano-nazie ! Les sournoises raclures de bidet au pouvoir ont profité du dernier jour avant les élections pour faire passer les projets les plus dégueulasses et les plus mondialistes... Rien que pour cette FOURBERIE, ces décisions devraient être annulées et définitivement abandonnées !

Allons-nous devoir demander l'adhésion de nos pays à la Russie pour nous sortir de ce pétrin mondialiste !?

Les 2 articles, ci-dessous... Vic.

ARTICLE 1 : source : http://lesbrindherbes.org/2014/05/24/ptit-dernier-route-lisds-approuve-vite…

UN P'TIT DERNIER AVANT LA ROUTE? L’ISDS* APPROUVE VITE FAIT ET EN DOUCE PAR LE PARLEMENT EUROPEEN AVANT LES ELECTIONS…


Que vous votiez ou non, prenez 10 minutes de votre temps pour lire ce qui suit. C’est important, ce sont des faits référencés. Consultez les liens et faites vous une opinion.

Demain nous en reprenons pour 5 ans avec l’Europe. Et en 5 ans, on peut en voter des lois proposées par la Commission de Bruxelles et qui nous révolteront…

————————————————————————————

*ISDS = Investor-State Dispute Settlement autrement dit  une disposition juridique qui a pour but de donner du pouvoir aux investisseurs privés face aux Etats, en permettant par exemple à une multinationale américaine d’attaquer la France ou l’Union européenne devant un tribunal arbitral international, plutôt que devant la justice française ou européenne » (définition Le Monde)

Cette disposition est une des plus scandaleuses (connues) du TAFTA !

Hier 23 mai 2014 le parlement que nous pouvons remodeler demain dans les urnes, a voté à 81 %  vite fait le texte amendé. (1)
Une première proposition était passé aux urnes le 16 avril dernier dans le silence assourdissant des médias.(2) 

Il s’est dépêché de faire passer cette proposition scélérate par 535 voix pour et 119 voix contre.

Grâce au lien ci-dessous (3) nous ne saurions trop vous recommander de vérifier qui a voté en faveur de ce texte, et ainsi savoir quels actes se cachent derrière les discours lénifiant du candidat député européen de votre circonscription.

Tous les députés européens français ump, centriste, radicaux, divers droite, la presque intégralité des députés socialistes  et  radicaux de gauche à l’exception d’un ou deux ont voté ensemble pour.

Ont voté contre : Tout le groupe vert européen, la gauche dite radicale, les députés frontistes, (bien que certains membres de partis européens populistes avec lesquels le FN projette de s’associer aient voté pour) et quelques députés des autres partis qui ne se sont pas alignés… 

Si vous faites les comptes, vous verrez que les députés d’opposition étaient présents et ont fait le plein de voix. 

Nous essayons de vous alerter, article après article, en vous expliquant les effets néfastes du Libre Echange Transatlantique pour notre vie quotidienne.

Un résumé simple de ce que vote le Parlement en ce moment :  Porte ouverte aux multinationales américaines. Perte de la souveraineté des Etats face au traité. Déferlante de produits américains qui ne répondent pas aux mêmes critères de sécurité alimentaire et de protection de l’environnement que les nôtres : (porte ouverte à Monsanto et cie) etc…

Porte ouverte également au gaz de schiste, puisque le Traité aura force de loi sur l’Etat.

Pour quel bénéfice ? Soit disant nous ouvrir un immense marché qui rapporterait à chaque foyer européen : 50 euros par mois… dans 10 ans.

Nous gagnerons dans l’histoire moins d’un plein d’essence par mois. De qui se moque-t-on ? De plus, rien de garantit que nous en voyons jamais la couleur…

Où iraient donc les milliards de bénéfices escomptés de ce marché ?  Mais…  aux multi-nationales.

Autre remarque : L’euro constamment fort par rapport au dollar ne joue pas en faveur de l’Europe.
 


Ont voté OUI au Traité quasiment tous les groupes politiques sauf les verts, les bordeaux et une partie des gris…

Ces politiques, consciemment ou non,  installent et verrouillent  ce que nous dénonçons à longueur de page : ultra-capitalisme, domination de la finance, épuisement de la planète, mondialisation,  manipulations du vivant, lois anti-démocratiques, ingérences et guerres…  Le Nouvel Ordre Mondial est déjà en marche, nous avons là un moyen de le freiner… Agissons en nombre  !

Galadriel
 
(1)http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+REPORT+A7-2013-0124+0+DOC+XML+V0//FR


(2) http://www.arretsurimages.net/articles/2014-05-22/Comment-le-parlement-euro…


(3) http://www.votewatch.eu/en/financial-responsibility-linked-to-investor-stat…

Si vous n’avez pas lu l’article sur notre page sur le TAFTA en BD, nous ne saurions trop vous recommander d’en prendre connaissance.
(Merci à Yannick 511 des moutons enragés pour les liens 1 et 3)

NB : Comme tous les articles à caractère politique signés de mon nom, celui-ci n’engage que moi et non le blog et l’ensemble de son équipe.


ARTICLE 2 : source : http://www.wikistrike.com/2014/05/le-coup-d-etat-a-eu-lieu-le-pacte-transat…

LE COUP D'ETAT A EU LIEU, LE PACTE TRANSATLANTIQUE EST DEJA ADOPTE
http://www.wikistrike.com/2014/05/le-coup-d-etat-a-eu-lieu-le-pacte-transat…
25 Mai 2014



Allez donc voter, tout s'est passé hier
 
Le Coup d'Etat a eu lieu, le Pacte Transatlantique est déjà adopté
 
Il y a quelques mois, j'attirais votre attention sur un risque majeur du réforme du Code Civil par Ordonnances, heureusement refusé à l'unanimité  par le Sénat lors de sa lecture.

http://blogs.mediapart.fr/blog/vivre-est-un-village/160114/le-code-civil-de…
http://www.wikistrike.com/article-breaking-news-hollande-s-arroge-cet-apres…
http://reseauinternational.net/france-tentative-de-coup-detat-mise-en-echec…

et bien d'autres sites et blogs comme Cailloux dans l'brouillard ont repris cet article car cette réforme mettait quasiment fin à tout fonctionnement démocratique. 

Nous pensions naïvement que le refus du Sénat serait respecté, que la démocratie pourrait continuer  par le biais des consultations législatives pour ce qui concerne les réformes essentielles.

Nous nous trompions.

Dans un silence total, sans doute devant une assemblée nationale réduite à sa plus simple expression, masqués par les nouvelles en provenance d'Ukraine ou de préparation des Européennes,  cette réforme scélérate vient d'avoir lieu, malgré les réflexions du Sénat qui ne sert donc plus à rien . 

Et en fait cette réforme est encore plus scélérate que ce que l'on pense car elle permet directement l'instauration des mesures législatives qui vont permettre l'établissement du Grand Marché Transatlantique , puisque ces mesures vont permettre de modifier un aspect essentiel des Codes législatifs nationaux : le droit des contrats  , sans doute pour les mettre en accord avec ce qu'exigent les Américains qui veulent instaurer le Traité Transatlantique sans que leurs entreprises ne soient gênées par nos lois nationales , votées et adoptées la plupart du temps dans le sens de l'intérêt général . 

Le Mois de Mai 2014 risque bien d'être le mois de Deuil de tous nos principes et fonctionnements démocratiques .

Et ce coup d'état , car on ne peut parler d'autre chose , s'est fait dans un silence total  . Les députés  et les politiques ont totalement trahi tous leurs électeurs par cette mesure ahurissante qui est à l'inverse de tout fonctionnement démocratique puisqu'elle concentre désormais l'exécutif et le législatif dans les mêmes mains , abolissant par là même la séparation des pouvoirs . 

 
Caro pour WikiStrike


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 17:09 (2014)    Sujet du message: BLOC EURO-ATLANTIQUE : DANGER ! LE DROIT ETATS-UNIEN S'IMPOSE SUR LE TERRITOIRE EUROPEEN ! Répondre en citant

BLOC EURO-ATLANTIQUE : DANGER ! LE DROIT ETATS-UNIEN S'IMPOSE SUR LE TERRITOIRE EUROPEEN !

Sans commentaire... Vic.

Source : http://www.voltairenet.org/article184067.html

LE DROIT ETATS-UNIEN S'IMPOSE SUR LE TERRITOIRE EUROPEEN

par Jean-Claude Paye

C’est avec une grande hypocrisie que les gouvernements européens prétendent avoir donné un mandat à la Commission européenne pour négocier le Partenariat transatlantique avec Washington dans le respect du droit européen. En réalité, comme lors des précédents de Swift, des données relatives aux passagers aériens et de la lutte contre la fraude fiscale, la Commission a instruction de suspendre les lois européennes dans les relations avec les États-Unis. Dès lors, la négociation revient à déterminer les domaines dans lesquels les Européens ne seront plus protégés par leurs États.


RÉSEAU VOLTAIRE | 3 JUIN 2014 

  La Belgique et les États-Unis viennent de conclure un accord en vue d’appliquer en Belgique, une loi américaine luttant contre la fraude fiscale, le Foreign Account Tax Compliance Act (FACTA). La signature de l’accord a eu lieu le 23 avril 2014. Plusieurs pays, tel le Royaume-Unis, la France, l’Allemagne et le Japon ont déjà signé avec les USA un accord, appliquant cette loi sur leur sol. À partir du 1er janvier 2015, les établissements financiers devront déclarer à Washington les mouvements d’un compte détenu par un citoyen US. Dès lors que le montant dépasse les 50 000 dollars ou qu’un certain nombre de mouvements ont lieu avec le territoire états-unien, la banque doit établir un rapport précis des entrées et sorties de fonds. Si une banque ne se soumet pas à cette procédure, toutes ses activités aux USA seront sur-taxées à hauteur de 30 %. La sanction peut aller jusqu’au retrait de la licence bancaire aux États-Unis.

Ces accords signés par les pays membres de l’UE avec l’administration Obama violent les lois nationales de protection des données personnelles, ainsi que Directive 95/46/CE du Parlement européen et du Conseil, du 24 octobre 1995, « relative à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données », directive intégrée dans le droit de tous les États membres. L’application de FACTA sur le sol de l’ancien continent viole le droit national des pays européens, ainsi que le droit de l’UE. Ces législations ne sont pas supprimées, mais suspendues. Il convient de ne pas en tenir compte dans les relations avec les États-Unis.

De précédents accords légalisant la capture par les autorités US des données des ressortissants européens procédaient de même. Depuis les attentats du 11 septembre 2001, Swift, société états-unienne de droit belge avait transmis clandestinement, au département du Trésor US, des dizaines de millions de données confidentielles concernant les opérations financières de ses clients. Malgré la violation flagrante des droits, européen et belge, cette capture n’a jamais été remise en cause. Au contraire, l’UE et les USA ont signé plusieurs accords destinés à la légitimer [1].

Swift était soumise au droit belge et à celui de la communauté européenne, du fait de la localisation de son siège social à La Hulpe. Cette société était soumise également au droit US du fait de la localisation de son second serveur sur le sol des États-Unis, permettant ainsi à l’administration US de se saisir directement des données. Ainsi, la société a choisi de violer le droit européen, afin de se soumettre aux injonctions de l’exécutif états-unien. Or, depuis fin 2009, les données Swift inter-européennes ne sont plus transférées aux États-Unis, mais sur un second serveur européen. Mais, si Washington n’a plus accès directement aux données, celles-ci lui sont transmises, à sa demande, en « paquets » et lui seul maîtrise techniquement le processus de traitement des informations. De plus, à peine, les accords signés, les États-uniens ont posés de nouvelles exigences. L’administration US avait déjà déclaré en 2009 « que les transactions entre les banques européennes et américaines (sic) devraient être captées, sans qu’il y ait une nécessité avérée. »

De même, l’UE ne s’est jamais opposée à la remise des données PNR par les compagnies aériennes situées son le sol. Les informations communiquées comprennent les noms, prénoms, adresses, numéros de téléphone, dates de naissance, nationalités, numéros de passeport, sexes, mais aussi les adresses durant le séjour aux USA, les itinéraires des déplacements, les contacts à terre, ainsi que des données médicales. Y sont reprises des informations bancaires, tels les modes de paiement, les numéros de la carte de crédit et aussi les comportements alimentaires permettant de révéler les pratiques religieuses. L’initiative unilatérale US, de se saisir de ces données, a automatiquement été acceptée par la partie européenne qui a du suspendre ses législations afin de répondre aux exigences d’outre-Atlantique [2].

Dans les deux cas, passagers aériens et affaire Swift, la technique est identique. En fait, il ne s’agit pas d’accords juridiques entre deux parties, entre deux puissances formellement souveraines. Il n’existe qu’une seule partie, l’administration US qui, dans les faits, s’adresse directement aux ressortissants européens. Dans les deux textes, le pouvoir exécutif états-unien réaffirme son droit de disposer de leurs données personnelles et exerce ainsi directement sa souveraineté sur les ressortissants de l’UE.
La primauté du droit états-unien sur le sol européen est aussi un des enjeux des négociations de la mise en place d’un grand marché transatlantique, le Partenariat transatlantique pour le commerce et l’investissement (Transatlantic Trade and Investment Partnership — TTIP).

Grâce au TTIP, les entreprises US pourront, au nom de la libre concurrence, porter plainte contre un État qui leur refuse des permis d’exploitation de gaz de schiste ou qui impose des normes alimentaires et des standards sociaux. Ce système de règlement des différends pourrait permettre aux États-uniens de faire tomber des pans entiers de la régulation européenne en créant des précédents juridiques devant cette justice US privée. Le principe d’introduire un tel mécanisme a en effet été accepté par les Européens dans le mandat de négociation, délivré à la Commission, en juin 2013, par les ministres du Commerce européens. L’instance privilégiée pour de tels arbitrages est le Centre international de règlement des différends liés à l’investissement (Cirdi), un organe dépendant de la Banque mondiale, basé à Washington, dont les juges, les avocats d’affaire ou les professeurs de droit, sont nommés au cas par cas : un arbitre désigné par l’entreprise plaignante, un par l’État de Washington, et le troisième par la secrétaire générale du Cirdi [3].

Si cette procédure, partiellement acceptée, entre en jeu dans le cadre du futur grand marché transatlantique, le droit européen s’effacera une fois de plus, ici devant une juridiction privée placée sur le sol US, dans laquelle la partie étasunienne jouera un rôle déterminant.



Jean-Claude Paye


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Jeu 19 Juin - 00:20 (2014)    Sujet du message: THE CASE FOR A UNITED NATIONS PARLIAMENTARY ASSEMBLY / THE CASE FOR GLOBAL DEMOCRACY Répondre en citant



THE CASE FOR A UNITED NATIONS PARLIAMENTARY ASSEMBLY


English edition:
ISBN 978-3-942282-00-0





Reprint, supplemented with a preface by Andreas Bummel and an afterword by the author, March 2010

by Dieter Heinrich

This booklet, originally published in 1992, brings together some of the most cogent arguments for establishing a United Nations Parliamentary Assembly. It outlines proposals for establishing and implementing the assembly.

Published in cooperation with the World Federalist Movement – Canada.

Available editions


Printed editionOnline edition
English
52 pp.
Paperback, €12.00
Order at Lulu.com
Order at Amazon.com
PDF
Download here
German
56 pp.
Paperback, € 12
Order at Lulu.com
PDF
Download here

Comments

Globalization has transformed the relationship between the individual and the world community, and made necessary the  need for practical measures to democratize global governance. A UN Parliamentary Assembly would be an important step in the right direction.
—  Dr. Lloyd Axworthy, President and Vice-Chancellor of University of Winnipeg and former Foreign Minister of Canada

This well written publication had considerable influence when it was first published. I am certain that its re-publication now will provide an important contribution to the growing world-wide movement to establish a Parliamentary Assembly at the UN.
— Allan Blakeney, former Premier, Province of Saskatchewan, Canada

Canadian Parliamentarians from all parties have consistently supported the goal of a United Nations Parliamentary Assembly. This concise publication tells us why and how it could work.”
— John Bosley, former Speaker, House of Commons, Canada

This brochure by Dieter Heinrich is a classic that hasn’t lost any of its topicality and strength. It’s highly recommended to anyone interested in the future of humanity and clearly a must read for all those engaged with global democracy and the global order.
— Andreas Bummel, Chairman, Committee for a Democratic U.N., Germany

http://www.kdun.org/88/


THE CASE FOR GLOBAL DEMOCRACY


English edition:
ISBN 978-3-942282-06-2





Advocating a United Nations Parliamentary Assembly

2nd extended edition, with an introduction by Dr. Boutros Boutros-Ghali and a foreword by Graham Watson, March 2010

by Piia-Noora Kauppi, Jo Leinen, Graham Watson and Gérard Onesta

In this pamphlet the case for promoting global democracy through a United Nations Parliamentary Assembly was made by four Members of the European Parliament across the political spectrum. Covering both the necessity for, and specifications of, such a project these essays are a timely contribution to the debate on ensuring effective global governance.

Available editions

Printed editionOnline edition
English
40 pp.
Paperback, €12.00
Order at Lulu.com
PDF
Download here

Comments

Without the democratisation of globalisation to counteract the progressive curtailment of national democracy, nation states will lose their independence and world citizens will find themselves dominated by a new imperialism. The creation of the United Nations Parliamentary Assembly is a way to promote global democratisation. Myself, and the authors of this pamphlet, work towards that end.
- Dr. Boutros Boutros-Ghali, former UN Secretary-General

http://www.kdun.org/92/the-case-for-global-democracy/


THE COMPOSITION OF A PARLIAMENTARY ASSEMBLY AT THE UNITED NATIONS


English edition:
ISBN 978-3-942282-04-8





Background Paper #3, 3rd extended edition, March 2010

by Andreas Bummel

A global parliamentary assembly has the potential to restructure the geopolitical setup of the United Nations. The composition of the body therefore is of fundamental importance. This analysis explores in detail principles and different models.

Available editions


Printed editionOnline edition
English
60 pp.
Paperback, € 12.00
Order at Lulu.com
Order at Amazon.com
PDF
Download here
German
62 pp.
Paperback, € 12.00
Order at Lulu.com
PDF
Download here
Spanish
62 pp.
Paperback, € 12.00
Order at Lulu.com
PDF
Download here

Comments

If a United Nations Parliamentary Assembly is to become a reality, we need to move beyond general discussions regarding feasibility and desirability. We need to begin the concrete work of conceptualizing how an assembly can be structured. This is exactly what Andreas Bummel does in this analysis.
 This thoughtful background paper, explaining options for who the members of the assembly might be, and how they might be chosen, is certain to be an invaluable resource for all of us concerned with democratizing the international system.


- Andrew Strauss, Distinguished Professor of Law, Widener University School of Law

Given the increasing importance of the United Nations in a range of fields such as the promotion of human rights and democracy standards worldwide and its central role in the climate change agenda, it is now time to consider the establishment of a parliamentary assembly to provide democratic oversight of this global institution.

- Edward McMillan-Scott, Vice-President of the European Parliament for Human Rights and Democracy

http://www.kdun.org/95/the-composition-of-a-parliamentary-assembly-at-the-u…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Lun 30 Juin - 23:12 (2014)    Sujet du message: SAYING ‘CHANGE IS IN THE AIR,’ BAN URGES NEW UN BODY TO GALVANIZE GLOBAL SUSTAINABILITY AGENDA Répondre en citant



SAYING ‘CHANGE IS IN THE AIR,’ BAN URGES NEW UN BODY TO GALVANIZE GLOBAL SUSTAINABILITY AGENDA



Secretary-Gener attends Closing Ceremony of the United Nations Environment Assembly. UN Photo/Eskinder Debebe

27 June 2014 – With the close of the Millennium Development Goal era just months away, and work already beginning on a successor agenda to reign in poverty and put the planet on a sustainable course before it is too late, Secretary-General Ban Ki-moon said today the “timing could not be better” for the launch of a strong UN body tackling all issues relating to the environment.

“We are now poised for the crucial next phase of human development – a universal post-2015 sustainable development agenda. That agenda needs a strong voice for the environment,” Mr. Ban said in his address to the closing session of the UN Environment Assembly (UNEA), which held its inaugural meeting this week in Nairobi, Kenya.
Citation:


The air we breathe, the water we drink and the soil that grows our food are part of a delicate global ecosystem that is increasingly under pressure from human activities and as such, the decisions that will be made over the coming months will have profound implications for this generation and many to come



More than 1,200 high-level participants, including UN officials, diplomatic and civil society delegations, have been taking part in the historic first session of the Environment Assembly, being held under the theme “A Life of Dignity for All.”

The body, created in answer to a call made by governments at the 2012 UN Conference on Sustainable Development (Rio+20) for a more representative entity dealing with the issue, includes all 193 UN Member States sitting alongside major stakeholders. The Environment Assembly now plans to meet every two years and will replace the Governing Council of the Nairobi-based UN Environment Programme (UNEP).

With its augmented role as a subsidiary organ of the UN General Assembly, UNEA has the mandate and capacity to position the environment alongside PEACE and SECURITY, poverty reduction, global health, trade and sustainable economic growth as an issue of crucial importance to every government,” said Mr. Ban.

At UNEA this week, stakeholders deliberated on many important topics – including the SUSTAINABLE DEVELOPMENT GOALS, consumption and production patterns, the environmental rule of law, and the illegal trade in timber and wildlife. “The message is clear: protecting humanity’s life support system is integral to sustainable development. And it is a duty for all,” the UN chief declared.

He went on to say that UNEP and the UNEA have a central role to play in the coming months and beyond, as 2015 marks the deadline for the MILLENNIUM DEVELOPMENT GOALS (MDGs) and subsequently, the UN will a launch post-2015 sustainable development agenda. It is also when Member States have pledged to sign a meaningful new global climate agreement.

The air we breathe, the water we drink and the soil that grows our food are part of a delicate global ecosystem that is increasingly under pressure from human activities,” said Mr. Ban, and as such, the decisions that will be made over the coming months will have profound implications for this generation and many to come.

Noting that the “heavy hand” of humankind is now visible everywhere – from tropical deforestation to depleted ocean fisheries and from growing freshwater shortages, and the rapid decline of biodiversity to the growing menace of climate change – he recalled that on 23 September, he will convene a climate summit meeting in New York to mobilize political will and catalyze ambitious action on climate change.

“I urge you all to ensure that your Heads of State and Government and your leaders from business and civil society attend. We need all sectors and all nations to work together to combat climate change and promote sustainable development,” declared the Secretary-General.

Emphasizing that decisive action is needed “to change humanity’s relationship with our planet,” he said: “This forum has the power – and the responsibility – to promote a global transformation of attitude and practice.”

Yet he stressed that the UNAE’s job will not be easy, “as there are many vested interests and entrenched attitudes that will stand in your way. You will have to advocate hard with your counterparts in finance, energy, agriculture and trade.

“But whenever you need inspiration, just look at the advances of the past four decades; the arguments for environmental sustainability are compelling – and they are winning, in the minds of people, in boardrooms and in the corridors of power,” said Mr Ban, telling the Assembly: “Change is in the air. Solutions exist. It’s time to lead.”

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=48154#.U7GDoY1dUnF&utm_sou…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Lun 30 Juin - 23:27 (2014)    Sujet du message: DEVELOPPEMENT DURABLE : L'ONU ENTAME SES TRAVAUX POUR ETABLIR UN CADRE INSTITUTIONNEL Répondre en citant



DEVELOPPEMENT DURABLE : L'ONU ENTAME SES TRAVAUX POUR ETABLIR UN CADRE INSTITUTIONNEL


L'article précédent traite du même sujet et est plus complet. Prenez le temps de le traduire pour plus d'infos.


Martin Sajdik, Président du Conseil économique et social (ECOSOC). Photo ONU/Paulo Filgueiras

30 juin 2014 – À l'occasion d'un Forum politique de haut-niveau sur le DEVELOPPEMENT DURABLE lundi au siège de l'ONU à New York, le Président du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), Martin Sajdik, s'est félicité que le travail pour établir un cadre institutionnel pour le DEVELOPPEMENT DURABLE ait commencé conformément aux dispositions du Document final de Rio+20.

« Nous nous engageons dans la dernière étape vers la réalisation des OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT (OMD), dont l'échéance est fixée à 2015 », a souligné M. Sajdik en rappelant que des négociations décisives du Groupe de travail sur les objectifs de développement durable commenceront mercredi 2 juillet, dans la foulée des travaux du Forum politique.

Le Président de l'ECOSOC a exprimé l'espoir que le Forum politique constituerait une « plateforme robuste pour l'après 2015 », afin de répondre à des attentes importantes, tout en agissant de manière responsable et il s'est félicité de la participation considérable de la société civile.

« La Conférence des Nations Unies sur le DEVELOPPEMENT DURABLE, qui s'était tenue à Rio, en juin 2012, avait structuré cette participation par le biais des grands groupes », a rappelé M. Sajdik, en se réjouissant que des dizaines de milliers d'acteurs de la société civile aient contribué aux négociations en vue de l'élaboration du programme de développement de l'après 2015. « La participation de la société civile et d'autres acteurs est un impératif que je m'efforcerai de faire respecter », a-t-il assuré.

Le Président de l'ECOSOC a rappelé que le Forum politique fait partie du processus des Nations Unies en faveur du DEVELOPPEMENT DURABLE et il s'est félicité de la tenue, la semaine dernière à Nairobi, de la première session de l'Assemblée des Nations Unies pour l'environnement (UNEA) du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

« Nous allons engager des dialogues sur des points concrets comme les petits États insulaires en développement et les pays en situation particulière », a affirmé M. Sajdik en notant que les innovations aux Nations Unies ne recueillaient pas toujours l'accord de tous.

Le Président de l'ECOSOC a aussi indiqué que les participants allaient réfléchir aux priorités et aux moyens de les relever et que le Forum politique servira de plateforme pour explorer les moyens de répondre aux tendances actuelles. M. Sajdik a demandé d'utiliser les deux prochaines années pour faire du Forum politique une institution fonctionnelle qui permette de mettre en œuvre les objectifs de DEVELOPPEMENT DURABLE lorsqu'ils seront adoptés. « L'intégration sera le facteur clef de notre Forum », a-t-il souligné.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=32893


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:32 (2016)    Sujet du message: GOUVERNEMENT DE PAIX OU DE DICTATURE? (PARTIE 2)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATION -> GOUVERNEMENT DE PAIX OU DE DICTATURE (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 4 sur 10

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com