LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LA GRANDE PERSÉCUTION (PARTIE 2) P.1
Aller à la page: <  1, 2, 362, 63, 6466, 67, 68  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES - voir les sous-groupes dans cette section -> LA GRANDE PERSÉCUTION / THE GREAT PERSECUTION (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 04:37 (2016)    Sujet du message: US GOV'T WON'T WORK WITH IRAQI CHRISTIANS FOR FEAR OF BEING CALLED 'CRUSADER ARMY', NINA SHEA SAYS Répondre en citant

US GOV'T WON'T WORK WITH IRAQI CHRISTIANS FOR FEAR OF BEING CALLED 'CRUSADER ARMY', NINA SHEA SAYS

By Samuel Smith , CP Reporter
July 11, 2016|6:40 amUS GOV'T WON'T WORK WITH IRAQI CHRISTIANS FOR FEAR OF BEING CALLED 'CRUSADER ARMY', NINA SHEA SAYS

http://www.christianpost.com/news/obama-kerry-iraqi-christians-crusader-arm…
 (Photo: Reuters/Kevin Lamarque)

U.S. President Barack Obama and U.S. Secretary of State John Kerry meet in New York with representatives (not pictured) of the five Arab nations that contributed in air strikes against Islamic State targets in Syria, September 23, 2014. Representatives from Iraq were also at the meeting.

SILVER SPRING, Maryland – The United States government is afraid to work directly with persecuted Iraqi and Syrian Christians because it doesn't want America to look like a "crusader army," prominent human rights lawyer and religious freedom advocate Nina Shea said Friday.



While speaking on a panel discussion focusing on global persecution at International Christian Concern's first annual conference on the persecuted church, Shea, the director of the Washington-based Hudson Institute's Center for Religious Freedom, detailed the U.S government's troubling pattern of indifference toward the plight of persecuted Christians across the world.

In addressing whether or not it will be plausible for Christians and other religious minorities in Iraq to have their own province in the Nineveh Plain once the Islamic State is defeated so that Christians can return to their homelands, Shea stressed that she doesn't think that such outcome could happen because Christians would have serious trouble defending the land.

"I am not terribly optimistic about the Christians getting their own province, at least not right now," Shea bluntly asserted.

Shea said that although it is plausible to train Assyrian and Chaldean Christians and other religious minorities to defend their own province, the U.S. has a "complex" when it comes to working directly with Christian people groups.

"Maybe they can be trained, maybe the U.S. can overcome its reluctance to work directly with Christians because it has a complex that it doesn't want to look like a 'crusader army,'" she explained. "This was true under the [George W.] Bush administration and more so now that the United States is desperate to avoid the label that we're a 'crusader army.'"

In general, Shea added, the U.S. government is "so unsympathetic" to the plight of Christians.


 (Photo: Reuters/Ahmed Jadallah)

A displaced Iraqi man, who fled from the Islamic State violence in Mosul, poses for the camera with his daughters at Baherka refugee camp in Erbil, September 19, 2014.

"The day before [Sec. of State John] Kerry designated [ISIS' atrocities against Christians and other religious minorities] as genocide officially, the [State Department] were announcing they were only going to name Yazidis as victims of genocide," Shea stated. "We signed petitions and put enough pressure on them with facts and arguments that [Kerry] listened but he hasn't done anything since then."

"In fact, he went to Iraq and gave two speeches a month later and never mentioned the genocide issue," Shea continued. "This is Secretary Kerry, he gave a speech on the anniversary of the Holocaust and said 'never again must we forget' and never mentioned the ongoing genocide in Iraq and Syria right now."

In addition, Shea pointed out the fact that Syria's Christian population has not been fairly represented in U.S.' Syrian refugee resettlement program.
"Christians comprised 10 percent of the population of Syria before the war five years ago, they constitute less than one percent of the refugee resettlement in the United States. The United States has resettled about 60 christians in five years from Syria," Shea said. "I don't think at this point, we want to see all the Christians pull out but there are certainly more than 60, like the woman who saw her husband [crucified on their front door], she is not going back. She doesn't ever want to go back. She wants to get out."

"The United States as a government is absolutely indifferent and keeps its distance from oppressed Christian minorities," she added.

As Shea does not believe that Christians will be able to defend their own province in northern Iraq, she believes the best thing for Christians who want to remain in the region to do is stay in Kurdistan under the protection of the Kurdish government.


 (Photo: Reuters/Ahmed Jadallah)

Displaced Iraqi Christians who fled from Islamic State militants in Mosul, pray at a school acting as a refugee camp in Erbil, Iraq, September 6, 2014.

However, fellow panelist Juliana Taimoorazy, the founder of the Iraqi Christian Relief Council and an Assyrian Christian who fled persecution in Iran in 1989, warned that Christians also face injustices living under Kurdish rule.

"The priests and clergy do not openly speak. Many of them are under pressure. So, they come in with a different message," Taimoorazy detailed. "There are many Assyrian businesses that have Assyrian names and Aramaic letters on their stores. According to a new law, the new businesses that are opening are not allowed to have Assyrian names. They have to be Kurdish."

Taimoorazy added that the Kurdish Regional Government also makes it hard for internally displaced Christians to get a job and gain economic stability.

"When a Yazidi is given a permit to work for six months, an Assyrian Christian is given a permit to work for a month. There were many cases that came to us complaining about that," she said. "They said, 'They make us go back over and over again and sometimes they deny the permit that we are given on a monthly basis.'"

Taimoorazy explained that the Iraqi Christian Relief Council went to Kurdistan about a month ago and most of the Christians whom her organization spoke with expressed a desire to ultimately return home to the Nineveh Plain one day.

But after speaking with Kurdish generals, Taimoorazy said that the only way the peshmerga will liberate Christian lands is to claim them as Kurdish lands.

"Our ancestral homeland is the Nineveh plain. When we met with the Peshmerga generals, many of them were very much not in favor of the Assyrians and the Yazidis and the Turkmen shiites having their own province," Taimoorazy said. "We have to fight against that here in the West. It is absolutely to be detrimental to Assyrians if we are completely tied to Erbil."

http://www.christianpost.com/news/obama-kerry-iraqi-christians-crusader-arm…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 13 Juil - 04:37 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 04:44 (2016)    Sujet du message: THOUSANDS FASTING AFTER RUSSIAN PRESIDENT PUTIN SIGNS LAW BANNING EVANGELISM OUTSIDE OF CHURCHES Répondre en citant



THOUSANDS FASTING AFTER RUSSIAN PRESIDENT PUTIN SIGNS LAW BANNING EVANGELISM OUTSIDE OF CHURCHES


By Stoyan Zaimov , Christian Post Reporter
July 12, 2016|10:36 am


 (Photo: Sputnik/Kremlin/Alexei Druzhinin/via Reuters)

Russian President Vladimir Putin attends a religious service at the Cathedral of the Transfiguration of the Savior at Valaam Monastery, Russia, July 11, 2016.

Russian President Vladimir Putin signed into law last week a measure punishing any kind of religious evangelization outside of churches, which some observers have called one of the most restrictive move in "post-Soviet history."

"This new situation resembles the Soviet Union in 1929. At that time confession of faith was permitted only in church," Hannu Haukka, president of Great Commission Media Ministries, told National Religious Broadcasters, according to Breitbart News. "Practically speaking, we are back in the same situation. These anti-terrorist laws are some of the most restrictive laws in post-Soviet history."

The law, which is supposed to be aimed against the spread of terrorism and extremism, has also been approved by the Russian Parliament's upper chamber. The move blocks the sharing of faith in any place that is not a government-sanctioned house of worship.

Charisma News reported that thousands of churches in Russia are coming together in prayer and fasting against the move, based on information shared by Haukka.

"The church is appalled at the news of the new law. About 7,000 evangelical/protestant churches are in fasting and prayer at the moment over the news," Haukka said.

The Christian Post reported earlier this month that several Christian groups in Russia have already spoken out against the draconian measures, with the Seventh-day Adventist's Moscow-based Euro-Asia Division stating that it is nearly "impossible" for religious believers to comply with the requirements.

"If this legislation is approved, the religious situation in the country will grow considerably more complicated and many believers will find themselves in exile and subjected to reprisals because of our faith," the group said before Putin's signature.

Under the new law, foreign missionaries will not be allowed to speak at churches unless that have a work permit from Russian authorities; any kind of discussion about God with non-believers would be considered missionary activity and punishable by law; and religious activities even in private homes will not be allowed.

What is more, anyone from the age of 14 found to be preaching will be subject to prosecution, and every citizen is required to report religious activity to the authorities, or face punishment him or herself.

Haukka asked Christians around the world to join in prayer with the Russian churches as they face uncertain times.

"Russia is closing down in an awful way. The new law is in total conflict with the purpose and the task given to the church by the Lord. The law will send the church back into Soviet era Communist persecution," he asked.

NRB President Jerry A. Johnson further called on the United States government to pressure Russia to repeal what he described as an "unjust law."

"Let's pray this new iron curtain of Christian persecution in Russia will be lifted quickly and without harm to our brothers and sisters in Christ," Johnson said.

http://www.christianpost.com/news/thousands-fasting-after-russian-president…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 06:43 (2016)    Sujet du message: EXECUTIONS : FAUT-IL SUIVRE L'EXEMPLE PHILIPPIN? Répondre en citant

EXECUTIONS : FAUT-IL SUIVRE L'EXEMPLE PHILIPPIN?

Il ne faut surtout pas rester indifférent, car ce n'est pas chez nous et ce ne sont pas nos familles. Demain, ce le pourrait très bien et pour différentes raisons.

Ces nouvelles lois ne sont pas pour tous ces intouchables qui contrôlent ce domaine mais pour le petit revendeur ou pour celui ou celles qui ont cru qu'en acceptant un peu d'argent en faisant le transport de la drogue, ils pourraient se sortir de la misère de la pauvreté. Ces gens, trop souvent piégés, se font arrêter et criminaliser et le service de police, bien souvent au courant de ces transactions, revendra lui-même cette drogue sur le marché, via les gangs de rue.

Tout ce que le gouvernement met de l'avant se retourne, un jour ou l'autre contre nous tous. Ils ouvrent bien grandes les portes pour faire sortir les "cafards" du grenier, comme on pourrait le dire, et ensuite bang bang... Les exécutions publiques sont une réalité qui prennent place de plus en plus sous différentes bannières, car il faut bien une bonne raison pour faire de telles atrocités, sous le couvert de la Sécurité et de la Paix mondiale. Elles sont dans les faits des rituels sataniques, des offrandes à leur dieu Lucifer, ce dieu de la destruction, de la guerre et de la mort.

 Aujourd'hui

Le nouveau président philippin a demandé à son peuple de tuer les trafiquants de drogue.

Christian de Moliner
Professeur agrégé et écrivain 

M. Duterte, le nouveau président philippin, a demandé à son peuple de tuer les trafiquants de drogue et promis des médailles à ceux qui répondront à son appel. Son porte-parole a regretté que la police n’ait pas exécuté plus de délinquants (sans procès ni condamnations, bien sûr) alors qu’en un mois, on déplore 100 morts lors d’arrestations mouvementées. En dehors des très graves problèmes moraux que pose cette sanglante dérive, est-elle efficace ?

L’empire mongol, après une conquête sanguinaire, a instauré la terrible loi du Yassag (du nom d’un sabre tatar). Quiconque commettait un délit même léger (un vol, par exemple), était, sitôt pris, décapité. Grâce à cette consigne barbare, le domaine contrôlé par les héritiers de Gengis Khan a connu une paix inégalée même de nos jours. Selon l’expression d’un contemporain, une vierge portant un plateau d’or sur la tête pouvait se promener, sans danger pour ses biens et sa vertu, dans toutes les régions les plus reculées de l’empire.

Il y a vingt ans, un délinquant psychopathe a tué deux voyous qui l’importunaient dans le métro de New York. Il a été encensé par nombre d’Américains et, pendant quelques semaines, la criminalité dans les transports a fortement chuté, preuve que l’exemplarité et le côté démesuré de la sanction peuvent faire réfléchir les criminels. Mais tout ceci est illusoire et trompeur. Le justicier de New York n’était en fait qu’un vulgaire voyou. La loi du Yassag, tout efficace qu’elle est, était injuste et expéditive. Que d’innocents ont ainsi perdu la vie ! Outre que tuer est profondément choquant même si le plus endurci des criminels subit cette peine, ces mises à mort sauvages et incontrôlées font beaucoup de victimes collatérales.

Je sais que certains affirment qu’exécuter par erreur des personnes n’ayant rien à se reprocher est le prix à payer pour retrouver la tranquillité, mais cet argument démagogique me semble inacceptable. En Angleterre, la peine de mort a été abolie lorsqu’on s’est aperçu qu’on avait pendu un malheureux pris à tort pour un assassin en série. Aux USA, un grand nombre de pensionnaires des couloirs de la mort sont innocentés grâce à des analyses d’ADN, analyses qui n’existaient pas à l’époque de leur procès. On estime à 10 % le nombre d’innocents exécutés dans la patrie de Washington ! Une pure horreur !

Quant aux Philippines, la croisade douteuse du président va vite s’enliser. La police de ce pays est en partie corrompue et parfois (souvent ?) mêlée au trafic de drogue. Ces exécutions extrajudiciaires seront une aubaine pour des trafiquants qui, grâce aux forces de l’ordre qu’ils auront infiltrées, se débarrasseront de concurrents gênants. Les séides d’Al Capone ont ainsi éliminé sept membres d’un gang rival, lors du massacre de la Saint-Valentin. Certains des tueurs étaient revêtus d’uniformes de la police et la foule les a applaudis lorsqu’ils sont sortis. On ne sait toujours pas s’il s’agissait de gangsters déguisés ou de vrais flics !

http://www.bvoltaire.fr/christiandemoliner/executions-faut-il-suivre-lexemp…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Juil - 03:34 (2016)    Sujet du message: UNE LUEUR D'ESPOIR POUR LA JUSTICE ET LA PAIX EN TERRE SAINTE / A grain of hope for justice and peace in the Holy Land Répondre en citant




UNE LUEUR D'ESPOIR POUR LA JUSTICE ET LA PAIX EN TERRE SAINTE

ENGLISH :
A grain of hope for justice and peace in the Holy Land
http://www.oikoumene.org/en/press-centre/news/a-grain-of-hope-for-justice-a…


Encore de la propagande haineuse de la part du Conseil Mondial des Eglises contre Israël et démontrant clairement son soutien à la Palestine. Il ne faut donc pas être surpris que tant d'églises protestantes et évangéliques soutiennent et qui aident à l'installation de toute cette immigration arabe et musulmane dans chacun de nos pays sous la gouverne du Vatican et des Jésuites.Pasteurs corrompus qui se sont associés à tout ce programme et qui sont en train 
de préparer votre et notre destruction afin d'effacer entièrement le nom de Dieu et Son Royaume.


M. Sabella (chemise blanche) avec le Comité central du DSPR. © COE/Claus Grue.

12 juillet 2016


Version française publiée le: 13 juillet 2016

Par Claus Grue*

Tous les matins, un homme posé et enjoué arrive à son bureau de Jérusalem-Est avec une lueur d’espoir. Bernard Sabella a consacré toute sa vie aux droits du peuple palestinien. À son poste de directeur exécutif du département des services aux réfugiés palestiniens (DSPR), il est quotidiennement confronté à des questions concernant la relation entre Israël et la Palestine. Pourtant, il aimerait juste être un citoyen ordinaire dans le pays où lui et sa famille ont leurs racines, sans être constamment associé au conflit israélo-palestinien qui parfois, d’après lui, ne rend pas justice à son identité de Palestinien.

«Comme la plupart de mes compatriotes, je veux vivre ma vie sans être constamment associé à ce conflit par des expatriés, des journalistes ou d’autres personnes bien intentionnées. Être Palestinien est une identité en soi, et nous avons d’autres préoccupations que ce conflit avec les Israéliens. Nous sommes seuls ici», explique-t-il.

«Toutefois, comme le soulignent des amis, des membres de la famille, et autres, les Palestiniens ne peuvent pas vivre de manière indépendante avec une occupation militaire constante et les mesures qui l’accompagnent. Celles-ci limitent la mobilité des habitants et interviennent dans les moindres détails de leur vie quotidienne», poursuit-il.


Pourtant, même s’il est conscient de tout cela, M. Sabella estime que les Palestiniens doivent mettre en avant leur identité qui est nécessairement indépendante du conflit israélo-palestinien, bien qu’elle y soit étroitement liée.

«Le dilemme est donc le suivant: comment trouver un équilibre entre une identité distincte dont nous sommes fiers, et le conflit permanent, ses ramifications et ses effets sur notre identité?», précise-t-il.

Malgré les blessures dont lui et ses compatriotes ont souffert au fil des ans, et les retours en arrière qui ont suivi les différents processus de paix dont il a été témoin, il conserve l’espoir que la paix et la justice pour le peuple palestinien l’emporteront.

«Mais pour cela, nous devons modifier notre image, et pas uniquement signaler les violations des droits humains et les autres mesures que nous inflige régulièrement l’occupation israélienne. Nous, les Palestiniens, nous ne parvenons pas à faire passer à l’occident, au sens large, le message que nous ne sommes ni antisémites ni anti-juifs, mais que nous nous battons pour les droits qui sont les nôtres, en tant que peuple. C’est essentiel pour un processus de paix continu et durable. Nous devons trouver des moyens de frapper à la porte des Israéliens et, malgré le contexte d’occupation asymétrique, nous devons nous efforcer d’élaborer un projet d’avenir incluant nos deux peuples sur cette terre, avec les Israéliens partageant les mêmes idées que nous», ajoute-t-il.

Le DSPR est une organisation œcuménique et ecclésiale qui fait partie intégrante du Conseil des Églises du Moyen-Orient (CEMO). Le département a été créé après la guerre israélo-arabe de 1948 et l’apparition de la crise des réfugiés palestiniens. Le DSPR continue d’agir sur les territoires palestiniens (Cisjordanie et bande de Gaza), en Jordanie, au Liban et en Galilée.


L’organisation soutient un large éventail d’actions humanitaires et de projets de développement pour les réfugiés palestiniens. Le DSPR est financé par des organisations chrétiennes et des partenaires du monde entier. Tout au long de son histoire, il a réussi à obtenir un soutien financier considérable pour ses activités. Le DSPR est désormais la principale organisation proposant des soins de santé primaires à Gaza, et gère des programmes complets d’éducation et de formation professionnelle dans les camps de réfugiés et les communautés palestiniennes en Jordanie, au Liban et un peu partout en Terre Sainte. Il promeut également le dialogue religieux et encourage l’éducation afin de donner aux jeunes et aux générations futures la possibilité de construire une société prospère vivant en paix.

«Nous avons accompli beaucoup de choses et nous devons continuer à adapter notre travail aux évolutions sur le terrain. Aujourd’hui, nous mettons de plus en plus l’accent sur le développement économique et la formation professionnelle afin de favoriser l’autosuffisance pour les réfugiés. Mais nous devons améliorer la manière dont nous nous présentons et notre travail», souligne M. Sabella.

La priorité est clairement d’élaborer une communication plus régulière et plus réactive. Avec l’aide du Conseil œcuménique des Églises, une stratégie de communication a pris forme et a été présentée à la réunion du Comité central du DSPR qui s’est déroulée à Chypre, en mai.

«Il est essentiel de mettre en place des canaux de communication fonctionnels et de mieux promouvoir nos activités. Beaucoup de récits ne demandent qu’à être diffusés. Nous devons assurer un suivi beaucoup plus important des impacts de notre travail sur les personnes qui en bénéficient, et mieux communiquer sur ces sujets», conclut M. Sabella.

*Claus Grue est consultant en communication pour le Conseil oecuménique des Églises

http://www.oikoumene.org/fr/press-centre/news/a-grain-of-hope-for-justice-a…


Dernière édition par maria le Ven 15 Juil - 03:47 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Juil - 03:45 (2016)    Sujet du message: LA RELIGION: CHEMIN DE LA GUERRE OU VOIE DE LA PAIX? Répondre en citant






LA RELIGION: CHEMIN DE LA GUERRE OU VOIE DE LA PAIX?

Pèlerinage de justice et de paix = Terme pour une domination mondiale via l'Inquisition 


© Marcelo Schneider/COE

30 juin 2016
Version française publiée le: 12 juillet 2016

De Paris au Pakistan ou d’Orlando au Myanmar, en passant par l’Irak et le Nigeria, chaque jour apporte son lot de conflits et d’actes de violence commis au nom de la religion ou infligés à des personnes en raison de leur identité religieuse.

Comment se fait-il que la religion conduise fréquemment à la violence? Comment pouvons-nous comprendre et contrer ce mélange explosif, qu’il s’agisse de violence d’inspiration religieuse, de violence envers des personnes croyantes ou de violence au sein des groupes religieux?

Le Comité central du Conseil œcuménique des Églises (COE) réuni à Trondheim, en Norvège, s’est penché sur ces questions pendant une séance plénière, le 26 juin 2016. Intitulée «La religion: chemin de la guerre ou voie de la paix», elle s’est appuyée sur des analyses des aspects géopolitiques, interreligieux et théologiques de la religion et de la violence, dans une optique d’élaboration des politiques.

Le président de séance, l’évêque Mark McDonald de l’Église anglicane du Canada, président du COE pour l’Amérique du Nord, a demandé aux participantes et aux participants d’écouter une voie œcuménique constructive qui abordait la question sous l’angle des programmes de son Pèlerinage de justice et de paix.

Les causes de la violence


M. Sathianathan Clarke de l’Église de l’Inde du Sud, qui enseigne la théologie, la culture et la mission au Séminaire théologique Wesley de Washington, a évoqué en termes vifs la consternation et la lutte des théologiens contre le phénomène de la religion et de la violence.

«Ceux qui remontent l’Histoire savent que les liens entre la religion et la violence ne datent pas d’hier. Mais l’ampleur et l’intensité des actes de violence auxquels les religions sont associées portent déjà gravement atteinte à notre bien-être commun, a déclaré Clarke. Les fondamentalismes et les extrémismes religieux sont dangereusement à l’œuvre dans des lieux clés du monde, se transformant en un cocktail d’expressions locales violentes

«La violence au nom de Dieu ne peut pas être la volonté ou l’œuvre de Dieu. C’est pourtant la malédiction qui nous entoure. Et nous qui connaissons et servons Dieu devons intervenir pour lutter contre cette propension à la destruction et restreindre cette propagation de la mort.»

Géopolitique et autocritique en conscience

L’ambassadeur Knut Volleback, ancien ministre des Affaires étrangères de Norvège et membre de la Commission des Églises pour les affaires internationales (CEAI), a rappelé que le christianisme avait vu le jour dans le maelström de violence de l’Antiquité, avant de mettre en garde son auditoire: «Bien qu’il soit gratifiant aujourd’hui d’apprendre que les organisations internationales et l’ONU désirent collaborer davantage avec des organisations d’inspiration religieuse, ce nouvel intérêt ne vient pas d’une longue expérience de l’utilité des dirigeants religieux pour résoudre les conflits et juguler la violence dans la sphère politique mondiale. Il vient au contraire de ce que la religion sert de couverture au terrorisme qui hante le monde aujourd’hui

D’ailleurs, continue-t-il, «dans un forum comme celui-ci, il est fondamental de faire notre examen de conscience entre nous au lieu d’accuser quelqu’un d’autre. Comment éviter que l’Afrique centrale ne répète ce qui s’est produit au Rwanda, lorsque les églises se transformaient en scènes de massacre, et que les prêtres et les pasteurs participaient au génocide? […] Que peuvent faire les Églises pour prévenir les conflits, jeter des ponts et dire aux autorités de cesser leurs abus de pouvoir?»

L’ambassadeur Vollebeck a exhorté à la vigilance et à la clarté. À défendre le droit des autres à avoir leurs propres convictions, même lorsqu’elles sont différentes des nôtres. À s’opposer à la discrimination et à l’exclusion des minorités, qui font le lit de la violence. À soutenir la liberté de religion sans aucune réserve, à s’opposer à la peine capitale et à s’élever contre les autorités lorsqu’elles franchissent ces limites.

«La discrimination, l’exclusion et la violence au nom de la religion ne pourront jamais être la volonté de Dieu», a-t-il conclu.

Avant de regarder ailleurs

Mme Berit Hagen Agøy, secrétaire générale du Conseil des relations œcuméniques et internationales de l’Église de Norvège et membre du Groupe de référence du COE pour le pèlerinage de justice et de paix, a présenté un autre point de vue chrétien autocritique. Évoquant les croisements souvent tragiques de la religion et de la violence pour les femmes, elle a appelé le Comité central à examiner d’abord les relations intimes au sein de la famille parmi les causes de l’extrémisme violent.

«La déshumanisation conduit à autoriser la violence», a-t-elle déclaré, et le premier exemple de cette déshumanisation est peut-être la différenciation des personnes que l’on aime. S’élevant contre «le détournement des traditions religieuses pour légitimer la violence au sein du cercle familial», Mme Agøy a demandé à son auditoire de «commencer par s’occuper de la justice de genre avant d’aborder la violence» dans les sphères plus larges de la société et de la géopolitique.

Un appel au dialogue interreligieux

Le rabbin David Sandmel, partenaire de longue date du dialogue interreligieux et membre du Groupe de référence pour le pèlerinage de justice et de paix, a proposé une perspective juive sur la question de la violence interreligieuse, notamment sur les actes encore fréquents d’antisémitisme.

Il a salué le rôle joué par le mouvement œcuménique dans la reconnaissance et le refus de l’antisémitisme: «En 1948, bien avant la déclaration Nostra Ætate du Vatican, le COE a reconnu les liens particuliers qui unissent le judaïsme et le christianisme, et dénoncé l’antisémitisme comme un “péché commis envers Dieu et l’homme”.»

«Le COE recherche des relations positives avec la communauté juive; il encourage le dialogue et rejette l’antisémitisme, a-t-il déclaré. Mais il n’a pas encore exploré, et à plus forte raison résolu, tous les aspects de la relation entre juifs et chrétiens, et il n’a pas non plus toujours intégré ce qu’il prêche dans ses pratiques.» = Ce sont pourtant toutes des ONG catholiques qui sont en charge des grandes manifestations dans le monde contre Israël et qui appellent toutes au boycott.

«Ce sont des questions morales, théologiques et politiques complexes, a reconnu le rabbin Sandmel. Elles ne pourront être réglées qu’en continuant de les aborder entre vous et en dialogue avec nous. Vous avez entamé ce pèlerinage de justice et de paix vers et avec le peuple juif en 1948. Je prie pour que vous continuiez à le suivre.»

Étudier les passages problématiques

Après que les membres du Comité central se sont penchés sur des passages bibliques délicats qui valorisent la violence, M. Mohamed Elsanousi de la Société islamique de l’Amérique du Nord et de Finn Church Aid a évoqué les mêmes questions herméneutiques dans le Coran et les sociétés musulmanes.

Il a décrit le processus remarquable qui a abouti en janvier 2016 à la «Déclaration de Marrakech», signée par plus de 300 personnalités musulmanes (chercheurs, militants et personnages politiques), qui proclame les droits des minorités et condamne les justifications religieuses de la violence.

Pour M. Elsanousi, cette déclaration «se décrit elle-même comme un appel à l’action fondé sur la référence historique de la Charte de Médine, rédigée par le prophète Mahomet (paix sur lui); action qui prend la forme d’une citoyenneté contractuelle garantissant l’égalité de traitement pour tous dans une société multiculturelle».

«La Déclaration de Marrakech pourrait être déterminante dans le règlement d’une question pressante des droits humains», a-t-il conclu.

Une quête permanente de compréhension
 
Le Comité central du COE a également examiné un document d’étude intitulé «Religion et violence», qui explore les phénomènes de la violence d’inspiration religieuse, de la violence envers les religions et de la violence interreligieuse, de même que les facteurs connexes de l’extrémisme religieux et des atteintes à la liberté religieuse. Ce document analyse la signification de la religion, de la violence, du fondamentalisme et de la spiritualité avant d’examiner des exemples concrets, les raisons de la conjonction fréquente de la religion et de la violence, ainsi que les enseignements bibliques et théologiques qui pourraient étayer la réaction des chrétiens à ce phénomène dans le cadre du Pèlerinage de justice et de paix poursuivi par le mouvement œcuménique. Le document offre également des suggestions spécifiques de discussion dans ces domaines avec les adeptes du judaïsme, de l’islam et des religions orientales, mais aussi entre chrétiens.

En savoir plus le Programme du COE sur la coopération et le dialogue interreligieux
Centre international pour la paix et l’harmonie interreligieuses de Kaduna, au Nigeria (en anglais)

http://www.oikoumene.org/fr/press-centre/news/religion-way-of-war-or-path-t…


Dernière édition par maria le Sam 16 Juil - 06:54 (2016); édité 3 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Juil - 06:50 (2016)    Sujet du message: RELIGION : WAY OF WAR OR PATH TO PEACE? Répondre en citant





RELIGION : WAY OF WAR OR PATH TO PEACE?

Pilgrimage of justice and peace = Term for global domination - Inquisition

RELIGIOUS BODIES UNITE AGAINST BIBLE BELIEVING CHRISTIANITY  ~ TOGETHER 2016



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=WrXJ3XgnVpQ

-----


© Marcelo Schneider/WCC

30 June 2016

From Paris to Pakistan, Orlando to Myanmar, Iraq to Nigeria, each day witnesses conflict and violence perpetrated in the name of religion or committed against persons because of their religious identity.

What is there about religion that often leads to violence? How can we understand and address that lethal combination, whether in religiously inspired violence, violence against religious persons or violence among religious groups?

Addressing these questions, a plenary session of the World Council of Churches (WCC) Central Committee met on 26 June 2016 in Trondheim, Norway. Entitled “Religion: Way of War or Path to Peace?” the session featured analyses of geopolitical, interreligious and theological aspects of religion and violence with a mind to policy development.

Moderator Bishop Mark McDonald of the Anglican Church of Canada and the WCC President for North America asked participants to listen for a constructive ecumenical way to address the issue programmatically in its pilgrimage of justice and peace.

The roots of violence
 
Dr Sathianathan Clarke of the Church of South India, who is professor of Theology, Culture and Mission at Wesley Theological Seminary, Washington, D.C., spoke forcefully to the consternation and theological struggle posed by the phenomenon of religion and violence.

“The connection between religion and violence is not new for those who look back through history. But the magnitude and intensity of violence with which religions are associated is already seriously affecting our common wellbeing. Religious fundamentalisms or religious extremisms are operating dangerously across key global locations, maturing into an assortment of violent local expressions,” said Clarke.

“Violence in the name of God may not be God’s intention or doing. Yet its curse surrounds us; and we who know and serve God have to do something about confronting its propensity for destruction and curtailing its promotion of death.”

Geopolitics and self-critical consciousness
 
Ambassador Knut Volleback, former Foreign Minister of Norway and a member of the Commission of the Churches on International Affairs, reminded of Christianity’s own origins in the violent maelstrom of the ancient world, and cautioned, “although it is gratifying today to learn that international organizations and the United Nations are more interested to work with faith-based organizations, this new interest does not come out of a long-term experience in how helpful religious leaders have been in solving conflicts and curtailing violence in world politics, but on the contrary, because religion is used as a cover for terrorism that haunts the world today.”

In fact, said Volleback, “In a forum like this it is fundamental to do some soul searching among ourselves rather than point fingers at others. How can we avoid a repetition in Central Africa of what happened in Rwanda where churches were scenes of massacres, and priests and pastors participated in the genocide?... What can the churches do to prevent conflict, to build bridges and tell the authorities to stop abusing power?”

Vollebeck urged vigilance and clarity. Defend others’ rights to their convictions, even when they do not coincide with one’s own. Oppose discrimination and exclusion of minorities, the breeding ground of violence. Support freedom of religion in unqualified ways, oppose capital punishment, and confront authorities when they cross these lines. “Discrimination, exclusion and violence in the name of religion can never be the will of God.”


Closer to home
 
Another self-critical Christian perspective came from Berit Hagen Agøy, General Secretary of the Council on Ecumenical and International Relations of the Church of Norway, and a member of the WCC’s reference group of the Pilgrimage of Justice and Peace. Speaking to the frequently lethal intersection of religion and violence on women, she urged the Central Committee to look first at the intimate relations of family for the roots of violent extremism.

“Dehumanization leads to authorizing violence,” she said, and perhaps the primordial instance of dehumanization is the othering of persons one loves. Agøy singled out “the misuse of religious traditions to legitimize violence in the family” and so asked her listeners to “start with gender justice and then address violence” in the larger societal and geopolitical spheres.

A call to interreligious dialogue

Rabbi David Sandmel, a longstanding partner in interreligious dialogue and a member of the reference group of the Pilgrimage of Justice and Peace, offered a Jewish perspective on the issue of interreligious violence, particularly the still-frequent violence of anti-Semitism.

Sandmel praised the role that the ecumenical movement has played in recognizing and repudiating anti-Semitism. “In 1948, long before the Vatican’s Nostra Aetate, the WCC acknowledged a special relationship between Judaism and Christianity and repudiated anti-Semitism as ‘sin against God and man.’

“The WCC seeks positive relations with the Jewish community, encourages dialogue and rejects anti-Semitism,” he said. “But it has not explored, let alone resolved, all aspects of the Jewish-Christian relationship, nor has it always internalized in practice what it has preached.”


“These are complex moral, theological and political challenges,” Sandmel acknowledged. “They will only be resolved by continuing to address them among yourselves and in conversation with us. You have been on this pilgrimage of justice and peace to and with the Jewish people since 1948. I pray that you will continue to pursue it,” said Sandmel.

Probing problematic passages

After Central Committee members had looked at problematic biblical passages that valorize violence, Dr Mohamed Elsanousi of the Islamic Society of North America and Finn Church Aid spoke to the same hermeneutical issues in the Qur`an and Muslim societies.

Elsanousi described the remarkable process that led to the “Marrakesh Declaration,” the January 2016 statement of more than 300 Muslim scholars, activists and politicians affirming rights of minorities and condemning religious justifications of violence.

The Declaration, he said, is “a self-described call to action grounded in reference to the historic Charter of Medina, forged by the Prophet Mohammed (peace be upon him) as a form of contractual citizenship ensuring equal treatment of all in a multi-cultural society.”


The Marrakesh Declaration has the potential for significant impact in addressing a pressing human rights issue,” Elsanousi concluded.

An example of what might be done was offered by Rev. Dr Yusuf Ibrahim Wushishi, who is General Secretary of the Christian Council of Nigeria and a board member of the new interreligious initiative against religious violence, the International Centre for Interfaith Peace and Harmony, in Kaduna, Nigeria, which is a direct fruit of a joint interreligious visit to Nigeria made in 2012 by delegations from the WCC and the Royal Jordanian Aal Al Bayt Institute. Given the violence and displacement caused by the conflict in Nigeria, addressing its interreligious dimensions is crucial. The centre, which will open formally in August, will not only be a monitoring centre, devoid of political interference, but also a neutral space for sharing stories and hope.

An ongoing quest for understanding
 
The WCC Central Committee has also been reviewing a study document, “Religion and Violence,” that probes the phenomena of religiously inspired violence, violence against religion and interreligious violence, along with related factors of religious extremism and affronts to religious freedom. The document analyzes the meaning of religion, violence, fundamentalism and spirituality before exploring complex examples, reasons for the frequent conjunction of religion and violence, and biblical and theological insights that might inform Christian response to the phenomenon in the course of the ecumenical movement’s pursuing its pilgrimage of justice and peace. The document also offers specific suggestions for conversations with adherents of Judaism, Islam, Eastern religions and an intra-Christian conversation in these areas.

Learn about the WCC programme on Interreligious Dialogue and Cooperation
International Centre for Interfaith Peace and Harmony, Kaduna, Nigeria

http://www.oikoumene.org/en/press-centre/news/religion-way-of-war-or-path-t…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Juil - 07:42 (2016)    Sujet du message: OUI, MONSIEUR LE PRESIDENT, IL EST TEMPS DE LUTTER CONTRE L'EXTRÊME DROITE! Répondre en citant

OUI, MONSIEUR LE PRESIDENT, IL EST TEMPS DE LUTTER CONTRE L'EXTRÊME DROITE!

  Aujourd'hui

Quelques heures avant le massacre de Nice, François Hollande se disait résolu à lutter contre la principale menace actuelle : le populisme.

François Falcon
Satiriste polémiste 

Dans son interview inspirée du 14 juillet, quelques heures seulement avant l’effroyable massacre de Nice, François Hollande se disait résolu à lutter contre ce qui lui semblait être la principale menace actuelle, à savoir le populisme. Lucide et courageux, notre grand timonier martelait : « Ce qui nous menace, c’est la montée des populismes, mais je ne me laisserai pas intimider par les menaces. »
 
On retrouvait là en filigrane la brillante analyse de Patrick Calvar, le chef du renseignement intérieur français qui pensait pouvoir venir à bout de la menace terroriste, mais qui jugeait très préoccupantes les réactions identitaires et « la radicalisation de la société » engendrées par ce terrorisme, au point de suggérer de « dégager des ressources pour nous occuper d’autres groupes extrémistes », pour lutter contre l’ultra-droite. Le patron de la DGSI, interrogé par une commission parlementaire, se gardait bien de donner sa définition de l’ultra-droite en question, mais on peut néanmoins s’en faire une petite idée dès lors que les médias encadrants qualifient couramment d’extrémiste toute personne qui émet une opinion conservatrice ou patriote et tout individu qui émet une critique au sujet de la mondialisation, de la construction européenne, de la politique migratoire ou de l’islam. L’état d’urgence a ainsi permis la fermeture de sites islamo-critiques comme celui de l’abbé Guy Pagès, lequel a été obligé de trouver un nouvel hébergeur… en Corée du Nord ! Notons que nos voisins allemands semblent avoir le même genre de priorité puisque la police a mené, le 14 juillet, une opération simultanée dans 14 länder permettant l’interpellation d’une soixantaine d’individus auteurs de « messages haineux » sur Internet, pour l’essentiel de propos hostiles aux « réfugiés ».

De telles opérations, menées dans des sociétés pacifiées, poseraient déjà le problème de la régression des libertés fondamentales, mais dans les circonstances actuelles, les priorités de nos dirigeants sont surréalistes, pour ne pas dire criminelles ; non pas parce que la menace de l’extrême droite n’existerait pas, mais au contraire parce qu’elle est potentiellement mortelle pour notre pays et notre civilisation – du moins ce qu’il en reste.

Alors, dans le fond, vous avez raison, Monsieur le Président, Il existe bel et bien en France, en Allemagne et presque partout dans le monde, une véritable extrême droite, intolérante, sexiste, homophobe, raciste et antisémite, une extrême droite qui s’en prend méthodiquement aux symboles de la liberté d’expression, de la convivialité et du vivre ensemble, une extrême droite délictuelle et criminelle, une extrême droite qui, ces dernières années, a déjà assassiné froidement des centaines d’hommes, de femmes et des enfants en France, des centaines de milliers de personnes dans le monde, des États-Unis aux Philippines en passant par le Nigeria et le Bangladesh ; cette extrême droite que vous n’avez ni le courage ni la lucidité de dénoncer, pas même de nommer, c’est l’islamisme.

Alors oui, Monsieur le Président, il est grand temps de lutter résolument contre l’extrême droite ! Sans cela, il se pourrait que vos sujets se lassent de vous voir suivre des cercueils avec votre mine faussement déconfite, et finissent par vous considérer comme moralement et pénalement responsable des prochains monceaux de cadavres.

http://www.bvoltaire.fr/francoisfalcon/oui-monsieur-le-president-il-est-tem…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Juil - 08:14 (2016)    Sujet du message: 'WE MUST FIGHT BACK' VLADIMIR PUTIN CALLS FOR ACTION AFTER BASTILLE DAY TERROR ATTACK Répondre en citant




'WE MUST FIGHT BACK' VLADIMIR PUTIN CALLS FOR ACTION AFTER BASTILLE DAY TERROR ATTACK

RUSSIA has called on the world must unite in the fightback against extremists, declaring "terrorists only understand force, and we must use it".

By Henry Holloway / Published 15th July 2016


  GETTY

PLEDGE: Putin declared the world must destroy terrorism The Kremlin have said they are ready to work with France on all anti-terrorist operations following the awful attack which left at least 84 people dead.

Mohamed Lahouaiej Bouhlel, a 31-year-old Tunisian father-of-three living in Nice, drove a lorry through the crowds watching the Bastille Day fireworks along the Nice seafront.

ISIS have reportedly claimed responsibility for the attack, and witnesses said the man was shouting "Allahu Akbar".

Vladimir Putin called for humanity to unite in order to defeat terrorism and sent a personal telegram to French President Francois Hollande.


Citation:


“The mass killing in Nice is a thriller that came true”
Maria Zakharova




Speaking at the Asia Europe Meeting in Monogolia, Russian Prime Minister Dmitry Medvedev said: "Terrorism has no boundaries and is a common threat both for Europe and Asia. As of now, there are 80 victims including children, a large number of tourists.

"According to media reports there are EU and Russian citizens among the victims.

"We must find answers to such challengers, to show solidarity, to take to show solidarity, to do everything we can to fight against terrorism.

"Especially since terrorists and their sponsors only understand force, and we must use it."

The Kremlin has already been launching heavy strikes against ISIS in Syria and Iraq.

Earlier this month jihadis downed a Russian chopper, prompting a furious response from the Kremlin who launched a crushing long range bombing raid.

There have been reports the Nice attack was in response for the killing of ISIS commander Omar the Chechen.

France has pledged to deploy more forces to the Middle East in the wake of the attack, joining Russia's promise to send their biggest warship to crush the caliphate.

+ VIDEOS : http://www.dailystar.co.uk/news/latest-news/530244/Bastille-Day-Nice-Truck-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 15:37 (2016)    Sujet du message: CHRISTIANS PERSECUTIONS AROUND THE WORLD Répondre en citant

CHRISTIANS PERSECUTIONS AROUND THE WORLD

1. Baptist Pastor Poisoned to Death in Uganda
http://christiannews.net/2016/05/21/baptist-pastor-poisoned-to-death-in-uga…

2. Authorities Tighten Pressure Against Chinese House Church
http://christiannews.net/2016/05/16/authorities-tighten-pressure-against-ch…

3. Indian Hindus Attempt to Set Pastor, Pregnant Wife Ablaze
http://christiannews.net/2016/05/14/indian-hindus-attempt-to-set-pastor-pre…

4. Christians Prevented From Burying Their Dead in Sri Lanka
http://christiannews.net/2016/05/13/christians-prevented-from-burying-their…

5. Riots Threaten Pakistani Christians
http://christiannews.net/2016/05/12/riots-threaten-pakistani-christians/

6. Sudan Releases Church Leader Arrested in December
http://christiannews.net/2016/05/11/sudan-releases-church-leader-arrested-i…

7. North Korea Considered Prayer a ‘Weapon,’ Says U.S. Missionary Who Served Hard Labor in Country
http://christiannews.net/2016/05/08/north-korea-considered-prayer-a-weapon-…

8. ‘Accident’ Kills Evangelical Pastor, New Christian in Vietnam
http://christiannews.net/2016/05/27/accident-kills-evangelical-pastor-new-c…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 15:53 (2016)    Sujet du message: NATO MUST CREATE 'HOLY ALLIANCE' AGAINST DAESCH, NOT RUSSIA - FRENCH SENATOR Répondre en citant



NATO MUST CREATE 'HOLY ALLIANCE' AGAINST DAESCH, NOT RUSSIA - FRENCH SENATOR


© REUTERS/ Amit Dave

Europe

10:06 17.07.2016(updated 13:36 17.07.2016)

NATO needs to focus on fighting the world’s biggest threat – terrorism, and not Russia, French Senator Yves Pozzo di Borgo told Radio Sputnik.


© Sputnik/ Mikhail Voskresenskiy
Russia, Syria Ready to Bring War on Terror to Logical End

In the wake of Thursday night’s deadly truck attack in Nice, NATO Secretary General Jens Stoltenberg expressed his solidarity with the people of France.
In an interview with Radio Sputnik French Senator Yves Pozzo di Borgo said that this is all very nice, but the West needs to actually to focus more on fighting Daesh instead of turning on Russia.

“There is one thing NATO should realize – Russian security services are our major partners and our primary goal is to fight Daesh instead of creating a holy alliance against Russia,” said the Corsican-born Senator representing the city of Paris for the Centrist Union of Democrats and Independents.

“We need to coordinate our actions with Europe. Europol and Eurojust must become federal structures to operate more efficiently. We need to work together with US security services and those in Maghreb and with Russian services.”

He also praised Russia’s prominent role in the ongoing effort to weed out the scourge of terrorism in various parts of the world.

“Russians are incredibly efficient in their fight against terrorists. This is our primary goal now and we can achieve it only by working together,” he emphasized.

Responding to a pledge by European Commission President Jean-Claude Juncker to his across-the-board support in the war on terror, Yves Pozzo di Borgo complained about the EC’s refusal to finance military training and called for greater “federalization” and better financing of European security structures.

“The European Commission says it is investing in security. It’s a lie!” the Senator added.

When asked about the European countries’ role in the ongoing war on terror, Yves Pozzo di Borgo said that individual countries should have more say in the work being done by organizations like Europol and Eurojust.

“Europe should be more involved in this. The [European] countries are coordinating their actions, the French Interior Minister is doing a pretty good job here, but much, much more still needs to be done!” the Senator emphasized.

http://sputniknews.com/europe/20160717/1043147407/france-senator-terrorism.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 18 Juil - 03:37 (2016)    Sujet du message: RELIGIOUS BODIES UNITE AGAINST BIBLE BELIEVING CHRISTIANITY - TOGETHER 2016 Répondre en citant

RELIGIOUS BODIES UNITE AGAINST BIBLE BELIEVING CHRISTIANITY - TOGETHER 2016



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=KoOCOMME9bU


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 18 Juil - 05:26 (2016)    Sujet du message: 3.1.4.4. BELIAL AS A DEFINITE LOSER IN THE FUTURE FINAL BATTLE : 1QM XV, 1-3; XVI, 11-12 Répondre en citant

3.1.4.4. BELIAL AS A DEFINITE LOSER IN THE FUTURE FINAL BATTLE : 1QM XV, 1-3; XVI, 11-12


Read more : https://books.google.fr/books?id=DA50BgAAQBAJ&pg=PA64&lpg=PA64&…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Juil - 04:32 (2016)    Sujet du message: PRIEZ POUR L'EGLISE EN INDE / L’EGLISE DEMENT LES RUMEURS D'ATTAQUES DE CATHOLIQUES PAR DES BOUDHISTES Répondre en citant

PRIEZ POUR L'EGLISE EN INDE

Marie Bé
7 h ·

recu ce jour

URGENT "Priez pour l'Eglise en Inde.

On a brulé 20 églises la nuit dernière. Ce soir, ils veulent détruire, plus de 200 églises dans la province Olisabang. Ils veulent tuer 200 missionnaires dans les prochaines 24 heures. Tous les chrétiens se cachent dans les villages ....

Priez pour eux et envoyez ce message à tous les chrétiens que vous connaissez. Demandez à Dieu d'avoir pitié de nos frères et soeurs en Inde. "Lorsque vous recevez ce message, s'il vous plait envoyer de toute urgence à d'autres personnes.

SVP priez pour les 22 familles missionnaires chrétiennes condamnées à mort par les islamistes en Afghanistan

Merci de passer ce message aussi vite que possible afin que le plus grand nombre puisse prier !!!

https://www.facebook.com/marie.tuttle.12/posts/1796076487291234?comment_id=…

L’EGLISE DEMENT LES RUMEURS D'ATTAQUES DE CATHOLIQUES PAR DES BOUDHISTES
 
Démenti venant des franciscains, une organisation catholique. Vrai ou faux, soyons sur nos gardes de ces faux bergers. Ils sont très impliqués au niveau de l'islamisation au Québec. Qui sait ce qui se passe dans les autres pays et avec les autres religions qui ont embrassé la papauté?



29/05/2012

Le P. Babu Jose Pamplany, supérieur provincial des franciscains en Inde (branche hollandaise) (1), a démenti formellement l’existence d’attaques de bouddhistes extrémistes contre des catholiques, dont font actuellement état des rumeurs largement relayées par Internet et certains médias.

La suite : http://eglasie.mepasie.org/asie-du-sud/inde/2012-05-29-l2019eglise-dement-l…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Juil - 04:36 (2016)    Sujet du message: BIRMANIE : UNE MOSQUEE, DES MAISONS ET UNE ECOLE SACCAGEES PAR DES VILLAGEOIS BOUDDHISTES Répondre en citant

BIRMANIE : UNE MOSQUEE, DES MAISONS ET UNE ECOLE SACCAGEES PAR DES VILLAGEOIS BOUDDHISTES

La Redaction I&I | 24/06/2016 |



Birmanie : Une Mosquée saccagée par des villageois bouddhistes

En Birmanie, la minorité musulmane, rohingya, vient de subir à nouveau une nouvelle attaque.

C’est ainsi qu’une Mosquée et une école musulmane d’un village dans le centre de la Birmanie ont été saccagés par des dizaines de villageois bouddhistes.

C’est une dispute entre voisins qui a dégénéré, permettant ce déferlement de violences sur l’intérieur d’une Mosquée, une école mais aussi au sein même des maisons des musulmans du village.

Comme si cela ne suffisait pas, ces bouddhistes se sont aussi attaqués à un cimetière musulman. Ils ont ainsi menacé les habitants musulmans de mort.

Rappelons qu’en 2012, plus de 200 personnes majoritairement musulmane avaient été tuées  et des milliers d’entre eux avaient dû fuir leurs villages.

Les rohingyas sont selon l’ONU la minorité la plus persécutée au monde. Elle subit l’intolérance religieuse de certains religieux bouddhistes qui n’hésitent pas à appeler à la violence.

Une haine des musulmans attisé par le moine Wirathu, figure la plus connue du mouvement MaBatha. Des centaines de milliers de musulmans sont entassés dans des camps avec la complaisance du régime autoritaire en place. 

Personne ne dit mot et même la lauréate du prix Nobel de la paix n’a pas trouvé juste d’évoquer le sort de ces apatrides qui continuent à être persécutés.

http://www.islametinfo.fr/2016/06/24/birmanie-une-mosquee-des-maisons-et-une-ecole-saccagees-par-des-villageois-bouddhistes/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 21 Juil - 05:22 (2016)    Sujet du message: CRITICISING CATHOLICISM IS TERRORISM Répondre en citant

CRITICISING CATHOLICISM IS TERRORISM



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=XFrlwrgH_zw


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 23 Juil - 04:15 (2016)    Sujet du message: WHAT MUSLIMS DID TO MALE SLAVES MAKES FEMALE GENITAL MUTILATION LOOK MINOR Répondre en citant

WHAT MUSLIMS DID TO MALE SLAVES MAKES FEMALE GENITAL MUTILATION LOOK MINOR

No, it's not minor. What about also cutting ears and nose or other parts of the body?
It's all evil. It's part of the slavery system control by demonic forces who control these peoples. And be sure that nothing has change in this age of Aquarius.

Posted on February 7, 2015 by Dom the Conservative

American dissension has been fueled by racial tension in recent years, causing blacks to reevaluate the blemish of racism, inequality, and slavery on U.S. history. The fires have turned white against black, and vice versa, and have rekindled long-buried animosity of slave trade.

However warranted the anger is, it is best directed at modern-day offenders rather than generations that have distanced themselves in both action and blood from crimes against humanity perpetrated by past ancestors.

It is not widely known that the slave trade continues to flourish in Muslim countries, and even more undisclosed that the victims of enslavement are from every color on the spectrum.

At least 600,000 are enslaved in the tiny nation of Mauritania by Muslim masters. An estimated 1.7 million are engaged in bonded labor in Pakistan. As President Obama attempts to reestablish relations with Sudan, around 35,000 slaves have yet to be freed.

Muslim masters throughout history have been much different from white masters in the U.S., or even black masters in their native Africa, and the difference is disturbingly morbid.

The mortality rate of slaves transported to America was around 10 percent, but for Islamic slaves it was 80 to 90 percent. In addition, one sadistic practice accounted for the deaths of most slaves: castration.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=WolQ0bRevEU

While Female Genital Mutilation (FGM) involves the horrific removal of exterior genitalia that allows females to experience sexual pleasure, the castration of male slaves involved a much more gruesome and deadly procedure.

In Geert Wilders book Marked For Death, he describes the grotesque procedure as a complete removal of the penis and testicles with no anesthesia. The process was often done by removing all external genitalia in one hack, resulting in massive blood loss, and most often death.

The castrated slave would then have a straw-like tube inserted into the urethra to ensure an opening for urination would remain after the wounds begin to close. If the male was lucky enough to survive the procedure, he would hopefully be able to urinate within a few days. If not, he would suffer a slow, painful death by dysentery.

Slaves were castrated as either grown men or prepubescent children. Castration was required for slaves to work around female Muslims, and were considered trustworthy only after losing their manhood. Around 9 out of 10 died from blood loss. For the surviving remainder, deadly infection posed a threat.

In the 10th century, the Muslim Calipha of Baghdad had 7,000 black eunuchs and 4,000 white eunuchs serving in his palace.

Still, castration removes all possibility of breeding more slaves, which meant that Muslims must travel back to Africa to abduct more and more, thus, kidnapping at least 28 million Africans and purposefully or accidentally killing around 112 million.

Nearly 14 million blacks are still enslaved by Muslims today, as can be justified by the Quran and Hadith. For over 1,400 years, Islam has remained in the 6th century, practicing the same barbaric methods as the Prophet Muhammad.

http://madworldnews.com/what-muslims-did-to-male-slaves-makes-female-genita…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 24 Juil - 05:11 (2016)    Sujet du message: FIRST PASTOR CHARGED WITH CRIMES AGAINST HUMANITY : MAN WANTS TO MARRY HIS COMPUTER Répondre en citant



FIRST PASTOR CHARGED WITH CRIMES AGAINST HUMANITY : MAN WANTS TO MARRY HIS COMPUTER




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=VrPAveJLG0M


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 26 Juil - 04:56 (2016)    Sujet du message: PROMOTING DIALOGUE AND PROTECTING RELIGIOUS FREEDOMS Répondre en citant



PROMOTING DIALOGUE AND PROTECTING RELIGIOUS FREEDOMS


July 22, 2016
5:42 pm


Megan H. Mack

Today I was honored to participate in a special event hosted by the White House and the U.S. Department of Justice (DOJ), which brought together a diverse group of federal government officials, community and faith-based leaders, and advocacy groups to talk about an issue that impacts far too many people in our nation: religious discrimination.

From March to June of 2016, DHS, DOJ and other federal agencies hosted a series of roundtables across the country with community stakeholders to discuss issues such as religious bias and obstacles to religious practice. Today, DOJ released a report on these roundtables and, along with other federal agencies, announced new steps they are taking to address religious discrimination.

Building safe and resilient communities that protect religious freedom is a fundamental part of the Department’s mission.  On behalf of DHS, the Office for Civil Rights and Civil Liberties (CRCL) works closely with communities to promote tolerance and ensure safety at houses of worship. 
  • CRCL holds quarterly roundtables with demographically and religiously diverse communities in 17 cities across the country.  These roundtables provide an open forum for communities to discuss religious intolerance that can result in hate crimes or bias-motivated threats at the local level.  CRCL also provides resources for these communities to develop emergency plans and enhance security measures at their houses of worship
  • In addition to our roundtables, CRCL also works with international partners through the UN Human Rights Council, to train countries on how to promote religious tolerance through implementation of Resolution 16/18.  Since 2013, CRCL has delivered training to officials in Bosnia, Indonesia, Greece, and Spain.
  • Also, FEMA and the DHS Center for Faith-based and Neighborhood Partnerships provide resources, training, and guidance on how to protect their houses of worship.

We will continue to work with DOJ, other interagency partners, and community stakeholders to overcome the challenges to religious freedom and safeguard the fundamental rights of all that we encounter in our homeland security mission. More information about CRCL can be found here.

https://www.dhs.gov/blog/2016/07/22/promoting-dialogue-and-protecting-relig…


 


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 27 Juil - 03:44 (2016)    Sujet du message: FRANCE : PRÊTRE EGORGE : L'ARCHEVÊQUE DE ROUEN SE DIT "ABASOURDI" / ISIS SAYS ITS ‘SOLDIERS’ ATTACKED CHURCH IN FRANCE, KILLING PRIEST Répondre en citant



FRANCE : PRÊTRE EGORGE : L'ARCHEVÊQUE DE ROUEN SE DIT "ABASOURDI"

Abasourdi! Ecoutez bien les paroles de cet archevêque... Le génocide se met en place et ce n'est que le début concernant les fidèles dans les églises. Vidéos en anglais et français dans l'article en anglais. Ouvrir le lien.

 


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=R1R_lhTJiR4

Présent à Cracovie, en Pologne, pour les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), l'archevêque de Rouen, Mgr Lebrun, s'est dit "abasourdi" par le meurtre d'un prêtre, lors d'une prise d'otages dans l'église de Saint-Etienne-du-Royvray (Seine-Maritime), mardi matin 26 juillet 2016. IMAGES ET SONORES

ISIS SAYS ITS ‘SOLDIERS’ ATTACKED CHURCH IN FRANCE, KILLING PRIEST

By ADAM NOSSITER, ALISSA J. RUBIN and BENOÎT MORENNEJULY 26, 2016

Video Killing of French Priest Claimed by ISIS

Two men armed with knives stormed a church in the northern French town of St.-Étienne-Du-Rouvray on Tuesday. They took several hostages and killed an 85-year-old priest, the Rev. Jacques Hamel, as Mass was ending.

By MEGAN SPECIA and YARA BISHARA on Publish Date July 26, 2016. Photo by Francois Mori/Associated Press. Watch in Times Video »

ST.-ÉTIENNE-DU-ROUVRAY, France — Attendance was sparse at the 9 a.m. Mass on Tuesday at the Église St.-Étienne, a 17th-century church in a working-class town in Normandy. Many parishioners were on vacation; so was the parish priest.


Mass was ending around 9:30 a.m. when two young men with knives burst in. They forced the auxiliary priest, the Rev. Jacques Hamel, 85, to kneel. When he resisted, they slit his throat. They held several worshipers and at least one nun hostage, while another nun escaped. Officers from a specialized police unit descended on the church. A short while later, officers shot the young men dead as they emerged from the church.

The brutality in St.-Étienne-du-Rouvray, a suburb of Rouen in northern France, was the latest in a series of assaults that have left Europe stunned, fearful and angry. The Islamic State took responsibility for the killing. Two of its “soldiers,” it said, had attacked a church “in response to the call to target Crusader coalition states.” By killing a priest as he celebrated Mass, the group framed the assault as an act of religious war between Muslims and Christians.

Whether it will be perceived by the French as a struggle between religions and cultures is less clear. For now, some French politicians seemed willing to take the bait and use the language of sectarian and cultural division. But the Roman Catholic Church, the French government and several professors said churches were, above all, a symbol of France, much like other iconic French milieus attacked by the Islamic militants, who also reject secular life.

“The history of France is very associated with Catholics, and to strike a church is to strike one of those elements that constitutes the identity of France,” said Guillaume Goubert, the editor of La Croix, a Catholic daily newspaper.


The attack was the fourth linked to the Islamic State in Western Europe in less than two weeks, after a Bastille Day rampage in Nice that killed 84 people; an ax and knife attack on a train in Würzburg, Germany, that injured five; and a suicide bombing at a wine bar in Ansbach, Germany.

Pierre-Henry Brandet, an Interior Ministry spokesman, described what French law enforcement encountered on Tuesday during a hostage incident at a church, in which a priest was killed.

By BFM, VIA ASSOCIATED PRESS on Publish Date July 26, 2016. Photo by Charly Triballeau/Agence France-Presse — Getty Images. Watch in Times Video »

“We must realize that the terrorists will not give up until we stop them,” President François Hollande said after racing to St.-Étienne-du-Rouvray and meeting with the priest’s family and the town’s mayor, Hubert Wulfranc. “It is our will. The French must know that they are threatened, that we are not the only country — Germany is, as well as others — and that their strength lies in their unity.”


By the evening, one man was in custody, and the police were conducting raids and homing in on the possibility that both attackers were from the area.

Redwan Chentouf, 18, said he went to secondary school with one of the men believed to have been involved in the attack, whom he identified as Adel Kermiche, 19. The newspaper Le Monde, which identified the teenager as Adel K., said he had tried twice last year to enter Syria, and was placed under electronic monitoring by the police in March. The Paris prosecutor, François Molins, confirmed the young man’s identity and said that he was monitored and that he had made two attempts to go to Syria but was stopped.

Mr. Chentouf recalled: “At the last Ramadan, he said we should all go to Syria. He tried to push propaganda on us.” Mr. Chentouf said Mr. Kermiche had been a normal teenager, who drank alcohol and smoked cigarettes. He said he last saw Mr. Kermiche on Saturday at a subway station in Rouen. He was wearing a long robe and had a beard. “He was perfectly calm,” Mr. Chentouf said.

The attack underscored the vulnerability of France, which has sustained three major terrorist attacks in 19 months: an assault on the satirical newspaper Charlie Hebdo and other locations around Paris in January 2015, which killed 17 people; coordinated attacks on a soccer stadium, the Bataclan concert hall, and cafes and restaurants in and around Paris on Nov. 13, which killed 130 people; and the Nice truck attack.

“I understand this feeling of helplessness, but if the French people absorb this truth that it is a long war which will require resilience and resistance, we need to form a block and stay united,” Prime Minister Manuel Valls told the French television channel TF1.

Terrorism and Attacks By REUTERS 00:50 Hollande on Attack at French Church


Video Hollande on Attack at French Church

President François Hollande of France says that his country needs to fight the war against Islamic State “by all our means.”

By REUTERS on Publish Date July 26, 2016. Photo by Charly Triballeau/Agence France-Presse — Getty Images. Watch in Times Video »

This was hardly the first time that the Islamic State and other Islamist extremists have singled out Christians. But in the past, the Christians were primarily in the Middle East, not Europe. Christians in Iraq were repeatedly targeted both in Baghdad and in the area around Mosul — and that was before the Islamic State expelled every Christian from Mosul and took it over in June 2014.


France has been concerned about the threat against churches for some time. In April 2015, the authorities arrested Sid Ahmed Ghlam, 24, an Algerian computer science student. He had amassed a trove of weapons in a Paris apartment and was thought to be planning an attack on at least one church. He was a suspect in the killing of a 32-year-old woman, Aurélie Châtelain, whose body was found in a parked car in Villejuif, a Paris suburb.

Mr. Ghlam had been ordered by Abdelhamid Abaaoud, a Belgian militant who went on to help organize the November attacks on Paris, to open fire on a church in Villejuif, according to a report by French antiterrorism police, but the attack was never carried out.

Since the Villejuif plot was foiled, many houses of worship in France, including mosques and synagogues, have been on a heightened state of alert. The country has roughly 45,000 Catholic churches, so protecting all of them is a difficult task.

Vincent Fauvel, a spokesman for the French bishops conference, said in a telephone interview that he was not aware of any specific threat against the Église St.-Étienne before the attack.

St.-Étienne-du-Rouvray has many retired chemical and metal workers and is a peaceful community, residents said, with a substantial immigrant population. The parish priest is of Congolese ancestry; the town’s mosque opened in 2000 on land donated by the Catholic parish.



France

Pascal Quilan, who works at a funeral home near the church, said that around 9:30 a.m.: “I heard several gunshots. Then, loads of police.” He added, referring to Father Hamel: “It’s a huge loss for the town. He was someone with lots of humility.”

The Rouen unit of the B.R.I., a police team that specializes in major crimes like armed robberies and kidnappings, “arrived extremely quickly and positioned itself around the church,” an Interior Ministry spokesman, Pierre-Henry Brandet, told reporters.


At the Vatican, a spokesman, the Rev. Federico Lombardi, said that Pope Francis was horrified at the “barbaric killing” of a priest and issued “the most severe condemnation of all forms of hatred.” Rolling Eyes

Mr. Hollande told the pope on Tuesday “that when a priest is attacked, it is the whole of France that is hurt, and that all will be done to protect our churches and our places of worship,” the Élysée Palace said in a statement.

The attack drew condemnation from across French society. Dalil Boubakeur, the president of the French Council of the Muslim Faith, called the attack “barbaric and criminal” and declared that “Muslims stand together behind the government to defend France and its institutions.” The Representative Council of French Jewish Institutions said that the attack “marks a new stage in the spread of terrorism in France” and that “the authorities and the population must now quickly adapt to this new emergency.”


But the attack also renewed criticism of Mr. Hollande and his Socialist government from his political rivals. “We must be merciless,” Nicolas Sarkozy, Mr. Hollande’s predecessor as president and the leader of the opposition Republicans, said in a statement. “The legal quibbling, precautions and pretexts for insufficient action are not acceptable.”

Marine Le Pen, the leader of the far-right National Front who is expected to run for the presidency, said that both major parties had failed the country. “All those who have governed us for 30 years bear an immense responsibility,” she wrote on Twitter. “It’s revolting to watch them bickering!”

Adam Nossiter reported from St.-Étienne-du-Rouvray, and Alissa J. Rubin and Benoît Morenne from Paris. Reporting was contributed by Daphné Anglès, Lilia Blaise and Martin de Bourmont from Paris; Hannah Olivennes from London; Rukmini Callimachi from Stuttgart, Germany; and Laurie Goodstein from New York.

+ VIDEOS : http://www.nytimes.com/2016/07/27/world/europe/normandy-france-church-attac…


Dernière édition par maria le Mer 27 Juil - 04:31 (2016); édité 2 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 27 Juil - 04:08 (2016)    Sujet du message: GERMAN POLICE SPEAKS OUT : ‘WE CAN'T ARREST MUSLIMS. RAPES AND THROAT SLASHING IS REPORTED AS MINOR INCIDENTS. SUPERIOR ORDERS.’ Répondre en citant




GERMAN POLICE SPEAKS OUT : ‘WE CAN'T ARREST MUSLIMS. RAPES AND THROAT SLASHING IS REPORTED AS MINOR INCIDENTS. SUPERIOR ORDERS.’
 
Posted on January 13, 2016 by Admin 
 
German law enforcement is ordered from ‘superior orders’ to neglect its duties to protect women, children, the elderly and men who are  victims of brutal violence and crimes committed by Muslims. If this is not the most groteque misuse of the law – we don’t know what is. Not only Germans, but the European population at large should file class-action lawsuits against the government for deliberate failures to protect them in accordance with the European Convention on Human Rights. How many citizens have been raped, attacked, killed and had their entire lives destroyed and just been left there without any justice at all? If the police was smart they’d support a class-action lawsuit. It would help them to do their work.

Of course Muslims will scream racism and play victims while they assault, rob, rape, commit arson, slashes throats and then play victims. This is what they are being taught to do as a strategy to deal with police, immigration officers and politicians. People need to stop being pathetic and weak or just stop bringing in immigrants all-together if foreign elements affect how laws work and pushes those law to not be implemented. It’s ridiculous.

Let’s not forget that this is not the first time German’s are suffocated by left-wing oppression. It was leftists, not right-wing groups, who voted in socialist party leader Hitler and kept him in power. And if we look at statistics on terrorism attacks in the EU the largest non-Islamic related terrorism in the region are committed by left-wing elements. You find miniscule acts of terrorist acts committed by right wing groups vs leftists  although the extreme left media want the public to believe otherwise. The left has always been a facilitator for violence, conflict, oppression, fascism while they market themselves as tree-huggers.

‘We can’t arrest them’: German police officer speaks out on refugees


RT, Published time: 12 Jan, 2016 13:01

© Kai Pfaffenbach / Reuters

A German police officer told media that law enforcement cannot efficiently tackle crime among refugees without being accused of excessive violence or racism, while many dangerous incidents are played down or kept secret to maintain desirable statistics.

A German police officer told media that law enforcement cannot efficiently tackle crime among refugees without being accused of excessive violence or racism, while many dangerous incidents are played down or kept secret to maintain desirable statistics.

The federal police officer, referred to as Bernd K., has shared his experiences with Bild newspaper, having worked for six months at Munich train station and also in the “refugee hotspots” of Passau and Freilassing in Bavaria.

“At first, mostly families with children – who looked educated and spoke English – were coming here,” the officer told. “Meanwhile, 95 percent of refugees are now single men.”



People do not know what happens in reality, even when it comes to violence or physical abuse, as the general picture looks softened, he continued.

“One asylum seeker wanted to cut his fellow’s throat. But the crime scene report included only severe injuries rather than murder attempt. This looks better for the statistics” Bernd K. explained. In his view, the crime rate among refugees far exceeds that of the local population:

“For the last couple of months, I had only one criminal charge against a German, the rest [of suspects] were only refugees.”

Referring to abuse and harassment against women, similar to those that took place in Cologne on New Year’s Eve, the officer said such cases are widespread in Bavaria as well
.

“At the train station, women are sexually harassed and offended on regular basis. When we speak of an entry ban [to the area], they would shout on us: ‘You are not my police. You are a racist’.”

However, when a refugee needs to be controlled, the police cannot arrest him even for a while, the officer said, citing “superior orders” prescribing not to use coercive actions. “Our domestic rule is – better to let him run away.”

German law enforcement needs to impose stricter control on perpetrators as well as more police officers and more independence from political agenda, the officer went on.
“Otherwise it will turn into a big bang someday, if it’s not there already,” he concluded.

Vienna’s police chief under fire after advising women not to walk alone at night.

Police authorities in Germany and neighboring Austria and Sweden came under fire following an increased number of sexual abuse cases against women by suspects of allegedly “North African” or “Middle Eastern” descent. The situation before and after New Year’s Eve mass assaults nearby Cologne train station and in the city center was at first reported by local police as a “peaceful atmosphere,” prompting the Cologne police chief to resign.

After continuous reports of sexual assaults against women in the Austrian city of Salzburg, Vienna Police Chief Gerhard Purstl told Krone newspaper “Women should in general not go out on the streets at night alone, they should avoid suspicious looking areas” in an interview that spurred a wave of criticism.

Sexual assaults on New Year’s Eve took place in a number of European countries. The largest number of assaults was recorded in Cologne, where 516 criminal cases have been filed with Cologne Police, who said that these included two cases of rape.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=lNdknPdUdyA

https://themuslimissue.wordpress.com/2016/01/13/german-police-speaks-out-we…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 02:01 (2016)    Sujet du message: L'ISLAMISTE QUI AVAIT PLANTE SON CUTTER DANS LA GORGE D'UN MILITAIRE A PARIS VA ÊTRE LIBERE, IL ETAIT "DERANGE" Répondre en citant

 L'ISLAMISTE QUI AVAIT PLANTE SON CUTTER DANS LA GORGE D'UN MILITAIRE A PARIS VA ÊTRE LIBERE, IL ETAIT "DERANGE"

in Immigration, Islam, Société / by Emilie Defresne / on 5 novembre 2015 at 20 h 43 min /



L’islamiste qui avait violemment planté son cutter dans la nuque d’un militaire à Paris en 2013 ne sera pas jugé, il va être libéré.  Il a été reconnu irresponsable pénalement. Le 25 mai 2013, Alexandre Dhaussy, 24 ans, converti à l’islam radical 7 ans plus tôt, croise trois militaires en faction dans le quartier d’affaires de la Défense. Il fait alors une prière et se rue sur les soldats armé d’un cutter, qu’il plante violemment dans la nuque de l’un des militaires. Alexandre Dhaussy arrêté quatre jour plus tard, reconnaît immédiatement les faits et explique alors avoir agi « à la demande de Dieu » pour combattre « les mécréants ».

Se réclamant du djihad pour expliquer son agression sauvage Alexandre Dhaussy a été reconnu  irresponsable pénalement par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris, ce jeudi 5 novembre 2015. Incarcéré depuis son interpellation en mai 2013, il a été hospitalisé d’office dans une unité psychiatrique.

Le soldat de 23 ans, Cédric Cordier appartenait au 4e régiment de chasseurs de Gap, il était en faction dans le cadre d’une opération vigipirate. Il avait été attaqué par derrière dans la «salle d’échange» de la Défense. Le jeune homme gravement blessé avait perdu beaucoup de sang, mais il avait pu être secouru à temps.



Les sources policières rapportées par le Parisiens, l’avait décrit «comme un homme de type nord-africain , d’environ 30 ans, grand et athlétique, portant une barbe, un blouson et une djellaba ». Des éléments vite démentis pour éviter les amalgames… La description correspondait pourtant bien à un individu d’apparence nord-africaine, tel qu’il allait apparaître dans les vidéos de surveillance qui permettront quatre jours plus tard de l’identifier et de l’arrêter. Son nom qui n’évoque pas une origine nord-africaine n’empêche pas son apparence.

« Ce n’est pas un délit de prôner le djihad »



Bernard Cazeneuve, ministre l’Intérieur, avait déclaré sur RTL  le 5 août 2014: « ce n’est pas un délit de prôner le djihad ». Et pour cause, à l’ époque de la tentative d’assassinat rituel de ce jeune militaire, en mai 2013, les socialistes au pouvoir armaient les futurs islamistes du Califat (qui sera proclamé le 29 juin 2014), et encourageaient implicitement les musulmans de France à aller se battre en Syrie, Groggy qu’ils étaient par l’agression manquée de la Syrie en 2012. En effet à l’époque la Russie avait neutralisé l’attaque de la Syrie par les USA et la France.

Cette agression survenait trois jours après le meurtre à Londres à la machette, en pleine rue, d’un soldat britannique par deux hommes, affirmant agir «au nom d’Allah».  Sans doute faut-il être dérangé psychologiquement pour tuer un militaire à Londres? Ou à Paris ? Ou pour commettre les cruautés innommables qu’ils commettent en Syrie et en Irak? Plutôt qu’envoyer le porte-avions Charles de Gaulle vers les côtes syriennes, le gouvernement aurait donc du envoyer des ambulances des médecins et des infirmières pour récupérer tous ces pauvres fous « dérangés », irresponsables, qui ne méritent donc que de la compassion. Et tant pis pour les victimes innombrables de leurs cruautés…

http://www.medias-presse.info/lislamiste-qui-avait-plante-son-cutter-dans-l…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 02:33 (2016)    Sujet du message: LE PRÊTRE MARTYR DE SAINT-ETIENNE DU ROUVRAIS, COMME L'ENSEIGNE L'EGLISE CONCILIAIRE, CROYAIT EN "LA RELIGION D'AMOUR" DE SES ASSASSINS... / FRANCOIS HOLLANDE COMMENTS ON FATAR NORMANDY CHURCH ATTACK Répondre en citant



LE PRÊTRE MARTYR DE SAINT-ETIENNE DU ROUVRAIS, COMME L'ENSEIGNE L'EGLISE CONCILIAIRE, CROYAIT EN "LA RELIGION D'AMOUR" DE SES ASSASSINS...

[Full speech] FRANCOIS HOLLANDE COMMENTS ON FATAR NORMANDY CHURCH ATTACK


 


VIDEO (english - français) : https://www.youtube.com/watch?v=9XYvytNtBcc


in exportmci, Islam, Société / by Christian Lassale / on 27 juillet 2016 at 11 h 43 min /



Dans son communiqué, daté du 26 juillet,  M. l’abbé Christian Bouchacourt, supérieur du district de France de la Fraternité Saint-Pie X, n’use pas de la langue de bois et déclare sans ambages que « l’islam vient de faire en France le premier martyr, pour le XXIe siècle ». Et ce premier martyr est un prêtre catholique de 86  ans égorgé en haine de sa foi pendant la célébration de la messe.

Si le patron des traditionalistes français prend la précaution de dire que « la plupart des musulmans en France rejettent et condamnent avec horreur cet acte de barbarie perpétré par des sauvages », il met le doigt là où cela fait mal en dénonçant la complicité « des hommes politiques et des autorités catholiques […] qui encourage[nt] l’extension de l’islam dans notre pays » !

A l’appui de son accusation, nous pouvons rappeler que le cardinal Barbarin a, à de nombreuses reprises, favorisé le développement de l’islam. Pas plus tard que le 10 juillet dernier, il apportait son « soutien au projet d’un Institut de Civilisation Musulmane dans la Métropole lyonnaise. » C’est encore lui qui, le 4 janvier 2011, se vantait d’avoir appris par cœur la chahâda qui est D’ABORD une condamnation du christianisme. C’est en effet la seule et unique « profession de foi » religieuse qui commence par une négation: « J‘atteste qu’il N’y a PAS d’autre Dieu que le Dieu unique (du Coran) et que Mahomet est son prophète. » La première partie est une négation de la Trinité (et c’est compris ainsi par les théologiens musulmans), la deuxième partie est une négation du Christ. »

Malheureusement, le cardinal de Lyon n’est pas le seul à promouvoir une idéologie mortifère dont souffrent  depuis longtemps les chrétiens d’Orient. Depuis le pape Jean-Paul II déclarant en 1997  aux musulmans de Bosnie-Herzégovine : « les musulmans adorent l’unique vrai Dieu » jusqu’au curé d’Auray qui fait prier ses fidèles à la mosquée le vendredi, les exemples sont légion de ce dévoiement du sens de la charité ou de la miséricorde (Voir ici).

Rappelons enfin que la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray – qui avait été inaugurée en 2000 – a été construite sur une parcelle de terrain offerte par la paroisse catholique de la ville…

Le Père Jacques Hamel, et nous le croyons sincère dans sa démarche, « échangeait » régulièrement avec les croyants musulmans de son quartier et faisait partie d’un « comité interconfessionnel depuis 18 mois où il discutait de religion et de savoir-vivre ensemble ».

Il a été égorgé par des monstres qui se réclament de cette « religion » à laquelle le Concile Vatican II a donné des lettres de noblesse à travers Nostra Ætate.

Sa mort sonne comme un reproche sanglant pour tous ceux qui, sous le prétexte de ne pas faire d’amalgames, refusent de nommer les choses et de dénoncer un islamisme qui veut instaurer la charia par le meurtre et la haine.

Nos sommes bien loin de la « religion d’amour »…


Christian LASSALE

http://www.medias-presse.info/le-pretre-martyr-de-saint-etienne-du-rouvrais-comme-lenseigne-leglise-conciliaire-croyait-en-la-religion-damour-de-ses-assassins/58671#comment-300312


 


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 03:51 (2016)    Sujet du message: COMMUNION MONDIALE DES EGLISES REFORMEES : LA «FRATERNITE RETROUVEE» Répondre en citant

COMMUNION MONDIALE DES EGLISES REFORMEES : LA «FRATERNITE RETROUVEE»

...Le pape a diagnostiqué dans le monde actuel une «une désertification spirituelle », c’est pourquoi les « communautés chrétiennes … sont appelées à recevoir et à raviver la grâce de Dieu pour surmonter l’égocentrisme et être ouvertes à la mission. La foi ne peut pas être communiquée si elle est pratiquée en dehors de la vie, dans l’isolement et dans les groupes fermés et séparés ». ...

L'article : https://fr.zenit.org/articles/communion-mondiale-des-eglises-reformees-la-f…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 16:16 (2016)    Sujet du message: CONGO : COMMENT 6 MILLIONS DE MORTS PEUVENT-ILS ÊTRE PLACES SOUS SILENCE MEDIATIQUE ? Répondre en citant




CONGO : COMMENT 6 MILLIONS DE MORTS PEUVENT-ILS ÊTRE PLACES SOUS SILENCE MEDIATIQUE  ?

Voyez dans la section "United global Army", les nouvelles que j'y ai mise sur la situation en Centrafrique. Vous comprendrez mieux le monde de "Paix et de Sécurité" que Lucifer et ses agents sont en train de bâtir. Situation qui vient sur le monde entier avec toute cette zombification des humains, à travers tous ces nombreux festivals païens, tous ces nouveaux jeux virtuels et de ceux qui ont cet implant alien.

1 octobre 2015   Derniers articles, Mensonges & manipulations, Monde 




Un génocide est en cours, plus de 6 millions de personnes (dont pour la moitié des enfants de moins de 5 ans !) ont été massacrées dans l'indifférence générale et avec l'appui des États-Unis et de l'Europe ! Des centaines de milliers de femmes et de filles ont été violées et mutilées par les armées d'occupation. Et tout cela pour une raison principale : s'emparer des richesses minières exceptionnelles dont recèle le sous-sol du pays…
 
On connait la méthode, on amplifie certaines nouvelles et on en dissimule d'autres tout aussi horribles. On parle beaucoup de la crise des migrants et du moyen orient en ce moment, avec la lutte contre le terrorisme ( ?), lutte assez inquiétante avec l'entrée de la Russie, appelée par al Assad, qui ne fera pas dans la dentelle, en ciblant (tous ?) les adversaires du président syrien. Pendant ce temps on occulte volontairement ce qui se passe au Congo, pourtant, quitte à émouvoir les bonnes âmes promptes à pleurer sur le sort monté en épingle de pauvres migrants, il faudrait garder quelques larmes pour un génocide en cours, dont on ne parlera pas dans vos médias préférés, qui semblent faire dans les lamentations sélectives.

Un génocide dont ont été complices nos dirigeants et la communauté internationale

En plein centre de l'Afrique, le Congo est un pays riche, rempli de matières premières (diamants, or, étain, gaz, pétrole, uranium, coltan…), de forêts, d'eau, de femmes et d'hommes, d'une multitude de tribus rassemblées sous une nation dessinée par les colons, et qui ne correspond historiquement à pas grand-chose. Suite au génocide au Rwanda, les pays voisins ont de plus profité du flou politique et institutionnel au Congo (limitrophe du Rwanda) pour attaquer de toutes parts ce gigantesque pays rempli de trésors.


Et les Occidentaux dans tout cela ? La culpabilité des dirigeants américains et européens quant au génocide au Rwanda les a poussé à mener une politique pro-Rwanda, laissant les rebelles rwandais passés du côté congolais libre de faire ce qu'ils voulaient, aidés par des alliés ougandais et du Burundi…

Mais surtout, les nombreuses richesses naturelles en RDC sont vitales pour les économies occidentales, notamment pour les secteurs automobile, aéronautique, spatial, les hautes technologies et l'Électronique, la joaillerie… Le coltan surtout (dont le Congo détient au moins 60 % des ressources mondiales) est essentiel dans la fabrication des composants électroniques que l'on retrouve dans les TV, les ordinateurs, les smartphones mais aussi certaines armes comme les missiles ! La RDC subit aussi des déforestations massives. Les principaux importateurs ? USA, Europe, Chine. Pas étonnant.

Mais puisque l'intrusion guerrière semble interne à l'Afrique, personne ne peut accuser les USA et les autres puissances occidentales de profiter des ressources et des richesses du Congo en intervenant directement. Non, c'est encore plus pratique de laisser les peuples se descendre entre eux. Parallèlement, les USA soutiennent les dictatures qui se succèdent au Congo et les milices rwandaises et ougandaises. Joyeux.


Pauvreté entretenue et conditions de vie abjectes, viols incessants (et un taux de SIDA atteignant les 20 % de la population dans les provinces de l'est), déplacements de population, outrages, épidémies… : une stratégie de déshumanisation est en place afin de rendre les victimes impuissantes, une situation terrible sur laquelle il n'y a pas de mots assez durs.





″Tant que l'opinion publique abdique, le Congolais reste le ″nègre″ de l'Afrique″. Baloji, Tout ceci ne vous rendra pas le Congo

Les dirigeants occidentaux sont-ils assoiffés de richesses au point de laisser perpétrer un nouveau génocide ? Oui, au point de laisser perpétrer et même couvrir un nouveau génocide. Avec des armes, des entrainements militaires venant de nos élites. Une chose : ce qui se passe au Congo, des affaires politiques et économiques au génocide, n'est pas déterminé par les Congolais seuls, mais aussi par les puissances carnassières, avides de richesses et sans considération pour les peuples.

La situation au Congo sera résolue par les Congolais eux-mêmes. Mais la communauté internationale doit instamment cesser de soutenir Rwandais, Ougandais et toutes les milices perpétuant cet état de guerre insupportable leur permettant de mettre la mains sur les richesses d'un pays sans avoir de compte à rendre personne.

6 millions de morts. Dont la moitié d'enfants en bas âge. Le monde dit ″libre″ – nous – doit impérativement regarder en face ce que sa ″liberté″ laisse faire. Pourquoi tant de violence et si peu de bruit de la part des médias ? 

Est-ce inintéressant pour les européens ? N'est-ce pas assez sensationnel, ce massacre qui se compte en millions de personnes ? Est-ce trop loin de ″chez nous″, appliquent-ils une fois encore cette odieuse ″Loi de proximité″ ? Pourquoi aucune réaction, aucun impact dans l'imaginaire collectif, ni indignation, ni colère, ni émotion ?

Notre devoir en tant que citoyens du monde est donc de faire passer le message. Que le monde sache. Avant que le monde bouge. Il y a des coupables en Europe comme il y en a en Afrique. Le silence des puissants tue autant que le bruit des mitraillettes. Mettons tous les assassins face à leurs responsabilités.
Le Conflit au Congo : La Vérité Dévoilée

Reportage de 26 minutes sur la situation du Congo. Attention ce documentaire comporte des images difficiles à supporter.

+ VIDEO : http://www.frequencelumiere.ch/congo-comment-6-millions-de-morts-peuvent-il…
  


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Juil - 03:05 (2016)    Sujet du message: LE MONDE EST "EN GUERRE", MAIS PAS DE RELIGIONS DIT LE PAPE FRANCOIS / TERRORISME : "LE RISQUE C'EST LE CONFLIT INTERRELIGIEUX" Répondre en citant

LE MONDE EST "EN GUERRE", MAIS PAS DE RELIGIONS DIT LE PAPE FRANCOIS 

Vous voyez bien jusqu'à quel point le Pape François nous ment en plein visage, alors que c'est cet Empire qui contrôle cette 3e guerre mondiale avec tous les partenaires internationaux, les religions et les milliers d'ONG catholiques.

https://www.youtube.com/watch?v=qc0lcPSMwko&index=5&list=PL3ZQ5CpNu…

VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=qc0lcPSMwko&index=5&list=PL3ZQ5CpNu…

TERRORISME : "LE RISQUE C'EST LE CONFLIT INTERRELIGIEUX"

 


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=F-bAaVMw5sY


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Juil - 04:58 (2016)    Sujet du message: LA GRANDE PERSÉCUTION (PARTIE 2) P.1 Répondre en citant



UN RESPONSABLE DE L'ONU APPELLE A INCLURE TOUS LES ELEMENTS DE LA SOCIETE DANS LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME


ENGLISH :Top UN counter-terrorism official urges cohesive response to 'persistent' threat of terrorism

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=54537#.V5rE8RJOJ8E


Le chef de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme (DECT), Jean-Paul Laborde, lors d’une conférence de presse au siège de l’ONU, à New York, le 22 juillet 2016. Photo : ONU / Rick Bajornas

22 juillet 2016 – Comme l'illustre les plus de 30.000 combattants terroristes étrangers issus de 100 pays à travers le monde, le terrorisme est une menace globale qui exige une réponse globale et unifiée, a déclaré jeudi un haut responsable des Nations Unies engagé dans la lutte contre le terrorisme.

« Il ne fait aucun doute que la menace du terrorisme persiste et, malheureusement, reste crédible », a déclaré le chef de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme (DECT), Jean-Paul Laborde, lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU, à New York.


« Un pays ne peut pas, et n'a pas vocation à lutter contre ce phénomène seul », a ajouté M. Laborde, qui s'exprimait avant une réunion du Conseil de sécurité sur sa résolution 2178 (2014), centrée sur la lutte contre l'afflux de combattants terroristes étrangers.

Le chef de la DECT a souligné que, malgré les revers militaires essuyés par le groupe terroriste Daech au cours des derniers mois, les capacités du groupe ont évolué vers celles d'une « véritable organisation terroriste ».

En effet, il a rappelé qu'au cours du mois de Ramadan, du 6 juin au 5 juillet 2016, le groupe « a commis indirectement ou inspiré » au moins 393 attaques dans 16 pays, dont la majorité en Iraq et en Syrie.

M. Laborde a déclaré que le monde ne risquait de « devenir un endroit plus sûr de sitôt, en raison de cette flexibilité ».

« La première action est vraiment de réduire à zéro le territoire de Daech. Cela signifie que le soi-disant 'Califat' ne doit plus être un espoir pour personne », a-t-il déclaré.

Le chef de la DECT a également souligné l'importance de la coopération dans les efforts internationaux de lutte contre le terrorisme, y compris avec la société civile et le secteur privé. À cet égard, il a noté que les forces de police devraient améliorer leurs relations avec les communautés pour obtenir plus facilement des renseignements en cas d'activités suspectes.

« Nous ne serons pas en mesure de lutter efficacement contre le terrorisme sans le soutien non seulement des gouvernements, mais aussi la société tout entière », a-t-il dit.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=37720#.V5rBNhJOJ8E


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 30 Juil - 05:13 (2016)    Sujet du message: SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY : CHRETIENS ET MUSULMANS PRIENT ENSEMBLE / LES RESPONSABLES RELIGIEUX REAGISSENT A L'ASSASSINAT DU PRÊTRE / LES MUSULMANS SE RECUEILLENT DEVANT L'EGLISE SAINT-ETIENNE Répondre en citant

SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY : CHRETIENS ET MUSULMANS PRIENT ENSEMBLE

Dans une mosquée. La religion de "Paix" mis à l'avant-scène. Transition importante dans l'islamisation de la France. Il ne faut pas oublier le fidèle qui a aussi été blessé dans cette agression et dont on parle peu. Ne tombez pas dans le piège de la séduction : Yahwé et Allah ne sont pas le même Dieu. Le nom Yahwe a été bani de la liturgie catholique depuis quelques années déjà. S'ils croyaient vraiement au seul et unique Dieu Créateur, ils n'auraient pas commis une telle infamie, alors que le nom de Allah est maintenant sur toutes leurs lèvres et dans la nouvelle inculturation et inclusion qui se fait devant nos yeux. Je ne crois pas que les catholiques, à cette mosquée ait parlé de notre grand Dieu Souverain car cela aurait été un blasphème aux yeux de l'islam.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=lDUGhNLeKhk

Des dizaines de chrétiens et de musulmans qui se pressent dans la mosquée pour la prière du vendredi : les croyants des deux religions se serrent les coudes à Saint-Étienne-du-Rouvray, trois jours après l'assassinat dans son église du Père Jacques Hamel, égorgé par un commando jihadiste.

LES RESPONSABLES RELIGIEUX REAGISSENT A L'ASSASSINAT DU PRÊTRE

Rencontre oecuménique



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=6I-ODJt5r0E

A leur sortie de l'Elysée, les représentants des cultes ont réagi mercredi 27 juillet 2016 à l'assassinat du prêtre la veille. Les croyants "ne doivent pas se laisser entraîner dans le jeu politique" du groupe Etat islamique, a déclaré l'archevêque de Paris, tandis que Dalil Boubakeur exprimait "le deuil profond" des "musulmans de France". IMAGES et SONORES.

LES MUSULMANS SE RECUEILLENT DEVANT L'EGLISE SAINT-ETIENNE




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=JCaHCRAh4nc

Les représentants de la communauté musulmane de la région ont déposé une gerbe avant d'observer une minute de silence vendredi peu après 15H30 devant l'église Saint-Étienne où le prêtre Jacques Hamel a été tué. IMAGES

AJOUT - ADD

FRANCE : MUSLIMS, CATHOLICS UNITE TO MOURN SLAIN PRIEST IN ST-ETIENNE-DU-ROUVRAY



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=qMkgPSP_CQw

Dozens of Muslims attended a commemoration mass at the church of Saint-Etienne-du-Rouvray on Saturday, to honour priest Jacques Hamel who lost his life in the Normandy church attack on July 26.


Dernière édition par maria le Dim 31 Juil - 03:37 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 31 Juil - 02:21 (2016)    Sujet du message: PAPACY' AGENDA_ WORLD DESTABILIZATION. UNREGISTERED CHURCHES ARE TERRORISTS, SDA REGULAR LINE AGREES Répondre en citant

END TIMES PERSECUTION

 PAPACY' AGENDA_ WORLD DESTABILIZATION. UNREGISTERED CHURCHES ARE TERRORISTS, SDA REGULAR LINE AGREES

This Adventist church, in NY, didn't corrupt himself with the ecumenical movement.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=yLlh1Z2W6yY

END TIMES PERSECUTION IS HERE : RUSSIA JUST BANNED EVANGELISM AND CHINA HAS TORN DOWN THOUSANDS OF CROSSES



Read more : http://www.charismanews.com/opinion/58545-end-times-persecution-is-here-rus… 

CHINESE OFFICIALS BAR CHRISTIAN MINORS FROM TAKING COLLEGE EXAM, ENTERING MILITARY  



Read more : http://www.chinaaid.org/2016/07/officials-bar-christian-minors-from.html

ADVENTIST CHURCH READY TO ASSIST MEMBERS AFTER RUSSIA LIMITS EVANGELISM

Some adventists had joint the Roman Catholic church but not all of them. The one in Russia is part of this ecumenical movement. 




Read more : http://www.adventistreview.org/church-news/story4210-adventist-church-ready…




Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 1 Aoû - 05:34 (2016)    Sujet du message: PRÊTRE ASSASSINE : LES MUSULMANS ONT PRIE DANS LES EGLISES PAR SOLIDARITE INTERRELIGIEUSE PARTOUT EN FRANCE Répondre en citant

PRÊTRE ASSASSINE : LES MUSULMANS ONT PRIE DANS LES EGLISES PAR SOLIDARITE INTERRELIGIEUSE PARTOUT EN FRANCE

Le 31 juillet à 14h17 | Mis à jour il y a 15 heures


 
Des dizaines de fidèles musulmans ont franchi dimanche les portes des églises pour prier avec les catholiques à la mémoire du père Jacques Hamel, cinq jours après son assassinat en pleine messe par deux jihadistes dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray.

 A Rouen, l'auguste cathédrale était pleine à craquer. Près de 2.000 fidèles, dont au moins une centaine de musulmans, ont assisté à la vibrante homélie de l'archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun. "Notre monde se découvre solidaire d'un bout à l'autre de la planète, a déclaré Mgr Lebrun. Les injustices entre les peuples deviennent insupportables. Devant l'horrible et injuste mort d'un simple prêtre, des messages parviennent du monde entier. C'est l'espérance en marche".

Temps fort de la cérémonie, le rituel du geste de paix, au cours duquel catholiques et musulmans se sont serrés dans les bras les uns les autres. Tête nue, Mgr Lebrun est descendu de l'autel pour embrasser les responsables musulmans alignés dans le choeur. Il a ensuite fait de même avec les trois soeurs qui étaient présentes au moment de l'attentat. A Bordeaux, quelques 200 personnes ont célébré à l'église Notre-Dame "un temps de recueillement et de prière".

Les représentants de la communauté musulmane de la ville, dont l'imam de la mosquée de Bordeaux, Tareq Oubrou, accompagnés d'une dizaine de fidèles, hommes, femmes et enfants, se sont mélangés aux paroissiens. "J'accueille avec reconnaissance les membres de la communauté musulmane qui ont voulu manifester leur compassion et leur réprobation entière des actes si souvent commis au nom de leur foi et qui n'ont rien à voir avec leur foi", a déclaré le père Jean Rouet, vicaire général du diocèse de Bordeaux, avant d'inviter les fidèles à "entrer dans l'eucharistie chacun à sa façon".

  • Ouverture d'une information judiciaire
A Nice, théâtre d'un attentat revendiqué par l'Etat islamique qui a coûté la vie à 84 personnes, une dizaine de responsables religieux musulmans se sont rendus à l'église Saint-Pierre-de-l'Ariane. "La mort du prêtre Hamel nous donne une responsabilité et un devoir historique de continuer son oeuvre de paix " Rolling Eyes , a déclaré à l'AFP Otmane Aissaoui, imam de la mosquée Arrahma.

A Paris, une petite dame voilée a pris place discrètement au fond de l'église Notre-Dame d'Espérance, dans le XIe arrondissement. A 71 ans, cette fidèle de la grande mosquée de Paris trouvait évident de répondre à l'appel du Conseil français du culte musulman (CFCM) d'assister aux messes dominicales. A Saint-Denis de La Réunion, plus de 2.000 personnes, souvent vêtues de blanc, ont également répondu à l'appel, de même qu'en Italie.

Du côté de l'enquête, le cousin d'Abdel Malik Petitjean, âgé de 30 ans, a été déféré dimanche en vue de sa mise en examen par un juge antiterroriste. Le parquet a ouvert une information judiciaire, confiée à des juges d'instruction spécialisés, notamment pour "participation à une association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" et "assassinat en bande organisée, commis en raison de l'appartenance de la victime à une religion, en relation avec une entreprise terroriste".

La garde à vue du demandeur d'asile syrien, interpellé jeudi dans l'Allier, a par ailleurs été levée, a-t-on appris dimanche de source judiciaire. La photocopie du passeport de cet homme, qui résidait dans un centre d'accueil de demandeurs d'asile de l'Allier, avait été retrouvée au domicile d'un des auteurs de l'attentat, Adel Kermiche. Mais, "au final, aucun élément n'a démontré qu'il avait une quelconque implication dans les faits", selon une source proche de l'enquête.

La garde à vue du mineur de 16 ans a été levée samedi, même s'il n'en a pas fini avec la justice, des documents de propagande jihadiste ayant été retrouvés dans son téléphone ainsi que dans son ordinateur.

http://www.lindependant.fr/2016/07/31/pretre-assassine-les-musulmans-ont-pr…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 2 Aoû - 01:41 (2016)    Sujet du message: DEATH OF PASTOR MARIAH Répondre en citant

DEATH OF PASTOR MARIAH

Pastor Yohan Maria murdered in Chittoor district of Andhra Pradesh. More details awaited.



https://www.facebook.com/suresh.varigeti?fref=nf


Dernière édition par maria le Mer 3 Aoû - 02:47 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:21 (2016)    Sujet du message: LA GRANDE PERSÉCUTION (PARTIE 2) P.1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES - voir les sous-groupes dans cette section -> LA GRANDE PERSÉCUTION / THE GREAT PERSECUTION (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 362, 63, 6466, 67, 68  >
Page 63 sur 68

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com