LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LA GRANDE PERSÉCUTION (PARTIE 2) P.1
Aller à la page: <  1, 2, 369, 70, 71
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES - voir les sous-groupes dans cette section -> LA GRANDE PERSÉCUTION / THE GREAT PERSECUTION (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Jeu 9 Mar - 02:07 (2017)    Sujet du message: ÉGYPTE : L’EXODE DES COPTES DU NORD-SINAÏ, TRAQUES PAR L'ORGANISATION ETAT ISLAMIQUE Répondre en citant

ÉGYPTE : L’EXODE DES COPTES DU NORD-SINAÏ, TRAQUES PAR L'ORGANISATION ETAT ISLAMIQUE

ÉGYPTE 03/03/2017



Visées par une série d’attentats terroristes, des dizaines de familles issues de la communauté chrétienne copte se sont enfuies du nord-Sinaï ces dernières semaines. Notre Observateur, un père de famille copte, a trouvé récemment refuge dans la ville d’Ismaïlia, sur le canal de Suez, où il tente désormais de redémarrer une nouvelle vie, à 59 ans.

Depuis fin janvier 2017, l’organisation État islamique (EI) a lancé une série d’attentats d’une rare violence contre les Coptes dans le nord-Sinaï. Le 30 janvier, des hommes armés et encagoulés ont fait irruption dans un supermarché à El-Arich, et ont tué son propriétaire, un jeune père de famille chrétien. Depuis, pas moins de six Coptes ont été assassinés. Certains ont été tués par balles, d’autres décapités ou brûlés vifs.

Et depuis la diffusion par l’EI le 19 février d’une vidéo appelant à tuer les chrétiens d’Égypte, la panique a gagné la communauté. Des dizaines de familles ont trouvé refuge dans l’église évangélique d’Ismaïlia.

"Plusieurs habitants d’Ismaïlia, principalement des musulmans, sont venus spontanément pour offrir des vivres et des meubles"

Ezzat Afifi est prêtre au sein de cette église, et fait partie d’un comité composé de membres de l’église et du gouvernorat d’Ismaïlia, chargé du relogement des familles.

quote a écrit:



Pendant cette opération d’évacuation, l’église s’est transformée en centre de transit. Nous avons accueilli environ 120 familles. Nous leur avons ouvert les portes de l’église pour qu’elles puissent se reposer. Nous leur avons offert du thé. Nous avons discuté avec ces gens pour les rassurer.

Plusieurs habitants d’Ismaïlia, principalement des musulmans, sont venus spontanément pour offrir des vivres et des meubles à ces familles. Cela nous a beaucoup touchés, c’est un beau témoignage de fraternité entre communautés. Les familles ont depuis été relogées à l’initiative du comité. Elles ont été réparties sur trois centres de loisirs pour jeunes, ici à Ismaïlia. L’église a de son côté prêté une dizaine d’appartements dont elle est propriétaire aux familles jugées les plus nécessiteuses.






Photos montrant l'arrivée de familles chrétiennes à l'église évangélique d'Ismaïlia. Facebook.


Dans un centre de loisir à Ismaïlia, des bénévoles ont organisé des animations pour les enfants chrétiens. Facebook.

"Je me considère vraiment comme un miraculé"

William B., un père de famille de 59 ans, fait partie des réfugiés qui ont été relogés dans les appartements appartenant à l’église évangélique d’Ismaïlia.

quote a écrit:



Je suis parti de chez moi à El Arich jeudi 23 février, avec mon épouse, mes deux fils et ma fille. Nous vivions avec la peur au ventre et pas seulement depuis la récente vague d’assassinats, mais depuis plus de trois ans.

Car en juillet 2013, des jihadistes avaient kidnappé un électricien chrétien, l’avaient décapité et jeté son cadavre en pleine rue, à Cheikh Zoueid, un village près d’El-Arich.

Je possède un atelier de forgerie, à El-Arich. Au cours de l’année dernière, des jihadistes sont venus me chercher à mon atelier à quatre reprises. Ils demandaient à mes employés : "Où est le croisé qui travaille ici ?" Ils étaient à chaque fois à visage découvert, mais mes voisins ne sont pas parvenus à les identifier. Ils m’ont juste dit qu’ils avaient une barbe hirsute qui leur mangeait le visage.

Par chance, à chaque fois qu’ils sont venus me chercher, je n’étais pas à l’atelier mais en train d’effectuer des travaux chez mes clients. Je me considère vraiment comme un miraculé.

Un jour, en arrivant à l’atelier, j’ai aussi trouvé une croix dessinée à l’entrée. Elle était destinée à m’identifier en tant que chrétien.




"Mon beau-frère a refusé de prononcer la profession de foi musulmane, l’EI l’a abattu"

quote a écrit:


En mai 2016, mon beau-frère revenait du travail avec ses collègues quand sa voiture a été arrêtée par un groupe de terroristes. L’un deux a demandé : "Est-ce que qu’il y a des croisés parmi vous ?" Puis ils ont demandé la carte d’identité de chacun [en Égypte, la mention de la confession figure sur les pièces d’identité, NDLR]. Quand il leur a dit qu’il était chrétien, ils l’ont fait sortir de la voiture et lui ont enjoint de prononcer la chahada [profession de foi musulmane, NDLR]. Il a refusé. Alors, ils l’ont abattu de 13 balles.

À Ismaïlia, nous sommes très bien accueillis. Des voisins nous ont offert de la nourriture et des meubles, et nous avons reçu beaucoup de témoignages de soutien.

Mon fils qui travaillait avec moi à l’atelier vient de trouver un travail de manutentionnaire dans une usine ici. C’est mal payé, mais c’est mieux que rien. Les temps vont être difficiles car je n’ai pas les moyens d’ouvrir un autre atelier à Ismaïlia.

À El-Arich, je possède trois appartements meublés, et un lot de terrain de 400 mètres carrés. Mais franchement, je ne me vois pas y retourner un jour. J’envisage de tout vendre, pour pouvoir recommencer à zéro ici.

http://observers.france24.com/fr/20170303-egypte-coptes-sinai-etat-islamiqu…





Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 9 Mar - 02:07 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Dim 12 Mar - 18:54 (2017)    Sujet du message: L'ARABIE SAOUDITE ENVISAGE L'EXPULSION DE CINQ MILLIONS D'ETRANGERS PAR PEUR D'ÊTRE «COLONISEE» Répondre en citant

L'ARABIE SAOUDITE ENVISAGE L'EXPULSION DE CINQ MILLIONS D'ETRANGERS PAR PEUR D'ÊTRE «COLONISEE»

Autrement dit, il faudra être musulman ou rattaché au culte babylonien de haut niveau et surtout être riche pour être accepté dans ce pays. Cela ne fait-il pas partie de la persécution qui va de l'avant dans le monde, contre tous les infidèles? L'Arabie dit vouloir devenir un modèle de "tolérance" pour tous les pays musulmans. Nous ne sommes plus loin de cela quand nous voyons comment tous les gouvernements poussent cet islamisation et ce grand calife global et qui eux tous ne semblent pas avoir peur de cette colonisation massive. Et combien, parmi tous ces gens ont travaillé dans ce pays et qui n'ont jamais reçu leur salaire et qui furent traités comme de vrais esclaves? Combien de sans-papiers le sont devenus car leurs "maîtres" ont confisqué leur passeport?  Vers quel pays ou quel abattoir seront dirigés tous ces gens? Modèle global pour mener à bien ce nouvel ère d'esclavage qui prend place dans le monde.

11 mars 2017, 16:41


© Mahmoud Mahmoud Source: AFP
Un bus préparé par les autorités saoudiennes renvoyant des immigrés clandestins (principalement pakistanais et indiens) dans leur pays

Alors que la monarchie saoudienne est souvent accusée de violer les droits des nombreux travailleurs étrangers vivant sur son sol, un programme d’expulsion massif est actuellement étudié par les autorités.

Un projet de loi réclamant l’expulsion de cinq millions d’immigrés, de nationalités diverses, a été déposé début mars au Majlis Al-Choura, un conseil consultatif nommé par le roi d’Arabie saoudite, rapportent plusieurs médias du pays cités par le Courrier international le 9 mars.

«Ces étrangers ne sont pas là pour travailler de manière régulière, ni pour des raisons religieuses, mais pour coloniser notre pays», a assuré Sadaqa Al-Fadhel, auteur de la proposition, avant de poursuivre : «Ils forment comme un peuple intrus qui cherche à s’imposer dans notre pays à travers une occupation sournoise».

Le journal Okaz, l’un des plus diffusés du pays, n’a pas caché son enthousiasme quant au projet, dans un éditorial le 8 mars : «Nous souhaitons vivement que cette idée devienne une mesure et qu’elle soit appliquée le plus vite possible avant que ça ne soit trop tard».

Depuis plusieurs mois déjà, les expulsions d’étrangers, qui représentent environ un tiers de la population vivant en Arabie saoudite, se succèdent. Ainsi, en février 2017, le quotidien saoudien Al-Eqtisadiah annonçait l’expulsion de 22 000 sans papiers en 20 jours. «55 000 sans-papiers ont été expulsés en 45 jours», rapportait le même journal en novembre 2016.

L’Arabie saoudite est souvent accusée de violer les droits des travailleurs étrangers.

Fin 2015, le ministère indien des Affaires étrangères était monté au créneau après qu'une femme de ménage indienne s'était fait couper le bras par son employeur alors que celle-ci essayait de s'enfuir.

Lire aussi : L'Arabie saoudite promet de devenir un «modèle» de tolérance pour tous les pays musulmans

https://francais.rt.com/international/35110-arabie-saoudite-projet-loi-expu…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Dim 12 Mar - 20:13 (2017)    Sujet du message: ISLAMIST TURKEY SEIZES ALL CHRISTIAN CHURCHES IN CITY AND DECLARES THEM 'STATE PROPERTY' Répondre en citant

 

Rick Warren, freemason and CFR member is there to prepare the west for the invasion and the great deception. 

ISLAMIST TURKEY SEIZES ALL CHRISTIAN CHURCHES IN CITY AND DECLARES THEM 'STATE PROPERTY'

TURKEY'S Islamist government has stepped up its war on Christianity by seizing all the churches in one city and declaring them state property.

By Nick Gutteridge
 
PUBLISHED: 00:01, Fri, Apr 22, 2016 | UPDATED: 15:30, Fri, Apr 22, 2016


GETTY

The Turkish government has seized six Christian churchesPresident Recep Tayyip Erdogan has taken control of six churches in the war-torn southeastern city of Diyarbakir in his latest move to squash freedom of speech and religious movement.

The state-sanctioned seizure is just the latest in a number of worrying developments to come out of increasingly hardline Turkey, which is in advanced talks with the EU over visa-free travel for its 80 million citizens.

Included in the seizures are Catholic, Protestant and Orthodox churches, one of which is over 1,700 years old.

They have now effectively become state property - meaning they are run by the government - in a country with a dire human rights record where about 98 percent of the population is Muslim.

The order to seize the churches was made on March 25 by Erdogan's council of ministers, according to the website World Watch Monitor.

They claim it was made on the grounds that authorities intend to rebuild and restore the historical centre of the city, which has been partially destroyed by 10 months of urban conflict between government forces and militants from the Kurdish Workers' Party (PKK).


AFP
President Erdogan has overseen a crackdown on freedom of expression


GETTY

Christians in the Middle East are under increasing attackBut the seizures have outraged worshippers at the churches, who fear a government coup against their religion are now threatening to take legal action against the decision.

Ahmet Guvener, pastor of Diyarbakir Protestant Church, said: "The government didn't take over these pieces of property in order to protect them. They did so to acquire them."

And the Diyarbakir Bar Association - which represents Christians worshipping at one of the churches, has now officially filed an appeal the government's action.
In a statement the group said: "Among the expropriated plots, there are structures belonging to public institutions ... and places of worship and residences considered as historical and cultural heritage.

"This decision, which seems to be made by the request of the Ministry of Environment and Urban Planning without any reason or justification, is unacceptable within the limits of constitutional order."


FACEBOOK
The ancient Maryam Ana Syriac Orthodox Church has been seized by ministers


GETTY
Diyarbakir has been destroyed by urban warfare
nointellitxt ctx_blocked a écrit:


The government didn't take over these pieces of property in order to protect them. They did so to acquire them
Ahmet Guvener, pastor of Diyarbakir Protestant Church



Local government officials are also thought to be critical of the decision, claiming that the seizures lack legal justification and will cause cultural damage to the town.

In response ministers have insisted the order to take control of the churches was not religiously motivated, pointing out that they have also occupied a number of historic mosques in the city.

But, unlike Christian churches which are maintained by the generosity of their congregations, all mosques in Turkey are state-backed and funded, meaning their futures are secure.

Reacting to the seizure Victoria Coates, who is foreign policy advisor to US Presidential hopeful Ted Cruz, said the seizure fits into a pattern in the Middle East, where Christians are systematically displaced and persecuted.

She told PJ Media: "What's happening in southern Turkey is all too typical in the Middle East today, as ancient Christian communities are displaced and persecuted by sectarian violence.

"The government of Turkey should move swiftly to return these churches to their rightful owners, and not take advantage of the situation to seize them permanently."
Erdogan has courted open controversy in recent months with the seizure of opposition newspaper Zaman, which has unsurprisingly since toed a sycophantic pro-government line.

His apparently anti-democratic moves have provoked outrage in Europe, where politicians have been left bowing and scraping at his feet in a desperate bid to resolve the migrant chaos.

As part of a deal designed to stem the flow of people entering the continent EU leaders have promised to open up Europe to 80 million Turks and to accelerate talks on the country joining the 28-nation bloc.

http://www.express.co.uk/news/world/663089/Islamist-Turkey-Erdogan-seize-Ch…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Jeu 16 Mar - 04:01 (2017)    Sujet du message: ETATS-UNIS - DES SATANISTES DECIDENT DE BRÛLER DES BIBLES ET D'INVOQUER DES DEMONS DANS UNE UNIVERSITE AMERICAINE Répondre en citant

ETATS-UNIS - DES SATANISTES DECIDENT DE BRÛLER DES BIBLES ET D'INVOQUER DES DEMONS DANS UNE UNIVERSITE AMERICAINE

Date de publication : Mardi 14 Mars 2017 - Source : Ichretien.com




Les étudiants de l'Université de Clemson ont procédé à une cérémonie de combustion de Bibles et d’effusion de sang d’agneau. Cette cérémonie avait pour but d’instaurer un culte satanique sur le campus de Clemson.

Selon le site Web de nouvelles Campus réform ,un groupe d'étudiants à l'université de Caroline du Sud, issu de la communauté Unorthodox Neo-satanique , a annoncé l'événement sur un dépliant, invitant les élèves à se joindre à eux pour la «cérémonie de combustion de Bibles ».

En effet, ce dépliant faisait mention d’images sataniques avec des pentagrammes et les crânes de chèvre, qui participeraient à la «cérémonie incendiant Bible» avec un prix de 25 $ pour chaque participant. Quant au don de l’agneau, le dépliant affirmait que cela serait fourni par le Farm Bureau Clemson Collegiate. Et à la fin de cérémonie, ils procéderont à un «événement d'achèvement Pentagram" destiné à «convoquer Baphomet, un démon, pour célébrer la nouvelle chapelle Clemson»

La chapelle de 6 millions $ sera ouvert aux étudiants de tous ou pas de croyances religieuses pour la méditation et à la réflexion, et sera également fonctionné comme un mariage ou le lieu des funérailles sur le campus, pouvant accueillir jusqu'à 150 personnes militants sataniques. Cependant, le directeur du Bureau du Collège des relations Kirby a rejeté la demande, affirmant que le Bureau ne serait susceptible de fournir tous les animaux destinés à l'abattage rituel
Dans de Mars, Delta County School District du Colorado, a dit à l'administration d’éviter d’empêcher les groupes athées d'exercer avec leur plan. Puis de placer la littérature profane et satanique dans les bibliothèques scolaires.

Les occidentaux de Colorado athées et libres penseurs et la Fondation Freedom From Religion, ont placé la littérature sur une table dans les bibliothèques de collège et lycée, en réponse à la distribution de bible des Gédeons dans les écoles.

"Elfes, licornes, dieux, lutins, anges, des fées, des fantômes, le Père Noël, la fée des dents. ... Toutes ces créatures mythologiques ont servi une fonction dans l'esprit humain," affirme une de leurs brochures. "Les dieux ont été inventés pour expliquer les phénomènes naturels, comme le tonnerre et la foudre. ... Ils enseignent aux enfants que Jésus-Christ a été cloué sur une croix à cause de « vos péchés et le cœur trompeur. » Ces programmes sont conçus pour la stimuler honte et place les enfants dans la soumission et le silence, et leur apprendre à ne pas poser des questions. C’est ainsi que les satanistes perçoivent l’évangile.

 La Rédaction.

retour

http://www.ichretien.com/actualite/des-satanistes-decident-de-bruler-des-bi…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Jeu 16 Mar - 04:08 (2017)    Sujet du message: EGYPTE : FUYEZ OU MOUREZ, AVERTI LES DJIHADISTES AUX CHRETIENS D'EGYPTE Répondre en citant

EGYPTE : FUYEZ OU MOUREZ, AVERTI LES DJIHADISTES AUX CHRETIENS D'EGYPTE

Date de publication : Jeudi 16 Mars 2017 - Source : Ichretien.com



De nombreuses attaques violentes et mortelles se produisent en Egypte, mais passent inaperçues par la communauté internationale.


La nation est à la 21ème place dans la liste actuelle mondiale persécution et le nombre de chrétiens morts augmente chaque jour. La sécurité pour les fidèles est également engagée, tout est risqué pour la vie des chrétiens  résidant en Egypte.

"Ce que nous voyons sont des attaques anti-chrétiennes accompagnées de plusieurs violations des droits de l'homme et de nombreuses tragédies motivés par la religion. Il existe des brochures qui circulent dans certains villages avec le message suivant «fuir ou mourir». Au cours des dernières années, cela a eu lieu plus souvent. Cela se passe non seulement dans le Sinaï, mais dans plusieurs autres domaines, y compris au  Caire, " a alarmé un leader chrétien qui a voulu resté anonyme pour sa sécurité.

Najia Bounaim, directeur adjoint pour les campagnes, Amnesty International UK, a déclaré: «Les autorités égyptiennes ont toujours échoué à protéger les chrétiens vivant dans le nord du Sinaï et le gouvernement devrait mettre fin à sa dépendance à l'égard des accords de réconciliation coutumières, plus d'aliments pour animaux on est dans un cycle de violence contre les communautés chrétiennes ", a-t-il dit.

Selon de Portes ouvertes de nombreuses offensives finissent par échouer, à titre d'exemple, le cas des 21 égyptiens qui ont été décapités, il y a deux ans sur une plage en Libye. À l'époque, les terroristes ont publié une vidéo avec des scènes de crime, intitulé par «message signé avec le sang pour la croix de la nation." Depuis lors, le niveau de violence n'a cessé de croître. 

La Rédaction

http://www.ichretien.com/actualite/fuyez-ou-mourez-averti-les-djihadistes-a…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Ven 17 Mar - 18:39 (2017)    Sujet du message: AIRSTRIKE ON MOSQUE IN SYRIA 'WAR CRIME', 'CRIME AGAINST HUMANITY' - ANKARA Répondre en citant

AIRSTRIKE ON MOSQUE IN SYRIA 'WAR CRIME', 'CRIME AGAINST HUMANITY' - ANKARA


© AFP 2017/ Omar haj kadour

Middle East
15:48 17.03.2017(updated 15:56 17.03.2017)

A recent deadly bombing of a mosque in Syria is a "war crime," which is unacceptable, Turkish Deputy Prime Minister Numan Kurtulmus said Friday.

MOSCOW (Sputnik) — On Thursday, the Syrian Observatory for Human Rights reported about an airstrike that hit a mosque in al-Jinah settlement in the western countryside of Syria's Aleppo province in the vicinity of the province of Idlib. At the moment it is not clear, who had carried out an airstrike, however on Friday, the United States confirmed an airstrike in Idlib against terrorists, but denied targeting mosques in Syria.

"This is a crime against humanity, this is a war crime… Bombing civilians, people in the mosque, and a house of worship is unacceptable," Kurtulmus said, as quoted by the Anadolu news agency.

He added that it would be clear, who had conducted the airstrike in the near future.

Earlier in the day, the Russian Defense Ministry said that Moscow was awaiting comments from the US Department of Defense on the airstrike.

https://sputniknews.com/middleeast/201703171051690589-airstrike-mosque-syri…





Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Jeu 23 Mar - 17:47 (2017)    Sujet du message: ALERT NEWS U N ARMY TO BRING BLOOD TO AMERICAN STREETS NATIONALISM AND POPULISM LABELED Répondre en citant

KNOW YOUR ENEMY

ALERT NEWS U N ARMY TO BRING BLOOD TO AMERICAN STREETS NATIONALISM AND POPULISM LABELED

Make the connection with the terrorist groups of the SPLC and Teaching Tolerance. The same GLOBAL agenda.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=OulNUZmVg0E

Ajoutée le 21 mars 2017

For More Information See:
http://sdg.iisd.org/news/hrc-addresse...


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Ven 24 Mar - 06:08 (2017)    Sujet du message: CHIEF OF NAVAL OPERATIONS ADM. RICHARDSON : SEE TOXIC BEHAVIOR? INTERVENE, STOP, REPORT Répondre en citant




CHIEF OF NAVAL OPERATIONS ADM. RICHARDSON  : SEE TOXIC BEHAVIOR? INTERVENE, STOP, REPORT

U.S. Navy 1 day ago Misc.
 
The following message was released fleetwide by Chief of Naval Operations Admiral John Richardson as NAVADMIN

066/17 on March, 21, 2017.


U.S. Navy file photo/Released

The United States Navy is a high-performing combat team that strives to be its best, in both competence and character, every day. We push ourselves and our shipmates to perform at the highest levels of operational and warfighting proficiency, and we demonstrate our Core Values of Honor, Courage and Commitment in everything we do. This applies on and off duty, and applies in our physical lives and our virtual lives.

Bullying, hazing, harassment, stalking, discrimination, retaliation, assault and other types of toxic behavior, online or anywhere else, undermine teamwork and make us less capable – they give advantage to our enemies. In some cases they are also criminal. How we treat each other online is as important as how we relate to one another in person. The internet, with any sense of anonymity it may provide, must not be a haven for bad behavior. Your online life is still your life.

I’m sure you’ve seen the same thing I have: the very best teams perform best across the board. They have no place for toxic behavior that weakens the team – they are laser-focused on continually improving their performance. The best teams act to discourage and prevent toxic behaviors before they happen, recognizing their weakening effect. Let’s be the best. Encourage each other to avoid toxic behaviors in all forms and focus on team effectiveness.

If you see these behaviors anywhere, step in – there are no bystanders on our team. Intervene and stop the behavior. If necessary, promptly report toxic behaviors to your chain of command. You can also report to Family Support Services, Command Managed Equal Opportunity (CMEO) managers, Equal Employment Opportunity (EEO) administrators, Sexual Harassment/Assault Response and Prevention personnel, the Inspector General (IG), and NCIS, as applicable. NCIS has encouraged anyone with direct knowledge of online misconduct related to the recent reporting or who thinks that photos of them have been taken or posted without their consent to contact them via text, web or smart phone app. Specific instructions are available at http://www.ncis.navy.mil/contactus/pages/reportacrime.aspx. The Navy Office of Information (CHINFO) has training references on appropriate behavior online that can be found at http://www.navy.mil/socialmedia.

We are at our best when we intervene and prevent bad behaviors before they happen. This is the sign of a high-performing team. Be your best. Be expert operators and warfighters. Be people of integrity, accountability, initiative and toughness. In everything you do, live a life of Honor, Courage, and Commitment.

http://navylive.dodlive.mil/2017/03/22/chief-of-naval-operations-adm-richar…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Ven 24 Mar - 15:32 (2017)    Sujet du message: GOVERNMEN T, ISLAMIC GROUPS MUM OVER ANTI-CHRISTIAN AND PRO-JIHAD SERMONS Répondre en citant



Justin Trudeau. Photo: CIJnews

GOVERNMEN T, ISLAMIC GROUPS MUM OVER ANTI-CHRISTIAN AND PRO-JIHAD SERMONS 

Posted by: Jonathan D. Halevi March 23, 2017

Masjid Toronto mosque (168 Dundas Street West) published on its official YouTube channel Friday sermons in which imams at the mosque recited supplications that asked Allah to “slay” the Jews/ disbelievers “one by one”, to purify al-Aqsa mosque from the “filth of the Jews”, to support the “mujahideen” (those who engage in jihad) everywhere and to give victory to Muslims over the “disbelievers”, “polytheists” (identified by Muslim scholars as Christians) and “atheists.”

Recently, the mosque deleted its YouTube channel. The following are the supplications that deal with non-Muslims:
Ayman Elkasrawy (July 2016):

Citation:


[O Allah], give us victory over the disbelieving people… O Allah, give victory to Islam and raise the standing of Muslims. O Allah, give victory to Islam and raise the standing of Muslims. [O Allah], as for those who wish ill for Islam and Muslims, restrain them by their neck and destroy them as you destroyed [the peoples of ]ʿĀd and Thamud [ancient peoples that perished by Allah because they didn’t heed the warnings of the prophets].


O Allah! We ask you… [to give us] victory over the enemies. O Allah! Raise the standing of Islam and the Muslims. O Allah! Give victory (help) to your oppressed slaves all over the world, east to west. O Allah! Give victory (help) to your slaves who believe in the oneness of Allah, O the Lord of the Worlds! O Allah! Destroy the criminals. O Allah! Destroy anyone who inflicts injustice on your slaves, O the Lord of the Worlds! O Allah! Count their number; slay them one by one and spare not one of them. O Allah! Do not defer [it] from them. O Allah! Seize them with the seizure of One Mighty, Omnipotent [referring to a Quranic verse that deals with the punishment Allah inflicted on Pharaoh and his people].



Citation:


[O Allah!] Give us victory over the disbelieving people… O Allah! Give victory to Islam and raise the standing the Muslims. And humiliate the polytheism and polytheists. O Allah! Give victory (help) to your slaves who believe in the oneness of Allah, O the Lord of the Worlds!O Allah! Give them victory over the criminal people. O Allah! Destroy anyone who killed Muslims. O Allah! Destroy anyone who displaced the sons of the Muslims. O Allah! Count their number; slay them one by one and spare not one of them. O Allah! Purify Al-Aqsa Mosque from the filth of the Jews! O Allah! Purify Al-Aqsa Mosque from the filth of the Jews!




Mostafa Hanout (July 2016):
Citation:


O Allah give victory to the oppressed Muslims everywhere. O Allah give victory to the oppressed Muslims everywhere. O Allah help them in Palestine, help them in Syria, help them in Burma. Help them in any place in which they are treated unjustly, O Lord of the Worlds… O Allah don’t give the disbelievers over the believers a way [to overcome them].


Citation:


Shaykh Abdool Hamid (July 8, 2016):



Citation:


O Allah! Raise the standing of Islam and the Muslims and humiliate the polytheism [identified by Muslim scholars also as Christianity], the infidels and the atheists, and Give victory (help) to your slaves who believe in the oneness of Allah. O Allah! Give victory to our oppressed and deprived Muslim brothers and the mujahideen (those who engage in jihad) everywhere. O Allah! Pour on them patience and steadfast their feet and give them victory over the disbelieving people and give them victory over the evildoers and give them victory over the criminals.


Citation:


Shaykh Abdool Hamid (June 6, 2016):


Citation:


O Allah! Raise the standing of Islam and the Muslims and humiliate the polytheism [identified by Muslim scholars also as Christianity], the infidels and the atheists, and Give victory (help) to your slaves who believe in the oneness of Allah. O Allah! Give victory to our oppressed and deprived Muslim brothers and the mujahideen (those who engage in jihad) everywhere, in Syria, Libya, Jordan, Egypt, Afghanistan, Pakistan, Ethiopia, Kenya, Nigeria and in other countries in the world. O Allah! Pour on them patience and steadfast their feet. And give them victory over the disbelieving people and give them victory over the evildoers and give them victory over the criminals.


Citation:


Shaykh Abdool Hamid (May 13, 2016):


Citation:


O Allah! Raise the standing of Islam and the Muslims and humiliate the polytheism [identified by Muslim scholars also as Christianity], the infidels and the atheists, and Give victory (help) to your slaves the mujahideen (those who engage in jihad). O Allah, give victory (help) to our oppressed and deprived Muslim brothers and the mujahideen everywhere. O Allah! Pour on them patience and steadfast their feet and give them victory over the disbelieving people and give them victory over the evildoers and give them victory over the criminals.



Citation:


Shakyh Abdool Hamid (January 8, 2016):


Citation:


O Allah! Raise the standing of Islam and the Muslims and humiliate the polytheism [identified by Muslim scholars also as Christianity], the infidels and the atheists, and Give victory (help) to your slaves who believe in the oneness of Allah. O Allah! Give victory to our oppressed and deprived Muslim brothers and the mujahideen (those who engage in jihad) everywhere. O Allah! Pour on them patience and steadfast their feet and give them victory over the disbelieving people and give them victory over the evildoers and give them victory over the criminals.


Citation:


Shaykh Abdool Hamid (December 11, 2015):


Citation:


O Allah! Raise the standing of Islam and the Muslims and humiliate the polytheism [identified by Muslim scholars also as Christianity], the infidels and the atheists, and Give victory (help) to your slaves who believe in the oneness of Allah. O Allah! Give victory to our oppressed and deprived Muslim brothers and the mujahideen (those who engage in jihad) everywhere. O Allah! Pour on them patience and steadfast their feet and give them victory over the disbelieving people and give them victory over the evildoers and give them victory over the criminals.



Citation:


Shaykh Abdool Hamid (November 13, 2015):


Citation:


O Allah! Raise the standing of Islam and the Muslims and humiliate the polytheism [identified by Muslim scholars also as Christianity], the infidels and the atheists, and Give victory (help) to your slaves who believe in the oneness of Allah. O Allah! Give victory to our oppressed and deprived Muslim brothers and the mujahideen (those who engage in jihad) everywhere. O Allah! Pour on them patience and steadfast their feet and give them victory over the disbelieving people and give them victory over the evildoers and give them victory over the criminals.


Citation:


Shaykh Abdool Hamid (August 14, 2015):


Citation:


O Allah! Raise the standing of Islam and the Muslims and humiliate the polytheism [identified by Muslim scholars also as Christianity], the infidels and the atheists, and Give victory (help) to your slaves who believe in the oneness of Allah. O Allah! Give victory to our oppressed and deprived Muslim brothers and the mujahideen (those who engage in jihad) everywhere. O Allah! Pour on them patience and steadfast their feet and give them victory over the disbelieving people and give them victory over the evildoers and give them victory over the criminals.


Citation:


Shaykh Abdool Hamid (July 10, 2015):


Citation:


O Allah! Raise the standing of Islam and the Muslims and humiliate the polytheism [identified by Muslim scholars also as Christianity], the infidels and the atheists, and Give victory (help) to your slaves who believe in the oneness of Allah. O Allah! Give victory to our oppressed and deprived Muslim brothers and the mujahideen (those who engage in jihad) everywhere. O Allah! Pour on them patience and steadfast their feet and give them victory over the disbelieving people and give them victory over the evildoers and give them victory over the criminals.


Citation:


Shaykh Abdool Hamid (June 12, 2015):


Citation:


O Allah! Raise the standing of Islam and the Muslims and humiliate the polytheism [identified by Muslim scholars also as Christianity], the infidels and the atheists, and give victory (help) to your slaves who believe in the oneness of Allah. O Allah! Give victory to our oppressed and deprived Muslim brothers and the mujahideen (those who engage in jihad) everywhere. O Allah! Pour on them patience and steadfast their feet. And give them victory over the disbelieving people and give them victory over the evildoers and give them victory over the criminals.



Shaykh Abdool Hamid (May 8, 2015):
Citation:


O Allah! Raise the standing of Islam and the Muslims and humiliate the polytheism [identified by Muslim scholars also as Christianity], the infidels and the atheists, and give victory (help) to your slaves who believe in the oneness of Allah. O Allah! Give victory to our oppressed and deprived Muslim brothers and the mujahideen (those who engage in jihad) everywhere. O Allah! Pour on them patience and steadfast their feet and give them victory over the disbelieving people and give them victory over the evildoers and give them victory over the criminals.


Citation:


Prime Minister Justin Trudeau, Ontario Premier Kathleen Wynne and Toronto Mayor John Tory have not issued any statement in relation to any of the supplications that were recited at Masjid Toronto mosque.



17 Jewish and Muslim members of the Parliament issued a joint statement condemning the Islamic supplications at Montreal and Toronto mosques that called for the annihilation of the Jews. Their statement read the following: “We are horrified by reports that two Imams in Montreal and Toronto called for the death of Jews during sermons. We condemn such behaviour and call on the mosques’ administration to take appropriate action.”

The Liberal MPs did not ask Police to investigate these sermons as possible hate. They ignored the hateful content of the sermons towards all non-Muslims including Christians and atheists and the explicit and repeated support of the mujahideen.

Masjid Toronto mosque, the Muslim Association of Canada (MAC) and the National Council of Canadian Muslims (NCCM) issued statements condemning only the offensive language of the sermons that was aimed at the Jews. They also ignored the hateful content of the sermons towards all non-Muslims including Christians and atheists and the explicit and repeated support of the mujahideen.

Masjid Toronto mosque‘s statement:

Citation:


It has come to our attention that an inappropriate supplication that was offensive to those of Jewish faith, was made in our downtown mosque, Masjid Toronto. Such language is unacceptable and against the values and practices of the Muslim Association of Canada (MAC), Masjid Toronto and the Muslim Community at large. Masjid Toronto condemns all forms of hate and racism towards any faith group or others and is committed to offering a safe spiritual space for all congregants.



MAC’s statement:

Citation:


It has come to the attention of the Muslim Association of Canada (MAC) that a junior employee in our downtown mosque, Masjid Toronto, used language during prayers that was unacceptable and against the values and practices of MAC, Masjid Toronto and the Muslim community at large. The incident occurred when inappropriate supplications, in Arabic, were added without authorization, and in contravention to MAC’s code of conduct for participants. Upon learning of this incident, MAC issued an immediate apology. The employee involved has also offered an apology of his own. Today MAC has initiated an internal investigation into this incident. We will be looking both at what happened, and at how to make certain such incidents do not happen again. The employee has been suspended from his duties. Today we have also reached out to leaders in the Jewish community to express our sincere apology for this incident, and to continue the dialogue between our communities. MAC is committed to our shared Canadian values of diversity, respect and religious tolerance.




NCCM’s statement:
Citation:


The National Council of Canadian Muslims (NCCM), a prominent civil liberties & advocacy organization (old CAIR CANADA - pro-HAMAS, terrorist organization), strongly and unequivocally condemns a series of hateful incidents against Jewish communities that have come to light in recent days. Recently, videos surfaced of appalling and reprehensible comments made by two individuals leading prayers at a mosque in Toronto in 2016 and in Montreal in 2014. The comments included supplications that contained incendiary speech towards the Jewish community. Both mosque administrations have since issued public apologies. “All of our communities must remain free of hate and intolerance towards any group and must uphold the values of human rights, mutual respect and inclusion. We categorically repudiate such comments, and stand firm with our fellow Canadians in denouncing hate in all its forms, including anti-Semitism,” says NCCM Executive Director Ihsaan Gardee. “Institutions must ensure that they create and enforce policies that protect the human rights of all. This should include providing human rights training for all staff and volunteers,” adds Gardee. Anti-Semitic vandalism – Toronto police launched an investigation last week after the front doors of apartments of Jewish residents were vandalized and anti-Semitic notes were left behind at a condominium building. “We must understand that when one community in Canada is targeted, we are all targeted. We continue to stand firmly with Canadian Jewish communities in denouncing such acts of hate and intimidation,” says NCCM Communications Director Amira Elghawaby. The NCCM encourages anyone who has been a victim of a hate crime or hate incident to immediately report to their local police service and to human rights organizations.

http://en.cijnews.com/?p=214515



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Ven 24 Mar - 15:50 (2017)    Sujet du message: DIEU EST MORT Répondre en citant

DIEU EST MORT




https://twitter.com/PtdArcole


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Ven 24 Mar - 16:11 (2017)    Sujet du message: FRANCE : LISTE DES EGLISES DONT ON ANNONCE LA DEMOLITION (2017) Répondre en citant

FRANCE : LISTE DES EGLISES DONT ON ANNONCE LA DEMOLITION (2017)

PATRIMOINE RELIGIEUX





Actuellement, on annonce la démolition de 13 églises et chapelles en France :

 
Informations réactualisées le 11 janvier 2017.
  • Liste des églises et chapelles dont on annonce la démolition
  • Mon commentaire

Intentions ou confirmation de projet de démolition  en 2017

 2
Cumul des projets de démolition  14
Démolitions effectuées en 2017

 1
Projets de démolitions abandonnés en 2016

 2

 

Et tout à coup, patatras ! Le toit de la chapelle Saint-Bernard, à Clairmarais, s’est effondré.Par D. MO. La chapelle Saint-Bernard a disparu, selon La Voix du Nord du 17 janvier 2017. La démolition de l’ancien édifice religieux, à Clairmarais, est terminée. La chapelle Saint-Bernard, à l’abandon depuis des années, était en ruines…

Liste des églises et chapelles dont on annonce la démolition
  1. Pas-de-Calais Clairmarais Le toit de la chapelle effondré annonce sa démolition / mercredi 4 janvier 2017 Information lue sur le site de la Voix du Nord : CLAIRMARAIS Le toit de la chapelle Saint-Bernard est tombé tout seul. Et tout à coup, patatras ! La démolition de cette chapelle qui fait face à la grotte de Clairmarais doit débuter la semaine prochaine. La chapelle Saint-Bernard a disparu, selon La Voix du Nord du 17 janvier 2017. La démolition de l’ancien édifice religieux, à Clairmarais, est terminée. La chapelle Saint-Bernard, à l’abandon depuis des années, était en ruines…
  2. Cher L’église de Jussy-le-Chaudrier sera démolie / mercredi 4 janvier 2017 Information lue sur le site du Berry Républicain, et connue par un message de Mathieu Metayerdans Eglises menacées : Chiffres et réalités. La dangereuse église sera démontée…
  3. Rhône Notre-Dame de l’Espérance, édifiée par l’architecte Pierre Genton, élève de Le Corbusier, est menacée de démolition à Villeurbanne, près de Lyon. (2016)
  4. Charente Maritime, Courant : « Cette église, c’est tout ce qu’il nous reste ». À Courant, où deux églises et une chapelle sont érigées, la mairie propose de démolir celle du hameau de Ligueuil, en mauvais état. Des habitants s’y opposent. (Sud Ouest 12 août 2016)
  5. Meuse L’église de la commune de Naives-Rosières est sévèrement menacée. Édifiée au XIVe siècle mais non classée, la municipalité renonce à la restaurer au regard des travaux estimés à plus d’un million d ‘euros. Elle demande sa désacralisation afin de la vendre ou de la démolir… Selon L’Est Républicain, le 28 juin 2016:
  6. Sarthe Sablé-sur-Sarthe Vers la démolition de l’église Saint-Martin (Les nouvelles.fr, 15 mars 2015) La destruction de l’église Saint-Martin ne cesse d’être retardée. En cause : un conflit entre un voisin et la mairie, qui a prévu d’utiliser son terrain lors des travaux, selon Ouest France du 2 février 2016
  7. Isère Brézins se divise autour d’une église menacée de démolition  dimanche 6 septembre 2015
  8. Meurthe-et-Moselle Nancy : la chapelle Don Bosco bientôt démolie mercredi 2 septembre 2015
  9. Paris, église Sainte-Rita lundi 16 mars 2015 (dernière info : Le tribunal autorise la démolition de l’église Sainte-Rita (28 mai 2016)
  10. Marne, église de Maclaunay mercredi 11 février 2015
  11. Moselle, chapelle St-Roch à Ars-sur-Moselle  lundi 12 janvier 2015
  12. Pas-de-Calais, une église à Boiry-Becquerelle mercredi 5 novembre 2014
  13. Ille-et-Vilaine, une chapelle à Vitré vendredi 9 mai 2014. Selon Le Journal de Vitré du 26 avril 2016, Le groupe rennais Launay serait sur le point de signer un compromis de vente avec la Ville de Vitré pour l’acquisition du site de la Mériais, afin d’y construire des logements. La démolition de la chapelle préconisée en 2014 et validée par l’ABF serait toujours d’actualité.
  14. Lot, une église à Bourzolles mardi 23 décembre 2014. Selon La Vie Quercynoise du 23 octobre 2015, La démolition de la petite église de Bourzolles étant envisagée à l’exception du clocher, son confessionnal a été attribué à une église voisine.
Projets de démolition abandonnés en 2016
  1. Rosières-aux-Salines (Meurthe-et-Moselle) : une chapelle qu’on voudrait démolir lundi 28 décembre 2015 La chapelle de Rosières est sauvée: Le directeur ne donne pas suite à son projet de démolition de Sainte-Odile (8 février 2016)
  2. Nord, une église au Cateau mardi 6 janvier 2015 La municipalité a renoncé à la démolition et a mis en vente l’église (70 000 euros) en mai 2016


Lire aussi : Inventaire 2016 des églises menacées


37 églises ont rasées depuis 2000 Mon commentaire sur les démolitions annoncées
Citation:


La publication de cette liste m’a valu plusieurs commentaires, dont certains n’ont pas été publiés. Des personnes me reprochent la publication de cette liste et ce faisant de ne pas m’indigner assez contre des démolitions d’églises ou contre ces projets de démolition.

Je pense que ces reproches proviennent de lecteurs occasionnels de ce blog ou de personnes qui le découvrent. Depuis une vingtaine d’année je me préoccupe, comme journaliste, du sort de nos églises et de notre patrimoine religieux. Ma préoccupation et mon ambition seraient que toutes soient sauvées. Ce blog voudrait partager cette conviction première, mais sa mission est aussi de donner au plus grand nombre les informations qui me parviennent des institutions (politiques, religieuses, associatives), des internautes, de la revue de presse personnelle que je tiens le plus régulièrement possible depuis 20 ans et que je livre depuis quelques années à tous.

Mon commentaire sur l’avenir du patrimoine religieux peut être lu sur différents articles, notamment ceux-ci :
  1. Églises menacées : Chiffres et réalités
  2. De l’avenir de nos églises
  3. Un internaute : « Vous avez bien du courage de vous occuper des pierres alors que l’essentiel se trouve ailleurs… »

Que l’on ne s’y méprenne pas, mon objectif reste bien
  • de mettre à disposition de tous les informations qui me paraissent utiles, qu’elles soient bonnes ou mauvaises.
  • d’être utile à la protection de notre patrimoine en général, de notre patrimoine religieux en particulier.
Certainement pas de choquer quiconque.

Serait-il scandaleux de publier une telle liste ?  Je reprendrai alors à mon compte la formule du pape saint Grégoire-le-Grand :Si du récit d’un fait véritable il résulte du scandale, il vaut mieux laisser naître le scandale que de renoncer à la vérité.”


Benoit de Sagazan

http://patrimoine.blog.pelerin.info/2015/11/23/liste-des-eglises-dont-on-annonce-la-demolition/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Sam 25 Mar - 03:10 (2017)    Sujet du message: LE PAPE PROPHETISE LA «MORT» DE L’UE SI ELLE NE RETROUVE PAS SES IDEAUX FONDATEURS / L’EUROPE D'AUJOURD'HUI «REJETEE», VIVE L'EUROPE DE DEMAIN! Répondre en citant




RUMEUR DE GUERRE

VATICAN : GUERRE OUVERTE CONTRE LES INSOUMIS AU NOUVEAU SYSTEME GLOBAL, AUSSI APPELEE LE POPULISME MODERNE
 


LE PAPE PROPHETISE LA «MORT» DE L’UE SI ELLE NE RETROUVE PAS SES IDEAUX FONDATEURS

Populisme qui fut très fort, dirigé et contrôlé par la franc-maçonnerie durant la Révolution française. Plusieurs des groupes populistes d'aujourd'hui sont aussi contrôlés par ces mêmes entités. Le but final : retrouver les idéaux fondateurs de Rome ou dirais-je soumettre l'Europe entièrement sous la coupe papale avec tout ce que Babylone peut apporter comme déception et de contrôle total sur tous ses sujets. Une guerre totale sur le point d'éclater, guerre spirituelle car elle se soulève contre le Dieu Souverain et Grand prêtre et contre sa création toute entière. Montrant ainsi sa sincère et profonde rébellion contre l'ordre établi.
Pour l'accomplissement final et s'assurer d'une victoire finale et complète, le Pape François demande une complète soumission à tous ses leaders européens : "Face au 27 dirigeants des pays de l’Union européenne, il a proposé la «solidarité» comme «antidote contre les populismes modernes». " Nous verrons donc une nette augmentation des lois criminalisant les dits "populismes" et une augmentation des attentats sous-drapeaux et attaques des migrants en Europe afin d'aider à une "refondation" de l'Europe.

-----

Le populisme désigne un type de discours et de courants politiques qui fait appel aux intérêts du « peuple » (d’où son nom) et prône à son recours, tout particulièrement en opposant ses intérêts avec ceux de « l'élite »1, qu'il prend pour cible de ses critiques, s’incarnant dans une figure charismatique et soutenu par un parti acquis à ce corpus idéologique2.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Populisme_(politique)


MITHRA, Dieu indo-iranien, fils d'Anahita. Son culte connut un important développement dans la Rome antique
  



-----


PLANETE TERRE - 31/10 - LA MONTEE DES POPULISMES MODERNES



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=hbHI7E4RTRs

-----


24 mars 2017, 19:51


© Ettore Ferrari / AFP
Le souverain pontife s'est exprimé sur l'avenir de l'Europe

A l’occasion d’une rencontre avec les dirigeants des pays européens à la veille des célébrations du 60e anniversaire du traité de Rome, le Saint-Père a exposé une vision particulièrement sombre de l’avenir de l’UE.

«Tout corps qui perd le sens de son chemin, tout corps à qui vient à manquer ce regard en avant, souffre d'abord d'une régression et finalement risque de mourir», a déclaré le pape François le 24 mars au Vatican.

Face au 27 dirigeants des pays de l’Union européenne, il a proposé la «solidarité» comme «antidote contre les populismes modernes».

Le pape a ensuite préconisé de «recommencer à penser de manière européenne, pour conjurer le danger opposé d'une uniformité grise, c'est-à-dire le triomphe des particularismes».

«L'Europe retrouve l'espérance lorsqu'elle ne s'enferme pas dans la peur et dans de fausses sécurités», a-t-il poursuivi, avant d’évoquer l’arrivée de milliers de migrants sur le Vieux continent : «On ne peut pas se contenter de gérer la grave crise migratoire de ces années comme si elle n'était qu'un problème numérique, économique ou de sécurité.»

Le souverain pontife s’exprimait devant les chefs des différents Etats membres de l'Union européenne, à la veille des 60 ans du traité de Rome.

Lire aussi : Le pape appelle à l'ouverture par rapport aux migrants en Europe

https://francais.rt.com/international/35791-pape-prophetise-mort-ue-ideaux-…


L’EUROPE D'AUJOURD'HUI «REJETEE», VIVE L'EUROPE DE DEMAIN!



Alors que l’avenir de l’Union européenne préoccupe nombre de politologues, le projet «Europe : la supranationalité a échoué, faisons confiance aux nations» présenté par Jean-Pierre Chevènement et quinze autres personnalités appelle à une refondation. Franck Dedieu, délégué général de République Moderne, présente ses commentaires à Sputnik.

L'avenir de l'Union européenne fait couler beaucoup d'encre. Europhobie et europhilie peuvent-elles cohabiter? Franck Dedieu, délégué général de République Moderne, présente ses commentaires à Sputnik suite à la publication par Jean-Pierre Chevènement d'une tribune dans le Figaro dénonçant l'Union européenne et sa Commission supranationale et intitulée « Europe: la supranationalité a échoué, faisons confiance aux nations ».


© AFP 2017 Maurizio Gambarini / dpa / AFP
Menace salafiste en Europe: «Je crains pour la société»

D'après M. Dedieu, il serait faux de parler de la fin de l'Europe, mais on peut effectivement parler de son rejet par la population européenne dans son état actuel, qui demande une rénovation et un nouveau projet. « L'Europe n'est pas condamnée parce que justement nous appelons à une refondation. On est favorable à une Europe européenne, à une Europe des nations. […] C'est la raison pour laquelle à ce rejet et à cette résignation, doit répondre un projet plus ambitieux qui soit à la fois un projet d'indépendance, à la fois un projet plus démocratique et puis aussi un projet de prospérité Rolling Eyes », explique M. Dedieu à Sputnik.

Pour le délégué, il est nécessaire de refonder les traités, avec une matrice d'idées et de valeurs qui soit radicalement différente et qui laisse une place importante aux nations, qui sont le cadre naturel de la souveraineté populaire.

« Il faut poursuivre [ce projet de rénovation, ndlr] sur des bases radicalement nouvelles. Il ne faut pas détruire du tout, il ne faut pas divorcer, il faut revoir le contrat de mariage de fond en comble » Rolling Eyes , a déclaré M. Dedieu.

De même, le délégué insiste sur le fait qu'on ne parle pas ici des idées eurosceptiques, ce qui diffère, par exemple, de Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France insoumise, mais surtout de la reconstruction de la nouvelle Europe basée sur la souveraineté nationale.

« Cet appel à faire un nouveau traité a quand même au départ une approche qui n'est pas une approche de déconstruction mais de reconstruction », a conclu le délégué.

«Nous, la sortie de l’Union européenne, on entend la faire immédiatement»

L'initiative du projet « Europe: la supranationalité a échoué, faisons confiance aux nations » fait appel à une refonte en profondeur des institutions, appelant à la mise en place d'une communauté européenne plus resserrée et homogène par son PIB et sa population, mais surtout à refonder une Union européenne basée sur le principe de «souveraineté nationale et d'adhésion des populations».

https://fr.sputniknews.com/international/201703241030610031-europe-union-eu…


Dernière édition par maria le Sam 25 Mar - 16:23 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Sam 25 Mar - 03:49 (2017)    Sujet du message: SOIXANTE ANS APRES, DISCERNER LES VOIES DE L'ESPERANCE POUR L'EUROPE (TEXTE INTEGRAL) / Sixty Years Later, a Future and Hope for Europe (Pope’s Unabridged Text) Répondre en citant





RUMEUR DE GUERRE

SOIXANTE ANS APRES, DISCERNER LES VOIES DE L'ESPERANCE POUR L'EUROPE (TEXTE INTEGRAL)

ENGLISH :
Sixty Years Later, a Future and Hope for Europe (Pope’s Unabridged Text)
https://zenit.org/articles/sixty-years-later-a-future-and-a-hope-for-europe…

Les piliers de l’édifice des « Pères de l’Europe »

24 mars 2017RédactionEurope, Pape François

 

Les 60 ans des Traités de Rome, 24 mars 2017, capture CTV

Les piliers de la construction européenne, il y a soixante ans, sont autant de balises pour tracer son avenir et un chemin d’espérance, estime le pape François qui décline: « la centralité de l’homme, une solidarité effective, l’ouverture au monde, la poursuite de la paix et du développement, l’ouverture à l’avenir ».

Le pape a en effet reçu les responsables européens à l’occasion du 60e anniversaire de la signature des Traités de Rome, le 25 mars 1957, ce vendredi 24 mars 2017, à 18h, au Vatican.

Le pape, qui s’est exprimé en italien, et debout, a évoqué les « Pères de l’Europe » et il a invité les Européens à se laisser « provoquer par leurs paroles, par l’actualité de leur pensée, par l’engagement passionné pour le bien commun qui les a caractérisés, par la certitude de faire partie d’une œuvre plus grande que leurs personnes et par la grandeur de l’idéal qui les animait ». Il a rappelé que l’Europe ne peut être réduite à un ensemble de règlements contraignants.

Il a offert cette définition de l’Europe: « L’Europe a un patrimoine d’idéaux et de spiritualité unique au monde qui mérite d’être proposé à nouveau avec passion et avec une fraîcheur renouvelée et qui est le meilleur antidote contre le vide de valeurs de notre temps, terrain fertile pour toute forme d’extrémisme. »

Il conclut par un appel pour les jeunes, la famille et la vie: « L’Europe retrouve l’espérance lorsqu’elle s’ouvre à l’avenir. Lorsqu’elle s’ouvre aux jeunes, en leur offrant de sérieuses perspectives d’éducation, de réelles possibilités d’insertion dans le monde du travail. Lorsqu’elle investit dans la famille, qui est la première et fondamentale cellule de la société. Lorsqu’elle respecte la conscience et les idéaux de ses citoyens. Lorsqu’elle garantit la possibilité d’avoir des enfants, sans la peur de ne pas pouvoir les entretenir. Lorsqu’elle défend la vie dans toute sa sacralité. »

Le pape a reçu 27 chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne – dont le président français, François Hollande, et la chancelière allemande, Angela Merkel – et leurs délégations, dans la Sala Regia du palais apostolique du Vatican, en présence de représentants des Institutions européennes, M. Antonio Tajani, président du Parlement, M. Donald Tusk, président du Conseil européen, M. Jean-Claude Junker, président de la Commission européenne, Mme Federica Mogherini, ministre des Affaires étrangères de l’Union.

Le pape a pris la parole après l’allocution de M. Tajani – en italien, évoquant la vocation de « servir » en politique – et du président du Conseil italien, M. Paolo Gentiloni, qui a évoqué – s’exprimant en italien puis anglais – l’assassinat du père Jacques Hamel et l’attentat de Londres.

AB

Discours du pape François

Honorables hôtes,

Je vous remercie de votre présence, ce soir, à la veille du 60ème anniversaire de la signature des Traités fondateurs de la Communauté Economique Européenne et de la Communauté Européenne de l’Energie Atomique. Je désire signifier à chacun l’affection que le Saint Siège nourrit pour vos pays respectifs et pour toute l’Europe, aux destins desquels il est indissolublement lié, par disposition de la Providence divine. J’exprime une gratitude particulière à Monsieur Paolo Gentiloni, Président du Conseil des Ministres de la République italienne, pour les aimables paroles qu’il a adressées au nom de tous et pour l’engagement que l’Italie a prodigué pour préparer cette rencontre ; de même qu’à Monsieur Antonio Tajani, Président du Parlement européen, qui a exprimé les attentes des peuples de l’Union en cette occasion.

Revenir à Rome 60 ans après ne peut être seulement un voyage dans les souvenirs, mais bien plutôt le désir de redécouvrir la mémoire vivante de cet évènement pour en comprendre la portée dans le présent. Il faut se resituer dans les défis de l’époque pour affronter ceux d’aujourd’hui et de demain. Avec ses récits pleins d’évocations, la Bible nous offre une méthode pédagogique fondamentale : on ne peut pas comprendre le temps que nous vivons sans le passé, compris non pas comme un ensemble de faits lointains, mais comme la sève vitale qui irrigue le présent. Sans une telle conscience la réalité perd son unité, l’histoire son fil logique et l’humanité perd le sens de ses actions et la direction de son avenir.

Le 25 mars 1957 fut une journée chargée d’attentes et d’espérances, d’enthousiasme et d’anxiété, et seul un événement exceptionnel, par sa portée et ses conséquences historiques, pouvait la rendre unique dans l’histoire. La mémoire de ce jour s’unit aux espérances d’aujourd’hui et aux attentes des peuples européens qui demandent de discerner le présent afin de poursuivre, avec un élan renouvelé et avec confiance, le chemin commencé.

Les Pères fondateurs et les Responsables étaient bien conscients que, apposant leur signature sur les deux Traités, ils donnaient vie à cette réalité politique, économique, culturelle, mais surtout humaine, que nous appelons aujourd’hui l’Union Européenne. D’autre part, comme le disait le Ministre des Affaires Etrangères belge Spaak, il s’agissait, « c’est vrai, du bien-être matériel de nos peuples, de l’expansion de nos économies, du progrès social, de possibilités industrielles et commerciales totalement nouvelles, mais avant tout […] [d’] une conception de la vie à la mesure de l’homme fraternel et juste »[1].

Après les années sombres et cruelles de la Seconde Guerre Mondiale, les Responsables de l’époque ont eu foi en la possibilité d’un avenir meilleur, ils « n’ont pas manqué d’audace et n’ont pas agi trop tard. Le souvenir de leurs malheurs et peut-être aussi de leurs fautes semble les avoir inspirés, leur a donné le courage nécessaire pour oublier les vieilles querelles, […] penser et agir de manière vraiment nouvelle et pour réaliser la plus grande transformation […] de l’Europe »[2].

Les Pères fondateurs nous rappellent que l’Europe n’est pas un ensemble de règles à observer, elle n’est pas un recueil de protocoles et de procédures à suivre. Elle est une vie, une manière de concevoir l’homme à partir de sa dignité transcendante et inaliénable, et non pas seulement comme un ensemble de droits à défendre, ou de prétentions à revendiquer. A l’origine de l’idée d’Europe il y a « la figure et la responsabilité de la personne humaine avec son ferment de fraternité évangélique, […] avec sa volonté de vérité et de justice aiguisée par une expérience millénaire »[3]. Rome, avec sa vocation à l’universalité[4], est le symbole de cette expérience et pour cette raison fut choisie comme lieu de la signature des Traités, puisque ici – comme le rappela le Ministre des Affaires Etrangères Hollandais Luns – « furent jetées […] les bases politiques, juridiques et sociales de notre civilisation »[5].

S’il fut clair dès le début que le cœur palpitant du projet politique européen ne pouvait qu’être l’homme, le risque que les Traités restent lettre morte fut aussi évident. Ceux-ci devaient être remplis d’esprit vital. Et le premier élément de la vitalité européenne est la solidarité. «La Communauté économique européenne – a affirmé le Premier Ministre luxembourgeois Bech – ne vivra et ne réussira que si, tout au long de son existence, elle reste fidèle à l’esprit de solidarité européenne qui l’a fait naître et si la volonté commune de l’Europe en gestation est plus puissante que les volontés nationales »[6]. Cet esprit est d’autant plus nécessaire aujourd’hui devant les poussées centrifuges comme aussi devant la tentation de réduire les idéaux fondateurs de l’Union aux nécessités productives, économiques et financières.

La capacité de s’ouvrir aux autres naît de la solidarité. « Nos plans ne sont pas égoïstes »[7], a dit le Chancelier allemand Adenauer. Le Ministre des Affaires Etrangères français Pineau lui faisait écho: « Sans doute, les pays en s’unissant […] n’entendent pas s’isoler du reste du monde et dresser autour d’eux des barrières infranchissables »[8]. Dans un monde qui connaissait bien le drame des murs et des divisions, l’importance de travailler pour une Europe unie et ouverte était bien claire, ainsi que la volonté commune d’œuvrer pour supprimer cette barrière artificielle qui, de la Mer Baltique à l’Adriatique divisait le continent. Comme on a peiné pour faire tomber ce mur ! Et cependant aujourd’hui le souvenir de cette peine s’est perdu. S’est perdue aussi la conscience du drame des familles séparées, de la pauvreté et de la misère que cette division avait provoquées. Là où des générations aspiraient à voir tomber les signes d’une inimitié forcée, on se demande maintenant comment laisser au dehors les « dangers » de notre époque : en commençant par la longue file des femmes, hommes et enfants qui fuient la guerre et la pauvreté, qui demandent seulement la possibilité d’un avenir pour soi et pour leurs familles.

Dans l’absence de mémoire qui caractérise notre temps, on oublie souvent une autre grande conquête, fruit de la solidarité ratifiée le 25 mars 1957 : le temps de paix le plus long des derniers siècles. Des « peuples qui si souvent au cours des temps se sont trouvés dans des camps opposés, dressés les uns contre les autres sur le champ de bataille, […] se rejoignent et s’unissent à travers la richesse de leur diversité »[9]. La paix se construit toujours avec la participation libre et consciente de chacun. Cependant, « pour beaucoup aujourd’hui la paix semble [être], de quelque manière, un bien établi »[10] et il est ainsi facile de finir par la considérer superflue. Au contraire, la paix est un bien précieux et essentiel puisque sans elle on ne peut construire un avenir pour personne et on finit par “vivre au jour le jour”.

L’Europe unie naît, en effet, d’un projet clair, bien défini, correctement réfléchi, bien qu’au début seulement embryonnaire. Tout bon projet regarde vers l’avenir et l’avenir ce sont les jeunes, appelés à réaliser les promesses de l’avenir[11]. Il y avait donc chez les Pères fondateurs la claire conscience de faire partie d’une œuvre commune qui ne traverse pas seulement les frontières des Etats mais traverse aussi celles du temps de manière à lier les générations entre elles, toutes également participantes de la construction de la maison commune.

Honorables hôtes,

J’ai consacré cette première partie de mon intervention aux Pères de l’Europe, pour que nous nous laissions provoquer par leurs paroles, par l’actualité de leur pensée, par l’engagement passionné pour le bien commun qui les a caractérisés, par la certitude de faire partie d’une œuvre plus grande que leurs personnes et par la grandeur de l’idéal qui les animait. Leur dénominateur commun était l’esprit de service, uni à la passion politique et à la conscience qu’ « à l’origine de [cette] civilisation européenne se trouve le christianisme »[12], sans lequel les valeurs occidentales de dignité, de liberté, et de justice deviennent complètement incompréhensibles. « Et encore aujourd’hui – a affirmé saint Jean-Paul II – l’âme de l’Europe demeure unie, parce que, au-delà de ses origines communes, elle vit les mêmes valeurs chrétiennes et humaines, comme celles de la dignité de la personne humaine, du profond sentiment de la justice et de la liberté, du travail, de l’esprit d’initiative, de l’amour de la famille, du respect de la vie, de la tolérance, du désir de coopération et de paix, qui sont les notes qui la caractérisent »[13]. Dans notre monde multiculturel ces valeurs continueront à trouver plein droit de cité si elles savent maintenir leur lien vital avec la racine qui les a fait naître. Dans la fécondité d’un tel lien se trouve la possibilité de construire des sociétés authentiquement laïques, exemptes d’oppositions idéologiques, où trouvent également place le natif et l’autochtone, le croyant et le non croyant.

Au cours de ces dernières 60 années le monde a beaucoup changé. Si les Pères fondateurs, qui avaient survécu à un conflit dévastateur, étaient animés par l’espérance d’un avenir meilleur et déterminés par la volonté de le poursuivre, en évitant que surgissent de nouveaux conflits, notre époque est davantage dominée par l’idée de crise. Il y a la crise économique, qui a caractérisé les 10 dernières années, il y a la crise de la famille et des modèles sociaux consolidés, il y a une diffuse “crise des institutions” et la crise des migrants : beaucoup de crises, qui cachent la peur et le désarroi profond de l’homme contemporain, qui demande une nouvelle herméneutique pour l’avenir. Cependant, le terme “crise” n’a pas en soi une connotation négative. Il n’indique pas seulement un mauvais moment à dépasser. Le mot crise a pour origine le verbe grec crino (κρίνω), qui signifie examiner, évaluer, juger. Notre temps est donc un temps de discernement, qui nous invite à évaluer l’essentiel et à construire sur lui : c’est donc un temps de défis et d’opportunités.

Quelle est alors l’herméneutique, la clef d’interprétation avec laquelle nous pouvons lire les difficultés du présent et trouver des réponses pour l’avenir ? Le rappel de la pensée des Pères serait, en effet, stérile s’il ne servait pas à nous indiquer un chemin, s’il ne se faisait pas stimulation pour l’avenir et source d’espérance. Tout corps qui perd le sens de son chemin, tout corps à qui vient à manquer ce regard en avant, souffre d’abord d’une régression et finalement risque de mourir. Quel est donc l’héritage des Pères fondateurs ? Quelles perspectives nous indiquent-ils pour affronter les défis qui nous attendent? Quelle espérance pour l’Europe d’aujourd’hui et de demain?

Nous trouvons les réponses précisément dans les piliers sur lesquels ils ont voulu édifier la Communauté économique européenne et que j’ai déjà rappelés : la centralité de l’homme, une solidarité effective, l’ouverture au monde, la poursuite de la paix et du développement, l’ouverture à l’avenir. Il revient à celui qui gouverne de discerner les voies de l’espérance – voilà votre tâche: discerner les voies de l’espérance -, d’identifier les parcours concrets pour faire en sorte que les pas significatifs accomplis jusqu’ici ne se perdent pas, mais soient le gage d’un long et fructueux chemin.

L’Europe retrouve l’espérance lorsque l’homme est le centre et le cœur de ses institutions. J’estime que cela implique l’écoute attentive et confiante des requêtes qui proviennent aussi bien des individus que de la société et des peuples qui composent l’Union. Malheureusement, on a souvent l’impression qu’est en cours un ‘‘décrochage affectif’’ entre les citoyens et les institutions européennes, souvent considérées comme lointaines et pas attentives aux diverses sensibilités qui constituent l’Union. Affirmer la centralité de l’homme signifie aussi retrouver l’esprit de famille, dans lequel chacun contribue librement selon ses propres capacités et talents à [l’édification de] la maison commune. Il est opportun de se souvenir que l’Europe est une famille de peuples[14], que – comme dans chaque famille – il y a des susceptibilités différentes, mais que tous peuvent grandir dans la mesure où on est unis. L’Union Européenne naît comme unité des différences et unité dans les différences. Les particularités ne doivent donc pas effrayer, et on ne peut penser que l’unité soit préservée par l’uniformité. Elle est plutôt l’harmonie d’une communauté. Les Pères fondateurs ont choisi justement ce terme comme le pivot des entités qui naissaient des Traités, en mettant l’accent sur le fait qu’on mettait en commun les ressources et les talents de chacun. Aujourd’hui, l’Union Européenne a besoin de redécouvrir le sens d’être avant tout une ‘‘communauté’’ de personnes et de peuples conscients que « le tout est plus que la partie, et plus aussi que la simple somme de celles-ci »[15] et que donc « il faut toujours élargir le regard pour reconnaître un bien plus grand qui sera bénéfique à tous »[16]. Les Pères fondateurs cherchaient cette harmonie dans laquelle le tout est dans chacune des parties, et les parties sont – chacune avec sa propre originalité – dans le tout.

L’Europe retrouve l’espérance dans la solidarité qui est aussi le plus efficace antidote contre les populismes modernes. La solidarité comporte la conscience de faire partie d’un seul corps et en même temps implique la capacité que chaque membre a de ‘‘sympathiser’’ avec l’autre et avec l’ensemble. Si l’un souffre, tous souffrent (cf. 1 Co 12, 26). Ainsi, nous aussi, aujourd’hui, nous pleurons avec le Royaume-Uni les victimes de l’attentat qui a touché Londres il y a deux jours. La solidarité n’est pas une bonne intention : elle est caractérisée par des faits et des gestes concrets, qui rapprochent du prochain, indépendamment de la condition dans laquelle il se trouve. Au contraire, les populismes prospèrent précisément à partir de l’égoïsme, qui enferme dans un cercle restreint et étouffant et qui ne permet pas de surmonter l’étroitesse de ses propres pensées et de ‘‘regarder audelà’’. Il faut recommencer à penser de manière européenne, pour conjurer le danger opposé d’une uniformité grise, c’est-à-dire le triomphe des particularismes. C’est à la politique que revient ce leadership d’idéaux qui évite de se servir des émotions pour gagner le consentement, mais qui élabore plutôt, dans un esprit de solidarité et de subsidiarité, des politiques faisant grandir toute l’Union dans un développement harmonieux, en sorte que celui qui réussit à courir plus vite puisse tendre la main à celui qui va plus lentement et qui a plus de difficultés à atteindre celui qui est en tête.

L’Europe retrouve l’espérance lorsqu’elle ne s’enferme pas dans la peur et dans de fausses sécurités. Au contraire, son histoire est fortement déterminée par la rencontre avec d’autres peuples et cultures et son identité « est, et a toujours été, une identité dynamique et multiculturelle »[17]. Le monde nourrit un intérêt pour le projet européen. Cet intérêt existe depuis le premier jour, à travers la foule amassée sur la place du Capitole et à travers les messages de félicitations qui arrivèrent des autres États. Il y en a encore plus aujourd’hui, à partir de ces pays qui demandent à entrer pour faire partie de l’Union, comme de ces États qui reçoivent des aides qui, grâce à une vive générosité, leur sont offertes pour faire face aux conséquences de la pauvreté, des maladies et des guerres. L’ouverture au monde implique la capacité de « dialogue comme forme de rencontre »[18] à tous les niveaux, à commencer par celui des États membres et des Institutions ainsi que des citoyens jusqu’à celui des nombreux immigrés qui abordent les côtes de l’Union. On ne peut pas se contenter de gérer la grave crise migratoire de ces années comme si elle n’était qu’un problème numérique, économique ou de sécurité. La question migratoire pose un problème plus profond, qui est d’abord culturel. Quelle culture propose l’Europe aujourd’hui ? La peur, souvent visible, trouve, en effet, dans la perte d’idéaux sa plus radicale cause. Sans une vraie perspective d’idéaux, on finit par être  dominé par la crainte que l’autre nous arrache à nos habitudes consolidées, nous prive des conforts acquis, mette en quelque sorte en cause un style de vie trop souvent fait uniquement de bien-être matériel. Au contraire, la richesse de l’Europe a toujours été son ouverture spirituelle et la capacité à se poser des questions fondamentales sur le sens de l’existence. À l’ouverture envers le sens de l’éternel a correspondu également une ouverture positive, bien que non dénuée de tensions et d’erreurs, envers le monde. Le bien-être acquis semble, par contre, lui avoir rogné les ailes, et fait abaisser le regard. L’Europe a un patrimoine d’idéaux et de spiritualité unique au monde qui mérite d’être proposé à nouveau avec passion et avec une fraîcheur renouvelée et qui est le meilleur antidote contre le vide de valeurs de notre temps, terrain fertile pour toute forme d’extrémisme. Ce sont ces idéaux qui ont rendu Europe, cette ‘‘péninsule de l’Asie’’ qui depuis l’Oural arrive à l’Atlantique.

L’Europe retrouve l’espérance lorsqu’elle investit dans le développement et dans la paix. Le développement n’est pas assuré par un ensemble de techniques productives. Il concerne tout l’être humain : la dignité de son travail, des conditions de vie adéquates, la possibilité d’accéder à l’instruction et aux soins médicaux nécessaires. « Le développement est le nouveau nom de la paix »[19], a affirmé Paul VI, puisqu’il n’y a pas de vraie paix lorsqu’il y a des personnes marginalisées et contraintes à vivre dans la misère. Il n’y a pas de paix là où manquent le travail et la perspective d’un salaire digne. Il n’y a pas de paix dans les périphéries de nos villes, où se répandent drogue et violence.

L’Europe retrouve l’espérance lorsqu’elle s’ouvre à l’avenir. Lorsqu’elle s’ouvre aux jeunes, en leur offrant de sérieuses perspectives d’éducation, de réelles possibilités d’insertion dans le monde du travail. Lorsqu’elle investit dans la famille, qui est la première et fondamentale cellule de la société. Lorsqu’elle respecte la conscience et les idéaux de ses citoyens. Lorsqu’elle garantit la possibilité d’avoir des enfants, sans la peur de ne pas pouvoir les entretenir. Lorsqu’elle défend la vie dans toute sa sacralité.
Honorables hôtes,

Vu l’allongement général de l’espérance de vie, soixante ans sont aujourd’hui considérés comme le temps de la pleine maturité. Un âge crucial où encore une fois on est appelé à se remettre en cause. L’Union Européenne est aujourd’hui appelée à se remettre en cause, à soigner les inévitables ennuis de santé qui surviennent avec les années et à trouver de nouveaux parcours pour poursuivre son chemin. Cependant, à la différence d’un être humain de soixante ans, l’Union Européenne n’a pas devant elle une vieillesse inévitable, mais la possibilité d’une nouvelle jeunesse. Son succès dépendra de la volonté de travailler une fois encore ensemble et de la volonté de parier sur l’avenir. Il vous reviendra, en tant que dirigeants, de discerner la voie d’un « nouvel humanisme européen »[20], fait d’idéaux et de choses concrètes. Cela signifie ne pas avoir peur de prendre des décisions efficaces, en mesure de répondre aux problèmes réels des personnes et de résister à l’épreuve du temps.

De mon côté, je ne peux qu’assurer de la proximité du Saint-Siège et de l’Église à l’Europe entière, à l’édification de laquelle elle a depuis toujours contribué et contribuera toujours, en invoquant sur elle la bénédiction du Seigneur, afin qu’il la protège et lui donne la paix et le progrès. C’est pourquoi, je fais miennes les paroles que Joseph Bech a prononcées au Capitole : Ceterum censeo Europam esse ædificandam, d’ailleurs je pense que l’Europe mérite d’être construite.

Merci !

***

NOTES

[1] P.H. Spaak, Ministre des Affaires Etrangères de la Belgique, Discours prononcé à l’occasion de la signature des Traités de Rome, 25 mars 1957.
[2] P.H. Spaak, Discours, cit.
[3] A. de Gasperi, Notre patrie l’Europe. Discours à la Conférence Parlementaire Européenne, 21 avril 1954, in : Alcide De Gasperi e la politica internazionale, Cinque Lune, Roma 1990, vol.III, 437-440.
[4] Cf. P.H. Spaak, Discours, cit.
[5] J. Luns, Ministre des Affaires Etrangères des Pays Bas, Discours prononcé à l’occasion de la signature des Traités de Rome, 25 mars 1957.
[6] J. Bech, Premier Ministre du Luxembourg, Discours prononcé à l’occasion de la signature des Traités de Rome, 25 mars 1957.
 [7] K. Adenauer, Chancelier fédéral de la République Fédérale d’Allemagne, Discours prononcé à l’occasion de la signature des Traités de Rome, 25 mars 1957. [8] C. Pineau, Ministre des Affaires Etrangères de la France, Discours prononcé à l’occasion de la signature des Traités de Rome, 25 mars 19857.
[9] P.H. Spaak, Discours, cit.
[10] Discours aux membres du Corps Diplomatique accrédité près le Saint-Siège, 9 janvier 2017.
[11] Cf. P.H. Spaak, Discours, cit.
[12] A. de Gasperi, Notre Patrie Europe, cit.
 [13] Jean-Paul II, Acte européen, Saint Jacques de Compostelle, 9 novembre 1982 : AAS 75/I (1983), 329.
[14] Cf. Discours au Parlement Européen, Strasbourg, 25 novembre 2014 : AAS 106 (2014), 1000
[15] Exhort. ap. Evangelii gaudium, n. 235
[16] Ibid.
[17] Discours lors de la remise du Prix Charlemagne, 6 mai 2016, L’Osservatore Romano, édition en français (12 mai 2016), p. 10.
 [18] Exhort. ap. Evangelii gaudium, n. 239.
[19] Paul VI, Lett.enc. Populorum progressio, 26 mars 1967, n. 87 : AAS 59 (1967), p. 299.
 [20] Discours lors de la remise du Prix Charlemagne, 6 mai 2016. L’Osservatore Romano, édition en français (12 mai 2016), p. 10. [Texte original: Français]

© Librairie éditrice du Vatican

https://fr.zenit.org/articles/soixante-ans-apres-discerner-les-voies-de-lesperance-pour-leurope-texte-integral/


   


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Hier à 03:02 (2017)    Sujet du message: MISE A JOUR DU 27 MARS, LE SPCJ CONSEILLE AUX SYNAGOGUES DE CHANGER LES HORAIRES DES OFFICES POUR EVITER LES CONFRONTATIONS LE LE 1er AVRIL LORS DE LA MANIFESTATION ANTI-JUIVE DIGNE DU 3ème REICH Répondre en citant

MISE A JOUR DU 27 MARS, LE SPCJ CONSEILLE AUX SYNAGOGUES DE CHANGER LES HORAIRES DES OFFICES POUR EVITER LES CONFRONTATIONS LE LE 1er AVRIL LORS DE LA MANIFESTATION ANTI-JUIVE DIGNE DU 3ème REICH

Mar 26, 2017
 

 
Dernières mise à jour : Le SPCJ n’a pas demandé aux synagogues de fermer le samedi 1er avril mais a conseillé de changer les horaires des offices et d’éviter de rester proche du lieu de la manifestation anti-juive. Selon le journaliste de Radio Shalom, Bernard Abouaf, c’était le SPCJ (et non les autorités) qui aurait demandé aux Loubavitchs de fermer leur synagogue samedi 1er avril en raison de la manifestation anti-juive organisée à cette date par le mouvement antisémite BDS, ayant pour intitulé « Pour la séparation du CRIF et de l’Etat
» .
 
Mise à jour du 27 mars 2017 : Jointe au téléphone, la responsable du SPCJ assure n’avoir jamais demandé aux synagogues de fermer ni pour cette manifestation, ni même en plein état d’urgence.

La responsable du SPCJ indique avoir informé les synagogues proches du lieu de la manifestation antisémite du 12 avril pour les alerter du danger possible, leur conseiller de changer les horaires des offices et d’éviter de passer près du lieu de la manifestation.

Alors que le Préfet de Paris refuse d’interdire cette manifestation en évoquant le fait qu’il n’a pas de raison « objective », ceci en plein état d’urgence, et alors même que l’intitulé de la manifestation est purement anti-juive et rappelle les discours de Vichy et du 3ème Reich sur le « pouvoir des Juifs », ses services de police savent pertinemment que cette manifestation est à haut risque et qu’elle vise particulièrement les Juifs de France et non l’Etat d’Israël.

Le fait que le SPCJ, se substituant aux autorités, ait été demandé aux Loubavitchs de fermer leur synagogue ce jour là en est la meilleure preuve.

En effet, la synagogue Loubavitch est assez éloignée du lieu du rassemblement anti-Juif qui se déroulera devant Beaubourg et pour lequel Europe Israël a déposé une demande de contre-manifestation.

Le préfet refuse jusqu’à ce jour d’interdire une manifestation dont le caractère antisémite est clair puisqu’affiché sur le site de CAPJPO Euro-Palestine et sur tous les réseaux sociaux.

Il s’agit là d’une violation évidente de diverses lois notamment celles sur l’incitation à la haine, à l’antisémitisme, mais aussi incitation au boycott illégal, apologie du terrorisme islamiste, etc…

En plein état d’urgence, il est pour le moins troublant que le Préfet de Paris refuse d’interdire un rassemblement qui rappelle en tout point les exactions des SA et des SS dans les années 30 sous Hitler.

Autorisera-t-il bientôt une « nuit de Cristal » anti-juive en plein Paris ?

Quoi que décidera la Préfet de Paris, Europe Israël et tous les militants et sympathisants Juifs et non-Juifs se mobiliseront pour hurler leur colère en face à face à Beaubourg le samedi 1er avril.

Bien que ce soit Shabbat, nous ne doutons pas que, comme pour les soldats d’Israël qui veillent même les jours de Shabbat, les militants Juifs sauront se mobiliser et faire une exception à Shabbat pour contrer cette 1ère manifestation ouvertement anti-juive à Paris depuis l’Occupation et la Seconde Guerre mondiale.

Que le Préfet de Paris soit inconscient des conséquences d’un tel rassemblement démontre une fois de plus le laxisme de cet Etat socialiste en déliquescence.

Les Français juifs, comme tous les Français, sont excédés par la « chienlit » islamo-gauchiste qui envahit les rues et les villes lors de violentes manifestations.

Mais cette fois, cet appel à la « séparation du CRIF et de l’Etat » est clairement un slogan antisémite issu tout droit des délires du décérébré Alain Soral pour qui l’Etat Français, comme le reste du monde, est dirigé par les Juifs.

Cette fois la coupe est pleine !

C’est cet antisémitisme de plus en plus débridé qui a provoqué l’assassinat d’Ilan Halimi, des enfants et adulte de l’école Ozar HaTorah à Toulouse, des visiteurs du Musée Juif de Bruxelles et dernièrement des clients de l’Hyper Cacher porte de Vincennes.

En laissant, ce rassemblement antisémite se dérouler, le Préfet de Paris et le gouvernement porteront la responsabilité des prochaines victimes juives du terrorisme islamiste !
Non Monsieur le Préfet, les Juifs ne fermeront pas leurs synagogues, n’enlèveront pas leur kippa, et se tiendront debout face aux antisémites à qui vous permettez d’envahir les rues parisiennes en toute impunité !

© Moshé Anielewicz pour Europe Israël News



http://www.europe-israel.org/2017/03/nouveau-scandale-a-paris-la-prefecture…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Hier à 03:14 (2017)    Sujet du message: JULIAN KING, COMMISSAIRE EUROPEEN A LA SECURITE : « LES MOUVEMENTS D'EXTRÊME DROITE ONT UN IMPACT SUR LA RADICALISATION (ISLAMIQUE) » Répondre en citant

JULIAN KING, COMMISSAIRE EUROPEEN A LA SECURITE : « LES MOUVEMENTS D'EXTRÊME DROITE ONT UN IMPACT SUR LA RADICALISATION (ISLAMIQUE) »

Le vent tourne... Ce serait maintenant la faute des mouvements d'extrême-droite si tout tourne à l'horreur, en lien avec cette massive immigration. Bientôt, appelleront-ils tous ces gens des terroristes rebelles? Nous voyons de plus en plus les justifications les plus insensées afin  de faire de l'Europe une terre islamisée. Egalement, cette manifestation anti-juive qui doit avoir lieu le 1er avril. Pouvez-vous vous imaginer tout l'impact si ce serait une manifestation contre tous ces migrants (protégés par Rome et l'UE)?  

Mar 27, 2017

 


 Julian King, le commissaire européen à la sécurité, l’affirme : « La radicalisation prend des formes diverses. » En fait, on le savait déjà, depuis qu’Alain Juppé avait amèrement déploré celle de l’électorat de François Fillon.
 
Mais, cette fois, il n’est plus question de cathos réacs agitant leurs drapeaux tricolores sur la place du Trocadéro. De l’islamisme, alors ? Non, cela, c’était il y a deux mois, lorsque « lutter contre le terrorisme » était encore, pour Julian King, lutter contre Daech. Aujourd’hui, c’est, dit-il, sur la menace du « terrorisme d’extrême droite » qu’il faut concentrer ses efforts.

Toutefois, qu’on se rassure, l’Union européenne « n’est pas du tout naïve » : « La menace [du terrorisme islamiste] existe toujours. »
 
Ah bon ? Hélas, oui… Il y a même, paraît-il, des petits malins qui « voyagent sous le couvert des flux de réfugiés mais qui n’en sont pas et qui sont peut-être bien décidés à commettre des actes violents. » Des « actes violents » ? Brr… Des… euh… attentats… ? Ah, non ! Attention, il faudrait voir à ne pas tout mélanger. Appelons un chat un chat, et un attentat un attentat :
« L’an dernier, nous avons été témoins d’un nombre de plus en plus élevé d’attentats contre des mosquées et des centres d’accueil. »
 
Les islamistes, eux, c’est bien connu, ne commettent que des « actes violents ». Comme celui de Londres, mercredi dernier… Et encore sont-ils en partie imputables à l’extrême droite : « Il faut reconnaître que les mouvements d’extrême droite ont un impact sur cette radicalisation. » Alors que le terrorisme d’extrême droite, lui, « existe […] en tant que tel ».

Et puis, en ce qui concerne ces « actes violents » islamistes, « nous sommes […] dans une meilleure situation qu’il y a un an, par exemple », assure Julian King. En effet, « nous n’avons pas fermé les frontières, mais nous savons plus ou moins qui entre ». « Plus ou moins » : c’est ce qu’on appelle, sans doute, le flegme britannique. Sans compter que tous les terroristes ne viennent pas de franchir la frontière.

Mais, qu’on se le dise une bonne fois, le grand péril est l’extrême droite : « Je pense qu’aucun État membre n’est épargné par l’extrémisme violent de droite », proclame Julian King. Des exemples ? « Le meurtre brutal d’un membre du Parlement britannique, Jo Cox », en juin 2016, et « le massacre d’Anders Breivik en juillet 2011 ». Il n’a manifestement pas souhaité s’essayer à une liste exhaustive des attentats islamistes en Europe depuis 2011. Sans doute a-t-il eu peur de s’essouffler ou de perdre la voix.

Petit détail : le so british commissaire européen s’exprimait ainsi le 22 mars dernier, lors de la commémoration de l’attentat islamiste de Bruxelles, qui avait causé la mort de trente-deux personnes. Ce doit être de l’humour anglais.

http://www.europe-israel.org/2017/03/julian-king-commissaire-europeen-a-la-…


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:23 (2017)    Sujet du message: LA GRANDE PERSÉCUTION (PARTIE 2) P.1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES - voir les sous-groupes dans cette section -> LA GRANDE PERSÉCUTION / THE GREAT PERSECUTION (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 369, 70, 71
Page 71 sur 71

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com