LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LA GRANDE PERSÉCUTION (PARTIE 2) P.1
Aller à la page: <  1, 2, 379, 80, 81
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES - voir les sous-groupes dans cette section -> LA GRANDE PERSÉCUTION / THE GREAT PERSECUTION (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Sam 2 Juin - 13:42 (2018)    Sujet du message: PORTLAND CHURCH SUED FOR $2.3 MILLION FOR REFUSING TO HOST LGBT EVENT ON THEIR PROPERTY Répondre en citant

PORTLAND CHURCH SUED FOR $2.3 MILLION FOR REFUSING TO HOST LGBT EVENT ON THEIR PROPERTY

An other attemp from the Catholic church, a Jesuit church who promote the global sodomite mission agenda
https://www.church.org/churches/oregon/97232/holy-rosary-church-34/, and the LGBT group to push the criminalization of peoples and churches? Look more closely to the Jesuit churches https://jesuits.org/parish-centers . If you read the oath of the Jesuit, we find this : "Superior -
My son, heretofore you have been taught to act the dissembler: among Roman Catholics to be a Roman Catholic, and to spy even among your own brethren; to believe no man, to trust no man. Among the Reformers, to be a Reformer; among the Huguenots, to be a Huguenot; among the Calvinists, to be a Calvinist; among the Protestants, generally to be a Protestant; and obtaining their confidence to seek even to preach from their pulpits and to denounce with all the vehemence in your nature our Holy Religion and the Pope; and to descend so low as to become a Jew among the Jews, that you might be enabled to gather together all information for your Order as a faithful soldier of the Pope." ...
To take sides with the combatants and to act secretly in concert with your brother Jesuit, who may be engaged on the other side, but openly opposed to that with which you might be connected; only that the Church might be the gainer in the end, in the conditions fixed in the treaties for peace and that the end justifies the means... This is exactly what we are seen here to bring their sodomite agenda to be able to bring their Babylonian satanic new world order churches.

June 1, 2018


It’s kind of funny that we call liberals “liberal”. They believe in a certain kind of liberty, but it has little to do with the liberty enshrined in our founding documents.

No, the liberty they’re interested in is liberty from any influence of biblical morality. They’re all for unusual sex arrangements, abortion, the sexualization of children, and public indecency. But when it comes to liberty for Christians to simply practice their faith and decline to participate in events that celebrate things they don’t believe in, the iron fist of liberal fascism slams down.

This most recent case of Christian persecution is interesting because it involves a Catholic church and an events company that had been renting out property owned by the church, rather than the cases of small business owners refusing to serve gay weddings.

The event company, Ambridge Event Center, is suing because they had to refuse to host an event for PFLAG Portland Black Chapter, an African-American LGBT group, due to Holy Rosary Church of Portland’s  preference not to host LGBT-associated events on their property, as reported by The Christian Post.

Ambridge claims that their business has suffered tremendously with the stigma of having to simply enforce the church’s First Amendment right to do what they wish with their private property.

“Even businesses and government entities that had previously scheduled events with Ambridge who were not affiliated with the LGBTQ community but had equity-driven internal policies, refused to work with Ambridge after reading or hearing about the discriminatory policy involved in its employment relationship with the church,” the lawsuit, which is seeking $2.3 million in damages.

“Ambridge also took issue with the church’s decision to end their contract deal after the company hired an openly gay events coordinator as part of their efforts to ‘restore its image with its clientele and its relationship with the LGBTO community,'” The Christian Post adds.

“The church breached the contract by refusing to discuss or mediate the contract termination with Ambridge, by issuing unilateral restrictions on use of the event center and adjoining property, by demanding Ambridge pay taxes not owed under the contract, and by failing to exercise any effort, best or otherwise, to reach an amicable and mutually agreeable solution to the issues arising under the contract,” the lawsuit further explains.

Just six months ago, CP says, an Oregon couple was denied an exemption from the state’s anti-discrimination laws after they were sued over $100,000 for refusing to bake a cake for a gay wedding.

At the end of the day, if liberals truly want liberty, they have to advocate for liberty for all people. God’s law is eternal and every individual will have to answer for the choices they make in life, and that’s why we have been commissioned to preach the Gospel in every nation.

But according to the laws of the United States, both homosexuals, politically correct events companies, and anti-homosexual Catholic churches have every right to do what they wish with their own personal property.

Ambridge found their business suffering due to the current political climate in which it is absolutely anathema to object to homosexuality, but totally acceptable to force Christians to do something their conscience disagrees with.

True liberalism would respect the rights of both the LGBT group to exist, the private company to do business with whom they choose, and the Christian church, business, or individual to deny business to whom they chose.

It’s that simple. But we’re moving dangerously far away from this simple principle of liberty each and every day.

https://activistmommy.com/portland-church-sued-2-3-million-refusing-host-lg…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 2 Juin - 13:42 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Dim 3 Juin - 01:25 (2018)    Sujet du message: THE DEATH OF THOUSAND CHRISTIAN IN CHINA EXPOSED : BEST DOCUMENTARY Répondre en citant

THE DEATH OF THOUSAND CHRISTIAN IN CHINA EXPOSED : BEST DOCUMENTARY



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=80V4LODs0_Q


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Mar 5 Juin - 09:31 (2018)    Sujet du message: HELLSTORM FRANC MACONNIQUE : PEUPLE ALLEMAND SACRIFIE A LA GLOIRE DE SATAN / HELLSTORM EXPOSING THE REAL GENOCIDE OF NAZI GERMANY Répondre en citant

HISTORY - GENOCIDE DU PEUPLE ALLEMAND - GENOCIDE OF NAZI GERMANY


HELLSTORM FRANC MACONNIQUE : PEUPLE ALLEMAND SACRIFIE A LA GLOIRE DE SATAN




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=wydWCvwiNCM


HELLSTORM EXPOSING THE REAL GENOCIDE OF NAZI GERMANY



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=27UvzDRiLAc


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Jeu 7 Juin - 03:26 (2018)    Sujet du message: « LA OU LES MUSULMANS SONT MAJORITAIRES, LE TERRITOIRE DEVIENT TERRE D'ISLAM » Répondre en citant

« LA OU LES MUSULMANS SONT MAJORITAIRES, LE TERRITOIRE DEVIENT TERRE D'ISLAM »
 
05/06/2018 05:45
Monseigneur Salim

Sayegh, jordanien, évêque émérite du Patriarcat Latin de Jérusalem, vicaire patriarcal pour la Jordanie, est intervenu au Forum Jésus Le Messie du 26 mai 2018 à Paris. Après avoir rappelé la logique des conquêtes musulmanes jusqu’à aujourd’hui, il évoque la situation en Jordanie où le droit se réfère ouvertement à la charia pour tous les cas non traités par le code pénal. Les apostats passés de l’islam au christianisme perdent la garde de leurs enfants, ne peuvent pas se marier ni jouir des droits civils.

EVÊQUE JORDANIEN : "LA OU LES MUSULMANS SONT MAJORITAIRES, LE TERRITOIRE DEVIENT TERRE D'ISLAM"

Lorsque le Pape François dit aux citoyens européens de faire des enfants avec les musulmans soit disant pour lutter contre la dénatalité (pendant qu'ils sont en train de tuer nos enfants), se cache plutôt derrière cela un avenir des plus sombres. Car lorsqu'un enfant naît de père musulman, l'enfant est automatiquement reconnu comme étant musulman à la naissance et donc sera soumis aux lois et rites musulmans. Cela fait donc partie de la conquête islamo-romaine du plan secret pour le futur de l'Europe via l'invasion migratoire qui a lieu sous nos yeux et dont nos gouvernements sont tous complices de la destruction de leur propre nation. Le silence des médias et la non-divulgation de tous les crimes et des noms des personnes qui sont attaquées et qui attaquent montre bien toute la complicité des principaux interessés dans cet âge de grande noirceur qui prend place. De plus, de l'autre côté de l'Atlantique, en Amérique, on nous fait croire que Trump s'est dissocié des Nations Unies mais si vous regardez toutes les rencontres du Président Trump, de Mattis, de Pompéo avec les ministres de la Défense des pays du monde entier, ainsi que de la bande de McCain et de Soros qui disent tous vouloir lutter contre Isis dans le monde entier, nous voyons plutôt l'armée puissante de Rome se mettre en place dans tous les pays pour mettre en place les lois internationales de Paix et de Sécurité. Donc, le président Trump et tous ses petits amis alliés d'un parti ou de l'autre travaillent tous pour un seul et même agenda : La militarisation et la loi martiale pour une unité commune de paix sous la gouverne de la 1ère Bête, le Pape François qui est en train de détruire les bases mêmes du catholicisme (non-biblique) pour mener le monde vers une spiritualité complètement sous le règne des dieux et de tout leurs rituels associés au paganisme... Evil or Very Mad   De plus en plus de prêtres et de religieuses commencent à se lever et à dénoncer toutes les hérésies de ce Pape Jésuite qui a pour mission de mener le plus d'âmes en enfer pour son maître Lucifer.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=MyDRaj0nBOs

Les enfants sont considérés musulmans. A l’école, l’éducation musulmane est obligatoire pour tous les enfants. Après la mort de l’apostat, c’est l’Etat qui devient son héritier.

Les écoles officielles enseignent qu’un apostat doit être tué.  Lorsque des enfants d’un parent chrétien passé à l’islam veulent revenir à la religion de leurs ancêtres (ou du parent resté chrétien!), ils sont considérés apostats par les tribunaux islamiques dans lesquels ils ont obligation d’enregistrer leur changement de religion. Ils sont considérés murtadin (apostats). Un chrétien n’a également pas le droit d’être ministre.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

https://www.breizh-info.com/2018/06/05/97103/la-ou-les-musulmans-sont-majoritaires-le-territoire-devient-terre-dislam


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Sam 9 Juin - 03:13 (2018)    Sujet du message: CORAN : LES VERSETS GUERRIERS CONTRE LES JUIFS ET LES CHRETIENS / Al-OTHAIMEEN S'ADRESSE A UN GROUPE DE MUSULMANS ET CHRETIENS REUNIS POUR SOUTENIR AL-QODS Répondre en citant

CORAN : LES VERSETS GUERRIERS CONTRE LES JUIFS ET LES CHRETIENS




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=vTGSGuNKGC4

Alors qu'une polémique sur les appels au meurtre des juifs dans le Coran a été déclenchée par une tribune signée par 250 personnalités, je tiens à clarifier ce que dit exactement le Coran, avec la traduction de Jean Grosjean, dont l'institut de recherche islamique d'Al Azhar loue "le soin extrême apporté au style de la rédaction" ainsi que "la fidélité au sens".

La religion des wannabites est celle de l'OIC (Organisation de la Coopération Islamique) sous l'Unesco à l'ONU. Sous le contrôle du Vatican et de son Pape Jésuite, leur mission première est la destruction des juifs et des chrétiens et de pouvoir contrôler Jérusalem (Al-Qods). Le Vatican utilise le peuple palestinien avec l'aide du gouvernement de la Palestine et des sionistes juifs afin de donner le plein contrôle du territoire au Vatican et de faire de Jérusalem la capitale internationale du monde entier.

Le Pape qui se dit être le représentant de Jésus-Christ sur terre tente donc de copier les vraies prophéties, car sous le règne messianique qui viendra, Jérusalem sera la capitale internationale où toutes les nations viendront adorer le seul et unique Seigneur et Roi. Cette partie du monde a été donné aux descendants d'Abraham, d'Isaac et de Jacob et bien que les palestiniens et les musulmans du monde entier revendique cette Terre comme étant la leur, elle ne le sera jamais sinon que sur papier pour tromper leur propre peuple qui sera prêt à mourir pour cette conquête funeste qui amènera la complète destruction du peuple de Gaza. 

Si le Pape était vraiment le représentant de Christ sur Terre, il ne serait pas continuellement en train de criminaliser les vrais chrétiens et les juifs, de changer l'ordre établi par Dieu, se dissocierait du culte des faux dieux et déesses, n'amènerait certes pas les hommes vers une spiritualité humanisme et satanique et ne ferait certes pas rentrer par milliers les esclaves immigrants pour venir détruire nos nations. L'ONU et ses milliers d'alliés sont en complète rébellion et en guerre contre la Souveraineté et la Majesté du seul et unique Dieu et ils se présentent comme les défenseurs de la Paix et de la Sécurité dans le monde entier alors que nation après nation ils sont à installer le plus grand règne de tyrannie de tous les temps.

Soyez donc sûr de demander la protection du Seigneur en tout temps, car Il est le seul qui peut vraiment nous protéger dans ses heures critiques de l'humanité.

Les prophéties annoncées sur Israël sont sous nos yeux, on ne peut pas nier l'évidence même à moins d'être complètement abruti par toutes les choses du monde et les fausses religions qui vous éloignent de la Vérité. La religion contrôle le peuple et la mène à sa destruction, Jésus, lui, libère le captif et le mène à la vie éternelle. A vous de choisir votre camp!

Leur agenda - Objectif 2025 :





Al-OTHAIMEEN S'ADRESSE A UN GROUPE DE MUSULMANS ET CHRETIENS REUNIS POUR SOUTENIR AL-QODS


Their agenda - Objectif 2025 :

ENGLISH :
Al-Othaimeen addresses Muslim-Christian gathering in support of Al-Quds
https://www.oic-oci.org/topic/?t_id=19737&t_ref=11367&lan=en


Date: 06/06/2018



Le Secrétaire général de l'Organisation de la Coopération Islamique, M. Yousef bin Ahmed Al-Othaimeen, a déclaré que la ville d'Al-Qods Al-Cherif traverse l'une des plus difficiles phases de son existence à cause de la poursuite par Israël des politiques de Judaïsation qui menacent l’identité arabo-islamique de la ville, et son statut religieux ; ces politiques ne visent qu’à modifier sa position historique et son statut légal.

L'ambassadeur Ahmed al-Ruwaydi, directeur du bureau de l'OCI à Ramallah, a prononcé au nom du Secrétaire général, une allocution lors de la rencontre islamo- chrétienne (victoire pour Al-Qods et les lieux saints islamo-chrétiens ) tenue à Ramallah le 4 juin 2018 , à laquelle assistaient des personnalités religieuses islamiques et chrétiennes palestiniennes.

Le Secrétaire général a mis en garde dans son discours contre la gravité de la situation à Al-Qods qui survient concomitamment avec la décision unilatérale et illégale américaine de reconnaitre Al-Qods comme la soit-disante capitale d’Israël et d’y transférer son ambassade. D’où la tenue de deux sommets islamiques extraordinaires à Istanbul le 13 décembre 2017 et le 18 mai 2018, à l’issue desquels des résolutions importantes ont été adoptés.

Al-Othaimeen a réitéré l'engagement permanent de l'OCI à multiplier les efforts politiques et diplomatiques en vue de faire plus de réalisations et d’avoir plus de soutien dans les fora internationaux pour l’intérêt de la cause palestinienne, tout en soulignant l'importance de prêter une main forte à la résistance des palestiniens d’Al-Qods.

Affaires connexes: Al Qods

Communiqués de Presse Associés
Autre Pressehttps://www.oic-oci.org/topic/?t_id=19736&t_ref=11367&lan=fr


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Dim 10 Juin - 01:18 (2018)    Sujet du message: CHRISTIANS KICKED OUT OF OWN CHURCH ! UNBELIEVABLE END TIMES SIGNS 2018 Répondre en citant

CHRISTIANS KICKED OUT OF OWN CHURCH ! UNBELIEVABLE END TIMES SIGNS 2018



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=wfT22XWHmak

NEW !!! 2018 Something biblical is going on with strange end times events happening worldwide week after week...


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Dim 10 Juin - 02:43 (2018)    Sujet du message: THE PERSECUTION OF THE CATHOLIC CHURCH IN THE THIRD REICH Répondre en citant

HISTORY

THE PERSECUTION OF THE CATHOLIC CHURCH IN THE THIRD REICH

In reality, these resistant and patriot priests were tortured and killed because they understood the evil agenda and refused to submit to their church and his Pope who was behind the WW2 with Hitler.



Priests lined up in Dachau, with the triangle denoting they are clergy.




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=-C28VIu-1kk

In great detail, Constantine dispels the myth of “Hitler’s Pope” and other assorted nonsense with the real details of the Church’s resistance to, as well as persecution by the Nazi regime.

Apart from the political and historical details of how the Nazi state broke up Catholic life in Germany, Constantine also shares the many stories of German priests sent to Dachau or other labor camps for upholding the Catholic Faith.

More links and books found here. A lot more links & resources http://athanasiuscm.org/2015/11/16/in...

Constantine's webpage is http://verfolgungkatholischekirchedur...

-----





Read more : https://books.google.fr/books?id=qwX8ppYA4MsC&pg=PA303&lpg=PA303&am…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Dim 10 Juin - 03:08 (2018)    Sujet du message: SAINTE-MARTHE : LA FAIM, L'ESCLAVAGE, LES GUERRES, PERSECUTIONS DU DEMON Répondre en citant

SAINTE-MARTHE : LA FAIM, L'ESCLAVAGE, LES GUERRES, PERSECUTIONS DU DEMON

ENGLISH :
Santa Marta: Persecution Arises from the Devil
https://zenit.org/articles/santa-marta-persecution-arises-from-the-devil/

Le méchant loup, au service du malin et qui détruit tout sur son passage, se déguisant encore une fois en bon berger, pour dénonçer les graves crimes commis contre l'humanité et contre les chrétiens.



Qui n’a de cesse de détruire l’humanité, image de Dieu

juin 01, 2018 13:28Anne KurianPape François

La faim, l’esclavage, les guerres… ce sont des persécutions du démon, qui n’a de cesse de détruire l’humanité, image de Dieu, a affirmé le pape François lors de la messe matinale de ce 1er juin 2018, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe.

La persécution fait « partie de la vie chrétienne », a souligné le pape dans son homélie rapportée par Vatican news en italien : « La persécution est un peu “l’air” dans lequel vit le chrétien aujourd’hui encore, parce qu’encore aujourd’hui il y a tant, tant de martyrs, tant de persécutés pour leur amour du Christ. Dans de nombreux pays, les chrétiens n’ont pas de droits. Si tu portes une croix, tu vas en galère… il y a des personnes condamnées à mourir parce qu’elles sont chrétiennes, aujourd’hui. Il y a des personnes tuées et leur nombre est plus élevé que les martyrs des premiers temps. Plus élevé ! … Les journaux télévisés, les journaux ne publient pas ces choses. Mais les chrétiens sont persécutés. »

Mais le pape a dénoncé une autre persécution : celle de « tout homme et toute femme parce qu’ils sont l’image vivante de Dieu ». Le démon en effet veut « la destruction de la dignité » humaine.

« Derrière toute persécution, a-t-il ajouté, aussi bien des chrétiens que des humains, il y a le diable, il y a le démon qui cherche à détruire la confession du Christ dans les chrétiens et l’image de Dieu dans l’homme et la femme. Dès le commencement, il a cherché à faire cela, … à détruire cette harmonie entre homme et femme que le Seigneur a créée, cette harmonie qui vient du fait qu’ils sont à l’image et à la ressemblance de Dieu. Et il a réussi à le faire. Il est parvenu à le faire avec la ruse, la séduction … avec les armes qu’il utilise. Il fait toujours comme cela. »

L’œuvre du démon se poursuit : « Aujourd’hui aussi, a constaté le pape François, il y a une force, je dirais un acharnement contre l’homme et la femme, parce qu’autrement on ne peut expliquer cette vague croissante des destructions de l’homme et de la femme, de l’humain. »

Le pape a cité à ce propos la faim, une « injustice » qui « détruit l’homme et la femme », l’exploitation, l’esclavage, la “torture”, ainsi que les colonisations culturelles, « quand des empires font accepter des dispositions de leur culture contre l’indépendance… ils imposent des choses inhumaines pour détruire ».

Les guerres aussi sont « un instrument de destruction des gens, de l’image de Dieu », a souligné le pape en fustigeant « les personnes qui font les guerres, qui planifient les guerres pour avoir une puissance sur les autres. Il y a des personnes qui poursuivent les industries des armes pour détruire l’humanité, pour détruire l’image de l’homme et de la femme, aussi bien physiquement que moralement et culturellement ».

« Nous ne devons pas nous permettre d’être naïfs, a insisté le pape. Aujourd’hui, dans le monde, non seulement les chrétiens sont persécutés ; également les humains, l’homme et la femme, parce que le père de toute persécution ne tolère pas qu’ils soient l’image et la ressemblance de Dieu. Et il attaque et il détruit cette image. Il n’est pas facile de comprendre cela ; il faut beaucoup de prière pour le comprendre. »

https://fr.zenit.org/articles/sainte-marthe-la-faim-lesclavage-les-guerres-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Jeu 14 Juin - 05:08 (2018)    Sujet du message: WHY JEWS ARE LEAVING EUROPE - SINS OF THE WORLD - PAST 5 DAYS Répondre en citant

WHY JEWS ARE LEAVING EUROPE - SINS OF THE WORLD - PAST 5 DAYS



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ogzI1RGFeow


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Juin - 06:18 (2018)    Sujet du message: WATCH BEFORE ΙTS DELEΤED - DEΑTH SENΤENCE FOR ΤOMMΥ ROBΙNSON (HΙT AT NEW PRΙSON) REVEALED Répondre en citant

WATCH BEFORE ΙTS DELEΤED - DEΑTH SENΤENCE FOR ΤOMMΥ ROBΙNSON (HΙT AT NEW PRΙSON) REVEALED



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=8zCt8KVTG9k


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Juin - 22:46 (2018)    Sujet du message: ARIZONA COURT FORCING CHRISTIANS TO VIOLATE FAITH Répondre en citant

ARIZONA COURT FORCING CHRISTIANS TO VIOLATE FAITH



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ar-3vi_G0oA


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Juin - 08:00 (2018)    Sujet du message: ELY STATE PRISON REJECTED DR. MARTIN LUTHER AS ADVOCATING RACIAL HATRED / RICHARD TAUS (30 YRS IN PRISON) / JUDY MIKOVITS, BIOCHEMIST / DAVID HINKSON'S MOTHER HEARTBREAKING / MAN HELD IN VENEZUELA Répondre en citant

ELY STATE PRISON REJECTED DR. MARTIN LUTHER AS ADVOCATING RACIAL HATRED



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=w6cZzMk-ptE




The book : https://archive.org/stream/TheJewsAndTheirLies1543En1948/LUTHERDr._Martin-T…


RICHARD TAUS (30 YRS IN PRISON) FBI WHISTLEBLOWER EXPOSES CIA ILLEGAL ACTIVITIES



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=xGVOpAhuO9g


JUDY MIKOVITS, BIOCHEMIST : FIRED, & JAILED W/OUT DUE PROCESS FOR SPEAKING TRUTH RE : VACCINES



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=bM8IXClDd58


DAVID HINKSON'S MOTHER HEARTBREAKING PLEA TO DONALD TRUMP FOR A PARDON FOR HER SON



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=1Qgv24NWb50


MAN HELD IN VENEZUELA FOR 2 YEARS IS WELCOMED HOME BY TRUMP

We know nothing about this man but if president Trump has the ability to free this man, why he dosen't doing the same thing for the US citizens is in own country? 2 systems, 2 speeds... and the false peace. Maduro is not the bad guy, he is helping his own citizens - arming them and try to stand against the invasion of the US but the US is trying to take over this country.




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=cB3lroQmPCw


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Mar 26 Juin - 04:54 (2018)    Sujet du message: RODRIGO DUTERTE QUALIFIE DIEU DE «FILS DE P*** STUPIDE» Répondre en citant

RODRIGO DUTERTE QUALIFIE DIEU DE «FILS DE P*** STUPIDE»



Le signe Rabia ( / r ɑː b i ə, r æ - / ; stylisé comme R4BIA), Rabaa ( / r ɑː b ɑː, r æ - / ) ou, plus rarement, Rab3A, aussi appelé la « Main du Tamkine » ou simplement « R4BIA » (يد رابعة), est un geste de la main, signe de ralliement des Frères musulmans1.
La suite : https://fr.wikipedia.org/wiki/Signe_de_rabia

-----


24 juin 2018, 19:39


© Erik de Castro Source: Reuters
Rodrigo Duterte est le président philippin depuis le 30 juin 2016

Après Barack Obama, Kim Jong-un, Ban Ki-moon ou encore le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, le président des Philippines s'est trouvé une nouvelle victime : Dieu.

De Barack Obama à Ban Ki-moon, en passant par Kim Jong-un, le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme Zeid Ra'ad Al Hussein, les narco-trafiquants ou l'Union européenne, chaque homme politique ou institution reçoit sa volée de bois vert de la part du président philippin Rodrigo Duterte. Le chef de l'Etat a profité d'un discours prononcé le 22 juin lors de l'ouverture d'un Sommet sur les technologies de l'information et de la communication à Davao pour tacler... Dieu.

En effet, Rodrigo Duterte n'a pas hésité à traiter le Très-Haut de «stupide» et de «fils de p***» pour avoir laissé Adam manger la pomme dans la Genèse, point de départ du mal.



Message aux fraudeurs : Duterte fait pulvériser des voitures de luxe par des bulldozers (VIDEO)

Il a fait état de ses reproches à Dieu : «Tu as créé quelque chose de parfait et ensuite, tu réfléchis à un événement qui va [...] détruire la qualité de ton travail.»
«Quel est ce Dieu stupide ? Ce fils de pute est stupide », a poursuivi le dirigeant philippin.

Rappelant que, depuis, chaque homme et femme avait donc «le péché originel» dans ses gènes, Rodrigo Duterte a poursuivi son questionnement : «Quel genre de religion est-ce ? Je ne peux pas l'accepter.»

Toutefois Rodrigo Duterture a confié qu'il croyait en l'existence d'un «esprit universel». Très offensif contre la religion catholique, Rodrigo Duterte avait déjà fait une longue tirade en juin, accusant d'«hypocrisie» les prêtres catholiques qui critiquaient avec virulence la violente guerre menée par le gouvernement contre les trafiquants de drogue. En 2015, alors qu'il était encore maire de Davao, il avait même maudit le pape François à cause des embouteillages qu'avaient provoqué sa visite.

Précédemment, Rodrigo Duterte s'était fait un malin plaisir d'insulter ou de rabrouer dirigeants et responsables de tout poil. Le 3 juin, le président philippin avait estimé qu'un expert de l'ONU pouvait aller «au diable» pour l'avoir désapprouvé sur le récent limogeage de la présidente de la Cour suprême de l'archipel, Maria Lourdes Sereno. Parmi d'autres faits notables, en 2016, Rodrigo Duterte n'avait pas hésité à faire un doigt d'honneur à l'Union européenne, à traiter le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon d'«imbécile» ou à qualifier le président américain Barack Obama de «fils de p***».

Lire aussi : «C'est devenu mon idole» : Rodrigo Duterte encense Kim Jong-un après le sommet inter-coréen

https://francais.rt.com/international/51884-rodrigo-duterte-qualifie-dieu-f…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Mar 26 Juin - 05:29 (2018)    Sujet du message: WAR BETWEEN THE CROSS AND THE CRESCENT - END TIMES NEWS - PAST 5 DAYS {HD} Répondre en citant

WAR BETWEEN THE CROSS AND THE CRESCENT - END TIMES NEWS - PAST 5 DAYS {HD}



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=EjWzOEJ9CgA


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Jeu 28 Juin - 05:57 (2018)    Sujet du message: 6-25-18 MAXINE WATERS : CALLS FOR ATTACKS ON TRUMP'S ADMINISTRATION "NO PEACE NO SLEEP" Répondre en citant



6-25-18 MAXINE WATERS : CALLS FOR ATTACKS ON TRUMP'S ADMINISTRATION "NO PEACE NO SLEEP"


It's not Democrat or Republican, that's the lie of the nationalists and falsely the religion of the USA for many who have been fool for so much time. The truth is the global domination of the Roman Empire who rules for the devil to establish his kingdom. Next step to their Jesuit/Catholic war on terror against christianity - catholic Maxine Waters holy warrior for the Pope, beginning with the evangelical christians who back Trump.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=t8-qXuAwS7A

 Judicial Watch Files House Ethics Complaint Against Maxine Waters For Inciting Violence Against Trump Officials

Judicial Watch is a 501(c)(3) charitable organization, and contributions - So under the control of the US government and IRS - nothing will change







Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Juin - 05:23 (2018)    Sujet du message: NEWTON CITIZENS ONCE AGAIN BERATE THE SCHOOL COMMITTEE FOR BETRAYING THE JEWISH COMMUNITY Répondre en citant

NEWTON CITIZENS ONCE AGAIN BERATE THE SCHOOL COMMITTEE FOR BETRAYING THE JEWISH COMMUNITY

A week after the explosive June 11 School Committee meeting where Jewish community members shouted for the firing of School Superintendent David Fleishman, the Newton School Committee attempted to publicly humiliate Jewish protesters by refusing to address them in its June 18 public meeting.

WATCH what happens.

To see several Jewish speakers at this event, click here.

For a full background of this nearly 7-year controversy, see APT’s documentary and/or purchase a copy of CAMERA’s scholarly report.

Our reading of the events: The School Committee feels under more pressure than ever from the grass roots groups who have been joined — to some extent — by the ADL and Boston JCRC.

Much of this has to do with a May 2 all-day Israel bashing festival held at Newton North for the entire high school where no pro-Israel arguments were allowed, and where a set of films connected to an anti-Semitic organization where shown.

In one, Ismail, the opening scenes show actors portraying Jewish soldiers acting toward Palestinians exactly like Nazis actually acted towards real Jews. It is a disgusting “Jews-as-Nazis” defamation, the same defamation that is hounding the Jews out of Europe today and hectoring Jewish students on American campuses.

...

Newton Public School Board



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=k27Jwu0bTIs&feature=youtu.be

https://us12.campaign-archive.com/?e=f17b9f7c77&u=47f17d17778fdf9b4e07c…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Juin - 05:28 (2018)    Sujet du message: JOIN OUR PROTEST THIS MONDAY Répondre en citant

FOR INFO ONLY

JOIN OUR PROTEST THIS MONDAY


The Jewish community was promised by the Newton School Committee that all offending Middle East curricula would be removed from the schools until new materials, vetted by professionals, could be secured or created.

This promise proved to be false. APT’s Public Request for Information revealed that the same sort of materials we had protested for over 5 years were still being taught by 4 teachers at Newton South.


 
Worse still: We have just discovered that on May 2, 2018 the entire school at Newton North was treated to a day of anti-Semitic Israel-bashing.

On that day, Newton North High School students at a school-wide assembly were shown a virulently anti-Semitic film, Ismail, sponsored by a Jew-hating extremist organization. 
 
The occasion was Newton North’s second annual Middle East Day. The school decided to partner with Ali Abunimah’s Boston Palestine Film Festival to screen a propaganda film portraying Jews as Nazis. Ali Abunimah is known as the purveyor of the anti-Semitic website,
 
Electronic IntifadaThe Forward 
calls him “the rock star of the Boycott Israel Movement, who is trying to start an ‘Electronic Intifada’ on American college campuses.”

PLEASE 
WATCH AT LEAST THE FIRST MOMENTS OF ISMAIL.
 
Actors portray Jewish soldiers and Palestinian families. The Jews beat innocent looking Arab families with their rifle butts, yelling at them to “move faster” as they drive them from their homes. Just like Nazis did to the Jews during the Holocaust. The message: Israelis are today’s Nazis – this is the main theme of Arab/Islamist propaganda. Newton students are being led to believe it. 
 
Please join us at this coming Monday’s school committee meeting to protest this outrage.
  Date: THIS MONDAY, JUNE 11:
Time: 7:00 P.M.
(If you want to speak, come at 6:30.)
Place: 100 Walnut Street, Newton

(Parking at the back, meeting on second floor.)
 
Please bring your cameras.

https://us12.campaign-archive.com/?e=f17b9f7c77&u=47f17d17778fdf9b4e07c…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Juil - 03:11 (2018)    Sujet du message: FURIOUS JEWS THREATEN TO STONE US FOR PREACHING JESUS CHRIST IN JERUSALEM Répondre en citant

FURIOUS JEWS THREATEN TO STONE US FOR PREACHING JESUS CHRIST IN JERUSALEM



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=EZR1jEh931I


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Lun 9 Juil - 03:26 (2018)    Sujet du message: 11 VILLAGES ATTAQUES AU NIGERIA : 200 MORTS Répondre en citant

11 VILLAGES ATTAQUES AU NIGERIA : 200 MORTS

Publié le 03 juillet 2018


Dans une église au Nigéria

Au Nigéria, 11 villages ont été attaqués presque simultanément entre le 21 et le 25 juin dans l’État du Plateau. 200 personnes ont perdu la vie dont de nombreux chrétiens. 

Dans l’État du Plateau au Nigéria, de nouveaux raids meurtriers ont eu lieu. Entre le 21 et le 25 juin, 11 villages ont été attaqués presque en même temps, faisant des dizaines de morts parmi les chrétiens. Ces violences font suite à une longue séries d'attaques contre les communautés chrétiennes de cet État.

Des centaines de personnes tuées

Des bergers peuls ont lancé des attaques très graves sans discontinuer contre l'ensemble des communautés à majorité chrétienne de l'État du Plateau. Le couvre-feu et la présence de militaires n’ont pas suffi à arrêter les massacres. Des sources locales contactées par Portes Ouvertes ont indiqué que 200 personnes avaient été tuées dans les violences qui ont débuté jeudi dans 11 villages.

Plusieurs faits d'une rare violence ont été recensés :
  • 120 personnes qui assistaient aux funérailles d'un membre de l'Église du Christ dans les Nations (COCIN) ont été tuées alors qu'elles rentraient chez elles. 
  • Dans une autre attaque, au village de Gana Ropp, le pasteur Musa Choji, d'une église Assemblée de Dieu, a été tué, ainsi que sa femme et son fils.
  • Le village entier d’un pasteur d’ECWA (l'Église évangélique victorieuse) a été réduit en cendres et plus de 100 personnes ont perdu la vie à la suite d'une attaque samedi.
  • Un autre pasteur à Nghar, dans le district de Gashes, a perdu 14 membres de sa famille. Plus de 50 bergers peuls lourdement armés ont encerclé le village très tôt le matin. Ils ont brûlé toutes les maisons et deux églises. 27 personnes ont été brûlées dans la même maison. Seules quelques personnes ont pu s'échapper.
  • Les villages de Kwi et Dorowa ont été gravement endommagés lundi. Des propriétés ont été incendiées y compris des églises et maisons de pasteurs.
Quelle volonté derrière ces attaques ?
 
Le Nigeria est divisé en fonction des lignes ethniques et religieuses. L’État central du Plateau est situé entre le Nord, musulman, et le Sud, chrétien et animiste. Jos, sa capitale, regroupe à elle seule presque toutes les ethnies, mais est dirigée par trois tribus majoritairement chrétiennes. De nombreuses églises nigérianes y ont été érigées.
Citation:

Selon une source locale, «ce qui s'est passé ce week-end va au-delà des affrontements classiques agriculteurs-éleveurs. Cela fait partie d'un grand plan pour islamiser le Nigéria, car la plupart des victimes dormaient dans leurs maisons quand les milices peules ont pris d'assaut leurs villages et les ont tuées.»


Le 22 mai dernier, les chrétiens de Kaduna protestaient déjà contre l'escalade de la violence dans tout le pays. La communauté chrétienne s’inquiète que la violence de ces derniers jours ne soit une tentative de nettoyage ethnique contre elle. Le conflit de la Ceinture Centrale du Nigéria pourrait affecter tout le pays.

https://www.portesouvertes.fr/informer/actualite/11-villages-attaques-au-ni…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Jeu 12 Juil - 03:49 (2018)    Sujet du message: SHAWN STULLER (SENTENCED 20 YRS) VIDEO UPDATE Répondre en citant

SHAWN STULLER (SENTENCED 20 YRS) VIDEO UPDATE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=5LNqWzFsTp0


SHAWN STULLER (SENTENCED 20 YRS) AND LONNIE VERNON (SENTENCED 25 YRS) UPDATE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=p6MSR4LOEwc

Shawn Stuller (sentenced 20 yrs) and Lonnie Vernon (sentenced 25 yrs) Update As Health Conditions Worsen At Prison Holding 1,000 Detainees, Staff Fears A Riot Despite workers’ alerts about the unsafe conditions at Victorville, little has been improved and infectious disease is rapidly spreading. https://www.huffingtonpost.com/entry/...


On Twitter : https://twitter.com/stuller_shawn


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 07:07 (2018)    Sujet du message: MARIA ZAKHAROVA SUR LES CRIMES D'ETAT BRITANNIQUES Répondre en citant

HISTOIRE

MARIA ZAKHAROVA SUR LES CRIMES D'ETAT BRITANNIQUES 

Pour ma part, certains faits de cette histoire sont à vérifier, car je ne connais pas tout sur toutes ses guerres de pouvoir, mais l'article nous montre le pouvoir de domination qui se cache derrière les mots "paix et démocratie", "paix et séciruté", "mission d'évangélisation", etc. Des mots qui ne servent qu'à couvrir les nombreux crimes commis par un état afin de soumettre "coloniser" et "évangéliser" le ou les pays et ses citoyens pour ensuite prendre le plein contrôle du pays et de pouvoir s'emparer de toutes les richesses des pays en question. Si nous regardons le pouvoir
du statut impérial de la Grande-Bretagne aujourd'hui dans le monde, de son influence et de sa domination dans les affaires d'état de nombreux pays, nous voyons que rien n'a changé. Si nous regardons la situation sur ce qui se passe via la Couronne Britannique envers ses nombreuses colonies, nous n'y retrouvons qu'un esclavage de plus en plus pesant qui est en train d'entraîner toutes ses nations vers une grande destruction et un esclavage assuré. L'indépendance et la liberté ne font pas partie de leurs objectifs pour leurs sujets. Les guerres n'amènent que l'esclavage et la pauvreté, ce qui les aide à garder un contrôle parfait sur les nations attaquées, avec le support de l'Eglise et de ses filles, qui se présentent en bon berger sous couvert de mission d'évangélisation afin de pouvoir plus facilement infiltré les communautés et ainsi les contrôler de l'intérieur. Le sang qui est sur leur main afin de convertir les nations est inqualifiable et pourtant, le monde entier ou presque ne semble pas voir tout le pouvoir et l'influence de l'Eglise dans cette conquête mondiale de domination.

N'oublions pas que la Reine est à la tête de la Franc-Maçonnerie internationale et que ses milliers de sujets maçonniques à travers le monde lui sont entièrement soumis. Dès qu'une personne entre dans la Franc-maçonnerie, dès le premier degré, elle abandonne son droit de penser, son droit de travailler au bien-être de son pays, de son état, de son département, car elle est devenue une des pierres dans la construction de la grande famille maçonnique luciférienne pour une domination globale. Un
empire sur lequel le soleil ne se couche jamais du fait de son pouvoir sur tous les continents.


Les zones du monde qui firent à une époque partie de l'Empire britannique. Les actuels territoires britanniques d'outre-mer sont soulignés en rouge.
Wikipédia


Cet article nous donne une bonne idée sur cette guerre de domination qui est encore plus que jamais en force dans ce XXIe siècle. Bien que discrète, l'Angleterre est pleinement engagé avec l'ONU, qui n'est autre qu'une grande confrérie luciférienne, sous la Papauté, les nations leur ayant remis tous leurs pouvoirs tel que prophétisé pour les temps de la fin dans le livre de l'Apocalypse.  Le Vatican est bien sûr la base centrale de la religion Babylonienne mais elle est aussi une Corporation qui a son siège dans tous les pays. Vous n'avez qu'à regarder les églises, les cathédrales dans toutes les paroisses. Avec un tel pouvoir et une telle assise, si l'Eglise de Rome était comme elle se présente dans les médias, nous devrions y voir la paix, la jouissance de nos terres, et non pas les clubs, les bordels, l'homosexualité et les orgies, les festivals païens de toutes sortes, la drogue, les gangs, la prostitution, les camps de torture et de mort, l'avortement, le cannibaliste, les nombreuses disparitions de personnes, l'esclavage de toutes sortes, etc. Le droit des humains seraient à un standard élevé et serait un peuple instruit car c'est sous cet ordre que Dieu a créé ce monde, avec ses lois et ordonnances, mais ce que nous voyons est tout le contraire et toutes les religions du monde se sont unis avec cette Eglise sous le couvert de l'Oecuménisme (le communiste) mondial. Ceux qui ne veulent pas s'y associer, nous les voyons de plus en plus être traités comme des parias, des insoumés à cette unité mondiale.  La montée de la persécution contre la chrétienté, nous ne pouvons plus l'ignorer dans cette dernière bataille finale contre le Dieu Très-Haut. Il faut que tous ses chrétiens disparaissent ainsi que toute forme de religion afin que le communiste mondial puisse avoir plein succès dans sa mission. N'y a-t-il pas là matière à réflexion sur son influence réelle dans la déchéance qui prend place partout?

Analysez de près cet article et comprenez l'ampleur du désastre et du grand carnage au fil des siècles et qui continuent encore de nos jours et voyez les liens étroits entre l'Etat et l'Eglise de Rome qui marchent comme un seul homme pour une domination complète et entière sur tous les peuples. Analysez la situation dans chacun de ses pays et voyez ce qui s'y passe présentement.
 


par roman_garev
mercredi 25 avril 2018

Tiré de la Conférence de presse de la porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, Moscou, 19 avril 2018 : http://www.mid.ru/fr/foreign_policy/news/-/asset_publisher/cKNonkJE02Bw/con…

Sur les crimes d’État britanniques




Et maintenant, attachez vos ceintures. Le 13 avril, lors d’une conférence de presse pour le corps diplomatique consacrée à la publication du rapport de l’OIAC, l’ambassadeur du Royaume-Uni en Russie Laurie Bristow a déclaré que la Russie était impliquée dans une « série d’assassinats commis sur ordre de l’État, notamment sur le territoire britannique ». Évidemment, ce n’est pas la première déclaration clairement russophobe d’un représentant britannique officiel ces derniers mois. Et dans l’ensemble, ce n’est pas la première déclaration britannique sortant du champ du droit, des normes de la décence et de toute morale. Ce n’est même pas la question. Laissons la morale et le droit de côté et parlons d’autre-chose. Peut-être que l’ambassadeur britannique ne connaît pas très bien l’histoire de son pays, son rôle et son implication dans les processus se déroulant dans d’autres pays depuis des siècles. Je ne pense pas qu’il faille accuser Laurie Bristow d’autre chose - d’absence de droit par exemple - car peut-être ignore-t-il vraiment sa propre histoire. L’écrivain britannique d’origine indienne Salman Rushdie a écrit : « Le malheur des Britanniques est qu’ils ne connaissent pas l’histoire de leur propre pays pour la simple et bonne raison que la plupart des événements se sont déroulés en dehors de son territoire. Sa situation insulaire, qui était à la base du statut impérial de la Grande-Bretagne, a causé une distanciation de tous les aspects accompagnant cette histoire ». Je pense que le moment est venu et que, depuis cette tribune, nous pouvons combler ce vide cognitif et nous plonger dans l’histoire du Royaume-Uni et son activité internationale intense avec toutes les conséquences qui en découlent. Parlons des commandes de l’État, d’une série d’assassinats et dans l’ensemble de la renommée de cet État.

L’histoire récente. On n’en parle pas très souvent, mais le Royaume-Uni a été l’une des plus violentes métropoles du point de vue des répressions vis-à-vis de ses colonies et des territoires dépendants. Notons la réflexion de la journaliste et écrivaine Afua Hirsch dans The Guardian du 22 novembre 2017, qui écrit que depuis la conquête normande de l’Irlande au XIIe siècle les Anglais se prenaient pour les « nouveaux Romains ». C’était leur grande prédestination : devenir de nouveaux missionnaires et apporter la civilisation aux « tribus retardées », tout en recevant le droit d’exploiter les ressources, les terres et la main-d’œuvre sur ces territoires « rendus heureux ». Les Britanniques considèrent la création de l’Empire britannique comme un grand exploit moral, et l’effondrement de cet empire comme un acte de grande générosité.

Sur fond de cette vision généralisée de son histoire se perdent des faits simplement embarrassants. Il y a le principal : la motivation. Et personne n’a besoin de détails.

Aujourd’hui nous allons parler des détails : l’instauration de camps de concentration pendant la guerre des Boers, qui a ensuite inspiré les nazis à créer leurs camps de la mort, l’anéantissement culturel total des États entre Ashanti en Afrique jusqu’à la Chine, les massacres sanglants commis par l’armée britannique en Irlande, le pillage du Bengale, l’exploitation des ressources naturelles à l’échelle industrielle, la traite d’esclaves – et ce ne sont que les gros traits.

A elle seule, l’Inde a tellement subi de la part des représentants britanniques ! En 1930 a été publié le livre de l’historien américain Will Durant The case for India consacré à l’histoire et à la vie de ce pays. L’auteur conclut : « Plus je lis et plus je suis surpris et indigné par la torture évidente, intentionnelle et préméditée de l’Inde par l’Angleterre pendant 150 ans. Je commence à sentir que j’ai affaire au plus terrible crime de l’histoire mondiale. »

Le Royaume-Uni a laissé à travers le monde des lignes de fracture qui se ressentent tout particulièrement en Asie du Sud où, en 1947, un peuple a été divisé en deux de force. Et aujourd’hui chacune des deux parties surmonte les conséquences de l’« héritage » colonial britannique. Le député et ancien Secrétaire général adjoint de l’Onu Shashi Tharoor, homme d’État expérimenté qui s’est présenté à une époque au poste de Secrétaire général de l’Onu, respecté dans le monde entier à juste titre, a déclaré plusieurs fois que les autorités britanniques souffraient d’« amnésie historique » de leurs cruautés impériales. Difficile de ne pas être d’accord. Le 22 juillet 2015, à Oxford, il a notamment déclaré : « La part de l’Inde dans l’économie mondiale, quand le Royaume-Uni est arrivé sur son littoral, était de 23%. Après le départ du Royaume-Uni elle a baissé à moins de 4%. Pourquoi ? Simplement parce que l’Inde a été gérée au profit du Royaume-Uni. Pendant 200 ans, la croissance britannique était financée grâce au pillage de l’Inde. » Selon Shashi Tharoor, de facto la révolution industrielle britannique a été réalisée grâce à la désindustrialisation de l’Inde. Le Royaume-Uni a provoqué plusieurs fois la famine en Inde, faisant entre 15 et 29 millions de morts. La plus connue est celle du Bengale en 1943, qui a emporté la vie de 4 millions d’Indiens. On pourrait penser que ce sont des réflexions journalistiques. Mais non. Le Premier ministre indien Narendra Modi a souligné le 24 juillet 2015, pendant le séminaire « Speaker’s Research Initiative », que tout ce qui avait été dit par Shashi Tharoor correspondait à ce que pensaient les citoyens du pays. Je le dis à vous, monsieur Bristow.

Dans son livre Inglourious Empire paru l’an dernier, Shashi Tharoor rappelle les cruautés de l’Empire britannique en déclarant que l’ex-premier ministre Winston Churchill devait être considéré comme l’un des plus cruels dictateurs du XXe siècle. Ce dernier a déclaré dans une conversation avec le secrétaire d’État britannique à l’Inde et à la Birmanie Leo Amery : « Je hais les Indiens. C’est un peuple animal avec une religion cruelle. Cette famine est leur propre erreur, ils se sont reproduits comme des lapins ». Ce n’est pas nous qui le disons, ce ne sont pas nos inventions. C’est un fait.

Le peintre russe Vassili Verechtchaguine a peint sa célèbre œuvre Vent diabolique - ce n’est pas une comparaison symbolique - qui représente la méthode d’exécution répandue en Inde au XIXe, siècle qui a été inventée par le gouvernement britannique pour réprimer la révolte des cipayes. Le principe consistait à attacher le condamné à l’embouchure d’un canon et à l’exécuter en tirant à travers le corps. Cette exécution, parmi les plus brutales de l’histoire des civilisations, ne visait pas vraiment à détruire physiquement ou à intimider. Les autorités britanniques possédaient déjà tellement d’outils de torture et d’exécution infernaux que ce moyen n’était pas très original et honnêtement, connaissant les Britanniques, assez onéreux. Le fait est que du point de vue casto-religieux cette forme de mise à mort était absolument inadmissible pour les Indiens. Leurs corps étaient déchiquetés, indépendamment de la caste les défunts étaient enterrés ensemble, ce qui allait complètement à l’encontre des traditions des Indiens.

Voici un autre épisode : le 13 avril 1919, jour de Baisakh - la fête de la récolte et du Nouvel an célébrée à Pendjab - 50 soldats sous le commandement du général de brigade Reginald Dyer ont ouvert le feu sans avertissement contre un rassemblement de civils dans le parc de Jallianwala (Amritsar) au centre-ville. La plupart étaient des femmes et des enfants. Je voudrais souligner qu’il n’est pas question d’agissements de Britanniques, de citoyens du Royaume-Uni, mais de l’exécution d’ordres directs des autorités britanniques. Le nombre de victimes, selon les estimations britanniques, a atteint 379 tués et plus de 1000 blessés.

Le Congrès national indien a annoncé 1000 morts et 1500 blessés. Malheureusement, pendant au moins plusieurs décennies après ces tristes événements, des millions d’Indiens seront encore victimes des agissements des autorités britanniques, notamment d’exécutions de masse.

A différentes époques, les autorités britanniques ont également commis des sévices en Afrique. Près de 13 millions de personnes ont été enlevées de ce continent en tant qu’esclaves (voilà en ce qui concerne la renommée, quand l’ambassadeur britannique reproche quelque chose à notre État). Sachant que le nombre de tués a été 3-4 fois plus élevé que les personnes enlevées. Autrement dit, le nombre de victimes a atteint plusieurs dizaines de millions de personnes. Le fondateur de la théorie de la société civile, le philosophe anglais John Locke qui a aidé à rédiger la Constitution américaine, a investi toutes ses épargnes dans la traite d’esclaves. C’est aussi un fait.

L’un des premiers camps de concentration de l’histoire a été utilisé contre la population civile par les forces britanniques pendant la guerre des Boers de 1899-1902. Dans ces camps étaient rassemblés les civils soupçonnés de sympathiser avec les rebelles ou potentiellement capables de leur apporter une aide.

Leurs fermes étaient brûlées par les autorités britanniques, le bétail et les plantations qu’ils possédaient étaient détruites. Les femmes et les enfants étaient séparés des hommes. C’était avant la Seconde Guerre mondiale. Les hommes étaient envoyés dans des prisons éloignées situées dans d’autres colonies britanniques – en Inde et à Ceylan.

Dès que la communauté internationale a appris cette « invention » de lord Horatio Kitchener, commandant des forces britanniques, le gouvernement britannique a publié une explication officielle selon laquelle l’objectif de la création de ces camps était la « garantie de la sécurité de la population civile des républiques boers », et les camps ont été rebaptisés « lieux de sauvetage ». C’est un peu comme avec les Casques blancs : prendre des combattants, des extrémistes et des terroristes rescapés, leur faire porter des « casques blancs », écrire dessus « paix » et, par leur biais, commettre des provocations pour les enregistrer sur un portable et les diffuser à travers le monde en faisant passer cela pour la preuve qu’il faut sauver la population civile d’urgence. Des siècles ont passé. Rien n’a changé. Les prisonniers étaient appelés « hôtes du gouvernement britannique ». Au total, dans les camps, se trouvait la moitié de la population blanche des républiques boers – 200 000 personnes, dont près de 30 000 sont mortes de maladies et de famine.

Depuis la fin des années 1930 et jusqu’en 1948, des camps britanniques fonctionnaient à Chypre et en Palestine où étaient rassemblés des réfugiés juifs (les exécutions de Juifs y étaient également largement répandues).

Voici un autre chapitre sombre dans l’histoire du Royaume-Uni : les régiments tristement célèbres du Special Air Service (SAS) qui ont été utilisés dans plus de 30 conflits locaux, essentiellement dans les pays qui étaient à l’époque des colonies britanniques (y compris le Kenya et plusieurs pays au sud de l’Afrique).

En particulier, près de 50 anciens militaires du SAS faisaient partie du régiment rhodésien qui devait jouer un rôle central dans le complot préparé pendant la passation du pouvoir à la population autochtone de Rhodésie (actuellement Zimbabwe).

Les historiens pensent que le Royaume-Uni détient le record mondial de génocides. Des millions d’innocents ont été tués dans les colonies britanniques, c’est inimaginable.

Selon différentes estimations, sur ordre du gouvernement britannique ont été éliminés jusqu’à 90-95% des aborigènes d’Australie pendant la colonisation de l’île. Les aborigènes australiens ont été éradiqués. Ils n’étaient pas seulement tués, mais faisaient également l’objet d’expériences. On a apporté intentionnellement des maladies, notamment la variole, dans ce pays.

Le conflit armé entre les colonisateurs britanniques et les aborigènes de Tasmanie au début du XIXe siècle, surnommé « Black War » ou « Guerre noire », a pratiquement conduit à l’éradication des Tasmaniens. Plusieurs historiens britanniques considèrent cette guerre comme un génocide. Les colonisateurs anglais ont été officiellement autorisés à tuer les Tasmaniens avec une récompense pour chaque mort. Voilà pour la réputation sur la scène internationale. Ils étaient empoisonnés, poussés dans le désert où ils mouraient de faim et de soif, ils étaient chassés comme des animaux sauvages. En 1835, près de 200 Tasmaniens ont survécu. Ils ont simplement été déportés sur les îles voisines.

Dans les années 1870, sur ordre des autorités britanniques, a été commis le génocide des Zoulous de la colonie du Cap, et en 1954-1961 le génocide des Kikuyus au Kenya. En réponse à l’assassinat de 32 colonisateurs blancs par les rebelles locaux, les autorités britanniques ont massacré 300 000 représentants de cette ethnie et ont interné 1,5 millions de personnes dans des camps. Le livre Imperial Reckoning : The Untold Story of Britain’s Gulag in Kenya de Caroline Elkins est consacré à ces événements. Il n’est pas très agréable ou confortable d’en parler dans les médias occidentaux, mais prenez l’histoire personnelle de l’ex-président américain Barack Obama. Comme nous l’avons lu, son père a subi la torture des Britanniques pendant la révolte au Kenya. Ou ce n’est pas vrai ?

Il convient de rappeler également les tristement célèbres guerres de l’opium. En fait, pendant des décennies, Londres a empoisonné les citoyens chinois par des drogues. L’Angleterre exportait de l’opium en Chine et en tirait des revenus colossaux. De plus, cela permettait d’atteindre un objectif militaire stratégique : la décomposition de l’armée chinoise et du peuple, la perte de la volonté de résistance. Pour sauver le pays, l’empereur chinois a lancé en 1839 une vaste opération pour confisquer et détruire les réserves d’opium à Canton. Londres a réagi par la guerre – c’est ainsi que les guerres de l’opium ont commencé. Au final, la Chine a été vaincue et a dû accepter les conditions léonines des Anglais. « Tant que la Chine reste une nation de drogués, nous n’avons pas à craindre que ce pays se transforme en grande puissance militaire, car cette addiction aspire la force vitale des Chinois » : c’est ainsi que le consul britannique en Chine Richard Hurst a terminé son discours pendant la réunion de la Commission royale pour l’opium en 1895. En 1905, les autorités chinoises ont enfin réussi à adopter et à commencer à mettre en œuvre le programme d’interdiction progressive de l’opium.

Et voici les exemples de l’histoire récente quand Londres a défendu haut et fort les droits de l’homme en se qualifiant de « bastion de la démocratie et de la liberté ».

Nous avons déjà dit combien l’Inde avait subi. Ce n’est pas notre question, c’est du « common sense ». Combien les habitants du Moyen-Orient ont-ils subi de la part des représentants des autorités britanniques ? Faut-il rappeler que le Royaume-Uni, qui cherchait à préserver au maximum son influence dans la région en prévision de la destruction du système colonial, a entrepris plusieurs démarches qui ont posé une fracture fondamentale dans les relations entre les Arabes et les Juifs ? Sans entrer dans les détails historiques, il suffit d’ouvrir la carte du monde pour voir les frontières des pays dans la région, qui ont été dessinées après la chute de l’Empire ottoman avec la participation directe du gouvernement britannique. Personne n’a pensé les frontières dans un sens où ce n’étaient pas de simples lignes sur la carte, mais de la vie de peuples entiers dont il s’agissait. Elles ont été tracées à la règle. Au final, des tribus, des communautés ethno-confessionnelles et des peuples se sont retrouvés divisés. Le monde continue de récolter les conséquences de cette politique au Moyen-Orient. Mais même sur cette question, le Royaume-Uni reste très actif.

Voici un autre fait intéressant. Dans les archives nationales du Royaume-Uni déclassifiées en 2014, on découvre que les autorités britanniques ont activement recouru aux armes chimiques pour réprimer les révoltes des Arabes de Mésopotamie (territoire actuel de l’Irak) au printemps 1920. Alors qu’il occupait le poste de ministre de la Défense du gouvernement anglais, Winston Churchill avait affiché son soutien à l’« usage du gaz contre les tribus non civilisés ». Dans les documents d’archives on apprend que Winston Churchill a ordonné d’utiliser des milliers d’obus contenant du gaz moutarde contre les rebelles. Au total, selon différentes sources, entre 6 000 et 10 000 personnes ont été tuées pendant la révolte antibritannique en Irak. Du point de vue de Londres, au vu de l’envergure de ce bilan par rapport à d’autres régions, cela ne méritait pas d’y porter attention.

Les Grecs ont également souffert des agissements des autorités britanniques. Au printemps 1944, une mutinerie a éclaté dans des unités militaires grecques en Égypte, qui a été violemment réprimée par les Britanniques. De nombreux historiens pensent que la répression de la révolte a créé les prémisses et a même constitué le prologue de l’intervention britannique en Grèce en décembre 1944 et de la Guerre civile (1946-1949). Sur 30 000 officiers et soldats grecs au Moyen-Orient, entre 20 000 et 22 000 ont été internés dans des camps britanniques en Érythrée, en Égypte, au Soudan et en Libye.

A la fin des années 1960-1970, les autorités britanniques ont déplacé 1 500 autochtones de l’archipel des Chagos (océan Indien). Pour ce faire, les diplomates britanniques ont présenté à l’Onu les habitants de l’île comme des « travailleurs sous contrat ». La raison derrière tout cela ? La volonté des USA de créer une base militaire sur l’une des îles. Tout était très simple.

De plus, tout l’archipel a été proclamé « zone de réserve maritime ». En 2009, WikiLeaks a rapporté que le gouvernement britannique avait soutenu ce projet car il pouvait ainsi avoir la garantie que les tentatives incessantes des habitants déportés des îles de revenir chez eux échoueraient. Ironie du sort : la base militaire américaine sur l’île Diego Garcia portait le nom de Camp Justice. Merveilleux !

Et voici un exemple de l’histoire récente. Les renseignements militaires britanniques ont intentionnellement falsifié les rapports sur les crimes de guerre commis entre 2010 et 2013 pour cacher l’information sur les assassinats de civils en Afghanistan. Des civils afghans non armés, considérés comme des combattants potentiels des talibans, ont été tués - et pas interpellés comme cela a été annoncé ensuite - pendant les raids menés à leur domicile.

L’enquête sur les crimes de guerre en Afghanistan commis entre 2010 et 2013 a été appelée « Opération Nortmur » et a commencé en 2014. Les enquêteurs ont établi que les renseignements britanniques avaient falsifié les documents pour rejeter la responsabilité des assassinats de personnes non armées sur l’armée afghane. Voilà en ce qui concerne la réputation sur la scène internationale, monsieur l’ambassadeur britannique. Les enquêteurs ont obtenu les enregistrements réalisés par des drones appelés « kill TV », où l’on voit des militaires britanniques, et pas leurs collègues afghans, tirer sur des Afghans désarmés. Selon le journal britannique The Times daté du 2 juillet 2017, le Ministère britannique de la Défense avait l’intention de cacher ces crimes de guerre à la presse parce qu’il pensait que la « publication des détails de l’enquête pouvait nuire à la sécurité nationale, à la confiance sociale et au travail avec les alliés ». Le commandement du ministère de la Défense qualifiait les preuves des « massacres » réunies pendant l’enquête de « véridiques et très sérieuses », et « menaçant le gouvernement d’une catastrophe ». Aucune catastrophe n’a suivi. Les autorités britanniques trouvent toujours un moyen de détourner votre attention, chers journalistes.

Le 19 novembre 2017, le Sunday Times a publié un autre article sur les assassinats du SAS en citant les détails de l’interrogatoire du commandant Chris Green, selon qui en 2012, pendant l’opération dans le village de Rahim (district de Nahr-e-Saraj), trois civils n’ayant aucun lien avec les talibans auraient été assassinés dans la cour de leur maison par une section du SAS.

Maintenant, passons à l’Irak. Selon les sources ouvertes, suite aux abus des militaires britanniques pendant la guerre d’Irak en 2003-2011, 326 enquêtes pénales ont été ouvertes visant 1 500 accusés, et le montant des indemnités versées aux victimes s’est élevé à près de 20 millions de livres. On pourrait dire que ce sont des exceptions, que ce n’est pas une stratégie fixe de l’État. Mais une enquête se déroule ensuite, et des gens sont sanctionnés. Seul le gouvernement britannique qui autorise tout cela ne subit jamais de punitions. Surtout, cela se répète à chaque fois, d’année en année, de décennie en décennie, de siècle en siècle.

Le plus grand retentissement médiatique a été déclenché par un épisode qui s’est produit dans la ville de Basra en 2003 quand, après l’exécution de deux tireurs d’élite britanniques, les militaires ont interpellé deux Irakiens et les ont retenus sans forme de procès pendant plusieurs années pour leur implication supposée dans ces meurtres. C’est seulement en 2006 qu’ils ont été inculpés, mais le Tribunal suprême de l’Irak a levé ces accusations faute de preuves.

Afin de minimiser le nombre de plaintes contre les militaires britanniques pour leurs crimes pendant les campagnes militaires, en octobre 2016, pendant le congrès annuel du Parti conservateur à Birmingham, le gouvernement britannique a rendu publics les plans pour ne pas appliquer la Convention européenne pour les droits de l’homme (CEDH) aux militaires britanniques participant aux conflits à l’étranger.

Maintenant, passons aux opérations d’espionnage et aux actes de sabotage ponctuels. Depuis la nuit des temps, les représentants britanniques sont de fervents amateurs de différentes « opérations secrètes » et de sabotages ponctuels dirigés contre des personnes concrètes afin d’en tirer un profit politique pour le Royaume-Uni. Cette prédisposition est largement représentée dans leur art, à l’instar de la saga James Bond. Cela paraît amusant si l’on ignore que son auteur Ian Fleming a travaillé avec les archives et que l’agent 007 a des modèles réels. Pour ceux qui ne s’intéressent pas à l’historiographie, qui pensent que la partie précédente peut être ennuyeuse ou pensent que les documents d’archives peuvent être interprétés différemment et nécessitent des vérifications supplémentaires, il y a une version « allégée » sous forme d’extraits dans la réalisation artistique de l’écrivain et concurremment officier du renseignement naval Ian Fleming. En effet, la « saga Bond » est un exemple très symptomatique de la passion du gouvernement britannique pour ce genre d’activités. Ian Fleming est mort en 1964, mais ce qu’il a décrit vit et fleurit encore aujourd’hui. De nouvelles séries sur James Bond font régulièrement leur apparition sur les écrans britanniques, et tout le monde est habitué au superhéros. Les temps changent, les acteurs et les décors changent, mais l’idée reste la même : un agent britannique au service de sa Majesté ne reçoit pas moins qu’une « licence pour tuer ». Je répète que ce n’est pas une invention mais un travail basé sur les archives. En fait, tout ce que nous voyons dans la saga Bond se déroule en réalité sous la couverture du MI5 et du MI6.

Grâce à ce film, les gens ont découvert l’existence de la notion « licence pour tuer », terme désignant l’autorisation officielle du gouvernement ou d’un organe public donnée à un agent secret au service de ce pouvoir de décider lui-même de la nécessité et de l’utilité d’un assassinat pour parvenir à l’objectif. Une fois la mission accomplie, l’agent revient toujours à la « base », nous l’avons vu également.

Il est dommage que dans la vie ordinaire à laquelle nous revenons maintenant, tout ne soit pas aussi beau et digne. Ian Fleming a fait une chose géniale : il a pris les faits pour les mettre dans un bel emballage. Nous voyons tous une très belle image.

Et à présent nous revenons à la réalité. Les prochains épisodes historiques ne relèvent plus de la fiction, mais des faits. Certains prouvés, d’autres avancés comme des hypothèses très véridiques des historiens. Mais surtout, si, il y a un mois et demi, nous n’utilisions pas de matériaux hypothétiques dans les discours officiels, depuis que par la main légère de Theresa May la phrase « highly likely » est devenue courante pour accuser quelqu’un d’un crime gravissime, pourquoi devrions-nous nous en priver ?

Ceux qui ont étudié l’histoire de Scotland Yard concluent également à l’implication des autorités britanniques dans l’assassinat de Grigori Raspoutine. L’historien du renseignement britannique Michael Smith, dans son livre Six : A History of Britain’s Secret Intelligence Service, écrit qu’en 1916, alors que la Première Guerre mondiale battait son plein, le résident du renseignement anglais à Petrograd avait entendu des rumeurs selon lesquelles Grigori Raspoutine essayait, par le biais de l’impératrice, d’obtenir une paix séparée avec l’Allemagne. Cela inquiétait sérieusement les Anglais. Le capitaine Oswald Rayner du MI6 a été envoyé à Petrograd avec la mission d’obtenir de Raspoutine des informations sur les négociations et, si besoin, de l’éliminer. Selon Michael Smith, le troisième tir dans la tête de Raspoutine a été tiré (ce qui n’est pas mentionné dans les dépositions des assassins « officiels ») avec le revolver anglais 455 Webley, alors que selon les mémoires des comploteurs on sait que Ioussoupov a tiré avec un pistolet de poche Browning, et Pourichkevitch avec un Savage. Dans les documents déclassifiés des correspondances des agents anglais se trouve la lettre d’un ami d’Oswald Rayner, l’officier du renseignement britannique John Scale, datée du 24 décembre 1916 : « Tout ne s’est pas déroulé selon le plan, mais notre objectif a été atteint… Rayner efface les traces et vous contactera pour vous donner des instructions. » Plusieurs historiens sont persuadés que le message parle précisément de l’assassinat de Grigori Raspoutine. En 2004, la BBC a montré le documentaire « Qui a tué Raspoutine ? » Selon la version des journalistes, la « gloire » et l’idée de cet assassinat revient au Royaume-Uni, et les comploteurs russes étaient seulement des exécutants ou des instruments.

D’ailleurs, des versions similaires circulent au sujet de l’assassinat de l’empereur russe Paul Ier, mais je pense que cette question relève de la compétence des historiens.

Les historiens ont étudié le « complot Lockhart » qui a été organisé en 1918 par des représentants diplomatiques du Royaume-Uni, de la France et des USA en Russie soviétique afin de renverser le pouvoir bolchevique. Au complot avaient participé le chef de la mission britannique spéciale Robert Lockhart, ainsi que les ambassadeurs de la France Joseph Noulens et des USA David Francis.

Robert Lockhart avait tenté de corrompre des tireurs lettons se trouvant à Moscou pour protéger le Kremlin. Vous connaissez la suite de l’histoire. Ces Lettons devaient être envoyés à Vologda pour rejoindre les troupes anglaises qui devaient débarquer à Arkhanguelsk et aider à leur avancée. C’est seulement une brève description. Vous pouvez lire des informations plus détaillées.

En 2013 a été publiée l’information selon laquelle le service secret britannique MI6 était l’organisateur de l’assassinat (nous nous rendons dans une autre région du monde) du premier premier ministre congolais démocratiquement élu Patrice Lumumba.

Un membre de la chambre des Lords du Parti travailliste a raconté comment la baronne Daphne Park de Monmouth, à quelques mois de son décès en mars 2010, a reconnu qu’elle avait organisé en 1961 l’assassinat de Patrice Lumumba car elle craignait que ce nouveau pays démocratique s’allie avec l’Union soviétique.

Dans une lettre écrite à la rédaction du magazine London Review of Books, lord Lea a annoncé que Daphne Park avait fait son aveu lors d’une conversation autour d’une tasse de thé. De 1959 à 1961, Park travaillait en tant que consule et première secrétaire dans la capitale du Congo belge, devenue Kinshasa après l’accession du pays à l’indépendance. Lord Lea écrit : « J’ai mentionné le brouhaha provoqué suite à l’enlèvement et à l’assassinat de Patrice Lumumba, et j’ai rappelé aussi la théorie de l’implication du MI6 dans cette affaire. »Oui, c’est nous qui l’avons fait, m’a-t-elle dit. Je l’ai organisé".

Avec le temps, la passion de Londres et de ses représentations diplomatiques pour l’ingérence dans les affaires d’autres pays et l’influence sur leurs régimes politiques n’a pas diminué. Rappelons ne serait-ce que les événements du XXe siècle, quand les services britanniques en 1953 ont « participé » à l’organisation du coup d’État en Iran. Depuis le début du XXe siècle, l’industrie pétrolière de l’Iran était contrôlée par le capital britannique par le biais de la concession qui absorbait la majeure partie des revenus pétroliers nationaux. Cette situation a provoqué en Iran une tension sociopolitique qui est montée à la fin des années 1940-début des années 1950. En 1951, Mohammad Mossadegh a été nommé premier ministre iranien et a commencé à mener une politique nationale et étrangère indépendante. La ligne principale du premier ministre visait à éliminer les monopoles étrangers en Iran, qui étaient conclus à des conditions léonines au détriment des intérêts iraniens. Le principal symbole de la ligne indépendante de Mohammad Mossadegh a été le mouvement pour la nationalisation du pétrole iranien dont les revenus étaient disproportionnellement répartis au profit de la compagnie pétrolière anglo-iranienne (actuellement British Petroleum), dont le principal actionnaire était le gouvernement britannique. Mohammad Mossadegh, soutenu par le parlement, a réussi à faire adopter la loi sur la nationalisation de l’industrie pétrolière iranienne. Cela a infligé un coup dur aux intérêts britanniques. Dès lors, Londres a commencé à mener une activité subversive contre le gouvernement iranien en recourant notamment au mécanisme de boycott international des produits pétroliers iraniens, ce qui a provoqué une profonde crise économique en Iran.

Maintenant les diplomates britanniques qui travaillent à Moscou sont certainement assis, écoutent et retranscrivent tout cela - ils devront certainement tout envoyer à Londres aujourd’hui. J’y ai mis du mien, cela fait 17 pages. J’ai une question : êtes-vous fiers de votre histoire ? Dans ce cas il faut faire un choix – soit vous êtes pour les droits de l’homme, pour le droit international et la démocratie, soit vous êtes fiers de ce que vous avez fait par le passé et continuez à faire.

En août 1953, la CIA américaine et le Secret Intelligence Service (SIS) britannique ont mené l’opération conjointe Ajax pour l’élimination violente du gouvernement de Mohammad Mossadegh. Le nouveau gouvernement iranien a signé un nouvel accord prévoyant la création d’un consortium de compagnies américaines et britanniques appelé à recevoir une partie des revenus pétroliers de l’Iran et le droit d’exploiter les gisements pétroliers dans ce pays.

Le comportement du Royaume-Uni pendant la Seconde Guerre mondiale, même si nous étions alliés, est également controversé au vu de plusieurs facteurs. Certains épisodes historiques soulèvent de grandes questions sur la nature de la politique britannique sur la scène internationale - notamment le mystérieux vol de Rudolf Hess au Royaume-Uni à la veille de l’attaque de l’Allemagne contre l’URSS. Dans l’histoire de chaque pays, il existe des faits dont on est peu fier et pour lesquels les futures générations devront payer et assumer une responsabilité morale. Mais le fait est que tous les documents sur cette affaire sont classifiés par les renseignements anglais pour « cent ans », la confidentialité est prolongée. Pendant le procès de Nuremberg, Rudolf Hess a tenté de dévoiler le secret de sa visite en Angleterre mais le procureur anglais qui présidait la cour a interrompu le procès d’urgence. Pendant l’interruption de séance, la cellule de Rudolf Hess a été visitée par des agents britanniques, après quoi l’accusé a commencé à simuler une perte de mémoire.Sur décision du tribunal de Nuremberg, Rudolf Hess a été transféré à la prison internationale de Spandau pour purger sa peine à perpétuité. Il est mort en 1987 dans des circonstances encore non élucidées à trois mois de sa libération. Une nouvelle fois, tout a été classifié. A nouveau, tout est en demi-teinte. A première vue il y a des faits, mais les circonstances sont confidentielles.

Le 5e tome des « Récits sur l’histoire du renseignement extérieur russe » évoque un autre épisode très curieux de la Seconde Guerre mondiale. En octobre 1998 a été déclassifié un plan conjoint d’attaque du Royaume-Uni et des USA contre l’URSS (les informations des Archives d’État britanniques ont été publiées). Sur les forces de l’allié soviétique, qui ne s’attendait à rien, devaient s’abattre 10 divisions allemandes et 47 divisions américaines et anglaises. Le renseignement disposait d’informations sur les préparatifs militaires des Alliés après la capitulation de l’Allemagne. Le nom de code de ce plan, « Operation Unthinkable » (« opération impensable »), correspondait parfaitement à ce projet d’envergure. L’objectif de l’opération consistait à « forcer la Russie à se plier à la volonté des États-Unis et de l’Empire britannique ». Cependant, en pesant le rapport de forces et de matériel, les nouveaux alliés ont conclu que « parvenir rapidement à un succès limité serait hors de nos capacités et nous nous retrouverions impliqués dans une longue guerre sans disposer de forces supérieures ».

Un autre exemple de l’activité subversive. Des informations intéressantes se trouvent dans le livre de Kim Philby My Silent War (« Ma guerre silencieuse »). En avril 1951 à Londres s’est tenue la réunion des représentants des renseignements anglais et américain sur l’utilisation, par les USA et le Royaume-Uni, des organisations nationalistes ukrainiennes. A nouveau tout se rejoint. A l’époque, les renseignements ont soutenu pendant plusieurs années l’Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN), adepte de Bandera, et l’ont utilisée aussi bien pour recruter des agents que pour obtenir des informations sur l’URSS. La coopération entre l’OUN et le SIS se renforçait constamment. En 1949-1950 déjà, plusieurs groupes de sabotage constitués de membres de l’OUN ont été projetés en parachute sur le territoire ukrainien. Dans la nuit du 14 au 15 mai 1951, les renseignements britanniques ont parachuté trois groupes de reconnaissance et de sabotage. Tout le monde est au courant des sévices de l’OUN : massacre de la population civile, centaines de milliers d’hommes, de femmes, de vieillards et d’enfants cruellement tués et torturés à mort (des Russes, des Ukrainiens, des Biélorusses, des Juifs, des Polonais, des Tchèques, des Slovaques, des Yougoslaves). Le massacre de Volhynie, la tuerie des professeurs polonais, la tragédie de Katyn, les opérations punitives en Slovaquie, à Varsovie et à Prague.

Dans le cadre de cette activité subversive, les autorités britanniques recrutaient activement des criminels professionnels. Vous vous souvenez, on nous raconte que la Russie est criminelle et qu’il ne faut pas coopérer avec elle ? Mais les autorités britanniques collaborent parfaitement avec des criminels. Nous ne parlons même pas des Casques blancs et des hommes recrutés dans cette organisation, qui sont soutenus. Parlons de choses « terre-à-terre ». En 1973, le gouvernement britannique a officiellement reconnu que les deux frères Keith et Kenneth Littlejohn avaient été utilisés pendant plus d’un an pour braquer des banques en République irlandaise afin de discréditer l’armée républicaine irlandaise « officielle ». C’est un classique. Kenneth Littlejohn affirme également qu’il avait été chargé de tuer Sean MacStiofain, l’ancien chef de cette armée.

Autre exemple : Howard Marx, diplômé d’Oxford reconverti en trafiquant de drogues, a été recruté pour obtenir des informations sur le réseau de fournisseurs d’armes pour l’armée irlandaise. En échange, on lui promettait d’annuler sa peine pour trafic de drogues. Ce sont des exemples sporadiques.

D’ailleurs, les autorités britanniques créent constamment sur leur territoire des conditions confortables pour les criminels d’autres pays. Entre 2005 et 2012, le Ministère britannique de l’Intérieur a établi que plus de 700 criminels de guerre résidaient dans le pays.

Les autorités britanniques aiment également recourir à des méthodes interdites de traitement des détenus, notamment afin d’obtenir les informations qu’elles désirent. Et évidemment, la « licence pour tuer » reste valable en cas de nécessité.

Un exemple récent est celui du chef de guerre libyen Abdelhakim Belhaj, capturé en 2004 par les renseignements américains avec l’aide des Britanniques. Abdelhakim Belhaj, libéré en 2009, accuse Londres de l’organisation directe de son enlèvement et d’implication dans l’obtention de ses aveux par la torture.

Depuis 2011, il cherche à obtenir des excuses officielles du gouvernement britannique. Il tient pour principal responsable des faits l’ex-ministre des Affaires étrangères Jack Straw et plusieurs agents du MI6, notamment l’ancien directeur de son bureau antiterroriste Mark Allen dont la correspondance avec les représentants des renseignements libyens a été divulguée après le renversement de Mouammar Kadhafi. Nous nous souvenons aussi de la manière dont Mouammar Kadhafi a été renversé, et de la façon dont Londres a applaudi le renversement du dirigeant d’un État souverain.

En décembre 2013, la Haute Cour de justice d’Angleterre et du pays de Galles a constaté l’« impossibilité d’examiner cette affaire au Royaume-Uni ». En juillet 2016, le parquet britannique a confirmé sa décision de disculper les agents du MI6.

Selon la décision de la Cour suprême britannique du 17 janvier 2016, l’enquête sur cette affaire devait reprendre étant donné que « l’arrestation d’Abdelhakim Belhaj et la torture constituaient une violation des droits fixés dans la Grande Charte ». Par conséquent, les accusations en question devaient « être examinées par la cour britannique ».

En février 2018, il a été annoncé que la prochaine audience n’aurait pas lieu avant 2019. Tout cela pour dire que l’histoire est une chose, mais qu’il y a des procès, que l’enquête est en cours. Voici un exemple. Le Ministère britannique des Affaires étrangères insiste pour que ces procès restent clos (c’est également un classique) pour des « intérêts de sécurité nationale ».

En 2015 en Serbie est sorti le livre-investigation La troisième balle. Les circonstances politiques de l’assassinat de Zoran Dindic (tué en 2003), dont les auteurs accusent directement les renseignements britanniques d’avoir éliminé le politicien. Ils affirment que dans le meurtre du premier ministre serait impliqué l’agent britannique Anthony Monckton qui était en contact avec les principaux accusés de ce crime, qu’on appelle le « clan Zemun ».

Dieu seul sait combien d’histoires de ce genre figurent au palmarès du gouvernement britannique. Le 21 mars 1985, un groupe terroriste afghan a tué à New Delhi l’ingénieur soviétique d’une centrale nucléaire indienne Valentin Khitritchenko. A première vue, il a été tué par un groupe terroriste afghan mais des agents britanniques de New Delhi entretenant les contacts avec ce groupe étaient parfaitement au courant de l’attentat en préparation - et n’ont rien fait pour empêcher ce crime.

Pour finir sur ce thème, je vais présenter le « calendrier des meurtres » - appelons-le ainsi - pour le début du XXIe siècle, listant la mort d’hommes très connus et influents dans des circonstances étranges sur le territoire britannique.

En novembre 2001 à Salisbury est décédé le microbiologiste soviétique Vladimir Passetchnik, ancien directeur de l’Institut des bioproduits purs de Saint-Pétersbourg. Cause de la mort officielle : AVC. Vladimir Passetchnik travaillait pour le laboratoire chimique militaire secret de Porton Down. Vous savez, il y a un laboratoire britannique à Porton Down. Il y travaillait. En 1989, alors qu’il se trouvait en France, il a demandé un asile politique au Royaume-Uni et a transmis aux renseignements britanniques des informations sur les prétendues élaborations secrètes d’armes biologiques en URSS.

En juillet 2003, dans le comté d’Oxfordshire, est décédé le microbiologiste et expert des armes biologiques David Kelly. Cause officielle de la mort : suicide. Je rappelle que David Kelly critiquait le gouvernement de Tony Blair et pensait que l’invasion de l’Irak en 2003 était basée sur des informations falsifiées. Une décennie plus tard, le gouvernement britannique a reconnu que les informations avaient effectivement été falsifiées.

En 2003, l’avocat Stephen Moss est mort d’un arrêt cardiaque. Il avait été engagé par Boris Berezovski et son partenaire Badri Patarkatsichvili pour vendre les actifs de la compagnie d’investissement Devonia.

En 2004, dans le comté de Devon, Paul Norman, qui travaillait dans le laboratoire chimique militaire secret de Porton Down (il occupait le poste de David Kelly après sa mort), a été tué dans le crash d’un avion privé. Il était considéré comme l’un des principaux spécialistes britanniques dans l’élaboration des armes biologiques et chimiques.

En mars 2004, dans un crash d’hélicoptère près de Bournemouth a été tué l’avocat Stephen Curtis. Selon la presse britannique, Stephen Curtis craignait pour sa vie. A quelques semaines de sa mort, dans une conversation avec un ami, il avait déclaré que si quelque chose lui arrivait cela ne serait pas un accident. D’après les médias, il travaillait en tant que directeur administratif du groupe Menatep. Avocat de Boris Berezovski et de Nikolaï Glouchkov, il avait fait une déposition à la Cour suprême britannique sur leur plainte contre le magazine américain Forbes en tant que témoin indépendant.

Je n’évoquerai pas tous les cas de décès. Nous ne nous arrêterons que sur l’essentiel. En novembre 2006 à Londres est mort l’ancien agent du FSB russe Alexandre Litvinenko. Je ne rappellerai pas l’histoire, tout est confidentiel. En janvier 2007 à Londres est décédé l’un des fondateurs de la compagnie Ioukos, Iouri Goloubev. En février 2008, Badri Patarkatsichvili est mort d’une crise cardiaque dans la ville de Leatherhead (comté de Surrey). En août 2010, l’ex-collaborateur du QG de communication gouvernemental (renseignement électronique) Gareth Williams est mort dans des circonstances inexpliquées. Il a été découvert mort dans un sac de sport fermé de l’extérieur. Pendant l’enquête, la police a conclu que sa mort était accidentelle (soi-disant il serait entré dans le sac, l’aurait fermé et n’aurait pas réussi à en sortir). Pourquoi vous riez ? Ce n’est pas drôle. C’est ce qui figure dans les données officielles de l’enquête britannique. En avril 2012 à Salisbury est décédé Richard Holmes, qui travaillait pour le laboratoire chimique militaire secret de Porton Down. Selon l’enquête, à un mois de sa mort il avait démissionné pour des raisons inconnues. Selon le légiste, il serait mort d’un AVC. Ses collègues affirmaient pourtant qu’il était en excellente forme physique et n’avait pas de problèmes de santé. C’est visiblement lié à Porton Down. Peut-être est-ce l’environnement ? Aurait-il été empoisonné ?

En novembre 2012, l’homme d’affaires russe Alexandre Perepelitchny est décédé à Weybridge (comté de Surrey). Cette affaire est également floue. En décembre 2012, le millionnaire et magnat immobilier Robert Curtis est mort à Londres. Selon l’enquête, il s’est jeté sous une rame de métro. En mars 2013, Boris Berezovski est mort à Ascot. Il n’y a même rien à commenter. Jusqu’à aujourd’hui on ignore ce qui s’est passé. En décembre 2014, l’homme d’affaires Scot Young, ami proche de Berezovski, est mort. Il a chuté du troisième étage d’un immeuble. Cela arrive que des gens tombent du troisième étage, mais ce n’était pas l’unique mort de ce genre à l’époque.

En 2016, dans le comté d’Oxfordshire, est mort le célèbre chercheur britannique et spécialiste en matériaux radioactifs Matthew Puncher, qui avait participé à l’enquête sur la mort d’Alexandre Litvinenko et faisait partie des principaux experts. Sa mort a été reconnue comme un suicide. La police a rapidement clos l’enquête.

Je voudrais dire que la « campagne noire » avec laquelle le gouvernement britannique attaque aujourd’hui la Russie est la tactique favorite des autorités britanniques. Voilà en ce qui concerne la réputation sur la scène internationale. Or les représentants britanniques parlent tout le temps de notre réputation !

C’était une brève liste. Des tomes entiers ont été écrits pour dévoiler ce que le gouvernement britannique et ses subordonnés ont fait dans le monde pendant des siècles, y compris aux XXe et XXIe siècles. Tout cela n’est pas très étonnant pour les personnes averties. Mais beaucoup l’ignorent.

L’habitude de l’establishment britannique de diaboliser ses adversaires depuis le XVIe siècle a été bien décrite par l’historien espagnol Julian Juderias, qui a consacré un tome entier aux agissements du gouvernement britannique (quand on parle de « campagne noire » spécifiquement vis-à-vis du Royaume-Uni, on utilise le terme spécial de « légende noire ») : « L’atmosphère créée par les histoires fantastiques sur notre patrie diffusées dans tous les pays ; les descriptions grotesques du caractère espagnol aussi bien individuel que social ; le déni ou du moins le passage systématique sous silence de la beauté et de la diversité de notre culture et de notre art ; les accusations permanentes de l’Espagne sur la base de faits exagérés, mal interprétés ou complètement faux ; enfin, les déclarations répétées dans des livres apparemment respectables et véridiques, et évoquées et renforcées par les médias étrangers, selon lesquelles notre pays serait une exception déplorables parmi les peuples européens du point de vue de la tolérance, de la culture et du progrès politique. » Je répète, c’est un Espagnol qui écrit cela sur l’usage de la fameuse « légende noire ».

Je termine avec le lyrisme pour passer au concret. En parlant des motifs invoqués par Londres dans l’« affaire Skripal » et de la politique d’État de longue date qui nous a été reprochée par l’ambassadeur britannique en Russie Laurie Bristow, il est fort probable que la provocation visant des citoyens russes à Salisbury ait été bénéfique voire ait été organisée par les renseignements britanniques dans le but de compromettre la Russie et sa direction politique. Par le passé, historiquement, le Royaume-Uni a régulièrement pratiqué ce genre de choses. Cette démarche s’inscrit dans la ligne russophobe générale du gouvernement conservateur pour diaboliser notre pays.

Entre autres, tout cela est confirmé par la stratégie de sécurité nationale du Royaume-Uni et le discours de banquet de la première ministre Theresa May fin 2017.

Le refus catégorique de coopérer avec la Russie dans l’enquête sur l’empoisonnement de Salisbury, la violation par Londres de ses engagements dans le cadre de la convention consulaire, l’esquive de la coopération avec l’OIAC et la dissimulation des documents originaux pour mener une enquête objective en sont une confirmation flagrante.

Sur la déclaration de la Représentante permanente du Royaume-Uni Karen Pierce

Les représentants britanniques officiels nous citent constamment des extraits de la littérature classique. Pendant la réunion du Conseil de sécurité des Nations unies du 19 avril, l’Ambassadrice britannique auprès de l’Onu Karen Pierce a apprécié les connaissances littéraires du Représentant permanent de la Russie auprès de l’Onu Vassili Nebenzia, et noté qu’elle avait déjà choisi pour lui un cadeau de Noël : « Pour Noël je voudrais acheter à mon homologue russe un abonnement à un club de littérature anglaise ».

Nous remercions évidemment Karen Pierce, et je pense que Vassili Nebenzia trouvera les mots pour une proposition aussi intéressante au Conseil de sécurité des Nations unies la prochaine fois. Vous le savez, nous ne restons jamais redevables. Pourquoi attendre 8 mois, jusqu’au Nouvel an ou Noël ? Nous voyons quelles difficultés éprouve le gouvernement britannique après la déclaration de Laurie Bristow, Ambassadeur britannique à Moscou.

Nous avons récemment signé un accord de coopération avec l’Association militaro-historique russe. Nous pouvons donc demander d’intégrer aussi bien Mme Karen Pierce que tout le gouvernement britannique en tant que membres d’honneur de l’Association militaro-historique russe. Ce statut ne leur ouvrira pas seulement l’accès aux vastes fonds documentaires de l’association, mais leur permettra également de participer à la définition de nouveaux axes de recherches scientifiques en histoire. Au moins, nous travaillerons ensemble !

https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/maria-zakharova-su…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 13:10 (2018)    Sujet du message: CLERGY RESPONSE TEAM EVIDENCE SURFACES WITH SESSIONS Répondre en citant

CLERGY RESPONSE TEAM EVIDENCE SURFACES WITH SESSIONS



Traduction française via les paramètres du vidéo

VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ZxBPQWgVE5U



1 Let every soul be subject unto the higher powers. For there is no power but of God: the powers that be are ordained of God.
Whosoever therefore resisteth the power, resisteth the ordinance of God: and they that resist shall receive to themselves damnation.
For rulers are not a terror to good works, but to the evil. Wilt thou then not be afraid of the power? do that which is good, and thou shalt have praise of the same:
For he is the minister of God to thee for good. But if thou do that which is evil, be afraid; for he beareth not the sword in vain: for he is the minister of God, a revenger to execute wrath upon him that doeth evil.
Wherefore ye must needs be subject, not only for wrath, but also for conscience sake.
For for this cause pay ye tribute also: for they are God's ministers, attending continually upon this very thing.
Render therefore to all their dues: tribute to whom tribute is due; custom to whom custom; fear to whom fear; honour to whom honour.
Owe no man any thing, but to love one another: for he that loveth another hath fulfilled the law.
For this, Thou shalt not commit adultery, Thou shalt not kill, Thou shalt not steal, Thou shalt not bear false witness, Thou shalt not covet; and if there be any other commandment, it is briefly comprehended in this saying, namely, Thou shalt love thy neighbour as thyself.
10 Love worketh no ill to his neighbour: therefore love is the fulfilling of the law.
Romans 13

Le clergé Respons Team qui travaille de concert avec le président Trump est un groupe de pasteurs évangéliques qui ne sont pas soumis aux lois de Dieu mais aux lois internationales de l'ONU et à l'autorité du Pape François, la 1ère Bête de l'Apocalypse, tout comme son président qui nous fait croire qu'il est un chrétien mais qui admet qu'il n'a jamais passé par la repentance, que son mentor est Vincent Peale, un franc-maçon du 33° degré, donc un sataniste. Combien de ses pasteurs sont aussi des franc-maçons, sûrement la grande majorité d'entre eux. Dieu nous demande d'être soumis à notre gouvernement, en autant que celui-ci est soumis à Dieu, ce qui n'est pas le cas concernant ici, les Etats-Unis qui pousse sa domination partout dans le monde. Sous cet oecuménisme mondial, les leaders des grandes religions ont tous rejoints Rome et chacun de ses leaders ont la même détermination : la mise en place d'un Ordre Mondial luciférien. Pour atteindre cet objectif global, de nouvelles lois internationales et des réformes en profondeur sont mises en place dans tous les pays. Le chaos, la guerre sous toutes ses formes servent à mettre en place ce grand changement.


1 Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n'y a point d'autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.
C'est pourquoi celui qui s'oppose à l'autorité résiste à l'ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes.
Ce n'est pas pour une bonne action, c'est pour une mauvaise, que les magistrats sont à redouter. Veux-tu ne pas craindre l'autorité? Fais-le bien, et tu auras son approbation.
Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains; car ce n'est pas en vain qu'il porte l'épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal.
Il est donc nécessaire d'être soumis, non seulement par crainte de la punition, mais encore par motif de conscience.
C'est aussi pour cela que vous payez les impôts. Car les magistrats sont des ministres de Dieu entièrement appliqués à cette fonction.
Rendez à tous ce qui leur est dû: l'impôt à qui vous devez l'impôt, le tribut à qui vous devez le tribut, la crainte à qui vous devez la crainte, l'honneur à qui vous devez l'honneur.
Ne devez rien à personne, si ce n'est de vous aimer les uns les autres; car celui qui aime les autres a accompli la loi.
En effet, les commandements: Tu ne commettras point d'adultère, tu ne tueras point, tu ne déroberas point, tu ne convoiteras point, et ceux qu'il peut encore y avoir, se résument dans cette parole: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. = Ce que nous voyons sous ce Nouvel Ordre Mondial international appuyé et dont la domination est mise en place par les Etats-Unis à travers le monde sous les lois de Sécurité et de Paix internationale sous la conduite du Pape François qui se fait passer pour un saint alors qu'il est à la tête des Jésuites en tant que Pape blanc afin d'exterminer tous les chrétiens et toute forme de religion pour nous amener vers les lois de "liberté de Théléma" basées sur les écrits égyptiens et modernisées par Aleister Crowley, un homme complètement possédé et qui se présentait lui-même comme étant la Bête. C'est sur ce modèle satanique que prendra place la grande persécution des saints en Amérique. Ce gouvernement  , contrevient présentement à chacune de ses lois divines, alors que l'on tente de nous faire croire que tout ce qui prend place est le plan de Dieu pour l'Amérique et pour le monde. Dû à tout cela, Romains 13 servira à criminaliser tous ceux qui "ne se soumettent pas aux autorités supérieures car il n'y a point d'autorité qui vienne de Dieu". 

Toutes les catastrophes "dites naturelles" qui ont lieu présentement servent à mettre en place les militaires dans tous les territoires, de délocaliser les populations vers des centres FEMA où le tri, je le crois profondémment est commencé. Des milliers de personnes disparaissent et nul ne sait où elles se trouvent. Des bateaux en direction de la Chine avec des morts, bateaux qui partent des Etats-Unis, les sans-abris disparaissent par milliers ces dernières années et chaque catastrophe fait avancer la destruction ce plan machiavélique de nos instances internationales. Père Bush l'a dit en Septembre 1991 que les lois de la jungle ne seraient plus tolérées, décrivant ainsi que les lois de Dieu devaient être éradiqués et donc par le fait même remplacé par les lois du Nouvel Ordre Mondial. Toute cette saga sur l'immigration sert à mettre en place ce qui vient pour le peuple dans un avenir très rapproché. Voyez la section 
LOI MARTIALE : LE CHRÉTIEN DOIT-IL SE SOUMETTRE À SON GOUVERNEMENT? (PARTIE 2) . Pour plus d'informations sur les liens qui unissent vos églises et le gouvernement afin de hâter votre destruction. Vos pasteurs sont complices de ce grand génocide tout comme les leaders des autres religions. Nous les retrouvons, sous couvert humanitaires dans les camps de réfugiés qui sont sous le contrôle des Jésuites. Je me répète, encore et encore, mais combien vont comprendre tout le danger qui guette le peuple de Dieu? Chuck Baldwin est un franc-maçon et il nous a dit depuis des années ce qui vient sur l'Amérique. Dieu n'a-t-il pas averti Son peuple qu'Il lui ferait toujours savoir à l'avance les événements à venir? Dieu utilise qui Il veut afin de nous avertir mais le peuple écoute-t-il? Nous voyons au contraire la grande apostasie prendre place dans les Eglises. La confusion est réelle mais pourtant toutes ces personnes croient qu'elles adorent le vrai Dieu. Elles sont menés en bateau par tous ses satanistes qui ont infiltré le corps de Christ au cours des années et aujourd'hui, elles ont perdues tout sens de la réalité et marchent vers leur destruction finale. Billy Graham Response Team n'est qu'un parmi tant d'autres mais son agenda est de calmement encouragé les chrétiens, via l'obéissance de Romains 13 à embarquer dans les autobus de la FEMA et à se soumettre à la loi martiale, qui selon eux, ne devraient durer qu'un temps, le temps que le calme revienne. Combien à ce jour sont emprisonnés ou sont morts dû à leur ignorance et surtout à la confiance qu'ils ont porté à tous ses hommes et femmes qui travaillent tous avec le DHS et la FEMA? Le génocide global, nous y sommes et demain, nous ne savons pas qui se présentera à notre porte ni quel catastrophe ils ont concocté afin de faire avancer leur agenda. La loi martiale finale doit prendre place par toutes les urgences nationales, et nous voyons que les Etats déclarent cette urgence les unes après les autres. Voyez ce qui se passe dans votre pays et priez Dieu de vous donner le discernement nécessaire afin de voir venir les choses. Priez Dieu pour Sa divine protection et de Son soutient quoiqu'il puisse arriver.

10 L'amour ne fait point de mal au prochain: l'amour est donc l'accomplissement de la loi.
Romains 13


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Jeu 19 Juil - 07:27 (2018)    Sujet du message: FAMOUS CHURCH FORBIDS BIBLE READING ON PREMISES Répondre en citant

FAMOUS CHURCH FORBIDS BIBLE READING ON PREMISES

 Police refuse to remove man from 'place of worship'

Published: 1 day ago 

Two separate incidents in which London police arrested a man reading the Bible outside the city’s iconic St. Paul’s Cathedral illustrate an erosion of religious freedom in the U.K., a Christian legal advocacy group contends.

Freedom to read the Bible in public was one of the first aspects of freedom of religion to be legally established in England, notes the Barnabas Fund.

A video shows police justifying their actions by stating that the cathedral staff asked them to remove anyone reading from the Bible in the public precinct in front of St Paul’s cathedral, which is owned by the church.

A second video, from several months ago, however, shows a police officer objecting to the church’s request.

“I am of the opinion that this chap isn’t causing any breach of the peace. This chap isn’t impeding anyone. I am happy for him to stay here,” the officer said.


(Video screenshot)

However, a member of the cathedral staff told the officer “the registrar and the dean and the chapter have given instructions to the head of security that at any time he shows up he should be asked to leave and we are just following those orders.”

The police officer further stood his ground, however.

“This chap is reading from the Bible. I feel it would be remiss of me to move him on in a place of worship.”

Barnabas pointed out the man was reading from the “Sermon on the Mount” in Matthew 5, which includes the verses: “Blessed are they which are persecuted for righteousness’ sake: for theirs is the kingdom of heaven. Blessed are ye, when men shall revile you, and persecute you, and shall say all manner of evil against you falsely, for my sake.”

Recalling history, Barnabas noted that in 1537, just a year after Tyndale had been burned at the stake for translating the Bible into English, King Henry VIII issued a royal decree making it legal to read the Bible publicly.

Then, in 1538, Henry’s chief minister, Thomas Cromwell, instructed clergy to place an English Bible in every parish church in the country and ordering that “ye shall discourage no man privily or apertly from the reading or hearing of the said Bible, but shall expressly provoke, stir, and exhort every person to read the same, as that which is the very lively word of God, that every Christian man is bound to embrace, believe and follow if he look to be saved.”

Barnabas said the freedom to read the Bible “is part of the very foundation of the Church of England, which was established only four years earlier.”

“Yet cathedral authorities are now doing exactly the opposite of what the injunctions to clergy set out in early years of the Church of England.”

Barnabas also argued there is no reason for the cathedral staff to involved the police because trespass, under English law, is a civil matter, not a criminal offense.

Also, Barnabas said, there have been far more disruptive protesters in front of St. Paul’s, including in 2011, when the area was occupied by hard left Occupy London anti-capitalism protesters who set up camp there for months.

The dean of St Paul’s, in fact, resigned in protest at legal attempts to evict the leftist protesters, even though that had at one stage forced the closure of the cathedral.

“What we are seeing is our heritage of freedom of religion sliding further down a slippery slope,” Barnabas said. “It is important that we look back and see how much freedom has been lost in just the last two decades.”

Throughout almost the entire 20th century, Barnabas said, there were no prosecutions of street preachers. In 1997, two evangelists preaching on the steps of Wakefield Cathedral were arrested, although freed on appeal two years later.

“However, in the last decade we have lost count of the number of street preachers who have been arrested by police, with a great many subsequently being released without charge or acquitted by the courts,” Barnabas said.

Last year at the trial of two street preachers, the Crown Prosecution Service claimed that quoting from the King James Bible in public “in the context of modern British society must be considered to be abusive and is a criminal matter.”

“Now we have cathedral authorities seeking to prevent people publicly reading the Bible in front of a cathedral,” Barnabas said.

“This relentless erosion of such public expressions of faith illustrates why it is so important that all aspects of freedom of religion, which historically developed in the U.K., should be fully incorporated into U.K. law.”

https://www.wnd.com/2018/07/famous-cathedral-forbids-bible-reading-on-premi…


  


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Ven 20 Juil - 03:10 (2018)    Sujet du message: ZIMBABWE'S FORGOTTEN CHILDREN (BAFTA WINNING DOCUMENTARY) - REAL STORIES Répondre en citant

HISTORY MODERN GENOCIDE AND THE DESTRUCTION OF SOUTH AFRICA


ZIMBABWE'S FORGOTTEN CHILDREN (BAFTA WINNING DOCUMENTARY) - REAL STORIES



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=s0mKndUkWik

See what is going on in your country : the destruction of the middle class. This is the model for a New International Order.
The Jesuit corporate government create the economic problem and after he accuses the white peoples to be the ones destroying the land and the economy and brainwash the black community to kill all white peoples and to steel their property. This new apartheid is going on right now. The Mandela dream is coming real...


UNREST IN SOUTH AFRICA | DW DOCUMENTARY



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ygWRJ2Ht1kU


Dernière édition par maria le Ven 20 Juil - 04:32 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Ven 20 Juil - 03:56 (2018)    Sujet du message: U MIGHT WANNA WATCH THIS BEFORE IT GETS REMOVED - 'THE PURGE' IS BECOMING A REALITY! PLAIN SIMPLE Répondre en citant

U MIGHT WANNA WATCH THIS BEFORE IT GETS REMOVED - 'THE PURGE' IS BECOMING A REALITY! PLAIN SIMPLE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ic7JAkcot2k


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Hier à 09:59 (2018)    Sujet du message: PRESIDENT TRUMP MEETS WITH QUEEN ELIZABETH - MAJESTIC WELCOME CEREMONY, WINDSOR CASTLE JULY 13, 2018 Répondre en citant

PRESIDENT TRUMP MEETS WITH QUEEN ELIZABETH - MAJESTIC WELCOME CEREMONY, WINDSOR CASTLE JULY 13, 2018



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=odGiYJdFtE0




ARCHIVE FOR THE 'PERSECUTION INCIDENTS IN ENGLAND' CATEGORY
Read more : https://raptorpersecutionscotland.wordpress.com/category/persecution-incide…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 31 238
Féminin

MessagePosté le: Hier à 10:46 (2018)    Sujet du message: MP WHO EXPOSED PEDOPHILE RING FACES LENGTHY PRISON SENTENCE Répondre en citant

MP WHO EXPOSED PEDOPHILE RING FACES LENGTHY PRISON SENTENCE

July 13, 2018 Sean Adl-Tabatabai News, World
 


A former Lithuanian judge and MP who exposed an international network of elite pedophiles is being deported back to Lithuania, where she faces a lengthy prison sentence.

Neringa Venckiene fled Lithuania with her son and moved to the US in 2013 hoping to find safety after daring to expose the shocking crimes that the Lithuanian government was seeking to cover up.

However, after appealing to the U.S. government to protect her, U. S. District Court Judge Virginia Kendall denied her plea and ordered her extradition on Thursday morning.

Chicagotribune.com reports: Kendall said Venckiene failed to show that Lithuanian authorities lacked probable cause to charge her, and that the evidence her attorneys presented did not show a violation of Venckiene’s civil rights.

Her attorneys are appealing the ruling and one of them said he is confident Venckiene, who has been in federal custody since surrendering in February, will remain in the Chicago area until the 7th U.S. Circuit Court of Appeals considers the case. Venckiene had resided in the far northwest suburbs, where she worked as a florist.

“The judge pretty much signed my mom’s death sentence,” her son, Karolis Venckus, said through sobs after the hearing. He added that “there’s no chance at all” that Venckiene will get a fair trial in Lithuania.

“I guarantee they will find her guilty and give her the strictest punishment,” said Venckus, 19.
 
He also said he believes that Lithuanian authorities will level additional charges against his mother.

At one point in the hearing, Venckiene fainted and Kendall ordered a 10-minute recess, despite Venckiene’s protests.

Venckiene fled Lithuania in 2013, reportedly fearing for her life. She helped expose what she claims was high-level corruption stemming from the alleged molestation of her 4-year-old niece in 2008.

Those claims set in motion events that included the suspicious deaths of four people in Lithuania. Over the same time, Venckiene, who had been a judge, rose to lead a political opposition movement in Lithuania and was elected to parliament there.

Lithuanian authorities allege that Venckiene physically fought with police who were attempting to remove the little girl from Venckiene’s custody. She also is charged in Lithuania with “humiliating” the court and failing to comply with a court order.

Venckiene and her attorneys contend the charges are little more than misdemeanors or fabricated.

She maintains that if she returns to Lithuania, authorities will punish her and may execute her.

Federal prosecutors say they are obeying the terms of a treaty with Lithuania that calls for the U.S. secretary of state to determine whether an extradition is valid. The State Department has approved Venckiene’s extradition.

But Venckiene’s attorneys argued that the State Department’s decision has no bearing on a judge’s authority and that Lithuanian prosecutors are “resurrecting an expired statute of limitations” for Venckiene exercising what in the United States would constitute a person’s First Amendment rights.

They also noted that she “was the subject of at least one assassination attempt.”

In an explanation that extended for an hour, Kendall rejected those arguments, citing case law and the wording of the treaty.

In addition, her attorney pointed to bills that U.S. Reps. Randy Hultgren, a Republican from Illinois’ 14th District, and Chris Smith, a Republican from New Jersey’s 4th District, have introduced last month calling for Venckiene’s extradition to stop until her effort to gain political asylum in the U.S. is completed.

Kendall decided against waiting for those bills to make their way through Congress.

“The court will not blindly guess as to when or how Congress will act,” she said.

https://yournewswire.com/mp-exposed-pedophile-ring-prison-sentence/


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:10 (2018)    Sujet du message: LA GRANDE PERSÉCUTION (PARTIE 2) P.1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES - voir les sous-groupes dans cette section -> LA GRANDE PERSÉCUTION / THE GREAT PERSECUTION (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 379, 80, 81
Page 81 sur 81

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com