LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

ISLAMISATION DU MONDE ENTIER (PARTIE 2)
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 912, 13, 14  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES - voir les sous-groupes dans cette section -> ISLAMISATION DU MONDE ENTIER (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mer 2 Juil - 13:07 (2014)    Sujet du message: CLERMONT-FERRAND (63), MONTIGNY (59), MARSEILLE (13), ARRAS (62), NOISY (93), ... LES MOSQUEES POUSENT COMME DES CHAMPIGNONS EN FRANCE Répondre en citant

CLERMONT-FERRAND (63), MONTIGNY (59), MARSEILLE (13), ARRAS (62), NOISY (93), ... LES MOSQUEES POUSENT COMME DES CHAMPIGNONS EN FRANCE

Vous pensez que tous ces Imams qui sont arrivés en France, ces dernières semaines pour soi-disant prêcher dans les prisons étaient pour amener le calme et la PAIX? Merci Monsieur Hollande. Un traitre qui marche avec Rome pour la destruction de la France.

Mardi 1 juillet 2014

Chantiers en cours, projets, appels aux dons : la terre de France se couvrent progressivement de milliers de mosquées dans les villes grandes ou moyennes d’où partiront demain les appels au jihad contre les mécréants.


 Clermont-Ferrand (63)



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=dyWnruj5UCY

Noisy le Grand (93)



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=gw0sx2Al5jk

Montigny en Ostrevent (59) 

VIDEO : http://www.dailymotion.com/video/xcxhmq_projet-d-une-nouvelle-mosque-e-a-mo…

Marseille (13) :  quartier islamisée de Busserine

VIDEO : http://www.dailymotion.com/video/x1w0k76_busserine-polemique-autour-du-proj…

Grigny (91) : chantier de la mosquée



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=1sncUfHDVv4


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=spar_UHdO-Y

ARRAS (62)



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=SjsBZKSCdhg

IVRY SUR SEINE (94) APPEL AUX DONS DE L'IMAM



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=zqOLQ3pz4UE

http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-clermont-ferrand-63-grigny-…



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 2 Juil - 13:07 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Ven 4 Juil - 00:11 (2014)    Sujet du message: LA CHINE RESTREINT L'OBSERVANCE DU RAMADAN DANS LA REGION DU WINJIANG 02/07/2014 Répondre en citant

LA CHINE RESTREINT L'OBSERVANCE DU RAMADAN DANS LA REGION DU WINJIANG  02/07/2014



Les autorités chinoises ont fortement restreint pour les musulmans de la région du Xinjiang (nord-ouest) les possibilités de faire le jeûne du ramadan, des mesures dénoncées mercredi depuis l'étranger par une ONG.

Sont en particulier visés les fonctionnaires, les enseignants et les étudiants, qui se voient interdire de prendre part aux pratiques religieuses traditionnelles associées au mois sacré musulman, selon des instructions publiées par divers sites gouvernementaux.

A l'opposé, les personnes qui rompent ostensiblement le jeûne reçoivent des louanges. Un bureau gouvernemental du bassin de la rivière Tarim a ainsi publié une photo montrant ses employés musulmans en train de déjeuner samedi.

"Même si ce repas coïncidait avec la fête musulmane du ramadan, les cadres qui y ont pris part ont affiché une attitude positive", a commenté ce bureau.

Les restrictions s'appliquent non seulement aux fonctionnaires actifs mais aussi à ceux à la retraite, a précisé un autre service officiel. Ces mesures illustrent l'actuel durcissement de la répression conduite par les autorités communistes dans cet immense territoire, dont la première ethnie, les Ouïghours, est en bonne partie hostile à la tutelle de Pékin.

De nombreux Ouïghours dénoncent en particulier la répression culturelle et religieuse à leur encontre. Le Xinjiang compte plus de 9 millions de Ouïghours, des musulmans turcophones, dont une frange radicale est à l'origine de sanglants attentats ces derniers mois en Chine et au Xinjiang.

Chaque année toutefois, le régime chinois incite ses responsables communistes locaux à strictement limiter les activités religieuses du mois sacré musulman au Xinjiang, notamment le libre accès aux mosquées.

Le Congrès mondial ouïghour, basé à Munich (Allemagne) et considéré par Pékin comme une organisation "séparatiste", a prévenu que ces nouvelles "mesures coercitives, restreignant le culte religieux des Ouïghours, déboucheront sur davantage de conflits", par la voix de Dilxat Rexit, son porte-parole. Selon la tradition musulmane, le ramadan permet aux croyants de faire l'épreuve de la privation pour songer aux pauvres et les aider.

http://www.lorientlejour.com/article/874390/la-chine-restreint-lobservance-…

http://www.alterinfo.net/notes/La-Chine-restreint-l-observance-du-ramadan-d…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Lun 7 Juil - 23:13 (2014)    Sujet du message: CANADA : JUSTIN TRUDEAU ET LES BARBUS DE LA MOSQUEE ASSUNA, MÊME COMBAT? Répondre en citant

CANADA : JUSTIN TRUDEAU ET LES BARBUS DE LA MOSQUEE ASSUNA, MÊME COMBAT?




Cette Mosquée se trouve dans la circonscription de PAPINEAU qui est représentée par JUSTIN TRUDEAU au PARLEMENT CANADIEN. PAPINEAU est une circonscription à majorité musulmane. Si TRUDEAU devient Premier Ministre Du Canada... Il en sera en partie redevable à la communauté musulmane de Montréal. Voyez-vous le Problème ???
Vin-cat Juin


-----

Par Normand Lester
Chroniqueur national et international

Par Normand Lester | La chronique de Normand Lester – ven. 15 nov. 2013




Al-Qaïda a revendiqué la vague d'attentats qui a fait plus de 70 morts pendant la fête de fin du ramadan.La mosquée Assuna de la rue Hutchison jouit d’exemptions fiscales de Revenu Canada qui lui octroie le statut d’«organisme de bienfaisance», révèle Fabrice de Pierrebourg dans La Presse. Ce lieu de prière est considéré par le FBI comme un des principaux centres de recrutement d’Al-Qaïda de la planète.

Elle abrite des dépisteurs qui identifient des recrues potentielles, les prennent en main et les acheminent vers des camps d’entrainement acquérir les connaissances nécessaires pour participer au djihad mondial.

J’ai raconté dans cette chronique en janvier dernier comment deux jeunes Québécois d’origine tunisienne y ont été recrutés par des «dénicheurs de talent» de l’organisation terroriste. La tête d’Abderraouf Jdey et son ami Faker Boussora est mise à prix par le FBI pour cinq millions de dollars sur le site de la police fédérale américaine. Jdey était proche du djihadiste français Zacharias Moussaoui condamné à la perpétuité pour terrorisme. Il avait été choisi par Al-Qaïda pour participer à l’attentat du 11 septembre.

En 2006, un journaliste musulman de l’émission Zone Libre de Radio-Canada s’est rendu à la mosquée Assuna assister au prêche du cheikh Omar Soufyane. Il a entendu l'imam prier Allah de tuer les ennemis de l'islam jusqu'au dernier. Il a pu aussi acheter à la librairie de la Mosquée le livre Fatwa interdit dans plusieurs pays musulmans parce qu'il encourage la violence et le meurtre. L'auteur Ibn Baz, mort en 1999 était grand mufti d’Arabie saoudite. Il incite dans le livre les fidèles à tuer tout musulman qui ne pratique pas sa religion. L'ouvrage est aussi mis à la disposition des fidèles à la bibliothèque de la mosquée. Il y voisine une revue prônant le djihad, publié à Londres, interdit dans la plupart des pays du monde, selon Zone Libre.

Ibn Baz est à l’origine de la fatwa qui interdit aux Saoudiennes de conduire une voiture. Le grand Mufti explique que leur accorder ce droit ne serait que le premier pas sur le chemin de la dépravation qui les conduirait ensuite à commettre des indécences plus graves. Il défend la règle juridique islamique qui stipule que le témoignage de deux femmes vaut celui d’un homme parce que leur capacité mentale est plus limitée.

La diffusion de tels écrits par la Mosquée Assuna fait-elle partie des «œuvres de bienfaisance» encouragées par Revenu Canada? J’aimerais bien entendre sur la question le député fédéral de la circonscription de Papineau où se situe la Mosquée, Justin Trudeau.



Justin Trudeau On pourrait penser que Trudeau jr, va intervenir publiquement pour dénoncer Revenu Canada et exiger qu’on retire à la mosquée son statut d’organisme de bienfaisance. Trudeau ne fera rien parce qu’il compte sur les barbus pour se faire élire. Cela me surprendrait pas qu’il ait appuyé leurs démarches pour l’obtenir ou le faire renouveler.

Justin Trudeau est proche de ces gens-là. Il s’est déjà présenté dans une mosquée de Colombie-Britannique portant une robe arabo-musulmane appelée à Jalabiya pour y réciter avec les fidèles la Chahada, qui affirme qu’Allah est le seul vrai Dieu, et que Mahomet est son prophète. Dire la Chahada en présence de deux musulmans (obligatoirement males) est la seule exigence, selon la charia, pour se convertir à l'Islam.

Les conservateurs harpériens disent qu’il leur est impossible de resserrer les contrôles pour empêcher les fanatiques religieux de venir s’installer au Canada à cause de la charte trudeauiste des droits et des libertés. En vertu de la même charte, ils ne peuvent sans doute pas empêcher les barbus qui sont déjà ici comme ceux de la mosquée Assuna de bénéficier d’avantages fiscaux pour propager leur propagande haineuse et antifemme.


https://fr-ca.actualites.yahoo.com/blogues/la-chronique-de-normand-lester/justin-trudeau-et-les-barbus-de-la-mosquee-assuna--meme-combat-174142843.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Lun 14 Juil - 01:56 (2014)    Sujet du message: PRIME MINISTER HARPER ANNOUNCES CANADA'S NEW OFFICE OF RELIGIOUS FREEDOM_ ROAD TO ONE WORLD RELIGION Répondre en citant

PRIME MINISTER HARPER ANNOUNCES CANADA'S NEW OFFICE OF RELIGIOUS FREEDOM_ ROAD TO ONE WORLD RELIGION

...Protection against islamophobia and Caliphate to come very soon in Canada. Turn everything upside down and you will find the truth.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Tmzn5w8ncTY


Dernière édition par maria le Mar 25 Aoû - 07:33 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Jeu 17 Juil - 03:02 (2014)    Sujet du message: PACKAGING RAMADAN Répondre en citant

PACKAGING RAMADAN 



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Nn57Vx5ph1M


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Juil - 20:35 (2014)    Sujet du message: ISLAMISATION DE L'ALLEMAGNE : LE CALIFE DE LA SECTE ISLAMIQUE AHMADIYYA INAUGURE EN GRANDE POMPE UN COMPLEXE MUSULMAN A FRIEDBERG Répondre en citant

ISLAMISATION DE L'ALLEMAGNE : LE CALIFE DE LA SECTE ISLAMIQUE AHMADIYYA INAUGURE EN GRANDE POMPE UN COMPLEXE MUSULMAN A FRIEDBERG

Jeudi 17 juillet 2014

Le calife Hazrat Mirza Masroor Ahmad de la secte islamique ahmadiyya a inauguré le 7 juin 2014 un complexe musulman avec mosquée et école coranique dans la ville de Friedberg en Bavière.

La secte Ahmadiyya est une des multiples branches de l’islam fondée en 1889 en Inde par le gourou illuminé Hazrat Mirza Ghulam Ahmad auto-déclaré calife. Ahmad s’est prétendu réformateur et subordonné au prophète pédophile et criminel Mahomet. Il déclara que son avènement introduira le monde dans l’âge d’or d’une religion universelle qui était le rêve et le désir de l’homme depuis toujours.

Hazrat Mirza Masroor Ahmad imposera t'il un califat en l'Allemagne à l’instar du sanguinaire et terroriste Etat Islamique en Irak ? 

A noter la présence d'allemands à l'inauguration, futurs dhimmis soummis à la tyrannie musulmane également en devenir dans ce pays. Leurs enfants et petits-enfants peuvent d'or et déjà leur dire merci...



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=xbYThlhHg1o

http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-islamisation-de-l-allemagne-le-calife-de-la-secte-islamique-ahmadiyya-inaugure-en-grande-pompe-un-124175100.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Juil - 20:42 (2014)    Sujet du message: BELGIQUE : PROJET D'ECOLE ISLAMIQUE A BRUXELLES Répondre en citant

BELGIQUE : PROJET D'ECOLE ISLAMIQUE A BRUXELLES

Vendredi 18 juillet 2014

La Belgique est en pointe de l’islamisation si l’on peut dire. Un soi-disant Institut El Hikma veut ouvrir une école islamique à Bruxelles où l’assimilation des valeurs musulmanes (décapitation, lapidation, amputation ?) seront enseignées



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=OEyXaNvM_-Q

http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-belgique-projet-d-ecole-islamique-a-bruxelles-124179141.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Jeu 24 Juil - 23:42 (2014)    Sujet du message: PROJET DE CHARTE DES VALEURS QUEBECOISES - CODERRE PERSISTE ET SIGNE / LE MAIRE DE MONTREAL MAINTIENT SON OPPOSITION A LA CHARTE. Répondre en citant

PROJET DE CHARTE DES VALEURS QUEBECOISES - CODERRE PERSISTE ET SIGNE

Denis Coderre, Chevalier de Malte, agenti infiltrateur au service du Pape.


Première publication 14 janvier 2014 à 16h50


Crédit photo : Archives Agence QMI

Par Rachel Del Fante | Agence QMI

«Ce n'est pas au gouvernement du Québec de choisir mes employés», a martelé le maire de Montréal, Denis Coderre, lors d'un point de presse improvisé, mardi matin.

Le point central du débat est le port du voile, selon Denis Coderre, qui affirme pourtant que depuis le début de ce dossier, aucune plainte n'a été portée à la Ville de Montréal. «Ce qui nous guette, c'est d'institutionnaliser la discrimination à l'emploi», a-t-il soutenu.

Le maire a d'ailleurs exprimé certaines réserves quant à l'utilité des audiences publiques en cours. «Quand le ministre nous annonce qu'il est intraitable sur les signes ostentatoires, des fois on se demande à quoi cela sert, dit-il. Mais on va aller jusqu'au bout du processus.»
Denis Coderre a toutefois écarté le problème du crucifix. «Personnellement, il ne me gêne pas [...], je vais au conseil pour aider les Montréalais.»

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/montreal/archives/2014/01/2014011…

LE MAIRE DE MONTREAL MAINTIENT SON OPPOSITION A LA CHARTE.



Le lobbying des mollahs porte fruit ! Sur cette photo, on le voit avec Nabil Abbas, le représentant au Canada du Grand Ayatollah Sistani (la plus haute autorité du monde chiite en matière de charia), et un allié proche de Ali Sbeiti, représentant à Montréal du Guide suprême de la révolution islamique, le Grand Ayatollah Khamenei.

http://www.journaldemontreal.com/2014/01/14/projet-de-charte-des-valeurs-qu…

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/montreal/archives/2014/01/2014011…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Jeu 24 Juil - 23:55 (2014)    Sujet du message: CANADA - QUEBEC : UN AGENT DES AYATOLLAHS BASE A MONTREAL : NABIL ABBAS Répondre en citant

CANADA - QUEBEC : UN AGENT DES AYATOLLAHS BASE A MONTREAL : NABIL ABBAS

03/01/2014

En 2012, le Canada a expulsé les diplomates du régime des ayatollahs d'Iran. Or des agents de ces mêmes ayatollahs sont actifs au pays: ils prêchent dans des mosquées, gèrent des écoles et font du lobbying auprès de nos élus. Pourquoi ne pas aussi les expulser ?



Nabil Abbas, un agent des ayatollahs, cogne aux portes du pouvoir. On le voit ici (le turban noir) avec le cheikh Saïd Fawaz (représentant au Canada de la Ligue islamique mondiale), le maire de Montréal Denis Coderre, la ministre de l'immigration Diane de Courcy, et Ali Sbeiti (imam de Dalila Awada et Elsy Fneiche, deux propagandistes du hijab).

Basé à Montréal, Nabil Abbas est le représentant au Canada de l'ayatollah Khamenei (Guide Suprême de la révolution islamique d'Iran) et du Grand Ayatollah Sistani (basé en Irak).




La révolution islamique d'Iran (1979) a introduit un nouveau mode de gouvernance dans le monde chiite, inspiré par l'ayatollah Khomeini, dont le célèbre ouvrage Velayat el-faqih (La gouvernance du théologien juriste) faisait valoir que les ayatollahs devaient prendre les rennes du pouvoir, conformément à l'exemple établi par Mahomet, et combiner le politique et le religieux. Installé au pouvoir, Khomeini a exercé aussi bien les fonctions politiques que religieuses. Depuis sa mort, le pouvoir politique est exercé par Khamenei, et l'autorité théologique et juridique est dévolue à Sistani. (Pour complément d'information, écouter cette entrevue avec le leader chiite Watheq Al-Battat)


Nabil Abbas, représentant au Canada des ayatollahs Khamenei et Sistani

Nabil Abbas dirige le Conseil des théologiens juristes chiites de l'Amérique du Nord.


Ce Conseil, basé sur les préceptes de la tutelle des théologiens juristes, propage le Khomeinisme en Amérique du Nord.
 
Nabil Abbas est aussi l'imam du Centre islamique libanais (CIL), situé à Montréal.


Nabil Abbas et Mohamad Sawan (président du comité exécutif du CIL)

Le CIL est une institution importante et influente qui comprend, entre autres, une école islamique et une mosquée.




Le CIL relaie fidèlement les fatwas de l'ayatollah Sistani. Ainsi hier, la page Facebook du CIL a diffusé la fatwa suivante:









Question: Est-il permis de porter des lunettes dont l'extrémité de la monture est en or ou plaquée or ?
Réponse (du Grand Ayatollah Sistani): Cela n'est pas permis aux hommes (mais permis aux femmes).

Les ayatollahs sont bien installés à Montréal, et continuent de renforcer les infrastructures servant de relais au projet de Khomeini: exporter la révolution islamique autour du globe. Qu'attendons-nous pour freiner ces avancées chez nous?

Lire aussi :
Québec : un savant chiite réputé vante les avantages économiques de l'amputation des voleurs
Québec : Bridges Association, les ayatollahs militants à Montréal
Québec : Piscine réservée pour les «soeurs» musulmanes chiites
Québec : le sexisme des chiites qui dénoncent la Charte «sexiste» [images]

Rédigé le 03/01/2014 dans Canada, Khomeinistes, Québec, Québec : cartographie de l'islamisme | Lien permanent

http://www.postedeveille.ca/2014/01/un-agent-des-ayatollahs-base-a-montreal…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Sam 26 Juil - 22:45 (2014)    Sujet du message: BERNARD SWYSEN : AMNESTY C'EST FINI! Répondre en citant

BERNARD SWYSEN : AMNESTY C'EST FINI!

Contribution externe Publié le mercredi 23 juillet 2014 à 17h05 - Mis à jour le jeudi 24 juillet 2014 à 17h08



Lettre de Bernard Swysen, auteur de Bandes dessinées et parrain d'Amnesty, à Philippe Hensmans, directeur de la section francophone belge d’Amnesty International. Pourquoi je vous donne ma démission.

Voilà de nombreuses années que j’accepte d’être, à sa demande, parrain d’Amnesty International, pour le droit des femmes. J’ai pu à cette occasion soutenir plusieurs campagnes en participant à leur médiatisation. Mais le tournant adopté par Amnesty depuis quelque temps m’a fait prendre une certaine distance avec cette ONG.

Le dernier cas en date, à savoir qu’Amnesty considère qu’interdire le voile intégral est une entrave à la liberté, est pour moi la dérive de trop.
Les entraves à la liberté sont à mon avis plutôt les pressions de plus en plus manifestes, jusque dans nos contrées, pour obliger des femmes à se couvrir. A ce titre, je ne puis plus soutenir le point de vue d’Amnesty.

La burqa est loin d’être anodine, elle est plus qu’un voile, elle prive toute femme d’une élémentaire liberté de mouvement, elle les oblige à se cacher du regard des hommes, les coupe de l’extérieur, du soleil, de la lumière… Elle concrétise une ségrégation inacceptable. Elle affirme que la femme est par essence un être impur qui n’est que difficilement tolérable sur terre. Des petites filles se retrouvent également de plus en plus enfermées dans cette "prison mobile", privées des jeux d’enfants les plus naturels, et par extension privées aussi de l’instruction auquel chacun a droit.

J’ai vu, pour y avoir habité il y a une trentaine d’années, les pressions grandissantes, qui au Caire, qui à Tripoli, faisaient qu’une femme, "pour avoir la paix", se couvrait la tête.

Je connais de plus en plus, ici, à Bruxelles, dans certains quartiers, des femmes qui, musulmanes ou non, sont la cible d’insultes parce que cheveux au vent, et sont effrayées de se voir si peu soutenues et protégées pour l’élémentaire liberté de se promener en rue en sécurité, à toute heure, en tout lieux.

Je me suis moi-même retrouvé à l’hôpital, avec côtes cassées et perforation du poumon, pour avoir pris la défense d’une jeune fille agressée à cause d’une tenue vestimentaire "contraire à l’Islam".

Des hommes et des femmes se sont battus tout au long de notre histoire afin d’arriver à une égalité totale qui m’est chère. Les femmes en Europe ont acquis une visibilité dans tout l’espace public. Chaque fois que l’une d’entre elles se cache sous une burqa, c’est un affront à toutes les autres qu’elle fait, c’est leur liberté à toutes qui recule, ce sont des années de combats qui sont bafouées.

Amnesty ne peut approuver que soit ainsi hissé l’étendard de la soumission d’une catégorie de personnes à une autre. Je considère dès lors qu’à ce titre, Amnesty s’est détourné de son idéal original et je ne puis dès lors plus rester parrain de cette ONG. Veuillez donc acter ma démission.

Une réponse d’Amnesty International


Non, Amnesty n’a pas fini de se battre pour le droit des femmes ! Dans sa chronique publiée dans La Libre du 24 juillet, Bernard Swysen regrette la position d’Amnesty qui critique l’interdiction du port du voile intégral en Belgique. Pourquoi cette position ? Parce que des femmes sont forcées de porter le voile complet par leur mari ou leur entourage et que la loi en vigueur en Belgique ne fait que les punir une seconde fois en les forçant à rester cloîtrées chez elle, tout en consacrant l’impunité de ceux qui obligeraient ces femmes à se voiler

Pour toutes les autres femmes, nombreuses, qui ont choisi de porter le voile intégral par conviction, cette loi constitue une remise en question de leur droit à l’expression de leurs convictions religieuses. Ce qui explique notre position, ainsi que celle, identique, de toutes les autres organisations de défense des droits humains. Ce qui explique pourquoi nous luttons aussi contre les lois qui forcent les femmes à porter des tels vêtements dans d’autres pays. 


Si l’on veut changer les convictions de ces femmes, il serait bien plus important de s’attacher sur le long terme au travail social et à l’éducation plutôt que de les punir. A l’heure où une dizaine de femmes déposent plainte à la police chaque jour en Belgique pour viol, la défense des droits des femmes reste au cœur de notre travail. Nous prenons acte que Bernard Swysen ne nous soutiendra plus dans cette démarche.


Philippe Hensmans, Président d’Amnesty International Belgique francophone

http://www.lalibre.be/debats/opinions/bernard-swysen-amnesty-c-est-fini-53c…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Dim 27 Juil - 17:23 (2014)    Sujet du message: SYRIE : CONSTITUTION DE LA REPUBLIQUE Répondre en citant


Emblème de la Syrie : Le Phoenix est le symbole de Lucifer





SYRIE : CONSTITUTION DE LA REPUBLIQUE

Juste un autre système de lois qui n'a rien à voir avec les lois divines de Yahwé dans Lévitique 18. Modèle basé sur le modèle et les aspirations de la Communauté Internationale pour un nouvel-âge d'or d'oppression satanique. Pour bien comprendre la différence entre ce que Dieu a donné aux humains et ce qui est imposé par l'homme, il est important de lire les 2 codes de loi pour voir la différence. Nous avons tous grandi sur un modèle, qui de plus en plus brime les lois fondamentales de Dieu et qui nous a, peu à peu, emprisonnés dans un système féodal et communiste. Comme tout s'est fait à petite dose et sous le couvert d'une fausse PAIX, d'une fausse SECURITE, et sur une fausse JUSTICE, la majorité des gens n'y ont vu que du feu et non pas vu venir le danger de ce nouveau monde, qui maintenant ne se cache même plus pour opprimer les peuples de la Terre entière. Modèle pour tous les pays islamisés? Sûrement que oui.

 
Traduction Google
    
Constitution -La République arabe syrienne 
 
Index
     
Introduction 
    
Chapitre un: les principes de base      
Le premier chapitre - principes politiques      
Chapitre II - Principes économiques      
Chapitre III - Principes Sociaux      
Chapitre IV - Principes de l'éducation et la culture      

Partie II: les droits et libertés et l'État de droit
     
Le premier chapitre - les droits et libertés      
Chapitre II - la primauté du droit      

Partie III: les autorités des États
     
Le premier chapitre - le pouvoir législatif      

Chapitre II - l'exécutif
     
1 - Le président de la République      
2 - Conseil des ministres      
3 - les conseils d'administration locale      
Chapitre III - Pouvoir judiciaire      
1 - passer l'arbitre et le procureur      
2 - Éliminer administrative      

Partie IV: La Cour constitutionnelle suprême
     

Partie V: modifier la Constitution
     

Partie VI: Dispositions générales et transitoires
 
    
Introduction 
    
Civilisation arabe exposée, qui fait partie du patrimoine de l'humanité tout au long de sa longue histoire aux immenses défis ciblé briser leur volonté et soumis à la domination coloniale, mais sur son propre était un exercice créatif pour promouvoir son rôle dans la construction de la civilisation humaine.      
Et la République arabe syrienne est fier d'appartenir arabe, et le fait que son peuple est une partie intégrante de la nation arabe incarné cette affiliation dans son national et pan, et le travail pour soutenir la coopération arabe dans le but de promouvoir l'intégration et réaliser l'unité de la nation arabe.      
La paix en République arabe syrienne et de la sécurité un objectif clé et travaille sur un choix stratégique réalisé en vertu du droit international et les valeurs de VERITE et de JUSTICE. 
    
J'ai le rôle croissant de l'arabe syrienne régionale et internationale au cours des dernières décennies, ce qui a beaucoup d'aspirations et les gains les domaines humanitaires et nationaux et tous les domaines, et est devenu la position politique de la Syrie est important que le cœur battant de l'arabisme et de la confrontation face à l'ennemi sioniste et la base de support de la résistance contre la domination coloniale sur le monde arabe et le destin et la richesse , a été le berceau de la longue lutte de notre peuple et de leurs sacrifices pour le bien de l'indépendance et de la renaissance et l'unité nationale de la voie à la construction d'un Etat fort et à promouvoir la cohésion entre lui et son armée, le garant président arabe syrienne et le protecteur de la souveraineté nationale, la SECURITEé, la STABILITE et l'intégrité territoriale, formant le socle de la lutte du peuple pour la libération de son territoire occupé tous. 
 
Il était la société syrienne mesure avec toutes ses composantes et les électeurs et l'ensemble des institutions et des organisations populaires et politiques et les réalisations civiles démontré la profondeur de l'accumulation de la civilisation représentée par la rigidité de la volonté et la capacité de se tenir au courant des changements et de créer un climat propice à maintenir son rôle humanitaire comme un acteur historique dans le mois de mars de la civilisation humaine.
 
 
Depuis le début de l'athée vingt-siècle confronté peuple syrien et les institutions de l'enjeu du développement et de la modernisation dans les conditions régionales et internationales difficile ciblées souveraineté nationale, quelle forme de motivation pour accomplir cette Constitution comme base pour le renforcement de la primauté du droit.
 
    
La réalisation de cette constitution, l'aboutissement de la lutte du peuple sur le chemin de la liberté et de la démocratie et de la réalisation de gains réels en réponse à des changements et modifications, et un guide organise le mois de mars de l'état vers l'avenir, et un officier pour le mouvement de ses institutions et une source de la législation, à travers le système des principes de base dédiées à l'indépendance, la souveraineté et la souveraineté du peuple sur la base de l'élection et le pluralisme politique et le multipartisme et la protection des l'unité nationale et la diversité culturelle et des libertés publiques, les droits humains et la justice sociale, l'égalité et l'égalité des chances, la citoyenneté et la primauté du droit, où la société et les objectifs de citoyens et très dévoué à Ogelhma tout effort national, et maintient la dignité d'une indication de la civilisation de la nation et le prestige de l'Etat. 
    
Partie I 
    
Les principes de base      
Chapitre I      
Principes politiques 
    
Le premier article
     
1 - République arabe syrienne, un Etat démocratique, pleinement souverain, indivisible, et ne peut être renoncé à une partie de son territoire, qui fait partie du monde arabe.      
2 - Les gens en Syrie fait partie de la nation arabe. 
    
L'article II      
1 - le système de gouvernement dans le régime républicain de l'Etat.      
2 - la souveraineté du peuple, ne doit pas sa prétention à un individu ou un groupe, et est basé sur le principe de la souveraineté du peuple, du peuple et pour le peuple.      
3 - les gens exercent la souveraineté dans les limites formulaires prescrits et dans la Constitution. 
    
L'article III      
1 - la religion de l'Islam, le président de la République.      
2 - la jurisprudence islamique source principale de la législation.      
3 - L'Etat respecte toutes les religions, et d'assurer la liberté d'effectuer tous les rituels qui ne troublent pas l'ordre public.      
4 - le statut personnel des communautés religieuses, chéri et protégé. 
    
Article IV      
L'arabe est la langue officielle de l'État. 
    
Article V      
capitale de l'Etat de Damas. 
    
Article VI      
1 - consiste conscient de la République arabe syrienne de trois couleurs: rouge, blanc et noir, et l'étoile, chacun avec cinq personnes de couleur est le vert, et le drapeau est de forme rectangulaire, actuellement les deux tiers de sa longueur, se compose de trois rectangles espacés régulièrement le long du drapeau, le plus haut en rouge, et celui du milieu en blanc , et le plus bas dans le noir, et sert de médiateur Alndjemtan rectangle blanc.      
2 - La loi doit indiquer emblème et l'hymne national, et leurs peines respectives. 
    
Article VII      
Le serment constitutionnel comme suit:      
((Je jure par Dieu Tout-Puissant de respecter la Constitution du pays et les lois et règlements de la République, et de protéger les intérêts et les libertés du peuple, et de préserver la souveraineté et l'indépendance nationale et la liberté et de défendre l'intégrité de son territoire, et que je travaille à réaliser la justice sociale et l'unité de la nation arabe)). 
    
Article VIII      
1 - Le système politique de l'Etat sur le principe du pluralisme politique, et sont l'exercice du pouvoir démocratiquement par les urnes.      
2 - contribuer aux partis politiques et des rassemblements autorisés dans la vie politique nationale, et le respect des principes de souveraineté nationale et de la démocratie.      
3 - La loi réglemente les dispositions et procédures pour la formation de partis politiques.      
4 - ne peuvent se livrer à aucune activité politique ou les partis ou groupements politiques sur des bases religieuses, sectaires, tribales ou, une classe régionale, professionnelle, ou sur la discrimination fondée sur le sexe, l'origine, la race ou la couleur.      
5 - peut-être pas à exploiter la fonction publique ou de l'argent public pour le bénéfice de politique, partisane ou électorale. 
    
Article IX      
La Constitution prévoit la protection de la diversité culturelle de la société syrienne dans toutes ses composantes, et la multiplicité de ses affluents, comme un patrimoine national à promouvoir l'unité nationale dans le cadre de l'intégrité territoriale de la République arabe syrienne. 
    
Article X.      
Les organisations de base, les syndicats, les associations professionnelles, les organismes comprend les citoyens pour le développement de la société et les intérêts de ses membres, et l'État garantit son indépendance et d'exercer un contrôle de la participation populaire dans les différents secteurs et les conseils indiqués dans la loi, dans les domaines dans lesquels d'atteindre ses objectifs, et conformément aux modalités et conditions prescrites par la loi. 
    
Article XI      
L'armée et les forces armées d'une institution nationale chargée de la défense de la patrie et la sécurité de son intégrité territoriale, qui est au service du peuple et de protéger les intérêts de ses objectifs et la sécurité nationale. 
    
Article XII      
Conseils démocratiquement élus au sein des institutions nationales ou locales à travers lequel les citoyens exercent leur souveraineté et construire un Etat et le leadership communautaire. 
    
Chapitre II      
Principes économiques 
    
Article XIII      
1 - L'économie nationale sur la base du développement de l'activité économique et le secteur public à travers des plans économiques et sociales visant à accroître le revenu national et le développement de produits et d'élever le niveau de vie de l'individu et fournir des possibilités d'emploi.      
2 - visant à la politique économique de l'Etat pour répondre aux besoins fondamentaux des individus et de la société grâce à la croissance économique et la justice sociale pour atteindre un développement global et équilibré et durable.      
3 - L'Etat veille à la protection des consommateurs et des producteurs et sponsors commerce et l'investissement et éviter monopole dans divers domaines économiques et travaille à développer les ressources humaines et à protéger la force de travail, dans le but de servir l'économie nationale. 
    
Article XIV      
Les ressources naturelles et les entreprises, les institutions et les services publics sont de propriété publique, l'État détient son investissement et de la supervision de la gestion pour le bénéfice de tous les peuples, et le devoir de protéger les citoyens. 
    
Article XV      
1 - la propriété privée des collectifs et individuels, sont protégés conformément à la base suivante:      
A - la confiscation générale de fonds est interdit.      
B - ne pas supprimer la propriété privée, sauf pour utilité publique par décret et contre rémunération équitable conformément à la loi.      
C - ne pas imposer la confiscation de la propriété privée sans une ordonnance du tribunal saisi.      
D - peut-être la confiscation de la propriété privée pour les nécessités de la guerre et des catastrophes pour répondre à la loi générale de la rémunération équitable.      
2 - doit être une compensation équivalente à la valeur de l'immeuble. 
    
Article XVI      
La loi détermine la propriété maximale de l'investissement agricole et de l'agriculture pour assurer la protection de l'agriculteur et ouvrier agricole de l'exploitation et assurer une production accrue. 
    
Article XVII      
Le droit de succession est maintenu en conformité avec la loi. 
    
L'article XVIII      
1 - Ne pas imposer des taxes, des taxes et des frais généraux que par la loi.      
2 - Le système fiscal sur la base d'un régime fiscal équitable et progressif sont à réaliser les principes d'égalité et de justice sociale.  Chapitre III      
Les principes sociaux 
    
Article XIX      
La communauté dans la République arabe syrienne sur la base de la solidarité et de respect mutuel et les principes de la justice sociale, la liberté et l'égalité et le maintien de la dignité humaine de chaque individu. 
    
L'article XX      
1 - La famille est le noyau de la société et la loi maintient le corps et renforce ses liens.      
2 - L'Etat doit protéger et encourager le mariage, et s'emploie à éliminer les obstacles à entravée physique et social, et la protection des mères et des enfants, et de prendre soin des enfants et des jeunes, et leur assurer des conditions propices au développement de leurs talents. 
    
L'article XXI      
Certificat pour la valeur suprême de la patrie, et veiller à ce que les familles des martyrs et de l'État, conformément à la loi. 
    
L'article XXII      
1 - L'Etat garantit à chaque citoyen et à sa famille d'urgence, de maladie, d'invalidité, les orphelins et le vieillissement.      
2 - L'Etat doit protéger la santé des citoyens et de leur donner les moyens de prévention, de traitement et de médicaments. 
    
L'article XXIII      
L'Etat assure aux femmes toutes les possibilités qui leur permettent de participer pleinement et activement à la vie politique, les droits économiques, sociaux et culturels, et de travailler à lever les restrictions qui empêchent le développement et la participation des femmes dans la construction de la communauté. 
    
L'article XXIV      
L'Etat doit assurer la solidarité à la charge de la communauté causés par les catastrophes naturelles. 
    
Article XXV      
Éducation, la santé et les services sociaux pour la construction des piliers fondamentaux de la société et de l'État s'emploie à parvenir à un développement équilibré de toutes les régions de la République arabe syrienne. 
    
L'article XXVI      
1 - la mise en service de la fonction publique et de l'honneur, visant à la réalisation de l'intérêt public et de servir les gens.      
2 - Les citoyens sont égaux à assumer les fonctions de la fonction publique, la loi définit les conditions attachées et les droits et les devoirs qui leur sont assignés.   

  
Article Vingt-Sept      
Responsabilité de protection de l'environnement de l'Etat et de la société qui est le devoir de chaque citoyen.   

Chapitre IV
     
Principes de l'éducation et la culture   

  
Article vingt-huit      
Le système de l'éducation pour créer une génération adhère à son patrimoine et de l'identité et de l'appartenance et de l'unité nationale.      

Article vingt-neuf
     
1 - L'éducation est un droit garanti par l'État, qui est gratuit à tous les niveaux, et la loi réglemente les cas où l'éducation payé dans les universités et les instituts gouvernementaux.      
2 - L'éducation est obligatoire jusqu'à la fin de l'étape de l'éducation de base, et l'état s'emploie à étendre l'obligation à d'autres étapes.      
3 - supervise l'état de l'éducation et de la direction afin de d'établir un lien entre lui et les besoins de la communauté et les impératifs de développement.      
4 - La loi réglemente la surveillance de l'état des établissements d'enseignement privés.      

Trente article
     
Pilier de l'éducation physique en milieu de la construction et encourage l'Etat à préparer une génération forte physiquement et moralement et intellectuellement.      

Trente article
     
Prise en charge de l'état de la recherche scientifique dans toutes ses exigences, et d'assurer la liberté de création, scientifique, littéraire, artistique et culturelle, et de fournir les moyens pour ce faire, et l'Etat fournit toute l'assistance pour le progrès des sciences et des arts, et encourage les inventions scientifiques et les compétences artistiques et des talents créatifs et protège ses résultats.      

Article II Trente
     
L'État doit protéger les monuments et les sites archéologiques et du patrimoine et des choses de valeur artistique et historique et culturel.      

Partie II
  

  
Droits et libertés et l'État de droit      
Chapitre I      
Droits et libertés 
    
Article III Trente      
1 - La liberté est un droit sacré et l'État garantit la liberté personnelle et de maintenir leur dignité et la sécurité.      
2 - est un principe fondamental de la citoyenneté implique des droits et des devoirs dont jouit tout citoyen et exercées conformément à la loi.      
3 - les citoyens sont égaux en droits et en devoirs, sans discrimination fondée sur le sexe, l'origine, la langue, la religion ou la croyance.      
4 - L'Etat doit garantir le principe de l'égalité des chances pour les citoyens. 
    
Article IV Trente      
Tout citoyen a le droit de participer à la vie politique, économique, social, culturel et réglementés par la loi.      
Article trente-cinquième      
Tout citoyen a le devoir de respecter la Constitution et les lois. 
    
Article trente-sixième      
1 - l'inviolabilité de la vie privée protégé par la loi.      
2 - Ils ne peuvent pas être saisis ou consulté que par ordre de l'autorité judiciaire compétente dans les cas prévus par la loi.      

Article trente-septième
     
Confidentialité de la correspondance, des postes et télécommunications et autre garantie en conformité avec la loi.   

  
Article trente-huitième      
1 - Aucun citoyen ne peut être expulsé du pays, ni empêché d'y retourner.      
2 - Nul ne peut être extradé vers une entité étrangère.      
3 - Tout citoyen a le droit de se déplacer ou de quitter le territoire de l'État, sauf cas d'une décision de la juridiction compétente ou du ministère public ou de la mise en œuvre des lois de la santé et de la sécurité publique.      

Article neuf heures trente
     
Réfugiés politiques ne peuvent pas être extradés en raison de leurs convictions politiques ou de leur défense de la liberté.   

  
Quarante article      
1 - Le travail est un droit et le devoir de chaque citoyen, et l'état s'efforce de fournir à tous les citoyens, et la loi doit réglementer les conditions de travail et les droits des travailleurs.      
2 - chaque travailleur une rémunération équitable par la qualité du travail et se répercuter, que pas moins que le salaire minimum, qui garantit les conditions de vie et la vie changement.      
3 - L'Etat garantit la sécurité sociale et la santé des travailleurs.      

Article Quarante-et-unième
     
Paiement des impôts, taxes et frais de service public, conformément à la loi.   

  
Article Quarante-deuxième      
1 - La liberté de croyance est protégée conformément à la loi.      
2 - Tout citoyen a le droit d'exprimer son opinion librement et ouvertement, en disant, par écrit, ou de tous les moyens d'expression.      

Quarante-article III
     
L'État garantit la liberté de la presse, de l'impression et de l'édition, les médias et l'indépendance, conformément à la loi.      

Article Quarante-quatrième
     
Les citoyens ont le droit de se réunir et de manifester pacifiquement et la grève dans le cadre des principes de la Constitution et la loi réglemente l'exercice de ces droits.      

Article Quarante-cinquième
     
La liberté d'association et les syndicats, à l'échelle nationale pour des objectifs légitimes et par des moyens pacifiques, garantis conformément aux termes et conditions prévues par la loi.      

Article Quarante-sixième
     
1 - le service militaire obligatoire est un devoir sacré et réglementé par la loi.      
2 - pour défendre la sécurité de la nation et de protéger les secrets d'Etat et devoir de chaque citoyen.      

Article Quarante-septième
     
L'Etat veille à la protection de l'unité nationale et le devoir des citoyens et à entretenir.      

Article Quarante-huitième
     
La loi réglemente la nationalité arabe syrienne.      

Article Quarante-neuvième
     
Élection et référendum aux citoyens droit et le devoir pour eux, et de la loi régissant l'exercice.      

Chapitre II
     
La primauté du droit      

Cinquante article
     
La règle de droit est la base de la gouvernance de l'État.      

Article première session
     
1 - la peine est personnelle et non pas un crime et aucune punition que par la loi.      
2 - Tout prévenu est présumé innocent jusqu'à sa condamnation par une décision judiciaire définitive à un procès équitable.      
3 - le droit de procéder à des litiges et de recours, l'audit et de la défense devant la justice est garanti par la loi et l'État garantit une assistance juridique à ceux qui ne peuvent pas, selon la loi.      
4 - interdit la fourniture de la loi sur l'immunité de toute action ou décision administrative de révision judiciaire.      
Session de l'article II      
Lois ne s'appliquent que pour ce qui est de la date de l'œuvre et ne pas avoir un effet rétroactif, et peut-être en matière pénale est le texte autrement.      
Article III Session      
1 - Nul ne peut être étudiée ou détenu que conformément à une ordonnance ou décision rendue par une autorité judiciaire compétente, ou si vous l'attrapez dans le cas de flagrant délit, ou l'intention d'apporter aux autorités judiciaires sur des accusations d'avoir commis un crime ou un délit.      
2 - Nul ne peut être torturé ou dégradants, et la loi précise la peine de le faire.      
3 - Toute personne arrêtée doit être informée des raisons de son arrestation et de ses droits, et peut continuer à être arrêté devant l'autorité administrative que par ordre de l'autorité judiciaire compétente.      
4 - Tout le monde a été condamné à un jugement conclu et mis en œuvre la sanction a donné tort et les appels de l'arbitre pour l'Etat pour compenser le préjudice qu'il a subi.      

Article IV Session
     
Chaque atteinte à la liberté personnelle ou la sainteté de la vie privée ou sur d'autres droits et libertés garantis par la Constitution publics est un crime puni par la loi. 
    
Partie III 
    
autorités de l'État      
Chapitre I      
Pouvoir législatif 
    
Article cinquième session      
Le pouvoir législatif du parlement de l'Etat de la manière prescrite par la Constitution.      

Article sixième session
     
Mandat du parlement quatre ans à compter de la date de sa première réunion ne doit pas être prolongée, sauf dans le cas de la loi de la guerre.      

Article septième session
     
Les députés sont élus au suffrage universel et conformément secret, direct et égal, et avec les dispositions de la loi électorale.      

Article huitième session
     
Membre du Parlement représente le peuple dans son ensemble, ne peut pas identifier et d'enregistrer l'agence ou de l'état, et il exerce, sous la direction de l'honneur et de conscience.      

Article IX Session
     
Les électeurs sont des citoyens qui ont terminé dix-huit ans et qui répondent aux conditions prévues dans la loi électorale.      

Soixante article
     
1 - La loi détermine le système d'élection des membres du Parlement et leur nombre et les conditions à remplir par les candidats.      
2 - devrait être la moitié des membres du Parlement au moins des ouvriers et des paysans, et la définition de la loi montre le travailleur et l'agriculteur.      

Article Soixante-et-unième
     
Doivent inclure les dispositions de la loi électorale en sorte que:      
1 - la liberté des électeurs de choisir leurs représentants et la sécurité et l'intégrité des procédures électorales.      
2 - le droit des candidats à superviser les processus électoraux.      
3 - la punition de ceux qui abusent de la volonté des électeurs.      
4 - Identifier les contrôles de finances de campagne.      
5 - d'organiser la campagne électorale et l'utilisation des médias.      

Article Soixante-deuxième
     
1 - Les élections ont lieu au cours des soixante jours précédant la date de la fin du mandat du Parlement.      
2 - Le Conseil continuera de convoquer un jugement si vous ne choisissez pas l'autre et reste valable jusqu'à l'élection d'un nouveau conseil.      

Article Soixante-troisième
     
Si un membre devient parlement de membre vacant pour quelque raison élu irremplaçable dans les soixante jours à compter de la date de vacance organique, qui n'est pas inférieure à la durée restante du Conseil pendant six mois, se terminant la composition du nouveau membre pour la fin du Conseil, détermine le cas de la loi électorale vacance adhésion.      

Article Soixante-quatrième
     
1 - le Parlement a demandé la convocation d'un décret pris par le Président de la République dans les quinze jours à compter de la date d'expiration du mandat de la Commission actuelle ou de la date de l'annonce des résultats de l'élection en l'absence et la présence, et le jugement aura lieu le seizième jour si vous n'avez pas d'émettre un appel de décret.      
2 - Le Conseil élit à son premier président et les membres de son bureau, et réélu chaque année.      

Article Soixante-cinquième
     
1 - Le Conseil a appelé à trois sessions ordinaires par an, pour un total de pas moins de six mois, détermine les règles de procédure du Conseil temps et la durée de chacun d'eux.      
2 - Le Conseil peut être invité à des sessions extraordinaires à la demande du président ou d'un tiers des membres du Conseil ou le Bureau du Conseil.      
3 - le reste de la session législative de l'année dernière, est ouvert jusqu'à l'adoption du budget de l'Etat.      

Article Soixante-sixième
     
1 - La Haute Cour constitutionnelle est compétente pour examiner les recours aux élections spéciales, les membres du Parlement.      
2 - les appels interjetés par le candidat pendant les trois jours à compter de la date de l'annonce des résultats, et décider par les dispositions de la Cour a conclu, dans les sept jours à compter de la date de l'expiration de la présentation des recours.      

L'article soixante-septième
     
Les membres du parlement serment constitutionnel figurant à l'article VII de la Constitution.      

Article Soixante-huitième
     
Déterminer la répartition des membres du Parlement et leur droit de compensation.      

Article Soixante-neuvième
     
Parlement met ses règles de procédure pour régler le style de travail et la façon dont l'exercice de ses fonctions et de déterminer les termes de référence de l'Office du Conseil.      

Soixante article
     
Ne pas demander aux membres du parlement en raison d'un faits civiles ou pénales Jordunha ou opinions qu'ils expriment ou vote dans les réunions publiques ou privées et les travaux des comités.      

Article Soixante-et-unième
     
Les membres du parlement une immunité pour la durée du mandat du Conseil, ne doit pas, dans le cas de flagrant délit action pénale contre un membre de leur sauf autorisation préalable du Conseil, et d'être en prise hors session autorisation du Bureau du Conseil, et en informe le Conseil lors de la première convocation de lui comme pris de procédures.      

Article II Soixante-dix
     
1 - Aucun membre ne peut prendre avantage de ses membres dans le travail de l'entreprise.      
2 - La loi définit qui ne peut être combinée avec des membres du Conseil.      

Article Soixante-troisième
     
1 - Président du Parlement représentant le Conseil et signé par lui et parler en son nom.      
2 - Les gardes du Conseil, ils sont considérés comme un ordre spécial du président du Conseil ne peuvent pas entrer toute force armée sans l'autorisation du Conseil du patron.      

Article Soixante-quatrième
     
Les membres du parlement le droit de proposer des lois et de poser des questions et interrogations du ministère ou d'un ministre et conformément aux dispositions des règles de procédure du Conseil.      

Article Soixante-cinquième
     
Le parlement les fonctions suivantes:      
1 - Adoption des lois.      
2 - discuter de la déclaration du ministère.      
3 - aucune confiance dans le ministère ou d'un ministre.      
4 - adoption des comptes budgétaires et finales.      
5 - l'approbation des plans de développement.      
6 - l'adoption de traités et de conventions internationales relatives à la sécurité de l'Etat, un traité de paix et d'alliance et tous les traités relatifs aux droits de souveraineté ou d'accords prévoyant des privilèges à des entreprises ou des institutions étrangères, ainsi que des traités et accords entraînant des dépenses non prévues au budget ou qui sont liées à l'exploitation des prêts ou qui sont contraires aux dispositions de la les lois en vigueur et de la force nécessite une nouvelle législation.      
7 - l'adoption d'une amnistie générale.      
8 - d'accepter la démission d'un membre du Conseil ou rejeté.      

Article Soixante-sixième
     
1 - Le Premier ministre doit présenter, dans les trente jours à compter de la date de constitution de la déclaration du ministère au Parlement pour discussion.      
2 - le ministère responsable de la mise en œuvre de sa déclaration au Parlement.      
3 - Si le Conseil n'est pas en session ordinaire a été appelé à la session extraordinaire.      

Article VII Soixante
     
1 - Ne pas confiance ne peut être refusée qu'après une interpellation adressée au ministère ou à un ministre, et ont demandé sans vote de confiance sur la proposition présentée par cinq membres du Parlement, au moins, n'a pas confiance dans le ministère ou d'un ministre par une majorité des membres du Conseil.      
2 - En cas de non-confiance dans le ministère doit présenter la démission du Premier ministre au président de la République du ministère, comme le ministre, qui doit être retenu lui faire confiance pour présenter sa démission.      
Soixante-dix-huitième article      
Le Conseil peut former des comités parmi ses membres un rassemblement d'information temporaire et d'établissement des faits dans les sujets qui se rapportent à l'exercice de ses pouvoirs.      

Soixante-dix-neuvième article
     
1 - pour le budget de chaque exercice, et on définit le début de l'exercice par la loi.      
2 - La loi définit une façon de préparer le budget de l'Etat.      
3 - Le projet de budget doit être présenté au Parlement au moins deux mois avant le début de l'exercice.      

Quatre-vingts article
     
1 - Le Conseil se prononcera sur la section du budget par section, le budget n'est pas valide que s'il est approuvé par le Conseil.      
2 - si pas sur le Conseil de l'adoption du budget avant le début de la nouvelle année budgétaire de l'année fiscale va jusqu'à l'adoption du budget de l'année précédente, et vous obtenez de nouveaux revenus en conformité avec les lois et règlements en vigueur.      
3 - ne peuvent pas effectuer des transferts entre les catégories de budget, sauf en conformité avec les dispositions de la loi.      
4 - pas pour le Conseil au cours de l'étude d'augmenter le budget de l'estimation des recettes ou des dépenses totales.      

Article Quatre-vingt-première
     
Le Parlement peut, après l'adoption du budget d'adopter des lois qui apporteront de nouvelles dépenses et des ressources à elle.      

Article II Eighty
     
Présenté les comptes définitifs de l'exercice au Parlement dans un délai n'excédant pas un an depuis la fin de cette année et est coupé droit de compte, et appliquée à la coupe appliqué au compte de l'approbation du budget.      

Chapitre II
     
Pouvoir exécutif      
(1) Président de la République      
Quatre-vingt-troisième article      
Le Président de la République et le Conseil des ministres de l'exécutif au nom du peuple dans les limites fixées par la Constitution.      

Quatre-vingt-quatrième article
     
Un candidat au poste de Président de la République comme suit:      
1 - MTMA être âgé de quarante ans.      
2 - être en possession de la nationalité arabe syrienne de naissance, les parents bénéficiant de la nationalité arabe syrienne de naissance.      
3 - à profiter de ses droits civils et politiques, et pas coupable d'une infraction, même scandaleux réhabilité.      
4 - Il ne doit pas être mariée à un non-syrienne.      
5 - Pour être un résident de la République arabe syrienne pour une période d'au moins dix ans de résidence permanente connecté pour postuler à candidature.      

Quatre-vingt-cinquième article
     
La nomination au poste de Président de la République comme suit:      
1 - Le président du Parlement pour élire un président avant l'expiration du mandat du Président basée sur une période d'au moins soixante jours et pas plus de quatre vingt dix jours.      
2 - La demande de nomination à la Cour suprême constitutionnelle, et consignés dans un registre spécial, et dans un délai de dix jours à compter de la date de l'annonce de l'appel à l'élection du président.      
3 - Ne pas accepter la demande de nomination sauf si l'étudiant a obtenu un soutien de mise en candidature écrite pour sa candidature de trente-cinq membres au moins des membres du Parlement, et ne peut pas être un membre du Parlement à soutenir un seul candidat.      
4 - les demandes soient examinées par la Cour suprême constitutionnelle, qui doit être décidé dans les cinq jours après la date limite d'inscription.      
5 - S'il n'est pas disponible, les conditions requises pour la nomination d'un seul candidat dans le délai, doivent le Président du Parlement à l'appel des candidatures sont ouvertes à nouveau, selon les mêmes conditions.      

Quatre-vingt-sixième article
     
1 - Le Président est élu directement par le peuple.      
2 - Le gagnant du poste de président de la candidate République qui obtient la majorité absolue de ceux qui ont participé aux élections, et si aucun des candidats sur la majorité de ces réélection dans deux semaines entre les deux candidats ayant obtenu le plus grand nombre d'électeurs qui ont voté.      
3 - annonce les résultats de l'élection par le chef du Parlement.      

Quatre-vingt-septième article
     
1 - Si un parlement de solution au cours de la période spécifiée pour l'élection d'un nouveau président poursuivra l'existant Président de la République d'exercer ses fonctions jusqu'à l'élection du nouveau conseil d'administration et tenue, d'être élu le nouveau président vingt-dix jours après la date de ce Conseil.      
2 - Si vous avez terminé le mandat du Président de la République n'a pas élire un nouveau président continue d'exercer le Président sur la base de ses fonctions jusqu'à l'élection du nouveau président.      
Quatre-vingt-huitième article      
Le président est élu pour une période de sept années civiles à compter de la date de la fin du mandat du Président en exercice, et ne peut être réélu Président de la République, mais le mandat de la prochaine.      

Quatre-vingt-neuvième article
     
1 - La Haute Cour constitutionnelle est compétente pour examiner les recours pour l'élection du président.      
2 - les appels interjetés par le candidat pendant les trois jours à compter de la date de l'annonce des résultats, et décider par les dispositions de la Cour a conclu, dans les sept jours à compter de la date de l'expiration de la présentation des recours.      
Ninety article      
Le Président de la République devant le Parlement à procéder avant le bureau de serment constitutionnel figurant à l'article VII de la Constitution.      

Article Quatre-vingt-première
     
1 - Le président de la République peut désigner un ou plusieurs vice, et délégué certains de ses pouvoirs.      
2 - tête devant le vice-président par le Président de la République de procéder serment constitutionnel bureau figurant à l'article VII de la Constitution.      
Article II Ninety      
Si un obstacle temporaire suivez le Président de la République d'exercer ses fonctions déléguées par le vice-président de la République.      

Quatre-vingt-troisième article
     
1 - dans le cas d'une vacance, le président ou l'invalidité permanente de l'exercice de ses fonctions, il assure l'intérim du Premier Vice-Président de la République pour une période d'au plus quatre-vingt dix jours à compter de la date de vacance du poste de président, qui est de faire une nouvelle élection présidentielle.      
2 - dans le cas d'une vacance, le président n'a pas eu un député, il reprend temporairement le Premier ministre pour une période d'au plus quatre-vingt dix jours à compter de la date de vacance du Président de la République, qui est que les nouvelles élections présidentielles.      

Article IV Ninety
     
Si le président a démissionné face de la lettre de démission au Parlement.      

Quatre-vingt-cinquième article
     
Conformément à la loi détermine la position du président de la République de la cérémonie et de fonctionnalités, comme la loi précise les allocations.      

Quatre-vingt-sixième article
     
Regardez le président de respecter la Constitution et le bon fonctionnement des pouvoirs publics et la protection de l'unité nationale et la survie de l'Etat.      

Quatre-vingt-septième article
     
Le Président de la République de nommer le Premier ministre et ses adjoints et de nommer les ministres et leurs adjoints et l'acceptation de leur démission et les exempter de bureau.      

Quatre-vingt-huitième article
     
Met le président lors d'une réunion avec le Conseil des ministres sous sa présidence des politiques publiques pour l'Etat et veille à sa mise en œuvre.      

Article Neuf Ninety
     
Président de la République pour appeler à la convocation du Conseil des ministres sous sa présidence, et ses rapports sur les demandes du Premier ministre et du Cabinet.      

Article pour cent
     
Le Président de la République de lois adoptées par le Parlement, et a le droit de s'opposer à leur décision motivée dans un délai d'un mois à compter de la date de leur réception à la présidence, si elle est approuvée par le conseil d'une seconde majorité des deux tiers de ses membres pris par le Président de la République.      

Après le premier article pour cent en
     
Le président des décrets, décisions et ordonnances République conformément aux lois.      

Après la seconde pour cent de l'article
     
Président déclare la guerre et la mobilisation générale et conclut la paix avec l'approbation du Parlement.      

Article III pour cent après
     
Président déclare l'état d'urgence et annuler le décret émis par le Conseil des ministres qui s'est tenue sous sa présidence et majorité des deux tiers de ses membres, qui sera présenté au Parlement lors de sa première réunion, et présente les dispositions de la loi si spécial.      

Article IV pour cent après
     
Le Président de la République, les chefs des missions diplomatiques à l'étranger, et d'accepter l'adoption des chefs de missions diplomatiques étrangères à la République arabe syrienne.      

Article V pour cent après
     
Le président est le commandant suprême des forces armées et de délivrer toutes les décisions et les ordres nécessaires à l'exercice de ce pouvoir, et dispose d'un mandat à l'autre.      

Article VI pour cent après
     
Président nomme le personnel civil et militaire et mettre fin à leur service, conformément à la loi.      

Article VII pour cent après
     
Président de la République conclut les traités et conventions internationaux et abrogé en conformité avec les dispositions de la Constitution et les règles du droit international.      

Article Huit pour cent après
     
Président de la République donne à votre pardon, a droit à la réintégration.      

Article Neuf pour cent après
     
Président de la République d'accorder le droit de décorations.   

  
Dix pour cent après l'article      
Président d'adresser des messages au Parlement, et peut faire des déclarations devant lui.      

Article XI pour cent après
     
1 - Le président de la République peut décider de résoudre le parlement a rendu une décision motivée sur lui.      
2 - Les élections pour un nouveau conseil dans les soixante jours à compter de la date de dissolution.      
3 - ne peut être dissoute Parlement plus d'une fois pour une raison.      

L'article XII pour cent après
     
Président de la République pour préparer les projets de loi et renvoyé au Parlement pour examen d'agrément.      

Article XIII pour cent après
     
1 - Le Président de la République, le pouvoir de légiférer en dehors des sessions du parlement, ou pendant la session si nécessaire pour le maximum, ou au cours de la période pendant laquelle le Conseil est dissous.      
2 - La présente loi au Conseil dans les quinze jours de la première de le rencontrer.      
3 - le Conseil le droit d'annuler ce projet de loi ou de modifier la loi, et que la majorité des deux-tiers de ses membres inscrit à assister à la réunion, à ne pas être inférieur à la majorité de ses membres, l'absolu, sans cette modification ou un effet rétroactif de l'annulation, si elle n'est pas aboli le Conseil ou modifier promis jugement sanctionné.      

Article Quatorze pour cent après
     
Si un cas de danger grave et menace l'unité nationale ou l'intégrité et l'indépendance de la patrie ou d'entraver les institutions de l'État de se livrer à ses obligations constitutionnelles, le Président de la République à prendre des mesures rapides exigées par ces circonstances pour faire face au danger.      
Article XV pour cent après      
Président de la République pour former des organismes et conseils d'administration et des comités spéciaux et définir ses fonctions et pouvoirs de décisions de la formation.      

Seize pour cent après l'article
     
Président de la République peut convoquer un référendum du peuple dans les questions importantes qui se rapportent aux intérêts du pays suprême, et le résultat du référendum soit contraignant et efficace à partir de la date de son annonce, et publié par le Président de la République.      

Article XVII pour cent après
     
Président de la République n'est pas responsable des actions des droits directs, sauf dans le cas de haute trahison, et ont demandé pour les frais d'une décision du Parlement, par un vote du public des deux tiers des membres du Conseil un secrets de la session spéciale, et sur la proposition d'un tiers des membres du Conseil au moins être essayé en face de la Cour constitutionnelle suprême .      
(2) Conseil des ministres      

L'article XVIII pour cent après
     
1 - Le Conseil des ministres est le plus haut dirigeant et de l'État administratif, et se compose du Premier ministre et ses adjoints, les ministres, et supervise la mise en œuvre des lois, règlements, et supervise le travail des organes de l'Etat et de ses institutions.      
2 - supervisé par le Premier ministre sur les travaux de ses députés et ministres.      

L'article XIX pour cent après
     
Déterminer la répartition de la rémunération et le Premier ministre et ses adjoints et des ministres par la loi.      

Article Vingt pour cent après
     
Conduire le Premier ministre et ses adjoints et des ministres devant le président de la République sur la formation d'un nouveau serment constitutionnel du ministère figurant à l'article VII de la Constitution, avant directement leur entreprise, mais si vous modifiez le nouveau ministère, en les divisant seulement.      

Article Vingt pour cent après
     
Le Premier ministre et ses adjoints et les ministres sont responsables devant le Président de la République, et en face du Parlement.      

Article XXII pour cent après
     
Le ministre est le chef administratif du ministère et le haut est mis en œuvre par la politique générale de l'Etat concernant son ministère.      

L'article XXIII pour cent après
     
Empêche les ministres pendant la durée de leurs fonctions pour être membres du conseil d'administration d'une société ou agents privés ou qu'il Izawloa directement ou indirectement, toute entreprise ou profession.      

L'article XXIV pour cent après
     
1 - Le Premier ministre et ses adjoints, les ministres, les fonctionnaires et les civils, conformément à la loi pénale.      
2 - pour le Président de renvoyer le premier ministre et ses députés et ministres en justice pour aucun d'entre eux ont commis des crimes au cours de ses fonctions ou à cause de cela.      
3 - arrêter le défendeur de travail immédiatement après la délivrance de l'acte d'accusation doit être décidé dans l'accusation portée contre lui, ni empêcher la démission ou la révocation du procès, et les procès se déroule de la manière prescrite par la loi.      

L'article XXV pour cent après
     
1 - c'est en vertu du ministère démissionnaire dans les cas suivants:      
A - A la fin du mandat du Président de la République.      
B - quand les gens élisent un nouveau conseil d'administration.      
C - Si la majorité de la démission du Cabinet.      
2 - poursuivre la conduite du ministère en attendant le décret nommant le nouveau ministère.      

Article VI et vingt pour cent
     
Peut combiner le ministère et les membres du Parlement.      
Article VII et vingt pour cent      
Effectuer des dispositions spéciales ministres aux sous-ministres.      

Article vingt-huit pour cent
     
Le Cabinet exerce les fonctions suivantes:      
1 - Élaborer des plans opérationnels pour les politiques publiques de l'État.      
2 - guider le travail des ministères et autres organismes publics.      
3 - un projet de budget de l'Etat.      
4 - Préparation des projets de loi.      
5 - la préparation des plans de développement et le développement de la production et de la richesse nationale investis tout ce qui serait de soutenir et développer l'économie et d'accroître le revenu national.      
6 - contrat et l'octroi de prêts, conformément aux dispositions de la Constitution.      
7 - organiser des conventions, traités et conformément aux dispositions de la Constitution.      
8 - Suivi de la mise en œuvre des lois et de préserver les intérêts de l'État et de sa sécurité et de la protection des libertés et des droits des citoyens.      
9 - rendre des décisions administratives en conformité avec les lois et règlements et de surveiller leur mise en œuvre.      

Article Vingt-neuf pour cent après
     
Le président du Conseil des ministres et ministre des pouvoirs prévus par la législation, y compris la fenêtre n'est pas en conflit avec les pouvoirs accordés aux autres pouvoirs dans la Constitution, en plus d'autres pouvoirs en vertu des dispositions.      
(3) conseils d'administration locaux      

Trente pour cent après l'article
     
Comprend la République arabe syrienne et les unités administratives, et indique le nombre et les limites de la loi et les termes de référence et la mesure de sa personnalité juridique et l'autonomie financière et administrative.      

Trente pour cent après l'article
     
1 - organisation des unités de l'administration locale sur l'application du principe de la décentralisation des pouvoirs et des responsabilités en fonction, et montre la loi de la relation de ces unités, l'autorité centrale et ses termes de référence et son chiffre d'affaires et le contrôle financier sur leur travail, indique également le mode de nomination ou d'élection des présidents, ainsi que des fonctions et des mandats des chefs d'intérêts s'y rattachant.      
2 - être des unités de conseils d'administration locaux généraux élus, secret et direct et de l'égalité.      

Chapitre III
     
Judiciaire      
(1) L'élimination de la gouvernance et l'action publique      

Article II Trente pour cent après
     
Le pouvoir judiciaire est indépendant et le président de la République garantit cette indépendance, assisté par le Conseil supérieur de la magistrature.   
Article III Trente pour cent après
     
1 - est dirigé par le président du Conseil supérieur de la magistrature, le droit et montre comment la composition et le mandat et les règles d'action.      
2 - assurer le Conseil supérieur de la magistrature de fournir les garanties nécessaires pour protéger l'indépendance de la magistrature.      

Article IV Trente pour cent après
     
1 - Les juges sont indépendants, avec aucune autorité sur eux, sauf que de la loi.      
2 - honneur et la conscience des juges et l'impartialité pour assurer les droits et libertés des personnes.      

Article Trente-cinq pour cent après
     
La loi réglemente le pouvoir judiciaire dans toutes les classes et les types et qualités, et montre les règles de compétence des différents tribunaux.      

Article VI Trente pour cent après
     
La loi détermine les modalités de la nomination des juges, la promotion, le transfert, la discipline et le licenciement.      

Article sept Trente pour cent après
     
Parquet institution judiciaire et un dirigé par le ministre de la Justice, la loi réglemente la fonction et le mandat.      

Article trente-huitième pour cent après
     
1 - décisions judiciaires émises au nom du peuple arabe en Syrie.      
2 - s'abstenir de mettre en œuvre les décisions judiciaires ou désactiver un crime passible de la peine conformément aux dispositions de la loi.      
(2) le tribunal administratif      

Article Neuf Trente pour cent après
     
Le Conseil d'Etat, le tribunal administratif, un corps judiciaire et de conseil indépendant, le droit et montre ses termes de référence et les modalités de nomination des juges, la promotion, le transfert, la discipline et le licenciement.      

Partie IV
     
La Cour constitutionnelle suprême      

Article Quarante pour cent après
     
La Haute Cour constitutionnelle est un organe judiciaire indépendant basé dans la ville de Damas.      

Article premier après Quarante pour cent
     
Composez la Cour constitutionnelle suprême a sept membres, dont au moins l'un d'eux est nommé par le Président de la République le décret de président.      

Article II Quarante pour cent après
     
Ne peut être combiné membres de la Cour constitutionnelle suprême et prendre en charge le ministère ou l'appartenance parlement, et la loi spécifie autre entreprise qui ne peut être combinée avec l'adhésion de la Cour.      

Article III Quarante pour cent après
     
La durée de la composition de la Cour constitutionnelle suprême, quatre années civiles, sous réserve de renouvellement.      

Article IV Quarante pour cent après
     
Les membres de la Cour constitutionnelle suprême ne peuvent pas être destitués, sauf en conformité avec la loi.      

Article V Quarante pour cent après
     
Le président de la Cour suprême constitutionnelle et de ses membres devant le Président de la République et de la présence de la Présidente du Parlement avant qu'ils ne prennent leur section comme suit:      
((Je jure par Dieu Tout-Puissant de respecter la Constitution et les lois du pays, et faire mon devoir avec impartialité et Secrétariat))      

Article VI Quarante pour cent après
     
La Cour constitutionnelle suprême a ce qui suit:      
1 - contrôle de la constitutionnalité des lois et des décrets-lois et règlements.      
2 - d'exprimer une opinion, à la demande du Président de la République sur la constitutionnalité des projets de lois et décrets-lois et projets de décrets juridiques.      
3 - superviser l'élection du Président de la République et de l'organisation des procédures spéciales pour le faire.      
4 - pour examiner les appels pour la santé de l'élection du président et des membres du parlement et de décision.      
5 - le procès du président dans le cas de haute trahison.      
6 - montre la compétence d'un autre droit.      

Article VII Quarante pour cent après
     
La Cour suprême constitutionnelle sur la constitutionnalité des lois de commande comme suit:      
1 - pas d'examiner la constitutionnalité de la loi et de décider selon les critères suivants:      
A - Si vous vous êtes opposé au président ou cinq membres du parlement sur la constitutionnalité de la loi avant de promulguer arrêter l'émission à la Cour de déterminer à travers une période de quinze jours à compter de la date de dépôt d'une objection, et si la loi d'urgence, le tribunal doit décider dans un délai de sept jours.      
B - si intercepté cinq membres du parlement sur la constitutionnalité d'un décret législatif dans un délai de quinze jours suivant la date de présentation au Conseil, le tribunal doit décider dans les quinze jours à compter de la date de dépôt d'une objection.      
C - Si vous décidez d'enfreindre la loi ou d'un décret ou d'un règlement du vide Constitution compter ce qui était contraire aux dispositions de la Constitution, y compris rétroactivement tribunal, et n'a aucune conséquence.      
2 - d'examiner le moyen de droit constitutionnel et de décider en fonction de ce qui suit:      
A - Si vous appuyez sur l'une des parties dans les dispositions contestées de la galerie disposition légale inconstitutionnelle appliquée par le juge contesté la décision, la Cour a jugé que la directrice appel conditions de sérieux et nécessaire pour statuer sur l'appel, s'arrêta pour examiner l'affaire et a transmis le paiement à la Cour suprême constitutionnelle.      
B - la Cour constitutionnelle suprême de se prononcer sur le paiement dans un délai de trente jours à compter de la date d'enregistrement a.      

Article huit Quarante pour cent après
     
Pas le droit à la Cour suprême constitutionnelle d'examiner la constitutionnalité des lois qui le Président de la République à un référendum et approuvée par le peuple.      

Article IX Quarante pour cent après
     
La loi réglemente la procédure d'entendre et de décider de la compétence de la Cour constitutionnelle suprême, et détermine les propriétaires et les conditions à remplir par ses membres, et détermine les immunités et les responsabilités et de leurs salaires et avantages sociaux. 
    
Partie V 
    
Amender la constitution 
    
Cinquante pour cent après l'article      
1 - Le président de la République pour un tiers des membres du parlement le droit de proposer de modifier la Constitution.      
2 - comprend un texte de l'amendement proposé à modifier et les raisons.      
3 - pose immédiatement le Parlement et la proposition de modification de Rhode à un comité spécial pour examen.      
4 - Le Conseil discute de la modification proposée, si elle est approuvée par une majorité des trois quarts de ses membres, a fourni une finale associé de modification de comptage avec l'approbation du Président.      

Partie VI
     
Dispositions générales et transitoires      

Article première session après la pour cent
     
Ceci est l'introduction de la Constitution fait partie intégrante de celui-ci.      

Article II Cinquante pour cent après
     
Toute personne qui détient une autre nationalité en plus de la nationalité arabe syrienne, d'assumer les fonctions de Président de la République ou de son adjoint, ou le premier ministre ou ses adjoints ou des ministres Oaazavih membres du Parlement ou de la Cour suprême constitutionnelle.      

Article III Cinquante pour cent après
     
Ce ne peut être modifié constitution avant le passage de dix-huit mois avant la date effective.      

Article IV Cinquante pour cent après
     
La réglementation demeure en vigueur et publié avant l'adoption de la présente Constitution, en vigueur à régler conformément à ses dispositions, à modifier dans un délai ne dépassant pas trois années civiles.      

Article V Cinquante pour cent après
     
Fin de la durée de la prescription de l'actuel président de sept années civiles à partir de la date où il a été assermenté à titre de président de la République constitutionnelle, et a le droit d'exécuter à nouveau au poste de Président de la République et doit appliquer les dispositions de l'article / 88 / de la présente Constitution, avec effet à partir de la prochaine élection présidentielle.      

Article VI Cinquante pour cent après
     
Les élections ont lieu pour les premières personnes dans le Conseil en vertu de la présente Constitution vingt-dix jours à compter de la date d'approbation par référendum populaire.      

Article sept Cinquante pour cent après
     
Cette Constitution est publiée au Journal officiel et entre en vigueur à la date d'approbation.

http://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&pr…  
  


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Lun 28 Juil - 00:13 (2014)    Sujet du message: THE ISLAMIC STATE, WHICH IS TAKING OVER IRAQ, IS NOW FORCING SHOPKEEPERS TO VEIL THEIR MANNEQUINS Répondre en citant

THE ISLAMIC STATE, WHICH IS TAKING OVER IRAQ, IS NOW FORCING SHOPKEEPERS TO VEIL THEIR MANNEQUINS

Sarah Wolfe
Wednesday, 23 Jul 2014 | 12:10 PM ETGlobal

In a possible sign of things to come, the Islamic State has ordered shopkeepers in Mosul to cover the faces of mannequins with veils.

The Sunni extremist group, formerly known as ISIS/ISIL, took control of northern Iraq's largest city two weeks ago.


AP

In this Monday, July 21, 2014 photo, mannequins with their faces covered are displayed in a shop window in central Mosul, 225 miles (360 kilometers) northwest of Baghdad, Iraq. The Islamic State group ordered clothes shop owners to cover the faces of the mannequins in Mosul, the shop owners said, apparently in line with strict interpretations of Shariah law that forbid statues or artwork depicting the human form.

In the Islamic State's interpretation of Sharia law, statues or artwork in human form are banned.

The group actually banned mannequins entirely from shops in its northern Syria stronghold of Raqa earlier this year, and forbid men and women from shopping together unless they were related.

The Islamic State is impacting Mosul's commercial sector in other ways too.

A shopkeeper who sells women's underwear told Reuters he's been asked to stop his trade and leave it to women, while a cigarette vendor there who asked to remain anonymous said four armed men recently approached him and told him to stop selling tobacco.

"I'm really feeling down because I don't know what I'll do for work after that," he said.

http://www.cnbc.com/id/101860481


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Lun 28 Juil - 15:20 (2014)    Sujet du message: L’AÏD-EL-RITR FIXE AU LUNDI 28 JUILLET 2014 28/07/2014 Répondre en citant

L’AÏD-EL-RITR FIXE AU LUNDI 28 JUILLET 2014  28/07/2014



La fête de l’Aïd-el-Fitr, marquant la fin du mois de ramadan, est fixée au lundi 28 juillet en Algérie, a annoncé ce dimanche la commission spéciale du ministère des Affaires religieuses. Le croissant lunaire a été observé dans plusieurs wilayas selon le communiqué de la Commission nationale d’observation du croissant lunaire. En France et en Arabie Saoudite, la fin du mois de jeûne est également fixé au lundi 28 juillet.

http://www.alterinfo.net/notes/L-Aid-el-Fitr-fixe-au-lundi-28-juillet-2014_…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mar 5 Aoû - 00:31 (2014)    Sujet du message: PROJET DE CONSTRUCTION DE MOSQUEES DEMONTABLES POUR LES CLANDESTINS MUSULMANS DES BIDONVILLE DU NORD DE LA FRANCE Répondre en citant

PROJET DE CONSTRUCTION DE MOSQUEES DEMONTABLES POUR LES CLANDESTINS MUSULMANS DES BIDONVILLE DU NORD DE LA FRANCE 

Lundi 4 août 2014

Incroyable article posté le 24 juillet sur un des nombreux sites de propagande islamique sévissant en France concernant l’interview d’une association musulmane qui n’a rien trouvé de mieux comme projet que de construire des mosquées démontables pour les clandestins musulmans débarquant dans les néo-bidonvilles des villes côtières du nord de la France.

C’est vrai que la première urgence est de leur construire une caserne islamique, peu importe s’ils pourrissent la vie des habitants. A quand l’appel à la prière depuis les camps illégaux des clandestins ? On aura vraiment tout vu dans notre pauvre pays à la dérive.

A noter dans l’article du site islamique que la soi-disant solidarité entre musulmans en prend un coup dans les babouches : les mahométans disposant de papiers rejetent leurs ''frères'' clandestins lorsqu’ils viennent prier dans les mosquées en béton parce que leur odeur est parfois difficile et qu’ils sont porteur de la gale ou de poux…



Une des mosquées ''bidonville'' construites par les clandestins musulmans à Dunkerque. Le titre cette mosquée n'existe plus ! Elle a été détruite inscrit par l'association musulmane sur la photo montre à nouveau la mentalité provocatrice, dévoyée et perverse des mahométans. 


http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-projet-de-construction-de-mosquees-demontables-pour-les-clandestins-musulmans-des-bidonvilles-du-nor-124302198.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Sam 9 Aoû - 18:38 (2014)    Sujet du message: ISIS THREATENS "WE WILL RAISE THE FLAG OF ALLAH IN THE WHITE HOUSE" / LE REVE DE L'ETAT ISLAMIQUE : "NOUS HISSERONS LE DRAPEAU D'ALLAH SUR LA MAISON BLANCHE"! Répondre en citant



ISIS THREATENS "WE WILL RAISE THE FLAG OF ALLAH IN THE WHITE HOUSE"




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=MJZ93HJlAMc


LE REVE DE L'ETAT ISLAMIQUE : "NOUS HISSERONS LE DRAPEAU D'ALLAH SUR LA MAISON BLANCHE"!

Actu | Samedi 09 août 2014 03:36:14

 


L’État Islamique (EI), ce groupe terroriste qui contrôle une grande partie de la Syrie et de l’Irak, se faisant appelé autrefois l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL,) a accepté pour la première fois, qu’un journaliste occidental de visiter l’EI. Il a passé 3 semaines à Raqqa, la ville syrienne qui est devenue la capitale du califat.
Citation:


Jeudi, le reporter de médias VICE Medyan Dairieh a mis en ligne une vidéo d’ Abu Mosa un porte-parole de l’État Islamique, demandant aux Américains: «de ne pas être lâches en nous attaquant avec des drones, mais de nous envoyer vos soldats, ceux-là mêmes que nous avons humiliés en Irak ».

Nous les humilierons partout, si Dieu le veut, et nous hisserons le drapeau d’Allah sur la Maison Blanche ».

http://www.tunisiadaily.com/2014/08/09/reve-etat-islamique-nous-hisserons-le-drapeau-dallah-sur-la-maison-blanche-video-p-01/


http://www.tunisiadaily.com/2014/08/09/reve-etat-islamique-nous-hisserons-le-drapeau-dallah-sur-la-maison-blanche-video-p-01/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Aoû - 01:58 (2014)    Sujet du message: POUR QUE LE QUEBEC DEVIENNE UN ETAT ISLAMIQUE COMME LA FRANCE Répondre en citant

POUR QUE LE QUEBEC DEVIENNE UN ETAT ISLAMIQUE COMME LA FRANCE

Un site à visiter. Si vous n'avez pas encore compris les dangers et la perversion de l'Islam, allez jeter un coup d'oeil sur ce lien. Immoral, dégradant et sans pitié.


https://www.facebook.com/Quebecislam


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Dim 17 Aoû - 23:41 (2014)    Sujet du message: MUSLIM GROUPS DEMAND JIHAD TRAINING PURGE & MANDATORY RETRAINING OF ALL FED, STATE, LOCAL LAW ENFORCEMENT IN U.S Répondre en citant

MUSLIM GROUPS DEMAND JIHAD TRAINING PURGE & MANDATORY RETRAINING OF ALL FED, STATE, LOCAL LAW ENFORCEMENT IN U.S

Posted on August 16, 2014 by creeping

Blocking and tackling for ISIS and many other Muslim terror groups…this is the mythological “moderate” Muslim in America. And they coerce Jews, Sikhs, Catholics, gays and others into human shields. via American Muslim Organizations Pen Letter Against Surveillance of Islamist Groups. by Kyle Shideler

Fresh off the successful elimination of the highly respected NYPD intelligence program, the Islamist-left alliance which seeks to utterly neuter American intelligence and law enforcement has set its sights on the last line of defense: your local law enforcement.

Federal Law enforcement has already faced a complete purge of training materials, aiming to eliminate any vestige of information regarding how Jihadi terror groups draw their threat doctrine from Islamic sources. Long established specialists on political Islam, counterterrorism, asymmetrical warfare and counterinsurgency have lost their jobs, been publicly ridiculed, or, if they wish to continue to instruct, suffer through turning over their intellectual work products to a faceless committee to determine what can and cannot be said about America’s enemies. This review committee is so secretive that even Congressional staffers on the relevant committees have been denied information about their identities.

That purge was kicked off by a letter sent by 57 organizations, including multiple organizations with known ties to the Muslim Brotherhood, including the Council on American Islamic Relations (CAIR), The Islamic Society of North America (ISNA) and The Muslim Public Affairs Council (MPAC).

Now, another letter has been sent featuring 75 organizations, including many of the same Muslim Brotherhood-linked groups.  As in the first purge, the letter writers claim to be responding to a news story featuring leaked classified information. In 2012, it was a Wired.com story by Spencer Ackerman. This time around it’s Glenn Greenwald (of Snowden fame)’s piece on the -completely legal- electronic surveillance of several individuals with known Islamic extremism and terror ties.

In the letter, the organizations call for an auditing of all intelligence and law enforcement training materials, and mandatory retraining for any federal, state or local law enforcement official who has ever received the training the group finds objectionable. They also seek to extend the training purge to any federal, state or local law enforcement organization which has receives federal money.

This reeducation program, if enacted by the Obama Administration, will represent a final victory for Islamists seeking to control U.S. policy on dealing with the jihadist threats.

Tellingly, the day prior to the letter’s official unveiling, Mohammed Elibiary, himself instrumental in the first training purge, essentially declared “checkmate” on twitter saying, “With my 22+ yrs in @GOP, friends thru out 100s US security/policing agencies & academia; no future presidency will reverse reforms underway.”
twitter-tweet a écrit:


With my 22+ yrs in @GOP, friends thru out 100s US security/policing agencies & academia; no future presidency will reverse reforms underway.
— Mohamed Elibiary (@MohamedElibiary) August 13, 2014



 …

Kyle Shideler is the Director of the Threat Information Office at the Center for Security Policy

More from the letter below. In a sane world, none of the non-Muslim groups would join with the Hamas-terror linked CAIR and other Muslim Brotherhood entities (as they are always the first targets of jihad-waging Muslim groups like Hamas and ISIS) and the subversive Islamic groups would be banned – as they are in Egypt and elsewhere.
Citation:


We urge you to promptly under take the following steps:
(1) Audit all federal law enforcement and intelligence gathering training and educational materials to identify and remove information that is factually incorrect or exhibits bias against any race, ethnicity, religion, or national origin;
(2) Implement a mandatory retraining program for all federal, state and local law enforcement officials who have been subjected to biased and discriminatory trainings provided by the federal government or with federal funds;
(3) Pursue disciplinary action against those agents and officials engaging in discriminatory conduct and responsible for these training materials;
(4) Require federal agencies that provide law enforcement and homeland security funding to state and local governments to condition such funding on carrying out training or otherwise using federal funds in a manner that upholds our nation’s commitment to equal treatment and equal justice under the law and barring the use of trainers or materials that exhibit bias against any race, ethnicity, religion, or national origin.


Thank you for your attention to this urgent and profoundly important problem.

We look forward to hearing from you.

Sincerely,

Advocacy for Principled Action in Government

American Center for Outreach
American Civil Liberties Union
American-Arab Anti-Discrimination Committee (ADC)
Arab American Action Network (AAAN)
Arab American Association of New York
Arab American Institute
Asian American Legal Defense and Education Fund (AALDEF)
Asian Americans Advancing Justice-Asian Law Caucus
Asian Americans Advancing Justice-Los Angeles
Auburn Seminary
Center for Constitutional Rights
Center for National Security Studies
Center for New Community
Council on American-Islamic Relations (CAIR)
Council of Islamic Organizations of Greater Chicago
Creating Law Enforcement Accountability & Responsibility (CLEAR)
Defending Dissent Foundation
DRUM-South Asian Organizing Center
Electronic Frontier Foundation
Emerge USA
Franciscan Action Network
Gay & Lesbian Advocates & Defenders (GLAD)
Georgia Association of Muslim Lawyers (GAML)
Human Rights Campaign
Illinois Coalition for Immigrant and Refugee Rights (ICIRR)
Imam Hussain Islamic Center
Interfaith Alliance
Islamic Information
Center of America
Islamic Networks Group (ING)
Jews Against Islamophobia
Jews for Racial and Economic Justice
Lambda Legal
Majlis Ash-Shura (Islamic Leadership Council) of Metropolitan NY
Mexican American Legal Defense and Educational Fund (MALDEF)
Michigan Muslim Bar Association (MMBA)
Michigan Muslim Community Council (MMCC)
Military Religious Freedom Foundation
Muslim Advocates
Muslim Alliance in North America (MANA)
Muslim American Civil Liberties Coalition (MACLC)
Muslim American Community Association
Muslim Bar Association of New York
Muslim Bar Association of Southern California
Muslim Legal Fund of America (MLFA)
Muslim Peace Coalition USA
Muslim Progressive Traditionalist Alliance
Muslim Public Affairs Council
NAACP
NAACP New York State Conference
National Asian Pacific American Bar Association (NAPABA)
National Center for Lesbian Rights
National Center for Transgender Equality
National Gay and Lesbian Task Force

National Lawyers Guild
National Muslim Law Students Association
National Religious Campaign Against Torture
New Jersey Muslim Lawyers Association (NJMLA)
OneAmerica
Progressive Congress
Sikh American Legal Defense and Education Fund (SALDEF)
South Asian Americans Leading Together (SAALT)
The Hindu Temple Society of North America
The Interfaith Center of New York
The International Institute of Tolerance
The Leadership Conference on Civil and Human Rights
The National Network for Arab American Communities (NNAAC)
The Queens Federation of Churches
The Sikh Coalition
Transgender Law Center
T’ruah: The Rabbinic Call for Human Rights
UMMA Community Clinic
United Sikhs
Universal Muslim Association of America (UMAA)
Women in Islam Inc.



If successful, telling the truth about Islam will be a punishable crime, and sharia law will be in affect.

http://creepingsharia.wordpress.com/2014/08/16/u-s-muslim-brotherhood-calls-for-training-purge-mandatory-retraining-of-all-federal-state-local-law-enforcement/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Dim 17 Aoû - 23:47 (2014)    Sujet du message: OBAMA ADMIN TO ELIMINATE ALL REFERENCES TO ISLAM FROM TERROR TRAINING MATERIALS Répondre en citant

OBAMA ADMIN TO ELIMINATE ALL REFERENCES TO ISLAM FROM TERROR TRAINING MATERIALS

Posted on October 24, 2011 by creeping

It’s still in the Koran so it may mislead law enforcement but it won’t stop Muslims from waging jihad. This appears to be the outcome of the same event where Muslims asked the DOJ to criminalize criticism of Islam and re-educate FBI agents as well as cut back anti-terror spending. Americans better wake up quick. via Obama administration pulls references to Islam from terror training materials, official says | The Daily Caller.

Deputy U.S. Attorney General James Cole confirmed on Wednesday that the Obama administration was pulling back all training materials used for the law enforcement and national security communities, in order to eliminate all references to Islam that some Muslim groups have claimed are offensive.

“I recently directed all components of the Department of Justice to re-evaluate their training efforts in a range of areas, from community outreach to national security,” Cole told a panel at the George Washington University law school.

The move comes after complaints from advocacy organizations including the Council on American Islamic Relations (CAIR) and others identified as Muslim Brotherhood front groups in the 2004 Holy Land Foundation terror fundraising trial.

In a Wednesday Los Angeles Times op-ed, Muslim Public Affairs Council (MPAC) president Salam al-Marayati threatened the FBI with a total cutoff of cooperation between American Muslims and law enforcement if the agency failed to revise its law enforcement training materials.



Specifically, al-Marayati called for a new “interagency task force” to review the training materials — a task force including representatives of the Islamist organizations the FBI is tasked with monitoring.

Some believe the Obama administration’s Justice Department will go even further.

“The Attorney General has announced what sounds like reprogramming if they find people who have actually received training” that Islamist groups find objectionable, Center for Security Policy president Frank Gaffney told The Daily Caller. Gaffney is co-author of a report, published by the Center, titled “Sharia: The Threat to America.”



Now the Obama administration is establishing an advisory panel to vet terror-training materials for law enforcement and the intelligence community “that is comprised of people from the same organizations that are cited as unindicted co-conspirators in the Holy Land Foundation terror fund-raising trial,” according to Gaffney.

Reviewing these decisions at a forum about Sharia on Thursday, former Assistant U.S. Attorney Andrew C. McCarthy said the effort to include such groups as reviewers of training materials would have a “paralyzing” effect on law enforcement.

“What you’re doing is empowering the worst elements of the American Islamic community, which are the leadership elements linked to the Muslim Brotherhood, and you’re selling out the rank and file of American Muslims,” McCarthy said.

Where is Allen West? Sue Myrick? Any elected official? Is anyone awake in DC?

Related:

Islamist op-ed threatens FBI: Don’t teach truth about jihad or Muslims in US will not cooperate

http://creepingsharia.wordpress.com/2011/10/24/obama-admin-to-eliminate-all-references-to-islam-from-terror-training-materials/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Lun 18 Aoû - 12:57 (2014)    Sujet du message: MEET THE YOUNG MUSLIMS GETTING READY TO FIGHT FOR AUSTRALIA Répondre en citant

MEET THE YOUNG MUSLIMS GETTING READY TO FIGHT FOR AUSTRALIA

18 Aug 2014 - 8:36pm

VIDEO : http://www.sbs.com.au/news/article/2014/08/18/meet-young-muslims-getting-re…

A small but growing number of young Muslims are heading overseas and gaining combat experience that some fear may be used against Australia. Meanwhile, a navy cadet program in Western Sydney is training young Muslims who may one day fight for Australia.


By
Thea Cowie

18 Aug 2014 - 1:10 PM  UPDATED 10 MINS AGO



At Provisional Training Ship Australia in Sydney's west, teenage girls wear black headscarves under their camouflage caps, and boys have full, dark beards.

Until their cadet unit was established in March, neither of those things would have been allowed under Navy cadet rules.

The organisation’s openness to catering for young Muslims is one of the keys to the program's success, cadets say.

"To have the same opportunities without shaving my beard, keeping my religion, it's a big relief,” one teenage cadet said.

Another highlighted the importance of accommodating cadets during Ramadan.
Citation:


"I think we've all proven to a lot of people that young Australian Muslims can be part of the Australian force."




“I knew that they would take care of needs like halaal food and prayers, and during the month of Ramadan, fasting," he said.

Training Ship Australia was set up in Lidcombe in March as a way to reach out to the area’s multicultural - particularly, Muslim - youth.

The entire Australian Defence Force has just 98 people who identify as being of Islamic faith.

Already Training Ship Australia has nearly half that amount.

Cadets don't always go on to serve in defence, but some are considering it.

One 18-year-old girl said she felt the unit was paving the way for other young Muslims.

"I think we've all proven to a lot of people that young Australian Muslims can be part of the Australian force,” she said.

Most of the cadets at the Training Ship attend Islamic schools and go home to Islamic communities.

Navy Islamic Affairs Advisor Captain Mona Shindy said a recent weekend away with Training Ship Hawkesbury was an eye-opener for all involved.
"They got to experience first-hand a whole bunch of people fasting and they were so wonderful and so flexible in terms of trying to understand and cater for that," Captain Shindy said.

"They got up early with us when we were eating before sunrise. Having dinner at exactly sunset so everyone could eat together."

“I had one girl I sat down with and she said 'I thought it would be different from this.' And I said, 'what do you mean?' and she said, 'they're just like us'."

Professor Greg Barton from Monash University's Global Terrorism Research Centre said programs like this could also help combat isolation and extremism among young Muslims.

“Anything we can do to offer structure, discipline, and purpose and belonging, and affirm people in a positive way will yield benefits,” he said.
Professor Barton said there should be more investment in medium- to long-term outreach programs like this.

"There's no silver bullet here but this is one of the essential elements of what we have to do,” he said.

http://www.sbs.com.au/news/article/2014/08/18/meet-young-muslims-getting-ready-fight-australia


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Aoû - 13:26 (2014)    Sujet du message: THE MUSLIM BROTHERHOOD DECLARES “TURKEY IS THE CAPITAL OF THE ISLAMIC CALIPHATE” (PROPHECY IS BEING FULFILLED) Répondre en citant



THE MUSLIM BROTHERHOOD DECLARES “TURKEY IS THE CAPITAL OF THE ISLAMIC CALIPHATE” (PROPHECY IS BEING FULFILLED)


Lie. Jerusalem will become the capital of the Islamic Caliphate, under UN, and the OIC.


By Shoebat Foundation on August 18, 2014 in Featured, General

By Walid Shoebat (Shoebat Exclusive)

Listen up folks. The most prominent spiritual leader for the Muslim Brotherhood is none other than Sheikh Yusuf al-Qaradawi and this Sunday he declared that Turkey is where the Caliphate will be established.

In an interview with TV Turkia Qaradawi declared that:
Citation:



“We came to Turkey to assess the Fourth Assembly of the Union of Muslim Scholars in Istanbul, capital of the Islamic Caliphate!”



Qaradawi added that:
Citation:



Turkey is the Caliphate State, and Istanbul is its capital … Turkey unites religion and the world, Arab (Wahhabist Sunnis) and Persian (Shiites), Asia and Africa, and it (the Caliphate) should be based upon this nation (Turkey)”.





VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=hx8jmCC8PLg

Addressing the Turkish people regarding the election of Recep Tayyip Erdogan, the head of state, Qaradawi said:
Citation:



“Erdogan is man of the State, a leader who knows his Lord.”



And then he added a very crucial comment:
Citation:



“Erdogan will succeed because Allah, Gabriel, Salih Al-Muminin (the Righteous of the Faithful) are with him and after that the Angelic Host will appear”.



Having myself been in the grip of the devil, and now turned to Christianity, I am compelled to explain such a declaration that is loaded with meaning. This could only come from an unclean spirit, a frog which spews out of the mouth of a dragon (Revelation 16:13).

First of all, lets address this “Gabriel” Qaradawi is speaking of. It is not the same biblical angel Gabriel. The Islamic Gabriel is the most beautiful of all angels and he was the one who visited Muhammad in Ghar Hira in the cursed desert of Arabia.

This is Lucifer.

Also what Qaradawi is talking about is “Salih Al-Mumin,” who is the Vicar of Muhammad who would represent him on earth and than “the angelic host,” he proclaims “will appear”.

WOW!

In Islam, this is a sign of the end of the world when the angelic host descend on earth. Yet from a Christian perspective this is the casting of the fallen angels which Daniel the prophet spoke about.

Islam’s angels seem to even have resemblances of The Luminous One’s minion. In the Qur’ân’s Night of Vision (Muhammad’s visitation):
Citation:


“The angelic hosts descend [to earth] in it with the spirit by command of the their Lord. Peace shall it be until the rising of the Dawn (Morning star).” (Q 97)




Who is this ‘spirit’ and how is Allah the lord of angels and spirits? According to Muslims this ‘spirit’ or ‘the holy spirit’ is an Arch Angel. In the ends of days, angels will also descend on earth.

We have written of this decades ago, when I was a Muslim this is a holy moment much hoped for and is prophetically proclaimed from the inception of the Quran, but when I became Christian, this Islamic prophecy confirmed to me what the Bible prophesied about God casting the devil out unto earth:
Citation:


“And there was war in heaven. Michael and his angels fought against the dragon, and the dragon and his angels fought back. But he was not strong enough, and they lost their place in heaven. The great dragon was hurled down—that ancient serpent called the devil, or Satan, who leads the whole world astray. He was hurled to the earth, and his angels with him. Then I heard a loud voice in heaven say: “Now have come the salvation and the power and the kingdom of our God, and the authority of his Christ. For the accuser of our brothers, who accuses them before our God day and night, has been hurled down.” (Revelation 12:17)



And as we stated in the past, it is Turkey who will use the Egyptian Muslim Brotherhood and it will ultimately invade Egypt:
Citation:



“He will extend his power over many countries; Egypt will not escape. He will gain control of the treasures of gold and silver and all the riches of Egypt, with the Libyans and Cushitese in submission.” (Daniel 11:42)



Ezekiel in chapter 30 also tells us of that day “For the day is near, even the Day of the Lord is near” (Ezekiel 30:3).

What nations are dealt with on that day?

The Day of the Lord in which Cush and Phut, Lydia [Turkey] and all Arabia, Libya and the people of the covenant land will fall by the sword along with Egypt (Ezekiel 30:5).

Other biblical prophecies show these nations are cast into Hell alongside Lucifer the fallen angel, including Asshur – “Iraq – Syria”, (Ezekiel 32:22-23) Elam – “Iran” (Ezekiel 32:24-25) Meshech & Tubal “Asia minor -Turkey” (Ezekiel 32:26) – Edom – “Arabia” (Ezekiel 32:29, also see Ezekiel 25).

These are punished for striking terror against Israel and the Christians (Ezekiel 32:22-24 & 27).

As we said decades ago in our book Why I Left Jihad and God’s War on Terror that the new emerging superpower is the “bruised head,” the arising “sick man of Europe,” the “wounded beast” that is coming back to life under the Turkish Neo-Ottoman revival.

Turkey’s reviving empire must have an Iranian alliance and is why Qaradawi is talking about uniting Shiites with Sunnis. This new arising beast will look like a lamb with two horns, and speaking like a dragon, the Islamic Turkish-Iranian dragon with its two horns will create a pincer against Israel with Iran’s horn from the East and a Turkish-Syrian horn from the North.

This is a much more dangerous scenario for Israel and Christianity than Arab nationalism, or even the Islamic Caliphate in Syria and Iraq (ISIS), since Turkey holds the second strongest army in NATO after the U.S. and Islam can add non-Arab Muslim nations to the mix of new enemies.

Than we have Erdogan of Turkey who introduced the latest state-of-the-art innovation to Turkish politics, resorting to a tool usually found only in science-fiction books: The hologram. 3D holographic beams reflected Prime Minister Recep Tayyip Erdoğan’s image as he addressed a party meeting in İzmir. Erdogan through trickery, wants to be an omnipresent type of leader and is luring the entire Muslim world.






Turkey will lure Israel with a 7 years covenant of death (Isaiah 28:14-22) and a treaty will be signed in Egypt thinking it preserved the Egypt-Israel Camp David accord. By this “peace” Turkey “will deceive many” and “Islam” will appear as “a peaceful religion”, so by peace the Antichrist will deceive many.

It is Turkey and not Rome who will use the Egyptian Muslim Brotherhood and it will ultimately invade Egypt:
Citation:



“He will extend his power over many countries; Egypt will not escape. He will gain control of the treasures of gold and silver and all the riches of Egypt, with the Libyans and Cushitese in submission.” (Daniel 11:42)



Buckle up, the next few years will be a wild ride.

http://shoebat.com/2014/08/18/muslim-brotherhood-says-turkey-capital-islami…


Dernière édition par maria le Mer 20 Aoû - 23:49 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Aoû - 14:06 (2014)    Sujet du message: WHO'S QARADAWI? Répondre en citant

WHO'S QARADAWI?


hand sign 666
http://islamineurope.unblog.fr/2012/10/11/le-cheikh-antisemite-des-freres-m…

...
The most prominent spiritual leader for the Muslim Brotherhood is none other than Sheikh Yusuf al-Qaradawi and this Sunday he declared that Turkey is where the Caliphate will be established...
 http://shoebat.com/2014/08/18/muslim-brotherhood-says-turkey-capital-islamic-caliphate/

... Qaradawi, on January 28, 2009 in one of a number of similar statements, pronounced  that “Throughout history, Allah imposed on the Jews, people who would punish them for their corruption…Allah willing, the next time will be at the hands of the believers.” It is regrettable that this aspiration is apparently unknown to the WCC and to the five Nobel Peace Laureates who in a statement on July 18, 2014 said nothing about the hopes of the believers of Allah, but simply referred incorrectly to “the Israeli occupation” of Gaza, and to “the coercive and corrosive power that Israel wields over Palestinians.”...

http://www.americanthinker.com/blog/2014/07/speaking_truth_on_gaza_to_the_i…

...Prominent scholar Sheikh Yusuf Al-Qaradawi approves building churches for Christian citizens of or residents in Muslim countries to meet their needs just as Muslims are being allowed to build mosques in the West. “There is nothing wrong in building churches for Christian citizens if there is such a need because their numbers have multiplied or because they lack a place to worship as long as it is authorized by the ruler,” Qaradawi said. “This also applies to non-Muslims who came to a Muslim country for work or residence and have grown in numbers and need a church to worship.” Protection of Non-Muslims’ Places of Worship Religious Freedom in Shari`ah Minorities in Islam The fatwa came in response to a question regarding the building of the first-ever church in the Gulf emirate of Qatar. The land was given by Emir of Qatar Sheikh Hamad bin Khalifa Al-Thani. Qaradawi, the president of the International Union for Muslim Scholars (IUMS), said the presence of a Christian minority, whether it was of a local community or of expatriates, justifies this. “It is completely permissible that they should be allowed to have churches.”…Sheikh Qaradawi, the IUMS president, also approved for Muslims to participate in building churches. “If we allow them (Christians) to build churches in Muslim countries, then participation in the construction is also approved though many scholars would not like Muslims to do that.” Sheikh Qaradawi noted that scholars have been divided on the issues of allowing churches in Muslim countries and Muslims participating in the construction. He noted that of the four main schools of Islamic thought only Imam Abu Hanifa approves this. Qaradawi based his view, which goes in line with Abu Hanifa’s, on the Muslim principle of equal treatment. “Just like they allow Muslims in their countries to build mosques for prayers....

http://www.globalmbwatch.com/2008/05/22/qaradawi-issues-fatwa-allowing-chur…

ENTRE CRUAUTE ET SERVILITE, YOUSSEF AL QARADAWI DEMASQUE





VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ktbmezr86ns




Dernière édition par maria le Mer 20 Aoû - 14:31 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Aoû - 14:13 (2014)    Sujet du message: PALESTINIAN AUTHORITY CHIEF JUDGE: 'JERUSALEM WILL BE THE CAPITAL OF THE CALIPHATE' Répondre en citant



PALESTINIAN AUTHORITY CHIEF JUDGE: 'JERUSALEM WILL BE THE CAPITAL OF THE CALIPHATE'

OBAMA'S HELP TO JIHADISTS IS THE BUILDING OF THE ANTICHRIST ARMY ON EARTH! Aug 19 2014




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Saa-UlPVpYY



by William Bigelow

7 Jan 2013




Those who stubbornly insist that the Palestinian Authority represents the voice of moderation among Palestinians need to pay attention to recent comments by a PA official calling for the retaking of Jerusalem.

Palestinian Authority Chief Islamic Judge Tayseer Al-Tamimi uttered these words on Azhari TV on December 31, 2012:
Citation:



The caliphate will be restored after this tyrannical rule comes to an end... What we are seeing in Egypt are birth pangs. The struggle between Islam and others, and all the conspiracies that aim at stopping the train that has already set out to liberate Jerusalem and to restore Islamic rule. Jerusalem will be the capital of the caliphate, Allah willing… That is why I say that it is imperative to awaken the nation, because it has the capabilities. It is imperative to awaken the nation to its duty to liberate the land of Jerusalem and Palestine – the land of the Prophet Muhammad's nocturnal journal – using all its capabilities.



The world can blind itself to the radicalism of the Palestinian people, claiming it is only Hamas that wants to liquidate the Jewish State, but it is clear that the Palestinian Authority are just as culpable.

http://www.breitbart.com/Big-Peace/2013/01/07/Palestinian-Authority-Chief-J…


Dernière édition par maria le Mer 20 Aoû - 23:47 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Aoû - 14:19 (2014)    Sujet du message: (HIS EMINENCE SHEIKH TAYSEER R. B.Al-TAMIMI, THE SUPREME JUDGE OF THE SHARIA' COURTS IN PALESTINE) Répondre en citant

RE-UPLOAD - DIRECTLY CONNECT TO THE WORLD COUNCIL OF CHURCHES AND THE VATICAN

Interreligious Dialogue Department

(HIS EMINENCE SHEIKH TAYSEER R. B.Al-TAMIMI, THE SUPREME JUDGE OF THE SHARIA' COURTS IN PALESTINE)


SHARI'A JURISDICTION IN PALESTINE

Shari Jurisdiction in Palestine is considered as an extension of Islam's message, since prophet Mohammad was the first judge and he himself gave judgments in disputes. Allah says in the holy Koran (so judge between them by what Allah hath revealed and follow not their vain desires)
Shari jurisdiction has a high status and an important role because it is considered as one of the collective duties , as a way of ordering people to do righteous deeds and abandon bad ones , a way of giving judgments , supporting the oppressed ,deterring the oppressors , giving rights back to their owners and conciliating between people.

In order to achieve these noble aims, the department of the supreme judge in Palestine has been established; it is a governmental establishment attached to his Excellency president of Palestine directly. His Eminence the supreme judge, head of the highest council of Shari jurisdiction, head of Sharia Supreme Court, Sheikh Taysir Rajab Tamimi administrates the Shari Jurisdiction in Palestine. The department of the supreme judge has financial and administrative independence like other ministries of the Palestinian National Authority.

Work in Sharia Courts is regulated by several laws:-
1- Shari Procedural Law n. 31 for the year 1959.
2-Shari Procedural Law n. 12 for the year 1965.
3- Personal Status Law n. 61 for the year 1976.
4-Family Rights Law for the year 1954.
5-Orphans' Law n. 69 for the year 1954.
6-Managing and Developing Orphans' Properties Establishment Law.
7-Shari Lawyers Law n. 12 for the year 1952.

These laws are applied in the two wings of the country (the West Bank and Gaza Strip). It is essential to state that there is no contradiction in the origin of the laws because they have one origin (Islamic Sharia ). His Eminence the supreme judge has narrowed the gap between the applied laws in Gaza and the West Bank by resolutions, decrees and circulated notes to the Sharia Courts; he had presented draft law to the Palestinian legislative council in order to unify the Shari Jurisdiction system

http://www.kudah.gov.ps/newse.asp?tbl=newse where tec like 'dewan' &id=…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Jeu 21 Aoû - 02:22 (2014)    Sujet du message: A NEW MEGA MOSQUE RISES... IN ALASKA Répondre en citant

A NEW MEGA MOSQUE RISES... IN ALASKA

Posted on August 19, 2014 by creeping

via A New Mosque Rises—in Alaska | WSJ.



On the edge of this northern outpost an unfamiliar sight is emerging: twin minarets. Alaska’s small but growing Muslim community is building the state’s first newly constructed mosque.

All too familiar for anyone watching the death and destruction Muslims are bringing wherever they go.

“This is our future,” said Osama Obeidi, one of the Muslim-Americans leading the building effort for the Islamic Community Center of Anchorage. “We have second-generation Alaskans now, and new people coming all the time. We need a place to call home.”

The 15,000-square-foot mosque, taking shape near a Sons of Norway Viking Hall, will eventually include a Sunday school and a community center. Heated floors will make worship in the bitter winters more comfortable.

The mosque is perhaps the clearest sign yet that Islam in the U.S. is rapidly pushing beyond traditional population centers such as Detroit and Los Angeles. As the number of American Muslims grows through both immigration and higher-than-average birthrates, domes and minarets are sprouting in areas as varied as the eastern mountains of Kentucky and Louisiana’s parishes.

The building boom reflects American Muslims’ desire for a sense of permanence as their religion shifts from one mainly imported by immigrants to one practiced by their American-born children and grandchildren, Muslim leaders say.

The Muslim population in the U.S. is expected to more than double by 2030, to 6.2 million, according to a 2011 Pew Research Center study. By then, Muslims are expected to represent 1.7% of the U.S. population, making them as numerous as American Jews or Episcopalians today, the study says.

By 2030 it’s likely to double that estimate with Obama’s preference for Muslim refugees and illegally importing millions of people from the Middle East and Africa. The Muslim population has grown it’s fastest since Muslims attacked America on 9/11.

A 2011 survey of U.S. mosques found a 74% increase in the number of Muslim congregations established between 2000 and 2011, rising to 2,106 from 1,209. About 30% of those congregations built new mosques, said the report sponsored by the Hartford Institute for Religion Research and a coalition of Islamic organizations.

Where did the money come from to build all these mosques, many of extravagant size and cost. And what’s being taught in them?

In 2000, the study counted 314 “purpose-built” mosques; by 2011, that number had more than doubled to 632.

Even as their presence grows, Muslims continue to struggle to find their place in American society. A Pew Research study released in July showed Americans view Muslims “more coldly,” or negatively, than any other major religious group—including atheists—on a so-called “feeling thermometer.”

Though there is at least one other congregation in Alaska worshiping out of an existing space, Anchorage, with a population of about 300,000, has been one of the few sizable U.S. cities that lacked a purpose-built mosque, U.S. Muslim leaders said.

So far the mosque, which has its minaret bases but not yet its towers, hasn’t been met with much opposition, as projects have in some other parts of the country, say local Muslims and police. The only incident of note was when some Bibles were left at the construction site. They were donated to a Catholic school.

Fifteen years ago, Anchorage’s Muslim community was small enough to gather in an apartment for services. About seven years ago, the congregation began renting a 1,200-square-foot storefront in a strip mall. Over the last five years, its numbers have risen, mostly due to refugee-resettlement programs.

The congregation finally scraped together enough money to break ground on the new mosque in 2010. So far, the project has cost roughly $2 million; completion is expected to require another $1.5 million.

The Anchorage congregation also is yet to woo an imam. So some in the congregation take turns giving sermons.

 The last time we checked in on Alaska they were banning sharia law and had caught a local Muslim whose jihad hit list included members of media, military.
 
http://creepingsharia.wordpress.com/2014/08/19/a-new-mega-mosque-rises-in-alaska/




Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Lun 1 Sep - 02:18 (2014)    Sujet du message: ALLEMAGNE : INTERVIEW PAR TV LIBERTES DE MICKAEL STÜRZENBERGER UN PATRIOTE QUI SE BAT CONTRE LA CONSTRUCTION D'UN COMPLEXE MUSULMAN DANS LA VILLE DE MUNICH Répondre en citant

ALLEMAGNE : INTERVIEW PAR TV LIBERTES DE MICKAEL STÜRZENBERGER UN PATRIOTE QUI SE BAT CONTRE LA CONSTRUCTION D'UN COMPLEXE MUSULMAN DANS LA VILLE DE MUNICH

Samedi 30 août 2014



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ZRhiQkWzOxs


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 16:46 (2014)    Sujet du message: ALERT ! SEC OF STATE JOHN KERRY ON U.S. RELATIONSHIP WITH MUSLIMS Répondre en citant

ALERT ! SEC OF STATE JOHN KERRY ON U.S. RELATIONSHIP WITH MUSLIMS 

Interfaith dialogue under US and global muslim Sharia laws. 



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=pOhIvKRZJ_8


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mer 10 Sep - 03:22 (2014)    Sujet du message: CAIR-CANADA CHANGES ITS NAME Répondre en citant



CAIR-CANADA CHANGES ITS NAME


By gmbwatch

The Canadian Branch of the Council on American Islamic Relations (CAIR) has announced that it has renamed itself as the National Council of Canadian Muslims (NCCM) as well as having changed its logo. According to the announcement:
Citation:






(Ottawa, Canada – July 6, 2013) The Canadian Council on American-Islamic Relations (CAIR.CAN), a prominent national Muslim civil liberties organization founded in the year 2000, today proudly unveiled its new name and logo.

‘As of July 6, 2013, CAIR.CAN will be known as the National Council of Canadian Muslims (NCCM) or the Conseil National des Musulmans Canadiens (CNMC). This change represents a natural evolution for the organization. Our new name better reflects the Canadian heritage and focus of the organization as well as its ongoing vision to be a leading voice that enriches Canadian society through Muslim civic engagement and the promotion of human rights,’ says NCCM Board Chair Kashif Ahmed.

‘In thirteen short years, CAIR.CAN has developed from a fledgling organization into one whose professionalism and accomplishments in the fields of civil liberties, media engagement, advocacy and outreach have positioned it as a leader in promoting civic engagement and mutual understanding between Canadian Muslims and their fellow citizens. We are proud to move forward from strength to strength under our new name,’ says NCCM Vice-Chair Khalid Elgazzar.

‘We remain the same organization our constituents and partners have come to rely on to represent a broad and diverse spectrum of Canadian Muslims. Our vast body of work is a matter of public record and of which we are very proud. Under our new name, we will both continue and widen our work as successful advocates for civil liberties and champion the role of diverse communities in upholding Canadian pluralism,’ says NCCM Executive Director Ihsaan Gardee.

Today, the organization is holding concurrent launch events in Ottawa, Toronto and Vancouver to announce the new name to communities and supporters. “



Interestingly, the newly named NCCM is denying any “operating or funding relationship” with the US organization:
Citation:


At the time of CAIR.CAN’s beginnings in 2000, the Council on American-Islamic Relations (CAIR) in the United States had established itself as a pioneering civil liberties advocacy organization for American Muslims. They had developed best practices and extensive knowledge in this important area. It was hoped that CAIR would provide a model that would serve Canadian Muslims equally well. And it has. However, there was never any operating or funding relationship between CAIR.CAN and CAIR, and CAIR.CAN focused entirely on issues affecting Canadian Muslims, independently of CAIR. As the National Council of Canadian Muslims (NCCM), we will continue to share best practices and insights with our civil liberties partners here in Canada and indeed in North America.



However, the organization also says that nothing about their work will change:
Citation:


Our vision, our mission and our work remain exactly the same as before when our name was CAIR.CAN. We aim to be the leading voice that enriches Canadian society through Muslim civic engagement and the promotion of human rights. Our mandate is to protect the civil liberties of Canadian Muslims, promote their public interests and challenge Islamophobia.



The GMBDW believes that the name change represents an attempt by CAIR-Canada to both change the perception of the organization as well as taken on a more expanded role as a representative of Canadian Muslims, a role that would seemingly place it at odds with the Islamic Society of North America (ISNA) and its Canadian branch.

The Council on American Islamic Relations (CAIR) describes itself as “a grassroots civil rights and advocacy group and as “America’s largest Islamic civil liberties group.” CAIR was founded in 1994 by three officers of the Islamic Association of Palestine, part of the U.S. Hamas infrastructure at that time.  Documents discovered in the course of the the terrorism trial of the Holy Land Foundation confirmed that the founders and current leaders of CAIR were part of the Palestine Committee of the Muslim Brotherhood and that CAIR itself is part of the US. Muslim Brotherhood. In 2008, the then Deputy leader of the Egyptian Muslim Brotherhood acknowledged a relationship between the Egyptian Brotherhood and CAIR.  In 2009, a US federal judge ruled “The Government has produced ample evidence to establish the associations of CAIR, ISNA and NAIT with HLF, the Islamic Association for Palestine (“IAP”), and with Hamas.” CAIR and its leaders have had a long history of defending individuals accused of terrorism by the US. government, often labeling such prosecutions a “war on Islam”, and have also been associated with Islamic fundamentalism and antisemitism. The organization is led by Nihad Awad, its longstanding Executive Director and one of the three original founders.

The most important leader of CAIR-Canada has been Jamal Badawi, also a leader in many of the most important Global Muslim Brotherhood organizations including the Islamic Society of North America (ISNA), the Council on American Islamic Relations (CAIR Canada), the Fiqh Council of North America, the Muslim American Society (MAS), the European Council for Fatwa and Research and the International Union of Muslim Scholars.  Documents released during the Holy Land Foundation terrorism financing trial indicate that Dr. Badawi was (and probably still is) a member of the leadership structure of the U.S. Muslim Brotherhood.

http://www.globalmbwatch.com/2013/07/24/cair-canada/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Ven 19 Sep - 01:03 (2014)    Sujet du message: EDWY PLENEL / "C'EST UNE IMMENSE CHANCE POUR LA FRANCE D'ETRE LE PREMIER PAYS MUSULMAN D'EUROPE Répondre en citant

EDWY PLENEL / "C'EST UNE IMMENSE CHANCE POUR LA FRANCE D'ETRE LE PREMIER PAYS MUSULMAN D'EUROPE

La France, la fille ainée de l'Eglise Catholique, est celle qui donne le ton pour les autres pays de l'Union Européenne, concernant l'établissement de ce grand carnage en Europe et à travers le monde. Rien ne se fait sans que tout ait été décidé derrière les portes closes de cette grande institution usurpatrice de la Souverainté du seul vrai Dieu.

 Edwy Plenel nous confirme cet état dans le vidéo, lorsqu'il nous dit que la France est la fille ainée de l'Eglise Catholique. Donc, il ne peut y avoir de laicïté ou de démocratie si ce Royaume de l'Empire Romain décide de tout. Et la démocratie de l'Islam, c'est quelque chose d'inexistant, au contraire. Mais cet agent du diable nous arrive avec toute une théorie de démocratie et de liberté qui sont complètement contraires au Coran et autres livres Hadits qui appellent tous à exterminer les infidèles, à imposer l'esclavage des masses. Les musulmans qui refusent de se joindre à ce mouvement barbare sont aujourd'hui persécutés car considérés comme des infidèles aux voies de Mahommet. D'un autre côté, nous voyons une montée fulgurante des rituels sataniques, des messes noires qui de plus en plus prennent leur place. Satan avance sur tous les fronts et dans tous les domaines.

Ouvrez les yeux et venez au Sauveur Yeschoua avant qu'il ne soit trop tard. Son Royaume est sous attaque par Lucifer, ses démons et les humains corrompus qui se sont associés à lui. Nous pourrions, nous les oints de l'Eternel, être découragé quand nous voyons ce qui prend place, mais gloire à Dieu, les oints ont une espérance que le monde n'a pas. Il sait que son Dieu reviendra bientôt pour détruire tous ceux qui se sont élevés contre Sa Majesté et qu'un nouveau règne de Paix viendra sur cette Terre avec le Roi qui marchera au milieu de nous. Tout ce que l'ennemi nous enlève dans le moment présent, nous sera donné avec abondance si nous persévérons dans la foi et les oeuvres, qui sont agréables à Dieu.

Le test de la foi est là, et on ne peut y échapper. Regardons à la gloire à venir afin de nous donner
force et courage pour pouvoir résister aux ruses du diable et aux ténèbres épaisses qui fondent sur ce monde.

-----


Posté le 17 septembre 2014 par balboa78


J’hésite toujours à aborder dans ces colonnes le sujet de l’islam tant il déclenche les passions, ce qui est sans doute normal, mais aussi des réactions racistes primaires, ce qui n’est pas dans l’esprit de ce blog. Néanmoins, aujourd’hui, je me risque à aborder le problème de l’islam en France à l’occasion de l’interview qu’Edwy Plenel a donné à Jean-Jacques Bourdin.

Nous assistons à une montée continue de l’extrême droite en France dont une des causes est le fait que la progression de l’islam en France est vécue, par de plus en plus de Français, à tort ou à raison, comme une menace. Il me semble que le devoir de tout homme politique et, peut-être encore plus, de tout journaliste, est de tenir des propos qui puissent informer et rassurer ces gens inquiets. Je ne suis pas sûr que les propos d’Edwy Plenel, dont certains frôlent la provocation, aillent dans le bon sens.



Voici quelques extraits de ces propos, accompagnés de quelques commentaires :
« Dans le monde d’aujourd’hui, inquiet,  incertain,  pour la France, c’est une immense chance d’être le premier pays musulman d’Europe »
Conscient de la provocation de ces mots, il rajoute immédiatement :
« et aussi la première communauté juive rescapée du génocide, et aussi la fille ainée de l’Eglise, le pays de l’Edit de Nantes et de la laïcité et la créolisation« .

Rien pour les bouddhistes ?

Vous ne trouverez dans cette interview aucun argument propre à justifier cette « immense chance ». Il s’agit juste d’un axiome socialiste !

Si l’on se met à la place d’un sympathisant du Front national, comment peut-il recevoir cette affirmation que ce serait « une immense chance pour la France d’être le premier pays musulman d’Europe« . Il la vivra – et je partage cette réaction avec lui – comme une terrible provocation. Elle renforcera sa croyance dans le « grand remplacement » qui voudrait que l’identité française ne noie peu à peu dans la culture de l’islam pour devenir finalement minoritaire.

Ce propos ne peut que renforcer le racisme anti-musulman !

A propos du voile : « Je fais partie d’une famille bretonne, nos grands-mères ne sortaient jamais « en cheveux », c’étaient les mauvaises filles qui sortaient « en cheveux » ! Elles avaient toujours un foulard ou un chapeau sur la tête. La France devrait être fière de sa diversité. Le problème n’est pas d’avoir une croix, une étoile de David ou un foulard sur la tête. Ce qui importe, c’est ce qu’on va faire ensemble« .

Comment oser comparer une tradition régionale française millénaire à laquelle les Français  étaient habitués depuis des siècles avec, par exemple, l’irruption dans notre pays de femmes voilées, ce qui est considéré, en plus de l’aspect religieux, comme une restriction de liberté et une discrimination vis-à-vis des femmes ?

« Le mouvement ouvrier, social, qui a transformé notre pays, il a accepté la Jeunesse Ouvrière Chrétienne. Arrêtons de stigmatiser au nom de la croyance«

On croit rêver en entendant cet argument. La gauche se glorifierait d’avoir accepté les Chrétiens à ses côtés dans la lutte contre le patronat ! Il ne manquerait plus qu’on demande les certificats de baptême, au départ des manifestations …

A propos d’Alain Finkielkraut qui aurait dit : « Il y aurait un souci de civilisation qui serait l’islam, comme si les catholiques et les protestants ne s’étaient pas étripés dans ce pays, avant de s’accepter. Les juifs ont finalement été acceptés en France. Je demande la même chose pour nos compatriotes musulmans. Ils sont notre histoire, le résultat de notre propre projection dans le monde car nous nous sommes invités chez eux sans demander l’autorisation« .

Et voilà ! Edwy Plenel aura quand même tenu presque 20 minutes avant de sortir l’argument massue de la repentance due à la colonisation. Si Plenel condamne ce que nous avons fait en Algérie, cela devrait le conduire aussi à exiger des musulmans le respect scrupuleux de nos lois et dans la mesure du possible une adaptation à nos us et coutumes.

« Ils sont là, ils travaillent, ils créent des richesses et ils ont leur histoire, leur culture« .

Cela n’est pas mis en doute par les Français qui, par contre, demandent que toute nouvelle immigration soit contrôlée et même largement réduite.
Est-il inconvenant, voire intolérant de demander aux musulmans de s’adapter aux us et coutumes du pays qui les accueille et d’avoir une pratique discrète de leur culte ? Les pays musulmans respectent-ils eux-mêmes la liberté de culte des Chrétiens ? En Iran, en Arabie saoudite ou ailleurs ?

A propos de la loi pour éviter que des Français partent en Syrie pour faire le Jihad : « C’est une loi d’exception qui viole l’Etat de droit. On ne doit pas créer, au nom du terrorisme, une loi qui va violer les libertés de tous ! On prend le cheval de Troie du terrorisme pour rogner les libertés de tous. Il est inadmissible de déchoir de sa nationalité une personne à double nationalité qui serait partie faire le jihad ! »

On retrouve bien là, l’irresponsabilité de la gauche qui, quels que soient les dangers qui nous menacent, refuse toute mesure qui permettrait de limiter les risques d’attentats terroristes. Nous sommes menacés par des centaines de jeunes français qui sont partis, ou vont partir faire le jihad en Syrie et en Iraq et qui risquent de revenir  en France avec l’intention de commettre des attentats.

Mais, pourtant, Plenel, droit dans ses bottes,

n’accepte aucune limitation même temporaire de nos libertés.


« Derrière cette histoire des musulmans, il y a notre passé colonial. Il y a ce que nous payons aujourd’hui, la façon dont nous avons raté notre décolonisation« . Durant la guerre d’Algérie, on parlait déjà de terroristes. Il y avait déjà des égorgeurs ! On disait qu’il fallait les torturer pour avoir des renseignements et du coup, on violait nos libertés ».

L’amalgame est manifeste : de même qu’on avait tort de traiter les terroristes du FLN d’égorgeurs, on a tort aujourd’hui de traiter d’égorgeurs les « décapiteurs » de l’Etat islamique. Il a raison : leur technique a bien progressé !

« Nous aurions raté notre décolonisation » ! Les Pieds-noirs ont-ils eu d’autres choix que de quitter tout ce qu’ils avaient pour prendre le bateau pour la métropole ? Qu’aurions-nous dû faire pour réussir notre décolonisation ?

« J’épingle Manuel Valls qui a parlé de problème de compatibilité de l’Islam avec la démocratie. C’était terrible. C’est comme monsieur Guéant qui disait qu’il y avait des civilisations supérieures en considérant évidemment l’islam et les musulmans comme une civilisation inférieure ».

Les observateurs de bonne foi ne peuvent nier – comme le reconnait Manuel Valls – qu’il existe un problème d’incompatibilité entre l’islam et la démocratie. Cela s’explique par des raisons historiques. Aucun pays musulman n’a connu la démocratie. L’islam est plus qu’une religion et déborde sur le plan politique avec notamment la charria qui reste sous-jacente dans la plupart des communautés musulmanes.

Les gauchistes comme Edwy Plenel nous rabâchent sans cesse que nous bafouons en France l’égalité entre les Français, entre les riches et les pauvres, et surtout entre les hommes et les femmes. Sur ce dernier point, la « civilisation musulmane » ne peut-elle pas être jugée « moins avancée » (je pèse mes mots) que la civilisation occidentale ? Est-ce inadmissible, voire raciste, d’écrire cela ? L’Occident lui, a fait sa révolution culturelle en s’émancipant de la part d’obscurantisme de la religion chrétienne.

N’est-ce pas un devoir pour l’Occident, de pousser les musulmans à le rejoindre et ainsi bénéficier de tous les progrès dans le domaine des libertés individuelles ? Ne le devons-nous pas aux femmes musulmanes ?

Si elle était consistante, la gauche serait à la pointe de ce combat !

« Ce sont des phrases terribles. Bien sûr que les cultures, quelles qu’elles soient, sont compatibles avec la démocratie « .

Relisez bien cette phrase : « les cultures, quelles qu’elles soient, sont compatibles avec la démocratie ». C’est une contrevérité manifeste et de l’angélisme pur :
  • La révolution « culturelle » de Mao était elle compatible avec la démocratie.
  • D’une certaine façon, on peut considérer la nazisme comme une certaine forme de culture, celle de l’être aryen supérieur. Est-elle compatible avec la démocratie ?
  • Et même chez nous, en France, au Moyen-âge, la culture chrétienne était-elle vraiment compatible avec la démocratique ? Rappelons nous des horreurs perpétrées par l’inquisition.

Quand Plenel parle de « toutes les cultures », il ne considère évidemment que celles qui ont reçu l’estampille de sa famille de pensée …

Conclusion

En conclusion, je trouve régressive, irresponsable et contre-productive, l’idéologie d’Edwy Plenel :
  • Elle est régressive puisqu’elle accepte que les droits des femmes soient amputés,
  • Elle est irresponsable car elle nie le problème de l’islam en France et ne propose rien pour le résoudre,
  • Elle est enfin contre-productive car elle ne fera que renforcer la peur de l’islam, et renforcera le racisme de certains.
Voici la vidéo complète de l’interview d’Eddy Plenel par Jean-Jacques Bourdin : = Ce personnage Edwy Plenel tente de nous embobiner dans une réalité fictive et une désinformation totale sur la réelle situation. Pas difficile de voir dans quel camp il est.

A lire en complément cet article de Pierre Cassen paru dans Boulevard Voltaire : « Plenel, porteur de valises de l’islam«   

http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/edwy-plenel-cest-une-immense-chance-pour-la-france-detre-le-premier-pays-musulman-deurope/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mer 1 Oct - 00:03 (2014)    Sujet du message: A LYON, CAZENEUVE A FAIT PART DU SOUTIEN DE L'ETAT AU PROJET D'UN GRAND CENTRE CULTUREL MUSULMAN Répondre en citant

A LYON, CAZENEUVE A FAIT PART DU SOUTIEN DE L'ETAT AU PROJET D'UN GRAND CENTRE CULTUREL MUSULMAN

Par Anthonin le 30/09/2014



http://www.fdesouche.com/517055-a-lyon-cazeneuve-a-fait-part-du-soutien-de-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Ven 17 Oct - 02:56 (2014)    Sujet du message: CANADA - QUEBEC : UNE DIVISION MONTREALAISE D'UN GROUPE POUR LE JIHAD-COMBAT, LE VIOL MARITAL ET LA MUTILATION GENITALE DES FEMMES Répondre en citant

CANADA - QUEBEC : UNE DIVISION MONTREALAISE D'UN GROUPE POUR LE JIHAD-COMBAT, LE VIOL MARITAL ET LA MUTILATION GENITALE DES FEMMES

15/10/2014


La Sharia Academy of America, maintenant nommée l'Université islamique d'Amérique du Nord Mishkâh, offre des cours sur la charia et dispose d'une banque de fatwas qui invitent au jihad-combat contre l'Occident, avalisent le viol marital et justifient la mutilation génitale des femmes. Cette académie a un bureau au Caire (en Egypte) et des divisions dans plusieurs mosquées en Amérique, dont la mosquée Andalous à Montréal...



Muhammad Salah, membre du corps enseignant de l'Université Mishkâh, à la mosquée montréalaise Andalous, avec l'imam Wael Ghitawi (sources:1,2)

 

L'Université Mishkâh est présidée par le cheikh Salah Asawy. Asawy est également Secrétaire-général de l'Assemblée des musulmans juristes d'Amérique (AMJA), un groupe basé en Californie qui invite les musulmans à infiltrer des positions de pouvoir dans le but d'implanter progressivement la charia en Amérique. 

Une fatwa  de Salah Asawy, rédigée en arabe, envisage la possibilité de livrer un jihad-combat contre l'Occident, quand les musulmans seront en nombre suffisant:

La communauté islamique n’est pas suffisamment forte en ce moment pour s'engager dans le jihad offensif. Avec nos capacités actuelles, nous aspirons au jihad défensif, et à améliorer notre position au regard de la jurisprudence [islamique] à ce stade. Mais il y a un débat différent pour chaque situation. Allah Tout-Puissant sait mieux.




Le cheikh Salah Asawy, président de l'Université Mishkâh, et secrétaire-général de l'Assemblée des musulmans juristes d'Amérique. Le terme «juriste» renvoie ici à la loi islamique, la charia.

Salah Asawy invite ouvertement les musulmans en Occident à ne pas accepter indéfiniment les lois profanes incompatibles avec la charia:

En ce qui concerne l'obtention d'une citoyenneté pour les musulmans qui résident aujourd’hui à l'extérieur des terres islamiques — à la condition qu'ils n'acceptent pas indéfiniment les lois de ce pays, et n’y restent pas indéfiniment de manière à devenir loyaux envers tous ses alliés et l'ennemi de tous ses ennemis — quand l'obtention de cette citoyenneté est considérée comme un moyen nécessaire pour organiser les affaires des musulmans qui vivent déjà dans ce pays tout en respectant les souhaits et les accords avec le pays d'accueil, et répond à des nécessités et besoins urgents, et que ce musulman maintient sa loyauté envers Allah et Son messager, alors il ne serait pas exagéré de dire que c’est permis.   

Les fatwas de l'AMJA sont archivées sur le site web de l'organisation. L'une d'elles, publiée en 2010, justifie la pratique des mutilations génitales féminines: «Certains extrémistes de l'Ouest et leurs fervents disciples dans le monde musulman aimeraient qualifier toute circoncision féminine comme une mutilation génitale ... l'ensemble de leur propagande sur l'excision n'est rien de plus que du fanatisme».  

Une fatwa publiée en 2007 avalise le viol marital: «Quant à la question de forcer une épouse à avoir des rapports sexuels, si elle refuse, cela ne serait pas un viol, même si cela va à l'encontre des instincts naturels et détruit l'amour et la miséricorde, et il y a un grand péché sur la femme qui refuse».

Une autre fatwa publiée en 2007 justifie la mise en esclavage des captives de guerre, et vante les vertus des enseignements islamiques à leur égard.

Ces enseignements violents, sexistes et subversifs sont relayés à la Mosquée Andalous, située près du métro Côte-Vertu à Montréal. 


Muwaffak Al Ghaylany à la mosquée Andalous de Montréal, avec l'imam Wael Ghitawi
(sources: 123)


Al-Ghaylany enseigne pour l'Université Mishkâh, il est membre de l'Académie de la Charia en Amérique, préside la Ligue des imams d'Amérique du Nord, et fait partie du comité des fatwas de l'AMJA (voir sa bio ici
 
En septembre 2014, la mosquée Andalous de Montréal a permis à Muwaffak Al Ghaylany de relayer les enseignements misogynes et subversifs promus par les deux groupes présidés par Asawy, soit l'Université Mishkâh et l'Assemblée des musulmans juristes d'Amérique.

En janvier 2014, Muhammed Salah aussi a professé cette doctrine haineuse et anti-démocratique à la mosquée Andalous.


(source)

L'imam de la mosquée Andalous à Montréal est Wael Ghitawi:


(source)

Le voile conforme à la charia promu par la mosquée Andalous:



(source)


La mosquée Andalous a promu la journée de prosélytisme islamiste dans les rues de Montréal lors du dernier ramadan:
 


(source)

Cette journée de prosélytisme est une initiative poussée par l'iERA (Islamic Education and Research Academy) présidé par le fanatique britannique Abdur Raheem Green.



(source)   


Lire aussi:

Des fatwas brutales contre les femmes émises par l'Association des musulmans juristes d'Amérique

Un gynécologue égyptien invite à légaliser l'excision en Occident

http://www.postedeveille.ca/2014/10/mishkah-university.html


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:49 (2016)    Sujet du message: ISLAMISATION DU MONDE ENTIER (PARTIE 2)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES - voir les sous-groupes dans cette section -> ISLAMISATION DU MONDE ENTIER (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 912, 13, 14  >
Page 8 sur 14

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com