LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

CAMPAGNE DE VACCINATION (GLOBALE) P.1

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> LA RELIGION MONDIALE ET L'ONU : SES VUES ET AGENDA SUR LE TRANSHUMANISME, CLONAGE, AGENDA DE DÉPOPULATION -> CAMPAGNE DE VACCINATION - VACCINATION CAMPAIGN
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Mar 1 Mai - 15:22 (2012)    Sujet du message: CAMPAGNE DE VACCINATION (GLOBALE) P.1 Répondre en citant

RÉDUCTION DE 90% DE LA POPULATION MONDIALE - REDUCTION OF THE GLOBAL POPULATION BY 90%


Sous les OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT, pour 2015 - Under MILLENIUM GOALS FOR DEVELOPMENT, for 2015


UNICEF, World Health Organization (WHO) and partners
The UN Children’s Fund (UNICEF), the World Health Organization (WHO), healthy ministry officials, and other partners.
Bill & Melinda Gates Foundation, specifically stated that vaccines and health care services
WIPO’s partners include Alnylam Pharmaceuticals, AstraZeneca, Eisai, GlaxoSmithKline, MSD1, Novartis, Pfizer, and Sanofi, in cooperation with BVGH, the United States National Institutes of Health (NIH), and multiple non-profit research organizations.
Le Fonds central d'intervention d'urgence (CERF), le Groupe international de coordination pour l'approvisionnement contre la fièvre jaune (DE-GIC), qui comprend l'OMS et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), et le partenariat public-privé connu sous le nom de l'Alliance GAVI financent la campagne de vaccination.
Global Alliance for Vaccines and Immunization (GAVI)
Le DE-GIC, en collaboration avec l'Office humanitaire de la Commission européenne (ECHO), planifie une campagne de vaccination pour plus de 235.000 personnes à partir de lundi. Les femmes enceintes et les enfants âgés de moins d'un an sont les principales cibles de cette campagne.

ect




Administrateurs :maria
Forum LE VOILE DÉCHIRÉConnecté sous maria | Se déconnecter
en ligne : Il y a 10 connectés. Cliquez pour voir la liste
Inscription
|
Profil
|
Messages Privés
|
Recherche
|
Online
|
Aide
| Créer un blog gratuit



Index du forum
DEPOPULATION DE LA TERRE/DEPOPULATION OF THE EARTH
CAMPAGNE DE VACCINATION


Notification par email
|
Prévenir les modérateurs

Pages : 1

2 3 4 Suiv.
Auteur :Sujet: CAMPAGNE DE VACCINATION Bas
maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 09/04/2007 09:47:15 (09/04/2007 18:47:15)

THE VACCINATION MOVEMENT



---- Just Another Satanic Agenda? ----

The focus of this site is upon the devilish concept of vaccination in general and bringing attention to certain issues that might otherwise be overlooked or not even considered. Hopefully after learning some of the facts about vaccine ingredients, vaccine manufacturing, and the history of vaccination, researchers will see nothing but perverseness, quackery, superstition, witchcraft, sorcery, Satanism, or whatever else one desires to call this crime against humanity other than godly, biblical, Christian medicine. Information on this site is for everyone, but especially Christians, in order to learn about vaccines and the Bible, the truth about infant vaccination, childhood immunizations, vaccine requirements, the common bird flu fears and the avian flu pandemic nonsense, in addition to other matters such as chemtrails, Christians and health generally, and even a few other politically incorrect issues. Download the many free MP3 audios and Windows Media videos and thank you for your interest in seeking out truth. If you're a scoffer and choose not to investigate and accept truth, but would rather make stupid excuses with playground reasoning while seeking to force your fanatical anti-health, antichrist religion upon everyone else, then you are even more guilty and hopefully the tone of this site and the facts contained herein will quickly wake you up.

http://www.satanicvaccines.com/

--Message edité par maria le 2007-04-18 09:10:39--

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 15/04/2007 01:11:00 (15/04/2007 10:11:00)

POLIO PROVING TO BE A RESILIENT ENEMY

Past deadline and $1-billion over budget, the eradication effort is painfully stalled

HELEN BRANSWELL
Canadian Press

Robert Scott is convinced polio is locked in the crosshairs of those hunting down every last virus in a valiant bid to relegate the dreaded disease to the annals of history.
Read more :


http://www.theglobeandmail.com/servlet/story/LAC.20070102.POLIO02/TPStory/T…


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 15/04/2007 01:42:28 (15/04/2007 10:42:28)

GRIPPE : FINANCEMENT PAR LES ÉTATS-UNIS. D'UN NOUVEAU MÉDICAMENT

(L'Institut national de la santé progresse vers la mise au point d'un vaccin contre la grippe aviaire.) (1080)

Par Cheryl Pellerin
Rédacteur de l'USINFO

Washington - Dans le cadre des initiatives mises en ouvre par les États-Unis afin de lutter contre la grippe aviaire et la grippe humaine, le ministère de la santé et des services sociaux (HHS) a signé, le 4 janvier, un accord sur quatre ans financé à hauteur de 102,6 millions de dollars avec les laboratoires pharmaceutiques BioCryst, dont le siège se trouve en
Alabama, pour qu'ils achèvent la mise au point de leur médicament antiviral, le peramivir. Par ailleurs, l'Institut national de la santé (NIH) a commencé les essais cliniques d'un vaccin à ADN contre le virus de la grippe aviaire.

Lors d'expériences en laboratoire, le peramivir s'est montré efficace contre plusieurs souches du virus de la grippe. Les fonds alloués en vertu de ce contrat appuieront les études visant à prouver l'efficacité potentielle d'un traitement par le peramivir de la grippe saisonnière, parfois mortelle, mais aussi de l'infection par le virus H5N1 de la grippe aviaire.

L'infection par ce virus, fortement pathogène, qui est pandémique parmi les volatiles d'Asie, s'est répandue en Afrique et en Europe, et a causé la mort ou la destruction de plus de 200 millions d'oiseaux. Selon l'Organisation mondiale de la santé, depuis 2003, ce virus a été transmis à 261 personnes dans 10 pays, et a fait 157 victimes.

Pratiquement tous les cas d'infection par le virus H5N1 de la grippe aviaire sont imputables à des contacts directs avec des volailles malades. Quelques cas de transmission du virus d\'une personne à l'autre ont été recensés, mais ce virus ne se transmet pas facilement chez l'homme. Les spécialistes craignent que si une mutation intervenait dans ce virus et le
rendait plus facilement transmissible chez l'homme, une pandémie à l'échelle mondiale pourrait s'ensuivre.

«En matière de médicaments antiviraux, notre stratégie porte non seulement sur la constitution de réserves de ces médicaments, mais aussi sur la recherche de nouveaux médicaments pour accroître encore plus nos capacités de traitement et de prévention de toutes les formes de grippe», explique le ministre de la santé des États-Unis, M. Michael Leavitt, dans un
communiqué publié le 4 janvier.

Médicaments antiviraux

À l'heure actuelle, quatre médicaments antiviraux sont homologués par l'Administration américaine des produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA) pour prévenir et soigner la grippe. Il s'agit de l'amantadine (marque déposée : Symmetrel), de la rimantadine (Flumadine), du zanamavir (Relenza) et de l'oseltamivir (Tamiflu). Selon le Centre fédéral épidémiologique
(CDC), ces médicaments sont efficaces à entre 70 et 90 % lorsqu'ils sont utilisés par des adultes en bonne santé dans le cadre d'un traitement visant à prévenir la grippe.

Les divers virus de la grippe pouvant affecter les hommes sont les souches A, B et C. Le virus H5N1 est un sous-type du virus A. Les hôtes naturels de tous les sous-types connus du virus A de la grippe sont les oiseaux sauvages.

Tous les médicaments antiviraux peuvent se révéler efficaces contre le virus A de la grippe, mais seuls l'oseltamivir et le zanamavir sont efficaces contre le virus B de la grippe. Selon le CDC, les données recueillies récemment indiquent qu'une grande partie des souches A du virus de la grippe qui circulent actuellement aux États-Unis sont désormais résistantes à l'amantadine et à la rimantadine.

Le peramivir fait partie de la même classe de médicaments antiviraux que l'oseltamivir, qui est pris par voie orale, et le zanamivir, qui est admistré par le biais d'un inhalateur. Les chercheurs étudient la possibilité d'administrer le peramivir par injection, soit par voie intraveineuse, soit par voie intramusculaire, ce qui pourrait être particulièrement utile en milieu hospitalier, où un tel médicament pourrait être administé immédiatement aux personnes manifestant de graves symptômes
de la grippe lors des premiers examens en salle d'urgence.

L'inoculation de ce médicament par injection aurait certains avantages : il se répandrait plus rapidement dans l'organisme et il serait administrable aux personnes trop malades pour le prendre par voie orale.

Vaccin à ADN contre la grippe aviaire

Les premiers essais cliniques d'un vaccin à ADN mis au point pour prévenir l'infection par le virus H5N1 de la grippe aviaire ont commencé le 21 décembre au NIH, dans le Maryland.

Ce sont des scientifiques du Centre de recherche du NIH sur les vaccins (VRC), au sein de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID), qui ont assemblé les éléments de ce vaccin qui ne contient pas de particules infectieuses provenant du virus de la grippe.

Contrairement aux vaccins habituels contre la grippe, fabriqués à partir d'une culture du virus de la grippe dans des oufs de poules et administrés sous une forme atténuée ou tuée du virus, les vaccins à ADN ne contiennent qu'une partie du matériel génétique du virus de la grippe. Dans l'organisme, l'ADN pousse les cellules humaines à produire des protéines, lesquelles agissent comme un vaccin contre la grippe.

«Un vaccin qui serait efficace contre l'infection par le virus H5N1 de la grippe aviaire serait un progrès ayant le potentiel de sauver des vies face à une menace sanitaire mondiale», a fait valoir le directeur du NIAID, M.
Anthony Fauci, dans un communiqué publié le 2 janvier.

Pour le directeur du VRC, M. Gary Nabel, et les chercheurs qui y sont attachés, le potentiel d'une nouvelle technologie pour la fabrication de vaccins contre la grippe ne fait aucun doute. En effet, si l'on dispose depuis longtemps de vaccins efficaces contre la grippe, il n'est pas toujours certain que les laboratoires pourront en fabriquer suffisamment et
que les réserves seront adéquates en cas de pandémie.

Avec la propagation du virus de la grippe aviaire, de nouvelles souches de virus sensiblement différentes de celles initialement observées en Asie du Sud-Est ont vu le jour. Les chercheurs espèrent que leurs travaux sur le vaccin à ADN permettront de vérifier si ces nouvelles techniques sont efficaces pour conférer une protection contre ces nouveaux virus.

Le vaccin à l'étude, a expliqué M. Nabel, «cible les nouvelles souches du virus H5N1 qui menacent actuellement l'Indonésie et il reflète notre capacité à utiliser les nouvelles technologies pour répondre à des virus qui évoluent».

Quarante-cinq volontaires, âgés de 18 à 60 ans, prendront part aux essais cliniques du vaccin à ADN. Sur une période de deux mois, 15 recevront des injections d'une substance inerte et 30 recevront trois injections du vaccin expérimental et seront suivis pendant un an.

(Les articles du «Washington File» sont diffusés par le Bureau des programmes d'information internationale du département d'Etat. Site Internet : http://usinfo.state.gov/fr/)



maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 15/04/2007 07:41:02 (15/04/2007 16:41:02)

CALL FOR VACCINE TAKES PARTING "SHOT" AT PARENTS

5-01-07

Yesterday, the Centers for Disease Control announced its new schedule of vaccinations for children, including a highly divisive recommendation that all girls aged 11-12 be immunized against certain cancer-causing strains of the human papillomavirus (HPV), which are responsible for 70% of cervical cancer cases. Last fall, Michigan became the first state to require girls entering the sixth grade to have injections of the vaccine Gardasil before the 2007-08 school year. An article in today's Washington Times suggests that several states, including Texas, may follow suit.

While FRC welcomes the wide distribution of vaccines that could prevent infection with several cancer-causing strains of HPV, we do have concerns that making the immunizations mandatory creates a dangerous precedent of trampling parents' rights. Moms and dads have an inherent responsibility to be the primary decision makers regarding their children's health and should not be coerced into relinquishing those rights. Also, since HPV is transmitted not through casual activity but sexual behavior, how can schools justify making the vaccination a requirement of public school attendance? Creating such a policy may send the message that these interventions make sex "safe" without being accompanied by the instructive primary prevention message that practicing abstinence-until-marriage is the best and surest way to prevent the spread of STDs.

Additional Resources
Childhood Vaccination Schedule Expanded for 2007
Sex-disease shot urged for girls

Family Research Council



maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 16/04/2007 00:12:53 (16/04/2007 09:12:53)

WHO CHIEF URGES FIGHT AGAINST "NEGLECTED" DISEASES

01 Feb 2007 11:02:10 GMT
Source: Reuters

BANGKOK, Feb 1 (Reuters) - The head of the World Health Organisation (WHO) called on Thursday for a stepped up fight against "neglected" diseases afflicting 1 billion people, mainly in poor countries.

Margaret Chan, who took over as head of the U.N. agency last month, said "ancient and entrenched" diseases in the developing world caused far greater human suffering than emerging threats such as SARS and bird flu.

"But here is the difference: the neglected tropical diseases do not threaten international health and security," Chan told a health conference in Bangkok.

"They do not flare up in outbreaks with high mortality. They do not grab media headlines. They do not travel abroad or threaten international security," she said.

Chan named six diseases that maim, blind, disfigure and kill millions of the world's poor but are rarely seen in wealthier countries with higher living standards and better health care. They included "snail fever", or schistosomiasis, which is caused by a parasite and leaves people so weak they can't work.

It affects 160 million people in Africa alone, Chan said.

More than 40 million people, mainly in Africa and Asia, are disfigured by lymphatic filariasis, a parasitic disease that causes grotesque swelling of limbs.

These and other diseases are often neglected by drug companies, which had little incentive to develop drugs and vaccines for markets that cannot pay, Chan said.

When cheap and effective drugs do exist, she said, access was hampered by weak or non-existent health systems.

Chan said drug companies and governments have had some success in tackling these problems through public/private partnerships, but more needed to be done.

She called for more resources to expand the delivery of existing medicines and increased research into new treatments for neglected diseases.

Some health advocacy groups say publicly funded research plays a huge role in the development of new drugs and vaccines and governments should ensure more money is spent on fighting diseases that affect poor countries.

In a report issued last April, the Global Forum for Health Research said international experts found only 10 percent of the world's resources for health research was spent on solving health problems in the developing world, where 90 percent of curable diseases are found.


http://www.alertnet.org/thenews/newsdesk/BKK105239.htm


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 16/04/2007 00:23:07 (16/04/2007 09:23:07)

NOUVEAUX DÉCÈS DÛS À LA GRIPPE AVIAIRE EN INDONÉSIE ET EN ÉGYPTE

(Le centre médical de la marine américaine aide à confirmer les cas et à renforcer les capacités de laboratoire.) (1200)

Par Cheryl Pellerin
Rédactrice de l'USINFO

Washington - Au Caire, des scientifiques de la marine américaine et leurs collègues égyptiens ouvrent pour confirmer de nouveaux cas humains de la grippe aviaire extrêmement pathogène en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Ils s'efforcent en outre de renforcer les capacités d'analyse dans ces régions et ailleurs, pour permettre aux chercheurs et aux techniciens de laboratoire de nombreux pays à identifier et à diagnostiquer rapidement les maladies humaines qui résultent des flambées de la grippe aviaire mortelle en Asie et en Égypte.



maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 16/04/2007 00:26:30 (16/04/2007 09:26:30)

LA FAO MET EN GARDE CONTRE LES NOUVELLES FLAMBÉES DE GRIPPE AVIAIRE

New York, Jan 23 2007 1:00PM

Les nouvelles flambées de grippe aviaire en Asie et en Afrique suscitent de vives préoccupations, a affirmé aujourd'hui l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) qui exhorte les pays à demeurer vigilants et à coopérer étroitement avec les organisations internationales.

Le virus continue à causer la mort d'êtres humains et à compromettre les revenus des éleveurs, prévient la <\" http://www.fao.org/index_fr.htm/">FAO dans un <\" http://www.fao.org/newsroom/fr/news/2007/1000483/index.html/">commun… publié simultanément à Bangkok et à Rome.
La Chine, l'Égypte, l'Indonésie, le Japon, le Nigéria, la Corée du Sud, la Thaïlande et le Viet Nam sont concernées par les nouvelles flambées, indique le communiqué.

«Le commerce de volailles et le transport d'animaux vivants sont susceptibles de diffuser le virus dont la survie est d'ailleurs favorisée par le climat froid. Les systèmes agricoles et la migration des oiseaux sauvages ainsi que les déplacements d'animaux durant les fêtes (Têt, Eid, etc.) jouent également un rôle», rappelle la FAO.

Le nombre de nouveaux foyers enregistrés en 2007 a été cependant nettement inférieur aux épizooties par vagues que l'on a connues l'an dernier, ajoute l'agence.

«Il semblerait que la propagation du virus H5N1 par les oiseaux sauvages migrateurs d'Asie vers l'Europe et l'Afrique n'ait pas été, en automne dernier et cet hiver, aussi étendue qu'en 2005», explique le communiqué.

Lors de la première vague épizootique en Asie (fin 2003-début 2004), huit pays avaient été infectés. En 2004-2005, la situation s'était améliorée dans certains pays sans pour autant subir de profonds changements dans l'ensemble. En 2005-2006, le virus s'était propagé d'Asie de l'Est en Sibérie, en Europe de l'Est, au Moyen-Orient et en Afrique, et plus de 40 pays avaient été touchés. Depuis le début de l'année, huit pays ont communiqué des infections.

«Jusqu'à présent, de nombreux pays sont parvenus à maîtriser progressivement le virus et la situation mondiale s'est améliorée », a déclaré aujourd\'hui Juan Lubroth, expert en santé animale de la FAO, au cours d'une conférence de presse à Bangkok. « Les récents foyers ne font que confirmer le schéma saisonnier. Mais il nous faut rester vigilants. Il est crucial que les pays eux-mêmes renforcent leurs opérations de surveillance, de détection et d'alerte rapide».

«Il faudra probablement plusieurs années pour débarrasser la filière avicole du virus H5N1. Cela requiert une forte détermination de la part de toutes les parties concernées : les gouvernements, les éleveurs de volailles et la communauté internationale. Il faudra continuer à s'attaquer en priorité à la diffusion du virus chez les volailles», ajoute le communiqué.

Reçu de l'ONU





maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 16/04/2007 00:28:12 (16/04/2007 09:28:12)

L'ÉTUDE DES MESURES PRISES POUR MAÎTRISER UNE PANDÉMIE

(L'Institut de médecine se penche sur les avantages et les coûts d'éventuelles interventions des autorités locales pour empêcher la propagation d'une épidémie de grippe.) (800)

Par Charlene Porter
Rédactrice de l'USINFO

Washington - De l'avis d'une prestigieuse organisation scientifique indépendante des États-Unis, l'Institut de médecine (Institute of Medicine, IOM), une stratégie consistant à fermer les écoles et les lieux de travail au cas où une grave épidémie de grippe frapperait une agglomération n'est peut-être pas appropriée et une telle intervention ne serait pas aussi efficace qu'on ne le pense lorsqu'il s'agit de ralentir la propagation de la maladie.

Depuis deux ans, les responsables internationaux de la santé concentrent leur attention sur le virus H5N1 de la grippe aviaire, hautement pathogène, pour vérifier si ce virus ne serait pas capable de déclencher une vaste pandémie de grippe chez l'homme qui, rivalisant les grandes pandémies du passé qui ont tué des dizaines de millions de personnes, n'épargnerait aucun pays.

Du fait que le virus H5N1 de la grippe aviaire a causé la mort ou l'abattage de millions d'oiseaux et de volailles dans une cinquantaine de pays et contaminé des êtres humains dans dix nations, les gouvernements se penchent sur les meilleures façons d'agir au cas où se déclarerait une maladie fortement contagieuse qui toucherait une grande partie de la population et ferait de nombreux morts, entraînant dans son sillage la possibilité d'une instabilité tant économique que sociale.

Lors de la pandémie de grippe qui frappa les États-Unis en 1918, dans l'espoir que leurs mesures isoleraient les gens malades des gens bien portants et limiteraient la propagation de la malade, certains responsables municipaux prirent la décision de minimiser les contacts sociaux, fermant des écoles et des théâtres et interdisant les services religieux et les réunions au niveau local.

Reçu de l'ONU



maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 16/04/2007 07:38:50 (16/04/2007 16:38:50)

PERRY-LOUS ACTIONS ON HPV VACCINE

On Friday, the controversy surrounding mandatory HPV vaccinations reached a new peak when Gov. Rick Perry (R-TX) issued an executive order requiring girls who enter the sixth grade in 2008 to be immunized. Perry's action short- circuited an issue that was currently before the legislature. Rather than allow elected leaders to debate the bill and vote, Perry bypassed the legislature altogether and imposed his will on the state's parents, many of whom object to being sidelined on an issue that directly affects their children's health. Much to the dismay of Texas conservatives, Perry's state will become the first to require the vaccine. A series of strong-arm tactics is probably the last thing the debate over this valuable vaccine needs. Merck and Co., the pharmaceutical company, which stands to make a considerable profit from the vaccine, has donated to various Lone State lawmakers and to Women in Government, an organization that has lobbied heavily for HPV mandates in a number of states. Dawn Richardson, president of a citizens group, said of Perry's order: "There are bills filed. There's no emergency except in the boardrooms of Merck, where this is failing to gain the support that they had expected." Perhaps part of the emergency is that rival company GlaxoKlineSmith is on the verge of releasing a similar drug, Cervarix, which would create some unwelcome competition for Merck. All of these tactics undergird why legislative debate, and not executive fiat, is the right way to proceed. Preventing cervical cancer is a critical public health goal; however, HPV is transmitted through sexual contact, making it much harder for schools to justify mandating the vaccine as a requirement of public school attendance. Parents should have had the opportunity to voice their views to and through their elected leaders. By commandeering this issue, Gov. Perry, who has championed family values, has only succeeded in arousing more mistrust.

Additional Resources
Gov. Perry orders mandatory cervical cancer vaccines
Family Research Council Statement Regarding HPV Vaccines

Family Research Council


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 16/04/2007 10:50:39 (16/04/2007 19:50:39)

CANCER - DES MÉDECINS DEMANDE LA VACCINATION OBLIGATOIRE CONTRE LE VPH

COMMENTAIRE DE MARIA

Le même programme qu'aux États-Unis est maintenant rendu chez nous, au Canada. Hasard!! encore une fois!!! Les USA ont cependant reculé devant le tollé des hommes d'églises qui ne voyait qu'une façon de promouvoir le libertinage, ainsi que l'apparation de d'autres maladies génitales. Le mot «obligatoire» devient de plus en plus souvent utilisé ces derniers mois, alors que personnes ne peut imposer une vaccination, surtout dans le contexte où vont les choses en ce domaine maintenant!
Maria

CANCER - DES MÉDECINS DEMANDE LA VACCINATION OBLIGATOIRE CONTRE LE VPH

Presse Canadienne (PC)
6 mars 2007

Des médecins du pays profitent de la Journée internationale de la femme, jeudi, pour réclamer la vaccination gratuite des Canadiennes contre le virus du papillome humain, ce qu'on appelle communément le VPH.

La Fédération des femmes médecins du Canada profite d'ailleurs de la campagne électorale au Québec pour demander aux politiciens d'en faire un engagement.

Le virus du papillome humain peut être à l'origine de verrues génitales. Il est également la cause principale du cancer du col de l'utérus. Ce dernier vient au deuxième rang des cancers les plus fréquents chez les femmes de 20 à 44 ans, après le cancer du sein.

Trois Canadiens sur quatre contracteront le VPH au moins une fois dans leur vie. Il s'agit d'un virus transmissible sexuellement. Plusieurs personnes ne savent même pas qu'elles on sont porteur et beaucoup parviennent à éliminer l'infection de leur corps, sans même le savoir. Toutefois, certaines infections persistent.

Le Comité consultatif national de l'immunisation a récemment recommandé que toutes les Canadiennes âgées de 9 à 26 ans soient systématiquement vaccinées afin de les protéger contre VPH.

Pour sa part, la Fédération des femmes médecins du Canada plaide pour la vaccination gratuite sur demande.

Présentement, un traitement préventif contre le VPH coûte environ 500$ au total, soit pour les trois doses nécessaires du vaccin.

La docteure Yolande Leduc, médecin de famille à Longueuil et porte-parole de la Fédération des femmes médecins du Canada, souhaite que ce vaccin soit accessible au même titre que celui contre l'hépatite B qui est administré chez les jeunes depuis quelques années.


http://sante.canoe.com/channel_health_news_details.asp?news_id=2550&news_channel_id=34&channel_id=34

--Message edité par maria le 2007-04-17 19:40:32--

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 16/04/2007 13:55:56 (16/04/2007 22:55:56)

FUROR ON RUSH TO REQUIRE CERVICAL CANCER VACCINE

STEPHANIE SAUL and ANDREW POLLACK
NY Times
Saturday, February 17, 2007

Racing to embrace a new vaccine, at least 20 states are considering mandatory inoculation of young girls against the sexually transmitted virus that causes cervical cancer.

Read more :
http://www.prisonplanet.com/articles/february2007/170207Vaccine.htm


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 16/04/2007 13:56:58 (16/04/2007 22:56:58)

L'INDONÉSIE LANCE UNE CAMPAGNE DE VACCINATION

SÉISME MEURTRIER - L\'INDONÉSIE LANCE UNE CAMPAGNE DE VACCINATION

L'Indonésie a lancé mercredi une campagne visant à vacciner 1,5 million de victimes du séisme qui a frappé l'île de Java le 27 mai. Les enfants de moins de cinq ans doivent être vaccinés contre la rougeole, et les adultes doivent recevoir des rappels de vaccins contre le tétanos. Les experts de la santé sont préoccupés par la menace que représentent les maladies pour les centaines de milliers de personnes qui vivent désormais dans des abris de fortune, et dans de mauvaises conditions d'hygiène.

http://lcn.canoe.com/lcn/infos/lemonde/archives/2006/06/20060607-215730.htm…

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 17/04/2007 10:18:40 (17/04/2007 19:18:40)

LE GRAND RABBIN ELIYAHOU CONSEILLE D'ÉVITER LES HÔPITAUX

COMMENTAIRE DE MARIA

S'ils disaient la vérité aux gens au lieu de se cacher derrière la religion, cela serait beaucoup plus utile afin de mieux lutter contre tous ces poisons que les tenants du Nouvel Ordre Mondial font en vue de détruire les populations. N'est-ce pas là le devoir de tous ceux qui disent servir l'Éternel, afin de protéger les populations contre les oeuvres du malin?

Maria

LE GRAND RABBIN ELIYAHOU CONSEILLE D'ÉVITER LES HÔPITAUX

Yael Ancri
dimanche 11 mars 2007 - 00:25

Le communiqué du ministère de la Santé censé calmer le public, en l’assurant qu’il n’y avait pas à craindre le microbe pathogène Klebsiella pneumoniae, ne suffit pas à l’ancien grand rabbin sépharade d’Israël, le rav Mordekhaï Eliyahou.

Le grand rabbin a été interrogé sur les ondes de la radio orthodoxe Kol HaEmet (la voix de la vérité) par le présentateur de radio au sujet du microbe qui sévit dans les hôpitaux. Le présentateur a demandé au rav Eliyahou s’il s’agissait d’une épidémie. Le grand rabbin a répondu que les gens n’ayant pas vraiment besoin de se rendre à l’hôpital feraient bien de s’efforcer de ne pas y aller et qu’il était préférable dans ce cas de faire venir un médecin à la maison.

«Il est préférable d’être à la maison, faites venir un docteur chez vous,» a conseillé le grand rabbin. Ce dernier a expliqué ses propos comme suit : «A l’hôpital il y a de nombreux malades et il y a une épidémie, il y a des virus. C’est donc très grave, ceci risque de contaminer un malade après l’autre. Même les médecins ne comprennent pas cela : lorsqu’un malade qui n’a rien à faire à l’hôpital s’y rend, ils lui disent ‘‘Cher monsieur, rentrez chez vous ! »

Les conseils du grand rabbin Eliyahou sont fondés sur la Halakha indiquant que lorsqu’il y a un risque même léger de danger, il faut le fuir comme la peste. Le grand rabbin a conclu réponse par une prière : «Veuille le Saint, béni soit-Il, envoyer un plein rétablissement à tous les malades d’Israël et qu’il n’y ai plus de malades, que tout le monde soit saint,» amen.


http://a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=32027

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 18/04/2007 00:03:54 (18/04/2007 09:03:54)

REMARQUEZ QUE PARTOUT OÙ IL Y A CAMPAGNE DE VACCINATIONS, DES PANDÉMIES ET DES MALADIES APPARAISSENT, ALORS QUE L'OMS (Organisation mondiale de la santé, de concert avec Bill Gates, Bono, du groupe U2 et du président Clinton) nous affirment que c'est pour protéger les populations. VOILÀ COMMENT L'OMS UTILISENT LES VACCINATIONS POUR ATTEINDRE SES OBJECTIFS DE DÉPOPULATION. JE SUIS SÛRE QU'IL Y EN A D'AUTRES, MAIS VOUS POUVEZ VOIR QU'ILS NE CHÔMENT PAS!

LA VACCINATION



Pendant des années, les autorités gouvernementales nous ont fait croire qu'il existait des médicaments afin d'aider populations atteintes du Sida et du VIH. Ce mensonge continu encore aujourd'hui alors que des scientifiques ont prouvé que le Sida et le VIH ne se transmettaient par voix sexuelle. Des populations qui ont été exterminées de manière délibérée via les différents vaccins, virus et traitements ne se limitent pas seulement qu'à l'Afrique mais dans tous les pays du monde http://www.planetpapers.com/Assets/570.php.

Si le Sida a atteint des sommets que l'on connaît, c'est en grande partie dû aux campagnes de vaccinations souvent sous des raisons mensongères. Si le Sida ne tue pas, alors qu'à-t-on mis dans les vaccins aux différentes populations de l'Afrique pour que des milliers de personnes meurent? Très peu ont reçu la médication devant leur sauver la vie. La majorité de ceux-ci sont morts de toute façon. Quand près de 80% d'une population est décimée, il y a un problème en quelque part, vous ne croyez pas?

Bill Gates est un personnage dont on doit se méfier, à coup sûr. Étant considéré comme un philantrophe qui s'investit énormément dans toutes ces campagnes de vaccinations avec le soutien de Bill Clinton et de Bono, tous des satanistes convaincus, ils sont des personnages à ne pas prendre à la légère. Tous ces petits amis sont tous des joueurs importants du Nouvel Ordre Mondial, ne l'oublions pas.

Afin de comprendre comment les gouvernements et en particulier l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a décimé des populations presqu'entière, je vous encourage à écouter l'audio «February 10th, 2007, Stephen Davis, Aids Conspiracy» sur http://www.theedgeam.com/index.php

Pourtant, les différentes campagnes continuent, sans que ces criminels soient mis au banc des accusés. Quand l'on nous dit que l'on travaille à enrayer certaines maladies, en partie cela est vraie car combien meurent des suites de ces vaccinations. Ils ne sont plus malades quand ils sont morts! Le but n'est pas d'enrayer les maladies, mais de tuer le plus de gens possible.

Je mettrai différentes campagnes qui ont présentement lieu, un peu partout, sous le couvert de sauver des vies, alors qu'en réalité les populations ne servent que de cobayes. C'est cela qu'ils appelent guerre silencieuse. Les vaporisations bio-terroristes sont aussi utilisées de manière régulière afin de tester les effets sur les populations, ce qu'il nous est impossible de prouver, tant le secret entoure ces projets. Que des scientifiques soient éliminés afin de ne pas parler n'est pas chose rare en ce domaine. Nous devons une fière chandelle, à ceux qui au risque de leur vie ont dénoncé ces choses aussi monstrueuses.

Je ne mettrai que quelques-unes des vaccinations afin de vous démontrer tout le côté criminel de nos dirigeants et de la nécessité de résister à ces dites campagnes de vaccinations qui n'ont d'autres buts que de vous détruire, vous et vos enfants. La vaccination contre la grippe, au Québec, nous a clairement démontré, quelques semaines plus tard, différents symptômes graves chez plusieurs patients, ce qui montre bien les intentions de nos chers élus. Analysez quand vous entendez parler d'une campagne de vaccination dans une région, quelques-mois plus tard, on entend parler qu'une nouvelle ou ancienne maladie fait des ravages dans ces communautés.

La prochaine grande vaccination planétaire sera celle contre la grippe aviaire. Normal que les militaires aient reçus mandat d'éliminer tous ceux qui refuseront cette vaccination?

Les sites, où il n'y a pas de lien Internet, viennent directement de l'ONU ou de l'Administration américaine

1. LES PREMIERS ESSAIS D'UN VACCIN CONTRE LE VIH ONT COMMENCÉ EN AFRIQUE DU SUD
(Un partenariat international est essentiel pour juguler le sida, selon un responsable américain.)
Par Cheryl Pellerin
Rédactrice de l'USINFO

Washington - Les plus vastes essais cliniques à ce jour d'un vaccin contre le VIH, auxquels doivent participer quelque 3.000 hommes et femmes séronégatifs, ont commencé en Afrique du Sud.

2. OMS : PROGRÈS 'ENCOURAGEANTS' DANS LA MISE AU POINT D'UN VACCIN CONTRE LA GRIPPE AVIAIRE
New York, Feb 16 2007

Des experts réunis ces deux derniers jours à l'Organisation mondiale de la santé (http://www.who.int/fr/\">OMS) font état de «progrès encourageants» dans le développement d'un vaccin contre la grippe aviaire.

3. POLIO CASES JUMP IN PAKISTAN AS CLERICS DECLARE VACCINATION AN AMERICAN PLOT
http://www.guardian.co.uk/pakistan/Story/0,,2013369,00.html

4. UNICEF : LA SOMALIE TOUCHÉE PAR UNE ÉPIDÉMIE DE DIARRHÉE AIGUË
New York, Feb 13 2007
Malgré l'insécurité qui règne dans le centre et le sud de la Somalie, les Nations Unies continuent de répondre aux besoins de la population touchée par une épidémie de diarrhée aiguë qui est apparue après de récentes inondations.

5. LES SCIENTIFIQUES DE LA MARINE AMÉRICAINE PARTAGENT LEURS TRAVAUX AVEC LE RESTE DU MONDE
(Le président Bush a réaffirmé l'attachement des États-Unis à lutter contre les maladies.)
Par Cheryl Pellerin
Rédactrice de l'USINFO

Washington - Il faut du temps et de l'argent pour étudier et combattre des maladies infectieuses émergentes telles que la grippe aviaire et d'autres pathogènes moins connus tels que les rotavirus ou l'Escherichia coli entérotoxigénique. Il faut de l'argent pour le matériel de laboratoire et les chercheurs, et du temps pour montrer aux scientifiques et aux techniciens de laboratoire comment diagnostiquer et soigner les maladies.

6. DES SCIENTIFIQUES AMÉRICAINS ET ÉGYPTIENS LUTTENT CONTRE LES MALADIES
(Une faible résistance aux antiviraux est détectée chez des victimes égyptiennes du virus de la grippe aviaire.)
Par Cheryl Pellerin
Rédactrice de l'USINFO

Nous donnons ci-après le premier d'une série d'articles consacrée à l'Unité numéro 3 de recherche médicale de la Marine des États-Unis basée au Caire, en Égypte.

Washington - Alors que les pathogènes, anciens et naissants, passent facilement d'un pays à l'autre sur des insectes, des animaux ou des gens, semant la maladie et la mort, un petit groupe de scientifiques américains et égyptiens est en train d'établir une ligne de front médicale dans l'ensemble du Moyen-Orient, de l'Afrique du Nord et de l'Asie du Sud- ouest contre tout un éventail de maladies allant du paludisme à la grippe aviaire en passant par diverses fièvres et le VIH/sida.

7. NOUS DONNONS CI-DESSOUS UNE NOTE D'INFORMATION DIFFUSÉE PAR LA MAISON-BLANCHE EN ACCOMPAGNEMENT DU DISCOURS DU PRÉSIDENT BUSH SUR L'ÉTAT DE L'UNION.

Ce soir, le président Bush évoquera les progrès enregistrés par le Plan d'aide d'urgence à la lutte contre le sida (PEPFAR) en vertu duquel il s'est engagé à consacrer 15 milliards de dollars sur cinq ans pour appuyer le traitement de deux millions de personnes séropositives par le VIH, empêcher sept millions de nouvelles infections et assister dix millions de ppersonnes affectées par cette affection.

En matière de santé, le PEPFAR est la plus vaste initiative de portée internationale de l'histoire ciblant une seule maladie. Des programmes sont entrepris dans le monde entier dans le cadre du PEPFAR, mais il cible surtout les 15 pays les plus durement touchés par le VIH/sida dans lesquels vivent près de la moitié des 30 millions de séropositifs que compte le monde. Ces pays sont : le Botswana, la Côte-d'Ivoire, l'Éthiopie, le Guyana, Haïti, le Kenya, le Mozambique, la Namibie , le Nigeria, le Rwanda, l'Afrique du Sud, la Tanzanie, l'Ouganda, le Vietnam et la Zambie.[/b:c8b01e8016]

8. MORE HELP NEEDED TO FIGHT MALARIA IN AFRICA
http://www.alertnet.org/thenews/newsdesk/B539983.htm

9. LE RÉSEAU «MALARIA NO MORE» INTENSIFIE LA LUTTE CONTRE LE PALUDISME
(Il annonce des dons d'argent et de fournitures et un renforcement du nombre des bénévoles.)
Par Kathryn McConnell
Rédactrice de l'USINFO

Washington - Un réseau comprenant une soixantaine d'organisations sans but lucratif a été formé le 14 décembre en marge du Sommet de la Maison-Blanche sur le paludisme afin d'appuyer une stratégie de grande portée visant à limiter la propagation du paludisme, l'une des maladies les plus mortelles de la planète.

À l'occasion de ce sommet, organisé en collaboration avec l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et le Département d'État, le réseau, baptisé « Malaria No More » (Fini le paludisme), dont l'objectif est de former du personnel médical au niveau local afin de prévenir le paludisme et de soigner les quelque 12,5 millions de personnes qui en sont atteintes en Afrique, a annoncé de nouvelles promesses de dons d'argent et de fournitures ainsi que l'assistance de bénévoles.

«Malaria No More», ou MNM, est associé à l'Initiative du président contre le paludisme (Président's Malaria Initiative, PMI), un programme portant sur cinq ans et 1,2 milliard de dollars qui cible les 15 pays d'Afrique les plus touchés par le paludisme. Ses fondateurs sont la « Global Business Coalition on AIDS, Tuberculosis and Malaria ; le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme ; «Millennium Promise» ; l'UNICEF ; la Fondation des Nations unies et «United Way».

10. LUTTE CONTRE LE PALUDISME : L'AIDE DES ÉTATS-UNIS VA CIBLER HUIT PAYS SUPPLÉMENTAIRES[b:c8b01e8016](Cette action portera à 15 le nombre des pays bénéficiant d'une aide dans le cadre de l'initiative du président Bush.)
Par Kathryn McConnell
Rédactrice de l'USINFO

Washington - En collaboration avec leurs partenaires des quatre coins du monde, les États-Unis aident les peuples d'Afrique à juguler le paludisme, a affirmé le président Bush, le 14 décembre, à l'occasion du Sommet de la Maison-Blanche sur le paludisme.

Déclarant que les États-Unis étaient attachés à « créer un monde sans paludisme », M. Bush a annoncé que huit pays supplémentaires - le Ghana, Madagascar, le Mali, la Zambie, le Kenya, le Liberia, l'Éthiopie et le Bénin - allaient recevoir l'aide des États-Unis afin de vaincre le paludisme, une action qui portera à 15 le nombre des pays recevant une aide dans le cadre de l'Initiative du président contre le paludisme (President's Malaria Initiative, PMI), un projet lancé en 2005 qui porte sur cinq ans et 1,2 milliard de dollars .

L'aide offerte dans le cadre de la PMI comprend notamment la fourniture de moustiquaires de lit traitées par insecticide aux familles et des explications sur la manière de s'en servir. Elle appuie aussi la distribution de moustiquaires de lit, la pulvérisation intérieure des logements, la ffourniture de médicaments antipaludéens efficaces et d'action rapide et celle d'un traitement préventif contre le paludisme aux femmes enceintes.

11. NEW VACCINES AGAINST CERVICAL CANCER MAJOR OPPORTUNITY FOR DEVELOPING WORLD
http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2006/pr73/en/index.html

12. OMS : DE NOUVEAUX VACCINS CONTRE LE CANCER DU COL DE L'UTÉRUSNew York, Dec 12 2006

L'introduction de nouveaux vaccins contre le virus qui provoque le cancer du col de l'utérus pourrait avoir des répercussions importantes sur la santé de femmes dans le monde en développement, annonce aujourd'hui l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui rappelle que ce cancer a coûté la vie à plus de 250 000 femmes en 2005.

«Le cancer du col de l'utérus, qui figure au deuxième rang des cancers les plus fréquents parmi les femmes, devrait causer près de 25% de décès supplémentaires au cours des 10 prochaines années», indique un http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2006/pr73/fr/index.html/commun… de l'OMS.
Selon l'OMS, plus de 500 000 nouveaux cas de cancer du col ont été enregistrés en 2005, dont 90% dans des pays en développement.

13. LA PANDÉMIE MONDIALE DE SIDA CONTINUE DE S'ÉTENDRE
(Une enquête de l'ONU révèle l'augmentation du nombre d'infections)
Par Charlene Porter
Rédactrice de l'USINFO

Washington - Selon une mise à jour réalisée chaque année par le Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de personnes atteintes du sida a encore augmenté en 2006, 25 ans après la détection initiale du virus.

14. UNE RÉUNION INTERNATIONALE SUR LA GRIPPE AVIAIRE AURA LIEU AU MALI
(Les É.-U. coparrainent cette conférence organisée par l'Union africaine, le Mali et l'Union européenne.)
Par Cheryl Pellerin
USINFO Staff Writer

Washington - Les ministres de la santé et de l'agriculture de nombreux pays du monde se réuniront à Bamako (Mali) du 6 au 8 décembre afin de discuter de la grippe aviaire et pandémique, qui suscite une inquiétude croissante, et des mesures prises à l'échelle internationale pour y faire face.

L'Union africaine, le gouvernement du Mali et l'Union européenne organisent conjointement cette conférence, et le département d'État des États-Unis la coparraine.

ETC.

J'aurais aimé mettre un commentaire qui m'a été envoyée dernièrement sur la qualité des soins reçues dans un hôpital de Montréal, comparativement à ceux reçues dans un autre pays. Si la personne se reconnaît, je ne trouve plus votre écrit. Si vous pouvez me l'envoyer à nouveau.


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 01/06/2007 00:37:21 (01/06/2007 09:37:21)



THE (THIRTY) BILLION DOLLAR MAN

Building on America's great tradition of humanitarianism, President Bush called on Congress yesterday to increase the funds directed to the global AIDS crisis by $15 billion. Through the expansion of the President's Emergency Program for AIDS Relief (PEPFAR), 2.5 million of the world's diseased would receive treatment--nearly doubling the 1.4 million who are currently served. Though the goal is admirable, pro-family groups like FRC have traditionally been cautious about spending additional money on programs that address the negative consequences of AIDS without educating countries on its behavioral causes--such as rampant promiscuity. As it now stands, about 20% of HIV/AIDS funding goes directly to prevention, and of that, only 33% is earmarked for abstinence until marriage programs. The administration's own statement on this plan suggests that the "comprehensive prevention" approach will continue, which sounds eerily similar to the liberal, condom-cure-all here at home. We support the President's desire to help those in need, but we urge Congress to use our resources to address the behavior causing the problem rather than promote the behavior through the mass distribution of contraception. Only risk elimination through abstinence until marriage and faithfulness within marriage will quell the epidemic as witnessed in the country of Uganda where this prevention message prevailed. Endorsing risk reduction through condoms will only provide a false sense of security against the spread of disease--not to mention that it would be a significant waste of taxpayer dollars.

FAMILY RESEARCH COUNCIL

Bush Wants $30 Billion to Fight AIDS
http://www.webmd.com/hiv-aids/news/20070530/bush-wants-30-billion-to-fight-…

--Message edité par maria le 2007-06-01 09:37:58--

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 07/06/2007 22:48:41 (08/06/2007 07:48:41)

CAMPAGNE MASSIVE DE VACCINATION CONTRE LA POLIO AU ZIMBABWE

New York, Jun 7 2007 3:00PM

Deux millions d'enfants zimbabwéens vont être vaccinés ces prochains jours contre la poliomyélite dans une campagne lancée lundi 'essentielle pour la survie des enfants compte tenu de la situation que connaît le pays en ce moment, annonce le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (<"http://www.unicef.org/french/">UNICEF).

Reçu de l'ONU

M. BUSH PROPOSE DE PROROGER LE PROGRAMME PEPFAR DE LUTTE CONTRE LE SIDA

(Son allocution sur son projet de porter la prochaine tranche quinquennale
à 30 milliards de dollars) (1230)

Lors d'une allocution prononcée le 30 mai à la Maison-Blanche devant un
public composé de hauts responsables de la lutte contre le sida au sein de
son gouvernement et d'invités de marque, le président Bush a proposé de
proroger pendant cinq ans encore son Programme d'aide d'urgence à la lutte
contre le sida, dont il souhaite porter le financement à 30 milliards de
dollars pour la seconde tranche, soit le double de la première qui se
termine vers la fin de 2008.

http://usinfo.state.gov/fr/

LA COMMUNAUTÉ ÉTHIOPIENNE AUX ÉTATS-UNIS VIENT EN AIDE AU SYSTÈME DE SOINS

éthiopien
(Propos de l'ancien ambassadeur des États-Unis en Éthiopie aux bienfaiteurs
d'une ONG du Missouri) (560)

Par Jim Fisher-Thompson
Rédacteur de l'USINFO

Washington - L'aide étrangère des États-Unis se monte à l'heure actuelle à
plus de 20 milliards de dollars par an, mais les dons que font les
organisations non gouvernementales (ONG) telles que l'Ethiopian Health
Support Foundation (Fondation en faveur de la santé en Éthiopie) de Kansas
City (Missouri), ont aussi une vaste portée lorsqu'il s'agit de répondre
aux besoins humanitaires et en matière de développement des pays les plus
pauvres.

http://usinfo.state.gov/fr/

SIDA : BAN KI-MOON DÉTERMINÉ À LUTTER CONTRE LA 'DÉNÉGATION' RELATIVE AUX TRAITEMENTS CONTRE LA MALADIE

New York, May 21 2007 5:00PM

Près de 8.000 personnes succombent chaque jour aux maladies liées au sida et 12.000 autres sont contaminées par le VIH, a rappelé aujourd'hui devant l'Assemblée générale le Secrétaire général de l'ONU, qui a mis l'accent sur l'importance de lutter contre les efforts visant à nier l'efficacité des traitements antirétroviraux.
« En ce qui me concerne, en tant que Secrétaire général, je promets que le sida restera pour l'ONU une question prioritaire à l'échelle du système des Nations Unies », a déclaré aujourd'hui Ban Ki-moon lors d'une réunion de l'Assemblée générale consacrée à l'Examen de la mise en ?uvre de la <" http://www.un.org/Docs/journal/asp/ws.asp?m=A/RES/S-26/2"> Déclaration d'engagement sur le VIH/sida du 2 août 2001.

Reçu de l'ONU

DES ALIMENTS THÉRAPEUTIQUES À CONSOMMER À DOMICILE : NOUVELLE ARME CONTRE LA MALNUTRITION

ALIMENTS THÉRAPEUTIQUES SONT DES OGM = POISON - Maria

New York, Jun 7 2007 12:00PM
Associer la prise en charge des enfants en état de malnutrition aiguë sévère au sein de leur communauté avec le traitement traditionnel dispensé dans les hôpitaux permet de progresser contre ce fléau qui affecte quelque 20 millions d'enfants de moins de cinq ans dans le monde, estiment aujourd'hui plusieurs agences des Nations Unies.

Reçu de l'ONU


OMS : UN MEILLEUR VACCIN CONTRE LA MÉNINGITE POURRAIT MARQUER LA FIN DE CE FLÉAU MORTEL EN AFRIQUE

New York, Jun 8 2007 11:00AM

Le Projet Vaccins Méningite (MVP) a publié aujourd'hui de nouvelles données concernant les effets d'un vaccin contre la méningite chez les enfants en Afrique de l'Ouest, d'où il ressort que ce nouveau vaccin - qui devrait être vendu au départ au prix de 40 cents la dose -protégera les enfants africains et leurs communautés bien plus efficacement que tout autre vaccin actuellement sur le marché dans la région.

Reçu de l'ONU


--Message edité par maria le 2007-06-08 08:07:04--

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 07/06/2007 22:52:03 (08/06/2007 07:52:03)

LE G8 DÉBLOQUERA 60 MILLIARDS $ CONTRE LES PANDÉMIES EN AFRIQUE

Le vendredi 08 juin 2007
La Presse
Gilles Toupin
Heiligendamm, Allemagne

Le Groupe des huit (G8) a réaffirmé vendredi son engagement de rendre disponibles 60 milliards de dollars pour combattre le SIDA, la tuberculose et la malaria. La moitié de cette somme sera consacrée à l’Afrique.

Selon un haut responsable canadien, ce chiffre n’est qu’une projection à partir des contributions actuelles des pays concernés et il n’est pas assorti d’un échéancier contraignant.

Le SIDA, la tuberculose et la malaria font 6 millions de victimes dans le monde chaque année.

À eux seuls, les États-Unis se sont engagés à fournir 30 milliards de dollars alors que le Canada a déjà promis une contribution à l’échelle de son économie, soit 2 milliards de dollars. L’Allemagne a cependant annoncé qu’elle augmentait sa participation à ce fonds pour combattre les maladies infectieuses de 5,4 milliards de dollars US d’ici 2015.

À la fin du mois de mai, le président américain George W. Bush a de son côté déposé une demande au Congrès américain qui appelait à des déboursés de 30 milliards de dollars sur cinq ans, doublant ainsi le montant antérieurement prévu.
Selon un haut responsable gouvernemental canadien, le Canada aura contribué, en 2009, 2,1 milliards de dollars à ce fonds. «Nous nous sommes engagés fermement envers l’Afrique, a affirmé le haut responsable. Nous allons atteindre nos objectifs un an avant les autres membres du G8.»

Le Fonds mondial pour combattre le SIDA, la tuberculose et la malaria est un fonds public-privé lié à l’ONU et créé en 2002.

Plusieurs organisations non gouvernementales et des activistes antipauvreté ont dénoncé l’engagement du G8, affirmant qu’il était loin de rencontrer les cibles de financement établies par l’ONU pour enrayer ces épidémies.

«Le document d’aujourd’hui est bien en deçà des promesses faites, a notamment déclaré Mike Fried, le porte-parole d’Oxfam-Canada présent à Heiligendamm. Il n’y a pas d’engagement réel pour de l’argent frais ou très peu. Les calculs d’Oxfam-Canada démontrent qu’il manquera 30 milliards de dollars dans le fonds en 2010 par rapport à l’engagement de 50 milliards fait par le G8 au sommet de Gleneagles en 2005. Ce qu’ils ont annoncé aujourd’hui de nouveau comblera seulement de 3 milliards de ce manque à gagner. Ils manquera encore 27 milliards pour vraiment soulager les populations touchées.»

M. Fried a souligné que le 60 milliards promis n’était en grande partie que la répétition d’une annonce déjà faite et qu’il ne constituait pas un nouveau plan du G8. Les membres du G8 avaient promis en 2005 au sommet de Gleneagles en Écosse de doubler leur aide à l’Afrique d’ici 2010.

Quant à la contribution canadienne, Oxfam-Canada la trouve insuffisante, surtout que le pays «a encore cette année l’économie la plus saine du G8», affirme M. Fried. La participation équitable du Canada, en regard de la taille de son économie, devrait être de 4 milliards de dollars et non de 2 milliards, soutient le porte-parole d’Oxfam.

«Le Canada dépense moins que la moyenne des autres pays, si l’on tient compte de la taille de son économie, pour le SIDA. Alors nous encourageons le Canada à augmenter son aide, à le doubler d’ici 2010», a déclaré Mark Fried.

M. Harper a démenti ces «allégations» hier, affirmant que le Canada était en bonne voie de doubler son aide à l’Afrique d’ici 2008-2009.

Les dirigeants des pays les plus riches du monde se sont par ailleurs réunis ce vendredi matin avec leurs homologues des principales économies émergentes, incluant la Chine et l’Inde.

Les dirigeants de ce groupe désormais appelé le Groupe des cinq (G5) pays en développement, qui compte également l’Afrique du sud, le Brésil et le Mexique ont discuté en priorité de changements climatiques. La chancelière allemande, Angela Merkel, qui est l’hôte du sommet, a tenté de convaincre ces pays de se joindre à la lutte aux changements climatiques. La Chine et l’Inde ont insisté pour dire que ce combat était avant tout celui des pays les plus industrialisés. Le président chinois, Hu Jintao, avait d’ailleurs déclaré avant le sommet que ces pays les plus industrialisés devaient aider les économies émergentes à lutter contre les changements climatiques.

Les dirigeants du Ghana, de l’Algérie, du Nigeria et de l’Afrique du sud ont participé à une partie de la rencontre.

Après la clôture du sommet cette après-midi, le premier ministre Stephen

L'équipe de Cyberpresse vous suggère :
Le G8 entame ses travaux avec les pays émergents


http://www.cyberpresse.ca/article/20070608/CPMONDE/70608037/6488/CPACTUALIT…


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 23/10/2007 23:11:30 (24/10/2007 08:11:30)

TROOPS, KEY DOCTORS TO GET FIRST U.S. BIRD FLU SHOTS

Tue Oct 23, 2007 12:13am BST

WASHINGTON (Reuters) - Deployed military troops, emergency workers, pregnant women and children will be among the first to get scarce vaccinations if a pandemic strain of flu breaks out, U.S. officials said.

A long-awaited report to be issued on Tuesday lays out who would be first in line to get vaccinated against H5N1 bird flu or any other strain of pandemic influenza.

The Health and Human Services report proposes creating four categories of people, and vaccinating the top tier of each category first. The categories are homeland and national security, critical infrastructure, health and community support services and the general population.

"Certain military personnel like deployed forces would get vaccinated before certain other military personnel," HHS science adviser William Raub said in a telephone interview.

Virtually all health experts agree that the world is overdue for a pandemic of some sort of influenza.

No one can predict when one might come, how bad it would be or which strain of influenza virus may be responsible. But the H5N1 bird flu virus that has infected 331 people since 2003, killing 203 of them, is the current chief candidate.

Companies are working to make a vaccine against H5N1 but the process takes months and it is not clear if vaccines formulated to match the current strain would protect well against whatever mutated version emerges to cause a pandemic.

"We won't be able to start making a true vaccine against the actual pandemic virus until that virus appears, until we have samples," Raub said.

"No matter how rapidly we build up our production capacity we won't have 300 million doses of vaccine overnight. The material will come off the line in successive lots.

"So therefore it means we need to have in hand a well-thought-out, transparent framework as to how we hope states and communities would make the decision about who gets vaccinated first."

REVISIONS PENDING

The plan, to be released at public meetings and on the Internet at http://pandemicflu.gov/, is not final and will be revised after comments from experts and members of the general public, Raub said.

Much depends on how severe the pandemic actually is. The 1918 pandemic killed hundreds of millions of people globally, but two others, in 1957 and 1968, were much milder.

Raub said it also is not clear if people who are vaccinated with the so-called pre-pandemic vaccines being prepared now should go to the back of the line.

Level "A" people to get vaccinated first include "deployed and mission-critical personnel" under the homeland and national security category. Level A in the critical infrastructure category include emergency medical services workers, law enforcement and fire personnel, flu vaccine and drug makers and key government leaders.

Under health, those first in line include public health and direct health care providers, while under the general public category, pregnant women and infants and toddlers come first.

"In past pandemics, groups at increased risk for serious illness and death have differed by age and health status," the report reads.

"Because the high-risk groups in the next pandemic are not known, this guidance will be reassessed and may be modified at the time of the pandemic."


http://uk.reuters.com/article/healthNews/idUKN2220467220071022?pageNumber=2

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 24/10/2007 05:03:30 (24/10/2007 14:03:30)



L'ONU : IL FAUT SE PRÉPARER CONTRE LA GRIPPE PANDÉMIQUE

24 octobre 2007 – Le Coordonnateur de l'ONU pour les grippes aviaire et humaine, David Nabarro, a annoncé aujourd'hui que le virus H5N1 s'était répandu dans 60 pays à la fin du mois d'août et que des mesures devaient être prises pour lutter contre la prochaine épidémie de grippe humaine. « Le monde doit se préparer », a insisté le docteur Nabarro.

Le virus H5N1 était déjà responsable de la mort de 200 personnes à la fin d'août, a déclaré aujourd'hui la porte-parole adjointe du Secrétaire général lors du point de presse à New York.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) travaille actuellement avec les autorités de différents pays afin de développer des mécanismes d'intervention rapide face au virus.

Par ailleurs, les récents progrès scientifiques et l'amélioration de la capacité de fabrication de vaccins ont amené les experts à accroître leurs projections du nombre de doses de vaccins anti-grippe qu'il sera possible de produire ces prochaines années, indique un communiqué de l'OMS.

L'augmentation de la capacité de production a été annoncée vendredi dernier, lors de la première réunion d'un groupe consultatif de l'OMS sur la production et l'offre de vaccins contre la grippe pandémique. Ce groupe international indépendant de 10 membres s'est réuni au Siège de l'OMS un an après la définition et la publication dans le Plan d'action de l'OMS pour augmenter l'approvisionnement en vaccins de huit nouvelles stratégies visant à accroître la production de vaccins contre la grippe pandémique.

Les experts prévoient maintenant que la capacité de production mondiale passera à 4,5 milliards de doses annuelles en 2010.

A sa réunion, le groupe consultatif a par ailleurs fait le point des autres progrès concernant le Plan d'action mondial. L'OMS a signalé à cette occasion qu'elle était en train de mettre sur pied un centre de formation servant de cadre au transfert de technologies vers les pays en développement.


http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=15074&Cr=grippe&Cr1…

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 09/03/2008 03:48:22 (09/03/2008 12:48:22)

EVIDENCE OF THE ELITE SECRETLY STERILIZING WOMEN THROUGH VACCINES

« Reply #12 on: Today at 07:04:01 AM »

Update: This vaccine was DEVELOPED by the Rockefellers!!!!!


http://www.popline.org/docs/0782/044328.html

TITLE: A CAUTIONARY VIEW OF ANTIFERTILITY VACCINES [letter]

POPLINE Document Number: 044328
Author(s): Berger P
Source citation:
NATURE, 1987 Apr 16-22;326(6114):648.

Abstract:

It is necessary to comment upon K.J. Jayaraman's report of trials of antifertility vaccines which comprise gonadotropin hormone subunits and their derivatives. It is inaccurate to claim that 1 "cocktail" of antigens and carriers used by G.P. Talwar for vaccination consists of ovine luteinizing hormone-human chorionic gonadotropin-tetanus toxoid (oLH-hCG-TT) and oLH-hCG coupled to cholera toxoic chain B (CHB) and a 2nd mixture of oLH-TT-CHB and hCG-TT-CHB. Actually, the vaccines contain either the alpha-subunit of oLH (a-oLH) combined with the Beta-subunit of hcG (B-hCG) coupled to the 2 carriers, or B-oLH-TT-CHB and B-hCG-TT-CHB. Another vaccine, which was not mentioned, uses B-hCG-TT alone. Certain questions arise about the hormone specificity and consequently the safety of the antifertility vaccines which either are in phase I clinical trials or are planned to be by the Population Council and the Indian Institute of Immunology. These 2 groups maintain that their carrier-coupled antigens are safe on the basis that a-oLH, B-hCG, B-oLH, and a-oLH/B-hCG are either species specific, or, if antibodies against hLH are elicited they would cause no side effects. This 1st assumption based on a concept of Vaitukaitis no longer holds true. Only 3 monoclonal antibody-defined human a-chain epitopes support the assumption. In regard to the immunological specificity of B-oLH and B-hCG chains compared with b-hLH, the situation is worse. There are several reports of immunological crossreactivities. Monoclonal antibody based analyses reveal at least 3 epitopes shared between the 2 human B-chains. 2 of these also are common to oLH. Additionally, monoclonal antibodies against all these shared epitopes can inhibit the receptor binding ability of both hCG and hLH. 1 way to deal with the problem of shared epitopes would be to use the hCG-specific carboxy-terminal peptide for vaccination. If this were of poor antigenicity, it would be necessary to investigate further the truly hCG-specific epitopes and try to isolate them or to construct appropriate mimotopes.


http://www.popline.org/docs/0782/044328.html


Pages : 1 2 3 4 Suiv.

Index du forum
DEPOPULATION DE LA TERRE/DEPOPULATION OF THE EARTH
CAMPAGNE DE VACCINATION

Haut
Aller à : Les favorisPAROLE DU SEIGNEUR POUR CES TEMPS DE LA FIN/WORD OF GOD IN THE END TIMESSITES RECOMMANDÉSCONFÉRENCE ET/OU MOBILISATION + NASAPRENDRE NOTE QUE :ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATIONCONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHESRÉSUMÉ DE LA SITUATION MONDIALE PAR VICLA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEASTTERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTHLES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPSFASCISTE ENVIRONNEMENTAL/ENVIRONMENTAL FASCISTNOUVELLES LOIS ANTITERRORISTES/NEW ANTITERRORIST LAWSPROJET FUTUR POUR LES ENFANTS/FUTUR PROJECTS FOR KIDSDEPOPULATION DE LA TERRE/DEPOPULATION OF THE EARTHCANADAISRAËL et le MOYEN-ORIENTTRAITÉ DE L'AMERIQUE DU NORD/NORTH AMERICAN UNION (CANADA-USA-MEXICO)SECTION DE GAÉTANVIDÉOS/VIDEOS

Membre: Ajouter ce sujet à mes favoris | Envoyer ce sujet à un(e) ami(e) | Imprimer ce sujet
Modérateurs : Déplacer ce sujet | Fermer ce sujet | /!\ Supprimer le sujet
Ajouter une réponse rapide
Ajouter une réponse rapide


Administration
Modération
Ce forum pour votre site ?
AceBoard Forum Gratuit v 5.3
Download Premium Web Templates! - blog gratuit
audit et mesure d'audience visiteurs internet par


Dernière édition par maria le Mar 1 Mai - 15:56 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 1 Mai - 15:22 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Mar 1 Mai - 15:27 (2012)    Sujet du message: CAMPAGNE DE VACCINATION (GLOBALE) P.2 Répondre en citant



 
Administrateurs :maria
Forum LE VOILE DÉCHIRÉConnecté sous maria | Se déconnecter
en ligne : Il y a 12 connectés. Cliquez pour voir la liste
Inscription
|
Profil
|
Messages Privés
|
Recherche
|
Online
|
Aide
| Créer un blog gratuit


Index du forum
DEPOPULATION DE LA TERRE/DEPOPULATION OF THE EARTH
CAMPAGNE DE VACCINATION


Notification par email
|
Prévenir les modérateurs

Pages :

Prec. 1 2 3 4 Suiv.
Auteur :Sujet: CAMPAGNE DE VACCINATION Bas
maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 09/03/2008 03:51:39 (09/03/2008 12:51:39)



maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 18/03/2008 23:04:46 (19/03/2008 08:04:46)

WHO: PROGRESS IN FIGHTING TB SLOWS

Mar 17, 6:32 PM (ET)
By MARIA CHENG

(AP) Gideon Mtongona is examined by Dr. Isak Slabber, unseen for Tuberculosis at a clinic in Langa,...




LONDON (AP) - The fight against the global tuberculosis epidemic has slowed to a crawl, the World Health Organization said in a report Monday. The worldwide rate of TB infection has been declining for several years. But between 2005 and 2006, the rate of new cases fell by less than 1 percent, far less than the annual decrease of 5 to 7 percent sought by health officials.

At the same time, drug-resistant TB is growing faster than ever, the WHO said last month.

Independent health experts criticized the WHO's TB policy as too passive, and urged a more proactive strategy.

WHO conceded the most recent decline in the overall infection rate "is very modest, and is not as fast as we would like it to be," said Dr. Marcos Espinal, executive secretary of the organization's Stop TB Partnership.

(AP) South African people wait to be tested for Tuberculosis at a clinic in Langa, South Africa, Monday,...

"Without new tools, we will not be able to break the back of this epidemic," he said, citing a lack of vaccines, outdated drugs, obsolete diagnostic tests and overwhelmed health systems as contributing to the slowdown against TB.

In 2006, there were an estimated 9.2 million new tuberculosis cases and 1.5 million deaths, the WHO said in its report, which was based on government data from 202 countries and regions.

India and China have the most cases, followed by Indonesia, South Africa and Nigeria, the report said.

By region, Asia has 55 percent of all TB cases, and Africa has 31 percent.

WHO acknowledged its treatment programs "have not yet had a major impact on TB transmission and incidence," according to the report, which assessed the WHO's efforts for the past 12 years.


(AP) Dr. Isak Slabber looks at a X ray of a patient during the examination process, testing for...

WHO primarily works by recommending how governments and donors can best fight TB, and it is up to individual countries to decide how to spend funds. Last year, countries and donors spent about $2.3 billion on TB control. This year, WHO estimates that $3.1 billion will be needed to identify and treat TB patients.

The report said TB infection rates were stable in Europe, and declined about 3 percent in the United States.

In Africa, however, they were still increasing as the AIDS epidemic fuels transmission. TB in Africa has increased at least fivefold since the 1990s.

The report said 30 million people - or 84.7 percent of identified TB patients - have been cured through treatment.

Espinal acknowledged that WHO may not have enough evidence to show that its treatment strategy reduces transmission. The strategy works to cure people, he said, not necessarily to reduce the disease's spread.

Other experts countered that if treatment rates were as high as WHO claimed, there would be less drug-resistant tuberculosis.

Last month, WHO said drug-resistant TB was spreading faster than ever. Globally, there are about 500,000 new cases of drug-resistant TB every year, about 5 percent of the 9 million new TB cases, WHO said.

Independent experts also criticized the WHO's reporting, saying it did not take into account those who are infected but not diagnosed, and was gathered from governments without being verified independently.

"This is a compilation of what the countries want to show," said Dr. Francis Varaine, coordinator of Medecins Sans Frontieres' tuberculosis working group. "Some of these data are too good to be true."

In developing countries, WHO's main tuberculosis treatment program depends on patients volunteering to be tested, instead of doctors seeking out patients.

WHO's Espinal estimated that only about 60 percent of infected patients are diagnosed.

"By the time a TB patient turns up, they have been coughing for weeks and have probably infected most of their family, friends, work mates and anyone else they were in contact with," said Ruth McNerney, a TB expert at London's School of Hygiene and Tropical Medicine. She said WHO's strategy was "like shutting the door after the horse has bolted."


http://apnews.myway.com/article/20080317/D8VFF4880.html

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 25/03/2008 00:49:01 (25/03/2008 09:49:01)

U.N. CHIEF URGES GLOBAL ACTION ON WORLD TB DAY TO STOP TUBERCULOSIS

UNE AUTRE CAMPAGNE DE VACCINATION EN PRÉPARATION???

By Edith M. Lederer
ASSOCIATED PRESS

11:23 a.m. March 24, 2008

UNITED NATIONS – The U.N. secretary-general on Monday urged stepped-up action to stop the global tuberculosis epidemic that is killing 4,000 people every day.

In a message marking World TB Day, Ban Ki-moon said “the man-made multi-drug resistant strain and its even more lethal form, extensively drug-resistant TB, are both spreading.”

Advertisement“That is why the theme of this year's day is 'I Am Stopping TB',” he said. “This is a fight that can be won only with the collective commitment of millions of individuals – donors and researchers, doctors and health care workers, patients and family members.”
Tuberculosis is an infectious disease caused by bacteria that attack the lungs. It is spread through the air and typically requires six to 18 months of treatment. The extensively drug-resistant strain is virtually untreatable in poor countries.

In a report last week, the World Health Organization said the fight to control TB has slowed. It said the rate of new cases fell by less than 1 percent between 2005 and 2006, which WHO called “very modest.”

“Thanks to a broad coalition of partners working to stop TB, the proportion of people who become ill with the disease is slowly falling,” Ban said. “But this progress is not keeping pace with population growth, so more and more people are becoming infected with tuberculosis.”

“World TB Day is an occasion to urge action to stop tuberculosis, a disease which still kills an appalling 4,000 people every day,” he said.

In 2006, there were an estimated 9.2 million new tuberculosis cases and 1.5 million deaths, the WHO said. India and China report the most cases, followed by Indonesia, South Africa and Nigeria.


http://www.signonsandiego.com/news/world/20080324-1123-un-worldtuberculosis…

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 14/04/2008 11:39:08 (14/04/2008 20:39:08)



OMS : SIX MILLIONS DE PERSONNES SERONT VACCINÉES CONTRE LA FIÈVRE JAUNE AU MALI

VACCINATION MAJEURE. SUIVEZ LA SITUATION DANS QUELQUES MOIS POUR VOIR LES EFFETS DE CETTE VACCINATION SUR LES POPULATIONS.

11 avril 2008 – Une campagne d'une semaine visant à vacciner 5,7 millions de personnes dans la partie méridionale du Mali doit commencer vendredi. Pour la première fois, une telle campagne de vaccination de masse sera menée grâce à une collaboration « sud sud » : le seul fabricant sud américain du vaccin antiamaril, la firme brésilienne Bio Manguinhos, fournira en effet la moitié des doses de vaccin nécessaires.


En tout, 5,7 millions de personnes seront vaccinées dans les 33 districts méridionaux par des équipes sanitaires locales et des volontaires et un large appui de terrain sera apporté par l'OMS, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et la branche malienne de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix Rouge et du Croissant Rouge », indique un communiqué publié hier à Bamako.

Selon les estimations, les taux de couverture vaccinale actuels sont de 48 % dans les districts où les enfants de moins de 15 ans ont été vaccinés en 2006 et beaucoup plus faibles encore dans les districts où ils ne l'ont pas été.

La campagne de vaccination doit durer une semaine, du 12 au 18 avril.

Une fois qu'elle aura été menée à bien, le risque de flambée de fièvre jaune au Mali sera beaucoup plus faible pendant 10 ans au moins, et pendant bien plus longtemps si des programmes de vaccination systématique étendus à la vaccination antiamarile sont poursuivis à long terme.

La campagne de vaccination de masse au Mali s'inscrit dans le cadre des efforts de l'Initiative contre la fièvre jaune, l'Alliance GAVI ayant fourni un appui de $58 millions pour réduire massivement le nombre de sujets à risque en Afrique occidentale.

Le Mali est le troisième pays après le Togo et le Sénégal à entreprendre une campagne de vaccination préventive nationale dans le cadre de l'Initiative et d'autres pays suivront dès qu'on disposera de stocks de vaccins suffisants.


La fièvre jaune est une maladie hémorragique virale aiguë transmise à l'homme par un moustique infecté. L'infection ne provoque pas nécessairement une pathologie, et celle-ci peut être bénigne ou grave ; en cas d'affection grave, la fièvre jaune est mortelle pour 20 à 50 % des malades.

Il n'y a pas de traitement antiviral spécifique connu contre la fièvre jaune, mais le vaccin antiamaril permet d'éviter la maladie et offre une protection pendant 10 ans au moins.

En raison de la gravité de la maladie, même un seul cas (comme l'a signalé le Mali en 2007) constitue une préoccupation pour la santé publique.

La fièvre jaune est endémique dans les régions tropicales d'Afrique et d'Amérique du Sud, 44 pays étant considérés comme exposés au risque (33 en Afrique et 11 en Amérique du Sud).

La menace pour la santé publique ne disparaît que si les taux de vaccination antiamaril dans les zones à risque atteignent au moins 60 à 80 %. On considère actuellement que 610 millions de personnes sont exposées au risque de fièvre jaune en Afrique.

Les 12 pays participant à l'Initiative contre la fièvre jaune sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Libéria, le Mali, le Nigéria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo.


http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16309&Cr=mali&Cr1=O…


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 16/04/2008 03:29:22 (16/04/2008 12:29:22)

JAPAN MAY TEST BIRD FLU VACCINE ON GOVT STAFF

Posted 7 hours 48 minutes ago

Japan may vaccinate thousands of government workers against bird flu in a large-scale test of the effectiveness of the vaccine.

Under a plan being promoted by Japan's Health Ministry, 6,000 medical workers and quarantine officers would be given the vaccine before March next year.

If the project is deemed a success, up to 10 million more people may be inoculated.

The vaccine has been developed to deal with an outbreak of the H5N1 strain of bird flu that some fear could mutate and spread in a global pandemic.

Japan has already stockpiled millions of doses of the vaccine, in preparation for an outbreak that the government fears would kill more than 500,000 people.


http://www.abc.net.au/news/stories/2008/04/16/2219084.htm

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 08/08/2008 04:12:26 (08/08/2008 13:12:26)

ZIMBABWE : L'UNICEF IMMUNISE 2 MILLIONS D'ENFANTS DE MOINS DE 5 ANS MALGRÉ LES OBSTACLES ADMINISTRATIFS

8 août 2008 – Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a mené cette semaine une campagne d'immunisation de deux millions d'enfants de moins de cinq ans au Zimbabwe, alors que le gouvernement continue d'interdire les activités des organisations non gouvernementales (ONG).

« Au cours de sa campagne intitulée 'Journées nationale pour la santé', l'UNICEF a réussi à atteindre les enfants même dans les régions difficiles d'accès afin de les immuniser contre la tuberculose, la rougeole, la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l'hépatite B, la polio et l'haemophilus influenzae de type B (bacille de Pfeiffer) », a rapporté la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

« Tout en continuant ses activités au Zimbabwe, l'UNICEF reste gravement préoccupée par l'impact sur les enfants de l'actuelle interdiction faite aux ONG de travailler dans les communautés », a-t-elle ajouté.

« L'interdiction, imposée le 4 juin, est maintenant en application depuis deux mois, ce qui pose de graves problèmes à la communauté humanitaire dans le pays », affirme l'agence des Nations Unies.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=17032&Cr=Zimbabwe&C…

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 11/08/2008 03:15:04 (11/08/2008 12:15:04)

ARTICLE ET VIDEO CHOCS !!! USA NAZIS : COMMENT LE GOUVERNEMENT DIABOLIQUE ET LES MILITAIRES DEMONIAQUES TUENT LES JEUNES SOLDATS AMERICAINS A COUPS DE VACCINS !!!

Chers amis,

Le court article que j’ai traduit pour vous en français ci-dessous constitue une preuve supplémentaire de la BARBARIE TOTALE ET ABSOLUE du gouvernement américain et de l’industrie « pharmaceutique » !!!

Cet article est lié à une vidéo présente sur le site source. Si vous comprenez un tant soit peu l’anglais, allez voir cette vidéo de toute urgence.

L’ARTICLE ET LA VIDEO EXPLIQUENT COMMENT LE GOUVERNEMENT DIABOLIQUE ET LES MILITAIRES DEMONIAQUES TUENT DES MILLIERS DE JEUNES SOLDATS AMERICAINS A COUPS DE VACCINS !!!

DES VACCINS QUI N’APPARAISSENT NULLE PART SUR LES DOSSIERS DE CES SOLDATS, ET QUE L’ADMINISTRATION MILITAIRE POURRIE, NAZIE ET DICTATORIALE DE CE PAYS NIE EN BLOC !!!

Dans la vidéo, vous verrez l’histoire de David Fey, un jeune marine d’une vingtaine d’années qui, jusqu’à l’administration de ce vaccin abominable, était sain de corps et d’esprit. Après administration de ce vaccin, ce jeune homme a gonflé comme un ballon de baudruche et s’est retrouvé d’urgence à l’hôpital, sur son lit de mort !

Ses reins ont cessé de fonctionner. Il a dû subir des dialyses, et il attend une greffe (quand on connaît le prix de ce genre d’intervention aux USA, cela fait frémir, d’autant plus que vous pouvez être certains que l’armée de merde des USA n’est pas intervenue dans le frais !).

C’est ainsi que l’on vaccine, sans dire un mot, COMME DU BETAIL, les militaires américains. Et comble des combles, aucun d’entre eux ne demande ce que c’est qu’on leur injecte ! On est en droit de frémir d’horreur et de dégoût lorsque l’on sait que le puçage sous-cutané et même le puçage cérébral de ces soldats américains sont prévus !

Le cas de David Fey est loin d’être le seul, comme le révèle le témoignage d’un instructeur militaire dans la vidéo (dont la voix est modifiée et dont on n’aperçoit que l’ombre pour des raisons évidentes de sécurité). Cet instructeur déclare que c’est le cas pour des MILLIERS de jeunes soldats ! Il a hélas l’impression que le gouvernement utilise les jeunes recrues comme des COBAYES !

Que mettent ces militaires pourris dans ces vaccins QUI ONT DEJA TUE DES GENS ? De la nanotechnologie (nanoparticules, nanopuces) ? Des cristaux liquides qui modifient irrémédiablement l’ADN ? Des produits neurotoxiques, comme cela s’est déjà vu ?

Cette barbarie immonde n’est certes pas nouvelle : on se souviendra du manque de considération totale du gouvernement nazi des USA et de l’armée pour les rescapés de la guerre du Vietnam. On se souviendra du « syndrome de la guerre du Golfe » causé par les obus à uranium appauvri et qui a causé des milliers de morts aussi bien chez les Irakiens que chez les soldats américains (des soldats américains que l’on aurait pu protéger, mais auxquels on n’a rien dit et qu’on a laissés délibérément sans protections, irradiés à petit feu ! ). A présent, c’est à l’aide de VACCINS que l’on expérimente et que l’on tue ces gens à petit feu !!!

Les raclures de chiotte qui ordonnent ces vaccinations criminelle n'ont aucune considération pour les lois, pour les libertés, pour le peuple, pour les familles ni pour la vie ! Ils ne méritent qu'une seule chose : passer au peloton d'exécution !

Cela nous prouve de façon définitive et indiscutable que les projets de DEPOPULATION sont bien en route, que les gouvernements sont devenus hautement CRIMINELS, ET QU’IL EST TEMPS DE LES ARRÊTER !!!

Mais le plus horrible dans tout cela, le comble de l’horreur, ce qui donne vraiment envie de hurler et de gerber, c’est l’ABSENCE DE REVOLTE chez tous ces gens ! Prenez le pauvre David Fey, par exemple : s’il le pouvait, dit-il, « il retournerait A NOUVEAU dans l’armée, chez les marines » ! Pour recevoir un second vaccin qui cette fois sera mortel, sans doute ??? Comme vous le voyez, l’endoctrinement est TOTAL, la propagande « patriotique » et le fanatisme imbécile fonctionnent à merveille, et certaines personnes semblent demeurées au point d’être déjà pratiquement des zombies !

Et de grâce, mes amis, ne croyez pas que ceci ne se produit que chez les yankees ! Combien de vaccins sont effectués chaque année au sein des armées de chacun de nos pays européens ? Avec quels effets ? Les soldats demandent-ils seulement de quoi il retourne ? Bien sûr que non : tels des BŒUFS, des MOUTONS, des CANCRELATS ou des ROBOTS BIEN PROGRAMMES, ils SUIVENT ! Idem pour les populations civiles, d’ailleurs !

J’espère une chose : que vous tirerez les leçons de cet article, et qu’après l’article et le reportage vidéo qui suivent, vous ne verrez plus les vaccins du même œil, même si c’est un médecin, une infirmière ou une autorité « bien intentionnée » qui vous le propose ou tente vous l’imposer ! A l'heure actuelle, je dirais même qu'il vaut mieux ne plus se faire vacciner du tout !

L’article révoltant, ci-dessous…

BONNE REVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE !!! Vic.


Source: http://www.prisonplanet.com/vaccine-cover-up-worst-in-military-history.html

LA PIRE HISTOIRE DE DISSIMULATION DE VACCIN DE L’HISTOIRE MILITAIRE

VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=npWPwLcUyw0

Lundi 4 août 2008

Ce point d’actualité est une histoire choquante sur la façon dont le gouvernement américain tue ses propres soldats, en leur donnant une injection d’un vaccin qui provoque des réactions et des maladies graves.

Comment un gouvernement civilisé peut-il faire cela à son propre peuple ?

Imaginez les horreurs qu'ils font subir à la population en Iraq.


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 22/11/2008 11:36:22 (22/11/2008 20:36:22)

VACCINS NOCIFS : CONFIRMATION ! UN REPORTAGE TELEVISE DEVRAIT EN PARLER LE 9 DECEMBRE 2008, SUR FRANCE 5 !

Chers amis,

Alors que nous dénonçons les dangers liés aux vaccins depuis longtemps déjà à travers de nombreux articles sérieux et que les scandales à ce sujet ne cessent d’éclater un peu partout, certaines personnes de mauvaise foi pensent encore que tout ceci « n’existe que dans l’esprit traumatisé de conspirationnistes paranoïaques » !

Mauvaise nouvelle pour tous les sceptiques et les négationnistes : UNE ÉMISSION DEVRAIT PARLER DU DANGER DES VACCINS LE 9 DÉCEMBRE 2008 À 21H.45, SUR FRANCE 5.

POUR CES GENS QUI NE JURENT QUE PAR LES MASS MÉDIAS, PEUT-ÊTRE QUE CE REPORTAGE INTITULÉ « SILENCE, ON VACCINE » PROVOQUERA UNE PRISE DE CONSCIENCE ET UNE RÉACTION SALVATRICE ?

A NOUVEAU, L’INERTIE DES HOMMES POLITIQUES (VENDUS AUX MULTINATIONALES) DE MEME QUE LES PRESSIONS ET LE RÔLE MALFAISANT DES MULTINATIONALES PHARMACEUTIQUES SONT POINTÉS DU DOIGT, AINSI QUE DE CERTAINS PRODUITS NOCIFS (MERCURE, THIMÉROSAL ET ALUMINIUM) QUI SONT INTRODUITS DANS LES VACCINS.

Alors que le mercure et ses dérivés sont bien connus pour être neurotoxiques (c’est-à-dire qu’ils tuent les neurones), on remarquera quand même la prudence excessive de l’article ci-dessous, qui parle encore de cet effet neurotoxique au conditionnel !

Il reste évidemment encore des tabous, que les mass médias tenteront de vous cacher le plus longtemps possible : parmi ces tabous, citons le danger représenté par les vaccins à cristaux liquides, qui modifient irrémédiablement votre code génétique sans que les conséquences en soient connues, et aussi le tout récent danger des nanopuces et nanoparticules qui pourraient être introduites dans ces vaccins, avec tous les dangers que cela représente pour la santé et les libertés.

L’article, ci-dessous…

BONNE REVOLUTION… OU BONNE MALADIE ! Vic.


Source : http://www.france5.fr/et-vous/France_5_et_vous/Demandez_le_programme/LE_MAG…

SILENCE, ON VACCINE

Reportage sur France 5
Le MARDI 9 DÉCEMBRE 2008 À 21.45 (EXCLUSIVITÉ SOIRÉE)

La polémique concernant les RISQUES ACCRUS DE DEVELOPPER UNE SCLEROSE EN PLAQUES A LA SUITE D'UNE VACCINATION CONTRE L'HEPATITE B n'est pas morte. Illustré par des témoignages douloureux et étayé par des explications scientifiques, CE DOCUMENTAIRE DERANGEANT PROPOSE DE FAIRE LA LUMIERE SUR CES VACCINS QUI SE TRANSFORMENT EN POISON DANS UN NOMBRE CROISSANT DE CAS.

DU MERCURE ET DE L'ALUMINIUM : CE SONT LES SUBSTANCES QUE L'ON PEUT TROUVER DANS CERTAINS VACCINS ADMINISTRES AUX ENFANTS DE MANIERE RECURRENTE DES LEUR PLUS JEUNE AGE. Même si ceux-ci ont permis aux sociétés occidentales de maîtriser des fléaux comme les hépatites, le tétanos ou la poliomyélite, ce film avance QU'ILS ONT PROBABLEMENT FAVORISE LE DEVELOPPEMENT DE MALADIES NEUROLOGIQUES, DERMATOLOGIQUES OU RHUMATOLOGIQUES. A Québec, les parents du petit Alexis, 2 ans et atteint d'une encéphalite, en témoignent. DEPUIS QU'ON LUI A INJECTE SIX VACCINS DANS LA MEME JOURNEE, ALEXIS « NE SAIT PLUS AVALER, NE SAIT PLUS PARLER, NE SAIT PLUS MARCHER ». Des études épidémiologiques américaine, française et canadienne laissent penser que LE MERCURE, présent sous forme de conservateur dans certains vaccins courants comme l'antitétanique ou les antigrippaux, ENTRAINERAIT DES TROUBLES DU COMPORTEMENT ET DU DEVELOPPEMENT. D'AUTRES VACCINS A BASE D'ALUMINIUM CETTE FOIS, A L'INSTAR DES ANTIHEPATITES, POURRAIENT PROVOQUER DES MALADIES NEUROMUSCULAIRES (lire l'encadré). Aurélie, une jeune femme pleine de vie malgré sa maladie, explique qu'elle a manifesté les premiers symptômes de la sclérose en plaques à la suite d'une vaccination contre l'hépatite B.

Lobbies pharmaceutiques

Bien que LE NOMBRE DE VICTIMES AUGMENTE, NOTAMMENT PARMI LES ENFANTS, les associations ont du mal à les faire reconnaître et indemniser, car le lien de causalité entre les pathologies et le vaccin est difficile à prouver. AUX ETATS-UNIS, DAN BURTON, UN MEMBRE DU CONGRES, A OUVERT UNE ENQUETE PARLEMENTAIRE SUR LA NATURE DES PRODUITS CONTENUS DANS LES VACCINS ET LEURS EFFETS SUR LA POPULATION. L'élu républicain regrette la négligence des autorités américaines, qui ont avalisé la mise sur le marché de vaccins dont la toxicité n'a jamais véritablement été évaluée. Il explique en outre que L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE CONSTITUE « LE GROUPE DE PRESSION LE PLUS PUISSANT DE WASHINGTON », CE QUI REND TOUTE EVOLUTION LEGISLATIVE EN LA MATIERE IMPOSSIBLE.

S'ajoutent à l'hostilité des acteurs économiques et à l'immobilisme des politiques les RETICENCES DU MONDE MEDICAL A REMETTRE EN CAUSE LES BENEFICES DES VACCINS. Des réactions alarmistes pourraient en effet mettre en péril l'enjeu de santé publique que constitue la vaccination. Barbara Loe Fisher, présidente du Centre national d'information sur la vaccination aux Etats-Unis, s'interroge sur le caractère « utilitariste » de ces politiques de santé publique : « Combien de personnes peut-on sacrifier pour le bien de la majorité ? »

Les victimes et les associations qui les défendent revendiquent le DROIT D'ETRE INFORMEES DES PRODUITS CONTENUS DANS LES VACCINS ET DES RISQUES ENCOURUS A LA SUITE DE LEUR INJECTION. Ils émettent des réserves concernant les contraintes légales de vaccination et réclament des indemnisations en cas d'effets indésirables invalidants. Rompre l'omerta qui règne sur la possible toxicité de certains vaccins permettrait d'améliorer leur innocuité. Ce qui profiterait, d'une part, à la santé publique et limiterait, d'autre part, les drames d'individus qui développent une maladie en ayant voulu en prévenir une autre.

Gaëlle Gonthier

LOURDS SOUPÇONS SUR CERTAINS COMPOSANTS

LE THIMEROSAL est un agent conservateur à base de mercure présent en quantité infime dans les vaccins antitétanique, antigrippaux, antidiphtérique parmi d'autres. Selon certaines études, il POURRAIT ENTRAINER DES TROUBLES NEUROLOGIQUES, DONT DES COMPORTEMENTS AUTISTIQUES.

L'ALUMINIUM est un adjuvant présent dans les vaccins antihépatites qui permet de stimuler la réaction de l'organisme contre la particule virale injectée lors de la vaccination. Il favorise donc l'immunisation de l'organisme vacciné. Au demeurant, ce composant additionnel EST SOUPÇONNE DE FAVORISER LE DEVELOPPEMENT DE MALADIES NEUROMUSCULAIRES.

DOCUMENTAIRE
DURÉE 52'
RÉALISATION LINA B. MORECO
PRODUCTION FRANCE 5 / OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA / PLAY FILM
ANNÉE 2008


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 24/11/2008 05:35:52 (24/11/2008 14:35:52)

DU POISON POUR RATS DANS UN VACCIN POUR HUMAINS !!!

Chers amis,

Et un nouveau scandale lié aux vaccins, un !

Il faut décidément être cinglé pour se faire vacciner en pensant encore que les vaccins "aident à lutter contre les maladies". A l'heure actuelle, c'est plutôt le contraire : les vaccins rendent malade !!!

Evidemment, quant on met du poison pour rats dans les vaccins, ça n'aide pas à améliorer la santé...

Et dire que ce vaccin est devenu OBLIGATOIRE pour les nouveaux résidents des USA en provenance de l'étranger ! Voici qui fera encore progresser les projets de dépopulation du nouvel ordre mondial, sans doute ?

QUAND FERA-T-ON DONC PAYER LEURS CRIMES AUX MULTINATIONALES PHARMACEUTIQUES ET AUX GOUVERNEMENTS FELONS ???

L'article, ci-dessous...

BONNE REVOLUTION... OU BONNE MALADIE ET BONNE MORT ! Vic.


Source : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=11074

DU POISON À RAT DANS LA LISTE DES INGRÉDIENTS DU VACCIN ANTI-HPV

par Joanne Waldron

Mondialisation.ca, Le 21 novembre 2008
Natural News

Qu'ont en commun un raticide et le vaccin contre le papillomavirus humain (HPV) ? Réponse : un produit chimique dangereux connu sous le nom de borate de sodium. Le lecteur dégourdi a le droit de se demander ce que fabrique une toxine servant d’habitude à tuer les rats dans la recette du vaccin contre le HPV, actuellement conseillé aux fillettes dès l'âge de neuf, et même à l’étude pour la gent masculine. Hélas, la réponse n'est guère rassurante, en particulier pour les nouveaux résidents des États-Unis, pour qui l’injection anti-HPV au borate de sodium est désormais obligatoire.

Le borate de sodium, c’est quoi ça ?

Le borate de sodium, un sel de l'acide borique, aussi connu sous le nom de borax, a de nombreux usages. En plus de son usage dans le poison pour rats, il sert aussi dans les détergents, cosmétiques, vernis émaillés, retardateurs de flammes, et solutions alcalines en chimie. Cependant, le borate de sodium ayant aussi des propriétés antifongiques, sa raison d'être dans le vaccin découle sans doute de sa qualité de conservateur.

Le borate de sodium est banni des additifs alimentaires

Le borate de sodium est toujours consommé comme additif alimentaire dans quelques pays, mais il est à présent interdit dans de nombreux endroits. Par exemple, un rappel du gouvernement australien remarque sur son site : « Le produit est du Borax (borate de sodium), qui est interdit comme additif alimentaire et qui est dangereux pour la santé. » De cette manière, s’il est « dangereux pour la santé », pourquoi le rajoute-t-on dans le vaccin anti-HPV ?

Il n’est plus utilisé dans les préparations médicales

La US National Library of Medicine indique dans un article que l'acide borique n’est « plus utilisé habituellement dans les préparations médicales. » C'est une bonne chose, aussi, compte tenu du fait que la US National Library of Medicine signale également que cette substance a servi à désinfecter et traiter les plaies, et que les gens « qui ont subi encore et encore ce genre de traitement sont tombés malades, et que certains en sont morts. » En fait, la US National Library of Medicine fournit le numéro du Centre Anti-Poison pour les gens exposés à ce produit chimique, et note que le traitement peut inclure un lavage gastrique (pompage du contenu stomacal), une dialyse, et des injections de liquides par voie orale ou intraveineuse.

Les symptômes de l'intoxication au borate de sodium ressemblent aux effets indésirables du vaccin anti-HPV

Hélas, les informations concernant le borate de sodium deviennent encore plus alarmantes. Un article sur un autre site gouvernemental signale que l'exposition au borate de sodium peut provoquer des convulsions et d'autres effets de santé graves. Ce qui est intéressant, c’est que des jeunes filles vaccinées avec l’anti-HPV ont signalé des symptômes similaires à ceux qui apparaissent en cas d’empoisonnement au borate de sodium. Ce site particulier du gouvernement fournit la mise en garde suivante sur ce produit chimique : « Attention ! Danger en cas d’ingestion, inhalation ou pénétration cutanée. Provoque l’irritation de la peau, des yeux et des voies respiratoires. » Compte tenu de cette information, le borate de sodium est-il vraiment un truc à injecter aux humains ? C'est à peser soigneusement, avec les informations signalées auparavant, avant de choisir de se faire vacciner avec cet anti-HPV objet de polémique.

Article original en anglais, Rat Poison Chemical Found in Ingredient List for HPV Vaccine, Natural News, 20 novembre 2008.

Article traduit par Pétrus Lombard, Alterinfo.


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 26/11/2008 02:51:47 (26/11/2008 11:51:47)



ZIMBABWE: L'ONU SONNE DE NOUVEAU L'ALARME

VOIR TOUTES LES CAMPAGNES DE VACCINATION DE LA PART DE L'OMS AU ZIMBABWE http://search.yahoo.com/search?ei=UTF-8&fr=slv8-ytbm&p=OMS+CAMPAGNE+DE+VACCINATION+ZIMBABWE&SpellState=n-32218870_q-GGs%2FXj2UTWObnSIXQ8Wm8QAAAA%40%40&fr2=sp-qrw-corr-top



(Source: Radio-Canada) La population zimbabwéenne fait face à une épidémie de choléra, une catastrophe qui fait davantage réagir les Nations unies que le président Robert Mugabe.

2008-11-25 18:26:23

Le choléra a déjà fait 366 morts au Zimbabwe. L'ONU rapporte, mardi, 8887 personnes infectées et signale des cas suspects au Botswana.

L'UNICEF lance un cri d'alarme et appelle le gouvernement à déclarer l'état d'urgence sanitaire. L'agence onusienne précise que la maladie se propage « à une allure alarmante » et risque de « devenir une des plus graves de l'histoire du pays ».

L'épidémie de choléra suscite d'autant plus l'inquiétude qu'elle risque de s'aggraver avec le début de la saison des pluies en décembre.

Les Zimbabwéens sont non seulement aux prises avec le choléra, mais ils sont pour la plupart sans emploi (taux de chômage de 80 %). Ils font aussi face à un taux d'hyperinflation qui atteint le niveau inouï de 231 millions %. Et l'ONU prévoit qu'ils seront confrontés à une crise alimentaire d'ici deux mois.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, qualifie cette situation humanitaire de désespérée et appelle le président Robert Mugabe et le chef de l'opposition Morgan Tsvangirai à laisser leurs différends politiques de côté pour venir en aide à la population. « Le peuple du Zimbabwe ne peut pas se payer le luxe d'un nouvel échec de leurs dirigeants politiques », a-t-il déclaré mardi.

Les protagonistes ont conclu en septembre une entente qui prévoit laisser la présidence à Robert Mugabe et le poste de premier ministre à Morgan Tsvangirai. Cependant, cet accord ne s'est pas concrétisé et les négociations se poursuivent, cette semaine, en Afrique du Sud.

Radio-Canada.ca avec Agence France Presse, Presse canadienne et Reuters

http://nouvelles.sympatico.msn.ca/Monde/ContentPosting_SRC_monde?newsitemid…

VOIR AUSSI : http://www.unmultimedia.org/radio/french/detail/6959.html

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 28/11/2008 11:22:47 (28/11/2008 20:22:47)

NEARLY 10,000 CHOLERA CASES NOW REPORTED IN ZIMBABWE, UN SAYS


This tent is part of a UNICEF cholera treatment and control centre

28 November 2008 – Almost 10,000 cases and over 400 deaths due to cholera have now been reported in Zimbabwe since the current outbreak of the disease began in August, according to the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA).

Nearly 500 new cases and 23 additional deaths have been reported since yesterday, with the largest increase in cases found in Budiriro and Beitbridge in the country’s south.

The UN continues to support the Government respond to the outbreak through water deliveries, education programmes, procurement of medical supplies and constructing latrines.

OCHA noted that more health professionals are needed to respond, given the scale of the outbreak, and that poor hygiene awareness and solid waste removal are propelling the increase in cholera infections.

Cases of the illness – an acute intestinal infection caused by contaminated food or water – have also been reported in neighbouring Botswana and South Africa, and the health ministries of these two countries and of Zimbabwe have been working with the UN World Health Organization (WHO) to address the spread.

WHO and its partners are responding to cases and supporting treatment centres in 26 districts, and the agency has airlifted emergency supplies from its Dubai warehouse.

The agency has identified several areas where there are gaps, including detection, response organization and surveillance.

It is also planning to dispatch a team – comprising epidemiologists and water and sanitation specialists, among others – to investigate and respond to the outbreak.

For its part, the UN Children’s Fund (UNICEF) has over 50 staff dedicated solely to tackling Zimbabwe’s cholera outbreak. The agency is working closely with authorities and along with its partners, has asked for $9 million as part of the UN Consolidated Appeal to address water and sanitation issues.


http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=29118&Cr=zimbabwe&Cr1=

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 02/12/2008 16:44:41 (03/12/2008 01:44:41)

CANADA ORDERS SMALLPOX VACCINE

Monday, Dec. 1, 2008

Canada has ordered 20,000 doses of a next-generation smallpox vaccine, Danish manufacturer Bavarian Nordic announced today (see GSN, Nov. 6 http://www.globalsecuritynewswire.org/gsn/nw_20081106_3862.php ).

The order is scheduled for delivery next year and could be followed by a request for another 180,000 doses of Imvamune (Bavarian Nordic release, Dec. 1 http://www.bavarian-nordic.com/25-08_UK ).


http://www.globalsecuritynewswire.org/gsn/nw_20081201_1787.php

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 26/12/2008 08:29:31 (26/12/2008 17:29:31)

ZIMBABWE : LE NOMBRE DE VICTIMES DU CHOLÉRA MONTE À 1.518 MORTS



26 décembre 2008 – Le nombre de cas de choléra au Zimbabwe s'élèvait au 25 décembre à 26.497 tandis que le nombre de morts est désormais de 1.518, annonce vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon l'agence, un centre de commande sur le choléra est en train de se mettre en place pour coordonner la réponse à l'épidémie.

Les services de l'agence des Nations Unies continuent d'assister le ministère de la santé et du bien-être de l'enfant, alors que le système de santé au Zimbabwe est totalement dépourvu de ressources et de personnel et que l'accès à l'eau potable et à l'hygiène reste insuffisant pour cette maladie qui se transmet par l'eau contaminée.

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), de son côté, a intensifié ses efforts pour aider les femmes enceintes et leurs familles en apportant des fournitures essentielles aux hôpitaux.


http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=18072&Cr=choléra&Cr…

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 26/12/2008 08:58:22 (26/12/2008 17:58:22)

UN MEDICAL SUPPLIES ARRIVE IN ZIMBABWE AS CHOLERA DEATHS TOP 1,500



The Beatrice Road Infectious Diseases Clinic in Harare has established a cholera treatment centre

26 December 2008 – The United Nations Population Fund (UNFPA) is providing local hospitals in Zimbabwe with critical medical supplies and money to treat pregnant women, amid a collapsing health system and the worst cholera outbreak in the sub-Saharan African country’s history which has now claimed over 1,500 lives.
Over the past week, UNFPA, in partnership with the Zimbabwe Ministry of Health and Child Welfare, has delivered emergency reproductive health kits, medicine and surgical supplies to the maternity care units of Zimbabwe’s central hospitals – many of which are on the verge of collapse.

“The total consignment can meet the needs of a population of about 900,000 for at least three months,” UNFPA announced in a statement.

The agency has also handed out enough drugs to prevent pregnancy-related complications such as haemorrhaging and eclampsia throughout the country for the next six months, as well as pay incentives to maternity care medics, many of whom have gone without salaries and cannot report to work.

The moves are intended to throw a life-line to maternity units suffering from severe shortages of staff and supplies that have put the lives of thousands of pregnant women at risk.

The Government has declared the cholera outbreak a national emergency, but the healthcare situation remains dire – with many families unable to afford treatment – and may worsen during the current rainy season.

As of 25 December, 1,518 people have died from cholera and another 26,497 cases are suspected, according to the UN World Health Organization (WHO).

Large numbers of internally displaced persons (IDPs), ex-farm workers and the poor have lost their livelihoods, leaving them cut off from basic social and healthcare services and dependent on humanitarian aid.

The HIV and AIDS pandemics are compounding the problem. UNFPA said that more than one million Zimbabweans – an estimated 15.6 per cent of the population – are living with those killer diseases. HIV prevention and access to safe delivery, including emergency obstetric care services, are critical to their survival.

During a ceremony to hand over emergency kits at Harare-based Parirenyatwa General Hospital, Zimbabwe’s largest hospital, Gift Malunga, UNFPA’s Assistant Representative there, urged the Government, donors, non-governmental organizations (NGOs) and others to urgently support medical staff.

The UN Children’s Fund (UNICEF) has already flow in intravenous fluids, drip equipment, essential drugs, midwifery and obstetrics kits to boost the Government’s cholera response.

On 22 December, four independent UN human rights experts called on Zimbabwe’s Government and the international community to do more to rebuild the country’s health system, end the cholera epidemic and ensure adequate food for all people.


http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=29420&Cr=zimbabwe&Cr1=

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 23/03/2009 08:02:25 (23/03/2009 17:02:25)

LE FONDS MONDIAL DE LUTTE CONTRE LE SIDA, la TUBERCULOSE ET LE PALUDISME



Le Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme, une institution financière internationale, investit l’argent du monde pour sauver des vies. À ce jour, le Fonds mondial a engagé 14.9 milliards de dollars US dans 140 pays pour soutenir des programmes de prévention, de traitement et de soins à grande échelle contre les trois maladies.

http://www.theglobalfund.org/fr/

-----

Communiqué de presse
23 March 2009


THE GLOBAL FUND WELCOMES 2009 CONTRIBUTION FROM JAPAN

Geneva - The Global Fund to Fight AIDS, Tuberculosis and Malaria welcomes the announcement made on Saturday by the Government of Japan of a new contribution worth US$ 194.4 million. The announcement was made by Japanese Foreign Minister Hirofumi Nakasone at the Tokyo International Conference on African Development Ministerial Follow-up Meeting, held in Botswana’s capital, Gaborone.

This pushes Japan’s contributions to the Global Fund to more than US$ 1 billion since its creation in 2002.

"Japan is a leader in the fight against infectious diseases and a leading supporter and partner of the Global Fund,” said Dr Michel Kazatchkine, Executive Director of the Global Fund. “The country’s new contribution to the Global Fund is setting an example for other countries. We are grateful to the Japanese people for their continued generosity in the fight against poverty and infectious diseases.”

The creation of the Global Fund was called for by G8 nations at their 2000 summit in Okinawa, Japan. Now, nine years later, the Global Fund has become one of the dominant financers of programs to fight AIDS, TB and malaria, with approved funding of US$ 15 billion.

The Japanese contribution comes as the Global Fund prepares for its Mid-Term Review Meeting of the Second Global Fund Replenishment process, to be held on 31 March and 1 April in Cáceres, hosted by the Spanish Government. This meeting serves to review the performance of the Global Fund and to consider additional funding for the organization.

###

The Global Fund is a unique global public/private partnership dedicated to attracting and disbursing additional resources to prevent and treat HIV/AIDS, tuberculosis and malaria. This partnership between governments, civil society, the private sector and affected communities represents a new approach to international health financing. The Global Fund works in close collaboration with other bilateral and multilateral organizations to supplement existing efforts dealing with the three diseases.

At the end of 2008, Global Fund-supported programs are estimated to have averted more than 3.5 million deaths by providing AIDS treatment for 2 million people, anti-tuberculosis treatment for 4.6 million people, and by distributing 70 million insecticide-treated bed nets for the prevention of malaria worldwide. The Global Fund has so far approved funding in 140 countries worth US$ 15 billion.



For more information, please contact;

The Global Fund

Andrew Hurst - Communications
Office: + 41 58 791 86 72
Mobile: +41 79 561 68 07
Email: andrew.hurst@theglobalfund.org

Nicolas Demey – Communications
Office: + 41 58 791 10 57
Mobile: + 41 79 504 21 34
Email: nicolas.demey@theglobalfund.org .


http://www.theglobalfund.org/fr/pressreleases/?pr=pr_090323

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 09/04/2009 02:38:20 (09/04/2009 11:38:20)

POLIO OUTBREAK IN 15 AFRICAN COUNTRIES SETBACK FOR GLOBAL ERADICATION

scrïpture: Luke 21:11

By Lisa Schlein
Geneva
08 April 2009

The International Federation of Red Cross and Red Crescent Societies warns a polio outbreak in 15 African countries threatens the global eradication campaign and puts many children at risk of getting this crippling disease. The Red Cross is appealing for more than $2 million to support polio immunization efforts in all African outbreak countries, except for Chad, which has not asked for assistance.

There were 350,000 cases of polio around the world when the World Health Organization began its global eradication campaign in 1988. Now, there are 1,851 cases including 192 new cases this year.

But, International Red Cross Federation Senior Officer for Health in Emergencies, Tammam Aloudat, tells VOA it is not these numbers that are scary for health professionals.

"It is not the ultimate number so far that tells us a lot about the outbreak position. It is the countries that had zero cases before and are having re-infection again," said Dr. Aloudat. "And, those are the best examples-Uganda, Kenya, Benin, Cote d'Ivoire and Burkina Faso.

But, even the more drastic is Uganda has not seen a single case in 12 years. And, now Uganda has got five cases today. It is one of the worrying situations in the continent now."

Nigeria's decision not to immunize children caused virus to spread

Several years ago, northern Nigeria's reluctance to immunize its children against polio caused the wild virus to spread to neighboring countries. Religious and political leaders suspended vaccinations claiming the polio vaccine was contaminated and could spread HIV/AIDS and sterilize girls.

Dr. Aloudat says the spread of most of these recent cases of polio also comes from Nigeria, the last endemic country in Africa. He says there is still reluctance in some parts of Nigeria to immunize children against polio.

"This is probably one of the significant factors that are affecting the spread of polio outside Nigeria and one of the factors that keeps Nigeria as an endemic country 20 years after the eradication efforts started," he added. "If polio is not stopped now and if significant effort is not scaled up, polio poses the risk of jumping more borders and threatening more people including us who have the privilege of sitting in rich countries."

80,000 children to be immunized in next four months

The polio immunization campaign will target some 80,000 children under age five over the next four months. The campaigns are being operated by the Ministries of Health, with support from the Global Polio Eradication Initiative, spearheaded by the World Health Organization, Rotary International, the U.S. Centers for Disease Control and Prevention, and UNICEF.

Thousands of Red Cross volunteers will fan out across local communities in all affected countries. They will knock on doors and make sure that as many children as possible get vaccinated against a disease that could cripple them for life.

Source: Voice of America News

http://www.voanews./ com/english/ 2009-04-08- voa39.cfm

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 11/05/2009 02:30:34 (11/05/2009 11:30:34)

DENONCIATION DE LA DESINFORMATION ET NOUVELLE CONFIRMATION DES DANGERS LIES AUX VACCINS !!!

Chers amis,

A l'heure où les criminels déments des gouvernements et de l'industrie pharmaceutique proposent de créer de NOUVEAUX vaccins ('contre la grippe A porcine/humaine H1N1, par exemple), l’article qui suit est à lire jusqu’au bout, bien attentivement. La dernière citation, notammment, est absolument capitale pour bien comprendre le danger COLOSSAL que les vaccins représentent !

Amicalement, Vic.


Source : http://archives.lesoir.be/carte-blanche-vaccination-contre-les-maladies-vir…

VACCINATION CONTRE LES MALADIES VIRALES : QUELLE EFFICACITE, QUELLE SECURITE ?

n.c.
Mardi 5 mai 2009

Carte blanche

Dr Françoise Berthoud Pédiatre homéopathe (Genève), membre du groupe médical suisse de réflexion sur les vaccins et du forum européen de vaccinovigilance (EFVV), auteure de « Mon enfant a-t-il besoin d’un pédiatre ? » (Éditions Ambre, 2006)

Je reste pensive devant le titre de l’article du Dr Pastoret paru dans Le Soir du 17 avril 2009 : « La vaccination reste le seul moyen de prévenir de nombreuses infections d’origine virale ».

La variole. L’OMS ELLE-MEME A DECLARE DANS SON RAPPORT FINAL SUR L’ERADICATION DE LA VARIOLE EN 1980 QUE « SI LES CAMPAGNES DE VACCINATION FURENT COURONNEES DE SUCCES DANS QUELQUES PAYS, ELLES ECHOUERENT DANS LA PLUPART DES CAS. » Ce sont surtout les mesures d’hygiène et d’isolation des malades qui sont venues à bout de la maladie. DE PLUS, LE VACCIN ANTI-VARIOLIQUE FUT UN DE CEUX QUI ENTRAINA LE PLUS DE COMPLICATIONS GRAVES, MORTELLES OU LAISSANT DES SEQUELLES A VIE.

Quant à Louis Pasteur (1822-1895), on ne peut que se réjouir de ses derniers mots, conversion de dernière minute et confession : « Le microbe n’est rien, le terrain est tout ». Hélas, ce jour-là, les journalistes n’étaient pas sur place…

La rougeole. Ma réflexion se poursuivant, JE ME DEMANDE S’IL EST VRAIMENT JUSTE DE PREVENIR TOUTES LES INFECTIONS D’ORIGINE VIRALE ? LES MALADIES D’ENFANCE NE SONT-ELLES PAS LA POUR CONTRIBUER A LA FORMATION DE L’IMMUNITE GENERALE DE L’ENFANT ?

De nombreux travaux montrent que LES ENFANTS QUI ONT FAIT LA ROUGEOLE SAUVAGE (ET QUI SONT AINSI PROTEGES POUR LA VIE, ALORS QUE LA PROTECTION DU VACCIN EST DE DIX ANS AU MAXIMUM) SOUFFRENT QUATRE, OU MEME DIX FOIS MOINS SOUVENT D’ASTHME PLUS TARD QUE LES VACCINES. CEUX-CI, DE PLUS, REÇOIVENT DANS LES SERINGUES UN NOMBRE EFFRAYANT DE SUBSTANCES POTENTIELLEMENT DANGEREUSES (ALUMINIUM, MERCURE, ANTIBIOTIQUES ET VIRUS DIVERS) ET LEUR SANTE PHYSIQUE ET MENTALE N’EST PAS BRILLANTE. L’augmentation exponentielle de certaines maladies dans notre civilisation : allergies, troubles du comportement, autisme, cancers n’est certes pas uniquement due aux vaccins, mais il est indéniable que cette agression massive à notre système immunitaire joue un rôle non négligeable.

Etait-ce bien logique et utile de lancer cette campagne de vaccination contre la rougeole ? Les seuls gagnants en sont-ils les laboratoires ? Il est évidemment révoltant que tant d’enfants du Tiers-monde meurent dans des épidémies de rougeole. DE NOMBREUX TRAVAUX ONT MONTRE CEPENDANT QUE CES ENFANTS MAL NOURRIS, SOUVENT PARASITES OU PORTEURS DE TUBERCULOSE OU DE SIDA (RAISONS POUR LESQUELLES LA ROUGEOLE LES TUE), NE SUPPORTENT PAS NON PLUS BIEN LE VACCIN. La logique serait de leur fournir de l’eau potable et une nourriture équilibrée, mais la réalité politico-économique planétaire ne le permet pas. Les 20 % de la population de la terre – dont nous faisons partie – consomment 86 % de l’énergie utilisée. Si chaque être humain dépensait l’énergie que dépense un Américain moyen, il faudrait 5 ou 6 planètes pour nous nourrir toutes et tous…

Si l’on regarde les courbes de mortalité dues à la rougeole – par exemple durant le vingtième siècle en France – on s’aperçoit que la mortalité avait déjà diminué dès le début du siècle. La vaccination, généralisée depuis les années 60, n’a en rien changé le profil descendant de cette courbe.

Ce sont les améliorations de conditions de vie qui ont fait de la rougeole une maladie qui tue chez nous beaucoup moins qu’avant.

CONSIDEREE AUPARAVANT PAR LES AUTORITES MEDICALES COMME UNE MALADIE BENIGNE DE L’ENFANCE, LA ROUGEOLE EST SOUDAIN DEVENUE « DANGEREUSE » DANS LES ANNEES SOIXANTE SOUS LA PLUME DE MEDECINS ENTHOUSIASMES PAR LE VACCIN, ET SOUVENT PROCHES DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE… ET PLUS DE QUARANTE ANS DE VACCINATION CONTRE CE VIRUS ONT VRAIMENT RENDU CETTE MALADIE TRES DANGEREUSE CAR ELLE TOUCHE MAINTENANT LES ADULTES ET LES NOUVEAUX-NES MAL PROTEGES PAR LES ANTICORPS VACCINAUX INSUFFISANTS DE LEUR MERE.

Autres viroses. Mon expérience de pédiatre homéopathe m’a montré que de nombreux facteurs préviennent certaines maladies virales et/ou leurs complications. L’alimentation joue un rôle très important : une alimentation végétarienne et sans gluten se montre très souvent efficace en prévention des rhumes et autres petites infections hivernales chez l’enfant (et l’adulte !).

Une attitude mentale positive constitue également un facteur favorable. Il a en effet été scientifiquement prouvé que la peur et le fait d’être « mal dans sa peau » jouent un rôle négatif sur les capacités de défense de notre système immunitaire. Sans oublier le rôle bénéfique de la fièvre, trop souvent supprimée par les médicaments allopathiques.

Voyages. L’hygiène stricte du voyageur le protégera assez efficacement contre l’hépatite A. Dans ce cas comme dans tous les autres, il faut peser la gravité réelle de la maladie contre les effets secondaires du vaccin. LES MEDECINS, INFLUENCES PAR L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE QUI EST LEUR SOURCE PRINCIPALE D’INFORMATION, ONT TENDANCE A EXAGERER LA GRAVITE DE LA MALADIE ET A MINIMISER, MEME PARFOIS NIER LES DANGERS DE LA VACCINATION.

Le tétanos. Cette maladie n’est pas due à un virus, bien sûr, mais à une bactérie. Sa mortalité dans nos pays est infime, avec une moyenne d’âge de 79 ans en France, âge où la vascularisation des tissus est très réduite. LES CHINOIS ONT FAIT DIMINUER DE 90 % LA MORTALITE PAR TETANOS NEONATAL PAR UNE HYGIENE STRICTE DE L’ACCOUCHEMENT. DE 1969 A 1985, DANS LES 106 CAS DE TETANOS DECLARES EN FINLANDE, SOIT UNE INCIDENCE ANNUELLE DE 0,13/100.000, 66 % ETAIENT VACCINES.

Quant à la grippe actuelle, la situation est pour l’heure trop confuse pour pouvoir faire un commentaire.

Non, M. Pastoret, L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE N’EST PAS TOUJOURS L’UNE DES MIEUX CONTROLEE QUI SOIT. Je vous suggère d’aller voir sur le net l’histoire du « Madoff de la médecine », Scott Reuben.

Non, M. Pastoret, LES VACCINS NE SONT PAS « PARFAITEMENT INOFFENSIFS ET EFFICACES », ET CE NE SONT PAS SEULEMENT DES ILLUMINES SECTAIRES QUI ONT A LEUR SUJET UNE REFLEXION CRITIQUE. CES TROIS CITATIONS QUI SERONT MA CONCLUSION EN TEMOIGNENT :

« IL N’EXISTE PAS DE PREUVE SCIENTIFIQUE DE L’UTILITE DES VACCINS », (Pr Dubernard, député français, chirurgien et docteur honoris causa de l’ULg).

« LE PUBLIC DEVRAIT ETRE PLEINEMENT INFORME DES DANGERS EVENTUELS ET DES LIMITES DES PROGRAMMES DE VACCINATION. L’une des raisons de renseigner ainsi le public est qu’autrement il perdrait tôt ou tard confiance en la vaccination. Il faut toutefois agir avec tact. On devrait éviter de trop insister sur les risques de la vaccination, mais néanmoins indiquer quels sont les dangers réels de la maladie en cause. Dans bien des cas, on ne se soucie pas assez d’évaluer de manière rigoureuse l’efficacité des vaccins et l’on accepte inconsidérément des preuves indirectes, qui sont souvent trompeuses ». (OMS, rapport technique, 1960).

« L’INTRODUCTION VOLONTAIRE ET NON NECESSAIRE DE VIRUS INFECTIEUX DANS UN CORPS HUMAIN EST UN ACTE DEMENT QUI NE PEUT ETRE DICTE QUE PAR UNE GRANDE IGNORANCE DE LA VIROLOGIE ET DES PROCESSUS D’INFECTION. (…) LE MAL QUI EST FAIT EST INCALCULABLE. (…) LES VACCINS A VIRUS VIVANTS PORTEURS DE VIRUS INFECTIEUX SONT DANGEREUX. ILS PEUVENT CAUSER DES ABERRATIONS CHROMOSOMIQUES OU DES MUTATIONS ; ILS PEUVENT PROVOQUER DES CANCERS, DES MALFORMATIONS. LES VIRUS PEUVENT RETROUVER LEUR VIRULENCE ; ILS PEUVENT PROVOQUER L’APPARITION DE NOUVELLES MALADIES ET FAVORISER LA RUPTURE DU DELICAT EQUILIBRE DES VIRUS SUR LES PLANS ECOLOGIQUE ET EPIDEMIOLOGIQUE. » (R. Delong, virologue et immunologiste).


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 13/05/2009 11:33:52 (13/05/2009 20:33:52)

VITAL ! LES POISONS QUE L’ON TROUVE DANS LES VACCINS ET LES MANIPULATIONS DES AUTORITES, DE LA « MEDECINE » ET DE L’INDUSTRIE !!!

Chers amis,

Je n’ai rien à rajouter à l’article qui suit, tant il est complet et bien écrit !

A l'heure où l'on est encore en train de fabriquer un nouveau vaccin pleun de poisons pour "lutter" contre la grippe porcine/humaine, nous avons des raisons de nous faire du soucis !

A LIRE DE TOUTE URGENCE, ET A MEDITER !

BONNE REVOLUTION… OU BON EMPOISONNEMENT ET BONNE MORT ! Vic.


Source : http://expovaccins.over-blog.com/25-index.html

Mercredi 11 mars 2009

SAVEZ-VOUS CE QU'IL Y A DANS UN VACCIN ?

Chers amis, si vous souhaitez comprendre comment et en quoi les vaccins sont si dangereux et peuvent faire tellement de dégâts, vous ne pouvez pas faire l'économie d'un minimum de recherches. UNE DES INFORMATIONS INCONTOURNABLES EST CELLE CONSISTANT A SAVOIR LES CONSTITUANTS EXACTS DES VACCINS, CES FAUX PRODUITS SANTE.

CAR ENFIN, COMMENT LES AUTORITES PEUVENT-ELLES VOUS RECOMMANDER DES VACCINS POUR VOUS ET VOS ENFANTS ALORS QUE CEUX-CI CONTIENNENT TOUS DES SUBSTANCES TOXIQUES COMME, PAR EXEMPLE LE FORMALDEHYDE, RECONNU COMME CANCERIGENE NOTOIRE par le CIRC, le Centre International de recherche contre le Cancer (Lyon) qui dépend de l'OMS.... COMMENT LES AUTORITES, QUI SAVENT PERTINEMMENT QUE LE FORMALDEHYDE EST CANCERIGENE ET QU'IL SE TROUVE DANS LA PLUPART DES VACCINS, PEUVENT-ELLES DANS LE MEME TEMPS RECOMMANDER DES COCKTAILS VACCINAUX DE FOU DANS LE SACROSAINT CALENDRIER vaccinal officiel et déplorer officiellement la hausse de + de 30% de cancers chez les enfants par exemple? C'est totalement incohérent et la SEULE EXPLICATION RATIONNELLE DE CETTE INCOHERENCE C'EST?

L'ARGENT, OUI! LA CUPIDITE INOUÏE DES FIRMES QUI MENENT LA LOI... (même si les codes de déontologie -poudres- aux -yeux ont été rédigés pour pigeonner encore les citoyens crédules)

Alors, PENCHONS NOUS SANS PLUS ATTENDRE SUR LA NATURE DES CRASSES DANS CES FAUX PRODUITS SANTE, IL EN VA DE NOTRE VIE ET DE CELLE DE NOS ENFANTS!

* DU SULFATE D'AMMONIUM: Un poison suspecté d'attaquer le foie, le système nerveux, le système gastro-intestinal et respiratoire

* DE LA BÊTA-PROPIOLACTONE: Produit connu pour ses propriétés cancérigènes. Un poison suspecté d'attaquer le foie, le système respiratoire et gastro-intestinal ainsi que la peau et les organes des sens

* DES LEVURES GENETIQUEMENT MODIFIEES, DE L'ADN BACTERIEN OU VIRAL D'ANIMAUX: SUBSTANCES QUI PEUVENT S'INCORPORER DANS L'ADN DES VACCINS ET ENTRAINER DES MUTATIONS GENETIQUES INCONNUES

* DU LATEX: Produit qui peut produire des réactions allergiques mettant en péril le pronostic vital

* DU GLUTAMATE DE SODIUM: PRODUIT NEUROTOXIQUE CONNU POUR SES EFFETS MUTAGENES, TERATOGENES- ENTRAINANT DES MALFORMATIONS ET MONSTRUOSITES- ET SES EFFETS SUR LA DESCENDANCE. Responsable d'allergies *.

* DE L'ALUMINIUM (adjuvant) : PRODUIT RESPONSABLE DE DOMMAGES CEREBRAUX, SUSPECTE D'ETRE LA CAUSE DE LA MALADIE D'ALZHEIMER, DE CERTAINES DEMENCES, DE COMAS ET D'ATTAQUES. RESPONSABLE EGALEMENT D'ALLERGIES CUTANEES. IMPLIQUE DANS LA MYOFASCIITE A MACROPHAGES. *

* DU FORMALDEHYDE (= formol) : CONSTITUANT PRINCIPAL DES SUBSTANCES EMPLOYEES DANS L'EMBAUMEMENT; POISON LORSQU'IL EST INGERE; CARCINOGENE, IMPLIQUE DANS LES LEUCEMIES, LES CANCERS DU CERVEAU, DU COLON, DES ORGANES LYMPHATIQUES; SUSPECTE D'OCCASIONNER DES PROBLEMES GASTRO-INTESTINAUX; POISON POUR LE FOIE, LE SYSTEME IMMUNITAIRE, LE SYSTEME NERVEUX, LES ORGANES DE REPRODUCTION. Utilisé pour inactiver les germes

* DES MICROORGANISMES : DES VIRUS OU DES BACTERIES VIVANTS OU TUES, OU LEURS TOXINES. Le vaccin polio contenait du SV40, virus de singe retrouvé chez les humains dans les os, l'enveloppe des poumons-mésothélium- et dans les lymphomes et tumeurs du cerveau

* DU POLYSORBATE 80: CONNU POUR CAUSER DES CANCERS CHEZ LES ANIMAUX

* DU TRI(N)BUTYLPHOSPHATE: Suspecté d'être un poison pour les reins et les nerfs

* DU GLUTARALDEHYDE: POISON S'IL EST INGERE; RESPONSABLE DE MALFORMATIONS NEONATALES CHEZ LES ANIMAUX D'EXPERIMENTATION

* DE LA GELATINE: Produite à partir de certaines parties de la peau des veaux ainsi que des os de bovins déminéralisés et de peau de porcs. Responsable d'allergies.*

* DE LA GENTAMYCINE ET DE LA POLYMYXINE B (antibiotiques) : TOXIQUE POUR LES REINS ET LE SYSTEME NERVEUX; responsable d'allergies pouvant être mortelles *.

* DU MERCURE (conservateur) : UNE SUBSTANCE DES PLUS DANGEREUSES, QUI A UNE AFFINITE POUR LE CERVEAU, LE FOIE, L'INTESTIN, LA MOËLLE OSSEUSE ET LES REINS. D'INFIMES QUANTITES PEUVENT CAUSER DES DOMMAGES GRAVES AU CERVEAU. LES SYMPTOMES DE L'INTOXICATION AU MERCURE SONT DIVERS ET CERTAINS SONT SUPERPOSABLES AUX TROUBLES ET DESORDRES AUTISTIQUES.

* DE LA NEOMYCINE (antibiotique) : Substance qui perturbe l'absorption de la vitamine B6. Une erreur d'assimilation de la vitamine B6 PEUT ENTRAINER UNE FORME RARE D'EPILEPSIE ET DE RETARD MENTAL. REACTIONS ALLERGIQUES POUVANT ETRE MORTELLES. TOXIQUE POUR LES REINS ET LE SYSTEME NERVEUX. *

* DU PHENOL/PHENOXYETHANOL: Utilisé comme antigel. TOXIQUE POUR TOUTES LES CELLULES ET CAPABLE DE DEREGLER LES REPONSES DU SYSTEME IMMUNITAIRE

* DU BORATE DE SODIUM (Borax) : UTILISE COMME INSECTICIDE ET COMME RATICIDE - MORT AUX RATS (!)- ET CONTENU DANS LE TRES A LA MODE GARDASIL

* DES CELLULES HUMAINES ET ANIMALES: Des cellules humaines provenant de tissus de foetus; de l'albumine humaine, du sang de porc, de cheval, de mouton; de la cervelle de lapin, de cobaye; des reins de chien, du coeur de boeuf, des reins de singe, des embryons de poulets, des œufs de poules (pouvant être contaminés par le virus de la leucose aviaire c-à-d la leucémie des poules...), des œufs de canards, du sérum de veau (pouvant être porteur des prions de Kreutzfeld Jacob) etc

Etc Etc Etc.....

Vous voyez..... SANS SAVOIR CELA, COMMENT COMPRENDRE QUE LES VACCINS PEUVENT NOUS POURRIR TOUTE NOTRE SANTE, VOIRE NOUS ÔTER LA VIE?!? Comprenez que si des gens injectent du raticide ou font boire de l'antigel à leurs enfants, ils seront mis en examen pour mise en danger de la vie d'autrui et très probablement condamnés au pénal alors que si c'est un médecin avec sa belle blouse blanche qui administre cela dans une seringue où ces sordides toxiques sont mélangés à d'autres dans un cocktail qu'on appelle "vaccin", alors tout va bien et l'enfant n'est plus maltraité mais devient.... protégé!

En conclusion, il est grand temps de se réveiller car on nous ment en ce compris le gouvernement qui, comme son nom l'indique gouverne ET ment. LES AUTORITES NE VEILLENT ABSOLUMENT PAS SUR VOTRE SANTE, QU'IL S'AGISSE DES INSTANCES NATIONALES OU INTERNATIONALES COMME L'OMS. Vous en voulez la preuve?

En voici une et une grosse, le discours de la si respectée OMS en personne (dès 1960):

" LE PUBLIC DEVRAIT ÊTRE PLEINEMENT INFORME DES DANGERS EVENTUELS ET DES LIMITES DES PROGRAMMES DE VACCINATION. L'UNE DES RAISONS DE RENSEIGNER AINSI LE PUBLIC EST QU'AUTREMENT, IL PERDRAIT TÔT OU TARD CONFIANCE EN LA VACCINATION. TOUTEFOIS, IL FAUT AGIR AVEC TACT. ON DEVRAIT EVITER DE TROP INSISTER SUR LES RISQUES DE LA VACCINATION, MAIS IL FAUDRAIT NEANMOINS INDIQUER QUELS SONT LES DANGERS REELS DE LA MALADIE EN CAUSE.... DANS BIEN DES CAS, ON NE SE SOUCIE PAS ASSEZ D'EVALUER DE MANIERE RIGOUREUSEMENT SCIENTIFIQUE L'EFFICACITE DES VACCINS ET L'ON ACCEPTE INCONSIDEREMENT DES PREUVES INDIRECTES, QUI SONT SOUVENT TROMPEUSES."

Que voit-on dans ce discours on ne peut plus limpide?

1°) Que l'OMS EST CONSCIENTE DE L'EXISTENCE DE DANGERS MAIS QU'ELLE EST D'AVIS QU'ILS SONT A CAMOUFLER ET/OU A MINIMISER

2°) Que L'OMS APPLIQUE (COMME LES ETATS ET AGENCES OFFICIELLES NATIONALES) UNE STRATEGIE MALHONNETE VISANT A DONNER UN RAPPORT BENEFICES/RISQUES COMPLETEMENT BIAISE en gonflant le risque des maladies naturelles et en minimisant/taisant les risques des produits vaccinaux articifiels

3°) Que L'OMS N'EST CERTAINEMENT PAS PRESSEE DE REMEDIER A L'ABSENCE D'ETUDES SUR L'EFFICACITE CAR LES ETUDES ACCABLANTES SUR LA TOXICITE EXISTENT A LA PELLE ET IL EST EVIDENT POUR QUI COMPARERAIT VRAIMENT QUE LA SANTE DES NON VACCINES EST BIEN PLUS ROBUSTE QUE CELLE DES VACCINES. Etudier dès lors honnêtement le bilan des vaccins serait signer leur arrêt de mort ce qui n'est certes pas imaginable pour l'industrie qui pousse l'OMS dans le dos et attend d'elle la plus stricte allégeance!

Retenez que L'ENNEMI ABSOLU DES INDUSTRIES POLLUANTES TELLES QU'ELLES SOIENT (pharma, OGM, télécoms etc) C'EST LA COMPARAISON: EN EFFET, SI ON COMPARE DES GENS AVEC ZERO VACCINS A D'AUTRES MOYENNEMENT VACCINES ET ENCORE A D'AUTRES (fort vaccinés, c-à-d qui ont reçu tout le "bon" calendrier officiel), ON VA VOIR QU'A MODE DE VIE SEMBLABLE, AU MOINS LES GENS SONT VACCINES, AU PLUS LEUR SANTE EST BONNE. MONTRER CETTE EVIDENCE AU PUBLIC EST LA ENCORE SIGNER L'ARRET DE MORT DE LA VACCINATION. C'est pour éviter cette comparaison salutaire que le groupe Merck qui commercialise le Gardasil a biaisé ses essais cliniques comparant le groupe des vaccinées à un faux groupe placebo qui a tout de même reçu de l'aluminium ce qui leur a ainsi permis de prétendre frauduleusement que la tolérance du vaccin était "acceptable comparativement aux réactions du groupe placebo" (rendu plus malade que prévu avec un produit notoirement toxique, l'aluminium). Cela n'a pourtant pas empêché l'agence d'homologation américaine (FDA) d'accepter la vente de ce vaccin..... MONSANTO QUI PRODUIT SES POISONS D'OGM PROCEDE DE FAÇON SIMILAIRE EN AYANT EMPECHE L'ETIQUETAGE DES PRODUITS TRANSGENIQUES AUX USA ET AU CANADA ALORS MEME QUE PLUS DE 85% DE LA POPULATION SOUHAITERAIT POUVOIR AVOIR LE CHOIX. LES AUTORITES AMERICAINES ET CANADIENNES ONT-ELLES AGI DEMOCRATIQUEMENT EN RESPECTANT LA VOLONTE DES GENS? NON. QUI A DONC ENCORE UNE FOIS DIRIGE ET DOMINE? L'INDUSTRIE! L'ETAT N'EST QU'UN PANTIN DE L'INDUSTRIE.

Face au tact dont parle l'OMS, ayons avant tout un peu de tact pour nous -mêmes et par amour pour nous, le tact de savoir VOIR CLAIR et REFUSER à tout prix les poisons les plus vicieux même s'ils nous sont parfois présentés comme les plus vertueux! Par amour pour nous....


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 14/05/2009 02:10:44 (14/05/2009 11:10:44)

URGENT ET CAPITAL ! DEPOPULATION : LA SURVACCINATION OU L’EMPOISONNEMENT DES POPULATIONS DES LE STADE DE NOURRISSON !!!

Chers amis,

Nous avons vu de façon indéniable et incontestable dans les articles qui ont précédé que les vaccins sont d’une nocivité inouïe et toujours sous-estimée, voire carrément ignorée, par les populations.

Nous avons vu quels sont les POISONS VIOLENTS et produits toxiques que l’on retrouve dans les vaccins.

AUJOURD’HUI, JE VOUS PROPOSE DE DÉCOUVRIR COMBIEN DE VACCINS TOXIQUES LES PARENTS ADMINISTRENT À L’HEURE ACTUELLE À LEUR NOURRISSON ET À LEURS ENFANTS. LE CHIFFRE EST IMPRESSIONNANT, ET LA MÉTHODE ABSOLUMENT DEMENTE !

VOUS COMPRENDREZ ALORS QUE VIA LA VACCINATION GÉNÉRALISÉE (VOIRE OBLIGATOIRE) ET LA PROPAGANDE EN FAVEUR DES VACCINS MORTIFÈRES, LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LES MULTINATIONALES PARVIENNENT À UN TAUX GIGANTESQUE DE DÉPOPULATION… MAIS QUI S’EFFECTUE DANS LE SILENCE ET L’IGNORANCE LES PLUS ABSOLUS ET LES PLUS HONTEUX !

Et dire que l’on tente encore, via la trouille générée par une propagande médiatique nazie bien huilée et réglée comme du papier à musique, de faire adopter aux gens un nouveau vaccin « contre » la grippe A (H1N1) !

IL EST TEMPS QUE LES GENS REFUSENT DE SE LAISSER BOUSILLER LEUR SANTÉ ET CELLE DE LEURS PROCHES ET DE LEURS ENFANTS À COUPS DE CES PRODUITS TOXIQUES QUE SONT LES VACCINS !

L’article édifiant et ahurissant, ci-dessous…

BONNE REVOLUTION… OU BONNE MALADIE ET BONNE MORT ! Vic.


Source : http://expovaccins.over-blog.com/15-index.html

Vendredi 17 avril 2009


NON A LA SURVACCINATION DES NOURRISSONS...SACHEZ COMPTER LES VACCINS !

SI QUASI AUCUN PARENT NE SE REND COMPTE DE L'AMPLEUR DE LA SURVACCINATION SUBIE PAR SES ENFANTS C'EST PARCE QUE LA MODE EST AUX VACCINS DE PLUS EN PLUS COMBINÉS, DE PLUS EN PLUS "GROUPÉS".

Alors que les firmes productrices, les médecins et les instances officielles de santé vantent officiellement ces produits condensés comme un bon moyen de "protéger" bébé avec un minimum de piqûres, la vérité c'est qu'ils offrent l'avantage de faire accepter aux parents ce que jamais ils n'accepteraient sans ce leurre des valences combinées.

En effet, SI TOUS CES VACCINS COMBINÉS (ET LEURS RAPPELS) ÉTAIENT FAITS SÉPARÉMENT, LES PARENTS SE RENDRAIENT D'EMBLÉE COMPTE DE L'ABSURDITÉ ET DES EXCÈS, LEUR ENFANT DEVENANT UNE VRAIE PELOTTE D'ÉPINGLES! On dit, en langage "technique" que CES TYPES DE VACCINS AMÉLIORENT LA COMPLIANCE DONC LA DOCILITÉ DU PUBLIC ce qui, de facto va forcément augmenter en conséquence le pourcentage de couverture vaccinale. LES VACCINS HEXAVALENTS PERMETTENT PAR EXEMPLE DE FAIRE PASSER EN DOUCE LA VACCINATION ANTI-HÉPATITE B sans même plus à avoir à prononcer le mot qui fâche comme l'explique très bien le pédiatre français, Dr Le Houezec, conseiller scientifique du Revahb, le réseau des victimes du vaccin hépatite B. Voilà pourquoi 3/4 des bébés belges reçoivent le vaccin hépatite B alors qu'en France où le vaccin hexavalent n'a pas commencé à être recommandé en même temps qu'en Belgique, seul 1 enfant sur 3 le recevait. Mais la France, grand producteur européen de vaccins compte bien elle aussi rattraper son retard et recommander ce TYPE DE VACCIN ULTRACOMBINÉ....

VOILÀ DONC COMMENT LES PARENTS EN ARRIVENT À CROIRE QUE SI BÉBÉ REÇOIT DEUX PIQÛRES PAR SÉANCE CHEZ LE PÉDIATRE OU LE GÉNÉRALISTE C'EST QU'IL A REÇU 2 VACCINS. RIEN N'EST PLUS FAUX mais encore faut-il comprendre pourquoi.

C'est cela que cet article a pour but de vous apprendre. Vous expliquer comment compter les différents vaccins reçus en comptant les rappels et les valences.....

Qu'est-ce que la valence vaccinale ?

C'est le nombre d'antigènes spécifiques qui sont incorporés dans un vaccin donné, l'antigène étant, pour faire simple, la fraction du microbe que notre système immunitaire peut reconnaître, CELA PEUT ÊTRE UNE OU PLUSIEURS PROTÉINES DE RECONNAISSANCE DU MICROBE (PROTÉINE DE SURFACE), DES PARTIES ARTIFICIELLES BRICOLÉES PAR GÉNIE GÉNÉTIQUE OU BIEN LE MICROBE ENTIER. A priori, on serait tenté de définir de façon simplifiée la valence vaccinale comme le nombre de maladies contre lesquelles un vaccin donné est censé "protéger" mais ce n'est pas aussi simple. Suivez bien, c'est important:

Si on prend le cas du vaccin ROR (rougeole, rubéole, oreillons), il s'agit bien d'un vaccin TRIvalent et, de fait, dirigé contre 3 maladies.

Cependant, si on prend le cas du vaccin contre le pneumocoque Prevenar, il est heptavalent car dirigé contre 7 souches différentes de pneumocoque, une bactérie qui se décline en 80 souches (aussi appelées sérotypes) différentes environ. Le vaccin Pneumo 23 incorpore lui 23 souches. On se trompe donc en pensant que ce vaccin serait monovalent car uniquement dirigé contre LE pneumocoque. La subtilité est donc ici que la bactérie pneumocoque comporte plusieurs versions spécifiques.

Idem si on prend le cas de la vaccination contre la polio. On serait tenté de croire que c'est un vaccin monovalent (uniquement contre la polio) mais en réalité, il s'agit d'un vaccin TRIvalent également, dont chaque injection compte donc pour 3 vaccins, 3 stimulations antigéniques différentes car il y a le poliovirus 1, le poliovirus 2 ainsi que le poliovirus 3 qui sont chaque fois incorporés à ce qu'on nomme "vaccin anti-polio". Ceci fait que, quand on compte les valences vaccinales contenues dans les vaccins tétravalents (tetracoq, tetravac, infanrix tetra), pentavalents (pentacoq, pentavac, infanrix quinta) et hexavalents (infanrix hexa), on ne doit pas se tromper: dans le vaccin tétravalent, il n'y a pas 4 valences vaccinales en réalité mais bien 6, dans le vaccin pentavalent, il y en a 7 et dans le vaccin hexavalent, il y en a 8. Comment cela?

Voyons ça plus en détails:

Vaccin dit tétravalent (tetracoq, tetravac, infanrix tetra): TETANOS+ DIPHTERIE+ COQUELUCHE (soit la version acellulaire soit l'ancienne version dite "à germes entiers") + POLIO (=poliovirus 1+ poliovirus 2+ poliovirus 3). Une seule dose de vaccin tétravalent équivaut donc à l'addition de toutes ces valences décomposées soit 6 vaccins.

Vaccin dit pentavalent (pentacoq, pentavac, infanrix quinta): TETANOS+ DIPHTERIE+ COQUELUCHE + POLIO (= poliovirus 1+ poliovirus 2+ poliovirus 3) + haemophilius influenza de type b (Hib). Une seule dose de vaccin pentavalent équivaut donc à l'addition de toutes ces valences décomposées soit 7 vaccins.

Vaccin dit hexavalent (infanrix hexa): TETANOS+ DIPHTERIE + COQUELUCHE + POLIO (= poliovirus 1+ poliovirus 2+ poliovirus 3) + Hib + hépatite B (HB). Une seule dose de vaccin hexavalent équivaut donc à l'addition de toutes ces valences décomposées soit 8 vaccins.

Qu'est-ce qu'un rappel ?

UN RAPPEL EST UNE NOUVELLE ADMINISTRATION D'UN MEME VACCIN POUR SOIT DISANT "RESTIMULER" L'IMMUNITE. En réalité, tout ce cirque est basé sur une vision très réductrice de l'immunologie qui repose sur le rôle démesuré accordé aux anticorps. On peut rationnellement parlant envisager toute dose vaccinale supplémentaire à la toute première comme étant un rappel mais les "packages vaccinaux de base" sont appelés "schémas de primovaccination" et les doses ultérieures "rappels". Pour bien comprendre, il faut savoir que la primovaccination pour les vaccins des nourrissons comportent 3 doses le plus souvent suivies d'un rappel un an plus tard. Certains vaccins comme celui contre le rotavirus s'administrent en deux ou trois doses sans rappel ultérieur.

Après la théorie, on passe à la pratique: SACHEZ COMPTER VOUS-MEME LE NOMBRE DE VACCINS REELLEMENT REÇUS PAR VOS ENFANTS, C'EST IMPORTANT!

PRENONS LE CAS DES ENFANTS DONT LES PARENTS SUIVENT DOCILEMENT LE CALENDRIER VACCINAL OFFICIELLEMENT RECOMMANDE....... ANALYSONS LE CAS EN FRANCE COMME EN BELGIQUE.

En France, le calendrier vaccinal officiel peut être vu ici : http://www.infectiologie.com/site/medias/diaporamas/traitement/cal-vaccinal…

En Belgique, le calendrier vaccinal officiel peut être vu ici : http://www.vaccination-info.be/charger/calendrier.pdf

EN FRANCE, L'ENFANT QUI A SUIVI LE CALENDRIER OFFICIEL A DONC DEJA REÇU, A L'AGE DE 2 ANS LE NOMBRE SUIVANT DE VACCINS:

(8+ 7) + ( 7 + 7) + (8+ 7) + (3X2) + (8+7) = 65 VACCINS!

Explications détaillées:

- A l'âge de 2 mois sont préconisées les valences hépatite B (1), les valences diphtérie (1), polio (3 car 3 types de poliovirus), tétanos (1), coqueluche (1) et haemophilius influenza b -Hib (1) ainsi que les 7 valences anti-pneumococciques (vaccin Prevnar) ce qui fait bien 8 valences + les 7 du vaccin Prevnar, heptavalent SOIT 15 VACCINS EN UNE SEULE SEANCE MAIS EN SEULEMENT DEUX PIQURES ET CE, A L'AGE DE 2 MOIS

- A l'âge de 3 mois sont préconisées les valences diphtérie (1), tétanos (1), coqueluche (1), Hib(1) et polio (3) ainsi qu'une autre dose de vaccin contre le pneumocoque (7) CE QUI FAIT BIEN 7+ 7 SOIT 14 VACCINS REALISES EN DEUX PIQURES UN MOIS SEULEMENT APRES

- A l'âge de 4 mois sont préconisées les valences diphtérie (1), tétanos(1), polio (3 car 3 types de poliovirus), coqueluche (1), Hib (1) et hépatite B(1) ainsi que les 7 valences anti-pneumococciques (vaccin Prevnar) CE QUI FAIT 8 + 7 VALENCES SOIT 15 VACCINS.

- A l'âge de 9 mois (ou 1 an suivant que l'enfant fréquente une crèche ou non) on recommande pour ne pas dire qu'on impose -par la terreur- la sacrosainte dose de vaccin ROR, ce qui équivaut donc bien à 3 valences donc 3 VACCINS SUPPLEMENTAIRES et cela qu'on appelle cela vaccin ROR, RRO ou MMR (MMR étant l'abréviation anglaise de Measles, mumps, rubella donc rougeole, oreillons, rubéole dans la langue de Shakespeare..)

- A l'âge de 16-18 mois, le calendrier officiel français préconise encore un rappel des valences diphtérie (1), tétanos(1), polio (3 car 3 types de poliovirus), coqueluche (1), Hib (1), hépatite B(1) ainsi qu'un rappel du vaccin heptavalent Prevenar( 7) CE QUI FAIT DONC AU MOINS ENCORE 15 VACCINS EN 2 INJECTIONS.

- Avant 24 mois, le calendrier officiel préconise d'avoir refait une seconde dose de vaccin ROR, vaccin trivalent donc. ENCORE 3 AUTRES VACCINS en somme, comme s'il n'y en n'avait pas déjà assez!

L'ADDITION EST DONC SALEE. L'ENFANT FRANÇAIS DONT LES PARENTS ONT DOCILEMENT SUIVI LE SACROSAINT CALENDRIER VACCINAL OFFICIEL AURA DONC REÇU:

65 VACCINS, OUI, VOUS AVEZ BIEN LU !

Et encore, sachez que les subtilités techniques font que le vaccin anticoquelucheux, compté comme un seul vaccin, une seule valence pour simplifier un peu, pourrait même être compté comme équivalent, déjà à lui seul 3-4 vaccins voire plus étant donné que ce vaccin comprend différents antigènes suivant qu'il se présente sous son ancienne forme (forme dite "à germes entiers"-vaccins finissant par "coq") ou sa forme acellulaire (infanrix, formes vaccinales finissant en "ac" comme pentavac, tetravac, etc) car, selon les versions, il y a différents antigènes du bacille coquelucheux incorporés (anatoxine coquelucheuse, hémaglutinine filamenteuse, pertactine,...) De même, les vaccins dits conjugués (à ne pas confondre avec les vaccins combinés-) comme par exemple le vaccin contre l'haemophilius influenzae de type b (Hib) ou le vaccin contre le méningocoque de type C sont constitués de deux types de fractions, une fraction polysaccaridique (un sucre) et une fraction protéique ce qui constitue donc à chaque fois 2 types d'antigènes différents à devoir reconnaître par le système immunitaire. Par commodité donc, on peut ne compter cela que comme une stimulation antigénique et non 2 mais sachez dès lors, pour votre information, que les nombres de vaccins reçus au total sont des nombres minimums pour tout qui a reçu le calendrier vaccinal officiel, suivant son pays.

EN BELGIQUE, L'ENFANT QUI A SUIVI LE CALENDRIER OFFICIEL A DONC DEJA REÇU A L'AGE DE 2 ANS LE NOMBRE SUIVANT DE VACCINS:

(8+ 7+ 1 OU 5) + (8+1 OU 5) + (8+7+ (5) )+ (3+7) + (8+1) = 59 VACCINS(SI C'EST LE ROTARIX QUI EST UTILISE) OU 72 VACCINS (SI C'EST LE ROTATEQ QUI EST UTILISE)

Explications détaillées:

- A l'âge de 2 mois sont préconisées les valences hépatite B (1), diphtérie (1), coqueluche (1), tétanos (1), Hib (1), polio (3 car 3 types de poliovirus) ainsi que les 7 valences du vaccin antipneumococcique Prevnar (7) et le vaccin contre le rotavirus (correspondant respectivement à 1 ou 5 vaccins suivant qu'il s'agisse du Rotarix monovalent ou du Rotateq pentavalent)

- A l'âge de 3 mois sont préconisées les valences hépatite B (1), diphtérie (1), coqueluche (1), tétanos (1), Hib (1), polio (3 car 3 types de poliovirus) ainsi que le vaccin contre le rotavirus (correspondant respectivement à 1 ou 5 vaccins suivant qu'il s'agisse du Rotarix ou du Rotateq pentavalent)

- A l'âge de 4 mois sont préconisées les valences hépatite B (1), diphtérie(1), coqueluche (1), tétanos (1), Hib (1), polio (3 car 3 types de poliovirus) ainsi que les 7 valences du vaccin antipneumococcique Prevnar (7) et le vaccin contre le rotavirus lorsqu'il s'agit du Rotateq (qui s'administre en 3 doses -contrairement au Rotarix- et qui est pentavalent (5)

- A l'âge de 12 mois sont préconisées les valences rougeole (1), rubéole (1), oreillons(1) -tous inclus dans le Trivalent ROR (un vaccin préconisé dès l'âge de 9 mois si l'enfant fréquente une crèche) ainsi que les 7 valences du vaccin antipneumococcique Prevnar (7)

- A l'âge de 15 mois sont préconisées les valences hépatite (1), diphtérie (1), coqueluche (1), tétanos (1), Hib (1), polio (3 car 3 types de poliovirus) ainsi que le vaccin contre le méningocoque de type C ( 1)

NB: En Belgique, la seconde dose de ROR est généralement préconisée vers les 11-12 ans.

ICI AUSSI, L'ADDITION EST PLUS QUE SALEE.... LES ENFANTS DONT LES PARENTS AURONT SUIVI DOCILEMENT LE CALENDRIER AURONT DONC AU MOINS REÇU A L'AGE DE 2 ANS:

ENTRE 59 ET 72 VACCINS, OUI VOUS AVEZ BIEN LU !

LA CONCLUSION DE TOUT CELA EST PLUS QU’EVIDENTE : AUCUNE SANTE NE PEUT SE CONSTRUIRE SUR DES BASES AUSSI DEMENTES. AUCUNE étude sur le long terme n’a encore évalué l’état de santé de populations entières qui auraient déjà reçu plus de 60 vaccins à l’âge de 2 ans. Imaginez donc ce que sera l’état de santé global de populations aussi vaccinées en bas âge qui recevront encore des rappels de diphtérie/tétanos tous les 5 ou 10 ans, des vaccins anti-cancer du col de l’utérus, des vaccins du voyage, des rappels de vaccination antigrippale tous les ans passé un certain âge (s’ils y arrivent encore car vu la vaccinomanie il est très clair que l’espérance de vie ira en baissant drastiquement, au moins celle dite « en bonne santé » !). DES GENS QUI AURONT DONC REÇU PLUS DE 100 VACCINS DANS LEUR VIE MAIS CROIRONT EN AVOIR REÇU BIEN MOINS. On a déjà un aperçu plus qu’inquiétant à l’heure actuelle avec la HAUSSE DES ALLERGIES, LA HAUSSE DES CANCERS, DES MALADIES AUTO-IMMUNES, DES MALADIES NEURODEGENERATIVES, DES TROUBLES DU COMPORTEMENT etc … Et tous les scientifiques qui ne se posent aucune question sur les vaccins et leur impact sanitaire négatif vu l’évidence qui se dégage de ses calculs de valences vaccinales, ils devraient avoir honte. Honte de cette bêtise volontaire consistant à dire que notre système immunitaire peut réagir à des millions d’antigènes à la fois CAR ce qu’ils ne vous disent pas c’est que NON SEULEMENT LES EFFETS SECONDAIRES DES VACCINS SONT PLUS NOMBREUX QUAND PLUS DE VACCINS SONT FAITS A LA FOIS ET LORS DES RAPPELS SUCCESSIFS MAIS EN PLUS ILS NE VOUS DISENT PAS QUE LA VOIE VACCINALE COURCIRCUITE LES VOIES CLASSIQUES DE TRAITEMENT DES ANTIGENES PAR LE SYSTEME IMMUNITAIRE.

Il est également intéressant de noter que CE N’EST PAS FORCEMENT DANS LES PAYS OU LES OBLIGATIONS VACCINALES DITES « LEGALES » SONT LE PLUS NOMBREUSES (COMME EN FRANCE) QUE LE NOMBRE DE VACCINS REÇUS PAR LA MAJORITE DES ENFANTS EST LE PLUS ELEVE. AINSI, EN BELGIQUE, PAYS OU SE TROUVE LE SIEGE DE GSK BIOLOGICALS, UN DES LEADERS MONDIAUX DU VACCIN, IL Y A PLUS DE VACCINS INCLUS DANS LE CALENDRIER VACCINAL QU’EN FRANCE. Ceci indique donc qu’obtenir la liberté vaccinale n’est pas une fin en soi. Même sans obligation vaccinale, l’information pluraliste peut manquer de sorte que LES GENS PEUVENT ENCORE RESTER MAJORITAIREMENT PRISONNIERS DE CE QU’ILS CROIENT ETRE « LA SEULE VOIE POSSIBLE ». Dans les pays où aucune obligation vaccinale légale n’existe, la propagande vaccinaliste a quand même lieu embrigadant bien des gens qui, après coup, regrettent. IL FAUT QUE LES GENS PUISSENT AVOIR ACCES A TOUTE L’INFORMATION A TEMPS MEME S’ILS CHOISISSAIENT QUAND MEME IN FINE DE SE FAIRE VACCINER ! IL NE POURRAIT EN ETRE AUTREMENT DANS UNE QUELCONQUE DEMOCRATIE DIGNE DE CE NOM !


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 16/05/2009 06:14:31 (16/05/2009 15:14:31)

ARTICLES-CHOCS ET VITAUX ! LES VACCINS TUENT EN RENDANT LES GENS MALADES, ET AUGMENTENT LE NOMBRE DE VICTIMES DES EPIDEMIES !!!

Chers amis,

Dès l’apparition des premières victimes la grippe porcine/aviaire H1N1 (un dangereux virus non naturel, et mis au point par l’homme), la réaction des gouvernements et des autorités fut directement de commander des stocks énormes de Tamiflu (un médicament inefficace et aux effets secondaires dangereux, notamment pour les jeunes) et de vouloir créer un VACCIN !

Or, nous avons vu que des multinationales pharmaceutiques avaient effectué des tractations et manipulations douteuses avec le virus de le grippe « aviaire » (Baxter), voire obtenu des accords pour la création de laboratoires (Sanofi-Aventis), et ce JUSTE AVANT l’épidémie de grippe H1N1 !

L’EPIDEMIE DE GRIPPE A (H1N1) SEMBLE DONC AVOIR DELIBEREMENT CREE PAR L’INDUSTRIE !

ET LA PREMIERE REACTION DES AUTORITES EST DE VOULOIR ECOULER LES STOCKS DE TAMIFLU ET DE CREER UN VACCIN ! BREF, DE FINANCER LES CRIMINELS QUI ONT MANUFACTURE L’EPIDEMIE ! ON A MEME ÉTÉ JUSQU'À PARLE DE VACCINATION GENERALISEE, ET A PREVOIR 2 VACCINS PAR CITOYEN EN BELGIQUE !!!

MAIS IL Y A PIRE !!! LES 2 ARTICLES CI-DESSOUS NOUS DÉMONTRENT SANS L’OMBRE D’UN DOUTE QUE LES VACCINS NE SOIGNENT PAS LES MALADIES ET NE LES ÉVITENT PAS, MAIS AFFAIBLISSENT LES GENS, ÉTENDENT L’ÉPIDÉMIE ET PROVOQUENT LA MORT DE MILLIERS DE PERSONNES !!!

Les auteurs de ces articles sont des médecins. On ne peut donc pas les accuser de charlatanisme.

Certes, ces articles prennent pour exemple la grippe « espagnole » de 1918 (un nom fabriqué et faux, en réalité, comme vous allez le voir) et nous en expliquent les conséquences.

MAIS A L’HEURE ACTUELLE, NOUS VOYONS QUE L’ATTITUDE DE L’INDUSTRIE ET DES AUTORITES EST RESTEE LA MEME ! OR, CES GENS CONNAISSENT FORCEMENT, DEPUIS LE TEMPS LES EFFETS NEFASTES DES VACCINS.

CE QUE CELA SIGNIFIE EST TRÈS CLAIR : LES VACCINATIONS MASSIVES PROVOQUENT DÉLIBÉRÉMENT DES MORTS, ET EN ENCOURAGEANT LES VACINATIONS, LES AUTORITES ET L'INDUSTRIE DES PULTINATIONALES PHARMACEUTIQUES PARTICIPENT DONC AU PROJET IGNOBLE ET INHUMAIN DE DÉPOPULATION !!!

Il serait grand temps de dénoncer les criminels des industries et les politiciens qui possèdent des intérêts dans ces multinationales. Car entretemps, des gens meurent chaque jour des suites des vaccinations ! La manipulation qui consiste à vendre ces vaccins comme des "remèdes" aux maladies, hélas, fonctionne toujours on ne peut mieux, via le lavage de cerveau généralisé des médias, des autorités et d'une certaine médecine vendue à l'industrie pharmaceutique criminelle...

Les deux articles vitaux, ci-dessous…

BONNE REVOLUTION… OU BONNE MALADIE ET BONNE MORT !!! Vic.


Source : http://expovaccins.over-blog.com/

ARTICLE 1 :


LA PANDEMIE DE GRIPPE QUI AURAIT FAIT QUELQUE 20.000.000 DE MORTS EN 1918 AURAIT ETE PROVOQUEE PAR LES VACCINS

Peu de personnes réalisent que LA PIRE EPIDEMIE QUI AIT JAMAIS ECLATE AUX U.S.A., « LA GRIPPE ESPAGNOLE » DE 1918 A, EN FAIT, ETE PROVOQUEE PAR DES CAMPAGNES MASSIVES DE VACCINATIONS.

Si nous interrogeons l’histoire concernant la période aux alentours de 1918, écrit ce médecin, nous pouvons nous rendre compte que L’EPIDEMIE A FRAPPE A LA FIN DE LA GUERRE QUAND LES SOLDATS RENTRAIENT DE L’ETRANGER. C’EST AU COURS DE CETTE PREMIERE GUERRE MONDIALE QUE TOUS LES VACCINS CONNUS ALORS ONT ETE RENDUS OBLIGATOIRES POUR TOUS LES MILITAIRES. CES COCKTAILS DE POISONS ET DE PROTEINES PUTRIDES DONT SONT FABRIQUES LES VACCINS, ONT PROVOQUE TANT DE MALADIES ET DE DECES PARMI LES MILITAIRES QUE C’EN ETAIT DEVENU LE THEME PRINCIPAL DE TOUTES LES CONVERSATIONS. ON DISAIT ALORS QU’IL Y AVAIT PLUS DE MILITAIRES QUI MOURAIENT DES INJECTIONS VACCINALES QUE DES BALLES DE L’ENNEMI.

Des milliers de soldats transformés en épaves étaient renvoyés chez eux avant d’avoir participé à un seul jour de guerre ; les hôpitaux étaient débordés…

ON FIT ALORS CROIRE AU BON PEUPLE QUE C’ETAIT LE DEVOIR DE CHAQUE CITOYEN, HOMME, FEMME, ENFANT DE SE « PROTEGER » CONTRE LES MALADIES QUE RAMENAIENT LES SOLDATS QUI ETAIENT DE RETOUR DE L’ETRANGER, EN SE FAISANT VACCINER CONTRE TOUTES LES MALADIES POSSIBLES.

LES GENS CRURENT SUR PAROLE LEURS MEDECINS ET LES AUTORITES GOUVERNEMENTALES. À

LES RESULTATS NE SE FIRENT GUERE ATTENDRE. LES PERSONNES VACCINEES PRESENTAIENT POUR LA PLUPART LES SYMPTOMES DES MALADIES CONTRE LESQUELLES ELLES AVAIENT ETE VACCINEES ET MOURAIENT AINSI PAR MILLIERS…

COMME LES SOLDATS MALADES ETAIENT PASSES PAR L’ESPAGNE, LES MEDECINS DECIDERENT DE BAPTISER CETTE EPIDEMIE « LA GRIPPE ESPAGNOLE » POUR EVITER QUE LES VERITABLES CAUSES DE CE FLEAU NE LEUR SOIENT ATTRIBUEES.

On a dit que la « grippe espagnole a fait quelque 20.000.000 de morts partout dans le monde.

MAIS IL EST ETRANGE DE CONSTATER QUE LA GRECE ET D’AUTRES PAYS QUI N’AVAIENT PAS VACCINE FURENT LES SEULS PAYS QUI ECHAPPERENT A L’EPIDEMIE DE « GRIPPE ESPAGNOLE » ETRANGE, NON ?

Dr Carley http://wwwdrcarley.com/ Notes et extraits.


ARTICLE 2 :

« J’AI ÉTÉ TÉMOIN SUR PLACE DE L’ÉPIDÉMIE DE GRIPPE DE 1918 »

Dr Eleanor McBean

Tous les médecins et les gens qui ont vécu à l’époque de l’épidémie de grippe espagnole de 1918 disent que ce fut la maladie la plus terrible que le monde ait jamais connue. Des hommes vigoureux et robustes pouvaient ainsi mourir du jour au lendemain. La maladie présentait les aspects de la peste noire, comme aussi de la fièvre typhoïde, de la diphtérie, de la pneumonie, de la variole, des maladies paralytiques, comme d’autres maladies contre lesquelles les populations avaient été vaccinées juste après la première guerre mondiale. ON AVAIT ADMINISTRÉ QUANTITÉ DE VACCINS ET DE SÉRUMS TOXIQUES À PRATIQUEMENT TOUTE LA POPULATION. LA SITUATION DEVINT RÉELLEMENT TRAGIQUE QUAND ÉCLATÈRENT TOUT D’UN COUP CES MALADIES ENGENDRÉES PAR LA MÉDECINE.

LA PANDÉMIE S’ÉTERNISA DEUX ANS, NOURRIE PAR LES MÉDICAMENTS TOXIQUES QUE LES MÉDECINS PRESCRIVAIENT POUR SUPPRIMER LES SYMPTÔMES. POUR AUTANT QUE J’AIE PU L’OBSERVER, LA GRIPPE ATTEIGNAIT ESSENTIELLEMENT LES VACCINÉS. CEUX QUI AVAIENT REFUSÉ LA VACCINATION ÉCHAPPAIENT À LA MALADIE. MA FAMILLE AVAIT REFUSÉ TOUTES LES VACCINATIONS ; C’EST AINSI QUE NOUS SOMMES RESTÉS TOUT LE TEMPS EN EXCELLENTE SANTÉ. Nous savions de par les enseignements de Graham, Trail, Tilden et d’autres QU’ON NE PEUT CONTAMINER LE CORPS AVEC DE POISONS SANS QUE CELUI-CI NE DEVIENNE MALADE.

Quand l’épidémie atteignit son paroxysme, tous les magasins, les écoles, les entreprises étaient fermés et même jusqu’à l’hôpital. LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS QUI S’ÉTAIENT FAIT VACCINER ÉTAIENT TERRASSÉS PAR LA MALADIE. On ne voyait plus personne dans les rues. La ville était devenue une ville fantôme. Comme notre famille (qui n’avait pas accepté les vaccinations) semblait être une des rares familles à ne pas avoir attrapé la grippe, mes parents couraient de maison en maison pour s’occuper des malades, vu qu’il était impossible de trouver un médecin. Si c’étaient les germes, les bactéries, les virus ou les bacilles qui devaient en fait provoquer la maladie, ils auraient eu cent fois l’occasion de s’attaquer à mes parents qui passaient plusieurs heures par jour dans les chambres de malades. Pourtant mes parents ne contractèrent jamais la grippe et ne rapportèrent à la maison aucun germe qui aurait pu s’attaquer aux enfants. Aucun membre de notre famille ne fut atteint par la grippe ; il n’y eut même pas le moindre rhume alors que l’hiver était rude et la neige épaisse.

ON A DIT QUE L’ÉPIDÉMIE DE GRIPPE DE 1918 AVAIT TUÉ 20.000.000 DE PERSONNES DANS LE MONDE. MAIS EN FAIT CE FURENT LES MÉDECINS QUI OCCASIONNÈRENT CETTE HÉCATOMBE AVEC LEURS TRAITEMENTS GROSSIERS ET MEURTRIERS. C’EST UNE TERRIBLE ACCUSATION, MAIS ELLE N’EN DEMEURE PAS MOINS VRAIE, S’IL FAUT EN JUGER PAR LES SUCCÈS OBTENUS PAR LES MÉDECINS N’UTILISANT PAS LES MÉDICAMENTS.

Alors que pour les médecins et les hôpitaux traditionnels, les décès s’élevaient à 33%, les autres hôpitaux (non traditionnels) comme BATTLE CREEK, KELLOGG, MACFADDEN’S HEALTH-RESTORIUM OBTENAIENT PRATIQUEMENT 100% DE GUÉRISONS AVEC DES MÉTHODES NATURELLES SIMPLES COMME LES CURES D’EAU, LES BAINS, LES LAVEMENTS, LE JEÛNE, DES RÉGIMES ALIMENTAIRES TRÈS BIEN ÉTUDIÉS COMPRENANT ESSENTIELLEMENT DE LA NOURRITURE NATURELLE. UN MÉDECIN QUE NOUS AVONS CONNU N’A PAS PERDU UN SEUL PATIENT DE LA GRIPPE EN HUIT ANS…

Si les médecins classiques avaient été aussi éclairés que les thérapeutes utilisant les méthodes naturelles, on n’aurait sûrement jamais parlé de 20.000.000 morts suite au traitement médical officiel de la grippe.

CHEZ LES MILITAIRES VACCINÉS, LA MALADIE A FRAPPÉ SEPT FOIS PLUS QUE CHEZ LES CIVILS NON VACCINÉS. CES SOLDATS SOUFFRAIENT EN FAIT DES MALADIES CONTRE LESQUELLES ILS AVAIENT ÉTÉ VACCINÉS. Un soldat qui, en 1912, était rentré des territoires d’outre mer m’avait confié que LES HÔPITAUX MILITAIRES ÉTAIENT REMPLIS DE CAS DE PARALYSIE INFANTILE ET IL SE DEMANDAIT COMMENT IL ÉTAIT POSSIBLE QUE DES ADULTES PUISSENT CONTRACTER UNE MALADIE D’ENFANCE. NOUS SAVONS MAINTENANT QUE LA PARALYSIE EST UNE SUITE CLASSIQUE D’UN EMPOISONNEMENT VACCINAL. CHEZ NOUS LA PARALYSIE N’EST APPARUE QU’APRÈS LA CAMPAGNE DE VACCINATION MASSIVE DE 1918.

Dr Eleonora McBean, Chapter 2 from the book « Swine flu Exposed », 1977
Cité par le Dr L.DAY,M.D. dans “How one wicked nation can kill billions around the world—with one lie !
http://www.goodnewsaboutgod.com/studies/birdflu.htm .



Pages : Prec. 1 2 3 4 Suiv.

Index du forum
DEPOPULATION DE LA TERRE/DEPOPULATION OF THE EARTH
CAMPAGNE DE VACCINATION

Haut
Aller à : Les favorisPAROLE DU SEIGNEUR POUR CES TEMPS DE LA FIN/WORD OF GOD IN THE END TIMESSITES RECOMMANDÉSCONFÉRENCE ET/OU MOBILISATION + NASAPRENDRE NOTE QUE :ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATIONCONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHESRÉSUMÉ DE LA SITUATION MONDIALE PAR VICLA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEASTTERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTHLES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPSFASCISTE ENVIRONNEMENTAL/ENVIRONMENTAL FASCISTNOUVELLES LOIS ANTITERRORISTES/NEW ANTITERRORIST LAWSPROJET FUTUR POUR LES ENFANTS/FUTUR PROJECTS FOR KIDSDEPOPULATION DE LA TERRE/DEPOPULATION OF THE EARTHCANADAISRAËL et le MOYEN-ORIENTTRAITÉ DE L'AMERIQUE DU NORD/NORTH AMERICAN UNION (CANADA-USA-MEXICO)SECTION DE GAÉTANVIDÉOS/VIDEOS

Membre: Ajouter ce sujet à mes favoris | Envoyer ce sujet à un(e) ami(e) | Imprimer ce sujet
Modérateurs : Déplacer ce sujet | Fermer ce sujet | /!\ Supprimer le sujet
Ajouter une réponse rapide
Ajouter une réponse rapide


Administration
Modération
Ce forum pour votre site ?
AceBoard Forum Gratuit v 5.3
Download Premium Web Templates! - blog gratuit
audit et mesure d'audience visiteurs internet par



A WELL-MEANING BUT CONTROVERSIAL POPULATION POLICY



http://www.medanthro.net/maq/v14/14no2.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Mar 1 Mai - 15:28 (2012)    Sujet du message: CAMPAGNE DE VACCINATION (GLOBALE) P.3 Répondre en citant

Administrateurs :maria
Forum LE VOILE DÉCHIRÉConnecté sous maria | Se déconnecter
en ligne : Il y a 13 connectés. Cliquez pour voir la liste
Inscription
|
Profil
|
Messages Privés
|
Recherche
|
Online
|
Aide
| Créer un blog gratuit



Index du forum
DEPOPULATION DE LA TERRE/DEPOPULATION OF THE EARTH
CAMPAGNE DE VACCINATION


Notification par email
|
Prévenir les modérateurs

Pages :

Prec. 1 2 3 4 Suiv.
Auteur :Sujet: CAMPAGNE DE VACCINATION Bas
maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 02/06/2009 04:56:37 (02/06/2009 13:56:37)

AFRIQUE DE L'OUEST : CAMPAGNE DE VACCINATION POUR LUTTER CONTRE LA POLIO


Un travailleur humanitaire lors d'une campagne de vaccination contre la polio en Somalie.

2 juin 2009 – Plus de 400.000 vaccinateurs dans 11 pays d'Afrique de l'ouest vont immuniser plus de 74 millions d'enfants au cours des prochaines semaines en réponse à la propagation de l'épidémie de poliomyélite qui menace de paralyser à vie des milliers d'enfants, selon le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Cette année, 62 cas de poliovirus sauvage ont été confirmés dans sept pays jusque-là exempts de poliomyélite, dans la foulée d'une épidémie ayant débuté en 2008 au nord du Nigeria - le seul pays endémique dans la région. Il y a deux semaines, il a été confirmé que l'épidémie avait atteint l'ouest de la Guinée, après que ce pays a signalé son premier cas de poliomyélite depuis 2004.

Pour arrêter cette dangereuse propagation de la maladie le plus tôt possible, le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) sera livré porte à porte dans toutes les villes et villages de la région. Pour y réussir, une armée de bénévoles et d'agents de la santé va travailler jusqu'à 12 heures par jour, à pied ou à vélo, et souvent dans l'humidité étouffante des températures supérieures à 40°C. Chaque équipe portera le vaccin dans des sacs spéciaux, remplis de glace afin d'assurer que le vaccin reste en dessous de la température requise de 8°C.

Cette campagne synchronisée de vaccination est la troisième de cette année, après celles menées en février et mars.

Dans la plupart des zones réinfectées, aucun nouveau cas n'a été signalé depuis la deuxième campagne. Mais la confirmation des cas en avril au Bénin, au Burkina Faso et en Côte d'Ivoire et celui signalé en Guinée met en évidence le fait que le foyer se propage. La campagne de vaccination lancée cette semaine est considérée comme très importante, parce que l'approche de la saison des pluies va compliquer la possibilité d'atteindre tous les enfants, et intensifier la circulation du poliovirus dans l'environnement.

Les campagnes devront continuer jusqu'à ce que le foyer soit circonscrit et la transmission endémique du poliovirus au Nigeria interrompu.

Pour aider à soutenir la vaccination, le Rotary International - bras armé du secteur privé pour l'Initiative mondiale d'élimination de la polio - a mobilisé ses membres dans toute la région. « Nous sommes plus déterminés que jamais à la réalisation d'une Afrique sans polio, » a déclaré Ambroise Tshimbalanga Kasongo, Président du programme PolioPlus du Comité régional pour l'Afrique du Rotary International. « Nos membres vont participer dans les 11 pays, à mobiliser les communautés, dialoguer avec les leaders politiques et traditionnels et, bien sûr, à la vaccination des enfants. " »

Reconnaissant l'urgence de la situation, d'autres acteurs clés vont également revoir à la hausse leurs capacités de réponse; en avril, la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge a lancé un appel d'urgence en réponse aux épidémies.

« Chaque enfant restant non immunisé risque non seulement de contracter la maladie mais donne au poliovirus la chance de survivre et de se propager. Et ceci est un réel danger, » a averti Tshimbalanga Kasongo.


http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=19295&Cr=polio&Cr1=…

--Message edité par maria le 2009-06-02 13:59:49--

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 02/06/2009 09:36:54 (02/06/2009 18:36:54)

SCIENTISTS TO BE GIVEN POWER TO DECIDE ON VACCINATIONS

Ministers are to be stripped of the power to decide which vaccinations should be given to children in a move which has been condemned as "undemocratic" by campaigners.

By Laura Donnelly, Health Correspondent
Published: 9:00PM GMT 07 Mar 2009

From next month, the health secretary will lose his power to rule which jabs should form part of a national programmes to immunise children against a host of diseases.

Instead, a change in the law will mean recommendations from Government scientists on vaccinations must automatically be followed.

From Cold War spies to battling web campaignersCritics accused the Government of "passing the buck" over contentious decisions to an unelected committee which was answerable to no-one.

But public health experts said an attempt to "depoliticise" decisions about the health of millions could help to restore public confidence in a national programme which has been badly damaged by concerns over the safety of the MMR vaccine.

Under the new law, all decisions taken by the Joint Committee on Vaccination and Immunisation, backed with evidence showing the jabs are cost-effective, must automatically be authorised by the secretary of state for health.

Although until now the health secretary has always followed the committee's recommendations he has retained the right to overrule them.

Pressure group Jabs, a support group for families who believe their children have been damaged by vaccines, said the change was "undemocratic", expressing concern that a body which was "answerable to no-one" would have the final authority.

Campaign founder Jackie Fletcher said: "The committee is a voluntary advisory body made up of medical professionals which includes members with potential conflicts of interest, because of direct and indirect links with vaccine manufacturers."

She expressed fears that the move would allow the Government to go further in extending the national vaccination programme, or making its use compulsory, by using the excuse that it is only following the orders of its advisers.

However, the change was welcomed by Dr Alan Maryon Davis, president of the Faculty of Public Health.

He said: "I think any move to depoliticise this area is welcome."

"The scientists who sit on the committee are eminently competent to come to the right decision, and because these are areas which are highly sensitive, and can become quite political, it seems better to leave the judgements to those who are not liable to get so caught up in the controversies".


http://www.telegraph.co.uk/health/healthnews/4953256/Scientists-to-be-given…

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 16/06/2009 02:00:17 (16/06/2009 11:00:17)

VACCINS ET DEPOPULATION CRIMINELLE : UN NOUVEL ARTICLE QUI DENONCE LE COMPLOT MEURTRIER DE LA VACCINATION DE MASSE ET LES DANGERS COLOSSAUX LIES AUX VACCINS !



Chers amis,

Je vous avais déjà posté nombre de documents édifiants concernant les dangers liés aux vaccins…

A L’AUBE D’UN RISQUE DE VACCINATION OBLIGATOIRE EN FRANCE CET AUTOMNE SOUS LE PRÉTEXTE DE LA GRIPPE A (H1N1), VOICI UN AUTRE ARTICLE QUI DEVRAIT EN FAIRE RÉFLÉCHIR PLUS D’UN ET QUI DEVRAIT ACHEVER DE VOUS CONVAINCRE DES DANGERS INOUÏS DES VACCINS…

BONNE RESISTANCE… OU BONNE MORT ! Vic.


Source :http://biogassendi.ifrance.com/editobiofr14vaccins.htm

VACCINS A L'ESB? - - SECRET DEFENSE –

« La médecine consiste à introduire des drogues que l’on ne connaît pas dans un corps que l’on connaît encore moins bien. » Voltaire

FLEURON DE LA MEDECINE ?

Depuis la « Pasteurisation » des Sciences, à savoir l’inversion totale et coupable du concept de microzyma (cf. http://biogassendi.ifrance.com/editobiofr12bechamp.htm ), le vaccin, apparait aux yeux de l’opinion publique comme le symbole même de la Medecine et LA Solution à tous les fléaux, et ce d’autant plus que la piste virale est devenue le recours quasi systématique - certes de bonne foi - aux diagnostics défaillants...

Ainsi, MASSIVEMENT SOUTENU COMME EVIDENCE ABSOLUE PAR DES CAMPAGNES DE PRESSE PLUS OU MOINS ORCHESTREES PAR DES INTERETS PLUS FINANCIERS QUE MEDICAUX, LE DOGME VACCINAL RESTE INEBRANLABLE, MALGRE UNE CENTAINE D’ANNEES D’AVIS CONTRAIRES DE LA PART DE NOMBREUX SCIENTIFIQUES, CURIEUSEMENT OCCULTES, ET MALGRE LA REALITE ACTUELLE DES RISQUES ET RAVAGES AVERES DE CETTE IMPASSE SCIENTIFIQUE.

COMMENT ET AVEC QUOI EXACTEMENT SONT FABRIQUES CES PRODUITS HAUTEMENT CONCENTRES QUE SONT LES VACCINS : LE « SECRET DEFENSE » EST LA SEULE REPONSE QUE L’INSTITUT PASTEUR-MERIEUX FOURNIT AUX PROFESSIONNELS. LES TECHNIQUES DE PREPARATION DES VACCINS SONT EN EFFET TENUES SECRETES : il faut être initié ou chercher avec opiniâtreté pour soulever un coin du voile !

voir "pasteurisation des Sciences" : http://biogassendi.ifrance.com/editobiofr12bechamp.htm

voir types de vaccins (préparation) : http://biogassendi.ifrance.com/vaccinations.htm#TYPES

VACCINS - ALZHEIMER - PARKINSON

Lors de la vaccination, le médecin inocule soit le micro organisme responsable de la maladie dont on voudrait protéger le patient, soit divers poisons fabriqués par ces micro-organismes. LE PRODUIT FINAL ETANT TOUJOURS COMPLETE PAR UNE SUBSTANCE TOXIQUE ET SOUVENT HAUTEMENT ALLERGISANTE BAPTISEE « ADJUVANT » TELLE LE MERCURE, L'ALUMINIUM…

AINSI LA PLUPART DES VACCINS ACTUELS FABRIQUES POUR L’HOMME – MAIS AUSSI L’ANIMAL – RENFERMENT DE L’HYDROXYDE D’ALUMINIUM, A DES DOSES DE 130 A 160X SUPERIEURES AU SEUIL ADMISSIBLE. Le Chef du Service vaccinations Institut Pasteur Lyon déclare:

"..si l'on vaccine contre la diphtérie, le tétanos, la polio, la coqueluche et l'hépatite B, l'ensemble représente tout de même 8mg d'hydroxyde d'aluminium.."

voir livre sur le scandale de l'hépatite B : http://biogassendi.ifrance.com/vaccinations2.htm

L’ALUMINIUM PENETRE LES TISSUS EN SE COMBINANT A LA FERRITINE DU SANG, EN LIEU ET PLACE DU FER. NON ELIMINE PAR LES REINS, IL SE CONCENTRE ET IMPREGNE PROGRESSIVEMENT SQUELETTE, REINS ET SYSTEME NERVEUX (CERVEAU-MOELLE EPINIERE).

L’ORGANISME MINIMISE LES EFFETS DE L’ALUMINIUM PAR DES MECANISMES DE REGENERATION EFFICACES JUSQU’A UN CERTAIN SEUIL VARIABLE SELON LES INDIVIDUS. AINSI, DEBORDE PAR DES DOSES REPETEES (L’ALUMINIUM EST PRESENT PARTOUT), LA NECROSE CELLULAIRE COMMENCE, GENERANT DES TROUS DANS LES TISSUS NOBLES (OSTEOPOROSE POUR LE SQUELETTE, ENCEPHALITES SPONGIFORME (ESB- VACHE FOLLE) ET SCLEROSE EN PLAQUES (PARALYSIE PROGRESSIVE) POUR LE SYSTEME NERVEUX CENTRAL. LES LIENS ALUMINIUM - PARKINSON (TREMBLEMENTS, RAIDEUR,..) ET ALUMINIUM - ALZHEIMER (DEMENCE SENILE PRECOCE) SONT DE PLUS EN PLUS MIS EN EVIDENCE PAR LA MEDECINE.

voir aluminium-Alzheimer : http://biogassendi.ifrance.com/alualz.htm

voir prion mon frère : http://biogassendi.ifrance.com/scandaleeauviandefr.htm

voir sclérose en plaques : http://biogassendi.ifrance.com/sclerose.htm

CELLULES CANCERISEES

Les premiers vaccins mis au point par Pasteur lui-même, comme celui de la rage, étaient en fait des organes d'animaux malades broyés et inoculés directement (moelles épinières de lapins enragés dans ce cas précis). AUJOURD'HUI, LES VACCINS VIRAUX MODERNES SONT PREPARES LE PLUS SOUVENT SUR DES CULTURES DE CELLULES ANIMALES OU HUMAINES (ISSUES DES AVORTEMENTS), CANCERISEES ARTIFICIELLEMENT (ON LES BAPTISE ALORS « IMMORTELLES »), OU ENCORE D'EMBLEE CANCEREUSES (LYMPHOMES). C'EST-A-DIRE QU'ON FAIT « POUSSER » LES VIRUS VACCINAUX SUR CES MILIEUX. C'EST, DANS TOUS LES CAS, LE « JUS » DE CULTURE DE CES CELLULES CANCERISEES QUI EST INOCULE AUX PATIENTS, après filtration et traitements éventuels pour atténuer ou tuer les virus.

voir types de vaccins (préparation) : http://biogassendi.ifrance.com/vaccinations.htm#TYPES

CULTURE SUR SERUM ESB ?

Les cellules cancérisées servant à fabriquer les vaccins doivent être en très grand nombre : en effet, chaque dose vaccinale renferme des quantités invraisemblables de virus ! 700.000, au moins, pour une dose de vaccin anti-poliomyélitique par exemple.

Or, les fabricants de vaccins produisent des milliards de doses ! POUR AUGMENTER LE RENDEMENT, L'ON NOURRIT LES CELLULES « IMMORTELLES » QUI SERVENT A LA CULTURE DES VIRUS AVEC DU SERUM DE VEAU, QUI POSSEDE UN FACTEUR DE CROISSANCE PARTICULIEREMENT ACTIF.

OR CE SERUM DE VEAU EST SUSCEPTIBLE D'ETRE CONTAMINE PAR DES PRIONS, MICRO-ORGANISMES ENCORE PLUS RESISTANTS QUE LES VIRUS, RESPONSABLES DE MALADIES COMME L'ENCEPHALITE DE LA VACHE FOLLE, OU LA MALADIE DE CREUTZFELD-JACOB (DEMENCE ABIOTROPHIQUE). CES MALADIES EVOLUENT APRES 3 A 5 ANS D'INCUBATION, CE QUI PERMET D'EVITER TOUT « RAPPROCHEMENT » MALHEUREUX AVEC CES PATHOLOGIES OU D'AUTRES MALADIES NEUROLOGIQUES COMME LA MALADIE D’ALZHEIMER OU LE SYNDROME DE PARKINSON PAR EXEMPLE. D'AUTANT PLUS QUE LES VEAUX DONNEURS SONT TUES AVANT L’AGE ADULTE, DONC AVANT QUE L'ON PUISSE DIAGNOSTIQUER LA MALADIE A PRIONS. CE RISQUE EST TELLEMENT EVIDENT QU'IL EST DESORMAIS INTERDIT PAR LA LEGISLATION FRANÇAISE D'UTILISER LE MOINDRE PRODUIT D'ORIGINE BOVINE POUR LA FABRICATION DE MEDICAMENTS INJECTABLES !

L'Agence britannique de contrôle sanitaire a ordonné le retour immédiat de tous les vaccins polio: plusieurs lots ont été cultivés sur sérum de bœuf britannique donc porteur potentiellement d'ESB.
d'après The Independent & VSP 69

MME DOMINIQUE GILLOT SECRETAIRE D'ETAT A LA SANTE répondant à Elise Lucet (France 3 le 18/12/00) qui lui disait que Pasteur/Mérieux est au courant du risque des vaccins cultivés sur du sérum ESB, NIAIT ET CONTINUAIT QUAND MEME:
" Le risque est si faible que l'on ne va pas priver pour cela des millions de gens des bienfaits des médicaments et des vaccins.." ..

voir prion mon frère : http://biogassendi.ifrance.com/scandaleeauviandefr.htm

voir ESB partout (in Commentaires vache folle) : http://biogassendi.ifrance.com/vachefolle.htm

VIRUS RESIDUELS

Le jus de culture obtenu est manipulé avant l'inoculation. On le filtre, puis ON ATTENUE (en théorie- voir Bechamp : http://biogassendi.ifrance.com/editobiofr12bechamp.htm ) LE VIRUS SELON LE TYPE DE VACCIN, AVEC DES PRODUITS TRES TOXIQUES, COMME LE METHOTREXATE OU LE FORMOL. IL FAUT SAVOIR QU'IL EST ABSOLUMENT IMPOSSIBLE D'OBTENIR UN PRODUIT PUR. L'Institut Pasteur-Mérieux parle d'une pureté de 99%, l'OMS de 90 à 95% (Rapport Technique 760, 1987). De toute façon, il est bien difficile de contrôler les affirmations de nos institutions vaccinales.

voir types de vaccins (préparation) : http://biogassendi.ifrance.com/vaccinations.htm#TYPES

SOUPE PURULENTE

Enfin, UNE NOUVELLE TECHNIQUE, dite plus économique, VIENT D'ETRE MISE AU POINT : LE GENIE GENETIQUE. DES INQUIETUDES NAISSENT CONSECUTIVEMENT A LA CULTURE DES VACCINS SUR DES REINS DE SINGE, D’OU SERAIT ORIGINAIRE LA TRANSMISSION A L’HOMME DES VIRUS SIMIESQUES HIV.

DES ENZYMES ET DES FRAGMENTS DE GENES ISSUS DE VIRUS TRES CANCERIGENES (virus SV40 responsable du cancer chez les animaux - ou virus du papillome bovin en particulier) - obtenus en quantités industrielles grâce à des CONTAMINATIONS DE CELLULES CANCERISEES ET NOURRIES AVEC DU SERUM DE VEAU sont, par tâtonnements, mélangés au jus des cultures cellulaires (cancérisées la plupart du temps - à l'exception de Lengerix B ou du petit dernier HB-VAX DNA qui sont préparés sur des cultures de levures végétales), pour « lobotomiser » ces cellules et en faire des usines de production. Elles pourront ainsi fabriquer des protéines capables de déclencher la fabrication des fameux anticorps.

Là encore, C'EST LE JUS DE CULTURE, PLUS OU MOINS FILTRE ET SANS LE MOINDRE CONTROLE EXTERIEUR - UNE VERITABLE « SOUPE » DE PURULENCE -, QUI EST RECUPERE ET INOCULE AUX PATIENTS, ADDITIONNE A QUELQUE « ADJUVANT » TOXIQUE. L'OMS parle pudiquement « d'innocuité théorique » au dessous d'un certain seuil en ce qui concerne le matériel génétique résiduel (Cf. Rapport Technique 747 de l'OMS).

DEGATS DE LA VACCINATION

CES INOCULATIONS SE FONT AU MEPRIS DE TOUTES LES REGLES DE PRUDENCE EN USAGE POUR LES TRAITEMENTS MEDICAUX (Primum non nocere). ELLES SONT « REPUTEES » INOFFENSIVES ET TOUJOURS EFFICACES, SANS QUE JAMAIS LA MOINDRE ETUDE EPIDEMIOLOGIQUE SERIEUSE N'AIT ETE EFFECTUEE... Curieusement, les diverses moutures sont fréquemment remplacées par de nouvelles, réputées moins dangereuses et plus efficaces.

* CES VACCINS CONTIENNENT VRAISEMBLABLEMENT DES SUBSTANCES CANCERIGENES ET DES OUTILS DE MANIPULATION GENETIQUE EUX-MEMES CANCERIGENES ET TERATOGENES POUR LES DERNIERS VACCINS OBTENUS PAR GENIE GENETIQUE.

* ILS PEUVENT ETRE CONTAMINES A TOUT MOMENT (LORS DE LA CONCEPTION DE DEPART OU LORS DES MANIPULATIONS NECESSAIRES A LA FABRICATION DU PRODUIT FINI), SOIT PAR DES PRIONS (sérum de veau) ou si l'on a utilise d'autres milieux de culture bovins, comme le BCG qui est cultive sur de la bile de bœuf), SOIT PAR DES VIRUS CONNUS OU INCONNUS ENCORE.

* DE PAR LES ADDITIFS, LES VACCINS MODIFIENT LE TERRAIN BIOELECTRONIQUE (cf. http://biogassendi.ifrance.com/roucous.htm#Le ), OUVRANT LA PORTE A TOUTES SORTES DE MALADIES : allergies, athérosclérose (métaux lourds), etc.

* PAR INOCULATION DE MICRO-ORGANISMES PLUS OU MOINS MAL CONNUS ENCORE, ILS VONT POUVOIR DECLENCHER DE NOUVELLES MALADIES INFECTIEUSES (type Ebola), REVEILLER DES CANCERS LATENTS OU GENERER DES MALADIES DITES AUTO-IMMUNES (sclérose en plaques par exemple – cf. http://biogassendi.ifrance.com/sclerose.htm ).

* ILS RISQUENT DE VENIR MODIFIER LE CAPITAL GENETIQUE DES GAMETES (OVULES OU SPERMATOZOÏDES) ET DONC DE DECLENCHER LA NAISSANCE D'ENFANTS MONSTRUEUX (TERATOGENESE) DANS LA DESCENDANCE IMMEDIATE.

* Ils spécialisent par ailleurs le système immunitaire (cf. http://biogassendi.ifrance.com/immunitaires.htm ) de l'organisme à la fabrication d'anticorps, au détriment des autres mécanismes immunitaires comme les CD4, ET ENGENDRENT DE CE FAIT A LA LONGUE UN EFFONDREMENT IMMUNITAIRE, FAVORISANT LE DEVELOPPEMENT DU SIDA, SIDA D'AILLEURS DONT L'ORIGINE VIRALE EST CONTESTEE.

RETRAIT VACCINS AU MERCURE

Elaborée le 4 juillet dernier, cette recommandation vise:

- 2 vaccins contre l'hépatite: Engerix B10 et HBVAX DNA

- 5 vaccins anti-grippaux: Vaxigrip, Mutagrip, Fluarix, Immugrip, Influvac (contiennent du mercurothiolate sodique -thiomersal)

A noter que ce problème n'a pas été signalé dans le Vidal.
Voilà qui vient encore donner un coup le sape « providentiel » à
la nouvelle vague de vaccination des nourrissons contre l'Hépatite B qui soi-disant, ne risquent rien puisque leur système nerveux n'est pas encore myélinisé.
(source VSP- Michel Dogna)

LOBBIES - LABOS - LOBOTOMIE

Automne 1994, les Français découvrent la menace d'un nouveau virus : celui de HVB, L’HEPATITE B. LE TAPAGE MEDIATIQUE EST TEL QU’ENTRE 33 ET 45% DE LA POPULATION FRANÇAISE SE FAIT VACCINER. ON SAIT LE RESULTAT DESASTREUX DE CETTE CAMPAGNE AUJOURD’HUI. MAIS, POUR LES LABORATOIRES SMITHKLINE-BEECHAM ET PASTEUR-MERIEUX, LA REUSSITE EST TOTALE. RIEN QUE POUR L’ANNEE 1995, ILS SE PARTAGENT ENVIRON 2 MILLIARDS DE FRANCS. UN PACTOLE QUI EST LE FRUIT DE PLUSIEURS ANNEES DE TRAVAIL D’UN PUISSANT GROUPE DE PRESSION RASSEMBLANT LES LABORATOIRES ET CERTAINS CHERCHEURS ET GRANDS PATRONS HOSPITALIERS.

CE LOBBY, très présent au Parlement et dans les bureaux des ministères, UTILISE UNE STRATEGIE BIEN RODEE. LES LABORATOIRES SUBVENTIONNENT DIFFERENTES ASSOCIATIONS ET PARRAINENT DES COLLOQUES ET SYMPOSIUMS OU GRANDS PATRONS ET CHERCHEURS MULTIPLIENT LES INFORMATIONS ALARMISTES SUR LA BASE DE STATISTIQUES TRONQUEES QUI SURESTIMENT LA GRAVITE DES MALADIES, MAIS MINIMISENT OU IGNORENT LES ACCIDENTS POST-VACCINAUX. Radios, télés et presse écrite sont largement sollicitées pour rendre compte de ces panels prétendument scientifiques. Sans compter les nombreuses pages de pub… Médecins et pharmaciens sont inondés de dépliants destinés à leurs patients.

SIMULTANEMENT, LES BUREAUX MINISTERIELS SONT SOLLICITES POUR DEVELOPPER LES VACCINATIONS. LA MEME POLITIQUE DE MARKETING OUTRANCIER EST UTILISEE PAR LES ORGANISMES OFFICIELS (Comité français d’éducation pour la santé, Caisse nationale d’assurance maladie) qui ont réussi à imposer le vaccin triple rougeole- rubéole- oreillons ROR et contribué à la vaccination de masse contre l’hépatite B, faisant appel au besoin aux subsides des laboratoires. CE LOBBYING, A L’ŒUVRE DANS LE MONDE ENTIER, EST TRES PRESENT AU SEIN DES ORGANISMES INTERNATIONAUX. Certes, LE MARCHE DES VACCINS (20 milliards de francs en 1995) ne représente que 2 ou 3% du marché mondial des médicaments, mais c’EST LE SECTEUR QUI CONNAIT LA PLUS FORTE EXPANSION (croissance de 10 à 15% par an).

SMITHKLINE-BEECHAM ET PASTEUR-MERIEUX, LES 2 LEADERS MONDIAUX DES VACCINS, ONT CHANGE DE NOM AU DEBUT DE L’ANNEE 2000. LE PREMIER, APRES SA FUSION AVEC LE LABORATOIRE GLAXO, DEVIENT GLAXO-SMITHKLINE, LE PLUS IMPORTANT GROUPE PHARMACEUTIQUE MONDIAL. APRES FUSION DE L’ALLEMAND HOECHST AVEC LE FRANÇAIS RHONE-POULENC, PASTEUR-MERIEUX QUI ETAIT UNE FILIALE DE CE DERNIER DEVIENT AVENTIS PASTEUR.

TIERS-MONDE : ASSERVISSEMENT DURABLE

DES 1974, L’UNICEF (Fonds des Nations unies pour l’enfance) DEBUTE UN PROGRAMME GIGANTESQUE, FINANCE NOTAMMENT PAR LA BANQUE MONDIALE: VACCINER TOUS LES ENFANTS DE LA PLANETE CONTRE 6 MALADIES: coqueluche, diphtérie, poliomyélite, rougeole, tétanos, tuberculose. Cette stratégie de soins sélectifs va à l’encontre de la politique globale de soins de santé primaires adoptée par l’OMS en 1978 conçue en partenariat avec les populations, afin de définir avec elles leurs vrais besoins et prendre en compte leurs conditions de vie et leur environnement.

Lors du Sommet économique alternatif de Houston, en 1990, tenu en parallèle du G7, le Pr Banerji, Pr de santé publique à New Delhi, expert auprès de l’OMS et signataire du manifeste d’Anvers, critiquait vivement le programme des vaccinations de l’Inde : absence de données épidémiologiques sérieuses, surestimation des taux de vaccination, dissimulation des accidents post-vaccinaux, coût élevé des vaccinations massives.

Bien que loin d’être un opposant au principe des vaccins, il dénonce les PROGRAMMES DE VACCINATION REPANDUS DANS LE MONDE ENTIER SUR LA BASE D’UNE PROPAGANDE MENSONGERE, SANS QUE L’AMPLEUR REELLE DES PROBLEMES DE SANTE N’AIT ETE MESUREE.

N’AYANT POUR BUT QUE DE CREER UN MARCHE AUX VACCINS, CE SYSTEME REND DURABLE LA DEPENDANCE DES PAYS DU SUD ET EXPOSE LES POPULATIONS A DES ACCIDENTS SEVERES.

SORTIR DU VACCINO- SECTARISME

IL SERAIT TEMPS dans le cadre d’une politique de Santé cohérente et respectueuse de l’Etre, de fournir aux consommateurs de vaccins une information scientifique transparente, et DE CESSER, AU NOM DU BIEN PUBLIC, D’ASSIMILER AUX PHENOMENES SECTAIRES, TOUT INDIVIDU CHERCHANT SEULEMENT A EXERCER SA LIBERTE DE CHOIX EN FACE DES VACCINATIONS, METHODES OBSOLETES DONT LA MEDECINE N’EST PAS EN MESURE DE PROUVER L’ABSENCE DE NOCIVITE...

Edito librement inspiré d'articles divers (voir livres et références dans le dossier vaccinations : http://biogassendi.ifrance.com/vaccinations.htm ) dont ceux du Dr Alain Scohy que nous remercions pour sa bienveillante collaboration (ses coordonnées http://biogassendi.ifrance.com/agenda.htm , ses conférences http://biogassendi.ifrance.com/agenda.htm )

voir tous les livres sur le sujet :
http://biogassendi.ifrance.com/vaccinations2.htm

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 08/07/2009 11:06:52 (08/07/2009 20:06:52)

SIDA : LE FONDS MONDIAL FOURNIT UN TRAITEMENT À 2,3 MILLIONS DE PERSONNES

QUEL GENRE DE VIRUS, CES SORCIERS DE LA MÉDECINE SONT-ILS EN TRAIN DE RÉPANDRE DANS TOUT CES PAYS?


Dans le camp de Nayapara, un réfugié rend visite à un travailleur sanitaire pour obtenir des préservatifs.

8 juillet 2009 – Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme fournit un traitement antirétroviral à 2,3 millions de personnes vivant avec le virus VIH/sida à travers le monde, grâce aux programmes à qui il apporte un soutien financier.

Ce chiffre représente une hausse de 31% des personnes recevant un traitement par rapport à la même période de l'an passé, précise le Fonds dans un communiqué publié mercredi.

Les programmes de lutte contre la tuberculose soutenus par le Fonds mondial ont jusqu'à présent fourni un traitement médical à plus de 5,4 millions de personnes. La tuberculose est la principale cause de décès chez les personnes infectées par le VIH. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) considère que la tuberculose représente un tiers des décès liés au sida à travers le monde.

Le Fonds mondial a également fait part de progrès dans la lutte contre le paludisme, avec un total cumulé de 88 millions de moustiquaires traitées à l'insecticide distribuées aux familles qui risquent de contracter la maladie.

Le Fonds mondial fournit environ 23% des ressources mondiales de lutte contre le sida, 57% des fonds de lutte contre la tuberculose et 60% de l'argent pour lutter contre le paludisme.


http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=19559&Cr=ONUSIDA&Cr…

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 11/07/2009 09:12:03 (11/07/2009 18:12:03)

VACCINE HORROR

From Neurosurgeon, Dr. Russell Blaylock, M.D.

Neurosurgeon Russell Blaylock, M.D. wrote a new, more horrifying event is soon to take place that will potentially kill thousands and cripple tens of millions more. He says a new vaccine has been created using an immune adjuvant called squaline, that has been shown to produce devastating neurological injuries in animals and has been strongly linked to the Gulf War syndrome and the 200% increase in the fatal disease ALS in soldiers receiving the anthrax vaccine. Here is the information he sent: http://www.mpwhi.com/the_truth_about_the_flu_shot.pdf

He says the information is critical, so please pass it on.

Dr. Blaylock is the author of Excitotoxins: The Taste That Kills and the Blaylock Wellness Report: http://www.russellblaylockmd.com/ . He is also a specialist in bioterroism. Below is more information on the subject.

Canada is to vaccinate the entire population. You can be sure America is going to be next. It's not if but when. *Mass vaccinations will be administered in Norway November 2009 - H1N1 possibly containing deadly H5N1 strain **see:*
http://www.youtube..com/watch?v=gkj2BU9oxXo

Dr. Blaylock wrote this article on Gulf War Illness and vaccinations: http://www.rense.com/general67/vacc.htm

He also discusses vaccines in detail in Health & Nutrition Secrets to Save Your Life, http://www.russellblaylockmd.com/

The Antrax vaccine given to the troops was not approved by the FDA. Dr. Michael Friedman, acting FDA Commissioner at the time simply said to use it. Friedman, you may remember defended Monsanto on 60 Minutes when Dr. John Olney made world news on aspartame and brain tumors in 1996. He became Vice President of Searle a few years later at about a half a million a year. What a reward. I told him the FDA didn't need a revolving door any more; they could build a bridge to take up the traffic.

In the case of ALS or Lou Gehrigs this also can be triggered by aspartame, which interacts with vaccines. Talk about a double whammy. Dr. James Bowen has Lou Gehrigs from aspartame and he is quoted in this article I wrote about it: http://www.wnho.net/aspartameandgulfwar.htm

Aspartame interacts with toxins. It causes chemical hypersensitization. In a conversation with Dr. Bill Deagle he said he considered aspartame more dangerous than depleted uranium because of its ubiquitous nature in food.

Vaccines are discussed in Dr. H. J. Roberts new book just published, "A Manifesto For American Medicine". http://www.sunsentpress.com/ . He talks about the widespread concern over this issue among American parents and says: "These are the current facts: (a) the Centers for Disease Control and Prevention recommend that children receive 28 doses of vaccine (for 14 diseases) by the age of two...more than double the number required in the 1970s; (b) 77 per cent of kindergartners have completed their immunization; and (C) children between the ages of birth and seven will receive 47 doses of vaccines -- and 67 or more by the age of 18 - if the current vaccination schedule of the Advisory Committee on Immunization Practices of the CDC is followed."

He says further, "The justification for this practice is reinforced by a major societal consideration referred to as the herd-immunity effect. It conveys the belief that a highly immunized population is more likely to resist penetration by serious pathogens. The magnitude of the issue is reflected by the estimated 5,000 families with autistic children seeking damages from a federal program to compensate for alleged harm caused by vaccines."

Consider also aspartame triggers autism. Today children don't have a chance. Imagine how these amounts of vaccines destroy the children's immune system before they get into school. Then pediatric vitamins, over-the-counter drugs and prescrïption drugs have aspartame in them.

Particularly important about flu shots and Alzheimer's: Dr. Russell Blaylock MD has issued the following warning concerning this and other toxic metals in vaccines:

"The aluminum and the mercury used in vaccines are significant neurotoxins, which play a major role in all neurological disorders. It is also important to remember that both of these metals accumulate in the brain and spinal cord. This makes them much more dangerous than rapidly excreted toxins.

Numerous studies have shown harmful effects when aluminum accumulates in the brain, including Alzheimer's disease and possibly Parkinson's disease and ALS (Lou Gehrigs disease). This may also explain the ten-fold increase in Alzheimer's disease in those receiving the flu vaccine five years in a row."

In the case of Gulf War Illness the troops never had a chance. Between vaccines, aspartame and depleted uranium friendly fire killed more than the enemy.

From Dr. Blaylock's book, "Health and Nutrition Secrets to Save Your Life":

"So in the case of diet drinks in aluminum cans, the very toxic brain aluminum fluoride compound co-exists with multiple toxins found in aspartame, thus creating the most powerful government-approved toxic soup imaginable. With the strong association between aluminum, excitotoxins, aluminum fluoride complexes and Alzheimer's disease, it would be completely irresponsible to encourage people to consume this toxic mixture."

The troops discussed how these diet drinks sat on pallets for as long as 9 weeks in the hot Arabian sun, and they drank them all day long. Aspartame breaks down at 86 degrees or moderate temperature. The methyl alcohol breaks down to formaldehyde. The entire molecule breaks down to diketopiperazine, a brain tumor agent. Meanwhile they were vaccinated. Add a bit of depleted uranium. With this information you can now understand Gulf War Illness in full.

If anyone tries to rebut the issue of vaccines being dangerous, ask them to explain these references:
http://www.mpwhi.com/references_proving_vaccines_are_deadly.htm

Dr. Ken Stoller, pediatrician and founder of the New Mexico Aspartame Detox Center, tried to have mercury removed from vaccines in New Mexico. It's a battle against industry when everyone knows mercury is poison. He lectures on aspartame and vaccines and autism. We testified before the Senate and House in New Mexico trying to get aspartame banned, a bill sponsored by Senator Gerald Ortiz y Pino. Stephen Fox, Mission Possible New Mexico worked tirelessly on this effort. Dr Stoller told the Senate: "How are we going to get anywhere with you sitting here drinking Diet Coke, but at least have mercy on the children." They didn't and the capital was saturated with lobbyists, front groups and those assisting industry to keep this poison on the market.

The horror stories on vaccines are endless but here is the worst. My friend Julie Kelly's son, Bryant, was waiting to see a physician at the VA Hospital. He sat at a physician's desk and read a letter. Shocked at the contents he took the letter home and showed it to Julie. A physician went to Africa to vaccinate children, and they died. The doctor did an analysis on the vaccine and found the AIDS virus. The MD at the VA had written back the children were going to die anyway from starvation. It may be hearsay but she saw the letter and it's a scary situation.

It makes me think of Psalm 37:12-14: "The wicked one is plotting against the righteous one. At him he is grinding his teeth. Jehovah himself will laugh at him. For he certainly sees that his day will come. The wicked ones have drawn a sword itself and have bent their bow to cause the afflicted and poor one to fall, to slaughter those who are upright in their way."

In the news only today on Africa and vaccinations:
http://www.theoneclickgroup.co.uk/news.php?start=2740&end=2760&view… . A movie on the subject is "Constant Gardener".

When the New World Order was first announced years ago it included the necessity to depopulate the world. Nobody can say they didn't warn of what they were intending. They were right up front with the information.

I live in Atlanta, Georgia and 100 miles from me, in Elberton, Ga, the Georgia Guide Stones were erected in 1980. Four gigantic granite slabs in which are cut Guides for a better world in eight languages. The first "Guide" is: Maintain Earth's population at 500 million, in perfect balance with nature. There are 13 times those numbers now, so someone wants to kill off 92% of humanity.

75 miles in the other direction, in Madison County, Ga half a million plastic burial vaults wait for corpses. Cemeteries in Houston, Phoenix and Newcastle California have thousands of concrete burial vaults side-by-side, empty and waiting. Google Georgia Guidestones & Mass Graves to confirm.

Now consider the two killers, aspartame and vaccines, which even interact. If the plague of aspartame disease by itself is not horrific enough, today they are constantly adding this toxin to the very drugs used to treat the problems it causes. As an example, headache is #1 on the FDA list of 92 symptoms. Merck makes Maxalt for headache and adds aspartame. So a small study was done on aspartame and Maxalt, which shows using this drug, makes headaches worse. Merck refuses to remove it. Consider aspartame can precipitate Parkinson's and interacts with L-dopa. So they made Parcopa and added aspartame. Schwarz Pharmaceuticals refuses to remove it: http://www.wnho./ net/schwarz_pharma_letter.htm

Please read "The Truth About the Flu Shot by Dr. Tenpenny, Dr. Blaylock has sent. http://www.mpwhi.com/the_truth_about_the_flu_shot.pdf

Forward these reports to all your lists, to physicians who can educate thousands, send it to loved ones, office employees and anywhere you can save a life. It should also be translated in other languages.

Dr. Leonard Coldwell sent this report from a Dr. King:

We should all be more concerned about the 25 MILLION doses of LIVE-VIRUS vaccine that MedImmune is making BECAUSE it will give ALL who are inoculated with it a "case" of the "swine flu" as well as, through "shedding" the live virus in many instances will cause a secondary infection and infect the non vaccinated since the live-virus recipients are not required to self-quarantine.

Do you remember that in 1976" the swine flu campaign? It was a fiasco causing death and permanent debility. They had to stop the vaccine program in its tracks after 3 weeks of injury.
.
This may sound strong, but essentially to deploy Live-Viruses, MedImmune and the CDC/FDA will be guilty of participation in the manufacture and deployment of a bioterrorism agent!

Pregnant women, who are carrying the next generations of Americans are particularly at risk. The CDC pushes the annual flu shot on pregnant women without discriminating between Thimerosal (mercury) and Thimerosal-free. It was the Thimerosal in the Rhogam shot that caused women to give birth to autistic children. The manufacturer, on their own, removed Thimerosal from the vaccine. RH negative Rhogam recipients was a minor demigraphics. NOW THE ENTIRE POPULATION OF PREGNANT WOMEN stand to get injected with mercury from the annual flu shot as well as the swine flu vaccine. AND furthermore, stand susceptible in getting the flu infection from those who receive the LIVE VIRUS VACCINE and are shedding for a few weeks.

NO manufacturer will be held "liable" for the harm caused by this untested vaccine under the "Bioterrorism 3" provisions.

FLU VACCINE RECOMMENDATIONS FOR ALL PREGNANT WOMEN (CDC)

The Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP):
Vaccination of pregnant women is recommended by the Centers for Disease Control Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP).
http://www..cdc.gov/vaccines/pubs/vis/default.htm#flu

FDA approved manufacturers package insert: Manufacturers warnings

Sanofi Pasteurs Fluzone package insert, WARNING
http://www.vaccinesafety.edu/package_inserts.htm" TARGET="_blank" http://www.vaccinesafety.edu/package_inserts.htm

8.1 Pregnancy Category C: Animal reproduction studies have not been conducted with Fluzone vaccine. It is also not known whether Fluzone vaccine can cause fetal harm when administered to a pregnant woman or can affect reproduction capacity. Fluzone vaccine should be given to a pregnant woman only if clearly needed.

8.2 Nursing Mothers: It is not known whether Fluzone vaccine is excreted in human milk. Because many drugs are excreted in human milk, caution should be exercised when Fluzone vaccine is administered to a nursing woman.

13.1 Carcinogenesis, Mutagenesis, Impairment of Fertility: Fluzone vaccine has not been evaluated for carcinogenic or mutagenic potential, or for impairment of fertility.

NOTE: CDC does not require providers to inform pregnant women of the Thimerosal (mercury) content.

Regards,

Dr. King-
Dr Leonard Coldwell
Board Certified NMD DNM PHD LCHC CNHP DIP.PHC
http://www.drleonardcoldwell.comwww.instinctbasedmedicine..com/

After reading this I couldn't help but remember a trip to Italy a couple of years ago. We spent the afternoon with a couple on back to back cruises. They mentioned before leaving they both got the flu shot. I said, "It can give you the flu!" The lady replied, "As a matter of fact on the first cruise we did both suffer the flu, and we would never tale the shot again, but you're safe because we are over it." By the time we reached Atlanta both of us also had the flu. So take the above report seriously.

To show you the grave circumstances consider that a journalist has filed charges against WHO and the UN for Bioterrorism and Intent to Commit Mass Murder.
http://www.naturalnews.com/z026503_pandemic_swine_flu_ bioterrorism.htm
http://www.youtube.com/watch?v=NHEsrZsDpwo&feature=related

Virologist Bill Deagle, MD was approached by the CIA a few years ago wanting his help to develop a weaponized flu, and weaponized vaccine for population control purposes. After pouring over their documents he REFUSED to help them and at risk to his life became a WHISTLEBLOWER. He has been working very hard via his website, radio show, and articles to alert all Americans to refuse the coming mandatory swine flu vaccine.
http://www.youtube..com/watch?v=5SvxwvWHTsA

Unfortunately 80% of the population will be like lambs to the slaughter rolling up their sleeves because they were told to do so. Please become educated on the issue to save your life and help to educate others by spreading far and wide. The FDA who has betrayed the public trust has shown their loyalty is only to industry. They have actually threatened to seize all natural products that dare to mention H1N1 Swine Flu.

Dr. Betty Martini, D.Hum, Founder
Mission Possible International
9270 River Club Parkway
Duluth, Georgia 30097
770 242-2599

http://www.mpwhi.com/, http://www.dorway.com/ and http://www.wnho.net/
Aspartame Toxicity Center, www.holisticmed.com/aspartame .


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 16/07/2009 02:30:48 (16/07/2009 11:30:48)

GRANT FROM UN-BACKED FUND ENABLES TOGO TO SCALE UP HIV SERVICES



16 July 2009 – The United Nations-backed Global Fund to Fight AIDS, Tuberculosis and Malaria has signed a grant agreement with Togo worth $20 million over two years, the first part of a five-year grant that will allow the country to scale-up treatment and care for people living with HIV.

“This agreement reflects Togo’s determination to continue its fight against the AIDS epidemic,” said Michel Kazatchkine, Executive Director of the Global Fund, who travelled to Lomé to sign the agreement.

There are 130,000 people living with HIV/AIDS in Togo, which has a population of 6 million, according to a news release issued by the Fund.

Portions of the new grant will help to reduce the transmission of sexually transmitted diseases and HIV among vulnerable populations, including through the use of communication campaigns, counselling and testing and the implementation of reproductive health care services.

While the country had received resources from the Fund twice before, subsequent requests for funding were not successful. As a result, the Fund had put in place a continuation of services agreement to allow those under antiretroviral treatment to continue receiving their medication.

Mr. Kazatchkine said Togo’s success in obtaining the new funding is “a wonderful example of what can be achieved when a country and its local and international partners come together with a common goal.

“We are all proud of the success of Togo’s HIV proposal and the fact that, in this funding round, Togo’s grant negotiations were among the first to be concluded,” he added.

The Global Fund is designed to attract, manage and disburse resources to fight AIDS, TB and malaria. Since its creation in 2002, it has approved $16 billion worth of funding in 140 countries.


http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=31484&Cr=AIDS&Cr1=

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 29/07/2009 02:24:03 (29/07/2009 11:24:03)

ARTICLE-CHOC !!! USA : VACCINATION OBLIGATOIRE FORCEE : LES DANGERS IMMENSES DU PROJET DE LOI S. 1873 ET DE LA CREATION DE LA « BIOMEDICAL ADVANCED RESEARCH AND DEVELOPMENT AGENCY » (BARDA), + LES PREUVES IRREFUTABLES SELON LESQUELLES LES VACCINS SONT DANGEREUX, INEFFICACES, ET REPANDENT LES MALADIES PLUTOT QUE DE LES COMBATTRE !!!

Chers amis,

J’ai traduit pour vous le difficile article qui suit, mais qui vaut vraiment de l’or.

CET ARTICLE, écrit par une personne du métier possédant un diplôme médical de « M.D. » (medical director, en anglais = directrice médicale) NOUS APPREND ENORMEMENT DE CHOSES, ET SURTOUT NOUS APPORTE DES PREUVES IRREFUTABLES CONCERNANT LES FAITS SUIVANTS :

1) LES VACCINS SONT DANGEREUX, ET INEFFICACES

2) LES VACCINS REPANDENT LES MALADIES PLUTOT QUE DE LES COMBATTRE

3) LES VACCINS CONTRE LA GRIPPE NE PROTEGENT PAS LES GENS DES DECES LIES A LA GRIPPE

4) LES POTENTIELLES MALADIES VIRALES PANDEMIQUES, COMME LA GRIPPE AVIAIRE, NE POSSEDENT PAS DE VACCINS SURS ET EFFICACES POUR LES EVITER, ET IL N'EXISTE PAS DE MEDICAMENTS POUR LES TRAITER EFFICACEMENT

Vous allez également vous rendre compte que LA VACCINATION, DEPUIS SES DEBUTS HISTORIQUES SOUS EDWARD JENNER, N’EST QU’UNE THEORIE BOITEUSE DE CHARLATAN ET QUI N’A RIEN DE SCIENTIFIQUE, ET QU’ELLE L’EST RESTEE JUSQU’A NOS JOURS !

A LIRE DE TOUTE URGENCE, DONC, en cette période de rage vaccinatoire contre la grippe A/H1N1, rage vaccinatoire qui n’aura qu’une seule conséquence : rendre des gens extrêmement malades, voire les tuer !

CEPENDANT, NOUS ALLONS PARTIR D’UN NOUVEAU DANGER QUI MENACE TOUT CITOYEN AMERICAIN NE FAISANT PAS PARTIE DE L’ELITE MONDIALE : UN PROJET DE LOI (LE PROJET DE LOI S. 1873 CONCERNANT LA « LOI DE 2005 DE BIODEFENSE ET DE DEVELOPPEMENT DE VACCIN ET DE MEDICAMENTS EN CAS DE PANDEMIE » ET CREE PAR LE DIABOLIQUE SENATEUR RICHARD BURR) EST EN TRAIN D’ETRE MIS EN PLACE ET VA PERMETTRE L’INSTAURATION D’UNE NOUVELLE AGENCE TOTALITAIRE QUI INSTALLERA UNE VERITABLE LOI MARTIALE VACCINALE ET UNE GESTAPO MEDICALE : LA « BIOMEDICAL ADVANCED RESEARCH AND DEVELOPMENT AGENCY » (AGENCE BIOMEDICALE DE RECHERCHES AVANCEES ET DE DEVELOPPEMENT OU BARDA).

PREMIER ELEMENT DOUTEUX : LA BARDA, CETTE NOUVELLE AGENCE DU GOUVERNEMENT DICTATORIAL DES USA, EST TOTALEMENT SECRETE, A TEL POINT QUE LE PUBLIC N’AURA ACCES A AUCUNE DES INFORMATIONS DE CETTE AGENCE (MEME VIA LA LOI SUR LA LIBERTE DE L’INFORMATION) !

SECOND ELEMENT PARTICULIEREMENT SUSPECT : LA BARDA SERA RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT DES MEDICAMENTS ET DES VACCINS, DONT LES CONTENUS DEMEURERONT TOUT A FAIT SECRETS !

TROISIEME ELEMENT INQUIETANT : LES FABRICANTS DE VACCINS ET DE MEDICAMENTS AUX USA (INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE) NE POURRONT ETRE TENUS RESPONSABLES DE QUOI QUE CE SOIT (COMME JE VOUS L’AI DEJA CONFIRME DANS UN AUTRE ARTICLE RECENT) ! LES PERSONNES BLESSEES, ESTROPIEES OU TUEES PAR UN VACCIN, AINSI QUE LEUR FAMILLE, NE POURRONT MEME PAS RECLAMER DE COMPENSATION AU GOUVERNEMENT POURRI DES ETATS-UNIS !

QUATRIEME ELEMENT PARTICULIEREMENT IMPORTANT ET HORRIBLE : LA BARDA POURRA DECLARER UNE PANDEMIE (N’IMPORTE QUAND) et EXIGER UNE VACCINATION UNIVERSELLE, OBLIGATOIRE ET MEME FORCEE !!!

Lorsque l’on prend conscience des dangers insondables des vaccins (ET L’ARTICLE MENTIONNE A NOUVEAU LES NANOPUCES, MAIS AUSSI LE DANGEREUX PRODUIT NOMME SQUALENE), on se rend compte que ceci peut mener à un véritable crime contre l’humanité, avec une dépopulation rapide à la clé (l’un des buts principaux du nouvel ordre mondial) !

CHOSE PARTICULIEREMENT INTERESSANTE : NOUS ALLONS RETROUVER, DANS L’ARTICLE QUI SUIT, L’ANCIEN MINISTRE DE LA « SANTE » ET DES RELATIONS HUMAINES DES USA : TOMMY THOMPSON ! MAIS OUI, SOUVENEZ-VOUS : C’EST CE MEME CHAROGNARD DE TOMMY THOMPSON QUI A DIRIGE L’ENTREPRISE VERICHIP (PUCES SOUS-CUTANEES POUR HUMAINS) PENDANT UN MOMENT, ET QUI A PRETENDU QU’IL ALLAIT SE FAIRE PUCER, MAIS QUI NE L’A JAMAIS FAIT ! EH BIEN, DEVINEZ QUOI ? CE SALE TYPE A EGALEMENT PRETENDU QU’IL SE FERAIT VACCINER CONTRE LA VARIOLE, MAIS A ENSUITE DECLARE QU'IL NE PRENDRAIT PAS LE VACCIN, MEME SI LES ÉTATS-UNIS SONT EN TRAIN DE STOCKER "UNE DOSE DE VACCIN CONTRE LA VARIOLE POUR CHAQUE AMERICAIN" !

Y AURAIT-IL UN LIEN ENTRE LE REFUS DE TOMMY THOMSON DE SE FAIRE PUCER, ET SON REFUS DE SE FAIRE VACCINER ? CRAINT-IL POUR SA SANTE ? OU CRAINT-IL, EN SE FAISANT VACCINER, DE SE FAIRE IMPLANTER PAR LA MEME OCCASION DES NANOPUCES DE PISTAGE ET DE CONTROLE TOTAL DE L’INDIVIDU ?

Quoi qu’il en soit, vous pourrez vous rendre compte que ce personnage sinistre cache des choses pas très nettes.

Le danger des vaccins, lui, est en tout cas définitivement fixé.

Enfin, n’oubliez pas en lisant tout ceci que nos pays d’Europe copient peu à peu, bêtement et servilement, tout ce qui se fait aux USA totalitaires. La France a parlé d’un vaccin obligatoire à l’automne pour tous les citoyens de plus de 3 mois, et les autorités belges ont fait intervenir l’armée dans le processus de lutte contre la grippe H1N1… Une « simple et malencontreuse coïncidence » ? C’est très peu probable.

Voici à présent l’article, traduit exclusivement pour vous, ci-dessous…

BONNE REVOLUTION… OU BONNE VACCINATION, BONNE DICTATURE ET BONNE MORT ! Vic.


Source: http://www.healthfreedomusa.org/docs/Syringe_of_death.pdf

« LA SERINGUE DE LA MORT » : BIENTÔT DANS UN POSTE DE POLICE PRES DE CHEZ VOUS !

Rima E. Laibow, MD (Medical Diractor/Directrice médicale)
Natural Solutions Foundation
http://www.healthfreedomusa.org/

LE SENATEUR RICHARD BURR (un républicain de Caroline du Nord) PENSE QU'IL EST LE PROPRIETAIRE DE VOTRE CORPS. S'IL A RAISON, VOUS N'AUREZ RIEN A DIRE SUR CE QU’ON INJECTE DANS VOTRE CORPS ET VOUS N’AUREZ AUCUN RECOURS EN VERTU DE LA LOI SI CE QU’ON VOUS INJECTE VOUS NUIT OU VOUS TUE.

CELA, C’EST DANS LE CAS OU BURR OBTIENT CE QU'IL CHERCHE ET SI LE PROJET DE LOI S. 1873 EST ADOPTE PAR LE SENAT DES ETATS-UNIS. LE PROJET DE LOI DE BURR, "BIODEFENSE AND PANDEMIC VACCINE AND DRUG DEVELOPMENT ACT OF 2005" (« LOI DE 2005 DE BIODEFENSE ET DE DEVELOPPEMENT DE VACCIN ET DE MEDICAMENTS EN CAS DE PANDEMIE »), ETABLIT LA BIOMEDICAL ADVANCED RESEARCH AND DEVELOPMENT AGENCY (AGENCE BIOMEDICALE DE RECHERCHES AVANCEES ET DE DEVELOPPEMENT OU BARDA), UN ORGANISME OPAQUE ET SECRET, qui échappe à l'examen du public, au Freedom of Information Act (loi sur la liberté de l’information) et au Federal Advisory Committee Act (Loi concernant la Commission consultative fédérale). L’AGENCE BIOMEDICALE DE RECHERCHES AVANCEES ET DE DEVELOPPEMENT (BARDA) SERA LE SEUL ORGANISME QUI POURRA DECLARER L’ETAT DE PANDEMIE ET IL POURRA LE FAIRE POUR N’IMPORTE QUELLE (OU POUR AUCUNE) RAISON QUE CE SOIT. OPERANT DANS LE SECRET, LA BARDA SERA RESPONSABLE DES RECHERCHES AVANCEES ET DU DEVELOPPEMENT DES MEDICAMENTS ET DES VACCINS (EN PARTENARIAT AVEC DES ENTREPRISES PHARMACEUTIQUES), et, parce que LE CONTENU DE CES VACCINS DEMEURERA ENVELOPPE DANS L'OBSCURITE DE CETTE AGENCE BIOMEDICALE DE RECHERCHES AVANCEES ET DE DEVELOPPEMENT (BARDA), toute blessure et tout décès causés par les médicaments et les vaccins que la BARDA étiquette comme étant des "contre-mesures" à toute menace (d’épidémie) déclarée par la BARDA pourraient ne jamais être connus.

MEME SI LE CONTENU (DE CES VACCINS ET MEDICAMENTS) VENAIENT A ETRE CONNUS, LE PROJET DE LOI S. 1873 ANNULE TOUTE RESPONSABILITE LIEE AU FABRICANT POUR LES ENTREPRISES QUI ONT FABRIQUE LES VACCINS OU LES MEDICAMENTS. LES PERSONNES BLESSEES N'AURONT AUCUN MOYEN JURIDIQUE POUR ASSURER UNE INDEMNISATION PROVENANT SOIT DU GOUVERNEMENT OU DES ENTREPRISES ELLES-MEMES.

ET L’AGENCE BIOMEDICALE DE RECHERCHES AVANCEES ET DE DEVELOPPEMENT (BARDA) PEUT DECLARER UNE PANDEMIE (N’IMPORTE QUAND) ET EXIGER UNE VACCINATION UNIVERSELLE, OBLIGATOIRE ET FORCEE.

Pouvons-nous supposer que ces vaccins nous fourniront une protection à tout le moins ? Peut-être, mais c'est peu probable. Tout d'abord, comprenez bien que SOUS CETTE AGENCE BIOMEDICALE DE RECHERCHES AVANCEES ET DE DEVELOPPEMENT (BARDA) VOUS POUVEZ ETRE (LEGALEMENT) SOUMIS A DES MEDICAMENTS EXPERIMENTAUX - DES MEDICAMENTS QUI N'ONT PAS DU TOUT D’ANTECEDENTS CONNUS - et, d'autre part, avec ou sans l'avènement de la BARDA, IL EST A PRESENT PLUS IMPORTANT QUE JAMAIS QUE LA VRAIE VERITE SUR LES VACCINS SOIT LARGEMENT ET RAPIDEMENT DIFFUSEE. IL Y AURAIT PLUS DE 200 NOUVEAUX VACCINS "EN VOIE DE PREPARATION". SI CEUX-CI, AVEC CEUX QUI SONT EN USAGE ACTUELLEMENT, NE SONT PAS SURS, NOUS ET NOS ENFANTS NE SOMMES PAS EN SECURITE.

Chacun d'entre nous a été soigneusement conditionné à croire que les vaccins sont sûrs. Mais la vérité est laide, et, avec la BARDA qui nous regarde en face, elle est un peu plus qu’effrayante.

VOICI LA FROIDE, LA DURE REALITE :

FAIT DUR ET FROID N° 1 : LES VACCINS NE SONT PAS SANS RISQUES: LES VACCINS SONT DANGEREUX

Les preuves abondent selon lesquelles le tragique coût de charger des bébés et des enfants avec des MELANGES TOXIQUES DE MERCURE, D'ALUMINIUM, DE FORMOL, D'INJECTION DE PROTEINES ETRANGERES, DE VIRUS FURTIFS ET, DANS LA SECONDE GENERATION DE VACCINS, AVEC LE RENFORCEUR IMMUNITAIRE MORTEL APPELE SQUALENE, est bien trop élevé.

Des vies sont ruinées et perdues avec ces enfants lorsque CES TOXINES SUBMERGENT LEUR SYSTEME IMMUNITAIRE ET LEUR CERVEAU ET PROVOQUENT DES SOUFFRANCES ET DES MORTS TRAGIQUES ET TOTALEMENT EVITABLES. L’AUTISME (SURVENANT CHEZ 4 ENFANTS SUR 10.000 LORSQUE J'AI OBTENU MON DIPLOME DE L'ECOLE DE MEDECINE EN 1970) TOUCHE DESORMAIS UN MINIMUM D’1 ENFANT SUR 168 AUX ÉTATS-UNIS. LES ENFANTS N'ONT PAS CHANGE: LES POISONS QUE NOUS LEUR DONNONS, EUX, ONT CHANGE. Le syndrome de la guerre du Golfe, une maladie auto-immune omniprésente, progressive et mortelle qui frappe plus d'un demi-million d'anciens combattants des États-Unis, semble être une réaction vaccinale mortelle à un vaccin expérimental (Anthrax), que les États-Unis ont utilisé sur les soldats sans leur consentement, en violation flagrante de la Déclaration d'Helsinki et des protocoles de Nuremberg, des conventions et accords internationaux qui interdisent l'expérimentation sur des humains sans un plein consentement éclairé.

LA NOTION DE CONSENTEMENT ECLAIRE N’A, BIEN SUR, PAS DE SENS FACE A LA VACCINATION OBLIGATOIRE AVEC DES INGREDIENTS SECRETS ET QUI N’ENGAGE AUCUNE RESPONSABILITE DU FABRICANT.

DES AGENTS CONTAMINANTS RENDENT LES VACCINS EXTREMEMENT DANGEREUX. LA GRIPPE PORCINE (UNE PANDEMIE QUI NE S'EST JAMAIS MATERIALISEE) A ETE CONTAMINEE PAR LE VIRUS DE LA POLIOMYELITE EN 1976. Plus de 45 millions d’Américains ont été vaccinés en seulement 77 jours et BIEN QU’IL N'Y AIT EU QUE 6 CAS DE GRIPPE PORCINE DANS L'ENSEMBLE DU PAYS, LE VACCIN AURAIT CAUSE AU MOINS 565 CAS DE PARALYSIE POLIOMYELITIQUE (REBAPTISEE « SYNDROME DE GUILLAIN-BARRE » POUR L'OCCASION), 60 MORTS ET D'AUTRES PROBLEMES GRAVES, Y COMPRIS LA CECITE ET L'IMPUISSANCE SEXUELLE. (Il n'y a aucune raison de se sentir rassuré parce que cette catastrophe spécifique s’est produite dans le passé: CHAQUE VACCIN CONTRE LA GRIPPE EST CAPABLE DE TRANSMETTRE LE SYNDROME DE GUILLAIN-BARRE (POLIO) ET D'AUTRES MALADIES VIRALES INSOUPÇONNEES).

FAIT DUR ET FROID N° 2 : LES VACCINS N’ONT PAS ERADIQUE LES MALADIES: LES VACCINS PROPAGENT LES MALADIES

Les virus atténués (des versions infectieuses, affaiblies des virus dangereux) sont couramment utilisés dans les vaccins de façon à ce que votre organisme développe une "mémoire" immunitaire de ce virus. La prochaine fois que votre système immunitaire rencontre ce virus spécifique, il le combat rapidement en produisant un grand nombre d'anticorps. CETTE PRATIQUE ET THEORIE DECOULENT DE L'AUBE DE LA VACCINATION: L'UTILISATION QUE LE PIONNIER EDWARD JENNER A FAITE AVEC DES INOCULATIONS DE PUS DE LA VACCINE (MALADIE DES BOVIDES) AFIN D’ELIMINER LA VARIOLE. CE TRAITEMENT MEDICAL NOVATEUR ET SURPRENANT EST PRESENTE COMME L'UN DES TRIOMPHES DE LA MEDECINE MODERNE. CELA FAIT UNE MERVEILLEUSE HISTOIRE, MAIS, EN FAIT, CETTE INOCULATION A NON SEULEMENT PROPAGE LA VARIOLE, MAIS ELLE A CAUSE DES EPIDEMIES BIEN DOCUMENTEES DE SYPHILIS ET DE LEPRE AUPRES DES PERSONNES INOCULEES, SPECIALEMENT AUPRES DES BEBES (QUI ONT UN SYSTEME IMMUNITAIRE IMMATURE). En dépit de la documentation sur les dangers associés de lèpre, de syphilis, de variole, de décès et de cécité, l’Angleterre fournit une vaccination gratuite en 1840, rendit cette vaccination obligatoire en 1853, et sanctionna l'absence de vaccination par la saisie des biens et par l'emprisonnement en 1857 (ce qui devrait vous sembler familier). Cela a pris plus de 41 ans à une Commission royale britannique afin de mettre un terme aux décès et maladies que la technique non prouvée de Jenner avait provoqués. Finalement, en 1898, en Angleterre, les lois de vaccination obligatoire contre la variole furent annulées.

EN 1854, PREMIERE ANNEE DE VACCINATION BRITANNIQUE OBLIGATOIRE, LES DECES DUS A LA SYPHILIS CHEZ LES NOURRISSONS DE MOINS DE 1 AN AUGMENTERENT DE 50% ET A CONTINUERENT A AUGMENTER REGULIEREMENT PAR APRES. En 1802, Jenner fut payé 10.000 livres par la Chambre des Communes. Peu de temps après, il devint clair que les vaccins ne fonctionnaient pas. Plutôt que de perdre la face, la Chambre des Communes accorda à Jenner 20.000 autres livres en 1807 et 3.000 livres par an par la suite.

Jenner savait que les trayeuses qui trayaient avec des plaies actives remplies de pus sur les mains transmettaient la vaccine à leurs vaches. La superstition locale estimait que le pus de la vache était un pus de prévention contre la variole. Jennings apprit d'un agriculteur local, Benjamin Jestey, qu'il avait inoculé son épouse et ses 3 enfants avec du pus de la vaccine en les piquant avec une aiguille à repriser et qu’ils n'avaient pas contracté la variole. Jenner supposa que cela signifiait qu'ils étaient protégés contre la variole. Pour l’oreille d’une personne moderne, ceci est absurde. A l’époque de Jenner, ni la méthodologie, ni la méthode scientifique ne faisaient partie de la culture.

Jenner, un apothicaire de village qui avait acheté un diplôme médical pour 15 livres à l’Université d'Edimbourg, était un showman qui fit grand cas de sa "découverte" et il s'empressa d’inciter Sarah Nelmes, une jeune trayeuse qui avait une lésion toute fraîche à son doigt, afin qu’elle lui permette de recueillir le pus provenant de sa plaie. IL INOCULA UN ENFANT DE 8 ANS DU NOM DE JAMES PHIPPS ET QUI DEVELOPPA UNE FIEVRE ET UNE PUSTULE SUR LA PEAU. Dix-sept jours plus tard, il inocula à nouveau le garçon, cette fois avec la variole. Étant donné que le garçon ne développait pas la variole, Jenner en conclut que "la protection était complète".

JENNER COLPORTA SON INOCULATION, MAIS LES GENS COMMENCERENT A SE PLAINDRE PARCE QU'ILS DEVELOPPAIENT LA VARIOLE (ET LA SYPHILIS) APRES LA VACCINATION EFFECTUEE AVEC LA VACCINE DE JENNER. JENNER PASSA A DU MATERIEL INFECTE PROVENANT DES TALONS DES CHEVAUX ("GRAISSE DE CHEVAL"). JOHN BAKER, L'ENFANT QU’IL INOCULA AVEC CETTE « GRAISSE DE CHEVAL », MOURUT AVANT QU’IL AIT PU L'EXPOSER A LA VARIOLE. DETERMINE, IL INOCULA 6 AUTRES ENFANTS AVEC DE GRAISSE DE CHEVAL ET ETAIT SI CONVAINCU QUE LES RESULTATS SERAIENT POSITIFS QU'IL SE PRECIPITA A LONDRES POUR LES PUBLIER AVANT QU’IL Y AIT EU QUELQUE RESULTAT QUE CE SOIT. Le «succès» [non testé] de l’inoculation de James Phipps ainsi que son papier publié à Londres établirent la méthode de Jenner et son succès. Révoltés par l'idée des inoculations avec de la graisse de cheval, les gens exigèrent à nouveau des inoculations avec de la vaccine. Jenner obéit.

Mais qu’est-ce que la vaccine, exactement ? Dans les pays tropicaux, c’est une variole cutanée plus de la lèpre (une maladie non-mortelle souvent présente avec la lèpre), tandis que dans les climats plus modérés, les trayeuses transféraient la syphilis au bétail avec, également, leur variole cutanée. JENNER EFFECTUAIT SON MELANGE A PARTIR DU PUS DE LA VACCINE ET LES RESULTATS FURENT RIEN DE MOINS QUE DESASTREUX POUR UN NOMBRE INCALCULABLE DE PERSONNES.

LES VACCINS MODERNES DE LA VARIOLE SONT PRODUITS EN GRANDE PARTIE DE LA MEME FAÇON: LES LESIONS SONT PROVOQUEES SUR LA PEAU DE VEAUX ET, APRES QUE CEUX-CI AIENT ETE "SACRIFIES" [ET VENDUS EN TANT QUE VIANDE DE VEAU ?], LE MATERIEL RECOLTE A PARTIR DE LEURS LESIONS EST CULTIVE DANS DES INCUBATEURS ET PREPARE EN TANT QUE VACCINS.

Cependant, bien que l'immunité ne réussisse pas à se développer plus de 80% du temps, de GRAVES EFFETS SECONDAIRES SONT MALHEUREUSEMENT COMMUNS ET PROVIENNENT DE CES VACCINS MODERNES DE LA VARIOLE : au moins 52 personnes sur un million de personnes auront leur vie en danger et 1 ou 2 mourront. Des DEGATS PERMANENTS AU CŒUR, AU CERVEAU, SUR LA PEAU et des GI effects constituent également des effets secondaires bien connus.

Les centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Center for Disease Control ou CDC) font remarquer que de graves effets secondaires et dangers se produisent beaucoup plus souvent puisque DE NOMBREUSES PERSONNES PEUVENT ETRE BLESSEES PAR DES VACCINS A VIRUS VIVANT: LES PERSONNES AYANT UN SYSTEME IMMUNITAIRE AFFAIBLI (QUI PRENNENT DES STEROÏDES, QUI ONT DE L’ECZEMA OU DU PSORIASIS, LES NOURRISSONS, LES FEMMES ENCEINTES ET DE LEUR FŒTUS, LES PERSONNES AYANT LE VIH/SIDA, LES PATIENTS TRANSPLANTES, LES PATIENTS RECEVANT DE LA CHIMIOTHERAPIE ET DE LA RADIOTHERAPIE, DES PERSONNES SOUFFRANT DE MALADIES AUTO-IMMUNES, LES JEUNES ENFANTS, LES ASTHMATIQUES, ETC.) POSSEDENT UN GRAND RISQUE DE CONTRACTER LA MEME MALADIE QUE CELLE QUE L'INOCULATION EST CENSEE EMPECHER, OU PIRE.

AUX ÉTATS-UNIS, LES CDC CLASSENT PLUS DE 60 MILLIONS DE PERSONNES COMME AYANT UN SYSTEME IMMUNITAIRE AFFAIBLI.
LES GENS QUI SONT INOCULES A NOUVEAU APRES DE NOMBREUSES ANNEES SONT PARTICULIEREMENT VULNERABLES A DES REACTIONS GRAVES ET QUI MENACENT LEUR VIE. CEUX QUI SONT MALADES SONT SUSCEPTIBLES DE DEVELOPPER DE GRAVES REACTIONS AUSSI.

En fait, TOMMY THOMPSON, ANCIEN CHEF DE LA SANTE ET DES SERVICES HUMAINS, A DECLARE QU'IL NE PRENDRAIT PAS LE VACCIN MEME SI LES ÉTATS-UNIS SONT EN TRAIN DE STOCKER "UNE DOSE DE VACCIN CONTRE LA VARIOLE POUR CHAQUE AMERICAIN". Peut-être que la dose sur laquelle son nom est écrit a été modifiée de sorte qu'on puisse lire: « À qui de droit ».

LE PROJET DE LOI S. 1873 ET L’AGENCE BIOMEDICALE DE RECHERCHES AVANCEES ET DE DEVELOPPEMENT (BARDA) NE PERMETTRAIENT, SELON SES PROMOTEURS, ABSOLUMENT AUCUNE DEROGATION POUR RAISON MEDICALE OU POUR CONVICTION PERSONNELLE. AUCUNE.

Le Dr. Mike Lane, ancien directeur du soi-disant «programme d'éradication de la variole » des CDC de dans les années 1970, est un partisan de la vaccination de masse sans exemptions et qui a dit : "Les contre-indications médicales ne s'appliqueraient pas ... il n'y aurait AUCUNE exception. [En Inde], je suis sûr que nous avons tué quelques personnes, mais nous avons fait le meilleur de ce que nous pouvions... Si la personne est exposée (à la maladie), il n'y aura pas de dérogations, médicale ou autre".

LORSQU’UN VIRUS VIVANT EST UTILISE DANS LE VACCIN, LE VIRUS INFECTIEUX EST REPANDU (DANS L’ORGANISME) ENTRE 4 ET 21 JOURS (OU PLUS) ET, PENDANT CE TEMPS, LES PERSONNES INOCULEES PEUVENT DONNER LA MALADIE, OU LES EFFETS SECONDAIRES DE L'INOCULATION, A TOUTE PERSONNE VULNERABLE AVEC LAQUELLE ELLES ENTRENT EN CONTACT.

DONC, ALORS QU’IL PEUT ETRE VRAI QUE LES VACCINS ONT PROPAGE LA MALADIE, N'EST-IL PAS VRAI QUE LES VACCINS ONT PERMIS D'ELIMINER LES MALADIES EPIDEMIQUES DU PASSE? NON, EN FAIT, ILS NE LES ONT PAS ELIMINEES.

Ni l’inoculation de la vaccine de Jenner, ni l’inoculation moderne de la variole n’ont fait quoi que ce soit pour éliminer la variole (bien au contraire). Le fait est que le Dr Charles A.R. Campbell a découvert que la variole se transmet par la punaise volante Cimex lectularius, et qu'éliminer cet insecte parasite des habitations humaines élimine aussi la variole.

L'HYGIENE PERSONNELLE ET DE MEILLEURS SOINS DU MENAGE ONT ELIMINE CE FLEAU MORTEL. (Le Dr. Campbell a également découvert que les pustules défigurantes de la maladie pouvaient être évitées par une alimentation riche en vitamine C).

LORSQUE L'ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE (OMS) A DECLARE QUE LA PLANETE ETAIT « DEBARRASSEE DE LA VARIOLE » DANS LES ANNEES 1980, ELLE L'A FAIT DE FAÇON ADMINISTRATIVE, PAS DE FAÇON MEDICALE : L’INCIDENCE DE LA VARIOLE A ETE REDUITE, MAIS N’A PAS DISPARU, MALGRE UNE VACCINATION PRESQU’UNIVERSELLE. QUE FAIRE?

L'OMS A RESOLU CE PROBLEME INTELLIGEMMENT: ELLE A RENOMME LA MALADIE "VACCINE DES VACHES" (COWPOX) ET « VARIOLE DU SINGE» (MONKEY POX). SHAZAM: UNE PLANETE DEBARRASSEE DE LA VARIOLE PLUS RAPIDEMENT QUE VOUS NE POUVEZ DIRE "JUNK SCIENCE!" (« SCIENCE DE CHARLATAN »).

D'AUTRES EPIDEMIES ETAIENT EN FORTE BAISSE A LA FIN DU 19e ET AU DEBUT DU 20e SIECLES EN CONSEQUENCE DIRECTE DE L'AMELIORATION DE L'HYGIENE ET A D'AUTRES CHANGEMENTS DANS LE STYLE DE VIE.

La rougeole, la diphtérie, la coqueluche, la poliomyélite et l'hépatite B étaient toutes en forte baisse bien avant que les vaccins aient été mis en place. La contribution à ce déclin et faite par les vaccins, cependant, fut négligeable ou inexistante. La scarlatine, la fièvre typhoïde et le choléra, pour lesquelles l'inoculation soit n'existait pas, soit n'avait jamais été très répandue, diminuèrent avec la même forte courbe pour les mêmes raisons. Donc, avons-nous besoin d’inoculations en raison du danger pour la santé publique ? MALGRE LE BATTAGE MEDIATIQUE CONSIDERABLE, EN FAIT, IL N'Y A PAS DE PREUVE OBJECTIVE QUI RELIE LA PREVENTION DE LA MALADIE A L'INOCULATION.

FAIT DUR ET FROID N° 3 : LES VACCINS CONTRE LA GRIPPE NE PROTEGENT PAS LES GENS DES DECES LIES A LA GRIPPE

Les CDC (Centers for Disease Control and Prevention - Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies) prétendent qu’un nombre étonnant de 36.000 personnes meurent de la grippe durant une année moyenne. Mais selon l'ancien ministre de la Santé et des Services Humains, Tommy Thompson, 68 personnes de moins de 65 ans meurent de la grippe chaque année aux États-Unis. LA VERITE EST QU’EN 4 ANS, UN TOTAL DE 4.440 PERSONNES, ESSENTIELLEMENT DES PERSONNES AGEES, SONT MORTES DE LA GRIPPE, CE QUI EST TRES ELOIGNE DU CHIFFRE GROSSI DES 144.000 MORTS QUE LES CENTRES POUR LE CONTROLE ET LA PREVENTION DES MALADIES (CDC) ANNONCENT.

BIEN QUE CE CHIFFRE (GONFLE PAR LES CDC) SOIT BENEFIQUE POUR LES VENTES DE VACCINS CONTRE LA GRIPPE, IL NE PROVIENT PAS DE LA REALITE, MAIS DU TRUCAGE DES STATISTIQUES EFFECTUE PAR LES GRANDS AMIS DE L’INDUSTRIE, LES CDC, TRUCAGE QUI CONSISTE A CLASSER TOUS LES DECES LIES AUX PNEUMONIES, MALGRE TOUTE ABSENCE DE PREUVE, COMME DES DECES DUS A LA GRIPPE. Discutant de ce non-sens, Lone Simonsen, du National Institute of Allergy and Infectious Disease (Institut national des allergies et des maladies infectieuses ou NIH), écrit dans The Archives of Internal Medicine : "NOUS N'AVONS PAS PU RELIER L'AUGMENTATION DE LA COUVERTURE VACCINALE, APRES 1980, AVEC LA BAISSE DES TAUX DE MORTALITE dans tout groupe d'âge. Etant donné que moins de 10% de tous les décès hivernaux étaient attribuables à la grippe, en toute saison, NOUS CONCLUONS QUE LES ETUDES D'OBSERVATION SURESTIMENT NETTEMENT LES AVANTAGES DE LA VACCINATION" 1.

1 ( http://archinte.ama-assn.org/cgi/content/abstract/165/3/265 )

FAIT DUR ET FROID N° 4 : LES POTENTIELLES MALADIES VIRALES PANDEMIQUES, COMME LA GRIPPE AVIAIRE, NE POSSEDENT PAS DE VACCINS SURS ET EFFICACES