LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DÉSARMEMENT ET ÉCONOMIE (PARTIE 2)
Aller à la page: <  1, 2, 344, 45, 46, 47, 48, 49  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATION -> DÉSARMEMENT ET ÉCONOMIE (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 25 Mar - 09:42 (2016)    Sujet du message: LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 21 AU 25 MARS 2016 Répondre en citant

LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 21 AU 25 MARS 2016

http://jovanovic.com/blog.htm


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 25 Mar - 09:42 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 30 Mar - 07:04 (2016)    Sujet du message: LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 29 AU 31 MARS 2016 Répondre en citant

LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 29 AU 31 MARS 2016

http://jovanovic.com/blog.htm


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 3 Avr - 07:04 (2016)    Sujet du message: NO JOKE : 500k FOOD STAMP RECIPENTS TO LOSE BENEFITS ON APRIL 1 Répondre en citant

NO JOKE : 500k FOOD STAMP RECIPENTS TO LOSE BENEFITS ON APRIL 1

Published time: 31 Mar, 2016 18:08


© Jim Young / Reuters

More than 500,000 Americans receiving food stamp benefits will no longer qualify for them beginning on April 1. This is a result of government requirements linking the assistance to an individual’s ability to find a job and work.

In order to keep their access to the Supplemental Nutritional Assistance Program (SNAP) for more than three months, able-bodied adults ages 18-49 who don’t have children or other dependents must work, volunteer, or enroll in a job-training program for 20 hours a week or more.


Raise theft'? Senate catering firm strips low-wage workers of promised raise

Back in the midst of the 2008 financial crisis, the work requirements for SNAP were waived due to cratering job prospects and an unstable global economy. As economic indicators improved, lawmakers began debating whether to reinstate the requirements, with conservatives arguing that the rule encourages people to find work and liberals saying it would harm those still struggling with poverty.

The requirements came back on the books in 40 states at the start of 2016, according to The Atlantic. That means the first phase of people on SNAP will see their benefits expire on April 1, and the number could add up to more than half a million Americans.

In Missouri, some 30,000 people could be kicked off the program on Friday, WDAF News reported. State lawmakers passed a bill removing the work requirement waiver last year.

In Tennessee, roughly 150,000 people could lose their food stamps this year as a result of the work requirement, according to WJHL.

By the end of 2016, up to a million people around the nation could lose their benefits.

Supporters of the rule, generally falling into the Republican camp, say that requiring a job or some form of volunteer work is overdue, considering the unemployment rate has dropped from 10 percent in 2009 to under five percent as of February 2016.

After Kansas brought back work requirements in 2013, the number of people receiving assistance dropped by 20,000, but their incomes rose 127 percent, Fox News reported.

"I believe most Americans and most Kansans think it's common sense," said Andrew Wiens of the Kansas Department for Children & Families to the news outlet. "These are able-bodied adults without dependents. They don't have children in the home. They're not elderly, they're not disabled. These folks should be working."

Conservatives have often criticized federal funding for SNAP as excessive. In 2001, the government spent some $18 billion on the program. By 2015, spending had spiked to $74 billion, CBS News reported. After cutting benefits in 2013 by seven percent, Republicans in Washington are eyeing another set of cuts that would reduce spending by $150 billion over the next 10 years.

Democrats, along with many organizations running food banks and charities, have cautioned that cutting SNAP benefits is more harmful than beneficial. Many of those who are set to be kicked off the program generally earn only $2,000 a year and may not have the means to find work, since they may lack basic necessities such as a means of transportation. States aren’t required to help people get job training, or create new programs if current ones are full.

And while the job market in the US has improved over the years, wage growth has been much slower.


The cupboard is bare: NYC food banks running out of stock

"SNAP cuts of the magnitude that the House Budget Committee proposes would almost certainly lead to increases in hunger and poverty," the Center on Budget Policy and Priorities said in a recent report. "Under the plan's steep funding cuts, a typical household's SNAP benefits would run out many days earlier (than usual), placing greater strain on household finances (and on emergency food providers) and significantly increasing the risk of hunger."

That strain on finances and emergency food providers has been apparent since the 2013 SNAP cuts, and some organizations say it will potentially get worse this year. The US Department of Agriculture, which operates SNAP, suggests that people who no longer receive benefits contact their local food bank if they need food.

“We don’t have the resources to take on the continued erosion of our safety net,” Triada Stampas of the Food Bank for New York City told CityLabs.

In St. Louis, food bank organizers told WDAF that the new SNAP rules will most affect the people and families who are already struggling.

"I hear people say, 'oh you are enabling people by giving them food,' and I say, 'Please come out with me on the days that the food pantries are open and see people lined up an hour to an hour and a half before the pantry even opens because they want to make sure they get something, sometimes even holding their child because they can't afford childcare to take them somewhere, and tell me that they want to be there,'" Ryan Farmer of the St. Louis Area Food Bank said.

https://www.rt.com/usa/337926-americans-food-stamps-benefits/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 3 Avr - 07:46 (2016)    Sujet du message: LA COUNCIL APPROVES BILL LIMITING HOMELESS PEOPLE'S BELONGINGS Répondre en citant

LA COUNCIL APPROVES BILL LIMITING HOMELESS PEOPLE'S BELONGINGS

VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=C1TQBKMfiO4

The Los Angeles City Council approved an ordinance that limits the belongings of the homeless to what can fit inside a large trash bin. Though a step up from the previous rule, which only allowed the homeless to keep what they could fit in their hands, critics say the new law is seeking to punish the city’s homeless population. RT America’s Brigida Santos reports.


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 5 Avr - 04:19 (2016)    Sujet du message: BERLIN PROPOSE DES "EMPLOIS A 1 EURO" DE L'HEURE AUX REFUGIES Répondre en citant

BERLIN PROPOSE DES "EMPLOIS A 1 EURO" DE L'HEURE AUX REFUGIES

Publié par wikistrike.com sur 4 Avril 2016, 16:49pm

Catégories : #Economie, #Social - Société



La mairie de Berlin propose aux réfugiés de se faire de l’argent de poche en plus de l’aide qu’ils perçoivent en travaillant dans les centres qui les hébergent. L’Allemagne a vu arriver plus d’un million de réfugiés sur son territoire en 2015. Et rien que dans sa capitale, 43.000 d’entre eux ont élu domicile le temps que soit validé ou non leur demande d'asile. Organiser la mise à disposition de leur logement et leur apporter de quoi se nourrir nécessite une logistique bien huilée mais aussi des... bras. La mairie de Berlin a donc décidé de demander de l’aide à certains d’entre eux. Elle a ouvert 4.000 mini-postes d’intérêt général, rapporte Le Monde.

Sur la base du volontariat, des milliers de nouveaux arrivants travaillent donc dans les centres qui les hébergent. Ils aident à faire la cuisine, le ménage ou procèdent à de petits travaux d’entretien. En échange, ils reçoivent une rémunération de 1,05 euro de l’heure, en plus des 143 euros perçus d’office comme argent de poche à partir du moment où ils sont enregistrés auprès des services de l’Etat. S’ils font le choix de ce petit boulot, ils doivent travailler au minimum 20 heures par mois et au maximum 80 heures.
 
Source et fin

http://www.wikistrike.com/2016/04/berlin-propose-des-emplois-a-1-euro-de-l-heure-aux-refugies.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 5 Avr - 04:24 (2016)    Sujet du message: LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 4 AU 8 AVRIL 2016 Répondre en citant

LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 4 AU 8 AVRIL 2016

http://jovanovic.com/blog.htm


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 5 Avr - 04:28 (2016)    Sujet du message: LA GRECE VEUT DES EXPLICATIONS DU FMI QUI PREVOIT LA FAILLITE DU PAYS D'ICI JUILLET, SELON WIKILEAKS Répondre en citant

LA GRECE VEUT DES EXPLICATIONS DU FMI QUI PREVOIT LA FAILLITE DU PAYS D'ICI JUILLET, SELON WIKILEAKS

Publié par wikistrike.com sur 3 Avril 2016, 20:47pm

Catégories : #Economie



Après la révélation par Wikileaks des négociations entre Athènes et le FMI, où ce dernier évoque le défaut imminent du pays, le gouvernement grec a fait savoir qu’il «exige des explications» de l’organisation internationale.

Samedi matin, l’organisation fondée par Julian Assange a publié la retranscription d’une conversation téléphonique interceptée entre le chef du département européen du Fonds Monétaire International (FMI) Poul Thomsen et la chef de mission du FMI pour la Grèce, Delia Velculescu.

Ils discutent de la stratégie à adopter dans les négociations, alors que le Fonds n'a toujours pas donné son accord au dernier plan d'aide à Athènes, en raison notamment de divergences sur la réforme des retraites et la réforme fiscale.

Se plaignant de la lenteur des pourparlers et des différences entre les prévisions économiques pour la Grèce des Européens et celles du FMI, M. Thomsen interroge : «Qu'est-ce qui va amener au point de décision ? Dans le passé, il n'y a eu qu'une fois où la décision a été prise et c'est quand ils [les Grecs] allaient sérieusement manquer d'argent et être en défaut».

«Et c'est possiblement ce qui va se passer à nouveau. Et dans ce cas ça traîne jusqu'en juillet et clairement les Européens ne vont pas discuter pendant le mois précédant le Brexit», ajoute-t-il en référence au référendum britannique qui se tiendra le 23 juin.

«Je suis d'accord que nous avons besoin d'un événement, mais je ne sais pas ce qu'il sera», dit un peu plus tard Mme Velculescu.

  Athènes réagit aux révélations


La porte-parole du gouvernement grec, Olga Gerovassili, n’a pas tardé à réagir en publiant un communiqué : «Le gouvernement grec exige des explications du FMI pour savoir si la recherche des conditions d'un défaut de la Grèce, peu avant le référendum [sur le maintien ou non de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne] est la position officielle du Fonds».

Les discussions entre la Grèce et le quartet représentant ses créanciers européens (Commission européenne, FMI, Banque Centrale Européenne et Mécanisme Européen de Stabilité) doivent reprendre lundi après deux semaines de pause.
 
Source

http://www.wikistrike.com/2016/04/la-grece-veut-des-explications-du-fmi-qui…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Avr - 02:23 (2016)    Sujet du message: PUTIN WILL DECLASSIFIED FILES / PANAMA PAPERS GENERAL Répondre en citant




WAR

PUTIN WILL DECLASSIFIED FILES

Postby Slim313shady » Tue Apr 05, 2016 6:29 pm

English translation from : http://m.ria.ru/politics/20160404/1402122877.html

The Russian president said that he has decided to declassify archival documents of the set - he will sign a decree about it today. And I signed.

And quietly mount a: "This, as far as I know from the information of the archive department, are talking about the period from 1930 to 1989 There is a case, I'm sorry, stukachay - as innocently repressed, with very interesting names." "Some of the documents society surprise. .. "

In fact, what is happening now - the exam for the society and the President. He hands over to the "leader of the nation", the society - to "superpower". Result, personally for me, is beyond doubt. As there is no doubt the number of political bodies, which will appear in the near future in Europe stupid. Who think that participating in the raid, and it played in the "ambush."

Edit:Russian President Vladimir Putin announced that he would sign on Monday documents to declassify archival materials.

"The relevant documents will be signed today, so I wish you success," - said the head of state at a meeting with Head of the Federal Archival Agency Andrei Artizovym.

Artizov said that part of the Russian archival fund includes 500 million cases. According to him, this is "a source of information, which may be the envy of a huge number of countries in the world", the documents reflect not only Russian, but also world history.

"Of course, we continue to wraps. They say that everything is closed. This is said to those who do not go, not professionally works in reading the archive rooms. Because we, firstly, all declassified results exhibited on the official website of Rosarkhiv special database created. Agreed . about this with ECL we have fully co-ordinated the work, there is work plans ", - he added.

Artizov stressed that "never planned, organized work was not carried out on the declassification of the last decade, as it is carried out now."

"Approximately 14 thousand cases of the federal archive and every thing -. Hundreds of pages that experts should review and determine declassified sequentially and orderly This is also exactly, I can say that we do it." - Said the head of the Federal Archival Agency.

Is Putin react to Panama papers?


http://www.defconwarningsystem.com/phpBB3/viewtopic.php?f=8&t=4869


PANAMA PAPERS GENERAL

Postby Oswald » Sun Apr 03, 2016 9:03 pm

11 million secret documents leaked on movers, shakers, and kingmakers. Sooner or later this will probably go critical so here's where to stick news on it.

Eleven million documents were leaked from one of the world's most secretive companies, Panamanian law firm Mossack Fonseca. They show how Mossack Fonseca has helped clients launder money, dodge sanctions and evade tax. The company says it has operated beyond reproach for 40 years and has never been charged with criminal wrong-doing. The documents show links to 72 current or former heads of state in the data, including dictators accused of looting their own countries. Gerard Ryle, director of the ICIJ, said the documents covered the day-to-day business at Mossack Fonseca over the past 40 years. "I think the leak will prove to be probably the biggest blow the offshore world has ever taken because of the extent of the documents," he said.

Eleven million documents held by the Panama-based law firm Mossack Fonseca have been passed to German newspaper Suddeutsche Zeitung, which then shared them with the International Consortium of Investigative Journalists. BBC Panorama is among 107 media organisations in 78 countries which have been analyzing the documents. The source is the International Consortium of Investigative Journalists.

* They show how the company has helped clients launder money, dodge sanctions and evade tax
* Mossack Fonseca says it has operated beyond reproach for 40 years and never been accused or charged with criminal wrong-doing
* Tricks of the trade: How assets are hidden and taxes evaded

Included in the heads of state affected are Egypt, Russia, Iceland, Pakistan, Ukraine, the UK and more coming in as new articles break.
http://www.bbc.com/news/world-35918844
http://www.bbc.com/news/world-europe-35918846
http://panamapapers.sueddeutsche.de/en/
https://panamapapers.icij.org/


http://www.defconwarningsystem.com/phpBB3/viewtopic.php?f=8&t=4858


According to The Guardian, one of the media organisations receiving the leaked documents - the so-called 'Panama Papers' - reveal:

:: Six members of the House of Lords, three former Conservative MPs and dozens of donors to UK political parties have had offshore assets.

:: A key member of FIFA's powerful ethics committee, which is supposed to be spearheading reform at world football's scandal-hit governing body, acted as a lawyer for individuals and companies recently charged with bribery and corruption.

:: Twelve national leaders are among 143 politicians, their families and close associates from around the world known to have been using offshore tax havens.

;; The families of at least eight current and former members of China's supreme ruling body, the politburo, have been found to have hidden wealth offshore.

:: Twenty-three individuals who have had sanctions imposed on them for supporting the regimes in North Korea, Zimbabwe, Russia, Iran and Syria have been clients of Panama-based Mossack Fonseca. Their companies were harboured by the Seychelles, the British Virgin Islands, Panama and other jurisdictions.

One leaked memo from a partner of Mossack Fonseca said: "Ninety-five per cent of our work coincidentally consists in selling vehicles to avoid taxes."

http://news.sky.com/story/1672075/offsh ... s-revealed


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Avr - 04:34 (2016)    Sujet du message: CANADA - QUEBEC : CSDM: DES ORGANISMES COMMUNAUTAIRE SE FONT MONTRER LA PORTE Répondre en citant

CANADA -  QUEBEC : CSDM: DES ORGANISMES COMMUNAUTAIRE SE FONT MONTRER LA PORTE

Publié le 05 avril 2016 à 08h27 | Mis à jour le 05 avril 2016 à 08h27


Marjorie Villefranche, directrice de la Maison d'Haïti, dit ne pas avoir les moyens de payer la tarif cible de la CSDM de 9 $ le pied carré d'ici trois ans.
photo edouard plante-fréchette, la presse




Sara Champagne
La Presse

Faute d'espace, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) montre la porte à des organismes communautaires qui logent dans ses immeubles. Les autres subiront une hausse substantielle du loyer. Certains organismes parlent d'une « catastrophe », d'autres, d'une situation « inacceptable ».

Au total, une trentaine d’organismes sont visés par les augmentations du loyer ou un éventuel déménagement. Dans un an, ce sera la porte pour la Maison Saint-Charles, qui occupe actuellement deux étages de l’école Charles-Lemoyne. Même scénario pour la Maison d’Haïti, dans Saint-Michel (notre photo).
photo edouard plante-fréchette, la presse

Au total, une trentaine d'organismes sont visés par les augmentations ou un éventuel déménagement. Dans un an, ce sera la porte pour la Maison Saint-Charles, qui occupe actuellement deux étages de l'école Charles-Lemoyne. Même scénario pour la Maison d'Haïti, dans Saint-Michel, qui s'est portée acquéreur d'un terrain adjacent l'an dernier, mais qui demeure non bâti à ce jour.

La présidente de la CSDM, Catherine Harel Bourdon, estime que les organismes ne font pas face à une hausse « fulgurante » des loyers.
« Quand on regarde le prix du marché commercial, l'espace se loue de 18 à 20 $ le pied carré, fait-elle remarquer. Il faut couvrir les frais d'entretien. Quant à la Maison Saint-Charles, ajoute-t-elle, les organismes auront le choix de se tasser ou de déménager ailleurs. »

Le tarif cible de la CSDM d'ici trois ans est de 9 $ le pied carré.

UN « MANQUE DE TRANSPARENCE »

La Maison Saint-Charles regroupe huit organismes sur deux étages, dont le service « Madame prend congé ». À partir du 1er juillet, la décision de la CSDM signifie que leur loyer passera de 92 997 $ à 144 805 $.

« On a regardé dans le secteur, et on ne voit pas d'endroit où on pourrait se loger, déplore Micheline Cromp, coordonnatrice de l'organisme d'aide pour les femmes. Ça n'a pas d'allure de devoir déménager dans un an. Le pire, c'est de ne pas savoir officiellement ce qui va nous arriver. On nous a fait savoir que notre bail sera résilié dans un an, puis on nous a dit d'attendre. Il y a un manque de transparence à la CSDM. »

Marjorie Villefranche, directrice de la Maison d'Haïti, espère trouver des colocataires pour ses locaux, propriété de la CSDM. Le prix de leur loyer passera de 2,95 $ à 4,50 $ le pied carré. Mais avec le tarif cible de la CSDM de 9 $ d'ici trois ans, leur loyer atteindra 27 000 $ pour une superficie d'un peu moins de 3000 pieds carrés (278,7 mètres carrés).

« On n'a pas les moyens de payer le tarif du marché commercial d'environ 13 $ le pied carré, déplore Mme Villefranche. C'est vrai qu'on a reçu une subvention de 2 millions de la Ville de Montréal pour se relocaliser il y a deux ans. Ça peut sembler énorme, mais le gouvernement n'arrête pas de couper dans nos subventions. Cette année, par exemple, on a perdu près de 100 000 $ servant notamment à financer une patrouille de rue. »

Les motifs de la CSDM
 
Les revenus de location sont insuffisants pour couvrir les dépenses énergétiques, les travaux d'entretien, et pour assurer la pérennité des immeubles.

La CSDM ne reçoit aucun financement du ministère de l'Éducation pour assurer la gestion de ses immeubles excédentaires.

La CSDM évalue le coût d'entretien de son parc d'immeubles excédentaires à 13 $ le pied carré considérant son état précaire.

Tarif cible d'ici trois ans
 
De 4,50 $ à 9 $ et plus pour les organismes (OBNL) d'action communautaire autonome Maison Saint-Charles, Solidarité de parents de personnes handicapées, etc.

De 4,50 $ à 11 $ et plus pour les OBNL (par exemple, le Comité civil des cadets de l'air du Canada)

Cible pour le commercial : 13 $ et plus

http://www.lapresse.ca/actualites/201604/05/01-4967767-csdm-des-organismes-…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 7 Avr - 13:08 (2016)    Sujet du message: A NEW YORK, LES RICHES VEULENT PAYER PLUS D'IMPÔTS Répondre en citant

A NEW YORK, LES RICHES VEULENT PAYER PLUS D'IMPÔTS

Remarquez que ceux qui poussent vers ce nouvel impôt pour les riches ont tous des fondations les protégeant de payer des impôts. D'après moi, ce seront les sous-classes de riches, qu'on a utilisé pour détruire les classes des moyens et pauvres, qui maintenant seront touchés. Après les avoir utilisé, on va maintenant les attaquer. Le scandale qui touche Panama, sous la raison d'une guéguerre contre la Russie, nous montre que les grands "dieux" de ce monde vont se retourner contre tous ces riches qui ont caché dans des abri fiscaux leur richesse. George Soros et le Vatican sont aussi certes derrière cette divulgation de documents qui touche onze millions cinq cent mille fichiers sont tombés dans les mains de quatre cents journalistes répartis entre cent sept rédactions dans soixante-seize pays de vingt sept langues. Ceci n'est certes pas le fruit du hasard. Voir les articles :  http://reinformation.tv/montage-off-shore-panama-scandale-maconnerie-haute-… , http://reinformation.tv/panama-papers-soros-pen-poutine-pouvoir-mondial-mil…. Les mêmes qui ont créé ces paradis fiscaux partent à la chasse, une nouvelle fois et tous ces riches qui se sont crus protégés par ces grands, risquent de perdre une grande partie de leur fortune, en impôts ou en pénalités. Ce n'est jamais payant de jouer dans les plates-bandes du diable, car un jour où l'autre, il se retourne contre vous. Entre vous et moi, qui voudrait demander que l'on paye plus d'impôts alors que nous sommes déjà étouffés par toutes ces taxes et impôts?


-----

Le Monde | 01.04.2016 à 14h32 | Par Louise Couvelaire

Abigail Disney ou encore Steven Rockefeller souhaitent contribuer davantage aux finances publiques de l’Etat pour moderniser les infrastructures ou encore développer l’aide sociale.

Ils sont cinquante et un, ils sont millionnaires, certains milliardaires, tous new-yorkais et signataires d’une lettre adressée fin mars au gouverneur de l’Etat intitulée : « Plan fiscal pour les 1 % ». Une nouvelle supplique pour payer moins d’impôts ? Tout le contraire. Ils réclament une augmentation du montant de la dîme qu’ils versent aux pouvoirs publics.


Parmi les signataires figurent l’héritière de Walt Disney, Abigail Disney, ou l’administrateur du Rockefeller Brothers Fund, Steven Rockefeller. « En tant que New-Yorkais qui ont contribué et profité du dynamisme économique de notre Etat, nous avons à la fois la capacité et la responsabilité de participer à l’effort commun, peut-on lire dans la lettre. Nous pouvons largement payer nos impôts, et nous pouvons aussi en payer plus. »



Une petite révolution au pays de l’Oncle Sam, où les nantis sont d’ordinaire plus enclins à distribuer leurs deniers aux associations qu’à miser sur les pouvoirs publics. « Sauf qu’il y a de nombreux domaines auxquels la philanthropie ne s’intéresse pas, comme la réparation des conduites d’eau, la création d’une ligne de bus dans certains quartiers défavorisés… », souligne Mike Lapham, le directeur de projet du Responsible Wealth, un réseau de 500 riches Américains, à l’initiative de cette lettre.

C’est justement l’objectif de cette hausse des cotisations : rafraîchir les infrastructures vieillissantes (rénovation des ponts, des tunnels, des voies navigables et des routes). Mais aussi développer l’aide sociale aux sans-abri, financer l’éducation publique et lutter plus activement contre la pauvreté infantile.
« Les riches Américains peuvent payer plus, ça ne changera rien à leur vie, mais ça changera la vie de l’Etat de New York. » Dal LaMagna, surnommé le pape de la pince à épiler

Mis au point en collaboration avec le think tank Fiscal Policy Institute, réputé plutôt de gauche, cet appel, également adressé à la législature de l’Etat, vise surtout à pérenniser une mesure temporaire appelée « la taxe des millionnaires ». Mise en place en 2009 à la suite d’une lettre similaire signée par une centaine de New-Yorkais, et renouvelée deux ans plus tard, elle est censée expirer fin 2017. Avec ce Plan pour les 1 %, l’Etat de New York pourrait arrondir son budget de 2,3 milliards de dollars supplémentaires.

L’un des signataires, Dal LaMagna, 69 ans, surnommé Tweezerman – le pape de la pince à épiler – (du nom de la société qu’il a créée en 1980 et vendue en 2004), fut un candidat éphémère à l’investiture démocrate pour la présidentielle de 2008. Aujourd’hui patron de IceStone USA (fabrication de comptoirs de cuisine à partir de verre recyclé et de ciment), il dit agir en « capitaliste responsable » : « Les riches Américains disent toujours qu’il faut baisser leurs impôts pour qu’ils puissent continuer à investir, mais c’est totalement faux ! Cet argument sert uniquement les intérêts des plus riches pour qu’ils deviennent encore plus riches, s’insurge-t-il. Comme moi, ils peuvent payer plus, ils ne s’en rendront même pas compte, ça ne changera rien à leur vie, mais ça changera la vie de l’Etat de New York. »



En 2011, le milliardaire Warren Buffett avait défrayé la chronique en publiant une tribune dans le New York Times appelant les autorités à augmenter les impôts des plus riches. Dans la foulée, il avait rendu public sa feuille d’impôts, soulignant qu’il n’avait versé à l’Etat fédéral que 17,4 % de son revenu imposable, soit un taux nettement plus bas que de nombreux Américains (jusqu’à 41 % pour les salaires les plus modestes), y compris sa secrétaire. Mais sa revendication avait été classée sans suite. « La réalité, c’est que plus vous êtes riche, moins vous payez d’impôts », confirme Mike Lapham, du Responsible Wealth.

Le thème a été repris par la candidate à l’investiture démocrate dans la course à la Maison Blanche, Hillary Clinton, qui s’est engagée à relever de 4 % l’impôt des Américains les plus riches. La promesse a été baptisée la « règle Buffett ». De son côté, l’autre candidat démocrate, Bernie Sanders, a proposé un taux progressif : plus on est riche, plus on paie. « Il y a vingt ans, personne ne dénonçait les inégalités aux Etats-Unis, constate Mike Lapham. Aujourd’hui s’il n’y a pas de consensus, au moins le sujet est sur la table. » « Depuis les années Reagan, les Américains voient le gouvernement comme un problème, juste bon à s’occuper de sécurité nationale, regrette Dal LaMagna. Or, c’est à lui de réduire les inégalités, et pour qu’il puisse faire le boulot, il faut le financer ! » Depuis la publication de la lettre, une dizaine de millionnaires ont spontanément rejoint le rang des volontaires.

Lire aussi :   Pourquoi Bernie Sanders résiste à Hillary Clinton

Louise Couvelaire

http://www.lemonde.fr/m-moyen-format/article/2016/04/01/a-new-york-les-rich…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 8 Avr - 03:11 (2016)    Sujet du message: THE ECONOMIC RECOVERY MIRAGE IS FADING FAST - EPISODE 939a Répondre en citant

THE ECONOMIC RECOVERY MIRAGE IS FADING FAST - EPISODE 939a
 



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=UaY7IUxmu2o


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 10 Avr - 02:36 (2016)    Sujet du message: ECONOMIE : ALLEMAGNE : ON A "RETROUVE" LE COFFRE-FORT GEANT DE LA BUNDESBANK (15 MILLIARDS €) ! Répondre en citant

ECONOMIE : ALLEMAGNE : ON A "RETROUVE" LE COFFRE-FORT GEANT DE LA BUNDESBANK (15 MILLIARDS €) !

Et hop ! Tel un lapin sorti d'un chapeau, voici que 15 MILLIARDS D'EUROS viennent de faire leur SOUDAINE réapparition !

Donc, juste au moment où les choses commençaient à mal tourner pour l'Allemagne (membre principal de l'UE, puisque Walter Hallstein, un ancien juriste nazi, avait placé SON pays à la tête de l'Europe dans la construction juridique de l'UE), on "tombe" subitement sur un ancien "trésor de guerre"... Quelle INVRAISEMBLABLE "coïncidence", n'est-ce pas !?

L'article, ci-dessous... Vic.


ALLEMAGNE : ON A "RETROUVE" LE COFFRE-FORT GEANT DE LA BUNDESBANK

Dans le jardin d'un médecin de province, un immense complexe secret conçu comme un abri antiatomique hébergeait 15 milliards de deutschmarks. Il se visite.

Par Frédéric Therin, à Munich
Publié le 19/03/2016 à 09:08 | Le Point.fr


Le petit village de Cochem, au bord de la Moselle, dans le Land de Rhénanie-Palatinat, abritait le coffre-fort de la Bundesbank (illustration). © AFP/ Jochen Schlenker

Ce lieu semble tout droit sorti d'un film d'espionnage. Construit à trente mètres de profondeur dans le jardin d'un médecin de province à Cochem, dans la vallée de la Moselle, ce bunker a abrité pendant plus de deux décennies le trésor caché de la Bundesbank. Effrayée de voir la RDA déverser des montagnes de faux billets dans le pays, inquiète des conséquences d'un possible conflit armé entre l'Est et l'Ouest, la banque centrale allemande a gardé dans ce complexe près de 15 milliards de Deutschmarks.

Les villageois savaient que ce lieu devait cacher quelque chose d'important. Pendant deux longues années, de 6 heures à 22 heures, des ouvriers ont creusé et ont coulé 3 000 mètres cubes de béton derrière la piscine du cabinet du docteur Dreesen. Mais personne ne s'est jamais douté que Berlin a dissimulé de 1964 à 1988, dans ce coin tranquille, des piles de petites coupures soigneusement étiquetées. Ce bunker ô combien secret, qui ressemble à un énorme abri antiatomique (les ingénieurs avaient calculé que ce coffre-fort souterrain pouvait résister à l'explosion d'une bombe nucléaire), a récemment été transformé en musée. Dès samedi et jusqu'au 31 octobre, les curieux pourront participer à une visite guidée d'une heure dans les nombreuses salles aux murs épais dans lesquelles la température est toujours de 10 °C. Les imposantes portes blindées rappellent celles des banques.

Après avoir descendu les marches d'un interminable escalier en colimaçon, les visiteurs traversent une petite cantine, une cuisine, des toilettes, un dortoir, des bureaux et une salle de téléphonie et de télécommunication qui permettait aux gardiens d'être reliés « à la surface ». Une pièce de « décontamination » contient toujours les combinaisons que les employés étaient supposés enfiler en cas d'attaque nucléaire. Une armoire contenait même des « body bags » pour conserver les corps d'éventuelles victimes. Les pieds des chaises et le dessous des meubles étaient, quant à eux, protégés de caoutchouc pour ne pas abîmer le sol au cas où l'explosion d'une bombe A ou H aurait fait trembler l'ensemble du complexe.

Vestige de la guerre froide
 
Peu de gens au siège de la Bundesbank, à Francfort, connaissaient l'existence de ce lieu de 1 500 mètres carrés dans lequel 175 personnes étaient supposées pouvoir vivre en autarcie pendant deux semaines. Deux moteurs diesel et une réserve de 75 000 litres de fuel rendaient le lieu autonome en énergie. Pour éviter tout cambriolage, des capteurs avaient été installés dans les murs et les portes. Très sensibles, ils n'ont cessé de déclencher des alarmes dans le poste de police du village. Obligés de se déplacer, les agents des forces de l'ordre s'entendaient dire à chaque fois à l'entrée du bunker qu'il s'agissait d'une fausse alerte. Le commissaire local n'a jamais su ce que cachait ce lieu.

Au fil des années, la Bundesbank a toutefois compris qu'elle n'avait plus besoin de garder autant de liquidités. La Volksbank a alors repris possession de ce complexe pour abriter les espèces de ses clients. Ce coffre-fort, son jardin et ses deux appartements donnant sur une rue calme ont finalement été vendus en 2014 pour moins de 500 000 euros à Manfred Reuter, un entrepreneur local qui possède une compagnie d'autobus. Le Fort Knox allemand est depuis devenu un vestige de la guerre froide pour les amateurs d'histoire contemporaine.

http://www.lepoint.fr/monde/allemagne-on-a-retrouve-le-coffre-fort-geant-de-la-bundesbank-19-03-2016-2026486_24.php#xtor=CS3-192


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 10 Avr - 03:11 (2016)    Sujet du message: FINGERPRINTS TO BE TESTED AS 'CURRENCY' Répondre en citant

FINGERPRINTS TO BE TESTED AS 'CURRENCY'






The Yomiuri Shimbun

8:34 pm, April 08, 2016


The Yomiuri ShimbunStarting this summer, the government will test a system in which foreign tourists will be able to verify their identities and buy things at stores using only their fingerprints.
The government hopes to increase the number of foreign tourists by using the system to prevent crime and relieve users from the necessity of carrying cash or credit cards. It aims to realize the system by the 2020 Tokyo Olympic and Paralympic Games.
The experiment will have inbound tourists register their fingerprints and other data, such as credit card information, at airports and elsewhere.
Tourists would then be able to conduct tax exemption procedures and make purchases after verifying their identities by placing two fingers on special devices installed at stores.


The Inns and Hotels Law requires foreign tourists to show their passports when they check into ryokan inns or hotels.
The government plans to substitute fingerprint authentication for that requirement.
A total of 300 souvenir shops, restaurants, hotels and other establishments will participate in the experiment. They are located in areas that are popular among foreign tourists such as Hakone, Kamakura, Yugawara in Kanagawa Prefecture, and Atami in Shizuoka Prefecture.
The government plans to gradually expand the experiment by next spring, to cover areas including tourist sites in the Tohoku region and urban districts in Nagoya.
It hopes to realize the system throughout the country, including Tokyo, by 2020.
Introducing the system is part of the government’s efforts to increase the annual number of foreign tourists to 40 million by 2020.
It is also aiming to demonstrate the country’s advanced technology by having tourists use the system when they visit Japan for the Tokyo Olympics and Paralympics.
Data concerning how and where foreign tourists use the system will be managed by a consultative body led by the government, after the data is converted to anonymous big data.
After analyzing tourists’ movements and their spending habits, the data is expected to be utilized to devise policies on tourism and management strategies for the tourism industry.
However, there are concerns that tourists will be uneasy about providing personal information such as fingerprints.
The experiment will examine issues including how to protect one’s privacy and information management.
Attempts to put similar systems into practical use are under way at a bank and a theme park in Japan.
In October last year, the Huis Ten Bosch theme park in Sasebo, Nagasaki Prefecture, introduced on a trial basis a similar system in which visitors can make payments with just their fingerprints at about 30 stores and restaurants.
An official from the theme park said, “The system has been well received by customers, including those with children, since it saves them the trouble of taking their wallets out.”
By the end of this month at the earliest, Tokyo-based Aeon Bank will become the first bank in Japan to test a system in which customers will be able to withdraw cash from automatic teller machines using only fingerprints for identification and omitting the use of cash cards.
“The system is also superior in the area of security, such as preventing people from impersonating our customers,” an official from the bank said.Speech


http://the-japan-news.com/news/article/0002859676



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 11 Avr - 04:32 (2016)    Sujet du message: MERCI L'OTAN, L'UKRAINE A LE NIVEAU DE VIE DU LIBERIA Répondre en citant

MERCI L'OTAN, L'UKRAINE A LE NIVEAU DE VIE DU LIBERIA

Publié par wikistrike.com sur 10 Avril 2016, 10:00am

Catégories : #Social - Société, #Economie



Traduit par Ismael, vérifié par Wayan, relu par nadine pour le Saker Francophone.

Plus tôt ce mois-ci, en prononçant son discours public à Kiev, Les défis d'un monde en perpétuel changement, l'ancienne secrétaire d'État américaine Condoleezza Rice a fait une remarqueinspirante pour quiconque penserait que l'on vit mal en Ukraine : «Vous devriez aller au Liberia, où le niveau de vie est bien plus bas, ensuite vous serez satisfaits.» 

Ironiquement, Forbes Ukraine a réagi à cela avec une analyse légèrement perplexe qui a néanmoins conduit à une conclusion d'une parfaite logique : «Bien que le Liberia ait une des économies les plus faibles du monde, il n'a qu'un léger retard par rapport à l'Ukraine en ce qui concerne un certain nombre de paramètres macroéconomiques.» Et le magazine a défendu son argument avec quelques statistiques anémiques (manquant cependant de mentionner que le taux de 85% de chômage du Liberia est bien pire qu'en Ukraine, même aujourd'hui.) 

La rapide détérioration de l'économie ukrainienne sur les deux années post-Maïdan n'est plus un sujet tabou dans la presse internationale (l'article de l'éminent académicien américain et ancien diplomate Nicolaï Petro dans le Guardian en est une preuve évidente). Mais, pour faire court, la situation dans son ensemble a l'air encore plus déprimante. 

Les gens se bousculent pour quitter l'Ukraine 

Une agence d'intérim basée à Kiev affirme que, selon ses sondages, 70% de la population ne voit aucun futur en Ukraine. Dix Ukrainiens sur onze sont prêts à quitter le pays si on leur offre un travail à l'étranger. Quarante pour cent des travailleurs en col blanc de Kiev ne voit aucun avenir assuré. Un autre sondage montre que, comparé à la période pré-Maidan, le pessimisme public augmente. Seuls 19% des sondés s'attendent à ce que 2016 amène des changements positifs (ils étaient 42% en 2013). 

C'est un sentiment plutôt compréhensible si nous regardons les revenus moyens en Ukraine. Selon les données officielles du ministère des Finances (du 2 mars 2016), le revenu moyen en Ukraine n'est que de 4 362 hryvnias par mois : approximativement 145 euros. Le salaire mensuel minimumest actuellement à 1 378 hryvnias : 46 euros. La grande majorité des travailleurs ukrainiens doit donc s'en sortir avec un salaire de 2000 à 3000 hryvnias (70-100 euros) par mois. Et le nombre de travailleurs décline chaque jour. En septembre 2015, le ministre ukrainien des Politiques sociales Valery Iarochenko reconnaissait que le taux de chômage avait atteint le plus haut point de l'histoire de l'Ukraine en tant que pays indépendant, avec 23% de jeunes Ukrainiens incapables de trouver un emploi (dans les parties de la région de Donetsk contrôlées par Kiev, ce chiffre s'approche de celui du Liberia : 50% !). 

Les bas salaires et le chômage de masse ne sont pas les seules épreuves que l'Ukrainien ordinaire doit affronter. Pour satisfaire les exigences du FMI, le gouvernement ukrainien doit augmenter les charges d'habitation et de service public au moins deux fois par an. En conséquence, la facture moyenne par foyer a bondi de 695 hryvnias il y a un an, à 1 250 hryvnias en janvier 2016 - une hausse de 80%. Ainsi, théoriquement (et souvent dans les faits), une famille reposant sur un seul salaire et vivant dans un modeste appartement, pourrait avoir besoin de survivre avec la somme misérable de 128 hryvnias - à peine plus de 4 euros ( !) - qu'il reste chaque mois après que les impôts et factures ont été payés ! En tenant compte de la différence de latitude (et de climat), l'Ukraine actuelle pourrait effectivement être qualifiée de Liberia du Nord ! 

Dans le même temps, l'indice du prix des marchandises en Ukraine a augmenté de 40,3% en 2015. Étant donné que cette crise coïncide avec une réduction de 15% des pensions pour les retraités qui ont un emploi d'appoint (cette mesure d'austérité a été annoncée par le Premier ministre Iatseniouk en janvier 2015), la majorité des personnes âgées ukrainiennes est maintenant confrontée à une situation catastrophique. Jusqu'à présent elles ont réussi à s'en sortir grâce à leurs économies personnelles, mais ces ressources s'assèchent : selon la National Bank, en 2015 les Ukrainiens ont vendu 2 233 milliards de dollars et en ont acheté seulement 0,684. Les experts locaux estiment que les citoyens ukrainiens épuiseront leurs ressources personnelles d'ici la fin de 2016. 

Il n'est donc pas étonnant de voir les Ukrainiens quitter en masse leur pays pour l'Europe, la plupart vers la Pologne (près de 400 000 ont franchi la frontière l'année dernière), tentant désespérément de trouver n'importe quel travail payé. Là-bas ils sont trompés, arnaqués et cyniquement exploités, mais ils préfèrent endurer un tel traitement plutôt qu'essayer de gagner à peine de quoi mener une misérable vie chez eux. 

La désindustrialisation de l'Ukraine prend de la vitesse 

La soudaine rupture des liens commerciaux entre la Russie et l'Ukraine, due aux mesures suicidaires que Kiev s'est imposées, a donné lieu à une baisse de 10,7% du PIB en 2014, et de13,4% en 2015. Le commerce extérieur, import et export, s'est réduit d'un tiers. Les espérances naïves du gouvernement en place à Kiev - que les produits ukrainiens puissent pénétrer les marchés européens - ont été mises en lambeaux (selon Nicolaï Petro, la plus grosse exportation de Kiev vers l'Europe, selon les quotas agricoles établis par le traité de l'association UE-Ukraine, est le miel). 

Cette situation de dégénérescence économique et sociale, accompagnée de la libre circulation d'armes de contrebande sorties de la zone de l'OAT [Anti Terrorist Operation Zone, le Donbass en langage kievien, NdT], a conduit à un tsunami de crimes, sans précédent en Ukraine. Dans les deux années qui ont suivi Maidan, le nombre d'actes criminels enregistrés a doublé.Concrètement, les groupes de maraudeurs, les vols à main armée et les meurtres en pleine rue deviennent quotidiens, et beaucoup d'incidents ne sont pas signalés. Selon les derniers résultatsde l'Institut de La Haye pour des projets innovants en matière de justice, 44% des Ukrainiens ne font confiance ni à leur système judiciaire, ni aux organismes d'application de la loi. Certains gangs nationalistes (des bataillons de volontaires) semblent opérer hors la loi, et ignorent chaque tentative des autorités publiques pour les contenir. Les scandales récents (la contrebande d'ambredans la région de Rovno, le blocus de la Crimée et les barrières mises en place pour bloquer les camions de transit russes) ne sont que la face visible de l'iceberg des activités criminelles des groupes radicaux en Ukraine, celle qui a attiré l'attention des médias. La plupart des incidents criminels ne fait pas les gros titres. Par exemple, une centaine d'affaires traîne actuellement au sein du système judiciaire contre les membres du bataillon d'Aidar qui ont commis des attaques criminelles, dont de graves accusations de crimes de guerre au Donbass, chacune d'entre elles prenant la poussière dans les tribunaux ukrainiens. 

Les fans de football hollandais qui se sont rendus en Ukraine à l'occasion de l'Euro 2012 et qui partagent en ce moment inconsidérément le hashtag #TakIsJa, devraient réaliser que le pays qu'ils ont vu il y a quatre ans n'existe plus. 

Il n'y a effectivement plus d'État en Ukraine 

Les autorités sont trop occupées à chercher à amadouer chaque détenteur de pouvoir - l'ambassade US, les oligarques locaux, le Secteur droit, et divers groupes mafieux - voyant en eux la seule force de légitimité du gouvernement et de possibilité de rester au pouvoir. Mais une chose qu'ils ne comprennent apparemment pas, est que n'importe quel gouvernement en manque de soutien populaire, et dépendant d'agents extérieurs, est plus vulnérable qu'ils ne pourraient jamais l'imaginer. Le dictateur libérien Samuel Doe, qui a pris le pouvoir suite à un coup d'État appuyé par les USA en 1980, a-t-il jamais rêvé qu'il serait dix ans plus tard forcé de manger sa propre oreille et serait ensuite publiquement exécuté par une tribu rivale ? Les chefs du Liberia du Nord ont peut-être la main sur leurs propres parcours politiques, mais pas sur le sort qui leur est destiné...

 
Source

http://www.wikistrike.com/2016/04/merci-l-otan-l-ukraine-a-le-niveau-de-vie…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Avr - 06:46 (2016)    Sujet du message: FIRST BANK “BAIL IN” TAKES DEPOSITORS MONEY FOR FAILED BANK Répondre en citant

FIRST BANK “BAIL IN” TAKES DEPOSITORS MONEY FOR FAILED BANK



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Bt9WukzJu-c

Source: thedailycoin.org/austria-orders-first-ba
­nk-bail-in-takes-depositors-money-for-fa­iled-bank/2016/04/10/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Avr - 06:51 (2016)    Sujet du message: MEGA ALERT NEWS DANGER YELLEN MEETS WITH OBAMA IN EMERGENCY MEETINGS AS CRISES ERUPT WORLDWIDE Répondre en citant

MEGA ALERT NEWS DANGER YELLEN MEETS WITH OBAMA IN EMERGENCY MEETINGS AS CRISES ERUPT WORLDWIDE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=LLaVOOlE0bY


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Avr - 02:35 (2016)    Sujet du message: WHAT IN THE WORLD IS GOING ON WITH BANKS THIS WEEK? EMERGENCY MEETINGS, BANKER SUMMITS, CRASHING EUROPEAN BANKS, AND THE WORST BANK REPORTS SINCE THE GREAT DEPRESSION Répondre en citant

WHAT IN THE WORLD IS GOING ON WITH BANKS THIS WEEK? EMERGENCY MEETINGS, BANKER SUMMITS, CRASHING EUROPEAN BANKS, AND THE WORST BANK REPORTS SINCE THE GREAT DEPRESSION

Posted on April 14, 2016 by David Haggith



Just about every major banker and finance minister in the world is meeting in Washington, DC, this week, following two rushed, secretive meetings of the Federal Reserve and another instantaneous and rare meeting between the Fed Chair and the president of the United States. These and other emergency bank meetings around the world cause one to wonder what is going down. Let’s start with a bullet list of the week’s big-bank events:
  • The Federal Reserve Board of Governors just held an “expedited special meeting” on Monday in closed-door session.
  • The White House made an immediate announcement that the president was going to meet with Fed Chair Janet Yellen right after Monday’s special meeting and that Vice President Biden would be joining them.
  • The Federal Reserve very shortly posted an announcement of another expedited closed-door meeting for Tuesday for the specific purpose of “bank supervision.”
  • A G-20 meeting of finance ministers and central-bank heads starts in Washington, DC, on Tuesday, too, and continues through Wednesday.
  • Then on Thursday the World Bank and the International Monetary Fund meet in Washington.
  • The Federal Reserve Bank of Atlanta just revised US GDP growth for the first quarter to the precipice of recession at 0.1%.
  • US banks are widely expected this week to report their worst quarter financially since the start of the Great Recession.
  • The European Union’s new “bail-in” procedures for failing banks were employed for the first time with Austrian bank Heta Asset Resolution AG.
  • Italy’s minister of finance called an emergency meeting of Italian bankers to engage “last resort” measures for dealing with 360-billion euros of bad loans in banks that have only 50 billion in capital.
President Obama’s meeting with Fed Chair Yellen
 
It is rare for presidents to meet with the chair of the Federal Reserve. The last time President Obama met with Janet Yellen was in November of 2014, a year and a half ago. It is even more rare for the vice president of the United States to join them. In fact, I’ve heard but haven’t verified that it has never happened in a suddenly called meeting with the Fed before.

For security reasons, the president and vice president don’t regularly attend the same events. There are, of course, many planning sessions or emergency meetings where they do get together, but not with the head of the Federal Reserve. Emergency meetings where the VP is included in the planning session would include situations related to dire national security in case the VP winds up having to take over.

(George Bush and Dick Cheney were exceptional to the point that everyone commented on how often the VP was included in meetings with the president, but I always figured that was because George Bush couldn’t think and speak without Cheney acting as the ventriloquist.)


Read more : http://www.dcclothesline.com/2016/04/14/what-in-the-world-is-going-on-with-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Avr - 02:42 (2016)    Sujet du message: LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 11 AU 15 AVRIL 2016 Répondre en citant

LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 11 AU 15 AVRIL 2016

http://jovanovic.com/blog.htm

http://marialeroux1.clicforum.fr/images/wysiwyg.html?5#


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Avr - 02:59 (2016)    Sujet du message: LA PAUVRETE EN ARABIE SAOUDITE : CHERCHEZ DANS LES DEPENSES MILITAIRES Répondre en citant

LA PAUVRETE EN ARABIE SAOUDITE  : CHERCHEZ DANS LES DEPENSES MILITAIRES


L’équipe du site




Il y a trois ans, les médias saoudiens ont rapporté que selon la CIA ,  le taux de pauvreté en Arabie Saoudite a atteint les 12,7 pour cent, voire un citoyen sur huit en Arabie Saoudite est pauvre, rapporte le quotidien libanais asSafir.

La reconnaissance de la pauvreté

En Novembre 2002, le défunt roi  Abdallah ben Abdel Aziz, à l’époque prince-héritier a visité un certain nombre de bidonvilles à Riyad. Suite à cette visite, il a publié un ordre comprenant une   « stratégie nationale de lutte contre la pauvreté ». Ainsi, la  visite du prince héritier saoudien a poussé Riyad de considérer la pauvreté comme un phénomène qui ne peut pas être caché ou ignoré dans un pays qui possède les plus grandes réserves de pétrole dans le monde.

Or, depuis, ce sont près de 20% des Saoudiens qui sont classés dans les catégories défavorisées, rapporte dans son  étude publiée en 2014 la Fondation humanitaire du roi Khaled,  le  chercheur saoudien Sami alDamegh, selon des estimations non officielles. Totalisant près de 17 millions de personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté. Et qu’ il y a plus de 75 pour cent des Saoudiens qui sont endettés, ayant contracté des prêts à long terme.

Suite à l’annonce d’une politique  de  Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté, le roi  Abdullah bin Abdul Aziz a promis  de hausser les  privatisations  budgétaires afin de financer la sécurité sociale, et aussi de soutenir le logement public pour les pauvres ainsi que les organismes de bienfaisance.

Ses promesses sont restées des paroles dans l’air. Car dix ans après, la pauvreté sévit toujours dans les villes et les banlieues, sans oublier les régions éloignées.

Le programme de suffisance

Parmi les élites saoudiennes, des réformateurs saoudiens ont mis en garde les responsables saoudiens de  la gravité des conséquences sociales, politiques et  sécuritaires, dues à l’augmentation du nombre des pauvres en Arabie et ce à différents niveaux.



A ce titre et dans le cadre de touver une solution sérieuse à cette question, l’universitaire Sami alDamegh a proposé une étude basée  sur l'application d'une stratégie plus réaliste pour lutter contre la pauvreté celle la politique de suffisance  et  de subsistance. Cette politique s’appliquera sur " les familles et les personnes qui ne peuvent pas subvenir à leurs besoins fondamentaux via leur salaire, et qui ont besoin d’un soutien supplémentaire".

Selon l'étude mentionnée ,  une famille saoudienne, composée d'un couple et de quatre enfants a besoin de 3360 riyal par mois (soit  896 $) pour être inclus dans le programme de la politique de suffisance. Or, deux tiers des Saoudiens qui travaillent dans le secteur privé en Arabie (environ un million et demi) perçoivent un salaire mensuel plus bas que celui du  revenu défini pour être couvert du programme de la politique de suffisance.

Autrement dit, cette catégorie de personnes ne pourra pas bénéficier du programme de la politique de suffisance si le gouvernement saoudien n’entame pas de sérieux changements  dans le classement de ses priorités en matière de dépenses du gouvernement.

Les dépenses militaires saoudiennes : causes de pauvreté ?

En plus des dépenses faramineuses que se permettent les membres de la famille royale, mais qu'il est difficile de scruter, il est clair que le volume des dépenses militaires de l'Arabie saoudite , consacrées aux achats d'armements et au financement des multiples guerres qu'elle alimente y est pour quelque chose. Celles-ci sont un peu mieux scrutées à moindre estimation.



Selon "Human Rights Watch", les Etats-Unis ont vendu à l'Arabie-Saoudite, entre  Mai et Septembre  2015, des d'armes pour une somme de 7,8 milliards$ !
En Octobre de la même année, les  États-Unis ont signé un contrat de vente d’armes à l'Arabie Saoudite de 11.25 milliards de dollars. En Novembre, il était de l'ordre d’ 1,29 milliard $.


De plus, l’Arabie a acheté des équipements militaires au  gouvernement britannique du montant de 2,8 milliards de livres de dollars, en Mars 2015.

Mais encore, selon le rapport annuel du Sipri, l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm , l'Arabie-saoudite occupe le troisième rang en termes de dépenses militaires, avec 87 milliards de dollars et une croissance de 97 % ces dix dernières années, soit 5% des dépenses militaires mondiales.

En 2015, les dépenses militaires mondiales ont atteint 1 676 milliards de dollars, soit une hausse de 1 % sur un an.

Certes , les Etats-Unis restent de très loin le pays qui dépense le plus dans ce domaine: leur budget atteint près de 600 milliards de dollars. Derrière eux arrive la Chine avec 215 milliards de dollars. Son budget militaire a explosé avec une hausse de plus de 130 % en dix ans.Vient ensuite la Russie, dont le budget a également grimpé sur les dix dernières années de plus de 90 % à cause, notamment, de la crise en Ukraine.

Toujours selon le rapport du SIPRI, les dépenses militaires en Europe ont également augmenté de 1,7 %, à cause de la guerre contre la milice wahhabite takfiriste Daesh (Etat islamique-EI). Elles représentent près de 330 milliards de dollars en 2015.

Ces dépenses militaires en hausse ont profité aux marchands d’armes. Aux côtés des Américains, on retrouve les Chinois et les Russes, dont les exportations ne cessent d'augmenter. Moscou approvisionne en priorité l'Inde et la Syrie.


Traduit par notre site à partir du journal Assafir



Source: Journaux     
14-04-2016 - 16:56 Dernière mise à jour 14-04-2016 - 20:45

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?fromval=1&cid=76&frid=76&…
http://marialeroux1.clicforum.fr/images/wysiwyg.html?5#


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Avr - 03:10 (2016)    Sujet du message: "PROTECTION DU SECRET DES AFFAIRES" : UNE NOUVELLE GARANTIE POUR UN GENOCIDE SANS FUITE NI DIFFUSION ! Répondre en citant

"PROTECTION DU SECRET DES AFFAIRES" : UNE NOUVELLE GARANTIE POUR UN GENOCIDE SANS FUITE NI DIFFUSION !


Si l'idée mise en avant - qui peut à première vue sembler positive - est d' instaurer une base juridique européen pour lutter notamment contre l'espionnage industriel et protéger l'innovation, c'est aussi un texte qui va rendre plus difficile la tâche des lanceurs d'alerte et des journaux. Pour l'association "Pollinis" , c'est une véritable catastrophe : "la Directive sur la protection du secret des affaires est la dernière étape d’un lobbying intensif qui s’est étendu sur plusieurs années, mené par les lobbies des industries de tous bords, avec la bénédiction de la Commission européenne, pour garantir que ni les citoyens, ni les journalistes d’investigation, ni les lanceurs d’alerte, ni même les chercheurs indépendants ne viendront plus se mettre en travers de leur chemin lorsqu’elles commercialisent des produits dont l’innocuité pour l’environnement, les pollinisateurs ou la santé humaine est incertaine."

"La directive européenne sur la protection du "secret des affaires" a été adoptée à une large majorité (aujourd'hui) par le Parlement européen, au grand dam de journalistes, de lanceurs d'alerte, d'ONG et de syndicalistes..."

"PANAMA PAPERS": LE PARLEMENT EUROPEEN ADOPTE LA DIRECTIVE SUR LE "SECRET DES AFFAIRES"

AFP Publié le jeudi 14 avril 2016 à 14h25 - Mis à jour le jeudi 14 avril 2016 à 14h27




La directive européenne sur la protection du "secret des affaires" a été adoptée à une large majorité jeudi par le Parlement européen, au grand dam de journalistes, de lanceurs d'alerte, d'ONG et de syndicalistes, échaudés par le scandale des "Panama Papers".

Lancée fin 2013 par le commissaire européen au Marché intérieur, le Français Michel Barnier, cette directive vise à instaurer un socle juridique européen pour lutter notamment contre l'espionnage industriel et protéger l'innovation.

Mais elle a provoqué une levée de boucliers de nombreuses organisations syndicales et ONG européennes, inquiètes pour le respect des libertés fondamentales.

Sur les 652 eurodéputés présents à Strasbourg, 503 se sont prononcés en faveur de cette directive, 131 contre et 18 se sont abstenus.

"Lutter contre l'espionnage économique et industriel, le pillage dont sont victimes nos entreprises européennes, protéger notre innovation et notre recherche, défendre notre compétitivité européenne, tels sont les principaux objectifs", avait défendu mercredi devant ses pairs l'eurodéputée française PPE (droite et centre-droit) Constance Le Grip, rapporteuse du projet.

Selon Mme Le Grip, ce texte "équilibré (...) protège à la fois le savoir-faire professionnels, le patrimoine immatériel des entreprises, mais aussi les libertés fondamentales et l'exercice du métier de journaliste et des activités des lanceurs d'alertes".

Avec cette directive, "il s'agit de promouvoir la confiance des milliers d'entreprise, la plupart des PME, qui innovent tous les jours", avait aussi plaidé mercredi le commissaire européen à l'Elargissement, l'Autrichien Johannes Hahn.

Mais les eurodéputés Verts étaient farouchement opposés à ce texte et ont réclamé en vain au moins le report du vote. "C'est un signal complètement erroné de la part de cette assemblée d'adopter dix jours après les révélations des +Panama Papers+ un texte qui de facto va rendre plus difficile la tâche des lanceurs d'alerte et des journaux", s'est emporté Philippe Lamberts, coprésident du groupe Verts-ALE juste avant le vote.

Principal reproche des détracteurs: la directive européenne "fait porter la charge de la preuve sur les lanceurs d'alerte et pas sur les entreprises", selon M. Lamberts.

Plusieurs pétitions ont circulé au niveau européen ces derniers jours contre cette directive.

Son adoption survient quinze jours avant l'ouverture du procès, le 26 avril à Luxembourg, du lanceur d'alerte Antoine Deltour, à l'origine des révélations "LuxLeaks".

M. Deltour et deux autres hommes, dont le journaliste français Edouard Perrin, sont inculpés pour avoir divulgué des centaines de documents confidentiels sur le traitement fiscal des multinationales installées au Luxembourg.

Ces documents concernaient des rescrits fiscaux accordés par l'administration et négociés par la firme PwC pour le compte de ses clients.

http://www.lalibre.be/economie/actualite/panama-papers-le-parlement-europeen-adopte-la-directive-sur-le-secret-des-affaires-570f8b2535702a22d66051c2

"Panama Papers": le Parlement européen adopte la directive sur le "secret des affaires"

En savoir plus sur cette nouvelle trahison des élites :

http://www.pollinis.org/notoxicbizsecrets-non-la-directive-europeenne-sur-le-secret-des-affaires/http://marialeroux1.clicforum.fr/images/wysiwyg.html?5#


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Avr - 03:27 (2016)    Sujet du message: CHINA SAYS "NO DOLLARS" FOR NEW YUAN Répondre en citant

CHINA SAYS "NO DOLLARS" FOR NEW YUAN

Post by U.S.Reporter - Apr 13, 2016





 
In a shocking move likely to crush the US economy overnight, China is refusing to make its new gold-backed Yuan, convertible from or to US Dollars.  The new Yuan will be introduced next Tuesday, April 19.

When the International Monetary Fund (IMF) agreed to add the Yuan to the basket of world currencies used for Global Reserves and International Trade, they wanted China to make the Yuan more reliable as a currency. Since then, China has almost un-pegged its Yuan from the Dollar, allowing its value to fluctuate on world markets.  

But for years, China has been amassing huge amounts of gold bullion; some have said their appetite for bullion has been "staggering."  And with a new gold-backed Yuan to be issued next Tuesday, the entire world will have a choice of a new currency to use for international trade:  The old US Dollar which is backed by nothing, or the new Chinese Yuan, which is backed by gold.  Which currency would YOU use?

When this new currency is issued, countries that have been forced to use US Dollars for decades, and have had to keep billions of dollars in their foreign currency reserves, will be free to dump those dollars.  But they won't be able to dump them to China for the new gold-backed, Yuan!

China has reportedly decided "there can be no conversion of gold-backed Yuan to or from US dollars."  What China fears is that many countries around the world will want to trade their reserve US dollars  for the new Yuan, leaving China with mountains of worthless US dollars.  China already has several trillion in US dollar reserves and does not want or need more.

If news of this decision by China is correct, then countries around the world may just have to decide whether or not they wish to continue trading with the USA at all?

The upheaval this could cause as early as next week, would be staggering.  

This is a fast-=developing story; check back.

https://www.superstation95.com/index.php/world/1152http://marialeroux1.clicforum.fr/images/wysiwyg.html?5#


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Avr - 03:32 (2016)    Sujet du message: CLINTON NODS ALONG AS PANELIST SAYS GUNMAKERS ARE MAKING AMERICANS TERRORISTS Répondre en citant

CLINTON NODS ALONG AS PANELIST SAYS GUNMAKERS ARE MAKING AMERICANS TERRORISTS 



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=8FRMilfsimE


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 17 Avr - 05:09 (2016)    Sujet du message: ATTENTATS DU 11 SEPTEMBRE : L’ARABIE SAOUDITE LANCE UN ULTIMATUM A WASHINGTON / Saudis threaten to sell US assets if they’re held responsible for role in 9/11 Répondre en citant

ATTENTATS DU 11 SEPTEMBRE : L’ARABIE SAOUDITE LANCE UN ULTIMATUM A WASHINGTON

Une autre grande tromperie pour faire s'écrouler le dollar américain. La grande noirceur n'est plus bien loin.

ENGLISH : Saudis threaten to sell US assets if they’re held responsible for role in 9/11
https://www.jihadwatch.org/2016/04/saudis-threaten-to-sell-us-assets-if-theyre-held-responsible-for-role-in-911


© AP Photo/ Diane Bondareff
International
17:07 16.04.2016(mis à jour 18:32 16.04.2016)

Riyad menace de vendre ses actifs américains si la Maison Blanche adopte une loi permettant de traduire les autorités saoudiennes en justice pour leur éventuelle implication dans les attaques du 11 septembre 2001.

Lors de sa récente visite à Washington, le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Joubeir a transmis personnellement un message royal annonçant que les Saoudiens seraient obligés de vendre leurs titres du Trésor ainsi que d'autres actifs aux Etats-Unis d'une valeur totale de 750 milliards de dollars avant que ces derniers ne soient gelés par la justice américaine, rapporte The New York Times.



© AP Photo/ Gene Boyars
Obama déclassifierait les documents sur les attentats du 11 septembre

Selon le quotidien américain, l'administration de Barack Obama fait pression sur le Congrès afin de bloquer le passage du projet de loi qui risque d'avoir de graves conséquences économiques et financières pour Washington.
Les efforts intenses déployés par la Maison Blanche en vue de suspendre la loi ont attiré l'attention des familles des victimes des attaques. D'après elles, l'administration du président américain cherche à les empêcher d'apprendre la vérité sur le rôle des certains responsables saoudiens dans les attentats.

Certains experts cités par le journal notent que l'ultimatum de l'Arabie saoudite sera difficile à tenir, car le retrait des actifs pourrait "paralyser" l'économie du Royaume. Cependant, soulignent-ils, cette menace témoigne d'une escalade des tensions entre Riyad et Washington.


© AP Photo/ Marty Lederhandler
Attentats du 11 septembre: l'implication saoudienne doit enfin être dévoilée

Plus tôt cette semaine, l'ex-sénateur démocrate Bob Graham, qui a participé à l'enquête sur les attaques du 11 septembre menée par le Congrès, a annoncé que d'ici 60 jours, le président américain Barack Obama déciderait de la publication de la partie classifiée du rapport sur les attentats terroristes qui avaient frappé les Etats-Unis en 2001.
Selon la chaîne Fox News, 28 pages du document en question pourraient confirmer l'implication des Saoudiens dans ces attaques.

Les attentats du 11 septembre contre le World Trade Center à New York, qui ont fait environ 3.000 morts, ont été revendiqués par l'organisation djihadiste sunnite Al-Qaïda, fondée par Oussama ben Laden.

Fils d'une riche famille saoudienne, Oussama ben Laden avait été déchu de sa nationalité en 1994. Il a été tué le 2 mai 2011 par des forces spéciales américaines dans sa résidence d'Abbottabad, au Pakistan.

https://fr.sputniknews.com/international/201604161024301804-11septembre-arabie-saoudite/http://marialeroux1.clicforum.fr/images/wysiwyg.html?5#


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Avr - 06:11 (2016)    Sujet du message: RIO WARNS OF FISCAL COLLAPSE AS BRAZIL STATES SEEK DEBT RELIEF Répondre en citant

RIO WARNS OF FISCAL COLLAPSE AS BRAZIL STATES SEEK DEBT RELIEF
 
Carla Simoes

April 19, 2016 — 4:12 PM EDT

  • States ask to pay simple rather than compound interest on debt
  • Supreme Court will rule on repayment method next week

Rio de Janeiro said it’s running out of money to pay for basic services months before the Olympic Games while other Brazilian states warned of similar financial crises if the federal government doesn’t provide debt relief.

Six state governors and a representative for Rio de Janeiro said on Tuesday their fiscal woes are forcing them to make cutbacks that could lead to a breakdown of social services. Rio has been delaying payment of salaries to public servants since the beginning of the year.

The states argued before the Supreme Court on Tuesday that the situation has become so dire that they should be allowed to pay simple rather than compound interest on debts owed to the federal government. The court will rule on the matter April 27, Justice Luiz Edson Fachin said. The change would cost the Treasury 313 billion reais ($88 billion) in lost revenue, according to the Finance Ministry.

Brazil’s state debt crisis is deepening as the country faces its worst political crisis in decades and austerity measures are put on hold. The high court’s decision will have a profound impact on the finances of both state and federal governments as tax revenues plunge amid the worst recession in decades.

Olympic Games

Rio de Janeiro Chief of Staff Leonardo Espindola warned that the crisis comes as the state prepares to host the Olympic Games in August, possibly making it difficult to carry out basic functions such as fueling police cars and maintaining hospitals.

“We’re talking about the image of the country,” he said. “We are nearing a social collapse in our state.”

Finance Minister Nelson Barbosa argued before the Supreme Court that the federal government also pays compound interest on its debt, and that changing that calculation would spark legal uncertainty.

“The governors’ demand reflects an immediate problem that needs to be dealt with, but it’s the wrong solution,” Barbosa said, adding that the way out of the crisis is to renegotiate and extend debt maturities.

Santa Catarina got a Supreme Court injunction earlier this month in favor of changing the interest calculation, encouraging other states to demand the same. Governors from Sao Paulo, Minas Gerais, Rio Grande do Sul, Santa Catarina, Mato Grosso do Sul, and Alagoas were received in the Supreme Court on Tuesday.

http://www.bloomberg.com/news/articles/2016-04-19/rio-warns-of-fiscal-collapse-as-brazil-states-seek-debt-relief


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Avr - 06:39 (2016)    Sujet du message: BAD NEWS, THE NEWLY RELEASED ECONOMIC DATA FORECASTS A COLLAPSE - Episode 949a Répondre en citant

BAD NEWS, THE NEWLY RELEASED ECONOMIC DATA FORECASTS A COLLAPSE  - Episode 949a



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=l0zhBxz8Rb4


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 26 Avr - 05:48 (2016)    Sujet du message: BRAD PITT TO CO-CHAIR BRADY CAMPAIGN GUN CONTROL AWARDS IN LOS ANGELES Répondre en citant

BRAD PITT TO CO-CHAIR BRADY CAMPAIGN GUN CONTROL AWARDS IN LOS ANGELES 



Regency Enterprises

by AWR Hawkins
25 Apr 2016

On May 4, actor Brad Pitt (World War ZFight Club, Mr. and Mrs. Smith) will co-chair the Brady Campaign to Prevent Gun Violence gun control awards gala.
The gala will be held at the Four Seasons Hotel at Beverly Hills.

The Brady Campaign is advertising the gun control gala as the “Bear Awards,” and lists Pitt and Adam McKay as co-chairs. The cheapest tickets are $500, although non-attendees are free to make donations for gun control in any amount.

The “Bear Awards” are named after Jim “Bear” Brady, former press secretary for Ronald Reagan. The awards are dedicated to honoring those who fight for more gun control restrictions for law-abiding citizens throughout America.

Vietnam war protester Jane Fonda is serving on the Honorary Host Committee for the gun control gala. Los Angeles Eventful lists other Honorary Host Committee members as Aziz Ansari, Bryan Cranston, Robin Dearden, Jenna Fischer, Tom Hansen, Judy Hofflund, Dustin Hoffman,  Lee Kirk, Julia Louis-Dreyfus, and Jason Segel.

AWR Hawkins is the Second Amendment columnist for Breitbart News and political analyst for Armed American Radio. Follow him on Twitter: @AWRHawkins. Reach him directly at awrhawkins@breitbart.com.

http://www.breitbart.com/big-hollywood/2016/04/25/brad-pitt-to-co-chair-bra…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 26 Avr - 06:07 (2016)    Sujet du message: WORSE THAN CRIMINALS CORRUPT COPS USE ASSET FORFEITURE 2 STEAL $53K FROM AN ORPHANAGE AND A CHURCH Répondre en citant

WORSE THAN CRIMINALS CORRUPT COPS USE ASSET FORFEITURE 2 STEAL $53K FROM AN ORPHANAGE AND A CHURCH 



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=gwFeehsPpKw


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 26 Avr - 06:10 (2016)    Sujet du message: LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 26 AU 30 AVRIL 2016 Répondre en citant

LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 26 AU 30 AVRIL 2016

http://jovanovic.com/blog.htm


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 27 Avr - 06:59 (2016)    Sujet du message: HOLY SEE OFFERS CLARIFICATIONS ON SUSPENSION OF AUDIT Répondre en citant

HOLY SEE OFFERS CLARIFICATIONS ON SUSPENSION OF AUDIT
 
Contract with PricewaterhouseCoopers being re-examined

April 26, 2016 ZENIT Staff Vatican Dicasteries/Diplomacy


ZENIT - HSM

The Holy See today released a statement on the suspension of the financial audit that was announced some days ago.

According to the statement, there were issues regarding the “meaning and scope of certain clauses of the contract” with the auditors, which are now to “undergo the necessary examination.”

Here is the full text of the statement:

Statement of the Holy See Press Office re: Auditing Firm

With regard to the contract with the auditing firm PricewaterhouseCoopers (PwC), it would appear opportune to offer the following clarifications. The suspension of auditing activities is not due to considerations linked to the integrity or quality of the work initiated by PwC, let alone the intention of one or more entities of the Holy See to block the reforms in progress. However, issues have emerged regarding the meaning and scope of certain clauses of the contract and their methods of implementation. Such elements will undergo the necessary examination. The decision to proceed in this way was taken after suitable consultations between the competent bodies and experts in the field. It is hoped that this phase of reflection and study may take place in an atmosphere of serenity and collaboration. The commitment to adequate economic and financial auditing remains a priority for the Holy See and for Vatican City State.

https://zenit.org/articles/holy-see-offers-clarifications-on-suspension-of-audit/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Avr - 05:16 (2016)    Sujet du message: AU VENEZUELA, FAUTE D'ARGENT, LES DEPUTES NE SERONT PLUS PAYES Répondre en citant

AU VENEZUELA, FAUTE D'ARGENT, LES DEPUTES NE SERONT PLUS PAYES

Francetv info avec AFP
Francetv info

28 avril 2016


Au Venezuela, faute d'argent, les députés ne seront plus payés

La situation s'aggrave au Venezuela. Après les coupures d'électricité quatre heures par jour, les jours chômés imposés aux fonctionnaires et un changement de fuseau horaire, les députés du pays ne seront plus payés. Signe que la crise énergétique se transforme en importante crise économique et politique.

C'est le président de l'Assemblée, Henry Ramos Allup, qui a déclaré, mercredi 27 avril, que les caisses du Parlement vénézuélien, contrôlé par l'opposition, étaient vides et que les salaires des députés et des employés de l'institution ne seraient pas versés ce mois-ci. "Le gouvernement ne nous envoie pas les fonds", a-t-il regretté, devant des journalistes.

Vers un référendum contre Nicolas Maduro ?

"Les députés, les employés et les ouvriers peuvent toujours aller au ministère des Finances ou à Miraflores [le palais présidentiel] pour recevoir leur salaire. Moi je n'ai pas de quoi les payer", a encore déclaré Henry Ramos Allup. Début janvier, le numéro deux du régime chaviste et ancien président du Parlement, Diosdado Cabello, avait prévenu qu'il allait demander au Trésor public de couper les vivres à l'Assemblée nationale.

Dans le même temps, l'opposition a recueilli des signatures dans tout le pays afin d'organiser, d'ici fin 2016, un référendum contre le président socialiste Nicolas Maduro. Il lui faudra pour cela réunir 195 721 signatures (soit 1% de l'électorat) dans un premier temps puis l'approbation, au total, de 4 millions de Vénézuéliens. Enfin, l'opposition devra battre le score de Nicolas Maduro à la présidentielle si elle veut obtenir le départ du pouvoir du président.

VIDEO. Venezuela : confrontés à des pénuries massives, des habitants pillent des magasins et des camions de ravitaillement


https://fr.news.yahoo.com/au-venezuela-faute-ressources-d%C3%A9put%C3%A9s-ne-seront-pay%C3%A9s-053749096.html


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:16 (2016)    Sujet du message: DÉSARMEMENT ET ÉCONOMIE (PARTIE 2)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATION -> DÉSARMEMENT ET ÉCONOMIE (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 344, 45, 46, 47, 48, 49  >
Page 45 sur 49

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com