LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DÉSARMEMENT ET ÉCONOMIE (PARTIE 2)
Aller à la page: <  1, 2, 327, 28, 2947, 48, 49  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATION -> DÉSARMEMENT ET ÉCONOMIE (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mer 14 Mai - 10:13 (2014)    Sujet du message: CANADA - QUEBEC : FERMETURE DES DIRECTIONS REGIONALES DU MINISTERE DE L'EDUCATION Répondre en citant

CANADA - QUEBEC : FERMETURE DES DIRECTIONS REGIONALES DU MINISTERE DE L'EDUCATION

Mise à jour le mardi 13 mai 2014 à 8 h 52 HAE

VIDEO : http://ici.radio-canada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/7082422/?seektime=…


Les explications de William Phénix

Les bureaux des directions régionales du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) de toutes les régions du Québec fermeront leurs portes d'ici le mois de septembre. Certains postes seraient transférés à Québec.

Cette décision du ministère de l'Éducation a été confirmée lundi matin aux employés des directions régionales par voie de courriel interne.
En adoptant cette nouvelle mesure, le gouvernement espère économiser 15 millions de dollars.

Ce changement inquiète toutefois Hélène Chouinard, représentante du syndicat de la fonction publique (SFPQ) du Québec dans les trois régions de l'Est. Elle déplore la fermeture des bureaux. 

« Si nos bons emplois disparaissent petit à petit, c'est l'économie de toute une région qui est touchée aussi », fait-elle valoir.

« Celui de Rimouski, il couvrait la Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent. Sept-Îles couvrait toute la Côte-Nord. Alors, ce sont de grands territoires. Je pense qu'on a le droit d'avoir autant de services que les gens des grands centres. On n'a rien contre les grands centres, mais je pense que nous, les régions éloignées, on devrait aussi être privilégiées pour offrir de bons services à la population. » — Hélène Chouinard

À Sept-Îles, le bureau compte cinq employés et une directrice. Au poste de Rimouski, neuf employés perdront leur emploi.

À travers le Québec, 116 personnes seront touchées par cette mesure. 

http://ici.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2014/05/12/005-mels-direction…



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 14 Mai - 10:13 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mer 14 Mai - 10:17 (2014)    Sujet du message: LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 13 AU 17 MAI 2014 Répondre en citant

LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 13 AU 17 MAI 2014

http://jovanovic.com/blog.htm 


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mer 14 Mai - 10:21 (2014)    Sujet du message: DINGED-UP JPMORGAN CEO MAY SEEK EXIST : ANALYSTS Répondre en citant

DINGED-UP JPMORGAN CEO MAY SEEK EXIST : ANALYSTS

By John Aidan Byrne

May 11, 2014 | 5:15am

Modal Trigger


JPMorgan Chase CEO Jamie Dimon Photo: AP

MORE ON: Jamie Dimon
 
Wells Fargo rises while Dimon has it rough JPMorgan’s disappointing results drag down markets Chase's Dimon gets dinged again Dimon makes cuts: more JPM pink slips


JPMorgan is on the ropes.

As many as 10,000 more job cuts are on the table this year on top of previously announced layoffs — the brutal result of shrinking business and regulators prowling for blood, The Post has learned.

The latest setbacks at the largest US bank, employing 250,000 worldwide, are so stark, they could force CEO Jamie Dimon to throw in the towel, analysts say.

“It’s just beginning to hit them over the head,” said Nancy Bush, a consultant and strategic adviser at NAB Research. She believes JPMorgan is also caught up in massive global deleveraging, which is shrinking the entire financial system — and it’ll reverberate through trading markets. “Consumers have reduced their debt,” Bush said. “The government leveraged up to fill in that hole and is now going to start deleveraging. There’ll be layoffs at JPMorgan.”

Wall Street is also in the sights of lawmakers. “JPMorgan in particular has borne the brunt,” Bush said, referring to the acute regulatory oversight of financial players, “and they have to decide what business is going to stay, what’s going to go.”

A sprawling banking complex, with $2.47 trillion in assets, and no longer officially the world’s No. 1 bank, JPMorgan has been shedding employees since well before these latest shocks. The bank has laid off some 11 percent of its workforce since 2011, when it had 280,000 employees.

In February, it said it would eliminate 8,000 jobs in consumer and community lending. It’s posting weaker trading revenues lately, exiting a 400-person commodities unit, and sharply scaling back its mortgage lending, as well as in other activities such as student loans. On Tuesday, the bank said it would fire 155 employees in its Garden City, LI, mortgage department.

The bank anticipates revenue from trading, including fixed income and equities, to plunge 20 percent in the quarter — a hit of more than $1 billion to the balance sheet, by one estimate.
“A vendor who sells to JPMorgan was telling me projects at JP were put on hold in the equity division,” said one Wall Street exec who, like other sources, spoke on the condition of anonymity. “This would impact the jobs of computer programmers.”

Regulators slammed the brakes on JPMorgan’s risky but often lucrative prop-trading operations. This hurt other lines, too, just as the bank anticipates the next move by lawmakers who have vowed to clean up Wall Street. The most recent: JPMorgan is said to be shutting accounts of past and present foreign government officials to save on compliance expenses.

“I don’t know when Jamie Dimon finally throws in the towel and says, ‘I can’t take this anymore; this is absolutely absurd,’ but I am starting to believe that this point does exist,” said Dick Bove, a bank analyst at Rafferty Capital Markets.

Bove has a “hold” on JPMorgan’s stock. He fears a bloodbath: More job losses could soon be announced there, he says, with as many as 10,000 more employees emptying their desks. “I don’t know with certainty, but these cuts can happen fast,” he added.

On a human scale, the hit from lost prized jobs in trading and commodities is huge. A successful commodities trader can earn $1 million in a good year.
Not surprisingly, the mood inside the company is grim, several former and current JPMorgan employees told The Post. Some gathered in recent days at the tony Yale Club in midtown Manhattan to swap war stories over beer and shots.

“In the short term, I am not very positive,” one former trader said, lamenting how the bank fired 100 people, or 20 percent of its 500-person futures group, since last year. “The idea at JP Morgan is to combine the leftover commodities business with fixed income and currencies into the FICC business.” One current JPMorgan employee added: “People on the sell side here are definitely nervous.”

Bush said JPMorgan and Dimon, well regarded by his peers, have another problem: Dimon’s pay raise for 2013 — $20 million, up 74 percent from his 2012 comp. “I believe that JPM’s board of directors made a massive mistake,” she said.

Consultant Bush said docking his pay would likely have had a salutary effect, keeping federal prosecutors like Preet Bharara at bay. The suffering public would have applauded. As Bharara has made clear, Bush says, “no good is going to come of it.”

JPMorgan declined to comment for this story.

Filed underJamie DimonJPMorgan Chase

http://nypost.com/2014/05/11/dinged-up-jpmorgan-ceo-may-seek-exit-analysts/



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 16 Mai - 00:08 (2014)    Sujet du message: BELGIQUE : HONTEUX ! DI RUPO ACHETE DE LA DETTE AMERICAINE AUX CHINOIS ! Répondre en citant

BELGIQUE : HONTEUX ! DI RUPO ACHETE DE LA DETTE AMERICAINE AUX CHINOIS !
 
14 avril 2014

Posant une question sur la visite officielle en Belgique du Président de la Chine, un pays qui est loin d’être un exemple de démocratie, le député Laurent LOUIS dénonce le rachat par la Belgique à la Chine de 50 milliards de dollars de dette américaine. Cette dette viendra s’ajouter aux 400 milliards d’euros qui constituent déjà la dette faramineuse du pays.

Tout simplement scandaleux ! Notre gouvernement prétend qu’il n’y a plus assez d’argent dans les caisses de l’Etat pour payer les chômeurs, améliorer notre pouvoir d’achat ou créer de l’emploi mais en même temps, il trouve de l’argent pour racheter de la dette !!!

Comment peut-on gérer encore plus mal le pays ? Acheter de la dette, c’est tout simplement une trahison envers le pays et ses citoyens. Comment peut-on acheter de la dette ? Comment peut-on mentir à ce point à la population ? Il est temps que les citoyens se rendent compte que nos élus actuels les prennent pour des pigeons.

C’est une preuve supplémentaire qui démontre que nos élus ne défendent pas les intérêts des Belges mais qu’ils préfèrent défendre les intérêts des banques ou des lobbys qui les dirigent par la contrainte ou la corruption.

Bien entendu, mis à part le journal l’Echo et Laurent LOUIS, personne n’a parlé de ce rachat de dette américaine par la Belgique. On comprend mieux pourquoi le député DEBOUT LES BELGES dérange…


 
VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=cgVJ8UaBrFo

http://www.deboutlesbelges.be/honteux-di-rupo-achete-de-la-dette-americaine…

 

Source : http://www.deboutlesbelges.be/honteux-di-rupo-achete-de-la-dette-americaine…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 00:43 (2014)    Sujet du message: WASHINGTON MENACE DE «SAIGNER» L'ECONOMIE RUSSE SI MOSCOU EMPËCHE LA PRESIDENTIELLE EN UKRAINE Répondre en citant

WASHINGTON MENACE DE «SAIGNER» L'ECONOMIE RUSSE SI MOSCOU EMPËCHE LA PRESIDENTIELLE EN UKRAINE

Publié le 15/05/2014 à 13:35


 
Les Américains ont menacé jeudi de "saigner" l'économie russe déjà mal en point à coups de nouvelles sanctions si la Russie cherchait à empêcher la tenue en Ukraine du scrutin présidentiel du 25 mai crucial pour l'avenir du pays.

Les menaces des Occidentaux interviennent alors que les affrontements entre l'armée ukrainienne et les séparatistes armés se multiplient dans l'est de l'Ukraine près d'un mois après le lancement d'une opération "antiterroriste" qui visait à rétablir le contrôle de Kiev sur les régions sécessionnistes.

Les insurgés pro-russes continuent par ailleurs d'étendre leur contrôle, comme à Antratsyt, dans la région de Lougansk, où une mairie de quartier est tombée jeudi aux mains de dizaines d'insurgés armés, selon un journaliste de l'AFP sur place.

"Scalpel et saignement"

Mais c'est à Londres qu'un responsable américain a évoqué de manière très imagée la possibilité de nouvelles sanctions économiques contre Moscou.

Le but des premières séries de sanctions économiques prises par Washington et Bruxelles contre Moscou visait "à faire usage du scalpel plutôt que du marteau", a déclaré ce responsable sous couvert d'anonymat.

Mais "nous pouvons faire beaucoup de choses pour créer ce saignement", a-t-il ajouté après une rencontre à Londres entre le secrétaire d'Etat américain John Kerry et ses homologues britannique, français, allemand et italien.

Américains et Européens travaillent à "envoyer un message aux séparatistes pro-russes et à Moscou pour leur dire que toute tentative d'empêcher les élections provoquera une nouvelle série de dommages pour la Russie, y compris des sanctions par secteur" économique, a prévenu ce haut responsable, rappelant les "vulnérabilités" de l'économie russe.

La présidentielle du 25 mai, convoquée après la destitution en février de Viktor Ianoukovitch, est jugée "cruciale" par les Occidentaux pour sortir de la crise. La Russie en a longtemps rejeté le principe avant que le maître du Kremlin, Vladimir Poutine, adoucisse le ton estimant que le scrutin pourrait effectivement aller "dans le bon sens".

Le président de la Douma, la chambre basse du Parlement russe, Sergueï Narychkine, a, lui, admis mercredi qu'organiser cette présidentielle était un "moindre mal", même si elle n'est pas "entièrement légitime".

Depuis le début de la crise ukrainienne, qui a accouché de la pire crise diplomatique entre l'Occident et la Russie depuis la chute de l'URSS en 1991, Washington et Bruxelles ont pris des sanctions diplomatiques et économiques sans précédent contre des sociétés russes et des dizaines de personnalités russes.

A dix jours de la présidentielle, les instituts de sondage donnent toujours le milliardaire pro-occidental Petro Porochenko grand favori avec plus de 33% des intentions de vote, loin devant Ioulia Timochenko l'ancienne égérie de la Révolution orange de 2004 (5,9%) et le pro-russe Serguiï Tiguipko (4,1%).

Selon le sondage, un tiers seulement des électeurs de l'Est russophone se dit prêt à aller voter le 25 mai.

Table ronde et dialogue en rond

http://www.lesaffaires.com/monde/europe/washington-menace-de-saigner-l-econ…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 17:00 (2014)    Sujet du message: LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 19 MAI AU 23 MAI 2014 Répondre en citant

LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 19 MAI AU 23 MAI 2014

http://jovanovic.com/blog.htm


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 22 Mai - 08:30 (2014)    Sujet du message: THE KINGS OF THE EAST MAKE THEIR MOVE / POUTINE ET XI JINPING PRÔNENT UN NOUVEL ORDRE MONDIAL Répondre en citant

THE KINGS OF THE EAST MAKE THEIR MOVE.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Ufp9Pps9z9Q

POUTINE ET XI JINPING PRÔNENT UN NOUVEL ORDRE MONDIAL

Arrivée mardi 20 mai en Chine pour une visite d’Etat, le président russe compte renforcer les liens stratégiques et les échanges commerciaux qui unissent les deux pays. Avec son homologue chinois, ils espèrent arriver à un montant de 100 milliards de dollars en 2015.



  
Vladimir Poutine est arrivé mardi 20 mai en Chine. Xi Jinping a qualifié à son arrivée le président russe de « vieil ami ». Une amitié qui repose essentiellement sur l’intérêt commun qu’ont les deux puissances à prôner un nouvel ordre mondial.

Le timing de la visite Vladimir Poutine est, en effet, bien vu. En pleine crise ukrainienne, et visé par les sanctions américaines, le président russe se tourne vers une Chine qui cherche à s’affranchir, en tout cas sur le plan stratégique et diplomatique, des puissances occidentales en perte de vitesse.

Pékin et Moscou se retrouvent sur ce terrain anti-américain. En octobre dernier, en plein shutdown, le blocage budgétaire aux Etats-Unis, la Chine n’avait-elle pas appelé alors à un monde « désaméricanisé »?

Ne pas mettre en danger les liens économiques

Vladimir Poutine joue justement sur cette corde sensible. Pour illustrer très symboliquement leur entente, la Chine et la Russie vont faire des manœuvres militaires conjointes en mer de chine, et peut être signer un accord gazier qui est en jachère depuis 20 ans. Mardi, Vladimir Poutine a évoqué « un pogrès significatif » sur ce dernier point.

De plus, les deux pays comptent renforcer les échanges commerciaux pour les faire passer à 100 milliards de dollars d’ici à 2015 contre 90 l’an passé. Notamment grâce à une coopération renforcée dans l’aéronautique l’espace et l’énergie.

Mais il faut relativiser: derrière cette façade, la Chine reste prudente. Elle n’a aucun intérêt à froisser l’Europe qui reste son premier client commercial. Et ne veut pas non plus trop s’afficher main dans la main avec une Russie qui ne respecte pas le principe d’intangibilité des frontières, et qui n’est pas vraiment en phase non plus avec le sacro-saint principe de non-ingérence de la diplomatie chinoise.

Source: BFMTV, le 21 Mai 2014

http://www.nouvelordremondial.cc/2014/05/21/poutine-et-xi-jinping-pronent-un-nouvel-ordre-mondial/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 23 Mai - 21:57 (2014)    Sujet du message: SANCTIONS : LA CHINE POURRAIT EVINCER L’UE SUR LE MARCHE RUSSE (AEB) Répondre en citant

SANCTIONS : LA CHINE POURRAIT EVINCER L’UE SUR LE MARCHE RUSSE (AEB)




Les Chinois pourraient rapidement occuper la place des sociétés européennes en Russie suite aux sanctions économiques contre Moscou, ce que les entrepreneurs européens ne souhaitent en aucun cas, a indiqué  Rainer Hartmann, président du Conseil de direction de l'Association du business européen (AEB) en Russie.

"Rien que l'annonce d'éventuelles sanctions économiques a déjà affecté les investisseurs européens. Il est évident que les hommes d'affaires souhaitent que leurs gouvernements renoncent à ces sanctions", a déclaré M.Hartmann dans les couloirs du Forum économique international de Saint-Pétersbourg. Et d'ajouter que des experts en Europe redoutaient un éventuel virage de la Russie vers la Chine.

"Si les sanctions obligent les sociétés occidentales à mettre en veilleuse leur activité en Russie, les Chinois occuperont immédiatement leur place. Je n'en doute pas un seul instant", a dit l'Américain.

M.Hartmann a toutefois félicité Moscou pour la signature d'un contrat gazier avec Pékin, déclarant qu'il était "très heureux pour la Russie".

61 citoyens russes figurent sur la liste de personnes visés par des gels d'avoirs et des interdictions d'entrée dans l'Union européenne. Les dirigeants européens ont menacé de passer à la phase économique des sanctions. Le parlement européen a notamment appelé à réduire la coopération avec les sociétés énergétiques russes et à arrêter la construction du gazoduc russe South Stream contournant l'Ukraine.



Source: Ria Novosti 
23-05-2014 - 08:58 Dernière mise à jour 23-05-2014 - 08:58

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=20&frid…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 23 Mai - 22:04 (2014)    Sujet du message: P. JOVANOVIC / COMTE DE PARIS : LA REVUE DE PRESSE (MAI 2014) Répondre en citant

P. JOVANOVIC / COMTE DE PARIS : LA REVUE DE PRESSE (MAI 2014)



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Y30RgJDL4bY&feature=youtu.be



Dernière édition par maria le Lun 14 Juil - 17:12 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 23 Mai - 22:13 (2014)    Sujet du message: GEORGE SOROS SELLS ALL SHARE OF CITIGROUP, BANK OF AMERICA AND JP MORGAN Répondre en citant



GEORGE SOROS SELLS ALL SHARE OF CITIGROUP, BANK OF AMERICA AND JP MORGAN


May 20, 2014  9:20 PM EDT



Is this a sign of trouble ahead for the banking industry?

By John Vibes

WASHINGTON (INTELLIHUB) — Just over 2 decades ago banker George Soros made his most famous investment by shorting the British pound and pocketing a billion dollars in the process.  Since then he has become famous for betting on stock market crashes and in some cases even rigging markets to fail for his own gain.

Just months ago, Soros made headlines by making a billion dollar stock bet against the S&P 500.  At the time this was said to be a sign of trouble ahead for the US economy, as Soros has seemed to have had advance knowledge of market crashes in the past.  As a result of this reputation, investors have begun to keep a close eye on his holdings.

This week investors took notice again when Soros sold his shares of three major American banks, including Bank of America, JP Morgan and Citigroup.

The Wall Street Journal reported that “George Soros dumped his stakes in banks and went for tech and gold miners in the first quarter, according to a filing with the Securities and Exchange Commission Thursday. Soros sold his holdings in Citigroup (NYSE:C) , J.P. Morgan (NYSE:JPM) and Bank of America (NYSE:BAC)”

In February 2009, Soros said the world financial system had effectively disintegrated, adding that there was no prospect of a near-term resolution to the crisis. “We witnessed the collapse of the financial system … It was placed on life support, and it’s still on life support. There’s no sign that we are anywhere near a bottom.”

(Photo: Wikimedia Commons)

Writer Bio:


John Vibes is an investigative journalist, staff writer and editor for Intellihub News, where this article originally appeared. He is also the author of a 65 chapter Book entitled “Alchemy of the Timeless Renaissance” and is an artist with an established record label. You can find him on his Facebook. Pick up your own copy of his book today at THIS LINK! For media inquires, interviews, questions or suggestions for this author, email: vibes@intellihub.com or telephone: (347) 759-6075. Read more articles by this author here.
*****

http://intellihub.com/george-soros-sells-shares-citigroup-bank-america-jp-m…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 26 Mai - 00:51 (2014)    Sujet du message: JACKSONVILLE IMPLEMENTS ORWELLIAN POLICE STATE, GOING TO 18,000 HOMES LOOKING FOR DRUGS AND GUNS Répondre en citant

JACKSONVILLE IMPLEMENTS ORWELLIAN POLICE STATE, GOING TO 18,000 HOMES LOOKING FOR DRUGS AND GUNS 

The Free Thought Project

John Vibes May 21, 2014   This week, the Jacksonville Sheriff’s office announced that they would be installing new security cameras around the city and knocking on more than 18,000 doors, without warrants, as a part of an initiative called “operation ceasefire”.

Sheriff John Rutherford, Mayor Alvin Brown and Councilwoman Denise Lee made the announcement this Tuesday at a press conference outside of the local Sheriff’s office. The sheriff admitted that many aspects of the program, including the security cameras, would be paid for with money that was taken from victims of the drug war.

“We’re going to use the drug money we pull out of this neighborhood to protect this neighborhood,” Rutherford said.

In addition to the aspects of the project which are being funded through asset forfeiture, the department is also asking for tax funding of over 3 million dollars for new officers.  The stated goal of this program is to decrease violent crime, most of which is related to the drug trade.  However, the violence of the drug war is a direct result of prohibition, and the best way to stop that violence is to end prohibition.

Mayor Brown said at the press conference that “We must also be tough on the causes of crime. One of the best ways to stop crime is to prevent it.”

Unfortunately, he does not seem to realize that prohibition is actually one of the main things causing violent crime.

As explained in this article, 8 reasons to end prohibition of all drugs immediately:

The steady increase in violent crime over the past few decades is directly correlated with the escalation of the drug war.  As we saw during the times of alcohol prohibition, when you ban any inanimate object, you create an incentive for people to get involved in the black market distribution of that object.  Since there is no accountability, or means of peaceful dispute resolution within the black market, buyers and sellers are forced to resort to violence as their sole means of handling disagreements.

Eventually, this violence spills over into the everyday world and effects everyone’s lives.  No one could imagine Budweiser and Miller Lite in a back alley gunfight, but less than a century ago during alcohol prohibition, distributors of the drug were involved in shootouts on a regular basis, just as drug gangs are today.  Of course, all of this violence came to an immediate end when alcohol was legalized, however, it was not long before the establishment found a new crusade in the drug war, which allowed them to continue the same policy just with different substances.

At the press conference, there were also many complaints about budget cuts, which may be the true reason behind this seemingly desperate call for action from the police department.

There is some circumstantial evidence that legalizing drugs actually does reduce violent crime.  As we reported this week, the murder rate in Denver was actually cut in half following marijuana legalization.



John Vibes is an author, researcher and investigative journalist who takes a special interest in the counter culture and the drug war. In addition to his writing and activist work he is also the owner of a successful music promotion company.  In 2013, he became one of the organizers of the Free Your Mind Conference, which features top caliber speakers and whistle-blowers from all over the world. You can contact him and stay connected to his work at his Facebook page.  You can find his 65 chapter Book entitled “Alchemy of the Timeless Renaissance” at bookpatch.com.

+ VIDEO : http://thefreethoughtproject.com/jacksonville-police-18000-doors/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 26 Mai - 10:16 (2014)    Sujet du message: PREAVIS DE GREVE MAINTENU A LA ZONE DE POLICE DES COLLINES Répondre en citant

PREAVIS DE GREVE MAINTENU A LA ZONE DE POLICE DES COLLINES

belgique samedi 24 mai 2014 1010:0505 news.909 views powered by BELGA



(Belga) Suite à une réunion du conseil de police des Collines, qui s'est tenue vendredi soir à Ellezelles, un préavis de grève a été déposé par le Syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS). "Nous sommes dans une impasse", réagit Pascal Himpe, délégué permanent du SNPS. Le syndicat envisage de porter cette affaire devant l'Inspection du travail ou l'auditorat du travail. Le respect des règles statutaires et la sécurité et le bien être au travail sont au coeur du litige.

Lors d'une réunion qui s'est tenue le 13 mai dernier, les policiers mécontents n'étaient pas parvenus à se mettre d'accord avec l'autorité publique sur deux points fixés par des arrêtés royaux et portant sur le respect des règles statutaires et le respect de la sécurité et du bien-être au travail. "En 2012, le Conseil de police a pris une décision qui s'est révélée illégale : ne plus payer les heures supplémentaires tout en imposant au personnel d'en prester", explique M. Himpe, faisant remarquer que cette décision n'est pas conforme à l'arrêté royal du 30 mars 2011.

La zone de police des Collines avait été par ailleurs verbalisée il y a deux ans lors d'une visite de l'Inspection du travail. Lors d'un contrôle qui avait été effectué il y a un mois, l'Inspection a constaté qu'aucune de ses remarques sur les points à améliorer n'avaient été prises en compte. "Nos collègues travaillent dans des bâtiments qui n'ont plus été rafraîchis depuis la fusion de la police et de la gendarmerie", déplore le permanent syndical. (Belga)

https://yahoo.skynet.be/actualites/belgique/article/1062366/preavis-de-grev…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 31 Mai - 00:03 (2014)    Sujet du message: REVUE DE PRESSE DE LISANDRU - PIERRE JOVANOVIC - 28 MAI 2014 Répondre en citant

REVUE DE PRESSE DE LISANDRU - PIERRE JOVANOVIC - 28 MAI 2014 

VIDEO : http://rim951.fr/?p=2824


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 31 Mai - 00:53 (2014)    Sujet du message: CRASH IS HERE NOW! RETAILERS CLOSING, FOOD PRICES SPIKING, CHINA & RUSSIA KILLING THE DOLLAR AND MORE Répondre en citant

CRASH IS HERE NOW! RETAILERS CLOSING, FOOD PRICES SPIKING, CHINA & RUSSIA KILLING THE DOLLAR AND MORE

May 29th, 2014



Starting with the retail apocalypse, we go to ZeroHedge, who provides the raw data:

• Wal-Mart Profit Plunges By $220 Million as US Store Traffic Declines by 1.4%

• Target Profit Plunges by $80 Million, 16% Lower Than 2013, as Store Traffic Declines by 2.3%

• Sears Loses $358 Million in First Quarter as Comparable Store Sales at Sears Plunge by 7.8% and Sales at Kmart Plunge by 5.1%

• JC Penney Thrilled With Loss of Only $358 Million For the Quarter

• Kohl’s Operating Income Plunges by 17% as Comparable Sales Decline by 3.4%

• Costco Profit Declines by $84 Million as Comp Store Sales Only Increase by 2%

• Staples Profit Plunges by 44% as Sales Collapse and Closing Hundreds of Stores

• Gap Income Drops 22% as Same Store Sales Fall

• American Eagle Profits Tumble 86%, Will Close 150 Stores

• Aeropostale Losses $77 Million as Sales Collapse by 12%

• Best Buy Sales Decline by $300 Million as Margins Decline and Comparable Store Sales Decline by 1.3%

• Macy’s Profit Flat as Comparable Store Sales decline by 1.4%

• Dollar General Profit Plummets by 40% as Comp Store Sales Decline by 3.8%

• Urban Outfitters Earnings Collapse by 20% as Sales Stagnate

• McDonalds Earnings Fall by $66 Million as US Comp Sales Fall by 1.7%

• Darden Profit Collapses by 30% as Same Restaurant Sales Plunge by 5.6% and Company Selling Red Lobster

• TJX Misses Earnings Expectations as Sales & Earnings Flat

• Dick’s Misses Earnings Expectations as Golf Store Sales Plummet

• Home Depot Misses Earnings Expectations as Customer Traffic Only Rises by 2.2%

• Lowes Misses Earnings Expectations as Customer Traffic was Flat

….

The numbers don’t lie… people do.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=AiMjT_GNg_I

Video above details:

For the last few years, increasing numbers of commentators, including Max Keiser, have been predicting the collapse of the US dollar, a collapse that could be closer than you think. America currently faces a very real, impending threat — China. China accounts for more global trade than anyone else on the planet, and most of that trade happens in US dollars keeping demand for the dollar high and overseas trade at low costs.

Not only this, but China holds around 1.3 trillion dollars of US debt. A debt accumulated by China’s stockpile of dollars from international trade which they lend back to the US at ridiculously low interest rates.

But what happens if they stop playing the game? Well, in some respects they already have.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=_Lm5AqjiSs8



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Asr8O21MDHE

http://beforeitsnews.com/economy/2014/05/crash-is-here-now-retailers-closing-food-prices-spiking-china-russia-killing-the-dollar-and-more-2627154.html

US Money Slump Flashes Warnings As Economy Contracts

The US Seems Caught In A Japan-Style Trap, Endlessly Masking The Effect By Stealing Extra Growth From The Future With Artificial Stimulus

http://www.telegraph.co.uk/finance/economics/10863888/US-money-slump-flashes-warnings-as-economy-contracts.html

World Bank sounds alarm on rising global food prices…

World food prices rose in the first quarter of the year for the first time since their all-time high in August 2012, driven by rising demand in China, drought in the United States and unrest in Ukraine.

According to the World Bank, internationally traded food prices increased by a sharp 4.0 percent. The leap was led by wheat and maize, up 18 percent and 12 percent, respectively.

As a result, international food prices in April were only 2.0 percent lower than a year ago and 16 percent below their record level in August 2012, the bank’s quarterly food price report said.

“Increasing weather concerns and import demand — and, arguably, to a lesser extent, uncertainty associated with the Ukraine situation — explain most of the price increases,” the report said.

World Bank economists said prices increased despite bumper crops in 2013 and continued projections of record grain harvests and stronger stocks expected for 2014.

https://uk.news.yahoo.com/world-bank-sounds-alarm-rising-202850180.html#ImKLvVu

http://investmentwatchblog.com/crash-is-here-now-retailers-closing-food-prices-spiking-china-russia-killing-the-dollar-and-more/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 5 Juin - 15:03 (2014)    Sujet du message: ECONOMIC COLLAPSE: STEVE FORBES PREDICTS A STOCK MARKET CRASH WORSE THAN 1930's Répondre en citant

ECONOMIC COLLAPSE: STEVE FORBES PREDICTS A STOCK MARKET CRASH WORSE THAN 1930's



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=OId2KU1Wr58


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 5 Juin - 15:06 (2014)    Sujet du message: REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC - DU 2 AU 6 JUIN 2014 Répondre en citant

REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC - DU 2 AU 6 JUIN 2014

http://jovanovic.com/blog.htm


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Juin - 12:00 (2014)    Sujet du message: L’URSSAF VEUT TAXER LES COMPAGNONS D'EMMAÜS (CE QUI FERAIT 500 000 EUROS/AN) Répondre en citant

L’URSSAF VEUT TAXER LES COMPAGNONS D'EMMAÜS (CE QUI FERAIT 500 000 EUROS/AN)

4 juin, 2014 Posté par Benji sous Argent et politique


Et si au lieu de s’attaquer à un tel organisme qui est là pour aider les plus pauvres, l’état s’occupait de ceux qui fuient à l’étranger avec leur fortune pour payer moins d’impôts?
Citation:




Ils sont venus du Cambrésis, d’Armentières, de Wambrechies ou encore de Fontaine Notre-Dame pour manifester leur colère devant les locaux arrageois de l’URSSAF. Des bénévoles, des compagnons, des anonymes, des hommes de foi… Environ 300 personnes réunies pour scander « l’URSSAF, c’est pour ceux qui ont du taff ! ».

Des dizaines de valises sont posées le long de la route et bloquent l’accès aux locaux de l’Urssaf, des valises pour symboliser « le jour où nous devrons partir à cause de l’Urssaf », explique un bénévole.

Taxer la solidarité

« Nous n’avons pas l’habitude de manifester, mais là nous sommes victimes d’un chantage. Nous avons bien compris que l’État avait besoin d’argent, mais qu’il aille le chercher ailleurs, s’insurge Anne Saingier, présidente d’Emmaüs Nord – Pas-de-Calais. Ce que nous voulons aujourd’hui, c’est obtenir un moratoire pour qu’au 1er janvier 2015, on ne soit pas obligés de payer des cotisations à l’Urssaf pour des personnes qui ne sont pas salariées. »

La présidente fait référence aux compagnons d’Emmaüs, « des personnes qui sont blanchies, nourries, logés et réinsérées quand c’est possible par l’association ». Pas de salaire, mais « de l’argent de poche », soit par exemple 20 € par semaine et par compagnon à Saint-André. « Ces cotisations sont une taxe sur la solidarité », assène Anne Saingier.

Des compagnons toujours plus jeunes

Présent également, l’abbé Robert Meignotte, prêtre associé au service des paroisses de l’Escaut et de la Sensée. « L’Église est solidaire. Emmaüs donne une nouvelle vie aux objets, mais aussi aux humains blessés dans la vie. C’est une deuxième chance qu’on leur donne, explique le religieux. C’est inhumain de prendre de l’argent dessus. »

L’avis est partagé par Anaïs, une bénévole. « Ces gens sont déjà dans la misère et on veut leur prendre ce qu’ils n’ont même pas. Ce n’est pas évident pour eux de s’en sortir, ils n’ont pas besoin de ça en plus. » La bénévole évoque des compagnons toujours plus jeunes, toujours plus pauvres. « On a des compagnons de 19 ans, c’est malheureux… »

« Défendre notre bifteck »

Du côté des compagnons, qui préfèrent tous rester anonymes, on évoque une injustice. «On n’a pas de taff et on doit payer. On doit défendre notre bifteck », lance l’un d’entre eux. «Quand on n’a plus rien, on a Emmaüs. Il n’y a pas de mot pour décrire ce que ça nous apporte », témoigne un autre.

Un Iranien, arrivé en France il y a deux mois et qui est compagnon à Calais, affirme en anglais être venu manifester pour soutenir Emmaüs. « Le gouvernement devrait taxer les riches plutôt que les pauvres. Le gouvernement ferait mieux de nous aider à trouver un travail plutôt que de nous mettre à la porte. »

Manifestation levée à 14 h 30

La circulation a bien sûr été fortement perturbée boulevard Salvador-Allende et dans le centre-ville. La manifestation s’est terminée dans le calme vers 14 h 30.

De quoi s’agit-il?

Les communautés Emmaüs et l’Urssaf sont en désaccords. En cause ? L’interprétation de textes de loi.

Emmaüs France a le statut d’organisme d’accueil communautaire et d’activités solidaires (OACAS). Les personnes accueilles entrent donc dans le cadre de l’article 265-1 du code de l’action sociale et familiale.

Celui-ci stipule qu’une convention doit être conclue entre l’État et Emmaüs « qui précise les modalités selon lesquelles le respect des droits des personnes accueillies est garanti au sein de ses organismes affiliés ». Cette convention a été signée en 2010 et dresse deux listes : la première désigne les communautés Emmaüs qui ont refusé le RSA et ne cotisent pas à l’Urssaf, la seconde les communautés qui cotisent.

Or, l’Urssaf affirme aujourd’hui que toutes les communautés doivent cotiser, et demande à Emmaüs d’apporter des précisions pour prouver le contraire. Pour les 400 compagnons de la région, cela représente tout de même 500 000 € par an. Beaucoup trop pour Emmaüs qui se demande surtout pourquoi l’Urssaf vient leur réclamer aujourd’hui. Ce qui laisse penser à l’association que l’État cherche surtout à faire « les fonds de tiroirs », au mépris des plus démunis. F. P.

Source : La voix du nord.

Via Lestondus.fr

Merci à Marie pour l’info

http://lesmoutonsenrages.fr/2014/06/04/lurssaf-veut-taxer-les-compagnons-de…





Dernière édition par maria le Lun 14 Juil - 17:14 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 9 Juin - 10:05 (2014)    Sujet du message: CENTRAFRIQUE : "JOURNEE DU DESARMEMENT VOLONTAIRE" Répondre en citant

CENTRAFRIQUE : "JOURNEE DU DESARMEMENT VOLONTAIRE"



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=SnI4L6L7rrc


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 10 Juin - 16:23 (2014)    Sujet du message: LE PAPE DISSOUT LA GESTION FINANCIERE DU VATICAN Répondre en citant

LE PAPE DISSOUT LA GESTION FINANCIERE DU VATICAN

9 juin, 2014 Posté par Benji sous Argent et politique, Religion

Mise à jour avec les noms des 4 nouveaux responsables du bureau d’information financière


Pas une vraiment bonne nouvelle puisqu’il est réellement difficile de savoir QUI sont ces 4 analystes qui ont pris leur poste à la tête du bureau d’information financière, même en regardant sur leur site officiel, et c’est quand même là que l’information la plus importante se trouve, elle permettrait de savoir un peu plus de quoi il en retourne et si une institution en particulier à mis la main sur le-dit bureau…




Citation:


Par La Voix de la Russie | Le Pape François a démissionné les cinq administrateurs italiens du Bureau d’information financière au Vatican, et a nommé quatre analystes étrangers à leurs places.

Cette dissolution du Bureau était anticipée, comme les pouvoirs des administrateurs s’expirent en 2016. Le pontife les a remerciés pour leur travail.

Cette démarche montre que le Vatican est en train de s’intégrer dans les marchés financiers internationaux, en brûlant tous les ponts avec les méthodes passées de mener des activités financières. Le Bureau d’’information financière a été créé par décret du pape Benoît XVI en décembre 2010.

Source: French.ruvr.ru




Les noms manquaient, mais grâce à un internaute, nous avons pu avoir les noms relayés dans les commentaires par Voltigeur, et cela n’augure rien de bon…
Citation:

Merci à Nicolas P.

Info passée presque inaperçue, en date du 05 JUIN 2014, entre le DDAY et la Pentecôte multiconfessionelle avec Abbas et Peres en guests au Vatican:

L’AUTORITE D’INFORMATION FINANCIERE (AIF) DU VATICAN
a été renouvelée, et surtout internationalisée.
http://www.bostonglobe.com/news/world/2014/06/05/pope-francis-shakes-vatican-finance-panel/N6qbFDLuJYZYFMXgneaPKN/story.html
http://fr.radiovaticana.va/news/2014/06/05/lautorit%C3%A9_dinformation_financi%C3%A8re_du_vatican_sinternationalise/fr1-804962
http://www.lavie.fr/religion/catholicisme/le-vatican-s-eloigne-de-l-italie-05-06-2014-53798_16.php
http://www.levif.be/info/belga-generique/vatican-le-pape-nomme-des-non-italiens-a-l-autorite-d-information-financiere/article-4000649384220.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Autorit%C3%A9_d’information_financi%C3%A8re_(Vatican
)

5 italiens catholiques à la trappe !

Et voyez les nouveaux venus – « laïcs »:

1 Singapourien: Joseph Yuvaraj PILLAY (SINGAPOUR…)
http://in.reuters.com/finance/stocks/officerProfile?symbol=TAHL.SI&officerId=1606467
1 Suisse: Marc ODENDALL (ex-JP MORGAN ET MERRILL LYNCH !!!)
http://www.pistoriofoundation.org/marc-odendall/
1 Américain: Juan Carlos ZARATE (ex-conseiller de G.W.BUSH !!! – Contre-terrorisme période SADDAM HUSSEIN…)
http://en.wikipedia.org/wiki/Juan_Zarate
1 Italienne: Maria Bianca FARINA (Cartel de banques Italiennes notamment napolitaines + GENERALI…)
http://www.ania.it/it/chi-siamo/curriculum-vitae/maria-bianca-farina.html

A savoir que l’AIF est dirigée depuis novembre 2012 par un autre laïc:

Le Suisse: René BRÜLHART (ex-Financial Intelligence Unit du LIECHSTENSTEIN)
http://www.cath.ch/detail/le-fribourgeois-ren%C3%A9-br%C3%BClhart-nomm%C3%A9-directeur-de-lautorit%C3%A9-dinformation-financi%C3%A8re-du-vatican
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/01901d8c-4b5e-11e2-961d-d208b943f641/Ce_Suisse_qui_nettoie_les_finances_du_Vatican

Autre nomination intéressante, cette fois au « SECRETARIAT POUR L’ECONOMIE »:

(Nouvelle structure au sein du Vatican, dirigée par le cardinal australien George PELL, ex-archevêque de Sydney)

1 autre Australien laïc: Danny CASEY (Ex-Business Manager du Richissime Archidiocèse de Sydney)

Ces 2 derniers personnages furent impliqués dans des scandales de pédophilie au sein de l’Eglise catholique australienne, et tout récemment dans l’affaire John ELLIS (victime d’un prêtre dans les 70′s)
http://www.radioaustralia.net.au/french/2014-03-28/australie-le-cardinal-pell-pr%C3%A9sente-ses-excuses-%C3%A0-john-ellis/1287000

Il semblerait aussi que la Justice Royale Australienne ait interrogé Danny CASEY comme témoin pour savoir,
si l’Eglise de Sydney n’a pas tenté d’étouffer cette affaire en proposant une forte somme d’argent,
et se demande si cette institution n’aurait pas fait de même avec d’autres victimes…
http://www.abc.net.au/pm/content/2014/s3971279.htm?site=centralcoast
http://www.theaustralian.com.au/news/latest-news/church-still-has-lot-to-learn-on-abuse/story-fn3dxiwe-1226864276526
http://www.theguardian.com/world/2014/mar/26/sydney-catholic-archdiocese-controls-funds-worth-12bn
Amen…




http://lesmoutonsenrages.fr/2014/06/09/le-pape-dissout-la-gestion-financier…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 10 Juin - 16:29 (2014)    Sujet du message: REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC - DU 10 AU 14 JUIN 2014 Répondre en citant

REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC - DU 10 AU 14 JUIN 2014

http://jovanovic.com/blog.htm



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 12 Juin - 00:33 (2014)    Sujet du message: OBAMA EXPRIME SA FRUSTRATION SUR L'ABSENCE DE CONTRÔLE DES ARMES Répondre en citant

FALSE FLAG

OBAMA EXPRIME SA FRUSTRATION SUR L'ABSENCE DE CONTRÔLE DES ARMES

Combien de morts faudra-t-il pour faire avancer le programme de désarmement? Lavage de cerveau des masses alors que ce président bombarde des villes entières, partout dans le monde, et que des milliers de personnes sont tuées par son armée, tous ses groupes de mercenaires et ses drônes et autres équipements militaires de dernière génération.

Un autre article sur Radio-Canada ", faisant passer les proarmes pour des gros méchants : Quand les proarmes sont «épeurants» et «bizarres»" http://blogues.radio-canada.ca/correspondants/2014/06/05/quand-les-proarmes… . Ce brainwashing a pour but aussi de préparer le désarmement, non seulement aux Etats-Unis, mais au Canada et dans le monde entier. Cet agenda onusien sur le désarmement global avance très rapidement et est devenu une priorité dans ce monde complètement sous surveillance du Homeland Security pour un monde "plus sûr" et "plus sécuritaire". Nous vivons une transition tragique vers une société de contrôle total, une société contrôlée par les forces du mal, qui mentent, qui tuent, qui pervertissent tout ce qui est bien en reniant Dieu et ses lois. Nous voyons les conséquences tragiques, barbares et inhumaines de ce nouveau monde de "PAIX".



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=d3gJysoknoI


Mise à jour le mercredi 11 juin 2014 à 2 h 46 HAE
Reuters


  Photo :  AFP/DOUG PENSINGER


Barack Obama a fait état mardi de sa profonde frustration de voir les responsables politiques américains être incapables de mettre en oeuvre la moindre mesure de contrôle des armes à feu, s'exprimant après une nouvelle tuerie intervenue aux États-Unis.

« Ce pays a besoin de passer un examen de conscience à ce sujet (...) », a dit le président américain, en réponse à une question posée sur Internet.
Un élève a été tué par balle mardi dans un lycée de Troutdale, dans l'Oregon, et le tireur a par la suite été retrouvé mort, rapporte la police.

La semaine dernière, une personne a été tuée et trois autres ont été blessées jeudi dans une fusillade dans une université de Seattle, dans le nord-ouest des États-Unis.

Fin mai, une fusillade a fait au moins sept morts, dont le tireur présumé, et autant de blessés, près du campus de l'université de Californie à Santa Barbara.

Barack Obama a dit que l'une de ses grandes frustrations en tant que président était l'impossibilité de prendre des mesures concernant les armes, ajoutant que les États-Unis étaient le seul pays développé qui permettait ce type de comportement.

« Je suis prêt à travailler avec quiconque, y compris des sportifs et des propriétaires d'armes responsables, pour trouver des solutions, mais, aujourd'hui, il n'est pas possible de faire voter la moindre restriction au Congrès, ce dont nous devrions avoir honte ».

Au début de 2013, Barack Obama a passé, en vain, le plus clair de son temps à tenter de convaincre le Congrès de légiférer sur les armes à feu après une tuerie à Newtown (Connecticut), où 20 enfants et six adultes ont été massacrés par un tireur solitaire en décembre 2012.

Depuis Newtown, il y a 74 fusillades dans des écoles et des universités, selon Everytown for Gun Safety, un groupe qui préconise un renforcement de la législation sur les armes à feu.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2014/06/11/001-obama-fru…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 12 Juin - 00:41 (2014)    Sujet du message: UN ALIENE GRIS REPTILIEN SUR LA PIECE DE 20 DOLLAR CANADIEN EN ARGENT ? Répondre en citant

UN ALIENE GRIS REPTILIEN SUR LA PIECE DE 20 DOLLAR CANADIEN EN ARGENT ?

12/01/2012


Les gris reptiliens commencent-ils à se dévoiler sur les pièces de monnaie ?

Un exemple ci-dessous sur la pièce de 20 dollar canadien en argent.

Comme par hasard nous avons la Reine Elisabeth II sur l'avers de la pièce de monnaie, dont la famille est censée appartenir aux familles royales reptiliennes. 

Et sur le revers de la pièce nous sommes censés voir un amérindien qui pagaye et un jeune garçon qui effleure l'eau de sa main.

Sauf que vous avez déjà vu des jeunes enfants avec une tête d'Alien Gris reptilien ?

Quel est le symbole ici qu'ils ont voulu représenter, entre un Amérindien qui pagaye et un Aliène Gris reptilien qui frôle l'eau de sa main ?
Que les Amérindiens ont été décimés par les Gris Reptiliens ?

Et comme par hasard l'aliène est représenté sur ce qui appartient aux familles reptiliennes dans le monde : L'ARGENT !

Vue sur l'amérindien


Vue sur l'aliène

Ci-dessous la description de la pièce de 20 dollar canadien en argent.

Puis en bas de l'article 2 vidéos sur lesquelles nous pouvons voir clairement l'aliène.



© Royal Canadian Mint

Pièce commémorative

Canoë
Avers : Face droite de la reine - Inscription : ELIZABETH II D·G·REGINA


Revers : Un jeune garçon en canoë effleurant l'eau de sa main avec, en reflet, un amérindien d'autrefois pagayant.

Inscription :
20 DOLLARS
FINE SILVER 9999
9999 ARGENT PURE
2011
CANADA


Source : http://fr.numista.com/catalogue/pieces25832.html
Autre source :
http://www.mint.ca/store/product/product_exchange2011.jsp...


Les deux vidéos ci-dessous :

2012 FILE #1: Canadian Mint first to DISCLOSE 2011
alien Grey existence or coming event?




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=puL24XhZgV0

2012 FILE #2: Youtube censorship? & update on that video expose' on the Alien grey coin.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=loyaUJNcjBI

http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2012/01/12/un-aliene-gris-reptilien-sur-la-piece-de-20-dollar-canadien.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 12 Juin - 07:28 (2014)    Sujet du message: LE PARI SAOUDIEN DE FRANCOIS HOLLANDE / L'ETAT PRÊT A VENDRE SES BIJOUX DE FAMILLE Répondre en citant

LE PARI SAOUDIEN DE FRANCOIS HOLLANDE

Édition du 04 juin 2014 - n°713

Voulant capitaliser sur le rapprochement diplomatique effectué depuis un an avec l'Arabie Saoudite (>IOL nº695 et >IOL nº703), le gouvernement de François Hollande cherche à faire entrer des fonds saoudiens au capital de plusieurs grandes entreprises françaises en difficulté.

La suite : http://www.intelligenceonline.fr/renseignement-d-etat/2014/06/04/le-pari-sa…


L'ETAT PRÊT A VENDRE SES BIJOUX DE FAMILLE

Nº 1641 du 05 juin 2014 - En ligne le jeudi

Les partisans de l'Etat investisseur l'emportent sur les tenants de l'Etat stratège : le programme de cession de certains actifs devrait s'accélérer.Fromage - Difficile pour les titulaires de Bercy, Michel Sapin et Arnaud Montebourg, de ne pas démentir les rumeurs de cession de 15% du capital d'EDF par l'Etat (qui en détient 84,5%) à quelques semaines du débat sur (...)

La suite : http://www.lalettrea.fr/




Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 14 Juin - 00:13 (2014)    Sujet du message: "UNTOUCHED" PRIVATE FUNDS BEING SEIZED BY GOVERNMENT Répondre en citant

"UNTOUCHED" PRIVATE FUNDS BEING SEIZED BY GOVERNMENT



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=cczHElTUVvM


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 14 Juin - 23:05 (2014)    Sujet du message: LE NOUVEAU PRESIDENT POROSHENKO S'ENGAGE A MILITARISER L'UKRAINE ET A ECRASER LA REBELLION DANS L'EST DU PAYS Répondre en citant

GUERRE

LE NOUVEAU PRESIDENT POROSHENKO S'ENGAGE A MILITARISER L'UKRAINE ET A ECRASER LA REBELLION DANS L'EST DU PAYS

14 Juin 2014

2e partie : guerre économique




Un pion
 
Samedi dernier, tandis que le vice-président américainJoseph Biden était présent dans l'audience, a eu lieu l'investiture du milliardaire Petro Poroshenko en tant que président de l'Ukraine. Livrant un discours belliqueux, il a promis de confronter la Russie, de réprimer le mouvement séparatiste dans l'est de l'Ukraine et de militariser le pays en entier. Ce faisant, il a indiqué qu'il prévoyait imposer des mesures d'austérité brutales à la classe ouvrière ukrainienne. 

Poroshenko a commencé son discours en rendant hommage aux forces fascistes qui ont mené sa montée au pouvoir, à travers un coup d'État appuyé par les États-unis et l'Union européenne suivi d'une élection tenue le 25 mai alors que régnaient la terreur et la violence militaire dans l'est de l'Ukraine. Il a exprimé son enthousiasme pour la «révolution victorieuse» de «guerriers» et de «patriotes ukrainiens». 

Même si les médias occidentaux l'ont qualifié de puissante performance, son discours a démontré que Poroshenko n'est rien de plus qu'un représentant de l'impérialisme allemand, et particulièrement de l'impérialisme américain, et que celui-ci dépend entièrement d'eux. Adoptant une attitude provocatrice envers la Russie, il a déclaré qu'il n'accepterait jamais l'annexion de la Crimée par Moscou et a promis de violer l'accord de Budapest qui interdit le déploiement de forces militaires occidentales à l'intérieur d'ex-États soviétiques. 

«La Crimée occupée par la Russie, qui était, est, et sera à nouveau une terre Ukrainienne», a insisté Poroshenko. Faisant référence à une brève rencontre avec le président Vladimir Poutine pendant les commémorations du débarquement en France, il a dit: «Hier, au cours d'une rencontre en Normandie, j'ai dit au président Poutine: La Crimée est une terre Ukrainienne. Point. Il ne peut y avoir de compromis sur la question de la Crimée, le choix européen et la structure de l'État.» 

Revenu tout juste de négociations en France avec le président américain Barack Obama, Poroshenko a exclu toute négociation avec les forces séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine. Il a promis de mettre fin sans délai à la résistance au coup pro-occidental de février mené par des fascistes à Kiev. 

Il a décrit ceux qui détiennent le pouvoir dans une douzaine de villes de l'est comme des «bandits», des «criminels», des «terroristes» et des «mercenaires russes», laissant ainsi présager une offensive renouvelée de la part de l'armée ukrainienne et de ses alliés des milices de droite. 

Pendant que Poroshenko prononçait son discours, une tentative d'assassinat contre Denis Pushilin, un dirigeant pro-russe à Donetsk, a causé la mort par balles de l'un de ses assistants, Maksym Petruhin. Des photos circulant dans les médias russes montrent Petruhin en complet, face au sol dans la rue, à côté d'une voiture stationnée criblée d'au moins 7 balles dans la portière arrière. 

«Pour que la paix soit permanente, nous devons nous habituer à être toujours prêts au combat», a déclaré le magnat connu en Ukraine sous le nom de «roi du chocolat». «Nous devons garder notre poudre à canon au sec. L'armée et son rééquipement à travers le développement d'un complexe militaro-industriel national est notre priorité absolue... Notre armée doit devenir une véritable élite de la communauté Ukrainienne.» 

Soutenant que la population Ukrainienne doit faire de «grands sacrifices»,Poroshenko a déclaré: «Ceux qui ne veulent pas dépenser de l'argent pour les forces armées alimentent l'armée étrangère... Nos alliés les plus fiables et les meilleurs garants de la paix sont notre armée, notre flotte, notre Garde nationale et nos forces spéciales professionnelles.» 


Commentaire : Cela ressemble fortement à la phrase « Ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous » de George W. Bush. 

Lors d'une rencontre entre Poroshenko, Biden a réitéré l'appui des États-Unis pour son régime. «Les États-Unis sont avec vous», a dit Biden. «Ce n'est pas de l'exagération.» 

En plus de la visite de Biden, la Maison-Blanche a annoncé un plan d'aide de 48millions de dollars pour l'Ukraine, ainsi que 8 millions $ pour la Moldavie et 5 millions $ pour la Géorgie, qui doivent toutes deux signer des ententes avec l'UE ce mois-ci. 

D'après une déclaration de la Maison-Blanche, l'aide serait destinée à assister le gouvernement Ukrainien dans «la mise en oeuvre de réformes clés, la construction des forces de l'ordre, et le renforcement de l'unité nationale». Cette entente engage spécifiquement les États-Unis à défendre «la souveraineté et l'intégrité territoriale» ainsi que le «développement économique» de l'Ukraine, incluant des «réformes requises pour mettre en œuvre les programmes du FMI et de la Banque mondiale». 

Poroshenko a promis de trouver rapidement une entente économique avec l'UE, une entente que le gouvernement précédent préférait éviter en novembre dernier, craignant les troubles sociaux qui seraient déclenchés par les mesures d'austérité imposées par l'UE et le FMI. «J'ai la plume en main», dit-il, soulignant que l'accord d'association avec l'UE n'est que la première étape vers «l'intégration complète de l'Ukraine à l'UE». 

Le gouvernement intérimaire non-élu installé en février a déjà commencé à imposer les mesures d'austérité requises par l'UE et le FMI, incluant l'abandon de subventions en matière d'énergie et laissant la monnaie, la hryvnia, se déprécier de 30 pour cent par rapport au dollar américain. Les prix d'essence moyens pour les ménages ukrainiens ont commencé à augmenter de plus de 50 pour cent au mois de mai et le prix du chauffage doit augmenter de 40 pour cent à partir de juillet. 

Des mesures bien plus sévères sont à venir, incluant un gel des salaires du secteur public, des licenciements de masse parmi les fonctionnaires, l'annulation d'augmentation de pensions prévues et une panoplie de coupes dans les dépenses sociales. 

Le Wall Street Journal a rapporté des craintes concernant la capacité de Poroshenko à livrer la marchandise. «On dirait que la population est prête à accepter ce déclin du niveau de vie», dit Vitaliy Vavryshchuk au journal, directeur des recherches de la société de placements SP Advisors basée à Kiev, mais les Ukrainiens s'attendent à une reprise économique. «Leur patience a des limites», a-t-il averti. 

Malgré tous les efforts des puissances occidentales et des médias serviles qui tentent de présenter Poroshenko comme une personnalité populaire et démocratique, il est un représentant particulièrement vénal de l'élite ukrainienne corrompue qui s'est enrichie en pillant le patrimoine de l'ex-Union soviétique. Il a tenu des postes de ministre importants sous le gouvernement pro-occidental du président Viktor Yushchenko qui avait résulté de la «révolution orange» appuyée par les États-Unis et l'UE en 2004, ainsi que sous le gouvernement aligné sur Moscou du président Viktor Yanukovych récemment chassé du pouvoir. 

Ayant servi comme ministre des Affaires étrangères de Yushenko et ministre du Commerce de Yanukovych, Poroshenko est bien connu dans les coulisses du pouvoir de l'Occident comme un instrument malléable pour la promotion de ses intérêts. 

Le président russe Vladimir Poutine qui, comme Poroshenko, représente l'oligarchie qui est née de la liquidation de l'Union soviétique, cherche désespérément un accord avec le régime de Kiev et Washington. Lors d'une conférence de presse, après avoir rencontré Poroshenko pendant environ 15 minutes en France, il a déclaré: «J'ai aimé son attitude», ajoutant: «Je ne peux qu'accueillir la position de Poroshenko sur la nécessité de mettre fin au bain de sang dans l'est de l'Ukraine immédiatement.» 

Il y a plusieurs raisons de croire que Poutine est prêt à donner carte blanche à Poroshenko pour briser la résistance dans l'est de l'Ukraine. Le Wall Street Journalrapporte que pendant des semaines, «Poutine a envoyé des signaux à l'Ouest essayant de distancer le Kremlin des actes des rebelles et suggérant qu'il était prêt à appuyer des efforts pour réduire la violence dans l'est de l'Ukraine.» 

Moscou a renvoyé son ambassadeur, Mikahil Zurabov, à Kiev pour qu'il participe aux festivités entourant l'investiture et des médias russes ont rapporté que Poutine avait ordonné des contrôles plus stricts aux frontières pour empêcher que des gens aillent lutter contre le régime de Kiev. 

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande auraient rencontré Poutine et Poroshenko, cherchant à faciliter une entente. L'impérialisme allemand et français, bien qu'entièrement en accord avec le coup d'État de Kiev, ont des liens économiques et énergétiques avec la Russie ainsi que des aspirations historiques qui leur sont propres pour dominer l'Ukraine et la Russie. Par contre, Washington a clairement exprimé son désir de poursuivre ses buts: exploiter la crise Ukrainienne afin de subjuguer la Russie et la transformer en semi-colonie des États-Unis.

 
Mondialisation.ca

http://www.wikistrike.com/2014/06/le-nouveau-president-poroshenko-s-engage-a-militariser-l-ukraine-et-a-ecraser-la-rebellion-dans-l-est-du-pays.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Dim 15 Juin - 00:46 (2014)    Sujet du message: POPE FRANCIS WARNS THE GLOBAL ECONOMY IS NEAR COLLAPSE Répondre en citant

POPE FRANCIS WARNS THE GLOBAL ECONOMY IS NEAR COLLAPSE

Is this the signal for the coming collapse? 

The Huffington Post  | By Alexander C. Kaufman

Posted: 06/13/2014 10:16 am EDT Updated: 06/13/2014 12:59 pm EDT



The global economic system is near collapse, according to Pope Francis.

An economy built on money-worship and war and scarred by yawning inequality and youth unemployment cannot survive, the 77-year-old Roman Catholic leader suggested in a newly published interview.

“We are excluding an entire generation to sustain a system that is not good,” he told La Vanguardia’s Vatican reporter, Henrique Cymerman. (Read an English translation here.) “Our global economic system can’t take any more.”

The pontiff said he was especially concerned about youth unemployment, which hit 13.1 percent last year, according to a report by the International Labor Organization.

"The rate of unemployment is very worrisome to me, which in some countries is over 50 percent," he said. "Someone told me that 75 million young Europeans under 25 years of age are unemployed. That is an atrocity."

That 75 million is actually the total for the whole world, according to the ILO, but that is still too much youth unemployment.

Pope Francis denounced the influence of war and the military on the global economy in particular:

“We discard a whole generation to maintain an economic system that no longer endures, a system that to survive has to make war, as the big empires have always done,” he said.

"But since we cannot wage the Third World War, we make regional wars," he added. "And what does that mean? That we make and sell arms. And with that the balance sheets of the idolatrous economies -- the big world economies that sacrifice man at the feet of the idol of money -- are obviously cleaned up."

Pope Francis is gaining a reputation for pointed comments on the global economy. In April, amid feverish media coverage of French economist Thomas Piketty's bombshell book on income inequality, he made clear his stance on the widening wealth gap with a tweet saying: "Inequality is the root of social evil."

Fittingly, the pope commemorated Thursday's kick-off game of the World Cup – a global tournament that has so far cost host nation Brazil at least $15 billion and sparked violent protest by the country’s disenfranchised poor – with this message to his 4.14 million Twitter followers:
I wish everyone a wonderful World Cup, played in a spirit of true fraternity.

— Pope Francis (@Pontifex) June 12, 2014

http://www.huffingtonpost.com/2014/06/13/pope-francis-economy_n_5491831.htm…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 19:07 (2014)    Sujet du message: BELGIQUE : LES COMMUNES SONT AU BORD DU PRECIPICE FINANCIER… ET CE SONT LES CITOYENS QUI VONT ENCORE UNE FOIS MORFLER ! Répondre en citant

BELGIQUE : LES COMMUNES SONT AU BORD DU PRECIPICE FINANCIER… ET CE SONT LES CITOYENS QUI VONT ENCORE UNE FOIS MORFLER !

LES CONSEQUENCES FUNESTES DU VOTE IMBECILE DES CITOYENS BELGES : « DECOUVERTE » POST-ELECTORALE : LES COMMUNES SONT AU BORD DU PRECIPICE FINANCIER… ET CE SONT LES CITOYENS QUI VONT ENCORE UNE  FOIS MORFLER !!!
 
Chers amis, 

Dimanche passé, les citoyens belges ont voté comme des crétins pour les mêmes truands qui ont favorisé (et continuent de favoriser) les gangsters des banques, qui leur ont imposé des mesures d’austérité iniques et qui réduisent leurs libertés…

Il n’aura pas même fallu une semaine avant que les premières conséquences désastreuses de ce vote se fassent sentir, avec la soi-disant « découverte » (nous sommes APRES les élections, les mauvaises nouvelles peuvent donc commencer à tomber) des déficits des communes bruxelloises et wallonnes !

Vous remarquerez que l’on ne nous parle SURTOUT pas des communes flamandes, afin de ne pas jeter de l’huile sur le feu à l’heure où un nouveau gouvernement esclavagiste et totalitaire doit se former !

Les Belges n’ont sans doute pas encore compris, désinformés et/ou abrutis comme ils le sont, que les mesures d’austérité financière ne peuvent que les entraîner toujours davantage vers le bas !

120.000 emplois se situent dans les communes, et certains de ces emplois ont déjà été supprimés… Devinez ce qu’il va se produire dans les mois qui viennent !? Et à cela, il faudra encore rajouter les 50.000 personnes qui seront exclues du chômage !

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore compris, nous sommes dans une configuration « à la française », MAIS avec 500 jours de retard : ces jours heureux pendant lesquels les citoyens belges n’eurent pas de gouverne-et-ment !

Voici l’article de la presse alignée (Le Vif), ci-dessous (remarquez bien que les faits étaient déjà connus… la presse prostituée a simplement attendu que ses maîtres du pouvoir lui donnent l’autorisation de poster cela… après les élections, bien entendu !).

Ce qu’il y a de sinistre avec les Belges, c’est qu’ils peuvent se faire enculer par tous les trous et à répétition : atteints de débilité mentale ou de la maladie d’Alhzeimer, ils oublient et votent malgré tout toujours pour les mêmes raclures aux élections suivantes !

Voici donc venir A NOUVEAU les lendemains qui déchantent…

BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.  
 
Source : http://www.levif.be/info/actualite/belgique/les-communes-au-bord-du-precipi…
 
LES COMMUNES AU BORD DU PRECIPICE
 
Source: Belga
jeudi 29 mai 2014 à 10h32

Laurence Van Ruymbeke
 
Privées d’une partie de leurs recettes traditionnelles et confrontées, à leur insu, à des dépenses en hausse, les communes tirent la langue. A terme et sans changement de cap, elles ne tiendront pas le coup. C’est le citoyen qui le payera. Cash.
 
Au bord du gouffre, les communes wallonnes et bruxelloises ? Juste touchées, comme chacun et comme chaque niveau de pouvoir, par les effets de la crise ? Leurs bulletins de santé varient évidemment de l’une à l’autre. Il n’empêche : de nombreuses communes ont éprouvé des difficultés à boucler leur budget 2013. Au point que certains pouvoirs locaux ont dû se résoudre à licencier du personnel, du jamais vu. « Si les autorités communales en viennent à prendre une telle décision en période électorale, c’est qu’elles n’ont vraiment pas le choix », lâche Jacques Gobert, président de l’UVCW (Union des villes et communes de Wallonie) et bourgmestre socialiste de La Louvière. Quelque 1500 personnes ont en effet perdu leur emploi, depuis un an, dans les communes ou les CPAS wallons. A Bruxelles, de tels licenciements ne se sont pas encore produits. En revanche, on ne recourt pas systématiquement au remplacement lors d’un départ à la pension.

Du côté du Crac (Centre régional wallon d’aide aux communes), on confirme que le bulletin de santé des communes n’est pas rose. D’ailleurs, les demandes d’études-conseils s’y succèdent désormais à un rythme bien plus soutenu que par le passé. « Depuis dix mois, nous avons enregistré une douzaine de demandes alors que jusqu’en 2012, nous n’en recevions que 2 ou 3 par an, précise Isabelle Nemery, directrice générale ad interim. Les communes anticipent les difficultés et cherchent conseil. »

Le Crac ? L’ange gardien des communes wallonnes. Elles y trouvent des experts qui les conseillent lorsque leurs budgets pâlissent, dérapent ou sombrent. Et, plus prosaïquement, une aide sonnante et trébuchante quand les temps sont trop durs. Dans la capitale, c’est le Fonds régional bruxellois de refinancement des trésoreries communales (FRBRTC) qui veille sur les pouvoirs locaux.

Tous deux ont pour mission d’aider les communes en difficultés financières en leur concédant des prêts. Mais dans un cas comme dans l’autre, tout ou partie de ce prêt ne sera pas remboursé, à condition, pour les communes, de se soumettre à de stricts plans de gestion et de retour à l’équilibre budgétaire. « Nous procédons à des contrôles sur place, dans les communes et les CPAS, indique Michel Van der Stichele, directeur général du FRBRTC. La peur du gendarme joue, c’est évident. »

Les pouvoirs locaux s’adressent parfois à ces deux organismes pour obtenir de leur part d’abord un bilan le plus objectif possible des finances communales, puis des recommandations pour l’avenir.


 Une cinquantaine de coups de pouce

En Wallonie, une quarantaine de communes (sur un total de 262) bénéficient actuellement de prêts du Crac, un nombre stable depuis 2007. Etalés sur vingt ans, ils doivent leur permettre de boucler un budget à l’équilibre. Chaque fois qu’une commune procède au remboursement d’une tranche de ce prêt, le Crac délie les cordons de la bourse pour y participer également, à hauteur de 50 à 80 %. L’encours du Crac, c’est-à-dire l’argent qu’il devrait débourser pour participer comme il se doit à tous les remboursements des crédits en cours, s’élève à quelque 1,5 milliard d’euros.

Parmi les grandes villes qui bénéficient des aides du Crac figurent entre autres Namur, Charleroi et Liège. En échange, les pouvoirs locaux qui sollicitent l’aide du Crac acceptent de soumettre la plupart de leurs dépenses non récurrentes à un « superviseur » externe qui leur donne, ou non, son aval. Une procédure contraignante : les communes qui ont repris des couleurs remboursent d’ailleurs parfois leur prêt anticipativement pour recouvrer leur totale liberté d’action.

A la quarantaine de communes déjà liées au Crac devraient s’ajouter une dizaine d’autres. La Région wallonne vient en effet de libérer une enveloppe de 108 millions d’euros pour secourir les entités touchées de plein fouet par les départs d’entreprises dans le secteur sidérurgique.

A Bruxelles, huit communes sont aidées par le FRBRTC dans le cadre d’un contrat de gestion, dont trois sont soumises à un contrôle allégé en raison de leurs progrès budgétaires : Ganshoren, Berchem-Sainte-Agathe et Watermael-Boitsfort. Profitant d’un terrain d’action nettement plus étroit que la Wallonie, le Fonds envoie systématiquement ses experts dans les communes pour surveiller de près leurs finances. « Si les pouvoirs locaux ne respectent pas les règles fixées, on menace de leur imposer le remboursement de l’aide consentie. Nous n’en sommes jamais arrivés là mais il y a certains élus auxquels il a fallu répéter le message souvent », sourit Sophie Jurfest, directrice au Fonds régional bruxellois.

La situation budgétaire des communes bruxelloises semble toutefois moins inquiétante qu’en Wallonie : ces deux dernières années, le Fonds n’a pas dû mobiliser sa capacité d’emprunt de 30 millions d’euros annuels pour venir en aide à des communes en difficultés, faute de demande. Cet argent a, du coup, été réinjecté dans des aides à l’investissement. « Les 19 communes ne vont donc pas si mal », sourit Michel Van der Stichele. Treize d’entre elles ont néanmoins présenté un budget en déficit pour l’exercice propre de 2013…


 C’est grave, docteur ?

La santé des communes est-elle vraiment préoccupante ? Selon l’étude réalisée par Belfius sur les finances locales, leur taux d’endettement, pour l’ensemble de la Belgique, s’élève à 4,1 % du PIB. En Wallonie, la dette des pouvoirs locaux représente 5 milliards d’euros, ou 1 455 euros par habitant. « Un tel endettement, beaucoup d’entreprises en rêveraient », affirmait récemment l’économiste Giuseppe Pagano, professeur de finances publiques à l’Université de Mons. Sans doute.

Mais plusieurs signaux sont quand même passés au rouge. Les premiers licenciements à ce niveau de pouvoir, d’abord. Le recours aux réserves par les élus locaux wallons pour équilibrer leur budget ensuite : dans les projections budgétaires 2014, un tiers des recettes a été mangé à cette fin. A Bruxelles, on observe également un tassement des réserves, mais dans une moindre proportion. Enfin, les investissements au niveau local sont en recul, de 17 % en Wallonie, cette dernière année. « Or, c’est la variable sur laquelle les pouvoirs locaux peuvent jouer, en reportant certaines dépenses, pour équilibrer leur budget », souligne Katlyn Van Overmeire, conseillère finances à l’UVCW.

Il faut dire que quelques sérieuses tuiles sont tombées sur les communes, ces dernières années. A commencer par la liquidation du Holding communal, dans le cadre de la débâcle du groupe Dexia. En tant qu’actionnaires, les communes percevaient, chaque année, d’importants dividendes. Avec la dissolution du Holding communal, Charleroi a perdu 5 millions d’euros de dividendes et Schaerbeek, 3,4 millions. Certaines entités avaient même emprunté pour participer à l’augmentation de capital de Dexia, à la demande des pouvoirs régionaux, ce qui les pénalise d’autant plus aujourd’hui.

Deuxième clou douloureux dans la chaussure des communes : les compétences que l’Etat fédéral leur a transférées, sans compensation totale. La charge des CPAS, par exemple, dans laquelle le fédéral n’intervient en moyenne que pour 65 % ; le solde figure sur le tableau des dépenses communales. Mais du fait des politiques menées par l’Etat, notamment en matière d’exclusion des chômeurs, le nombre de personnes qui dépendent des CPAS ne fait que croître : de l’ordre de 6 % en trois ans. D’où un surcoût de 54 millions d’euros par an pour les CPAS wallons.

Le même processus prévaut pour le financement des zones de police, à charge en partie des communes. Idem enfin pour les pensions des agents contractuels, financées par des cotisations sociales fortement revues à la hausse et issues des bourses communales. D’ici à 2018, il leur en coûtera 3 milliards d’euros de plus.

Enfin, un malheur ne venant jamais seul, du fait de la crise, les recettes fiscales sont en recul, ce qui fait rentrer moins d’argent dans les caisses communales.

Fermer les piscines ?

 
Placées dans ce rude contexte budgétaire, les communes ne disposent que de peu de marge de manœuvre. Limiter leurs dépenses ? Elles le font déjà, pour la plupart, sous l’œil attentif et exigeant du Crac en Wallonie et du FRBRTC à Bruxelles. Au point que certaines ne remplacent plus le personnel qui part en pension, suppriment des services sociaux rendus jusqu’ici dans les CPAS ou limitent les activités parascolaires proposées aux enfants du cru. Havelange a ainsi renoncé à sa Maison rurale polyvalente. « Quelques entités ont vendu leurs domaines à la mer ou à la montagne, détaille Sophie Jurfest. Il y a encore des niches où les communes peuvent faire des efforts mais la Région ne peut pas les empêcher d’acheter des iPhones. » Si niches il y a, elles sont en tous cas étroites. Car les dépenses des pouvoirs locaux sont consacrées à 41 % aux frais de personnel, à 17 % au fonctionnement courant, à 30 % au subventionnement des CPAS ou zones de police et à 12 % au remboursement de leurs emprunts…

Augmenter leurs recettes, alors ? Comment le feraient-elles si elles ne souhaitent pas alourdir davantage la fiscalité qui pèse déjà sur leurs citoyens ? Elles peuvent certes tenter d’attirer sur leur territoire des citoyens supplémentaires, en espérant que leur présence augmente les recettes fiscales. Ou, plus sûrement, mettre tout en œuvre pour obtenir davantage de centimes additionnels perçus sur le précompte immobilier. A Bruxelles, par exemple, ils représentent un tiers des recettes des communes. Si le cadastre était mis à jour sur tout le territoire – une mesure évidemment impopulaire – les précomptes immobiliers qui en découlent seraient non seulement plus justement perçus, mais aussi, de toute évidence, plus élevés. Et les communes engrangeraient davantage de recettes par ce biais.

C’est une tâche qui revient au fédéral. Mais il ne s’exécute pas. « La seule chose que peuvent faire les communes, c’est actualiser les matrices cadastrales », pointe Jacques Gobert. Cela exige du personnel, qu’il faut payer, bien entendu.

De toutes les manières, il devient structurellement bien difficile, quelle que soit la commune, de boucler un budget en équilibre. « On essaie de sensibiliser les élus à ce qui les attend, entre autres en établissant une programmation pluriannuelle, détaille Katlyn Van Overmeire. Car gouverner à l’année, désormais, n’est plus tenable ».

L’enjeu est de taille. Pour l’emploi, d’abord. Les pouvoirs locaux occupent 120 000 personnes. Les communes représentent aussi la moitié des investissements des pouvoirs publics. Pour les citoyens, ensuite. Car si les communes sont étranglées financièrement, elles n’auront d’autre choix que de sabrer dans le service au public, dans les infrastructures, sportives ou culturelles, mises à sa disposition, ou de renoncer à l’entretien de ses routes. A moins d’augmenter les impôts…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 16 Juin - 19:12 (2014)    Sujet du message: REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 16 AU 20 JUIN 2014 Répondre en citant

REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 16 AU 20 JUIN 2014

http://jovanovic.com/blog.htm


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 17 Juin - 01:06 (2014)    Sujet du message: COLLECTION D'AUTOS «DE 2 MILLIARDS»: REVENU QUEBEC ENQUÊTE Répondre en citant

 COLLECTION D'AUTOS «DE 2 MILLIARDS»: REVENU QUEBEC ENQUÊTE

Publié le 29 mai 2014 à 07h46 | Mis à jour le 29 mai 2014 à 07h46



Denis Arcand
La Presse


La campagne de l'homme d'affaires Roger Demers, qui vise à intéresser le gouvernement à sa célèbre collection de voitures rares, donne des résultats.

Mais ce n'est pas la subvention espérée par M. Demers pour construire un musée qui abriterait la collection familiale, actuellement logée à Thetford Mines.

C'est plutôt une vérification et une enquête fiscales.

Revenu Québec enquête sur la Collection Demers et veut avoir une liste complète de toutes les voitures du promoteur Roger Demers, qu'il a récemment évaluées à 2 milliards de dollars. Le percepteur québécois veut aussi savoir comment ont été acquises une bonne partie des 584 voitures - dont certaines sont anciennes ou exotiques.

M. Demers fait campagne depuis au moins 2005 pour convaincre une municipalité québécoise de construire un musée de l'automobile. Lors de son dernier effort, l'hiver dernier, il prétendait que ses voitures avaient appartenu «à des grands de ce monde», comme Elton John, Michael Jackson, le Shah d'Iran, le financier J.P. Morgan, l'avionneur et producteur de cinéma Howard Hughes, la reine d'Angleterre, les acteurs Clark Gable, Tony Curtis et Jean Harlow, et une foule d'autres personnes riches et célèbres.

Drummondville, Shawinigan, Sherbrooke, Thetford Mines et Victoriaville avaient montré de l'intérêt. Avant les élections du 7 avril, des ministres péquistes avaient visité la collection, à Thetford Mines, et le ministre Yves-François Blanchet s'était intéressé de près au projet, sans toutefois engager le gouvernement.

La Presse a publié le 14 avril une enquête qui montre que les prétentions de M. Demers sur l'origine et la valeur des voitures sont fausses.

En cour dans deux semaines

La Presse a appris que Revenu Québec plaidera le 9 juin en Cour du Québec pour contraindre les frères Roger, Serge et Michel Demers à lui fournir une liste de leurs voitures, les adresses des lieux où elles sont entreposées, ainsi que la documentation de toutes les transactions financières se rapportant à cette collection d'automobiles, avec pièces justificatives à l'appui, pour la période du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2010.

L'enquête sur la collection de voitures vise les trois frères individuellement, pas leur entreprise, Tapis Demers inc.

La «requête pour ordonnance de production» a été déposée par Revenu Québec le 18 avril 2013 au palais de justice de Thetford Mines, où la cause doit être entendue dans deux semaines.

Revenu Québec réclame les informations sur la Collection Demers depuis le 3 février 2012, date à laquelle une «demande péremptoire» a été envoyée à chacun des trois frères. La demande péremptoire est un recours prévu par la loi fiscale pour astreindre un contribuable à collaborer dans le cadre d'un processus de vérification et d'enquête.

Dans cette demande péremptoire, Revenu Québec exigeait aussi des procurations signées par les frères Demers et donnant accès aux renseignements douaniers de l'Agence des services frontaliers du Canada. La plupart des grands encans automobiles d'Amérique du Nord ont lieu aux États-Unis.

La requête actuellement en cour est appuyée par un affidavit signé par Daniel Racine, chef de service à la vérification des entreprises de l'Agence du Revenu du Québec. Ni les frères Demers ni leur avocat n'ont répondu aux demandes d'entrevue de La Presse.

Abus de pouvoir?

Les frères Demers ont déposé une défense le 10 avril dernier, dans laquelle ils affirment que Revenu Québec abuse de ses pouvoirs en réclamant ces renseignements et les documents sur la Collection Demers.

Premièrement, la collection de voitures n'est pas assujettie à l'impôt, disent-ils, puisque ce sont des biens constituant leur «collection personnelle» et que toute information sur ces voitures «n'est aucunement pertinente, pas plus que ne le seraient les informations relatives à une collection de timbres, de bouteilles de vin ou d'allumettes». La requête de Revenu Québec est l'équivalent d'une saisie administrative, ajoutent les frères Demers, qui les forcerait «à faire l'inventaire de leurs biens personnels et à révéler des informations qui, autrement, ne pourraient être exigées d'aucune façon» par le Ministère.

De plus, affirment les frères Demers, Revenu Québec s'est lui-même exclu de demander ces renseignements au terme d'une vérification fiscale qui s'est conclue le 17 décembre dernier par six avis de cotisation pour une somme non indiquée dans la requête et visant les années fiscales 2006 à 2011 (que les défendeurs contestent).

En effet, Revenu Québec ne peut plus réclamer quelque information que ce soit depuis qu'il a terminé sa vérification et son enquête, puis envoyé ses avis de cotisation, affirme le procureur des frères Demers, Me Jean-Claude Chabot, du cabinet Chabot et associés. Selon la Loi de l'impôt sur le revenu, Revenu Québec est lié par ses avis de cotisation et «ne peut changer le fondement de ces cotisations, rendant inutile toute demande de renseignement visée par sa requête», écrit Me Chabot.

http://auto.lapresse.ca/actualites/nouvelles/201405/29/01-4770875-collectio…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mer 18 Juin - 00:18 (2014)    Sujet du message: PRICES OF HOUSEHOLD ITEMS SOAR Répondre en citant

PRICES OF HOUSEHOLD ITEMS SOAR



Amid the increasing mad rush to supermarkets in preparation for the Ramadan season, customers are complaining that the prices of commodities are soaring. (AN file photo)


JEDDAH: NADIM AL-HAMID
Published — Tuesday 17 June 2014
Last update 17 June 2014 5:36 pm

Residents here say traders are unfairly raising the prices of household items to take advantage of the demand created by the holiday season and Ramadan.

Several shoppers told Arab News on Monday that traders have raised the price of various utensils and were only interested in making money.

Hussein Banafa said he went shopping last week to purchase soup bowls and dishes. “I was surprised that the price had doubled. What used to be sold for SR100 now costs SR200,” he told Arab News. He called on the Commerce Ministry to control prices.

Some traders and vendors said that prices could go up by as much as 40 percent because of the rise in import costs.

However, other merchants said that they were worried about the price increases because shoppers might decide not to buy household goods, which would mean losses to them.

They said some traders are raising prices because of the combination of the summer vacation, wedding season, Ramadan and the upcoming Eid celebrations.

Muhammad Ali, a wholesale store manager, rejected accusations that traders were raising their prices unfairly. He said price increases were “insignificant” and still largely at the same level they were earlier this year.



He said the price of a dozen teacups ranges between SR20 and SR30 depending on the quality, and a set of soup bowls is now at SR120. This shows that prices have not gone up by more than 15 percent.

“Ramadan is the most profitable season in our business,” said Ali Ahmad, a salesman at a shop in Jeddah. “It is the only month that shops can make up for the losses sustained in previous months. I expect a good turnout in the days before Ramadan.”

Mohammed bin Afif, a member of the household utensils committee at the Jeddah Chamber of Commerce and Industry, confirmed that prices would increase this year by at least 40 percent.

“Store leases and wages have increased due to a shortage of workers after the labor correction campaigns. The price of a container at the port has increased from $1,800 to $3,300. There is also the added cost of having goods tested for quality on arrival,” he said.


http://www.arabnews.com/news/587931


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:11 (2016)    Sujet du message: DÉSARMEMENT ET ÉCONOMIE (PARTIE 2)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATION -> DÉSARMEMENT ET ÉCONOMIE (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 327, 28, 2947, 48, 49  >
Page 28 sur 49

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com