LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DÉSARMEMENT ET ÉCONOMIE (PARTIE 2)
Aller à la page: <  1, 2, 332, 33, 3447, 48, 49  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATION -> DÉSARMEMENT ET ÉCONOMIE (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 3 Déc - 01:39 (2014)    Sujet du message: LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 1 AU 4 DECEMBRE 2014 Répondre en citant

LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 1 AU 4 DECEMBRE 2014

http://jovanovic.com/blog.htm



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 3 Déc - 01:39 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Déc - 01:29 (2014)    Sujet du message: UNE « TAXE GOOGLE » DE 25 % AU ROYAUME-UNI Répondre en citant

UNE « TAXE GOOGLE » DE 25 % AU ROYAUME-UNI

Tax on the City
 




Crédits : Mapics/iStock/ThinkStock

Loi

Lors de son Autumn Statement, déclaration politique décrivant les ambitions budgétaires à venir, le chancelier anglais George Osborne a annoncé l’arrivée prochaine de la « taxe Google ». Ce nom de baptême a été attribué par la presse britannique à ce dispositif destiné à lutter contre l'optimisation fiscale des multinationales.

La taxe sur les profits détournés (Diverted Profits Tax), son vrai nom, viendra frapper les grandes multinationales qui rivalisent d’ingéniosité pour éviter l’impôt là où sont réalisés les bénéfices. « Ces grandes entreprises utilisent des montages artificiels pour détourner leurs profits à l’étranger afin d’échapper à l’impôt au Royaume-Uni, peste George Osborne dans sa déclaration. Le gouvernement va maintenant agir. »

Cette taxe ciblera donc les entreprises un peu trop coupables « de stratégies fiscales agressives » en frappant leurs profits à hauteur de 25 %. Aucun détail n’a pour le moment été donné sur son assiette exacte ou ses conditions de mise en oeuvre, mais selon les premiers éléments fournis par l’administration du Trésor, l’application ou non de cette taxe dépendrait d’un seuil d’activité au Royaume-Uni (nombre de ventes, etc.).

Mise en oeuvre le 1er avril 2015

Une certitude, la « Diverted Profits Tax » sera mise en œuvre à partir du 1er avril 2015. Son rendement pour la première année sera de 25 millions de livres, 270 millions l’année suivante, avant d’entamer une moyenne annuelle de 350 millions de livres (soit près de 450 millions d'euros). « Certaines des plus grandes entreprises dans le monde, y compris celles du secteur des nouvelles technologies, utilisent des structures élaborées pour éviter de payer des impôts. Ce n’est pas juste pour les autres entreprises ni pour les Britanniques. Aujourd'hui, nous allons y mettre un terme » a encore commenté George Osborne

Pression en France, en Italie et en Allemagne

Cette lutte contre la stratégie fiscale pointera avant tout son attention sur les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple), tous accusés d'échapper aux rigueurs budgétaires locales. Elle connait d'ailleurs des rebondissements dans d’autres pays. Dans une lettre commune, les ministères de l’économie allemand, français et italien viennent ainsi de réclamer à Pierre Moscovici, commissaire européen aux Finances, une harmonisation fiscale dans toute l’Europe afin que chacun s’acquitte de l’impôt là où il réalise ses profits. L'intéressé a déjà annoncé une directive européenne afin de lutter contre un autre problème, le tax ruling mis en lumière au Luxembourg. Ce texte serait programmé pour début 2015.

Publiée le 03/12/2014 à 17:44

http://www.nextinpact.com/news/91221-une-taxe-google-25-au-royaume-uni.htm


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 7 Déc - 04:15 (2014)    Sujet du message: VATICAN ECONOMIC CZAR WTF GEORGE SPELL Répondre en citant

VATICAN ECONOMIC CZAR WTF GEORGE SPELL



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=9gPXGxsWfO4


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 8 Déc - 00:35 (2014)    Sujet du message: ALERTE ! LES BANKSTERS S'APPËTENT A SUPPRIMER LES EMPRUNTS A TAUX FIXE Répondre en citant

LES BANKSTERS S'APPËTENT A SUPPRIMER LES EMPRUNTS A TAUX FIXE

Publié par wikistrike.com sur 7 Décembre 2014, 09:14am

Catégories : #Economie




La crise des « subprimes », vous vous souvenez ? Oui, mais en fait késaco ? Ce sont des banques étazuniennes qui ont prêté généreusement de l’argent pour acheter leur maison à des gens modestes baratinés par des courtiers voyous.

Seulement ces prêts, alléchants au départ, étaient des prêts à taux variable. Qui ont – on s’en doute – varié dans le sens d’une augmentation vertigineuse. Résultats : les emprunteurs incapables de rembourser, les maisons saisies par les organismes bancaires, ces prêts pourris noyés dans des titres, ces titres refilés aux banques, des banques qui perdent du pognon et viennent pleurer dans le giron de l’État, l’État qui renfloue les banksters et qui va chercher le pognon dans la poche des contribuables. La crise quoi… La routine.
 
En France lorsque vous voulez acheter votre maison ou votre appartement, vous négociez avec votre banquier ou un organisme de prêt un emprunt à taux fixe. C’est-à-dire que sur 20 ans, vous savez que vous paierez tant par mois, ni plus, ni moins. Vous pouvez organiser votre investissement sur la durée.
 
Il faut savoir que votre banque vous prête du pognon qu’elle n’a pas, en vertu du principe même de cette activité d’escrocs appelée « activité bancaire » : une banque n’est obligée d’avoir en caisse (en fonds propres comme ils disent, ce qui laisse entendre que le reste est sale  !) que 8% du montant du prêt qu’elle accorde. Où prend-elle alors le pognon nécessaire ? Ce sont les dépôts des clients (dans les banques de dépôt) et si nécessaire elle l’emprunte à la Banque Centrale Européenne (en zone Euro, ce qui nous intéresse) actuellement à taux proche de zéro. Mais si votre taux de remboursement est fixe, le taux de ré-emprunt de la banque peu varier. Á la hausse comme à la baisse. La banque prend donc un risque. Oh ! Le gros mot ! Eh bien c’est ce risque (très théorique car les banques s’en préservent à travers des systèmes compliqués d’assurance – les « SWAP de taux » – qu’elles font payer quelque part à leurs clients  !), ce risque donc, les banques ne veulent plus l’assumer. Pour ce faire, la combine est de remplacer les prêts à taux fixe par des prêts à taux variable. Autrement dit transférer le risque sur l’emprunteur. Ben voyons !
 
C’est le Comité de Bâle , organisme où sont traités, quatre fois par an, les sujets relatifs à la supervision bancaire, qui est chargé d’imposer ce changement radical. Sous la pression des banksters anglo-saxons qui tiennent la finance mondiale. Il faut savoir que ce système à taux fixe est une très positive exception française. Il faut donc la foutre en bas.
 
Ce méfait – catastrophique pour la marché immobilier français – devrait être décidé avant la fin de l’année pour une mise en place dès 2015. Attendez-vous donc à une visite mielleuse de votre banquier qui va tenter de vous enfumer en vous faisant miroiter les « avantages » des taux variables !

ATTENTION ! MEFFI ! Et faites-le savoir.
 
Victor

 http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/alerte-les-banksters-s-appretent-a-159642

http://www.wikistrike.com/2014/12/alerte-les-banksters-s-appretent-a-supprimer-les-emprunts-a-taux-fixe.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Déc - 00:04 (2014)    Sujet du message: FINANCES : PAS DE "FONDS ILLEGAUX" AU VATICAN Répondre en citant

FINANCES : PAS DE "FONDS ILLEGAUX" AU VATICAN

Elle est bien bonne, celle-là. Le Vatican est l'institution la plus corrompue de ce monde. Elle dirige tout, l'or du monde entier lui appartient, elle contrôle les banques du monde entier (incluant chacun de nos comptes de banque, dont l'argent disparait de plus en plus), de nombreux fonds illégaux ont et servent toujours pour payer les milices criminelles qui sont sous les ordres du Pape, et elle a le culot de nous dire qu'il n'y a pas de "fonds illégaux"? Il y aurait tellement à dire sur ce sujet!

Clarification du P. Lombardi

Rome, 5 décembre 2014 (Zenit.org) Rédaction 

Il n'y a pas « de fonds illégaux, illicites ou mal administrés » dans les finances du Vatican, affirme le P. Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, dans une déclaration publiée ce 5 décembre 2014.

Le P. Lombardi clarifie les propos du cardinal australien George Pell, préfet du Secrétariat pour l'économie, publiés dans le journal britannique Catholic Herald : « le Saint-Siège peut sans problème régler ses factures... parce que quelques centaines de millions d'euros ont été mis de côté dans des comptes de secteurs particuliers et n'apparaissaient pas sur le bilan annuel », expliquait le cardinal.

Radio Vatican note que ces propos « ont donné lieu à toutes sortes d’interprétations, principalement sur la provenance des sommes découvertes ». Mais le P. Lombardi est formel : il ne s'agit pas « de fonds illégaux, illicites ou mal administrés ».

Il rappelle qu'« il a été expliqué précédemment et publiquement par la Préfecture des affaires économiques, que les bilans du Saint-Siège et de l’État de la Cité du Vatican, dont on rendait compte chaque année au Conseil des quinze cardinaux, ne comprenaient en aucune façon l’ensemble de toutes les nombreuses administrations qui dirigent le Vatican, mais seulement les institutions principales de la Curie et de l’État ».   

Le Secrétariat pour l’économie a appris l’existence de ces fonds « lors du processus d’étude et de révision des administrations vaticanes en cours, afin d’en avoir une connaissance globale plus juste en vue de la rationalisation de la gestion », précise-t-il.

Le P. Lombardi estime que « c'est précisément le signe et le fruit de la coopération constructive entre les différentes institutions vaticanes ».

Comme c'est la tradition chaque année, la Préfecture des affaires économiques du Siège apostolique (APSA) a présenté son rapport sur le bilan consolidé du Saint-Siège et le bilan du Gouvernorat de l'État de la Cité du Vatican pour 2013, lors de la réunion du Conseil de l'économie, le 5 juillet 2014.

Le bilan montrait que le budget 2013 du Saint-Siège était dans le rouge de plus de 24 millions d'euro, le budget du gouvernorat de la Cité du Vatican étant au contraire positif de plus de 22 millions d'euro.

( 5 décembre 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/finances-pas-de-fonds-illegaux-au-vatican?…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Déc - 01:28 (2014)    Sujet du message: LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 8 AU 12 DECEMBRE 2014 Répondre en citant

LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 8 AU 12 DECEMBRE 2014

http://jovanovic.com/blog.htm


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Déc - 18:22 (2014)    Sujet du message: FRANCE : ET MAINTENANT, UNE TAXE SUR VOTRE CABANE DE JARDIN! Répondre en citant

 FRANCE : ET MAINTENANT, UNE TAXE SUR VOTRE CABANE DE JARDIN!

Ecrit le 8 déc 2014 à 17:59 par Thibault Doidy de Kerguelen dans Poing de vue



Non, il ne s’agit pas d’une blague : en attendant de taxer le quad électrique de votre fils, voici la taxe sur la cabane de jardin !

Qu’est-ce que cette taxe d’aménagement sur les cabanes de jardin ?

Le nom officiel de cette taxe est « taxe d’aménagement ». Vous la devez lorsque vous construisez un espace de plus de 5m² sur votre terrain : une maison, un garage, une grange et même votre abri de jardin (y compris en préfabriqué). Pour être taxé, cet espace doit dépasser 1,80 mètre de hauteur sous plafond. Les escaliers ne comptent pas.

La taxe est reversée au département (conseil général) et à la commune (en Île-de-France, il y a en plus une part régionale…). La base de calcul de la taxe est un tarif forfaitaire national au mètre carré. En 2014, il s’élève à 712 €. Les deux collectivités fixent les taux d’imposition qui sont votés chaque année en conseil municipal et en conseil général, avant le 30 novembre. Ces taux sont compris entre 1% et 5% pour la commune et entre 1% et 2,5% pour le département.

Comme toujours en France, les règles étant compliquées, on les compliquent un petit peu plus avec ici un abattement fiscal de 50% sur les 100 premiers mètres carrés. Le mode de calcul de la taxe d’aménagement est donc : surface construite multipliée par valeur forfaitaire (356€ de 1 à 99m², 712€ au-delà) multipliées par les taux de votre département plus le même calcul multiplié par les taux de votre commune…

Ça peut aller chercher loin….

Nombreux sont les redevables qui se sont vus taxés de 800€ et plus pour une modeste cabane de jardin. Les forums spécialisés s’agitent (8 pages à feuilleter…)

Le « pompon » des témoignages : « Nous avons construit une maison, avec sous-sol, de 265 m². Quelques mois plus tard, nous recevions une lettre nous réclamant 6200€ pour la taxe d’aménagement. À réitérer l’année suivante, soit plus de 12 400 euros en tout ! », raconte Nicolas Maillet, habitant de Marthod, en Haute-Savoie. Et après, nos grands théoriciens de l’égalité et de la répartition ne comprennent pas pourquoi les Français ne font pas construire…

Comment le fisc est-il au courant de vos aménagements ?

N’oubliez pas que pour moins de 20 mètres carrés, vous avez l’obligation de faire une déclaration préalable à la mairie (même pour votre abri de jardin…). Au-delà de 20 mètres carrés, le permis de construire est obligatoire et l’autorisation est également demandée à la mairie. Si, comme l’évoquent un certain nombre d’intervenants des forums, vous ne faites pas ces déclarations, l’amende encourue est de 80% du forfait national par mètre carré (au lieu des 1% à 5%).

La taxe n’est due qu’une seule fois. Si son montant dépasse 1500€, l’administration, dans sa grande bonté vous demande de la payer sur deux ans (mais pas plus…). Il est possible d’obtenir un échéancier pour lisser cette dépense. Attention cependant, tout retard de paiement peut être sanctionné, avec une majoration de 10%. Soyez le plus précis dans vos déclarations en mairie, notamment si votre aménagement ne dépasse pas les 1,80 mètre sous plafond ou si un côté est ouvert, sans mur, afin qu’on ne vous réclame pas cette taxe par erreur.

Quelles conditions pour être exonéré ?

Globalement, il apparaît que seules quelques communes accordent certaines exonérations (sur les abris de jardin par exemple…). Les départements et la région Île-de-France, aucune. Les collectivités locales ayant dans l’ensemble pris des habitudes de dépenses et l’État diminuant les dotations, on ne les imagine pas accorder des exonérations cette année ni les années qui viennent. Si vous avez la chance d’être sur une commune qui exonère de la taxe d’aménagement, vous payerez simplement la part du département (et de la région en Île-de-France).

N’hésitez pas à interroger votre mairie et votre centre des impôts avant de faire vos travaux afin d’intégrer cette dépense supplémentaire dans votre budget. Les consignes données aux Trésoreries sont claires, le niveau de revenu et le coût des travaux ne doivent en aucun cas être retenus comme facteur de dégrèvement ou d’étalement. Enfin, ne rêvez pas si vous ne voyez rien arriver, la taxe d’aménagement vous sera réclamée douze mois après l’obtention du permis et vous aurez royalement 6 semaines pour vous en acquitter. Elle n’est pas belle la vie

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/08-12-2014/et-maintenant-une-taxe-sur-votre-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 11 Déc - 02:40 (2014)    Sujet du message: ECONOMIE : LE PAPE RECOIT CHRISTINE LAGARDE Répondre en citant

ECONOMIE : LE PAPE RECOIT CHRISTINE LAGARDE

Directrice du Fonds monétaire international

Rome, 10 décembre 2014 (Zenit.org) Anne Kurian


Le pape a reçu la française Mme Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), ce mercredi 10 décembre 2014, au Vatican.

D'après un article du quotidien économique et financier anglophone « The Wall street Journal », la rencontre devait être l'occasion d'évoquer « l'inégalité des chances en Europe, en particulier la disparité entre les riches et les pauvres, et le chômage des jeunes ».

Dans son exhortation apostolique Evangelii Gaudium, le pape appelle à « dire non à une économie de l’exclusion et de la disparité sociale » (n. 53). Il s'oppose à « la nouvelle idolâtrie de l’argent » qui a pour conséquence « la négation du primat de l’être humain » (n. 55).

« L’argent doit servir et non pas gouverner ! », insiste-t-il en plaidant pour « un retour de l’économie et de la finance à une éthique en faveur de l’être humain » (n. 58) : « La dignité de chaque personne humaine et le bien commun sont des questions qui devraient structurer toute la politique économique » (n. 203).

Il dénonce aussi « les mécanismes de l’économie actuelle qui promeuvent une exagération de la consommation » (n. 60).

(10 décembre 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/economie-le-pape-recoit-christine-lagarde



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 13 Déc - 02:28 (2014)    Sujet du message: LE ROUBLE S'EFFONDRE PRECIPITANT UN PEU PLUS LA RECESSION DE LA RUSSIE Répondre en citant

LE ROUBLE S'EFFONDRE PRECIPITANT UN PEU PLUS LA RECESSION DE LA RUSSIE

L'économie russe durement frappée par les sanctions occidentales subit maintenant la chute des prix du pétrole



Kirill Kudryavtsev (AFP)"La Russie se trouve au bord de la récession et le rouble, la momnnaie plus affectée cette année parmi les grandes économies émergentes, est tombée le 13 octobre 2014 sous son record de faiblesse du printemps face à l'euro comme au dollar"


La banque centrale russe se trouve jeudi sous forte pression pour augmenter ses taux afin de tenter de juguler l'effondrement du rouble et l'envolée des prix qui en résulte, au risque de fragiliser davantage une économie promise à la récession.

La Banque de Russie rend publique à 10H30 GMT sa décision mensuelle de politique monétaire, mais pour les économistes, son issue fait peu de doute vu le tournant dramatique qu'a pris la dégringolade de la monnaie nationale.

Malgré ses interventions massives sur le marché (4,5 milliards de dollars encore la semaine dernière) et les mises en garde des autorités contre les spéculateurs, rien n'y a fait. Le rouble n'a cessé de s'enfoncer et a désormais perdu un tiers de sa valeur face à l'euro depuis le début de l'année, 40% face au dollar.

Jeudi matin encore, l'euro a atteint un niveau jamais vu, à 68,48 roubles, comme le dollar à 54,93 roubles. Affaibli par des fuites de capitaux causées par la crise ukrainienne, le rouble suit désormais la chute des cours du pétrole, qui représente avec le gaz la majorité des revenus de l'Etat.

"La pression sur la banque centrale pour qu'elle prenne des mesures audacieuses s'est considérablement renforcée ces deux dernières semaines vu le rapide déclin des cours du pétrole", ont jugé les analystes de VTB Capital.

Face à une population inquiète, face au niveau de l'inflation (plus de 9% sur un an) et condamnée à voir son pouvoir d'achat se réduire, la Banque de Russie est pressée de montrer qu'elle ne reste pas les bras ballants et de resserrer encore sa politique monétaire pour enrayer la spirale infernale.

Jouer sur les taux est par ailleurs devenu le principal outil de sa politique depuis qu'elle a décidé en novembre de laisser le rouble évoluer librement, lassée de devoir injecter des milliards de dollars pour encadrer ses mouvements sans la stabiliser.


Viktor Drachev (AFP/Archives)"Une femme s'apprête à changer des hryvnias contre des roubles et des monnaies occidentales, à Sébastopol le 18 mars 2014"

Seule question en suspens jeudi matin: de combien peut-elle augmenter le loyer de l'argent sans porter un coup fatal à une économie fragilisée par de lourdes sanctions occidentales.

Elle a déjà porté son taux directeur depuis le printemps de 5,5% à 9,5%, sans parvenir à freiner le mouvement. L'économie, de son côté, a connu un brusque coup d'arrêt et si elle reste en faible croissance, le gouvernement russe prévoit une récession en 2015, comme la Banque mondiale qui a estimé cette semaine que la consommation des ménages devrait diminuer l'an prochain pour la première fois depuis 2009.

Appel à la patience

Pour les économistes de la banque russe Alfa, l'accélération de l'inflation, qui pourrait atteindre selon eux 10,5% début 2015, rend probable "une décision plus offensive".

"Si jusqu'à récemment nous pensions qu'une hausse de taux d'un quart de point serait suffisante pour assurer un niveau de taux supérieur à l'inflation jusqu'à la prochaine réunion monétaire fin janvier, une hausse de taux d'un demi-point, voire d'un point semble désormais le minimum", ont-ils estimé.

Les économistes de VTB Capital anticipent de leur côté une hausse de taux de 1,5 point, mais ont prévenu que "le marché ne serait probablement pas impressionné avec une hausse de moins de trois à quatre points".


Alexei Nikolsky (Pool/AFP)"Le président russe Vladimir Poutine au Kremlin à Moscou le 4 décembre 2014"

La banque centrale est d'autant plus pressée d'agir que le pouvoir semble impuissant.


Le président Vladimir Poutine a écarté les rumeurs concernant l'introduction de contrôles de capitaux. Et le Premier ministre Dmitri Medvedev a estimé mercredi que la meilleure chose à faire était d'être patient, demandant aux Russes de conserver leurs roubles qui finiraient bien par remonter.

Le cabinet londonien Capital Economics estimait récemment que la dépréciation du rouble pouvait entrer dans "la stratégie du gouvernement pour faire face à la baisse des cours du pétrole et limiter les dégâts sur les finances publiques", puisque le phénomène gonfle les revenus tirés des hydrocarbures et permet pour l'instant de maintenir un budget à l'équilibre.

Les experts du centre d'analyse des relations internationales Eurasia Group jugent également que "l'une des priorités de Vladimir Poutine, en cette période de tensions géopolitiques et économiques, est de maintenir la stabilité budgétaire de la Russie".

AFP

http://www.i24news.tv/fr/actu/economie/54153-141211-le-rouble-s-effondre-precipitant-un-peu-plus-la-recession-de-la-russie


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 16 Déc - 17:05 (2014)    Sujet du message: LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 15 AU 19 DECEMBRE 2014 Répondre en citant

LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 15 AU 19 DECEMBRE 2014

http://jovanovic.com/blog.htm


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 16 Déc - 17:08 (2014)    Sujet du message: LES BOURSES DU GOLFE DEVISSENT AVEC LA DEGRINGOLADE DES COURS DU BRUT Répondre en citant

LES BOURSES DU GOLFE DEVISSENT AVEC LA DEGRINGOLADE DES COURS DU BRUT



Les Bourses des monarchies pétrolières du Golfe dévissaient mardi sur fond de dégringolade des cours du brut et d'importantes pertes sur les grandes places financières mondiales.

La Bourse de Dubaï était en chute libre, lâchant plus de 7% peu après l'ouverture du marché et semblait s'approcher du seuil psychologique des 3.000 points.

Depuis que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu fin novembre inchangé son plafond de production de brut malgré la chute des cours, l'indice de Dubai Financial Market (DFM) a perdu plus de 30% de sa valeur et évoluait actuellement à un plus bas en 12 mois.

La Bourse de Dubaï a été la plus volatile des sept bourses arabes du Golfe parce qu'elle est la plus exposée aux marchés et aux investisseurs internationaux, selon des courtiers.

Les autres marchés du Golfe continuent de subir l'impact de la décision de l'Opep.

La Bourse d'Abou Dhabi, la deuxième des Emirats arabes unis, reculait de 4% peu après l'ouverture et son indice était de 4.039,18 points, largement en dessous de son niveau de clôture de 2013. Tous les secteurs étaient dans le rouge.

La Bourse du Qatar, le deuxième plus grand marché du monde arabe après celui d'Arabie saoudite, chutait aussi de 4% sous le seuil psychologique des 11.000 points avant de se redresser légèrement.

La Bourse du Koweït perdait 1,5% sous la barre des 6.200 points alors que le petit marché de Mascate reculait de quelque 0,5%.
Le marché saoudien ouvrait plus tard dans la journée.

Le pétrole poursuivait son repli mardi en Asie, à de nouveaux plus bas en cinq ans, dans un contexte de ralentissement de l'économie mondiale.

Le baril de référence (WTI) pour livraison en janvier perdait 24 cents, à 55,67 dollars, le baril de Brent pour livraison en janvier également cédant 22 cents, à 60,84 dollars. Il s'agit de niveaux jamais vus depuis 2009.

Lundi à la clôture, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a perdu 1,90 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 55,91 dollars, son plus bas niveau depuis début mai 2009.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a clôturé à 61,06 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 79 cents par rapport à la clôture de vendredi, terminant à son plus bas depuis début juillet 2009.

Source: AFP  
16-12-2014 - 13:04 Dernière mise à jour 16-12-2014 - 13:04

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=208558&frid=76&ci…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 17 Déc - 02:12 (2014)    Sujet du message: ROAD TO WW3: WESTERN SANCTIONS & FAKE OIL PRICES CAUSING RUSSIAN ROUBLE COLLAPSE Répondre en citant

ROAD TO WW3: WESTERN SANCTIONS & FAKE OIL PRICES CAUSING RUSSIAN ROUBLE COLLAPSE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=_PgSJWTV2A8


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 18 Déc - 04:15 (2014)    Sujet du message: CRISE ECONOMIQUE : BELGIQUE : DES MERES SE PROSTITUENT OCCASIONNELLEMENT POUR REMPLIR LE FRIGO ! Répondre en citant

CRISE ECONOMIQUE : BELGIQUE : DES MERES SE PROSTITUENT OCCASIONNELLEMENT POUR REMPLIR LE FRIGO !

Voici une des sinistres conséquences de la crise... mais toujours aucune réaction contre les banquiers et les politicards, hélas ! Donc, le peuple commence à morfler. En voici un honteux exemple... Vic.

Source : http://www.sudinfo.be/1167605/ article/2014-12-10/100-euros- pendant-le-week-end-des-meres- se-prostituent-pour-remplir- le-frigo

Publié le Jeudi 11 Décembre 2014 à
Actualité
Société


100 EUROS PENDANT LE WEEK-END : DES MERES SE PROSTITUENT POUR REMPLIR LE FRIGO


Rédaction en ligne

Triste constat pour les travailleurs sociaux : nombreuses sont les mamans, victimes de la crise, qui se prostituent en Belgique ! Malgré un emploi à temps plein, elles profitent du week-end pour se faire rapidement 100 euros. Histoire de pourvoir remplir le frigo !


Les occasionnelles du sexe préfèrent internet à la rue.

Infirmière en chef, en semaine et travailleuse du sexe, le week-end. Celle que nous prénommerons « Claire » est une maman qui tente de faire face à la crise. Son mari l’a quittée pour une autre. Pour subvenir aux besoins de ses enfants, Claire se livre à la prostitution occasionnelle.

Un phénomène récent, selon les travailleurs sociaux, qui touche des ménagères entre 35 et 50 ans bien plus qu’on ne l’imagine en Belgique. «  Ce type de prostitution s’observe de plus en plus. Elle ne concernait, il y a des années, que les allocataires sociales ou des personnes issues d’un milieu défavorisé. Mais elle touche aussi actuellement la classe moyenne  », commente Fabian Drianne, travailleur sociale à l’Espace P à Bruxelles. Qui estime que «  les chiffres relatifs à la prostitution augmenteront pour 2014.  »

Dans la capitale, par exemple, les prostituées seraient au nombre de près de 5.000, activité qu’elles exercent en rue, en vitrine ou de manière exceptionnelle.

La suite de notre article dans nos journaux de ce jeudi et sur support numérique


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 18 Déc - 06:25 (2014)    Sujet du message: TREASURY DEPARTMENT SEEKS SURVIVAL KITS TO PREPARE EMPLOYEES AT EVERY MAJOR BANK FOR COMING COLLAPSE Répondre en citant

TREASURY DEPARTMENT SEEKS SURVIVAL KITS TO PREPARE EMPLOYEES AT EVERY MAJOR BANK FOR COMING COLLAPSE

Tuesday, December 16, 2014 by: J. D. Heyes

Tags: survival kits, Treasury Department, economic collapse


(NaturalNews) The Treasury Department is looking to buy survival kits for all of its employees who are proprietors of the federal banking system, according to a new government solicitation posted online.

As reported by The Washington Free Beacon (FB), the emergency goods and supplies are for every employee at the Office of the Comptroller and Currency -- the OCC -- which is in charge of conducting on-site reviews and audits of banks around the nation.

According to the solicitation, each survival kit contains everything from water purification tablets to solar blankets. And the government is willing to spend up to $200,000 on the kits, the solicitation says [which can be viewed here in PDF format: [i]FreeBeacon.com[/url][/i]].

The FB noted that the Treasury Department specified that the kits come in either a fanny pack or backpack that can hold all of the requested items, which include a 33-piece personal first aid kit containing "decongestant tablets," many different bandages and other medicines.

Why do bank examiners need survival kits?


In addition, the Treasury wants each kit to include a "reusable solar blanket" that is 53 inches by 84 inches long, as well as a 2,400-calorie food bar, "50 water purification tablets," a "one-size fits all poncho with hood," a "dust mask," a rechargeable lantern with a built-in radio and an "Air-Aid emergency mask" to help the wearer guard against airborne viruses.

These are serious kits for personnel you would never imagine should need one -- in normal circumstances.

The Free Beacon further reported:

Survival kits will be delivered to every major bank in the United States including Bank of America, American Express Bank, BMO Financial Corp., Capitol One Financial Corporation, Citigroup, Inc., JPMorgan Chase & Company, and Wells Fargo.

[Here is a link to an Excel spreadsheet showing the banks that will receive the kits: [i]FBO.gov[/url][/i]]

Also, the report said, kits and other survival items will be sent to OCC offices all around the country, "from Champaign, Ill. to Billings, Mont. The agency also has offices in Sioux City, Iowa; Joplin, Mo.; and Fargo, N.D.," said the Free Beacon.

[Here is the link to that database: [i]FBO.gov[/url][/i][XLSX]; in all, around 76 locations are listed.]

According to its website, the OCC's mission is to "ensure that national banks and federal savings associations operate in a safe and sound manner, provide fair access to financial services, treat customers fairly, and comply with applicable laws and regulations."

In sum, the agency has more than 3,800 employees, the FB report noted, and each of them would be getting one of the new kits.

Economic collapse on the horizon?

The OCC staff includes "bank examiners" who lend "sustained supervision" to major banks around the country. These officers take a look at banks' financial health, operations and other facets of the banks' business.

"Examiners analyze loan and investment portfolios, funds management, capital, earnings, liquidity, sensitivity to market risk for all national banks and federal thrifts, and compliance with consumer banking laws for national banks and thrifts with less than $10 billion in assets," the OCC website says. "They review internal controls, internal and external audit, and compliance with law. They also evaluate management's ability to identify and control risk."

The FB reported that OCC officials did not return requests for comment regarding the ordering of the new kits prior to the story being published. So it is not clear yet why the agency would be ordering kits normally reserved for military or federal law enforcement personnel.

That said, Natural News has reported on the worsening financial and economic conditions of the U.S. and the entire West for years, though conditions have seemed to stabilize in recent months. That may simply be an illusion, however, as this equipment request from a federal financial management agency suggests.

Sources:

http://freebeacon.com

http://freebeacon.com[PDF]

https://www.fbo.gov[XLSX]

http://www.occ.gov


http://www.naturalnews.com/048011_survival_kits_Treasury_Department_economi…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 19 Déc - 04:47 (2014)    Sujet du message: LA GUERRE ECONOMIQUE OCCIDENT VS RUSSIE VA ATTEINDRE SON PAROXYSME - LA SOLUTION MONETAIRE FINALE DE LA RUSSIE, L'ARME ATOMIQUE, LA "TSAR BOMBA" DE POUTINE : LE (PETRO) ROUBLE OR!!! Répondre en citant

LA GUERRE ECONOMIQUE OCCIDENT VS RUSSIE VA ATTEINDRE SON PAROXYSME - LA SOLUTION MONETAIRE FINALE DE LA RUSSIE, L'ARME ATOMIQUE, LA "TSAR BOMBA" DE POUTINE : LE (PETRO) ROUBLE OR!!!

POUTINE : LA BONNE VOIE EST D'ARRÊTER DE CONSTRUIRE DES MURS DE DIVISION




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=2nsZDrYHUWg



Pièce d’or Russe du Projet  » Double Eagle ”
Vous ne trouverez sur le net PERSONNE qui parle de ce que je vais vous dévoiler . Ce qui suit est très important à comprendre  . On la tient cette fameuse fin d’année …. et si VLAD est parvenu à rassurer les marchés pour le moment, la prochaine attaque sur le rouble pourrait etre fatale à l’occident . Alors que beaucoup d’experts Prédisent que POUTINE pourrait taper dans les réserves d’or russes et en vendre pour stopper La chute du rouble  et le stabiliser (recréant de la confiance) , en fait c’est tout le contraire, sinon pourquoi la Russie se serait cassé la tête à accumuler tout cet or ??? (il pourrait en vendre juste un petit peu en urgence, c’est tout) La Russie et POUTINE possèdent une arme Atomique , littéralement : lier le rouble à l’or d’une quelque manière que ce soit , ce qui créerait un séisme géopolitique de nature biblique En plus de stabiliser ce dernier, cela ferait passer les autres devises pour ce qu’elles sont : du papier toilette, par rapport à un (pétro) rouble adossé à l’or . Je vous le redit : de trés grands joueurs d’échecs ces russes … Pour le moment, POUTINE semble avoir calmé les marchés en engageant ses réserves, la Chine s’est positionnée en embuscade, offrant son soutient par les accords swaps RUB/CNY , mais si la situation devient incontrolable, et que les attaques spéculatives de l’occident contre le rouble continuent, VLAD pourrait sortir l’artillerie très lourde à n’importe quel moment … et la « tsar bomba » (avec la Chine, pourquoi pas) : L’OR !
La suite : http://resistanceauthentique.wordpress.com/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 19 Déc - 06:11 (2014)    Sujet du message: TROUBLE: YOU WONT BELIEVE WHAT OBAMA JUST Répondre en citant

TROUBLE: YOU WONT BELIEVE WHAT OBAMA JUST



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=QXhTDAo5QUY


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 20 Déc - 09:58 (2014)    Sujet du message: OBAMA AUTHORIZES ‘ECONOMIC EMBARGO’ ON CRIMEA Répondre en citant

OBAMA AUTHORIZES  ‘ECONOMIC EMBARGO’ ON CRIMEA



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=9dGp6esp3ew


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 23 Déc - 03:33 (2014)    Sujet du message: TONI NEGRI AU VATICAN, MAIS PERSONNE N'ÉCOUTE LES LICENCIÉS Répondre en citant

TONI NEGRI AU VATICAN, MAIS PERSONNE N'ÉCOUTE LES LICENCIÉS

magister.blogautore.espresso.repubblica.it

4 novembre 2014
(ma traduction)

----

Il y a la doctrine sociale de l'Eglise. Mais ensuite, il y a la façon de la mettre en pratique. Il y a l'affirmation apodictique du droit au travail. Mais ensuite s'imposent des décisions, même saintement motivées, qui l'enlèvent, le travail.

Ces jours-ci, François se trouve au cœur de ces contradictions.

La théorie, il l'a exposée dans ce qui doit être considèré comme le manifeste de sa doctrine sociale: le discours du 28 Octobre aux participants à la rencontre mondiale des «mouvements populaires».

Mais dans le même temps, cinq cents employés qui eux l'ont perdu, leur travail, frappent à la porte du Pape - jusqu'ici sans succès - évincés de l'aumônerie apostolique, c'est-à-dire précisément l'office papal qui a pour mission de secourir ceux qui sont le plus dans le besoin.

*

Parmi ceux qui ont applaudi le discours de François devant les «mouvements populaires», il y avait pour l'Italie le centre social Leoncavallo de Milan. Et dans le journal communiste «Il Manifesto», Guido Viale a rendu au pape un hommage enthousiaste.

Mais ce qui est le plus frappant dans ce discours, c'est sa ressemblance avec les théories soutenues par le philosophe Toni Negri et son disciple Michael Hardt dans un livre de 2002 qui a fait date: «Empire» (ndt: disponible en français ici, un bandeau sur la couverture le présente comme le "manifeste de l'altermondialisation" !!).

Tant dans le discours que dans le livre, la véritable souveraineté mondiale est identifiée à un «empire» transnational de l'argent, qui est basé sur un système d'expropriation et de destruction permanentes des hommes et des choses, et qui adopte la guerre comme instrument de régulation, non pas une guerre classique mais asymétrique, polycentrique, globale, tout comme l'a expliqué le Pape:
«Nous sommes en train de vivre la troisième guerre mondiale, mais en morceaux. Il y a des systèmes économiques qui pour survivre doivent faire la guerre. Alors se fabriquent et se vendent des armes et ainsi les bilans de l’économie qui sacrifie l’homme aux pieds de l’idole de l’argent sont équilibrés».

Face à cet «empire» se dresse ce que Negri appelle la «multitude».

Non plus la classe ouvrière «Fordesque», l'ouvrier-masse cher à la phase 'opéraïste' de sa pensées, mais les innombrables et variés réseaux sociaux qui se rebellent contre la domination mondiale. Pour François, ces «multitudes» sont précisément ces «mouvements populaires» fait «des 'cartoneros', des recycleurs, des vendeurs ambulants, des tailleurs, des artisans, des pêcheurs, des agriculteurs, des maçons, des mineurs, des ouvriers des entreprises de récupération, des membres de coopératives de tous types et des personnes qui exercent les métiers les plus communs, qui sont exclus des droits des travailleurs, à qui est niée la possibilité d’avoir un syndicat, qui n’ont pas un poste adéquat et stable».

A tous, le pape dit avec émotion: «Vous avez les pieds dans la boue et les mains dans la chair. Odeurs de quartiers, de peuples, de luttes!»

Ce ne sont pas les villes-vitrine de l'empire, donc, mais les «périphéries» qui sont pour François la place de la floraison naturelle des vertus rédemptrices:
«Dans les quartiers populaires où vivent beaucoup d’entre vous, subsistent des valeurs désormais oubliées dans les centres enrichis. Ces quartiers sont bénis d’une riche culture populaire, là où l’espace public n’est pas un simple lieu de transit mais une extension de la propre maison, un lieu où sont générés des liens avec le voisin».

De ce «sous-sol de la planète» - dit François - jaillit le «torrent d’énergie morale qui nait de l’implication des exclus dans la construction d’un destin commun».

C'est à ces exclus que le pape confie un avenir de l'humanité fait de terre, de maison, de travail pour tout le monde. Grâce à un processus de leur montée au pouvoir qui «transcende les processus logiques de la démocratie formelle».

Parmi ceux qui ont écouté le discours du pape, les latino-américains étaient particulièrement nombreux, y compris le président bolivien Evo Morales en qualité de leader «cocalero» (producteur de coca, cf. wikipedia).

Curieusement, l'université dans laquelle l'octogénaire Negri donne aujourd'hui ses cours est en Argentine: c'est la Facultad Libre de Rosario, à Santa Fe.

*

Mais si de la poésie, on passe à la prose, voici la protestation des 500 licenciés de l'aumônerie du pape.

Ce sont les calligraphes, les peintres, les imprimeurs qui à partir du 1er Janvier 2015 cesseront de produire pour le compte du Vatican les parchemins colorés des bénédictions pontificales "ad personam" commandés et vendus dans les librairies et dans les magasins conventionnés, dont les profits sont versés au bénéfice de l'aumônerie apostolique pour ses dons de charité.

Au cours de la prochaine année, en effet, l'aumônerie pourvoira pour son propre compte, avec d'autres calligraphes, à la fabrication et à la vente des parchemins, soit directement par internet, soit à travers les nonciatures du monde entier.

C'est le titulaire de l'aumônerie et bras droit de François, l'archevêque Konrad Krajewski, qui a donné la nouvelle de la fin imminente du contrat aux quelque cinq cents collaborateurs, dans une circulaire datée du 12 Avril 2014.

Le 29 Juin, les cinq cents ont été envoyés au pape une lettre dans laquelle ils le suppliaient de ne pas «jeter dans la pauvreté et l'insécurité économique plusieurs centaines de familles».

Et ils concluaient:
«Nous mettons dans Vos saintes mains notre futur, et notre supplique pour révoquer cette décision qui reviendrait sur la charité menée au fil des ans par l'aumônerie apostolique et aujourd'hui encore, y compris à travers le travail donné à de nombreuses personnes».

Plus de quatre mois sont passés et cette supplique au pape n'a toujours pas reçu de réponse.

Portrait de Mgr Léonard
La liste de François

http://benoit-et-moi.fr/2014-II/actualites/le-pape-activiste-politique.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 23 Déc - 03:41 (2014)    Sujet du message: LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 22 AU 26 DECEMBRE 2014 Répondre en citant

LA REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC DU 22 AU 26 DECEMBRE 2014

http://jovanovic.com/blog.htm

VIDEO : http://rim951.fr/?p=2974


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 23 Déc - 04:40 (2014)    Sujet du message: THE IRS CAN EMPTY YOUR BANK ACCOUNT FOR NO REASON Répondre en citant

THE IRS CAN EMPTY YOUR BANK ACCOUNT FOR NO REASON

October 27, 2014 – As if dealing with the IRS wasn’t bad enough, Forbes is reporting on a new wrinkle. It seems that when the IRS has suspicion that a bank account might contain illicit loot – suspicion, mind you, not proof – it can just empty than bank account and worry about things like criminal intent and due process later. Isn’t civil forfeiture grand?

From the article:



Citation:

Of the 639 seizures in 2012, only twenty percent of these seizures turned out to involve cases where criminal charges were ever pursued.

Think about that— a full eighty percent of the bank accounts emptied by the IRS in 2012 involved completely innocent people and businesses.


How is that not a criminal enterprise?

Of course, when contacted by those who had experienced this theft at the hands of the IRS, the tax collection agency would have quickly apologized for the error and returned all the money, right?

Not a chance.

http://www.voicesofliberty.com/article/the-irs-can-empty-your-bank-account-for-no-reason/



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 24 Déc - 06:38 (2014)    Sujet du message: 16 RUSSIAN BANKS AT RISK OF DOWNGRADE, RUSSIA ON VERGE OF JUNK STATUS Répondre en citant

16 RUSSIAN BANKS AT RISK OF DOWNGRADE, RUSSIA ON VERGE OF JUNK STATUS



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=_cQxPsrz_NU


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 26 Déc - 03:19 (2014)    Sujet du message: IT’S OFFICIAL : THE WORLWIDE BAIL-INS ARE COMING Répondre en citant

IT’S OFFICIAL : THE WORLWIDE BAIL-INS ARE COMING

If they lose a bet, the counterparty to the contract has first dibs on your money.


Image Credits: Infowars.com

by Mark Nestmann | LewRockwell.com | December 24, 2014

In case you missed the announcement, Cyprus-style bail-ins are coming to a bank near you.
 
On November 16, leaders of the G20 Group of Nations – the 20 largest economies – made an important decision. The world’s megabanks now have official permission to pledge depositor accounts as collateral to make leveraged derivative bets. And if they lose a bet, the counterparty to the contract has first dibs on your money.

The governments of these 20 countries are now supposed to put these arrangements into law. Most, including the US, have already done so.

You could be forgiven for not paying much attention to the G20 meeting, because it was mostly “more of the same” – the latest plan to have central banks inject trillions more dollars into the global economy.

But the G20 also endorsed a proposal with a mind-numbingly tedious title: Adequacy of Loss-Absorbing Capacity of Global Systemically Important Banks in Resolution. Not exactly a page-turner. Your average American is more likely to watch Chicago Fire than to delve into the minutiae of the global financial system.

But this proposal profoundly changes the rules for banking globally, and not in a good way. Deposits in banks that are “too big to fail” will be “promptly recapitalized” with their “unsecured debt.” This avoids those nasty taxpayer-funded bailouts that proved so politically unpopular during the 2008-2009 financial crisis.

And the largest chunk of unsecured debt is your bank deposits. Insolvent banks will recapitalize themselves by converting your deposits – checking accounts, but also money market accounts and CDs – into stock.

Thus, when you deposit money in a bank, you’re taking the same risk as someone buying a stock. Or, for that matter, betting on a horse named “Falling Star” at the local racetrack. Because, in effect, that’s what banks are doing with your money.

The G20 has also officially declared that derivatives – the toxic contracts Warren Buffett calls “financial weapons of mass destruction” – are secured debts. Since your bank deposits are now only unsecured debt that the bank has pledged to a secured creditor, guess who gets your money if the bet goes the wrong way for the bank? Answer: It’s not you.

Heads, the bank wins. Tails, you lose.

Fortunately, “insured deposits” won’t be subject to this treatment. In the US, 100% of deposits in insured banks are protected up to $250,000 per depositor, courtesy of federal deposit insurance. But it’s hardly reassuring that this fund has a reserve ratio under 1%. For every $100 on deposit, the FDIC has less than one dollar to back it with.
 
This is still a lot of money – $54 billion at the end of September. But it’s dwarfed by $6 trillion in insured deposits, not to mention derivatives contracts with a total value of nearly $300 trillion. Indeed, the failure of just a single major Wall Street bank could exhaust the fund.

Federal law authorizes borrowing from the US Treasury to make up the shortfall, but when a banking crisis hits, it’s not likely to occur in a vacuum, as I described in this essay. Lots of other people will be demanding a handout, many of them with stronger political connections than you or I could ever hope to muster.

How bad could it get? Well, under the scenario the G20 just blessed, uninsured bank depositors would be even worse off than account-holders in the government-owned banks in Cyprus that became insolvent in 2013. Their claims were considered superior to those of derivative counterparties. Some uninsured depositors got almost half of their money back (although at one government-owned bank, they got nothing).

A more apt example would be Lehman Brothers. When it declared bankruptcy in 2008, unsecured creditors got about 21 cents on the dollar.

You might be wondering why the G20 made this decision. The obvious incentive is to avoid politically unpopular bailouts of megabanks that are “too big to fail.”

But there’s a less obvious reason as well. The G20 hopes that you’ll invest in government bonds backed by the “full faith and credit” of its member governments. That will have the effect of keeping down interest rates on the alarmingly high debt carried by almost every G20 member.
How can you protect yourself?

The most important precaution is to minimize your exposure to the banking system. Keep bank deposits well below the deposit insurance maximums. Accumulate physical currency, precious metals, and other “real assets.”

...

I don’t know when the next global financial crisis will hit. But when it does, I do know who will pay for it. And it won’t be the bankers or the financial geniuses who designed the “financial weapons of mass destruction” that led to their downfall.

Get your assets out of the “too big to fail” banks – now. It’s only a matter of time before the SHTF.

http://www.infowars.com/its-official-the-worldwide-bail-ins-are-coming/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 26 Déc - 04:16 (2014)    Sujet du message: GEORGE SOROS CANDIDAT A LA PRESIDENCE DE LA BANQUE NATIONALE UKRAINIENNE Répondre en citant

GEORGE SOROS CANDIDAT A LA PRESIDENCE DE LA BANQUE NATIONALE UKRAINIENNE

articles
de IlFatto




En Ukraine, après le fils de Joe Biden et les ministres-clés aux mains d’étrangers, une autre place forte du pouvoir à Kiev pourrait être administré directement à la mode « coloniale ».

D’après l’agence de presse APA de Bakou (Azerbaidjian) qui cite la télévision ukrainienne « Canale 112 », le prochain chef de la Banque Nationale d’Ukraine pourrait bien être [le milliardaire américain] George Soros lui-même.

Les sources auxquelles se réfère Canale 112 ne sont pas citées, mais l’information proviendrait de collaborateurs directs du président Petro Poroshenko et de sources parlementaires de la Rada ukrainienne.

Soros ne serait cependant pas le seul candidat en lisse. Parmi les noms qui circulent figure aussi celui de l’ancien chef du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, qui avait terminé sa carrière à New York après avoir été accusé de violence sexuelle par une femme de chambre de l’hôtel. L’arrestation qui s’était ensuivie l’avait empêché de participer à la campagne présidentielle dont François Hollande est sorti vainqueur.

En tout – toujours selon les indiscrétions de Canale 112 citée par l’APA – pas moins de cinq candidatures auraient été examinées. Les trois noms toujours inconnus à cette heure seraient ceux de représentants du système de la Réserve fédérale américaine.

D’après KyivPost, l’homme d’affaires américain, George Soros, âgé de 84 ans, d’origine hongroise et émigré à New York en 1956, a financé à hauteur de 82 000 $ la naissance du nouveau pouvoir exécutif ukrainien à travers un processus de chasseur de têtes. C’est ainsi qu’ont été identifiés pour les postes de ministres et de fonctionnaires hautement qualifiés, 185 candidats potentiels parmi les étrangers présents à Kiev et les membres de la communauté ukrainienne qui travaillent au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Ce même Soros – d’après Fareed Zakaria de CNN -, après avoir financé des groupes et des activités de dissidents dans l’Est de l’Europe, en Pologne et en République tchèque pendant les révolutions de 1989 « a contribué à renverser le précédent gouvernement ukrainien en vue de créer les conditions d’une démocratie filo-Occidentale, et a joué un rôle important dans les événements d’aujourd’hui tout comme dans la révolution orange de 2004. »

Source : italian.ruvr.ru
lunedì 22 dicembre 2014 23:11


Traduction : ilFattoQuotidiano.fr

http://ilfattoquotidiano.fr/george-soros-candidat-a-la-presidence-de-la-banque-nationale-ukrainienne/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 28 Déc - 05:39 (2014)    Sujet du message: THE MASS LOOTING OF PENSION PLANS AS FEDERAL LAW ALTERED TO REDUCE PENSION PAYOUTS Répondre en citant

THE MASS LOOTING OF PENSION PLANS AS FEDERAL LAW ALTERED TO REDUCE PENSION PAYOUTS

MASS LOOTING OF PENSION PLANS BEGINS



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Qvb7fyn_Nog


Wednesday, December 17, 2014 by: J. D. Heyes

(NaturalNews) No doubt in a sop to their corporate masters, a bipartisan group of lawmakers reached a deal just days ago to allow, for the first time, pension benefits of current retirees to be severely cut.

As reported by The Washington Post and MSN, the deal was necessary, say its backers, in order to save some of the most distressed pension plans. But what it will really do is pull the economic rug out from underneath millions of aged retirees when the economy remains sluggish and they are at their most vulnerable.

2014 Spending Bill last-minute attachment saves pension plans, not pensioners

The Post reported:

The rule would alter 40 years of federal law and could affect millions of workers, many of them part of a shrinking corps of middle-income employees in businesses such as trucking, construction and supermarkets.

The amendment was attached - without prior publication or announcement, of course - to the $1.01 trillion spending bill just passed by the House and Senate.

The rule change will "apply to multi-employer pensions, where a group of businesses in the same industry join forces with unions to provide pension coverage for employees. The plans cover some 10 million U.S. workers," said the Post.

Millions will lose benefits when they can least afford to

The paper reported that, overall, there are about 1,400 multi-employer pension plans in existence, and many still remain in good fiscal condition. Those would not be affected by the deal. But several dozen plans have failed while several more larger plans are facing insolvency.

Over the next 20 years, as many as 200 multi-employer plans that cover 1.5 million workers are in danger of running out of funds. And half are believed to be in such bad shape that they are likely to ask for permission to reduce pension payments to recipients in the very near future.

"We have to do something to allow these plans to make the corrections and adjustments they need to keep these plans viable," said Rep. George Miller, D-Calif., who, with Rep. John Kline, R-Minn., led efforts to hammer out a deal. Naturally no congressional pension plans are in danger of running out of funds - not as long as taxpayers continue to fund them.

As you might have guessed, the provision has angered retirement security advocates. They say that giving pension plans permission to cut benefits and payments will only lead to additional cuts later.

"After a lifetime of hard work to earn their pensions, retirees don't deserve to receive a bad deal, in which they have had no say, cut behind closed doors and excluding the very people who would be impacted the most," Joyce Rogers, a senior vice president for AARP, the lobbying giant lobbying group for older Americans, said in a statement, as reported by the Post.

Worse, there are some unions and retirement fund managers - those who supposedly stand up "for working Americans" - supporting this deal (the Post said they are "reluctantly" supporting it, but it is support nonetheless). They have said they see the deal as necessary to prevent the plans from running out of money (which, as our editor Mike Adams, the Health Ranger, says will happen anyway - more on that in a moment).

"This bipartisan agreement gives pension trustees the tools they need to maintain plan solvency, preserves benefits for the long haul, and protects the 10.5 million multiemployer participants," Randy G. DeFrehne, executive director of the National Coordinating Committee for Multiemployer Plans said in a statement, according to the Post. "With time running out on the retirement security of millions of Americans, moving this bipartisan proposal forward now is not only timely, but necessary."

Predictable results

A year-and-a-half ago, in a piece for Natural News, Adams predicted the decline and fall of pensions - private, for sure, but also public pensions. With the declaration of bankruptcy by the city of Detroit in the headlines, Adams wrote:

Yes, Detroit owes former government employees - teachers, firefighters, cops and more - a whopping $3.5 billion in current and future payments. Except Detroit doesn't have $3.5 billion to pay the pensions. The city is in a state of economic collapse. Remember, the U.S. government used billions in taxpayer money to help General Motors move its manufacturing offshore to countries like China. As a result of economically-insane actions and criminal mismanagement, a city that used to be the hub of industrial output in America has become a ghost town of abandoned buildings, crumbling infrastructure and financial destitution.

But even as all this was becoming apparent, the government workers there continued to collect fat paychecks and pensions, all based on the promise that endless population growth would outpace the rise in pension obligations. Many pensioners are owed over $100,000 a year from the government, and this is true across California, Illinois and many other states as well.

Chicago, for example, owes $19 billion in pension payments that it doesn't have, and the city of Los Angeles is more than $30 billion in the hole. The story is much the same in every major U.S. city.


Read the Health Ranger's full report here.

http://www.naturalnews.com/048013_corporate_raiders_pension_plans_spending_…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 28 Déc - 06:16 (2014)    Sujet du message: CHINA TO LAUNCH YUAN SWAP TRADING WITH RUSSIAN RUBLES ON MONDAY Répondre en citant

CHINA TO LAUNCH YUAN SWAP TRADING WITH RUSSIAN RUBLES ON MONDAY


Submitted by Tyler Durden on 12/26/2014 08:20 -0500

  The world was slow to wake up to the new reality in which China is now the de facto IMF sovereign backstop, as Zero Hedge described two weeks ago in "China Prepares To Bailout Russia" when we noted that a PBOC swap-line was meant to reduce the role of the US dollar if China and Russia need to help each other overcome a liquidity squeeze, something we first noted over two months ago in "China, Russia Sign CNY150 Billion Local-Currency Swap As Plunging Oil Prices Sting Putin."

In fact, it was only this week that Bloomberg reported that "China Offers Russia Help With Currency Swap Suggestion." But in order to fully backstop Russia away from a SWIFT-world in which the dollar reigns supreme, one extra step was necessary: the launching of direct FX trade involving the Russian and Chinese currencies, either spot or forward - a move away from purely theoretical bilateral FX trade agreements - which would not only enable and make direct currency trading more efficient by sidestepping the dollar entirely, but also allow Russian companies to budget in Chinese Yuan terms. It is no surprise then that this is precisely the missing step that was announced overnight, and will be implemented starting Monday.

From Bloomberg:
Citation:



China will allow trading in forwards and swaps between the yuan and three more currencies in a bid to reduce foreign-exchange risks amid increased volatility in emerging markets.
 
The China Foreign Exchange Trade System will begin such contracts with Malaysia’s ringgit, Russia’s ruble, and the New Zealand dollar from Dec. 29, it said in a statement on its website today. That will extend the yuan’s swaps trading to 11 currencies on the interbank foreign-exchange market.
 
A plunge in Russia’s ruble this month to a record low sparked a selloff in developing nations’ assets, leading to a surge in currency volatility. The new contracts come amid efforts by China to increase the international use of the yuan, as the world’s second-largest economy promotes it as an alternative to the U.S. dollar for global trade and finance. Malaysia and Russia are China’s eighth and ninth biggest trading partners, according to data compiled by Bloomberg.
 
This will provide companies with better hedging tools, and at the same time, make currency trading more efficient,” said Ju Wang, a senior currency strategist at HSBC Holdings Plc in Hong Kong. “China won’t stop yuan globalization or capital-account opening because of the volatility in emerging market currencies.”
 
The CFETS is an agency under the People’s Bank of China.




So while the US continues to parade with "destroying" the Russian economy, even if it means crushing the shale industry, aka the only bright spot, and high-paying job-creating industry in the US economy over the past 5 years, Russia and China continue to be nudged by the west ever closer monetarily and strategically, until one day, as we have long predicted, China and Russia will announce a joint currency, one backed by both China's "surprising" gold reserves and Russia's commodity hoard. Then things will get interesting.

http://www.zerohedge.com/news/2014-12-26/china-launch-yuan-swap-trading-russian-rubles-monday


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 30 Déc - 05:05 (2014)    Sujet du message: LOOK HOW BAD THEY WANT YOU ON FOOD STAMPS Répondre en citant

LOOK HOW BAD THEY WANT YOU ON FOOD STAMPS



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=-PSUwvgSVfk&list=PL3k0a9xGxgvhW-NRSH8L2…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 2 Jan - 07:17 (2015)    Sujet du message: LES EUROOPEENS N'ONT JAMAIS EU AUTANT D'ARGENT DANS LEUR PORTEFEUILLE Répondre en citant

LES EUROOPEENS N'ONT JAMAIS EU AUTANT D'ARGENT DANS LEUR PORTEFEUILLE

La pravda du Figaro qui endort le bon peuple, alors que la grande majorité des habitants des pays européens sont de plus en plus dans la misère et que l'élite dirigeante et ses grands banquiers continuent, elles, à se remplir les poches et à nous taxer partout où elle le peu et nous voler le peu que nous avons.


Pour la première fois la circulation des billets en euros a dépassé les 1000 milliards d'euros en décembre. La crise économique serait-elle un mythe alors que les Européens n'ont jamais manipulé autant d'argent liquide ?


Ils broient du noir et pour de bonnes raisons car leur économie ne se porte pas bien. Croissance anémique et chômage de masse se donnent la main. Et pourtant, les Européens n'ont jamais eu autant d'argent dans leur poche. Selon la Banque centrale européenne, qui publie chaque semaine son bilan, la circulation de billets de banques en euro vient de franchir la barre des 1000 milliards d'euros, soit très exactement 1017,2 milliards d'euros.

Plus encore que ce chiffre symbolique, qui fait de l'euro la monnaie fiduciaire la plus importante du monde devant le dollar américain, c'est la progression de 6,4 % observée au cours de l'année 2014 qui a de quoi surprendre. Normalement les moyens de paiement évoluent peu ou prou au même rythme que l'activité économique, le Produit intérieur brut. Or, le PIB de la zone euro n'aura augmenté que d'environ 1,3 % cette année en terme nominal -inflation comprise-, cinq fois moins vite que la monnaie papier. Étrange.

Le succès des billets de banques traditionnels est d'autant plus remarquable qu'ils subissent la concurrence des monnaies virtuelles, «bitcoins», système PayPal qui permet de payer sur l'Internet, ou encore le téléphone portable. Sans oublier les cartes bancaires dont les Français raffolent tout particulièrement. Ils en disposaient de 104 millions en 2012, pratiquement deux chacun, selon le rapport Pauget-Constans sur «l'avenir des moyens de paiement en France».

Reste que tous ces nouveaux instruments de paiement, plus ou moins futuristes ou commodes, ne contrarient en rien l'usage de la monnaie papier. Et loin de se limiter aux règlements de petites sommes, cette dernière sert à effectuer des versement relativement importants. Les chiffres avancés par la BCE en témoignent, car ce sont les coupures de 50, 100 et 500 euros dont la circulation est la plus importante et qui augmente le plus.

Billets de 500 euros surnommés les «Ben Laden»


Ainsi les billets de 50 euros, dont le montant global représente 371 milliards d'euros, ont vu leur diffusion progresser de 6,6 % cette année ; les coupures de 100 euros, qui totalisent 202 milliards d'euros, affichent une augmentation de 9,3 %, et les billets de 500 euros, soit 308 milliards d'euros au total, ont progressé de 5,7 %.

En France, où l'interdiction est une seconde nature pour les pouvoirs publics, Matignon songe périodiquement à ramener à 1000 euros (au lieu de 3000) le plafond autorisé pour les paiements en espèces. De même, à l'automne 2012, le binôme de Bercy, Jérôme Cahuzac-Pierre Moscovici, soucieux de lutter contre la fraude fiscale et les activités illicites, avait suggéré d'interdire dans toute l'Europe l'usage des coupures de 500 euros.

Ces derniers, dont la BCE a calculé qu'un Européen sur deux n'avait jamais vu personnellement la couleur mauve, ont une réputation très mitigée . Les Français, qui ont la mémoire courte, ont oublié que leur valeur faciale est aujourd'hui inférieure à celle des coupures de 500 francs lancées en 1968 (à l'effigie de Blaise Pascal), et cela compte tenu de la dérive inflationniste depuis lors: en quarante ans les prix à la consommation ont été multipliés par plus de sept! Les Allemands pour leur part ont toujours apprécié les grosses coupures avec lesquelles ils aiment payer «cash» leur nouvelle voiture. Quant aux Espagnols, ils ont surnommé les 500 euros les «Ben Laden», soulignant ainsi les activités criminelles et le blanchiment de l'argent sale donc ces billets seraient le vecteur idéal.

En réalité, les véritables héros du millésime 2004 auront été les coupures de 50 et 100 euros dont les progressions ont été les plus rapides. A quoi correspond réellement l'engouement pour ces billets d'une valeur plus «démocratique» que l'imposant 500 euros? En France, l'Acoss, l'organisme qui assure les transactions financières de la sécurité sociale, a publié il y a deux semaines le bilan 2013 de l'emploi à domicile. Pour la deuxième année consécutive il apparaît que les déclarations des employeurs et le nombre d'heures travaillées ont baissé de 2,5 % à 2,7 %. L'explication en est la montée du travail au noir, conséquence du durcissement des cotisations patronale. Ce qui est pain béni pour les paiements en espèces!

Le succès des billets de banques est donc plus le signe d'une régression économique, sociale et civique dans la zone euro que la marque d'un enrichissement généralisé. Voilà qui est cohérent avec les performances économiques très médiocres, tout particulièrement en France où le PIB nominal (inflation comprise) aura progressé de moins de 1 % cette année. Triste vérité.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/12/30/20002-20141230ARTFIG00234-les…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 3 Jan - 16:09 (2015)    Sujet du message: LES VOEUX DE PIERRE JOVANOVIC Répondre en citant

LES VOEUX DE PIERRE JOVANOVIC ET REVUE DE PRESSE DU 3 AU 5 JANVIER 2015

A l'occasion de l'anniversaire de la Loi du 3 Janvier 1973, Pierre Jovanovic vous présente ses meilleurs voeux pour l'année 2015.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=wZH-YJpYyrk

http://www.jovanovic.com/blog.htm


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 5 Jan - 10:31 (2015)    Sujet du message: HOLLANDE : "AUCUNE AUGMENTATION D'IMPÔTS EN 2015" Répondre en citant

HOLLANDE : "AUCUNE AUGMENTATION D'IMPÔTS EN 2015"



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=g9veL3YI8mo

Mais...

TARIFS, IMPÔTS : CE QUI A CHANGE LE 1er JANVIER 2015
 
VIDÉO - Taxi, stationnement et train plus chers, augmentation du Smic et suppression de la première tranche d'imposition...toutes les modifications qui entrent en vigueur ce 1er janvier.

• Transports

- SNCF : Les tarifs des TGV, TER et Intercités vont augmenter de 2,6%, à compter du 31 décembre. Entrée en vigueur de la réforme ferroviaire qui crée deux établissements (l'opérateur ferroviaire SNCF Mobilités et SNCF Réseau, en charge de l'infrastructure).

-Île-de-France : Hausse moyenne des tarifs de 2,9%. Le ticket de métro à l'unité passe à 1,80 euro. Le forfait de la zone 1-2 sera de 70 euros, celui de la zone 1-3 à 89,20 euros, pour la zone 1-4 il passe à 107,80 euros et à 116,50 pour la zone 1-5. À compter du 1er septembre, tous les habitants de la région parisienne bénéficieront du tarif unique du pass Navigo à 70 euros.

-Gazole: Le litre de gazole coûtera 2 centimes d'euros de plus aux conducteurs de véhicules légers et 4 centimes d'euro de plus aux poids lourds. La chute des cours du pétrole a toutefois, pour l'heure, compensé ces hausses.

-Taxi : Les chauffeurs pourront majorer de 1% leurs courses dont le prix minimal est fixé à 7 euros. Entrée en vigueur de la loi Thévenoud, qui définit les conditions d'exercice des professions de taxis, voitures de transport avec chauffeur (VTC) et moto-taxis.

- Stationnement:les règles évoluent à Paris ce jeudi.

» pour tous: payant jusqu'à 20 heures, au lieu de 19 heures jusque-là, sauf les dimanches et jours fériés; fin de la gratuité le samedi et en août

-» pour les visiteurs: le ticket d'horodateur passe de 3,60 à 4 euros du Ier au XIe arrondissement, et de 1,20 à 2,40 euros, du XIIe au XXe

-» pour les résidents: à partir du 1er février, la carte de stationnement résidentiel devient payante: 45 euros pour un an et 90 euros pour trois ans; le tarif passe de 0,65 euro à 1,50 euro par jour et 9 euros pour sept jours.

• Vie quotidienne
 
- Timbres: La lettre prioritaire (timbre rouge) passera de 0,66 à 0,76 euro, et la lettre verte (timbre vert) passera de 0,61 à 0,68 euro. L'établissement va en outre présenter une nouvelle grille tarifaire simplifiée pour les colis.

- Gaz: les tarifs réglementés du gaz vont augmenter de 1,8%.

- Assurances : Les tarifs des assureurs devraient augmenter entre 0 et 4%, notamment pour l'assurance habitation.

- Bisphenol A : Ce composant est désormais interdit dans les contenants alimentaires.

- Fourrières: le forfait d'enlèvement et de mise en fourrière des voitures passe de 126 à 150 euros, et les frais de garde, de 10 à 29 euros par jour. Les motards et scootéristes sont également concernés avec une hausse des frais de fourrière de 49 à 59 euros.

- Taxe de séjour: les nouveaux plafonds autorisés par nuit et par personne ont été portés à 1,5 euro pour les 3-étoiles, à 2,25 euros pour les 4-étoiles et à 4 euros pour les palaces.

• Salaire et prestations sociales
 
- Smic: Le Smic horaire augmente de 8 centimes (+0,8%) et passe à 9,61 euros bruts, soit 1.457,52 euros bruts mensuels.

- Fonction publique : les agents les plus mal payés (catégorie C, 46% d'entre eux) se voient attribuer cinq points d'indice. Cette mesure, annoncée dès 2013 en même temps que le gel du point d'indice, fait suite à un premier coup de pouce en 2014, pour maintenir ces agents au-dessus du Smic. Cela représente 277,81 euros bruts annuels pour 2015.

- Prestations familiales : les plafonds d'attribution des prestations (allocation de rentrée, accueil du jeune enfant...) seront revalorisés de 0,7%.

- RSA: Le Revenu de solidarité active «socle» va augmenter de 0,9%: il sera de 513,88 euros par mois pour une personne seule, de 770,82 euros pour une personne seule avec un enfant et de 1.079,14 euros pour un couple avec deux enfants.

- Retraites complémentaires: Les taux contractuels obligatoires de cotisation Arrco et Agirc augmentent de 0,1 point.

- Compte pénibilité : Ce compte entre en vigueur partiellement et permet aux salariés ayant exercé des métiers pénibles de pouvoir se former, travailler à temps partiel ou partir plus tôt à la retraite.

- Formation: Le compte personnel de formation remplace de DIF pour accompagner chaque salarié durant toute sa vie professionnelle, y compris pendant d'éventuelles périodes de chômage. Lancement du Service public régional d'orientation qui réunit tous les organismes utiles à l'orientation, à l'insertion professionnelle et à l'emploi (centres d'information et d'orientation, Onisep, Missions locales, Pôle emploi, Réseau information Jeunesse).

• Immobilier
 
- TVA: les jeunes ménages modestes primo-accédants, achetant un appartement neuf dans les nouveaux quartiers, bénéficient d'une TVA abaissée à 5,5%.

- Crédit : le dispositif du Prêt à taux zéro va être étendu aux logements anciens avec travaux situés en zone rurale.

- Investissement locatif : les propriétaires vont bénéficier d'avantages fiscaux dès la sixième année de location grâce à l'assouplissement de la loi Duflot.

- Résidence secondaire : les communes situées en zone tendue vont pouvoir voter une hausse de 20% de la taxe d'habitation pour les propriétaires de résidence secondaire inoccupée.

- Donations: les donations de logements neufs aux enfants et petits-enfants, réalisées avant fin 2016, bénéficient d'un abattement exceptionnel de 100.000 euros, tout comme les donations de terrains jusqu'à fin 2015, à condition qu'ils soient ultérieurement construits.

- Détecteur de fumée : ils deviennent obligatoires dans tous les logements à partir du 8 mars.

• Impôts et taxes
 
- Impôt sur le revenu : La première tranche est supprimée, ce qui devrait bénéficier à 6,1 millions de foyers.

- CSG : 460.000 retraités assujettis à la contribution sociale généralisée (CSG) passeront du taux réduit (3,8%) au taux normal (6,6%). 700.000 retraités vont en revanche bénéficier d'une baisse de leur taux.

- Redevance audiovisuelle : hausse de trois euros à 136 euros en métropole. En Outre-mer, elle passe à 86 euros, en hausse d'un euro.

• Entreprises
 
- Pacte de responsabilité: Mise en place du dispositif «zéro charge» pour l'employeur au niveau du Smic, baisse des cotisations pour les travailleurs indépendants et suppression pour 200.000 entreprises de la C3S, une taxe calculée sur le chiffre d'affaires qui doit disparaître d'ici à 2017.


VIDEO : http://link.brightcove.com/services/player/bcpid694908207001?bckey=AQ~~,AAA…

- CICE: deuxième étape qui doit porter la baisse du coût du travail de 4% à 6% sur les salaires allant jusqu'à 2.800 euros nets/mois (9% dans les DOM).

- Taxe à 75%: La taxe sur les revenus supérieurs à un million d'euros, accusée d'avoir porté un coup à la confiance des investisseurs en France, sera définitivement enterrée.

http://www.lefigaro.fr/conso/2014/12/31/05007-20141231ARTFIG00028-tarifs-im…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 01:02 (2015)    Sujet du message: VENEZUELA ON VERGE OF COLLAPSE SUPERMARKET SHELVES EMPTY FOOD SHORTAGES Répondre en citant

VENEZUELA ON VERGE OF COLLAPSE SUPERMARKET SHELVES EMPTY FOOD SHORTAGES



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=awtwHdEUL0U


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:20 (2016)    Sujet du message: DÉSARMEMENT ET ÉCONOMIE (PARTIE 2)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATION -> DÉSARMEMENT ET ÉCONOMIE (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 332, 33, 3447, 48, 49  >
Page 33 sur 49

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com