LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LA STRUCTURE DU GOUVERNEMENT MONDIAL (NU) - PARTIE 2
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATION -> LA STRUCTURE DU GOUVERNEMENT MONDIAL (NU) - PARTIE 2
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Lun 7 Mai - 01:10 (2012)    Sujet du message: LA STRUCTURE DU GOUVERNEMENT MONDIAL (NU) - PARTIE 2 Répondre en citant



FRANCE : FRANCOIS HOLLANDE ELU PRESIDENT…

ENGLISH : Au Revoir Sarkozy: Hollande wins French presidency
VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=bF39dUOc7Dc
 

L’islamo-gauchisme a élu son président
http://www.dreuz.info/2012/05/lislamo-gauchisme-a-elu-son-president/


Il y a quelques semaines, Hollande s’était fait enfariner. Aujourd'hui, les Français se sont hélas fait rouler dans la farine… une fois de plus.






Chers amis,

Entre la peste et le choléra, les Français ont voté pour… le choléra (ce qui n’est évidemment pas une solution) !

Cette ÉLECTION, TRUQUÉE dès le départ, présentait en effet 2 candidats favorables aux mondialistes.

Exit le dangereux président-dictateur Sarkozy. ENTER LE NOUVEAU PRÉSIDENT-DICTATEUR MONDIALISTE : FRANÇOIS HOLLANDE !

Certes, les Français n’ont pas réélu Sarkozy (quoique les votes aient été serrés). Mais ils ont néanmoins commis la grave erreur d’élire un candidat qui leur avait été présenté (imposé ?) par les mass médias putassiers.

Faut-il en être fier !? Je ne le pense vraiment pas.

LE TRISTE CONSTAT EST DONC LE SUIVANT : LES FRANÇAIS SONT REPARTIS POUR 5 ANS D’ESCLAVAGE, CETTE FOIS AVEC FRANÇOIS HOLLANDE.


HOLLANDE S’EST DÉJÀ ILLUSTRÉ IL Y A QUELQUES JOURS EN CHANTANT LES LOUANGES DE LA BCE ET DE SON DIRECTEUR, LE BILDERBERGER MARIO DRAGHI ! Pour preuve, voir sur

http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/reuters-00440038-hollande-salue-les-propos-de-draghi-bce-sur-la-croissance-316562.php?xtor=RSS-2010 . Oui, cette même Banque Centrale Européenne qui tire les pays d’Europe vers l’austérité économique, la récession et la pauvreté ! Inutile de vous expliquer vers où la France se dirige économiquement avec Hollande, je suppose : vers le même endroit qu’avec Sarkozy !
ON REPREND DONC LA MÊME MERDE MONDIALISTE, ET ON POURSUIT LA CHUTE DANS LE RAVIN !

ACCROCHEZ DONC VOS CEINTURES, CAR ÇA VA SECOUER FERME !

A QUAND LA REVOLUTION OU LA GUERRE CIVILE ? Personnellement, je crois désormais que les gens sont trop CONS et trop FORMATES que pour choisir cette voie. Mieux vaut apparemment pour eux le chemin qui mène à leur perte…

L’extrait de la presse de caniveau, ci-dessous…

BONNE TYRANNIE, BON ESCLAVAGE, BONNE RÉCESSION ET BONNE MORT ! Vic.



Source : http://fr.news.yahoo.com/presidentielle-le-second-tour-en-direct.html  
LE SECOND TOUR EN DIRECT : FRANÇOIS HOLLANDE ÉLU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE


LES FAITS : LE CANDIDAT SOCIALISTE FRANÇOIS HOLLANDE EST ÉLU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FACE AU CANDIDAT UMP NICOLAS SARKOZY, selon les instituts de sondage CSA (51,8% - 48,2%), TNS Sofres (52% - 48%) et Ipsos (51,9% - 48,1%).


Dernière édition par maria le Sam 11 Mai - 14:11 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 7 Mai - 01:10 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Lun 7 Mai - 01:19 (2012)    Sujet du message: URGENT ! BILDERBERG 2012 : DU 31 MAI AU 03 JUIN 2012, A CHANTILLY, EN VIRGINIE (USA), A L’HOTEL WESTFIELD’S MARRIOTT !!! Répondre en citant

URGENT ! BILDERBERG 2012 : DU 31 MAI AU 03 JUIN 2012, A CHANTILLY, EN VIRGINIE (USA), A L’HOTEL WESTFIELD’S MARRIOTT !!!

ENGLISH : Secret Conclave found

http://www.americanfreepress.net/Issue_fronts/2012_AFP_Issue_20_1.pdf



Chers amis,

Les fumiers criminels du groupe totalitaire de Bilderberg ont fini par être débusqués !

COMME CHAQUE ANNEE, JIM TUCKER, LE CHASSEUR DE BILDERBERGERS, A DECOUVERT LA DATE ET LE LIEU PRECIS DE LEUR CONFERENCE SECRETE.

C’EST AINSI QUE CES CHAROGNARDS DE LA FINANCE, DE LA NOBLESSE ET DES MULTINATIONALES DE L’INDUSTRIE MONDIALISTE, SE REUNIRONT A NOUVEAU AUX ETATS-UNIS NAZIFIES ET TOTALITAIRES, LE WEEK-END DU 31 MAI AU 03 JUIN 2012, A CHANTILLY (EN VIRGINIE), A L’HOTEL WETSFIELD’S MARRIOTT !

LE CHOIX DES ETATS-UNIS EST JUDICIEUX POUR CES CRAPULES, PUISQUE SOUS GEORGE W. BUSH ET SOUS BARACK HUSSEIN OBAMA, LES POLITICARDS VEREUX DE CE PAYS ONT SUPPRIME A PEU PRES TOUS LES DROITS CONSTITUTIONNELS ET LES LIBERTES CIVILES… RAPPELONS QUE LES ETATS-UNIS COMPTENT PLUSIEURS CENTAINES DE CAMPS DE CONCENTRATION (LES SINISTRES CAMPS DE LA FEMA) SUR LEUR TERRITOIRE… RAPPELONS AUSSI QU’OBAMA AVAIT ETE ELU APRES AVOIR PARTICIPE, DE FAÇON OFFICIEUSE ET AVEC HILLARY CLINTON, A LA REUNION BILDERBERG DE 2008, QUI S’ETAIT D’AILLEURS EGALEMENT TENUE A CHANTILLY !

C’EST D’AILLEURS LA 3E FOIS QUE LES BILDERBERGERS SE REUNISSENT AUX USA, A CHANTILLY, EN 10 ANS ! UN FAIT QUI DEMONTRE BIEN QU’ILS SE SENTENT A L’AISE DANS CE PAYS DE DICTATURE MONDIALISANTE…

LA QUESTION VITALE RESTE EVIDEMMENT DE SAVOIR SI LES CITOYENS AMERICAINS OSERONT ALLER MANIFESTER ET INTERROMPRE CETTE REUNION MAFIEUSE ET ANTIDEMOCRATIQUE DE L’ELITE MONDIALE.

A LIRE CE QUI SUIT, IL SEMBLE QUE LES AMERICAINS, malgré la terrible situation de précarité, de corruption et de fascisme dans laquelle ils macèrent, NE SEMBLENT PAS DU TOUT PRETS A SE REVOLTER ! De révolte, il n’est même pas question ! En effet, ils comptent juste voter pour l’un ou l’autre candidat (Obama ou Romney, qui sont aussi pourris l’un que l’autre et au service de l’élite mondiale), voire, dans le meilleur des cas, pour Ron Paul.

NE DOUTONS DONC PAS QUE LES ETATS-UNIS VONT REPARTIR POUR 4 ANNEES SUPPLEMENTAIRES DE SOUFFRANCES, DE DICTATURE ET DE NAZISME…

L’article, traduit pour vous en français, ci-dessous.

BONNE REVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE, BONNES SOUFFRANCES ET BONNE MORT ! Vic.


LE SITE DU CONCLAVE SECRET A ETE DECOUVERT



Ci-dessus, le hall d'entrée de l’hôtel 5 étoiles Westfield’s Marriott à Chantilly, en Virginie, où Bilderberg devrait se réunir fin mai. Jim Tucker et son équipe seront là pour les accueillir et tenter d'infiltrer leur conférence secrète.


• Le Groupe Bilderberg se réunira à Chantilly, en Virginie, à la fin du mois de mai

• Tucker se dirige vers Memphis pour assister à deux rassemblements patriotiques

Par James P. Tucker Jr.

Memphis - Des centaines de patriotes étaient sur place pour deux rallyes consécutifs qui se sont tenus à Memphis le 27 avril, l’un à midi et l’autre le soir. Beaucoup se sont engagés à apporter des autobus remplis d'autres passionnés défenseurs des souverainetés américaines à CHANTILLY, EN VIRGINIE, LE WEEK-END DU 31 MAI AU 3 JUIN, afin de protester contre la REUNION SECRETE ANNUELLE DU GROUPE BILDERBERG qui s’y tiendra.

BILDERBERG SE REUNIRA A CHANTILLY A L'HOTEL MARRIOTT WESTFIELDS, A UNE COURTE DISTANCE DE L'AEROPORT INTERNATIONAL DULLES, près de 30 miles à l'extérieur de Washington, DC.

BILDERBERG S’ETAIT DEJA REUNI LA AUPARAVANT, EN 2002, PUIS DE NOUVEAU EN 2008. RASSEMBLEMENT DE PERSONNAGES DE HAUT NIVEAU ISSUS DES RANGS D'ELITE DE LA FINANCE ET DE L'INDUSTRIE MONDIALES DANS LA SPHERE D’INFLUENCE AUTO-INTERESSEE DES FAMILLES PLOUTOCRATIQUES ROTHSCHILD ET ROCKEFELLER, LE BILDERBERG S'EFFORCE DE DIRIGER LE COURS DES AFFAIRES MONDIALES, SANS ETRE GENE PAR LES PREOCCUPATIONS POPULAIRES, FAISANT MONTRER LES DENTS, A JUSTE TITRE, A CES BONS PATRIOTES QUI SE SONT REUNIS A MEMPHIS.

A Memphis, ceux qui participaient représentaient un large éventail d’organisations patriotes et civiques. Ce rassemblement était organisé par un homme de la région, James Stewart, un lecteur de l'American Free Press. Votre reporter dévoué était sur place pour parler, représentant l'AFP.

La soutien à la campagne présidentielle républicaine non-conformiste du député Ron Paul (Texas) semblait unanime, toutes les personnes exprimant un fort soutien à l’appel de Paul afin que toutes les troupes américaines reviennent à la maison pour défendre les frontières des États-Unis.

"Je vais voter pour Ron Paul, qu’il soit nommé ou non. Je vais écrire son nom (sur mon bulletin de vote). Je ne peux pas supporter l'idée qu’Obama ou Mitt Romney soit président", a dit une personne. Beaucoup étaient d’accord.

D'autres soutenaient que, bien que Romney soit mauvais, Obama n'avait pas attaqué illégalement l'Iran en dépit de l'insistance d'Israël, tandis que Romney, s’il devenait président, le ferait certainement. Un récent sondage mené par l’AFP auprès de ses lecteurs, a constaté que beaucoup de ceux qui avaient répondu rejetaient l'idée que Paul ou que tout autre candidat d’un parti tiers entre dans la campagne électorale de cet automne, craignant qu'un vote d'opposition et de scission permette à Obama de gagner sa réélection.

Cependant, certains critiques de cette proposition pointent du doigt le fait que, étonnamment, de nombreux sondages nationaux montrent en fait que Paul possède une base de soutien plus forte parmi les soi-disant électeurs « libéraux » que parmi ceux qui se décrivent comme des électeurs « conservateur » et membre du « Tea Party », ce qui suggère que Paul attirerait peut-être davantage de votes loin d’Obama, plutôt que de Romney.

Editeur émérite à l'AFP depuis 1975, James P. Tucker Jr. a remporté une large reconnaissance pour ses articles concernant les intrigues de blocs de pouvoir mondiaux, tels que le Groupe de Bilderberg. Tucker est l'auteur du Bilderberg Diary (Journal du groupe Bilderberg). Contenant 272 pages, riche en photos, ce livre raconte les expériences de Tucker durant ce dernier quart de siècle aux conférences du groupe Bilderberg. Prix : 25 $ sur le site de l’AFP, plus 4 $ de frais de port à l'intérieur des Etats-Unis. Découpez cet article, photocopiez-le et diffusez-le à grande échelle. Pour vous abonner, rendez-vous sur le site d’American Free Press, sur www.americanfreepress.net .


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Lun 7 Mai - 18:10 (2012)    Sujet du message: VLADIMIR POUTINE DE NOUVEAU PRÉSIDENT DE LA RUSSIE Répondre en citant

VLADIMIR POUTINE DE NOUVEAU PRÉSIDENT DE LA RUSSIE

VIDÉO : http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#idMedia=null&lang=fr&pl=0of1&posMedia=0&startPosition=6.273&urlMedia=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2012/RDI/2012-05-07_11_00_00_rdidirect_001_500.asx


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Jeu 10 Mai - 16:12 (2012)    Sujet du message: KIM JONG-UN DEAD? THAT'S THE RUMOR Répondre en citant

KIM JONG-UN DEAD? THAT'S THE RUMOR



Updated: 3:30 p.m. Sunday, Feb. 12.

On Friday, Twitter exploded with unsubstantiated rumors that the new North Korean dictator died in Beijing today and that a coup was underway in North Korea. So far there is no indication at all that these rumors are true. The rumors originated on China’s twitter-like platform Weibo (fyi: here’s the fascinating Google translated page of original Weibo posts), and quickly got picked up by Gawker.com and retweeted in the U.S.


PH


As the story goes, a couple assassins barged into Kim’s room in Beijing and shot him, before being shot and killed themselves by bodyguards. Twitter user @ChristianJMay posted that the rumor is “based on news that a host of blacked out cars have descended upon embassy in Beijing, where he was visiting.” Nevermind that as far as anyone can tell, Kim wasn’t even in Beijing.

What’s interesting is how in this era of social media, the rumors have taken on a life of their own. A post this afternoon on the fake twitter account @BBCLiveNews got retweeted broadly. It stated: “Confirmed breaking news. North Korean leader Kim Jong-Un assassinated. Updates to follow.”

Late Friday afternoon, Gawker.com, in an update post, appeared to have solved the mystery of the activity at the embassy:

yiv2109056824dimensions_initialized a écrit:
It may have been part of an extended birthday celebration for the late Kim Jong-il, whose 70th birthday will be lavishly celebrated by North Korea on February 16th. In a Weibo post on the rumors about the activity at the embassy, the Chinese news agency Phoenix pointed out that a “Conference of Remembering the 70th Anniversary of Kim Jong Il’s Birthday” was scheduled to have begun on February 8th in Beijing. Trips and tours have been planned to China and North Korea by travelers from all over the world to mark the anniversary.
However, Phoenix adds: “So far there is no way to confirm if the actions of the North Korean Embassy today were related to the celebrations of Kim Jong Il’s 70th birthday.”



Later, Friday night, ABC news cited U.S. government sources who reportedly said: “Our experts are monitoring the situation and we see no abnormal activity on the [Korean] peninsula and nothing that credits that tweet as accurate.”

I think it has something to do with the flamboyant, self-caricaturizing craziness of Kim’s father Kim Jong-il (see “Team America: World Police,” by the makers of South Park), but the denizens of the Interwebs took glee in joking about the possible death of the new young dictator.

Twitter user @Rocco_Castoro posted this morning: “This just in: Kim Jong-un’s cause of death was being force-fed hotdogs and having a basketball bounced off his head repeatedly for 20 hours.”

A post on The Atlantic Wire highlighted more particularly good tweets:

yiv2109056824dimensions_initialized a écrit:
Kim Jong-Un’s name is fertile fodder, as@AngryMnkyFight demonstrates: “Kim Jong Un dead or Kim Jong Undead. Remember kids, spacing is the difference between assassinations and zombies.” So’s the leader’s weight, as comedian Chris Jenkins shows us: “Due to mistranslation, there are rumors that Kim Jong Un was assassinated in China. What it actually said was that he assassinated a buffet.”



We’ll find out soon enough if Little Kim has followed his father Kim Jong-Il into the hereafter. If he is alive and well, this day of rumors will mark the real beginning of his rule. Kim was expected, after his father’s death on Dec. 17, to abide by a 100-day mourning period, like his father did upon the death of Kim Il-Sung in 1994. Yet an article in the Korea JoongAng Daily this week (from before the rumors) notes that Kim has already come out of mourning, and has been seen traveling North Korea, visiting tourist traps like “the Seoul Ryu Kyong-su 105 Guards Tank Division of the Korean People’s Army in Pyongyang.”

The article includes this heart-melting passage:

yiv2109056824dimensions_initialized a écrit:
Kim Jong-un is already showing a different public personality than that of his father. While Kim Jong-il maintained a distance from the public, wearing sunglasses and rarely having physical contact with the public, the young successor doesn’t hesitate to act friendly and intimately with the people. That is the kind of behavior associated with his grandfather, Kim Il Sung. In a documentary aired recently by the North’s Korean Central Television, Kim Jong-un’s broad smiles and bold gestures were shown. He whispered in the ears of other soldiers and held the hand of a wife of a military leader. During a visit to an Air Force unit on Jan. 20, he hugged soldiers. When he visited Mangyongdae Revolutionary School on Jan. 25, Kim touched the faces of students and tasted soy sauce.



Soy sauce! Who doesn’t like soy sauce? Still, I would have advised him to tuck into a big bowl of kim-chi, the spicy pickled cabbage that is Korea’s equivalent of apple pie with ice cream.

(Note in response to sensitive commenters below: my point is that soy sauce is … meh. Whereas kim-chi is awesome. If I’m the dictator of North Korea and I get to choose my photo-ops, I’m going to go to the kim-chi factory instead of the soy sauce factory.)

He’s friendly; he hugs soldiers; maybe this Kim is not so bad after all. He’s even said to love the iPad 2 and is set to allow Egyptian mobile operator Orascom Telecom to set up internet connections in North Korea.

http://www.forbes.com/sites/christopherhelman/2012/02/10/kim-jong-un-dead-thats-the-rumor/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mer 16 Mai - 23:18 (2012)    Sujet du message: SIMILAR TO FBI CUTOFF, DOJ URGED TO SEVER TIES WITH CAIR Répondre en citant

SIMILAR TO FBI CUTOFF, DOJ URGED TO SEVER TIES WITH CAIR

by IPT News • May 15, 2012 at 6:56 pm

http://www.investigativeproject.org/3579/similar-to-fbi-cutoff-doj-urged-to-sever-ties

At a May 10th House of Representatives meeting, the Department of Justice (DOJ) was urged to officially sever ties with the Council on American Islamic Relations (CAIR), as reported by The Daily Caller.

Citing CAIR's designation as unindicted co-conspirator in the Holy Land Foundation (HLF) trial, The Committee Report of Fiscal Year 2012 Commerce, Justice, Science Appropriates Bill urges Attorney General Eric Holder to wholly disengage with CAIR.

The section reads, "The Committee acknowledges the Attorney General's refusal to attend certain meetings knowing that CAIR officials would be present, as indicated in testimony before the Committee on February 28, 2012. The Committee understands that the Federal Bureau of Investigation (FBI) has an existing policy prohibiting its employees from engaging in any formal non-investigative cooperation with CAIR. The Committee encourages the Attorney General to adopt a similar policy for all Department officials."

Passed in The U.S. House of Representatives on May 10th, the bill's Committee Report similarly echoes the FBI cutoff with CAIR in 2009, also citing CAIR's HLF involvement.

However, the FBI does not entirely adhere to this official severance of ties.

The Committee Report also advises the FBI to sever ties with other unindicted co-conspirators in terror-linked cases, "The Committee also encourages the FBI to adopt similar policies, where appropriate, with regard to other individuals and organizations identified as unindicted co-conspirators in terrorism related cases."

Both CAIR and The Islamic Society of North America (ISNA) are listed on the HLF case documents of unindicted co-conspirators and/or Joint venturers.

However, the FBI still routinely meets with unindicted co-conspirators of the HLF case, specifically CAIR and ISNA.
As recent as May 2012, U.S. Attorney Wilfredo A. Ferrer, U.S. Attorney Norman Heming and an FBI official met with representatives from CAIR's Florida Chapter "to discuss issues of mutual concern" as part of the DOJ "outreach effort to strengthen relations with the Muslim community."

"Being able to meet face-to-face is the best way to address issues," CAIR South Florida's Executive Director Nezar Hamze stated.

Similarly, in February 2012, the Public Affairs Office of the FBI Director Robert Mueller met with both The Muslim Public Affairs Council (MPAC) and ISNA to discuss the anti-Muslim bias in training materials used by the FBI.

"We welcome and appreciate Director Mueller's commitment to take positive steps towards eradicating such materials and rebuilding trust and an open DIALOGUE," ISNA President Imam Magid stated.

Since the FBI continues to meet and cooperate with unindicted co-conspirators in the HLF case in "non-investigative" circumstances, the likelihood of the DOJ adhering to this recommendation appears distant.

http://www.investigativeproject.org/3579/similar-to-fbi-cutoff-doj-urged-to-sever-ties


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 18:46 (2012)    Sujet du message: FRANCE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL : UN BILDERBERGER AU SEIN DU GOUVERNEMENT DE FRANCOIS HOLLANDE !!! Répondre en citant

FRANCE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL : UN BILDERBERGER AU SEIN DU GOUVERNEMENT DE FRANCOIS HOLLANDE !!!





Chers amis,


Les gros naïfs qui ont été suffisamment stupides que pour croire que le gouvernement Hollande sera plus « bénéfique » que le répugnant gouvernement Sarkozy, vont très vite déchanter !

EN EFFET, LE MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE FRANÇOIS HOLLANDE NE SERA AUTRE QU’UN BILDERBERGER ANTIDÉMOCRATIQUE : LAURENT FABIUS !!!

PREUVE DE LA PARTICIPATION DE FABIUS À BILDERBERG : voir http://www.bilderberg.org/g/Bild-France.html

INUTILE DE VOUS FAIRE UN DESSIN, JE SUPPOSE : CE GOUVERNEMENT EST BEL ET BIEN VENDU AUX MONDIALISTES, ET CONTINUERA DE NUIRE AU PEUPLE ET DE PROFITER AUX PROJETS IGNOBLES DU NOUVEL ORDRE MONDIAL !

L’article avec la composition du gouvernement de François Hollande et de son Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ci-dessous…

BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.



Source :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/05/16/97001-20120516FILWWW00675-la-liste-du-gouvernement-ayrault.php#!


LA LISTE DU GOUVERNEMENT AYRAULT


Lefigaro.fr Mis à jour le 16/05/2012 à 20:28 | publié le 16/05/2012 à 19:39


VOICI LA LISTE COMPLÈTE DE LA PREMIÈRE ÉQUIPE MINISTÉRIELLE DE L'ÈRE FRANÇOIS HOLLANDE :


MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES : LAURENT FABIUS

Education : Vincent Peillon

Justice : Christiane Taubira

Economie Finances: Pierre Moscovici

Affaires sociales et Santé : Marisol Touraine

Egalité des territoires : Cécile Duflot

Intérieur : Manuel Valls

Ecologie : Nicole Bricq

Redressement productif : Arnaud Montebourg

Travail : Michel Sapin

Défense : Jean-Yves Le Drian

Culture et communication : Aurélie Fillippetti

Enseignement supérieur : Geneviève Fioraso

Droits des femmes et porte-parole du gouvernement : Najat Vallaud Belkacem

Agriculture : Stéphane Le Foll

Réforme de l'Etat et décentralisation : Marylise Lebranchu

Outre-Mer : Victorin Lurel

Sports, jeunesse : Valérie Fourneyron

Budget : Jérôme Cahuzac

Ville : François Lamy

Ministre délégué à la Justice : Delphine Batho

Réussite éducative : George Pau-Langevin

Relation avec le Parlement : Alain Vidalies

Affaires européennes : Bernard Cazeneuve

Personnes âgées : Bernard Delaunay

Economie sociale : Benoît Hamon

Famille : Dominique Bertinotti

Personnes handicapées : Marie-Arlette Carlotti

Développement : Pascal Canfin

Français de l'étranger : Yamina Benguigui

Transports et économie maritime : Frédéric Cuviller

Délégué à l' Artisanat, au commerce et au tourisme : Sylvia Pinel

PME, innovation et numérique : Fleur Pellerin

Anciens combattants : Kader Arif


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Dim 20 Mai - 18:57 (2012)    Sujet du message: RUBRIQUE DOMINICALE : MAFIA, DROGUE ET VATICAN... Répondre en citant

RUBRIQUE DOMINICALE : MAFIA, DROGUE ET VATICAN...

 

Sans commentaire, voici votre rubrique dominicale, dans laquelle on peut vérifier les liens étroits et étranges entre le Vatican et la mafia…

Vic.


Source : http://www.lapresse.ca/international/europe/201205/19/01-4526917-mafia-drog…

Publié le 19 mai 2012 à 09h28 | Mis à jour le 19 mai 2012 à 09h28

MAFIA, DROGUE ET VATICAN


Les policiers romains ont procédé lundi dernier à l'exhumation d'ossements dans la crypte de l'église Saint-Apollinaire, au coeur de Rome. Les restes d'une adolescente enlevée en 1983, possiblement par la mafia, pourraient s'y trouver.
Photo : Angelo Carconi, AP

Mathieu Perreault
La Presse

Il y avait foule, lundi, à l'EXHUMATION D'OSSEMENTS DANS LA CRYPTE DE L'ÉGLISE SAINT-APOLLINAIRE, AU COEUR DE ROME. Mais il ne s'agissait pas de ceux d'un saint ou d'un martyr. Mais bien la TOMBE D'UN CRIMINEL ROMAIN, OÙ LA POLICE SOUPÇONNAIT QU'ÉTAIENT CACHÉS LES RESTES D'UNE ADOLESCENTE ENLEVÉE EN 1983, PEUT-ÊTRE PAR LA MAFIA.

« C'est un fait positif, afin que tout soit fait pour le déroulement et la conclusion de l'enquête », a déclaré à Radio-Vatican le jésuite Federico Lombardi, qui n'est pas habitué à commenter des enquêtes criminelles, au lendemain de l'exhumation.

Mais L'ÉGLISE, QUI A RÉSISTÉ PENDANT SEPT ANS À L'EXHUMATION, n'est pas au bout de ses peines: 200 BOÎTES D'OS ONT ÉTÉ DÉCOUVERTES PRÈS DE LA TOMBE DU TRAFIQUANT DE DROGUE ENRICO DE PEDIS. Le soir même, l'avocat de la veuve De Pedis a affirmé aux médias réunis devant l'église de la place Navone qu'il exigerait que l'ADN de ces os inconnus soit testé, pour laver le nom de ses clients.

Il faut dire qu'ENRICO DE PEDIS a déjà beaucoup de choses à se faire pardonner. IL A TERRORISÉ ROME DANS LES ANNÉES 70 COMME L'UN DES CHEFS DE LA « BANDE DE LA MAGLIANA », ET IL EST MORT DANS UN RÈGLEMENT DE COMPTES EN 1990 pendant qu'il se promenait en scooter à deux pas de la place Navone.

LE VATICAN N'A JAMAIS EXPLIQUÉ POURQUOI IL ÉTAIT ENTERRÉ À SAINT-APOLLINAIRE, PROPRIÉTÉ DE L'OPUS DEI - LE CURÉ DE L'ÉPOQUE AVAIT INVOQUÉ SES « BONNES OEUVRES AUPRÈS DES PAUVRES ». UNE ENQUÊTE DU QUOTIDIEN IL MESSAGGERO EN 1997 AVAIT FORCÉ L'ÉGLISE À INTERDIRE AU PUBLIC L'ACCÈS À LA CRYPTE ET UN JUGE AVAIT ORDONNÉ UNE ENQUÊTE DE LA DIRECTION DES ENQUÊTES ANTIMAFIA À CE SUJET.

C'est qu'UNE RUMEUR ASSOCIAIT DEPUIS LONGTEMPS LA MAFIA À LA DISPARITION D'EMANUELA ORLANDI EN 1983. L'INSTITUT POUR LES OEUVRES DE RELIGION (IOR), BANQUE DU VATICAN, A ÉTÉ MÊLÉ DANS LES ANNÉES 80 À UNE FAILLITE FRAUDULEUSE D'UNE BANQUE ITALIENNE ET SOUPÇONNÉ DE LIENS AVEC LA MAFIA. LE PRÉSIDENT DE L'IOR AURAIT ÉTÉ VU DANS UNE VOITURE LIÉE À LA DISPARITION DE LA JEUNE ORLANDI. LA THÈSE VEUT QUE LA MAFIA AIT DEMANDÉ À DE PEDIS DE FAIRE DISPARAÎTRE LA FILLE DE 15 ANS POUR INTIMIDER SON PÈRE, FONCTIONNAIRE AU SECRÉTARIAT D'ÉTAT DU VATICAN. EMANUELA ORLANDI A ÉTÉ ENLEVÉE AU MOMENT OÙ ELLE RENTRAIT D'UN COURS DE MUSIQUE AU DOMICILE FAMILIAL, SITUÉ DANS LE VATICAN.

La présence du cadavre de la disparue dans la tombe de De Pedis a été évoquée pour la première fois en 2005 par un appel anonyme à une émission télévisée sur les crimes non élucidés, puis en 2008 par une maîtresse de De Pedis. En attendant les résultats des analyses d'ADN, la seule chose certaine, c'est que le bandit assassiné sera dorénavant enterré dans un cimetière ordinaire.


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Lun 21 Mai - 19:43 (2012)    Sujet du message: VIDÉO: FORSANNE ALIZZA « FRANÇOIS HOLLANDE JE T'APPELLE À DEVENIR MUSULMAN ET À INTERDIRE D'ADORER TOUT AUTRE QU'ALLAH » Répondre en citant

VIDÉO: FORSANNE ALIZZA « FRANÇOIS HOLLANDE JE T'APPELLE À DEVENIR MUSULMAN ET À INTERDIRE D'ADORER TOUT AUTRE QU'ALLAH »


Un pas de plus

mai 20th, 2012 Aschkel

 

Remarquez le logo de ce journal israélien : l'oeil des Illuminati, aussi appelé l'oeil d'Horus. Symbole égyptien des temps anciens.

Quant à cet iman, qui demande au nouveau président français, monsieur Hollande, de se soumettre à l'islam, eh bien, cela devrait se faire très bientôt. Plus de 93% des musulmans auraient voté pour Hollande à la dernière élection. Toutes ces nouvelles élections dites "démocratiques" à travers le monde, nous montre que seuls des groupes néo-nazi, fascistes, communistes et frères musulmans sont élus et que tous appelent à une unité sous un nouveau gouvernement mondial incluant la soumission à une religion unique : islamique ainsi que l'adoration à un dieu autre que le seul vrai Dieu. Tous ces groupes n'ont qu'un seul et même langage : la voie du changement pour un monde meilleur, alors que ce que nous voyons, c'est le chaos et la destruction à l'échelle planétaire ainsi que le silence total de ceux qui pourraient nous avertir du danger.

Ce iman qui nous vante les vertus de l'islam et qui demande la soumission du président Hollande au dieu Allah fait partie de cette caste élistique mondiale pour faire avancer l'agenda des nouveaux droits humains islamiques internationales. Toute cette culture islamique détruit complètement des nations pour asseoir son pouvoir, détruit la culture des peuples et met au banc des accusés toutes les valeurs judéo-chrétiennes. Ils ont une haine viscérale pour tout ce qui s'appelle juif et chrétien et tout a été mis en place à l'UNESCO afin de criminaliser tous ceux qui dénoncent ce radicalisme extrémiste.

Ceci a bien sûr pour but d'asseoir le pouvoir Romain, dans la conquête de ce monde. Le grand calife mondial n'est qu'une arme de plus entre les mains de quelques-uns pour détruire des sociétés toute entière. Combien de pays, de nos jours, sont en captivités, comme au temps de l'Égypte ancienne? Vous seriez surpris de voir comment cet agenda a avancer rapidement, ces dernières années.

Quand l'Islam deviendra la "nouvelle république française", vous verrez que leur beau langage séducteur sera révélé au grand jour. Ils seront prêts à ce moment là, à exiger de tous les citoyens de la France une complète soumission à ce dieu de guerre qui se fait passer pour un dieu de PAIX.

Comme nous le voyons dans d'autres pays, où des milliers de personnes sont tuées au nom d'Allah, eh bien, la France et tous nos pays seront soumis au même régime et malheur à celui qui adorera un autre dieu, qu'Allah. Sous ce calife, cela deviendra un crime capital de désobéir à ce nouveau "sauveur" de l'humanité.

 
VIDÉO: FORSANNE ALIZZA « FRANÇOIS HOLLANDE JE T'APPELLE À DEVENIR MUSULMAN ET À INTERDIRE D'ADORER TOUT AUTRE QU'ALLAH »

 Voici un message destiné au président François Hollande de la part de « la communauté islamique »: « il faut interdire que soit adoré tout autre qu’Allah », « François Hollande je t’appelle à devenir musulman »…


Si vous croisez notre nouveau président merci de lui transmettre ce message…
D’un électeur super sympa !!!!

VIDÉO : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=z0qJe-VWChw#!  

http://www.israel-flash.com/2012/05/video-forsanne-alizza-«-francois-hollan… 


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Lun 21 Mai - 20:03 (2012)    Sujet du message: FRANÇOIS HOLLANDE CHEZ LES FRANCS-MAÇONS AU GRAND ORIENT DE FRANCE Répondre en citant

FRANÇOIS HOLLANDE CHEZ LES FRANCS-MAÇONS AU GRAND ORIENT DE FRANCE

VIDÉO : http://www.youtube.com/watch?v=aXTvwgTdn-Q&feature=related


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Lun 21 Mai - 21:46 (2012)    Sujet du message: PRÉSIDENTIELLE : LES SERBES CHOISISSENT TOMISLAW NIKOLIC Répondre en citant

PRÉSIDENTIELLE : LES SERBES CHOISISSENT TOMISLAW NIKOLIC

 
21/05 18:04 CET

La Serbie a finalement décidé de changer de président. Contre toute attente, Tomislav Nikolic a été élu avec 49,55% des voix devant le chef de l’Etat sortant Boris Tadic. Ce dernier recueille 47,3% des suffrages.

A Belgrade, les commentaires sur l’arrivée de Nikolic au pouvoir vont bon train avec notamment une question, va-t-il suivre la voie européenne ?

“Tout d’abord il faut régler le problème de la corruption. Et nous devons nous tourner vers l’Europe et garder ce cap parce qu’il n’y a pas d’autre alternative”, explique cet homme

“Les élections montrent que le changement est imminent. Nous voulons une vie meilleure, de meilleurs emplois, nous devons nous tourner vers l’Union européenne ainsi que vers la Russie”, assure une autre personne.

Au Kosovo, on s’inquiète de l’arrivée au pouvoir de Nikolic, dont les prises de position sur l’indépendance de la province sont très claires.

“Ce n’est pas très bon pour la Serbie qui est sur le déclin”, commente ce retraité kosovar. “Tomislav Nikolic est le symbole même du radicalisme et du chauvinisme serbe”.

Ancien allié de Slobodan Milosevic, Tomislav Nikolic a déjoué tous les sondages en remportant cette élection. Surtout ce vote ouvre une période d’incertitude politique pour le pays.

La formation d’un gouvernement risque d‘être compliquée. Nikolic devra certainement se plier à une cohabitation avec les démocrates et les socialistes.

Boris Tadic a reconnu sa défaite dimanche dans la soirée. Résolument pro-européen, il était au pouvoir depuis presque 10 ans. Tadic paye le
prix du ralentissement économique qui fait exploser le taux de chômage en Serbie.


+ VIDÉO : http://fr.euronews.com/2012/05/21/presidentielle-les-serbes-choisissent-tomislav-nikolic/  



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 17:49 (2012)    Sujet du message: FUITES EMBARRASSANTES AU VATICAN : LE MAJORDOME DU PAPE ARRÊTE ! UN CARDINAL SERAIT LA « TAUPE » PRINCIPALE… Répondre en citant

FUITES EMBARRASSANTES AU VATICAN : LE MAJORDOME DU PAPE ARRÊTE ! UN CARDINAL SERAIT LA « TAUPE » PRINCIPALE…




Chers amis,

Voici le suivi de l’information ainsi que la suite des luttes de pouvoir intestines au sein du Vatican putréfié et démoniaque.

ILS ONT ARRÊTÉ LE MAJORDOME DU PAPE, PAOLO GABRIELE, UN BRAVE TYPE QUI SEMBLE AVOIR DIVULGUÉ LES FUITES EMBARRASSANTES CONCERNANT CERTAINES AFFAIRES CRIMINELLES OU SENSIBLES DU VATICAN. CET HOMME FAIT FACE, À PRÉSENT, À UNE PEINE DE 30 ANS DE PRISON, SIMPLEMENT POUR AVOIR DIVULGUÉ CES CRIMES ! C’EST LE MONDE À L’ENVERS !

D’autres personnes se cacheraient derrière ce majordome, et notamment un cardinal. Le but serait soi-disant de parvenir à un coup d’Etat au sein de cet Etat putride et bouffé par le péché…

Vous constaterez que la presse prostituée a déjà utilisé le mot de « traître » pour désigner l’infortuné majordome… Elle est donc d’accord pour que cet homme soit condamné à 30 ans de cabane ! La peste soit de ces journaputes !

Les articles, ci-dessous.

BONNE RÉVOLUTION… OU BONNE DICTATURE ! Vic.




ARTICLE 1 : Source :
http://fr.news.yahoo.com/fuites-au-vatican-paolo-gabriele-ing%C3%A9nu-tra%C3%AEtre-152457996.html


FUITES AU VATICAN: QUI EST PAOLO GABRIELE, UN INGÉNU OU UN TRAÎTRE ?




Par Ljubomir MILASIN | AFP – sam. 26 mai 2012

Un ingénu, victime d'un complot qui le dépasse, ou un traître? Le petit monde qui suit de près les affaires du Vatican se demande qui est réellement PAOLO GABRIELE, MAJORDOME DU PAPE BENOÎT XVI, ARRÊTÉ CAR SOUPÇONNÉ D'ÊTRE À L'ORIGINE DE FUITES DE DOCUMENTS CONFIDENTIELS.

L'ACCUSATION EST SÉRIEUSE ET S'IL EST RECONNU COUPABLE, IL RISQUE UNE PEINE DE 30 ANS DE PRISON, affirme le quotidien La Repubblica CAR "LE VOL DE LA CORRESPONDANCE D'UN CHEF D'ETAT", EN L'OCCURENCE LE PAPE, "EST UN DÉLIT ÉQUIVALENT À L'ATTEINTE À LA SÉCURITÉ DE L'ETAT".

Le porte-parole du Vatican, Federico Lombardi, a précisé samedi après-midi QUE L'HOMME ÉTAIT ACCUSÉ POUR LE MOMENT UNIQUEMENT DE "VOL AGGRAVÉ".

Surnommé "Paoletto", PAOLO GABRIELE, 46 ANS, ROMAIN, toujours tiré à quatre épingles, vit avec sa femme et ses trois enfants dans un immeuble à l'intérieur du Vatican dont il a la nationalité, et il est l'un des très rares laïcs à avoir accès aux appartements du pape.

L'homme qui s'est retrouvé impliqué dans une affaire ressemblant à un roman de Dan Brown, était toujours à proximité du pape, que ce soit dans ses appartements privés ou lors de ses déplacements.

"Le premier et le dernier à voir le pape", écrit de lui le Corriere della Sera.

Paolo Gabriele, majordome de Benoît XVI depuis 2006, aidait tous les jours le pape à s'habiller vers 06H30 locale puis ne le quittait pratiquement plus de la journée, lui servant les repas, l'accompagnant, avant de s'en aller vers 19H30 après lui avoir servi le dîner.

M. Gabriele "aime tellement le pape qu'il ne le trahirait jamais", a affirmé, sous couvert de l'anonymat, un prélat auprès duquel le majordome se confessait dans le passé, cité par le quotidien La Stampa.

"Je connais Paolo depuis des années. Je l'ai suivi spirituellement et je peux témoigner que j'ai trouvé en lui une personne aimant l'Eglise et très dévouée aux papes, d'abord Jean Paul II et maintenant Benoît XVI", a ajouté le religieux.

"Je n'ai jamais entendu dire du mal de lui ou des ragots sur son compte et vous pouvez me croire que c'est plutôt rare, car malheureusement dans notre environnement il arrive souvent d'entendre des médisances", a expliqué l'homme, qualifié de "Monseigneur" par le journal.

CE PRÉLAT AVANCE L'HYPOTHÈSE, SANS L'ÉTAYER, QUE M. GABRIELE, QUALIFIÉ DE PERSONNE "SIMPLE ET INGÉNUE", SERAIT VICTIME D'UN CONFLIT AVEC QUELQU'UN DE "TRÈS PUISSANT" AU VATICAN.

POUR LE QUOTIDIEN LA REPUBBLICA, PAOLO GABRIELE EST L'UN DES INSTRUMENTS D'UN GROUPE, NON IDENTIFIÉ, DE "CARDINAUX, ARCHEVÊQUES ET MONSEIGNEURS" QUI PRÉPARENT "UN VÉRITABLE COUP D'ETAT" AU VATICAN.

L'OBJECTIF DE CE GROUPE EST DE "PRENDRE LE CONTRÔLE DE LA SECRÉTAIRERIE D'ETAT", C'EST-À-DIRE LE GOUVERNEMENT DU VATICAN, actuellement dirigé par le cardinal italien Tarcisio Bertone, considéré comme un fidèle de Benoît XVI, "puis successivement la conquête du Conclave avec un pape élu dans leurs rangs".

"LES CERVEAUX QUI ONT CONÇU CE PLAN SONT LES MÊMES QUI ONT FOURNI AUX MÉDIAS LES DOCUMENTS SECRETS À TRAVERS LES « TAUPES », DANS L'OBJECTIF DE SEMER LA PAGAILLE ET DE FAIRE CHUTER LE GOUVERNEMENT VATICAN", ajoute le quotidien.

La gendarmerie vaticane avait arrêté M. Gabriele mercredi et trouvé des documents confidentiels à son domicile, un mois environ après la création d'une commission d'enquête au Vatican, chargée d'élucider l'affaire des FUITES QUI SECOUENT LE PETIT ETAT depuis le mois de janvier.




SAMEDI DERNIER ÉTAIT SORTI EN ITALIE UN LIVRE CHOC, "SUA SANTITA" ("SA SAINTETÉ"), REPRODUISANT DES DIZAINES DE FAX ULTRA-SECRETS DONT LE PAPE ÉTAIT LE DESTINATAIRE OU AVAIT EU CONNAISSANCE et que des "gorges profondes" ont ensuite livrés à l'auteur, le journaliste Gianluigi Nuzzi.

CES DOCUMENTS ILLUSTRENT DE NOMBREUX DÉBATS INTERNES, PAR EXEMPLE SUR LA SITUATION FISCALE DE L'EGLISE, LES FINANCES DES INSTITUTS CATHOLIQUES, LES SCANDALES SEXUELS CHEZ LES LÉGIONNAIRES DU CHRIST OU ENCORE LES NÉGOCIATIONS AVEC LES INTÉGRISTES CATHOLIQUES.

ARTICLE 2 : source :
http://www.wikistrike.com/article-un-cardinal-derriere-le-pape-105941309.html

Lundi 28 mai 2012

UN CARDINAL DERRIÈRE LE PAPE ? 


UN CARDINAL SERAIT LA TAUPE PRINCIPALE  

 

UN CARDINAL FIGURE PARMI LES TAUPES A L'ORIGINE DES FUITES DE DOCUMENTS SECRETS DU SAINT-SIEGE ET AURAIT PILOTE PAOLO GABRIELE, MAJORDOME DU PAPE BENOIT XVI ARRETE MERCREDI, QUI NE SERAIT QU'UN EXECUTANT, croit savoir lundi la presse italienne

"Un cardinal a guidé le corbeau", titre le quotidien romain Il Messaggero, tandis que le grand journal milanais Corriere della Sera faisait sa manchette avec le titre: "un cardinal parmi les corbeaux".

LA GENDARMERIE VATICANE AVAIT ARRETE PAOLO GABRIELE ET TROUVE DES DOCUMENTS CONFIDENTIELS A SON DOMICILE, un mois environ après la création d'une commission d'enquête chargée d'élucider l'affaire des fuites qui secouent le petit Etat depuis le mois de janvier.

Tf1news


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mar 29 Mai - 18:47 (2012)    Sujet du message: REALISATEUR ACCUSE, DE FACON DETAILLEE ET PUBLIQUEMENT, TONY BLAIR DE CRIMES DE GUERRE DANS UN TRIBUNAL… LE JUGE S’EXCUSE POLIMENT ET PROMET A BLAIR DE MENER UNE ENQUÊTE SUR CET INTRUS ! Répondre en citant

 REALISATEUR ACCUSE, DE FACON DETAILLEE ET PUBLIQUEMENT, TONY BLAIR DE CRIMES DE GUERRE DANS UN TRIBUNAL… LE JUGE S’EXCUSE POLIMENT ET PROMET A BLAIR DE MENER UNE ENQUÊTE SUR CET INTRUS !




Chers amis,

Ce qui suit constitue une fois encore un exemple flagrant d’injustice et de protection des criminels de l’Etat…

UN MANIFESTANT DE 49 ANS NOMMÉ DAVID LAWLEY-WAKELIN, S’EST INTRODUIT DANS UN TRIBUNAL OÙ SE TENAIT UNE COMMISSION SUR L’ÉTHIQUE DES MÉDIAS, ET A ACCUSÉ TONY BLAIR DE CRIMES DE GUERRE, CITANT LES CRIMES EN QUESTION. CET HOMME N’EST PAS N’IMPORTE QUI, PUISQU’IL A RÉALISÉ UN DOCUMENTAIRE SUR LA GUERRE EN IRAK, ET QUE SES ACCUSATIONS SONT TRÈS PRÉCISES ET CONCERNENT DES VERSEMENTS FINANCIERS DONNÉS PAR LA BANQUE JP MORGAN À BLAIR DANS LE CADRE DE LA GUERRE EN IRAK.

LE JUGE QUI ÉTAIT PRÉSENT N’A PAS DU TOUT DIT QU’IL ÉTUDIERAIT LA QUESTION, MAIS BIEN QU’UNE ENQUÊTE SERAIT MENÉE SUR LAWLEY-WAKELIN, ET IL S’EST EXCUSÉ POLIMENT AUPRÈS DE TONY BLAIR, QUI A BIEN SÛR NIÉ TOUTES CES ACCUSATIONS EN BLOC (MAIS SANS RIEN PROUVER, ÉVIDEMMENT).

CERTES, LE "TRUBLION" A AGI DE FACON CAVALIERE, MAIS CELA NE DEVRAIT PAS EMPÊCHER LA JUSTICE D’ETUDIER LE PROBLEME SERIEUSEMENT…

NOUS SOMMES ENCORE TRÈS ÉLOIGNÉS D’UNE QUELCONQUE JUSTICE, EN GRANDE-BRETAGNE POURRIE OÙ DES JUGES VENDUS ET INCOMPÉTENTS DÉFENDENT POLIMENT DES POLITICIENS CRIMINELS.

L’article, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.




Source :
http://www.wikistrike.com/article-tony-blair-accuse-de-crimes-de-guerre-en-pleine-audience-105971198.html


Lundi 28 mai 2012 1 28 /05 /Mai /2012 18:38


TONY BLAIR ACCUSE DE « CRIMES DE GUERRE » EN PLEINE AUDIENCE




UN MANIFESTANT A BRIEVEMENT INTERROMPU, LUNDI 28 MAI A LONDRES, L'INTERVENTION DE L'ANCIEN PREMIER MINISTRE BRITANNIQUE TONY BLAIR DEVANT UNE COMMISSION SUR L'ETHIQUE DES MEDIAS. "CET HOMME DEVRAIT ETRE ARRETE POUR CRIMES DE GUERRE", a crié le militant pacifiste à l'adresse de M. Blair, comme en témoigne cette vidéo publiée sur le site du Guardian (cf.
http://www.guardian.co.uk/politics/2012/may/28/tony-blair-protester-leveson-inquiry?intcmp=239 ).

Vidéo : voir sur
http://www.wikistrike.com/article-tony-blair-accuse-de-crimes-de-guerre-en-pleine-audience-105971198.html ou http://www.guardian.co.uk/politics/2012/may/28/tony-blair-protester-leveson-inquiry?intcmp=239


L'homme, vêtu d'une chemise blanche, a surgi de derrière un rideau, placé dans le dos du juge Brian Levenson, qui préside la commission d'enquête, à l'intérieur de la chambre 73 de la Cour de justice royale.

LE MANIFESTANT, DAVID LAWLEY-WAKELIN, 49 ANS, A CRIE :

"EXCUSEZ-MOI, CET HOMME DEVRAIT ETRE ARRETE POUR CRIMES DE GUERRE. JP MORGAN L'A PAYE POUR LA GUERRE EN IRAK, TROIS MOIS APRES AVOIR ENVAHI CE PAYS. IL A VOLE 20 MILLIONS DE LIVRES STERLING A LA BANQUE D'IRAK. PUIS IL A ETE PAYE 6 MILLIONS DE DOLLARS PAR LA BANQUE TOUS LES ANS, ET C'EST TOUJOURS LE CAS, SIX MOIS APRES QU'IL A QUITTE SA CHARGE. CET HOMME EST UN CRIMINEL DE GUERRE."

Plusieurs vigiles ont saisi l'homme puis l'ont dirigé en dehors de la Cour.

LE JUGE LEVESON, APPAREMMENT CHOQUE, S'EST LEVE DE SON SIEGE POUR REGARDER SORTIR L'HOMME. IL S'EST EXCUSE AUPRES DE M. BLAIR ET A DECLARE QU'IL ENGAGERAIT UNE ENQUETE POUR SAVOIR COMMENT CET HOMME S'ETAIT INTRODUIT DANS L'ENCEINTE DU TRIBUNAL.

M. BLAIR, au pouvoir de 1997 à 2007, qui avait engagé son pays dans la guerre en Irak aux côtés des Américains, A GARDE SON SANG-FROID ET A SIMPLEMENT TENU A SOULIGNER QUE TOUT CE QU'AVAIT DIT L'INTRUS ETAIT "TOTALEMENT FAUX", avant d'ajouter : "Ce qui est difficile avec la politique moderne – et ceci n'est pas une critique des médias – d'après mon expérience de la manière dont sont traités les événements, est que vous pouvez très bien avoir mille personnes dans une pièce, si seulement l'une d'entre elles se lève pour crier quelque chose, c'est la seule info qui ressortira. Les neuf cent quatre-vingt-dix-neuf autres auraient tout aussi bien fait de ne pas se déranger."

DAVID LAWLEY-WAKELIN N'EN ETAIT PAS A SON PREMIER COUP D'ECLAT. REALISATEUR DU DOCUMENTAIRE DE QUARANTE-CINQ MINUTES INTITULE THE ALTERNATIVE IRAQ ENQUIRY ("L'ENQUETE ALTERNATIVE SUR L'IRAK" – cf.
http://www.ideasfestival.co.uk/?p=559 ), IL AVAIT ETE SOUS LA LUMIERE DES PROJECTEURS DANS L'EMISSION "QUESTION TIME", DE LA BBC, OU IL AVAIT DEJA ACCUSE TONY BLAIR D'ETRE UN MENTEUR, PRET A TUER POUR DU PETROLE.

Source: Big browser 


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 23:09 (2012)    Sujet du message: POPE BENEDICT: 'SADNESS IN MY HEART' OVER BUTLER LEAK SCANDAL Répondre en citant

POPE BENEDICT: 'SADNESS IN MY HEART' OVER BUTLER LEAK SCANDAL

Pope Benedict's butler, Paolo Gabriele, has been arrested for stealing confidential documents and leaking papal secrets. The Vatican says this is "the beginning of a large investigation." NBC's Michelle Kosinski reports.
By msnbc.com news services

VATICAN CITY – Pope Benedict XVI broke his silence Wednesday over the leaked documents scandal that has convulsed the Vatican, saying he was saddened by the betrayal but grateful to those aides who work faithfully and in silence to help him do his job.

Benedict made his first direct comments on the scandal in off-the-cuff remarks at the end of his weekly general audience. He lashed out at some of the media reports about the scandal, saying the "exaggerated" and "gratuitous" rumors had offered a false image of the Holy See.


The Italian media have been in a frenzy ever since the pope's butler, Paolo Gabriele, was arrested last week after Vatican investigators discovered papal documents in his Vatican City apartment. He remains in detention and has pledged to cooperate fully with the investigation.

Rumors have been flying in the Italian press about possible cardinals implicated in the probe, pending resignations and details of the investigation that even Gabriele's lawyers say they haven't heard. The Vatican spokesman has spent much of his daily briefings in recent days shooting down the various reports.
The scandal represents one of the greatest breaches of trust and security for the Holy See in recent memory given that a significant number of documents from the pope's own desk were leaked to an investigative journalist. The Vatican has denounced the leaks as criminal and immoral and has opened a three-pronged investigation to get to the bottom of who was responsible.

'Spirit of sacrifice'

"The events of recent days about the Curia and my collaborators have brought sadness in my heart," Benedict said at the end of his audience. But he added: "I want to renew my trust in and encouragement of my closest collaborators and all those who every day, with loyalty and a spirit of sacrifice and in silence, help me fulfill my ministry."Few people think Gabriele worked alone, and his promise to cooperate with the investigation has fueled speculation that other might be arrested soon.


The motivations for the leaks remain unclear: Some commentators say they appear designed to discredit Benedict's No. 2, the Vatican secretary of state, Cardinal Tarcisio Bertone. Others say they're aimed at undermining the Vatican's efforts to become more financially transparent. Still others say they aim to show the 85-year-old Benedict's weakness in running the church.

Gabriele is an employee of the Holy See, a citizen and resident of the Vatican city state. He is being held by Vatican police who have accused him of stealing the pope's personal papers.

The scandal broke in January when Italian journalist Gianluigi Nuzzi revealed letters from a former top Vatican administrator who begged the pope not to transfer him for having exposed alleged corruption that cost the Holy See millions of euros (dollars) in higher contract prices. The prelate, Monsignor Carlo Maria Vigano, is now the Vatican's U.S. ambassador.

Documents leaked to journalists over several months allege corruption in the Church's vast financial dealings with Italian business including infrastructure contracts awarded at inflated prices.

In one example, the Vatican was said to have paid $550,000 for a traditional nativity scene in St Peter's Square, thought to be at least double its real value. 

VIDEO :  http://worldnews.msnbc.msn.com/_news/2012/05/30/11955668-pope-benedict-sadness-in-my-heart-over-butler-leak-scandal?lite







Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Ven 1 Juin - 00:15 (2012)    Sujet du message: URGENT ! LISTE OFFICIELLE DES PARTICIPANTS A BILDERBERG 2012 !!! Répondre en citant

URGENT ! LISTE OFFICIELLE DES PARTICIPANTS A BILDERBERG 2012 !!!

 

Chers amis,

Cette année, les Bilderbergers ont décidé - pour la toute première fois - de publier une liste de leurs participants !?

Prudence et méfiance extrêmes...

Gageons qu'il y aura sans doute des invités non officiels.

La suite, dans les prochains jours. Vic.

P.S. : désolé de vous fournir la liste à l'état brut, en anglais, mais je n'ai pas le temps de traduire l'article en français ce soir.


Source : http://www.prisonplanet.com/bilderberg-releases-official-attendee-list-and-press-release.html


BILDERBERG RELEASES OFFICIAL ATTENDEE LIST AND PRESS RELEASE


Prisonplanet.com

May 31, 2012


In an uncharacteristic move, the official Bilderberg Meeting website has released a press release and attendee list for 2012 before the conference has officially started. Both are posted below:

Press Release:

The 60th Bilderberg Meeting will be held in Chantilly, Virginia, USA from 31 May – 3 June 2012. The Conference will deal mainly with political, economic and societal issues like Transatlantic Relations, Evolution of the Political Landscape in Europe and the US, Austerity and Growth in Developed Economies, Cyber Security, Energy Challenges, the Future of Democracy, Russia, China and the Middle East.

Approximately 145 participants will attend of whom about two-thirds come from Europe and the balance from North America and other countries. About one-third is from government and politics, and two-thirds are from finance, industry, labor, education, and communications. The meeting is private in order to encourage frank and open discussion.

Bilderberg takes its name from the hotel in Holland, where the first meeting took place in May 1954. That pioneering meeting grew out of the concern expressed by leading citizens on both sides of the Atlantic that Western Europe and North America were not working together as closely as they should on common problems of critical importance. It was felt that regular, off-the-record discussions would help create a better understanding of the complex forces and major trends affecting Western nations in the difficult post-war period.

The Cold War has now ended. But in practically all respects there are more, not fewer, common problems – from trade to jobs, from monetary policy to investment, from ecological challenges to the task of promoting international security. It is hard to think of any major issue in either Europe or North America whose unilateral solution would not have repercussions for the other.

Thus the concept of a European-American forum has not been overtaken by time. The dialogue between these two regions is still – even increasingly – critical.

What is unique about Bilderberg as a forum is the broad cross-section of leading citizens that are assembled for nearly three days of informal and off-the-record discussion about topics of current concern especially in the fields of foreign affairs and the international economy; the strong feeling among participants that in view of the differing attitudes and experiences of the Western nations, there remains a clear need to further develop an understanding in which these concerns can be accommodated; the privacy of the meetings, which has no purpose other than to allow participants to speak their minds openly and freely.

In short, Bilderberg is a small, flexible, informal and off-the-record international forum in which different viewpoints can be expressed and mutual understanding enhanced.

Bilderberg’s only activity is its annual Conference. At the meetings, no resolutions are proposed, no votes taken, and no policy statements issued. Since 1954, fifty-nine conferences have been held. The names of the participants are made available to the press. Participants are chosen for their experience, their knowledge, and their standing; all participants attend Bilderberg in a private and not an official capacity.

For further information refer to www.bilderbergmeetings.org. A list of participants is attached.


Bilderberg Meetings

Chantilly, Virginia, USA, 31 May-3 June 2012

Final List of Participants

Chairman


FRA Castries, Henri de Chairman and CEO, AXA Group

DEU Ackermann, Josef Chairman of the Management Board and the Group Executive Committee, Deutsche Bank AG

GBR Agius, Marcus Chairman, Barclays plc

USA Ajami, Fouad Senior Fellow, The Hoover Institution, Stanford University

USA Alexander, Keith B. Commander, US Cyber Command; Director, National Security Agency

INT Almunia, Joaquín Vice-President – Commissioner for Competition, European Commission

USA Altman, Roger C. Chairman, Evercore Partners

PRT Amado, Luís Chairman, Banco Internacional do Funchal (BANIF)

NOR Andresen, Johan H. Owner and CEO, FERD

FIN Apunen, Matti Director, Finnish Business and Policy Forum EVA

TUR Babacan, Ali Deputy Prime Minister for Economic and Financial Affairs

PRT Balsemão, Francisco Pinto President and CEO, Impresa; Former Prime Minister

FRA Baverez, Nicolas Partner, Gibson, Dunn & Crutcher LLP

FRA Béchu, Christophe Senator, and Chairman, General Council of Maine-et-Loire

BEL Belgium, H.R.H. Prince Philippe of

TUR Berberoğlu, Enis Editor-in-Chief, Hürriyet Newspaper

ITA Bernabè, Franco Chairman and CEO, Telecom Italia

GBR Boles, Nick Member of Parliament

SWE Bonnier, Jonas President and CEO, Bonnier AB

NOR Brandtzæg, Svein Richard President and CEO, Norsk Hydro ASA

AUT Bronner, Oscar Publisher, Der Standard Medienwelt

SWE Carlsson, Gunilla Minister for International Development Cooperation

CAN Carney, Mark J. Governor, Bank of Canada

ESP Cebrián, Juan Luis CEO, PRISA; Chairman, El País

AUT Cernko, Willibald CEO, UniCredit Bank Austria AG

FRA Chalendar, Pierre André de Chairman and CEO, Saint-Gobain

DNK Christiansen, Jeppe CEO, Maj Invest

RUS Chubais, Anatoly B. CEO, OJSC RUSNANO

CAN Clark, W. Edmund Group President and CEO, TD Bank Group

GBR Clarke, Kenneth Member of Parliament, Lord Chancellor and Secretary of Justice

USA Collins, Timothy C. CEO and Senior Managing Director, Ripplewood Holdings, LLC

ITA Conti, Fulvio CEO and General Manager, Enel S.p.A.

USA Daniels, Jr., Mitchell E. Governor of Indiana

USA DeMuth, Christopher Distinguished Fellow, Hudson Institute

USA Donilon, Thomas E. National Security Advisor, The White House

GBR Dudley, Robert Group Chief Executive, BP plc

ITA Elkann, John Chairman, Fiat S.p.A.

DEU Enders, Thomas CEO, Airbus

USA Evans, J. Michael Vice Chairman, Global Head of Growth Markets, Goldman Sachs & Co.

AUT Faymann, Werner Federal Chancellor

DNK Federspiel, Ulrik Executive Vice President, Haldor Topsøe A/S

USA Ferguson, Niall Laurence A. Tisch Professor of History, Harvard University

GBR Flint, Douglas J. Group Chairman, HSBC Holdings plc

CHN Fu, Ying Vice Minister of Foreign Affairs

IRL Gallagher, Paul Former Attorney General; Senior Counsel

USA Gephardt, Richard A. President and CEO, Gephardt Group

GRC Giannitsis, Anastasios Former Minister of Interior; Professor of Development and International Economics, University of Athens

USA Goolsbee, Austan D. Professor of Economics, University of Chicago Booth School of Business

USA Graham, Donald E. Chairman and CEO, The Washington Post Company

ITA Gruber, Lilli Journalist – Anchorwoman, La 7 TV

INT Gucht, Karel de Commissioner for Trade, European Commission

NLD Halberstadt, Victor Professor of Economics, Leiden University; Former Honorary Secretary General of Bilderberg Meetings

USA Harris, Britt CIO, Teacher Retirement System of Texas

USA Hoffman, Reid Co-founder and Executive Chairman, LinkedIn

CHN Huang, Yiping Professor of Economics, China Center for Economic Research, Peking University

USA Huntsman, Jr., Jon M. Chairman, Huntsman Cancer Foundation

DEU Ischinger, Wolfgang Chairman, Munich Security Conference; Global Head Government Relations, Allianz SE

RUS Ivanov, Igor S. Associate member, Russian Academy of Science; President, Russian International Affairs Council

FRA Izraelewicz, Erik CEO, Le Monde

USA Jacobs, Kenneth M. Chairman and CEO, Lazard

USA Johnson, James A. Vice Chairman, Perseus, LLC

USA Jordan, Jr., Vernon E. Senior Managing Director, Lazard

USA Karp, Alexander CEO, Palantir Technologies

USA Karsner, Alexander Executive Chairman, Manifest Energy, Inc

FRA Karvar, Anousheh Inspector, Inter-ministerial Audit and Evaluation Office for Social, Health, Employment and Labor Policies

RUS Kasparov, Garry Chairman, United Civil Front (of Russia)

GBR Kerr, John Independent Member, House of Lords

USA Kerry, John Senator for Massachusetts

TUR Keyman, E. Fuat Director, Istanbul Policy Center and Professor of International Relations, Sabanci University

USA Kissinger, Henry A. Chairman, Kissinger Associates, Inc.

USA Kleinfeld, Klaus Chairman and CEO, Alcoa

TUR Koç, Mustafa Chairman, Koç Holding A.Ş.

DEU Koch, Roland CEO, Bilfinger Berger SE

INT Kodmani, Bassma Member of the Executive Bureau and Head of Foreign Affairs, Syrian National Council

USA Kravis, Henry R. Co-Chairman and Co-CEO, Kohlberg Kravis Roberts & Co.

USA Kravis, Marie-Josée Senior Fellow, Hudson Institute

INT Kroes, Neelie Vice President, European Commission; Commissioner for Digital Agenda

USA Krupp, Fred President, Environmental Defense Fund

INT Lamy, Pascal Director-General, World Trade Organization

ITA Letta, Enrico Deputy Leader, Democratic Party (PD)

ISR Levite, Ariel E. Nonresident Senior Associate, Carnegie Endowment for International Peace

USA Li, Cheng Director of Research and Senior Fellow, John L. Thornton China Center, Brookings Institution

USA Lipsky, John Distinguished Visiting Scholar, Johns Hopkins University

USA Liveris, Andrew N. President, Chairman and CEO, The Dow Chemical Company

DEU Löscher, Peter President and CEO, Siemens AG

USA Lynn, William J. Chairman and CEO, DRS Technologies, Inc.

GBR Mandelson, Peter Member, House of Lords; Chairman, Global Counsel

USA Mathews, Jessica T. President, Carnegie Endowment for International Peace

DEN Mchangama, Jacob Director of Legal Affairs, Center for Political Studies (CEPOS)

CAN McKenna, Frank Deputy Chair, TD Bank Group

USA Mehlman, Kenneth B. Partner, Kohlberg Kravis Roberts & Co.

GBR Micklethwait, John Editor-in-Chief, The Economist

FRA Montbrial, Thierry de President, French Institute for International Relations

PRT Moreira da Silva, Jorge First Vice-President, Partido Social Democrata (PSD)

USA Mundie, Craig J. Chief Research and Strategy Officer, Microsoft Corporation

DEU Nass, Matthias Chief International Correspondent, Die Zeit

NLD Netherlands, H.M. the Queen of the

ESP Nin Génova, Juan María Deputy Chairman and CEO, Caixabank

IRL Noonan, Michael Minister for Finance

USA Noonan, Peggy Author, Columnist, The Wall Street Journal

FIN Ollila, Jorma Chairman, Royal Dutch Shell, plc
USA Orszag, Peter R. Vice Chairman, Citigroup

GRC Papalexopoulos, Dimitri Managing Director, Titan Cement Co.

NLD Pechtold, Alexander Parliamentary Leader, Democrats ’66 (D66)

USA Perle, Richard N. Resident Fellow, American Enterprise Institute

NLD Polman, Paul CEO, Unilever PLC

CAN Prichard, J. Robert S. Chair, Torys LLP

ISR Rabinovich, Itamar Global Distinguished Professor, New York University

GBR Rachman, Gideon Chief Foreign Affairs Commentator, The Financial Times

USA Rattner, Steven Chairman, Willett Advisors LLC

CAN Redford, Alison M. Premier of Alberta

CAN Reisman, Heather M. CEO, Indigo Books & Music Inc.

DEU Reitzle, Wolfgang CEO & President, Linde AG

USA Rogoff, Kenneth S. Professor of Economics, Harvard University

USA Rose, Charlie Executive Editor and Anchor, Charlie Rose

USA Ross, Dennis B. Counselor, Washington Institute for Near East Policy

POL Rostowski, Jacek Minister of Finance

USA Rubin, Robert E. Co-Chair, Council on Foreign Relations; Former Secretary of the Treasury

NLD Rutte, Mark Prime Minister

ESP Sáenz de Santamaría Antón, Soraya Vice President and Minister for the Presidency

NLD Scheffer, Paul Professor of European Studies, Tilburg University

USA Schmidt, Eric E. Executive Chairman, Google Inc.

AUT Scholten, Rudolf Member of the Board of Executive Directors, Oesterreichische Kontrollbank AG

FRA Senard, Jean-Dominique CEO, Michelin Group

USA Shambaugh, David Director, China Policy Program, George Washington University

INT Sheeran, Josette Vice Chairman, World Economic Forum

FIN Siilasmaa, Risto Chairman of the Board of Directors, Nokia Corporation

USA Speyer, Jerry I. Chairman and Co-CEO, Tishman Speyer

CHE Supino, Pietro Chairman and Publisher, Tamedia AG

IRL Sutherland, Peter D. Chairman, Goldman Sachs International

USA Thiel, Peter A. President, Clarium Capital / Thiel Capital

TUR Timuray, Serpil CEO, Vodafone Turkey

DEU Trittin, Jürgen Parliamentary Leader, Alliance 90/The Greens

GRC Tsoukalis, Loukas President, Hellenic Foundation for European and Foreign Policy

FIN Urpilainen, Jutta Minister of Finance

CHE Vasella, Daniel L. Chairman, Novartis AG

INT Vimont, Pierre Executive Secretary General, European External Action Service

GBR Voser, Peter CEO, Royal Dutch Shell plc

SWE Wallenberg, Jacob Chairman, Investor AB

USA Warsh, Kevin Distinguished Visiting Fellow, The Hoover Institution, Stanford University

GBR Wolf, Martin H. Chief Economics Commentator, The Financial Times

USA Wolfensohn, James D. Chairman and CEO, Wolfensohn and Company

CAN Wright, Nigel S. Chief of Staff, Office of the Prime Minister

USA Yergin, Daniel Chairman, IHS Cambridge Energy Research Associates

INT Zoellick, Robert B. President, The World Bank Group


Rapporteurs

GBR Bredow, Vendeline von Business Correspondent, The Economist

GBR Wooldridge, Adrian D. Foreign Correspondent, The Economist


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mar 5 Juin - 15:23 (2012)    Sujet du message: BILDERBERG 2012 : UNE LISTE FLOUE, DES THEMES NON PUBLIES JUSQU’A PRESENT… Répondre en citant

BILDERBERG 2012 : UNE LISTE FLOUE, DES THEMES NON PUBLIES JUSQU’A PRESENT…






Chers amis,

L’article très intéressant ci-dessous confirme bien ce que je vous avais dit : la liste officielle, publiée par les membres du Bilderberg eux-mêmes, est assez douteuse, et il ne faudrait pas s’étonner de découvrir que d’autres personnes aient été présentes de façon officieuse…

ON NOTERA QUE CERTAINES PERSONNES QUI AVAIENT ÉTÉ PRESSENTIES N’ONT APPAREMMENT PAS ASSISTÉ À LA CONFÉRENCE ANNUELLE 2012 DE BILDERBERG (comme par exemple Anne Lauvergeon, anciennement associée-gérante de la banque Lazard Frères et directrice générale d’Alcatel, et nommée en 2011 présidente du conseil de surveillance du canard des Rothschild : Libération. Elle est aussi soupçonnée d’être impliquée dans l’escroquerie du rachat d’UraMin - raison pour laquelle elle pourrait ne pas avoir été invitée à Bilderberg 212. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Lauvergeon ).

POINT INTÉRESSANT : D’APRÈS CE QUI SUIT, IL SEMBLE BIEN QU’HENRI DE CASTRIES AIT REMPLACÉ ETIENNE DAVIGNON POUR DE BON, ET QU’IL POURSUIVRA DONC L’ŒUVRE DE DESTRUCTION MONDIALE DE SON PRÉDÉCESSEUR AU SEIN DU BILDERBERG.

LES THÉMATIQUES DE LA RÉUNION SEMBLENT AVOIR ÉTÉ BIEN GARDÉES, car aucune fuite ne semble avoir eu lieu durant le meeting. Il faut dire que la réunion se déroulait aux USA nazis, un pays dirigé par un Bilderberger (Barack Hussein Obama), non loin d’un fief des services des renseignements américains.

Néanmoins, certains thèmes semblaient cousus de fil blanc, comme l’économie européenne ou le bloc transatlantique, par exemple. Personnellement, je suis à peu près certain que les plans infects concernant la société sans argent cash furent également au menu…

Nous devrons attendre les prochains jours afin d’en apprendre peut-être un peu plus. Il serait souhaitable que, plutôt que de se baser sur des déductions et des devinettes, nous recevions des informations confirmées et sûres concernant les thématiques abordées cette année, car étant donné les troubles et écroulements en cours (libertés, économie, dépopulation et empoisonnements multiples, guerres et bruits de guerre), il est clair que les débats de cette année ont sans doute été d’une importance phénoménale, et qu’ils auront un impact colossal et nocif sur le cours des événements à venir (À MOINS BIEN SÛR QUE LES POPULATIONS FINISSENT PAS SE RÉVEILLER ET SE RÉVOLTER…).

L’article (avec, à nouveau, la liste officielle – mais sans doute non exhaustive - des participants), ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : merci à la personne qui m'a signalé cet article !




Source : http://www.wikistrike.com/article-le-point-sur-la-reunion-bilderberg-2012-1…


Samedi 2 juin 2012

LE POINT SUR LA RÉUNION BILDERBERG 2012




LA TRADITIONNELLE RÉUNION DU BILDERBERG A LIEU EN CE MOMENT À CHANTILLY EN VIRGINIE (cf. http://the-independent-post.blogspot.fr/2012/05/la-reunion-du-groupe-bilder… ), comme en 2008.

SI LA TENEUR DES DÉBATS EST ENCORE ASSEZ FLOUE, LA LISTE DES INVITÉS SEMBLE L’ÊTRE AUSSI.

UN CHANGEMENT NOTABLE CETTE ANNÉE : C’EST HENRI DE CASTRIES, COPAIN D’HOLLANDE ET N°1 DU GROUPE D’ASSURANCES AXA, QUI SUCCÈDE À ETIENNE DAVIGNON COMME SECRÉTAIRE GÉNÉRAL.

Depuis vingt ans au moins, c’était Etienne Davignon (cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Étienne_Davignon ) qui en était le secrétaire. Proche de David Rockefeller et du monde du business (Davignon a été président de l’European Round Table of Industrialists, le lobby européen des multinationales, vice-président de la Commission Européenne, membre de la commission Trilatérale et de la Fondation Dichtley, membre du directoire du Centre for European Policy Studies, et membre de moult conseils d’administration, dont Suez, Solvay, Accor, Kissinger Associates, de la Société Générale, de Fortis etc.), Davignon s’est même vanté que SANS LE BILDERBERG, ON N’AURAIT PAS EU L’EURO (cf. http://euobserver.com/843/27778 ). ON SAVOURE AUJOURD’HUI LES CONSÉQUENCES DES DÉLIRES DE NOS CRÂNES D’ŒUF ULTRA LIBÉRAUX.

Bref, DAVIGNON, trop vieux ou trop grillé aux yeux du grand public, VA LAISSER SA PLACE À UN AUTRE TYPE DU MÊME GENRE, LE DÉNOMMÉ HENRI DE LA CROIX DE CASTRIES, PDG D’AXA. HOLLANDE, LE NOUVEAU PRÉSIDENT ÉLU SUITE À UN SCRUTIN BIDON, CONNAÎT BIEN DE CASTRIES, AVEC QUI IL A ÉTUDIÉ À HEC PARIS PUIS À L’ENA (promotion Voltaire – cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_de_Castries ).  A ce sujet, ON PEUT SE DEMANDER À QUOI IL SERT DE FINANCER L’ENA AVEC LES DENIERS PUBLICS, SI C’EST POUR QUE LES ÉLITES S’EMPRESSENT D’ENTUBER LE POPULO AVEC LEURS MULTINATIONALES, mais passons.

Revenons sur son parcours, typique des pantouflards de la République bananière française. Après avoir fini HEC et l’ENA, de la croix DE CASTRIES SE RETROUVE À L’INSPECTION DES FINANCES, PUIS À LA DIRECTION DU TRÉSOR EN 1984. EN 1986, À L’AUBE DU « TOURNANT LIBÉRAL » DE MITERRAND, DE CASTRIES PRIVATISE DES ENTREPRISES PUBLIQUES, PUIS REJOINT AXA, LE GROUPE DE L’INÉBRANLABLE CLAUDE BÉBÉAR.

L’ULTRA LIBÉRAL DE CASTRIES AVAIT D’AILLEURS SOUTENU HOLLANDE PUBLIQUEMENT (cf. http://www.challenges.fr/economie/20111016.CHA5741/ces-economistes-et-ces-p… ), COMME SI HOLLANDE ALLAIT DÉFENDRE LES INTÉRÊTS DU CAPITAL, ET LUI AVAIT REFILÉ (cf. http://www.ndf.fr/nos-breves/07-10-2011/henri-de-castries-finance-francois-…   ) 7.500 EUROS (MAXIMUM AUTORISÉ).

De fait, depuis un an on a pu lire dans les journaux type Marianne, Le Monde et autres plumitifs, QU’HOLLANDE ÉTAIT FORT APPRÉCIÉ DES GRANDS PATRONS FRANÇAIS (Jean-Bernard Lévy de Vivendi, Nicolas Duhamel de BPCE, Mathieu Pigasse de la banque Lazard… cf. http://lexpansion.lexpress.fr/economie/francois-hollande-son-reseau-parmi-l… ). Cherchez l’erreur. Après tout ce que le nabot à talonnettes a fait pour eux ! NORMAL, HOLLANDE A UN PARCOURS DIGNE DES VAUTOURS DU CAC40 : HEC, Sciences Po, ENA…


Et puis, MANUEL VALLS, L’HOMME DONT ON SE DEMANDE ENCORE CE QU’IL FAIT AU PS (MÊME SI LE PS EST DE DROITE), SE VANTE D’AVOIR ÉTÉ PRÉSENT AU BILDERBERG 2008 (cf. http://www.nouvelordremondial.cc/2012/05/17/valls-evoque-bilderberg-ou-il-e… ).

Rappelons que le BILDERBERG A ÉTÉ CRÉÉ POUR METTRE L’EUROPE DE LA CONCURRENCE LIBRE ET NON FAUSSÉE SUR LES RAILS (cf. http://www.facebook.com/pages/Groupe-Bilderberg/108138469213962?rf=10298819… ). Il a été créé en 1954 par David Rockefeller et le prince Bernhardt des Pays-Bas.

IL EST FINANCÉ PAR LES CONTRIBUABLES QUI ABRITENT LES RÉUNIONS ET EN FINANCENT LA SÉCURITÉ, ET AUSSI PAR LES « AMIS DU BILDERBERG » (cf. http://publicintelligence.net/american-friends-of-bilderberg-2007-2009-tax-… ) ET LES ENTREPRISES POUR LESQUELLES TRAVAILLENT LES MEMBRES. Pour ce qui est des amis US dudit Bilderberg, on sait par exemple qu’Henri Kissinger a versé 10.000$ en 2009 (cf. http://publicintelligence.net/wp-content/uploads/2011/04/bilderberg-2009.pn… ), Marie Josée Kravis de l’Institut Hudson et Henry Kravis ont versé 15.000$ en 2009 et 50.000$ en 2008, le Washington Post a versé 25.000$, de même que Goldman Sachs. En 2008, David Rockefeller a été généreux avec son bébé, versant 50.000$, Microsoft a versé 75.000$ (cf. http://publicintelligence.net/wp-content/uploads/2011/04/bilderberg-2008.pn… ), la fondation Wolfensohn a donné 25.000$, Peter Thiel, le créateur de PayPal, a versé 75.000$, Lazard et Goldman Sachs ont versé 25.000$, Coca Cola 10.000$.

Question : POURQUOI TOUS CES GENS ET CES ENTREPRISES FINANCENT LE BILDERBERG ? PARCE QU’ILS EN ATTENDENT UN BEAU RETOUR SUR INVESTISSEMENT !

Si on en croit la liste des personnes attendues en 2012 (cf. http://theintelhub.com/2012/05/22/bilderberg-2012-list-of-participants-reve… ), il y aura une bonne moitié d’américains, quelques français:
ANNE LAUVERGEON, Henri de Castries, Thierry de Montbrial (membre du SIÈCLE, qui semble être une SORTE DE SUCCURSALE DU BILDERBERG, et/ou sa caisse de résonnance), Nicolas Baverez membre du Siècle (entre autres) et Pascal Lamy qui sont indéboulonnables eux aussi.

Et des nouveaux:

Christophe Béchu, sénateur et président UMP du Conseil général du Maine et Loire,

Pierre Vimont qui est Secrétaire général exécutif du Service européen (cf. http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/10/25/le-francais-pierre-vimont-a… ) pour l’action extérieure et travaille donc avec Catherine Ashton,

Pierre André de Chalendar le patron de Saint Gobain depuis juin 2010 et membre du Siècle ainsi que du CA du Cercle de l'Industrie (cf. http://www.cercleindustrie.eu/images/pdf/membres_mai_2012.pdf ) créé en 1993 par Strauss Kahn pour faire du lobbying à Bruxelles (cf. http://www.cercleindustrie.eu/fr/qui-sommes-nous-/presentation.html ),

le comte Jean-Dominique Senard, tout nouveau président de Michelin (depuis le 11 mai 2012, passé avant chez Total et Pechiney) et par ailleurs membre de la "noblesse pontificale" (cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Noblesse_pontificale ),

et le nouveau patron du Monde qui en moins de deux ans est aussi passé dans les directions des quotidiens économiques Les Echos et La Tribune après BFM (cf. http://archives.lesechos.fr/archives/2010/lesechos.fr/07/08/020655712959.ht… ), Erik Izraelewicz, également membre du "conseil scientifique" du Centre d'études prospectives et d'informations internationales (CEPII).


PIECE JOINTE: Liste des membres du Siècle (cf. http://www.lamarseillaise.fr/le-flash/la-liste-compl-te-des-membres-du-si-c… )

CETTE ANNÉE, IL Y A PEU D'ITALIENS ET D'ESPAGNOLS. ET CINQ TURCS, GRANDE NOUVEAUTÉ QUI N’EST PAS POUR NOUS RASSURER : CE SONT BIEN LES ETATS UNIS QUI VEULENT COLLER LA TURQUIE DANS L’EUROPE (cf. http://www.diploweb.com/La-Turquie-alliee-de-toujours-des.html ), ET CELA DEPUIS DES ANNÉES (cf. http://www.recherches-sur-le-terrorisme.com/Analysesterrorisme/turquie-adhe… ). Et ils vont y arriver, comme toujours, même CONTRE L’AVIS DES PEUPLES, à qui on ne demandera pas leur avis.

Voici la liste officielle des participants : (cf. http://www.bilderbergmeetings.org/participants2012.html )

Parmi les personnages intéressants, on a Bassma Kodmani, affiché comme ‘international’, mais qui est réalité membre du bureau exécutif et chef des affaires étrangères du Conseil National Syrien (et qui est déjà venu au Bilderberg de 2008), ou Gary Kasparov, dissident russe bien connu.

Et UNE ABSENCE REMARQUÉE, CELLE DE DAVID ROCKEFELLER, QUI, IL EST VRAI, ATTEINT UN ÂGE CANONIQUE. CEPENDANT, IL EST PROBABLE QU’IL Y VIENNE QUAND-MÊME, tout comme Angela Merkel, qui était venue en 2011 sans être sur la liste officielle (cf. http://www.infowars.com/bilderberg-live-saturday/ ), de même que l’ex 1er ministre espagnol José Luis Zapatero ou encore Bill Gates.

Car, IL SEMBLE QUE DEPUIS DEUX OU TROIS ANS, DEPUIS QUE LES RÉUNIONS SECRÈTES DU BILDERBERG SONT COMPLÈTEMENT ÉVENTÉES ET QUE L’ORGANISATION A CRÉÉ SON SITE WEB OFFICIEL, EH BIEN IL SEMBLE QUE LA LISTE DES INVITÉS SOIT À PRENDRE AVEC MOULT PINCETTES.

Final List of Participants

Chairman

FRA Castries, Henri de Chairman and CEO, AXA Group

DEU Ackermann, Josef Chairman of the Management Board and the Group Executive Committee, Deutsche Bank AG

GBR Agius, Marcus Chairman, Barclays plc

USA Ajami, Fouad Senior Fellow, The Hoover Institution, Stanford University

USA Alexander, Keith B. Commander, US Cyber Command; Director, National Security Agency

INT Almunia, Joaquín Vice-President - Commissioner for Competition, European Commission

USA Altman, Roger C. Chairman, Evercore Partners

PRT Amado, Luís Chairman, Banco Internacional do Funchal (BANIF)

NOR Andresen, Johan H. Owner and CEO, FERD

FIN Apunen, Matti Director, Finnish Business and Policy Forum EVA

TUR Babacan, Ali Deputy Prime Minister for Economic and Financial Affairs

PRT Balsemão, Francisco Pinto President and CEO, Impresa; Former Prime Minister

FRA Baverez, Nicolas Partner, Gibson, Dunn & Crutcher LLP

FRA Béchu, Christophe Senator, and Chairman, General Council of Maine-et-Loire

BEL Belgium, H.R.H. Prince Philippe of Belgium

TUR Berberoğlu, Enis Editor-in-Chief, Hürriyet Newspaper

ITA Bernabè, Franco Chairman and CEO, Telecom Italia

GBR Boles, Nick Member of Parliament

SWE Bonnier, Jonas President and CEO, Bonnier AB

NOR Brandtzæg, Svein Richard President and CEO, Norsk Hydro ASA

AUT Bronner, Oscar Publisher, Der Standard Medienwelt

SWE Carlsson, Gunilla Minister for International Development Cooperation

CAN Carney, Mark J. Governor, Bank of Canada

ESP Cebrián, Juan Luis CEO, PRISA; Chairman, El País

AUT Cernko, Willibald CEO, UniCredit Bank Austria AG

FRA Chalendar, Pierre André de Chairman and CEO, Saint-Gobain

DNK Christiansen, Jeppe CEO, Maj Invest

RUS Chubais, Anatoly B. CEO, OJSC RUSNANO

CAN Clark, W. Edmund Group President and CEO, TD Bank Group

GBR Clarke, Kenneth Member of Parliament, Lord Chancellor and Secretary of Justice

USA Collins, Timothy C. CEO and Senior Managing Director, Ripplewood Holdings, LLC

ITA Conti, Fulvio CEO and General Manager, Enel S.p.A.

USA Daniels, Jr., Mitchell E. Governor of Indiana

USA DeMuth, Christopher Distinguished Fellow, Hudson Institute

USA Donilon, Thomas E. National Security Advisor, The White House

GBR Dudley, Robert Group Chief Executive, BP plc

ITA Elkann, John Chairman, Fiat S.p.A.

DEU Enders, Thomas CEO, Airbus

USA Evans, J. Michael Vice Chairman, Global Head of Growth Markets, Goldman Sachs & Co.

AUT Faymann, Werner Federal Chancellor

DNK Federspiel, Ulrik Executive Vice President, Haldor Topsøe A/S

USA Ferguson, Niall Laurence A. Tisch Professor of History, Harvard University

GBR Flint, Douglas J. Group Chairman, HSBC Holdings plc

CHN Fu, Ying Vice Minister of Foreign Affairs

IRL Gallagher, Paul Former Attorney General; Senior Counsel

USA Gephardt, Richard A. President and CEO, Gephardt Group

GRC Giannitsis, Anastasios Former Minister of Interior; Professor of Development and International Economics, University of Athens

USA Goolsbee, Austan D. Professor of Economics, University of Chicago Booth School of Business

USA Graham, Donald E. Chairman and CEO, The Washington Post Company

ITA Gruber, Lilli Journalist - Anchorwoman, La 7 TV

INT Gucht, Karel de Commissioner for Trade, European Commission

NLD Halberstadt, Victor Professor of Economics, Leiden University; Former Honorary Secretary General of Bilderberg Meetings

USA Harris, Britt CIO, Teacher Retirement System of Texas

USA Hoffman, Reid Co-founder and Executive Chairman, LinkedIn

CHN Huang, Yiping Professor of Economics, China Center for Economic Research, Peking University

USA Huntsman, Jr., Jon M. Chairman, Huntsman Cancer Foundation

DEU Ischinger, Wolfgang Chairman, Munich Security Conference; Global Head Government Relations, Allianz SE

RUS Ivanov, Igor S. Associate member, Russian Academy of Science; President, Russian International Affairs Council

FRA Izraelewicz, Erik CEO, Le Monde

USA Jacobs, Kenneth M. Chairman and CEO, Lazard

USA Johnson, James A. Vice Chairman, Perseus, LLC

USA Jordan, Jr., Vernon E. Senior Managing Director, Lazard

USA Karp, Alexander CEO, Palantir Technologies

USA Karsner, Alexander Executive Chairman, Manifest Energy, Inc

FRA Karvar, Anousheh Inspector, Inter-ministerial Audit and Evaluation Office for Social, Health, Employment and Labor Policies

RUS Kasparov, Garry Chairman, United Civil Front (of Russia)

GBR Kerr, John Independent Member, House of Lords

USA Kerry, John Senator for Massachusetts

TUR Keyman, E. Fuat Director, Istanbul Policy Center and Professor of International Relations, Sabanci University

USA Kissinger, Henry A. Chairman, Kissinger Associates, Inc.

USA Kleinfeld, Klaus Chairman and CEO, Alcoa

TUR Koç, Mustafa Chairman, Koç Holding A.Ş.

DEU Koch, Roland CEO, Bilfinger Berger SE

INT Kodmani, Bassma Member of the Executive Bureau and Head of Foreign Affairs, Syrian National Council

USA Kravis, Henry R. Co-Chairman and Co-CEO, Kohlberg Kravis Roberts & Co.

USA Kravis, Marie-Josée Senior Fellow, Hudson Institute

INT Kroes, Neelie Vice President, European Commission; Commissioner for Digital Agenda

USA Krupp, Fred President, Environmental Defense Fund

INT Lamy, Pascal Director-General, World Trade Organization

ITA Letta, Enrico Deputy Leader, Democratic Party (PD)

ISR Levite, Ariel E. Nonresident Senior Associate, Carnegie Endowment for International Peace

USA Li, Cheng Director of Research and Senior Fellow, John L. Thornton
China Center, Brookings Institution

USA Lipsky, John Distinguished Visiting Scholar, Johns Hopkins University

USA Liveris, Andrew N. President, Chairman and CEO, The Dow Chemical Company

DEU Löscher, Peter President and CEO, Siemens AG

USA Lynn, William J. Chairman and CEO, DRS Technologies, Inc.

GBR Mandelson, Peter Member, House of Lords; Chairman, Global Counsel

USA Mathews, Jessica T. President, Carnegie Endowment for International Peace

DEN Mchangama, Jacob Director of Legal Affairs, Center for Political Studies (CEPOS)

CAN McKenna, Frank Deputy Chair, TD Bank Group

USA Mehlman, Kenneth B. Partner, Kohlberg Kravis Roberts & Co.

GBR Micklethwait, John Editor-in-Chief, The Economist

FRA Montbrial, Thierry de President, French Institute for International Relations

PRT Moreira da Silva, Jorge First Vice-President, Partido Social Democrata (PSD)

USA Mundie, Craig J. Chief Research and Strategy Officer, Microsoft Corporation

DEU Nass, Matthias Chief International Correspondent, Die Zeit

NLD Netherlands, H.M. the Queen of the

ESP Nin Génova, Juan María Deputy Chairman and CEO, Caixabank

IRL Noonan, Michael Minister for Finance

USA Noonan, Peggy Author, Columnist, The Wall Street Journal

FIN Ollila, Jorma Chairman, Royal Dutch Shell, plc

USA Orszag, Peter R. Vice Chairman, Citigroup

GRC Papalexopoulos, Dimitri Managing Director, Titan Cement Co.

NLD Pechtold, Alexander Parliamentary Leader, Democrats '66 (D66)

USA Perle, Richard N. Resident Fellow, American Enterprise Institute

NLD Polman, Paul CEO, Unilever PLC

CAN Prichard, J. Robert S. Chair, Torys LLP

ISR Rabinovich, Itamar Global Distinguished Professor, New York University

GBR Rachman, Gideon Chief Foreign Affairs Commentator, The Financial Times

USA Rattner, Steven Chairman, Willett Advisors LLC

CAN Redford, Alison M. Premier of Alberta (cf. http://www.digitaljournal.com/article/325760 )

CAN Reisman, Heather M. CEO, Indigo Books & Music Inc.

DEU Reitzle, Wolfgang CEO & President, Linde AG

USA Rogoff, Kenneth S. Professor of Economics, Harvard University

USA Rose, Charlie Executive Editor and Anchor, Charlie Rose

USA Ross, Dennis B. Counselor, Washington Institute for Near East Policy

POL Rostowski, Jacek Minister of Finance

USA Rubin, Robert E. Co-Chair, Council on Foreign Relations; Former Secretary of the Treasury

NLD Rutte, Mark Prime Minister

ESP Sáenz de Santamaría Antón, Soraya Vice President and Minister for the Presidency

NLD Scheffer, Paul Professor of European Studies, Tilburg University

USA Schmidt, Eric E. Executive Chairman, Google Inc.

AUT Scholten, Rudolf Member of the Board of Executive Directors, Oesterreichische Kontrollbank AG

FRA Senard, Jean-Dominique CEO, Michelin Group

USA Shambaugh, David Director, China Policy Program, George Washington University

INT Sheeran, Josette Vice Chairman, World Economic Forum

FIN Siilasmaa, Risto Chairman of the Board of Directors, Nokia Corporation

USA Speyer, Jerry I. Chairman and Co-CEO, Tishman Speyer

CHE Supino, Pietro Chairman and Publisher, Tamedia AG

IRL Sutherland, Peter D. Chairman, Goldman Sachs International

USA Thiel, Peter A. President, Clarium Capital / Thiel Capital

TUR Timuray, Serpil CEO, Vodafone Turkey

DEU Trittin, Jürgen Parliamentary Leader, Alliance 90/The Greens

GRC Tsoukalis, Loukas President, Hellenic Foundation for European and Foreign Policy

FIN Urpilainen, Jutta Minister of Finance (cf. http://yle.fi/uutiset/urpilainen_on_visit_to_us/6147137 )

CHE Vasella, Daniel L. Chairman, Novartis AG

INT Vimont, Pierre Executive Secretary General, European External Action Service

GBR Voser, Peter CEO, Royal Dutch Shell plc

SWE Wallenberg, Jacob Chairman, Investor AB

USA Warsh, Kevin Distinguished Visiting Fellow, The Hoover Institution, Stanford University

GBR Wolf, Martin H. Chief Economics Commentator, The Financial Times

USA Wolfensohn, James D. Chairman and CEO, Wolfensohn and Company

CAN Wright, Nigel S. Chief of Staff, Office of the Prime Minister

USA Yergin, Daniel Chairman, IHS Cambridge Energy Research Associates

INT Zoellick, Robert B. President, The World Bank Group

Rapporteurs

GBR Bredow, Vendeline von Business Correspondent, The Economist
GBR Wooldridge, Adrian D. Foreign Correspondent, The Economist



Challenges 2012


A PRIORI, L’UN DES POINTS CRUCIAUX SERA DE « SAUVER L’EURO » ENCORE UNE ANNÉE DE PLUS (cf. http://www.infowars.com/bilderberg-scheme-to-save-the-euro/ ), CE QUI PASSERA TRÈS PROBABLEMENT PAR UNE BELLE DÉVALUATION. CA, C’ÉTAIT LE BUT DU BILDERBERG 2010 EN ESPAGNE : FAIRE CHUTER L’EURO (cf. http://www.prisonplanet.com/bilderberg-2010-globalists-panic-over-euro-coll… ), PARCE QUE LE DOLLAR ÉTAIT TRÈS MAL EN POINT (IL L’EST TOUJOURS MAIS COMME LA PLANCHE À BILLET TOURNE À FOND CHEZ LES US, ÇA NE SE VOIT PAS VRAIMENT).

POURQUOI FAUT-IL SAUVER L’EURO MALGRÉ TOUT ? PARCE QUE L’EURO, COMME LA MONNAIE UNIQUE D’AMÉRIQUE LATINE OU DES PAYS ASIATIQUES, NE SONT QU’UNE ÉTAPE VERS UNE MONNAIE MONDIALE (cf. http://pleinsfeux.com/le-groupe-de-bilderberg-veut-une-monnaie-mondiale-imm… ), encore plus branlante que l’euro ou le dollar.

D’après le communiqué de presse officiel de la réunion (cf. http://www.bilderbergmeetings.org/meeting_2012.html ), LES DÉBATS PORTERONT (COMME D’HABITUDE) SUR LES « RELATIONS TRANSATLANTIQUES », C’EST-À-DIRE L’ALIGNEMENT DE L’EUROPE SUR LES ETATS UNIS, MAIS AUSSI « L’ÉVOLUTION DU PAYSAGE POLITIQUE EN EUROPE ET AUX ETATS UNIS », « L’AUSTÉRITÉ ET LA CROISSANCE DANS LES ÉCONOMIES DÉVELOPPÉES », LA « CYBER SÉCURITÉ » (OU COMMENT CENSURER INTERNET), LES « CHALLENGES ÉNERGÉTIQUES », « LES FUTURES DÉMOCRATIES, RUSSIE, CHINE ET MOYEN ORIENT ».

En 2008, le meeting du Bilderberg s’était déjà tenu à Chantilly, et c’est à cette occasion que les membres ont décidé que Barack Obama serait le candidat démocrate à la place d’Hillary Clinton. En effet, deux jours après la réunion, on apprenait qu’Hillary Clinton laissait sa place (cf. http://www.prisonplanet.com/articles/june2008/060608_hillary_obama.htm ). D’APRÈS CERTAINS, DONT LA PRAVDA, OBAMA ET CLINTON SONT PASSÉS DISCRÈTEMENT À LA RÉUNION DE CHANTILLY EN 2008, TRÈS EXACTEMENT LE 6 JUIN. DANS LE MÊME GENRE, LE « PRÉSIDENT DE L’EUROPE », VAN ROMPUY, A ÉTÉ NOMMÉ DEUX JOURS APRÈS AVOIR RENCONTRÉ UNE DÉLÉGATION DU BILDERBERG (cf. http://dondevamos.canalblog.com/archives/2009/11/16/15818308.html ).

UN JOURNALISTE, KEN VOGEL, A DIT QUE LE BILDERBERG ALLAIT COLLER UN VICE-PRÉSIDENT À MITT ROMNEY (cf. http://www.politico.com/news/stories/0512/76518.html ), À SAVOIR MARCO RUBIO.

Rien d’étonnant : L’ADMINISTRATION OBAMA, APRÈS CELLES DE BUSH ET CLINTON, EST VÉROLÉE PAR LES GUGUSSES DU BILDERBERG (cf. http://www.politico.com/news/stories/0309/20010.html ), DE LA TRILATÉRALE OU DU CFR. En 2004 à la réunion de Stresa (Italie), John Edwards s’est installé en pôle position pour devenir vice-président de John Kerry, qui l’a donc désigné en juillet (cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Edwards ), deux mois après la réunion du Bilderberg. Mais, Kerry a perdu contre Bush.

De fait, VU LA LISTE DES INVITÉS, ON COMPREND QUE LA CRISE EN EUROPE VA ÊTRE EN BONNE PLACE DANS LES DÉBATS. La présence de deux chinois, ancien ministre des Affaires étrangères et professeur d’économie, de même que la présence de Kasparov, laissent penser à une future offensive « démocratique » dans ces pays.

POUR SAVOIR CE QUI Y A ÉTÉ DIT, IL FAUDRA ÉCOUTER LES SORTIES MÉDIATIQUES DES INVITÉS DANS LES SEMAINES À VENIR.

Source: Donde Vamos


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Lun 11 Juin - 17:14 (2012)    Sujet du message: RUBRIQUE DOMINICALE : DE L’ATTENTAT DE BRINDISI AUX MANIPULATIONS DU BANQUIER DU VATICAN ! Répondre en citant

 
RUBRIQUE DOMINICALE : DE L’ATTENTAT DE BRINDISI AUX MANIPULATIONS DU BANQUIER DU VATICAN !






Chers amis,

Voici de nouvelles DÉCOUVERTES ET RÉVÉLATIONS CONCERNANT L’ATTENTAT MONTÉ DE TOUTE PIÈCE DE BRINDISI, AINSI QUE SUR LE RÔLE DE L’I.O.R. (BANQUE DU VATICAN) DANS LES ACTIVITÉS DE BLANCHIMENT D’ARGENT DE LA MAFIA, AVEC L’AIDE DE POLITICARDS VÉREUX…

BONNE LECTURE… ET BONNE RÉVOLUTION, SURTOUT ! Vic.


Source : www.bilderberg.org/phpBB2/viewtopic.php?t=6723&start=360" target="_blank" rel="nofollow">https://secure.gn.apc.org/members/www.bilderberg.org/phpBB2/viewtopic.php?t=6723&start=360  


’Italie en crise au quotidien - de l’attentat de Brindisi aux manipulations du banquier du Vatican. Vers l’insurrection prochaine.

ARTICLE 1 : source : article écrit sur base de divers articles du « Corriere della Sera » du vendredi 8 juin 2012


1. ETAT DE L'ENQUETE SUR L’ATTENTAT DE BRINDISI


Giovanni Vantaggiato, 68 ans, est en aveux. Oui, dit-il, c’est lui qui a conçu, organisé et exécuté l’attentat qui devait coûter la vie à une écolière de Melissa Bassi, 16 ans et blesser cinq de ses condisciples le 19 mai 2012.

Selon ses dires, à l’issue d’un interrogatoire abouti ce mercredi vers 22h30 par le procureur Cattalda Motta de la questure, le présumé coupable qui s’exprime « en bon italien » selon le procès-verbal, nie avoir reçu l’aide d’autres personnes et avoir agi seul. Le vendeur de gasoil à usage agricole raconte comment il a monté l’engin qu’il devait déposer devant l’école Falcone le jour fatal.

« J’ai transporté la poubelle que j’avais volée, à l’intérieur de la Fiat Punto (de son épouse) avec les trois bonbonnes de gaz volées (sic !) peu de temps après, ainsi que tout le matériel nécessaire à la mise à feu ». Il se serait arrêté sur l’avenue Togliatti pour effectuer le montage de l’engin à proximité de l’école, en ce inclus l’ajout de 10 kilos de poudre pyrique (achetés chez plusieurs détaillants de la province de Lecce).A cela, il a ajouté une batterie connectée à une petite centrale achetée chez la société G…

Les fils électriques avaient une résistance de 12 V et ont été connectés aux bonbonnes de gaz.

Selon lui, la télécommande avait été achetée grâce aux pages jaunes italiennes, mais l’intéressé ne se souvient pas exactement de l’endroit.

La télécommande envoyait l’impulsion à la centrale transmise à la batterie, qui mettait le feu à la résistance et à la poudre pyrique, puis aux bonbonnes de gaz.

Il devait tourner devant l’école avec sa Hyundai, et vers 8h20, il devait actionner la télécommande.

[note de Marek : bombe montée à l’extérieur et d’un seul coup, sans oubli ou erreur, sans peur d’en être lui-même la victime… Dénote une connaissance approfondie dans ce domaine ou d’une inconscience folle pour ce père de deux enfants - voyons la suite]

Sur les motifs possibles, un recours repoussé contre une amende de 342.000 euro pourrait être à l’origine de cet acte. Ce refus avait eu lieu il y a un mois et portait sur des droits concernant le carburant vendu de 2007 à 2009 par le commerçant à un opérateur agricole, Cosimo Parato, lui-même victime d’un attentat en février 2008 (une bombe télécommandée) qui devait lui déchirer le thorax et l’abdomen et le plonger longtemps dans le coma. Le cas, compte tenu des circonstances, est rouvert.

En tous les cas, l’accusé fait preuve d’une belle audace en demandant « quand il pourrait sortir », comme si les faits ne le concernaient pas. Un conflit de compétence entre le procureur anti-mafia et le procureur en chef de Brindisi, apparaît déjà moins de 24 heures après l’arrestation, illustrant une fois encore la dérive judiciaire de l’Italie.

AU COURS DE L’INTERROGATOIRE, IL EST APPARU QUE L’INCULPÉ À UTILISÉ À PLUSIEURS REPRISES LE « NOUS » EN PARLANT DE SON ACTE, EN SE RÉTRACTANT PAR LA SUITE LORSQUE LES INTERROGATEURS LUI DEMANDAIENT « NOUS QUI ? ».

LES ENQUÊTEURS DU « CORRIERE DELLA SERA » [ à voir la qualité et la liberté de ton de cette presse, nous serions heureux d’en disposer d’une pareille, nous les Belges et Français lobotomisés par le politiquement correct desservi par une mentalité de Pif le chien aux ordres de la place colonel fabien de l’intellectualisme creux des salons bobos de Paris et Bruxelles. La chute des ventes de cette presse aux allures de biomasse copro-cognitive s’explique simplement par la disparition des libertés individuelles des journalistes et l’apprentissage pavlovien des réflexes liés à la bonne soupe servie aux plus lustrants et merry tantes des journaputes ] REMONTENT AUX PREUVES QUI INCRIMINENT VANTAGGIATO, EN CE LA PRÉSENCE FILMÉE PAR LES TÉLÉCAMÉRAS LE JOUR DU DRAME SUR LES LIEUX, AINSI QUE LE PORTABLE DE L’INTÉRESSÉ SIGNALÉ SUR LES LIEUX PAR LA BORNE TÉLÉPHONIQUE LA PLUS PROCHE, AINSI QUE, NATURELLEMENT, SES DÉCLARATIONS.

RESTE LE MYSTÈRE EN CE QUI CONCERNE SES MOTIFS ET SES COMPLICITÉS ÉVIDENTES SUR LESQUELLES IL GARDE UN MUTISME CONFINANT À L’OMERTA.

Vantaggio était un homme fermé, qu’on ne voyait publiquement qu’aux processions de San Giuseppe. Autrefois locataire d’un Yacht à Porto Cesareo (2.800 euros/mois), ce maniaque (sens populaire du terme) ne supportait qu’on ne touche à rien chez lui. Les ennuis fiscaux devaient le contraindre à adopter un autre style de vie et le refus de sa réclamation fiscale sur les accises non payées, devaient le conduire à cet acte de représailles. EN PRINCIPE, CAR L’ENQUÊTE NE FAIT QUE COMMENCER…

Marek Tysis.

ARTICLE 2 : Source : article écrit sur base de divers articles du ‘Corriere della Sera’ du vendredi 8 juin 2012


2. GOTTI TEDESCHI ET LE PAPE : QUAND LE BANQUIER DU VATICAN PREPARAIT UN DOCUMENT « AU CAS OU IL LUI ARRIVERAIT QUELQUE CHOSE… »


LA DÉFENSE EN MÉMOIRE PRÉPARÉE PAR LE ‘BANQUIER DE DIEU’ AVAIT TROIS DESTINATAIRES. UN DES EXEMPLAIRES DEVAIT ARRIVER AU PAPE À TRAVERS MONSEIGNEUR GEORG GAESWEIN. Chaque exemplaire comportait deux cent pages dont des pages de mails en copie insérées dans le corps de l’ouvrage testimonial rédigé par un banquier qui CONNAISSAIT LA TRISTE FIN ARRIVÉE À SES PRÉDÉCESSEURS ROBERTO CALVI ET AVANT CELUI-CI À SINDONA, UN PRÉCÉDENT « BANQUIER DE DIEU », EMPOISONNÉ FORT À PROPOS DANS UNE PRISON ITALIENNE ALORS QU’IL SE PRÉPARAIT À PARLER et qui, de cette façon, pensait éclairer sa disparition possible et tragique d’une lumière justicière.

Mal lui en a mal pris, ces documents sont aux mains de la Questure de Rome et auront sans nul doute de terribles conséquences sur une République Italienne déjà plus que délabrée, et SI LES JUGES DEVAIENT SE MONTRER CURIEUX, M. TEDESCHI DEVRA SE MONTRER PLUS CLAIR SUR CERTAINS POINTS.

MONSIEUR TEDESCHI A ÉTÉ PRÉSIDENT DE L’INSTITUT DES ŒUVRES RELIGIEUSES (« BANQUE DU VATICAN ») DE 2009 AU 24 MAI 2012. IL EST ÂGÉ DE 67 ANS.

Récit :

C’est le magistrat Giuseppe Pignatone qui a mené l’interrogatoire de Gotti. Celui-ci ne cesse de prétendre vouloir la « transparence » sur « tous les plans », MAIS QUI N’EST SUIVIE D’AUCUNE RÉVÉLATION POUVANT AIDER CONTRE LA CRIMINALITÉ ORGANISÉE.

Cependant, la saisie du document testimonial « témoignage pour ma vie » lui est un handicap. Comme Gotti n’en avait parlé à personne, il est possible que le document ait pu être saisi sur base d’écoutes téléphoniques à l’instigation du pouvoir judiciaire. A l’aube de mardi dernier, LES CARABINIERS SONT ENTRÉS DANS SON BUREAU DE MILAN ET À SON DOMICILE DE PIACENZA SUR ORDRE DU PROCUREUR DE NAPLES, ILS ONT SAISI CES DOCUMENTS CRUCIAUX.

DANS SES ARMOIRES, DES DOCUMENTS ONT TRAIT AU FINANCEMENT DU GROUPE FINMECCANICA AINSI QUE D’AUTRES DOCUMENTS LIÉS À SA PÉRIODE DE PRÉSIDENCE À L’IOR.

UN AUTRE EXEMPLAIRE AVAIT ÉTÉ CONFIÉ À UN AMI, ET UN TROISIÈME CHEZ UN AVOCAT.

Au grief de la gestion d’un montant de 23 millions d’euros provenant d’ACTIVITÉS DE BLANCHIMENT PASSÉS PAR LES COMPTE DE LA « BANQUE DU VATICAN », Gotti oppose une non responsabilité de fait :

« Je ne gérais pas les comptes au quotidien ».

Au contraire, IL IMPLIQUE LE DIRECTEUR GÉNÉRAL, CIPRIANI, QUI « AVAIT TOUJOURS SEMBLÉ OPPOSÉ AU PRINCIPE DE TRANSPARENCE AU SEIN DE LA BANQUE ». CET ARGENT DE LA MAFIA DEVAIT SERVIR À PAYER LES FONCTIONNAIRES DE L’ÉTAT ITALIEN AINSI QUE DES POLITICIENS ACHETÉS PAR LA PIEUVRE.

Dans son mémorial, GOTTI PRÉTEND AVOIR VOULU ENTRER LA BANQUE DU VATICAN DANS LA LISTE « BLANCHE » DE L’UNION EUROPÉENNE, L’OPPOSITION PROVENANT SELON CET ÉCRIT, DU CARDINAL TARCISIO BERTONE AINSI QUE « D’AUTRES OPPOSANTS ».

DES EXAMENS SONT EN COURS SUR LES ORDINATEURS PERSONNELS DE TEDESCHI. CES ANALYSES SERONT TERMINÉES DANS LES PROCHAINS JOURS.

Marek Tysis

PS : on ne peut que se réjouir de ces avancées dans la lutte anti-mafia dans la mesure où enfin des listes de proscriptions pourront être établies sur base de la ‘LISTE DE PAIE’ DE LA MAFIA, IMPLIQUANT des POLITICIENS, des FONCTIONNAIRES, ainsi que des HOMMES D’EGLISE POURRIS au sein de l’état italien, QUI DOIVENT ETRE IMPITOYABLEMENT CHASSES ET CONDAMNES A L’AIDE DES LOIS ANTI-MAFIA QUI REPRIMENT LE CRIME ORGANISE.

EN CELA, LES ITALIENS ONT LA CHANCE DE VOULOIR EVACUER LES EGOUTS DE LA REPUBLIQUE. EN BELGIQUE ET EN FRANCE, NOUS EN SOMMES LOIN.

IL FAUDRA NATURELLEMENT COMPTER SUR UNE RÉACTION VIOLENTE DE LA « BÊTE » (VATICANESQUE ET MAFIEUSE) QUI, SEMBLE-T-IL, SEMBLE VOULOIR RÉACTIVER DE LA VIOLENCE MANIGANCÉE, sans que je puisse encore me prononcer sur les attentats de Gênes, ni de Brindisi.

MAIS NUL DOUTE CETTE RÉACTION SE FERA AVEC UNE VIOLENCE ENORME ET CE, DE MANIÈRE RAPIDE, ÉTANT DANS L’INTÉRÊT DES DIFFÉRENTES PIEUVRES DE MAINTENIR L’ITALIE À TERRE EN CES JOURS PÉNIBLES.


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Jeu 14 Juin - 15:28 (2012)    Sujet du message: THIS CHART SHOWS THE BILDERBERG GROUP'S CONNECTION TO EVERYTHING IN THE WORLD Répondre en citant


THIS CHART SHOWS THE BILDERBERG GROUP'S CONNECTION TO EVERYTHING IN THE WORLD

Ashley Lutz|Jun. 12, 2012, 9:33 PM|19,520

The Bilderberg Group is 120-140 powerful people who meet each year to discuss policy. The meetings are closed to the public.


This graph we found on Facebook shows the members' connections to a ton of corporations, charities, policy groups and media.
 
Everyone from Eric Schmidt to George Soros is a member. There are tons of conspiracy theories about the group, including that they control the world economy.

We took the findings with a grain of salt--after all, it's easy to trace an individual to a corporation and the graph doesn't specify what influence the member wielded.

But perhaps it's a compelling argument for why the meetings should be public.
Click image below to see full size




http://www.businessinsider.com/this-chart-shows-the-bilderberg-groups-connection-to-everything-in-the-world-2012-6


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Juin - 17:11 (2012)    Sujet du message: NAVFAC AWARDS $60 MILLION CONTRACT TO SMALL BUSINESSES FOR WORK IN ALBANY Répondre en citant

NAVFAC AWARDS $60 MILLION CONTRACT TO SMALL BUSINESSES FOR WORK IN ALBANY



Story Number: NNS120614-24Release Date: 6/14/2012 3:32:00 PM
A A A



By NAVFAC Southeast Public Affairs Officer Sue Brink

Jacksonville, Fla. (NNS) -- Naval Facilities Engineering Command (NAVFAC) Southeast awarded a 3-year $60 million indefinite-delivery/indefinite-quantity multiple award contract June 13 to five small business or 8(a) companies for projects at U.S. Marines Corps Logistics Base (MCLB) Albany, Ga.

"This demonstrates the command's continuing commitment to ensure maximum practicable opportunity is made for Small Businesses," said Nelson Smith, NAVFAC Southeast deputy for Small Business.

Smith explained that the maximum practicable utilization of small business concerns is a matter of national interest with both social and economic benefits. America's 27 million small businesses employ more that 58 percent of the private work force, generate more than 51 percent of the nation's gross domestic product, and are the principal source of new jobs.

The two 8(a) contractors are Artesian Contracting Co., Inc. of Albany, Ga. and Small Business Group, Inc. of North Charleston, S.C. The three small businesses include TEAM Construction, L.L.C. of Jacksonville, N.C., WEB, L.L.C. of Springfield, Va., and C-T Construction, J.V. of Bargersville, Ind.

"These five contractors may compete for task orders under the terms and conditions of the awarded contract," said Kendra McMahon, NAVFAC Southeast contract specialist.

The work to be performed under this contract provides for new construction, renovation, alteration, demolition, and repair work, including industrial, paving, infrastructure, administrative, training, dormitory, and community support facilities for Department of Defense activities in the Albany, Ga., area.

TEAM Construction was awarded the first task order at $457,378 for the renovation of the main lobby and renovation of the snack bar in Building 2200 Maintenance Center at MCLB Albany.

Work for this task order is expected to be completed by December 2012.

All work will be performed in Albany, Ga.

For more information, visit
www.navy.mil, www.facebook.com/usnavy, or www.twitter.com/usnavy.>
For more news from Naval Facilities Engineering Command, visit
www.navy.mil/local/navfachq/.


http://www.navy.mil/submit/display.asp?story_id=67813


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Juin - 17:14 (2012)    Sujet du message: NAVFAC SOUTHWEST AWARDS $18.2 MILLION CONTRACT FOR CHILD Répondre en citant

NAVFAC SOUTHWEST AWARDS $18.2 MILLION CONTRACT FOR CHILD



Development Center

Story Number: NNS120613-16Release Date: 6/13/2012 10:30:00 PMBy Mario Icari, Naval Facilities Engineering Command Southwest Public Affairs

SAN DIEGO (NNS) -- Naval Facilities Engineering Command (NAVFAC) Southwest awarded San Diego-based T.B. Penick & Sons Inc., an $18.2 million construction contract, June 5, for the design and construction of a child development center at Marine Corps Air Ground Combat Center Twentynine Palms, Calif.

"The child care center at Twentynine Palms will be a welcoming and attractive place for Marine Corps parents and the facility's staff, and serve as a home-away-from-home for the children who are cared for there," said Frank Richardson, NAVFAC Southwest architect and project design manager.

The project will provide a new facility for infants, pre-toddlers, toddlers and pre-school aged children of military and civilian personnel. T.B. Penick & Sons Inc. will provide all labor, supervision, engineering, materials, equipment, tools, parts, supplies and transportation to complete construction of the facility. A planned modification, if awarded, will provide for furniture, fixtures, and equipment.

The newly awarded child development center is being designed as a sustainably built, environmentally sensitive facility to accommodate and care for over 300 children.

"The children's center will provide a rich variety of environmental learning experiences for infants, toddlers and pre-school aged children with ample natural daylight in interior spaces, a sheltering interior courtyard and ample shade at exterior play areas," said Richardson.

The facility will achieve a Leadership in Energy and Environmental Design Silver rating to be certified by U.S. Green Building Council, minimize heating and cooling loads through a highly energy-efficient building envelope design and provide renewable electrical energy from photovoltaic cells.

NAVFAC Southwest is the contracting activity.

Work will be performed in Twentynine Palms, Calif., and is expected to be completed by late 2013.

For more information, visit
www.navy.mil, www.facebook.com/usnavy, or www.twitter.com/usnavy.

For more news from Naval Facilities Engineering Command, visit
www.navy.mil/local/navfachq/.

http://www.navy.mil/submit/display.asp?story_id=67777


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Juin - 16:14 (2012)    Sujet du message: SAUDI CROWN PRINCE NAYEF, HEIR TO THRONE, DIES Répondre en citant

SAUDI CROWN PRINCE NAYEF, HEIR TO THRONE, DIES

By Angus McDowall | Reuters – 1 hour 11 minutes ago







RIYADH (Reuters) - Saudi Arabia's Crown Prince Nayef bin Abdulaziz al-Saud, next in line to rule the world's top oil exporter, has died just eight months after becoming heir to 89-year-old King Abdullah, the royal court said on Saturday.

Analysts and former diplomats said the succession process was likely to be stable, however, with the king and a family council expected to start work on the appointment of a new crown prince, who would probably be another brother of King Abdullah.

"With deep sorrow and grief... King Abdullah mourns his brother... Crown Prince Nayef who passed to the mercy of God on Saturday outside the kingdom," said a royal court statement carried by state media.

State TV said Nayef had died in Geneva where he had been receiving medical treatment for an unknown problem - he was thought to be 78.

His death was not expected to trigger any major changes to the kingdom's energy policy or to key relationships with the United States and other allies.

"The fundamental principle that the Saudis operate under is stability. So they will I'm sure develop a consensus among the senior members of the family over an orderly succession. That has likely been forming in recent months in any event," said Robert Jordan, U.S. ambassador to Riyadh from 2001-03.

Defence Minister Prince Salman, 76, has long been viewed as the next most senior prince after the late Nayef. If he became king, analysts believe he would continue King Abdullah's cautious reforms.

Nayef, interior minister since 1975, was appointed crown prince in October after the death of his elder brother and the previous heir Crown Prince Sultan.

State television said the burial would be in Mecca on Sunday.

In a statement, British Foreign Secretary William Hague expressed his government's condolences, saying he was sad to hear of Nayef's death.

"He served the Kingdom for many years with great dignity and dedication and his contribution to the prosperity and security of the Kingdom will be long remembered," said Hague.

The king of neighboring Bahrain ordered a three-day mourning period, Bahrain News Agency said.

Nayef had a reputation as a steely conservative who opposed King Abdullah's reforms and developed a formidable security infrastructure that crushed al Qaeda but also locked up some political activists.

"He supervised the security affairs of the state for more than 30 years. He scored a lot of successes there. Especially in fighting al Qaeda," said Khalid al-Dakhil, a Saudi political analyst.

In May, Nayef went to Switzerland for medical tests, his second trip abroad for checkups for an undisclosed health issue since March.

Like his brothers King Abdullah and Salman, he was one of the nearly 40 sons of Saudi Arabia's founder, Abdulaziz ibn Saud, who established the kingdom in 1935.

UNKNOWN QUANTITY

Prince Salman, his likely successor, was made defence minister in November and had served as Riyadh governor for five decades.

While Salman has often met foreign diplomats and other officials, he is seen as something of an unknown quantity, having maintained strong relations with both conservative clerics and western-oriented businessmen.

King Abdullah in May hosted a summit for Gulf Arab leaders and has looked well, if tired, in recent television appearances, but in October had his third round of back surgery in 12 months.

In a U.S. embassy cable released by WikiLeaks, American diplomats in 2009 reported that although Abdullah was in good health he "works only a few hours every day".

The conservative Islamic kingdom emerged from last year's Arab uprisings as one of the most stable Middle Eastern states.

Although most Saudi watchers say it is very likely that Salman will become the kingdom's leader after the deaths of Abdullah and Nayef, they say it is uncertain who would then be seen as next in line.

Although nearly 20 of King Abdulaziz's sons still survive, few of them have the requisite government experience to lead the country.

Meanwhile, those that have served for a long time in important positions, such as Deputy Interior Minister Prince Ahmed or Intelligence Minister Prince Muqrin, are younger than the oldest of King Abdulaziz's grandsons.

Under Saudi law, the line of sons must be exhausted before moving on a generation. But it might be seen as embarrassing for elder grandsons, who come first in the official line of precedence, to be overruled by their younger uncles.

Mecca Governor Prince Khaled al-Faisal, a son of the late King Faisal and brother to Foreign Minister Prince Saud al-Faisal, is seen as one possible contender among the next generation.

Another is Deputy Interior Minister Prince Mohammed bin Nayef and Eastern Province Governor Prince Mohammed bin Fahd.

Under succession rules drawn up six years ago, a new king has to nominate his choice of crown prince for approval by a family "allegiance" council.

Although the council was involved in the appointment of Nayef as crown prince in October, it is not clear whether it voted on Abdullah's choice or was simply informed of it.

(Editing by Sami Aboudi, Louise Ireland and Andrew Osborn)

http://ca.news.yahoo.com/saudi-crown-prince-nayef-next-line-throne-dies-104106305.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Lun 18 Juin - 15:19 (2012)    Sujet du message: SLATIVES EN GRÈCE : VICTOIRE DES PARTIS PRO-AUSTÉRITÉ Répondre en citant

SLATIVES EN GRÈCE : VICTOIRE DES PARTIS PRO-AUSTÉRITÉ



VIDÉO :  http://www.youtube.com/watch?v=iZEGzvnT3g0


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Lun 18 Juin - 19:39 (2012)    Sujet du message: SAUDI ARABIA NAMES DEFENSE MINISTER CROWN PRINCE Répondre en citant

SAUDI ARABIA NAMES DEFENSE MINISTER CROWN PRINCE





Published June 18, 2012
Associated Press


RIYADH, Saudi Arabia – Saudi Arabia's ruler named Defense Minister Prince Salman bin Abdul-Aziz is the country's new crown prince Monday — an expected nod that leaves power still within an aging and shrinking circle of leaders in one of the West's most critical Middle East allies.

The royal decree came the day after the burial of the late heir to the throne, Prince Nayef, who died last week in Geneva and was the crown prince only since November. Prince Salman, 76, is the third successor for the 88-year-old King Abdullah in the past year.

It reflects the issues of health and age that will one day turn control of the oil giant to a younger generation, as the Mideast is shaken by political upheavals and calls for change that have so far been held back by Gulf leaders.

Salman served for more than four decades in the influential post of governor of Riyadh, the capital, and is the patriarch of family businesses that include stakes in the pan-Arab daily newspaper Al-Sharq al-Awsat, an important media tool for Saudi's rulers.

"This was a cautious moved planned well in advance," said Sami al-Faraj, director of the Kuwait Center for Strategic Studies. "It sends the message that the House of Saud is not ready for a major generational change just yet."

Nayef was considered wary of even the modest changes brought by King Abdullah, including pledges to allow women to vote and run in the next municipal elections in 2015. Salman is also viewed a traditionalist, but not deeply tied to the ultraconservative Islamic religious establishment that gives the Saudi monarchy its legitimacy to rule.

Salman's links to Saudi religious charities brought him into controversy as one of the defendants in a lawsuit by insurance companies that accused Saudi Arabia of funneling money to al-Qaida. A U.S. appeals court in New York had ruled in 2008 that the Saudi royal family and other defendants enjoy immunity from such lawsuits.

As part of the succession shake-up, Prince Ahmed was promoted from deputy interior minister to take Nayef's place leading the ministry, which has played the front-line role in crackdowns on Islamic militants following the Sept. 11 attacks. The move appears to put Ahmed, believed to be in his early 70s, in a position to be in line for the throne.

Ahmed is believed to be the 31st son of Saudi's founding monarchy, King Abdul-Aziz, and could offer a position as a bridge between his era as the so-called "third generation" — the hundreds of princes from Abdul-Aziz' children.

Salman has suffered at least one stroke that has left him with limited movement of his left arm, but the full extent of his health condition is unknown. He is known to keep a full work schedule and travels frequently, including a visit to Britain in April to meet with defense officials.

The Saudi ruling family rarely gives details about the medical status of top figures, even when they are hospitalized.




http://www.foxnews.com/world/2012/06/18/government-saudi-arabia-names-defense-minister-prince-salman-as-new-crown/?intcmp=trending


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Juin - 21:32 (2012)    Sujet du message: - GOUVERNEMENT DE COALITION EN GRÈCE : ANTONIS SAMARAS DEVIENT PREMIER MINISTRE Répondre en citant



- GOUVERNEMENT DE COALITION EN GRÈCE : ANTONIS SAMARAS DEVIENT PREMIER MINISTRE

Qui est Antonis Samaras? Un autre personnage qui a étudié dans les grands collèges maçonniques et qui a occupé des postes prestigieux au sein du gouvernement. Rien ne se règlera donc pour les grecs sinon de belles paroles pour continuer à les endormir.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ant%C3%B3nis_Samar%C3%A1s


Radio-Canada, www.radio-canada.ca, Mis à jour le: 20 juin 2012 01:46

Les conservateurs de Nouvelle Démocratie ont négocié un accord final avec les socialistes et la gauche modérée pour former un gouvernement de coalition. Antonis Samaras devient donc premier ministre.







Les conservateurs de Nouvelle Démocratie ont négocié un accord final avec les socialistes et la gauche modérée pour former un gouvernement de coalition. Antonis Samaras devient donc premier ministre.

« Avec l'aide de Dieu, nous allons tout faire pour sortir le pays de la crise. Demain, je vais demander au gouvernement de travailler d'arrache-pied pour donner un espoir tangible au peuple grec. [...] C'est un moment crucial, il faut rétablir la dignité des Grecs et assurer la relance de l'économie et la cohésion sociale », a déclaré M. Samaras au président grec, Carolos Papoulias, après avoir prêté serment.

La coalition comprend le parti conservateur Nouvelle Démocratie, gagnant des élections de dimanche, en plus des socialistes du Pasok dirigés par Evangélos Vénizélos (arrivés troisièmes avec 33 sièges) et la Gauche démocratique de Fotis Kouvelis, le Dimar, qui a obtenu 17 sièges au Parlement.

Les trois partis sont unis par leur volonté de maintenir le pays dans la zone euro et leur appui au plan d'austérité de l'Union européenne et du Fonds monétaire international. Ils s'opposent à la gauche radicale du Syriza, arrivée deuxième aux élections avec 26,89 % des voix (71 sièges), qui refuse le plan d'austérité.

Le parti d'Antonis Samaras a remporté dimanche 129 sièges sur les 300 du Parlement grec, la Vouli, avec 29,66 % des voix. Depuis lundi, M. Samaras multipliait les discussions avec ses confrères favorables au plan d'austérité afin de les convaincre de former une coalition.

Une coalition fragile?

Un responsable du parti Syriza interviewé par la correspondante de Radio-Canada en Europe, Anyck Béraud, a estimé que cette « troïka » ne durerait pas plus de trois ou quatre mois à son avis, alors que la « dictature financière » européenne souhaite un gouvernement qui restera au pouvoir pour au moins deux ans. « Ce n'est pas la réalité de notre pays », a souligné Costas Isihos.

Maintenant que les dirigeants des trois partis ont accepté de soutenir la coalition, les prochaines heures seront consacrées à des discussions sur la répartition des portefeuilles.

Selon plusieurs sources, socialistes et militants de la Gauche démocratique refuseraient que des membres de leur parti siègent au sein du cabinet, ce qui pourrait affaiblir la coalition. Ils ont plutôt suggéré des techniciens comme ministres.

Un responsable a indiqué que le président de la Banque nationale grecque, Vassilis Rapanos, pourrait notamment devenir ministre des Finances. L'économiste de 65 ans avait d'ailleurs dirigé le Conseil des experts du ministère de l'Économie et des Finances au moment de l'entrée de la Grèce dans la zone euro, en 2001.

Les membres de la nouvelle équipe doivent être désignés mercredi soir, à temps pour que le nouveau ministre des Finances participe, jeudi, à une réunion sur la situation grecque avec ses homologues de la zone euro.

Le scrutin du 6 mai dernier s'était soldé par une impasse politique, les partis ayant échoué dans leur tentative de former un gouvernement de coalition après des résultats électoraux très partagés.

Radio-Canada.ca avec AFP et Reuters

http://actualites.ca.msn.com/international/gouvernement-de-coalition-en-gr%c3%a8ce-antonis-samaras-devient-premier-ministre-1


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Sam 23 Juin - 16:58 (2012)    Sujet du message: AHMADINEJAD CALLS FOR 'NEW WORLD ORDER' Répondre en citant

 RUMOR OF NUCLEAR WAR


AHMADINEJAD CALLS FOR 'NEW WORLD ORDER'

A signal?



DESTROYER RISING FROM NUCLEAR EVENT



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=7eIQfuqspAE&feature=plcp

Iranian president says Islamic Republic has right to develop NUCLEAR ENERGY; claims new world should be based on 'COMPASSION, JUSTICE FOR ALL'

Associated Press

P{margin:0;} UL{margin-bottom:0;margin-top:0;margin-right: 16; padding-right:0;} OL{margin-bottom:0;margin-top:0;margin-right: 32; padding-right:0;} H3.pHeader {margin-bottom:3px;COLOR: #192862;font-size: 16px;font-weight: bold;margin-top:0px;} P.pHeader {margin-bottom:3px;COLOR: #192862;font-size: 16px;font-weight: bold;}
06.22.12, 19:22 / Israel News Iran's president defended his nation's right to develop nuclear energy during a visit to Brazil.

President Mahmoud Ahmadinejad's Thursday press conference came two days after nuclear talks with world powers in Moscow ended without progress. He spoke to journalists on the sidelines of the UN conference on SUSTAINABLE DEVELOPMENT being held this week in Rio de Janeiro.

In order to tackle the social and economic inequalities and the injustice currently undermining human dignity world-wide, there is a great need for a "NEW WORLD ORDER," he said through a Portuguese-speaking translator.

"This order would be based on compassion and justice, and in it, all humanity would be respected," he said, pointing out that in the world today, a small minority has the power to make decisions, without consideration for the needs of the majority.

A sign of the injustice in the current world order, he said, is the nuclear proliferation question.

"The countries that have nuclear arms today, and that at certain moments used those arms, today through threats are telling other countries they cannot have these weapons," he said. "We believe that nuclear energy, along with other forms of energy, should be accessible to all nations and is the right of all nations. But nowadays, it is monopolized by a few."

In the talks between Tehran and six world powers that ended Tuesday, the permanent members of the UN Security Council plus Germany argued that Iran should stop enriching uranium to the point where it is steps away from being usable in nuclear warheads. Iranian leaders during the talks said the country is not pursuing nuclear weapons, and that the uranium is only meant for medical uses and to make reactor fuel.

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4246015,00.html



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Sam 23 Juin - 23:17 (2012)    Sujet du message: UN NOUVEAU PREMIER MINISTRE POUR LE PAKISTAN Répondre en citant

UN NOUVEAU PREMIER MINISTRE POUR LE PAKISTAN



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=arqfEM yZBQ


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Sam 23 Juin - 23:35 (2012)    Sujet du message: PARAGUAY : LE PRÉSIDENT POUSSÉ VERS LA SORTIE Répondre en citant

PARAGUAY : LE PRÉSIDENT POUSSÉ VERS LA SORTIE



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=502bepnRy9Y&feature=relmfu


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mer 27 Juin - 01:15 (2012)    Sujet du message: WHITE HOUSE PRESS SECRETARY SUGGESTS MUSLIM BROTHERHOOD IS ISLAM Répondre en citant

WHITE HOUSE PRESS SECRETARY SUGGESTS MUSLIM BROTHERHOOD IS ISLAM


ABC News is reporting that when asked whether or not the election of a Muslim Brotherhood candidate to Egyptian president represented a “debacle”, the White House Press Secretary implied that the question represented a criticism of Islam as a religion. According to the report:

Citation:
White House Press Secretary Jay Carney told reporters that he’d heard the criticism that Egypt’s choice to elect a Muslim Brotherhood candidate to the presidency showed that the Arab Spring was a debacle but he cautioned that ‘we judge individuals and parties that are elected in a democratic process by their actions, not by their religious affiliation.’ ‘We hope President-Elect (Mohammed) Morsi will take steps to advance national unity, uphold universal values and respect the rights of all Egyptian citizens including women and religious minorities such as Coptic Christians,’ Carney said, reading a statement aboard Air Force One today. He said that concerns about relations with Israel being hurt should be tempered by the fact that Morsi acknowledged Egypt would continue to uphold its treaty obligations with the Israelis. As for Iran? Carney wouldn’t say the U.S. would urge or demand that Egypt steer clear of formal relations with Iran but suggested that it’s ‘perfectly appropriate for a nation like Egypt to have relations with its neighbors but again we look to Egypt to continue its significant role as a pillar of regional peace and stability.”



GMBDR notes that one of one of the most pressing and immediate aims of the Global Muslim Brotherhood is to be recognized as the sole representative of Muslims around the world. Mr Carney’s conflation of the Brotherhood with Islam itself would seem to support that aim.

http://globalmbreport.org/?p=6447


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Juil - 14:10 (2012)    Sujet du message: ENRIQUE PEña NIETO, NOUVEAU PRÉSIDENT MEXICAIN Répondre en citant

ENRIQUE PEña NIETO, NOUVEAU PRÉSIDENT MEXICAIN

Après 12 années passées dans l'opposition, le PRI ou Parti révolutionnaire institutionnel, qui a gouverné le Mexique pendant plus de 70 ans, revient aux commandes du pays.
Et le nouveau visage du parti, le voilà : Peña Nieto, un avocat de 45 ans, élu hier soir Président de la république avec près de 38% des voix.

"J'assume, avec émotion, j'assume avec énormément d'engagement et en toute responsabilité, le mandat que les Mexicains m'ont attribué aujourd'hui, a lancé Enrique Peña Nieto."

Peña Nieto, dont la victoire a été reconnue par le président sortant Felipe Calderon, a axé toute sa campagne sur la lutte contre la criminalité et la pauvreté.

Andres Manuel Lopez Obrador, le candidat de la gauche, ne conteste pas les résultats, mais ne s'avoue pas pour autant vaincu.

"Je ne rejette pas les résultats officiels, je dis simplement que nous n'avons pas à cette heure tous les données nécessaires."

Et la tâche qui attend le nouveau chef d'état ne s'annonce pas facile car la guerre contre les narcotrafiquants déclenchée par son prédecesseur laisse plus de 50.000 morts, et a sans doute contribué à la défaite de sa formation.

Et que dire alors de la pauvreté qui touche à l'heure actuelle près d'un Mexicain sur deux.



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=K9Be5YoxzL0


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mar 10 Juil - 14:50 (2012)    Sujet du message: ARTICLE VITAL ! VERITE HISTORIQUE : L’ALLEMAGNE N’A JAMAIS ÉTÉ DENAZIFIEE (+ CONSEQUENCES JUSQU'À AUJOURD’HUI) !!! Répondre en citant



ARTICLE VITAL ! VERITE HISTORIQUE : L’ALLEMAGNE N’A JAMAIS ÉTÉ DENAZIFIEE (+ CONSEQUENCES JUSQU'À AUJOURD’HUI) !!!




Chers amis,

L’EXCELLENT ARTICLE QUI SUIT RÉTABLIT LA VÉRITÉ HISTORIQUE, LA VÉRITÉ TOUTE NUE : NON, L’ALLEMAGNE N’A JAMAIS ÉTÉ DÉNAZIFIÉE !

Si le PEUPLE allemand a souffert et a compris les dérives et catastrophes causées par le nazisme, les dirigeants et les industriels allemands n’ont eu de cesse de nier les vices et les dégâts colossaux du nazisme !

Mais il y a pire : IL APPARAÎT DANS CE QUI SUIT – et qui est tiré d’un livre bien documenté et qui concerne l’histoire de l’après-guerre – QUE LES PAYS OCCIDENTAUX ONT LÂCHEMENT ACCEPTÉ LA REPRISE DE POUVOIR DES NAZIS REVANCHARDS QUI DIRIGEAIENT, ET QUI DIRIGENT TOUJOURS, L’ALLEMAGNE, ET QUE LES… AMÉRICAINS ONT GRANDEMENT AIDÉ LES ALLEMANDS À RÉCUPÉRER LEUR POUVOIR ET LEUR PUISSANCE MILITAIRE!

Souvenez-vous aussi que CE SONT CES MÊMES AMÉRICAINS QUI, VIA L’OPÉRATION PAPERCLIP, SAUVÈRENT D’INNOMBRABLES BOURREAUX NAZIS ET LES ENGAGÈRENT DANS LA CIA, À LA NASA ET DANS TANT D’AUTRES INDUSTRIES ET AGENCES GOUVERNEMENTALES DES ETATS-UNIS, ASSURANT DE CE FAIT LA NAZIFICATION DES USA (cf. la situation actuelle des USA, avec suppression des libertés individuelles et civiques, annihilation des droits constitutionnels, gouvernement fasciste, technologies liberticides, camps de concentration de la FEMA etc.)!

Vous constaterez aussi les PROJETS SUPRANATIONAUX des dirigeants mondialistes de l’époque… Bien entendu, CES PROJETS SE SONT POURSUIVIS TAMBOUR BATTANT, PUISQUE L’U.E. A REÇU UNE STRUCTURE JURIDIQUE… NAZIE (cf. http://www.relay-of-life.org/fr/index.html ), ET QUE DES ACCORDS QUI ONT DÉJÀ ÉTÉ SIGNÉS PRÉVOIENT LE RATTACHEMENT DE L’U.E. (DONT LA STRUCTURE JURIDIQUE EST NAZIE) AUX ETATS-UNIS (NAZIFIÉS, EUX AUSSI) VIA LA CRÉATION D’UN « BLOC EURO-ATLANTIQUE » (cf. http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/bloc-euro-atlantiqu… ) !

Nous comprenons donc pourquoi des projets liberticides, belliqueux, inhumains, fascistes et totalitaires persistent à l’heure actuelle, tant en politique que dans l’industrie, les innovations technologiques ou les trouvailles liberticides effectuées au nom de la soi-disant « sécurité » !

Les Nazis mondialistes se sont donc maintenus au pouvoir, et ce sont encore eux qui mènent actuellement notre monde à sa perte !

L’article, ci-dessous…

BONNE LECTURE… ET BONNE RÉVOLUTION, SURTOUT ! Vic.


Source : http://mai68.org/spip/spip.php?article4323


L’ALLEMAGNE N’A JAMAIS ETE DENAZIFIEE, LES DIRIGEANTS SONT RESTES LES MEMES !


Dimanche 8 juillet 2012, par Visiteur (Date de rédaction antérieure : 8 juillet 2012).


Bonjour à toutes et à tous,

VOICI UNE PARTIE D’UN LIVRE DE RENAUD DE JOUVENEL INTITULE : « LA GUERRE DES MERCENAIRES », ECRIT EN 1952. IL S’AGIT DU DEBUT DE SON CHAPITRE INTITULE "LE BOURBIER ALLEMAND", QUI PROUVE QUE L’ALLEMAGNE N’A JAMAIS ETE DENAZIFIEE : LES DIRIGEANTS SONT RESTES LES MEMES.

On peut trouver les 70 premières pages de cet excellent livre historique sur le site internet de RoRo :

http://users.skynet.be/roger.romain/guerredesmercenaires_1952.htm

Voici aussi une sauvegarde sur mai68.org :

http://mai68.org/spip/spip.php?article4324


Extrait 1 : « SEULE, L’ARMEE ALLEMANDE ET NON LE PEUPLE ALLEMAND A CAPITULE », DECLARA ADENAUER LE 25 MARS 1949.

ADENAUER, LE GRAND EUROPEISTE !

Extrait 2 : LE TRAITE DE POTSDAM PREVOYAIT, ON S’EN SOUVIENDRA, LA DEMILITARISATION ET LA DENAZIFICATION DE L’ALLEMAGNE, LE DEMANTELEMENT DE SES USINES DE GUERRE ET DE SES INSTALLATIONS MILITAIRES AINSI QUE DES REPARATIONS AUX PAYS VICTIMES DE SON AGRESSION. IL N’EST, DEPUIS LONGTEMPS, PLUS QUESTION DE TOUT CELA. LE DEMANTELEMENT DES USINES A ETE ENTREPRIS AVEC LENTEUR ET ABANDONNE DANS LE COURANT DE L’ANNEE 1949… LA DENAZIFICATION A ETE SABOTEE DES LE DEBUT ET LES COMMISSAIRES OCCIDENTAUX SE SONT EMPRESSES D’EN ANNULER LES EFFETS EN LIBERANT, A TOUR DE BRAS, LES CRIMINELS DE GUERRE NAZIS POUR LEUR RENDRE LEURS PLACES DANS L’INDUSTRIE OU DANS L’ARMEE EN FORMATION. QUANT AUX REPARATIONS, ABANDONNEES ET SABOTEES, ELLES AUSSI.

Extrait 3 : Le Général Halder ajoute sa voix à ce concert en déclarant que « les forces allemandes sont dirigées contre l’U.R.S.S ». VON MANTEUFFEL REPREND UN LEITMOTIV HITLERIEN ET RECLAME : « UN NOYAU DE TROUPES BLINDEES, FORCES ALLEMANDES DE RACE PURE, 30 DIVISIONS ANIMEES DU PLUS HAUT MORAL DE COMBAT ET D’EXPERIENCE » (5-10-50). Adenauer met comme condition à la participation allemande au « front défensif » : « la pleine égalité des droits de l’Allemagne avec les autres nations de la défense européenne » (9-11-50). Le principe en est d’avance accepté CAR LES AMERICAINS SONT CONVAINCUS QUE LEUR PRINCIPAL ALLIE, DANS UNE GUERRE ANTI-SOVIETIQUE, NE PEUT ETRE QU’UNE ARMEE ALLEMANDE NAZIE.

« L’Allemagne se fera payer par le rétablissement complet de sa souveraineté, la libération des derniers criminels de guerre et la suppression des ultimes interdictions de fabrication ou d’armement, l’indispensable concours de son armée reconstituée. Le renversement des alliances sera consommé et la situation rappellera singulièrement celle que nous avons connue au lendemain de l’autre guerre », écrit M.A. Fontaine (Monde, 21-11-51).

Bien à vous,
do

http://mai68.org 


Bonne lecture :
 
V LE BOURBIER ALLEMAND

(Page 47 et suivantes de La guerre des Mercenaires)

LE TRAITE DE POTSDAM PREVOYAIT, ON S’EN SOUVIENDRA, LA DEMILITARISATION ET LA DENAZIFICATION DE L’ALLEMAGNE, LE DEMANTELEMENT DE SES USINES DE GUERRE ET DE SES INSTALLATIONS MILITAIRES AINSI QUE DES REPARATIONS AUX PAYS VICTIMES DE SON AGRESSION.

IL N’EST, DEPUIS LONGTEMPS, PLUS QUESTION DE TOUT CELA. LE DEMANTELEMENT DES USINES A ETE ENTREPRIS AVEC LENTEUR ET ABANDONNE DANS LE COURANT DE L’ANNEE 1949. AUX DIRES DES AUTORITES OCCIDENTALES, LA DEMILITARISATION ETAIT ACHEVEE EN FEVRIER 1950. LA DENAZIFICATION A ETE SABOTEE DES LE DEBUT ET LES COMMISSAIRES OCCIDENTAUX SE SONT EMPRESSES D’EN ANNULER LES EFFETS EN LIBERANT, A TOUR DE BRAS, LES CRIMINELS DE GUERRE NAZIS POUR LEUR RENDRE LEURS PLACES DANS L’INDUSTRIE OU DANS L’ARMEE EN FORMATION. QUANT AUX REPARATIONS, ABANDONNEES ET SABOTEES, ELLES AUSSI, AFIN DE RENDRE A L’ALLEMAGNE DE BONN TOUTE LA PUISSANCE INDUSTRIELLE ET ECONOMIQUE EXIGEE D’UN ALLIE, nous en sommes au stade où la France consent à payer les assurances sociales des travailleurs français déportés en Allemagne, comme il ressort d’une dépêche du 6 juillet 1950 : « Aux termes de cet accord (sur la Sécurité sociale), l’Allemagne se chargera au regard de la France des redevances au titre des assurances sociales pour les ouvriers allemands (page 47) travaillant en France depuis 1945. Inversement, la France remplira les mêmes obligations à l’égard de la République Fédérale en ce qui concerne les ouvriers français ayant travaillé en Allemagne de 1940 à 1945. »

LA RENAISSANCE DU PARTI NATIONAL-SOCIALISTE EN ALLEMAGNE ET SON ACTIVITE DE SABOTAGE ETAIT SIGNALEE, DES JANVIER 1947, PAR LE « COMITE INTERNATIONAL POUR L’ÉTUDE DES QUESTIONS ECONOMIQUES » qui groupe des personnalités aussi peu suspectes d’opinions démocratiques que Lord Vansittart, Lord Beveridge, le Président Herriot, etc… LEUR RAPPORT SOULIGNAIT ALORS « L’ACTIVITE DES ORGANISATIONS NATIONAL-SOCIALISTES A L’ETRANGER, OU 652 EXPERTS ECONOMIQUES AURAIENT REÇU L’ORDRE DE SE RENDRE, LORS D’UNE CONFERENCE SECRETE TENUE A BALE EN AVRIL 1945, POUR PREPARER LA RESURRECTION DU REICH » (Figaro, 28-1-47). A CETTE FIN, DES CAPITAUX CONSIDERABLES AURAIENT ETE DEPOSES EN SUEDE, EN SUISSE (QUELQUE 600 MILLIONS DE DOLLARS) ET EN ARGENTINE.

CE RAPPORT SIGNALAIT QUE LES NAZIS ETAIENT DEJA A LA TETE D’IMPORTANTES AFFAIRES ALLEMANDES, MAIS IL SE GARDAIT BIEN DE DONNER LES RAISONS ET DE DESIGNER LES RESPONSABLES DE CETTE SITUATION. NOUS LES CONNAISSONS : CE SONT LES PUISSANCES OCCIDENTALES QUI, SABOTANT LES ACCORDS DE POTSDAM, ONT PUISSAMMENT AIDE A LA RECONSTITUTION DU FASCISME EN TANT QUE FORCE DIRECTRICE DE L’ALLEMAGNE OCCIDENTALE.

* * *

IL N’EST DONC PAS ETONNANT QUE LES DIRIGEANTS ALLEMANDS AIENT SI VITE RELEVE LA TETE ET SE SOIENT SENTIS AUTORISES A PROTESTER SANS VERGOGNE CONTRE TOUTES LES MESURES PRISES A LEUR ENCONTRE. C’est ainsi qu’ils se sont élevés avec violence contre les accords de Londres sur le statut de la Ruhr. « … Ils s’imaginaient… depuis quelque temps, constate M. Georges Blun (Monde, 31-12-48 ), que les alliés étaient devenus (page 48 ) leurs débiteurs et que leur antisoviétisme leur vaudrait des concessions, dont la moindre devait être que l’on passât l’éponge sur le passé. »

« SEULE, L’ARMEE ALLEMANDE ET NON LE PEUPLE ALLEMAND A CAPITULE », DECLARE ADENAUER (25-3-49), SANS QUE L’ON RELEVAT L’IDENTITE DE CETTE DECLARATION PROVOCANTE AVEC CELLE DES PIRES MILITARISTES APRES LA DEFAITE DE 1918. « La République Fédérale ne reconnaît pas la frontière orientale de l’Allemagne », ajoutait le Chancelier des Américains (23-10-49), ce que son Ministre des Affaires Etrangères, Jacob Kaiser, confirmait : « Les territoires au delà de l’Oder appartiennent de jure à l’Allemagne » (Monde, 12-2-50) et AUCUNE PUISSANCE OCCIDENTALE NE PROTESTA CONTRE CES APPELS A LA REVANCHE, SANS DOUTE PARCE QU’ELLES ONT L’INTENTION DE SOUTENIR CETTE REVENDICATION.

Quant au rattachement économique de la Sarre à la France, un mémorandum du gouvernement de Bonn déclare que « la constitution sarroise est un statut de protectorat » (22-1-50) et LE CHANCELIER ADENAUER CONFIRME : « J’ESTIME QUE LA REPUBLIQUE FEDERALE ALLEMANDE EST PROPRIETAIRE DES MINES DE LA SARRE. » LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS A-T-IL ELEVE LA VOIX ? NON et sans doute est-il d’accord pour rendre la Sarre à Adenauer, le jour où ce sera le prix exigé pour une alliance franco-allemande plus étroite.

La « Koelnische Rundschau » préconise déjà l’incorporation des Sarrois aux contingents allemands de l’armée européenne (Monde, 18-1-52).

LE GOUVERNEMENT DE BONN N’A PAS CESSE DE PROTESTER CONTRE LA DEMILITARISATION, DE DEMANDER LA CONSTITUTION DE TROUPES DE POLICE, LA PARTICIPATION D’UNE ARMEE ALLEMANDE A LA COALITION ATLANTIQUE ; AINSI QUE « LE RENFORCEMENT DES FORCES ALLIEES STATIONNEES EN ALLEMAGNE OCCIDENTALE » (24-8-50), ce qui est une exigence curieuse de la part d’un tel nationaliste et donne la mesure de sa "Conception de l’indépendance nationale".

LA POLITIQUE OCCIDENTALE D’INTEGRATION DE L’ALLEMAGNE DE L’OUEST AUX FORCES D’AGRESSION ATLANTIQUES (PAGE 49) A PERMIS AUX REVANCHARDS ALLEMANDS DE POUSSER PLUS LOIN LEURS EXIGENCES, JUSQU’A L’EGALITE ABSOLUE DE DROITS.

« ON NE SAURAIT DEMANDER AUX ALLEMANDS DE SERVIR COMME MERCENAIRES DANS DES ARMEES ETRANGERES : IL FAUT QU’ILS SOIENT REPRESENTES SUR UN PIED D’EGALITE AU SEIN D’UNE ARMEE EUROPEENNE », DIT ADENAUER (11-12-49) ET LE GENERAL VON MANTEUFFEL AJOUTE : « IL FAUT QUE CE SOIT UNE ARMEE PUISSANTE, DISPOSANT, COMME LES AUTRES ARMEES EUROPEENNES, D’ARMES LOURDES, D’AVIATION ET D’UNITES DE PROTECTION COTIERE. IL EST INDISPENSABLE EGALEMENT QUE CES TROUPES SOIENT REPRESENTEES AU SEIN DU COMMANDEMENT EN CHEF EUROPEEN » (Monde, 15-9-50) et nous allons voir que CES REVENDICATIONS SONT CELLES DE TOUS LES REVANCHARDS ALLEMANDS. Cette démagogie, autorisée par les puissances occidentales, a pour but de faire croire à une revendication générale qu’il deviendra vite impossible de contrecarrer et que l’on satisfera. MAC CLOY, HAUT-COMMISSAIRE AMERICAIN, EN EST D’ACCORD ET C’EST SUR LA BASE D’UN AIDE-MEMOIRE QUE LUI ONT REMIS DES GENERAUX ALLEMANDS QU’IL VA EN RECOMMANDER LA LEGITIMATION.

Le Général baron Geyr von Schweppenburg, Président de l’Association des anciens officiers allemands, le reconnaît dans la Tribune des Nations : « Un armement sur une petite échelle n’a aucun sens », écrit-il (22-9-50) ET, D’AILLEURS, DECLARE LE GENERAL GUDERIAN, LUI AUSSI AUX AVANT-POSTES DE LA DEFENSE DE LA CIVILISATION AMERICAINE, NOUS NE CROYONS PAS A CES HISTOIRES D’ARMEES EUROPEENNES : « S’IL EXISTE AU MONDE UN SOLDAT CAPABLE D’ARRETER UNE INVASION DE L’EUROPE, C’EST LE SOLDAT ALLEMAND » (Interview, Monde, 22-9-50). « Si j’avais les quatre milliards de marks qui se dépensent ici chaque année pour les frais d’occupation, je vous mettrais debout quelques divisions allemandes qui pourraient vraiment stopper une invasion », ajoute-t-il, MAIS, BIEN ENTENDU, « SOUS UN COMMANDEMENT ALLEMAND QUI DEPENDRAIT, LUI-MEME, D’UN COMMANDEMENT EN CHEF ALLIE. »

Quand on lui demande combien il envisage de divisions, il répond : (page 50) « Nous parlerons de la question si nous nous retrouvons tous à Fontainebleau », ce qui signifie que le jour n’est pas loin où l’État-Major allemand siégera à Fontainebleau avec les généraux allemands et français. LE GENERAL GUDERIAN CONFIRME, EN EFFET, QUE LE GENERAL BRADLEY A TRANSMIS SON RAPPORT AU PRESIDENT TRUMAN ET QUE LES MILITAIRES AMERICAINS PARTAGENT SON AVIS. Comme il envisage vingt-cinq à trente divisions allemandes, il est aisé de prévoir que ce chiffre sera bientôt avancé par le Haut Commandement atlantique.

LE GENERAL HALDER AJOUTE SA VOIX A CE CONCERT EN DECLARANT QUE « LES FORCES ALLEMANDES SONT DIRIGEES CONTRE L’U.R.S.S ». Von Manteuffel reprend un leitmotiv hitlérien et réclame : « Un noyau de troupes blindées, forces allemandes de race pure, 30 divisions animées du plus haut moral de combat et d’expérience » (5-10-50). ADENAUER MET COMME CONDITION A LA PARTICIPATION ALLEMANDE AU « FRONT DEFENSIF » : « LA PLEINE EGALITE DES DROITS DE L’ALLEMAGNE AVEC LES AUTRES NATIONS DE LA DEFENSE EUROPEENNE » (9-11-50).

LE PRINCIPE EN EST D’AVANCE ACCEPTE CAR LES AMERICAINS SONT CONVAINCUS QUE LEUR PRINCIPAL ALLIE, DANS UNE GUERRE ANTI-SOVIETIQUE, NE PEUT ETRE QU’UNE ARMEE ALLEMANDE NAZIE.

« L’ALLEMAGNE SE FERA PAYER PAR LE RETABLISSEMENT COMPLET DE SA SOUVERAINETE, LA LIBERATION DES DERNIERS CRIMINELS DE GUERRE ET LA SUPPRESSION DES ULTIMES INTERDICTIONS DE FABRICATION OU D’ARMEMENT, L’INDISPENSABLE CONCOURS DE SON ARMEE RECONSTITUEE. LE RENVERSEMENT DES ALLIANCES SERA CONSOMME ET LA SITUATION RAPPELLERA SINGULIEREMENT CELLE QUE NOUS AVONS CONNUE AU LENDEMAIN DE L’AUTRE GUERRE », ECRIT M.A. FONTAINE (Monde, 21-11-51).

CETTE CERTITUDE ENCOURAGE LES FASCISTES A POUSSER DE NOUVEAU DES CRIS DE GUERRE. Evêques, généraux et politiciens se réunissent sous le masque de l’Académie protestante du pays de Bade et l’ON ENTEND L’EVEQUE WURM DECLARER QUE LA GUERRE, « SI MEURTRIERE QU’ELLE PUISSE ETRE, DOIT ETRE OSEE ». LA PAIX, DIT-IL, N’EST PAS LE BUT SUPREME, ET IL (PAGE 51) AJOUTE : « LA FIN D’UN PEUPLE PAR L’ANEANTISSEMENT VAUT MIEUX QU’UNE CAPITULATION SPIRITUELLE. » « JE SUIS PRET A ROUVRIR LA PORTE A HITLER », CLAME LEHR, MINISTRE DE L’INTERIEUR DE BONN (31-1-51).

« LA BOHEME ET LA MORAVIE SONT DES TERRES ALLEMANDES », PROCLAME LE MINISTRE SEEBOHM qui, reprenant à son compte les thèmes de la propagande sudète, ajoute : « Prague et Eger sont de plus vieilles villes impériales allemandes que Berlin. ». LE JOUR OU UN TRIBUNAL FRANÇAIS, POUSSE PAR LA PROTESTATION POPULAIRE, CONDAMNE LE GENERAL RAMCKE A CINQ ANS DE PRISON, UN PARLEMENTAIRE ALLEMAND PROCLAME QUE CETTE CONDAMNATION ET CELLE DU GENERAL FALKENHAUSEN A BRUXELLES, CONSTITUENT « UNE VIOLATION DU DROIT ». LES GOUVERNEMENTS DE PARIS ET DE BRUXELLES S’EMPRESSENT DE LE RECONNAITRE EN LIBERANT CES PAUVRES GENERAUX TORTIONNAIRES ET LE CHANCELIER ADENAUER ACCUEILLE RAMCKE PAR CES MOTS : « JE SUIS HEUREUX DE VOUS VOIR EN LIBERTE. » (United Press 28-6-51.) Quoi d’étonnant, au point où nous en sommes, à ce que Bonn envisage « un pool germano-espagnol des armements », comme l’annonce l’agence United Press (18-10-51). Quoi d’étonnant à ce que L’ASSOCIATED PRESS (26-1-52) PUISSE ANNONCER QUE « LE GOUVERNEMENT FEDERAL DE BONN ENVISAGE LA FORMATION D’UNE NOUVELLE « LUFTWAFFE » de 1.500 appareils pilotés par des équipages entraînés par l’armée de l’air américaine. LES APPAREILS SERAIENT FOURNIS PAR LES ETATS-UNIS (Le Monde, 27-1-52).

* * *

L’attitude de la social-démocratie allemande est, en tous points, semblable à celle de la démocratie chrétienne et M. Schumacher est tout aussi revanchard que M. Adenauer.

M. Schumacher est le type même de ces DIRIGEANTS SOCIAUX-DEMOCRATES VENDUS AU GRAND CAPITAL. Le capitaine (page 52) Montfort, prisonnier de guerre allemand, a révélé que Schumacher s’était mis, en 1928, à la disposition du trust de cigarettes « Alphaus » et qu’il lui avait remis des dizaines de milliers de marks en remerciements de ses interventions auprès des milieux sociaux-démocrates. Tels sont les débuts de l’homme. Il fût arrêté et envoyé à Dachau lors de l’arrivée de Hitler au pouvoir, mais en fût libéré en 1943, au moment même où l’on arrêtait tous les suspects. Le journaliste soviétique Kraminov a révélé, dans la Komsomolskaïa Pravda, que Schumacher dénonça aux S.S. 92 officiers soviétiques, internés à Dachau, qu’il accusait d’avoir une activité illégale (20-1-47). CE DENONCIATEUR D’ANTI-NAZIS EST DEVENU L’UN DES HOMMES DES AMERICAINS TOUT EN DEMEURANT, SANS DOUTE, CELUI DES TRUSTS. LES THEMES DE SES DISCOURS ET DECLARATIONS SONT LES MEMES QUE CEUX DES AUTRES REVANCHARDS : « LE PEUPLE ALLEMAND NE PEUT PAS ETRE INDEFINIMENT RENDU RESPONSABLE DES ACTES DES NAZIS » (United Press, 22-6-46). « JE PREFERERAIS ALLER A GENOUX JUSQU’A VERSAILLES PLUTOT QUE D’ACCEPTER LES ACCORDS DE POTSDAM » (12-12-46). Opposé au rattachement de la Sarre à la France, à la neutralisation de la Ruhr, il est également opposé, et pour les mêmes raisons, à l’unification des forces ouvrières.

De même que les autres dirigeants de la social-démocratie allemande, les Ollenhauer, Heine, Reuter, Brauer, Knoeringen, IL S’EST FAIT LE DEFENSEUR DU PLAN MARSHALL, DU STATUT D’OCCUPATION, DU REVISIONNISME PETIT-BOURGEOIS, DE LA TRANSFORMATION DE L’ALLEMAGNE EN COLONIE AMERICAINE ET EST UN AGENT DECIDE DE LA DIVISION DE LA CLASSE OUVRIERE ALLEMANDE. SON ANTISOVIETISME FORCENE EST BIEN CONNU.

Il est indispensable de souligner que le Congrès du parti social-démocrate de 1948 a adopté une directive de Schumacher, selon laquelle ce parti ne demande à personne de reconnaître le marxisme.

Sans doute est-ce même une exigence à l’égard des membres de ce parti qui considère mener une activité socialiste normale en pratiquant l’espionnage (page 53). Il a, en effet, fondé un « Bureau Oriental » dont telles sont les attributions et qui dispose, pour cela, de sommes importantes.

D’OU VIENNENT CES FONDS ? LA DECOUVERTE, EN 1948, D’UN VASTE RESEAU D’ESPIONNAGE EN ZONE ORIENTALE, NOUS OFFRE UNE REPONSE. IL S’AGISSAIT, EN L’OCCURRENCE, D’UN RESEAU, DIRIGE PAR LE GENERAL HALDER, dont le recrutement était effectué par Hans Erasmus, ancien chef d’état-major de la division Brandenbourg. L’un de ses agents, le nommé Pinkert, a affirmé que L’ORGANISATION ETAIT FINANCEE PAR LE SERVICE DE RENSEIGNEMENTS AMERICAIN ET PAR DE GROS INDUSTRIELS ALLEMANDS.

PEUT-ETRE LES MEMES SOURCES ALIMENTENT-ELLES LE MEME EFFORT, QU’IL SOIT FOURNI PAR LES NAZIS OU PAR LES SOCIAUX-DEMOCRATES ?

* * *

LES JOURNAUX ANNONÇAIENT, EN SEPTEMBRE 1951, QUE TOUTES LES ASSOCIATIONS DE COMBATTANTS ALLEMANDS FUSIONNAIENT EN UN GROUPEMENT UNIQUE. EN Y REGARDANT DE PLUS PRES, ON S’APERÇOIT QU’IL S’AGIT D’ASSOCIATIONS DE NAZIS, EXALTANT L’ESPRIT DE REVANCHE.

Il y a là le B.V.W. ou Ligue des Soldats Allemands (85.000 membres, Président : l’Amiral Gottfried Hansen) ; le Schutzbund ou Ligue de protection des soldats allemands. (55.000 membres, Président : le Général Krakau, des chasseurs de montagne ; publie un journal) ; Le Casque d’Acier ou Stahlhelm de sinistre mémoire, où s’agitent le Général comte von Schwerin, Conseiller militaire du gouvernement de Bonn et l’ancien dirigeant de la jeunesse hitlérienne Gottsleben ; les membres de l’ancienne division blindée Grossdeutschland du Général von Manteuffel ; les "Diables Verts", association de parachutistes du général Ramcke ; les anciens de l’Afrika Korps (Président : le Général de blindés Cruewell), etc… (page 54).

Le 8 septembre 1951, les représentants de ces diverses associations se réunissaient et constituaient l’Union des Soldats Allemands (Verband deutscher Soldaten) ; Président provisoire : le Général-Colonel Friessner ; membres du bureau : les Généraux Gille, Hauser, Guderian, Stumpf, Herr, Student, Hentschke, von Manteuffel, Cruewell et l’Amiral Hansen. L’ensemble de ses membres est estimé à 500.000. L’ASSOCIATION A AUSSITOT ANNONCE QU’ELLE ETAIT EN FAVEUR DE LA REMILITARISATION DE L’ALLEMAGNE ET DE LA COOPERATION AVEC LES PUISSANCES OCCIDENTALES.

PARMI LES THEMES DE PROPAGANDE DE CES MEMBRES, CITONS LES SUIVANTS : « Nous, anciens soldats, nous ne renoncerons jamais aux terres d’au delà de l’Oder et de la Neisse ») (journal du Schutzbund) ; « que nous le voulions ou non, il nous faudra prendre les armes pour défendre notre espace vital » (Ramcke) ; « LES CAMPS DE CONCENTRATION DU IIIE REICH… SONT DES INSTITUTIONS DONT L’UTILITE ET L’EFFICACITE SONT INDENIABLES » (CAPORAL HERMANN LAMP, S.S. ET CHEF DU GROUPE-FRANC PETAIN) ; ET LE BUT SUPREME DU CORPS-FRANC ALLEMAGNE EST « L’AVENEMENT D’UNE ALLEMAGNE MILITARISEE ».

QUANT A LA CELEBRE ASSOCIATION « BRUDERSCHAFT » (FRATERNITE), ELLE SERT AU REGROUPEMENT DES HAUTES PERSONNALITES DU GRATIN NAZI, ET L’ON TROUVE, A SA TETE, D’IMPORTANTS PERSONNAGES REPRESENTATIFS DES S.S., DES DIVISIONS D’ASSAUT HITLERIENNES, DE LA GESTAPO, DU MINISTERE DE GOEBBELS ET MEME L’ANCIEN ADMINISTRATEUR DE LA SOUSCRIPTION HITLERIENNE POUR LE REARMEMENT. IL S’AGIT DONC, SOUS L’ŒIL BIENVEILLANT ET AVEC LES CONSEILS DES SERVICES D’ESPIONNAGE ANGLAIS ET AMERICAIN, DE LA RECONSTITUTION DES ORGANES DE DIRECTION DE L’HITLERISME.

En attendant la reconstitution officielle d’une armée allemande, où tous ces bons sabreurs retrouveront la place qu’ils y tenaient au temps de Hitler, le gouvernement de Bonn s’est rabattu sur une ARMEE DE MERCENAIRES dont les effectifs se montent à 120.000 hommes. CES UNITES, DITES « UNITES DE SERVICE DU TRAVAIL » SONT RECRUTEES PAR LES OCCUPANTS FRANÇAIS, (PAGE 55), ANGLAIS ET AMERICAINS ET LEURS MEMBRES SIGNENT UN ENGAGEMENT OU IL EST STIPULE, ENTRE AUTRES, QU’ILS SONT TENUS DE REMPLIR « N’IMPORTE QUELLE MISSION » ET QU’ILS NE PEUVENT ETRE JUGES PAR UN TRIBUNAL ALLEMAND SANS L’AUTORISATION DES OCCUPANTS, « S’ILS SONT ACCUSES DE CRIMES COMMIS DANS L’EXERCICE DE LEURS FONCTIONS OU AU SERVICE DES TROUPES ALLIEES ». ON PREND LA PRECAUTION DE LES PROTEGER A L’AVANCE CONTRE LEURS ACTES CRIMINELS, COMME-CI CEUX-CI ETAIENT DANS LEURS ATTRIBUTIONS. CELA NOUS RAPPELLE FACHEUSEMENT LA PERIODE DE LA REPUBLIQUE DE WEIMAR PENDANT LAQUELLE LES MILITAIRES S’ADONNERENT A L’ASSASSINAT POLITIQUE : Rathenau et des militants ouvriers tels que Rosa Luxembourg, Karl Liebknecht, Kurt Eisner et tant d’autres furent parmi les victimes ; le social-démocrate Noske parmi les assassins.

* * *

SI LES GENERAUX NAZIS PRODIGUENT LEURS CONSEILS AUX AMERICAINS, LES FINANCIERS DE HITLER SONT AUSSI LES HOMMES DE CONFIANCE DE WALL-STREET.

Thyssen, qui donna six millions de marks aux hitlériens et fut l’un des pilleurs de l’économie française, a été libéré ainsi que Krupp, l’homme qui disait à ses juges : « Comment peut-on assurer la paix de l’Europe sans le soutien de Krupp ? » PFERDMENFES, L’UN DES CONSEILLERS FINANCIERS DE BONN, FUT LE COLLABORATEUR DES NAZIS ET IL EST A LA TETE D’UN CONSORTIUM QUI REPRESENTE 40 % DE L’INDUSTRIE DE L’ACIER. PAUL REUSCH, SOUTIEN DE HITLER, EST L’UN DES GRANDS MAGNATS DES HAUTS FOURNEAUX DE LA RUHR ; GUNTER HENLE, CRIMINEL DE GUERRE, EST A LA TETE DE QUINZE SOCIETES METALLURGIQUES (DONT LE GROUPE SIEMENS) ; HERMAN ABS, DIRECTEUR HITLERIEN DE LA DEUTSCHE BANK ET DE LA I.G. FARBEN INDUSTRIE, UTILISATRICE DES OS DE DEPORTES, DIRIGE QUINZE SOCIETES DE PRODUITS CHIMIQUES, D’ELECTRICITE ET DE TRAVAUX PUBLICS. LA RUHR EST REDEVENUE UN ARSENAL NAZI (page 56).

LE NOUVEAU PLAN AMERICAIN « LIE L’ALLEMAGNE AU PLAN MARSHALL, EN VUE DE LA RECONSTRUCTION DE L’EUROPE. Si ce plan est accepté par tous, il liera également l’Europe à une Allemagne reconstruite ! » , écrivait Edgar Mowrer, journaliste américain, en 1947 (Monde, 7-8-47), et il ajoutait : « Une fois le nouveau plan américain en vigueur, il ne restera plus au monde que la présence permanente d’armées étrangères d’occupation sur le sol allemand pour le protéger d’une troisième offensive teutonne ! ».

PARLANT DE LA RUHR, MOWRER DISAIT : « SI ON LEUR RETIRE LE CONTROLE DE CETTE CENTRALE INDUSTRIELLE DE L’EUROPE, LES ALLEMANDS NE POURRONT DOMINER LE CONTINENT, NI MILITAIREMENT, NI ECONOMIQUEMENT. » C’était clairement exprimé. Les avertissements n’ont pas manqué, tels ceux de Georges Blun qui constatait : « La preuve est faite — et ce sont des rapports officiels allemands qui en font foi — que la guerre n’a pas détruit la Ruhr) ! » (Monde, 31-7-47) et DENONÇAIT LA RECONSTITUTION DES TRUSTS (« IL N’Y A QUE LES NOMS QUI CHANGENT. LES HOMMES RESTENT LES MEMES. TOUTE LA CREME, TOUT LE GRATIN DU NAZISME EST LA. »).

Blun s’étonnait naïvement de l’état d’esprit des nazis rendus à leur emploi : « CES FAUTEURS DE GUERRE N’ONT PAS DESARME. EUX, QUI ONT SUR LA CONSCIENCE LA MORT DE PLUSIEURS MILLIONS D’HOMMES, ET QUI ONT EQUIPE LES CHAMBRES A GAZ, ILS NE SE SENTENT PAS PLUS COUPABLES QU’UN ANGE. » Que dit, aujourd’hui, M. Georges Blun quand il peut voir, comme tout le monde, la production de l’Allemagne occidentale atteindre 90 % de celle de 1936, et qu’il peut savoir, comme tout le monde, que l’on fabrique cartouches, mitrailleuses, grenades, canons, obus, chars et chenillettes, torpilles, etc… dans une cinquantaine d’entreprises, à Bochum, Dusseldorf et ailleurs ? Que pense-t-il aussi de ce que L’INDUSTRIE DE LA RUHR AIT ETE « MIRACULEUSEMENT PRESERVEE » DES BOMBARDEMENTS, comme il le constatait alors lui-même ?

Nous pensons, personnellement, que ce sauvetage miraculeux a été réalisé grâce à un plan soigneusement établi, comme l’était, sans doute, celui de la (page 57) « Commission d’Etudes du Bombardement Stratégique », dont M. Paul Nitze, de la banque Dillon Read, fondatrice du trust allemand de l’acier " Vereinigte Stahlwerke ", était vice-président.

Il permet, aujourd’hui, à l’Allemagne de Bonn de revendiquer de prendre part au réarmement. Le Comité des Sages estime, en effet, non seulement que l’Allemagne de l’Ouest est capable de fabriquer pour un milliard de dollars, d’équipement militaire, mais qu’elle devrait utilement soulager l’économie des autres pays européens. AUTANT DIRE QU’ON A L’INTENTION DE FAIRE, DEMAIN, DE LA RUHR, LE FOURNISSEUR D’ARMES PRINCIPAL DE L’EUROPE OCCIDENTALE, CE QUE L’ASSOCIATED PRESS ECRIT, NOIR SUR BLANC (18-1-52).

* * *

L’ABWEHR, OU SERVICE SECRET ALLEMAND, A ETE RECONSTITUE, DES 1948, AVEC LA COLLABORATION DE GUDERIAN ET LES CONSEILS D’ALLAN DULLES, LE CELEBRE AGENT DE L’O.S.S. QUI PREPARAIT, EN SUISSE, AU COURS DE LA DERNIERE GUERRE, LES FUTURES ENTREPRISES DE CORRUPTION DU TITISME. Lehr, Ministre de l’Intérieur de Bonn, l’a d’ailleurs officiellement annoncé en octobre 1951, ajoutant que l’Abwehr collaborerait avec les Services de renseignements occidentaux.

La reconstitution de la Luftwaffe a été confiée aux Généraux Student et Stumpf.

EN SEPTEMBRE 1950, LES FORCES ARMEES ALLEMANDES DES TROIS ZONES OCCIDENTALES S’ELEVAIENT A 449.200 HOMMES, y compris 30.000 hommes des formations d’Anders et des personnes déplacées de différentes nationalités.

L’EGALITE DES DROITS ETAIT RECONNUE A L’ALLEMAGNE PAR M. SCHUMAN LUI-MEME, et M. Mac Cloy, Haut-Commissaire américain, en profitait pour annoncer, (page 58 ) quelques jours plus tard (10-10-50), que les troupes occidentales d’occupation allaient pouvoir être disposées « le long de la frontière tchécoslovaque et de la République Démocratique Allemande ».

MALGRE LES NOTES SOVIETIQUES DU 19 OCTOBRE 1950, AVERTISSANT SOLENNELLEMENT LES PUISSANCES OCCIDENTALES QUE L’UNION SOVIETIQUE NE POUVAIT ADMETTRE « LA RENAISSANCE EN ALLEMAGNE OCCIDENTALE DE L’ARMEE REGULIERE ALLEMANDE », LE REARMEMENT EST ACTIVEMENT POURSUIVI et le Monde peut annoncer (22-6-51) que LES PLANS DE WASHINGTON COMPORTENT LA CONSTITUTION DE « DOUZE DIVISIONS ALLEMANDES, FORMANT QUATRE CORPS D’ARMEE, DONT UN CORPS CUIRASSE DE TROIS DIVISIONS ». La longue discussion qui a précédé et au cours de laquelle les dirigeants occidentaux, dont M. Jules Moch, avaient affirmé, à maintes reprises, qu’ils n’accepteraient pas la reconstitution de divisions allemandes, a fait long feu. TOUT LE MONDE S’EST INCLINE : les divisions seront des divisions, puisqu’aussi bien Adenauer et ses généraux ont proclamé que toute autre formation était une idiotie.

Si le plan Schuman de "Haute Autorité" a placé l’industrie française à la remorque des exigences des industriels allemands, M. PLEVEN, DE SON COTE, N’HESITE PAS A ACCEPTER L’INTEGRATION DES SOLDATS FRANÇAIS A L’ARMEE EUROPEENNE QUI VA SE TROUVER SOUS COMMANDEMENT GERMANO-AMERICAIN.

Le Neue Zürcher Zeitung, journal conservateur suisse, commente ainsi le dernier ABANDON DE SOUVERAINETE NATIONALE DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS : « Aujourd’hui, il n’est plus question de ménagements, les informations de Washington font prévoir une fantastique accélération du rythme. Dans le bref délai des trois prochains mois… le plan Pleven recevra le sceau officiel : en d’autres termes, il n’y aura plus d’armée française, à part quelques effectifs conservés pour la protection des territoires d’outre-mer… Il n’y aura plus d’uniforme français, mais une livrée COMMUNE POUR LES TROUPES EUROPEENNES, plus de ministère de l’armée française mais un COMMISSAIRE INTERNATIONAL et, en conséquence un état- (page 59) major commun et une école d’officiers commune pour la nouvelle FEDERATION D’ÉTATS. On ne dit pas, pour l’instant si, dans le domaine militaire, le drapeau national tricolore aura droit à l’existence. »

LES AMERICAINS PRATIQUAIENT DEJA LE SYSTEME DE L’ARMEE DE MERCENAIRES, PUISQUE NOUS AVONS VU QU’ILS UTILISENT, EN ALLEMAGNE, DES FORMATIONS DE POLONAIS D’ANDERS ET DE PERSONNES DEPLACEES. LES FRANÇAIS POSSEDAIENT LA LEGION ETRANGERE ET ILS UTILISENT, EN INDOCHINE, DES CONTINGENTS IMPORTANTS DE NAZIS. MAIS VOILA MIEUX, MAINTENANT, GRACE AUX HOMMES DE LA DEMISSION NATIONALE : CE SONT LES TROUPES FRANÇAISES QUI SONT TRANSFORMEES EN FORMATIONS MERCENAIRES, QUI DEVIENNENT UNE LEGION ETRANGERE AU SERVICE DES BELLICISTES AMERICAINS ET DES GENERAUX NAZIS. Il est difficile de croire que soldats et officiers français accepteront de servir sous les ordres des Guderian, Ramcke et autres criminels de guerre.

Si complètes que soient la démission et la soumission du gouvernement français, les États-Unis ne s’en sont pas satisfaits. L’Allemagne de Bonn est désormais autorisée à instituer le service militaire obligatoire, à former une armée de 400.000 hommes, à posséder une aviation tactique et l’on envisage sa participation au Pacte de l’Atlantique. « IL EST CLAIR, MAINTENANT, QUE, DANS UN DELAI DE DOUZE MOIS, L’ALLEMAGNE OCCIDENTALE POSSEDERA UNE FORCE QUI PERMETTRA D’OPPOSER UNE FORTE RESISTANCE », COMME LE DECLARE TRIOMPHALEMENT TRUMAN (22 JANVIER 1952) QUI, DECIDEMENT, AURA BIEN MERITE DE HITLER.

* * *

Cependant que se poursuit ainsi la préparation de la guerre, la lutte pour la paix s’intensifie en Allemagne et, si, en République Démocratique Allemande, elle jouit du soutien absolu du gouvernement, alors qu’elle est violemment combattue par (page 60) les fantoches de Bonn, il est juste de dire que LE PEUPLE ALLEMAND TOUT ENTIER EST OPPOSE A LA GUERRE ET A LA REMILITARISATION DU PAYS. Le PEUPLE allemand a beaucoup trop souffert de la guerre pour désirer recommencer une telle expérience et a compris, dans son ensemble, où l’hitlérisme l’a mené, puisque, selon les chiffres de l’Associated Press, agence américaine, 79 % des jeunes gens en âge d’être mobilisés sont opposés au réarmement et que les appelés de la dernière guerre ont répondu "Non"’, dans la proportion de 70 %, à la question : « Estimez-vous juste d’être appelé sous les drapeaux ? »

« Le monde ne doit pas s’imaginer que Bonn représente la capitale de l’Allemagne, s’est écrié courageusement le Pasteur Niemoller, ou que les bonzes qui s’y trouvent représentent le gouvernement allemand »… et il ajoutait : « Chaque arme qu’un Allemand prend en mains est dirigée contre nos frères et contre nos sœurs de l’Allemagne de l’Est. Ce serait agir d’une manière criminelle que d’accepter que le peuple allemand se laisse diviser par la haine sans scrupule de certains politiciens occidentaux. »

Non, le monde ne s’imagine pas que Bonn représente l’Allemagne. 

Conclusion de do : Oui ! JUSTE APRES GUERRE, LES DIRIGEANTS DE L’ALLEMAGNE DE L’OUEST ETAIENT LES MEMES NAZIS QUE PENDANT LA GUERRE ; ET, PAR CONSEQUENT, LES DIRIGEANTS ACTUELS DE LA GRANDE ALLEMAGNE EN DESCENDENT GENETIQUEMENT ET/OU CULTURELLEMENT.

CEPENDANT, JUSTE APRES GUERRE, LA POPULATION ALLEMANDE AVAIT CONSTATE LE DESASTRE OU LES AVAIT MENE LE NAZISME ET LA GUERRE ; AUSSI, N’EN VOULAIT-ELLE PLUS.

ON VOIT LA L’OPPOSITION TRES NETTE ENTRE LA CLASSE DOMINANTE ALLEMANDE, TOUJOURS NAZIE, ET LA CLASSE DOMINEE, QUI NE VEUT PLUS NI DU NAZISME NI DE LA GUERRE. 



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mar 10 Juil - 18:01 (2012)    Sujet du message: SARKOZY A QUITTÉ LA FRANCE LA VEILLE DES PERQUISITIONS POUR SE RÉFUGIER AU CANADA Répondre en citant

SARKOZY A QUITTÉ LA FRANCE LA VEILLE DES PERQUISITIONS POUR SE RÉFUGIER AU CANADA




L’information a été confirmée mardi à Paris après que trois perquisitions visant l’ex-président aient été menées par des policiers de la Brigade financière dans le cadre de l’affaire Bettencourt.

Nicolas Sarkozy n’a pas assisté aux perquisitions puisqu’il était parti la veille «en famille au Canada», a indiqué son avocat, Thierry Herzog, dans un communiqué.

Il semble que Sarkozy a de nouveau été aidé par ses amis richissimes pour l’aider au cours d’une situation de crise personnelle. Selon le Daily Mail, ils auraient trouvé refuge à Montréal, auprès d’un milliardaire canadien Paul Desmarais, âgé de 86 ans. «Son richissime ami Paul Desmarais lui prête un chalet niché à une heure de Montréal, au coeur de la forêt de Morin Heights, dans les joliment nommés Pays-d’en-Haut», annonçait récemment l’hebdomadaire Le Point.

Desmarais, est le chef de la direction des médias et des services financiers de l’entreprise géante “Power Corporation” au Canada, et pèserait plus de 25 milliards d’€.

Sarkozy a souvent parlé de Desmarais comme son mentor, en disant en 2008: «. Si je suis président aujourd’hui, c’est en partie grâce à Paul Desmarais» En Février 2008, Nicolas Sarkozy a remercié Paul Desmarais en lui décernant la Légion d’honneur.

Une des filles de Desmarais, Sophie, a été mariée à Eric Le Moyne de Serigny, un ancien conseiller proche de Sarkozy, qui a également été impliqué dans l’affaire Bettencourt. Au cours de sa présidence, Nicolas Sarkozy a souvent été accusé d’avoir été uniquement intéressé par les super-riches.

Le juge Jean-Michel Gentil estime que Mme Bettencourt a peut-être contribué illégalement à deux paiements distincts de 500000€ lors de la campagne de M. Sarkozy pour l’élection de 2007. Tous deux ont été attribués à des comptes en Suisse, et un aurait été reçu par Sarkozy en personne à Paris.

Sarkozy est également confronté à des allégations selon lesquelles il a profité de ventes illégales d’armes au Pakistan, et qu’il a accepté 50 millions d’euros de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi. Sarkozy nie toutes les accusation.

M. Herzog, l’avocat de Nicolas Sarkozy a affirmé qu’il était simplement «en vacances» au Canada, et qu’il reviendra en France dans deux semaines.

Source: Le journal du siècle

Cours petit lapin, on te rattrapera...

http://www.wikistrike.com/article-sarkozy-a-quitte-la-france-la-veille-des-perquisitions-pour-demander-l-asile-au-canada-107947882.html


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:50 (2016)    Sujet du message: LA STRUCTURE DU GOUVERNEMENT MONDIAL (NU) - PARTIE 2

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATION -> LA STRUCTURE DU GOUVERNEMENT MONDIAL (NU) - PARTIE 2 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 1 sur 7

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com