LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

PEACE TREATY -TRAITÉ DE PAIX - ÉTAT PALESTINIEN - PALESTINIAN STATE (PARTIE 2)
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 612, 13, 14  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ISRAËL et le MOYEN-ORIENT -> PEACE TREATY - TRAITÉ DE PAIX - ÉTAT PALESTINIEN - PALESTINIAN STATE (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 23 Mar - 00:23 (2013)    Sujet du message: EN DIRECT - SUIVEZ LA VISITE DE BARACK OBAMA EN ISRAËL Répondre en citant

EN DIRECT - SUIVEZ LA VISITE DE BARACK OBAMA EN ISRAËL


http://www.lefigaro.fr/international/2013/03/19/01003-20130319LIVWWW00539-b…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 23 Mar - 00:23 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 02:04 (2013)    Sujet du message: OBAMA EN JORDANIE POUR SOUTENIR UN ALLIÉ CLÉ DES ÉTATS-UNIS Répondre en citant

OBAMA EN JORDANIE POUR SOUTENIR UN ALLIÉ CLÉ DES ÉTATS-UNIS



Le président américain Barack Obama (g) reçu par le roi Abdallah II de Jordanie, à Amman, le 22 mars 2013.
REUTERS/Jason Reed

Par RFI

Après trois jours en Israël et dans les territoires palestiniens, Barack Obama est arrivé le 22 mars en Jordanie. Le président américain a rencontré le roi Abdallah II. Leurs entretiens ont porté notamment sur le conflit syrien, et son impact sur le royaume. La Jordanie a accueilli 460 000 réfugiés syriens. Washington a annoncé une aide de 200 millions de dollars pour faire face à cet afflux de réfugiés. Mais la visite du président américain, c'est aussi une visite de soutien au dernier allié arabe de la région. Car même si le roi Abdallah semble avoir bien géré le printemps arabe, il a besoin de soutien.

Avec notre correspondante à Amman, Angélique Ferrat

Le président américain l'a souligné : les Etats-Unis et la Jordanie sont des alliés de longue date. Le royaume aide l'Amérique dans le domaine de la lutte contre le terrorisme. Washington verse en contrepartie environ un milliard de dollars en aides diverses.

Le président Obama n'a fait que des compliments à son hôte pour sa sagesse.

L'allié jordanien a su écouter les demandes de la rue et réformer. Obama a même donné des exemples. Ainsi, le Parlement jordanien est consulté sur le choix du Premier ministre. La Jordanie est un modèle dans une région en ébullition. Un discours qui a dû remonter le moral d'un roi fragilisé.

Car les caisses de l’Etat jordanien sont vides. Le déficit a atteint trois milliards d’euros. Le pays ne peut plus subventionner les prix de la nourriture ou de l`électricité. L'arrêt des aides de l`Etat sur les produits pétroliers a récemment entraîné des émeutes.

L'opposition jordanienne dénonce des réformes politiques cosmétiques qui n'entament pas le pouvoir du roi. Les manifestations continuent dans tout le pays.

Abdallah II et ses proches y sont surnommés « Ali Baba et les 40 voleurs ». Reste qu’une majorité des Jordaniens a peur de voir le conflit syrien déstabiliser le pays. Dans ce contexte, le souverain hachémite demeure encore la meilleure option.

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20130323-obama-jordanie-pour-soutenir-allie-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mer 27 Mar - 17:33 (2013)    Sujet du message: LA BETE" D'OBAMA TOMBE EN PANNE EN TERRE SAINTE ! Répondre en citant

Tiens, tiens, tiens… VOILÀ QU’OBAMA POINTE SA GUEULE ENFARINÉE EN TERRE SAINTE, ET DÈS LE PREMIER JOUR, SA LIMOUSINE (surnommée « LA BÊTE »… ENCORE une référence au domaine démoniaque pour Obama !) TOMBE EN PANNE !
Comment ne pas y voir un signe ?
L’article, ci-dessous…

Vic.





Source : http://yahoo.skynet.be/actualites/people/article/961974/limousine-obama-tom…

Mercredi 20 mars 2013



LA LIMOUSINE D'OBAMA TOMBE EN PANNE, ON EN FAIT VENIR UNE AUTRE DE JORDANIE





(Belga) LA LIMOUSINE BLINDÉE DE CHOIX DU PRÉSIDENT AMÉRICAIN BARACK OBAMA EST TOMBÉE EN PANNE MERCREDI, AU PREMIER JOUR DE SA VISITE HISTORIQUE EN ISRAËL, et il a fallu faire venir par avion une voiture de secours de... Jordanie.
"UN DE NOS VÉHICULES DE PROTECTION A EU DES PROBLÈMES MÉCANIQUES EN ISRAËL AUJOURD'HUI", a confié Edwin Donovan, porte-parole du Service secret américain, qui accompagne le chef de la Maison Blanche. "C'est la raison pour laquelle nous amenons plusieurs véhicules et un mécanicien dans tous nos voyages", a expliqué M. Donovan, en précisant que l'incident avait eu lieu avant que le président ne pose le pied sur la terre d'Israël. Selon des médias israéliens, la panne serait due au fait que le plein de la limousine présidentielle a été fait avec du diesel au lieu d'essence.
LE PRÉSIDENT OBAMA SE DÉPLACE DANS PLUSIEURS VOITURES BLINDÉES, DONT UNE CADILLAC REMODELÉE DE FOND EN COMBLE DE GENERAL MOTORS SURNOMMÉE "LA BÊTE". Les spécifications de ces véhicules sont gardées secrètes mais ils seraient dotés de pneus et de roues spécialement renforcés, de matériel de brouillage des communications et d'un système de ravitaillement en oxygène. La visite du président Obama en Israël a par ailleurs mobilisé pas moins de SEPT HÉLICOPTÈRES AMÉRICAINS pour le court trajet aérien entre Jérusalem et Tel-Aviv. (HIE)



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mer 27 Mar - 18:03 (2013)    Sujet du message: OBAMA : ERREUR DE PROTOCOLE? SON DISCOURS SOUS UN PORTRAIT GÉANT D'ARAFAT LE TERRORISTE SANGUINAIRE… Répondre en citant



OBAMA : ERREUR DE PROTOCOLE? SON DISCOURS SOUS UN PORTRAIT GÉANT D'ARAFAT LE TERRORISTE SANGUINAIRE…

mars 22nd, 2013
Aschkel


Cette image en soi révèle tout ! Un président américain prononçant son discours à Ramallah sous un portrait géant d’un des plus grands terroristes de l’histoire, qui a réussi a faire avaler au monde la plus grande supercherie de tous les temps…Alors erreur de protocole ?


Discours d’Obama sous l’oeil bienveillant d’Arafat

http://www.israel-flash.com/2013/03/obama-erreur-de-protocole-son-discours-…


Dernière édition par maria le Mer 27 Mar - 18:23 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mer 27 Mar - 18:10 (2013)    Sujet du message: OBAMA EN PALESTINE : "NI L'OCCUPATION NI L'EXPULSION NE SONT DES RÉPONSES" Répondre en citant

OBAMA EN PALESTINE : "NI L'OCCUPATION NI L'EXPULSION NE SONT DES RÉPONSES"

Le Monde.fr avec AFP, AP et Reuters| 21.03.2013 à 13h36• Mis à jour le22.03.2013 à 13h41







Le président américain, Barack Obama, s'est rendu jeudi 21 mars à Ramallah, en Cisjordanie, où il a rencontré son homologue palestinien, Mahmoud Abbas. Les deux responsables se sont accordés sur le fait que la colonisation israélienne est un sérieux obstacle à la paix dans la région.

La poursuite du développement des colonies juives en Cisjordanie n'est pas constructive et n'a pas "fait progresser la cause de la paix", a déploré le président américain, assurant l'avoir dit au premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, rencontré mercredi.

La poursuite de la colonisation par les autorités israéliennes est la principale raison pour laquelle les négociations directes sont au point mort depuis trois ans. "Une reprise des négociations n'est pas possible sans un gel de la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est", a confirmé M. Abbas, selon son conseiller politique à la présidence, Nimr Hammad.

"Ni l'occupation ni l'expulsion ne sont des réponses, a ensuite ajouté M. Obama, lors d'un autre discours. Il n'est pas juste que la violence des colons contre les Palestiniens reste impunie. Il n'est pas juste d'empêcher les Palestiniens d'exploiter leurs terres, de restreindre la possibilité d'un étudiant de se déplacer en Cisjordanie ou de déplacer des familles palestiniennes de leurs domiciles."

"METTEZ-VOUS À LA PLACE DES PALESTINIENS"

Avant même de commencer cette tournée dans la région, Barack Obama avait prévenu qu'il ne présenterait aucune initiative de paix à l'occasion. Il s'est contenté de déclarer qu'il estimait que "la possibilité d'une solution à deux Etats", israélien et palestinien, "continuait à exister". Mercredi, M. Nétanyahou avait également assuré qu'Israël croyait encore à cette solution.

"Je crois que la paix est la seule voie vers la vraie sécurité. Les Palestiniens doivent reconnaître qu'Israël sera un Etat juif" et les Israéliens qu'"une Palestine indépendante doit être viable", a détaillé M. Obama, s'adressant directement à la jeunesse israélienne : "Vous devez créer le changement que vous souhaitez voir. Mettez-vous à la place des Palestiniens. Regardez le monde à travers leurs yeux. Il n'est pas juste qu'une enfant palestinienne ne puisse pas grandir dans un Etat lui appartenant, et qu'elle vive en présence d'une armée étrangère contrôlant chaque jour les mouvements de ses parents."

M. Obama a également réitéré son engagement en faveur de la création d'un Etat palestinien "indépendant, viable et contigu". Le président a ajouté que les tirs contre Israël ne facilitaient pas non plus la paix, condamnant le tir de deux roquettes, jeudi matin, par un groupe armé de la bande de Gaza. Le Majlis Choura Al-Moujahidine, un gorupe salafiste, a revendiqué l'attaque.

Lire aussi : Pourquoi les Palestiniens n'aiment plus Obama 

Barack Obama n'a toutefois pas évoqué le sort des 4 812 prisonniers politiques palestiniens détenus dans les prisons israéliennes. Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, qui reviendra en Israël samedi, consacrera une bonne partie de son temps et de son énergie à rapprocher les deux parties afin qu'elles reprennent leurs négociations directes, a assuré M. Obama.

Le Hezbollah doit être considéré comme "une organisation terroriste" Barack Obama a également appelé "chaque pays qui reconnaît la valeur de la justice" à désigner le Hezbollah "pour ce qu'il est : une organisation terroriste". Un appel adressé à la communauté internationale et notamment à l'Union européenne, qui se refuse jusqu'à présent à inscrire le Hezbollah sur sa liste des organisations terroristes. Shimon Pérès a également exhorté l'Europe à rompre avec le Hezbollah au début de mars.

+ 2 VIDÉOS :
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/03/21/obama-a-ramallah-la-possibilite-d-une-solution-a-deux-etats-continue-a-exister_1851999_3218.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mer 27 Mar - 18:19 (2013)    Sujet du message: OBAMA GOÛTE L'HISTOIRE À PETRA À LA FIN DE SA TOURNÉE PROCHE-ORIENTALE Répondre en citant

 OBAMA GOÛTE L'HISTOIRE À PETRA À LA FIN DE SA TOURNÉE PROCHE-ORIENTALE

Créé le 23/03/2013 à 11h24 -- Mis à jour le 23/03/2013 à 16h11



Le président américain Barack Obama dans la cité de Petra, en Jordanie, le 23 mars 2013 Saul Loeb AFP

MONDE - Le président des Etats-Unis était en visite de quatre jours au proche-Orient...


Barack Obama a goûté l'histoire ancienne samedi, en se promenant dans les ruines de l'ancienne cité nabatéenne de Petra en Jordanie, après avoir plongé pendant quatre jours dans les conflits du Proche-Orient et assuré Israël de l'indéfectible soutien des Etats-Unis.

Barack Obama s'est rendu d'Amman à Petra, site grandiose dans le sud de la Jordanie, par hélicoptère pour admirer les vestiges aux dégradés de couleurs ocres et saumon. Une violente tempête de sable s'étant calmée, il a pu survoler les montagnes et plaines de Jordanie et rejoindre la cité historique en moins d'une heure. Vendredi déjà, des rafales de «hamsin» (le vent du désert) soufflant sur la Terre sainte avait perturbé la fin de la première visite du président américain en Israël et dans les Territoires palestiniens.

Barack Obama était arrivé en Jordanie vendredi après-midi et a eu des entretiens avec le roi Abdallah II sur la crise des réfugiés syriens qui affluent en Jordanie, sur les efforts de relance du processus de paix au Proche-Orient et d'autres questions régionales. Il devait quitter Amman pour Washington dans la journée.

>> La visite de Barack Obama au Proche-Orient, c'est en images par ici

«C'est impressionnant, spectaculaire», a commenté le président en admirant la façade de 40 mètres du plus célèbre temple de Petra: le «Trésor», creusé dans le grès rose. Daté du I° siècle après J.C., le «Trésor» était probablement un monument funéraire royal.

Petra, le site de Jordanie le plus touristique, était la dernière étape d'une visite historique de quatre jours du président américain au Proche-Orient, destinée à rassurer Israël sur l'engagement américain à le défendre face à l'Iran et à tenter de relancer les négociations de paix entre Israël et les Palestiniens.

Choisir la paix

Vendredi, Barack Obama s'est dit «très inquiet» que la Syrie devienne une enclave des extrémistes et a promis une aide à la Jordanie confrontée à l'afflux de réfugiés syriens. Washington éprouve des réticences à armer les groupes d'opposition en Syrie, craignant qu'ils puissent être liés à Al-Qaïda. La guerre civile en Syrie a fait plus de 70.000 morts et plus d'un million de réfugiés en deux ans, selon l'ONU.

Le président Obama a par ailleurs promis de demander au Congrès de fournir à la Jordanie 200 millions de dollars (154 millions d'euros), destinés à venir en aide aux réfugiés syriens accueillis par le royaume hachémite. Ces fonds devraient aider la Jordanie à fournir plus de services humanitaires aux réfugiés syriens, a-t-il affirmé. D'après les autorités, le royaume hachémite accueille plus de 460.000 Syriens, dont 120.000 dans le seul camp de Zaatari, dans le nord. La veille, le président américain avait appelé au départ du président syrien, mettant en garde contre «l'utilisation d'armes chimiques contre le peuple syrien ou leur transfert à des groupes terroristes». L'ONU a décidé d'enquêter sur l'utilisation éventuelle d'armes chimiques en Syrie, en réponse à une demande de Damas.

A la fin de sa visite officielle en Israël, Barack Obama a réussi à réconcilier vendredi Israël et la Turquie, en froid depuis 2010. Dans un geste spectaculaire, juste avant le départ de Barck Obama en Jordanie, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a présenté ses excuses à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan pour la mort de neuf Turcs lors de l'arraisonnement d'une flottille pour Gaza en 2010. Les deux dirigeants sont convenus de normaliser les relations, y compris diplomatiques, entre leurs deux pays.

Dans un discours vibrant à 2.000 jeunes Israéliens à Jérusalem, point fort de sa visite, il avait exhorté jeudi Israël et les Palestiniens à choisir la paix, sans toutefois tracer de voie pour parvenir à une solution à deux Etats.

Avec AFP

http://www.20minutes.fr/monde/1124141-20130323-barack-obama-visite-site-historique-petra-jordanie


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Dim 31 Mar - 20:07 (2013)    Sujet du message: PPSIMMONS RADIO! GUEST OFFERS 10 REASONS TO BELIEBE THE ABOMINATION OF DESOLATION HAPPENED MAR 22/2013 - MUST-HEAR AUDIO! Répondre en citant

PPSIMMONS RADIO! GUEST OFFERS 10 REASONS TO BELIEBE THE ABOMINATION OF DESOLATION HAPPENED MAR 22/2013 - MUST-HEAR AUDIO!

READER DISCRETION IS ADVISED...


This is a fascinating interchange between Mike Shoesmith of PPSIMMONS and Steve Fletcher of the "A Trumpet for my People" blog. You can see Steve's material at the following website...

http://2fletchdr222.blogspot.mx/

PPSIMMONS is not naming names or setting dates. We are simply reporting the facts... and just the facts.

+ AUDIO : http://ppsimmons.blogspot.ca/2013/03/ppsimmons-radio-guest-offers-10-reason…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 2 Avr - 19:22 (2013)    Sujet du message: JORDAN PROMISE TO REGAIN EAST JERUSALEM FOR ISLAM Répondre en citant

JORDAN PROMISE TO REGAIN EAST JERUSALEM FOR ISLAM
 


Jordan’s has an “historic role in securing the holy sites as well as the Palestinian sovereignty over the West Bank and east Jerusalem”.



The head of PLO and the king of Jordan sign an agreement to bid for the reoccupation of East Jerusalem.


According to al-Habash, a new agreement was devised in order to coordinate the protection of the al-Aqsa Mosque and all the Muslim and Christian holy sites in Jerusalem.

The agreement reiterated Jordan’s historic role in securing the holy sites as well as the Palestinian sovereignty over the West Bank and east Jerusalem.

Jordan’s 1994 peace treaty with Israel recognizes Jordan’s role as custodian of Christian and Muslim shrines in the city, which Israel captured from the kingdom in the 1967 Mideast War. The Palestinians want the eastern portion of the city as the capital of their future state.

The fate of the city and its shrines is to be determined in final status talks with Israel.

A statement from Jordan’s royal palace said the agreement signed Sunday between Abbas and King Abdullah confirms a verbal deal brokered in 1924.

Abbas’s spokesman, Nabil Abu Rudeineh, said that the Palestinian president and the Jordanian king also discussed future cooperation

in light of recent developments in the Middle East, and following last week’s Arab League summit, which approved a Qatari proposal to set up a $1 billion fund for Arab east Jerusalem.

In response to the approval, Abbas said in his speech at the summit: “The Israeli occupation is working in a systematic and hurried way to Judaise east Jerusalem, change its features and uproot its Palestinian residents, attacking the al-Aqsa Mosque and its Muslim and Christian holy sites.”

Source: Ynetnews.com

My comment:

What if England promised to look after the religious shrines of Washington D.C?

The United Kingdom controlled the US for some years prior to 1776 A.D, and might feel that the capital now has become to Americanized.

The Kingdom of Jordan controlled East Jerusalem from 1948 to 1967. Before 1948, there was not even a “Kingdom of Jordan”.

The so-called “historic rights” to control this city, can at best be based on fairy tales. Because even in the Koran, the city of Jerusalem is not even mentioned. Not even once.

That the Kingdom of Jordan feel it has divine right to look after the “Christian holy sites” in Jerusalem, is fine. Likewise the Bible explains that this divine right was given by God of Israel to the Jewish people. The Jews have since 1967 been good caretakers, and there is no need for a replacement.
Citation:
Ezra 5:1
Now Haggai the prophet and Zechariah the prophet, a descendant of Iddo, prophesied to the Jews in Judah and Jerusalem in the name of the God of Israel, who was over them.


The Kingdom of Jordan’s trace record from 19 years of occupation of the City of David, exposes this Muslim Kingdom as evil doers. More than 50 synagogues were burnt and destroyed by Jordanians from 1948 to 1967.There is absolutely no need for a re-occupation of East Jerusalem.

That Israel in 1994 acknowledged the Kingdom of Jordan’s right to be custodians to Muslim and Christian “Holy cites”, is a mistake. It gives the Muslims the upper hand in their refusal to let Jews and Christians pray at the Temple Mount.
There is a price to pay for Israel’s mistake. From the holiest site of Judaism, Muslim hooligans are permitted to throw stones and indulge in terror against Jews and Christians. The Islamic forces in Jerusalem have never done anything but evil , and will continue to do so after the rule of the final antichrist has been established.

Only Jesus the Messiah will bring an abrupt end to this regime, who will lay the final trap for the Jewish people. Mind my words.

Written by Ivar


http://ivarfjeld.com/2013/04/02/jordan-promise-to-regain-east-jerusalem-for…

-----



...

Jordan's King Abdullah II gives his "brother, " then Israeli Prime Minister Ehud Barak, a Masonic handshake at their meeting in Amman, Jordan, in August, 2000.

...

http://www.texemarrs.com/042003/masonic_jews_plot_world_control.htm


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Avr - 02:15 (2013)    Sujet du message: PITN: CONTROL OF THE TEMPLE MOUNT Répondre en citant

PITN: CONTROL OF THE TEMPLE MOUNT

SAUDI ARABIA DECLARES DESTRUCTION OF ALL CHURCHES IN REGION
article on this page with comments
http://marialeroux1.xooit.fr/t103-LA-GRANDE-PERSECUTION-PARTIE-2-P-1.htm?start=390



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=ocGxTb6BN4Q


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Avr - 16:23 (2013)    Sujet du message: KERRY CROIT LA PAIX "POSSIBLE" ENTRE ISRAËL ET LES PALESTINIENS Répondre en citant

KERRY CROIT LA PAIX "POSSIBLE" ENTRE ISRAËL ET LES PALESTINIENS

9 Avril 2013

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a estimé lundi 8 avril 2013, au deuxième jour de sa visite en Israël et dans les Territoires palestiniens, que la paix était "possible" en respectant les "besoins de sécurité d'Israël" et "les aspirations à un Etat" des Palestiniens.



VIDÉO : http://www.youtube.com/watch?v=VUrzv-FO6Yo

PM NETANYAHU MEETS US SECRETARY OF STATE JOHN KERRY IN JERUSALEM



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=39vtmn9pYsw


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 11 Avr - 17:34 (2013)    Sujet du message: L’ESCROQUERIE ‘’PALESTINIENNE’’ Répondre en citant

L’ESCROQUERIE ‘’PALESTINIENNE’’

Il faut bien continuer d'endormir le monde entier ainsi que le bon peuple Palestinien alors qu'ils seront utilisés par le Vatican pour détruire la nation d'Israël et ainsi asseoir le pouvoir Papal et l'Antichrist à Jérusalem. Une autre grande déception qui est promue depuis des années par ses grands de ce monde incluants tous ces leaders arabes et musulmans ainsi que par toutes leurs ONGs "humanitaires" et médias corrompus, et qui pourtant n'a rien à voir avec ce qui nous est rapporté jour après jour.

La Bible est clair. Elle nous dit dans Daniel qu'il n'aura égard ni aux dieux de ses pères, ni à la divinité qui fait l'objet du désir des femmes ; il n'aura égard à aucun autre dieu, car il se glorifiera au-dessus de tous. Toutefois, il honorera le dieu des forteresses sur son piédestal ; à ce dieu que ne connaissaient pas ses pères, il rendra des hommages avec de l'or et de l'argent, avec des pierrres précieuses et des objets de prix. C'est avec le dieu étranger qu'il agira contre les lieux fortifiés ; et il comblera d'honneurs ceux qui le reconnaîtront, il les fera dominer sur plusieurs, il leur distribuera des terres pour récompense" Daniel 11:37-39

Le dieu des forteresses est Lucifer, tout le reste il s'en moquera et ne s'en servira que pour égarer les nations. N'est-ce pas ce que nous voyons avec cette Année de la Foi 2012-2013 avec tout ce culte à la Reine du Ciel qui est d'une importance capitale pour le Vatican comme pour les musulmans?

Toutes les taxes et impôts que nous payons, toutes nos ressources naturelles qui nous sont volées. Ce sont en fait, comme la Bible nous le rapporte des hommages à ce dieu des forteresses qui sert à mettre en place tout son système : le système de la Bête ainsi que de graisser la patte de tous leurs partenaires internationaux qui se sont associés avec eux à ce grand projet de gouvernance globale.

Nos terres, qui depuis des années nous sont enlevées, sous l'UNICEF via la liste de Patrimoine de l'UNESCO entre maintenant dans sa phase finale qui est d'enlever toutes les terres aux citoyens pour les redistribuer à leurs petits amis qui en auront le plein contrôle et qui oppresseront les peuples qu'ils domineront. Voilà un des projet du Nouvel Ordre Mondial qui se cache derrière Agenda 21 et qui va de l'avant de plus en plus sous le Développement du Millénaire pour 2015.

Le peuple est déçu de toutes les manières possibles et même s'ils s'affichent maintenant publiquement sur ses projets, ils continuent de traiter ceux, qui avec preuves leurs agendas pervers, de terroristes, de malades mentaux et d'ennemis de l'État. La Palestine n'est qu'une autre déception de plus dans ce grand échiquier mondial.  

Nous vivons dans un monde de déception totale et c'est nous qu'on criminalise, qu'on accuse faussement, qu'on rejette, qu'on emprisonne, qu'on torture et que l'on tue. Des milliers de personnes meurent partout dans le monde afin de voler toutes ces ressources que l'on fait passer pour amener PAIX et STABILITÉ dans un pays ou l'autre. Réveillez-vous bon sang! 

L’ESCROQUERIE ‘’PALESTINIENNE’’

avril 11th, 2013
Europe-Israel.org



 

Le Président de l’Autorité palestinienne (AP) demande, pour reprendre les négociations, que le Premier ministre israélien présente une carte indiquant en quoi consisterait sa solution à deux états. Une carte dressant les frontières internationales entre l’Etat d’Israël et la future « Palestine ». Sachant que pour les ‘’Palestiniens’’ tout retour aux négociations implique que Benjamin Netanyahu accepte les « frontières de 1967», d’aucuns se demanderont quelle est l’utilité d’une telle carte ?

D’autres, plus au fait de la réalité de l’histoire, se pencheront sur les exigences ‘’palestiniennes’’ et leur logique.

En effet ! Sur quel droit légal et/ou historique s’appuie l’AP pour avoir comme revendications une frontière tracée sur la ligne d’armistice de 1949, faisant de la veille ville de Jérusalem d’emblée une ville ‘’palestinienne’’, et un ‘’droit au retour’’ de centaines de milliers de « réfugiés » ‘’chez eux’’, c’est-à-dire en Israël même ?

Tout historien honnête et sérieux sera d’abord sidéré de voir les vaincus vouloir imposer leur paix ! Il recherchera ensuite toute trace dans le passé de ce peuple afin de délimiter les droits de chacun des protagonistes. S’il est facile de trouver les traces du peuple juif dans cette région, et ailleurs sur la planète, il est en effet impossible de trouver un quelconque élément démontrant l’existence du ‘’peuple palestinien’’ avant la guerre des six jours (1967). Affrontement qui a vu l’état du peuple juif conquérir en légitime défense la Judée et la Samarie entre autres.

Si la résolution 181 du 29 novembre 1947 elle-même entérina un partage de la rive ouest du Jourdain en deux états, cela fut en faveur d’un « état juif » et d’un « état arabe ». Il n’est fait nulle part mention dans celle-ci de la nationalité palestinienne qui était alors la propriété partagée du peuple juif, devenu depuis israélien, et celle du peuple arabe qui reçut quatre-vingt pourcent de la Palestine mandataire et qui pris la nationalité Transjordanienne. Cette absence de mention démontre, si besoin était, qu’il n’y avait pas, alors, de troisième peuple en Palestine à satisfaire !

Démonstration qui affirme que le ‘’peuple palestinien’’ est partie intégrante du peuple jordanien et rien d’autre !

On s’étonnera donc que suite au partage de 1946, créant ainsi la Transjordanie devenue depuis laJordanie, il fut à nouveau question d’un partage du territoire qui devait revenir, en toute logique, au deuxième peuple de la Palestine mandataire ? A savoir le peuple juif !

Forte d’avoir déjà reçu la majeure partie de cette région, la communauté musulmane s’employa à empêcher toute renaissance d’un état juif sur la rive ouest du Jourdain. Plutôt qu’imposer une éthique et les droits du peuple juif à sa terre face à l’OUMA, la communauté internationale ne trouva rien de mieux à faire que de diviser ce territoire. Solution ne satisfaisant nullement le monde musulman qui, dès la proclamation de l’Etat d’Israël, tenta de jeter son peuple à la mer.

Ce qui fut et est, à ce jour, un échec patent, et division du territoire qui complique la compréhension de ce conflit jusqu’à accuser l’Etat d’Israël d’être un « colonisateur ».

Face à cette réalité intangible, on ne peut douter que le ‘’peuple palestinien’’ n’est qu’une escroquerie née de la haine musulmane pour servir la cause antisémite. A savoir l’éradication du seul état du peuple juif sur la planète.

Une cause qui recueille de plus en plus d’adhésion au sein des pays dits civilisés. Idéologie, intérêts politiques, économiques, sans bien sûr oublier la haine envers le Juif parce que juif expliquent cela.

Il n’en reste pas moins, que ce ‘’peuple palestinien’’, par la violence et la pression sur une communauté internationale veule et intéressée, est devenu aujourd’hui bien réel ! S’il va falloir, tôt ou tard, y trouver une solution, cette Paix ne se fondera certainement pas sur une capitulation israélienne mais par la reconnaissance de l’Etat d’Israël comme état du peuple juif et Jérusalem comme capitale de celui-ci. Alors seulement pourra naître un énième état arabo-musulman !

Toute autre espérance serait vaine. Elle ne fera qu’entériner le conflit

Victor PEREZ

http://www.europe-israel.org/2013/04/lescroquerie-palestinienne/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 12 Avr - 01:00 (2013)    Sujet du message: GUATEMALA RECOGNIZES PALESTINE AS A STATE Répondre en citant

GUATEMALA RECOGNIZES PALESTINE AS A STATE

All the countries and this last one who stand for the state of Palestine is in fact a sign of submission to the Pope and his agenda to conquer Jerusalem.

By JTA
04/10/2013 23:52

Guatemalan president's office made announcement; hopes peace process will "gain new momentum" as a result.


Israeli Arabs wave Palestinian flags during a rally, April 2007. Photo: REUTERS/Ammar Awad

Guatemala has recognized Palestine as a state, which it believes will help bring about a peace agreement with Israel.
Several Latin American countries have recognized a sovereign state of Palestine in the last two years.
Related:
The Guatemala's president's office said in a statement on Tuesday that it decided to "recognize the State of Palestine as a free, sovereign and independent state" in order to "gain new momentum" in the Israeli-Palestinian peace process.

"The decision in no way alters Guatemala's long tradition of friendship and cooperation with the State of Israel, a relationship the Guatemalan government highly values," the statement added.

Bolivia, Brazil, Argentina, Uruguay, Ecuador, Chile, Peru and Guyana all have recognized an independent Palestinian state, some specifying that it be located within 1967 borders.

http://www.jpost.com/Diplomacy-and-Politics/Guatemala-becomes-latest-country-to-recognize-Palestine-309410


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mer 1 Mai - 14:53 (2013)    Sujet du message: WHITE HOUSE RESPONDS TO 19-MONTH-OLD PALESTINE PETITION Répondre en citant

WHITE HOUSE RESPONDS TO 19-MONTH-OLD PALESTINE PETITION

By Joseph Marks April 30, 2013

The White House responded Friday to one of three remaining We the People petitions posted during the site’s first few days online in September 2011.

The 19-month-old petition asked the United States to not veto Palestine’s then-pending application for full member-state status in the United Nations.

While the United States did not officially veto Palestinian membership, the bid effectively stalled in November 2011 when the UN Security Council issued a report stating it could not reach a unanimous decision. The UN General Assembly upgraded Palestine to non-member observer state status in November 2012.

Israel has occupied Palestinian territories in the West Bank and the Gaza Strip since the 1967 Middle East War.

Friday’s unsigned petition response essentially re-states longstanding administration policy, noting the U.S. supports the creation of an independent Palestinian state but believes unilateral actions by either Israel or the Palestinians, such as vying for UN membership, are detrimental to direct negotiations between the two. The statement did not address the long delay in the White House’s response.

“It's disappointing that we had to wait more than one-and-a-half years to get a response from the White House to our petition,” Josh Ruebner, the petition’s author and national advocacy director for the group End the Occupation said by email.

“It is even more disappointing,” Ruebner said, “that the issue we raised in the petition -- calling on the United States not to veto Palestine's UN membership application -- has long since ceased to be a relevant political issue.”

There are two other We the People petitions from the site’s first few days online that are still awaiting responses.

They ask the White House to: End the Military’s Discrimination against Non-Religious Service Members and to Require all Genetically Modified Foods to be labeled as such.

In other We the People news, U.S. Chief Technology Officer Todd Park and Cybersecurity Coordinator Michael Daniel responded on Tuesday to a petition opposing the proposed Cyber Intelligence Sharing and Protection Act, which passed the U.S. House on April 18.

President Obama has already threatened to veto the controversial bill if it’s not changed significantly before final passage, saying it doesn’t sufficiently protect citizen’s privacy. Tuesday’s response cited that veto threat and expanded on ingredients the administration thinks improved cyber legislation should contain.

http://www.nextgov.com/emerging-tech/emerging-tech-blog/2013/04/white-house…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 7 Mai - 13:53 (2013)    Sujet du message: PROPHECY WATCH: CHINA UNVEILS PEACE PLAN BASED ON 1967 LINES Répondre en citant

PROPHECY WATCH: CHINA UNVEILS PEACE PLAN BASED ON 1967 LINES

May 6, 2013



China launched a peace proposal Monday amid visits from the leaders of Israel and the Palestinian Authority, in a sign of its desire for a larger role in the Middle East. PA President Mahmoud Abbas was welcomed by his Chinese counterpart Xi Jinping in Beijing on Monday, as Prime Minister Benjamin Netanyahu began a visit to the eastern financial hub of Shanghai. Netanyahu is due in Beijing on Wednesday following Abbas’s departure a day earlier. During his meeting with Abbas, Xi introduced a 4-point peace proposal. The plan calls for an independent Palestinian state alongside Israel, based on the 1967 lines, with East Jerusalem as its capital. The proposal also states Israel’s right to exist in security and asserts that negotiations are the key to lasting peace between the two peoples. More

http://endtimeheadlines.wordpress.com/2013/05/06/prophecy-watch-china-unvei… 


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Dim 19 Mai - 04:53 (2013)    Sujet du message: HARPER DÉNONCE «LES CAPITALES OCCIDENTALES À COURTE VUE» QUI NE RECONNAISSENT PAS LE SEUL ALLIÉ STABLE AU MOYEN-ORIENT Répondre en citant

HARPER DÉNONCE «LES CAPITALES OCCIDENTALES À COURTE VUE» QUI NE RECONNAISSENT PAS LE SEUL ALLIÉ STABLE AU MOYEN-ORIENT


Hypocrisie du gouvernement conservateur et de son PM qui garde un silence total sur CAIR CANADA, sur les flottiles envoyées à Gaza ses deux dernières années ainsi que de son silence sur Justin Trudeau, nouvellement élu à la tête du parti Libéral et qui soutient les frères musulmans au Canada. Vous verrez qu'à la prochaine élection ; c'est lui qui sortira vainqueur pendant que celui qui nous ment en plein visage ira retrouver ses petits amis dans un de leurs nombreux bunkers. Silence total également sur l'agenda de Barack Hussein Obama dont il est très proche. Ne nous laissons pas mener en bateau, car celui-ci est sur le point de couler.

mai 18th, 2013
Nancy



Le premier Ministre canadien fustige les dirigeants du monde de ne pas soutenir Israël

NEW YORK (AP) – Le Premier ministre canadien Stephen Harper a exprimé sa consternation jeudi devant le recul croissant du soutien à Israël à travers le monde et a critiqué les dirigeants internationaux de ne pas sauvegarder l’Etat juif.

» Rien n’est à plus courte vue dans les capitales occidentales, à notre époque, que l’affaiblissement du soutien à Israël que nous constatons dans le monde entier », a-t-il dit, qualifiant le pays « de seul allié stable et démocratique dans cette partie du monde. »

S’exprimant lors d’une visite à New York, Harper a également donné son sentiment sur la Syrie, et a plaidé pour une « extrême prudence « quant à l’idée d’armer l’opposition.

« Nous ne devons pas nous tromper sur ce qui se passe en Syrie », a-t-il déclaré, en affirmant qu’il y a «de la brutalité et de l’extrémisme des deux côtés. »

« Vouloir parler de l’armement de personnes anonymes dont nous ne comprenons pas les objectifs, est je pense, « extrêmement risqué », a déclaré M. Harper.

17 mai 2013 Traduction Nancy Verdier
The Times of Israel
Israel & the Region

http://www.europe-israel.org/2013/05/harper-denonce-les-capitales-occidenta…





Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 25 Juin - 18:56 (2013)    Sujet du message: LE RÈGLEMENT DU CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN PLUS URGENT QUE JAMAIS, DIT UN RESPONSABLE DE L'ONU Répondre en citant

LE RÈGLEMENT DU CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN PLUS URGENT QUE JAMAIS, DIT UN RESPONSABLE DE L'ONU


Une famille palestinienne devant sa maison détruite à Jérusalem-Est. Photo: UNRWA

18 juin 2013 – Alors que le contexte régional est marqué par l'escalade de la crise en Syrie, le

Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, Oscar Fernandez-Taranco, a indiqué mardi qu'il ne fallait pas perdre de vue le conflit israélo-palestinien. « La résolution de ce conflit n'en est pas moins urgente », a-t-il dit.

M. Fernandez-Taranco s'exprimait devant la Réunion internationale des Nations Unies à l'appui de la paix israélo-palestinienne qui se tient jusqu'au 19 juin, à Beijing, en Chine, et qui est organisée par le Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien.

« L'espoir né du réengagement des Etats-Unis doit être préservé et traduit en actes par les parties », a-t-il affirmé, en appelant ces dernières à s'abstenir de toutes actions qui pourraient entraver la reprise de négociations robustes.

Jugeant « cruciales » les semaines à venir, le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques s'est dit profondément troublé par la poursuite par Israël des colonies de peuplement en Cisjordanie, illégales au regard du droit international.

« Israël doit s'acquitter de ses obligations en vertu de la Feuille de route, geler toutes les activités de colonisation et démanteler les postes avancés de peuplement érigés après 2001 », a affirmé M. Fernandez-Taranco, qui a estimé que la situation prévalant à Jérusalem Est était particulièrement inquiétante.

Il a ensuite indiqué que des mesures de restauration de la confiance entre les parties, un horizon politique dégagé, un Etat palestinien viable et une amélioration des conditions de vie des Palestiniens étaient les conditions nécessaires pour permettre des avancées dans le PROCESSUS DE PAIX.

Estimant que la situation à Gaza était alarmante, M. Fernandez-Taranco, a demandé l'ouverture de tous les points d'entrée pour Gaza afin de permettre la libre circulation des personnes et des biens, tout en appelant à faire échec aux attaques visant Israël et à la contrebande d'armes.

« Le cessez-le-feu négocié en novembre doit être préservé à tout prix», a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il constituait le meilleur moyen de changer la « dynamique négative en cours dans la bande de Gaza ».

En conclusion, M. Fernandez-Taranco a souligné les risques qui s'ensuivraient si l'opportunité qui s'est ouverte pour la PAIX dans la région ne devait être saisie. « Faisons de 2013 une année d'avancées pour le processus de paix israélo-palestinien », a conclu le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques.

Le Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien a été crée en 1975 par l'Assemblée générale. Chargé de suivre la situation en gardant à l'étude la question de Palestine, le Comité a vu son programme de travail progressivement élargi, incluant notamment l'organisation de réunions avec la société civile et de conférences internationales dans toutes les régions. Il est actuellement présidé par Abdou Salam Diallo, du Sénégal.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=30549&Cr=Palestine&Cr1=#.UcnJzTa1ZxA


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 29 Juil - 13:03 (2013)    Sujet du message: MOYEN-ORIENT : REPRISE DES NEGOCIATIONS DE PAIX ISRAËLO-PALESTINIENNES - 29/07 Répondre en citant

MOYEN-ORIENT : REPRISE DES NEGOCIATIONS DE PAIX ISRAËLO-PALESTINIENNES - 29/07



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=30TVz4f0OhU


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 9 Aoû - 11:10 (2013)    Sujet du message: LE CONGRES AMERICAIN VOTE LA LOI : "JERUSALEM? CAPITALE INDIVISIBLE DE L'ETAT JUIF Répondre en citant

LE CONGRES AMERICAIN VOTE LA LOI : "JERUSALEM? CAPITALE INDIVISIBLE DE L'ETAT JUIF

Ruse trompeuse

août 3rd, 2013 @ 09:57 › Europe-Israel.org


Le Congrès Américain vient de voter une loi reconnaissant « Jérusalem, capitale indivisible de l’Etat Juif ». Cette loi est un vrai camouflet à la politique pro-palestinienne de Barack Hussein Obama, mais aussi à l’Union Européenne qui considère déjà Jérusalem comme la future capitale d’un Etat Palestinien…

Les membres du Congrès américains ont adopté une législation prévoyant le transfert de l’ambassade américaine en Israël à Jérusalem, envoyant un message d’engagement et de détermination à Israël.

Le projet de loi bi-partisan (Républicain et Démocrate), reconnaît  Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël (loi HR 2846). Cela intervient alors que les Israéliens et les Palestiniens ont repris les négociations de paix après un hiatus de trois ans, et est destiné à offrir un signe indéfectible de soutien du Capitol pour Jérusalem comme capitale indivisible d’Israël.




Le projet de loi est parrainé par les représentants Trent Franks, Brad Sherman, Doug Lamborn, Gene Green et Juan Vargas.

L’initiative est unique car elle recommande que le gouvernement des États-Unis réutilise la propriété de l’ambassade actuelle à Tel-Aviv comme Consulat, ou bien que les Etats-Unis vendent ce bâtiment, un immeuble d’une valeur marchande de 100 millions de dollars. Autant dire que dans une Amérique en pleine crise économique, c’est beaucoup d’économie .

« Les Etats-Unis ont été le premier pays à reconnaître la souveraineté d’Israël, seulement 11 minutes après que le nouvel état ait été formé en 1948. Aujourd’hui, 65 ans plus tard, Israël reste un allié particulièrement précieux. Tout comme les États-Unis ont aidé le peuple juif a restaurer leur ancien état, il est normal que nous ouvrons la voie à la reconnaissance de Jérusalem pour ce qu’elle est: indivise, capitale éternelle d’Israël « , a déclaré le député Franks.

« Il est grand temps pour le gouvernement américain de déménager notre ambassade à la capitale d’Israël, Jérusalem, » a déclaré le député Brad Sherman. «Le Congrès a voté massivement la législation pour déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem en 1995. Il est temps de donner suite à notre engagement.  »

« Pour des raisons historiques, bibliques et morales, nous nous engageons à l’unité de Jérusalem comme capitale indivisible d’Israël avec aucune dérogation et aucune réserve», a déclaré le député Doug Lamborn. «Notre soutien indéfectible est particulièrement crucial à cette heure critique de turbulence dans la région ».

«Je suis fier d’être un co-auteur de cette loi de reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël. J’ai voté pour la Loi sur l’ambassade de Jérusalem en 1995, et cette nouvelle loi fera en sorte que l’esprit de la loi de 1995 soit enfin accomplie », ajoute le député Gene Green.

Les administrations américaines successives dont celles des présidents Clinton, Bush et Obama ont utilisé à plusieurs reprises la renonciation présidentielle afin de retarder le déplacement de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem.

Par Antoine Chatrier – JSSNews

http://www.europe-israel.org/2013/08/le-congres-americain-vote-la-loi-jerusalem-capitale-indivisible-de-letat-juif/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 13 Aoû - 11:06 (2013)    Sujet du message: LES PALESTINIENS MENACENT D’ARRETER LES NEGOCIATIONS DE PAIX 12/08/2013 Répondre en citant

LES PALESTINIENS MENACENT D’ARRETER LES NEGOCIATIONS DE PAIX 12/08/2013




Des tractations ont commencé lundi dans les milieux palestiniens en vue de prendre une décision de stopper les négociations de paix avec Israël, à peine reprises, en réponse à son annonce d’un programme de construction de colonies.

Un responsable palestinien ayant requis l’anonymat, a déclaré à l’agence de presse allemande, que des contacts sont en cours entre la délégation palestinienne aux négociations et la présidence palestinienne pour prendre une mesure urgente quant à l’éventualité de boycotter le deuxième round des négociations.

Cette démarche intervient suite à l’état de vive protestation, consécutive à la décision d’Israël de construire 1200 colonies à al-Qods Est et en Cisjordanie, deux semaines uniquement après la reprise des négociations de paix.

Israël avait annoncé dimanche le lancement d'un programme de près de 1.200 nouveaux logements destinés à des colons juifs en Cisjordanie occupée, deux jours seulement avant la libération annoncée de prisonniers palestiniens.

Le gouvernement israélien a donné un coup d'accélérateur à sa politique de soutien aux colonies juives depuis la reprise le 30 juillet des discussions avec les Palestiniens.

Selon des informations de presse non confirmées officiellement, le projet lancé dimanche a été soumis à l'avance à Washington et vise entre autres à apaiser les opposants aux libérations de prisonniers palestiniens au sein même du gouvernement de Benjamin Netanyahu.

"J'ai lu que de grands journaux évoquaient ce matin une certaine forme de coordination concernant les constructions", a déclaré le ministre du Logement, Uri Ariel, membre du parti ultranationaliste Bayit Yehudi ("Le Foyer juif"), à la radio de l'armée.

"J'ai une grande confiance dans les journaux et les médias mais je ne sais pas si je peux confirmer cela", a-t-il ajouté avant de qualifier d'injuste la libération de "terroristes".
Son ministère précise sur son site internet avoir lancé des appels d'offres pour la construction de 793 nouveaux appartements dans la partie de la Cisjordanie annexée par Israël après la guerre des Six Jours de 1967.

Un autre projet porte sur 394 logements supplémentaires dans les implantations juives d'Ariel, Efrat, Maale Adumin et Betar, toutes situées en Cisjordanie, précise-t-il.

Le ministre des Finances, Yaïr Lapid, membre du parti centriste, a pour sa part estimé que la décision de lancer semblable appel d'offres "n'aiderait pas le processus de paix".

Ce à quoi le porte-parole du gouvernement, Mark http://www.alterinfo.net/notes/Les-Palestiniens-menacent-d-arreter-les-nego…, a répliqué: "Les constructions décidées aujourd'hui à Jérusalem ainsi que dans les blocs d'implantations sont situées dans des secteurs qui resteront en territoire israélien dans tout futur accord de paix. Cela ne change en rien la carte définitive de la paix. Cela ne change rien".

Jeudi, le gouvernement israélien avait donné un feu vert préalable à la construction de plus de 800 autres logements au sein de colonies juives en Cisjordanie.

Au total, quelque 500.000 colons israéliens sont déjà installés en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, les territoires annexés après 1967, où vivent 2,5 millions de Palestiniens.


http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/les-palestiniens-menacent…

http://www.alterinfo.net/notes/Les-Palestiniens-menacent-d-arreter-les-nego…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Dim 25 Aoû - 10:16 (2013)    Sujet du message: GLOBAL CONSPIRACY TO STEAL THE LAND OF ISRAEL Répondre en citant

GLOBAL CONSPIRACY TO STEAL THE LAND OF ISRAEL
Category:Israel
Sub-Category:DVD's
Item Number:CE-JS-02
Price:$14.99
'Peace talks' are now getting underway whose aim is to carve a 'Palestinian State' out of Israel's ancient land, Judea, Samaria and the Gaza Strip. God foretold this occurrence 2,600 years ago in Joel 3:1-2, and promised physical judgments upon those people or nations who would 'divide His land'.

Confiscating the Promised Land and what are the boundaries of the REAL Promised Land, called 'Occupied Territories' by Muslims, are the main subjects of this video. Some argue that the present land of Israel does not count, that there must be a future regathering. But this is impossible because that would make it a THIRD REGATHERING. There is no third time for Israel. Listen: 'And it shall come in that day that the Lord shall set His hand again the second time to recover the remnant of His people... And I will plant them upon their land and they shall no more be pulled up out of their land which I have given them, saith the Lord thy God.' (Amos 9:15)

This DVD examines this conspiracy to divide Israel's Holy Land, and discusses the final judgments and plagues described in the Book of Revelation. Some denominations have a position to divest from the State of Israel and even aid the financial abilities of their enemies to dispossess them from their land. To whom will the stolen land be restored and even expanded? What will be the final solution for the Jews? What about the East Bank of the Jordan? Isnt that the land that is truly occupied territory by ten Muslim nations?

 What does Scripture say will take place in prophecy to restore the land to its rightful owner, the Jews, and when will this take place? Other topics include Christian and Muslim Replacement Theology, the war described in Psalm 83, wherein the surrounding nations of Israel have been making merchandise of the souls of Jews for thousands of years, and the origin of Arab peoples. Old Testament Prophecies about the land of Israel and the New Jerusalem will be cited, with ancient maps and prophecy maps in the Middle East.


For, behold, in those days, and in that time, when I shall bring again the captivity of Judah and Jerusalem, I will also gather all nations, and will bring them down into the valley of Jehoshaphat, and will plead with them there for my people and for my heritage Israel, whom they have scattered among the nations, and parted my land. (Joel 3:1-2; King James Version)


We shall be eyewitnesses to this incredible fulfillment of an End Times prophecy uttered 2,600 years ago!




Qty:
  


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 16 Sep - 15:01 (2013)    Sujet du message: ISRAEL-PA NEGOCIATIONS CONTINUE AMID JORDAN VALLEY CONTROVERSY Répondre en citant

ISRAEL-PA NEGOCIATIONS CONTINUE AMID JORDAN VALLEY CONTROVERSY

Talks continue apace in Jerusalem on Monday, as PA officials continue to leak details to the press.

By Ari Soffer
First Publish: 9/16/2013, 2:57 PM


Livni, Erekat with Kerry, July 2013
Reuters

Negotiations between Israel and the Palestinian Authority continued in Jerusalem on Monday, amid a familiar pattern of Israeli and American silence and PA leaks.

Israeli sources refused to confirm the meetings, in line with an agreement by the involved parties - Israel, the US and the PA - to refrain from public comments on the talks until real progress had been made. However, a Palestinian Authority officials leaked news of the latest meeting between the sides to AFP.

But while Israeli officials have remain tight-lipped about the talks, PA officials have made several leaks to the press.

In the most recent leak, a PA official said that during the negotiations, Israel agreed to a wholesale deportation of thousands of Jews from Judea and Samaria and the transfer of their property to PA Arabs. However, the PA official who reported on that Israeli offer added that the PA side had rejected it as not going far enough. 

In an earlier leak to the press, the PA's chief negotiator, Saeb Erekat, told an Arabic radio station that the US has guaranteed the PA all of its key preconditions in advance of negotiations.

At the same time, PA officials have publicly stated that achieving peace with Israel was impossible, blaming the Jewish state and its “occupation” of Judea and Samaria for this.

"No Israeli presence in Jordan Valley"

During a flying visit on Sunday focused on the Syria conflict, US Secretary of State John Kerry held talks in Jerusalem with Israeli Prime Minister Binyamin Netanyahu.

Whilst Kerry took the opportunity during a press conference to voice the Obama administration's position vis-a-vis the ongoing Syrian crisis, he kept his remarks on the peace talks to a minimum.  

"We are convinced that the best way to try to work through the difficult choices that have to be made is to do so privately," he said. "We will not discuss the substance of what we are working on."    

Meanwhile, a week after meeting Kerry in London, Palestinian Authority Chairman Mahmuod Abbas rejected the notion of an Israeli military presence in the strategically-important Jordan Valley in the Judea-Samaria region under any final-status agreement.    

"The security of the (future) Palestinian state's borders are the responsibility of Palestinian security forces first and foremost," he told reporters in the Judean city of Jericho.    

Israel demands a long-term Israeli military presence in the Jordan Valley in the event of the establishment of a "Palestinian state" in Judea and Samaria. Without such a presence, Israeli security experts fear that what remains of the State of Israel would be indefensible from a strategic point of view, given that parts of the center of the country would stand at just 8 miles wide, well within firing-range of the highlands of a PA-controlled Judea and Samaria.

On Monday, it was revealed that Israel's chief negotiator with the PA, Tzipi Livni, had already voiced her support for an Israeli withdrawal from the Jordan Valley to the PA's negotiating team - contradicting the position of the Prime Minister.

Abbas also called on the European Union to enforce guidelines it published in July that would ban its institutions from dealing financially with or funding any Jewish communities in Judea and Samaria from 2014. Abbas had been joined in his calls by a number of EU academics, who urged the EU's foreign policy chief Catherin Ashton not to soften the Union's boycott of Jewish communities. 

Kerry, however, last week urged the EU to suspend the guidelines.

"I did ask the European community if they would consider a suspension," he said. "It's not asking them to change the policy, it's asking them to suspend or delay its implementation while these talks are taking place."

http://www.israelnationalnews.com/News/Flash.aspx/276460#.Ujb_UH8iTfQ



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 16 Sep - 15:08 (2013)    Sujet du message: ISLAMIC JIHAD CALLS FOR END TO PEACE TALKS Répondre en citant

ISLAMIC JIHAD CALLS FOR END TO PEACE TALKS



Islamic Jihad militants follow the convoy of freed Palestinian prisoner Ibrahim Baroud, on his arrival in the northern Gaza Strip, April 8, 2013.

http://www.al-monitor.com/pulse/originals/2013/07/pflp-ramallah-peace-talks…

http://www.qudsnet.com/arabic/news.php?maa=View&id=251454

Islamic Jihad has joined with Hamas to call on the Palestinian Authority (PA) to halt US-brokered PEACE TALKS with Israel, warning that resistance in the West Bank remains an option.


Supporters of the two factions held a demonstration on Friday, Aug. 23, urging the Fatah-led government in the West Bank to end the “absurd” ongoing negotiations.
 
Senior Islamic Jihad leader Khader Habib, who participated in the demonstration, said that while the initiative was called for by Islamic Jihad and Hamas, other Palestinian factions, including the Popular Front for the Liberation of Palestine (PFLP), took part.

“We will try all possible means to pressure the Palestinian Authority to stop negotiations with Israel and to withdraw its Palestinian negotiators from the talks,” Habib told Al-Monitor.

Asked if Islamic Jihad might carry out attacks against Israel to disrupt the peace talks, Habib referred to the cease-fire agreement signed between Palestinian factions, including Islamic Jihad, and Israel after the mini-war in November 2012.

But Habib warned that the cease-fire agreement did not include Islamic Jihad in the West Bank, which he said can pursue a violent option if it so chooses.

“We are committed to the cease-fire for now, but Islamic Jihad in the West Bank can still resort to this option, despite being oppressed by both Israel and the PA forces there,” Habib said.

The threat of violence in the West Bank as a means to counter the negotiations has been a concern for Israel and the PA, as reported by Al-Monitor’s Adnan Abu Amer.

It is unclear what capabilities Hamas and Islamic Jihad have in the West Bank to create a security dilemma, but Amer’s report referred to Iranian and Syrian attempts to smuggle weapons into the Israeli-occupied territory via Jordan.

During the 1990s, both Islamist factions waged a suicide campaign against Israel to disrupt the Oslo Accords.

The Islamic Jihad leader acknowledged that their current efforts are unlikely to yield a positive response from Fatah, but stressed that Palestinian opposition forces should continue to speak up to prevent Palestinian land from being sold cheaply.

“Resistance is our way that we never changed. All Palestinian factions should adopt this option and nothing else,” he said.

Hamas is also vocal in its opposition to the PA’s talks with Israel, but some analysts argue this is an attempt to deflect attention from its own problems caused by the downfall of its Muslim Brotherhood allies in Egypt.

Ibrahim Arash, the former minister of culture in Salam Fayyad’s government and a known critic of Hamas, said the coalition between Hamas and Islamic Jihad is coincidental and not related to both parties being Islamist by nature.

“Islamic Jihad is opposing peace talks like it opposed the 1993 Oslo Accords before, but Hamas is trying to make noise in its opposition to negotiations as a means of self-defense after its huge loss in Egypt,” Arash, a lecturer at Al-Azhar University in Gaza, told Al-Monitor.

Ihab al-Ghussein, spokesman for the Hamas government in Gaza, justified his movement’s vociferous campaign against the talks, stating that there is a major concern that it may lead to an agreement worse than the Oslo Accords.

“Our attitudes were never connected to what is happening around us. We always react based on our beliefs and principles,” Ghussein told Al-Monitor, rejecting claims that Hamas is trying to divert attention from its woes. “In 2007, we were going through a worse time than now.”

A Fatah lawmaker in the West Bank, Abdullah Abdullah, said that while his faction respected people’s right to free speech, Hamas has yet to offer a viable alternative to peace talks.
“Let Hamas, which opposes negotiations, find an alternative. Resistance? Can anyone in Gaza fire a rocket toward Israel without being punished by Hamas’ security forces there?” Abdullah said to Al-Monitor in a phone interview.

Yahya Moussa, a moderate Hamas legislator in Gaza, rejected Abdullah’s narrow understanding of resistance, saying that resistance is not only about entering into violent conflict with Israel, but also rejecting Israel as an entity.

“Negotiations will not end up with good results for the Palestinians as it’s based on a balance of powers, but Palestinians are not strong enough now to negotiate with Israel. They will end up surrendering their principles instead,” Moussa said.

(Source / 26.08.2013)

http://altahrir.wordpress.com/2013/08/26/islamic-jihad-calls-for-end-to-peace-talks/



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 19 Sep - 10:15 (2013)    Sujet du message: MAHMOUD ABBAS READY TO DECLARE 'END OF CONFLICT' WITH ISRAEL MAHMOUD ABBAS, THE PALESTINIAN LEADER, HAS SAID ANY PEACE DEAL SIGNED WITH ISRAEL SHOULD INCLUDE A CLAUSE DECLARING AN END TO THE HISTORIC CONFLICT BETWEEN THE TWO PEOPLES Répondre en citant

MAHMOUD ABBAS READY TO DECLARE  'END OF CONFLICT' WITH ISRAEL MAHMOUD ABBAS, THE PALESTINIAN LEADER, HAS SAID ANY PEACE DEAL SIGNED WITH ISRAEL SHOULD INCLUDE A CLAUSE DECLARING AN END TO THE HISTORIC CONFLICT BETWEEN THE TWO PEOPLES


  Mahmoud Abbas, leader of the Palestinian Authority Photo: REUTERS
 
By Robert Tait, Jerusalem
3:14PM BST 23 Aug 2013

His comments – made to a group of parliamentarians from Israel's Left-wing Meretz party – appeared designed to allay Israeli fears that the Palestinians would continue to stake territorial claims even if the current round of recently-resumed negotiations yields an agreement.

"People say that after signing a PEACE agreement we will still demand Haifa Acre and Safed [cities now in Israel]," said Mr Abbas, the Palestinian Authority president, according to Haaretz newspaper.

"That is not true. Signing the agreement will signal the end of the conflict." = LIE

Mr Abbas also told the Meretz delegation – visiting him in the West Bank city of Ramallah – that he accepted a future Palestinian state would be demilitarised, a key demand of Benjamin Netanyahu, Israel's prime minister.

"We don't need planes or missiles. All we need is a strong police force," Mr Abbas said.

He complained that the renewed talks were going too slowly – saying he wanted to hold intensive negotiations every two days, rather than once a week as at present.

Tzipi Livni, the chief Israeli negotiator, met Saeb Erekat, her Palestinian counterpart, for the second session of substantive discussions on Tuesday in Jericho in the West Bank. The pair had previously met in Jerusalem a week earlier.

Mr Abbas said he was willing to meet Mr Netanyahu, whom he said was surrounded by Right-wing ministers opposed to a PEACE deal.

"I don't know what Netanyahu's intentions are and what's going through his head," he said.

"But I have my opposition too and there were demonstrations here against the renewal of negotiations ... but I'm determined and serious about making progress towards achieving peace.

"Without peace, there will be tragedies here."

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/palestinianauthority/1…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 19 Sep - 10:29 (2013)    Sujet du message: NETANYAHU URGED TO END 'WRETCHED' OSLO ACCORDS BY RIGHT-WING MINISTERS Répondre en citant

NETANYAHU URGED TO END 'WRETCHED' OSLO ACCORDS BY RIGHT-WING MINISTERS

Accords d'Oslo

http://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_d'Oslo 


Benjamin Netanyahu, Israel's prime minister, has been urged to end the "wretched Oslo accords" by a group Right-wing ministers and members of parliament.




United States Secretary of State John Kerry (L) and Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu. Photo: GETTY

By Inna Lazareva, Tel Aviv
1:32PM BST 16 Sep 2013

A coalition of 16 called on Mr Netanyahu to tell John Kerry, who visited Jerusalem on Sunday, that they wanted them scrapped and that Israel will not give up land to the Palestinians.

The move comes as Israeli and Palestinian Authorities announced that they will resume agricultural cooperation after a 13-year hiatus and amid reports that more economic gestures from Israel to the Palestinians will follow in the weeks ahead.

The letter was signed by Danny Danon, the deputy minister of defence, and Ze'ev Elkin, the deputy foreign minister, alongside four other deputy ministers and 10 MKs, out of Israel's 120-member Knesset.

"Twenty years have elapsed since the implementation of the wretched Oslo Accords. We call on the Prime Minister to present to the US Secretary of State our unequivocal position that Israel will not return to the Oslo plan, and will not hand over any more regions of the homeland into Palestinian hands.", the letter read, as cited by the Israeli daily 'Ma'ariv'.

Yariv Levin, of the Likud party, a co-drafter of the letter, told Israel Radio the move was intended to prevent a repeat of what the group saw as the mistakes of the Oslo Accords.

"The Oslo agreements led to bloodbaths, causing great damage to Israel and to the Palestinians."

Israeli Foreign Ministry's deputy spokesman Paul Hirschson said the letter does not represent any change whatsoever in the position of the Israeli government.

"The Oslo Accords are still legally binding and we don't comment on the internal political debate within Israel," he said.

The move comes as pressure grows on the Israelis and Palestinians to deliver results in the ongoing PEACE negotiations.

Following Mr Kerry's visit, it was reported that Israel will announce a series of economic gestures to the Palestinian Authority during the conference of donor states, scheduled to be held next week along with the UN General Assembly session.

Meanwhile, 15 former senior European officials pressured the EU not to water down or delay the new settlement guidelines, emphasising that such a move would "damage the EU's credibility." The guidelines, issued in July 2013, bar funding to groups or projects with links to settlements in territories the Palestinian want as part of a future state.

The letter was sent by the European Eminent Persons Group, co-chaired by Sir Jeremy Greenstock, Britain's former ambassador to the UN.

"We urge you to uphold this commitment by supporting the guidelines and their full application by EU institutions[...]", the letter said.

The guidelines are expected to take effect on January 1 and have provoked angry reactions in Israel, with officials seeking to soften the new penalties against Jewish settlements in east Jerusalem and the West Bank.

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/israel/10312506/Netanyahu-urged-to-end-wretched-Oslo-Accords-by-Right-wing-ministers.html



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mer 2 Oct - 18:04 (2013)    Sujet du message: LE PRESIDENT ABBAS VEUT S'APPUYER SUR LE NOUVEAU CYCLE DE NEGOCIATIONS POUR CONCRETISER L'EXISTENCE DE LA PALESTINE Répondre en citant

LE PRESIDENT ABBAS VEUT S'APPUYER SUR LE NOUVEAU CYCLE DE NEGOCIATIONS POUR CONCRETISER L'EXISTENCE DE LA PALESTINE

68e session des Nations Unies


Le Président de l'Etat de la Palestine., Mahmoud Abbas. Photo: ONU/Evan Schneider

26 septembre 2013 – Le Président de l'État de Palestine, Mahmoud Abbas, a affirmé jeudi à la tribune de l'Assemblée générale que l'objectif de son pays n'est pas de délégitimer l'État d'Israël, mais de consacrer l'existence d'un « État qui doit exister », celui de la Palestine, et que cet effort ne devait pas non plus se substituer à des « négociations sérieuses ».

« Notre peuple ne veut plus être un sujet constant de l'ordre du jour des réunions des Nations Unies. Notre peuple veut la liberté », a lancé M. Abbas au troisième jour du débat général.

Alors qu'un nouveau cycle de négociations vient de s'ouvrir il y a quelques semaines sous les auspices du gouvernement des États-Unis, M. Abbas a assuré que la Palestine poursuivra ses efforts « de bonne foi, avec l'esprit ouvert, une détermination ferme et une exigence de réussite ». « Nous allons respecter tous nos engagements et favoriser une atmosphère constructive afin de parvenir à un accord de PAIX d'ici à neuf mois », a-t-il annoncé.

L'objectif d'un tel accord, c'est de permettre d'établir « immédiatement » un État palestinien entièrement souverain, formé de l'ensemble des territoires palestiniens occupés depuis 1967 avec Jérusalem-Est pour capitale, afin de permettre à la Palestine de vivre en paix et en sécurité aux côtés d'Israël.

« Nous réaffirmons notre refus d'entrer dans le vortex d'un nouvel accord intérimaire qui s'éterniserait ou d'accepter des dispositifs de transition qui deviendraient la norme en lieu et place de l'exception », a prévenu le Président Abbas.

« Notre voulons un accord permanent et complet, un accord de PAIX entre Israël et la Palestine capable de résoudre toutes les questions en suspens et de mettre officiellement fin au conflit. Les termes de références et les paramètres de ces négociations bénéficient d'un consensus international », a-t-il ajouté.

Vingt ans après la signature, en 1993, des Accords d'Oslo, le tableau est particulièrement décourageant et sombre, selon M. Abbas. « Les grands rêves se sont brisés et les objectifs sont devenus plus modestes ». Les objectifs d'Oslo n'ont pas été atteints, ni ses dispositifs et délais respectés.

« La poursuite intense de la colonisation qui vise à changer la situation sur le terrain, frappe ainsi de plein fouet le cœur même du PROCESSUS DE PAIX, en provoquant une profonde fracture dans sa pierre angulaire, à savoir la solution à deux États », a prévenu le Président de Palestine.

« Le début de ce nouveau cycle de négociation est une bonne nouvelle, mais cela ne suffit pas pour baisser la garde et donner à la communauté internationale un sentiment de sérénité qui serait largement exagéré », a-t-il souligné.

Face à la colonisation israélienne de son pays, M. Abbas s'est félicité de la position de l'Union européenne concernant les produits issus des colonies, y voyant un « exemple positif » de ce qui peut être fait pour créer un environnement propice à la poursuite des négociations et du PROCESSUS DE PAIX. Il a toutefois averti que les attaques « quasi-quotidiennes » contre des lieux saints dans les quartiers sous occupation de Jérusalem, notamment la mosquée d'Al-Aqsa, auront des « conséquences désastreuses ».

« Il faut renoncer à la logique de la force et de l'occupation et reconnaître les droits d'autrui. Il faut renoncer aux prétextes, aux obsessions sécuritaires et aux exigences qui ne font que tirer le conflit hors de son terrain politique, en direction de l'abîme du conflit religieux dans une région qui porte déjà un fardeau très lourd à cet égard », a souligné M. Abbas.

Même si la grande majorité de la population palestinienne est née après l'Al-Nakba de 1948, elle continue d'en être directement victime. Depuis le début de l'année, 27 Palestiniens ont été tués et 951 autre blessés par les balles de l'occupant « tandis que 5.000 combattants de la liberté sont détenus dans les prisons de l'occupant ».

« En dépit de leur neutralité, les réfugiés palestiniens continuent de payer le prix fort et, compte tenu de l'instabilité de la région, des dizaines de milliers d'entre eux ont été contraints d'entreprendre un nouvel exode », a dit M. Abbas en faisant référence aux réfugiés de Palestine en Syrie, qui ont du fuir de nouveau à cause du conflit dans ce pays.

En outre, depuis le début de l'année, 850 logements et autres structures ont été détruites à cause de l'expansion de la colonisation israélienne. Hormis le fait que Gaza soit toujours sous blocus, les colons israéliens ont perpétré cette année 708 « attaques terroristes contre des mosquées, des églises, des oliviers, des champs et des maisons de Palestiniens ».

« L'heure de la liberté pour le peuple palestinien a sonné. L'heure de l'indépendance de la Palestine a sonné. L'heure de la PAIX a sonné », a affirmé le Président de Palestine en soulignant que le temps presse et que la « fenêtre de la PAIX » est en train de se refermer au fur et à mesure. Le cycle actuel de négociations semble, selon lui, être celui de la dernière chance.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=31163&Cr=Palestine&Cr1=#.UkxCjFMiTfQ


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 18:54 (2013)    Sujet du message: EU ASKED TO HONOUR ITS POSITION ON ISRAELI SETTLEMENTS Répondre en citant

EU ASKED TO HONOUR ITS POSITION ON ISRAELI SETTLEMENTS


Former ecumenical accompaniers in front of the EU Commission in Brussels. © Deborah Casalin.

01 October 2013

Nine volunteers with the WCC's Ecumenical Accompaniment Programme in Palestine and Israel have met with European Union officials, urging them to honour recently issued guidelines on grants and loans to the Israeli settlements.

Their discussions particularly focused on Israeli settlements, which are growing at a rapid rate, making solutions for PEACE and STABILITY in the region more difficult.

The ecumenical accompaniers (EAs), who lived in the West Bank and East Jerusalem as part of the EAPPI programme, brought information from the ground to the officials, alerting them to the urgency of the situation.

The group of former ecumenical accompaniers was comprised of participants from Poland, Germany, the UK, Ireland, Sweden, the Netherlands and Finland. Together with staff from the EAPPI, they participated in a series of meetings from 23 to 26 September in Brussels, Belgium.

Their visit also coincided with the World Week for Peace in Palestine and Israel.

The EAs met with more than 60 officials, mainly parliamentarians (MEPs) from a wide spectrum of political affiliations, as well as permanent representatives to the EU from Poland, the UK, Germany, the Netherlands, Austria, Italy, Ireland, Cyprus, Denmark, Portugal and Sweden. They had meetings with political advisors to the EU Parliament and civil servants working in the EU External Action Service, the office of EU foreign minister Catherine Ashton and the EU Commission on Research.

The EAs stated that despite the fact that the EU has always been clear on condemning settlements and has never recognized Israel’s sovereignty on territory occupied since 1967, it has, nevertheless, been giving research grants to companies such as Ahava, who operate largely in the West Bank.

The EU is also a major market for agricultural products from the settlements and therefore helps the settlements to be viable and even profitable.

The EU has recently issued guidelines on grants and loans to the settlements, which is a first step towards making sure the settlements are not benefitting from trade with the EU. These steps will help the EU’s actions to be more in line with their policy. However, after the guidelines were issued in July, the EU faced harsh criticism mainly from the Israeli government.

In addition to asking officials to make sure those guidelines will be implemented fully and on time, the EAs also requested that two EU-wide guidelines that are currently in the pipeline be finalized without delay. One is on the proper labeling of products from the settlements and the other on EU businesses and companies involved in the settlements. They stressed that it is an important measure to make sure that consumer rights are protected and that businesses are properly advised on how to avoid involvement with violations of international law.

“The officials we met were very receptive to our recommendations and found them reasonable,” said Anne-Marie Vuignier, staff member of the EAPPI. She went on to say that “some of the officials were really thankful to us for our principled impartiality as they usually get to meet people who are very extreme, especially on these issues.”

“Many of them expressed interest in getting more information from the field, such as compilations of incident reports,” shared Vuignier.

The EAs included Dominika Blachnika, Johnathan Adams, Jenny Derbyshire, Anna-Maria Laurell, Geert Horstmann, Teresa Mayr, Beatrice Banafa, Wolfgang Sréter and Ekkerhart Drost.

More information on Ecumenical Accompaniment Programme in Palestine and Israel

http://www.oikoumene.org/en/press-centre/news/eu-asked-to-honour-its-positi…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 18 Oct - 13:02 (2013)    Sujet du message: NETANYAHU: I NEED A PEACE PARTNER Répondre en citant

NETANYAHU: I NEED A PEACE PARTNER 

Thursday, October 17, 2013 |  Israel Today Staff 



Peace Process

With all the focus on the Iran nuclear talks in Geneva, it can be easy to forget that bilateral Israeli-Palestinian peace talks are still taking place…sort of.

US Secretary of State John Kerry brokered a return to negotiations earlier in the year, and Israeli and Palestinian officials continue to meet at the ministerial level. But to say that any progress has been made would be a gross exaggeration.

According to Prime Minister Benjamin Netanyahu, the problem is the lack of a genuine peace partner on the Palestinian side.

On Tuesday, Netanyahu was criticized from the Knesset podium for having yet failed to conclude a final status peace deal. At the end of the sessions marking the 40th anniversary of the Yom Kippur War, the prime minister returned to the podium to answer the accusations.

“I’ve been told, ‘It is all up to you, because you promised peace,’” Netanyahu said. “But we also need a partner … this is not just dependent on the Israeli side, just as it was not only up to the five prime ministers who preceded me… The other side is also needed.”

Netanyahu explained that Israel was able to reach final status peace deals with Jordan and Egypt because their respective leaderships actually showed up ready to compromise and honored their commitments, especially in the case of the late King Hussein of Jordan.

Netanyahu also said that Israeli leaders could no longer ignore the reality of Iran’s growing influence in the Israeli-Arab peace process.

As Iran did in Gaza via its Hamas subordinates, “They have the power to take over territory from which we withdraw – if we do not protect it – with the intention of getting rid of us,” Netanyahu argued.

Iran is a “dominant force, and they are not interested in peace. You cannot ignore this,” he concluded.

http://www.israeltoday.co.il/NewsItem/tabid/178/nid/24187/Default.aspx?hp=a…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 21 Oct - 07:10 (2013)    Sujet du message: OBAMA : OBAMA ADMINISTRATION WONT RECOGNIZE JERUSALEM AS CAPITAL OF ISRAEL (MAR 28, 2012) Répondre en citant


OBAMA : OBAMA ADMINISTRATION WONT RECOGNIZE JERUSALEM AS CAPITAL OF ISRAEL (MAR 28, 2012)



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=pqU43-ekZ_U#t=15


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 31 Oct - 10:26 (2013)    Sujet du message: 'PALESTINIAN STATE' WOULD LEAVE ISRAEL 'INDEFENSIBLE' Répondre en citant

'PALESTINIAN STATE' WOULD LEAVE ISRAEL 'INDEFENSIBLE'

Security expert breaks down the security threat posed to Israel by any future "Palestinian State" in Judea and Samaria ("West Bank").

By Ari Yashar & Arutz Sheva Staff

First Publish: 10/30/2013, 3:51 PM


Katyusha rocket

As negotiations between Israel and the Palestinian Authority continue amid international calls for a 23rd Arab state in the Judea and Samaria (West Bank) region - which would leave Israel with the territory it held prior to the 1967 Six-Day War - familiar calls from within Israel are being heard warning of the "indefensible borders" the Jewish State would be left with in such an eventuality. 

It is not a new claim. Israel's former Foreign Minister Abba Eban famously referred to the so-called "'67 borders" as "Auschwitz borders," provocatively expressing the fears of many Israelis that a return to the 1949 Armistice lines would leave them perilously vulnerable to attack in a neighborhood which has proven all too often to be hostile to their very presence.

But is that really the case? Or, as some critics of Israel claim, are those fears simply unfounded?

One prominent Israel advocate who has taken it upon himself to clearly illustrate the case is New York based attorney Mark Langfan. On Tuesday Langfan appeared on the CBN News show "The Watchman with Erick Stakelbeck," and, with the aid of three topographical maps set out to prove why in his view a Palestinian state in Judea and Samaria would create an indefensible security situation for Israel.

The show starts with a regional map showing how Israel provides "the first and last line of defense" between Islamic terror and NATO nations, first among them Greece.

Langfan then showcased a topographical map illustrating how the inaccurately termed "West Bank" actually consists of the mountains of Judea and Samaria. His analysis predicts a Palestinian state there could turn into a strategic terror base in the heart of Israel.



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=ga7X8rFuhmk#t=85&hd=1

The maps show how 70% of Israel's population and 80% of its industrial base lie in an area nine miles wide at its narrowest between the "Green Line" and the Mediterranean sea.

If a Palestinian state was created in that region, Langfan asserts the Palestinians could easily smuggle in rockets - as has occurred in Gaza - and vividly demonstrated how the katyusha rockets currently being fired from Gaza possess a range that would reach every part of Israel's population center.

Langfan, of "Americans for a Safe Israel", has created these three-dimensional topographical map to explain the implications of strategic height and depth for Israel's security.

In 2011 he won the "Justice Louis B. Brandeis Award" from the Zionist Organization of America, and in 2012 he received the "Shomer Yisrael" award from Bet El Yeshiva Center.

The show "The Watchman" debuted on CBN News on September 17, 2013. Langfan is scheduled to be back on next week with maps detailing the Iranian threat.

Other graphical presentations have also shown how a Palestinian state with no IDF presence in the Jordan valley presents indefensible security threats to Israel.



http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/173405#.UnFBrPnF18E


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 31 Oct - 11:28 (2013)    Sujet du message: BILL LANGFAN APPEASEMENT Répondre en citant

BILL LANGFAN APPEASEMENT 



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=a4H_h9WKMnY&feature=c4-overview&list…


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:25 (2016)    Sujet du message: PEACE TREATY -TRAITÉ DE PAIX - ÉTAT PALESTINIEN - PALESTINIAN STATE (PARTIE 2)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ISRAËL et le MOYEN-ORIENT -> PEACE TREATY - TRAITÉ DE PAIX - ÉTAT PALESTINIEN - PALESTINIAN STATE (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 612, 13, 14  >
Page 5 sur 14

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com