LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

PEACE TREATY -TRAITÉ DE PAIX - ÉTAT PALESTINIEN - PALESTINIAN STATE (PARTIE 2)
Aller à la page: <  1, 2, 314, 15, 16
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ISRAËL et le MOYEN-ORIENT -> PEACE TREATY - TRAITÉ DE PAIX - ÉTAT PALESTINIEN - PALESTINIAN STATE (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 667
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Mai - 09:34 (2017)    Sujet du message: TRUMP CROIT EN LA PAIX ENTRE ISRAËL ET LES PALESTINIENS Répondre en citant

TRUMP CROIT EN LA PAIX ENTRE ISRAËL ET LES PALESTINIENS



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=NjB2TZff4bs


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 4 Mai - 09:34 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 667
Féminin

MessagePosté le: Dim 7 Mai - 04:16 (2017)    Sujet du message: PROPHECY ALERT WHEN THEY SAY PEACE AND SAFETY, SUDDEN DESTRUCTION COMETH Répondre en citant



PROPHECY ALERT WHEN THEY SAY PEACE AND SAFETY, SUDDEN DESTRUCTION COMETH



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=MDDrCja1RvQ


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 667
Féminin

MessagePosté le: Jeu 25 Mai - 10:58 (2017)    Sujet du message: TRUMP SPEECH ISRAEL-PALESTINE / VISIT THE POPE AT THE VATICAN... Répondre en citant



THE COMING GLOBAL CHANGE AND RUIN AT THE DOOR - TRUMP TOLD THE WORLD HE WILL PROTECT THE CATHOLIC FAITH (JERUSALEM WILL BECOME THE SEAT OF THE BEAST UNDER THE UN)


FULL SPEECH: PRESIDENT DONALD TRUMP HOPEFUL AND PEACEFUL FINAL SPEECH IN ISRAEL 5/23/2017


 


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=fDIQdobpRNo



FULL DAY 2 PRESIDENT DONALD TRUMP LIVE SPEECH IN PALESTINE & ISRAEL ALLEVENTS & SPEECHES 5/23/2017



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=w9RjYT8jdXo



PRESIDENT TRUMP DEPART FROM ISRAEL, TEL AVIV FOR ROME, ITALY, MAY 23. 2017.

 


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=NUjUcdIWDo0



PRESIDENT TRUMP MEETS POPE FRANCIS AT THE VATICAN  5/24/17



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=R13eRB5QHoQ



TRUMP GIVES POPE "THE RISE ABOVE" LOTUS



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=5YZFuC5ACg4


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 667
Féminin

MessagePosté le: Mar 30 Mai - 08:20 (2017)    Sujet du message: LE PARLEMENT TCHEQUE RECONNAÎT JERUSALEM COMME LA CAPITALE D'ISRAËL Répondre en citant

LE PARLEMENT TCHEQUE RECONNAÎT JERUSALEM COMME LA CAPITALE D'ISRAËL 

By Alyaexpress-News
Posted on 25 mai 2017




Le Parlement de la République tchèque a approuvé la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël le Jour de Jérusalem, qui marque le 50e anniversaire de l’unification de la ville sous souveraineté israélienne. En outre, la République tchèque a décidé de condamner l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) pour ses récentes résolutions contre Israël.

Au total, 112 députés des 156 députés qui composent le Parlement tchèque à Prague ont appuyé la résolution. Les députés ont exhorté le gouvernement à adopter la résolution et de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, et l’ouverture des négociations directes et sans conditions avec les Palestiniens.

Le Parlement a également condamné la récente décision de l’UNESCO de ne pas reconnaître les droits des Juifs sur Jérusalem et a exhorté le gouvernement à arrêter les paiements à l’UNESCO, à la lumière de l’incitation contre Israël et la politisation de l’organisation.

Après le vote du Parlement tchèque, un événement spécial a eu lieu à Prague en ovation au Jour de Jérusalem à la cathédrale San Vito avec la présence du ministre tchèque de la culture Daniel Herman, et des centaines de chrétiens et des juifs.

La décision a été promue par l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem, la plus grande organisation sioniste chrétienne, par son directeur de filiale du monde en République tchèque, Vladimir Kalos. Dans son discours,  Kalos a promu des efforts pour les parlementaires afin d’approuver la loi.

http://alyaexpress-news.com/parlement-tcheque-reconnait-jerusalem-capitale-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 667
Féminin

MessagePosté le: Ven 9 Juin - 10:58 (2017)    Sujet du message: CINQUANTE ANS APRES LA GUERRE ARABO-ISRAELIENNE, SEULE LA SOLUTION A DEUX ETATS PEUT AMENER LA PAIX, SELON L'ONU / After 50 years of Israeli occupation, 'now is the time' to create Palestinian state – UN chief Répondre en citant

CINQUANTE ANS APRES LA GUERRE ARABO-ISRAELIENNE, SEULE LA SOLUTION A DEUX ETATS PEUT AMENER LA PAIX, SELON L'ONU

ENGLISH :
After 50 years of Israeli occupation, 'now is the time' to create Palestinian state – UN chief
http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=56910


Un point d’accès à un village du gouvernorat d’Hébron bloqué par les forces israéliennes en juin 2016 (archives). Photo: OCHA

5 juin 2017 – Alors qu'il y a 50 ans débutait la guerre arabo-israélienne appelée aussi 'guerre des Six jours', le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé à ne pas abandonner l'objectif de la solution à deux Etats et a réitéré son offre de travailler avec toutes les parties prenantes concernées pour soutenir un véritable processus de paix.

En 1967, du 5 au 10 juin, la guerre qui a opposé les forces israéliennes d'une part et les armées égyptienne, jordanienne et syrienne d'autre part, a entraîné l'occupation israélienne de la Cisjordanie, de Jérusalem-Est, de Gaza et du Golan syrien ainsi que le déplacement de centaines de milliers de Palestiniens et de Syriens.

« Cette occupation a imposé un lourd fardeau humanitaire et de développement au peuple palestinien », a rappelé M. Guterres dans une déclaration publiée lundi. « Parmi eux, des Palestiniens, génération après génération, ont été forcés de grandir et de vivre dans des camps de réfugiés de plus en plus bondés, beaucoup dans une pauvreté abjecte et avec peu ou pas de perspectives de vie meilleure pour leurs enfants », a-t-il déploré.

Le Secrétaire général a souligné que l'occupation a façonné la vie des Palestiniens et des Israéliens et a alimenté les cycles récurrents de violence et de représailles. « Sa perpétuation envoie un message indubitable à des générations de Palestiniens selon lequel leur rêve d'Etat est destiné à rester seulement un rêve; et aux Israéliens que leur désir de paix, de sécurité et de reconnaissance régionale reste inaccessible ».

Pour le chef de l'ONU, mettre fin à l'occupation qui a commencé en 1967 et obtenir un résultat négocié aboutissant à deux Etats est le seul moyen de jeter les bases d'une paix durable qui réponde aux besoins de sécurité israéliens et aux aspirations palestiniennes d'État et de souveraineté. « C'est le seul moyen de réaliser les droits inaliénables du peuple palestinien », a-t-il dit.

La poursuite de la construction et de l'expansion des colonies, la violence et son incitation, l'accumulation d'armes illicites et l'activité militante à Gaza risquent de créer la réalité d'un État qui est incompatible avec la réalisation des aspirations légitimes nationales et historiques des deux peuples, a prévenu M. Guterres.

« Il est maintenant temps de revenir aux négociations directes pour résoudre toutes les questions concernant le statut final sur la base des résolutions, des accords et du droit international pertinents de l'ONU », a déclaré le Secrétaire général. « Il est maintenant temps de mettre fin au conflit en établissant un Etat palestinien indépendant, vivant côte à côte dans la paix et la sécurité avec l'Etat d'Israël ».

M. Guterres a rappelé que le règlement du conflit israélo-palestinien permettra d'éliminer un élément moteur de l'extrémisme et du terrorisme violents au Moyen-Orient et ouvrira les portes à la coopération, à la sécurité, à la prospérité et aux droits de l'homme pour tous.

« En 1947, sur la base de la résolution 181 de l'Assemblée générale des Nations Unies, le monde a reconnu la solution à deux États et a appelé à l'émergence d'«États indépendants arabe et juif» », a rappelé le chef de l'ONU. « Le 14 mai 1948, l'État d'Israël est né. Près de sept décennies plus tard, le monde attend toujours la naissance d'un Etat palestinien indépendant ».



News Tracker: autres dépêches sur la question
Territoire palestinien occupé : l'occupation est la cause principale des besoins humanitaires, selon l'ONU

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=39603


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 667
Féminin

MessagePosté le: Ven 16 Juin - 02:52 (2017)    Sujet du message: LE COE DENONCE 50 ANS D'OCCUPATION DES TERRITOIRES PALESTINIENS Répondre en citant

CONTRE ISRAËL ET POUR LA PALESTINE



LE COE DENONCE 50 ANS D'OCCUPATION DES TERRITOIRES PALESTINIENS 

ENGLISH :
WCC decries 50 years of occupation of Palestinian territories
http://www.oikoumene.org/en/press-centre/news/wcc-decries-50-years-of-occup…


Photo: Marianne Ejdersten/WCC

11 June 2017

English version published on: 12 June 2017

Cent ans après la déclaration Balfour et cinquante ans après le début de l’occupation israélienne des Territoires palestiniens conquis durant la guerre de 1967, le Comité exécutif du Conseil œcuménique des Églises (COE) a déploré la constante incapacité des parties à rechercher une paix juste, observant que cette incapacité à résoudre la situation «entache également de manière indélébile la conscience des membres de la communauté internationale».

Réunis à Bossey, en Suisse, du 7 au 12 juin, les 25 membres du Comité exécutif ont abordé diverses questions d’actualité et thématiques de programmation. Le Comité se réunit tous les six mois pour orienter les activités du COE entre les sessions biennales du Comité central du COE.

Ainsi que le rappelle le Comité exécutif dans sa déclaration, «au cours des cinquante dernières années, le Conseil œcuménique des Églises a toujours reconnu l’État d’Israël et ses besoins légitimes en matière de sécurité, ainsi que ceux des collectivités palestiniennes de la région. Il a constamment appelé à l’adoption de démarches non violentes et dénoncé le recours à la force armée et à la violence quels qu’en soient les auteurs», en plus de l’occupation.

Cependant, «un demi-siècle après la guerre de 1967, la paix et la justice ne règnent toujours pas entre les habitants de ces terres où le Christ est né, est mort et est ressuscité. L’occupation israélienne des territoires palestiniens se poursuit sans la moindre solution politique à l’horizon», déplore le Comité exécutif.

Par ailleurs, le consentement international a «encouragé l’occupation israélienne et lui [a] permis de devenir, de facto, une colonisation définitive».

Appelant à redoubler d’efforts et à adopter de nouvelles approches pour une paix durable, la déclaration encourage «toutes les Églises et toutes les personnes de bonne volonté à travers le monde à tenir cette vision, sans désespérer, et à renouveler leur engagement à mettre leurs paroles et leurs actes au service de la justice et de la paix en Palestine et en Israël».

Texte intégral de la «Déclaration sur les cinquante ans de l’occupation»
En savoir plus sur l’histoire de la mobilisation du COE dans le conflit israélo-palestinien

Programme œcuménique d’accompagnement en Palestine et en Israël du COE

http://www.oikoumene.org/fr/press-centre/news/wcc-decries-50-years-of-occup…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 667
Féminin

MessagePosté le: Sam 15 Juil - 01:23 (2017)    Sujet du message: "MY COVENANT OF PEACE" Répondre en citant

 
   

"MY COVENANT OF PEACE"

     
(Numbers 25:12)      
Tammuz 20, 5777/July 14, 2017

     
The story of Pinchas, the son of Elazar, the son of Aharon, after whom this week's parasha, (Torah reading), is named, actually began at the conclusion of last week's reading. This division of the parashot is unique in this way, being the only time throughout the yearly reading of the five books of Torah that a narrative is begun one week and is only concluded the following week. It seems that our sages, of blessed memory, who determined the division of the weekly Torah readings, really wanted to keep us in suspense, as last week's reading of Balak closed with a real cliffhanger:
 
"Then an Israelite man came and brought the Midianite woman to his brethren, before the eyes of Moshe and before the eyes of the entire congregation of the children of Israel, while they were weeping at the entrance of the Tent of Meeting. Pinchas the son of Elazar the son of Aharon the kohen saw this, arose from the congregation, and took a spear in his hand. He went after the Israelite man into the chamber and drove it through both of them; the Israelite man, and the woman through her stomach, and the plague ceased from the children of Israel. Those that died in the plague numbered twenty four thousand."
(Numbers 25:6-9)
     
Okay, the plague was stopped, but what next? Is Israel going to war with Midian? Will Israel descend into a bitter internecine war? After all, Pinchas, a hitherto unknown entity to us, has killed a fellow Israelite, in cold blood, no less. What will Moshe do? How will Pinchas be judged? And finally, what does G-d think about all this? To be continued, as they say...
     
This week we receive all the answers: 
    
"HaShem spoke to Moshe, saying: Pinchas the son of Elazar the son of Aharon the kohen has turned My anger away from the children of Israel by his zealously avenging Me among them, so that I did not destroy the children of Israel because of My zeal. Therefore, say, 'I hereby give him My covenant of peace. It shall be for him and for his descendants after him as an eternal covenant of kehunah [priesthood], because he was zealous for his G-d and atoned for the children of Israel.'" (ibid 25:10-13) 

    
Our sages teach us that Moshe and the elders were stymied as to what to do about Zimri the Israelite chieftain and Cozbi the Midianite woman, who were sinning before the very entrance to the Tent of Meeting. Either they had forgotten what had been taught them by G-d concerning such a situation, or they simply did not possess the intellectual wherewithal to properly analyze what was happening and respond to it in real time. In their helplessness, they cried.
     
Pinchas, however, saw, understood and responded. His response was so swift and so 'extreme' that it required G-d Himself to testify, as we read above, in the opening verses of this week's parasha, that, not only did Pinchas' swift action stay the plague, but it assuaged G-d's anger, effectively atoning for the entire nation of Israel which had become caught up in the duplicitous seduction and corruption of the Moabite women, and that as a reward for his swift and proper response, G-d was granting Pinchas a covenant of peace and the covenant of eternal priesthood for him and his children forever. Wow!
     
Fast forward three thousand five hundred years or so, and consider this: In 1967 Israel liberated the Temple Mount in the Six Day War. Our leadership then, both political and spiritual, and the entire congregation of Israel, wept with joy, but also with trepidation. Like Moshe, they did not know what to do, or how to respond to, (in this case), the miraculous gift from G-d. So intimidated were they by the magnitude of the blessing, that they immediately handed they keys to the Temple Mount back to the defeated and demoralized Arabs. G-d's presence was so close that His breath, as it were, was on their necks, and the Israeli leadership melted. They feared a war with the Muslim world should Israel lay claim to the Mount. Really? Israel had just crushed five Arab armies in six days.

The threat of renewed war was imaginary, but the fear was real. But even more so, the Israel elite was woefully ignorant and fearful of what to do with the two thousand year old dream come true of a return to the Temple Mount. Like Moshe at the conclusion of forty years in the wilderness, they were not suited to lead the people further and were destined to leave the stage of history forever left outside of the land of Israel, outside of the sacred space of the Temple Mount, the place chosen by G-d to rest His holy presence.
     
For fifty years the entire nation of Israel, indeed, the entire world is in suspense: What will happen if a zealous individual from the camp of Israel, with eyes in his head, love in his heart for G-d, and profound zeal for G-d's honor, were to rise up and strike, not with a spear, like Pinchas, but with a prayer, on the Temple Mount, and Israeli policemen, who have been faithfully carrying out the fifty year policy of fear and paralysis, were not to instantly apprehend the modern day Pinchas, but instead stand silently in awe, as the zealous Jew said out loud with all his might, "Hear O Israel, HaShem is our G-d, HaShem is One," for all the world to hear, for the Muslim Waqf to hear, for his Jewish brothers and sisters to hear, and most importantly, for G-d to hear? Will war break out with the modern day Moabites and Midianites? Will Israel become engulfed in civil war or a storm of international condemnation? Or will the plague of terror that should have been stemmed fifty years ago, finally end? And will G-d grant His people a covenant of peace and an eternal priesthood, as an expression of His gratitude for zealously avenging His honor? A real cliffhanger. To be continued, as they say...

https://www.templeinstitute.org/newsletter-14-07-17.htm
    


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 667
Féminin

MessagePosté le: Mer 19 Juil - 05:01 (2017)    Sujet du message: NEW BILL TAKES JERUSALEM OFF NEGOTIATING TABLE Répondre en citant

NEW BILL TAKES JERUSALEM OFF NEGOTIATING TABLE

By Abra Forman July 16, 2017 , 11:49 am

verse a écrit:



“And they that shall be of thee shall build the old waste places, thou shalt raise up the foundations of many generations; and thou shalt be called the repairer of the breach, the restorer of paths to dwell in.” Isaiah 58:12 (The Israel Bible™)






A panorama view of Jerusalem. (Shutterstock)

Legislation preventing the division of Jerusalem in a possible peace deal is advancing through the Knesset, making it increasingly unlikely that the holy city will become a Palestinian capital in the future.

Nicknamed the United Jerusalem Bill, the bill was approved on Sunday morning by the Ministerial Committee for Legislation, allowing it to continue through to the Knesset floor.

First proposed by Education Minister Naftali Bennett (Jewish Home), the bill places a large legal stumbling block before any parties hoping to split Jerusalem into separate Israeli and Palestinian territories in pursuit of a peace deal.

If the bill is passed, a supermajority, or three-fourths, of Knesset members will be required to approve any negotiations calling for Jerusalem’s division, rather than the usual majority. Gaining the approval of three-fourths of the Knesset would be a difficult task.



Bennett has said that the move would make clear, before the start of any diplomatic process, that Jerusalem “will never be divided under any circumstance.”

“Unity around the United Jerusalem Bill will strengthen our status in the world and prevent future pressure on Israel,” he said on Sunday in response to the Committee’s decision.

The Palestinians have long demanded sovereignty over the holy sites of Jerusalem, including the Old City, the Temple Mount and the Mount of Olives, as a starting point for negotiations.

Lately, the Arab world has enlisted the help of international bodies such as the United Nations in its attempt to deny and delegitimize the Jewish claim to Jerusalem, which extends to Biblical times.
Citation:


The land shall not be sold for ever: for the land is mine, for ye are strangers and sojourners with me. Leviticus 25:23




As clearly as it is stated in the Bible, there remain many who do not accept God’s word as pertains to Israel and Jerusalem.

https://www.breakingisraelnews.com/91579/new-bill-takes-jerusalem-off-negot…


Dernière édition par maria le Dim 30 Juil - 04:11 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 667
Féminin

MessagePosté le: Mar 25 Juil - 12:25 (2017)    Sujet du message: TEMPLE MOUNT JEWISH SAYS SCHOLAR Répondre en citant

TEMPLE MOUNT JEWISH SAYS SCHOLAR



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=v5r8u_wNXP4


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 667
Féminin

MessagePosté le: Ven 28 Juil - 09:39 (2017)    Sujet du message: ISRAËL : VOTE EN PREMIERE LECTURE D'UNE LOI COMPLIQUANT LE PARTAGE DE JERUSALEM 26/07/2017 Répondre en citant

ISRAËL : VOTE EN PREMIERE LECTURE D'UNE LOI COMPLIQUANT LE PARTAGE DE JERUSALEM 26/07/2017
 



Le Parlement israélien a voté mercredi en première lecture un projet de loi visant à compliquer le passage sous souveraineté palestinienne de certaines zones de Jérusalem dans le cadre d'un futur accord de paix.

Ce vote est intervenu alors qu'une vive tension règne à Jérusalem autour des mesures de sécurité imposées par Israël aux entrées, dans la Vieille ville, de l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam.

Le projet de loi présenté par le Foyer Juif, un parti nationaliste religieux, membre de la majorité, a été adopté par 51 voix contre 41.

Il prévoit que toute cession d'une partie de ce qu'Israël considère comme faisant partie de la municipalité de Jérusalem, nécessitera un vote à la majorité des deux-tiers, soit 80 députés sur 120 de la Knesset, le Parlement israélien.

Ce texte doit encore être adopté lors des deux autres lectures avant d'avoir force de loi.

"Ce projet de loi va permettre d'empêcher tout plan visant à diviser Jérusalem ou à transférer une partie de la ville à une souveraineté étrangère", a affirmé le ministre de l'Education et chef du Foyer juif Naftali Bennett lors du débat.

Israël a occupé Jérusalem-Est et la Cisjordanie à l'issue de la guerre de 1967. Il a ensuite annexé Jérusalem-Est, une annexion qui n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.

L'Etat hébreu considère l'ensemble de Jérusalem comme sa capitale unifiée tandis que les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

La question de Jérusalem est l'un des problèmes les plus épineux du conflit israélo-palestinien.

L'actuelle coalition gouvernementale du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est considérée comme la plus à droite de l'histoire d'Israël. Elle comprend des ministres de premier plan ouvertement opposés à une solution à deux Etats.

https://www.lorientlejour.com/article/1064335/israel-vote-en-premiere-lectu…


http://www.alterinfo.net/notes/Israel-vote-en-premiere-lecture-d-une-loi-co…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 667
Féminin

MessagePosté le: Ven 28 Juil - 21:21 (2017)    Sujet du message: DES JORDANIENS RECLAMENT LA FIN DE L'ACCORD DE PAIX AVEC « ISRAËL » Répondre en citant

DES JORDANIENS RECLAMENT LA FIN DE L'ACCORD DE PAIX AVEC « ISRAËL »

Pourquoi appelle-t-on maintenant ces gens des jordaniens et non des palestiniens? Parle-t-on ici de la
palestinisation de la Jordanie ou de la jordanisation des Palestiniens ?  Faudrait savoir! Nous savons que le roi de Jordanie a le contrôle sur le Mont du Temple. L'histoire nous rappelle que la grande majorité des palestiniens qui vivent en Palestine sont des personnes qui ont été amenés vers la Palestine (où vivaient les hébreux et les arabes) Ce sont donc des réfugiés, qui dans la grande majorité vivent dans des camps de réfugiés autant en Palestine qu'en Jordanie. Ils sont sous le parfait contrôle de leurs tyrans. Et ce principe s'étend de plus en plus dans le monde où de plus en plus, sous la tutelle des Nations Unies les populations sont amenées vers les camps de réfugiés et ou dans un camp de concentration (pour chercher protection contre ISIS)  https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_camps_de_réfugiés_palestiniens. Il y a aussi les centres pour les réfugiés  qui prennent place dans tous nos pays, mais qui sont mis en place pour venir détruire chacun de nos pays. Faites la connection sur ce qui se met en place dans le monde et de cet Empire Ottoman qui revit et qui marche main dans la main avec l'Empire romain.

 Il faut comprendre tout le contexte historique pour voir le complot contre la Terre Sainte et contre Dieu qui se joue présentement. Dieu a donné à Abraham et à la descendance de Jacob ce lieu précis, pays afin de manifester Sa gloire pour Son peuple et aussi pour faire connaître Son nom aux nations. Lucifer et le Vatican ont les mêmes buts mais sous la gouverne internationale, un gouvernement humain et non divin avec ses lois archaïques venant du puits de l'enfer. Deux royaumes qui se confrontent pour la domination mondiale, pour la couronne royale que seul le Messie possède de par sa victoire sur la mort et sur le péché. Sa résurrection est un fait prouvé par beaucoup d'historiens, de par les apôtres et les milliers de personnes qui ont vu Jésus vivant après Sa mort. Mais ce royaume des ténèbres le nie haut et fort, car ce serait admettre la défaite.

Dans ce dernier effort commun et global, toutes les nations se soulèveront contre Israël et lui feront la guerre. Même ceux qui se disent présentement pour Israël se tourneront de bord et abandonneront le navire au temps voulu. Ils feront une guerre sans merci contre tous les juifs se trouvant en Terre Sainte (et dans le monde entier).

Ce troisième intifada, fabriqué de toutes pièces par l'élite satanique qui avec l'aide des imams et des leaders religieux de différentes confessions se soulèvent aujourd'hui contre Dieu et Son Oint. La propagande de haine que l'on a "laborieusement" conditionné les esprits des arabes et de tous les musulmans ainsi que des sociétés des différentes nations boivent le mensonge et de plus en plus soutiennent la Palestine, rejetant par le fait même Dieu et Son plan, Ce qui fut donc annoncé au cours des siècles semble bien se mettre en place et cela pourrait amener l'accomplissement de nombreuses prophéties bibliques concernant Israël et son futur. Les prophéties qui sont encore à venir et qui sont à la porte sont aussi en lien avec la division de Jérusalem en 2 parties, ainsi que la reconstruction du 3e Temple dont nous entendons de plus en plus parler et bien sûr du génocide de milliers de juifs. Ce que nous voyons est une situation critique qui risque de dégénérer de plus en plus dans les jours et les semaines à venir. Prions pour le peuple hébreu, qui dans la majorité n'a pas encore reconnu Yeschua (Jésus) comme celui qui devait venir et qui est venu marcher au milieu d'eux. Prions pour le salut de leur âme et rendons gloire à Dieu qui de par Ses promesses reviendra dans cette Terre Sainte pour y manifester de nouveau Sa gloire au milieu des nations. Ce jour-là, sera un jour de grande délivrance, non seulement pour le peuple juif mais pour le monde entier, qui respirera de nouveau une air fraiche et qui vivra dans un monde où le péché ne sera plus toléré de la par le Maître de la JUSTICE et de la LIBERTE!


Depuis 5 heures 28 juillet 2017



Jordanie - Moyent-Orient

no author

Des Jordaniens réunis vendredi devant l’ambassade d' »Israël » à Amman ont réclamé la fin de l’accord de paix avec « Israël », en signe de protestation contre la mort de deux Jordaniens, tués par un garde de l’ambassade dimanche soir.

Quelque 200 personnes rassemblées devant l’ambassade ont appelé au renvoi de l’ambassadeur d' »Israël » et à la fin de l’accord de paix avec « Israël », signé en 1994, a dit un témoin Reuters. De nombreux policiers jordaniens ont été mobilisés pour sécuriser la zone, où les manifestants scandait « Mort à Israël ».

Selon la version de la police jordanienne, une bagarre a éclaté dimanche soir entre Mohamed Djaouaoudah, un ouvrier qui travaillait sur le site de l’ambassade et un agent de sécurité. La police n’a pas confirmé la version du ministère israélien des Affaires étrangères, qui avance que l’assaillant a utilisé un tournevis et que le gardien a agi en légitime défense. Un autre Jordanien qui se trouvait sur les lieux a lui aussi été tué par balles, semble-t-il de façon accidentelle.

Les relations entre l’entité sioniste et la Jordanie se sont encore tendues après le rapatriement du personnel diplomatique israélien, dont l’agent de sécurité impliqué dans la fusillade, alors que la Jordanie voulait interroger ce dernier. Le roi Abdallah de Jordanie a demandé jeudi au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu d’engager des poursuites contre le garde de l’ambassade.

Source: Avec Reuters

http://french.almanar.com.lb/509705


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 667
Féminin

MessagePosté le: Dim 30 Juil - 04:21 (2017)    Sujet du message: PALESTINE : ASSEZ DE FAUX-SEMBLANTS, DES ACTES Répondre en citant


Député au Parlement Européen


PALESTINE : ASSEZ DE FAUX-SEMBLANTS, DES ACTES


 
Six Palestiniens et trois Israéliens ont été tués et des centaines blessés vendredi et samedi à Jerusalem. REUTERS/AMMAR AWAD


Actualités, Articles
Patrick le Hyaric
le 24 juillet 2017

Que le Conseil de sécurité de l’ONU soit dans l’obligation de se réunir à propos de la crise ouverte par l’installation illégale de détecteurs de métaux  à l’entrée de l’Esplanade des Mosquées à Jérusalem dit beaucoup de la gravité de la situation créée par le pouvoir israélien. Mais si cette réunion ne servait une fois de plus qu’à calmer la protestation justifiée du peuple palestinien, l’ONU se rendrait elle-même responsable de la non-application du droit international qu’elle édicte.

Le gouvernement de droite israélien agit ainsi car il bénéficie de criminels silences, de coupables complicités et de sordides encouragements parmi lesquels ceux de M. Trump, de M. Macron et des cercles européens. Trop de gouvernements, dont le nôtre, tolèrent l’accélération des destructions de maisons de familles palestiniennes à Jérusalem-Est, la colonisation, l’allongement du sinistre mur de séparation, le vol de l’eau, l’emprisonnement de jeunes et de travailleurs palestiniens, l’étouffement de Gaza. Dans ces conditions, il faut être de mauvaise foi pour s’étonner de l’explosion de la bouilloire qui parcourt les rues palestiniennes. :roll:

Il s’agit donc d’interpeller les autorités françaises  pour qu’elles réclament des actes forts visant à faire appliquer le droit international. Cela suppose des initiatives politiques et des sanctions envers le pouvoir israélien, notamment en cessant la livraison d’armes et en réduisant certaines coopérations qui servent à renforcer la colonisation. L’Union européenne doit avoir le courage de rompre l’accord d’association tant que l’ultra-droitier pouvoir de Tel-Aviv ne  s’engage pas dans un processus de négociations pour la reconnaissance de deux États. Deux vrais États ! Pas un État croupion palestinien comme on l’envisage dans quelques chancelleries, mais celui défini dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale. Il en va de  la sécurité de tous. Assez de parlottes, des actes maintenant !

http://patrick-le-hyaric.fr/palestine-des-actes/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 667
Féminin

MessagePosté le: Ven 4 Aoû - 09:24 (2017)    Sujet du message: CHINA PROMOTES FOUR-POINT PLAN TO RESOLVE ISRAELI-PALESTINIAN CONFLICT Répondre en citant

CHINA PROMOTES FOUR-POINT PLAN TO RESOLVE ISRAELI-PALESTINIAN CONFLICT

08/01/2017
1:24:39 AM

Updated on
08/01/2017
11:12:43 AM

Written by
i24NEWS


China's President Xi Jinping says the People's Liberation Army must "unswervingly stick to... the (Communist) Party's absolute leadership" and "march to wherever the Party is pointing"

DALE DE LA REY (AFP/File)

China's UN envoy urged member states to back President Xi Jinping’s new four-point plan

In a further sign of China’s ambition to overtake US on the international arena, the country’s envoy to the United Nations on Monday urged the member states of the global body to support President Xi Jinping’s new four-point plan to resolve the decades-old Israeli-Palestinian conflict and establish an Palestinian state.

The key points of the plan as announced by Liu Jieyi are
1) advancing the two-state solution based on 1967 lines with East Jerusalem as the capital of a new Palestinian state; 2) enshrining the “concept of common, comprehensive, cooperative and sustainable security,” including immediately ending Israeli settlement building and taking immediate measures to prevent violence against civilians, and calling for an early resumption of peace talks.

Also central to the proposal are 3) international efforts to put forward “peace-promoting measures that entail joint participation at an early date” and 4) “development and cooperation” between the Palestinians and Israel
.

The latest US-brokered attempt to bring the two sides to the negotiating table fell through in 2014.

The announcement follows the latest conflagration of Israeli-Palestinian violence on the heels of Israel's decision to install metal detectors outside the Temple Mount's nine gates following a shooting attack there, in which two police officers were killed; it led Muslim worshipers to boycott the site with protests devolving into clashes on multiple occasions.

At least five Palestinian protesters were killed during clashes, and three Israelis were stabbed to death in the West Bank settlement of Halamish in a retaliatory attack.

https://www.i24news.tv/en/news/israel/diplomacy-defense/151819-170801-china…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 667
Féminin

MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:44 (2017)    Sujet du message: PALESTINIAN AUTHORITY DEMANDS TWO-STATE COMMITMENT FROM US Répondre en citant

PALESTINIAN AUTHORITY DEMANDS TWO-STATE COMMITMENT FROM US

With Trump team to meet Abbas next week; Palestinian envoy to US urges administration to set out peace endgame, or Ramallah may take unilateral steps

By Ron Kampeas August 18, 2017, 3:51 am


Husam Zomlot, the PLO envoy to Washington, speaks to reporters in Washington, DC, Aug. 17, 2017. (Ron Kampeas)

Writers  
Ron Kampeas

WASHINGTON (JTA) — The Palestinian Authority expects the Trump administration to commit to a peace deal endgame before the close of this month and prefers it would be the two-state solution.

“We need them to tell us where the hell they are going,” Husam Zomlot, the Palestine Liberation Organization envoy to Washington, said Thursday at a meeting in his office with reporters. “It’s about time we hear it.”

Zomlot said a high-level US delegation comprising Jared Kushner, President Donald Trump’s son-in-law and his top adviser charged with Middle East peace; Jason Greenblatt, Trump’s top international negotiator; and Dina Powell, a deputy national security adviser, would meet August 24 in Ramallah with Palestinian Authority President Mahmoud Abbas and the Palestinian negotiating team.

The meeting will come toward the end of a tour in which the US officials also will meet with Israeli and other regional leaders, including from Egypt and Saudi Arabia.


US Ambassador to Israel David Friedman (second left) and US President Donald Trump’s special envoys Jared Kushner (left) and Jason Greenblatt (second right) meet with Prime Minister Benjamin Netanyahu at the Prime Minister’s Office in Jerusalem, June 21, 2017. (Matty Stern/US Embassy Tel Aviv)

Zomlot said that for the Palestinian Authority, the preferred outcome remained a recommitment to the two-state solution. Trump retreated soon after assuming the presidency in January from a two-state outcome, which has been US policy since 2002. Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu, who had committed to a two-state solution in 2009, also has been silent since then about his commitment. A majority of Netanyahu’s Cabinet opposes having two states.

“A two-state solution has international equilibrium, it has regional backing and it has a global consensus,” Zomlot said. “We are saying to them, we have a starting point, and letting go of this starting point is the worst thing they can do.”


US President Donald Trump, left, and Palestinian leader Mahmoud Abbas shake hands during a joint press conference at the presidential palace in the West Bank city of Bethlehem on May 23, 2017. (AFP/MANDEL NGAN)

Zomlot said the Palestinian Authority wanted two states based on the 1967 borders, and wanted to hear from the Trump administration how best to deal with factors that would endanger a peaceful outcome, including Jewish settlements, the humanitarian crisis in the Gaza Strip and religious tensions at Jerusalem’s Temple Mount, which both Jews and Muslims claim as holy.

“The how is crucial,” he said.

He said that in the wake of serious negotiations, “the Palestinian consensus government will be tasked with two things: the ending of the situation in Gaza — the unprecedented situation in Gaza — and as soon as possible the convening of Palestinian national elections.”

A major obstruction to advancing peace talks has been the absence of Palestinian Authority control in the Gaza Strip, where the Hamas terrorist group is the authority. Abbas and the Palestinian Authority, along with Israel, have been squeezing Gaza by reducing basic supplies to its Hamas rulers, including electricity.

Zomlot would not say what the Palestinian Authority would do if the US delegation did not lay out an endgame, but said uncertainty could lead the PA to return to seeking international recognition for statehood — a posture that Israel and the United States adamantly oppose — or to further Palestinian resistance against Israel. He said the resistance would be “peaceful.”

Zomlot conveyed an overall positive impression of Trump and his negotiators, saying they had carefully considered Palestinian positions, and that Trump’s commitment to an endgame rather than simply perpetuating the process was positive.

“The character of President Trump himself — we believe this is a person who could actually take the leap, who could exert pressure on all sides,” he said.

Zomlot and the Palestinian Authority appear to be relying on pressure by Trump as a means of delivering Israel on the two-state solution. Zomlot made clear that he did not believe Netanyahu had the wherewithal to advance to final status negotiations on his own.

“Netanyahu is behaving like a politician, not a statesman,” he said of the prime minister’s coalition maneuvering, in which he must deal with partners who oppose concessions. “Israel deserves better leadership.”

Zomlot expressed anger with Congress and the welter of proposed bills that would cut US assistance to the Palestinian Authority and otherwise penalize it. Chief among the measures is the Taylor Force Act, named for an American stabbed to death in a 2016 terrorist attack, which would link funding to the Palestinian areas to the cessation of PA payments to the families of Palestinians killed in or jailed for attacks on Israelis.

He said the Palestinian Authority was ready to “revise and negotiate” its payment system, but would not submit to pressure.

“Don’t use financial pressure with us,” he said. “It does not work.”

http://www.timesofisrael.com/palestinian-authority-demands-two-state-commit…


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:16 (2017)    Sujet du message: PEACE TREATY -TRAITÉ DE PAIX - ÉTAT PALESTINIEN - PALESTINIAN STATE (PARTIE 2)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ISRAËL et le MOYEN-ORIENT -> PEACE TREATY - TRAITÉ DE PAIX - ÉTAT PALESTINIEN - PALESTINIAN STATE (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 314, 15, 16
Page 16 sur 16

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com