LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

CAMPAGNE DE VACCINATION (PARTIE 2)
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> LA RELIGION MONDIALE ET L'ONU : SES VUES ET AGENDA SUR LE TRANSHUMANISME, CLONAGE, AGENDA DE DÉPOPULATION -> CAMPAGNE DE VACCINATION -VACCINATION CAMPAIGN (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Mar 18 Oct - 04:22 (2016)    Sujet du message: NAVY MEDICINE EMPHASIZES READINESS DURING FLU SEASON 2016 Répondre en citant

NAVY MEDICINE EMPHASIZES READINESS DURING FLU SEASON 2016

Story Number: NNS161015-04Release Date: 10/15/2016 3:34:00 PM

By Steve Van Der Werff, U.S. Navy Bureau of Medicine and Surgery public affairs


161014-N-GL720-001 FALLS CHURCH, Va. (Oct. 14, 2016) Vice Adm. Forrest Faison, Navy surgeon general and chief, Bureau of Medicine and Surgery, left, receives his flu shot from Seaman Recruit William McGee (right) at Defense Health Headquarters. Navy Medicine military treatment facilities across the globe are administering the flu vaccine to keep Sailors, Marines and their families healthy, ready and on the job. (Official U.S. Navy photo/Released)

FALLS CHURCH, Va. (NNS) -- Fall is the unofficial start of flu season and Navy Medicine is stressing the importance of readiness for Sailors, Marines and their families.

Vice Adm. Forrest Faison, Navy surgeon general and chief, Bureau of Medicine and Surgery (BUMED), received his flu shot to set the example for all Sailors, Marines and their families this flu season, Oct. 13/14.

"It is essential that Sailors, Marines and their families get their flu shot," said Faison. "The flu can have a significant impact on readiness, but vaccination is the best way to protect and reduce the risk while keeping yourself and your loved ones healthy."

The seasonal flu vaccination is mandatory for all Department of Defense uniformed personnel who are not medically or administratively exempt.

Navy Medicine's goal is to immunize 90 percent of Sailors and Marines, and provide 100 percent vaccine access for Navy and Marine families by mid-December. However, Navy Medicine will not use the intranasal (nasal spray) live attenuated influenza vaccine this year because it is considered ineffective by the Centers for Disease for Control (CDC).

"We will reach our goal through aggressive immunization campaigns and shot exercises." said Lt. Cmdr. Jaime Vega, BUMED public health officer. "It's never too late to get your flu shot. Whether you work on a ship or in an office setting, the flu is a force reducer and affects the combat readiness of our warfighters."

According to the CDC, the most effective way to reduce seasonal flu and its complications comes in the form of vaccination. It takes about two weeks after a flu vaccine is administered for an individual to be protected from the flu, so it's important to get a vaccine before the flu virus spreads in your community.

"Flu season begins in the fall and remains a health threat until late spring. The seasonal flu vaccine not only helps protect vaccinated individuals, it also helps protect entire communities by preventing and reducing the spread of disease," Vega said. "Everyone, even those as young as six months, should get their influenza vaccine each year. It is especially important for pregnant women and people with chronic diseases such as asthma and diabetes, and those with weakened immune systems."

In addition to receiving the flu vaccine, maintaining a clean work environment, practicing consistent hygiene, and managing staff exposure are other measures to reduce the spread of flu.
Vega offers additional tips for preventing the flu:

- Wash your hands often with soap and water, especially after you cough or sneeze
- Wash your hands with soap and water after touching commonly-used door handles or office equipment
- Cover your mouth when you cough or sneeze
- Avoid touching your eyes, nose or mouth; germs spread this way
- Avoid close contact with sick people
- While sick, limit contact with others as much as possible to keep from infecting them
- Stay home if you are sick until at least 24 hours after you no longer have a fever, or signs of a fever without the use of a fever-reducing medicine such as acetaminophen

Navy Medicine military treatment facilities across the world began administering the flu vaccine to Sailors, Marines and their families in September.

For more information on the seasonal flu and how to protect yourself and your family, visit the Navy and Marine Corps Public Health Center Influenza webpage here:
www.med.navy.mil/sites/nmcphc/epi-data-center/influenza/Pages/default.aspx.

Navy Medicine is a global health care network of 63,000 personnel that provides health care support to the U.S. Navy, Marine Corps, their families and veterans in high operational tempo environments at expeditionary medical facilities, medical treatment facilities, hospitals, clinics, hospital ships and research units around the world.

For more information, visit www.navy.mil, www.facebook.com/usnavy, or www.twitter.com/usnavy.

For more news from Navy Medicine, visit www.navy.mil/local/mednews/.


http://www.navy.mil/submit/display.asp?story_id=97187



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 18 Oct - 04:22 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Lun 24 Oct - 04:15 (2016)    Sujet du message: FRANCE : LES DEPUTES AUTORISENT LES VACCINATIONS ANTI-GRIPPE PAR LES PHARMACIENS Répondre en citant

FRANCE : LES DEPUTES AUTORISENT LES VACCINATIONS ANTI-GRIPPE PAR LES PHARMACIENS

  Il y a 5 jours, le mercredi 19 octobre 2016

ACTUALITÉ

Les députés ont décidé mardi soir d’autoriser à titre expérimental les pharmaciens à procéder à des vaccinations contre la grippe afin d’améliorer la couverture vaccinale dans le pays, dans le cadre de l’examen en commission du projet de budget de la Sécurité sociale.
    
    En commission des Affaires sociales, les députés ont ainsi adopté un amendement de la députée socialiste Michèle Delaunay, rapporteure pour l’Assurance maladie, qui stipule que « l’État peut autoriser, à titre expérimental et pour une durée de trois ans, le financement (…) de l’administration par les pharmaciens du vaccin contre la grippe saisonnière aux personnes adultes », un décret devant fixer les conditions d’application de cette expérimentation, notamment en ce qui concerne les modalités de formation des pharmaciens.

http://www.bvoltaire.fr/actu/les-deputes-autorisent-les-vaccinations-anti-g…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Déc - 06:28 (2016)    Sujet du message: ISRAEL : FREE FLU SHOTS IN SCHOOLS Répondre en citant

ISRAEL : FREE FLU SHOTS IN SCHOOLS


Zev Stub    

Tuesday, 06 December 10:17 AM

reply by email    share    forward


The Health Ministry's campaign to vaccinate second- grade children against the flu throughout the school system has not been very successful, as nurses managed to “find” only 55% of them, and the parents of just 60% of those agreed to the shot.

All Israeli residents are entitled to free flu shots from their health fund, which provides them to children when parents bring them into the insurer’s community clinic in the autumn and winter months.

Full Story (JPost)


You can get the shot anytime from your Kupat Cholim. Contact them for details.  



http://www.janglo.net/index.php?option=com_adsmanager&page=display&…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Dim 25 Déc - 03:12 (2016)    Sujet du message: UN VACCIN ANTI-EBOLA ELABORE PAR L'OMS ET SES PARTENAIRES CONFIRME SON EFFICACITE Répondre en citant

UN VACCIN ANTI-EBOLA ELABORE PAR L'OMS ET SES PARTENAIRES CONFIRME SON EFFICACITE

...vaccin expérimental développé la firme pharmaceutique GlaxoSmithKline et testé par le NIAID (en), l'organisme américain chargé de la lutte contre les allergies et les maladies infectieuses, comme traitement potentiel contre la maladie à virus Ebola...
 


Une équipe de vaccination contre Ebola au travail à Katongourou, en Guinée. Photo: OMS/S. Hawkey

23 décembre 2016 – D'après les résultats publiés vendredi dans la revue médicale 'The Lancet', un vaccin anti-Ebola expérimental lancé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et ses partenaires s'est révélé hautement protecteur contre ce virus mortel. :roll:

Appelé rVSV-ZEBOV, ce vaccin a été étudié dans le cadre d'un essai majeur portant sur 11.841 personnes en Guinée, pendant l'année 2015. Parmi les 5.837 sujets ayant reçu le vaccin, aucun cas d'Ebola n'a été enregistré 10 jours ou plus après la vaccination. En comparaison, on a relevé 23 cas 10 jours ou plus après la vaccination chez les personnes n'ayant pas reçu ce vaccin.

« Si ces résultats convaincants arrivent trop tard pour ceux qui ont déjà perdu la vie lors de l'épidémie d'Ebola qui a frappé l'Afrique de l'Ouest, ils montrent que face à la prochaine flambée de cette maladie, nous ne serons pas sans défense », a indiqué le Dr Marie-Paule Kieny, Sous-Directeur général de l'OMS pour les systèmes de santé et l'innovation et principale responsable de l'étude.

Depuis la première identification du virus Ebola en 1976, des flambées sporadiques ont été notifiées en Afrique. Mais l'épidémie qui a endeuillé de 2013 à 2016 l'Afrique de l'Ouest, en faisant plus de 11.300 morts, a fait ressortir la nécessité d'un vaccin.

Une expérimentation vaccinale « en cercle »

L'essai de ce vaccin s'est déroulé dans la région côtière de la Basse-Guinée, une zone où la Guinée recensait encore de nouveaux cas d'Ebola lorsqu'il a débuté en 2015. Il fait appel à un concept innovant, une démarche vaccinale dite «en cercle», aussi utilisée pour éradiquer la variole.

Chaque fois qu'un nouveau cas d'Ebola était diagnostiqué, l'équipe de recherche retrouvait toutes les personnes ayant été en contact avec ce cas au cours des 3 semaines précédentes, et notamment les personnes vivant dans le même foyer, visitées par le malade ou ayant été en contact étroit avec lui, ses vêtements ou son linge, ainsi que certains «contacts de contacts». Au total, 117 grappes (ou «cercles»), comprenant en moyenne jusqu'à 80 individus, ont été identifiées.

Initialement, les membres des cercles ont été répartis de manière aléatoire afin de recevoir le vaccin immédiatement ou après un délai de 3 semaines et la vaccination n'a été proposée qu'aux adultes de plus de 18 ans. Après la publication de résultats provisoires montrant l'efficacité du vaccin, celui-ci a été proposé immédiatement à tous les cercles et l'essai a été ouvert aux enfants de plus de 6 ans.

Dr Marie-Paule Kieny, Sous-Directeur général de l’OMS pour les systèmes de santé et l’innovation et principale responsable de l’étude

Outre qu'il montre la haute efficacité du nouveau vaccin chez les personnes vaccinées, l'essai fait aussi apparaître que les personnes non vaccinées appartenant aux cercles ont bénéficié d'une protection indirecte contre le virus Ebola grâce à la démarche de vaccination en cercle (par le biais d'une immunité dite «collective»). Néanmoins, les auteurs font remarquer que l'essai n'était pas conçu pour mesurer cet effet, de sorte que des travaux de recherche supplémentaires seront nécessaires.

Le résultat d'une collaboration internationale et d'un partenariat public-privé

L'expérimentation de ce vaccin a été dirigée par l'OMS, conjointement avec le ministère guinéen de la santé, Médecins sans frontières et l'Institut norvégien de santé publique, en collaboration avec d'autres partenaires internationaux.

Le vaccin a été fabriqué par la société Merck, Sharpe & Dohme. En janvier, Gavi, l'Alliance du Vaccin, a fourni 5 millions de dollars à Merck en prévision des futurs achats de ce vaccin, une fois qu'il sera approuvé, préqualifié et recommandé par l'OMS. Dans le cadre de cet accord, la société Merck s'est engagée à garantir la disponibilité de 300.000 doses de vaccin pour une utilisation d'urgence pendant la période intermédiaire et à soumettre le vaccin pour autorisation d'ici fin 2017.

Des études supplémentaires sont en cours pour fournir davantage de données sur l'innocuité du vaccin pour les enfants et d'autres populations vulnérables telles que les personnes vivant avec le VIH. Dans le cas où la flambée d'Ebola repartirait avant son approbation, ce vaccin serait rendu accessible par une procédure appelée « usage compassionnel », permettant de l'utiliser après l'obtention d'un consentement éclairé. Merck et les partenaires de l'OMS travaillent à la compilation des données pour appuyer les demandes d'autorisation.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Guinée : l'OMS coordonne une campagne de vaccination pour contenir une nouvelle flambée d'Ebola
http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=36943

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=38700


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 26 134
Féminin

MessagePosté le: Dim 12 Mar - 02:11 (2017)    Sujet du message: YEMEN : UNE CAMPAGNE NATIONALE CONTRE LA POLIO VACCINE CINQ MILLIONS D'ENFANTS / Yemen: UNICEF vaccination campaign reaches five million children Répondre en citant

YEMEN : UNE CAMPAGNE NATIONALE CONTRE LA POLIO VACCINE CINQ MILLIONS D'ENFANTS

ENGLISH : Yemen: UNICEF vaccination campaign reaches five million children
http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=56320


Une petit garçon est vacciné contre la polio à Sa’ada, au Yémen. (archives). Photo UNICEF/UN026952/Madhok

9 mars 2017 – Dans un contexte de regain de violence, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et ses partenaires ont terminé la première partie d'une campagne nationale de vaccination qui a permis d'atteindre 5 millions d'enfants âgés de moins de cinq ans.

Lors de cette campagne, 40.000 personnes à travers le Yémen ont participé à cette vaccination contre la polio et à la fourniture de suppléments en vitamine A.

Des équipes mobiles ont atteint les enfants partout où ils se trouvaient, y compris dans les endroits où l'accès aux services de santé a été interrompu par les combats. Les professionnels de santé ont montré une détermination héroïque à traverser les lignes de front, les montagnes et les vallées pour vacciner les enfants, selon l'UNICEF.

« Au cours des deux dernières années, davantage d'enfants sont morts de maladies évitables que de la violence. C'est pourquoi les campagnes de vaccination sont si cruciales pour sauver la vie des enfants du Yémen et assurer leur avenir », a déclaré la Représentante de l'UNICEF au Yémen, Dr Meritxell Relaño, dans un communiqué de presse.

La campagne intervient à un moment critique. Les enfants au Yémen sont menacés par la famine et la malnutrition a considérablement augmenté les risques de maladies. Plus de la moitié des installations médicales du Yémen ne fonctionnent plus et le système de santé est sur le point de s'effondrer.

À mesure que les besoins augmentent, l'UNICEF intensifie sa réponse humanitaire, notamment en fournissant un traitement contre la malnutrition aiguë sévère à 323.000 enfants et des services de santé de base à un million d'enfants et à plus d'un demi-million de femmes enceintes et allaitantes.

« Les enfants meurent parce que le conflit les empêche de recevoir les soins de santé et la nutrition dont ils ont besoin de toute urgence. Leur système immunitaire est faible à cause de la faim qui les affectent depuis des mois », a déclaré le Dr Relaño. « Nous appelons toutes les parties au conflit à trouver une solution politique à cette crise qui inflige des souffrances incalculables aux enfants ».

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=39102


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:13 (2017)    Sujet du message: CAMPAGNE DE VACCINATION (PARTIE 2)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> LA RELIGION MONDIALE ET L'ONU : SES VUES ET AGENDA SUR LE TRANSHUMANISME, CLONAGE, AGENDA DE DÉPOPULATION -> CAMPAGNE DE VACCINATION -VACCINATION CAMPAIGN (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Page 7 sur 7

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com