LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LES RUSES UTILISÉES PR RÉDUIRE LES POPULATIONS (PARTIE 2)
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> LA RELIGION MONDIALE ET L'ONU : SES VUES ET AGENDA SUR LE TRANSHUMANISME, CLONAGE, AGENDA DE DÉPOPULATION -> LES RUSES UTILISÉES PR RÉDUIRE LES POPULATIONS (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Dim 3 Juin - 17:38 (2012)    Sujet du message: LES RUSES UTILISÉES PR RÉDUIRE LES POPULATIONS (PARTIE 2) Répondre en citant

PESTILENCE WATCH: IS CHAGAS THE NEW HIV/AIDs OF THE AMERICAS?

PESTILENCE : CHAGAS THE KISS OF DEATH DISEASE THE NEW AIDS WITH NO CURE (JUN 2, 2012)



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=k6QcVoDIX5Y&feature=relmfu

Posted onJune 1, 2012by The Extinction Protocol

June 1. 2012 – DISEASE – Chagas, a tropical disease spread by insects, is causing some fresh concern following an editorial—published earlier this week in a medical journal—that called it ‘the new AIDS of the Americas.” More than 8 million people have been infected by Chagas, most of them in Latin and Central America.

But more than 300,000 live in the United States. The editorial, published by the Public Library of Science’s Neglected Tropical Diseases, said the spread of the disease is reminiscent of the early years of HIV. “There are a number of striking similarities between people living with Chagas disease and people living with HIV/AIDS,” the authors wrote, “particularly for those with HIV/AIDS who contracted the disease in the first two decades of the HIV/AIDS epidemic.” Both diseases disproportionately affect people living in poverty, both are chronic conditions requiring prolonged, expensive treatment, and as with patients in the first two decades of the HIV/AIDS epidemic, “most patients with Chagas disease do not have access to health care facilities.”

Unlike HIV, Chagas is not a sexually-transmitted disease: it’s “caused by parasites transmitted to humans by blood-sucking insects,’ as the New York Times put it. “It likes to bite you on the face,” CNN reported. “It’s called the kissing bug. When it ingests your blood, it excretes the parasite at the same time. When you wake up and scratch the itch, the parasite moves into the wound and you’re infected.” -Yahoo

http://theextinctionprotocol.wordpress.com/2012/06/01/pestilence-watch-is-chagas-the-new-hivaids-of-the-americas/


Dernière édition par maria le Jeu 7 Juin - 01:48 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 3 Juin - 17:38 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Dim 3 Juin - 17:38 (2012)    Sujet du message: DANGEREUSE SCIENCE : MALAISIE : DES MOUSTIQUES MUTANTS GENETIQUEMENT MOFIDIES AFIN DE « LUTTER CONTRE LA FIEVRE DENGUE » ET DE… FAIRE BAISSER LES POPULATIONS… DE MOUSTIQUES ! Répondre en citant

DANGEREUSE SCIENCE : MALAISIE : DES MOUSTIQUES MUTANTS GENETIQUEMENT MOFIDIES AFIN DE « LUTTER CONTRE LA FIEVRE DENGUE » ET DE… FAIRE BAISSER LES POPULATIONS… DE MOUSTIQUES !




Chers amis,
Je vous mets un article publié par Vic en 2011, vous comprendrez mieux ce qui prend place avec ses nouveaux moustiques qui font leur apparition en Amérique. On en sait maintenant un peu plus sur les conséquences mais elles sont loin d'être celles telles qu'énumérées par nos experts médicaux - Maria
Une nouvelle expérience digne de Frankenstein, et effectuée sans que personne n’ait d’idée précise sur ses conséquences, a été menée en Malaisie.

L’Institut (insti-tue ?) malaisien pour la recherche médicale, qui est géré PAR LE GOUVERNEMENT, a ainsi effectué des essais « uniques en leur genre »…

6000 MOUSTIQUES MÂLES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS ONT AINSI ÉTÉ DÉPLOYÉS DANS UNE ZONE FORESTIÈRE DE MALAISIE, SOI-DISANT « AFIN DE LUTTER CONTRE LA FIÈVRE DENGUE ».

ETANT DONNÉ QUE SEULES LES FEMELLES TRANSMETTENT CETTE FIÈVRE, LE BUT ÉTAIT QUE CES MOUSTIQUES MUTANTS AILLENT FÉCONDER LES FEMELLES, DONNANT NAISSANCE À D’AUTRES MOUSTIQUES DONT LA VIE SERAIT PLUS COURTE, FAISANT AINSI CHUTER LES POPULATIONS DE MOUSTIQUES !

MES AMIS, SOUVENEZ-VOUS BIEN D’UNE CHOSE : CE QU’ON EFFECTUE AVEC DES ANIMAUX OU DES INSECTES, ON FINIT TOUJOURS PAR LE REPRODUIRE… SUR DES HUMAINS ! CE QUI EST INQUIÉTANT EST LE BUT DE RÉDUCTION DE LA POPULATION (des moustiques, en l’occurrence). En effet, si le but était vraiment de lutter contre la fièvre dengue, pourquoi ne pas avoir développé un insecte génétiquement modifié qui ne pouvait pas développer les germes de cette fièvre ? Non. Au lieu de cela, il s’agit d’un CONTRÔLE DES POPULATIONS de moustiques !

D’AUTRE PART, CETTE EXPÉRIENCE DE FOU POSSÈDE BIEN ENTENDU DES RISQUES : LA CRÉATION, À PARTIE DE LA REPRODUCTION DES MOUSTIQUES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS AVEC LES MOUSTIQUES NATURELS, D’UNE TROISIÈME CATÉGORIE DE MOUSTIQUES AUX CARACTÉRISTIQUES INCONNUES ET POTENTIELLEMENT DANGEREUSES, OU ENCORE UN DÉSÉQUILIBRE DANS L’ÉCOSYSTÈME QUI VERRA LE REMPLACEMENT DE CES POPULATIONS DE MOUSTIQUES PAR D’AUTRES INSECTES CAPABLES DE DÉVELOPPER D’AUTRES MALADIES, VOIRE MÊME DES MALADIES NOUVELLES.

MAIS AUSSI, L’ARTICLE QUI SUIT NOUS SIGNALE, via les mots employés et les faits rapportés, DES INCOHÉRENCES ET DES SECRETS qui devraient instantanément tirer la sonnette.

PAR EXEMPLE, ON PRÉTEND IMMÉDIATEMENT QUE L’EXPÉRIENCE MENÉE A ÉTÉ « UN SUCCÈS », MAIS SANS QU’AUCUNE PREUVE N’EN SOIT DONNÉE (c’est que, voyez-vous, l’institut en question a évidemment donné « peu de détails » sur cette opération). EN ATTENDANT, ON A TUÉ AVEC UN INSECTICIDE « TOUS LES MOUSTIQUES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS ». POURQUOI DONC LES AVOIR TUÉ, SI CEUX-CI NE REPRÉSENTAIENT VRAIMENT « AUCUN RISQUE » ? ET JUSTE UN PEU PLUS LOIN, NOUS APPRENONS QUE CET INSTITUT « N’A PAS L’INTENTION DE LIBÉRER D’AUTRES MOUSTIQUES DANS LA NATURE AVANT D’AVOIR ANALYSÉ LES RÉSULTATS CONCERNANT LA DURÉE DE VIE DE CES MOUSTIQUES ET LEUR DISPERSION DANS LA NATURE ». COMMENT PEUVENT-ILS PRÉTENDRE QUE L’EXPÉRIENCE A ÉTÉ UNE « RÉUSSITE » AVANT MÊME D’EN AVOIR ANALYSÉ LES RÉSULTATS ???

ENFIN, LE SECRET QUI RÈGNE AUTOUR DE CES EXPÉRIENCES NE NOUS LAISSE PRÉSAGER RIEN DE BON… EN EFFET, UN RESPONSABLE DU MINISTERE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE L'ENVIRONNEMENT MALAISIEN NOUS PARLE BRIEVEMENT DE CES ESSAIS « SOUS COUVERT D’ANONYMAT, PARCE QU’IL N’EST PAS AUTORISE A EFFECTUER DES DECLARATIONS PUBLIQUES A CE SUJET » !

Il est donc clair qu’on a tenté de RASSURER les populations, alors qu’on ignore les résultats réels des essais et qu’on cache au peuple les véritables buts et conséquences de ces tests scientifiques dignes de Frankenstein !

LES RISQUES SONT ENORMES, et nous avons des « scientifiques » vendus et des autorités cachotières qui développent des expériences aux effets inconnus, contre nature et potentiellement dévastateurs. Nous avons donc toutes les raisons de nous inquiéter, et de nous rebeller contre ce genre d’expérimentation putride !

L’article, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.



Source:

http://www.dailymail.co.uk/news/article-1350708/Genetically-modified-mosqui
MOUSTIQUES MUTANTS : LE DEPLOIEMENT D’INSECTES GENETIQUEMENT MODIFIES EN MALAISIE FAIT CRAINDRE DE NOUVELLES ESPECES INCONTRÔLABLES
Par Daily Mail Reporter
Dernière mise à jour à 15h50, le 26 janvier 2011




LA MALAISIE A LACHE 6.000 MOUSTIQUES GENETIQUEMENT MODIFIES DANS UNE FORET dans la première expérience du genre en Asie visant à lutter contre la fièvre dengue.

L'essai sur le terrain est destiné à ouvrir la voie à l'utilisation officielle de moustiques mâles génétiquement modifiés de type Aedes aegypti afin qu’ils s'accouplent avec des femelles et PRODUISENT UNE PROGENITURE AVEC UNE VIE PLUS COURTE, REDUISANT AINSI LA POPULATION.

Seuls les moustiques femelles Aedes aegypti transmettent la fièvre dengue, qui a tué 134 personnes en Malaisie l'année dernière.

La Malaisie a relâché 6.000 moustiques mâles Aedes aegypti génétiquement modifiés dans une forêt dans le but de réduire les taux de la dengue

Toutefois, CE PROJET A SUSCITE DES CRITIQUES PROVENANT DE CERTAINS ECOLOGISTES MALAISIENS, QUI CRAIGNENT QU'IL POURRAIT AVOIR DES CONSEQUENCES IMPREVUES, TELLES QUE LA CREATION ACCIDENTELLE D'INCONTROLABLES MOUSTIQUES MUTANTS.

LES CRITIQUES DISENT AUSSI QUE DE TELS PLANS PEUVENT LAISSER UN VIDE DANS L'ECOSYSTEME QUI EST ENSUITE REMPLI PAR UNE AUTRE ESPECE D'INSECTES, QUI POURRAIT INTRODUIRE DE NOUVELLES MALADIES.

Un essai similaire dans les îles Caïmans l'an dernier - la première fois où des moustiques génétiquement modifiés ont été lâchés dans la nature après des années d'expériences en laboratoire et des calculs hypothétiques - a entraîné une CHUTE SPECTACULAIRE DE LA POPULATION de moustiques dans une petite zone étudiée par les chercheurs.

Les autorités gouvernementales ont tenté de DISSIPER LES INQUIETUDES en disant qu'elles effectuent des recherches à petite échelle et ne se précipiteront pas dans un déploiement important de moustiques.

L'INSTITUT MALAISIEN POUR LA RECHERCHE MEDICALE, GERE PAR LE GOUVERNEMENT, A DIT QU'IL AVAIT RELACHE ENVIRON 6000 MOUSTIQUES DE LABORATOIRE QUI NE PIQUENT PAS DANS UNE ZONE FORESTIERE INHABITEE DANS L'EST DE LA MALAISIE, LE 21 DECEMBRE.

6.000 AUTRES MOUSTIQUES SAUVAGES MALES AEDES AEGYPTI ONT EGALEMENT ETE PLACES DANS CETTE ZONE A DES FINS DE COMPARAISON SCIENTIFIQUE, a-t-il déclaré dans un communiqué.

Ce projet a suscité des critiques de la part de certains écologistes, qui craignent qu'il pourrait avoir des conséquences imprévues, telles que la création accidentelle d'incontrôlables moustiques mutants dans cette section de la forêt malaisienne

L'INSTITUT A FOURNI PEU DE DETAILS SUR L'EXPERIENCE, MAIS A DECLARE QU'ELLE S’ETAIT CONCLUE « AVEC SUCCES», LE 5 JANVIER, ET QUE TOUS LES MOUSTIQUES AVAIENT ETE TUES AVEC UN INSECTICIDE.

IL N'A PAS L'INTENTION DE LIBERER D’AUTRES MOUSTIQUES JUSQU'A CE QU'IL AIT ANALYSE LES RESULTATS DE LA DUREE DE VIE DES MOUSTIQUES DE LABORATOIRE ET L'ETENDUE DE LEUR DISPERSION DANS LA NATURE.

Ce fut le premier essai du genre en Asie, a dit un fonctionnaire du ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement SOUS COUVERT D'ANONYMAT PARCE QU'IL N'ETAIT PAS AUTORISE A FAIRE DES DECLARATIONS PUBLIQUES.

Dans les îles Caïmans, des moustiques mâles génétiquement modifiés et stériles ont été lâchés par les scientifiques dans une région de 40 acres entre mai et octobre l'année dernière.
En août, le nombre de moustiques dans cette région a chuté de 80 pour cent par rapport à une zone voisine où aucun moustique stérile n’avait été libéré.

Le Premier ministre malaisien Najib Razak a déclaré l'année dernière que le projet était une façon « novatrice » de lutter contre la dengue, après une absence de succès dans les campagnes exhortant les Malaisiens à garder leurs quartiers exempts d’eau stagnante où les moustiques peuvent se reproduire.

Le nombre de décès liés à la dengue en Malaisie a augmenté de 52 pour cent l'an dernier, démarrant à partir de 88 décès en 2009. Les infections totales de type dengue ont augmenté de 11 pour cent depuis 2009 pour atteindre plus de 46.000 cas l'an dernier.

La fièvre dengue est répandue en Asie et en Amérique latine. Les symptômes incluent de la fièvre élevée, des douleurs articulaires et des nausées, mais dans les cas graves, elle peut conduire à une hémorragie interne, à un arrêt circulatoire et à la mort. Il n'existe aucun remède ou vaccin connu.



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Dim 3 Juin - 17:39 (2012)    Sujet du message: MUTANT MOSQUITOES : MALAYSIA RELEASE OF GENETICALLY MODIFIED INSECTS SPARKS FEARS OF UNCONTROLLABLE NEW SPECIES Répondre en citant

MUTANT MOSQUITOES : MALAYSIA RELEASE OF GENETICALLY MODIFIED INSECTS SPARKS FEARS OF UNCONTROLLABLE NEW SPECIES


A document I post in 2011. See the connection with wath's going on with these new mosquitoes, in 2012, in America and surely in Malaysia and other countries where they made the first experimentations.


By Daily Mail Reporter
UPDATED: 15:50 GMT, 26 January 2011

The field test is meant to pave the way for the official use of genetically engineered Aedes aegypti male mosquitoes to mate with females and produce offspring with shorter lives, thus curtailing the population.

Only female Aedes aegypti mosquitoes spread dengue fever, which killed 134 people in Malaysia last year.



Malaysia has released 6,000 genetically modified Aedes aegypti male mosquitoes into a forest in a bid to curb rates of dengue fever


However, the plan has sparked criticism by some Malaysian environmentalists, who fear it might have unforeseen consequences, such as the inadvertent creation of uncontrollable mutated mosquitoes.

Critics also say such plans could leave a vacuum in the ecosystem that is then filled by another insect species, potentially introducing new diseases.

A similar trial in the Cayman Islands last year - the first time genetically modified mosquitoes have been set loose in the wild after years of laboratory experiments and hypothetical calculations - resulted in a dramatic drop in the mosquito population in a small area studied by researchers.

Government authorities have tried to allay the concerns by saying they are conducting small-scale research and will not rush into any widespread release of mosquitoes.
The Malaysian government-run Institute for Medical Research said it released about 6,000 non-biting sterile male lab mosquitoes in an uninhabited forest area in eastern Malaysia on December 21.

Another 6,000 wild male Aedes aegypti mosquitoes were also placed in the area for scientific comparison, it said in a statement.


The plan has sparked criticism by some environmentalists, who fear it might have unforeseen consequences, such as the inadvertent creation of uncontrollable mutated mosquitoes in the section of Malaysian forest


The institute provided few details of the experiment, but said it was 'successfully' concluded on January 5, and that all the mosquitoes were killed with insecticide.

It was not planning to release any more mosquitoes until it had analysed the results of the lab mosquitoes' life span and extent of their dispersal in the wild.

It was the first such trial in Asia, an official in the Ministry of Natural Resources and Environment said on condition of anonymity because he was not authorised to make public statements.

In the Cayman Islands, genetically altered sterile male mosquitoes were also set loose by scientists in a 40-acre region between May and October last year.

By August, mosquito numbers in that area dropped by 80 per cent compared with a neighbouring area where no sterile mosquitoes were released.

Malaysian Prime Minister Najib Razak said last year the project was an 'innovative' way to fight dengue after a lack of success in campaigns urging Malaysians to keep neighbourhoods free of stagnant water where mosquitoes can breed.

The number of dengue-linked deaths in Malaysia increased by 52 per cent last year from 88 deaths in 2009. The total dengue infections rose 11 per cent from 2009 to more than 46,000 cases last year.

Dengue fever is common in Asia and Latin America. Symptoms include high fever, joint pains and nausea, but in severe cases, it can lead to internal bleeding, circulatory shutdown and death. There is no known cure or vaccine.

Read more: http://www.dailymail.co.uk/news/article-1350708/Genetically-modified-mosquitoes-released-Malaysia-sparks-fears-uncontrollable-new-species.html#ixzz1wZmdvWLh


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Lun 4 Juin - 03:00 (2012)    Sujet du message: GLOBAL INCIDENT MAP DISPLAYING OUTBREAKS OF ALL VARIETIES OF DISEASES Répondre en citant

GLOBAL INCIDENT MAP DISPLAYING OUTBREAKS OF ALL VARIETIES OF DISEASES

http://outbreaks.globalincidentmap.com/home.php


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Juin - 00:48 (2012)    Sujet du message: SIX PEOPLE IN INTENSIVE CARE AFTER OUTBREAK OF LEGIONNAIRES' DISEASE Répondre en citant

SIX PEOPLE IN INTENSIVE CARE AFTER OUTBREAK OF LEGIONNAIRES' DISEASE

STV 4 June 2012 17:54 BST

Six people are in hospital and a further four are receiving medical attention after an outbreak of Legionnaires’ disease in Edinburgh.

NHS Lothian is investigating four confirmed and four suspected cases of the Legionella bacteria in the Gorgie, Dalry, and Saughton areas of the capital.

Six men are being treated in hospitals throughout Lothian. Five of the men are in intensive care units while the sixth is in a high dependency unit.

A further four cases, as yet unconfirmed, are also being probed.

All ten cases are linked geographically to the Dalry, Gorgie and Saughton areas of Edinburgh.

The source of the outbreak is being investigated by officials from Edinburgh Council's Environmental Health Department and the Health and Safety Executive who are concentrating on the south-west Edinburgh area.

Steps are being taken to treat cooling towers in the area as a precaution until the source is located.

Dona Milne, acting director of Public Health and Health Policy for NHS Lothian, said: "We have four confirmed cases of Legionnaires' disease which all seem to come from the same point source in the South West of Edinburgh.

"Anybody who develops symptoms of Legionnaires' disease should contact NHS 24 immediately or go to their GP.

"The safety of the public is our number one priority and we would urge people to look out for the symptoms of this disease.”

Duncan McCormick, consultant in public health for NHS Lothian said: "Investigations into the possible source of this outbreak are on-going and we continue to urge anyone who develops symptoms of Legionnaires disease to contact NHS 24 or go to their GP."

The cases currently under investigation arose between May 28 and Monday, June 4. All GP surgeries in Lothian are open on Monday but some will be closed on Tuesday for the Jubilee holiday.

Legionella bacteria is commonly found in sources of water, such as rivers and lakes but can also enter artificial supply systems such as air conditioning devices, hot and cold water facilities, and cooling towers. The bacteria have the potential to spread rapidly once they have entered a water system.

Legionnaires' disease is contracted by breathing in small droplets of contaminated water. The condition is not contagious and cannot be spread directly from person to person.

Symptoms usually begin within three to six days of contraction. They often originate as mild headaches and muscular pain before escalating to more severe symptoms including high fever, intense muscle pain, and chills. Once the bacteria infect the lungs, the sufferer will experience a persistent cough – dry at first but later bringing up mucus and even blood – shortness of breath, and chest pains.

There is also a risk of nausea, vomiting, diarrhoea, and loss of appetite, while around half of those who contract Legionnaires' disease will also suffer changes to their mental state, such as confusion.

http://local.stv.tv/edinburgh/104650-six-people-in-intensive-care-after-outbreak-of-legionnaires-disease/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Juin - 01:35 (2012)    Sujet du message: E-COLI SPRAYED ON UK POPULATION BBC=== ✈ Répondre en citant

E-COLI SPRAYED ON UK POPULATION BBC=== ✈



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=1veqLJegPqg&feature=watch_response


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Dim 10 Juin - 16:13 (2012)    Sujet du message: GONORRHEA 'SUPERBUG' SPREADING; IS IT HEADED FOR U.S.? Répondre en citant

GONORRHEA 'SUPERBUG' SPREADING; IS IT HEADED FOR U.S.?



06/10/2012




A new "superbug" strain of gonorrhea, seemingly resistant to all known antibiotics, could be headed for the United States as the sexually transmitted disease continues its global march.

There have been no known cases within the U.S. so far. But
more countries, including Britain, Australia and France, are reporting instances of gonorrhea that are impervious to cephalosporin antibiotics -- the drugs normally used to snuff out the most serious cases.

“We certainly are worried about importation of resistance,” Dr. Gail Bolan, director of the STD Division of the
Centers for Disease Control and Prevention, told The Times on Thursday. "It's time to take these trends seriously."

U.S. health experts are taking a multipronged approach to combating the superbug, she said, including early diagnosis, dual therapies, encouraging the pharmaceutical industry to develop new drugs and urging condom use among people who are sexually active.

“If individuals use condoms consistently and correctly, you can prevent the transmission of gonorrhea,” she said. The disease can be transmitted through oral sex as well, she cautioned.

It is estimated that there are more than 600,000 new cases of gonorrhea each year in the United States, she said. Many people have no idea they are infected because of a lack of obvious symptoms. Untreated, the disease can cause a number of health complications in women, including
infertility. It can also increase a person's risk of contracting HIV and trigger other serious illnesses, including heart infections, she said.

The prospect of a new superbug underscores longstanding concerns about widespread use of antibiotics, even when unwarranted, and how it can create more powerful bacterial strains.

Manjula Lusti-Narasimhan, of the World Health Organization's department of reproductive health and research, said during a briefing in Geneva on Wednesday that more than 106 million people worldwide are newly infected with gonorrhea every year,
Reuters reported. It was not immediately clear how many of those are diagnosed with the new superbug. But the sheer numbers add urgency to the issues, experts say.

Gonorrhea "is becoming a major public health challenge," Lusti-Narasimhan was quoted as saying. "The organism is what we term a superbug -- it has developed resistance to virtually every class of antibiotics that exists.... The health implications are significant."



http://propheticseer.com/5/post/2012/06/gonorrhea-superbug-spreading-is-it-headed-for-us.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Mar 12 Juin - 02:00 (2012)    Sujet du message: L'ONU APPELLE À REDOUBLER D'EFFORTS POUR METTRE FIN À LA PANDÉMIE DE VIH/SIDA Répondre en citant

L'ONU APPELLE À REDOUBLER D'EFFORTS POUR METTRE FIN À LA PANDÉMIE DE VIH/SIDA


Qu'est-ce qui se cache vraiment derrière ce VIH? Il y a toutes sortes de rumeurs, ces derniers temps et le Conseil Mondial des Églises va dans le même sens. Ce qui est certain, c'est qu'il fait partie de l'agenda de dépopulation mondiale, objectif à atteindre pour 2015.








11 juin 2012 –
En dépit des progrès considérables accomplis dans la réponse au VIH/sida, il est urgent de redoubler d'efforts pour mettre fin à la pandémie mondiale, ont déclaré lundi des responsables des Nations Unies, soulignant le besoin de renforcer l'accès aux services et d'augmenter les ressources.

« Un après la réunion de haut niveau de 2011, et moins de trois ans avant la date-butoir de 2015 fixée par les États Membres dans leur Déclaration politique, nous devons nous assurer que les engagements pris soient pleinement mis en œuvre », a souligné le Président de l'Assemblée de l'Assemble générale, Nassir Abdulaziz Al-Nasser, dans un discours lu par son Vice-Président.

Il a insisté pour que la communauté internationale soutienne les programmes de prévention, de traitement et de soins du VIH, en mettant l'accent sur les programmes de santé reproductive, de santé maternelle et infantile, d'égalité des sexes, de lutte contre les maladies transmissibles et de renforcement des systèmes de santé.

« S'il est possible d'atteindre les 10 objectifs fixés dans la Déclaration politique de 2011, on ne peut y arriver par un seul chemin », a averti M. Al-Nasser, avant d'inviter toutes les parties prenantes à travailler de concert en vue d'accélérer la campagne de lutte contre le VIH/sida.

L'an dernier, lors de la réunion de haut niveau de 2001, les États Membres avaient adopté une déclaration politique par laquelle ils ils s'étaient engagés à atteindre d'ambitieux objectifs de lutte contre le VIH/sida, notamment le fait d'assurer un traitement à 15 millions de personnes d'ici à 2015.

« Il faut réduire d'un million les nouvelles infections d'ici à 2015, et cela ne sera possible que si on atteint les personnes à risque, ainsi que les femmes et les jeunes », a déclaré de son côté le Secrétaire général Ban Ki-moon, également présent lors de cette réunion de l'Assemblée. Il a déploré que cinq millions de jeunes vivent avec le VIH/sida et que 3.000 nouveaux cas d'infection parmi ce groupe sont recensés chaque jour.

M. Ban a par ailleurs souligné que la discrimination portait atteinte aux efforts de lutte contre le VIH/sida en entravant l'accès des personnes aux services de prévention et aux traitements. Il a exhorté l'ensemble des États membres à lutter contre la marginalisation des personnes vivant avec le VIH/sida, ajoutant que tout avait été mis en œuvre pour que l'ONU devienne un lieu de travail exemplaire et débarrassé de tout préjugé.

Tout ce travail, a-t-il enchainé, nécessite des fonds. Or, s'est-il inquiété, le financement de la lutte contre le VIH/sida a chuté de 13% par rapport à 2009. Avec 2015 pour objectif, on ne peut se permettre de ralentir. Le Secrétaire général a notamment appelé au renforcement des mécanismes de financement existants, notamment du Fonds mondial. « Une génération sans VIH, a-t-il souligné, est une génération qui pourra aider à mettre un terme à la pauvreté. »

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=28349&Cr=Sida&Cr1=


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Mar 12 Juin - 02:17 (2012)    Sujet du message: L'OMS APPELLE À AGIR D'URGENCE CONTRE UNE ÉPIDÉMIE DE GONORRHÉE INCURABLE Répondre en citant

L'OMS APPELLE À AGIR D'URGENCE CONTRE UNE ÉPIDÉMIE DE GONORRHÉE INCURABLE

Remarquez comment nous voyons apparaître soit des maladies tout à fait nouvelles et dont il n'existerait pas de traitement ou bien des maladies déjà existantes dont on nous dit qu'il faut aller de l'avant dans la prévention à cause des mutations génétiques des organismes infectueux. Le but final de l'Organisation mondiale de la Santé est que bientôt par une ACTION GLOBALE, elle nous arrivera avec son vaccin miracle qui peut (selon elle) guérir toutes les maladies. Tout cela se fera sous une URGENCE SANITAIRE GLOBALE avec l'aide de toutes les ressources sur le terrain pour obliger les populations à se faire vacciner. Est-ce que les pays mentionnés seront les premiers touchés? Dur à dire, mais nous ne saurons sous peu. Et là, mes amis, les humains tomberont comme des mouches et ceux qui le refuseront seront menés en quarantaine ou exécutés. Ces êtres démoniaques ont bien beau nous présenter de beaux discours tentant de nous rassurer, mais tout cela n'est qu'un piège bien romancé. Rappelez-vous la dernière grande pandémie concoctée par ces parasites destructeurs et cela vous donnera une petite idée de ce qui vient sur le monde, très bientôt.




6 juin 2012 –

Des millions de personnes souffrant de gonorrhée pourraient se trouver à court de traitements adéquats à moins que soit entreprise d'urgence une ACTION GLOBALE, a prévenu mercredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Plusieurs pays, dont l'Australie, la France, le Japon, la Norvège, la Suède et le Royaume-Uni font état de cas de résistance de cette infection microbienne aux céphalosporines, le traitement antibiotique de dernier recours utilisé contre la gonorrhée ou blennorragie, une maladie sexuellement transmissible (MST) qui touche chaque année 106 millions de personnes supplémentaires.

« La gonorrhée est en train de devenir un problème de santé publique majeur, en raison de l'incidence élevée des infections et du déclin des options thérapeutiques disponibles », a expliqué le Dr. Manjula Lusti-Narasimhan, du Département de la santé reproductive à l'OMS.

« Les données disponibles révèlent seulement le sommet de l'iceberg. En l'absence de surveillance adéquate, nous ne pourrons pas mesurer l'étendue de la résistance de la gonorrhée, et en l'absence de recherche pour développer de nouveaux agents antimicrobiens, il pourrait bientôt ne plus y avoir de traitement efficace pour soigner les patients. »

Dans une nouvelle directive rendue publique aujourd'hui, l'OMS appelle à une vigilance accrue dans la prise d'antibiotiques et à relancer la recherche de nouveaux protocoles thérapeutiques contre l'infection. Le Plan d'action global de l'OMS pour contrôler l'expansion de la résistance antimicrobienne du gonocoque, responsable de la gonorrhée, préconise aussi une surveillance étroite des souches résistances, ainsi qu'une amélioration de la prévention, du diagnostic et du contrôle des infections par gonocoques.

La gonorrhée représente un quart des maladies sexuellement transmissibles guérissables. Son agent pathogène a progressivement développé une résistance à la plupart des antibiotiques communs, notamment la pénicilline, les tétracyclines et les quinolones.

« Nous sommes extrêmement préoccupés par les récentes informations faisant état de l'échec des traitements utilisés en dernier recours – les antibiotiques céphalosporines –, alors qu'aucun traitement de substitution n'est en cours de développement », a souligné le Dr. Lusti-Narasimhan. « Si les infections blennorragiques deviennent incurables, les conséquences sur le plan sanitaire seront dramatiques. »

La résistance antimicrobienne est provoquée par un accès sans restrictions aux antimicrobiens et l'utilisation excessive d'antibiotiques de qualité médiocre, ainsi que par les mutations génétiques des organismes infectieux.

La gonorrhée non traitée peut toucher l'homme, la femme et le nouveau-né. Son symptôme principal est une infection de l'urètre, du col de l'utérus et du rectum. Cette MST peut provoquer l'infertilité chez l'homme et la femme et augmenter les risques de contraction et de transmission du VIH/sida. La gonorrhée est également responsable de grossesses extra-utérines, d'avortements spontanés, d'accouchements prématurés ou de mortinaissances, et d'infection oculaires graves chez 30 à 50% des nourrissons nés de mères souffrant de gonorrhée non-traitée. Dans certains cas, la cécité est inévitable.

La gonorrhée peut être évitée grâce à des rapports sexuels protégés. Pour endiguer la transmission de cette MST, son dépistage précoce et son traitement immédiat sont essentiels chez tous les partenaires sexuels concernés.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=28313&Cr=OMS&Cr1=


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Sam 23 Juin - 16:29 (2012)    Sujet du message: DEUX CAS DE CETTE MALADIE HAUTEMENT CONTAGIEUSE ONTÉ ÉTÉ DIAGNOSTIQUÉS DÉBUT JUIN AUX ÉTATS-UNIS. COMMENT EST-CE POSSIBLE? Répondre en citant


DEUX CAS DE CETTE MALADIE HAUTEMENT CONTAGIEUSE ONTÉ ÉTÉ DIAGNOSTIQUÉS DÉBUT JUIN AUX ÉTATS-UNIS. COMMENT EST-CE POSSIBLE?

Le Point.fr- Publié le 20/06/2012 à 18:47




Monseigneur de Belzunce au milieu des pestiférés (peste de Marseille, 1720). Gravure de la fin du XIXe, début du XXe siècle.© Abecasis / Sip

Par Jamila Aridj

Deux nouveaux cas de cette maladie extrêmement contagieuse ont fait leur apparition début juin aux États-Unis. Alors qu'aucun vaccin n'a encore été trouvé, pourrait-elle faire autant de ravage aujourd'hui qu'au Moyen Âge, où la peste noire a décimé la population européenne ? Réponse d'Élisabeth Carniel, responsable de l'unité Yersina de l'Institut Pasteur et du centre national de référence de la peste.

Le Point.fr : Pourquoi la peste réapparaît-elle ?

Élisabeth Carniel : Elle n'a jamais disparu. On peut constater une réémergence dans des pays où la peste avait disparu depuis plusieurs années. C'est le cas de l'Algérie, où il n'y avait pas eu de cas recensé depuis la fameuse peste de Camus ; la maladie est revenue dans la région d'Oran en 2003, puis dans une autre région du pays en 2008. En Jordanie, elle est revenue en 1997, après 70 ans de silence. Elle ne cause plus autant de cas qu'elle a pu le faire au Moyen Âge ou plus récemment, lors de la troisième pandémie au début de XXe siècle, mais elle a toujours persisté dans des foyers où elle a continué à être active, et notamment aux États-Unis. Il faut savoir qu'il y a une dizaine de cas parfois mortels tous les ans aux États-Unis, notamment sur la côte ouest.

Comment l'expliquer ?

Lors de la troisième pandémie de peste qui est partie de Hong Kong au début du XXe siècle, les bateaux apportaient des rats et des puces infectés. Plusieurs bateaux ont été amarrés à San Francisco et à Los Angeles. Et donc d'autres rongeurs ont été infectés et vivent maintenant très bien dans les zones semi-arides et les parcs nationaux américains. Le foyer est maintenant permanent et bien établi dans toute cette partie ouest des États-Unis.

Existe-t-il d'autres foyers dans le monde ?

Bien sûr. L'Afrique est le plus gros foyer de peste actuellement recensé dans le monde. L'Asie, l'Amérique latine et l'Amérique du Nord sont également touchées. Au cours des 20 dernières années, 26 pays ont déclaré des cas de peste auprès de l'OMS. Il y aurait eu entre 1990 et 2009 au moins 50 000 cas de peste humaine. Les chiffres de l'OMS sont toutefois à manipuler avec précaution, certains cas ayant été surestimés et d'autres sous-estimés.

Rapporte-t-on des cas en France ?

Non. Les derniers cas remontent à 1945, en Corse. La peste semble avoir disparu de France, et d'Europe d'une façon générale.

La peste reste une maladie qui n'a pas besoin de l'être humain pour persister...

Tout à fait. L'homme n'est qu'un accident dans le cycle de la peste. Le cycle naturel, c'est celui d'un rongeur qui est infecté, qui porte des puces qui vont s'infecter. Le rongeur meurt et ces puces vont infecter un autre rongeur, elles vont lui transmettre la peste. L'animal va alors développer la maladie. L'homme dans tout cela n'est pas nécessaire au maintien de la maladie et c'est bien pour cela qu'elle se fixe à bien des endroits et qu'elle peut rester silencieuse pendant longtemps.

Comment la maladie se transmet-elle à l'homme ?

Le plus souvent à partir d'une puce d'un rongeur infecté qui meurt. La puce préfère rester sur le rongeur, mais si celui-ci meurt, elle va sauter sur l'homme et le piquer. L'homme va alors développer ce qu'on appelle la peste bubonique, la forme la plus courante et classique de la maladie. Quand le bacille (bactérie en forme de bâtonnet droit, NDLR) se dissémine dans l'organisme, il colonise les organes, la rate, le foie ou même le sang, et provoque une septicémie mortelle. Chez certains patients, elle touche les poumons, on parle alors de pneumonie pesteuse. Et là, il peut y avoir une transmission d'homme à homme par la toux.

Comment s'en prémunir ?

On peut prendre des antibiotiques, mais dans les zones endémiques, les personnes ne peuvent pas prendre des antibiotiques en continu. La meilleure façon de lutter contre la maladie dans ces zones, c'est l'assainissement du milieu. C'est possible et facile dans des pays développés, mais ça l'est beaucoup moins à Madagascar ou en République démocratique du Congo, qui sont des foyers très actifs.
Comment expliquer qu'il n'existe aucun vaccin ?


Lors de la troisième pandémie, en 1894, le pasteurien Alexandre Yersin a identifié que la peste était due à un bacille. Différents moyens de lutte sont alors apparus. Le premier était un vaccin développé à l'Institut Pasteur de Madagascar. Le problème, c'est qu'il s'agissait d'une souche vivante atténuée avec des effets secondaires qui pouvaient être extrêmement violents. Un vaccin qu'on ne peut pas utiliser aujourd'hui.

Plusieurs équipes dans le monde et nous-mêmes travaillons au développement d'un nouveau vaccin qui serait beaucoup moins pathogène, tout en protégeant bien. Aujourd'hui, aucun n'est disponible sur le marché. Cela est dû aussi aux antibiotiques, qui sont très actifs. Il est parfois plus simple de traiter au cas par cas que de vacciner des populations importantes. D'autre part, la peste ne touche qu'une petite partie des gens, et dans des pays en développement. Il n'y a donc pas eu d'efforts importants, financiers notamment, des pays développés, qui considèrent cette maladie comme anecdotique.

Ferait-elle autant de ravages aujourd'hui qu'hier ?

A priori, pas comme au Moyen Âge, où l'on ne connaissait pas la cause de l'infection. On pensait d'ailleurs que c'était une punition divine. Il n'y avait rien d'efficace pour limiter son effet. De nos jours, on sait que la peste est due aux rongeurs, on peut donc assainir l'environnement pour essayer d'éviter le contact entre l'homme et l'animal. Nous savons aussi que la transmission se fait à travers les puces, et nous pouvons donc désinsectiser les habitations où des cas de peste sont survenus. Enfin, nous avons des antibiotiques qui permettent de guérir le patient s'il est traité suffisamment tôt.

Nous avons aujourd'hui des moyens de lutte environnementaux et des traitements qui nous font croire que la peste ne peut plus constituer le même fléau qu'elle a pu être dans le passé.

http://www.lepoint.fr/societe/quand-la-peste-reapparait-20-06-2012-1475817_23.php?google_editors_picks=true



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Juil - 15:09 (2012)    Sujet du message: MALADIE DE LYME : FRANCE : UN CAS BIEN DOCUMENTE CONCERNANT LES FIRMES PHARMACEUTIQUES CRIMINELLES ET LES AUTORITES DE « SANTE » CORROMPUES !!! Répondre en citant

MALADIE DE LYME : FRANCE : UN CAS BIEN DOCUMENTE CONCERNANT LES FIRMES PHARMACEUTIQUES CRIMINELLES ET LES AUTORITES DE « SANTE » CORROMPUES !!!





Chers amis,

VOICI À NOUVEAU UN CAS CONCRET DANS LEQUEL IL EST CLAIR QUE LES AUTORITÉS DE « SANTÉ » (COMPRENEZ LES AUTORITÉS CORROMPUES QUI ENTRETIENNENT LES MALADIES POUR LE PLUS GRAND PROFIT DES MULTINATIONALES QUI LEUR REFILENT DES POTS-DE-VIN), AINSI QUE LES MULTINATIONALES PHARMACEUTIQUES, JOUENT UN RÔLE PUREMENT CRIMINEL.

La MALADIE DE LYME OU BORRÉLIOSE DE LYME – une maladie étrange et douteuse APPARUE « SUBITEMENT » à Lyme, dans le Connecticut, aux… Etats-Unis, en 1975 – est provoquée par la morsure des tiques, plus précisément par une bactérie que ces bestioles ont apparemment commencé à posséder « SUBITEMENT » dans leur salive depuis les années 1970, aux USA. Cette maladie peut toucher plusieurs organes, et plusieurs systèmes (système nerveux, système sanguin, système digestif etc.), et peut provoquer des paralysies et même la mort si elle n’est pas traitée tôt. Pour davantage d’informations, rendez-vous sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_de_lyme .

OR, EN FRANCE MORTIFÈRE, CRIMINELLE ET LIBERTICIDE, IL SE FAIT QUE DES MILLIERS DE PATIENTS ATTEINTS DE CETTE MALADIE, CONTESTENT AVEC RAISON LA FAÇON DONT LES AUTORITÉS SANITAIRES POURRIES DÉPISTENT CETTE MALADIE.

MAIS LE PIRE N’EST SANS DOUTE PAS LÀ : UNE ENTREPRISE FRANÇAISE ALSACIENNE AVAIT EN EFFET COMMENCÉ À VENDRE UN REMÈDE NATUREL À BASE DE SAUGE CONTRE CETTE MALADIE : LE TIC TOX.

MAIS L’AGENCE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTÉ (AFSSAPS) A INTERDIT CE PRODUIT SOUS LE PRÉTEXTE FALLACIEUX ET IGNOBLE QUE CETTE ENTREPRISE ALSACIENNE N’ÉTAIT PAS HOMOLOGUÉE COMME… LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE ! LE PATRON DE CETTE ENTREPRISE FAIT DÉSORMAIS FACE À L’INJUSTICE (OUPS ! PARDON… À LA « JUSTICE ») !

UNE DAME QUI DIRIGEAIT UN LABORATOIRE QUI NE SE CONFORMAIT PAS AUX RÈGLES IMBÉCILES (ET APPAREMMENT INEFFICACES) DE DÉPISTAGE DE LA MALADIE DE LYME, A VU SON LABO ÊTRE FERMÉ PAR LES AUTORITÉS « SANITAIRES » CRIMINELLES ET DE RÉPRESSION !

Et pendant qu’une pétition (moyen de contestation inefficace, mou et inutile) a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de signatures contre la façon dont la maladie de Lyme est dépistée en France - et alors même que certains médecins soutiennent les « patients rebelles » qui se soulèvent contre les autorités sanitaires mortifères françaises - CERTAINS « SPÉCIALISTES » ET VENDUS DU SYSTÈME, QUI DÉFENDENT LES AUTORITÉS ET LES LABOS PHARMACEUTIQUES (IL SERAIT INTÉRESSANT D’ÉTUDIER LEUR PROFIL AFIN DE DÉTECTER LA PRÉSENCE D’ÉVENTUELS CONFLITS D’INTÉRÊT) NIENT TOUT EN BLOC, ET OSENT PARLER DE « DÉLIRE » ET DE « DÉRIVE SECTAIRE MENÉE PAR DES GOUROUS » ( = CRIMINALISATION DES OPPOSANTS ET DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ QUI LES DÉFENDENT !) CONCERNANT CETTE « DISSIDENCE » DES PATIENTS !

Comme nous pouvons le voir, l’industrie pharmaceutique criminelle, les ordures des autorités et certains médecins et « scientifiques » corrompus et vendus au système, continuent de nuire à la santé de la population et du public !

L’article révoltant, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BONNE MALADIE, BONNE AGONIE, BON TRAITEMENT INEFFICACE ET EMPOISONNÉ, ET BONNE MORT ! Vic.




Source : http://www.lepoint.fr/sante/maladie-de-lyme-des-patients-en-lutte-contre-le…


MALADIE DE LYME : DES PATIENTS EN LUTTE CONTRE LES AUTORITÉS SANITAIRES


Le Point.fr - Publié le 30/06/2012 à 12:01


Des milliers de personnes protestent contre le protocole de détection de la maladie transmise par les piqûres de tiques.



Photo d'illustration © Konstantin Chalabov / AFP

DES MILLIERS DE PATIENTS ET DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ MÈNENT UNE FRONDE CONTRE LES AUTORITÉS SANITAIRES AUTOUR DE LA MALADIE DE LYME : ILS CONTESTENT LA MANIÈRE DONT ON DÉTECTE ET ON SOIGNE EN FRANCE CETTE AFFECTION TRANSMISE PAR LES PIQÛRES DE TIQUES. L'approche "officielle" de cette maladie bactérienne, définie en 2006 lors d'une conférence scientifique, ne fait pas consensus. Et cela dès le diagnostic : POUR LES "REBELLES" DE LYME, LE PROTOCOLE DE TEST SANGUIN NE PERMET PAS DE DÉTECTER, ET DE LOIN, TOUS LES CAS RÉELLEMENT POSITIFS.

Conséquence : "VOUS SOUFFREZ DEPUIS DES ANNÉES, VOUS AVEZ TOUS LES SYMPTÔMES DE LYME, MAIS LE TEST EST NÉGATIF, ALORS ON VOUS DIT NON, CE N'EST PAS ÇA, C'EST AUTRE CHOSE, ET ON VOUS DONNE UN TRAITEMENT QUI NE SERT À RIEN", résume Judith Albertat, qui a elle-même été confrontée à cette situation. Cette Toulousaine, ancienne pilote de ligne devenue naturopathe après un "long parcours du combattant" pour se soigner, préside aujourd'hui Lyme sans frontières, une association de malades en colère créée en mars à Strasbourg.

PRÈS DE 10 000 PERSONNES ONT SIGNÉ LA PÉTITION LANCÉE PAR CETTE ASSOCIATION POUR DÉNONCER LE "DÉNI" DE CETTE MALADIE ET DE SA FRÉQUENCE PAR LES POUVOIRS PUBLICS. Selon elles, LA MALADIE TRAITÉE TARDIVEMENT NE PEUT ÊTRE SOIGNÉE PAR ANTIBIOTIQUES ET S'INSTALLE ALORS DANS UNE FORME CHRONIQUE.

Quelques médecins soutiennent cette hypothèse, comme le Pr Christian Perronne, infectiologue à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine), ou encore le Pr Luc Montagnier, co-découvreur du virus du sida et Prix Nobel de Médecine.

Mais au Centre national de référence de la maladie de Lyme, basé à Strasbourg, les SPÉCIALISTES réunis autour du Pr Daniel Christmann RÉFUTENT EN BLOC cette thèse. Selon eux, si des symptômes subsistent après le traitement antibiotique, ce n'est plus la bactérie de Lyme qui est en cause. Pour le Dr Pierre Kieffer, du CHU de Mulhouse, les douleurs articulaires et musculaires décrites dans de tels cas sont réelles, mais peuvent relever d'une "composante psychologique".

Alternatives

LA CONTROVERSE EST D'AUTANT PLUS VIVE QUE LES PATIENTS EN COLÈRE CROYAIENT AVOIR TROUVÉ DES MÉTHODES ALTERNATIVES POUR SE SOIGNER, NOTAMMENT LE TIC-TOX, UNE PRÉPARATION NATURELLE À BASE DE SAUGE FABRIQUÉE PAR UNE PETITE ENTREPRISE ALSACIENNE.

MAIS L'AGENCE DE SÉCURITÉ SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTÉ (AFSSAPS) A INTERDIT EN JANVIER DERNIER CE PRODUIT, ARGUANT NOTAMMENT QU'IL N'AVAIT PAS OBTENU D'AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHÉ (AMM) ET QUE L'ENTREPRISE QUI LE FABRIQUAIT N'ÉTAIT PAS HOMOLOGUÉE EN TANT QUE LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE.

SON GÉRANT, BERNARD CHRISTOPHE, DIPLÔMÉ EN PHARMACIE, DEVRA D'AILLEURS RÉPONDRE DE CES FAITS EN SEPTEMBRE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE STRASBOURG. À SES CÔTÉS COMPARAÎTRA VIVIANE SCHALLER, GÉRANTE D'UN LABORATOIRE D'ANALYSES BIOLOGIQUES BIEN CONNU DES "REBELLES" DU LYME, CAR IL PRATIQUAIT DES TESTS DIFFÉRENTS DE CEUX OFFICIELLEMENT PRÉCONISÉS. De ce fait, il a annoncé à des milliers de patients qu'ils avaient la maladie, alors même qu'on leur avait longtemps dit le contraire. FIN MAI, L'AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ A FAIT FERMER LE LABORATOIRE DE MME SCHALLER.

LES PATIENTS EN COLÈRE CRIENT AU "HARCÈLEMENT" ET À LA "RÉPRESSION". ET ASSURENT QUE DERRIÈRE CETTE POLÉMIQUE SE PROFILENT D'ÉNORMES INTÉRÊTS ÉCONOMIQUES, CEUX DES LABORATOIRES PHARMACEUTIQUES.

"ON PRÉFÈRE MAL SOIGNER TOUS LES SYMPTÔMES DU LYME AVEC TOUTES SORTES DE MÉDICAMENTS QUI COÛTENT DES MILLIONS À LA SÉCU, PLUTÔT QUE DE S'ATTAQUER VRAIMENT À LA MALADIE", dénonce Judith Albertat.

En revanche pour le Dr Kieffer, DÉFENSEUR DE LA LIGNE "OFFICIELLE" qui dit connaître le Lyme "par coeur", cette controverse relève du "DÉLIRE". "C'est une DÉRIVE SECTAIRE : des gourous profitent de la crédulité de gens fragiles en entretenant leurs angoisses".


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Mar 10 Juil - 17:30 (2012)    Sujet du message: HOSPITALS 'LETTING PATIENTS DIE TO SAVE MONEY’ Répondre en citant

HOSPITALS 'LETTING PATIENTS DIE TO SAVE MONEY’

Hospitals may be depriving elderly patients of food and drink to hasten their deaths as part of cost-cutting measures to free up bed space, leading doctors warn.



Supporters of the Liverpool Care Pathway, which allows medical staff to withhold fluid and drugs in a patient's final days, claim it is the kindest way of letting them slip away Photo: ALAMY








By Stephen Adams, Medical Correspondent


11:06PM BST 08 Jul 2012



Tens of thousands of patients with terminal illnesses are placed on a “death pathway” to help end their lives every year. However, in a letter to The Daily Telegraph, six doctors warn that hospitals may be using the controversial scheme to reduce strain on hospital resources.


Supporters of the Liverpool Care Pathway, which allows medical staff to withhold fluid and drugs in a patient’s final days, claim it is the kindest way of letting them slip away. But the experts say in their letter that natural deaths are often freer of pain and distress.


Informed consent is not always being sought by doctors, who fail to ask patients about their wishes while they are still in control of their faculties, warn the six.

This has led to an increase in patients carrying cards informing doctors that they do not wish to be put on the pathway in the last few days of their lives.


The six doctors are experts in elderly care and wrote the letter in conjunction with the Medical Ethics Alliance, a Christian medical organisation. They say that many members of the public have contacted them with examples of inappropriate use of the pathway, which is implemented in up to 29 per cent of hospital deaths.


They warn that there is no “scientific way of diagnosing imminent death.” They write: “It is essentially a prediction, and it is possible that other considerations may come into reaching such a decision, not excluding the availability of resources.”

Related Articles

The Liverpool Care Pathway, so called because it was developed at the Royal Liverpool Hospital in the 1990s, aims to ensure that patients who are close to death can die without being subjected to unnecessary interference by staff. In addition to the withdrawal of fluid and medication, patients can be placed on sedation until they die.

Dr Gillian Craig, a retired geriatrician and former vice-chairman of the Medical Ethics Alliance, is one of the six signatories to The Daily Telegraph letter.

“If you are cynical about it, as I am, you can see it as a cost-cutting measure, if you don’t want your beds to be filled with old people,” she said. She advised that those who did not want to be put on the pathway should carry cards made by Dr Rosalind Bearcroft, a consultant psychiatrist from Kent, and another signatory.

Last year The Daily Telegraph reported that the numbers being put on the pathway had doubled in just two years, with tens of thousands of patients now involved. But up to half of families are not being informed of clinicians’ decision to put a relative on the pathway, the report by the Royal College of Physicians found. Advocates point out that the Liverpool Care Pathway has been approved by the National Institute for Health and Clinical Excellence (Nice) and is backed by the Department of Health.

A Department of Health spokesperson said: "People coming to the end of their lives should have a right to high quality, compassionate and dignified care.

"The Liverpool Care Pathway (LCP) is not about saving money. It is an established and respected tool that is recommended by NICE and has overwhelming support from clinicians at home and abroad.

"The decision to use the pathway should involve patients and family members, and a patient's condition should be closely monitored. If, as sometimes happens, a patient improves, they are taken off the LCP and given whatever treatments best suit their new needs. To ensure the LCP is used properly, it is important that staff receive the appropriate training and support."

http://www.telegraph.co.uk/health/healthnews/9385674/Hospitals-letting-patients-die-to-save-money.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Mer 11 Juil - 20:04 (2012)    Sujet du message: POUR ÉCONOMISER DE L'ARGENT, L'ANGLETERRE MÈNE DES DIZAINES DE MILLIERS DE PERSONNES ÂGÉES VERS LA MORT Répondre en citant

POUR ÉCONOMISER DE L'ARGENT, L'ANGLETERRE MÈNE DES DIZAINES DE MILLIERS DE PERSONNES ÂGÉES VERS LA MORT





Les hôpitaux anglais laissent désormais les patients mourir pour économiser de l’argent. Pour les amener le plus rapidement vers le chemin de la mort, les hôpitaux privent les patients âgés de nourriture et de boisson pour ainsi hâter leur mort, afin de faire des économies après les mesures d’austérité et pour libérer des lits.

Des dizaines de milliers de patients atteints de maladies incurables sont placés sur le chemin de la mort chaque année. Cependant, dans une lettre à The Daily Telegraph, six médecins mettent en garde car les hôpitaux pourraient amplifier l’utilisation de ces mesures dans l’objectif de réduire la pression sur les ressources hospitalières.

Les six médecins sont des experts en matière de soins aux personnes âgées et ont écrit la lettre en collaboration avec le Medical Ethics Alliance, une organisation chrétienne médicale. Ils disent que de nombreux membres du public ont confirmé l’utilisation inappropriée de ces méthodes, qui seraient liées à près de 29% des décès dans le milieu hospitalier.

Source : Telegraph.co.uk

http://lejournaldusiecle.com/2012/07/09/pour-economiser-de-largent-langleterre-mene-des-dizaines-de-millers-de-personnes-ages-vers-la-mort/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Sam 14 Juil - 15:43 (2012)    Sujet du message: THEY WANT TO STERILIZE AMERICAN WOMEN: STERILIZATION WON'T COST WOMEN A PENNY UNDER OBAMACARE Répondre en citant

THEY WANT TO STERILIZE AMERICAN WOMEN: STERILIZATION WON'T COST WOMEN A PENNY UNDER OBAMACARE

Free Sterilization Under Obamacare
VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=sCUTUuSVJZY

Posted by truther on July 13, 2012 //

Did you know that STERILIZATION will not cost women a penny under Obamacare? A new regulation that goes into effect on August 1st requires that health plans cover sterilization for all women with “reproductive capacity”. That includes teenage girls. According to the new regulation, women must have access to sterilization “without having to pay a co-payment, co-insurance or a deductible.” So women will not have to pay a single penny out of pocket if they want to get sterilized. Of course this sterilization mandate will make health insurance more expensive for all of us, but the social engineers in Washington D.C. feel that increasing access to sterilization is a very important public policy goal. So why are they doing this? They are doing this because they love death.




They truly believe that they are saving the planet by reducing human numbers. That is why “family planning” is always at the very heart of the “green agenda”. They want to sterilize women because that will help keep the population down. And if there are less people running around, there will be less of us to ruin “their planet” with all of our pollution.


The new Obamacare regulation requires health insurance policies to offer 100% coverage for all “approved contraceptive methods, sterilization procedures, and patient education and counseling for all women with reproductive capacity.”

But to fully understand what is going on, you have to look at this in context with what is being implemented all over the globe.

Have you heard of Agenda 21? It is an international effort coordinated by the United Nations to make the world a more “sustainable” place in the 21st century.

To the social engineers at the forefront of this effort, the number one threat to “sustainable development” is overpopulation. That is why population control is one of the central pillars of Agenda 21.

So all over the globe, family planning programs are being pushed and funded by the United Nations. In many UN-funded family planning facilities all over the planet sterilizations are being offered for free.

The United Nations seems absolutely obsessed with population issues. In particular, they seem quite determined to get women in poorer countries to have less children. For example, the March 2009 U.N. Population Division policy brief began with the following statement….
Citation:
What would it take to accelerate fertility decline in the least developed countries?



A statement like that should be setting off all kinds of alarm bells in your head.
Questions like that are only a few steps away from all-out GENOCIDE.

But the social engineers at the United Nations are so obsessed with “saving the earth” that the fact that human lives are being destroyed in the process does not seem to bother them.

Many in the environmental movement believe that the number one problem facing the earth is climate change, and many of them also believe that carbon emissions being produced by human activity are the number one cause of climate change.

So that makes all of us the number one enemy of the planet.

This disturbing philosophy was clearly reflected in a 2009 report released by the United Nations Population Fund entitled “Facing a Changing World: Women, Population and Climate“. The following are three quotes that were pulled directly out of that report….

1) “Each birth results not only in the emissions attributable to that person in his or her lifetime, but also the emissions of all his or her descendants. Hence, the emissions savings from intended or planned births multiply with time.”

2) “No human is genuinely “carbon neutral,” especially when all greenhouse gases are figured into the equation. Therefore, everyone is part of the problem, so everyone must be part of the solution in some way.”

3) “Strong family planning programmes are in the interests of all countries for greenhouse-gas concerns as well as for broader welfare concerns.”

So the goal is to reduce the human population by as much as possible in order to reduce greenhouse gas emissions.

That is why those associated with this movement like abortion and absolutely LOVE sterilization.

When a woman has an abortion, she might get pregnant again.

But when a woman is sterilized, her “problem” is gone for good.

And guess what?

Your tax dollars go to pay for abortions and sterilizations all over the planet. The following is an excerpt from an article entitled “The Population Control Holocaust” by Robert Zubrin…..
Citation:
Of the billions of taxpayer dollars that the U.S. government has expended on population control abroad, a portion has been directly spent by USAID on its own field activities, but the majority has been laundered through a variety of international agencies. As a result of this indirect funding scheme, all attempts to compel the population control empire to conform its activities to accepted medical, ethical, safety, or human rights norms have proven futile. Rather, in direct defiance of laws enacted by Congress to try to correct the situation, what has and continues to be perpetrated at public expense is an atrocity on a scale so vast and varied as to almost defy description. Nevertheless, it is worth attempting to convey to readers some sense of the evil that is being done with their money.



If you have not read the rest of that article yet, you really should. You can find the rest of that article right here.

Developing nations all over the planet are often coerced into participating in these population control schemes through financial aid programs. For example, a recent article by Jurriaan Maessen detailed how the World Bank is actually using “financial assistance” as leverage to get developing nations to implement “family planning programs” in their countries….
Citation:
According to two subsequent documents put out by the World Bank, its guidelines dictate that in order to qualify for World Bank lending, sovereign nations must implement population reduction objectives as outlined by the World Bank and UN Population Fund. If they refuse, lending will be withdrawn.

Already pre-tested and implemented in Yemen and Niger, these guidelines are destined for global implementation within the next decade, says the World Bank.



In very poor countries, money can be a very powerful motivational tool.

In fact, in some nations money is actually being directly offered to women in an attempt to get them to agree to be sterilized. As I have written about previously, health officials in India are offering motorcycles, televisions and even new cars to women in an attempt to get them sterilized.

In other countries, darker methods of coercion are used.

In Uzbekistan, the government has decreed that “surgical contraception should be provided free of charge” to all Uzbek women who volunteer for the procedure.

That kind of sounds like what the new Obamacare regulation is going to do in the United States.

But what starts off as “voluntary” often becomes “mandatory” eventually.

The following is from an article in the Independent that detailed the horrible forced sterilizations that are going on in many parts of Uzbekistan….
Citation:
Saodat Rakhimbayeva says she wishes she had died with her newborn baby. The 24-year-old housewife had a cesarean section in March and gave birth to Ibrohim, a premature boy who died three days later.

Then came a further devastating blow: She learned that the surgeon had removed part of her uterus during the operation, making her sterile. The doctor told her the hysterectomy was necessary to remove a potentially cancerous cyst, while she believes he sterilized her as part of a state campaign to reduce birthrates.

“He never asked for my approval, never ran any checks, just mutilated me as if I were a mute animal,” the pale and fragile Rakhimbayeva said through tears while sitting at a fly-infested cafe in this central Uzbek city. “I should have just died with Ibrohim.”

According to rights groups, victims and health officials, Rakhimbayeva is one of hundreds of Uzbek women who have been surgically sterilized without their knowledge or consent in a program designed to prevent overpopulation from fueling unrest.



Sadly, Uzbekistan is not an isolated example. The truth is that forced sterilizations (often funded by the UN) have been happening all over the globe. This was detailed in length in a great article by Jurriaan Maessen. If you have not read it yet, I encourage you to go check it out right here.

Of course one of the biggest offenders of all is China. The Chinese have been enforcing their brutal “one child policy” for many years.

In China, if a woman tries to have a second child she is in danger of being arrested and dragged off to a clinic for a forced abortion. Often a sterilization is done on top of the forced abortion.

As the Epoch Times recently noted, enforcement of this one child policy can be absolutely brutal….
Citation:
“Pregnant women lacking birth permits are hunted down like criminals by population planning police in China and forcibly aborted.”



One recent case of forced abortion in China made headlines all over the globe. The following is from a story that appeared in a New Zealand news source….
Citation:
The family of a woman forced to undergo an abortion because she ran afoul of China’s one-child policy has accepted a cash settlement, apparently ending a controversy that caused a public uproar and embarrassed the government.

Feng Jianmei’s husband, Deng Jiyuan, told The Associated Press on Wednesday that the family accepted the settlement of 70,600 yuan ($11,200) because they wanted to return to a normal life.

Feng was beaten by local officials and forced to abort her baby last month, seven months into her pregnancy, because she did not have 40,000 yuan ($6,300) to pay the fine for having a second child.

Local authorities have often violently imposed abortions and sterilizations in an effort to meet birth quotas set by Beijing, but photos of Feng lying on a hospital bed with the blood-covered baby, reportedly stillborn after a chemical injection, set off a public outpouring of sympathy and outrage after they were posted online.



Will we see scenes like this in the United States someday?

The new Obamacare regulation gets us another step closer.

The sad thing is that overpopulation is a myth. If resources were distributed more efficiently and there was not so much evil and corruption in the world, the earth could easily hold a lot more people than it does today.

Unfortunately, the social engineers that are running things do not see things that way.

In fact, this sick population control philosophy is represented at the very highest levels of the U.S. government.

For example, Barack Obama’s top science adviser, John P. Holdren, actually co-authored a book in 1977 in which he advocated mass sterilization of American women. The following is just one of the incredibly shocking quotes in Holdren’s book….

“A program of sterilizing women after their second or third child, despite the relatively greater difficulty of the operation than vasectomy, might be easier to implement than trying to sterilize men.

The development of a long-term sterilizing capsule that could be implanted under the skin and removed when pregnancy is desired opens additional possibilities for coercive fertility control. The capsule could be implanted at puberty and might be removable, with official permission, for a limited number of births.”

Please keep in mind that Holdren is the number one “science adviser” to Barack Obama.

So what do these social engineers hope to achieve?

Well, the eventual goal is to reduce the population of the earth from 7 billion to about 500 million.

There seems to be a consensus among the “scientists” that write about these things that a global population of 500 million humans would be a “sustainable” level for the planet.

So how are they going to get rid of more than 90 percent of us and get the population down to just 500 million?

Please feel free to post a comment with your opinion on the matter below….
#theamericandream

http://www.pakalertpress.com/2012/07/13/they-want-to-sterilize-american-women-sterilization-wont-cost-women-a-penny-under-obamacare/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+pakalert+%28Pak+Alert+Press%29


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Mer 25 Juil - 15:48 (2012)    Sujet du message: 248 FŒTUS HUMAINS RETROUVES DANS UNE FORET Répondre en citant

248 FŒTUS HUMAINS RETROUVES DANS UNE FORET


Odieux, morbide et vomitif… L’aspect inhumain de notre monde dans toute sa déchéance.
Vic.

Source : http://yahoo.skynet.be/actualites/article/898532/248-foetus-humains-retrouves-dans-une-foret

Mercredi 25 juil. 2012 il y a 12 min

248 FŒTUS HUMAINS RETROUVES DANS UNE FORET

Quatre barils de plastique contenant 248 FŒTUS HUMAINS, APPAREMMENT ISSUS D'AVORTEMENTS TRES TARDIFS, ont été découverts dimanche par un pêcheur dans une forêt de l'Oural.


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Mar 31 Juil - 03:53 (2012)    Sujet du message: LES RUSES UTILISÉES PR RÉDUIRE LES POPULATIONS (PARTIE 2) Répondre en citant

56% DE NOUVEAUX CAS DE LÈPRE RECENSÉS EN INDE

Publié le 28 juillet 2012 à 15h30 | Mis à jour le 28 juillet 2012 à 15h30


Sur la photo, une jeune femme visite une clinique médicale à New Delhi.

Photo: AFP


Agence France-Presse
New Delhi



Plus de la moitié des nouveaux cas de lèpre dans le monde en 2010 sont survenus en Inde alors que cinq ans plus tôt ce pays s'était déclaré exempt de cette maladie du système nerveux.


Sur les 228 474 nouveaux cas de lèpre recensés dans le monde en 2010, l'Inde en comptait 126 800, soit 56%, a déclaré S.D. Gokhale, président de l'Association internationale des lépreux, basée en Inde, à l'agence Press Trust of India.

«Si les associations et les gouvernements ne prennent pas sérieusement conscience du problème et ne prennent pas des mesures efficaces pour éradiquer la lèpre, la situation va s'aggraver», a ajouté S.D. Gokhale.

La lèpre est une maladie chronique, mais curable qui affecte principalement la peau, le système nerveux périphérique, les voies respiratoires et les yeux.


La bactérie qui provoque la maladie se multiplie très lentement et la période d'incubation est d'environ cinq ans. Les symptômes peuvent mettre jusqu'à vingt ans pour se manifester.

S.D. Gokhale qui s'exprimait à l'issue d'un congrès de trois jours de l'Association internationale des lépreux qui s'est tenu à Pune, dans l'ouest de l'Inde, a souligné que les chiffres qu'il donnait avaient été confirmés par le ministère indien de la Santé.

http://www.lapresse.ca/sciences/medecine/201207/28/01-4560301-56-de-nouveau…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Sam 4 Aoû - 20:27 (2012)    Sujet du message: H3N2: HAS THE NEXT INFLUENZA PANDEMIC THREAT ARRIVED? 3 DIE FROM OUTBREAK IN AUSTRALIA NSW Répondre en citant

H3N2: HAS THE NEXT INFLUENZA PANDEMIC THREAT ARRIVED? 3 DIE FROM OUTBREAK IN AUSTRALIA NSW



Posted on August 4, 2012by The Extinction Protocol

August 4, 2012 – HEALTH - With 16 new human cases in the last three weeks — 12 in the last week alone — an outbreak of a variant strain of swine flu is giving CDC officials the jitters. What worries officials is that the new flu, officially called variant type A H3N2 or H3N2v, carries the M gene from the human H1N1 pandemic flu bug. This gene makes it easier for flu bugs to infect humans and spread among them. The first human case was detected in July 2011. Since then there have been 29 reported cases, although more cases likely have gone unreported. “Since the fall of 2011 there has been a big increase in these types of infections,” Joseph Bresee, MD, of the CDC’s Influenza Division, said at a news conference held to announce the new cases. “All 29 cases have had H3N2v with the M gene of pandemic H1N1. This may confer increased transmissibility to and among humans.” Last year, three people caught the bug from another person. As far as the CDC can tell, that hasn’t happened this year. And there’s been no sustained spread of the new swine flu bug among people. All the cases so far had contact with pigs. Most cases have been children who came into contact with infected pigs at state fairs. Ten of this week’s new cases were in Ohio. One was in Indiana and another was in Hawaii. According to Lisa Ferguson of the USDA, the virus has been detected in pigs in 11 states. Flu is common among pigs, and every year a few people catch a swine flu bug. But this new swine flu looks different. “We have detected cases of this virus with increasing frequency,” Bresee said. “We expect further cases of human infection, either with contact with swine or from limited human-to-human spread. We expect some of the cases will be severe.” –Web MD

3 die of H3N2 in Australia: A fatal influenza outbreak at two Hunter disability centers is continuing to spread, with more people contracting the illness. Already three deaths have been reported at Newcastle’s Stockton Centre and the Kanangra Centre at Morisset over the past week. Another five people were diagnosed with a respiratory illness yesterday and tests are expected to confirm they have succumbed to H3N2 strain which would make a total of 56 cases at the two centers. Both centers remain in lockdown with strict infection controls now in place for the 450 residents. Hunter New England Health is urging people with flu like symptoms not to visit hospitals or aged care facilities. The Health network says a daily assessment is being made of the residents. –ABC

http://theextinctionprotocol.wordpress.com/2012/08/04/h3n2-has-the-next-influenza-pandemic-threat-arrived-3-die-from-outbreak-in-australia-nsw/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Ven 10 Aoû - 18:09 (2012)    Sujet du message: 666, USA TECHNO-NAZIS : LA PILULE A PUCE DE L’IGNOBLE ENTREPRISE PROTEUS VIENT D’ETRE APPROUVEE PAR LA FDA !!! Répondre en citant



666, USA TECHNO-NAZIS : LA PILULE A PUCE DE L’IGNOBLE ENTREPRISE PROTEUS VIENT D’ETRE APPROUVEE PAR LA FDA !!!

ENGLISH : Microchip-Laden Drugs Given FDA Approval


http://www.greenmedinfo.com/blog/microchip-laden-drugs-given-fda-approval

Chers amis,

Désormais, l’heure est excessivement grave ET LES JOURS SONT COMPTES avant le moment où nos gouvernements mettront en place les puces dans les « médicaments », puis les puces implantables !!!

AUX ETATS-UNIS NAZIS, NON SEULEMENT LES PUCES IMPLANTABLES FONT PARTIE DE LA RÉFORME DES « SOINS » DE « SANTÉ » DE BARACK HUSSEIN OBAMA (VOIR LES ARTICLES QUE JE VOUS AI POSTÉS À CE SUJET IL Y A PRESQU'UN AN), MAIS EN PLUS, LA FOOD AND DRUG ADMINISTRATION CORROMPUE (FDA) VIENT D’AUTORISER LA VENTE DES MÉDICAMENTS À PUCE !!!
C’EST AINSI QUE LA CRAPULEUSE ENTREPRISE PROTEUS VA POUVOIR VENDRE DES MÉDICAMENTS CHIMIQUES MUNIS, EN PRIME, D’UNE PUCE INGÉRABLE CONTENANT DES MÉTAUX LOURDS !

Rappelons que ces pilules à puce serviront à s’assurer que les patients prennent bien toutes leurs pilules chimiques et toxiques (= coercition médicale et médicamenteuse) !

PISTAGE, COERCITION ET SUPPRESSION DE LA VIE PRIVÉE SONT DONC DÉSORMAIS APPLIQUÉS À 200% AUX USA !

EVIDEMMENT, IL NE FAUDRA QUE QUELQUES MOIS (VOIRE QUELQUES ANNÉES AU GRAND MAXIMUM) À NOS GOUVERNEMENTS POUR METTRE EN PLACE DES MESURES SIMILAIRES…

Vous vivez désormais les DERNIERES et ULTIMES possibilités d’EMPÊCHER ce système diabolique et bestial de se mettre en place ! A bon entendeur…

Le court mais néanmoins excellent article, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.

P.S. : un immense merci à la personne qui m’a signalé cet article !


Source : http://www.wikistrike.com/article-la-fda-approuve-l-utilisation-de-la-medec…

Lundi 6 août 2012

LA FDA APPROUVE L'UTILISATION DE LA "MÉDECINE NUMÉRIQUE": DES MICRO-PUCES DANS LES MÉDICAMENTS !




Les rumeurs concernant le développement d'une «PILULE NUMÉRIQUE» ont circulé pendant un certain temps, mais aujourd'hui, c’est fait, LE FEU VERT VIENT D’ÊTRE LANCÉ PAR LA FDA !

LA SOCIÉTÉ, PROTEUS, A OBTENU L'APPROBATION DE LA FDA (cf. http://proteusdigitalhealth.com/proteus-digital-health-announces-fda-cleara… ) POUR SON DISPOSITIF DE 1 MILLIMÈTRE CARRÉ (LA TAILLE D'UN GRAIN DE SABLE), ce qui, selon elle, «change le paradigme des soins". Nous entrons dans une nouvelle ère : celle de la médecine numérique.

TANDIS QUE LA PUCE ÉLECTRONIQUE SOUS-CUTANÉE SERA BIENTÔT OBLIGATOIRE CHEZ TOUS LES AMÉRICAINS (PROJET DE SANTÉ D’OBAMA), une campagne qui doit débuter en septembre 2012, on peut s’étonner du calendrier. Juste un mois avant, Idéal ! EN D’AUTRES TERMES, VOUS ACCEPTEZ D’ÊTRE PUCÉ (COMME UN CHIEN), OU BIEN L’ON VOUS FORCERA LA MAIN... PAR LES MÉDICAMENTS.

Marc Bieldermann pour WikiStrike




Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Lun 13 Aoû - 16:06 (2012)    Sujet du message: CANADA - QUÉBEC : URGENCES-SANTÉ L'EXHORTE À CESSER SON MASSAGE CARDIAQUE Répondre en citant

CANADA - QUÉBEC : URGENCES-SANTÉ L'EXHORTE À CESSER SON MASSAGE CARDIAQUE

Publié le 07 août 2012 à 07h38 | Mis à jour le 07 août 2012 à 11h07


Photo archives Le Soleil



=author%3ASara+Champagne&sort=recent]Sara ChampagneLa Presse


En plus de devoir vivre avec la perte d'un être cher, la Dre Simone Guillon, médecin de famille de Verdun, s'explique mal pourquoi un répartiteur d'Urgences-santé a pu l'exhorter à arrêter des manoeuvres de réanimation cardiaque avant de raccrocher. Il aura fallu un deuxième appel au 911 avant qu'une ambulance arrive enfin sur les lieux, mais 15 minutes plus tard.

Sans pouvoir établir avec certitude un lien de cause à effet, il n'en demeure pas moins qu'Arnaud Ratel, 65 ans, par ailleurs en bonne santé, était déjà mort quand il est arrivé aux urgences de l'hôpital du Lakeshore. Ses funérailles ont eu lieu lundi après-midi, à l'église Saint-Viateur d'Outremont, en présence de ses trois enfants, Jean-Laurent, Charlotte et Laurence, encore sous le choc de cette mort subite.

L'homme d'affaires Arnaud Ratel est mort le 27 juillet dernier lors d'une fête au domicile de la Dre Guillon et de son conjoint, le Dr François Riendeau, spécialiste en chirurgie maxillo-faciale. Mme Guillon avait invité M. Arnaud, ainsi que des proches et des membres de la famille, pour célébrer les 90 ans de son père et les 60 ans de mariage de ses parents.

Lors d'un entretien avec La Presse, la Dre Guillon a raconté que M. Arnaud s'est effondré sous les yeux de son neveu à la fin de la soirée. Rapidement, son conjoint et elle ont pris ses signes vitaux et constaté qu'il n'avait plus de pouls. Ils ont alors commencé les manoeuvres de réanimation cardiorespiratoire - qu'ils connaissent très bien.

Pendant ce temps, leur fils de 15 ans a suivi les consignes de ses parents et appelé le 911. Et c'est là que les choses se sont compliquées, affirme la Dre Guillon. «Mon fils a été avisé de nous dire de cesser les manoeuvres, ce que nous avons refusé, et nous avons insisté pour avoir une ambulance sur les lieux. Quand mon fils a insisté pour obtenir une ambulance, le répartiteur l'a accusé de ne pas coopérer et il lui a raccroché au nez», explique la médecin de famille.

Sous le choc, un ami de la famille a pris la relève de l'adolescent et rappelé les services d'urgence. «Après nous avoir menacé qu'aucune aide ne serait déployée sans notre coopération, des pompiers sont finalement arrivés, affirme la Dre Guillon. Quinze minutes s'étaient écoulées depuis le premier appel, selon l'information qu'on a pu retracer dans le téléphone portable. Le temps passe très lentement quand on fait un massage cardiaque, chaque minute nous a paru comme une heure dans l'attente d'aide.»

La Dre Guillon ne critique toutefois pas l'intervention des pompiers et des ambulanciers dépêchés sur les lieux. Au contraire. «Ils ont été compétents, mais aussi très humains, dit-elle. Il n'y avait plus rien à faire quand ils ont utilisé le défibrillateur, et il est difficile de savoir s'ils auraient pu sauver Arnaud.»

Néanmoins, elle a porté plainte auprès d'Urgences-santé, dans l'espoir que cette situation ne se répète pas. «Je n'ose même pas imaginer ce qu'on aurait dit à des gens qui ne sont pas des médecins et qui connaissent toutefois les manoeuvres de réanimation.»

«Il y a des choses à rectifier»

Chez Urgences-santé, qui négocie présentement avec ses membres pour renouveler la convention collective, on a expliqué qu'un entretien téléphonique avec la plaignante était prévu aujourd'hui. «Il y a des choses à rectifier», a affirmé Stéphane Smith, porte-parole d'Urgences-santé, sans toutefois donner plus de détails. De son côté, Jean-Pierre Larche, porte-parole syndical des paramédicaux de la CSN, a assuré que ses membres ne compromettraient jamais la santé des usagers.

Richard Liebmann, chef de division responsable des premiers répondants au Service de sécurité incendie de Montréal (SIM), a quant à lui expliqué que son service ne reçoit pas directement les appels.

«Quand il s'agit d'une priorité de niveau 1, donc quand la vie de quelqu'un est menacée, nous recevons l'information via un système électronique, avec l'information et l'adresse. Je ne peux donc pas vous dire ce qui s'est dit au téléphone. Mais en ce qui concerne nos temps d'intervention, nous répondons dans un délai de 7 min 59 s dans 92% des cas dans l'île de Montréal, et on a une moyenne de quatre minutes.»

Ironie du sort, le conjoint de la Dre Guillon projetait d'acheter un défibrillateur pour la maison quelques semaines avant le drame. «Nous n'avions pas encore procédé à l'achat, disons que c'est peu commun d'avoir un défibrillateur à la maison. Je ne peux pas vous dire s'il aurait fait la différence, on a l'habitude de compter sur les ambulanciers pour ce genre de soins d'urgence.»

La réanimation cardio-pulmonaire peut se pratiquer sur toute personne en état de mort apparente, si la personne est inconsciente, ou ne respire pas. Les gens qui ont suivi la formation pour l'administrer peuvent le faire sans problème, à moins qu'ils se sentent inaptes pour une raison ou une autre. Les médecins ont un devoir particulier inscrit dans la profession de ne pouvoir refuser de soins à une personne dans le besoin.

http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/sante/201208/07/01-4562902-urgences-sante-lexhorte-a-cesser-son-massage-cardiaque.php


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Lun 13 Aoû - 23:22 (2012)    Sujet du message: MITT ROMNEY'S ABORTION BUSINESS MADE HIM $50M Répondre en citant

MITT ROMNEY'S ABORTION BUSINESS MADE HIM $50M

Stericycle
http://www.stericycle.ca/ca-home.html


That report also noted, “Stericycle’s work with abortion clinics constitutes a ‘small’ portion of its overall operations, an official with the company told The Huffington Post (the official declined to confirm whether or not Planned Parenthood specifically is still a client)… There is no publicly available data showing that either Romney or other officials at Bain knew of Stericycle’s work with Planned Parenthood and abortion clinics before the investment.”

http://www.nationalreview.com/campaign-spot/309400/obama-attack-coming-down-road-stericycle

by karenfish | July 18, 2012 at 05:39 am








by Karen Fish

Truth is stranger than fiction. You can’t make this stuff up because nobody would believe you. Mitt Romney’s business record is his chief qualification to be President, he says. Did you know that Mitt Romney’s business was the abortion business, from which he made $50 Million burning aborted fetuses through his company Stericycle?

When Mitt Romney was sworn in as Governor of Massachusetts on Jan. 2, 2003 he was Pro Choice. Mitt Romney was so pro choice that he was in the abortion business. Did Mitt Romney campaign when he ran for Governor that his chief qualification to be Governor of Massachusetts was that he was the owner of the largest aborted fetus incineration company in the United States of America? Mitt Romney’s Romneycare, the blueprint for Obamacare provided tax payer funding for abortions, which Obamacare does not. Mitt Romney introduced Romneycare to get the taxpayers to pay him personally as the owner of Stericylce to burn aborted fetuses.

Mitt Romney went on national television on five channels this week to publicly tell the American people that he absolutely left his company Bain Capital in Feb. 1999. When the Huffington Post reported on the Romney abortion scandal earlier this year Mitt Romney’s campaign and Bain friends said that Mitt had nothing to do with it because Mitt left Bain Capital in Feb. 1999 and they knew that Romney’s companies did not buy Stericycle until November 1999 when Mitt had severed ties with Bain Capital they said.

Now David Corn a brilliant hard hitting journalist for Mother Jones in the mold of Woodward and Bernstein, Redford and Hoffman who uncovered the Watergate scandal that proved that Richard Nixon was a b & e artist and chased him from the White House, David Corn has uncovered documents which show that Mitt Romney signed personally for the purchase of Stericycle in Nov. 1999, had sole voting and dispositive power and on the Bain Capital 2002 SEC filing Mitt Romney is listed as the sole shareholder, CEO, President, and Fetus Burner.

Mitt Romney is only going to release his 2010 and 2011 tax returns he just told America. When in 2008 Mitt Romney auditioned to become war hero Senator John McCain’s Vice President pick Mitt provided John McCain with 23 years of his tax returns which show exactly when and how Mitt Romney made $50 Million on his investment in Stericycle. This is why Senator McCain recently said that Sarah Palin was a better choice for VP than Mitt Romney. The Republican Party, the self proclaimed Pro Life party is running Mitt Romney, the biggest owner of the fetus disposal arm of the nation’s abortion clinics.

Mitt Romney’s business record is his chief qualification to be President, he says. Since when did outsourcing jobs to China and disposing of fetuses put a person in a position to continue pulling the American economy out of the ditch George W. Bush drove it into by cutting Mitt Romney’s taxes and waging two wars in Iraq and Afghanistan paid for with trillions of dollars of borrowed and printed money taking us from the Clinton surplus to the Bush jobs depression?

In case the GOP wakes up and runs Mitt Romney out of the country on a rail Mitt will be fine because his abortion millions are stored in Bermuda, the Cayman Islands and Switzerland safe from the arms of the tax man. To now tell the American people that he is pro life, you have to admire Mitt Romney’s chutzpah or just ask yourself if he is just a plain ordinary bully, liar and sociopath. The real question is why are we still listening to Mitt Romney let alone voting for him?

Interfaith Harmony

http://www.nowpublic.com/health/mitt-romney-s-abortion-business-made-him-50m


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Sam 18 Aoû - 17:07 (2012)    Sujet du message: CHRISTIAN CHARITY HELPS MUSLIMS WITH HERNIA OPERATIONS Répondre en citant

CHRISTIAN CHARITY HELPS MUSLIMS WITH HERNIA OPERATIONS


What about to help christians who're under persecution in this country by muslim brotherhood, who also need surgery and medical needs? If you want to know why, than see the links between this NGO and Caritas International (Vatican) and the Red Cross. And with their global ARMY and rebel groups, they also kill thousand of christians and muslims under Peace and Security agreements all around the world.  

Help Now - Not Seen Not Heard (Google)

www.notseennotheard.com/.../help.htmlhttp://www.notseennotheard.com/.../help.htmlhttp://www.notseennotheard.com/.../help.html
a partagé des résultats de recherche sur Google+.

+1 publié par vous pour ce contenu
Urgent Help Is Needed: While Zachary Shields was in Indonesia he was particularly ... Operation Blessing www.ob.org IOM – International Organization for ... www.wfp.org Caritas Switzerland – Caritas International www.caritas.org Red Cross ...


By Mark McClendon
CBN Indonesia

Friday, August 17, 2012



CIKARANG, Indonesia -- The most common hernias occur when a weakness in the abdominal wall allows a part of an organ to portrude. When that happens, the only cure is surgery.

Now, CBN International is giving victims the help they need.

Desman and Masliana have been waiting for the day for their son, Putra, to have surgery to repair a hernia in his lower abdomen. The child was only 2 years old when he was diagnosed with a hernia.

Now 7, his parents have helplessly watched their son struggle. All they can do is try to keep the hernia contained by using rubber underwear.

"The hernia doesn't hurt him when he puts it on," Masliana explained.

A doctor recommended surgery, but Putra's family simply couldn't afford it.

"The doctor said the cost of operation is around $500," his mother added. "At that time my husband was unemployed, so we couldn't afford the operation."

Not only were there young patients like Putra, but men as old as 70 were also lining up for hernia operations being done for free by CBN's Operation Blessing Indonesia.

Out of 132 patients being operated on that day, only one is Christian. The other 131 are Muslims, being brought there to be operated on at a partner hospital near the nation's capital.

Both corporate and individual donors work with Operation Blessing in Indonesia to do as much as they can to fill the demand for these surgeries across the archipelago.

"We have a number of requests from all over Indonesia to do hernia surgeries, in other places, other islands," Operation Blessing Indonesia worker Non Rawung said.

"But the problem for us is, first of all, we need to get the doctors," Rawung contued. "We need to pay the transportation and ... that hernia is not too popular for donors."

For Putra, who previously lived with so much difficulty, life will now change dramatically, as he can start to live normally for the first time without the suffering and humiliation caused by the hernia.

Thousands more now patiently wait for the opportunity for a surgery, while Operation Blessing Indonesia continues to do as many as they can, as soon as they can.

http://www.cbn.com/cbnnews/world/2012/August/Christian-Charity-Helps-Muslims-with-Hernia-Operations/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Mar 21 Aoû - 17:46 (2012)    Sujet du message: PHONY WEST NILE VIRUS 'PANDEMIC' NOW BEING FLOATED IN CALIF. & TEXAS AS PRETEXT FOR AERIAL MALATHION POISONING Répondre en citant

PHONY WEST NILE VIRUS 'PANDEMIC' NOW BEING FLOATED IN CALIF. & TEXAS AS PRETEXT FOR AERIAL MALATHION POISONING

 


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Mer 22 Aoû - 00:23 (2012)    Sujet du message: PAKISTAN : UNE FILLETTE TRISOMIQUE ARRÊTÉE POUR BLASPHÈME Répondre en citant


PAKISTAN : UNE FILLETTE TRISOMIQUE ARRÊTÉE POUR BLASPHÈME

Disabled Christian Girl 11 With Down Syndrom Beaten By Muslim Men! Now She Faces Death Penalty!



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=KIRnHn830A0  Rappelez-vous durant la 2e guerre mondiale, on a tué des milliers d'handicapés mentaux et ceux souffrants d'autres handicaps physiques. Est-ce un signal vers un nouveau génocide à grande ampleur? J'en ai bien peur et le fait que l'on coupe les services et le financement pour les personnes souffrants d'handicaps graves est aussi un signe à ne pas ignorer. La race humaine est considérée par ces hommes qui se prennent pour des dieux comme étant une sous-classe, alors imaginez ceux qui sont malades ou avec de sévères handicaps. Société sans amour et sans compassion, où l'homme est de plus en plus déshumanisé par tout ce transhumanisme qui lui nous est vendu comme une meilleure alternative et l'espérance de la éternelle. Race supérieure dont on nous fait croire, changera le monde pour le meilleur. Nous voyons de plus en plus ces grands scientifiques, dans des émissions télévisés ou sur Internet, vanter des produits miracles pour accroître notre pouvoir mental et notre mémoire, soit par de la médication comme Procera AVH et autres produits du même genre ou par un implant cérébral.


Comme d'habitude, l'Église Catholique et le gouvernement disent être concernés par le proplème pourtant tous ces beaux projets prennent vie dans l'une ou l'autre des grandes universités sous contrôle du Vatican http://www.zenit.org/article-31102?l=french, dans le secteur de la recherche biotechnologique et de biens d'autres domaines. Ce lien nous en dit long sur leurs réels intérêts spirituels pour l'humanité. Ne nous laissons pas dûper par leurs belles paroles qui ne servent qu'à couvrir leurs crimes et tenons-nous loin des médecins qui sont de plus en plus associés à cette industrie militaire de la DARPA et du PENTAGONE. De plus, l'Église Catholique nous a bien démontré durant cette dernière guerre mondiale leurs liens très amicaux avec Hitler et les musulmans.

Tout ceci est un signe de plus vers la grande tyrannie de cette 3e guerre mondiale, qui maintenant va de l'avant tout autour de nous.

Vif émoi dans le pays

ROME, mardi 21 août 2012 (ZENIT.org) – Une fillette trisomique a été arrêtée pour blasphème au Pakistan, rapporte « Eglises d’Asie » (EDA), l’agence des Missions étrangères de Paris, dans une dépêche du 20 août 2012.

Une fillette âgée de 11 ans, atteinte de trisomie 21 et appartenant à une famille chrétienne d’un bidonville d’Islamabad, est incarcérée dans un centre de détention pour mineurs depuis le 16 août 2012. Soupçonnée de profanation du Coran, elle risque la prison à vie, précise l’agence.

« Son cas soulève un vif émoi dans le pays », indique EDA : des islamistes réclament « l’application de la loi » ; le président de la République, Asif Ali Zardari, a demandé « l’ouverture d’une enquête », tandis que « deux à trois cents familles chrétiennes du quartier où vivait la fillette ont fui leur domicile par peur de représailles des milieux fondamentalistes ».

Cette arrestation concerne un enfant trisomique, « dans un pays où les handicapés vivent le plus souvent cachés du reste de la population », explique l’agence.

En outre, « si les chrétiens (2 % de la population) sont régulièrement la cible d’accusations liées aux lois sur le blasphème, il semble que ce soit la première fois qu’un mineur en fasse les frais », ajoute la même source.

« L’affaire comporte des zones d’ombre », relève l’agence : le nom et l’âge de la victime sont incertains. Elle est chrétienne, sans que l’on sache si elle est de confession catholique ou protestante. En outre, diverses versions de l’incident duquel elle est accusée – daté du 17 avril 2012 – circulent.

De source policière, un musulman du nom de Syed Muhammad Ummad aurait déposé plainte, accusant l’enfant d’avoir profané le Coran. Mais la police n’aurait pas agi tout de suite. Le 16 août dernier, l’enfant a été arrêtée, mais là encore les circonstances de son arrestation divergent.

Le catholique Paul Bhatti, conseiller du Premier ministre pour les affaires concernant les minorités et ministre de l’Harmonie nationale, a assuré que « la fillette serait soumise à un examen médical notamment pour déterminer si l’enfant a agi ou non de manière délibérée », indique EDA.

Du côté des responsables chrétiens, « la prudence domine », souligne l’agence. Tahir Naveed Chaudhry, de la All Pakistan Minorities Alliance, a déclaré que son organisation, qui rassemble des représentants des minorités religieuses, « souhaitait que le cas soit résolu « à l’amiable » ».

Pour le Women’s Action Forum, une des principales organisations défendant la cause des femmes au Pakistan, l’arrestation de la fillette est « inadmissible » et les personnes qui ont porté plainte manquent « totalement d’humanité ».

http://www.zenit.org/article-31639?l=french


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Ven 24 Aoû - 16:10 (2012)    Sujet du message: TRISOMIE 21 : DONNER LA PRIORITÉ À LA THÉRAPIE Répondre en citant

TRISOMIE 21 : DONNER LA PRIORITÉ À LA THÉRAPIE


Intervention de Jean-Marie Le Méné à Rimini

ROME, jeudi 23 août 2012 (ZENIT.org) – La Fondation Jérôme Lejeune dénonce les problèmes éthiques induits par le nouveau test de dépistage de la trisomie 21 accessible sur le marché européen, plaidant pour donner la priorité à la thérapie sur le progrès scientifique. = comme créer les bébés en laboratoire qui est un agenda prioritaire pour les Mengele de la science. Lisez cet article, leurs buts et agenda sont très bien expliqués. "Génie génétique "éthique" BÉBÉS est une obligation morale, DIT professeur à Oxford"
http://www.telegraph.co.uk/science/science-news/9480372/Genetically-engineering-ethical-babies-is-a-moral-obligation-says-Oxford-professor.html . Trisomie 21 a toujours servi pour exterminer les enfants qui sont jugés, par ces derniers, non-conformes aux normes sociéatales. Ce sont des meurtres gratuits de milliers d'enfants, par ses adorateurs de Satan, qui se servent de la sacro-sainte société parfaite qu'ils disent vouloir créer, qui ne sont en fait que des rituels sataniques en l'honneur de leur dieu Moloch.

Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune et membre du Conseil pontifical pour la santé ainsi que de l’Académie pontificale pour la vie, est intervenu le 22 août 2012 à la rencontre internationale de Rimini (Italie) organisée par le mouvement Communion et Libération, du 19 au 25 août.

Il y évoque notamment l’arrivée d’un nouveau test de diagnostic prénatal de la trisomie 21 sur le marché européen, déjà disponible en Allemagne, Suisse, Autriche et Liechtenstein. = les meurtres n'arrêteront pas.

Cette nouvelle méthode, développée par la firme allemande LifeCodexx « simplifie de beaucoup les procédures jusqu’ici mises en œuvre », explique-t-il : alors qu’il fallait jusqu’à présent « différents examens (sériques et échographiques) ainsi que la pratique éventuelle d’une amniocentèse », avec ce test le résultat « peut être obtenu entre la 12ème et la 14ème semaine de grossesse, de manière plus sûre, non invasive, à partir d’une seule prise de sang ».

Le président de la Fondation Lejeune soulève les « nombreux problèmes éthiques » de cette technique, qui annonce une fiabilité de 100% dans le dépistage : « alors que 96 % des enfants trisomiques dépistés sont déjà avortés, faut-il encore absolument gagner 4 % sur la voie de l’éradication ? », dénonce-t-il.

En outre, poursuit-il, le nouveau test permet « d’obtenir le diagnostic de trisomie avant la fin du délai légal pour pratiquer une interruption volontaire de grossesse ». En conséquence, les « avortements eugéniques » pratiqués pour cause de trisomie seront « noyés » dans « la masse de ceux demandés par la femme », souligne-t-il. = Mais qui a créé ce programme? Ce ne sont pas les femmes, mais des scientifiques de la médecine moderne qui promouvoient ces avortements eugéniques et qui encouragent les femmes fortement à se faire avorter. Un enfant malade ou handicapé n'est plus le bienvenu dans ce monde et ceux qui ne le sont pas, eh bien, on va les empoisonner à petit feu et mettre en place toutes sortes de programmes de stérilisation pour faire avancer ce programme de génie génétique, qui apportera à cette industrie des milliards de dollars tout en contrôlant celles qui pourront avoir le droit d'avoir des enfants dans cette ère de globalisation. Si vous avez vu le film "L'isle", on nous montre exactement ce qui est en place dans notre petit monde.  

Pour Jean-Marie Le Méné, le résultat est « terrifiant » : « le génocide des enfants trisomiques in utero ne sera plus décompté et n’existera plus. A l’assassinat d’un groupe humain déterminé par son génome s’ajoutera l’assassinat de leur mémoire ». = N'en croyez pas un mot!

Il met en garde également contre le fait d’ « assimiler progrès technique et progrès médical » : ce « faux progrès médical » devrait être « l’occasion pour notre société de voir en face le problème éthique du diagnostic prénatal des enfants trisomiques occulté depuis près de 20 ans », estime-t-il.

D'ailleurs, le fait de « supprimer des anormaux » n’est pas un progrès, déplore-t-il, comme si « la vie des normaux » avait « plus de valeur que celle des anormaux ».
Aujourd’hui, constate-t-il à ce sujet, « dans la course entre la techno-science et la sagesse, c’est la techno-science qui l’emporte ». = Exact, mais cela ne fait pas partie de leur agenda. 

Pourtant, affirme Jean-Marie Le Méné, la thérapie est possible : « plusieurs équipes scientifiques dans le monde travaillent désormais sur la trisomie 21 » dans l’objectif de « trouver des solutions thérapeutiques qui atténuent le retard mental en améliorant les capacités d’autonomie et d’apprentissage des personnes concernées ».

Les résultats actuels « laissent espérer que nous sommes à mi-chemin du traitement recherché », souligne-t-il, ajoutant que « la communauté scientifique internationale, dans son ensemble, estime que l’on pourra à terme traiter la déficience intellectuelle des patients trisomiques ».

Plusieurs essais cliniques sont en cours à la Fondation ou à l’extérieur (cf. Zenit du 25 novembre 2011).

Le congrès de Rimini propose par ailleurs une exposition sur Jérôme Lejeune (cf. Zenit du 17 mai 2012).

http://www.zenit.org/article-31652?l=french


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Lun 1 Oct - 16:47 (2012)    Sujet du message: VOMITING VIRUS HITS THOUSANDS OF GERMAN CHILDREN Répondre en citant


VOMITING VIRUS HITS THOUSANDS OF GERMAN CHILDREN

Published October 01, 2012
Associated Press



German health authorities say the number of children that have fallen ill with vomiting and diarrhea after eating food from school cafeterias and daycare centers has risen from about 4,500 to 8,400.

Authorities in Berlin and the surrounding eastern German states reported the new gastroenteritis cases Saturday, while laboratory investigations to determine the exact cause of the outbreak were still under way.

Berlin's health department says the sicknesses are moderate and most children recover within two days without requiring to be hospitalized.

In Saxony state, at least 16 cases of norovirus, a mostly food- or water-borne illness, were proven, according to German news agency dapd.

The government-affiliated Robert Koch Institute said Friday that all facilities where the illness occurred likely received food from a single supplier.





http://www.foxnews.com/health/2012/10/01/vomiting-virus-hits-thousands-german-children/?test=latestnews#ixzz283XxrDLm


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Mer 3 Oct - 18:58 (2012)    Sujet du message: FUNGUS MENINGITIS SICKENS 12, KILLS 2 Répondre en citant



FUNGUS MENINGITIS SICKENS 12, KILLS 2

By JoNel Aleccia, NBC News

A dozen people have been sickened and two have died after an outbreak of fungal meningitis tied to injections given at outpatient surgical centers in Tennessee and North Carolina, health officials said. 
 
At least 737 people who received lumbar epidural steroid injections between July 30 and Sept. 20 have been notified of the cluster of rare aspergillus meningitis infections, which attack the central nervous system, said Curtis Allen, a spokesman for the Centers for Disease Control and Prevention. 
 
Aspergillus is a mold present in the environment, and the meningitis is not related to the more common bacterial or viral types of meningitis. 
“The main thing is that it’s not transmissible person-to-person,” said Allen.

Federal, state and local health officials are investigating the source of the outbreak. Eleven of the victims received injections at the Saint Thomas Outpatient Neurosurgery Center in Nashville. Another patient received an injection at an unidentified clinic in North Carolina. The Tennessee clinic was closed Sept. 20 and has been shuttered until further notice, officials said. 
 
The patients were older people, between the ages of 40 and 80, who were receiving the steroid injections as treatment for musculoskeletal disorders, said Woody McMillin, spokesman for the Tennessee Department of Health. 
 
Neither federal nor state health officials would identify the brand of epidural steroids given to the patients nor the manufacturer of the drugs. Asked whether the drugs themselves could have been contaminated, McMillin said that’s one possibility. 
 
“Right now, we’re not taking anything off the table,” he said. 
 
Erica Jefferson, a spokeswoman for the federal Food and Drug Administration, said that it’s too soon to speculate about that because the investigation is still “evolving.” 
 
Meningitis caused by aspergillus is very rare, according to the Journal of Microbiology. Symptoms often include a fever and headache that might be present for weeks before a diagnosis is made. 
 
Tennessee officials have set up a hotline to answer questions about meningitis: 1-800-222-1222. 
 


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Oct - 18:14 (2012)    Sujet du message: BAN SE DIT PRÉOCCUPÉ PAR LA PERSISTANCE DE LA MENACE POSÉE PAR LES ARMES CHIMIQUES Répondre en citant

BAN SE DIT PRÉOCCUPÉ PAR LA PERSISTANCE DE LA MENACE POSÉE PAR LES ARMES CHIMIQUES

Et qu'en est-il de toutes ces armes chimiques et bactériologiques utilisées sur les populations, à travers le monde avec le soutien de tous les partenaires de ce génocide global, monsieur Ban Ki-Moon?


Le Secrétaire général Ban Ki-moon. Photo: ONU/Eskinder Debebe

1 October 2012 – Le Secrétaire général a souligné aujourd'hui la menace constante toujours posée par les armes chimiques, exprimant en particulier sa préoccupation devant l'utilisation possible de telles armes par le Gouvernement syrien.
 
« Je souligne à nouveau la responsabilité fondamentale du gouvernement syrien de veiller à la sûreté et à la sécurité de ses stocks. L'utilisation de telles armes constituerait un crime honteux aux conséquences dramatiques », a mis en garde Ban Ki-moon dans une adresse aux médias.

La Syrie est un des huit états à ne pas être partie à la Convention sur les armes chimiques, instrument juridiquement contraignant qui interdit le recours à de telles armes. Les sept autres sont l'Angola, la République populaire démocratique de Corée, l'Égypte, Israël, le Myanmar, la Somalie et le Soudan du Sud.
 
« Dans l'ensemble, cette menace demeure un réel motif de préoccupation », a assuré le Secrétaire général lors de son intervention à une réunion de haut niveau organisée par l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques, créée pour faciliter la mise en œuvre de la Convention.

« Les armes chimiques n'ont tout simplement pas de place au 21e siècle. Des progrès dans ce domaine d'une importance majeure aideraient à impulser un élan afin de réaliser l'objectif d'éliminer toutes les armes de destruction massive. Le moment d'en faire est venu », a lancé M. Ban.

La Convention – qui, comme l'Organisation, célèbre cette année son 15ème anniversaire – compte désormais 188 États parties. Les trois quarts des stocks mondiaux d'armes chimiques ont été détruits.

« Il s'agit d'une réalisation remarquable », s'est félicité M. Ban, pour qui il est désormais temps de s'appuyer sur cette avancée afin de prévenir la réapparition et la prolifération de telles armes.

L'universalité de la Convention est indispensable pour éliminer une catégorie entière d'armes de destruction massive. J'exhorte sans délai les huit états restants à adhérer à la Convention dans les meilleurs délais. »
 
La réunion de haut niveau a eu lieu en marge du débat général de l'Assemblée générale, qui s'achève ce soir.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=29097&Cr=chimiques&Cr1


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Oct - 22:40 (2012)    Sujet du message: DEPOPULATION : USA NAZIS ET CRIMINELS : LE GOUVERNEMENT AMERICAIN A TESTE DES AGENTS CHIMIQUES SUR LES PAUVRES DE SA PROPRE POPULATION !!! Répondre en citant

DEPOPULATION : USA NAZIS ET CRIMINELS : LE GOUVERNEMENT AMERICAIN A TESTE DES AGENTS CHIMIQUES SUR LES PAUVRES DE SA PROPRE POPULATION !!!




Chers amis,

AVEC CE QUI SUIT, IL EST BIEN CLAIR QUE LE DÉMONIAQUE GOUVERNEMENT DES ETATS-UNIS S’EST RENDU COUPABLE D’ACTES CRIMINELS ET TOTALEMENT NAZIS FACE À SA POPULATION PAUVRE !

DEPUIS LES ANNÉES 1950, LE GOUVERNEMENT AMÉRICAIN A EN EFFET EFFECTUÉ DES TESTS D’AGENTS CHIMIQUES VOIRE RADIOACTIFS SUR LA POPULATION AMÉRICAINE INDIGENTE, SOUS LE PRETEXTE DE SOI-DISANT AIDER AU « DEVELOPPEMENT D’ARMES » !

LA DÉPOPULATION MONDIALISTE DANS LA PRATIQUE, EN SOMME…

COMBIEN D’INNOCENTS SONT MORTS SUITE A CES EXACTIONS ABOMINABLES ?

Posez-vous à présent la question qui devrait vous brûler les lèvres et l’esprit : AUJOURD’HUI, AVEC QUELS MOYENS ET QUELS PRODUITS EMPOISONNENT-ILS LEUR POPULATION ? OGM ? PESTICIDES ?
CHEMTRAILS ? NANOPARTICULES ? CAR IL N’Y A BIEN ENTENDU AUCUNE RAISON POUR QU’ILS AIENT STOPPÉ LEURS ACTIVITÉS DE RÉDUCTION CRIMINELLE DE LA POPULATION !

A quand une Révolution qui placera ces infâmes salopards du gouvernement américain sur l’échafaud ?

L’article et la vidéo, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION... OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE, BON EMPOISONNEMENT ET BONNE MORT ! Vic.

P.S. : un immense merci à la personne qui m’a signalé cet article !




Source :
http://www.wikistrike.com/article-les-usa-ont-teste-secretement-des-agents-chimiques-sur-les-pauvres-110749566.html

Lundi 1 octobre 2012

LES USA ONT TESTE SECRETEMENT DES AGENTS CHIMIQUES SUR LES PAUVRES

L’AEROSOL ETAIT PULVERISE A PARTIR DE VENTILATEURS INSTALLES SUR LES TOITS ET MONTES SUR DES VEHICULES, explique le Dr Lisa Martino-Taylor, professeur de sociologie.

Les recherches de M. Martino-Taylor démontrent que ces ETUDES DE DISPERSION EN PLEIN AIR REALISEES DANS LES ANNEES 1950 ET 1960 sont probablement la réalisation de l’intention de ce groupe de MENER UNE ETUDE SUR L’INHALATION DE MATIERES RADIOACTIVES DANS UNE ZONE URBAINE. (Dailymotion)

LA VIDEO SUR DAILYMOTION (en anglais sous-titré français):
http://www.dailymotion.com/video/xtzmux_les-usa-ont-teste-secretement-des-agents-chimiques-sur-les-pauvres_webcam#from=embediframe


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 00:14 (2012)    Sujet du message: UN NOUVEL EXEMPLE DE LA DÉPÉNALISATION DE L'INFANTICIDE Répondre en citant

UN NOUVEL EXEMPLE DE LA DÉPÉNALISATION DE L'INFANTICIDE

La cour d’assises du Nord a acquitté hier une mère qui avait accouché de son enfant dans une fosse septique et l’y avait abandonné.

On a fait venir la psychologue qui avait officié dans l’affaire Courjault, et elle a donc expliqué qu’il y avait eu, comme c’est toujours le cas dans ces affaires, un « déni de grossesse »… alors que deux assistantes sociales lui avaient parlé de sa grossesse et fait sentir le bébé qui bougeait en elle…

Mais, puisqu’on peut toujours aller plus loin, ce procès a permis d’établir un « déni d’accouchement ». Mais oui. On peut accoucher et couper le cordon ombilical sans savoir qu’on accouche.

L’avocate, Me Camille Coulon, s’est félicitée de cette « grande victoire » qui a vu les jurés aller « encore plus loin dans le notion de déni de grossesse », et « jusqu'au bout du déni d'accouchement ».


Toujours plus loin dans la barbarie de la culture de mort.


-Source: Yves Daoudal

http://www.chaos-mondial-organise-resistance-infos.com/article-un-nouvel-ex…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Mar 23 Oct - 16:11 (2012)    Sujet du message: DO YOU SUFFER FROM MOTION SICKNESS? NASA HAS YOUR BACK Répondre en citant

DO YOU SUFFER FROM MOTION SICKNESS? NASA HAS YOUR BACK


Thinkstock

By Megan Garber The Atlantic October 16, 2012



Water filters. Cordless tools. Shoe insoles. The list of life-improving products developed at NASA is long and nerdy and wonderful. And it is, wonderfully and nerdily, about to add a new item: a nasal spray that fights motion sickness.

Yes. Rejoice, ye sufferers of sickness, whether of space or car or sea! NASA has your back.

Motion sickness, of course, is a long-standing problem for astronauts -- particularly those on the space station, who spend much of their time flipping and flopping in the stomach-tossing environs of zero gravity. And NASA researchers have found that nasal sprays can work much more quickly -- and much more reliably -- than other methods to mitigate space's stomach-churning effects. So the agency has contracted with a Epiomed, a California-based pharmaceutical firm, to develop a nasal spray that will fight motion sickness. Because the team-up makes sense! And because you can't spell "nasal" without NASA.

http://www.nextgov.com/emerging-tech/2012/10/do-you-suffer-motion-sickness-nasa-has-your-back/58808/?oref=nextgov_healthit_nl




Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:22 (2016)    Sujet du message: LES RUSES UTILISÉES PR RÉDUIRE LES POPULATIONS (PARTIE 2)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> LA RELIGION MONDIALE ET L'ONU : SES VUES ET AGENDA SUR LE TRANSHUMANISME, CLONAGE, AGENDA DE DÉPOPULATION -> LES RUSES UTILISÉES PR RÉDUIRE LES POPULATIONS (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 1 sur 7

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com