LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

CANADA : TECHONOLOGIE RFID (MICRO-PUCE) ET BIOMÉTRIES DIVERSES P.1

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> LA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEAST -> CANADA : TECHONOLOGIE RFID (MICRO-PUCE) ET BIOMÉTRIES DIVERSES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 16:09 (2012)    Sujet du message: CANADA : TECHONOLOGIE RFID (MICRO-PUCE) ET BIOMÉTRIES DIVERSES P.1 Répondre en citant

Administrateurs :maria
Forum LE VOILE DÉCHIRÉConnecté sous maria | Se déconnecter
en ligne : Il y a 13 connectés. Cliquez pour voir la liste
Inscription
|
Profil
|
Messages Privés
|
Recherche
|
Online
|
Aide
| Créer un blog gratuit



Index du forum
CANADA
TECHONOLOGIE RFID (MICRO-PUCE) ET BIOMÉTRIES DIVERSES


Notification par email
|
Prévenir les modérateurs

Auteur :Sujet: TECHONOLOGIE RFID (MICRO-PUCE) ET BIOMÉTRIES DIVERSES Bas
maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 12/04/2007 02:15:51 (12/04/2007 11:15:51)

!!! URGENTISSIME !!! VERICHIP : LE CANADA VA SE METTRE A LA PUCE !!!

Chères amies, chers amis,

Nous avons appris que Verichip Corp. , bien que basée à Delray Beach en Floride (USA), possède la plupart de ses bureaux AU CANADA, A OTTAWA (lieu où les Bilderberg - organe du Nouvel ordre mondial - ont, "ETRANGEMENT", tenu leur réunion la semaine passée, et qui doit probablement avoir une valeur occulte ou spéciale à leurs yeux).

Au niveau des Bilderberg, je tiens à souligner FORTEMENT que l'un des thèmes abordés cette année était... L'IMMIGRATION ! Or, nous savons que les USA sont en train de discuter du fait de rendre OBLIGATOIRE LA PUCE POUR HUMAINS AUX TRAVAILLEURS IMMIGRES !!! Est-il encore réellement besoin de vous faire un dessin ???

Bref, l'article de PROPAGANDE INFECTE ci-dessous tente une fois de plus de vous le faire croire (cela semble à l'heure actuelle une simple "anecdote", mais croyez-moi, ce n'en est pas une !) : la puce est "inévitable"!

Nous devons cette déclaration ABOMINABLE, une fois encore, à... une AUTORITE : l'autorité universitaire, en l'occurence ! Ainsi, un "grand expert universitaire" en "éthique" (oui, mais laquelle ?) vous explique les "merveilles" de la chose, tout en MINIMISANT au maximum (comme à l'habitude) les aspects négatifs de la puce, ET EN N'ABORDANT SURTOUT PAS SES DANGERS LES PLUS TERRIBLES !

Les universités étant financées DIRECTEMENT par le GOUVERNEMENT ou par les GROSSES ENTREPRISES PRIVEES (donc, par les gens que l'on retrouve au sein du Nouvel ordre mondial).

En tout cas, UNE CHOSE EST ABSOLUMENT CERTAINE : avec Verichip Corp. qui possède la majorité de ses bureaux au Canada et qui tente de s'étendre à tout prix, avec des déclarations d'experts et de gouvernementaux qui SOUTIENNENT la puce, LE CANADA EST LE PROCHAIN PAYS SUR LA LISTE ET QUI VERRA LA PUCE CONTAMINER SA POPULATION !!!

A moins qu'une REACTION ne se produise ?????????

L'affreux article propagandiste traduit pour vous en français, ci-dessous, et agrémenté de mes commentaires ...

BONNE REVOLUTION, OU BON ESCLAVAGE !

Vic.


Source : http://www.canada.com/cityguides/winnipeg/info/story.html?id=93fe19e7-9383-45d6-a64c-54db50236105&k=63106

Alberta : les puces chez les humains sont inévitables

Jodie Sinnema, CanWest News Service ; Edmonton Journal

Publié le : samedi 10 juin 2006

EDMONTON -- Imaginez un monde où l’on vous embarque, inconscient et sans identification, à l’hôpital. Le docteur scanne la puce implantée dans votre épaule, télécharge votre numéro d'identification médical et se connecte sur un réseau sécurisé qui indique que vous êtes diabétique et allergique au Tylenol. Cela semble idéal.


Commentaire : voyez comment, une fois de plus, on joue sur les PEURS des gens et sur le LEURRE de la SECURITE MAXIMALE pour appâter les pigeons ! La puce sous-cutanée pour humains "semble" idéale? ELLE N'A RIEN D'IDEAL!!! Il s'agit d'un moyen de CONTROLE, de SURVEILLANCE, de PISTAGE, de SUPPRESSION des libertés, de la vie privée et du libre-arbitre, d'un moyen de CONTROLE COMPORTEMENTAL ET MENTAL!

Dans un monde où plus de 230 médecins aux Etats-Unis ont acheté des puces pour l'implantation dans les patients, et où un propriétaire d’un nightclub en Espagne offre d'implanter des puces VIP dans les personnes snob de façon à ce qu’elles n’aient pas besoin de transporter de cartes de crédit ou d'identité, l'éthique de la technologie de la micro-puce pour humains doit être discutée au Canada, dit un professeur à l’Université d'Ottawa.

«Ceci se produit assez vite,» a dit Ian Kerr, un expert en matière d'éthique, de loi et de technologie qui a parlé vendredi à l'Access and Privacy Conference (conférence sur l’accès et la vie privée), à Edmonton. «Je ne pense pas que nous en sommes si loin


Commentaire : je dirais même plus : avec une population particulièrement AMORPHE et qui n'est même plus capable de REAGIR ni de se BATTRE POUR SES DROITS ET LIBERTES LES PLUS CRUCIAUX ET LES PLUS BASIQUES, LA PUCE EST TRES TRES PROCHE !!!

Le Canada n'a pas donné son approbation aux puces qui peuvent être implantées chez les humains dans des buts médicaux. Mais depuis 2004, les gens aux États-Unis peuvent se faire insérer sous la peau des puces à radiofréquence coûtant de $100 à $200. L'implant, de la traille d’un grain de riz, libère un code patient spécifique lorsqu’il est scanné. Avec ce code, un professionnel des soins de santé qui t est autorisé peut alors se connecter à un réseau pour trouver l'information concernant les médicaments ou les traitements antérieurs du patient, ce qui est similaire à ce qui pourrait être disponible sur le système de registre électronique de santé de l'Alberta.

Commentaire : ce qui vient d'être souligné est EXTREMEMENT IMPORTANT. VITAL, MEME! Avez-vous bien lu ? On vous dit que le SYSTEME DE REGISTRE MEDICAL ELECTRONIQUE ET MLIS SUR BASE DE DONNEES fonctionne DE FACON SIMILAIRE au système de la puce!

Je vous l'ai TOUJOURS dit : les registres médicaux informatisés sont l'étape qui PRECEDE IMMEDIATEMENT l'arrivée de la puce dans le monde médical!

Que ceci vous fasse bien réfléchir, surtout à l'heure où l'on parle beaucoup en France, en Belgique et ailleurs en Europe, de mettre ce genre de système en application !!!


Aux États-Unis, 97 infrastructures de soin de santé et 230 médecins ont sauté à bord (du projet de puce pour humains). Maintenant, c'est beaucoup plus. Le dirigeant en chef de l'information de l'école médicale de Harvard en a fait implanter une dans son corps. Le ministre de la Justice du Mexique a fait la même chose de sorte qu'il puisse accéder à des zones sécurisées dans son bureau.

Pour les patients atteints de la maladie d'Alzheimer qui se perdent, la technologie pourrait être particulièrement utile. Kerr a dit que mettre une telle puce sur l'équipement dans un hôpital afin que, disons, une machine cardiaque mobile rare pourrait également aider les médecins à trouver les machines rapidement en cas d'urgence.

Commentaire : il s'agit des MEMES ARGUMENTS que ceux qui sont tenus par les prodiucteurs de la puce, Verichip Corp. ! Cet "expert en éthique et vie privée" aurait-il donc déjà été pucé? Ou compte-t-il le faire??? OU EST-IL PAYE PAR LE GOUVERNEMENT ET PAR VERICHIP CORP. POUR FAIRE L'APOLOGIE DE CET IMPLANT DU DIABLE ???

Mais déjà, les gens ont pu cloner les puces. Tandis que cela ne leur fournit pas l'information médicale complète, les problèmes de vie privée et de sécurité doivent être améliorés, a dit Kerr.

VeriChip, la compagnie qui fabrique cette technologie, a ouvert des bureaux à Vancouver et Ottawa. Wal-Mart examine une technologie semblable pour pister son inventaire et les puces sont déjà utilisées dans les animaux de compagnie.


Une école près de Sacramento, en Californie, a outragé des parents lorsque les administrateurs ont fait porter aux étudiants des insignes d'identification équipés de puces. Lorsque les étudiants franchissaient des portes équipées de lecteurs de puce, les professeurs pouvaient surveiller les allées et venues des étudiants via leurs ordinateurs Palm.

«Elle peut être dans un sac à dos, incrustée dans la chaussure de quelqu’un ou implantée dans votre épaule,» a dit Kerr. «Il est difficile de savoir que ce qui nous attend au tournant avec ce genre de choses. Pensons un peu aux implications avant qu'elles se produisent, car parfois vous ne pouvez pas remettre le génie dans la bouteille.» Kerr a dit qu'il est difficile de savoir si le Canada approuvera les puces implantables pour humains. Frank Work, commissaire de la vie privée en Alberta, dit qu’il pense que c’est inévitable.

Commentaire : CE PASSAGE EST CAPITAL POUR CEUX QUI SONT CONSCIENTS ET VIGILANTS ! LA RFID EST DEJA BIEN REPANDUE, ET LA PUCE SOUS-CUTANEE (qui est AUSSI une puce RFID) ARRIVE, A SON TOUR !!!!

AMIS CANADIENS, UN TYPE QUI EST SUPPOSE "DEFENDRE" LA VIE PRIVEE DANS VOTRE PAYS (hum, hum !) VIENT DE DECLARER QUE LA PUCE, SELON LUI, EST "INEVITABLE"!!! QUI SERT-IL EN REALITE, CROYEZ-VOUS? Chers amis et amies du Canada, VOTRE SYSTEME EST DEJA GANGRENE! Ne comptez SURTOUT PAS sur QUI QUE CE SOIT pour vous défendre! Un bon conseil : DEFENDEZ-VOUS VOUS-MEME!!! Et si vous ne vous défendez pas ? VOUS FINIREZ EN ESCLAVE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL, AVEC UNE NPUCE SOUS LA PEAU, DANS LE CERVEAU, OU PIRE ENCORE! C'est GARANTI SUR FACTURE !


«Inquiet ou effrayé, vous savez que s'il y a un avantage à cela (la puce), qu’il soit économique ou médical, quelqu'un va le perfectionner,» a dit Work. «Quelqu'un va l'amener à un point où elle pourra être utilisée dans un avenir proche.» «Nous le ferons de façon bien intentionnée, en voulant prendre soin des gens. Mais comme avec n'importe quoi, dès que vous y apportez une application bien intentionnée, quelqu'un y trouvera une application mauvaise

jsinnemathejournal.canwest.com
Edmonton Journal (Journal d\'Edmonton).

Commentaire et conclusion : ce que cet ignoble crapule vient de dire est une fois de plus CAPITAL. On vous dit TOUT, A VOTRE NEZ ET A VOTRE BARBE, mais à demi-mot afin de mieux vous ARNAQUER !

Tout d'abord, on va PERFECTIONNER cette puce. Par exemple, il existe un protoype chez Verichip Corp. qui permet le PISTAGE PAR SATELLITE. Bien sûr, on ne vous en dit RIEN ! On va aussi, petit à petit, augmenter la FREQUENCE et DIMINUER LA TAILLE de cet implant scandaleux. Je tiens à préciser à ce niveau ce que Carl W. Sanders m'a dit au téléphone : la puce qu'il a aidé à mettre au point il y a des années faisait le QUART de la taille de la verichip actuelle, et possédait des fréquences permettant le CONTROLE COMPORTEMENTAL, MENTAL AINSI QUE LE CONTROLE DES NAISSANCES (action DIRECTE sur les hormones du corps humain) et était, selon lui, non piratable. Selon lui, certaines agences américaines possèdent déjà des MILLIONS de ces puces prêtes à être implantées le moment venu !!!

Ils ne s'en cachent MEME PAS : on prétextera des AVANTAGES à cette puce et on l'amènera, servie sur un plateau d'argent et enrobée d'un merveilleux emballage marketing MENSONGER. On vous dira que l'on amène cette HORREUR "pour votre bien, avec les meilleures intentions". FOUTAISES QUE TOUT CELA!

Car la suite est connue d'avance : des APPLICATIONS BIEN MOINS POSITIVES EXISTENT, ET RIEN N\'A ETE FAIT POUR LES CONTRER. AUCUNE LOI N'EXISTE POUR QUE VOUS EN SOYIEZ PROTEGES, ET LES ABUS ET DERIVES SONT DONC GA-RAN-TIS!

IL EST TEMPS DE VOUS DRESSER TOUS FAROUCHEMENT CONTRE CETTE PUCE SOUS-CUTANEE MALEFIQUE ET DE LA FAIRE INTERDIRE ! LES JOURS QUI ARRIVENT CONSTITUENT VOTRE DERNIERE CHANCE. APRES, IL SERA TROP TARD !!!

Vous êtes prévenus, vous CONNAISSEZ TOUS les tenants et aboutissants, TOUS les risques et dangers de cette puce liberticide. A VOUS DE REAGIR, VOTRE FUTUR EST ENTRE VOS MAINS !!!


--Message edité par maria le 2007-08-13 13:40:25--

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 13/04/2007 02:16:43 (13/04/2007 11:16:43)

CONTROVERSIAL ID CARDS HAVE SUPPORT OF 53 PER CENT OF CANADIANS : STUDY

Gregory Bonnell
Canadian Press
Tuesday, November 14, 2006

The controversial idea of Canadians carrying a national identification card that bears their personal information has the support of more than half the country, a new study of public attitudes towards privacy suggests.

Read more :
http://www.prisonplanet.com/articles/november2006/141106ID.htm

--Message edité par maria le 2007-04-13 11:17:06--

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 31/05/2007 02:00:19 (31/05/2007 11:00:19)

!!! VERICHIP CORP. CONSOLIDE SES FINANCES AU CANADA !!!

Chers amis,

Après la catastrophique avancée de son infecte puce RFID sous-cutanée pour humains, notamment, aux U.S.A., Verichip Corp., basée à Delray Beach en Floride, mais dont les plus importants bureaux se situent en réalité à OTTAWA, au CANADA, consolide ses finances avant de poursuivre l’expansion ignoble de sa diabolique puce implantable de contrôle mental et comportemental.

C’est en effet devenu une tactique traditionnelle chez Verichip : après de nombreuses conférences de promotion propagandiste de sa puce sous-cutanée de malheur, arrive le temps des bilans financiers et des mesures qui l’accompagnent… Puis on repassera à nouveau à une période de propagande et d’expansion.

C’est donc ainsi que Verichip Corp. (ainsi que sa maison mère Applied Digital Solutions) vient de fermé son bureau de Vancouver, une opération qui lui permettrait d’épargner $1,5 million par an.

La puce continue malheureusement de progresser, puisqu’AUCUNE entrave et AUCUNE opposition populaire forte ne surgit…

Nous atteignons l’extrême LIMITE pour FAIRE INTERDIRE ce genre d’horreur dans nos pays. Il nous faire TRES VITE, sans quoi nous verrons apparaître cette technologie démoniaque d’ici peu et dans nos pays…

L’article, ci-dessous…

Bonne lecture, ET BONNE INSURRECTION, SURTOUT ! Vic.


Source : http://ca.news.yahoo.com/s/capress/061107/technology/technology_applied_digital_1

APPLIED DIGITAL VA EPARGNER 1,5 MILLION DE DOLLARS DANS LA CONSOLIDATION DE SES OPÉRATIONS CANADIENNES

Mardi 7 novembre 2006, 2:32 P.M.

VANCOUVER (CP) – Applied Digital Solutions Inc. (NASDAQ:ADSX) a signalé mardi qu’elle projette de fermer son bureau de Vancouver et de consolider les opérations canadiennes de sécurité dans les soins de santé de sa filiale VeriChip Corp. en son bureau d'Ottawa.

Applied Digital Solutions, basée à Delray Beach, en Floride, a indiqué qu'elle compte épargner $1.5 million par an dans ce mouvement orienté vers sa filiale.

La compagnie a dit qu'elle s’attend à des frais uniques pour la consolidation qui oscilleraient entre $800.000 et $1.4 million.

VeriChip fabrique et vend des systèmes RFID d’identification par radiofréquence.


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 13/08/2007 04:43:27 (13/08/2007 13:43:27)

ADHÉREZ À NEXUS

ENGLISH : http://www.cbsa-asfc.gc.ca/travel/nexus/enrol-inscrire-e.html

VOUS TRAVERSEZ LA FRONTIÈRE?

Processus d'inscrïption

La suite :
http://www.cbsa-asfc.gc.ca/travel/nexus/enrol-inscrire-f.html

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 10/10/2007 13:10:55 (10/10/2007 22:10:55)

LES DOSSIERS DE SANTÉ BIENTÔT INFORMATISÉS

LE SEUL BUT DE CETTE INFORMATISATION DE VOS DONNÉES MÉDICALES EST EN RAPPORT DIRECT AVEC LA MICRO-PUCE. TRÈS BIENTÔT, LE CANADA EMBOITERA LE PAS, COMME AUX ÉTATS-UNIS, ET TOUS LES CITOYENS DÉSIRANTS DES SOINS MÉDICAUX SERONT «INVITÉS» À SE FAIRE PUCER.

VOUS CONNAISSEZ LES RISQUES DE CETTE TECHNOLOGIE DE CONTRÔLE PARFAIT AVEC TOUS LES DOCUMENTS QUE VIC NOUS TRANSMET. COMBIEN SERONT MIS DEVANT UN CHOIX DÉCHIRANT QUAND VIENDRA LE TEMPS DE SE FAIRE SOIGNER?

LE SYSTÈME DE SANTÉ EST UN CHEVAL DE TROIE DE PREMIÈRE IMPORTANCE POUR NOS DIRIGEANTS. VOYEZ-VOUS LE PIÈGE QU'ILS NOUS TENDENT SOUS LE COUVERT DE LA SÉCURITÉ?


Pascale Breton
La Presse

La disparition de toute cette paperasse n'est pas pour demain! Mais déjà très en retard, le Québec devrait bientôt se brancher et passer à l'ère informatique dans le domaine de l'archivage médical. Ces nouveaux dossiers informatiques compléteront les dossiers papier.


Le Québec a été la dernière province, en 2006, à adhérer au programme visant l'implantation d'un dossier de santé électronique pour les patients. Mais cette fois, ca y est ! D'ici 2010, le Québec sera doté d'un dossier de santé électronique.

Peu importe l'hôpital ou la clinique, le médecin aura accès à des informations cruciales qui concernent son patient. Mais de vives inquiétudes se font entendre. Le colloque sur l'informatisation du réseau de la santé organisé par l'Association québécoise des établissements de santé et de services sociaux cette semaine est l'occasion, pour La Presse, de faire le point.

L'obligation de demander à tous les patients s'ils veulent ou non que leur dossier de santé soit informatisé est une aberration, dénoncent les médecins. Au point de mettre en péril le Dossier de santé du Québec, un projet de 547 millions.

Avec le Dossier de santé du Québec, les médecins, pharmaciens et infirmiers auront accès à certaines données informatisées. Ils sauront quels médicaments prend leur patient, quels sont les résultats d'un examen d'imagerie médicale ou encore, le bilan de ses plus récentes analyses sanguines.

Dans le réseau de la santé, tous les professionnels s'entendent pour dire que l'informatisation est essentielle. Le Québec accuse un retard à ce chapitre.

Mais à quelques mois du lancement d'un projet-pilote visant l'implantation d'un dossier de santé électronique dans la région de Québec, la notion d'adhésion volontaire du patient (opting in) constitue un frein considérable, estiment plusieurs.

«L'opting in pose de nombreux problèmes. La différence entre l'opting in (adhésion volontaire) et l'opting out (demander d'être non participant) fera en sorte que ce projet sera un éléphant blanc ou non», lance le président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, le Dr Gaétan Barrette.

L'adhésion volontaire est source de vives inquiétudes, renchérit le président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), le Dr Renald Dutil. Les médecins de famille sont les premiers concernés dans le projet. Ce sont eux qui, dans leur cabinet privé, devront expliquer aux patients en quoi consiste le dossier santé.

«Nous souhaitons réussir l'implantation du projet, mais tel que le dossier est conduit actuellement, nous craignons d'avoir des échecs importants», lance le Dr Dutil, rappelant que le médecin est déjà surchargé.

Au ministère de la Santé et des Services sociaux, on est conscient des réserves émises par plusieurs professionnels de la santé. Mais la notion d'adhésion volontaire a fait l'objet d'un consensus lors d'une commission parlementaire, il y a deux ans. Elle précédait le projet de loi qui a donné naissance au Dossier de santé du Québec, rappelle le directeur des projets pour ce programme, le Dr André Simard.

«Dans le cadre du projet-pilote, nous allons travailler pour voir comment faire de l'opting in un succès. Nous allons regarder les possibilités pour que le consentement puisse se faire simplement et ne pas faire en sorte qu'on mette en péril le succès», dit le Dr Simard. Les médecins devront être des «ambassadeurs» du projet. Mais ce n'est pas nécessairement eux qui devront expliquer le projet aux patients, ajoute-t-il.

Les médecins ne sont pourtant pas les seuls à tirer la sonnette d'alarme. Les pharmaciens aussi s'inquiètent. Lorsque le régime public d'assurance médicaments a été implanté, il y a 10 ans, ce sont eux qui ont dû répondre aux nombreuses questions des patients. Ils ne veulent pas recommencer.

Le colloque organisé par l'Association québécoise des établissements de santé et de services sociaux (AQESSS) cette semaine est une belle occasion de faire le point sur l'informatisation du réseau de la santé.

Sur cette question, le Québec est en retard, note la directrice générale de l'AQESSS, Lise Denis. Le Dossier de santé du Québec est un incontournable. Il permettra une communication à l'échelle provinciale.

«Mais il y a des inquiétudes dans nos établissements», dit-elle. Ce projet d'envergure entraînera des coûts supplémentaires pour les établissements. Et là aussi, la question de l'adhésion volontaire inquiète. «Il serait beaucoup moins onéreux en termes de ressources humaines et financières d'avoir un opting out», croit d'ailleurs Mme Denis.

À ce jour, la plupart des hôpitaux et CLSC possèdent certains systèmes informatisés, notamment pour la radiologie et le laboratoire. Mais seulement une dizaine sur 144 établissements ont un système informatique qui permet à tous les intervenants d'un établissement de communiquer entre eux des informations sur le patient.

Un québec branché sur ses maladesProjet totalisant 547 millions au Québec, l'implantation d'un dossier de santé électronique pour les patients est un programme commun entre les provinces et le gouvernement fédéral, par l'intermédiaire d'Inforoute Santé du Canada.

Le Dossier de santé du Québec comprend plusieurs volets: la médication du patient, les examens d'imagerie médicale comme les radiographies et les scans ainsi que les tests en laboratoire comme les analyses sanguines.

Pour l'instant, ce programme ne fera pas disparaître les dossiers papier. Il permettra aux professionnels de la santé d'avoir accès aux données les plus pertinentes pour connaître rapidement l'état de santé d'un patient qui se présente à l'hôpital, peu importe que cette personne soit suivie ou non dans cet établissement.

L'implantation sera progressive dans l'ensemble de la province. L'informatisation en ce qui concerne l'imagerie médicale est en cours dans certaines régions, dont Montréal et Québec. Elle sera achevée dans l'ensemble de la province en 2009.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux travaille actuellement à développer les deux autres volets, à savoir les tests de laboratoire et la pharmacologie du patient.

Un premier projet-pilote doit débuter en avril 2008 dans la région de Québec. Cette expérience sera l'occasion de faire la preuve que le Dossier de santé du Québec est utile et sûr pour la confidentialité du patient.

«Nous allons voir comment la population va réagir et sur quels aspects elle a besoin d'être rassurée», indique le Dr André Simard, directeur des projets pour le Dossier de santé du Québec au ministère.

En 2010, le projet devrait être implanté dans toute la province, pour tous les volets.


http://www.cyberpresse.ca/article/20071010/CPACTUEL/710100557/6488/CPACTUAL…

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 04/11/2007 21:02:11 (05/11/2007 06:02:11)

LES CANADIENS CONFUS SUR LES EXIGENCES EN MATIÈRE DE PIÈCES D'IDENTITÉ

Presse Canadienne (PC)
04/11/2007 22h09

Plusieurs Canadiens sont confus sur les documents d'identité requis pour entrer aux États-Unis, même si une majorité d'entre eux se pensent bien informés des règlements en vigueur, révèle un nouveau sondage.

S'ils ne sont pas mieux informés, les Canadiens pourraient connaître des problèmes à la frontière, sous forme de voyages retardés et d'occasions d'affaires perdues, affirme le président de la maison de sondage Harris/Décima.

Aussi estime-t-il qu'il reste du travail à faire pour mieux informer les Canadiens.

Selon le sondage Harris/Décima rendu public dimanche, 51 pour cent des 1000 Canadiens adultes interrogés ont dit qu'ils croyaient qu'il leur fallait un passeport valide pour entrer aux États-Unis par mer, et 39 pour cent croyaient que le passeport était requis pour traverser la frontière par voie terrestre.

Par contre, 66 pour cent des Canadiens interrogés ont dit qu'ils croyaient être au courant des règlements actuels en matière de passeport pour les voyages aux États-Unis.

Présentement, les Canadiens ont besoin d'un passeport uniquement s'ils veulent entrer aux États-Unis par la voie des airs, mais cela devrait changer à l'été 2008, quand les passeports seront aussi requis aux points d'entrée terrestres et maritimes.

Les nouvelles dispositions font partie de l'Initiative relative aux voyages dans l'hémisphère occidental adoptée par le Congrès américain en 2004, dans le but d'améliorer la sécurité après les attentats terroristes du 11 septembre 2001. Elles devaient entrer en vigueur en janvier, mais au mois de juin dernier, les autorités américaines ont reporté à l'été suivant, au plus tôt, l'obligation d'être muni du passeport aux points d'entrée terrestres et maritimes.

Le Canada cherche à convaincre les Américains d'adopter les permis de conduire haute technologie comme solution de rechange aux passeports, en faisant valoir que l'obligation du passeport nuit déjà au tourisme et pourrait pénaliser le commerce.

Ottawa étudie aussi la possibilité d'élaborer une carte d'identité semblable à celle que les États-Unis développent, qui coûterait moins cher mais fournirait les mêmes preuves d'identité et de citoyenneté.


http://www.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2007/11/20071104-220936.ht…

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 28/11/2007 01:02:56 (28/11/2007 10:02:56)

LE COÛT DE L'INFORMATISATION DU DOSSIER MÉDICAL OPPOSE LIBÉRAUX ET PÉQUISTES

Par PC

L'informatisation du dossier médical des Québécois n'entraînera pas de dépassement de coûts, a assuré hier le ministre de la Santé, Philippe Couillard.

En point de presse, puis en Chambre, le député péquiste Bernard Drainville a prétendu que le programme coûtera aux contribuables 891 millions $, au lieu de 562 millions $, comme prévu en mai dernier. Le porte-parole du Parti québécois en matière de santé s'appuyait sur un document confidentiel du ministère de la Santé.

Le ministre de la Santé, Philippe Couillard, a aussitôt répliqué que le député Drainville a confondu les coûts requis pour réaliser le projet d'informatisation avec les coûts normaux d'achat d'équipement informatique, qui serait effectué de toute façon.

Le programme consiste à rendre accessibles, d'ici 2010, à l'ensemble des professionnels de la santé différentes données des patients, comme les résultats d'examens et le profil pharmaceutique.


http://montreal.24heures.ca/Actualite/2007/11/28/4690772-sun.html

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 26/08/2008 23:15:48 (27/08/2008 08:15:48)

SCHOOLS ASKED IF THEY WANT SURVEILLANCE CAMERAS



CAROLINE ALPHONSO
Globe And Mail
Wednesday May 30, 2007

Toronto's public schools are being asked if they want surveillance cameras in their buildings after concerns were raised about security measures in the wake of last week's shooting death of a teenage student at C. W. Jeffreys Collegiate Institute.

Donna Quan, central superintendent of safe schools at the Toronto District School Board, sent an e-mail to principals this week, asking them to respond by today. Usually schools come to the board requesting cameras, not the other way around.

"I have ... a responsibility in my leadership role to seek the input and this time be proactive. Instead of the principals coming to me, I'm going to them," Ms. Quan said in an interview yesterday.

"In general, we do have a sense that people feel that there is a need for some sort of surveillance in the schools."


The call for increased school security measures comes after Jordan Manners, 15, was shot and killed at C. W. Jefferys during school hours last Wednesday. Jordan's funeral will be held tomorrow.
Two young men have been charged with first-degree murder. Both 17, their identities are protected by the Youth Criminal Justice Act. One of them is a student at the school; the other is a former student.

After Jordan's death, it came to light that C. W. Jefferys was on a list of schools to receive as many as 16 security cameras this summer.

Now the board is fast-tracking the school's request and plans to install cameras within the next few weeks. But not all schools that want surveillance cameras will get them right away, Ms. Quan said.

Of the 109 secondary and adult schools in the country's largest school board, 66 have surveillance cameras. About 180 of the 451 elementary schools have either video cameras or buzzer systems at the front door.

"I think that after any incident ... there's a comfort that some have with monitoring [systems]. But I need to emphasize cameras are not the solution," she added, noting the board also has summer and after-school programs.

Karl Sprogis, chair of the Toronto School Administrators' Association, which represents principals and vice-principals, said cameras are valuable tools. While principal at North Albion Collegiate Institute a few years back, he doubled the number of cameras.

"It helps [principals] do their jobs. If I was in the school system at this point, I would say 'yes, put me on the list,' " he said.


http://infowars.net/articles/may2007/300507cameras.htm

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 09/10/2008 00:08:44 (09/10/2008 09:08:44)

CANADA TECHNO-NAZI : LA CARTE OPUS (A PUCE) RENDUE OBLIGATOIRE POUR LES TRANSPORTS EN COMMUN DE LA CAPITALE !!!

Chers amis,

Comme partout ailleurs, au Canada, le système des puces devient IMPOSE de façon DICTATORIALE !

C’est aujourd’hui les transports en commun de la capitale qui y passent, et les navetteurs qui en font les frais, avec la nouvelle carte Opus (à puce)…

L’article de merde des putes des mass médias ci-dessous présente évidemment le tout sous un jour merveilleux et de progrès, évitant soigneusement de signaler les dangers pour la vie privée et les libertés. On met les gens devant le fait accompli, signalant qu'ils n'auront pas le choix (la presse pourrie présente donc ceci sous un jour FATALISTE qui dissuade les gens de réagir). On a TOUJOURS le choix, en réalité... TOUJOURS ! Si les citoyens se révoltaient férocement contre ce système tueur de libertés, on verrait du changement rapidement.

Précisons quand même que la carte Opus ne possède - POUR L'INSTANT - pas de puce RFID. Il s’agit cependant d’une étape intermédiaire vers la RFID, mais qui permet cependant de créer déjà des bases de données et d’accéder à la société de contrôle généralisé.

Cette carte possède bien entendu un site de PROPAGANDE mercantile et mensongère en bonne et due forme, qui ne parle évidemment pas des dangers et dérives liés à cette carte Opus : http://www.carteopus.info/en/main_nav/home/

Si vous lisez les articles que je vous poste depuis un an, il est évident à présent qu’un schéma mondial visant à instaurer les cartes à puce (puces RFID liberticides, dans 90% des cas – Oyster Card à Londres, Navigo en France, Mobib en Belgique…) est en train d’être mis en application. Sur une seule année de temps, un tel rush est statistiquement inexplicable, sauf si l’on considère qu’il y a un agenda derrière tout cela. Un agenda tueur de libertés, en l’occurrence, et qui nuit aux citoyens. Le mot complot n’est donc pas trop fort, mais bien entièrement justifié !

Les populations continuent de ronfler, permettant délibérément au pouvoir d’accroître son emprise sur chaque individu… Nous savons où cela mène, à terme (et 2020 semble être la date-butoir) : aux puces implantables cancérigènes et qui permettent le contrôle total de l’individu, supprimant même le libre-arbitre ( = possession technologique de l’individu)!

Sans actions féroces visant à rendre les technologies liberticides interdites et illégales, le 4e Reich s’installera au niveau mondial.

A bon entendeur…

L’article lamentable des poufiasses des mass médias, ci-dessous…

BONNE REVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE ! Vic.


Source : http://www.radio-canada.ca/regions/Quebec/2008/10/02/001-rtc_carte_puce_.sh…

RTC - LA PUCE REMPLACE LE PAPIER

Mise à jour le jeudi 2 octobre 2008, 10 h 06 .

Il y a du nouveau ces jours-ci du côté du Réseau de transport de la capitale (RTC). Depuis quelque temps, les usagers du transport en commun se familiarisent avec un nouveau moyen pour monter à bord des autobus.

Il s'agit de la carte à puce baptisée Opus. Le nouveau laissez-passer électronique remplacera petit à petit le laissez-passer général en format papier.

« Les gens n'auront plus le choix : il n'y en aura plus de laissez-passer général sur papier. Ça va être uniquement sur la carte Opus. Mais pour faciliter l'adaptation de tout le monde, on y va de façon graduelle », explique Carole Brousseau, porte-parole du RTC.

La durée de vie du nouveau laissez-passer est de quatre ans. Les usagers devront faire recharger leur carte tous les mois dans les différents points de vente. Fait à noter, la carte électronique Opus est transférable, c'est-à-dire que les usages du transport en commun pourront partager leur laissez-passer.

« C'est bien, c'est pratique. Ça évite d'avoir deux abonnements si on n'utilise pas tout le temps la carte d'abonnement normal », affirme une utilisatrice du transport en commun.

Manque d'information

Si la nouvelle carte à puce du RTC semble faire des heureux, certains détaillants considèrent toutefois que la population a mal été informée à propos du nouveau fonctionnement.

« Presque à chaque client, il faut faire un petit deux minutes d'explications. Et il y en a qui ne savent même pas qu'on se dirige vers la carte à puce », affirme Cindy Turcotte, gérante au Jack & Jill.

La carte à puce Opus est gratuite pour ceux qui détiennent déjà un laissez-passer général. Les nouveaux usagers doivent quant à eux débourser 3,50 $ pour se la procurer. La carte électronique coûtera éventuellement sept dollars.


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 27/10/2008 06:07:44 (27/10/2008 15:07:44)

2,4 MILLIONS $ POUR MIEUX COMMUNIQUER



La STL investit dans le GPS
Stéphane Tremblay

21/10/2008 15h13 - Mise à jour 21/10/2008 16h03

La Société de transport de Laval se dotera d'ici la fin décembre d'un outil informatique qui lui permettra de savoir en temps réel ce qui se passe avec sa flotte d'autobus et aussi de mieux informer sa clientèle. Le coût de cette merveille? 2,4 millions $.

«Nous sommes présentement en cour d'implantation. Les tests effectués sont jusqu'à présent satisfaisant. Au Québec, nous serons le seul et l'unique service de transport en commun à utiliser un tel équipement», a confié, mardi, au 24 heures la porte-parole de la STL, Marie-Céline Bourgeault.

Le nouveau système de communication est un appareil de haute technologie de GPS et même davantage qui fera passer le réseau dans l'ère moderne.

Il donnera l'occasion aux chauffeurs de communiquer en tout temps avec la centrale, et vice-versa. «Cet équipement informatique permettra de savoir, minute après minute, comment se porte le réseau. Si un chauffeur doit éviter un tel secteur en raison d'un bris quelconque ou d'un accident, il pourra être informé et prendre ainsi un meilleur chemin pour éviter d'inutiles retards», explique Mme Bourgeault.

Pour donner un bon service, ajoute-t-elle, il est important, surtout à l'heure de pointe, de savoir lesquels des 230 autobus sont bondés, où se produisent les retards causés par des accidents, qui a un problème mécanique, etc.

Assis dans son salon

Confortablement assis dans son salon, l'usager avec l'aide d'Internet pourra ainsi savoir avec précision à quelle heure passera l'autobus au coin de sa rue. La technologie sera aussi éventuellement accessible par téléphone et sur des tableaux indicateurs dans les stations d'autobus.

De plus, le nouveau système d'aide à l'exploitation sera compatible avec celui des pompiers et des policiers afin de faciliter les liens en cas d'urgence.

«Depuis le début, nous incitons les gens à utiliser le service de transport en commun. Là nous facilitons l'accès à nos services et ce, toujours dans le même but, celui d'augmenter notre achalandage», a indiqué la porte-parole de la STL.

Le projet sera financé à 75% par le ministère des Transports du Québec. L'autre 25% proviendra de la STL.

Mentionnons que les 230 autobus de Laval effectuent plus de 20 millions de déplacements par année d'est en ouest de la ville.


http://www.24hmontreal.canoe.ca/24hmontreal/actualites/archives/2008/10/200…

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 07/02/2009 06:24:50 (07/02/2009 15:24:50)

CANADA LIBERTICIDE ET TECHNO-NAZI : QUEBEC : LE « PERMIS DE CONDUIRE PLUS », A PUCE, SERA EN VENTE EN MARS 2009 !!!

Chers amis,

SOUS DES PRETEXTES ECONOMIQUES ET DES EXCUSES FINANCIERES (SOUMISSION HABITUELLE A MAMMON, LE DIEU DE L’ARGENT), LE CRAPULEUX PREMIER MINISTRE DU QUEBEC, JEAN CHAREST, A ACCEPTE LE DIKTAT AMERICAIN QUI OBLIGE TOUTE PERSONNE FRANCHISSANT LA FRONTIERE CANADO-AMERICAINE EN DIRECTION DES USA A POSSEDER UN DOCUMENT D’IDENTITE OU UN PERMIS DE CONDUIRE DE NOUVELLE GENERATION, ET COMPORTANT UNE PUCE ELECTRONIQUE !!!

C’EST AINSI QUE LE « PERMIS DE CONDUIRE PLUS » (COMPRENEZ « PLUS LIBERTICIDE ET DAVANTAGE TOTALITAIRE ») COMMENCERA A ETRE DISTRIBUE – PARDON, A ETRE VENDU – AU QUEBEC, AU PRIX DE $40 !

Le prétexte économique cache bien entendu le véritable but : celui du contrôle dictatorial des populations !

ET AINSI, LES CANADIENS ET LES QUEBECOIS VONT DEVOIR PAYER POUR DEVENIR LES ESCLAVES DU NOUVEAU SYSTEME BESTIAL ET INHUMAIN !

Il ne semble pas y avoir la moindre opposition contre ce genre de technologie liberticide, au Québec, pas plus qu’il n’y en a en Grande-Bretagne, en France, en Suisse ou en Belgique…

Mission réussie donc pour le nouvel ordre mondial… et surveillance, contrôle et répression garantis pour les citoyens-cancrelats !

VOUS REMARQUEREZ QUE LES PUTES DE LA PRESSE CANADIENNE ONT DU FAIRE VOLTE-FACE : APRES AVOIR DECLARE QUE LE NOUVEAU PERMIS DE CONDUIRE A PUCE PERMETTRAIT DE REPERER LES CRIMINELS (article 1), LES JOURNALISTES ONT DU SE RETRACTER (article 2). Il ne fait cependant aucun doute que les applications techno-nazies et dictatoriales vont pleuvoir avec ce genre de nouveau gadget d’esclavage…

Le Canada dans son entièreté, via ses politiciens traîtres et corrompus, s’est bien sûr conformé au diktat des Etats-Unis, car le Canada doit bientôt ne plus exister en tant que tel et faire partie de l’Union nord-américaine (date limite : 2010, soit l’année prochaine) !

Ce beau et chaleureux pays va donc passer sous domination dictatoriale américaine, ainsi que le Mexique.

Les citoyens sont de plus en plus contrôlés et considérés comme du bétail… Gare à l’abattoir, qui apparaît déjà au tournant !

Les articles, ci-dessous…

BON ESCLAVAGE ! Vic.


ARTICLE 1 :

source :http://www.cyberpresse.ca/la-tribune/estrie/200902/04/01-823988-le-permis-de-conduire-plus-arrivera-en-mars.php

Publié le 04 février 2009 à 08h48 | Mis à jour le 04 février 2009 à 08h49

LE « PERMIS DE CONDUIRE PLUS » ARRIVERA EN MARS

Alain Goupil
La Tribune

(Sherbrooke) D'abord prévu vers «la fin de l'année 2008» LE NOUVEAU PERMIS DE CONDUIRE PERMETTANT A SON DETENTEUR DE TRAVERSER LA FRONTIERE AMERICAINE SERA FINALEMENT DISPONIBLE EN MARS.

Ce nouveau permis COUTERA 40 $ ET SERA RENOUVELABLE A TOUS LES QUATRE ANS, a appris La Tribune auprès de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).

«Nous sommes justement en train de faire les derniers ajustements informatiques avec l'Agence des services frontaliers du Canada afin que tout fonctionne bien, a déclaré Gino Desrosiers, porte-parole de la SAAQ. TOUT SERA PRET EN MARS», a-t-il ajouté.

LE «PERMIS DE CONDUIRE PLUS», C'EST SON NOM, SERA MUNI D'UNE PUCE ELECTRONIQUE ATTESTANT QUE SON DETENTEUR EST BEL ET BIEN CITOYEN CANADIEN. CETTE PUCE PERMETTRA EGALEMENT AUX DOUANIERS DE SAVOIR SI SON DETENTEUR POSSEDE UN DOSSIER CRIMINEL L'EMPECHANT DE TRAVERSER LA FRONTIERE.

EN JUIN PROCHAIN, LES DOUANIERS AMERICAINS EXIGERONT UN PASSEPORT OU UN PERMIS DE CONDUIRE AMELIORE A QUICONQUE VOUDRA SE RENDRE AUX ÉTATS-UNIS EN VOITURE. La Colombie-

Britannique et l'État de New York l'ont déjà mis en place et l'État du Vermont le fera à peu près en même temps que le Québec.

Le nouveau permis ne sera disponible dans un premier temps que dans 26 centres de service de la SAAQ au Québec.

«Étant donné qu'il s'agit d'un tout nouveau document, les automobilistes devront d'abord se présenter en succursale afin de prouver leur citoyenneté canadienne», a précisé M. Desrosiers.

«Une fois cette démarche complétée, le renouvellement pourra se faire par la poste, aux quatre ans, soit en même temps que le renouvellement prévu sur le permis de conduire.»

POUR OBTENIR CE NOUVEAU PERMIS, LES AUTOMOBILISTES DEVRONT TOUTEFOIS ACQUITTER DES FRAIS SUPPLEMENTAIRES DE 40 $, PAYABLES UNE FOIS AUX QUATRE ANS, ET QUI S'AJOUTERONT AU PRIX REGULIER DU PERMIS DE CONDUIRE QUI COUTE PRESENTEMENT 72 $.

Depuis le début de 2007, les États-Unis OBLIGENT les voyageurs canadiens à présenter un passeport pour entrer en sol américain lorsque ceux-ci voyagent par avion.

Par voie terrestre, les douaniers américains EXIGENT DEUX DOCUMENTS: LE PERMIS DE CONDUIRE AINSI QUE LE CERTIFICAT DE NAISSANCE.

DANS LE CAS DES PASSAGERS, CEUX-CI DOIVENT OBLIGATOIREMENT PRESENTER UN CERTIFICAT DE NAISSANCE AINSI QU'UNE AUTRE PIECE D'IDENTITE DELIVREE PAR L'ÉTAT ET SUR LAQUELLE ON RETROUVE UNE PHOTO.

Le nouveau permis de conduire a été au cœur de nombreuses discussions entre le gouvernement du Québec et celui du Vermont en raison de l'importance des échanges économiques et touristiques entre les deux États.

EN OCTOBRE DERNIER, LORS D'UNE RENCONTRE A DERBY LINE ET STANSTEAD, LE PREMIER MINISTRE DU QUEBEC JEAN CHAREST ET LE GOUVERNEUR DU VERMONT JIM DOUGLAS S'ETAIENT ENGAGES A CE QU'UN NOUVEAU PERMIS DE CONDUIRE PUISSE SERVIR DE DOCUMENT VALIDE AUX POSTES DE DOUANES.

Le gouvernement Charest craignait que nombre de touristes américains, rebutés par le coût du passeport, préfèrent demeurer aux États-Unis plutôt que de passer quelques jours de vacances par année au Québec.

En cela, le PERMIS DE CONDUIRE «A PUCE» constitue une solution de rechange «plus prometteuse» que le passeport obligatoire, avait alors expliqué M. Charest.

Les deux politiciens avaient également fait valoir que la valeur des échanges entre le Vermont et le Québec avoisine les six milliards $ et que 80 pour cent des exportations du Vermont vers le Canada sont destinées au Québec.

ARTICLE 2 : source : http://www.cyberpresse.ca/la-tribune/estrie/200902/05/01-824396-le-nouveau-…

Publié le 05 février 2009 à 08h51 | Mis à jour le 05 février 2009 à 08h53

LE NOUVEAU PERMIS A PUCE NE SERA PAS « FAMILIAL »

(SHERBROOKE) LE NOUVEAU PERMIS DE CONDUIRE PLUS (PC PLUS) QUI SERA DISPONIBLE EN MARS ET QUI PERMETTRA A SON DETENTEUR DE TRAVERSER LA FRONTIERE CANADO-AMERICAINE NE SERVIRA QU'A IDENTIFIER SON DETENTEUR. IL SERA DONC IMPOSSIBLE D'Y INSCRIRE LE NOM DE SES ENFANTS OU DE SON CONJOINT AFIN QUE LES DOUANIERS PUISSENT LES IDENTIFIER EN UNE SEULE VERIFICATION.

Pour pouvoir traverser la frontière, les passagers d'un véhicule devront donc avoir en leur possession soit un PC Plus, soit un passeport ou encore deux pièces d'identité (certificat de naissance et une carte gouvernementale avec photo) comme c'est le cas actuellement.

AILLEURS AU CANADA, CERTAINES PROVINCES S'APPRETENT A OFFRIR A LEURS CITOYENS QUI NE POSSEDENT PAS DE PERMIS DE CONDUIRE UNE NOUVELLE CARTE, APPELEE CARTE D'IDENTITE PLUS (CI PLUS), MUNIE ELLE AUSSI D'UNE PUCE ELECTRONIQUE, ET QU'ILS POURRONT PRESENTER AUX DOUANIERS AMERICAINS AVANT D'ENTRER AUX ÉTATS-UNIS.

Or, «au Québec, il n'est pas question de carte d'identité Plus», précise Gino Desrosiers, porte-parole de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).

Dossier criminel

Autre précision concernant le PC Plus: CONTRAIREMENT A CE QUE NOUS ECRIVIONS MERCREDI, CE NOUVEAU DOCUMENT NE PERMETTRA PAS AUX DOUANIERS AMERICAINS DE SAVOIR SI SON DETENTEUR POSSEDE UN DOSSIER CRIMINEL, a tenu à préciser M. Desrosiers.

«Lorsque la personne nous fait une demande, elle doit nous prouver qu'elle ne fait pas l'objet d'une interdiction de quitter le pays pour qu'on émette le permis. Toutefois, rien n'empêche les douaniers de vérifier auprès de l'Agence des services frontaliers du Canada» si le détenteur du PC Plus possède un dossier criminel qui l'empêche d'entrer aux États-Unis, ajoute M. Desrosiers.

Rappelons que LE PC PLUS SERA MIS EN VENTE LE MOIS PROCHAIN DANS 26 CENTRES DE SERVICES DE LA SAAQ A TRAVERS LE QUEBEC, dont celui de Sherbrooke, ainsi que dans d'autres centres situés près de la frontière canado-américaine.

L'EMISSION DE CE NOUVEAU PERMIS MUNI D'UNE PUCE ELECTRONIQUE COUTERA 40 $ ET SERA RENOUVELABLE TOUS LES QUATRE ANS.


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 16/03/2009 11:54:44 (16/03/2009 20:54:44)

FRONTIÈRE CANADO-AMÉRICAINE - LA SAAQ LANCE LE «PERMIS DE CONDUIRE PLUS»

Agence QMI Jean-François Racine/
15/03/2009 23h42


Le nouveau permis coûtera environ une quarantaine de dollars et sera renouvelable à tous les quatre ans.

Archives




Le nouveau permis de conduire «à puce» permettant à son détenteur de traverser la frontière américaine devrait être lancé officiellement demain à Saint-Bernard-de-Lacolle.
Le «permis de conduire plus», devrait être muni d'une puce électronique attestant que son détenteur est citoyen canadien. Cette puce devrait aussi certifier aux douaniers que le détenteur ne fait pas l'objet d'une interdiction de quitter le pays.

Le nouveau permis coûtera environ une quarantaine de dollars et sera renouvelable à tous les quatre ans. Ce montant s'ajoute évidemment au prix régulier du permis de conduire qui est de 72$.

Première à Lacolle

La Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ) avait déjà indiqué que tout serait prêt en mars. Le premier ministre Jean Charest, le consul des États-Unis à Montréal, Lee McClenny, le ministre des Relations internationales Pierre Arcand et le président de la SAAQ, John Harbour, ont convoqué les médias cet après-midi à Saint-Bernard-de-Lacolle, pour une «importance annonce visant à faciliter le passage des citoyens québécois à la frontière américaine. La rencontre sera précédée d'une séance d'information.

En juin prochain, les douaniers américains exigeront un passeport ou un permis de conduire «à puce» à quiconque voudra se rendre en territoire américain en voiture.

Pour ce nouveau document, les automobilistes devront d'abord se présenter dans l'une des 26 succursales participantes de la SAAQ pour démontrer leur citoyenneté canadienne.

Depuis le début de 2007, les États-Unis obligent les voyageurs canadiens à présenter un passeport valide pour entrer en sol américain lorsque ceux-ci voyagent par avion. Par voie terrestre, les douaniers américains exigent actuellement deux documents: le permis de conduire ainsi que le certificat de naissance.

Poursuivre les échanges

En octobre 2008, Jean Charest et le gouverneur du Vermont s'étaient engagés à ce qu'un nouveau permis de conduire puisse servir de document valide aux postes de douanes. Les nombreux échanges économiques et touristiques entre les deux États inquiétaient grandement le gouvernement québécois qui ne veut pas perdre les retombées associées aux visiteurs américains.

La décision d'exiger obligatoirement le passeport à compter du 1er juin 2009 avait provoqué une explosion des demandes de passeport au Canada.

Chaque année, 70 millions de voyageurs franchissent la frontière par voie terrestre, selon des statistiques du gouvernement canadien.

Le coût d'un passeport est de 87$.


http://www.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2009/03/20090315-234204.ht…

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 19/11/2009 03:22:01 (19/11/2009 12:22:01)

GRANDS EXCÈS DE VITESSE - «ÇA VA ÊTRE COSTAUD»

Dany Doucet
Le Journal de Montréal
19/11/2009 05h52


Charles Duguay a besoin de son permis de conduire pour gagner sa vie et il entend bien profiter de cet oubli du législateur.

© Dany Doucet

Charles Duguay, un spécialiste en environnement pour un bureau de génie-conseil de Sherbrooke, a besoin de son permis de conduire pour gagner sa vie. Il rencontre des clients chaque jour un peu partout en Estrie, souvent à Granby et Drummondville par exemple, des endroits presque impossibles d'accès sans automobile.

À 39 ans, père de trois jeunes enfants, il estime que le législateur n'a pas bien fait ses devoirs, lui qui demande pourtant aux automobilistes d'avoir une conduite de plus en plus rigoureuse. Mais il ne sous-estime pas ses adversaires non plus, qui ont plus de moyens que lui pour se défendre.

«S'il y a d'autres conducteurs dans mon cas, j'aimerais qu'ils se joignent à moi en communiquant avec mon avocat, parce que je pense que ça va être costaud en cour», dit-il.

Loi 42

Ce règlement fait partie des nombreux règlements amendés au Code de la sécurité routière dans le cadre de la loi 42 adoptée en décembre 2007.

La ministre des Transports Julie Boulet introduisait toutes sortes de nouveautés en matière de conduite routière, dont l'interdiction du cellulaire au volant et l'introduction des photos radars.

Le règlement sur les grands excès de vitesse a longtemps été demandé par les corps policiers du Québec, en particulier par la Sûreté du Québec qui patrouille les auto-routes.

Rappelons qu'en novembre 2008, après avoir annoncé son projet de loi, la ministre Julie Boulet avait été filée et photographiée par une équipe du Journal de Montréal alors qu'elle roulait à 110 km/h sur l'autoroute métropolitaine, au lieu des 70 km/h réglementaires. Le chauffeur avait aussi roulé à 132 km/h au lieu de 100, en plus de doubler un camion par la droite. La ministre avait blâmé son chauffeur, affirmant s'être endormie.


http://www.canoe.com/infos/societe/archives/2009/11/20091119-055200.html

--Message edité par maria le 2009-11-19 12:22:24--

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 25/11/2009 01:10:11 (25/11/2009 10:10:11)

GARE AUX PHOTOPÉAGES



Journal de Montréal
Mercredi, 18 novembre 2009



Index du forum
CANADA
TECHONOLOGIE RFID (MICRO-PUCE) ET BIOMÉTRIES DIVERSES

Haut
Aller à : Les favorisPAROLE DU SEIGNEUR POUR CES TEMPS DE LA FIN/WORD OF GOD IN THE END TIMESSITES RECOMMANDÉSCONFÉRENCE ET/OU MOBILISATION + NASAPRENDRE NOTE QUE :ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATIONCONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHESRÉSUMÉ DE LA SITUATION MONDIALE PAR VICLA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEASTTERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTHLES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPSFASCISTE ENVIRONNEMENTAL/ENVIRONMENTAL FASCISTNOUVELLES LOIS ANTITERRORISTES/NEW ANTITERRORIST LAWSPROJET FUTUR POUR LES ENFANTS/FUTUR PROJECTS FOR KIDSDEPOPULATION DE LA TERRE/DEPOPULATION OF THE EARTHCANADAISRAËL et le MOYEN-ORIENTTRAITÉ DE L'AMERIQUE DU NORD/NORTH AMERICAN UNION (CANADA-USA-MEXICO)SECTION DE GAÉTANVIDÉOS/VIDEOS

Membre: Ajouter ce sujet à mes favoris | Envoyer ce sujet à un(e) ami(e) | Imprimer ce sujet
Modérateurs : Déplacer ce sujet | Fermer ce sujet | /!\ Supprimer le sujet
Ajouter une réponse rapide
Ajouter une réponse rapide


Administration
Modération
Ce forum pour votre site ?
AceBoard Forum Gratuit v 5.3
Download Premium Web Templates! - blog gratuit
audit et mesure d'audience visiteurs internet par


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 14 Oct - 16:09 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 769
Féminin

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 16:11 (2012)    Sujet du message: CANADA : TECHONOLOGIE RFID (MICRO-PUCE) ET BIOMÉTRIES DIVERSES P.1-A Répondre en citant

Administrateurs :maria
Forum LE VOILE DÉCHIRÉConnecté sous maria | Se déconnecter
en ligne : Il y a 19 connectés. Cliquez pour voir la liste
Inscription
|
Profil
|
Messages Privés
|
Recherche
|
Online
|
Aide
| Créer un blog gratuit



Index du forum
CANADA
BIOMÉTRIE ET MICRO-PUCE


Notification par email
|
Prévenir les modérateurs

Pages : 1

2 Suiv.
Auteur :Sujet: BIOMÉTRIE ET MICRO-PUCE Bas
maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 17/04/2007 14:12:25 (17/04/2007 23:12:25)

BIOMÉTRIE AU QUÉBEC - POUR S'ATTAQUER AU CRIME....LES MÊMES LOIS QUE DANS LES AUTRES PAYS = UNIFORMITÉ DES LOIS ANTITERRORISTES !!!

http://recherched.gouv.qc.ca/internet/text.do?idx=0&id=74017&query=lois%20antiterroristes

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 23/04/2007 01:23:39 (23/04/2007 10:23:39)

CANADA : CARTE A PUCE POUR LES TRANSPORTS EN COMMUN !

Chers amis,

Voici fort longtemps que je n'ai plus posté d'information concernant le Canada. Bien évidemment, cela ne signifie pas que rien ne s'y passe ! Au contraire !

Par exemple, la compagnie de transports en commun RTL (Réseau de transport de Longueuil) vient d'annoncer que, DES 2008 (donc, l'année prochaine !), UN SYSTEME DE CARTE A PUCE REMPLACERA L'ANCIEN SYSTEME A TICKETS, SOIT-DISANT AFIN DE "LUTTER CONTRE LA FRAUDE" !!!

Lorsque l'on sait que la RFID et autres systèmes à puce permettent en réalité le piratage informatique et ne sont absolument pas sûrs, ceci est un véritable appel afin que les hackers piratent ces cartes à puce à tout bout de champ !

Londres possède déjà la Oyster Card (carte à puce RFID), Paris le pass Navigo (à puce RFID lui aussi)... Notons au passage que ces systèmes RFID liberticides et de pistage sont délibérément moins coûteux pour les passagers qui les choisissent... Répugnant ! Le Canada devait donc, AFIN DE S'ADAPTER AUX PROJETS INFAMES MONDIAUX DU NOUVEL ORDRE MONDIAL, adopter lui aussi un système merdique à puce !

NOUS AVONS BESOIN D'UNE REVOLUTION INTERNATIONALE CONTRE CES SYSTEMES DE CONTROLE, DE SURVEILANCE ET DE REPRESSION DES POPULATIONS, DES SYSTEMES LIBERTICIDES ET HONTEUX !

L'article, ci-dessous...

BONNE REVOLUTION... OU BON ESCLAVAGE ! Vic.


Source : http://www.rtl-longueuil.qc.ca/pages/pr_PUCE_accueil.asp

LA CARTE A PUCE ARRIVE EN 2008 !

Ce projet vise à mettre en place un système de vente et de perception commun pour l’ensemble des partenaires, en vue de réduire significativement le manque à gagner résultant de la fraude.

Les valideurs des futures cartes à puce commencent à faire leur apparition dans nos autobus.

Durant l’année 2007, l’équipe de l’Entretien procède à l’installation de base qui comprend le câblage et la partie arrière du valideur.

Comme le valideur ne sera pas en fonction avant janvier 2008, le RTL a cru bon de le recouvrir d’un boîtier qui en assure la protection. Le boîtier protecteur du valideur annonce le projet.

La carte à puce permettra un contrôle électronique à l’embarquement

Le nouveau système est doté de mécanismes permettant aux organismes de transport de se prémunir contre une utilisation frauduleuse des cartes. La sécurisation couvre deux volets, soit la protection contre le piratage des cartes (reproduction illégale de cartes) et contre l’utilisation frauduleuse des cartes émises par le nouveau système.

La carte à puce regroupera plusieurs titres de transport. Elle remplacera les cartes mensuelles actuelles et les billets; son utilisation devrait aussi réduire considérablement le nombre de correspondances émises.

La carte à puce pourra contenir simultanément jusqu’à quatre titres de transport différents, au choix de son titulaire; exemples:
- carte locale du RTL, billets de la STM et billets de la STL;
- carte locale du RTL et billets du RTL;
- TRAM et billets d’un autre organisme de transport, etc.

La carte à puce servira aussi de carte d’identité puisqu’on pourra y imprimer la photo de son titulaire admissible aux tarifs réduit ou intermédiaire.

Rechargeable, la carte à puce sera pratique et versatile. Les détails concernant son achat et son utilisation vous seront communiqués durant la période de déploiement, en 2008. Le RTL et ses partenaires informeront leur clientèle au fur et à mesure que les nouveaux équipements apparaîtront.


--Message edité par maria le 2007-04-23 10:24:39--

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 07/05/2007 00:56:00 (07/05/2007 09:56:00)

UN PAS DE PLUS VERS LES PHOTOS RADARS?

Le lundi 07 mai 2007
Le Soleil
Québec

Alors que s'organise un «front commun» contre les photos radars, la ministre des Transports, Julie Boulet, propose à l'industrie du camionnage de s'impliquer dans un projet-pilote visant à faire l'essai de ces controversés appareils sur certaines routes du Québec.

La ministre a contacté à cet effet vendredi le PDG de l'Association du camionnage, Marc Cadieux, confirme ce dernier. «Elle dit : «Laissez-nous vous proposer un projet-pilote dans deux ou trois régions du Québec et on verra après ce qu'on retrouve là-dedans»«, explique M. Cadieux au Soleil. La ministre a précisé être prête à «regarder les modalités» du projet avec l'industrie, selon le PDG.

L'Association du camionnage, qui s'oppose aux photos radars notamment en raison du fardeau administratif que leur imposerait pareil système, ne se montre guère enthousiaste devant l'ouverture de la ministre. «Comment voulez-vous que nous proposions quelque chose sans que ça devienne un geste administratif supplémentaire pour nous, c'est impossible», tranche Marc Cadieux.

Soulignant qu'il n'avait pas assisté à la rencontre entre Mme Boulet et M. Cadieux, le porte-parole de la ministre n'a pas voulu confirmer hier qu'un projet-pilote était dans les cartons. Il s'est borné à rappeler que Mme Boulet attendait les recommandations de la Table de la sécurité routière, qui doit présenter son rapport en juin.

Un «front commun» contre les photos radars alliant les industries du camionnage et du transport de bois, ainsi que les syndicats regroupant les chauffeurs de taxi et de camions, s'est par ailleurs mis en branle la semaine dernière. L'Association du camionnage, le Conseil de l'industrie forestière, l'Association des intermédiaires en transport, de même que la FTQ, la CSN et la CSD ont demandé à être entendus par la Table de la sécurité routière, qui doit arriver à des consensus le 23 mai sur les moyens d'améliorer un bilan routier en constante détérioration.

Marc Cadieux reproche au président de la Table, Jean-Marie De Koninck, de tenir à tout prix aux radars photos. «On sent qu'il veut absolument arriver là, que son idée est faite.» «Tous ceux qui s'opposent à ça ne sont pas entendus; il va sortir un beau rapport qui va dire que la majorité des gens autour de la table étaient d'accord», renchérit Mario Sabourin, de Travailleurs autonomes Québec, organisation affiliée à la FTQ représentant les chauffeurs de taxi et les camionneurs.

La Table regroupe une quarantaine de participants. On sait déjà que la santé publique et les municipalités, entre autres, sont favorables aux radars photos, à condition qu'on les annonce et qu'on ne les utilise que dans des endroits où la surveillance policière traditionnelle est trop dangereuse.

«Les études que l'Institut québécois de la santé publique nous a fait connaître sont des études venant d'Europe, de la France, avec des bilans routiers catastrophiques, lance Marc Cadieux. On tente de faire des croisements avec le bilan routier québécois. Ce n'est pas le même territoire. Les chiffres ne sont pas du tout les mêmes. Sans avoir plus de données que de simplement dire que parce que ça a marché en France, ça va marcher au Québec, je m'excuse, mais je n'embarque pas

De gestionnaire à délateur

L'industrie et les syndicats en ont surtout contre le fardeau que leur imposera à leur avis la gestion des contraventions. " Deux ou trois mois après, on va nous envoyer un billet et dire : "dis-nous qui était le chauffeur à telle heure ce jour-là", peste Marc Cadieux. Une remorque peut être immatriculée dans une autre province, appartenir à une autre compagnie, le tracteur peut être le tracteur du transporteur et le chauffeur appartenir à une agence. Voyez-vous tout le croisement qu'il faut commencer à faire? On me demande de devenir enquêteur, de me transformer un peu en greffier et en délateur. "

" On va faire nos représentations et on va se battre jusqu'à la fin ", conclut M. Cadieux. Du côté syndical, on brandit la possibilité de manifestations. " On y va par étapes, note Mario Sabourin. On veut se faire entendre, voir les conclusions du rapport, et s'il faut poser d'autres gestes, on va le faire. "


http://www.cyberpresse.ca/article/20070507/CPACTUALITES/705070449/1019/CPAC…

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 08/05/2007 08:44:46 (08/05/2007 17:44:46)

RFID CHIPS IN YOUR MONEY, YOU WEREN'T SUPPOSED TO KNOW



Brent Jessop
Knowledge Driven Revolution.com
Tuesday May 08, 2007

It is amazing sometimes to watch how stories that should never have been reported get quickly denied and then absurd excuses used as a cover.

A perfect example is the Canadian spy coin capper.

It was originally reported that some not-in-the-know security contractors had come across some suspicious coins while travelling through Canada. These suspicions were referred to the proper authorities at the counterintelligence office of the U.S. Defense Security Service at the Department of Defence. Their resulting report stated:

On at least three separate occasions between October 2005 and January 2006, cleared defense contractors' employees traveling through Canada have discovered radio frequency transmitters embedded in Canadian coins placed on their persons

But you were not supposed to know that your money has RFID chips in it.

Nine days later:

The allegations, however, were found later to be unsubstantiated following an investigation into the matter,” the agency said in a statement published on its Web site.”

That is as detailed as the explanation got. Unfortunately simple denial did not work and a US Freedom of Information Act and Canadian Access to Information Act requests were filed. Now they had to come up with an excuse to explain their admitted incompetence.

Drum roll… It was the ever suspicious “poppy quarter”. According http://ca.news.yahoo.com/s/capress/us_cda_spy_coins to numismatist Dennis Pike:

the coin's protective coating glows peculiarly under ultraviolet light

Case closed.

Convinced?

How about a quick recap.

Suspicious red-centered coins examined “under high-powered microscope”. Mistook fancy new colour protecting coating for RFID chip. Never bothered to “confirm” (maybe by comparing microscopic appearance of suspicious red-centered coins to, say, maybe another not-so-suspicious red-centered coin) before publishing report. Heavily redacted nine day investigation revealed that we is dumb.

Please move on, we are not testing / implementing RFID chips in your money.


http://www.prisonplanet.com/articles/may2007/080507_b_RFID.htm

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 22/05/2007 03:38:44 (22/05/2007 12:38:44)

CANADA : UN PASSEPORT EGALEMENT POUR ENTRER PAR VOIE TERRESTRE OU MARITIME AUX U.S.A. !

Chers amis,

Je m'attarde trop peu en ce moment sur le Canada, où comme partout ailleurs, des événements particulièrement graves se produisent en ce moment.

La dernière saleté en date concerne un PASSEPORT IMPOSE DE FACON TOTALITAIRE PAR LES U.S.A. (une fois de plus !) POUR LES CANADIENS QUI SOUHAITERAIENT SE RENDRE AUX U.S.A. PAR VOIE MARITIME OU TERRESTRE !!!

Ce passeport (qui pourrait prendre différentes formes) entrera en application « entre janvier 2008 et juin 2009 ».

Les autorités canadiennes corrompues et vendues au nouvel ordre mondial ont bien entendu d'ores et déjà ACCEPTE l'idée, et le peuple, lui, ne réagit toujours pas, tel un placide troupeau de moutons se rendant à l'abattoir...

Bref, le liberticide avance sans la moindre réaction d'opposition ou de contestation... tout bénéfice pour le Nouvel Ordre Mondial, qui asseoit lentement mais sûrement son système de contrôle, de surveillance et de répression des individus et des populations !

L'article infect, ci-dessous...

BONNE REVOLUTION, OU BON ESCLAVAGE ! Vic.


Source : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2007/05/14/004-passeport-proj…

Mise à jour le lundi 14 mai 2007 à 23 h 08

PASSEPORT CANADIEN - UNE LOI POUR RÉDUIRE L'ATTENTE

Le ministre des Affaires étrangères, Peter MacKay, a indiqué lundi que le gouvernement canadien planchait sur une nouvelle loi sur Passeport Canada, en raison des nouvelles règles à la frontière américaine.

Les Canadiens auront bientôt l'obligation de présenter un passeport non seulement pour les voyages aériens, ce qu'ils font depuis janvier dernier, mais aussi pour les déplacements terrestres et maritimes. Ce renforcement du contrôle des voyageurs a provoqué une avalanche de demandes dans les bureaux de Passeport Canada, allongeant les délais d'obtention du document pour les voyageurs.

Le ministre MacKay souhaite ainsi simplifier le processus de renouvellement des passeports, souvent critiqué parce qu'il est aussi complexe que l'obtention d'un nouveau document. M. MacKay a toutefois admis que certaines vérifications toujours nécessaires ne pourraient pas être accélérées.

Wilkins lance un appel aux Canadiens

Coïncidence, l'ambassadeur des États-Unis au Canada, David Wilkins, a lancé un appel pressant aux Canadiens pour qu'ils se munissent d'un passeport, lors d'une visite au poste frontalier de Champlain, dans l'État de New York, lundi.

M. Wilkins suggère aussi l'obtention d'une carte NEXUS, une pièce d'identité préapprouvée accélérant le passage des touristes considérés à faible risque. L'ambassadeur américain a aussi affirmé que l'utilisation d'un permis de conduire plus sophistiqué, comme celui employé entre la Colombie-Britannique et l'État de Washington, n'était qu'une possibilité, et qu'un passeport en règle restait le meilleur moyen de se préparer aux nouvelles exigences.

M. Wilkins a indiqué que les États-Unis délivraient maintenant 20 millions de passeports par année. Il a rappelé que l'exigence d'un passeport pour tous les types de voyageurs doit entrer en vigueur « entre janvier 2008 et juin 2009 ».


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 21/06/2007 23:49:15 (22/06/2007 08:49:15)

AS PART OF FORMER U.S. PRESIDENT BILL CLINTON'S VISIT - WORLD PREMIERE OF MEDICAL INTELLIGENCE'S URGENTYS GPS EMERGENCY BUTTON IN COLLABORATION WITH ROBERS

As part of former U.S. President Bill Clinton's visit - World premiere of Medical Intelligence's Urgentys GPS emergency button in collaboration with Rogers

QUEBEC CITY, June 21 - Nemex Network and Medical Intelligence

(TSX-V: MIZ) announce that they successfully deployed the Urgentys GPS technology for the very first time during former U.S. President Bill Clinton's visit to Quebec City yesterday. The Nemex Network security team successfully used the Urgentys mobile GPS emergency button to enable live geo-location of a security team and grant access at all times to an emergency button and bi-directional audio communication.

Nemex Network organized the conference "Embracing our Common Humanity" in which Mr. Clinton addressed the members of the Quebec City Board of Trade in a packed room at the Centre des Congrès de Québec. Security at the venue was of utmost importance due to the caliber of the speaker and attendees. "The experience showed that we could see the real-time movements of all the participating members of our security team. The Urgentys GPS device is miniature and discreet. It does not hamper the agents' movements and yesterday's operation proved that in case of emergency, a guard could simply press the button for us to receive an alert along with the exact location of the agent. We could also be able to hear and speak to the agent," stated Karl Talbot of Nemex Network.

"Our Urgentys GPS emergency button will be extremely useful for all members of the security industry," declared Louis Massicotte, founding President of Medical Intelligence, the company that invented the Columba GPS bracelet to prevent Alzheimer-related wandering. "Not only will the Urgentys GPS product protect people who are ill or vulnerable, but the market opportunities are so vast that we now believe that the Urgentys GPS could be an important player in the security industry and ultimately impact security in event management," he concluded.

"The wireless world is innovating at a fast pace," said Mansell Nelson, Vice President of Business Development for Rogers Wireless. "Our contribution to this world launch clearly demonstrates that our advanced network teamed up with GPS technology can facilitate the development of great innovation such as the Urgentys emergency button," he added.

About Medical Intelligence Technologies

Medical Intelligence is the early innovator in the personal telesecurity industry, integrating information and telecommunications technologies to the healthcare sector. The firm designs portable devices for the benefit of people having health or safety concerns. Based in Quebec City, the Company also has subsidiaries in France, Spain and the United Kingdom (Medical Mobile) where it commercializes the Columba, a GPS bracelet designed to prevent Alzheimer wandering. For further information, visit http://www.medicalintelligence.ca/ or
http://www.medicalmobile.com./

Forward looking statements

Any statement in this press release that does not relate directly and exclusively to historical facts can be considered a forward-looking statement. Such statements reflect the intentions, plans, expectations and beliefs of Medical Intelligence Technologies, and are subject to risks, uncertainties and other factors that are largely beyond the Company's control, to the extent that actual results may differ significantly from those contemplated by such statements. Medical Intelligence Technologies neither intends nor is required to update or revise such forward-looking statements based on new information or future events, or for any other reason.

The TSX Venture Exchange does not accept responsibility for the adequacy or accuracy of this release.

For further information: City of Quebec: Jean Brouillard Communications, (418) 682-6111, jbcom@videotron.ca; Montreal: Johanne Lépine, Media Relations, Torchia Communications, (514) 288-8290, ext. 234, jlepine@torchiacom.com; Investor relations: Eric Bouchard, The Equicom Group Inc., (514) 844-7997, ebouchard@equicomgroup.com; Rogers: Hanna Paterson, Media Relations, (416) 935-6816, hanna.paterson@rci.rogers.com


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 21/06/2007 23:56:43 (22/06/2007 08:56:43)

DANS LE CADRE D'UN DÉPLACEMENT DE L'EX-PRÉSIDENT AMÉRICAIN BILL CLINTON - MEDICAL INTELLIGENCE

Dans le cadre d'un déplacement de l'ex-président américain Bill Clinton - Medical Intelligence et Nemex Network procèdent à la première mondiale du bouton d'alarme GPS URGENTYS en collaboration avec Rogers.

QUEBEC, le 21 juin - Nemex Network et Medical Intelligence (TSX-V :MIZ) ont le plaisir d'annoncer qu'elles ont procédé hier à la première mondiale de l'utilisation du bouton d'alarme GPS mobile Urgentys, assurant ainsi à une équipe de sécurité d'être géolocalisée en direct et d'avoir accès en tout temps à un bouton d'urgence et à une communication audio
bidirectionnelle. Ce premier usage de la technologie canadienne Urgentys risque fort de modifier les méthodes de gestion d'événements en termes de sécurité.

Hier, c'est dans le cadre du déplacement à Québec de l'ancien président américain Bill Clinton que l'équipe de sécurité de Nemex Network a fait usage avec succès pour la toute première fois de la technologie Urgentys, un petit appareil intégrant un GPS et un module de téléphonie mobile GSM connecté au réseau Rogers Sans-fil. Nemex Network était le promoteur de la conférence "Embracing our common Humanity" présenté par M. Clinton devant les membres de la Chambre de Commerce de Québec dans une salle bondée au Centre des Congrès de Québec.

"L'expérience a démontré que nous pouvions voir en direct les déplacements de chacun des membres participants de notre équipe de sécurité. L'appareil GPS Urgentys est miniature et discret. Il ne gêne en rien les mouvements des agents et l'opération d'hier nous a permis de constater qu'en cas d'urgence, un garde pouvait simplement appuyer sur un bouton afin que nous recevions une alarme accompagnée de l'emplacement exact de l'agent; en plus de pouvoir entendre l'agent et lui parler", a déclaré Karl Talbot de Nemex Network.

Cette démonstration qui précède le lancement commercial du produit prévu à l'automne se voulait une vitrine pour l'innovation canadienne. "Notre bouton d'alarme GPS Urgentys sera d'une grande utilité pour tous les intervenants du monde de la sécurité", a déclaré Louis Massicotte, président fondateur de Medical Intelligence, l'entreprise qui a inventé le bracelet GPS Columba contre l'errance Alzheimer. "Non seulement le produit GPS Urgentys protégera les gens malades ou fragiles, mais les perspectives de marché sont si vastes que nous considérons désormais que le GPS Urgentys pourrait être un acteur important du monde de la sécurité" a-t-il conclu. "L'univers du sans-fil se transforme rapidement", a déclaré Mansell Nelson, vice-président du développement des affaires chez Rogers Sans-fil. "Nous sommes fiers de contribuer à cette première mondiale qui démontre que notre réseau GSM évolué, combiné à la technologie GPS, peut faciliter le développement de formidables innovations comme le bouton d'alarme GPS Urgentys".

A propos de Medical Intelligence Technologies

Medical Intelligence Technologies, précurseur du secteur de la télésécurité humaine, intègre les technologies de l'information et des télécommunications au secteur de la santé. La société conçoit des appareils portables à l'intention des personnes aux prises avec des problèmes de santé ou nécessitant une vigilance plus soutenue sur le plan de la sécurité. Etablie à Québec, la société possède également des filiales en France, en Espagne et au Royaume-Uni (Medical Mobile) où elle commercialise le service Columba, un bracelet GPS offrant une solution aux problèmes d'errance liés à la maladie d'Alzheimer. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter les sites http://www.medicalintelligence.ca/ ou http://www.medicalmobile.com./

Enoncés prospectifs

Tout énoncé figurant dans le présent communiqué ne se rapportant pas directement et exclusivement à des faits historiques peut être considéré comme un énoncé prospectif. Ces énoncés reflètent les intentions, les projets, les attentes et les opinions de Medical Intelligence Technologies et sont sujets à des risques, des incertitudes et d'autres facteurs qui, pour la plupart, sont indépendants de la volonté de la société, si bien que les résultats réels pourraient différer considérablement de ceux envisagés dans de tels énoncés. Medical Intelligence Technologies n'a pas l'intention et n'est pas tenue de mettre à jour ou de réviser ces énoncés, que ce soit à la lumière de nouvelles informations ou d'événements futurs, ou pour toute autre raison.

La Bourse de croissance TSX décline toute responsabilité quant au bien-fondé ou à l'exactitude du présent communiqué.

Renseignements: Québec: Jean Brouillard Communications, (418) 682-6111, jbcom@videotron.ca; Montréal: Johanne Lépine, Relations avec les médias, Torchia Communications, (514) 288-8290, poste 234, jlepine@torchiacom.com; Relations avec les investisseurs: Eric Bouchard, Le Groupe Equicom Inc., (514) 844-7997, ebouchard@equicomgroup.com; Rogers: Sébastien Bouchard, Relations avec les médias, (514) 734-6406, sebastien.bouchard@rci.rogers.com


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 10/07/2007 00:49:11 (10/07/2007 09:49:11)

CARTE DE DÉBIT À PUCE: UNE PREMIÈRE AU CANADA

9 juillet 2007 - 12h58
LaPresseAffaires.com
Marie-Claude Morin

La Banque TD a utilisé la carte de débit à puce.

La Banque TD a annoncé lundi avoir effectué une première transaction avec une carte de débit à puce. L’opération a eu lieu dans un guichet automatique de Mississauga, en Ontario, et serait une première au Canada, rapporte l’institution financière.

«Nous avons réalisé de grands progrès à l'interne afin de préparer la Banque TD à effectuer la migration vers la technologie des cartes à puce», a affirmé Chris Stamper, vice-président, Services bancaires permanents chez TD Canada Trust.

«Le fait d'être la première banque du pays à effectuer une opération avec une carte de débit à puce est tout à la fois un moment de satisfaction et de fierté», a ajouté M. Stamper.

Déploiement d’ici 2010

Déjà très répandue en Europe, particulièrement en France et en Grande-Bretagne, la carte à puce est attendue impatiemment au Canada depuis quelques années déjà, ses tenants espérant diminuer de façon importante les fraudes bancaires, de plus en plus répandues.



La micropuce intégrée à la carte enregistre les données sous forme codée, ce qui améliore la sécurité et augmente le volume de données recueillies.

Le numéro d’identification personnel, le fameux NIP, ne sera pas relégué aux oubliettes pour autant, mais la bande magnétique sera définitivement éliminée dès que tous les terminaux de vente et les guichets automatiques seront convertis.

Au Canada, les trois grands de l’industrie, Interac, Mastercard et Visa, visent une conversion complète d’ici la fin de 2010.

Les cartes bancaires et les cartes de crédit conserveront cependant leur bande magnétique jusqu’en 2012, question de laisser le temps aux retardataires de se résoudre à convertir leurs équipements.

Les institutions financières devront cependant adapter leur déploiement aux particularités de leur structure.

Chez Desjardins, les caisses sont propriétaires de leurs guichets. «Il faut donc respecter leur échéancier, tout en travaillant avec elles pour que la conversion soit entièrement faite d’ici 2010», explique Nathalie Genest, porte-parole de la coopérative.

Édith Ducharme, porte-parole de la Banque TD, souligne que «ce sont les marchands qui sont propriétaires des terminaux aux points de vente, ce sont donc eu qui décideront du moment de leur conversion».

Deux étapes-clés à suivre

Dès cet automne, plusieurs institutions financières participeront à un test d’inter-opérabilité à Kitchener-Waterloo, en Ontario.

Les institutions participantes, dont la Banque Nationale, la Banque Royale et Desjardins, convertiront alors leurs guichets automatiques locaux et effectueront des transactions dans leurs propres installations et dans celles de leurs concurrents. La Banque TD, à l'origine de la première de cette semaine, participera elle aussi à ces tests.

Selon Mme Genest, de Desjardins,l’essai de Kitchener-Waterloo sera «au plus fort de sa force au début de 2008, alors qu’il y aura un nombre assez important de cartes en circulation».

Au printemps 2008, c’est à St-Jérôme que seront installés en sol québécois les premiers guichets automatiques lisant les puces numériques. Selon Mme Genest, il ne s’agira alors plus d’un test, mais plutôt d’un système opérationnel.

Les cartes de crédit aussi touchées

Les puces numériques peuvent également être intégrées aux cartes de crédit, comme c’est d’ailleurs déjà le cas en Europe.

En plus d’augmenter la sécurité, cette technologie permet aux institutions financières d’offrir des programmes de récompenses plus personnalisés à leur clientèle, en utilisant les renseignements amassés par les petites puces.

La Banque Royale offre des cartes de crédit à puce «depuis déjà plusieurs années», affirme Raymond Chouinard, porte-parole de l’institution.

Les transactions utilisant effectivement la puce, plutôt que la bande magnétique, sont cependant majoritairement effectuées lors de déplacements en Europe pour le moment, admet M. Chouinard.

Chez Desjardins, les cartes de crédit à puce seront lancées en même temps que les cartes de débit, en septembre 2008.

Lorsque les terminaux seront tous convertis, la carte de crédit à puce ne demandera plus de signature, mais plutôt un numéro d'identification personnelle, comme la carte de débit.


http://www.lapresseaffaires.com/article/20070709/LAINFORMER/70709123/5891/L…

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 30/07/2007 22:07:56 (31/07/2007 07:07:56)

MEDICAL INTELLIGENCE LANCE UNE ALARME GPS

12 février 2007 - 11h51
LaPresseAffaires.com
Michel Munger

Le spécialiste de la télésécurité personnelle Medical Intelligence (MIZ) offre maintenant un bouton d'alarme GPS qui vise un large public.

Le produit, baptisé Urgentys, est intégré au service Google Maps. Il repose sur un GPS personnel pouvant être porté à la ceinture par quiconque.

Une fois actionné, il pourra accéder aux réseaux de téléphonie mobile pour rejoindre un centre d'assistance. L'utilisateur sera localisé et l'aide requise lui sera envoyée.

Urgentsys constitue la deuxième phase d'expansion de l'entreprise de Québec après le lancement du bracelet anti-disparition Columba pour les patients atteints par l'Alzheimer en Europe.

D'ailleurs, Medical Intelligence annonce qu'elle a signé une lettre d'intention avec Vox Mobile, opérateur de téléphonie mobile du Luxembourg, pour distribuer Urgentys dans 38 pays en Amérique et en Europe.

La fabrication d'Urgentys est amorcée et il serait commercialisé cet été.

«Notre nouveau produit englobe les caractéristiques du OnStar, mais il est miniaturisé et il se porte à la ceinture, tout comme un Blackberry», précise, Louis Massicotte, président fondateur de Medical Intelligence.

«C'est un véritable bouton d'alarme mobile relié à une centrale d'urgence qui localise le porteur sur demande, ajoute M. Massicotte. Il est susceptible de représenter une véritable révolution dans l'industrie de l'assistance d'urgence, non seulement parce qu'il est mobile mais aussi parce qu'il fonctionne partout où un téléphone cellulaire fonctionne.»

Le PDG est plus que confiant qu'il pourra «démocratiser» l'utilisation du GPS pour des fins personnelles, que le client soit atteint ou non d'une maladie.

«Le marché potentiel mondial pour ce genre de bouton d'alarme ne fonctionnant actuellement qu'à l'intérieur des résidences se chiffre déjà à plus de trois milliards de dollars annuellement, dit-il. Avec notre technologie, ce marché pourra s'élargir.»

Le titre de Medical Intelligence gagnait 1,3% à 80 cents lundi matin à la Bourse de croissance TSX.


http://www.lapresseaffaires.com/article/20070212/LAINFORMER/70212120/5891/L…

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 04/12/2007 09:39:14 (04/12/2007 18:39:14)



PERMIS À PUCE - LE QUÉBEC ET LE VERMONT PROPOSENT UN NOUVEAU PERMIS DE CONDUIRE

La Presse Canadienne Martin Ouellet
04/12/2007 18h24
© Walter Hodges/Brand X/Corbis

Un nouveau permis de conduire «à puce», contenant des informations personnelles comme le passé criminel du détenteur, pourrait faire son apparition au Québec d'ici la fin de l'année 2008.

Ce permis de conduire «amélioré» permettrait à ses détenteurs de voyager d'un côté à l'autre de la frontière nord de l'Etat du Vermont sans avoir à présenter un passeport, a indiqué mardi le premier ministre Jean Charest, en conférence de presse à Québec.

M. Charest était accompagné du gouverneur du Vermont, Jim Douglas, avec qui il s'est entendu pour présenter vers «la fin de l'année 2008» un permis de conduire satisfaisant aux critères de sécurité des Etats-Unis.

Restera alors à faire approuver la mesure par le gouvernement fédéral américain.

Depuis le début de 2007, les Etats-Unis obligent les voyageurs canadiens à présenter un passeport pour entrer en sol américain. Pour l'heure, la mesure est limitée aux voyageurs entrant au pays par avion, mais il est prévu qu'elle s'étende aux passages terrestres et maritimes dès l'été 2009.

Compte tenu que 85 pour cent des déplacements entre le Canada et les Etats-Unis se font par les voies terrestres, la présentation obligatoire du passeport risque de réduire le nombre de passages à la frontière et par conséquent, de nuire aux échanges commerciaux entre les deux pays, opinent MM. Charest et Douglas.

Surtout qu'aux Etats-Unis, contrairement au Canada, la grande majorité des citoyens ne disposent toujours pas d'un passeport. Le gouvernement Charest craint que nombre de touristes américains, rebutés par le coût du passeport, préfèrent demeurer aux Etats-Unis plutôt que de passer quelques jours de vacances par année au Québec.

En cela, le permis de conduire «à puce» constitue une solution de rechange «plus prometteuse» que le passeport obligatoire, a estimé M. Charest.

Le document, émis sur une base volontaire, serait un peu plus dispendieux qu'un permis régulier, mais «beaucoup moins cher que le passeport», a affirmé M. Charest. Déjà, l'Etat de Washington et celui de l'Arizona ont mis de tels permis de conduire en circulation pour faire l'économie du passeport obligatoire.

Le permis de conduire «amélioré» comporterait en outre une «identification numérologique» comprenant l'identité, la date de naissance et, s'il y a lieu, le dossier criminel du détenteur. Ces informations seraient partagées par les autorités américaines et canadiennes.

Pour le gouverneur Douglas, il apparaît clair que les exigences de sécurité ne doivent pas nuire au commerce et au tourisme qui lient le Québec et le Vermont.

«Il faut s'assurer de maintenir un accès facile», a-t-il dit, faisant valoir que les Québécois «ne sont pas des étrangers» au Vermont.

La valeur des échanges entre le Vermont et le Québec avoisine les 6 milliards $. Bon an mal an, le Québec achète 80 pour cent des exportations du Vermont vers le Canada.


http://www.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2007/12/20071204-182429.ht…

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 09/12/2007 20:50:36 (10/12/2007 05:50:36)

CANADA-USA : VOYAGER SANS PASSEPORT… MAIS AVEC UN PERMIS DE CONDUIRE A PUCE !

Chers amis,

L’article ci-dessous est une fois de plus un affront à l’intelligence et une manœuvre de DESINFORMATION et de MANIPULATION de la part des mass médias !

En effet, ces mass médias qui servent les gouvernements nous présentent ci-dessous une nouvelle façon de rouler les Canadiens et Américains dans la farine !

Nous savons que l’Amérique du Nord est en train de s’unifier via le projet « Union nord-américaine » du Nouvel Ordre Mondial (unification économique, politique et même militaire entre les USA, le Canada et le Mexique – remarquez que le volet social est le grand absent, une fois encore). Le mot « Canada » devrait même disparaître des cartes d’ici 2011, selon la volonté du putrescent Council on Foreign Relations !

Les citoyens devraient donc être logiquement autorisés à circuler de plus en plus LIBREMENT entre ces 3 territoires… Mais ce serait sans compter sur la volonté de CONTRÔLE DES POPULATIONS du Nouvel Ordre Mondial !

Les félons de politicards ont donc prévu un PASSEPORT OBLIGATOIRE pour toute personne franchissant la frontière américano-canadienne (non seulement par voie aérienne, mais aussi par voie terrestre et maritime, et ce dès 2009). Mais cette mesure réduirait le passage à la frontière et nuirait aux échanges commerciaux et au tourisme.

Résultat : on propose aujourd’hui non plus un passeport, mais… UN PERMIS DE CONDUIRE A PUCE ELECTRONIQUE qui contiendra l'identité, la date de naissance et le casier judiciaire de la personne ! Bref… un PASSEPORT sans être réellement un passeport !!!

La liberté de mouvement est donc bien menacée, le tout au nom de cette stupide névrose de la lutte « antiterroriste » qui, en fin de compte, sert d’excuse pour faire passer n’importe quelle mesure liberticide crapuleuse !

L’article ne nous dit pas si la puce électronique qui sera utilisée sera une puce RFID (hautement liberticide), mais il y a de fortes chances que ce sera le cas, puisque cela fait "führer" en ce moment. A suivre lors du prochain épisode...

Mais les putes de la presse présentent évidemment le tout de façon résolument « positive », prétendant qu’il n’y aurait pas besoin de passeport pour voyager alors qu’en réalité, ce nouveau permis de conduire à puce fera office de passeport ! Honteux !

L’insurrection populaire n’est toujours pas présente en Amérique du Nord. Le pire risque donc de se produire d’ici TRES peu de temps…

L’article des scribouillards de la presse prostituée des mass médias, ci-dessous…

BONNE INSURRECTION, OU BON ESCLAVAGE ! Vic.


Source : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2007/12/04/005-Frontiere-Queb…

Mise à jour le mardi 4 décembre 2007 à 19 h 05

FRONTIÈRE QUÉBEC-VERMONT - VOYAGER SANS PASSEPORT

Un nouveau permis de conduire, qui contiendrait une puce informatique contenant des informations personnelles, pourrait faire son apparition au Québec d'ici la fin de l'année 2008.

Le premier ministre Jean Charest a fait part du projet en conférence de presse, à Québec, en compagnie du gouverneur du Vermont, Jim Douglas.

Ce permis de conduire « amélioré » permettrait à ses détenteurs de voyager d'un côté à l'autre de la frontière nord de l'État du Vermont sans avoir à présenter un passeport. Il contiendrait une identification numérisée comprenant l'identité, la date de naissance et, s'il y a lieu, le dossier criminel du détenteur. Ces informations seraient partagées par les autorités américaines et canadiennes.

Le document, émis sur une base volontaire, serait un peu plus coûteux qu'un permis régulier, mais moins cher que le passeport, a affirmé Jean Charest.

Mais ce document devra être approuvé par Washington. Depuis le début de 2007, les États-Unis obligent les voyageurs canadiens à présenter un passeport pour entrer en sol américain.

Actuellement, la mesure est limitée aux voyageurs entrant au pays par avion, mais il est prévu qu'elle s'étende aux passages terrestres et maritimes dès l'été 2009.


Ne pas nuire au commerce et au tourisme

Le premier ministre Jean Charest et le gouverneur Jim Douglas, ont rappelé que 85 % des déplacements entre le Canada et les États-Unis se font par les voies terrestres. Selon les deux dirigeants, la présentation obligatoire du passeport risque de réduire le nombre de passage à la frontière et par conséquent, de nuire aux échanges commerciaux entre les deux pays.

Le permis de conduire amélioré constitue une solution de rechange « plus prometteuse » que le passeport obligatoire, estime le premier ministre Jean Charest.

Quant au gouverneur Douglas, il estime que les exigences de sécurité ne doivent pas nuire au commerce et au tourisme qui lient le Québec et le Vermont. « Il faut s'assurer de maintenir un accès facile », a-t-il dit, faisant valoir que les Québécois « ne sont pas des étrangers au Vermont ».
L'État de Washington et celui de l'Arizona ont déjà mis de tels permis de conduire en circulation.


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 24/12/2007 06:13:27 (24/12/2007 15:13:27)

FRONTIÈRE CANADO-AMÉRICAINE - LE PASSEPORT POURRAIT NE PAS ÊTRE EXIGÉ AVANT 2009

La Presse Canadienne
21/12/2007 18h48

Les voyageurs pourraient ne pas avoir à présenter de passeport lors de leur passage à la frontière entre le Canada et les États-Unis avant le milieu de 2009, soit un an plus tard que ce qui était prévu, si le président George W. Bush entérine une loi sur le budget adoptée jeudi par le Congrès.

Cette loi retarderait d'un an les intentions du département de la Sécurité intérieure d'exiger un passeport à ceux qui tentent de pénétrer sur le sol américain en provenance du Canada, du Mexique et des Caraïbes, dans le but de resserrer la sécurité nationale.

Le sénateur démocrate Patrick Leahy, qui représente l'État du Vermont, dit s'attendre à ce que M. Bush signe la loi, malgré la détermination de son administration à rendre obligatoire la présentation d'un passeport dès l'été prochain.

«L'exigence du passeport est la mauvaise réponse à la mauvaise question, a indiqué M. Leahy par voie de communiqué. Ca crée des problèmes importants pour des citoyens respectueux de la loi et des communautés tout le long de la plus longue frontière pacifique du monde. Ça ne contribue rien à notre sécurité, en plus de coûter au Vermont et à notre économie nationale des milliards en transactions perdues.»

Les résidents du Vermont et du Québec affirment que l'exigence de présenter un passeport pourrait entraîner des pertes économiques de plusieurs millions de dollars, en empêchant les gens de circuler librement entre les deux pays, comme ils y sont habitués depuis longtemps.

«Pour une fraction du coût de cette dépense, nous pourrions et devrions renforcer notre système de renseignements et collaborer avec le Canada pour identifier les terroristes potentiels avant même qu'ils ne s'approchent de nos frontières», a déclaré M. Leahy.

Il estime qu'avant d'exiger de nouveaux documents, le département de la Sécurité intérieure devrait mettre en place l'infrastructure technique nécessaire et que cette technologie devrait être partagée avec le Canada et le Mexique.


http://www.canoe.com/infos/international/archives/2007/12/20071221-184855.h…



maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 30/12/2007 04:14:20 (30/12/2007 13:14:20)

CAMÉRAS DANS LES AUTOBUS SCOLAIRES EN OUTAOUAIS

Ricardo Codina

LA VIE RURALE – GATINEAU – 19 Décembre 2007

La commission scolaire au Cœur-des-Vallées, située à Gatineau, aurait installé des caméras dans certains autobus scolaires, rapportait Radio-Canada aujourd’hui. Selon les responsables, la présence de ces appareils ne sert, d’abord et avant tout, qu’à dissuader les plus malcommodes.

Monsieur Alexandre Iraca, président de la commission scolaire au Cœur-des-Vallées, a expliqué que ces caméras sont installées sur quelques autobus seulement. Des véhicules qui desservent des circuits particuliers pour élèves du secondaire et où des gestes inadéquats furent commis. « Ça passe le test de la Charte des droits et libertés. Cette mesure-là, c'est pour protéger les élèves dans les autobus », souligne M. Iraca à Radio-Canada.

Il s’agit ici d’un projet pilote qui pourrait s’étendre à toute la province. L’efficacité du projet sera évaluée en janvier 2008. Pour ceux qui ne le savent pas, la semaine dernière l’Association des transporteurs scolaires du Québec a demandé au gouvernement Charest d’agir afin que la discipline règne dans les autobus. Cette demande fait suite à de nombreuses plaintes de chauffeurs. Difficile de faire la discipline et conduire. Un autobus avec des passagers hors contrôle, ça peut devenir dangereux.


http://www.la-vie-rurale.ca/contenu/16434

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 17/02/2008 22:27:27 (18/02/2008 07:27:27)

À LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DE MICRO-ÉLECTRONIQUE, PLUS PETIT SIGNIFIE PLUS PUISSANT - ET MEILLEUR

ENGLISH : At the Canadian Microelectronics Corporation, smaller means bigger - and better
http://www.crsng.gc.ca/news/1999/p991014_b6.htm

COMME VOUS LE LIREZ DANS CET ARTICLE GOUVERNEMETAL, VOUS VERREZ LES LIENS ÉTROITS QUI EXISTENT ENTRE LES UNIVERSITÉS (Jésuites qui contrôlent entre autres, le système médical (l'OMS), les universités et le Vatican), LES INDUSTRIES (Fraternelles Francs-Maconniques) ET LE GOUVERNEMENT (qui met en place le projet secret de contrôle sur les populations). LE CANADA, AVEC LES MÊMES RUSES ET MENSONGES TRAVAILLE TRÈS FORT À FAIRE DE NOTRE SOCIÉTÉ UN MONDE COMPLÈTEMENT CONTRÔLÉ.

REMARQUEZ QUE LORS DE LA PRÉSENTATION DU BUDGET FÉDÉRAL, VOUS N'ENTENDEZ JAMAIS PARLÉ DES MONTANTS ASTRONOMIQUES ACCORDÉS POUR FAIRE AVANCER CET AGENDA PERVERS. L'ARTICLE CI-DESSOUS EST SANS AUCUN DOUTE TRÈS SÉDUCTEUR POUR CONVAINCRE LES MASSES QUI N'ONT PAS LES BONNES INFORMATIONS SUR LA SOCIÉTÉ DU FUTUR TEL QUE PRÉPARÉ POUR NOTRE PLUS GRAND MALHEUR.

LE DANGER EST RÉEL ET LE CONTRÔLE MONDIAL DU DERNIER GOUVERNEMENT ANNONCÉ DANS LA BIBLE EST SUR LE POINT DE VOIR LE JOUR, CE N'EST QU'UNE QUESTION DE TEMPS. (Dernier paragraphe, commentaire de Micheline)


Au cours des deux dernières décennies, de toutes petites micropuces électroniques, à peu près de la taille d'une pièce de dix cents, ont pris une très grande place dans notre vie. Mais bon nombre d'entre nous ne réalisent pas à quel point.

« L'individu moyen interagit avec une micropuce environ 300 fois par jour », de dire Tony Marsh, président de la Société canadienne de micro-électronique (SCM). On retrouve maintenant partout des micropuces, des automobiles et téléphones aux télécommandes de téléviseurs et de chaînes stéréophoniques.

Étant donné l'ubiquité manifeste de la micro-électronique, si le Canada veut réussir sur le plan économique, il est également essentiel qu'il excelle dans cette technologie en rapide évolution. Mais pour être à la hauteur, il faut posséder le matériel et l'expertise appropriés.

C'est pourquoi, en 1984, des universités, l'industrie et le gouvernement ont mis sur pied la SCM, un partenariat permanent qui, depuis 15 ans, sait profiter de manière créative et efficiente de l'appui financier du CRSNG et des contributions de l'industrie pour offrir aux universités une infrastructure de niveau mondial leur permettant de mener des travaux de recherche concurrentiels sur le plan international.

Partout au Canada, quelque 400 professeurs et 900 étudiants créent tous les ans plus de 400 concepts micro-électroniques. Les résultats? Les universités ont accès à un soutien et à des outils de recherche coûteux, les entreprises canadiennes ont accès aux résultats des travaux de recherche de niveau mondial dans divers domaines de la micro-électronique ainsi qu'à l'apport de personnes hautement qualifiées, et les Canadiens profitent d'une économie plus vigoureuse et d'une qualité de vie supérieure.

Le partenariat, une nécessité pratique

« La complexité et le coût de la conception et de la fabrication d'une micropuce peuvent être très intimidants, et bien des universités canadiennes ne disposent pas à elles seules des ressources nécessaires », de dire Tony Marsh. Les outils sont coûteux à l'achat et difficiles à utiliser, et l'acquisition et le maintien des compétences et des connaissances requises pour leur utilisation exigent du temps et des ressources.

Cela fait du partenariat une nécessité pratique. Par l'intermédiaire du Réseau national de conception de la SCM, les universités ont accès à des outils et à des méthodes de conception, une formation en ligne, un soutien technique, des postes de travail informatisés, la fabrication de prototypes de puce et du matériel d'essai.

En réunissant ces composants individuels une seule fois et en les livrant à de nombreux sites universitaires, la SCM réduit les coûts et la duplication des efforts et laisse davantage de temps utile aux chercheurs. Et en reliant les universités à des entreprises canadiennes, et les unes aux autres, la SCM peut faire profiter à la fois les chercheurs et les fabricants de composants micro-électroniques de l'ensemble du Canada de l'expérience acquise par un chercheur, multipliant ainsi les avantages des leçons apprises.

Mis à l'épreuve et confirmé

La réussite et la durabilité du partenariat de la SCM reposent sur la participation et l'engagement de ses membres : 38 établissements de recherche universitaires, 23 partenaires industriels et six partenaires individuels. La participation de l'industrie aide à créer des occasions sur le plan technologique et détermine l'orientation des recherches, alors que la participation des universités fait en sorte que la SCM soit au fait des besoins des chercheurs.

« Nous pensons vraiment avoir un bon modèle que d'autres industries pourraient peut-être suivre », de dire Ian McWalter, président du conseil de la SCM et vice-président exécutif et chef de l'exploitation de Gennum Corporation, un membre industriel de la SCM.

La fabrication d'une micropuce en trois étapes « faciles »

La fabrication d'une micropuce n'est pas une tâche facile. Il y a quinze ans, les micropuces pouvaient comporter 50 000 transistors; aujourd'hui, bon nombre d'entre elles en ont plus d'un million, et certaines en ont jusqu'à 10 millions. Le processus de conception, de fabrication et d'essai d'une micropuce peut être long, coûteux et très complexe.

C'est alors que la SCM entre en jeu.

Dans le cadre de travaux de cours ou de recherche, des étudiants et des chercheurs de partout au Canada concevront des micropuces sur ordinateur en utilisant les modèles et les outils de conception fournis par la SCM.

À quelques semaines d'intervalle, la SCM accepte ces conceptions, les met ensemble dans une « tranche multi-projets » et coordonne la fabrication. La tranche est l'unité de fabrication fondamentale en micro-électronique. Il s'agit d'une tranche de très faible épaisseur de silicone extrêmement pur, à laquelle on ajoute des couches de divers matériaux pour fabriquer des transistors et des interconnexions entre eux. Une fois que la tranche multi-projets est prête, la SCM la « divise » et renvoie les puces individuelles aux universités.

Les étudiants et les chercheurs mettent alors à l'essai leurs prototypes de puce afin de s'assurer qu'ils fonctionnent réellement, et les utilisent pour des études approfondies, la construction de systèmes complets en laboratoire ou la commercialisation immédiate des résultats.

« Les gens apprennent bien plus en accomplissant des choses, de dire Ian McWalter, président du conseil de la SCM et vice-président exécutif et chef de l'exploitation de Gennum Corporation, un membre industriel de la SCM. Ce que la SCM permet aux chercheurs de faire, c'est de concrétiser leurs idées sous forme de puces et de les mettre à l'essai en laboratoire, ce qui constitue un grand avantage. Cela permet d'assurer une certaine discipline dans la recherche à laquelle il est difficile d'arriver lorsqu'on n'utilise que des simulations ou des modèles informatiques. »

La forme - et la taille - de ce qui s'en vient

Les projets concertés universités-industrie de la SCM continueront de faire reculer les frontières de la physique et de la complexité de la conception, et feront progresser les télécommunications et l'informatique. Ils allient aussi les technologies électrique, mécanique, optique et chimique pour créer de nouveaux domaines passionnants. Voici quelques-uns de ces projets, à titre d'exemple.

Des chercheurs de l'Université McGill relient des dispositifs optiques à des micropuces pour introduire des données dans des systèmes informatiques ou de télécommunications des milliers de fois plus vite que les systèmes basés uniquement sur l'électricité. Cette technologie innovatrice des ondes lumineuses révolutionnera les interconnexions à courte distance tout comme les fibres optiques ont révolutionné les communications à longue distance.

Des chercheurs de l'Université de Toronto travaillent à une façon plus rapide et plus économique de transmettre des données dans Internet en utilisant une nouvelle puce perfectionnée, comportant plus d'un million de transistors, pour fabriquer un nouveau type de commutateur de réseau.

Des chercheurs de l'École Polytechnique de Montréal utilisent des puces biomédicales pour créer des systèmes qui pourront peut-être un jour rendre aux personnes paralysées une certaine mobilité des mains et une vue partielle aux personnes ayant une déficience visuelle.


http://www.crsng.gc.ca/news/1999/c991014_b6.htm

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 28/03/2008 21:38:10 (29/03/2008 06:38:10)

IP : LA VIE SURPRENANTE DE L'INFORMATION PERSONNELLE.

AVEZ-VOUS ÉCOUTEZ CE REPORTAGE, JEUDI DERNIER? MOI OUI. CE DOCUMENTAIRE EST TRÈS BIEN FAIT ET NOUS LA RÉALITÉ QUI EST MAINTENANT NÔTRE : CELLE DE LA SURVEILLANCE TOTALE AU CANADA, AU QUÉBEC ET DANS LE MONDE ENTIER. TOUS LES PAYS ONT, CES DERNIÈRES ANNÉES, HARMONISÉ LEURS LOIS AFIN DE LES RENDRENT CONFORME AUX LOIS INTERNATIONALES. SI QUELQU'UN L'A ENREGISTRÉ, J'AIMERAIS BIEN OBTENIR UNE COPIE DE CE REPORTAGE. JE SOUHAITE QUE LE MÉDECIN ET LE PSYCHIATRE QUI ONT VOULU M'ENFERMER L'AN DERNIER POUR AVOIR POSEÉ DES QUESTIONS SUR LA MICRO-PUCE, À L'HÔPITAL DE CHATEAUGUAY, J'ESPÈRE QU'ILS ONT VU CE DOCUMENTAIRE. CELA LES RÉVEILLERA PEUT-ÊTRE!!! UN DOCUMENTAIRE À MONTRER À TOUS VOS PROCHES.

JEUDI 27 MARS 2008 À 20 H (HE)

L’obsession de la sécurité qui a suivi les événements du 11 septembre a accentué une tendance rendue possible par les progrès de l’informatique : le stockage et l’échange des renseignements personnels qui se multiplient au hasard des circonstances de la vie. Chacun de nous trace chaque jour à son insu un portrait informatique de lui-même. Comment ces données sont-elles utilisées? Quel est l'impact de la manipulation des banques de données personnelles sur notre vie individuelle et collective? Cette question de première importance, mais souvent négligée, fait l’objet de ce troublant documentaire d’André Larochelle. Les productions Mag2 TV

Animation : Simon Durivage


http://www.radio-canada.ca/television/guide_horaire/RDI/index.asp?numerodif…

--Message edité par maria le 2008-03-29 06:41:01--

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 15/07/2008 21:58:38 (16/07/2008 06:58:38)

QUÉBEC: UN NOUVEAU PERMIS DE CONDUIRE



2008-07-14 14:23:05

Dès décembre 2008, les Québécois pourront choisir entre le permis de conduire traditionnel et le permis de conduire «plus», qui contiendra une puce RFID. Le nouveau permis de conduire, qui coûtera un peu plus cher que le traditionnel, aura deux fonctions: permis de conduire et document de voyage.

En effet, la Société de l'assurance automobile du Québec travaille actuellement avec l'Agence des services frontaliers du Canada afin que ce nouveau permis de conduire, le «permis de conduire plus,» remplace le passeport.

Muni d'une puce RFID, le permis devrait faciliter l'entrée aux États-unis par voie terrestre et maritime. Lorsqu'un voyageur titulaire du permis de conduire amélioré se présentera à un poste douanier, son numéro sera lu à distance. Ainsi, le douanier disposera au premier abord des informations nécessaires. La carte ne contiendra pas d'informations sensibles; elle contiendra plutôt un numéro de dossier. Seuls les employés des services transfrontaliers pourront consulter le dossier lié à un numéro.

En entrevue au Réseau de l'information, une porte-parole de la Société d'État a mentionné qu'un étui pourrait être distribué avec le permis, afin d'éviter la lecture de la carte sans l'autorisation de son titulaire.

Les premiers permis de conduire améliorés devraient être distribué d'ici la fin de l'année.

Branchez-vous.com


http://technologie.sympatico.msn.ca/Quebec un nouveau permis de conduire/Ac…

--Message edité par maria le 2008-08-04 10:35:32--

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 22/07/2008 01:36:49 (22/07/2008 10:36:49)

CANADA LIBERTICIDE ET TECHNO-NAZI : TRAVERSER LA FRONTIERE AMERICAINE SANS PASSEPORT… MAIS AVEC UN PERMIS DE CONDUIRE A PUCE RFID ELECTRONIQUE !!!

Chers amis,

Alors que le projet d’UNION NORD-AMERICAINE (rassemblement USA – Canada-Mexique) est toujours en route et que les USA ont imposé le diktat d’un passeport ou d’un « document d’identification reconnu » pour les Canadiens souhaitant entrer aux USA par voie terrestre ou maritime , voici que nous en apprenons un peu plus sur le fameux « document d’identification reconnu » en question.

ET Ô SURPRISE, TOUT COMME POUR LE REAL ID ACT AUX USA, C’EST UN PERMIS DE CONDUIRE « AMELIORE » QUI VE ÊTRE EXIGE (sur base volontaire DANS UN PREMIER TEMPS ). EN QUOI CONSISTE « L’AMELIORATION » ? EN UNE PUCE ELECTRONIQUE QUI PEUT ÊTRE LUE A DISTANCE, C’EST-A-DIRE UNE PUCE RFID LIBERTICIDE !!!

LA PUCE RFID CONTIENDRAIT BIEN ENTENDU TOUTE UNE SERIE D’INFORMATIONS NON ACCESSIBLES AU PORTEUR !

Mais afin de RASSURER les citoyens placides, crédules et imbéciles, les autorités canadiennes vont distribuer ces permis dans une « pochette qui empêcherait la lecture à distance » ! Mais ces pochettes seront-elles efficaces ? Et si la lecture à distance doit justement être évitée, on est en droit de se poser la question de savoir pourquoi avoir choisi une puce RFID, dont la caractéristique principale est justement d’être lisible à distance ?!? Une fois encore, les autorités se foutent royalement de la gueule des citoyens !

On tente à nouveau de RASSUREReons en signalant que « les douaniers n'auraient pas accès à davantage d'information que s'il s'agissait d'un passeport »… Sans doute, DANS UN PREMIER TEMPS, les douaniers n’y auront-ils pas accès. Mais ensuite ?!? Et si les douaniers n’ont pas accès à davantage d’information, quid des policiers, des services de renseignement et autres organes de lutte « antiterroriste » ???

Nous voyons donc que les puces RFID sont en train d’être IMPOSEES pour l’identification !!! De là à ce que ces puces RFID deviennent des puces RFID implantables - cancérigènes et de contrôle comportemental - (sur base « volontaire » au début, puis de façon OBLIGATOIRE), il n’y a plus qu’un pas… qui sera allègrement franchi par les hommes mauvais au pouvoir !

SI L’OPPOSITION NE SURGIT PAS, LES GENS SERONT BIENTÔT MARQUES COMME DU BETAIL (MARQUE DE LA BÊTE) ET CONTRÔLES EN TOUT ET POUR TOUT, SANS QU’IL LEUR RESTE LA MOINDRE LIBERTE !!!

L’article dégueulasse des putes propagandistes des mass médias (qui présentent encore le tout comme quelque chose « d’acceptable » ), ci-dessous…

BONNE REVOLUTION, OU BON ESCLAVAGE ! Vic.



Source : http://www.radio-canada.ca/regions/Quebec/2008/07/14/003-permis_ameliore_n.…

Frontière canado-américaine

TRAVERSER SANS PASSEPORT

Mise à jour le lundi 14 juillet 2008 à 15 h 02

Le gouvernement du Québec veut offrir une solution de rechange au passeport pour les citoyens qui souhaitent traverser la frontière canado-américaine par voie terrestre ou maritime. En collaboration avec l'Agence des services frontaliers du Canada, la Société de l'assurance-automobile du Québec (SAAQ) travaille actuellement à la mise en place d'un nouveau document qui servirait de pièce d'identité pour passer la frontière.

Le permis de conduire amélioré, ou permis de conduire plus, serait muni d'une puce électronique contenant toutes les informations nécessaires aux douaniers. Selon Sylvie Boulanger, directrice du développement permis, immatriculation et harmonisation à la SAAQ, les douaniers auraient ainsi accès à l'information sur le titulaire, soit le nom et le prénom, la date de naissance, le sexe, la citoyenneté et le statut de validité du permis.

Elle précise que les douaniers n'auraient pas accès à davantage d'information que s'il s'agissait d'un passeport. Mme Boulanger ajoute que la SAAQ entend délivrer les permis dans des pochettes qui empêcheraient la lecture à distance de la puce.

Les Américains demandent par ailleurs que le permis amélioré comporte un indicateur de la citoyenneté canadienne. Selon Mme Boulanger, des discussions sont en cours entre le gouvernement du Québec et le gouvernement fédéral pour déterminer quel sera cet indicateur.

Un tel permis est déjà à l'essai en Colombie-Britannique. Pour pouvoir l'obtenir, les automobilistes qui en font la demande doivent être citoyens canadiens nés dans la province. L'obtention de ce document se fait sur une base volontaire.

Le nouveau permis devrait être offert au Québec dès décembre 2008.

Rappelons qu'à compter du 1er juin 2009, les États-Unis exigeront le passeport, ou un document d'identification reconnu comme le permis de conduire amélioré, pour franchir la frontière par voie terrestre.


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 11/08/2008 01:16:13 (11/08/2008 10:16:13)

DÉLINQUANTS: OTTAWA SERRE LA VIS



(Source: Radio-Canada) Le gouvernement conservateur lance un projet de surveillance électronique pour les délinquants sous responsabilité fédérale.

2008-08-11 10:50:16

Le ministre de la Sécurité publique, Stockwell Day, annonce que son gouvernement met sur pied un projet pilote de surveillance électronique pour les délinquants libérés par la Commission nationale des libérations conditionnelles.

D'une durée d'un an, le projet, qui entrera en vigueur en septembre 2008, mettra sous surveillance électronique 30 délinquants libérés en Ontario. Le gouvernement vise particulièrement les prédateurs sexuels et les détenus violents lorsqu'ils sont libérés de prison.

À l'échéance du projet, le gouvernement examinera la possibilité d'élargir la portée du programme à l'ensemble du Canada.

Le délinquant devra porter à la cheville un bracelet de surveillance électronique, doté d'un récepteur du système mondial de localisation (GPS), qui signalera la position du délinquant à un réseau de surveillance. Le Service correctionnel du Canada (SCC) sera alerté quand un délinquant enfreindra une condition de libération qui lui a été imposée, par exemple l'heure de rentrée, l'assignation à résidence ou certaines restrictions géographiques. Des mesures seront alors prises en conséquence.

Selon le ministre Day, le fait de contraindre les délinquants à respecter les conditions fixées à leur mise en liberté constitue « un aspect clé de notre réforme des pénitenciers fédéraux ».

Ottawa a conclu une entente avec le gouvernement de la Nouvelle-Écosse pour l'aider et le conseiller dans l'utilisation de cette technologie. Cette province a été la première à adopter le GPS pour surveiller d'anciens détenus.

Selon Ottawa, cette annonce vient compléter la Loi sur la lutte contre les crimes violents, entrée en vigueur plus tôt cette année. Cette loi prévoit des mesures plus efficaces de surveillance des délinquants ayant purgé leur peine en entier et qui ont été mis en liberté dans la collectivité, mais qui exigent toujours une surveillance policière.

Et les jeunes contrevenants

D'autre part, les conservateurs réitèrent leur promesse de renforcer les peines pour les jeunes délinquants, malgré le fait que le plus haut tribunal du pays a lié quelque peu les mains du gouvernement fédéral.

Même s'il a les coudées moins franches en raison d'un jugement de la Cour suprême, le ministre fédéral de la Justice Rob Nicholson renouvelle la promesse de renforcer, avant la fin de l'année, les peines contre les jeunes ayant commis des crimes graves.

M. Nicholson a déclaré à La Presse canadienne qu'il souhaitait aborder la question dès l'automne.

Les conservateurs ont promis, lors de la dernière campagne électorale, de modifier la loi afin que les jeunes de plus de 14 ans reçoivent des peines pour adultes dans des cas de meurtre, d'homicide involontaire et d'agression sexuelle grave.

Des experts du droit criminel soutiennent que cette proposition n'a plus cours depuis mai dernier, lorsque le plus haut tribunal du pays a déclaré inconstitutionnelle une mesure moins ambitieuse du précédent gouvernement libéral.

En vertu de la mesure des libéraux, on inversait le fardeau de la preuve sur les jeunes accusés qui devaient démontrer pourquoi ils ne devraient pas recevoir des peines pour adultes s'ils étaient condamnés.

Le ministre de la Justice du gouvernement Harper dit qu'il n'a pas baissé les bras pour autant, mais qu'il devra peut-être modifier sa stratégie. Il rejette l'option de la disposition de dérogation, dite « clause nonobstant », qui lui permettrait de ne pas tenir compte de la décision de la cour.

M. Nicholson croit que le gouvernement a encore beaucoup de latitude. Il refuse d'en dire davantage avant d'avoir conclu une série de consultations avec les provinces et les groupes qui travaillent avec les jeunes délinquants.

Le ministre Nicholson a déjà présenté un projet de loi à la Chambre des communes visant à faciliter la tâche des juges qui voudraient refuser une libération sous caution à des jeunes accusés ayant de graves antécédents judiciaires.


http://nouvelles.sympatico.msn.ca/Delinquants Ottawa serre la vis/Grands_ti…

maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 19/08/2008 04:46:48 (19/08/2008 13:46:48)

CANADA TECHNO-NAZI : DES BRACELETS ELECTRONIQUES GPS POUR LES CRIMINELS DANGEREUX !

Chers amis,

Voici que la chute infernale dans le liberticide se poursuit au Canada, avec la banalisation et le tout début de la GENERALISATION progressive des bracelets électroniques à puce RFID et/ou à GPS !

Cette énième mesure enfonce encore un peu plus le Canada, ce merveilleux pays rempli de gens chaleureux, dans le bourbier techno-nazi, et le dirige encore un peu plus vers un lamentable état-policier !

Ce sont les prédateurs sexuels et les détenus violents qui ouvrent le bal du liberticide, tout comme cela fut le cas en Grande-Bretagne de Big Brother ou en Belgique fasciste !!!

Il s’agit bien entendu d’un PIEGE à con : on commence par les criminels dangereux d’abord (que personne ne défend, puisque ce sont des individus dangereux et la lie de la société); ensuite, on étend la mesure aux terroristes, puis aux criminels tout court et même aux petits délinquants ; ensuite, on continue la répression avec les « terroristes domestiques » et les « leaders d’opinion radicaux » (comme cela s’est vu aux USA) ; et puis finalement, on applique cela aux militants, opposants, dissidents, manifestants et tutti quanti, bref à l’ENSEMBLE de la population !

Le principe du SAUCISSONNAGE POLITIQUE fonctionne toujours aussi bien, et garde toujours les citoyens aussi endormis et apathiques, hélas !

On commence donc avec les bracelets électroniques. Et nous savons hélas quelle sera la prochaine étape : la puce implantable cancérigène et de contrôle total ! Et avec, dans l’intervalle, le développement honteux des caméras de vidéosurveillance, cartes d’identité ou permis de conduire à puce, les bases de données centralisées d’empreintes digitales ou d’ADN, les tags RFID etc. ad nauseam !

Les projets du nouvel ordre mondial évoluent à vitesse grand V, et ce PARTOUT SUR LA PLANETE !!!

Il serait temps que l’opposition et les actions féroces surgissent, sans quoi la tyrannie et le nazisme international vont s’installer pour de bon !

Le triste et court article, ci-dessous…

BONNE REVOLUTION, OU BON ESCLAVAGE ! Vic.


Source : http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/national/archives/2008/08/20080811-121756.htm…

PREDATEURS SEXUELS ET DETENUS VIOLENTS - LE GOUVERNEMENT ACCROITRA LA SURVEILLANCE

Mise à jour : 11/08/2008 12h17

Le gouvernement Harper surveillera plus étroitement les prédateurs sexuels et les détenus violents lorsqu'ils sont libérés d'office ou sous condition.

Le ministre de la Sécurité publique, Stockwell Day, a annoncé un projet pilote de surveillance électronique au moyen d'un bracelet, attaché à la cheville, muni d'un GPS.

À partir du mois prochain, jusqu'à 30 contrevenants, considérés à risque en Ontario, seront surveillés. Si, par exemple, un individu ne respecte pas son couvre-feu ou se trouve dans un endroit où il ne devrait pas être, une alarme se déclenchera au réseau de surveillance.

Si le projet de 600 000 dollars est concluant au bout d'un an, il pourra être étendu au reste du Canada.


maria
Administrateur
Messages postés : 14597
Posté le 25/02/2009 06:31:30 (25/02/2009 15:31:30)

CAMÉRAS DE CIRCULATION

Les images présentées dans ces pages sont captées par les caméras de circulation du ministère des Transports; elles sont mises à jour toutes les 5 à 7 minutes.

Elles permettent d'avoir une vue d'ensemble de la circulation sur une artère. En cliquant sur une image, on peut en voir un agrandissement.


VOUS RENDRE SUR LE SITE POUR VOIR LES IMAGES

http://www.quebec511.gouv.qc.ca/fr/cameras/index.asp


Pages : 1 2 Suiv.

Index du forum
CANADA
BIOMÉTRIE ET MICRO-PUCE

Haut
Aller à : Les favorisPAROLE DU SEIGNEUR POUR CES TEMPS DE LA FIN/WORD OF GOD IN THE END TIMESSITES RECOMMANDÉSCONFÉRENCE ET/OU MOBILISATION + NASAPRENDRE NOTE QUE :ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATIONCONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHESRÉSUMÉ DE LA SITUATION MONDIALE PAR VICLA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEASTTERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTHLES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPSFASCISTE ENVIRONNEMENTAL/ENVIRONMENTAL FASCISTNOUVELLES LOIS ANTITERRORISTES/NEW ANTITERRORIST LAWSPROJET FUTUR POUR LES ENFANTS/FUTUR PROJECTS FOR KIDSDEPOPULATION DE LA TERRE/DEPOPULATION OF THE EARTHCANADAISRAËL et le MOYEN-ORIENTTRAITÉ DE L'AMERIQUE DU NORD/NORTH AMERICAN UNION (CANADA-USA-MEXICO)SECTION DE GAÉTANVIDÉOS/VIDEOS

Membre: Ajouter ce sujet à mes favoris | Envoyer ce sujet à un(e) ami(e) | Imprimer ce sujet
Modérateurs : Déplacer ce sujet | Fermer ce sujet | /!\ Supprimer le sujet
Ajouter une réponse rapide
Ajouter une réponse rapide


Administration
Modération
Ce forum pour votre site ?
AceBoard Forum Gratuit v 5.3
Download Premium Web Templates! - blog gratuit
audit et mesure d'audience visiteurs internet par


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:19 (2016)    Sujet du message: CANADA : TECHONOLOGIE RFID (MICRO-PUCE) ET BIOMÉTRIES DIVERSES P.1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> LA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEAST -> CANADA : TECHONOLOGIE RFID (MICRO-PUCE) ET BIOMÉTRIES DIVERSES Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com