LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LES GROUPES RELIGIEUX ASSOCIÉS AUX CMÉ - P.1
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES - voir les sous-groupes dans cette section -> LES GROUPES RELIGIEUX ASSOCIÉS AU VATICAN ET AU CMÉ (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Aoû - 01:26 (2016)    Sujet du message: KENNETH COPELAND - DEMONS & HATERADE - EXPOSING CHARLATANS Répondre en citant

KENNETH COPELAND - DEMONS & HATERADE  - EXPOSING CHARLATANS



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=kzxklYuWuWw


 




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Aoû - 01:26 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 04:34 (2016)    Sujet du message: OECUMENISME : L’EGLISE CATHOLIQUE ET LE COE FONT LE POINT SUR LEURS RELATIONS Répondre en citant

OECUMENISME : L’EGLISE CATHOLIQUE ET LE COE FONT LE POINT SUR LEURS RELATIONS
 
L'OECUMENISME = LOE COMMUNISME

Réunion du groupe mixte de travail

14 septembre 2016 Anne Kurian Oecuménisme, Rome


Logo du COE

Le groupe mixte de travail (GMT) entre l’Eglise catholique et le Conseil œcuménique des Eglises (COE), est actuellement en session, du 13 au 17 septembre 2016, en Suisse. Parmi les objectifs de cette rencontre, selon un communiqué publié à la veille de l’ouverture : « réviser » les relations entre le COE et l’Eglise catholique.

Le GMT est co-modéré par le métropolite Nifon de Târgoviște de l’Eglise orthodoxe roumaine, par un membre du COE et par Mgr Archbishop Diarmuid Martin, archevêque catholique de Dublin (Irlande).

Si l’Eglise catholique n’est pas membre du COE Rolling Eyes , elle a pris part à ce groupe de travail dès 1965 par l’intermédiaire du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens (PCPCU). Les 20 membres se réunissent en assemblée annuelle et un groupe exécutif se réunit deux fois dans l’intervalle, sur des questions de doctrine, sur la mission, la justice, la paix et la réconciliation, la formation œcuménique, les jeunes.

Bien que l’Eglise catholique n’ait qu’un statut d’observateur au COE Rolling Eyes , elle est membre de la Commission de Foi et constitution. Elle participe également à titre consultatif Rolling Eyes aux activités en rapport avec la mission. Elle finance en outre un poste professoral à l’Institut œcuménique de Bossey. Par l’entremise du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, l’Eglise catholique collabore avec le programme du COE « Coopération et dialogue interreligieux ». = Le mensonge perpétuel car tout ce qui prend place vient de l'agenda de Rome. Il n'y a pas de coopération ni de dialogue, c'est une soumission obligatoire sinon...

La session actuelle du GMT abordera notamment la question des réfugiés et des migrants. Elle traitera aussi de la famille et de l’environnement, à la lumière de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia et de l’encyclique Laudato Sí.

En juin 2015, pour le 50e anniversaire du GMT, le pape François avait adressé un message au Révérend Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE. « Notre dialogue doit continuer ! J’encourage le groupe de travail mixte à poursuivre sa discussion sur les questions œcuméniques cruciales », écrivait-il notamment.

« Le groupe de travail mixte, ajoutait-il, ne devrait pas être un forum introspectif. Il doit plutôt devenir de plus en plus un groupe de réflexion, ouvert à toutes les occasions et à tous les défis auxquels les Églises sont confrontées aujourd’hui dans leur mission d’accompagner l’humanité souffrante sur le chemin du Royaume, en imprégnant la société et la culture des vérités et des valeurs de l’Évangile ». Le pape suggérait au groupe de s’orienter « vers la recherche de solutions aux préoccupations réelles des Églises à travers le monde ».

https://fr.zenit.org/articles/oecumenisme-leglise-catholique-et-le-coe-font…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 02:34 (2016)    Sujet du message: ECOUTEZ VOUS-MÊMES CE QU'UN "PASTEUR" PROTESTANT FRANCAIS M'A CONSEILLE A MOI UN NOUVEAU CONVERTI Répondre en citant

ECOUTEZ VOUS-MÊMES CE QU'UN "PASTEUR" PROTESTANT FRANCAIS M'A CONSEILLE A MOI UN NOUVEAU CONVERTI

De l'Eglise protestante Unie de France

Remarquez le logo derrière lui. Logo des Chevaliers de Malte, logo nazi. Dieu peut communiquer par les rêves, certes, mais il faut savoir discerner les esprits.

VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=X9UQJ2wvOJ8


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Lun 26 Sep - 06:36 (2016)    Sujet du message: HELLO JESUS FOLLOWER Répondre en citant

APOSTATE CHRISTIAN CHURCH


Oroboros. Compare with the picture of Hello Jesus Follower
The J with a point represent the luciferian Jesus, the cosmic one who's coming soon. They asking us if we needs a hard reset. Completely satanic.

...Everyone is saying that we need to do a better job of loving ourselves...
Read more : http://www.mylifetree.com/podcast-on-loving-ourselves/


Mystical, new age spirituality in this christian evangelical church. Many other christian churches are moving in this direction of Hell. All religions are now unite under this theology and this is the road of the New World Order luciferian religion.

-----

HELLO JESUS FOLLOWER


e-mail


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Jeu 24 Nov - 03:17 (2016)    Sujet du message: TESTIMONY ON EUCHARISTIC BY BENNY HINN Répondre en citant

TESTIMONY ON EUCHARISTIC BY BENNY HINN



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=VvYeXh3JHco


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Jeu 24 Nov - 03:32 (2016)    Sujet du message: UN "PROPHETE" SOIGNE LES MALADES A DES INSECTICIDES. IL CHASSE LE DEMON AVEC TIMOR, BAYGON, LASER, RAMBO ETC Répondre en citant

UN "PROPHETE" SOIGNE LES MALADES A DES INSECTICIDES. IL CHASSE LE DEMON AVEC TIMOR, BAYGON, LASER, RAMBO ETC






http://www.aregialedis.com/prophete-soigne-malades-a-insecticides-chasse-de…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Ven 25 Nov - 16:44 (2016)    Sujet du message: SATAN'S CHRISTIAN PREACHERS EXPOSED Répondre en citant

SATAN'S CHRISTIAN PREACHERS EXPOSED

No rapture before the tribulation but this video is showing some of the satanic pastors who control the christian masses. There is so many more...

 


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=CNbx_jF8SHM


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Dim 18 Déc - 16:40 (2016)    Sujet du message: LE FR. ALEXANDRE CONFRONTE LES PASTEURS ESCROCS ET SORCIERS DANS LES RUES D'ABIDJAN / UN PASTEUR VEND DES “JOUETS SEXUELS” POUR REMPLACER LES MARIS ABSENTS ET EMPÊCHER L'ADULTERE? Répondre en citant

LE FR. ALEXANDRE CONFRONTE LES PASTEURS ESCROCS ET SORCIERS DANS LES RUES D'ABIDJAN



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=F5VrMsYzqZQ

Si nous nous taisons, les pierres crieront!

UN PASTEUR VEND DES “JOUETS SEXUELS” POUR REMPLACER LES MARIS ABSENTS ET EMPÊCHER L'ADULTERE?




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=BpeJCHKkLEI


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Ven 30 Déc - 16:48 (2016)    Sujet du message: CoSM - CHAPEL OF SACRED MIRRORS, DMT, ONE WORLD RELIGION, ILLUMINATI Répondre en citant

CoSM - CHAPEL OF SACRED MIRRORS, DMT, ONE WORLD RELIGION, ILLUMINATI

The dark awakening in christian churches and festivals. The gnostic religion of the Catholic Roman Empire.

At 6.02mtes, you have a penis, the new freedom tower who represent the CATHOLIC LGBT agenda




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Dewkmbi4hso


Ajoutée le 29 déc. 2016

So, after Duncan Trussell mentioned that Alex Grey was his "spiritual father" and how he loved a strange thing called CoSM I had to look into it more, and it's an obvious illuminati run organization.

The main guy Alex Grey (grey a combination of black and white thats why he changed his name to it) Painted a painting in 1989 that shows 2 airplanes, the twin towers, fire and smoke.. Nearby, a "dick" is walking with someone who looks like George Bush who is behind a soldier... Just a coincidence?

Alex Grey appears to be an insider.. having worked at Harvard in the morgue cutting people open and "throwing up on plates" as artwork.. The guy is a total psycho.

Somehow this rave has tax exempt status! These people are rolling the dough.. 175 bucks a night to stay at the "guesthouse" (you would think you could just pay with love, right?)

The New Age religion is created at CoSM where a temple is being built full of eyeballs and occult religious symbolism.

The symbol of CoSM is.. you guessed it.. the all-seeing eye in the pyramid (no surprise there)..

The New Age movement is the NWO's new religion, a religion based on DMT, dance parties, hedonism, tarrot cards, and "ther person as a god"..

Alex Grey also features the UN symbol in a number of his works, and I highly recommend you look further into his painting as they are obviously packed with occult and NWO references and clearly done by a total NWO insider.


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Sam 31 Déc - 17:58 (2016)    Sujet du message: CHRISTMAS UNDER THE BIG TOP _ DR. ED YOUNG Répondre en citant

CHRISTMAS UNDER THE BIG TOP  _ DR. ED YOUNG

More blasphemy against our Majesty and Lord Jesus-Christ. Do you really think the Holy Spirit was present? The church had become a circus.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=bs06mmCa2ao&spfreload=10


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Mer 11 Jan - 06:24 (2017)    Sujet du message: THE ORTHODOX MAN-MADE RELIGION - EXPOSED Répondre en citant

THE ORTHODOX MAN-MADE RELIGION - EXPOSED



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=z8MkJNMvgS0


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Ven 27 Jan - 03:54 (2017)    Sujet du message: LA PROJECTION GEOPOLITIQUE DES MEGACHURCHES EVANGELIQUES AMERICAINES - PARTIE 1 / The Geopolitical Projection of US Evangelical Megachurches Répondre en citant



LA PROJECTION GEOPOLITIQUE DES MEGACHURCHES EVANGELIQUES AMERICAINES - PARTIE 1

ENGLISH :
The Geopolitical Projection of US Evangelical Megachurches
http://www.cairn-int.info/abstract-E_RIPC_161_0099--the-geopolitical-projec…
par Sébastien Fath

Sébastien FATH, normalien, agrégé d’histoire, docteur de l’EPHE, est chercheur au CNRS (laboratoire GSRL). Son terrain de spécialisation est le protestantisme évangélique, auquel il a consacré plusieurs ouvrages.

On dénombrait, fin mars 2008, 1 327 megachurches aux États-Unis [1][1] Voir FATH S., Dieu XXL. La révolution des megachurches,.... Ancrées pour la plupart en terreau protestant évangélique, elles se caractérisent par trois éléments : au moins 2 000 fidèles hebdomadaires, une large gamme d’activités extra-cultuelles, et une tendance à l’autocéphalie (pasteur non soumis à une institution supérieure). Elles étaient 400 au milieu des années 1990, et moins de vingt en 1970. Autant dire que le phénomène explose. Dotées d’un budget parfois supérieur à celui d’un club de football de Ligue des Champions, elles crèvent l’écran. Signe qui ne trompe pas : parmi le Top Five des vingt-cinq évangéliques les plus influents aux États-Unis en 2007, Time Magazine liste quatre pasteurs de megachurches, respectivement T.D. Jakes (1er), Joel Osteen (2e), Rick Warren (4e) et Bill Hybels (5e) [2][2] Le troisième est l’évangéliste Billy Graham (cf. FATH S.,.... Même un Bernard-Henri Lévy, pourtant peu suspect d’une appétence particulière pour le protestantisme évangélique américain, s’est penché sur la question [3][3] LÉVY B.-H., American Vertigo, Paris, Grasset, 2006,..., et ce n’est qu’un début. Mais derrière le vertige des chiffres, quel poids géopolitique pour ces Églises XXL ?
2

À partir de leur articulation local-global, ces Églises développent une influence sur deux axes, privilégiant tantôt la serre chaude des convertis, dans une logique de « niche » de marché (cocooning), tantôt la projection vers l’extérieur au nom d’une dynamique pionnière volontariste, au risque de réenchanter le politique.

DU LOCAL AU GLOBAL

3
Dans la Saint-Louis Family Church (Missouri), visitée dans le cadre de cette enquête en avril 2006, le plafond du sanctuaire est couvert de drapeaux du monde entier. N’y a-t-il pas là une saisissante illustration du vieux slogan altermondialiste, inventé dit-on par le juriste et théologien protestant français Jacques Ellul (1912-1994) : agir local, penser global ? La Saint-Louis Family Church n’est pas un cas isolé. Ces drapeaux sont mis en évidence dans de nombreux locaux cultuels géants, comme s’il fallait articuler le local de l’église (bâtiment matériel) au global de l’Église (édifice spirituel).

4
Agir local, car la megachurch reste en premier lieu une communauté ancrée dans un espace, un quartier, un périmètre d’action délimité au prix d’un marquage territorial explicite (parking, signalétique, bénévolat de voisinage, etc.). Les dynamiques de réseau n’évincent pas complètement les logiques de territoire : la distance n’est plus métrique, mais elle compte toujours. Elle s’apprécie désormais en fonction de l’équipement des lieux de réseau. L’église est d’abord ce lieu de sociabilité de proximité suréquipé qui permet, grâce à l’usage généralisé de la voiture par les fidèles, de tisser une toile d’influence avoisinant le plus souvent une trentaine de kilomètres de rayon.


5
Penser global, car l’Église géante, indifférente (le plus souvent) à toute idée d’une religion nationale ou d’une Église d’État, projette crânement ses ambitions à l’échelle de la planète. Forte de sa maîtrise des nouvelles technologies numériques, et d’une capacité d’intervention démultipliée par le nombre de ses militants, elle entend activer l’utopie de l’Église comme corps spirituel planétaire : le local n’est que le microcosme d’une réalité globale à laquelle les fidèles, interconnectés, sont partie prenante.

6
Qu’il soit local ou global, le Dieu XXL des megachurches exerce une influence géopolitique sur la base de deux orientations principales : le cocooning ou le poste pionnier.

COCOONING CHRETIEN D'EXPORTATION 

7
Un des motifs principaux qui nourrit l’attraction pour les megachurches, c’est la sécurité, le calme, l’entre-soi protecteur. Certains iraient à la megachurch comme un bobo parisien va à l’Aquaboulevard : avec l’assurance d’y être bien, de s’y reposer, et d’en repartir plein d’énergie, prêt à affronter un monde difficile où personne ne vous fera de cadeaux. Cette priorité donnée aux « besoins » des convertis, réfugiés dans la serre chaude de « l’enclave », dessine les contours d’un modèle récurrent, celui d’une communauté affinitaire où la convivialité des régénérés est privilégiée, sur un mode relativement consumériste (voire parfois hédoniste) et replié sur lui-même. La foi doit d’abord améliorer la vie quotidienne, faire du bien, rendre heureux et rassurer le chrétien soumis au stress d’une société trop compétitive. L’universitaire Randall Balmer, cité par Patricia Leigh Brown [4][4] BROWN P. L., « Megachurches as Minitowns », New York..., souligne cette dimension en mettant l’accent sur l’aspiration à un « univers où tout est sécurisé et contrôlé, depuis la température jusqu’à la théologie ». Les membres « n’ont pas à se faire de souci pour la recherche d’une école, de réseaux sociaux ou d’un endroit où manger. Tout est fourni ensemble (prepackaged) ». On assisterait ici à ce que l’historien Bill Leonard (Wake Forest University) décrit comme un « cocooning chrétien » qui privilégie l’entre-soi, le confort et la sécurité d’une fraternité élective préservée des tumultes du reste de la société. La megachurch représenterait la quintessence d’une « religion thérapeutique » adaptée à la « culture consumériste » [5][5] RICHET I., La religion aux États-Unis, Paris, PUF,....

DE PAISIBLES CHAMBRES D"ECHO PLUS QUE DES CAMPS MILITANTS 

8
D’un point de vue géopolitique, l’influence de tels cocons religieux pourrait paraître nulle, ou presque. Pourtant, s’il est vrai que ces megachurches passent plus pour des lieux de ressourcement que pour des camps militants à la conquête du « monde », elles n’en ont pas moins un certain impact. Celui-ci se jouerait essentiellement sur le mode de la chambre d’écho, espace où une offre policée, qu’elle soit commerciale, culturelle, politique, trouvera une écoute de qualité, de la part de consommateurs attentifs, reposés et (la plupart du temps) solvables. Sans compter que les megachurches sont à la mode, elles sont hype, à l’image de l’iPod touch, des légumes bio (organic food), des réseaux Facebook ou du dernier album d’Alicia Keys. Que les candidats à la présidentielle américaine 2008 aient tous, à des degrés divers, arpenté des estrades de megachurches au cours des années 2007 et 2008 n’est pas dû au hasard. Des centaines de milliers de fidèles y sont rassemblés dans des conditions optimales d’écoute : à l’abri du stress professionnel, fidélisé par une qualité de communication parfois digne des meilleures émissions télévisées (écrans géants, acoustique parfaite, orateurs rompus à la scène etc.), le pratiquant chrétien venu à la megachurch est un fidèle réceptif, actif et branché, et les hommes et femmes politiques l’ont parfaitement compris.

9
Si les megachurches attirent les politiciens d’aujourd’hui et demain aussi sûrement que le pollen attire l’abeille, la scène commerciale et culturelle n’est pas en reste. Des firmes de toutes sortes s’intéressent désormais aux megachurches, découvrant leur capacité à consommer en réseau au service de fidèles avant tout soucieux de bien-être et d’épanouissement. Le marché cinématographique est un bon exemple. À l’automne 2005, lorsqu’est sorti aux États-Unis le troisième opus d’une série de films apocalyptiques basés sur la série à succès des Left Behind (Tim Lahaye), 3.200 écrans géants ont présenté, le premier soir, le film Left Behind : World At War, qui met en scène les temps de la fin, à l’heure d’Armageddon et du second retour de Jésus-Christ. Mais aucun de ces écrans géants n’appartenait à un cinéma commercial. C’est principalement dans des megachurches évangéliques que Sony Pictures Entertainment a décidé de lancer son film. Exceptions ? Les experts en marketing soulignent au contraire une nouvelle tendance de fond [6][6] Voir notamment TWITCHELL J. B., Branded Nation : The.... L’industrie du divertissement a en effet réalisé l’ampleur du marché potentiel concentré dans les nouvelles megachurches américaines. Cinquante ans auparavant, ces Églises étaient encore très rares et ne présentaient aucun intérêt commercial. Désormais, les millions de fidèles qui se pressent chaque semaine devant les scènes et les écrans plasma des megachurches en vogue ont changé la donne, dessinant les contours d’un marché de « niche » à fort pouvoir d’achat.

10
Un an avant World at War, c’est Mel Gibson qui avait, le premier, accéléré la tendance. Son controversé The Passion of the Christ (2004), film-choc consacré entièrement au supplice enduré par Jésus-Christ d’après les Évangiles, rencontra en effet un succès considérable dans les megachurches, fascinées par l’accent porté sur l’événement de la Croix, au cœur de leur système doctrinal [7][7] Le crucicentrisme (centralité de la croix) est classiquement.... Mais plus encore, ces megachurches se sont faites agents publicitaires, relayant l’information grâce à leur efficacité technologique et leur capacité de mobilisation en réseau : résultat, en dépit de critiques journalistiques souvent mitigées, voire hostiles, le film remporta un succès colossal au box-office américain, qui stupéfia la profession cinématographique… Et encouragea les Majors à s’intéresser de plus près aux megachurches et au marché protestant évangélique en général [8][8] Cf. COOPERMAN A., « Coming Soon to a Church Near You,.... Le mouvement s’est poursuivi plus tard avec des films comme le premier opus des Chroniques de Narnia, L’armoire magique[9][9] The Chronicles of Narnia. The Lion, The Witch and the... (2005), The Nativity Story[10][10] The Nativity Story (de Catherine Hardwicke, 2006). (2006), Evan Almighty[11][11] Evan Almighty (de Tom Shadyac, 2007). Accueilli par... (2007), réadaptation hyper-contemporaine de l’histoire de l’Arche de Noé destinée à accélérer la conscience écologique du public chrétien américain. Et ça continue : avec la sortie très médiatisée du second volet des Chroniques de Narnia[12][12] Cf. The Chronicles of Narnia. Prince Caspian (de Andrew... (2008), rien n’indique un renversement de tendance. Entre accros de l’écran géant, l’industrie du cinéma et les megachurches n’ont pas fini de se fréquenter.

A suivre...

https://www.cairn.info/revue-internationale-de-politique-comparee-2009-1-pa…


Dernière édition par maria le Ven 27 Jan - 04:31 (2017); édité 2 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Ven 27 Jan - 04:03 (2017)    Sujet du message: LA PROJECTION GEOPOLITIQUE DES MEGACHURCHES EVANGELIQUES AMERICAINES - PARTIE 2 Répondre en citant



LA PROJECTION GEOPOLITIQUE DES MEGACHURCHES EVANGELIQUES AMERICAINES - PARTIE 2

Des gated community en version light, enclaves protégées dans un monde dangereux ?

11
Ce cocooning chrétien d’exportation, chambre d’écho attractive pour qui veut faire passer un message politique ou une offre culturelle, apparaît peu redoutable du point de vue de sa force d’impact. Nul activisme idéologique offensif ici, mais une logique de réseau souple, centrée avant tout sur la satisfaction des besoins des membres : on promeut un « christianisme améliorant la vie quotidienne des gens et les rendant heureux » [13][13] WILLAIME J.-P., « Les recompositions internes au monde.... En suivant cette hypothèse, l’empreinte géopolitique des megachurches pourrait évoquer de loin des gated communities (communautés fermées), mais sur un mode léger, light, qui maintient de multiples passerelles avec la société environnante. En essor depuis trente ans, les gated communities se retrouvent aujourd’hui non seulement aux États-Unis, mais aussi dans toute l’Amérique latine, une grande partie de l’Afrique, de l’Asie, de l’Océanie, et même en Europe : de Lisbonne à Moscou [14][14] RAPOSO R., « Gated Communities, Commodification and..., de Calgary à Buenos Aires [15][15] LIBERTIN de DUREN N., « The Location Patterns of Gated..., d’Istanbul à Shanghai [16][16] GENIS S., « Producing Elite Localities : The Rise of..., elles attirent désormais l’attention des chercheurs, des politiques et des journalistes.

12
Témoins à la fois d’une ségrégation spatiale et sociale accentuée, de la crise du lien social dans les mégapoles et des logiques de distinction mises en œuvre par les nouvelles élites économiques, elles ont toutes pour caractéristique de développer un entre-soi protecteur, marqué par une frontière extérieure et des règles internes contractualisées, destinées à réduire au maximum l’inconfort né de l’infraction au modèle. Il existe aujourd’hui des gated communities de personnes âgées, de chrétiens, de musulmans, d’entrepreneurs malais expatriés au Vietnam, de familles nombreuses, de membres d’un même corps professionnel… Décriées par les uns comme une atteinte insupportable au principe républicain d’un espace national ouvert à tous et régi par les mêmes lois, elles sont louées par d’autres, qui mettent en avant le droit de tout individu à s’insérer dans une communauté de vie qui lui plaît et où il se sent protégé. Dans tous les cas, elles posent un défi politique : si la finalité des politiques publiques est l’intérêt général, comment conjurer, dans ces tendances à la « bande à part », le danger d’un déclin de la mixité sociale, à la base de la Res Publica ? Car les gated communities contribuent à une polarisation de l’espace et à une contestation d’un État providence garant des infrastructures et des services publics.

13
Les Églises géantes qui choisissent de mettre l’accent sur les vertus de leur cocon socioreligieux paraissent s’inscrire en partie dans cette problématique de polarisation spatiale et de « bande à part ». Dans une société-monde marquée de plein fouet par la globalisation financière, commerciale, culturelle, les megachurches proposent en effet, tout comme les gated communities, des enclaves protégées dans un monde dangereux, contestant le monopole d’un État providence jugé incapable de répondre à toutes les aspirations de la population. Elles se présentent comme des refuges où respirer, quittant durant quelques heures la pression d’une société ultra-compétitive pour la sécurité d’un entre soi où l’objet essentiel du lieu est de vous redonner confiance en vous, au travers d’un enseignement centré sur les repères et le secours que tout chrétien peut attendre de Jésus-Christ. Elles proposent des cocons réparateurs pour les foules rendues vulnérables aux pathologies sociales de la globalisation économique : stress et solitude, déracinement (migrations), insécurité.

14
Mais l’image du cocon, de la communauté fermée, a ses limites : contrairement à la gated community, la megachurch n’est pas un lieu de vie sept jours sur sept. Contrairement à la gated community, elle cherche à s’étendre tous azimuts, préférant le modèle de la passerelle à celui de la citadelle. Enfin, les megachurches ne se conçoivent pas toujours comme des refuges, des abris…. mais aussi, et peut-être avant tout, comme des postes pionniers, des bases destinées à faire école et à imprégner l’ensemble du corps social.

Nouveaux postes pionniers

15
Ceci nous conduit au second modèle d’influence géopolitique des méga-Églises. Le cocooning chrétien d’exportation est en réalité minoritaire : il est loin de résumer le phénomène. Une majorité de megachurches évoquent moins le cocon que le camp militant, le poste pionnier, en articulation forte avec la société globale. Dans la megachurch, il ne s’agirait pas vraiment de « soustraire les gens à leur environnement urbain », contrairement à ce qu’avance Donald Miller [17][17] MILLER D., Reinventing American Protestantism : Christianity.... Le but serait plutôt de les remobiliser sur le mode d’une association volontaire militante, en interaction constante avec le milieu social plus large à travers le travail caritatif, l’engagement local, le sport, le prosélytisme, etc. Le haut niveau d’activités sociales conduites dans la grande majorité des cas par les megachurches tend à soutenir plutôt cette seconde hypothèse. Quand une tempête locale souffle, les Églises géantes sont des recours, comme au Québec lorsqu’une offensive du froid particulièrement meurtrière, en 1998, a privé des milliers de Montréalais d’un toit chauffé. La megachurch francophone Nouvelle Vie, conduite par le pasteur Claude Houde, a alors accueilli durant trois semaines 500 sans abris, s’attirant la gratitude de la municipalité.

16
Outre cette activité sociale locale, le souci constant d’attirer le monde extérieur sur leurs campus exprime une autre facette de cet engagement ad extra. Loin d’un monastère clôt sur le monde, ou d’un cocon pour classes moyennes nostalgiques de la Petite Maison dans la Prairie, les megachurches s’apparenteraient ici plutôt à des établissements néocoloniaux, au sens de postes pionniers pensés, voulus et bâtis pour faire école, proclamant au monde environnant que la nouvelle civilisation ainsi affichée a vocation à transformer la société à son image. À l’instar de Chateaubriand qui, dans le Génie du christianisme (1802) considérait que « le monde dégénéré appelle une seconde prédication de l’Évangile », l’objectif est de (re)christianiser un monde considéré comme déboussolé, perdu, enténébré, à l’image de l’œuvre emblématique accomplie par la Times Square Church (New York). Cette méga-Église évangélique sans étiquette de 8 000 fidèles a été fondée en octobre 1987 par le pasteur David Wilkerson au cœur d’un quartier ravagé par le crack et la prostitution [18][18] Né en 1931, l’évangéliste et pasteur David Wilkerson....

17
Ce modèle du poste pionnier destiné à (re)conquérir des populations perdues remonte à loin. Il renvoie à l’héritage américain de la cité puritaine voulue comme une cité sur la colline, exemplaire, éclairant le monde, selon le fameux sermon que le gouverneur du Massachussetts, John Winthrop (1587-1649), aurait prononcé en 1630. Dans les deux cas, une foi protestante prosélyte entend proposer un modèle intégré, où l’activité strictement religieuse colore toute la dimension du social (loisirs, économie, engagement social voire politique). Sur le chemin de la « poursuite du bonheur » inscrite dans la Déclaration d’indépendance américaine [19][19] « Life, Liberty and the Pursuit of Happiness », Déclaration..., la société pionnière proposée par la megachurch est posée en exemple comme les établissements puritains s’affichaient aussi comme modèles de la félicité promise aux élus.

A suivre...

https://www.cairn.info/revue-internationale-de-politique-comparee-2009-1-pa…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Ven 27 Jan - 04:11 (2017)    Sujet du message: LA PROJECTION GEOPOLITIQUE DES MEGACHURCHES EVANGELIQUES AMERICAINES - PARTIE 3 Répondre en citant



LA PROJECTION GEOPOLITIQUE DES MEGACHURCHES EVANGELIQUES AMERICAINES - PARTIE 3

Pas une assiégée, une assiégeante

18
Un exemple saisissant de cet esprit pionnier nous est proposé par la McLean Bible Church, conduite par un juif converti au christianisme évangélique, Ron Solomon. Les mots utilisés par le pasteur de cette méga-Église font penser, sur le registre de la métaphore, au vocabulaire martial d’Hannibal, d’Alexandre le Grand, de Napoléon ou… du général Custer : il s’agit de conquérir au nom de l’Évangile, le butin se chiffrant en nombre de convertis, voire en mètres carrés desservis par les annexes de la megachurch. Interrogé par le Washington Post, Ron Solomon n’y va pas par quatre chemins : au risque de provoquer l’apoplexie des chantres du « religieusement correct », il veut convaincre l’ensemble de la population de la région de Washington D.C. que « Jésus est le seul ticket pour le ciel ». Pour cela, sa megachurch (plus de 10 000 fidèles) a entamé un processus de diversification multi-sites, destiné à cerner la capitale fédérale. Car « voici la seule cité dont on peut honnêtement dire : ‘change cette ville et tu peux changer le monde’ » [20][20] Ron Solomon, cité dans CHO D., « A Pastor With a Drive.... L’objectif est donc d’établir une « ceinture spirituelle » tout autour de la capitale, au moyen de neuf implantations satellites prévues dans un délai de dix ans à partir de 2006 [21][21] À dater de 2008, trois de ces neuf implantations nouvelles.... Dans un langage imagé d’un goût qu’on peut trouver douteux, Ron Solomon décrit cette stratégie en ces termes : il s’agit d’« entourer Washington et pilonner (pounding) Washington » [22][22] Ron Solomon, cité dans KWON L., « Multi-site Church :... avec le message chrétien. La megachurch, ici, n’est plus l’assiégée, le cocon-refuge : elle devient l’assiégeante.

19
Sans toujours s’inscrire dans cette rhétorique extrême, de multiples terrains illustrent aujourd’hui l’activisme militant et pionnier des méga-Églises : de l’accueil des handicapés à la lutte anti-avortement, du développement durable à la cause de la liberté d’évangélisation, du combat contre la pornographie à la défense du mariage monogame et hétérosexuel, de la lutte contre la grande pauvreté au soutien à Israël, les champs d’intervention sont protéiformes [23][23] Voir en particulier les données quantitatives fournies.... Mais dans tous les cas, un même impératif : exprimer et faire valoir une différence chrétienne (l’expression « to make a difference » est un des mantras préférés des pasteurs de megachurches) de la même manière que les pionniers du Nouveau Monde entendaient mettre en place, par petites touches, une nouvelle civilisation.

DU PYROMARKETING A LA LUTTE CONTRE LE SIDA

20
Parmi les terrains d’engagement international des megachurches, c’est le domaine de la lutte contre le SIDA qui a polarisé l’attention des médias depuis quatre ans. Le responsable ? Il n’est autre que Rick Warren. Protestant, de confession baptiste, formé au Fuller Theological Seminary [24][24] Basé à Pasadena en Californie, le Fuller Theological..., ce natif de San José (Californie) est à l’origine de la Saddleback Valley Community Church, une énorme megachurch californienne en banlieue de Lake Forest (Orange County), née à partir d’un petit groupe de fidèles réunis dans la propre maison de Rick Warren et son épouse, Kay, en janvier 1980. En 35 ans, tel le miracle de la multiplication des pains mis en récit dans les Évangiles, les quelques miettes du départ ont décuplé, dépassant les 20 000 fidèles.

21
Miracle ? En réalité, cet essor continu, à l’origine d’un large réseau de nouvelles Églises géantes aux États-Unis et au Canada, est le résultat d’une stratégie multidirectionnelle : cellules de maison, liturgie repensée, visites, diaconat, écoles du dimanche, réunions spéciales, formation à la motivation prosélyte des fidèles et des responsables, ciblage des publics les plus réceptifs, forts de la conviction que Dieu veut la croissance numérique des Églises [25][25] WARREN R., The Purpose Driven Church : Growth Without.... C’est par cette rationalisation militante que la communauté a grandi, migrant au passage, en 1995, dans un campus de 79 hectares. Pragmatique, politiquement modéré, combinant simplicité de l’Américain moyen et audace entrepreneuriale, et surtout fervent vulgarisateur du message chrétien, ce corpulent prédicateur accro aux chemises hawaïennes est doté d’une faconde joviale et souple digne de Baloo, l’ours volubile du Livre de la jungle. Le voici aujourd’hui entré dans la ronde des grandes stars religieuses du moment. Devenir chrétien ? Ce n’est pas difficile. Pour être heureux, pour goûter aux simples plaisirs de la vie (bare necessities[26][26] Allusion à la chanson phare du film de Wolfgang Reitherman...), il convient d’orienter sa vie en fonction de Jésus-Christ, but d’une existence conforme au dessein que Dieu a cultivé pour chacun en nous créant comme individu. Tel est l’objet de son best-seller toutes catégories, The Purpose Driven Life[27][27] WARREN R., The Purpose-Driven Life : What on Earth... (traduit en français par Une vie motivée par l’essentiel). Publié en 2002, cet ouvrage de catéchèse à destination à fois des chrétiens et des personnes en recherche (seekers) a constitué « le » best-seller des années 2000 aux États-Unis : plus de 30 millions d’exemplaires vendus par l’éditeur (Zondervan), record mondial de ventes pour un ouvrage de « non-fiction » à dater de 2008.

22
Divisé en quarante courts chapitres, l’ouvrage tente de répondre à la question du but de la vie à la lumière du message chrétien, à l’aide d’une réflexion dépouillée de jargon, émaillée d’anecdotes et de citations bibliques (tirées de différentes traductions). Sorti fin 2002, l’ouvrage a été diffusé sans passer par la publicité traditionnelle, mais en s’appuyant sur une technique appelée pyromarketing. La définition, théorisée par Greg Stielstra [28][28] STIELSTRA G., PyroMarketing : The Four-Step Strategy..., est la suivante : s’appuyer sur la « niche » des meilleurs clients potentiels (ici, les pasteurs) : leur proposer l’ouvrage en leur demandant de l’utiliser en groupe et en faisant miroiter un bénéfice (augmentation prévisible de la taille de l’assemblée si le livre est utilisé dans des cellules de maison). Ensuite, à l’image d’un feu qui se répand de proche en proche, entretenir un bouche-à-oreille efficace (buzzmarketing) sans oublier de communiquer périodiquement sur la hausse des chiffres de vente pour nourrir l’engouement et l’effet de mode. Si le produit ne déçoit pas trop, il y a toute chance qu’on finisse par se l’arracher… Dans un mouvement en partie comparable à celui qui a favorisé la diffusion du film The Passion de Gibson, ce pyromarketing réussi a propulsé le livre de Warren au firmament, et promu son pasteur au rang de star, régulièrement interviewé ou photographié par les plus grands médias nord-américains.

23
Rick Warren a choisi d’utiliser sa nouvelle célébrité au service d’une cause mondiale : la lutte contre le SIDA. À l’inverse de certains milieux chrétiens conservateurs qui ont cultivé l’idée que la pandémie meurtrière n’était qu’un « cancer des gays », sanction d’une sexualité pervertie, Rick et Kay Warren ont mis en place, à partir de 2005, un sommet mondial de lutte contre le SIDA dans leur megachurch, avec comme premier objectif un partenariat direct : chacun des 2 800 petits groupes de Saddleback devait se jumeler avec un village d’Afrique. Ce qui fut fait. Poudre aux yeux ? Volonté de coller aux modes du moment, de s’acheter une image humanitaire médiatiquement rentable ? En partie sans doute, mais pas seulement. Investissant dans la lutte contre le SIDA la même énergie engagée dans l’activité prosélyte, la megachurch a catalysé une mobilisation massive, soutenue par une forte rhétorique religieuse justificative, dont l’ampleur atteint une vraie dimension géopolitique.

24
Lors du premier sommet contre le SIDA, organisé à Saddleback du 21 novembre au 1er décembre 2005 [29][29] Le thème de ce sommet 2005 était « Disturbing Voices » :..., Warren n’hésitait pas à comparer l’inaction des Églises face au SIDA à l’inaction de beaucoup d’Églises face à l’esclavage au XIXe siècle. Ces mots sévères ont amorcé un changement d’attitude chez une minorité significative d’évangéliques américains [30][30] JORDAN P., « Rick Warren hosts AIDS Conference to reverse.... Lors du sommet 2007, plus de 50 orateurs internationaux sont venus à Saddleback, dont la candidate démocrate aux présidentielles américaines 2008, Hillary Clinton, ainsi que les épouses des chefs d’État de Zambie et du Rwanda. L’année précédente (2006), c’est le sénateur Barack Obama lui-même, alors déjà prétendant lui aussi à l’investiture démocrate 2008, qui s’était rendu en personne au sommet piloté par Rick Warren. Obama eut droit après son discours à une standing ovation de la part d’une assistance évangélique conquise, à la grande surprise d’observateurs plus habitués aux effusions entre évangéliques et Républicains [31][31] DIONNE E. J. Jr., « Message from a Megachurch », Washington.... Au-travers de ces sommets et des partenariats mis en place, le but n’est pas seulement d’accélérer la mobilisation anti-SIDA de la « Planète évangélique ». Il est aussi d’activer un réseau grass-root (horizontal) de communautés évangéliques implantées dans toutes les zones à risque où la pandémie fait des victimes, sur la base d’une priorité : non pas tant l’action en amont (prévention) qu’en aval : encadrement des malades, financement des soins, pédagogie de terrain afin d’éviter la stigmatisation des victimes de la maladie. Cet apostolat anti-SIDA s’insère dans une vision encore plus globale, le plan PEACE [32][32] PEACE est un acronyme pour : « Promote reconciliation...., opération humanitaire basée sur un réseau horizontal de 400 000 églises. Amorcé en 2005 au Rwanda avec l’accord du président Kagamé [33][33] Cf. VAN BIEMA D., « Warren of Rwanda », Time Magazine,..., ce plan est destiné à répondre aux plaies structurelles qui affectent l’Afrique d’après Warren : déficit éducatif, pandémies, misère, leadership « égocentrique », et vide spirituel.

25
Toutes les megachurches ne sauraient naturellement être comparées, dans leurs initiatives sociales et humanitaires, à l’œuvre anti-SIDA ou l’opération PEACE mise en place par Rick Warren. Mais avec leur ambition globale, leur armada de bénévoles, leur maîtrise de la révolution numérique et leurs ressources financières (plus de 7 milliards de dollars en 2005 pour l’ensemble des méga-Églises états-uniennes), des centaines d’entre-elles développent, à des échelles plus modestes, un entreprenariat humanitaire international dont les acteurs politiques tiennent désormais le plus grand compte. À l’image des ONGs confessionnelles, nombre de megachurches états-uniennes se sont positionnées aujourd’hui comme des acteurs géopolitiques incontournables sur le terrain humanitaire.

26
En-dehors du SIDA, les causes globales qui mobilisent aujourd’hui les megachurches ne manquent pas : l’enjeu de la liberté religieuse, particulièrement sensible aux États-Unis, est ainsi régulièrement soulevé par les pasteurs de megachurches, dans la ligne des positions prises par l’Alliance Évangélique Universelle [34][34] L’Alliance Évangélique, créée en 1846 à Londres, est..., très préoccupée par les nombreuses discriminations (voire persécutions) rencontrées par les protestants évangéliques dans les pays hostiles au changement de religion. Plus surprenant, une autre cause planétaire attire aujourd’hui l’attention des megachurches : celle du réchauffement climatique. L’ancien vice-président Al Gore n’a pas hésité à arpenter les estrades des méga-églises pour défendre sa « vérité qui dérange » : avec un certain succès, puisque le géant protestant évangélique commence à se mobiliser sur la question, et se trouve désormais pris au sérieux par des acteurs environnementalistes séculiers comme le WWF au motif que ces évangéliques « ont des réseaux d’amitié dans des endroits où le reste de la communauté environnementaliste n’en a pas » [35][35] Larry J. Schweiger, président de la National Wildlife.... Ce qui élargit à de nouveaux publics l’impact géopolitique d’une action corrective sur l’environnement.

A suivre...

https://www.cairn.info/revue-internationale-de-politique-comparee-2009-1-pa…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Ven 27 Jan - 04:18 (2017)    Sujet du message: LA PROJECTION GEOPOLITIQUE DES MEGACHURCHES EVANGELIQUES AMERICAINES - PARTIE 4 Répondre en citant



LA PROJECTION GEOPOLITIQUE DES MEGACHURCHES EVANGELIQUES AMERICAINES - PARTIE 4

DIPLOMATIE INFORMELLE ET POLITIQUE LOCALE

27
Où s’arrête l’influence géopolitique des megachurches ? Certainement pas aux frontières humanitaires. Le champ étroitement politique n’est pas ignoré par ces Églises, même si la politique internationale, tout comme la politique nationale, n’apparaît pas prioritaire, ni pour les pasteurs, ni pour les fidèles [36][36] THUMMA S. L. and TRAVIS D., op. cit., 2007..

28
Poursuivant une tradition initiée par l’évangéliste Billy Graham entre les années 50 et les années 70 [37][37] Cf. FATH S., op. cit.,2002., certains pasteurs de megachurches n’hésitent pas à user de leur influence pour des opérations de diplomatie informelle : officiellement, le Département d’État n’est pas au courant… Mais officieusement ? Sans pouvoir encore le prouver (il y a embargo sur les documents), on peut imaginer que les missions de bons offices parfois accomplies par l’évangéliste Billy Graham en marge de certaines de ses croisades internationales (Amérique du Sud en particulier) trouvent aujourd’hui un prolongement dans l’entreprenariat international conduit par certains megapasteurs. Le meilleur exemple est sans doute le périple de Rick Warren (encore lui !) en Syrie en 2006. En des temps où les relations américano-syriennes sont au plus bas, quel scénariste aurait imaginé l’entrevue entre un dictateur oriental alaouite et un pasteur évangélique yankee en chemise hawaïenne ? Rick Warren l’a rêvé, Rick Warren l’a fait, au début du mois de novembre 2006, en rencontrant successivement le président syrien Bashir El Assad, son ministre des Affaires étrangères Walid Al-Mu‘allim, le ministre de l’Education supérieure Ghiath Barackat, et le grand mufti Sheikh Badr al-Din Hassoun…

29
L’agence de presse officielle syrienne se fendit ensuite d’un compte-rendu expliquant que Warren et sa délégation « ont souligné que l’administration américaine a tort de ne pas engager le dialogue avec la Syrie » [38][38] Dépêche « President al-Assad discusses with American.... Appliquant la maxime de Machiavel, « Diviser pour régner » (Divide Ut Imperes), le régime syrien entendait bien utiliser Warren pour faire passer le message : les Américains sont en réalité désunis quant à l’attitude à adopter vis-à-vis de la Syrie, puisqu’un pasteur aussi peu suspect de partialité pro-syrienne était capable de désavouer son propre gouvernement ! Accusé de se laisser grossièrement manipuler par le régime syrien [39][39] Cf. TOOLEY M. D., « Purpose-Driven Terrorism », Frontpagemag.com,..., Warren répondit à ses détracteurs par un communiqué de presse expliquant que son voyage en Syrie n’est « ni officiel, ni politique », résultant plutôt d’une « promesse faite à son voisin (ou à son prochain) musulman » en Californie. Mais la suite du communiqué de presse indique que Warren a bien consulté des experts de la Syrie à Washington avant de voyager… et développe plusieurs points à caractère indéniablement politique, comme la reconnaissance du bon traitement des chrétiens par le régime syrien, un éloge de l’accueil fait aux réfugiés irakiens, et un encouragement au dialogue américano-syrien [40][40] Rick Warren, communiqué de presse au sujet de son voyage.... Pas de politique, vraiment ?

Une ligne majoritairement libérale et conservatrice

30
Ce poids géopolitique multiforme n’est pas réductible à une formule, il ne se résume pas dans une idéologie, il ne se poste pas dans un seul camp. Mais toutes les données quantitatives confirment qu’il travaille en majorité pour une conception libérale de la société, marquée par le libéralisme politique (démocratie, État de droit) et le libéralisme économique (libre entreprise) [41][41] Voir en particulier les deux enquêtes quantitatives.... À ce libéralisme ouvertement assumé s’ajoute un agenda moral conservateur, dominé par la défense de la famille traditionnelle (monogame, hétérosexuelle et fidèle), mais aussi par le plaidoyer pour la reconnaissance du rôle de la religion comme garant des valeurs. Aux États-Unis, cet agenda libéral et conservateur se double souvent d’un patriotisme exacerbé (God Bless America), nourri de la mythologie fondatrice d’une Amérique comme nation élue, à laquelle s’adosse une défense passionnée, bien qu’ambigüe, d’Israël comme matrice première du plan divin : s’opposer à Israël revient alors à s’opposer à Dieu [42][42] FATH S., « Le poids géopolitique des évangéliques américains :.... Il n’est pas difficile de retrouver, parmi les megachurches états-uniennes, le profil du condotierre protestant conservateur décrit par Ariel Colonomos [43][43] COLONOMOS A., « Les nouveaux condottieri protestants »,....

31
Deux d’entre eux ont tiré leur révérence en 2007 : Jerry Falwell (1933-2007) et James Kennedy (1930-2007). Le premier s’est beaucoup appuyé sur sa megachurch de Thomas Road (Virginie) pour valider et diffuser son message ultra-conservateur, héraut d’une supposée Majorité morale (Moral Majority) dont l’activisme a indirectement contribué à l’élection du Ronald Reagan en 1980. Quant à James Kennedy, à la tête de la Coral Ridge Presbyterian Church (Floride), il n’a cessé, durant ses 47 ans de pasteur en chef (senior pastor), de plaider urbi et orbi pour une politique conservatrice fondée sur une orientation théologique spécifique, la Dominion theology. Quoique minoritaire chez les fondamentalistes, cette sensibilité théologique composite n’en dispose pas moins d’une certaine influence, récemment renforcée par de nouveaux renforts venus des rangs charismatiques. Elle défend une vision post-millénariste fondée sur l’idée que le Royaume de Dieu sera établi sur terre par l’œuvre politique des chrétiens.

32
La ligne de crête du discours de Kennedy ? L’idée que l’Amérique doit (re)devenir une nation chrétienne, au prix d’une lutte culturelle et politique acharnée qui passe par la formation d’hommes d’État chrétiens et conservateurs. Le pasteur presbytérien James Kennedy n’a pas ménagé ses efforts pour parvenir à ses fins. Appuyé sur une megachurch prospère et dynamique (5 500 fidèles), il a mis en place un réseau diversifié (Coral Ridge Ministries, fondé en 1974) doté d’un budget annuel de plus de 30 millions de dollars, qui diffuse sur les ondes et sur internet, bien au-delà des frontières de la Floride, la bonne parole conservatrice d’une Amérique puritaine à reconstruire. Si James Kennedy comme Jerry Falwell se sont retirés de la scène, d’autres poursuivent sur un axe réactionnaire assez similaire.

A suivre...

https://www.cairn.info/revue-internationale-de-politique-comparee-2009-1-pa…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Ven 27 Jan - 04:24 (2017)    Sujet du message: LA PROJECTION GEOPOLITIQUE DES MEGACHURCHES EVANGELIQUES AMERICAINES - PARTIE 5 Répondre en citant



LA PROJECTION GEOPOLITIQUE DES MEGACHURCHES EVANGELIQUES AMERICAINES - PARTIE 5

Les megachurches, enjeu de la campagne présidentielle 2008

Je rajoute, pour la mise à jour, que les méga-churches furent aussi un enjeu pour la campagne présidentielle de Donald Trump, en 2016-2017

33
Au vu des moyens mis en œuvre, on comprend que les pasteurs de megachurches constituent une clientèle potentielle très courtisée par les états-majors républicains qui n’entendent pas se faire « doubler » par les démocrates, au grand effroi de ceux qui craignent de voir triompher, dans ces collusions, une offensive théocratique [44][44] PHILLIPS K., American Theocracy : the Peril and Politics.... De Barack Obama à Hillary Clinton côté démocrate, de John McCain à Mike Huckabee côté républicain, aucun des finalistes pour les investitures des deux principaux partis politiques états-uniens n’a négligé les megachurches lors de la campagne 2008, au point que le mensuel Christianity Today, observant les débats dans les méga-Églises, y a vu une « primaire dans la primaire » [45][45] Cf. PULLIAM S., « The Megachurch Primaries », Christianity.... Ancien pasteur baptiste lui-même, le prétendant républicain Mike Huckabee s’est révélé aussi à l’aise sur les estrades des méga-Églises que dans les salles de conférence, jouant sur son profil religieux et conservateur pour séduire l’électorat évangélique traditionnel : comme le souligne le New York Times, « la chaire a été son tremplin » [46][46] KANTOR J. et KIRKPATRICK D. D., « Pulpit Was the Springboard.... Mais son adversaire John McCain, un temps en froid avec la droite chrétienne, ne lui a pas laissé le champ libre : il s’est réconcilié avec Jerry Falwell avant la disparition de ce dernier [47][47] Lors des primaires républicaines de l’an 2000, McCain..., avant de bénéficier, le 27 février 2008, du soutien public de John Hagee, au grand dam de Mike Huckabee [48][48] RILEY J., « Huckabee Surprised by Hagee’s McCain Endorsement »,.... Le pasteur John Hagee est à la tête de la megachurch de Cornerstone à San Antonio (Texas). Sans étiquette confessionnelle, cette méga-Église texane de 19 000 fidèles défend une théologie ultra-conservatrice, violemment anti-homosexuelle et explicitement anti-catholique, caractérisée aussi par un soutien absolu aux intérêts d’Israël, y compris dans ses expressions les plus extrêmes [49][49] Le 7 février 2006, John Hagee a fondé une nouvelle.... Avec beaucoup d’habileté politique, McCain a par ailleurs rendu public son changement d’étiquette confessionnelle : il est passé du camp épiscopalien au camp baptiste [50][50] « McCain Identifies Himself as a Baptist », dépêche..., arguant du fait qu’il fréquente, depuis une quinzaine d’années, une megachurch baptiste, la North Phoenix Baptist Church (Arizona), dotée de près de 8 000 fidèles… Les baptistes passent pour beaucoup plus populaires et évangéliques que les épiscopaliens, réputés élitistes, sans enthousiasme et… snobs. C’est ainsi que le McCain brocardé pour sa tiédeur religieuse, son manque de zèle évangélique, s’est acquis, sinon l’enthousiasme de l’électorat religieux, du moins sa relative bienveillance, atout maître pour obtenir l’investiture républicaine.

34
Mais il ne faudrait pas imaginer les megachurches comme la chasse gardée des républicains. Les limiers des candidats démocrates ont flairé, dans les auditoriums géants, des terrains de chasse giboyeux. Hillary Clinton et Barack Obama n’ont rien cédé à Huckabee et McCain en matière de démarchage à destination des megachurches. En témoigne la présence d’Hillary Clinton au sommet mondial contre le Sida organisé par l’Église de Saddleback, en 2007 : en tant que candidate démocrate, Hillary Clinton y délivra un discours « bardé de références bibliques et de réflexions sur sa propre foi » [51][51] BLOOD M. R., « Clinton Urges Sweeping Action on AIDS »,.... Elle entendait donner la preuve de son intérêt pour l’activisme réformiste des megachurches, s’affichant ouvertement aux côtés de Rick Warren, un des pasteurs évangéliques les plus médiatiques des États-Unis : un signal fort en direction de l’électorat évangélique modéré. Mais Hillary la méthodiste est moins à l’aise, dans l’exercice, que son mari, le baptiste Bill Clinton, dont la culture religieuse plus populaire s’accommode mieux des grandes estrades évangéliques. Du coup, le redoutable adversaire direct d’Hillary Clinton à l’investiture démocrate a saisi l’occasion pour investir à son tour le terrain électoral potentiellement fructueux des megachurches.

35
Parti, au départ de la campagne pour l’investiture, avec le handicap quasi irrémédiable d’une réputation religieuse incertaine (rumeurs sur une identité musulmane, ou syncrétiste), c’est sur les megachurches que Barack Obama a appuyé une part importante de sa stratégie de conquête en direction de l’électorat chrétien. À l’automne 2007, sa visite à la megachurch évangélique afro-américaine de Caroline du Sud, la Redemption World Outreach Center, a de ce point de vue marqué un tournant médiatique. Le sénateur Obama ne se rendait pas dans cette megachurch en terrain conquis, d’autant plus qu’il n’a lui-même pas le profil d’un protestant évangélique, bien qu’il ait déclaré à plusieurs reprises entretenir « une relation personnelle avec Jésus », dans la plus pure tradition des réveils évangéliques [52][52] Fils d’un père économiste et athée et d’une mère sans....

36
La megachurch évangélique afro-américaine qui l’accueillait était certes assez modérément politisée, plus proche du cocon réparateur que du camp de base pour militants révolutionnaires, mais elle était loin d’être 100 % acquise aux thèses d’Obama. Elle n’en constituait pas moins une bonne chambre d’écho potentielle, histoire de faire « passer le message » auprès des électeurs chrétiens afro-américains du Sud des États-Unis. De ce point de vue, Obama a très intelligemment atteint son objectif : par son volume (10 000 fidèles présents ce dimanche), la megachurch a fonctionné comme une caisse de résonnance si efficace que CNN, Fox News et nombre de médias nationaux, ont fait le déplacement (images spectaculaires assurées) et relaté, par le menu, le message simple qu’Obama souhaitait faire passer ce jour-là : comme le titrait la chaîne CNN sur son site internet, le lendemain de l’intervention d’Obama dans la megachurch de Caroline du Sud : « le GOP (Parti Républicain) n’est pas propriétaire des questions liées à la foi » [53][53] Site http:// www. cnn. com/ 2007/ POLITICS/ , 8 octobre....

37
Qui conseilla à Obama une telle intrusion dans l’univers des megachurches ? Nombreux sont ceux qui, dans son entourage, l’ont aiguillé dans cette direction, à l’instar des entourages des autres candidats, parfaitement informés du rôle clef désormais joué par les megachurches dans la formation de l’opinion publique états-unienne. Dans le cas d’Obama s’ajoutait un effet de génération : né en 1961, le candidat à l’investiture démocrate a grandi en même temps que les megachurches, la courbe de sa notoriété accompagnant la croissance asymptotique des Églises géantes. Il n’y a pas seulement eu parallélisme, mais croisement, puisque Barack Obama a participé durant vingt ans, comme membre actif, à la croissance de la Trinity United Church of Christ, une megachurch de 8 000 membres basée à Chicago. Son pasteur principal, le charismatique révérend Jeremiah Wright Jr, l’a inspiré par sa théologie sociale et afrocentrique, allant jusqu’à lui souffler le titre de son second livre (et manifeste de candidat à la présidence) : L’audace de l’espoir[54][54] OBAMA B., The Audacity of Hope, Reclaiming the American....

38
L’exemple de la campagne 2008 pour les investitures démocrates et républicaines aux États-Unis illustre une certaine évolution : si leur milieu religieux majoritaire (le protestantisme évangélique) reste clairement libéral et conservateur, les megachurches n’en sont pas moins diverses, car leur spécificité tient dans leur forme sociale nouvelle, pas dans un kit idéologique unique. On y trouve des ténors réactionnaires, sur le modèle de l’ultra-réactionnaire Jerry Falwell (1933-2007), mais aussi des entrepreneurs humanitaires à mi-chemin entre Tintin au Congo et la candidature au prix Nobel de la paix (Rick Warren en Syrie), en passant par l’activiste politique régional, stratège d’une vaste communauté aux frontières élastiques, comme le pasteur et sénateur démocrate James Meeks (Salem Baptist Church, Chicago). Au total, les tentations d’intervenir directement sur la scène politique au moyen d’une candidature sont moins la règle, que l’exception. Depuis une décennie, l’heure est plutôt au lent recul de la politisation directe, même si la présidence Bush Jr peut donner, à tort, l’impression inverse. Les riches heures de la Majorité Morale et de la Christian Coalition (fers de lance de la Nouvelle Droite Chrétienne pilotés par Jerry Falwell et Pat Robertson) appartiennent au passé, et la génération vieillissante ou éteinte des Falwell, Robertson ou Kennedy recule au profit d’une nouvelle génération de quadras et quinquas plus modérés dont les porte-drapeaux sont les pasteurs Bill Hybels, Joel Osteen, ou Rick Warren. Le New York Times décrit ce processus comme un « changement de priorité » [55][55] LUO M. et GOODSTEIN L., « Emphasis Shifts for a New..., tandis que l’hebdomadaire Newsweek parle d’une « crise d’identité évangélique », avec le dilemme suivant : « sexe ou justice sociale ? » [56][56] Dossier coordonné par MILLER L., « An Evangelical Identity....

39
Finies, les harangues politiques précédées de cantiques ? Pas toujours. De la même manière qu’en France, la scène médiatique guette les prises de position électorales des vedettes de la chanson, les médias états-uniens font volontiers leurs choux gras des prises de position partisanes des pasteurs qui s’y risquent. Mais la tendance est à la prise de distance par rapport à une politisation radicale. Les thèmes que Falwell ou Robertson agitaient en chaire comme des chiffons rouges pour bétonner le vote chrétien conservateur font moins recette dans l’arène des megachurches du début du XXIe siècle. Enquêtant pour l’hebdomadaire français Paris Match sur la megachurch de Lakewood (Texas), Anne-Sophie Lechevallier observe que « les sujets qui divisent les États-Unis, comme l’avortement ou le mariage homosexuel, sont soigneusement évités » [57][57] LECHEVALLIER A.-S., « Le charisme du prédicateur n’est.... Pour ratisser large ?

A suivre...

https://www.cairn.info/revue-internationale-de-politique-comparee-2009-1-pa…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Ven 27 Jan - 04:28 (2017)    Sujet du message: LA PROJECTION GEOPOLITIQUE DES MEGACHURCHES EVANGELIQUES AMERICAINES - PARTIE 6 Répondre en citant



LA PROJECTION GEOPOLITIQUE DES MEGACHURCHES EVANGELIQUES AMERICAINES - PARTIE 6

Des églises « glocales »

40
Quelles que soient les options choisies par les pasteurs, une chose est sûre : par leur puissance de mobilisation, leur impact médiatique, leur efficacité financière et leur force de frappe militante, les méga-Églises nord-américaines représentent des forces géopolitiques dont l’impact dépasse largement les frontières des États-Unis.

41
Suivant qu’elles se profilent plutôt comme des cocons, ou des postes pionniers, les effets sociopolitiques différeront en partie : accent sur l’entre-soi protecteur pour les blessés de la globalisation, ou base pionnière conquérante. Mais quelle que soit la tonalité dominante, les megachurches dessinent le profil d’Églises « glocales », souvent revendiquées comme telles [58][58] ROBERTS B. Jr., Glocalization. How Followers of Jesus..., qui influent puissamment sur les processus de globalisation mais aussi de cosmopolitisation, au sens où Ulrick Beck les définit : la consolidation d’acteurs de la société civile, organisés en réseau, aptes à peser sur le politique [59][59] BECK U., Qu’est-ce que le cosmopolitisme ?, Paris,.... Pour quel avenir ?

Notes
[1]
Voir FATH S., Dieu XXL. La révolution des megachurches, Paris, Autrement, 2008.

[2]
Le troisième est l’évangéliste Billy Graham (cf. FATH S., Billy Graham, Pape Protestant ? Paris, Albin Michel, 2002). Dossier « The 25 most influential Evangelicals in America », Time Magazine, 5 février 2007.

[3]
LÉVY B.-H., American Vertigo, Paris, Grasset, 2006, p. 73-77.

[4]
BROWN P. L., « Megachurches as Minitowns », New York Times, 9 mai 2002, section F, p. 1.

[5]
RICHET I., La religion aux États-Unis, Paris, PUF, 2001, p. 76-92.

[6]
Voir notamment TWITCHELL J. B., Branded Nation : The Marketing of Megachurch, College Inc. and Museumworld, New York, Simon and Schuster, 2004.

[7]
Le crucicentrisme (centralité de la croix) est classiquement un des quatre traits distinctifs des protestants évangéliques, qui constituent le public principal des megachurches états-uniennes.

[8]
Cf. COOPERMAN A., « Coming Soon to a Church Near You, Hollywood Skips Movie Theaters With 3,200-Screen Opening », Washington Post, 21 octobre 2005, p. A01.

[9]
The Chronicles of Narnia. The Lion, The Witch and the Wardrobe (de Andrew Adamson, 2005). Ce film, qui a rencontré un très gros succès critique et commercial, est l’adaptation d’un des volumes des Chroniques de Narnia, rédigés par l’écrivain anglican Clive Staples Lewis (1898-1963), très à la mode chez les publics évangéliques en raison des nombreuses métaphores chrétiennes développées dans cette œuvre.

[10]
The Nativity Story (de Catherine Hardwicke, 2006).

[11]
Evan Almighty (de Tom Shadyac, 2007). Accueilli par des critiques mitigées (y compris dans les milieux évangéliques), cette comédie à gros budget n’a pas rencontré tout le succès escompté.

[12]
Cf. The Chronicles of Narnia. Prince Caspian (de Andrew Adamson, 2008).

[13]
WILLAIME J.-P., « Les recompositions internes au monde protestant : protestantisme ‘établi’ et protestantisme ‘évangélique’ », in BASTIAN J.-P., CHAMPION F. et ROUSSELET K., (dir.), La globalisation du religieux, Paris, L’Harmattan, 2001, p. 178.

[14]
RAPOSO R., « Gated Communities, Commodification and Aestheticization : the Case of the Lisbon Metropolitan Area », Geojournal, vol. 66, novembre 2006, p. 43-56. BLINNIKOV M. and alii, « Gated Communities of the Moscow Green Belt : Newly Segregated Landscapes and the Suburban Russian Environment », Geojournal, vol. 66, novembre 2006, p. 65-81.

[15]
LIBERTIN de DUREN N., « The Location Patterns of Gated Communities around Buenos Aires in a Decentralized Planning Context », International Journal of Urban and Regional Research, vol. 30, juin 2006, p. 308-327 ; TOWNSHEND I., « Planning à la Carte : The Location From public Neighbourhoods to Multi-tier Private Neighbourhoods : the Evolving Ecology of Neighbourhood Privatization in Calgary », Geojournal, vol. 66, novembre 2006, p. 103-120.

[16]
GENIS S., « Producing Elite Localities : The Rise of Gated Communities in Istanbul », Urban Studies, vol. 44, Avril 2007, p. 771-798 ; POW C.-I., « Securing the ‘Civilised’ Enclaves : Gated Communities and the Moral Geographies of Exclusion in (Post-) socialist Shanghai », Urban Studies, vol. 44, juillet 2007, p. 1539-1558.

[17]
MILLER D., Reinventing American Protestantism : Christianity in the New Millennium, Berkeley, University of California Press, 1997, p. 185.

[18]
Né en 1931, l’évangéliste et pasteur David Wilkerson est notamment l’auteur d’un des plus grands best-sellers évangéliques, La croix et le poignard (The Cross and the Switchblade, 1963), vendu depuis à 50 millions d’exemplaires. Ce livre retrace un travail d’évangélisation au sein de la violence et de la drogue des gangs à New York.

[19]
« Life, Liberty and the Pursuit of Happiness », Déclaration d’indépendance du 4 juillet 1776. Voir COTTRET B., La Révolution américaine. La quête du bonheur, Paris, Perrin, 2003.

[20]
Ron Solomon, cité dans CHO D., « A Pastor With a Drive to Convert », Washington Post, 27 juin 2004, p. A01.

[21]
À dater de 2008, trois de ces neuf implantations nouvelles autour de Washington D.C. sont déjà effectives, à Frontline Arlington, The Internet Campus et MBC Loudoun.

[22]
Ron Solomon, cité dans KWON L., « Multi-site Church : Risky but Worth It », Christian Post (site internet), 6 février 2007.

[23]
Voir en particulier les données quantitatives fournies par THUMMA S. L. and TRAVIS D., Beyond Megachurch Myths. What We Can Learn From America’s Largest Churches, San Francisco, ed. John Wiley and Sons, 2007.

[24]
Basé à Pasadena en Californie, le Fuller Theological Seminary est un des plus grands séminaires théologiques évangéliques des États-Unis. Il a été fondé en 1947 par le pasteur Charles E. Fuller (1887-1968), célèbre animateur d’une émission radiophonique intitulée The Old Fashioned Revival Hour.

[25]
WARREN R., The Purpose Driven Church : Growth Without Compromising your Message and Mission, Grand Rapids, Zondervan, 1995, p. 29.

[26]
Allusion à la chanson phare du film de Wolfgang Reitherman intitulé Le livre de la jungle (1967, Walt Disney Pictures, adapté du livre de R. Kipling), intitulée Bare necessities (Il en faut peu pour être heureux). Cette chanson promeut l’idée que le bonheur, ce n’est pas compliqué, qu’il est à la portée de la main si on veut bien s’en saisir.

[27]
WARREN R., The Purpose-Driven Life : What on Earth Am I Here For ?, Grand Rapids, Zondervan, 2002.

[28]
STIELSTRA G., PyroMarketing : The Four-Step Strategy to Ignite Customer Evangelists and Keep Them for Life, Hardcover, 256 p.

[29]
Le thème de ce sommet 2005 était « Disturbing Voices » : Les voix qui dérangent. Allusion à une maladie qui gêne beaucoup de chrétiens américains, tentés de se désintéresser de la lutte contre le SIDA sous prétexte que cette maladie serait une sanction d’un mode de vie contraire aux lois divines.

[30]
JORDAN P., « Rick Warren hosts AIDS Conference to reverse Evangelicals’ Neglect », dépêche agence ABP, 2 décembre 2005.

[31]
DIONNE E. J. Jr., « Message from a Megachurch », Washington Post, 5 décembre 2006, p. A29.

[32]
PEACE est un acronyme pour : « Promote reconciliation. Equip servant leaders. Assist the poor. Care for the sick. Educate the next generation » (Promouvoir la réconciliation, Équiper des leaders au service des autres, Assister les pauvres, Prendre soin des malades, Éduquer la génération future).

[33]
Cf. VAN BIEMA D., « Warren of Rwanda », Time Magazine, 15 août 2005.

[34]
L’Alliance Évangélique, créée en 1846 à Londres, est le plus ancien et le plus important réseau international évangélique, rassemblant environ 400 millions de fidèles. Doté de peu de pouvoirs, il s’implique dans l’organisation d’événements fédérateurs, et défend la liberté religieuse.

[35]
Larry J. Schweiger, président de la National Wildlife Association, cité dans GOODSTEIN L., « Evangelical Leaders Swing Influence Behind Effort to Combat Global Warming », New York Times, 10 mars 2005.

[36]
THUMMA S. L. and TRAVIS D., op. cit., 2007.

[37]
Cf. FATH S., op. cit.,2002.

[38]
Dépêche « President al-Assad discusses with American Pastor Warren relations between Syrian and the USA », agence SANA, Damas, 12 novembre 2006 (H.Zein, Ghossoun).

[39]
Cf. TOOLEY M. D., « Purpose-Driven Terrorism », Frontpagemag.com, 15 novembre 2006.

[40]
Rick Warren, communiqué de presse au sujet de son voyage en Syrie, 16 novembre 2006.

[41]
Voir en particulier les deux enquêtes quantitatives (2000 et 2005) conduites par le Hartford Institute for Religion Research sur les megachurches états-uniennes (dont les principaux résultats apparaissent dans Scott Thumma, op. cit., 2007).

[42]
FATH S., « Le poids géopolitique des évangéliques américains : l’exemple d’Israël », Hérodote, ed. La Découverte, 2005, p. 25-40.

[43]
COLONOMOS A., « Les nouveaux condottieri protestants », Églises en réseaux. Trajectoires politiques entre Europe et Amérique, Paris, Presses de Sciences Po, 2000, p. 159-169.

[44]
PHILLIPS K., American Theocracy : the Peril and Politics of Radical Religion, Oil, and Borrowed Money in the 21th Century, New York, Penguin Group (ed. Viking), 2006.

[45]
Cf. PULLIAM S., « The Megachurch Primaries », Christianity Today, février 2008, p. 66-69.

[46]
KANTOR J. et KIRKPATRICK D. D., « Pulpit Was the Springboard for Huckabee’s Rise », The New York Times, 6 décembre 2007.

[47]
Lors des primaires républicaines de l’an 2000, McCain avait identifié Falwell et Pat Robertson à des « forces du mal », avant de s’excuser le 1er mars 2000. Six ans plus tard, McCain délivrait un important discours inaugural à Liberty University (l’université de Falwell) le 13 mai 2006, louant les positions de Jerry Falwell concernant la guerre en Irak.

[48]
RILEY J., « Huckabee Surprised by Hagee’s McCain Endorsement », The Christian Post, 29 février 2008.

[49]
Le 7 février 2006, John Hagee a fondé une nouvelle organisation judéo-chrétienne au service de cet agenda pro-israëlien : Christians United for Israël (CUFI). Cette organisation entend explicitement influencer le Congrès des États-Unis, au nom d’un argumentaire biblique.

[50]
« McCain Identifies Himself as a Baptist », dépêche Associated Press, 16 septembre 2007.

[51]
BLOOD M. R., « Clinton Urges Sweeping Action on AIDS », Washington Post, 29 novembre 2007 (dépêche Associated Press).

[52]
Fils d’un père économiste et athée et d’une mère sans religion, le sénateur démocrate Barack Obama se rattache à la United Church of Christ, une petite Église protestante pluraliste de tendance réformée (calviniste), influencée par un certain libéralisme théologique, et assez éloignée des orientations évangéliques.

[53]
Site http:// www. cnn. com/ 2007/ POLITICS/ , 8 octobre 2007 : Petre Hamby, « Obama : GOP doesn’t own faith issues », (CNN).

[54]
OBAMA B., The Audacity of Hope, Reclaiming the American Dream, New York, ed. Crown, 2006.

[55]
LUO M. et GOODSTEIN L., « Emphasis Shifts for a New Breed of Evangelicals », New York Times, 21 mai 2007.

[56]
Dossier coordonné par MILLER L., « An Evangelical Identity Crisis », Newsweek, 13 novembre 2006, p. 25-33.

[57]
LECHEVALLIER A.-S., « Le charisme du prédicateur n’est rien sans la batterie médiatique », Paris Match, « Match du Monde », numéro spécial « L’Amérique, cette inconnue », mars-avril 2006, p. 57. Voir tout le dossier sur les megachurches, p. 52-57.

[58]
ROBERTS B. Jr., Glocalization. How Followers of Jesus Engage a Flat World, Grand Rapids, Zondervan, 2007.

[59]
BECK U., Qu’est-ce que le cosmopolitisme ?, Paris, Aubier, 2006. Voir aussi Pouvoir et contre-pouvoir à l’ère de la mondialisation, Paris, Aubier, 2003.

Résumé Français
resume fr a écrit:

Depuis vingt ans, un nouvel acteur religieux pèse sur la géopolitique : il s’agit des megachurches évangéliques, présentes aujourd’hui sur les cinq continents. Elles se caractérisent principalement par leur nombre de fidèles pratiquants (au moins 2000, chaque semaine) et leur multiactivité. Dotées de moyens considérables, portées par une culture prosélyte, elles oscillent entre le modèle du « cocon » confortable, refuge pour les blessés de la mondialisation, et le modèle du « poste pionnier », base de reconquête chrétienne. Une chose est sûre : adapté à la société de consommation, à l’urbanisation et à la civilisation de la voiture, ce christianisme XXL cosmopolite n’a pas fini d’influer sur les enjeux planétaires.

https://www.cairn.info/revue-internationale-de-politique-comparee-2009-1-page-99.htm


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Ven 27 Jan - 05:18 (2017)    Sujet du message: LES MEGACHURCHES EVANGELIQUES AMERICAINES INDISPENSABLES AU NOUVEL ORDRE MONDIAL POUR AMENER LE CHANGEMENT DE PENSEE ET DE CONDUITE DANS CETTE ERE DE GLOBALISATION. Répondre en citant

LES MEGACHURCHES EVANGELIQUES AMERICAINES INDISPENSABLES AU NOUVEL ORDRE MONDIAL POUR AMENER LE CHANGEMENT DE PENSEE ET DE CONDUITE DANS CETTE ERE DE GLOBALISATION.

Afin d'aider les croyants en Jésus-Christ à comprendre le danger de cette globalisation qui maintenant fait la belle vie dans les églises du corps de Christ et qui amène le peuple vers une grande apostasie, je vous soumets un exposé que je considère important afin d'aider ceux et celles qui ne comprennent pas ce qui se passe réellement derrière tout ce grand mouvement des megachurches et des religions qui sous cette nouvelle unité globale sont amenés vers une autre direction dont ils n'auraient jamais pensé être ainsi piégés. Puisse le Seigneur vous aider à comprendre ce qui se met en place et vous convaincre de sortir de cette Babylone la Grande, la mère des abominations qui est en train de vous entraîner vers une mort spirituelle certaine.

A la lecture du document important "LA PROJECTION GEOPOLITIQUE DES MEGACHURCHES EVANGELIQUES AMERICAINES", peut-être comprendrez-vous mieux pourquoi ceux qui veulent demeurer dans la foi du véritable Messie et de Ses commandements ont dû quitter leur église afin de ne pas tomber dans cette hérésie globaliste qui mène vers un autre sauveur, vers une autre philosophie et vers une religion marxisme et panthéisme via le programme environnemental de Laudato Si' du Pape François. Les frères et soeurs qui ont compris ce qui se passait se sont retirés afin de pouvoir continuer à vivre une foi selon le coeur de leur Seigneur et Sauveur. Comme nous le voyons de plus en plus, les chrétiens associés à ce grand mouvement de changement, se soulèvent contre les vrais croyants et ne veulent surtout pas écouter et voir ce qui se met en place, car ce que l'ennemi de Dieu a mis en place les séduits et ils sont trompés par un faux évangile. Nous sommes appelés à faire des disciples et à amener vers l'obéissance des commandements de l'Eternel, et cela, de nos jours on ne veut pas en entendre parler, car on les a amené à croire que seul la foi EN Jésus est suffisante.

Il faut comprendre que toutes les autres religions païennes marchent selon ce même principe : Je crois à mon Dieu et cela me suffit. Et ainsi les chrétiens et les peuples sont amenés vers l'idôlatrie et toutes sortes de pratiques occultes qui n'ont rien à voir avec le pur Evangile et des lois le la Vie, de la Justice et de la Paix que Dieu veut donner à Son peuple. Et au lieu d'attirer la bénédiction de Dieu, ils amènent sur eux et leurs descendants la malédiction divine. Lire Deutéronome 28. Le combat final, pourtant, sera en parfaite harmonie avec les lois et les commandements de Dieu selon ce que Jean, dans le livre de l'Apocalypse nous rapporte. L'ennemi vient pour faire la guerre à ceux qui obéissent aux commandements de Dieu et qui ont la foi DE Jésus-Christ. Vous voyez que les 2 sont inséparables, et c'est normal car Christ lui-même y était soumis. Ignorer cela, est de faire Christ menteur et c'est marcher dans les ténèbres, selon les lois de la Bête, tout en croyant marcher dans la lumière de Dieu.

Un des changements que certaines Bibles amènent de nos jours et qui a une grande importance car l'interprétation en est modifié et enlève  sa vraie valeur, sa vraie signification qui justement l'amène vers un autre chemin , sont les versets qui disent : d'avoir la foi EN Jésus-Christ alors que les versets devraient être  : avoir de la foi DE Jésus-Christ. Notre ennemi connaît très bien la Parole de Dieu et va la modifier et/ou l'interpréter de manière à tromper le peuple de Dieu. 
Si en Romains 3,28 l’apôtre déclare que “l’homme est justifié par la foi, indépendamment des œuvres de la loi”, en Galates 2,16, il reprend et précise :
“… l’homme n’est pas justifié par les œuvres de la loi, mais seulement par la foi DE Jésus Christ ;, nous avons cru, nous aussi, en Jésus Christ, afin d’être justifiés par la foi du Christ…” . Lire Galates 2.

Si nous regardons ce qu'était la foi DE Jésus-Christ, nous verrons que le Seigneur lui-même était soumis aux commandements et aux lois de l'Ancien Testament, tel que reçues par Moïse et donné au peuple de Dieu. Malheureusement, cette arnarque du camp ennemi de Dieu et la falsification des Ecritures fait de grands ravages dans le corps du Christ et amène les chrétiens vers une autre lumière : la lumière de Lucifer qui au niveau physique passe par les Jésuites, le Vatican et le système de la Bête via les Nations-Unes qui étendent leurs griffes dans tous les domaines de la vie, y compris dans les églises chrétiennes via les mégachurches et les plus petites églises qui de plus en plus suivent le mouvement de cette nouvelle évangélisation globale et satanique. De nombreux pasteurs ont adopté les pratiques occultes et kabbalistes de Babylone et travaillent contre le peuple de Dieu afin d'amener leur destruction. Babylone renaît sous nos yeux et Dieu nous met grandement en garde contre cette supercherie super-naturelle.

« Une convergence générale des religions sur un Christ Universel qui les satisfait tous, me semble la seule conversion possible du monde, et la seule forme dans laquelle une religion du future peut-être imaginable. = Chrétienté et évolution et les Nations Unies est l’entité utilisé pour promouvoir cette philosophie au niveau global où tout le monde doit s’unir ensemble.

Comment alors en arriver à mettre en place un tel agenda ?
  1. Vous créer une douleur de séparation, le chaos pour mettre fin à l’ancien monde, ce que nous voyons maintenant dans presque tous les pays
  2. Qui excède la peine de l’unité

Pensée

Donc, aujourd’hui, nous sommes dans les jours de douleurs, et la phase suivante sera l’unité ou des douleurs inexplicables (persécution et extermination des opposants). C’est le choix. L’homme choisira donc lequel des 2 ? La moindre des douleurs pour survivre. Grand danger pour les chrétiens qui n'ont pas veillé car la majorité choisira le moindre mal et ne seront pas prêts à mourir pour leur foi. Ils plieront le genou alors que la Bête les exterminera quand même, mais ils y laisseront leur âme en échange de fausses promesses et d'un faux espoir.

Philosophie maçonnique.

Donc le dieu des Nations Unies peut-être identifié sous différents noms. Celui que je sers n’a qu’un seul nom et c’est Yahwé.

Restaurer le plan sur Terre, mais quel plan ? Restaurez le plan de qui ?

Qui a séparé les nations ? Dieu mais Lucifer veut restaurez le plan comme au Temps de la Tour de Babel et unir le monde entier sous un seul pouvoir politico-religieux en ayant à sa tête non pas Jésus-Christ pour régner sur ce monde mais Lucifer.

Annie Besant, 33e degré franc-maçon

Livre Théosophique « Immortality, Reincarnation, Deity of Man » - Immortalité, Réincarnation et déité de l’homme

« Qu'il suffise de dire que je suis un Tibétain d'un certain degré, et cela vous en dit un peu, car tous sont des disciples de l'humble aspirant jusqu'à, et au-delà, le Christ lui-même ... Ceux qui sont associés avec moi dans le travail de la Hiérarchie ... Me connaît par un autre nom et bureau. A.A.B. (Alice A. Bailey) sait qui je suis et me reconnaît par deux de mes noms.

Je suis un de vos frères qui a voyagé un peu plus longtemps sur le chemin de l'étudiant moyen, et a donc engagé de plus grandes responsabilités .... Mon travail consiste à enseigner et à répandre la connaissance de la Sagesse Eternelle partout où je peux trouver une réponse… On verra dans une autre lecture ce que sont les 2 noms.

La Bible nous dit «Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu Tout-Puissant ». Apocalypse 16 :14
 
Donc, nous voyons que Helena Petrovna Blavasky, la fondatrice de ce mouvement, dont Alice Bailey devint la grande prêtresse si vous voulez, qui a dit :

« Lucifer représente … la vie… pensée (vérité)… Progrès… Civilisation… Liberté… Indépendance… Lucifer est le logo… le serpent, le Sauveur. »
« C’est Satan qui est le Dieu de notre planète et le seul Dieu. »


Lucis est une forme du mot Latin , Lux, et signifie « Lumière »

« La Vierge Céleste La Vierge Céleste qui devient ainsi la Mère des dieux et des démons en même temps ; car elle est la divinité bienfaisante toujours aimer ... mais dans l'antiquité et la réalité Lucifer ou Luciferius est le nom. Lucifer est divin et terrestre Lumière, «le Saint-Esprit» et «Satan» à un seul et même temps.

(Alice a. Bailey (1880-1949) Grand-prêtresse et prophétesse du mouvement du Nouvel Âge. Elle reçoit des contacts télépathique avec le « Maître tibétain Djwhal Khul, Elle est considérée comme la prophète des temps modernes. Mais est-ce une prophète de Dieu ? Non, pas du tout. Son but ultime dont elle a consacré sa vie est au service de Lucifer pour l’avancement de son royaume sur Terre.

« Oubliant les choses qui se cachent derrière, je vais tendre vers mes possibilités spirituelles supérieures. Je me consacre à nouveau au service de Celui qui vient, et je ferai tout mon possible pour préparer les esprits et les cœurs des hommes pour cet événement. Je ne ai pas d'autre intention dans la vie.” Avez-vous frères et sœurs en Jésus-Christ, ce même zèle pour annoncer le Royaume de Dieu ?

“La préparation requise majeure (pour la venue du Christ) est un monde en paix; cependant, que la paix doit être fondée sur une instruction de bonne volonté, ce qui conduira inévitablement à redresser les relations humaines, et donc à la mise en place de lignes de lumière de nation à nation, la religion à la religion, de groupe à groupe et de l'homme à l'homme.” Le but est donc de mettre tout le monde dans un même pot avec nos différences et de devenir un.

“Promouvoir sans cesse le travail de la Bonne Volonté Mondiale, de sorte que chaque nation puisse avoir son groupe d'hommes et de femmes dévoués à l'établissement de justes relations humaines.”

“C’est sur le fondement de cet enseignement que le Christ va soulever la super structure de la Confrérie de l'homme, pour de justes relations humaines qui sont une expression de l'amour de Dieu.”

N’est-ce pas ce que nous entendons dans tous les discours? L’importance des relations humaines, des oeuvres … que l’on s’accepte les uns les autres… et bla-bla-bla… Mais la foi en Christ et en Ses principes, non…

Aumônier des Nations Unies, l’hindou Sri Chinmoy

“L'Organisation des Nations Unies est le chemin, le chemin de l'unité, qui mène à l'Unité suprême. Il est comme une rivière qui coule vers la source, la source ultime. ”
43.25

“L'Organisation des Nations Unies devient pour nous la réponse à la souffrance du monde, les ténèbres du monde et de l'ignorance du monde. La vision interne de l'Organisation des Nations Unies est le don suprême. Cette vision du monde peut nier pendant 10, 20, 30, 40, 100 ans. ”

Dalaï Lama a dit :
“Dans le domaine des relations internationales ... un sentiment de plus grande de la responsabilité partagée est particulièrement nécessaire. ”

“Aujourd'hui, alors que le monde devient de plus en plus interdépendant, les dangers des comportements irresponsables ont considérablement augmentés. Jusqu’à ce que nous nous rendions compte maintenant que nous faisons partie d'une grande, d’une grande famille humaine, nous ne pouvons pas espérer aboutir à la paix et le bonheur.”
  1. Unir Dieu et la Nature (écologie) Laudato Si du Pape François = Panthéiste
  2. Eradiquer la distinction male-femelle (androgyne) = Mouvement LGBT
  3. Paix Mondiale et désarmement nucléaire = (désarmement des populations)
  4. Un gouvernement mondial (lois canoniques de Rome, au lieu des lois de Dieu)
  5. Une religion mondiale (soumission totale au Pape de Rome)
“L'ancien directeur de l'Organisation mondiale de la Santé, le Dr Brock Chisholm a déclaré:

“Pour atteindre gouvernement mondial, il est nécessaire d'enlever de l'esprit des hommes leur individualisme. Vous devez devenir un numéro. L'état vous dicte la ligne de conduite en toutes choses = marxixe L'état est suprême et vous, vous n’êtes rien qu'un Goyen, qu’un esclave obéissant. Il faut détruire la fidélité aux traditions de la famille, le patriotisme national et les dogmes religieux...”

Ce à quoi les enfants d'aujourd'hui sont confrontés via cette éducation sous le Common Core.

“Robert Muller a créé un World Core Curriculum (Common Core) et est connu dans le monde entier comme le «père de l'éducation planétaire." Il y a 29 écoles de Robert Muller partout dans le monde avec plus qui sont mis en place chaque année. Le " World Core Curriculum " lui a valu le prix de l'éducation UNESCO pour la paix en 1989. Il a récemment élaboré un «Cadre pour la couverture World Media" , on pourrait plutôt dire du contrôle des médias, comme un service public, ainsi que d'un "cadre et Planétaire de Conscience Cosmique» et un «Cadre pour les Arts et la Culture. ” Ce que vous voyez dans votre téléviseur est ce que vous êtes supposés voir et non pas ce que vous devriez voir! Cette petite boîte aide grandement à faire changer les mentalités dans le sens que les grands décideurs, penseurs, philosophes et lucifériens tentent de vous entraîner.

Muller est l'auteur du programme mondial de base, qui est conçu pour :

“orienter nos enfants vers la citoyenneté mondiale, vers les croyances centrés sur la terre/panthéisme, vers les valeurs socialistes et vers une mentalité collective qui devient une exigence pour la main-d'œuvre du 21e siècle.”) . Vos enfants vont devoir être modifiés et c’est via les institutions scolaires, les groupes de jeunes, les scouts, etc que cela se fera.
Robert Muller

“Un programme de base du monde world core curriculum peut sembler utopique aujourd'hui. À la fin de l'année 2000, il sera, une réalité quotidienne terre-à-terre dans toutes les écoles du monde. ”)

“La philosophie sous-jacente sur lequel se fonde l'école Robert Muller sera trouvé dans les livres de Alice A. Baily ... L'école est maintenant certifié comme une des écoles associées des Nations Unies pour l'éducation de la coopération internationale et la Paix.”)

World Core Curriculum pour une éducation globale 

1 – Notre maison planétaire et la place dans l'Univers ;
2 –Notre place dans le temps ;
3 – La famille où l’humanité ;
4- Le miracle
de la vie individuelle


Revenez vers le Seigneur et sur l'obéissance à Sa Parole seulement et combattez le bon combat de la foi. Là est la vraie liberté!

Etude, commentaire et traduction de Maria
Un merci spécial à Walter Veigh qui a grandement aidé à cet exposé.





Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Lun 20 Fév - 16:43 (2017)    Sujet du message: L'APÔTRE SHORA KUETU EST UN ABOMINABLE MAGICIEN LUI AUSSI _ JUGEZ-EN VOUS-MÊMES / LA BJC AU VATICAN : (TEMOIGNAGE) - QUE L'EVANGILE SOIT PRÊCHE A TOUTES LES NATIONS - (SHORA KUETU) Répondre en citant

L'APÔTRE SHORA KUETU EST UN ABOMINABLE MAGICIEN LUI AUSSI _ JUGEZ-EN VOUS-MÊMES



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=JCpd3vq4IGQ&t=275s

LA BJC AU VATICAN : (TEMOIGNAGE) - QUE L'EVANGILE SOIT PRÊCHE A TOUTES LES NATIONS - (SHORA KUETU)

1. Bible révisée = Bible modifiée et pouvant avoir reçu une bénédiction satanique. Cette Bible aurait été remise au Pape François
2. Prêcher l'Evangile à toutes les nations = La vidéo ci-dessus nous montre que l'évangile prêché ne vient pas de Dieu mais de gourou nouvel-âge, hindou, de maîtres des arts martiaux = sorcellerie


 


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=xuljZylJDh0&t=179s


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Dim 26 Fév - 19:04 (2017)    Sujet du message: WITCHES AND DEMONS IN YOUR LOCAL CHURCH! BIBLE BELIEVERS BEWARE... Répondre en citant

WITCHES AND DEMONS IN YOUR LOCAL CHURCH! BIBLE BELIEVERS BEWARE...
 


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=IvNb1YikjZU&t=195s


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Ven 3 Mar - 04:00 (2017)    Sujet du message: LE NOUVEAU SECRETAIRE GENERAL DE L'ALLIANCE ACT SOUHAITE OEUVRER EN FAVEUR D'UNE DIACONIE PLUS PROPHETIQUE Répondre en citant



LE NOUVEAU SECRETAIRE GENERAL DE L'ALLIANCE ACT SOUHAITE OEUVRER EN FAVEUR D'UNE DIACONIE PLUS PROPHETIQUE


ENGLISH Links:
Ecumenical United Nations Office
ACT Alliance website
LWF World Service


©Marcelo Schneider/WCC

22 février 2017
Version française publiée le: 24 février 2017
Par Marcelo Schneider*

«Les communautés de foi, dans presque tous les contextes humanitaires, constituent les principales sources de capital social en vue de sauver des vies, d'évoluer et d'espérer», a déclaré Rudelmar Bueno de Faria le 16 février dernier, lors d'un entretien accordé peu de temps après sa nomination comme nouveau secrétaire général de l'Alliance ACT, organisation partenaire du Conseil œcuménique des Églises (COE).

Durant les trois dernières années, M. de Faria était représentant du COE auprès de l'ONU et coordinateur du Bureau œcuménique auprès de l'ONU à New York.

Il prendra ses fonctions en tant que secrétaire général de l'Alliance ACT le 1er juin prochain, succédant ainsi à John Nduna. Ce dernier occupait ce poste depuis la création de l'organisation en 2010.

Rudelmar Bueno de Faria a travaillé plusieurs années au sein du Département du service mondial de la Fédération luthérienne mondiale (FLM), l'une des principales organisations chrétiennes œuvrant dans le domaine humanitaire à travers le monde.

« Les communautés de foi locales vivent au sein des populations sinistrées et font ainsi partie des premiers intervenants », a expliqué M. de Faria.

Évoquant les formes de moralité des églises et la capacité de ces dernières à se mobiliser sur le plan social, M. de Faria est convaincu que les réseaux des communautés de foi, de par leur implantation locale au cœur des communautés rurales, sont facilement accessibles et capables de mobiliser des bénévoles lorsque cela s'avère nécessaire.

Le COE et la FLM ont contribué à la fondation de l'Alliance ACT. Leur objectif : établir une plate-forme coordonnée pour la diaconie œcuménique exprimant la vision commune du mouvement œcuménique avec leurs églises membres et ministères spécialisés, en vue d'aider les personnes dans le besoin.

Selon M. de Faria, cette vision est soutenue par de nombreuses autres organisations œcuméniques à travers le monde. « Tous, nous souhaitons construire une alliance d'églises et d'organisations religieuses qui rassemble différentes compétences et connaissances afin d'œuvrer ensemble pour la dignité, la justice, la paix, les droits de l'homme et la protection de l'environnement », a-t-il confié.

Et de préciser qu'il rêve d'une « alliance reconnue par son action efficace et responsable dans les domaines de l'humanitaire, du développement durable et de la sensibilisation ; une alliance qui travaille en collaboration avec différentes parties prenantes, y compris les Nations Unies et les gouvernements. »

Église d'origine

Rudelmar Bueno de Faria est affilié à l'Église évangélique de la confession luthérienne au Brésil (IECLB).

En tant que secrétaire exécutif du Bureau de développement de l'IECLB, il s'est impliqué dans le mouvement œcuménique. « À cette époque, l'IECLB était déjà très active dans le mouvement œcuménique national et international, et j'ai participé à certains des espaces où se croisaient le travail diaconal et le travail d'autres églises et partenaires œcuméniques », a-t-il expliqué.

En 1995, M. de Faria est devenu le représentant de l'IECLB au sein du Comité international d'urgence de l'Alliance ACT.

« Le profil très diaconal de l'IECLB et son engagement en faveur d'une diaconie prophétique m'ont aidé à façonner ma compréhension et mes actions visant à aborder les causes profondes de la pauvreté, de l'exclusion et des inégalités dans le monde », a-t-il ajouté.

Un partenariat étroit entre le COE et l'Alliance ACT

S'interrogeant sur le travail réalisé par le COE et l'Alliance ACT à New York, M. de Faria y voit un « renforcement des opportunités de collaboration autour des questions de paix et de sécurité ».

Les travaux menés par les deux organisations au sein du Bureau du COE auprès des Nations Unies (EUNO) portent sur les objectifs de développement durable, l'égalité des sexes, la religion et le développement.

Au cours de l'entretien, M. de Faria s'est exprimé sur la nécessité de comprendre les rôles distincts joués par le COE et l'Alliance ACT dans ce domaine. « Toutes les stratégies de sensibilisation ne peuvent pas être employées de manière universelle », a-t-il ainsi déclaré.

« Dans certains endroits, une action directe visant à atteindre un décideur clé peut s'avérer dangereuse sur le plan politique, ou peut affaiblir ou réduire le potentiel de changement à long terme. Toutefois, les membres de l'Alliance ACT qui travaillent dans des pays en conflit peuvent contribuer au succès des actions menées par le COE avec le Conseil de sécurité des Nations Unies. »


Une diaconie prophétique

« Selon moi, la diaconie se doit d'être à la fois politique et prophétique. En outre, en tant que ministère de l'Église, elle doit dénoncer les injustices et annoncer la Bonne Nouvelle », a-t-il affirmé. « La diaconie transcende les structures de l'Église et devient le soutien inconditionnel de tous les êtres humains. Elle s'exprime par la mise en œuvre d'actes simples et compatissants, d'activités visant à sauver des vies, dont les actions sont motivées par ma foi », a ajouté Rudelmar Bueno de Faria.

« La reconnaissance croissante du rôle de la religion dans le développement représente également une opportunité pour la diaconie œcuménique, car elle confirme l'identité et les compétences distinctes des acteurs confessionnels et renforce l'engagement à sauver des vies et à lutter pour la justice. »

M. de Faria estime que l'Agenda 2030 pour le développement durable offre « un cadre politique et transformationnel permettant de s'attaquer à nombre des causes profondes des problèmes qui ont un impact négatif sur la vie des individus et la création de Dieu. »

« Je mène une activité professionnelle diaconale. Par conséquent, je me dois d'être au côté des pauvres et des opprimés, de dénoncer les injustices systémiques et de promouvoir la dignité humaine, la justice et la paix. »

* Le Dr. Marcelo Schneider est chargé des communications au Conseil Oecuménique des Eglises

Links:
Ecumenical United Nations Office
ACT Alliance website
LWF World Service


http://www.oikoumene.org/fr/press-centre/news/new-act-general-secretary-envisions-more-prophetic-diakonia


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Ven 28 Avr - 01:09 (2017)    Sujet du message: SOUTH AFRICA ON ITS KNEES : PHOTOS OF THE SOUTH AFRICANS GATHERED IN BLOEMFONTEIN FOR MASSIVE PRAYER MEETING Répondre en citant

THE FALSE CHURCH OF THE END TIMES - THE RETURN TO THE CULT OF PAGANISM

SOUTH AFRICA ON ITS KNEES : PHOTOS OF THE SOUTH AFRICANS GATHERED IN BLOEMFONTEIN FOR MASSIVE PRAYER MEETING


Paganism is a term that derives from Latin word pagan, which means "nonparticipant, one excluded from a more distinguished, professional group". The term was used in the 4th century, by early Christian community, in reference to populations of the Roman world who worshipped many deities.[1][2] The term competed with "polytheism" already in use in Judaism, by Philo in the 1st century. Pagans and paganism was a pejorative for the same polytheistic group, implying "inferiority".[3] Paganism has broadly connoted "religion of the peasantry",[1] and for much of its history a derogatory term.[4] Alternate terms in Christian texts for the same group was "hellene" and "gentile".[1] In and after the Middle Ages, paganism was a pejorative that was applied to any non-Abrahamic or unfamiliar religion, and the term presumed a belief in false god(s).[5][6] ...

https://en.wikipedia.org/wiki/Paganism

-----

By Brent Lindeque on April 23, 2017@BrentLindeque


Faith like potatoes as ‘millions’ of South Africans gather in Bloemfontein for massive prayer meeting hosted by Angus Buchan.

In what is being called the biggest recorded prayer gathering in Africa, apparently over 1,7 million South Africans took to their knees this weekend in Bloemfontein to pray for our country.

Concerned citizens of all races, colours, cultures and religious denominations gathered at the free event near Bloemfontein.

“The day of prayer is intended for all South Africans of all genders, races and denominations who are concerned about the malice, hatred, violence, murder and corruption in the country,” says Buchan.

“We are tired of people taking the law into their own hands. We are going to call upon The Lord to bring justice‚ peace and hope to our beloved South Africa‚” Buchan said in a statement on his website.

The seed for the gathering was planted when a WhatsApp video did the rounds with a desperate outcry for Buchan or any other spiritual leader in South Africa to intervene and arrange such an event. When Buchan replied by posting a video on social media, he received 1,8 million responses within hours.

Buchanan is well known for his television sermons and the popular move‚ Faith like Potatoes‚ based on his book by the same title.

The official number of attendees has not been published as yet but many photos from the day have been released already.

Sources: Angus Buchan | Facebook | Twitter

Have something to add to this story? Share it in the comments or follow GoodThingsGuy on Facebook & Twitter to keep up to date with good news as it happens.

Good Things Guy have recently launched their new VLOG bringing you all the GOOD THINGS in a weekly show. Watch the first episode below:



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=4lXLLInNTQk

+ Pictures : https://www.goodthingsguy.com/people/massive-prayer-meeting-photos/ 


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Sam 3 Juin - 07:47 (2017)    Sujet du message: KENNETH COPELAND - FALSE PROPHET - EXPOSING CHARLATANS Répondre en citant

KENNETH COPELAND - FALSE PROPHET - EXPOSING CHARLATANS



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Pcil14e6lr4

http://www.false-teachers.com/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Sam 3 Juin - 07:59 (2017)    Sujet du message: BABYLON IS FALLEN : SDA’S ASSOCIATION WITH THE CATHOLIC CHURCH (2) Répondre en citant

BABYLON IS FALLEN : SDA’S ASSOCIATION WITH THE CATHOLIC CHURCH (2)



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=XO0K7Wrocuw


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Lun 5 Juin - 08:45 (2017)    Sujet du message: EGLISES : LE PRESIDENT DU CNEF RAPPELLE LES EVANGELIQUES A L'ORDRE SUR LES QUESTIONS POLITIQUES Répondre en citant

CONNAISSEZ VOTRE ENNEMI

EGLISES : LE PRESIDENT DU CNEF RAPPELLE LES EVANGELIQUES A L'ORDRE SUR LES QUESTIONS POLITIQUES

-----

Qui  est le Pasteur Lhermenault? Il semble sortir de la lignée de l'Ordre des Jésuites. Fédération protestante de France : Oecuménisme, Dialogue et Unité avec l'Eglise catholique.

Le discours qu'il tient dans l'article n'a rien de chrétien, mais appelle à une soumission volontaire, sans contestation du rôle du gouvernement. Le pasteur baptiste Lhermenault nous appelle à prier pour notre gouvernement mais est très silencieux sur les grands enjeux qui se jouent de nos jours en lien avec la mondialisation.

Il "oublie" de mentionner que le Seigneur nous appelle à dénoncer les oeuvres du diable et que ceux qui vivent selon l'Esprit de Dieu doivent se préoccuper de ce que l'Esprit demande (Romains 8:5).
La Bible nous dit : "...Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n'y a point d'autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu...", "...Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains; car ce n'est pas en vain qu'il porte l'épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal..." Romains 13. Le gouvernement doit donc premièrement être soumis à Dieu et être lui-même un exemple de justice et de sainteté, et juger selon les lois justes données à Moïse et non selon les lois humaines internationales qui nous ramène sous l'esclavage de l'Empire de Rome et au culte égyptien d'Isis et des idolâtries rattachées au culte de BAAL. Ce silence amène des milliers de chrétiens vers un autre évangile et une autre unité qui, elle ne vient pas de Dieu, mais du Prince des ténèbres. Nous avons tellement d'exemples des hérésies et des abominations qui sont commises dans les églises évangéliques. L'esprit du kundulini et la doctrine de la grâce sont devenus un afin d'amener l'homme à vivre selon ses passions, lui laissant croire en sa propre divinité, alors qu'on est en train de l'entraîner vers la perte éternelle de son salut.

 Nous devons, quant à nous, continuer à marcher dans la lumière à travers ses ténèbres qui avancent de plus en plus et continuer d'être un témoignage vivant de l'Amour de Jésus-Christ et ne pas nous associer à cette fausse unité de Paix, car elle est un piège pour l'âme et l'esprit.  


– DÉCRET –
Nouvelle Traduction liturgique du Notre-Père
...Voici la nouvelle traduction liturgique officielle du Notre-Père dans la Secte Conciliaire… L’ancienne traduction hérétique et injurieuse à l’Esprit-Saint qui écrivait « et ne nous soumet pas à la tentation » est enfin abolie.
Celle-ci était contraire à l’enseignement du Concile de TRENTE,...
http://blog.catholicapedia.net/tag/etienne-lhermenault/

Etienne Lhermenault : biographie, actualités et émissions France ...
https://www.franceculture.fr/personne-etienne-lhermenault.html


Etienne Lhermenault : Pasteur baptiste , directeur de la publication Horizons Evangéliques et professeur à l'Institut biblique de Nogent.

Un homme de dialogue choisi pour représenter les évangéliques. Étienne Lhermenault. Président du Cnef.
...« Ayant des amis des deux côtés, j'espère apaiser les tensions suscitées au sein de la FPF par la création du Cnef ou les inquiétudes de certains évangéliques à l'égard du dialogue avec les catholiques »...
http://www.la-croix.com/Archives/2010-06-24/Un-homme-de-dialogue-choisi-pou…

 
France: Le président du Conseil national des évangéliques convié à la cérémonie d’investiture d’Emmanuel Macron
http://www.evangeliques.info/articles/2017/05/12/france-le-president-du-con…
-----


Source de l'article: http://www.evangeliques.info.



Lors de l'assemblée plénière du Conseil national des évangéliques de France (CNEF) du 30 mai dernier à Paris, Etienne Lhermenault a rappelé les évangéliques à l'ordre sur les questions politiques. Le président du CNEF s'est en pris aux blogs et autres sites qui se réclament du protestantisme évangélique et qui tiennent des discours haineux envers certains politiciens dont le nouveau président français, Emmanuel Macron.

Le pasteur baptiste a rappelé premièrement que la défense des valeurs n'était pas le combat des évangéliques en France. «Ce que de trop nombreux chrétiens ne perçoivent pas, c’est que ce discours sur les valeurs joue le rôle de référence ultime, parfois même de religion de substitution», a-t-il lancé. «Le rôle des protestants évangéliques est d'annoncer le message du Salut.»

Deuxièmement, il a appelé au «courage de la vérité». Il a mis en garde contre toute velléité de conquête du pouvoir pour imposer une société «évangélique» («ce qui ne s'est jamais produit»). Il appelle les évangéliques à plutôt discerner ce qui dans l'actualité mérite une prise de position évangélique crédible.

Enfin, troisièmement, Etienne Lhermenault demande aux évangéliques de s'engager pour le respect de la liberté de conscience et de culte: «Il ne s'agit pas de défendre une majorité morale». Dans cette perspective, il a appelé les chrétiens à «prier pour les autorités non pas dans le but qu'ils se convertissent ou qu'ils transforment la société en anti-chambre du christianisme, mais pour une forme de liberté qui permettent aux chrétiens de vivre en disciples du Christ».

Découvrez l'intégralité du discours d'Etienne Lhermenault (cliquez ici)
La rédaction d'Evangeliques.info - 02 juin 2017 11:24

http://www.evangeliques.info/articles/2017/06/02/eglises-le-president-du-cn…


Dernière édition par maria le Lun 5 Juin - 09:32 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Lun 5 Juin - 09:26 (2017)    Sujet du message: AMITIE OECUMENIQUE INTERNATIONALE : NOUVELLES DE LA REGION FRANCAISE : ANNEE 2010 Répondre en citant

AMITIE OECUMENIQUE INTERNATIONALE : NOUVELLES DE LA REGION FRANCAISE : ANNEE 2010

Voici un exemple de cette unité avec l'Empire de Rome, qui n'a pas cessé de grandir entre les différents mouvements évangéliques et charismatiques, non seulement en France mais sur les 5 continents.



http://ief-oecumenica.org/wp-content/uploads/2017/02/Bulletin_spcial_congrs…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Juin - 10:20 (2017)    Sujet du message: DES PASTEURS EVANGELIQUES ONT PARTICIPE A LA CELEBRATION DES 50 ANS DU RENOUVEAU CHARISMATIQUE AVEC LE PAPE FRANCOIS Répondre en citant

DES PASTEURS EVANGELIQUES ONT PARTICIPE A LA CELEBRATION DES 50 ANS DU RENOUVEAU CHARISMATIQUE AVEC LE PAPE FRANCOIS

8 juin 2017 20 h 00 min·


Rome, Cirque Maxime : le pape François, Michelle Moran (à gauche), présidente des Services pour le renouveau charismatique catholique international, et Patti Gallagher Mansfield, lors de la Vigile de Pentecôte
 
Le 3 juin, à Rome, le Cirque Maxime accueillait un événement inédit : une célébration charismatique géante, en présence du pape François, pour marquer le 50e anniversaire du Renouveau au sein de l’Eglise catholique. La nouveauté ? La présence du pape flanqué de responsables de ces communautés, mais aussi de 120 pasteurs évangéliques invités à la prière commune. Parmi eux, des pasteurs des « mega-church » américains…
 
A l’heure d’« En marche » en France et d’« In Cammino » (le nouveau nom du mouvement politique de Matteo Renzi en vue des prochaines élections) en Italie, c’est bien de mouvement qu’il était question. L’important est d’aller de l’avant, n’est-ce pas ? Le pape le répète assez, et cela le définit assez bien, lui qui dénonce la rigidité de ceux qui s’attachent à la doctrine et au dogme et qui salue ceux qui s’éloignent vers les périphéries, en se salissant la robe au passage.
 
On a donc pu entendre le leader pentecôtiste, Giovanni Traettino, inviter les charismatiques réunis à « Marcher ensemble vers l’unité de la foi ». Pas question de discussions doctrinales ; on avance en insistant sur les points communs.

 120 pasteurs évangéliques ont entouré le pape François au Cirque Maxime

 
Devant la foule de 50.000 personnes, les bras levés au ciel, les leaders charismatiques ont pris des airs inspirés – le contraire eût été impensable. Si le pape François a eu la part du lion du temps de parole, le P. Cantalamessa, prêcheur du Vatican, argentin comme lui s’est exprimé aussi. Mais les évangéliques n’étaient pas en reste : pour cet anniversaire supposément catholique, Giovanni Traettino a pu s’adresser à l’assistance, donnant du poids aux appels du pape à l’unité.

Remerciant le pape François d’avoir voulu la présence des évangéliques et des pentecôtistes, il a tenu à souligner la coïncidence : ce 50e anniversaire est célébré la même année que les 500 ans de la Réforme (ou plutôt la révolte…) de Martin Luther.
 
Le pape a souligné l’existence d’une « unité » et d’une « amitié fraternelle » au sein du mouvement charismatique tout axé sur les « dons de l’Esprit » : c’est ce qui « nous donne la force sur le chemin vers l’unité », a-t-il insisté. Il n’y a pas de doute, le pape apprécie d’autant plus le mouvement charismatique qu’il n’est pas d’origine catholique et qu’il ne s’est pas constitué selon une structure rigide.
 
C’est ce qu’il a déclaré au cours de son allocution :
 
« Nous sommes réunis ici, croyants provenant de 120 pays du monde, pour célébrer l’œuvre souveraine de l’Esprit Saint dans l’Eglise, qui débuta il y a cinquante ans et qui marqua le début… d’une institution? Non. D’une organisation? Non. D’un courant de grâce, le courant de grâce du Renouveau charismatique catholique. Une œuvre qui naquit… catholique? Non. Elle naquit œcuménique ! Elle naquit œcuménique parce que c’est l’Esprit Saint qui crée l’unité et c’est ce même Esprit Saint qui donna l’inspiration pour qu’il en fût ainsi ! Il est important de lire les œuvres du cardinal Suenens à ce propos : c’est très important ! »
 

Pour la célébration des 50 ans du Renouveau charismatique, le pape François salue le cardinal Suenens et Dom Helder Camara
 
Le cardinal Suenens, prélat progressiste s’il en était, avait notamment pris position contre Humanae vitae et joua un rôle clef dans l’aile moderniste à l’époque du concile Vatican II. Le pape François a cité une seconde fois ce cardinal très lié au mouvement charismatique : « Le troisième document de Malines, « Renouveau charismatique et service à l’homme », écrit par le cardinal Suenens et par Dom Helder Camara, est clair : renouveau charismatique et également service à l’homme. » Dom Helder Camara, le théoricien de la théologie de la libération…
 
Ayant salué ce mouvement comme « courant de grâce », le pape François a précisé, un peu plus loin : « Les 50 ans du Renouveau charismatique catholique. Un courant de grâce de l’Esprit ! Et pourquoi un courant de grâce ? Parce qu’il n’a ni fondateur, ni statuts, ni organes de gouvernement. Dans ce courant sont évidemment nées de multiples expressions qui, certes, sont des œuvres humaines inspirées par l’Esprit, à travers divers charismes, et toutes au service de l’Eglise. Mais on ne peut pas dresser de digue contre le courant, ni enfermer l’Esprit Saint dans une cage ! »
 
Ne serait donc pas un courant de grâce l’institution qui aurait un fondateur, des statuts, des lois, une hiérarchie ? On pense à l’Eglise. Et à son fondateur divin, Notre Seigneur Jésus-Christ, qui l’a établie sur le roc qu’est Pierre… A croire que l’Esprit, Il ne l’avait pas… Assez de blasphèmes !
 
Ou alors le pape, qui rappelle que « la Pentecôte fait naître l’Eglise », ne croit décidément pas qu’elle est ce qu’elle serait devenue, « Magistra » autant que « Mater »…
 

Le pape François appelle à l’unité en invoquant le sang des martyrs
 
Certes, il émeut et dit vrai lorsqu’il affirme à propos du Cirque Maxime : « Ici, des chrétiens furent martyrisés lors des persécutions, pour le divertissement de ceux qui regardaient. Aujourd’hui, il y a davantage de martyrs qu’hier ! Aujourd’hui, il y a davantage de martyrs, chrétiens. Ceux qui tuent les chrétiens, avant de les tuer ne leur demandent pas : “Tu es orthodoxe ? Tu es catholique ? Tu es évangélique ? Tu es luthérien ? Tu es calviniste ?” Non. “Tu es chrétien ?” — “Oui” : égorgé, immédiatement. Aujourd’hui, il y a davantage de martyrs qu’aux premiers temps. Et cela est l’œcuménisme du sang : le témoignage de nos martyrs d’aujourd’hui nous unit. »
 
Cette unité dans le sang versé est pourtant bien particulière, « extra-ordinaire » et ne correspond pas à l’unité qu’on pourrait appeler quotidienne, réelle, correspondant au désir du Christ pour son Eglise. Pourtant le pape a dit : « La paix est possible à partir de notre confession que Jésus est le Seigneur et de notre évangélisation sur cette route. Elle est possible. Tout en montrant que nous avons des différences – mais cela est évident, nous avons des différences –, mais que nous désirons être une diversité réconciliée. Voilà, nous ne devons pas oublier ces mots, mais les dire tous : diversité réconciliée. Et ces mots ne sont pas les miens, ce ne sont pas les miens. Ce sont ceux d’un frère luthérien. Diversité réconciliée. » = Unité de la religion catholique avec les différentes religions et traditions païennes. Si l'un n'est pas d'accord avec une telle doctrine d'un autre, on l'ignore mais on s'unit ou on signe quand même cette alliance impie sous la coupe de l'Eucharistie de Rome afin de s'unir dans la diversité.
 
En d’autres termes : les affirmations et croyances contradictoires entre elles cohabitant dans une joyeuse entreprise commune de service aux autres…
 

L’oubli de la doctrine au prétexte qu’on est « en marche »
 
C’est ce qui a poussé le pape à remercier tout spécialement les dirigeants évangéliques présents en ces termes :
 
« Je vous remercie grandement de votre salutation… Merci de ce que vous faites en travaillant pour l’unité des chrétiens, tous ensemble, comme le Seigneur le veut. Marchons ensemble, aidons les pauvres ensemble, faisons la charité ensemble, éduquons ensemble. Tous ensemble. Et que les théologiens travaillent de leur côté, et nous aident. Mais nous, toujours en chemin, jamais à l’arrêt, jamais à l’arrêt… et ensemble. Voilà ce que je me souhaite, et je vous remercie car je sais que c’est ce que vous faites. »
 
Le pentecôtiste Giovanni Traettino a repris toutes ces idées avec enthousiasme, lui qui a écrit des textes d’« ouverture » à l’égard de l’Eglise catholique et qui, ce faisant, a irrité d’autres évangéliques italiens qui ont eu à cœur de montrer clairement leur désaccord avec le charismatique… charismatique. Réunis lors d’une rencontre organisée à Rome en avril dernier par l’Alliance évangélique italienne, ils ont réfléchi aux relations qui peuvent exister entre leurs sectes et l’Eglise catholique.
 
Lors d’un débat avec Traettino, le vice-président de l’Alliance, le pasteur Leonardo de Chirico, a insisté sur les différences doctrinales clef par rapport à l’Eglise catholique qui rendent l’union spirituelle « impossible » – celles notamment concernant la manière de comprendre le salut, le rôle de la vénération de Marie et l’autorité de la Bible.
 
Ce qui prouve au moins que ces protestants, pour être dans l’erreur, ne s’assoient pas sur le principe d’identité et comprennent que les contradictions dans ces domaines sont des obstacles dont il faut reconnaître l’existence pour ne pas renoncer à ce qu’on est.
 

Carlos Payan, pasteur évangélique, salue un moment « historique et prophétique » = Historique et prophétique de l'apostasie annoncée dans la Bible, montrant ainsi que nous bien entrés dans les temps de la fin tel qu'annoncé il y a des milliers d'années par les prophètes et les apôtres et disciples de Jésus
 
Seul pasteur français présent « sur scène » (La Vie a raison, finalement – c’était un show), Carlos Payan, fondateur de l’association interconfessionnelle Paris Tout est possible est quant à lui revenu enchanté de son voyage romain. Il a répondu à l’hebdomadaire qui lui demandait de qualifier la rencontre :
 
« C’est en pesant mes mots que je vous dis que nous avons vécu quelque chose d’historique et de prophétique ! En même temps, ce fut un moment d’une grande simplicité évangélique, souvent hors protocole. Le pape François avait déjà reçu des pasteurs évangéliques au Vatican il y a quelques années, des pasteurs qu’il avait rencontrés quand il était archevêque en Argentine. Mais c’est la première fois qu’il les reçoit devant 50.000 pèlerins et devant la télévision ! C’est comme s’il avait voulu nous présenter, ensemble avec lui, aux 120 millions de catholiques charismatiques… »
 
Historique ? Prophétique ? Il y a des prophéties qui se réalisent vite. On apprend ainsi que le 13 juin prochain, l’église catholique Saint-Thomas de Reims accueillera le même Carlos Payan dans le cadre du collectif « Illumine », qui se présente ainsi :
 
« Le collectif #illumine regroupe des chrétiens christocentrés qui désirent s’enraciner dans la foi, louer et évangéliser. Ils s’appuient sur l’héritage jésuite (bienveillance, prière personnelle, relecture, discernement, accompagnement spirituel) et le renouveau charismatique (dons et charismes de l’Esprit Saint), pour développer une unité dans la diversité. »
 
Tiens donc !
 
J’allais oublier. Le fameux Carlos Payan était jadis militant socialiste. Fonctionnaire, il était agent d’entretien. Il affirme avoir reçu des « paroles prophétiques » qui l’ont entraîné vers un ministère comme pasteur protestant qui, le week-end, organise des séances de « guérison » à travers la France, souvent en compagnie de prêtres ou religieux catholiques – ce qui le fait détester de certains évangéliques, soit dit en passant.
 
On est dans le domaine du « se sentir bien ». C’est tout… Pardon : « Ensemble, c’est tout. » Tout cela est décidément bien à la mode.
 
Jeanne Smits


http://reinformation.tv/pape-francois-celebration-50-ans-renouveau-charismatique-pasteurs-evangeliques-smits-71116-2/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Dim 2 Juil - 09:10 (2017)    Sujet du message: JOEL AND VICTORIA OSTEEN SLAMMED FOR DOING 'HOOK 'EM HORNS' HAND SIGN AT SON'S GRADUATION Répondre en citant

JOEL AND VICTORIA OSTEEN SLAMMED FOR DOING 'HOOK 'EM HORNS' HAND SIGN AT SON'S GRADUATION



Evangelist Joel Osteen poses with his son, Jonathan, after a graduation ceremony at the University of Texas at Austin on May 20, 2017.



Famed televangelists Joel and Victoria Osteen have received criticism on social media after they posted photos of themselves throwing up a hand sign meant to show support for the University of Texas at Austin when their son graduated from the school this past weekend.

The Osteens, who minister at Lakewood Church in Houston, attended their son Jonathan's graduation ceremony at the University of Texas at Austin on Saturday. Following the ceremony, both the mother and father took photos with their son, all of whom posed for the pictures by flashing the "Hook 'em Horns" hand gesture.

Anyone who attends the University of Texas or routes for the Longhorns knows that it is not uncommon to see people around the Austin campus flashing the hand sign, which consists of holding down the middle and ring finger with the thumb while the pinky and index finger stand erect, creating the shape of the head of a longhorn cattle.

As the Austin American-Statesman reports, most of the tweets received in response to the graduation photos posted by both Joel and Victoria Osteen to Twitter were positive and congratulatory. However, many who know such a handsign to have inappropriate, and even unChristian meanings, responded to the Osteens photos with criticism.
twitter-tweet a écrit:

Congratulations @JonathanOsteen on your graduation from the University of Texas at Austin! I couldn’t be more proud! pic.twitter.com/cw7hcChut6
— Victoria Osteen (@VictoriaOsteen) May 20, 2017



The longhorn hand gesture also has a number of different meanings for people not familiar with the University of Texas tradition. Although people in Texas know it to be in reference to the Texas Longhorns, the same hand gesture has also been used by rock stars to signal "rock on."

Ironically, the same hand sign has also been used around the world to represent the devil or evil.

"What symbolic signs are u showing the world?" Twitter user @AndreUPX asked in response to Victoria Osteen's photo. "Congratulations for belonging to the [the devil] or what?"

Another Twitter user with the handle @hoodysoldy replied to Victoria Osteen's tweet by asking, "what's with the Satanist hex?" Twitter user @JosefSoabeb told Victoria Osteen that "your teachings have uplifted us but that sign makes me concerned and worried."

Replying to Joel Osteen's photo, Twitter user @kavivyajunior also voiced her displeasure.

"The sign sir ... I honor you but that hand gesture sent a very bad signal! Can't believe it's you," the Twitter user wrote, according to the Statesman.

Twitter user @ian_indimuli asked Joel Osteen and his son, "Why on Earth would you use the devil sign? My goodness a thumbs up would work or you don't have thumbs?"

But as the Statesman points out, a thumbs-up gesture wouldn't have gone over very well on the Austin campus because that is actually the the sign of the Longhorns' rival, Texas A&M University.

At least one Twitter user who knew that the hand sign is meant to show support for University of Texas still expressed opposition.

"Doing horns?! Even though is UT, that symbol ain't good! Thats devil's symbol!" Twitter user @isaachogg wrote.

While many Twitter users were quick to criticize, there were many people on Twitter who clarified the context of the hand gesture.

"Hook 'em Horns is the slogan and hand signal of The University of Texas at Austin," @mojoclay wrote in response to a user's comment to Joel Osteen's tweet.

The Christian Post reached out to a media relations representative at Lakewood Church but comment was not immediately available by press time.

http://www.christianpost.com/news/joel-victoria-osteen-slammed-hook-em-horn…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 27 346
Féminin

MessagePosté le: Mar 18 Juil - 03:23 (2017)    Sujet du message: ICM WELCOMES TIM DAMMON AS V.P. OF MINISTRY ADVANCEMENT Répondre en citant

ICM WELCOMES TIM DAMMON AS V.P. OF MINISTRY ADVANCEMENT

-----



Tim Dammon - The Halftime Institute


halftimeinstitute.org/ht-faculty/tim-dammon/

After earning a Master's Degree in Engineering Psychology and Human Factors at Houston's Rice University, Tim Dammon began his technology career which ...

-----


Contact: Ryan Holloway, International Cooperating Ministries, 757-848-5878


HAMPTON, Va., July 17, 2017 /Christian Newswire/ -- International Cooperating Ministries is pleased to announce that Tim Dammon (photo) has joined the organization as Vice President of Ministry Advancement. In this role, Tim will lead and oversee ICM's investor relations, marketing, and fund development efforts.

Tim comes to us from Dallas, Texas, bringing a variety of related expertise to the team. He enjoyed a successful technology career with companies like Compaq Computer Corporation and Gateway Computer Corporation. He also spent some time in the Venture Capital space at ideaEDGE Ventures in California. It was in his last technology role as Global GM for Front Office Products with the Iomega Corporation that he heard and answered the call to global missions, joining The Seed Company as Chief Relationship Officer in 2003. He later helped to establish ECHO (Empowering Church Healthcare Outreach) and served as President and CEO of Angel Flight South Central. Most recently, he worked as Chief Philanthropy Officer for The Halftime Institute.

 ICM aids Christians in developing nations by enabling them to build permanent churches and supplying them with Bible study materials in their language. Tim joins ICM as the organization stands poised for historical growth and national recognition. Having been in operation for 30 years, ICM is approaching 7,000 church projects in 86 countries around the world--with a goal of reaching 10,000 by 2020. Tim's leadership will be invaluable as the staff works to strengthen ICM's fundraising efforts.

"ICM is growing exponentially, and the need for a high caliber individual to lead our development team is essential," says Janice Allen, ICM Executive Chair and CEO. "I am delighted that Tim Dammon will be joining ICM. He brings a wide range of experience and knowledge that will be a great asset to the ministry."

http://www.christiannewswire.com/news/5999979845.html


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:40 (2017)    Sujet du message: LES GROUPES RELIGIEUX ASSOCIÉS AUX CMÉ - P.1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES - voir les sous-groupes dans cette section -> LES GROUPES RELIGIEUX ASSOCIÉS AU VATICAN ET AU CMÉ (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
Page 5 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com