LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LA SITUATION
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ISRAËL et le MOYEN-ORIENT -> LA SITUATION - DOMINATION DE ROME SUR JERUSALEM(PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Dim 18 Juin - 11:03 (2017)    Sujet du message: HOLY SEE AND STATE OF ISRAEL : BILATERAL NEGOTIATIONS PROGRESS Répondre en citant

HOLY SEE AND STATE OF ISRAEL : BILATERAL NEGOTIATIONS PROGRESS 

Joint Communique of the Bilateral Permanent Working Commission

June 16, 2017ZENIT Staff Pope and Holy See


© PHOTO.VA - OSSERVATORE ROMANO

The Bilateral Permanent Working Commission between the Holy See and the State of Israel met on June 13, 2017, in Vatican City, at the Plenary level, to continue negotiations pursuant to the Fundamental Agreement between the Holy See and the State of Israel of 1993, Art. 10 paragraph 2.

The meeting was headed by Msgr. Antoine Camilleri, Undersecretary for the Holy See’s Relations with States, and by Mr. Tzachi Hanegbi, Minister for Regional Cooperation of the State of Israel.

According to the joint communique, “the Plenary was pleased with the progress accomplished at the working level regarding the negotiations, and the cordial atmosphere in which the meetings took place.”

The outcomes of the Plenary give hope for a rapid conclusion of ongoing negotiations and the signing of the document. The Plenary further acknowledges the collaborative efforts of both sides for the implementation of the 1997 Bilateral Legal Personality Agreement.”

The delegation of the Holy See included: Msgr. Antoine Camilleri, Undersecretary for Relations with the States of the Holy See, Head of Delegation; H.E. Arch. Giuseppe Lazzarotto, Apostolic Nuncio in Israel; H.E. Arch. Antonio Franco, Apostolic Nuncio; Fr. Oscar Marzo , O.F.M., Office of the Congregation for the Oriental Churches of the Holy See; Msgr. Ionut Paul Strejac, Desk officer, Secretary of State of the Holy See; Mr. Henry Amoroso, Principal Legal Adviser; Fr. Jacek Jasztak, O.F.M., Vicar of the Custody of the Holy Land; Fr. Ibrahim Faltas , O.F.M., Custody of the Holy Land; Sr. Kathy Zimmermann, F.S.E., Secretary of the Delegation

The delegation of the State of Israel included: Mr. Tzachi Hanegbi, Minister for Regional Cooperation; H.E. Oren David, Ambassador of Israel to the Holy See; Mrs. Emi Palmor, Director General (MOJ); Mr. Ehud Keinan, External Advisor, Co-Chairman of the Working Level of the Bilateral Permanent Working Commission; Mr. Akiva Tor, Head of World Jewish and World Religions Affairs Bureau (MFA); Dr. Joseph Draznin, Advisor for the Minister for Regional Cooperation; Mrs. Sharon Regev, Director of the World Religions Affairs Department (MFA); Mrs. Tamar Kaplan, Principal Deputy Legal Advisor and Director of the Diplomatic and Civil Law Department (MFA); Mr. Itai Apter, Director, International Civil Affairs, Office of the Deputy Attorney General (International Law) (MOJ); Mr. Reuven Eidelman, Diplomatic and Civil Law Department (MOJ); Mr. Moshe Golan, External Advisor; Mr. Amir Haran, Senior Advisor to the Director General (MOJ); Mrs. Dorit Shimon, Advisor for the Minister for Regional Cooperation.

https://zenit.org/articles/holy-see-and-state-of-israel-bilateral-negotiati…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 18 Juin - 11:03 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Dim 18 Juin - 11:23 (2017)    Sujet du message: ISRAËL : LE MINISTRE DE LA COOPERATION REGIONALE RENCONTRE LE PAPE Répondre en citant

ISRAËL : LE MINISTRE DE LA COOPERATION REGIONALE RENCONTRE LE PAPE
 
Et s’entretient avec Mgr Gallagher

16 juin 2017Anne Kurian Pape François, Rome


Tzachi Hanegbi © Ambassade d'Israël près le Saint-Siège

Tzachi Hanegbi, ministre de la Coopération régionale de l’Etat d’Israël, a brièvement rencontré le pape François en marge de l’audience générale place Saint-Pierre, le 14 juin 2017.

D’après un communiqué de l’ambassade d’Israël près le Saint-Siège publié le lendemain, le ministre s’est ensuite entretenu avec Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les relations avec les Etats.

Durant la rencontre, il a salué les progrès réalisés pour la conclusion des Accords financiers entre Israël et le Saint-Siège, durant la réunion de la Commission bilatérale permanente de travail entre le Saint-Siège et l’Etat d’Israël la veille. Des travaux qui se sont déroulés « dans une atmosphère cordiale qui reflète les relations spéciales entre les deux Etats et les deux religions », a souligné Tzachi Hanegbi.

La Commission a poursuivi les négociations sur la base de l’article 10 § 2 de l’Accord fondamental entre le Saint-Siège et l’Etat d’Israël de 1993, envisageant la signature d’un document.

Tzachi Hanegbi est aussi ministre israélien pour les communications par intérim. Il a été précédemment ministre délégué aux Affaires étrangères et ministre de la santé, des transports, de la justice, de la sécurité publique, ainsi que de l’environnement.

https://fr.zenit.org/articles/israel-le-ministre-de-la-cooperation-regional…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Mar 27 Juin - 05:43 (2017)    Sujet du message: NOW WATCH ROME'S PLAN TO MANIPULATE EZEKIEL 38 GOG OF MAGOG Répondre en citant

NOW WATCH ROME'S PLAN TO MANIPULATE EZEKIEL 38 GOG OF MAGOG



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=HWtl455kICo


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Jeu 29 Juin - 22:19 (2017)    Sujet du message: APRES LES SUGGESTIONS FOURNIES LORS D'UNE RENCONTRE EN TERRE SAINTE, LE COE VEUT AFFINER SA STRATEGIE POUR UNE PAIX JUSTE / After strong input in Holy Land, WCC plans to refine strategy for just peace Répondre en citant



APRES LES SUGGESTIONS FOURNIES LORS D'UNE RENCONTRE EN TERRE SAINTE, LE COE VEUT AFFINER SA STRATEGIE POUR UNE PAIX JUSTE

ENGLISH :
After strong input in Holy Land, WCC plans to refine strategy for just peace
and links down below
http://www.oikoumene.org/en/press-centre/news/after-strong-input-in-holy-land-wcc-plans-to-refine-strategy-for-just-peace?set_language=en


Photo:Albin Hillert/COE

23 June 2017

Au terme de la semaine de consultation «50 ans d’occupation; la réponse œcuménique» organisée en Terre Sainte, Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), a déclaré que les suggestions reçues lors de cette rencontre influenceraient le COE alors qu’il affine ses stratégies et programmes relatifs à une paix juste en Palestine et en Israël. = Accusant indirectement Israël d'être l'occupation...

Le COE a étudié en détail une lettre ouverte de la Coalition nationale des organisations chrétiennes de Palestine décrivant l’injustice qui règne en Terre Sainte. Il a notamment analysé les recommandations de la coalition concernant les moyens grâce auxquels les Églises du monde entier pourraient participer à l’instauration de la justice et de la paix en Palestine et en Israël.

«Alors qu’au COE, nous planifions nos activités pour 2018 et au-delà, les Églises de Palestine doivent savoir que leur point de vue est entendu et qu’il est extrêmement important», a expliqué le pasteur Tveit.

Il a été demandé à la Commission des Églises pour les affaires internationales du COE d’effectuer une analyse approfondie de l’évolution des paysages et des dynamiques politiques en Terre Sainte dans l’optique d’élaborer une stratégie de défense des causes plus spécifique faisant appel aux nations et aux organisations très influentes. = Ce qui mènera à une guerre sans merci contre les juifs en Israël et dans le monde. Le COE, la Jordanie et le Vatican travaillent main dans la main pour une Paix et Justice islamique et non selon les lois divines de Yahwé et Yeschoua, le Sauveur et Messie de ce monde. Ils nous montrent encore une fois leur haine envers le vrai Dieu d'Israël et de la "sainte guerre" qui se lève de plus en plus contre tout le corps de Christ et contre la terre promise annoncée à d'Abraham et dont la prophétie s'accomplit sous le règne de Moïse et de Josué. Tous ces gens à l'esprit possédé par les démons n'ont que le seul but que de restaurer le royaume des démons (jadis occupé par les races de géants, descendants des anges-déchus qui eurent des relations illicites avec les femmes de la terre, qu'on appelle les néphilim), dans cette contrée et d'en faire la capitale internationale pour les nations.

«Bien que cette consultation soit terminée, nous continuerons à travailler avec la même passion sur des stratégies et des objectifs précis, avec des partenaires, pour militer en faveur de la fin de l’occupation et pour instaurer une paix juste en Palestine et en Israël», a assuré le pasteur Tveit.

Au cours de la consultation, il a notamment été question de stratégies visant à sensibiliser l’opinion publique à la vie sous l’occupation. Le Programme œcuménique d’accompagnement en Palestine et en Israël du COE apporte déjà une contribution précieuse sur ce plan et sur d’autres, mais de nouvelles initiatives seront également étudiées, a annoncé le secrétaire général. = Ce sont eux qui créent l'antisémitisme et qui sont derrière toutes les attaques contre les juifs et les chrétiens. Les médias et les leaders religieux sont unis dans cette guerre contre l'Eternel et Son peuple afin de l'éradiquer complètement, s'il leur était possible, sous le couvert d'une Paix Juste et Durable.

Cette semaine, le COE a lancé la campagne en ligne «Recherche #JusticeEtPaix en Terre Sainte» («Seek #JusticeAndPeace in the Holy Land») qui met en avant des profils d’artisans de paix et des appels à la justice pour tous les peuples d’Israël et de Palestine.

Le COE souhaite également entamer des réflexions, des études et des projets théologiques qui apporteront le point de vue de toutes les régions du monde, et notamment des pays du Sud, sur la paix juste en Terre Sainte. Ce travail peut être prolongé par l’Institut œcuménique de Bossey et la Commission de Foi et constitution.

Enfin, le COE va renforcer sa communication sur la situation en Palestine afin d’aider les Églises et les autres partenaires œcuméniques à s’adresser à leurs membres et aux gouvernements de manière plus systématique pour défendre la paix juste en Terre Sainte. Dans le cadre de ces efforts, le COE va établir un ensemble de principes et de pratiques pour un pèlerinage de justice et de paix responsable en Terre Sainte.

Rifat Kassis, auteur appartenant au mouvement Kairos, a déclaré que les Palestiniens avaient été très émus par la chaleureuse réception organisée par le COE ainsi que par les Églises et organisations chrétiennes présentes à la consultation. «C’était très stimulant et très encourageant de voir à quel point les membres s’engagent afin de poursuivre la lutte pour mettre fin à cette longue souffrance et obtenir justice pour les Palestiniens», a ajouté M. Kassis. = Tous des vendus au système de l'Antichrist, et vous voulez encore être associé à tous ces esprits corrompus qui ont vendu leur âme au diable?

Dans sa prière de conclusion, le métropolite Gennadios de Sassima, vice-président du Comité central du COE, a remercié Dieu d’avoir rassemblé en Terre Sainte autant de personnes avec des sentiments de gratitude et de lamentation. «Nous sommes venus d’orient et d’occident, du sud et du nord, de la mer et des montagnes, des vallées, des villes grandes et petites, a-t-il déclaré. Nous venons de différentes cultures, nous appartenons à différentes Églises, et nous parlons différentes langues= Traditions et religions tous unis sous une même unité oecuménique (religion païenne que nous retrouvons sur le monument de Georgia Guidestones : ramener les populations à 500 millions afin d'être en harmonie avec la nature. = Repartir ce nouveau monde avec un minimum car plus facile à gérer tout en les amenant vers la religion du paganisme. Avec l'intelligence Artificielle et les implants qui contrôlent les esprits, cela va les aider à atteindre leur but, mais Dieu interviendra en Son temps et ils subiront une autre grande défaite contre le Dieu à qui tout appartient.

Rejetant le Christ qui est le seule porte possible pour le salut du monde entier, message du salut et de l'espérance qu'ils ont tous rejeté et dont nous voyons une haine de plus en plus criante contre les fidèles à ce message d'espoir. Le martyr qu'a subit le Messie, le Christ n'a aucune valeur aux yeux de toutes ces personnes et de ces entités qui les contrôlent. Ils reviennent en force afin de mettre en place leur royaume luciférien que Dieu détruisit au temps de Noé. Dieu nous a pourtant averti qu'ils reviendraient en force, dans les temps de la fin, pour tenter une nouvelle insurrection. N'en sommes-nous pas rendus à ces temps prophétisés depuis des millénaires? 


Pourtant, les personnes présentes à la consultation étaient unies pour former un mouvement œcuménique, et déterminées à faire régner la justice en Terre Sainte, a ajouté le métropolite Gennadios. «Nous vous sommes reconnaissants de nous avoir aidés, de nous avoir donné le courage de nous ouvrir. = Sous la tutelle de Rome, bien sûr avec ses 3 esprits mauvais se cachant derrière cette unité religieuse mondiale entre chrétiens, musulmans et juifs.

Pendant ces quelques jours, nous étions en famille, et nous formions une communauté fraternelle. Nous sommes unis dans notre conviction que la justice pour les Palestiniens n’est pas une cause perdue

La direction du COE présentera les stratégies et plans modifiés lors de la prochaine réunion du Comité exécutif, en novembre, à Amman (Jordanie).

 
WCC in solidarity with churches in the Middle East
Campaign "Seek #JusticeAndPeace in the Holy Land"
Welcome by Patriarch Michel Sabbah, Patr em., June 20, 2017
The cloud of witnesses to hope, Introduction to the Bethlehem Consultation on 50 Years of Occupation, by Rev. Dr Olav Fykse Tveit
Sabbah: “The only remaining hope is in the churches’ prophetic voice and action” WCC press release 21 June, 2017
Christian organizations in Palestine release open letter, WCC press release 21 June, 2017
WCC statement 11 June, 2017

http://www.oikoumene.org/fr/press-centre/news/after-strong-input-in-holy-la…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Juil - 02:25 (2017)    Sujet du message: ‘SCHOLAS’ AT JERUSALEM FOR PEACE : POPE FRANCIS WILL ‘ARRIVE’ VIA LIVE STREAMING Répondre en citant

‘SCHOLAS’ AT JERUSALEM FOR PEACE : POPE FRANCIS WILL ‘ARRIVE’ VIA LIVE STREAMING
 
The Objective: To Promote a Culture of Encounter

July 5, 2017Anita Bourdin Pope and Holy See



Caritas Internationalis - YouTube
 
An international meeting of young people for peace, organized by the “Scholas Occurrentes” Pontifical Foundation, is taking place these days in Jerusalem.

Pope Francis intervenes today, Wednesday, July 5, 2017, in live streaming from the Vatican. The event will be diffused by the Foundation in the ambit of the “3rd Scholas Chairs International Congress & Interreligious Citizenship Encounter.

“Scholas Occurrentes” — an initiative launched by Jorge Bergoglio when he was Archbishop of Buenos Aires — promotes education, working toward ‘the culture of encounter’ worldwide. The present event in the Holy City, hopes to contribute to the re-launching  of peace dialogue between Israelis and Palestinians Rolling Eyes , looking especially at young people, since they will be the ones –as the Italo-Argentine Pontiff often recalls – to change the world.

The meeting is being held at the Hebrew University of Jerusalem’s  “Harry S. Truman” Research Institute for the Promotion of Peace. It has gathered 75 young people from Israel, Palestine, Argentina, France and Kenya, as well as academics and religious leaders. The program includes conferences, courses and laboratories.

The meeting opened with a prayer for peace and fraternity, recited by representatives of the three great monotheist religions. At the end of the works, the participants will plant an olive tree in the name of Pope Francis.

“This event is important, because it defends peace and tolerance between the religions. Our generation is obliged to promote living together and must fight against all forms of extremism – whatever the religion – to arrive at peace between peoples,” said in Spanish to i24NEWS the international Director of the “Scholas” Foundation, Jose Maria Del Corral.

Zenit will bring its readers as soon as possible an English translation of the Pope’s streamed remarks.

https://zenit.org/articles/scholas-at-jerusalem-for-peace-pope-francis-will…


Dernière édition par maria le Mar 25 Juil - 12:20 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Sam 22 Juil - 22:15 (2017)    Sujet du message: TRISTE CONSTAT DES EVÊQUES EUROPEENS SUR LA TERRE SAINTE Répondre en citant



TRISTE CONSTAT DES EVÊQUES EUROPEENS SUR LA TERRE SAINTE


23/1/2017


La 19e Coordination des conférences épiscopales en solidarité avec l’Église en Terre Sainte publie un communiqué final au ton fort. Pour quels effets ?


Des membres de la Coordination des conférences épiscopales en solidarité avec l’Église en Terre Sainte en visite à Hébron © Mazur/catholicnews.org.uk
 
  La 19e Coordination des conférences épiscopales en solidarité avec l’Église en Terre Sainte publie un communiqué final au ton fort. Pour quels effets ?
 
(Jérusalem/MAB) – Voilà cinq jours que les évêques désignés pour être membres de la Coordination des conférences épiscopales en solidarité avec l’Église en Terre Sainte parcourt la région. Et au moment de retourner vers leurs pays respectifs, le moins que l’on puisse dire c’est que le ton de leur communiqué final n’est pas à la plaisanterie.

 « Depuis cinquante ans la Cisjordanie, Jérusalem-Est et Gaza subissent une occupation qui viole la dignité humaine aussi bien celle des Palestiniens que des Israéliens. C’est un scandale auquel nous ne pourrons jamais nous habituer. »
 
S’ils ont vécu des temps de prière commun, s’ils ont célébré l’eucharistie au Saint-Sépulcre, pour autant, la session annuelle de la coordination n’a rien d’un pèlerinage tranquille. Pour les évêques qui représentent toutes les conférences épiscopales d’Europe et d’Amérique du Nord, il s’agit vraiment d’une session de travail.
 
Cette année n’a pas dérogé à leur rythme : Jaffa, Tel-Aviv à l’écoute de la question des migrants (il seraient 160 000 migrants chrétiens vivant légalement ou non en Israël [1]), Hébron avec l’ONG israélienne Breaking the Silence (Briser le silence) et son fondateur emblématique Yéhuda Shaul, entraînant une violente réaction cutanée des colons de la ville, Jérusalem-Est avec lr Amim, Gaza.
 
Au caractère choquant voire désespérant de ces situations, les évêques ont opposé la rencontre avec les acteurs d’initiatives courageuses promouvant le dialogue et le respect réciproque. Aucun des officiels rencontrés, diplomates, responsables des organismes catholiques de charité, acteurs de l’éducation et leaders chrétiens locaux ne le furent pour faire des politesses, mais bien pour chercher à comprendre et analyser ce qui se passe réellement sur le terrain.
 
C’est dans ce contexte que les mots du communiqué final pèse de tout leur poids. « Nous avons tous la responsabilité de nous opposer à la construction de colonies. » « Nous avons tous la responsabilité d’aider le peuple de Gaza », « Nous avons tous la responsabilité d’encourager la résistance non violente  Rolling Eyes », « Nous avons tous la responsabilité de promouvoir une solution qui prévoit deux États », « Nous avons tous la responsabilité d’aider l’Église locale, ses services, ses bénévoles et ses ONG ». (Texte intégral ici).
 
Reste à savoir qui ce communiqué touchera vraiment et quel usage en feront les Conférences épiscopales représentées par cette commission. La plupart des pays européens sont empêtrés dans leurs crises respectives, l’Amérique du Nord a fait des choix politiques pour la région qui n’augurent rien de bon, la (quasi) absence de persécutions des chrétiens de Terre Sainte par les musulmans fait passer leur situation pour facile au regard des drames de la Syrie et de l’Irak et les chrétiens détournent les yeux bien aidés en cela par les médias qui aiment le sang, les larmes et la mort.
 
Treize évêques, souvent les mêmes d’une année sur l’autre, ont une connaissance aigue de la redoutable détérioration de la situation politique en général et des chrétiens en particulier. Mais les priorités du monde et des Eglises ne sont pas à se soucier du christianisme au lieu de sa naissance.  Dommage.
 
© terresaint.net, 19 janvier 2017
 
[1] 160 000 il n’y a pas d’erreur dans l le nombre de zéro. Il seraient bien cent soixante mille travailleurs migrants chrétiens vivant légalement ou non en Israël.
65 000 travailleurs migrants chrétiens originaires d’Asie, 35000 Africains demandeurs d’asile originaires d’Erythrée, eux aussi chrétiens, et 60 000 chrétiens de divers pays (d’Europe de l’Est pour l’essentiel), entrés avec un visa touristioque et qui n’ont pas quitté le territoire de l’État hébreux. Soit une communauté chrétienne supérieure en nombre à la « traditionnelle » communauté des chrétiens locaux, d’origine juive ou arabe, qui compterait 130 000 membres.

http://www.paxchristi.cef.fr/v2/triste-constat-des-eveques-europeens-sur-la…

Autres articles démontrant le soutien total de Pax Christi, une organisation catholique, à la Palestine tout en considérant Israël comme étant l'occupant.


29/5/2017
Patriarcat latin de Jérusalem Commission Justice et Paix : La Question de la Normalisation


Communiqué de l’Eglise de Terre Sainte
⊲ Lire l'article

13/5/2017
Pax Christi France soutient les prisonniers palestiniens grévistes de la faim


Autour de 1.500 prisonniers palestiniens incarcérés pour raison politique dans les prisons d’Israël ont engagé depuis le 17 avril 2017 une grève de la faim sur des objectifs précis et modérés. Pax Christi France soutient ce mouvement et demande aux autorités gouvernementales d’agir pour y mettre un terme rapide.
⊲ Lire l'article

03/5/2017
17e jour de la grève de la faim des prisonniers palestiniens


Le Patriarche émérite latin de Jérusalem Michel Sabbah, Président de Pax Christi International de 1999 à 2010, nous communique le soutien de la Commission Justice et Paix de Terre Sainte à la grève de la faim des prisonniers politiques palestiniens.
⊲ Lire l'article

25/4/2017
Pax Christi international porte les voix des palestiniens devant le Service de l’Action Extérieure de l’Union Européenne


Le 21 avril, une délégation de Pax Christi International composée de Mme Marie Dennis (co-Présidente), Mme Rania Giacaman Murra (de notre organisation membre de Bethléem et membre du Bureau International), et Mme Alice Kooij Martinez (Responsable de plaidoyer) a rencontré les services de l’action externe de l’Union Européenne (EEAS), le bureau de la Haute Représentante de l’Union Européenne Federica Mogherini, pour y porter les voix des Palestiniens.
⊲ Lire l'article

25/4/2017
La grève générale des prisonniers palestiniens.


Kairos Palestine est un mouvement chrétien palestinien né à l’occasion de la rédaction du document Kairos Palestine, fin 2009. Ce mouvement plaide pour la fin de l’occupation israélienne et une solution juste au conflit israélo/palestinien.
⊲ Lire l'article

18/4/2017
Les prisonniers palestiniens


En avril 2017, 6.300 palestiniens sont détenus par Israël. Sur ce nombre, autour de 500 sont des détenus administratifs, c’est-à-dire des détenus au titre de « preuves secrètes » qui ne leur sont pas communiquées, sans procès, et pour une durée de six mois indéfiniment renouvelable[1] ; 300 sont des enfants ; 13 sont des parlementaires et 18 des journalistes.
⊲ Lire l'article

18/3/2017
Rapport de l’ONG B’Tselem (Mars 2017)


Échapper à toute punition : le refus d’Israël d’indemniser les Palestiniens pour les dommages causés par leurs forces armées.
⊲ Lire l'article


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Ven 4 Aoû - 15:48 (2017)    Sujet du message: ABDALLAH II DE JORDANIE ENVISAGE DE SE RENDRE A RAMALLAH POUR MONTRER SON SOUTIEN A ABBAS Répondre en citant

CONNAISSEZ VOS ENNEMIS

ABDALLAH II DE JORDANIE ENVISAGE DE SE RENDRE A RAMALLAH POUR MONTRER SON SOUTIEN A ABBAS

Vous croyez que vous êtes en sécurité peuple chrétien alors que tout le dialogue inter-religieux est sous le contrôle du Vatican et de l'islam et que la majorité de vos églises ont abandonné Dieu pour suivre le Pape, Marie, Allah et tout le panthéon des dieux et déesses qui sont sur le point de se manifester dans le monde physique? Ils ont abandonné le seul et unique Dieu pour s'attacher à des esprits de démons. Malheur sur vous tous! Vous devrez répondre devant Dieu de L'avoir rejeté et d'avoir entraîné le peuple à servir d'autres dieux et d'autres lois.

 Le lien direct avec le Conseil Mondial des Eglises et le Vatican n'est autre que le roi Abdullah II de Jordanie qui démontre clairement son soutien à la Palestine et au président de l'Autorité palestine Mahmoud Abbas. Par contre, vous ne verrez jamais ce roi dialoguer avec de vrais juifs ou de vrais chrétiens fondamentalistes qui eux tous sont maintenant considérés comme des terroristes qu'il faut se débarrasser à tout prix pour atteindre ce "monde de paix", que tous ces grands nous promettent tant.

C'est à travers tout ce dialogue biaisé que nos frères et soeurs et ceux de d'autres religions sont tués à travers le monde en plus de voir tous les droits de l'homme être bafoués les uns après les autres montrant ainsi l'inconsistance de ces "supposés" droits inaliénables maintenant tous islamisés. Les droits de l'homme de Dieu (ses lois et commandements), eux n'ont jamais changé à travers les siècles.

Peuple chrétien, trop peu d'entre vous semble voir toute cette destruction de vos frères et soeurs dans le monde. Trop peu d'entre vous réalisez l'invasion qui se met en place sous tout ce programme de ces pauvres réfugiés qui supposément fuit la guerre. Si ce n'était que pour cela, ils ne viendraient pas tous avec cet esprit de destruction, vous ne pensez pas, Le soutien du roi de Jordanie pour Abbas est aussi un soutien pour les "résistants" de la Palestine qui ne cessent d'attaquer les juifs sur le Mont du Temple et dans le pays d'Israël. De nombreux attentats et meurtres contre les citoyens sont commis à tous les jours, mais la Communauté Internationale continue de criminaliser Israël.

 Repentez-vous et préparez-vous car le chaos final est à la porte et déjà là dans plusieurs de vos villes et pays. Priez pour vos frères et soeurs qui vivent présentement l'horreur et piégés dans cet oecuménisme qui va tous les emporter vers les portes de l'enfer. Attention à toutes ces organisations catholiques et même évangéliques ou autres qui demandent des fonds pour aider tous ces "malheureux". Cela ne va jamais là où c'est supposé aller.

Le seul enlèvement, avant le retour du Seigneur, que vous verrez bientôt dans votre cité est celle des milliers de morts que les coupeurs de tête et des bêtes sauvages qui arrivent afin de tuer et détruire nos nations.  


Les responsables palestiniens, israéliens et jordaniens seraient en train de négocier les dernier détail du déplacement qui devrait durer quelques heures


Times of Israel Staff 3 août 2017, 19:04


Le roi Abdallah II de Jordanie, à droite, avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas avant une réunion au Palais Royal d'Amman, le 12 novembre 2014. (Crédit : Khalil Mazraawi/AFP)

Sur le même sujet
Le roi Abdallah II de Jordanie planifie une visite d’Etat officielle à l’Autorité palestinienne la semaine prochaine, a annoncé le quotidien Yedioth Ahronoth.

Les responsables palestiniens, israéliens et jordaniens seraient en phase finale des pourparlers concernant la visite à Ramallah, qui devrait durer quelques heures seulement.

La visite du roi survient après trois semaines de tensions au sujet mont du Temple à Jérusalem, et serait organisée dans le but de montrer son soutien à Abbas.

http://fr.timesofisrael.com/abdallah-ii-de-jordanie-envisage-de-se-rendre-a-ramallah-pour-montrer-son-soutien-a-abbas/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Ven 1 Sep - 14:03 (2017)    Sujet du message: UN DIALOGUE FECOND AVEC LE MONDE JUIF / Pope Francis’ Message to Rabbis: A Fruitful Dialogue Répondre en citant

UN DIALOGUE FECOND AVEC LE MONDE JUIF

ENGLISH :
Pope Francis’ Message to Rabbis: A Fruitful Dialogue
https://zenit.org/articles/pope-francis-message-to-rabbis-vatican-ii-and-th…

Audience à une délégation internationale de représentants du judaïsme

31 août 2017Hélène Ginabat Judaïsme, Pape François


Audience à des rabbins © L'Osservatore Romano

« Un moment de dialogue fécond », c’est ainsi que le pape François a salué les relations « de plus en plus amicales et fraternelles » qui lient l’Église catholique et le monde juif. Depuis la Déclaration conciliaire Nostra aetate, a-t-il dit, « nous avons approfondi notre connaissance réciproque et intensifié nos liens d’amitié ».

Le pape François a reçu en audience les représentants de la Conférence des rabbins européens, du Conseil rabbinique d’Amérique et de la Commission du Grand Rabbinat d’Israël en dialogue avec la Commission pour les Relations religieuses avec le judaïsme du Saint-Siège, avec le professeur Riccardo di Segni, grand rabbin de Rome, ce jeudi 31 août 2017.

À cette occasion, la délégation a remis au pape un document élaboré par ses soins et intitulé Entre Jérusalem et Rome, un texte adressé aux catholiques qui, s’il « ne cache pas les différences théologiques de nos traditions de foi », « exprime toutefois la ferme volonté de collaborer plus étroitement aujourd’hui et à l’avenir ».

Après les paroles de salutations du rabbin Pichas Goldschmidt, le pape a prononcé le discours suivant.

HG

Discours du pape François

Chers frères et sœurs,

C’est avec joie que je vous adresse à tous mes cordiales salutations, en particulier aux représentants de la Conférence des rabbins européens, du Conseil rabbinique d’Amérique et de la Commission du Grand Rabbinat d’Israël en dialogue avec la Commission pour les relations religieuses avec le judaïsme du Saint-Siège. Je remercie le rabbin Pinchas Goldschmidt pour ses aimables paroles.

Dans notre chemin commun, grâce à la bienveillance du Très-Haut, nous traversons un moment de dialogue fécond. Le document Entre Jérusalem et Rome, que vous avez élaboré et que je reçois aujourd’hui de vos mains, va dans ce sens. C’est un texte qui rend un hommage particulier à la Déclaration conciliaire Nostra aetate qui, dans son quatrième chapitre, constitue pour nous la « magna charta » du dialogue avec le monde juif : en effet, sa mise en œuvre progressive a permis à nos relations de devenir de plus en plus amicales et fraternelles. Nostra aetate a mis en lumière le fait que les débuts de la foi chrétienne se trouvent déjà, selon le mystère divin du salut, chez les patriarches, Moïse et les prophètes et que, étant donné la grandeur du patrimoine spirituel que nous avons en commun, il faut encourager entre nous la connaissance et l’estime mutuelles, surtout à travers des études bibliques et des entretiens fraternels (cf. n.4). Au cours des dernières décennies, nous avons pu nous rapprocher, dialoguant de manière efficace et fructueuse ; nous avons approfondi notre connaissance réciproque et intensifié nos liens d’amitié.

-----

Magna Charta avec le monde juif et les autres religions :


ORIENTATIONS ET SUGGESTIONS POUR L’APPLICATION DE LA DÉCLARATION CONCILIAIRE «NOSTRA AETATE» (N. 4) 
 
http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/chrstuni/relations-jews-docs/rc_pc_chrstuni_doc_19741201_nostra-aetate_fr.html

-----

La Déclaration Entre Jérusalem et Rome ne cache cependant pas les différences théologiques de nos traditions de foi. Elle exprime toutefois la ferme volonté de collaborer plus étroitement aujourd’hui et à l’avenir. Votre document s’adresse aux catholiques, les appelant « partenaires, alliés proches, amis et frères dans la recherche commune d’un monde meilleur qui puisse jouir de la paix, de la justice sociale et de la sécurité ». Un autre passage reconnaît que « malgré de profondes différences théologiques, les catholiques et les juifs partagent des croyances communes » et « l’affirmation que les religions doivent utiliser le comportement moral et l’éducation religieuse – et non la guerre, la coercition ou la pression sociale – pour exercer leur capacité à influencer et inspirer. Ceci est très important : puisse l’Éternel bénir et éclairer notre collaboration pour qu’ensemble nous puissions toujours mieux accueillir et mettre en acte ses projets, « projets de paix et non de malheur », pour « un avenir plein d’espérance (Jr 29,11). :roll:

À l’occasion de votre aimable visite, je voudrais déjà vous exprimer, ainsi qu’à vos communautés, mes meilleurs vœux pour la nouvelle année juive qui commencera dans quelques semaines : Shanah towah ! (Bonne année !). Je vous remercie encore d’être venus et je vous demande de vous souvenir de moi dans vos prières. Je voudrais enfin invoquer avec vous et sur nous tous la bénédiction du Très-Haut sur le chemin commun d’amitié et de confiance qui nous attend. Dans sa miséricorde, que le Tout-Puissant nous accorde sa paix, ainsi qu’au monde entier. Shalom alechem !

© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

https://fr.zenit.org/articles/un-dialogue-fecond-avec-le-monde-juif/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Mer 8 Nov - 16:45 (2017)    Sujet du message: JERUSALEM IS CONTROLLED BY THE ORDER OF THE HOLY SEPULCHRE Répondre en citant

JERUSALEM IS CONTROLLED BY THE ORDER OF THE HOLY SEPULCHRE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=pHHLnqg9Tys

JERUSALEM AND THE TEMPLE MOUNT IS CONTROLLED BY THE VATICAN KNIGHTHOOD The Equestrian Order of the Holy Sepulchre of Jerusalem (lat.: Ordo Equestris Sancti Sepulcri Hierosolymitani, OESSH) wich is a Roman Catholic order of knighthood under the protection of the pope. It traces its roots to Duke Godfrey of Bouillon, principal leader of the First Crusade.[1] In 1496, Pope Alexander VI created the office of Grand Master of the Order, and the office vested in the papacy. The office of Grand Master remained vested in the papacy until 1949. Since then a cardinal has been grand master. The Pope is sovereign of the Order, and it enjoys the protection of the Holy See and has its legal seat at Vatican City. Video from RobertMFisher https://www.youtube.com/channel/UCtJ0...


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Déc - 02:06 (2017)    Sujet du message: REPORT TRUMP'S DOING IT… US EMBASSY TO MOVE TO JERUSALEM / US-ARAB ALLIANCES COULD FEEL IMPACT EMBASSY MOVE Répondre en citant

REPORT TRUMP'S DOING IT… US EMBASSY TO MOVE TO JERUSALEM



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=CdBdBXgjwgw

Trump Breaking News Network -REPORT: Trump’s Doing It… US Embassy to Move to Jerusalem. It has long been speculated that President-elect Donald Trump would move the U.S. embassy in Israel from Tel Aviv to Jerusalem in recognition of that city historically being the capital of the Jewish nation.

According to a report from CNN, it appeared as though that move was just about to happen, as the incoming Trump team has reportedly informed allies in the region that they were pushing ahead with the move despite an outcry from Arab and Muslim nations. Officials in Israel have speculated that the move could happen as early as May 24 — the Israeli “Jerusalem Day” holiday that celebrates the reunification of the city following the 1967 Six Day War that saw Israel effectively push back a coordinated attack by several Arab nations in the region.

The Associated Press checked into what some of those “consequences” could be and what exactly an “absolute explosion” in the region would look like if the embassy were moved, and while some of the controversy may be overblown, there could be some serious ramifications if emotions are permitted to rule. Palestinians would of course be upset, as they claim Jerusalem as their own capital and would view the U.S. embassy being moved there as recognition of Israel’s claim to the city.

They have essentially threatened to end all negotiations regarding a peaceful solution to the issue, have intimated that further attacks could be forthcoming, and insinuated that they would shift the entire financial burden for all Palestinians back to the Israeli government. The nation of Jordan, which serves as a sort of custodian over the sacred Islamic sites in Jerusalem and the West Bank, warned that moving the embassy would be crossing a “red line” that would inflame the Arab and Muslim world and expressed worries that such a move would undermine its efforts at maintaining peaceful relations and alliances with both Israel and the U.S. Other Arab and Muslim nations, speaking through representatives of the Arab League and Organization of Islamic Cooperation, said the move would be a “huge setback” to the potential “two-state solution” peace process and were hopeful that Trump will reconsider the move so as not to upset their Muslim populations.

Regardless, by all accounts Trump appeared to be serious about making good on his campaign promise to recognize Jerusalem as the capital of Israel by moving the U.S. embassy there, and we are fully in support of that move. As for the threats of consequences and repercussions for the move, while they may be serious, it is difficult to place much stock in them, given the extreme opposition to the very existence of Israel by many Arab and Muslim nations and the fact that they won’t be satisfied until the entire country and its population are wiped off the face of the earth, no matter where the capital or the embassies of allies are located.

Please share this on Facebook and Twitter to spread the word that recent reports indicate that Trump still intends to move the U.S. embassy in Israel from Tel Aviv to Jerusalem.

What do you think of reports that Trump still intends to move the U.S. embassy in Israel to Jerusalem? Scroll down to comment below!

Source: http://conservativetribune.com/trumps... http://trumpbreakingnewsnetwork.net


US-ARAB ALLIANCES COULD FEEL IMPACT EMBASSY MOVE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=NakUUTkbJwY

Several Arab leaders have directly cautioned Trump on his decision. Learn more about this story at www.newsy.com/74106/

-----

What I think...

Trump speech on November 30 about moving the US Embassy from Tel Aviv to Jerusalem. If President Trump moves the US Embassy to Jerusalem, it will be a counterfaith of Revelation 21: 9, about the coming Jerusalem from Heaven and the bride of Christ.

"1 And I saw a new heaven and a new earth: for the first heaven and the first earth were passed away; and there was no more sea.

And I John saw the holy city, new Jerusalem, coming down from God out of heaven, prepared as a bride adorned for her husband.
And I heard a great voice out of heaven saying, Behold, the tabernacle of God is with men, and he will dwell with them, and they shall be his people, and God himself shall be with them, and be their God.
And God shall wipe away all tears from their eyes; and there shall be no more death, neither sorrow, nor crying, neither shall there be any more pain: for the former things are passed away.
And he that sat upon the throne said, Behold, I make all things new. And he said unto me, Write: for these words are true and faithful.
And he said unto me, It is done. I am Alpha and Omega, the beginning and the end. I will give unto him that is athirst of the fountain of the water of life freely."
He that overcometh shall inherit all things; and I will be his God, and he shall be my son.
Revelation 21:1-9

The Knight of Malta Trump and the "Universal Catholic church" who claims to be the only and true church of Jesus-Christ could establish the seat of the Beast in Jerusalem. If this happen, and it will be one day soon or later, that would inflame the Arab community and the Muslim world and will bring a great war against the land of Israël, the God's land, but it won't be yet the Day of vengeance of the Lord proclaim by Isaiah.
In Revelation we can see other judgments upon the earth before the glorious return of Jesus Christ.

"2To proclaim the acceptable year of the Lord, and the day of vengeance of our God; to comfort all that mourn;"
Isaiah 61:2 .


This prophecy will come at the end, but what we could see is the harvest and the vintage of Revelation 14:14-20

"14 And I looked, and behold a white cloud, and upon the cloud one sat like unto the Son of man, having on his head a golden crown, and in his hand a sharp sickle.
15 And another angel came out of the temple, crying with a loud voice to him that sat on the cloud, Thrust in thy sickle, and reap: for the time is come for thee to reap; for the harvest of the earth is ripe.
16 And he that sat on the cloud thrust in his sickle on the earth; and the earth was reaped.
17 And another angel came out of the temple which is in heaven, he also having a sharp sickle.
18 And another angel came out from the altar, which had power over fire; and cried with a loud cry to him that had the sharp sickle, saying, Thrust in thy sharp sickle, and gather the clusters of the vine of the earth; for her grapes are fully ripe.
19 And the angel thrust in his sickle into the earth, and gathered the vine of the earth, and cast it into the great winepress of the wrath of God.
20 And the winepress was trodden without the city, and blood came out of the winepress, even unto the horse bridles, by the space of a thousand and six hundred furlongs."
Revelation 14:14-20


The day of vengeance we talki here is about the beginning of the vengeance of God against His ennemies and the ones who have reject the Lamb. At the same time, the Arab and muslims nations will stand against all God's peoples. In Matthieu 24 :15-22

-----

Ce que je pense...


Pour la traduction française des 2 vidéos, allez dans les paramètres des vidéos.  Le président Trump annoncerait bientôt que l'ambassade des Etats-Unis serait transférée de Tel-Aviv à Jérusalem ainsi que la reconnaissance de Jérusalem au peuple juif.

Trump, le Chevalier de Malte et l'"Eglise Catholique Universelle" qui dit être la seule et véritable Eglise de Jésus-Christ pourrait établir le siège de la Bête à Jérusalem. Si cela arrive, et cela arrivera tôt ou tard, cela emflamera les Arabes et le monde musulman et amènera une grande guerre contre la terre d'Israël, la terre de Dieu, mais ce ne sera pas encore le grand jour de la vengeance de Dieu. Dans Apocalypse, nous pouvons voir d'autres jugements sur la terre avant le retour glorieux de Jésus-Christ.

"2 Pour publier une année de grâce de l'Éternel, Et un jour de vengeance de notre Dieu; Pour consoler tous les affligés;"

Cette prophétie viendra à la fin, mais ce que nous pouvons voir est "la moisson et la vendage" que nous retrouvons dans Apocalypse 14:14-20

"1 Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n'était plus.
Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s'est parée pour son époux.
Et j'entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.
Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.
Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Écris; car ces paroles sont certaines et véritables.
Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement.
Celui qui vaincra héritera ces choses; je serai son Dieu, et il sera mon fils."
Apocalypse 21:1:7


"14 Je regardai, et voici, il y avait une nuée blanche, et sur la nuée était assis quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme, ayant sur sa tête une couronne d'or, et dans sa main une faucille tranchante.
15 Et un autre ange sortit du temple, criant d'une voix forte à celui qui était assis sur la nuée: Lance ta faucille, et moissonne; car l'heure de moissonner est venue, car la moisson de la terre est mûre.
16 Et celui qui était assis sur la nuée jeta sa faucille sur la terre. Et la terre fut moissonnée.
17 Et un autre ange sortit du temple qui est dans le ciel, ayant, lui aussi, une faucille tranchante.
18 Et un autre ange, qui avait autorité sur le feu, sortit de l'autel, et s'adressa d'une voix forte à celui qui avait la faucille tranchante, disant: Lance ta faucille tranchante, et vendange les grappes de la vigne de la terre; car les raisins de la terre sont mûrs.
19 Et l'ange jeta sa faucille sur la terre. Et il vendangea la vigne de la terre, et jeta la vendange dans la grande cuve de la colère de Dieu.
20 Et la cuve fut foulée hors de la ville; et du sang sortit de la cuve, jusqu'aux mors des chevaux, sur une étendue de mille six cents stades."


Le jour de la vengance dont nous parlons ici est le commencement de la vengance de Dieu contre Ses ennemis et contre tous ceux qui ont rejeté l'Agneau. Dans ce même temps les nations arabes et musulmanes se lèveront contre le peuple de Dieu. Nous pouvons le voir dans Matthieu 24:15-24


"15 C'est pourquoi, lorsque vous verrez l'abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, -que celui qui lit fasse attention! -
16 alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes;
17 que celui qui sera sur le toit ne descende pas pour prendre ce qui est dans sa maison;
18 et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau.
19 Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là!
20 Priez pour que votre fuite n'arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat.
21 Car alors, la détresse sera si grande qu'il n'y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent, et qu'il n'y en aura jamais.
22 Et, si ces jours n'étaient abrégés, personne ne serait sauvé; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés.
23 Si quelqu'un vous dit alors: Le Christ est ici, ou: Il est là, ne le croyez pas.
24 Car il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s'il était possible, même les élus."
Matthieu 24:15-24



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Déc - 08:14 (2017)    Sujet du message: PRESIDENT TRUMP MOVING EMBASSY TO JERUSALEM / "DIVIDING THE LAND OF ISRAEL" IN BIBLE PROPHECY Répondre en citant

PRESIDENT TRUMP MOVING EMBASSY TO JERUSALEM

Under Trump



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=UkpQh7eItQ4&feature=youtu.be

President Trump has reportedly told Palestinian leader Mahmoud Abbas that the U.S. will move the U.S. Embassy in Israel from Tel Aviv to Jerusalem.

A spokesman for Abbas said Trump made the announcement in a phone call Tuesday, and that news has been confirmed by a tweet from the Palestinian Liberation Organization.

"President Mahmoud Abbas received a phone call from U.S. President Donald Trump in which he notified the president of his intention to move the American Embassy to Tel Aviv to Jerusalem," Abbas spokesman Nabil Abu Rdainah said in a press release.

Read more : http://www1.cbn.com/cbnnews/politics/2017/december/trump-misses-waiver-dead…


"DIVIDING THE LAND OF ISRAEL" IN BIBLE PROPHECY

 Under Obama



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=3Bl1SBPuZuI


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Déc - 09:19 (2017)    Sujet du message: APRES DAVID FRIEDMAN, C'EST AU TOUR DU VICE-PRESIDENT AMERICAIN PENCE DE REAFFIRMER L'INTENTION DE TRUMP DE DEPLACER L'AMBASSADE AMERICAINE A JERUSALEM Répondre en citant

APRES DAVID FRIEDMAN, C'EST AU TOUR DU VICE-PRESIDENT AMERICAIN PENCE DE REAFFIRMER L'INTENTION DE TRUMP DE DEPLACER L'AMBASSADE AMERICAINE A JERUSALEM

Le président Trump devrait annoncer sa décision le 6 décembre, donc aujourd'hui même. Jérusalem deviendra-t-elle la nouvelle demeure de l'ambassade américaine et Jérusalem sera-t-elle divisée en 2. Nous connaîtrons sa position claire sur ce sujet dans quelques heures.


29 novembre 2017 |

Lors du gala annuel de ZOA à New York le 13 novembre dernier, l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël, David Friedman, avait rappelé la volonté sincère de Trump de déplacer l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem. Friedman avait conclut son discours par ces mots : « Pour Donald Trump, ce n’est qu’une question de temps, la question n’est pas de savoir s’il le fera mais quand il le fera ». Cette fois c’est le vice-président américain Mike Pence qui remet le couvert en déclarant mardi lors d’un événement marquant les 70 ans du vote de l’ONU en faveur de l’Etat d’Israël que Donald Trump aurait déjà décidé du « quand ? » et se concentrerait maintenant sur « le comment? » déplacer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.



« Le président Trump étudie activement comment déplacer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem », a déclaré M. Pence lors d’une allocution célébrant le 70e anniversaire du vote des Nations Unies appelant à la création d’un Etat juif devant des diplomates et dirigeants juifs réunis au Queens Museum .

Tout au long de sa campagne présidentielle, Trump a fait la promesse de déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem mais en juin dernier, déception pour beaucoup d’israéliens et de juifs du monde entier, le président américain a signé lui aussi la fameuse dérogation qu’ont signé tous ses prédécesseurs pour maintenir l’ambassade à Tel Aviv. A l’époque, la Maison Blanche avait publié la déclaration suivante: « Le président Trump a pris cette décision afin d’optimiser les chances de négocier un accord entre Israël et les Palestiniens ». Et lors d’une émission télévisée, Trump avait confirmé: «Je veux donner sa chance à ce processus avant de penser à déménager l’ambassade à Jérusalem» avant de préciser: «Nous prendrons une décision dans un avenir pas trop éloigné».

Donald Trump croit-il encore à la bonne volonté des uns et des autres qui conduirait à « l’accord ultime », au traité de paix qui terminerait enfin ce conflit entre Israël et Palestiniens?

Trump et ses conseillers pensent-ils encore que maintenir l’ambassade à Tel-Aviv est une manière d’avancer vers la paix en évitant d’enflammer les tensions au Moyen-Orient?

Nous le saurons bientôt car le president américain sera confronté à une nouvelle échéance début décembre sur la possibilité de prolonger la renonciation ou alors de déclarer officiellement l’installation de son ambassade à Jérusalem…

Tel-Avivre – la rédaction –

http://www.tel-avivre.com/2017/11/29/apres-david-friedman-cest-au-tour-du-v…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Jeu 7 Déc - 04:51 (2017)    Sujet du message: ALERT NOW WATCH PRESIDENT TRUMP STATEMENT ON JERUSALEM Répondre en citant



ALERT NOW WATCH PRESIDENT TRUMP STATEMENT ON JERUSALEM




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=bj-hCMX-ZeI


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Jeu 7 Déc - 05:43 (2017)    Sujet du message: JERUSALEM : LE PAPE APPELLE A RESPECTER LE « STATU QUO » / Jerusalem: Pope Urges Status Quo Répondre en citant

JERUSALEM : LE PAPE APPELLE A RESPECTER LE « STATU QUO »


ENGLISH : Jerusalem: Pope Urges Status Quo
https://zenit.org/articles/jerusalem-pope-urges-status-quo/


 HOLY SEE : POPE FRANCIS PLEADS AGAINST TRUMP'S RECOGNITION OF JERUSALEM



Allez dans les paramètres du vidéo pour traduction française et anglaise (english)

VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=_wmJDr3kEtY


« Sagesse et prudence » pour ne pas ajouter des tensions

6 décembre 2017Anne Kurian Audience générale, Pape François


Audience générale du 6/12/2017 © L'Osservatore Romano

Le pape François a appelé avec insistance à respecter le « statu quo » de Jérusalem, lors de l’audience générale du 6 décembre 2017. Il a souhaité « sagesse et prudence » pour ne pas ajouter « de nouveaux éléments de tension », après la décision du président des Etats-Unis de reconnaître la ville comme capitale d’Israël.

« Ma pensée se tourne à présent vers Jérusalem, a-t-il déclaré avec gravité au terme de cette rencontre Salle Paul VI au Vatican. A ce sujet, je ne peux pas taire ma profonde préoccupation pour la situation qui s’est créée ces derniers jours et, en même temps, adresser un appel vibrant afin que l’engagement de tous soit de respecter le statu quo de la ville, en conformité avec les Résolutions pertinentes des Nations unies. »

« Jérusalem est une cité unique, sacrée pour les juifs, les chrétiens et les musulmans, qui vénèrent en elle les Lieux Saints de leurs religions respectives, et elle a une vocation spéciale à la paix », a poursuivi le pape qui s’exprimait en italien.

« Je prie le Seigneur, a-t-il assuré, pour que cette identité soit préservée et renforcée au bénéfice de la Terre Sainte, du Moyen-Orient et du monde entier et que prévalent sagesse et prudence, pour éviter d’ajouter de nouveaux éléments de tension dans un panorama mondial déjà agité et marqué par des conflits nombreux et cruels ».

De nombreuses voix se sont élevées depuis la veille, dénonçant le risque d’une crise internationale alors que le président américain Donald Trump a annoncé son intention de transférer l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem, reconnaissant cette dernière comme capitale israélienne.

D’après Radio Vatican en français, le pape François et le président palestinien Mahmoud Abbas ont eu un échange téléphonique le 5 décembre. Le directeur de la Salle de Presse du Saint-Siège, Greg Burke, a précisé que cet appel avait été organisé à l’initiative du président palestinien, après qu’il ait été informé par Donald Trump de sa décision.

https://fr.zenit.org/articles/jerusalem-le-pape-appelle-a-respecter-le-stat…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Jeu 7 Déc - 06:56 (2017)    Sujet du message: WATCH ISRAELI PM NETANYAHU RESPONDS TO PRESIDENT TRUMP'S JERUSALEM ANNOUNCEMENT Répondre en citant

WATCH ISRAELI PM NETANYAHU RESPONDS TO PRESIDENT TRUMP'S JERUSALEM ANNOUNCEMENT



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=GlGnD_vMloc


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Ven 8 Déc - 15:59 (2017)    Sujet du message: WCC EXPRESSES GRAVE CONCERN OVER US RECOGNITION OF JERUSALEM AS CAPITAL OF ISRAEL Répondre en citant



WCC EXPRESSES GRAVE CONCERN OVER US RECOGNITION OF JERUSALEM AS CAPITAL OF ISRAEL



Photo: Ivars Kupcis/WCC

06 December 2017

In a statement issued 6 December, World Council of Churches (WCC) general secretary Rev. Dr Olav Fykse Tveit expressed grave concern over President Trump’s announcement that the United States will recognize Jerusalem as the capital of Israel.

“Such a step breaks with the longstanding international consensus, and almost seven decades of established American policy, that the status of Jerusalem remains to be settled,” stated Tveit. “It also pre-empts a negotiated resolution of this most difficult issue in any final peace agreement, which must be achieved between Israelis and Palestinians themselves.”

The WCC statement also shared and strongly affirmed the concerns expressed by His Majesty King Abdullah II of the Hashemite Kingdom of Jordan, that the measure will have serious implications for security and stability in the Middle East, will undermine the efforts of the American administration to resume the peace process and fuel the feelings of Palestinian Muslims and Christians alike.

“The United States must play a pivotal role in encouraging and supporting constructive negotiations between the government of Israel and the Palestinian Authority, if the moribund peace process is to be revived,” stated Tveit. “But the imposition of this decision on the status of Jerusalem will only lead to more disillusionment, increased tensions, and diminished hopes.”

Statement of the Rev. Dr Olav Fykse Tveit, general secretary of the WCC on US recognition of Jerusalem as Israel’s Capital

Open letter to U.S. President Trump from the Thirteen Patriarchs and Heads of Churches in the Holy Land
Middle East Council of Churches Stands Together With Member Churches Opposing US Jerusalem Decision
Lutheran World Federation: The Middle East and the world need peace, not more violence
ACT Alliance expresses concern over US President’s statement on Jerusalem
National Council of Churches of Christ in the USA Opposes U.S. Decision to Declare Jerusalem as Capital of Israel
Pax Christi International calls upon UN Security Council members to strongly oppose the US government's decision to recognize Jerusalem as the capital of Israel

WCC statement on Jerusalem and Statues Quo, 22 November 2017
WCC policy on Palestine and Israel 1948-2016

https://www.oikoumene.org/en/press-centre/news/wcc-expresses-grave-concern-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Jeu 14 Déc - 04:33 (2017)    Sujet du message: OCI/DECLARATION FINALE : LA DECISION DE TRUMP EST ILLEGALE? ALQODS-EST EST LA CAPITALE DE LA PALESTINE / OIC Renounces Trump’s Al-Quds Recognition as Legally Null and Void Répondre en citant

OCI/DECLARATION FINALE : LA DECISION DE TRUMP EST ILLEGALE? ALQODS-EST EST LA CAPITALE DE LA PALESTINE

ENGLISH :
OIC Renounces Trump’s Al-Quds Recognition as Legally Null and Void
http://english.almanar.com.lb/406536

Depuis 11 heures 13 décembre 2017



Monde islamique - Spécial notre site - Turquie
Rédaction du site

Des leaders musulmans réunis en sommet à Istanbul ont appelé mercredi le monde à reconnaître alQods-Est comme capitale de la Palestine en réponse à la décision américaine de considérer la ville sainte comme capitale de l’entité sioniste.

Selon la chaine satellitaire libanaise alMayadeen, l’Organisation de la coopération islamique a affirmé , dans une déclaration finale qu'
« alQods-Est est la capitale de la Palestine conformément aux autorités internationales », soulignant « le caractère central de la question de la Palestine et d’alQods ».

« Nous rejetons et condamnons fermement la décision irresponsable, illégale et unilatérale du président des Etats-Unis reconnaissant alQods comme la prétendue capitale d' »Israël ». Nous considérons cette décision comme nulle et non avenue », ajoute le texte.

Le texte confirme « l’attachement à une paix, juste et globale sur la base de la solution de deux Etats », notant que « la décision de Trump sape, délibérément, les efforts de paix et nourrit l’extrémisme et le terrorisme ».

La déclaration finale a appelé « la communauté internationale à agir de manière efficace et sérieuse pour parvenir à une solution de deux Etats », faisant assumer à l’administration américaine « l’entière responsabilité de toutes les répercussions de la décision de Trump sur alQods ».

La déclaration a déclaré que « la décision de Trump constitue une violation des droits du peuple palestinien » .

Le projet appelle également « le Conseil de sécurité à assumer immédiatement ses responsabilités et à réaffirmer le statut juridique d’alQods, et d’entamer un processus visant à mettre fin à l’occupation israélienne du territoire de l’État de Palestine ».

Le communiqué final a appelé « tous les États membres à fournir toutes les formes de soutien au peuple palestinien et à l’État de Palestine ».

Le communiqué a aussi affirmé que « Washington, en décidant cette mesure allant à l’encontre des résolutions internationales « signe son retrait de son rôle de médiateur dans la quête d’un règlement de paix ».

Washington « encourage ainsi Israël, la force occupante, à poursuivre la colonisation, l’apartheid et le nettoyage ethnique dans les territoires palestiniens occupés en 1967 », poursuit le communiqué.

http://french.almanar.com.lb/696199


Dernière édition par maria le Sam 30 Déc - 00:38 (2017); édité 2 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Jeu 14 Déc - 05:02 (2017)    Sujet du message: RESOLUTIONS ON THE CAUSE OF PALESTINE, THE CITY OF AL-QUDS AL-SHARIF, AND THE ARAB-ISRAELI CONFLICT Répondre en citant

RESOLUTIONS ON THE CAUSE OF PALESTINE, THE CITY OF AL-QUDS AL-SHARIF, AND THE ARAB-ISRAELI CONFLICT



https://www.oic-oci.org/subweb/cfm/40/fm/en/docs/PAL-40-CFM-RES-FINAL-ENG.pdf


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Jeu 14 Déc - 05:38 (2017)    Sujet du message: LA CONQUÊTE FINALE DE JERUSALEM - THE FINAL CONQUEST OF JERUSALEM Répondre en citant

LA CONQUÊTE FINALE DE JERUSALEM - THE FINAL CONQUEST OF JERUSALEM

Un ministre israélien invite MBS en Israël et appelle Ryad à être le sponsor du ‘processus de paix’

La suite : http://french.almanar.com.lb/696533  

Rohani: les efforts de normalisation avec « Israël » ont encouragé la décision de Trump…
Al-Quds appartient au Musulmans, aux Chrétiens et aux Juifs

Les 3 mauvais esprits des mystères de Babylone. Un bon Jésuite Catholique déguisé en bon musulman prônant les valeurs de l'unité oecuménique et des 3 esprits impurs. Tous les grands dirigeants qui sont unis sous la coupe de Rome sont également sous le contrôle de ce démon d'argile animé par des incantations religieuses.


Le Monde des Religions
Mars-Avril 2017, P.81





The Golem: Talmudic Legend of a Clay Beast Created to Protect the Jews

http://www.ancient-origins.net/myths-legends-asia/golem-talmudic-legend-clay-beast-created-protect-jews-003067

The 3 evil spirits of Mystery Babylon


Revelation 16:13-14


"Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles.
Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout puissant."
Apocalypse 16: 13-14

La suite : http://french.almanar.com.lb/695825


Mme Achraoui : le peuple palestinien écoute sayed Nasrallah

La suite : http://french.almanar.com.lb/695264

President Aoun Calls for Urgent Compliant at UN to Suspend Trump Al-Quds Decision

Read more : http://english.almanar.com.lb/406415


Mohammed Bin Salman Meets King Abdullah in Riyadh

King Abdullah, the head of the World Council of Churches with the Vatican

Read more : http://english.almanar.com.lb/405700


“Regional Countries’ Attempts to Normalize Ties with Israel Prompted Trump Decision”

Read more : http://english.almanar.com.lb/406074


Trump’s Al-Quds Decision, an Opportunity?


...The Zionists have distorted and misrepresented the history of the region established by Islam over the past 1300 years. They have overturned the demography of Palestine, controlling and Judaizing the Old City and East Jerusalem as a whole...

Read more : http://english.almanar.com.lb/405689


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Mar 19 Déc - 07:28 (2017)    Sujet du message: WATCH NOW AS WORLD LEADERS PLAY INTO ROME'S HANDS ON JERUSALEM Répondre en citant

WATCH NOW AS WORLD LEADERS PLAY INTO ROME'S HANDS ON JERUSALEM



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=BlUX-LAKqTc

links: http://www.bbc.com/news/world-middle-...
https://www.theguardian.com/world/201...
https://www.dawn.com/news/1376772
https://www.npr.org/sections/thetwo-w...
https://www.washingtonpost.com/news/a...
https://www.nytimes.com/2017/12/06/wo...
http://www.abc.net.au/news/2017-12-12...
https://www.jstor.org/stable/43720140...
https://www.haaretz.com/jewish/this-d...
http://www.1948.org.uk/un-resolution-...
https://www.youtube.com/watch?v=EH4AF...
https://www.google.com/search?biw=192...
https://www.pinterest.co.uk/pin/39174...
http://www.msnbc.com/msnbc/kerry-back...
http://www.mechon-mamre.org/p/pt/pt16...
http://www.redmoonrising.com/chamish/...
http://www.mechon-mamre.org/p/pt/pt18...

by our friend steven ben-denoon http://israelinewslive.org/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Mar 19 Déc - 08:27 (2017)    Sujet du message: UN AUTRE SIGNE DE LA FIN DES TEMPS : JERUSALEM CAPITALE DE ISRAL & LA GUERRE DES 6 JOURS Répondre en citant

UN AUTRE SIGNE DE LA FIN DES TEMPS : JERUSALEM CAPITALE DE ISRAL & LA GUERRE DES 6 JOURS



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=RMuij8FcIlU


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Jeu 21 Déc - 10:21 (2017)    Sujet du message: JERUSALEM EN PROPHETIE Répondre en citant

JERUSALEM EN PROPHETIE

Jérusalem signifie "cité de paix", et pourtant l'histoire de cette ville a été remplie avec des rivières de sang! Aucune ville n'a souffert comme Jérusalem. Elle n'a presque jamais connu de paix. Mais il y a de très bonnes nouvelles. Dieu a établi Jérusalem pour qu'elle soit une cité de Paix - et fera en sorte qu'un jour elle le devienne! Elle est en réalité la cité depuis laquelle la famille de Dieu gouvernera l'univers entier!














Jérusalem en Prophétie
Par Gérald Flurry
Eglise Philadelphie de Dieu
1995-2004-2008


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Jeu 21 Déc - 10:47 (2017)    Sujet du message: BREAKING NATO ISLAMIC TURKEY TO OPEN EMBASSY IN PALESTINIAN / ... / US VETOES RESOLUTION ON TRUMP'S JERUSALEM DECISION Répondre en citant

BREAKING NATO ISLAMIC TURKEY TO OPEN EMBASSY IN PALESTINIAN ...



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=R2zBldWWAB0


ITALY : ABBAS INAUGURATES PALESTINIAN EMBASSY TO VATICAN AFTER MEETING POPE FRANCIS

Ajoutée le 14 janv. 2017



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=GESar3RSZkE



ABBAS TO BRITAIN ON THE BALFOUR DECLARATION _ “YOU COMMITTED A CRIME AGAINST THE PALESTINIAN PEOPLE




VIDEO : 
https://www.youtube.com/watch?v=mWxtfULXxyA




US VETOES RESOLUTION ON TRUMP'S JERUSALEM DECISION



VIDEO :  https://www.youtube.com/watch?v=Lk7LoiozFkU
 


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Jeu 21 Déc - 13:18 (2017)    Sujet du message: WHY THE ISTANBUL DECLARATION MUST SUCCEED : “THE WHOLE WORLD TO RECOGNIZE EAST JERUSALEM AS THE OCCUPIED CAPITAL OF PALESTINE” / THE HABITAT AGENDA Répondre en citant

WHY THE ISTANBUL DECLARATION MUST SUCCEED : “THE WHOLE WORLD TO RECOGNIZE EAST JERUSALEM AS THE OCCUPIED CAPITAL OF PALESTINE”
 
By Dr. Chandra Muzaffar
Global Research, December 18, 2017

Region: Middle East & North Africa
Theme: Law and Justice, Poverty & Social Inequality
In-depth Report: PALESTINE



The Istanbul Declaration adopted at an Extraordinary Islamic Summit Conference in Istanbul on the 13th of December 2017 invites “the whole world to recognise East Jerusalem as the occupied capital of the State of Palestine. It further pledges to ‘mobilize support in the name of entire humanity to strengthen the State of Palestine and its institutions in every field.”

To obtain the support of the whole world, the Organization of Islamic Cooperation (OIC) which initiated the Summit will have to go beyond the OIC. An international committee should be established comprising states that are committed to the recognition of East Jerusalem as the capital of a future Palestinian State. It should be led by China which has endorsed wholeheartedly the East Jerusalem proposal. Chinese leadership will not only lend weight to the proposal but also make it easier to draw in non-Muslim majority states and make it a truly global endeavour. The Turkish President, Recep Erdogan, who was the driving force behind the initiative, should approach the Chinese President, Xi Jinping.

There are groups that will not be comfortable with this proposal for different reasons. To start with, groups in Palestine and other Arab and Muslim societies will argue that a Palestinian state with East Jerusalem as its capital covering only 22% of historic Palestine is a betrayal of justice since West Jerusalem and the 78% that will constitute Israel are also a product of usurpation, annexation and occupation by Jewish settler communities that began aggressively after the Balfour Declaration of 1917. The only real solution, these groups opine, is the restoration of Palestine in its entirety to the Palestinian people comprising Muslims, Christians and Jews. What they have in mind is a single unified, secular nation perhaps structured as a confederation with an undivided Jerusalem as its capital guaranteeing rights and responsibilities to all three faith communities and others, and not dominated by any one group in the constitutional or ideological sense.

While there is much truth in what the proponents of a unified Palestine are suggesting, it does not appear attainable in present circumstances. The decades old animosity and antagonism between the different communities compounded by their deep sense of identity and their conflicting notions of history will impede any endeavour, however noble, to bring Muslims, Christians  and Jews together, within the confines of a single home. Besides, their current conflict itself revolves around separate sovereignties.

However, the strongest opposition to the East Jerusalem idea has expectedly come from Israel. For the Israeli elite and the majority of its citizenry, Jerusalem is the “eternal capital of the Jewish people.” It is sacrilegious to talk of dividing it or giving a portion of it to the Palestinians.

This Israeli position is a travesty of truth and history. For Jerusalem and the land of Israel/Palestine have had a complex, multi-ethnic and multi-religious background.  Apart from Jews — once known as “Hebrew tribes” —who have been part of Jerusalem and Israel since antiquity, Rome, Egypt, Syria, Babylon and Persia to name a few civilizations had impacted upon the city and the region for millennia. Jewish rulers appear to have established their authority over Jerusalem and other areas only for periods of time. Kings and Chieftains from other ethnic backgrounds also held sway over the city. Christian rulers for instance were in control of Jerusalem during the Byzantine period from 326 to 638 and the Crusader period from 1099 to 1187. The Muslim period stretched from 638 to 1099 and then again from 1187 right up to 1917. Muslim dynasties associated with the Ayyubid, the Mamluk and the Ottoman played significant roles in shaping the development of Jerusalem and Palestine.  This is why any attempt to obliterate the influence of other ethnicities, religions and civilizations upon Jerusalem is nothing less than a blatant distortion and falsification of reality.And this what the Israeli authorities have been doing in the physical sense since they annexed first West and then East Jerusalem.

The concerted drive to erase Jerusalem’s pervasive, deeply embedded non-Judaic characteristics has a larger political purpose. It is integral to the Israeli justification and legitimisation of their dispossession of the Palestinians for decades. It is to convince themselves and others that they have a God-sent right to own and occupy the whole of Palestine. Given this conviction, it should not surprise us that the Israeli elite has never been sincere about a two-state solution or about recognising the right of the Palestinians to a nation of their own. Indeed, the first Israeli Prime Minister, David Ben-Gurion
had made it clear in the 1920s itself that “there is no room in the country for both peoples ….” He was like most other Israeli leaders after him a determined advocate of Israeli expansion, of Erez Ysrael, from the Nile to the Euphrates.

A significant segment of the US elite also subscribes to the view that Israel has the right to occupy Palestinian and Arab lands and to expand its grip. This is especially true of those who are inclined towards Christian Zionism or linked to certain Evangelical groups. Even others in the elite stratum who do not have such connections tend to accommodate Israeli-Zionist interests all the while partly because of their influence within the citadels of US power such as the upper echelons of the financial sector, the media, academe, and in the House of Representatives, the Senate and the White House.

Seen against this backdrop, President Donald Trump’s announcement about Jerusalem as the capital of Israel is nothing out of the ordinary. In fact, in 1995, the US Congress had already accorded this recognition to Jerusalem though it was in violation of International Law which bestowed upon the city a special status in 1947 meaning by which that it would remain under international control. But Israel claimed West Jerusalem soon after the 1948 war and in 1967 after the 6 day war, it annexed East Jerusalem. No country in the world, except the US, has acknowledged Israeli authority over Jerusalem.

This is why lamentations by a number of leaders, including Arabs and Muslims that in the wake of Trump’s announcement, the US is no longer an “honest broker” in the Israeli-Palestinian conflict are utterly ludicrous. The US has been Israel’s patron, protector and provider for decades especially after the 1967 war. It has been unashamedly biased and one-sided. But it kept up a charade for a long while. Now finally as a result of Trump’s stark stance the fig-leaf has fallen off, in the words of some commentators.

It is a good time therefore to pursue another approach to peace between Israel, Palestine and other Arab states. The Istanbul Declaration offers some hope. Its language is inclusive and its tone is accommodative.

When its advocates flesh out the idea of two capitals for two states, they should insist that both states should be inclusive and multi-religious in the finest tradition of Jerusalem itself. This  new peace initiative should echo the sentiments in the joint statement crafted by the late Palestinian leader Feisal al-Husseini and the Israeli activist, Uri Avnery, on the 13th of May 1995, Entitled “ Our Jerusalem” it reads, “Jerusalem is ours , Israelis and Palestinians — Muslims, Christians, and Jews. Our Jerusalem is a mosaic of all the cultures, all the religions, and all the periods that enriched the city, from the earliest antiquity to this very day — Canaanites and Jebusites and Israelites, Jews and Hellenes, Romans and Byzantines, Christians and Muslims, Arabs and Mamelukes, Ottomans and Britons, Palestinians and Israelis. They and all the others who made their contribution to the city have a place in the spiritual and physical landscape of Jerusalem. Our Jerusalem must be united, open to all and belonging to all its inhabitants, without borders and barbed wire in its midst. Our Jerusalem must be the capital of the two states that will live side by side in this country — West Jerusalem the capital of the state of Israel and East Jerusalem the capital of the state of Palestine. Our Jerusalem must be the Capital of Peace.”

Dr. Chandra Muzaffar is the President of the International Movement for a Just World (JUST).

The original source of this article is Global Research
Copyright © Dr. Chandra Muzaffar, Global Research, 2017

https://www.globalresearch.ca/why-the-istanbul-declaration-must-succeed-the…





THE HABITAT AGENDA
ISTANBUL DECLARATION ON HUMAN SETTLEMENTS

Nothing more than Agenda 2030 under Islamic global rules protect by the Roman Empire to achieve their domination
Rien de plus qu'Agenda 3020 sous un roulement global islamique par l'Empire Romain pour achever leur domination

 


FRANCAIS :  LE MILLENAIRE URBAIN

http://www.un.org/ga/Istanbul+5/french.pdf 

  

1. We, the Heads of State or Government and the official delegations of countries assembled at the United Nations Conference on Human Settlements (Habitat II) in Istanbul, Turkey from 3 to 14 June 1996, take this opportunity to endorse the universal goals of ensuring adequate shelter for all and making human settlements safer, healthier and more liveable, equitable, sustainable and productive. Our deliberations on the two major themes of the Conference - adequate shelter for all and sustainable human settlements development in an urbanizing world - have been inspired by the Charter of the United Nations and are aimed at reaffirming existing and forging new partnerships for action at the international, national and local levels to improve our living environment. We commit ourselves to the objectives, principles and recommendations contained in the Habitat Agenda and pledge our mutual support for its implementation.

2. We have considered, with a sense of urgency, the continuing deterioration of conditions of shelter and human settlements. At the same time, we recognize cities and towns as centres of civilization, generating economic development and social, cultural, spiritual and scientific advancement. We must take advantage of the opportunities presented by our settlements and preserve their diversity to promote solidarity among all our peoples.

3. We reaffirm our commitment to better standards of living in larger freedom for all humankind. We recall the first United Nations Conference on Human Settlements, held at Vancouver, Canada, the celebration of the International Year of Shelter for the Homeless and the Global Strategy for Shelter to the Year 2000, all of which have contributed to increased global awareness of the problems of human settlements and called for action to achieve adequate shelter for all. Recent United Nations world conferences, including, in particular, the United Nations Conference on Environment and Development, have given us a comprehensive agenda for the equitable attainment of peace, justice and democracy built on economic development, social development and environmental protection as interdependent and mutually reinforcing components of sustainable development. We have sought to integrate the outcomes of these conferences into the Habitat Agenda.

4. To improve the quality of life within human settlements, we must combat the deterioration of conditions that in most cases, particularly in developing countries, have reached crisis proportions. To this end, we must address comprehensively, inter alia, unsustainable consumption and production patterns, particularly in industrialized countries; unsustainable population changes, including changes in structure and distribution, giving priority consideration to the tendency towards excessive population concentration; homelessness; increasing poverty; unemployment; social exclusion; family instability; inadequate resources; lack of basic infrastructure and services; lack of adequate planning; growing insecurity and violence; environmental degradation; and increased vulnerability to disasters.

5. The challenges of human settlements are global, but countries and regions also face specific problems which need specific solutions. We recognize the need to intensify our efforts and cooperation to improve living conditions in the cities, towns and villages throughout the world, particularly in developing countries, where the situation is especially grave, and in countries with economies in transition. In this connection, we acknowledge that globalization of the world economy presents opportunities and challenges for the development process, as well as risks and uncertainties, and that achievement of the goals of the Habitat Agenda would be facilitated by, inter alia, positive actions on the issues of financing of development, external debt, international trade and transfer of technology. Our cities must be places where human beings lead fulfilling lives in dignity, good health, safety, happiness and hope.

6. Rural and urban development are interdependent. In addition to improving the urban habitat, we must also work to extend adequate infrastructure, public services and employment opportunities to rural areas in order to enhance their attractiveness, develop an integrated network of settlements and minimize rural-to-urban migration. Small- and medium-sized towns need special focus.
 

7. As human beings are at the centre of our concern for sustainable development, they are the basis for our actions as in implementing the Habitat Agenda. We recognize the particular needs of women, children and youth for safe, healthy and secure living conditions. We shall intensify our efforts to eradicate poverty and discrimination, to promote and protect all human rights and fundamental freedoms for all, and to provide for basic needs, such as education, nutrition and life-span health care services, and, especially, adequate shelter for all. To this end, we commit ourselves to improving the living conditions in human settlements in ways that are consonant with local needs and realities, and we acknowledge the need to address the global, economic, social and environmental trends to ensure the creation of better living environments for all people. We shall also ensure the full and equal participation of all women and men, and the effective participation of youth, in political, economic and social life. We shall promote full accessibility for people with disabilities, as well as gender equality in policies, programmes and projects for shelter and sustainable human settlements development. We make these commitments with particular reference to the more than one billion people living in absolute poverty and to the members of vulnerable and disadvantaged groups identified in the Habitat Agenda.

8. We reaffirm our commitment to the full and progressive realization of the right to adequate housing as provided for in international instruments. To that end, we shall seek the active participation of our public, private and non-governmental partners at all levels to ensure legal security of tenure, protection from discrimination and equal access to affordable, adequate housing for all persons and their families.

9. We shall work to expand the supply of affordable housing by enabling markets to perform efficiently and in a socially and environmentally responsible manner, enhancing access to land and credit and assisting those who are unable to participate in housing markets.

10. In order to sustain our global environment and improve the quality of living in our human settlements, we commit ourselves to sustainable patterns of production, consumption, transportation and settlements development; pollution prevention; respect for the carrying capacity of ecosystems; and the preservation of opportunities for future generations. In this connection, we shall cooperate in a spirit of global partnership to conserve, protect and restore the health and integrity of the Earth's ecosystem. In view of different contributions to global environmental degradation, we reaffirm the principle that countries have common but differentiated responsibilities. We also recognize that we must take these actions in a manner consistent with the precautionary principle approach, which shall be widely applied according to the capabilities of countries. We shall also promote healthy living environments, especially through the provision of adequate quantities of safe water and effective management of waste.

11. We shall promote the conservation, rehabilitation and maintenance of buildings, monuments, open spaces, landscapes and settlement patterns of historical, cultural, architectural, natural, religious and spiritual value.

12. We adopt the enabling strategy and the principles of partnership and participation as the most democratic and effective approach for the realization of our commitments. Recognizing local authorities as our closest partners, and as essential, in the implementation of the Habitat Agenda, we must, within the legal framework of each country, promote decentralization through democratic local authorities and work to strengthen their financial and institutional capacities in accordance with the conditions of countries, while ensuring their transparency, accountability and responsiveness to the needs of people, which are key requirements for Governments at all levels. We shall also increase our cooperation with parliamentarians, the private sector, labour unions and non-governmental and other civil society organizations with due respect for their autonomy. We shall also enhance the role of women and encourage socially and environmentally responsible corporate investment by the private sector. Local action should be guided and stimulated through local programmes based on Agenda 21, the Habitat Agenda, or any other equivalent programme, as well as drawing upon the experience of worldwide cooperation initiated in Istanbul by the World Assembly of Cities and Local Authorities, without prejudice to national policies, objectives, priorities and programmes. The enabling strategy includes a responsibility for Governments to implement special measures for members of disadvantaged and vulnerable groups when appropriate.

13. As the implementation of the Habitat Agenda will require adequate funding, we must mobilize financial resources at the national and international levels, including new and additional resources from all sources - multilateral and bilateral, public and private. In this connection, we must facilitate capacity-building and promote the transfer of appropriate technology and know-how. Furthermore, we reiterate the commitments set out in recent United Nations conferences, especially those in Agenda 21 on funding and technology transfer.

14. We believe that the full and effective implementation of the Habitat Agenda will require the strengthening of the role and functions of the United Nations Centre for Human Settlements (Habitat), taking into account the need for the Centre to focus on well-defined and thoroughly developed objectives and strategic issues. To this end, we pledge our support for the successful implementation of the Habitat Agenda and its global plan of action. Regarding the implementation of the Habitat Agenda, we fully recognize the contribution of the regional and national action plans prepared for this Conference.

15. This Conference in Istanbul marks a new era of cooperation, an era of a culture of solidarity. As we move into the twenty-first century, we offer a positive vision of sustainable human settlements, a sense of hope for our common future and an exhortation to join a truly worthwhile and engaging challenge, that of building together a world where everyone can live in a safe home with the promise of a decent life of dignity, good health, safety, happiness and hope

http://www.un.org/ga/Istanbul 5/declaration.htm
  


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Ven 22 Déc - 00:16 (2017)    Sujet du message: JERUSALEM : L'ASSEMBLEE GENERALE EXIGE DES ETATS QU'ILS RESPECTENT LES RESOLUTIONS DE L'ONU / General Assembly demands all States comply with UN resolutions regarding status of Jerusalem Répondre en citant

JERUSALEM : L'ASSEMBLEE GENERALE EXIGE DES ETATS QU'ILS RESPECTENT LES RESOLUTIONS DE L'ONU

ENGLISH : General Assembly demands all States comply with UN resolutions regarding status of Jerusalem

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=58330#.Wjwxo7hIV5Y



Les écrans de la salle de l’Assemblée générale indique le résultat du vote final concernant la résolution sur le statut de Jérusalem, lors de la reprise de la 10e Session extraordinaire d’urgence sur les actions illégales d’Israël à Jérusalem-Est occupée et dans le reste du territoire palestinien occupé. Photo : ONU / Manuel Elias

21 décembre 2017 – L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté, ce jeudi, une résolution exigeant que tous les Etats membres « respectent les résolutions du Conseil de sécurité concernant Jérusalem et s'abstiennent de reconnaître les actions et les mesures qui y sont contraires ».

Adopté par 128 voix pour, 9 contre et 35 abstentions, le texte déplore « au plus haut point » les récentes décisions relatives au statut de Jérusalem. Le 6 décembre, les Etats-Unis ont reconnu la Ville sainte comme capitale d'Israël et annoncé leur volonté d'y transférer leur ambassade depuis Tel-Aviv.

Dans sa résolution, l'Assemblée générale considère comme « nulle et non avenue » toute décision ou action susceptible de modifier le « caractère, le statut ou la composition démographique » de Jérusalem.

Lundi, un projet de résolution qui aurait invalidé toute « décision unilatérale » sur Jérusalem a été soumis au Conseil de sécurité et a été rejeté en raison du véto des Etats-Unis. Suite à ce rejet, le Yémen et la Turquie ont décidé de porter la question du statut de la Ville sainte devant l'Assemblée générale.

Approuvé par la majorité des membres de l'Assemblée, le texte demande à tous les États de « s'abstenir » d'établir des missions diplomatiques dans la Ville sainte, conformément à la résolution du Conseil de sécurité 478 adoptée en 1980.

« Jérusalem est une question qui relève du statut final et qui doit être réglée par la voie de la négociation, comme le prévoient les résolutions pertinentes des organes de l'Organisation des Nations Unies », rappelle l'Assemblée générale.

Réitérant son appel à « inverser les tendances négatives qui mettraient en péril la solution des deux États », l'Assemblée demande à ce que de plus grands efforts régionaux et internationaux soient déployés pour parvenir, « sans tarder, à une paix globale, juste et durable au Moyen-Orient ».

News Tracker: autres dépêches sur la question

Moyen-Orient : le Conseil de sécurité échoue à adopter une résolution sur Jérusalem

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=40698#.Wjww_rhIV5Y


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Ven 22 Déc - 01:38 (2017)    Sujet du message: JERUSALEM : LE DIALOGUE DIRECT EST L'UNIQUE SOLUTION, PAR LE CARD. PAROLIN / Holy See Supports Jerusalem’s Historical Status Quo Répondre en citant

JERUSALEM : LE DIALOGUE DIRECT EST L'UNIQUE SOLUTION, PAR LE CARD. PAROLIN
 
ENGLISH : Holy See Supports Jerusalem’s Historical Status Quo
...The Holy See called for dialogue toward a peaceful resolution that respects the nature of Jerusalem, in accordance with the relevant UN Resolutions...
https://zenit.org/articles/holy-see-supports-jerusalems-historical-status-q…

La ville « devrait avoir un statut spécial »

21 décembre 2017 Marina Droujinina Rome


Jérusalem © Instagram Franciscus

« L’unique solution » pour Jérusalem, a déclaré le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin, « est le dialogue direct entre les deux parties afin de parvenir à un consensus autour de certaines propositions. » « C’est la seule route », a-t-il souligné.

L’édition italienne de L’Osservatore Romano datée du 22 décembre 2017 publie les réflexions du « numéro 2 » du Vatican au sujet du statut de la Ville sainte, exposées dans une interview publiée la veille dans le quotidien italien « Corriere della Sera ».

« Les décisions unilatérales » concernant Jérusalem « ne sont pas utiles pour aller dans la direction de la paix », a déclaré le cardinal deux semaines après la décision du président américain Donald Trump de reconnaître la Ville sainte comme capitale d’Israël.

C’est « une ville unique et sacrée pour les juifs, les chrétiens et les musulmans », a-t-il rappelé.  Par conséquent, « elle devrait avoir un statut spécial qui en fait une ‘ville ouverte’, offrant des assurances de liberté religieuse pour les membres des trois religions qui partagent les lieux saints et permettant l’accès aux pèlerins ».

En ce qui concerne le rôle de l’Église dans les recherches de solutions autour de Jérusalem, le cardinal Parolin a assuré qu’« au niveau diplomatique, l’Église peut intervenir dans des situations très concrètes ». « Nous l’avons fait, aussi dans le passé, a-t-il précisé. Je ne sais pas s’il y aura une opportunité, dans ce cas, cela dépend beaucoup des circonstances, des acteurs impliqués. »

Le cardinal a aussi estimé « que l’Église devrait surtout demander de continuer à proclamer les grandes valeurs de l’Évangile : la paix, le dialogue comme voie de paix, de fraternité, de solidarité ». En fait, a-t-il ajouté, « ces mots doivent continuer à être répétés parce qu’ils risquent d’être niés tous les jours par des faits. Et par conséquent, ils doivent être éveillés dans le cœur des gens ».

Le pape François a exprimé sa « préoccupation profonde » sur la situation et a lancé un appel à « respecter le statu quo de la ville, en conformité avec les résolutions pertinentes des Nations Unies », lors de l’audience générale du mercredi 6 décembre dernier. Il a eu aussi un échange téléphonique sur cette question avec le président palestinien Mahmoud Abbas.

https://fr.zenit.org/articles/jerusalem-le-dialogue-direct-est-lunique-solu…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Ven 22 Déc - 03:08 (2017)    Sujet du message: UNGA EMERGENCY SESSION ON JERUSALEM Répondre en citant

UNGA EMERGENCY SESSION ON JERUSALEM



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=fvQHyiCwJgA

The 193-member United Nations General Assembly is holding a special emergency session to vote on a resolution over US President Donald Trump’s decision to recognize Jerusalem as the capital of Israel earlier this month.


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Ven 22 Déc - 04:12 (2017)    Sujet du message: JERUSALEM : DISCOURS DE NIKKI HALEY A LA SEANCE DU CONSEIL DE SECURITE DE L’ONU / NIKKI HALEY UNSC RESOLUTION 2334 SPEECH Répondre en citant

JERUSALEM : DISCOURS DE NIKKI HALEY A LA SEANCE DU CONSEIL DE SECURITE DE L’ONU

ENGLISH : NIKKI HALEY UNSC RESOLUTION 2334 SPEECH

VIDEO : https://www.youtube.com/watch?time_continue=5&v=43OMi-5KQoE


NIKKI HALEY VETOES UN RESOLUTION CALLING FOR WITHDRAWAL OF TRUMP'S JERUSALEM RECOGNITION



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=49kO8Baj-uI


Déc 21, 2017



« Aujourd’hui, parce que nous avons reconnu une vérité fondamentale sur la capitale d’Israël, nous avons été accusés de nuire à la paix. L’histoire se souviendra également que nous rejetons cette affirmation scandaleuse »

Les deux discours de l’ambassadrice américaine Nikki Haley, représentante permanente aux Nations unies, prononcés avant et après une séance d’information du Conseil de sécurité des Nations unies sur la situation au Moyen Orient, le 18 décembre 2017. Voici le discours qui a précédé le vote :
Merci, monsieur le président. A l’occasion de cette réunion, je ne vais pas gaspiller le temps du Conseil pour dire où une nation souveraine donnée doit décider de placer son ambassade, ni pourquoi nous avons le droit de le faire. Je vais aborder un sujet d’inquiétude plus approprié et aussi plus urgent.

Cette semaine, c’est le premier anniversaire de l’adoption de la Résolution 2334. Ce jour-là, devant ce Conseil, au mois de décembre 2016, les Etats-Unis ont choisi de s’abstenir, permettant à la résolution d’être adoptée. Aujourd’hui, un an a passé et il y a une nouvelle administration.

Si l’occasion était donnée de revoter sur la Résolution 2334, je peux affirmer avec une totale certitude que les Etats-Unis voteraient « non ». Nous exercerions notre droit de veto. Les raisons [justifiant un tel vote] concerneraient la cause de la paix au Moyen Orient.

En apparence, la Résolution 2334 décrivait les implantations israéliennes comme des entraves à la paix. Les esprits raisonnables peuvent être en désaccord avec cette affirmation et en fait, au fil des années, les Etats-Unis ont exprimé des critiques à l’égard des politiques d’implantations israéliennes à de nombreuses occasions.

Mais en vérité, cela a été la Résolution 2334 en elle-même qui a été une entrave à la paix. Le Conseil de sécurité a mis un peu plus hors de portée les négociations entre Israéliens et Palestiniens en se plaçant, une fois encore, entre les deux parties en conflit.

En plaçant pleinement et à mauvais escient la responsabilité de l’échec des efforts de paix sur les implantations israéliennes, la Résolution a donné un laissez-passer aux leaders palestiniens qui, depuis de nombreuses années, rejettent une proposition de paix après l’autre. Cela les a également encouragés à éviter les négociations à l’avenir.

La Résolution a refusé de reconnaître l’héritage laissé par les négociations manquées, sans lien avec les implantations. Et le Conseil a émis des jugements sur des questions qui doivent être décidées à l’occasion de négociations directes entre les parties.

Si l’histoire des Nations unies dans les efforts de paix prouve quelque chose, c’est que discuter ici, à New York, ne peut pas remplacer des négociations en face à face entre les parties régionales impliquées. [Ces discussions] ne peuvent que faire reculer la cause de la paix, pas la faire avancer.

De surcroît, la Résolution 2334 demandait l’arrêt de toutes les activités d’implantation à Jérusalem-Est – même dans le quartier juif de la Vieille Ville. C’est une demande qu’aucun esprit ni qu’aucun pays responsable ne peut attendre d’Israël. Et, de cette manière, la Résolution 2334 a fait ce que l’annonce du président Trump sur Jérusalem ne faisait pas : Elle a préjugé des questions qui devaient être gérées dans les négociations de statut final.

Si le vote devait avoir lieu aujourd’hui, les Etats-Unis exerceraient leur droit de veto à l’encontre de la Résolution 2334 pour une autre raison. Elle a donné vie à la création affreuse du Conseil des droits de l’Homme : les bases de données des entreprises opérant au sein des communautés juives. C’est un effort visant à créer une liste noire, purement et simplement. C’est également un autre obstacle à la paix négociée. C’est une tache sur la conscience américaine d’avoir donné un élan au mouvement dit du BDS en permettant le passage de la Résolution 2334.

A la grande honte des Nations unies, elle a été un espace démesurément hostile envers la démocratie la plus tenace du Moyen Orient.

Les Etats-Unis refusent d’accepter ce deux poids, deux mesures, qui dit que nous ne somme pas impartiaux lorsque nous respectons la volonté du peuple américain en relocalisant notre ambassade américaine, mais que, d’une certaine manière, les Nations unies sont une partie neutre lorsqu’elles distinguent constamment Israël par ses condamnations.

Pendant des décennies, Israël a supporté, vague après vague, la partialité au sein de l’ONU et de ses agences. Les Etats-Unis se sont souvent placés aux côtés d’Israël. Nous ne l’avons pas fait le 23 décembre 2016. Nous ne referons pas cette erreur.

Cette semaine marque le premier anniversaire d’un revers significatif essuyé par la paix au Moyen Orient. Mais les Etats-Unis sont toujours aussi engagés à aider à mettre en place des négociations de statut final qui mèneront vers une paix durable.

Notre main reste tendue à chacune des deux parties. Nous appelons tous les pays à partager cet engagement en tirant les dures leçons du passé et à œuvrer pour faire en sorte de ramener Israël et les Palestiniens, en toute bonne foi, à la table de la paix.

Merci, merci beaucoup.


Le discours de Haley expliquant l’utilisation du veto américain :

Merci, monsieur le président.

Cela fait presque un an maintenant que je suis la fière représentante des Etats-Unis. C’est la première fois que j’ai utilisé le droit américain à opposer un veto à une Résolution au Conseil de sécurité. Cet exercice du veto, les Etats-Unis n’en font pas souvent usage. Nous ne l’avons pas utilisé depuis plus de six ans. Nous nous y sommes prêtés sans joie, mais également sans réticence.

Le fait que ce veto ait été opposé pour défendre la souveraineté américaine et pour défendre le rôle de l’Amérique dans le processus de paix au Moyen Orient n’est pas source d’embarras pour nous. Cela devrait plutôt être une source d’embarras pour les autres membres du Conseil de sécurité.

Comme je l’ai souligné lorsque nous avons débattu de ce sujet il y a 10 jours, je noterai encore une fois les caractéristiques de l’annonce faite par le président sur Jérusalem qui sont les plus pertinentes ici. Le président a pris un soin minutieux à ne pas préjuger des négociations de statut final, notamment des frontières spécifiques de la souveraineté israélienne sur Jérusalem. Cela reste un sujet qui ne pourra être négocié qu’entre les deux parties. Ce positionnement est pleinement conforme aux résolutions antérieures du Conseil de sécurité.

Le président a également pris soin d’établir que nous soutenons le statu-quo en ce qui concerne les lieux saints de Jérusalem et que nous soutenons une solution à deux Etats si c’est cette dernière auxquelles souscrivent les parties. Une fois encore, ces positionnements sont parfaitement cohérents avec les résolutions antérieures votées par le Conseil de sécurité.

Il est hautement regrettable que certains tentent de fausser le positionnement du président pour servir leurs propres agendas.

Ce qui est ennuyeux pour certains, ce n’est pas que les Etats-Unis aient nui au processus de paix – nous n’avons, en fin de compte, rien fait de tel. Ce qui est plutôt ennuyeux pour certains, c’est que les Etats-Unis ont eu le courage et l’honnêteté de reconnaître une réalité fondamentale. Jérusalem est le foyer politique, culturel et spirituel du peuple juif depuis des milliers d’années. Il n’a aucune autre capitale. Mais la reconnaissance par les Etats-Unis de l’évidence – que Jérusalem est la capitale et le siège du gouvernement israélien contemporain – c’est déjà trop pour certains.

Pour commencer, certains ont menacé de violences dans les rues, comme si la violence allait aider à améliorer d’une manière ou d’une autre les perspectives de paix.

Aujourd’hui, englués dans le jargon diplomatique, certains veulent dire à l’Amérique où installer son ambassade. Les Etats-Unis jouissent du droit souverain de déterminer où et si établir une ambassade. Je soupçonne que certains Etats-membres accueilleraient avec satisfaction des déclarations du Conseil de sécurité qui concerneraient leurs décisions souveraines. Et je pense à certains, qui devraient le redouter.

Il faut remarquer qu’il ne s’agit pas d’un nouveau positionnement américain. En 1980, lorsque Jimmy Carter était président américain, le Conseil de sécurité avait voté la Résolution 478, qui appelait les missions diplomatiques à être relocalisées à Jérusalem. Les Etats-Unis n’avaient pas soutenu la Résolution 478.

Dans son discours, le secrétaire d’Etat de l’époque, Ed Muskie, avait dit la chose suivante : « Le projet de résolution qui se trouve devant nous aujourd’hui illustre une préoccupation qui a produit des séries de textes irréalistes et déséquilibrés sur les questions du Moyen Orient ».

De manière plus spécifique, concernant la disposition sur les missions diplomatiques à Jérusalem, le secrétaire Muskie avait dit ce qui suit : « De ce que nous pouvons en juger, la résolution n’est pas contraignante. Elle est sans force. Et nous la rejetons en tant que tentative subversive de régenter les autres nations. Elle ne fait rien pour promouvoir une résolution des problèmes difficiles que doivent affronter Israël et ses voisins. Elle ne fait pas avancer la cause de la paix ».

C’était en 1980. C’est tout aussi vrai aujourd’hui. Aucun pays ne dira aux Etats-Unis où nous pouvons placer nos ambassades.

Encore davantage enterré dans le jargon de cette résolution, l’accusation que les Etats-Unis font reculer les perspectives de paix au Moyen Orient. C’est une accusation scandaleuse. Ceux qui la profèrent devraient se rendre compte qu’elle ne nuit qu’au peuple palestinien, au nom duquel ils affirment s’exprimer. Que gagnent les Palestiniens lorsque leurs propres dirigeants installent des barrages aux négociations ?

Un « processus de paix » abîmé par la simple reconnaissance du fait que Jérusalem est la capitale d’Israël n’est pas un processus de paix, c’est la justification apportée à une paralysie sans fin. Que gagnent les Palestiniens lorsque certains de leurs dirigeants accusent les Etats-Unis d’être hostiles à la cause de la paix ? Ils ne gagnent rien, mais cela risque de leur coûter beaucoup.

Les Etats-Unis ont fait plus que n’importe quel autre pays pour aider les Palestiniens. Et de loin. Depuis 1994, nous avons versé plus de 5 milliards de dollars aux Palestiniens en assistance économique, sécuritaire et humanitaire.

L’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine de l’ONU fait fonctionner des écoles et des établissements médicaux à travers toute la région. Il est financé presque entièrement par des contributions volontaires. L’année dernière, les Etats-Unis ont financé presque 30 % du budget de l’UNRWA. Cela représente davantage que les deux plus importants donateurs réunis. Et c’est très largement plus que certains des membres de ce conseil qui ont pourtant des ressources financières considérables qui leur appartiennent.

Je vais être directe : Lorsque les Américains voient un groupe de pays dont les contributions totales versées aux Palestiniens représentent moins d’un pour cent du budget de l’UNRWA – Lorsqu’ils voient ces pays accuser les Etats-Unis de ne pas être suffisamment engagé à la paix – les Américains perdent patience.

J’ai été dans les camps de réfugiés que les Etats-Unis soutiennent par leur contribution. J’y ai rencontré des hommes, des femmes, et des enfants. J’ai épousé leur cause en leurs noms. Je peux vous dire que leurs dirigeants ne leur font aucune faveur en se montrant plus enclins à abandonner les négociations qu’à travailler dur pour les voir aboutir.

Les Etats-Unis n’ont jamais été plus engagés envers la paix au Moyen Orient. Nous y étions engagés avant que le président n’annonce notre reconnaissance de Jérusalem en tant que capitale d’Israël et nous le sommes encore aujourd’hui.

Ce à quoi nous avons assisté ici au Conseil de sécurité est une insulte. Elle ne sera pas oubliée. C’est un exemple de plus du fait que les Nations unies font plus de mal que de bien dans leur gestion du conflit israélo-palestinien.

Aujourd’hui, par la simple action de décider où installer notre ambassade, les Etats-Unis ont été contraints à défendre leur souveraineté. L’histoire se souviendra que nous l’avons fait avec beaucoup de fierté. Aujourd’hui, parce que nous avons reconnu une vérité fondamentale sur la capitale d’Israël, nous avons été accusés de nuire à la paix. L’histoire se souviendra également que nous rejetons cette affirmation scandaleuse.

Pour ces raisons, et avec les meilleurs intérêts des Israéliens et des Palestiniens à l’esprit, les Etats-Unis ont voté « non » à cette résolution.

Merci.

Transcription Timesofisrael

http://www.europe-israel.org/2017/12/jerusalem-discours-de-nikki-haley-a-la…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Ven 22 Déc - 04:46 (2017)    Sujet du message: MAHMOUD ABBAS RECU VENDREDI A PARIS PAR EMMANUEL MACRON Répondre en citant

MAHMOUD ABBAS RECU VENDREDI A PARIS PAR EMMANUEL MACRON

Déc 21, 2017

 

Le président de l’Autorité palestinien Mahmoud Abbas sera reçu vendredi matin par Emmanuel Macron, deux semaines après la visite du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, a annoncé mardi le président français.

La France a « la volonté de discuter avec les deux parties » israélienne et palestinienne « auxquelles nous ne pouvons nous substituer pour construire la paix« , a expliqué M. Macron à l’issue d’un entretien avec le roi Abdallah II de Jordanie.

« Je pense que c’est une erreur » de vouloir « faire ce processus à leur place« , a-t-il ajouté devant la presse. « Le temps n’est pas à une initiative française » sur ce dossier, a-t-il estimé.

Le 10 décembre, à l’issue d’un déjeuner à l’Elysée (palais présidentiel), le chef de l’Etat français avait appelé M. Netanyahou à faire des « gestes courageux » envers les Palestiniens pour « sortir de l’impasse actuelle » et permettre « la reprise du dialogue israélo-palestinien« .

Il avait également qualifié la déclaration président américain Donald Trump sur le statut de Jérusalem comme capitale d’Israël comme « dangereuse pour la paix ».

« Paris est la capitale de France, Jérusalem est la capitale d’Israel », avait cordialement rétorqué le dirigeant israélien, « ça a été la capitale d’Israël depuis 3000 ans, ca a été la capitale de l’Etat juif depuis 70 ans ». « Nous respectons votre histoire et vos choix et nous savons que comme ami vous respectez les nôtres », avait-il dit, précisant que « la paix doit être construite sur une base de vérité ».

« Jérusalem n’a jamais été la capitale d’un autre peuple, plus vite les Palestiniens accepteront cette réalité, plus vite nous arriverons à la paix », avait-il ajouté.

Le roi Abdallah II a pour sa part indiqué mardi auprès du président Macron, qu’il avait « bon espoir qu’il y ait une avancée ». « Nous allons attendre que, dans les deux à trois prochains mois, les Américains présentent leur plan » comme Washington l’a annoncé. Avec, pour Amman, la volonté que « les Palestiniens puissent établir leur Etat indépendant avec Jérusalem-est comme capitale ».

Mahmoud Abbas avait été reçu pour la première fois à Paris par le président Macron en juillet dernier, dix jours avant la visite prévue du Premier ministre israélien invité à l’occasion du 75e anniversaire de la rafle du Vél’ d’Hiv.

http://www.europe-israel.org/2017/12/mahmoud-abbas-recu-vendredi-a-paris-pa…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 29 464
Féminin

MessagePosté le: Lun 25 Déc - 09:36 (2017)    Sujet du message: LE GUATEMALA DECIDE DE DEPLACER SON AMBASSADE A JERUSALEM Répondre en citant

LE GUATEMALA DECIDE DE DEPLACER SON AMBASSADE A JERUSALEM


© REUTERS/ Eliana Aponte/File Photo
International
00:09 25.12.2017(mis à jour 00:56 25.12.2017)

Après les États-Unis, c'est le Guatemala qui décide de tranférer son ambassade en Israël à Jérusalem.



© Sputnik. Alexei Druzhinin
Trump, avec son «pari» sur Jérusalem, risque de mener la région à la guerre

Le Président de la République du Guatemala, Jimmy Morales, a annoncé dimanche son intention de suivre l'exemple de Washington et de transférer l'ambassade de son pays en Israël de Tel Aviv à Jérusalem. «Aujourd'hui [dimanche, ndlr] je me suis entretenu avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou… Un des thèmes centraux a été le transfère de l'ambassade guatémalienne à Jérusalem. J'informe que j'ai chargé le ministre des Affaires étrangères d'entamer les actions appropriées», a-t-il indiqué sur son compte Facebook.

Pour rappel, le 6 décembre dernier, Donald Trump avait annoncé que les États-Unis reconnaissaient Jérusalem comme capitale d'Israël et que l'ambassade américaine y serait transférée. L'initiative a provoqué la colère du monde arabe et des émeutes dans les territoires palestiniens.

L'Assemblée générale de l'Onu a approuvé à une large majorité des voix la résolution contre la décision des États-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'État hébreu. 128 pays ont voté en faveur de cette résolution, neuf contre, 35 autres se sont abstenus.21 pays n'ont pas pris part au vote.

https://fr.sputniknews.com/international/201712251034476731-israel-guatemal…


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:07 (2018)    Sujet du message: LA SITUATION

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ISRAËL et le MOYEN-ORIENT -> LA SITUATION - DOMINATION DE ROME SUR JERUSALEM(PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 9 sur 10

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com