LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LA SITUATION
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ISRAËL et le MOYEN-ORIENT -> LA SITUATION - DOMINATION DE ROME SUR JERUSALEM(PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 23 Mai - 02:19 (2014)    Sujet du message: ENTERING JERUSALEM : ASCENSION DAY : MALACHI MARTIN : “THE LAST POPE [FRANCIS] WOULD BE UNDER CONTROL OF SATAN ” Répondre en citant



ENTERING JERUSALEM : ASCENSION DAY : MALACHI MARTIN : “THE LAST POPE [FRANCIS] WOULD BE UNDER CONTROL OF SATAN ”


Thursday, May 22, 2014


Who is this (Jesuit) Pope Francis, and who are his entourage; that they would enter Jerusalem this Memorial Day weekend and demand a Palestinian State? His transcribers misunderstood when he stated “Prey” in Israel, and they heard “Pray” instead from the newest rock star.



Vatican Says Pope Will Demand 'Sovereign Palestine' - See more at: http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/180928#.U35E4rdOXrc

…The Vatican's Secretary of State made a dramatic revelation ahead of Pope Francis's visit to Israel next Sunday and Monday, declaring that the pope will talk about the "Palestinian people's right to have a homeland, sovereign and independent."

…Rabbi Sergio Bergman, a member of the Argentinian parliament and close friend of Pope Francis, reported in February that the pope intends to define himself as the "Che Guevera [Fidel Castro’s murderous thug friend] of the Palestinians" and support their "struggle and rights" during his visit.

…Another point of contention about the pope's visit is the status of the David's Tomb Compound in Jerusalem. While numerous government officials - including Foreign Minister Avigdor Liberman and Israel's Sephardic Chief Rabbi - have denied control of the holy site will be transferred to the Vatican, reports have revealed a plan to indirectly transfer the site.

The deceptiveness of the pope should've been expected. According to former Jesuit Priest/Exorcist Malachi Martin (1921-1999), they are, “A bunch, a whole bunch, of Catholic prelates in Rome, who belong to Satan. They’re servants of Satan. And the servants of Satan outside the church, in various organizations; they want to destroy the Catholicism of the Church, and keep it as a stabilizing factor in human affairs. It’s an alliance. A dirty alliance, a filthy alliance…”


In the same interview, when Malachi Martin was asked if the “last pope would be under the control of Satan…. Any comment on that?” Fr. Martin responded, “Yes, it sounds as if they were reading, or being told, the text of the Third Secret [given by a supposed Virgin Mary, amongst UFO’s in Fatima Portugal in 1917].” (Wikipedia)

Is Pope Francis is the False Prophet? My contention is that the man to soon enter Jerusalem on May 25, 2014, the fortieth day of the Omer, Ascension Day on the Hebrew Calendar, is under the control of the Satan, and is the False Prophet. I am not alone, for many top authors, and worldwide Orthodox Church leaders agree with me. Only weeks ago, Greek Orthodox Leaders sent a scathing letter to Pope Francis, stating that he and his church are full of “satanic pride.”

How do the Greek Orthodox Leaders feel about the Roman Catholic Church and Pope Francis? - See more at: http://orthodoxinfo.com/ecumenism/epistle-to-pope-francis.pdf

…What is more, all of the Saints who lived after the schism of 1054, such as St. Germanos Patriarch of Constantinople, St. Gregory Palamas, St. Mark of Ephesus, St Simeon of Thessalonica, St. Nicodemus the Hagiorite, St. Cosmas of Aetolia, St Nektarios of Pentapolis, Saint Justin Popović and others,6 with one voice, condemn Papism as a heresy. Papism is not a “Church” but a State – the Vatican, a worldly organization, with a government, with you, the “Pope,” as leader, with the Cardinals as Ministers and Secretaries and with the “Bank of the Holy Spirit.” Neither is Papism a “Roman Catholic Church,” because it is neither Roman, nor Catholic, nor a Church. It has no relation with Romiosini or with Romania. It isn’t Catholic since it separated of its own will from the Catholic Orthodox Church in 1054 A.D. and since then it doesn’t possess the fullness of the Orthodox Faith of our Holy Fathers, which you have distorted. You are not a Church, since you became a State, falling, instead, to the third temptation of Christ. You accepted the Devil’s proposal to make you almighty earthly rulers in return for your allegiance to him. We Orthodox are the true Roman Catholic Church. We Orthodox are the Romans: to us belong Romania, Romiosini. Orthodoxy is the One Holy, CATHOLIC, and Apostolic Church, the true Roman Catholic Church, as we confess in the Nicene-Constantinopolitan Symbol of Faith…

…Your Excellency, claiming that Papism is a so called “Church,” and moreover a “sister Church,” with valid Mysteries (Sacraments), Baptism, the Priesthood and Grace, that Papism and Orthodoxy make up the so-called, “two lungs,” with which the Church of Christ breaths, that you, the heretical “Pope,” are a canonical bishop, successor of the Apostle Peter and Vicar of Christ on earth, who possess the Apostolically, Scripturally and Patristically groundless and non-existent “Petrine” primacy of power over all the Church, and the blasphemous “Papal Infallibility,” instead of the true primacy of honor (διά τό εἶναι τήν Ρώμην πρωτεύουσα) as is commanded by the Holy Canons of the undivided Church of the first millennium to which the Orthodox Pope of Rome and Patriarch of the West is entitled, doctrines that are totally unknown and without foundation or witness in the general Tradition of the Catholic Orthodox Church of the first ten centuries and of the eight Holy Ecumenical Councils, doctrines which are a clear blasphemy against the All-Holy Spirit and which show your theological departure and the satanic pride of which you are possessed…

…For us Orthodox, Your Excellency, Ecumenism has been condemned as a pan-heresy by the aforementioned Blessed and Venerable and God-bearing Father Saint Justin Popović, who, in his excellent work, The Orthodox Church and Ecumenism, notes, “Ecumenism is a common name for the false Christianities of the false churches of Western Europe. Within it is found the heart of European Humanism with Papism as its head. All of these false Christianities and false churches are nothing other than one heresy next to the other. Their common evangelical name is pan-heresy.” The womb and source of Ecumenism just happens to be Freemasonry, which promotes through it the universal religion of Lucifer; and the womb and source of Freemasonry is International Zionism, which changed the theism of the Old Testament and the Prophets into shameful Luciferism with the demonic Kabbalah and the vulgar Talmud, work of the demonized Rabbis of fallen Judaism and of their ideals regarding world wide government and domination, through the still-awaited false messiah, namely Antichrist…
...Along with the Jews, Your Excellency is a favorite of the Freemasons, who, according to their own publications, were anxiously awaiting your election and rejoiced when you were chosen! In a statement by the “Grand Master,” G. Raffi, he stresses that, “With Pope Francis, nothing will be as it was before. It is a clear choice of fraternity for a Church of dialogue, which is not contaminated by the logic and temptations of temporal power. He is a man of the poor, far away from the Curia. Fraternity and the desire to dialogue were his first concrete words. Perhaps nothing in the Church will be as it was before. The simple cross he wore on his white cassock lets us hope that a Church of the people will re-discover its capacity to dialogue with all men of good will and with Freemasonry, which, as the experience of Latin America teaches us, works for the good and progress of humanity!” So here is the heart of the matter: “dialogue with all men of good will,” which means an intensifying of ecumenism! Are you not aware, Your Excellency, that Freemasonry promotes, through Ecumenism, the universal religion of Lucifer, as well as the fact that the source and womb of Freemasonry is the hideous International Zionism? From Freemasonry’s own texts it is established that they accept and believe in a divinity, which they call “The Great Architect of the Universe” (G.A.O.T.U.). They have, of course, rites analogous with those of the Church (“mysteries” or “sacraments” for example: marriage, altars, temples, symbols, funerals, consecrations) with a specific typicon of rites. In the Masonic texts G.A.O.T.U. is know by the names: Lucifer, Devil, Satan, Beelzebul, Belial, Baphomet,..

My opinions: The Revelation 6:8 rhomphaia dividing between the people-groups is nearly complete (see Ezekiel 34:17-25); whereas, the division between the sheep and the goats (Matthew 25:31-46) will occur later, much later. It’s not too late to join a Torah Bible Study and learn a relationship with the Father, and the Son. His sheep know His voice and follow it: His Voice is the Torah, and all other scripture is based on the Torah.

The antichrist is the least of your concerns right now, for he is only preparing for his activities, slated for the future. Your next concern is the Beast System and the Harlot Church that are forming before your eyes. There is only one reason why demonic are gathering in Jerusalem: To declare and execute earthly authority relinquished by Adam!

We have a greater power in Yahushua’s Name and Spirit, so humble yourself and become an over comer. You will walk through the fire and not be burned; however, the pace of burning apostasy will hasten over the next two years.

“Then he will also speak to those on his left, saying, ‘Get away from me, you who are cursed! Go off into the fire prepared for the Adversary and his angels! For I was hungry and you gave me no food, thirsty and you gave me nothing to drink, a stranger and you did not welcome me, needing clothes and you did not give them to me, sick and in prison and you did not visit me.’ Then they too will reply, ‘Lord, when did we see you hungry, thirsty, a stranger, needing clothes, sick or in prison, and not take care of you?’ And he will answer them, ‘Yes! I tell you that whenever you refused to do it for the least important of these people, you refused to do it for me!’ They will go off to eternal punishment, but those who have done what God wants will go to eternal life.” Matthew 25:41-46 (CJB)

Shalom!

Posted by Joel Blackford at 12:22 PM Email ThisBlogThis!Share to TwitterShare to FacebookShare to Pinterest

http://joelblackford.blogspot.fr/2014/05/entering-jerusalem-malachi-martin-…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 23 Mai - 02:19 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 23 Mai - 22:37 (2014)    Sujet du message: LE PAPE FRANCOIS CONFIE A MARIE SON VOYAGE EN TERRE SAINTE Répondre en citant



LE PAPE FRANCOIS CONFIE A MARIE SON VOYAGE EN TERRE SAINTE


Le pape François confie à Marie (la FEMME ECARLATE), son voyage en Terre Sainte , Apocalypse 17:3


Visite à Sainte-Marie-Majeure ce matin

Rome, 23 mai 2014 (Zenit.org) Anne Kurian 


Le pape François s’est rendu en privé en la basilique Sainte-Marie-Majeure, pour prier et confier à la Vierge Marie son voyage en Terre Sainte, à la veille de son départ, ce vendredi matin, 23 mai 2014.


Après s'être recueilli en prière une quinzaine de minutes, le pape a offert un bouquet de roses à la Vierge, précise le P. Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, qui rappelle que le pape François fait traditionnellement cette visite mariale « avant les grandes occasions », afin de « mettre sous la protection de la Vierge ses voyages, ses grandes initiatives ».

« Le pape vient toujours à Sainte-Marie-Majeure avec un immense plaisir parce qu’il trouve dans notre Mère un guide et l’inspiration pour toute son action », affirme le cardinal Santos Abril y Castelló, archiprêtre de la basilique, au micro de Radio Vatican.

Il souligne la dévotion mariale du pape François, qui a invité les fidèles à prier le chapelet tous les jours lors de l'audience générale du 14 mai dernier.

C’est la huitième fois que le pape vient prier en la basilique depuis le début de son pontificat : sa première visite avait eu lieu le lendemain de son élection, le 14 mars. Dès sa première apparition publique après son élection, le 13 mars 2013, le pape avait déclaré : « demain je veux aller prier la Vierge pour qu’Elle protège Rome tout entière ».

Il s’y est ensuite rendu le 4 mai pour réciter le chapelet et le 30 du même mois pour conclure la procession du Saint-Sacrement. Le 20 juillet, il a confié à la Vierge son voyage au Brésil, pour les Journées mondiales de la jeunesse. Puis il y est retourné le 29 septembre, afin de la remercier pour son premier voyage apostolique.

Le 8 décembre, fête de l’Immaculée Conception, après le couronnement de la statue de Marie sur la place d’Espagne, le pape s’était à nouveau arrêté à Sainte-Marie-Majeure pour « saluer » la Vierge Marie. Enfin, le pape a confié la nouvelle année à Marie le 1er janvier 2014.

La basilique abrite une icône de la Vierge à l'Enfant vénérée depuis le XIIIe siècle sous le vocable de « Salut du Peuple romain » (Salus Populi Romani).

Avec Constance Roques pour la traduction

(23 mai 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/le-pape-francois-confie-a-marie-son-voyage…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 23 Mai - 22:46 (2014)    Sujet du message: ISRAËL AUTORISE 650 CHRETIENS DE GAZA A ALLER A BETHLEEM POUR LE PAPE Répondre en citant



ISRAËL AUTORISE 650 CHRETIENS DE GAZA A ALLER A BETHLEEM POUR LE PAPE


Plus de 8000 agents israéliens pour la sécurité en Terre Sainte

Rome, 23 mai 2014 (Zenit.org) Rédaction


Au cours de la seconde journée de sa visite en Terre Sainte (24-26 mai), le pape François présidera la messe dominicale dans la basilique de la Nativité, à Bethléem. Pour l’occasion, les autorités israéliennes en Cisjordanie ont donné une autorisation d’entrée à 650 chrétiens palestiniens vivant à Gaza.


Plus de 8000 agents des forces de sécurité israélienne ont été mobilisés pour garantir la sécurité tout au long de la visite du pape.

Le site Internet du Patriarcat latin de Jérusalem rapporte que les catholiques de la ville palestinienne désirent « fortement » participer à la célébration eucharistique avec le pape. En outre, cinq familles palestiniennes - 20 personnes en tout - déjeuneront avec lui.

Si « de nombreux préparatifs sont en cours » dans toute la Terre Sainte, cependant « dans la bande de Gaza, cette ferveur est à peine perceptible », rapporte la même source : « Bien que ce territoire fasse partie de la Terre Sainte – la Sainte Famille y est passée pour aller en Egypte – il reste un domaine à part, isolé du monde à cause d’un état de siège qui dure depuis plusieurs années ».

Avec l’émigration massive de ces dernières décennies, la présence chrétienne en Palestine et en Israël s’est réduite jusqu’à atteindre moins de 2%. 

S'il est difficile de connaître le nombre exact des chrétiens palestiniens qui vivent en Terre Sainte, une étude de l’Inter-Church Center (JIC) de Jérusalem, estime qu'ils sont désormais quelque 200.000, dont 50.000 dans les territoires occupés, 3000 à Gaza et 150.000 en Israël.

Selon les données du Bureau des statistiques palestinien, seuls 9000 chrétiens vivent actuellement à Jérusalem. Dans ce contexte, la visite du pape représente pour eux une bouffée d’espérance.

Traduction de Constance Roques avec Anne Kurian

http://www.zenit.org/fr/articles/israel-autorise-650-chretiens-de-gaza-a-aller-a-bethleem-pour-le-pape?utm_campaign=francaishtml&utm_medium=email&utm_source=dispatch


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 24 Mai - 11:42 (2014)    Sujet du message: LE PAPE EN TERRE SAINTE : VOYAGE INTER-RELIGIEUX ET TRES POLITIQUE Répondre en citant



LE PAPE EN TERRE SAINTE : VOYAGE INTER-RELIGIEUX ET TRES POLITIQUE
 




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=am8TSvROkYg


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 24 Mai - 11:49 (2014)    Sujet du message: ITALY- POPE DEPARTS FOR FIRST MIDDLE EAST VISIT : REUTERS Répondre en citant



ITALY- POPE DEPARTS FOR FIRST MIDDLE EAST VISIT : REUTERS




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=O_AP6-t0SEM


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 24 Mai - 16:56 (2014)    Sujet du message: NUIT DE LA PAIX EN UNION AVEC LE PAPE FRANCOIS Répondre en citant



NUIT DE LA PAIX EN UNION AVEC LE PAPE FRANCOIS

Pourquoi la nuit? Parce que la nuit appartient aux ténèbres, aux rituels sataniques, à la magie, à ceux qui se disent être les dieux de ce monde et les grands maîtres de la sagesse.

Un 11 mai dans l'histoire


IVe siècle

http://fr.wikipedia.org/wiki/11_mai


-----


11/5/2014




Le bateau de l'oecumenisme


23 Mai 2014 : Participez à la « Nuit de la paix en union avec le pape François »

« Que de toute la France monte vers le Prince de la Paix notre prière autour du pape François,

pour toutes les victimes des conflits qui traversent la planète,

et pour tous les acteurs de PAIX afin qu’ils gardent courage et espérance »
 

Le pape François se rendra du 24 au 26 mai prochain, en pèlerinage en Jordanie, en Palestine et en Israël. C’est un événement de grande importance ; le pape souhaite faire de son voyage une démarche pour l’UNITE DES CHRETIENS et pour la PAIX au Moyen-Orient. Pour cela, il compte sur notre soutien.
 
Sept association et services d’Eglise, acteurs de solidarité et de soutien aux peuples et aux Eglises du Moyen-Orient, s’associent à cette démarche d’unité et de paix du pape François. Pour que tous les chrétiens de France se sentent mobilisés par cette démarche, ils proposent de vivre une initiative de « Nuit de la PAIX  en union avec le pape François ».

Cette Nuit de la PAIX pourra prendre des formes diverses selon les moyens des paroisses et des communautés religieuses. La date sera choisie aussi selon les possibilités de la communauté, dans la mesure du possible le vendredi 23 mai au soir, à la veille de l’arrivée du pape en Terre Sainte, ou à une date proche.
 
De toute la France, il faut que jaillisse cette nuit-là une immense prière pour l’UNITE et pour la PAIX. Que de toute la France, le peuple de Dieu tout entier, dans sa diversité, accompagne le Pèlerin de l’UNITE et de la PAIX venu de Rome ! Travaillons-y tous ensemble ! Tous, ensemble, au cœur de nos diversités, dans une démarche de foi commune, nous souhaitons que puisse naître partout en France, une authentique créativité locale au service de l’UNITE et de la PAIX.
 
Partenaires : CCFD – Terre Solidaire ♦ Chrétiens de la Méditerranée ♦ DCC ♦ Justice et Paix ♦ L’Œuvre d’Orient ♦ Pax Christi France ♦ Secours Catholique

http://www.paxchristi.cef.fr/v2/nuit-de-la-paix-en-solidarite-avec-le-pape-francois/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 25 Mai - 01:18 (2014)    Sujet du message: VISITE DU PAPE FRANCOIS EN JORDANIE, PALESTINE ET EN ISRAËL Répondre en citant



VISITE DU PAPE FRANCOIS EN  JORDANIE, PALESTINE ET EN ISRAËL

Le Pape François jouant la grande séduction devant les nations, mais derrière le rideau se cache un tout autre agenda. Le monde entier est séduit par le charisme et les belles paroles de Paix du Pape François, ceux dont le nom n'est pas écrit dans le livre de la vie.

LA JOURNEE DU PAPE FRANCOIS EN JORDANIE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=tudSg5xRcacJ

LE CENTRE PHOENIX ATTEND LE PAPE FRANCOIS


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=jIBqK2QcSDI

JORDANIE : LE PAPE CELEBRE UNE MESSE EN PRESENCE DE REFUGIES



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=JFKAq-fJH4M
 
CEREMONIE D'ACCUEIL ET VISITE DE COURTOISIE AU PRESIDENT DE PALESTINE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=N27BIbgsC6I

LA PAIX AU COEUR DE LA VISITE DU PAPE FRANCOIS A BETHLEEM



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=IXITLuC_RM0

MESSE AU STADE INTERNATIONAL D'AMMAN



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=z_e8LGJJBv8

MESSE SUR LA PLACE DE LA MANGOIRE A BETHLEEM



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=l6LKRZtXeks

LE PAPE INVITE LES PRESIDENTS ABBAS ET PERES AU VATICAN

Article : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/05/25/01016-20140525ARTFIG0005…



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=28i5Cw-ynRk


CEREMONIE D'ACCUEIL DU PAPE A L'AEROPORT DE TEL AVIV




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=4IfZK1wFU64



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 25 Mai - 23:23 (2014)    Sujet du message: APPEL A L'UNITE DE LA FAMILLE HUMAINE DANS LE RESPECT DES DIFFERENCES Répondre en citant



APPEL A L'UNITE DE LA FAMILLE HUMAINE DANS LE RESPECT DES DIFFERENCES



Le pape François et le patriarche Bartholomaios Ier, le 19 mars 2013
 
Déclaration du pape François et du patriarche Bartholomaios

Rome, 25 mai 2014 (Zenit.org) Anne Kurian 


Le pape François et le patriarche oecuménique de Constantinople, Bartholomaios Ier, ont signé une Déclaration commune, lors d'une « rencontre fraternelle » ce 25 mai 2014, à Jérusalem. Ils appellent tous les chrétiens et tous les hommes de bonne volonté « à reconnaître l’urgence de l’heure qui nous oblige à chercher la réconciliation et l’unité de la famille humaine, tout en respectant pleinement les différences légitimes ».

Cette rencontre était au cœur du pèlerinage du pape François en Terre Sainte (24-26 mai), cinquante ans après la rencontre historique entre Paul VI et le patriarche Athénagoras.

Au deuxième jour de son voyage, après la Jordanie et la Palestine (Bethléem), le pape a atterri à l'héliport de Jérusalem, aux environs de 17h45, accueilli par le maire de la ville, M. Nir Barkat.

Il a rejoint en voiture la délégation apostolique de Jérusalem, sur le Mont des Oliviers, pour une rencontre privée avec le patriarche Bartholomaios Ier, aux environs de 18h15. Le cardinal Secrétaire d’État Pietro Parolin et le président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, le cardinal Kurt Koch, étaient également présents.

A cette occasion, le pape et le patriarche ont signé cette Déclaration commune, sous le regard de la Vierge Marie : la Custodie de Terre Sainte rapporte en effet que le tableau choisi pour décorer le salon de la rencontre était "l’Annonciation", de l’artiste Francesco De Mura. La Vierge Marie « présidait donc », souligne la Custodie.

Dans la déclaration commune, signée hors du champ des caméras, le pape François et le patriarche Bartholomaios Ier expriment leur joie pour cette « rencontre fraternelle », « nouvelle et nécessaire étape sur la route de la communion dans une légitime diversité ».

Confirmant leur « engagement à continuer de marcher ensemble vers l’unité », ils commémorent le geste de Paul VI et Athénagoras, faisant observer que « tout au long de ces années, Dieu, source de toute paix et de tout amour, nous a enseignés à nous regarder les uns les autres comme membres de la même Famille chrétienne, et à nous aimer les uns les autres ».

Ils saluent le travail de la Commission mixte internationale qui « offre une contribution fondamentale à la recherche pour la pleine communion » rappelant l'exigence d'une rencontre « fraternelle » et d'un « DIALOGUE VRAI ».

Le pape et le patriarche appellent les catholiques et orthodoxes à « offrir le témoignage commun de l’amour de Dieu envers tous, en travaillant ensemble au service de l’humanité », spécialement « en défendant la dignité de la personne humaine à toutes les étapes de la vie et la sainteté de la famille basée sur le mariage, en promouvant la PAIX et le BIEN COMMUN, et en répondant à la souffrance qui continue d’affliger notre monde ».

« L’avenir de la famille humaine dépend aussi de la façon dont nous sauvegardons le don de la création », soulignent-ils, appelant « tous les hommes de bonne volonté à considérer les manières de vivre plus sobrement, avec moins de gaspillage, manifestant moins d’avidité et plus de générosité ».

Il soulignent également la nécessité d'une « coopération effective et engagée des chrétiens » pour la liberté religieuse et les invitent « à promouvoir un authentique DIALOGUE » avec les autres religions : « L’indifférence et l’ignorance mutuelles ne peuvent que conduire à la méfiance, voire, malheureusement, au conflit », mettent-ils en garde.

Le pape et le patriarche expriment leurs « profondes préoccupations » pour la situation des chrétiens au Moyen Orient, spécialement « pour les Églises en Égypte, en Syrie et en Irak », rappelant que « ce ne sont pas les armes, mais le DIALOGUE, le pardon et la réconciliation qui sont les seuls moyens possibles pour obtenir la PAIX ».

Ils concluent en lançant « un appel à tous les chrétiens, ainsi qu’aux croyants de toutes les traditions religieuses et à tous les hommes de bonne volonté, à reconnaître l’urgence de l’heure qui nous oblige à chercher la réconciliation et l’unité de la famille humaine, tout en respectant pleinement les différences légitimes, pour le bien de toute l’humanité et des générations futures ».

Au terme de la rencontre, a eu lieu un échange de cadeaux. Le pape François a offert au patriarche un « Codex Pauli », beau-livre commémorant le bimillénaire de la naissance de saint Paul, incluant entre autres les contributions inédites de Bartholomaios Ier, de Kirill Ier, patriarche de Moscou et de toutes les Russies, de Grégoire III, patriarche melkite d'Antioche et de tout l'Orient. L'édition est limitée à 998 exemplaires.

Enfin, le pape et le patriarche se sont retrouvés au Saint-Sépulcre, pour une célébration oecuménique, qui a commencé avec du retard : leur échange entre frères avait duré plus que prévu. 

(25 mai 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/appel-a-l-unite-de-la-famille-humaine-dans…



Dernière édition par maria le Dim 25 Mai - 23:33 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 25 Mai - 23:32 (2014)    Sujet du message: ISRAËL: LE PRESIDENT PERES SOUHAITE LA BIENVENUE AU PAPE FRANCOIE EN "FRERE" Répondre en citant



ISRAËL: LE PRESIDENT PERES SOUHAITE LA BIENVENUE AU PAPE FRANCOIS EN "FRERE"

 


Arrivée à laéroport de Tel Aviv

Rome, 25 mai 2014 (Zenit.org) Anita Bourdin 


« Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur », a dit le président Shimon Peres en hébreu en accueillant le pape François à l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv ce dimanche après-midi, 25 mai : « Baruch haba beShem Adonaï ». Et il a terminé par un « Salve in Terra Santa ».

Dans son discours en hébreu moderne et en anglais, il a notamment salué les déclarations et les gestes du pape contre le l’antisémitisme, se disant « choqué par la tuerie de Bruxelles qui naît du racisme et ne doit pas être toléré ».

Il s’est référé aux valeurs affirmées dans la Bible. Il a spécialement cité le prophète Isaïe, déplorant la violation de ces valeurs par l’attentat qui a tué quatre personnes « innocentes », et espérance que les coupables soient arrêtés.

« Vous construisez des ponts », a-t-il dit au pape, « et des rapports entre peuples jusqu’ici ennemis » : « les citoyens israéliens sont émus de votre arrivée » qui suscite « une grande espérance pour l’avenir ».

Faisant allusion à l’histoire du peuple juif, il a évoqué les « destructions », « l’exil », la « Shoah », sans cependant « jamais renoncer à son esprit », et en « maintenant l’héritage des pères ».

Il a affirmé sa disponibilité à « mettre en commun » ses « richesses » avec ses « voisins », en « tendant la main », et en « priant ensemble pour paix dans le monde et la justice sociale » et qu’il n’y ait « plus de guerre ». Une réponse en somme à l'appekl lancé par le pape à Bethléem, dimanche matin, de venir au Vatican prier en semble pour la PAIX.

Il a dit espérer que la flamme des « Dix commandements » illumine l’avenir.

Il a conclu en n’hésitant pas à appeler le pape « frère » et en lui souhaitant la bienvenue dans la « Ville éternelle ».

(25 mai 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/israel-le-president-peres-souhaite-la-bien…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 25 Mai - 23:40 (2014)    Sujet du message: LE PAPE INVITE LES DIRIGEANTS ISRAELIEN ET PALESTINIEN AU VATICAN, UNE PREMIERE Répondre en citant



LE PAPE INVITE LES DIRIGEANTS ISRAELIEN ET PALESTINIEN AU VATICAN, UNE PREMIERE

ENGLISH :
Pope Invites Palestinian and Israeli Presidents to Pray Together at the Vatican
http://www.zenit.org/en/articles/pope-invites-palestinian-and-israeli-presi…

Par LEXPRESS.fr, publié le 25/05/2014 à 16:49

Le pape François a invité Shimon Peres et Mahmoud Abbas à venir prier pour la PAIX au Vatican. Le président palestinien a déjà répondu favorablement. La visite se fera le 6 juin. = 66


       

Le pape François, à son arriée à Tel Aviv, accueuilli par Shimon Peres Benjamin Netanyahu.

REUTERS/Baz Ratner

Le pape François, arrivé dimanche après-midi en Israël, au deuxième jour de son pèlerinage au Proche-Orient, a invité le président palestinien et le chef de l'Etat israélien au Vatican, pour "une prière intense en invoquant de Dieu le don de la PAIX". Une invitation sans précédent, en signe de symbole de la volonté de résoudre le conflit israélo-palestinien.

Le chef de l'Eglise catholique, arrivé de la ville palestinienne de Bethléem à bord d'un hélicoptère militaire jordanien, a atterri à l'aéroport international de Tel Aviv, où il a été accueilli par le président israélien Shimon Peres et le Premier ministre Benjamin Netanyahu. "Nous l'accueillons en homme de paix", avait affirmé M. Peres dans un entretien publié samedi par le quotidien français Le Figaro. Shimon Peres a "salué l'invitation du pape François", selon son porte-parole, qui n'a pas confirmé qu'il l'honorerait.

Mahmoud Abbas a quant à lui répondu favorablement à l'invitation du pape François, a annoncé le négociateur palestinien Saëb Erakat. "Le président Abbas a accepté l'invitation du pape et le lui a dit", a déclaré Saëb Erakat, précisant que la visite aurait "lieu le 6 juin". 

Shimon Peres, prix Nobel de la Paix pour son rôle dans les accords d'Oslo en 1993, a révélé début mai avoir mené en 2011 des négociations de PAIX secrètes avec Mahmoud Abbas, avant de devoir les interrompre sur injonction du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/le-pape-invite-les-dirigeants-israelien-et-palestinien-au-vatican-une-premiere_1546226.html


Dernière édition par maria le Mar 27 Mai - 12:59 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 25 Mai - 23:49 (2014)    Sujet du message: ISRAËL : LE PREMIER MINISTRE NETANYAHOU AFFIRME SA VOLONTE DE PACIFICATION Répondre en citant



ISRAËL : LE PREMIER MINISTRE NETANYAHOU AFFIRME SA VOLONTE DE PACIFICATION


Il souhaite la bienvenue au pape François

Rome, 25 mai 2014 (Zenit.org) Anita Bourdin 


« Bienvenu en Israël », a dit le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou en espagnol, en accueillant le pape François à l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv, ce dimanche 24 mai après-midi, vers 15h40 (heure de Rome). Il a affirmé sa volonté de pacifier les relations avec les Palestiniens.

L’hélicoptère du pape venait de parcourir le 65km qui séparent Bethléem de Tel Aviv.

« Vous portez avec vous la RECONCILIATION et la PAIX », a dit le Premier ministre, non seulement pour les chrétiens du monde « mais aussi pour ceux qui ne sont pas chrétiens mais sont inspirés par ces valeurs ». Son discours était en hébreu et en anglais.

Il s’est référé à la Bible, la « Tanakh », acronyme de : Torah (la Loi, le Pentateuque), Neviim (les Prophètes), Khetouvim (les Ecrits : livres de sagesse et livres historiques), pour les chrétiens, le « Premier » ou « Ancien » Testament.

« On attend le moment, a-t-il dit notamment où l’homme ne lèvera plus la main contre l’autre ».

Il a fait allusion à la visite du pape, prévue, lundi, 26 mai, à Jérusalem, au Mémorial de la Shoah de Yad Vashem au cours de laquelle « ont péri un tiers des juifs ».

Il a salué ce « geste de respect » et sa « condamnation pour les actes d’antisémitisme comme celui d’hier » à Bruxelles.

Il a fait observer que dans un Moyen Orient en ébullition, Israël est une « île » qui permet la « liberté de culte » et s’est engagé à respecter le « Statu quo » entre juifs, chrétien et musulmans.

Il a confié avoir été « profondément marqué » par sa venue au Vatican, il y a six mois, le 2 décembre 2013, marqué par sa « personnalité spirituelle » et son « rapport avec peuple juif », avec « la communauté juive en Argentine » et son « livre avec le rabbin Skorka ».

Il a redit sa volonté de « pacification avec les Palestiniens » et la « main tendue à ceux qui voudront vivre en PAIX » avec Israël.

Il a dit ses vœux pour « réaliser » cela avec succès et « continuer à croire dans la PAIX », avant de redire : « Bienvenue dans l’Etat d’Israël !»

(25 mai 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/israel-le-premier-ministre-netanyahou-affi…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 25 Mai - 23:57 (2014)    Sujet du message: PALESTINE : LE COURAGE D'UN "HEUREUX EXODE VERS LA PAIX" Répondre en citant



PALESTINE : LE COURAGE D'UN "HEUREUX EXODE VERS LA PAIX"

Arrivée du pape François à Bethléem

Rome, 25 mai 2014 (Zenit.org) Anita Bourdin
 

Le moment est venu d’avoir le courage de la paix, d’un « heureux exode vers la PAIX », de créer les conditions « d’une PAIX STABLE, basée sur la JUSTICE, sur la reconnaissance des droits de chacun et sur la sécurité réciproque », déclare le pape François à son arrivée en Palestine, à Bethléem, Cité de David.

Après avoir pris congé de la Jordanie, vers 8h15, ce dimanche matin, 25 mai, le pape François est arrivé en hélicoptère à Bethléem, à 9h20 (8h20 à Rome).

Après les hymnes nationaux, le pape a reçu les honneurs militaires, s'est incliné devant la drapeau. Il a salué la délégation palestinienne, dont des représentants des Eglises orientales et le mufti. Mme Vera Baboun, maire de Bethléem, a embrassé le pape. Un autre membre de la délégation a embrassé la croix pectorale du pape. Le président Abbas a salué la suite du pape, dont le rabbin Skorka, et il a embrassé le patriarche Twal. La cérémonie de bienvenue a eu lieu ensuite au palais du président palestinien Mahmoud Abbas à 9h30.

Dans son discours, le pape n'a pas mentionné le "mur" de séparation entre Israël et Palestine, mais ensuite, sur le chemin vers la place de la Mangeoire, il a fait arrêter sa voiture devant le mur. Un geste silencieux mais efficace.

« En manifestant ma proximité à tous ceux qui souffrent le plus des conséquences de ce conflit, a déclaré le pape, je voudrais dire du plus profond de mon cœur qu’il est temps de mettre fin à cette situation, qui devient toujours plus inacceptable, et ce pour le bien de tous. »

« Que redoublent donc les efforts et les initiatives destinés à créer les conditions d’une PAIX STABLE, basée sur la JUSTICE, sur la reconnaissance des droits de chacun et sur la sécurité réciproque », a insisté le pape.

Il en appelle à la « créativité au service du bien », affirmant « le droit de deux États à exister et à jouir de la PAIX et de la SECURITE dans des frontières internationalement reconnues ».

Selon une notion chère au pape – celle de « sortir de soi », de « sortir » tout court -, il invite à un « heureux exode vers la PAIX » : « Je souhaite aux peuples palestinien et israélien et à leurs respectives autorités d’entreprendre cet heureux exode vers la PAIX avec ce courage et cette fermeté nécessaires à tout exode.

La PAIX dans la SECURITE et la confiance mutuelle deviendront le cadre de référence stable pour affronter et résoudre les autres problèmes et offrir ainsi une occasion de développement équilibré, tel qu’il devienne un modèle pour d’autres zones de crise. »


Insistant sur les bienfaits d’une telle PAIX « pour le monde entier », le pape ajoute : « Il faut donc marcher résolument vers elle, même en renonçant chacun à quelque chose. »

Pour ce qui est des chrétiens de Palestine – des « citoyens de plein droit » - , le pape souligne l’importance du respect du droit à la liberté religieuse : « Le respect de ce droit humain fondamental est, en effet, une des conditions inaliénables de la PAIX, de la fraternité et de l’harmonie. »

Le pape est ensuite parti pour la Place de la Mangeoire pour présider à 10h, la messe de Noël, sur le parvis de la basilique de la Nativité, selon privilège liturgique des lieux saints : on célèbre les offices du mystère représenté par le lieu où il s’est déroulé. Il a été accueilli notamment par Mme Vera Baboun, maire de Bethléem.

Mais surtout, le pape a fait un "hors programme": sur la route entre le palais présidentiel et la place de la Mangeoire, le pape François s'arrête devant le mur de séparation entre Israël et la Palestine. Un geste "efficace", plus éloquent que toute parole, pour dire qu'il faut construire des ponts plus que des murs - selon l'expression de Benoît XVI - commentent des observateurs sur place.

(25 mai 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/palestine-le-courage-d-un-heureux-exode-ve…



Dernière édition par maria le Mar 27 Mai - 19:09 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 26 Mai - 00:39 (2014)    Sujet du message: ABBAS ACCUSES ISRAEL OF "JUDAIZING" JERUSALEM IN PAPAL MEETING Répondre en citant



ABBAS ACCUSES ISRAEL OF "JUDAIZING" JERUSALEM IN PAPAL MEETING


'Religious, not political' visit takes decidedly political turn Sunday, after PA accuses Israel of 'judaization' and Pope calls PA a state.

By AFP and Arutz Sheva Staff

First Publish: 5/25/2014, 1:09 PM / Last Update: 5/25/2014, 2:27 PM


Abbas,, Pope Francis

Pope Francis met with Palestinian Authority (PA) Chairman Mahmoud Abbas in Bethlehem Sunday, in a historic meeting that saw Abbas accuse Israel of "Judaizing" Jerusalem. 

During the meeting, Abbas insisted that Israel is "systematically acting to change [Jerusalem's] identity and character, and strangling the Palestinians, both Christians and Muslims, with the aim of pushing them out."

Earlier, Pope Francis addressed what he called "the State of Palestine," according to Ma'an, calling Abbas "a man of peace." In his speech, he called for a two-state solution and an end to the Israeli-Palestinian Arab conflict, which he deemed "unacceptable." 

"The time has come for everyone to find the courage... to forge a peace which rests on the acknowledgement by all of the right of two states to exist and to live in PEACE and SECURITY within internationally recognized borders," he urged. 

The pope also paused for several moments in front of a graffiti on the security wall in Bethlehem, bowing his head in prayer in front of a message proclaiming, "Pope we need to see someone to speak about JUSTICE. Bethlehem look like Warsaw ghetto. Free Palestine." 

Pope Francis invited both Abbas and Israeli President Shimon Peres on Sunday to his home in the Vatican for a "heartfelt prayer" for PEACE. = June 6, 2014

"I wish to invite you, president Mahmud Abbas, together with President Shimon Peres, to join me in heartfelt prayer to God for the gift of PEACE," he said at the end of an open-air mass in Manger Square in Bethlehem.

"I offer my home in the Vatican as a place for this encounter of prayer," he said. "Building PEACE is difficult, but living without peace is a constant torment. The men and women of these lands, and of the entire world, all of them, ask us to bring before God their fervent hopes for PEACE." 

According to the Washington Post, both Peres and Abbas accepted the invite Sunday afternoon. 

Political or apolitical?

Although Francis himself has said it will be a "purely religious trip," both Israel and the PA will be looking to use the visit to score a few political points.  

The Vatican said the main reason for the visit was a meeting in Jerusalem with Bartholomew I, the Orthodox Patriarch of Constantinople, seeking to heal a nearly 1,000-year rift between the Orthodox and Roman Catholic churches.

But ahead of the trip, Vatican Secretary of State Cardinal Pietro Parolin defended the Palestinian Arabs' right to a "sovereign and independent" homeland and said he hoped Francis's visit would lead to "courageous decisions" for PEACE.  

Rabbi Sergio Bergman, a member of the Argentinian parliament and close friend of Pope Francis, reported in February that the pope intends to define himself as the "Che Guevera of the Palestinians" and support their "struggle and rights" during his visit.

It has been noted that the pope has been remarkably tight-lipped over the violent persecution of Christians in Bethlehem, instead choosing to condemn alleged Jewish "price tag" vandalism.

+ PICTURES : http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/181001


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 26 Mai - 23:49 (2014)    Sujet du message: "JE SUIS VENU PRIER ICI ET J'AI DEMANDE AU SEIGNEUR LA GRÂCE DE LA PAIX" Répondre en citant



"JE SUIS VENU PRIER ICI ET J'AI DEMANDE AU SEIGNEUR LA GRÂCE DE LA PAIX"

Le mur des lamentations est devenu un objet d'adoration au cours des siècles. Pourtant, l'Esprit de Dieu s'est retiré de ce lieu juste avant que le Temple ne soit détruit par l'armée romaine sous Titus. Ce lieu est donc un trophée pour l'Empire romain et un objet d'idôlatrie pour des milliers de juifs et autres croyants qui viennent se prosterner et apporter des requêtes de prières dans l'espoir que Dieu interviendra en leur faveur. Nous voyons le Pape faire de même pour demander au Seigneur la grâce de la PAIX, alors que tout son voyage a été consacré à la Vierge Marie. Tromperie grotesque et insulte à la Majesté de Dieu.

Après la destruction voici que nous relate Flavius Josèphe, un historien de l'époque :
"...Il fit plus tard raser le reste de la vile et saper les remparts, mais conserva ces tours pour être un monument de sa fortune ; c'est elle qui, s'associant à ses armes, le rendit maître de ce qui était imprenable."(413)
... "C'est ainsi que fut prise Jérusalem, la deuxième année du principat de Vespasien, le huit du mois de Gorpiée." (435)
chapitre IV
http://remacle.org/bloodwolf/historiens/Flajose/intro.htm

-----


Le pape prie au Mur occidental

Rome, 26 mai 2014 (Zenit.org) Anita Bourdin 


« Je suis venu prier ici et j’ai demandé au Seigneur la grâce de la PAIX », a écrit le pape François sur le livre d’or du Mur des Lamentations, Mur Occidental de soubassement du Temple d’Hérode, ou « Kotel ».

Le pape s’est rendu en voiture de l’esplanade des mosquées à Jérusalem, ce lundi matin, 26 mai, au Mur occidental, pendant que sa suite s’y rendait à pied, dont les cardinaux Tauran, Koch, Sandri, Parolin, et le patriarche latin de Jérusalem, Fouad Twal. Mais aussi ses amis argentins, le rabbin Abraham Skorka et l’imam Omar Abboud.

Le Bien Aimé derrière le Mur

Certains juifs interprètent l’importance de la prière au Mur avec ce verset du Cantique des Cantiques : « le Bien Aimé est derrière le Mur » (Cantique 2,9), le Temple étant le lieu de la « présence » de Dieu.

Le pape s’est recueilli au Mur, faisant le geste traditionnel d’insérer une prière écrite sur un feuillet, entre les jointures des pierres du mur.

Le geste avait été fait par saint Jean-Paul II en l’an 2000 et par Benoît XVI en 2009. Jean-Paul II avait déposé le texte de la demande de pardon concernant les Juifs, prononcée à Saint-Pierre le 12 mars 2000.

Le pape François a écrit sur ce feuillet de sa main, en espagnol, la prière du Notre Père, avec cette explication: "J’ai écrit le Notre Père de ma main dans la langue dans laquelle je l’ai appris de ma mère."

Le pape avait été accueilli à 8h50 (7h50 à Rome) par le rabbin président de la Fondation responsable de ce lieu sacré, et le P. Pierbattista Pizzaballa, Custode de Terre Sainte accompagnait le pape et servait d’interprète de l'anglais et de l'hébreu.

Un jeune juif a accueilli le pape en anglais, expliquant, maquette à l’appui, la construction du Premier Temple par Salomon, détruit puis reconstruit 70 ans après sur le même site: le Second Temple. C'est le roi Hérode le Grand qui a taillé la colline pour utiliser les pierres et construire trois passages et 4 murs de soubassement, Nord, Sud, Est et Ouest: c'est ce dernier qui reste. Il mesurait alors de presque un demi kilomètre de long (488m).

Après la destruction du Temple d’Hérode, et pendant 600 ans, l’esplanade est restée déserte, sans construction. Les constructions musulmanes datent du VIIe s.

Le rabbin a offert, en hébreu, une méditation sur l’histoire sainte du peuple d’Israël, citant ses tribulations, notamment l’Exil biblique et au XXe s. la Shoah, avant de conclure avec un psaume des « montées » : « Pour l’amour de mes frères je demanderai la paix pour toi ».

Il a ensuite invité le pape à s'approcher du Mur, restant un peu en retrait, ainsi que le rabbin Skorka. Le pape a appuyé sa main droite sur le mur, priant silencieusement, longuement, tête baissé, yeux fermés.

L'accolade des trois amis et la prière pour la paix

Puis il a prié la prière préparée sur un feuillet - "Petek" -, avant de la glisser dans une enveloppe et il l’a insérée entre les pierres du mur, selon la tradition.

L’émotion a été forte lorsque le rabbin Skorka et l’imam Abboud se sont alors approchés pour embrasser le pape : un moment unique de communion entre ces trois amis, représentant trois religions.

Le pape a salué différentes personnalités du judaïsme mondial, de langue anglaise ou espagnole. Puis le rabbin lui a remis deux cadeaux, une représentation de Jérusalem du XVIe s. et un livre  « Touching the stones of our heritage » dédicacé au pape.

Le pape a signé le livre d’or du Mur, écrivant en espagnol ces versets du psaume des montées: « Quelle joie lorsqu’on m’a dit : Allons à la maison du Seigneur. Nos pas s’arrêtent devant tes portes Jérusalem » (Ps 121).

Et il a ajouté : « Je suis venu prier ici et j’ai demandé au Seigneur la grâce de la paix. »

Le rabbin a remercié le pape ne disant : « Vous connaissez bien la religion juive, je vous suis très reconnaissant », « cette visite est un grand message ». Le pape l’a remercié pour son accueil.

Au moment où le pape est remonté en voiture, à 9h20 (8h20 à Rome), la foule a appelé : « Francisco ! »

Le pape devait ensuite se rendre, comme le prévoit le cérémonial des visites des Chefs d’Etat. sur la colline du "Mont Herzl", au tombeau de Théodore Herzl (1860-1904), juif d’origine hongroise, considéré comme le père de la Nation.

(26 mai 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/je-suis-venu-prier-ici-et-j-ai-demande-au-…



Dernière édition par maria le Mar 27 Mai - 12:23 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 27 Mai - 00:20 (2014)    Sujet du message: LE BAISER AUX SURVIVANTS, A YAD VASHEM Répondre en citant



LE BAISER AUX SURVIVANTS, A YAD VASHEM

ENGLISH :
Pope at Yad Vashem: 'Never Again, Lord, Never Again!'
http://www.zenit.org/en/articles/pope-at-yad-vashem-never-again-lord-never-again

Cette 2e guerre mondiale était sous le contrôle des Jésuites et du Vatican. Nous assistons, présentement, à l'éveil de la 3e guerre mondiale sous le règne du Pape François. Une guerre qui sera plus terrible que toutes les autres et qui ont fait des milliers de morts.


Un geste simple qui exorcise la "monstruosité" de la Shoah


Anita Bourdin

ROME, 26 mai 2014 (Zenit.org) - Un geste simple du pape François, un geste de respect profond et de tendresse a en quelque sorte exorcisé ce qu'il appelle la "monstruosité" de la Shoah: il a embrassé la main d'Avraham, de Chava, de Joseph, de Moshe, d'Eliezer, de Sonia, ces survivants dont la vie atteste la défaite de la haine et de l'exterminateur de six millions de juifs, citoyens de l'Europe flagellée par le Troisième Reich.

Le pape est arrivé, ce lundi 26 mai, à 10 h 20 au Mémorial de la Shoah de Yad Vashem, à Jérusalem, institué en 1953, qui est aussi un centre de recherche international avec une base de données, des archives mondiales, et qui, notamment, recueille les témoignages historiques sur les « Justes parmi les nations » qui ont sauvé des juifs au risque de la leur vie pendant la persécution nazie.

« En ce lieu, mémorial de la Shoah, nous entendons résonner cette question de Dieu : ‘‘Adam, où es-tu ?’’. En cette question il y a toute la douleur du Père qui a perdu son fils. Le Père connaissait le risque de la liberté ; il savait que le fils aurait pu se perdre… mais peut-être, pas même le Père ne pouvait imaginer une telle chute, un tel abîme ! », a dit le pape, dans une méditation profonde sur le mystère du mal et de la complicité humaine, avant de s’exclamer : « Jamais plus, Seigneur, jamais plus ! » et d’invoquer la miséricorde : « Souviens-toi de nous dans ta miséricorde. »

Le mémorial et les justes

Le Mont Herzl où se trouve le Mémorial est une colline boisée et fleurie, où serpente « l’Allée des justes »: une paix saisissante au regard des tragédies que racontent le mémorial, les photos, les documents, oppressants. Le mémorial des enfants permet d’aborder la tragédie avec une lueur d’espérance : une flamme se réfracte sur des miroirs comme à l’infini, rappelant ces jeunes vies fauchées par l’abomination nazie.

Le pape, accompagné du cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin, du Premier ministre et du président israéliens, a été accueilli par Avner Shalev, président du directoire de Yad Vashem et par le rabbin Meir Lau. Il a salué les personnalités présentes dans la Salle du Souvenir.

« Nous sommes venus ici pour faire mémoire des Six millions exterminés par les nazis », a dit le président du mémorial en hébreu.

Après le chant de la chorale de jeunes filles - Ankor Choir -, le pape a ravivé la flamme du souvenir: premier moment de recueillement.

Iael Nidam-Orvieto a rappelé le sens de ce mémorial, en italien, en soulignant le courage des rebelles des ghettos, et le courage des justes.

Les survivants parlent au pape

Le pape a alors déposé une couronne de fleurs jaunes et blanches apportée par deux jeunes catholiques, Eva Kolodkina, de Jaffa, et Hoang Huy Nguyen, de Tel Aviv, et il s’est arrêté un moment à prier, debout, les mains jointes, la tête baissée, de cette prière profonde du pape Bergoglio qui entraîne ceux qui l’entourent dans le même recueillement, dans la même présence invisible.

En italien toujours, Mme Nidal-Orvieto a ensuite lu la lettre à sa soeur Clara d’une jeune juive de Roumanie, Ida Goldish, déportée avec Vily son petit garçon, et une autre sœur, Doba. L’enfant est mort de froid, puis sa mère, à 22 ans. Doba a survécu.

Revêtu du voile de prière, Asher Hainowitz a chanté la prière pour les morts "El Maleh Rahamim", déplorant le massacre des « chers six millions ».

Ces six survivants de la Shoah ont alors été présentés au pape, deux femmes, quatre hommes: Avraham Harshalom (Friedberg), 89 ans, de Biélorussie, un survivant de Auschwitz-Birkenau ; Chava (Eva) Shik, 75 ans, déportée avec sa soeur, Miriam, de Serbie, émigrée en Hongrie, toute leur famille est morte à Auschwitz, elle a été sauvée dans un couvent ;  un Polonais, Joseph Gottdenker, 72 ans, sauvé par une famille catholique ; un Grec de Thessalonique, Moshe Ha-Elion, 89 ans, toute sa famille a été exterminée à Auschwitz, il a été interné à Mauthausen et représente les survivants de l’Association des survivants grecs ;  un Polonais du Ghetto de Lodz, Eliezer (Lolek) Grynfeld, 91 ans ; Sonia Tunik-Geron, 90 ans,survivante du ghetto, toute sa famille a péri.

Le pape s'est approché de chacun, a embrassé les mains. Il les a écoutés attentivement, son regard profond cherchant le leur, et le mystère de cette vie plus forte même que cette douleur qu'on porte à jamais.

Jamais plus

Le pape a ensuite lu sa méditation, lentement, gravement: "Souviens-toi de nous dans ta miséricorde. Donne-nous la grâce d’avoir honte de ce que, comme hommes, nous avons été capables de faire, d’avoir honte de cette idolâtrie extrême, d’avoir déprécié et détruit notre chair, celle que tu as modelée à partir de la boue, celle que tu as vivifiée par ton haleine de vie. Jamais plus, Seigneur, jamais plus !"

Il concluait: "Nous voici, Seigneur, avec la honte de ce que l’homme, créé à ton image et à ta ressemblance, a été capable de faire. Souviens-toi de nous dans ta miséricorde."

Puis il a signé le livre, avant d’aller embrasser le président Peres et saluer le Premier ministre et le grand rabbin.

En espagnol, le pape a écrit ceci: "Avec la honte pour ce que l'homme, créé à l'image de Dieu, a été capable de faire; avec la honte pour le fait que l'homme s'est lui-mêmle fait le ppatron du mal; avec la honte pour le fait que l'homme se soit fait Dieu et a sacrifié ses frères. Plus jamais! Plus jamais!"

Un tableau lui a été offert: une copie d'une toile intitulée "Prière" peinte par Abraham (Abramek) Koplowicz au ghetto de Lodz (Pologne). Le jeune peintre avait 14 ans quand il a été tué à Auschwitz, a expliqué Avner Shalev.

La chorale des jeunes filles a entonné en hébreu le chant : « Qui est l’homme qui aime la vie ? Qu’il garde sa langue du mal et ses lèvres, qu’il se détourne du mal, cherche la paix » (Psaume 34).

Le pape est reparti à 11h (10h) pour rendre visite aux deux grands rabbins d’Israël.

Le pape Benoît XVI avait commenté le nom Yad Vashem, en 2009 : « Je leur donnerai dans ma maison et dans mes remparts un monument et un nom (…) ; je leur donnerai un nom éternel qui jamais ne sera effacé » (Is 56, 5). Ce passage du Livre du prophète Isaïe offre les deux mots simples qui expriment solennellement le sens profond de ce lieu vénéré : yad « mémorial » ; shem « nom ». Je suis venu pour rester en silence devant ce monument, érigé pour honorer la mémoire de millions de juifs tuées dans l’horrible tragédie de la Shoah. Elles ont perdu leurs vies mais elles ne perdront jamais leurs noms, car ils sont profondément gravés dans le cœur de ceux qui les aiment, de leurs compagnons de détention qui ont survécus et de tous ceux qui sont déterminés à ne plus jamais permettre qu’une telle atrocité déshonore à nouveau l’humanité. Plus que tout, leurs noms est à jamais inscrits dans la mémoire du Dieu Tout-puissant. »

Le pape François est le troisième pape à venir se recueillir en ce Mémorial de la Shoah, après le pape polonais Jean-Paul II, le 23 mars 2000 et le pape bavarois Benoît XVI, le 11 mai 2009, premier pape venu d'un pays qui n'a pas connu directement sur son territoire la Shoah.


Zénit



Dernière édition par maria le Mar 27 Mai - 12:32 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 27 Mai - 00:27 (2014)    Sujet du message: PLUS DE TERRORISME ! C'EST UNE VOIE SANS ISSUE ! Répondre en citant



PLUS DE TERRORISME ! C'EST UNE VOIE SANS ISSUE !

ENGLISH :
Pope's Holy Land Trip Ends in Jerusalem
http://www.zenit.org/en/articles/pope-s-holy-land-trip-ends-in-jerusalem

Via l'ordre des Jésuites, du Vatican et de Caritas Internationalis, nous avons pu voir comment tous les gouvernements, les ONG, les groupes militaires et para-militaires, et toutes les autres grandes institutions internationales étaient toutes unies pour amener ce chaos global, en vue d'un changement de régime global. Pourtant, depuis le 11 septembre 2001, ce sont les citoyens du monde entier qui sont vus, par ces derniers, comme étants les terroristes. Vous n'avez qu'à jeter un oeil sur les lois du NDAA pour vous en assurer. La visite même du Pape en Terre Sainte fait partie de cette Inquisition pour s'emparer de Jérusalem. Comme tout se fait sous le couvert de la religion et de la PAIX, des milliards de personnes sont séduites et induites dans les erreurs et dans l'hérésie spirituelle de Rome.

Le printemps arabe marqua le début d'un grand terrorisme international, mis en place par les gouvernements eux-mêmes. Tous les grands mouvements de mobilisation "pacifique" sont contrôlés par leurs pions, entraînant des peuples entiers à se soulever contre leur gouvernement. Vous croyez que ce que nous voyons à travers le monde est le fruit du hasard? Quand les peuples, les uns après les autres se soulèvent, et que nous voyons prendre place la répression, le désarmement, la loi martiale, l'emprisonnement, les camps de rééducation, la torture, la mort et les camps de la Fema et autres dans le monde entier. Que des villes soient détruites les unes après les autres et qu'ouvre des camps de réfugiés dans tous les pays touchés, sous la supervision des Nations Unies. Que tout le pouvoir central devient un tyran au lieu d'un bienfaiteur.

Le terroriste n'en a pas encore fini avec nous. Remarquez le positionnement des forces militaires, tous ces exercises et drill, sur terre, sur les eaux et dans les airs. La toile du tyran est pratiquement refermé sur nous tous. Ne reste qu'un événement majeur qui aura un impacte grandiose pour que tout bascule. Non, le terrorisme n'en a pas encore fini, au contraire...


Halte au mémorial des victimes du terrorisme

Rome, 26 mai 2014 (Zenit.org) Anita Bourdin 


"Plus de terrorisme ! C'est une voie sans issue !", supplie le pape François.

Après sa prière au Mur occidental Temple hérodien de Jérusalem, le pape s'est rendu, ce lundi matin, 26 mai, comme le prévoit le cérémonial des visites des Chefs d’Etat, sur la colline du "Mont Herzl", au tombeau de Théodore Herzl (1860-1904), juif d’origine hongroise, considéré comme le père de la Nation. Il s'est aussi recueilli au mémorial des victimes du terrorisme.

Il a alors prinoncé ces paroles en espagnol: « Je veux dire, avec une grande humilité, que le terrorisme est mauvais ! Il est mauvais dans son origine et il est mauvais dans ses résultats. Il est mauvais parce qu’il naît de la haine, il est mauvais dans ses résultats parce qu’il ne construit pas, il détruit ! Que tout le monde comprenne que le chemin du terrorisme n’aide pas ! Le chemin du terrorisme est fondamentalement criminel ! Je prie pour toutes ces victimes et pour toutes les victimes du terrorisme dans le monde. Je vous en prie, plus de terrorisme ! C’est une voie sans issue ! »

La visite a en effet été marquée par ce second "hors programme": le pape s'est arrêté pour se recueillir auprès des stèles en mémoire des victimes du terrorisme en Israël.

Ce geste a été lu comme une réponse aux interpétations négatives en milieu israélien de sa prière au mur de séparation de Bethléem, dimanche, avant la messe Place de la Mangeoire: elle avait été perçue comme unilatérale face au terrorisme dont le mur est sensé protéger les habitants d'Israël.

Mais ce qui a le plus fait couler d'encre c'est l'inscription en anglais qui apparaissait sur les photos au-dessus du pape - qui lui était recueilli, yeux fermés, tête baissée -. Cette inscription compare l'incomparable: la situation de Bethléem aujourd'hui à celle du ghetto de Varsovie à l'époque de l'extermination nazie: "Bethleem looks like Warsaw Ghetto".

Les gestes du pape devant chaque situation douloureuse, demeurent sans équivoque, chargés d'une compassion qui l'a poussé tout au long de ce voyage en Terre Sainte à promouvoir la paix en disant devant les souffrances humaines, sans acception de personne: "plus jamais".

Auparavant, le pape avait déposé une couronne de fleurs aux couleurs du Vatican au mémorial Herzl avec l’inscription « Pope Francis ».

Il était accompagné du président Shimon Peres et du Premier ministre Benjamin Netanyahou et entouré de deux jeunes catholiques vivant en Israël, l’un Africain, l’autre d’Asie, qui ont reçu un chapelet du pape.

Le pape est reparti en voiture, à 9h50 (8h50) pour se rendre au Mémorial de la Shoah à Yad Vashem sur cette même colline.

Avec Constance Roques pour la traduction

(26 mai 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/plus-de-terrorisme-c-est-une-voie-sans-iss…



Dernière édition par maria le Mar 27 Mai - 12:30 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 27 Mai - 00:50 (2014)    Sujet du message: NON A LA VIOLENCE AU NOM DE DIEU : VISITE DU PAPE AU GRAND MUFTI DE JERUSALEM Répondre en citant



NON A LA VIOLENCE AU NOM DE DIEU : VISITE DU PAPE AU GRAND MUFTI DE JERUSALEM

ENGLISH :
Pope Francis' Address to the Grand Mufti and the Islamic Great Council
http://www.zenit.org/en/articles/pope-francis-address-to-the-grand-mufti-an…

"Travaillons ensemble pour la justice et pour la paix !" (texte intégral)

Rome, 26 mai 2014 (Zenit.org) Pape François 


« Non à la violence au nom de Dieu ! » : c’est l’appel du pape François qui a commencé la troisième journée de son pèlerinage en Terre Sainte, ce lundi matin, 26 mai, par une visite du pape au grand mufti de Jérusalem, sur « l’esplanade des mosquées », à l’emplacement de l’ancien Temple de Jérusalem détruit par les Romains.

L’esplanade est connue pour ses deux mosquées : al-Aksa, avec sa coupole noire et le « Dôme du rocher », à la coupole dorée et aux extraordinaires décorations bleues, dues à des artistes chrétiens syriens. Pour la traiditon musulmane, il est sensé abriter le rocher de la ligature d’Isaac. Le souvenir d’Abraham y est donc particulièrement présent c’est pourquoi le pape l’a évoqué.

Le prince Ghazi de Jordanie, artisan de dialogue interreligieux, a participé à la rencontre avec le grand mufti et avec le président de Conseil suprême musulman, qui s'est achevée par un échange de cadeaux. Elle s'est achevée à 8 h 40 (7h40 à Rome).

« Chers amis, de ce lieu saint, a dit le pape, je lance un appel pressant à toutes les personnes et aux communautés qui se reconnaissent en Abraham :

Respectons-nous et aimons-nous les uns les autres comme des frères et des sœurs !

Apprenons à comprendre la douleur de l’autre !

Que personne n’instrumentalise par la violence le Nom de Dieu ! »

Le pape a invité à agir pour la PAIX : « Travaillons ensemble pour la JUSTICE et pour la PAIX»

Il a souligné l'attitude qu'il recommande sans cesse aux chrétiens: "Nous devons être prêts à sortir de nous-mêmes, dociles à l’appel que Dieu nous adresse."

Avec pour clef la miséricorde "à apprendre d’en-haut", ainsi que "la grandeur d’âme, la compassion".

A.B.

Allocution du pape François

Fidèles musulmans,

Chers amis,

Je suis reconnaissant de pouvoir vous rencontrer dans ce lieu sacré. Je vous remercie de tout cœur pour l’aimable invitation que vous avez voulu m’adresser, et en particulier, je vous remercie, Excellence, ainsi que le Président du Conseil suprême musulman.

Mettant mes pas dans ceux de mes Prédécesseurs, et en particulier dans le sillage lumineux du voyage de Paul VI, il y a cinquante ans, le premier d’un Pape en Terre Sainte, j’ai vivement désiré venir en pèlerin pour visiter les lieux qui ont vu la présence terrestre de Jésus Christ. Mais mon pèlerinage ne serait pas complet s’il ne prévoyait pas aussi la rencontre avec les personnes et les communautés qui vivent en cette Terre, et donc je suis particulièrement heureux de me retrouver avec vous, fidèles Musulmans, chers frères.

En ce moment, ma pensée va vers la figure d’Abraham, qui vécut comme pèlerin sur ces terres. Musulmans, Chrétiens et Juifs reconnaissent en Abraham, bien que chacun de façon différente, un père dans la foi et un grand exemple à imiter. Il se fit pèlerin, laissant son propre peuple, sa propre maison, pour entreprendre cette aventure spirituelle à laquelle Dieu l’appelait.

Un pèlerin est une personne qui se fait pauvre, qui se met en route, est tendu vers un but grand et désiré, vit de l’espérance d’une promesse reçue (cf. He 11, 8-19). Telle fut la condition d’Abraham, ce devrait être aussi notre attitude spirituelle. Nous ne pouvons jamais nous estimer autosuffisants, maîtres de notre vie ; nous ne pouvons pas nous limiter à rester fermés, sûrs de nos convictions.

Devant le mystère de Dieu, nous sommes tous pauvres, nous sentons que nous devons être prêts à sortir de nous-mêmes, dociles à l’appel que Dieu nous adresse, ouverts à l’avenir que Lui veut construire pour nous.

Dans notre pèlerinage terrestre, nous ne sommes pas seuls : nous croisons le chemin d’autres frères, parfois nous partageons avec eux un bout de chemin, parfois nous vivons ensemble une étape qui nous donne du courage. Telle est la rencontre d’aujourd’hui, et je la vis avec une particulière gratitude : c’est une halte commune heureuse, rendue possible par votre hospitalité, dans ce pèlerinage qu’est notre vie et celle de nos communautés. Nous vivons une communication et un échange fraternels qui peuvent nous donner du réconfort et nous offrir de nouvelles forces pour affronter les défis communs qui se présentent à nous.

Nous ne pouvons pas oublier, en effet, que le pèlerinage d’Abraham a été aussi un appel pour la justice : Dieu l’a voulu témoin de son agir et son imitateur. Nous aussi nous voudrions être témoins de l’agir de Dieu dans le monde et pour cela, justement dans notre rencontre, nous entendons résonner en profondeur l’appel à être artisans de paix et de justice, à demander ces dons dans la prière et à apprendre d’en-haut la miséricorde, la grandeur d’âme, la compassion.

Chers amis, de ce lieu saint, je lance un appel pressant à toutes les personnes et aux communautés qui se reconnaissent en Abraham :

Respectons-nous et aimons-nous les uns les autres comme des frères et des sœurs !

Apprenons à comprendre la douleur de l’autre !

Que personne n’instrumentalise par la violence le Nom de Dieu !

Travaillons ensemble pour la JUSTICE et pour la PAIX !

Salam !

© LEV, Traduction officielle

(26 mai 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/non-a-la-violence-au-nom-de-dieu-visite-du…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 27 Mai - 12:26 (2014)    Sujet du message: PAPAPL VISIT LEADS TO EMBRACE BETWEEN CHRISTIAN, JEW AND MUSLIM AT WAILING WALL (VIDEO) Répondre en citant



PAPAL VISIT LEADS TO EMBRACE BETWEEN CHRISTIAN, JEW AND MUSLIM AT WAILING WALL (VIDEO)

Pope Francis, Rabbi Abraham Skorka and Muslim leader Omar Abboud collapsed in a heartfelt embraced before the Western Wall. As they hugged each other, they exclaimed, "We did it!"




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=W5ZEbXQCb5o


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 27 Mai - 12:38 (2014)    Sujet du message: CARDINAL PAROLIN : TRANSFORMING POWER OF PRAYER IS POPE'S MOTIVE FOR PERES-ABBAS PRAYER MEETING Répondre en citant



CARDINAL PAROLIN : TRANSFORMING POWER OF PRAYER IS POPE'S MOTIVE FOR PERES-ABBAS PRAYER MEETING
 

Says Prayer Transforms Hearts and History, Has 'Political Force'

Vatican City, May 26, 2014 (Zenit.org


The impetus behind Pope Francis inviting the Israeli and Palestinian presidents to meet at the Vatican to pray for PEACE was Francis' belief in the power of prayer to transform even the most difficult situations, the Vatican Secretary of State has said.

“Prayer is able to transform hearts and, therefore, transform history,” Cardinal Pietro Parolin said in an interview with Italian publication Il Giornale Monday.

The Pope invited Shimon Peres and Mahmoud Abbas, the respective Presidents of Israel and Palestine, to the Vatican at the end of the Mass in Manger Square in Bethlehem. 

Parolin recalled the Pope's previous prayer initiative for Syria last September, adding that the strength of prayer has a "political force" that we cannot yet know.

When asked when the meeting will occur, Cardinal Parolin said the date has not been set, but should be soon, given both presidents have already accepted. President Abbas' office has suggested June 6. = 66

Answering what the Vatican’s position was on the state of persecuted Christians in the Middle East, he acknowledged that although Christians tend to face worldly opposition, such initiatives for PEACE offer new hope.

“We need to do everything possible for Christians who suffer, also from a political and diplomatic point of view,” the cardinal said, because Christians' "freedom of conscience is to be respected.” (D.C.L.)

(May 26, 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/en/articles/cardinal-parolin-transforming-power-of-pra…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 27 Mai - 12:50 (2014)    Sujet du message: LA PAIX EXIGE LE RESPECT DE LA LIBERTE ET LA DIGNITE DE TOUTE PERSONNE Répondre en citant



LA PAIX EXIGE LE RESPECT DE LA LIBERTE ET LA DIGNITE DE TOUTE PERSONNE

ENGLISH : Francis' Address to Israeli President Shimon Peres
http://www.zenit.org/en/articles/francis-address-to-israeli-president-shimo…

Visite au président israélien Shimon Peres (texte intégral)
Rome, 26 mai 2014 (Zenit.org) Pape François 

« La construction de la paix exige avant tout le respect de la liberté et la dignité de chaque personne humaine, que Juifs, Chrétiens et Musulmans croient également être créée par Dieu et destinée à la vie éternelle », déclare le pape François à Jérusalem.

Au terme d'une matinée très chargée, ce 26 mai 2014, au troisième jour de son pèlerinage en Terre Sainte, le pape s'est rendu au palais présidentiel pour une visite au président israélien Shimon Peres.

Après une rencontre privée, le pape et le président sont sortis au jardin pour planter un olivier, signe de PAIX, comme Benoît XVI l'avait fait, en présence de centaines d'enfants de diverses religions.

Le pape a exhorté à « repousser avec fermeté tout ce qui s’oppose à la recherche de la PAIX et d’une cohabitation respectueuse entre Juifs, Chrétiens et Musulmans » : « le recours à la violence et au terrorisme, à tout genre de discrimination pour des motifs raciaux ou religieux, la prétention d’imposer son propre point de vue aux dépens des droits d’autrui, l’antisémitisme sous toutes ses formes possibles, tout comme la violence ou les manifestations d’intolérance contre des personnes ou des lieux de culte juifs, chrétiens et musulmans ».

Affirmant la volonté des chrétiens d'apporter « leur contribution au bien commun et à la construction de la paix, comme citoyens de plein droit », il a assuré de sa « constante supplication à Dieu pour l’obtention de la PAIX ».

« Paix sur Israël et dans tout le Moyen-Orient ! », a-t-il conclu en exprimant ses encouragements à « tous ceux qui souffrent à cause des conséquences des crises encore ouvertes dans la région moyen-orientale ».

Discours du pape François au palais présidentiel israélien

Monsieur le Président,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,


Je vous suis reconnaissant, Monsieur le Président, pour l’accueil qui m’a été réservé et pour vos aimables et sages paroles de salutation, et je suis heureux de pouvoir vous rencontrer à nouveau ici à Jérusalem, ville qui abrite les Lieux Saints chers aux trois grandes religions qui adorent le Dieu qui a appelé Abraham.

Les Lieux Saints ne sont pas des musées ou monuments pour touristes, mais des lieux où les communautés des croyants vivent leur foi, leur culture, leurs initiatives caritatives. Aussi doit-on perpétuellement les sauvegarder dans leur sacralité, protégeant ainsi non seulement l’héritage du passé mais aussi les personnes qui les fréquentent aujourd’hui et les fréquenteront dans l’avenir. Que Jérusalem soit vraiment la Ville de la
PAIX ! Que resplendissent pleinement son identité et son caractère sacré, sa valeur religieuse et culturelle universelle, comme trésor pour toute l’humanité ! Comme c’est beau quand les pèlerins et les résidents peuvent accéder librement aux Lieux Saints et participer aux célébrations !

Monsieur le Président, vous êtes connu comme un homme de paix et un artisan de PAIX. Je vous exprime ma reconnaissance et mon admiration pour votre attitude. La construction de la PAIX exige avant tout le respect pour la liberté et la dignité de chaque personne humaine, que Juifs, Chrétiens et Musulmans croient également être créée par Dieu et destinée à la vie éternelle.

A partir de ce point ferme que nous avons en commun, il est possible de poursuivre l’engagement pour une solution pacifique aux controverses et aux conflits. À cet égard, je renouvelle le souhait que soient évités de la part de tous des initiatives et des actes qui contredisent la volonté déclarée de parvenir à un véritable accord et qu’on ne se lasse pas de poursuivre la PAIX avec détermination et cohérence.

Il faut repousser avec fermeté tout ce qui s’oppose à la recherche de la PAIX et d’une cohabitation respectueuse entre Juifs, Chrétiens et Musulmans : le recours à la violence et au terrorisme, à tout genre de discrimination pour des motifs raciaux ou religieux, la prétention d’imposer son propre point de vue aux dépens des droits d’autrui, l’antisémitisme sous toutes ses formes possibles, tout comme la violence ou les manifestations d’intolérance contre des personnes ou des lieux de culte juifs, chrétiens et musulmans.

Dans l’État d’Israël diverses communautés chrétiennes vivent et travaillent. Elles sont partie intégrante de la société et participent à part entière à ses affaires civiles, politiques et culturelles. Les fidèles chrétiens désirent apporter, à partir de leur propre identité, leur contribution au bien commun et à la construction de la PAIX, comme citoyens de plein droit qui, en rejetant tout extrémisme, s’engagent à être des artisans de réconciliation et de concorde.

Leur présence et le respect de leurs droits – comme du reste, des droits de toute autre dénomination religieuse et de toute minorité – sont la garantie d’un sain pluralisme et la preuve de la vitalité des valeurs démocratiques, de leur réel enracinement dans la praxis et dans le concret de la vie de l’État.

Monsieur le Président, je vous assure de ma prière pour les Institutions et pour tous les citoyens d’Israël. De manière particulière, j’assure de ma constante supplication à Dieu pour l’obtention de la PAIX et avec elle des biens inestimables qui lui sont étroitement liés, tels que la sécurité, la tranquillité de vie, la prospérité, et le plus beau : la fraternité. Je tourne enfin ma pensée vers tous ceux qui souffrent à cause des conséquences des crises encore ouvertes dans la région moyen-orientale, afin que, le plus tôt possible, ils soient soulagés de leurs peines grâce à un règlement honorable des conflits. PAIX sur Israël et dans tout le Moyen-Orient ! Shalom !

(26 mai 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/la-paix-exige-le-respect-de-la-liberte-et-…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 27 Mai - 13:01 (2014)    Sujet du message: POPE TO PALESTINIAN PRESIDENT : TIME HAS COME TO PUT AN END TO THIS SITUATION Répondre en citant



POPE TO PALESTINIAN PRESIDENT : TIME HAS COME TO PUT AN END TO THIS SITUATION

Says Conflict With Israel Is 'Increasingly Unacceptable'

Bethlehem, May 25, 2014 (Zenit.org)


Pope Francis this morning met with Palestinian President Mahmoud Abbas in Bethlehem, addressing Palestinian authorities and members of the diplomatic corps.

“For decades the Middle East has known the tragic consequences of a protracted conflict which has inflicted many wounds so difficult to heal”, he began. “Even in the absence of violence, the climate of instability and a lack of mutual understanding have produced insecurity, the violation of rights, isolation and the flight of entire communities, conflicts, shortages and sufferings of every sort. In expressing my closeness to those who suffer most from this conflict, I wish to state my heartfelt conviction that the time has come to put an end to this situation which has become increasingly unacceptable.

"For the good of all, there is a need to intensify efforts and initiatives aimed at creating the conditions for a stable PEACE based on JUSTICE, on the recognition of the rights of every individual, and on mutual security. The time has come for everyone to find the courage to be generous and creative in the service of the common good, the courage to forge a PEACE which rests on the acknowledgement by all of the right of two States to exist and to live in PEACE and SECURITY within INTERNATIONALLY RECOGNIZED BORDERS”.

“To this end, I can only express my profound hope that all will refrain from initiatives and actions which contradict the stated desire to reach a true agreement, and that PEACE will be pursued with tireless determination and tenacity. PEACE will bring countless benefits for the peoples of this region and for the world as a whole. And so it must resolutely be pursued, even if each side has to make certain sacrifices”, he emphasised. “I pray that the Palestinian and Israeli peoples and their respective leaders will undertake this promising journey of peace with the same courage and steadfastness needed for every journey. PEACE in SECURITY and mutual trust will become the stable frame of reference for confronting and resolving every other problem, and thus provide an opportunity for a balanced development, one which can serve as a model for other crisis areas”.

He then referred with affection to the active Christian community, “which contributes significantly to the common good of society, sharing in the joys and sufferings of the whole people. Christians desire to continue in this role as full citizens, along with their fellow citizens, whom they regard as their brothers and sisters. Mr President, our recent meeting in the Vatican and my presence today in Palestine attest to the good relations existing between the Holy See and the State of Palestine. I trust that these relations can further develop for the good of all. In this regard, I express my appreciation for the efforts being made to draft an agreement between the parties regarding various aspects of the life of the Catholic community in this country, with particular attention to religious freedom. Respect for this fundamental human right is, in fact, one of the essential conditions for PEACE, fraternity and harmony. It tells the world that it is possible and necessary to build harmony and understanding between different cultures and religions. It also testifies to the fact that, since the important things we share are so many, it is possible to find a means of serene, ordered and peaceful coexistence, accepting our differences and rejoicing that, as children of the one God, we are all brothers and sisters”.

“Mr President, dear brothers gathered here in Bethlehem: may Almighty God bless you, protect you and grant you the wisdom and strength needed to continue courageously along the path to PEACE, so that swords will be turned into ploughshares and this land will once more flourish more in prosperity and concord. Salaam!”

About Bethlehem

Bethlehem is first referred to in the Bible in relation to the death of Rachel and is identified with the Euphrates (the fruitful). In the sacred books it is called “Bethlehem of Judea”, the tribe to which it belonged. David was born and consecrated a king by the prophet Samuel there, and with the birth of Jesus, the smallest of Israel's cities gained worldwide importance and grew due to the influx of pilgrims. In the year 135, the emperor Adrian introduced the cult of Adonis but Christianity was restored in 330 by Constantine. Following the Islamic conquest in 638, the Caliph Omar initiated a policy of religious tolerance, but with the arrival of the crusading army in 1099, the Muslims devastated the city. In 1100 the crusader king of Jerusalem, Baldwin I, was consecrated. The Arab reconquest in 1187 and the subsequent Ottoman occupation marked the decline of the citadel which by 1600 had been reduced to a small village. At the beginning of the nineteenth century the city, the majority of whose inhabitants were Christians, began a revival. In 1831, the Pasha of Egypt, Mohamed Ali, conquered the city, and the Muslims, allies of the Ottomans, were driven out and their quarters burned. Ten years later, the city fell under Ottoman control once again. Under British rule from 1918, it became part of the Hashemite Kingdom of Jordan in 1946. In 1967, following the so-called Six Days War, it was occupied by the Israeli army, along with east Jerusalem and most of the West Bank. Since 1995 it has been part of the Autonomous Palestinian Territories following the Oslo Accords (now the State of Palestine). The then-president of the Palestinian Authority, Yasser Arafat, ordered the construction of the presidential Palace which today receives the Pope's visit.

(May 25, 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/en/articles/pope-to-palestinian-president-time-has-com…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 27 Mai - 13:12 (2014)    Sujet du message: LE PAPE QUI FAIT COMPRENDRE QUE « PONTIFE » SIGNIFIE « QUI CONSTRUIT DES PONTS » Répondre en citant



LE PAPE QUI FAIT COMPRENDRE QUE « PONTIFE » SIGNIFIE « QUI CONSTRUIT DES PONTS »


Hommage du roi Abdallah II au « leadership » du pape François

Rome, 24 mai 2014 (Zenit.org) Anita Bourdin


Le roi Abdallah II de Jordanie salue le « leadership » du pape François, son « humanité » et sa « sagesse » qui font bien comprendre, dit-il, que « pontife » signifie « qui construit des ponts ».

En accueillant le pape François au palais royal de Amman, le roi Abdallah a prononcé, ce samedi après-midi, 24 mai, un discours en arabe et en anglais, d’abondance du cœur, sans aucun papier.

En saluant le leadership du pape, il a souligné que celui-ci s’est « engagé » dans le DIALOGUE et que son « message d’amitié » est très « apprécié ».

Plus encore, pour le roi, le pape est devenu une « conscience du monde » d’aujourd’hui, et ses « paroles » comme ses « actes » manifestent combien le mot « pontife » signifie qui « construit des ponts »: il apporte une « contribution spéciale » au DIALOGUE grâce à son « humanité » et sa « sagesse ».

La Jordanie, terre de PAIX

Le roi a par ailleurs souligné que la Jordanie était un pays de la « PAIX » et de « l’amitié » et que c’était un « honneur spécial » que le pèlerinage du pape François commence par la Jordanie.

Il a rappelé que cinquante ans plus tout, son père, el roi Hussein, recevait le pape Paul VI et que c’était la « première visite d’un pape à un pays musulman ».

Il a aussi mentionné les visites de « saint Jean-Paul II », en l’an 2000, et du pape Benoît XVI, en 2009, : les effigies de saint Jean-Paul II et de saint Jean XXIII sont représentés au stage, autour de l’autel.

Pour le roi, il y a un « terrrain commun » fait de « respect », de volonté de « PAIX » et d’adoration de Dieu.

Il s’interrogeait sur la « prochaine étape » du dialogue pour faire face aux « défis globaux », et face au « sectarisme ».

Il a invité les personnes de bonne volonté à « joindre leurs voix », à « unir leurs efforts » pour infuser « l’espérance » et la « guérison » des blessures du passé. Il a souligné que le « monde est riche en personnes de bonne volonté » voulant promouvoir « dignité humaine ».

Une parole commune

Il a évoqué le rôle de la Jordanie et l’ « Appel de Amman » pour « l’harmonie universelle », face aux « fausses prétentions » de ceux qui « sèment la haine », comme le manifeste la lettre intitulée Une parole commune entre vous et nous et signée de 138 personnalités musulmanes de 43 pays.

Le texte de la lettre avait été discuté et mis au point en septembre 2007 au cours d’un congrès parrainé par le roi Abdallah II. Elle est centrée sur le double commandement de l'amour de Dieu et de l'amour du prochain et dit notamment : « Conformément au Coran nous, en tant que musulmans, invitons les chrétiens à s’accorder avec nous sur ce qui nous est commun, et qui constitue également l’essentiel de notre foi et de notre pratique : les deux commandements de l’amour. »

Il fait observer que chrétiens et musulmans ensemble représentent « plus de la moitié de l’humanité » et qu’il ont ainsi des « prochains » dans le monde entier.

Souhaitant une nouvelle étape du DIALOGUE, il a annoncé une troisième rencontre qui aura à Rome en novembre prochain.

Il a rappelé qu’il est lui-même descendant du prophète Mahomet, pour affirmer que le « vrai esprit de l’islam » et un « ISLAM DE LA PAIX».

Il a aussi mentionné son rôle de “gardien” des lieux saints en Jordanie et à Jérusalem, souhaitant que le Ville sainte soit un lieu d’adoration « pour tous », et soit un lieu de sécurité pour « toutes les communautés » et « toutes les générations ».

Les chrétiens arabes, partie intégrante du Moyen Orient

Le souverain jordanien a défendu la présence des chrétiens arabes au Moyen-Orient, comme faisant « partie intégrante » des pays : « nous chérissons cet héritage », a insisté le roi, disant sa joie du pèlerinage du pape François au site du baptême de Jésus à Béthanie « au-delà du Jourdain ».

« La PAIX dépend de la compréhension », a-t-il insisté, mentionnant la semaine pour l’harmonie interreligieuse de l’ONU, et l’importance de « travailler ensemble » d’un « commun accord » pour des « solution politiques pacifiques », notamment pour « aider » Palestiniens et Israéliens à résoudre leur conflit.

« Ensemble », a-t-il insisté, nous pouvons favoriser un « pas courageux » ver la JUSTICE, la PAIX, la COEXISTENCE.

Il a enfin souhaité au pape François un « pèlerinage fructueux ».

(24 mai 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/le-pape-qui-fait-comprendre-que-pontife-si…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 27 Mai - 13:20 (2014)    Sujet du message: AMMAN : HOMMAGE APPUYE DU PAPE FRANCOIS AU ROI ABDALLAH II Répondre en citant



AMMAN : HOMMAGE APPUYE DU PAPE FRANCOIS AU ROI ABDALLAH II

Premier discours sous le signe de la PAIX et du DIALOGUE (texte intégral)
 
Rome, 24 mai 2014 (Zenit.org) Pape François 


Le pape François a rendu un hommage appuyé au roi Abdallah II de Jordanie, comme à un "artisan de paix", en improvisant un passage de son discours au palais royal: c'était leur troisième rencontre, le roi et la reine s'étant rendus au Vatican le 29 août dernier, et le roi et le prince Ghazi, le 8 avril.

Le pape a dit l'urgence d'une "une solution pacifique à la crise syrienne" et d’une "solution juste au conflit israélo-palestinien".

Il a salué l'accueil généreux offert par le pays aux réfugiés: Palestiniens, Irakiens, Syriens.

Il a salué aussi l'engagement de la Jordanie dans le dialogue interreligieux: "J’exprime ma reconnaissance à la Jordanie pour avoir encouragé diverses initiatives importantes en faveur du dialogue interreligieux pour la promotion de la compréhension entre Juifs, Chrétiens et Musulmans, parmi lesquelles le « Message Interreligieux d’Amman », et pour avoir promu au sein de l’ONU la célébration annuelle de la « Semaine d’Harmonie entre les Religions »."

Il a salué la liberté dont jouissent les communautés chrétiennes du pays, un modèle: "Elles peuvent professer avec tranquillité leur foi, dans le respect de la liberté religieuse qui est un droit humain fondamental et que je souhaite vivement être tenu en grande considération partout au Moyen Orient et dans le monde entier."

Le pape est ensuite parti en voiture fermée pour le Stade international de Amman (11 km): il y célébrera la messe (lectures du dimanche 25 mai), après un tour du stade pour saluer toute l'assemblée.

Il repartira vers 18 h 15 pour le site du Baptême du Christ de Béthanie.

A.B.

Discours du pape François au palais royal de Amman

Majestés,

Excellences,

chers frères Evêques,

chers amis,

Je remercie Dieu de pouvoir visiter le Royaume Hachémite de Jordanie, sur les traces de mes prédécesseurs Paul VI, Jean-Paul II et Benoît XVI, et je remercie Sa Majesté le Roi Abdullah II pour ses cordiales paroles de bienvenue, dans le vivant souvenir de notre récente rencontre au Vatican. J’étends mon salut aux membres de la famille royale, au Gouvernement et au peuple de Jordanie, terre riche d’histoire et de signification pour le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam.

Ce pays fait un accueil généreux à un grand nombre de réfugiés palestiniens, irakiens, et provenant d’autres régions en crise, en particulier la Syrie toute proche, bouleversée par un conflit qui dure depuis trop longtemps. Un tel accueil mérite l’estime et le soutien de la communauté internationale. L’Eglise Catholique, selon ses possibilités, veut s’engager dans l’assistance aux réfugiés et à ceux qui vivent dans le besoin, surtout par l’intermédiaire de Caritas Jordanie.

Alors que je constate avec douleur la permanence de fortes tensions au Moyen Orient, je remercie les Autorités du Royaume pour ce qu’elles font et je les encourage à continuer de s’engager dans la recherche d’une PAIX DURABLE, souhaitée pour toute la région ; dans ce but une solution pacifique à la crise syrienne est plus que jamais nécessaire et urgente, ainsi qu’une solution juste au conflit israélo-palestinien

Je profite de cette occasion pour renouveler mon profond respect et mon estime pour la communauté musulmane, et manifester mon appréciation pour le rôle de guide joué par Sa Majesté le Roi dans la promotion d’une plus juste compréhension des vertus proclamées par l’Islam, et la sereine cohabitation entre fidèles des différentes religions.

Vous être reconnu comme un homme de paix et un artisan de paix: merci!

J’exprime ma reconnaissance à la Jordanie pour avoir encouragé diverses initiatives importantes en faveur du dialogue interreligieux pour la promotion de la compréhension entre Juifs, Chrétiens et Musulmans, parmi lesquelles le « Message Interreligieux d’Amman », et pour avoir promu au sein de l’ONU la célébration annuelle de la « Semaine d’Harmonie entre les Religions ».

Je voudrais maintenant adresser un salut plein d’affection aux communautés chrétiennes qui, présentes dans le pays depuis les temps apostoliques, offrent leur contribution au bien commun de la société dans laquelle elles sont pleinement insérées. Bien qu’étant aujourd’hui numériquement minoritaires, elles peuvent développer une action qualifiée et appréciée dans les champs éducatif et sanitaire, par des écoles et des hôpitaux, et elles peuvent professer avec tranquillité leur foi, dans le respect de la liberté religieuse qui est un droit humain fondamental et que je souhaite vivement être tenu en grande considération partout au Moyen Orient et dans le monde entier.

Celui-ci « comprend à la fois au niveau individuel et collectif, la liberté de suivre sa conscience en matière religieuse et la liberté de culte… la liberté de choisir la religion que l’on juge être vraie et de manifester publiquement sa propre croyance » (Benoît XVI, Exort. Ap. Ecclesia in Medio Oriente, n. 26). Les chrétiens se sentent et sont citoyens à part entière, et ils entendent contribuer à la construction de la société avec leurs concitoyens musulmans, en offrant leur contribution propre et spécifique.

J’adresse enfin un souhait spécial pour la PAIX et la prospérité du Royaume de Jordanie et de son peuple, avec le vœu que cette visite contribue à augmenter et à promouvoir les bonnes et cordiales relations entre chrétiens et musulmans.

Que Dieu nous préserve de la peur du changement auquel vous avez fait allusion.

Je vous remercie pour votre accueil et votre courtoisie. Que Dieu Tout Puissant et Miséricordieux accorde à Vos Majestés bonheur et longue vie, et qu’il comble la Jordanie de ses bénédictions. Salam!

Traduction officielle de l'italien: Zenit a intégré les deux improvisations du pape en italiques

(24 mai 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/amman-hommage-appuye-du-pape-francois-au-r…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 27 Mai - 14:59 (2014)    Sujet du message: BETHLEEM : LA FIN DE LA MESSE DU PAPE PERTURBEE PAR DES "ALLAHU AKBAR"... Répondre en citant



BETHLEEM : LA FIN DE LA MESSE DU PAPE PERTURBEE PAR DES "ALLAHU AKBAR"...

Pas un traitre mot sur cela de la part du site Zenit et aucune remarque désobligeante du Pape à leur endroit. Il ne faudrait surtout pas compromettre la PAIX dans le monde!

Le 26 05 2014


Un incident a émaillé la fin de la Messe que le pape François a célébrée à Bethléem, dans les Territoires palestiniens, le samedi 25 mai dernier, place « de la Mangeoire », endroit que la tradition attribue au lieu même de la naissance de Jésus. À la fin de la cérémonie, on entend clairement, en provenance des haut-parleurs d’une mosquée voisine ce qui semble être un appel à la prière d’un muezzin et ses takbîr « Allahou Akbar », c’est-à-dire « Allah est [le] plus grand » (et non pas « est grand », on aurait alors Allahou Kabir). Plus grand que qui ? Je vous laisse répondre… Les chrétiens présents, quant à eux, ne s’y sont pas trompés et ils ont réagi par des sifflets et plus de cris de joie !



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=iq0A0kkpcno

http://www.christianophobie.fr/breves/bethleem-la-fin-de-la-messe-du-pape-perturbee-par-des-allahu-akbar


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 29 Mai - 23:54 (2014)    Sujet du message: ANGRY ISRAELIS LOOKED TO POPE VISIT! Répondre en citant

ANGRY ISRAELIS LOOKED TO POPE VISIT!



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=fVWxFGRV5kg


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 31 Mai - 00:43 (2014)    Sujet du message: VATICAN : ISRAEL, PALESTINIAN PEACE PRAYER JUNE 8 Répondre en citant

VATICAN : ISRAEL, PALESTINIAN PEACE PRAYER JUNE 8
May 29, 2014

by Taboola

VATICAN CITY — Israeli President Shimon Peres and Palestinian President Mahmoud Abbas will join Pope Francis for an afternoon praying for PEACE at the Vatican on June 8, the Vatican said Thursday.

Francis had invited both men to “my home” to pray during his recent trip to the Middle East. Speaking from the biblical town of Bethlehem, Francis said: “Building peace is difficult, but living without peace is a constant torment.”

Both men immediately agreed, and subsequently approved the June 8 date, the Vatican said in a statement Thursday.

Francis has stressed that he is not seeking to jumpstart peace negotiations, but merely bring the two sides together to pray. He said he had arranged for a rabbi and a Muslim cleric to lead the prayers, along with him.

“It will be a prayer meeting. It’s not to do mediation or find solutions,” he told reporters on the flight home from Jerusalem on Monday. “We’ll meet just to pray, and then everyone will go home. But I think praying is important, praying together.”

He called both Abbas and Peres “men of peace.”

The prospects of any breakthrough are slim. Peres, a 90-year-old Nobel peace laureate, holds a largely ceremonial office and is set to step down this summer. Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu has expressed anger with politicians who have reached out to Abbas at a time when the Palestinian leader is reconciling with the Islamic militant group Hamas. Israel considers Hamas, which controls the Gaza Strip, a terrorist group.

There was no comment Thursday from Netanyahu’s office.

The latest round of U.S.-brokered peace negotiations collapsed in April.

Francis’ prayer meeting falls on Pentecost Sunday, an important feast in the Catholic Church which celebrates the descent of the Holy Spirit on the apostles. It formally marks the end of the Easter season, and Francis is due to celebrate Mass that morning in St. Peter’s Basilica.

http://time.com/139609/vatican-israel-palestinian-peace-prayer-june-8/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 5 Juin - 01:16 (2014)    Sujet du message: THE NEARNESS OF THE HOUR - PROPHETIC EVENTS MAY 2014 Répondre en citant

THE NEARNESS OF THE HOUR - PROPHETIC EVENTS MAY 2014



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ht3IMabGO44


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Juin - 19:15 (2014)    Sujet du message: THE POPE DISCUSSSES MIDEAST PEACE WITH US JOURNALIST ON THE VERGE OF THE HISTORIC MEETING THIS SUNDAY Répondre en citant

THE POPE DISCUSSSES MIDEAST PEACE WITH US JOURNALIST ON THE VERGE OF THE HISTORIC MEETING THIS SUNDAY


Rita Cosby has Historic Conversation with the Pope

Contact: Michael Conrad, 214-616-0320, Michael@Lovell-Fairchild.com

ROME, June 6, 2014 /Christian Newswire/ -- American TV journalist and WABC Radio host Rita Cosby was granted a rare audience with Pope Francis at the Vatican in Rome on June 4, 2014, becoming one of the first American journalists to talk with the new Pontiff.

Among topics discussed, she asked him about his possible role as Mideast peacemaker. Her conversation comes on the verge of a monumental meeting set to take place this Sunday at the Pope's Vatican apartment with both Israeli President Shimon Peres and Palestinian President Mahmoud Abbas, both of whom Cosby has also met.

The surprise invitation to both presidents for a prayer summit this weekend was extended during the Pope's recent three day visit to the Middle East, which included celebrating Mass in Bethlehem's Manger Square.

Although she has interviewed more than 20 world leaders, including five US Presidents, Cosby called the opportunity to speak to Pope Francis "One of the greatest moments of my life." She said, "He was extremely engaging and approachable. It is clear he cares deeply about peace in the Mideast and would like to do anything he can to assist this very difficult process."

Cosby was live from Rome last night and talked about her conversation on 77 WABC Radio New York on her 5pm show which she co-hosts with NY1's Pat Kiernan. Cosby had previously met with Pope Benedict and Pope John Paul II.

A portion of the conversation was played on the WABC show last night. See the podcast for 6/5/14. Go to this link: www.wabcradio.com/page.php?page_id=6263

Transcript verbatim is below:

    Rita and the Pope:

    Rita: Peace in the MiddleEast is possible with faith? You think? (Spanish)

    Pope: With the Lord it is possible. (Italian)

    Rita: Do you think that with faith everything is possible? (Spanish)

    Pope: With the Lord everything is possible. (Italian)

    Rita: Also faith in the Middle East? (Spanish)

    ****Pope: With the Lord, we must pray for peace. (Italian)

    Rita: I hope so. Thank you for everything. Thank you. (Spanish)

    Pope: Thank you. (Italian)

    Rita: Thank you to you. How fantastic. Is there something you want to say to that process? (Spanish)

    ******Pope: Pray, Pray, Pray. (English)

    Rita: Thank you, Thank you. (Spanish)


http://www.christiannewswire.com/news/9743874256.html



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Juin - 10:36 (2014)    Sujet du message: ISLAMIC PRAYERS TO BE HELD AT THE VATICAN Répondre en citant

ISLAMIC PRAYERS TO BE HELD AT THE VATICAN



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=YPG3RPqBpmw

THE BEAST! NEAR-EARTH ASTEROID WILL FLY BY EARTH SUNDAY!



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=-5mW-LK5dvc

-----




Palestinian President Mahmoud Abbas (R) welcomes Pope Francis upon Francis' arrival to the West Bank town of Bethlehem, May 25, 2014. (Reuters)


Staff writer, Al Arabyia News
Friday, 6 June 2014

For the first time in history, Islamic prayers and readings from the Quran will be heard at the Vatican on Sunday, in a move by Pope Francis to usher in PEACE between Israelis and Palestinians.

Francis issued the invitation to Israeli President Shimon Peres and Palestinian Authority President Mahmoud Abbas during his visit last week to Jordan, Israel, and the Palestinian Authority.

Abbas, Peres, and Francis will be joined by Jewish, Christian and Islamic religious leaders, a statement released by Peres’s spokesperson said, according to the Times of Israel.

Holy See officials on Friday said the evening prayers would be a “pause in politics” and had no political aim other than to rekindle the desire for Israeli-Palestinian PEACE at the political and popular level, according to the Associated Press.

Low expectations
 
The Vatican will broadcast a live feed of the event to viewers across the world.

However, expectations for the event should be kept low, according to Rev. Pierbattista Pizzaballa, the custodian of Catholic Church property in the Holy Land.

[No-one should think] “peace will suddenly break out on Monday, or that peace is any closer,” AP reported him as saying.

On Friday, the Pope met with Japanese Prime Minister Shinzo Abe, and discussed ways of promoting PEACE and STABILITY in Asia the Vatican said in a statement.

Last Update: Friday, 6 June 2014 KSA 18:18 - GMT 15:18

http://english.alarabiya.net/en/News/middle-east/2014/06/06/Islamic-prayers…


VATICAN : ISRAEL, PALESTINIAN PEACE PRAYER JUNE 8


By NICOLE WINFIELD

— May. 29, 2014 2:22 PM EDT

VATICAN CITY (AP) — Israeli President Shimon Peres and Palestinian President Mahmoud Abbas will join Pope Francis for an afternoon praying for PEACE at the Vatican on June 8, the Vatican said Thursday.

Francis had invited both men to "my home" to pray during his recent trip to the Middle East. Speaking from the biblical town of Bethlehem, Francis said: "Building PEACE is difficult, but living without PEACE is a constant torment."

Both men immediately agreed, and subsequently approved the June 8 date, the Vatican said in a statement Thursday.

Francis has stressed that he is not seeking to jumpstart PEACE negotiations, but merely bring the two sides together to pray. He said he had arranged for a rabbi and a Muslim cleric to lead the prayers, along with him.

"It will be a prayer meeting. It's not to do mediation or find solutions," he told reporters on the flight home from Jerusalem on Monday. "We'll meet just to pray, and then everyone will go home. But I think praying is important, praying together."

He called both Abbas and Peres "men of PEACE."

The prospects of any breakthrough are slim. Peres, a 90-year-old Nobel peace laureate, holds a largely ceremonial office and is set to step down this summer. Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu has expressed anger with politicians who have reached out to Abbas at a time when the Palestinian leader is reconciling with the Islamic militant group Hamas. Israel considers Hamas, which controls the Gaza Strip, a terrorist group.

There was no comment Thursday from Netanyahu's office.

The latest round of U.S.-brokered peace negotiations collapsed in April.

Francis' prayer meeting falls on Pentecost Sunday, an important feast in the Catholic Church which celebrates the descent of the Holy Spirit on the apostles. It formally marks the end of the Easter season, and Francis is due to celebrate Mass that morning in St. Peter's Basilica.

___
Aron Heller in Jerusalem contributed.

___
Follow Nicole Winfield at www.twitter.com/nwinfield

http://bigstory.ap.org/article/vatican-israel-palestine-prayer-meeting-june-8


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Juin - 18:22 (2014)    Sujet du message: POPE TO MUSLIMS : PEOPLE SHOULD HAVE "THE FREEDOM TO CHOOSE THE RELIGION WHICH ONE JUDGES TO BE TRUE" Répondre en citant



POPE TO MUSLIMS : PEOPLE SHOULD HAVE "THE FREEDOM TO CHOOSE THE RELIGION WHICH ONE JUDGES TO BE TRUE"


Robert Spencer Jun 7, 2014 at 12:45pm Apostasy, Catholic Church



Since the Pope knows that “authentic Islam and the proper reading of the Koran are opposed to every form of violence,” he may also think that all Muslim countries need to do in order to safeguard religious freedom is start applying the true teachings of authentic Islam, instead of the twisted and hijacked version that is so prevalent today. I would venture to guess that he is unaware that Muhammad commanded: “Whoever changed his Islamic religion, then kill him” (Bukhari 9.84.57).

Sheikh Yusuf al-Qaradawi, the most renowned and prominent Muslim cleric in the world, has stated: “The Muslim jurists are unanimous that apostates must be punished, yet they differ as to determining the kind of punishment to be inflicted upon them. The majority of them, including the four main schools of jurisprudence (Hanafi, Maliki, Shafi`i, and Hanbali) as well as the other four schools of jurisprudence (the four Shiite schools of Az-Zaidiyyah, Al-Ithna-`ashriyyah, Al-Ja`fariyyah, and Az-Zaheriyyah) agree that apostates must be executed.” There is only disagreement over whether the law applies only to men, or to women also – some authorities hold that apostate women should not be killed, but only imprisoned in their houses until death.

“Pope to Muslims: People Have ‘Freedom to Choose the Religion One Judges to be True,’” CNS News, June 6, 2014:
Citation:

(CNSNews.com) – During his first official visit to the Middle East, Pope Francis repeatedly told Muslim audiences that religious freedom is “a fundamental human right” and that governments must allow people to choose their own faith.

“Religious freedom is in fact a fundamental human right and I cannot fail to express my hope that it will be upheld throughout the Middle East and the entire world,” the pope said in a May 24th address to King Abdullah II, ruler of the Hashemite Kingdom of Jordan, and Queen Rania at the Al Husseini Royal Palace in Amman.

The Hashemites are direct descendants of the Prophet Muhammad.

Quoting from his predecessor, Pope Benedict XVI’s apostolic exhortation, Ecclesia in Medio Oriente, which called religious freedom “the pinnacle of other freedoms,” Pope Francis continued: “The right to religious freedom ‘includes on the individual and collective levels the freedom to follow one’s conscience in religious matters and, at the same time, freedom of worship….[it also includes] the freedom to choose the religion which one judges to be true and to manifest one’s beliefs in public.’”

Pope Francis repeated the same message the next day in his meeting with President Mahmoud Abbas and other Palestinian officials in Bethlehem.

While expressing his “profound hope” that “peace will be pursued with tireless determination and tenacity,” the pontiff once again stressed the need for religious freedom.

“Respect for this fundamental human right is, in fact, one of the essential conditions for peace, fraternity and harmony,” he said.

On May 26, the final day of his three-day pilgrimage, Pope Francis met with Sheikh Mohammed Hussein, the grand mufti of Jerusalem, and the president of the Islamic Supreme Council at the Dome of the Rock to mark the 50th anniversary of Pope Paul VI’s historic visit to the Holy Land.

The Temple Mount site is holy to both Muslims, who believe it is where the Prophet Mohammed ascended to heaven, and Jews, who believe it is where God told Abraham to sacrifice his son, Isaac, and where their First and Second Temples were built.

“Dear brothers, dear friends, from this holy place I make a heartfelt plea to all people and to all communities who look to Abraham: may we respect and love one another as brothers and sisters! May we learn to understand the sufferings of others!” the pope said.
“May no one abuse the name of God through violence!” Pope Francis told the Muslim religious leaders.



http://www.jihadwatch.org/2014/06/pope-to-muslims-people-should-have-the-freedom-to-choose-the-religion-which-one-judges-to-be-true


http://www.jihadwatch.org/2014/06/pope-to-muslims-people-should-have-the-freedom-to-choose-the-religion-which-one-judges-to-be-true



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:23 (2016)    Sujet du message: LA SITUATION

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> ISRAËL et le MOYEN-ORIENT -> LA SITUATION - DOMINATION DE ROME SUR JERUSALEM(PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 3 sur 8

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com