LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

CAMPS DE CONCENTRATIONS DANS LE MONDE, BASES MILITAIRES ET + - P.1

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> LES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPS -> CAMPS DE CONCENTRATIONS DANS LE MONDE, BASES MILITAIRES ET +
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 30 Juil - 14:15 (2011)    Sujet du message: CAMPS DE CONCENTRATIONS DANS LE MONDE, BASES MILITAIRES ET + - P.1 Répondre en citant

 Posté le 05/04/2007 21:41:34
  
COMMENTAIRE DE MARIA
Une autre réalité est apparue ces dernières années et qui a fait passer plusieurs personnes comme «folles» et affables de «théories conspirationistes.» Pourtant les camps de concentrations et les camps de travail sont de plus en plus exposés au grand public, surtout depuis les aveux du président Bush, ces dernières semaines. Les gens commencent un peu plus à nous écouter car ils voient que ce que nous leur avions dit était vrai. Une alarme s'est allumée dans le coeur de plusieurs, mais il en reste encore beaucoup qui ne savent pas ce que leur gouvernement leur prépare.

La désinformation, la séduction, le mensonge et les silences de tous ceux qui savent sont des éléments essentiels de la part du Gouvernement Mondial afin de faire avancer son règne sans avoir d'embûches sur son chemin. Et c'est justement ce même gouvernement qui dit vouloir la Paix dans le Monde! 

Dans presque tous les pays, souvent sous  domination américaine et l'appui des différents gouvernements du monde entier, a été mis en place des centaines et des centaines de camp de concentration. Je suis sûre que ce que nous savons n'est que la pointe du iceberg.

Toutes ces prisons militaires seront utilisées contre tout citoyen refusant de se soumettre à ce Nouvel Ordre Mondial et à ceux qui seront accusés de terroriste. 

Voyez un pamphlet qui circule énormément aux États-unies ces derniers mois. Ceci est un document officiel préparé selon l'agenda du Nouvel Ordre Mondial. Ce document nous montre exactement ce qui vient sur tous les citoyens quelque soit l'endroit où il demeure. Tous les gouvernements du monde s'ajustent présentement en fonction de ces nouvelles lois internationales, même si ce pamphlet s'adresse à un État en particulier. Les pions du NOM aiment bien travailler de cette manière. Chacun sonnant son coup de canon aux autres gouvernements!

Ce n'est pas un hasard que de plus en plus de policiers, militaires et pompiers sont recrutés. Ce n'est pas pour rien qu'ils ont unifié tous les systèmes policiers et militaires et autres de premiers secours sous une seule et même bannière. La Bible nous dit que l'Antichrist aura la plus grosse armée au monde. Ceci est maintenant pleinement opérationnel. Maintenant, c'est le début de la répression dans plusieurs pays du monde en commençant par serrer la vis aux vrais problèmes de société (ex : gang de rues, problème de la drogue), afin de faire croire aux populations que maintenant on ne tolérera plus tel ou tel comportement. Mais vous verrez que cela ne s'arrêtera plus. 


Le Nouvel Ordre Mondial, afin de garder sa dominance planétaire qu'il a réussi à amener dans sa finalité, gardera l'humanité dans un monde de guerre car cela amène beaucoup d'argent dans les poches des principaux contracteurs de ces projets, comme Halliburton, Kellog, Bombardier, Ford, etc. Cette guerre leur permettra également de contrôler tous les citoyens de la Terre et continuera d'aider à la dépopulation de la Terre.

Pendant qu'on a complètement mis les bâtons dans les roues du système judiciaire par le laxisme évident de nos tribunaux envers le citoyen qui ne demande que justice soit faite, nous voyons maintenant une nouvelle réalité des lois qui prennent présentement place. Tribunaux militaires et tortures. Ce sont les sujets de l'heure aux États-Unis car le président Bush pousse énormément afin de faire valider toutes ces choses horribles. 

Prenez le temps de lire le pamphlet. Vous verrez que tous les citoyens, dans un avenir rapproché, seront en danger. Ceci n'est pas du délire. Les nouvelles deviennent de plus en plus mauvaises, la répression avance rapidement et le citoyen, pour la grande majorité, est ignorant de ce qui se passe. 

Vous même et vos familles serez touchés de plein front bientôt, alors que sera installé la loi martiale à la grandeur de la planète. Il est donc important de comprendre ce qui se passe afin de pouvoir vous protéger le plus que vous le pouvez tout en refusant de devenir esclave d'un tel système qui prend place. Nous serons confrontés à des choix déchirants, les uns dénonçant les autres afin de rester en vie, la surveillance accrue de la part du citoyen envers d'autres citoyens, etc. Je vous mettrai les documents sur cela. 

Nous verrons de plus en plus l'abomination de la mise en place de ce système de la Bête, qui sera plus effrayant que tous les autres dictatures qui ont existé, à ce jour. 

Lorsque je vous expliquerai la personnalité de cet homme qui se fera passer pour le Christ, vous comprendrez que lorsque le prophète Daniel a reçu la vision sur la fin des temps, six siècles avant la venue de Jésus-Christ et près de 2600 jusqu'à aujourd'hui, il nous a décrit très bien ce que notre génération vit maintenant. Les prophéties annoncées en ce temps se concrétisent sous nos yeux. Nous voyons la mise en place du dernier règne totalitaire de l'histoire de l'humanité. À la fin, Christ reviendra avec son armée afin de jeter par terre ce royaume rempli d'abominations et du sang de leurs victimes.

Je vous donnerai des sites à explorer sur les différents camps de concentration «connus» dans le monde. Vous verrez que le bon président des États-Unis avec l'aide de tous les pays du monde a un énorme réseau de camps de concentration qui sont pour quelsques-uns déjà opérationnel et d'autres sur le point de le devenir.

Nous entrons dans la période la plus noire de l'histoire de l'humanité. Trouvons donc refuge dans les bras du Sauveur Jésus-Christ afin de trouver force et courage pour traverser ces temps de ténèbres, jusqu'à ce que notre heure ait sonné et que nous puissions aller rejoindre le Roi des Rois dans un lieu préparé pour ceux qui auront persévéré jusqu'au bout! 





Si vous connaissez des endroits où sont situés des prisons secrètes et/ou camps de concentration, veuillez nous en avertir avec photos si c'est possible. 

--Message edité par maria le 2008-01-23 19:59:48-- 



 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 10/04/2007 16:51:38
CANADA : UN GUANTANAMO DU NORD EN ONTARIO  
Affirmant vouloir leur procurer de meilleurs services, l'Agence des services frontaliers du Canada a transféré lundi quatre hommes visés par un certificat de sécurité dans une aile isolée du pénitencier de Kingston.Indignée par l'ouverture de cette aile spéciale, une coalition d'organismes opposés aux certificats de sécurité qualifie l'endroit de «Guantanamo du Nord», en référence à la prison américaine à ciel ouvert située à Cuba, où sont détenus plusieurs centaines de «combattants illégaux. «C'est un précédent très inquiétant. En regroupant pour la première fois les personnes visées par un certificat de sécurité en un même endroit, le Canada laisse planer une utilisation encore plus grande de la détention arbitraire», dénonce Mary Foster, de la Coalition Justice pour Adil Charkaoui.

Très controversés, les certificats de sécurité permettent au gouvernement de détenir pour une durée indéterminée et sans déposer d'accusations formelles des résidants permanents soupçonnés d'appartenir à des organisations terroristes. Six individus sont actuellement visés par cette mesure, dont le Montréalais Adil Charkaoui, qui a recouvré une liberté partielle et surveillée après avoir passé 21 mois en cellule. 

Six cellules spéciales Même si la Cour suprême doit se pencher sur la constitutionnalité de ces certificats à la mi-juin, le gouvernement libéral a décidé avant les élections de créer ce «Centre de surveillance» spécial, situé à l'intérieur du pénitencier à sécurité maximale Millhaven, près de Kingston. 

Six cellules y ont été aménagées. «Nous y avons transféré (les quatre détenus) pour pouvoir leur donner un meilleur service, a expliqué hier Cara Trest, porte-parole de l'Agence des services frontaliers. Ils ont accès à des services médicaux et dentaires, à la vidéoconférence, au téléphone et peuvent sortir dans une cour surveillée. Ils ont aussi accès à une pièce pour accueillir de la visite

Pour Adil Charkaoui, ce centre de détention n'en est pas moins une aberration. «Au début, lorsque j'ai entendu parler de l'intention du gouvernement d'y transférer les détenus, j'ai cru que c'était plutôt une bonne idée. J'ai passé près de deux ans dans une cellule de deux mètres sur deux mètres et demi, et j'ai failli devenir fou. Je me suis dit: Au moins, dans une prison fédérale, ils auront accès à des services.» 

Isolation Mais le fait que les détenus soient isolés des autres prisonniers change complètement la donne, croit-il. «Ce n'est pas facile pour un gardien de prison de commettre des mauvais traitements devant 40 ou 50 détenus. Mais devant trois ou quatre individus isolés, tout est possible. On risque de se retrouver avec un Abou Ghraib canadien.» 

Des manifestations sont prévues au cours des prochains jours à Ottawa, Toronto, Halifax et Vancouver pour dénoncer l'ouverture du Centre de surveillance. Une marche est aussi prévue à Montréal le 13 mai prochain. 26 avril 2006 


http://206.162.145.250/article/20060426/CPACTUALITES/604260811/5032/CPACTUA… 



 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 10/04/2007 16:54:45
CERTAINS CAMPS DE CONCENTRATION DANS LE MONDE  

(Certains dossiers s'ouvrent en faisant Ctrl et Entrée)

http://web.archive.org/web/20050216042516/www.tackamarks.freeservers.com/in… (copié et collé l'adresse dans votre barre d'outil. Seul moyen d'accéder au site)

ISRAEL
http://philadelphians.50megs.com/US-Il-base.html

http://www.texemarrs.com/122002/concentration_camps_in_america.htm
http://www.greatdreams.com/concentration.htm
http://portland.indymedia.org/en/2004/03/281821.shtml
https://www.cia.gov/search?NS-search-page=results
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=20060207&articleId=1904
http://www.prisonplanet.com/articles/february2006/010206detentioncamps.htm
http://www.prisonplanet.tv/members/video/150206wmbb.htm (for member)
http://www.rense.com/general17/statebystate.htm 
http://www.rense.com/political/campsfound.htm 
http://www.apfn.org/apfn/concentration.htm 
http://www.abovetopsecret.com/pages/camps.html photos  
http://www.newswatchmagazine.org/powpict/home.htm photos 
http://www.newswatchmagazine.org/UNpolice/index.shtml 
http://www.newswatchmagazine.org//unvehpict/home.htm photos 
http://www.greaterthings.com/News/Martial_Law/fed_detention.htm 
http://www.freedomdomain.com/concamp2.html photos 
http://www.greatdreams.com/PeaceVigil.htm 
http://www.amnesty.be
http://www.theforbiddenknowledge.com/hardtruth/con_camps.htm http://www.zianet.com/wblase/endtimes/schneid.htm 

--Message edité par maria le 2007-04-11 10:53:53-- 



 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 10/04/2007 18:16:17
  
LES VILLES PRISONS
Avec toutes les technologies mises en place pour contrôler les populations, nos villes sont en train de devenir des villes-prisons. Les populations déplacés servent aussi grandement le contrôle total des populations, les enfermants dans des mini-bidonvilles et complètement à la merci des forces militaires qui sont soit-disant là pour aider les différentes populations.De nombreuses gens vivent maintenant les déplacements. Si vous suivez un tant soit peu les nouvelles des Nations-Unies, presqu'à toute les semaines, il y a de nouveaux groupes qui se rajoutent.

Le NOM utilise différentes manières afin de mettre en place ce contrôle contre les citoyens. Les guerres, les feux de forêt, les Tsunamis, les tremblements de terre, les famines, etc servent tous une seule et même cause : la mise en place du nouvel agenda planétaire. Les prophéties de Matthieu 24 se concrétisent sous nos yeux.  L'intensification de la destruction de la terre et de ses populations nous montre que quelque chose de pas normal se passe. 

Les différentes ONG (Organisation Non-Gouvernementale) de l'ONU sont utilisées afin d'amener un parfait contrôle là où elles se positionnent soi-disant pour aider leur prochain. Grosse magouille en vue d'un contrôle de plus en plus évident des forces de l'ONU qui ont plein pouvoir et qui sont au-dessus des gouvernements et des lois des pays où elles se trouvent. 

Que se soit en éducation, en religion, dans le domaine du transport, dans les services de la science/technologie et de communication, dans l'économie, les soins de santé, la politique, nommez-les tous. La dictature est bien en vie, dans toutes les patries du monde, et écrase de plus en plus les droits de tous les citoyens.

Les prisons dans les villes représentent la nouvelle société du futur, ce nouveau monde de Paix et de Liberté tant promis du Nouvel Ordre Mondial. La Paix et la Liberté SI vous vous soumettez à ce nouveau règne de contrôle total. Ceci inclut aussi la micro-puce, système d'identifiant unique, pour chaque citoyen de la planète qui deviendra sous parfait contrôle neural. Juste à voir de quelle manière se fait la promotion de cette «marque de la Bête», auprès du grand public et de ses buts réels, nous pouvons voir le piège qui se dessine de façon très claire. 

L'Agenda planétaire a pu prospéré de par ses mensonges, ses tromperies et surtout de par ses silences dans tous les domaines touchants la globalisation dans son ensemble. 

Il est important de comprendre ce qu'ils ont préparé pour le futur afin de comprendre les événements qui se produisent maintenant. Ceci, j'espère vous aidera à comprendre qu'il est temps de vous positionner CONTRE ce gouvernement des plus diaboliques qui sert un dieu qui n'a pas à coeur votre bien-être. Qui est loin de vous vouloir du bien et qui vous a trompé durant toutes ces années. Venez au contraire à Celui qui vous a donné tous ces droits et libertés à votre naissance et qui vous a averti que ces choses arriveraient, à cause de l'ignorance de plusieurs. 

Ces prochaines années seront de plus en plus difficiles pour celui qui se tiendra debout contre cette race de vipères qui ont mis en marche leur nouveau millénium.

Plusieurs seront assassinés pour avoir voulu vivre en homme libre. Des milliers d'autres seront envoyés en camp de concentration où leur liberté sera complètement détruite. Les nouveaux gardes de sécurité de l'entreprise privée seront peu nombreux, si l'on compare à la deuxième guerre mondiale, la technologie RFID jouant un rôle important. La seule différence est que tous les pays ont maintenant leur propre camp de concentration.

Les camps de travail sont aussi prévus. Les résistants que l'on nomme maintenant les ennemis combattants (ou ennemis de l'État) deviendront (s'ils ne sont pas tués)  les esclaves bon marché des grands corporatifs de ce monde. La torture sera de plus en plus fréquente afin de soumettre les populations à cette vison du futur.

Voyez par ces documents ce qui se passe dans différentes villes. Ne prenez pas à la légère ces documents car toutes les villes du monde sont en train de s'ajuster en utilisant les différents scénarios mentionnés plus haut. Un autre dossier que nous suivrons de près. 



--Message edité par maria le 2007-04-18 21:21:19-- 



 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 10/04/2007 19:33:57
 AUTRES CAMPS DE CONCENTRATIONS AU CANADA  
QUELQUES-UNS : Our Canadian friends tell us that virtually all Canadian military bases, especially those north of the 50th Parallel, are all set up with concentration camps. Not even half of these can be listed, but here are a few sites with the massive land space to handle any population: -- Suffield CFB - just north of Medicine Hat, less than 60 miles from the USA. 
-- Primrose Lake Air Range - 70 miles northeast of Edmonton. 
-- Wainwright CFB - halfway between Medicine Hat and Primrose Lake. 
-- Ft. Nelson - Northernmost point on the BC Railway line. 
-- Ft. McPherson - Very cold territory ~ NW Territories. Ft. Providence Located on Great Slave Lake. Halifax - Nova Scotia. Dept. of National Defense reserve.... And others. 

http://www.sianews.com/modules.php?name=News&file=article&sid=1062 



-- Guatanamo Nord en Ontario 
-- Sous le Mont-Royal - Montréal 
-- Mirabel - Rive-Nord de Montréal 

et combien d'autres. Pourquoi tous ces camps de concentration et pourquoi ce silence gouvernemental? Ces camps ont été construits dans le plus grand secret afin «d'accueillir» un grand nombre de canadiens qui ne voudront pas prêter allégance au président Bush et à l'ONU. 

Et ce n\'est que la pointe du Iceberg. 


--Message edité par maria le 2007-04-10 19:34:20-- 



 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 10/04/2007 20:10:38
TEXAS PRISON CAMP FUTURE AMERICAN GULAG?  
Detention facility currently holds as many as 200 children incarcerated after midnight arrests Paul Joseph Watson & Alex JonesPrison Planet
Monday, January 8, 2007

A detention camp in Tyler Texas that currently holds hundreds of rebuffed asylum seekers who legally entered the country, half of which are children swept up in midnight raids, is a potential prime location for the enforced transfer of American citizens during a time of national emergency.

Read more + VIDEO : http://www.prisonplanet.com/articles/january2007/080107americangulag.htm 




 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 11/04/2007 09:44:17
CAMPS DE CONCENTRATION : EN CHINE AUSSI, ET A L’HEURE ACTUELLE   
Source : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2006/10/chine_le_goulag.html
Chine : le goulag en pire[/size:6f162fafc2][/b:6f162fafc2]Depuis 1992 la Laogai Research Foundation enquête sur les crimes et les violations des droits humains commis dans les camps de travail chinois. Le directeur de la Fondation, Harry Wu, a passé 19 années de sa vie dans ces camps, pour avoir critiqué l’invasion de la Hongrie par l’Union soviétique. Les membres de sa famille et ses amis ont été contraints à le dénoncer comme «contre-révolutionnaire». Sa mère a refusé et s’est suicidée.Le laogai est un système de camps de concentration voulu par Mao Zedong dans le but d’utiliser les prisonniers comme esclaves. On estime que 50 millions de personnes seraient passées par ces camps depuis leur création. On peut y être conduit sans procès. On y travaille 18h par jour et si le quota de production n’a pas été atteint, on ne reçoit rien à manger. Harry Wu répond aux questions de Zenit.

"Dans mon livre Bitter Winds (Vents amers) j’explique comment s’est déroulée ma vie dans les laogai. Je raconte comment, grâce à mon entêtement, une force intérieure et la prière, j’ai réussi à ne pas céder au désespoir. J’ai vu tant d’amis se suicider, mourir de faim ou mourir assassinés. J’ai subi la torture et l’isolement forcé. A de nombreuses occasions j’ai également été privé de nourriture."

"Je répète souvent que «le jour où le mot laogai apparaîtra dans les dictionnaires du monde aux côtés des mots camps de concentration et goulag, je pourrai mourir en paix». J’ai réussi à obtenir quelques résultats. L’Oxford Dictionary et le Duden Wörterbuch ont ajouté le mot laogai. Je suis en train d’essayer de faire de même avec les dictionnaires italiens."

"Dans les laogai plusieurs millions (on ne sait pas le nombre exact) d’hommes, de femmes et d’enfants souffrent, contraints à travailler dans des conditions inhumaines, dans le seul but d’apporter un profit au gouvernement chinois et aux nombreuses multinationales. Et ce n’est pas tout. Des exécutions de masses sont perpétrées. Celles-ci sont suivies de vente d’organes humains. L’exploitation des enfants soumis à des travaux forcés est largement répandue. Les diverses Eglises et communautés de croyants subissent des menaces et des représailles. Avortements et stérilisations forcées sont pratiqués à grande échelle. La psychiatrie en tant qu’instrument d’oppression politique est utilisée de manière abusive

Michel Janva. 





 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 11/04/2007 10:35:19
LES CAMPS DE CONCENTRATION AMERICAINS SONT EN BONNE VOIE  

Source : http://www.alternet.org/story/42458/ Par Marjorie Cohn, AlterNet. Posté le 9 octobre 2006. Kellogg Brown & Root, une filiale de Halliburton, est en train de construire un énorme bâtiment à un endroit non révélé afin de pouvoir détenir des dizaines de milliers parmi les «combattants ennemis illégaux» de Bush. Les Américains sont certains d'en faire partie. 

Le 13/10/2006, AlterNet -- La Loi de 2006 sur les Commissions militaires régissant le traitement des détenus est le point culminant de l’implacable accroissement de la peur effectué par l'administration Bush depuis les attaques terroristes du 11 septembre. 

Puisque ce projet de loi a été adopté à la vitesse de la foudre, presque personne n’a remarqué qu'il autorise Bush à déclarer non seulement les étrangers, mais aussi les citoyens des États-Unis, en tant que «combattants ennemis illégaux» 

Bush et Cie. ont dépeint le projet de loi comme une manière dure de régler leurs comptes avec les étrangers afin de nous protéger du terrorisme. Effrayés par le fait qu’ils pourraient perdre leur majorité au Congrès durant les élections de novembre, les Républicains ont fait passer de force ce projet de loi au Congrès avec très peu de discussion substantielle. 

Toute personne qui donne de l'argent à une œuvre de charité qui se retrouve sur la liste des organismes « terroristes » de Bush, ou qui se déclare ouvertement contre les politiques du gouvernement, pourrait être déclarée « ennemie combattante illégale » et être emprisonnée indéfiniment. Cela inclut les citoyens américains. 

Le projet de loi dépouille également des droits de l’habeas corpus les étrangers détenus qui ont été déclarés ennemis combattants. Le Congrès possède le pouvoir constitutionnel de suspendre l’habeas corpus seulement en période de rébellion ou d'invasion. La disposition qui supprime l’habeas corpus dans le nouveau projet de loi est inconstitutionnelle, et c’est probablement ce que la Cour Suprême indiquera lorsque le problème lui sera présenté. 

Bien que plus insidieuse, cette loi suit les pas d’une autre législation qui est inutilement répressive. En période de guerre et de crise nationale, le gouvernement a visé les immigrés et les dissidents. 

En 1798, le congrès mené par les Fédéralistes, profitant de la crainte de la guerre, fit passer les quatre Lois sur les Etrangers et sur la Sédition afin d’étouffer la dissidence contre l'agenda politique du parti fédéraliste. La loi sur la naturalisation prolongea le temps nécessaire de résidence des immigrés aux États-Unis parce que la plupart des immigrés avaient sympathisé avec les Républicains. 

La loi sur les Ennemis Etrangers fournit (le prétexte) pour l'arrestation, la détention et la déportation des citoyens mâles de tout pays étranger en guerre avec les Etats-Unis. Beaucoup de gens parmi les 25.000 citoyens français vivant aux Etats-Unis auraient pu avoir été expulsés si la France et l'Amérique étaient entrés en guerre, mais cette loi ne fut jamais utilisée. La loi sur les Amis Etrangers autorisa la déportation de n'importe quel non-citoyen suspecté de mettre en danger la sécurité du gouvernement des États-Unis ; cette loi dura seulement deux ans et personne ne fut expulsé sous cette loi. 

La loi sur la Sédition fournit des peines criminelles pour toute personne qui écrivait, imprimait, éditait, ou disait n'importe quoi de «faux, scandaleux et malveillant» avec l'intention de traiter le gouvernement avec « mépris ou discrédit. » Les Fédéralistes argumentèrent que cette loi était nécessaire pour supprimer la critique du gouvernement en temps de guerre. Les Républicains objectèrent que la loi sur la Sédition violait le Premier Amendement, qui était devenu une partie de la Constitution sept ans auparavant. Utilisée exclusivement contre les Républicains, la Loi sur la Sédition fut employée pour viser les membres du Congrès et les rédacteurs de journaux de presse qui critiquaient le Président John Adams. 

Parmi les exemples suivants de lois qui furent passées et de mesures qui furent prises en tant que le résultat de l’attisement de la peur pendant les périodes de xénophobie, on trouve la Loi sur l'Espionnage de 1917, la Loi sur la Sédition de 1918, la « Peur Rouge » (Red Scare) après la Première Guerre Mondiale, l'internement de force des personnes de descendance japonaise pendant la Deuxième Guerre Mondiale, et la Loi sur l’Enregistrement des Etrangers de 1940 (ou loi Smith). 

Pendant la période de McCarthy dans les années 50, dans un effort visant à supprimer la menace perçue du communisme, le gouvernement s'engouffra dans la surveillance illégale et répandue afin de menacer et de réduire au silence toute personne qui avait un point de vue politique peu orthodoxe. Beaucoup de gens furent emprisonnés, mis sur une liste noire et perdirent leur emploi. Des milliers de vies furent brisées alors que le FBI s’engouffrait dans le «red-baiting» (repérage des Rouges). Un mois après les attaques terroristes du 11 septembre 2001, le ministre de la Justice des Etats-Unis, John Ashcroft, fit passer dans la précipitation le Patriot Act des Etats-Unis devant un Congrès bien timide. Le Patriot Act créa un crime de terrorisme domestique visant les activistes politiques qui contestent les politiques du gouvernement, et mit en place un test idéologique pour pouvoir entrer aux Etats-Unis. 

En 1944, la Cour Suprême confirma la légalité de l'internement des citoyens japonais et américano-japonais dans le procès «Korematsu contre les Etats-Unis». Le juge Robert Jackson avertit dans sa dissidence que ce règlement «correspondait à peu près à une arme chargée prête pour la main de toute autorité qui pouvait avancer une déclaration plausible d’un besoin pressant.» 

Ce jour est arrivé avec la loi de 2006 sur les Commissions militaires. Elle fournit la base afin que le Président puisse rassembler les étrangers et les citoyens des États-Unis qu'il considère comme ayant donné un soutien matériel aux terroristes. Kellogg Brown & Root, une filiale de la compagnie Halliburton de Dick Cheney, est en train de construire un énorme bâtiment à un endroit non révélé afin de pouvoir détenir des dizaines de milliers d'indésirables. 

Dans sa dissidence de 1928 durant le procès «Olmstead contre les Etats-Unis», le juge Louis Brandeis avertit : «Les plus grands dangers contre la liberté se cachent dans l'empiétement insidieux (des lois) effectué par des hommes zélés, qui disent beaucoup de choses mais sans qu’on les comprenne.» Soixante-treize ans après, l'ancien porte-parole de la Maison Blanche, Ari Fleischer, parlant au nom d’un président zélé, a averti les Américains «qu'ils doivent faire attention à ce qu'ils disent, et faire attention à ce qu'ils font.» 

Nous pouvons nous attendre à ce que Bush continue à exploiter le 9/11 pour nous dépouiller davantage de nos libertés. Notre droit constitutionnel à la différence d'opinion est en sérieux danger. L'avertissement prémonitoire de Benjamin Franklin devrait nous donner la pause : «Ceux qui abandonneraient une liberté essentielle pour de la sécurité provisoire, ne méritent ni la liberté, ni la sécurité.» 

Marjorie Cohn, un professeur à l'école de droit Thomas Jefferson, est la présidente élue par la National Lawyers Guild (Guilde Nationale des Avocats), et la représentante des États-Unis au comité de direction de l' (Association Américaine des Juristes). Son nouveau livre, "Cowboy Republic: Six Ways the Bush Gang Has Defied the Law" («Une République de Cowboy : Six façons dont le gang de Bush a défié la loi,»), sera publié en 2007 par PoliPointPress. 





 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 11/04/2007 10:55:28
UNE BARRIERE ELECTRONIQUE POUR SE PROTEGER DE L'IRAK  
Source : journal belge "Metro"  http://www.metrotime.be  du mercredi 18 octobre 2006, p.1.
RIYAD - Obnubilée par la vague de violence en Irak, l’Arabie Saoudite compte se doter d’une barrière électronique pour surveiller sa frontière de 900 km avec ce pays afin d’empêcher l’infiltration d’extrémistes islamistes et le trafic d’armes. Le projet, portant sur un système sophistiqué de surveillance radar et d’alerte électronique pour détecter les infiltrations, devrait être réalisé sur une période de cinq ans. «La construction d’une clôture équipée de barbelés, de caméras thermiques ou de tout autre procédé visant à empêcher les infiltrations» est à l’étude, a déclaré récemment le vice-ministre saoudien de l’Intérieur. Aucune indication n’a été fournie sur la date d’exécution du projet, d’un coût estimé à $ 12 milliards.



BAGDAD FERME SES FRONTIÈRES AVEC LA SYRIE ET L'IRAN', 

AFP Édition du mercredi 14 février 2007Les mesures de sécurité sont renforcées dans la capitale

Bagdad -- Des mesures de sécurité permettant d'étendre considérablement les pouvoirs de la police et de l'armée à Bagdad vont être instaurées et les frontières irakiennes avec l'Iran et la Syrie seront fermées pendant au moins trois jours

La suite : http://www.ledevoir.com/2007/02/14/131080.html?fe=276&fp=168241&fr=3669 



--Message edité par maria le 2007-04-16 20:43:30-- 



 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 11/04/2007 17:54:46
GOVERNMENT TO CONSIDER USING PRISON SHIPS  
Saturday October 21, 11:34 AM LONDON (Reuters) - The government is to consider using prison ships as a way of tackling the growing crisis of overcrowding in jails, according to media reports on Saturday.Home Secretary John Reid has advertised for contractors to provide ships that could house up to 800 prisoners in England and Wales as the prison population neared its capacity of around 80,000 inmates. 

"What he's (Reid) determined to do is to ensure we've got sufficient prison places, and obviously, he's looking at a number of ways of doing that and a prison ship is one possibility," Home Office minister Vernon Coaker told the BBC. 

Britain's only prison ship HMP Weare, which could house 400 low-risk prisoners in Portland Harbour in Dorset, closed in 2005. 

The ship, which had opened in 1997 as a three-year temporary measure, was condemned by the Chief Inspector of Prisons Anne Owers who called it an unsatisfactory, expensive "container" located in the wrong place. 

The announcement comes as media reports said 47 prisoners were now being held in police cells to deal with the shortage after police forces made 240 places available. 

The crisis comes because longer sentences and high reconviction levels have pushed prison numbers to a record high. There are now less than 100 places left in the system. 

Other plans being considered by the Home Office include moving some prisoners to open jails and deporting some foreign inmates more quickly. 

The Howard League for Penal Reform criticised the emergency steps and called for Reid to support community sentences which it said helped to reduce re-offending. 

"Police cells cannot provide services to people who have mental health or drug addiction problems" and will not be able to provide safe resettlement, said director Frances Crook. 

"The system diverts police away from their community safety duties. No one benefits from this sort of panic measure and it is only necessary because the home secretary has not been paying attention to the deterioration of penal policy." 

Earlier this month, the most senior judge in England and Wales said prisons were too crowded to give proper rehabilitation, adding they were often used as "social dustbins" for drug addicts and the mentally ill. 

Lord Phillips said more offenders should be given community-based punishments rather than jail terms.


http://uk.news.yahoo.com/21102006/325/government-consider-using-prison-ship…




 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 12/04/2007 20:11:37
CAMP HERO  

http://www.subversiveelement.com/CampHero.html 

--Message edité par maria le 2007-04-12 20:12:00-- 



 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 14/04/2007 14:58:44
FEMA ET LES CAMPS DE CONCENTRATIONS  
Faire aussi une recherche sur «REX 84»
http://www.freedomdomain.com/concamps/fema02.html

FEMA's 911 CONCENTRATION CAMPS

http://www.freedomfiles.org/war/fema.htm 

--Message edité par maria le 2007-04-14 15:14:02-- 



 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 14/04/2007 21:42:49
LES CHECKS POINTS  
AUTRE RÉALITÉ QUI PREND PLACE UN PEU PARTOUT DANS LE MONDE 
LEVÉE DE BARRAGES EN JUDÉE-SAMARIE

A compter de demain, lundi 1er janvier, Tsahal s’apprête à lever plusieurs points de contrôles en Judée-Samarie, dans le cadre des promesses d’allégement qu’Israël a annoncé à Abou Mazen. Le ministre de la Défense Amir Péretz a, outre la levée de certains barrages, autorisé la visite des lieux saints chrétiens situés en Judée-Samarie aux palestiniens chrétiens de la Bande de Gaza. De plus, les arabes israéliens souhaitant visiter de la famille dans des zones contrôlées par l’AP ont été autorisés à s’y rendre, contrairement à la loi en vigueur pour les autres citoyens israéliens.

http://a7fr.com/Default.aspx?tabid=61&articleType=ArticleView&articleId=28620






 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 14/04/2007 21:53:37
MUR SÉCURITAIRE DE JÉRUSALEM  

COMMENT VIVRE AVEC LE MUR
http://www.france-palestine.org/IMG/pdf/la_vie_empoisonnee.pdf

Ce que nous voyons aux États-Unis, à Jérusalem et en Irak est en train de devenir la norme, au nom de la sécurité des populations et de la protection du pays. Les checks-point trouveront leurs pleins accomplissements après cet autre acte terroriste de grande envergure que plusieurs voient venir, dans un avenir rapproché. Avec les nouvelles lois, le président Bush peut déclencher la loi martiale n'importe quand.Je pense que la dernière lettre de Saddam Hussein a donné le coup d'envoi d'attentats terroristes un peu partout dans le monde, qui «obligera» la Communauté Internationale via l'administration Bush à augmenter, encore une fois, les mesures sécuritaires mondiales.Prenez attention aux nombres d'attentats qui se produiront suite à la mort de Saddam Hussein, via les groupes islamiques préparées depuis longtemps, les ordres venants des instances internationales, transmises aux leaders islamiques religieux, la plupart du temps.  

2007 est là devant nous et ne nous annonce rien de bon. Quand nous lisons le quatrième sceau, dans Apocalypse 6 : 7, nous pouvons voir que tout cela est déjà commencé mais pas complété. 2007 risque d'être l'année où tout va basculer dans l'horreur totale.

«Quand il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis la voix du quatrième être vivant qui disait : Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval d'une couleur verdâtre. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des mort l'accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre

Nous pouvons voir que toutes les forces occultes sont réunies afin d'offrir à Lucifer la plus belle récolte d'âmes de tous les temps. J'ai essayé au mieux de vous montrer tous les liens qui unissaient toutes les sphères, sous un seul Plan de dominance planétaire. Si vous croyez encore qu'il n'y a pas de conspiration, eh bien, recommencez la lecture des documents que j'ai mis, à ce jour. Regardez les vidéos ici et sur MySpace. Il y a là assez de matières pour vous convaincre.

Il faut qu'en 2007, chacun de vous prépare sa résistance avec les membres de sa famille et de son entourage. Soyez sûr, qu'avant que vous n'en disiez trop sur votre résistance, soyez sûr de la fidélité de chacun des résistants. Nous sommes en guerre, ne l'oubliez pas!

Faites vous des réserves alimentaires, médicales et spirituelles. Ramassez-vous un bagage de vêtements. Prévoyez les hivers froids du Québec. Vos enfants grandissent, il faut donc en tenir compte. Ayez dans un autre endroit, un autre bagage d'urgence, au cas où. 

Vous avez une tente et accessoires incluant l'huile et gaz. Cela pourra vous aider grandement au besoin. L'heure est à la préparation car nous entrons dans la grande tribulation. 

Vous avez de l'argent. Sortez-là des banques. Même s'il y a un crash économique et que l'argent perd de sa valeur, au moins, vous pourrez toujours vous servir de ce que vous avez que de tout perdre aux mains de ces criminels. Les marchés boursiers sont tellements contrôlés par l'élite, qu'il ne faut plus leur faire confiance. Suivez les nouvelles concernant l'Euro et le dollar américain, car tout change à l'heure où je vous parle. http://www.prisonplanet.com/articles/december2006/281206currency.htm 

En Russie, c'est ce qui est arrivé, il y a plusieurs années. Le petit travailleur a vu toute sa richesse se glisser dans les poches des grandes corporations. Les gens se sont retrouvés dans une pauvreté extrême. N'attendez pas que l'histoire se répète.  Préparez-vous!

Spirituellement, lisez votre Bible et comprenez les signes que le Seigneur vous donne. Apprenez des versets par coeur. Cela pourra vous aider à résister spirituellement, si vous êtes pris. Apprenez à reconnaître votre ennemi. Cela pourrait un jour vous sauver la vie. 

Apprenez à vous servir d'une arme. Un jour, vous en aurez peut-être besoin. Ce n'est pas nous qui sommes en guerre, ce sont eux. Il faut se préparer à résister le plus que nous le pourrons avec la grâce de Dieu.

Nous n'aurons pas le choix de nous défendre. Vais-je accepter tranquillement qu'on vienne chercher mes enfants pour les envoyer dans une guerre que je sais monté de toutes pièces? Dans une guerre, où le militaire ne sert que de bibelot de guerre pour monsieur le président et ses petits amis? Où nos militaires reviennent malades du front suite à toutes ces expositions chimiques et biologiques largées sur les populations! Si l'on doit mourir, ce sera au prix d'avoir défendu la Vérité et la Liberté! Rien de moins!

Les checks-points servent à entourer toutes les populations vers des endroits précis, où toute liberté est supprimée. Bush fait exactement comme le gouvernement maçonnique qui siège à Jérusalem : checks-point et mur de «Berlin». 



--Message edité par maria le 2007-04-14 21:54:24-- 



 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 15/04/2007 18:29:38
MICHIGAN CAMP SHAWONO  

What I am seeing today is an increase and intesifying the signcodes everywhere. The same code scenarios are basically in every city and town we have researched. What I mean by this is the same kinds of facilities and sites are being marked. There are routes signcoded that lead to all of the emergency sites: Public Schools, hospital, clinics, pharmacies, Police dept., sheriff dept., sports complex, fairgrounds, athletic fields and stadiums, airports, transportation facilities, bus and train depot, ferry docks.ALL prisons and detention facilities are marked everywhere. As a matter of fact, these were some of the first sites where the codes began.Camp Shawono, a detention facility, was marked back in the early 80's. I have photos of the large "reflective" blue markers on the backs of their facilities signs coming from both directions (east and west) on highway M72 in Grayling, Michigan back in 1995.

The markers were at least 5 to 6" long x 3" high, color coded "highly reflective blue." This rectangular configured marker had a distinctive "clipped-off" section on one of the four corners. We later discovered through closer study that these "clipped" corners were actually directional indicators, giving directional value to the stickers on the backs of the signs.

Both markers on the signs pointed to the up-coming road leading directly to "Camp Shawono" prison. The name of the prison today has changed to "Shawono Center" and is a youth detention facility. We believe all facilities with "CENTER" in the sign name is a is a "code word". Over the past 10 years we have seen this happen at many other sites that were marked where the name was changed to include the word "CENTER" on their facility signs. One interesting fact is that Shawono "CENTER" is located on the Camp Grayling Military Reserve property and multi-national UN/NATO troops train across the road from the detention facility.

There is a heliport on the Shawono baseball field.

Here is Shawono Center's website:

http://www.michigan.gov/dhs/0,1607,7-124-5452_34044_34049-109166--,00.html

The photo of the facility is careful to not show fencing and caged entrances to all the buildings and walk-ways.

That's all for now--

Carrierwave



All our road signs have secondary meanings





 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 16/04/2007 08:56:26
VIVENCE : NON À LA BASE MILITAIRE AMÉRICAINE  
Avec le «oui» de Romano Prodi à l’installation d’une base militaire au cœur de Vicence, la dernière lueur d’espoir que le gouvernement prendrait une décision indépendante des stratégies politiques et militaires des Etats-Unis s’est éteinte. La servilité avec laquelle cette décision a été prise s’était déjà manifestée avant la déclaration du 19 janvier. Dans l’émission de télévision «Ballarò» du 16 janvier, le ministre des affaires étrangères D’Alema a dévoilé une proposition alternative à la base militaire Dal Molin qui a évidemment été refusée par le patron américain. Le Pentagone a tapé sur la table à coups de poing et a dicté les conditions d’une réalisation de cette base à l’heure actuelle. Le «gouvernement ami» a immédiatement obéi aux ordres. La suite : http://www.horizons-et-debats.ch/actuel/20070129_07.htm





 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 16/04/2007 09:35:03
BARRIÈRE DE SÉCURITÉ AVEC L'ÉGYPTE  
Suite à l'attentat suicide à Eilat ayant coûté la vie à trois personnes, le ministre de la Défense, Amir Peretz, en visite dans la ville, a affirmé aux responsables locaux qu'il entendait procéder au plus vite à l'examen de la construction éventuelle d'une barrière de sécurité à la frontière avec l'Egypte.Le général Doron Almog, commandant de la région militaire sud d'Israël, s'est quant à lui élevé contre ce projet arguant du fait que le problème de cette frontière entre les deux pays, longue de quelque 240 kilomètres, par laquelle l’auteur de l’attentat de lundi aurait pénétré en Israël, relevait  essentiellement des renseignements, et qu’il serait plus judicieux d'y installer des radars.

http://www.israelinfos.net/ 



 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 16/04/2007 09:59:34
LES ÉTATS-UNIS INVENTENT LA FRONTIÈRE HIGH-TECH  
Boeing va concevoir une protection high-tech de plus 2 milliards de dollars à la frontière mexicaine qui doublera le mur en construction.DE NOTRE CORRESPONDANT À PALO ALTO.Fin octobre, George Bush signait à Washington le Secure Fence Act, une loi qui légalise la construction d'un double mur de plus de 1.000 kilomètres le long de la frontière mexicaine, ainsi qu'une sécurisation renforcée des 6.000 km de frontière commune avec le Canada. Un projet qui doit être achevé fin 2008 et coûtera entre 2 milliards de dollars (selon l'administration républicaine) et 7 milliards de dollars (selon les opposants démocrates).


Read more : http://www.lesechos.fr/info/metiers/4513540.htm




 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 16/04/2007 20:32:02
UNITED STATES ARMY JAPAN IS THE ARMY COMPONENT COMMAND OF U.S  

Forces Japan (USFJ) and is a major subordinate command of U.S. Army, Pacific. United States Army Japan (USARJ) is stationed at Camp Zama, 25 miles southwest of Tokyo. USARJ's history dates from the days of General Douglas MacArthur and parallels the development of modern Japan. Today USARJ is a cost effective key element in upholding the 1960 Treaty of Mutual Cooperation and Security between the United States and Japan, the most important U.S. bilateral relationship in the region and the key to maintaining western Pacific regional stability. From this page you can get current information about the mission and organizations of USARJ, an overview of U.S. Army locations in Japan, and a biography of our commander. Should you have the opportunity to be assigned to U.S. Army Japan, this information will assist in planning for, and anticipating a personally and professionally rewarding assignment. If you are participating in one of our exercises we will provide the necessary information for your stay in Japan.


http://www.usarj.army.mil/




 maria Administrateur Messages postés : 20960
 


  Posté le 16/04/2007 21:09:52
UK : TOLL ROAD CHECKPOINTS TO DEAL WITH DISSENTERS'  
Jackbooted thugs given stop and search powers for people suspected of removing tracking tags, arguing with officials merits 6 month jail sentence Read more : http://www.prisonplanet.com/articles/february2007/140207tollroad.htm 

--Message edité par maria le 2007-04-16 21:10:05-- 





Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 30 Juil - 14:15 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Sep - 16:37 (2011)    Sujet du message: CAMPS DE CONCENTRATIONS DANS LE MONDE, BASES MILITAIRES ET + - P.2 Répondre en citant

Administrateurs :maria
Forum LE VOILE DÉCHIRÉConnecté sous maria | Se déconnecter
en ligne : Il y a 10 connectés. Cliquez pour voir la liste
Inscription
|
Profil
|
Messages Privés
|
Recherche
|
Online
|
Aide
| Créer un blog gratuit



Index du forum
LES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPS
CAMPS DE CONCENTRATIONS DANS LE MONDE, BASES MILITAIRES ET +


Notification par email
|
Prévenir les modérateurs
Pages : Prec. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14  Suiv.

Auteur :Sujet: CAMPS DE CONCENTRATIONS DANS LE MONDE, BASES MILITAIRES ET +  Bas
 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 17/04/2007 12:25:56 (17/04/2007 21:25:56)

AMERICAN CONCENTRATION CAMPS



http://www.apfn.org/apfn/camps.htm


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 20/04/2007 10:36:36 (20/04/2007 19:36:36)

CAMP BUCCA

http://en.wikipedia.org/wiki/Camp_Bucca

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 20/04/2007 23:29:41 (21/04/2007 08:29:41)

LATEST US SOLUTION TO IRAQ'S CIVIL WAR : A THREE-MILE WALL

Concrete barrier to encircle Sunni district
· Construction under cover of night

Ewen MacAskill in Washington
Saturday April 21, 2007
The Guardian


The US military is building a three-mile concrete wall in the centre of Baghdad along the most murderous faultline between Sunni and Shia Muslims.

The wall, which recognises the reality of the hardening sectarian divide in Baghdad, is a central part of George Bush's final push to pacify the capital. Work began on April 10 under cover of darkness and is due for completion by the end of the month.

The highly symbolic wall has evoked comparisons to the barriers dividing Protestants and Catholics in Belfast and Israelis and Palestinians along the length of the West Bank.

Captain Scott McLearn, who is based at Camp Victory, the US base on the outskirts of Baghdad, said Shias "are coming in and hitting Sunnis, and Sunnis are retaliating across the street".

Although Baghdad is full of barriers and checkpoints, particularly round the Green Zone where the US and British are based along with the Iraq government, this is the first time a wall has been built along sectarian lines.

Its construction comes as the security situation appears to be deteriorating despite the recent US troop "surge". This week a bombing at the Sadriya market in the city killed 140 people - the deadliest in the capital since the 2003 invasion.

Walls are controversial. The Israeli government insists its wall is effective in reducing suicide bombers but Palestinians, many of whose lives it has seriously disrupted, as well as some Israelis argue that it consolidates divisions.

The Baghdad wall, which will be 12ft (3,5 metres) high, is being built by US paratroopers who left Camp Taji, about 20 miles north of the city, on the first night in a dozen trucks carrying stacks of huge concrete barriers, each weighing 14,000 pounds (6,300kg). Cranes, protected by tanks, winched them into place. Building has continued every night since.

News of the wall's construction came as the Democratic US Senate leader, Harry Reid, provoked a new row with the White House when he claimed the defence secretary, Robert Gates, and the secretary of state, Condoleezza Rice, know that "this war is lost". Mr Gates, on a visit to Baghdad yesterday, said: "On the war is lost, I respectfully disagree."

The White House repeated that the new strategy, which involves sending more US troops to Baghdad, is showing tentative signs of working.

Since the US-led invasion, "ethnic cleansing" has resulted in population shifts that have left Baghdad increasingly divided on sectarian grounds, separated by the Tigris which runs through the centre of the city. Sunnis are consolidating on the west side and Shias on the east. The wall is being built round the biggest remaining Sunni enclave on the east bank, at Adhamiya. Referred to by US troops as the Great Wall of Adhamiya, it is surrounded on three sides by Shia neighbourhoods and has been the scene of some of the city's worst violence.

There was confusion about the wall at US HQ. Major-General William Caldwell, the usual US spokesman in Baghdad, said on Wednesday he was unaware of efforts to build a wall. "Our goal is to unify Baghdad, not subdivide it into separate [enclaves]," he said. But a US military press release from Camp Victory provided extensive details about the construction. It said: "The area the wall will protect is the largest predominately Sunni neighbourhood in east Baghdad. The wall is one of the centrepieces of a new strategy by coalition and Iraqi forces to break the cycle of sectarian violence."

The strategy involves creating a series of gated communities, in which US and Iraqi troops control entry and exits. The aim is to try to prevent movement by insurgents, in particular suicide bombers.

Residents of Adhamiya had mixed feelings. Ahmed Abdul-Sattar, a government worker, said: "I don't think this wall will solve the city's serious security problems. It will only increase the separation between our people, which has been made so much worse by the war."


http://www.guardian.co.uk/Iraq/Story/0,,2062426,00.html

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 23/04/2007 02:19:43 (23/04/2007 11:19:43)

ISRAËL - AU PIED DU MUR

Benjamin Moriamé  
 
«S’il vous plaît, arrêtez ce Mur de l’apartheid», a tagué un anonyme, côté pile. Côté face : «La paix soit avec vous», répond un gigantesque panneau du ministère israélien du tourisme.

Le Mur érigé par Israël en Cisjordanie bouleverse la vie des Palestiniens. Tandis que l’attente d’un nouveau dialogue de paix se fait interminable, la construction se poursuit. Et s’accompagne de graves conséquences humanitaires, économiques, psychologiques, politiques….  

La suite :
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2007-04-09 07:18:05&am…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 26/04/2007 11:49:13 (26/04/2007 20:49:13)

INTRODUCTION:  URGENT!

                  On July 5, 1987 the front page of the Miami Herald
        Newspaper carried a now famous article describing secret
        White House plans to:

        A.)       DECLARE AN UNDEFINED "NATIONAL EMERGENCY,"

        B.)       RE-OPEN CONCENTRATION CAMPS FOR PREVENTIVE
                  DETENTION OF LEGAL DISSIDENTS CERTAIN ETHNIC
                  GROUPS, AND

        C.)       SUSPEND OUR UNITED STATES CONSTITUTION


Read more : http://www.freedomdomain.com/concamps/fema01.html

--Message edité par maria le 2007-04-26 20:49:34--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 17/05/2007 12:36:48 (17/05/2007 21:36:48)

STREET LOCKDOWNS PROPOSED FOR BALTIMORE

L'ÉTAU SE RESSERRE ENCORE UN PEU PLUS

Associated Press
Thursday, May 17, 2007

BALTIMORE - A city council leader, alarmed by Baltimore's rising homicide rate, wants to give the mayor the power to put troubled neighborhoods under virtual lockdown.

"Desperate measures are needed when we're in desperate situations," City Council Vice President Robert W. Curran told The (Baltimore) Sun. He said he would introduce the legislation next week.

Under Curran's plan, the mayor could declare "public safety act zones," which would allow police to close liquor stores and bars, limit the number of people on city sidewalks, and halt traffic during two-week intervals.

Police would be encouraged to aggressively stop and frisk individuals in those zones to search for weapons and drugs.

Baltimore has tallied 108 homicides already this year, compared to 98 over the same period last year. Police and prosecutors also say they are facing a "stop snitching" culture that discourages victims and witnesses from cooperating with investigators trying to get criminals off the streets.

Councilman Keiffer J. Mitchell Jr., a mayoral hopeful, said Curran's idea was an interesting concept but it raised questions about civil liberties.

"We have to make sure we're not declaring martial law," he said.

Mayor Sheila Dixon had a lukewarm response after meeting with Curran on Wednesday, but she said she might support the idea with some changes.

"We're already currently in those communities. We're bringing the resources and services to the communities," Dixon said. "I want him to build on what we're attempting to do."

Curran said he modeled his plan after an approach advocated by Philadelphia mayoral candidate Michael Nutter, who won the Democratic nomination Tuesday. Nutter has called for declarations of a "state of emergency" in high-crime neighborhoods, where police would conduct aggressive stop-and-frisk searches and impose curfews.

Curran, who also sponsored Baltimore's recently passed smoking ban, said he expects opposition.

"Some of the critics of the smoking ban were telling me, 'If you want to save lives in Baltimore, do something about the murder rate, do something about the gun violence,'" he said. "I'm trying to stop the murders, to reduce the mortality rate from gun violence in this town."


http://www.prisonplanet.com/articles/may2007/170507lockdowns.htm

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 18/05/2007 12:18:42 (18/05/2007 21:18:42)

PORT OF ENTRY VIOLENCE CAUSES ALERT

JESSAYERAI D'EN SAVOIR PLUS SUR LE POURQUOI, MAIS DÉJÀ, NOUS POUVONS VOIR QUE LES POPULATIONS DEVIENNENT DE PLUS EN PLUS SOUS CONTRÔLE POLICIER ET MILITAIRE.

KOLD News 13 has confirmed that the Mexican government has closed their side of the Naco port of entry. All schools in Naco have been evacuated. The Border Patrol is on heightened alert. Agents are worried that violence in Mexico may cross over to Arizona.

http://www.kold.com/Global/story.asp?S=6538864

--Message edité par maria le 2007-05-18 21:20:00--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 28/05/2007 01:22:38 (28/05/2007 10:22:38)

ZAIO ZONE FINDER - WAR ZONE IN USA, OVER THE POPULATION

http://www.zaio.com/ZoneClaim/ZoneFinder.aspx

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 29/05/2007 08:48:25 (29/05/2007 17:48:25)

PORT OF ENTRY VIOLENCE CAUSES ALERT
J'ESSAYERAI D'EN SAVOIR PLUS SUR LE POURQUOI, MAIS DÉJÀ, NOUS POUVONS VOIR QUE LES POPULATIONS DEVIENNENT DE PLUS EN PLUS SOUS CONTRÔLE POLICIER ET MILITAIRE.

KOLD News 13 has confirmed that the Mexican government has closed their side of the Naco port of entry. All schools in Naco have been evacuated. The Border Patrol is on heightened alert. Agents are worried that violence in Mexico may cross over to Arizona.


http://www.kold.com/Global/story.asp?S=6538864

--Message edité par maria le 2007-05-29 17:49:28--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 04/06/2007 09:59:14 (04/06/2007 18:59:14)



US IS BUILDING BASES IN IRAQ

By Patrick Seale, Special to Gulf News

Last week, almost unnoticed, the war in Iraq entered a new phase. Laconic statements from the White House and the Pentagon confirmed what had long been suspected - namely that the US is planning a long-term military presence in Iraq.

This is a geopolitical development of the first importance. It is a clear statement that, in spite of its current difficulties in Iraq - May was the most lethal month since 2004 for the US, with 119 soldiers killed - the US firmly intends to maintain control of Iraq and its vast oil reserves. Iraq's neighbours and energy-hungry states and oil companies will take note.

On a visit to the US Pacific Command in Honolulu last Thursday, Robert Gates, the US Defence Secretary, said that the US was looking for a "long and enduring presence" in Iraq under a mutually agreed arrangement with the Iraq government.

"The Korea model is one, the security relationship we have with Japan is another," he said. US troops have been in South Korea since the end of the 1950-53 Korean War and in Japan since the end of the Second World War.

Last week, the White House spokesman, Tony Snow, confirmed that President George W. Bush wanted to see a lengthy US troop presence in Iraq at the invitation of the host government. "The situation in Iraq, and indeed, the larger war on terror, are things that are going to take a long time," he said.

Such statements, and the military planning which goes with them, clearly pre-empt and make nonsense of the current US debate - in Congress, the press and the public - about whether or not the US should announce a date for its withdrawal from Iraq, and whether or not the current "surge" in troop numbers is producing positive results. The Bush Administration is looking way beyond that.

What are the motives driving such long term ambitions? The wish to retain control of important energy resources in the face of potential rivals such as China is clearly one of them. If there were no oil in Iraq, the US would not be there.

Another motive is the ability to project US power over the whole of the oil-rich Gulf and, beyond, to a vast area from Central Asia to East Africa. Other motives include confronting hostile Iran and Syria, making up in Iraq for the loss of bases in Saudi Arabia and, not the least motive, being at hand to protect Israel in case of need. These were indeed the main reasons the US invaded Iraq over four years ago and smashed the Iraqi state.

Seen in this light, for all the talk of promoting stability and democracy, the US enterprise is an unmistakable neo-colonial or imperial project such as the region suffered at the hands of Britain and France in an earlier age

Former US president Jimmy Carter -a stern critic of the Bush Administration - was prescient when he declared on February 3, 2006:

"There are people in Washington ... who never intend to withdraw military forces from Iraq and they're looking for ten, 20, 50 years into the future ... the reason that we went into Iraq was to establish a permanent military base in the Gulf region, and I have never heard any of our leaders say that they would commit themselves to the Iraqi people that ten years from now there will be no military bases of the United States in Iraq."

Are these US ambitions realistic? Or will they simply pile up problems for the United States, exacerbating its already deplorable relations with much of the Arab and Muslim world?

A former Centcom commander, General Anthony Zinni has described the establishment of permanent bases in Iraq as "a stupid idea and clearly politically unacceptable. It would damage our image in the region where people would decide that this was our original intent".

As early as 2004, Jessica Mathews, president of the Carnegie Endowment for International Peace in Washington, denounced permanent bases as a "disastrously bad idea" which reinforces Iraqi suspicions that the US launched the war to get a hand on Iraqi oil, control the region, and maintain a puppet government in Baghdad.

Mammoth

Yet, military base building by the US in Iraq continues apace at a cost of over $1 billion a year. In the years since the invasion, there have been numerous journalistic accounts of the mammoth bases the US has built, and continues to expand, in Iraq. There is the giant Al Balad base covering 14 square miles, some 40 miles north of Baghdad, formerly the Iraqi Air Force Academy. There is the even bigger Al Assad base covering 19 square miles; the Al Tallil base; the Al Sarq base; the Al Qayyarah base in the north and many others.

Shortly after its invasion, the US established 110 bases in Iraq. The present plan seems to be to consolidate these into 14 "enduring bases" in Iraqi Kurdistan, at Baghdad airport, in Anbar province and in the southern approaches to Baghdad.

The construction of a US embassy able to house 1,000 staff on a 100 acre site on the banks of the Tigris - the biggest US embassy in the world - does not point to an early US disengagement from Iraq.

Patrick Seale is a commentator and author of several books on Middle East affairs.


http://www.gulfnews.com/opinion/columns/region/10129750.html

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 07/06/2007 10:30:16 (07/06/2007 19:30:16)

SECRET CIA PRISONS CONFIRMED BY POLISH AND ROMANIAN OFFICIALS

Stephen Grey
London Guardian
Thursday June 7, 2007  

The CIA operated secret prisons in Europe where terrorism suspects could be interrogated and were allegedly tortured, an official inquiry will conclude tomorrow.

Despite denials by their governments, senior security officials in Poland and Romania have confirmed to investigators for the Council of Europe that their countries were used to hold some of America's most important prisoners captured after 9/11 in secret.

None of the prisoners had access to the Red Cross and many were subject to what George Bush has called the CIA's "enhanced" interrogation methods. These included water-boarding which leads detainees to believe they are drowning, which critics have condemned as severe torture.

Although suspicions about the secret CIA prisons have existed for more than a year, the council's report, which has been seen by the Guardian, appears to offer the first concrete evidence. It also details the prisons' operations and the identities of some of the prisoners.
The council has also established that within weeks of the 9/11 attacks, Nato signed an agreement with the US that allowed civilian jets used by the CIA during its so-called extraordinary rendition programme to move across member states' airspace.

The report states: "We have sufficient grounds to declare that the highest state authorities were aware of the CIA's illegal activities on their territories."

That agreement may have been illegal, the council's investigators believe.

The full extent of British logistic support for the extraordinary rendition programme was first disclosed by the Guardian, which reported in September 2005 that aircraft operated by the CIA had flown in and out of UK civilian and military airports hundreds of times.

The 19-month inquiry by the council, which is responsible for promoting human rights across Europe, was headed by Dick Marty, a Swiss senator and former state prosecutor. He said: "What was previously just a set of allegations is now proven: large numbers of people have been abducted from various locations across the world and transferred to countries where they have been persecuted and where it is known that torture is common practice."

His report says that there is "now enough evidence to state that secret detention facilities run by the CIA did exist in Europe from 2003 to 2005, in particular in Poland and Romania".

Mr Marty has told Channel 4's Dispatches, in a report to be broadcast on Monday, that although the jails were run "directly and exclusively" by the CIA with local officials barred from access the prisons were only possible because of "collaboration at various institutional levels of America's many partner countries".

He succeeded in confirming details of the CIA's closely-guarded secret by using his own "intelligence methods", which included tracking and persuading to talk intelligence agents on both sides of the Atlantic, including serving members of the CIA's counter-terrorism centre.

"All the conclusions drawn in this report rely upon multiple sources," he said.

He concludes that in eastern Europe, the CIA had trusted "point-men" who alone knew about the prisons; their partners were Poland and Romania's military intelligence agencies who reported directly to then president Aleksander Kwasniewski in Poland, presidents Ion Iliescu and then Traian Basescu in Romania, and their nearest security advisers.

This meant that civilian intelligence agencies, parliamentary oversight committees, and even the countries' prime ministers could "credibly deny" knowledge of the CIA facilities.

In Poland the main CIA jail was in a former Soviet-era military compound at Stare Kjekuty, near Szmany airport in north-eastern Poland. This prison was for the most high value detainees, known as HVDs. Those held there included Khalid Shaikh Mohammed, the alleged architect of 9/11.

It was at the Polish site, said Mr Marty, that some of the CIA's "enhanced methods" of interrogation, such as extreme sleep deprivation and water-boarding were used. "These methods amounted to illegal torture," he told Dispatches.

Mr Marty concludes that the CIA was able to move around Europe, flying prisoners to its secret sites and organising renditions of prisoners to other countries, due to an agreement signed by all Nato members, including Britain, just after September 11.

On October 4 2001, Nato's then secretary-general, Lord Robertson, had said alliance members had agreed to grant "blanket over-flight clearances" as well as basing rights to US forces involved in the so-called war on terror. Although Lord Robertson referred only to military flights, the full text of the agreement has remained classified.

Quoting its own confidential sources, the Council of Europe says a secret part of the agreement also gave total freedom of movement for the civilian jets used by the CIA for its prisoner operations.

Government officials in Poland and Romania have repeatedly denied the existence of CIA facilities or the presence of detainees held by US authorities.

But Mr Marty concluded: "All the members and partners of Nato signed up to the same permissive - not to say illegal - terms that allowed CIA operations to permeate throughout the European continent and beyond; all knew that CIA practices for the detention, transfer and treatment of terrorist suspects left open considerable scope for abuses and unlawful measures; yet all remained silent and kept the operations, the practices, their agreements and their participation secret."

There was no immediate comment from Nato.

· Stephen Grey presents Dispatches - Kidnapped to Order on Monday June 11 at 8pm on Channel 4


http://www.prisonplanet.com/articles/june2007/070607_b_prisons.htm

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 09/06/2007 22:08:56 (10/06/2007 07:08:56)

BUSH IN ITALY ADMIT REVELATIONS OVER CIA SECRET DETENTIONS



06-08-2007, 16h02
ROME (AFP)

US President George W. Bush arrived in Italy on Friday, hours after a trial opened in Milan over the kidnapping of a terror suspect in Washington's heavily criticised "extraordinary rendition" programme.

The visit, which follows the Group of Eight summit in Heiligendamm, Germany, also coincided with the release of an explosive report detailing secret CIA prisons in Europe.

The Milan court on Friday began trying in absentia 25 CIA agents accused of kidnapping Milan imam Osama Mustafa Hassan -- better known as Abu Omar -- and transferring him to a high-security prison outside Cairo, where he claims he was tortured.

Also Friday, Council of Europe investigator Dick Marty released a report in Strasbourg saying the CIA ran secret prisons in Poland and Romania from 2003 to 2005 to interrogate terror suspects under a programme authorized by the countries' presidents.

The European Commission immediately called on EU countries accused of taking part in the covert CIA programme to conduct impartial investigations "as quickly as possible" to establish responsibility.

Military issues are particularly thorny in Italy, such as Rome's tenuous commitment to its mission in Afghanistan and widespread domestic opposition to a plan to enlarge a US military base in northeastern Italy.

Italian Prime Minister Romano Prodi was briefly forced to step down three months ago after losing a foreign policy vote in the Senate, principally over the deployment of 2,000 Italian troops in Afghanistan, for lack of support from the far left of his ruling coalition.

Bush said in an interview with the daily La Stampa that he wanted to speak to Prodi about his "difficult choices" in Afghanistan.

"I want to let him know how important the Italian commitment is in Afghanistan, now and in the future," he said.

The Iraq war has also produced strains over the killing of Italian secret service number two Nicola Calipari, whom an American marine shot dead in March 2005 on Baghdad's airport road in a so-called "friendly fire" incident.

The marine, Mario Lozano, is being tried in absentia in Rome, charged with voluntary homicide.

Most observers say however that the longstanding friendship between Rome and Washington remains strong despite bumps in the road.

The pope, for his part, opposes the Iraq war but supports the US leader's stance on abortion and other social issues.

Bush got along swimmingly with the staunchly pro-US Silvio Berlusconi, who lost to Prodi in a neck-and-neck electoral contest last year, but relations have been more difficult with the pro-Europe Prodi.

Sergio Romano, a leading political analyst, told AFP: "That Bush has finally decided to come to Italy is a signal that things are better. America cannot maintain the attitude of an angry country indefinitely."

While Berlusconi was an unflinching supporter of the 2003 US-led invasion of Iraq, Prodi withdrew the last Italian troops from the country last December.

Analysts were left speculating over the motivations for Bush's visit, which Rome-based political scientist James Walston said "is apparently to nobody's advantage, because on the one hand Bush doesn't like the idea of facing the usual anti-American crowd ... and Prodi doesn't terribly want to have George Bush around because it'll make his left wing mad."

Two large demonstrations are planned by pacifist movements, unions and left-wing parties on Saturday while Bush meets Prodi and Benedict.

Meanwhile plans for Bush to visit the headquarters of the Community of Sant'Egidio in Rome's Trastevere district were cancelled for "logistical reasons," said Paolo Ciani of the lay Catholic movement.

Instead, officials of Sant'Egidio will meet Bush at the US embassy in the Italian capital, Ciani said.

The Italian news agency ANSA reported that US and Italian security officials determined that the visit would be too risky because Bush would have to cover a substantial distance on foot in the largely pedestrian area.


http://www.turkishpress.com/news.asp?id=180309&s=w&i=&t=Bush_in…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 12/06/2007 09:07:09 (12/06/2007 18:07:09)

UNITED STATES ORDERS CONCENTRATION CAMPS BUILT TO HOLD OVER 400,000

June 7, 2007

By: Sorcha Faal, and as reported to her Western Subscribers

The fears of President Putin that the United States has become like ‘Hitler’s Germany’ appears to be a stark reality today as the United States is preparing to pass new laws that call for the building of massive concentration camps ordered by their War Leaders to be able to hold over 400,000 human beings.

Buried within one of the largest pieces of legislation in United States history, known as the Comprehensive Immigration Reform Act of 2006, and which US Senate Minority Whip Trent Lott described as being ‘longer than the Bible’, is the horrific provision ordering the construction of ‘at least 20 detention facilities in the United States’ to hold ‘not less than 20,000 individuals’, bringing the total capacity of these new concentration camps to over 400,000 people. [SEC. 233. INCREASE OF FEDERAL DETENTION SPACE AND THE UTILIZATION OF FACILITIES IDENTIFIED FOR CLOSURES AS A RESULT OF THE DEFENSE BASE CLOSURE REALIGNMENT ACT OF 1990. (a) Construction or Acquisition of Detention Facilities-]

Kremlin legal experts familiar with American law further point out that these new concentration camps are not for the estimated 11 million Mexicans currently living illegally in the United States as these new laws forbid their detention, and as we can read from this law itself:

“Beginning on October 1, 2007, an alien (other than a national of Mexico) who is attempting to illegally enter the United States and who is apprehended at a United States port of entry or along the international land and maritime border of the United States shall be detained until removed or a final decision granting admission has been determined…” SEC. 131. MANDATORY DETENTION FOR ALIENS APPREHENDED AT OR BETWEEN PORTS OF ENTRY.

To the grave dangers facing the American people, and who are the undoubted future prisoners of these new concentration camps, many American writers have sounded their warnings, such as Paul Craig Roberts, and who has written:

"President Bush claims the power to set aside habeas corpus and to dispense with warrants for arrest and with procedures that guarantee court appearance and trial without undue delay. Today in the US, the executive branch claims the power to arrest a citizen on its own initiative and hold the citizen indefinitely. Thus, Americans are no longer protected from arbitrary arrest and indefinite detention.

These new "seize and hold" powers strip the accused of the protective aspects of law and give reign to selectivity and arbitrariness. No warrant is required for arrest, no charges have to be presented before a judge, and no case has to be put before a jury. As the police are unaccountable, whoever is selected for arrest is at the mercy of arbitrariness."

To the type of treatment the American people should expect to receive at the hands of their brutal interrogators in these new concentration camps, likewise, they have been warned about, and as the New York Times News Service has detailed how the United States is now utilizing the horrific torture methods once used by the dreaded Soviet KGB, and as we can read:

"How did the United States, in the aftermath of the 9/11 attacks, come to adopt interrogation techniques copied from the Soviet Union and other cold war adversaries?

Investigators for the Senate Armed Services Committee are examining how the methods, long used to train Americans for what they may face as prisoners of war, became the basis for American interrogations.

In 2002, the C.I.A. and the Pentagon became concerned that standard questioning was inadequate for suspected terrorists and turned to a military training program called Survival, Evasion, Resistance and Escape, or SERE. For decades, SERE trainers had exposed aviators and others at high risk for capture to Soviet-style tactics, including disrupted sleep, exposure to extreme heat and cold, and hours in uncomfortable stress positions. Sometimes the ordeal included waterboarding, in which a prisoner’s face is covered with cloth and water is poured from above to create a feeling of suffocation.

Some of those techniques have been used on prisoners at Guantánamo Bay and in Afghanistan and Iraq, and at the C.I.A.’s secret overseas jails for high-level operatives of Al Qaeda.

Many SERE veterans were appalled at the “reverse engineering” of their methods, said Charles A. Morgan III, a Yale psychiatrist who has worked closely with SERE trainers for a decade.

“How did something used as an example of what an unethical government would do become something we do?” he asked.

His question is only underscored by a 1956 article, “Communist Interrogation,” in The Archives of Neurology and Psychiatry, recently turned up by the Intelligence Science Board, which advises the spy agencies. Written by doctors working as Defense Department consultants, Lawrence E. Hinkle Jr. and Harold G. Wolff, the article shows that methods embraced after 2001 were once considered torture that would produce false information."

By all news accounts coming from within the growing totalitarian American Nation, there does not appear to be any awareness of this new danger facing them.

And, while believing they are living the ‘American Dream’, they will soon be rudely awaken, just like the German peoples of last centuries Nazi Regime, into a nightmare of what they have truly become. But, and most sadly, their full, and final, realization of this nightmare will only be realized as they are led into these camps to disappear from the Earth forever.  

© June 7, 2007 EU and US all rights reserved.

[Ed. Note: [u]The United States government actively seeks to find, and silence, any and all opinions about the United States except those coming from authorized government and/or affiliated sources, of which we are not one.  No interviews are granted and very little personal information is given about our contributors, or their sources, to protect their safety[/u].]


http://www.whatdoesitmean.com/index1014.htm

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 12/06/2007 21:57:00 (13/06/2007 06:57:00)

SECRET CIA JAILS SAID HOSTED BY POLAND AND ROMANIA

June 8, 2007 - 9:14 PM

By Jon Boyle

PARIS (Reuters) - A European investigator said on Friday he had proof Poland and Romania hosted secret prisons for the U.S. Central Intelligence Agency in which it interrogated top al Qaeda suspects using methods akin to torture.

Swiss senator Dick Marty said Poland housed some of the CIA's most sensitive prisoners, including Khalid Sheikh Mohammed, who says he masterminded the September 11, 2001, attacks on the United States that killed almost 3,000 people.

"There is now enough evidence to state that secret detention facilities run by the CIA did exist in Europe from 2003-2005, in particular in Poland and Romania," Marty said in a report for the Council of Europe human rights watchdog.

He said U.S. intelligence and other sources told him the two European Union members hosted the secret jails under a special CIA programme, created by President George W. Bush's administration after 9/11 "to 'kill, capture and detain' terrorist suspects deemed of 'high value'".

Marty said the former president of Poland and the current and former presidents of Romania knew and approved of their countries' roles in a "global spider's web" of secret CIA detentions and transfers, known as extraordinary renditions.

He said the proof of his charges was confirmed in interviews with over 30 serving, retired or contract workers for U.S. or European intelligence services, but he had not seen the text of any U.S. agreement with Poland or Romania on secret prisons.

Germany and Italy had used "state secrecy" to obstruct investigations, said Marty. His report, after a 19-month probe, could embarrass European governments, which have criticised the detention without trial of suspects at Guantanamo Bay.

POLITICAL APPROVAL

Marty's report was issued as 26 Americans, mostly suspected CIA agents, went on trial in absentia in Italy for kidnapping a Muslim there in 2003 and flying him to Egypt as part of Washington's rendition policy.

The Council of Europe's evidence could be valid in some courts if rules allowed judges to accept it while guaranteeing the confidentiality of the source.

The report found Poland's then-president Aleksander Kwasniewski and three other named officials were aware of and could be held accountable for the CIA secret prisons in Poland.

Suspects were flown from Kabul and elsewhere to Szymany airport in northern Poland, with dummy flight logs submitted to disguise the destination, Marty said. They were met at the runway by teams of Americans in vans and driven through a pine forest to the alleged detention centre at nearby Stare Kiejkuty.

Marty said CIA sources confirmed to him that Khalid Sheikh Mohammed and another top al Qaeda captive, Abu Zubaydah, were held in Poland and subjected to "enhanced interrogation techniques", which he called a euphemism for torture.

The Polish Foreign Ministry said there were no such secret centres and former Defence Minister Jerzy Szmajdzinski, one of those named, told Reuters:

"Marty's work is pure political fiction...It is a waste of time and a waste of money."

Romanian President Traian Basescu, former president Ion Iliescu and former defence minister Ioan Mircea Pascu were among those who "knew about, authorised and stand accountable" for Romania's role in the CIA programme, Marty said.

The Romanian Foreign Ministry said the report contained "no evidence to confirm these allegations, except for unnamed sources, whose credibility cannot be estimated."

The European Commission said it was "very concerned indeed" and urged Romania and Poland to hold independent investigations.

Marty said the facilities were run directly and exclusively by the CIA, which exploited NATO's granting of blanket overflight clearance and access to airfields to carry out clandestine operations in a broad range of countries.

Bush confirmed in September the CIA had run secret interrogation centres abroad but named no country.

A CIA spokesman said Europe had been the source of "grossly inaccurate allegations about the CIA".

Marty told reporters: "Hundreds and hundreds of people were kidnapped, tortured, detained illegally, some of them for year after year, then released without a word of apology, with no compensation."

"I find that indecent, I find that intolerable in a free and democratic society."

(Additional reporting by Mark Trevelyan in London, Dave Graham in Berlin, Natalia Reiter in Warsaw, Luiza Ilie in Bucharest)

Reuters (IDS)


http://www.swissinfo.org/eng/international/ticker/detail/Secret_CIA_jails_s…


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 12/06/2007 22:05:23 (13/06/2007 07:05:23)



US IS BUILDING BASES IN IRAQ

By Patrick Seale, Special to Gulf News

Last week, almost unnoticed, the war in Iraq entered a new phase. Laconic statements from the White House and the Pentagon confirmed what had long been suspected - namely that the US is planning a long-term military presence in Iraq.

This is a geopolitical development of the first importance. It is a clear statement that, in spite of its current difficulties in Iraq - May was the most lethal month since 2004 for the US, with 119 soldiers killed - the US firmly intends to maintain control of Iraq and its vast oil reserves. Iraq's neighbours and energy-hungry states and oil companies will take note.

On a visit to the US Pacific Command in Honolulu last Thursday, Robert Gates, the US Defence Secretary, said that the US was looking for a "long and enduring presence" in Iraq under a mutually agreed arrangement with the Iraq government.

"The Korea model is one, the security relationship we have with Japan is another," he said. US troops have been in South Korea since the end of the 1950-53 Korean War and in Japan since the end of the Second World War.

Last week, the White House spokesman, Tony Snow, confirmed that President George W. Bush wanted to see a lengthy US troop presence in Iraq at the invitation of the host government. "The situation in Iraq, and indeed, the larger war on terror, are things that are going to take a long time," he said.

Such statements, and the military planning which goes with them, clearly pre-empt and make nonsense of the current US debate - in Congress, the press and the public - about whether or not the US should announce a date for its withdrawal from Iraq, and whether or not the current "surge" in troop numbers is producing positive results. The Bush Administration is looking way beyond that.

What are the motives driving such long term ambitions? The wish to retain control of important energy resources in the face of potential rivals such as China is clearly one of them. If there were no oil in Iraq, the US would not be there.

Another motive is the ability to project US power over the whole of the oil-rich Gulf and, beyond, to a vast area from Central Asia to East Africa. Other motives include confronting hostile Iran and Syria, making up in Iraq for the loss of bases in Saudi Arabia and, not the least motive, being at hand to protect Israel in case of need. These were indeed the main reasons the US invaded Iraq over four years ago and smashed the Iraqi state.

Seen in this light, for all the talk of promoting stability and democracy, the US enterprise is an unmistakable neo-colonial or imperial project such as the region suffered at the hands of Britain and France in an earlier age

Former US president Jimmy Carter -a stern critic of the Bush Administration - was prescient when he declared on February 3, 2006:

"There are people in Washington ... who never intend to withdraw military forces from Iraq and they're looking for ten, 20, 50 years into the future ... the reason that we went into Iraq was to establish a permanent military base in the Gulf region, and I have never heard any of our leaders say that they would commit themselves to the Iraqi people that ten years from now there will be no military bases of the United States in Iraq."

Are these US ambitions realistic? Or will they simply pile up problems for the United States, exacerbating its already deplorable relations with much of the Arab and Muslim world?

A former Centcom commander, General Anthony Zinni has described the establishment of permanent bases in Iraq as "a stupid idea and clearly politically unacceptable. It would damage our image in the region where people would decide that this was our original intent".

As early as 2004, Jessica Mathews, president of the Carnegie Endowment for International Peace in Washington, denounced permanent bases as a "disastrously bad idea" which reinforces Iraqi suspicions that the US launched the war to get a hand on Iraqi oil, control the region, and maintain a puppet government in Baghdad.

Mammoth

Yet, military base building by the US in Iraq continues apace at a cost of over $1 billion a year. In the years since the invasion, there have been numerous journalistic accounts of the mammoth bases the US has built, and continues to expand, in Iraq. There is the giant Al Balad base covering 14 square miles, some 40 miles north of Baghdad, formerly the Iraqi Air Force Academy. There is the even bigger Al Assad base covering 19 square miles; the Al Tallil base; the Al Sarq base; the Al Qayyarah base in the north and many others.

Shortly after its invasion, the US established 110 bases in Iraq. The present plan seems to be to consolidate these into 14 "enduring bases" in Iraqi Kurdistan, at Baghdad airport, in Anbar province and in the southern approaches to Baghdad.

The construction of a US embassy able to house 1,000 staff on a 100 acre site on the banks of the Tigris - the biggest US embassy in the world - does not point to an early US disengagement from Iraq.

Patrick Seale is a commentator and author of several books on Middle East affairs.


http://archive.gulfnews.com/articles/07/06/04/10129750.html

--Message edité par maria le 2007-06-13 07:05:49--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 17/06/2007 07:05:50 (17/06/2007 16:05:50)

IRAK: LES USA CONSTRUISENT QUATRE BASES PERMANENTES

Juan Gelman  
 
Le porte-parole de la Maison Blanche Tony Snow l'a dit. Finalement. Les USA pensent maintenir des troupes en Irak pour longtemps. Snow a comparé cette situation avec celle de la Corée du Sud, où il y a 53 000 soldats US depuis la guerre avec le Nord qui éclata en 1950.  
 
Rideaux
Autor: Juan Gelman, 14 juin 2007

Prenant en compte le contexte - par exemple le nombre de navires de guerre que les USA concentrent dans le Golfe Persique -, il ne s'agit pas seulement de l'Iran : l'Irak fut le premier pas de la construction d'un empire colonial au Moyen-Orient et la puissance militaire qui s'en suivra sur son territoire parle d'un projet de contrôle qui recouvrerait aussi la Syrie, le Liban, les zones pétrolières d'Arabie Saoudite et encore les steppes d'Asie Centrale au moyen de l'installation de l'oléoduc Bakou (Azerbaïdjan)-Tblilissi (Géorgie)-Ceyhan (Turquie). Washington a déjà commencé les hostilités, pour le moment verbales, avec la Russie: il a découvert soudain que Poutine est un autocrate.

La « révélation » est depuis quelque temps connue. Le Pentagone est en train d'investir des milliers de millions de dollars dans la construction de quatre bases en Irak. Le journaliste Thomas Rick a visité l'an dernier la base Balad Air, située à 68 kilomètres au nord de Bagdad, et sa descrïption ne laisse pas de doute sur l'intention de l'utiliser de manière permanente (The Washington Post, 4-2-06).

Ce complexe militaire abrite un ensemble où vivent 20 000 militaires- avec l'air conditionné -, le siège d'une unité spéciale des opérations conjointes entouré de murs très hauts qui confirment son secret, quatre grandes cantines, un hôpital, une très grande piste d'atterrissage, 250 avions et certains « agréments » : des restaurants Subway et Popeye's, un Burger King ouvert 24h sur 24, une imitation de Starbucks, des magasins. Il y a plus : Internet, la télévision par câble et le téléphone pour les appels internationaux. On est loin d'une base militaire transitoire. Il s'agit plutôt d'une île usaméricaine militarisée en territoire hostile.

Une semaine avant la publication de l'article de Rick, le général Mark Kimmett, n°2 du commandement central des occupants en matière de planification et de stratégie, avait déclaré publiquement : « Nous avons livré d'importantes zones de territoire aux Irakiens... Il ne s'agit pas seulement d'un plan, c'est notre politique de n'avoir aucune base permanente en Irak » (settelepi.nwsource.com, 28-1-06). Celui qui était alors le chef du Pentagone, Donald Rumsfeld, n'avait pas dit autre chose : « Il n'est pas prévu pour le moment l'installation de bases permanentes en Irak. C'est un sujet dont nous n'avons même pas parlé avec le gouvernement irakien ». La base Balad était alors construite. Il semblerait que sous le gouvernement Bush le mensonge est un monopole d'État.

Tony Snow soulignait que la présence à l'infini des troupes US en Irak servirait seulement à renforcer sa sécurité interne et non pour agresser des pays tiers. Mais les bombardements de l'Iran non seulement étaient prévus, mais furent rendus publics. Le prétexte pour la permanence pour un temps indéfini de 30 000 à 50 000 militaires est toujours le même : employer le territoire irakien comme plateforme dans la lutte contre Al Qaïda et autres groupes terroristes. Cela entraînerait le retrait d'une bonne partie des 160 000 militaires usaméricains aujourd'hui en Irak et on peut imaginer que W. Bush obtienne une sorte de consensus bipartisan pour continuer l'occupation même si le gouvernement passe d'un Républicain aux mains d'un Démocrate lors des prochaines élections présidentielles. Ainsi, le programme des «poulets-faucons-» ne serait pas perturbé. Contre l'opinion de ses électeurs, la direction du parti démocrate a capitulé en approuvant l'énorme budget de guerre de l'année fiscale 2007-2008. En Irak, les USA ne sont pas disposés à baisser le rideau.

Un rideau qui en revanche n'a pu se lever a été celui du théâtre du prestigieux Collège Wilton du Connecticut, dans lequel 16 étudiants en théâtre allaient représenter « Voix dans le conflit », une oeuvre sur l'Irak. La pièce consiste en une série de monologues qui reprennent les propos de soldats combattants et « décrivent graphiquement la violence et une ambiguïté morale qui paraît remettre en question l'impartialité de la guerre » (The Christian Science Monitor, 12-6-07). Le doyen du Collège, Timothy Canty, annula en mars la représentation parce qu'elle pouvait blesser les sentiments des parents des soldats morts en Irak. Le fait motiva qu'Edward Albee et une trentaine d'autres dramaturges connus signèrent une lettre de protestation et que plusieurs théâtres de New York proposèrent leurs installations pour que l'oeuvre arrive au public. Les acteurs reprennent des phrases comme celle du soldat Donald Hudson Jr : « Pourquoi continuons-nous encore dans ce pays qui ne nous veut pas ». Ou celle du capitaine Jeff Leonard, qui s'occupe des militaires traumatisés par la guerre : « Je suis fatigué de voir pleurer des jeunes dans la plénitude de leur force » (www.vaiw.org, 12-6-07). On le sait : un conflit guerrier produit des mutilations de tout type.
 
Les gens disent "L'Irak, c'est comme le Vietnam" et cette question m'amène à me poser de sérieuses questions, du genre...C'est où le Vietnam, et est-ce qu'il faudrait l'attaquer ?

-----------------------------------------------------------------
Source : www.pagina12.com.ar/diario/contratapa/13-86538-2007-06-14.html

Traduit de l'espagnol par Gérard Jugant et révisé par Fausto Giudice, membres de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est en Copyleft pour tout usage non-commercial : elle est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner sources et auteurs.

URL de cet article : http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=2977&lg=fr
Url :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=2977&lg=fr

http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2007-06-16 10:37:39&am…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 21/06/2007 07:42:48 (21/06/2007 16:42:48)

US MOVES TO CLOSE GUANTANAMO BAY PRISON

EN TRANSFÉRANT LES PRISONNIERS SUR LE SOL AMÉRICAIN, CELA SONNERA LE GLAS À L'OUVERTURE DES CAMPS DE CONCENTRATION EN AMÉRIQUE. CE QUE J'AI ENTENDU SUR GUANTANAMO, CES DERNIERS JOURS, EST QUE CELUI-CI DEVRAIT DEVENIR UN CAMP D'EXTERMINATION. À SUIVRE...

June 22, 2007 - 8:09AM

The Bush administration is nearing a decision to close the Guantanamo Bay detainee facility and move terror suspects to military prisons elsewhere, The Associated Press has learned.

Senior administration officials said a consensus is building for a proposal to shut the centre and transfer detainees to one or more Defence Department facilities, including the maximum security military prison at Fort Leavenworth in the midwestern state of Kansas, where they could face trial.

President George W Bush's national security and legal advisers had been scheduled to discuss the move at a meeting on Friday, the officials said.

After news of it broke, however, the White House said the meeting would not take place that day and no decision on Guantanamo Bay's status was imminent.

"It's no longer on the schedule for tomorrow," said Gordon Johndroe, a spokesman for the National Security Council. "Senior officials have met on the issue in the past, and I expect they will meet on the issue in the future."

Three senior officials, speaking on condition of anonymity, said the advisers were considering the proposal that includes using Fort Leavenworth or other military prisons rather than Guantanamo.

Officials familiar with the agenda of the meeting said Secretary of State Condoleezza Rice, Defence Secretary Robert Gates, Attorney-General Alberto Gonzales, Homeland Security chief Michael Chertoff, National Intelligence Director Mike McConnell, Joint Chiefs of Staff chairman Geni. Peter Pace and Vice President Dick Cheney were likely to attend.

It was not immediately clear whether the meeting would result in a final recommendation on Guantanamo to Bush.

Previous plans to close the Guantanamo prison have run into fierce resistance from Cheney, Gonzales and former Defence Secretary Donald H Rumsfeld. But officials said the new suggestion was gaining momentum, with at least tacit support from the state and homeland security departments, the Pentagon, and the US intelligence directorate.

Cheney's office and the justice department have been firmly opposed to the step, arguing that moving "unlawful" enemy combatant suspects to the United States would give them undeserved legal rights.

They could still block the proposal, but pressure to close Guantanamo has been building since a Supreme Court decision last year that found a previous system for prosecuting enemy combatants illegal and recent rulings by military judges that threw out charges against two terror suspects under a new tribunal scheme.

Those decisions have dealt a blow to the administration's efforts to begin prosecuting dozens of Guantanamo detainees regarded as the nation's most dangerous terrorist suspects.

Congressional Democrats, now in the majority, and some Republicans also have taken up the cause. Several recently introduced proposed legislation that would require Guantanamo's closure and one that would designate Fort Leavenworth as the new detention facility.

Another bill would grant new rights to those held at Guantanamo Bay, including access to lawyers, regardless of whether the prisoners were put on trial. Another would allow detainees to protest their detentions in federal court, a right they now are denied.

"The push has reached a high point," said one official. "Something has to be done, and we want it done quickly."

Gates, who took over the Pentagon after Rumsfeld was forced out last year, has said Congress and the administration should work together to allow the United States to imprison permanently some of the more dangerous Guantanamo Bay detainees elsewhere so the facility can be closed.

Military officials told Congress this month that the prison at Fort Leavenworth has 70 open beds, and the brig at a naval base in Charleston, South Carolina, has space for an additional 100 prisoners.

The Guantanamo Bay prison, where some 380 alleged terrorists are now detained, has been a flash point for criticism of the Bush administration at home and abroad. It was set up in 2002 to house terror suspects captured in military operations, mostly in Afghanistan.

Rice has said she would like to see Guantanamo closed if a safe alternative could be found. She said during a trip to Spain this month that "the United States doesn't have any desire to be the world's jailer."

"I don't think anyone wants to see Guantanamo open one day longer than it is needed. But I also suspect nobody wants to see a number of dangerous people simply released out onto the streets," she said.

Officials say that Bush, who also has said he wants to close the facility as soon as possible, is keenly aware of its shortcomings.

His wife, Laura, and mother, former first lady Barbara Bush, along with Rice and long-time adviser Karen Hughes, head of the public diplomacy office at the state department, have told him that Guantanamo is a blot on the US record abroad, particularly among Muslims and European allies.

© 2007 AP DIGITAL


http://www.theage.com.au/news/World/US-close-to-shutting-down-Guantanamo/20…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 21/06/2007 23:12:16 (22/06/2007 08:12:16)

LA MAISON-BLANCHE DÉMENT LA FERMETURE DE GUANTANAMO

SUIVEZ LA SITUATION. COMBIEN DE FOIS LA MAISON-BLANCHE A-T-ELLE NIÉ FAIRE CECI OU CELA? AVEC LE TEMPS, VOUS VERREZ QUI DIT VRAI!

Le vendredi 22 juin 2007
Photo archives La Presse
Agence France-Presse
Washington

Des hauts responsables américains discutent de la possible fermeture de la prison militaire controversée de Guantanamo, à Cuba, ont rapporté plusieurs médias vendredi, bien que la Maison-Blanche ait démenti qu'une décision à ce sujet soit imminente.

Le président George W. Bush «a depuis longtemps fait connaître son intention de fermer le centre de détention de Guantanamo et de le faire d'une manière responsable», a déclaré jeudi sa porte-parole Dana Perino.

«Mais avant que cela puisse se produire, toute une série de pas doivent être franchis, tels que la mise en place de commissions militaires et le rapatriement dans leurs pays d'origine de détenus autorisés à partir», a-t-elle ajouté.

Mme Perino a démenti qu'une réunion officielle doive se tenir à la Maison-Blanche sur cette question.

«Aucune décision sur l'avenir de Guantanamo n'est imminente et il n'y aura pas de réunion à la Maison-Blanche» vendredi, a-t-elle dit.

Le Washington Post n'en cite pas moins de «nombreux officiels» proches du dossier selon lesquels des hauts responsables de l'administration Bush discutent de la possible fermeture du camp. D'autres médias ont publié des informations analogues.

Le nombre de prisonniers à Guantanamo est désormais d'«environ 375», selon le Pentagone. Le centre de détention a été ouvert en janvier 2002 pour y détenir des individus soupçonnés par les États-Unis de liens avec Al-Qaeda ou les talibans.

La présidence, consciente que le statut légal incertain de cette prison est préjudiciable à l'image des États-Unis dans le domaine des droits de l'Homme, a du mal à trouver une solution de rechange pour continuer à détenir ces combattants ennemis présumés, écrit le Washington Post.

Les États-Unis ont été durement critiqués à propos du centre de Guantanamo, créé dans une base militaire occupant une enclave sur la pointe sud de l'île de Cuba. Des prisonniers y sont détenus depuis des années sans jugement, dans un vide juridique et certains ont affirmé avoir subi de mauvais traitements.

Plus de 400 détenus de Guantanamo ont été transférés vers leur pays d'origine depuis 2002, soit pour être libérés soit pour continuer à y purger leur peine de prison, tandis qu'environ 80 attendent encore leur transfèrement.

Entre 60 et 80 autres détenus doivent être traduits devant un tribunal d'exception. Rien n'a été défini pour plus de 200 autres que le gouvernement américain ne prévoit pour l'instant ni d'inculper ni de libérer.

Quatre suicides, présumés ou avérés, ont été enregistrés à Guantanamo où plusieurs détenus ont observé dans le passé des grèves de la faim avant d'être nourris de force.


http://www.cyberpresse.ca/article/20070622/CPMONDE/70622025/1014/CPMONDE/?u…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 27/06/2007 01:12:17 (27/06/2007 10:12:17)

CONCENTRATIONS CAMPS

YouTube - FEMA Camp Footage (Concentrations Camps in USA)
Footage of a FEMA camp in the US. This is available on Google ...
Watch video - 7min -
http://www.youtube.com/?v=0P-hvPJPTi4

YouTube - Concentration Camps being built for U.S citizens
Evidence of the Holocaust Part 3 - Nazi Concentration Camps ...
Watch video - 14min -
http://www.youtube.com/?v=dJBxdRIQx7Y

OpposingDigits Vlog » Blog Archive » FEMA Camp footageThis is updated video of the Beech Grove FEMA camp. It picks up at the watch tower ... Copy (Ctrl+C) and paste (Ctrl+v) the code below into your web site ...
opposingdigits.com/vlog/?p=108 - 28k - Cached - Similar pages
Unhidden Agendas - Off To Camp FEMA - Google Video
Bush Nazi NWO Illuminati New World Order concentration camps ...
Watch video - 3min -
http://video.google.com/ videopla...568161447885625

Gulag America (The New World Order's Concentration Camp Program ...RED listed, you'll be taken to a red camp. Then you'll be executed. ... country will be regionalized into ten regions, which are already designated by FEMA. ...
http://educate-yourself.org/cn/ g...roops1997.shtml - 116k - Cached - Similar pages

AMERICAN CONCENTRATION CAMPSHere there are murals of NAZI stormtroopers on the walls. ..... Ft. Drum - two compounds: Rex 84 detention camp and FEMA detention facility. ...
http://www.apfn.org/apfn/camps.htm - 188k - Cached - Similar pages

[PDF] CONCENTRATION CAMP PLANS FOR U.S. CITIZENS Introduction: Civil ...File Format: PDF/Adobe Acrobat - View as HTML
was a member of the Nazi party. "I was forced to do so by business reasons", they state. We. were lied to in every respect but they admit they knew the camp ...
https://delta.securenet- server.ne...S._CITIZENS.pdf - Similar pages

zelda253's bookmarks tagged with "CAMP" on del.icio.usto VIDEO,MIND CONTROL, CAMP FEMA ... on april 28. « earlier | later » showing both items. » showing 10, 25, 50, 100 items per page ...
http://del.icio.us/zelda253/CAMP - 124k - Cached - Similar pages

Halliburton detention camp contract: ... - ! * POLITICS ...Re: Halliburton detention camp contract: cause for alarm? Wed, February 8, 2006 - 12:50 AM. Nobody has mentioned Nazi yet so the thread is still alive but ...
http://uspolitics.tribe.net/thre...5b- 1fdbb0e19400 - 190k - Cached - Similar pages

Those Concentration Camp Tattoos Were IBM Numbers @ snaps.snapsoidFEMA concentration camp boxcars. (2005-11-15) 1 comment so far. ... IBM AND AMERICAN BUSINESS AND BANKS SUPPORTED THE NAZI REGIME FROM THE START OF THEIR ...
http://snaps.snapsoid.com/ ~Those...ere_IBM_Numbers - 30k - Cached - Similar pages

Rigorous Intuition (v. 2.0): "Meanwhile, far away, in another part ...Later, at another FEMA camp in Plaquemines Parish, Louisiana, ... Regarding the FEMA media bannings, they've done a complete about face on their Nazi policy ...
http://rigint.blogspot.com/2006/...er-part- of.html - 228k - Cached - Similar pages

SiteBar Search Results - Most Popular [attitudejim.com/] Everybody ...Fear the Coming Train A Critcal Review of WTC \ A Nazi in the (pocket) is .... YouTube - Unhidden Agendas: Off To Camp FEMA 9/11 Issues 9/11 Truth: Prof. ...
http://www.attitudejim.com/search.php - 534k - Cached - Similar pages

SiteBar Bookmarks [attitudejim.com/] Keith Olbermann: Is Bush ...YouTube - FEMA Camp Footage (Concentrations Camps in USA) Footage of a FEMA .... on alex jones - Google Video Bush - Nazi Dealings Continued Until 1951†...
http://attitudejim.com/index.php...ir&flat=1& root= - 488k - Cached - Similar pages



Pages : Prec. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14  Suiv.

Index du forum
LES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPS
CAMPS DE CONCENTRATIONS DANS LE MONDE, BASES MILITAIRES ET +

Haut
Aller à : Les favorisPAROLE DU SEIGNEUR POUR CES TEMPS DE LA FIN/WORD OF GOD IN THE END TIMESSITES RECOMMANDÉSCONFÉRENCE ET/OU MOBILISATION + NASAPRENDRE NOTE QUE :ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATIONCONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHESRÉSUMÉ DE LA SITUATION MONDIALE PAR VICLA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEASTTERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTHLES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPSFASCISTE ENVIRONNEMENTAL/ENVIRONMENTAL FASCISTNOUVELLES LOIS ANTITERRORISTES/NEW ANTITERRORIST LAWSPROJET FUTUR POUR LES ENFANTS/FUTUR PROJECTS FOR KIDSDEPOPULATION DE LA TERRE/DEPOPULATION OF THE EARTHCANADAISRAËL et le MOYEN-ORIENTTRAITÉ DE L'AMERIQUE DU NORD/NORTH AMERICAN UNION (CANADA-USA-MEXICO)SECTION DE GAÉTANVIDÉOS/VIDEOS

Membre: Ajouter ce sujet à mes favoris | Envoyer ce sujet à un(e) ami(e) | Imprimer ce sujet
Modérateurs : Déplacer ce sujet | Fermer ce sujet | /!\ Supprimer le sujet
 Ajouter une réponse rapide
Ajouter une réponse rapide


Administration
Modération
Ce forum pour votre site ?
AceBoard Forum Gratuit v 5.3
Download Premium Web Templates! - blog gratuit


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Sep - 16:39 (2011)    Sujet du message: CAMPS DE CONCENTRATIONS DANS LE MONDE, BASES MILITAIRES ET + - P.3 Répondre en citant

Administrateurs :maria
Forum LE VOILE DÉCHIRÉConnecté sous maria | Se déconnecter
en ligne : Il y a 10 connectés. Cliquez pour voir la liste
Inscription
|
Profil
|
Messages Privés
|
Recherche
|
Online
|
Aide
| Créer un blog gratuit



Index du forum
LES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPS
CAMPS DE CONCENTRATIONS DANS LE MONDE, BASES MILITAIRES ET +


Notification par email
|
Prévenir les modérateurs
Pages : Prec. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14  Suiv.

Auteur :Sujet: CAMPS DE CONCENTRATIONS DANS LE MONDE, BASES MILITAIRES ET +  Bas
 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 27/06/2007 01:14:33 (27/06/2007 10:14:33)

FUTURE PLAN FOR THE USA FEMA CAMPS

Evidence of the Holocaust Part 1 - Nazi Concentration Camps 16 min - Mar 24, 2007 - (161 ratings) ... of the Holocaust - The Nazi Concentration Camps; This film contains extremely ...
http://www.youtube.com/watch?v=6...h? v=6DW9lyMqeyM
Evidence of the Holocaust Part 3 - Nazi Concentration Camps 11 min - Mar 24, 2007 - (126 ratings) ... of the Holocaust - The Nazi Concentration Camps; This film contains extremely ...
http://www.youtube.com/watch?v=P...h? v=P8ihEoQPQ6Y
Nazi Concentration Camps (Nuremberg Trial Film) WARNING: GRAP... 59 min - Aug 16, 2006 - (127 ratings) The file entitled "Nazi Concentration Camps" was entered as evidence at the ...
http://video.google.com/ videopla...187239501225850
Evidence of the Holocaust Part 2 - Nazi Concentration Camps 15 min - Mar 24, 2007 - (48 ratings) ... of the Holocaust - The Nazi Concentration Camps; This film contains extremely ...
http://www.youtube.com/watch?v=K...h? v=Kzml_3fApSU
Nazi Concentration Camps 1/7 10 min - Mar 26, 2007 - (8 ratings) Concentration Camps 1/7 who controls the media ??
http://www.youtube.com/watch?v=u...h? v=uvViOT_Aqqc
Nazi Concentration Camps 3/7 10 min - May 14, 2007 - (2 ratings) Nazi Concentration Camps 3/7
http://www.youtube.com/watch?v=I...h? v=IA8ymgzW4DY
Nazi Concentration Camps 2/7 10 min - May 14, 2007 - (1 rating) Nazi Concentration Camps 2/7
http://www.youtube.com/watch?v=4...h? v=45Dp24hatuI
More Evidence of the Holocaust - Nazi Concentration Camps 11 min - May 25, 2007 ... from the film, "silence" by orly yadin & sylvie bringas.11-minute animated documentary film about a little girl holocaust survivor and her learned and ...
http://www.youtube.com/watch?v=m...h? v=mggBQ5oMsHE
NAZI CONCENTRATION CAMP Seq 1 - Leipzig/Penig 8 min - Apr 19, 2007 NAZI CONCENTRATION CAMP (Allied Docufilm '45)
http://www.youtube.com/watch?v=0...h? v=0tjYZ_T816Y
NAZI CONCENTRATION CAMP Seq 2 - Ohrdruf 6 min - Apr 20, 2007 NAZI CONCENTRATION CAMP (Allied Docufilm '45)
http://www.youtube.com/watch?v=H...h? v=HJRUVHRfO1c
IBM service in nazi concentration-camps! 6 min - May 14, 2007 - (1 rating) ... through financial constructions and IBM systems were installed in the nazi ...
http://www.youtube.com/watch?v=Q...h? v=Q4MsTidMFYc
097.Auschwitz.the camp was build by Rudolf Höss,April 1940 2 min - Feb 1, 2007 ... journeyed through Poland to take up the job of Commandant of a new Nazi concentration ...
http://www.youtube.com/watch?v=K...h? v=KlPDMs2Vh5I
NEW WORLD ORDER - FEMA CONCENTRATION CAMPS IN AMERI... 7 min - Mar 20, 2007 - (47 ratings) ... REALITYNETWORK FOR MORE VIDEOS LIKE THIS. This is footage of a FEMA run concentration ...
http://www.youtube.com/watch?v=s...h? v=sF8SWzgOze0
Dachau C. Camp Germany 8 min - Jan 27, 2007 - (7 ratings)
... come to symbolize the Nazi concentration camps to many people. The camp lies ...
http://www.youtube.com/watch?v=5...h?v=5wv1-RGG- aM
"nazi concentration camps"
2 min - Jan 2, 2007 - (12 ratings)
... to the german prison camps "nazi concentration camps"
http://www.youtube.com/watch?v=_...h? v=_MPGSx0_BYs
Dachau Concentration Camp - Tribute 10 min - Apr 18, 2007 - (2 ratings) The following is a video summary of the Dachau Concentration Camp used by the ...
http://www.youtube.com/watch?v=0...h? v=0ZnAGhwyIfY
Against The Odds trailer 2 min - Sep 4, 2006 - (2 ratings)... Resistance Movement in Nazi Concentration Camps 45 mins, Documentary, Spring ...
http://www.youtube.com/watch?v=G...h? v=GU9860KNnGA
Breendonk Concentration Camp Raw Footage 5 min - Nov 9, 2006 - (7 ratings) Video taken at Breendonk Concentration camp outside of Brussels, Belgium. ...
http://www.youtube.com/watch?v=N...h? v=N4iIgu09Wvs
NAZI CONCENTRATION CAMP Seq 2 - Ohrdruf 6 min - Apr 20, 2007 NAZI CONCENTRATION CAMP (Allied Docufilm '45)
http://www.youtube.com/watch?v=H...h? v=HJRUVHRfO1c
Kaufering Concentraion Camps in area of Landsberg Germany - Dach... 21 min - Feb 9, 2007 - (4 ratings) ... among the worst of all Nazi Concentration camps. At the main Dachau camp, ...
http://video.google.com/ videopla...713826973774188
35mm Stock Footage of London & German Prison Camp, Nazi 51 min - Nov 9, 2005 - (6 ratings) ... forest - Nazis. Steamtrain over bridge probably bringing in prisoners for concentration ...
http://video.google.com/ videopla...164544222369761
IBM service in nazi concentration-camps! 6 min - May 14, 2007 - (1 rating) ... through financial constructions and IBM systems were installed in the nazi ...
http://www.youtube.com/watch?v=Q...h? v=Q4MsTidMFYc
World War II: Liberation of Concentration Camps (Britannica) 58 sec - Mar 23, 2007 - (2 ratings) ... Concentration Camp -
http://www.youtube.com/watch?v=Y...h? v=YAhUAuGJ0d4
Too cruel for YouTube? (2of2) 5 min - Nov 30, 2006 - (73 ratings) ... of british footage of Nazi concentration camps had been deleted by YouTube ...
http://www.youtube.com/watch?v=n...h?v=nXfzD1s- Nk0
REMEMBERING RAVENSBRUECK
3 min - Nov 3, 2006 - (3 ratings)
... Ravensbrueck was the largest women's concentration camp in the Nazi-concentration ...
http://video.google.com/ videopla...633236799747542
123.Westerbork I 2 min - Jan 30, 2007 ... for transport to other Nazi concentration camps. In 1939, the Dutch government ...

http://www.youtube.com/watch?v=1...h?v=1YGnm19- DmU

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 17/07/2007 20:07:52 (18/07/2007 05:07:52)

OCHA : GAZA DE PLUS EN PLUS AFFECTÉ PAR LA FERMETURE DES FRONTIÈRES

17 juillet 2007 – La fermeture des frontières entre Israël et Gaza signifie qu'un certain nombre d'abris pour les réfugiés, d'écoles, de centres communautaires, d'équipements d'assainissements et d'établissements médicaux ne pourront être maintenus, et continue de menacer l'économie de Gaza, affirme aujourd'hui le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Entre le 3 et le 9 juillet, pratiquement aucun matériau de construction n'a pu être importé vers Gaza en raison de la fermeture persistante des frontières, interrompant des projets de construction d'un montant de 370 millions de dollars, dont des travaux menés par l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNWRA) pour un montant de 93 millions de dollars, indique un communiqué publié aujourd'hui à New York.

« Cela signifie aussi que de nouvelles écoles ne pourront être construites et que la surpopulation des écoles de l'UNWRA se poursuivra à la rentrée », affirme OCHA.

Par ailleurs, le licenciement de 65.000 travailleurs par des entreprises de Gaza, forcées de réduire la production en raison du manque de matières premières, pourrait affecter plus de 450.000 personnes à charge.

On craint aussi une relocalisation de ces entreprises vers l'Egypte ou d'autres pays, ce qui serait autant d'argent dont l'économie de Gaza serait privée. « A l'heure actuelle, il ne reste plus que 780 entreprises ouvertes, soit 1/5ème de celles actives en juillet 2005 ».

« Les fabricants de meubles, les entreprises textiles ou d'habillement et d'alimentation ne peuvent plus employer que 4.200 employés, sur les 35.000 habituels, et l'industrie de la construction ne supporte plus que 7.000 employés sur 42.000 », affirme le communiqué.

A titre d'exemple, des matériaux de construction ont pu être importés par le point de passage de Sufa, dont des tuyaux et d'autres équipements destinés à un projet de traitement des eaux usées mené par la Banque mondiale et la Compagnie municipale des eaux de Gaza, mais cette dernière n'a pas l'argent nécessaire pour acheter le carburant dont elle a besoin pour faire marcher ses pompes.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a fourni 50.000 litres de carburant, le Comité international de la Croix-Rouge 20.000 et Oxfam 40.000, mais cette activité a besoin de 250.000 litres de fioul par mois.

OCHA souligne aussi que les coupures de courant dues à la destruction d'une partie de la centrale de Gaza en juin 2006 [par l'armée israélienne] sont devenues plus fréquentes et durent maintenant jusqu'à 5 heures par jour.

« On attend un transformateur en provenance d'Egypte. Pour le moment, une des turbines s'est arrêtée en raison d'un excès d'usage, et la prochaine pourrait faire de même si elle n'est pas entretenue ».


http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=14472&Cr=gaza&Cr1=f…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 22/08/2007 01:23:15 (22/08/2007 10:23:15)

TSAHAL SÉCURISE LES AUTOSTOPPEURS EN JUDÉE-SAMARIE

Deux millions de shekels vont être investis par Tsahal afin de sécuriser les principaux points d'autostop fréquentés par les Israéliens en Judée-Samarie, principalement sur la route 60. Ce sont au total près d’une dizaine de points d’autostop que Tsahal entend équiper d’une surveillance électronique et vidéo mais également d’un bouton d’alarme. L’autostoppeur en danger pourra alors déclencher une alarme et prévenir ainsi les services de sécurité du problème qu’il rencontre. Pendant des annéés, Tsahal ainsi que le Shin Beit ont fait des efforts considérables pour éradiquer le phénomène tant prisé de l’autostop en Judée-Samarie. « Le calme relatif qui règne en Judée-Samarie » selon l’état-major, ne doit pas tromper les autostoppeurs. Pour Tsahal, il est toujours dangereux de faire de l’autostop dans les zones à forte densité palestinienne mais dans quelques mois, cette pratique sera, semble-t-il, sinon moins risquée, du moins sécurisée.

http://www.infolive.tv/fr/infolive.tv-11211-israelnews-tsahal-securise-les-…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 27/08/2007 10:03:57 (27/08/2007 19:03:57)

UNITED STATES - MILITARY BASES AROUND THE WORLD

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR AGRANDIR

http://www.liveleak.com/view?i=3b3f92b5d9

--Message edité par maria le 2007-08-27 19:06:19--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 28/08/2007 09:30:46 (28/08/2007 18:30:46)

CANADA TO EXTEND MILITARY BASES INTO ARTIC MARKED AS: MATURE

As the race to back up claims over the resources of the Arctic Ocean heats up, Canada has said it will build two new military bases in its far north.

Prime Minister Stephen Harper made the announcement during a tour of Canada's northern territories.

It comes as a Danish mission prepares to sail to the North Pole to map the seabed under the ice.

Last week, a Russian expedition planted the country's flag on the floor of the Arctic Ocean under the North Pole.

'Use it or lose it'

Mr Harper said a cold-weather army training base would be set up at Resolute Bay and an existing port at a former mine at Nanisivik would be refurbished to supply Arctic patrol vessels.

He said the facilities would bolster Canada's claims to disputed portions of the Arctic.

"Canada's new government understands that the first principle of Arctic sovereignty is use it or lose it," Mr Harper said from Resolute, a small Inuit community about 600km (372 miles) south of the North Pole.

"Today's announcements tell the world that Canada has real, growing, long-term presence in the Arctic."

Polar missions

Melting polar ice has led to competing claims over access to Arctic resources, including the Northwest Passage, a shipping channel between the Atlantic and Pacific oceans currently blocked by ice during the winter months.

Mr Harper announced plans last month to build six naval vessels to patrol the passage.

Canada, Russia, Denmark, Norway and the United States also have competing claims to the seabed below the North Pole, an area containing as much as 25% of the world's undiscovered oil and gas according to a US study.

The area is not currently regarded as part of any single country's territory and is governed instead by complex international agreements.

Last week a Russian expedition sent a mini-submarine to the ocean floor four kilometres (2.5 miles) below the North Pole to further Moscow's claim to the Arctic.

Moscow argues that waters off its northern coast extending to the North Pole belong to its maritime territory because an underwater feature, the Lomonosov Ridge, is an extension of its continental territory.

On Sunday, Denmark is sending a month-long expedition to the North Pole to study the same underwater ridge to see if it is connected to Greenland, a Danish territory.

The Danish team plans collect data to map the seabed under the ice.


http://news.bbc.co.uk/2/hi/americas/6941426.stm

http://www.liveleak.com/view?i=5a5_1186788723

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 30/08/2007 07:47:16 (30/08/2007 16:47:16)

CANADA - QUÉBEC PLANIFIE L'OUVERTURE D'UNE PRISON SPÉCIALISÉE

UNE GRANDE PREMIÈRE, AU QUÉBEC. UN CENTRE DE DÉTENTION POUR AGRESSEURS SEXUELS DEVRAIT VOIR LE JOUR SOUS PEU. NOUS SAVONS QUE LES LOIS ANTITERRORISTES SUR INTERNET POUR LES PÉDOPHILES ET AGRESSEURS SEXUELS SONT UNE COUVERTURE AFIN DE POUVOIR VENIR FOUINER DANS CHACUN DE NOS ORDINATEURS. M. JACQUES DUPUIS, MINISTRE DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE ET DE LA JUSTICE, A FAIT CETTE ANNONCE, HIER, LE 30 AOÛT 2007.

COMMENT CROIRE EN LEURS PAROLES QUAND PLUSIEURS DE CES GRANDS LEADERS SONT COUPABLES À PLUS D'UNE REPRISE DE PÉDOPHILIES, D'AGRESSIONS SEXUELS ET DE RITUELS SATANIQUES SUR LES CITOYENS? JE NE DIS PAS QUE LUI-MÊME PRATIQUE CES CHOSES, CAR JE N'AI AUCUNE PREUVE À SON SUJET, MAIS UNE CHOSE EST SÛRE, IL TRAVAILLE TRÈS FORT À METTRE EN PLACE, AVEC LE PREMIER-MINISTRE JEAN CHAREST, L'ÉTAT TOTALITAIRE DANS LA PROVINCE DE QUÉBEC, ALORS, PEUT-ON LUI FAIRE CONFIANCE?

ALORS, PEUT-ON PRÉVOIR QUE DANS UN AVENIR RAPPROCHÉ, CES CENTRES ÉLARGIRONT LEURS HORIZONS POUR Y INCLURE LES MARGINAUX, LES RÉSISTANTS, LES GRÉVISTES ET TOUT AUTRE INDIVIDU «DIT» DANGEREUX ET QUE CES CENTRES NE DEVIENDRONT PAS DES CENTRES DE TORTURES?

CE CENTRE DE DÉTENTION EST EN RÉALITÉ UN CAMP DE CONCENTRATION OÙ L'ON POURRA FAIRE TOUTE SORTE D'EXPÉRIENCES MÉDICALES SUR LES HUMAINS AFIN DE LES MODELER SELON LES VOIES DU PARTI AU POUVOIR ET AFIN DE FAIRE CERTAINES EXPÉRIENCES POUR FAIRE AVANCER LA SCIENCE. LE TERME CENTRE DE DÉTENTION NE SERT QU'À NOUS ENDORMIR AFIN QUE NOUS NE PUISSIONS COMPRENDRE TOUTE L'ÉTENDUE DE CE PROGRAMME DÉMENT. HITLER A UTILISÉ EXACTEMENT LE MÊME STRATAGÈME. NE VOUS RAPPELEZ-VOUS PAS MENGELE ET SA BANDE DE CRIMINELS, À L'ÉPOQUE NAZIE DU 3E REICH, ET QUI ONT ÉTÉ RÉCUPÉRÉS PAR LES ÉTATS-UNIS À LA FIN DE LA GUERRE?

CE CENTRE NOUS MONTRE TOUTE L'HORREUR VERS LEQUEL LE QUÉBEC ET LE CANADA SE POSITIONNENT POUR LES ANNÉES À VENIR. PEUPLE, RÉVEILLEZ-VOUS!


CANADA - QUÉBEC PLANIFIE L'OUVERTURE D'UNE PRISON SPÉCIALISÉE

DÉLINQUANTS SEXUELS

Par PC


Québec planifie l’ouverture d’un centre de détention qui serait exclusivement dédié aux agresseurs sexuels. (Photo Collaboration spéciale)

Québec planifie l'ouverture d'un centre de détention qui serait exclusivement dédié aux agresseurs sexuels, afin de réduire leur risque de récidive.

Le ministre de la Sécurité publique et de la Justice, Jacques Dupuis, en a fait l'annonce hier, alors qu'il réagissait au projet de consultation publique de l'Action démocratique sur la problématique liée aux crimes sexuels.

M. Dupuis, qui planche sur ce projet avec son collègue de la Santé et des Services sociaux, Philippe Couillard, souhaite présenter officiellement son initiative cet automne.

" Les délinquants sexuels, il ne s'agit pas simplement de les enfermer, de lancer la clé et de les oublier. Il faut travailler avec eux pour qu'il n'y ait pas de récidives ", a expliqué le ministre.

Son objectif est de doter le Québec d'un centre qui serait spécialisé dans le traitement des détenus aux prises avec des déviances sexuelles, et qui miserait sur différentes ressources professionnelles. Le ministre n'a toutefois pas préciser s'il comptait construire un nouveau centre ou transformer une prison déjà existante, ni révéler l'ampleur des coûts associés au projet.

CRITIQUES  

Jacques Dupuis a livré une charge à fond de train à l'endroit du chef adéquiste Mario Dumont, qualifiant d'inutile son projet de consultation et l'accusant de profiter du drame vécu par des victimes d'agression sexuelle.

" Il faut éviter d'exploiter la manchette du journal et se sauver par la suite, comme l'a fait Mario Dumont dans le dossier des accommodements raisonnables et de l'immigration ", a tonné M. Dupuis.

L'ADQ ANNONCE UNE CONSULTATION PUBLIQUE

Le ministre Dupuis s'est par ailleurs défendu de faire cette annonce au moment même où l'Action démocratique lance une vaste consultation publique au sujet de la délinquance sexuelle.

La consultation, présentée hier par l'ADQ, permettra au parti de sonder les groupes et les intervenants dans le secteur de la criminalité sexuelle infantile, ainsi que les citoyens.

" Il faut une sensibilité, une compassion dans ce dossier. Le débat doit porter sur la protection du public. Il y a eu laxisme du gouvernement ", a mentionné le chef de l'ADQ.


http://montreal.24heures.ca/Actualite/2007/08/30/4456894-sun.html

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 03/09/2007 23:47:11 (04/09/2007 08:47:11)

FRANCE : LE RETOUR DE LA BARBARIE !

Chers amis,

Il y a quelques jours à peine, je critiquais la décision de Sarkozy de créer des hôpitaux-prisons « pour les agresseurs sexuels », et je vous signalais les dangers infinis auxquels cela menait.  

Je vous signalais que ces hôpitaux constitueraient une INFRACTION TRES CLAIRE A LA JUSTICE, puisque les prisonniers, une fois libérés, resteraient encore et toujours des « prisonniers » dans ces hôpitaux-prisons.  Je dénonçais aussi l’AMALGAME qui est en train de se faire entre la prison et l’hôpital, et la dérive médicale qui ferait des médecins les gardiens de prisonniers dangereux, avec tous les risques et dérives que cela peut comporter.  

Aujourd’hui, une série d’articles, tous plus inquiétants les uns que les autres, a été publiée.  Je vous en fais part ci-dessous.

Tout d’abord, nous apprenons dans le premier article que LES FONDS ONT D’ORES ET DEJA ETE DEBLOQUES POUR UN HÔPITAL-PRISON A LYON (qui devrait ouvrir en 2009… tout a donc déjà été planifié LONGTEMPS à l’avance, et décidé de façon unilatérale, antidémocratique et sans débat public, bien entendu !).  

Dans le même article, nous apprenons que l’infâme Rachida Dati s’est rendue aux Pays-Bas afin de « s’inspirer » de ce qui s’y fait, car les Pays-Bas ont également des centres de « soins » pour les pédophiles.  

Ces centres coûtent 3 FOIS PLUS CHER qu’une prison habituelle  (et qui paiera ? LES CONTRIBUABLES, pour ne pas changer !  Une fois de plus, on parvient au même constat : lorsqu’il s’agit de claquer du pognon pour l’état-policier et la REPRESSION – qui donnent toujours davantage de pouvoir à l’Etat – , on trouve de l’argent ; lorsqu’il s’agit de traiter les problèmes de l’emploi, de la pauvreté et les problèmes humains, là c’est autre chose !  ).

MAIS SURTOUT… NOUS APPRENONS QUE CES CENTRES DES PAYS-BAS N’ABRITENT PAS SEULEMENT DES PEDOPHILES ! ON Y TROUVE AUSSI DE PSYCHOTIQUES ET DES PERSONNES SOUFFRANT DE TROUBLES DU COMPORTEMENT (pyromanes, entre autres) !!!   Or, la France souhaite clairement PRENDRE EXEMPLE sur les Pays-Bas !    

Croyez-vous toujours que les pédophiles et agresseurs sexuels seront LES SEULS à entrer dans ces hôpitaux-prisons après leur séjour en taule ?   Il est clair que NON, et cela est révélé seulement quelques jours après le dévoilement du projet du Sarkonazi !  On DEBUTERA par les pédophiles et agresseurs sexuels, puis on poursuivra par les psychotiques, les personnes atteintes de « troubles du comportement », les pyromanes, les meurtriers, puis éventuellement les « délinquants » etc.  N’oublions pas que la société répressive actuelle fait de tout passager, de tout activiste, de tout dissidant, de tout contestataire un CRIMINEL « terroriste »…  Méditez donc bien sur les implications de tout ceci.  

LE DANGER EST BIEN REEL, ET CELA SE PASSE EN CE MOMENT, EN FRANCE !    


Le second article nous signale une réaction de l’ancienne ministre de la Justice qui nous signale bien que les mesures prises contre les agresseurs sexuels et pédophiles constituent UN RETOUR A LA BARBARIE.  

Que l’on souhaite une justice plus sévère à l’encontre des pédophiles, avec des peines plus lourdes ou incompressibles, c’est une chose…

Rappelons cependant que Sarko souhaite NON SEULEMENT une peine de prison « non compressible », mais en plus un SEJOUR DANS UN HÔPITAL-PRISON AVEC EN PRIME UNE CASTRATION CHIMIQUE ET UNE SURVEILLANCE ELECTRONIQUE !  

Sarko, une fois de plus, joue sur la CORDE SENSIBLE DES GENS (et sur leur désir immodéré de "sécurité intégrale", qui est un leurre et un mythe), et se base sur ce qu'il y a de plus sordide (un crime pédophile) afin de RENFORCER SON SYSTEME POLICIER, DE REPRESSION ET DE CONTRÔLE DES POPULATIONS !    

Rappelons aussi que Sarko a AUSSI alourdi les peines pour les « DELINQUANTS ». Bref, avec Sarkozi, c’est la surveillance et la répression permanente, avec enfermement systématique à la clé…voire pire !  

Et enfin, le troisième article nous signale que Sarkozy serait, apparemment, pour un retour A LA PEINE DE MORT !!! « Pour les pédophiles », paraît-il, mais je crois qu’un type comme Sarkozy, qui n’aime ni ne supporte qui que ce soit et n’a de respect pour personne (sauf éventuellement pour l’élite du nouvel ordre mondial), qui soutient un système de SURVEILLANCE POLICIERE PERMANENTE ET DE REPRESSION GENERALISEE, qui ADMIRE LE « MODELE » AMERICAIN (une DICTATURE dans laquelle la peine de mort condamne aussi chaque année des INNOCENTS) est sans doute pour la restauration de la peine de mort tout court et valable pour TOUS !  

Va-ton donc ressortir les guillotines, en France ?
pire est à portée de main, semble-t-il…  

De façon très troublante, tout ceci apparaît JUSTE APRES la proposition, effectuée par un certain ministre allemand, d’EXECUTER toute personne SUSPECTEE de « terrorisme » et d’ENFERMER toute personne représentant un « danger pour la sécurité nationale »…    

« Bizarre », vous avez dit « bizarre » ?  

Les 3 terribles articles, ci-dessous…

BONNE INSURRECTION… OU BON ESCLAVAGE !  Vic.


ARTICLE 1 : Source : http://fr.news.yahoo.com/afp/20070831/tfr-france-paysbas-pedophilie-justice…

HOPITAUX PRISONS: LES MOYENS ONT ETE DEBLOQUES, ASSURE RACHIDA DATI

Par Par Alix RIJCKAERT AFP - Vendredi 31 août, 19h23

[g]ROTTERDAM (AFP) - La ministre de la Justice Rachida Dati a assuré vendredi que les moyens pour créer des hôpitaux prisons, notamment pour les pédophiles risquant de récidiver, étaient débloqués, à l'occasion de la visite d'une structure similaire aux Pays-Bas.

"S'agissant des moyens : les moyens ont été débloqués", a-t-elle dit en rencontrant la presse à l'isssue d'un déjeuner de travail avec son homologue néerlandais Hirsh Ballin à La Haye.

"En France, il y a 60.000 détenus. 8.000 d'entre eux sont des délinquants sexuels (...) une centaine d'entre eux sont très dangereux", a ensuite expliqué à Rotterdam (sud-ouest) la ministre à l'issue d'une visite de l'un des 12 hôpitaux prisons, connus sous le nom de centres TBS (ter berschikkingstelling, littéralement centre de "mise à disposition" du gouvernement).

En France, le premier hôpital fermé réservé aux pédophiles jugés dangereux à la fin de leur peine devrait ouvrir en 2009 à Lyon et compter une quarantaine de lits, a rappelé Mme Dati.

Mme Dati s'est également dite intéressée par la possibilité aux Pays-Bas de de prononcer la culpabilité et aussi l'irresponsabilité d'un criminel.

Le système judiciaire néerlandais permet à un juge de déclarer totalement ou partiellement irresponsable un condamné. Le juge peut aussi ordonner son internement en TBS à l'issue ou à la place d'une peine de prison tant qu'il risque de récidiver.

A propos du coût de fonctionnement de tels établissements, 450 euros par jour, soit trois fois plus que celui d'une prison ordinaire néerlandaise, la Garde des Sceaux a demandé rhétoriquement : "qu'est ce qui coûte le moins cher? Est-ce de protéger un mineur?"

"Si la justice ne donne pas comme priorité de protéger les citoyens et en particulier de protéger les mineurs, c'est qu'on a pas compris ce qu'attendaient les Français", a-t-elle ajouté.

Mme Dati, qui avait comme guide la secrétaire d'Etat néerlandaise à la Justice Nebahat Albayrak, a souligné le succès des centres TBS, qui accueillent quelque 1.600 personnes : 15% de récidive après un séjour de 6 ans en TBS, contre 50 à 60% de récidive pour les condamnés quittant la prison.

Le centre Kijvelanden, qui accueille 165 hommes, est organisé comme un véritable hôpital psychiatrique. Les "patients", comme on les y appelle, participent à différents ateliers (bois, musique etc), suivent des thérapies de groupe ou individuelles et rencontrent leur psychiatre au moins une fois par semaine.

Mais la nuit ils sont enfermés derrière des portes électroniquement verrouillées.

Organisé "dans l'objectif d'aider le patient à se réinsérer dans la société, mais tout d'abord pour protéger la société contre le risque de récidive", le traitement procède par phases vers une possible remise en liberté.

Une médication forcée peut intervenir "si le malade constitue un danger pour son entourage, mais cela se fait de façon très réglementée", a expliqué à l'AFP un psychiatre préférant l'anonymat.

Environ un tiers des internés sont des criminels sexuels. On y trouve aussi des psychotiques ou des personnes souffrant de troubles du comportement, comme les pyromanes.

Le système néerlandais a environ 160 cas de "long-séjour", chez qui les traitements ont échoué et qui ne retrouveront sans doute jamais la liberté.

"Il y a là un mélange inquiétant (...) soit une personne est responsable sur le plan pénal, elle purge alors sa peine et doit ensuite être remise en liberté, soit elle est malade et doit être soignée. Sa libération ne doit alors être décidée que par des médecins, avec la possibilité de contester leur décision devant un juge", a estimé Naima Rudloff, du syndicat FO Magistrats, qui accompagnait la ministre.


ARTICLE 2 : Source : http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20070821/tts-france-justice-lebranchu-tp-ca02f96_1.html  

LEBRANCHU DENONCE LA "BARBARIE" DES MESURES ANTI-PEDOPHILES

Reuters - Mardi 21 août, 10h33

PARIS (Reuters) - L'ancienne ministre de la Justice socialiste Marylise Lebranchu dénonce le manque de recul de Nicolas Sarkozy et estime que les mesures contre les délinquants sexuels annoncées lundi par le chef de l'Etat constituent "une forme de retour vers la barbarie".

"Je comprends que les victimes réagissent dans l'émotion et ne pensent qu'à une chose: éliminer l'agresseur. Mais l'homme politique doit prendre du recul. La société doit être une société de justice et non de vengeance", déclare-t-elle au Parisien.

Nicolas Sarkozy a reçu lundi à l'Elysée le père et le grand-père d'Enis, un enfant de cinq ans violé par un délinquant sexuel multirécidiviste. Selon le Parisien, Francis Evrard aurait reconnu une quarantaine d'agressions contre des enfants et n'avoir été poursuivi que pour trois.

A l'issue de cette rencontre, le président de la République a annoncé un durcissement de la législation contre les délinquants sexuels, avec la suppression de la remise de peine automatique et l'obligation de soins dans un hôpital spécialisé fermé à la fin de la peine si les experts le jugent utile.

"En France, depuis des années, il n'y a eu aucun développement de la psychiatrie. Les psychiatres chargés de dépister les déviances sont trop peu nombreux, voire rares", estime Marylise Lebranchu.

"Face à l'échec de la politique psychiatrique, plutôt que de se demander comment dépister les déviances, comment dépister avant le premier acte, nous revenons au système asilaire. C'est une forme de retour vers la barbarie", ajoute-t-elle.


ARTICLE 3 : Source :   http://fr.news.yahoo.com/ap/20070903/tfr-justice-pedophilie-enis-sarkozy-34…  

NICOLAS SARKOZY FAVORABLE A LA PEINE DE MORT POUR LES PEDOPHILES, SELON LE PERE DU PETIT ENIS; L'ELYSEE DEMENT

AP - Lundi 3 septembre, 20h15

PARIS - Mustafa Kocakurt, le père du petit Enis enlevé et violé par un pédophile récidiviste le 15 août dernier à Roubaix (Nord), affirme dans une interview disponible sur Internet que le président Nicolas Sarkozy lui a confié être favorable, comme lui, à la peine de mort pour les pédophiles.
A l'Elysée, on dément que le président ait tenu de tels propos.

Dans un extrait d'interview, visible lundi sur le site Web de Karl Zéro http://leweb2zero.tv/ et devant être diffusé sur la chaîne 13e Rue le 28 septembre, Mustafa Kocakurt revient sur son entretien avec le président de la République, expliquant d'abord qu'il est "pour la peine de mort", "pour les pédophiles", "parce qu'ils s'en prennent à nos enfants" et que "c'est vraiment des dangereux".

Le père d'Enis affirme avoir dit à Nicolas Sarkozy qu'il était favorable à la peine capitale dans ces cas, et affirme que le chef de l'Etat lui a répondu "que lui aussi". "C'est ce qu'il aurait voulu", déclare-t-il.

"Apparemment, même s'il est président, il a quand même les mains liées, parce qu'il n'est pas tout seul à décider", explique ensuite le père du petit garçon.

Mustafa Kocakurt assure également que le président lui a dit qu'il était "d'accord" pour la mise en place d'"hôpitaux fermés" et de "castrages" (castrations, NDLR) à l'époque où il était ministre de l'Intérieur. "Mais à ce qu'il m'a dit, il avait été freiné", confie-t-il.

"Il avait fait ces propositions-là, mais personne ne l'a pris au sérieux, ils n'avaient pas voulu", raconte-t-il, précisant que la président lui avait dit "que maintenant (son) histoire était un tremplin justement, pour leur prouver qu'il avait raison".

"Maintenant, j'espère qu'il tiendra parole parce qu'il me l'a promis. De toute façon, je ferai en sorte qu'il tienne parole", assure Mustafa Kocakurt.
Enis, âgé de 5 ans, avait été enlevé le 15 août à Roubaix (Nord). Après la mise en place d'un plan "alerte enlèvement", Francis Evrard, 61 ans, un pédophile sorti le 2 juillet de la prison de Caen (Seine-Maritime) et condamné à trois reprises pour des faits similaires, était retrouvé en compagnie du jeune garçon.

Après avoir reçu le père et le grand-père d'Enis Kocakurt, le président Nicolas Sarkozy avait annoncé le 20 août un projet de loi pour novembre et la construction d'hôpitaux-prisons, dont un premier établissement à Lyon pour 2009, pour empêcher la récidive des criminels sexuels dangereux. AP


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 04/09/2007 23:15:29 (05/09/2007 08:15:29)



AUSTRALIE : GUANTANAMO BIS ET "HIGH TECH" AU MILIEU DE L'OCÉAN INDIEN : CONTRE QUI ?

Christmas Island immigration detention centre

Damian Spruce  
 
Christmas Island, une Guantanamo pour les immigrés

Dans le cadre enchanteur d’une île tropicale, à des centaines de kilomètres de la côte australienne, le gouvernement australien est en train de construire, au beau milieu de l’Océan Indien, un centre de détention pour immigrés de dernière génération, qui a plus d’une ressemblance avec le camp de détention de Guantanamo Bay. Christmas Island est un des territoires les plus reculés de l’Australie (il est plus proche de l’Indonésie, à 360 kilomètres de distance seulement de Djakarta).  
 
SIDNEY

Comme Lampedusa (au sud de la Sicile, où arrivent de nombreux migrants africains, NdT), c’est une île touristique, et les agences de voyage offrent des vols réguliers, mais très coûteux, à ceux qui veulent aller y passer des vacances de plage et plongée sous marine. Mais il deviendra bientôt le site du centre de détention le plus grand et « high tech » d’Australie, où les détenus seront coupés du monde non seulement par des barbelés et systèmes de surveillance électronique, mais par des centaines de kilomètres d’océan.

Le «Christmas Island immigration detention centre » a été pensé à l’origine en 2001, et devait être terminé en 2002, immédiatement après la « crise » migratoire du navire Tampa et la « Pacific solution » qui s’en suivit. Une histoire qui avait commencé en août 2001, quand la marine australienne fut envoyée entre Timor-Est et l’Océan Indien pour surveiller et intercepter des barques chargées de demandeurs d’asile se dirigeant vers l’Australie, dans le cadre de l’opération militaire « Relex » (précurseur de l’ « Opération Frontex » en Méditerranée).

La première déportation

Après l’interception du navire norvégien Tampa, qui avait secouru des centaines d’afghans dans une barque en difficulté, partie d’Indonésie, l’unité australienne (en fait une unité d’élite des troupes aériennes spéciales australiennes) prit le contrôle du navire et transféra de force les demandeurs d’asile sur un vaisseau qui les amena jusqu’à l’île de Nauru. Là, on examina leurs demandes d’asile, et ceux qui arrivèrent à obtenir une protection furent réorientés dans différents pays d’accueil.

Cette stratégie a pris le nom de « Pacific solution ». Un navire australien patrouille aujourd’hui encore dans les eaux au nord de Christmas Island pour arrêter toute embarcation d’émigrés se dirigeant sur ses côtes et vers le territoire australien.

Christmas Island fait partie de la suite de la « Pacific solution », avec Nauru et quelques autres camps pour les migrants, sur l’île de Manus et en Papouasie Nouvelle Guinée. Au départ, le centre devait coûter 230 millions de dollars et avait été planifié pour héberger 1.200 immigrés. Mais en 2006 le centre n’était toujours pas terminé. Le budget avait explosé jusqu’à 500 millions et les places réduites à 800. Certains témoignages des travailleurs sur l’île disent que les coûts atteindront le million de dollars avant même que le centre ne soit terminé. Pour le moment la date de fin des travaux est fixée à décembre 2007. L’entretien des implantations actuelles coûte 6,8 millions d’euros annuels et le Département pour l’immigration a reconnu que quand le nouveau centre sera terminé les coûts seront nettement supérieurs.

Les plans du nouveau centre et les détails de la structure sont arrivés récemment jusqu’aux médias, dévoilant une prison pour migrants horriblement « high tech ». Le centre sera équipé de très modernes instruments de contrôle et surveillance, excessifs par rapport à leur emploi effectif. En effet la majeure partie du plan de sécurité du centre semble être d’un niveau à la hauteur d’une utilisation de lieux où seraient détenus des terroristes ou des prisonniers militaires, comme à Guantanamo Bay. Et du fait de ces mesures, de nombreux aspects suscitent une certaine perplexité.

Microsondes et cellules

S’y trouvent, par exemple, des centaines de microsondes pour contrôler les mouvements, et des télés caméras en circuit fermé sous les chéneaux, aux plafonds et dans toutes les chambres.

Pour donner un aperçu de ce régime de surveillance, les détenus seront obligés de porter des cartes électroniques qui enregistreront tous leurs mouvements. Les caméras sont reliées à un système de surveillance central, situé à Canberra, la capitale de l’Australie, au sud-est du continent, soit à des centaines de kilomètres de distance. C’est de là que sont activées les portes électroniques et les grilles métalliques qui ferment les cellules individuelles, les groupes de cellules, ou même les blocs entiers. Par le système de contrôle central, on peut aussi savoir ce qu’on regarde sur les télés du centre (peut-être les bureaucrates de l’immigration obligeront-ils les immigrés à regarder « Big Brother » 24h sur 24).

Le projet montre aussi comment le centre se trouve dans un milieu autosuffisant, renfermé à l’intérieur de barbelés, avec tous les services à disposition, si bien qu’un immigré n’aura jamais d’excuse pour demander à pouvoir sortir.

On y trouve une école, un centre de soins pour les mineurs, une nursery et un endroit pour les jeux d’enfants. Un hôpital équipé, avec un bloc opératoire, de façon à ce qu’un immigré puisse rester incarcéré même en cas d’urgence sanitaire. Il y a en outre de nombreuses cellules pour l’isolement qui ont déjà été utilisées par le Département pour l’immigration pour des détenus porteurs de problèmes psychologiques, exacerbant ainsi leurs troubles mentaux. Et puis des pièces spéciales, pour les entretiens, avec vitres renforcées pour séparer les détenus de l’équipe. D’autres caractéristiques du centre ont été prévues pour empêcher les manifestations des immigrés qui, ces dernières années, ont éclaté dans d’autres centres de détention australiens.

En attendant les « terroristes »

Pour empêcher les immigrés de manifester leurs revendications depuis les toits, d’où ils sont visibles de l’extérieur, les édifices du centre ont des toits construits de telle sorte qu’il est impossible de les escalader. Enfin, les barrières qui entourent le centre sont très loin des structures de résidence des détenus. Ce qui signifie que si quelque militant pour les droits des immigrés (ou de la communauté locale) réussissait à arriver à Christmas Island, et à aller au centre, il n’aurait que peu de chances d’établir un contact avec les détenus. Les barrières ont été électrifiées et munies de télé caméras, de lumières et de détecteurs capables d’intercepter tout déplacement.

Des technologies de contrôle aussi avancées ont suscité des interrogations ; de nombreuses personnes pensent qu’un complexe aussi nouveau ne peut avoir été pensé seulement pour emprisonner des immigrés clandestins. Pour la bonne raison aussi que le nombre d’immigrés illégaux en Australie a chuté significativement depuis 2001, et il est difficile qu’ils soient désormais nombreux au point de remplir ce centre. Une hypothèse est que ce sera une structure à « usage mixte » où, en même temps que les détenus immigrés, on expédiera des présumés terroristes et combattants ennemis de la « guerre à la terreur » étasunienne, qui y seront emprisonnés, surtout si les pressions politiques imposent au gouvernement des Etats-Unis de fermer Guantanamo Bay.

Ce genre de suppositions s’est trouvé renforcé par l’arrivée sur l’île de quelques fonctionnaires du Département de la Sécurité étasuniens, entre le 4 et le 9 novembre de l’an dernier. Ils sont arrivés sur des vols charters de Singapour, et se sont arrêtés pendant une période assez longue sur l’île. Le gouvernement australien n’a jamais révélé le motif de cette visite, mais il n’y a pas beaucoup de doutes sur le fait que cela ait servi à inspecter le centre et ses nouvelles technologies. La visite des fonctionnaires étasuniens s’est déroulée dans un contexte de collaboration de plus en plus forte entre les Usa et l’Australie, que ce soit sur le front des prisonniers militaires détenus à Guantanamo Bay (le dernier Australien qui y a été détenu, David Hicks, a été relâché par le gouvernement des Etats-Unis au début de cette année), ou sur le front des migrants clandestins détenus à Guantanamo. En avril dernier, Usa et Australie ont signé un accord pour échanger jusqu’à 200 réfugiés qui seront déportés dans de nouveaux territoires (appelé « resettlement »). Les réfugiés étasuniens sont sans doute ces immigrés haïtiens ou cubains interceptés par les Etats-Unis tandis qu’ils essayent de rejoindre les Usa, et détenus temporairement dans la base navale de Guantanamo Bay. Au lieu de les garder aux Etats-Unis, ils seront expédiés en Australie. Les réfugiés australiens pourraient constituer une partie du nouveau centre de Christmas Island.

La protestation locale

Les plans du gouvernement australien, cependant, ne sont pas sans problème et, même à Christmas Island, qui a une population de 1.200 personnes seulement, les mouvements d’opposition vont en augmentant. Anna Samson, avocat australienne pour les droits des réfugiés, a reçu des fonds des associations Oxfam Australia et Oxfam Hollande pour aller à Christmas Island et inspecter le centre. Elle a fait part dans son rapport de l’accroissement de la section de Christmas Island de l’organisation australienne de soutien « Rural australians for refugees » qui conteste le traitement du gouvernement à l’égard des demandeurs d’asile ainsi que la construction du nouveau centre.

Peu d’habitants de l’île ont été employés à la construction, la main d’œuvre a été amenée du continent (parmi laquelle de nombreux ressortissants provenant d’Indonésie, façon de calmer le puissant voisin de l’Australie). Et nombre d’habitants s’opposent à l’idée que leur île ne devienne une prison pour les réfugiés ; ils s’opposent en particulier à cette détention indéfinie de demandeurs d’asile qui est désormais devenue une norme en Australie, avec des gens qui sont détenus pendant des années sans que leur cas ne trouve de solution. Etant donné l’isolement de l’île du reste de l’Australie, ce sont les mouvements politiques locaux qui joueront un rôle important pour s’opposer à l’incarcération des migrants dans cette nouvelle prison.

Edition de dimanche 2 septembre 2007 de il manifesto
http://www.ilmanifesto.it/Quotidiano-archivio/02-Settembre-2007/art10html
Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio
Le nom indigène de l’île est Kiritimati, sa capitale est « The Settlement » : dans l’empire britannique on appelait un chat un chat et une bonne exploitation coloniale, un « Etablissement ».
Voir aussi :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Île_Christmas_(Australie)

--Message edité par maria le 2007-09-05 08:20:25--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 06/09/2007 11:20:53 (06/09/2007 20:20:53)



U.S. BUILDS FOR FUTURE AT GUANTANAMO

Wed Sep 5, 2007 8:19PM EDT

By Jane Sutton

GUANTANAMO BAY U.S. NAVAL BASE, Cuba (Reuters) - The U.S. military is building a mobile courtroom complex on an unused runway at the Guantanamo Bay naval base and plans to be ready by March to conduct as many as three terrorism trials at a time.

The $10 million project will add two new courtrooms to the existing one, which is being fitted with a new computer projection system to display evidence for the war crimes tribunals set up to try suspected al Qaeda operatives held at the U.S. naval base in eastern Cuba.

"It's projected for an early spring completion," Rear Adm. Mark Buzby, who took command of the Guantanamo detention operation in May, told journalists visiting the base on Wednesday.

Pentagon officials have said they plan to try as many as 80 of the 355 Guantanamo prisoners on war crimes charges, including Khalid Sheikh Mohammed, whom the U.S. military said has confessed to plotting the September 11, 2001, attacks that killed nearly 3,000 people in the United States.

He is one of 14 "high-value" prisoners sent to Guantanamo last year from secret CIA prisons.

So far, Australian former prisoner David Hicks is the only person convicted in the Guantanamo tribunals, but he avoided a trial by accepting a plea deal that limited his sentence to nine months in prison.

Hicks pleaded guilty in March to providing material support for terrorism and was sent home to Australia to serve his sentence.

Efforts to try other Guantanamo prisoners in the tribunals, formally known as "commissions," are stalled in legal appeals. They have been condemned by human rights groups and by military and civilian lawyers for the prisoners, especially for the potential use of evidence obtained through coercion.

Critics call the tribunals an ad hoc legal system that follows neither U.S. military nor civilian law, nor the international laws of war established under various treaties.

Rows of khaki tents have sprung up on the old runway in front of the current court building and are being transformed into the temporary court complex ready to accommodate three simultaneous trials as soon as the appeals are resolved.

"What we don't want to do is have the process waiting on the facility to be constructed, so we're getting the facility in place, having it ready to go," Buzby said.

He described the complex as "expeditionary."

"It's not there to stay. It's there to come, do its mission and when the commissions are complete, whenever that is, it'll all go away, pack up the tents. Nothing will be there," Buzby said.

He said he did not know whether prosecutors would seek to try the "high-value" prisoners first if the courts allow the tribunals to go forward.

"I really don't know what the docket looks like," he said.


http://www.reuters.com/article/topNews/idUSN0526877120070906?pageNumber=2

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 09/09/2007 20:13:08 (10/09/2007 05:13:08)

U.S. TO TARGET IRANIAN ARMS ENTERING IRAQ

By Yochi J. Dreazen and Greg Jaffe
Word Count: 1,041

BARDA, Iraq -- The Pentagon is preparing to build its first base for U.S. forces near the Iraqi-Iranian border, in a major new effort to curb the flow of advanced Iranian weaponry to Shiite militants across Iraq.

The push also includes construction of fortified checkpoints on the major highways leading from the Iranian border to Baghdad and the installation of X-ray machines and explosives-detecting sensors at the only formal border crossing between Iran and Iraq.

The measures come as the U.S. high command in Iraq has begun to recalibrate the overall American mission in the country to focus less on ...

• THE FULL WSJ.com ARTICLE IS ONLY AVAILABLE TO SUBSCRIBERS.


http://online.wsj.com/article/SB118939335334222323.html?mod=googlenews_wsj  

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 25/09/2007 09:46:19 (25/09/2007 18:46:19)

A MODERN AUSCHWITZ - NORTH KOREA'S CAMP 22

A Prison for Christians

By Mark Earley
5/3/2005

Note: The following commentary contains graphic descr iptions of human-rights abuses that may not be suitable for some readers.

The story was reminiscent of the horrors of Auschwitz. Kwon Hyuk, who recently defected from North Korea, was telling a British journalist what it was like to work at Camp 22, North's Korea's infamous concentration camp. As Hyuk recalled, "I witnessed a whole family being tested on suffocating gas and dying in the gas chamber. The parents were vomiting and dying, but till the very last moment they tried to save the kids by doing mouth-to-mouth breathing."

Above the glass chamber, scientists were calmly observing and taking notes, just like the Nazis did sixty years ago with medical experiments.

It's a dreadful testimony -- but typical of those given by people who manage to escape North Korea's brutal regime. Others tell stories of prison guards who stamp on the necks of newborns to kill them. One former prisoner, Soon Ok-lee, tells of being ordered to pass out poisoned cabbages to fifty fellow prisoners -- women who then vomited and died within twenty minutes of eating them.

Atrocities like these are the reason that some forty groups, including the Wilberforce Forum, have formed the North Korea Freedom Coalition. Our goal: to urge the State Department to fully implement the North Korea Human Rights Act of 2004, which we also helped get passed.

The coalition has reason to believe that some at the State Department are dragging their feet. Hints of unwillingness to act appear in the State Department's Report on the Status of North Korean Asylum Seekers and the government's policy toward them. For example, as we wrote in a letter to Secretary of State Condoleezza Rice, the report claims that "current treatment of returned migrants is generally better than it has been in previous years." Recently escaped refugees would have told them otherwise; so would human-rights groups that have received credible reports of the execution of North Korean migrants when they return home.

We're also told that a "survey" of U.S. diplomatic posts near North Korea reveals that most in the region would oppose U.S.-funded assistance to refugees "at this time." But the entire point of the North Korea Human Rights Act is to move beyond what is being done "at this time." In any case, it is premature to presume that governments in the region -- many of which are cooperating with South Korea -- would refuse to cooperate with workable proposals from the United States.

And whether they agree or not, the United States must move forward, helping people -- including many Christians -- who are being tortured and killed by the North Korean government.

Sixty years ago, the Allies threw open the doors to Nazi-run camps -- and were horrified by what they found. Today, Auschwitz is a reality once again -- in North Korea. And this time, we cannot claim we don't know what's going on in these camps. The only question is: What are we going to do about it?

As Christians, we believe all humans are created in the image of God, which is why Christians have always been the strongest champions of human rights. Please visit our website, www.BreakPoint.org, and learn more about this issue. Then I want you to call, write, or e-mail the Secretary of State.

When referring to Auschwitz, the Jews say, "Never again." Well, "never again" is happening today, and it is to our shame if we don't do everything humanly possible to stop it.


http://www.breakpoint.org/listingarticle.asp?ID=3227


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 27/09/2007 23:12:18 (28/09/2007 08:12:18)

CITIES TRY TO SHUT FEMA TRAILER PARKS

By Brad Heath, USA TODAY

Communities along the Gulf Coast are moving to banish the government-issued trailers that house tens of thousands of people whose homes were destroyed by the devastating hurricanes in 2005.

Read more + VIDEO:

http://www.usatoday.com/news/nation/2007-09-27-trailers_N.htm?csp=

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 30/09/2007 10:37:06 (30/09/2007 19:37:06)

5 NOUVEAUX AVANT-POSTES EN JUDÉE-SAMARIE

Moyen-orient

Les « Fidèles de la terre d’Israël », une organisation israélienne d’extrême droite, prévoient de construire dans les jours à venir cinq nouveaux avant-postes en Judée-Samarie.

C’est ce qu’annonce la police qui se prépare à intervenir.

Dès ce dimanche, l’organisation prévoit d’installer cinq nouveaux avant-postes principalement en Samarie. La police a dores et déjà mis en place un plan de sécurité pour empêcher les « Fidèles de la terre d’Israël » de parvenir à certains zones de Judée-Samarie d’où sera exclue la presse.

Les militants d’extrême-droite, pour leur part, ont déjà donné des noms à ces avant-postes, il s’agit de Itim, Ma'a lot Halhul, Nofe' Shomronim, Shvut Amim et Harhivi qu’ils comptent habiter très prochainement.

Cette information intervient à l’heure où le vice-Premier ministre, Haïm Ramon, a fait savoir qu’il entendait accélérer le démantèlement des avant-postes illégaux de Judée-Samarie.


http://www.infolive.tv/fr/infolive.tv-12838-israelnews-5-nouveaux-avant-pos…



 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 01/10/2007 01:41:04 (01/10/2007 10:41:04)

VAST US MILITARY BASE NEAR BORDER RELIES ON MEXICAN LABOR

This sprawling US Army base located at the edge of El Paso and skirting the border with Mexico is undergoing a major expansion that heavily relies on Mexicans for its construction.

Amid growing controversy in the United States over immigration -- legal and illegal -- the military is using foreign labor to build the base.

The expansion will also mean a population boom and a big infusion of cash for the poor city of El Paso, separated by the Rio Grande from Ciudad Juarez, Mexico.

But who will build the new barracks and offices at Fort Bliss, and the shopping malls and restaurants outside the base?

"All those homes and shopping malls are built by us Mexicans," said bus driver Mario Encinas, a native of Mexico who works at Fort Bliss.

"With real documents or not, we are the ones that do that work here and across the United States," Encinas told AFP, noting that he works on base "with real documents."

Fort Bliss is currently home to the army's Air Defense Artillery School and to several Patriot Missile batteries. But over the next several years most of the missile specialists will move to Fort Sill, Oklahoma, and Bliss will become home to the First Armored Division, which is relocating from Germany.

The changes will see the population at the 4,500 square kilometer (1.12 million acres) site more than double, from 14,122 to more than 30,000 by 2011.

New barracks, family housing and offices are needed, as are new sites for vehicle and weapons repair and maintenance.

"It's a 2.6 billion dollar expansion project, the largest current expansion of any military outpost in America," said Clark McChesney, director of the Fort Bliss Transformation Office.

The base expansion is also seen as a key for economic development in El Paso, the largest US city on the border with Mexico with a population of one million -- 80 percent Hispanic, overwhelmingly of Mexican origin.

El Paso is also one of the poorest cities in the United States, were the average annual family income is just over 30,000 dollars a year, low by US standards.

"The economic impact for El Paso will be 22 billion dollars, because of the increase of soldiers and the expansion in this base, between 2005-2013," McChesney said.

The city is expecting the Bliss expansion to indirectly create thousands of jobs off-base at shopping malls, restaurants, and myriad retail and service outlets.

El Paso and Ciudad Juarez (population 1.5 million) make a vast megalopolis separated by the Rio Grande river, which marks the border. The cities are linked by five bridges.

"We're located on the US-Mexico border, one of the largest international metro areas in the world," said Bob Cook, president of El Paso Regional Economic Development Corporation.

The region "provides a unique laboratory environment for homeland security companies to develop technologies that can enhance homeland or border security," he said.

McChesney insisted that all the Fort Bliss work is being done by qualified laborers with proper paperwork.

But on September 15, the El Paso Times newspaper reported that 12 construction workers were detained at Fort Bliss because they were in the country illegally or had fake work permits. Most of them were employed by subcontractors, officials told the Times.

Some 3,800 Fort Bliss soldiers are currently based in Iraq, including the sister of a downtown El Paso Mexican-American taxi driver.

"This is my sister, fortunately she already returned," said the driver, proudly showing passengers a photo album of the woman in uniform.


http://rawstory.com/news/afp/Vast_US_military_base_near_border_r_09302007.h…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 05/10/2007 06:27:06 (05/10/2007 15:27:06)

CIA DETENTION PROGRAM REMAINS ACTIVE: U.S. OFFICIAL

Randall Mikkelsen
Reuters
Friday October 05, 2007

A secret CIA overseas detention program revealed by President George W. Bush last year remains active and has held at least one al Qaeda militant since then, a U.S. official said on Thursday.

The official confirmed the detention as the White House skirted the question of whether the agency had resumed holding prisoners at secret sites and insisted that the United States does not torture.

The New York Times reported on Thursday that the CIA was again holding prisoners at "black sites" overseas, and that the Justice Department under then-Attorney General Alberto Gonzales had issued a secret opinion in 2005 that endorsed the harshest interrogation techniques ever used by the CIA.

"The ongoing existence of the CIA program is extremely troubling," especially in light of the reported Justice Department opinion, said Elisa Massimino, Washington director of the advocacy group Human Rights First.

The detention and interrogation program, first revealed by The Washington Post in late 2005 and then acknowledged by Bush in September 2006, has provoked an international outcry, with critics accusing the administration of secretly using torture to interrogate terrorism suspects.

Bush said all 14 high-level terrorism suspects held at that time had been transferred to Guantanamo Bay, Cuba. But the Defense Department said in April it had taken custody of a suspected al Qaeda leader who had previously spent months in CIA hands.

A U.S. counterterrorism official, asked about detentions under the program, said: "In late 2006, Abd al-Hadi al-Iraqi, a high-ranking al Qaeda terrorist who planned and conducted attacks against U.S. military forces, was captured and held in CIA custody."

The official said the man, whose real name was given by the Defense Department as Nashwan Abd al-Razzaq Abd al-Baqi, was transferred to department control at Guantanamo Bay earlier this year.

"WE DO NOT TORTURE"

An al Qaeda leader said in May that Abd al-Baqi had been arrested in Turkey and handed over to the Americans.

Asked if the CIA currently holds anyone, agency spokesman George Little said, "We do not comment on this question as a matter of course."

"The agency's terrorist detention and interrogation program has been conducted lawfully, with great care and close review," he said.

White House spokeswoman Dana Perino would not comment on the program, saying, "We haven't been in the habit of doing a press release every time we have a prisoner."

She also declined to comment on specific interrogation techniques but said, "The policy of the United States is not to torture."
 


The Times said the Justice Department's secret 2005 memo differed sharply from a public legal opinion in December 2004 that declared torture "abhorrent."

Senate Intelligence Committee Chairman Jay Rockefeller, a West Virginia Democrat, in a letter on Thursday to the Justice Department requested the legal opinions cited in the newspaper article. Rockefeller said he had repeatedly asked for the classified opinions and the Justice Department had never provided a formal response.

House of Representatives Judiciary Committee Chairman John Conyers, a Michigan Democrat, wrote separately to the acting attorney requesting the documents.

Citing unnamed officials, the Times said the 2005 memo for the first time explicitly authorized painful physical and psychological tactics including head-slapping, simulated drowning and frigid temperatures.

Justice Department spokesman Brian Roehrkasse said the 2004 opinion "remains binding on the executive branch" but that he could not comment on any later, nonpublic "legal advice."

Bush ordered in July that CIA interrogators comply with international Geneva Conventions against torture.

Massimino said the order and the administration's legal opinions appear to leave much room for harsh interrogations.

(Additional reporting by Tabassum Zakaria, James Vicini and Thomas Ferraro)


http://www.prisonplanet.com/articles/october2007/051007CIA.htm

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 10/10/2007 12:54:25 (10/10/2007 21:54:25)

US DETAINS NEARLY 25,000 IN IRAQ

NOUS VOYONS QUE LES PRISONS MILITAIRES SONT DE PLUS EN PLUS UTILISÉES CONTRE LES CITOYENS. CES PRISONS SONT EN FAITS DES CAMPS DE CONCENTRATIONS OÙ LES DROITS DES PRISONNIERS SONT INEXISTANTS ET OÙ SE PRATIQUE LA TORTURE SUR UNE BASE RÉGULIÈRE.

DURANT DES ANNÉES, NOUS AVONS DÉNONCÉ CES CAMPS ET/OU PRISONS SECRÈTES. MAINTENANT, NOUS VOYONS QU'ELLES SONT DE PLUS EN PLUS OPÉRATIONNELLES À TRAVERS LE MONDE. CE QUI NOUS MONTRE QUE LA DICTATURE MONDIALE AVANCE DE PLUS EN PLUS.


AFP
Wednesday, October 10, 2007

The US military is holding nearly 25,000 people in its prisons in Iraq, 860 of whom are under the age of 16, the general in charge of their detention said on Wednesday.

Eighty-three percent of inmates are Sunnis and 16 percent are Shiite, General Douglas Stone told a press conference in Baghdad.

Egyptians, Iranians, Saudis and Syrians number among 280 foreign nationals imprisoned by the US military in Iraq, he said.

There are two prisons run by the Americans on Iraqi soil: one at their Camp Cropper base outside Baghdad, the other at Camp Bucca near the southern port of Umm Qasr.

These prison receive an average of 60 news inmates each day, according to Stone, while the average length of time for incarceration of a detainee is 300 days.

Since the beginning of the Muslim holy month of Ramadan in mid-September, the US military has freed around 50 to 60 prisoners every day.


http://www.prisonplanet.com/articles/october2007/101007_b_detains.htm

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 11/10/2007 06:00:15 (11/10/2007 15:00:15)

UN AUSCHWITZ MODERNE - CORÉE DU NORD CAMP 22

Une Prison pour les Chrétiens

Par Mark Earley
5/3/2005

Note:  Le commentaire qui suit contient des descrïptions graphiques d’abus des droits humains qui peuvent ne pas convenir à quelques lecteurs.

L’histoire nous rappelle les horreurs de Auschwitz.  Kwon Hyuk, qui a récemment déserté la Corée du Nord, a dit à un journaliste Anglais comment c’était de travailler au Camp 22, le camp de concentration bien connu en Corée du Nord.  

Comme Hyuk se rappelait, "J’ai été témoin d’une famille complète qui a fait l’objet d’une expérience avec des gaz suffocants et tous les membres de la famille sont morts dans la chambre à gaz.  Les parents vomissaient et mourraient, mais jusqu’au tout dernier moment ils ont essayé de sauver leurs enfants en leur donnant la respiration bouche-à-bouche."

Au dessus de la chambre vitrée, des scientistes observaient calmement la scène et prenaient des notes, comme les Nazis l’ont fait il y a soixante ans avec des expérimentations médicales.

C’est un témoignage atroce – mais typique avec ceux donnés par des gens qui ont réussi à fuir le régime brutal de la Corée du Nord.  D’autres racontent des histoires de gardiens de prison qui ont mis le pied sur le cou de nouveaux nés pour les tuer.

Un ancien prisonnier, Soon Ok-lee, raconte avoir reçu l’ordre de distribuer du chou empoisonné à cinquante camarades prisonniers – des femmes qui vomissaient et mourraient dans les vingt minutes après en avoir mangé.

Des atrocités comme celles-là sont la raison pour qu’environ quarante groupes, incluant le Forum Wilberforce, ont fondé la Coalition pour la Liberté en Corée du Nord.  Notre but : inciter le Département d’État à appliquer entièrement l’Acte de 2004 des Droits Humains de la Corée du Nord, lequel nous avons également aider à faire adopter.

La coalition a des raisons de croire que des gens au Département d’État se traînent les pieds. Des soupçons de réticence à agir apparaissent dans le Rapport du Département d’État sur le Statut du ‘North Korean Asylum Seekers’ et de la politique gouvernementale à cet égard. Par exemple, comme nous l’avons écrit dans une lettre à la Secrétaire d’État Condoleezza Rice, le rapport dit que "le traitement actuel des émigrants qui sont revenus est généralement meilleur qu’il ne l’a été dans les années précédentes."  Des réfugiés qui ont fui leur auraient dit tout autrement; ainsi que des groupes pour les droits humains qui ont reçu des rapports crédibles d’exécution d’émigrants Nord Coréens lorsqu’ils sont retournés chez eux.

On nous a dit qu’un "sondage"  des postes diplomatiques des U.S.A. près de la Corée du Nord révèle que la plupart de la région s’opposerait aux U.S.A. – qui a donné les fonds d’aide aux réfugiés "à ce moment-ci."  Mais le point principal de l’Acte des Droits Humains de la Corée du Nord est d’aller plus loin que ce qui est fait "à ce moment-ci."  Dans n’importe quel cas, il est prématuré de présumer que les gouvernements dans la région – dont plusieurs coopèrent avec la Corée du Sud – refuseraient de coopérer avec des suggestions fonctionnelles venant de la part des États-Unis.

Et qu’ils soient d’accord ou pas, les Etats-Unis doivent aller de l’avant, en venant en aide à ces gens – dont plusieurs Chrétiens - - qui sont torturés et tués par le gouvernement Nord Coréen.

Il y a soixante ans, les Alliés ont ouvert toutes grandes les portes des camps dirigés par les Nazis – et ont été horrifiés par ce qu’ils y ont trouvé.  Aujourd’hui, Auschwitz est une réalité encore une fois – en Corée du Nord.  Présentement, nous ne pouvons pas dire que nous ne savons pas ce qui se passe dans ces camps.  La seule question est : Qu’allons-nous faire à ce sujet-là ?

En tant que Chrétiens, nous croyons que tous les humains sont créés à l’image de Dieu, c’est pourquoi les Chrétiens ont toujours été les plus grands champions des droits humains.

Faites une visite sur notre site web, www.BreakPoint.org, et apprenez plus sur ce sujet.  Et puis après, je voudrais que vous téléphoniez, écriviez, ou envoyiez un courriel à la Secrétaire d’État.

Lorsque l’on se réfère à Auschwitz, les Juifs disent, "Jamais plus."  Et bien, "Jamais plus" se passe aujourd’hui, et c’est à notre honte si nous ne faisons rien de ce qui est humainement possible de faire pour l’arrêter.


http://www.breakpoint.org/listingarticle.asp?ID=3227

Traduction de Michèle

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 16/10/2007 10:25:40 (16/10/2007 19:25:40)

UNITED STATES ORDERS CONCENTRATION CAMPS BUILT TO HOLD OVER 400,000

June 7, 2007

By: Sorcha Faal, and as reported to her Western Subscribers

The fears of President Putin that the United States has become like ‘Hitler’s Germany’ appears to be a stark reality today as the United States is preparing to pass new laws that call for the building of massive concentration camps ordered by their War Leaders to be able to hold over 400,000 human beings.

Buried within one of the largest pieces of legislation in United States history, known as the Comprehensive Immigration Reform Act of 2006, and which US Senate Minority Whip Trent Lott described as being ‘longer than the Bible’, is the horrific provision ordering the construction of ‘at least 20 detention facilities in the United States’ to hold ‘not less than 20,000 individuals’, bringing the total capacity of these new concentration camps to over 400,000 people. [SEC. 233. INCREASE OF FEDERAL DETENTION SPACE AND THE UTILIZATION OF FACILITIES IDENTIFIED FOR CLOSURES AS A RESULT OF THE DEFENSE BASE CLOSURE REALIGNMENT ACT OF 1990. (a) Construction or Acquisition of Detention Facilities-]

Kremlin legal experts familiar with American law further point out that these new concentration camps are not for the estimated 11 million Mexicans currently living illegally in the United States as these new laws forbid their detention, and as we can read from this law itself:

“Beginning on October 1, 2007, an alien (other than a national of Mexico) who is attempting to illegally enter the United States and who is apprehended at a United States port of entry or along the international land and maritime border of the United States shall be detained until removed or a final decision granting admission has been determined…” SEC. 131. MANDATORY DETENTION FOR ALIENS APPREHENDED AT OR BETWEEN PORTS OF ENTRY.

To the grave dangers facing the American people, and who are the undoubted future prisoners of these new concentration camps, many American writers have sounded their warnings, such as Paul Craig Roberts, and who has written:

"President Bush claims the power to set aside habeas corpus and to dispense with warrants for arrest and with procedures that guarantee court appearance and trial without undue delay. Today in the US, the executive branch claims the power to arrest a citizen on its own initiative and hold the citizen indefinitely. Thus, Americans are no longer protected from arbitrary arrest and indefinite detention.

These new "seize and hold" powers strip the accused of the protective aspects of law and give reign to selectivity and arbitrariness. No warrant is required for arrest, no charges have to be presented before a judge, and no case has to be put before a jury. As the police are unaccountable, whoever is selected for arrest is at the mercy of arbitrariness."

To the type of treatment the American people should expect to receive at the hands of their brutal interrogators in these new concentration camps, likewise, they have been warned about, and as the New York Times News Service has detailed how the United States is now utilizing the horrific torture methods once used by the dreaded Soviet KGB, and as we can read:

"How did the United States, in the aftermath of the 9/11 attacks, come to adopt interrogation techniques copied from the Soviet Union and other cold war adversaries?

Investigators for the Senate Armed Services Committee are examining how the methods, long used to train Americans for what they may face as prisoners of war, became the basis for American interrogations.

In 2002, the C.I.A. and the Pentagon became concerned that standard questioning was inadequate for suspected terrorists and turned to a military training program called Survival, Evasion, Resistance and Escape, or SERE. For decades, SERE trainers had exposed aviators and others at high risk for capture to Soviet-style tactics, including disrupted sleep, exposure to extreme heat and cold, and hours in uncomfortable stress positions. Sometimes the ordeal included waterboarding, in which a prisoner’s face is covered with cloth and water is poured from above to create a feeling of suffocation.

Some of those techniques have been used on prisoners at Guantánamo Bay and in Afghanistan and Iraq, and at the C.I.A.’s secret overseas jails for high-level operatives of Al Qaeda.

Many SERE veterans were appalled at the “reverse engineering” of their methods, said Charles A. Morgan III, a Yale psychiatrist who has worked closely with SERE trainers for a decade.

“How did something used as an example of what an unethical government would do become something we do?” he asked.

His question is only underscored by a 1956 article, “Communist Interrogation,” in The Archives of Neurology and Psychiatry, recently turned up by the Intelligence Science Board, which advises the spy agencies. Written by doctors working as Defense Department consultants, Lawrence E. Hinkle Jr. and Harold G. Wolff, the article shows that methods embraced after 2001 were once considered torture that would produce false information."

By all news accounts coming from within the growing totalitarian American Nation, there does not appear to be any awareness of this new danger facing them.

And, while believing they are living the ‘American Dream’, they will soon be rudely awaken, just like the German peoples of last centuries Nazi Regime, into a nightmare of what they have truly become. But, and most sadly, their full, and final, realization of this nightmare will only be realized as they are led into these camps to disappear from the Earth forever.  

© June 7, 2007 EU and US all rights reserved.

[Ed. Note: The United States government actively seeks to find, and silence, any and all opinions about the United States except those coming from authorized government and/or affiliated sources, of which we are not one.  No interviews are granted and very little personal information is given about our contributors, or their sources, to protect their safety.]


http://www.whatdoesitmean.com/index1014.htm

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21288
 
  Posté le 19/10/2007 23:20:42 (20/10/2007 08:20:42)



CLAIMS OF SECRET CIA FAIL FOR TERROR SUSPECT ON BRITISH ISLAND TO BE INVESTIGATES

VOUS AUREZ REMARQUÉ QUE LA GRANDE MAJORITÉ DES CAMPS DE CONCENTRATION ET LES PRISONS SECRÈTES, SE TROUVANT DANS LE MONDE ENTIER, SONT PRATIQUEMENT TOUTES SOUS LE CONTRÔLE DU GOUVERNEMENT AMÉRICAIN. VOUS POUVEZ ÉGALEMENT VOIR QUE PLUSIEURS DE CELLES-CI SONT OPÉRATIONNELLES.

· Legal charity urges action on Diego Garcia claims
· Prisoners may have been held in ships off coast

Ian Cobain and Richard Norton-Taylor
Friday October 19, 2007
The Guardian

Allegations that the CIA held al-Qaida suspects for interrogation at a secret prison on sovereign British territory are to be investigated by MPs, the Guardian has learned. The all-party foreign affairs committee is to examine long-standing suspicions that the agency has operated one of its so-called "black site" prisons on Diego Garcia, the British overseas territory in the Indian Ocean that is home to a large US military base.

Read more :
http://politics.guardian.co.uk/foreignaffairs/story/0,,2194798,00.html

--Message edité par maria le 2007-10-20 08:22:14--


Pages : Prec. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14  Suiv.

Index du forum
LES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPS
CAMPS DE CONCENTRATIONS DANS LE MONDE, BASES MILITAIRES ET +

Haut
Aller à : Les favorisPAROLE DU SEIGNEUR POUR CES TEMPS DE LA FIN/WORD OF GOD IN THE END TIMESSITES RECOMMANDÉSCONFÉRENCE ET/OU MOBILISATION + NASAPRENDRE NOTE QUE :ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATIONCONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHESRÉSUMÉ DE LA SITUATION MONDIALE PAR VICLA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEASTTERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTHLES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPSFASCISTE ENVIRONNEMENTAL/ENVIRONMENTAL FASCISTNOUVELLES LOIS ANTITERRORISTES/NEW ANTITERRORIST LAWSPROJET FUTUR POUR LES ENFANTS/FUTUR PROJECTS FOR KIDSDEPOPULATION DE LA TERRE/DEPOPULATION OF THE EARTHCANADAISRAËL et le MOYEN-ORIENTTRAITÉ DE L'AMERIQUE DU NORD/NORTH AMERICAN UNION (CANADA-USA-MEXICO)SECTION DE GAÉTANVIDÉOS/VIDEOS

Membre: Ajouter ce sujet à mes favoris | Envoyer ce sujet à un(e) ami(e) | Imprimer ce sujet
Modérateurs : Déplacer ce sujet | Fermer ce sujet | /!\ Supprimer le sujet
 Ajouter une réponse rapide
Ajouter une réponse rapide


Administration
Modération
Ce forum pour votre site ?
AceBoard Forum Gratuit v 5.3
Download Premium Web Templates! - blog gratuit


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Sep - 16:42 (2011)    Sujet du message: CAMPS DE CONCENTRATIONS DANS LE MONDE, BASES MILITAIRES ET + - P.4 Répondre en citant

Administrateurs :maria
Forum LE VOILE DÉCHIRÉConnecté sous maria | Se déconnecter
en ligne : Il y a 11 connectés. Cliquez pour voir la liste
Inscription
|
Profil
|
Messages Privés
|
Recherche
|