LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

SÉCURITÉ CLIMATIQUE GLOBALE - GLOBAL CLIMATE SECURITY - AGENDA 21
Aller à la page: <  1, 2, 316, 17, 1820, 21, 22  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> FASCISTE ENVIRONNEMENTAL/ENVIRONMENTAL FASCIST -> LAUDATO SI’- SÉCURITÉ CLIMATIQUE GLOBALE - GLOBAL CLIMATE SECURITY (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 19 Nov - 17:11 (2015)    Sujet du message: LE G20 ASSURE LE SERVICE MINIMAL AVANT LA COP21 Répondre en citant

LE G20 ASSURE LE SERVICE MINIMAL AVANT LA COP21
 
Le Monde | 16.11.2015 à 20h23 • Mis à jour le 16.11.2015 à 20h46



En évitant les sujets qui fâchent, les principaux dirigeants de la planète ont dit, lundi 16 novembre, leur « détermination » à respecter l’objectif de limiter le réchauffement climatique à 2 °C, et à éviter l’échec de la conférence de Paris, dans deux semaines.

Selon la déclaration finale des chefs d’Etat et de gouvernement réunis en Turquie, le G20 souhaite que la grande conférence de l’ONU sur le climat (COP21) accouche d’un « protocole, autre instrument ou accord ayant force juridique » et « s’appliquant à toutes les parties ». « Nous reconnaissons que 2015 est une année décisive », écrivent les vingt premières puissances économiques mondiales. Elles plaident pour la conclusion à Paris d’un accord « juste, équilibré, ambitieux, durable et dynamique ».

Un futur accord doit aussi respecter les « responsabilités différenciées et les capacités de chacun ». En clair, faire une distinction entre les pays riches, responsables historiques du réchauffement, et les économies en développement.

Discussions acharnées

Le texte cite aussi en toutes lettres « l’objectif de moins de 2 °C » de réchauffement. Cette mention en apparence consensuelle, qui ne figurait pas dans les versions préparatoires du communiqué, a fait l’objet de discussions acharnées dans la nuit de dimanche à lundi.

Lire aussi : « Quelques dixièmes de degré de plus : quelle importance ? »

La France, qui accueillira du 30 novembre au 11 décembre les cent quatre-vingt-quinze pays participant à la COP21, avait exigé une réécriture du communiqué dimanche, peu après l’arrivée des dirigeants dans la station balnéaire d’Antalya, dans le sud du pays. « Le compte n’y était pas », a dit lors d’un point presse le ministre des affaires étrangères français, Laurent Fabius. Il a jugé que la nouvelle rédaction avait produit « des résultats significatifs ». « Il y a là l’impulsion politique qu’il va falloir compléter, préciser, mais je pense que c’est de bon augure pour Paris », a dit le ministre, qui représentait le président François Hollande, resté en France après les attentats meurtriers de vendredi.

Une source européenne a, elle, relaté des débats laborieux, qui ont donné l’impression que les pays industrialisés d’un côté, et les pays émergents de l’autre, emmenés par l’Inde et l’Arabie saoudite, « ne vivaient pas sur la même planète ».

La question du financement laissée de côté

Pour Tristram Sainsbury, expert du Lowy Institute de Sydney, le communiqué du G20 est « bien plus positif que ce qui était attendu avant le sommet ». Mais il laisse de côté le financement de la lutte contre le réchauffement, que M. Sainsbury a comparé à un « éléphant dans la salle », un sujet épineux dont tout le monde évite de parler.

La chancelière allemande, Angela Merkel, a expliqué cette impasse sur le financement par des divergences entre pays industrialisés et grands émergents. Selon elle, les pays développés étaient prêts à mentionner la promesse de consacrer 100 milliards de dollars par an d’ici à 2020 à la lutte contre le réchauffement. « Mais nous voulons des engagements en contrepartie, alors cela convenait bien [aux pays émergents] que ce chiffre n’apparaisse pas », a jugé la chancelière.

Pas d’engagement fort sur les énergies fossiles

Le communiqué final est par ailleurs extrêmement prudent sur les subventions aux énergies fossiles, auxquelles le G20 consacre selon les derniers chiffres plus de 450 milliards de dollars par an. Loin de promettre leur fin pure et simple, le G20, auquel appartiennent quelques pays gros producteurs d’hydrocarbures, s’engage à « rationaliser et lever progressivement à moyen terme les subventions inefficaces ».

Lire aussi : Le G20 doit tenir sa promesse de suppression des aides aux énergies fossiles

« Le G20 a manqué une occasion sans précédent d’accélérer l’action face au changement climatique. Les chefs d’Etat des principales économies de la planète refusent de voir la réalité en face : tant que ces pays continueront à injecter des centaines de milliards d’euros dans les causes du changement climatique, sous la forme de subventions publiques aux combustibles fossiles, il nous sera très difficile de construire le monde solidaire, au climat stabilisé et à l’énergie 100 % renouvelable, dont nous avons urgemment besoin », a regretté Célia Gautier, responsable des politiques européennes au Réseau action climat France. L’ONG Oxfam a, de son côté, déploré un soutien « sans relief » du G20 à un futur accord sur le climat.

http://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/11/16/le-g20-fait-le-service-minimum-avant-la-cop21_4811312_4527432.html


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 19 Nov - 17:11 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 20 Nov - 15:06 (2015)    Sujet du message: COP21 : JAMAIS L'HYPOCRISIE N'AURA ATTEINT DE TELS SOMMETS Répondre en citant

COP21 : JAMAIS L'HYPOCRISIE N'AURA ATTEINT DE TELS SOMMETS

19 nov. 2015


Image maçonnique : la flamme de Lucifer avec au milieu un obélisque (Tour Eiffel)
Source: Reuters

Logo officiel de la conférence COP21 esseur associé à l’Institut d’études européennes de l’Université Paris 8, Jacques Nikonoff analyse les enjeux du réchauffement climatique à la veille de la conférence sur le climat.

Le prochain sommet mondial de l’ONU sur le climat (appelé COP 21) se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015. Il a pour objectif la conclusion, par les 195 pays membres, d’un accord de réduction des gaz à effet de serre (GES) afin de maintenir le réchauffement de la planète sous la barre des 2°C d’ici la fin du siècle. Jamais l’hypocrisie n’aura atteint de tels sommets. D’un côté, la plupart des responsables gouvernementaux, relayés par des médias dépourvus de toute indépendance et de tout esprit critique, dramatisent la situation, culpabilisent les citoyens et font de la surenchère verbale : « c’est l’avenir de la planète qui se joue dans trois mois », il faut arrêter « d’opposer l’économie et l’écologie », « c’est le sommet de la dernière chance »... D’un autre côté, les mêmes invitent les pires pollueurs de la planète que sont les grandes firmes multinationales à sponsoriser la COP 21 et à parader, transformant celle-ci en véritable foire commerciale.

Le réchauffement climatique est une réalité inquiétante
 
Les bulles d’air emprisonnées dans les calottes glaciaires ont permis de mesurer les concentrations naturelles de CO2, variant les siècles passés entre 180 et 280 ppm (nombre de molécules par millions de molécules d’air). Après deux cents ans de capitalisme, les concentrations atteignent aujourd’hui 400 ppm. Pour les scientifiques, le seuil d’un réchauffement climatique de 2°C serait atteint avec une concentration de 450 ppm. Ainsi, entre 1880 et 2012 la température moyenne terrestre a augmenté de 0,85°C. À ce rythme, le seuil des 2°C de hausse de la température globale devrait être franchi dès 2030. Le scénario le plus probable serait entre 3 et 4°C, le scénario le pire serait de 5,5°C.

Lire aussi


Polémique climatique : la NASA annonce que l’Antarctique gagne plus de glace qu’elle n’en perd


Le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) confirme que le réchauffement climatique est dû aux gaz à effet de serre provoqués par une activité économique insouciante. Le gaz carbonique (CO2), le plus répandu, est issu de la combustion du charbon et du pétrole, dont une partie est absorbée par les forêts et les océans, provoquant d’ailleurs l’acidification de l’eau de mer. Depuis le début de l’ère industrielle, les concentrations de CO2 dans l’atmosphère ont augmenté de 40%. Le second gaz, le méthane (CH4), a augmenté de 150% sous l’effet de la prolifération du nombre de ruminants, de l’expansion des rizières et des décharges d’ordures. Le troisième, le protoxyde d’azote (N2O), issu des activités agricoles (engrais), a augmenté de 20%.

Les risques provoqués par le réchauffement climatique sont considérables
Nous sommes déjà dans la crise climatique. L’augmentation du niveau moyen global de la mer a été de 19 cm entre 1901 et 2010. Les prévisions sont aujourd’hui de 26 cm à 98 cm en moyenne d’ici 2100, mettant en jeu la vie de populations vivant sur le littoral (Bangladesh) ou sur des îles. Dans les années 1970, 660 catastrophes naturelles ont été identifiées dans le monde (sécheresses, inondations, records de température, extension des déserts, feux de forêts, tempêtes…). Dans les années 2000, 3322 ont été recensées… Des événements climatiques extrêmes de ce type vont se multiplier. Ils entraîneront une perte de biodiversité provoquant l’extinction de nombreuses espèces terrestres et marines incapables de s’adapter à des changements aussi rapides. L’acidification des océans fera disparaître de nombreuses espèces marines. Les pénuries d’eau affaibliront l’agriculture, aggravant l’insécurité alimentaire.

L’impacts sur la santé de toutes ces évolutions cumulées sera considérable, accroissant les inégalités sociales. Encore une fois ce sont les pays pauvres qui seront frappés le plus durement, ainsi que les pauvres des pays riches. Les migrations s’accélèreront, suscitant des conflits entre peuples.

Les origines du réchauffement climatique sont parfaitement connues
 
Le réchauffement climatique se développe depuis le XVIIIe siècle et l’utilisation massive des énergies fossiles pour la production, les transports et la consommation. Le réchauffement s’accélère avec la mondialisation. C’est bien le capitalisme occidental, qui fabrique la mondialisation, et porte son modèle sur l’ensemble de la planète, qui est en cause. C’est pourquoi tous les États ne peuvent pas être tenus responsables de la même manière des émissions générées sur leur propre territoire. Il faut tenir compte des émissions qui proviennent de la fabrication des biens qu'ils importent. Ainsi, pour un pays comme la Chine, ce n'est pas son propre développement qui génère une augmentation importante de CO2, mais son rôle d'atelier du monde. Selon une étude publiée en 2011 dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, la hausse des émissions attribuables à la production dans les pays en développement de biens consommés dans les pays industrialisés est six fois plus importante que la baisse des émissions observée dans ces derniers pays.

Sur le plan technique, les moyens existent pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique
 
La réduction des émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère est évidemment la condition décisive pour endiguer le réchauffement climatique. D’ici 2050 il faudrait diviser par 4 ces émissions pour les pays développés et par 2 pour les pays en développement. Selon certains scientifiques les émissions de CO2 devraient être bloquées le plus vite possible à 350 ppm.

Lire aussi

Philippe Verdier licencié de France Télévision pour son livre polémique sur le climat


Les moyens techniques pour y parvenir sont disponibles. Il faut commencer par interdire progressivement le charbon responsable à lui seul de 44% des émissions de CO2 liées à l’énergie. La lutte contre la déforestation permet ensuite d’atténuer l’accumulation des GES dans l’atmosphère. Le mécanisme mis en place actuellement, intitulé REDD+, est inefficace et doit être arrêté. Transformer l’agriculture empêche les pénuries d’eau, augmente le stockage du carbone dans les sols, réduit les émissions de méthane dans l’atmosphère du fait des déchets agricoles et de l’élevage. L’accélération des transferts de technologies vers les pays pauvres aidera ces derniers à agir efficacement.

L’augmentation des financements publics pour les pays pauvres doit s’accélérer. Le «Fonds Vert pour le climat», promis par les pays développés à Copenhague en 2009, devrait atteindre 100 milliards de dollars par an à partir de 2020. À cet égard, la mobilisation des fonds privés levés sur les marchés financiers ou par des prêts est inacceptable. Cela signifierait que les pays pauvres devraient commencer par s’endetter s’ils veulent protéger leurs populations des effets du changement climatique.

On peut ajouter :
  • Organiser la transition énergétique dans chaque pays pour que la justice sociale et les droits humains soient garantis, ainsi que la sécurité et la souveraineté alimentaires absents du texte de négociation.
  • Faire contribuer le transport aérien et le transport maritime qui ne sont pas couverts par les objectifs de réduction d’émission nationaux. Les pays pauvres avaient demandé que ces deux secteurs contribuent au financement de la lutte contre les dérèglements climatiques. Cette demande ne figure pas dans le texte de négociation. Autrement dit, ces deux secteurs stratégiques pour la mondialisation capitaliste seront épargnés par les politiques climatiques.
  • Réduire les subventions aux énergies fossiles qui reçoivent chaque année 700 milliards de dollars de subventions publiques directes. En 2011, le GIEC estimait « que près de 80% de l’approvisionnement mondial en énergie pourrait être assuré par des sources d’énergies renouvelables d’ici au milieu du siècle si l’effort est soutenu par des politiques publiques adéquates ».
  • Démanteler le marché financier du carbone totalement inefficace.
  • Augmenter les subventions au développement des énergies renouvelables qui, malheureusement, ne progressent plus. Étrangement, en 2013, les subventions allouées aux combustibles fossiles représentaient 550 milliards de dollars, soit plus de quatre fois la somme des subventions aux énergies renouvelables.

C’est l’absence de remise en cause du modèle économique dominant, par les élites, qui provoque l’inertie des États face au réchauffement climatique, et non de prétendues contraintes techniques. Il faut démondialiser l’économie, et c’est bien là que se trouve le nœud du problème.

https://francais.rt.com/opinions/10681-cop21-jamais-hypocrisie-tels-sommets


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 23 Nov - 04:30 (2015)    Sujet du message: CANADA-QUEBEC-MONTREAL ET LES VILLES FORTES Répondre en citant



CANADA-QUEBEC-MONTREAL ET LES VILLES FORTES


Le maire Coderre a mis Montréal sur la carte des "villes fortes", les "Strong Cities" https://www.youtube.com/watch?v=iaIBn_SsgMA . Programme des Nations Unies http://strongcitiesnetwork.org/#activities lancé le 29 septembre dernier afin d'amener les changements prévus vers une globalisation ainsi qu'une force de police globale pour combattre les extrémistes. UN & Obama's Strong Cities Network form Global Police Force to Combat "Extremism" in US Cities http://freedomoutpost.com/2015/10/un-obamas-strong-cities-network-form-glob… . Déclaration des Maires du monde pour le Vivre ensemble http://presse.paris.fr/wp-content/uploads/2015/06/Déclaration-des-Maires-du… . Voyez tous les pays invités (en bas de page) par le maire Coderre pour ce grand projet global. Nous voyons donc que M. le maire Coderre joue un rôle très imporant pour la mise en place d'un tel programme.

Je vous mets également un document important sur "Villes en développement"http://www.sendspace.com/file/yo2uj4 , qui fait partie de ce grand changement qui prend place sous l'Agenda 2030. Agenda communiste important pour le Nouvel Ordre Mondial. Projet déjà commencé dans plusieurs pays mais qui deviendra une priorité dans tous les pays après le sommet de COP21. Les gens seront centralisés dans les villes dans un environnement complètement contrôlé par les petits dieux de ce monde.


Le Pape François et Denis Coderre, Chevalier de Malte
  


Dernière édition par maria le Mer 25 Nov - 02:09 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 23 Nov - 06:17 (2015)    Sujet du message: ONU - CHANGEMENTS CLIMATIQUES - ACTUALITÉS / UN CLIMATE CHANGE NEWSROOM Répondre en citant



ONU - CHANGEMENTS CLIMATIQUES  - ACTUALITÉS /
UN CLIMATE CHANGE NEWSROOM

http://newsroom.unfccc.int/fr
http://newsroom.unfccc.int/



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 24 Nov - 07:06 (2015)    Sujet du message: CLIMATE JUSTICE WARRIORS LEACHING OFF A DYING PLANET FOR QUICK BUCKS Répondre en citant

CLIMATE JUSTICE WARRIORS LEACHING OFF A DYING PLANET FOR QUICK BUCKS



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=uxAVfdY_ouw

Climate justice warriors have advised Melissa Click at Muzzuo Univ

http://ecowatch.com/2015/11/21/women-...

Women Speak for Climate Justice in Lead Up to COP21

https://www.greenleft.org.au/node/60703

Climate justice means supporting refugees

Paris carbon tax adviser Melissa Click
COP 21


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 26 Nov - 03:16 (2015)    Sujet du message: CYBER CITY : SMART CITY SOLUTIONS Répondre en citant

CYBER CITY : SMART CITY SOLUTIONS

20 May 2014

Jürgen Hase, Vice President M2M Competence Center, Deutsche Telekom AG describes some of the real examples in Pisa of how a smart city brings real advantages to users.
 
The city of the future is connected. Sensor-assisted parking guidance systems direct motorists to vacant parking spaces and street lamps shine more brightly when pedestrians walk past them. But to ensure that this all functions, communications technologies such as sensor networks, RFID and mobile network gateways must interact seamlessly.

In Pisa it is easy to drive around in circles. Winding streets take you through the historic city centre southeast of the Piazza dei Miracoli and the Leaning Tower. Tourists constantly cross the street as they head for the world-famous tower and students wander to and fro between libraries, bars and cafés, so patience is required. Whoever may have influenced the development of the city centre prior to the nineteenth century, they definitely did not have cars and parking in mind.

Yet the future of parking and mobility management is being sounded out in this university town. In cooperation with Deutsche Telekom, Pisa is testing a sensor-assisted parking guidance system on Piazza Carrara, which is designed to guide motorists straight to a vacant parking bay. Motorists looking for somewhere to park currently account for about 30 per cent of city-centre traffic so the long-term objectives are to keep traffic constantly on the move, as well as to reduce CO2 emissions and make life more comfortable for all road users.



Growing Smart City market
 
The smart city pilot project in Pisa is by no means the only one of its kind. Cities all over the world are trying out Smart City solutions with a view to coping more sustainably and reliably, yet less expensively, with typical challenges such as traffic, street lighting or waste disposal. The public sector is booming. Providers of solutions based on the Internet of Things are expanding their portfolios to include products designed for our streets, squares and parks. Connected buildings, traffic lights and dustbins are joining connected cars, coffee machines and toothbrushes.



Analysts promise brilliant market prospects. Machina Research forecasts an increase in the number of M2M connections in the Smart City & Public Transport segment from 72 million at the end of 2012 to 747 million in 2020. Annual sales are expected to increase from £5.05bn to £17.54bn in the same period.

Institutions like the European Union are also increasingly promoting the digitisation of urban infrastructure. The Smart City features prominently on its Digital Agenda for Europe. Cities, industry and citizens are jointly driving digital technologies forward in European Innovation Partnerships on Smart Cities and Communities (EIP-SCC). The Horizon 2020 research and innovation programme is investing about €80 billion, which equates to £65.88 billion, in funding between 2014 and 2020. Research Councils UK is also investing £95 million in Smart City research projects.

Ultrasound in the car park
 
The idea of connecting areas of urban infrastructure by ICT has been going around since the late 1980s, but only in recent years have more and more Smart City solutions come onto the market, turning the theory into practice. The reasons for this include advances in sensor technology and embedded systems. Sensors in particular are considered to be an indispensable prerequisite for recording the status of objects and places digitally. They are the interface between the physical and the digital world.

In the Piazza Carrara pilot project mentioned earlier, Pisa is equipping an initial 75 parking bays with sensors. These devices recognise by ultrasound - at a distance of between 5 cm and 100 cm - whether a vehicle is parked in the bay or if it is vacant. A built-in wireless module relays the parking space’s status to one of three mobile network-based gateways attached, for example, to nearby lamp posts. A gateway aggregates the status information of up to 50 sensors and relays the data by GPRS to information panels and the municipal infrastructure.

In addition to Pisa, several cities all over the world are testing similar systems, including Birmingham and Manchester here in the UK. In Los Angeles, the LA Express Park system has already equipped 6,000 parking spaces with sensors while in San Francisco, 7,000 out of 28,000 managed parking spaces are registered in this way. An app guides motorists straight to a vacant parking bay.

To ensure as far as possible a balanced utilisation of existing parking spaces, San Francisco has opted for dynamic prices. If the demand increases within a block, the price for parking there increases too. With supply and demand regulating the cost, the city now has entirely new ways to regulate parking management.



Permits checked en passant
 
In Pisa, the parking bays equipped with sensors complement a more comprehensive Intelligent Transport System (ITS). The city abolished paper parking permits five years ago and instead issued residents, cabbies and bus drivers with new credit card-sized permits that incorporate radio frequency identification (RFID). In combination with RFID readers and a Web-based management interface, Pisa has been able to fully digitise the management of parking permits. In 2009, Deutsche Telekom’s partner Kiunsys won the Italian RFID award in the projects of social and environmental relevance category for the project.

Residents and companies apply for the new permits on an online portal where they can also apply for a renewal or for permission to park in restricted access areas. Instead of having to apply for a new paper permit every time they move home, holders retain their permits permanently and merely update the records that relate to their cards’ individual ID numbers on the online portal.

The RFID tags in the parking permits respond to the UHF frequency range 860 to 960 MHz. UHF has the advantage of a long range and enables stationary readers known as UHF RFID gates to read tags from distances of up to six metres. Even if cars shoot past at 75 mph, the devices can still read 99.9 per cent of the tags.

UHF RFID gates fulfil several purposes. Placed at central nodes, they collect traffic data, enabling the city to see how anonymised groups of road users move around different districts. In combination with barriers, they regulate access to restricted areas. If a vehicle with access authorisation approaches, the barrier opens automatically.

To deal with parking offenders, parking attendants use RFID readers or smartphone adapters for UHF-RFID tags. Even NFC-enabled smartphones are now able to read passive RFID tags, but UHF RFID tags require additional devices. With the aid of the technology, parking attendants relay registered offences directly to the Web-based management platform. The evidence is so clear that parking offenders challenge their tickets less frequently. This all brings some real advantages to users and those running the infrastructure of the implementation of Smart City applications.

From darkness into light
 
Along with RFID, IP standards are among the foundations of the connected city. Objects and places are assigned IP addresses and are thereby clearly identifiable. Smart street lighting is a case in point. If the city is to check every single lamp remotely, the lamps must be addressable. Therefore, every lamp is equipped with an upstream device so that it can be controlled specifically.

Mobile network-based gateways are used in much the same way as in the parking guidance system. They serve as a hub between the connected street lamps and the municipal IT infrastructure. For one, they collect street light data and relay it to a management platform. For another, they receive instructions from the management software and relay them to the lamps. The city can see at a glance the status of its entire street lighting system. Maintenance is the main beneficiary of that. In the past, the city relied on calls from members of the public and on nocturnal inspection tours. The system now alerts the maintenance service automatically as soon as a lamp blows.

The city can, at the same time, check and program street lighting behaviour remotely. When and how powerfully are lamps to illuminate which streets and parks? In combination with brightness and motion sensors, complex patterns can be defined. The darker the sky becomes, the more brightly the street lights shine. In infrequently visited areas, they are only switched on when needed. As soon as a lamp’s motion sensor registers a pedestrian passing, nearby lamps switch on or shine more brightly.

From street lighting to the multifunctional network
 
More efficient street lighting concepts enable cities to save between 20 and 70 per cent of their energy and a considerable percentage of maintenance costs. Statutory regulations for more energy-efficient lighting equipment have already been issued. European Union regulation EC245/2009 requires the replacement of 100 million street lamps within the EU by 2015.

Current solutions such as Deutsche Telekom’s Street Lighting Management package use lean communication protocols like the IPv6 over Low-power Wireless Personal Area Network (6LoWPAN). The upstream devices in the lamps serve as nodes in an IPv6 mesh network. The system is based on Deutsche Telekom partner Paradox Engineering’s Advanced Metering Infrastructure (PE.AMI).

As the street lighting’s IPv6 mesh network is based entirely on open standards, it can also be used for other Smart City solutions. Lamp posts distributed throughout the city serve as ideal mainstays of an application-agnostic multifunctional network. The EIP-SCC’s operational implementation plan identifies the “humble lamp post” as a highly promising starting point for a connected municipal infrastructure. Along with street lighting, the mesh network will support any number of other applications, be they monitoring of air quality, smart metering or traffic checks.

Open standards and open data
 
In the Smart City, totally different devices and technologies join forces. To ensure that there is no Babylonian linguistic confusion between traffic lights, cars and parking bays arises, a common communication layer – a kind of Esperanto for machines – must be created. The first horizontal platforms, on which heterogeneous devices and places can be centrally managed, are already in development.



At the same time, sensor data and data records in municipal databases must be standardised in order to be combinable. Public sector data silos must be broken up to facilitate cross-departmental exchange of information. That is the only way the connected city can achieve its full potential.

Evaluating growing data volumes presents a special challenge. Smart City solutions generate huge quantities of data. Cities often lack the resources to evaluate them meaningfully. That is why many cities and local authorities are starting to make these records available to citizens and local firms free of charge. The aim is to mobilise the innovation potential of the masses.

One of these pioneering cities is New York. The city has put together on the NYC Open Data platform more than 1,100 sets of data records. They include, for example, how many tons of garbage, waste paper, metal, glass and plastic the Department of Sanitation collects in individual districts per month. Another set of records show how New York school students have fared in maths tests in recent years. All this information creates a new transparency about everyday processes and potentially changes the behaviour of New York residents. Citizens who are aware of the mountains of garbage will stop to think about their own consumer habits and coaching schools will step up their maths courses.

Open data is the nucleus of a new kind of civic participation, which is precisely what Smart City solutions should be taking further, regardless whether they use sensors, RFID tags or other communication technologies. A city only becomes smart if citizens, authorities and companies can share and participate in technical solutions in equal measure.

Technologies for the Smart City
  • Gateway Gateways are special control units in Smart City solutions that connect local sensor networks with superordinate server infrastructures. They collect sensor data and pass it on in bundled form. Conversely, gateways receive remote instructions for controlling devices within the local sensor network.
  • IPv6 The IPv6 Internet Protocol is a standardized process for transmitting data packets that has been defined since 1998. Compared with its predecessor IPv4 it increases the number of addresses available from 232 to 2128 and is therefore considered to be an important prerequisite for the Internet of Things.
  • RFID Radio frequency identification (RFID) is a wireless technology for identifying objects. An RFID reader generates an electronic alternating field that supplies the mainly passive RFID tags with power and registers the tag’s unique serial number.
  • Mesh Network A mesh network is a network topology in which each node is connected with one or more other nodes. Mesh networks are self-healing as a rule, which makes them highly reliable. As soon as a node breaks down, the network redirects data automatically via other nodes.
  • 6LoWPAN IPv6 over Low-Power Wireless Personal Area Network (6LoWPAN) is a wireless technology specially designed for energy-efficient short-distance networks. That makes it ideal for sensor networks in particular. Processes such as header compression keep data transmission to a minimum. Ideally, IPv6 and UDP headers can be compressed from 40 bytes and 8 bytes to 7 bytes.

About the author



Jürgen Hase is Vice President M2M Competence Center, Deutsche Telekom AG. He is a graduate in communications engineering and joined Deutsche Telekom AG in 2011 to head the M2M Competence Center. Within Deutsche Telekom he is responsible for the international M2M business. He has worked for more than 20 years in the telecommunications industry and in the M2M sector. He also previously sat on the management board of MC Technologies GmbH, was a Sales Director Western Europe at Keymile GmbH and Head of Product Management at Alcatel. Jürgen Hase is also Chairman of the M2M Alliance.
 

Deutsche Telekom is one of the world’s leading integrated telecommunications companies with 140 million mobile customers, over 31 million fixed-network lines and more than 17 million broadband lines (as of September 30, 2013). The Group provides fixed network, mobile communications, Internet and IPTV products and services for consumers and ICT solutions for business customers and corporate customers. Deutsche Telekom is present in around 50 countries and has 230,000 employees worldwide. The Group generated revenues of EUR 58.2 billion in the 2012 financial year – more than half of it outside Germany (as of December 31, 2012).

http://www.radio-electronics.com/articles/wireless-technology/cyber-city-sm…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 26 Nov - 06:26 (2015)    Sujet du message: CANADA : LES EVÊQUES VEULENT DES CHANGEMENTS REELS POUR L'ENVIRONNEMENT Répondre en citant

CANADA : LES EVÊQUES VEULENT DES CHANGEMENTS REELS POUR L'ENVIRONNEMENT

Lettre à l'occasion de la COP21

Rome, 25 novembre 2015 (ZENIT.org) Marina Droujinina 


À l’approche de la  COP21 de Paris (30 novembre-11 décembre), Mgr Douglas Crosby demande à la nouvelle ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada « de travailler à l’avènement d’ententes équitables, contraignantes et capables de changer vraiment les choses tant à l’échelle nationale qu’au niveau international ».

L’évêque de Hamilton et président de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) a adressé une lettre à Catherine McKenna, le 10 novembre dernier.

Le message encourage la ministre et le gouvernement à poursuivre « dans la voie (…) de la coopération avec d’autres États et avec les gouvernements provinciaux, territoriaux et municipaux de notre pays afin de réagir aux défis pressants que posent aujourd’hui les changements climatiques et environnementaux et les enjeux sociaux qui s’y rattachent ».

Mgr Douglas Crosby a joint à sa lettre « des exemplaires gratuits de l’encyclique » Laudato si’ et le texte du message, signé par les conférences épiscopales catholiques du monde, « aux négociateurs et négociatrices qui se retrouveront à la 21e Session de la Conférence des parties (COP21) pour préparer la prochaine Convention-cadre sur les changements climatiques ».

Il a souligné l’importance de l’encyclique et a exprimé le souhait que tous les membres de la société canadienne agissent « de manière responsable pour relever les défis que posent le climat et l’environnement au monde, notre "maison commune" ».

Le président de la CECC a rappelé que « la présence d’organismes confessionnels dans les débats sociaux et nationaux » était « particulièrement importante ». « Chaque religion s’exprime dans le cadre d’une vision du monde et de principes éthiques qui rattachent ses convictions à l’action quotidienne et qui motivent, par conséquent, le changement personnel et social », a-t-il écrit.

Mgr Douglas a souligné que les organismes religieux étaient « profondément engagés aujourd’hui dans la collaboration œcuménique et interreligieuse » et pouvaient « donner à toute la société des preuves éloquentes de l’importance, des bienfaits et de la nécessité d’un dialogue honnête et d’une collaboration prophétique, en particulier sur des questions qui peuvent être délicates, épineuses et susciter des perspectives contrastées, mais néanmoins essentielles ».

(25 novembre 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/canada-les-eveques-veulent-des-changements…[ZF151125]%20Le%20monde%20vu%20de%20Rome&utm_medium=email&utm_source=dispatch&utm_term=Image



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 27 Nov - 03:13 (2015)    Sujet du message: PARIS PSY-OP FOLLOWED BY PARIS COP21...IS THIS A COINCIDENCE? / CLIMATE, COP21, AND PARIS : BEHIND CLOSED DOORS Répondre en citant

PARIS PSY-OP FOLLOWED BY PARIS COP21...IS THIS A COINCIDENCE?



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=2UX4EDNSMN4

So the Global Climate Change Conference just happened to be in Paris a few weeks after the Paris Psy-Op...call it a coincidence but i call it TOTALLY SCRIPTED.
Watch this video of sellouts spewing the Climate Change garbage. There is a Global petition going around to push for Climate Change Action. Of course the zombies of the world will sign it because of their heartstrings being pulled by this Paris shit.

CLIMATE, COP21, AND PARIS : BEHIND CLOSED DOORS 



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=SnV9TI-qTKA

One of the largest and most important international climate meetings is about to take place. On November 30, governments from around the world will gather at COP21 in Paris to (hopefully) finalize and agree to a deal that keeps the global temperature increase to below 2°C. The outcome in Paris could signal the future direction and ambition of global climate action. Many greet this optimism with cautionary notes, reminiscent of countries’ previous failures to secure a global deal, and muted expectations heading into COP21. There are already some hints of what we can expect in Paris, including the US, China, and other countries recent pledges to reduce emissions.

But what actually happens behind closed doors? What can COP21 achieve and what does that mean for the future governance of our climate?

This public dialogue was held on Sep 24th by Jennifer Allan, a seasoned veteran of global climate negotiations. It took place at Simon Fraser University, Harbour Centre, in Vancouver. Jennifer Allan shed light on how COP21 is organized and how the various negotiators interact. She also gave an insiders perspective on some of the stories we're expecting to emerge as well as key countries and actors to watch.

Speaker:
Jennifer Allan
Team Leader/Writer, IISD Reporting Services, International Institute for Sustainable Development (IISD)

Moderated by Michael Small, Executive Director of Carbon Talks and Renewable Cities

This event was a partnership between Carbon Talks, Renewable Cities, and the Pacific Institute for Climate Solutions.

If you would like to be notified and invited to upcoming talks, please subscribe to our newsletter: http://i.sfu.ca/BRVzEZ


Dernière édition par maria le Ven 27 Nov - 03:50 (2015); édité 2 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 27 Nov - 03:47 (2015)    Sujet du message: CLIMATE JUSTICE AND HUMAN RIGHTS MAXIMU BA TIUL FROM GUATEMALA Répondre en citant

CLIMATE JUSTICE AND HUMAN RIGHTS MAXIMU BA TIUL FROM GUATEMALA
 


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Z_AfP0pGefA


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 27 Nov - 05:05 (2015)    Sujet du message: POPE : FAILURE AT CLIMATE SUMMIT WOULD BE "CATASTROPHIC" Répondre en citant

POPE : FAILURE AT CLIMATE SUMMIT WOULD BE "CATASTROPHIC"



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=gCy67finS5o


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 28 Nov - 04:37 (2015)    Sujet du message: BIDONVILLES : LE PAPE PLAIDE POUR UNE "INTEGRATION HUMAINE RESPECTUEUSE" / CONFERENCE DE PARIS, QUE LES INTERETS PRIVES NE L'EMPORTENT PAS Répondre en citant

BIDONVILLES : LE PAPE PLAIDE POUR UNE "INTEGRATION HUMAINE RESPECTUEUSE"

Partout où sont les Jésuites et l'Eglise catholique, nous ne retrouvons que misère, pauvreté, esclavage, contrôle par le clergé et les lois civiles venant de Rome via les concordats avec un état, et une vie sans avenir pour le peuple. Dans le contexte de la mondialisation, pour harmoniser cette égalité pour tous, ce qui se passe est que l'on est à passer à "des actions systématiques améliorant l’habitat populaire et de planifier de nouvelles urbanisations de qualité". On est donc à détruire la qualité de vie des pays industriels et développés, ce qui nous amènera vers une perte de qualité dans tous les domaines et une centralisation contrôlée dans les villes alors que pour les gens de ces pays trouveront une amélioration dans leur qualité de vie, car ils n'ont connu que la misère depuis trop longtemps déjà. Cela inclus aussi tout ce programme des "villes fortes", les "Strong Cities".

Cela fait partie du programme d'Agenda 2021 maintenant renommé Agenda 2030. Voyez les vidéos qui ont été faits sur ce sujet et que j'ai publié ces derniers temps, afin de voir tous les impacts que cela représente. Mais cet "homme de paix" va nous vendre sa salade avec un discours biaisé de la Parole de Dieu pendant que de l'autre côté, il est en train de transformer ce monde en une prison géante.


CONFERENCE DE PARIS, QUE LES INTERETS PRIVES NE L'EMPORTENT PAS

 Exactement le contraire qui va se passer.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=gp0vQTsXSIY
 

GARANTIR DES SERVICES ESSENTIELS A CHAQUE FAMILLE
 




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=1AsIknFevac


-----

"Ni éradication, ni paternalisme, ni indifférence, ni confinement"

Rome, 27 novembre 2015 (ZENIT.org) Anita Bourdin 




« Ni éradication, ni paternalisme, ni indifférence, ni confinement » : le pape  François plaide pour une « intégration urbaine respectueuse » pour les bidonvilles - un « lieu préférentiel » pour le pape -, il plaide pour des « villes intégrées et pour tous ». Il dénonce « l’indifférence » et « l’hostilité » envers les quartiers populaires, l’exploitation des enfants, « chaire à canon » d’affaires « entachées de sang ».

Le pape s’est rendu, vendredi matin, 27 novembre, à 8h30 (6h30 pour Rome) au bidonville de Kangemi, dans la banlieue de Nairobi (Kenya) et à la paroisse Saint-Joseph confié aux Jésuites. Il s’est exprimé en espagnol, traduit de façon consécutive en anglais.

Après avoir signé le livre d'or, le pape a écouté des témoignages et une vidéo sur la vie dans le bidonville, une procession a accompagné l’arrivée de l’Evangile, qui a été lu ensuite : l’Evangile de Matthieu 25 qui est si cher au pape François. La lecture a été suivie par d’autres témoignages : Pamela, d’un autre bidonville, et sœur Mary, engagée sur le terrain qui a évoqué les inondations - volontaires - et l’insécurité, la drogue, la vente des enfants, la corruption, du vol des terres.

Il y a, à Nairobi, indique un missionnaire, 290 bidonvilles – appelées « implantations informelles » - , soit 5% de la ville, mais cela représente 60% de la population, sur 4,5 ou 5 millions d’habitants de l’agglomération.

« Je demande à Dieu que les autorités empruntent avec vous la voie de l’inclusion sociale, de l’éducation, du sport, de l’action communautaire et de la protection des familles parce que c’est l’unique garantie d’une paix juste, véritable et durable », déclare le pape.

Le problème de l’accès à l’eau est en quelque sorte le symbole de tous les problèmes dont parle pape dans cet important discours où il appelle à la mobilisation des chrétiens, ce qu’il désigne comme une « obligation pour tous » : « Je propose de revenir sur l’idée d’une intégration urbaine respectueuse. Ni éradication, ni paternalisme, ni indifférence, ni pur confinement. Nous avons besoin de villes intégrées et pour tous. Nous avons besoin de dépasser la pure déclaration de droits qui, en pratique, ne sont pas respectés, de réaliser des actions systématiques améliorant l’habitat populaire et de planifier de nouvelles urbanisations de qualité pour héberger les futures générations. La dette sociale, la dette environnementale envers les pauvres des villes se paie en rendant effectif le droit sacré aux trois ‘‘T’’: terre, toit, et travail. Ce n’est pas de la philanthropie, c’est une obligation pour tous. »

Il a dénoncé « l’exclusion urbaine », il a fustigé « l’égoïsme » d’une « minorité » qui marginalise la majorité. = l'exclusion urbaine. Autrement dit que ceux qui veulent vivre tranquille en dehors de la ville, avoir leur petit coin de terre et vivre une vie normale sont considérés comme étant des égoistes, car selon eux, c'est la majorité des gens qui veulent ce mode de vie.

Le pape a salué authentique « sagesse » de la « culture » des quartiers populaires et de leur « expérience communautaire » : elle indique qu’une « autre culture est possible », fondée sur la « solidarité », des « valeurs » qui n’ont pas de « prix ». = Avec tous les programmes sociaux et éducatifs, nous voyons bien tout ce que cette nouvelle culture inclusive pour tous et cette solidarité a en tête pour notre futur.

« Chers voisins, chers frères, a conclu le pape, prions, travaillons et engageons-nous ensemble pour que toute famille ait un toit digne, ait accès à l’eau potable, ait des toilettes, ait de l’énergie sûre pour s’éclairer, cuisiner, puisse améliorer ses logements… afin que tout quartier ait des routes, des places, des écoles, des hôpitaux, des espaces de sport, de loisir et d’art ; afin que les services de base arrivent à chacun d’entre vous ; afin qu’on écoute vos réclamations et votre demande d’opportunités ; afin que tous puissent jouir de la paix et de la sécurité qu’ils méritent conformément à leur dignité humaine infinie. Mungu awabariki (Que Dieu vous bénisse!). »

Après le discours du pape, il a béni une plaque souvenir de sa visite, avec le nombre de chapelets priés à ses intentions. Le pape a laissé une somme d'argent pour venir au secours de la population. Le pape béni des chapelets et les habitants lui ont remis un photo-souvenir de leur quartier. La rencontre s'est achevée par un bain de foule et les photos avec les enfants.

(27 novembre 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/bidonvilles-le-pape-plaide-pour-une-integr…[ZF151127]%20Le%20monde%20vu%20de%20Rome&utm_medium=email&utm_source=dispatch&utm_term=Image



Dernière édition par maria le Dim 29 Nov - 03:47 (2015); édité 2 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 28 Nov - 06:02 (2015)    Sujet du message: BLAINVILLE HAUSSE DE TAXE DE 900% / AGENDA 21 : LES FUTURS CAMPS DE CONCENTRATION HI-TECH DU N.O.M. Répondre en citant

BLAINVILLE HAUSSE DE TAXE DE 900%

Une des ruses utilisée pour imposer leur agenda.



VIDEO  : https://www.youtube.com/watch?v=BY2wOHds30w

VIDEO : http://www.tvanouvelles.ca/2015/11/27/hausse-de-taxes-de-900

AGENDA 21 : LES FUTURS CAMPS DE CONCENTRATION HI-TECH DU N.O.M.



VIDEO (english subtitle) : https://www.youtube.com/watch?v=yvR2qtrep50


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 29 Nov - 03:01 (2015)    Sujet du message: ALBERTA'S NEW CLIMATE CHANGE POLICY - THE EXCHANGE - NOV. 23 Répondre en citant

ALBERTA'S NEW CLIMATE CHANGE POLICY - THE EXCHANGE - NOV. 23
 


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=8HwzGr3oghE


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 29 Nov - 03:05 (2015)    Sujet du message: COP21: LES COMBUSTIBLES DOMESTIQUES INTERDITS A LA FRANCE Répondre en citant

COP21: LES COMBUSTIBLES DOMESTIQUES INTERDITS A LA FRANCE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=5QPW5jv6z5A

Dans un arrêté signé le 19 novembre dernier, la préfecture de police interdit la vente de "combustibles domestiques, dont le gaz inflammable et de produits pétroliers dans tout récipient transportable" du 28 novembre à minuit au 13 décembre minuit. Le transport par des particuliers de ces produits est également interdit. Sont concernés les alcools à brûler, alcools ménagers, acétone ou encore le white spirit mais aussi le gaz domestique.


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 29 Nov - 03:09 (2015)    Sujet du message: À MALTE, FRANCOIS HOLANDE APPELLE A SE MOBILISER POUR LA PLANETE Répondre en citant

À MALTE, FRANCOIS HOLANDE APPELLE A SE MOBILISER POUR LA PLANETE
 


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ip0-Wy2ouhs


En déplacement à Malte pour le Sommet biennal des chefs de gouvernement du Commonwealth, en vue de la Cop21, François Hollande a fait le parallèle entre terrorisme et destruction de l'environnement, affirmant que "l'homme est le plus grand ennemi de l'homme. Nous le voyons pour le terrorisme, mais nous pouvons aussi le dire pour le climat."


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 29 Nov - 04:03 (2015)    Sujet du message: CHANGEMENTS CLIMATIQUES : NE MANIPULEZ PAS L'INFORMATION! Répondre en citant

CHANGEMENTS CLIMATIQUES : NE MANIPULEZ PAS L'INFORMATION!

On a tout compris. 1984 = 2+2=5.  Et malheur à ceux qui osent prétendre le contraire...




Reference: ANSA, DANIEL DAL ZENNARO


Discours au Programme de l’ONU pour l’environnement

Anita Bourdin | 26 nov. | ZENIT.org | Voyages pontificaux | Rome

« Ne manipulez pas l’information » quant aux changements climatiques, avertit le pape François dans un discours prononcé en espagnol au quartier général du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) à Nairobi, ce jeudi 26 novembre 2015.

Trois objectifs pour Paris

« Dans quelques jours, commencera à Paris une importante rencontre sur le changement climatique, où la communauté internationale, en tant que telle, se confrontera de nouveau à cette problématique. Ce serait triste et j’ose le dire, catastrophique, que les intérêts particuliers l’emportent sur le bien commun et conduisent à manipuler l’information pour protéger leurs projets », déclare le pape.

Au contraire, il attend de Paris (30 novembre-11 décembre) un accord qui morde sur le réel : « J’espère que la COP21 débouchera sur la conclusion d’un accord global et ‘‘transformateur’’ fondé sur les principes de solidarité, de justice, d’équité et de participation, et qui oriente vers la réalisation de trois objectifs, à la fois complexes et interdépendants : l’allègement de l’impact du changement climatique, la lutte contre la pauvreté et le respect de la dignité humaine. » Il appelle une nouvelle fois à éviter les effets d’annonce sans lendemain.

En vue de ce « changement de direction », le pape réclame « un engagement substantiel à travers l’éducation et la formation ».

Il affirme la responsabilité commune universelle et inéluctable : « Aucun pays ne peut agir en marge d'une responsabilité commune. »

Le cri des hommes et de la terre

Pour ce qui est spécifiquement de l’Afrique, le pape dénonce l’exploitation des richesses naturelles : « Le commerce illégal de diamants et de pierres précieuses, de métaux rares ou de valeur stratégique, du bois et de matériel biologique, ainsi que de produits d’origine animale, comme dans le cas du trafic d’ivoire et le massacre des éléphants qui lui est relatif, alimente l’instabilité politique, le crime organisé et le terrorisme. Cette situation est aussi un cri des hommes et de la terre qui doit être entendu par la Communauté internationale. »

Dénonçant d’autres formes d’exploitation, le pape fustige à nouveau la « mondialisation de l’indifférence ». Et ses conséquences : violence, drogue, perte d’identité…

Il souhaite que l’urbanisation aille de pair avec le « développement » et « l’intégration ». Il rappelle les « trois T » : le droit à une Terre, un Toit, un Travail !

Il invite à regarder vers l’horizon de Habitat-III à Quito (2016) et celui de la 10e et très prochaine Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce, organisée à Nairobi.

Le pape insiste aussi sur la priorité politique d’une culture de la santé.

Avant son discours, le pape a planté un arbre : un geste hautement symbolique, notamment de la lutte contre la désertification. Avant son départ, il a offert au siège de l’ONU une gravure de Natale Bonifacio (1537/1538-1592), représentant l’érection de l’obélisque de la place Saint-Pierre, et il s’est retiré sous les ovations.

Le texte complet de l’allocution prononcée par le pape se trouve ici.

http://www.zenit.org/fr/articles/changements-climatiques-ne-manipulez-pas-l-information


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 30 Nov - 04:54 (2015)    Sujet du message: WHAT TO EXPECT FROM COP21 IN PARIS / PRESS CONFERENCE BY LAURENT FABIUS AND CHRISTIANA FIGUERES / CONFERENCE DE PRESSE PAR LAURENT FABIUS ET CHRISTIANA FIGUERES Répondre en citant



WHAT TO EXPECT FROM COP21 IN PARIS

 


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=z5WfNQzQm5c


PRESS CONFERENCE BY LAURENT FABIUS AND CHRISTIANA FIGUERES



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Nu3DMJq82c4

CONFERENCE DE PRESSE PAR LAURENT FABIUS ET CHRISTIANA FIGUERES



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=vpQAI2ThKP8


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 1 Déc - 04:45 (2015)    Sujet du message: COP21 29/11/2015 1HEART 1TREE CEREMONY Répondre en citant



COP21 29/11/2015 1HEART 1TREE CEREMONY



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Xnfq5unGuCU


The True Lucifer is Sophia
http://www.metahistory.org/GAIA%20SOPHIA/SophiaLucifer1.php



Personification of wisdom (in Greek, "Σοφία" or "Sophia") at the Celsus Library in Ephesus, Turkey.
 https://en.wikipedia.org/wiki/Sophia_%28wisdom%29 

 


Sophie
1.19mtes


Sophia (σοφία, Greek for "wisdom") is a central idea in Hellenistic philosophy and religion, Platonism, Gnosticism, Orthodox Christianity, Esoteric Christianity, as well as Christian mysticism. Sophiology is a philosophical concept regarding wisdom, as well as a theological concept regarding the wisdom of the biblical God.

Sophia is honored as a goddess of wisdom by Gnostics, as well as by some Neopagan, New Age, and Goddess spirituality groups. In Orthodox and Roman Catholic Christianity, Sophia, or rather Hagia Sophia (Holy Wisdom), is an expression of understanding for the second person of the Holy Trinity, (as in the dedication of the church of Hagia Sophia in Constantinople) as well as in the Old Testament, as seen in the Book of Proverbs 9:1, but not an angel or goddess.
https://en.wikipedia.org/wiki/Sophia_%28wisdom%29


Consciousness
1.34


Tree of Life
1.37mtes


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 1 Déc - 05:32 (2015)    Sujet du message: AU SOMMET CLIMAT, APPELS UNANIMES A SAUVER LA PLANETE ET PREMIERES DISSONANCES Répondre en citant



AU SOMMET CLIMAT, APPELS UNANIMES A SAUVER LA PLANETE ET PREMIERES DISSONANCES

Dans le vidéo précédent, l'ONU nous démontre vraiment qui est à la tête de ce projet : Sophie qui est en fait Lucifer. Je vous ai démontré que tout ce programme était biaisé et mensonger depuis bien longtemps. Quoi de plus normal puisque Satan est le père du mensonge et qu'il se déguise en ange de Lumière. Tous ces gens rassemblés, qu'ils soient de confessions différentes ou de partis différent sont tous unis pour achever un agenda bien précis dont nous connaissons la vraie nature finale de ce programme global. Cet article est une autre oeuvre de propagande qui ne sert qu'à endormir le bon peuple. L'accord de Paris sera signé, vous verrez. Ils ne font pas toute cette propagande pour rien dans tous les médias et dans les rues. Ce qui suivra par la suite dépassera l'entendement. C'est l'heure de gloire de ce grand Satan. Obama a lancé un message très clair aux terroristes. Dès que j'ai la version française, je vous le partagerai car il est essentiel dans la compréhension de ce qui se met en place.

Le Bourget (France) - Les chefs d'Etat du monde entier ont appelé lundi à une action urgente contre le réchauffement climatique, mais les lignes de fractures Nord-Sud sont vite réapparues à Paris, au premier jour du plus grand sommet sur le climat jamais réuni par l'ONU.

La journée a également été marquée par une violente charge du président russe Vladimir Poutine contre la Turquie, qu'il a accusée d'avoir abattu la semaine dernière un bombardier russe pour couvrir le trafic de pétrole pratiqué par l'organisation jihadiste État islamique (EI).

A l'ouverture de la grand-messe pour la planète, les 150 dirigeants, dont l'Américain Barack Obama, le Chinois Xi Jinping, le Japonais Shinzo Abe et le Français François Hollande, ont observé une minute de silence après les attentats récemment perpétrés dans plusieurs pays, dont la France.

La lutte contre le terrorisme et contre le changement climatique sont deux grands défis mondiaux que nous devons relever, a souligné François Hollande à la tribune du sommet, organisé au Bourget (nord de Paris).

La COP21 est un immense espoir que nous n'avons pas le droit de décevoir, a-t-il ajouté.

Un accord sur le climat, dont le réchauffement place le monde au bord du suicide, doit intervenir maintenant ou jamais, a exhorté le pape François dans l'avion qui le ramenait à Rome après un déplacement en Afrique.

La conférence est censée accoucher pour le 11 décembre du premier accord mondial visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, pour limiter le réchauffement à +2°C par rapport à l'ère pré-industrielle.

Le plus grand rassemblement de chefs d'Etat sous le même toit la même journée a été salué par la responsable climat de l'ONU, Christiana Figueres, alors que les ONG restent prudentes sur la suite des négociations.

- 'Lignes rouges' -

Barack Obama, à la tête du deuxième pollueur mondial (après la Chine), a appelé ses pairs à être à la hauteur de l'enjeu, rejetant l'argument selon lequel la lutte contre le changement climatique pèserait sur l'économie.

Nous avons prouvé qu'il n'y a plus de conflit entre croissance économique forte et protection de l'environnement, a-t-il lancé.

Se succédant à la tribune, les dirigeants, chargés de donner une impulsion politique aux négociations qui recommencent mardi, ont redit l'importance de la lutte contre le réchauffement, six ans après l'échec du sommet de Copenhague.

Vous ne pouvez pas vous permettre d'être indécis (...) L'histoire vous interpelle, je vous exhorte à répondre avec courage et vision, a dit le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Les négociations s'annoncent ardues car tous les pays ont leurs lignes rouges. Et les fractures n'ont pas tardé à réapparaître, en particulier sur le partage des responsabilités entre pays industrialisés, riches émergents et en développement - et les conséquences financières qui en découlent.

Les pays développés doivent assumer leurs engagements à financer les politiques climatiques du Sud, a prévenu le président chinois Xi.

Narendra Modi, Premier ministre de l'Inde, autre pays clé des négociations, a estimé que la communauté internationale devait laisser de la place pour la croissance des pays en développement et ne pouvait imposer la fin des énergies fossiles.

Quarante-trois pays particulièrement exposés aux conséquences du réchauffement (Ethiopie, Maldives, Népal, Bangladesh...) ont présenté une déclaration appellant à s'entendre sur un objectif plus ambitieux de limiter le réchauffement à 1,5°C.

Car nous refusons d'être les sacrifiés de la communauté internationale à Paris, a déclaré Anwar Hossain Manju, le ministre de l'Environnement du Bangladesh, évoquant l'obligation d'agir car ne pas le faire est un crime.

- 'Baguette magique' -

La planète se réchauffe à une vitesse inédite, sous l'effet des émissions issues de la combustion des énergies fossiles, des modes de production agricole et d'une déforestation record. Du Pakistan aux îles du Pacifique, de la Californie aux vignobles du Bordelais en France, le climat déréglé bouleverse des régions entières: canicules, sécheresses, côtes grignotées par la mer...

Au-delà de +2°C, les scientifiques redoutent un emballement: cyclones à répétition, chute des rendements agricoles, submersion de territoires de New York à Bombay...

Pour la conférence, 184 pays (sur 195) ont publié des plans de réduction de leurs émissions, une participation inespérée qui place cependant encore le monde sur une trajectoire de +3°C.

Jean-François Julliard, de Greenpeace France, s'est dit optimiste parce que l'impulsion politique est là mais il va falloir voir ce que ça donne.

Pour le climatologue Jean Jouzel, cependant, il faudrait une baguette magique pour que chacun double les contributions promises.

La conférence a donné lieu à des annonces sur les énergies vertes: les Etats-Unis, la France et 18 autres pays se sont engagés à doubler leurs investissements dans les énergies dites propres, et 121 pays les plus ensoleillés du monde ont lancé une alliance internationale du solaire (ISA).

Aider les nations en développement à sauter la phase de développement polluante est vital, a déclaré à ce sujet M. Obama.

Ce sommet aura donné l'occasion à l'Israélien Benjamin Netanyahu et au Palestinien Mahmoud Abbas de se serrer la main en public pour la première fois depuis longtemps.

Au terme de la journée, MM. Hollande et Obama se sont retrouvés pour dîner dans un grand restaurant parisien.


(©AFP / 01 décembre 2015 01h18)


http://www.romandie.com/news/Au-sommet-climat-appels-unanimes-a-sauver-la-p…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 1 Déc - 05:57 (2015)    Sujet du message: LA GRANDE MOSQUEE DE STRASBOURG INVITE LE MINISTRE DES AFFAIRES ISLAMIQUES D'ARABIE SAOUDITE Répondre en citant








LA GRANDE MOSQUEE DE STRASBOURG INVITE LE MINISTRE DES AFFAIRES ISLAMIQUES D'ARABIE SAOUDITE

- L'Année de la Lumière qui a débuté le 8 janvier 2015, en France, le même jour qu'à eu lieu l'attentat contre Charlie Hebdo.

Cet attentat programmé avait pour but d'amener de grands changements au niveau des lois sécuritaires et militaires en France et en Europe. On peut voir tout ce qui s'est mis en place jusqu'à ce jour et ce n'est que le début. Maintenant qu'ils sont là, il se produira d'autres attentats, les crimes augmenteront afin de garder en place ces militaires et ces force de police militarisés afin de protéger le pays. Mais au niveau global, on peut s'attendre à un événement majeur qui fera plonger la planète et ses habitants sous une loi martiale globale.

On peut donc s'attendre qu'avec la rencontre de COP21, les Nations Unies, le Vatican et la confrérie des frères musulmans imposeront par la force un Vatican islamique pour toutes les nations au nom de la Paix et de la culture/inculturation. Une inclusion totale et comme ils le répètent depuis longtemps, personne ne sera laissé de côté. Secret qui n'en n'est plus un quand nous voyons tout ce qui se met en place.

 






Initiative de l'UNESCO et du VATICAN

Les participants se pencheront notamment sur "l’Église et l’astronomie", sur "la voie coranique de l'étude du Cosmos", sur le "calendrier grégorien", et sur "l'histoire de l’Univers". Des visites aux Musées du Vatican, à la Chapelle Sixtine, à l'Observatoire du Vatican et aux Archives secrètes, sont également prévues, rapporte Radio Vatican...

...estime « que le dialogue entre l’islam et le christianisme ne doit pas se limiter au cadre du droit et de la religion »

...Un document des Nations-Unies rappelle que 2015 coïncide avec les anniversaires de diverses découvertes sur la lumière : les travaux sur l'optique d'Ibn Al-Haytham en 1015, la théorie ondulatoire de la lumière avancée par Fresnel en 1815, la théorie électromagnétique de la propagation de la lumière de Maxwell en 1865, les théories d'Einstein sur l'effet photoélectrique en 1905 et sur les liens entre lumière et cosmologie en 1915 et la découverte du fond diffus cosmologique par Penzias et Wilson de même que les travaux de Kao sur la transmission de la lumière dans les fibres pour la communication optique en 1965.

( 9 janvier 2015) © Innovative Media Inc...

http://www.zenit.org/fr/articles/astronomie-congres-islamo-chretien-a-caste…


- La rencontre est prévue pour le 28 novembre 2015, 11 hres, à la grande Mosquée de Strasbourg.  La rencontre aura lieu 2 jours avant la grande Conférence internationale (ONU) de Paris sur le climat, COP21, qui aura lieu entre le 30 novembre au 11 décembre 2015.

À l’approche de la  COP21 de Paris (30 novembre-11 décembre), Mgr Douglas Crosby demande à la nouvelle ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada « de travailler à l’avènement d’ententes équitables, contraignantes et capables de changer vraiment les choses tant à l’échelle nationale qu’au niveau international ».

...Le président de la CECC a rappelé que « la présence d’organismes confessionnels dans les débats sociaux et nationaux » était « particulièrement importante ». « Chaque religion s’exprime dans le cadre d’une vision du monde et de principes éthiques qui rattachent ses convictions à l’action quotidienne et qui motivent, par conséquent, le changement personnel et social », a-t-il écrit...

...Mgr Douglas a souligné que les organismes religieux étaient « profondément engagés aujourd’hui dans la collaboration œcuménique et interreligieuse » et pouvaient « donner à toute la société des preuves éloquentes de l’importance, des bienfaits et de la nécessité d’un dialogue honnête et d’une collaboration prophétique, en particulier sur des questions qui peuvent être délicates, épineuses et susciter des perspectives contrastées, mais néanmoins essentielles ».,,,

(25 novembre 2015) © Innovative Media Inc.


http://www.zenit.org/fr/articles/canada-les-eveques-veulent-des-changements…[ZF151125]%20Le%20monde%20vu%20de%20Rome&utm_medium=email&utm_source=dispatch&utm_term=Image

- Rappelons que le prince de Galles avait envoyé un message à cette conférence appelant à venir réunion du climat de l'ONU à Paris d'accord sur "un Magna Carta pour la Terre"... La suite : http://www.telegraph.co.uk/comment/11924776/Judges-plan-to-outlaw-climate-c… = Cemessage est un appel à l'inquisition, à une dictature et à un Nouvel Ordre Mondial totalitaire.

- A BANGUI, LA PORTE DE LA MISERICORDE EST OUVERTE
Que s'est-il passé comme rituel satanique dans le "secret des dieux" durant le voyage du Pape François au Kenya et à Nairobi? Tout cela coïncide avec le début de COP21.

 


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ousSLWLjy7o

- Passage du Pape aux Nations Unies en septembre 2015 qui amena un changement global. Celui de passer du nationalisme à une identité plus universelle - il y a une véritable mobilisation de la volonté pour ces grands de ce monde. Les objectifs de développement durable, pour les pays du Nord que dans les pays du Sud, apportent avec eux un appel à toute personne de bonne volonté. Le cardinal Turkson a rappelé la recommandation du pape François « à chacun et à tout le monde » de « changer de direction » et de « prendre soin de notre maison commune » . Agenda pour tous, sans exception.

- COP21 : FRANCOIS HOLLANDE RÊVE D'UN CONSEIL DE SECURITE ENVIRONNEMENTAL

http://reinformation.tv/cop21-francois-hollande-conseil-securite-environnemental-dolhein-45788-2/

- La NASA confirme que les 3 jours d’obscurité auront lieu cette année en les jours 21, 22 et 23 décembre. La terre restera durant ces 3 jours sans soleil, de nuit c’est à dire dans l’obscurité totale à cause d’une tempête solaire....

Document Pdf à ouvrir sur : http://scoop.tumeniaisestu.ca/toutes-les-nouvelles/espace-3-jours-dans-le-n…

-----

LA GRANDE MOSQUEE DE STRASBOURG INVITE LE MINISTRE DES AFFAIRES ISLAMIQUES D'ARABIE SAOUDITE

Saleh bin Abdul-Aziz Al ash-Sheikh, ministre des Affaires islamiques de l’Arabie Saoudite. Proche parent du Grand mufti qui ordonne de détruire les églises.

Alors que tous les dignitaires religieux officiels de l’Arabie Saoudite contemporains comme Ibn Baz, Fâzan, Uteymine, Jaizari, prescrivent outre le jihâd offensif, la peine de mort à l’encontre des apostats, homosexuels, innovateurs, hérétiques, c’est ce wahhabisme officiel qui est invité à la Grande Mosquée de Strasbourg gérée par des marocains.  Le Grand mufti d’Arabie Saoudite, également membre de la famille al Sheikh descendant en ligne directe de al-Wahhab (1703-1792),  a déclaré en 2013 qu’il convient de “détruire toutes les églises” de la Péninsule Arabique, s’appuyant sur les propos de Mahomet sur son lit de mort réclamant de chasser les chrétiens de la région.

C’est son cousin, ministre des Affaires islamiques, Saleh bin Abdul-Aziz Al ash-Sheikh, avec qui il travaille de concert, qui est invité à la Grande Mosquée de Strasbourg.

La Croix rapportait dans un article du 29 septembre 2013 :
S’exprimant devant une délégation venue du Koweït, le cheikh Abdul Aziz ibn Abdullah al Sheikh, grand mufti d’Arabie saoudite, a déclaré qu’il « est nécessaire de détruire toutes les églises de la région », rapporte l’agence Fides. Selon lui, l’élimination des églises serait en accord avec la règle séculaire selon laquelle l’islam est la seule religion praticable dans la péninsule arabique.

Le grand mufti d’Arabie saoudite est l’un des plus hauts responsables religieux de ce royaume musulman sunnite. Appartenant au courant rigoriste hanbalite, il est également le chef du Conseil suprême des oulémas (c’est-à-dire des savants musulmans) et du Comité permanent pour la recherche islamique et la fatwa source

RTL le 25 octobre 2012 précisa la pensée de Al Sheikh :
Le mufti d’Arabie saoudite a appelé jeudi à se conformer à la charia (loi coranique), critiquant vivement les partisans d’un Etat civil, prôné face à la montée islamiste dans la foulée du Printemps arabe, à l’occasion du pèlerinage musulman de La Mecque.

La charia doit être pour la nation islamique la source de législation (…). Elle s’applique à tous les aspects de la vie, en tout lieu et en tout temps, a lancé cheikh Abdul Aziz Al-Sheikh dans un prêche devant les 2,5 millions de pèlerins réunis sur le Mont Arafat, près de La Mecque, moment fort du hajj.

Il a dénoncé “ceux qui prônent un Etat civil, une minorité qui cherche à asséner un coup à la religion (musulmane) sous des prétextes fallacieux et des slogans erronés”. “Au nom de la liberté, ils prétendent que la religion n’est pas valable, s’opposent à la peine de mort et aux autres peines car elles sont contraires aux droits de l’Homme (…) et prétendent que la nation islamique, si elle applique la charia, se coupe des nations évoluées”. “Ces prétentions désespérées font partie des campagnes menées par les ennemis de l’islam pour transformer la nation islamique, l’éloigner de sa religion et effacer son identité“, a-t-il encore affirmé.”
Rappelons  que c’est Manuel Valls qui inaugura la mosquée en 2012.

Rappelons aussi que la Grande Mosquée de Strasbourg a été financée par des subventions publiques généreuses votées par les élus UMP et PS:
  • 510 000 euros du Conseil général du Bas-Rhin (UMP-LR) = Sous le gouvernement de M. Sarkozy
  • 420 000 euros votés par le Conseil régional d’Alsace (UMP-LR) dans un premier temps.
  • 179 951 euros votés dans un deuxième temps par le même conseil régional au printemps 2009 par la majorité UMP.
  • 610 000 euros votés par l’ancien maire UMP de Strasbourg Fabienne Keller.


  • Détail donné par la Grande Mosquée de Strasbourg
Nous avions consacré un chapitre entier sur “La grand mosquée de Strasbourg, ou l’islamisme subventionné” dans notre enquête Ces Maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2015).

Voici le scan de l’invitation reçue par les cadres de l’islam en Alsace :



http://islamisation.fr/2015/11/26/la-grande-mosquee-de-strasbourg-invite-le-mufti-darabie-saoudite-qui-reclame-la-destruction-des-eglises/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 1 Déc - 06:01 (2015)    Sujet du message: OBAMA ADDRESSES COP21 CLIMATE CONFERENCE / BREAKING: OBAMA VOWS TO DESTROY TERRORISTS BY ATTACKING GLOBAL WARMING Répondre en citant




1984 IS HERE

OBAMA ADDRESSES COP21 CLIMATE CONFERENCE

 


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=4gbUQuhrDYI

BREAKING: OBAMA VOWS TO DESTROY TERRORISTS BY ATTACKING GLOBAL WARMING



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=v2ULqncMFt4&list=PLPpTJNO4MVYEqrzup-X6G…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 05:01 (2015)    Sujet du message: LES SPONSORS DE LA COP21, UNE GRANDE FÊTE POUR LES LOBBIES Répondre en citant

LES SPONSORS DE LA COP21, UNE GRANDE FÊTE POUR LES LOBBIES

CONFERENCE DE PARIS, QUE LES INTERÊTS PRIVES NE L'EMPORTENT PAS



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=gp0vQTsXSIY

Tous ces grands leaders ne prônent pas ce qu'ils prêchent même à cette conférence sur l'environnement. Ils n'ont pas pris leur bâton de pèlerin pour faire le voyage, comme vous pouvez le voir dans ces deux vidéos. Pour le petit peuple, ils veulent qu'on abandonne nos voitures pour protéger la planète contre le CO2, mais eux, ils roulent dans des avions et voitures autrement plus chers que celles que nous, nous pouvons nous permettre. Et le Pape François qui nous dit que si le tout n'est pas finalisé, nous courrons vers un suicide.

En détruisant la planète comme il se fait maintenant, c'est certain que plusieurs s'en mettront plein les poches pour rebâtir leur nouveau monde atlantiste. Alors quand ils viennent nous parler d'humilité, on voit bien qu'ils se foutent de nous royalement. Quelle farce! Parlons plutôt du contrôle mondial sur les peuples, alors là nos "conspiracy theories" seront plus près de la vérité.

PARIS CLIMATE CHANGE SUMMIT - POLITICIANS ARRIVE
 



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=W_ZnqZGcri4

PARIS : WORLD LEADERS ARRIVED FOR CLIMATE CHANGE SUMMIT IN PARIS 




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=2IckbgZy0Hc

1 décembre, 2015 Posté par voltigeur sous Actualité générale, Argent et politique, Écologie, environnement et animaux, Manipulation, Réflexion

Est il utile de présenter?



La fameuse COP21 ou Conférence Internationale sur le climat sera aussi une grande fête pour le lobbying, le greenwashing et autre “développement durable”, “croissance verte” seront bien évidemment de la partie. Car, derrière les enjeux climatiques et environnementaux, certaines multinationales ont bien compris qu’il sera possible de se faire un petit billet. De ce fait, il parait essentiel de pointer du doigt ce qui parait être [une fois de plus] une belle mascarade aux allures écologiques. Dans cette optique, l’Observatoire des multinationales, ainsi que Lobby Planet Paris et plusieurs autres partenaires français et européens ont décidé de créer un guide du lobbying et du greenwashing autour de ce sommet.




À la suite des attentats de Paris, de nombreux événements et manifestations qui avaient été prévus par la société civile en vue de la Conférence internationale sur le climat ont dû être annulés, ou réduits dans leur ampleur. Il sera donc plus difficile que jamais pour les citoyens et les mouvements sociaux de faire entendre leur voix. En revanche, pour les criminels et les profiteurs du climat, rien n’a changé : le lobbying et le greenwashing des grandes entreprises pourra se poursuivre sans entraves.

Des énergies fossiles en passant par la finance, jusqu’à l’agriculture industrielle, Lobby Planet Paris – Spécial COP 21 cartographie les multinationales, les lobbys et les associations professionnelles qui s’efforcent de capturer les négociations climatiques avec le soutien de nombreux gouvernements et institutions internationales, en vue de maintenir le statu quo et de continuer à amasser les profits.

Au fil des années, les grandes entreprises ont acquis une influence considérable dans les discussions internationales sur le climat. La COP21 promet d’être un nouvelle apogée de leur emprise. Les multinationales occupent également une place éminente dans l’« agenda des solutions » qui pourrait être annexé à un futur accord intergouvernemental. D’innombrables salons et événements sont prévus pour vanter les mérites du secteur privé, comme Solutions COP21 au Grand Palais ou la Galerie des solutions au Bourget.

Lobby Planet Paris – Spécial COP 21 est publié conjointement par l’Aitec, Attac France, Corporate Europe Observatory, l’Observatoire des multinationales et le Transnational Institute. Il est disponible en français et en anglais.

De La Défense aux Champs-Élysées et au Bourget, l’ouvrage guide les lecteurs dans les hauts lieux du lobbying de la capitale française. Il contient aussi des informations sur les entreprises sponsors officiels de la Conférence et sur les principaux événements organisés par le secteur privé qui vont se tenir à Paris pendant la COP, en expliquant pourquoi ils ne font que détourner l’attention des véritables solutions à la crise climatique.

À télécharger : Lobby Planet Paris – Spécial COP21.



En ce qui concerne le greenwashing, vous pourrez en savoir un peu plus dans cette très bonne vidéo de Mr.Mondialisation :



Source : Observatoire des multinationales via Le -4emesinge


Voir aussi:

Festival des Utopies Concrètes 2014

Présentation du film « Libres! » et échange avec Jean-Paul Jaud.


http://lesmoutonsenrages.fr/2015/12/01/les-sponsors-de-la-cop21-une-grande-fete-pour-les-lobbies/


   



Dernière édition par maria le Jeu 3 Déc - 06:16 (2015); édité 2 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 3 Déc - 05:24 (2015)    Sujet du message: DISCOURS DU PAPE FRANCOIS A L'UNON / FRANCOIS, PELERIN DE LA PAIX EN CENTRAFRIQUE Répondre en citant


 


FRANCOIS, PELERIN DE LA PAIX EN CENTRAFRIQUE

Tous ces gens dans les camps de réfugiés, qui a fait pour qu'on les mettent tous là? C'est cet empire de Rome, et ils sont tous là à apporter hommage à cet homme de fausse Paix. Ils sont voilés et trompés car ils n'ont pas l'amour de la Vérité, et ils vont à leur perdition. Puisse le Seigneur ouvrir leur esprit.

https://www.youtube.com/watch?v=YTPF2nOQZFM

VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=YTPF2nOQZFM

DISCOURS DU PAPE FRANCOIS A L'UNON

Programme du Nouvel Ordre Mondial




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ooBItxA_CJE


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 4 Déc - 06:58 (2015)    Sujet du message: POPE PROMOTES CLIMATE CHANGE FRAUD TO GAIN SUNDAY LAW Répondre en citant

POPE PROMOTES CLIMATE CHANGE FRAUD TO GAIN SUNDAY LAW



VIDEO  : https://www.youtube.com/watch?v=edxdxtY-7DM


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 4 Déc - 16:33 (2015)    Sujet du message: DES ELUS DU MONDE ENTIER ET DES STARS AMERICAINES A PARIS POUR LE CLIMAT Répondre en citant



DES ELUS DU MONDE ENTIER ET DES STARS AMERICAINES A PARIS POUR LE CLIMAT

Paris - Leonardo di Caprio, Robert Redford et des centaines d'élus locaux, de Rio, New York ou Accra, étaient réunis vendredi à Paris pour soutenir le combat pour le climat, objet de négociations laborieuses entre 195 pays à la grande conférence du Bourget.

Non loin de la capitale, au parc des expositions du Bourget, les négociateurs tentaient de trouver de nouveaux compromis sur le projet de texte d'accord qu'ils doivent rendre samedi midi.

Les ministres des 195 pays doivent ensuite prendre le relais, afin d'aboutir le 11 décembre à un pacte universel capable de contenir le dérèglement du climat.

Il faut maintenant que les négociateurs et les ministres soient à la hauteur des impulsions des chefs d'Etat et de gouvernement. Pour le moment le compte n'y est pas, a lancé vendredi le ministre français Laurent Fabius, président de la COP21.

Du côté de l'Hôtel de ville de Paris, les élus locaux ont souligné l'importance du combat climatique, rappelant aussi le rôle des villes et des régions.

Nous ne sommes pas venus à Paris faire l'histoire: nous sommes venus construire l'avenir, a dit l'ancien maire de New York Michael Bloomberg, envoyé spécial de l'ONU pour les villes et le changement climatique, soulignant qu'aux Etats-Unis, le réchauffement est une menace pour chaque ville et chaque région.

Les collectivités locales ont le pouvoir d'agir, a insisté l'homme d'affaires: environ 70% des émissions mondiales de gaz à effet de serre sont issues des zones urbaines, où vit 50% de la population mondiale.

Des centaines d'édiles, représentant 600 millions de personnes, venus de Stockholm, Madrid, Vancouver, Athènes, Rio de Janeiro, d'Amazonie... participent à ce sommet des élus locaux, organisé par M. Bloomberg et la maire de Paris Anne Hidalgo, et ouvert par le président français François Hollande.

Ils devaient adopter une déclaration commune, s'engageant à soutenir des objectifs ambitieux en faveur du climat, telle la transition vers une énergie 100% renouvelable ou une réduction de 80% des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050.

Cette déclaration des villes pour le climat montre encore une fois que ce sont les territoires qui sont en pointe sur la transition énergétique, a salué Greenpeace. Ce sont les élus qui connaissent les réalités de terrain, qui savent ce qui est possible et qui ouvrent la voie, a relevé Jean François Julliard, DG de Greenpeace France.

- Le temps des compromis -

Au même moment, au Bourget, les délégués de 195 pays reprenaient leurs travaux, l'oeil sur l'horloge, au terme d'une première semaine de négociations souvent difficile.

Le temps des compromis est venu (...) je vous exhorte à donner le meilleur de vous-mêmes dans les prochaines 24 heures (...) et à prendre les bonnes décisions à votre niveau, leur a lancé Ahmed Djoghlaf, l'un des deux co-présidents des débats.

A partir de lundi, les négociations se feront entre ministres.

Les principaux points de blocage concernent le financement de l'aide climatique aux pays du Sud, et la répartition des efforts entre pays développés et en développement, une division entérinée par la Convention climat de l'ONU de 1992.

Les pays les plus vulnérables exigent des pays industrialisés des garanties sur les financements déjà promis jusqu'en 2020 (ils devront augmenter pour atteindre 100 milliards de dollars cette année là) et sur une montée en puissance pour après 2020, date d'entrée en vigueur du futur accord de Paris.

Les pays développés souhaitent que les Etats émergents en position de le faire participent désormais à cette aide financière.

Problème: aucune avancée majeure ne semble avoir eu lieu ces derniers jours sur ces positions connues de longue date.

En ouvrant le sommet des maires, François Hollande a estimé que le futur accord devrait spécifier les moyens financiers permettant la redistribution, la lutte contre les inégalités, la lutte contre la pauvreté.

Le peu d'avancées enregistrées cette semaine contrastent avec les discours de 150 chefs d'Etat lundi lors du coup d'envoi.

Pour éviter un blocage, les médiateurs des groupes de travail ont remis vendredi un document offrant des propositions de compromis sur tous les sujets.

Inondations accrues, érosion des côtes, fonte des glaciers, sécheresse... les scientifiques mettent en garde contre les impacts dévastateurs et irréversibles d'un réchauffement supérieur à +2°C par rapport à la Révolution industrielle. A ce stade, les engagements des Etats placent le monde sur une rajectoire de +3°C.

(©AFP / 04 décembre 2015 14h07)


http://www.romandie.com/news/Des-elus-du-monde-entier-et-des-stars-americai…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 5 Déc - 03:00 (2015)    Sujet du message: COP21: APPEL DES EVÊQUES DU MONDE Répondre en citant



COP21: APPEL DES EVÊQUES DU MONDE

L'importance de Laudato Si'

Rome, 2 décembre 2015 (ZENIT.org) Rédaction


St. Gall, 2 décembre 2015 

Les Présidents de toutes les instances continentales des Conférences épiscopales ont lancé un appel urgent aux négociateurs et aux chefs d'État qui, en décembre prochain participeront à la COP 21 de Paris, dans le but d’atteindre un nouvel accord international sur le climat. L'appel soutien l'importance de l'Encyclique Laudato Si' du Pape François. Les signataires se joignent « au Saint-Père pour implorer que soit fait un grand pas en avant à Paris, visant l’établissement d’un accord global en mesure d'engendrer un véritable changement soutenu par tout le monde ».
 
Il s'agit donc d'un appel retentissant concernant l'urgence d’ouvrer à l’adoption d'un accord sur le climat qui soit équitable, juridiquement contraignant et en mesure de conduire à un véritable changement. L'accord en question doit poser le bien commun avant les intérêts nationaux et doit protéger « notre maison commune et tous ses habitants ». Le document, selon les signataires, devrait limiter la hausse de la température globale afin d'éviter les impacts climatiques catastrophiques, surtout ceux qui frappent les communautés les plus vulnérables. En se basant sur des preuves scientifiques Rolling Eyes , les leaders religieux reconnaissent que la dépendance excessive des combustibles fossiles est le responsable principal de l'accélération des changements climatiques ; ainsi, ils lancent un appel non seulement à favoriser une « réduction draconienne des émissions de dioxyde de carbone et des autres gaz toxiques », mais également à mettre un terme à l'ère des combustibles fossiles.
 
Cet appel, qui présente une proposition se composant de dix points (ci-après), se base sur l'expérience concrète des personnes vivant dans les cinq continents et établit un lien entre les changements climatiques, les injustices et l'exclusion sociale des citoyens les plus pauvres et les plus vulnérables.

Tel que le Pape François l’affirme dans Laudato Si', le climat est un bien commun, qui appartient à tout le monde et qui a été conçu pour tout le monde. Ainsi, tous ces changements qui le frappent nous poussent à redéfinir nos concepts de croissance et de progrès, en revoyant notre style de vie. L'Eglise est également témoin de la façon dont les changements climatiques frappent les communautés et les personnes vulnérables et, par conséquent, l’on demande aux signataires « de placer au centre de l'attention la justice sociale ».
 
Les signataires de l'appel sont S.Em. le Cardinal Oswald Gracias – Président de FABC (Asie), S.Em. le Cardinal Péter Erdő - Président du CCEE (Europe), S.Em. le Cardinal Reinhard Marx - Président de la Comece (Europe), S.Em. le CardinalRuben Salazar Gomez - Président du CELAM (Amérique Latine), Sa Béatitude le Cardinal Béchara Boutros Rai - Président du CCPO (Conseil des Patriarches Catholiques d’Orient), Sa Grâce l'Archevêque Gabriel Mbilingi - Président du SECAM (Afrique), Sa Grâce l'Archevêque John Ribat - Président de FCBCO (Océanie), Sa Grâce l'Archevêque Joseph Kurtz - Président de USCCB (USA) et Son Excellence l’Evêque David Douglas Crosby, OMI - Président de CCCB-CECC (Canada).

L'appel a été écrit en collaboration avec le réseau catholique CIDSE (alliance internationale des agences de développement catholiques) et Caritas Internationalissous le patronage du Conseil Pontifical pour la Justice et la Paix.
 
Notes pour les rédacteurs:

-L’Appel complet dans différentes langues est disponible sur le site du CCEE (www.ccee.eu)

-Les Photos de la conférence de presse et de la signature de l’appel, sont disponibles ici: https://www.flickr.com/photos/cidse/albums/72157657518271633
 
Il y a quelques jours, la COMECE (Commission des Episcopats de la Communauté Européenne) a présenté un rapport d’experts sur les questions climatiques. Le rapport est disponible en anglais, français et allemande.

Les dix appels :
 
1. Garder à l’esprit non seulement les dimensions technique mais aussi et surtout éthique et morale du changement climatique comme stipulé à l’article 3 de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).
 
2. Reconnaître que le climat et l’atmosphère sont des biens communs mondiaux qui appartiennent à tout le monde et sont destinés à tout le monde.
 
3. Adopter un accord mondial transformationnel et juridiquement contraignant qui s’appuie sur notre vision du monde, laquelle reconnaît la nécessité de vivre en harmonie avec la nature et de garantir la jouissance des droits humains pour tous, y compris ceux des populations autochtones, des femmes, des jeunes et des travailleurs.
 
4. Limiter fortement la hausse de la température planétaire et fixer un objectif pour la décarbonisation complète d’ici 2050, de manière à protéger des effets du changement climatique les familles qui sont en première ligne, notamment celles qui vivent dans les îles du Pacifique et sur les régions côtières :
 
• Veiller à ce que le seuil de température soit inscrit dans un accord mondial juridiquement contraignant, assorti d’engagements et de mesures d’atténuation par tous les pays, lesquels reconnaissent leur responsabilité commune mais différenciée et leurs capacités respectives sur la base de l’équité, de leurs responsabilités historiques et du droit à un développement durable ;
 
• Veiller à ce que les trajectoires d’émissions des gouvernements soient conformes à l’objectif de décarbonisation et imposer des revues périodiques des engagements et des ambitions, sur la base de l’équité et de données scientifiques. Pour être fructueuses, ces revues périodiques doivent être obligatoires.
 
5. Elaborer de nouveaux modèles de développement et de nouveaux modes de vie compatibles avec le climat ; s’atteler aux inégalités et sortir les gens de la pauvreté. L’idée centrale est de mettre un terme à l’ère des combustibles fossiles, de faire progressivement disparaître les émissions produites par les combustibles fossiles et d’offrir à tout un chacun l’accès à une énergie renouvelable, saine, fiable et à un prix abordable.
 
6. Assurer l’accès des populations à l’eau et à la terre pour avoir des systèmes alimentaires résilients et durables, qui donnent la priorité aux solutions trouvées par les personnes plutôt qu’au profit.
 
7. Garantir la participation et l’implication des populations les plus pauvres, les plus vulnérables et les plus touchées, à tous les niveaux du processus décisionnel.
 
8. Veiller à ce que l’accord de 2015 enclenche une démarche d’adaptation qui réponde de manière adéquate aux besoins immédiats des communautés les plus vulnérables et qui consolide les alternatives locales.
 
9. Reconnaître que les besoins d’adaptation dépendent de la réussite des mesures d’atténuation qui sont prises. Il incombe aux responsables du changement climatique d’aider les plus vulnérables à s’adapter et à gérer les pertes et les préjudices et de partager la technologie et le savoir-faire nécessaires.
 
10. Établir des feuilles de routes précises indiquant comment les pays vont pouvoir tenir leurs engagements financiers additionnels, prévisibles et consistants, en trouvant un financement équilibré entre les mesures d’atténuation et les besoins d’adaptation.
 
Le Conseil des Conférences Épiscopales d’Europe (CCEE) réunit les 33 Conférences Episcopales Européennes actuelles, représentées par leurs Présidents, les Archevêques de Luxembourg et de la Principauté de Monaco, l’Archevêque de Chypre des Maronites, l’Évêque de Chişinău (Rép. de Moldavie), l’Évêque éparchial deMukachevo et par l’administrateur apostolique d’Estonie. Son Président actuel est le Cardinal Péter Erdő, Archevêque d’Esztergom-Budapest, Primat de Hongrie; ses Vice-présidents sont le Cardinal Angelo Bagnasco, Archevêque de Gênes, et Mons. Angelo Massafra, Archevêque de Scutari-Pult, Albanie. Le Secrétaire général du CCEE est Mons. Duarte da Cunha. Le siège du secrétariat se trouve à Saint-Gall (Suisse).  www.ccee.eu

( 2 décembre 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/cop21-appel-des-eveques-du-monde



Dernière édition par maria le Sam 5 Déc - 03:04 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 5 Déc - 03:03 (2015)    Sujet du message: INTERVENIR SUR LE CLIMAT : UN SUICIDE DE NE PAS LE FAIRE! Répondre en citant



INTERVENIR SUR LE CLIMAT : UN SUICIDE DE NE PAS LE FAIRE!


Conférence de presse sur le vol Bangui-Rome (3)

Rome, 2 décembre 2015 (ZENIT.org) Marina Droujinina 


« C’est maintenant ou jamais ! » a lancé le pape pour caractériser l’importance de la COP21, la Conférence mondiale sur le climat, à Paris: ce serait même "un suicide" de ne pas le faire.

Il a réaffirmé son inquiétude concernant l’avenir de la planète lors de sa conférence de presse dans l’avion du retour de son voyage africain, ce lundi, 30 novembre.

« Nous sommes à la limite ! a dit le pape. Nous sommes au bord du suicide, pour employer une parole forte. » Cependant, le pape estime que « la quasi-totalité de ceux qui sont à Paris veulent faire quelque chose ». « J'ai confiance qu'ils le feront, a-t-il affirmé, ils ont de la bonne volonté et je prie pour cela. »

Le pape a souligné que « peu avait été accompli » depuis la conférence de Kyoto en 1997 : « Chaque année, les problèmes sont plus graves. »

La dernière encyclique du pape Laudato si’ parue en juin dernier ainsi que ses nombreuses interventions réclament une prise de conscience urgente sur l’environnement et le climat de la part de la communauté internationale. À la Conférence sur le climat, à Paris, le pape plaide pour un accord contraignant dans lequel les pays riches aideront les plus pauvres à accomplir un changement écologique. Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'État du Saint-Siège, était présent à l'ouverture de la COP21.

http://www.zenit.org/fr/articles/intervenir-sur-le-climat-un-suicide-de-ne-pas-le-faire


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 5 Déc - 03:12 (2015)    Sujet du message: COP21 : LES CHAUSSURES DU PAPE, PLACE DE LA REPUBLIQUE Répondre en citant



COP21 : LES CHAUSSURES DU PAPE, PLACE DE LA REPUBLIQUE
 

Les marcheurs solidaires pour la planète

Rome, 2 décembre 2015 (ZENIT.org) Rédaction 


À la veille de la Conférence sur le climat de l'ONU, COP21 à Paris, des milliers de chaussures représentant la participation symbolique des marcheurs solidaires du combat écologique avaient été disposées place de la République à Paris, y compris les chaussures du pape François, avec une étiquette portant aussi le nom de son encyclique "Laudato Si'". A côté de celels du pape, les chaussures des cardinaux Hummes (Brésil) et Turkson (Ghana).

Le cardinal Claudio Hummes, président du Repam (le Réseau ecclésial pan-amazonien) a symboliquement déposé les chaussures du pape François, un geste pour rappeler l'engagement de l'Église et du Saint-Père en faveur de la protection de l’environnement, indique Radio Vatican.

C’est le cardinal secrétaire d’État, Pietro Parolin, qui représente actuellement le Saint-Siège pour l'ouverture la COP21. Il sera ensuite relayé par le cardinal Peter Turkson, durant la deuxième phase de la conférence. Le président du Conseil pontifical Justice et Paix, qui avait joué un rôle important dans l'écriture de l'encyclique Laudato si', a invité tous les catholiques à offrir leur soutien à la COP21, en prières et en actes. 

Près de 150 chefs d'État et de gouvernement, et 10 000 délégués, sont actuellement réunis au Bourget dans le nord de Paris, où a été inaugurée officiellement ce lundi 30 novembre la COP21. Du jamais-vu dans l’histoire de la négociation climatique. 

Avant même l’ouverture des travaux, une minute de silence a été observée en hommage aux victimes des récents attentats de Paris.

Le principal objectif de cette rencontre exceptionnelle est de parvenir à accord mondial historique, pour limiter à 2°C la hausse des températures, rappelle la même source.

( 2 décembre 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/cop21-les-chaussures-du-pape-place-de-la-r…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 5 Déc - 03:16 (2015)    Sujet du message: COP21 : POUR UN ACCORD GLOBAL ET "TRANSFORMATEUR", PAR LE CARD. PAROLIN Répondre en citant



COP21 : POUR UN ACCORD GLOBAL ET "TRANSFORMATEUR", PAR LE CARD. PAROLIN

Intervention du cardinal Secrétaire d'Etat (texte complet)

Rome, 1 décembre 2015 (ZENIT.org) Cardinal Pietro Parolin 


« Le Saint-Père nous encourage tous afin que la COP-21 puisse déboucher sur un accord qui allège les impacts du changement climatique, combatte la pauvreté et promeuve la dignité de l’être humain », déclare le cardinal Parolin à Paris: un accord global et "transformateur".

...

Intervention du card. Parolin

Au nom du Pape François, je vous adresse à tous un salut cordial, et vous transmets ses sincères encouragements à travailler avec diligence pour une heureuse issue de cette COP21.

Jeudi dernier, 26 novembre, durant son discours au Centre de l’ONU à Nairobi, le Pape François s’est abondamment référé à la COP21, en souhaitant qu’elle conduise à l’adoption d’un Accord global et « transformateur », fondé sur les principes de solidarité, de justice, d’équité et de participation, avec les trois objectifs complexes et interdépendants de réduire les impacts du changement climatique, combattre la pauvreté et promouvoir la dignité de la personne humaine. Il serait tragique, a-t-il ajouté, que les intérêts particuliers l’emportent sur le bien commun et conduisent notamment à manipuler l’information. Wink

Un accord global et transformateur devrait asseoir ses fondements sur trois piliers.


Le premier pilier consiste en l’adoption d’une orientation éthique claire qui inspire les motivations et finalités de l’Accord à mettre en œuvre. Nous le savons bien, les personnes les plus vulnérables aux impacts du changement climatique sont les plus pauvres, mais aussi les générations futures qui en subiront les conséquences les plus graves, souvent sans en être responsables. De plus, ce phénomène ne connaît ni frontières, ni barrières politiques ou sociales qui permettraient de s’en isoler. Cela doit renforcer la conscience que nous avons d’être une seule famille humaine et la certitude qu’il n’y a pas d’espace pour ce qu’on a appelé la globalisation de l’indifférence. Face à l’urgence d’une situation qui exige la plus large collaboration possible pour l’établissement d’un plan commun, il est important que cet Accord soit axé sur la reconnaissance, autant de l’impératif éthique d’agir dans le cadre d’une solidarité globale que de la responsabilité, commune mais différenciée, de chacun selon ses capacités et sa condition.

Le second pilier concerne le fait que l’Accord devrait non seulement spécifier les modalités de sa mise en œuvre, mais aussi et surtout transmettre des signaux clairs pour orienter les comportements de tous les acteurs concernés, à commencer par les Gouvernements, mais aussi les autorités locales, le monde des entrepreneurs, la communauté scientifique et la société civile, et ce, afin d’atteindre les trois objectifs indiqués par le Saint-Père. Cela requiert de s’engager avec conviction dans la voie d’une économie à basse émission de carbone et dans celle d’un développement humain intégral. La dynamique de ce parcours dépendra de la façon dont tous les acteurs s’engageront et collaboreront dans ce domaine qui offre lui-même de nombreuses possibilités de déployer le génie humain capable de promouvoir la dignité humaine. En ce sens, les pays mieux dotés de ressources et capacités devraient donner le bon exemple en apportant des ressources aux pays ayant plus de besoins, afin de promouvoir des politiques et des programmes de développement durable. Je pense, par exemple, à la promotion des énergies renouvelables et de la dématérialisation, ainsi qu’au développement de l’efficacité énergétique ; ou bien à une gestion adéquate des forêts, du transport et des déchets ; au développement d’un modèle circulaire de l’économie ; à la mise en œuvre de programmes appropriés, durables et diversifiés de sécurité alimentaire et de lutte contre le gaspillage de nourriture ; à des stratégies de lutte contre les spéculations et contre les subsides inefficaces et parfois injustes ; au développement et au transfert de technologies appropriées. Il s’agit là de différents aspects dont la mise en œuvre efficace devrait être inspirée par le nouvel Accord.

Le troisième pilier concerne la vision de l’avenir. La COP21 ne représente ni un aboutissement, ni un point de départ, mais une étape cruciale d’un parcours qui ne se termine certainement pas en 2015. Un Accord d’une ample perspective temporelle comme celle que nous évoquons devrait prévoir des processus de révision des engagements et de suivi transparents, efficaces et dynamiques, en mesure de rehausser progressivement le niveau d’ambition et de garantir un contrôle adéquat. En outre, il est nécessaire de prendre sérieusement en considération la mise en œuvre de modèles de production et de consommation durables, et l’adoption de comportements et styles de vie nouveaux. On touche ici aux domaines fondamentaux de l’éducation et de la formation, qui malheureusement sont parfois relégués à la marge des négociations relatives aux Accords internationaux. Les solutions techniques sont nécessaires mais resteront insuffisantes si nous n’abordons pas au fond l’éducation aux styles de vie durables et à une conscience responsable. Le style de vie actuel, avec sa culture de marginalisation, est insoutenable et ne doit pas avoir droit de cité dans nos modèles d’éducation et de développement. Il s’agit d’un « grand défi culturel, spirituel et éducatif, qui supposera de longs processus de régénération » (Laudato si’, n. 202).

Le Saint-Père nous encourage tous afin que la COP21 puisse se conclure par l’adoption d’un Accord global et transformateur qui ait une orientation éthique claire, qui transmette des signaux forts à tous les acteurs impliqués et qui adopte une vision à long terme intégrant les trois objectifs que nous avons évoqués : alléger les impacts du changement climatique, combattre la pauvreté, promouvoir la dignité de l’être humain.

Je vous remercie !

[Texte original : Français]

( 1 décembre 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/cop21-pour-un-accord-global-et-transformat…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 6 Déc - 05:56 (2015)    Sujet du message: COP21 : BAN KI-MOON PRESENTE UN RAPPORT SUR L'INVESTISSEMENT DANS LES INFRASTRUCTURES URBAINES RESILIENTES Répondre en citant



COP21 : BAN KI-MOON PRESENTE UN RAPPORT SUR L'INVESTISSEMENT DANS LES INFRASTRUCTURES URBAINES RESILIENTES

Voici les raisons invoquées pour vous/nous déposséder de nos terres, de nous sortir des campagnes pour mieux nous contrôler. Ceci nous est confirmé par le Secrétaire général de l'ONU et confirme ce que nous vous disons depuis un bon bout de temps.




4 décembre 2015 – Certaines initiatives innovantes ont prouvé leur capacité de mobiliser les investissements nécessaires à la mise en place dans les villes d'infrastructures à faible teneur en carbone afin de rendre ces villes résilientes face aux changements climatiques, et elles doivent être développées à l'échelle mondiale, affirme un rapport des Nations Unies.

Ce rapport, intitulé « L'état du financement climatique pour la ville » (The State of City Climate Finance) a été présenté vendredi par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et des partenaires internationaux, lors d'une réunion de dirigeants locaux sur le climat à la mairie de Paris, en marge de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, COP21, qui se déroule au Bourget, dans la banlieue parisienne.

Il s'agit du premier rapport de la CCFLA (Cities Climate Finance Leadership Alliance), une coalition de plus de 40 banques, gouvernements et organisations de la société civile lancée par M. Ban lors d'un Sommet sur le climat en septembre à New York.

Le but de cette Alliance est d'accélérer l'investissement dans les infrastructures urbaines à faible émission de gaz à effet de serre et résilientes vis-à-vis des changements climatiques, un domaine qui jusqu'ici pâtit d'un manque de fonds.

« Il est urgent d'investir massivement dans l'action relative au climat dans les villes », a déclaré M. Ban. « Les recommandations de ce rapport, si elles sont mises en place, peuvent aider à débloquer le capital nécessaire », a-t-il ajouté, invitant à l'action la communauté internationale.

Le rapport contient cinq recommandations pour mobiliser l'investissement dans les infrastructures urbaines à faibles émissions de gaz à effet de serre et résilientes vis-à-vis du changement climatique. Il analyse les obstacles auxquels de nombreuse villes se heurtent pour obtenir le financement dont elles ont besoin, y compris les incertitudes concernant les politiques fiscales, le manque d'expérience en matière de développement de projets et de contrôle sur sur les plans d'infrastructure, les coûts élevés des transactions et l'absence de modèles de financement ayant fait leurs preuves aux niveaux municipal et régional.

Selon l'ONU, les zones urbaines sont responsables de plus de 70% des émissions de CO2 liées à la consommation d'énergie et les villes de la planète produisent près de la moitié du total des des émissions de gaz à effet de serre. Les villes sont également en première ligne en ce qui concerne les effets des changements climatiques et elles doivent de toute urgence renforcer leur résilience.

« Il sera impossible de maintenir (la hausse de la température moyenne de la planète) à deux degrés ou à 1,5 degré Celsius sans édifier, vivre et nous déplacer dans des villes d'une manière très différente de ce que nous faisons aujourd'hui », a déclaré Rachel Kyte, Envoyée spéciale pour les changements climatiques du Groupe de la Banque mondiale, dans un entretien avec le Centre d'actualités de l'ONU.

Lors d'un autre événement, organisé par la Convention des Etats et des régions, M. Ban a déclaré que le monde avait besoin de « davantage de Gouverneurs, de Premiers ministres et de leaders qui investissent dans un développement à faible teneur en carbone et résilient ».

« Aujourd'hui, la Convention lance une nouvelle initiative mondiale appelée Les Régions S'adaptent (Regions Adapt), dans laquelle ses membres s'engagent à élaborer des plans d'adaptation aux changements climatiques et à rendre compte de leurs progrès », a-t-il dit. « Et puis, a-t-il ajouté, il y a le mouvement Under2MOU, dans lequel 57 dirigeants régionaux et d'Etat ont placé la barre encore plus haut : ils s'engagent à réduire les émissions de 80% d'ici à 2050. »

M. Ban a décrit cet engagement comme étant à ce jour l'un des plus ambitieux de la part d'Etats et de provinces et a estimé qu'il « pourrait être un élément déterminant ».

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=36215#.VmLq4r_w_xB


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:23 (2016)    Sujet du message: SÉCURITÉ CLIMATIQUE GLOBALE - GLOBAL CLIMATE SECURITY - AGENDA 21

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> FASCISTE ENVIRONNEMENTAL/ENVIRONMENTAL FASCIST -> LAUDATO SI’- SÉCURITÉ CLIMATIQUE GLOBALE - GLOBAL CLIMATE SECURITY (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 316, 17, 1820, 21, 22  >
Page 17 sur 22

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com