LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

ÉLECTRICITÉ (PARTIE 2) P.1
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> FASCISTE ENVIRONNEMENTAL/ENVIRONMENTAL FASCIST -> ÉLECTRICITÉ ET NOUVELLE ENERGIE - GAS (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 27 Nov - 03:32 (2016)    Sujet du message: ECUADOR : 27 REPRESENTATIVES MEET FOR GREEN ENERGY SUMMIT Répondre en citant

ECUADOR : 27 REPRESENTATIVES MEET FOR GREEN ENERGY SUMMIT



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=5Q5hgoU9L4U


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 27 Nov - 03:32 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 29 Nov - 04:56 (2016)    Sujet du message: ESPAGNE : QUAND L'ENERGIE ET L'EAU DEVIENNENT UN LUXE POUR DES MILLIONS DE CITOYENS Répondre en citant

ESPAGNE : QUAND L'ENERGIE ET L'EAU DEVIENNENT UN LUXE POUR DES MILLIONS DE CITOYENS

28 nov. 2016, 21:21


En Espagne, la précarité énergétique frappe des millions de foyers
Source: Reuters

De plus en plus de voix s’élèvent en Espagne pour protester contre la précarité énergétique dont sont victimes des millions de citoyens frappés par la crise. A gauche, on demande d’ores et déjà l’instauration d’une trêve hivernale.

Le 16 novembre, l’Espagne se réveillait choquée par une terrible nouvelle. Rosa, 81 ans, avait trouvé la mort dans l’incendie de son appartement. Sans électricité, elle s’était servie d’une bougie pour s’éclairer et a accidentellement mis le feu à son domicile.

Ce terrible drame a remis au premier plan le problème de la précarité énergétique chez les Ibères. Selon de nombreuses associations, des millions de citoyens ne sont plus en mesure de payer pour s’éclairer, se chauffer ou encore avoir accès à l’eau potable. Une situation qui a poussé la députée socialiste Pilar Lucio à demander au gouvernement la mise en place d’une «trêve hivernale» pour les personnes vulnérables.

Phénomène en augmentation

Selon l’Institut national des statistiques espagnol, en 2015, 10,6% de la population n’était pas en mesure de chauffer correctement son domicile. Cela représente plus de quatre millions de personnes. En 2008, ce chiffre n’était que de 5,9%. Depuis, la crise est passée par là. Sans parler de l'augmentation de 30 à 50% des prix de l’énergie depuis 2006.

Comme le rapporte l’AFP, Pedro Martinez, un Espagnol de 48 ans, vit dans une situation de précarité énergétique depuis des années. Ayant perdu son emploi en 2013, il survit avec une pension de 426 euros par mois ainsi que ce qu’il lui reste de ses indemnités de licenciement.

Divorcé, il vit dorénavant avec son fils de 20 ans et sa fille de 23 ans handicapée mentale. Dans son domicile d’un quartier ouvrier de Barcelone, il n’y a pas de chauffage et on utilise la lumière uniquement lorsque c’est vraiment nécessaire. «En hiver c’est difficile. On a juste un radiateur électrique indépendant que l’on allume rarement par peur des factures», explique-t-il. Avant d’ajouter : «On frissonne parfois jusqu’à l’os. On porte des manteaux la nuit et on met les couvertures que l’on a.»

Le cas de Pedro est loin d’être isolé. Comme le rapporte Tere Bermudez, porte-parole de l’association catholique Caritas, «pour beaucoup de familles, l’eau, la lumière ou le gaz sont devenus des produits de luxe». Elle assure qu’entre 2007 et 2015, le nombre de factures que son organisation a aidé à payer a été multiplié par 30.

Mohamed Chairi, un Marocain de 37 ans en a bénéficié. «On se lave une fois par semaine, le vendredi, comme ça les enfants sont propres pour le week-end», avoue-t-il.

Des prix excessifs

Déjà violemment touchée par la crise, l’Espagne pratique également des prix élevés en matière d’énergie. Selon la Commission européenne, l’année dernière, les prix du gaz et de l’électricité en vigueur dans le pays étaient respectivement les troisième et quatrième plus élevés de l’Union européenne.

Lire aussi

Douze millions de Français ont du mal à rester au chaud l'hiver Un Français sur cinq en pleine galère énergétique
https://francais.rt.com/economie/29388-francais-sur-cinq-pleine-galere-ener…

Il n’existe aucune loi au niveau national pour protéger les plus faibles des conséquences de la précarité énergétique. Cependant au niveau local, on voit certaines initiatives se mettre en place. Dans le nord-est de la Catalogne, une loi en vigueur stipule que les compagnies d’énergie doivent notifier les services sociaux avant de procéder à une coupure. Si la personne concernée est répertoriée comme vulnérable, le passage à l'acte est évité.

Dans le cas de Rosa, la loi n’a pas été respectée. Comme l’a avoué la société Gas Natural, elle n’a pas prévenu les services sociaux avant de réaliser la coupure. Et la mort de l’octogénaire espagnole n’est qu’une parmi d’autres sur une liste qui a tendance à dangereusement s’allonger.

Jose Luis Lopez, porte-parole de l’Association de la science environnementale, estime qu’environ 7 100 personnes meurent de la précarité énergétique chaque année en Espagne.

En Catalogne, les pompiers craignent d’autres accidents du type de celui qui a coûté la vie à Rosa. «On a des cas où des gens se chauffent avec des petits feux faits à partir de journaux et même de chaussures en toile», s’alarme Antonio del Rio, porte-parole des pompiers.

L’année dernière, 600 000 foyers ont vu leur électricité coupée selon l’association de consommateurs Facua. Pedro Martinez perd espoir : «On parle beaucoup d’améliorer les choses mais dans les faits, on ne voit rien.»

https://francais.rt.com/economie/29809-espagne-quand-energie-eau-deviennent…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 30 Nov - 02:41 (2016)    Sujet du message: CANADA: FEU VERT A DEUX PROJETS D'OLEODUCS, VETO POUR UN TROISIEME Répondre en citant

CANADA: FEU VERT A DEUX PROJETS D'OLEODUCS, VETO POUR UN TROISIEME

Ottawa - Le gouvernement canadien a autorisé mardi la modernisation de deux oléoducs acheminant le pétrole d'Alberta vers la côte pacifique et les Etats-Unis pour augmenter la capacité à l'export de près d'un million de barils par jour, et rejeté un troisième projet pour protéger l'environnement.

Le Premier ministre Justin Trudeau a donné son feu vert à la société américaine Kinder Morgan pour le triplement de la capacité du pipeline Trans Mountain, entre l'Alberta, et la banlieue de Vancouver (Colombie-Britannique), ainsi qu'au quasi-doublement de la portion canadienne de l'oléoduc Line 3 exploité par Enbridge entre l'Alberta et l'Etat américain du Wisconsin (nord).

Cela revient à augmenter d'un quart le volume exportable de pétrole des sables bitumineux, avec des capacités actuelles de près de 4 millions de barils par jour (bpj).

Immédiatement, l'opposition de gauche (NPD) et les groupes écologistes ont accusé M. Trudeau de renier ses engagements pris avec la ratification de l'accord de Paris sur le climat, il y a un peu plus d'un mois. Le Canada promet de réduire de 80% ses émissions de gaz à effets de serre (GES) d'ici 2050 par rapport au niveau de 2005.

Aujourd'hui, les oléoducs du Canada sont utilisés à pleine capacité. Cela veut dire que si la production augmente de façon significative, nous serons forcés de trouver d'autres moyens d'acheminer le pétrole (qui) sont moins sûrs que les oléoducs, a plaidé en conférence de presse M. Trudeau, citant l'exemple du transport ferroviaire.

La capacité de l'oléoduc Trans Mountain va ainsi être portée de 300.000 à 890.000 bpj, et celle de Line 3 de 390.000 à 760.000 bpj, car justement, la production de sables bitumineux va augmenter dans les prochaines années, a-t-il souligné.

- Colère des écologistes -

En revanche, Justin Trudeau a mis son veto au projet Northern Gateway de la société Enbridge, en invoquant la protection de l'environnement et la forêt humide de la Colombie-Britannique.

Cet oléoduc de 1.200 km aurait traversé le parc naturel protégé de la forêt pluviale du Grand Ours. Or, ce n'est pas l'endroit approprié pour un oléoduc, tout comme le chenal de Douglas n'est pas un endroit approprié pour le trafic de pétroliers, a insisté le Premier ministre à propos de cette zone reculée et préservée du nord de la Colombie-Britannique.

En permettant le triplement de Trans Mountain, M. Trudeau va à l'encontre de la ville de Vancouver qui s'y était résolument opposée, tandis que la province de Colombie-Britannique avait donné son accord conditionnel.

Si je pensais que ce projet était dangereux pour le littoral de Colombie-Britannique je l'aurais rejeté, a-t-il assuré en rappelant que cette approbation est assortie de 157 conditions.

En outre, M. Trudeau a expliqué que les deux feux verts accordés avaient été possibles grâce à la mise en place dès 2018 d'une taxe carbone qui doit atteindre 50 dollars canadiens la tonne en 2022.

Des rapports du ministère fédéral de l'Environnement ont évalué récemment que ces deux nouveaux projets approuvés représenteraient en tout une hausse annuelle des émissions canadiennes de GES de l'ordre de 23 à 28 millions de tonnes.

Selon Greenpeace, cela revient donc à éliminer les réductions d'émissions promises avec la taxe carbone et la fermeture des centrales au charbon d'ici 2030, annoncée la semaine dernière.

Qu'il s'agisse de recours légaux, de manifestations ou d'actions directes pacifiques, nous nous assurerons que les promesses que nos gouvernements sont en train de renier soient respectées, a averti Patrick Bonin, porte-parole de Greenpeace. Les tranchées de ces pipelines ne seront jamais creusées, a-t-il promis.

La fondation environnementale David Suzuki a déploré que le gouvernement continue de soutenir les projets d'infrastructures dépassées qui nous enfermeront pendant des années encore dans la spirale climato-destructrice des énergies fossiles.

sab/mbr/sha

ENBRIDGE INC.

KINDER MORGAN INC.

(©AFP / 30 novembre 2016 00h59)

http://www.romandie.com/news/Canada-feu-vert-a-deux-projets-doleoducs-veto-…


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:19 (2016)    Sujet du message: ÉLECTRICITÉ (PARTIE 2) P.1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> FASCISTE ENVIRONNEMENTAL/ENVIRONMENTAL FASCIST -> ÉLECTRICITÉ ET NOUVELLE ENERGIE - GAS (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com