LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

OGM - PESTICIDES - AGRICULTURES
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> LA RELIGION MONDIALE ET L'ONU : SES VUES ET AGENDA SUR LE TRANSHUMANISME, CLONAGE, AGENDA DE DÉPOPULATION -> OGM / GMO PESTICIDES ET AGRICULTURES (PA2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 30 Juil - 14:35 (2011)    Sujet du message: OGM - PESTICIDES - AGRICULTURES Répondre en citant

Hello

Voici un article intéressant;

Gaétan

---------------

Lettre d'information du MDRGF

Le Canard Enchaîné dénonce les attaques du lobby des pesticides contre notre
livre !

Des lobbies pro-pesticides s'attaquent au livre 'Pesticides révélations sur
un scandale français' !

Le Canard Enchaîné révèle cette semaine (voir ci-dessous) que des lobbies
pro pesticides ont décidé de discréditer par des moyens détestables un livre
qui le gêne, Pesticides, révélations sur un scandale français (Fayard).

Comment ? En s'attaquant d'abord et avant tout à ses auteurs, le journaliste
Fabrice Nicolino et le président du MDRGF François Veillerette. Les moyens
utilisés sont détestables : tracts parlant de 'terrorisme vert' , faux
journalistes, stigmatisation des médias, attaques personnelles, noyautage
des forums sur internet...

Informez-vous sur cette manoeuvre de diversion et de désinformation, qui se
développe au beau milieu de la semaine sans pesticides (voir le site
www.semaine-sans-pesticides.com ) ce qui n'est pas, on s'en doute,un hasard.

Nous ne laisserons pas étouffer le débat public, libre, authentique sur la
contamination par les pesticides. Il y a vingt ans, le lobby de l'amiante
parvenait à tromper la société avec les mêmes armes et parfois les mêmes
hommes que celui des pesticides. Aujourd'hui, un livre dénonce sans
complaisance les responsables. Et il nous concerne tous.

Vous êtes 2 millions chaque année à soutenir et à visiter nos sites.

Continuez à le faire, à faire circuler l'information, parlez du livre autour
de vous : c'est capital et vital. C'est avant tout pour cela que «
Pesticides, révélations sur un scandale français » a été écrit. Pour l'on
ne puisse jamais dire : on ne savait pas. C'est pour cela qu'il dérange
autant !

En savoir plus : http://www.mdrgf.org/_canard/
http://www.mdrgf.org/_canard/

Le site du livre : http://www.pesticides-lelivre.com
<http://www.pesticides-lelivre.com>


Le Canard Enchainé dénonce l'attaque du lobby des pesticides contre le
livre.

Une attaque pas très net(te)

HUIT jours à peine après sa sortie, le solide livre-enquête sur les
pesticides de Nicolino et Veillerette ..a été pris pour cible sur Internet.
Le message, signé par un certain « Legac », a été semé en une matinée sur
une dizaine de sites écolos ...

la suite de l'article du Canard Enchaîné sur :
http://www.mdrgf.org/_canard/canard-enchaine-pesticides.html
<http://www.mdrgf.org/_canard/canard-enchaine-pesticides.html>

L'article du Canard Enchaîné sur le livre

Contre le silence toxique

Savez vous que, où que vous viviez, en ville ou à la campagne, la pluie qui
vous tombe dessus contient des pesticides ? Et que les brumes, les
brouillards et la rosée sont en moyenne de trente à soixante fois plus
chargés en pesticides que la pluie ? Savez vous que les pommiers reçoivent
en moyenne pas moins de 27 traitements chimiques par an ? Que la France,
troisième championne du monde d'utilisation des pesticides, est aussi
championne en matière de contamination ? ....

La suite de l'article du Canard Enchaîné sur :
http://www.mdrgf.org/_canard/canard-enchaine-pesticides.html
<http://www.mdrgf.org/_canard/canard-enchaine-pesticides.html>


FAITES LA PROMOTION DE CES PAGES AUPRÈS DE VOS AMIS POUR QU'ELLES REMONTENT DANS GOOGLE ET QUE L'ON PUISSE DÉNONCER CES MANOEUVRES DE DÉSINFORMATION


Faites connaître le livre et son site :
http://www.pesticides-lelivre.com

<http://www.pesticides-lelivre.com>

------------

Extrait du documentaire « Alerte à Babylone » , un entretien avec Jean Bourguignon, agronome qui juge que « nous ne faisons plus de culture en Europe, nous gérons de la pathologie végétale », à coup de pesticides, fongicides, et d’hormones, qui transforment la terre agricole en désert stérile.

Transcription de l’intervention de Claude Bourguignon, agronome :

L’agriculture intensive

Nous ne faisons plus de culture en Europe, nous gérons de la pathologie végétale. Nous essayons de maintenir vivantes des plantes qui ne demandent qu’à mourir tellement elles sont malades. Cela n’a plus rien à voir avec l’agriculture.

L’agriculture ce n’est pas ça, normalement c’est cultiver des plantes saines. On ne mettait pas un pesticide en 1950 sur les blés en Europe. Il n’y avait pas un traitement fongique qui était appliqué. Maintenant c’est au moins trois ou quatre, sinon le blé est pourri avant d’arriver dans le silo. Donc il y a quand même une énorme différence, mais cela ne se voit pas, parceque comme on a balancé des produits, le blé tient, il est bien.

Sauf qu’il se casse la figure, parce que l’on met trop d’azote il tombe - vous avez du voir dans les champs le blé qui tombe - alors on met des hormones pour raccourcir la tige, c’est pour cela que les blés sont bien plus bas qu’autrefois.

Autrefois on avait des blés qui faisaient 1,5 mètres maintenant il font 75 cm, parcequ’on les raccourcit avec des hormones, qui font avorter les arbres qui sont autour. On fait disparaitre toute la flore, parce que cela gène la reproduction des dycotilédones.

C’est un monde complétement étrange.

Mais les gens ne le savent pas. Autrefois les champs c’était plein de coquelicots, il y avait d’autres espèces, de la diversité. Un pays comme la hollande a déjà perdu 75% de toute sa flore. C’est une des flores les plus pauvres de la planète, la Hollande. C’est intensifié au niveau agricole de façon incroyable.
***
Nous avons quitté l’INRA, on s’est mis à notre compte. Quand on a commencé à montrer que les sols mouraient biologiquement, on nous a demandé de nous taire. (...)

On estimait que notre devoir de scientifiques c’était quand même d’alerter le monde agricole que la voie qui était choisie n’était pas la bonne, ne permettrait pas de faire une agriculture pérenne. Il ne peut y avoir d’agriculture pérenne que si l’est sur des sols vivants.

Le sol abrite 80% de la biomasse vivante, donc si vous tuez - on a en tué 90% - c’est qu’on est en train de tuer tout ce qui est à la source de la vie. C’est quand même les microbes qui nourrissent nos plantes, et qui font que nos plantes sont saines, sont nutritives pour nous. Alors que maintenant...

Risques sanitaires

Nous sommes quand même dans la société la plus confortable de l’histoire de l’humanité, et nos dépenses de sécurité sociale augmentent de 6% par an. Il y a quand même des questions à se poser. Est-ce que les gens sont aussi bien nourris que cela pour être aussi malades ?

L’argumentation c’est « ont vit de plus en plus longtemps ». Bien sûr, les gens qui en ce moment ont 80 ans n’ont pas connu l’agriculture chimique avant l’âge de 50 ans, puisque c’est apparu dans les années 70. Il y a cinquante ans, ils ont mangé (autre chose). Moi je me souviens, gamin, du lait de vache qui avait encore le goût du lait de vache, pas comme le lait de maintenant.

C’est tellement récent dans l’histoire de l’humanité que l’on ne connaîtra les résultas réels que (plus tard) et l’on s’inquiète. Prenez par exemple la population d’enfants en Europe, 17% d’enfants sont obèses, donc on est en droit de se poser des questions sur cette qualité alimentaire.

Dégradation des sols

Le sol c’est une vraie éponge. Donc si on le gère mal, il est compact, il est serré, il se referme. Si on laisse la faune le retravailler il va se souffler. C’est pour cela que quand vous marchez en forêt, vous sentez le coté moelleux d’un sol forestier, parce qu’il est aéré par la faune. Alors que le sol qui a été labouré, maltraité, il est complètement compacté, resserré.

Quand il va pleuvoir sur un sol resserré, l’eau ne va pas pouvoir rentrer, et c’est l’érosion. Mais il est plus facile d’accuser la pluie d’être responsable de l’érosion, des inondations, que de dire que c’est un système agricole qui l’a provoqué.

Nous avons des inondations en ce moment, depuis 20 ans. Nous traversons les années les plus sèches depuis 3000 ans dans l’histoire de l’Europe, et nous n’avons jamais en autant d’inondations. C’est à dire que l’on a inventé avec l’agriculture intensive les inondations en période sèche, ce qui est très fort.


Dernière édition par maria le Lun 8 Oct - 17:13 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 30 Juil - 14:35 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 8 Oct - 17:09 (2012)    Sujet du message: OGM TOXIQUES : UNE NOUVELLE ETUDE INDEPENDANTE PROUVE L’ASPECT MORTEL DES OGM ET DES PESTICIDES QUI Y SONT ASSOCIES ! Répondre en citant

OGM TOXIQUES : UNE NOUVELLE ETUDE INDEPENDANTE PROUVE L’ASPECT MORTEL DES OGM ET DES PESTICIDES QUI Y SONT ASSOCIES !








Chers amis,

UNE NOUVELLE ÉTUDE MENÉE SUR 200 RATS PENDANT UNE DURÉE DE 2 ANS, VIENT DE CONFIRMER DÉFINITIVEMENT CE QUE NOUS SAVIONS DÉJÀ DEPUIS LONGTEMPS : LES ORGANISMES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS (OGM) CONSTITUENT UN POISON MORTEL QUI PEUT PROVOQUER DES CANCERS ET DE NOMBREUSES MALADIES LOURDES !

Vous noterez que LE SCIENTIFIQUE QUI A DIRIGÉ CETTE ÉTUDE INDEPENDANTE A DÛ LE FAIRE « DANS LE PLUS GRAND SECRET », EN RAISON DE L’OMERTA IMPOSÉE SUR LE SUJET TANT PAR L’INDUSTRIE QUE LES INSTANCES GOUVERNEMENTALES ET DE « SANTÉ » OFFICIELLE… Cela en dit très long sur l’état de délabrement lamentable de notre société.

De même, CETTE ÉTUDE RÉVÈLE AUSSI LA TOXICITÉ DES PESTICIDES TELS QUE LE ROUNDUP, PUISQUE L’ASSOCIATION DE LÉGUMES, FRUITS OU CÉRÉALES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS À DU PESTICIDE (LE ROUNDUP, PAR EXEMPLE) ACCÉLÈRE L’APPARITION DES TUMEURS ET AUTRES PATHOLOGIES FUNESTES…

Alors, les MASS MÉDIAS ont bien sûr été FORCÉS de publier les résultats de cette étude… Mais qu’en ont-ils fait, exactement ? Eh bien, ils en ont fait le rapport MAIS, comme à leur sale habitude, ils se sont évidemment sentis obligés de minimiser l’affaire (le secteur « scientifique » a fait de même, bien sûr), de poster d’autres articles rassurants, pour finalement priver cette découverte de son impact et, surtout, pour éviter l’interdiction totale des OGM, et pour empêcher les réactions trop furieuses de la part des populations que le système mondialiste empoisonne pourtant un peu plus à chaque jour qui passe !

Je me devais donc de signaler la façon ignoble dont les baveux sans talent et sans scrupule des mass médias ont présenté la question, en soulignant bien entendu chaque mensonge et chaque tentative de manipulation.

Le dossier, ci-dessous, agrémenté de mes commentaires acérés…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE, BON EMPOISONNEMENT, BONNE AGONIE ET BONNE MORT ! Vic.

Remarque : à présent que nous savons sans le moindre doute que les OGM sont des poisons, vous noterez aussi à quel point le si « brave » Bill Gates, qui empoisonne l’Afrique avec les OGM de ses amis de chez Monsanto, est un « bienfaiteur » de l’humanité… De cette façon, il participe à la dépopulation de l’Afrique, tout en exploitant les citoyens trop crédules de ce continent. Bref, le sieur Gates est une sous-merde criminelle de la pire espèce…


Source : dossier du journal belge « La Nouvelle Gazette » n° 255 du jeudi 20 septembre 2012, p. 18 et 19.

Une bombe scientifique


« LES OGM, C’EST DU POISON MORTEL »



UN CHERCHEUR FRANÇAIS A MENÉ UNE ÉTUDE DUE 200 RATS. TUMEURS, MORTALITÉ, PATHOLOGIES : UN VRAI MASSACRE !

C’est un fameux pavé dans la mare que vient de jeter le scientifique Gilles-Eric Séralini : ses études, étalées sur deux ans et menées dans le plus grand secret, PROUVENT QUE L’OGM EST UN POISON.

Il en était persuadé depuis longtemps, mais JAMAIS ON NE L’A AUTORISÉ À MENER DE MANIÈRE INDÉPENDANTE UNE ÉTUDE SUR LA DANGEROSITÉ POTENTIELLE DES OGM.

C’EST DONC DANS LE PLUS GRAND SECRET QU’IL A ENTAMÉ SES TRAVAUX AVEC DIFFÉRENTS CHERCHEURS. L’équipe a tout d’abord récupéré des semences de maïs OGM NK603, propriété brevetée DE LA FIRME MONSANTO, via un lycée agricole canadien. Les semences ont été rapatriées en France pour être transformées en croquettes pour rats de laboratoire.

« APRÈS MOINS D’UN AN DE MENUS AU MAÏS OGM, C’ÉTAIT L’HÉCATOMBE PARMI NOS RATS », confie le professeur Séralini au Nouvel Observateur, qui dévoilait l’affaire hier sur son site.

SUR LES PHOTOS PRISES PAR LES SCIENTIFIQUES, ON PEUT VOIR LES PAUVRES RATS AVEC DES TUMEURS GROSSES COMME DES BALLES DE PING-PONG. L’EXPÉRIENCE S’EST DÉROULÉE PENDANT DEUX ANS SUR 200 RATS RÉPARTIS EN TROIS GROUPES.

Le premier a été nourri avec un maïs OGM NK603 seul, le second avec du maïs OGM traité au Roundup, herbicide le plus utilisé au monde, et le troisième avec du maïs non OGM traité avec le Roundup.

Si les chercheurs ont travaillé en même temps sur le maïs OGM NK603 (autorisé en Europe) et le Roundup, deux produits commercialisés par Monsanto, c’est que les OGM agricoles sont modifiés pour tolérer ou produire des pesticides : 100% DES OGM CULTIVÉS À GRANDE ÉCHELLE EN 2011 SONT DES PLANTES À PESTICIDES, INDIQUE M. SÉRALINI.

TOUS LES GROUPES DE RATS ONT ÉTÉ FRAPPÉS PAR UNE MULTITUDE DE PATHOLOGIES LOURDES AU 13E MOIS DE L’EXPÉRIENCE.

CHEZ LES FEMELLES, CELA S’EST MANIFESTÉ PAR DES EXPLOSIONS EN CHAÎNE DES TUMEURS MAMMAIRES, QUI ATTEIGNAIENT PARFOIS JUSQU’À 25% DE LEUR POIDS.

CHEZ LES MÂLES, LE FOIE ET LES REINS ONT ÉTÉ ATTEINTS D’ANOMALIES MARQUÉES OU SÉVÈRES.

« LES RÉSULTATS RÉVÈLENT DES MORTALITÉS BIEN PLUS RAPIDES ET PLUS FORTES AU COURS DE LA CONSOMMATION DE CHACUN DES DEUX PRODUITS (OGM ET ROUNDUP) », résume le chercheur.

« LE CRIME, C’EST QUE ÇA N’AIT PAS ÉTÉ TESTÉ AVANT ET QUE LES AUTORITÉS SANITAIRES N’AIENT PAS EXIGÉ DES TESTS PLUS LONGS, ALORS QU’ON EST À 15 ANS DE COMMERCIALISATION DES OGM DANS LE MONDE ».

Selon lui, le NK 603 n’avait jusqu’alors été testé que sur une période de trois mois et c’est la première fois que le Roundup est testé sur le long terme avec ses adjuvants. LE PROFESSEUR SÉRALINI DÉTAILLERA SES CONCLUSIONS DANS UN LIVRE À PARAÎTRE CHEZ FLAMMARION : « TOUS COBAYES ! ». Un livre qui a connu une adaptation cinématographique réalisée par Jean-Paul Jaud et que l’on pourra voir sur France 5 le 16 octobre prochain. Mais il faudra vous accrocher : LES IMAGES MONTRENT LA SOUFFRANCE DE CES RATS ÉTOUFFANT DANS LEUR TUMEUR.

M. Parez.

Commentaire : ainsi donc, si l’on souhaite qu’une étude réellement INDEPENDANTE soit effectuée, il faut désormais que cela se fasse « dans le plus grand secret » !? Il est désormais aisé de constater quel point notre système putride (scientifique vendus au système, industriels malfaisants, politicards sans couilles et corrompus, autorités de santé criminelles et presse prostituée) est gangrené et pourri.

MAIS L’IMPORTANT EST QUE NOUS SAVONS DÉSORMAIS QUE LES OGM SONT MORTELLEMENT TOXIQUES POUR LE CORPS HUMAIN ! ILS PROVOQUENT DES TUMEURS CANCÉREUSES ET DES PATHOLOGIES GRAVES. LA CONCLUSION LOGIQUE EST DONC CLAIRE ET LIMPIDE : IL FAUT ABSOLUMENT INTERDIRE LA CULTURE DE TOUS LES OGM POUR DES RAISONS DE SANTÉ ! SANS CELA, IL EST CLAIR QUE DE TRÈS NOMBREUSES PERSONNES MOURRONT EN RAISON DE LA MERDE GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉE QU’ELLES AURONT INGURGITÉE !

Bien évidemment, le système mondialiste, lui, souhaite une dépopulation mondiale… c’est pourquoi, sans DES PRESSIONS ET DES SANCTIONS POPULAIRES CONSTANTES contre les OGM, rien ne changera.


Gilles-Eric Séralini

OPPOSE DEPUIS LONGTEMPS AUX OGM



Gilles-Eric Séralini est connu dans le monde scientifique pour être un opposant de la première heure aux OGM. L’homme est professeur de biologie moléculaire depuis 1991 et chercheur à l’Institut de biologie fondamentale et appliquée de l’université de Caen.

EN 2003, LE COMMISSION DU GÉNIE BIOMOLÉCULAIRE FRANÇAISE A REFUSÉ À PLUSIEURS REPRISES DE RENDRE PUBLICS LES COMPTES-RENDUS DÉTAILLÉS DES RÉUNIONS OÙ IL ÉVALUAIT LES OGM DESTINÉS À ÊTRE COMMERCIALISÉS EN EUROPE. DES COMPTES-RENDUS PAS TRÈS FAVORABLES À CE GENRE DE CULTURES.

« LE GRAND SCANDALE, CELUI DONT JE NE ME REMETS PAS, C’EST QUE LES AGENCES SANITAIRES N’ONT JAMAIS EXIGÉ DES INDUSTRIELS UNE ÉTUDE DE TOXICITÉ DE LONGUE DURÉE. POURTANT, 450 MILLIONS D’EUROPÉENS CONSOMMENT DES PRODUITS ALIMENTAIRES À BASE D’OGM », a-t-il déclaré dans une interview au Nouvel Observateur.

M. Parez

Commentaire : remarquez comment l’article des mass médias signale de façon insidieuse que M. Séralini est « depuis toujours un OPPOSANT aux OGM ». C’est déjà le mettre dans la catégorie des CONTESTATAIRES. OR, NOUS LE SAVONS, LES CONTESTATAIRES, EN CETTE SINISTRE ÉPOQUE, SONT RIDICULISÉS, IGNORÉS ET/OU CRIMINALISÉS… Nous verrons dans ce qui suit que la presse putassière a décidé (dans un premier temps) de MINIMISER les résultats et les conclusions de l’étude de M. Séralini, ET QUE LES « SCIENTIFIQUES » DU SYSTÈME MONDIALISTE POURRI ONT DÉCIDÉ D’IGNORER LE PLUS POSSIBLE CETTE ÉTUDE.

EN TOUT CAS, GILLES-ERIC SÉRALINI AURA PERMIS D’IDENTIFIER (UNE FOIS DE PLUS) LA COMPLAISANCE ET LA CORRUPTION DES AUTORITÉS « SANITAIRES » FACE AUX PRODUITS TOXIQUES DE L’INDUSTRIE (ICI, LES SEMENCES ET LES PLANTES OGM). CES AUTORITÉS FAUSSEMENT SANITAIRES ONT DONC PERDU TOUTES CRÉDIBILITÉ. LE BON SENS COMMUN VOUDRAIT QUE LES OGM SOIENT DÉFINITIVEMENT INTERDITS.


Déjà des réactions

« ARRÊTONS DE FERMER LES YEUX ! »

Les réactions ne se sont pas fait attendre après la diffusion des résultats de l’étude. Figure emblématique de la lutte contre les OGM en France, l’eurodéputé vert José Bové a demandé à Bruxelles de suspendre immédiatement les autorisations de mise en culture accordées à deux OGM en Europe.

Du côté de Greenpeace, on a également réagi. Le porte-parole pour le Belgique et le Luxembourg, Maurice Losch, nous a notamment confié :
« CELA CONFIRME CE QUE L’ON CRAINT DEPUIS QUELQUES ANNÉES : L’OGM A UN EFFET NÉGATIF À LONG TERME. Les études faites par l’industrie se cantonnaient à trois mois. Pas moyen de déceler les problèmes dans ces conditions. NOUS DEMANDONS À LA BELGIQUE ET À L’UNION EUROPÉENNE DE NE PAS AUTORISER TOUT NOUVEL OGM. Il y en a une vingtaine qui attendent une autorisation. Dans les mois à venir, 6 à 7 la recevront. NOUS NE POUVONS PLUS ÊTRE DES COBAYES : c’est politiquement irresponsable. Arrêtons de fermer les yeux. »

Côté politique, la ministre de l’agriculture, Sabine Laruelle, a précisé QU’ELLE ALLAIT PRENDRE CONNAISSANCE DE L’ÉTUDE ET DEMANDER AUX SERVICES CONCERNÉS DE S’INFORMER également.

Enfin, la Commission européenne a annoncé hier avoir demandé à l’agence chargée de la sécurité des aliments en Europe (EFSA) d’examiner les résultats de l’étude et a promis d’en tirer les conséquences.

M. Parez

Commentaire : L’EFFET NOCIF, TOXIQUE ET NÉGATIF DES OGM EST DONC DÉSORMAIS RECONNU NON SEULEMENT PAR LES CITOYENS CONSCIENTS, INFORMÉS ET ÉVEILLÉS, MAIS AUSSI PAR CERTAINES ASSOCIATIONS ! Vous constaterez la RELUCTANCE DE LA SINISTRE MINISTRE BELGE DE L’AGRICULTURE BELGE : elle et son cabinet vont « prendre connaissance » de cette étude, certes… mais AUCUNE ACTION CONTRE LES OGM ne semble pointer le bout du nez ! Mme Laruelle se rendra-t-elle donc coupable de l’empoisonnement de ses concitoyens, alors qu’elle SAIT désormais que les OGM sont toxiques !? Et en dehors de quelques déclarations effectuées à la presse, quelles seront les ACTIONS et la DETERMINATION des associations et des citoyens belges ?

AFSCA-Contrôle

EN 2011, AUCUN OGM INTERDIT N’A ÉTÉ DETECTE

Au niveau du consommateur, c’est l’AFSCA qui contrôle le respect de la législation EUROPÉENNE SUR LES OGM POUR LES PRODUITS QUE NOUS CONSOMMONS.

Premier contrôle : on traque LES OGM INTERDITS sur le marché. Seuls LES OGM AUTORISÉS PEUVENT ÊTRE UTILISÉS dans la fabrication de certaines denrées.

Commentaire : c’est ici que ce « dossier » sur les dangers des OGM part en vrille, et que le sale boulot de la presse de caniveau prend le relais… Peu importe que les OGM soient interdits ou autorisés : ils sont TOXIQUES et NOCIFS POUR LA SANTE ! Tant qu’il y aura ne serait-ce qu’une seule semence OGM qui sera cultivée, la vie de gens innocents sera mise en danger ! C’est pourquoi il faut interdire catégoriquement tous les OGM, et ce sans plus tarder !

Deuxième contrôle possible : on vérifie l’étiquetage. La liste des ingrédients doit mentionner clairement la présence d’OGM. Il s’agit donc de vérifier que les denrées qui ne mentionnent pas la présence d’OGM n’en contiennent pas.

Commentaire : le but de cet article consiste donc à RASSURER la population face aux dangers des OGM, et à la ramener à la confiance imbécile qu’elle est supposée avoir face aux contrôles et à l’étiquetage des « experts » des agences sanitaires corrompues !

IL EXISTE DANS LA RÉGLEMENTATION EUROPÉENNE UN SEUIL DE 0,9% POUR DES CONTAMINATIONS FORTUITES ET TECHNIQUEMENT INÉVITABLES AVEC DES OGM AUTORISÉS : LÀ, L’ÉTIQUETAGE N’EST PAS OBLIGATOIRE.

Commentaire : c’est donc bien clair : nos politicards et nos abominables dirigeants européens ne peuvent pas garantir qu’un produit ne contient aucun OGM, puisqu’il existe un risque de contamination des cultures naturelles et biologiques par les plantes génétiquement modifiées ! Et comme l’étiquetage n’est pas obligatoire lorsque vous bouffez un produit qui contient moins de 0,9% d’OGM, et bien cela signifie que des millions d’Européens consomment à leur insu des OGM, avec tous les risques et conséquences néfastes que cela entraîne au niveau de la santé !

En 2011, aucun OGM interdit n’a été détecté. Sur les 1246 analyses de denrées alimentaires non étiquetées OGM, 99,6% étaient conformes. La présence de soja génétiquement modifié autorisé a été détectée dans un complément alimentaire, mais l’étiquetage n’en comportait pas la mention : le produit a été retiré du marché et les autres états membres ayant reçu une livraison de ce complément ont été informés via un message d’alerte.

M. Parez

Commentaire : donc, selon cet article, aucun OGM interdit n’a été détecté, et les OGM autorisés SERAIENT « sûrs » ! « Vous pouvez donc vous rendormir, bonnes gens », dit en substance cet article : il n’y a pas de gros risque ! Seul un produit mal étiqueté et contenant des OGM aurait été repéré, et c’était un complément alimentaire (et boum ! Au passage, un coup de plus porté aux compléments alimentaires !)… Clairement, les journaleux de La Nouvelle Gazette se foutent de notre gueule !

Un peu d’histoire

« OGM : LES ORIGINES D’UN DEFI TECHNIQUE »

OGM : organisme génétiquement modifié. Mais encore ?
« Il s’agit d’un organisme dans lequel on a introduit un élément génétique différent, qui n’existait pas à la base », nous explique Philippe Baret, professeur de génétique à l’UCL.

Concrètement, une plante possède entre 20.000 et 30.000 gènes. L’idée est de lui administrer un voire deux gènes supplémentaires. LE BUT : LA RENDRE PLUS PERFORMANTE.

Commentaire : toujours cette idée maudite et idiote selon laquelle l’homme devrait « améliorer » la Nature et la Création… C’est la même idéologie puante que l’on retrouve derrière l’odieux transhumanisme, soit dit en passant. Quand donc les « grands esprits de génie » des labos finiront-ils par comprendre que l’on ne change pas impunément ce que la nature produit de bon et d’excellent depuis des millions d’années ? Quand donc ces Frankenstein saisiront-ils que modifier la nature amène toujours des conséquences imprévisibles et/ou funestes !?

« Par exemple, avec l’ajout d’un insecticide qui la rendra plus résistante aux attaques des insectes. Il est également possible d’ajouter à la plante un gène qui la protège des herbicides ».

Commentaire : oui, et nous venons de voir que l’ajout d’un insecticide à un OGM le rend encore plus nocif pour la santé ! Ce genre d’expérience devrait donc prendre fin immédiatement, et être abandonné à tout jamais !

Attention, il n’y a pas que les plantes qui peuvent être génétiquement modifiées : certains micro-organismes peuvent également l’être. Avec, par exemple, comme finalité, la production de fromages ou encore de médicaments.

Commentaire : le scribouillard qui a rédigé cet article est soit très ignorant, soit peu consciencieux, soit payé pour raconter des faussetés aux gens… Car il n’y a pas que les « micro-organismes » qui peuvent être génétiquement modifiés : l’industrie infecte des biotechnologies a d’ores et déjà produit du saumon génétiquement modifié, par exemple. Nous en sommes donc DEJA au stade de modifier des animaux. Or, selon notre science, l’homme fait partie du règne animal. Quant aux transhumanistes, ils souhaitent « améliorer » l’homme par n’importe quel moyen (cybernétiques, implants, modifications génétiques, nanotechnologies etc.) : l’homme est doc clairement le prochain sur la liste !

« Mais j’insiste », poursuit le professeur Baret, « ces deux technologies sont bien différentes. Pour les plantes, les chercheurs ont voulu accélérer la sélection végétale. Y introduire un gène bien précis représente un gros gain de temps. Mais ce n’était pas la première motivation. A la base, l’idée était simplement d’un apprendre plus sur les gènes et de maîtriser une technique. Ce sont les grandes firmes, en rachetant les brevets, qui ont développé cette logique de simplification de l’agriculture à grande échelle ».

Commentaire : c’est un peu facile de la part de cette raclure universitaire des labos de rejeter l’entièreté de la faute sur l’industrie (qui, certes, nous le savons, possède des buts non seulement vénaux et pécuniaires, mais aussi des objectifs mauvais et criminels). Les scientifiques qui développent les nouvelles techniques et technologies devraient TOUJOURS prendre D’ABORD en compte les dangers et impacts que leurs « trouvailles » auront en cas d’utilisation malfaisante. Ce n’est hélas pas le cas actuellement…

TRES PEU D’OGM EN EUROPE

Mange-t-on, chez nous, des organismes génétiquement modifiés ? Oui et non.

En Europe, leur production est extrêmement limitée. Il en existe un peu en Espagne et dans certains pays de l’Est.

C’est en Amérique du Nord et du Sud qu’ils sont extrêmement courants. Mais aussi en Chine et en Inde.

« Soit des pays qui possèdent d’énormes surfaces agricoles et qui luttent farouchement contre les insectes », poursuit Philippe Baret.

« Chez nous, il n’existe pas la volonté marketing d’introduire des OGM. Par contre, nous mangeons bel et bien du bétail nourri par des aliments transgéniques ».

Jonathan DELLICOUR

Commentaire
: voici le second article de désinformation et de manipulation que La Nouvelle Gazette a publié dans son dossier sur les dangers des OGM ! En gros, on tente ici de RASSURER A NOUVEAU les gens en leur faisant croire que l’on cultive des OGM pratiquement partout sur la planète, mais quasiment pas en Europe, et que très peu d’OGM sont produits dans nos pays européens ! Qui sera encore assez crédule et stupide que pour croire de telles sornettes !?

Quand à la « volonté marketing » d’introduire des OGM, elle est bien là ! Peut-être pas au niveau du secteur de la grande distribution, mais bien au niveau du secteur des biotechnologies et du secteur de l’industrie agro-alimentaire !

Rappelons aussi que cette Union européenne pourrie défend la cause des OGM ! Ainsi, c’est elle qui a voulu essayer de lever l’interdiction française de cultiver des OGM !

Alors, ne tournons pas autour du pot, et disons la vérité toute nue : OUI, il y a en ce moment même des gens qui, dans nos pays européens, consomment des OGM de façon régulière, et parfois à leur insu ! De plus, comme nous mangeons de la viande qui provient d’animaux nourris aux OGM, il est clair qu’il existe AUSSI une forme de contamination « de deuxième main », via la viande d’animaux nourris aux OGM !

Culture à grande échelle

LES DANGERS DES OGM

Les scientifiques semblent s’accorder sur ce point concernant les OGM : les problèmes potentiels résident dans leur utilisation dans la nature et dans l’alimentation.

Philippe Baret, généticien, perçoit trois types de dangers différents. « Tout d’abord pour la santé humaine », commence-t-il.

« Mais rien n’a encore été formellement prouvé. Cette étude est un premier indice important, même si elle a été réalisée sur des animaux. Depuis leur utilisation massive dans les années nonante, c’est la première étude faite sur le long terme. Interpellant, lorsqu’on sait que plus de 130 milliards de plantes OGM sont cultivées dans le monde ».

Commentaire : de qui ce Philippe Baret se moque-t-il donc ? L’étude de M. Séralini vient de prouver de façon indiscutable que les OGM sont scientifiquement nocifs pour la santé humaine ! Et Baret, lui, prétend le contraire, c’est-à-dire que « rien n’a encore été formellement prouvé » !

Nous voyons donc de quel côté se positionne Baret : du côté du statu quo ! Un statu quo qui permet aux empoisonneurs de continuer leurs crimes ! Philippe Baret fait même pire : il MINIMISE l’impact de l’étude de Gilles-Eric Séralini, qu’il réduit au rang de « premier indice » ! Abject, surtout lorsqu’on sait que plus de 130 milliards de plantes OGM sont cultivées (et en grande partie consommées) de par le monde !

A nouveau, La Nouvelle Gazette réussit la pitoyable performance de désinformer le peuple belge via des propos rassurants mais faux…

Et les bienfaits ?

Il souligne ensuite un danger potentiel pour les organismes non génétiquement modifiés. Car dans certains cas, la plante transgénique se mélange avec d’autres et les met donc en danger.

« Enfin, il y a un danger plus global pour notre environnement. Les OGM sont utilisés sur de très grandes surfaces, que l’on arrose allègrement de désherbants et de pesticides. Ces produits descendent ensuite dans les nappes phréatiques. Cela pose de gros problèmes, notamment en Argentine ».

En milieu confiné, les OGM ne semblent pas poser de problèmes.
« Par exemple dans la fabrication de médicaments, notamment l’insuline », poursuit le professeur Baret.

« Il PEUT s’agir d’un véritable bienfait. Potentiellement, les OGM POURRAIENT résoudre des problèmes liés aux virus. Par contre, les présenter comme la solution à la faim dans le monde est un leurre total. Pourquoi ? Parce que nous produisons actuellement assez de nourriture. Le problème, c’est qu’elle est extrêmement mal distribuée. Les OGM rendent les firmes plus riches. Malheureusement, pas les agriculteurs… ».

M. Parez

Commentaire : soyons bien clair : il n’y a AUCUN « bienfait » que ce soit aux OGM, sinon celui qui amène des milliards d’euros dans les poches de quelques multinationales douteuses et mal intentionnées ! Admirez aussi les explications peu convaincantes et totalement non scientifiques de cet homme : les OGM « peuvent » être un bienfait, ou « pourraient » résoudre des problèmes (MAIS OU SONT LES PREUVES, MONSIEUR LE SCIENTIFIQUE ?).

La vérité, c’est que ces OGM ont surtout créé des problèmes environnementaux et de santé, et qu’ils contribuent surtout, via des brevets sur le vivant (chaque organisme génétiquement modifié est en effet breveté) à amener une menace sur les plantes ancestrales et biologiques, puisque les entreprises méphitiques qui développent les OGM souhaiteraient voir disparaître les semences et plantes naturelles au profit de leurs plantes mutantes qui leur rapportent un profit colossal et qui, souvent, possèdent une fertilité très limitée, et même inexistante (cf. les semences dites « Terminator ») !

Dans toute l’industrie alimentaire

NOS ASSIETTES GENETIQUEMENT MODIFIEES

L’étude de Gilles-Eric Séralini fait bien évidemment très peur. Mangeons-nous beaucoup d’aliments génétiquement modifiés ? Et que risquons-nous ?

Commentaire : le fait est que oui, nous mangeons beaucoup d’aliments génétiquement modifiés (contrairement à ce que cet article mensonger prétend). Souvenez-vous par exemple et à titre d’indication que je vous ai posté un article dernièrement qui signalait que plus de 50% des tomates, poivrons et choux-fleurs produits en Europe, sont génétiquement modifiés (la preuve sur http://www.wikistrike.com/article-syngenta-et-monsanto-detiennent-plus-de-5… ) !

Tout d’abord, il faut savoir qu’en Belgique, il n’y a pas de cultures OGM. C’est interdit. Seuls trois champs font l’objet aujourd’hui d’autorisation à des fins d’études. Il s’agit de plants de maïs, de pommes de terre et de peupliers, mais les récoltes ne se retrouveront pas sur le marché de l’alimentation.

Commentaire : bon sang, mais c’est bien sûr ! Il n’y a « pas de culture OGM en Belgique »… mais il y a quand même des champs et plantations qui produisent du maïs, des patates ou des peupliers OGM ! Cherchez l’erreur… Et bien sûr, nous devrions croire sur parole le fait non prouvé selon lequel « les récoltes OGM ne se retrouvent pas sur le marché de l’alimentation », lorsque nous savons que ces OGM sont toxiques pour la santé ! Je crois vraiment que les journaleux de La Nouvelle Gazette nous prennent pour des idiots…

Pour faire des essais OGM, il faut en plus recevoir l’aval du conseil de bio-sécurité et de trois autorités compétentes : ministères de l’agriculture, de la santé et de l’environnement.

Commentaire : ces ministères de l’agriculture, de la « santé » et de l’environnement sont hélas aux ordres de l’Union européenne qui, elle, défend les OGM. Leur « compétence » est donc quasi-nulle, et leur aval pour des essais d’OGM constitue donc une bio-INSECURITE, et une menace pour la santé des gens ! Invoquer la soi-disant « compétence » des autorités afin de rassurer les gens : une autre tactique infecte des groupes de presse mondialistes. Force est de constater que La Nouvelle Gazette ne fait pas exception, et utilise ce genre d’attrape-nigaud…

Nous importons cependant des produits génétiquement modifiés. Mais là aussi, n’entre pas n’importe quel OGM sur le sol belge. Seuls les OGM autorisés par l’UE peuvent être présents dans les produits alimentaires mis en vente. Et la Belgique a aussi un droit de regard.

Commentaire : les droits souverains de la Belgique sont inexistants depuis que le traité de Lisbonne a placé tout le pouvoir entre les mains de l’Union européenne. Et soulignons immédiatement que CE N’EST PAS PARCE QUE L’UNION EUROPÉENNE A DÉCRÉTÉ - SUR BASE D’ÉTUDES NON INDEPENDANTES, BIAISEES, INCOMPLETES et portant sur des PERIODES TROP REDUITES QUE POUR POUVOIR REPERER LES DANGERS REELS DES OGM – QUE CERTAINS OGM SONT SOI-DISANT SUFFISAMMENT « INOFFENSIFS » QUE POUR POUVOIR ÊTRE AUTORISÉS, QUE NOUS DEVONS CROIRE CES VENDUS DE L’U.E. SUR PAROLE !

Le plus souvent, ces OGM se retrouvent dans des huiles, des margarines, des biscuits, des chips, des crèmes dessert, des biscottes, certains plats préparés.

Dans presque tout, direz-vous !

Oui, mais le fabricant doit l’indiquer sur l’étiquetage si l’OGM est présent à plus de 0,9% dans l’ingrédient.

Et selon le SPF Santé publique, les produits contenant des OGM sont peu nombreux dans les rayons de nos magasins. « Les grandes surfaces n’en veulent pas », nous a affirmé la porte-parole. Le bon réflexe est donc cde bien lire l’étiquetage si on ne veut pas consommer d’OGM.

Commentaire : je répète que n’importe quel produit peut posséder 0,9% d’OGM sans qu’il y ait obligation d’étiqueter ledit produit. De plus, les OGM possèdent la triste aptitude de contaminer les espèces naturelles et biologiques. Donc, l’étiquette ne garantit absolument pas que votre produit ne contienne pas d’OGM !

Dans la viande

Reste le problème de la viande, du lait, des œufs. Pourquoi ? Parce que la législation n’oblige pas le producteur à préciser que son animal a été nourri avec des OGM.

Bien entendu, pas question de donner des OGM non autorisés. Mais, rien n’empêche un fermier de nourrir son bétail avec du soja génétiquement modifié et de ne pas le préciser.

Commentaire : le danger de consommer des OGM à votre insu est donc bien RÉEL !

La conséquence sur notre santé ? C’est un peu le gros flou. Il n’y a pas d’études vraiment poussées sur la question. Selon le SPF Santé publique, les animaux MÉTABOLISERAIENT l’OGM et aucune trace ne serait pas détectée dans la viande que nous consommons. Une autre étude pour M. Séralini ?

M. Parez

Commentaire et conclusion : c’est quand même pour le moins « étrange » : dès qu’il s’agit d’évaluer la conséquence de la consommation d’OGM sur notre santé, on nous prétend qu’il existe un « gros flou », et ce malgré des études indépendantes qui prouvent de façon incontestable que les OGM sont nocifs pour la santé !

La conséquence de consommer des OGM, l’étude de M. Séralini nous l’indique pourtant de façon claire et limpide : risque de tumeurs, cancers, pathologies lourdes, et même la mort. Difficile d’être plus explicite, je crois…

Il est également honteux et inacceptable que de soi-disant autorités de « santé » n’aient jamais exigé d’études sérieuses et indépendantes concernant les risques des OGM pour la santé. Tout comme il est inacceptable que le SPF Santé publique vienne nous déblatérer des conneries comme celle qui prétend que les animaux « métaboliseraient » les OGM (notez l’utilisation du CONDITIONNEL, qui dénote un amateurisme et un manque total de rigueur scientifique, dans la bouche de ces supposés « experts » !)…

Avec ce dossier, nous avons donc vu, étudié et constaté que l’étude de M. Séralini prouve - de façon catégorique et rigoureusement scientifique – que les OGM sont excessivement dangereux pour la santé humaine.
Nous avons vu également, via de nombreux autres articles et au fil des mois et des années, que les OGM se disséminent un peu partout, et sont consommés par les animaux et les êtres humains, avec tous les immenses dangers que cela comporte.

Nous venons de voir que les folliculaires (journalistes sans talent et sans scrupules) des mass médias continuent de minimiser les faits et de désinformer les gens sur les enjeux et les impacts réels des organismes génétiquement modifiés.

Il est donc évident qu’une lutte impitoyable doit surgir de la part des citoyens européens afin que la culture criminelle et toxique des OGM soit définitivement interdite


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 1 Nov - 21:34 (2012)    Sujet du message: LA DOMINATION DU COTON BT SUR LE SECTEUR COTONNIER Répondre en citant

LA DOMINATION DU COTON BT SUR LE SECTEUR COTONNIER

jeudi 25 octobre 2012



L’Inde est le quatrième producteur mondial de cultures GM, derrière les États-Unis, le Brésil et l'Argentine. L’industrie des biotechnologies vante les mérites du pays, pour sa « croissance remarquable, permise par les 6,3 millions de paysans cultivant 9,4 millions d’hectares de coton Bt ».

En juillet 2011, le gouvernement indien a annoncé que 90 % de la surface totale consacrée à la production de coton

Combattre Monsanto Résistance populaire au pouvoir de l’industrie agroalimentaire à l’heure de
‘l’économie verte’ et du changement climatique était plantée de coton Bt, ce qui signifie un quasi-monopole de la technologie génétique de Monsanto.

Le géant américain contrôle 60 entreprises semencières indiennes, par le biais de contrats de licence.

Les semences du coton Bt (Bacillus thuringiensis) sont modifiées par la toxine Cry, afin de résister aux insectes.

Le coton Bt connu sous le nom de « Bollgard » a été spécifiquement modifié pour contrôler le ver de la capsule. Cependant, ce ravageur a développé une résistance au coton Bt, ce qui a exigé le développement d'une nouvelle version de coton Bt. Le « Bollgard II » contient deux gènes toxiques supplémentaires. Ce cycle est voué à se perpétuer : les organismes nuisibles devenant toujours plus tolérants, un plus grand nombre de caractéristiques toxiques devra être développé.

Le coton Bt, seule culture GM autorisée en Inde, a entraîné une vague de suicides qui a déferlé sur l’ensemble du pays.

 Ces décès trouvent leur cause dans une crise agraire nationale qui affecte des millions de petits paysans. Ces deux dernières décennies, l'Inde a vu son agriculture s'ouvrir aux marchés mondiaux, ce qui a augmenté les coûts sans apporter de bénéfices en termes de rémunération et plongé de nombreux paysans dans des cycles vicieux d’endettement. Les taux de suicide les plus élevés coïncident avec les régions produisant les plus grandes quantités de coton.

La spirale de la dette continue de provoquer des suicides

Ces 16 dernières années, plus de 250 000 paysans se sont donné la mort en Inde, phénomène qui constitue la plus grande vague de suicides jamais enregistrée dans l’histoire de l’humanité. Les difficultés économiques insurmontables auxquelles sont confrontés les paysans ont entraîné une vague massive de suicides, par ingestion des pesticides toxiques pulvérisés sur le coton Bt, générant de lentes agonies. Malgré son statut d’état le plus riche du pays, l’état du Maharastra a enregistré à lui seul plus de 50 000 suicides de paysans, de 1995 à 2010.

En 2010, les chiffres officiels indiquaient que 15 964 paysans avaient mis fin à leurs jours. Combattre Monsanto Résistance populaire au pouvoir de l’industrie agroalimentaire à l’heure de ‘l’économie verte’ et du changement climatique

Ces statistiques constituent probablement une sous-estimation significative, si l’on tient compte notamment du fait que les femmes sont souvent exclues de ces chiffres faute de disposer de titres fonciers, titres généralement exigés pour une reconnaissance officielle en tant que paysan.

La réorientation de l’économie agraire indienne vers les cultures de rente a entraîné la domination croissante des entreprises multinationales et donné lieu à une hausse des coûts encourus par les petits paysans. Dans la mesure où le gouvernement indien a encouragé cette transition vers les cultures de rente, les entreprises multinationales étrangères telles que Monsanto ont commercialisé leurs biotechnologies onéreuses, et les ont présentées comme étant la solution permettant aux paysans de rivaliser sur le marché mondial. C’est ainsi que l’entreprise américaine a vanté les mérites du coton Bt comme générant des rendements supérieurs à ceux des autres semences de coton, en raison de sa résistance aux parasites agricoles, prétendant qu’il nécessite la pulvérisation d’une quantité inférieure d’insecticide.

Cependant, une étude menée par Navdanya (un réseau de conservateurs de semences et d'agriculteurs biologiques de 16 états de l'Inde) dans la région du Vidarbha, dans l’Est de l’état du Maharashtra, a montré que l’utilisation de pesticides avait été multipliée par 13 depuis l’introduction du coton Bt .Ces résultats ont été corroborés par une étude récente, publiée dans la Review of Agrarian Studies, indiquant également que les pesticides appliqués au coton Bt s’accompagnent de coûts supérieurs.79

En termes de rendements, Monsanto a été dénoncée pour avoir considérablement exagéré le potentiel du coton Bt.

Cependant, les graines de coton Bt de Monsanto, plus onéreuses, et ses intrants, incluant des pesticides, ont supplanté les semences locales bon marché, ce qui a entraîné le déclin des connaissances traditionnelles relatives aux semences.

Les semences de coton GM dominant le marché ne laissent à de nombreux paysans d’autre choix que d’opter pour des semences GM plus onéreuses, les autres semences pouvant s’avérer difficiles à trouver. De plus, des paysans ont indiqué que les semences de coton Bt exigent de plus grandes quantités de ressources en eau, en comparaison avec les semences autochtones.

Elles sont également plus vulnérables à la détérioration des conditions climatiques.

Les coûts supérieurs associés au coton Bt ont sans nul doute contribué à précipiter les paysans pratiquant l’agriculture de subsistance dans une spirale de la dette, en les forçant à demander l’aide financière de prêteurs. Les mauvaises récoltes de coton, qui ne couvraient pas les coûts des semences, des pesticides et des autres intrants, ont alourdi l’endettement des paysans. Il est important de noter que la plupart des suicides sont le fait de paysans travaillant dans le secteur des cultures de rente, un secteur vulnérable aux vicissitudes du marché mondial.

Ces paysans souffrent également d’un manque de soutien de la part de l’état, sous la forme, par exemple, de versement de subventions au secteur.

Lutte contre les partenariats public-privé de Monsanto

Monsanto a adopté une nouvelle stratégie afin d’élargir la portée de ses cultures, en instaurant des partenariats public-privé avec certains gouvernements. C’est ainsi que plusieurs états indiens, tels que le Jammu-et-Cachemire, le Rajasthan, l’Orissa, l’Himachal Pradesh et le Gujarat, ont signé des protocoles d’accord avec le géant américain.

Cependant, ces ententes ayant suscité l’indignation du public, certains accords ont été suspendus.

En juillet 2010, l’état indien du Rajasthan a signé un protocole d’accord pour un partenariat public-privé avec Monsanto et six autres sociétés de semences biotechnologiques nationales et étrangères. Cette initiative sans précédent, qui réunissait quatre universités agricoles d’état, la Rajasthan State Seed Corporation et le gouvernement du Rajasthan, représenté par le Département d’Horticulture et le Département d’Agriculture, ouvrait les portes des centres de recherche nationaux aux entreprises de biotechnologie. Cependant, face à la protestation des organisations paysannes, le protocole d’accord n’est jamais entré en vigueur.

De la même manière, dans l'état d'Orissa, sous la pression exercée par les paysans et les organisations de la société civile, le gouvernement national a décidé de ne pas mettre en application son partenariat public avec Monsanto.

Face à la forte opposition du public, d’autres gouvernements, tels que ceux de Kerala, Bihar, Chhattisgarh, Karnataka et Madhya Pradesh, ont mis fin aux parcelles expérimentales d’OGM.

Source :
Rustyjames

Coton OGM : plus de 250 000 paysans se sont donné la mort en Inde

http://spread-the-truth777.blogspot.ca/2012/10/coton-ogm-plus-de-250-000-pa… 


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 1 Nov - 21:37 (2012)    Sujet du message: JUDGE OK'S GENETICALLY MODIFIED CROPS ON NATIONAL WILDLIFE REFUGES Répondre en citant


JUDGE OK'S GENETICALLY MODIFIED CROPS ON NATIONAL WILDLIFE REFUGES

by Dan Gunderson, Minnesota Public Radio

October 24, 2012


MOORHEAD, Minn. — A federal judge says genetically modified crops can be planted on national wildlife refuges in the Midwest.

Herbicide-resistant crops are used to prepare land for native habitat restoration, said Rick Speer, assistant refuge supervisor for the U.S. Fish and Wildlife Service Midwest region. The agency limits the use of the genetically modified crops to native habitat restoration projects, but environmental groups sued to stop the practice.

"Whether you're planting native grasses, developing wetlands or trying to plant trees for forested habitat, it just gives you a better chance for success starting with a fairly clean seedbed," Speer said.

The judge's ruling affirms the agency followed environmental rules when it established a policy to use genetically modified crops, he said. While the USFWS also uses farm crops for habitat management, to provide food for wildlife, and attract wildlife for public viewing and photography, the Midwest region does not allow the use of genetically modified crops for those purposes.

"It's very important. It provides for greater success of our restoration efforts," Speer said. "And this alternative, we selected it based on the benefits to the natural resources and a desire to have the least impact on the environment."

Center for Food Safety Attorney Paige Tomaselli said she is disappointed by the ruling. The advocacy group is considering an appeal of the judges decision, she said.

http://minnesota.publicradio.org/display/web/2012/10/24/environment/judge-oks-genetically-modified-crops-on-national-wildlife-refuges/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Nov - 17:36 (2012)    Sujet du message: CREATING 1 MILLION COMMERCIAL NIGERIAN FARMERS BY KOLA MASHA AT TEDxVictoriaIsland Répondre en citant

CREATING 1 MILLION COMMERCIAL NIGERIAN FARMERS BY KOLA MASHA AT TEDxVictoriaIsland

Food farmers control by state socialist corporation (Monsanto??)



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=jLLKxsRXunE


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 17 Nov - 02:16 (2012)    Sujet du message: OGM : LES EMPOISONNEURS DES GOUVERNEMENTS ET DES INDUSTRIES DE BIOTECHNOLOGIE ONT LANCE UNE CAMPAGNE SOURNOISE ET MALFAISANTE DE DECREDIBILISATION DE l’ETUDE DU PROFESSEUR GILLES-ERIC SERALINI ! Répondre en citant

OGM : LES EMPOISONNEURS DES GOUVERNEMENTS ET DES INDUSTRIES DE BIOTECHNOLOGIE ONT LANCE UNE CAMPAGNE SOURNOISE ET MALFAISANTE DE DECREDIBILISATION DE l’ETUDE DU PROFESSEUR GILLES-ERIC SERALINI !





Chers amis,

L’article qui suit est tout bonnement à vomir, et décrit la façon dont le $ystème qui produit les OGM a réagi face à l’étude EXEMPLAIRE, INDEPENDANTE et COURAGEUSE du professeur Gilles-Eric Séralini.

POUR RAPPEL, LE PR SÉRALINI A RÉALISÉ UNE ÉTUDE – QU’IL A DÛ EFFECTUER DANS LE PLUS GRAND SECRET CAR PERSONNE, PAS MÊME LES AUTORITÉS CORROMPUES DU SYSTÈME DE « SANTÉ » - NE L’AUTORISAIT À LA FAIRE. SON ÉTUDE, MENÉE SUR DES RATS, A DÉMONTRÉ QUE LORSQUE DES RATS ÉTAIENT NOURRIS PENDANT 12 À 13 MOIS AVEC DU MAÏS OGM MONSANTO, OU NOURRIS AVEC DU MAÏS TRAITÉ À L’HERBICIDE ROUNDUP, OU ENCORE NOURRIS AVEC DU MAÏS OGM MONSANTO TRAITÉ AU ROUNDUP, ILS DÉVELOPPAIENT SYSTÉMATIQUEMENT DES TUMEURS ET CANCERS !

FACE À CETTE MENACE POUR LEUR INDUSTRIE CRIMINELLE ET MORTIFÈRE – MAIS Ô COMBIEN LUCRATIVE - , DES « SCIENTIFIQUES » SANS MORALE ET AUTRES PROFESSEURS D’UNIVERSITÉ CORROMPUS, ONT LANCÉ UNE CAMPAGNE DE DÉCRÉDIBILISATION ET DE DIFFAMATION DU PR. SÉRALINI ! LA RAISON EN EST FORT SIMPLE : LA PLUPART DE CES « SCIENTIFIQUES » CRIMINELS TRAVAILLE OU A TRAVAILLÉ POUR MONSANTO OU D’AUTRES INDUSTRIES DE BIOTECHNOLOGIE !

CES CHACALS FOURBES ET DIFFAMATEURS TENTENT AINSI D’ENTACHER LA RÉPUTATION D’UN DES SEULS SCIENTIFIQUES RÉELLEMENT COMPÉTENT, HONNÊTE ET LUCIDE SUR LE PROBLÈME DES OGM, POUR LA SIMPLE RAISON QUE L’ÉTUDE DU PR. SÉRALINI RISQUE DE PORTER UN SÉRIEUX COUP À LA CONSOMMATION DES ORGANISMES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS (OGM) QUI TUENT LES POPULATIONS À PETIT FEU, ET DONC AUX REVENUS MÉPHITIQUES DES NAZIS DE L’INDUSTRIE DES OGM.

QUANT AUX AGENCES ET MINISTÈRES LIÉS AU SYSTÈME DE « SANTÉ » (COMPRENEZ AU SYSTÈME DE LA MALADIE), ELLES NE SOUHAITENT ÉVIDEMMENT PAS QU’ON LES ACCUSE D’INCOMPÉTENCE ET DE GÉNOCIDE DE LA POPULATION. IL EN VA DE MÊME POUR LES XXXS DE NOS GOUVERNEMENTS ET DE L’U.E. QUI ONT AUTORISÉ LA COMMERCIALISATION DE CES OGM…

Une fois de plus, la situation est abominable, intolérable. Et la CORRUPTION de ces « scientifiques » rongés par les CONFLITS D’INTÉRÊT qui les lient à l’industrie, est véritablement galopante et quasi-généralisée à l’heure actuelle !

SI LES POPULATIONS ELLES-MÊMES NE RÉAGISSENT PAS AVEC VIRULENCE, LES INDIVIDUS CONTINUERONT DE BOUFFER DE LA NOURRITURE TOXIQUE QUI LES TUERA À PETIT FEU (PARTICIPANT AINSI AUX PROJETS GÉNOCIDAIRES DE DÉPOPULATION DES MONDIALISTES). A BON ENTENDEUR…

L’article, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON EMPOISONNEMENT, BONNE AGONIE ET BONNE MORT ! Vic.

P.S. : un immense merci à la personne qui m’a communiqué cet article !




Source : http://www.wikistrike.com/article-ogm-la-guerre-secrete-pour-decredibiliser…

Mardi 13 novembre 2012

OGM: LA GUERRE SECRETE POUR DECREDIBILISER L’ETUDE SERALINI

POUR ENTERRER DEFINITIVEMENT L’ETUDE CONTROVERSEE DU PROFESSEUR GILLES-ERIC SERALINI TENDANT A DEMONTRER LA NOCIVITE POTENTIELLE D’UN MAÏS OGM ET DE L’HERBICIDE ROUNDUP, SES DETRACTEURS ONT TROUVE UN MOYEN SIMPLE : OBTENIR DE LA TRES SERIEUSE REVUE FOOD AND CHEMICAL TOXICOLOGY (FCT – cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Food_and_Chemical_Toxicology ) QUI L’A PUBLIEE, QU’ELLE SE RETRACTE ET « RETIRE » L’ETUDE DE LA LISTE DE SES PUBLICATIONS.



Des grains de maïs MON810, génétiquement modifiés, produits par Monsanto, lors d’une manifestation anti-OGM à Trèbes, près de Carcassonne, le 23 janvier 2012 (ERIC CABANIS/AFP)

C’EST A QUOI S’EMPLOIENT DE NOMBREUX EXPERTS, DANS UNE BATAILLE QUI RESSEMBLE A UNE OPERATION SAVEMMENT ORCHESTREE. UNE VERITABLE GUERRE DE RELATIONS PUBLIQUES OU TOUS LES COUPS SONT PERMIS.

La revue scientifique a publié en ligne une vingtaine de lettres de détracteurs (cf. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0278691512005637 ) ainsi qu’une « réponse aux critiques » rédigée par l’équipe Séralini (cf. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0278691512008149?v=s5 ). DEBAT SCIENTIFIQUE LEGITIME, ME DIRIEZ-VOUS ? POURTANT, DERRIERE LA COHORTE DES TITRES UNIVERSITAIRES AFFICHES, SE DESSINE UNE « BIOTECH-SPHERE » OU S’ENTREMELENT CHERCHEURS EN BIOTECHNOLOGIE, SPECIALISTES EN POLITIQUE DE REGULATION ET REPRESENTANTS DE L’INDUSTRIE.

LA TACTIQUE DE CES PARTISANS DE LA BIOTECHNOLOGIE ? DENONCER LA « MAUVAISE SCIENCE » (« JUNK SCIENCE ») DE CES « CHERCHEURS-MILITANTS » SYSTEMATIQUEMENT PRESENTES COMME DES « ACTIVISTES LIES A LA CAUSE ECOLOGISTE » ET « ANIMES D’INTERETS PERSONNELS ».

Un Réseau International

L’une des premières lettres publiées est collective (cf. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0278691512007922 ). Elle est signée par 26 personnes, pour la plupart des scientifiques, dont le détracteur national de Séralini : Marc Fellous de l’Association française pour les biotechnologies végétales (AFBV – cf. http://www.biotechnologies-vegetales.com/ ).

OGM : deux articles pour poursuivre le débat

Nous publions ce lundi deux articles extrêmement contradictoires mais qui nous semblent intéressants l’un et l’autre, deux pièces à apporter au dossier OGM

Notre blogueur Benjamin Sourice, journaliste mais aussi militant anti-OGM (il a fondé le collectif « Combat Monsanto ») a enquêté sur les liens entre les détracteurs de l’étude de Gilles-Eric Séralini sur la supposée nocivité des OGM. Il en ressort que nombre d’entre eux sont liés à l’industrie agroalimentaire, voire à Monsanto.

Jérôme Quirant, pour sa part, membre du comité éditorial de « Science et pseudo-science », récapitule (cf. http://www.rue89.com/rue89-planete/2012/11/12/les-ogm-des-poisons-letude-de… ) avec une grande clarté toutes les critiques – qu’il partage – contre l’étude de Séralini.

P. Riché

L’AFBV est également derrière (cf. http://tempsreel.nouvelobs.com/off-de-l-obs/20121024.OBS6824/ogm-le-comite-… ) le communiqué vengeur des Académies [PDF : cf. http://www.academie-sciences.fr/activite/rapport/avis1012.pdf ] dénonçant l’« orchestration de la réputation d’un scientifique […] pour répandre des peurs » ou insistant sur le profil « militant » de Gilles-Eric Séralini.

Après enquête, nombre des co-signataires, aux côtés de Marc Fellous, sont liés au groupe pro-OGM Agricultural biotechnology world (AgBioWorld – cf. http://www.agbioworld.org/about/index.html ) animé par le généticien C.S Prakash (cf. http://www.agbioworld.org/about/prakash-bio.html ), lui-même signataire de la lettre collective.

Prakash et son organisation sont également les auteurs de deux pétitions [la première recueille 57 signatures : http://www.change.org/petitions/global-scientific-community-urge-dr-seralin… ; la seconde 731 : http://www.ipetitions.com/petition/dr-seralini-please-release-data/signatur… ] pour réclamer « la diffusion des données brutes » de Gille-Eric Séralini. Etonnamment, les premières signatures de chaque pétition correspondent aux mandataires de lettres envoyées à la revue FCT. Par ailleurs, de nombreux signataires anonymes profitent de ces pétitions en ligne pour écorner la réputation du Pr. Séralini

Campagnes Virales Et Diffamation

En 2002, le quotidien britannique The Guardian révélait (cf. http://www.guardian.co.uk/politics/2002/may/14/greenpolitics.digitalmedia ) qu’AgBioWorld avait joué un rôle majeur dans une « campagne virale » de diffamation contre le lanceur d’alerte Ignacio Chapela (cf. http://en.wikipedia.org/wiki/Ignacio_Chapela ) après qu’il eut découvert la pollution génétique du maïs mexicain par des OGM.

L’enquête indique que le site de l’association était hébergé par le cabinet de communication Bivings, mandaté par Monsanto et dirigé par un certain Jay Byrne (cf. http://www.powerbase.info/index.php/Jay_Byrne ).

Celui-ci utilisait de fausses identités (« Mary Murphy et Andura Smetacek ») pour parler au nom « de la communauté scientifique » et insister sur les liens de Chapela avec les écologistes, assimilés à des « terroristes » et des « vandales » (cf. http://powerbase.info/index.php?title=Center_for_Food_and_Agricultural_Rese… ).

La société Bivings a été dissoute en décembre 2011 suite à une cyber-attaque des Anonymous dans la cadre de l’opération « End Monsanto » (cf. http://www.examiner.com/article/anonymous-hacks-monsanto-pr-firm-bivings-gr… ). Mais Byrne a depuis repris ses quartiers à Saint Louis (Illinois, USA), où siège Monsanto, avec sa nouvelle société V-fluence (cf. http://www.v-fluence.com/ ).

C’est le même type de stratégie de diffamation que suit Henry Miller (cf. http://www.sourcewatch.org/index.php?title=Henry_I._Miller ), signataire du courrier collectif à FCT, référent « régulation sanitaire » d’AgBioWorld et membre du think-tank néoconservateur Hoover Institution (cf. http://www.hoover.org/ ).

Dans une série d’articles publiée par Forbes, il qualifie l’étude Séralini de « frauduleuse » (cf. http://www.forbes.com/sites/henrymiller/2012/09/25/scientists-smell-a-rat-i… ) et dénonce les « profiteurs de peur » issus d’une « industrie de la protestation financée par les intérêts du bio » (cf. http://www.forbes.com/sites/henrymiller/2012/10/22/the-roots-of-the-anti-ge… ).

Or, cette tribune au vitriol est cosignée… par Jay Byrne. Le magazine a dû révéler a-posteriori (cf. http://www.forbes.com/sites/henrymiller/2012/10/22/the-roots-of-the-anti-ge… ) son CV de responsable de la communication virale pour Monsanto (1997-2001).

Le CV de Henry Miller (cf. http://www.powerbase.info/index.php/Henry_I._Miller ) est tout aussi intéressant puisqu’il s’agit du « père fondateur » (1989-1994) de la réglementation des OGM au sein de l’Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux (Food and drug administration – cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Food_and_Drug_Administration ). Il est l’architecte, avec l’ancien avocat de Monsanto Michael Taylor (cf. http://www.powerbase.info/index.php/Michael_Taylor ), du fameux « principe d’équivalence en substance » (cf. http://www.infogm.org/spip.php?article1262 ), la pierre angulaire de la réglementation des OGM dans le monde entier.

Des Conflits D’intérêts Masqués

Autre tactique saisissante parmi les détracteurs de Séralini : dissimuler leur lien avec l’industrie en se présentant systématiquement comme des scientifiques rattachés à des universités ou des centres de recherche.
Il en va ainsi pour Anthony Trewavas et Bruce Chassy, référents « biologie » et « OGM » d’AgBioWorld (cf. http://www.agbioworld.org/experts/index.html ). Tous deux auteurs de courriers réclamant la rétractation de Food and Chemical Toxicilogy.

Se présentant comme professeur émérite en sécurité alimentaire à l’université de l’Illinois, Chassy est un lobbyiste ayant participé à la rédaction de travaux pour Dow Chemicals (cf. http://www.powerbase.info/index.php/Academics_Review#Dow_AgroSciences_conne… ), autre géant des biotech, afin de simplifier, voir supprimer (cf. http://www.cell.com/trends/biotechnology/retrieve/pii/S0167779909001243?_re… ), les réglementations sanitaires sur les OGM. Il est également le directeur de publication, avec un salarié de Monsanto (cf. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18296343 ), de deux rapports d’orientation [2004, PDF – cf. http://ucbrep.ucdavis.edu/PDFs/EU Commission Report.pdf ; 2008, PDF – cf. http://www.ilsi.org/foodbiotech/publications/10_ilsi2008_casestudies_crfsfs… ] sur la réglementation des OGM pour l’International life science institute (ILSI – cf. http://www.ilsi.org/Pages/HomePage.aspx ), le principal lobby sur les questions de réglementation sanitaire touchant à l’agroalimentaire.

A noter que deux dirigeants du panel OGM de l’Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA), Harry Kuiper, qui l’a dirigé pendant près de dix ans (2003-2012) et Gijs Kleter (cf. http://blogs.rue89.com/de-interet-conflit/2012/10/17/ogm-comment-mettre-fin… ), son actuel vice-président, ont travaillé sur ces documents stratégiques de l’ILSI sous la direction de Chassy.

Par ailleurs, si trois auteurs de lettres spécifient ouvertement leur lien contractuel avec Monsanto (cf. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0278691512007892 ), le Dr. Andrew Cockburn se présente modestement comme « toxicologiste à l’université de Newcastle ». Pourtant, jusqu’en 2003, M. Cockburn était Directeur Scientifique pour Monsanto Europe/Afrique avant de monter sa société de lobbying Toxico-Logical Consulting Ltd. (cf. http://abtrnetwork.com/andrewcockburn.html )...

Et puisque ce monde est petit, le Dr. Cockburn est également directeur du Groupe d’Experts de l’ILSI (cf. http://www.fooddrinkeurope.eu/uploads/events_documents/8._Anne_Constable.pd… ) sur l’évaluation des aliments contenant des nano-matériaux…

Un Lobby À 13 Milliards De Dollars

La litanie des conflits d’intérêts et autres positionnements pro-biotech de la cinquantaine de détracteurs publics de l’étude Séralini pourrait se poursuivre sur des pages. On croise des représentants de syndicats indiens de promotion des biotechnologies (cf. http://fbae.org/2009/FBAE/website/governing-body.html ), d’autres souhaitant stopper la faim dans le monde avec une ration d’OGM (cf. http://www.merid.org/fr-FR/Content/News_Services/Food_Security_and_AgBiotec… ), ou encore des spécialistes de la communication pro-OGM (David Tribe – cf. http://www.biofortified.org/community/user/dtribe/ ) et autres lobbyistes (cf. http://www.efb-central.org/index.php/Members/efb_institutional_members_list ) travaillant entre São Paulo (Lucia de Souza – cf. http://www.isaaa.org/workshop/2012-01-10-bangkok/download/general/PRRI - de… ), Washington et Bruxelles, le triangle d’or des OGM…

Un monde clos qui réagit de façon épidermique à l’étude Séralini, celle-ci menaçant la stratégie commerciale bien huilée d’une industrie des semences OGM engrangeant 13 milliards de dollars en 2011 (cf. http://www.isaaa.org/resources/publications/briefs/43/highlights/default.as… ). Face au poids de ce lobby, déterminé à enterrer toute voix discordante, la revue Food and Chemicals Toxicology pourra-t-elle résister ?

Benjamin Sourice pour rue89


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Dim 25 Nov - 01:11 (2012)    Sujet du message: ILLUMINAZI : LA FONDATION BILL ET MELINDA GATES CREE LA COLERE DES BRITANNIQUES APRES AVOIR FINANCE DES CULTURES OGM ! Répondre en citant

ILLUMINAZI : LA FONDATION BILL ET MELINDA GATES CREE LA COLERE DES BRITANNIQUES APRES AVOIR FINANCE DES CULTURES OGM !

ENGLISH : Anger after Bill Gates gives £6m to British lab to develop GM crops

http://www4.dr-rath-foundation.org/Newsletter/archive/newsletter_20120720.html#20120720G1 






Chers amis,

Voici que notre si brave « philanthrope » BILL GATES se voit affublé d’un nouveau nom : il EST A PRESENT UN « PHILANTHROCAPITALISTE » QUI BASE SES TECHNIQUES SUR… LE MODELE CONÇU PAR LE MONDIALISTE MALFAISANT JOHN D. ROCKEFELLER IL Y A PLUS D’UN SIECLE !

Vous l’aurez donc compris : le mot « philanthrocapitaliste » ne signifie donc rien de plus que « CRIMINEL » ET « MISANTHROPE » !

LE SIEUR BILL GATES, VIA L’IGNOBLE BILL AND MELINDA GATES FOUNDATION, VIENT DE SUSCITER LA COLERE (MOLLE, HELAS) DES BRITANNIQUES CAR IL A FINANCE UN PROJET DE PLUS DE 6 MILLIONS DE LIVRES STERLING AFIN DE DEVELOPPER DES CULTURES GENETIQUEMENT MODIFIEES !

LA PREUVE DE SA MALFAISANCE ET DE SON ALLEGEANCE A L’INDUSTRIE DES BIOTECHNOLOGIES ET DES OGM EST DONC UNE FOIS DE PLUS CONFIRMEE !

Quand donc boutera-t-on ces individus nuisibles et malfaisants ? Quand les mettra-t-on derrière les barreaux une fois pour toutes !?

L’article, traduit pour vous ne français, ci-dessous…

BONNE REVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE, BON EMPOISONNEMENT PAR LES OGM ET BONNE MORT ! Vic.


Actualité OGM
 
16 juillet 2012

COLÈRE APRÈS QUE BILL GATES AIT DONNE £ 6 MILLIONS A UN LABORATOIRE BRITANNIQUE POUR DEVELOPPER DES CULTURES GENETIQUEMENT MODIFIEES

LA FONDATION BILL ET MELINDA GATES A DONNE AUX SCIENTIFIQUES BRITANNIQUES UNE SUBVENTION DE PLUSIEURS MILLIONS DE LIVRES AFIN DE DEVELOPPER DES CULTURES GENETIQUEMENT MODIFIEES dans ce qui pourrait être l'approbation de relations publiques la plus importante pour cette technologie controversée.

Lisez l'article de The Independent (Royaume-Uni) : cf. http://www.independent.co.uk/environment/green-living/anger-after-bill-gate…

Commentaire: En utilisant une approche de plus en connue sous le nom PHILANTHROCAPITALISME qui COPIE, POUR L'ESSENTIEL, UN MODELE CONÇU PAR JOHN D. ROCKEFELLER UN SIECLE PLUS TOT (cf. http://www4.dr-rath-foundation.org/The_Hague/bwdcritical.htm ), LES INVESTISSEMENTS DE LA FONDATION BILL ET MELINDA GATES ONT INCLUS DES ACTIONS DANS DES COMPAGNIES PHARMACEUTIQUES DE PLUSIEURS MILLIARDS DE DOLLARS ET D'AUTRES SOCIETES QUI ONT ETE CRITIQUEES POUR AVOIR AGGRAVE LA PAUVRETE, LA POLLUTION LOURDE ET D'AUTRES PRATIQUES CONTRAIRES A L'ETHIQUE.

Notamment, une enquête de 2007 menée par le Los Angeles Times (cf. http://www.latimes.com/news/la-na-gatesx07jan07,0,2533850.story ) a constaté qu'elle (LA FONDATION BILL ET MELINDA GATES) TIRE DE VASTES GAINS FINANCIERS CHAQUE ANNEE QUI PROVIENNENT DE CES INVESTISSEMENTS.


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 00:41 (2012)    Sujet du message: OGM: L'AGENCE EUROPÉENNE REJETTE DÉFINITIVEMENT L'ÉTUDE SÉRALINI ! Répondre en citant

OGM: L'AGENCE EUROPÉENNE REJETTE DÉFINITIVEMENT L'ÉTUDE SÉRALINI !



L’Agence européenne de sécurité des aliments (Efsa) a rejeté définitivement mercredi les conclusions de l’étude controversée du professeur français Gilles-Eric Séralini sur la toxicité du maïs NK 603 et de l’herbicide Roundup produits par le groupe Monsanto.

Les conclusions de l’étude menée par l’équipe Séralini ne sont pas étayées par des données, estime l’Efsa dans son évaluation finale de l’article dont la publication, le 19 septembre, avait relancé la polémique sur les dangers supposés des OGM.

Les lacunes importantes constatées dans la conception et la méthodologie de l’étude Séralini impliquent que les normes scientifiques acceptables nont pas été respectées et, par conséquent, quun réexamen des évaluations précédentes de la sécurité du maïs génétiquement modifié NK603 nest pas justifié, souligne l’Efsa.

L’agence précise qu’il s’agit des conclusions des évaluations distinctes et indépendantes réalisées par ses experts et par six Etats membres de l’UE, dont l’Allemagne, la France et l’Italie, à la suite de la publication de l’article dans la revue Food and Chemical Toxicology.

L’Efsa a observé quun large consensus existait sur cette question au niveau européen, précise son communiqué.

Ce rejet n’est pas une surprise car les experts de l’Efsa avaient déjà jugé l’étude insuffisante sur plusieurs points pour pouvoir en accepter les conclusions.

De son côté, l’organisme de recherche sur les OGM du professeur Séralini (Criigen) avait vivement mis en cause l’Efsa, dénonçant notamment sa mauvaise foi sur ce dossier.

L’Efsa indique que les experts des six Etats membres ont identifié une série de lacunes dans la méthodologie de l’équipe Séralini: des objectifs d’étude peu clairs, le nombre peu élevé de rats utilisés dans chaque groupe de traitement, un manque de détails concernant la formulation de lalimentation et du traitement, des informations clés manquantes sur les méthodes statistiques employées et un rapport incomplet sur les facteurs résultants, selon le communiqué.

Afp

Citation:
Ce que vous devez savoir sur l’EFSA – en 3 minutes

CEO publie un nouvel outil de vulgarisation expliquant quelques-uns des principaux problèmes de l’EFSA, l’agence chargée de délivrer des recommandations scientifiques en matière de sécurité alimentaire aux autorités européennes.

Ce film d’animation de trois minutes vous permet d’en apprendre davantage sur le fonctionnement de l’EFSA et dans quelle mesure celui-ci bénéficie à l’industrie agro-alimentaire et à des multinationales des pesticides et des biotech telles que Monsanto, Syngenta, Unilever, Nestlé…

Les experts et les responsables de l’EFSA sont-ils indépendants de l’industrie? Quel rôle l’industrie joue-t-elle dans les tests sanitaires effectués par l’EFSA? L’EFSA n’utilise-t-elle pas d’autres recherches indépendantes sur ces produits?

VIDÉO : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Inv3iX5rhpo

Lire aussi:
OGM : la guerre secrète pour décrédibiliser l’étude Séralini

http://realinfos.wordpress.com/2012/11/28/ogm-lagence-europeenne-rejette-de…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 22:37 (2012)    Sujet du message: CANADA : BREAKING NEWS _ GMO GIANT DUPONT HIRES RETIRED COPS TO HUNT DOWN FARMERS Répondre en citant

CANADA : BREAKING NEWS _ GMO GIANT DUPONT HIRES RETIRED COPS TO HUNT DOWN FARMERS



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=oXEHg5he-kc


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 5 Jan - 19:52 (2013)    Sujet du message: EMPOISONNEMENT TOTAL DE LA NOURRITURE : DU RIZ OGM CONTENANT DES GENES DE FOIE HUMAIN AFIN DE PRODUIRE DES « MEDICAMENTS » POUR L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE !!! Répondre en citant

EMPOISONNEMENT TOTAL DE LA NOURRITURE : DU RIZ OGM CONTENANT DES GENES DE FOIE HUMAIN AFIN DE PRODUIRE DES « MEDICAMENTS » POUR L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE !!!





Chers amis,

Je me demande si vous réalisez bien à quel point nous sommes enfoncés dans la société mortifère et de meurtre délibéré et planifié…

AUX USA NAZIS, UNE SOCIÉTÉ CRIMINELLE NOMMÉE VENTRIA CULTIVE ET EXPORTE (PEUT-ETRE DANS NOS PAYS, ALLEZ SAVOIR !) DU RIZ GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉ QUI CONTIENT DES GÈNES DE FOIE HUMAIN !!! LE BUT CONSISTE À UTILISER CE RIZ POUR EN FAIRE DES… MÉDICAMENTS TOXIQUES POUR L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE GÉNOCIDAIRE ET MONDIALISTE !

CE RIZ, AUTORISÉ PAR CERTAINES AUTORITÉS AMÉRICAINES ET REFUSÉ PAR D’AUTRES, EST CEPENDANT CULTIVÉ EN TOUTE IMPUNITÉ, ET A SANS DOUTE COMMENCÉ À CONTAMINER LES CHAMPS VOISINS !

BIEN SÛR, CE RIZ MUTANT PEUT PROVOQUER DES MALADIES !

LE PLUS REPUGNANT EST SANS DOUTE QU’ON LE VEND AUX PAYS DU TIERS-MONDE AFIN DE SOI-DISANT « AIDER LES ENFANTS DU TIERS-MONDE À SURMONTER LA DIARRHÉE CHRONIQUE » !!!

VOUS COMPRENDREZ DONC MIEUX POURQUOI LA NOURRITURE QUE VOUS ACHETEZ À L’HEURE ACTUELLE SANS PRENDRE GARDE PEUT ÊTRE EXCESSIVEMENT DANGEREUSE, ET POURQUOI DE PLUS EN PLUS DE « MÉDICAMENTS » RENDENT LES GENS MALADES ET PROVOQUENT DES EFFETS SECONDAIRES FUNESTES…

Il est excessivement clair que sans révolutions afin de détruire ce système putride et ce type d'industrie toxique et néfaste, l'humanité ne peut que se diriger vers sa propre extinction...

L’article ahurissant, ci-dessous.

BONNE RÉVOLUTION… OU BONNE MALBOUFFE, BON EMPOISONNEMENT ET BONNE MORT ! Vic.

P.S. : un immense merci à la personne qui m’a communiqué cet article !


Source : http://www.wikistrike.com/article-du-riz-ogm-avec-des-genes-de-foie-humain-…


Samedi 5 janvier 2013

DU RIZ OGM AVEC DES GÈNES DE FOIE HUMAIN



NOUVELLE INCROYABLE QUI NOUS FAIT SORTIR DE NOTRE RETRAITE HIVERNALE TANT ELLE EST EFFARANTE ET SCANDALEUSE.

On se rapproche sournoisement du fameux film de science-fiction (d’anticipation selon Wikipédia, c’est tout dire) Soleil Vert (cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Soleil_vert_(film) ), dans lequel les êtres humains qui n’ont pas les moyens d’acheter des aliments naturels à cause de leurs prix exorbitants, mangent un aliment de synthèse, produit par une multinationale, qui s’avérera être fabriqué à partir de cadavres humains.

SELON LE SITE AMÉRICAIN WORLDTRUTH TV, DE RÉPUTATION SÉRIEUX, LA SOCIÉTÉ VENTRIA CULTIVE DANS LE KANSAS, DU RIZ OGM (cf. http://www.blogapares.com/tag/ogm/ ) CONTENANT DES GÈNES DE FOIE HUMAIN DANS LE BUT D’EN EXTRAIRE LES PROTÉINES ARTIFICIELLES ET FABRIQUER DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES.
PRATIQUE SCANDALEUSE AU REGARD DE LA MORALE HUMAINE UNIVERSELLE ET DES RISQUES POUR L’HUMANITÉ DONT PLUS DE LA MOITIÉ DÉPEND POUR SA SURVIE DU RIZ (cf. http://www.alliancesud.ch/fr/documentation/dossiers/riz/le-riz-dans-le-mond… ) quand on sait la capacité de propagation des graines OGM.

Le Monde serait-il irrémédiablement devenu FOU ?

A MOINS QUE VOUS ACHETIEZ DU RIZ « CERTIFIÉ BIOLOGIQUE », VOUS POURRIEZ PEUT-ÊTRE MANGER DU RIZ CONTAMINÉ AVEC DE VÉRITABLES GÈNES HUMAINS.

IL S’AGIT D’UN RIZ OGM RÉALISÉ PAR LA SOCIÉTÉ DE BIOTECHNOLOGIE VENTRIA BIOSCIENCE QUI EST ACTUELLEMENT CULTIVÉ SUR 3.200 HECTARES À JUNCTION CITY, KANSAS – ET PEUT-ÊTRE AILLEURS – ET LA PLUPART DES GENS N’ONT AUCUNE INFORMATION À CE SUJET.

Depuis environ 2006, VENTRIA PROCÈDE DISCRÈTEMENT À LA CULTURE D’UN RIZ OGM CONTENANT DES GÈNES DE FOIE HUMAIN DANS LE BUT D’EXTRAIRE LES PROTÉINES ARTIFICIELLES PRODUITES PAR CE « FRANKENRICE » (CONTRACTION DE « FRANKENSTEIN ET « RICE », RIZ EN ANGLAIS- NDRL) AFIN DE LES UTILISER DANS DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES. AVEC L’APPROBATION DE L’US DEPARTMENT OF AGRICULTURE (USDA), Ventria a utilisé l’une des céréales les plus largement cultivées au Monde aujourd’hui, et l’a transformée en un catalyseur pour produire de nouveaux médicaments.

A l’origine, la culture de ce riz OGM, qui se décline en trois variétés approuvées (http://www.aphis.usda.gov/brs/biotech_ea_permits.html ), a été limitée à l’environnement de laboratoire. MAIS EN 2007, VENTRIA A DÉCIDÉ D’EXPORTER LE RIZ À L’EXTÉRIEUR. L’entreprise a d’abord essayé de planter les cultures dans le Missouri, mais a rencontré une résistance de Anheuser-Busch et d’autres, qui ont menacé de boycotter tout le riz de l’Etat dans le cas où Ventria commence à planter son riz à l’intérieur des frontières de l’Etat ( http://todayyesterdayandtomorrow.wordpress.com ).

VENTRIA S’EST FINALEMENT RABATTUE SUR LE KANSAS, OÙ ELLE A DÉVELOPPÉ SA CULTURE DU RIZ OGM DANS LE BUT DE FABRIQUER DES MÉDICAMENTS SUR 3.200 HECTARES À JUNCTION CITY. ET ALORS QUE CE RIZ OGM À BASE DE GÈNES HUMAINS N’A JAMAIS ÉTÉ APPROUVÉ POUR LA CONSOMMATION HUMAINE, IL EST MAINTENANT CULTIVÉ DANS DES CHAMPS OUVERTS OÙ LE RISQUE DE CONTAMINATION ET LA PROPAGATION EFFRÉNÉE DE SE GÈNES INDÉSIRABLES EST PRATIQUEMENT ACQUIS.

« Ce n’est pas un produit que tout le monde veut consommer », a déclaré Jane Rissler de l’Union of Concerned Scientists (UCS) au Washington Post en 2007. « Il n’est pas sage de produire des médicaments en dehors des plantes ». BIEN QUE DES DIZAINES DE MILLIERS DE RÉACTIONS HOSTILES ONT EU LIEU ET QUE BEAUCOUP S’INQUIÈTENT À JUSTE TITRE LA PROPAGATION DES GÈNES OGM, L’USDA A APPROUVÉ LA CULTURE OUVERTE DU RIZ VENTRIA ALORS QUE LA FOOD AND DRUG ADMINISTRATION (FDA) AVAIT REFUSÉ L’APPROBATION DU RIZ OGM DE VENTRIA EN 2003.

 (http://www.kansasruralcenter.org/publications/PharmaRice.pdf ).
LE RIZ « PHARMACEUTIQUE » OGM POURRAIT CAUSER DAVANTAGE DE MALADIES, INDIQUE LE RAPPORT.

Outre la menace de contamination et de propagation sauvage, CE RIZ OGM, qui est soi-disant cultivé pour aider les enfants du tiers monde à surmonter la diarrhée chronique, PEUT PROVOQUER À L’INVERSE D’AUTRES MALADIES CHRONIQUES.

« CES MÉDICAMENTS ISSUS DU GÉNIE GÉNÉTIQUE POURRAIENT EXACERBER CERTAINES INFECTIONS, OU PROVOQUER DES RÉACTIONS DANGEREUSES DU SYSTÈME IMMUNITAIRE OU ALLERGIQUES », a déclaré Bill Freese, analyste de la politique scientifique au Centre for Food Safety (CFS), qui a publié un rapport en 2007 sur les dangers du riz OGM de Ventria.

Vous pouvez consulter ce rapport ici: http://www.centerforfoodsafety.org

Les sources de cet article:

http://www.organicconsumers.org/ge/humangene042505.cfm

http://www.washingtonpost.com

http://www.worldwatch.org/node/4956

http://todayyesterdayandtomorrow.wordpress.com

http://www.naturalnews.com/035745_GMO_rice_human_genes_Kansas.html#ixzz1tqz…

Source: WorldTruth.TV : http://worldtruth.tv/human-genes-engineered-into-experimental-gmo-rice-bein… (en américain, traduction Eldon)

A regarder: « OGM, réveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard »

VIDEO : http://www.dailymotion.com/video/xrn35_ogm-l-horreur-reveillez-vous-avant_n…

http://www.blogapares.com/dur-riz-ogm-avec-des-genes-de-foie-humain/



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 26 Jan - 19:34 (2013)    Sujet du message: OGM - PESTICIDES - AGRICULTURES Répondre en citant

ILLUMINAZI : LA FONDATION BILL ET MELINDA GATES CREE LA COLERE DES BRITANNIQUES APRES AVOIR FINANCE DES CULTURES OGM !

ENGLISH : Anger after Bill Gates gives £6m to British lab to develop GM crops

http://www4.dr-rath-foundation.org/Newsletter/archive/newsletter_20120720.html#20120720G1






Chers amis,

Voici que notre si brave « philanthrope » BILL GATES se voit affublé d’un nouveau nom : il EST A PRESENT UN « PHILANTHROCAPITALISTE » QUI BASE SES TECHNIQUES SUR… LE MODELE CONÇU PAR LE MONDIALISTE MALFAISANT JOHN D. ROCKEFELLER IL Y A PLUS D’UN SIECLE !

Vous l’aurez donc compris : le mot « philanthrocapitaliste » ne signifie donc rien de plus que « CRIMINEL » ET « MISANTHROPE » !

LE SIEUR BILL GATES, VIA L’IGNOBLE BILL AND MELINDA GATES FOUNDATION, VIENT DE SUSCITER LA COLERE (MOLLE, HELAS) DES BRITANNIQUES CAR IL A FINANCE UN PROJET DE PLUS DE 6 MILLIONS DE LIVRES STERLING AFIN DE DEVELOPPER DES CULTURES GENETIQUEMENT MODIFIEES !

LA PREUVE DE SA MALFAISANCE ET DE SON ALLEGEANCE A L’INDUSTRIE DES BIOTECHNOLOGIES ET DES OGM EST DONC UNE FOIS DE PLUS CONFIRMEE !

Quand donc boutera-t-on ces individus nuisibles et malfaisants ? Quand les mettra-t-on derrière les barreaux une fois pour toutes !?

L’article, traduit pour vous en français, ci-dessous…

BONNE REVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE, BON EMPOISONNEMENT PAR LES OGM ET BONNE MORT ! Vic.




Actualité OGM

16 juillet 2012

COLÈRE APRÈS QUE BILL GATES AIT DONNE £ 6 MILLIONS A UN LABORATOIRE BRITANNIQUE POUR DEVELOPPER DES CULTURES GENETIQUEMENT MODIFIEES


LA FONDATION BILL ET MELINDA GATES A DONNE AUX SCIENTIFIQUES BRITANNIQUES UNE SUBVENTION DE PLUSIEURS MILLIONS DE LIVRES AFIN DE DEVELOPPER DES CULTURES GENETIQUEMENT MODIFIEES dans ce qui pourrait être l'approbation de relations publiques la plus importante pour cette technologie controversée.

Lisez l'article de The Independent (Royaume-Uni) : cf. http://www.independent.co.uk/environment/green-living/anger-after-bill-gate…

Commentaire: En utilisant une approche de plus en connue sous le nom PHILANTHROCAPITALISME qui COPIE, POUR L'ESSENTIEL, UN MODELE CONÇU PAR JOHN D. ROCKEFELLER UN SIECLE PLUS TOT (cf. http://www4.dr-rath-foundation.org/The_Hague/bwdcritical.htm ), LES INVESTISSEMENTS DE LA FONDATION BILL ET MELINDA GATES ONT INCLUS DES ACTIONS DANS DES COMPAGNIES PHARMACEUTIQUES DE PLUSIEURS MILLIARDS DE DOLLARS ET D'AUTRES SOCIETES QUI ONT ETE CRITIQUEES POUR AVOIR AGGRAVE LA PAUVRETE, LA POLLUTION LOURDE ET D'AUTRES PRATIQUES CONTRAIRES A L'ETHIQUE.

Notamment, une enquête de 2007 menée par le Los Angeles Times (cf. http://www.latimes.com/news/la-na-gatesx07jan07,0,2533850.story ) a constaté qu'elle (LA FONDATION BILL ET MELINDA GATES) TIRE DE VASTES GAINS FINANCIERS CHAQUE ANNEE QUI PROVIENNENT DE CES INVESTISSEMENTS.


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 22:01 (2013)    Sujet du message: LE SÉNAT PASSE LA LOI DE PROTECTION DE MONSANTO DONNANT À MONSANTO PLUS DE POUVOIR QUE LE GOUVERNEMENT DES ÉTATS-UNIS Répondre en citant

LE SÉNAT PASSE LA LOI DE PROTECTION DE MONSANTO DONNANT À MONSANTO PLUS DE POUVOIR QUE LE GOUVERNEMENT DES ÉTATS-UNIS

 
ENGLISH : New ‘Monsanto Protection Act’ Gives Monsanto Power Over US Government
http://naturalsociety.com/new-monsanto-protection-act-gives-monsanto-power-…



Anthony Gucciardi

NaturalSociety.com
dim., 24 mar. 2013 04:56 CDT



Traduit par Résistance 71

Dans le plus pur style de la fourberie des actions légales de Monsanto, le géant de la biotechnologie est maintenant virtuellement garanti de pouvoir planter sans encombre ses cultures OGM sans avoir plus à s'occupper du gouvernement américain et de ses cours de justice. Le Monsanto Protection Act, profondément enfoui dans la résolution sur le budget, a passé le sénat et maintenant il n'y a plus qu'un veto présidentiel pour l'empêcher d'être mis en application.

Si vous n'êtes pas familier avec ceci, La loi de protection de Monsanto est le nom donné à cette pièce législative qui fut insérée dans la loi budgétaire du Senate Continuing Resolution. Utilisant la dénomination trompeuse de "Farmer Assurance Provision", la section 735 de cette loi donne en fait à Monsanto une immunité contre les cours fédérales de justice concernant toute révision de quelque culture génétiquement modifiée que ce soit étant pensée être dangereuse. Sous cette section, les cours de justice ne pourront plus arrêter Monsanto de continuer à planter des OGM qui sont pensés être, même par le gouvernement, dangereux pour la santé ou l'environnement.

Le sénat passe la loi de protection de Monsanto malgré la protestation

C'est cette nuisance créée par le lobby, groupe de pression de Monsanto, qui a été déboutée dans des projets de loi précédents et ce grâce à la contestation à la fois de groupes de citoyens mais aussi d'organisations majeures. La dernière fois nous avions vu le Centre pour la Sécurité de l'Alimentation, la Coalition Nationale des Fermes Familiales, le syndicat américain des libertés civiles (ACLU), le Sierra Club et le syndicat des scientifiques concernés, qui tous s'étaient levés contre le projet de loi de protection de Monsanto inclus dans la loi du budget agricole de 2012.

Cette fois, il y a eu une bonne et rapide résistance et je pensais que cela aurait été suffisant, mais malheureusement, le sénat a agi si rapidement sur ce sujet et a pratiquement complètement ignoré le problème, qu'il a maintenant passé sous forme de loi malgré des milliers de personnes signant une pétition que je lie à mes articles précédents sur le sujet. La vieille pétition de Food and Democracy Now détaillait les effets priatiques de cette loi:


typ1 a écrit:
"Si cette loi est approuvée, le Monsanto Protection Act forcerait le ministère de l'agriculture des Etats-Unis d'autoriser la plantation continue de toute culture OGM actuellement sous révision légale par des cours de justice fédérales, donnant un accord tacite par des portes arrières à toute nouvelle culture OGM qui pourrait être dangereuse pour la santé humaine ou l'environnement".


Ceci dit, il existe maintenant une nouvelle pétition disant à Obama d'aposer son veto sur cette loi. La réalité est que cette loi est déjà vue comme positive par la plupart des politiciens et ce fut là que les lobbyistes de Monsanto furent les plus trompeurs et les plus vils en incorporant leur additif (l'actuel Monsanto Protection Act de la loi). Ceci rend en effet le texte très peu enclin à être soumis à un veto, mais nous devons rappeler à Obama qu'il avait promis de faire étiqueter les OGM en 2007 lorsqu'il faisait campagne pour sa 1ère élection :



VIDÉO (anglais) : https://www.youtube.com/watch?v=8WveF8YjYEE&feature=player_embedded

La voie vers une nouvelle ère d'activisme

Le simple fait est que cette loi ne sera probablement pas mise sous veto par Obama et que Monsanto va avoir ce qu'il veut. Ceci dit, ceci nous mène vers une ère d'activisme totalement nouvelle . Monsanto a décidé de pousser l'enveloppe d'une manière qui n'a aucun précédent jusqu'ici, luttant contre les cours de justice fédérales. Je m'attendais à voir une action légale presque simultanée qui ferait la une des journaux, menant encore plus de gens à être avertis de ce qu'il se passe vraiment avec cette entreprise et donc de ce qui attérit dans leurs assiettes.

Quelque fois, afin d'avoir une véritable révolution intellectuelle sur un sujet, les gens doivent voir exactement ce à quoi ils font face. Avec cette loi de Protection de Monsanto si évidemment arrogante, ceci est plus clair que jamais.


http://fr.sott.net/article/14166-Le-senat-passe-la-loi-de-protection-de-Mon…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mer 10 Avr - 16:18 (2013)    Sujet du message: USA CRIMINELS ET DE LA CORRUPTION : UNE LOI POUR PROTEGER MONSANTO ET AUTORISER LES OGM TOXIQUES AUX DEPENS DE LA SANTE DES CITOYENS !!! Répondre en citant

USA CRIMINELS ET DE LA CORRUPTION : UNE LOI POUR PROTEGER MONSANTO ET AUTORISER LES OGM TOXIQUES AUX DEPENS DE LA SANTE DES CITOYENS !!!

ENGLISH : 'Monsanto Protection Act' slips silently through US Congress
http://rt.com/usa/monsanto-congress-silently-slips-830/







Chers amis,

Ce qui suit est tout bonnement sidérant.

NOUS OBTENONS CI_DESSOUS TOUTES LES PREUVES ET GARANTIES QUI DÉMONTRENT QUE LE GOUVERNEMENT (CHAMBRE ET SÉNAT) DES ETATS-UNIS EST IRRÉMÉDIABLEMENT CORROMPU, ET QUE LES MEMBRES CRIMINELS DE CE GOUVERNEMENT SONT EN TRAIN D’ACCEPTER DES MESURES QUI PERMETTRONT À L’INDUSTRIE DES BIOTECHNOLOGIES DE CULTIVER ET DE VENDRE - EN TOUTE IMPUNITÉ ET SANS LE MOINDRE RISQUE DE CONDAMNATION DEVANT DES TRIBUNAUX – LEURS ORGANISMES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS DONT ON SAIT QU’ILS SONT EXCESSIVEMENT TOXIQUES POUR LA SANTÉ DES GENS !

En d’autres termes, l’abominable gouvernement des USA est CRIMINEL, et soutient DELIBEREMENT des technologies nocives pour la santé ! Tout cela parce les membres de ce gouvernement reçoivent des POTS-DE-VIN de la part des entreprises… Odieux !

C’EST AINSI QU’UNE ANNEXE À UN TEXTE DE LOI A ÉTÉ INTRODUITE EN SECRET ET ADOPTÉE PAR LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS. CETTE ANNEXE A ÉTÉ SURNOMMÉE « LOI SUR LA PROTECTION DE MONSANTO », CAR ELLE PERMETTRA DE PROTÉGER LES SEMENCES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉES CONTRE TOUT LITIGE FACE À DES RISQUES SANITAIRES !

Or, nous savons que les risques sanitaires liés aux OGM sont bien réels ! En effet, nous nous souvenons tous encore de l’étude du professeur Séralini, qui a démontré que les semences génétiquement modifiées de Monsanto (ainsi que les semences arrosées par du herbicide Roundup) sont cancérigènes, et provoquent systématiquement des tumeurs chez des rongeurs après à peine un an (voir article sur http://www.lanouvellegazette.be/530586/article/actualite/sante/2012-09-19/d… ) !

Certes, tout ceci se passe aux Etats-Unis. Mais combien de produits importons-nous depuis les USA !? Je vous rappelle aussi que le lobby industriel biotechnologique existe également au sein de l’Union européenne. Je vous rappelle également que, dès 2015, on souhaite enchaîner nos pays européens à ces Etats-Unis criminels et corrompus via un accord de libre-échange, et via la création d’un bloc euro-atlantique ! Qu’en sera-t-il alors de la protection de la santé face aux lobbies du secteur des biotechnologies ?

L’article, traduit pour vous en français, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE, BON EMPOISONNEMENT, BONNE AGONIE ET BONNE MORT ! Vic.

P.S. : un immense merci à la personne qui m’a signalé cet article !






Source:
http://rt.com/usa/monsanto-congress-silently-slips-830/


LA « LOI SUR LA PROTECTION DE MONSANTO » PASSE SILENCIEUSEMENT A TRAVERS LE CONGRÈS AMÉRICAIN

Moment de la publication : le 26 mars 2013 à 01:34
Moment de la modification: le 26 mars 2013 à 11:45



LA CHAMBRE DES REPRESENTANTS AMERICAINE A DISCRETEMENT ADOPTE UN AJOUT DE DERNIERE MINUTE AU PROJET DE LOI SUR LES CREDITS AGRICOLE (AGRICULTURAL APPROPRIATIONS BILL) POUR 2013, LA SEMAINE DERNIERE - Y COMPRIS UNE DISPOSITION PROTEGEANT LES SEMENCES GENETIQUEMENT MODIFIEES CONTRE LES LITIGES FACE A DES RISQUES SANITAIRES.

CETTE ANNEXE, qui est officiellement connue sous le nom de Farmer Assurance Provision (disposition sur les assurances des fermiers), a été tournée en dérision par les adversaires du lobbying des biotechnologies en tant que la « Loi sur la protection de Monsanto », puisqu’elle PRIVERAIT LES TRIBUNAUX FEDERAUX DE L'AUTORITE D'ARRETER IMMEDIATEMENT LA PLANTATION ET LA VENTE DE SEMENCES DE CULTURE GENETIQUEMENT MODIFIEES (OGM) QUELLES QUE SOIENT LES PREOCCUPATIONS DE SANTE DES CONSOMMATEURS.

Cette disposition, aussi décriée comme étant une « annexe de biotechnologie », aurait dû passer par les comités agricoles ou judiciaires afin d’être passée en revue. Au lieu de cela, aucune audience n'eut lieu, et CETTE DISPOSITION ETAIT EVIDEMMENT INCONNUE DE LA PLUPART DES DEMOCRATES (QUI DETIENNENT LA MAJORITE AU SENAT) AVANT SON APPROBATION dans le cadre du projet de loi HR 993, le projet de loi de financement à court terme qui fut approuvé afin d'éviter une fermeture du gouvernement fédéral.

Le sénateur John Tester (un démocrate du Montana) s'est avéré être le seul dissident concernant cette dite Loi sur la protection de Monsanto, bien que sa proposition d'amendement visant à enlever cette annexe de la loi n'a jamais été soumise à un vote.

De la façon dont le système judiciaire des États-Unis fonctionne aujourd'hui, et en grande partie en raison de poursuites juridiques antérieures, l'USDA est tenue de compléter des déclarations d'impact environnemental (environmental impact statements ou EIS) avant la plantation et la vente de cultures OGM. L'ampleur et l'efficacité avec lesquelles l'USDA exerce ce règlement sont en elles-mêmes une source de contestation sérieuse.

Les critiques ont fait l'objet de débats houleux par le passé entre les groupes de défense de la sécurité alimentaire et l'industrie des biotechnologies. En décembre 2009, par exemple, l’association Food Democracy Now a recueilli des signatures au cours de la période de commentaire des EIS dans le but d'empêcher l'approbation de la luzerne OGM de Monsanto, dont beaucoup de personnes redoutaient qu’elle contamine la nourriture organique utilisée par les producteurs laitiers ; ELLE A ETE APPROUVEE MALGRE TOUT.

LES AGENTS PATHOGENES DECOUVERTS PRECEDEMMENT DANS LE MAÏS ET LE SOJA ROUNDUP READY DE MONSANTO SONT SOUPÇONNES DE CAUSER L'INFERTILITE CHEZ LES ANIMAUX D'ELEVAGE ET D'AVOIR UN IMPACT SUR LA SANTE DES PLANTES.

Alors, à quel point exactement est-ce une victoire pour les sociétés de biotechnologie comme Monsanto ? Les critiques sont jusqu’ici ALARMES PAR LA FAÇON MEME DONT LA DISPOSITION A ETE ADOPTEE PAR LE CONGRES – cette annexe A ETE INTRODUITE DE FAÇON ANONYME à mesure que le projet de loi progressait au sein de la commission des finances du Sénat. A présent, des groupes comme le Centre pour la Sécurité Alimentaire (Center for Food Safety) retiennent le sénateur Mikulski (un démocrate du Maryland), président de ce comité, pour des accusations de travail et de lancement d'une "ENTENTE SECRETE" AVEC L'INDUSTRIE BIOTECHNOLOGIQUE.

Comme le Washington Times le souligne, le succès de CETTE DISPOSITION EST CONSIDEREE PAR BEAUCOUP COMME UNE VICTOIRE PAR DES SOCIETES COMME SYNGENTA CORP, CARGILL, MONSANTO ET LES COMITES D’ACTION POLITIQUES (PACS) AFFILIES QUI ONT FAIT DON DE 7,5 MILLIONS DE DOLLARS AUX MEMBRES DU CONGRES DEPUIS 2009, ET 372.000 $ AUX MEMBRES DE LA COMMISSION DES FINANCES DU SENAT.

Il reste à savoir si l’expiration dans six mois de ce projet de loi signifie que la disposition sera de courte durée. Malgré tout, l’association « Food Democracy Now » a lancé une campagne appelant le président américain Barack Obama à opposer son veto au projet de loi de résolution continue sur les dépenses, ce qui semble peu probable puisque le projet de loi HR 933 comprend une quantité écrasante de financements du gouvernement.



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 11 Avr - 15:15 (2013)    Sujet du message: CORINNE GOUGET SUR LE GÉNOCIDE ALIMENTAIRE…. Répondre en citant

CORINNE GOUGET SUR LE GÉNOCIDE ALIMENTAIRE….

11avril 2013



Révélation sur ce qui pourrait être le plus grand scandale alimentaire depuis la conceptualisation de l’agriculture « productiviste », chimique et industrielle.


VIDÉO : http://www.youtube.com/watch?v=L5IHDmLfWSQ&feature=player_embedded

http://realinfos.wordpress.com/2013/04/11/corinne-gouget-sur-le-genocide-al…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 7 Mai - 13:19 (2013)    Sujet du message: CHAMPS INSECTICIDES ! Répondre en citant

CHAMPS INSECTICIDES !

7 mai 2013

2013, Agriculture, Catastrophe écologique, ECOLOGIE, Elevage, La Terre, Patrick Le Hyaric


Un céréalier de Meurthe et Moselle, atteint d’un cancer du sang, vient de faire reconnaître par le tribunal d’Epinal que la cause de sa terrible maladie était due à la manipulation des produits de traitement phytosanitaires, commercialisés par les firmes Syngenta, Bayer ou BASF. Ces produits contiennent du Benzène ou du Toluène, dont le lien avec le cancer est prouvé. Mais l’étiquetage sur les bidons ne le mentionnait pas.

En février, un autre agriculteur de Charente avait fait condamner la multinationale Monsanto pour un empoissonnement dû à un herbicide, le lasso. Ainsi, les médecins et les tribunaux commencent à montrer que les agriculteurs sont les premières victimes de l’utilisation intensive de la chimie dans la production agricole. Et il faudra se pencher encore plus profondément sur les conséquences des pesticides, des herbicides, des antibiotiques sur le corps humain. L’institut de veille sanitaire vient de révéler que le taux de pesticides dans le corps humain est le plus élevé chez les français, comparé aux autres pays.

D’autre part on apprend que, malgré les alertes de l’agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail, près d’une dizaine de produits chimiques présentent des risques sanitaires pour l’utilisateur, qu’il soit paysan, jardinier ou salarié agricole.

Et voici que pour corroborer la dangerosité de ces produits, la Commission européenne vient enfin d’interdire, pour un temps, l’usage de trois produits chimiques baptisés « néonicatinoïdes », utilisés sur des cultures attractives pour les abeilles, d’autres pollinisateurs sauvages tels que des papillons ou des bourdons, notamment sur le maïs, le colza, le tournesol et le coton. Ces produits qui constituent un enrobage des semences avant les semis, conduisent à faire sécréter à la plante des toxines, tout au long de sa vie, faisant mourir les abeilles, avec toutes les conséquences que cela provoque à long terme. Les abeilles sont en effet au cœur d’un complexe dispositif de pollinisation à la base de la vie végétale et humaine. L’étude qui a amené à la décision de suspension pour deux ans a été menée par l’autorité européenne de sécurités des aliments, qui, en janvier dernier, a conclu que les pesticides, dont le cruiser, le gaucho et poncho constituaient un risque pour la santé des abeilles. Le développement de ces technologies, depuis les années 1990, correspond à une amplification du déclin du nombre des abeilles et autres insectes pollinisateurs. Cette décision doit être saluée. Malheureusement, elle intervient avec dix années de retard, alors que des alertes ont été lancées depuis très longtemps. De plus la durée de suspension de deux ans frise la plaisanterie si cela n’était pas si grave, quand on sait que la persistance dans l’environnement des molécules en cause dure plusieurs années.

Qu’il s’agisse de la santé humaine ou de la capacité même de la production agricole à perdurer, l’intensification de la mainmise du complexe agro-chimique sur le travail paysan est préjudiciable. La question de l’aide à la bifurcation progressive de la production agricole et alimentaire pour la libérer rapidement des puissances agro-chimiques et pour progresser vers un autre modèle de production, plus économe en intrant est désormais posée avec force pour la santé des producteurs et celle des consommateurs. On ne connaît en effet pas toutes les conséquences négatives induites par l’utilisation toujours plus grande de la chimie dans nos modèles de production. Evidemment, une telle transition ne peut qu’être progressive, tant il faut respecter les systèmes biologiques, climatiques et le travail paysan lui-même. Un nouveau type de production et de développement doit être accompagné par de nouveaux modèles économiques dans lesquels on rémunère d’abord le travail paysan et tout ce qu’il induit comme bien public, lié à la santé, l’environnement, l’amélioration des paysages et la valorisation des territoires.

De la vache folle au cheval roumain, vendu comme un « minerai » à place de la viande de bœuf, de la pollution des eaux par les nitrates jusqu’à cette dernière affaire de foie gras, il est urgent de redéfinir un nouveau projet agricole et agro-alimentaire au service des êtres humains et non plus des complexes agro-industriels et bancaires qui l’orientent pour leurs profits, en surexploitant le travail paysan.

http://patricklehyaric.net/2013/05/07/champs-insecticides/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 13 Mai - 23:14 (2013)    Sujet du message: SEED WITH POISON Répondre en citant

SEED WITH POISON




Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 14 Mai - 01:58 (2013)    Sujet du message: MARCH AGAINST MONSANTO Répondre en citant

MARCH AGAINST MONSANTO



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Dim 26 Mai - 21:08 (2013)    Sujet du message: SCANDALE : LES COMPOSITIONS DES PESTICIDES SONT SECRETES, ET CES PESTICIDES NOUS TUENT A PETIT FEU ! Répondre en citant

 SCANDALE : LES COMPOSITIONS DES PESTICIDES SONT SECRETES, ET CES PESTICIDES NOUS TUENT A PETIT FEU !




Chers amis,

Voici un nouvel article qui vous explique sans le moindre doute possible la pollution infâme et permanente dont nous faisons l’objet via les produits de l’agriculture intensive et chimique, notamment via les pesticides et les organismes génétiquement modifiés (OGM).

Tout ceci profit, bien évidemment, aux multinationales mondialistes des secteurs chimiques et pharmaceutiques, ainsi qu’au secteur des biotechnologies.

L’article qui suit se passe de tout commentaire…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE, BONNE MALADIE ET BONNE MORT ! Vic.


Source :
http://www.wikistrike.com/article-g-e-seralinii-prof-en-bio-moleculaire-les-compositions-des-pesticides-sont-secretes-c-est-une-118062024.html  


Dimanche 26 mai 2013

GILLES-ÉRIC SÉRALINI, PROF EN BIO MOLÉCULAIRE: « LES COMPOSITIONS DES PESTICIDES SONT SECRÈTES, C'EST UNE HONTE SCIENTIFIQUE. »

Jeudi 16 mai, Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire, chercheur à l'université de Caen, et auteur de l'ouvrage Tous Cobayes*, était l'invité du Café des Sciences à Plounéour-Ménez (29) devant plus de deux cents personnes. Membre de l'équipe auteure d'une étude unique au monde de l'impact des substances toxiques accumulées sur l'organisme vivant, IL EST VENU ÉVOQUER LES RÉSULTATS ALARMANTS DE LEURS RECHERCHES ET POINTER DU DOIGT LE MANQUE DE TRANSPARENCE, QUANT À LA MISE SUR LE MARCHÉ ET L'UTILISATION DE PESTICIDES. Le professeur et chercheur en biologie Robert Bellé, à l'origine du Café des Sciences du Pays de Morlaix (cf.
http://www.sb-roscoff.fr/UMR7150/cafesweb/  ) était présent pour l'accueillir. Décryptage.


© RB
Gilles-Eric Séralini et Robert Bellé lors de la conférence.

L'étude de Gilles-Eric Séralini et son équipe de chercheurs en biologie moléculaire s'est déroulée de 2008 à 2011. Et a commencé par un constat banal : « Etant donné que LES PESTICIDES ONT DES EFFETS À LONG TERME SUR LES ÊTRES VIVANTS, POURQUOI NE PAS LES ÉVALUER À LONG TERME ? JAMAIS PERSONNE NE L'AVAIT FAIT AVANT NOUS » explique Gilles-Eric Séralini lors de sa conférence jeudi 16 mai à Plounéour-Ménez. LES CHERCHEURS DE L'UNIVERSITÉ DE CAEN ONT DONC TESTÉ IN VIVO SUR LES RATS - derniers mammifères utilisés pour tester des produits avant de les commercialiser - L'IMPACT DES PESTICIDES PRÉSENTS DANS LES CELLULES VIVANTES.

« En partant du postulat que plus un principe est actif, plus il peut avoir des effets secondaires, il est impossible d'avoir un gros impact sur une cellule, sans avoir d'effets secondaires » a justifié le chercheur. Et d'ajouter : « ON CHERCHE DANS L'INTIMITÉ DE NOS CELLULES, DES MODIFICATIONS DIRECTES DE NOS GÈNES. NOUS SOMMES DANS UN NIVEAU AU-DESSUS DE LA GÉNÉTIQUE : L'ÉPIGÉNÉTIQUE. C'EST L'HABILLAGE CHIMIQUE DES GÈNES. » Selon le chercheur, LES GÈNES FONCTIONNENT « NUS ». S'ILS SONT HABILLÉS, C'EST-À-DIRE ENVELOPPÉS DE PESTICIDES, CELA A UN IMPACT NOCIF SUR LEUR FONCTIONNEMENT : DES MALADIES CHRONIQUES SE DÉVELOPPENT.

Des tests inexistants

Ainsi, CENT MILLE MESURES ONT ÉTÉ TESTÉES SUR LES RATS, VIA DES PESTICIDES DILUÉS TEL QU'ILS LE SONT DANS L'EAU DU ROBINET. « C'est comme si nous mesurions l'impact de l'eau du robinet sur l'organisme d'une personne qui en a bu toute sa vie » explique le chercheur. LES RÉSULTATS SONT ALARMANTS: APRÈS DEUX ANNÉES D'EXPÉRIENCE, SEULEMENT QUATRE-VINGT-DIX RATS SUR DEUX CENTS ONT SURVÉCU.

« En 2013, nous avons trouvé des composés toxiques dans le Roundup, présents aussi dans beaucoup d'autres pesticides appelés le POE-15. CE SONT DES PRODUITS CLASSÉS INERTES PAR LEUR FABRICANT, DU COUP, AUCUNE AGENCE NE LEUR A DEMANDÉ DE LES TESTER SUR DU LONG TERME » déplore Gilles-Eric Séralini. Les tests en France sont effectués sur seulement six rats pendant trois semaines, suivis d'un test d'irritation, de rougeurs, d'impacts oculaires. « LES INDUSTRIELS INSCRIVENT SIMPLEMENT SUR LA NOTICE: TENIR HORS DE LA PORTÉE DES YEUX OU DE LA PEAU, MAIS PERSONNE NE TESTE LE PRODUIT SUR LE LONG TERME », DÉNONCE LE CHERCHEUR AVANT D'AJOUTER : « C'EST UNE HONTE SCIENTIFIQUE INNOMMABLE DE DÉTENIR TOUTES LES COMPOSITIONS DES PESTICIDES DU MONDE SECRÈTES. IL EST DIFFICILE D'OBTENIR LES ÉTUDES, CAR LE GROUPE MONSANTO A LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ».

Un combat scientifique

L'équipe de scientifiques a essayé de se procurer les résultats d'analyses de sang des rats des produits contenant du Roundup ou du POE-15. A FORCE DE PRESSIONS, LES CHERCHEURS ONT APPRIS, QU'IL N'Y AVAIT AUCUNE ANALYSE. « TOUTES LES NORMES RÉGLEMENTAIRES ONT ÉTÉ FAITES SUR LE GLYPHOSATE, (UN HERBICIDE RÈGLEMENTÉ ET ÉVALUÉ PAR LES AUTORITÉS, NDLR), MAIS PAS SUR LE RESTE » A DÉCLARÉ LE CHERCHEUR. « IL Y A UNE SOUS ESTIMATION DE L'IMPACT DE CES PESTICIDES DE L'ORDRE DE CENT MILLE FOIS, PUISQUE LE GLYPHOSATE, LE PRODUIT RÉGLEMENTÉ, EST DE DIX MILLE À CENT MILLE FOIS MOINS TOXIQUE QUE LE ROUNDUP » a-t-il fait savoir.


OR, LES OGM SONT LES PLUS GROS CONSOMMATEURS DE ROUNDUP AU MONDE, CAR ILS SONT BIOLOGIQUEMENT CONÇUS POUR LES SUPPORTER.

« Je ne culpabilise pas les agriculteurs »

Gilles-Eric Séralini affirme également que « LES PLUS GROS VENDEURS DE PESTICIDES, SONT LES PLUS GROS VENDEURS DE MÉDICAMENTS ». Selon lui, ON PEUT TROUVER DES PRODUITS MONSANTO DANS PRESQUE TOUTES LES PHARMACIES INDIVIDUELLES, ET QUATRE-VINGT-DIX POUR CENT DES BREVETS OGM SERAIENT PASSÉS ENTRE LES MAINS DU GÉANT AMÉRICAIN, DONT L'ACTIVITÉ PRINCIPALE EST DE REVENDRE CES BREVETS.

A ce titre, le biologiste a expliqué « (qu'il) ne culpabilise pas les agriculteurs qui ont un magnifique métier de production primaire de la nourriture, MAIS UN SYSTÈME QUI LES OBLIGE À ÊTRE DÉPENDANTS DES SUBVENTIONS POUR VIVRE, ET QUI AUTORISE LES PRODUITS CHIMIQUES ET QUI LES REND MALADES. »

Pression, critiques, diffamation...

L'étude sur l'impact des pesticides de Gilles-Eric Séralini a fait l'objet de nombreuses critiques dans le monde scientifique. SES OPPOSANTS, DES MEMBRES DU GROUPE MONSANTO, MAIS AUSSI DES TOXICOLOGUES, OU ENCORE DES PHARMACIENS ont, entre autres, dénoncé une « pseudo-science ».

L'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA – cf.
http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/121128.htm  ) estime « qu'il n'est pas possible de tirer de conclusions valables sur l'occurrence des tumeurs chez les rats testés ». L'Agence Nationale de Sécurité sanitaire (Anses – cf. http://www.anses.fr/Documents/BIOT2012sa0227Aud1.pdf  ) a également réfuté l'étude du professeur, indiquant l'existence de « faiblesses » dans les travaux, mais appelle à engager des recherches sur le long terme concernant la consommation d'OGM associés à des pesticides. AYANT REÇU DES LETTRES DE MENACES, GILLES-ERIC SÉRALINI EST MALGRÉ TOUT SOLLICITÉ DANS PRÈS DE TRENTE PAYS DU MONDE POUR Y DONNER DES CONFÉRENCES.

* Tous Cobayes, Gilles-Eric Séralini, Flammarion, 2012.

Une étude inédite

C'est la première fois au monde, qu'un groupe de recherche public dépense trois millions deux cent mille d'euros avec une équipe de moins de dix personnes, pour tester des produits déjà commercialisés.

A NOTER QU'UN OGM EST UNE PLANTE AGRICOLE CONÇUE POUR SUPPORTER ET S'IMPRÉGNER DE PESTICIDES. TOUT CECI DANS LE BUT DE DÉVELOPPER L'AGRICULTURE INTENSIVE QUI VA TUER TOUTES LES AUTRES PLANTES, SAUF L'OGM RÉCOLTÉ.

QUATRE-VINGTS POUR CENT DES OGM PRODUITS SONT ÉLABORÉS POUR SUPPORTER LES PESTICIDES, LES VINGT POUR CENT RESTANTS SONT FAITS AFIN DE PRODUIRE DE L'INSECTICIDE. Pour comprendre l'effet des polluants combinés sur les cellules humaines, Gilles-Eric Séralini et son équipe ont travaillé sur des cellules de placenta, de cordon ombilical, puis sur des lignées cellulaires et embryonnaires humaines.

Plus d'infos

Documentaire : « Tous Cobayes » de Jean-Paul Jaud, 2012.

« L'étude
 du
 professeur
 Séralini
 sur
 le
maïs
OGM
 va
 être 
évaluée » : cf.
http://sebastien.ledien.free.fr/Statistique%20G%C3%A9n%C3%A9rale%20S%C3%A9ance%202%20Articles.pdf  

« Toxicité confirmée pour un OGM et pour le pesticide Roundup, plaintes en diffamation aux critiques » : cf.
http://www.criigen.org/SiteFr/index.php?option=com_content&task=view&id=403&Itemid=129  

« OGM - Alerte mondiale, deux documentaires autour de l'étude du Criigen sur le maïs transgénique NK603 » : cf.
http://www.ogm-alerte-mondiale.net/  


Revenir en haut
vicflame


Hors ligne

Inscrit le: 07 Mai 2012
Messages: 206

MessagePosté le: Jeu 4 Juil - 22:40 (2013)    Sujet du message: PRIX ALIMENTATION 2013 & EMPOISONNEMENT DE L'AFRIQUE Répondre en citant




OGM : PRIX DE L’ALIMENTATION 2013 ACCORDE A MONSANTO : UNE ARNAQUE POUR ALLER EMPOISONNER LES AFRICAINS !!!



« Contrôlez l’approvisionnement en nourriture, et vous contrôlez le peuple », disait l’infâme mondialiste  Henry Kissinger…



Chers amis,


L’EXCELLENT ARTICLE QUI SUIT DÉNONCE À NOUVEAU L’ESCROQUERIE ET LA FOURBERIE SANS NOM PROVENANT DU GOUVERNEMENT AMÉRICAIN NAZI ET DES ENTREPRISES CORROMPUES ET MALFAISANTES DES BIOTECHNOLOGIES (OGM)…

NOUS APPRENONS QUE LES SALAUDS DE L’INDUSTRIE DES BIOTECHNOLOGIES SE SONT EN RÉALITÉ ACCORDÉ CE PRIX À EUX-MÊMES… CAR ILS FONT PARTIE DE CEUX QUI FINANCENT L’ORGANE QUI DÉCERNE LE PRIX DE L’ALIMENTATION ! CORRUPTION TOTALE, DONC.

EN EFFET, TOUTES LES ENTREPRISES QUI ONT OBTENU CE PRIX CETTE ANNÉE FABRIQUENT EN RÉALITÉ DES POISONS CHIMIQUES OU GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS !

ET DÉSORMAIS, C’EST LE BRAVE PRÉSIDENT-TERRORISTE, BARACK HUSSEIN OBAMA, AVEC SES COPAINS MONDIALISTES DIABOLIQUES (ROCKEFELLERS, BILL & MELINDA GATES, MONSANTO, SYNGENTA ETC.), QUI PREND LE RELAI AFIN DE VENDRE CES SALOPERIES D’OGM CANCERIGENES… EN AFRIQUE, ESSENTIELLEMENT (MAIS AILLEURS AUSSI, NOTAMMENT EN EUROPE) !

BIEN ENTENDU, LES DICTATEURS DES RÉPUBLIQUES BANANIÈRES D’AFRIQUE N’AURONT PAS EU TROP DE DIFFICULTÉS À ACCEPTER LES POTS-DE-VIN QU’ON LEUR A FOURNIS AFIN DE S’ENGAGER DANS CET EMPOISONNEMENT GÉNÉRALISÉ (VIA LES OGM) DE LA POPULATION DE LEUR PAYS RESPECTIF !!!


Les populations d’Afrique, elles, ignorantes de tout ceci, vont évidemment payer le prix fort. Pauvre Afrique, victime des manigances démoniaques des mondialistes !

Voici donc un article à diffuser au maximum, et SURTOUT dans les pays d’Afrique, afin que la Vérité soit connue, et que le grand Satan américain y soit combattu !

L’article, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.








Source : http://www.wikistrike.com/article-comment-les-etats-unis-ont-manipule-le-pr…

Lundi 1 juillet 2013




COMMENT LES ETATS-UNIS ONT MANIPULÉ LE PRIX DE L’ALIMENTATION 2013 POUR PROMOUVOIR LES OGM






LE PRIX MONDIAL DE L’ALIMENTATION DÉCERNÉ À MONSANTO NE CACHERAIT-IL PAS UNE OPÉRATION DE PROPAGANDE PLUS VASTE DESTINÉE À SÉDUIRE LES PAYS DU SUD, À COMMENCER PAR L’AFRIQUE À L’HEURE OÙ LE PRÉSIDENT OBAMA VISITE LE CONTINENT ?

« Lorsqu’on parle d’agriculture, le Prix mondial de l’alimentation est l’équivalent des oscars », c’est par ces mots que le New York Times annonçait les lauréats 2013 récompensant trois pionniers des biotechnologies. EN TÊTE, ROBERT T. FRALEY, VICE-PRÉSIDENT DE MONSANTO, MARY-DELL CHILTON FONDATRICE DU CENTRE DE RECHERCHE DE BIOTECHNOLOGIE DE SYNGENTA EN 1984 ET MARC VAN MONTAGU, CHERCHEUR BELGE, FONDATEUR DE PLANT GENETIC SYSTEMS INC EN 1982 ET ACTUEL PRÉSIDENT DU LOBBY DE LA FÉDÉRATION EUROPÉENNE DES BIOTECHNOLOGIES (EUROPA BIO).
 
DEPUIS 1987, CE PRIX RÉCOMPENSE LES SCIENTIFIQUES QUI CONTRIBUENT À « AMÉLIORER LA QUALITÉ, LA QUANTITÉ ET LA DISPONIBILITÉ » DE NOURRITURE DANS LE MONDE et s’inscrit dans l’héritage de son fondateur, Norman E. Borlaug, père de la « Révolution verte » et prix Nobel de la paix en 1970 pour ses recherches agronomiques. Voici pour la version officielle.

Depuis l’annonce des lauréats le 20 juin, ce prix fait couler beaucoup d’encre. Remis par le Secrétaire d’Etat John Kerry pour lui donner un ultime lustre officiel, CE PRIX N’A POURTANT RIEN DE LA RESPECTABILITÉ d’un Nobel auquel il essaye vainement de se confondre. CE PRIX AMÉRICAIN EST EN RÉALITÉ LIÉ À LA FONDATION DU MÊME NOM IMPLANTÉE DANS L’ETAT AGRICOLE ET CONSERVATEUR DE L’IOWA, ET QUI COMPTE PARMI SES CONSEILLERS D’HONNEURS  LES ANCIENS PRÉSIDENTS GEORGES BUSH PÈRE ET JIMMY CARTER OU ENCORE A.S. CLAUSI, VICE-PRÉSIDENT DE GENERAL FOODS CORP (KRAFT), LEADER MONDIAL DE L’INDUSTRIE ALIMENTAIRE.
 
PLUS ÉDIFIANTE ENCORE EST LA LISTE DES « SPONSORS » DE CETTE FONDATION PRIVÉE, OÙ SE CÔTOIENT LES FONDATIONS ROCKFELLER ET CELLE DE BILL & MELINDA GATES DEUX ARDENTS PROMOTEURS DE LA « RÉVOLUTION VERTE », LE GÉANT DU MATÉRIEL AGRICOLE JOHN DEER MAIS AUSSI ARCHER DANIELS MIDLAND COMPANY ET CARGILL, LES DEUX LEADERS MONDIAUX DU COMMERCE DE CÉRÉALES ET D’OGM. POUR COURONNER LE TOUT, DANS LE TOP DES DONATEURS SE TROUVENT NI PLUS NI MOINS QUE LES DEUX LAURÉATS DE 2013, SYNGENTA ET MONSANTO, QUI  DONNAIT 5 MILLIONS DE DOLLARS À LA FONDATION EN 2008.
 
Face à l’annonce du prix de l’alimentation 2013, PLUS DE 80 PERSONNALITÉS ENGAGÉES, anciens récipiendaires du Right Livelihood Award (« Prix Nobel alternatif ») et World Future Council, une fondation caritative internationale, ONT FAIT PART DE LEUR « CHOC », QUALIFIANT LA DÉCISION DE VÉRITABLE « OUTRAGE ». Pour ces leaders altermondialistes, « LE CHOIX DU WORLD FOOD PRIZE 2013 EST UN AFFRONT FAIT AU CONSENSUS INTERNATIONAL GRANDISSANT SUR LES PRATIQUES AGRICOLES SAINES ET ÉCOLOGIQUES dont la science a prouvé la réelle contribution à l’amélioration de la nutrition et de la soutenabilité de l’agriculture. »
 


Imposer une Révolution verte en Afrique
 

LES MASQUES TOMBÉS, CETTE PROMOTION DES BIOTECHNOLOGIES APPARAÎT DÈS LORS COMME UNE VASTE OPÉRATION DE PROPAGANDE POUR IMPOSER DANS LE MONDE DES OGM POURTANT INCAPABLE DE TENIR LEURS PROMESSES AGRONOMIQUES AUX ETATS-UNIS OÙ LA TECHNOLOGIE S’ESSOUFFLE. CEPENDANT, CE PRIX PROVOCATEUR N’A SANS DOUTE PAS POUR CIBLE LES POPULATIONS HOSTILES DE L’EUROPE, MAIS BIEN PLUS LES POPULATIONS ET DÉCIDEURS DU SUD, EN PARTICULIER DE L’AFRIQUE QUI EST DEVENUE UNE PRIORITÉ DANS LA POLITIQUE D’EXPANSION DU MODÈLE AGRICOLE AMÉRICAIN.
 
DÈS SEPTEMBRE 2006, LES FONDATIONS ROCKEFELLER ET BILL & MELINDA GATES LEVAIENT QUELQUES 150 MILLIONS DE DOLLARS POUR LA CRÉATION DE L’ASSOCIATION POUR UNE RÉVOLUTION VERTE EN AFRIQUE (AGRA) AFIN DE PROMOUVOIR L’UTILISATION D’INTRANTS CHIMIQUES, DE SEMENCES BREVETÉES ET D’OGM SUR LE CONTINENT NOIR.  DEPUIS, LES GATES ONT INVESTI PLUS DE 400 MILLIONS DE DOLLARS DANS CET ORGANISME DE PROMOTION DES « AGRO-DEALERS » EN AFRIQUE (VOIR L’INFOGRAPHIE), MAIS C’EST DÉSORMAIS LE GOUVERNEMENT AMÉRICAIN QUI PREND LE RELAIS.

EN MAI 2012, lors du sommet du G8 à Camp David aux Etats-Unis, LE PRÉSIDENT OBAMA ANNONÇAIT LE LANCEMENT DE LA NEW ALLIANCE FOR FOOD SECURITY AND NUTRITION (ALLIANCE POUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET LA NUTRITION) FINANCÉE PAR UNE LEVÉE DE FONDS PUBLICS-PRIVÉS À DESTINATION DU SECTEUR AGRICOLE AFRICAIN, DANS LE CADRE DU PROGRAMME GLOBAL FEED THE FUTURE. UN AN PLUS TARD, CE SONT 3,75 MILLIARDS DE DOLLARS DE PROMESSES D’INVESTISSEMENT QUI ONT ÉTÉ FAITES À PLUSIEURS GOUVERNEMENTS AFRICAINS CONTRE L’ENGAGEMENT DE « RÉFORMES POLITIQUES FAVORISANT UN ENVIRONNEMENT PROPICE AUX INVESTISSEMENTS ».
 
LORS DE SA VISITE AU SÉNÉGAL CE 28 JUIN 2013, LE PRÉSIDENT OBAMA ANNONÇAIT AUX CÔTÉS DES DIRIGEANTS DE L’AGRA, LE LANCEMENT D’UN PROGRAMME COMMUN avec USAID intitulé Scaling Seeds and Technologies Partnership (partenariat pour l’accroissement des semences et des technologies) PORTANT SUR LA DISTRIBUTION DE SEMENCES « AMÉLIORÉES » ET L’ACCÈS AUX INTRANTS CHIMIQUES. Dans ce cadre, l’USAID fait un don de 47 millions de dollars pour les trois ans à venir, tandis que son partenaire, L’AGRA, METTRA À DISPOSITION DES PAYSANS DE QUATRE PAYS AFRICAINS QUELQUES 50 000 TONNES DE SEMENCES pour favoriser la création de nouvelles structures de diffusion de ces « technologies capables de changer la donne » selon le communiqué de l’USAID.
 
Pour les Amis de la Terre international, si l’ « on pourrait se réjouir à l’écoute de cette annonce », ce n’est pas le cas car « CETTE NOUVELLE ALLIANCE OUVRE AUX MULTINATIONALES UN ACCÈS SANS PRÉCÉDENT AUX RESSOURCES AFRICAINES. POUR AVOIR ACCÈS AU CASH, LES GOUVERNEMENTS AFRICAINS DOIVENT ENGAGER DES CHANGEMENTS RADICAUX POUR LIBÉRALISER LEUR POLITIQUES AGRICOLES, SEMENCIÈRES ET FONCIÈRES » comme le rapportait le Guardian. L’OPÉRATION DE SÉDUCTION POURRAIT DONC RAPIDEMENT TOURNER À LA RAZZIA SUR LES RICHESSES AFRICAINES ET LA PHILANTHROPIE AFFICHÉE DU PRÉSIDENT OBAMA POUR « SON CONTINENT » POURRAIT, ELLE, SE TRANSFORMER EN UNE NOUVELLE MASCARADE DONT L’HISTOIRE PORTE LES SECRETS.
 
 
Source: http://blogs.mediapart.fr/blog/benjamin-sourice/010713/comment-les-etats-un… 


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 2 Aoû - 18:45 (2013)    Sujet du message: FRANCE NAZIE ET CORROMPUE : DEPOPULATION CRIMINELLE : UNE QUANTITE 5 FOIS PLUS IMPORTANTE DE PESTICIDES A ETE AUTORISEE PAR LE MINISTERE DE LA « SANTE » !!! Répondre en citant



FRANCE NAZIE ET CORROMPUE : DEPOPULATION CRIMINELLE : UNE QUANTITE 5 FOIS PLUS IMPORTANTE DE PESTICIDES A ETE AUTORISEE PAR LE MINISTERE DE LA « SANTE » !!!








Chers amis,


Voici encore une preuve écrasante (une de plus !) qui vous prouve que :

1)    Le gouvernement de raclures fait tout ce qu’il peut pour mettre en œuvre un véritable génocide lié à la pollution (dans le cas présent, ce génocide est lié à une AUGMENTATION RADICALE DES PESTICIDES – dont certains sont cancérigènes, pour rappel - DANS L’EAU !)

2)    Le gouvernement français, et spécifiquement le ministère de la « Santé », est dirigé par une bande de criminels incompétents et qui ne se soucient absolument pas de la santé du peuple, mais qui au contraire s’occupe de son empoisonnement (hommes, femmes, enfants, vieillards, tous confondus !) !

3)    Tout est fait pour encourager l’EMPOISONNEMENT À GRANDE ÉCHELLE ET l’UTILISATION DE PRODUITS TOXIQUES DANS LA NOURRITURE ET DANS L’EAU

4)    IL NE FAUT PLUS BOIRE D’EAU DU ROBINET, QUI EST HAUTEMENT POLLUÉE !



LE MINISTÈRE DE LA « SANTÉ » (COMPRENEZ PLUTÔT MINISTÈRE MORTIFÈRE DE LA MALADIE) DEVRAIT ÊTRE TRAÎNÉ EN JUSTICE, ET SES PRINCIPAUX RESPONSABLES TRÈS SÉVÈREMENT CONDAMNÉS.

Bien entendu, LES PUTES DES MASS MÉDIAS ONT BIEN PRIS SOIN DE NE PAS DÉVOILER CE CRIME ET DE CACHER TOUT CECI, AFIN QUE LES POPULATIONS NE SOIENT PAS AU COURANT DE CET EMPOISONNEMENT dont elles font l’objet (il est sans doute bien plus important, aux yeux de ce véritable ministère de la Propagande, que les gens connaissent la couleur de la petite culotte de Lady Gaga, ou le sexe du futur bébé de Kate Middleton…) ! A ce titre, LES PRESSTITUÉS SONT DONC COMPLICES DE CE CRIME CONTRE L’HUMANITE, ET DEVRAIENT EUX AUSSI ÊTRE SÉVÈREMENT CONDAMNÉS !

EN ATTENDANT, LES POPULATIONS MANGENT ET BOIVENT DU POISON, RUINANT AINSI LEUR SANTÉ UN PEU PLUS À CHAQUE JOUR QUI PASSE !

LA GRANDE QUESTION EST : CES POPULATIONS VONT-ELLES ENFIN PRENDRE LEURS RESPONSABILITÉS ET LEUR AVENIR EN MAIN, OU VONT-ELLES LAISSER LE POUVOIR CORROMPU ET CRIMINEL CONTINUER DE LES EXTERMINER À PETIT FEU !?

L’excellent article, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON EMPOISONNEMENT, BONNE TYRANNIE, BONNE MALADIE, BONNE AGONIE ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : un immense merci à la personne qui m’a signalé cet article !








Source : http://www.wikistrike.com/article-cinq-fois-plus-de-pesticides-autorises-da…

Samedi 13 juillet 2013




CINQ FOIS PLUS DE PESTICIDES AUTORISÉS DANS L’EAU DU ROBINET DEPUIS UN AN ! EN TOUTE DISCRÉTION  
 


Ne le lisez pas trop fort, ça risquerait de s’ébruiter : en catimini, EN FÉVRIER 2011, LE MINISTÈRE DE LA SANTÉ A DÉCIDÉ DE MULTIPLIER PAR 5 LA CONCENTRATION MAXIMALE AUTORISÉE POUR LES PESTICIDES DANS L’EAU DU ROBINET. DÉSORMAIS À CONSOMMER AVEC MODÉRATION…



C’est L’ASSOCIATION GÉNÉRATIONS FUTURES (cf. http://www.generations-futures.com/ ), ONG spécialisée dans la question des pesticides, qui a levé le lièvre le 7 février 2012 (cf. http://www.lesmotsontunsens.com/files/CP070212_eau-1.pdf ), DANS UNE INDIFFÉRENCE MÉDIATIQUE TOTALE.
 
Depuis 1998, un avis du Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France (CSHPF – cf. http://actuwiki.fr/category/eco/france ) tenait lieu de réglementation. Dans une transposition quelque peu olé-olé de la directive européenne 98/83, le CSHPF avait en effet décidé que L’EAU NE DEVAIT « PAS ÊTRE UTILISÉE, NI POUR LA BOISSON, NI POUR LA PRÉPARATION DES ALIMENTS » SI UN PESTICIDE S’Y TROUVAIT À UNE QUANTITÉ SUPÉRIEURE À 20% D’UNE VALEUR RÉPONDANT AU DOUX NOM DE « VALEUR SANITAIRE MAXIMALE » (VMax, définie par divers organismes : OMS, EFSA, AFSSA…). UNE INTERPRÉTATION QUI DÉPASSAIT DÉJÀ LARGEMENT LES NORMES EUROPÉENNES.



Les pesticides, c’est bon… buvez-en !
 

La « nouveauté », c’est qu’EN FÉVRIER 2011, UNE INSTRUCTION (cf. http://www.sante.gouv.fr/fichiers/bo/2011/11-01/ste_20110001_0100_0131.pdf ) DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ (DGS, dépendant du ministère de la Santé), passée totalement inaperçue jusque là, A TOUT CHAMBOULÉ. Sans tambour ni trompette, LE MINISTÈRE S’EST DONC JETÉ À L’EAU ET A DÉCIDÉ DE PORTER LES « SEUILS DE POTABILITÉ » À 100% DE LA VMax. SOIT UNE MULTIPLICATION PAR 5 DES SEUILS EN VIGUEUR ! Défoliant Décoiffant !
 
« AUTREMENT DIT : ON VA TOLÉRER DANS DE TRÈS NOMBREUSES LOCALITÉS DES QUANTITÉS DE PESTICIDES DANS L’EAU 5 FOIS PLUS IMPORTANTES QU’AVANT DÉCEMBRE 2010 ! » déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures. « Ainsi pour un pesticide comme le folpet, pourtant classé cancérigène probable aux Etats-Unis, on va maintenant tolérer jusqu’à 300 μg/l pendant plus d’un mois alors qu’auparavant on ne pouvait dépasser les 60 μg/l pendant la même durée ! » fulmine-t-il.
 


Le ministère de la Santé en eaux troubles…
 

AUTRE CONSÉQUENCE de cette nouvelle mesure sanitaire : la BAISSE ARTIFICIELLE DU NOMBRE DE PERSONNES CONCERNÉES PAR UNE PRÉSENCE EXCESSIVE DE PESTICIDES NÉCESSITANT UNE RESTRICTION D’UTILISATION DE L’EAU. On est ainsi passé de 34 300 personnes touchées par ces restrictions en 2009 à une estimation de 8 939, selon les chiffres du ministère ! De la belle ouvrage…
 
« Cette amélioration en trompe-l’œil n’est due qu’à une MANIPULATION DES VALEURS DE PESTICIDES ACCEPTÉES DANS L’EAU et pas à une véritable amélioration de la situation » proteste François Veillerette qui voit là « la PREUVE QUE LES AUTORITÉS PUBLIQUES ONT RENONCÉ À AMÉLIORER LA SITUATION EN CHANGEANT LES PRATIQUES AGRICOLES EN PROFONDEUR MAIS PRÉFÈRENT CHANGER LES GRADUATIONS DU THERMOMÈTRE QUE DE FAIRE VRAIMENT BAISSER LA FIÈVRE !« …
 
Et bientôt, au fil de l’eau, il suffira d’arroser son jardin pour le désherber ? On n’arrête pas le progrès…


Napakatbra

Source : CareVox

- See more at: http://actuwiki.fr/environnement/22341#sthash.h8h5DYWp.dpuf 


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 22 Aoû - 14:58 (2013)    Sujet du message: SURPRISED? MONSANTO OPENLY WROTE OWN MONSANTO PROTECTION ACT Répondre en citant

SURPRISED? MONSANTO OPENLY WROTE OWN MONSANTO PROTECTION ACT

Posted by: TLB Staff
Published August 21, 2013, filed under GOVERNMENT





By: Anthony Gucciardi

It should come as no surprise to many of you to find out that Monsanto actually authored the wording of its own Monsanto Protection  Act hidden in the recently  passed and signed Continuing Resolution spending bill. How could a  major corporation write its own laws and regulations, you ask?

Quite frankly I think it’s important to understand that the entire Senate  passed the bill containing the Protection Act, but the politician who actually  gave Monsanto the pen in order to write their very own legislation is no others  than Roy Blunt — a Republican  Senator from Missouri. As the latest IB  Times article reveals, the Missouri politician worked with Monsanto  to write the Monsanto Protection Act. This was confirmed by a New York  news report I will get to shortly.

As you probably know I do not play the political clown game of left versus  right, and instead highlight corruption and wrongdoing wherever it is found — regardless of party affiliation. In the case of Senator Blunt, he admits to  colluding with Monsanto, a corporation that has literally been  caught running ‘slave-like’ working conditions in which workers are unable  to leave or eat (among many worse misdeeds).




This is one of the most blatant offenses against the citizens of the United  States I’ve seen in a long time. A population that Blunt swore to serve. It’s  not for the United States public at all, and it’s a serious matter that I don’t  think is properly understood. The passing of this bill into law means that Monsanto is now immune from federal courts regarding any  suspension or action on their crops that have been deemed to be dangerous to the  people (or the environment).

This means crops that were approved and later found to damage the environment  or the public will be immune from United States government action.  Theoretically, one million studies could find that Monsanto’s latest creation  was causing a massive cancer wave and under this law Monsanto could continue to  peddle the crop to the public. The federal courts would (or will) be helpless to  stop Monsanto, effectively giving Monsanto power over the entire branch of the  United States government. Food Democracy Now, a major activist organization that  organized signatures to fight the Monsanto Protection Act, described the  rider:
Citation:

“The Monsanto Protection Act would force the USDA to allow continued planting  of any GMO crop under court review, essentially giving backdoor approval for any  new genetically engineered crops that could be potentially harmful to human  health or the environment.”



Sounds like a great idea, right?

Serving Corporations, Not People

Senator Roy Blunt and those who knowingly passed the Monsanto Protection Act  (including President Obama who signed it into law just last night) have chosen  to serve corporations over people. Ironic, really, as corporations legally are  people — a legal area commonly used to avoid real jail sentences for major CEOs  and executives who knowingly were involved with the deaths of consumers around  the world.

It’s sad, really. I read up on Senator Blunt, and he does seem to constantly  side with corporations over the public. Even on his Wikipedia  page one line reads that Blunt ”consistently sided with Big Oil and  other dirty polluters over a cleaner, more sustainable future.”I was even able  to find a quote by Blunt defending his decision to allow Monsanto to write its  own regulation through the Monsanto Protection Act. He told the NY Daily News in  defense of the Monsanto Protection Act and his relationship with the company in  writing the rider:

Citation:

“What it says is if you plant a crop that is legal to plant when you plant  it, you get to harvest it.”



I think Blunt is confused over which ‘people’ he is serving. I created  this image to call Blunt out on his open decision to side with Monsanto over the  public:



You can contact Senator Blunt through his website  and let him know what you think about his decision to let Monsanto write its own  Protection Act. No longer can we sit idly by while corporate juggernauts like  Monsanto triumph over the people through swindling and deceit. Share  this article, the image, and publicly denounce all politicians willing to sell  their souls to Monsanto.

TLB recommends you visit: www.naturalsociety.com for more great/pertinent articles. Follow at: @naturalsociety on Twitter | NaturalSociety on Facebook

See original here: http://naturalsociety.com/surprised-monsanto-openly-wrote-own-monsanto-prot…

http://www.thelibertybeacon.com/2013/08/21/surprised-monsanto-openly-wrote-…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 4 Oct - 22:06 (2013)    Sujet du message: LE MONSANTO PROTECTION ACT SUPPRIME... DANS LA DOULEUR Répondre en citant

LE MONSANTO PROTECTION ACT SUPPRIME... DANS LA DOULEUR

  Jeudi 3 octobre 2013

 

 

Cavalier législatif perdu au beau milieu d'un imposant pavé budgétaire, la disposition qui immunisait les firmes productrices d'OGM contre les recours judiciaires a été purement et simplement supprimée. 

Aux États-Unis, en avril dernier, une loi scélérate était votée, et promulguée. Cette disposition, bien camouflée au beau milieu d'une loi de programmation budgétaire, contraignait le ministère de l'Agriculture à "ignorer toute décision judiciaire bloquant la plantation de cultures génétiquement modifiées qu'un tribunal aura jugées illégales", comme le résumait alors le sénateur Jon Tester, de l'État du Montana. Cette loi autorisait donc les semenciers à cultiver et vendre n'importe quel OGM, y compris ceux pour lesquels il existerait des preuves de toxicité ! 

La révélation de l'existence de cette loi a fait des vagues, et des grosses ! A tel point que la sénatrice Barbara Mikulski du Maryland, rapporteur du projet de loi, avait du s'excuser publiquement pour avoir laissé passer une telle énormité. Et plusieurs députés et sénateurs avaient critiqué la mesure législative, que d'aucuns soupçonnaient d'avoir été rédigée par les firmes semencières themselves, Monsanto en tête. 

Stupeur... le 18 septembre dernier, la disposition réapparaissait subrepticement dans la nouvelle loi de programmation budgétaire. Mais, cette fois, les associations veillaient au grain. De manifs en pétitions, et après des dizaines de milliers de coup de fil aux parlementaires de tous bords, la mesure a enfin été retirée. Jusqu'à ce qu'elle réapparaisse...

 
http://www.wikistrike.com/article-le-monsanto-protection-act-supprime-dans-la-douleur-120386518.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 19 Déc - 18:51 (2013)    Sujet du message: STOPPONS L'USINE DE SEMENCES DE MONSANTO Répondre en citant

 STOPPONS L'USINE DE SEMENCES DE MONSANTO

Le Jeudi 19 décembre 2013 7h50,
Ricken Patel - Avaaz.org <avaaz@avaaz.org> a écrit :


Chères amies, chers amis,



Sofía a reçu des menaces de mort et des coups après avoir protesté contre la construction d’une gigantesque usine Monsanto à laquelle s’opposent 70% des habitants. En solidarité avec Sofia et ces familles, créons une tempête médiatique telle que la présidente argentine devra fermer l’usine et stopper l’agriculture toxique de Monsanto:



Monsanto étend son emprise sur toute la planète. Son nouveau projet est une gigantesque usine de semences génétiquement modifiées en Argentine. Sofia Gatica et ses voisins ont eu le courage de s’interposer, et elle a reçu des menaces de mort et des coups violents. La menace est imminente. Mobilisons-nous à leurs côtés et stoppons la construction de l’usine mutante.  

Monsanto crée des semences génétiquement modifiées. Combinées à des pesticides toxiques, elles sont utilisées en monoculture: dans ces champs, rien d’autre ne pousse. Ce procédé est une plaie pour nos écosystèmes. Or aujourd’hui, l’entreprise projette de bâtir l’une des plus grandes usines de semences OGM dans la petite ville de Malvinas.  

Inquiets des risques sanitaires liés à l’usine, Sofia et ses voisins ont rejoint des manifestations soutenues par 70% des habitants de la région. Si nous sommes 1 million à soutenir les familles de Malvinas d’ici 2 jours, nous créerons un buzz médiatique puis nous mettrons la pétition au centre d’une campagne publicitaire visant à pousser l’impopulaire présidente argentine à fermer l’usine et endiguer la propagation de l’agriculture toxique prônée par Monsanto:

https://secure.avaaz.org/fr/stop_monsanto_in_argentina_global_/?bnDZQdb&amp…

Sofia et les habitants de Malvinas se sont allongés devant les bulldozers pour bloquer la construction de l'usine. Si nous amplifions leur appel, ils pourraient gagner. La présidente Cristina Kirchner fait face à une vague d’impopularité: elle ne peut pas se permettre de passer pour une dirigeante qui fait passer les intérêts de Monsanto avant ceux de ses concitoyens.  

Cette immense usine utilisera des produits chimiques toxiques pour fabriquer ses semences. Cela vous paraît bizarre? Les semences ne sont-elles pas issues des plantes? Pas dans le terrifiant monde selon Monsanto. Les plantes y sont génétiquement programmées pour être stériles, et la seule manière pour les agriculteurs de continuer à les cultiver est de racheter chaque année les graines Monsanto. Aux États-Unis, certaines espèces cultivées proviennent à 90% des usines Monsanto, et avec ce nouveau site en Argentine, cette entreprise de sinistre réputation étendra encore un peu plus son emprise sur la planète.  
Les menaces et les coups portés à Sofia ainsi qu’à ses camarades de lutte sont la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Stoppons l’invasion de Monsanto en Amérique du Sud et tentons de réparer les dégâts commis sur nos écosystèmes!

https://secure.avaaz.org/fr/stop_monsanto_in_argentina_global_/?bnDZQdb&amp…

D'aucuns avancent que les OGM permettraient une agriculture beaucoup plus moderne. Cela pourrait être vrai un jour. Cependant les quelques avantages de ces semences sont essentiellement matraqués par les services de communication des fabricants, tout comme l’idée que les OGM pourraient «faire disparaître la famine» en étant beaucoup plus productifs que les semences normales; en réalité, les preuves de cette assertion sont quasi-inexistantes. De surcroît, les partisans des technologies de manipulation génétique font souvent passer les profits avant le bien-être de la planète et de ses habitants. La gestion des risques en matière de santé publique devrait relever de la compétence des États, mais Monsanto est très douée pour miner la démocratie. Aux États-Unis, la firme vient même de faire voter une loi interdisant à un juge d’ordonner le rappel des produits Monsanto, même pour des raisons de santé publique!  

À cause de l’agriculture industrielle et génétiquement modifiée, notre planète change de visage. Et nos gouvernants sont bien trop influencés par la multinationale américaine au centre de ces mutations, une immense entreprise qui contrôlera bientôt toute l’alimentation mondiale. N’obligeons pas nos enfants et nos petits-enfants à hériter d’un monde nourri par Monsanto. Nous pouvons arrêter la firme maintenant.  

Avec espoir,  

Ricken, Meredith, Laura, Nick, Alice, Luis, Marie, Nadia et toute l’équipe d’Avaaz  

Pour en savoir plus : Sofia Gatica en danger (Arte.tv – blog de Marie-Monique Robin)
http://www.arte.tv/sites/fr/robin/2013/11/29/sofia-gatica-en-danger/  

Sofia Gatica remporte le prix Goldman de l’environnement (The Goldman Environmental Prize) (en anglais)
http://www.google.com/url?q=http%3A%2F%2Fwww.goldmanprize.org%2Frecipient%2Fsofia-gatica&sa=D&sntz=1&usg=AFQjCNE7DcDDwGos7HQcXMUbfyWu-b57bg

EN IMAGES – L’Argentine empoisonnée par les pesticides ?
http://tempsreel.nouvelobs.com/galeries-photos/photo/20131025.OBS2700/samed…  

Argentine, la population se soulève contre la « méga-usine » de Monsanto (Mediapart – blog de Benjamin Sourice)
http://blogs.mediapart.fr/blog/benjamin-sourice/031213/argentine-la-populat…    

Le Monde selon Monsanto (extrait de l'excellent documentaire d'ARTE)
http://www.arte.tv/fr/le-monde-selon-monsanto/1912682.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 3 Jan - 01:01 (2014)    Sujet du message: WHAT’S THE MYSTERIOUS RUST-COLORED DUST THAT’S DESCENDED UPON PARTS OF TEXAS? Répondre en citant

WHAT’S THE MYSTERIOUS RUST-COLORED DUST THAT’S DESCENDED UPON PARTS OF TEXAS?

Dec. 27, 2013 1:38pm Liz Klimas

A reddish-orange dust coated cars and buildings in Texas earlier this week, spawning a slew of theories as to its origins and sending residents flocking to car washes.



Dust seen on a car’s windshield in Texas Sunday. (Image source: KTRK-TV/Facebook)

“It was weird; it looked like gold, brown, something, but I don’t know what it is,” J.C. Inestrosa told KTRK-TV Monday.

John Stone compared it to pollen, but he told the news station it’s the wrong time of year for that.

“Maybe some sand from Santa,” Stone joked. “Maybe that’s where it’s coming from.”

KHOU-TV reported some speculation including “a debris trail from a mysterious planet and even dust-spreading UFOs.”

Although it might have looked like dust from Mars, meteorologists have an earthly answer.

“This is probably not an alien born phenomenon, but in fact something closer to Earth,” KHOU Meteorologist Mario Gomez said. “Most likely source is dust that is hurled up in the atmosphere down in Mexico.”

According to the Houston Chronicle, the National Weather Service echoed Gomez’s theory that the dust was picked up in Mexico and came down with the rain over Texas.



Supporting the theory that a weather system picked up the dust from Mexico and dropped it over Texas is this photo from Zacatecas, Mexico, a day or so prior. The photo of the dust storm was sent to KTRK by a viewer. (Image source: KTRK-TV/Facebook)

Watch KTRK-TV’s report about the dust’s likely origins:

Car washes were so busy as a result of the dust that locals were surprised.

“My car was so dirty and I had to come up here, but I was not expecting this. I was not expecting this,” Shantel Perkins told KTRK. “This is the first time I’ve really seen it this packed so coming up here I was pretty much shocked.”

Lawrence Danner told the news station the car wash was “like a club scene.”

(H/T: Daily Mail)

http://www.theblaze.com/stories/2013/12/27/mysterious-rust-colored-dust-des…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 14 Mar - 10:18 (2014)    Sujet du message: FAO : HAUSSE DES INCIDENTS LIES A LA PRESENCE D'OGM DANS LES IMPORTATIONS ALIMENTAIRES Répondre en citant

FAO : HAUSSE DES INCIDENTS LIES A LA PRESENCE D'OGM DANS LES IMPORTATIONS ALIMENTAIRES

"75 Etats membres de la FAO sur 193 ont répondu à un questionnaire sur la présence de faibles quantités d'OGM dans le commerce international de produits destinés à l'alimentation humaine et animale". Faible quantités!!!, c'est tout le contraire. Nous sommes submergés de cette culture, partout dans le monde sauf quelques pays qui s'élèvent contre cette culture destructrice pour la santé humaine et animale. Vous n'avez qu'à regarder de plus près tout ce qui a été mis en place par Monsanto et autres compagnies, ces 10 dernières années seulement et tout le secret entourant la mise en place de ce projet destructeur.

La culture OGM a des effets dévastateurs sur la santé. C'est une des armes de guerres silencieuses contre les populations qui a de nombreux effets sur la santé. Avec les Objectifs du Millénaire pour le développement à atteindre pour 2015, soyez certains que les poisons de Monsanto doivent sûrement être doublés pour hâter notre destruction.

Regardez aussi toutes ses lois sur le contrôle alimentaire, sur les vitamines naturelles, sur le droit de se nourrir convenablement via les fermes biologiques qui sont de plus en plus sous attaques par la FDA, dont la tête est un ancien employé de la compagnie Monsanto qui a fait ses preuves. FAO est du domaine internationale qui a toujours vanté, jusqu'à ce jour la culture OGM soi disant pour nourrir les pauvres du monde entier. Aujourd'hui, ils ont un autre discours. La FDA et d'autres pays, soyez sûr ne mettent en place que cet agenda international. Ils sont inter-connecté. N'oublions pas que c'est un Jésuite qui, au départ, a mis en place tout ce programme. Voyez également cet article qui nous parle de la journée internationale de l'alimentation https://www.caritas.ch/fr/actualites/actuel/journee-mondiale-de-lalimentati… . Tout ce langage dialectique n'a pour but de d'endormir les nations, car derrière cette action se cache le programme d'OGM, qui comme vous le verrez est supporté par CARITAS INTERNATIONALIS/VATICAN, qui est la tête avec les Jésuites de tout ce programme eugénique et qui par le fait même rempli les caisses de ses grandes corporations alimentaires et médicales. Les effets sur la santé des populations a été prouvé par des experts et des médecins qui soit ils ont travaillé de près à certains de ses projets et qui ont compris le danger ou par des experts et scientifiques qui, eux, ne se sont pas laissés corrompre par cette supercherie et qui l'ont dénoncé publiquement afin de mettre en garde les populaces.

Et que dire des combats contre les semences naturelles et de ses semences qui se retrouvent sur des terres "saines", amenant ainsi un combat sans fin pour les agriculteurs. Tout cela a un rapport direct avec ses grandes corporations pour une prise de contrôle total alimentaire et territoriale des terres concernées, car une fois que vous autorisez la culture OGM sur vos terres, cela donne un droit d'entrée et de regard par Monsanto et de sa gestapo pour vous pourrir la vie, en plus de vous vendre année après année leur produit à un taux très cher, ce qui fait que l'agriculteur est piégé de tout côté. Les bénéfices sont quasi inexistant dû à toutes ces augmentations. L'exploitant devient esclave de la corporation et il n'est plus maître chez lui.

La FAO nous ment royalement sur ce qu'elle nous dit dans cet article tentant de nous faire croire que d'infimes quantités d'OGM sont cultivés dans le monde. Achetez local! Une autre belle supercherie quand vous y regardez de plus près.


-----



13 mars 2014 – L'intensification des cultures génétiquement modifiées de par le monde a donné lieu à une augmentation d'incidents liés à la présence d'OGM en faible quantité dans les denrées alimentaires et aliments pour animaux faisant l'objet d'échanges internationaux, a indiqué jeudi l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Les incidents concernant des cargaisons de grains, céréales et autres espèces cultivées ont entraîné des interruptions des échanges, et les pays importateurs ont détruit ou retourné les cargaisons à l'expéditeur.

Les traces de cultures génétiquement modifiées se mélangent accidentellement avec des cultures alimentaires ou fourragères non OGM durant les phases de production (par exemple, l'essai en plein champ d'une culture OGM à proximité d'un champ sans OGM), de transformation, de conditionnement, de stockage et de transport.

La notion de "faible quantité" n'est définie ni quantifiée par aucune réglementation internationale, et son interprétation est donc laissée à la discrétion des pays. Pour un grand nombre de pays, cela correspond à une quantité décelable, c'est-à-dire des concentrations infimes, tandis que d'autres états s'en remettent au cas par cas.

L'organisme génétiquement modifié peut être autorisé à des fins commerciales ou pour la vente dans un ou plusieurs pays, mais ne pas être autorisé dans un pays importateur. Par conséquent, si le pays d'importation détecte la plante non autorisée, il peut être juridiquement contraint de refuser la cargaison.

Dans la première enquête du genre, 75 Etats membres de la FAO sur 193 ont répondu à un questionnaire sur la présence de faibles quantités d'OGM dans le commerce international de produits destinés à l'alimentation humaine et animale.

Les résultats seront examinés à Rome les 20 et 21 mars, lors d'une consultation technique organisée par la FAO.

L'enquête révèle les faits suivants: signalement de 198 incidents de faibles quantités d'OGM décelées dans des cultures non OGM entre 2002 et 2012; entre 2009 et 2012, bond du nombre de cas, avec le signalement de 138 des 198 épisodes; cargaisons comportant de faibles quantités d'OGM en provenance principalement des Etats-Unis, du Canada et de la Chine, mais aussi d'autres pays qui ont accidentellement disséminé ces produits; une fois l'incident détecté, la plupart des cargaisons ont été détruites ou renvoyées à l'expéditeur; la majorité des incidents concernaient les graines de lin, le riz, le maïs et la papaye.

« Le nombre d'incidents est minime par rapport aux millions de tonnes de produits destinés à l'alimentation humaine et animale échangés dans le monde chaque jour », a déclaré Renata Clarke, Spécialiste de la sécurité sanitaire des aliments à la FAO et chargée de l'enquête. « Cependant, les interruptions des échanges commerciaux peuvent s'avérer extrêmement coûteuses, et face à la hausse de la fréquence de ces épisodes, la FAO a décidé de conduire cette enquête et de convoquer une consultation technique pour entamer un DIALOGUE entre les pays ».

« Nous avons été surpris de constater des incidents en provenance de toutes les régions », a-t-elle précisé. « Il semblerait que plus on renforce les tests et la surveillance, plus on recense d'incidents ».

« Même si les techniques d'identification d'organismes génétiquement modifiés sont désormais plus sensibles, je tiens à souligner que 37 pays sur 75 ont répondu qu'ils avaient une capacité médiocre, voire nulle, de détection des OGM, c'est-à-dire qu'ils ne disposent pas de laboratoires, de techniciens et de matériels adaptés », a-t-elle ajouté. « Nombreux sont les pays qui ont demandé à la FAO de les aider à améliorer leur capacité de déceler les OGM ».

La plupart des pays n'ont pas encore mis en place de politiques, législations ou règlements généralement applicables à la présence d'OGM en faible quantité. Différentes options ont été envisagées -- notamment des politiques tolérance zéro, de seuil minimum et au cas par cas.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=32209&Cr=FAO&Cr1=


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Dim 23 Mar - 14:01 (2014)    Sujet du message: NEW FORM OF GMO SNEAKING INTO FOOD SUPPLY THIS YEAR Répondre en citant

NEW FORM OF GMO SNEAKING INTO FOOD SUPPLY THIS YEAR

"And it was when men continued to rebel and transgress against God, and to corrupt their ways, that the earth also became corrupt." Book of Jasher 2:9

"And their judges and rulers went to the daughters of men and took their wives by force from their husbands according to their choice, and the sons of men in those days took from the cattle of the earth, the beasts of the field and the fowls of the air, and taught the mixture of animals of one species with the other, in order therewith to provoke the Lord ; and god saw the whole earth and it was corrupt, for all flesh had corrupted its ways upon earth, all men and all animals." Book of Jasher 4:18


Old-Thinker News | March 17, 2014



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=xJZcy7q2RTg&hd=1

By Daniel Taylor

“Within 50 years we could have more life forms invented in a lab than we have ever identified in nature.” – Fidelity Investments

“This year [Evolva] will release a product that has been created by genetically modified yeast that converts sugars to vanillin. It will be the first major synthetic-biology food additive to hit supermarkets.” - Nature.com

A Switzerland based company called Evolva has developed a synthetic vanilla that is set to be released in 2014. The vanilla is created using a process of genetic engineering called synthetic biology.

Synthetic biology, according to a 2005 European Commission paper is “…the engineering of biology… the synthesis of complex, biologically based (or inspired) systems which display functions that do not exist in nature.” Unlike the older science of splicing genes from different species together, synthetic biology is seeking to create whole new organisms that do not exist on earth.

Evolva’s synthetic vanilla is created by inserting computer coded DNA into yeast. This new method of genetic engineering is called “natural” by Evolva.

Environmental organizations like Friends of the Earth have recognized the potential danger posed by synthetic biology. In its Synthetic Biology Vanillin fact sheet, FoE points out the distinct lack of oversight regarding the health impact of ingesting these engineered ingredients. The organization has launched a campaign called No Synbio Vanilla to tell ice cream makers Haagen Dazs, Dreyers, Baskin Robbins and others not to use synthetic biology vanilla.

Foods that have been genetically modified in the “traditional” method have been linked to sterility in hamsters. The dramatic rise in food allergies has also been speculated to be linked to GMO foods. What health impacts will emerge after eating foods with synthetic DNA that our environment and our bodies have never before encountered?

The Big Picture

Synthetic biology goes well beyond engineering our food. Geneticist Craig Venter is a pioneer in the field of synthetic biology. In 2010 the media hailed his team’s success in creating “the first self-replicating species we’ve had on the planet whose parent is a computer.”

Currently, companies cannot patent naturally occuring DNA. Synthetic biology will allow syn-bio companies a loophole through patent laws. “One could theoretically upload a DNA sequence onto a computer, “print out” an exact copy of that DNA sequence, and patent the synthetic DNA sequence as an invention,” Gene Watch reports.

Google founder Larry Page met with Craig Venter in California at the Edge billionaires meeting in 2010. Also present were representatives from the State department, Bill Gates, Anne Wojcicki, Bill Joy and dozens of other tech company CEO’s and scientists.

The Edge Billionaire meetings have discussed the future of genetic engineering, biocomputation and re-designing humanity in a transhumanist era. Physicist Freeman Dyson described the individuals leading this group as having god-like power to create entirely new species on earth in a “New Age of Wonder”. He describes them as:

“…a new generation of artists, writing genomes as fluently as Blake and Byron wrote verses, might create an abundance of new flowers and fruit and trees and birds to enrich the ecology of our planet.”

In the societal divide that will inevitably ensue over the development of these technologies, Fred Charles Ikle, Undersecretary of Defense for Policy under President Reagan, sees a possibility of “Annihilation from Within.” “The prospect is that in the decades ahead, biotechnology – together with other sciences – may fundamentally change the human species and thus pose an elemental threat to democracy, the world order, and indeed to all civilizations,” writes Ikle.

The technological elite are engaged in a mission to attain full spectrum dominance over life and its complex processes, and in the process re-write the genetic code of the planet.

http://www.oldthinkernews.com/2014/03/new-form-of-gmo-sneaking-into-food-su…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 25 Mar - 14:20 (2014)    Sujet du message: SECURITE ALIMENTAIRE ET POURTANT ON AUTORISE LA PRESENCE D’OGM DANS LES COMPOSANTS DU MIEL Répondre en citant

COMPTE-RENDU DE LA SESSION DU PARLEMENT EUROPEEN DU 13 AU 16 JANVIER 2014

Posté le 21 janvier 2014

Mardi 14 et Mercredi 15 Janvier

SECURITE ALIMENTAIRE ET POURTANT ON AUTORISE LA PRESENCE D’OGM DANS LES COMPOSANTS DU MIEL

Le Parlement a eu deux votes contradictoires concernant la sécurité alimentaire. À la quasi-unanimité il a adopté une résolution demandant des contrôles bien plus stricts dans la chaîne alimentaire ainsi que de nouvelles législations et sanctions. Mais cet élan a été brisé dès le lendemain par un vote qui autorise la présence de pollens génétiquement modifiés dans le miel.

À l’issu d’un vote mardi 15 janvier sur la définition des composants du miel, le Parlement a écarté la question de la présence de pollens génétiquement modifiés en considérant le pollen comme un composant naturel du miel. Ce faisant des pollens génétiquement modifiés pourront être présents dans le miel vendu aux consommateurs sans pour autant que ces derniers n’en soient informés par un étiquetage.

Cette décision proposée par la Commission, soutenue par la droite et les libéraux du Parlement va pourtant à l’encontre d’un arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne de 2011 qui statuait que le pollen devait être considéré comme un ingrédient et donc soumis aux règles d’étiquetages. Rajoutons au passage que ces règles d’étiquetages comportent déjà une tolérance de 0,9% d’OGM dans un aliment.

Par ce vote le Parlement fait donc un cadeau aux importateurs de miel venant de pays autorisant les OGM. Le pollen étant le vecteur de diffusion des OGM hors de leur espace de culture c’est une sérieuse entorse au principe de précaution qui fonde pourtant notre approche en matière de sécurité alimentaire.

Ce vote doit d’autant plus être dénoncé qu’il est en complète contradiction avec la résolution adoptée la veille contre les fraudes alimentaires.

Dans cette résolution le Parlement réclamait de nouvelles propositions législatives pour renforcer drastiquement les contrôles: en renforçant l’Office alimentaire et vétérinaire, en créant un réseau transfrontalier de lutte contre la fraude alimentaire, en accentuant les contrôles sur les produits congelés, en mettant en place des sanctions doubles au bénéfice des fraudes… et surtout en renforçant les règles d’étiquetage.

On se souvient de l’affaire de la viande de cheval étiquetée bœuf, mais il y aussi eu ce type d’astuce sur le poisson, et même sur l’utilisation de sel de voirie comme sel alimentaire.

Cette résolution sur la lutte contre les fraudes alimentaires fait de l’étiquetage l’arme principale de lutte contre les fraudes: « reconnaît l’importance d’un étiquetage clair et transparent entre entreprises et entre les entreprises et les consommateurs et appelle la Commission à revoir la législation européenne sur les denrées alimentaires dans ce domaine, pour réduire le risque de fraude alimentaire ». Elle propose d’ailleurs d’étendre les règles appliquées au bœuf (information sur le lieu de naissance, d’élevage et d’abattage) à toutes les viandes.

Pourtant tout en reconnaissant dans sa résolution de mardi, des fraudes sur « l’huile d’olive, le poisson, les produits biologiques, les céréales, le miel, le café, le thé, les épices, le vin, certains jus de fruit, le lait et la viande »; et le « risque que les consommateurs soient induits en erreur », le Parlement n’est pas allé au bout sa logique mercredi puisqu’il permet la présence d’OGM dans le miel via les pollens.

Au bout du compte il ne faut pas faire mine de s’attaquer à certaines fraudes alimentaires tout en créant des failles juridiques pour permettre la présence d’OGM.

Cette question est d’autant plus importante que la notion d’équivalence des systèmes et mesures de surveillance alimentaire sera justement un des grands enjeux des négociations commerciales avec les États-Unis pour la création d’un grand marché transatlantique. Si nous baissons déjà les bras dans l’Union européenne sur des seuils de tolérance d’OGM dans nos aliments, quand sera-t-il lorsque ce sont les négociateurs américains qui pèseront de tout leur poids pour permettre l’importation massive d’aliments contenant des doses encore plus fortes d’OGM?

Je me félicite toutefois de l’interdiction du maïs OGM MON1507 de Pioneer, votée le 16 janvier par 385 voix contre 201, malgré le soutien résolu de la Commission en faveur de cet OGM.

http://www.patrick-le-hyaric.eu/compte-rendu-de-la-session-du-parlement-eur…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 27 Mar - 11:44 (2014)    Sujet du message: LA STRATEGIE DIABOLIQUE DES FUTURES PLANTES OGM Répondre en citant

LA STRATEGIE DIABOLIQUE DES FUTURES PLANTES OGM

Si ça peut tuer les insectes, ça peut aussi tuer les humains ou les rendre très malades, vous ne croyez pas! Le risque est grand et souvent mortel. Un autre agenda de mort de ceux qui ont pris le contrôle du secteur alimentaire. Ce procédé de "faire fabriquer le pesticide directement par la plante évite aux agriculteurs d'en épandre sur leurs cultures" peut grandement tromper les gens, nos gouvernants pourraient dire que dans tel ou telle région, aucun insecticide n'est répandu sur les cultures, alors qu'en fait il est intégré à même l'organisme de la culture de la région. Encore une fois, comme nous le voyons se faire chez les humains, via le transhumanisme, nos grands scientifiques démoniaques qui se disent "créateurs" s'amusent à corrompre l'ADN, tel que créé par le Créateur. Ils ne créent rien du tout, ils ne font que modifier l'ADN et ses gènes à partir d'une cellule saine. Une abomination, c'est tout ce que c'est. Une abomination qui a pour but final de détruire la création divine. L'article souligne que "On peut dans ce cas considérer que la plante a été transformée en poison pour ces insectes" et après on se demande pourquoi il y a tant de cas de cancers et de d'autres maladies débilitantes! Il est dit que "les premières plantes OGM à ARN interférent devraient arriver sur le marché d'ici à la fin de la décennie". Permettez-moi d'en douter, ils sont déjà là. Si vous n'avez pas lu le document important "The Future is now" http://www.stopthecrime.net/docs/nasa-thefutureof-war.pdf , SILENT WEAPONS FOR QUIET WARS
http://www.stopthecrime.net/docs/SILENT WEAPONS for QUIET WARS.pdf ainsi que l'agenda réel sur les OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT pour 2015 mis en place par les Nations-Unies et appliqué au niveau local dans tous les pays, je vous encourage à le faire : cela devrait vous convaincre sur leurs réelles intentions.






18 août 2013, par Pierre Barthélémy

Jeudi 1er août, le Conseil d'Etat a annulé le moratoire qui frappait depuis 2012 le MON810, un maïs transgénique de la firme américaine Monsanto. Le MON810 est une plante à laquelle un gène a été ajouté pour qu'elle produise une toxine dite "Bt" (du nom de la bactérie Bacillus thuringiensis qui la synthétise naturellement), toxine qui tue les insectes ravageurs de ce maïs, comme la pyrale, en paralysant l'intestin des larves. Dans l'esprit des créateurs de cette plante transgénique, faire fabriquer le pesticide directement par la plante évite aux agriculteurs d'en épandre sur leurs cultures. Cette décision du Conseil d'Etat a une nouvelle fois relancé le débat sur la culture d'organismes génétiquement modifiés (OGM) en France, les opposants aux OGM soulevant plusieurs arguments, comme les risques pour la santé des consommateurs (humains ou animaux d'élevage), la contamination des cultures non-OGM et du miel, le fait que certains insectes utiles seraient victimes de la plante ou bien le développement de résistances à la toxine chez les nuisibles.

Ce débat, qui a depuis longtemps quitté le domaine de la science pour tomber dans celui de la politique – les arguments exploités par les uns et les autres étant plus d'ordre idéologique que biologique –, pourrait bien de toute manière devenir rapidement un combat d'arrière-garde avec la future génération de plantes transgéniques, ainsi que le souligne Science dans son numéro spécial du 16 août, consacré à l'épineuse question des pesticides. En effet, les OGM de demain ne seront plus conçus suivant le principe assez basique qui consistait à leur faire produire l'insecticide. Non, ils seront l'insecticide, grâce à une stratégie diabolique, celle de l'interférence ARN.

Derrière cette expression se cache un phénomène dont la découverte a valu à Craig Mello et Andrew Fire le Nobel de médecine 2006. Pour le comprendre, il faut entrer dans le mécanisme cellulaire. Dans le noyau se trouve l'ADN, qui constitue le support de l'information génétique et détient la recette de fabrication des protéines indispensables à la vie. En revanche, l'usine qui synthétise ces protéines est située dans le cytoplasme de la cellule, c'est-à-dire à l'extérieur du noyau. Pour fabriquer une protéine, il faut par conséquent copier l'information contenue dans le gène qui, au sein de l'ADN, correspond à cette protéine, puis la transporter à l'extérieur du noyau. C'est le rôle de l'ARN messager.

Ce qu'ont découvert Mello et Fire, c'est que l'on pouvait, à l'aide d'un ARN dit "interférent", intercepter le facteur en cours de route : de tout petits morceaux de cet ARN interférent viennent se coller à l'ARN messager, ce qui entraîne sa destruction. Conclusion : le message ne parvient jamais à l'usine à protéines, la protéine n'est pas synthétisée et son gène est comme éteint. Le phénomène de l'interférence ARN se retrouve dans la nature, soit pour lutter contre l'introduction de génomes étrangers (de virus, par exemple), soit pour moduler l'expression de certains gènes.

L'idée des fabricants de semences OGM consiste à faire fabriquer à leurs plantes un micro-ARN interférent réduisant au silence une protéine-clé pour l'organisme des insectes ravageurs. Une fois que ces derniers auront croqué dans la plante et assimilé l'ARN interférent en question, celui-ci empêchera la production de la protéine vitale et l'animal mourra. On peut dans ce cas considérer que la plante a été transformée en poison pour ces insectes. Une étude canadienne publiée en 2009 a montré que la technique fonctionnait avec plusieurs parasites bien connus, comme le tribolium rouge de la farine, le puceron du pois ou le sphinx du tabac. Autre point important de cette étude : il est possible de cibler une espèce sans porter préjudice à ses cousines proches. Ces chercheurs ont ainsi choisi un gène présent chez quatre drosophiles, mais dont l'écriture varie suivant les espèces. En sélectionnant très précisément un petit morceau du code génétique spécifique à l'une de ces mouches, il a été possible d'éteindre le gène chez elle, alors qu'il demeurait actif chez les trois autres espèces.

Ainsi que l'explique Science, les premières plantes OGM à ARN interférent devraient arriver sur le marché d'ici à la fin de la décennie. Les semenciers se sont mis en ordre de bataille, comme le Suisse Syngenta qui, pour plus de 400 millions d'euros, a racheté en 2012 l'entreprise belge DevGen, spécialiste de l'interférence ARN. Monsanto n'est pas en reste qui, toujours en 2012, s'est allié à un autre champion de cette biotechnologie, Alnylam Pharmaceuticals. Par ailleurs, au cours de l'année écoulée, les chercheurs de Monsanto ont publié deux articles (ici et là) dans lesquels ils expliquent avoir mis en sommeil, par interférence ARN, un gène de la chrysomèle des racines du maïs, insecte qui coûte un milliard de dollars par an aux producteurs de maïs américains.

Toute la question est désormais de savoir si ces OGM produisant des micro-ARN interférents seront sans risque pour les mammifères (hommes ou bétail) qui les consommeront. On a longtemps pensé (et certains le pensent toujours) que ces minuscules molécules étaient trop fragiles pour résister au processus de digestion. Mais une étude chinoise publiée en 2011 par la revue Cell Research est venue jeter le doute : ses auteurs affirmaient avoir retrouvé dans le sang d'humains des micro-ARN interférents provenant de plantes diverses et notamment du riz. Et un de ces ARN interférents était même capable de réguler l'élimination du cholestérol !

L'étude ne parlait absolument pas des futurs OGM, mais cela n'a pas empêché le site AlterNet de faire le rapprochement et de lancer l'alerte. De ce long pamphlet contre les OGM, pas toujours très exact, je retiendrai la seule proposition scientifique sensée : avant toute commercialisation d'une plante transgénique fonctionnant sur le principe de l'interférence ARN, il faudra évidemment prendre la précaution élémentaire de vérifier que le micro-ARN sélectionné n'ira pas, par un hasard malheureux, éteindre un gène d'Homo sapiens ou des principaux animaux d'élevage.

Pour le reste, on laissera aux hommes politiques, aux lobbies de tout bord et aux instituts de sondage le soin de décider si les OGM doivent ou pas être cultivés...

http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2013/08/18/la-strategie-diabolique…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 19 Jan - 06:03 (2015)    Sujet du message: MONSANTO'S NEWEST GMO FOOD WEAPON...WHEAT Répondre en citant

MONSANTO'S NEWEST GMO FOOD WEAPON...WHEAT



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=l_7HhEZdTNQ
https://www.youtube.com/watch?v=RKlng3IC1mk


Dernière édition par maria le Mer 29 Avr - 04:07 (2015); édité 4 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mer 29 Avr - 04:01 (2015)    Sujet du message: 19 OGM AUTORISES DANS L'UE Répondre en citant

19 OGM AUTORISES DANS L'UE



Par: rédaction
24/04/15 - 15h57  Source: Belga  © ap.


L'Union européenne a autorisé vendredi l'importation et la commercialisation de 19 OGM, deux jours après avoir proposé aux Etats membres une réforme leur permettant d'interdire leur utilisation sur leur territoire.
Onze produits de la multinationale américaine Monsanto - plusieurs variétés de soja, maïs, colza et coton - figurent au nombre des OGM autorisés, a précisé la Commission dans un communiqué. Les huit autres sont des produits de la firme américaine Dupont et des groupes allemands Bayer et BASF. Dix-sept de ces OGM sont destinés à l'alimentation animale et humaine, deux sont des fleurs coupées.

Anciennement "en suspens"
Ces autorisations "étaient en suspens", car les Etats membres ne sont pas parvenus à constituer une majorité pour ou contre leur commercialisation. L'autorisation est immédiate et vaut pour dix ans. Si les gouvernements européens approuvent la réforme présentée mercredi, ils pourront interdire l'utilisation des OGM sur leur territoire.

Santé
Dans le cas contraire, les règles applicables seront celles qui ont conduit la Commission européenne à autoriser la commercialisation des OGM ne présentant aucun risque pour la santé animale et humaine dans l'ensemble de l'UE, solution réclamée par les grands groupes.

Intérêts américains
Greenpeace a accusé le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, "de ne pas avoir l'intention de rapprocher l'Europe des citoyens, comme il l'a promis, et d'agir en faveur des intérêts des Etats-Unis et de Monsanto".

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2298352/2015/04/24/19-…


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:14 (2016)    Sujet du message: OGM - PESTICIDES - AGRICULTURES

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> LA RELIGION MONDIALE ET L'ONU : SES VUES ET AGENDA SUR LE TRANSHUMANISME, CLONAGE, AGENDA DE DÉPOPULATION -> OGM / GMO PESTICIDES ET AGRICULTURES (PA2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com