LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

SCANNER LES POPULATIONS ET ADN + FOUILLE CORPORELLE - P.1

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> LA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEAST -> SCANNER LES POPULATIONS ET ADN + FOUILLE CORPORELLE (TSA)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Jeu 8 Sep - 17:24 (2011)    Sujet du message: SCANNER LES POPULATIONS ET ADN + FOUILLE CORPORELLE - P.1 Répondre en citant

Administrateurs :maria
Forum LE VOILE DÉCHIRÉConnecté sous maria | Se déconnecter
en ligne : Il y a 9 connectés. Cliquez pour voir la liste
Inscription
|
Profil
|
Messages Privés
|
Recherche
|
Online
|
Aide
| Créer un blog gratuit



Index du forum
LA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEAST
SCANNER LES POPULATIONS ET ADN + FOUILLE CORPORELLE


Notification par email
|
Prévenir les modérateurs
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8  Suiv.

Auteur :Sujet: SCANNER LES POPULATIONS ET ADN + FOUILLE CORPORELLE  Bas
 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 10/04/2007 12:56:18 (10/04/2007 21:56:18)



EUROPE : SCANNER LES PASSAGERS PLUTOT QUE LEURS BAGAGES : LE PRINCIPE DE L’INTEGRITE PHYSIQUE DE L’INDIVIDU EN DANGER

Chers amis,

Au nom de la sacro-sainte INQUISITION contre les «terroristes», véritable chasse aux sorcières des temps modernes, et au nom de la société de la « sécurité intégrale » (une des plus grandes mystifications de l’histoire humaine), NOS AEROPORTS EUROPEENS, sur base des dires de soi-disant « experts », SE PREPARENT A SCANNER LES PASSAGERS PLUTOT QUE LEURS BAGAGES !!!   L’article ci-dessous le confirme (on y parle, notez-le bien, de PARIS, en France ! Or, d’après les propos, on pourrait facilement s’imaginer aux U.S.A. fascistes du dictateur Bush !).

C’est un premier pas vers la VIOLATION DU PRINCIPE DE L’INTEGRITE PHYSIQUE DE LA PERSONNE.  Et c’est tout bonnement INTOLERABLE !!!  

Car ils vont commencer par PROFILER les passagers, et à nouveau sur base de critères tout à fait arbitraires : ce sera «basé sur des signes suspects repérés dans les papiers, l’itinéraire, l’apparence ou le comportement du passager».  Donc, si votre comportement SEMBLE «SUSPECT» (pour une raison ou l’autre) ou si votre tête ne revient pas à un contrôleur, on va vous scanner, vous interroger, vous fouiller etc. avant que vous puissiez embarquer dans l’avion !  

Et on voudrait encore nous prétendre que ce genre de contrôle pourrait se faire "sans stigmatiser tel ou tel groupe d’individus en fonction de leur race, de leur nationalité ou de la couleur de leur peau"! C\'est un comble! QUEL CULOT!  

La SURVEILLANCE PERMANENTE et le CONTRÔLE TOTAL DES POPULATIONS de la planète ONT DEJA COMMENCE : cartes d’identité électroniques, bases de données centralisées, caméras de vidéosurveillance omniprésentes, passeports biométriques (imposés de manière totalitaire par les U.S.A, l’OACI – Organisation de l’Aviation Civile Internationale et les chefs de gouvernement soi-disant si «inquiets pour la sécurité de leur pays et de leurs citoyens»).  

MAIS CE N’EST PAS ENCORE ASSEZ !  Non, il faut aussi s’attaquer DIRECTEMENT à l’individu et le menacer PHYSIQUEMENT !  Ainsi, il y a une profanation TOTALE de l’individu : une menace PSYCHOLOGIQUE (surveillance de tout moment, crainte du système permanente, menace omniprésente) et une menace PHYSIQUE (fouilles, scans, rayons X, interrogatoires – et nous savons jusqu’où le mot «interrogatoire» peut aller en ces temps sordides de restauration officielle de la TORTURE… ).  

Ce genre de système est en train d’instaurer, DANS NOS PAYS AUSSI, UNE DICTATURE DE FAIT, UN SYSTEME ORWELLIEN, UNE GESTAPO DE FAIT !    

Ce genre de chose se produit TOUT AUTOUR DU MONDE, EN CE MOMENT MEME !!!  

Vous l’aurez compris, il s’agit d’un PROJET MONDIAL ! Et qui dit «projet mondial» dit Nouvel Ordre Mondial, cet agrégat politico-économico-financier d’institutions supranationales, de multinationales, de méga-banques et de think tanks puants (que j’appelle dorénavant les «stink tanks»), cet agrégat qui pourrit la planète et qui nous pourrit la vie.    

Les aéroports sont en train de se transformer en camps de détention, les passagers sont SYSTEMATIQUEMENT traités comme des CRIMINELS POTENTIELS (et non plus comme des touristes ou des hommes d’affaire), et les avions se transforment en prisons volantes…  


Mais cela risque encore d’aller BEAUCOUP PLUS LOIN ENCORE ! Je vous proposerai en effet d’ici peu des articles sur la PIRE PROFANATION, sur l’ABOMINATION ULTIME : la pénétration du système SOUS LA PEAU ET/OU DANS LE CORPS DES INDIVIDUS, AINSIN QUE L’INVASION DE LEUR PENSEE ET LA SUPPRESSION DE LEUR VIE PRIVEE ET DE LEURS LIBERTES LES PLUS SACREES, Y COMPRIS LE LIBRE-ARBITRE ET LA LIBERTE DE PENSEE !      

Et tout ceci, chers amis, a été PREVU et PREMEDITE DEPUIS BELLE LURETTE PAR CETTE MALEFIQUE «ELITE» MONDIALE, cette engeance nazie !    

L’article ci-dessous est à nouveau présenté de façon «positive» par les mass médias vendus aux méga-groupes de presse multinationaux (une fois encore) et aux gouvernements. La peste soit de ces journaleux propagandistes qui servent la cause de l’Establishment mondial, qui leurrent le peuple et le gardent dans l’ignorance et le mensonge !  

Je vous laisse à présent lire l’article ci-dessous…

Bonne lecture, ET BONNE INSURRECTION !    

Vic


Source : journal belge «Metro» ( http://www.metrotime.be ) du lundi 02 octobre 2996, p.3

SCANNER LES PASSAGERS PLUTÔT QUE LEURS BAGAGES

PARIS - Ce sont les passagers, et non les bagages qu’ils transportent, qui devraient être passés au crible dans les aéroports pour éviter les attaques terroristes, estiment des experts . Et il est possible de le faire sans stigmatiser tel ou tel groupe d’individus en fonction de leur race, de leur nationalité ou de la couleur de leur peau.

«On dépense beaucoup de temps et d’argent pour confisquer des limes à ongles. Mais dans l’histoire de l’aviation, citez-moi un seul exemple de quelqu’un ayant tenté de détourner un avion avec une lime à ongles. Ca n’existe pas!» explique Christophe Naudin, spécialiste en sûreté aérienne.

«Depuis des années, la protection aérienne a été axée sur le contrôle des objets transportés par les passagers alors que l’objet en lui-même est inerte. Il faut modifier ce concept et s’intéresser aux personnes,» ajoute M. Naudin.

Ainsi, nombre d’experts préconisent de s’inspirer de la méthode mise au point depuis des décennies par les autorités israéliennes: faire surveiller, inspecter et longuement interroger les passagers dès leur arrivée dans l’aérogare par des spécialistes, formés pour détecter dans leur comportement les incohérences et les signes de nervosité qui ne peuvent être dissimulés . Mais cela demande beaucoup de temps, de personnel et de moyens financiers pour leur formation. Certaines organisations de défense des droits de l’Homme soulignent les risques d’abus que présente cette technique. Pour Martin Aggar, directeur de la branche «Transport» de la société anglaise GAS Security Services, «le profilage des passagers ne veut pas dire un profilage racial ou religieux (...) C’est un bref interrogatoire d’analyse de risques. Il a lieu dans l’aérogare et est basé sur des signes suspects repérés dans les papiers, l’itinéraire, l’apparence ou le comportement du passager »


--Message edité par maria le 2011-01-30 10:38:34--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 11/04/2007 00:37:10 (11/04/2007 09:37:10)

UN AEROPORT VA ETIQUETER LES PASSAGER

Par Mark Ballard. Publié le jeudi 12 octobre 2006 à 17:05 GMT.

Les chefs de sécurité d'aéroport et les malades de l'efficacité pourront garder étroitement à l’œil les passagers de l'aéroport en les étiquetant avec une puce à radiofréquence haute puissance développée à l’University of Central London (Université de Londres Central).

La technologie va être testée à l'aéroport de Debrecen en Hongrie après avoir été développée pendant deux ans et demi par l’University College of London en tant qu'élément d'un consortium basé en Europe et nommé Optag.

Le Dr Paul Brennan, du groupe des antenne et radar de l’University College of London, a dit que son équipe avait développé un tag (=étiquette) d'identification par radiofréquence bien plus avancé que ceux qui ont été utilisés jusqu’ici pour étiqueter les produits des supermarchés.

On dira aux gens de porter ces étiquettes radiofréquence autour du cou lorsqu’ils arrivent à l'aéroport. L'étiquette informerait un système informatique de leur identité et de leurs coordonnées. Le système pisterait alors leurs activités dans l'aéroport en utilisant un réseau de caméras à haute définition.

«[[i]Ces étiquettes] possèdent une longue portée, de 10 à 20m[/i],» a dit Brennan, «et le système a été conçu de façon à ce que l'étiquette puisse être localisée au mètre près, et il peut localiser des milliers d'étiquettes dans un même secteur à un moment donné

Les tags RFID peuvent normalement seulement transmettre leur présence à des lecteurs à quelques centimètres de distance, et leur localisation est difficile à saisir.

Le projet, appelé "Improving airport efficiency, security and passenger flow by enhanced passenger monitoring" («Amélioration de l'efficacité des aéroports, de la sécurité et du flux des passagers par la surveillance des passagers»), utilise €2 millions de fonds européens de façon à ce que les aéroports puissent rassembler les gens en troupeau via le système de l'aéroport.

Colin Brooks, coordinateur chez Optag, a dit que le test déterminerait si ces étiquettes sont applicables à la lumière de problèmes évidents, telle que la possibilité que les gens puissent entourer leur étiquette pour éviter la détection, ou les échanger avec une autre personne.

Une solution pourrait être d'exiger que les personnes utilisent leur étiquette pour passer à travers des portes placées dans tout l'aéroport, a-t-il dit. Peut-être un peu comme un berger pourrait fermer la barrière de son pâturage et vérifier les étiquettes sur ses moutons pendant qu'ils passent dans le champ.


Source : http://www.theregister.co.uk/2006/10/12/airport_rfid/

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 12/04/2007 09:15:01 (12/04/2007 18:15:01)

!!! ROYAUME-UNI : DES CAMERAS QUI METTENT A NU : VIOLATION DE TOUTE DIGNITE HUMAINE AU NOM DE LA «LUTTE CONTRE LE TERRORISME» !!!

Chers amis,

Je pleure aujourd’hui sur le sort de ce si beau et si pittoresque pays qu’est la Grande-Bretagne, l’un des plus anciens états démocratiques comprenant le premier parlement européen historique et qui est en train de se changer aujourd’hui en un BOURBIER LIBERTICIDE ET FASCISTE!    

Au nom de la sacro-sainte « lutte contre les terroristes » et contre les «attentats-suicides» qui aide à faire passer et à justifier N’IMPORTE QUELLE MESURE DE SUPPRESSION DES LIBERTES, voici qu’après les caméras de vidéosurveillance CCTV, après les cartes d’identité électroniques (qui furent imposées de façon tout à fait dictatoriale), après les passeports biométriques, après les tags RFID, après les appareils biométriques, après le pistage et la surveillance des automobilistes par boîtiers électroniques ou plaques d’immatriculation à puce RFID, après les contrôles inhumains et intrusifs dans les aéroports et les stations de métro, voilà que l’on commence à placer, dans les rues de Londres, DES CAMERAS QUI METTENT LES GENS A NU!!!    

ET LES GENS ACCEPTENT ENCORE CELA?!?!?    Voilà en tout cas qui devrait décourager les touristes soucieux de leur vie privée et de leur dignité!  

Où est passé le respect?  Où est passée la dignité?  OU SONT PASSES LES DROITS CONSTITUTIONNELS, LES DROITS DE L’HOMME ET LES LIBERTES LES PLUS ELEMENTAIRES???    

Je vais vous le dire : ils ont pratiquement DISPARU SOUS LES COUPS DE BOUTOIR DE BLAIR ET DE SON GOUVERNEMENT FELON, LE TOUT SOUS LE PRETEXTE FOURBE DE LA SOCIETE DE LA SECURITE INTEGRALE (QUI EST UNE MYSTIFICATION ABSOLUE)!    

Les Britanniques vont-ils donc accepter à présent d’être filmés NUS et d’être matés par les KAPOS du nouveau régime totalitaire?    

Mes amis, je parle des pauvres citoyens du Royaume-Uni, mais NOUS, dans les autres pays européens, NOUS SOMMES TOUT AUTANT MENACES EN CE QUI CONCERNE NOS LIBERTES !!!   Nous sommes sur la MEME VOIE qui mène à la dictature, tout comme c’est le cas aux USA (qui se sont transformés en dictature nazie) ou à présent, tristement, en Grande-Bretagne "made in Big Brother" !  

Nos libertés ont déjà diminué FORTEMENT, elles aussi, et de multiples lois, mesures et technologies liberticides ont DEJA fait leur apparition dans nos pays également, dans la plus grande indifférence!    

Il est plus que temps que les populations se REVEILLENT, REFUSENT les prétextes bidons que les gouvernement pourris leur servent et se REVOLTENT, tout en EXIGEANT que les libertés et que la vie privée soient maintenues COÛTE QUE COÛTE!!!   Sans quoi, c’est vers l’ignoble système du Nouvel Ordre mondial que nous fonçons, un système de CONTRÔLE, de SURVEILLANCE et de REPRESSION DES POPULATIONS!!!    

Le triste article, ci-dessous… Vic.


Source : journal belge «Metro» (http://www.metrotime.be) du lundi 06 novembre 2006, p.1.

 DES CAMERAS LONDONIENNES QUI METTENT A NU

Londres – La Grande-Bretagne pourrait devenir le pays où les gens sont le plus souvent surveillés par les autorités, annonçait hier le « Sunday Times » dans une allusion aux nouvelles caméras utilisées à Londres. Ces petites merveilles technologiques, qui permettent de voir au travers des vêtements des gens, ont, en effet, été installées dans certains quartiers de la capitale britannique.

Selon les responsables, ils sont les premiers au monde à utiliser ce système dans des endroits publics et cela constitue une étape importante dans la lutte contre les attentats-suicide.


--Message edité par maria le 2007-04-13 18:41:37--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 14/04/2007 08:11:29 (14/04/2007 17:11:29)

DES RAYONS X «VOYEURS» UTILISES DANS LES AEROPORTS AMERICAINS

Washington – Un nouvel appareil à rayons X destiné à être utilisé aux points de contrôles dans les aéroports américains soulève l’inquiétude de certains défenseurs des libertés qui estiment que leur emploi revient à un déshabillage virtuel. Un de ces appareils radio va être expérimenté en décembre à l’aéroport international de Phoenix en Arizona. Il est capable de détecter des objets non-métalliques et des armes sur un corps humain. Mais certains défenseurs des libertés estiment que ces machines posent des problèmes déontologiques en enfreignant l’intimité des passagers. Elles affichent en effet des images précises des corps dénudés et leur utilisation pourrait aboutir à des abus, en paraissant sur Internet par exemple.

http://www.aclu.org


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 15/04/2007 08:56:33 (15/04/2007 17:56:33)

PAY WITH YOUR FINGERPRINT

Would you ever pay for groceries with a fingerprint? Some executives say that such technology, known as biometrics, will become more commonplace in the retail industry this year. Biometrics offers advantages over loyalty cards, says one grocery exec, because a fingerprint definitively ID's people and prevents them from swapping cards.

Forbes

http://www.forbes.com/feeds/ap/2007/01/17/ap3337036.html


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 16/04/2007 10:02:42 (16/04/2007 19:02:42)

FICHAGE GENETIQUE DES CLANDESTINS AUX USA

Selon le New York Times, les Etats-Unis s'apprêtent à prélever systématiquement un échantillon d'ADN sur les personnes détenues par les autorités fédérales.

La nouvelle réglementation adoptée en janvier dernier vise à rendre ces prélèvements ausis banals que les relevés d'empreintes digitales. Les immigrés clandestins, qui représdentent l'immense majorité des individus arrêtés par le FBI, devraient être la population la plus concernée par cette mesure.

L'ACLU, Association de défense des droits civiques, a dénoncé une "violation des valeurs américaines fondamentales en matière de droit à la vie privée".


--Message edité par maria le 2007-04-16 19:10:43--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 16/04/2007 10:11:18 (16/04/2007 19:11:18)

PRÉLÈVEMENTS ADN APRÈS LE VOL DU SCOOTER D'UN FILS SARKOZY

Source : journal français Direct Soir - http://www.directsoir.net  - du mardi 6 février 2007, p.10.

30/01/2007 - 19h11
 
PARIS (Reuters) - L'utilisation par la police de prélèvements d'ADN dans le cadre de l'enquête sur le vol d'un scooter appartenant à un fils de Nicolas Sarkozy a déclenché une nouvelle polémique autour du candidat UMP à la présidentielle.

Le candidat UDF, François Bayrou, a ainsi dénoncé deux poids, deux mesures". En déplacement à Londres, le ministre de l'Intérieur a dénoncé des "attaques stupides" et "basses".

"La campagne électorale ne doit pas prêter à des attaques aussi stupides et aussi basses", a dit Nicolas Sarkozy aux journalistes qui l'accompagnaient. "Les policiers font leur travail. Je vous demande de laisser mes enfants en dehors de tout ça. Ils n'ont rien demandé."

"Ça ne mérite aucune polémique et le désarroi du Parti socialiste ne doit pas le conduire à abaisser à ce point le niveau de la campagne", a-t-il ajouté, par allusion aux récentes attaques venues du PS.

Selon Le Parisien, qui a révélé l'information, "les grands moyens ont été utilisés pour retrouver" le scooter volé le 7 janvier à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

"Fait rare, un relevé d'empreintes et deux prélèvements d\'ADN ont été décidés pour accélérer l'enquête" une fois l'engin récupéré en Seine-Saint-Denis, écrit-il.

"Cette initiative a permis de localiser rapidement trois personnes", ajoute Le Parisien, deux mineurs de 17 ans et un majeur de 18 ans, qui ont été mis en examen.

Le scooter a été retrouvé incidemment le 16 janvier par une patrouille qui recherchait des objets volés à Bobigny, a précisé un porte-parole de la Direction générale de la police nationale (DGPN).

L\'enquête a montré qu'il appartenait à l'un des fils du ministre de l'Intérieur et des témoins ont dit avoir vu deux jeunes tourner autour de l'engin.

"Pour confondre les auteurs, on a procédé à des relevés", a dit le porte-parole, soulignant qu'il y avait actuellement "une banalisation de ce type de prélèvements".

Selon Patrick Hamon, porte-parole de la Direction générale de la police nationale, la police a procédé en 2006 à 29.852 prélèvements ADN, contre 2.114 en 2003.

Pour François Bayrou, président de l'UDF, cette affaire montre que "nous vivons dans la France des deux poids, deux mesures".

"Elu président de la République, je ferai que les règles qui s'imposent aux uns s'imposent aux autres", a ajouté le dirigeant centriste, qui était interrogé au micro de RTL.

Selon le Parisien, qui dit citer des statistiques du ministère de l'Intérieur, sur les 85.167 vols de deux-roues l'an dernier, seuls 6.908 ont été élucidés, soit un taux de 8%.



 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 16/04/2007 10:13:11 (16/04/2007 19:13:11)

REFUS ADN, UNE NOUVELLE LUTTE CONTRE BIG BROTHER

Pour avoir refusé d’ouvrir la bouche et d’y laisser prélever sa salive, Benjamin Deceuninck, un agriculteur de vingt-six ans, devra payer une amende de cinq cents euros.

(D’après un billet de Matthieu de Taillac) L’intéressé est un des membres du collectif français Refus ADN, qui milite devant les tribunaux pour préserver la confidentialité de l’ADN. Celui-ci étant unique, il permet d’identifier à une personne avec une sécurité presque absolue.

En juin 2006, la gendarmerie l’a convoqué pour extraire un peu de salive de sa bouche, et ainsi établir son code génétique pour garder l’information dans un dossier national, avec quelque 300 000 autres personnes fichées.
 
En effet, cinq ans auparavant, en 2001, Deceuninck avait commis l’une des 137 infractions qui autorisent à la police à exiger son identité génétique. Son infraction a consisté à faucher un champ de betterave transgénique, comme des dizaines d’écologistes activistes en France, pour attirer l’attention sur les risques de ce type de produits agricoles.

Une centaine de Français ont déclaré leur opposition à l’archivage des données ADN. Ils justifient leurs positions par des arguments politiques. Ils craignent en effet la constitution d’une base de données génétiques, servant à classer les individus en fonction de leur appartenance politico-religieuse, un peu comme l’avait décrit Georges Orwell dans son roman 1984.
 
Quand a été créé le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) par le gouvernement du socialiste Lionel Jospin, en 1998, il devait se limiter à conserver les données des délinquants sexuels. Mais peu à peu, les lois successives ont étendu la liste des cas pour lesquels on peut réclamer l’ADN d’un individu.

Deux mois après les attentats de du 11 septembre 2001, les législateurs ont inclus entre autres les actes de terrorisme, les attaques contre les personnes et contre les biens quand ils sont accompagnés de violence (incendies, destructions...).
 
En 2003 la loi de sécurité intérieure, connue aussi comme loi Sarkozy, donne la possibilité d’exiger l’ADN d’une personne pour des infractions plus légères. En outre, cette réforme prévoit la possibilité d’exiger l’identité génétique non seulement de personnes condamnées par la Justice, mais aussi de simples suspects.
 
Benjamin Deceuninck organise la résistance contre ces divers durcissements de la loi avec le collectif Refus ADN, qui regroupe les opposants à l’existence des archives génétiques.
 
«C’est un outil démagogique qui ne résout rien», déclare Deceuninck. Il cite le cas britannique, où trois millions de personnes ont leur fiche, pour montrer l’inefficacité du registre. En outre, il rappelle que parmi les 300 000 entrées de la base de données française, 180 000 correspondent à des individus qui n’ont commis aucune infraction.

Jean-Jacques Gandini, l’avocat de Benjamin Deceuninck, membre de la Ligue des droits de l’homme, explique que la loi Sarkozy a permis l’utilisation du FNAEG pour les «trois quarts du Code pénal». Il critique aussi le fait que les données génétiques sont conservées quarante ans. «Pendant quarante années on considère les personnes inscrites dans les archives comme des suspects potentiels, c’est un risque pour les libertés fondamentales», juge-t-il.


http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=17382


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 10/05/2007 08:51:01 (10/05/2007 17:51:01)

FRANCE : FICHAGE GENETIQUE DE 2 ENFANTS POUR UN MENU LARCIN !!!

Chers amis,

Mes commentaires après l'article choquant et répugnant ci-dessous...  

Vic.


Source : http://www.lemonde.fr/

A 8 ET 11 ANS, ILS SONT MENACÉS DE FICHAGE GÉNÉTIQUE POUR VOL DE JOUETS

LEMONDE.FR | 05.05.07 | 17h10

Leur père est choqué. Deux frères de 8 et 11 ans pourraient se voir prélever leur ADN, par la gendarmerie, pour avoir volé deux tamagotschi et deux balles rebondissantes dans un hypermarché du Nord, raconte Le Parisien, samedi 5 mai 2007. Les échantillons seraient conservés dans le fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg).

Des gendarmes se sont rendus cette semaine au domicile familial. "Ils venaient nous apporter une convocation pour vol dans la mesure où le magasin a porté plainte, explique le père au Parisien. Ils ont expliqué à mon fils aîné qu'il serait photographié, qu'on lui prendrait ses empreintes digitales et aussi ses empreintes génétiques, ajoutant même que mon fils ne pourra pas forcément faire le métier qu'il veut plus tard car il sera fiché !"

Comme beaucoup de Français, le père pensait que le fichage génétique était réservé aux délinquant sexuels, et aux adultes. Pour surprenant que cela puisse paraître, il n'en n'est rien, précise Le Parisien. La loi ne prévoit ainsi pas d'âge minimum, rappelle le quotidien.

ELARGISSEMENT CROISSANT DU FICHAGE DEPUIS 2003

Depuis la loi Sarkozy sur la sécurité intérieure de 2003, une centaine de délits obligent à se soumettre au prélèvement génétique. Limitée, à l'origine, aux infractions sexuelles, la législation concerne aujourd'hui les meurtres et les cambriolages, les vols simples, les tags ou les dégradations. Il concerne désormais les personnes condamnées mais aussi les simples suspects.

Depuis l'entrée en vigueur de ces dispositions, le Fnaeg explose. De 2003 à 2006, le nombre de profils enregistrés est passé de 2 807 à plus de 330 000. Bien que ce système ait permis d'élucider plus de 5 000 affaires, ceux qui s'opposent aux prélèvements dénoncent l'instauration d'un "répertoire de masse". Les refus de prélèvements génétiques pour des petits délits se multiplient, entraînant des procès.

"CE N'EST PAS DU BÉTAIL QUE L'ON DOIT MARQUER AU FER" Le père des auteurs du larcin s'opposera au fichage génétique de ses enfants, le cas échéant, malgré les lourdes sanctions prévues pour les contrevenants : jusqu'à un an d'emprisonnement et 15 000 euros d'amende.

"Ce n'est pas du bétail que l'on doit marquer au fer", plaide-t-il dans Le Parisien. Les parents des deux chapardeurs les ont punis et sermonnés et se réjouissaient initialement du passage des gendarmes et de ses vertus pédagogiques.

"Cette situation met en lumière les dérives possibles de l'utilisation abusive du fichage génétique", réagit Josiane Bigot, magistrat et président du Réseau pour l'accès au(x) droit(s) des enfants et des jeunes, dans Le Parisien.

Le père et les deux fils étaient convoqués samedi après-midi à la gandermerie pour "audition des enfants"

Le Monde.fr


COMMENTAIRE :

Chers amis,

J'ignore si vous le savez ou si vous en êtes encore CONSCIENTS, mais ceci est GRAVISSIME !  

Dans un pays soi-disant basé sur les droits de l'homme et sur la liberté ("LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE"), un pays qui se prétend encore "démocratique" (une ILLUSION, désormais !  ), en arriver à FICHER GENETIQUEMENT 2 ENFANTS (des ENFANTS, bordel !   ) pour un MENU LARCIN, c'est vraiment ATROCE, INHUMAIN et (désolé de le dire) NAZI !!!    

Ceci vous prouve SANS LE MOINDRE DOUTE POSSIBLE que votre société se transforme en PRISON A CIEL OUVERT, et que CHACUN est considéré non plus comme un citoyen ou une personne respectable, MAIS COMME UN VULGAIRE CRIMINEL !

Ami(e)s de France, vous venez d'élire un FASCISTE qui prône la "sécurité intégrale" (donc la DICTATURE TOTALE SANS AUCUNE LIBERTE) et la REPRESSION à la tête de votre Etat !  

SOYEZ CONSCIENTS DU FAIT QUE SARKO A BIEN DIT QUE S'IL ETAIT ELU PRESIDENT, LES MESURES DE "SECURITE" SE MULTIPLIERAIENT !  

Sarkozy sera votre George W. Bush ou votre Tony Blair, bref une autre espèce d'ANTICHRIST.  

Vous allez déguster !  

IL EST TRES GRAND TEMPS QU'UNE REVOLUTION EN BONNE ET DUE FORME SE LEVE  , AVANT QUE L'ON NE PUCE LES ENFANTS ET TOUTE LA POPULATION EN SOUS-CUTANE AFIN DE POUVOIR CONTROLER LEUR MENTAL ET LEUR COMPORTEMENT !!!  

SI ON OSE PRENDRE DES MESURES SI DRACONIENNES POUR LES ENFANTS, N'ALLLEZ SURTOUT PAS PENSER QU'IL EN IRA DIFFEREMMENT POUR LES ADULTES, TOUTES CATEGORIES CONFONDUES !!!  

LA REVOLUTION, OU UN ESCLAVAGE INHUMAIN ET ABSOLU : TEL EST DESORMAIS VOTRE CHOIX, SANS AUCUNE AUTRE POSSIBILITE D'ALTERNATIVE !  

Vic


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 23/05/2007 23:29:08 (24/05/2007 08:29:08)

HEALTH FEAR OVER NEW AIRPORT SCANNERS

London Evening Standard
Tuesday, May 22, 2007

New X-Ray scanners at British airports could be exposing passengers to potentially dangerous levels of radiation, according to one senior radiologist.

The machines are designed to "strip search" passengers by using low-level X-Rays, which produce an image of their bodies, revealing whether they are secretly carrying weapons, explosives or illegal drugs.

But the scanners may not be safe for certain people, particularly children and women in the early stages of pregnancy, according to Dr Sarah Burnett, who works as an independent radiologist in London.

"It is illegal to expose people to any level of radiation without medical justification," said Dr Burnett, who raised her concerns after being asked to undergo a full-body scan at Luton Airport.

"So how is it that the Government is allowed to irradiate us willy-nilly at airports?

"I am particularly concerned about the potential effects on women in their first trimester of pregnancy.

"That is when the risks of the baby developing genetic abnormalities are highest because radiation exposure can damage the body's reproductive DNA."


Called the Rapiscan Secure 1000, the device looks like a big filing cabinet and fires a low-energy X-Ray beam over the body.

It has been trialled mainly at Heathrow, where four have been in use over the past couple of years.

However, it has already attracted controversy for producing revealing images clear enough to make out passengers' genitalia.

Indeed, U.S. airports have now refused to use them until the manufacturer can promise more privacy.

The X-Rays penetrate one-tenth of an inch into the body, enough to detect any devices or drugs hidden just under the skin.

According to Rapiscan Systems, the California-based company which makes the machines, each scan generates only three microrems of radiation - compared to 10,000 in a chest X-Ray.

The firm claims this is no higher than the amount that the body is normally exposed to every five minutes from "natural" radiation in the atmosphere.

The company also says that frequent flyers would need to have at least 5,000 scans a year before there would be any health threat.

What's more, it adds that longhaul passengers will soak up more so-called radiation during the flight, from the plane's equipment, than from the scan.

However, last year the Transport and General Workers Union investigated claims that five female security guards suffered miscarriages as a result of prolonged exposure to radiation from using the machines at Heathrow.

"The machines are referred to as 'low-dose', but there is a school of thought that there is no 'safe' radiation dose," said Dr Burnett, who has had 15 years' experience working in the NHS.

"It is true that passengers are exposed to 'cosmic' radiation within the aircraft, but there's nothing they can do about that - it can't be avoided.

"We can, however, avoid deliberately exposing people to radiation
."

The British Airports Authority said passengers are free to refuse the X-Ray. But if they do, they will then have to be hand-searched.

Dr Gill Markham from the Royal College of Radiologists urged passengers not to worry, as the dose is so low it is unlikely to cause harm.

But women who think they may be in the early stages of pregnancy should tell airport staff if asked to have the scan.


http://www.prisonplanet.com/articles/may2007/220507scanners.htm

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 31/05/2007 01:19:39 (31/05/2007 10:19:39)

COLLECTIF CONTRE LE FICHAGE ADN EN FRANCE !

Chers amis,

Celles et ceux d'entre vous qui tiennent à leurs libertés seront heureux d'apprendre l'existence d'un COLLECTIF QUI LUTTE CONTRE LE FICHAGE ADN DES INDIVIDUS !  

Ce genre de fichage, rappelons-le, est devenu OFFICIEL, BANAL et GENERALISE au Royaume-Uni dictatorial et fasciste, et c'est à présent EN FRANCE que ce genre de contrôle BARBARE et NAZI est en train de se répandre pour toute une dérie de personnes   (et le but est bien entendu la GENERALISATION de ce genre de mesure à TOUTE la population  ) : valeureux fermiers ayant brûlé un champ d'abominables plants OGM mutants et dangereux pour la santé et l'environnement, personnes ayant effectué de petits vols (délit mineur) avec rébellion (vous constaterez combien la notion de REBELLION entraîne à présent systématiquement une répression inhumaine... ainsi, COMME AUX USA, tout activiste, militant, gréviste, contestataire, objecteur de conscience etc. devient la CIBLE de procédures infectes telles que le fichage ADN.   Et ceci se passe CHEZ NOUS !  ) !

Le site de ce collectif, situé sur http://refusadn.free.fr/ , correspond tout à fait au juste combat à mener contre la fascisation que nous sommes en train de subir...  La grande bannière présente sur leur site signale fièrement : "NON A LA SOCIETE DE BIG BROTHER !". Un slogan avec lequel je suis d'accord à 2000 % !  

Bref, ce collectif REFUS ADN mérite toute votre attention et toute votre estime, car il combat une des nombreuses mesures LIBERTICIDES et REPRESSIVES que le gouvernement français démoniaque actuel est en train de mettre en place pour CHACUN DANS LE SILENCE LE PLUS ASSOURDISSANT ET SANS LA MOINDRE REACTION.  

Je vous invite donc à vous rendre sur ce site, à lire les messages et à rejoindre leur action.  

Amicalement, Vic.

P.S. : je vous recommande chaudement de jeter régulièrement un coup d'oeil extrêmement attentif sur les sites gouvernementaux et sur les projets de loi en préparation, afin de pouvoir réagir bien AVANT que ces horreurs ne soient transformées en lois.  D'ailleurs, à ce stade avancé de dégradation des libertés, on est en droit de se poser la question suivante : une loi inique et importante votée par un gouvernement félon et sans la consultation du peuple doit-elle vraiment être respectée ?


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 08/06/2007 02:25:43 (08/06/2007 11:25:43)

PAYS-BAS : PIECE D’IDENTITE, EMPREINTES DIGITALES ET PHOTOGRAPHIE POUR CEUX QUI SOUHAITENT ACHETER DE LA MARIJUANA !

Chers amis,

Que l’on aime ou que l’on déteste, il faut bien reconnaître que les Pays-Bas ont longtemps été le symbole d’une certaine liberté en ce qui concerne la marijuana. Une liberté qui, dans ce Nouvel Ordre Mondial totalitaire dans lequel nous plongeons malheureusement à toute vitesse, ne pouvait évidemment plus être tolérée… et qui est en train d’être attaquée.  

AINSI, CEUX QUI VONT ACHETER DE LA MARIJUANA AUX PAYS-BAS (et à Maastricht surtout) DEVRONT DES A PRESENT FOURNIR UNE PIECE D’IDENTITE, DONNER LEURS EMPREINTES DIGITALES (BIOMETRIE, DONC !) ET ETRE PRIS EN PHOTO !    

Il ne manque plus que la présence des policiers et la mise en cabane directe… Bref, nous sentons bien que la société de REPRESSION est en train de s’implanter UN PEU PARTOUT EN EUROPE !  

Bien entendu, on commence avec les publics « sensibles » ou fragilisés, afin de GENERALISER la surveillance, le contrôle… et la répression.  

Vous remarquerez que les empreintes digitales et la biométrie (une technologie LIBERTICIDE, rappelons-le) deviennent de plus en plus répandues, ALORS QU’ELLES ETAIENT UTILISEES AUPARAVANT UNIQUEMENT POUR LES CRIMINELS AVERES !  

La tyrannie de la dictature sécuritaire est en train de s’installer.  

Aucune révolte, aucune insurrection…  Continuez de dormir, braves gens ! Votre esclavage (définitif !) s’en vient, et culminera avec l’abominable apothéose des puces implantables de contrôle comportemental, qui constituent le point de non-retour...  

LA REACTION, OU L’ESCLAVAGE ?  La décision appartient à chacun d’entre NOUS !  

Le triste article, ci-dessous…

BONNE INSURRECTION, OU BON ASSERVISSEMENT !  Vic.



Source : journal belge « Metro » ( http://www.metrotime.be ) du jeudi 31 mai 2007, p. 1.

PHOTO CONTRE MARIJUANA

Maastricht – Les amateurs de marijuana devront désormais fournir une pièce d’identité, des empreintes digitales et être pris en photo dans les coffee-shops de Maastricht,a déclaré hier le porte-parole des établissements autorisés à y vendre la drogue.

Ces nouvelles mesures visent à respecter la réglementation en vigueur.
S’il est théoriquement illégal de vendre de la marijuana aux Pays-Bas, les villes peuvent octroyer des permis de vente de moins de 5 grammes aux cafés. Maastricht, située près de la frontière belge, allemande et française, reçoit chaque année 4,5 millions de « touristes de la drogue », qui s’y rendent uniquement pour la marijuana.


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 17/06/2007 23:55:47 (18/06/2007 08:55:47)

ETAT-POLICIER D’EUROPE : UN FICHIER ADN COMMUN POUR TOUTE L’UNION !!!

Chers amis,

Dernièrement, nous avions vu les horreurs et les abus des bases de données ADN au Royaume-Uni et en France…  Je vous avais promis que si vous ne réagissiez pas, cette pratique LIBERTICIDE, DICTATORIALE et envahissante allait encore s’accroître et s’aggraver…

Car ce n’est pas seulement pour les criminels que l’on va utiliser ces bases de données d’ADN !  Non… d’ailleurs, au Royaume-Uni, des ENFANTS INNOCENTS en ont déjà fait les frais…  

Le projet du Nouvel Ordre Mondial, c’est de FICHER, CONTRÔLER, REPRIMER ET ASSERVIR CHAQUE CITOYEN (petit ou grand, ouvrier ou employé, de TOUTES les classes sociales !).

Il n’y a TOUJOURS pas eu de réaction… A présent, c'est CHAQUE JOUR que nous découvrons dans nos pays de nouveaux projets LIBERTICIDES et TYRANNIQUES... Le mouvement S'ACCELERE !!!  

Votre APATHIE appelle à grands cris la catastrophe, la souffrance et la tyrannie.  Voici donc le résultat :

L’EUROPE SE MUE EN UN GIGANTESQUE ETAT-POLICIER.  

UN « FICHIER » (UNE BASE DE DONNEES, EN REALITE) COMMUN POUR LES DONNEES ADN ET LES EMPREINTES DIGITALES DE TOUTE L’UNION EUROPEENNE EST EN TRAIN D’ETRE CREE !!!  LES IMMATRICULATIONS DES VEHICULES SONT CONCERNEES EGALEMENT !!!  

Nul doute qu’avec cela, on pourra traquer les criminels PARTOUT en Europe, MAIS AUSSI les dissidents, les activistes, les immigrés illégaux, les grévistes, les contestataires, les contrevenants, les homosexuels, les chômeurs, ceux qui ont effectué de la fraude fiscale, ceux qui ont voté pour un parti considéré comme « incorrect » par les grand partis vendus et pourris, et j’en passe des tonnes !  Bref, en définitive, TOUT LE MONDE !  

Et le ministre allemand (et NAZI) Wolfgang Schaüble vous prévient dans cet article : cet outil sera "très efficace" ... tenez-le-vous pour dit !  

Vous pouvez encore une fois remercier les INFÂMES CRAPULES qui dirigent l’Europe pour cette « brillante » idée, et notamment les odieux ministres de l'Intérieur européens !!!  

Ce qu’il y a de grave avec l’ADN, c’est qu’il s’agit de notre empreinte biométrique la plus privée, la plus personnelle. Que feront tous ces gens au pouvoir après analyse de votre ADN ?  A quoi cela servira-t-il ?  A traquer les « méchants » (N’IMPORTE QUI, en réalité) ? OU BIEN A TROUVER DE NOUVELLES ARMES QUI PERMETTRONT AU N.O.M. D’ACCELERER ENCORE UN PEU PLUS LA DEPOPULATION EUGENISTE DE LA PLANETE ? « Parano » ?  Pas si sûr, étant donné que des gens très haut placés et certains scientifiques prônent cette solution, comme nous l’avons déjà vu dans d’autres articles…  

La tyrannie est tellement présente que les dirigeants Britanniques (des chacals puants et des Nazis) souhaitent même permettre à leurs policiers de pouvoir se rendre n’IMPORTE OU et impunément en Europe pour effectuer leurs enquêtes (ou leurs méfaits) !   Du JAMAIS VU !  Et c’est dit de façon DIRECTE dans l’article ci-dessous !  

Bref, nous sommes en train de voir naître l’ébauche d’une GESTAPO EUROPEENNE dont PERSONNE ne sera à l’abri !!!    

«Putain, putain, c’est vachement bien, nous sommes quand même tous des Européens », chantait Arno… (sarcasme).

L’article puant de la presse putassière (qui présente à nouveau cette merde dans un bas de soie  ) , ci-dessous…

BONNE REVOLUTION, OU BON ESCLAVAGE !!! Vic.


Source : http://www.metrotime.be/digipaperArticlefr.html?storyId=4518793

(journal belge « Metro » du mercredi 13 juin 2007, p.3).


UN FICHIER ADN COMMUN POUR TOUTE L'UNION

LUXEMBOURG - Les ministres européens de l’Intérieur sont tombés d’accord hier à Luxembourg pour mettre en réseau leurs fichiers de signatures génétiques ADN et d’empreintes digitales afin de faciliter les enquêtes policières dans l’UE.

Les Etats membres devront permettre un accès automatique aux fichiers contenant les ADN et les empreintes digitales, ainsi qu’aux registres d’immatriculation des véhicules, dans le cadre d’enquêtes.

Il s’agit en fait de reprendre dans le droit européen les principales dispositions du traité de Prüm signé en 2005 entre sept Etats (Belgique, Allemagne, Espagne, France, Luxembourg, Pays-Bas et Autriche) et déjà opérationnel entre certains d’entre eux. Selon le ministre allemand Wolfgang Schaüble, le croisement des données ADN allemandes, autrichiennes, espagnoles et luxembourgeoises a ainsi permis depuis la fin de l’année dernière de trouver quelque 3.500 concordances, dont plusieurs dizaines dans des affaires d’homicide ou d’agressions sexuelles.

«Avec cette mise en réseau, nous avons un outil très efficace», a assuré M. Schaüble, qui avait fait de ce texte la priorité en cette matière de la présidence allemande de l’UE qui s’achève fin juin.

La nouvelle ministre française de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie s’est félicitée de «cette méthode de tenter une première expérimentation entre un certain nombre de pays pour ensuite l’élargir à d’autres». A la demande du Royaume-Uni et de l’Irlande, les 27 ont cependant renoncé à intégrer dans le droit communautaire une disposition du traité qui permet aux policiers d’agir sur un territoire étranger dans le cas d’une poursuite transfrontalière.

Néanmoins, le texte permettra de créer des équipes d’enquêtes communes à deux pays ou encore facilitera le déploiement de policiers étrangers (avec leurs armes et uniformes) dans le cadre de grandes manifestions.

Les ministres n’ont pu en revanche se mettre d’accord sur un autre texte concernant la protection des données privées transmises justement dans le cadre de la coopération policière et judiciaire, et qui ne sont pour l’instant pas couvertes par le droit européen.


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 18/06/2007 00:22:06 (18/06/2007 09:22:06)

IDENTIFICATION BIOMÉTRIQUE : UN SUCCÈS POUR AIR FRANCE

Plus de 10 000 passagers de la compagnie aérienne ont été identifiés par un système biométrique. Le projet d'un déploiement national est à l'étude au ministère de l'Intérieur.

Hélène Puel , 01net., le 06/06/2007

Nom de code : Pegase. Derrière l'animal mythologique se cache en fait un projet d'identification biométrique testé pendant deux ans par Air France auprès de 10 000 passagers volontaires. Lancé en juin 2005, au terminal 2F de l'aéroport Roissy-Charles-de-gaulle, ce « Programme d'Expérimentation d'une Gestion Automatisée et Sécurisée (Pegase) » s'est clos le 27 mai dernier.

Pour la compagnie aérienne, qui a entièrement financé ce test, c'est un succès : « Pegase a permis de fluidifier le passage de la zone publique à la zone privée d'embarquement. [Pour les compagnies aériennes, NDLR], la compétition ne se fait plus dans les airs, mais au sol. Le temps d'attente au niveau de la police est toujours un goulot d'étranglement qui se traduit par du stress et de l'inconfort pour nos clients ».

Reconnaissance d'empreintes digitales

Ainsi, le passage aux contrôles de police se faisait en une dizaine de secondes pour les voyageurs participant au test, contre des dizaines de minutes pour les autres. Les formalités étaient simplifiées. Après s'être inscrits auprès de la police de l'air et des frontières, les passagers testeurs se voyaient remettre une carte. Ce fameux sésame comportait différents éléments d'identification dont l'empreinte des deux index de son possesseur. Ce dernier entrait alors dans un sas spécifique conçu par Sagem. Il présentait sa carte devant un lecteur et posait simultanément l'un de ses index sur un scanner pour identification. Si les deux empreintes concordaient, la porte de sortie du sas s'ouvrait. En cas de problème, le passager était dirigé vers un agent pour subir une identification manuelle.

« Toutes les données gérées par la police aux frontières étaient stockées dans une base de données sécurisée pour laquelle nous avions une autorisation de la CNIL », rappelle-t-on chez Air France. A l'issue de ce test, les informations récoltées ont toutes été détruites.

Si Pegase a pris fin chez Air France, le projet n'est pas mort. Au contraire. Il doit désormais obtenir l'approbation du ministère de l'Intérieur pour le déploiement d'un test de plus grande envergure. Avant son déploiement dans les aéroports internationaux du territoire sous le nom de « Parafes » (Passage Automatisé RApide aux Frontières Extérieures Schengen). En raison du changement de gouvernement, personne n'a été capable de nous en dire plus au ministère de l'Intérieur.

Mais de tels systèmes ont déjà été déployés à l'étranger. Notamment, aux Pays-Bas à l'aéroport de Schipol où la carte Privium est commercialisée. Moyennant 99 euros par an, les passagers néerlandais des classes économiques en provenance d'Europe (119 euros pour la business-class) sont identifiés par un scan de l'iris. Outre des facilités de passage, ils bénéficient de services supplémentaires comme la gratuité du parking à l'aéroport.


http://www.01net.com/editorial/350319/

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 27/06/2007 22:19:16 (28/06/2007 07:19:16)

US TO INTRODUCE 10 FINGERPRINTS SYSTEM FOR VISITORS

Raw Story
Tuesday June 26, 2007

The United States is beefing up security for foreign visitors who will have to give 10 digital fingerprints when they arrive, an official from the US Department for Homeland Security said Monday.

Higher quality 10 fingerprint scanners will be evaluated during a pilot programme at 10 airports, including the John F Kennedy Airport in New York, Chicago's O'Hare and Washington Dulles International, to replace the current system which requires two fingerprints and a photograph.

The new system is also being piloted in several US embassies abroad, including Brussels, said P.T. Wright, operations director for the US Department of Homeland Security's US-VISIT Program.

The 10-fingerprint requirement will apply to travellers from those EU nations and other countries which enjoy the US visa waiver programme, as well as for visitors from others who need visas to visit the US.

The US-VISIT programme will provide the necessary technology and fingerprint analysis. The prints will be checked against US watch lists.

Border checks may soon be further upgraded to include other biometric data, such as facial and retina scans, said Wright.

US border controls have tightened considerably since the September 11, 2001 attacks, when terrorists hijacked and crashed four passenger airplanes, killing nearly 3,000 people.


http://www.prisonplanet.com/articles/june2007/260607fingerprints.htm

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 29/06/2007 05:03:41 (29/06/2007 14:03:41)

SCHOOL DISTRICT DEMANDS BIOMETRIC DATA FROM PARENTS: IN RETURN PARENTS GET ACCESS TO CHILDREN

Michael Vail
Packet Online
Thursday, June 28, 2007

PLUMSTED - The school district has installed a new security system that will check whether visitors to the schools are registered sex offenders.

Called the Teacher-Parent Authorization Security System (T-PASS) With Sex Offender Lookup - put out by Eyemetric Identity Systems - the new system will track visitors and people checking students out of school, Superintendent Jerry North said Monday.

The system photographs each visitor and scans the name and address of the visitor's driver's license, he said. It then prints a label with the person's photograph and a photograph of the staff member being visited. Then, it creates a centralized database of visitors, he added.

"It allows us to see a snapshot of the visitors in the school at any given moment," he said.

In addition, the system runs the person's name against a database of registered sex offenders, and "if something gets red-flagged, we would just not allow that person into the school," he said, adding that school officials would notify parents if someone attempted to pick up their child.

Another feature of the system is that if a child is picked up before the normal dismissal time, either a text-message or e-mail is sent to the parents, informing them of who has picked up their child, he said.

School officials may not always know the other people besides the parents who are listed on students' emergency cards, and this could help them, he said.

He said it's extremely rare that a sex offender would come to get a child at the school, but "we're always trying to come up with something that allows people to feel that their children are safe when they're here," Mr. North said.

Hopefully, "this is just another way of making them (parents) feel at ease, to make sure their children receive a safe and thorough education," he added.

The new $3,000 security system was installed earlier this month at all of the district's schools and will be ready in time for September, he said.

""The system will work with the other security technology it already has in place, Mr. North said.

In April 2003, the district became the nation's first to employ iris recognition technology for security purposes. Paid for by a $293,000 grant from the National Institute of Justice, the iris-reading system mounted 11 cameras at the entrances of the schools. The cameras scan the eyes of visitors and staff to compare against internal records.

While the iris scan just keeps people from getting into the building, the new system will provide another level of security once the visitors are buzzed in, to ensure "they are who they say they are," Mr. North said.

In addition to T-PASS, the school will have new cameras, worth $21,000, installed inside and outside of the district schools, also in time for the next school year, he said.


http://www.prisonplanet.com/articles/june2007/280607biometric.htm

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 14/07/2007 20:33:17 (15/07/2007 05:33:17)

U.S. IS BUILDING DATABASE ON IRAQIS

CECI VOUS DONNE UNE IDÉE SUR CE QUI VIENT DANS NOS PAYS DANS UN AVENIR RAPPROCHÉ

By Thomas Frank, USA TODAY

BAGHDAD — The U.S. military is taking fingerprints and eye scans from thousands of Iraqi men and building an unprecedented database that helps track suspected militants.

U.S. troops are stopping Iraqis at checkpoints, workplaces and sites where attacks have recently occurred, and inputting their personal data using handheld scanners or specially equipped laptops. In several neighborhoods in and around Baghdad, troops have gone door to door collecting data.

IN THE FIELD: Working to ID Iraqis

The rapidly expanding program has raised privacy concerns at the Pentagon, although it has met little resistance from Iraqis. U.S. commanders say the data help to keep suspected militants out of neighborhoods and to identify suspects in attacks against U.S. troops and Iraqi civilians. Iraq has no other reliable ID system.

"It helps enormously," Gen. David Petraeus, the top U.S. commander in Iraq, said in an interview. "It enables us to identify individuals connected with various activities."

FIND MORE STORIES IN: Iraq | Baghdad | Army

This year, U.S. troops in Iraq are to receive 3,800 handheld scanners, up from 200 now in use, to equip every squad in the country, said Col. Michael Meese, an adviser to Petraeus. The devices can both collect and display data, letting troops view someone's background and decide whether he should be detained.

"If we see some guy at the site of a blast or a shooting, we put him in the database," said Capt. John Henry Moltz of the Army's 3rd Infantry Division. "If we find he's at every blast, now we've got probable cause to question him."

The program recently expanded to the Baghdad area after beginning in 2004 in Anbar province. Hundreds of thousands of Iraqis there submitted fingerprint and iris scans — also known as biometric data — and were given ID cards to present at checkpoints. "This is about denying insurgents access to the communities," Lt. Col. Jeff Smitherman said.

From 5,000 to 10,000 Baghdad residents have been scanned since March, said Capt. Curtis Kellogg, a military spokesman. Military units in Baghdad are starting to give ID cards to police and security workers.

Each handheld scanner costs $6,500 and can store records of up to 10,000 people. Information is downloaded from the scanners and forwarded to a central database, Meese said.

The main database also includes records of Iraqis who have been detained or who work in U.S. facilities or for the Iraqi army or police. The data are compared to fingerprints lifted from the scenes of roadside bombings and other attacks to find potential suspects.

Using fingerprints and eye scans to find suspicious people is "the bane of privacy advocates," the Defense Science Board, a Pentagon research arm, said in a March report. Military use of such data can be particularly invasive because it creates government databases of private citizens, the report said.

Iraqis who refuse to give data can be barred from neighborhoods or markets that require an ID for entry. But "virtually nobody refuses," Meese said.

Fayath Abas, 41, said he didn't mind giving his fingerprints at a checkpoint in Fallujah. "We can find out who is bad and who is good," he said.


http://www.usatoday.com/news/world/iraq/2007-07-12-iraq-database_N.htm

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 14/07/2007 21:15:37 (15/07/2007 06:15:37)

ALERTE ROUGE !!! EUROPE FASCISTE : RETENTION ANTIDEMOCRATIQUE DES DONNEES DES PASSAGERS AERIENS, COMME AUX U.S.A. !!!

Chers amis,

C’est un véritable OURAGAN LIBERTICIDE qui s’abat en ce moment sur l’Europe tout entière !!!
 
L'article ci-dessous (et les horreurs qu'il contient) vient encore s'ajouter à la HONTEUSE PROFUSION de mesures et technologies liberticides mises en place par les dirigeants de nos pays respectifs ou de l'Europe !  

ET LES CITOYENS-CANCRELATS NE REAGISSENT TOUJOURS PAS !!!    

Les crapules du Nouvel Ordre Mondial, qui souhaitent supprimer toutes les libertés des gens, profitent évidemment de cette attitude de stupeur, d'apathie et d’indifférence pratiquement ANIMALE pour faire avancer leurs plans infâmes de contrôle des populations !!!  

PUISQUE LES POPULATIONS ET LES CITOYENS SE CONDUISENT COMME DU BETAIL, ET BIEN ILS SERONT TRAITES COMME DU BETAIL !!!
Et ce qui les attend, en fin de course, c’est la PUCE SOUS-CUTANEE, NEURALE OU CEREBRALE, ET UNE EXPLOITATION TOTALE, QUI VA JUSQU'A LA SUPPRESSION DE LEUR LIBRE-ARBITRE ET JUSQU'A L’UTILISATION DE LEUR CORPS ET DE LEUR ESPRIT COMME DE VULGAIRES PRODUITS !   COMME POUR LES VACHES, LES MOUTONS OU LES PORCS !  

Suite au FAUX attentats terroristes montés de toute pièce et destinées uniquement à entretenir et accentuer encore la PYCHOSE, les abominables TECHNO-NAZIS du N.O.M. viennent de prendre une nouvelle fois des MESURES REPRESSIVES (soi-disant afin de « renforcer les mesures de sécurité afin de lutter contre le terrorisme", mais en réalité afin de RENFORCER LE CONTRÔLE SUR L’ENSEMBLE DES CITOYENS, Y COMPRIS LES INNOCENTS !) !  

C’est ainsi que les CHAROGNARDS TOTALITAIRES de la Commission européenne (encore ces pourris de la Commission !  ) ont décidé de créer, COMME AUX U.S.A. DICTATORIAUX (peut-on vraiment encore oser parler d’une « malencontreuse coïncidence » ???  ), UN « PASSENGER NAME RECORDS » !  Cela consiste tout simplement à RETENIR TOUT UN TAS DE DONNEES (y compris privées !) SUR LES PASSAGERS !  

Les nécrophages de la Commission européenne vont même réfléchir afin de savoir s’il ne faudrait pas appliquer ce système aux vols intra-européens !!!  

Le commissaire européen « à la sécurité » - comprenez « à la suppression des libertés, des droits individuels et de la vie privée » -, le putride Franco Frattini, nous signale ainsi que des données à caractère PRIVE telles que le NUMERO DE CARTE DE CREDIT ou LE NUMERO DE TELEPHONE PORTABLE seront communiqués et GARDES (pour combien de temps ? Cela n’est pas encore précisé, afin de ne pas affoler trop le bétail humain) par les compagnies aériennes et les autorités. Ce salaud de Frattini nous signale également que ces mesure vont être IMPOSEES (oui, vous avez bien lu : IMPOSEES, c-à-d sans concertation aucune du peuple et de façon unilatérale, donc TOTALITAIRE et ANTIDEMOCRATIQUE) à toutes les compagnies aériennes !!!    

Frattini joue au type faussement démocrate, tout comme le Parlement européen d'ailleurs. Frattini et le Parlement européen prétendent en effet "s'inquiéter pour la protection de la liberté de circulation et de la vie privée"... FAUX-CULS !!!      

Le jour où l'on voudra vraiment protéger la vie privée, une REVOLUTION sera mise en place, que ce soit par un quelconque organe du pouvoir ou par le peuple.  Malheureusement, pour l'instant, TOUT organe du pouvoir est gangrené jusqu'à la moëlle, et les citoyens insouciants, désinformés, manipulés, indifférents, couards ou paresseux ne bougent pas d'un poil...    

Les USA sont d’ores et déjà en pourparlers afin de PUCER les employés des aéroports (cf. l'article que je vous ai posté il y a un peu plus d'un mois)…  

Je vous avais dit que ce danger INFINI était valable POUR NOS PAYS AUSSI (ce qui est adopté aux USA finit toujours par être adopté en Europe avec quelques mois ou 2 ans de retard, du moins pour l’instant et étant donné que les gouvernements et institutions des pays d’Europe sont complètement CORROMPUS et SOUMIS aux intérêts mondialistes, ultralibéraux et atlantistes du Nouvel Ordre Mondial).  

Nous voyons aujourd’hui que l’on pourrait réclamer jusqu’à… 34 DONNEES DIFFERENTES PAR PASSAGER, comme cela se fait actuellement aux Etats-Unis !!!  

Aurez-vous encore la stupidité ou la mauvaise foi de croire que les FACHOS qui nous dirigent hésiteront UNE SEULE SECONDE avant de réunir un grand nombre de données dans une PUCE IMPLANTABLE POUR HUMAINS en vue d’un CONTRÔLE FORCE DES POPULATIONS ???   (Je vous rappelle que ces implants permettent le CONTRÔLE COMPORTEMENTAL, HORMONAL, EMOTIONNEL ET MENTAL DES INDIVIDUS !!!   ).

C’est bien vers CELA que nous nous dirigeons petit à petit.  
L’option de la puce peut encore sembler une « supputation » aujourd’hui… mais ETUDIEZ BIEN CE QUI S’EST PASSE DEPUIS LE 11 SEPTEMBRE 2001, ET VOUS VERREZ QUE C’EST BIEN VERS UN ETAT-POLICIER ET UNE SOCIETE-PRISON DE CONTRÔLE RENFORCE QUE NOUS NOUS DIRIGEONS !
 
L’implant pour humains peut encore sembler exagéré aujourd’hui, mais étant donné la VOLONTE NUISIBLE des gouvernements de SURVEILLER ET REPRIMER L’ENSMEBLE DE LA POPULATION, et étant donné L’AVANCEE FULGURANTE DES PUCES IMPLANTABLES POUR HUMAINS DEPUIS 3 ANS, demain cette option a de fortes chances d’être mise sur le plateau !    

IL EST PRESQUE TROP TARD… REVEILLEZ-VOUS VITE EN SURSAUT, ET INSURGEZ-VOUS CLAIREMENT CONTRE CETTE PLANETE NAZIFIEE ET GESTAPISTE QUI SE MET EN PLACE !!!  Ou bien je vous promets que le réveil sera TERRIBLE…  

A bon entendeur…

L’article horrible des putes des mass médias (qui continuent de faire gober aux citoyens manipulés que tout ceci est fait pour « lutter contre de méchants terroristes »  ), ci-dessous…

BONNE REVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE ! Vic.


Source : journal belge « Metro Summertime » n° 1489 du mercredi 4 juillet 2007, p.1.

LA RETENTION DES DONNEES PASSAGERS AUSSI DANS L’U.E.

Bruxelles – Pour mieux lutter contre le terrorisme, la Commission européenne a prôné mardi l’instauration en Europe d’un système de collecte et de rétention des données de passagers aériens entrant dans l’Union, à l’image du mécanisme controversé mis en place par les Etats-Unis.

« Nous avons besoin d’un Passenger Name Records (PNR) européen », a plaidé mardi le commissaire européen en charge de la sécurité, Franco Frattini. Ce régime PNR européen imposera à toutes les compagnies aériennes internationales volant vers l’Europe de livrer à l’avance aux services européens de sécurité une série de données sur leurs passagers (n° de carte de crédit, n° de téléphone portable, etc.) afin d’y déceler toute personne en lien éventuel avec des activités terroristes.

L’exécutif européen n’a pas écarté mardi que ce système soit également obligatoire pour les passagers de vols intra-européens. « Il faudra que nous en discutions car il faut voir si cela est compatible avec le principe de liberté de circulation », qui est un des principes fondateurs de l’Union européenne, a ajouté le commissaire Frattini.

Le commissaire européen n’a toutefois pas précisé le nombre de données qui devront être fournies par les compagnies, ni la durée pendant laquelle pendant laquelle elles pourront être conservées par les services de sécurité européens.

Cette proposition de la Commission, qui devra être approuvée par l’ensemble des Etats membres, vise à doter l’UE d’un système comparable à ce qui existe déjà aux Etats-Unis, lesquels imposent depuis les attentats du 11 septembre 2001 à toutes les compagnies – y compris européennes – volant vers une destination nord-américaine de livrer 34 données personnelles sur leurs clients.

Ces transferts, qui viennent d’être renégociés la semaine dernière en raison d’un arrêt de la Cour européenne de Justice qui avait invalidé un précédent accord, ont suscité pas mal de critiques en Europe, notamment au sein du Parlement européen, inquiet pour la protection de la vie privée des citoyens européens.


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 04/08/2007 04:44:54 (04/08/2007 13:44:54)

SPEEDING DRIVERS FACE DNA SWABS UNDER NEW BIG BROTHER POWERS

SLACK
UK Daily Mail
Thursday Aug 2, 2007

Drivers stopped for speeding - or even for failing to wear a seatbelt - could soon be placed on the 'Big Brother' DNA database for life.

The most trivial offences, such as dropping litter, would also lead to samples being taken under sweeping new powers which police are demanding.

The samples would stay on the database, alongside those of murderers and rapists, even if the people involved were later cleared of any wrongdoing.

Campaigners condemned the plan as a step too far which could affect someone's job prospects for many years.

Under current rules, a person can have his or her DNA and fingerprints taken only if stopped for a 'recordable' offence - a crime serious enough to carry a jail term.

Minor offences such as allowing a dog to foul the footpath are excluded.

But police - backed by the Crown Prosecution Service - want to take DNA samples, fingerprints and even imprints of footwear for all offences.

They argue that, just because a person initially commits a low-level misdemeanour such as dog fouling, it does not mean they will not progress to the gravest crimes.

A chance to take their DNA - making any future crime far easier to solve - would be missed without new powers. Police also want to take samples - usually a mouth swab - at the scene of the "crime".

They say having to take offenders to the police station, as happens now, is too "bureaucratic".

The Home Office suggested the new powers to police in a consultation document earlier this year. Ministers are now under pressure to confirm the change.

There are already four million samples on the database - including those of a million suspects who turned out to be innocent.

Helen Wallace of GeneWatch UK said last night: 'There is significant potential for the loss of public trust in extending the taking and use of biometrics. They pose a serious threat to individual privacy and are unlikely to be an effective way to tackle crime.

"Any attempt to take DNA samples outside a police station is clearly unworkable."

Sonia Andrews of the Magistrates' Association said: 'We would find it difficult to justify extending the ability to take biometric data to cover nonrecordable offences.'

The Information Commissioner's Office warned of the danger of people being turned down for jobs if checks reveal details of minor offences committed many years ago.

Under the current system records of such offences are deleted after time. But if they are tagged to a DNA sample on the database they could remain 'active'.

But the idea is backed by police across the country, according to consultation responses published yesterday.

Inspector Thomas Huntley, of the Ministry of Defence Police, said failing to take samples 'could be seen as giving the impression that an individual who commits a nonrecordable offence could not be a repeat offender.

"While the increase of suspects on the database will lead to an increased cost, this should be considered as preferable to letting a serious offender walk from custody."

Pete Hutin, of Sussex Police, said the "taking of DNA samples in custody is unnecessarily bureaucratic".

David Evans, of the CPS, argued that the move would allow a 'more comprehensive database'.

The Home Office said: 'The DNA database has revolutionised the way the police can protect the public through identifying offenders and securing more convictions.

"The database provides police with, on average, over 3,500 matches each month and in 2005-6 alone led to matches against 422 homicides, 645 rapes, 1,974 other violent crimes and over 9,000 domestic burglaries.

"The consultation is about maximising police efficiency and ensuring that appropriate and effective safeguards are in place. No decisions have yet been made and any detailed proposals will be subject to a further public consultation next year."

The police demand was revealed as the Human Genetics Commission, the Government's independent DNA watchdog, launched an inquiry into the database. Panels across the country will gather evidence on public opinion.


http://www.prisonplanet.com/articles/august2007/020807drivers.htm

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 04/08/2007 04:47:27 (04/08/2007 13:47:27)

THE NEW FACE OF IDENTITY PROTECTION IS YOU

SPX
Thursday Aug 2, 2007

Trying to remember dozens of personal identification numbers (PIN), passwords and credit card numbers may not be necessary for much longer, thanks to a University of Houston professor and his team. Taking a radically new approach, UH Eckhard Pfeiffer Professor Ioannis Kakadiaris and his Computational Biomedicine Lab (CBL) developed the URxD face recognition software that uses a three-dimensional snapshot of a person's face to create a unique identifier, a biometric.

Shown in government testing to be tops in its field, URxD can be used for everything from gaining access to secure facilities to authorizing credit card purchases. The identification procedure is as effortless as taking a photograph.

URxD leads the pack for 3D face recognition solutions based on the face's shape, according to the results of the Face Recognition Vendor Test (FRVT 2006). The National Institute of Standards and Technology conducted the rigorous testing for FRVT 2006, which was sponsored by several U.S. government agencies. FRVT 2006 is the first independent performance benchmark for 3-D face recognition technology.

"Accuracy is the name of the game in 3-D face recognition," Kakadiaris said. "What makes our system so accurate is the strength of the variables that we use to describe a person's face.

"Remembering dozens of personal identification numbers and passwords is not the solution to identity theft. PINs and passwords are not only inconvenient to memorize, but also are impractical to safeguard. In essence, they merely tie two pieces of information together; once the secret is compromised, the rest follows. The solution is to be able to tie your private information to your person in a way that cannot be compromised."

The software and technology also could play a role in national security.

"With the growing concern for security at the personal, national and international level, the University of Houston is pleased that Dr. Kakadiaris and his team have demonstrated a very promising technology for personal identification," said John Warren, UH associate general counsel for research and intellectual property management. "We look forward to its adoption by government and industry."

URxD inventors are hoping for corporate interest in bringing the technology, now at the advanced prototype stage, to the marketplace.

"This technology will have a positive impact on some of today's hottest issues," Kakadiaris said. "Imagine a day when you simply sit in front of your computer, and it recognizes who you are. Everything will be both easier and more secure, from online purchases to parental control of what Web sites your children can visit."


http://infowars.net/articles/august2007/020807Identity.htm


Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8  Suiv.

Index du forum
LA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEAST
SCANNER LES POPULATIONS ET ADN + FOUILLE CORPORELLE

Haut
Aller à : Les favorisPAROLE DU SEIGNEUR POUR CES TEMPS DE LA FIN/WORD OF GOD IN THE END TIMESSITES RECOMMANDÉSCONFÉRENCE ET/OU MOBILISATION + NASAPRENDRE NOTE QUE :ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATIONCONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHESRÉSUMÉ DE LA SITUATION MONDIALE PAR VICLA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEASTTERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTHLES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPSFASCISTE ENVIRONNEMENTAL/ENVIRONMENTAL FASCISTNOUVELLES LOIS ANTITERRORISTES/NEW ANTITERRORIST LAWSPROJET FUTUR POUR LES ENFANTS/FUTUR PROJECTS FOR KIDSDEPOPULATION DE LA TERRE/DEPOPULATION OF THE EARTHCANADAISRAËL et le MOYEN-ORIENTTRAITÉ DE L'AMERIQUE DU NORD/NORTH AMERICAN UNION (CANADA-USA-MEXICO)SECTION DE GAÉTANVIDÉOS/VIDEOS

Membre: Ajouter ce sujet à mes favoris | Envoyer ce sujet à un(e) ami(e) | Imprimer ce sujet
Modérateurs : Déplacer ce sujet | Fermer ce sujet | /!\ Supprimer le sujet
 Ajouter une réponse rapide
Ajouter une réponse rapide


Administration
Modération
Ce forum pour votre site ?
AceBoard Forum Gratuit v 5.3
Download Premium Web Templates! - blog gratuit


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 8 Sep - 17:24 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Jeu 8 Sep - 17:26 (2011)    Sujet du message: SCANNER LES POPULATIONS ET ADN + FOUILLE CORPORELLE - P.2 Répondre en citant

Administrateurs :maria
Forum LE VOILE DÉCHIRÉConnecté sous maria | Se déconnecter
en ligne : Il y a 8 connectés. Cliquez pour voir la liste
Inscription
|
Profil
|
Messages Privés
|
Recherche
|
Online
|
Aide
| Créer un blog gratuit



Index du forum
LA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEAST
SCANNER LES POPULATIONS ET ADN + FOUILLE CORPORELLE


Notification par email
|
Prévenir les modérateurs
Pages : Prec. 1 2 3 4 5 6 7 8  Suiv.

Auteur :Sujet: SCANNER LES POPULATIONS ET ADN + FOUILLE CORPORELLE  Bas
 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 04/08/2007 05:06:48 (04/08/2007 14:06:48)

FINGERPRINTS KEEP TABS ON SMOKERS

UNE AUTRE BONNE SITUATION QUI NOUS MONTRE LA DICTATURE DERRIÈRE CES MESURES DE SÉCURITÉ. N'OUBLIEZ PAS VOTRE MONTRE!!!

by David Brown. Thursday, 02 August 2007

Smokers are being fingerprinted and timed when they pop outside a top London nightclub for a cigarette.

Koko, in Camden High Street, will only allow revellers seven minutes outside and is insisting on scanning their prints.

A Koko spokesman said: "We have imposed the seven-minute limit because there are usually about 500 people trying to get out for a smoke at the same time.

"If you go out for 25 minutes it’s not fair on them.

"With other systems, people can go out and come back at their leisure - perhaps going to drink elsewhere in between which would lose us revenue.

"They could also pass the ticket on, so this is a much more secure way of monitoring it.

"Once your fingerprints are checked on the way back in, the record is deleted.

"The system is only in operation on club nights and a no-smoking rule is enforced for live music and corporate nights instead."

But other local clubs and pubs dismissed the idea.

The Dublin Castle in Parkway has a stamp system to let out those who want to smoke.

Manager Scott Sommerville said: "I think our system works pretty well.

"Fingerprinting must be a nightmare and I think it’s a bit excessive."

Koko was made famous by pop superstar who played a sell-out gig at Koko in November 2005 - 22 years after she appeared at the then Camden Palace as a rising star.

Ironically, a band called We Smoke Fags are due to play at Koko at the end of the month.

Other London clubs have adopted different ways of tackling the smoking ban.

Paper Club in Piccadilly has a special pen outside where door staff can keep watch.

Kitts in Sloane Square hand out cards to customers and and Amika in Kensington puts an infra design on their arms.


http://www.thelondonpaper.com/cs/Satellite/london/news/article/115714847483…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 07/08/2007 01:35:35 (07/08/2007 10:35:35)

REFUSER LE FICHAGE ADN - POURQUOI ? COMMENT ?

Depuis mars 2003, dans un silence médiatique quasi-absolu, l’Etat français instaure le fichage génétique de toutes les personnes considérées comme ’’déviant-e-s’’ : manifestant-e-s anti-CPE, faucheurs et faucheuses d’OGM, jeunes de quartiers populaires, militant-e-s anti-pub, syndicalistes...

Comment en est-on arrivé là ? Quel projet de société dessine le fichage génétique ? Peut-on refuser le prélèvement ADN ? Pourquoi ? Quelles sont les conséquences d’un refus ? Comment s’organiser pour résister ?


La suite sur : http://infokiosques.net/spip.php?article=451

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 07/08/2007 23:17:29 (08/08/2007 08:17:29)

ALERTE ROUGE ! BIOMETRIE DANS TOUS LES AEROPORTS FRANÇAIS ACCUEILLANT DES VOLS INTERNATIONAUX !!!

Chers amis,

L’article ci-dessous nous signale le début de la nouvelle vague de SUPPRESSION DES LIBERTES dans les aéroports. ET CETTE FOIS, C’EST BIEN DANS NOS PAYS QUE CELA SE PASSE !  

En France, plus précisément !  

En effet, LES APPAREILS BIOMETRIQUES COMMENCENT A FAIRE LEUR APPARITION DANS LES AEROPORTS FRANÇAIS, ET SI LES CITOYENS NE REAGISSENT PAS, ILS SERONT GENERALISES DANS TOUS LES AEROPORTS FRANÇAIS ACCUEILLANT DES VOLS INTERNATIONAUX, ET CE DES 2009 (dans UN AN ET DEMI, juste le temps d’équiper tous les aéroports de ces machines démoniaques et avilissantes !) !!!    C’est ce qui est PREVU par vos charognes de politicards !  

Amis de France, vous devez cette mesure aux crapules du Nouvel Ordre Mondial, aux enflures de Washington, à l’OACI (organisation de l’aviation civile internationale) et bien sûr… A VOTRE GOUVERNEMENT POURRI QUI ACCEPTE DE JOUER LE JEU !  

Les données biométriques et empreintes digitales furent d’abord utilisées pour les CRIMINELS.  ET AUJOURD’HUI, IL SEMBLERAIT BIEN QUE LES VOYAGEURS VONT ACCEPTER D’ETRE TOUS TRAITES COMME DES CRIMINELS POTENTIELS !!!    
Une attitude indigne et tout juste bonne pour un TROUPEAU de BETAIL passif et placide…  Question pour un champion : A QUAND L’ABATTOIR ?   Car avec ce genre de système qui donne de plus en plus de pouvoir à l’Etat, la DICTATURE est non seulement un risque, mais pratiquement une CERTITUDE !  

Le gros problème de ces données biométriques, c’est qu’elles représentent quelque chose d’unique et propre à l’individu, un type de donnée extrêmement intime et privé et aussi irremplaçable.  L’autre gros problème, c’est que ceci est contrôlé de façon ELECTRONIQUE, et donc… PIRATABLE !  Imaginez qu’un pirate parvienne à copier vos empreintes (CE QUI S’EST DÉJÀ FAIT) et à les utiliser à mauvais escient. QUI RECEVRA LES EMMERDES ? C’EST VOUS !!!   Et on imagine les SANCTIONS que cela peut entraîner pour vous (car oui, qui dit surveillance et contrôle accrus dit évidemment REPRESSION ACCRUE !)…
De plus, vos donnnées biométriques seront conservées PENDANT 5 ANS !  

Avec cette nouvelle mesure et cette extension nouvelle des technologies liberticides (biométrie, en l’occurence), le Nouvel Ordre Mondial fait entrer la GENERALISATION DES CONTRÔLES BIOMETRIQUES EN FRANCE !    
Les mesures de soi-disant « sécurité » NE CESSENT DE SE RENFORCER !  

Et les aéroports sont les premiers touchés… NOUS RISQUONS FORT DE VOIR APPARAÎTRE DANS NOS PAYS, COMME CELA EST EN TRAIN D’ETRE DISCUTE AU CONGRES AMERICAIN, LE RISQUE D’IMPLANTER UNE PUCE SOUS-CUTANEE (= contrôle total et comportemental de l’individu) A TOUS LES EMPLOYES DES AEROPORTS TRES BIENTÔT !!!      

Bref, les libertés s’en prennent une fois de plus plein la gueule… ET LES CITOYENS-CANCRELATS CONTINUENT A NE PAS REAGIR !   Pleutres !  Apparemment, les Français ont décidé une fois pour toutes de ne pas bouger et de choisir d'être de "bons citoyens du Nouvel Ordre Mondial", tout comme les Allemands, il y plus de 67 ans, avaient décidé de se taire, de ne rien voir, rien faire, rien dire, et rien entendre, et d'être de "bons et loyaux sujets" de leur Führer !  

Quant aux organismes qui sont SUPPOSES « protéger vos libertés », ne comptez pas sur eux !  

LA CNIL, PAR EXEMPLE, UNE FOIS DE PLUS, SE COUCHE, SE FAIT TRINGLER PAR LE POUVOIR ET ACCEPTE LES MESURES LIBERTICIDES !  ELLE A EN EFFET SIMPLEMENT « EMIS QUELQUES RESERVES » CONCERNANT CES APPAREILS BIOMETRIQUES LIBERTICIDES DANS LES AEROPORTS !    
La CNIL est donc une CHIENNE au service du pouvoir tyrannique qui est en train de prendre place, et en dehors de quelques jérémiades hypocrites, inefficaces et inutiles, elle ne fait RIEN pour la protection des libertés !  AU CONTRAIRE, ELLE CAUTIONNE LE SYSTÈME TECHNO-NAZI QUI SE MET EN PLACE (mais pas trop fort quand même, histoire de tenter de rester quelque peu « crédible » aux yeux des crédules et de ne pas provoquer de mouvement de révolte) !!!  

SI RIEN N’EST FAIT TRES VITE (REVOLUTION ET INSURRECTION NECESSAIRE ET OBLIGATOIRE DU PEUPLE AFIN DE CONSERVER LES LIBERTES INDIVIDUELLES), D’ICI UN AN, LES LIBERTES ET LA VIE PRIVEE AURONT DISPARU, ET L’ON VIVRA EN FRANCE (MAIS AUSSI DANS LES AUTRES PAYS D’EUROPE ET EN AMÉRIQUE) SOUS UN REGIME TOTALITAIRE PORTANT LE MASQUE TROMPEUR DE LA « DEMOCRATIE » !  

C’est un avertissement sévère, mais qui provient d’une analyse lucide et réaliste de la situation actuelle…

LES PUTES DES MASS MEDIAS, ELLES, CONTINUENT DE LAVER LES CERVEAUX DES CITOYENS EN PROFONDEUR PAR LEUR PROPAGANDE INFECTE, EN PRESENTANT L’INTRODUCTION DE LA BIOMETRIE DANS LES AEROPORTS COMME QUELQUE CHOSE DE « COMMODE », DE « PRATIQUE » ET DE « SÛR », QUI « REDUIRA LE TEMPS D’ATTENTE DANS LES FILES » !!!   LA PESTE SOIT DE CES CATINS DE SCRIBOUILLARDS !!!    

Le terrible article, ci-dessous…

BON ESCLAVAGE !!!  Vic.


Source : http://www.metrotime.be/digipaperArticlefr.html?storyId=5350957 - Journal belge « Metro Summertime » du mercredi 8 au jeudi 9 août 2007, p.1.

PASSER LE CONTRÔLE EN UN TOUR DE DOIGT

Paris – Terminé les contrôles d’identité interminables dans les aéroports français. Bientôt, il suffira au passager pressé de franchir un sas, de poser sa main sur un lecteur biométrique pour accéder sans plus de difficultés à la salle d’embarquement.

Un décret publié mardi au Journal officiel autorise la création de Parafes (Passage automatisé rapide aux frontières extérieures de Schengen).
Tous les aéroports français accueillant des vols internationaux pourraient en être équipés d’ici 2009.

Seul « hic » : les données personnelles seront conservées pendant cinq ans dans une base de données accessible par la police, d’où quelques réserves de la Commission nationale de l’informatique et des libertés.


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 13/08/2007 03:51:11 (13/08/2007 12:51:11)

DANGER ! CONTRÔLE DES COMPORTEMENTS : NOUS Y SOMMES !!! LE HOMELAND SECURITY VEUT DES APPAREILS DE CONTRÔLE DU COMPORTEMENT POUR REPERER LES PERSONNES « SUSPECTES » !!!

Chers amis,

Avant que vous lisiez l’article ci-dessous, je tiens à vous rappeler certaines choses extrêmement importantes…  

En juillet, Sarkozy a signalé son projet de créer un HOMELAND SECURITY (ministère de la sécurité intérieure) à la française, S’INSPIRANT DIRECTEMENT DES USA.  

Tout dernièrement, lors de sa rencontre de « vacances » avec Bush, nous avons appris que LES GOUVERNEMENTS AMERICAIN ET FRANCAIS POSSEDENT DES VUES IDENTIQUES SUR LE TERRORISME.  

Je vous ai bien dit que cela signifiait DAVANTAGE DE MESURES ET DE TECHNOLOGIES LIBERTICIDES POUR LA FRANCE (et pour nos pays européens en général, car évidemment, la France n’est pas le seul pays à avoir prévu ce genre d’horreur… le plan est INTERNATIONAL, et les autres pays européens vont adopter le même genre de mesures très bientôt, c’est cousu de fil blanc).    

Et bien, sans surprise, vous allez voir que c’était en plein dans le mille.  

A présent, mes amis, vous allez lire ce que le Homeland Security américain projette comme nouveau moyen de SURVEILLANCE et de CONTRÔLE des personnes SUSPECTEES de « terrorisme » (c’est-à-dire, en définitive, CHAQUE CITOYEN ET CHAQUE VOYAGEUR) : DES APPAREILS POUR SCANNER LE COMPORTEMENT ET LES EMOTIONS A L’INSU DES GENS !!!    

C’est donc bien de CONTRÔLE COMPORTEMENTAL dont il s’agit !!!    

C’est ce que les USA ont prévu, SANS DEBAT PUBLIC ET SANS CONSULTATION POPULAIRE (dictature infecte oblige) !    

Question à deux cents : COMBIEN DE TEMPS FAUDRA-T-IL POUR QUE CE GENRE DE MESURE ATTEIGNE NOS PAYS ???  6 MOIS ? UN AN ? UN AN ET DEMI ???  

Question subsidiaire : LES CRAPULES QUI NOUS GOUVERNENT AURONT-ELLES LA MOINDRE HESITATION A IMPOSER ET METTRE EN APPLICATION LA PUCE SOUS-CITANEE POUR HUMAINS QUI, ELLE AUSSI, PERMET LE CONTRÔLE COMPORTEMENTAL ???    

Très chers amis, c’est désormais CERTAIN, sans le moindre doute possible : les salauds au pouvoir, vendus au Nouvel Ordre Mondial, se préparent à mettre en place les PIRES TECHNOLOGIES DE SUPPRESSION DES LIBERTES !  

IL NE TIENT QU’A VOUS D’EVITER CETTE CATASTROPHE… POUR CELA, UN SOULEVEMENT POPULAIRE FEROCE ET UNE OPPOSITION INFLEXIBLE SONT TOUT A FAIT NECESSAIRES ET INCONTOURNABLES !!!    

A bon entendeur…

Le terrible article, ci-dessous…

BONNE REVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE !!!  Vic.



Source : http://infowars.net/articles/august2007/090807PHI.htm

LE HOMELAND SECURITY VA SCANNER LES COMPORTEMENTS EN SECRET

Une technologie digne du film Minority Report afin d’analyser le comportement et la physiologie et pour déterminer si vous êtes un terroriste ou pas

Steve Watson, Infowars.net

Jeudi 9 août 2007

Le département du Homeland Security des Etats-Unis va installer un centre serveur d’une nouvelle technologie afin de scanner secrètement le comportement et les émotions des citoyens américains dans un effort visant à empêcher le terrorisme, selon un article qui paraîtra prochainement dans le « New Scientist ».

On a demandé à des scientifiques et à des ingénieurs de trouver des moyens d'analyser le comportement et la physiologie des personnes de loin, dans l'espoir qu'ils puissent donner des indices concernant leur état mental et même leurs futures intentions, rapporte le London Guardian.

Un programme appelé Project Hostile Intent (projet « intention hostile ») ou PHI) vise à développer d'ici 2010 cette technologie qui peut scanner les fonctions corporelles des citoyens à leur insu et découvrir n'importe quelle intention hostile ou tromperie possible.

Le témoignage de l’American Psychological Association (association psychologique américaine (lien pdf) déclare que « le projet Hostile Intent vise à détecter et modeler les sélections comportementales qui indiquent l'intention d'un individu à effectuer des actes de terrorisme. » Le témoignage continue en disant :

Les sélections examinées dans le PHI sont celles qui peuvent être évaluées à distance et en temps réel, et les procédures et technologies exigées pour rassembler ces sélections sont non envahissantes et favorables à l'intégration dans des contextes opérationnels fort occupés.

En d'autres termes, cette technologie sera secrètement placée en public et fonctionnera exactement comme les caméras CCTV, avec des fonctionnaires du ministère du Homeland Security qui seront capables d’y accéder à distance et de les utiliser pour toute personne présente dans le secteur.

Le ministère du Homeland Security offre encore une autre brève explication du projet Hostile Intent ici :

The Guardian rapporte que le ministère du Homeland Security a révélé au New Scientist que la technologie à employer pour le Projet Hostile Intent inclut des lasers, des caméras, des traqueurs pour les yeux, des microphones et des capteurs de fréquence cardiaque et de respiration. Le ministère du Homeland Security a également déclaré qu'il souhaite développer un test du genre « détecteur de mensonge » qui pourrait être employé à distance et qui est décrit comme « avantage parce qu'il n'interférerait pas avec le flux d'une foule et pourrait être utilisé à l’insu de la cible. »

Le rapport déclare également que ce projet représente une amélioration de la technologie déjà en service pour scanner les visages dans les foules, des détails que nous avons précédemment couverts.

Infowars a posté des centaines d'articles au cours de ces dernières années et qui détaillent l’implication de la DARPA et du ministère de la défense par rapport à l’obligation que les états adoptent une biométrie uniforme sur les permis de conduire des états et les cartes d'identité, (à l’adoption) des puces RFID pisteuses afin de remplacer le code-barres, et (à l’adoption) des caméras qui identifient les individus à leurs visages, à leur démarche, à leur type de véhicule ou au numéro de leur plaque d’immatriculation. A présent, le ministère du Homeland Security emmène toute l'Amérique vers le gouffre de l'état Big Brother.

Peter McOwan, un informaticien qui développe des capteurs pour détecter l’humeur des personnes à Queen Mary, université de Londres, a dit au Guardian : « C’est juste comme quelque chose sorti tout droit du film Minority Report. Ils ont regardé trop de films de Tom Cruise. »

En effet, l'utilisation de cette technologie pour la prévention du crime et le contrôle social est au-delà de tout ce qu’Orwell avait prédit, et est directement inspirée du livre de Phillip K. Dick, Minority Report, qui a récemment été adapté en film. Voyez ci-dessous :

Est-ce que c’est le genre de société dans laquelle nous voulons vivre ? Clairement, non. Y a-t-il même un débat à ce sujet ?

De nouveau cependant, ceux qui sont détachés de toute réalité morale diront « si vous n'avez rien à cacher, alors quel est le problème avec le fait d’être scanné pour la prévention contre le crime ? Si cela nous sécurise face aux terroristes, je suis tout à fait pour ». Jusqu’à quel point l'Amérique peut-elle glisser vers un état-policier technologique littéral avant que ses citoyens se réveillent par rapport à ce fait ?

Nous avons aussi couvert précédemment des reportages provenant de Grande-Bretagne et qui détaillent comment des équipes de neurologistes ont développé une technologie qui leur permet de regarder profondément à l'intérieur du cerveau d'une personne et d’y lire ses intentions avant qu'elle agisse.

Cette technologie n'est plus de la science-fiction. Le London Guardian nous informe sur les développements débattus plus tôt cette année afin de savoir si une ère du style « Minority Report », où des jugements sont rendus vers avant que la loi soit enfreinte sur la seule base d'un scan de cerveau incriminatoire, est éthique ou pas.

Et quelle sera le châtiment pour le pré-crime ? Avec des actions visant à « châtrer chimiquement » les agresseurs sexuels en éliminant leurs désirs sexuels, actions auxquelles on pense sérieusement à présent, est-il vraiment tiré par les cheveux d’imaginer que la pensée future du cerveau d’un criminel soit « corrigée » en éliminant les désirs ou les émotions appropriés pris par un scanner cérébral ?

Il n'est pas au-delà de la raison de s'attendre à ce que cette technologie soit mise en application sans débat. Quelqu’un peut-il en effet se rappeler d’une véritable discussion significative qui se soit produite au sujet des caméras de surveillance avant que quatre millions d'entre elles soient mises en place à Londres ?

Nous avons également rendu compte précédemment d’une fuite documents provenant du ministère de l’Intérieur à Londres, documents indiquant que le gouvernement britannique cherche à utiliser une technologie de caméras à rayons X en les cachant dans les réverbères « afin de piéger les personnes suspectées de terrorisme ».

Avec la nouvelle capacité de l'administration Bush de mettre en application n'importe quel programme de surveillance qu’elle souhaite sans aucune supervision, et les chiens enragés de néocons qui réclament la tête de toute personne qui les remet en cause, une boîte de pandore a été ouverte qui menace de transformer l'Amérique en état panoptique de type Big Brother.

Alors, pour résumer, vous aidez les terroristes en résistant au scan de votre comportement. De plus, si vous possédez des convictions gouvernementales anti-Big Brother, le projet Hostile Intent exposera certainement le « terroriste » que vous êtes.


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 16/08/2007 07:16:01 (16/08/2007 16:16:01)

EU PROJECT BUILDS EUROPEAN INFRASTRUCTURE FOR TESTING BIOMETRICS TECHNOLOGIES

[Date: 2007-08-13]

An EU-funded project has begun work on setting up a European  infrastructure for the testing and certification of biometrics components and systems.

Biometric recognition systems measure the behavioural or physical traits of people. These can be as varied as iris images, fingerprints, the structure of veins in the hand, or even an individual's typing rhythm.

The systems are currently used by national governments for border controls, and the EU is looking to develop a coherent approach for Europe. The technology is used to detect illegal immigration, and to identity theft and security threats.

The BioTesting Europe project is seeking to establish European interoperability for large-scale cross-national identity management systems, such as passports, visas and ID cards.

The project will also help to establish European centres for the testing and certification of these biometric components and systems.

'In order to establish European interoperability within large identity management systems, more specific requirements for designing testing and evaluation schemes are needed,' explains Max Snijder, the project coordinator from the European Biometrics Forum. 'An integrated and European approach is the absolute success factor in achieving these goals. That means simultaneous actions are needed that facilitate alignment between all levels of stakeholders that are involved: end
users, testing laboratories, accreditation organisations and industry.'

The project has begun outlining the need for testing and certification schemes, and will then make an inventory of existing capabilities, mapping user requirements and defining the business case.

Ultimately, the project will establish a European Biometric Testing and Certification Roadmap for further research and development.

BioTesting Europe is funded under the EU's Sixth Framework Programme under its 'preparatory action for security research' theme. It is being coordinated by the European Biometric Forum, and involves the UK's National Physical Laboratory, Germany's Fraunhofer-Institut für Graphische Verarberaitung (IGD), and the European Commission's Joint Research Centre (JRC).

For more information, please visit: http://www.biotestingeurope.eu/

Source:
CORDIS News URL:
http://cordis.europa.eu/fetch?CALLER=EN_NEWS&ACTION=D&SESSION=&…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 20/08/2007 02:39:02 (20/08/2007 11:39:02)

ALERTE ! U.E. : BIOTESTING : UN PROJET POUR LE DEVELOPPEMENT UNIFIE DE LA BIOMETRIE EN EUROPE !!!

Chers amis,

Décidément, cette salope d’Union européenne aura tout fait pour faire la promotion des technologies liberticides et réduire les populations en esclavage !  

Après n’avoir posé AUCUNE régulation pour la RFID, après avoir proposé une carte d’identité électronique européenne (à puce, évidemment) pour les années qui viennent, après avoir considéré que les puces implantables étaient « positives » pour « certaines applications », voici que l’UNION EUROPEENNE (c’est-à-dire des représentants politiques de CHACUN DE NOS PAYS EUROPEENS) MET EN PLACE UN PROJET UNIFIE DE DEVELOPPEMENT DE LA BIOMETRIE !!!    

Le projet « BioTesting » vise en effet une INTEROPERABILITE entre les systèmes européens !  Le but est donc bien une UNIFICATION des données biométriques…  Et l’on vise les PASSEPORTS, les VISAS et les CARTES D’IDENTITE !!!  

Tous ces documents sont donc appelés à devenir BIOMETRIQUES !!!  

C’était cousu de fil blanc, et je vous avais dit depuis belle lurette que c’était le projet au niveau non seulement européen, mais aussi au niveau MONDIAL (Nouvel Ordre Mondial).  

Ainsi, les données biométriques (empreintes digitales, scans de l’iris, disposition des veines de votre main etc.), QUI ETAIENT RESERVEES UNIQUEMENT AUX CRIMINELS DANS CERTAINS PAYS, sont sur le point de se GENERALISER dans l’ENSEMBLE des pays !    

Bien entendu, les honteuses excuses pour IMPOSER la biométrie sont les mêmes que d’habitude : lutte contre les immigrés illégaux, contre la « criminalité » et contre le « terrorisme ».  Vous remarquerez dans l’article qui suit que l’INDUSTRIE n’a pas été oubliée non plus, ce qui est un mauvais signe supplémentaire.  

Bref, le pouvoir européen prend vraiment les citoyens pour des cons. ET LES CITOYENS SE LAISSENT FAIRE !  (Peut-être sont-ils donc VRAIMENT des cons, après tout... ?  )

Peu de gens semblent réaliser que ce genre de système va OPPRESSER le citoyen de manière phénoménale, et si certains le réalisent, ils sont apparemment très loin de vouloir REAGIR !  

Quant aux associations SUPPOSEES défendre les libertés (et financées par le POUVOIR), dans le genre de la CNIL, ne vous étonnez pas de les voir faire uniquement de la figuration ou des promesses mensongères, et d’être aussi utiles qu’un furoncle sur un cul !  

L’étau se referme donc de plus en plus, et le monde libre et (relativement) démocratique est en train de disparaître pour faire place à une répugnante et inhumaine société de surveillance et de répression, un état-policier généralisé et une dictature monstrueuse aux relents nazis.  

Les crapules de Bilderberg, de la Commission trilatérale, du Council on Foreign Relations et autres think tanks et instances supranationales pourries du même genre salivent à l’idée qu’ils pourront bientôt vous posséder (corps et âme) très bientôt…    

Sans hésiter l’ombre d’une seconde, nous pouvons peindre une image réaliste du futur PROCHE : des citoyens-marionnettes épiés sans cesse par des caméras de surveillance, contrôlés sans arrêt par biométrie, par bases de données centralisées et par cartes à puce (cartes à puce RFID dans la seconde phase du plan), pucés en sous-cutané, dans les nerfs ou dans le cerveau (troisième phase du plan) afin de permettre une manipulation et un contrôle total (comportemental, émotionnel, hormonal et mental) et REPRIMES sans pitié pour un oui ou pour un non.      

L’analyse de la situation mondiale actuelle nous le prouve de façon irréfutable : c’est vers CELA que nous nous dirigeons !    Orwell est mort, heureusement pour lui : nous avons largement DEPASSE ses plus sombres prévisions, et il aurait sans doute détesté de vivre dans nos conditions…  

A MOINS DE REVOLUTIONS ET D’UN CHANGEMENT DU COURS DES CHOSES, VOUS SEREZ TRAITES COMME DES CRIMINELS ET COMME DU BETAIL, ET TOUTES LES LIBERTES AINSI QUE LA VIE PRIVEE (voire en fin de parcours le droit de vivre lui-même) VOUS SERONT RETIREES !    

L’étau se resserre A CHAQUE JOUR QUI PASSE… d’ici la fin de l’année, il sera trop tard.    

Le répugnant article des poufiasses des mass médias (qui persistent à présenter le tout de façon résolument « positive »  ), ci-dessous.

BONNE REVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE !  Vic.



Source : http://cordis.europa.eu/fetch?CALLER=FR_NEWS&ACTION=D&SESSION=&…

UN PROJET DE L'U.E. MET AU POINT UNE INFRASTRUCTURE EUROPEENNE POUR TESTER LES TECHNOLOGIES BIOMETRIQUES

[Date: 2007-08-13]

Un projet financé par l'UE a commencé ses travaux concernant la mise en place d’une infrastructure européenne pour l'évaluation et la certification des composants et des systèmes biométriques.

Les systèmes d'identification biométriques authentifient les caractéristiques physiques ou comportementales des personnes. Ces caractéristiques sont très variées et concernent, entre autres, des images de l'iris, les empreintes digitales, la cartographie des veines de la main, ou même le rythme de frappe d'une personne.

Les systèmes sont actuellement utilisés par des gouvernements nationaux pour les contrôles aux frontières. L'UE, quant à elle, cherche à développer une approche cohérente pour l'Europe. La technologie biométrique permet de contrôler l'immigration clandestine, d'identifier les vols et les menaces à la sécurité.

Le projet européen BioTesting vise à établir une interopérabilité européenne pour les systèmes de gestion d'identité transnationaux à grande échelle, tels que les passeports, les visas et les cartes d'identité.

Le projet contribuera également à la mise en place de centres européens pour l'évaluation et la certification de ces systèmes et composants biométriques.

«Pour établir une interopérabilité européenne au sein d’importants systèmes de gestion d'identité, des exigences plus précises pour les projets de conception, de tests et d'évaluation sont nécessaires», explique Max Snijder, coordinateur de projet du European Biometrics Forum (forum européen de biométrie). «Une approche européenne intégrée constituera le facteur du réussite garantie pour atteindre ces objectifs. Des actions simultanées sont donc nécessaires afin de faciliter l'alignement entre tous les niveaux des parties prenantes impliquées: les utilisateurs finaux, les laboratoires d'essais, les organismes d'accréditation et l’industrie.»

Le projet a commencé à insister sur le besoin d'établir des procédés d'évaluation et de certification. Il établira ensuite un inventaire des capacités existantes, en appliquant les exigences des utilisateurs et en définissant l’étude d’investissement.

En définitive, le projet établira une feuille de route européenne sur les tests et la certification de la biométrie (European Biometric Testing and Certification Roadmap) pour une recherche et un développement plus approfondis.

Le projet BioTesting Europe est financé par le sixième programme-cadre dans le cadre du thème «Action préparatoire pour la recherche en matière de sécurité». Il est coordonné par le forum européen de biométrie. Y participent le laboratoire national britannique des sciences physiques (National Physical Laboratory), l'Institut Fraunhofer pour le traitement graphique en Allemagne (Fraunhofer-Institut für Graphische Verarberaitung - IGD) et le Centre commun de recherche (CCR) de la Commission européenne.

Pour de plus amples informations, consulter:

http://www.biotestingeurope.eu/

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 09/09/2007 23:04:26 (10/09/2007 08:04:26)

VITAL ! LA COUR EUROPEENNE CONTRE LE PROJET DE BASE DE DONNEES UNIVERSELLE D’ECHANTILLONS D’ADN !!!

Chers amis,

L’article ci-dessous est extrêmement important et VITAL pour nos libertés.

On y découvre une nouvelle preuve de la RENAZIFICATION de nos pays et des terribles DANGERS qui planent sur nos libertés.  

AINSI, LA PREUVE DE LA VOLONTE DE CERTAINS POURRIS VISANT A CREER UNE BASE DE DONNEES UNIVERSELLE (= MONDIALE) D’ECHANTILLONS D’ADN, MEME POUR LES INNOCENTS, EST FAITE, SANS LE MOINDRE DOUTE POSSIBLE !!!    

La Cour européenne des Droits de l’Homme considère ce genre de projet comme une atteinte aux libertés et va tenter, apparemment, d’empêcher que les empreintes digitales et échantillons d’ADN puissent être pris et utilisés contre les innocents…  nous connaîtrons sans aucun doute le résultat très bientôt.  

L’article ci-dessous, agrémenté de mes commentaires…

BONNE INSURRECTION… OU BON ESCLAVAGE !  Vic.


Source : http://www.prisonplanet.com/articles/september2007/080907DNA.htm

L'EUROPE DOIT DECIDER SI LA POLICE PEUT GARDER L'ADN DES PERSONNES INNOCENTES

Commentaire : le titre à lui seul est un véritable coup de poing dans la gueule ! Comment se fait-il que l’on DOIVE encore palabrer et décider SI la police peut garder l’ADN des personnes innocentes ? MAIS BIEN SUR QUE NON, QU’ELLE NE PEUT PAS ! Cela va à l’encontre des libertés de base et des Droits de l’Homme !

Robert Verkaik
London Independent
Samedi 8 septembre 2007

La police pourrait perdre le pouvoir de garder des échantillons d'ADN prélevés sur des suspects qui ont été innocentés de tout méfait, dans un cas de limite qui doit être décidé par la cour la plus élevée d’Europe.

Une réglementation contre le gouvernement britannique pourrait mener à la destruction de dizaines de milliers d’échantillons d'ADN et d'empreintes digitales ainsi que porter un sérieux coup à tous les projets visant à créer une base de données génétique universelle.

Commentaire : AVEZ-VOUS BIEN LU ? On vient de reconnaître, dans cette dernière phrase, QU’IL EXISTE BIEN UN PROJET DE CREATION D’UNE BASE DE DONNEES GENETIQUE UNIVERSELLE (MONDIALE) !!! C’est la PREMIERE FOIS que cela est dit et avoué de façon aussi plate ! Cela constitue évidemment une MENACE IMMENSE POUR NOS LIBERTES, NOS DROITS, NOTRE VIE PRIVEE, LA JUSTICE ET LA DEMOCRATIE ! Comment se fait-il que ceux qui défendent ce genre de projet infect NE SOIENT PAS DEJA EN PRISON ???

La cour européenne a (fort heureusement) décidé de tenter d’empêcher cela… Reste encore à voir le résultat. Néanmoins, on ne peut que frémir à l’idée de ce qui pourrait se passer si un attentat « terroriste » (monté de toute pièce ou non) venait à se produire sur le sol européen : tous les moyens (même les plus totalitaires et les plus injustes) seraient adoptés afin d’empêcher que cela se reproduise.

Ce défi lancé à la cour européenne des droits de l'homme a été amené par un adolescent, connu sous le nom de « S », qui a été arrêté et accusé de tentative de vol à l’âge de 11 ans en 2001, et par Michael Marper, de Sheffield, qui a été arrêté sur une accusation de harcèlement, à l’âge de 38 ans, durant la même année. Tous deux furent innocentés et ne possèdent pas de casier judiciaire.

Commentaire : voilà une bonne nouvelle : certaines victimes de ce système de Gestapo et qui étaient innocentes LUTTENT afin que ce concept inique des bases de données généralisée d’empreintes digitales et d’échantillons d’ADN soit abandonné et interdit. Et bonne nouvelle : l’un d’entre eux est très jeune (comme quoi la valeur n’attend pas le nombre des années, et comme quoi certains parents luttent avec leurs enfants contre ce système pourri) !

Mais la Cour d'Appel a décidé en 2002 qu'ils ne pouvaient pas demander que leur échantillon d'ADN et que leurs empreintes digitales soient détruits. Un des juges qui a entendu l'appel était Sir Stephen Sedley, qui a réclamé cette semaine qu’une base de données nationale soit créée et inclue les échantillons d'ADN prélevés sur chaque citoyen britannique et sur tous les visiteurs étrangers à ce pays. Ses commentaires ont provoqué l'outrage du groupe des droits de l'homme Liberty, qui a qualifié sa proposition « d’effrayante ».

Commentaire : cette odieuse CHAROGNE de Stephen Sedley a de la chance que nous ne sommes plus en 1946 : on l’aurait passé par les armes pour sa défense d’un projet totalitaire, liberticide et franchement NAZI. Ce sale type est encore un triste individu au service du nouvel ordre mondial dictatorial ! Ce triste sire est la preuve vivante que les techno-nazis menacent nos droits et nos libertés les plus basiques. QUE L’ON CONDAMNE DONC SEVEREMENT CES CRAPULES QUI COMPLOTENT CONTRE NOS LIBERTES AFIN D’INSTAURER UN SYSTEME SOI-DISANT « SECURITAIRE », MAIS EN REALITE FASCISTE !!!

Les juges européens à Strasbourg croient que le problème est si important qu'ils ont décidé de traiter rapidement le cas afin de le présenter devant la haute chambre, où toutes les justices de Strasbourg siégeront afin de déterminer ce qu’il y a à faire en la matière.

Commentaire : pour que les juges européens se bougent avec autant d’empressement, c’est dire si le problème est grave et urgent et s’il faut y trouver une parade rapidement !

La décision a été prise parce que la cour a décidé que ce cas soulève une question sérieuse affectant l'interprétation de la Convention Européenne des Droits de l'Homme ou parce que sa résolution pourrait avoir un résultat contradictoire avec un jugement précédent rendu par la cour.

Dans les deux cas, les clients ont demandé que leurs empreintes digitales et que leurs échantillons d'ADN soient détruits - mais les demandes ont été refusées par la police du Yorkshire du sud.

Commentaire : nous voyons ici les effets néfastes et dévastateurs que la Grande-Bretagne de Big Brother a provoqués et qui ont à présent des répercussions sur toute l’Europe ! (Il en va de même pour la France d’ailleurs, qui s’est engouffrée dans l’orientation d’un état-policier infâme sous Sarkozy). Comme quoi, il est grand temps que les populations s’élèvent contre ces systèmes de SS !

M. Marper et l’adolescent ont avancé que le fait de garder les empreintes digitales et les échantillons d'ADN constituait une infraction injustifiée à leur droit au respect de la vie privée, droit protégé par l’Article 8 de la Convention Européenne sur des Droits de l'Homme. Ils sont particulièrement préoccupés par les futures utilisations auxquelles les échantillons d'ADN pourraient être soumis, et par le manque de supervision indépendante par rapport à la base de données nationale d'échantillons d’ADN.

Commentaire : vous le lisez de la part de victimes de ce système policier injuste et criminalisant : ces bases de données centralisées de données biométriques (empreintes digitales, échantillons d’ADN et autres) CONSTITUENT UNE INFRACTION GRAVE A LA CONVENTION DES DROITS DE L’HOMME, ET DONC A TOUS NOS DROITS ET LIBERTES !

Ils sont représentés par Peter Mahy, un spécialiste en libertés civiles du cabinet Howells basé à Sheffield, et par un des avocats des droits de l'homme les plus respectés du pays, Richard Gordon QC. M. Mahy a dit : « Cette décision prise par la Cour Européenne des Droits de l'Homme nous donne bon espoir que ces cas auront finalement comme conséquence un changement massif de la loi - assurant la protection de ceux qui ont été acquittés des crimes contre leurs empreintes digitales et échantillons d'ADN qui ont été gardés, et en les mettant à un niveau égal par rapport à ceux qui n’ont jamais été accusé de crime auparavant. »

Il a ajouté : « Nous pensons que ce sera l'un des défis les plus importants des droits de l'homme auquel la cour s'est attaquée ces dernières années. »

Commentaire et conclusion : à l’heure où des puces-laboratoires peuvent déterminer quel type de maladie vous êtes susceptible de développer sur base d’un simple goutte de sang ou de matériel génétique, je ne voudrais pas que mes données les plus intimes et PRIVEES, et notamment mon ADN, se retrouve entre les mains de descendants de Mengele ou de Hitler ! Oui, le REFUS et le fait de rendre ILLEGALES ces bases de données biométriques EST CLAIREMENT UNE PRIORITE ET UN DEFI DE SOCIETE MAJEUR A REGLER ! EN TANT QUE CITOYEN, IL EST DE NOTRE DEVOIR INDIVIDUEL ET COLLECTIF DE REFUSER CE SYSTEME DESPOTIQUE ! FAISONS-LE SAVOIR !


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 11/09/2007 05:48:03 (11/09/2007 14:48:03)

OREGON TO USE FACE RECOGNITION SOFTWARE FOR DRIVER'S LICENSES

Published on Tuesday, July 24, 2007

Source: Associated Press

SALEM, Ore. — In an effort to curtail identity theft, the 2005 Legislature directed the state Department of Transportation to use facial recognition software before issuing driver's licenses.
The deadline for putting the changes into effect is the summer of 2008, but the conversion to the new system has started.

As soon as a driver's license photograph is taken, software will begin performing detailed mapping of the applicant's facial features. Those images will be compared with the already archived digital pictures of all the state's drivers.

"The computer will spit out possible matches, and if it looks like an attempt at fraud, we don't issue a license and notify law enforcement," said David House, a spokesman for the Driver and Motor Vehicles Services Division.

For driver's, the big change will be in the time it takes to get a license. Instead of leaving the DMV field office with their license, motorists will instead get a temporary black-and-white card that expires in a month.

The official licenses will be mailed five to 10 days after the stop at the DMV, assuming no problems are found. The lag will give time to analyze the photos and ensure that the same person is not acquiring bogus licenses at several DMVs on the same day, House said.

The Department of Transportation is contracting with Beaverton-based Digimarc to do the image scanning and the centralized production of licenses.

The images will not be shared with other state governments, or the federal government, House said, so it will still be possible for a person to go across state lines to obtain a duplicate identification.

The state does not know how much it will cost to evaluate each license, House said. It will be added to the cost of each card that's issued, and the 2005 legislation that mandated the new system allows for an increase of as much as $3 per renewal and application.

The American Civil Liberties Union opposed the system during the 2005 legislative session and hasn't changed its stance. The ACLU says facial-recognition software results in more false alarms than positive identifications. It says such systems are easily fooled by changes in hairstyle, facial hair or body weight, by simple disguises, and by the effects of aging.

But state Rep. Gene Whisnant, R-Sunriver, said any uneasiness about Big Brother is unwarranted. "If there is a trade-off, I would lean toward protection of the people for ID theft, and that's a big problem in the fight against meth," he said.

The Federal Trade Commissions Identity Theft Clearinghouse said Oregon had the 13th highest rate of reported ID theft in the country in 2006, with 76.1 victims per 100,000 people.


http://www.blacklistednews.com/view.asp?ID=3846

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 26/09/2007 08:57:11 (26/09/2007 17:57:11)

IMMIGRATION: LES TESTS ADN SUPPRIMÉS EN COMMISSION AU SÉNAT

Brice Hortefeux sortde l'Elysée à la fin du Conseil des ministres, le 26 septembre 2007 © 2007 AFPle 26/09/2007 à 16:56 GMT   PARIS (AFP) La commission des Lois du Sénat a supprimé mercredi l'article du projet de loi Hortefeux sur la maîtrise de l'immigration, instaurant un recours éventuel à des tests ADN pour le regroupement familial, a-t-elle fait savoir dans un communiqué.

Cette décision, obtenue par 24 voix contre 13, doit être confirmée par un vote des sénateurs en séance publique lors de l'examen du texte en première lecture, qui doit commencer le 2 octobre.

La commission a également supprimé l'obligation pour les conjoints de Français de suivre une formation linguistique dans leur pays d'origine pour obtenir un visa de long séjour, considérant qu'un conjoint de Français devait "bénéficier d'une présomption d'intégration".

Elle a en outre modifié le montant de ressources exigées pour bénéficier du regroupement familial, qu'elle a maintenu au niveau du Smic pour les familles de cinq personnes. A partir de six personnes, elle a retenu une modulation entre 1 et 1,2 Smic.

Dans un communiqué, le président du groupe socialiste au Sénat Jean-Pierre Bel s'est félicité de la suppression de l'article 5 bis du texte instaurant les tests génétique.

La suppression de cet article est "conforme à la vision" que les sénateurs socialistes se font "de la France, de ses valeurs républicaines et de son image de pays des droits de l'Homme", souligne M. Bel.

Les sénateurs PS "attendent du Sénat la confirmation de ce vote important lors de l'examen en séance publique" du projet de loi adopté en première lecture par les députes le 20 septembre, ajoute le communiqué.

De leur côté, les communistes Nicole Borvo, présidente du groupe, et Eliane Assassi ont pris acte de ce que "le gouvernement et le rapporteur à l'Assemblée nationale" Thierry Mariani, auteur de l'amendement, avaient "été désavoués" sur les tests ADN.

"Fermement opposées à ces tests à la logique discriminatoire et avilissante pour les étrangers, nous prenons acte de ce recul tout en restant vigilantes quant au sort final de cette disposition en séance publique", ont-elles souligné dans un communiqué.

Le texte voté par les députés autorise, à titre expérimental, jusqu'au 31 décembre 2010, les tests ADN pour les étrangers candidats au regroupement familial voulant apporter une preuve de leur filiation.

L'examen génétique, facultatif et fait après consentement express du demandeur, lui sera remboursé si le visa est accordé.


http://news.mongenie.com/article.asp?afp=Sénat-immigration,3ELEAD&news=…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 26/09/2007 22:15:45 (27/09/2007 07:15:45)

LES TESTS ADN DE SARKOZY POUR LES IMMIGRÉS AFRICAINS

Par Henri Georges Minyem
jeudi 27 septembre 2007

Et voilà comment nous autres, nés étrangers par hasard, devenus Français par naturalisation ou immigrés résidant en France de façon régulière, sommes rappelés à notre véritable condition : celle de concitoyens ou de voisins tolérés, là où ne devrait subsister qu’un sentiment d’appartenance nationale fort.

Mais comment pouvoir faire preuve de placidité devant l’infâme, par le détour d’un hymne insidieux à la croissance économique ou d’une fermeté républicaine face aux infractions à la loi censée régir le séjour des étrangers en France ?

D’abord les faits :

Nicolas Sarkozy, nouveau président de la République française a fait de la lutte contre l’immigration son cheval de bataille durant les 5 années de sa magistrature et fixé à son ministre de l’immigration et ami d’enfance Brice Hortefeux, l’objectif du rapatriement de 25 000 immigrés d’ici la fin de l’année 2007. A ce jour, près de 24 000 personnes ont été refoulées du territoire français dans les pires conditions et au moins pareil traitement inhumain et indigne perpétré par la muflerie européocentrique attend les prochains candidats éligibles au statut d’indésirables sur le sol français.

Pour satisfaire son fidèle compagnon, Brice Hortefeux a proposé une loi instaurant des tests ADN pour les futurs aspirants à l’immigration en France, fortement influencé par l’ambition d’un thuriféraire insipide en la personne de Thierry Mariani, député UMP et aspirant ministre.

Le vote a eu lieu aux premières heures de la journée, à 4h20 précisément, ce jeudi 20 septembre 2007, et en présence de 23 députés. Approuvé par l’UMP et le Nouveau Centre, rejeté par le PS, le PCF et les Verts, le projet de loi sur l’immigration a été adopté ce jeudi par l’Assemblée nationale. Examiné en urgence (une seule lecture par assemblée), le texte doit à présent être présenté au Sénat. Le PS a déjà annoncé qu’il en saisira le Conseil constitutionnel.

L’amendement controversé de l’UMP Thierry Mariani a été voté dans une version rectifiée par le gouvernement afin de mieux en encadrer la mise en œuvre. Les tests ont ainsi été autorisés, à titre expérimental, jusqu’au 31 décembre 2010, pour les étrangers candidats au regroupement familial voulant apporter une preuve de leur filiation. L’examen génétique, facultatif et fait après consentement exprès du demandeur, lui sera remboursé si le visa est accordé. En outre une commission sera mise en place pour évaluer "annuellement les conditions de mise en œuvre" du dispositif.

Et moi je demande : de qui se moque-t-on ? Loin de s’enflammer, les laudateurs de satrapes ratiocinent, pondèrent, modèrent, allant jusqu’à la relativisation putative de cette monomanie Sarkozienne !

D’ailleurs, Thierry Mariani, ancien rapporteur des deux lois Sarkozy sur l’immigration, est, lui, plus incisif et plus concis : « Onze états européens dont l’Allemagne et l’Italie les pratiquent déjà, explique-t-il. Dans certains pays africains, les états civils sont peu fiables et souvent trafiqués. Du coup, les délais de traitements des demandes de regroupement sont très longs. Les personnes qui se soumettront aux analyses ADN verront leur dossier étudié plus rapidement… »

Pareille argumentation laisse peu de place au doute quant à la finalité et aux motivations des fameux tests ADN ainsi que sur ses cibles prioritaires : les AFRICAINS !!!

Ensuite l’analyse :

En effet, Nicolas Sarkozy l’a dit et redit ; La France mettra en place des quotas d’immigration en fonction des besoins en main d’œuvre du pays d’accueil. Ceci s’appelle de la cécité politique. Car de quels secteurs parlons-nous ? Du bâtiment, de l’hôtellerie (entendez plonge dans les restaurants), de la construction, le commerce, voire de l’auxiliariat de vie comme seule alternative afin de prétendre rentrer et s’installer durablement dans le pays d’accueil qu’est la France ! En d’autres termes, il s’agit de substituer à une immigration subie, une immigration choisie. Cette obsession protectionniste n’est pas une nouveauté et c’est un effet de tribune, un placebo, un artefact de solution à un problème plus substantiel. Cela ne vous rappelle rien ?

Une légère récurrence historique nous ramène aux années d’entre-deux-guerres et d’après-guerre durant lesquelles il fut nécessaire de faire rentrer en France des immigrés en masse et qui engendrèrent la création par le patronat de la SGI (société générale d’immigration) en 1924, devenue l’ONI (Office National d’immigration) en 1945 et depuis 1988, l’OMI (Office des Migrations Internationales)[1]. Durant des décennies, notamment la période des trente glorieuses qui s’étala de 1945 jusqu’à la première crise pétrolière en 1973, l’immigration ne causa aucun problème à la population française jusqu’à ce qu’on se rendît compte de la fuite massive de capitaux français en direction des pays d’origine des immigrés. Il fut alors décidé de passer à une immigration de regroupement, ce que l’on qualifia de regroupement familial dès 1974.

Ainsi fut prise la décision de stopper l’immigration et d’autoriser les familles installées à faire venir leurs proches restés au pays. On décida même d’encourager certains immigrés à repartir, puisqu’ils commençaient à peser néfastement sur l’économie française après en avoir été les artisans de l’essor.

Comment cela se manifesta-t-il ? Par le fameux « million » (soit 10 000 FF de l’époque) de Stoleru en 1977, sous l’impulsion de Valéry Giscard d’Estaing, alors président de la République. L’aide au retour se concrétisa par un grand « flop » car plusieurs immigrés perçurent leur million et revinrent par des voies détournées sur le sol français.

Cette politique du regroupement familial n’a eu de cesse de hanter les politiques français réfractaires à une entrée sur le territoire de nouvelles vagues migratoires. Mais plutôt que de se limiter à une gestion politique réaliste et responsable, c’est-à-dire à un accord bilatéral avec les principaux pays pourvoyeurs d’immigrés en substance en France, le pays entend désormais se doter d’une arme redoutable : les tests ADN !!! Et là, je m’interroge :

Comment une telle ignominie politique doublée d’une aberration grotesque sont-elle possibles dans un pays qui se targue du respect des valeurs humaines ? De la dignité des personnes ??? Comment peut-on laisser passer une loi aussi immorale pour les personnes alors même que l’on prétend donner des leçons de démocratie et de tolérance au reste du monde ? Aujourd’hui, tout Français devrait avoir honte de ce que le parlement, à la solde de l’hyperprésident Nicolas Sarkozy s’apprête à mettre en œuvre. Car au final, quelle est la cible de Nicolas Sarkozy et de ses sbires à travers cette loi ? Ne nous leurrons pas un instant, ce sont LES AFRICAINS !!!

Parlons de ce peuplement qui regroupe pour l’essentiel des ressortissants d’anciennes colonies françaises. Cette appellation générique regroupe à la fois les subsahariens soit environ 570 000 personnes selon les chiffres de l’INSEE de 2004, et les Maghrébins : Algériens, Marocains, Tunisiens, environ 1,5M.

D’après les mêmes statistiques, les immigrés, (c’est-à-dire les personnes nées à l’étranger de parents étrangers)[2], résidant en France représentent environ 5 000 000 de personnes sur une population française totale d’environ 60M de personnes.

Les Africains constituent moins de 1% de la population totale en France, nonobstant le chiffre de 45% d’augmentation entre 1999 et 2004, argué avec rouerie par des inductions approximatives. Les Maghrébins représentent 1,5M soit 31% de la population immigrée et 2,4% de la population française, les Asiatiques etc.…sont environ 830 000 et le reste des immigrés, soit plus d’un tiers de l’immigration française provient de ressortissants d’autres pays d’Europe soit 35% des immigrés et 2,7% de la population française, situation qui ne risque pas de s’améliorer avec l’élargissement de l’Europe à 27 pays au sein desquels la libre circulation est en vigueur depuis le 1er janvier 2007.

Je le réitère : de qui se moque-t-on ? Pense-t-on un instant que les tests ADN concernent les européens ? Il n’en est nullement question. Les Asiatiques sont-ils concernés ? Ils utilisent en général des réseaux clandestins connus des services de police. Les deux catégories de populations concernées sont les maghrébins et les Africains subsahariens, c’est-à-dire noirs, dont je rappelle qu’ils sont à peine 1% de l’ensemble de la population, nonobstant l’acquisition de la nationalité française par nombre substantiel d’entre eux.

Dans quel cadre est-on autorisé à pratiquer les tests ADN ? En France, la loi jusqu’à présent était claire sur le sujet. Seules des affaires judiciaires et plus particulièrement celles relevant de crimes ou de tests de paternité justifiaient la mise en place de procédures conduisant à des tests ADN. Qu’a dit le comité d’éthique, autorité administrative indépendante sur cette question ? Rien d’assez audible pour que je l’eusse entendu !

Et la CNIL qui n’autorise pareils tests que dans le cas de rapports scientifiques ? Silence mortifère. Alors, interrogeons les politiques : qu’est ce qu’une gestion génétique de l’immigration comporte de scientifique ? En déduirait-on qu’une présomption de criminogénie pèse chez les Africains ? De telles pratiques ne vous rappellent rien ? Eh bien, cette époque n’est pas si loin que cela de la nôtre !!!

Aux USA, notamment au Texas où vivent les cowboys, le bétail est tatoué pour marquer son appartenance à un troupeau, lui-même propriété d’un maître. Mais des souvenirs peu glorieux et quelque peu effacés des mémoires occidentales écartent la fleur de lys que l’on tatouait sur les esclaves en captivité comme moyen de contrôle et signe d’aliénation, d’appartenance totale à un potentat. Potentat qui en l’espèce possédait à la fois la Potentia (le potentiel) et la Potestas (l’autorité) notamment sous l’empire romain.

Nicolas Sarkozy qui, rappelons-le, n’a eu de cesse durant sa campagne d’exorciser les vieux démons de, profite du progrès technologique pour imprimer sa marque indélébile sur des populations déjà accusées injustement de piller l’économie nationale. Car s’il y a nécessité de lutter contre l’immigration clandestine dans un pays dont la dette par habitant atteint les 18 000€, notamment par des rapatriements pour les malchanceux pris dans les filets, il y a tout autant intérêt à installer des protections d’une autre nature que celles envisagées pour plusieurs raisons :

En premier lieu, il y a manipulation de la population par les autorités françaises. Les officiels nous parlent du chiffre des clandestins en France en se focalisant sur des chiffres bruts, alors que le plus instructif est dans le solde migratoire c’est-à-dire la différence entre les entrants et les sortants. Mais, plus encore, sur les chiffres, il y a induction malsaine. Disséquons ce qu’ils ont de pernicieux.

D’abord, ces clandestins ne sont pas forcément passés par les représentations diplomatiques de la France à l’étranger. Il serait donc plus intéressant de savoir le pourcentage de ces clandestins qui transitent par d’autres pays et de le comparer à celui des entrants par voie officielle qui pérennisent leur séjour en France au-delà du délai autorisé ou d’autres dont le séjour serait inféodé à une quelconque filiation. L’on relèverait immédiatement l’illégitimité de ces tes ADN qui ne seraient justifiés, nous dit-on, que par la recherche de preuve d’un lien de filiation avec des résidants ou ressortissants locaux.

Ensuite, ces chiffres ne donnent aucune indication sur les réelles qualifications de ces immigrés dont on se plait à dire qu’ils relèvent du regroupement familial. N’y retrouve-t-on pas des français à part entière ? N’y retrouve-t-on pas des descendants d’immigrés ayant fait de bonnes études quand bien même souvent beaucoup demeurent au chômage ?

Par ailleurs, la polygamie étant interdite depuis 1993 en France, peut-on laisser à croire que les familles ciblées constituent l’essentiel de l’immigration subsaharienne en France ? J’en doute fort, les chiffres les plus récents parlant d’environ 10 000 familles polygames en France, souvent originaires de l’Afrique de l’Ouest.

Ce serait donc une insulte de considérer que l’éradication de ces pratiques dans des familles marginales pourrait d’une part empêcher le phénomène de se perpétuer dans leurs pays d’origines où les textes de loi diffèrent de ceux de la France, certains accentuant même le phénomène par des pratiques culturelles héritées du passé. Si la France a légitimement le droit de l’interdire sur son sol, elle n’a aucun pouvoir d’injonction sur ces Nations souveraines.

En conclusion :

Peut-on pour autant dénier le droit à un Etat d’extirper de son territoire la gangrène que, de son point de vue constituent des personnes en infraction aux règles d’entrée et de séjour en France qui relèvent de l’ordonnance du 02 novembre 1945 ? Texte qui depuis (et je le précise), n’a cessé d’être amendé au profit d’une gestion politique xénophobe qui n’accepterait sur le sol français que des personnes utiles de son angle d’analyse ? Bien sûr que non ! Mais de là à faire du primitivisme à l’heure d’Internet, il y a un gap illogique que la rationalité positive ne peut tolérer.

Que porte donc en corollaire ce marquage à l’ADN, si ce n’est l’avilissement encore prononcé, la désignation peu nuancée, la catégorisation fétide d’une population simplement plus visible parce que mélanoderme, immigrants économiques pour beaucoup (n’en déplaise aux politiques français pour qui ladite acception se confond aisément avec l’utilitarisme) et faisant déjà l’objet d’une discrimination contre laquelle le gouvernement prétend lutter ?

Pendant ce temps, la France frileuse et léthargique accepte, se résigne, dénonce sans condamner, alors même que ces spadassins vampires exaltent l’épiphanie Sarkozienne, ergotent, esquissent des patenôtres, verbalisent, et entrelardent leurs enthousiasmes d’urbanités criminogènes ; Silence on tue, mais Chutttt ! Vous n’avez rien vu, passez votre chemin, ce n’est pas si grave !!! Ah ! Qu’elle est belle la France quand elle se drape d’oripeaux infâmes d’une hypocrisie étouffante !

Alors, en citoyen responsable, en Africain de naissance, ma conscience flétrie par ce long passé historique fait de pâles ratiocinations, de discours assertoriques, de cultes eugéniques s’insurge une fois de plus face à ce bafouement de la dignité humaine de populations d’où qu’elles fussent et je m’érige en conscience. Je consens à dire que la loi Hortefeux est la plus vile qu’une nation dite des droits de l’homme eût pu voter, exception faite du code noir durant les temps modernes.

L’adoption par le parlement de ce déni d’humanité et l’embarras même qu’il suscite au sein de la majorité témoigne d’une couardise doublée d’un vent de cour guidé par la pusillanimité qui se confondent avec le transfert en 1940 des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain dont bien des chroniqueurs évitent de mentionner les similitudes.

Henri Georges Minyem, écrivain, enseignant-Chercheur en sciences politiques EHESS-PARIS

[1] En 1988, l’Office national d’immigration devient l’Office des migrations internationales (en 2005 ses attributions sont reprises par l’Agence nationale d’accueil des étrangers et des migrations (ANAEM).

[2] Aujourd’hui, le Haut Conseil à l’intégration définit un immigré comme une personne née étrangère à l’étranger et entrée en France en cette qualité en vue de s’établir sur le territoire français de façon durable. Un immigré peut donc être français s’il a acquis la nationalité française après son entrée en France par naturalisation, par mariage ou par filiation ; inversement, un étranger né en France ne sera pas considéré comme immigré.


http://www.oumma.com/Les-tests-ADN-de-Sarkozy-pour-les

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 27/09/2007 07:29:20 (27/09/2007 16:29:20)

COLORADO - HIGHWAY CHECKPOINT ASKS DRIVERS FOR BLOOD, SALIVA TRAVELERS OUTRAGED BY PRIVATE RESEARCH GROUP'S REQUEST

Posted: September 20, 2007
1:00 a.m. Eastern
© 2007 WorldNetDaily.com  

Motorists in Colorado are expressing outrage over a weekend stunt in Gilpin County, about an hour's drive west of Denver, where highway checkpoints were set up so a private organization could ask for samples of blood and saliva.

"I don't think they're authorized to do what they're doing, and I view it as a gross violation of law-enforcement protocol," Roberto Sequeira, 51, told reporters for the Denver Post.

He said he and his wife were "detained" for about 15 minutes even after they protested they wanted to get home because of a sleepy child in their car.

Sheriff's officials were apologizing after they helped set up and run five separate checkpoints over the weekend.

They said workers for the Institute for Research and Evaluation were overly persistent in their demands of innocent travelers.

"It was like a telemarketer that you couldn't hang up on," Undersheriff John Bayne told the newspaper.

Sgt. Bob Enney said the deputies' assistance to the organization involved stopping motorists at the sites along Colorado Highway 119 for "surveys" on any drug or alcohol use. Surveyors also requested that motorists submit to breath, blood and saliva tests.

Enney said several hundred motorists were tested, and some later complained.

Sequeira said he repeatedly asked if the questioners were law enforcement officials and said he was not interested in participating in the study, but still was not given clearance to leave.

He told the newspaper that he and his family were approached by two researchers, and even after his repeated refusals, officials offered his wife, who was driving, $100 to get the couple to take part in a breath test.

"I think it's very dangerous," he told the newspaper. "Sometimes at checkpoints, unfortunate things happen."

PIRE spokeswoman Michelle Blackston told WND the deputies "did not stop" any drivers. "It was a voluntary survey. … Nobody approached them. There were signs saying that a survey was taking place. Nobody waved them down."

She said she was unaware whether the private organization reimbursed the county for the expense of having the deputies at the traffic sites. The organization's own researchers get the results of the work, she said.

Also to the newspaper, PIRE officials defended their actions. They said such statistics are important to gauge the impact of laws and enforcement policy. Their questions began over the summer and will continue at other locations around the nation through November, they said.

"We've been literally surveying thousands of people," John Lacey, of the Alcohol, Policy and Safety Research Center, said. It's through that organization PIRE is doing its research.

He said researchers push a few of those who initially refuse to participate to reconsider – even offering incentives.

"If we don't do that, the criticism will come out that we had so many who were refusers," Lacey told the newspaper.

Bayne said a similar study was done in the county several years ago, with no complaints, but he admitted last weekend's effort was aggressive.

"The people were too persistent," he told the Post. "Some people didn't feel it was voluntary."

Officials with the Colorado chapter of the American Civil Liberties Union said the fact that sheriff's deputies were on the scene, and surveyors wore blue jumpsuits, could have confused drivers.

Sequeira said his family was directed by sheriff's officials to pull over and he and his wife were greeted by "youthful, college" surveyors.

"We had a 10-year-old in the back who's tired, we tell them thanks but no thanks, we have to get this child back home to bed," he told the paper. But the workers persisted, telling them they would be provided help driving home if needed. Then they offered the $100.

"We say, 'No thank you, we have to get our child home,'" he recalled. "At this point, both clones start chortling at us and ridiculing us."

On a newspaper forum, the opinion was running fairly close to unison:

"The very act of pulling a motorist over subjects him/her and their vehicle (at very least) to a visual search. This means if the motorist was pulled over without suspicion of violating a law, than (sic) they have been subjected to an unlawful search…," wrote Warren Gregory.

"For the record the proper response to ANY such incursion into privacy is to ask the question, Am I under Arrest? If the answer is no ask if you are free to go. If you are told no demand to be arrested or you will leave and then leave," added Frank Vicek.


http://worldnetdaily.com/news/article.asp?ARTICLE_ID=57733

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 28/09/2007 00:10:36 (28/09/2007 09:10:36)

BIOMETRIC IDENTITY SYSTEM CALLED 'SUCCESS' IN IRAQ

Friday, September 21, 2007

BAGHDAD — Iraq has turned to a biometrics identification system to prevent the infiltration of insurgents in the Baghdad government.

Officials said Baghdad has established a database that has been expanding weekly.
Biometrics uses physical or behavioral characteristics to identify people. More than 350,000 sets of fingerprints, photos and retina scans have been deposited in the Iraqi system's database.

Officials said Baghdad, with U.S. assistance, has been operating an automated system to screen civilian workers, police and soldiers, as well as to identify criminals in the military and government.

Officials said the U.S. military has been training Iraqis to operate the biometrics system, Middle East Newsline reported. They said seven U.S. contractors were mentoring 24 Iraqi government employees to operate the system.
"It has been a tremendous success," said U.S. Army Lt. Col. John Velliquette, who runs the fingerprint and retina scanning center in Baghdad's International Zone.

"We increase the database by 4,000 to 5,000 each week," Velliquette said.

By the summer of 2008, Iraq would solely operate the system, linked to Defense Department's Biometric Fusion Center, in Clarksburg, W. Va. Officials said the system has helped secure Baghdad's International Zone, which contains U.S. and Iraqi military and diplomatic headquarters.

Officials said the identification system has been used to identify criminals. They said the system helps ensure that only authorized individuals carry firearms.

The Iraqi government has issued identification cards to Iraqi police vetted through the biometric program. Officials said Iraqi police officers without a proper biometrics identification card were relieved of their weapons.

"The Iraqi people need to have confidence in their police," Velliquette said.


http://www.worldtribune.com/worldtribune/WTARC/2007/me_iraq_09_21.asp  

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 23/10/2007 21:56:06 (24/10/2007 06:56:06)

FRANCE : TEST ADN : LE GOUVERNEMENT NAZI A VOTE POUR !!!

Chers amis,

Après le SEMBLANT d'opposition et une MASCARADE qui a duré des semaines, voici que le résultat tombe. Sans surprise, le point de vue ultralibéral, liberticide et mondialiste a prévalu.    

ET CE SONT A NOUVEAU LES GENS QUI VONT EN SOUFFRIR : LES LOIS SUR L'IMMIGRATION SONT RENFORCEES DE FACON IMMONDE, ET LE TEST ADN EST ACCEPTE MALGRE TOUT !!!    

Français(es), VOUS ETES GOUVERNES PAR DES NAZIS !   Rien moins que cela !

A noter, la réaction de Noël Mamère, qui est la SEULE réaction saine sur l'ensemble de ces pourris du gouvernement.

La France s'enfonce dans le merdier liberticide et techno-nazi... et les citoyens NE BOUGENT TOUJOURS PAS !    

A QUAND L'OUVERTURTE DES CAMPS D'EXTERMINATION FRANCAIS ???  

BON ESCLAVAGE !  Vic.


Source : http://fr.news.yahoo.com/afp/20071023/tfr-parlement-immigration-prev-f56f56…

ULTIME FEU VERT PARLEMENTAIRE AU PROJET DE LOI IMMIGRATION ET AUX TESTS ADN

Par Béatrix BACONNIER-MARTIN AFP - Mardi 23 octobre, 23h04

PARIS (AFP) - Après l'Assemblée nationale, qui a l'adopté de justesse mardi, le Sénat a donné dans la soirée un ultime feu vert au projet de loi sur l'immigration et à son dispositif controversé sur les tests ADN.

Au terme de cinq semaines de débat et d'une vive polémique au sein des rangs mêmes de la majorité et du gouvernement, les députés ont voté par 282 voix contre 235 le texte de Brice Hortefeux (Immigration), qui durcit les conditions du regroupement familial des étrangers. Les sénateurs l'ont entériné à une plus large majorité de 185 voix contre 136.

Comme ils l'avaient annoncé, PS, communistes et Verts ont voté contre, à l'Assemblée comme au Sénat, et réaffirmé qu'ils saisiraient le Conseil constitutionnel dont ils espèrent la censure, en particulier sur les tests ADN.

Le Nouveau Centre (centristes ralliés à Nicolas Sarkozy), divisé, n'avait pas donné de consigne de vote. La majorité des sénateurs UDF ont voté pour.

Signe manifeste de la gêne de nombreux parlementaires sur les tests ADN, le texte est loin d'avoir fait le plein des voix des députés UMP, chez qui de plus des problèmes de vote ont compliqué le scrutin.

Sur les 321 UMP, trois ont voté contre (dont François Goulard), 21 se sont abstenus. D'abord comptabilisé dans les "contre", Guy Teissier a fait savoir "qu'il avait voulu voter pour".

Et 277 ont voté pour, une majorité nettement plus restreinte que celle réunie quelques instants auparavant pour le budget (313 voix).

Quatre autres députés UMP, dont Patrick Balkany, ont fait savoir qu'ils "avaient voulu voter pour", alors que leur vote n'a pas été comptabilisé.

Tous ces correctifs ne changent rien au scrutin, qui sera publié de la sorte au Journal officiel, avec les mises au point.

Devant un hémicycle clairsemé le matin mais comble l'après-midi, M. Hortefeux a dénoncé les "caricatures, les excès, les faux procès" dont l'amendement sur le recours aux tests ADN a fait, selon lui, l'objet.

Auteur de l'amendement controversé, Thierry Mariani (UMP) a promis que "sa mise en oeuvre montrera à quel point les polémiques qui l'ont entouré étaient totalement infondées".

Pour l'opposition, Patrick Braouezec (PCF) a regretté que "rien n'ait fait reculer le gouvernement", ni l'appel des Eglises, ni celui de personnalités scientifiques, ni "la pétition qui a réuni plus de 78.000 signatures".

Il a fustigé de manière plus générale la politique de l'immigration et les "objectifs chiffrés" d'expulsion d'étrangers qui ont "pour conséquence que cette chasse tient plus de la rafle".

George Pau-Langevin (PS) a critiqué un projet "dérangeant et peu applicable, mais qui a l'aventage d'envoyer des signes attendus à la frange la plus dure de votre électorat".

L'atmosphère est devenue particulièrement houleuse avec l'envolée de Noël Mamère (Verts), qui a accusé le gouvernement de vouloir "rembourser la part de la dette à l'extrême droite qui a permis au président de la République d'être élu à l'Elysée".

Traitant les tests ADN de "peste biologique" qui institue "la xénophobie d'Etat", M. Mamère a aussi critiqué l'instauration d'un test d'évaluation, dans le pays d'origine, de la langue française et des valeurs républicaines.

"Si on avait demandé aux parents ou aux grands-parents du président de la République, à ceux d'Edouard Balladur, de Fadela Amara ou Rachida Dati de parler français, croyez-vous qu'ils pourraient vivre dans ce pays et être membres du gouvernement ?", a-t-il lancé.

Pour la majorité, Eric Ciotti (UMP) s'est indigné que "le débat ait dérivé". Il a dénoncé "ces caricatures ses outrances" de l'opposition "qui ont servi de paravents à l'absence totale de position cohérente sur l'immigration".

Mais le député des Alpes-Maritimes s'en est également pris à ceux qui, dans son camp, "ont voulu à bon compte se racheter une virginité morale qu'ils ont perdue depuis longtemps".


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 22/11/2007 11:55:45 (22/11/2007 20:55:45)

FRANCE : LA RFID VA TUER LA LIBERTE DE MOUVEMENT !

Chers amis,

La France, sans trop le savoir (merci aux mass médias de désinformation) a mis le doigt dans un engrenage qui risque de la mener à de terribles événements.  

En acceptant le pass Navigo à puce RFID, en acceptant les vélos à puce RFID « vélib’ », en acceptant la RFID dans certains hypermarchés munis de caisses électroniques etc., la France, menée par la volonté maléfique des politicards vendus au nouvel ordre mondial et par les vautours de l’industrie, est en train d’accepter la RFID !      

Une acceptation qui ne se terminera qu’avec la suppression totale des libertés, la disparition de nombreux emplois et le puçage de la population.  

Et en parlant de suppression des libertés, voilà une liberté qui est menacée dès à présent : la liberté de mouvement !  

CAR EN EFFET, DURANT LE SALON CARTES ET IDENTIFICATION QUI A EU LIEU LA SEMAINE PASSEE A VILLEPINTE, ON A ESSENTIELLEMENT PARLE DE LA RFID DANS LE CONTEXTE DES DEPLACEMENTS ET DE LA MOBILITE !    

Les Parisiens utilisent déjà la RFID de façon quotidienne à travers le pass Navigo (métro) et les vélos à puces « Vélib’ », et il semble bien que les tickets de transport en commun soient bientôt munis d’une puce RFID aussi !  Cette technologie de PISTAGE et de FLICAGE permet à n’importe quel contrôleur de suivre les gens à la trace et de réprimer, si besoin est.  

Les Français, peu inquiets de cette menace qui plane sur leurs libertés, semblent ne pas s’en faire car ils « n’ont rien à se reprocher » et « font confiance aux autorités »…    Ils ne réalisent pas encore que TOUT CITOYEN est désormais devenu, aux yeux des dirigeants, un « TERRORISTE DOMESTIQUE POTENTIEL » et que leur gouvernement prend des décisions et édicte des lois DE PLUS EN PLUS TOTALITAIRES ET PROCHES DU NAZISME.    

Avec les tags RFID qui apparaissent sur les marchandises, voire DANS les marchandises, il sera bientôt possible de pister les gens via les puces intégrées dans la semelle de leurs chaussures.  Les chevaux, en Europe, doivent déjà OBLIGATOIREMENT recevoir une puce RFID sous-cutanée et cancérigène.  Des systèmes RFID pour les automobiles sont d’ores et déjà prévus…  BREF, LA LIBERTE DE MOUVEMENT EST EN TRAIN DE DISPARAÎTRE, SANS QUE PERSONNE N’Y FASSE QUOI QUE CE SOIT !    

Aujourd’hui la propagande infecte vante l’horrible technologie RFID et rassure les gens.  Le peuple français, abruti par le matraquage médiatique mensonger et manipulateur, épris de facilité et de modernité, en oublie toute prudence…   Demain, ce seront les pleurs et les grincements de dents (2008 aura certainement son lot de mauvaises surprises à ce niveau).  A MOINS D'UNE INSURRECTION... ?  

L’article des lamentables putes des mass médias (qui, une fois de plus, font l’apologie de cette technologie d’asservissement   ), ci-dessous…

BON ESCLAVAGE !   Vic.


Source : http://www.atelier.fr/article.php?artid=35551&rss=2?xtor=RSS-2

Mobilité

LE SANS CONTACT S'IMPOSE

Pour payer ou obtenir des informations, c'est simple, le sans contact est partout. Ces technologies sont à l’honneur du salon Cartes et IDentification, qui se tient au Parc des expositions de Villepinte du 13 au 15 novembre.

Publié le 14 Novembre 2007

Télécoms, banques, gouvernements et services de transport utilisent massivement les cartes à puces, qui devraient d’ailleurs s’écouler à plus de quatre milliards d’exemplaires en 2007. Autant de secteurs représentés à l’occasion du salon Cartes et IDentification, et qui amorcent aujourd’hui un tournant vers les technologies sans contact, plus adaptées à la demande de mobilité, de simplicité et de rapidité des usagers. Principales technologies utilisées : la radio-identification, ou RFID (Radio Frequency Identification) et la NFC (Near Field Communication), qui permet la communication entre un lecteur et un ou plusieurs terminaux situés à une dizaine de centimètres de distance.

Haro sur la sécurité

Des technologies appliquées au paiement par carte ou par mobile, mais aussi au partage d’informations et au ticketing (délivrance d’un ticket de transport, de cinéma…). Reste que ces nouvelles techniques impliquent le déploiement de nouveaux systèmes de sécurité. C’est l’autre grand thème du salon, dans le domaine du sans contact mais également de l’identification. Face aux menaces du piratage et du vol d’identité, les systèmes de protection mais également de vérification de l’identité se doivent d’être toujours plus perfectionnés. Et pour y parvenir, les méthodes sont nombreuses, comme l’identification visuelle et la vérification d’empreintes. Autant de nouveaux usages que L’Atelier est allé découvrir en direct.

Mathilde Cristiani


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 25/11/2007 00:21:11 (25/11/2007 09:21:11)

!!! EMPREINTES DIGITALES POUR LES ETRANGERS : LE JAPON CRIMINALISE LES TOURISTES !!!

Chers amis,

Le gouvernement pourri du Japon a, hélas, décidé de suivre le mouvement TECHNO-NAZI du Nouvel Ordre Mondial qui consiste à CRIMINALISER TOUT INDIVIDU.    

Et il commence, évidemment, par les ETRANGERS qui visitent le Japon (les touristes).  Il est bien sûr facile de jouer sur la PEUR DES ETRANGERS (une peur sur laquelle tous les mouvements fascistes et nazis ont joué, ainsi que les gouvernements d'extrême droite)…  

LE JAPON VA DONC EXIGER DE CHAQUE INDIVIDU ETRANGER POSANT LES PIEDS SUR LE SOL JAPONAIS QU’IL SE FASSE PRENDRE SES EMPREINTES DIGITALES AINSI QU’UNE PHOTO NUMERIQUE !!!    

Le tout, bien entendu, au nom de la NEVROSE « antiterroriste ».  

Les Japonais sont sans doute encore à mille lieues de se douter que, d’ici peu, s’ils se laissent faire, ils seront TOUS criminalisés de la sorte et serton TOUS considérés comme des "terroristes domestiques" (activistes, opposants, grévistes, manifetsants, dissidents...) !  

Malheureusement, la PASSIVITE des Japonais face aux dangers des nouvelles technologies est largement connue, tout comme l'est leur enthousiasme aveugle face à tout nouveau gadget.  Il y a donc de fortes chances pour que la réaction ne surgisse jamais dans ce pays…  

L’article de PROPAGANDE de merde, ci-dessous, nous laisse croire que les étrangers ne redoutent pas de se faire contrôler…  Il s’agit surtout d’une façon de faire croire aux Français et aux gens à travers le monde que personne ne se bougera, et donc qu’il vaudrait mieux accepter l’inacceptable !    

Cependant, SI ce qui est dit devait se révéler vrai, alors c’est EXCESSIVEMENT GRAVE, car cela supposerait que les populations, lobotomisées et conditionnées par les mass médias, ont décidé de choisir l’apathie, et donc d’ACCEPTER N’IMPORTE QUELLE MESURE LIBERTICIDE !  

Nous pouvons en tout cas faire le constat suivant : le projet MONDIAL, névrotique et TOTALITAIRE de CONTRÔLE, de CRIMINALISATION ET DE REPRESSION DES POPULATIONS EST ADOPTE PAR TOUTES LES CRAPULES DES PRINCIPAUX GOUVERNEMENTS DE LA PLANETE, et permet l’expansion des TECHNOLOGIES LIBERTICIDES (biométrie, RFID…) !      

ET L’OPPOSITION EST TOUJOURS AUSSI INEXISTANTE !    

Si ces conditions restent les mêmes, si l’insurrection populaire ne survient pas, 2008 sera l’année des première douleurs dues au techno-nazisme.  

L’article des catins des mass médias, ci-dessous…

BONNE INSURRECTION… OU BON ESCLAVAGE !  Vic.


Source : http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-33287658@7-37,0.html?xtor=RSS-…

LE JAPON PREND LES EMPREINTES DIGITALES DES ETRANGERS

Reuters, le 20.11.07 | 07h34

NARITA, Japon (Reuters) - Le Japon a commencé à prendre les empreintes digitales de tout visiteur étranger sur son territoire afin de lutter contre le terrorisme, une mesure dénoncée par les organisations des droits de l'homme et certains hommes d'affaires.

"A une époque où le terrorisme est présent partout dans le monde, nous voulons que les étrangers entrant au Japon coopèrent et comprennent qu'il est dans leur intérêt que le Japon soit un pays sûr", a déclaré le directeur du bureau de l'immigration de l'aéroport de Narita, le principal aéroport international desservant Tokyo.

"Le principal objectif est la prévention du terrorisme", a ajouté Hisashi Toshioka.

Pour ses détracteurs, cette mesure reflète les préjugés du pays selon lesquels les actes terroristes sont le fait d'étrangers et ne peuvent être commis par des Japonais eux-mêmes.

"Au Japon, les empreintes digitales sont limitées aux personnes arrêtées pour des crimes, traiter les étrangers de la sorte est donc une grave violation des droits de l'homme", a estimé Mitsuru Namba, de la Fédération des avocats.

"Le gouvernement dit que son objectif est d'empêcher le terrorisme, mais à l'arrière-plan, il y a la discrimination liant étrangers et criminalité", a-t- ajouté.

Certains voyageurs interrogés à l'aéroport de Narita n'ont pas semblé dérangés outre-mesure par ces procédures. Les autorités scannent les empreintes digitales et prennent une photo du visage à l'aide d'un appareil numérique.

Les résidents "spéciaux", d'origine chinoise ou coréenne mais nés au Japon pour la plupart et descendants des victimes du travail forcé dans les années 1930 et 1940 sont exemptés, ainsi que les diplomates et les enfants de moins de 16 ans.

Ce qui semble faire grincer les dents de nombreux visiteurs est l'obligation de recommencer la procédure à chaque fois qu'ils reviennent au Japon.

"Mon mari est japonais. J'ai deux enfants japonais adultes qui travaillent à Tokyo. Je me sens un peu insultée", déclare la Britannique Jennifer Ukawa, âgée de 69 ans.

Les chambres de commerce européenne, australienne et néo-zélandaise se sont inquiétées des retards qui pourraient se produire à l'arrivée dans l'archipel.


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 27/11/2007 04:37:33 (27/11/2007 13:37:33)

DHS TO BEGIN FULL FINGERPRINT SCANS FOR VISITORS

11/21/07
By Alice Lipowicz

The Homeland Security Department intends to begin scanning all 10 fingerprints for foreign visitors starting Nov. 29 at Dulles International Airport in Virginia, department officials said Tuesday.

Foreigners visiting the United States on visas must have a digital photograph taken and a scan of their two index fingers under the U.S. Visitor and Immigrant Status Indicator Technology program. DHS has built a database of 90 million fingerprints in the four years the program has been in operation.

Expansion to 10-finger scans, which has been in the planning stages for several years, is now beginning, Robert Mocny, U.S. Visit director, told journalists at the Foreign Press Center in Washington yesterday.

The 10-finger U.S. Visit scans are being rolled out at U.S. airports and at all land and sea border crossings, with a goal of being fully operational by the end of 2008, according to press reports of the briefing.

Officials in the Bush administration have said the purpose of scanning more fingers is to increase accuracy and reduce false matches. But there are concerns about the greater length of time needed to scan 10 fingers.

DHS proposes a substantial investment to implement the 10-fingerprint system. In the White House budget request for fiscal 2008, which was approved by Congress, U.S. Visit would increase its funding to $462 million, up $99 million over last year, to support the expansion from two fingerprints.

Much of the new funding will go to federal information technology contractors providing goods and services including scanners, biometric storage and integration and networking services.


http://www.washingtontechnology.com/online/1_1/31856-1.html

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 01/12/2007 01:15:42 (01/12/2007 10:15:42)

WASHINGTON (AFP) - USA: EMPREINTES DES 10 DOIGTS REQUISES DÈS JEUDI À L'ARRIVÉE À WASHINGTON

Chers amis,

Nouvelle accentuation de la répression liberticide et nazie aux USA.  

Désormais, tout touriste est considéré comme un terroriste et doit fournir les empreintes digitales de ses 10 doigts !    

Les USA ? Un pays à éviter A TOUT PRIX !  

Le triste article ci-dessous...

BONNE REVOLUTION, OU BON ESCLAVAGE !  Vic.


Source : http://www.la-croix.com/afp.static/pages/071127163856.kvmkwljd.htm

21/11/2007

WASHINGTON (AFP) - USA: EMPREINTES DES 10 DOIGTS REQUISES DÈS JEUDI À L'ARRIVÉE À WASHINGTON

Les étrangers arrivant à l'aéroport international de Washington à partir de jeudi devront fournir leurs dix empreintes digitales, une mesure qui s'étendra à chaque poste-frontière d'ici à fin 2008, a-t-on appris mardi auprès du ministère de la Sécurité intérieure.

Depuis janvier 2004, les services d'immigration prennent déjà une photo et les empreintes des deux index de chaque étranger -- à l'exception des détenteurs de visas diplomatiques -- une mesure qui provoque déjà de longues files d'attente et un certain mécontentement parmi les voyageurs.

Le programme, baptisé US-VISIT, a été élaboré après les attentats du 11-Septembre pour repérer les personnes recherchées voyageant sous une fausse identité, qu'il s'agisse de terroristes présumés ou, plus souvent, de trafiquants de drogue ou d'immigrants clandestins.

Cette année, la plupart des consulats américains à travers le monde ont été équipés de scanners spéciaux pour enregistrer les empreintes digitales de tous les doigts des personnes qui demandent un visa.

Ces nouveaux scanners seront également utilisés à partir de jeudi à l'aéroport de Washington Dulles, et début 2008 dans neuf autres aéroports internationaux: Boston, Chicago, Detroit, Atlanta, Houston, Miami, New York, Orlando et San Francisco.

"Nous avons toujours eu l'intention de prendre dix empreintes digitales, mais quand nous avons commencé en 2004, le scanner que nous allons utiliser maintenant n'existait pas encore", a expliqué à l'AFP Anna Hinken, porte-parole de US-VISIT.

Lors d'une première visite, les voyageurs devront fournir les empreintes de leurs dix doigts. Lors des visites suivantes, 2 ou 4 doigts suffiront, a précisé Mme Hinken.

Depuis le lancement du programme, plus de 90 millions de personnes se sont déjà soumises au relevé de leurs empreintes digitales à la frontière américaine, ce qui a permis de repérer quelque 2.000 personnes recherchées, selon le ministère.


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 23/12/2007 22:25:49 (24/12/2007 07:25:49)

USA NAZIS : UNE BASE DE DONNEES BIOMETRIQUES GIGANTESQUE EST EN PREPARATION !!!

Chers amis,

La tendance IMPOSEE par le Nouvel Ordre Mondial liberticide, criminel et crapuleux est en train de se généraliser.  

Les bases de données se généralisent, et les bases de données biométriques et d’ADN en particulier.  C’est le cas au Royaume-Uni, aux USA, et en France, mais aussi dans d’autres pays.  

L’ARTICLE CI-DESSOUS (qui colporte l’avis puant de propagande et de désinformation des putes des mass médias) NOUS SIGNALE AINSI QU’AUX USA, LE F.B.I. PREPARE UNE MEGA BASE DE DONNEES BIOMETRIQUES… QUI COÛTERA UN PRIX ASTRONOMIQUE (autant pour la poche des contribuables, déjà laminés par la crise économique) !      

Evidemment, le sacro-saint prétexte de la lutte contre les « terroristes » (y compris les honnêtes citoyens qui manifestent pour leurs droits et libertés, les activistes, les grévistes, les syndicalistes, militants et dissidents en tout genre) sert d’excuse à cet énième coup porté aux libertés des citoyens américains.    

Dans l'article qui suit, les salopes de la presse banalisent évidemment la prise d'empreintes digitales et de données biométriques, afin que le peuple se fasse mieux entuber, et sans même réagir...  

2008 s’annonce décidément meurtrière pour les droits juridiques, les droits de l’homme, la vie privée et les libertés.  Les gens auront pourtant été suffisamment prévenus…  

Le terrible article, ci-dessous.

BONNE REVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE !    Vic.


Source : http://www.la-croix.com/afp.static/pages/071222171245.ey69uwa5.htm

22/12/2007 18 :13

WASHINGTON (AFP) - ETATS-UNIS: LE FBI PREPARE UNE IMMENSE BASE DE DONNEES BIOMETRIQUES

La police fédérale américaine (FBI) a entrepris un développement sans précédent de sa base de données biométriques, déjà riche de dizaines de millions de photos et d'empreintes de doigts et de paumes, a annoncé samedi un porte-parole, Richard Kolko.

S'il est mené à terme, le projet devrait donner au gouvernement américain une capacité unique pour identifier des suspects de crimes, de trafics ou de terrorisme à travers le monde, a expliqué M. Kolko, confirmant une information publiée par le Washington Post.

"Nous cherchons en permanence à mettre à jour et à améliorer la procédure et la manière de collecter les informations", a ajouté M. Kolko, précisant que l'accent était mis sur la protection de la vie privée, une question particulièrement sensible dans la course à la sécurité engagée aux Etats-Unis.

Selon le Washington Post, le FBI s'apprête à signer un contrat sur 10 ans pour élargir sa base de données stockées dans un vaste complexe souterrain en Virginie Occidentale, où sont déjà conservées 55 millions de séries d'empreintes digitales.

En plus des données actuelles, les enquêteurs pourraient identifier les criminels grâce à l'empreinte de l'iris de leurs yeux, la forme de leur visage, leurs éventuelles cicatrices ou même leur manière de parler ou de marcher, précise le quotidien qui cite le responsable du projet.

Le FBI entend ainsi saisir les opportunités fournies par les progrès technologiques, a expliqué M. Kolko, sans confirmer le coût avancé par le Washington Post: 1 milliard de dollars.

La collecte des empreintes digitales est routinière aux Etats-Unis: tous les visiteurs étrangers doivent ainsi s'y plier à leur arrivée dans le pays.

Parallèlement, les autorités américaines ont déjà commencé à collecter des empreintes des iris, notamment dans les prisons en Irak et en Afghanistan.


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 24/12/2007 07:42:46 (24/12/2007 16:42:46)

POLICE BEGIN FINGERPRINTING ON TRAFFIC STOPS

By Sarah Thomsen

If you're ticketed by Green Bay police, you'll get more than a fine. You'll get fingerprinted, too. It's a new way police are cracking down on crime.

If you're caught speeding or playing your music too loud, or other crimes for which you might receive a citation, Green Bay police officers will ask for your drivers license and your finger. You'll be fingerprinted right there on the spot. The fingerprint appears right next to the amount of the fine.

Police say it's meant to protect you -- in case the person they're citing isn't who they claim to be. But not everyone is sold on that explanation.

"What we've seen happen for the last couple of years [is] increasing use of false or fraudulent identification documents," Captain Greg Urban said.

Police say they want to prevent the identity theft problem that Milwaukee has, where 13 percent of all violators give a false name.

But in Green Bay, where police say they only average about five cases in a year, drivers we talked with think the new policy is extreme.

"That's going too far," Ken Scherer from Oconto said. "You look at the ID, that's what they're there for. Either it's you or it's not. I don't think that's a valid excuse."

"I would feel uncomfortable but I would do it," Carol Pilgrim of Green Bay said.

Citizens do have the right to say no. "They could say no and not have to worry about getting arrested," defense attorney Jackson Main said. "On the other hand, I'm like everybody else. When a police officer tells me to do something, I'm going to do it whether I have the right to say no or not."

That's exactly why many drivers are uneasy about the fine print in this fingerprinting policy.

Police stress that the prints are just to make sure you are who you claim to be and do not go into any kind of database; they simply stay on the ticket for future reference if the identity is challenged.


http://www.prisonplanet.com/articles/december2007/241207_fingerprinting.htm

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 11/01/2008 10:38:34 (11/01/2008 19:38:34)

JAPON: UNE BANQUE DE CELLULES "iPS"

11/01/08

Et investissements des Etats Unis dans les cellules souches

ROME, Vendredi 11 janvier 2008 (ZENIT.org) - Au Japon, une « banque » pourrait être créée pour conserver ces cellules dites iPS (induced pluripotent stem cell), annonce la synthèse de presse de la Fondation Jérôme Lejeune.

Quelques semaines après avoir réussi à transformer des cellules de peau humaine en cellules pluripotentes (cf. Synthèse de presse du 21/11/07), le Pr Shinya Yamanaka (université de Kyoto) a évoqué, mercredi 9 janvier, la création, au Japon, d'une banque pour conserver ces cellules dites iPS (induced pluripotent stem cell).

« Gènéthique » explique que cette banque permettrait de disposer, en cas d'urgence, d'un stock de cellules capables de se différencier en tous types de cellules tissulaires, nerveuses, musculaires voire cardiaques.

« Une personne victime d'un accident à la moelle épinière doit subir une intervention dans les dix jours. Or produire les cellules ad hoc nécessite trois mois », explique le Pr Yamanaka.

Cette mesure permettrait aussi de diminuer les coûts financiers d'un tel traitement (les cellules provenant notamment de donneurs volontaires).

Le Centre de bio-ressources de l'Institut Riken crée lui aussi une banque de cellules iPS de souris. Les premiers lots ont été mis en culture cette semaine et devraient donc être disponibles - à 75 euros le million de cellules - dès le mois de mars.

Le 19 décembre dernier, le ministère japonais en charge des sciences avait déjà annoncé la création - prévue avant le mois d'avril - d'un centre de recherche sur les cellules iPS et l'établissement d'un réseau national de scientifiques.

Il aurait également décidé d'allouer un budget de 44 millions d'euros à la production en masse de cellules iPS, aux expérimentations sur les primates dans le domaine de la médecine régénérative et à la création d'une banque.

Aux Etats-Unis, le président George Bush a promis que l'Etat soutiendrait ces recherches sur les cellules souches. A elle seule, la Californie devrait investir 1,8 milliard d'euros sur 10 ans dans ces recherches.

« Ces développements reflètent les enjeux, économiques notamment, de la découverte du Pr Yamanaka », souligne Le Monde. Au vu de ces développements, le Pr Yamanaka insiste sur la nécessité d'encadrer ces recherches, mettant en garde contre d'éventuelles dérives : « La technologie est simple » et, « dans un avenir proche, il sera possible de créer des ovaires et des spermatozoïdes, de quoi produire des clones ».

Source : Le Monde (Philippe Mesmer)

ZENIT



Pages : Prec. 1 2 3 4 5 6 7 8  Suiv.

Index du forum
LA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEAST
SCANNER LES POPULATIONS ET ADN + FOUILLE CORPORELLE

Haut
Aller à : Les favorisPAROLE DU SEIGNEUR POUR CES TEMPS DE LA FIN/WORD OF GOD IN THE END TIMESSITES RECOMMANDÉSCONFÉRENCE ET/OU MOBILISATION + NASAPRENDRE NOTE QUE :ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATIONCONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHESRÉSUMÉ DE LA SITUATION MONDIALE PAR VICLA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEASTTERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTHLES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPSFASCISTE ENVIRONNEMENTAL/ENVIRONMENTAL FASCISTNOUVELLES LOIS ANTITERRORISTES/NEW ANTITERRORIST LAWSPROJET FUTUR POUR LES ENFANTS/FUTUR PROJECTS FOR KIDSDEPOPULATION DE LA TERRE/DEPOPULATION OF THE EARTHCANADAISRAËL et le MOYEN-ORIENTTRAITÉ DE L'AMERIQUE DU NORD/NORTH AMERICAN UNION (CANADA-USA-MEXICO)SECTION DE GAÉTANVIDÉOS/VIDEOS

Membre: Ajouter ce sujet à mes favoris | Envoyer ce sujet à un(e) ami(e) | Imprimer ce sujet
Modérateurs : Déplacer ce sujet | Fermer ce sujet | /!\ Supprimer le sujet
 Ajouter une réponse rapide
Ajouter une réponse rapide


Administration
Modération
Ce forum pour votre site ?
AceBoard Forum Gratuit v 5.3
Download Premium Web Templates! - blog gratuit


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Jeu 8 Sep - 17:28 (2011)    Sujet du message: SCANNER LES POPULATIONS ET ADN + FOUILLE CORPORELLE - P.3 Répondre en citant

Administrateurs :maria
Forum LE VOILE DÉCHIRÉConnecté sous maria | Se déconnecter
en ligne : Il y a 8 connectés. Cliquez pour voir la liste
Inscription
|
Profil
|
Messages Privés
|
Recherche
|
Online
|
Aide
| Créer un blog gratuit



Index du forum
LA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEAST
SCANNER LES POPULATIONS ET ADN + FOUILLE CORPORELLE


Notification par email
|
Prévenir les modérateurs
Pages : Prec. 1 2 3 4 5 6 7 8  Suiv.

Auteur :Sujet: SCANNER LES POPULATIONS ET ADN + FOUILLE CORPORELLE  Bas
 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 26/01/2008 09:04:49 (26/01/2008 18:04:49)



FBI TO COLLECT BIOMETRIC INFORMATION ON BRITONS

By Tim Shipman in Washington
Last Updated: 1:35am GMT 26/12/2007

British visitors to the US will have details of their physical characteristics added to a new billion dollar database under plans drawn up by the FBI.
 
New technology may allow long-range iris scans

Fingerprints, iris scans and even details of the way people walk, their scars and the size and shape of their ear lobes will be collected.

British intelligence agencies and police will also be able to access the information – giving them potentially more biometric data on British citizens than the Government collects at home.

Under the plans, revealed by the Washington Post, the FBI database will include details on everyone who applies for a visa to enter the US.

Fingerprint information on British tourists is already collected and held by the US Department of Homeland Security.

But the FBI database will also include iris identification, which is being slowly introduced at some ports of entry.

Researchers at West Virginia University are working on technology for the FBI that will let them capture images of people's irises at distances of up to 15 feet, and of faces from as far away as 200 yards, without them even knowing.

The database will allow the FBI to check all entrants to the US against the faces, fingerprints, palm prints and irises of known terrorists and wanted criminals.

More than 900,000 American police and law enforcement officials will be able to access the data.

A contract to develop the database will be awarded next month. Critics say that peoples’ bodies will effectively become their international identity card – with the downside that if criminals steal your identity and were able to, for example, mimic your iris with a contact lens, you can’t just go and get a new eyeball like you would a new credit card.

Civil liberties campaigners criticised the plans. Barry Steinhardt of the American Civil Liberties Union said: "It's enabling the always-on surveillance society."


http://www.telegraph.co.uk/news/main.jhtml?xml=/news/2007/12/22/wfbi122.xml


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 26/01/2008 09:08:43 (26/01/2008 18:08:43)

GREEN BAY - POLICE BEGIN FINGERPRINTING ON TRAFFIC STOPS

Posted: Jan 6, 2005 06:52 PM EST  
By Sarah Thomsen

If you're ticketed by Green Bay police, you'll get more than a fine. You'll get fingerprinted, too. It's a new way police are cracking down on crime.

If you're caught speeding or playing your music too loud, or other crimes for which you might receive a citation, Green Bay police officers will ask for your drivers license and your finger. You'll be fingerprinted right there on the spot. The fingerprint appears right next to the amount of the fine.

Police say it's meant to protect you -- in case the person they're citing isn't who they claim to be. But not everyone is sold on that explanation.

"What we've seen happen for the last couple of years [is] increasing use of false or fraudulent identification documents," Captain Greg Urban said.

Police say they want to prevent the identity theft problem that Milwaukee has, where 13 percent of all violators give a false name.

But in Green Bay, where police say they only average about five cases in a year, drivers we talked with think the new policy is extreme.

"That's going too far," Ken Scherer from Oconto said. "You look at the ID, that's what they're there for. Either it's you or it's not. I don't think that's a valid excuse."

"I would feel uncomfortable but I would do it," Carol Pilgrim of Green Bay said.

Citizens do have the right to say no. "They could say no and not have to worry about getting arrested," defense attorney Jackson Main said. "On the other hand, I'm like everybody else. When a police officer tells me to do something, I'm going to do it whether I have the right to say no or not."

That's exactly why many drivers are uneasy about the fine print in this fingerprinting policy.

Police stress that the prints are just to make sure you are who you claim to be and do not go into any kind of database; they simply stay on the ticket for future reference if the identity is challenged.


http://www.wbay.com/Global/story.asp?s=2776926

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 02/02/2008 01:48:05 (02/02/2008 10:48:05)

EMPREINTES ET DONNES BIOMETRIQUES DES VISITEURS EUROPEENS : C'EST LA BELGIQUE QUI LES A HONTEUSEMENT PROPOSEES !!!

Chers amis,

Un complément particulièrement pitoyable à l'article publié ci-avant :

CE SONT LES ENCULES DE POLITICARDS BELGES QUI ONT PROPOSE LA HONTEUSE MESURE DE SUIVI BIOMETRIQUE DES VISITEURS EUROPEENS !!!      

Ces répugnants personnages me font vraiment horreur... Il y a vraiment de quoi être HONTEUX D'ETRE BELGE !!!    Avec ces individus DIABOLIQUES, nous ne vivons plus en démocrartie, mais bien en DEMON CRATIE.  

Voilà donc de quoi est capable notre "gouvernement temporaire" belge : d'ACCELERER encore un peu plus, si cela est possible, la suppression de nos libertés !!!     Avec un tel gouverne-MENT, nous allons sans aucun doute atteindre cette année, en Belgique, le même stade que celui de la triste France policière du Sarkonazi...  

Ce n'est évidemment pas un hasard que la Belgique, qui rappelons-le a été le PREMIER PAYS EUROPEEN A PROPOSER UN PROJET DE LOI VISANT A PUCER LES INDIVIDUS (cf. le projet de loi du révoltant sénateur Brtochi), tienne une rhétorique identique à celle du Mexique, qui va pucer les visiteurs et travailleurs immigrés du Guatemala et du Belize dès mars 2008...   Ces puces sont un outil TOTALITAIRE et DIABOLIQUE qui non seulement PROVOQUE LA CANCER, mais encore PERMET LE CONTRÔLE COMPMORTEMENTAL ET LA SUPPRESSION DU LIBRE-ARBITRE ET DE LA LBERTE D'ACTION DES INDIVIDUS !!!    

HONTE AUX POLITICIENS BELGES, QUI NE SONT QUE DES LECHE-CUL DU NOUVEL ORDRE MONDIAL !    

Ces charognards ne méritent même pas la balle avec laquelle on devrait les abattre.  

J'ESPERE POUR EUX QUE LES POPULATIONS VONT ENFIN SE REVEILLER, LES DESTITUER, LES JUGER POUR LES CRIMES CONTER L'HUMANITE DONT ILS SONT COUPABLES ET LES CHÂTIER DE FACON EXEMPLAIRE !    

Nous voyons encore une fois apparaître, dans cet article, le nom de l'infâme Franco Frattini, un vautour de politicard italien FASCISTE digne de Mussolini et qui, apparemment, mène ce bal liberticide et infernal...  

Le triste article, ci-dessous...

BONNE REVOLUTION... OU BON ESCLAVAGE !!!  Vic.



Source : http://www.armees.com/La-Belgique-propose-de-prendre-les-empreintes-de-tous…

LA BELGIQUE PROPOSE DE PRENDRE LES EMPREINTES DE TOUS LES VISITEURS DE L'U.E.

Publié le samedi 26 janvier 2008

Le commissaire européen à la Justice Franco Frattini a proposé vendredi un plan visant à prendre les empreintes digitales de tous les visiteurs dans les 27 Etats membres de l’Union européenne et à enregistrer électroniquement leur entrée et leur sortie.

Ces mesures permettraient d’assurer une meilleure sécurité aux frontières et d’empêcher des étrangers d’entrer illégalement en Europe ou d’excéder la durée de séjour de trois mois accordée aux touristes et aux détenteurs de visas de l’Union, a précisé M. Frattini lors d’une réunion de deux jours des ministres de l’Intérieur et de la Justice de l’UE en Slovénie. Ces mesures sont similaires à des dispositions déjà en vigueur aux Etats-Unis.

Le ministre a souligné que le fait pour des visiteurs de rester au-delà de leur période de séjour légale constituait la cause "numéro 1" de l’immigration illégale.

Le plan, qui doit être dévoilé plus en détail le mois prochain, est considéré comme une riposte à la récente extension par les Etats-Unis de leur programme de prise d’empreintes digitales pour les visiteurs étrangers, y compris ceux venant de pays européens.


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 02/02/2008 01:55:55 (02/02/2008 10:55:55)

EUROPE NAZIE : FICHAGE DE TOUS LES VISITEURS ETRANGERS... ET AUTRES DANGERS !!!
 
Chers amis,

Honte aux dirigeants nazis européens vendus au Nouvel Ordre Mondial et qui, lors d'une réunion en Slovénie, projettent de ficher tous les visiteurs Européens !

Une Europe-prison que les putes des mass médias s'empressent bien évidemment de nous présenter comme un "Eden"...

Mais qu'attend-on pour faire la REVOLUTION, destituer ces infâmes individus au pouvoir et détruire cette propagande infecte, bon sang ? Que les nouveaux camps d'extermination soient ouverts ???

Les membres de l'Etat-policier techno-nazi français (Michèle Alliot-Marie, entre autres) sont évidemment "très enthousiastes", de même que le ministre allemand nazi Schaüble, qui avait déjào proposé des horreurs (notamment que soient exécutées toutes les personnes SUSPECTEES de "terrorisme" et que soient ENFERMEES toutes les personnes représentant un "danger pour l'ordre public") ...

Que peut vouloir dire "équilibre entre droit de circuler et sécurité" ?

Une norme de distance entre deux checkpoints?

Car ne nous leurrons pas, même si, au début, on tente de nous vendre cela comme étant destiné aux étrangers, la cible principale est bien sur de ficher tous les citoyens européens !!!

Le tout bien sur en se rendant compte qui leur faudra faire preuve de finesse "nous devons combiner liberté et sécurité, sinon l'opinion publique européenne ne nous soutiendra pas".  Le but ets donc que LE PEUPLE ACCEPTE CETTE SUPPRESION DES LIBERTES, CET  ESCLAVAGE REPUGNANT !!!  

CERTAINS COMMENTAIRES VITAUX SONT A FAIRE CONCERNANT L'ARTICLE CI-DESSOUS :

1) On utilise à nouveau une propagande de type "George Orwell", en faisant croire que ces mesures LIBERTICIDES de contrôle et de répression assurent soi-disant la "liberté de mouvement" !   C'est un comble ! Et le PIRE, c'est que les populations imbéciles gobent ce genre de diarrhée verbale !  Comme le disait Hitler : plus un mensonge est gros, mieux il passe...  

2) J'insiste sur l'extrait de l'article où l'on signale que "L'Union européenne veut ficher tous ses visiteurs afin d'interdire son espace aux terroristes, criminels ET AUTRES MALFAISANTS".  C'est sur ce "et autres malfaisants" que nous devons porter toute notre attention.  Vous savez évidemment de quoi il s'agit : les fameux "terroristes domestiques" et "leaders d'opinion radicaux", bref TOUT CITOYEN (manifestant, opposant, dissident, contestataire, activiste, militant, gréviste, syndicaliste véritable...) QUI S'OPPOSE D'UNE FACON OU D'UNE AUTRE AU SYSTEME POLICIER ET LIBERTICIDE !!!    

3) J'attire TOUT PARTICULIEREMENT votre attention sur le fait que L'EUROPE POURRIE ET DICTATORIALE EST EN TRAIN DE REPRENDRE LA MEME RHETORIQUE, LES MEMES ARGUMENTS ET TERMES EXACTS QUE CEUX EMPLOYES PAR LE MEXIQUE POUR IMPOSER DE FACON OBLIGATOIRE LA PUCE SOUS-CUTANEE (cancérigène et de contrôle comportemental) AUX IMMIGRANTS   : "Il s'agirait d'autorisations de voyage qui permettraient de connaître la date d'entrée du ressortissant étranger dans l'espace européen, mais surtout de savoir s'il est reparti ou s'il est resté". Le Mexique a invoqué cet argument pour le puçage obligatoire dès le mois de mars 2008, des visiteurs et travailleurs en provenance du Guatemala et du Belize !!!  LE RISQUE DE VOIR LA VERICHIP DEBARQUER TRES RAPIDEMENT DANS NOS PAYS ET DE DEVENIR OBLIGATOIRE EST DONC ABSOLUMENT REEL (nous l'avons vu tout récemment d'ailleurs avec le triste et honteux cas britannique du puçage des prisonniers) !!!     J'insiste LOURDEMENT sur ce fait...    

4) J'insiste aussi TRES FORT sur le fait que des AUTORISATIONS DE VOYAGE vont à présent être rendues OBLIGATOIRES !   Pour les gens externes AU DEPART, mais il est d'ores et déjà CERTAIN que cela S'APPLIQUERA AUSSI, par la suite, AUX CITOYENS D'EUROPE SOUHAITANT VOYAGER EN EUROPE !!!   Là AUSSI, une fois encore, les traîtres qui dirigent l'Europe COPIENT LE MODELE TOTALITAIRE AMERICAIN !  Et je tiens à rappeler qu'au cours de l'histoire, jusqu'à il y a quelques mois, seules l'Allemagne nazie et l'URSS durant la guerre froide ont rendu de telles autorisations de voyage OBLIGATOIRES.       NOUS AVONS DONC PRATIQUEMENT ATTEINT, DANS NOTRE BONNE VIEILLE EUROPE SOI-DISANT "DEMOCRATIQUE", LE MEME STADE QUE L'ALLEMAGNE NAZIE OU L'URSS DES GOULAGS !!!    L'HISTOIRE EST EN TRAIN DE SE REPETER...  


5) Enfin, last but not least, le fait le PLUS IMPORTANT est qu'il NOUS revient, à NOUS citoyens d'Europe, de LUTTER et de REFUSER un tel système TECHNO-NAZI !     Toute apathie, toute politique de l'autruchje et tout silence (qui ne dit mot, consent) AURONT DES CONSEQUENCES EXTRÊMEMENT LOURDES ET ENCORE INSOUPCONNEES, TOUT COMME LE SILENCE DES "BONS ALLEMANDS" A ENTRAÎNE DES TRAGEDIES INHUMAINES DURANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE !!!

A bon entendeur... Vic.


Source : http://www.liberation.fr/actualite/politiques/306380.FR.php

L'EUROPE ENVISAGE DE FICHER TOUS SES VISITEURS

Lors d'une réunion informelle vendredi et samedi, les ministres de l'Intérieur de l'UE ont proposé de réclamer aux visiteurs leurs empreintes digitales, identifiants biométriques et données personnelles pour les stocker dans des bases de données.

LIBERATION.FR AVEC SOURCES AFP
LIBERATION.FR : dimanche 27 janvier 2008

L'Union européenne veut ficher tous ses visiteurs afin d'interdire son espace aux terroristes, criminels et autres malfaisants et garantir à la fois la liberté de mouvement et la sécurité de ses ressortissants.

Cette "Europe forteresse" a été ébauchée par les ministres de l'Interieur de l'Union lors d'une réunion informelle organisée vendredi et samedi par la présidence slovène de l'UE à Brdo Pri Kranju, près de Ljubljana.

"Nous devons trouver un équilibre entre sécurité et droit de circuler", a expliqué l'Italien Franco Frattini, commissaire européen en charge de la justice et de l'immigration, grand architecte de ce nouvel eden européen.

L'Union a ouvert cette année son espace Schengen sans contrôle aux frontières à neuf nouveaux membres --huit pays d'Europe centrale et une île, Malte--, malgré les craintes exprimées par certains de ses membres d'une recrudescence de la criminalité.

Un mois après cet élargissement, le ministre allemand de l'Intérieur Wolfgang Schäuble a dit que ces craintes ne s'étaient pas concrétisées. Et il a repris la formule de M. Frattini: "nous devons combiner liberté et sécurité, sinon l'opinion publique européenne ne nous soutiendra pas".

Son homologue française, Michèle Alliot-Marie, a insisté : "Nos opinions publiques attendent que l'Europe de la sécurité soit l'Europe de leur protection, ce qui impose de la sécuriser contre les risques extérieurs".

Le projet de M. Frattini vise à ficher tous les visiteurs de l'espace européen se présentant à ses entrées terrestres, aériennes ou maritimes.

Empreintes digitales, identifiants biométriques, données personnelles seront désormais réclamés aux visiteurs et stockés dans les bases de données de l'Europe. Le projet est calqué sur le modèle mis en place aux Etats-Unis, mais il veut le dépasser, a déclaré un responsable européen.

"Il serait paradoxal que nous n'ayons pas ce que nous faisons avec les Américains", a commenté Mme Alliot-Marie.

Le Parlement européen s'était montré très mécontent des concessions faites aux Américains dans l'accord encadrant les transferts de données des passagers aériens conclu fin juin 2007.

Le commissaire Frattini a néanmoins poursuivi son projet. Il a soumis aux Etats membres un plan similaire de système européen de stockage des données personnelles des passagers aériens dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé.

Il propose désormais à l'Union européenne de compléter ce dispositif par un registre électronique des entrées et des sorties appelé à remplacer le système des visas.

Il s'agirait d'autorisations de voyage qui permettraient de connaître la date d'entrée du ressortissant étranger dans l'espace européen, mais surtout de savoir s'il est reparti ou s'il est resté. "Nous ne pouvons pas tolérer que des personnes arrivées légalement entrent dans l'illégalité", a expliqué M. Frattini.

Le registre créé pour ces autorisations de voyage "intègrera des identifiants biométriques, des photographies, des empreintes et d'autres identifiants", a-t-il indiqué.  Cette disposition figurera dans un paquet de mesures que M. Frattini veut soumettre aux Etats membres et au Parlement européen en février pour "améliorer la capacité de l'Union européenne de protéger ses frontières extérieures et éviter l'entrée de personnes suspectes".

"Nous devons travailler avec les pays extérieurs à l'Union européenne pour les aider à développer l'Etat de droit et supprimer les zones grises où se développent les menaces des réseaux mafieux et des terroristes", a renchéri Mme Alliot-Marie, très favorable au projet.


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 03/02/2008 07:56:30 (03/02/2008 16:56:30)

BIOMETRIC DATA COLLECTED AT HEATHROW

Feb 1, 10:31 PM (ET)
By THOMAS WAGNER

LONDON (AP) - Heathrow Airport introduced a new security system for some of its passengers Friday, requiring them to undergo iris scans and be fingerprinted before boarding their flights.

The biometric data will be taken at Heathrow's Terminal 1, which has separate domestic and international lounges.

The information is only required for domestic passengers at the terminal who want to visit the larger international lounge before boarding their flights, or passengers who arrive on an international flight and transfer to a domestic one, said a spokeswoman for Heathrow Airport owner BAA PLC.

In addition to the photo ID and boarding pass that all passengers must produce at their boarding gate, these customers also will be identified with the iris scan and fingerprint, the spokeswoman said, speaking on condition of anonymity in keeping with BAA's regulations. The biometric data are destroyed within 24 hours, she said.

Domestic passengers who do not want to visit the international lounge at Terminal 1 are not required to provide such data, the spokeswoman said.

She said the test program is designed to improve security at the airport and to test technology needed to collect biometric information.

She said that British Airways may use a similar security system when it opens its large, new Terminal 5 at Heathrow in March. The terminal will only handle BA customers, on domestic and international flights.

Last year, Gatwick, another large London-area airport, began experimenting with an optional iris scanning procedure at its terminals that is designed to speed up the immigration and passport procedure for its passengers, said a BAA spokeswoman for Gatwick.


http://apnews.myway.com/article/20080202/D8UHU99G0.html

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 03/02/2008 08:11:58 (03/02/2008 17:11:58)

TEN-FINGER SCAN TO GET INTO USA

From The Sunday TimesJanuary 27, 2008

More security at US airports but The Sunday Times discovers flaws in the system

Chris Haslam
Read our special on travel to the USA

Security screening for arriving passengers has been stepped up yet again at American airports, but The Sunday Times has learnt of worrying flaws in new fingerprint-scanning technology.

Last week, Logan airport, in Boston, became the third US airport to install the 10-finger scanners. Dulles airport, which serves Washington, DC, began using the devices in November and Atlanta airport began this month. By the end of the year, the devices will be installed at every international airport in the USA, as well as at seaports and border crossings.

NonUS residents have had two fingers scanned on entry since 2004, but the Department of Homeland Security believes the 10-finger standard will allow easier identification of undesirables, based on full or partial prints left at the scene of a crime or collected from terrorist safe houses or battlefields.

Described by Identix, their manufacturer as “slap and roll” technology, the scanners require four scans to capture a full set of prints. These are then compared with more than 3.2m fingerprints held in the FBI and Department of Defense databases.

Identix claims that the scanner can perform its duties in “less than 15 seconds”. It says “you do need to be a trained fingerprint expert” to use the machines, and while operators at Atlanta have reported only “teething troubles” with the new equipment, the system has caused problems in the past.

In 2003, Californian Roger Benson filed a lawsuit after he was stopped by police for a traffic violation and fingerprinted using the same scanner. His prints were incorrectly matched with a convicted felon and he served 43 days in prison.

Miguel Espinoza brought a lawsuit against Identix in 2004 after his prints were wrongly assigned to a convicted murderer. The case was dismissed after the judge ruled that human error, and not the scanner, had caused the mix-up, but human-rights groups say overdependence on technology will continue to put travellers at risk.

Last July, a US government report found that “systems supporting the US-VISIT program have significant information security control weaknesses”, but homeland security chief Michael Chertoff is an enthusiast. “Moving to 10 fingerprints is completely consistent with, and in fact enhances, our ability to protect,” he said.


http://travel.timesonline.co.uk/tol/life_and_style/travel/article3250494.ec…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 03/02/2008 10:52:17 (03/02/2008 19:52:17)

BASE DE DONNEES BIOMETRIQUES MONDIALE : LE BUT EST AVOUE, ET NOUS NOUS EN RAPPROCHONS DE PLUS EN PLUS ! LUTTEZ... OU SUBISSEZ L'ESCLAVAGE !

Chers amis,

Comme vous allez le voir, la réalité du projet d'une base de données biométriques mondiale n'est plus à démontrer, car elle est ouvertement ADMISE et MISE EN OEUVRE DANS LES FAITS.    

Le but MONDIALISTE est donc une fois encore prouvé.  Et dire qu'il y a encore des couillons qui pensent que ce genre de chose provient des "tarés de conspirationnistes" est que cela n'est pas réel !!!  

A ce rythme et sous ce genre de logique répugnante, l'implantation obligatoire des individus avec des micro-puces (sous-cutanées, neurales ou cérébrales) cancérigènes et de contrôle comportemental devient une effrayante évidence...   Depuis DES ANNEES (et spécialement depuis le 11 septembre 2001), TOUT va dans ce sens.  Notre forum (et de nombreux autres) sont là pour le prouver !  

Un élément EXTRÊMEMENT IMPORTANT dans l'atricle ci-dessous nous signale que certaines personnes reprises dans cette base de données biométriques étaient fichées A TORT comme "armées et dangereuses" !  
QUE PENSEZ-VOUS QUE LA POLICE FASSE EN PRESENCE D'UN INDIVIDU SUPPOSE ETRE "ARME ET DANGEREUX" ?  REPONSE : ELLE LE MET EN JOUE, ET ON L'ABAT !!!    Cette base mondiale de données biométriques autorise donc l'ASSASSINAT INIQUE MAIS LEGALISE D'INNOCENTS !!!      

Souvenons-nous que, désormais, ce ne sont plus uniquement les terroristes réels et les criminels qui sont devenus les cibles de ce genre de mesure iniques et inhumaine, mais bien les "terroristes domestiques" et les "leaders d'opinion radicaux", C'EST-A-DIRE LES MANIFESTANTS, LES OPPOSANTS, LES DISSIDENTS, LES SYNDICALISTES DIGNES DE CE NOM, LES ACTIVISTES, LES GREVISTES, LES MILITANTS !!!  Bref, la POPULATION dans son ensemble est visée !!!    

IL EST TEMPS QU'UN TSUNAMI D'INSURRECTIONS SE PRODUISE, OU NOUS ALLONS VIVRE SOUS LE JOUG DIABOLIQUE DU 4e REICH... LE REICH DU NOUVEL ORDRE MONDIAL !  

Le terrible article, ci-dessous...

BONNE REVOLUTION... OU BON ESCLAVAGE !  Vic .


Source : http://www.rue89.com/2008/01/29/vers-une-base-de-donnees-biometriques-mondi…

VERS UNE BASE DE DONNEES BIOMETRIQUES MONDIALE ?

Par Laurent Checola (Journaliste) 18H22 29/01/2008

Le renseignement américain lance la collecte des données biométriques à grande échelle. Le Guardian a récemment révélé que les Etats-Unis ont proposé à leur allié de la vieille Europe de partager les données biométriques recensées par les services de police britannique.

Intitulé "Server in the Sky", le projet permettrait de mettre en commun toutes sortes de données, de l'iris de l'oeil, aux empreintes de la paume ou des doigts. D'autres informations personnelles pourraient être ajoutées, pour constituer cette nouvelle base qui regrouperait le profil de plusieurs millions de suspects.

Le Federal bureau of investigation (FBI) en est à l'initiative; le National policing improvement agency (NPIA) britannique, créé en 2007 et chargé d'améliorer l'efficacité de la police outre-Manche, a pour sa part affirmé qu'il était " trop tôt pour commenter jusqu'où pourrait aller la participation".

De fait, le Royaume-Uni dispose, depuis décembre 2006, d'une liste d'informations biométriques importante, synthétisant les données collectées par les agents anglais, écossais et gallois. Intitulée Ident1, elle contient désormais plus de 7 millions d'empreintes digitales, et près de 3 millions d'empreintes de la paume de la main.

Si elle devenait effective, l'alliance pourrait toutefois également compter sur la contribution d'autres pays, comme le Canada, la Nouvelle-Zélande et l'Australie. Cette liste d'Etats ressemble étrangement aux membres du pacte Ukusa, qui a entériné le système de surveillance électronique Echelon...

Nouvelles catégories

La proposition du FBI intervient, alors que la biométrie devient un enjeu majeur aux Etats-Unis. Au début du mois de janvier, le Washington Post a en effet dévoilé que le bureau fédéral s'affaire à la constitution de sa propre base de données biométriques, pour un budget estimé à 1 milliard de dollars (681 millions d'euros).

Selon le quotidien américain, ce système se caractérise par le nouveau type de données qui pourraient être intégrées: outre les empreintes digitales, de nouveaux identifiants, comme la forme du visage, les cicatrices apparentes ou même la démarche ou l'élocution, seraient intégrés à la base.

La constitution de cette immense base de données sert également de paravent, aux lacunes de la base de données anti-terroriste américaine, qui recense près de 400 000 individus, et connaît un rythme de croissance exponentiel. A de nombreuses reprises les watchdogs du gouvernement américain ont mis en avant l'imprécision de certaines informations relatives aux suspects: certains figurent à tort sur la liste, injustement qualifiés d'"armés et dangereux ".

Le Département de la sécurité intérieure a même du faire face à 16 000 requêtes de citoyens américains, qui s'estiment injustement inscrits sur la liste anti-terroriste. Pour prévenir toute erreur d'identité, Leonard Boyle, qui dirige le Centre de contrôle du terrorisme, fait du recours aux données biométriques le meilleur remède.


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 04/02/2008 12:17:43 (04/02/2008 21:17:43)


The FBI wants to use eye scans, combined with other data, to help identify suspects


The FBI currently has 55 million sets of fingerprints on file. Critics fear the FBI could misuse the new data.


The FBI stores its information on databases like these 30-feet underground.

FBI WANTS PALM PRINTS, EYE SCANS, TATTOO MAPPING

FBI expected to award $1 billion contract to help collect data on people

Privacy advocate says it's the first step toward a "surveillance society"

FBI says it's needed to help track terrorists and other criminals

Palm prints and optical eye scans likely to become more common

Next Article in Technology »

From Kelli Arena and Carol Cratty
CNN
   
CLARKSBURG, West Virginia (CNN) -- The FBI is gearing up to create a massive computer database of people's physical characteristics, all part of an effort the bureau says to better identify criminals and terrorists.

The FBI wants to use eye scans, combined with other data, to help identify suspects.

1 of 3  But it's an issue that raises major privacy concerns -- what one civil liberties expert says should concern all Americans.

The bureau is expected to announce in coming days the awarding of a $1 billion, 10-year contract to help create the database that will compile an array of biometric information -- from palm prints to eye scans.

Kimberly Del Greco, the FBI's Biometric Services section chief, said adding to the database is "important to protect the borders to keep the terrorists out, protect our citizens, our neighbors, our children so they can have good jobs, and have a safe country to live in."

But it's unnerving to privacy experts.

"It's the beginning of the surveillance society where you can be tracked anywhere, any time and all your movements, and eventually all your activities will be tracked and noted and correlated," said Barry Steinhardt, director of the American Civil Liberties Union's Technology and Liberty Project.

The FBI already has 55 million sets of fingerprints on file. In coming years, the bureau wants to compare palm prints, scars and tattoos, iris eye patterns, and facial shapes. The idea is to combine various pieces of biometric information to positively identify a potential suspect.

A lot will depend on how quickly technology is perfected, according to Thomas Bush, the FBI official in charge of the Clarksburg, West Virginia, facility where the FBI houses its current fingerprint database.  Watch what the FBI hopes to gain »

"Fingerprints will still be the big player," Bush, assistant director of the FBI's Criminal Justice Information Services Division, told CNN.

But he added, "Whatever the biometric that comes down the road, we need to be able to plug that in and play."

First up, he said, are palm prints. The FBI has already begun collecting images and hopes to soon use these as an additional means of making identifications. Countries that are already using such images find 20 percent of their positive matches come from latent palm prints left at crime scenes, the FBI's Bush said.

The FBI has also started collecting mug shots and pictures of scars and tattoos. These images are being stored for now as the technology is fine-tuned. All of the FBI's biometric data is stored on computers 30-feet underground in the Clarksburg facility.

In addition, the FBI could soon start comparing people's eyes -- specifically the iris, or the colored part of an eye -- as part of its new biometrics program called Next Generation Identification.

Nearby, at West Virginia University's Center for Identification Technology Research, researchers are already testing some of these technologies that will ultimately be used by the FBI.

"The best increase in accuracy will come from fusing different biometrics together," said Bojan Cukic, the co-director of the center.

But while law enforcement officials are excited about the possibilities of these new technologies, privacy advocates are upset the FBI will be collecting so much personal information.

People who don't think mistakes are going to be made I don't think fly enough," said Steinhardt.

He said thousands of mistakes have been made with the use of the so-called no-fly lists at airports -- and that giving law enforcement widespread data collection techniques should cause major privacy alarms.

"There are real consequences to people," Steinhardt said.  Watch concerns over more data collection »

You don't have to be a criminal or a terrorist to be checked against the database. More than 55 percent of the checks the FBI runs involve criminal background checks for people applying for sensitive jobs in government or jobs working with vulnerable people such as children and the elderly, according to the FBI.

The FBI says it hasn't been saving the fingerprints for those checks, but that may change. The FBI plans a so-called "rap-back" service in which an employer could ask the FBI to keep the prints for an employee on file and let the employer know if the person ever has a brush with the law. The FBI says it will first have to clear hurdles with state privacy laws, and people would have to sign waivers allowing their information to be kept.

Critics say people are being forced to give up too much personal information. But Lawrence Hornak, the co-director of the research center at West Virginia University, said it could actually enhance people's privacy.

"It allows you to project your identity as being you," said Hornak. "And it allows people to avoid identity theft, things of that nature."  Watch Hornak describe why he thinks it's a "privacy enhancer" »

There remains the question of how reliable these new biometric technologies will be. A 2006 German study looking at facial recognition in a crowded train station found successful matches could be made 60 percent of the time during the day. But when lighting conditions worsened at night, the results shrank to a success rate of 10 to 20 percent.

As work on these technologies continues, researchers are quick to admit what's proven to be the most accurate so far. "Iris technology is perceived today, together with fingerprints, to be the most accurate," said Cukic.

But in the future all kinds of methods may be employed. Some researchers are looking at the way people walk as a possible additional means of identification.

The FBI says it will protect all this personal data and only collect information on criminals and those seeking sensitive jobs.

The ACLU's Steinhardt doesn't believe it will stop there.

"This had started out being a program to track or identify criminals," he said. "Now we're talking about large swaths of the population -- workers, volunteers in youth programs. Eventually, it's going to be everybody."


http://edition.cnn.com/2008/TECH/02/04/fbi.biometrics/index.html

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 05/02/2008 22:01:44 (06/02/2008 07:01:44)

BELGIQUE LIBERTICIDE : DES DOUANES SANS PAPIER… TOUT A L’ELECTRONIQUE !!!

Chers amis,

L’horrible gouvernement belge (que l’on nomme à présent « octopus », c’est-à-dire « la pieuvre », en raison des multiples partis que le composent – mais peut-être aussi car il s’agit d’un gouvernement MAFIEUX, policier et prostitué au nouvel ordre mondial) a encore frappé !  

CETTE FOIS, CE SONT LES DOUANES QUI PASSENT AU TOUT À L’ÉLECTRONIQUE (ET QUI DIT « ÉLECTRONIQUE » DIT « PIRATAGE INFORMATIQUE » À TOUS LES COUPS !) !      

Le système électronique possède de nombreuses failles et défauts, mais qu’importe : les plans imbuvables du Nouvel Ordre Mondial ne peuvent être ralentis !  Tout doit être électronique et RASSEMBLE SUR DES BASES DE DONNEES CENTRALISEES ET LIBERTICIDES qui permettront à l’Etat d’accroître son emprise (et son diktat) de façon astronomique !!!      

Décidément, en à peine 3 mois de temps, les charognes puantes qui composent ce gouvernement supposé « temporaire » ont bien débuté leur travail de sape et de destruction des libertés !  

La Belgique est en train de s’enfoncer jusqu’au cou dans la fange totalitaire.  Le tout via nos pourceaux de politicards !  

CONTINUEZ DE DORMIR, BRAVES GENS : LE FLEAU EST PRESQUE SUR VOUS, ET VOUS NE TARDEREZ PLUS A SENTIR PESER DE TOUT SON POIDS LE SYSTÈME TECHNO-NAZI OPPRESSIF ET REPRESSIF !!!    

BON ESCLAVAGE !   Vic.


Source : journal belge « Metro » n°1608 du mardi 5 février 2008, p.2 ( http://www.metrotime.be ).

DES DOUANES SANS PAPIER

Depuis hier, les sociétés de douanes sont tenues d’utiliser le système électronique de douanes et accises sans papier. Mais selon le parlementaire Jan Jambon (N-VA), le système n’est pas encore prêt. Il précise que le règlement causera de nombreux torts au port d’Anvers. Il affirme aussi que, avec ce système, des entreprises ont des problèmes à retrouver et à rembourser des paiements.

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 26/02/2008 10:06:39 (26/02/2008 19:06:39)

DNA DATABASE HAS 500,000 INCORRECT ENTRIES, MINISTER ADMITS

By JAMES SLACK - More by this author »

Last updated at 22:26pm on 26th February 2008

Thousands of DNA samples taken from criminals have been filed under the names of innocent people, it was revealed yesterday.

There are 550,000 false, misspelt or incorrect names on the Government's vast DNA database, which contains more than 4million samples.

That means one in every eight records is thought to be inaccurate.

Most alarming is the revelation that many criminals are using other people's names if they are caught. Home Office Minister Meg

Hillier gave the example of somebody who was arrested, and gave their sister's name.

"That data would be on the database," she told MPs.

Politicians are worried that people could be charged with crimes they have not committed if DNA belonging to a criminal who gave their name later turned up at a crime scene.

It was stressed that innocents could provide an authentic sample of their own DNA to prove it did not match. However, they would still be forced to undergo the stress and humiliation of a criminal investigation.

The Shadow Home Secretary, David Davis, said: "This latest revelation reinforces our calls for a Parliamentary debate on the DNA database.

"Only this Home Office would have a DNA database that targets the innocent but not the guilty."

Miss Hillier said the Home Office was working to remove the errors from the database, and that progress had been made over the last few months.


http://www.dailymail.co.uk/pages/live/articles/technology/technology.html?i…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 03/04/2008 12:49:16 (03/04/2008 21:49:16)

THE DNA AGE - INSURANCE FEARS LEAD MANY TO SHUN DNA TESTS

CONSÉQUENCES DE VIVRE DANS UNE SOCIÉTÉ DE CONTRÔLE TOTAL.

By AMY HARMON
Published: February 24, 2008

Victoria Grove wanted to find out if she was destined to develop the form of emphysema that ran in her family, but she did not want to ask her doctor for the DNA test that would tell her.

She worried that she might not be able to get health insurance, or even a job, if a genetic predisposition showed up in her medical records, especially since treatment for the condition, alpha-1 antitrypsin deficiency, could cost over $100,000 a year. Instead, Ms. Grove sought out a service that sent a test kit to her home and returned the results directly to her.

Read more :
http://www.nytimes.com/2008/02/24/health/24dna.html?th&emc=th

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 04/04/2008 02:10:42 (04/04/2008 11:10:42)

FAUSSE ECOLOGIE ET TECHNO-NAZISME : BASE CENTRALISEE DE DONNEES GENETIQUES ET CLONAGE AFIN DE « SAUVEGARDER LES ESPECES EN VOIE D’EXTINCTION » !

Chers amis,

L’article ci-dessous provient d’un programme de télévision qui a été diffusé sur la chaîne Arte, et dont un article a été publié dans la presse pourrie (presse prostituée qui présente à nouveau les nouveautés technologiques et autres abominations comme de « pures merveilles » !  ).

Les chantres de la fausse écologie ont encore frappé !  Et leurs soi-disant « solutions » intègrent, comme par un « fort malencontreux concours de circonstances », des technologies techno-nazies !  

Ainsi, désormais, au lieu de se faire chier à tenter de sauvegarder les espèces en voie de disparition et l’environnement, on pourrait bien les laisser s’éteindre de leur belle mort et CONSERVER, DANS UNE GIGANTESQUE BASE CENTRALISEE DE DONNEES GENETIQUES, DES CELLULES CONGELEES DES ANIMAUX PRATIQUEMENT DISPARUS, AFIN DE RESSUSCITER L’ESPECE DISPARUE EN LA CLONANT PAR LA SUITE !    

La base centralisée de données génétiques EXISTE DÉJÀ dans les sous-sols du Muséum d’histoire naturelle américain, et porte le nom de « collection Ambrose Monell ».  Elle rassemble déjà plus de 50.000 espèces !  

Nous avons vu il y a quelques mois que Bill Gates et les Rockefeller mettent au point le MÊME TYPE DE PROJET en ce qui concerne les végétaux avec, sur une île isolée au large de la Norvège, un coffre-fort gigantesque reprenant des millions de graines.  

Evidemment, ce genre de projet méphitique ne tient pas compte de la fragilité du système de cryoconservation (une panne de courant et la température augmente, réduisant à néant la banque de cellules), pas plus qu’il ne se soucie des « petits » effets secondaire du clonage (cf. la brebis Dolly, clonée mais qui est décédée prématurément en raison de son organisme génétiquement manipulé par les Frankenstein des labos).  

On ose donc encore nous vanter les « capacités » des scientifiques, alors qu’en réalité l’incompétence et l’imperfection du système sont connues.  Le CHARLATANISME SCIENTIFIQUE et les MENSONGES MEDIATISES semblent encore avoir de beaux jours, hélas…  

On ose même nous dire, dans l’article ci-dessous, que d’ici vingt ans, la reproduction conventionnelle des animaux « existera encore » (mais pour combien de temps ? semble vouloir dire la crapule qui effectue cette déclaration honteuse) , mais qu’un « grand nombre d’animaux de toutes espèces seront clonés ».  Quel « glorieux » et « radieux » futur nous avons là en perspective !

Et étant donné que ce qui est fait avec les animaux est tôt ou tard effectué EGALEMENT AU NIVEAU HUMAIN, le pire est à redouter.  Il semble bien que le temps des individus créés et développés artificiellement ne soit plus très loin, surtout si les populations continuent de ronfler face aux abominations en cours.  

L’article de merde des mass médias techno-nazis, ci-dessous.

BONNE REVOLUTION, OU BON ESCLAVAGE !  Vic.


Source : journal français « Direct Matin » du mardi 25 mars 2008, p.18 (http://www.matinplus.net).

ESPECES EN VOIE DE CLONAGE

Thema Arte – Faut-il cloner les animaux en voie de disparition ? La question est posée pat le Thema de ce soir, sur Arte.

Le Dr George Amato estime que si l’extinction de certaines espèces est un phénomène naturel, celui-ci s’est accéléré avec l’activité humaine. Ce chercheur travaille pour la collection Ambrose Monell, qui abrite un patrimoine génétique de plus de 50.000 espèces dans les sous-sols du Muséum d’histoire naturelle américain.

Grâce à des cellules congelées, les scientifiques sont capables de cloner un animal domestique ou sauvage. Les risques existent, mais la cryoconservation est un marché en expansion aux Etats-Unis.

Le clonage d’animaux d’élevage se multiplie, et des entreprises se sont déjà lancées dans celui des animaux de compagnie. Genetic Savings and Clone promettait par exemple à des maîtres de faire renaître leur protégé décédé (32.000 dollars, soit 20.400 euros pour un chat).
La firme a fermé l’an passé faute de clientèle.

« Dans une vingtaine d’années, la reproduction conventionnelle existera toujours, mais un grand nombre d’animaux de toutes les espèces seront clonés », prédit Low Hawthorne, fondateur de cette entreprise.

Thema - Conservation des espèces : clonage ou congélation ?, mardi 25 mars 2008, Arte, 20h.50.


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 06/04/2008 05:10:55 (06/04/2008 14:10:55)


An employee of the New York City Parks Dept. uses a palm scanner as he arriv...

FINGERPRINT SCANS REPLACE CLOCKING IN

By David B. Caruso, AP
Thu March 27

By DAVID B. CARUSO, AP
Thu Mar 27, 6:42 AM EDT
NEW YORK — It's happening at Dunkin' Donuts, at Hilton hotels, even at Marine Corps bases: Employees are starting and ending their days by pressing a hand or finger to a scanner that logs the precise time of their arrival and departure, and the information is automatically reflected in payroll records.

Manufacturers say these biometric devices improve efficiency and streamline payroll operations. Employers big and small buy them with the dual goals of keeping workers honest and automating outdated record-keeping systems that rely on paper time sheets.

The new systems have raised complaints, however, from some workers who see the efforts to track their movements as excessive or creepy.

"They don't even have to hire someone to harass you anymore. The machine can do it for them," said Ed Ott, executive director of the New York City Central Labor Council of the AFL-CIO. "The palm print thing really grabs people as a step too far."

The International Biometric Group, a consulting firm, estimated that $635 million worth of these high-tech devices were sold last year, and projects that the industry will be worth more than $1 billion by 2011.

Ingersoll Rand Security Technologies, a leading manufacturer of hand scanners based in Campbell, Calif., said it has sold at least 150,000 of the devices to Dunkin' Donuts and McDonald's franchises, Hilton hotels and to Marine Corps bases, who use them to track civilian hours.

Protests over using palm scanners to log employee time have been especially loud in New York City, where officials are spending $410 million to install an automated attendance tracking system that may eventually be used by 160,000 city workers.

Scores of civil servants who are members of Local 375 of the Civil Service Technical Guild rallied Tuesday against a plan to add the city medical examiner's office to the list of 17 city agencies which already have the scanners in place.

The scanners have rankled draftsmen, planners and architects in the city's Parks Department, which began using them last year.

"Psychologically, I think it has had a huge impact on the work force here because it is demeaning and because it's a system based on mistrust," said Ricardo Hinkle, a landscape architect who designs city parks.

He called the timekeeping system a bureaucratic intrusion on professionals who never used to think twice about putting in extra time on a project they cared about, and could rely on human managers to exercise a little flexibility on matters regarding work hours.

"The creative process isn't one that punches in and punches out," he said.

A spokesman for Mayor Michael Bloomberg, Matthew Kelly, said the system isn't meant to be intrusive and has clear benefits over old-style punch clocks or paper time sheets.

The city expects to save $60 million per year by modernizing a complicated record keeping system that now requires one full-time timekeeper for every 100 to 250 employees. The new system, dubbed CityTime, would free up thousands of city employees to do less paper-pushing.

Another benefit of the system is curtailing fraud. Several times each year, New York City's Department of Investigation charges city employees with taking unauthorized time off and falsifying timecards to make it looked as though they worked.

Other cities have embraced similar technology.

Cities as big as Chicago and as small as Tahlequah, Okla., have turned to fingerprint-driven ID systems to record employee work hours in recent few years. And the systems have been introduced into plenty of other workplaces without much grumbling by employees, especially those already used to punching a clock.

But the New York workers aren't the first to fight it. The American Federation of State, County and Municipal Employees complained vigorously two years ago after the city of Pittsburgh proposed installing fingerprint readers.

"We had a lot of questions, a lot of concerns, and so far they haven't put it in," said AFCME Council 84 Director Richard Caponi.

Jon Mooney, Ingersoll Rand's general manger of biometrics, said the privacy concerns are unfounded. The hand scanners don't keep large databases of people's fingerprints — only a record of their hand shape, he said.

Still, union officials in New York said they are concerned that the machines could eventually be used not just to crack down on employees skipping work, but to nitpick honest workers or invade their privacy.

"The bottom line is that these palm scanners are designed to exercise more control over the workforce," said Claude Fort, president of Local 375. "They aren't there for security purposes. It has nothing to do with productivity. ... It is about control, and that is what makes us nervous."

Copyright 2008 The Associated Press. All rights reserved. This material may not be published, broadcast, rewritten or redistributed.


http://www6.comcast.net/news/articles/national/2008/03/26/Fingerprint.Timec…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 17/04/2008 09:15:03 (17/04/2008 18:15:03)

FEDS TO COLLECT DNA FROM EVERY PERSON THEY ARREST

Posted By: WarOnYou on 04-17-2008 12:37 am
Posts: 14
 
The government plans to begin collecting DNA samples from anyone arrested by a federal law enforcement agency � a move intended to prevent violent crime but which also is raising concerns about the privacy of innocent people.

Using authority granted by Congress, the government also plans to collect DNA samples from foreigners who are detained, whether they have been charged or not. The DNA would be collected through a cheek swab, Justice Department spokesman Erik Ablin said Wednesday. That would be a departure from current practice, which limits DNA collection to convicted felons.

Expanding the DNA database, known as CODIS, raises civil liberties questions about the potential for misuse of such personal information, such as family ties and genetic conditions.

Ablin said the DNA collection would be subject to the same privacy laws applied to current DNA sampling. That means none of it would be used for identifying genetic traits, diseases or disorders.

Congress gave the Justice Department the authority to expand DNA collection in two different laws passed in 2005 and 2006.

There are dozens of federal law enforcement agencies, ranging from the FBI to the Library of Congress Police. The federal government estimates it makes about 140,000 arrests each year.

Those who support the expanded collection believe that DNA sampling could get violent criminals off the streets and prevent them from committing more crimes.

A Chicago study in 2005 found that 53 murders and rapes could have been prevented if a DNA sample had been collected upon arrest.

"Many innocent lives could have been saved had the government began this kind of DNA sampling in the 1990s when the technology to do so first became available," Sen. Jon Kyl, R-Ariz., said. Kyl sponsored the 2005 law that gave the Justice Department this authority.

Thirteen states have similar laws: Alaska, Arizona, California, Kansas, Louisiana, Maryland, Minnesota, New Mexico, North Dakota, South Dakota, Tennessee, Texas and Virginia.

The new regulation would mean that the federal government could store DNA samples of people who are not guilty of any crime, said Jesselyn McCurdy, legislative counsel for the American Civil Liberties Union.

"Now innocent people's DNA will be put into this huge CODIS database, and it will be very difficult for them to get it out if they are not charged or convicted of a crime," McCurdy said.

If a person is arrested but not convicted, he or she can ask the Justice Department to destroy the sample.

The Homeland Security Department � the federal agency charged with policing immigration � supports the new rule.

"DNA is a proven law-enforcement tool," DHS spokesman Russ Knocke said.

The rule would not allow for DNA samples to be collected from immigrants who are legally in the United States or those being processed for admission, unless the person was arrested.

The proposed rule is being published in the Federal Register. That will be followed by a 30-day comment period.


http://news.yahoo.com/s/ap/20080416/ap_on_go_ca_st_pe/dna_collection_4

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 17/04/2008 09:53:29 (17/04/2008 18:53:29)

IMMEDIATE RELEASE No. 0316-08
April 17, 2008  

--------------------------------------------------------------------------------


FIRST ENLISTMENT CONTRACT WITH BIOMETRIC SIGNATURE

           The Department of Defense announced today the signing of the first military enlistment contract using biometric technology at the Baltimore Military Entrance Processing Station (MEPS), located at Fort Meade, Md.

           Eliminating the traditional “wet” signature using a pen, an applicant simply places an index finger on a special reader that records the fingerprint on an electronic enlistment contract, making the enlistment official.  The enlistment contract becomes a part of the service member’s permanent electronic personnel record.

           The biometric signing of the contract is the first step in a multi-year effort by the U. S. Military Entrance Processing Command (USMEPCOM) to leverage technology in a way that streamlines applicant enlistment processes and eliminates the more than 70 million pieces of paper per year currently expended.

           Referred to as “e-Security,” the biometric signature protects the integrity and heightens security of the enlistment process, as well as paving the way to paperless enlistment recordkeeping.  The successful implementation of e-Security is the product of a six-year effort by USMEPCOM and the project’s prime contractor, Northrop Grumman.

           The MEPS will initially obtain each applicant’s biometric at first contact.  The biometric will be used to verify the individual’s identity and track his or her progress through the qualification process: aptitude testing, medical screening, background check, enlistment contracting and departure for travel to initial entry training.

           USMEPCOM determines the physical, mental, and moral qualifications of every new member of the armed services.  In fiscal 2007, the command administered 510,000 enlistment Armed Services Vocational Aptitude Battery (ASVAB) tests and 348,000 physical examinations, resulting in 266,000 individuals entering the Army, Marine Corps, Navy, Air Force and Coast Guard.


http://www.defenselink.mil/releases/release.aspx?releaseid=11844

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 17/04/2008 11:24:37 (17/04/2008 20:24:37)

CHERTOFF SAYS FINGERPRINTS AREN'T ‘PERSONAL DATA’

Think Progress
Thursday, April 17, 2008

Our guest blogger, Peter Swire, is a senior fellow at the Center for American Progress and served as the Clinton Administration’s Chief Counselor for Privacy.

Homeland Security Secretary Michael Chertoff has badly stumbled in discussing the Bush administration’s push to create stricter identity systems. Chertoff was recently in Canada discussing, among other topics, the so-called “Server in the Sky” program to share fingerprint databases among the U.S., Canada, the U.K., and Australia.

In a recent briefing with Canadian press (which has yet to be picked up in the U.S.), Chertoff made the startling statement that fingerprints are “not particularly private”:

QUESTION: Some are raising that the privacy aspects of this thing, you know, sharing of that kind of data, very personal data, among four countries is quite a scary thing.
SECRETARY CHERTOFF: Well, first of all, a fingerprint is hardly personal data because you leave it on glasses and silverware and articles all over the world, they’re like footprints. They’re not particularly private.

Many of us should rightfully be surprised that our fingerprints aren’t considered “personal data” by the head of DHS. Even more importantly, DHS itself disagrees. In its definition of “personally identifiable information” — the information that triggers a Privacy Impact Assessment when used by government — the Department specifically lists: “biometric identifiers (e.g., fingerprints).”

Chertoff’s comments have drawn sharp criticism from Jennifer Stoddart, the Canadian official in charge of privacy issues. “Fingerprints constitute extremely personal information for which there is clearly a high expectation of privacy,” Stoddart said.

There are compelling reasons to treat fingerprints as “extremely personal information.” The strongest reason is that fingerprints, if not used carefully, will become the biggest source of identity theft. Fingerprints shared in databases all over the world won’t stay secret for long, and identity thieves will take advantage.

A quick web search on “fake fingerprints” turns up cheap and easy methods for do-it-at-home fake fingerprints. As discussed by noted security expert Bruce Schneier, one technique is available for under $10. It was tried “against eleven commercially available fingerprint biometric systems, and was able to reliably fool all of them.” Secretary Chertof either doesn’t know about these clear results or chooses to ignore them. He said in Canada: “It’s very difficult to fake a fingerprint.”

Chertoff’s argument about leaving fingerprints lying around on “glasses and silverware” is also beside the point. Today, we leave our Social Security numbers lying around with every employer and numerous others. Yet the fact that SSNs (or fingerprints) are widely known exposes us to risk.

There have been numerous questions raised about how this Administration is treating our personal information. Secretary Chertoff’s comments show a new reason to worry — they don’t think it’s “personal” at all.

– Peter Swire


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 21252
 
  Posté le 06/05/2008 11:05:39 (06/05/2008 20:05:39)

SOCIETE TECHNO-NAZIE : ARBRES : UNE BASE DE DONNEES D’ADN BOTANIQUE NOMMEE « TREEPOL » !!!

Chers amis,

On a déjà « pucé » les arbres avec des tags RFID (cf. par exemple les arbres de la triste ville de Paris), le tout sous des arguments et excuses lamentables.  

Le but du Nouvel Ordre Mondial est de puces TOUS les objets ou presque et de créer un « Internet des objets communicants via la technologie RFID », de pucer un maximum d’animaux et aussi de PUCER les êtres humains dans des buts de contrôle total des populations.    

Parallèlement au puçage, le nombre de bases de données centralisées explose.   Pour les personnes, pour les animaux et… pour les végétaux.  

AUJOURD’HUI, NOUS APPRENONS QU’UNE UNE BASE DE DONNEES INTERNATIONAL D’ADN DES ARBRES VA ETRE MISE EN PLACE « DANS LES PROCHAINS JOURS » (et TOUJOURS sans que les populations aient été consultées ou aient donné leur consentement éclairé, TOUJOURS sans en donner les dangers potentiels)!!!    Ce projet puant se nomme « TreePOL » et provient, une fois encore, des USA !  L’Afrique du Sud, l’Inde et, bien sûr, les Etats-Unis dictatoriaux et liberticides participent à ce projet infect.  On est en droit de redouter qu’à terme, le projet devienne MONDIAL, évidemment…  

Mais pourquoi donc constituer une « base d’ADN des arbres » ?   Réponse : de manière à « identifier les espèces ».  

Pourquoi donc vouloir identifier les espèces, alors ?  
Réponse : afin de savoir si elles sont menacées.  Oui, mais enfin, on le sait déjà via les botanistes et autres scientifiques qui étudient la nature, l’environnement et les écosystèmes.  

Alors, quelle est la VERITABLE RAISON de ce fichage génétique des arbres ?    

LA RÉPONSE EST EXTRÊMEMENT CHOQUANTE : SI L’ON CRÉE CES BASES GÉNÉTIQUES, C’EST ESSENTIELLEMENT AFIN DE SAVOIR CE QUE L’ON VA DÉTRUIRE, AFIN DE SAVOIR SI CE QUE L’ON DÉTRUIT EST IMPORTANT OU PAS (c’est mis noir sur blanc dans l’article)!!!        

Cela mérite réflexion : sur quelle base va-t-on considérer qu’un arbre est important et qu’un autre ne l’est pas ?  Sa valeur médicinale ou la valeur de son bois, de son écorce, de sa sève ou de ses fibres, probablement. Bref, sur base de sa VALEUR MARCHANDE !  Nous nous trouvons donc bien, encore une fois, dans le contexte du capitalisme ultralibéral mondialisant et consumériste si cher au nouvel ordre mondial maléfique !!!  

Autrement dit, on va laisser crever certaines espèces (que l’ELITE et ses sous-fifres auront considérées comme « non rentables ») et on protègera seulement certaines d’entre elles (les « rentables » et les « essentielles ») !    

Il s’agit là d’une INVERSION TOTALE des véritables valeurs environnementales et écologistes : au lieu de se « faire chier » à sauvegarder des espèces et de lutter pour cela, on va créer une énorme BANQUE DE DONNEES D’ADN DES ARBRES (tout comme Bill Gates et les ignobles Rockefeller le font avec leur « Doomsday seed vault » - banque de semences – sur une île désolée au large de la Norvège) !!!    

Ainsi, dans la pensée de malade mental des élites, les espèces « mortes » pourront être recréées par la suite de façon artificielle à l’aide de la génétique et des brins d’ADN de la banque de données (si du moins il n'arrive rien de fâcheux à la banque de données, ce qui est encore loin d'être sûr  ) !      

On préfère donc poursuivre dans la FOLIE destructrice de l’ultralibéralisme mondialisant plutôt que de changer les fondements erronés qui guident l’humanité à l’heure actuelle (la recherche effrénée de pouvoir, d’argent, de facilités et des plaisirs).    

Nous avons déjà vu dans un article précédent que la démarche est exactement la même en ce qui concerne la faune (les animaux) !  

Pourtant, CHAQUE ESPECE (animale ou végétale) PRESENTE DANS LA NATURE JOUE UN RÔLE ET EST IMPORTANTE POUR L’EQUILIBRE DU « TOUT » !  Chaque espèce qui disparaît entraîne un peu plus le monde à sa PERTE !  

Souvenez-vous bien que ce qui est fait pour les végétaux et la faune EST EFFECTUE EGALEMENT, A UN MOMENT DONNE OU A UN AUTRE, POUR LES HUMAINS !      

Les hommes sont en train de pervertir et de TUER lentement tout ce qui est naturel et sain, tout ce que la nature offre de richesses et de bon.  

Ce nouveau moyen d’aide assistée à l’EUTHANASIE DE LA PLANETE qu’est la base de données d’ADN TreePOL nous prouve une fois encore que SEULE une énorme et rapide REVOLUTION permettra de nous tirer de ce bourbier.  

L’article dégueulasse des journaputes (qui, comme d’habitude, présentent cette base de données comme une « merveilleuse initiative »   ), ci-dessous…

BONNE REVOLUTION… OU BONNE AUTO-DESTRUCTION !  

Vic.


Source : journal belge « Metro » n°1669 du lundi 05 mai 2008, p.11. (http://www.metrotime.be)

COLLECTER L’ADN DES ARBRES

New York – Des chercheurs du Jardin botanique de New York sont sur le point de mener une vaste entreprise de récolte d’ADN de milliers d’espèces d’arbres provenant du monde entier. Un projet baptisé TreePOL dont les bases doivent être posées dans les prochains jours.

Un brin d’ADN sera utilisé comme code-barres, à l’image des codes-barres des produits vendus en épicerie qui permettent d’afficher les prix. Mais pour les plantes et les animaux, les scanners étudieront l’agencement des quatre bases qui composent l’ADN de manière à identifier les espèces.

La base de données obtenue devrait aider à identifier un grand nombre d’espèces végétales existant dans le monde, à les localiser et à savoir si elles sont menacées. Pour Damon Little, coordinateur du projet, les résultats sont cruciaux pour la conservation et la protection de l’environnement, alors que la population augmente et que le développement progresse.

« Si vous ne savez pas ce que vous détruisez, comment pouvez-vous savoir si c’est important ou pas », souligne-t-il.

« On sait si peu de choses s