LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION P.1
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES - voir les sous-groupes dans cette section -> LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION - THE NWO AND RELIGION
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 25 258
Féminin

MessagePosté le: Dim 19 Juin - 17:21 (2011)    Sujet du message: LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION P.31 Répondre en citant

Administrateurs :maria
Forum LE VOILE DÉCHIRÉConnecté sous maria | Se déconnecter
en ligne : Il y a 13 connectés. Cliquez pour voir la liste
Inscription
|
Profil
|
Messages Privés
|
Recherche
|
Online
|
Aide
| Créer un blog gratuit



Index du forum
CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES
LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION


Notification par email
|
Prévenir les modérateurs
Pages : << ... 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41  >>

Auteur :Sujet: LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION  Bas
 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 31/05/2010 06:20:29 (31/05/2010 15:20:29)

WORLD COUNCIL OF CHURCHES

Churches in Mission and Evangelism
Propose a new link
Links
AD2000 & Beyond Movement
 
Details | Report broken link  
Agape Europe
 
Details | Report broken link  
American Tract Society
 
Details | Link already reported broken  
Anglican Board of Missions - Australia
 
Details | Report broken link  
Antioch Revival Sanctuary Kulim
 
Details | Report broken link  
Asia Pacific Campus Challenge
 
Details | Report broken link  
Athletes in Action
 
Details | Link already reported broken  
Basic English Commentaries Project
 
Details | Report broken link  
Billy Graham Center Institute of Evangelism
 
Details | Report broken link  
Billy Graham Evangelistic Association
 
Details | Report broken link  
Board of Mission: Uniting Church of Christ in Australia
 
Details | Report broken link  
Brigada - Mission Networking
 
Details | Report broken link  
Campus Crusade for Christ International
 
Details | Report broken link  
Campus Crusade for Christ, Canada
 
Details | Report broken link  
Canadian Evangelical Christian Churches
 
Details | Link already reported broken  
Carwile Center for Evangelism
 
Details | Report broken link  
Catholicism in Belgium
 
Details | Report broken link  
Christian Bible Students Melbourne
 
Details | Report broken link  
Christian Broadcasting Network
 
Details | Report broken link  
Christian Missions Home Page
 
Details | Report broken link  
Christian missions: A Church for every people and the Gospel for every person, Resources from Howard Culbertson at Southern Nazarene University (USA)
 
Details | Report broken link  
ChristLife: Catholic Ministry for Evangelization
 
Details | Report broken link  
Church Planters
 
Details | Report broken link  
Communauté d'Eglises en Mission (CEVAA)
 
Details | Report broken link  
Council for World Mission
 
Details | Report broken link  
DELTA Ministries
 
Details | Report broken link  
Dial-a-prayer, service of St Andrew Lutheran Churchs
 
Details | Report broken link  
Episcopal Medical Missions Foundation
 
Details | Report broken link  
Evangelical International Church (Egypt)
 
Details | Report broken link  
Evangelisches Missionswerk in Deutschland e.V.
 
Details | Report broken link  
Evangelism UK
 
Details | Report broken link  
Faith to faith - face to face, Christian Video Conferencing Network
 
Details | Report broken link  
Fellowship of Christian Athletes
 
Details | Report broken link  
Food For The Hungry International
 
Details | Report broken link  
Foreign Mission Board of the Southern Baptist Convention
 
Details | Report broken link  
Francis Bulter Ministries
 
Details | Report broken link  
Frontier Internship in Mission
 
Details | Report broken link  
Global Consultation On World Evangelization
 
Details | Link already reported broken  
Global Recordings Network/Gospel Recordings
 
Details | Report broken link  
Gospel Communications Network
 
Details | Report broken link  
Gospel Communicators Network
 
Details | Report broken link  
Gospel Films
 
Details | Report broken link  
Greater Europe Mission
 
Details | Link already reported broken  
Harvest Crusades Online
 
Details | Report broken link  
Harvest Share Ministries
 
Details | Report broken link  
InterAmerica InterFaith
 
Details | Link already reported broken  
Interim Ministry Network
 
Details | Report broken link  
International Bible Society Ministries
 
Details | Report broken link  
International Union of Gospel Missions
 
Details | Report broken link  
Internet-Seelsorge / Parrocchia-Internet
 
Details | Report broken link  
InterVarsity Christian Fellowship/USA
 
Details | Report broken link  
Jesus Army Streetpaper
 
Details | Report broken link  
Jesus Film Project
 
Details | Report broken link  
L'abri Fellowship
 
Details | Report broken link  
Lausanne Committee for World Evangelism
 
Details | Report broken link  
Lelkigondoz
 
Details | Report broken link  
Life Mission Training Center
 
Details | Report broken link  
Luis Palau Evangelistic Association
 
Details | Report broken link  
Master's Touch Worldwide Missions
 
Details | Report broken link  
Missäo Urbana e Rural do Brazil
 
Details | Report broken link  
Mission Aviation Fellowship
 
Details | Report broken link  
Mission intégrale dans l'église locale
 
Details | Report broken link  
Missionary Trips and Missions Organizations
 
Details | Report broken link  
Missions site
 
Details | Report broken link  
Morning Star Technical Services
 
Details | Link already reported broken  
Navigators
 
Details | Report broken link  
North Atlantic Missiology Project
 
Details | Report broken link  
OMF International
 
Details | Report broken link  
OSCAR, information service for world mission [UK]
 
Details | Report broken link  
Outreach Unlimited Ministries
 
Details | Link already reported broken  
Overseas Ministries Study Center
 
Details | Report broken link  
Pacific Southwest Conference on World Christian Mission
 
Details | Report broken link  
Pioneers
 
Details | Report broken link  
Promise Keepers
 
Details | Report broken link  
Ron Hutchcraft Ministries
 
Details | Report broken link  
Russian Bible Society
 
Details | Report broken link  
scrïpture Union Online
 
Details | Report broken link  
Sheep Don't Sleep Christian Trax
 
Details | Report broken link  
Society for Intercultural Pastoral Care and Counselling [Germany]
 
Details | Report broken link  
Society, Religion and Technology Project (Church of Scotland)
 
Details | Report broken link  
South Sound Youth for Christ, non-profit organization providing help to at risk youth in the Washington area, USA)
 
Details | Report broken link  
Southern African Missiological Society (SAMS)
 
Details | Report broken link  
Summer Institute of Linguistics
 
Details | Report broken link  
Teen Mania Ministries
 
Details | Report broken link  
Trans World Radio
 
Details | Report broken link  
United States Center for World Mission
 
Details | Report broken link  
Volunteer Missionary Movement USA
 
Details | Report broken link  
Wheels for God's Word
 
Details | Report broken link  
White Robed Monks of St. Benedict
 
Details | Report broken link  
World Servants Home Page
 
Details | Report broken link  
World Student Christian Federation
 
Details | Report broken link  
Worldwide Evangelical Gospel Outreach
 
Details | Report broken link  
Wycliffe Bible Translators
 
Details | Report broken link  
Youth for Christ
 
Details | Report broken link  
Youth Ministry International
 
Details | Link already reported broken  
Youth Specialties
 
Details | Report broken link  
Youth With A Mission International
 
Details | Link already reported broken  


Disclaimer
Ecumenical links is maintained by the World Council of Churches as a service to the ecumenical community. These links are to sites outside the WCC site. The contents of the sites listed here do not necessarily reflect the position or interests of the Council. Rather, we hope they are useful tools in making global connections and accessing information.

All links to other websites are provided simply for your convenience. We have no control over the functioning and contents of these websites and we take no responsibility for the contents or materials that may be found on them, the use to which they are put, or the services and products that they might distribute or sell. We decline all responsibility for any direct or indirect damage possibly arising from the use of our Website or websites with which our Website is linked, whether we know or do not know of the possibility of such damage taking place.  


http://www.oikoumene.org/en/resources/ecumenical-links/churches-in-mission-…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 03/06/2010 02:42:42 (03/06/2010 11:42:42)

AT ICC REVIEW CONFERENCE, NATIONS REAFFIRM COMMITMENT TO ROME STATUTE

Misinformation. All the nations are under the Vatican rules or Rome statutes. Read Rev. 17-18


Panel discussion on impact of the Rome Statute system on victims and affected communities

2 June 2010 – More than 80 nations have reaffirmed their commitment to the Rome Statue, which led to the founding of the International Criminal Court (ICC), emphasizing the crucial role of justice in achieving sustainable peace. = ISLAM

The so-called Kampala Declaration was adopted yesterday at the end of the general debate segment of the two-week-long ICC review conference under way in the Ugandan capital.

During the debate, 84 States, along with Palestine, international organizations and others, reiterated their support for the Court’s mission of tackling impunity, bringing justice to victims and deterring future atrocities.

In the Declaration, States underscored their determination to end impunity for perpetrators of the most serious crimes and pledged to enhance efforts to promote victims’ rights under the Rome Statute.

During the general debate, many delegations stressed that an amendment to the Statue to adopted to include the crime of aggression, the focus of the remainder of the Kampala conference.

United Nations High Commissioner for Human Rights Navi Pillay is expected to discuss the gathering tomorrow.

So far 111 countries have become parties to the Rome Statute that established the ICC, while 37 others have signed but not yet ratified it. But some of the world’s largest and most powerful countries, including China, India, Russia and the United States, have not joined.

For the ICC to have the reach it needs, it must have universal support, Secretary-General Ban Ki-moon said at the start of the review conference on Monday. “Only then will perpetrators have no place to hide.”

More than one decade after the Court was set up, a new “age of accountability” is replacing the “old era of impunity,” he underlined.

Twelve years ago when world leaders gathering in Rome for its establishment, “few could have believed, then, that this court would spring so vigorously into life,” Mr. Ban said.

“Seldom since the founding of the United Nations itself has such a resounding blow been struck for peace, justice and human rights.”

The Kampala event, the Secretary-General said, marks an occasion to bolster “our collective determination that crimes of humanity cannot go unpunished.”

The new “age of accountability,” he noted, dawned with the Nuremberg and Tokyo Tribunals, gaining strength with tribunals for Rwanda, the former Yugoslavia, Sierra Leone, Cambodia and Lebanon.

“Now we have the ICC – permanent, increasingly powerful, casting a long shadow. There is no going back,” Mr. Ban stressed.

“In this new age of accountability, those who commit the worst of human crimes” – be they rank-and-file foot soldiers or top political leaders – “will be held responsible.”


http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=34895&Cr=international cri…

--Message edité par maria le 2010-06-03 11:44:10--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 05/06/2010 06:59:47 (05/06/2010 15:59:47)

THE VATICAN OPENS ITS SECRET ARCHIVES TO DISPEL DAN BROWN MYTHS



After centuries of being kept under lock and key, the Vatican has started opening its Secret Archives to outsiders in a bid to dispel the myths and mystique created by works of fiction such as Dan Brown's Angels and Demons.

Nick Squires in the Vatican
Published: 10:09PM BST 27 May 2010

The Vatican has started opening its Secret Archives to outsiders  'Angels & Demons' portrays the Secret Archives as a hi-tech cross between the Pentagon and the lair of a James Bond baddy

The archives, until now jealously guarded from prying eyes, provide one of the key settings in Brown's thriller, in which Harvard "symbologist" Robert Langdon, played in the 2009 film by Tom Hanks, races against time to stop a secret religious order, the Illuminati, from destroying Vatican City.

In the movie, the Secret Archives are portrayed as a hi-tech cross between the Pentagon and the lair of a James Bond baddy, complete with bullet proof glass and swish steel elevators.

In reality, the archives rely on disarmingly old-fashioned technology, with a creaking metal lift connecting different floors and millions of documents catalogued in 1,300 parchment-bound inventories dating back centuries.

They have been open to carefully vetted academic researchers for more than 100 years, but in the last few months the Vatican has granted tours to select groups of journalists and members of the public, allowing a glimpse into one of its inner most sanctums.

The Daily Telegraph was invited on the most recent tour this week, along with about 25 enthusiasts from around the world who earned their places by buying a recently published, lavishly illustrated book on the archives.

The archives are housed in a fortress-like wing of the Vatican behind St Peter's Basilica, with the avenue leading to the building watched over by a phalanx of Swiss Guards in ceremonial uniform and officers from the city state's own police force, the Gendarmerie.

The two-hour visit revealed more than 52 miles of shelving in an underground, concrete- walled bunker, as well as exquisite 16th century wooden cabinets packed with priceless parchment letters sent by princes, potentates, heretics and heathens to the Holy See.

They include correspondence between the Vatican and some of the most prominent figures in history, including Erasmus, Charlemagne, Michelangelo, Queen Elizabeth I, Mozart, Voltaire and Adolf Hitler.

One of the most elaborate is a letter sent by English peers and bishops to Rome in 1530 demanding to know why Pope Clement VII was taking so long to annul the marriage of Henry VIII and Catherine of Aragon. It bears 83 signatures, below which dangle 81 official seals on red cord.

The oldest document in the archives dates back to the 8th century, while others relate to the trials of the Knights Templar from 1308-1310 and the enrolment of the first contingent of the Swiss Guard in 1505.

The archives' custodians are at pains to dispel the conspiracy theories and aura of intrigue fostered by Brown's hugely popular page-turners.

"The word 'secret' is not quite right – it comes from the Latin 'secretum' which in fact translates more accurately as 'private'. These documents are the private archives of the popes. We really don't have many secrets," insisted Marco Grilli, the secretary to the prefecture of the archives.

When pressed, however, he admitted that there is a section which really is secret and that remains off-limits to historians and academics.

It contains papers relating to the personal affairs of cardinals from 1922 onwards, as well as centuries of annulment of marriages. Whether there are any bombshells lurking in these confidential files is a matter known only to the Vatican.

Nor do scholars have access to any papal papers from after 1939 – the beginning of the papacy of the controversial wartime pontiff Pius XII, who has been accused of turning a blind eye to the Nazis' extermination of the Jews.

While the recent scandals over clerical sex abuse have only confirmed the Vatican's centuries-old bunker mentality, the Secret Archives seem to be forging a different approach.

"We were amazed by the access we were given and the speed with which the whole project was completed," said Paul Van den Heuvel, of VdH Books, the Belgian firm which published the glossy volume of high-quality reproductions of 105 documents. "The Vatican is beginning to realise what an incredible asset it has."


http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/vaticancityandholysee/7772…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 07/06/2010 03:14:42 (07/06/2010 12:14:42)

VATICAN TAKES ON CHRISTIAN FUNDAMENTALISTS

June 6, 2010 - 5:43 AM | by: Greg Burke

It’s not easy walking through the minefield called Middle Eastern politics, and a Vatican document released Sunday managed to criticize Israel, Egypt, Islam and even Christian fundamentalists.

The 46-page text, “The Catholic Church in the Middle East: Communion and Witness,” will serve as a working document for an October meeting at the Vatican about the Mideast.

The document was made public Sunday, the final day of Pope Benedict’s visit to the island of Cyprus, and reflected the Church’s concern about the flight of Christians from the Holy Land as they leave to look for more opportunities and fewer problems elsewhere.

“The Israeli occupation of Palestinian Territories is creating difficulties in everyday life, inhibiting freedom of movement, the economy and religious life,” the document said. “Moreover, certain Christian fundamentalist theologies use Sacred scrïpture to justify Israel’s occupation of Palestine.”

Many Evangelical Christians, especially Americans, have thrown their total and unwavering support behind the Jewish state in the Israeli-Palestinian conflict.

“In Egypt, the rise of political Islam, on the one hand, and the disengagement of Christians (forcefully at times) from civil society on the other, lead to severe difficulties,” the document said, adding that there is also an Islamic push taking place in Egypt through the media and through schools.

The Vatican has tried to improve relations with the Muslim world in recent years, with Pope Benedict visiting mosques on trips to both Turkey and Jordan. But Sunday’s document said the dialogue between Christianity and Islam is never easy.

“Oftentimes, relations between Christians and Muslim are difficult,” it said, “because Muslims make no distinction between religion and politics, thereby relegating Christians to the precarious position of being considered non-citizens, despite the fact they were citizens of their countries long before the rise of Islam.”


http://liveshots.blogs.foxnews.com/2010/06/06/vatican-takes-on-christian-fu…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 09/06/2010 06:38:29 (09/06/2010 15:38:29)

LE LIVRE JAUNE, INTERDIT EN EUROPE.

Nous expliquant, entre autres, les liens avec le NAZISTE et le Nouvel Ordre Mondial de Joseph Alois Ratzinger, mieux connu sous le nom du Souverain Pontife Benoît XVI.

VIDÉO : http://www.dailymotion.com/video/xbyy6g_le-livre-jaune-interdit-en-europe_w…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 14/06/2010 02:14:41 (14/06/2010 11:14:41)

ZAMBIE : UNE NATION « CHRÉTIENNE » EN AFRIQUE

On devrait plutôt lire comme titre :"ZAMBIE : UNE NATION SOUS DOMINATION CATHOLIQUE" . Selon Wikipédia et J. Sellier, Atlas des peuples d'Afrique, op. cit., p. 186-187, "près des trois-quarts de la population sont chrétiens. Les protestants sont 35% environ, les catholiques plus de 25%. Près de 10% sont adeptes d'Églises africaines indépendantes. Les autres Zambiens restent acquis aux religions traditionnelles africaines. Ce pays fait partie du  Commonwealth, donc sous domination britannique. Tous unis dans un seul esprit avec l'esprit de la Babylone spirituelle avec ses idôlatries et ses cultes aux démons.

Interview de l’archevêque de Lusaka

ROME, Dimanche 13 juin 2010 (ZENIT.org) - Peut-être la Zambie s'auto-proclame-t-elle nation chrétienne, mais il reste encore beaucoup à faire pour que la foi devienne le style de vie des croyants catholiques, selon l'archevêque Telesphore Mpundu.

Dans cette interview accordée à l'émission de télévision « Là où Dieu pleure » du Catholic Radio and Television Network (CRTN) en coopération avec l'Aide à l'Eglise en détresse (AED), le prélat de Lusaka explique pourquoi la Zambie se trompe en se disant officiellement chrétienne, et les raisons d'espérer en son pays.

Q : Votre Excellence, en 1991 le président d'alors Chiluba a déclaré officiellement la Zambie nation chrétienne et, depuis, chaque gouvernement a réaffirmé sa fidélité à Dieu. Peut-on dire que la Zambie a été particulièrement bénie par cette fidélité, par cette générosité, une générosité de l'Etat envers Dieu ?

Mgr Mpundu : Pas vraiment. La Zambie est un pays comme les autres dans le monde, aimé par Dieu, chrétien ou non chrétien. Dieu ne fait pas de distinction ou de discrimination. Pour ce qui concerne l'Eglise catholique officielle en Zambie, nous n'avons pas été d'accord avec cette déclaration de la Zambie en tant que nation chrétienne, au contraire nous l'avons jugée inconsidérée et peu judicieuse.

Q : Pourquoi peu judicieuse ? Qu'est-ce qui n'allait pas dans cette déclaration ?

Mgr Mpundu : Tout d'abord, les raisons ont à voir avec les droits constitutionnels des citoyens. Si on déclare un pays chrétien et qu'on l'inscrit dans la Constitution, alors ceux qui ne sont pas chrétiens se trouvent désavantagés. Il est inutile d'entrer dans les détails des répercussions d'une telle déclaration. En 1996, la révision de la Constitution a inscrit la déclaration de la Zambie comme nation chrétienne dans son préambule, et nous avons pensé, dit et répété que c'était une erreur. La Zambie doit être un Etat laïc, pas une théocratie. Les gouvernements successifs l'on réaffirmé dans leur propre intérêt. Ils ont leur propre programme.

Q :Quel est ce programme ?

Mgr Mpundu : A mon humble avis, et je pense que c'est celui des évêques catholiques, ce programme vise à manipuler les évêques catholiques, l'Eglise catholique.

Q : Comment peuvent-ils vous manipuler par une déclaration de ce type ?

Mgr Mpundu : En donnant l'impression d'entretenir une relation avec les Eglises chrétiennes, de les soutenir  ; de la sorte vous obtenez leur vote, leur aide. Mais, à nos yeux, ce n'était pas la vérité.

Q : Les raisons étaient donc avant tout politiques ?

Mgr Mpundu : C'est exact. Au fil du temps, cela s'est avéré être une tactique politique parce que, hélas, durant cette période, les gouvernements qui ont succédé à celui du président Frederick Chiluba, ont constaté l'émergence d'une énorme corruption. Ce n'est pas que la corruption n'existait pas avant, mais si l'Etat avait été vraiment « chrétien », cette corruption aurait diminué. Ainsi, une nation n'est pas chrétienne par déclaration, qu'elle soit présidentielle ou ministérielle. C'est le mode de vie, la vie des gens qui fait qu'ils sont chrétiens. Pour moi, pour les évêques catholiques de Zambie et pour la majorité des catholiques, le pays n'est pas plus ou moins chrétien à la suite de cette déclaration, donc elle est inutile, elle n'aide personne. Au contraire, elle donne une mauvaise image du christianisme. « César » veut être à la fois prêtre et pape ; tous ceux qui, dans l'histoire de l'Eglise et l'histoire des religions, spécialement la religion judéo-chrétienne, ont essayé d'être à la fois prophètes, prêtres et rois, ont fini en étant d'abord rois, avant d'être prophètes ou prêtres.

Q : La situation du pays, nous l'avons dit, n'a pas été particulièrement bénie ; 51% de la population vit avec moins d'un dollar par jour, faisant de la Zambie l'un des pays les plus pauvres au monde. Quelle en est la raison, alors que le pays est riche en ressources naturelles ; vous avez la province du Copperbelt (« la ceinture de cuivre »). Pourquoi la Zambie reste-t-elle ainsi à la traîne sur le plan économique ?

Mgr Mpundu : Je vous remercie beaucoup d'avoir soulevé la question. Tout d'abord, vous êtes très généreux ; ce n'est pas 51% mais 80% de la population, au bas mot, qui est pauvre. Je dirais que 85% des gens en Zambie vivent en-deçà du seuil de pauvreté. Pourquoi ? Vous avez mis un peu le doigt dessus. Ce n'est pas faute de ressources ; les ressources naturelles sont là ; au cours des quatre dernières années environ, nous avons accompli quelques progrès mais, malheureusement, pas assez pour en faire bénéficier la majorité de la population. La plupart des gens sont plus pauvres aujourd'hui que dans les années 60, et si je le dis, c'est parce que j'ai vécu ces années-là.

Une des raisons est le manque de priorités appropriées, définies par les dirigeants politiques. L'éducation par exemple, qui est la clé du développement. Aussitôt après l'indépendance, la priorité a été donnée à l'éducation, mais on misait davantage sur la quantité : « Plus est mieux ». Plus de jeunes dans les écoles ne signifie pas que l'éducation est meilleure, de qualité ; cela a été malheureusement le cas.

A propos de ressources naturelles, certes le cuivre fait partie de ces ressources ; mais, hélas, le cuivre a été aussi notre malédiction. Les politiciens de la première génération nous ont enseigné après les Britanniques que, nous les Zambiens, avions bien de la chance d'être nés avec une « cuiller de cuivre » dans la bouche. Oui, on le disait, et je l'ai entendu de mes propres oreilles, et le résultat est que notre économie au Zambie a été une mono économie reposant uniquement sur le cuivre.

Q : Sans avoir développé aucun autre secteur ?

Mgr Mpundu : On n'a pas fait assez pour diversifier l'économie : le secteur agricole, par exemple, le secteur manufacturier. Nous avons mis en place trois à quatre programmes pour faire de l'agriculture le pilier de notre économie, mais rien de concret n'a été fait. L'un était intitulé « Réforme agraire » à l'époque de Kenneth Kaunda, le second « Révolution verte », puis « Opération Production alimentaire », enfin « Retournez à la Terre ».

Ces programmes n'ont pas été bien pensés, ne bénéficiaient pas de moyens suffisants. Donc, à la fin, les gens ne se sont pas sentis disposés à s'engager dans l'agriculture, qui ne leur paraissait pas une activité financièrement rentable. Et donc, ils ne se sont pas tournés vers l'agriculture, alors que nous avons de la terre arable en abondance. Sur 12 millions de gens, environ 5 millions vivent dans les villes, et le reste dans les zones rurales d'un pays qui est plus grand que le Kenya.

Q : La Zambie enregistre le taux le plus élevé d'urbanisation en Afrique, si je comprends bien ?

Mgr Mpundu : Oui, effectivement, la Zambie avec plus de 45%, peut-être 46%, de la population vivant dans des villes ou des zones urbaines est l'un des pays, sinon le pays le plus urbanisé d'Afrique.

Q : Mais dans le contexte africain, la Zambie se porte bien économiquement. Vous avez une inflation à un chiffre. Vous avez des indicateurs macro-économiques, qui sont positifs. Vous avez des investissements, qui arrivent. L'inflation est en baisse. Nous parlons d'un pays qui économiquement, du moins sur le papier, se porte bien  ; et cependant, si je comprends bien, dans notre conversation vous vous plaignez que la pauvreté augmente. Pourquoi cette contradiction, où est le problème ?

Mgr Mpundu : Permettez-moi de clarifier les choses. Tout d'abord, mon appréciation portait sur le second mandat du dernier président Mwanawasa. Il y a eu alors un formidable élan de confiance ; confiance des investisseurs grâce à ses efforts au moins pour réduire la corruption.

Hélas, cette « injection » d'investissements dans notre économie allait revenir au point de départ. C'est mon évaluation personnelle. Pourquoi ? Parce qu'on allait ouvrir d'autres mines, principalement de cuivre. On parlait d'une seconde « Ceinture de cuivre ». L'extraction de cuivre dure depuis 67 ans en Zambie. La Zambie était surnommée la province du « Copper Belt ».

Mais, avec Mwanawasa, on s'apprêtait à créer une seconde ceinture de cuivre dans la province nord-ouest du Solwezi. Le risque était de revenir au point de départ. Vous savez combien le prix du cuivre est volatile. Depuis 1973, avec l'embargo des nations productrices de pétrole - notamment arabes-, la production de cuivre était devenue très coûteuse ; les prix du cuivre ont baissé. Neuf ans après l'indépendance, notre économie commença à chuter. Nous n'avons jamais récupéré. Nous allions revenir au point de départ. On promettait une abondance de bénéfices à court terme, avec des investissements abondants arrivant de Chine en Zambie, grâce auxquels on ouvrirait ces mines. C'est alors qu'est arrivée la crise économique mondiale ; à l'heure où je vous parle, on enregistre de nombreux licenciements dans la ceinture de cuivre. Et quant à ces mines qui sont sur le point d'ouvrir, leur dimension a été considérablement réduite. Il y a des licenciements partout à cause du ralentissement de la production de cuivre.

Q : On entend parler du chômage aux Etats-Unis, de ses répercussions en Chine, mais on ne dit pas qu'en réalité, l'Afrique est le continent qui a le plus souffert des conséquences de cette crise économique...

Mgr Mpundu : C'est certain. On compte 5 000 licenciements dans les mines par semaine en Zambie, l'équivalent d'un peu plus d'un million aux Etats-Unis. Ces licenciements ont eu lieu ces deux ou trois derniers mois, et qui peut dire quand ils vont s'arrêter ? Je pense que la situation va empirer avant de connaître des jours meilleurs. C'est, entre autres, pour cela, que revenir à la mono économie et ne pas investir suffisamment dans l'agriculture pour en faire une activité économique beaucoup plus rentable pour les gens est une grosse erreur.

Q : J'ai une question brûlante à vous poser. Les catholiques sont 3 millions sur une population de 12 millions en Zambie. L'enseignement catholique est très fort et présent. La corruption ne joue-t-elle pas un rôle dans ce problème de la croissance économique ? Si la corruption joue un rôle, où l'éducation catholique a-t-elle péché en n'abordant pas ce problème avec les futurs dirigeants de la société zambienne ?

Mgr Mpundu : Nier que les laïcs catholiques soient impliqués dans cette corruption serait se boucher les yeux et faire l'autruche. Je peux vous donner un exemple. Un jour, les évêques ont eu l'honneur et le privilège de rencontrer l'ex président Chiluba : « Monsieur Le Président, vous devez faire quelque chose pour la corruption. La corruption est dans le gouvernement. La corruption est dans la vie civile. Vous devez, en tant que président, ouvrir la voie. Le gouvernement doit prendre la tête d'une restauration morale, notamment en ce qui concerne la corruption ». Et le président Chiluba nous a répondu : « Merci beaucoup. La corruption ! Ne m'en parlez pas. Adressez-vous plutôt à vos catholiques ; 70% des secrétaires permanents sont catholiques. Ce sont eux qui savent comment s'y prendre ». « Monsieur le Président, il ne s'agit pas d'un problème catholique, mais national » [avons-nous rétorqué.]

Je suis d'accord avec vous. D'un autre côté, ces dernières années, l'Eglise a jugé bon de partager avec les fidèles et ceux qui n'appartiennent pas à l'Eglise catholique notre trésor le mieux caché : l'enseignement social de l'Eglise. Nos gens deviennent, chaque jour qui passe, plus heureux de ce riche héritage que constitue l'enseignement de l'Eglise sur la façon dont les êtres humains doivent se comporter les uns avec les autres, sur les questions de droits de l'homme, de la dignité de la personne humaine créée à l'image et à la ressemblance de Dieu et comment nous devons faire davantage.

Peut-être aurions-nous dû faire bien davantage. A présent, nous nous éveillons à cela. Dans le secteur de l'éducation, c'est sûr, l'Eglise catholique a fait beaucoup ; mais, hélas, comme je l'ai dit, les gouvernements successifs n'ont pas alloué des ressources suffisantes au secteur de l'éducation et n'en ont pas saisi l'importance. Il ne s'agit pas seulement d'éducation. Mais de la qualité de l'éducation. Ainsi dans nos écoles, on a dit récemment qu'après la neuvième année d'instruction, il n'y a plus de numerus clausus, les enfants peuvent passer directement au niveau 10. Merveilleux, excellent, mais où sont les ressources pour augmenter les salles de classe, par exemple, les laboratoires, le nombre d'enseignants ?

Q : Quelle est la taille des classes en Zambie ? En Europe ou aux Etats-Unis, elle est de 25 élèves par classe.

Mgr Mpundu : C'est une très bonne question. Pendant longtemps, nous avons maintenu 40 élèves par classe, mais ce chiffre, à cause de la pression au cours des ans, est passé à 45, et maintenant à 50. Avec l'élimination du numerus clausus, il n'y a plus de limites. Prenez beaucoup d'enfants. Mais où les mettre ? Nous n'avons pas assez de classes, laboratoires, et pas assez d'enseignants. Si vous avez beaucoup d'élèves et que vous n'avez pas assez de professeurs... J'ai vu des écoles secondaires avec, par exemple, 70 à 75 élèves pour un seul enseignant ; pauvre enseignant. Ingérable. Vous voulez faire passer un examen ; mais vous ne pourrez pas le corriger. Vous voulez préparez votre cours ; comment faire pour capter l'attention des élèves. Alors « plus est mieux » ? Non ! Et ce n'est là qu'un exemple.

Q : Changeons de sujet. Je voudrais aborder la question des non-chrétiens, en particulier de l'islam. Il existe une islamisation croissante, particulièrement dans le nord du Nigeria et dans d'autres pays africains. A Lusaka, il y a 10 ans, on ne comptait qu'une seule mosquée et aujourd'hui, si je ne me trompe, il y en a 10. Est-ce préoccupant ?

Mgr Mpundu : Je ne sais pas si « préoccupant » est le mot juste. C'est un fait que l'islam progresse. Il y a eu, dans un passé pas si lointain, ce que j'appellerais une campagne agressive de prosélytisme de la part des musulmans. On peut le constater dans les rues de Lusaka et dans les écoles islamiques qui ont été instituées à Lusaka et dans les zones rurales des provinces centrales et orientales. Ce que les gens oublient de dire c'est que, dans le même temps, les Eglises chrétiennes, notamment catholiques, augmentent aussi  ; ce n'est pas une, mais plusieurs paroisses qui ont été instituées, pour mieux être au service de nos chrétiens. Le fait que l'islam progresse ne constitue pas tant une source de préoccupation que l'occasion d'un examen de conscience pour l'Eglise locale. Quel type de catéchèse devons-nous mettre en place pour former à la foi nos gens comme il convient, et éviter qu'ils ne subissent des influences ça et là, car nous sommes confrontés au problème des sectes.

Q : Nous aborderons ce sujet mais, pour le moment, restons-en à l'islam, si vous le permettez. Vous avez mentionné une forme agressive d'islamisation, et certains disent que l'argent provient, par exemple, d'Arabie Saoudite, dans ce but, pour l'islamisation de l'Afrique. Est-ce le cas de la Zambie ?

Mgr Mpundu : Je ne sais pas. Je ne peux pas répondre à leur place, mais ce n'est pas une nouveauté. Moi-même, chaque année, j'envoie certaines requêtes pour les missions. J'entretiens des relations avec quelques diocèses des Etats-Unis et d'Europe, pour qu'ils nous aident dans nos programmes pastoraux. Je ne vois pas pourquoi l'islam, les musulmans ne feraient pas de même avec leurs frères et soeurs d'Arabie Saoudite, de Bahreïn ou de Dieu sait où. [...] Il n'y a rien de mal à cela. Cela ne me panique pas, mais me force simplement à réfléchir  : comment formons-nous nos chrétiens pour qu'ils soient suffisamment forts dans leur foi ?

Q : Le sont-ils ?

Mgr Mpundu : Pas autant que nous voudrions. Ils le sont, mais nous aimerions qu'ils soient plus convaincus. Les racines de la catéchèse ne sont pas profondes, pas suffisamment, sinon nous n'aurions pas ressenti ceci comme un appel, après le premier synode africain. Ce premier synode, en 1990, a été l'occasion pour nous d'un examen approfondi de notre foi sur le continent. L'Eglise est jeune, très dynamique, mais elle est également confrontée à des problèmes de « jeunesse », ceux d'une jeune Eglise. Notre foi n'est pas assez profonde, aussi il nous appartient de faire en sorte qu'elle soit inculturée. Notre foi nous éclaire sur nos pratiques culturelles et traditionnelles, si bien que celles-ci sont enrichies à la lumière de la foi. Les deux pratiques sont si merveilleusement tissées en nous que nous devenons vraiment des chrétiens africains.

Q : Et ce sont les jeunes qui vous donnent cette espérance ?

Mgr Mpundu : Les jeunes me donnent beaucoup d'espérance. Pour ce qui est des vocations par exemple, actuellement dans l'archidiocèse de Lusaka, j'ai 70 jeunes dans le grand séminaire, mais je n'ai pas de quoi les entretenir, et c'est dramatique. Je les perds parce que je n'arrive pas à les garder tous au séminaire.

Tout d'abord, parce que je ne dispose pas d'assez d'argent en tant qu'Eglise locale ; ensuite, on nous a imposé des quotas au niveau local, pour l'année spirituelle  ; nous pouvons prendre au maximum 5 étudiants et, s'il y en a 15, les dix devront attendre l'année suivante. Certains n'ont pas la patience d'attendre, alors nous cherchons les moyens de les tenir occupés pendant qu'ils attendent leur tour d'entrer au grand séminaire. Ce sont des jeunes qui veulent devenir prêtres et qui, pour la plupart, proviennent d'écoles secondaires où on se moque d'eux, on tourne leur vocation en dérision, mais ils ont décidé envers et contre tout d'y aller.

Propos recueillis par Mark Riedemann, pour l'émission télévisée « La où Dieu pleure », conduite par la Catholic Radio and Television Network (CRTN), en collaboration avec l'association Aide à l'Eglise en Détresse (AED).

Traduit de l'anglais par E. de Lavigne


http://www.zenit.org/article-24736?l=french

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 15/06/2010 01:14:59 (15/06/2010 10:14:59)

CALIFORNIA EXECUTIVE PROTECTION FIRM ANNOUNCES NEW CHURCH SECURITY DIVISION

In the name of SECURITY and SAFETY, churches will become a kind of prison who everybody will be monitoring and under surveillance. As they specify in the article, "security surveillance system, mitigation of emergency procedures, and control and monitoring of the children's", it's all about control society. I don't know who is behing Gideon Protective Services the firm who will offert the service, I can't find anything on Internet, but what I know and can see is that this plan is part of the Global surveillance society.

That is nothing to do with the protection of christians. We can see in the media, each day, that Christians are now considered to be the ennemy number 1 with the Jews, and that the interreligious DIALOGUE is only there to push Islam under Sharia laws. As we know the majority of churches including evangelical churches have no clue for what is coming about the great tribulation because they are told not to look to the prophecies but just focust on Jesus, on the unity of global church and the rapture, etc. The other religions under the WCC are all looking to their pagan god, so....

So why do they need this vast security plan to protect them if they don't know what is coming? Is there some persons who know something the rest don't know? By that, we can see that this security is under the global elite who wants to control every way on our life. The ruin is coming, my friends, for thousands of peoples who listen the voice of Satan believing listening the voice of God.


Contact: Grant Linhart, President/CEO, Gideon Protective Services Inc., 888-305-6513

MEDIA ADVISORY, June 15 /Christian Newswire/ -- Gideon Protective Services, Inc. will offer comprehensive church security training, security consulting and executive protection to churches and synagogues of all faiths.

An executive protection and private security guard firm local to Southern California has announced its newest nationwide church security training division. Since church violence is on the rise like never seen before, churches are starting Church Security and Safety Teams. "It is a sad state of affairs when Churches today have to even think about 'security' at their places of worship. Churches used to be thought of as safe, sacred places that you could go to and your safety was all but guaranteed. Unfortunately, that's not the case anymore" states President and CEO Grant Linhart of Gideon Protective Services, Inc. a Southern California based Executive Protection and Private Security Guard Firm.

Speaking further on church security training, Linhart states, "Violence that has steadily increased over the years doesn't show any signs of slowing down as places of worship are seen as easy and 'soft' targets. Due to the fact society as we know it is in a state of decay, our churches and synagogues having become prey for the depraved and delusional, our churches must be defended and safeguarded."

As reported by the Christian Security Network, risks are only going up for the faith-based community and are finally being reported and tracked. The U.S. State Department now classifies faith-based organizations as one of the top five "at risk" groups in the world today. The U.S. has seen tragic incidents of violence against Christian organizations and other incidents occurring on a frequent basis.

Some of the benefits of implementing a church security and safety team is reduced liability insurance rates and premiums, church specific SOP/ policy manual, initial and reoccurring training for security team staff, installation of a new or enhancing an existing security surveillance system, mitigation of emergency procedures, and control and monitoring of the children's section of the church to name a few.

To learn more about church security training and the rise in violence towards churches, visit www.executive-protection-services.net/church-security/.  

Gideon Protective Services, Inc (www.executive-protection-services.com) is a full service executive protection and private security guard firm offering a wide array of security consulting services. We bring the training component to your church, saving your congregation the hassle of traveling and extra training expenses. We customize all of our security services to exactly what our client desires and deserves.


http://www.christiannewswire.com/news/3934014137.html

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 15/06/2010 06:53:04 (15/06/2010 15:53:04)

IMPERIALISME PAPAL : BENOIT XVI SUR LE POINT DE CONCLURE UN ACCORD FINANCIER AVEC LE GOUVERNEMENT ISRAELIEN ET CONCERNANT LES BIENS FONCIERS DE L’EGLISE EN ISRAEL !

Chers amis,

SOUVENEZ-VOUS : L’ANNEE PASSEE, JE VOUS AVAIS PUBLIE UN ARTICLE CONCERNANT LE PROJET IMPERIALISTE DU PAPE BENOIT XVI ET DU VATICAN. IL S’AGISSAIT DE RECONQUERIR UNE PARTIE DE JERUSALEM EST (ET NOTAMMENT LA PARTIE CONTENANT LE JARDIN DES OLIVIERS ET LA SALLE OU SE SERAIT DEROULEE LA DERNIERE CENE), LE TOUT VIA DES ACCORDS AVEC LE GOUVERNEMENT ISRAELIEN CONCERNANT LES BIENS FONCIERS DE L’EGLISE EN ISRAËL.  

Ces accords avaient provoqué des réactions très fortes de la part du peuple juif, qui se sentait trahi par ses dirigeants suite à ce projet impérialiste sur son propre territoire. D’OU DES RISQUES DE BAINS DE SANG EN ISRAEL EN CAS D’ACCORD…  

AUJOURD’HUI, NOUS APPRENONS QUE CES ACCORDS ONT PROGRESSE SUITE A UNE REUNION QUI S’EST DEROULEE AU PALAIS APOSTOLIQUE DU VATICAN DE 15 JUIN 2010.  LES PROCHAINES REUNIONS A CE SUJET SONT PREVUES LES 27 ET 28 JUILLET, AINSI QUE LE 6 DECEMBRE 2010.  

IL N’EST HELAS PAS ETONNANT QUE LE TENEBREUX PAPE BENOIT XVI - QUI A FAIT PARTIE DES JEUNESSES HITLERIENNES DANS SA PRIME JEUNESSE, QUI EST VENDU AU NOUVEL ORDRE MONDIAL ET DONT L’EGLISE EST, COMME NOUS L’AVONS VU, ACCABLEE SOUS LE POIDS DES SATANISTES ET PEDOPHILES QUI Y OEUVRENT – SOUHAITE NUIRE AU PEUPLE JUIF ET CONQUERIR UNE PARTIE D’UNE VILLE APPARTENANT A UN PAYS ETRANGER…   Sans doute a-t-il encore beaucoup à apprendre des enseignements du Christ, qui incitait au partage (et non à la conquête rapace) et à la pauvreté (et non aux possessions et à l’enrichissement matériel aux dépens d’autrui).  

La prophétie originale de Malachie, qui attribue à chaque pape une maxime en latin, se termine avec Benoît XVI, dont la maxime est « de gloria olivae » (de la gloire de l’olivier). L’infernal Benoît XVI réussira-t-il donc à récupérer la partie de Jérusalem qui contient le jardin des Oliviers ? Et si oui, à quel horrible prix pour le peuple d’Israël ?  

L’article, ci-dessous…

Vic.


VERS UN ACCORD FISCAL ENTRE ISRAËL ET LE SAINT-SIÈGE

Du chemin encore à faire

ROME, Mardi 15 juin 2009 (ZENIT.org) - « Compréhension mutuelle », c'est le diagnostic d'un communiqué du Saint-Siège et d'Israël, au terme de la réunion plénière au palais apostolique du Vatican, ce 15 juin, de la Commission mixte chargée de mettre au point un accord fiscal et financier prévu par l'Accord fondamental de 1993.

La délégation du Saint-Siège était conduite par Mgr Ettore Balestrero, sous-secrétaire pour les Relations avec les Etats, et celle d'Israël par M. Daniel Ayalon, M.K, Ministre délégué des Affaires étrangères.

La communiqué fait état d'un « progrès » du travail de la commission depuis la plénière précédente, et a établi les prochaines étapes en vue de la conclusion d'un accord.

La prochaine plénière aura lieu le 6 décembre 2010 au siège du ministère israélien des Affaires étrangères. Mais d'ici-là, la prochaine session de travail aura lieu les 27-28 juillet 2010.

Des « progrès » avaient déjà été enregistrés lors de la session du 20 mai 2010.

La commission permanente de travail entre le Saint-Siège et Israël est chargée, dans le cadre de la mise en œuvre de l'Accord fondamental de 1993, de poursuivre les négociations, notamment en matière financière et fiscale.

Cet accord avait permis d'établir des relations diplomatiques, mais laissé à d'autres négociations successives la résolution de questions concernant le statut fiscal et les biens fonciers de l'Eglise en Israël, et qui sont aujourd'hui au centre des débats.

L'Accord fondamental a été signé le 30 décembre 1993 et il est entré en vigueur le 10 mars 1994. Il a été suivi de l'Accord sur la reconnaissance des effets civils de la personnalité juridique des entités ecclésiastiques, signé le 10 novembre 1997 et entré en vigueur le 3 février 1999.

Les deux accords doivent encore être transcrits dans le droit interne israélien pour pouvoir entrer en application.

Les négociations entre l'Eglise et l'Etat israélien sur l'application de l'art. 10 § 2 de l'Accord fondamental, qui prévoit un accord global sur toutes les questions en suspens relatives à la fiscalité et aux propriétés de l'Eglise, ont été engagées le 11 mars 1999.

Anita S. Bourdin


http://www.zenit.org/article-24756?l=french

--Message edité par maria le 2010-06-16 15:34:01--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 15/06/2010 07:07:19 (15/06/2010 16:07:19)

ŒCUMÉNISME : NOUVEL ÉLAN POUR LA MISSION CHRÉTIENNE ET L’ŒCUMÉNISME

Conférence mondiale d’Edimbourg sur la mission

ROME, Mardi 15 juin 2009 (ZENIT.org) - « Nouvel élan pour la mission chrétienne et l'œcuménisme à Edimbourg », titre France Catholique pour cette réflexion d'Antoine Arjakovsky sur le rassemblement d'Edinbourg.

Nouvel élan pour la mission chrétienne et l'œcuménisme à Edimbourg

La conférence mondiale d'Edimbourg sur la mission « Témoigner du Christ aujourd'hui » s'est achevée le dimanche 6 juin 2010 par une célébration au siège de l'ancien Parlement écossais, là où s'était tenue la première assemblée œcuménique des temps modernes en juin 1910. Plus de 1200 personnes se sont jointes aux 300 délégués représentant 60 pays et les principales confessions chrétiennes (catholique, orthodoxe, orientale, anglicane, réformée, luthérienne, évangélique, pentecôtiste, etc.). Les participants de ce jubilé œcuménique et missionnaire ont adopté un « Appel commun » qui commence par les paroles suivantes  : « Nous croyons que l'Église, signe et symbole du Royaume de Dieu, est appelée aujourd'hui à témoigner du Christ par le partage de la mission d'amour de Dieu et par le pouvoir transfigurateur de l'Esprit Saint. »

La cérémonie à l'Assembly Hall était conduite par l'archevêque anglican de York, John Sentamu en présence des autorités spirituelles de toutes les Églises représentées et de Mgr Brian Farrell, secrétaire du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens, le pasteur Olav Fykse Tveil, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises et Geoff Tunnicliffe, directeur de l'Alliance évangélique mondiale.

Une délégation orthodoxe et orientale de 12 personnes était présente à cette assemblée, dont l'archevêque Nifon de Targoviste (Église orthodoxe roumaine), Mgr Geevarghese Mor Coorilos (Église syriaque orthodoxe), le père Myhail Gundyaev (Église orthodoxe russe), Petros Vassiliadis (Église orthodoxe de Grèce), Antoine Arjakovsky (Institut d'études œcuméniques de Lviv, Patriarcat œcuménique), etc.

La première assemblée missionnaire mondiale d'Edimbourg en 1910 avait réuni les grands acteurs baptistes, réformés, luthériens et anglicans du mouvement œcuménique du XXe siècle comme John Mott ou Charles Brent. Il n'y avait eu à l'époque aucun représentant du monde catholique et orthodoxe et certains continents comme l'Amérique du Sud n'étaient pas représentés. Le mot d'ordre de la conférence avait été la mission « from the West to the rest » (de l'Occident au reste du monde).

En 2010, les missionnaires du XXIe siècle réunis en Écosse, à la fois enthousiastes à l'égard des progrès de la mission chrétienne et de l'œcuménisme au XXe siècle mais aussi critiques à l'égard du visage colonialiste et prosélyte pris parfois en certains lieux par la mission, ont préféré parler d'une mission « from everywhere to everyone » (de partout et vers chacun).

© France Catholique


http://www.zenit.org/article-24755?l=french

 vicflame
 Messages postés : 298
  Posté le 15/06/2010 19:00:00 (16/06/2010 04:00:00)
212.68.197.69 - Modération

VITAL ! VATICAN, NOUVEL ORDRE MONDIAL, PEDOPHILIE ET SATANISME : LES ACCUSATIONS DU PERE MALACHI MARTIN CONTRE LES SUPPÔTS DE SATAN EN SOUTANE !



Chers amis,

Dernièrement, nous avons pu constater à quel point l’Eglise catholique romaine et sa hiérarchie avaient sombré dans l’odieux et dans le criminel, avec les innombrables affaires de pédophilie.

Nous avons pu également nous assurer du lien du Pape Benoît XVI avec le Nouvel ordre mondial maléfique.  

Nous avons vu que Jean-Paul II avait vendu du cyanure à I.G. Farben durant la seconde guerre mondiale (pour rappel, I.G. Farben fabriquait le gaz qui était utilisé dans les chambres à gaz des camps de la mort nazis) , et que Benoît XVI, de façon plus connue encore, avait fait partie des jeunesses hitlériennes et de l’armée allemande dans sa jeunesse…  

Vous vous souviendrez peut-être qu’il y a quelques courts mois, l’exorciste en chef du Vatican, Don Gabriele Amorth,  avait signalé que « le Malin agissait au sein du Vatican même »…  

Nous avons également vu, au fil des articles, que d’éminentes charognes du nouvel ordre mondial (Rockefeller, Kissinger, W. Bush etc.) avaient pris part à des rites sinistres autour d’une colossale idole babylonienne de Moloch, au sein de la société secrète de Bohemian Grove…

AUJOURD’HUI, JE VOUS PROPOSE DE DECOUVRIR LES ŒUVRES DU PERE MALACHI MARTIN, UN PRETRE QUI OEUVRA AU VATICAN ET QUI REDIGEA DE NOMBREUX LIVRES (DE FICTION, MAIS AUSSI DE NON-FICTION) CONCERNANT L’EGLISE CATHOLIQUE ROMAINE.

FIGUREZ-VOUS QUE CE PERE MALACHI MARTIN A DENONCE DANS SES ŒUVRES DES CEREMONIES SATANISTES QUI, IL LE SOUTIENT, SE SONT REELLEMENT PRODUITES AU SEIN MEME DU VATICAN ! ET NOUS APPRENONS QUE LES ACTES DE PEDOPHILIE SONT CONSIDERES COMME LE SUMMUM DES RITES SATANIQUES !  NOUS COMPRENONS DONC QUELLE EST LA TENDANCE QUI A PROVOQUE LE TSUNAMI DE PEDOPHILIE AU SEIN DE L’EGLISE DEPUIS DES DECENNIES

CHOSE PLUS QU’INTERESSANTE, LE PERE MALACHI MARTIN, LORSQU’IL MOURUT LE 27 JUILLET 1999, ETAIT EN TRAIN DE REDIGER SON ŒUVRE LA PLUS IMPORTANTE ET QUI CONCERNAIT LES LIENS DU VATICAN SATANISTE AVEC… LE NOUVEL ORDRE MONDIAL !  PAS MOINS ! Cette œuvre, qui devait s’intituler PRIMACY: HOW THE INSTITUTIONAL ROMAN CATHOLIC CHURCH BECAME A CREATURE OF THE NEW WORLD ORDER (LITTERALEMENT, « PRIMAUTE : COMMENT L’EGLISE INSTITUTIONNELLE ROMAINE CATHOLIQUE EST DEVENUE UNE CREATURE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL »), ne fut hélas jamais publiée…

MAIS QUI EST CE MALACHI MARTIN, ET PEUT-ON SE FIER A LUI ?  

Sur son site, http://www.starharbor.com/fr_martin/index1.html , qui en hommage,  a peu changé depuis sa mort, et via Wikipedia (cf. http://en.wikipedia.org/wiki/Malachi_Martin ), nous pouvons glaner les renseignements suivants :

Malachi Brendan Martin Ph.D. (né le 23 juillet 1921, et décédé le 27 juillet 1999) était un prêtre catholique, ainsi qu’un théologien, un écrivain sur l'Eglise catholique, et un professeur à l'Institut pontifical biblique. De 1958 à 1964, il a servi le Saint-Siège au Vatican, à Rome. Ici, il était un proche collaborateur du célèbre cardinal jésuite, Augustin Bea, et Sa Sainteté, le Pape Jean XXIII. Notons qu’il fut jésuite pendant un temps, puis qu’il quitta cet ordre (un ordre étroitement lié au nouvel ordre mondial malfaisant, comme nous le savons – c’est peut-être d’ailleurs pour cela qu’il a abandonné cet ordre). Surtout, il fut un exorciste pendant plus de 30 ans, ce qui en fait, en principe, un opposant farouche contre le mal. Le Père Martin fut formé en théologie à Louvain, où il obtint trois doctorats (en langues sémitiques, en archéologie et en histoire orientale). Par la suite, il a étudié à Oxford et à l'Université hébraïque de Jérusalem. Il fut l'unique auteur de seize livres traitant de sujets religieux et géopolitiques, qui furent publiés en huit langues. Il a écrit d'autres ouvrages sous différents pseudonymes et en collaboration avec d'autres personnes. Il fut un commentateur controversé sur le Vatican et d'autres questions touchant à l'Église. Martin parlait au moins dix langues, incluant l'irlandais, l’anglais, le français, le néerlandais, l’allemand, l’italien, le russe, le  chinois, l’hébreu et l’arabe moderne, et connaissait aussi les langues classiques comme le latin, le grec classique, l'araméen et l’arabe classique. Il a vécu en Irlande, au Royaume-Uni, en Belgique, en Italie, en Israël, au Liban, en Egypte, en Turquie, en France, et aux Etats-Unis, et a beaucoup voyagé à travers l'Europe, l'Asie et le Moyen-Orient.  Ses best-sellers incluent : Vatican, The Final Conclave, Hostage to the Devil, The Jesuits, The Keys of This Blood, et Windswept House.

ETANT DONNE LE PROFIL DU PERSONNAGE (UN GRAND ERUDIT QUI A SERVI LE VATICAN PUIS L’A ABONDAMMENT CRITIQUE, QUI A FAIT PARTIE DE L’ORDRE MONDIALISTE DES JESUITES PUIS L’A QUITTE, ET QUI SURTOUT FUT EXORCISTE PENDANT 30 ANS), IL EST DIFFICILE DE QUALIFIER LE PERE MALACHI MARTIN DE CONSPIRATIONNISTE, D’HALLUCINE OU DE RIGOLO, ET JE PENSE QUE CET HOMME A DENONCE DANS SES LIVRES DES CHOSES QU’IL A PU VERIFIER PAR LUI-MEME…  

IL SEMBLE DESORMAIS UN FAIT DE PLUS EN PLUS INCONTESTABLE QUE LE VATICAN ET L’EGLISE CATHOLIQUE ROMAINE SONT EN PLEINE DELIQUESCENCE, RONGES DE L’INTERIEUR PAR LES CRIMES ET LES ACTES IMPIES, ET VENDUS AU NOUVEL ORDRE MONDIAL MALEFIQUE… BREF, UN CULTE DE SUPPÔTS DE SATAN EN SOUTANE ET QUI SE PLACE DESORMAIS AUX ANTIPODES DES ENSEIGNEMENTS DU CHRIST !

Je vous propose à présent de lire l’article que j’ai traduit pour vous.

BONNE REVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT !  Vic.

P.S. : le père Malachi Martin a également rédigé un livre nommé « La Saga des Papes - Déclin et chute de l’Eglise romaine » (le titre anglais est « The Decline and Fall of the Roman Church ») et dans lequel il dénonçait de façon très lucide et courageuse le pourrissement progressif de l’Eglise catholique romaine, pourrissement qui débuté selon lui dès l’édit de Constantin (en 313 apr. J.C.) et qui s’est accéléré par la suite via toute une série de papes criminels, fous, despotiques ou dépravés. Voir http://www.proxis.be/BEFR/Product/Livres/SAGA-DES-PAPES-MALACHI-MARTIN-9782… .  


Source: http://www.tldm.org/news/martin.htm

Des rites sataniques auraient eu lieu au même moment aux États-Unis et la chapelle Saint-Paul au Vatican le 29 Juin 1963, à peine une semaine après l'élection de Paul VI


LE PERE MALACHI MARTIN L’A AFFIRME : LE SATANISME A ETE PRATIQUE AU VATICAN


Le père Malachi Martin

"Comment de fois ai-je prévenu et averti que Satan entrerait dans les plus hautes sphères de la hiérarchie de Rome. Le Troisième Secret, mon enfant, c'est que Satan entrera dans l’Eglise de mon Fils." -  Notre-Dame des Roses, le 13 mai 1978

Les accusations du père Malachi Martin

Dans l'article « The Fatima Crusader » (« le croisé de Fatima »), Malachi Martin, un chercheur, initié du Vatican et auteur de best-sellers, a déclaré: "QUICONQUE CONNAIT L'ETAT DES AFFAIRES AU VATICAN AU COURS DES 35 DERNIERES ANNEES EST BIEN CONSCIENT QUE LE PRINCE DES TENEBRES A POSSEDE ET POSSEDE ENCORE SES SUBSTITUTS DANS LA COUR DE SAINT-PIERRE, A ROME".

De 1958 à 1964, le prêtre jésuite Malachi Martin a servi à Rome, où il était un proche associé de - et effectuait de nombreuses missions délicates pour - le célèbre cardinal jésuite Bea Augustin et le pape. Relaxé par la suite de ses vœux de pauvreté et d'obéissance suite à sa propre demande (mais restant toujours un prêtre), il finit par s'installer à New York et devint un écrivain d’œuvres à succès de fiction et de non-fiction.

MARTIN AVAIT D'ABORD FAIT REFERENCE A UN RITE DIABOLIQUE QUI S'EST TENU A ROME EN 1990 DANS SON BESTSELLER DE NON-FICTION SUR LA GEOPOLITIQUE ET LE VATICAN, THE KEYS OF THIS BLOOD  (« Les clefs de ce sang »), dans laquelle il écrit :

« De façon très effrayante pour [le Pape] Jean-Paul [II], il s'était heurté à la présence d'une FORCE INAMOVIBLE ET MALIGNE DANS SON PROPRE VATICAN ET DANS LES CHANCELLERIES DE CERTAINS EVEQUES. Ce fut ce que des ecclésiastiques appelèrent la « superforce ». Des rumeurs, toujours difficile à vérifier, liaient l’installation (de cette superforce) au début du règne du pape Paul VI, en 1963. EN EFFET, PAUL AVAIT FAIT UNE SINISTRE ALLUSION A LA « FUMEE DE SATAN, QUI EST ENTREE DANS LE SANCTUAIRE »... UNE REFERENCE SUBTILE A UNE CEREMONIE D'INTRONISATION PAR LES SATANISTES AU VATICAN. D'AILLEURS, L'INCIDENCE DE LA PEDOPHILIE SATANIQUE - RITES ET PRATIQUES -, ETAIT DEJA DOCUMENTEE PARMI CERTAINS EVEQUES ET PRETRES AUSSI LARGEMENT DISPERSES QU’A TURIN, EN ITALIE, ET QU’EN CAROLINE DU SUD, AUX ETATS-UNIS. LES ACTES CULTUELS DE LA PEDOPHILIE SATANIQUES SONT CONSIDERES PAR LES PROFESSIONNELS COMME LE SUMMUM DES RITES DE L'ARCHANGE DECHU ». (p. 632)

Ces allégations ont largement passé inaperçu, sans doute parce qu'il était si habile dans ses descrïptions qu'il aurait même pu se référer au couronnement du pape Paul VI. Mais IL REVELE BEAUCOUP PLUS SUR CE RITUEL PRESUME DANS L’UNE DE SES DERNIERES ŒUVRES, WINDSWEPT HOUSE: A VATICAN NOVEL (1996). DANS CETTE HISTOIRE, IL DEPEINT DE FAÇON TRES VIVANTE UNE CEREMONIE APPELEE « L'INTRONISATION DE L’ARCHANGE DECHU LUCIFER » QUI AURAIT EU LIEU DANS LA CHAPELLE SAINT-PAUL AU VATICAN, MAIS LIEE A CONCURRENTE RITES SATANIQUES QUI SE SERAIENT PRODUITS AU MEME MOMENT ICI, AUX USA, LE 29 JUIN 1963, A PEINE UNE SEMAINE APRES L'ELECTION DE PAUL VI. Dans ce roman, avant de mourir, un pape laisse un compte-rendu secret de la situation sur son bureau pour le prochain occupant du trône de Pierre, un Jean-Paul II à peine déguisé.

Selon The New American, MARTIN A CONFIRME QUE LA CEREMONIE S’ETAIT EN EFFET DEROULEE TELLE QU’IL L'AVAIT DECRITE. Le magazine rapporta qu'il avait dit : « Oh oui, c’est vrai ; tout à fait vrai ». "Mais la seule façon dont je pouvais mettre cela par écrit était sous une forme romanesque".

L’accusation de Martin d'un rituel satanique au Vatican a également été confirmée par John Loeffler, animateur de l'émission de radio Steel on Steel. M. Loeffler posa personnellement une question au Père Malachi Martin (qui avait été un invité régulier de son émission) concernant le dévouement à Satan qu’il avait signalé au sein du Vatican :

« VOUS SAVEZ, MALACHI A CONFIRME – dans la première partie de son livre, Windswept House -, il a confirmé LE DEVOUEMENT DU VATICAN A SATAN LORS D'UNE CEREMONIE SECRETE QUI A EU LIEU A  L‘INSU MEME DU PAPE A CETTE EPOQUE, ET QU'IL AVAIT REUSSI A DECOUVRIR. ET JE LUI AI DEMANDE: « EST-CE VRAI? EST-CE ARRIVE ? ». ET IL [LE PERE MARTIN] A DIT: «OUI, CELA S’EST PRODUIT » - John Loeffler (29 juillet, 2000 radio show : http://www.steelonsteel.com/audio/default.html ).

Le père Malachi Martin a déclaré que davantage de membres du clergé prennent conscience de la situation. UN ARCHEVEQUE IL Y A PLUSIEURS ANNEES A EGALEMENT ACCUSE DE HAUTS DIGNITAIRES DE LA HIERARCHIE A ROME DE PRATIQUER LE SATANISME. Le quotidien italien Il Tempo et d'autres grands quotidiens ont relayé cette étonnante nouvelle (articles de journaux italiens : http://www.tldm.org/news/articles.htm ).

Windswept House

WINDSWEPT HOUSE (littéralement, « La maison balayée par le vent ») EST UN ROMAN PRENANT, SITUE SUR LA GRANDE SCENE MONDIALE ET DURANT LE DEROULEMENT DE LA PROCHAINE ETAPE DE LA CIVILISATION, LE SINISTRE NOUVEL ORDRE MONDIAL. IL ABORDE DE FRONT UN CERTAIN NOMBRE DE QUESTIONS LOURDES, DEPUIS L'AVORTEMENT JUSQU’AU TROISIEME SECRET DE FATIMA, MAIS LE MESSAGE ESSENTIEL SEMBLE ETRE LE SUIVANT : DES SATANISTES SE CACHENT DANS L'OMBRE, DEPUIS LE CŒUR DU VATICAN JUSQU’AUX PAROISSES LOCALES, MANIPULANT CEUX QUI SONT DUPES PAR LE FAUX ESPRIT DE VATICAN II. ILS FONT DES PIEDS ET DES MAINS AFIN DE SUBVERTIR L'EGLISE CATHOLIQUE ROMAINE.

Dans Windswept House, Martin a été très explicite sur la situation du Vatican, ouvrant ce roman avec le rituel satanique susmentionné. DANS CE DOCUMENT, SATAN A ETE OFFICIELLEMENT INTRONISE AU VATICAN DANS LA CHAPELLE DE SAINT-PAUL (RAPPORTEE PAR TOUS COMME ETANT UN LIEU SOMBRE ET, DE FAÇON APPROPRIEE, VRAIMENT SINISTRE). CETTE CEREMONIE FUT COORDONNEE PAR TELEPHONE AVEC UN AUTRE RITE AU MEME MOMENT, EN CAROLINE DU SUD.

Mais ce sont des arguties mineures. Comme The Keys of This Blood, Windswept House est écrit pour un public large et pas nécessairement catholique, mais ces deux livres donnent le sentiment étrange d'avoir été destinés à Jean-Paul II lui-même. C'EST COMME SI THE KEYS OF THIS BLOOD AVAIT ETE ECRIT POUR DEMONTRER AU PAPE QUE MARTIN AVAIT COMPRIS CE QUE LE PONTIFE ETAIT EN TRAIN DE FAIRE DANS L'ARENE GEOPOLITIQUE et avait exprimé ses préoccupations pour la situation interne de l'Église. (On peut se rappeler de l’œuvre de Machiavel, Le Prince, écrite également par un courtisan exilé de la cour.) Windswept House, cependant, est une supplication beaucoup plus dramatique et désespérée, et adressée au pape.

Une vision sombre

A quel point les choses étaient mauvaises, selon Martin ? Extrêmement mauvaises :

"Tout à coup, IL EST DEVENU INCONTESTABLE QUE MAINTENANT, AU COURS DE CETTE PAPAUTE, L'ORGANISATION CATHOLIQUE ROMAINE COMPORTAIT UNE PRESENCE PERMANENTE DE CLERCS QUI ADORAIENT SATAN ET QUI AIMAIENT CELA; D’EVEQUES ET DE PRETRES QUI SODOMISAIENT DES PETITS GARÇONS ET QUI SE SODOMISAIENT LES UNS LES AUTRES; DES RELIGIEUSES QUI PRATIQUAIENT LES " RITES NOIRS "DE LA WICCA , ET QUI VIVAIENT DANS DES RELATIONS LESBIENNES... TOUS LES JOURS, Y COMPRIS LES DIMANCHES ET JOURS DE FETE, DES ACTES D'HERESIE, DE BLASPHEME, D’ATROCITE ET D'INDIFFERENCE ETAIENT COMMIS ET AUTORISES AU PIED DES SAINTS AUTELS PAR DES HOMMES QUI AVAIENT ETE APPELES A ETRE PRETRES. CES ACTIONS ET CES RITES SACRILEGES N’ETAIENT PAS SEULEMENT EFFECTUES SUR LES AUTELS DU CHRIST, MAIS JOUISSAIENT DE LA COMPLICITE OU DU MOINS DE LA PERMISSION TACITE DE CERTAINS CARDINAUX, ARCHEVEQUES ET EVEQUES... SUR LE NOMBRE TOTAL, ILS CONSTITUAIENT UNE MINORITE D’UN A DIX POUR CENT DU PERSONNEL DE L'ÉGLISE. MAIS DANS CETTE MINORITE, BEAUCOUP OCCUPAIENT DES POSTES OU DES RANGS ETONNAMMENT ELEVES... Les faits qui a amenaient le Pape à un nouveau niveau de souffrance étaient principalement au nombre de deux : les liens systématiques et organisationnels, en d'autres termes, le RESEAU QUI AVAIT ETE ETABLI ENTRE CERTAINS GROUPES CLERICAUX HOMOSEXUELS ET DES ASSEMBLEES SATANISTES, AINSI QUE LE POUVOIR DEMESURE ET L'INFLUENCE DE CE RESEAU". (p. 492-493).

AU MOMENT DE SON DECES LE 27 JUILLET 1999, MARTIN S’ATTELAIT SUR CE QU'IL DISAIT ETRE SON LIVRE LE PLUS CONTROVERSE ET LE PLUS IMPORTANT. PRIMACY: HOW THE INSTITUTIONAL ROMAN CATHOLIC CHURCH BECAME A CREATURE OF THE NEW WORLD ORDER (LITTERALEMENT, « PRIMAUTE : COMMENT L’EGLISE INSTITUTIONNELLE ROMAINE CATHOLIQUE EST DEVENUE UNE CREATURE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL ») DEVAIT TRAITER DE LA PAPAUTE ET DU POUVOIR. CETTE ŒUVRE DEVAIT ANALYSER LA DERIVE REVOLUTIONNAIRE QUI SE TROUVE AU CŒUR DE CE QUE BEAUCOUP CONSIDERENT COMME ETANT LA DETERIORATION DU POUVOIR PONTIFICAL. Ce devait être un livre de prédictions concernant le Vatican et le monde dans les premières décennies de ce nouveau millénaire.

Le père Malachi Martin ne renia jamais aucune de ses revendications selon lesquelles la scène dans Windswept House était basée sur un véritable rituel satanique ayant eu lieu au Vatican dans les premiers jours du règne du Pape Paul VI, ni le fait qu'IL EXISTE UNE CONSPIRATION SATANIQUE GENERALE AU SEIN DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE ROMAINE.

Le meurtre du pape Jean-Paul I


Le pape Jean-Paul I


Les apparitions de la Bienheureuse Vierge Marie à Bayside, dans l’Etat de New York, et précisant que Satan est entré dans « les plus hautes sphères de la hiérarchie à Rome » expliqueraient aussi quelques secrets très noirs entourant le DECES DU PAPE JEAN-PAUL I, QUI EST MYSTERIEUSEMENT DECEDE D'UNE « CRISE CARDIAQUE », UN PEU PLUS D'UN MOIS APRES SON ELECTION. En ce qui concerne cette prétendue « crise cardiaque », sa nièce a affirmé :

"Dans ma famille, presque personne ne croit que ce fut une crise cardiaque qui a tué mon oncle. IL N'AVAIT JAMAIS EU DE PROBLEMES CARDIAQUES NI AUCUNE AUTRE MALADIE DE CE GENRE". (Journal « San Juan Star » du 3 octobre 1978) : http://www.thesanjuanstar.com/ .

Et le frère du pape Jean-Paul Ier :

« Le frère de Jean-Paul, Edoardo, étant en Australie et en mission commerciale, a indiqué que LE PAPE AVAIT REÇU UN CERTIFICAT DE BONNE SANTE APRES UN EXAMEN MEDICAL il y a trois semaines. Il était frêle au niveau de la santé lorsqu’il était bébé et un jeune prêtre, mais IL N'Y AVAIT PAS DE RAPPORTS CONCERNANT DES PROBLEMES CARDIAQUES ». (Journal « San Juan Star » du 9 octobre 1978).

Tiré du Time Magazine (9 octobre 1978) :

Dans une époque plus reculée, une mort si prématurée pourrait avoir suscité de profonds soupçons : « Si c'était l’époque des Borgia », a dit un jeune professeur de Rome, « on aurait soupçonné que Jean-Paul a été empoisonné ».

Mais le Vatican répondit que ces allégations étaient "irresponsables". (San Juan Star du 18 octobre 1978)

Le fait est que le message de Notre-Dame à Bayside, dans l’état de New York, affirmait : "l'homme est tombé très bas, même jusqu’à avoir (recours) au meurtre" (6 octobre 1978) et le 21 mai 1983: « Nous allons revenir en arrière, mon enfant, dans l'histoire, une histoire courte, et souviens-toi bien de ce qui est arrivé à Rome à Jean, le pape Jean, dont le règne a duré 33 jours. O mon enfant, c'est de l'histoire maintenant, mais cela est placé dans le livre qui répertorie les catastrophes de l'humanité. Il a reçu l'horreur et le martyre en buvant un verre. C’était un verre de champagne qu’un membre du clergé aujourd'hui décédé et que le Secrétariat d'État [Cardinal Villot (ci-dessous)] lui avaient donné ».



Cela semble incroyable ? Veuillez alors remarquer qu’UNE DECISION DATANT DE 1975 ET PROVENANT DU VATICAN DECRETA QU'AUCUNE AUTOPSIE NE POURRAIT ETRE REALISEE SUR UN PAPE. Comme c'est commode. Qu'est-ce que le Vatican a à craindre d’une l'autopsie ? Il n’y a pas seulement que le message de Notre-Dame qui indique un acte criminel. Il existe un best-seller de David Yallop qui allègue également que le Pape Jean-Paul Ier a été assassiné: In God’s Name: An Investigation into the Murder of Pope John Paul I (cf. http://www.tldm.org/news/in_god's_name.htm ) (Au nom de Dieu: Une enquête sur le meurtre du Pape Jean Paul I).

Ceci est juste un symptôme de plus de ce qu’est le véritable Troisième Secret.

"Mais, mes enfants, comme je l'ai dit dans le passé, je le répète encore : que SATAN ET SES AGENTS, LA BANDE DU 666, SE SONT INTRODUITS JUSQU’AUX PLUS HAUTES PLACES DE LA HIERARCHIE, et par conséquent, il a capturé certaines personnes de notre hiérarchie anciennement noble afin qu’elles fassent sa volonté. " - Notre-Dame des Roses, le 1er juin 1978.


--Message edité par maria le 2010-06-16 10:05:06--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 16/06/2010 06:20:06 (16/06/2010 15:20:06)

NOVEL, CHURCH OF JEZEBEL, HIJACKING THE GOSPEL

Contact: Derik R. Girdwood, 586-783-8095; www.churchofjezebel.com



MEDIA ADVISORY, June 16 /Christian Newswire/ -- Outskirts Press announces the release of The Church of Jezebel, Hijacking the Gospel, Derik R. Girdwood's suspenseful novel about a murder revealed and the subsequent discoveries a young Christian woman makes as she finds out all is not what it seems in the world of the church and its missionaries.

Derik Girdwood weaves a serpentine and suspenseful tale in his new novel as he exposes the twisted theological teachings of some popular churches as they try to portray man with the divine nature that the true Gospel reserves only for God.

Eighteen year old Christina has entered a Bible college with the purpose of becoming a servant and warrior for God. Her roommate, Becky, is dating the pastor's son and finds that she is pregnant. Weeks later, the college announces that Becky committed suicide. When Christina is told by a detective that Becky was savagely murdered and that Christina is a suspect, a strange journey begins and ends in an ultimate confrontation.

Derik Girdwood uses his tale of twists and turns to expose the dangers of faith healing, false prophets, Christ-consciousness, the Jezebel spirit and other anti-Gospel doctrines that threaten to hijack the Gospel. The novel cites appropriate scrïpture along its dramatic path and is based on Genesis 3: 4-6, where the serpent tempts Eve to disobey God so that Eve and Adam can become as God.

The novel does not have a "happy ending," but it does make the reader think and perhaps question some popular televangelists' teachings.

The Church of Jezebel, Hijacking the Gospel, is available in paperback through Amazon, Barnes & Noble, and several Christian book retailers.

For more information visit www.churchofjezebel.com.


http://www.christiannewswire.com/news/9771914151.html

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 16/06/2010 08:24:07 (16/06/2010 17:24:07)

EVANGELICAL LEADERS: IMMIGRATION REFORM BILL NEEDED THIS YEAR

After the security in churches comes the ID card. Yeah, all together with the mark of the beast. This is what they call "unity". So sad to see my brothers and sisters listening the voice of death.

Posted on Jun 10, 2010 | by Tom Strode

WASHINGTON (BP)--Both political parties should come together soon to enact a strategy of comprehensive immigration reform that increasingly is being supported by evangelical Christians, leaders from that religious identity said at a June 9 forum on Capitol Hill.

Southern Baptist ethicist Richard Land and other evangelicals called for Congress and President Obama to set aside partisanship and special interests to resolve the controversy and problems of illegal immigration.

The immigration crisis "is fanning the flames of hostility and animosity and distrust between various elements in our society, and it is time for our representatives in Congress and our president to put aside partisanship, to put aside narrow political interests and do what is best for the country," said Land, president of the Ethics & Religious Liberty Commission.

"This just takes national will and insistence that our representatives and our senators and our president do what is in the best interest of the nation," Land said.

Both parties have failed on the issue, said Samuel Rodriguez, president of the National Hispanic Christian Leadership Conference.

"Democrats are willing to save the auto industry, the housing market, health care and banks but somehow do not find time or the political will to save children from being separated from their parents, securing our borders and integrating 12 million into a legal status that would reconcile our communities," Rodriguez said.

The Republican Party "stands at the brink of repeating history by completing a wall, not between Mexico and the United States but between Hispanic Americans and the conservative movement. How ironic," he said. "The group that [President Ronald] Reagan believed would invigorate the Republican Party via its traditional values of God, family and country today potentially stands rejected by the party of Reagan. The family values party is alienating the most pro-life, pro-family constituency in America. Go figure."

While there is disagreement from some, "there is significant agreement" among evangelical and faith-based leaders for comprehensive immigration reform that secures the country's borders and integrates illegal immigrants by providing "a pathway for earned, legal status and/or citizenship for those seeking" it, said Mathew Staver, chairman of Liberty Counsel.

Among white evangelicals, there was "a disconnect between the pulpit and the pew" the last time immigration reform was attempted in Congress in 2006-07, Rodriguez told reporters and others in attendance.

Because of the leadership of the National Association of Evangelicals and others, as well as the "just integration strategy" backed by Land and Staver, "I think we're acquiring an incredible amount of support now from those in the pews," Rodriguez said.

Talk show radio hosts who oppose comprehensive reform still influence evangelicals, "but I think that number is continuing to diminish in light of very prominent, very respectable leaders rising up in support of immigration reform," Rodriguez said.

No one on the eight-member panel mentioned Arizona's law that has put immigration reform in the spotlight since it was enacted in April. The measure requires police to check with the federal government on a person's status if they suspect during a stop, detention or arrest he might be in the country illegally. Critics have charged the law legalizes racial profiling and have called for a variety of boycotts of the state, but Americans have expressed their support for the law in opinion surveys.

No legislation to reform immigration is moving in Congress. Sen. Charles Schumer, D.-N.Y., is seeking support for a proposal he has yet to introduce, and Staver referred June 9 to a version in the House of Representatives.

After the mid-day forum, the evangelical leaders met in the afternoon with White House staff and congressional leaders. The group met with Speaker of the House Nancy Pelosi; Rep. Mike Pence, chairman of the Republican Conference; and Valerie Jarrett, senior adviser to the president.

A "special interest issue" that needs to be set aside involves same-sex domestic partners, Staver said at the Capitol Hill forum.

Land, Staver and Rodriguez are among evangelical leaders who signed onto a June 4 statement opposing a provision in Schumer's legislative draft that would treat homosexual partners the same as heterosexual married spouses. They would oppose his overall bill if it maintains that section, they said. The measure would enable same-sex partners from overseas to become legal citizens of this country in the same way heterosexual spouses of United States citizens are now able to gain citizenship, according to Liberty Counsel.

Land reiterated his call for reform that first secures the country's borders.

A part of securing the borders "is a biometric, tamper-proof Social Security card," Land said June 9. He is not recommending a national identity card, Land said. "[T]hat's a smell too much like Big Brother. ... If you had a biometric, tamper-proof Social Security card that every legal worker had to have, citizen or not, then if people managed to get across the border illegally, they wouldn't be able to work," because employers would face stiff penalties for hiring illegal immigrants.

After specific standards are met in securing the borders, "we move forward with a period of grace, where people can come forward and register and begin a pathway" to "earned, legal status" for guest workers and citizenship for those who desire it and qualify for it, Land said.

A reporter asked if the panelists would say those who are in the United States illegally had committed a crime.

"[M]ost of the people in my constituency would say, 'Yes, they've broken the law, and there need to be penalties for that," Land said. "The question is: What are the penalties? And we would argue that there needs to be an earned pathway to legal status that would include paying a fine, agreeing to come forward and register and undergo a background check, and to start taking English classes -- I think every church in America ought to start English classes -- and to take a civics class."

Staver provided an answer to a question he raised of what to do with the 12 million or more illegal immigrants in this country.

"I think from our perspective you combine Leviticus 19, which is to be compassionate to the alien who is in your midst, with Romans 13, the rule of law," Staver said. "If you just simply deport everybody, it's not practical. Not only is it not practical, it's not moral. And I don't believe that's biblical either."

Pastors on the panel cited anecdotes of immigrants from various countries in their churches who have suffered because of the government's flawed system and lawyers or employers who have failed to keep their commitments to those immigrants.

Jim Tolle, senior pastor of The Church on the Way in Van Nuys, Calif., said a failure to address the issue may produce a subculture in finances, politics, education and public safety.

"If we don't do immigration reform, if we don't have the staying power, the actual spiritual or relational or moral convictions, we will contribute to a massive multiplication of a subculture, where the gap between the haves and the have-nots will become the greatest in American history if we do nothing," Tolle said.

In 2006, the Southern Baptist Convention adopted a resolution on immigration that urged increased border security, enforcement of the laws, and judicious and realistic dealings with illegal immigrants, while encouraging Christian outreach to immigrants regardless of their legal status.

--30--

Tom Strode is Washington bureau chief for Baptist Press.


http://www.bpnews.net/bpnews.asp?id=33118&ref=BPNews-RSSFeed0610  

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 17/06/2010 01:17:47 (17/06/2010 10:17:47)



LE COE SALUE LA NAISSANCE D'UNE NOUVELLE COMMUNION MONDIALE - UNITING GENERAL COUNCIL

Le révérend Charles de Chiniquy et tous ces grands hommes, qui se sont élevés contre le pouvoir de Rome, doivent se retourner dans leur tombe. Eux qui ont vu leurs frères et soeurs être persécutés, torturés, brûlés sur le buché à cause de leur foi au Messie d'Israël, eux qui se sont tenus debout pour lutter contre cette église qui ne cessait d'opprimer et d'espionner le peuple via ses confessionnals, voient aujourd'hui le peuple de Dieu, qui dans la majorité n'en sait strictement rien faire une alliance solide avec le pouvoir romain. Ah, que mon coeur est triste quand je vois cela, et surtout quand je vois le jugement qui va s'abattre sur eux tous pour avoir cru au mensonge. Oh Dieu, sort ceux qui ont soif de justice et de vérité de cet endroit maléfique!

Pour publication immédiate: 17 juin 2010

Le 18 juin, l'Alliance réformée mondiale (ARM) fusionnera avec le Conseil œcuménique réformé (COR) pour former la Communion mondiale d'Eglises réformées (CMER). Cette nouvelle organisation œcuménique regroupera 227 Eglises membres, représentant 80 millions de chrétiens dans 108 pays.

"La naissance de la Communion mondiale d'Eglises réformées constituera un tournant historique pour les Eglises de la famille réformée et plus globalement pour l'Eglise du Christ", a déclaré le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Eglises, qui assistera aux manifestations marquant cette union.

"Il s'agit d'une nouvelle expression de l'unité visible de l'Eglise de Dieu et, en tant que telle, elle représente à la fois un don de Dieu et un signe d'espérance", a ajouté le pasteur Tveit. "J'ai confiance que cela renforcera la contribution des Eglises réformées à l'unité, la paix et la justice."

L'union entre les deux plus grands réseaux d'Eglises protestantes de tradition réformée aura lieu à l'occasion d'un rassemblement organisé à Grand Rapids, Etats-Unis, du 18 au 26 juin. Quelque 475 délégués et presque autant d'observateurs, d'invités, de visiteurs et de bénévoles sont attendus.

"Le terme 'communion' présent dans le nom de la nouvelle organisation met en lumière une nouvelle forme de relations de travail", a expliqué le pasteur Setri Nyomi, secrétaire général de l'ARM. "En tant que communion, nous reconnaissons notre baptême commun et notre cohésion à la table du Seigneur - ce qui fait de nous de meilleurs témoins et nous rend plus efficaces pour changer le monde."

Les deux organisations fondatrices affirment mettre à profit des traditions distinctes mais complémentaires. Bien que toutes deux partagent un même attachement réformé à la tradition biblique, le COR met d'avantage l'accent sur le développement spirituel et la fidélité aux "confessions de foi" de l'Eglise, tandis que l'ARM est plus connue pour ses positions en faveur de thèmes tels que la justice raciale, l'équité hommes-femmes, la protection de l'environnement et un ordre économique mondial juste et équitable.

"En ces temps de divisions et de dissensions qui touchent tant d'aspect de notre vie - y compris la vie de l'Eglise - le fait que deux rassemblements mondiaux d'Eglises […] souhaitent se rapprocher dans une union plus forte que jamais revêt une signification particulièrement importante", a déclaré le pasteur Richard van Houten, secrétaire général du COR.

Le mandat de la nouvelle Communion mondiale d'Eglises réformées sera de mettre l'accent sur l'unité de l'Eglise et sur les programmes sociaux. Le personnel sera basé au Centre œcuménique de Genève, Suisse, qui abrite également le Conseil œcuménique des Eglises, avec lequel le CMER entretiendra des relations de coopération.

Au programme du rassemblement d'union figurent des débats sur de nombreux sujets de préoccupation pour les Eglises membres. Les délégués s'en inspireront pour fixer des priorités spécifiques pour les sept années qui suivent, jusqu'à la prochaine assemblée mondiale.

Contact medias à Grand Rapids:
Douglas Chial, 1-517-303-3915

Informations complémentaires
http://www.reformedchurches.org

Voir aussi :

http://www.reformedchurches.org/council-french.html

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 19/06/2010 04:16:12 (19/06/2010 13:16:12)

ARCHIBISHOP MARCHETTO'S WORDS TO UNIVERSITY CHAPLAINS

" The Future Far Lies in the Hands of the Youth"

COVENTRY, England, JUNE 19, 2010 (Zenit.org).- Here is the text of an address given Monday by Archbishop Agostino Marchetto, secretary of the Pontifical Council for Migrants and Travellers, at a Conference of European University Chaplaincies that took place at Coventry University. The conference, which began Monday and ended Friday, focused on the theme "Peace, Reconciliation and Social Justice."

* * *

Distinguished Chairperson and participants.

The Pontifical Council for the Pastoral Care of Migrants and Itinerant People is grateful to the organizing Committee of this conference for facilitating its participation through an observer. It is a sign of the good will of the Holy See to take part in certain efforts, made by Christian Churches and ecclesial Communities TO PROMOTE SOCIAL JUSTICE, PEACE AND RECONCILIATION THROUGHOUT THE WORLD
.

The theme, chosen by the organizing Committee, for this Conference is important and finds proper applications also within the context of education and educational institutions such as universities. Intellectual, spiritual and human formation of young minds and hearts is so fundamental to create a better world! In this respect, may be you are aware that our Pontifical Council has a sector dedicated to the international students.

I

To begin, may I recall that the Magisterium of the Catholic Church has always stressed the possibility to have peace through social justice and reconciliation. Pope Benedict XVI, in his very first message for the World Day of Peace in 2006 (celebrated by the Catholic Church worldwide on the 1st January each year), posed the question that 'whenever there is a loss of fidelity to the transcendent order, and a loss of respect for that ''grammar'' of DIALOGUE which is the universal moral law written on human hearts, whenever the integral development of the person and the protection of his/her fundamental rights are hindered or denied, whenever countless people are forced to endure intolerable injustices and inequalities, how can we hope that the good of peace will be realized?'[1] Pope Benedict XVI referred to the Pastoral Constitution of the Second Vatican Ecumenical Council on the Church in the Modern World,

Gaudium et Spes, which states that mankind will not succeed in ''building a truly more human world for everyone, everywhere on earth, unless all people are renewed in spirit and converted to the truth of peace''. (= ISLAM - Maria) The Pope wrote that 'peace is an irrepressible yearning present in the heart of each person, regardless of his or her particular cultural identity. The truth of peace calls upon everyone to cultivate productive and sincere relationships; it encourages them to seek out and to follow the paths of forgiveness and reconciliation...[2].

In fact, the venerable Pope John Paul II, in his Message for the World Day of Peace in 2002, practically focused on the same theme: No peace without justice, no justice without forgiveness[3]. He upheld that 'the shattered order of the human society today cannot be fully restored except by a response that combines justice with forgiveness. Since human justice is always fragile and imperfect, subject as it is to the limitations and egoism of individuals and groups, it must include and, as it were, be completed by the forgiveness which heals and rebuilds troubled human relations from their foundations. Justice and forgiveness are both essential to such healing'[4].

Pope John Paul II also wrote that 'forgiveness is above all a personal choice, a decision of the heart to go against the natural instinct to pay back evil with evil. The measure of such a decision is the love of God who draws us to himself in spite of our sin. Forgiveness therefore has a divine source and criterion. Forgiveness, as a fully human act, is above all a personal initiative[5]. The ability to forgive lies at the very basis of the idea of a future society marked by justice and solidarity. Peace is essential for development, but true peace is made possible only through forgiveness and reconciliation'[6].

As far as terrorist activities are concerned, the Magisterium of the Catholic Church upholds that 'international cooperation must also include a courageous and resolute political, diplomatic and economic commitment to relieving situations of oppression and marginalization which facilitate the designs of terrorism. The recruitment of terrorists in fact is easier in situations where rights are trampled upon and injustices tolerated over a long period of time'. In this regard, interreligious understanding and cooperation is also very important. Pope John Paul II did not fail in fact to underline the importance of the weighty responsibility of the religious leaders in the process of promoting a culture of forgiveness and reconciliation. He stressed on the need for ecumenical and interreligious cooperation to work together to eliminate social and cultural causes of terrorism[7].

Fighting poverty to build peace = (DEPOPULATE THE NATIONS - Maria)

Pope Benedict XVI in his message for the World Day of Peace in 2009, underlined this importance of fighting poverty in order to build peace, because poverty is often a contributory factor or a compounding element in conflicts. These conflicts, in turn, fuel further tragic situations of poverty[8]. Of course nowadays, fighting poverty requires attentive consideration of the complex phenomenon of globalization[9]. Certainly GLOBALIZATION on its own is incapable of building peace, and in many cases, it actually creates divisions and conflicts. Globalization should be rather guided as a good opportunity to achieve something important in the fight against poverty, and to place at the disposal of justice and peace resources which were scarcely conceivable previously. In fact, one of the most important ways of building peace is through a form of globalization directed towards the interests of the whole human family (we call it 'universal common good'). In order to govern globalization, however, there needs to be a strong sense of global solidarity between rich and poor countries, as well as within individual countries, including affluent ones. All of this would indicate that the fight against poverty requires cooperation both on the economic level and on the legal level, so as to allow the international community, and especially poorer countries, to identify and implement coordinated strategies to deal with the problems, thereby providing an effective legal framework for the economy[10].

II

The Students statement, released by the Young Catholic Students Movement of Germany, on the occasion of the World Day of Youth in Cologne in 2005, states that 'education should lead to reflection about the society and responsibilities towards fellow human beings and the world. Autonomy, freedom, and development of each individual, especially in relation to solidarity, devotion for justice and peace need to be a central focus of education. Therefore complete or integral education is essential, it should enable students to become responsible for themselves and the society they live in'[11].

The mission of the Catholic Church entails a very special solicitude and consideration towards the youth and young students because of their given state of very particular and crucial intellectual, spiritual, socio-cultural formation. This year the Catholic Church celebrates the 25th anniversary of the inauguration of the World Youth Day in response to the desire of Pope John Paul II. In 1987, he underlined the role of the young generation in the fast changing world, saying that the 'building of a civilization of love requires strong and persevering characters, ready for self-sacrifice and anxious to open up new paths of human coexistence by overcoming divisions and the various forms of materialism. This is a responsibility of the young people of today who will be the men and women of tomorrow'[12].

Pope Benedict XVI, in his message to the youth in 2007, invited them to "dare to love" and not to desire anything less for their life than a love that is strong and beautiful: love that is capable of making the whole of their existence a joyful undertaking of giving themselves as a gift to God and their brothers and sisters, in imitation of the One who vanquished hatred and death forever through love (cf Rev 5:13). Love is the only force capable of changing the heart of the human person and of all humanity, by making fruitful the relations between men and women, between rich and poor, between cultures and civilisations[13].

Pope John Paul II in any case urged the youth to prepare themselves for the future. He wrote that 'the present difficulties are really a test of our humanity... Difficulties are a challenge to all; hope is an imperative for all. But ...I want to draw your attention to the role that youth is called upon to play in the endeavour to bring about peace...we must be aware that the future of peace and therefore the future of humanity have been entrusted, in a special way, to the fundamental moral choices that a new generation of men and women are being called upon to make. In a very few years, the young people of today will hold responsibility for family life and for the life of nations, for the common good of all and for peace'[14].

Pope John Paul II in fact was convinced that the future far lies in the hands of the youth. The future of peace lies in their hearts. To construct history, as they can and must, they have to free history from the false paths it is pursuing. To do this, the youth must have a deep trust in man and a deep trust in the grandeur of the human vocation - a vocation to be pursued with respect for truth and for the dignity and inviolable rights of the human person. Pope Wojtyla felt the feeling of the modern youth indeed. He said that he saw them being touched by the hunger for peace; that they are troubled by so much injustice around them and sense overwhelming danger in the gigantic stockpiles of arms and in the threats of nuclear war; that they suffer when they see widespread hunger and malnutrition and are concerned about the environment today and for the coming generations; that they are threatened by unemployment and many already without work and without the prospect of meaningful employment and are upset by the large number of people who are oppressed politically and spiritually and who cannot enjoy the exercise of their basic human rights as individuals or as a community. All this can give rise to a feeling that life has little meaning. In this situation, some may be tempted to take flight from responsibility: in the fantasy worlds of alcohol and drugs, in short-lived sexual relationships without commitment to marriage and family, in indifference, in cynicism and even in violence. Pope John Paul II invited them therefore be to themselves on guard against the fraud of a world that wants to exploit or misdirect their energetic and powerful search for happiness and meaning. He invited them not to avoid the search for the true answers to the questions that confront them[15].

III

May I add that there are number of Catholic student movements or movements dedicated to cater to their wholesome formation also in the field of Peace, Reconciliation and Social Justice. To start with, I wish to mention the
International Federation of Catholic Universities [IFCU] - 1948

The first moves to create a federation of Catholic universities were made in 1924, thanks to the work of the Catholic Universities of Milan (Italy) and Nijmegen (Netherlands). What was then called the Foederatio Universitatum Catholicarum was formally established in 1948. As an NGO, it has consultative status with UNESCO and the Council of Europe. IFCU aims to contribute to the advancement of knowledge and the construction of a more just and more humane world in the light of the Christian faith, based on the Gospel. The Federation pursues this by promoting joint reflection on the mission of universities, and through active cooperation between Catholic higher education and research establishments. The Federation of European Catholic Universities or, in French, Fédération des Universités Catholiques Européennes (FUCE), was created in 1991 as a regional organisation of IFCU. Another organization to be remembered is the International Young Catholic Students [IYCS] - 1946

IYCS grew in the spirit of the Specialised Catholic Action Movements that were inspired by Joseph Cardijn (the founder of the Young Christian Workers in Belgium) in the late 1920's. It was in the 1970s that close cooperation with the International Movement of Catholic Students (IMCS), led to the creation of the IYCS-IMCS International Coordination, and the drafting of a joint pastoral Project.

IYCS sets out to guide students to become architects and agents of social change, following in the footsteps of Jesus Christ and bearing witness to the Gospel values. The pedagogy used by the Movement, based on the method of "revision of life" (see, judge and act), enables students to become aware of various situations, to analyse them critically in the light of the Gospel and the faith, to undertake a commitment to the pursuit of justice and peace, for the comprehensive growth of individuals and for sustainable development. IYCS performs its tasks by cooperating with other organisations in the same field, supporting the establishment of student Movements pursuing the same goals, and fostering dialogue, exchange of experiences and mutual assistance between the member Movements. There are some 90 affiliated Movements in 104 countries: Africa (39), Asia (18), Europe (19), Middle East (5), North America (2), Oceania (1), and South America (20).

It's a Movement engaged in Global Issues, playing an active role within the United Nations (UN) system. IYCS have consultative status with the UN Economic & Social Council (ECOSOC) since 1998 and operational relations with UNESCO. IYCS makes interventions and advocates particularly on issues concerning youth, education, human rights, development and gender. Finally, may I remember MIEC-Pax Romana (International Movement of Catholic Students-Pax Romana) which was founded in Switzerland in 1921 and MIIC-Pax Romana (International Movement of Catholic Intellectuals-Pax Romana) which was historically founded by the members of the International Movement of Catholic Students in 1941 in Rome.

MIEC-Pax Romana combines over 80 different national associations, federations or movements of students on six continents. Pax Romana is an open forum for intellectual sharing and dialogue among different cultures, generations and professions; a social movement for empowerment, advocacy and solidarity for a peaceful, equitable and sustainable world; a global network of ideas, insights and commitment based on a Christian vision and mission. It is also an International Non-Governmental Organization (NGO) recognized by the United Nations System and the Council of Europe, which is active in international civil society networks such as the Conference of Non-Governmental Organizations in consultative relationship with the United Nations (CONGO).

In the area of peace building and conflict resolution, Pax Romana is dedicated to promote a culture of peace and non-violence among students; to organise Peace Education and Conflict Resolution Workshops, Global Advocacy on justice for poor and vulnerable people, and to develop ecumenical and inter-religious understanding among students. It promotes intercultural, inter-religious and intellectual dialogue, protection of fundamental human rights for all, including socio-economic rights; critical and constructive dialogue and involvement in socio-political issues through the empowerment of civil society actors and the strengthening the presence of the laity in Church & Society. It is always committed to eradication of student poverty and integral education.

May I conclude stating that in the search for peace through justice, reconciliation and forgiveness, young hearts and minds are indispensably important. Student generation is in a privileged terrace in their institutional structures for developing healthy human-interactions, sound ethical, moral and social formation in order to become architects and protagonists of true peace that the world is yearning for today in spite of everything. Our wish is that the presentations, discussions and inputs of this Conference would serve the university chaplaincies to better organize their programmes to awaken in the young university and higher education students this desire to work for a world of peace through justice, forgiveness and reconciliation.

Archbishop Agostino Marchetto
Secretary of the Pontifical Council for Migrants and Travellers
Vatican City

[1] Pope BENEDICT XVI, Message for the World Day of Peace 2006, n° 4: L'Osservatore Romano, English Edition, N°51-52 (1924), 21/28 December 2009, pp.6-7.
[2] Ibid., n°3
[3] Pope JOHN PAUL II, Message for the World Day of Peace 2002: L'Osservatore Romano, English Edition, N°51-52 (1723), 19/26 December 2001, pp.10-11.

[4] Cfr. ibid., n°3
[5] Cfr. ibid., n°8
[6] Cfr. ibid., n°9
[7] Cfr. ibid., n°12

[8] Pope BENEDICT XVI, Message for the World Day of Peace 2009, n°1: L'Osservatore Romano, English Edition, N°51 (2074), 17 December 2008, p.02
[9] Cfr. ibid., n°2
[10] Cfr. ibid., n°14
[11] Students Statement, YCS Centre in Cologne, Germany, 19th August 2005: http://www.iycs-jeci.org/Education.pdf

[12] Pope JOHN PAUL II, Message for the World Day of Youth 1987: L'Osservatore Romano, English Edition, N°51-52 (968), 22-29 December 1986, pp 1-3
[13] Cfr. Pope BENEDICT XVI, Message for the World Day of Youth 2007: L'Osservatore Romano, English Edition, N°51-52 (1974), 20-27 December 2006, pp.6-7
[14] Pope JOHN PAUL II, Message for the World Day of Peace 1985, n°3: L'Osservatore Romano, English Edition, N°52-53 (866), 24 December 1984, p.10
[15] Cfr. ibid.


http://www.zenit.org/article-29650?l=english

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 19/06/2010 07:09:15 (19/06/2010 16:09:15)

LA CONFÉRENCE D'ÉDIMBOURG 2010 SE CONCLUT PAR UNE SYMPHONIE DES ÉGLISES


Le drapeau de l'Église d'Écosse : L'arbre de vie - Satan se dit être Dieu. L'arbre de vie représente en réalité l'arbre du fruit et du mal. Quand à la statue que vous voyez ci-dessous, je ne sais pas qui c'est, mais il est évident qu'il fait un signe maçonnique. Peut-être Baphomet déguisé en humain, qui sait?

08.06.10

Que vont emporter chez eux les délégués d’Édimbourg ? D’abord… un beau parapluie rouge et blanc, donné à chaque délégué, avec le thème de la conférence : « Témoigner de Christ aujourd’hui ».


Photo: Gary Doak/Edinburgh 2010Alors qu’en 1910, une assemblée «pâle et mâle», composée de 1200 délégués occidentaux, de quelques 20 asiatiques et d’un africain, chantait des chorals de la culture britannique et victorienne, des chants de tous les continents ont retenti aujourd’hui dans l’«Assembly Hall» de l’Eglise d’Ecosse. Un peuple multicolore et symphonique exprimant l’universalité de l’Evangile et un christianisme devenu mondial.

Une chorale de plusieurs communautés africaines d’Édimbourg, des jeunes indiennes dansant le récit de la rencontre de Jésus avec la Samaritaine, des chants de plus de vingt nations. Depuis la première assemblée, quel impressionnant pèlerinage vers un christianisme de plus en plus multiculturel ! Pour cet événement, un «Pèlerinage œcuménique de la mission», retraçant cent années de mission, a d’ailleurs été réalisé. Lors de cette célébration, il était émouvant de réaliser comment la foi vivante des peuples qui ont reçu la mission, renouvelle celle des Eglises qui leur avaient envoyé leurs missionnaires. Ces peuples maintenant présents en Europe avec leurs églises et qui illustrent cette « mission de partout vers partout », que la Conférence d’Édimbourg a thématisé.

Rose Dowsett, membre du Comité de préparation et déléguée de l’Alliance évangélique mondiale ne cache pas son enthousiasme : « Je pense qu’il n’y a pas eu dans l’histoire de l’Eglise un rassemblement incluant une si grande diversité, où nous avons pu partager notre vision de la mission». Brian Stanley, de l’Université d’Edimbourg et auteur d’une étude sur la Conférence de 1910 remarque : « Si un délégué de 1910 était assis parmi nous il aurait été réjoui par tant de délégués du monde entier, surtout ceux d’Afrique qui n’étaient alors pas représentés. Il aurait été aussi heureux de voir tant de catholiques et d’orthodoxes…mais intrigué par la présence des pentecôtistes, puisque ceux-ci venaient de naître ».

En 1910, pour suivre la conférence, il suffisait de s’assoir et écouter les quelques 300 exposés des délégués. On ne connaissait pas l’audio-visuel, ni les présentations « PowerPoint », ni la retransmission par internet de la célébration. Encore moins « Facebook » et « Twitter », sur lesquels on pouvait   interagir avec la Conférence. La mission s’est aujourd’hui mondialisée.

Ces moyens de communication l’illustrent. Pour nous en convaincre au moyen d’une sérieuse étude sociologique et statistique un « Atlas du Christianisme mondial » a été publié et présenté à la conférence.* « Comment aujourd’hui organiser une conférence pour 1200 personnes sans e-mail ? demande avec humour B. Stanley. Pourtant nos prédécesseurs ont pris des décisions radicales pour l’avenir du christianisme mondial, comme celles d’inculturer l’Evangile et de donner des responsabilités aux Eglises du sud ».    

Cependant, une chose n’a pas changé depuis 1910 : la prédominance de la langue de Shakespeare. José Lopez Vazquez, un jeune mexicain, constate que tout se passe en anglais : « nous excluons ainsi ceux qui ne maitrisent pas cette langue. Or nous devons écouter les voix qui ne sont pas représentées. Si nous voulons intégrer vraiment le sud, nous devons y mettre le prix ». De langue maternelle anglaise, Rose Dowsett reconnaît ce problème : « en maitrisant cette langue, j’ai une position de pouvoir et de privilège. Si nous avions les ressources, nous aurions intégré d’autres langues. C’est une vraie barrière et nous devons y être sensibles ».

Une mission qui se ressource dans la prière et l’amitié

« Même si le programme était chargé, les délégués de 1910 avaient su ne pas tomber dans l’activisme. Ils prenaient des temps de silence durant la conférence pour se mettre à l’écoute de ce que l’Esprit voulait leur dire », précise encore B. Stanley. Ceci reste d’actualité. Au cœur de la mission, il faut le temps de la prière pour écouter la voix de l’Esprit, qui la renouvelle. John Sentamu, l’archevêque anglican de York, invité à prêcher durant cette célébration insista sur ce point : « La relation à l’Esprit est essentielle pour notre compréhension de la mission. C’est lui le directeur de toutes nos entreprises. Si Jésus a marché dans l’Esprit saint, ses disciples ne peuvent prendre un autre chemin. Chaque jour, nous avons besoin d’être remplis de l’Esprit pour que nos corps et nos âmes soient guéris, nos fautes pardonnées, nos ministères vivifiés ».

Durant la célébration, le successeur dans le diocèse de l’évêque Azariah, en Inde, a rappelé l’ardent appel à la fraternité de ce dernier, lors de la conférence de 1910 : « L’amitié est plus qu’un amour de bienfaisance, avait dit Azariah... L’image parfaite du Christ se révèle lorsque nous, si divers, sommes tous ensemble. Cela est possible uniquement grâce à l’amitié spirituelle entre nous... Donnez-nous des amis » ! Un des discours les plus forts d’alors... et qui garde toute son actualité, tant notre monde actuel souffre d’absence de relations amicales, alors que, paradoxalement, les moyens de communication l’ont envahi.

Cette veine personnaliste, on a pu la percevoir dans les fortes paroles de John Sentamu, suite à la célébration. Un homme venu lui aussi du Sud, puisqu’avant de devenir un responsable éminent de l’Eglise d’Angleterre,  il a dû fuir le régime inique de l’Ouganda des années 70 : « Le but de la mission c’est un monde guéri, où règne la justice et où le pauvre est protégé. "La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant", disait Irénée de Lyon. Chaque être humain a une dignité. Il faut reconnaître le Christ en lui, enlever ses souliers devant lui, car on marche sur un sol sacré. Le mépriser, c’est cracher à la face du Christ. Le défi est de redécouvrir notre humanité commune, d’humaniser notre foi ».  Un point que la Conférence a particulièrement souligné : s’il y a une mission possible, c’est uniquement en cohérence avec le message de l’Evangile, « qui construit l’amitié, recherche la réconciliation et pratique l’hospitalité », dit l’ « Appel commun » final.

Un apprivoisement réciproque.

Que vont emporter chez eux les délégués d’Édimbourg ? D’abord… un beau parapluie rouge et blanc,  donné à chaque délégué, avec le thème de la conférence : « Témoigner de Christ aujourd’hui ». En l’ouvrant, on annoncera la couleur, en quelque sorte ! Puis cet « Appel commun » invitant à renouveler la passion pour la mission. Aucune structure de continuation ne va être mise sur pied. La responsabilité des délégués est de partager ce qui a été vécu ici.

« Pour mon Eglise, dit Mgr Mario Conti, archevêque catholique de Glasgow, il existe une communion réelle (mais imparfaite) entre tous les chrétiens, par notre baptême et notre participation à l’Esprit saint. Je le rappelle toujours ». Puis il souhaite que la communion vécue à Édimbourg entre les Eglises historiques et les Eglises évangéliques et pentecôtistes puisse s’approfondir. Un désir également exprimé par plusieurs délégués lors de l’ultime rencontre plénière. Mais aussi un apprivoisement pas toujours facile, comme le dit Anastasia Vassiliadis, une jeune théologienne de l’Eglise orthodoxe grecque : « Personnellement je suis inconfortable avec le mot évangélisation, avec les grandes Eglises pentecôtistes, avec les Eglises instituées en Afrique... comme vous l’êtes probablement avec l’orthodoxie. Nous avons tous à nous interpeller mutuellement, en étant hospitaliers, humbles et en apprenant des autres. C’est ce que j’ai découvert ces jours, dans l’espérance d’être tous UN au prochain centenaire, pour la mission de Dieu et celle de l’Eglise ».  

*Atlas of Global Christianity. Edinburgh University Press, 2010

Texte de l'appel commun (en anglais, traduction bientôt disponible)

Autres communiqués sur Edimbourg 2010

Photos


http://www.oikoumene.org/fr/nouvelles/news-management/eng/a/article/1634/la…

--Message edité par maria le 2010-06-19 16:10:42--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 21/06/2010 08:40:41 (21/06/2010 17:40:41)

LE RÔLE DES ÉCOLES CATHOLIQUES EN ALGÉRIE DANS LE DIALOGUE AVEC L'ISLAM

Entretien avec Mgr Henri Teissier, archevêque émérite d'Alger

JOUNIEH (Liban), Lundi 21 juin 2010 (ZENIT.org) - Il y a des pays où la rencontre et l'amitié entre chrétiens et musulmans peut naître sur les bancs de l'école. C'est le cas de l'Algérie, racontée par Mgr Henri Teissier, qui fut archevêque d'Alger de 1988 à 2008.

Apôtre de l'amitié en terre musulmane, Mgr Teissier est un témoin d'exception de l'histoire de ce pays d'Afrique. Ordonné pour le diocèse d'Alger en 1955, le prélat, originaire de Lyon, a vécu personnellement le sombre chapitre de la guerre d'Algérie pour l'indépendance ainsi que les premières années de la nouvelle république traversée par des intrigues politiques et militaires qui ont poussé un grand nombre d'Algériens à choisir le fondamentalisme, précipitant ainsi le pays dans la guerre civile.

Une période ensanglantée qui a également touché l'Eglise dans les années 90, après les émeutes sanglantes d'octobre 1988. Mais en dépit des dangers, Mgr Teissier a choisi de ne pas abandonner le pays.

Présent à la rencontre annuelle du comité scientifique de la Fondation « Oasis », créée en 2004 par le patriarche de Venise, le cardinal Angelo Scola, Mgr Teissier a accordé cet entretien à ZENIT dans lequel il commente le thème de ces deux jours de travail : « L'éducation entre foi et culture. Expériences chrétiennes et musulmanes en dialogue ». La rencontre se déroule du 21 au 22 juin à Jounieh, près de la capitale libanaise.

Q - Quelles réflexions vous inspire le thème de la rencontre ?

Mgr Teissier - Nous avons pu profiter pour visiter les sœurs de Baalbek. Elles ont 1000 élèves. De ces 1000 élèves il y a 100 chrétiens et 900 musulmans. Elles ont 70 enseignants dont 5 sont chrétiens et les autres musulmans. Alors il est clair qu'avec un exemple comme celui-là nous sommes engagés dans des collaborations éducatives qui impliquent des différences de foi et de culture, puisque parmi ces enfants il y a des chrétiens, il y a des enfants sunnites, il y a des chiites. Chacun de ces groupes a ses propres références religieuses et ses propres traditions.

Q - Quelle est la situation des écoles catholiques en Algérie ?

Nous avons eu des écoles qui effectivement ont joué un rôle important dans les relations entres chrétiens et musulmans, tout spécialement les écoles des Pères Blancs et des Sœurs Blanches. Puis, à partir de l'indépendance du pays en 1962, toutes nos écoles ont été nationalisées. A la fin des années 70, on avait 45000 élèves et jusqu'à maintenant, beaucoup de parents se rappellent avec émotion ce qu'ils ont reçu dans nos écoles. Ces écoles ont été nationalisées mais nous avons d'autres types de collaborations éducatives.

Q - Y a-t-il en Algérie une division entre les musulmans qui sont ouverts au dialogue, et ceux qui le refusent ?

Naturellement il y a des courants différents mais, puisqu'on parle du thème de l'éducation, je vais vous donner un exemple : nous avons un certain nombre d'engagements pour la formation de la jeune fille et de la femme. Nous avons une revue qui existe depuis 22 ans et qui est rédigée ensemble, par des chrétiennes et des musulmanes, dans le même comité de rédaction et qui, ensuite est diffusée sous la responsabilité de la croix rouge en Algérie, ce qui montre bien que dans ce milieu-là il y a une confiance suffisante pour qu'on puisse envoyer des éléments de formation a des jeunes filles et a des femmes, au niveau national.

Q - Quelles sont vos réflexions sur l'« instrumentum laboris » pour le prochain Synode des évêques ?

Nous avons été bien heureux en Afrique du nord, d'apprendre que le Saint-Père avait décidé de nous rassembler. Nous avons vécu le synode africain, au mois d'octobre dernier, c'était le deuxième synode africain et nous connaissions tous les thèmes communs qui sont les nôtres, avec les Eglises d'Afrique sub-saharienne. On a d'ailleurs beaucoup d'étudiants du sud du Sahara, mais nous sommes également dans le monde arabe qui a ses problèmes spécifiques, et il nous a paru important que l'Eglise universelle s'arrête pour prendre en compte de manière vraiment particulière les problèmes des chrétiens qui sont minoritaires dans le monde arabe, à commencer par ceux du Moyen Orient, même si nous, chrétiens du Maghreb, serons associés comme des invités.

Mirko Testa/Roland Tannoury


http://www.zenit.org/article-24805?l=french

--Message edité par maria le 2010-06-21 17:40:55--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 21/06/2010 08:43:03 (21/06/2010 17:43:03)

L'ÉDUCATION AU COEUR D'UNE RENCONTRE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS

Rencontre à Beyrouth du Comité scientifique de la Fondation Oasis

ROME, Lundi 21 juin 2010 (ZENIT.org) - Près de 70 chercheurs, professeurs, évêques catholiques et représentants musulmans du monde entier se sont donnés rendez-vous à Beyrouth, au Liban, ces 21 et 22 juin, pour réfléchir sur le thème : « L'éducation entre la foi et la culture. Expériences chrétiennes et musulmanes en DIALOGUE ».

Il s'agit de la rencontre annuelle, lancée en 2004 par le patriarche de Venise, le cardinal Angelo Scola, afin de promouvoir le dialogue et la connaissance réciproque entre chrétiens et musulmans, avec une insistance particulière sur les diversités internes à l'islam (cf. ZENIT).

Une rencontre de la plus haute importance avant le prochain synode des évêques sur le Moyen-Orient prévu en octobre au Vatican.

Parmi les rapporteurs, un grand nombre de noms illustres : en plus du patriarche de Venise, le cardinal Nasrallah Sfeir, patriarche d'Antioche des maronites et le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux. Mais également Hani Fahs, membre du Haut Conseil chiite du Liban, et Mohamed Samaha, secrétaire général de la Ligue pour l'enseignement religieux musulman.

Cette rencontre de Beyrouth fait suite à celle de l'année dernière à Venise, au cours de laquelle les participants ont réfléchi sur la manière d'interpréter les traditions à l'époque du « métissage des civilisations et des cultures », souligne H2onews et ce, pour expliquer et décrire le processus inédit de rencontre entre les hommes et les civilisations qui appelle une synthèse nouvelle, mais sans confondre les identités.

« Chaque tradition est transmise par l'éducation et donc il était naturel, logique, de faire ce pas », déclare le directeur de la revue Oasis, Roberto Fontolan.

« Après avoir beaucoup travaillé sur le thème des traditions et sur la manière d'interpréter les traditions, aujourd'hui l'interrogation ou, si l'on veut, le sujet de la recherche, est consacré à la manière de transmettre ces traditions. Comment passent-elles d'une génération à l'autre », ajoute-t-il.

« Le binôme foi et culture, explique H2onews, se situe dans ce passage d'une génération à l'autre, ou mieux dans l'inévitable interprétation culturelle de la foi qui se réalise et se transmet dans les traditions qui représentent ainsi les hypothèses de départ dans la lecture du réel ».

« Donc le thème de l'éducation est très fort », poursuit Roberto Fontola car, estime-t-il, « l'éducation, qui souvent, historiquement, est née aussi d'une exigence de la foi, c'est-à-dire la transmission de la valeur profonde de la foi aux nouvelles générations, aux autres, est précisément insérée dans ce passage, dans cette dynamique naturelle de chaque homme ».

Mais éducation veut dire aussi regard sur le monde. Dans ce contexte, alors que se joue donc la partie la plus importante non seulement de chaque homme avec son propre destin, mais aussi des identités, des peuples, des cultures, Roberto Fontolan estime que « le grand défi de ces années c'est que les religions d'un côté, et les cultures laïques de l'autre, ne peuvent plus tenir pour acquis ce passage, ce besoin de construire un pont entre une génération et l'autre ».

« Mais quel pont ? », interroge-t-il. « C'est tout simplement la manière par laquelle, d'une génération à l'autre, on s'interroge sur le rapport avec le réel qui n'est autre que le rapport avec le destin ».

Pour plus de détails se connecter au site:
http://www.oasiscenter.eu/fr/

http://www.zenit.org/article-24801?l=french

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 22/06/2010 08:27:21 (22/06/2010 17:27:21)

IMMIGRATION : DU MULTICULTUREL À L'INTERCULTUREL

Intervention de Mgr Marchetto au Conseil national des Barreaux italiens

ROME, Mardi 22 juin 2010 (ZENIT.org) - Le secrétaire du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement, Mgr Agostino Marchetto, a souligné l'importance de passer de la dimension multiculturelle à la dimension interculturelle.

C'était durant une conférence, intitulée « Multiculturalisme (de fait) et religion », dans le cadre du Conseil national des Barreaux italiens, organisé à Rome du 17 au 19 juin.

Le thème de la rencontre : « La sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales », rappelait le 60ème anniversaire de la signature de la Convention européenne sur ce sujet.

« L'urgence d'aujourd'hui et le secret de l'avenir », a déclaré Mgr Marchetto, « résident dans le dialogue entre les personnes, les communautés, les autorités et organisations civiles, les peuples, les cultures et les religions pour s'opposer à la fermeture et à l'intolérance qui, au fond, naissent de l'idolâtrie de soi-même, de son propre groupe et de sa propre tradition socioculturelle ».

Pour Mgr Marchetto, « l'accueil ‘dialoguant' s'exprime dans une rencontre authentique qui se sert de cet art difficile mais inépuisable qui consiste à conjuguer ensemble l'aspect personnel et l'aspect de groupe, à articuler les identités, complémentarités, coresponsabilités et créativités, en passant de la dimension multiculturelle à la dimension interculturelle, offrant des espaces dynamiques à la réciprocité et à la fécondité ».

Le représentant du Saint-Siège a demandé « non pas l'homme au-dessus, contre ou sans l'autre homme, mais ensemble, tous, pour une société nouvelle. A commencer par l'Europe, afin qu'elle se place dans le droit fil de son humanisme originel ».

La tolérance, a-t-il souligné, « ne suffit plus ». « Il faut passer nécessairement à la 'convivialité des différences' ».

« La question ne se résout donc pas en nous demandant ‘qui est l'autre' ou ‘qui suis-je', mais plutôt ‘ qui suis-je par rapport à l'autre' ».

A ce propos, Mgr Marchetto a rappelé « l'importante contribution à l'éducation, même permanente, des médias, dans leur façon d'agir, de la politique dans sa façon de s'engager et de la religion, dans sa mission propre, pour atteindre le but que nous visons ».

Il a ensuite relevé que « notre époque est faite de rencontres entre les personnes et les peuples de différentes cultures, nationalités et religions », un processus dans lequel les migrations « jouent un rôle significatif ».

Mgr Marchetto a ensuite déploré le fait que « les différences légitimes » aient été « utilisées pour dominer ou pour discriminer », et qu'elles ne sont donc pas toujours « considérées à leur juste valeur ».

Aussi signale-t-il la nécessité de « concevoir la juste diversité comme une valeur, en développant une vision plurielle de la réalité ».

« Le pluralisme, en effet, par principe et en soi, implique reconnaissance, respect, promotion des diversités, des droits de tous, dans un climat d'harmonie et de cohabitation pacifique », a-t-il expliqué.

Quoiqu'il en soit, sa réalisation « ne peut s'arrêter à une simple constatation d'un fait donné, d'une déclaration ».

Sur ce point, il a signalé la fonction importante de la religion, « pour favoriser l'acceptation de la réalité changeante de notre temps, sans perdre de vue sa propre identité, mais également l'engagement à faire grandir le respect envers les femmes et les hommes d'origines différentes, en particulier dans les régions où les migrations sont fortes ».

« Mais le respect ne suffit toutefois pas, car nous devons accueillir, comme expression d'amour », a-t-il ajouté.

D'où, selon lui, la nécessité d'« une vision qui permette, dans une réalité aussi complexe que la nôtre aujourd'hui, difficile et contradictoire, de saisir aussi en Europe les signes d'un monde nouveau qui naît, où la religion a un rôle très important, que nous le voulions ou non ».

« Ainsi, dans le domaine culturel, se fraye une ‘mens' toujours plus transnationale, que nous pourrions aussi définir interculturelle, dans la mesure où les avancées technologiques, dans leur évolution incessante , nous mettent en situation de ‘vivre' en même temps dans divers milieux sociaux ».

Dans l'univers religieux existe aussi « la possibilité de réaliser une fraternité universelle, autrement dit une unité où les différences ne sont pas gommées, mais vécues dans leur identité ‘relationnelle' ».

« Le phénomène migratoire devient un laboratoire où l'ouverture, l'accueil et le respect des cultures des autres peuvent être mis à l'épreuve, tandis que les valeurs humaines et religieuses, qui ne sont pas en contradiction, soutiennent et motivent leurs divers parcours et tentatives ».

« Du reste, les notes de l'accueil, de 'l'itinérance' et de la communion sont les points de référence dynamiques dans la recherche d'un amour authentique vis à vis de l'autre, spécialement dans les contextes où le multiculturalisme est bien plus présent », a-t-il ajouté.

« Les déplacements migratoires créent des occasion de rencontre avec des personnes d'autres cultures et religions, qui nous interpellent et invitent à abandonner des certitudes et certains schémas mentaux pour nous mettre en chemin vers l'autre et lui offrir un dialogue interculturel, interreligieux ». a-t-il conclu.

Je souhaite envoyer cette information á un ami

Retour à la page initiale


--------------------------------------------------------------------------------

Vietnam-Saint-Siège : Vers l'établissement de relations diplomatiques ?
ROME, Mardi 22 juin 2010 (ZENIT.org) - Une délégation gouvernementale vietnamienne se rend à Rome pour participer à la deuxième session de travail du groupe mixte Vietnam-Vatican sur les relations entre les deux Etats, informe Eglises d'Asie, l'agence d'information des Missions Etrangères de Paris (cf. également Zenit du 21 juin).
 
Dans une dépêche datée du 19 juin 2010, l'agence VietCatholic News annonce le départ d'une délégation gouvernementale vietnamienne pour Rome où elle doit prendre part à la deuxième session de travail du groupe mixte Vietnam-Vatican. Les membres de la délégation vietnamienne se sont embarqués le 20 juin 2010 et devaient entamer les négociations avec les responsables romains dans les jours suivants. Ces négociations devraient durer deux jours et s'achever le 25 juin 2010. Selon les médias officiels vietnamiens, le chef du groupe vietnamien est le vice-ministre des Affaires étrangères Nguyên Quôc Cuong. Selon l'agence VietCatholic News, font aussi partie de la délégation un représentant du ministère de la Sécurité publique et un membre du Bureau gouvernemental des Affaires religieuses. La délégation serait reçue par Ettore Ballestrero, sous-secrétaire de la section pour les relations avec les Etats de la Secrétairerie d'Etat, ont précisé les médias vietnamiens.
 
La nouvelle était confirmée dans l'après-midi du 21 juin (18h00, heure locale) par la presse officielle vietnamienne qui écrit : « La deuxième session du groupe de travail mixte Vietnam-Vatican sera organisée le 23 et le 24 juin au Vatican. Elle a pour but de prolonger les discussions et de mettre en œuvre les idées émises lors de la première session » (1). Le même jour, la salle de presse du Saint-Siège informait, à son tour, de la réunion du groupe mixte « en vue d'approfondir le développement des relations bilatérales, en conformité à l'accord trouvé lors de la première réunion, tenue à Hanoi les 16 et 17 février 2009 ».
 
Selon l'agence VietCatholic News, cette réunion aurait dû avoir lieu plus tôt, au début de l'année 2010, mais la date en avait été reportée par les responsables vietnamiens, qui, selon leurs dires, se sont trouvés très occupés à cette époque. Certains observateurs attribuent ce report à d'autres raisons. Les propositions émises par le Vietnam lors de la première réunion du groupe mixte à Hanoi, en février 2009, n'auraient pas reçu de réponse de la part du Vatican. Par ailleurs, durant les premiers mois de l'année 2010, ont éclaté différentes affaires conflictuelles en rapport avec l'archevêché de Hanoi, de Vinh et de Da Nang.
 
La première session du groupe mixte Vietnam-Saint-Siège avait eu lieu les 16 et 17 février 2009 à Hanoi. Elle avait été co-présidée par le vice-ministre des Affaires étrangères Nguyên Quôc Cuong et par Mgr Pietro Parolin, à l'époque sous-secrétaire pour les relations avec les Etats au Saint-Siège. Un compte rendu commun avait été publié le 18 février à Hanoi et le 20 à Rome. Il fixait un nouveau rendez-vous pour une date ultérieure non précisée.
 
On sait depuis longtemps que l'établissement de relations diplomatiques avec le Vietnam est un des objectifs constants de la diplomatie du Saint-Siège, en particulier depuis l'avènement de Benoît XVI qui y a fait allusion dès le début de son pontificat (2). En revanche, cet objectif a été moins apparent dans la politique menée par l'Etat vietnamien vis-à-vis du Vatican. Une interview du directeur des Affaires religieuses parue le 18 février 2009 dans le Ha Nôi Moi, organe officiel de presse de la capitale, au lendemain de la réunion du groupe mixte, se gardait d'utiliser les termes « établissement de relations diplomatiques » mais parlait d'une « impulsion » à donner aux relations entre les deux Etats. Le communiqué officiel publié le 18 février à l'issue de la seconde réunion du groupe mixte soulignait avec prudence, que ces réunions étaient destinées à « échanger des points de vue sur l'établissement des relations diplomatiques ».
 
La nouvelle de la tenue de cette session de travail est accueillie avec une certaine inquiétude dans divers milieux catholiques, qui, bien que favorables au principe, sont troublés par les circonstances de cette rencontre. Elle a lieu peu de temps après l'acceptation de la démission de l'archevêque de Hanoi (13 mai 2010). Certains continuent de considérer que la démission de l'archevêque a été le prix à payer pour l'amélioration des relations entre le Saint-Siège et le Vietnam, même si de nombreux éclaircissements ont été apportés à cet égard par diverses sources, y compris par l'intéressé lui-même qui, à plusieurs reprises, a déclaré proposer sa démission pour raison de santé (3).
 
(1)           Vietnam plus à l'adresse : http://www.vietnamplus.vn/Home/Sap-hop-vong-2-Nhom-cong-tac-Viet
(2)           Voir EDA 419
(3)           Voir EDA 531
 
© Les dépêches d'Eglises d'Asie peuvent être reproduites, intégralement comme partiellement, à la seule condition de citer la source.


http://www.zenit.org/article-24809?l=french

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 24/06/2010 03:28:15 (24/06/2010 12:28:15)

BABYLONE SPIRITUELLE DES TEMPS DE LA FIN

LA NOUVELLE COMMUNION D'ÉGLISES RÉFORMÉES EST UNE SOURCE D'INSPIRATION, DÉCLARE LE COE

Pour publication immédiate: 24 juin 2010  


Olav Fykse Tveit.
Photo: Communion mondiale d'Eglises réformées

"La formation de la Communion mondiale d’Eglises réformées (CMER) est une source d’inspiration pour nous tous qui considérons que l’appel à l’unité, à la mission et à la promotion de la justice est un appel unique, indivisible", a déclaré le pasteur Olav Fykse Tveit à Grand Rapids (Etats-Unis) le samedi 19 juin.

Le pasteur Tveit saluait 380 délégués représentant 227 Eglises réformées du monde entier lors de la réunion au cours de laquelle se sont unis l’Alliance réformée mondiale (ARM) et le Conseil œcuménique Réformé (REC).

La fusion de ceux deux organisations s’était effectuée la veille, accompagnée de prières et d’expressions de satisfaction et de joie, dans la Van Noord Arena du campus du Collège Calvin. Il a fallu de nombreuses années pour que se réalise cette nouvelle communion mondiale, qui compte 227 Eglises membres représentant 80 millions de chrétiens dans 108 pays.

"Je suis très fier de dire que cette union a été votée à l’unanimité par les deux organisations, a déclaré Peter Borgdorff, président du REC, lors de la conférence de presse qui a suivi l’accord de fusion. Notre intention est d’être plus une famille qu’une structure."

"Ce à quoi vous avez assisté aujourd’hui, a déclaré de son côté Clifton Kirkpatrick, président de l'ARM, c’est l’expression de la volonté des Eglises réformées d’être ensemble au niveau mondial. Tout ce processus a connu aujourd’hui une conclusion très satisfaisante."

Clifton Kirkpatrick a cependant fait remarquer que le gouvernement des Etats-Unis avait refusé d’accorder un visa à 73 participants, dont 46 délégués, qui n’ont donc pas pu assister à cet événement. "Nous devons, a-t-il ajouté, exprimer notre profond regret pour l’absence de ces frères et sœurs."

Lors de la réunion au cours de laquelle cet accord d’union a été adopté, le pasteur Tveit a déclaré: "La nouvelle communion qui est née ici est un don de Dieu". Il a exprimé l’espoir que ce nouvel organisme œcuménique "maintiendra la tradition de ses prédécesseurs, en servant de base à partir de laquelle les Eglises réformées pourront renforcer leur dialogue avec d’autres familles chrétiennes, leur témoignage commun de l’Evangile et leur mission au monde."

"Nous devons collaborer avec toutes les Eglises pour tenter de rendre l’unité suffisamment visible pour que le monde la constate", a-t-il ajouté.

Le samedi 20 juin, le pasteur Tveit a prêché lors du culte qui s’est tenu dans les locaux de l’Eglise réformée centrale, à Grand Rapids. Il a choisi un passage de l’Epître aux Galates, dans laquelle l’apôtre Paul écrit: "Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus Christ."

"En Christ, il y a une place nouvelle pour tout le monde - une place pour le changement, pour l’espoir, pour une vie nouvelle. Etre en Christ, c’est penser à ce qui adviendra, à ce qui est possible du fait que nous sommes ensemble. Etre en Christ, c’est permettre à ces visions et à ces rêves d’emplir nos cœurs et d’inspirer nos actes, et c’est agir en conséquence aujourd’hui."

La Communion mondiale d’Eglises réformées s’appuie sur des traditions distinctes mais complémentaires, disent les deux organisations fondatrices. Bien que toutes deux partagent un même attachement réformé à la tradition biblique, le COR met d'avantage l'accent sur le développement spirituel et la fidélité aux "confessions de foi" de l'Eglise (déclarations qui définissent des questions dogmatiques), tandis que l'ARM est plus connue pour ses positions en faveur de thèmes tels que la justice raciale, l'équité entre hommes et femmes, la protection de l'environnement et un ordre économique mondial juste et équitable.

Cette nouvelle Communion mondiale d’Eglises réformées aura pour mandat de traiter en priorité des questions relatives à l’unité de l’Eglise et aux programmes sociaux. Son siège administratif sera à Genève, au Centre œcuménique, où se trouve déjà le Conseil œcuménique des Eglises, avec lequel la CMER entretiendra des relations de coopération.

Texte de l’allocution du secrétaire général du COE (en anglais)
http://www.oikoumene.org/fr/documentation/documents/secretaire-general-du-c…

Méditation du lundi matin par le secrétaire général du COE (en anglais)
http://www.oikoumene.org/fr/documentation/documents/secretaire-general-du-c…

Renseignements complémentaires

http://www.reformedchurches.org/index-french.html

--Message edité par maria le 2010-06-24 14:50:56--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 24/06/2010 05:45:13 (24/06/2010 14:45:13)

SPIRITUAL BABYLON OF THE END TIMES

NEW WORLD COMMUNION OF REFORMED CHURCHES A SOURCE OF INSPIRATION, WCC SAYS

22.06.10


Rev. Dr Olav Fykse Tveit.

Photo: World Communion of Reformed Churches"The formation of the World Communion of Reformed Churches is a source of inspiration for all of us who see the call to unity, to mission and to promote justice as one, undivided call", said World Council of Churches general secretary Rev. Dr Olav Fykse Tveit in Grand Rapids, United States, on Saturday, 19 June.  

Tveit was greeting 380 delegates representing 227 Reformed churches from all over the world at the uniting meeting of the World Alliance of Reformed Churches (WARC) and the Reformed Ecumenical Council (REC).  

The merger of the two organizations took place the previous day amidst prayer and praise and words of joy in the Van Noord Arena of the Calvin College's campus. Many years in the making, the new World Communion has 227 member churches representing 80 million Christians in 108 countries.  

"I'm thrilled to say that the vote by both of the organizations was unanimous," said REC president Peter Borgdorff  at a press conference following the agreement to merge. "We are intended to be more like a family than a structure."  

"What you see here today is the commitment of Reformed churches to be together globally," said WARC president Clifton Kirkpatrick at the press conference. "The whole process has come together so well today."  

However, Kirkpatrick noted that 73 participants, including 46 delegates, were denied visas to attend the event by the US government. "We need to acknowledge the deep pain we feel about the absence of these brothers and sisters," he said.  

"The new communion that is born here is a gift from God", Tveit told participants at the uniting meeting. He expressed the hope that the new ecumenical body "will continue the tradition of its predecessors in serving as a platform by which Reformed churches can strengthen their DIALOGUE with other Christian families, their common witness to the Gospel and their mission in the world."  

"We must work together with all churches in seeking to make unity in Christ visible for the world to see", Tveit added.  

On Sunday, 20 June Tveit preached at a service held at the Central Reformed Church in Grand Rapids. He chose the passage of the letter to the Galatians in which the apostle Paul writes: "There is no longer Jew or Greek, there is no longer slave or free, there is no longer male and female; for all of you are one in Christ Jesus."  

"There is a new place for everybody in Christ. A place for change, for hope, for new life", Tveit said. "To be in Christ is to think of what shall come, of what is possible because we are together. To be in Christ is to let those visions and dreams fill our hearts and actions, and act accordingly today."  

The World Communion of Reformed Churches draws on distinctive but complementary traditions, the founding organizations say. While both share the Reformed commitment to biblical tradition, REC is known for its emphasis on spiritual development and faithfulness to church "Confessions" (statements which define points of faith) while WARC is known for its stances on issues such as racial and gender justice, environmental protection and a just and equitable world economic order.  

The mandate of the new World Communion of Reformed Churches will be to focus on issues of church unity and social programmes. The staff will be based in Geneva, Switzerland at the Ecumenical Centre which also houses the World Council of Churches, with which the WCRC will be in a relationship of cooperation.  

Media contact in Grand Rapids: Douglas Chial, 1-517-303-3915

Full text of the WCC greetings

Morning meditation by the WCC general secretary  

Additional information


http://www.oikoumene.org/news/news-management/eng/a/article/1634/new-ecumen…

--Message edité par maria le 2010-06-24 14:49:27--


Pages : << ... 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41  >>

Index du forum
CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES
LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION

Haut
Aller à : Les favorisPAROLE DU SEIGNEUR POUR CES TEMPS DE LA FIN/WORD OF GOD IN THE END TIMESSITES RECOMMANDÉSCONFÉRENCE ET/OU MOBILISATION + NASAPRENDRE NOTE QUE :ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATIONCONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHESRÉSUMÉ DE LA SITUATION MONDIALE PAR VICLA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEASTTERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTHLES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPSFASCISTE ENVIRONNEMENTAL/ENVIRONMENTAL FASCISTNOUVELLES LOIS ANTITERRORISTES/NEW ANTITERRORIST LAWSPROJET FUTUR POUR LES ENFANTS/FUTUR PROJECTS FOR KIDSDEPOPULATION DE LA TERRE/DEPOPULATION OF THE EARTHCANADAISRAËL et le MOYEN-ORIENTTRAITÉ DE L'AMERIQUE DU NORD/NORTH AMERICAN UNION (CANADA-USA-MEXICO)SECTION DE GAÉTANVIDÉOS/VIDEOS

Membre: Ajouter ce sujet à mes favoris | Envoyer ce sujet à un(e) ami(e) | Imprimer ce sujet
Modérateurs : Déplacer ce sujet | Fermer ce sujet | /!\ Supprimer le sujet
 Ajouter une réponse rapide
Ajouter une réponse rapide


Administration
Modération
Ce forum pour votre site ?
AceBoard Forum Gratuit v 5.3
Download Premium Web Templates! - blog gratuit


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 19 Juin - 17:21 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 25 258
Féminin

MessagePosté le: Dim 19 Juin - 17:33 (2011)    Sujet du message: LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION P.32 Répondre en citant

Administrateurs :maria
Forum LE VOILE DÉCHIRÉConnecté sous maria | Se déconnecter
en ligne : Il y a 14 connectés. Cliquez pour voir la liste
Inscription
|
Profil
|
Messages Privés
|
Recherche
|
Online
|
Aide
| Créer un blog gratuit



Index du forum
CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES
LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION


Notification par email
|
Prévenir les modérateurs
Pages : << ... 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41  >>

Auteur :Sujet: LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION  Bas
 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 29/06/2010 09:50:45 (29/06/2010 18:50:45)

INTERRELIGIOUS DIALOGUE - THE BIG LIE OF BABYLON THE GREAT!

UPF-CANADA CONFERENCE HELD IN OTTAWA
     
By Franco Famularo, Secretary General, UPF - Canada    
Thursday, June 03, 2010
 
Ottawa, Canada - Ambassadors for Peace from across Canada gathered in Ottawa, the nation’s capital, on June 3, 2010 for the third annual Canadian conference of the Universal Peace Federation.

The theme of the conference was Making Canada’s Families Work: An Inter-Religious and Inter-Cultural Discussion.

Canada, originally inhabited by the native aboriginal peoples, has experienced wave after wave of immigrants since the first Europeans appeared on its soil in the fifteenth century. Since the French and English established their settlements, waves of immigration have made this country the most multi-cultural country on earth.

Forecasts are that Canada’s major cities will soon have a majority of “visible” minorities. There has been a strong influx of people from Asia, South Asia, Africa, and the Caribbean in the past 30 years that has strongly changed the complexion of the country. Each group has brought with them their language, culture, religious, traditions and values.

Canada is seen as a cultural mosaic, a concept that is encouraged to maintain social peace among its wide variety of citizens. The one-day conference consisted of three panels with a guest speaker and panelists from different backgrounds and persuasions reflecting the multi-cultural and multi-religious nature of Canada.

The first panel had as its focus: "What the Multi-Cultural Family has to offer Canada." Ottawa educator and activist in the Muslim community, Ms. Khadija Haffajee served as guest speaker. Panelists included Mr. John Linden of Montreal’s Anglo community, who has served as a motivational speaker and currently sees himself as a peace patriot. Judy Csillag, an interfaith diversity expert from Toronto, shared her experience growing up in the Jewish community.

Raheel Raza, an award-winning author who penned “Not My Jihad,” provided insightful anecdotes about her experience as an immigrant from Pakistan in Canada. Willie Nabus, a community leader in the Filipino community in the Greater Toronto area, offered his perspective as a member of one of the fastest-growing ethnic groups in Canada.

Rev. Darryl Gray served as Master of Ceremonies throughout the conference and also doubled as a moderator for each of the sessions. As a Christian minister for almost 30 years and strong activist in Montreal’s multi-cultural environment, he brought valuable insights to each of the sessions.

The second session addressed the Future of the Black Canadian Family. The guest speaker was writer, radio host, and community advocate, Mr. Fred Sherman. Mr. Sherman served for many years as the executive assistant to a Federal Cabinet Minister. He reminded the audience that the Black family is not a monolithic entity. Who is black and what is a black Canadian? he asked. Is it someone from the Caribbean, from Haiti, from Africa, or someone whose ancestors escaped slavery in the United States during the nineteenth century to find freedom in Canada?

Her Excellency Edda Mukabagwiza, High Commissioner of Rwanda to Canada caused everyone to pause when she expressed with much emotion that “it is not easy give what one does not have.” Canada has received many people from Rwanda during the past decade. Ambassador Mukabagwiza shared about the experience of recent immigrants from Africa.

Different perspectives on the future of the black family were conveyed by June Girvan, Founder of “Every Child Is Sacred”; Christopher Infantry, the 21-year-old president of the Omega Psi Phi Fraternity of Ottawa; and Oni Joseph, an artist and poet who has made a name for herself as “Oni, the Haitian Sensation” through her poetry and performances. As a single mother of three children, she provided insights that many single mothers experience in this day and age.

The two sessions were followed by very lively question and answer sessions, and it was clear that the audience did not come to simply observe. This caused the program to be extended by almost two hours. Amazingly, everyone remained glued to their seats as the conference moved to the third session on “Would an Inter-Religious Council Help the United Nations?”

Guest speaker for the final session was Ms. Joy Pople of UPF-International’s Office of Communications. Pople provided an overview of the efforts toward realizing the vision proclaimed at the United Nations in August 2000 by the founder of UPF, the Rev. Dr. Sun Myung Moon.

Imam Dr. Zijad Delic, Executive Director of the Canadian Islamic Congress, provided his insights on why an interreligious council is an idea whose time has come. As a native of Bosnia, he has deep personal experience as to the need for interreligious dialogue at the highest level.

Dr. Ahmed Qadri, a specialist on terrorism and political science who now makes his home in Vancouver, referred to his experience in his native Pakistan. Both Delic and Qadri agreed that it was not religion that caused the many evil acts that have been perpetrated in the name of religion.

Hon. David Kilgour, former Canadian Secretary of State to Africa, Asia, and Latin America, offered his support for the establishment of an interreligious council.

The conference concluded with a Question and Answer session where a motion was made to develop an action plan to advance the agenda of promoting an interreligious council at the United Nations and a similar council in Canada at the Federal, Provincial and Municipal levels.

Special thanks to regional co-chairs, Dr. and Mrs. Chae Hee Lee, for their wisdom and guidance; Mr. Robert Duffy, President of UPF-Canada; Mr. Daniel Stringer, Chair of the National Capital Peace Council in Ottawa; Mrs. Lilly Tadin, President of Women’s Federation for World Peace-Canada; and Dr. Peter Stockdale, Dr. Hoossen Auckbaraullee, Sulaiman Khan, and Yourie Pankratz, Ambassadors for Peace who provided their support to make the conference a success.

Read presentations by:
Hon. David Kilgour: An Interreligious Council at the UN Could Help Build a More Sustainable World Peace
Joy Pople: Proposal for an Interreligious Council at the United Nations - English | French
Fred Sherman: The Future of the Black Canadian Family
Her Excellency Edda Mukabagwiza, High Commissioner of Rwanda to Canada: The Future of the Black Canadian Family

Conference reflections:
Farook Aman


http://www.upf.org/upf-news/142-americas/2848-upf-canada-conference-held-in…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 30/06/2010 03:56:24 (30/06/2010 12:56:24)

ENERGY HEALING: REIKI, AND THERAPEUTIC TOUCH - ENTERTAINING DEVILS UNAWARE
 
LTRP Note: Energy healing techniques such as Reiki are growing quickly in popularity, even in Christian circles. When you've got someone as popular as Dr. OZ telling millions to practice Reiki, you realize this is no small thing. It is important for Christians to know that these forms of "healing" are OCCULT based and extremely spiritually dangerous.

by Ray Yungen

In the book, Forever Fit, Cher speaks of a friend of hers who is a metaphysical "healer":

She heals with her hands and, boy, if she puts her hands on you, you know you've been touched. Even near your body you feel it. It's simply unbelievable. But she is truly tuned in to some kind of higher power.1

Occultists believe that man has more than one body, that there are other invisible bodies superimposed on the physical body. They refer to one of these as the etheric body and believe there lies within it energy centers called chakras (pronounced shock-ras). The term chakra means whirling wheel in Sanskrit, the ancient Hindu language. They were seen by those with clairvoyant powers as spinning balls of psychic energy. It is taught that there are seven chakras, which start at the base of the spine and end at the crown chakra at the top of the head.

Each chakra is supposed to have a different function corresponding to certain levels of awareness. The chakras act as conduits or conductors for what is called kundalini or serpent energy. They say this force lies coiled but dormant at the base of the spine like a snake. When awakened during meditation, it is supposed to travel up the spine activating each chakra as it surges upward. When the kundalini force hits the crown chakra, the person experiences enlightenment or Self-realization. This mystical current results in the person knowing himself to be God. That is why kundalini is sometimes referred to as the divine energy. According to New Age proponents, all meditative methods involve energy and power, and the greater the power, the greater the experience.

Basically, what all energy healing entails is opening up the chakras through meditation or transferring the kundalini power from someone already attuned to it:

At the sixth chakra, a person opens to a higher level of intuition and inner guidance. At the seventh, the person feels a sense of merging with Spirit.2

I want people to know that energy healing is fundamentally supernatural in nature. It is not based on something physically tangible as massage or chiropractic. The chakras are not something you can open up surgically and look at like you can the physical organs like the heart or spleen.

The chakra system is the basis for virtually all energy-healing techniques. In energy-healing, the power is channeled into the patient, thus bringing about the desired wellness and wholeness of the person receiving it. Currently, there are a number of energy-healing systems. Although they have different names, the energy that they use is from the same source.

Reiki
One of the fastest growing New Age healing techniques being used today is Reiki, (pronounced ray-key), a Japanese word which translates universal life energy or God energy. It has also been referred to as the Radiance Technique. Reiki is an ancient Tibetan healing system which was rediscovered by a Japanese man in the 1880s and has only recently been brought to the West.

The technique consists of placing the hands on the recipient and then activating the energy to flow through the practitioner into the recipient. One practitioner describes the experience in the following way:

When doing it, I become a channel through which this force, this juice of the universe, comes pouring from my palms into the body of the person I am touching, sometimes lightly, almost imperceptibly, sometimes in famished sucking drafts. I get it even as I'm giving it. It surrounds the two of us, patient and practitioner.3

One obtains this power to perform Reiki by being attuned by a Reiki master. This is done in four sessions in which the master activates the chakras, creating an open channel for the energy. The attunement process is not made known for general information, but is held in secrecy for only those being initiated.
One of the main reasons Reiki has become so popular is its apparently pleasurable experience. Those who have experienced Reiki report feeling a powerful sense of warmth and security. One woman, now a Reiki master, remarked after her first encounter: "I don't know what this is you've got but I just have to have it."4 People don't make such comments unless there is an appeal involved. A successful business woman gives Reiki the following praise:

Reiki should be available through every medical, chiropractic and mental health facility in this country. Your fees are a small price to pay for such impressive results. I don't know how Reiki works, but it works; that's all that counts in my book.5

New Age teaching is that once someone is attuned he or she can never lose the power; it is for life. Even distance is not a barrier for the Reiki energy, for the channeler may engage in something called absentee healing, in which the energy is sent over long distances, even thousands of miles.
One master relates:

Just by having the name or an object of the person or perhaps even a picture in your hand, you can send Reiki to them to wherever they are in the world.6

Over one million people are practicing Reiki in the United States alone today.7 In many cases, these are people who treat or work with others on a therapeutic basis, such as health professionals, body workers, chiropractors, and counselors. Despite its bizarre and unconventional nature, Reiki has struck a chord with an incredible number of average people. In Europe alone, the number of people accepting Reiki is very impressive. One Reiki master claims that in the thirteen years she lived in Europe she alone initiated 45,000 people into Reiki as channelers.8

What Reiki is really about is using this power to transform others into New Age consciousness. As one Reiki leader states:

[I]t also makes a level of spiritual transformation available to non-meditators, that is usually reserved for those with a meditative path.9

Statements like this reveal that Reiki is in line with all the other New Age transformation efforts. It changes the way people perceive reality. Most practitioners acknowledge the truth of this. A German Reiki channeler makes this comment:

It frequently happens that patients will come into contact with new ideas after a few Reiki treatments. Some will start doing yoga or autogenous training or start to meditate or practise [sic] some other kind of spiritual method. . . . Fundamental changes will set in and new things will start to develop. You will find it easier to cast off old, outlived structures and you will notice that you are being led and guided more and more.10

What concerns me is that Reiki apparently can be combined with regular massage techniques without the recipient even knowing it. A letter in the Reiki Journal reveals:

Reiki is a whole new experience when used in my massage therapy practice. Massage, I thought, would be an excellent tool to spread the radiance of this universal energy and a client would benefit and really not realize what a wonderful growth was happening in his or her being (emphasis mine).11

Of all the New Age practices and modalities, Reiki holds the title to being the most intriguing and perhaps eerie one. This is brought out in the following observations made by one of the leading Reiki masters in the country. He reveals:

When I looked psychically at the energy, I could often see it as thousands of small particles of light, like "corpuscles" filled with radiant Reiki energy flowing through me and out of my hands. It was as though these Reiki "corpuscles" of light had a purpose and intelligence.12

Since Reiki is not something taught intellectually even children can be brought into it. In one Reiki magazine, I found an ad that was offering a Children's Reiki Handbook: A Guide to Energy Healing for Kids. The book is described as a "guide that provides kids with what they need to prepare for their first Reiki Attunement."13

Therapeutic Touch
Therapeutic touch is another widespread healing technique. This method was developed and promoted by Dr. Delores Krieger, a professor of nursing at New York University.

While Reiki is obtained by being attuned by a master, therapeutic touch is acquired by standard metaphysical meditation commonly referred to as centering. Teachers of therapeutic touch readily acknowledge that "centering is probably the most important part of the entire process."14 A practitioner relates that when she first encountered therapeutic touch in graduate nursing school, it was "the craziest, kookiest stuff I'd ever seen or heard." This skepticism did not last. She explains:

I got through the semester, though, and in the process Dr. Krieger performed the procedure on me. It was then I knew something very real was going on, so I continued to learn about it, and practice it.15

Like the others, she attributes this power to "the individual Higher Self"16 and feels that this type of healing is not just for the body, but is also "very spiritual."17

(This has been an excerpt from For Many Shall Come in My Name by Ray Yungen, chapter 6)

Notes:

1.Robert Hass and Cher, Forever Fit (New York, NY: Bantam  Books, 1991), p. 165.
2.Joy Gardner-Gordon, Pocket Guide to Chakras (Freedom, CA:   The Crossing Press, 1998), p. 13.
3."Healing Hands," op. cit., p. 78.
4.Joyce Morris, "The Reiki Touch" (The Movement Newspaper,  October 1985).
5.Barbara Ray, Ph.D., The Reiki Factor (Smithtown, NY:  Exposition Press, 1983), p. 63.
6."Vincent J. Barra Psychic Healer Transmits Reiki Energy"  (Meditation Magazine, Summer 1991), p. 31.
7.William Lee Rand, "Keeping Reiki Free" (Reiki News Magazine,   Spring 2005), p. 37
8.Mari Hall, "Reiki and the Adventure of My Life" (Reiki News  Magazine, Summer 2006), p. 14.
9.Paula Horan, Empowerment Through Reiki (Wilmot, WI: Lotus  Light Publications, 1990), p. 9.
10.Bodo J. Baginski and Shalila Sharamon, Reiki Universal Life Energy  (Mendocino, CA: Life Rhythm, 1988), pp. 33, 49-50.
11."Sharings" (The Reiki Journal, Vol. VI, No. 4, October/December   1986), p. 17.
12.William Lee Rand, "The Nature of Reiki Energy" (The Reiki  News, Autumn 2000, p. 5.
13.The Reiki News, Spring 2006, p. 43.
14.D. Scott Rogo, "The Potentials of Therapeutic Touch," Interview   with Janet F. Quinn, Ph.D., R.N. (Science of Mind, May 1988), p. 14.
15.Ibid., p. 83.
16.Ibid., pp. 83-84.
17.Ibid., p. 87.


http://www.lighthousetrailsresearch.com/newsletters/2010/newsletter20100628…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 02/07/2010 06:09:11 (02/07/2010 15:09:11)

LE PAPE NE RISQUE AUCUN INTERROGATOIRE

Explications de l’avocat du Saint-Siège aux Etats-Unis, Jeffrey Lena

ROME, Vendredi 2 juillet 2010 (ZENIT.org) - La Cour suprême n'a pas refusé l'IMMUNITÉ au Saint-Siège et le pape ne devra comparaître devant aucun tribunal : c'est ainsi que l'avocat du Saint-Siège aux Etats-Unis, Jeffrey Lena, a répondu à certaines rumeurs circulant ces derniers jours dans la presse suite à une affaire de plainte déposée contre le Saint-Siège.

La Cour suprême des Etats-Unis a décidé il y a quelques jours de ne pas s'exprimer sur la demande que lui a présentée le Saint-Siège pour tenter de bloquer une procédure judiciaire en cours à Portland, dans l'Oregon, lancée contre le père Andrew Ronan, de l'Ordre des Frères serviteurs de Marie, et où le Vatican est accusé d'avoir transféré le prêtre, malgré les accusation d'abus sexuels portées contre lui.

John Doe, victime d'abus de la part du père Ronan dans les années soixante, accuse le Vatican de négligence dans le traitement de cette affaire. Le père Ronan, originaire d'Irlande et décédé en 1992, avait été transféré d'abord à Chicago puis à Portland, malgré les plaintes constantes portées contre lui.

Le Saint-Siège avait invoqué l'IMMUNITÉ reconnue aux États étrangers sur la base du Foreign Sovereign Immunities Act de 1976. L'Acte excluant cependant les employés d'un État étranger, la thèse des avocats en charge de l'accusation soutient que tous les prêtres sont des employés du Vatican.

Après la décision de la Cour suprême des États-Unis, la cause est passée maintenant dans les mains de la Cour de district en Oregon.

Répondant aux différentes conjectures avancées par les organes de presse, selon lesquelles le « Vatican risquait la banqueroute », Jeffrey Lena a préciser que cette hypothèse était « totalement infondée ».

« En première instance, on parle encore de juridiction : aucun mot n'a été dit concernant le fait que l'on puisse être responsable d'une affaire comme celle qui est citée. Donc, aucune inquiétude en ce sens », a-t-il expliquéau micro de Radio Vatican.

«  Par ailleurs, même si on en venait à parler de responsabilité, les lois concernant la réouverture de dossiers sont très strictes, et dans cette affaire la question n'est même pas à l'ordre du jour », a-t-il ajouté.

De plus, a-t-il souligné, « la Cour suprême n'a pas refusé l'IMMUNITÉ. Ce qu'a fait la Cour suprême c'est d'établir qu'elle n'aurait pas affronté une question que nous aurions souhaité porter devant elle ».

« Sur cette question, d'un point de vue juridique, nous étions dans notre droit - les États-Unis nous ont donné raison - mais la Cour suprême a tout simplement établi qu'au moment présent elle n'était pas intéressée à affronter le cas. Et le fait qu'elle ne soit pas intéressée à traiter la question n'est pas un refus de l'IMMUNITÉ, ni même un jugement concernant notre position ».

Jeffrey Lena a ensuite fait savoir qu'« il n'y a aucun ‘feu vert' aux dédommagements. Comme je l'ai dit, nous sommes encore en train de débattre des compétences juridictionnelles dans ces affaires et donc, il ne s'agit tout simplement pas de cela ».

Concernant les rumeurs propagées par certains médias italiens sur un éventuel interrogatoire du pape ou autres hauts représentants du Saint-Siège, l'avocat a déclaré que ces « informations sont absolument privées de tout fondement ».

« Je ne doute pas qu'il y aura des tentatives dans ce sens, a-t-il dit ; je pense que l'avocat de la contrepartie envisage une telle démarche. Mais la loi les protège ».

« Cela dit, il est important de reconnaître d'une part que la non implication du Saint-Siège, et d'autre part, que le prêtre en question ne peut être considéré un employé du Saint-Siège, ne signifie pas pour autant que la victime n'est pas une victime à tous les effets. Assurément , la victime a souffert comme aucun enfant ne devrait souffrir, et il ne fait aucun doute que dans cette affaire l'homme a été l'objet d'abus sexuels par un prêtre ».

« Mais il est vrai aussi que la responsabilité relative aux dommages provoqués par cette souffrance, qui mérite réparation, retombe sur l'Ordre religieux qui avait le contrôle de ses activités et l'avait muté », a-t-il déclaré.

« Les plaignants ont tenté d'avancer des hypothèses comme la fraude, la négligence, la conspiration, mais nous avons déjà écartées toutes ces hypothèses de délit il y a longtemps. Or, celles-ci continuent de faire la Une des journaux », a ajouté l'avocat du Saint-Siège.

Si bien que « la cause présente s'est réduite à un seul point : si le prêtre en question, Andrew Ronan, était un employé du Saint-Siège ou pas. Maintenant, les critères qui, en général, déterminent le rattachement d'une travailleur à une institution spécifique, incluent le salaire quotidien de cette personne pour les services rendus, sa couverture sociale, l'entente entre les personnes concernant la nature du rapport de travail et d'autres éléments, dont aucun ne figure dans ce cas-là ».

« Il s'agit, a-t-il poursuivi, d'un prêtre qui, avant toute cette affaire, était absolument inconnu au Saint-Siège. L'avocat de l'autre partie a soutenu dans les journaux qu'à partir du moment où ce prêtre était allé en Irlande et qu'il y était retourné, il s'agissait finalement d'un transfert international et que le Saint-Siège était donc forcément impliqué ».

« Ceci est le résultat d'une compréhension erronée de la manière dont fonctionne l'Église catholique, les instituts religieux ainsi que le fruit de divers malentendus, a-t-il relevé. Concernant les preuves, il n'y en a pas dans ce cas et il est important de le souligner ».

« Les preuves, a-t-il conclu, indiquent que ce prêtre faisait partie d'un Institut religieux actif aux États-Unis et en Irlande qui avait un contrôle total sur lui et le connaissait. En revanche, ni le diocèse impliqué, ni le Saint-Siège n'avait des informations ou un quelconque contrôle sur lui ».


http://www.zenit.org/article-24889?l=french

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 02/07/2010 06:13:36 (02/07/2010 15:13:36)

US SUPREME COURT DENIES VATICAN APPEAL

Sends Oregon Abuse Case Back to District Courts

WASHINGTON, D.C., JUNE 30, 2010 (Zenit.org).- The U.S. Supreme Court refused to hear an appeal from the Vatican that would contest the decision of the lower courts in Oregon to allow the Holy See to be sued for transferring a known sex offender from Ireland to Chicago to Oregon.

The court issued its decision Monday, which in effect allows the lawsuit John V. Doe v. Holy See to move forward in the Oregon courts, where it was initially filed.

The plaintiff, who says a priest of the Servants of Mary, Father Andrew Ronan, molested him in the 1960s, accuses the Vatican of negligence in dealing with the known sexual abuser. The priest had been found guilty of abusing boys in Ireland and Chicago before he was moved Portland.

Jeff Anderson, the attorney for John V. Doe, said on Monday that "the claims against the Holy See included vicarious liability for the acts of its instrumentalities and domestic corporations, respondeat superior for the actions of Ronan as an alleged employee of the Holy See, and direct liability based on the Holy See’s own negligence in retention and supervision of Ronan, and its failure to warn of his harmful propensities."

The Holy See's attorney in the case, Jeffrey Lena, invoked sovereign IMMUNITY in an attempt to get the lawsuit dismissed, but both the district court and the 9th Circuit Court of Appeals denied the motion, based on exceptions in the law. The court said that if Father Ronan could be considered an employee of the Vatican, then it would be ultimately responsible for his actions.

Lena petitioned the Supreme Court to hear an appeal, but that petition was denied Monday.

Disappointment

In comments to the National Catholic Register, Lena said that while the decision is disappointing, it's not a decision against the Holy See's case.

"It would have been helpful had the Supreme Court accepted the case," he told the newspaper, "but the issue before the court was narrow, relating only to the meaning of the term 'scope of employment.' The decision of the court not to take the case is not a reflection of a lack of merit. In fact, as is well known, the United States agrees with the Holy See on the underlying legal issue."

He said the next step is to return to the district court in Oregon, and prove that Father Ronan was not an employee of the Vatican, "and that, therefore, the district court does not have jurisdiction over the case."

"The Holy See did not pay the salary of the priest or provide his benefits or exercise day-to-day control over him," Lena explained, "or have any other connection with him indicating the presence of an employment relationship."


http://www.zenit.org/article-29758?l=english

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 07/07/2010 03:27:28 (07/07/2010 12:27:28)

QUI CONTRÔLE ET FINANCE L'AGENCE DE PRESSE CATHOLIQUE ZÉNIT ?



Mardi 6 juillet 2010 2 06 /07 /2010 17:06

Par Michel Garroté

Mardi 6 juillet – 24 Tammuz 5770

-

Le lundi 5 juillet 2010, l’agence catholique ZENIT.org écrivait notamment (extraits) :  « L'intolérance religieuse est devenue l'une des causes majeures des persécutions contre les minorités dans le monde, avec la montée du nationalisme religieux, la marginalisation économique des minorités religieuses et l'abus des législations, selon le rapport annuel de l'organisation Minority Rights Group (MRG) publié le jeudi 1er juillet dernier. (…) Le rapport de MRG souligne que les communautés musulmanes aux Etats-Unis et en Europe ont été l'objet d'un contrôle croissant de l'Etat ainsi que de campagnes de groupes de droite, rappelant qu'en Suisse, un référendum a approuvé cette année une interdiction de la construction de nouveaux minarets, après une campagne de l'Union démocratique du centre (UDC), un parti de droite. (…) ‘Au cours de la dernière décennie, le typage religieux (visant principalement les hommes musulmans ou originaires d'un Etat musulman) a été utilisé de façon croissante par les gouvernements dans le cadre de mesures anti-terroristes’, poursuit le rapport », écrit encore l’agence Zenit.

Question :  qui contrôle et finance l’agence de presse catholique Zenit ?


http://www.drzz.info/article-qui-controle-et-finance-l-agence-catholique-ze…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 09/07/2010 08:09:25 (09/07/2010 17:09:25)

POPE LAUNCHES TEAM TO 'RE-EVANGELISE' THE WEST



+ VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=faovs6I2HM8

The Pope launched a team to stem the secularisation of Catholic countries and "re-evangelise" the West.

Nick Squires in Rome
Published: 3:21PM BST 29 Jun 2010

Pope Benedict XVI Photo: AP Benedict XVI announced the creation of a new Vatican department dedicated to tackling what he called "a grave crisis in the sense of the Christian faith and the role of the Church."

He expressed deep concerns that previously staunch Catholic countries in Europe and North America were facing "the eclipse of a sense of God". Tens of thousands of worshippers are deserting the Church over issues such as clerical sex abuse and the ban on married priests.  

"I have decided to create a new body with the aim of promoting a renewed evangelism," in countries that are going through "progressive secularisation of society", the 83-year-old Pope said.

The new department, to be called The Pontifical Council for New Evangelisation, will try to reinvigorate belief among Catholics in rich, developed countries – or, in the pontiff's words, "find the right means to re-propose the perennial truth of the Gospel."

It is expected to be led by an Italian archbishop, Rino Fisichella, who as head of the Pontifical Academy for Life is the Vatican's top bioethics official.

Congregations in the West have fallen dramatically and faith in the Church has been hard hit by a series of high-profile scandals involving the sexual abuse of children by paedophile priests.

The Vatican, together with senior Church leaders in individual countries, has been accused of ignoring or actively covering up sex abuse cases in the United States, Australia, Germany, Italy, Ireland, the Netherlands, Norway and Austria.

The Pope himself has been accused of turning a blind eye to paedophile priest cases when he was Archbishop of Munich and then head of the Vatican's office for doctrinal enforcement.

The Pope made an official visit to Portugal last month, but barely 20 per cent of the population in the formerly staunchly Catholic country regularly attends church and the average age of priests is 62.

Austria – once seen as a bulwark against the Protestant Reformation and a stronghold of Catholicism in central Europe – is witnessing a particularly strong push for a more liberal Church, partly in response to the paedophile sex abuse scandal.

The Austrian Church has estimated that up to 80,000 of the country's 5.5 million Catholics could leave the church this year a new record.

In Britain there are about six million Catholics – one in ten of the population – but only around a million say they go to Mass every Sunday.

Archbishop Vincent Nichols, the President of the Bishops' Conference of England and Wales, said he looked forward to co-operating with the new body.

"This initiative identifies a challenge with which many in the Catholic Church, and many in other Christian communities, are familiar," he said.


http://www.telegraph.co.uk/news/newstopics/religion/the-pope/7861377/Pope-l…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 10/07/2010 03:47:59 (10/07/2010 12:47:59)

«DIEU SE MANIFESTE AUJOURD'HUI DANS LA VOLONTÉ DE JUSTICE DES PEUPLES»

Vous aurez compris, à la lecture de cet article, que le Dieu mentionné par le Président Ahmadinejad, est Allah et non Yahwé. Et que "Ceux qui se considèrent comme les maîtres du monde sont des dictateurs et doivent savoir que le temps de la dictature est révolu", fait référence aux sionistes, aux juifs et aux chrétiens, pas aux petits amis qui siègent aux Nations Unies et qui tous ensemble s'assoient à la même table des méchants pour fomenter des projets de mort contre les peuples et qui sont en train de tout détruire sur la planète.



Samedi , Juillet10, 2010   12:26  

Téhéran(IQNA)- Pour les peuples monothéistes et islamiques, aucun pouvoir n’est supérieur au pouvoir divin, et Dieu se manifeste aujourd’hui dans la volonté de justice des peuples. Ceux qui se considèrent comme les maître du monde sont des dictateurs et doivent savoir que le temps de la dictature est révolu.

Les services d’information de la Présidence ont annoncé que le Président Ahmadinejad lors d’une visite en Afrique, avait rencontré des sympathisants de la République islamique au Niger et déclaré que les conditions actuelles du monde exigeaient que les grandes puissances mettent un terme à leur occupation et rentrent chez elles.

« Pour les peuples monothéistes et islamiques, aucun pouvoir n’est supérieur au pouvoir divin, et Dieu se manifeste aujourd’hui dans la volonté de justice des peuples. Ceux qui se considèrent comme les maître du monde sont des dictateurs et doivent savoir que le temps de la dictature est révolu.

Les grandes puissances sataniques et égoïstes, doivent arrêter leurs ingérences dans les affaires des nations. Tous les êtres humains sont à la recherche de relations fraternelles et ces oppresseurs n’ont aucune place. Le drapeau de la justice et du Monothéisme s’élèvera un jour et régnera dans le monde.

L’islam est la religion de l’espoir, de la justice et de l’amour d’autrui. Grâce à Dieu, les peuples unis mettront fin à cette oppression et les exilés reviendront chez eux. Nous fêterons bientôt la victoire de la justice dans le monde, c’est une promesse divine et les bienfaisants hériteront de la terre. Les cris d’Allah-o-Akbar rempliront la planète avec le slogan du Monothéisme et briseront les chaines qui emprisonnaient l’Humanité.

Avec la venue du Sauveur, l’Imam du temps, l’attente prendra fin, l’oppression disparaitre et l’amour rayonnera partout dans le monde. Le peuple iranien est un ami du peuple du Niger et de tous les peuples libres et indépendants, unis dans la lutte contre les inégalités et les injustices. Aujourd’hui, grâce à Dieu, les relations entre les deux pays sont en plein développement et prometteuses, et ne laisseront aucune place aux arrogants », a déclaré le Président de la République islamique d’Iran.


http://www.iqna.ir/fr/news_detail.php?ProdID=612429

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 10/07/2010 03:50:57 (10/07/2010 12:50:57)

6e CONGRÈS INTERNATIONAL SUR “LA DOCTRINE DU MAHDISME’’ (MAHDAVIAT)

Samedi , Juillet10, 2010   11:57
 
Téhéran(IQNA)- Le 6ème congrès international sur “La doctrine du mahdisme’’ sous le thème «La société et le gouvernement préparant la venue de l’Imam Mahdi (Que Dieu hâte sa venue): les stratégies et les solutions culturelles» se tiendra les 24 et 25 juillet.

L’Hojjat ol islam Seyed Mohammad Ali Moussavi Nassab, responsable du secrétariat du congrès, a dit lors d’une interview avec l’Agence Internationale de Presse Coranique(IQNA) : «Ce congrès se tiendra avec la présence de différents pays du monde et sous la direction du congrès international de la doctrine du mahdisme’’ au mois de Cha’ban et indépendamment dans différents pays : au Liban, en Syrie, en Azerbaïdjan, en Indonésie, au Canada, en Allemagne, en Autriche et dans des pays africains.

Il a ajouté : «79 invités étrangers de 29 pays du monde dont 18 femmes participeront à ce congrès et ils y présenteront leurs articles.»

Le secrétaire du 6ème congrès international sur « La doctrine du mahdisme’’ a précisé que ce sujet avait besoin de pré-réunions spécialisées pour répondre à cette question «Comment un gouvernement islamique peut préparer le terrain religieux ? » Pour cela, deux réunions sont tenues à Yazd et à Bouchehr et sept réunions sont aussi organisées dans les centres scientifiques et universitaires de Qom et de Téhéran. »

Moussavi Nassab a déclaré : «La préparation de la venue de l’Imam Mahdi(AS)» est le premier axe ayant les huit subdivisions suivantes : L’attente et la préparation de la venue de l’Imam Mahdi(AS), les formes de la préparation de la venue de l’Imam Mahdi(AS) dans les différentes communautés, la préparation de la venue de l’Imam Mahdi(AS) aux narrations des chiites et des sunnites, la préparation de la venue du Promis selon les religions, la préparation de la venue de l’Imam Mahdi(AS) selon les orateurs, les savants et les rapporteurs de hadiths, les gouvernements de l’époque de l’Absence, la préparation de la venue de l’Imam Mahdi(AS) et la doctrine du Velayat-e faqih.»

Il a indiqué : « La société et le gouvernement préparant la venue de l’Imam Mahdi (Que Dieu hâte sa venue) » est le deuxième axe de ce congrès accompagnant les quatre subdivisions suivantes: les caractéristiques culturelles de la société et du gouvernement préparant la venue de l’Imam Mahdi (Que Dieu hâte sa venue), la comparaison entre la situation culturelle des communautés aujourd’hui, le rôle des Howza elmieh et des universités dans la société et le gouvernement préparant la venue de l’Imam Mahdi(AS)».

Le secrétaire de 6e congrès international sur la doctrine du mahdisme a dit : «Les stratégies et les solutions culturelles » est le titre du troisième axe qui contient les sujets suivants : les méthodes de rectification de la stratégie culturelle, les enseignements religieux et la rectification de la stratégie culturelle, les stratégies et les solutions culturelles de la société et le gouvernement préparateurs de la venue de l’Imam Mahdi(AS), dans les domaines de la formation et de l’éducation, de l’art et des médias.»

«Il faut utiliser le potentiel des autres organes et organisations pour la propagation de la culture du mahdisme dans la société et tous les organes exécutifs doivent faire cela; les Howza elmieh sont les meilleures sources dans ce domaine», a indiqué Mousavi Nassab.

Rappelons que l’organisation d’Owqaf, l’université mondiale Al Mustafa(SAWA), le ministère iranien des affaires étrangères, l’université Imam Sadegh(AS), l’université supérieure de la défense nationale, l’organisation nationale des jeunes et l’assemblée mondiale d’Ahl ol Bayt(AS) sont les organisateurs de ce congrès.


http://www.iqna.ir/fr/news_detail.php?ProdID=612418

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 11/07/2010 02:28:32 (11/07/2010 11:28:32)

LES SURPRISES ARCHÉOLOGIQUES DE SAINT-PAUL-HORS-LES-MURS

Un nouveau culte d'adoration prend place dans la religion catholique. Celui de l'apôtre Paul, dont on aurait découvert les restes humains. Tout cela, dans une cathédrale construit sous l'empereur Constantin, un païen qui a créé une nouvelle religion unificatrice qu'on a appelé le christianisme et qui a enlevé plusieurs livres de la Bible afin que les chrétiens soient amenés vers un autre évangile. Sa vie privée est tout aussi excitante à regarder de près quant on voit comment cet homme qui se disait chrétien a commis des actes qui sont considérés comme des abominations devant l'Éternel. Et pourtant, aujourd'hui, le Vatican, cette prostituée, fait la promotion des oeuvres de cet homme tout en utilisant Paul pour faire avancer ce nouveau culte d'adoration. Déjà, que j'ai de plus en plus de doute sur la vraie conversion de Paul quand je vois que ces écrits, à plusieurs endroits, sont non-conforme aux autres écrits de la Bible, cela ne laisse encore plus songeuse sur ce qui prend place.

Cette cathédrale a été construite selon les normes de l'Arbre de vie de Satan. Quand ce n'est pas le suaire de Turin, le coeur du frère André ainsi que toutes ces adorations aux démons déguisés en statue de marbre et qui ne peuvent ni entendre, ni voir et ni marcher, cette religion ne cesse de m'épater par toute ses idôlatries qui ne servent en fait que pour garder l'âme de milliers de personnes captives et de pouvoir continuer à s'enrichir à outrance sur le dos du peuple qui lui a de plus en plus de misère à survivre dans ce système de domination. Est-ce la continuation de la comédie de 2009, où cette année a été déclarée "Année de Paul" par le Vatican?


Les nouvelles découvertes ouvertes au public

ROME, Vendredi 9 juillet 2010 (ZENIT.org) - Le pèlerin peut désormais découvrir la basilique Saint-Paul-hors-les-murs, témoin fidèle de deux mille ans d'histoire du christianisme, dans toute sa plénitude.

Le 28 juin dernier, le pape Benoît XVI a inauguré un important complexe archéologique, avec des vestiges de la basilique ancienne construite à la demande de l'empereur Constantin au IVème siècle. ZENIT a visité ce complexe archéologique en compagnie de l'archiprêtre de la basilique, Mgr Francesco Monterisi.

Parmi les nouveautés figure une galerie qui va de l'abbaye bénédictine (où vivent les moines qui sont chargés depuis 1300 ans de l'attention pastorale dans la basilique), à l'entrée des fouilles les plus récentes et à un bâtiment pour les touristes et les pèlerins où se trouvent une librairie et une cafétéria. $$$$

Dans cette galerie, on peut voir des vestiges archéologiques découverts récemment lors des fouilles réalisées par l'Institut pontifical d'archéologie chrétienne et par les Musées du Vatican. Les vitrines contenant ces vestiges sont séparées par des schémas qui montrent l'évolution de la Basilique : de sa consécration au IVème siècle, jusqu'à nos jours.

Un escalier conduit à la partie souterraine qui n'est pas encore ouverte au public mais où devraient être exposés des vestiges archéologiques des premiers monastères bénédictins de Saint-Paul-hors-les-murs.

Son histoire en trois étapes

La basilique fut consacrée en 324 par le pape Sylvestre I. Elle avait été construite à la demande de l'empereur Constantin.

Par la suite, les empereurs Théodose, Valentinien II et Arcade firent construire la « deuxième basilique » qui avait les dimensions de la basilique actuelle. Celle-ci s'enrichit ensuite de nouveaux éléments comme le baldaquin d'Arnolfo di Cambio et la base du cierge pascal de Nicola D'Angelo et Pietro Vassalletto, conservés encore aujourd'hui.

A droite de la basilique on peut voir des chapiteaux et vestiges de colonnes de la deuxième basilique.

La basilique fut presque entièrement détruite lors d'un incendie en 1823. Mgr Monterisi a expliqué que les colonnes, presque entièrement consumées, ne pouvaient plus soutenir le toit. Le pape Léon XII lança un appel au monde entier pour que la basilique puisse être reconstruite de manière identique.

Les catholiques envoyèrent des dons mais aussi des chrétiens d'autres dénominations. Le tsar Nicolas Ier fit don de deux blocs de malachite et de lapis-lazuli qui furent utilisés pour les autels latéraux, situés à droite et à gauche du baldaquin. Le roi Fouad I d'Egypte donna quatre piliers et de l'albâtre pour les fenêtres de la basilique.

La basilique fut consacrée par le pape Pie IX le 10 décembre 1854, deux jours après la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception, a rappelé l'archiprêtre. Cette nouvelle construction est celle que nous connaissons aujourd'hui.

La tombe de saint Paul

Une des nouveautés de l'Année Saint-Paul a été l'ouverture du site où, selon la tradition, et selon les dernières fouilles, se trouvent les restes de saint Paul.

Sur le territoire où est aujourd'hui construite la basilique se trouvait le cimetière Ostiense, le plus proche de l'endroit où l'on pense que saint Paul aurait été décapité. Une abbaye a été érigée à l'endroit où saint Paul aurait trouvé la mort : l'abbaye des Trois Fontaines. Une pierre formée de plusieurs morceaux et portant l'inscrïption : « Paul, apôtre, martyr » a été retrouvée sur la tombe de l'apôtre Paul.

« En l'an 2002, la tombe fut l'objet d'une première intervention », a expliqué l'archiprêtre. « Le sarcophage de saint Paul était caché par un mur très épais qui le protégeait des inondations du Tibre. La première intervention a consisté à enlever une partie du mur pour rendre la pierre du sarcophage visible. Celle-ci apparaît maintenant au fond, à travers une fenêtre ouverte devant la tombe », a commenté Mgr Monterisi. Les pèlerins peuvent descendre les marches situées devant le baldaquin qui surplombe l'autel principal de la basilique, pour y accéder.

La deuxième intervention a eu lieu en 2008.

« Une toute petite caméra a été introduite par un trou dans le sarcophage ainsi qu'une pince destinée à des opérations chirurgicales, grâce à laquelle ont été prélevés un morceau de toile verte et rouge tissée de fils d'or - signe qu'elle recouvrait le corps d'une personne importante - et un os minuscule », a expliqué Mgr Monterisi.

Les analyses ont montré qu'il s'agissait d'un « homme décédé entre le Ier et le IIème siècle après J-C. Une confirmation de la tradition selon laquelle les restes de l'Apôtre Paul sont conservés dans cette tombe, comme a souligné le pape dans son homélie de clôture de l'Année Saint-Paul », a ajouté l'archiprêtre.

D'autres interventions artistiques ont été réalisées. En 1931 fut installée la porte de bronze d'Antonio Mariani et en l'an 2000 la Porte Sainte d'Enrico Manfrini.

En dépit de la distance qui la sépare du centre historique de Rome - ce qui fait que certains parcours touristiques l'ignorent - la basilique de Saint-Paul-hors-les-murs devient de plus en plus un point de référence, pour l'oecuménisme, pour les grands trésors de l'art et de l'architecture qu'elle renferme, pour les médaillons des papes, de saint Pierre jusqu'à Benoît XVI, qui montrent la continuité dans la succession des papes depuis Pierre, et maintenant, pour les nouveaux vestiges archéologiques qui témoignent de l'histoire du christianisme dans la Ville éternelle.

Carmen Elena Villa


http://www.zenit.org/article-24956?l=french


 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 21/07/2010 08:04:52 (21/07/2010 17:04:52)

PAKISTAN : DES EXTRÉMISTES VEULENT MINER LES BASES DU DIALOGUE INTERRELIGIEUX

Le DIALOGUE interreligieux n'existe tout simplement pas. Il ne sert que de paravent pour séduire les différentes confessions incluant le christianisme qui sont sous le contrôle du CMÉ et des états nations et ainsi faire avancer l'islam radical dans tous les pays.  

De nombreux musulmans manifestent leur solidarité aux chrétiens après l'assassinat des deux frères

ROME, Mercredi 21 juillet 2010 (ZENIT.org) - L'assassinat des deux chrétiens tués lundi en sortant du tribunal de Faisalabad, au Pakistan, fait partie d'une stratégie de groupes islamiques extrémistes visant à miner les bases du dialogue interreligieux et de l'harmonie.

C'est ce qu'a expliqué le P. Aftab James Paul, responsable de la Commission pour le dialogue interreligieux du diocèse de Faisalabad à l'agence Fides.

« Nous sommes en train de renforcer les tentatives de dialogue avec les leaders religieux musulmans. Avant cette tragique affaire, le dialogue interreligieux était très développé à Faisalabad. Je crois qu'en distribuant du matériel blasphématoire attribué aux chrétiens et en tuant les deux frères, des groupes d'extrémistes ont agi avec l'intention précise de miner les bases du dialogue et de l'harmonie. Aujourd'hui, cela nous conforte de voir que de nombreux musulmans viennent dans nos églises pour nous manifester leur douleur et leur solidarité ».

Accusés de blasphème, Rashid Emmanuel et son frère, Sajid Emmanuel avaient été arrêtés le 2 juillet dernier. Les deux frères allaient être blanchis de toute accusation, mais ils ont été abattus en sortant du tribunal, le 19 juillet.

Fides souligne par ailleurs que plus de 60 militants islamiques ont été arrêtés et que l'enquête se poursuit pour trouver les assassins des deux frères. Elle ajoute que cet épisode de violence a soulevé des réactions dans la société civile qui, à travers diverses organisations dénonce « l'ambigüité du gouvernement et de la police pour ce qui concerne le respect des droits humains dans le pays ».

Fides précise par ailleurs que les chrétiens de Faisalabad, aux côtés d'organisations politiques, sociales et religieuses, ont annoncé qu'ils observeraient « sept jours de deuil pour commémorer les deux frères tués il y a deux jours, 'victimes innocentes de la haine anti-chrétienne' ». Le P. Aftab James Paul a déclaré qu'il y aurait des « prières spéciales pour la paix et des rencontres pour réactiver le dialogue interreligieux ».

Gisèle Plantec


http://www.zenit.org/article-25047?l=french

--Message edité par maria le 2010-07-21 17:06:31--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 22/07/2010 22:00:32 (23/07/2010 07:00:32)

WCC WELCOMES VATICAN'S NEW CHIEF ECUMENIST

30.06.10



Bishop Kurt Koch is currently bishop of the Diocese of Basel, Switzerland. Photo: Jürg KrämerThe World Council of Churches (WCC) general secretary Rev. Dr Olav Fykse Tveit has welcomed the appointment of Bishop Kurt Koch as new president of the Pontifical Council for Promoting Christian Unity.  

"We rejoice at the appointment of Bishop Kurt Koch as president of the Pontifical Council for Promoting Christian Unity", said Tveit commenting on the news. "We welcome his appointment and look forward to working with him for the visible unity of the church", he added.  

Tveit said that "Bishop Koch is well known for his openness and deep ecumenical commitment. His book 'That all may be one; Ecumenical perspectives' is an excellent summary of the present state of ecumenical dialogue and relations".  

"We see in Bishop Koch a reliable partner for all those involved in the ecumenical movement and trust he will continue Cardinal Walter Kasper's emphasis on spiritual ecumenism", Tveit said.

"Bishop Koch has been given a very important responsibility as the call for all Christians to be one comes from Jesus Christ himself", Tveit said. "I wish him much joy in fulfilling this calling, and that God may give him strength."  

Currently bishop of the Diocese of Basel, Switzerland, Koch has been a member of the Pontifical Council for Promoting Christian Unity since 2002. According to news reports, he will succeed Kasper, who is retiring, on 1 July.  

More information on relations between the WCC and the Roman Catholic Church

http://www.oikoumene.org/fr/qui-sommes-nous/organisation-structure/organes-…

http://www.oikoumene.org/fr/nouvelles/news-management/a/fr/article/1634/wcc…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 23/07/2010 05:07:10 (23/07/2010 14:07:10)

ROYAUME-UNI : UN NOUVEAU SITE WEB POUR DÉFENDRE LE PAPE

En vue de sa visite dans le pays en septembre prochain

ROME, Vendredi 23 juillet 2010 (ZENIT.org) - Au Royaume Uni, un nouveau site web vient de voir le jour. Son objectif : lutter contre les attaques portées à Benoît XVI, tandis que se prépare sa visite dans le pays, prévue en septembre.

Protect the Pope.com est le nom de ce nouveau site qui défend la figure de Benoît XVI et fournit des informations et de afin que les catholiques puissent répondre aux incidents qui représentent une incitation à la haine religieuse.

Ce site est une initiative du révérend Nick Donnelly, diacre permanent du diocèse de Lancaster, auteur de la Catholic Truth Society. Il est aussi membre de l'équipe de rédaction du Catholic Voice of Lancaster, la revue du diocèse de Lancaster.

« On dit que l'anticatholicisme est l'ultime préjugé acceptable et que nous catholiques avons contribué à l'ignorer, dans l'espoir de le voir disparaître, a déclaré Nick Donnelly à l'occasion du lancement de ce site. Mais les attaques personnelles portées contre le pape Benoît XVI dans cette période de préparation à sa visite, montrent qu'il n'a pas disparu ».

« Depuis 2006, a-t-il ajouté, nous avons le droit légalement de nous défendre contre la haine religieuse. Bien entendu, les citoyens de ce pays sont libres de s'exprimer, mais cela ne veut pas dire qu'ils aient le droit de créer un climat d'hostilité et de peur. Il s'agit de protéger nos droits humains à la liberté de croire et de pratiquer notre religion ».

Ce site donne des informations sur la loi relative au délit de haine religieuse et dit aux catholiques comment ils doivent agir pour informer la police d'éventuelles incitations à la haine religieuse ou d'actes religieux durant la visite du pape.

Le site a également un registre sur l'anticatholicisme accompagné d'une série de nouvelles permettant une meilleure prise de conscience face au préjugé anticatholique.

Dans sa présentation, l'auteur affirme : « Quand je parle avec d'autres catholiques de la visite du Saint-Père en septembre, beaucoup disent qu'ils sont inquiets pour sa sécurité. Le niveau d'hostilité sans précédents, la mauvaise volonté de certaines personnalités publiques et de certains secteurs de la presse, a fait que certains catholiques sont réellement inquiets que le pape soit mis dans l'embarras, voire même blessé ».

« Après des siècles d'anticatholicisme institutionnalisé, s'il y a une chose à laquelle les catholiques de ce pays sont sensibles, c'est bien la haine religieuse, et de nombreux signes montrent que celle-ci est en train de réapparaître », a-t-il ajouté.

« Il est important de savoir que nous n'avons pas à subir encore ce type d'abus en silence, comme nous l'avons fait par le passé, et que nous pouvons maintenant, en tant que croyants, faire appel à la loi pour nous défendre ».

« Il y a également une grande quantité d'informations fausses et mensongères de la presse à sensation et des ennemis de l'Eglise. Oui, nous avons encore des ennemis, ils n'ont pas disparu après le Concile Vatican II », a-t-il relevé.

« Le Saint-Père a son propre dispositif de sécurité et la police pour le protéger durant sa visite. Notre préoccupation dans ce site est de défendre sa réputation et la vérité de l'Eglise catholique ».

Par conséquent, le site cherchera à « défier les mensonges par la simple vérité, surtout sur la personne et les actions du pape Benoît XVI ».

« Il est important, pour finir, que tous les catholiques prient pour la sécurité du Saint-Père, pour le succès spirituel et pastoral de sa visite et pour le bien de l'Eglise dans ce pays, a-t-il conclu. A cet effet, on offre une sélection de prières à imprimer et réciter durant les prochains mois ».

Nieves San Martín


http://zenit.org/article-25062?l=french

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 26/07/2010 00:07:10 (26/07/2010 09:07:10)

ALLAH THE PAGAN MOON GOD

Last Babylonian Empire - Unicity with the SUN god (Roman Empire) and MOON god (Islam)

VIDEO : http://www.youtube.com/user/VonHelton#p/u/7/caWwWjJ9EAA



 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 28/07/2010 04:15:12 (28/07/2010 13:15:12)

COPYRIGHT VIOLATION IN THE CHURCH, NEW BOOK HELPS CHURCH LEADERS COMPLY WITH COPYRIGHT LAW

Under oecumenical rules of the Vatican : Christianity Today International is a not-for-profit Christian media ministry founded by BILLY GRAHAM in 1956. So if we use their writings to denounce who they really are or to spread the Gospel, they will be able by this law to criminalize us. Are they submit to God or to the man? Part of the great tribulation agenda.

Contact: Sandra Hoekstra-Lower, Christianity Today International, 630-260-6200 ext 4224, shoekstralower@christianitytoday.com

CAROL STREAM, Ill., July 28 /Christian Newswire/ -- Noted author and church legal expert Richard Hammar, J.D.,LL.M.,CPA recently released the Essential Guide to Copyright Law for Churches. The book is an easy-to-use reference guide created specifically for church use.

In this newly updated edition, Hammar offers tips to protect churches from copyright violations, as well as guidance in protecting the copyrighted works of ministers and staff. In the words of Kent Morris, President of Cornerstone Media Group: "This book captures everything a church needs to make decisions on copyright law."

From photocopying sheet music to posting Internet content, this guide gives churches a practical approach to copyright law. Terrell Sanders, Executive Director of MinistryCOM.org and President of Main Street Enterprises says: "This text includes dozens of direct, church-related examples to help understand copyright law. Plus, this book includes extensive coverage of digital issues -- YouTube, social media, web and more."

Richard Hammar is a best selling author of more than 100 books, including Pastor, Church & Law and the annual Church and Clergy Tax Guide. He also serves as senior editor of both the Church Law & Tax Report and Church Finance Today newsletters. To find out more about the Essential Guide to Copyright Law for Churches visit YourChurchResources.com or call 800-222-1840.

Christianity Today International is a not-for-profit Christian media ministry founded by Billy Graham in 1956, with nine publications and an award-winning website reaching more than 2.5-million unique visitors monthly.


http://www.christiannewswire.com/news/8703814540.html

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 29/07/2010 02:16:10 (29/07/2010 11:16:10)

CANADA - QUÉBEC : NOMINATION DES ÉVÊQUES: LE VISAGE DE L'ÉGLISE APPELÉ À CHANGER

Publié le 29 juillet 2010 à 05h00 | Mis à jour à 09h00


Mgr Pierre-André Fournier, archevêque de Rimouski, Mgr Gérald Cyprien Lacroix, évêque auxiliaire du diocèse de Québec, et Mgr Pierre Morissette, évêque de Saint-Jérôme, sont entre autres pressentis pour remplacer Marc Ouellet (photo) à titre d'évêque de Québec.
Photothèque Le Soleil

Yves Therrien
Le Soleil

(Québec) Le remplacement de 17 évêques au Canada dans les deux prochaines années, y compris neuf nominations uniquement au Québec, amènera nécessairement une transformation du visage de l'Église catholique au pays. Et la nomination récente du cardinal Marc Ouellet comme préfet de la Congrégation des évêques à Rome aura une incidence sur le choix des nouveaux évêques, affirment les théologiens interrogés par Le Soleil.
«Même sans la présence du cardinal Ouellet à Rome, le visage de l'Église québécoise changera de manière importante avec autant de nominations en si peu de temps», affirme Marc Pelchat, doyen de la faculté de théologie de l'Université Laval. «Pour les églises diocésaines, la nomination d'un nouvel évêque peut signifier une continuité dans les orientations pastorales ou un virage à l'opposé.»

Pour le théologien Yvan Mathieu, de l'Université Saint-Paul, à Ottawa, il est certain qu'une telle série de nominations amènera une nouvelle orientation du leadership de l'Église au Québec. Et il est tout aussi évident pour lui que Mgr Ouellet aura une influence dans les nominations, son rôle étant de faire des recommandations.

«Il a été évêque de Québec pendant huit ans. Il a participé aux débats de la société et aux rencontres de la Conférence des évêques catholiques du Canada [CECC] et de l'Assemblée des évêques catholiques du Québec [AECQ]. Il con­naît donc l'Église canadienne de l'intérieur», poursuit M. Mathieu.

Plusieurs observateurs ont reproché au cardinal Ouellet son approche conservatrice et son style romain peu adaptés à la réalité québécoise. Certaines sources pro­­ches de l'Église craignent que les futurs évêques soient choisis selon le même modèle conservateur au lieu de prôner un style plus ouvert et plus moderne.

Pour M. Pelchat, les premières nominations donneront le ton à ce qui se passera par la suite. C'est à ce moment que les observateurs pourront déceler une tendance dans un sens ou dans l'autre. «Il y a toujours des consultations et des recommandations, précise M. Pelchat. Mais le choix d'un nouvel évêque peut se faire en dehors de la liste des candidats proposés.»

M. Mathieu rappelle que le processus de consultation commence uniquement au moment où le pape accepte la démission de l'évêque et non lorsqu'il la remet à l'âge de 75 ans, comme le prévoit le droit canon. «Toute liste de candidats qui circulerait avant l'acceptation de la démission n'est que pure spéculation», lance-t-il. Le pape peut aussi demander à l'évêque en titre de rester en fonction quelque temps encore. Ce fut le cas à Québec avec le cardinal Louis-Albert Vachon et Mgr Maurice Couture.

Après un processus de consultation piloté par la nonciature apostolique, à Ottawa, la tema, une courte liste de trois candidats, est soumise au préfet de la con­grégation des évêques, en l'occurrence Mgr Ouellet. Il en discutera avec le pape Benoît XVI, qui effectuera le choix final à partir de la liste ou autrement.

En plus de la nomination d'un nouvel évêque à Québec, parmi les évêques du Québec qui devront renoncer à leur charge pastorale en raison de leur âge d'ici deux ans, il y a Mgr Eugène Tremblay, évêque d'Amos; Mgr Roger Ébacher, archevêque de Gatineau; Mgr Vital Mas­sé, évêque de Mont-Laurier; le cardinal Jean-Claude Turcotte, de Montréal; Mgr Raymond St-Gelais, de Nicolet; Mgr Jacques Berthelet, de Saint-Jean-Longueuil; Mgr André Gaumond, de Sherbrooke; et Mgr Martin Veillette, de Trois-Rivières.

Au Canada, les nominations auront lieu dans les diocèses de Churchill-Hudson Bay, de Hamilton, de Moncton, de Prince George, de St.Catharines, de Timmins, de Winnipeg et de Yarmouth.

On compte 62 diocèses et huit éparchies (divisions territori­ales pour l'Église catholique de rite oriental) au Canada.

Au Québec, il y a 22 diocèses, le diocèse militaire du Canada et deux éparchies.


http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/societe/201007/28/01-4302073…

--Message edité par maria le 2010-07-29 11:16:27--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 20/08/2010 07:12:38 (20/08/2010 16:12:38)

BENOÎT XVI AU ROYAUME-UNI : UN «ÉVÉNEMENT HISTORIQUE»

Selon Mgr Vincent Gerard Nichols, archevêque de Westminster

ROME, Vendredi 20 août (ZENIT.org) - Mgr Vincent Gerard Nichols, archevêque de Westminster et président de la Conférence épiscopale d'Angleterre et du Pays de Galles (Grande-Bretagne), a souligné le caractère « historique » de la prochaine visite de Benoît XVI au Royaume-Uni (16-19 septembre).

Dans un article publié dans l'édition du 20 août de L'Osservatore Romano, le prélat affirme que cette visite marquera « une nouvelle phase dans l'histoire longue et complexe des relations entre les monarchies de cette terre et la papauté ». « Le souverain pontife et la reine partagent certaines préoccupations profondes : le bien être des peuples du monde, le rôle des valeurs et de l'enseignement chrétiens, l'importance d' institutions stables au bénéfice de la société
 », souligne-t-il.

« Nous souhaitons que la présence éclairante et les paroles de Benoît XVI aident nos terres à comprendre que la foi en Dieu n'est pas un problème à résoudre mais un don à découvrir », affirme-t-il encore, regrettant que pour beaucoup, la foi soit aujourd'hui « un problème », « quelque chose à garder caché ou à retirer de la vie publique ».

Toutefois, à ses yeux, « la vérité est très différente » car « la foi en Dieu apporte une grande richesse et de la joie aux hommes ». « C'est la libération et le chemin que nous cherchons, un motif d'inspiration et de persévérance, une source de pardon et de compassion », écrit-il.

Dans cet article, il rappelle que « l'invitation à la foi est naturellement, profondément personnelle ». « C'est pourquoi la devise choisie pour cette visite papale est la même que celle choisie par John Henry Newman pour son blason cardinalice : ‘Le cœur parle au cœur' ».

Evoquant certaines des étapes de Benoît XVI au Royaume-Uni, il parle de sa première journée à Londres, le 17 septembre, au cours de laquelle il rencontrera les différentes institutions sociales. A cette occasion, « Benoît XVI aura la possibilité de s'adresser à chaque école du territoire grâce à une connexion Internet, et invitera les enfants, où qu'ils se trouvent, à suivre les événements de sa visite et à le soutenir de leur prière ».

Dans l'après-midi, le pape se rendra notamment au Westminster Hall, où il s'adressera aux responsables politiques, civils, diplomatiques et aux chefs d'entreprise du Royaume-Uni. Grande salle historique située au cœur de Londres, Westminster Hall « est le lieu où saint Thomas More fut condamné à mort en 1535 pour avoir adhéré à la foi catholique ». « L'événement aura un grand retentissement, non seulement du fait de sa valeur historique mais aussi pour son actualité », précise Mgr Nichols.

Enfin, la messe de béatification du cardinal John Henry Newman aura lieu le dimanche 19 septembre. « C'est un moment très important de la visite », écrit-il encore en évoquant le cardinal britannique comme un homme de « haute qualité, un écrivain et un poète aux mérites considérables, un prêtre de paroisse profondément aimé de tous ceux qui le connaissaient ».

« C'était un homme qui avait compris que l'esprit et le cœur devaient aller de pair dans les grandes entreprises de la vie, dont la plus grande est la recherche de Dieu et de la relation salvifique avec Lui », souligne-t-il enfin.


http://www.zenit.org/article-25159?l=french

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 22/08/2010 00:39:18 (22/08/2010 09:39:18)

CREATING A FAMILY OF FAITH

The lies of the false global unity

VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=kSj70sFAl74

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 22/08/2010 00:46:01 (22/08/2010 09:46:01)

INTERNATIONAL INTERFAITH CONSULTATION IN ISRAEL
   
By UPF - International    
Friday, August 20, 2010
 
Jerusalem, Israel - An International Interfaith Consultation on “Interfaith, the United Nations and Peace in the 21st Century” is taking place in Israel August 20-24. Faith leaders, political leaders and parliamentarians, and civic leaders will consider how to advance the proposal for an interreligious council at the UN.

In August of 2000, UPF’s Founder, Rev. Dr. Sun Myung Moon, spoke at the United Nations and proposed the establishment of an interfaith council within the UN system. Over the past ten years significant steps have been taken toward that goal. However, much work remains to be done in order to make the dream a reality. This is part of a series of International Interfaith Consultations providing opportunities to assess the UPF Founder’s proposal and work toward recommendations that may be presented to the United Nations when the General Assembly opens on September 21 in New York.

Participants include faith leaders, political leaders and parliamentarians, and civic leaders with experience in interfaith dialogue and a basic understanding of UPF's vision for an interfaith council at the UN.

The Universal Peace Federation is sponsoring the Middle East Peace Initiative series in order to provide support for world leaders in their conscientious efforts to address and resolve critical global problems. Recognizing the profound significance and power of religion as a force for peace in our troubled world, this initiative brings together the family of faiths, providing a model of interfaith service and leadership characterized by mutual respect, harmony, and cooperation, for the sake of peace.

The schedule of activities also includes a "Legacy of Peace" program.

For background information about the proposal for an interreligious council at the United Nations, click here.
To read about an Israeli Ambassador for Peace reaching out to a Turkish politician to ease tensions between their countries, click here http://www.upf.org/upf-news/141-africa-middle-east/2960-young-politicians-s… .


http://www.upf.org/middle-east-peace-initiative-articles/2948-international…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 22/08/2010 00:52:47 (22/08/2010 09:52:47)

DEVELOPMENTS IN INTERRELIGIOUS DIALOGUE

Many links to open.

There is no Dialogue, it's a ruse until the radical muslims will control the world. And we just can see that this day is very near.


2010 - UN International Year for the Rapprochement of Cultures

2010 - General Assembly Resolution at the close of the International Decade for a Culture of Peace and Non-Violence for the Children of the World, 2001-2010

2009 - Secretary-General's report on Developments at the UN in Interreligious and intercultural dialogue, understanding and cooperation for peace

2009 - UN International Year of Reconciliation

2008 - World Conference on Dialogue in Madrid proposed that the UN create an interreligious council

2007 & 2008 - High-Level Dialogues on Interreligious and Intercultural Understanding and Cooperation for Peace including opportunities for civil-society participation (Reports: 2007 and 2008)

2007 - Focal Point created in ECOSOC for interreligious, intercultural and intercivilizational dialogue and cooperation efforts

2006 - Proposal for a Decade of Interreligious and Intercultural Dialogue, Understanding and Cooperation for Peace

2006 - Tripartite Forum on Interfaith Cooperation for Peace (joint meetings of UN missions, UNESCO, and NGOs)

2005 - Committee of Religious NGOs formed at the UN

2004 - UN NGO Committee on Spirituality, Values and Global Concerns began hosting a Week of Spirituality, Values and Global Concerns every fall at the UN in New York

General Assembly Resolutions
Promotion of Interreligious and Intercultural Dialogue, Understanding, and Cooperation for Peace, GA 64/81, adopted 7 December 2009

Promotion of Interreligious and Intercultural Dialogue, Understanding, and Cooperation for Peace, GA 60/10, adopted 3 November 2005

Promotion of Interreligious Dialogue, GA 59/23, adopted 11 November 2004

Promotion of Religious and Cultural Understanding, Harmony, and Cooperation, GA 58/128, adopted 19 December 2003

References to religion and spirituality

In early UN documents
By UN Secretaries-General


http://www.upf.org/united-nations/interreligious-council

--Message edité par maria le 2010-08-22 09:53:04--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 03/09/2010 00:13:51 (03/09/2010 09:13:51)



JOURNÉE INTERNATIONALE DE PRIÈRE POUR LA PAIX LE 21 SEPTEMBRE 2010

Le 21 septembre, des Eglises et communautés du monde entier célèbrent la Journée internationale de la paix par la prière, la méditation et d'autres formes de célébration spirituelle.

Cette année la Journée internationale de prière pour la paix de met l'accent sur l'Afrique, dans le cadre de l'année de conclusion de la Décennie "vaincre la violence" du COE (DVV).

L'Afrique est la patrie de Wangari Maathai, lauréate du Prix Nobel de la paix, Messagère de la paix des Nations Unies. De nationalité kenyane, elle a été nommée Messagère de la paix pour ses activités portant sur l'environnement et les changements climatiques.

La Journée internationale de prière pour la paix, parrainée par le Conseil œcuménique des Eglises, a lieu le même jour que la Journée internationale de la paix proclamée par les Nations Unies.

Prières pour la paix 2010

http://vaincrelaviolence.org/fr/decennie-vaincre-la-violence/a-propos/journ…                                                                                        

http://vaincrelaviolence.org/fr/decennie-vaincre-la-violence/a-propos/journ…

--Message edité par maria le 2010-09-03 09:15:36--


Pages : << ... 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41  >>

Index du forum
CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES
LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION

Haut
Aller à : Les favorisPAROLE DU SEIGNEUR POUR CES TEMPS DE LA FIN/WORD OF GOD IN THE END TIMESSITES RECOMMANDÉSCONFÉRENCE ET/OU MOBILISATION + NASAPRENDRE NOTE QUE :ORGANISATION DES NATIONS-UNIES/UNITED NATIONS ORGANIZATIONCONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHESRÉSUMÉ DE LA SITUATION MONDIALE PAR VICLA MARQUE DE LA BÊTE/THE MARK OF THE BEASTTERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTHLES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPSFASCISTE ENVIRONNEMENTAL/ENVIRONMENTAL FASCISTNOUVELLES LOIS ANTITERRORISTES/NEW ANTITERRORIST LAWSPROJET FUTUR POUR LES ENFANTS/FUTUR PROJECTS FOR KIDSDEPOPULATION DE LA TERRE/DEPOPULATION OF THE EARTHCANADAISRAËL et le MOYEN-ORIENTTRAITÉ DE L'AMERIQUE DU NORD/NORTH AMERICAN UNION (CANADA-USA-MEXICO)SECTION DE GAÉTANVIDÉOS/VIDEOS

Membre: Ajouter ce sujet à mes favoris | Envoyer ce sujet à un(e) ami(e) | Imprimer ce sujet
Modérateurs : Déplacer ce sujet | Fermer ce sujet | /!\ Supprimer le sujet
 Ajouter une réponse rapide
Ajouter une réponse rapide


Administration
Modération
Ce forum pour votre site ?
AceBoard Forum Gratuit v 5.3
Download Premium Web Templates! - blog gratuit


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 25 258
Féminin

MessagePosté le: Dim 19 Juin - 17:38 (2011)    Sujet du message: LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION P.33 Répondre en citant

Administrateurs :maria
Forum LE VOILE DÉCHIRÉConnecté sous maria | Se déconnecter
en ligne : Il y a 11 connectés. Cliquez pour voir la liste
Inscription
|
Profil
|
Messages Privés
|
Recherche
|
Online
|
Aide
| Créer un blog gratuit



Index du forum
CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES
LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION


Notification par email
|
Prévenir les modérateurs
Pages : << ... 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41  >>

Auteur :Sujet: LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION  Bas
 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 06/09/2010 02:37:11 (06/09/2010 11:37:11)

RAMADAN USA 2010 : AHMADINEJAD DINES WITH WORLD COUNCIL OF CHURCHES & UNITED NATIONS

Various American ‘Religious’ Bodies are having an Iftar dinner to break the Ramadan fast with President Ahmadinejad of Iran today THURSDAY, SEPT. 25 in New York. The invitation is below.  The bold emphasises are mine. [I wonder if Rick Warren is involved? Where there is interfaith compromise, he usually is...]

“An invitation to an international dialogue between religious leaders and political figures:

“Has not one God created us?”

The significance of religious contributions to peace

It is an honor to invite you to participate with religious, cultural, and political leaders in a conversation about the role of religions in tackling global challenges and building peaceful societies at an Iftar – a dinner to break the Ramadan fast.

In the presence of

His Excellency Mahmoud Ahmadinejad, the President of the Islamic Republic of Iran

With contributions from

- His Excellency Miguel D’Escoto Brockmann, President of the General Assembly of the United Nations

•His Excellency the Rev. Kjell Bondevik, former Prime Minister of Norway and President of the Oslo Center for Peace and Human Rights
•and distinguished religious leaders
This conversation is the fourth in a series of high-level bridge-building and reconciliation efforts that have helped to build mutual understanding between our peoples, nations and religious traditions. It is our hope that as religious and political leaders, this communal meal and exchange of views will enable us to explore faith perspectives for dealing with global issues such as poverty, war and prejudice while deepening mutual understanding.

The dinner will be at the Grand Hyatt Hotel, 109 East 42nd Street, New York, N.Y., on Thursday, September 25, 2008, beginning with evening prayers from several religious traditions. Please arrive by 6:00 pm to clear security. Following dinner and presentations, the moderator will open the floor for comments and discussion.

Please note, entrance to this event is by limited invitation only. Some members of the media have been invited to cover the event.

The Sponsoring Committee welcomes your participation and appreciates the cooperation of the Permanent Mission of the Islamic Republic of Iran to the United Nations in co-hosting this event.

- American Friends Service Committee

- Mennonite Central Committee

- Quaker United Nations Office

- Religions for Peace

- World Council of Churches

– United Nations Liaison Office”


http://endtimespropheticwords.wordpress.com/2008/09/25/ahmadinejad-dines-wi…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 07/09/2010 08:24:24 (07/09/2010 17:24:24)

WHITE HOUSE HOSTING (ANOTHER) RAMADAN FEAST FOR MUSLIMS

Monday, September 06, 2010

Another big Ramadan feast at the White House and more of  Obama's obsessive islamization of the official White House activities. At Obama's first big Ramadan dinner a couple of weeks ago, he announced his support of the Islamic supremacist mega mosque on Ground Zero. Now he is hosting another Ramadan dinner.

Remember last year, Obama shrunk the White House Chanukah party by more than half. According to the Jerusalem Post, "Though several Jewish leaders expressed understanding for the economic and other reasons behind the cut, they acknowledged that it would likely help feed feelings in some quarters of the American Jewish community that the White House is giving them the cold shoulder."

Well, the economy has gotten worse, far worse. But the Ramadan festivities have grown and expanded. Enough already.


White House hosting (another) Ramadan feast for Muslims
creeping
Classic White House news dump – on the Saturday of a long, holiday weekend.

Yet another Islamic event at the White House to continue celebrating the Month of Jihad (according to Muslims). Take the hint at what this “Next Generation” gathering is signaling. Hat tip BareNakedIslam

The administration’s marking of the Muslim holy month of Ramadan continues Tuesday when the State Department hosts an event geared toward young Muslims and an Iftar dinner with Secretary of State Hillary Rodham Clinton.

President Obama hosted an Iftar meal breaking the day’s Ramadan fast on Aug. 13. In his speech, he supported the right of the Muslim community to build the planned controversial mosque two blocks from Ground Zero, comments that touched off a firestorm including Senate Majority Leader Harry Reid (D-Nev.) breaking with the president and saying the Islamic center should be built elsewhere.

Tuesday’s dinner will feature a video address from Clinton. Special Representative to Muslim Communities Farah Pandith will host a special “Generation Change” event before the dinner with speakers and discussion groups.

“Consistent with the Secretary’s commitment to engaging the ‘next generation’ at the grassroots level, this year’s Iftar will feature many guests chosen because they represent some of the best and most innovative American Muslim leaders under the age of 30,” the State Department said in a press release Saturday.


http://atlasshrugs2000.typepad.com/atlas_shrugs/2010/09/white-house-hosting…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 08/09/2010 01:14:07 (08/09/2010 10:14:07)

THE PAPAL THRONE TO SHIFT FROM ROME TO JERUSALEM

What dose Islam and the Papal religion have in common? More than you probably are aware of.

VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=wWXG_3V-e7Y&feature=share


The present Pope sits in the Papal throne in Rome.

They both see the Holy Land as occupied by Zionists. Non of them have Jerusalem as the present center of their religion. And they both need to shift their throne of authority to Jerusalem to overcome the Jews.

Islam lack a throne. Muslims basically bows down to worship in front of an empty throne. The Pope has a throne. And the Catholics visiting the Vatican either bow down to kiss the ring of the Fisherman, or fall down on their face and worship him.


Ayathollah Khomeini bows down and worship the empty throne in Mecca

Islam has no central leader who can reunite them. Since that Pope already has accepted that Islam is a part of God`s plan to save mankind, Islam will be able to accept the Pope, as the Prince of Peace. Shiite and Sunni Muslims will for the first time stand united and gathered in front of the new universal Papal throne in the Dome of The Rock in Jerusalem.

But the Papal throne must face southwards inside the Dome of the Rock. Towards Mecca. Otherwise, the Muslims will not bow down towards the throne.

What is the Papal throne?


Papal priests worshiping the Pontiff in the Papal throne in Rome

The Papal throne is nothing new to the Roman Church. It was last seen in 1978 with Papa Luciani. Now it back again used by the present Pontiff. Pope John Paul opted not to use a throne and so it sat in storage and then in the Lateran Palace museum until last December of 2006 when it was brought back into papal use. In the Catholic religion the Pope is infallible when he sits on his Papal throne or chair in questions about moral and true understanding of the scrïpture.

How will the Papal throne be moved from Rome to Jerusalem?

What do you think the Vatican and Islam are talking about when they met for interfaith dialogue?

They have already agreed on the most important issues:

1. The Holy land is occupied by Zionists and need to be liberated.
2. Both Roman Catholicism and Islam is included in Gods plan of saving mankind, since both represent the children of God of Abraham.
3. All religions expresses some truths about God, and needs to be included to make an fulfilled picture of the creator.
4. Jesus is the son of Mary.
5. World peace will first flow out from Jerusalem when the three present main religions are able to live in peace, and come together as one voice and offer God interfaith prayers.

How can Muslim pray in any other direction than Mecca?

Thats a good question. Let me first say that there are still certain issues the two main religions have not entered into agreement about. Thats why they keep on their dialogue .

But the challenges linked to your question has been solved. In 2006, the Pope entered into the Blue Mosque in Istanbul. There he joined his Muslim brethren in prayer. Some Catholics say the Pontiff only mediated, but thats beside my point. The head of the Vatican religion prayed or meditated in the direction of Mecca, with Muslims who prayed in the name of Allah.


Inside the Blue Mosque. The Pontiff prayed or meditated with Muslms who prayed to Allah in the direction of Mecca.

When the Papal throne is moved to Jerusalem, the Muslim will pray in the direction of both the Papal throne and Mecca. Than there should be no longer any problems for Muslims and Catholics to pray together.

And where will they pray together?


The Roman god Jupiters temple in Jerusalem, the Dome of the Rock


The Roman god Jupiters temple in Rome, the St. Peters Basilica


Inside the Dome of the Rock. Waiting for the final renovation, and the Papal throne

And where will they pray together?

Do you think The Pope in May entered the Temple Mount to go for a stroll to the watch the beautiful view? It was both a display of new Catholic-Muslim unity, and a chance to debate the last practical solutions before a final agreement can be reached.


A nice view, and some time to look at the final details of disagrements

Questions like this still has to be answered and agreed up on:

How do we best move to renovate the Dome of The Rock without upsetting the Government of Israel?

Where are the Mullas and were are the Cardinals going to stand during the prayer service?

What shall be the level of the Papal throne? Shall it stand on the floor, or should it be elevated?

And in which name will they pray together?

They will probably officially pray to Allah in the name of «Jesus son of Mary». For the sake of World peace, both sides will be willing to compromise. In their view there is only one God, and how you pronounce his name is not so important. In specially now, when peace and universal brotherhood is at stake. Even the Iranian President Ahmadinejad believe in the return of Jesus. He will return and tell Christians and Jews to tell them to turn towards Allah.

Muslims will pray towards Allah in Mecca, in the name of Jesus son of Mary. For the sake of unity and World peace

How will they agree to make the Pope the new leader of the new Universal religion of all faiths lead to the same God?

Thats the easiest question to answer. Just like in the day of Elijah. He will call down fire from Heaven

Revelation: 13:13

«And he performed great and miraculous signs, even causing fire to come down from heaven to earth in full view of men».

Even Muslims understands who is the boss when fire comes down from Heaven. Than its all game, set and match. The final antichrist has no come to Jerusalem to enter into God`s temple.

The next Pope might be this powerful fellow, in whose footsteps will follow miracles and signs. People who can call down fire from Heaven, will exalt them self and the followers of signs and wonders will exalt him.

2 Thessalonians 2:4

«He will oppose and will exalt himself over everything that is called God or is worshiped, so that he sets himself up in God’s temple, proclaiming himself to be God».

How do we know that you are not a false prophet?

Only God knows. Time will tell. My job was to give you some in-sight, so you will not so easily start to walk into deception.


http://ivarfjeld.wordpress.com/2009/07/21/the-papal-throne-to-shift-from-ro…

--Message edité par maria le 2010-11-07 13:30:41--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 09/09/2010 01:01:11 (09/09/2010 10:01:11)

VATICAN: BRÛLER LE CORAN SERAIT "UNE GRAVE OFFENSE" À UN "LIVRE SACRÉ"

Et de brûler la Bible, monsieur le Pape, vous entend-on dénoncer que de brûler ce livre "sacré" est aussi une grave offense? Nous n'avons jamais entendu un tel discours de votre part, ni aucune prise de position contre ceux qui tuent et détruisent le peuple de Dieu et qui brûlent tous les écrits chrétiens et juifs. De plus, comment pouvez-vous considérer le Coran comme étant un livre "sacré" alors que ce livre ne parle que de détruire les descendants de la promesse faite à Abraham? Nous avons pu voir au contraire qu'au fil des siècles la religion catholique a toujours fait tout ce qu'elle pouvait pour empêcher les gens de venir à la lumière et au salut en lui interdisant de lire ce livre "sacré" afin que Rome puisse continuer à garder son emprise sur les nations.



Mercredi 8 Septembre 2010

Citation:

Citation :
Autre article
Profanation du Coran: "acte odieux, complot colonial et israélien"!
http://www.alterinfo.net/Profanation-du-Coran-acte-odieux,-complot-colonial…  




Un commissaire européen accusé d’antisémitisme  Le projet du pasteur américain Terry Jones de brûler le Coran serait "un geste de grave offense envers un livre considéré comme sacré par une communauté religieuse", c’est ce qu’a averti, ce mercredi, dans un communiqué le Conseil pontifical du Vatican pour le dialogue interreligieux.
 
Le Conseil pontifical, décastère de la Curie romaine -- équivalent d'un ministère -- a dit avoir "accueilli avec une vive préoccupation la nouvelle du projet d'un +Koran Burning Day+ pour le 11 septembre".
 
"On ne peut pas remédier à des actes de violence aussi déplorables" que les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, avec un projet comme celui promu par le groupe fondamentaliste chrétien "Dove World Outreach Center", installé en Floride, a souligné le Conseil pontifical.
 
"Chaque religion avec ses livres sacrés, ses lieux de culte et symboles, a droit au respect et à la protection", a ajouté le Conseil pontifical.
 
"Il s'agit du respect dû à la dignité des personnes qui y adhèrent et à leur libre choix en matière religieuse", a poursuivi le dicastère.
 
"Tous les responsables religieux et tous les croyants sont appelés à renouveler leur ferme condamnation de toute forme de violence en particulier celle commise au nom de la religion", a ajouté le Conseil pontifical.
 
Le journal officiel du Vatican l'Osservatore Romano s'était déjà fait l'écho mardi sous le titre "que personne le brûle le Coran", des multiples condamnations du projet de l'église du pasteur Terry Jones de brûler un Coran le 11 septembre.

Mercredi 8 Septembre 2010


http://www.alterinfo.net/Vatican-Bruler-le-Coran-serait-une-grave-offense-a…

--Message edité par maria le 2010-09-09 10:02:03--

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 09/09/2010 01:07:10 (09/09/2010 10:07:10)

OBAMA DÉNONCE LE PROJET "DESTRUCTEUR" VISANT À BRÛLER LE CORAN

09/09/2010



Le président américain Barack Obama a jugé "destructeur" le projet du groupe intégriste chrétien de Floride (sud-est) de brûler quelque 200 exemplaires du Coran samedi et affirmé que cela risquait d'engendrer des violences, au cours d'une interview diffusée jeudi, sur la chaîne américaine ABC.
 
"C'est un geste destructeur" et "complètement contraire aux valeurs de l'Amérique", a indiqué le président américain au sujet du projet du "Dove World Outreach Center" dirigé par le pasteur Terry Jones.
 
"En tant que commandant en chef des forces armées américaines, je voudrais dire (au pasteur Jones) que ce projet dont il parle met vraiment en danger nos jeunes hommes et femmes en uniforme en Irak et en Afghanistan", a poursuivi M. Obama.
 
"C'est une aubaine de recrutement pour Al-Qaïda", a-t-il ajouté. "Il pourrait y avoir de graves violences dans des endroits comme le Pakistan ou l'Afghanistan. Cela pourrait intensifier le recrutement d'individus qui sont prêts à se faire exploser dans des villes américaines ou européennes", selon Obama.
 
Le projet du "Dove World Outreach Center" a provoqué des condamnations en cascade des plus hauts responsables américains, du Vatican, du monde islamique et d'autres dirigeants du monde, mais ce groupe intégriste campe sur ses positions.

http://www.almanar.com.lb.


http://www.alterinfo.net/Obama-denonce-le-projet-destructeur-visant-a-brule…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 09/09/2010 03:49:26 (09/09/2010 12:49:26)

WCC GENERAL SECRETARY SENDS GREETINGS TO MUSLIMS FOR ‘ID AL FITR

08.09.10



Christians and Muslims sharing an Iftar meal. Photo: Flickr

The Rev. Dr Olav Fykse Tveit, general secretary of the World Council of Churches (WCC) has offered his greetings, solidarity and a message of peace to the Muslim leaders of the world as they end the month of Ramadan.  

In the letter, Tveit also said the WCC and its member churches around the world reject and firmly condemn acts that might cause violence between Muslim and Christian communities, such as the reported plans of a small church in Florida, United States, to burn the Quran.  

“Religious leaders have a unique role and the moral responsibility to work towards reconciliation and healing within their own communities and between communities. We are encouraged therefore, by the interfaith solidarity  
expressed by the churches, religious communities and leaders in the United States, including in the State of Florida,” the letter said.

Full text of the letter  

Press release by the National Council of Churches USA: NCC's Kinnamon joins with interfaith summit to address fear and intolerance toward Muslims.


http://www.oikoumene.org/fr/nouvelles/news-management/a/fr/article/1634/wcc…

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 10/09/2010 03:23:52 (10/09/2010 12:23:52)

NATIONAL CLERGY COUNCIL PRESIDENT MEETS PRIVATELY WITH PASTOR BEHIND KORAN BURNING

Part of the World Council of churches, not surprise me, but they will never stand for the Bibles they burn all around the world. Traitors! You will not receive a dime from the Lord when He will open the book.



Contact: Peggy Neinaber, National Clergy Council, 202-546-8329 ext 104, 202-236-0953 mobile

WASHINGTON, Sept. 10 /Christian Newswire/ -- The Reverend Rob Schenck (pronounced Shank), president of the National Clergy Council in Washington, DC, this morning met with Pastor Terry Jones, the minister who had planned to burn a Koran on the grounds of his church, the Dove World Outreach Center in Gainesville, Florida.

Rev. Schenck traveled to Florida from Washington yesterday with the Reverend Patrick J. Mahoney of the Christian Defense Coalition. The two men had requested a private meeting with the pastor to urge him to make his suspension of the Koran burning plans permanent. The two were following directives given by Jesus Christ in the New Testament Gospel of Matthew, Chapter 18, where controversies between Christians are to be dealt with privately and in person.

Only Rev. Schenck was allowed inside to meet with the pastor because Rev. Mahoney was distracted by media interviews.

Following their 20-minute meeting that included a closing prayer, Rev. Schenck said:

"No one should underestimate Pastor Jones. He is a complex man with deep convictions and the courage to express them. He was congenial, warm, hospitable and receptive. I told him unequivocally that I disagreed with his plans to burn the Korans and encouraged him to stick with his decision not to proceed. I assured him thousands of people are praying for him and promised to help him in any way I could to achieve what he needs to permanently cancel any Koran burnings. He indicated that was his desire."

Rev. Schenck is available for further comment. To arrange interviews call Peggy Neinaber of the National Clergy Council at office, 202-546-8329, ext 104 or mobile 202-236-0953.


http://www.christiannewswire.com/news/3399414934.html

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 11/09/2010 01:56:56 (11/09/2010 10:56:56)

PASTOR, AUTHOR SENDS AN APPEAL TO SENSITIVITY AND COMPASSION

And other "christian" pastor under the WCC taking position against burning the Koran but who don't say a word about all the Bibles who are burn all around the world. Where is sensitivity and compassion for christians who are killed each day around the world?

Contact: Stephanie Newton, 615-902-2320

OPINION, Sept. 10 /Christian Newswire/ -- The following is submitted by Bryant Wright, founding pastor of Johnson Ferry Baptist Church in Atlanta, Georgia:

Two very small groups of religious people have created a firestorm of outrage and opposition. One, a very small Christian church, was planning to burn the Qur'an on 9/11/10 in spite of strong opposition from the pope, evangelical Christian leaders, and the White House. Needless to say, Christians all over America have been appalled at that possibility. Does the Dove World Outreach Center have the right to do so? If zoning were to be approved, yes. Would it be helpful to relationships between Christians and Muslims and Muslims and Americans? Absolutely not.

Meanwhile, a small a group of Muslim leaders in New York are determined to build a mosque extremely close to Ground Zero, where Muslims in the name of Allah murdered over 3,000 innocent civilians. Do they have the right? If they have zoning approval, yes. Is it helpful to relationships between Christians and Muslims and Muslims and Americans? Absolutely not.

Just as burning the Qur'an would create an outrage in the Muslim world, so would building the mosque be like a dagger in the hearts of many families of the 9/11 victims. I appeal to the pastor in Florida and the leaders of the mosque to show sensitivity and compassion. Your proposed actions do not encourage people of the world to respect your faith.

As a follower of Jesus Christ, I fully realize that Islam and Christianity do not teach the same thing. What Islam and the Qur'an teach about Jesus is very different from what the Bible teaches about Jesus. The Bible records that Jesus is the son of God. He said, "I am the way, the truth, and the life, and no one comes to the Father but through me." In other words, Jesus is the only way to God and heaven. This teaching of Jesus is extremely controversial in today's pluralistic culture. Yet the followers of Jesus believe that Jesus is the truth and the Bible is a trustworthy record of his teaching.

Islam and the Qur'an teach that Jesus was a prophet, a man, not the son of God, and that only Allah is God in Islam. Islam also teaches that Jesus never died on the cross or rose from the dead -- the essential core beliefs of Christianity.

Both claims about Jesus cannot be true. They can both be false, or one claim can be true and one claim false. But no one can intelligently say both claims about Jesus are true. That is totally illogical. Followers of Jesus as the crucified, resurrected, son of God believe the claims of scrïpture are true and the claims of Islam about Jesus are false. Yet we respect Muslims' rights to disagree. This is why many of us vigorously opposed the burning of the Qur'an that would have outraged Muslims around the world and hindered the church's mission of sharing the love of Christ and the good news of salvation. Just because a small group of religious people have the freedom and the right to do something doesn't make it right and best for all. My plea is that Rev. Jones would not burn the Qur'an and that the Muslim leaders in New York revise their plans to build the mosque near Ground Zero. If we all exhibit sensitivity and compassion the world will be a better place.

Bryant Wright is the founding pastor of the more than 7,600 member Johnson Ferry Baptist Church in suburban Atlanta, Georgia, and the author of Seeds of Turmoil: The Biblical Roots of the Inevitable Crisis in the Middle East. He currently serves as the President of the Southern Baptist Convention.


http://www.christiannewswire.com/news/8034714942.html

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 11/09/2010 03:23:25 (11/09/2010 12:23:25)

PAPAL PROPHECIES - THE END OF RELIGION



Saint Malachy (1094 - November 2, 1148) was known as great prophet. While in Rome in 1139 he received a vision showing him all the Popes from his day to the end of time. According to these prophecies, only two Popes remaining after John Paul II.

St. Malachy was reported to have possessed the powers of levitation, healing, and clairvoyance. While on his way to the Vatican to assume the post of papal legate for Ireland, he fell into trance and saw a line of papal reigns stretching from the successor to Innocent II and extending through centuries to the last of the line, identified as Peter of Rome. Malachy assigned short descrïptions in Latin to each pope when he committed his vision to paper. These mottoes usually refer to a family name, birthplace, coat-of-arms, or office held before election to the papacy. Some of the phrases are multiple prophecies, written with ingenious word play.

Through the centuries, his prophecies have turned out to be amazingly accurate, even prophesying the date of his death. In all, 112 popes and their characteristics are listed from 1143 to the alleged end of the world, or perhaps religion as we know it, when truth is inlay revealed about human creation and destiny.

Saint Malachy's final words were: "Rome, the seat of the Vatican, will be destroyed and the dreadful Judge will judge the people."

Prophecy of the Popes is a list of 112 short phrases in Latin. They purport to describe each of the Roman Catholic popes (along with a few anti-popes), beginning with Pope Celestine II (elected in 1143) and concluding with a pope described in the prophecy as "Peter the Roman", whose pontificate will end in the destruction of the city of Rome.

--------------------------------------------------------------------------------

Malachy's Prophecies - The Last 10 Popes
1. The Burning Fire. PIUS X. 1903-1914. This Pope showed a burning passion for spiritual renewal in the Church.

2. Religion Laid Waste. BENEDICT XV. 1914-1922. During this Pope's reign saw Communism move into Russia where religious life was laid waste, and World War I with the death of millions of Christians who were carnage in Flanders Field and elsewhere.

3. Unshaken Faith. PIUS XI. 1922-1939. This Pope faced tremendous pressure from fascist and sinister powers in Germany and Italy, but he was an outspoken critic of Communism and Fascism which enraged Hitler.

4. An Angelic Shepherd. PIUS XII. 1939-1958. This Pope had an affinity for the spiritual world and received visions which have not been made public. Peter Bander says Pius XII "has emerged as one of the great Popes of all time," and he "was in the truest sense of the word an Angelic Pastor to the flock..."

5. Pastor and Mariner. JOHN XXIII. 1958-1963. John was a pastor to the world, much beloved, and the Patriarch of Venice. The connection to "mariner" is thus remarkable.

6. Flower of Flowers. PAUL VI. 1963-1978. Paul's coat-of-arms depicts three fleurs-de-lis, corresponding to Malachay's prophecy. His coat of arms included three fleurs-de-lis (iris blossoms).

7. Of the Half Moon. JOHN PAUL I. 1978-1978. John Paul I was elected Pope on August 26, 1978, when there was a half moon. He reigned 33 days, that is, about one month, when he died, although many think he was murdered. He was the 109th Pope - is "De Medietate Lunae" (Of the Half Moon). The corresponding pope was John Paul I (1978-78), who was born in the diocese of Belluno (beautiful moon) and was baptized Albino Luciani (white light). He became pope on August 26, 1978, when the moon appeared exactly half full. It was in its waning phase. He died the following month, soon after an eclipse of the moon.

8. The Labor of the Son. JOHN PAUL II. 1978-2005. Pope John Paul II was the most traveled Pope in history. He circled the globe numerous times, preaching to huge audiences everywhere he went. He survived an assassination attempt. He has written a book which has enjoyed a large circulation. Like the sun which never ceases to labor and provides light daily, this Pope has been incessant. He was born on May 18, 1920. On that date in the morning there was a near total eclipse of the sun over Europe. Prophecy - The 110th Pope is "De Labore Solis" (Of the Solar Eclipse, or, From the Toil of the Sun). Like the sun he came out of the East (Poland).

9. The Glory of the Olive. The Order of St. Benedict has said this Pope will come from their order. It is interesting that Jesus gave his apocalyptic prophecy about the end of time from the Mount of Olives. This Pope will reign during the beginning of the tribulation Jesus spoke of. The 111th prophesy is "Gloria Olivae" (The Glory of the Olive). The Order of Saint Benedict has claimed that this pope will come from their ranks. Saint Benedict himself prophesied that before the end of the world his Order, known also as the Olivetans, will triumphantly lead the Catholic Church in its fight against evil.

10. PETER THE ROMAN - This final Pope will likely be Satan, taking the form of a man named Peter who will gain a worldwide allegiance and adoration. He will be the final antichrist which prophecy students have long foretold. If it were possible, even the very elect would be deceived. The 112th prophesy states: "In the final persecution of the Holy Roman Church there will reign Petrus Romanus, who will feed his flock amid many tribulations; after which the seven-hilled city will be destroyed and the dreadful Judge will judge the people. The End."



Edgar Cayce also predicted that there will be one more
Pope after John Paul II who will serve a short term.


http://www.crystalinks.com/papalprophecies.html

 maria
 Administrateur
 Messages postés : 20342
 
  Posté le 11/09/2010 04:19:16 (11/09/2010 13:19:16)

LES FOUTAISES DU DIALOGUE ISLAMO-CHRÉTIEN

Par Jeannot le 11 septembre 2010



«On fait avaler aux gens n’importe quoi.»
Anne-Marie Delcambre

« Le dialogue s’engagera quand on aura vidé l’abcès du dogme musulman sur la “corruption” des livres sacrés précédant le coran»
Rémi Brague

«Le dialogue islamo-chrétien est une imposture intellectuelle. C’est totalement hypocrite.»

Antoine Sfeir, directeur des Cahiers de l’Orient, professeur franco-libanais
Rémi Brague et Anne-Marie Delcambre, universitaires, spécialistes de l’islam, décortiquent le “dialogue islamo-chrétien” et ses afférentes foutaises  (c’est le mot le plus juste que nous ayons trouvé).

Aux lecteurs trop pressés : les informations souvent méconnues (abrogation des versets, falsification de la Bible, interprétation des textes…) données dans ces véritables petits cours sont essentielles à la compréhension des enjeux actuels sur l’islamisation de l’Europe. Chaque audio-vidéo dure de 3 à 4 minutes et fait la synthèse de ce qu’il faut savoir sur la question (rediffusion)

AUDIOS :

http://www.youtube.com/watch?v=NdOJA3w47MY&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?v=3Fxwc-PiGwE&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?v=UJB_hozzG4s&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?v=hRej4XCAZow&feature=player_embedded

Complément : Antoine Sfeir, directeur des Cahiers de l’Orient, évoque le “dialogue islamo-chrétien” en termes non équivoques.

http://www.youtube.com/watch?v=VJlKDOH-tTY&feature=player_embedded

———–

Certains sites ont saisi le texte des trois premières vidéos. Voici les textes [non relus ou vérifiés].

1. LA FALSIFICATION DES TEXTES BIBLIQUES SELON L’ISLAM

- Je salue l’entrée de Rémi Brague. Merci Rémi Brague d’être avec nous. Vous êtes philosophe, professeur de philosophie, c’est la formule que vous préférez, vous enseignez à l’université Paris I Panthéon Sorbonne, ainsi qu’à l’université de Munich, vous êtes un spécialiste des philosophies médiévales, aussi bien chrétiennes que juives que musulmanes.

Est-ce que, un dialogue entre l’islam et le christianisme est possible ? Et sur quelles bases ?

- Alors, le dialogue pourra s’engager à partir du moment où l’on aura vidé l’abcès qui est la question de la corruption des livres sacrés précédant le Coran, puisque c’est un dogme à peu près universellement admis dans l’Islam, que le texte des livres sacrés que nous possédons maintenant, à savoir l’Ancien et le Nouveau Testament, ces textes-là sont des textes FAUX, parce qu’ils ont été falsifiés par leur détenteur au cours de l’Histoire. Moïse a reçu un livre qui est la Torah, Jésus a reçu UN livre qui est L’Evangile, chose amusante au singulier, ce n’est pas les quatre évangélistes, c’est l’Evangile. Et Abraham lui-même aurait reçu des feuilles, dont la Bible ne dit rien, enfin bon, puisque un prophète est quelqu’un qui reçoit un livre, il fallait que Abraham en ait reçu un.

Et ce que nous appelons maintenant le Nouveau Testament, ce que les Juifs appellent la Torah, sont en fait, d’après l’Islam, des textes qui ont été trafiqués, qui ne représentent plus l’authenticité de ce qui a été confié au prophète du Judaïsme, à savoir Moïse, et au prophète du christianisme qu’était Jésus.

Le texte des livres sacrés du Judaïsme et du Christianisme ayant été trafiqué, ils ne sauraient plus servir de base communément admise à la discussion. Alors j’attends avec grande impatience que le dialogue s’engage sur ce point-Là.

J’insiste un petit peu sur cette idée parce que bien des Chrétiens s’imaginent que le Coran serait une sorte de « troisième testament », qu’il y aurait une sorte de fusée biblique à trois étages, un Ancien Testament, et puis un Nouveau Testament, et puis par-dessus le Coran, avec cette difficulté que justement le troisième étage à savoir le Coran nie la validité des deux premiers étages. Alors bien entendu, le Coran parle de LA Torah, il parle de L’Evangile, mais ce sont des textes purement virtuels, ce sont des textes que vous ne pouvez pas trouver dans une quelconque bibliothèque, ce sont des textes qui n’existent que parce que le Coran les mentionne. Et la preuve qu’ils n’existent pas c’est justement qu’ils ont été trafiqués.

Alors si dialogue il doit y avoir je voudrais qu’il attaque par exemple ce point-là et qu’il ne se contente pas de dire des choses gentilles. Bon, ce que on peut dire à tout homme, enfin je peux dire des choses gentilles à un bouddhiste, mais le schmilblick avance-t-il beaucoup ? Alors dialogue oui, mais si le dialogue veut dire motion chèvre chou, baiser, l’amourette et autre embrassons-nous folleville, j’aime mieux passer à autre chose plutôt que me documenter là-dessus.

2. L’ISLAMISATION A REBOURS DE L’HISTOIRE ET LA RÉCUPÉRATION DES TEXTES BIBLIQUES

J’ai donc le plaisir d’avoir avec moi Anne-Marie DELCAMBRE, vous êtes docteur de 3ème cycle en islamologie et docteur d’Etat en Droit, professer d’arabe, et donc vous enseignez cette langue dans l’enseignement secondaire.

« Est-ce qu’un dialogue entre l’Islam et le Christianisme est possible et sur quelles bases ? »

Comment peut-il y avoir dialogue, puisque les musulmans considèrent que l’Evangile et la Torah, c’est faux. Enfin c’est faux, à la limite tout est repris, réhabilité par le Coran. Parce que, vous ne le savez pas que pour l’Islam tout a été islamisé. C’est-à-dire que la Torah est une Torah islamisée, l’Evangile est un Evangile islamisé. Quand le Coran parle de la Torah et de l’Evangile c’est quelque chose qui aurait existé avant l’époque d’Abraham,… Quelque chose d’absolument ahurissant, très virtuel, et que le Coran a repris, magnifié, islamisé. L’Islam c’et vrai ce qu’avait aussi dit René Girard, « l’Islam a islamisé tout, les prophètes,… », enfin ceux qu’ils ont pu retenir, qu’on trouve à la fois dans l’Ancien Testament et le Nouveau Testament.

J’allais dire que tout ce qui est dans le Coran, concernant les Juifs et les Chrétiens est totalement tordu. C’est-à-dire que, un esprit qui y va de manière claire n’y comprend rien.

Il y a Jésus, bon d’abord Jésus ne s’appelle pas du tout comme on l’appelle dans le mot oriental Yeshua, non, tout est faussé, il y a quelques similitudes avec Jésus, et c’est pour tout pareil. Quand vous avez Abraham, Abraham ce n’est PAS Abraham. Abraham il va construire la Kaâbba avec son fils, Abraham avec son fils Ismaël, …C’est à la fois proche et à la fois totalement différent

Comment voulez-vous que des gens qui ne soient pas théologiens ne soient pas perdus ?

Je reprendrais un peu la crainte du Père Moussali, qui se disait que les gens ignorant de plus en plus la théologie chrétienne étaient des proies toutes désignées pour avaler n’importe quoi et on leur fait avaler n’importe quoi. C’est-à-dire que actuellement il y a une désinformation opérée par des intellectuels musulmans. Et on arrive à des choses absolument ahurissantes. On entend « Marie-la-musulmane » , « Jésus-le-prophète-musulman »

Tout est islamisé, c’est-à-dire que nous, Chrétiens et les Juifs n’ont ni origine ni identité. C’est quand même incroyable, vous avez dans le Coran un verset qui dit ceci, c’est Dieu qui parle à Jésus, il lui dit « C’est toi qui as dit qu’il fallait associer Marie etc… »

Dieu dit « Ô Jésus fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux hommes : prenez , moi et ma mère pour deux divinités en–dessous de Dieu. La Trinité des chrétiens n’est pas composée comme le dit le Coran, comme le croient les musulmans de Dieu, Jésus et Marie mais du Père du Fils et du Saint-Esprit »

Et Jésus qui répond : « moi, mais je n’ai jamais dit ça, d’ailleurs si je l’avais dit tu l’aurais su ». Mais c’est énorme. Et je pense que les prêtres catholiques, qui ne veulent pas lire ça, alors que c’est écrit, qui se trouvent éjectés, surtout les catholiques, qui vont vers les Musulmans la main tendue, moi ça me fait bondir. Ne pas vouloir considérer ce qu’il y a d’ahurissant pour les Chrétiens et les Juifs, qui se trouvent éjectés, complètement puisque il y a même un hadith qui dit ceci :

« Tout enfant naît musulman, ce sont ses parents qui en font un Juif et un Chrétien »

Exactement comme des animaux à qui on aurait coupé les oreilles, qui serait dénaturés, mais la vraie nature, c’est l’Islam, l’enfant naît musulman. Mais ça jamais on ne le dit. Les Musulmans ne veulent pas le dire. Et c’est pour ça que le Père Moussali disait « Je veux rappeler qu’il y a dans le Coran des sourates, deux sourates en particulier : la sourate Larinière Al-Kabout et une autre d’Ezabek qui dit « Discutez avec les gens du Livre de belle manière »

Et ce dialogue islamo-chrétien c’est pas du tout les dialogues pour dire « je vais m’entendre bien », c’est pour en quelque sorte arriver à les convaincre, et on va y arriver

« Les-trois-monothéismes, Les-religions-du-Livre, ill-n’y-a-pas-de-différences , Jésus-le-musulman , Marie-la-musulmane, , etc…etc… », et on va y arriver. Des tas d’inepties énormes et je ne comprends pas que des théologiens catholiques soient aussi aveugles. Je le dis franchement, je suis sidérée, et évidemment les gens qui savent, oui, ils ne peuvent que se taire.

3. L’interprétation des textes : un concept radicalement différent chez les chrétiens et chez les musulmans. Un exemple particulièrement éclairant : le voile.
Merci Rémi Brague d’être avec nous. Vous êtes philosophe, professeur de philosophie, c’est la formule que vous préférez, vous enseignez à l’université Paris I Panthéon Sorbonne, ainsi qu’à l’université de Munich, vous êtes un spécialiste des philosophies médiévales, aussi bien chrétiennes que juives que musulmanes.

- Là je crois que nous sommes vraiment au cœur du problème qui est celui de la nature de l’interprétation. Je m’accroche à ce mot parce que c’est un mot qui est employé un peut à tort et à travers, et en particulier par des Musulmans, très bien intentionnés et souvent d’une culture tout à fait respectable et qui disent que bien des choses s’amélioreront dans l’Islam lorsque l’on aura donné au Coran une interprétation nouvelle

La difficulté c’est qu il y a finalement deux modèles de l’interprétation. Il y a un modèle qui suppose l’incarnation et il y a un modèle qui suppose quelque chose de tout à fait différent, qui est non pas le Verbe de Dieu, la Parole de Dieu devenant Homme, mais la Parole de Dieu devenant Livre, ce que certains islamologues appellent d’un mot qui n’est pas très joli mais fait sur le modèle de l’Incarnation : « L’in-li-bra-tion », hein, l’Inlibration.

Conséquence : le Coran n’a pas pour auteur telle ou telle créature humaine, par exemple Monsieur Mahomet, qui a vécu à un moment donné, dans des circonstances sociales données, qui avait une culture donnée, etc…etc…Le Coran pour un musulman qui prend sa religion au sérieux est la Parole même de Dieu, dictée par Dieu et cela a des conséquences de la plus grande importance à propos de l’idée d’interprétation.

Les Ecrits du Nouveau Testament ont pour auteurs Monsieur Saint-Paul. Monsieur Saint-Luc, Monsieur Saint-Jean, enfin des hommes…Et même « Monsieur Jésus » d’une certaine façon, à savoir ce sont des hommes. Je rappelle que le dogme catholique le plus strict dit que Jésus-Christ est vrai homme et vrai Dieu, donc il est intégralement homme, donc intégralement marqué par la vision du monde de son époque, par