LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1
Aller à la page: <  1, 2, 337, 38, 39119, 120, 121  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Fév - 01:04 (2014)    Sujet du message: ACROSS THE WESTERN WORLD, POLICE ARE ACTING MORE LIKE COPS IN A DICTATORIAL NATION THAN EVER BEFORE. Répondre en citant



ACROSS THE WESTERN WORLD, POLICE ARE ACTING MORE LIKE COPS IN A DICTATORIAL NATION THAN EVER BEFORE.
 
Wednesday, January 29, 2014

   
We are in a "pre-dictatorial" state and we must be careful. 
   
NEWS BRIEF: "Shameless British Cop Caught on Camera Framing Innocent Fracking Protester for DUI", 21st Century Wire, February 3, 2014 
 
Please watch this video first.
  
"This incident took place at Barton Moss, near Manchester, England, on the site of a peaceful anti-fracking protest. The UK police officer shown in this video has been caught red-handed on a power-trip gone too far, or so it seemed. What eventually transpires is even worse than that."

  
You will not believe how easily the police officer invents "facts" and charges against an innocent man and then how easily they "detain" him. I had never thought it possible that police in a supposedly free nation could treat an innocent, peaceful man in this heavy-handed manner.
  
"First the officer in question clearly shoves the cameraman knocking him to the ground ... Not content to merely to harass and intimidate (thats come to be expected by police in the new corporate security state), he then attempts to frame the man filming on a fake DUI charge only the victim was actually a pedestrian walking on a public footpath."

  
After lying on camera claiming that the innocent man filming 'already admitted to having a drink', this shameful police officer then hands the victim over to two new police officers who threaten arrest if the victim does not consent to giving a roadside breathalyzer test. The victim then refuses and the two brainless police officers proceed to place the victim under arrest. "
  
These type of police are becoming the "norm" rather than the exception in both British and American society. Police seem to have gotten the message that their authority trumps our Constitutional rights, and are beginning to trample our rights. I would still say that this type of dictatorial police behavior is still in the minority, but incidents like this are becoming all too prevalent. 
  
Remember, we are living in a "pre-dictatorial" government and we must be increasingly vigilant as to where we go and what we do and how we talk to police officers. Not only can they use what you say against you, they can invent charges on which to arrest you!
  
Now consider this wanton use of excessive force.
  
NEWS BRIEF: "RAID FILMED: Ankeny Police Traumatize Family", WHOtv, Des Moines, Iowa, February 3, 2014
  
"Members of a Des Moines family say they were terrorized in their own home by Ankeny police. Sally Prince is afraid to stay in her own home. 'Ive been so traumatized. I dont sleep at night', Prince says."
  
"On Thursday, Ankeny police executed a search warrant looking for someone they suspected of using stolen credit cards to buy clothes and electronics. The whole search was caught on surveillance video. Ankeny police tell us they knocked first, but the video shows one officer pounding on the side of the house and seconds later, officers use a battering ram to force their way in. Two people in the house were arrested on unrelated charges, and the family says none of the items listed on the warrant were found."
 
Sally hit the nail right on the head when she lamented that the police used extremely excessive force whey they smashed their way into her house, looking for property purchased on a stolen credit card. She said she would have gladly opened the door had the police really knocked.

  
Again, this incident shows an increasing pattern of excessive police power on the one hand and a police department completely unwilling to apologize, make restitution, or discipline errant officers. These somber realities strongly indicate that this problem is originating within the police department and at a very high level.
   
http://www.cuttingedge.org/news_updates/newsupdatemain.html 
  


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 6 Fév - 01:04 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Fév - 02:20 (2014)    Sujet du message: SUPREME COURT JUSTICE PREDICTS INTERNMENT CAMPS IN AMERICA'S FUTURE Répondre en citant

SUPREME COURT JUSTICE PREDICTS INTERNMENT CAMPS IN AMERICA'S FUTURE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=e6BKhSrrOFA&hd=1


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Fév - 14:50 (2014)    Sujet du message: APRES LA YOUGOSLAVIE, L’UKRAINE ? Répondre en citant



APRES LA YOUGOSLAVIE, L’UKRAINE ?

par Thierry Meyssan
Mercredi 5 février 2014

C’est à tort que les opinions publiques ouest-européennes observent la crise ukrainienne comme une rivalité entre Occidentaux et Russes. En réalité, Washington ne cherche pas à faire basculer le pays vers l’Union européenne, mais à priver la Russie d’un de ses partenaires historiques. Pour ce faire, les États-Unis sont prêts à déclencher une nouvelle guerre civile sur le continent.



Le 15 décembre 2013, le sénateur John McCain —qui supervisa la « révolution orange » de 2004 et soutient le jihadisme en Syrie— s’adresse aux manifestants sur la place Maidan. On reconnaît à sa droite le leader nazi Oleh Tyahnybok.

Après avoir démembré la Yougoslavie au cours d’une guerre civile de dix ans (1990-1999), les États-Unis ont-ils décidé de détruire identiquement l’Ukraine ? C’est ce que laisse penser les manœuvres que l’opposition se prépare à conduire durant les Jeux Olympiques de Sotchi.

L’Ukraine est historiquement divisée entre à l’Ouest, une population tournée vers l’Union européenne et, à l’Est, une population tournée vers la Russie, auxquels s’ajoute une petite minorité musulmane en Crimée. Depuis l’indépendance, l’État s’est progressivement effondré. Profitant de la confusion, les États-Unis ont organisé la « révolution orange » (2004) [1], qui porta au pouvoir un clan mafieux toujours pro-atlantiste. Moscou répondit en annulant ses subventions sur le prix du gaz, mais le gouvernement orange ne put pas compter sur ses alliés occidentaux pour l’aider à payer le prix du marché. En définitive, il perdit l’élection présidentielle de 2010 au profit de Viktor Ianoukovytch, un politicien corrompu parfois pro-russe.

Le 21 novembre 2013, le gouvernement renonce à l’accord d’association négocié avec l’Union européenne. L’opposition répond par des manifestations, à Kiev et dans la partie occidentale du pays, qui prennent bientôt un aspect insurrectionnel. Elle réclame des élections législatives et présidentielle anticipées et refuse de constituer un gouvernement lorsque le président Ianoukovytch lui propose et que le Premier ministre démissionne. Les événements sont baptisés par Radio Free Europe (la radio du département d’État US) Euromeïdan, puis Eurorévolution.

Le service d’ordre de l’opposition est assuré par Azatlyk, un groupe de jeunes Tatars de Crimée qui rentre pour l’occasion du jihad en Syrie [2].

La presse atlantiste prend fait et cause pour l’« opposition démocratique » et dénonce l’influence russe. De hautes personnalités atlantistes viennent apporter leur soutien aux manifestants, dont Victoria Nuland (secrétaire d’État adjointe et ancienne ambassadrice à l’Otan) et John McCain (président de la branche républicaine de la NED). Au contraire, la presse russe dénonce des manifestants qui veulent renverser dans la rue des institutions élues démocratiquement.

Manifestation aux flambeaux de 15 000 nazis à Kiev, le 1er janvier 2014.

Au départ, le mouvement apparaît comme une tentative de réédition de la « révolution orange ». Mais le pouvoir change de main dans la rue, le 1er janvier 2014. Le parti nazi « Liberté » organise une marche au flambeau qui réunit 15 000 personnes en mémoire de Stepan Bandera (1909-1959), le leader nationaliste qui s’allia aux nazis contre les Soviétiques. Depuis cette marche, la capitale se couvre de graffitis antisémites et des personnes sont attaquées dans la rue parce que juives.

L’opposition pro-européenne est composée de trois partis politiques : 
 L’Union panukrainienne « Patrie » (Batkivshchyna), de l’oligarque et ancien Premier ministre Ioulia Tymochenko (actuellement incarcérée suite à ses condamnations pénales pour détournements de fonds publics), aujourd’hui dirigé par l’avocat et ancien président du Parlement Arseni Iatseniouk.

Elle défend la propriété privée et le modèle libéral occidental. Elle a obtenu 25,57 % des voix aux élections législatives de 2012.

 L’Alliance démocratique ukrainienne pour la réforme (UDAR), de l’ancien champion du monde de boxe Vitali Klitschko.

Elle se réclame de la démocratie chrétienne et a obtenu 13,98 % aux élections de 2012.

 L’Union panukrainienne Liberté (Svoboda), du chirurgien Oleh Tyahnybok.

Cette formation est issue du Parti national-socialiste d’Ukraine. Elle est favorable à la dénaturalisation des Ukrainiens juifs. Elle a emporté 10,45 % des voix aux élections législatives de 2012.

Ces partis parlementaires son soutenus par :

 Le Congrès des nationalistes ukrainiens, un groupuscule nazi issu des anciens réseaux stay-behind de l’Otan dans le Bloc de l’Est [3].

Sioniste, il préconise la dénaturalisation et l’expulsion des Ukrainiens juifs vers Israël. Il a obtenu 1,11 % des voix en 2012.

 L’Autodéfense ukrainienne, un groupuscule nationaliste qui a envoyé ses membres se battre contre les Russes en Tchétchénie, puis en Ossétie durant le conflit géorgien.

Il a obtenu 0,08 % des voix en 2012.

En outre, l’opposition a reçu le soutien de l’Église orthodoxe d’Ukraine, en révolte contre le Patriarcat de Moscou.

Depuis la prise de la rue par le parti nazi, les manifestants, souvent casqués et habillés de tenues para-militaires, dressent des barricades et attaquent les bâtiments officiels. Certains éléments des forces de police font également preuve de beaucoup de brutalité allant jusqu’à torturer des détenus. Une dizaine de manifestants seraient morts et près de 2000 auraient été blessés. Les troubles se propagent dans les provinces occidentales.

Selon nos informations, l’opposition ukrainienne cherche à transporter sur place du matériel de guerre, acquis sur des marchés parallèles. Il n’est évidemment pas possible d’acheter des armes en Europe de l’Ouest et de les acheminer sans le consentement de l’Otan.

La stratégie de Washington semble mêler en Ukraine des recettes éprouvées lors des « révolutions colorées » et d’autres récemment mises au point lors des « printemps arabes » [4]. Les États-Unis ne se cachent d’ailleurs pas : ils ont envoyé sur place deux hauts fonctionnaires, Victoria Nuland (adjointe de John Kerry) et John McCain (qui n’est pas seulement sénateur républicain, mais aussi président de l’IRI, la branche républicaine de la NED [5]) pour soutenir les manifestants. À la différence de la Libye et de la Syrie, Washington ne peut pas compter sur place sur des jihadistes pour semer le chaos (hormis les extrémistes Tatars, mais ils ne sont qu’en Crimée). Il a donc été décidé de s’appuyer sur des nazis avec lesquels le département d’État a travaillé contre les Soviétiques et qu’il a organisé en partis politiques depuis l’indépendance.

Le lecteur néophyte peut être choqué d’observer cette alliance entre l’administration Obama et des nazis. Cependant, il doit se souvenir que des nazis ukrainiens ont été publiquement honorés à la Maison-Blanche par le président Reagan, dont Yaroslav Stetsko, Premier ministre ukrainien sous le IIIe Reich, qui devint le chef du Bloc des Nations anti-bolchéviques et l’un des membres de la Ligue anticommuniste mondiale [6]. L’un de ses adjoints, Lev Dobriansky, devint ambassadeur des États-Unis aux Bahamas, tandis que sa fille Paula Dobriansky fut sous-secrétaire d’État pour la démocratie (sic) de l’administration George W. Bush. C’est Madame Dobriansky qui finança durant dix ans des études historiques visant à faire oublier que l’Holodomor, la grande famine qui toucha l’Ukraine en 1932-33, dévasta également la Russie et le Kazakhstan, et à faire croire qu’elle était décidée par Staline pour éliminer le peuple ukrainien [7].

En réalité, Washington, qui avait soutenu le parti nazi allemand jusqu’en 1939 et avait continué à faire des affaires avec l’Allemagne nazie jusqu’à la fin 1941, n’a jamais eu de problèmes moraux avec le nazisme, pas plus qu’il n’en a à soutenir militairement aujourd’hui le jihadisme en Syrie.

Les élites d’Europe occidentale, qui prennent le nazisme pour un prétexte permettant de persécuter des troubles-fêtes —comme on le voit avec la polémique sur la quenelle de Dieudonné M’Bala M’Bala [8]—, ont oublié ce qu’il est en réalité. En 2005, ils fermaient les yeux sur la réhabilitation du nazisme par la présidente de Lettonie, Vaira Vike-Freiberga, comme si cela était sans importance [9]. Sur la simple foi de déclarations en faveur de l’Union européenne et dans leur atlantisme béat, ils soutiennent maintenant leur pire ennemi. La guerre civile pourrait débuter en Ukraine durant les Jeux Olympiques de Sotchi.

Thierry Meyssan
Réseau Voltaire
[1] « Washington et Moscou se livrent bataille en Ukraine », par Emilia Nazarenko et la rédaction, Réseau Voltaire, 1er novembre 2004.
[2] « Des jihadistes assurent le service d’ordre des manifestations à Kiev »,Réseau Voltaire, 4 décembre 2013.
[3] C’est de ce vivier qu’est également issu le leader de la « révolution orange ». Cf. « La biographie cachée du père du président ukrainien »,Réseau Voltaire, 18 avril 2008.
[4] « Le printemps arabe frappe à la porte de l’Europe », par Andrew Korybko, Traduction Gérard Jeannesson, Oriental ReviewRéseau Voltaire, 3 février 2014,
[5] « La NED, vitrine légale de la CIA », par Thierry Meyssan, Odnako, Réseau Voltaire, 6 octobre 2010.
[6] « La Ligue anti-communiste mondiale, une internationale du crime », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 12 mai 2004.
[7] Voir L’Holodomor, nouvel avatar de l’anticommunisme « européen », par le professeur Annie Lacroix-Riz, 2008.
[8] « La Bête Noire de l’establishment français », par Diana Johnstone, Traduction Djazaïri, Counterpunch, Réseau Voltaire, 5 janvier 2014.
[9] « La présidente de la Lettonie réhabilite le nazisme », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 16 mars 2005.

http://www.wikistrike.com/article-apres-la-yougoslavie-l-ukraine-122419184.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Fév - 16:53 (2014)    Sujet du message: LA PRIERE DE MARTHE ROBIN POUR LA FRANCE: UNE NOUVELLE PENTECÔTE Répondre en citant

 



 




P.4
Silent weapons for quiet wars


LA PRIERE DE MARTHE ROBIN POUR LA FRANCE: UNE NOUVELLE PENTECÔTE


La Pentecôte est une fête chrétienne inspirée de la fête juive de Chavouot ou fête des Semaines, et célèbre la descente de l'Esprit Saint sur ceux-ci le cinquantième jour à partir de Pâques. Les premiers disciples de Jésus de Nazareth reçoivent l'Esprit Saint et une inspiration divine dans le Cénacle de Jérusalem, cinquante jours après la Résurrection et dix jours après l'Ascension de celui-ci : des langues de feu se posent sur chacun d'eux. " "Je vous ai dit ces choses pendant que je demeure avec vous. Mais le consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit." Jean 14:25-26 . Mais une "nouvelle Pentecôte" nous est annoncé par P. Peyrous sur le site Zenit, selon la vision de la mystique catholique Marthe Robin aurait fait connaître. Cette "nouvele Pentecôte" est-elle de Dieu ou de Lucifer? Dieu change-t-il ou reste-il le même? Ses lois universelles ont-elles changées ou n'est-ce pas les serviteurs de ce grand usurpateur, qui veulent tenter de tous nous entraîner vers un autre Evangile? Regardons de plus près...




Dès le début du Millénaire, c'est à dire dès la vision en matinée du 12 Septembre 200, une figure démoniaque apparue pendant la phase de combustion des deux tours du WTC, étant "averti" qu'une Pentecôte d'inspiration Satanique surviendrait.
L'article nous décrit pourtant cette Pentecôte comme d'une "Pentecôte d'amour".

Cette "sainte" dit que : 1/ la France passe ou va passer par un creuset, 2/ puis viendra son relèvement, 3/ et elle sera à nouveau la "fille aînée de l'Eglise".

Mais la France est toujours la fille aînée de l'Eglise catholique. Elle n'a jamais cessé de l'être. Je vous l'ai d'ailleurs démontré dans certains documents, ces dernières semaines. Hollande n'est-il pas Chanoine de l'Eglise catholique, tout comme ses prédécesseurs? Mais cette "fille aînée de l'Eglise" , a un rôle important à jouer, surtout en ces temps de la fin, car elle est le tremplin et l'exemple à suivre pour tous les autres pays pour l'avancement de l'agenda final et global de ce règne de terreur et d'esclavage des nations. Bien sûr les ordres viennent des Nations-Unies et des Etats-Unis, mais la France est une roue importante dans cet échiquier mondial, un modèle à suivre pour de nombreux pays. 

Le Vatican, via la France donne donc le signal à toute l'Union Européenne et la Terre entière pour la suite des événements "spirituels".  Nous savons que rien ne se fait ou ne se produit sans que les ordres n'ait été donné par cette Babylone religieuse. Le président Obama et John Kerry nous donne aussi le ton "politiquement" pour l'Amérique, le monde et Israël. Nous voyons que tout est en train de basculer. Ne manque qu'une tragédie de grande ampleur pour tout faire basculer dans la grande noirceur.

Derrière ce "beau message" ou plutôt de cette séduction, venant de Rome, se dessine plutôt un ou des événements de grandes importances pour la révélation de l'homme du péché en tant que Messie et nouveau Sauveur de l'humanité. Tout devrait se faire via une catastrophe de grande  ampleur, sûrement par une guerre nucléaire, que l'on peut aisément appelé : agenda génocidaire pour un monde nouveau.

Le Vatican donne ainsi le coup d'envoi via cette "nouvelle Pentecôte" pour la France et tous les pays de l'Union Européenne et aussi du monde entier. Les Etats-Unis ont été fondés via l'Aigle de l'Angleterre et sont représentés par les ailes de l'Aigle dans les Ecritures. Le Québec, quant à lui, est une des filles de la France et tout le Canada et le Mexique sont associés au Traité de l'Amérique du Nord, formant ainsi la bio-région no.1. L'Angleterre et tous les pays du Commonwealth sont tous sous le contrôle de Rome.  La Terre a été séparé en 10 bio-régions, sous le Club de Rome. Ils sont tous, par le fait même, sous contrôle de Babylone et de la Bête. "Elles avaient sur elles comme roi l’ange de l’abîme, nommé en hébreu Abaddon, et en grec Apollyon". Apocalypse 9:11

Lucifer est donc leur dieu, leur maître, et ils n'ont qu'un seul objectif : accomplir les désirs de leur maître, qui leur a fait croire qu'ils étaient des dieux et qu'ils avaient le pouvoir souverain sur les habitants de la Terre. Ils ne sont en fait que des esclaves qui se sont élevés à cette 4e dimension, qui ont eu part à des secrets défendus et qui sont devenus, par le fait même, possédés par "cette Pentecôte contrefaite". Ils veulent maintenant étendre cette 4e dimension à la Terre entière, en faisant aussi croire aux hommes qu'ils s'élèveront et deviendront des dieux eux-mêmes, alors qu'ils seront spirituellement esclaves de ce grand Satan, qui les aura séduits et qui par la suite les détruira corps et âme pour les entraîner avec lui, dans la grande fournaise de l'enfer.

Cette "nouvelle Pentecôte satanique", d'après moi, sera non seulement pour la France mais globale et aura de grandes implications spirituelles et physiques sur tous ceux qui n'ont pas l'amour de la VERITE. Un faux consolateur avec un autre Evangile répandra sur le monde un autre esprit, une contrefaçon de l'Esprit-Saint de Dieu. Ils seront séduits par les grands miracles de Satan.  Et tous les habitants de la terre l'adoreront, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l'Agneau qui a été immolé. Apocalypse 13:8.

De grands changements donc sont sur le point d'arriver sur le monde. Le Vatican nous donne un signal très clair sur ce qui est sur le point de se produire.

Pour en savoir un peu plus, sur la mystique Marthe Robin, une sainte de Rome, voyez ce site http://www.spiritualite-chretienne.com/au_fil_des_jours/06-02-2011.html et continuez votre recherche sur Google.


Mais pas de "prophéties", insiste le postulateur, le P. Peyrous Rome, 5 février 2014 (Zenit.org) Anita Bourdin



La prière pour la France de Marthe Robin, mystique française catholique, fondatrice des Foyers de Charité (1902-1981), c'est la demande d'une nouvelle Pentecôte, mais pas de « prophétie » tranche le P. Bernard Peyrous, postulateur, recteur des sanctuaires de Paray-le-Monial, dans cet entretien publié par le site officiel sur Marthe Robin.



C'est demain, 6 février, l'anniversaire de sa "naissance au Ciel": elle est en effet décédée il y a 33 ans, le 6 février 1981, à l'âge de 78 ans, après une vie spirituelle intense marquée notamment par les stigmates de la Passion du Christ et une "inédie" - absence d'alimentation - d'une cinquantaine d'années: l'eucharistie était son seul soutien.

« Beaucoup de choses circulent, sur Internet ou ailleurs, dit-il, au sujet de Marthe Robin qui aurait fait des "prophéties" sur la France. Selon ces rumeurs, ces soi-disant « prophéties » s'appliqueraient d'ailleurs à l'époque actuelle. Comme Postulateur de sa Cause de Béatification, j'ai pu consulter l'ensemble des documents et des témoignages concernant sa vie.

Je peux vous assurer qu'on ne peut pas dire que Marthe ait fait une « prophétie » sur l'avenir de la France. Bien sûr, elle avait des opinions sur notre pays. Mais elle a rappelé plusieurs fois qu'elle ne connaissait pas l'avenir. Et surtout qu'elle se plaçait dans une autre perspective concernant le futur... Il vaut la peine d'aller voir ce qu'elle a dit, et de le situer dans l'ensemble de sa vie. Le danger serait de réduire la personnalité de Marthe à un ou deux slogans alors qu'elle est d'une richesse étonnante. On passerait alors à côté de l'essentiel. »


Il précise : « Marthe n'a jamais cherché à prédire l'avenir... encore moins celui de notre pays. Quand elle en parle, elle se place à une toute autre perspective. On le sait bien, tous les sujets l'intéressaient. Au cours de l'un ou l'autre entretien avec ses visiteurs, Marthe a volontiers abordé la situation de la France au point de vue matériel, spirituel, économique ou social. Même si elle évoque le sujet à différentes époques, ses propos reprennent à chaque fois le même schéma : 1/ la France passe ou va passer par un creuset, 2/ puis viendra son relèvement, 3/ et elle sera à nouveau la "fille aînée de l'Eglise". Marthe a tenu ces mêmes propos en 1936 avec le Père Finet, puis pendant la guerre, puis dans les années 1970, et sans doute à d'autres époques encore. Cette observation montre que ces intuitions d'avenir de Marthe sur la France ne se situent pas dans le temps chronologique. Cela pourrait nous faire penser à la façon dont parlaient les prophètes de l'Ancien Testament... »

Pour le P. Peyrous, c’est le sens du mot « prophétie » qui doit être compris : « Si le prophète entrevoit des réalités d'avenir, il est souvent incapable de les situer sur une échelle chronologique et de dire si elles sont immédiates, proches, lointaines ou très lointaines... Un exemple l'illustre chez Marthe avec la « Pentecôte d'amour », que Marthe et le Père Finet ont d'abord attendue dans un futur immédiat, d'une année à l'autre, jusqu'à ce que Marthe comprenne qu'elle ne serait peut-être pas pour tout de suite. Nous tenons là, à notre avis, une clé pour comprendre la perspective de Marthe dans ses "intuitions d'avenir" sur la France. Nous nous égarerions à vouloir à tout prix les appliquer à l'histoire contemporaine. Marthe elle-même s'est peu à peu dégagée de ce schéma, comme le montre l'exemple de la Pentecôte d'amour. Elle s'est alors placée dans une autre perspective : « Sur l'avenir, où on essaie de l'interroger, écrivait Jean Guitton en 1958, on voit bien qu'elle ne cherche pas à prédire... elle se place à une sorte de perspective divine. » Le dialogue que Jean Guitton retranscrit, dans son « Portrait de Marthe Robin » [NDLR : Ed. Grasset, p. 107] permet de mieux comprendre comment cette « perspective divine » oriente sa pensée, son offrande, et sa prière : « Je me souviens lui avoir posé une dernière question : "Marthe, vous parlez d'une Pentecôte d'amour. Comment vous représentez-vous cette Pentecôte d'amour ?". Réponse de Marthe : « Oh ! pas du tout sous une forme extraordinaire. Je la vois comme paisible, comme lente. Je pense qu'elle se fera petit à petit, peu à peu. Je pense même qu'elle a déjà commencé. Quant à l'avenir, vous savez qu'on me prête beaucoup d'idées sur l'avenir. Je ne sais rien, sauf une chose : que l'avenir c'est Jésus. »

"En août 2012, renouant avec une tradition ancienne – en 1638, lorsque Louis XIII avait fait le vœu de consacrer le pays à la Sainte Vierge –, le cardinal André Vingt-Trois avait proposé une prière pour la France le jour de l’Assomption", rappelle le P. Peyrous qui ajoute, à propos de la prière de Marthe Robin pour la France : « Il existe une belle prière de Marthe Robin pour la France, datée du 15 octobre 1943. Elle commence par ces lignes :    « Ô Père, ô mon Dieu, délivrez, sauvez maintenant votre France ; préparez le cœur de ses enfants à la mission qu'ils vont avoir à accomplir pour elle, pour toutes les autres nations, pour l’Église tout entière. (...) » Vous pourrez retrouver le texte intégral sur le site internet officiel www.martherobin.com Au cœur de sa prière et de son offrande, Marthe demande surtout pour la France et pour le monde une vie nouvelle, une effusion de l'Esprit d'amour, la grâce d'une vie divine, d'une vie d'amour, d'une « nouvelle Pentecôte». »

( 5 février 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/la-priere-de-marthe-robin-pour-la-france-u…




Dernière édition par maria le Sam 8 Fév - 00:48 (2014); édité 3 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Fév - 22:03 (2014)    Sujet du message: REVENU CANADA ENQUËTE SUR SEPT GROUPES ECOLOGISTES Répondre en citant



REVENU CANADA ENQUËTE SUR SEPT GROUPES ECOLOGISTES


  Manifestation contre les sables bitumineux à Ottawa

L'Agence du revenu du Canada mène des vérifications comptables sur sept des groupes environnementaux les plus connus, ce qui est dénoncé comme une guerre lancée contre eux.

Radio-Canada a appris que Revenu Canada enquêtait sur la Fondation David Suzuki, la Fondation Pembina, Équiterre, Tides Canada,  Ecology Action Centre, West Coast Environmental Law et Environmental Defence. L'Agence cherche à savoir si les sept organismes sans but lucratif (OSBL) respectaient les règles qui limitent le financement d'activités politiques.

-----

Qui contrôlent tous ses groupes?

Toujours le Vatican via l'organisation catholique CARITAS. Cette vaste organisation d'ONG contrôle tout et tous. Pendant des années, ils ont pu ainsi collecter les noms, adresses, les causes dont les personnes sont associées, leurs intentions, etc. Maintenant; cette même organisation se retourne contre eux tous avec l'aide des lois passées au niveau local. Les environnementaux sont aujourd'hui considéré comme des terroristes. Et c'est comme cela dans tous les domaines. Dans ce nouveau monde qui prend place, oser confronter les aristocrates des temps modernes, ces dieux de ce monde et manifester pour une justice sociale est aujourd'hui devenu un crime punissable par la loi. De plus en plus, nous voyons LES gouvernements commencer à faire la guerre contre tous les groupes. Guerre silencieuse qui dure depuis des années et dont ces dieux ne se cachent plus pour montrer leur vrai visage. En faisant une simple recherche de chacun de ses groupes avec le mot Caritas, vous arrivez à ceci. Vous avez encore des doutes sur qui dirige tous ces groupes?
Le Canada via Revenu Canada va maintenant partir après les nombreuses personnes associées à l'environnement sous le couvert que les groupes pourraient avoir dépassé les limites. La tête du serpent qui se mord la queue. Des milliards de personne sont prises dans ce piège car elles ont fait confiance à ces entités qui les gouvernent et qui les mènent en bateau pour achever leur destruction. Remarquez que plusieurs de ces organismes travaillent pour le système de santé. Est-ce pour mieux se camoufler?
la Fondation David Suzuki :
Conseil d'administration - Port Metro Vancouver
www.portmetrovancouver.com/fr/about/corporate/boardofdirectors.aspx‎
... et membre de la David Suzuki Foundation National Business Advisory Council. ... Regional Airports Authority, et il siège au conseil du Caritas Health Group, ...

-----

Foundation paper -
www.linguee.fr/anglais-francais/traduction/foundation+paper.html‎
A summary of the Pembina/David Suzuki Foundation paper ... Résumé du rapport de l'Institut Pembina et de la Fondation David Suzuki ... caritas-europa.org.

-----

Équiterre

engage towards - Traduction française – Linguee
www.linguee.fr/anglais-francais/traduction/engage+towards.html‎
developmental activities to combat poverty, Caritas Ile Maurice decided in May .... the "Changing the World, One Step at a Time" campaign put forth by Équiterre.

-----

Tides Canada
Nos Bénéficiaires de Subventions | Grand Challenges Canada - Part 7
www.grandchallenges.ca/nos-beneficiaires/page/7/‎
... Botanical Extracts EPZ Limited, Caritas Rwanda, Catholic Organization for ... Société d'initiatives Tides Canada, Summit Pharmaceauticals Limited, svds ...

------

Ecology Action Centre




Director of Action - Traduction française – Linguee


www.linguee.fr/anglais-francais/traduction/director+of+action.html‎
Maggy is the Internal Director of the Ecology Action Centre (EAC), ... Poverty Action Group (from the United Kingdom), and a representative of Caritas Europe.

-----

West Coast Environmental Law



Dree Thomson-Diamond, ACFRE BUSINESS ... - DTD Consulting
www.dtdconsulting.ca/.../dreeThomsonDiamond_resu...‎Traduire cette page
Caritas/Covenant Health ... West Coast Environmental Law ... Faculties of Law and Engineering to assist with establishing development and communication.

-----

Environmental Defence








  1. SkinMedica Environmental Defense Sunscreen SPF 50+. This innovative ...


  2. Caritas accepting donations towards Cyclone Nargis | Scoop News
    www.scoop.co.nz › PoliticsTraduire cette page
    8 mai 2008 - Catholic humanitarian agency Caritas Aotearoa New Zealand is ... response plan; Environmental Defence Society - EDS questions EPA role in ...



-----




En vertu de la loi, les OSBL ont le droit d'utiliser un maximum de 10 % de leurs ressources pour des activités politiques. Si Revenu Canada juge que les groupes ont dépassé les limites, leur statut en tant qu'OSBL pourrait être révoqué, ce qui causerait leur fermeture de facto, disent ces groupes.

CBC a pu confirmer qu'au moins un groupe, Environmental Defence, a reçu son rapport de Revenu Canada et a interjeté appel. Selon des sources, le rapport menaçait de révoquer le statut d'OSBL d'Environmental Defence. Pour un autre groupe, West Coast Environmental Law, des vérificateurs d'Ottawa sont allés prêter main-forte à l'équipe locale de Revenu Canada à Vancouver.

La plupart des groupes contrôlés n'ont pas voulu s'exprimer publiquement, mais selon des sources, leurs directeurs généraux discutent régulièrement, au téléphone, d'une riposte groupée au gouvernement.

Devoir fermer, puis contester

Le ministre des Finances du Canada, Jim Flaherty, a signalé dans son budget de 2012 que les activités politiques des organismes sans but lucratif seraient étroitement surveillées et qu'il allouait 8 millions de dollars à la surveillance. Les organismes environnementaux croient qu'ils sont la cible d'un gouvernement qui veut les faire taire.

« Nous sommes préoccupés par ce qui semble être une augmentation des vérifications comptables des activités politiques, en particulier, des organismes environnementaux », confirme Michel Lauzière, président d'Imagine Canada, une organisation qui fait la promotion des OSBL.

« C'est une guerre contre le secteur », déclare pour sa part le directeur général du groupe environnemental Sierra Club Canada, John Bennett. Son groupe ne fait pas encore l'objet d'un audit, mais il se dit prêt à l'éventualité.

À LIRE : Des environnementalistes espionnés par le SCRS et la GRC?

M. Bennett en a particulièrement contre des règles qui semblent mouvantes. La loi stipule que les OSBL ne peuvent investir plus de 10 % de leurs ressources dans des activités politiques, mais les lignes directrices disent que les activités ne doivent pas être partisanes. Le ministre Flaherty a déclaré en décembre qu'il envisageait de changer les règles.
« Nous n'arrivons plus à savoir les règles du jeu. Le problème, c'est que le gouvernement a donné le pouvoir à Revenu Canada de vous obliger à fermer boutique. Ensuite, si vous voulez vous plaindre, vous devez aller devant les tribunaux. » — John Bennett

Plaintes contre les écologistes

Le gouvernement insiste pour dire qu'il ne cible pas certains OSBL en particulier et ne donne pas l'ordre à Revenu Canada de le faire. Ce sont les vérificateurs qui décident seuls qui doit être contrôlé. L'Agence peut lancer une enquête selon un choix aléatoire, parce qu'elle fait un suivi sur un OSBL déjà contrôlé par le passé, ou sur la base d'une plainte.

C'est pour cette dernière raison que le PDG de Tides Canada croît que son organisation fait l'objet d'un audit. Ross McMillan évoque des plaintes déposées jadis par Ethical Oil contre Tides Canada, la Fondation David Suzuki et Environmental Defence. Ethical Oil est un OSBL qui encourage les gens à défendre l'exploitation des sables bitumineux de l'Alberta. Il a été fondé par Alykhan Velshi, actuellement directeur de la gestion des enjeux du bureau du premier ministre.

Les groupes environnementaux croient qu'Ethical Oil est financé par l'industrie du gaz et du pétrole pour miner leur travail. Radio-Canada a demandé à Ethical Oil de révéler la liste de ses donateurs, mais elle n'a pas encore remis de liste détaillée.

Tous les groupes contrôlés annoncent qu'ils surveilleront le budget fédéral de mardi prochain pour connaître les nouvelles règles les concernant.  

http://ici.radio-canada.ca/regions/alberta/2014/02/07/001-verifications-revenu-canada-sept-groupes-ecologistes.shtml


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Sam 8 Fév - 01:53 (2014)    Sujet du message: 'JOHN KERRY IS LIVING IN A WORLD OF HIS OWN' Répondre en citant

'JOHN KERRY IS LIVING IN A WORLD OF HIS OWN'

Wife of stabbing victim horrified after US Sec. of State claims no Israelis were killed by terrorism last year.

By Maayana Miskin and Ari Soffer
First Publish: 2/6/2014, 11:05 AM


John Kerry speaks at the annual Munich Security Conference
Reuters
Look like a clone or a robot

United States Secretary of State John Kerry has triggered an uproar in Israel yet again with remarks to the foreign press, this time for a claim that no Israelis were murdered by Palestinian terrorists in 2013.

Speaking in Germany, and echoing previous threats, Kerry once again warned of catastrophic results if Israel did not a US-sponsored peace deal.

He claimed that in Israel, "there’s [only] a momentary peace. Last year, not one Israeli was killed by a Palestinian from the West Bank."

"This year, unfortunately, there’s been an uptick in some violence,” he added, but warned that “the fact is the status quo will change if there is failure."

In fact, several Israelis were murdered in terrorist attacks in Judea and Samaria in 2013. The widow of one of them – 31-year-old Evyatar Borovsky – expressed hurt at Kerry’s remarks.

Kerry’s remarks reflect American apathy to Israel’s security and a distinct disconnect from the realities on the ground, Tsofia Borovsky accused, speaking to the Washington Free Beacon.

"I don’t even believe that Obama even knows there was a murder or anything," she said. "I’m not sure they actually know, that the American government knows what’s happening in Israel, that people are being murdered."

It has been less than a year since Evyatar was murdered, she noted. "Everyone here… is feeling it because terrorism is actually rising," she said. Indeed, a report from the Shin Bet (General Security Service) revealed a significant increase in the number of terrorist attacks in Judea and Samaria in 2013.

"The Americans are supposed to be our best friends, but are actually working against us and putting our backs to the wall," she accused.

Kerry is "living on a planet of his own," she said.

Five Israelis were murdered by terrorists in Judea and Samaria in 2013. In addition to actor and father-of-five Evyatar, terrorists killed retired IDF officer Seraya Ofer, young soldiers Tomer Hazan and Eden Attias, who was stabbed to death on a bus as he slept, and Gabriel Kobi.

There were also several near-fatal attacks throughout the year, including a rock attack that left a 2-year-old girl fighting for her life, and an attack north of Jerusalem in which a terrorist shot a nine-year-old girl in the neck.

Even the relatively low death count was not for a lack of trying. Israeli security forces thwarted dozens of attacks last year; only yesterday it was revealed that the Shin Bet security forces had foiled a mass-casualty attack in Jerusalem planned for last December. 

Borovsky added that in spite of the violence, Israelis living in Judea and Samaria just "want to live peacefully with whoever wants to accept us. We hope for good and better days."

And she was not the only Israeli victim of terrorism to lash out at the erroneous remarks.

Arnold Roth, whose 15-year-old daughter Malki was murdered in a suicide bombing in a Jerusalem pizza shop, called it "an important statement that sums up the scale of human loss in numeric form and baldly asserts it didn’t occur."

"He may not realize even now he did that, and he surely won’t lose sleep over it," Roth wrote on his blog, This Ongoing War. "But it’s distressing that a Secretary of State, with the resources that come with the job, doesn’t check. What does that tell us about the humanity that he invests in such matters?"

State Department officials who responded to the Free Beacon report defended Kerry by saying that he had meant to refer to 2012, not 2013.

However, that answer didn't quite solve the problem either. While it is true that no Israelis were murdered by terrorists in Judea and Samaria in 2012, the overall number of Israelis murdered by terrorists that year was actually higher than in 2013, due to a larger number of fatal attacks elsewhere in the country. There were also several attacks targeting Israelis overseas in 2012.

In addition, the 2012 data did not reflect the "momentary peace" claimed by Kerry even within Judea and Samaria alone: 2012 saw a significant increase in the number of terrorist attacks in Judea and Samaria, however, attackers were less successful in causing fatal injury.

http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/177161



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Sam 8 Fév - 13:29 (2014)    Sujet du message: 1000 MAISONS BRÛLEES PAR LES FORCES DE POLICE, AU KENYA Répondre en citant

1000 MAISONS BRÛLEES PAR LES FORCES DE POLICE, AU KENYA

Agenda 21 : Abolir le droit à la propriété et s'emparer des terres des citoyens.  Jihadistes, groupes nazis ou force de police, l'agenda est le même par ces grands seigneurs de la guerre. S'emparer de toutes les richesses de la Terre.

Le Jeudi 6 février 2014 20h39, Allison Johnson - Avaaz.org <avaaz@avaaz.org> a écrit :


Chères, amies, chers amies,

 


Des forces de police lourdement armées viennent d'incendier et détruire 1000 maisons pour forcer des familles indigèes kényanes à quitter leur forêt. La Banque Mondiale a donné des millions à la police forestière mais ne bouge pas. Si nous sommes suffisamment nombreux à relayer et soutenir l'appel à l'aide de ces familles, nous pouvons forcer la Banque Mondiale à intervenir auprès du gouvernement pour stopper ces accaparements de terre.




Des forces de police lourdement armées viennent d’incendier 1000 maisons pour expulser les familles indigènes des forêts kenyanes où elles vivaient depuis des siècles. Ce peuple désespéré a besoin de notre aide pour sauver ses maisons – ainsi que la forêt –  avant qu’elles ne soient détruites pour toujours.

La Banque mondiale a dépensé des millions d’euros issus de nos impôts pour former les forces de police kenyanes, qui annihilent cette ancienne communauté. Dans le même temps, alors que de nouveaux financements sont en jeu cette année, la Banque a une immense influence sur le gouvernement. Jusqu’ici la Banque est restée muette, mais si nous sommes assez nombreux à relayer cet appel à l’aide, nous pouvons l’obliger à arrêter ces horreurs.

Le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim explique qu’il veut changer la Banque. Faisons-lui tenir ses promesses en lui demandant de convaincre le gouvernement kenyan d’arrêter ces accaparements de terres d’une brutalité rare et de s'engager à respecter les droits fondamentaux pour obtenir de nouvelles subventions. Lorsque nous serons des millions à avoir signé, nous attirerons son attention en lui montrant les maisons en flammes juste devant le siège de la Banque à Washington. Ajoutez votre nom maintenant:

http://www.avaaz.org/fr/stop_the_forced_evictions_loc/?bnDZQdb&v=35469

Les Sengwer vivent dans la majestueuse forêt d’Embobut depuis des siècles et ils sont protégés par des dispositions spéciales dans la Constitution kenyane et en droit international. Ils ont déjà remporté un procès pour arrêter les expulsions, mais le gouvernement fait la sourde oreille et prétend qu’ils doivent quitter la forêt afin de protéger les sources d’eau pour les villes environnantes. Les Sengwer pensent que la forêt sera bientôt vendue.

La Banque a soutenu de nombreuses et impressionnantes initiatives par le passé, mais depuis trop longtemps, elle préfère faire porter le chapeau aux pays et aux entreprises qu’elle finance lorsque ses projets destructeurs chassent des peuples de leurs terres. Mais les choses changent. Grâce à une mobilisation efficace, la Banque s’est retirée de projets qui prévoyaient d’expulser 30 000 Cambodgiens de leurs maisons pendant un an. Et elle a admis avoir agi contre sa propre éthique en finançant une entreprise hondurienne d’huile de palme, accusée d’expulsions violentes et d’assassinats. La Banque enquête désormais sur le scandale des Sengwer, mais tout va bien trop lentement pour sauver les habitants de l’immémoriale forêt kenyane.

Le Congrès américain vient tout juste d’appeler la Banque à mettre fin à ces expulsions sous peine de perdre les financements états-uniens. C’est le moment rêvé pour arrêter cette confiscation de terres au Kenya et faire en sorte que l’institution prenne les droits humains au sérieux. Signez maintenant – lorsque nous serons un million à avoir signé, nous remettrons notre message directement au Président Jim Yong Kim:


http://www.avaaz.org/fr/stop_the_forced_evictions_loc/?bnDZQdb&v=35469

Lorsque le gouvernement tanzanien a lancé un programme qui allait expulser des milliers de familles Maasai pour construire une réserve de chasse, près de deux millions de membres d’Avaaz ont soutenu les Maasai. Nous avons poursuivi cette campagne pendant plus d’un an, jusqu’à ce que le premier ministre les autorise à rester, et nous avons enfin obtenu la victoire après 20 ans de lutte sur le terrain. Les Maasai nous disent qu’ils n’auraient jamais réussi sans nous. Gagnons à nouveau ensemble, pour les Sengwer.

Avec espoir.

Allison, Alex, Joseph, Emilie, Alice, Sayeeda, Ricken et toute l’équipe d’Avaaz

Pour en savoir plus :

Kenya : La tribu sengwer menacée d’expulsion au nom de la conservation (Survival France)
http://www.survivalfrance.org/actu/9878

Un expert de l’ONU exhorte le Kenya à respecter les droits d’autochtones menacés d’expulsion (ONU)
http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp/storyF.asp?NewsID=31814&Cr=aut…

Au Kenya, la soif de terres alimente les violences (L’Humanité)
http://www.humanite.fr/node/56220

Kenyan families flee Embobut forest to avoid forced evictions by police (The Guardian) (en anglais)
http://www.theguardian.com/global-development/2014/jan/07/kenya-embobut-for…

U.S. pushes for outside oversight of World Bank (Washington Post) (en anglais)
http://www.washingtonpost.com/business/economy/us-pushes-for-outside-oversi…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Dim 9 Fév - 01:19 (2014)    Sujet du message: URGENT ! ARTICLE DOCUMENTE : LES PUISSANCES OCCIDENTALES FOMENTENT UN COUP D'ETAT NEO-NAZI EN UKRAINE! Répondre en citant

RUMEUR DE GUERRE

URGENT ! ARTICLE DOCUMENTE : LES PUISSANCES OCCIDENTALES FOMENTENT UN COUP D'ETAT NEO-NAZI EN UKRAINE!

Voici l'article qui rétablit la vérité vraie... Pour les images, voyez le lien source... Amicalement, Vic.

Source : http://www.solidariteetprogres.org/orientation-strategique-47/ukraine-coup-…
 
LES PUISSANCES OCCIDENTALES FOMENTENT UN COUP D4ETAT NEO-NAZI EN UKRAINE

 
vendredi 7 février 2014
 
Ce document, élaboré par une équipe de journalistes d’enquête de l’Executive Intelligence Review (EIR), présente un certain nombre de faits troublants sur la véritable nature de l’opposition ukrainienne et ceux qui la soutiennent. A mettre entre toutes les mains.

Les puissances occidentales – l’UE et l’administration Obama en tête – promeuvent un changement de régime en Ukraine en soutenant un coup d’Etat fomenté par des néo-nazis. Si cette entreprise aboutit, les conséquences s’en feront ressentir bien au-delà des frontières de l’Ukraine et des pays limitrophes.

Pour la Russie, ce coup d’Etat constituerait un véritable casus belli, dans un contexte où l’OTAN étend son bouclier antimissile en Europe centrale et adopte une doctrine de « frappe globale soudaine », en partant du principe que les Etats-Unis peuvent préempter, avec une première frappe surprise, toute riposte nucléaire de la part de la Russie et de la Chine.

Les évènements d’Ukraine constituent l’étincelle potentielle d’une guerre généralisée, pouvant conduire à un affrontement fatal à la survie de l’humanité. Lors de la Conférence internationale sur les questions de défense qui s’est tenue à Munich début février, on a assisté à un échange très vif entre le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, accusant la Russie de se livrer à une « rhétorique belliqueuse », et le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, qui lui rétorqua que le bouclier antimissile européen visait à doter l’OTAN d’une capacité de première frappe contre la Russie. Dans ses remarques informelles à Munich, comme lors de son intervention au Forum économique mondial de Davos en Suisse, la semaine précédente, Lavrov accusa également les gouvernements européens de soutenir des organisations composées de terroristes néo-nazis, engagés à mettre l’Ukraine sous contrôle de l’UE et de la Troïka afin de renforcer l’encerclement de la Russie par l’OTAN. Au regard de la situation, les déclarations de Lavrov paraissent bien modérées.

Les hooligans nazis en première ligne

Dès que le président Victor Ianoukovitch eut annoncé, le 21 novembre 2013, que l’Ukraine annulait son projet d’Accord d’association avec l’Union européenne, l’OUN-B (la mouvance ultranationaliste de Stepan Bandera composée d’anciens collaborateurs avec le régime nazi, et leurs héritiers soutenus par l’Occident), ont lancé une campagne de provocations visant non seulement à provoquer la chute du gouvernement Mykola Azarov, mais à renverser le président démocratiquement élu, Viktor Ianoukovitch.

Le « partenariat oriental » proposé par l’UE avait été initié en décembre 2008 par Carl Bildt et Radek Sikorski, les ministres des Affaires étrangères suédois et polonais, à la veille de l’affrontement militaire géorgien avec la Russie en Ossétie du sud. Cette initiative concerne six anciennes républiques soviétiques : trois dans le Caucase (Arménie, Azerbaïdjan et Géorgie) et trois dans la partie orientale de l’Europe centrale (Biélorussie, Moldavie et Ukraine). L’idée n’est pas d’en faire des membres à part entière de l’UE, mais de les attirer dans son giron par de prétendus Accords d’association (AA), fondés sur un libre-échange complet et approfondi (Deep and comprehensive Free Trade Agreement).

La cible principale est l’Ukraine. S’il était signé, l’Accord d’association négocié avec ce pays entraînerait le démantèlement de son secteur industriel et mettrait fin à ses échanges commerciaux avec la Russie (qui fermerait son marché avec l’Ukraine, afin d’empêcher qu’il ne soit inondé par son intermédiaire). De plus, les acteurs du marché européen pourraient mettre la main sur ses exportations agricoles et de matières premières. L’Ukraine se verrait imposer un régime d’austérité mortifère, identique à celui auquel les pays de la Méditerranée ont été soumis en échange d’un renflouement par la Troïka.

De plus, l’Accord d’association inclut une « convergence » obligatoire dans le domaine de la sécurité et l’intégration aux systèmes de défense européens. Dans ces conditions, les accords à long terme avec la Russie pour l’accès aux ports cruciaux de la mer Noire en Crimée auraient été enterrés, concédant finalement à l’OTAN des bases avancées près de la frontière russe.
Tandis que certains rapports occidentaux prennent fait et cause pour les manifestations sur la place de l’Indépendance de Kiev (Maidan Nezalezhnesti, ou Euromaidan comme on l’appelle maintenant), les présentant comme étant, à l’origine, pacifiques, la réalité est que, dès le départ, elles incluaient des néo-nazis patentés, des hooligans d’extrême-droite issus du football et des « Afghantsi », c’est-à-dire des vétérans des guerres d’Afghanistan, de Tchétchénie et de Géorgie.

Selon le parlementaire ukrainien Oleh Tsaryov, 350 Ukrainiens sont rentrés au pays après un séjour en Syrie en janvier 2014, au sein de groupes liés à Al-Qaïda, tels que le Front al-Nosra et l’Etat islamique en Irak et au levant (EIIL). Déjà, lors du dernier week-end de novembre 2013, des émeutiers armés de cocktails molotov s’étaient emparés du bureau du maire de Kiev pour en faire leur « quartier général révolutionnaire »


Le député Oleh Tyahnybok, leader du parti d’extrême-droite Union panukrainienne « Liberté » (Svoboda).


Des manifestants du parti d’opposition Svoboda, anciennement appelé les Nationaux-socialistes, défilent sous le drapeau rouge et noir de l’OUN-B, les collaborateurs nazis qui exterminèrent les juifs et les Polonais dans le cadre de la machine de guerre nazie, appliquant leurs propres idées radicales de pureté ethnique au cours de la Deuxième Guerre mondiale.

Le mot d’ordre de Svoboda, « l’Ukraine aux Ukrainiens », était le cri de bataille de Bandera au cours de la période de collaboration de l’OUN-B avec Hitler, suite à l’invasion nazie de l’Union soviétique. C’est avec cette devise que des exécutions massives et des actes de purification ethnique ont été perpétrés par les combattants fascistes de Bandera.

Selon des sources ukrainiennes, le Parti Svoboda a organisé des camps d’entraînement paramilitaires au cours de l’été 2013 – plusieurs mois avant que le président Ianoukovitch ne prenne la décision de rejeter l’Accord d’association avec l’Union européenne.
 
Le secrétaire d’Etat-adjoint américain pour les Affaires européennes et eurasiennes, Victoria Nuland à Kiev le décembre 2013. Épouse du néo-conservateur Robert Kagan, auteur de la fameuse doctrine du Nouveau siècle américain, elle était l’ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’OTAN. A ce titre, au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, elle évoqua l’article 5 de l’OTAN pour exiger que l’ensemble des membres de l’Alliance se soumettent à la guerre au terrorisme décrétée par l’Administration Bush/Cheney. Ici, visiblement confuse, elle offre un panier repas à un vigile chargé de protéger un bâtiment officiel...

La nature néo-nazie, raciste et antisémite de Svoboda n’a pas découragé les diplomates occidentaux (y compris le secrétaire d’Etat-adjoint pour les Affaires européennes et eurasiennes, Victoria Nuland) de rencontrer publiquement le dirigeant du parti, Oleh Tiahnybok, expulsé du mouvement Notre Ukraine en 2004 en raison de ses discours dénonçant « les moscovites et les juifs » en termes offensants et désobligeants.


Le sénateur américain John McCain (à droite) lors d’une rencontre avec des dirigeants de l’opposition ukrainiennes, dont le dirigeant du parti fasciste et anti-sémite Svoboda (troisième à partir de gauche).
Le mouvement fasciste de Bandera a été ouvertement relancé depuis la « Révolution orange » de 2004, lorsque Viktor Iouchtchenko a été placé à la présidence du pays grâce à une campagne de rue généreusement financée par des intérêts étrangers, telles l’International Renaissance Foundation de George Soros et deux mille autres organisations non gouvernementales venues d’Europe et d’Amérique, et ce, après avoir été officiellement déclaré perdant, d’une courte marge, de l’élection présidentielle face à Viktor Ianoukovitch.
Le 22 janvier 2010, l’une des dernières décisions de Iouchtchenko en tant que président, après avoir sévèrement échoué dans sa tentative de réélection face à Ianoukovitch, a été de nommer Stepan Bandera « Héros de l’Ukraine », une distinction honorifique de haut niveau.
Selon certaines dépêches de presse, la deuxième femme de Iouchtchenko, Kateryna Choumachenko, était elle-même membre du mouvement des jeunes banderistes à Chicago, où elle est née. Au cours des années 1980, elle a dirigé le bureau de Washington de l’Ukrainian Congress Committee of America (à un moment où l’influence de l’OUN-B était grande, selon l’Encyclopédie internet d’Ukraine), ainsi que le National Captive Nations Committee, avant de rejoindre le Bureau du département d’Etat pour les Droits de l’Homme.
En janvier 2011, le président Ianoukovitch a annoncé que le statut de Héros de l’Ukraine accordé à Bandera serait officiellement révoqué.
L’OUN-B : un peu d’histoire
L’héritage laissé par l’OUN de Bandera est essentiel pour comprendre la nature de l’insurrection armée actuellement à l’œuvre en Ukraine. L’Organisation des nationalistes ukrainiens a été fondée en 1929, et en l’espace de quatre années, Bandera en est devenu le chef.
 
Stepan Bandera (1909-1959), l’un des fondateurs de l’Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA) et dirigeant de l’Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN).
En 1934, lui et d’autres dirigeants de l’OUN ont été arrêtés pour l’assassinat de Bronislaw Pieracki, le ministre de l’Intérieur polonais. Libéré de prison en 1938, Bandera entra immédiatement en liaison avec le Quartier général de l’Occupation allemande, recevant des fonds et organisant des séances d’entraînement avec l’Abwehr pour 800 de ses commandos paramilitaires.

Lors de l’invasion nazie de l’Union soviétique, en 1941, les forces de Bandera se composaient d’au moins 7000 combattants, organisés en « groupes mobiles » et travaillant en coordination avec les forces allemandes. Bandera a reçu 2,5 millions de marks pour mener ses opérations subversives en Union soviétique. Après avoir proclamé l’existence d’un Etat ukrainien indépendant sous sa direction en 1941, Bandera fut arrêté et envoyé à Berlin. Il resta toutefois en contact avec les nazis et ses « groupes mobiles » furent approvisionnés et purent bénéficier d’une couverture aérienne allemande tout au long de la guerre.

En 1943, l’OUN-B entreprit une campagne d’extermination de masse de Polonais et de juifs, tuant quelque 70 000 civils, selon les estimations, au cours du seul été de cette année-là. Même si Bandera dirigeait encore les opérations de l’OUN-B depuis Berlin, le programme de nettoyage ethnique était dirigé par Mykola Lebed, le chef du Sluzhba Bespeki, la police secrète de l’OUN-B.

En mai 1941, lors d’une réunion de l’OUN à Cracovie, l’organisation émit un document intitulé « La lutte et les actions de l’OUN pendant la guerre », où l’on affirmait que « les Moscalis, les Polonais et les Juifs nous sont hostiles et doivent être exterminés dans cette lutte ». (« Moscali » est, en jargon ukrainien, un terme péjoratif pour dire « moscovite » ou « russe ».)

Avec la défaite des nazis et la fin de la guerre sur le front européen, Bandera et plusieurs dirigeants de l’OUN-B se retrouvèrent dans des camps pour personnes déplacées en Allemagne et en Europe centrale.

Selon Stephen Dorrill, auteur du livre de référence sur le MI-6, MI-6 : Inside the Covert World of Her Majesty’s Secret Intelligence Service, Bandera fut recruté en avril 1948 par les services secrets britanniques. La liaison fut arrangée par Gerhard von Mende, un ancien nazi de haut niveau qui dirigeait la Division caucasienne du ministère du Reich pour les Territoires orientaux occupés (Ostministerium). Von Mende avait recruté des musulmans du Caucase et d’Asie centrale pour combattre aux côtés des nazis lors de l’invasion de l’Union soviétique.

A la fin de la Deuxième Guerre mondiale, il travailla pour les Britanniques à travers une société écran, Research Service on Eastern Europe, une agence qui recrutait en grande majorité des rebelles musulmans à l’intérieur de l’Union soviétique. Cet ancien dignitaire nazi joua un rôle déterminant dans la mise en place d’une plate-forme d’opérations des Frères islamiques à Munich et à Genève.
Grâce à von Mende, le MI-6 entraîna des agents de l’OUN-B qui étaient ensuite envoyés en Union soviétique pour y commettre des actes de sabotage et des assassinats entre 1949 et 1950. Un rapport du MI-6 de 1954 fait l’éloge de Bandera en tant qu’« agent professionnel muni d’une expérience terroriste et de notions impitoyables concernant les règles du jeu ».

En mars 1956, Bandera se retrouva au service de l’équivalent allemand de la CIA, la BND, alors dirigée par le général Reinhardt Gehlen, le chef des services de renseignement militaire pour le front oriental pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Ici encore, von Mende fut l’un de ses parrains et protecteurs. En 1959, Bandera fut assassiné par le KGB en Allemagne de l’Ouest.

Le tueur le plus accompli de l’OUN-B, Mykola Lebed, qui dirigeait sur le terrain la police secrète du groupe, eut une carrière encore plus brillante après la guerre. Il fut recruté par le U.S. Army’s Counterintelligence Corps (CIC) en décembre 1946 et dès 1948, commença à travailler pour la CIA. Il recruta ensuite les agents de l’OUN-B qui n’avaient pas suivi Bandera au MI-6 et participa à de nombreux programmes de sabotage derrière le Rideau de fer, incluant l’« Opération Cartel » et l’« Opération aérodynamique ».

Lebed fut ensuite envoyé à New York, où il établit une société écran pour le compte de la CIA, Prolog Research Corporation, sous le contrôle de Frank Wisner, qui dirigeait au cours des années 50 le Directoire des projets de la CIA. Prolog fut actif jusqu’au cours des années 1990, après avoir obtenu un fort soutien de la part de Zbigniew Brzezinski qui était alors le conseiller du président Jimmy Carter en matière de sécurité nationale. En 1985, le département de la Justice ouvrit une enquête sur le rôle de Lebed dans le génocide en Pologne et en Ukraine au cours de la Deuxième Guerre mondiale, mais la CIA fit de l’obstruction et l’enquête fut étouffée.

Néanmoins, en 2010, après la publication de milliers de pages d’archives sur la Guerre, les Archives nationales publièrent un document intitulé Hitler’s Shadow : Nazi War Criminals, U.S. Intelligence, and the Cold War, par Richard Breitman et Norman Goda, qui incluait un compte-rendu détaillé sur la collaboration de Bandera et Lebed avec les nazis et leur rôle dans les exécutions de masse de juifs et de Polonais. C’est cet héritage laissé par Bandera et Lebed, et les réseaux mis en place dans la période d’après-guerre, qui sont aujourd’hui au cœur des événements en Ukraine.

Que la vérité éclate


Le 25 janvier 2014, vingt-neuf dirigeants d’organisations politiques et religieuses ainsi que de la société civile, dont l’ancienne candidate présidentielle et parlementaire Natalia Vitrenko, ont adressé une lettre ouverte aux Nations unies et aux dirigeants de l’UE et des Etats-Unis, blâmant le soutien occidental à la campagne néo-nazie visant à fomenter un coup d’Etat contre un gouvernement légitimé par les urnes.
 
Catherine Ashton, au nom de l’UE, a rencontré l’opposition ukrainienne. A gauche, Oleh Tyahnybok le député du parti néo-nazi Svoboda.

Cette lettre affirme notamment : « Vous devriez comprendre qu’en soutenant cette guérilla en Ukraine, en octroyant à leurs auteurs le statut d’"activistes d’Euromaidan" participant à des actions prétendument pacifistes, vous protégez et encouragez directement des mouvements néo-nazis et néo-fascistes. (...) Aucun de ces opposants (Yatsenyuk, Klitschko et Tyahnybok) ne cache qu’il se situe dans la continuité de l’idéologie et des pratiques de l’OUN-UPA. Partout où se rendent les gens de l’Euromaidan en Ukraine, ils répandent, outre les slogans mentionnés ci-dessous, des symboles néo-nazis et racistes. »
 
Des manifestants de l’Euromaiden brandissant le portrait de Stepan Bandera.

« Le caractère néo-nazi de l’Euromaidan se trouve confirmé par le fait qu’ils exhibent constamment les portraits de Bandera et Shukhevych, deux tortionnaires sanguinaires qui ont commis des crimes contre notre peuple et furent des agents de l’Abwehr ».

La lettre ouverte interpelle les dirigeants occidentaux :
L’ONU, l’UE et les Etats-Unis ont-ils cessé de reconnaître la charte et le verdict du tribunal international de Nuremberg sur les crimes de guerre pour lesquels les hitlériens et leurs sbires furent jugés et condamnés ? Les droits de l’homme n’ont-ils plus aucune valeur pour les pays de l’UE et la communauté mondiale ? La dévotion des nationalistes ukrainiens pour Hitler et le massacre de civils sont-ils maintenant considérés comme une forme de démocratie ?

Ce n’est que récemment, lorsque des scènes de violence perpétrée par des manifestants armés ont émergé du brouillard de la propagande, que les médias occidentaux ont évoqué le caractère néo-nazi de la déstabilisation en cours.

Sous le titre : « Des nervis d’extrême-droite détournent l’insurrection pour la liberté en Ukraine », le Time Magazine du 28 janvier fait un gros plan sur le groupuscule Spilna Sprava (« Cause commune », dont les initiales en ukrainien sont « SS »), au centre des insurrections. Le lendemain, le Guardian britannique titrait : « En Ukraine, les fascistes, les oligarques et l’élargissement occidental sont au cœur de la crise », avec en sous-titre : « L’histoire qu’on nous raconte sur les manifestations paralysant Kiev n’a qu’un lointain rapport avec la réalité. »

Seumas Milne, du Guardian, précise à son tour :

Vous n’auriez jamais pu apprendre par la grande presse que des nationalistes d’extrême-droite et des fascistes sont au cœur des protestations et des attaques contre les bâtiments officiels. Un des trois principaux partis d’opposition menant la campagne est le parti antisémite de la droite dure, Svoboda, dont le dirigeant Oleh Tyahnybok affirme que l’Ukraine est contrôlée par une "mafia judéo-moscovite". Svoboda, actuellement au pouvoir dans la ville de Lviv, a dirigé au début du mois une marche aux flambeaux de 15 000 personnes à la mémoire du dirigeant fasciste ukrainien Stepan Bandera, dont les troupes ont combattu avec les nazis pendant la Deuxième Guerre mondiale et ont participé au massacre des juifs.

Le magazine britannique Counterpunch a lui aussi publié un article le 29 janvier, signé d’Eric Draitser et intitulé : « L’Ukraine et la renaissance du fascisme ». Il avertit d’emblée que
la violence dans les rues d’Ukraine est bien plus qu’une expression de colère populaire contre un gouvernement. C’est plutôt le dernier exemple de la montée d’une des formes les plus insidieuses de fascisme que l’Europe ait connues depuis la chute du Troisième Reich. Dans sa tentative de décrocher l’Ukraine de la sphère d’influence russe, l’alliance UE - Etats-Unis - OTAN s’est alliée (et ce n’est pas la première fois) avec des fascistes.


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Dim 9 Fév - 12:19 (2014)    Sujet du message: BOSNIA : THE LAST COUNTRY ON THE VERGE OF A MELTDOWN - 44% UNEMPLOYMENT, NO JOBS, UNABLE TO BUY FOOD Répondre en citant



BOSNIA : THE LAST COUNTRY ON THE VERGE OF A MELTDOWN - 44% UNEMPLOYMENT, NO JOBS, UNABLE TO BUY FOOD


Posted on February 7, 2014 by Utopia: the Collapse



February 2014 – BOSNIA - More than 130 people, most of them policemen, were injured when police used tear gas and clashed with Bosnian demonstrators angry over the dire economic situation in a country where unemployment tops more than 44%, officials said. “Thirty protestors and 104 policemen were admitted during the day at the emergency services” in the northeastern town of Tuzla where the protests erupted yesterday, hospital spokesman Adis Nisic told AFP. Most injuries were caused by “heavy objects” or were “eye–irritation by tear gas,” Nisic said. Earlier reports said 32 people were hurt, including two policeman seriously injured during scuffles in Tuzla, once one of the main industrial hubs in the former Yugoslav republic. Fresh clashes erupted later yesterday between several hundred protestors and the police, who sprayed each other with tear gas, Nisic said. Police managed to disperse the crowd, but some protestors remained hiding in hallways and alleys in the centre of Tuzla, regional TV station RTVTK reported. Thousands of demonstrators had gathered – more than 2,000 according to police, while local media said there were 7,000 – for a second day of protest against Bosnia’s economic woes. Police used tear gas to disperse the crowds as demonstrators tried to break into regional government offices in Tuzla and threw stones. “We have nothing to eat, and you?” said one of the placards carried by protestors. Tuzla police spokesman Izudin Saric told AFP that “26 policeman, two of them seriously, and six protestors were injured.” Eight protestors were arrested, Saric said. It followed protests on Wednesday, when 14 people, mostly policemen, were also injured in Tuzla, while 22 people were arrested. Most were released yesterday, while three remained in custody. Protesters accuse the authorities of fraudulently privatizing a number of factories once owned by the state and demand payment of salary arrears, which they claim have been delayed for months. Workers were joined by unemployed and young people, many of whom said they had no future in Bosnia. “I am 28 years old and I have been unemployed for more than 10 years. I cannot feed my children,” one of the protestors said. Sakib Kopic, one of the workers’ representatives, said the protests were a “revolution, the answer of people” to the authorities’ failure to address the ongoing economic downfall. “Protestors are not savages, there are many young people who have no hope of getting a job after graduating,” Kopic said. In Sarajevo, about hundred people threw eggs and stones on government buildings, shouting “Thieves!’ and “Murderers!” before anti-riot police moved to disperse them. The unemployment rate in Bosnia, a Balkan country of 3.8 million people, is more than 44%. Although official data show that 27.5% of its working population is unemployed, at least another 20% of people are estimated to be engaged in the so-called grey economy. An average monthly salary in Bosnia is 420 euros (RM1,896). One in five citizens’ lives under the poverty line, official data shows. –TMI

http://utopiathecollapse.com/2014/02/07/bosnia-the-latest-country-on-the-ve…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Dim 9 Fév - 13:07 (2014)    Sujet du message: 4th FINANCIAL SERVICES EXECUTIVE FOUND DEAD Répondre en citant

4th FINANCIAL SERVICES EXECUTIVE FOUND DEAD



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=cyPMBEfuJmQ&hd=1


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Dim 9 Fév - 23:01 (2014)    Sujet du message: MUSLIMS MURDER BAKERS BY BAKING THEM IN THEIR OWN OVENS / AL-NUSRA FRONT MILITANTS KILLED DOCTORS AND NURSES IN THE CITY OF ADRA Répondre en citant

MUSLIMS MURDER BAKERS BY BAKING THEM IN THEIR OWN OVENS

By Ted on February 2, 2014 in General
By Theodore Shoebat

Muslims in Iraq murdered a number of people who worked in a bakery by cooking them in their own own ovens. One Iraqi resident, Muhammad Al-Said, said:
The situation was terrible – with killing, atrocities, and fear as the background. Unidentified armed men came into town, but it was obvious that they were Jabhat al-Nusra militants

…The worst crime they committed was that they toasted people in ovens used to bake bread when those people came to buy it. They kidnapped and beat up many

Watch this video in which it is explained that Muslims in Iraq recently murdered a number of employees at a bakery by cooking them in their own ovens: (not the good video)

The Germans had Jews burned in ovens, and now the Muslims are doing this to their enemies. Will you do nothing, as the majority of people did nothing during the Holocaust?

AL-NUSRA FRONT MILITANTS KILLED DOCTORS AND NURSES IN THE CITY OF ADRA



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=BATmNwHznCg&hd=1

http://shoebat.com/2014/02/02/muslims-murder-bakers-baking-ovens/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Fév - 19:53 (2014)    Sujet du message: MANIFESTATION EN TURQUIE CONTRE LE CONTRÔLE D'INTERNET Répondre en citant



MANIFESTATION EN TURQUIE CONTRE LE CONTRÔLE D'INTERNET

Reuters


  La police utilise des canons à eau et des gaz lacrymogènes contre les manifestants à Istanbul, en Turquie.  Photo :  Emrah Gurel

La police turque a utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser des centaines de manifestants qui protestaient samedi à Istanbul contre les nouvelles mesures renforçant le contrôle de l'État sur Internet.

Abrités derrière des véhicules blindés équipés de canons à eau, les policiers anti-émeutes ont avancé sur la longue avenue Istiklal (« Indépendance »), qui conduit à la place Taksim, pour refouler les manifestants, dont certains agitaient des drapeaux turcs.

Des protestataires ont lancé des pierres et des pétards sur les forces de l'ordre avant de s'égailler dans les petites rues voisines. « Partout la corruption! » scandaient certains manifestants.

Le Parlement turc a adopté mercredi soir une série d'amendements dénoncés par l'opposition comme une atteinte supplémentaire à la liberté d'expression.

L'un de ces amendements permet à l'Autorité des télécommunications (TIB) de bloquer l'accès à une page dans un délai de quatre heures sans injonction judiciaire.

La législation, qui doit encore être approuvée par le président Abdullah Gül, autorise également le stockage des historiques de navigation des particuliers pendant deux ans.

Ces mesures interviennent alors que le gouvernement est éclaboussé depuis décembre par une vaste affaire de corruption qui, dit-il, est le fruit d'une conspiration de l'appareil judiciaire et policier.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2014/02/08/008-turquie-m…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Fév - 20:01 (2014)    Sujet du message: FRANCE / UNE MANIF ANTI FN TOURNE A LA GUERILLA URBAINE Répondre en citant




FRANCE : UNE MANIF ANTI FN TOURNE A LA GUERILLA URBAINE

Posté le 9 février 2014 par balboa78 - (1 commentaire)







Décidément, le « deux poids, deux mesures » restera la marque de ce pouvoir socialiste et plus précisément de Manuel Valls.

Hier soir, à Rennes, les « anti-fas » ont voulu empêcher une réunion électorale tenue par le Front national. Voitures incendiées, vitrines brisées, jets de pavés et de projectiles divers : la capitale bretonne a connu samedi dans la soirée des scènes d’émeute provoquées par les militants « antifas ».

Ce sont de véritables scènes de guérilla urbaine dont les victimes ont été les passants, les commerçants et les forces de l’ordre.

Jugez plutôt avec cette vidéo tournée par Ouest France :


Rennes manif anti FN guerilla urbaine par OuestFranceFR

Quelles sont les motivations de ces  militants ? « Pour être efficace à long terme, peut-on lire dans Le Manifeste antifasciste européen, le combat antifasciste doit proposer une autre vision de la société, diamétralement opposée à celle proposée par l’extrême droite : C’est-à-dire, une société fondée sur la solidarité, la tolérance et la fraternité, le refus du machisme, le rejet de l’oppression des femmes et le respect du droit à la différence, l’internationalisme et la protection scrupuleuse de  la nature, la défense des valeurs humanistes et démocratiques.» Hier soir, dans les rues du centre de Rennes, la tolérance et la fraternité étaient donc à l’œuvre. Les « antifas » sont à l’évidence de grands humanistes.

Le  Front national a vivement réagi en accusant Manuel Valls :

« Manuel Valls est largement responsable de ces violences en lançant systématiquement des messages de compréhension ou de soutien à ces voyous, qu’il utilise comme de véritables milices du pouvoir » ajoute le parti frontiste. « Son refus tout aussi obstiné qu’irresponsable de dissoudre ces groupuscules violents est perçu par les voyous ‘antifas’ comme un permis de taper, un permis de casser« , insiste le FN.

On ne peut pas donner tort au FN quand on sait que seulement 4 manifestants ont été interpellés. Ce chiffre est à comparer aux 350 personnes placées en garde à vue lors de la manifestation « Jour de colère » qui n’avait entraîné aucune dégradation !

Oui, monsieur Valls, vous aurez été, sur le plan de la démocratie,
l’un des pires ministres de l’intérieur de la Vème république.

Et ce n’est pas Claire Chazal qui dénoncera cela puisque
lors des JT de 13H et de 20H ce dimanche, elle n’a pas dit un mot des émeutes !



http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/une-manif-anti-fn-tourne-a-la-guerilla-urbaine/



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Fév - 01:38 (2014)    Sujet du message: JOURNAL DE SYRIA 8/2/2014, MARCHES IMPOSANTES DANS PLUSIEURS ZONES EN APPUI A L'ARMEE SYRIENNE Répondre en citant



JOURNAL DE SYRIA 8/2/2014, MARCHES IMPOSANTES DANS PLUSIEURS ZONES EN APPUI A L'ARMEE SYRIENNE 




VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=bOodarazMWU&hd=1


MANIFESTATION ANTIFASCITE: ENVIRON 400 PERSONNES A PARIS



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=qdn1oMxLJPs&hd=1


Dernière édition par maria le Mar 11 Fév - 03:13 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Fév - 01:43 (2014)    Sujet du message: AMERICAN LEADERS JOKE ABOUT DEAD VETERANS AND CHILDREN Répondre en citant



AMERICAN LEADERS JOKE ABOUT DEAD VETERANS AND CHILDREN




VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=Ocih62dSJR8&hd=1


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Fév - 16:38 (2014)    Sujet du message: GAZA ROCKET HITS SOUTHERN ISRAEL Répondre en citant



GAZA ROCKET HITS SOUTHERN ISRAEL

Rocket fired from Gaza explodes in an open area of the Shaar HaNegev Regional Council. No physical injuries or damages.

By Elad Benari
First Publish: 2/10/2014, 11:35 PM


Rocket launch from Gaza
Reuters

Gaza-based terrorists fired a rocket at southern Israel on Monday evening.

Shortly after 11:00 p.m., the “Color Red” siren was heard in the Shaar HaNegev and Sdot Negev Regional Councils. The rocket exploded in an open area of Shaar HaNegev, causing no physical injuries or damages.

The attack was the second rocket attack on southern Israel within a few hours. On Monday afternoon, terrorists from Gaza fired a rocket which exploded in an open field near the Ashkelon coast. No physical injuries or damages were reported.

Saturday night, a rocket fell in the northwestern area of the Negev. Last Thursday, Israel suffered from three attacks; a grad rocket was fired at the Eshkol Regional Council, terrorists fired a rocket at Ashkelon, and another rocket was fired at the Hof Ashkelon Regional Council.

The IAF responded Sunday by wounding a senior Gaza terrorist, 29 year-old Abdulla Harti, who had been directly involved in rocket attacks on Israel. 

Gaza's steady upswing in rocket attacks came after Hamas gave terrorists the "green light" to open fire last Sunday, by withdrawing its forces that were deployed to prevent such rocket fire. On Tuesday that force was redeployed, but this has had little effect.

http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/177326



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Fév - 17:14 (2014)    Sujet du message: IAF STRIKES TERROR TARGETS IN GAZA Répondre en citant



IAF STRIKES TERROR TARGETS IN GAZA


IAF aircraft hit several targets in Gaza, hours after two rockets hit southern Israel.

By Elad Benari
First Publish: 2/11/2014, 4:13 AM


Airstrike (illustrative)
Reuters

Israeli Air Force (IAF) aircraft targeted terrorist sites in Gaza on Monday night, after several rocket attacks on southern Israel, Palestinian Arab sources and Israeli media reported.

The IDF Spokesperson’s Unit said in a statement that a concealed rocket launcher in central Gaza and a terror target in northern Gaza were the targets of the airstrikes. The statement noted that direct hits were identified and all aircraft returned safely to their bases.

“The IDF sees all firing at Israeli territory as very serious and will continue to act against anyone who carries out terror against Israel,” said the statement.

Shortly after 11:00 p.m. Monday evening, Gaza-based terrorists fired a rocket at southern Israel.

The rocket exploded in an open area of the Shaar HaNegev Regional Council, causing no physical injuries or damages.

On Monday afternoon, terrorists from Gaza fired a rocket which exploded in an open field near the Ashkelon coast. No physical injuries or damages were reported.

Gaza's steady upswing in rocket attacks came after Hamas gave terrorists the "green light" to open fire last Sunday, by withdrawing its forces that were deployed to prevent such rocket fire. Last Tuesday that force was redeployed, but this has had little effect.

http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/177334


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Mer 12 Fév - 14:15 (2014)    Sujet du message: MONDE - LE COÛT D'UN ALLER-RETOUR ENTRE ATHENES ET THESALONIQUE VA AUGMENTER DE 11,70 EUROS ... Répondre en citant



GRECE : UN PEAGE INCENDIE PAR 500 AUTOMOBILISTES EN COLERE



Créé le 09/02/2014 à 22h22 -- Mis à jour le 09/02/2014 à 22h23




MONDE - LE COÛT D'UN ALLER-RETOUR ENTRE ATHENES ET THESALONIQUE VA AUGMENTER DE 11,70 EUROS ...


Cinq cents automobilistes grecs mécontents de la récente annonce de hausse des tarifs autoroutiers ont incendié un péage à l'est d'Athènes dimanche, a annoncé la police.

Ces habitants se sont rassemblés dans l'après-midi au péage d'Athènes-Lamia pour protester contre ces hausses annoncées la semaine dernière, qui ont déjà provoqué plusieurs manifestations. Ils ont bloqué la route, mis le feu à des pneus et crié des slogans contre le gouvernement, avant de se disperser en milieu de soirée.

Les automobilistes, dans ce pays en crise profonde, ont du mal à supporter les nouvelles hausses -- qui font par exemple passer de 44,30 euros à 56 euros le coût d'un aller-retour entre Athènes et Thessalonique, la seconde ville du pays -- alors que les autoroutes grecques ne sont pas toujours bien entretenues.

Des hausses «inacceptables», dénonce le PC

«Le peuple ne peut pas supporter de continuer à payer le prix fort, même pour les autoroutes. Les nouvelles hausses de péage sont une provocation et sont inacceptables», a ainsi déclaré samedi le Secrétaire général du parti communiste grec Dimitris Koutsoumbas.

Le ministre des Transports Mihalis Chryssohoidis a fait remarquer pour sa part vendredi que les hausses de péages en question «étaient incluses dans les contrats initiaux avec les concessionnaires, signés en 2007». «Ceux qui obstruent le passage aux péages le font aux dépens du peuple grec», avait-il ajouté après de premières manifestations, notant que les péages grecs sont encore parmi les moins chers d'Europe.

Avec AFP

http://www.20minutes.fr/insolite/1294206-20140209-grece-peage-incendie-500-…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Jeu 13 Fév - 12:58 (2014)    Sujet du message: L’IRAN PRÊT A LA BATAILLE DECISIVE AVEC LES ETATS-UNIS ET ISRAËL Répondre en citant




RUMEUR DE GUERRE

L’IRAN PRÊT A LA BATAILLE DECISIVE AVEC LES ETATS-UNIS ET ISRAËL

L’équipe du site


  




Le chef des forces armées en Iran a qualifié de "bluff politique" les déclarations américaines sur une "option militaire" en cas d'échec des négociations nucléaires ajoutant que l'Iran était prêt à la "bataille décisive contre les Etats-Unis et le régime sioniste".
   
"Nous lançons une mise en garde, si une agression est menée contre nos forces depuis un territoire, toutes ses positions seront attaquées. Nous n'avons aucune hostilité à l'égard des pays de la région, mais si nous sommes attaqués depuis les bases américaines dans la région, nous les viserons et les attaquerons", a déclaré le général Hassan Firouzabadi, chef de l'état-major des forces armées iraniennes, cité mercredi par l'agence Fars.
   

"Durant la dernière décade, ils (les Américains) ont examiné l'option militaire contre l'Iran, emmené leurs forces dans la région mais sont arrivés à la conclusion qu'ils ne peuvent pas (attaquer l'Iran, ndlr) et sont repartis", a-t-il déclaré.
   
Il a qualifié de "bluff politique" les déclarations sur une éventuelle option militaire contre l'Iran, évoquée par les responsables américains.
   
Les Etats-Unis possèdent de nombreuses bases militaires, notamment en Arabie Saoudite, à Bahreïn, au Qatar, au Koweït ou encore en Turquie.
   
Le président iranien Hassan Rohani a déclaré mardi que l'option militaire contre l'Iran était "une illusion".
   
"Je dis clairement à ceux qui ont l'illusion qu'il existe sur leur table l'option d'une menace contre notre nation qu'ils doivent changer de lunettes, car l'option d'une action militaire contre l'Iran n'existe sur aucune table au monde", a déclaré le président Rohani lors d'un discours à l'occasion du 35ème anniversaire de la révolution islamique.
 


Source: Agences   
12-02-2014 - 12:11 Dernière mise à jour 12-02-2014 - 16:20 | 1246 vus

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=86&frid…


Dernière édition par maria le Jeu 13 Fév - 13:34 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Jeu 13 Fév - 13:31 (2014)    Sujet du message: IRAN: WE’RE READT FOR ‘DECISUVE BATTLE’ WITH ISRAEL, US Répondre en citant



RUMOR OF WAR

IRAN: WE’RE READT FOR ‘DECISUVE BATTLE’ WITH ISRAEL, US


Chief of staff warns Tehran’s enemies and regional states against military action, calling American threats ‘political bluff’


By AFP and Lazar Berman February 12, 2014, 1:08 pm


 

Iranian Supreme Leader Ayatollah Ali Khamenei on stage during a meeting with Iranian air force commanders in Tehran, in a photo released February 8, 2014 (photo credit: AFP /HO/Iranian Supreme Leader's website)




Lazar Berman Lazar Berman is a breaking news editor at The Times of Israel.

In the latest in a series of warnings against the US, Iran’s chief of staff Hassan Firouzabadi warned the Islamic republic’s foes that Iran is prepared for a “decisive battle” if attacked.
“We are ready for the decisive battle with America and the Zionist regime (Israel),” Fars news agency quoted Firouzabadi as saying Wednesday.

He also warned neighboring nations not to allow any attack to be launched on Iran from their soil.

“We do not have any hostility toward regional states, but if we are ever attacked from the American bases in the region we will strike that area back,” he said.


Hassan Firouzabadi, left, with Mahmoud Ahmadinejad in 2011. (Screenshot: Youtube)

Washington has many military bases in the region, including in Bahrain, Kuwait, the United Arab Emirates, Saudi Arabia and Turkey.

US Secretary of State John Kerry said late last month that if diplomacy with Iran fails, “the military option of the United States is ready and prepared to do what it would have to do.”

But Firouzabadi accused the US of bluffing.

“Over the past decade, they brought their forces but came to the conclusion that they can’t attack us, and left,” he said, dismissing the US military threat as nothing but a “political bluff.”

Iranian President Hassan Rouhani said on Tuesday that the West should not have any delusions about using a military option.


An Islamic Republic of Iran Air Force Su-24MK fighter aircraft (photo credit: CC BY-SA, Shahram Sharifi/Wikimedia)

“I say explicitly, if some have delusions of having any threats against Iran on their tables, they need to wear new glasses. There is no military option against Iran on any table in the world,” he said.

On Sunday, Iranian Revolutionary Guards Corps Navy Commander Ali Fadavi said the US knows that its aircraft carriers in the Persian Gulf would be sunk if it launched a military strike on Iran.

“The Americans can sense by all means how their warships will be sunk with 5,000 crews and forces in combat against Iran and how they should find its hulk in the depths of the sea,” said Fadavi, according to Fars news agency.

“They cannot hide themselves in the sea since the entire Middle East region, Western Europe, the Persian Gulf, the Sea of Oman and the Strait of Hormuz are monitored by us and there is no place for them to hide.”

Also Sunday, Defense Minister Hossein Dehqan touted the Iranian military’s ability to respond to an American attack, Fars reported.

“The Iranian Armed Forces are an intertwined and coherent complex that can give a decisive response to any threat at any level and any place under the command of the commander-in-chief,” Dehqan said in a ceremony marking the 35th anniversary of the revolution that brought the current Islamic regime to power.


Iran’s Revolutionary Guard on parade (photo credit: YouTube image capture)

“The enemy can never assess and think of the range of the response given by the powerful and mighty Armed Forces of the Islamic Iran,” he added.

The bellicose rhetoric follows Saturday’s announcement by an Iranian admiral that Iran had dispatched warships to the North Atlantic, while Iran’s spiritual leader Ayatollah Ali Khamenei denounced the Americans as liars who, while professing to be friends of Tehran, would bring down his regime if they could. He also said it was “amusing” that the US thought Iran would reduce its “defensive capabilities.”

On Friday, Iranian state TV ran a documentary featuring a computerized video of Iran’s drones and missiles bombing Tel Aviv, Haifa, Ben-Gurion Airport and the Dimona nuclear reactor in a simulated retaliation for a hypothetical Israeli or American strike on the Islamic Republic.

Iran is due to resume talks on Monday in Vienna with the P5+1 — Britain, France, the United States, Russia and China plus Germany — aimed at reaching a comprehensive nuclear accord following a landmark interim agreement struck in November.

Western nations have long suspected Iran of covertly pursuing nuclear weapons alongside its civilian program, allegations denied by Tehran, which insists its nuclear activities are entirely peaceful.

Neither the United States nor Israel has ruled out military action to prevent Iran from developing a nuclear weapon, if diplomacy fails.

http://www.timesofisrael.com/iran-were-ready-for-decisive-battle-with-israel-us/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Jeu 13 Fév - 22:59 (2014)    Sujet du message: DESPITE "ABSOLUTE CALM" CLAIM, VENEZUELA APPEARS JUST A LITTLE OUT OF CONTROL Répondre en citant



DESPITE "ABSOLUTE CALM" CLAIM, VENEZUELA APPEARS JUST A LITTLE OUT OF CONTROL

Submitted by Tyler Durden on 02/13/2014 13:53 -0500

President Maduro and his ministers have stated (fully supported by Argentina):
  • *PEOPLE BEHIND YESTERDAY'S VIOLENCE WILL BE PUNISHED: ORTEGA
  • *VENEZUELA ISSUED ARREST ORDER FOR LEOPOLDO LOPEZ: VOLUNTAD
  • *VENEZUELA IN ABSOLUTE CALM, ORTEGA SAYS
  • *ARGENTINA SAYS IT FIRMLY SUPPORTS VENEZUELA'S GOVERNMENT

However, between armed groups reportedly firing shots (see clip below) into the Students Assembly and the disappearance of the protest leader, the protests appear to be anything but "calm."
 

Stunning collage of clips from the last two days...

and some additional images...
twitter-tweet a écrit:



Plaza de la republica en estos momentos pic.twitter.com/RAXcwwHx54
— Maria Paola Gonzalez (@_MariaPaola9) February 13, 2014



twitter-tweet a écrit:



#Venezuela: Bandas armadas los #Tupamaros Guerrilla Urbana pic.twitter.com/Lc27OMMVE2
— Radio11FM® Panama (@radio11fm) February 13, 2014



twitter-tweet a écrit:



Hace minutos plaza la república #13FVnzlaEnlaCalleNicolásPaElCoñoTeVas #Resistencia #Venezuela #lasalida #lacalle pic.twitter.com/P9PXS7vTmu
— Maru Garcia (@MaruGarcia) February 13, 2014



twitter-tweet a écrit:



Plaza de la república MARACAIBO 01:38pm pic.twitter.com/6Xm0gfk9rQ
— Armando Vílchez (@armandovilchezr) February 13, 2014



twitter-tweet a écrit:



Amnistía Internacional pide a #Venezuela que investigue tres muertes durante unas protestas >http://t.co/JRIgeW2g6p pic.twitter.com/XaHlPBin3S
— Diario El Mundo (@Diario_ElMundo) February 13, 2014



twitter-tweet a écrit:



Estudiantes frente a parque cristal trancando camino Plaza Altamira #Venezuela pic.twitter.com/dQ7ZTl0FDg
 — Alberto Andreo (@andreoalberto) February 13, 2014



 VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=TT8-UGv60P0#t=119&hd=1&hd=1

http://www.zerohedge.com/news/2014-02-13/despite-absolute-calm-claim-venezuela-appears-just-little-out-control



Loading...
Loading...


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Ven 14 Fév - 00:38 (2014)    Sujet du message: JP MORGAN EXECUTIVE BECOMES 5th BANKER TO DIE IN LAST 2 WEEKS Répondre en citant

JP MORGAN EXECUTIVE BECOMES 5th BANKER TO DIE IN LAST 2 WEEKS

Some fear spate of deaths linked to imminent financial crisis

Paul Joseph Watson
Infowars.com
February 12, 2014



Image: JP Morgan HQ (Wikimedia Commons).

Two weeks after the suicide of a JP Morgan banker who jumped to his death from the top of a building, another of the firm’s employees has died, with 37-year-old Ryan Henry Crane becoming the 5th banker fatality in just the last few weeks alone.

 
Crane was an Executive Director in JPM’s Global Program Trading desk based in New York and had been with the firm for 14 years.

 
Few details have been released concerning the nature of his death, with reports merely stating that Crane is survived by his wife and son.

 
“We can only hope this disturbing chain of deaths within the financial industry – one of which involved a nail-gun induced suicide – is purely accidental,” writes Zero Hedge.

 
Some have speculated that the deaths could be a precursor to a major financial collapse, although no hard evidence of a connection has been forthcoming.

 
Gabriel Magee, a 39-year-old senior manager at JP Morgan’s European headquarters, jumped 500ft from the top of the bank’s headquarters in central London on January 27, landing on an adjacent 9 story roof.

 
A few days later, Mike Dueker, the chief economist at Russell Investments, fell down a 50 foot embankment in what police described as a suicide. Dueker was reported missing on January 29 by friends, who said he had been “having problems at work.”

 
On January 26, former Deutsche Bank executive Broeksmit was found dead at his South Kensington home after police responded to reports of a man found hanging at a house. According to reports, Broeksmit had “close ties to co-chief executive Anshu Jain.”

 
Richard Talley, 57, founder of American Title Services in Centennial, Colorado, was also found dead last week after apparently shooting himself with a nail gun.

 
Tim Dickenson, a U.K.-based communications director at Swiss Re AG, also died last month, although the circumstances surrounding his death are still unknown.
  
http://www.infowars.com/jp-morgan-executive-becomes-5th-banker-to-die-in-last-2-weeks/
  


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Ven 14 Fév - 15:43 (2014)    Sujet du message: ENCORE UN FINANCIER CLOUE AU PILORI Répondre en citant

ENCORE UN FINANCIER CLOUE AU PILORI



Richard Talley, 57 ans, président d'American Title (suspecté de fraudes financières) a été retrouvé "mouru", suicidé par cloueuse. La tête et la poitrine percées de plusieurs clous... Paix à son âme. Conclusion de la police: suicide. Un peu comme un suicidé qui se serait tué de plusieurs balles dans la tête quoi... Il ne faut pas voir le mal partout. Lire ici l'UPI. En tout état de cause, l'année 2014 s'annonce noire pour les financiers. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2014

http://jovanovic.com/blog.htm




Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Dim 16 Fév - 03:14 (2014)    Sujet du message: BULGARIANS STEP UP ATTACKS ON MOSQUE IN PLOVDIV CITY WITH STONE, SMOKE AND STUN GRENADES IN PROTEST AGAINST MUSLIMS INFILTRATORS DEMANDING TO BE GIVEN OLD UNUSES MOSQUE PROPERTIES Répondre en citant



BULGARIANS STEP UP ATTACKS ON MOSQUE IN PLOVDIV CITY WITH STONE, SMOKE AND STUN GRENADES IN PROTEST AGAINST MUSLIMS INFILTRATORS DEMANDING TO BE GIVEN OLD UNUSES MOSQUE PROPERTIES 




Huge crowd of 2,000+ angry Bulgarians smashed windows and set off smoke bombs at Dzhumaya mosque in Ploviv as they step up protests against the country-wide litigation jihad by Islamic organizations trying to grab all the old mosque properties and Islamic buildings from the Ottoman Empire era. Tensions are also high due to recent wave of Syrian refugees and many Muslim illegal immigrants from North Africa after Greece closed its borders.



AA.com  (h/t Pavel P) Almost 2,000 Bulgarians gathered in front of a court in the country’s second largest city, Plovdiv, on Friday to protest a case that could see the return of the city’s historic Kursin mosque to the country’s Muslim community. The head of the Office of Bulgarian Islamic Affairs is filing for the return of the 528-year-old Kursun mosque as part of a series of cases requesting the government return foundation properties that were seized during the communist era. Another case, for the return of Hamza Bey mosque,was rejected by the Stara Zagora country court in Bulgaria in December 2013.

Read more : http://www.barenakedislam.com/2014/02/14/bulgarians-step-up-attacks-on-mosq…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Dim 16 Fév - 03:26 (2014)    Sujet du message: WE ARE MANY - NEW TRAILER FOR FILM ON BIGGEST PROTEST IN HISTORY Répondre en citant

WE ARE MANY - NEW TRAILER FOR FILM ON BIGGEST PROTEST IN HISTORY



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=bZr6TML2mYc&hd=1


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Dim 16 Fév - 13:31 (2014)    Sujet du message: ANGRY RESIDENTS WAVE PITCHFORKS, TORCHES IN PROTEST OF MAYOR'S CRACKDOWN ON HOMELESSNESS Répondre en citant



ANGRY RESIDENTS WAVE PITCHFORKS, TORCHES IN PROTEST OF MAYOR'S CRACKDOWN ON HOMELESSNESS


The Huffington Post  | by  Eleanor Goldberg

Posted: 02/14/2014 5:02 pm EST Updated: 02/15/2014 9:59 pm EST

A group of fired-up activists in Portland, Ore., who were tired of seeing homeless people being mistreated staged the kind of protest that will be difficult for the mayor to ignore.
An estimated 4,000 people sleep on the streets of Portland, Ore., on any given night and, since last summer, life has become increasingly difficult for them.
So, a group of protesters descended upon Portland City Hall on Tuesday night carrying pitchforks and torches to "shame the mayor into action," organizer Jessie Sponberg told The Oregonian.
twitter-tweet a écrit:

peep this shit. stop criminalizing homelessness! #angrymob #portland pic.twitter.com/pdvWv4SjIj
— jessie sponberg (@ozone2016) February 12, 2014


Portland appears to be gearing up to revive a bill that would allow police to rouse homeless people sitting on sidewalks, The Oregonian reported at the end of last year. In July, Mayor Charlie Hales launched an effort to clear out homeless campsites, according to the Portland Mercury.

Sweeping campsites often exacerbates the situation for people living on the streets because the police discard homeless people’s few possessions, which may include their only warm clothing and blankets, advocates noted in a Change.org petition.

But Hales told The Oregonian in August that he plans on balancing the crackdown on homeless camps with increasing funding for overnight shelters. But he didn’t commit to a spending figure.

"This is not about homelessness," the mayor told the paper about the anti-camping law. "It's about lawlessness."

Hordes of advocates have continued to voice their concerns about the extensive measures, but Film the Police Portland -- a grassroots advocacy group -- took their protest beyond just handing out petitions.

The group of about 50 protesters set up shop at City Hall on Tuesday, waving pitchforks and torches. They turned the surrounding gardens into a cemetery scene to signify the number of homeless people who have frozen to death, Sponberg wrote on his Facebook page.



They said they hope their efforts will urge Mayor Hales to stop criminalizing homelessness.

"You know, the cops are out there sweeping out these camps. Destroying the closest thing to a normal life that these people have managed to carve out in this crazy world," Sponberg wrote. "Throwing everything they have into the garbage. And it’s not that the cops are doing this because they are jerks. They may be jerks, but they get a pass on this one. In this case they are just doing their jobs, following city policy, as per established by Mayor Hales."

h/t Al Jazeera America

http://www.huffingtonpost.com/2014/02/14/portland-homelessness-illegal_n_47…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Sam 22 Fév - 02:10 (2014)    Sujet du message: BANDOW: OBAMA’S IVORY-TRADE REGULATORY OVERKILL Répondre en citant

BANDOW: OBAMA’S IVORY-TRADE REGULATORY OVERKILL

Turning antique collectors into criminals will boost the black market



  • French Customs employees pose for reporters next to about 698 elephant tusks, ... more >
The U.S. officials complained about the difficulty in distinguishing ivory imported legally and illegally. No doubt, banning everything eases enforcement, but the policy fails to distinguish between guilt and innocence.

Moreover, much older ivory, given its manifold unique characteristics, is easily distinguishable from new work.

The illegal ivory supply also is small compared with that of legal ivory. Rather than ban the latter in an attempt to limit the former, the government should concentrate resources on aiding African countries in protecting their elephants, better interdicting illegal imports, and identifying sellers who specialize in new ivory.

In fact, targeting owners of legal ivory will perversely undermine such enforcement efforts. Making most ivory in America illegal will vastly expand the ivory black market and dramatically dilute enforcement resources.

Ivory commerce will continue, only more often underground. More objects will privately pass among dealers and collectors, never reaching public view.
The interstate ban, too, will be flouted. Owners also may hand-carry items to other nations without similar restrictions. Moreover, documentation will be faked.

Collectors and dealers will turn to those already participating in the illegal market, helping criminals expand their networks and increase their profits. Finally, overtaxed federal Fish and Wildlife agents may prefer to go after easy targets, such as local antique flea markets, rather than secretive smugglers.

If the administration does not withdraw its rules, Congress should overturn this unfair attack on the law-abiding. Washington should penalize poachers and their seller allies — not collectors and dealers who have followed the rules.

The administration’s new regulations will divert enforcement resources, and push owners of legal ivory into the illegal trade, meaning more elephants are likely to die.

Doug Bandow is a senior fellow at the Cato Institute and a former special assistant to President Reagan.

http://www.washingtontimes.com/news/2014/feb/18/bandow-obamas-ivory-trade-overkill/?page=2


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Sam 22 Fév - 03:17 (2014)    Sujet du message: 12 BANKER SUICIDES LINKED TO JP MORGAN INVESTIGATION FOR FOREX MANIPULATION Répondre en citant

12 BANKER SUICIDES LINKED TO JP MORGAN INVESTIGATION FOR FOREX MANIPULATION



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=lyUiXgtHR8E&hd=1


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Dim 23 Fév - 15:03 (2014)    Sujet du message: FRANCE : MEETING DU FN A RENNES : LES ANTIFAS SACCAGENT LE CENTRE-VILLE / FRANCE NANTES : DES DEGATS "JAMAIS VUS" DANS LA VILLE Répondre en citant



FRANCE : MEETING DU FN A RENNES : LES ANTIFAS SACCAGENT LE CENTRE-VILLE


La France, les pions néo-nazistes, vont maintenant ville après villes semer le chaos et la desturction. Remarquez que plus le Jihad avance, plus la destruction prend place, afin d'amener ses grands changements. C'est le même "patern" dans tous les pays. Vous croyez encore que tout cela n'est que pure hasard? Non, il y a un plan, un agenda et des forces sataniques derrière tout cela qui travaille sans relâche pour mener à bien le plan final, sous l'ordre "unifié" de Lucifer, l'étoile du matin.





Publié par : Christopher Lings 9 février 2014 dans Revue de presse Vidéo,

Des heurts ont opposé samedi soir à Rennes (Ille-et-Vilaine) des  centaines de manifestants « antifascistes », hostiles au Front national, aux forces de l’ordre dans le centre-ville où se tenait un meeting du parti de Marine Le Pen. Ces individus particulièrement attachés à la liberté d’expression ont saccagé plusieurs boutiques, vitrines et même brûlé une voiture. Bilan pour la police « fasciste » : quatre interpellations seulement ! Ces opposants-protégés se rendent-ils compte qu’ils incarnent le totalitarisme qu’ils dénoncent ?

VIDEO : http://www.dailymotion.com/video/x1bjk0r_rennes-manif-anti-fn-guerilla-urba…



VIDEO :  http://www.youtube.com/watch?v=YIAxjiI8Lhs&hd=1

http://www.lebreviairedespatriotes.fr/09/02/2014/videos/meeting-du-fn-a-rennes-les-antifas-saccagent-le-centre-ville/

FRANCE NANTES : DES DEGATS "JAMAIS VUS" DANS LA VILLE






VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=GvrlsyGIkVM&hd=1


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 678
Féminin

MessagePosté le: Dim 23 Fév - 16:51 (2014)    Sujet du message: SUPREMACIST MUSLIM JAILED FOR ATTACKING, THREATENING TO CUT OFF POLICEMAN'S "INFIDEL" PENIS Répondre en citant



SUPREMACIST MUSLIM JAILED FOR ATTACKING, THREATENING TO CUT OFF POLICEMAN'S "INFIDEL" PENIS

 
Global Jihad 2014 The Truth About Islam

A supremacist Muslim who threatened to blow up police officers and cut off one’s penis has been jailed for almost three years.

Haroon Rashid was chased by police officers after he punched a man in the face with a homemade kuckle duster.

Officers took off in pursuit of the 31-year-old following the road rage incident in July last year. When they caught up with Rashid he launched into a tirade, saying: “I am going to cut off your dick, you f***ing white infidels,” Snaresbrook Crown Court heard.

The two symbols of Islam, the quran and sword, inspired this devout Muslim to wage jihad against the police and their …. members. But the British police can rest easy: the UK government banned Robert Spencer and me from speaking against violent Islamic teachings. They have made their choice.

“Respect it!”

http://pamelageller.com/2014/02/supremacist-muslim-jailed-attacking-threatening-cut-policemans-infidel-penis.html/


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:10 (2016)    Sujet du message: DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 337, 38, 39119, 120, 121  >
Page 38 sur 121

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com