LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1
Aller à la page: <  1, 2, 339, 40, 41119, 120, 121  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Mar - 18:02 (2014)    Sujet du message: CRIMEA VOTES TO JOINT RUSSIA, ACELERATING UKRAINE CRISIS Répondre en citant

CRIMEA VOTES TO JOINT RUSSIA, ACELERATING UKRAINE CRISIS

Reuters

By Alissa de Carbonnel 1 hour ago

Crimea lawmakers call referendum on joining Russia

By Alissa de Carbonnel

Related Stories

Russia to make citizenship easier for native Russian speakers Reuters
Factbox: EU options to apply pressure on Russia over Ukraine Reuters
Armed men seize two airports in Ukraine's Crimea, Russia denies involvement Reuters
Putin: military force would be 'last resort' in Ukraine Reuters
Crimea lawmakers schedule vote on joining Russia Associated Press

SIMFEROPOL, Ukraine (Reuters) - Crimea's parliament voted to join Russia on Thursday and its Moscow-backed government set a referendum within 10 days on the decision in a dramatic escalation of the crisis over the Ukrainian Black Sea peninsula.

The sudden acceleration of moves to bring Crimea, which has an ethnic Russian majority and has effectively been seized by Russian forces, formally under Moscow's rule came as European Union leaders gathered for an emergency summit to find ways to pressure Russia to back down.

U.S. President Barack Obama took steps to punish those involved in threatening the sovereignty and territorial integrity of Ukraine, ordering the freezing of their U.S. assets and a ban on travel into the United States.

The U.S. Navy announced a guided-missile destroyer, the USS Truxton, was heading to the Black Sea in what it said was a long-planned training exercise and not a show of force.

The Crimean parliament voted unanimously "to enter into the Russian Federation with the rights of a subject of the Russian Federation".

The vice premier of Crimea, home to Russia's Black Sea military base in Sevastopol, said a referendum on the status would take place on March 16. He said all state property would be "nationalized", the Russian ruble could be adopted and Ukrainian troops would be treated as occupiers and be forced to surrender or leave.

The announcement, which diplomats said could not have been made without Russian President Vladimir Putin's approval, raised the stakes in the most serious east-west confrontation since the end of the Cold War.

Russia stocks fell and the ruble weakened further after the news. Moody's ratings agency said the stand-off was negative for Russia's sovereign creditworthiness.

Russia said it would make it easier to give passports to native Russian speakers who have lived in Russia or the former Soviet Union. Putin has cited the threat to Russian citizens to justify military action in Georgia in 2008 and now in Ukraine .

Far from seeking a diplomatic way out of the crisis, Putin appears to have chosen to create facts on the ground before the West can agree on more than token action against him.

EU leaders had been set to warn but not sanction Russia over its military intervention after Moscow rebuffed Western diplomatic efforts to persuade it to pull forces in Crimea, with a population of about 2 million, back to their bases. It was not immediately clear what impact the Crimean moves would have.

French President Francois Hollande told reporters on arrival at the summit: "There will be the strongest possible pressure on Russia to begin lowering the tension and in the pressure there is, of course, eventual recourse to sanctions."

The new Ukrainian government has declared the referendum illegal and opened a criminal investigation against Crimean Prime Minister Sergei Askyonov, who was appointed in a closed session by the region's parliament last week. The Ukrainian government does not recognize his authority or that of the parliament.

A Crimean parliament official said voters will be asked two questions: should Crimea be part of the Russian Federation and should Crimea return to an earlier constitution (1992) that gave the region more autonomy?

"If there weren't constant threats from the current illegal Ukrainian authorities, maybe we would have taken a different path," deputy parliament speaker Sergei Tsekov told reporters outside the parliament building in Crimea's main city of Simferopol.

"I think there was an annexation of Crimea by Ukraine, if we are going to call things by their name. Because of this mood and feeling we took the decision to join Russia. I think we will feel much more comfortable there."

TENSION HIGH

Russian Foreign Minister Sergei Lavrov, who had refused to meet his Ukrainian counterpart on Wednesday, had talks with U.S. Secretary of State John Kerry in Rome.

Earlier, Kerry also met his counterparts from Britain, Germany, Italy and France to discuss Ukraine and inform them of U.S. plans to sanction individuals and officials.

The White House said the order was "a flexible tool that will allow us to sanction those who are most directly involved in destabilizing Ukraine, including the military intervention in Crimea, and does not preclude further steps should the situation deteriorate."

But the EU summit in Brussels seemed unlikely to adopt more than symbolic measures against Europe's biggest gas supplier, because neither industrial powerhouse Germany nor financial centre Britain is keen to start down that road.

The short, informal EU summit will mostly be dedicated to displaying support for Ukraine's new pro-Western government, represented by Prime Minister Arseny Yatseniuk, who will attend even though Kiev is neither an EU member nor a recognized candidate for membership.

The European Commission has announced an aid package of up to 11 billion euros ($15 billion) for Ukraine over the next couple of years provided it reaches a deal with the International Monetary Fund, entailing painful reforms like ending gas subsidies.

Diplomats said that at most, the 28-nation EU would condemn Russia's so far bloodless seizure of the Black Sea province and suspend talks with Moscow on visa liberalization and economic cooperation, while threatening further measures if Putin does not accept mediation efforts soon.

They were expected to hold back from tougher steps both in hopes of a diplomatic breakthrough and out of fear of a tit-for-tat trade war with Russia, a major economic partner of Europe.

France has a deal to sell warships to Russia that it is so far not prepared to cancel, London's banks have profited from facilitating Russian investment, and German companies have $22 billion invested in Russia.

ILLEGITIMATE

The crisis began in November when Ukrainian President Viktor Yanukovich, under strong Russian pressure, turned his back on a far-reaching trade deal with the EU and accepted a $15 billion bailout from Moscow. That prompted three months of street protests leading to the overthrow of Yanukovich on February 22.

Moscow denounced the events as an illegitimate coup and refused to recognize the new Ukrainian authorities.

Russia kept the door ajar for more diplomacy on its own terms, announcing on Thursday a meeting of former Soviet states in the Commonwealth of Independent States (CIS), including Ukraine, for April 4 and saying it would be preceded by contacts between Russian and Ukrainian diplomats.

Lavrov said attempts by Western countries to take action over the Ukraine crisis via democracy watchdog OSCE and the NATO military alliance were not helpful.

After a day of high-stakes diplomacy in Paris on Wednesday, Lavrov refused to talk to Ukrainian Foreign Minister Andriy Deshchitsya, whose new government is not recognized by Moscow.

Asked if he had met his Ukrainian counterpart, Lavrov said: "Who is that?"

He stuck to Putin's line - ridiculed by the West - that Moscow does not command the troops without national insignia which have taken control of Crimea, besieging Ukrainian forces, and hence cannot order them back to bases.

Western diplomats said there was still hope that once Lavrov had reported back to Putin, Russia would accept the idea of a "contact group" involving both Moscow and Kiev as well as the United States and European powers to seek a solution.

The EU said it has frozen the assets of ousted Ukrainian president Yanukovich and 17 other officials, including former prime minister Mykola Azarov, suspected of human rights violations and misuse of state funds.

"RUSSIA! RUSSIA!"

In an awkward coincidence as EU leaders were gathering in Brussels, German Economy Minister and Vice-Chancellor Sigmar Gabriel travelled to Moscow for talks with his Russian counterpart and Putin.

Reflecting concern about how the long-planned trip might be seen in the midst of the Ukraine crisis, Gabriel dropped at the last minute plans to take German industrialists with him. Germany has been accused in some quarters of soft-pedaling on sanctions in the light of its close economic ties to Russia.

Outside of Crimea, in eastern and southern cities that saw big pro-Russian demonstrations, the tide of public opinion appears to be turning in favor of Kiev.

Ukrainian police cleared pro-Moscow demonstrators who had been holed up in the regional parliament building in Donetsk and raised the Ukrainian flag where the Russian one had mostly been flying since Saturday.

Pro-Kiev demonstrations are now much larger than pro-Moscow ones in the city, home town of ousted leader Yanukovich.

Putin has said Russia reserves the right to intervene militarily in other areas of Ukraine if Russian interests or the lives of Russians are in danger.

Dropping diplomatic niceties on Wednesday, the U.S. State Department published a "fact sheet" entitled "President Putin's Fiction: 10 False Claims about Ukraine."

"As Russia spins a false narrative to justify its illegal actions in Ukraine, the world has not seen such startling Russian fiction since Dostoyevsky wrote, 'The formula "two plus two equals five" is not without its attractions,'" the State Department said in the document.

(Additional reporting by Luke Baker in Brussels, Elizabeth Piper and Lidia Kelly in Moscow, Tim Heritage in Kiev, John Irish and Lesley Wroughton in Paris; Writing by Paul Taylor; editing by Anna Willard)

http://news.yahoo.com/big-power-talks-ukraine-crisis-little-progress-003521…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 6 Mar - 18:02 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Mar - 19:10 (2014)    Sujet du message: UKRAINE : L'UE LANCE UN ULTIMATUM A LA RUSSIE Répondre en citant



WW3 - The snakes are ready for next global war. 3E GUERRE MONDIALE - Les serpents sont prêts pour la prochaine guerre globale.

UKRAINE : L'UE LANCE UN ULTIMATUM A LA RUSSIE



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=MTNh6LbpXHY&hd=1

UKRAINE 2014 | OBAMA'S SPEECH TODAY ON CRIMEA AND NEW U.S. SANCTIONS/ The New York Times



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=YrX8HdTnlJY&hd=1

"L'OTAN SE TIENT AUX CÔTES DE L'UKRAINE"(RASMUSSEN)



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=oC2bfTyyZik&hd=1

BREAKING: CANADA GIVES RUSSIA 24 HOURS TO GET OUT OF THEIR COUNTRY DECLARES UKRAINES INVASION AN ACT OF AGGRESSION

Thursday, March 6, 2014 21:50

(Before It's News)

Submitted by: Susannah Cole The Pete Santilli Show & The Guerilla Media Network

The Pete Santilli Show broadcasts live on The Guerilla Media Network. Please join us on the Guerilla Media Network broadcasting your favorite talk shows, political art and news 24/7.

GMN REPORTS

Canada just weighed in on the situation in Ukraine and has demanded that nine Russian soldiers be out of their country within 24 hours. While the rest of the global community tries to decide which side to fall on Canada made a very clear choice Thursday afternoon.

CTV News is now reporting:

The soldiers who were participating in military exercises in Canada have been expelled from the country, as Ottawa continues to denounce Russia’s military intervention in Crimea, CTV News has learned. A government source confirmed that the soldiers were informed Thursday afternoon that they had 24 hours to leave Canada.

Six of the soldiers were in Saint-Jean, Que., where they were leaning English and French. Another two soldiers were participating in a training program at CFB Gagetown, and the ninth soldier was teaching Canadian soldiers Russian in Gatineau, Que. Lawmakers in Crimea voted unanimously Thursday to leave Ukraine and join Russia. They have scheduled a referendum for March 16 so voters can weigh in on the decision. The vote was denounced by the international community.

In his statement, Harper once again criticized Russia’s incursion into the Crimean peninsula as “an act of aggression, a clear violation of Ukraine’s sovereignty, and of international law.

“Canada will not recognize a referendum held in a region currently under illegal military occupation. We will continue to view the situation in Ukraine with the gravest concern and will continue to cooperate closely with our G-7 partners and like-minded allies,” the prime minister said in a statement.

Later, after question period, Foreign Affairs Minister John Baird said “you can’t have a valid referendum in 10 days.” “It’s unacceptable and it’s wrong and we won’t recognize it,” he told reporters in the foyer of the House of Commons.

Read more: CTV



Be sure to tune in to the Pete Santilli Show daily at 10am-2pm PST / 12pm-4pm CST / 1pm-5pm EST. Pete & his co-host Susannah Cole broadcast daily for 3 hours to discuss breaking news headlines, and interview some of our nation’s most interesting patriots & controversial guests.

http://beforeitsnews.com/alternative/2014/03/breaking-canada-gives-russia-2…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 8 Mar - 13:43 (2014)    Sujet du message: UKRAINE’S OUSTED PRESIDENT REPORTED DEAD FROM HEART ATTACK Répondre en citant

UKRAINE’S OUSTED PRESIDENT REPORTED DEAD FROM HEART ATTACK

March 6, 2014 7:19 PM EST

Viktor Yanukovych reportedly died while in exile in Russia

By Staff Writer



(INTELLIHUB) — Ousted Ukrainian President Viktor Yanukovych reportedly died this week. Multiple news sources in Ukraine cited a Facebook posting made by Mikhail Lebed who broke the news.

According to him, he received the information about the death from a friend who works at a hospital in the city of Rostov, Russia.

“Yanykovych was brought there at around 11 PM on March 3 after suffering a heart attack, and an hour later he died,” Lebed said.

Yanukovych escaped from Kiev on February 21, and then was ousted from power by the Ukrainian parliament. He asked the Russian authorities to provide him security in the territory of that country.

It is important to emphasize that these reports are still unconfirmed, but more information will be posted as it becomes available.

As we reported earlier today, the Crimean parliament has voted for the region to join Russia, not Ukraine. However, the new Ukrainian government has declared the referendum illegal and opened a criminal investigation against Crimean Prime Minister Sergei Askyonov.

http://intellihub.com/ukraines-ousted-president-reported-dead-heart-attack/


-----

RUMEUR SUR LA MORT DE IANOUKOVITCH : PAS DE CONFIRMATION

4 mars, 11:39


© Photo : RIA Novosti

Par La Voix de la Russie | Aucun établissement médical de Rostov-sur-le-Don n'a confirmé l'information selon laquelle Viktor Ianoukovitch serait décédé des suites d'une crise cardiaque, rapportent les médias ukrainiens.

Dans la nuit de lundi à mardi l'activiste du Maïdan et défenseur des droits de l'homme Mikhaïl Lebed a annoncé la mort de Ianoukovitch sur Facebook. « Ianoukovitch est mort. Un ami du centre cardiologique de Rostov-sur-le-Don vient de le communiquer par téléphone. Atteint d'une crise cardiaque, Ianoukovitch y a été admis à 11 heures du soir le 3 mars et est décédé une heure plus tard », a-t-il écrit. T

http://french.ruvr.ru/news/2014_03_04/Linformation-sur-la-mort-de-Ianoukovi…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 8 Mar - 14:04 (2014)    Sujet du message: MAN FACING MANSLAUGHTER CHARGES FOR KILLING INTRUDER Répondre en citant

MAN FACING MANSLAUGHTER CHARGES FOR KILLING INTRUDER



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=j141TNDgWsM&hd=1


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 9 Mar - 03:01 (2014)    Sujet du message: MALAYSIA PLANE VANISHES - 20 EMPLOYEES FREESCALE SEMICONDUCTOR COMPANY - UFO - CLOAKED PLANE Répondre en citant

MALAYSIA PLANE VANISHES - 20 EMPLOYEES FREESCALE SEMICONDUCTOR COMPANY - UFO - CLOAKED PLANE



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=OjFuMjlmPBE&hd=1


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 9 Mar - 03:05 (2014)    Sujet du message: AMERICA'S END: 2014-2015 Répondre en citant

AMERICA'S END: 2014-2015

Southern Poverty Law Center is connect to Caritas Internationalis/Vatican. The SPLC is also dedicated to defending the rights of the LGBT community. War against good and evil. The dark forces are operational in all ways and they're in war against all humans. Zero Poverty – Act Now”3 is part of depopulation agenda.

CARITAS EUROPA POSITION PAPER The European Union can ...
www.caritas.at/.../Caritas_Positionspapier_zu_MDGs....‎
For Caritas, poverty, in all its forms and in all continents, is a scandal; it is the denial of ... carrying out a campaign called “Zero Poverty – Act Now”3, which was ...... A structured and honest dialogue with Southern partners on the impact of EU.

-----



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=KvBHjoq53v4&hd=1
s


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 9 Mar - 04:22 (2014)    Sujet du message: AUX ETATS-UNIS, LES «PATRIOTES» EXTREMISTES INQUIETENT Répondre en citant

AUX ETATS-UNIS, LES «PATRIOTES» EXTREMISTES INQUIETENT

Le Southern Poverty Law Center (SPLC) est une association américaine de défense des droits, et est directement associé à Caritas Internationalis/Vatican, la Babylone des temps de la fin.

Voyez toute la propagande contre les groupes patriotes aux Etats-Unis par le Southern Poverty Law Center. Faisant passer tous ses groupes pour de dangereux extrémistes antigouvernementaux, des racistes, surarmées, qui menaceraient la sécurité intérieure, alors que malheureusement, la majorité de tous ses groupes sont contrôlés par des entités gouvernementales qui sont à préparer leur destruction. Mais rien sur le KKK, ni sur les groupes jihadistes qui ont infiltré le gouvernement depuis des années, mais est-ce surprenant quand nous voyons la Constitution américaine être devenu une Constitution islamique? Silence inquétant de SPLC sur ce sujet, vous ne croyez pas?

Les populations, on peu le comprendre, sentent bien toutes les menaces qui plannent qu-dessus de leur tête, et le vent de changement qui prend maintenant place ; la destruction de l'Amérique touche tous les domaines ; les familles et les enseignements dans les institutions scolaires sont de plus en plus sous attaque, l'injustice est partout, le citoyen de plus en plus brutalisé et dépouillé du travail de toute une vie, emprisonné sous des nouvelles lois qui sont complètement anti-humaines : les nouveaux péchés de Rome, alors que les criminels, les forces policières et militaires s'en donnent à coeur joie, etc.

C'est malheureusement le triste constat que l'on voit aussi dans chacun de nos pays, qui s'ajustent, les uns après les autres sur les nouvelles lois internationales, pour un Nouvel Ordre Mondial. Dieu n'a-t-il pas averti que si nous ne voulions pas de lui, un autre viendrait et mettrait ses propres lois? N'est-ce pas cela que nous voyons devant nos yeux, jour après jour? Les forces du mal sont à l'oeuvre et tout ce qui est contraire aux lois de l'enfer sont maintenant devenus des crimes punissables par la loi. L'ère du règne de Satan prend place et nul ne saura l'arrêter, sinon le Messie, lorsqu'il reviendra pour détruire tous ses mécréants qui se moque de Sa Royauté. Alors, un règne de Paix prendra sa place avec des êtres immortels qui ont combattu le bon combat de la foi. Ils règneront sur les nations avec Christ à la tête et tout rentrera dans l'ordre. Satan tente de copié cette grande prophétie et très bientôt, un faux Christ se révèlera et instaurera son règne, mais ce sera un règne de grande terreur, tel que l'homme ne l'a connu depuis le début des temps. Ce qui se met en place depuis quelques années est en prévision de ce règne démentiel et sans humanité. Tout ce qu'ils nous disent n'est que pur mensonge et hérésie. Cette ère de PAIX qu'on nous promet, jour après jour, sera, au contraire, une ère de grande noirceur. Ceux qui ne voient pas déjà ce qui se met en place, et il y en a des milliers, sont en très grand danger spirituellement et physiquement.

Pendant ce temps, Satan, qui a peu de temps, fera tout pour monter les humains les uns contre les autres pour les mener à leur finale destruction. Le Southern Poverty Law Center est un des nombreux groupes gouvernemental qui travaillent dans ce sens, en accord avec les valeurs démoniaques du Vatican, le dernier Empire à régner sur cette Terre et qui sera, un jour, détruit par la main puissante de Dieu lui-même, à cause de toutes ses abominations et de Sa rébellion contre le Très-Haut. Si les populaces, au lieu de se tourner vers leur Créateur sont tous à se préparer pour une lutte à mort, c'est justement parce qu'ils ont oublié tout ce que Dieu avait pour eux en réserve, et ils ne comprennent pas tout le côté spirituel de cette guerre finale. Satan et tous ces faux dieux et démons se régalent de voir le sang couler, de voir les humains se dévorer les uns les autres, tel des zombies qui ont perdu complètement la raison, et ils feront tout pour que la Terre devienne une Terre de sang et d'horreur. La puissance d'égarement ne cesse d'augmenter, l'avez-vous remarqué?


-----

jeudi 7 mars 2013

Un fait étrange… Aux Etats-Unis ou en Russie, le patriotisme est une valeur réellement importante, un mode de vie et de pensée même. En France, patriotisme est perçu comme nationalisme et donc comme racisme, cherchez l’erreur… Bref, les ultra-patriotes inquiètent au pays de l’oncle Sam, ils risquent un jour de s’attaquer aux traitres de Washington qui ne méritent pas vraiment mieux!


Entraînement du North Florida Survival Group, l’un des groupes pro-armes recensés par le SPLC.

Rien ne semble pouvoir arrêter la montée en puissance des milices extrémistes antigouvernementales. Racistes, surarmées, elles menaceraient la sécurité intérieure américaine.

Ils n’ont jamais été aussi nombreux. Une récente étude du Southern Poverty Law Center (SPLC), une association américaine de défense des droits, a comptabilisé 1360 groupes extrémistes ultraconservateurs, dits «patriotes» aux États-Unis, en 2012. C’est 7% de plus qu’en 2011. Parmi ces groupes, le SPLC a recensé plus de 300 groupes paramilitaires (les milices), un chiffre bien supérieur au précédent record de 1994, date à laquelle une loi d’interdiction des armes d’assaut avait suscité l’ire des radicaux.

«Chaque proposition de contrôle des armes par l’État s’accompagne d’une furieuse réaction, c’est encore le cas avec l’Administration Obama», analyse Mark Potok, chercheur au SPLC.


En rouge, le nombre de groupes extrémistes dits «patriotes». En vert, les milices. Source: SPLC.En rouge, le nombre de groupes extrémistes dits «patriotes».
En vert, les milices. Source: SPLC.

Opposées à toute ingérence de l’État fédéral, les milices «patriotes» seraient prêtes à prendre les armes pour défendre leur droit d’en porter. «Ils pensent sans cesse que la Constitution est violée. Avec ces groupes de haine, les choses vont empirer parce qu’ils croient mener une bataille», a expliqué David Gletty à CNN. Ancien informateur du FBI, ce spécialiste des milices radicales souligne que «la haine de certains Américains envers la personne du président Obama a accompagné la multiplication des groupes extrémistes».

«L’hystérie grandit»

Le SPLC s’inquiète: «Six mois après avoir alerté l’opinion sur la montée de l’extrémisme, en octobre 1994, une bombe explosait à Oklahoma City», l’attentat le plus destructeur sur le sol américain, jusqu’au 11 septembre 2001.

Encouragés par les échecs d’une économie atone, les militants extrémistes se retrouvent généralement autour d’une même haine des minorités ethniques, religieuses et sexuelles, qu’ils accusent de mener un vaste complot contre la nation. «L’hystérie grandit», affirme Mark Potok du SPLC, déplorant que les déclarations anxiogènes du Tea Party et de certains sites ultraconservateurs offrent un espace médiatique à des groupes plus radicaux.

«Ils se sentent dos au mur», résume Mark Potok. «Il est grand temps de prendre ce problème en main.» D’autres études confirment les observations de l’association indépendante. Une enquête récemment menée par l’Académie militaire de West Point a souligné que la violence d’extrême droite des dix dernières années était quatre fois plus importante que celle des années 1990. Même constat du côté du Congrès américain, dont le Service de recherche a comptabilisé une vingtaine d’actions d’extrémistes américains depuis 2001.

Une menace surestimée?

Sans nier les chiffres du SPLC, plusieurs chercheurs veulent toutefois relativiser les menaces qui pèseraient sur la sécurité intérieure. «La hausse du nombre de groupes extrémistes n’implique pas nécessairement une hausse de la violence», explique Jesse Walker, du think-tank conservateur Reason Foundation.

Certains ont même accusé le SPLC de vouloir noircir le tableau en posant l’étiquette d’«extrémistes» sur des groupes très différents. «Je suis une tueuse, a plaisanté Linda Hunnicutt sur CNN. Et pourtant j’ai 74 ans, les poumons malades et le cœur fragile. Mon activité du moment? Je brode un dessus-de-lit!», a raillé la fondatrice des «Grands-mères combattantes», une organisation pro-armes ouvertement raciste. «On ne veut de mal à personne, a-t-elle assuré, on veut juste qu’Oncle Sam nous laisse tranquilles.»

Source: Le Figaro

http://alerte-la.blogspot.fr/2013/03/aux-etats-unis-les-patriotes.html



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Mar - 13:27 (2014)    Sujet du message: UKRAINE ET RUSSIE Répondre en citant



UKRAINE ET RUSSIE

URGENT - GLOBALIST US FUNDING UKRAINE NAZISM - PART 1



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=j92W7cIfsdw&hd=1


AU VOLEUR! L'OR DE L'UKRAINE S'ENVOLE POUR LES USA

Dimanche 9 mars 2014

L'or de l'Ukraine s'envole pour les USA



Partout où arrive la démocratie, la première chose que l’on constate, c’est la mise à disposition généreuse de la part des Etats-Unis d’avions-cargo pour que la nouvelle équipe puisse sauvegarder son or dans un endroit plus sécurisé, les coffres de la Fed, par exemple.

C’est un bonus qui fait partie du pack « liberté, démocratie, droits de l’homme ».


***

Selon le iskra-news.info la nuit dernière, les réserves d’or ukrainien (40 boîtes scellées) ont été chargées dans un avion de transport non identifié à l’aéroport Borispol de Kiev. L’avion a immédiatement décollé.

Une source du gouvernement ukrainien a confirmé que le transfert des réserves d’or de l’Ukraine aux États-Unis a été ordonné par l’actuel Premier Ministre Arseny Iatseniouk.

Donc, je suppose, si en effet cette information est vraie, que cela signifie soit que la nouvelle élite dirigeante a volé des lingots d’or,soit que peut-être elle craignait que les Russes ne prennent possession de ces lingots. Quoi qu’il en soit, tout cela est très louche.

Conclusion

Récit officiel : les lingots d’or vont aux Etats-Unis.

Récit réel : probablement en Suisse où ils seront partagés entre Ioulia Timochenko et ses copains.

Traduction Avic

http://newswire-24.com/2014/03/07/4827/

http://www.wikistrike.com/article-au-voleur-l-or-de-l-ukraine-s-envole-pour…


OBAMA DISARMED UKRAINE THAT'S WHY RUSSIA TOOK IT SO EASILY



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=fgpw0_agJ8A&hd=1


KHODORKOVSKI DENONCE UNE COMPLICITE DE POUTINE AVEC L'ANCIEN REGIME UKRAINIEN

Maintenant, on prépare le prochain chaos pour la Russie. 10 ans de prison pour cet homme qui aujourd'hui se tient debout devant les foules. Que lui est-il arrivé en prison durant toutes ces années. Ne voyez-vous pas que c'est la même répétition que nous avons vu tout dernièrement avec cette femme Ioulia Timochenko qui est sortie de l’hôpital carcéral de Kharkiv, qui a été libéré juste au bon moment pour attiser et rassembler les foules. Cette femme est soutenue par les Etats-Unis. Ecoutez le discours qu'elle a tenu devant des milliers de personnes, en Ukraine, et comparez avec le discours de Khodorkovski http://www.wikistrike.com/article-timochenko-l-ukraine-va-devenir-un-membre… . La même unité d'esprit pour unir les foules, pour préparer le chaos final. Un pays après l'autre de cette globalisation, après qu'on eut fait la même chose pour mettre les lois internationales en place au niveau fédéral, provincial et local. Sauf que cette fois-ci l'ours (Russie) et l'aigle (Amérique) vont amener un vent de changement global, qui va faire renverser le régime global et le faire entrer dans la grande noirceur. La Russie a beau dire qu'elle se fout complètement de ce que pense la Communauté Internationale, mais rappelez-vous que la Russie est un membre permanent du Conseil de Sécurité, aux Nations Unies. Ils jouent différents rôles, portent différents nom, se cachent derrière certains partis politiques, mais ils sont UN pour préparer le règne de cet ange rebelle, qui depuis toujours veut détrôner le grand Roi et prendre son Trône Royal. La grande armée de Satan envahi donc un nouveau pays pour amener la déstabilisation nécessaire pour ce grand changement. Pendant ce temps, la Russie se prépare à faire de même pour son pays.



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=PkvugMLNPTs&hd=1



UKRAINE: 10.000 PRO-RUSSES DANS LA RUE A DONETSK



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=MGeJAQ7YNRs&hd=1


Dernière édition par maria le Lun 10 Mar - 13:50 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Mar - 13:47 (2014)    Sujet du message: CPAC: THE CONSERVATIVE CASE FOR CRIMINAL JUSTICE REFORM Répondre en citant



CPAC: THE CONSERVATIVE CASE FOR CRIMINAL JUSTICE REFORM

Publiée le 9 mars 2014

"You wouldn't necessarily expect--and certainly the establishment press doesn't expect--to hear a discussion about criminal justice reforms and prison reform at the Conservative Political Action Conference," stated Americans for Tax Reform Founder Grover Norquist. "But in point of fact this is a big problem, it's an expensive problem, [and] it's a problem that creates more expensive problems."

During a Friday morning session at the Conservative Political Action Conference (CPAC), the biggest annual gathering of right-leaning activists, Norquist, Texas Governor Rick Perry, and former New York City Police Commissioner Bernard Kerik, laid out their vision for conservative criminal justice reform, highlighting a number of successful state-based initiatives implemented by Republican governors.

"We are not a soft on crime state, but I hope we get the reputation of being a smart on crime state," Gov. Perry explained. "We shut a prison down last year. That is the message all across this country. You want to talk about real conservative governance, shut a prison down."

Following the session, Reason Magazine's Matt Welch visited the exhibition booths for Right on Crime, Families Against Mandatory Minimums, and Conservatives Concerned About the Death Penalty, to get a sense of what was driving the undercurrent of interest in these issues, what sort of reception reform proponents are finding at CPAC, and the prospect of legislative cooperation with like-minded Democrats.

Produced by Meredith Bragg

Approximately 4 minutes.

Visit http://reason.com/reasontv/2014/03/09... for full text, links, downloadable versions, and more. Subscribe to Reason TV's YouTube channel for automatic notifications when new material goes live.




VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=korrhPw8FEI&hd=1



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Mar - 14:47 (2014)    Sujet du message: SAUDI ARABIA AND QATAR ARE SUPPORTING MILITANT GROUPS IN IRAQ AND HAVE EFFECTIVELY DECLARED WAR : IRAQ PM Répondre en citant

WAR

SAUDI ARABIA AND QATAR ARE SUPPORTING MILITANT GROUPS IN IRAQ AND HAVE EFFECTIVELY DECLARED WAR : IRAQ PM




Saudi Arabia and Qatar are supporting militant groups in Iraq and have effectively declared war on the country, Prime Minister Nuri al-Maliki said as nationwide violence left 15 dead Saturday.

The rare direct attack on the Sunni Gulf powers, with Maliki also accusing Riyadh of supporting global terrorism, comes with Iraq embroiled in its worst prolonged period of bloodshed since 2008, with more than 1,800 people killed already this year, ahead of parliamentary elections due next month.

The bloodletting in Iraq, which shares a long border with Saudi Arabia, has been driven principally by widespread discontent among the country’s Sunni Arab minority and by the civil war in neighboring Syria.

Maliki, a Shiite, has in the past blamed unnamed regional countries and neighbors for destabilizing Iraq.

But in an interview with France 24 broadcast on Saturday, the Iraqi premier said allegations he was marginalizing Sunnis were being pushed by “sectarians with ties to foreign agendas, with Saudi and Qatari incitement”.

Referring to the two countries, he said: “They are attacking Iraq, through Syria and in a direct way, and they announced war on Iraq, as they announced it on Syria, and unfortunately it is on a sectarian and political basis.”

“These two countries are primarily responsible for the sectarian and terrorist and security crisis of Iraq.”

Read Full Article

http://www.trunews.com/saudi-arabia-qatar-supporting-militant-groups-iraq-e…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Mar - 16:15 (2014)    Sujet du message: PALIN URGES TOUGHER APPROACH TOWARDS PUTIN Répondre en citant

PALIN URGES TOUGHER APPROACH TOWARDS PUTIN

"The only thing that stops a bad guy with a nuke is a good guy with a nuke," says former Republican vice presidential candidate.

By Elad Benari
First Publish: 3/9/2014, 5:46 AM


Sarah Palin
Reuters

Former Republican vice presidential candidate Sarah Palin suggested on Saturday that only the United States could stop Russia’s invasion of Ukraine, AFP reported.

Palin, who spoke at the Conservative Political Action Conference (CPAC), offered unsolicited advice to President Barack Obama on containing Russian aggression, saying that "the only thing that stops a bad guy with a nuke is a good guy with a nuke."

Analysts have noted that Palin seemed to have predicted the current Ukraine crisis during the 2008 election campaign.

At the time, Palin warned that if then-Senator Barack Obama were elected president, his "indecision" and "moral equivalence" may encourage Russia's Vladimir Putin to invade Ukraine. She was mocked at the time by the editor of the Foreign Policy magazine, who wrote then that Palin's comments were "strange" and "this is an extremely far-fetched scenario."

On Saturday, Palin attacked what she called a feckless Obama foreign policy that she said has helped embolden Putin. Palin’s running mate in 2008, Senator John McCain, made similar comments last week at the AIPAC policy conference in Washington.

Failing to show peace through strength has allowed some "very, very, very bad dudes (to) gain ground," said Palin at CPAC.

Obama "would gut our arsenal while he allows others - enemies - to enrich theirs, she said.

"Mr. President, the only thing that stops a bad guy with a nuke is a good guy with a nuke," declared Palin.

The comments came as the U.S. once again warned Russia over Ukraine, despite the fact that Russia on Friday was unfazed by threats of U.S. sanctions.

The BBC reported that Secretary of State John Kerry told Russian counterpart Sergei Lavrov on Saturday that any moves to annex Crimea would close the door to diplomacy.

Kerry said that Crimea is part of Ukraine and Moscow should avoid military escalation.

On Friday, Lavrov told Kerry that imposing sanctions on Russia “would inevitably hit the United States like a boomerang.”

Lavrov’s remarks came several days after the Foreign Relations Committee in the Senate said it was preparing legislation to provide support to Ukraine and consulting with the Obama administration on possible sanctions against individual Russians and Ukrainians cooperating with them.

http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/178256


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Mar - 17:10 (2014)    Sujet du message: LE HAMAS MENACE DE VISER AUSSI LE NORD D'ISRAËL Répondre en citant



LE HAMAS MENACE DE VISER AUSSI LE NORD D'ISRAËL



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=4_XdpT-spfw&hd=1


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Mar - 10:55 (2014)    Sujet du message: ALERTE INFO. L’UKRAINE VA ATTAQUER LA CRIMEE AUJOURD'HUI OU AVANT LE REFERENDUM Répondre en citant

GUERRE - 3e GUERRE MONDIALE

ALERTE INFO. L’UKRAINE VA ATTAQUER LA CRIMEE AUJOURD'HUI OU AVANT LE REFERENDUM

Publié le mar 10, 2014 @ 0:45


Dmitry Yaroch

C’est une déclaration de guerre très officieuse qui vient de nous parvenir. La junte illégale de Kiev va attaquer la Crimée aujourd’hui ou avant le référendum du 16 mars.

Dans les prochaines heures ou les prochains jours, il y aura une attaque sur la Crimée. Cela devrait se produire avant le référendum en Crimée, prévue pour le 16 Mars. Sachant que les partisans de la Russie sont plus nombreux et qu’il est donc impossible de gagner, conseillés par les Etats-Unis, les putschistes ont donc décidé d’agir avec violence pour pousser Moscou à réagir et à demander l’aide de l’Otan qui n’a aucun droit pourtant en Ukraine.

L’introduction de troupes ukrainiennes en Crimée est fait pour empêcher ce référendum et garder la Crimée en Ukraine. Selon nos informations, il s’agit pour l’instant de la préparation de toutes les troupes. Pour l’instant donc, il y a deux blindés et quatre brigades mécanisées avec l’appui des unités de l’artillerie et également des éléments aéroportés, ainsi que des troupes héliportées et plusieurs membres de brigades et des régiments des forces spéciales. Le clou de notre information est bien sûr la participation de "Secteur droit", dont le chef, Dmitry Yaroch, fasciste pro-hitlérien (vidéo) protégé par l’Occident, voit son groupe associé à l’attaque contre la Crimée…

Poutine restera-t-il silencieux ?

*En l’état, bien sûr, nous ne pouvons confirmer ou infirmer l’information qui vient tout juste de nous parvenir.



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=oGgqG6lgtf4&hd=1

http://allainjules.com/2014/03/10/alerte-info-lukraine-va-attaquer-la-crime…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 13 Mar - 20:20 (2014)    Sujet du message: NSA WHISTLEBLOWER THOMAS DRAKE DISCUSSES PERSECUTION AND THE FUTURE OF THE U.S Répondre en citant

NSA WHISTLEBLOWER THOMAS DRAKE DISCUSSES PERSECUTION AND THE FUTURE OF THE U.S

Thursday, March 13, 2014

Anthony Freda Art
Activist Post



One of the original NSA whistleblowers, Thomas Drake, revealed his insider knowledge of government surveillance of U.S. citizens to Baltimore Sun reporter Siobhan Gorman in 2005. His eventual revelations about the subversion of the U.S. Constitution highlighted a $1.2 billion program called "Trailblazer" which Drake submitted was a program of "fraud, waste, and abuse." He was subsequently charged under The Espionage Act and was facing 35 years in prison. Drake's defense team actually hired James Bamford, author of The Puzzle Palace and Body of Secrets, as an expert witness. Bamford had lifted the veil in the late '90s about a massive spying structure that far surpasses the capabilities of the CIA. The case for 10 felony charges against Drake could not stand up, and he reached a misdemeanor plea deal.

Drake was the first to come forward under a new climate of aggressive formal indictment for whistleblowers that equates their truth-telling with real espionage such as selling state secrets.

Drake discusses the background to his case in the following interview with Jesse Ventura, as well as his meeting with Edward Snowden and the current move to create a legal framework to imprison those who would come forward with information about government malfeasance. Rather than be repentant after exposure, the NSA is pushing for laws to silence investigative journalism completely http://www.sott.net/article/275309-NSA-chief-pushes-for-laws-to-silence-jou… . As Drake states: "National Security is the State religion." It's a religion that has a very violent and oppressive history.

+ VIDEO : http://www.activistpost.com/2014/03/nsa-whistleblower-thomas-drake-dicusses…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 13 Mar - 20:47 (2014)    Sujet du message: OBAMA'S 'GAY' POT DEALER KILLED FOR FLATULENCE? Répondre en citant

OBAMA'S 'GAY' POT DEALER KILLED FOR FLATULENCE?

High-school pal beaten to death with hammer by homosexual lover

Published: 01/29/2014 at 12:22 PM



Joe Kovacs is an award-winning journalist and, since 1999, executive news editor of WND. He is the author of two best-selling books: "Shocked by the Bible: The Most Astonishing Facts You've Never Been Told" and its 2012 sequel, "The Divine Secret: The Awesome and Untold Truth About Your Phenomenal Destiny."

Barack Obama smoking in his youth

A British newspaper is reporting President Obama’s high-school marijuana dealer whom he thanked in his yearbook for the “good times” was beaten to death by his homosexual lover after fighting over flatulence and drugs.

The Daily Mail reports that Raymond Boyer, known as “Gay Ray” to Obama and his pot-smoking “Choom Gang,” was bludgeoned to death with a hammer seven years after selling narcotics to Obama and his friends.

Boyer’s paramour, Andrew Devere, a male prostitute, listed numerous reasons for slaying the surfer and unemployed chef.

Among them were the fact that Boyer constantly put Devere down, made him beg for drugs and would often break wind in his face.

Boyer died at the young age of 37, and his demise was effectively the opposite of the productive lives of the young men to whom he provided illicit drugs.

“Since getting high with Obama and his private school educated friends he lost his job as the manager of a local pizzeria and ended up on welfare living above a car repair shop,” the Daily Mail reports.

The details of Boyer’s end were unveiled in mitigation by Devere, who received a lifelong prison term for the murder.

The Daily Mail reports:

Appeal court documents from 1991, uncovered for the first time by MailOnline, reveal Devere killed Boyer on New Year’s Day 1986 because: Boyer was killing a friend of his by supplying that friend with drugs; Boyer embarrassed Devere and put him down in front of other people; Boyer had developed a habit of farting in Devere’s face; Boyer once attacked Devere with a knife, slicing Devere’s finger; Boyer made Devere beg for drugs.

Finally, the documents say the last straw came on the morning that Devere killed Boyer when the victim had refused to give Devere money to buy medication to soothe the murderer’s sore throat.

Obama himself has been open about taking drugs as a youth, and recently indicated his belief that smoking marijuana was no worse than drinking alcohol.



Boyer may not have been the only homosexual tied to Obama.

In September 2012, WND reported on another claim that Barack Obama himself was “gay,” and hid his own homosexuality to become president.

A prominent member of Chicago’s homosexual community claims Barack Obama’s participation in the “gay” bar and bathhouse scene was so well known that many who were aware of his lifestyle were shocked when he ran for president and finally won the White House.

“It was preposterous to the people I knew then to think Obama was going to keep his gay life secret,” said Kevin DuJan, who was a gossip columnist in Chicago for various blogs when Obama was living in the city as a community organizer and later a state senator.

“Nobody who knew Obama in the gay bar scene thought he could possibly be president,” said DuJan.

DuJan, founder and editor of the Hillary Clinton-supporting website HillBuzz.org, told WND he has first-hand information from two different sources that “Obama was personally involved in the gay bar scene.”

[url=http://www.wnd.com/2014/01/obamas-gay-pot-dealer-killed-over-flatulence/]http://www.wnd.com/2014/01/obamas-gay-pot-dealer-killed-over-flatulence/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 14 Mar - 14:49 (2014)    Sujet du message: SON OF FORMER HEAD OF GOLDMAN SACHS AND MF GLOBAL FOUND DEAD Répondre en citant

SON OF FORMER HEAD OF GOLDMAN SACHS AND MF GLOBAL FOUND DEAD

March 13, 2014

On March 13, the son of Jon Corzine was found dead in Mexico City of an apparent suicide. Jon Corzine was the former CEO of Goldman Sachs, head of MF Global, and Governor of New Jersey, as well as being a long time campaign financier for President Barack Obama.



The son of former New Jersey Gov. Jon Corzine killed himself in a Mexico City hotel, sources told The Post on Thursday.

Jeffrey Corzine, 31, was the youngest of Corzine’s three children with ex-wife and childhood sweetheart Joanne Corzine.

Sources said he had been depressed recently and was drinking heavily before the suicide, though the cause of death was not released. - NY Post

While little is known about the circumstances behind Jeffrey Corzine's alleged suicide, his death comes on the heels of at least eight unusual banker deaths, many of which were also labeled as suicides despite the near impossibility of one of them being attributed to suicide by nail gun.

Jeffrey's father, Jon Corzine, is a banking insider who has controlled many top levels of the financial system, and has been intimately involved in both politics and central banking for decades. In November of 2011, the former head of Goldman Sachs was involved in a highly controversial commodities scandal in which he re-hypothicated customer accounts to act as collateral for several big bets involving Greek bonds and other toxic assets. His actions led to MF Global's bankruptcy, and the loss of over $1 billion to MF Global customers. However, his political ties to the Obama Administration helped him avoid several criminal charges tied to fraud and theft.

While the death of a family member to one of America's most powerful banking insiders could very well be a simple case of depression and suicide, the fact that his death comes at a time when several others involved in the U.S. banking system are dying of similar consequences increases the possibility that Jeffrey Corzine's death may be part of a greater and mysterious conspiracy.

http://www.examiner.com/article/son-of-former-head-of-goldman-sachs-and-mf-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 14 Mar - 14:53 (2014)    Sujet du message: INSIDER WARNS THAT MORE BANKER ASSASSINATIONS ARE COMING Répondre en citant

INSIDER WARNS THAT MORE BANKER ASSASSINATIONS ARE COMING

February 5, 2014



Within the past few weeks, at least three high level bankers and one financial journalist have either died due to mysterious circumstances that officials have quickly labeled as 'suicides', or disappeared without a trace. With little information to go on from most public sources, several outside investigators have questioned the timing and reasons why these individuals have suddenly died, or been killed off, and are continuing to seek answers.

However, on Feb. 5, an insider and former head trader for a top banking firm issued a warning that new information is out which shows that 'hit squads' have been made active in the Wall Street area, and that a high level banker tied to recent investigations into Forex manipulation, along with up to three dozen others involved in scandals, are being targeted for potential assassination in light of their viability as witnesses and whistle blowers to federal and financial regulators.

Word on the "street" watch for a top level American bankster to expire. Hit teams are fully operational in Wall Street. (REDACTED) HIGHLY VISIBLE POWER BROKER- co-ordinating. Speak to you soon. Please post this to warn sheep. V-UPDATE 9:24 AM MOUNTAIN-NEXT ON THE HIT LIST CITI EXECUTIVE TIED IN WITH FOREX FRAUD -HIT LIST HAS 3 DOZEN MORE NAMES-DESPERATE TIMES REQUIRE DESPERATE MEASURES IN THE WORLD OF MONETARY CONTROL! JPM can't hold yellow metal shorts on notional gold. LIBOR and derivative hits continue as bankster suddenly commit "suicide". 43 are on the knock off list and counting. The shock waves of this and many other scandals are creating turmoil everywhere. - V, Guerrilla Economist, Q Alerts

Over the past two days, a little more information has come out on the three bankers and one journalist who allegedly committed suicide over the past three weeks, and their intimate ties to major financial scandals rocking the Western banking system. Beginning with David Bird, the oil markets reporter who had worked at the Wall Street Journal for 20 years and vanished without a trace on the afternoon of Jan. 11, followed by William Broeksmit, a top executive at Deutsche Bank who hanged himself on Jan. 26 just days after BaFin announced evidence of precious metal price manipulation, and ending with Michael (Mike) Dueker, the Chief Economist at Russell Investments, the potential for several key players within the financial industry to have committed suicide within days or weeks of each other is far from coincidental.

In 2013, several major financial scandals rocked the banking world, with hundreds of trillions of dollars in fraud being investigated by multiple agencies. From J.P. Morgan's London Whale scandal, to HSBC's settlement over money laundering for drug cartels, and now, an ongoing investigation into Forex and precious metals price manipulation, one or more of these crimes could bring down a fragile financial system that is already cratering under the threat of a simple taper by the Federal Reserve.

On the street, perpetrators have killed victims for crimes involving less than a dollar, so it is not out of the realm of belief that hit squads and assassinations would be par for the course in crimes involving trillions of dollars, and the confidence of the Western financial system. And as a banking insider and former head trader has announced today, several major Wall Street bankers could be marked for death to ensure all loose ends are tied up, and where dead men can tell no tales to investigators and law enforcement.

http://www.examiner.com/article/insider-warns-that-more-banker-assassinatio…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 14 Mar - 14:58 (2014)    Sujet du message: PLUIE DE ROQUETTES SUR ISRAËL : 35 EN MOINS D'UNE HEURE! Répondre en citant



PLUIE DE ROQUETTES SUR ISRAËL : 35 EN MOINS D'UNE HEURE!

12 mars 2014 |

Plus de cinquante roquettes sont tombées sur les villes et villages du sud d’Israël. Les habitants de toute la région du sud sont priés de rester dans leurs abris. Ce fut le jour le plus dense en tirs de roquettes tirées de la bande de Gaza depuis l’Opération Pilier de la Défense 2012.

Voici un résumé de Tsahal des événements :

22:54 - En réponse aux 41 roquettes tirées aujourd’hui, l’Armée de l’Air israélienne a ciblé 29 sites d’activités terroristes dans la bande de Gaza. Des frappes directes ont été confirmées.

18:50 - Suite à la salve de roquettes, l’artillerie de Tsahal a ciblé deux sites terroristes dans le nord et le sud de la bande de Gaza. 18:34 - Ce sont plus de 30 roquettes qui ont été tirées sur Israël depuis la bande de Gaza. 8 d’entre-elles ont explosé dans des zones habitées du sud d’Israël. Les habitants du sud d’Israël ont 15 secondes pour aller se réfugier dans les abris lors des tirs de roquettes. 17:32 – Plus de 20 roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza sur le sud d’Israël.



En réponse aux plus de 60 tirs de roquettes dans la même journée, les chars israéliens attaquent des cibles terroristes dans la bande de Gaza. Les tanks israéliens tirent sur les infrastructures de la bande de Gaza ce soir.

Le système de missiles de défense Dôme de Fer a intercepté au moins trois roquettes sur Sderot mais une femme de 57 ans originaire de Sderot a été légèrement blessé en allant se mettre à couvert. Les roquettes ont été tirées à la fois du nord et du sud de la bande de Gaza. La plupart des roquettes se sont abattues dans des champs mais au moins huit roquettes sont tombés à l’intérieur de communautés du sud du pays. Le Conseil régional d’Eshkol a rapporté qu’au moins 15 roquettes étaient tombées sur son territoire, dont une en ville mais sans exploser.

Le porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld a indiqué qu’une roquette avait explosé près d’une station de gaz et une autre près d’une bibliothèque publique. L’aile militaire du Jihad islamique a revendiqué les tirs de roquettes, en représailles lo l’attaque attaque de l’armée de l’air de l’air qui a fait trois morts mardi. « Les Brigades Al-Quds ont répondu à l’agression par une salve de roquettes, » a déclaré le Jihad islamique. »Les Brigades Al-Quds ne rompront pas la trêve avec Israël mais répondront à l’agression sioniste au bon moment et au bon endroit», a déclaré le porte-parole Abou Ahmad.

Le Jihad islamique, qui dit avoir tiré 90 roquettes a profité de la tempête pendant laquelle la capacité de Tsahal à identifier et intercepter les tirs de roquettes est plus faible. Le Chef d’état-major, Benny Gantz, actuellement aux Etats-Unis, recevait des mises à jour constantes du sous-chef d’état-major Gadi Eizenkot. Les sirènes ont été entendues à Sderot, Netivot et dans le Shaar HaNegev. Les résidents de la région ont été invités à rester dans leurs abris.

« Le nombre de roquettes tirées depuis la bande de Gaza l’année dernière a été le plus faible depuis dix ans, mais ce n’est pas assez pour nous. Nous continuerons d’agir pour assurer la sécurité du peuple d’Israël à la fois dans le sud et dans tout le pays « , a-t-il déclaré. Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a déclaré à Channel 2 qu’il n’y avait pas d’autre choix que de reprendre la bande de Gaza : »Je ne pense pas que nous puissions ignorer une telle attaque, une salve de 50 roquettes. Mes opinions sont connues. Après les opérations Plomb Durci et Pilier de Défense, il n’y a plus d’autre choix que l’occupation complète de la bande de Gaza », a-t-il dit. Le Premier ministre britannique David Cameron en visite en ce moment en Israël a fermement condamné les tirs de roquettes : « Permettez-moi d’être tout à fait clair sur ces attaques en provenance de Gaza, nous les condamnons totalement» a-t-il déclaré.

Un numéro d’urgence a été mis en place pour la région sud: 08 680 64 50

par H.P. Benhamou pour Tel-Avivre -

http://www.tel-avivre.com/2014/03/12/pluie-de-roquettes-sur-israel-35-en-mo…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 14 Mar - 23:15 (2014)    Sujet du message: CRIMEE : JOHN KERRY FAIT MONTER LA PRESSION Répondre en citant

3E GUERRE MONDIALE EN PREPARATION

CRIMEE : JOHN KERRY FAIT MONTER LA PRESSION

13 mars 2014 à 19:56


Retour sur le référendum dimanche dans la péninsule ukrainienne.

A la veille d’une nouvelle rencontre, aujourd’hui à Londres, avec son homologue russe Sergueï Lavrov, le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, a haussé le ton quant au référendum prévu dimanche sur l’éventuel rattachement de la Crimée à la Russie. «Il y aura une réponse au référendum. De surcroît, s’il n’y a aucun signe d’avancées pour régler ce dossier, il y aura de sérieuses mesures lundi en Europe et ici», a-t-il déclaré devant une commission du Sénat en parlant aussi au nom de l’UE. L’issue du scrutin devrait conduire à un renforcement de la mainmise de Moscou sur la péninsule du sud-est ukrainien. En prélude au vote de dimanche, les députés du Parlement régional de Crimée ont adopté, mardi, une «déclaration d’indépendance». La Russie a immédiatement salué la décision des habitants de Crimée à user de leur «droit des peuples à disposer d’eux-mêmes».

De son côté, l’Ukraine s’est dotée hier d’une garde nationale, mobilisant les volontaires des barricades de Kiev pour renforcer sa défense face aux troupes russes qui mènent des manœuvres militaires à ses frontières.

http://www.liberation.fr/monde/2014/03/13/crimee-john-kerry-fait-monter-la-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 15 Mar - 15:14 (2014)    Sujet du message: ÉTATS-UNIS CONTRE VENEZUELA : LA GUERRE FROIDE DEVIENT CHAUDE Répondre en citant



ÉTATS-UNIS CONTRE VENEZUELA : LA GUERRE FROIDE DEVIENT CHAUDE



Les voitures de la police scientifique vénézuélienne incendiées lors de manifestations anti-gouvernement, le 12 février 2014, à Caracas.Au Venezuela, lors du récent carnaval, les poches isolées de manifestations étudiantes qui se sont tenues dans de grandes villes se sont éteintes comme par miracle. Ou, pour être plus précis, elles ont disparu dans les quartiers privilégiés de ces villes. Les organisateurs des manifestations anti-gouvernementales avaient déclaré que le carnaval n’aurait pas lieu, malgré la tradition de voyager vers les plages des Caraïbes, car « le mécontentement du peuple » avait atteint un point culminant.

Juste un peu plus et le régime s’évanouirait, le président Nicolás Maduro et ses camarades s’enfuiraient à Cuba et le pays redeviendrait « une véritable démocratie ». Les manifestations ont été largement couvertes par les principaux canaux de télévision occidentaux. Puis, ce fut le silence complet. Les Vénézuéliens célébrèrent leur carnaval et se détendirent.

Le rôle majeur de guerre psychologique contre le Venezuela revient aux agences de renseignement états-uniennes. Durant toute la présidence d’Hugo Chávez, Washington a mené une intense guerre de l’information pour discréditer l’idée même d’un socialisme du 21e siècle. Chávez n’a jamais promis un succès rapide, mais sa politique sociale bien pensée a permis de réaliser beaucoup de choses. Selon les sondages d’opinion, les Vénézuéliens sont parmi les gens les plus heureux d’Amérique.

Les acquis de la révolution bolivarienne en termes de santé, d’éducation et de construction de logements à des prix abordables ont garanti à Chávez un soutien populaire. Ce front intérieur solide lui a permis de contrer avec succès les activités subversives des États-Unis, non seulement au Venezuela, mais dans l’arène internationale.

L’un des points focaux de cette guerre de l’information a été la création de la chaîne de télévision Telesur avec le soutien de pays alliés d’Amérique latine, et la création subséquente de la station de radio RadioSur. Des réseaux de télévision et de radios locales ont été organisés dans tout le Venezuela, et un studio de cinéma national a été ouvert qui produit des longs métrages sur des thèmes patriotiques. Un nouveau film vénézuélien paraît sur les écrans presque chaque semaine, attirant dans le pays autant de téléspectateurs que les films d’action d’Hollywood. Des films documentaires sont également produits qui exposent la politique états-unienne en Amérique latine, y compris la saisie des champs pétroliers et l’élimination des politiciens que Washington désapprouve.

Après la mort de Chávez, la propagande de guerre contre son successeur —Nicolás Maduro— s’est intensifiée. Washington a décidé que le moment opportun était venu de renverser le régime. Il a mobilisé tout son arsenal de déstabilisation —des paramilitaires colombiens infiltrant le pays pour mener des attaques terroristes jusqu’au sabotage économique et financier et à l’utilisation de réseaux sociaux sur Internet—.

Prenant la parole à l’Onu, le ministre des Affaires étrangères du Venezuela, Elías Jaua, a déclaré que les médias d’opposition vénézuéliens et étrangers se sont engagés dans une campagne active pour renverser le président Maduro. Jaua a expliqué plus tard qu’il se référait « à des campagnes bien préparées qui ont été mises en œuvre par le biais de réseaux de télévision influents ». Il a observé que des personnalités aux États-Unis et des artistes européens « qui savent à peine où se trouve le Venezuela » étaient utilisés pour attaquer le gouvernement. Les récentes déclarations à la cérémonie de remise des Oscars en sont un exemple.

Il faisait en particulier allusion à la chaîne de télévision CNN, qui est non seulement utilisée par la CIA pour propager de fausses informations, mais qui multiplie aussi des commentaires négatifs sur le gouvernement vénézuélien et le président Maduro. Il en fut ainsi avec la couverture biaisée des manifestations de rue, que CNN décrit comme paisibles, sans mentionner les groupes qui bloquaient les rues, mettaient le feu à des voitures, attaquaient des policiers et menaçaient des infrastructures urbaines, y compris le métro.

Entre autres choses, les militants de l’opposition ont placé des herses métalliques munies de clous sur les routes, ce qui a provoqué une forte hausse des accidents de la circulation. Il y a eu aussi l’extension de cordes de nylon en travers des routes pour renverser les motorizados —les coursiers à moto qui fournissent des biens, des médicaments, acheminent la poste et ainsi de suite—. Ces motocyclistes sont généralement fidèles aux autorités, et sont donc considérées par l’opposition comme une force hostile. CNN, cependant, ignore ce genre de détails.

Les médias internationaux gardent également le silence sur les efforts du président Maduro pour établir un dialogue pacifique et rechercher une compréhension mutuelle avec l’opposition et les cercles oligarchiques qui ont organisé et qui financent une campagne prolongée de désobéissance civile. La tolérance des autorités vénézuéliennes est de plus en plus perçue comme une faiblesse.


À la suite de leur couverture biaisée, et parfois même incendiaire, des événements au Venezuela, les correspondants de CNN ont été expulsés du pays. Des journalistes d’Associated Press, de l’Agence France-Presse, de l’Agencia EFE, de Reuters et d’autres donnent également une interprétation biaisée des événements. Je ne peux pas penser à un moment où les journalistes occidentaux accrédités au Venezuela ont fait preuve de la moindre indépendance dans leur interprétation des événements. La quasi-totalité d’entre eux manifeste un alignement général sur la façon de penser de Washington lorsqu’il s’agit d’évaluer la politique internationale.

Le gouvernement Maduro fait tout son possible pour contrecarrer la propagande hostile avec laquelle Washington tente d’exacerber la situation, espérant obtenir ainsi un prétexte pour intervenir directement dans les affaires intérieures du pays. Le gouvernement vénézuélien a subi maintes fois des menaces et des avertissements de l’administration états-unienne, demandant que le gouvernement libère les étudiants arrêtés lors des manifestations de rue et s’assoie pour des entretiens avec l’opposition. Barack Obama l’a mentionné lors d’une réunion avec des collègues canadiens et mexicains, à Toluca, le 20 février 2014.

Une déclaration du sénateur républicain John McCain ressemble à un ultimatum : « Nous devons être prêts à utiliser la force militaire pour entrer au Venezuela et établir la paix là-bas ». Le sénateur a souligné que l’opération pourrait impliquer des soldats colombiens, péruviens et chiliens. En outre, il a souligné que des leaders démocratiques sont entièrement prêts à assumer la responsabilité de gouverner le Venezuela avec le plein consentement de Washington et de lui «donner la liberté». McCain a également expliqué exactement pourquoi les États-Unis ont besoin de « marionnettes démocrates » au Venezuela : il s’agit avant tout de garantir la livraison rapide d’hydrocarbures en Amérique du Nord. Les livraisons de pétrole en provenance d’Afrique du Nord et du Proche-Orient prennent généralement 45 jours, contre seulement environ 70 heures à partir de Venezuela.

Pour expliquer la situation dans le pays et la position du gouvernement vénézuélien, le ministre des Affaires étrangères, Elías Jaua, a entrepris une tournée des pays d’Amérique latine et d’Europe, tandis que le ministre de l’Énergie, Rafael Ramírez, a rencontré le président russe Vladimir Poutine et des membres du gouvernement chinois.

La présidente argentine Cristina Fernández de Kirchner a déclaré qu’il y a une menace réelle de « coup d’État en douceur » au Venezuela : « Je ne suis pas ici pour défendre le Venezuela, ou le président Nicolás Maduro. Je suis ici pour défendre le système démocratique d’un pays, tout comme nous l’avons fait avec la Bolivie, l’Équateur ou avec n’importe quel autre pays de la région, peu importe s’ils sont de gauche ou de droite. La démocratie n’appartient pas à la droite ou à la gauche, la démocratie c’est montrer le respect de la volonté du peuple. Il serait fatal pour la région, pour les grands progrès d’intégration que l’Amérique latine a fait au cours des dernières années, si nous laissions des vents étrangers balayer nos pays et détruire notre fraternité ».

Cristina Fernández a également rappelé qu’il y a eu 19 élections au Venezuela au cours des 14 dernières années, dont une seule a été perdue par le parti au pouvoir. Conformément à la Constitution, un référendum révocatoire pourrait être réalisé en 2016. C’est le seul moyen légitime de changer le gouvernement. La grande majorité des dirigeants latino-américains partagent son opinion.

Les analystes politiques sont attentifs à la synchronisation des efforts de l’Empire pour remplacer les gouvernements du Venezuela, de l’Ukraine et de Syrie. Washington veut montrer au monde être une superpuissance encore capable de diriger le cours des événements dans différentes parties du monde à la fois. Barack Obama voudrait conclure sa présidence par des victoires spectaculaires en Europe de l’Est et en Amérique latine : transformer l’Ukraine en un État satellite permettrait d’assurer la présence militaire des États-Unis sur les frontières de la Russie, et effectuer un changement de régime au Venezuela mettrait un terme à tous les projets indépendants d’intégration latino-américaine...

Nil Nikandrov
Site Voltaire

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=13&frid…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 15 Mar - 23:03 (2014)    Sujet du message: ALGERIE : 61 BLESSES DANS DES AFFRONTEMENTS DANS LE SUD (agence) Répondre en citant



ALGERIE : 61 BLESSES DANS DES AFFRONTEMENTS DANS LE SUD (agence)



Soixante et une personnes ont été blessées, dont huit dans un état "très grave" brûlées à l'acide, et des dizaines de locaux incendiés depuis 24 heures dans des affrontements intercommunautaires à Ghardaïa, ville du sud algérien, a rapporté vendredi l'agence de presse APS.

Un important dispositif des forces anti-émeutes de la police, appuyées par des unités d'intervention de la Gendarmerie nationale, a été redéployé dans les différents quartiers "chauds" et a fait usage de bombes lacrymogènes pour calmer la situation.

De décembre à février, la ville de Ghardaïa, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco et située aux portes du Sahara algérien, et sa région ont été le théâtre d'affrontements entre Chaâmbas (Arabes) et Mozabites (Berbères) qui ont fait au moins quatre morts parmi les Mozabites et plus de 200 blessés.

Depuis un mois, la ville vivait dans un calme relatif mais des affrontements ont repris mardi.

Interrogé dans l'après-midi par téléphone par l'AFP, un notable, Mohamed Tounsi, a indiqué que "des centaines de jeunes s'affrontent en ce moment" dans sept quartiers du site historique multicentenaire, faisant état de combats "au corps à corps".

Selon une source hospitalière citée par l'agence APS, 61 personnes blessées par des projectiles ont été soignées dans l'hôpital de Ghardaïa et la clinique privée Oasis.

Huit d'entre elles sont dans un état jugé "très grave", dont quatre brûlées et défigurées au vitriol et autres acides, a précisé cette source.

"Ces événements ont été d'une violence rare", a déclaré un habitant à l'agence algérienne, ajoutant que les pavés des trottoirs avaient notamment servi de projectiles.

"Des dizaines de magasins et de nombreuses maisons ont été incendiés", a indiqué Tounsi.

Cinquante-deux commerces et habitations ont été pillés puis incendiés, selon l'APS, et les pompiers avaient du mal à circonscrire les flammes vendredi après-midi en raison de l'étroitesse des ruelles de la cité.

Les feux, selon la même source, sont allumés par des jeunes cagoulés. "Ghardaïa s'est embrasée. C'est le feu partout. Il y a des échauffourées partout", s'est écrié par téléphone à l'AFP Bouamer Bouhafs, président de la fondation des Chaâmbas.

"Cette fois-ci, la situation est bloquée. On ne voit pas d'issue", s'est-il alarmé.

Jeudi, Ahmed Baba Aissa, le porte-parole du comité de coordination --créé en décembre pour tenter de calmer la situation--, avait fait état d'une centaine de blessés depuis le début des heurts mardi.

La dernière flambée de violences semble avoir été provoquée par le retour d'habitants mozabites vers leurs maisons incendiées en janvier et dans lesquelles ils n'étaient pas retournés, selon Mohamed Djelmami, commerçant et ancien responsable de la communauté mozabite, cité par le quotidien El-Watan vendredi.

Ces familles mozabites ont été accueillies par des jets de pierres ce qui a provoqué le nouvel embrasement, selon lui.

L'affaire suscite émoi et inquiétude à Alger où une manifestation de dizaines d'habitants de Ghardaïa s'est tenue vendredi, sous des pluies diluviennes, devant la maison de la presse.

"Où est la main de fer promise par le ministre de l'Intérieur", "Où sont les 6.000 policiers" promis pour calmer la situation, ont-ils scandé en arabe.

"Oui à la stabilité de l'Algérie", ont encore martelé les manifestants, reprenant à leur compte le slogan phare des partisans du président Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, qui se présente à un 4e mandat.

A la mi-janvier, le Premier ministre Abdelmalek Sellal, devenu jeudi directeur de campagne du président Bouteflika, s'était rendu à Ghardaïa pour tenter de calmer la situation, apparemment en vain.

Cette escalade de violences intervient en effet en plein préparatifs de la présidentielle, le 17 avril, lors de laquelle s'opposeront six candidats.

Source: AFP
14-03-2014 - 20:42 Dernière mise à jour 14-03-2014 - 20:42

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=76&frid…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 15 Mar - 23:35 (2014)    Sujet du message: DIRECT. UKRAINE : TENSIONS DIPLOMATIQUES A LA VEILLE DU REFERENDUM EN CRIMEE Répondre en citant



DIRECT. UKRAINE : TENSIONS DIPLOMATIQUES A LA VEILLE DU REFERENDUM EN CRIMEE

L'Ukraine accuse Moscou d'avoir envahi militairement son territoire.



Des manifestants russes protestent samedi 15 mars &agrave; Moscou contre l'occupation de la Crim&eacute;e par la Russie. Des manifestants russes protestent samedi 15 mars à Moscou contre l'occupation de la Crimée par la Russie. ( EGYPTIAN TV / AFP)
Par Francetv info

Mis à jour le 15/03/2014 | 22:00 , publié le 15/03/2014 | 16:36

Dans un climat de tensions diplomatiques, la Crimée se rend aux urnes dimanche 16 mars pour choisir entre son rattachement à la Russie et une indépendance renforcée vis-à-vis de l'Ukraine.

• L'Ukraine a accusé samedi la Russie d'avoir envahi militairement son territoire en déployant 80 soldats, quatre hélicoptères et trois véhicules blindés. Si les informations sont confirmées, "cela serait une escalade scandaleuse", a déclaré l'ambassadrice américaine à l'ONU.

• "Ne touchez pas à l'Ukraine !" "Non à la guerre !" Près de 50 000 personnes ont protesté samedi dans les rues de Moscou contre l'"occupation" de la Crimée. Dans le même temps, plusieurs milliers de manifestants pro-Poutine se sont rassemblés près du Kremlin.

• François Hollande a assuré une nouvelle fois samedi que "la France comme l'Union européenne ne reconnaîtra pas cette pseudo consultation" organisée dimanche en Crimée, avant d'évoquer des "sanctions" contre la Russie dès lundi. Par ailleurs, la Russie a mis son veto à une résolution occidentale dénonçant le référendum en Crimée.

La suite - vidéos sur : http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/direct-uk…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 03:54 (2014)    Sujet du message: MH370 ! HIJACKED FLIGHT 370 FLEW FOR 7 1/2 HOURS! Répondre en citant

FALSE FLAG

MH370 ! HIJACKED FLIGHT 370 FLEW FOR 7 1/2 HOURS!



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Ukkatedko-Y&hd=1


TAT'S 2 MIN NEWS 31514 THE MALAYSIAN AIRLINER IS NOT MISSING ? & MUCH MORE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=zBzU2Umo1XQ&hd=1


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 23:58 (2014)    Sujet du message: [url=http://marialeroux1.clicforum.fr/image/106/d/4/e/obam-4488138.jpg.htm][img]http://img.xooimage.com/files106/d/4/e/obam-4488138.jpg[/img][/url] Répondre en citant



OBAMA JUST GAVE HIMSELF THE POWER TO SEIZE YOUR ASSETS

BREAKING NEWS: YOUR ATTENTION PLEASE.

Your freedom of speech has been cancelled. If you criticize your dear leader Obama or the United States Government about what’s going on in the Ukraine you can lose everything you own. MIND BLOWN!!!!!!!!!!!!!!



President Obama’s Executive Order on Ukraine crisis gives him authority to seize your assets if you criticize the new authorities in Kiev. Will he use it?
“Against Ukraine War? Obama May Seize Your Assets”

Do you, like 56 percent of the US population, believe that the US should “not get too involved” in the Ukraine situation? Do you think that the US administration putting us on a war footing with Russia is a bad idea? Are you concerned that the new, US-backed leaders of Ukraine — not being elected — might lack democratic legitimacy? Are you tempted to speak out against US policy in Ukraine; are you tempted to criticize the new Ukrainian regime?

Be careful what you say. Be careful what you write. President Obama has just given himself the authority to seize your assets.

According to the president’s recent Executive Order, “Blocking Property of Certain Persons Contributing to the Situation in Ukraine” (first reported by WND’s Aaron Klein), the provisions for seizure of property extend to “any United States person.” That means “any United States citizen, permanent resident alien, entity organized under the laws of the United States or any jurisdiction within the United States (including foreign branches), or any person in the United States.”

Declaring a “national emergency” over the planned referendum in Crimea to determine whether or not to join Russia, the US president asserts that asset seizure is possible for any US person “determined by the Secretary of the Treasury, in consultation with the Secretary of State”:

(i) to be responsible for or complicit in, or to have engaged in, directly or indirectly, any of the following:

(A) actions or policies that undermine democratic processes or institutions in Ukraine;

(B) actions or policies that threaten the peace, security, stability, sovereignty, or territorial integrity of Ukraine; or

(C) misappropriation of state assets of Ukraine or of an economically significant entity in Ukraine;

The Executive Order is, as usual, so broadly written that it leaves nearly everything open to interpretation.

For example, what are “direct or indirect…actions or policies that threaten the PEACE, SECURITY, STABILITY, SOVEREIGNTY, or TERRITORIAL INTEGRITY of Ukraine”? Could that be someone writing an article that takes issue with the US policy that the Crimea referendum is illegal and illegitimate? Could it be standing up in a public meeting and expressing the view that Ukraine would be better off with nationwide referenda to determine whether other regions should become autonomous or joined to neighboring countries? What if a Polish-American appears on a radio or television program suggesting that parts of Poland incorporated into Ukraine after WWII should be returned to Polish authority?

Probably the president will not seize the assets of Americans in the scenarios above. But he says he can.

As the US government moves ever-closer to war with Russia, it is reasonable to expect these attempts to squash dissent and to remove “threats” to the administration’s position. The historical pattern is clear.

Recall Eugene V. Debs sentenced to ten years in prison for his opposition to US involvement in WWI. Recall Japanese-Americans interned in camps during WWII because their loyalty to the United States was deemed suspect.

The stage is being set to silence dissent. It sounds alarmist to read this, agreed.

Probably the president will not use his Executive Order to seize the assets of Americans who disagree with his Ukraine policy. But he says he can.

Careful what you say. This situation is looking pretty serious…

Source: http://ronpaulinstitute.org/archives/featured-articles/2014/march/14/agains…

-----

The White House

Office of the Press Secretary
For Immediate Release
March 06, 2014
Executive Order -- Blocking Property of Certain Persons Contributing to the Situation in Ukraine

EXECUTIVE ORDER

- - - - - - -

BLOCKING PROPERTY OF CERTAIN PERSONS CONTRIBUTING TO THE SITUATION IN UKRAINE


By the authority vested in me as President by the Constitution and the laws of the United States of America, including the International Emergency Economic Powers Act (50 U.S.C. 1701 et seq.) (IEEPA), the National Emergencies Act (50 U.S.C. 1601 et seq.) (NEA), section 212(f) of the Immigration and Nationality Act of 1952 (8 U.S.C. 1182(f)), and section 301 of title 3, United States Code,

I, BARACK OBAMA, President of the United States of America, find that the actions and policies of persons -- including persons who have asserted governmental authority in the Crimean region without the authorization of the Government of Ukraine -- that undermine democratic processes and institutions in Ukraine; threaten its peace, security, stability, sovereignty, and territorial integrity; and contribute to the misappropriation of its assets, constitute an unusual and extraordinary threat to the national security and foreign policy of the United States, and I hereby declare a national emergency to deal with that threat. I hereby order:

Section 1. (a) All property and interests in property that are in the United States, that hereafter come within the United States, or that are or hereafter come within the possession or control of any United States person (including any foreign branch) of the following persons are blocked and may not be transferred, paid, exported, withdrawn, or otherwise dealt in: any person determined by the Secretary of the Treasury, in consultation with the Secretary of State:

(i) to be responsible for or complicit in, or to have engaged in, directly or indirectly, any of the following:

(A) actions or policies that undermine democratic processes or institutions in Ukraine;

(B) actions or policies that threaten the peace, security, stability, sovereignty, or territorial integrity of Ukraine; or

(C) misappropriation of state assets of Ukraine or of an economically significant entity in Ukraine;

(ii) to have asserted governmental authority over any part or region of Ukraine without the authorization of the Government of Ukraine;

(iii) to be a leader of an entity that has, or whose members have, engaged in any activity described in subsection (a)(i) or (a)(ii) of this section or of an entity whose property and interests in property are blocked pursuant to this order;

(iv) to have materially assisted, sponsored, or provided financial, material, or technological support for, or goods or services to or in support of, any activity described in subsection (a)(i) or (a)(ii) of this section or any person whose property and interests in property are blocked pursuant to this order; or

(v) to be owned or controlled by, or to have acted or purported to act for or on behalf of, directly or indirectly, any person whose property and interests in property are blocked pursuant to this order.

(b) The prohibitions in subsection (a) of this section apply except to the extent provided by statutes, or in regulations, orders, directives, or licenses that may be issued pursuant to this order, and notwithstanding any contract entered into or any license or permit granted prior to the effective date of this order.

Sec. 2. I hereby find that the unrestricted immigrant and nonimmigrant entry into the United States of aliens determined to meet one or more of the criteria in subsection 1(a) of this order would be detrimental to the interests of the United States, and I hereby suspend entry into the United States, as immigrants or nonimmigrants, of such persons. Such persons shall be treated as persons covered by section 1 of Proclamation 8693 of July 24, 2011 (Suspension of Entry of Aliens Subject to United Nations Security Council Travel Bans and International Emergency Economic Powers Act Sanctions).

Sec. 3. I hereby determine that the making of donations of the type of articles specified in section 203(b)(2) of IEEPA (50 U.S.C. 1702(b)(2)) by, to, or for the benefit of any person whose property and interests in property are blocked pursuant to section 1 of this order would seriously impair my ability to deal with the national emergency declared in this order, and I hereby prohibit such donations as provided by section 1 of this order.

Sec. 4. The prohibitions in section 1 of this order include but are not limited to:

(a) the making of any contribution or provision of funds, goods, or services by, to, or for the benefit of any person whose property and interests in property are blocked pursuant to this order; and

(b) the receipt of any contribution or provision of funds, goods, or services from any such person.

Sec. 5. (a) Any transaction that evades or avoids, has the purpose of evading or avoiding, causes a violation of, or attempts to violate any of the prohibitions set forth in this order is prohibited.

(b) Any conspiracy formed to violate any of the prohibitions set forth in this order is prohibited.

Sec. 6. For the purposes of this order:

(a) the term "person" means an individual or entity;

(b) the term "entity" means a partnership, association, trust, joint venture, corporation, group, subgroup, or other organization; and

(c) the term "United States person" means any United States citizen, permanent resident alien, entity organized under the laws of the United States or any jurisdiction within the United States (including foreign branches), or any person in the United States.

Sec. 7. For those persons whose property and interests in property are blocked pursuant to this order who might have a constitutional presence in the United States, I find that because of the ability to transfer funds or other assets instantaneously, prior notice to such persons of measures to be taken pursuant to this order would render those measures ineffectual. I therefore determine that for these measures to be effective in addressing the national emergency declared in this order, there need be no prior notice of a listing or determination made pursuant to section 1 of this order.

Sec. 8. The Secretary of the Treasury, in consultation with the Secretary of State, is hereby authorized to take such actions, including the promulgation of rules and regulations, and to employ all powers granted to the President by IEEPA, as may be necessary to carry out the purposes of this order. The Secretary of the Treasury may redelegate any of these functions to other officers and agencies of the United States Government consistent with applicable law. All agencies of the United States Government are hereby directed to take all appropriate measures within their authority to carry out the provisions of this order.

Sec. 9. The Secretary of the Treasury, in consultation with the Secretary of State, is hereby authorized to submit the recurring and final reports to the Congress on the national emergency declared in this order, consistent with section 401(c) of the NEA (50 U.S.C. 1641(c)) and section 204(c) of IEEPA (50 U.S.C. 1703(c)).

Sec. 10. This order is not intended to, and does not, create any right or benefit, substantive or procedural, enforceable at law or in equity by any party against the United States, its departments, agencies, or entities, its officers, employees, or agents, or any other person.

BARACK OBAMA

And here is a link to the executive order: http://www.whitehouse.gov/the-press-office/2014/03/06/executive-order-block…
[Pin It]

http://www.naturalcuresnotmedicine.com/2014/03/obama-just-gave-power-seize-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 17 Mar - 01:41 (2014)    Sujet du message: FRANCE : LES MUSULMANS VEULENT SUPPRIMER LA LOI INTERDISANT LE VOILE ISLAMIQUE A L'ECOLE Répondre en citant



FRANCE : LES MUSULMANS VEULENT SUPPRIMER LA LOI INTERDISANT LE VOILE ISLAMIQUE A L'ECOLE

ENGLISH : French Muslims campaigning to overturn anti-Muslim laws



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=QfUT0YVRjHI&hd=1

Dimanche 16 mars 2014

Le terme islamophobie est servi à toutes les sauces pour faire avancer le grand calife mondial et à criminaliser tous les opposants à cette culture et nouvelle "démocratie" globale. Aujourd'hui, certains groupes musulmans désirent faire changer la loi sur l'interdiction du voîle et bientôt, ils obligeront toutes les femmes à le porter, sous peine sévère avec l'aide de la police des moeurs. Voyez ce qui se passe dans d'autres pays pour comprendre le grand changement de cap, en France, avec le support secret du gouvernement Hollande. Ils avancent dans tous les domaines mettant ainsi les sociétés entières sous un joug de plus en plus mesquin et tyrannique. Mais ça, il ne faut pas le dire, c'est de la haine, de l'islamophobie, qui bientôt sera passible de peine de mort, oui, même en France.

Reportage de la chaîne iranienne PressTv en banlieue parisienne où des activistes musulmans profitent des élections municipales ans pour demander la suppression de la loi interdisant le voile islamique dans les écoles publiques. Et comme d'habitude les mahométans invoquent l'islamophobie ambiante et revendiquent la liberté individuelle de la musulmane à porter la bache islamique...



DANEMARK : DEFILE DES MILLIERS DE MUSULMANS DANS COPENHAGUE


Dimanche 16 mars 2014

Procession islamique interminable de milliers de musulmans dans les rues de Copenhague vendredi 14 mars 2014, jour de prières dans les mosquées-casernes de la religion de paix et d’amour.



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=ZrfpnMXiMTY&hd=1



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=M36anc56aY4&hd=1

http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-danemark-defile-des-millier…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 17 Mar - 13:43 (2014)    Sujet du message: CRIMEE-UKRAINE-RUSSIE ET LE RESTE DU MONDE : PETIT BILAN DE LA SITUATION Répondre en citant



CRIMEE-UKRAINE-RUSSIE ET LE RESTE DU MONDE : PETIT BILAN DE LA SITUATION

WW3 - The snakes are ready for next global war. 3E GUERRE MONDIALE - Les serpents sont prêts pour la prochaine guerre globale.

17 mars, 2014 Posté par Benji sous Argent et politique, Géopolitique, Réflexion

Un petit bilan s’impose de la situation actuelle avec les changements que cela implique, et pour ce faire, quelques articles sont relayés ici afin que vous puissiez comprendre un peu mieux ce qu’il se passe et ce qui risque de nous arriver par la suite.

Donc, la Crimée a voté massivement pour le rattachement à la Russie, vote contesté bien sur par ceux qui ignorent la volonté des populations pour ne regarder que le profit, 95% pour!!!

La Crimée demandera, lundi, son rattachement «officiel» à la Russie. Un référendum jugé conforme par Poutine.

L’essentiel

- Les électeurs criméens se sont déplacés en nombre dans les bureaux de vote ce dimanche. Ils devaient choisir entre l’intégration à la Fédération de Russie et une autonomie élargie au sein de l’Ukraine. Selon les premiers résultats, plus de 95% ont voté en faveur de la première option.

- Les troupes russes et les milices pro-russes restent déployées sur le terrain, mais elles se sont engagées à ne plus bloquer les bases ukrainiennes en Crimée jusqu’à vendredi prochain.

- Le gouvernement de Kiev et les pays occidentaux considèrent que ce référendum est illégal et revient à une annexion par Moscou. Les Européens devraient réagir dès lundi matin, lors d’une réunion des ministres des Affaires étrangères à Bruxelles.



22h07. Le dirigeant sécessionniste de Crimée Serguiï Axionov, commentant le résultat du référendum de rattachement à la Russie, a lancé dimanche soir à la foule à Simféropol: «Nous rentrons à la maison». «La Crimée va en Russie», a-t-il ajouté, avant d’entonner avec la foule et une chorale de chanteurs en tenues de marins de la Flotte de la mer Noire l’hymne russe.

21h40. Poutine juge conforme le référendum. Le président russe, Vladimir Poutine, a déclaré dimanche à Barack Obama que le référendum en Crimée était «pleinement conforme» au droit international et qu’une éventuelle mission de l’OSCE devait le cas échéant s’étendre à toute l’Ukraine. Poutine et Obama ont convenu que «malgré les différences d’appréciation, il était nécessaire de chercher ensemble des moyens de stabiliser la situation en Ukraine», a également indiqué le Kremlin, soulignant que l’entretien téléphonique avait eu lieu à l’initiative du président américain.

21h30. 95,5% de votants pour le rattachement de la Crimée à la Russie, a indiqué le président de la commission électorale locale Mikhaïlo Malychev.

20h40. Fabius dénonce le référendum. Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a qualifié le référendum d’«illégal et contraire à la Constitution ukrainienne», a déclaré Fabius. «Il est d’autant plus illégitime qu’il s’est déroulé sous la menace des forces d’occupation russes», a-t-il ajouté. «La France appelle la Fédération de Russie à prendre immédiatement des mesures qui permettent d’éviter une escalade inutile et dangereuse en Ukraine», a poursuivi Fabius, appelant Moscou à «reconnaître et respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine».

20h20.Demande de rattachement officiel. La Crimée demandera officiellement lundi son rattachement à la Russie, a annoncé dimanche soir le Premier ministre séparatiste Serguiï Axionov sur son compte Twitter, à l’issue du référendum censé donner une large victoire aux partisans de la Russie. «Le parlement de la Crimée se réunira lundi en session extraordinaire pour adopter une candidature officielle à l’intégration à la Fédération de Russie», a déclaré M. Axionov.

Article complet sur fr.sott.net

Du coup, des sanctions vont avoir lieue contre la Russie, et il y en aurait 3 principales qui seraient infligées graduellement:

✔ La première de ces étapes serait la suspension du conseil du G8, la suspension des négociations concernant l’octroi des visas, des actions symboliques dont il est probable qu’elles n’inquiéteront pas le président russe Vladimir Poutine.

✔ A la seconde étape, les comptes des oligarques russes tenus dans des banques étrangères seraient gelés, et on imposerait des restrictions sur les demandes de visas, y compris pour les touristes russes. Il est probable que les établissements financiers pourraient être affectés négativement par la première mesure. En revanche, la seconde mesure serait assez efficace, compte tenu du goût des touristes russes pour les destinations méditerranéennes.

✔ Enfin, à la troisième étape, les Occidentaux pourraient décider de suspendre les importations de gaz naturel et de pétrole russes. Dans cette hypothèse, le manque à gagner de la Russie se monte à 100 millions de dollars par jour, ce qui aurait un impact très significatif, puisque les recettes énergétiques russes constituent la seconde source des revenus de la Russie.

✔ La Russie envisagerait probablement des représailles, et l’on peut imaginer que la nationalisation de sociétés occidentales en ferait partie. La Douma est actuellement en train de préparer une législation dans ce sens.

Article complet sur express.be

Et enfin, une analyse issue d’un « think tank » qui vaut ce qu’elle vaut, mais qui mérite réflexion tout de même:

Analyse de la crise Ukrainienne : Les trois ans qui viennent vont être chauds, très chauds.

La Crimée a voté sans surprise son rattachement à la Russie. Les analyses de l’événement vont fleurir. En attendant, voici un point de vue peu débattu jusqu’à présent, mais qui ouvre d’autres intéressantes perspectives.

Vae Victis

« Les Nations n’ont pas d’amies, elles ont des intérêts » de Gaulle

Depuis le début de la crise Ukrainienne, ce sage principe semble avoir été quelque peu oublié.
Nous avons eu droit à l’habituel « reductio ad Hitlerium » où tous les incultes de service ont comparé monsieur Poutine à Hitler,mais très curieusement personne ne semble s’intéresser de près ou de loin aux intérêts de la Russie tels qu’un de Gaulle les aurait défini.
Je vais donc essayer de présenter le point de vue de la Diplomatie Russe, ce qui ne veut pas dire que je le partage et je vais essayer de le faire sans prendre une posture »morale ». Pour revenir à Hitler, tout le monde savait que son but n’était pas de faire triompher la morale Judéo-chrétienne, mais le savoir et le condamner ne nous a pas empêché de prendre une raclée en 1940.

« Si vis pacem, para bellum », comme disait les Romains. Si tu veux la Paix, prépares la guerre…



Bien sur, je peux me tromper, mais voici à mon avis quels sont les intérêts Russes, TELS QUE PERÇUS PAR LES RUSSES.

Le fait que BHL ou Madame Ashton ne les approuvent pas est totalement, mais totalement inintéressant.

Environ 18 % de la population Russe est Musulmane, de confession Sunnite. La partie extrémiste de cette population a été lourdement subventionnée par l’Arabie Saoudite, le Qatar, voir la Turquie pour se révolter. C’est en effet un crime pour un Musulman que de vivre dans un pays ou les autorités politiques ne sont pas sous le contrôle de Musulmans. Des révoltes ont donc eu lieu , écrasées dans le sang par l’ armée Russe…qui veulent bien sur éteindre ces foyers d’incendie à la source.

Question: Ou est cette source?
 Regardons une carte.

Les ennemis MORTELS des Russes sont les Sunnites. Depuis des siècles une guerre civile et religieuse déchire le monde musulman, entre les Sunnites (mes ennemis) et les Chiites…
Sébastopol , en Crimée, contrôle toute la mer Noire ce qui permet à la Russie de surveiller la principale puissance militaire de la région, la Turquie, Sunnite, bien sur. La Turquie a toujours été le principal ennemi de la Russie . Sébastopol est donc vitale.

Traversons la mer Noire et posons nous en Syrie, gouvernée (?) par une minorité Chiite, les Alaouites. Les Ennemis de mes ennemis sont mes amis.
Or la famille Assad a » donné’ un port sur la côte Syrienne (Tartous, au Nord de Lattaquié) aux Russes, ce qui permet à ceux ci de contrôler toute la Méditerranée orientale , ainsi que Chypre et le Liban.
Il fallait être (Neville Jimmy) Obama pour s’imaginer que Poutine allait laisser tomber Assad.

Quand l’Union Européenne presse les Ukrainiens de choisir entre le Russie et l’Europe, il fallait être proprement débile pour ne pas se rendre compte que cela allait amener à une tentative par la Russie de procéder à un partage de la Pologne,( pardon de l’Ukraine…) pour s’assurer Sébastopol pour toujours.

Monsieur Poutine a de fait parfaitement compris que résidait à la Maison Blanche l’un des Présidents les plus incompétents depuis Jimmy Carter, et qu’il avait trois ans pour arriver à ses fins.
La question, la seule, est donc : quelles sont donc les fins de monsieur Poutine?
La réponse est simple : faire sauter ses ennemis Sunnites.
Et donc, il s’allie à la Syrie (Chiite), à l ‘Irak (Chiite) et bien sur à l ‘Iran, la puissance Chiite dominante.
70% de la population sur la cote Est de l’Arabie Saoudite, là où se trouvent les gisements de pétrole est Chiite et ce ne sont pas des Arabes, mais plutôt des Iraniens

50% des exportations de pétrole passent par le détroit d’Ormuz, sous contrôle des forces militaires Américaines.

Bahreïn, qui contrôle le détroit d’Ormuz est la base de la 7 eme flotte Américaine.

Malheureusement bien que contrôlée par une famille Sunnite, sa population est à 60 % au moins Chiite.

Il suffit donc de faire passer des armes de Sébastopol à Tartous et de Tartous vers le monde Chiite pour que ces armes se retrouvent assez rapidement quelque part en Arabie Saoudite ou à Bahreïn
Pour faire simple, pendant que les USA et l’ Europe négocient gravement avec l’Iran sur le contrôle de l’ atome, toutes les mesures sont prises pour faire passer le golf Persique sous le contrôle des Chiites.

Cela fait, la prochaine République Démocratique du Bahrein demandera à la 7 eme flotte d’aller s’ancrer ailleurs…

La prochaine étape devrait donc être des mouvements de « révoltes démocratiques » d’un certain nombre de populations Chiites , majoritaires, et sous représentées, demandant « plus de Démocratie », nul doute avec le soutien actif de la communauté Européenne. 
Si cela se produit, le prix du baril de pétrole ira faire un tour à $ 200 …

Ce qui arrangerait bien les affaires de la Russie, et pas du tout, mais pas du tout celle de l’Europe.

En bon stratège, Poutine se dit que transformer l’économie Russe en une économie concurrentielle est vraiment bien difficile et qu’il lui sera beaucoup plus facile de doubler le tribu qu’il fait payer à l’Europe, ce qui lui permettra de faire monter le niveau de vie des populations locales.

Après tout, il se dit tous les matins » l’Europe, combien de divisions? »
Avec cet argent, il pourra, peut être bâtir les infrastructures dont son pays à besoin, en les faisant payer par la France, l’Allemagne, la Pologne, la Hongrie, l’Italie…
Bien sur, cela causera une récession épouvantable chez nous, mais curieusement, voila qui n’ a pas l’air de le préoccuper :

Vae Victis, ou malheur aux vaincus, comme le chef Gaulois l’ avait dit en jetant son épée dans la balance qui servait à peser le tribu que les Romains devaient payer après leur défaite militaire.
Monsieur Poutine vient de jeter son épée dans la balance…et nous n’avons plus d’armée.

On devrait envoyer des avocats et la marine Luxembourgeoise pour faire peur à ces brutes, ils sont tétanisés….

Conclusions :

Le tribu que l’Europe va devoir payer vient de monter, et personne ne le sait encore.
Et bien sur, d’autres vont jeter leurs épées dans la balance.

- Que l’on songe aux iles que le Japon et la Chine se disputent.
Qui peut croire une seconde que monsieur Obama interviendrait si les Chinois en prenaient le contrôle? Je serai le Premier Ministre Japonais, je réarmerai à toute allure.

- Que l ‘on songe aux Iraniens :
Monsieur Obama va tout leur céder, pour essayer de faire croire que la diplomatie marche , un peu comme Neville Chamberlain à Munich.

-Que l’on songe aux Israéliens, à qui les USA « offrent » une garantie militaire pour les inciter à négocier avec les Palestiniens .
Monsieur Netanyahu sait d’ores et déjà qu’il va devoir détruire les installations Iraniennes.

- Que l’on songe aux Coréens du Sud, avec le fou au Nord…

Que vaut la protection militaire des États Unis aujourd’hui ?
A peu près autant que la protection Française à la Pologne en 1940, c’est à dire RIEN. Et tous ces gens fort dangereux savent tous parfaitement qu’ils ont trois ans. 
Donc, dans les trois ans qui viennent, tous les dictateurs vont avoir une »fenêtre » pour faire leurs mauvais coups. Je serai Saoudien, Qatari, Koweitien, j’achèterai de l’ immobilier à Londres ou à New York.

Les trois ans qui viennent vont être chauds, très chauds.

Saloperie de réchauffement atmosphérique.

Charles Gaves pour l’Institut des Libertés http://institutdeslibertes.org/

L’auteur : Économiste et financier, Charles Gave s’est fait connaître du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 » Des Lions menés par des ânes « (Editions Robert Laffont) ou il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage « L’État est mort, vive l’état » Éditions François Bourin 2009 prévoyait la chute de la Grèce et de l’Espagne. Il est le fondateur et président de Gavekal research (www.gavekal.com) et Gavekal securities et membre du conseil d’administration de SCOR.

Trouvé sur les brindherbes

http://lesmoutonsenrages.fr/2014/03/17/crimee-ukraine-russie-et-le-reste-du…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 17 Mar - 13:56 (2014)    Sujet du message: UKRAINE. APRES LA CRIMEE, ODESSA ET DONETSK VEULENT AUSSI SE RALLIER A LA RUSSIE Répondre en citant



UKRAINE. APRES LA CRIMEE, ODESSA ET DONETSK VEULENT AUSSI SE RALLIER A LA RUSSIE

Publié le mar 16, 2014 @ 22:09


Manifestation pro-russe à Donetsk

Le temps est compté pour l’Empire. Il croyait que la déstabilisation de l’Ukraine allait servir ses intérêts. Hélas, les choses se compliquent sérieusement. De fait, et c’est un mouvement inéluctable malgré la pleurnicherie de l’autoproclamée "communauté internationale", à savoir Obama et ses amis, la Crimée est russe. Pire, l’est de l’Ukraine s’enflamme et des villes comme Donetsk ou Odessa commencent à réclamer leur ralliement à la Russie.

Guennadi Ziouganov, le Secrétaire-général du Parti communiste de la Fédération de Russie, après la connaissance des résultats sortis des urnes -un raz de marées des pro-russes avec 95%-, a eu ces mots:

"Le référendum en Crimée est une victoire du bon sens, de la volonté et du courage de ceux qui l’ont organisé (…) Le référendum en Crimée est un exemple pour d’autres régions d’Ukraine."

La requête officielle d’adhésion à la Russie sera présentée lundi après l’énoncé des résultats officiels du référendum sur le statut de la Crimée, a fait savoir le vice-premier ministre criméen Roustam Temirgaliëv. C’est à la Russie d’accepter ou de refuser. L’issue est connue.

A Odessa, selon le journaliste Alexandre Sivov, un meeting, organisé par les anti-Maidan a rassemblé, à 14h00, heure locale, entre 20 et 30 mille personnes. C’est le plus grand rassemblement auquel il assiste depuis qu’il est né, lui, habitant de Donetsk.Il ajoute que les précédentes manifestations ne rassemblaient qu’entre 7 et 10 mille personnes. Dans la foule, beaucoup de jeunes et, malgré le froid et des vents violents, les gens étaient présents. Toute cette foule brandissait des drapeaux russes, appuyant le mouvement de la Crimée. Pour lui, il y a des risques car, le comportement de la foule pro-russe à Odessa devient chaque jour de plus en plus agressif. Désormais, la foule crie: Russie, Berkut, Référendum !

Quant à Donetsk, les photos en dessous parlent d’elles-mêmes.

Regardez:

vox populi, vox Dei ! Mais, les esprits chagrins vous diront que c’est la Russie !

Voir les autres photos sur le lien ci-bas.

http://allainjules.com/2014/03/16/ukraine-apres-la-crimee-odessa-et-donetsk…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 17 Mar - 22:56 (2014)    Sujet du message: CRIMEE : BRUXELLES ET WASHINGTON ADOPTENT UNE SERIE DE SANCTIONS Répondre en citant

3e GUERRE MONDIALE : C'est parti!

CRIMEE : BRUXELLES ET WASHINGTON ADOPTENT UNE SERIE DE SANCTIONS


ENGLISH : EU, US impose sanctions against Russian officials after Crimea referendum
http://rt.com/news/sanctions-russia-eu-us-338/

L'Union européenne a adopté une série de sanction contre 21 responsables russes et ukrainiens, ce lundi, jugés responsables de l'annexion de la péninsule de Crimée par la Russie. De leur côté, les Etats-Unis ont décrété des sanctions contre de hauts responsables russes et ukrainiens.

A.S. avec AFP

Le 17/03/2014 à 13:52

Au lendemain du référendum en Crimée, l'Union européenne et les Etats-Unis ripostent. Bruxelles a adopté, ce lundi, des sanctions contre 21 personnalités jugées responsables de l'annexion de la Crimée par la Russie, a annoncé le ministre lituanien des Affaires étrangères.

Les ministres européens des Affaires étrangères "viennent de décider des sanctions -restrictions de voyager et gel des avoirs contre 21 responsables ukrainiens et russes", a déclaré Linas Linkevicius sur son compte Twitter.

#FAC just agreed on sanctions -travel restr & assets freeze against 21 official from Ukraine & Russia. More EC measures in few days...
— Linas Linkevicius (@LinkeviciusL) 17 Mars 2014


"Ces sanctions visent à la fois à geler leurs avoirs et à les empêcher de se déplacer à l'étranger", a expliqué le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius, à la sortie de la réunion. "Par ailleurs, nous avons proposé d'envoyer une mission de l'OSCE dans l'ensemble de l'Ukraine, et un soutien à la fois politique, économique et financier, à l'Ukraine. Ce que nous visons, c'est à la fois de faire preuve de fermeté par rapport à une décision russe qui est inacceptable et d'ouvrir les voies du dialogue pour empêcher l'escalade", a-t-il poursuivi.
"Message le plus fort possible"

De sources diplomatiques, on a précisé que les sanctions visaient 13 responsables russes et huit Ukrainiens pro-russes. Linas Linkevicius a indiqué que l'UE prendrait des "sanctions supplémentaires dans les prochains jours".

"Nous essayons d'envoyer le message le plus fort possible à la Russie" afin qu'elle "comprenne combien la situation est grave" au lendemain du "soi-disant" référendum en Crimée, avait déclaré la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, à son arrivée à la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE.
Sanctions inédites

De telles sanctions sont inédites dans l'histoire des relations UE-Russie depuis l'effondrement de l'Union soviétique. Elles marquent l'application de la deuxième étape de la "réponse graduée" sur laquelle s'étaient entendus les chefs d'Etat et de gouvernement européens lors de leur réunion extraordinaire sur l'Ukraine, le 6 mars.

Cette première liste limitée ne devait pas comprendre de membres du gouvernement russe, avait-on précisé auparavant de sources diplomatiques.
Gels d'avoirs aux Etats-Unis

La réaction ne s'est pas non plus fait attendre, outre-Atlantique. Le président des Etats-Unis Barack Obama a décrété des sanctions contre 11 hauts responsables russes et ukrainiens, dont le président déchu Viktor Ianoukovitch, en représailles au référendum d'annexion de la Crimée par la Russie.

Sept hauts responsables russes figurent parmi les personnes visées par des gels d'avoirs aux Etats-Unis, selon l'exécutif américain, dont le vice-Premier ministre russe, Dmitri Rogozine, la présidente du Conseil de la Fédération (chambre haute du Parlement russe), Valentina Matvienko, ainsi que deux proches conseillers du président Vladimir Poutine et deux élus de la Douma. Côté ukrainien, Washington s'en prend à deux dirigeants séparatistes de Crimée, à Viktor Ianoukovitch et à un conseiller de ce dernier.
Le volet politique de l'accord d'association signé vendredi

L'UE et l'Ukraine signeront le volet politique de leur accord d'association le 21 mars, en marge du sommet des dirigeants européens à Bruxelles, afin de marquer le soutien européen aux nouvelles autorités de Kiev, a par ailleurs annoncé une source diplomatique, ce lundi. Les ministres européens des Affaires étrangères ont fixé cette date lors de la réunion du jour, à Bruxelles.

A lire aussi

Crimée: quelles sanctions européennes contre la Russie?
Crimée: le rattachement à la Russie remporte 96,6% de "oui"
Poutine à Merkel: la Russie respectera le choix des habitants de Crimée
Ukraine: Les Occidentaux vont riposter après le référendum en Crimée

http://www.bfmtv.com/international/ukraine-lue-adopte-une-serie-sanctions-c…


Dernière édition par maria le Lun 17 Mar - 23:40 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 17 Mar - 23:22 (2014)    Sujet du message: LA CRIMEE NATIONALISE SON GAZ, L'UKRAINE MOBILISE 40 000 HOMMES Répondre en citant

3e GUERRE MONDIALE : C'est parti!

LA CRIMEE NATIONALISE SON GAZ, L'UKRAINE MOBILISE 40 000 HOMMES

La machine de propagande bat son plein. Nous suivrons de près cette situation, mais rappelez-vous que derrière de ce qui prend place, il y a un agenda bien spécifique qui conduira à l'émergence de l'Antichrist et de son règne. C'est à travers le chaos total que doit émerger l'homme du péché, qui est déjà parmi nous et démontrant de jour en jour son pouvoir suprême sur toutes les nations. Seule la couronne lui manque pour qu'il devienne l'Empereur sur toutes les nations, ce qui ne saurait plus tarder, à voir comment les événements prennent place.

Dans cet article, nous voyons que la Crimée adopte le rouble, ce qui, certes, déplaît grandement aux Etats-Unis. Nous voyons également une milice d'autodefense aui prend place. Ceci annonce bien qu'une guerre est sur le point d'être déclenchée. Nous avons vu tous ces équipements militaires russes qui sont arrivés, la semaine dernière. Le Président des Etats-Unis a clairement fait savoir qu'au lendemain du référendum, les choses se mettraient en place. L'Europe qui s'unit aux Etats-Unis contre la Russie, il faut être attentif, nous assistons, en direct, à un renversement complet des valeurs de PAIX de ce monde, qui a toutes les chances de se terminer dans un chaos nucléaire qui pourrait dégénérer en conflit mondial.

Deux super-puissances qui ont tout l'armement qu'il faut pour détruire cette planète avec l'aide de leurs partenaires respectifs. C'est donc dire, que c'est sur le point de tout péter, comme on dit par chez nous. Suivons le déroulement de ce qui se met en place et préparons-nous du mieux que nous le pouvons pour traverser cette dramatique histoire de l'humanité, qui nous a longtemps été annoncé d'avance par les prophètes et le Seigneur Jésus lui-même.


Radio-Canada avec Reuters et Agence France-Presse



Des membres d'une milice d'autodéfense ukrainienne participent à une séance de maniement d'armes de l'armée ukrainienne. Des membres d'une milice d'autodéfense ukrainienne participent à une séance de maniement d'armes de l'armée ukrainienne. Photo : Stringer . / Reuters

Alors qu'en Crimée les autorités décrètent l'adoption du rouble et la nationalisation des compagnies d'énergie ukrainiennes, à Kiev, le gouvernement rappelle plus de 40 000 réservistes sous les drapeaux.

Cette mesure ordonnée par le président ukrainien, Olexandre Tourtchinov, a été adoptée lundi par le Parlement ukrainien. Selon ce décret qui instaure une « mobilisation partielle » des forces ukrainiennes, une partie des 40 000 réservistes rappelés seront affectés à la garde nationale, nouvellement créée, tandis que les autres iront grossir les rangs de l'armée ukrainienne qui compte environ 130 000 hommes, soit 6 fois moins que la Russie.

Les députés ukrainiens ont également approuvé l'octroi de près de 6,9 milliards de hrivnas (environ 800 millions $CAN) supplémentaires à l'armée pour entraîner et équiper les forces armées ukrainiennes.

Le président Olexandre Tourtchinov, qui a qualifié de « grande farce » les résultats du référendum de dimanche, a assuré que les forces ukrainiennes qui se trouvent sur les bases de Crimée ne seront pas dissoutes et que ce territoire fait toujours partie de l'Ukraine.

La Crimée nationalise des compagnies d'énergie


Une station de pompage de gaz en Europe. Photo : Reuters

Pendant ce temps, les autorités locales de Crimée ont annoncé la nationalisation des compagnies d'énergie gazière Tchornomornaftohaz et Ukrtransgaz et de tous leurs équipements situés sur le territoire de la Crimée, rapportent les agences de presse russes.

Jeudi dernier, le vice-premier ministre de Crimée, Roustam Temourgaliev, avait prévenu qu'en cas de victoire au référendum de dimanche, « toutes les entreprises nationales ukrainiennes seront nationalisées et deviendront propriétés de la Crimée autonome ».

Lundi, les autorités politiques locales ont poursuivi le processus d'annexion à la Russie en décrétant que le rouble était désormais la monnaie officielle de la Crimée au même titre que la hrivna ukrainienne, qui conserve son cours légal dans la péninsule jusqu'à nouvel ordre.

En début de journée, les autorités de Crimée ont officiellement demandé à ce que leur territoire soit intégré à celui de la Fédération de Russie au lendemain du référendum où le rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie a été approuvé par 96,77 % des électeurs, selon les résultats communiqués par le président de la commission régionale chargée du scrutin, Mikhaïl Malichev.

Une délégation d'élus régionaux de Crimée est attendue dans la journée à Moscou pour poursuivre les démarches d'annexion à la Fédération de Russie.


La Crimée La Crimée Photo : Radio-Canada

La Douma adoptera rapidement une loi sur la Crimée

La Douma, chambre basse du Parlement russe, adoptera dans un « très proche avenir » une loi autorisant la région à rejoindre la Russie, a déclaré lundi son vice-président Sergueï Neverov, cité par l'agence Interfax.

« Les résultats du référendum en Crimée montrent clairement que les habitants de Crimée voient leur avenir seulement au sein de la Russie », a déclaré Sergueï Neverov.

La Douma, a-t-il dit, prendra les décisions législatives nécessaires quant aux résultats de ce référendum dans « le plus proche avenir ».

Dans un premier temps, la Crimée a adressé officiellement une demande de rattachement à la Russie au président Vladimir Poutine. S'il l'approuve, le président Poutine la transmettra aux deux chambres du Parlement, soit la Douma et le Conseil de la Fédération, qui élaborera un traité que signeront la Russie et la nouvelle entité.

Le traité devra être ensuite adopté par les deux chambres du Parlement.

L'Occident se contente de sanctions



Les ministres des Affaires étrangères britannique, William Hague (à g.), néerlandais, Frans Timmermans (au centre), et français, Laurent Fabius (à dr.), discutent en réunion lundi à Bruxelles. Les ministres des Affaires étrangères britannique, William Hague (à g.), néerlandais, Frans Timmermans (au centre), et français, Laurent Fabius (à dr.), discutent en réunion lundi à Bruxelles. Photo : Yves Logghe/AP

Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ont quant a annoncé lundi l'imposition de sanctions contre 21 responsables ukrainiens et russes.

Ces sanctions comprennent des interdictions de voyage dans les pays de l'UE et le gel des avoirs financiers des personnes visées par les sanctions.

D'autres mesures seront adoptées au cours des prochains jours, a déclaré à Reuters le ministre lituanien des Affaires étrangères.

L'Union européenne enverra le message le plus fort possible à la Russie en lui imposant des sanctions, a prévenu lundi la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton.

Onze Russes et Ukrainiens dans la mire de Washington

Tout comme l'a fait l'Europe avant eux, les États-Unis ont imposé lundi un gel des avoirs et une interdiction de voyage pour 11 responsables ukrainiens et russes impliqués dans la sécession de la Crimée.

Ces sanctions américaines visent de hauts responsables du régime russe, dont le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine. Des députés de la Douma sont aussi visés par ces sanctions.

Le premier ministre prorusse de Crimée, Sergueï Axionov, l'ex-président ukrainien Viktor Ianoukovitch et deux proches collaborateurs du chef du Kremlin, Vladislav Sourkov et Sergueï Glaziev, figurent aussi sur la liste des personnalités sanctionnées.

La Maison-Blanche a laissé savoir lundi que Moscou s'expose à d'autres sanctions en cas d'annexion de la Crimée. Un responsable américain a par ailleurs rapporté l'existence « d'éléments concrets » voulant que des bulletins de vote étaient arrivés déjà remplis dans les bureaux de vote lors du référendum en Crimée. D'autres irrégularités du genre auraient été rapportées selon Reuters.
À lire aussi :

La communauté internationale rejette les résultats du référendum en Crimée
Référendum en Crimée : victoire écrasante pour la Russie
Moscou et Kiev s'accordent sur une trêve en Crimée
Des manifestants d'Ottawa se moquent du référendum en Crimée
Pourquoi la Crimée est-elle importante pour la Russie?

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2014/03/17/004-crimee-ru…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 17 Mar - 23:27 (2014)    Sujet du message: COULD UKRAINE BE THE TIPPING POINT FOR THE ENTIRE WORLD? Répondre en citant

COULD UKRAINE BE THE TIPPING POINT FOR THE ENTIRE WORLD?



For years, the handwriting has been on the wall that the manipulation of economies and markets could not last. Yet it did, continuing to surprise and amaze investors and observers as the immense power of the central banks was mobilized and deployed to prevent markets from seeking natural levels….

Looking back, the seeds for the bitter fruit we are about to taste were sown in the mid-1960s with the passage of the Coinage Act and the decision to conduct the Vietnam War and the “Great Society” simultaneously without fully funding either. The 1970s showed the implications of the uncontrolled spending with the emergence of high levels of inflation and interest rates as well as the decline of the once-mighty dollar against the “hard currencies” of the time, the yen, Deutschmark, and the Swiss franc.

A long list of financial and economic firewalls such as the Glass-Steagall Act had been put in place since the 1930s to control the ruinous speculation seen during the ‘20s. Once President Nixon closed the “Gold Window” in 1971, the Pandora’s box of unrestrained credit and fiat money creation took center stage. The ability to fund the various programs and deficits with seemingly cost-free money resulted in turbulence in the financial markets within a few years.

Read Full Article http://kingworldnews.com/kingworldnews/KWN_DailyWeb/Entries/2014/3/16_Could…

Whatsmyname2

I think that the whole economic system is just a brainwashing and political system. You don’t need to have markets manipulated and controlled by outside forces. They will fall to a natural level if left alone. The whole science of economics is designed to manipulate markets so that the control of them can be wielded by the few at the top. The whole stock market system basically causes the producers to get short changed in the commodities market and the worker to get short changed in the stock market. Those at the top are able to skim the money off and keep the suppliers at a disadvantage.

The reason why wars get started is not because economies need to be propped up, but because those at the top see opportunity to control them and want to take advantage. It is not the banking industry per se that is causing this, it is just the elites of all businesses who have enough money and powerful connections to get in the game. It is basically a clique or cabal of people who decided that their greatness should never be impinged on so they seek to control the ability of the rest of the world to compete with them.

BRELG

This is the basic idea that all the world’s elites have been proposing, in the latest version, for the last 70 years or so. That will work until they have to finally reap what they have sown, even though the Lord has suffered long in His mercy. I remember an old saying my Sunday School teacher conveyed to us 35 years ago: “man proposes, but God disposes”.

Whatsmyname2

I know Christ is going to get mad enough to come back and rescue his people so it won’t last long. They might get a decade or so out of it, give or take a number of years. Satan will stand up, spread his wings, hold the world in his talons for a brief moment in time, and then get snatched up by the angels and chained in hell for 1,000 years.

God doesn’t let man play God for long. He crushed the Tower of Babel and he will crush the NWO. The Bible says that pride comes before a fall and a haughty spirit before destruction. So right when they think that they have it all, you will see their downfall soon after.
Stephen Persaud

Lets get ready to crumble

https://soundcloud.com/the-pamphleteer/lets-get-ready-to-rumble

http://www.trunews.com/ukraine-tipping-point-entire-world/


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:17 (2016)    Sujet du message: DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 339, 40, 41119, 120, 121  >
Page 40 sur 121

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com