LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1
Aller à la page: <  1, 2, 358, 59, 60119, 120, 121  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 01:48 (2014)    Sujet du message: BELGIQUE : LES DJIHADISTES COMMENCENT A RACKETTER LES COMMERCANTS Répondre en citant



BELGIQUE : LES DJIHADISTES COMMENCENT A RACKETTER LES COMMERCANTS


oct 13, 2014

 


Un homme d’affaires bruxellois aurait été menacé de décapitation s’il ne donnait pas 50.000 euros. Il a déposé plainte après avoir été tabassé et menacé, couteau sous la gorge à l’appui. Il se cache actuellement avec sa famille à la demande des autorités judiciaires. 

Un commerçant anderlechtois a affirmé avoir été menacé de décapitation par un « djihadiste bruxellois » s’il ne lui payait pas 50.000 euros pour aider les djihadistes en Syrie, ont indiqué vendredi les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad.

Le parquet de Bruxelles a confirmé qu’un homme avait déposé plainte jeudi pour ces faits à la police judiciaire fédérale (PJF) de Bruxelles. Le dossier du plaignant est traité par la cellule criminalité contre les biens et les personnes de la PJF et non par sa cellule terrorisme.


D’après les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad, un commerçant anderlechtois a été accosté puis frappé samedi dernier par un inconnu. Ce dernier lui aurait déclaré « qu’il avait de l’argent et devait payer ».


Lundi soir, l’inconnu est entré dans le bureau du commerçant et l’y a menacé de décapitation s’il ne payait pas 50.000 euros pour aider les djihadistes en Syrie. L’homme a dit à sa victime qu’il viendrait chercher l’argent demandé le lendemain.

Source

http://www.europe-israel.org/2014/10/belgique-les-djihadistes-commencent-a-racketter-les-commercants/


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 01:48 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 01:58 (2014)    Sujet du message: JOURNAL DE SYRIE 15/10/2014, L’ARMEE ARABE SYRIENNE VISE LES TERRORISTES PARTOUT A JOBAR Répondre en citant

GUERRE ET PROPAGANDE DE GUERRE
JOURNAL DE SYRIE 15/10/2014, L’ARMEE ARABE SYRIENNE VISE LES TERRORISTES PARTOUT A JOBAR




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=yvDFERRp6Nk


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 02:18 (2014)    Sujet du message: L’ARMEE TURQUE BOMBARDE LES KURDES QUI COMBATTENT LES ISLAMISTES! Répondre en citant

 


GUERRE ET PROPAGANDE DE GUERRE

L’ARMEE TURQUE BOMBARDE LES KURDES QUI COMBATTENT LES ISLAMISTES!

15 octobre 2014


Au moment où les forces Kurdes luttent à Kobané contre les combattants de l’État islamique, la Turquie a décidé de réagir, à sa manière, en bombardant des activistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

L’aviation turque a lancé plusieurs raids aériens contre les positions du PKK dans la province de Hakkari, à proximité de la frontière irakienne. Des militants kurdes y harcelaient depuis plusieurs jours les forces d’Ankara stationnées dans le poste de police du village de Daglica.

La rupture du cessez-le-feu en vigueur depuis mars 2013 pourrait accélérer le retour des combattants du PKK, sur le sol turc, ces derniers s’étaient installés dans le nord de l’Irak et avaient décidé de revenir dans le Kurdistan turc il y a un an, jugeant que les autorités turques n’avaient pas respecté les termes de l’accord accordant plus de droits aux kurdes de Turquie. Le chef du PKK, Abdullah Öcalan, emprisonné depuis 1999 a averti que la chute de Kobané, où les Unités de protection populaire (branche armée du PYD, Parti de l’union démocratique, l’équivalent en Syrie du PKK) tentent de contenir l’assaut de l’État islamique, signifierait la reprise des hostilités contre Ankara.

200 000 Kurdes ont fui en Turquie face à l’avance des jihadistes. L’inaction de l’armée turque, qui regarde tomber Kobané, a provoqué la semaine dernière de nombreuses émeutes en Turquie faisant trente-quatre morts et des centaines de blessées dans les rangs du PKK des forces de l’ordre et d’AKP, le parti du président Erdogan. Ankara a démenti laisser la coalition internationale utiliser ses installations militaires, contrairement aux affirmations de Washington.

Source

http://echelledejacob.blogspot.ca/2014/10/larmee-turque-bombarde-les-kurdes…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Ven 17 Oct - 02:04 (2014)    Sujet du message: CE DJIHADISTE “FRANCAIS” QUI APPELLE LES MUSULMANS A TUER DES CIVILS EN FRANCE Répondre en citant



CE DJIHADISTE “FRANCAIS” QUI APPELLE LES MUSULMANS A TUER DES CIVILS EN FRANCE




14/10/2014 – BAGDAD(NOVOpress)

Dans cette vidéo de propagande de l’État Islamique, un djihadiste “français” appelle ses frères musulmans à tuer des civils en France pour dénoncer les frappes aériennes en Irak.


Pour cette “chance pour la France” – qui pourrait un jour revenir chez nous -, la menace se veut très claire : “Vous ne serez jamais à l’abri !”

Publié le 14 octobre 2014 - Modifié le 15 octobre 2014

VIDEO  : http://rutube.ru/video/f51a34c373673a838bc4388ecae2c061/

http://fr.novopress.info/176717/ce-djihadiste-francais-appelle-les-musulman…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Ven 17 Oct - 03:50 (2014)    Sujet du message: BRIAN LILLEY & TAREK FATAH - CANADA'S NEW ANTI-TERROR LAW Répondre en citant

BRIAN LILLEY & TAREK FATAH - CANADA'S NEW ANTI-TERROR LAW



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=uH_nviIvA9g


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Ven 17 Oct - 11:06 (2014)    Sujet du message: SECRET SERVICE FAILURES ARE CAUSE FOR CONCERN AFTER NUMEROUS EXTREMIST PLOTS Répondre en citant



SECRET SERVICE FAILURES ARE CAUSE FOR CONCERN AFTER NUMEROUS EXTREMIST PLOTS


How they demonize the patriot movements in US. As you can see SPLC is just an other trojan horse for this new international laws in their fight against terrorists. Their full support for their president who's working very hard to destroy this country and their association with Caritas Internationalis just show us that we can't trust and support this organization who also promote islamic and LGBT agenda.



National: Southern Poverty Law Center


www.SPLCenter.org
provides legal aid for those unable to defend themselves; monitors and exposes hate group violence.

International: Human Rights Watch
www.hrw.org
an organization dedicated to protecting the human rights of people around the world


10/07/2014


By Richard Cohen, President

With its recent bumbling, the long-respected U.S. Secret Service is beginning to look like the Keystone Kops. But there’s nothing funny about the agency’s security lapses, particularly for the nation’s first black president, a man who is the target of enormous rage on America’s radical right.
For those of us who monitor racist and antigovernment extremists, it’s not surprising that, as The Washington Post reported, President Obama has faced three times as many threats as his predecessors.

After all, ever since he arrived on the scene as a serious presidential contender, he has been portrayed by even “mainstream” commentators and politicians on the right as nothing less than an existential threat to America – a Manchurian candidate who sympathizes with terrorists, a Marxist intent on installing a totalitarian government.

Some of the Republican Party’s most prominent politicians have engaged in the demonization of Obama as “the other.” Former House Speaker Newt Gingrich, for example, has said Obama exhibits “Kenyan, anti-colonial behavior.” And former New Hampshire Gov. John Sununu has said he wished Obama “would learn how to be an American.”

Nothing in his political record remotely supports the characterization of Obama as anything but a mainstream politician, of course, but the purveyors of extremist propaganda have found a robust market for it on the country’s reactionary right, including fringe elements of the Tea Party. To this segment of the American public, Obama is more than a left-of-center president. He symbolizes the changing face of America, the growing diversity that will result in non-Hispanic whites losing their majority status around the year 2043 – and with it, perhaps, white hegemony.

This is why we have seen, as illustrated by the persistent claims about the provenance of Obama’s birth certificate, a stubborn refusal among many on the right to accept his legitimacy as president. And it’s why we’ve seen the emergence of eliminationist rhetoric, such as when angry opponents shouted “Kill him!” at a political rally in 2008 and when effigies of Obama appeared hanging from nooses on university campuses that year.

Obama’s election also ignited volcanic growth in radical-right groups, particularly within the “Patriot” movement. This collection of armed militias and similar organizations is animated by the belief that the U.S. government is an illegitimate, evil entity and part of a global conspiracy to institute martial law and a socialistic government called the “New World Order.” In 1995, it  led to the deadliest act of domestic terrorism on U.S. soil, the bombing of a federal building in Oklahoma City that killed 168 people.

In 2008, the year Obama was elected, there were 149 “Patriot” groups. Today, there are nearly 1,100.

At the same time, numerous studies have documented a significant increase in right-wing domestic terrorist attacks in recent years. These include the 2012 slaughter of six Sikh worshipers at a temple in Wisconsin by a neo-Nazi who apparently believed he was killing Muslims.

Obama has been the target of numerous radical-right plots.

In August 2008, even before he left the Democratic National Convention that nominated him, three white supremacists were arrested with high-powered rifles, disguises and a bulletproof vest as they discussed ways to kill Obama. 

Then, just before the election, two members of a racist skinhead group were arrested in Tennessee in a plot to assassinate the Democratic nominee after killing more than 100 people, mostly at an African-American school.

A month after Obama’s inauguration, a U.S. Marine corporal was indicted for threatening to kill the president after a search of his barracks in North Carolina turned up white supremacist materials and a journal containing his plans.

Two years later, a neo-Nazi in Spokane, Wash., was indicted on terrorism charges in a plot to kill Obama. “Take care of business,” he said in a conversation recorded by the FBI. “Got to stop Barry Soetoro [Obama] from being re-elected. Absolutely.”

Sadly, there is no shortage of American extremists who wish the president harm. And, as we’ve seen through decades of studying the radical right, many of them are willing to spill blood for their cause. That’s why the Secret Service’s recent failings are no laughing matter. And that’s why political leaders should tone down their rhetoric.      

http://www.splcenter.org/get-informed/news/secret-service-failures-are-caus…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Ven 17 Oct - 23:50 (2014)    Sujet du message: HAMAS LEADER URGES MUSLIMS TO DEFEND TEMPLE MOUNT MOSQUE FROM 'ISRAELI TAKEOVER' Répondre en citant



HAMAS LEADER URGES MUSLIMS TO DEFEND TEMPLE MOUNT MOSQUE FROM 'ISRAELI TAKEOVER'


Khaled Mashal accuses Israel of taking advantage of Arab world upheavals, urges Muslims to 'hurry' to al-Aqsa mosque to defend it.

Reuters

Published: 10.16.14, 23:32 / Israel News


The political leader of Hamas, Khaled Mashal, called Thursday for Muslims to defend the al-Aqsa mosque compound in Jerusalem, saying Israel was trying to seize the site, which is revered in both Islam and Judaism. 
 
Mashal, speaking in the Qatari capital Doha where he lives, said: "We call on all our people inside the country to hurry up to al-Aqsa to defend it."
 
The site has been the location of clashes between Palestinians and Israeli police earlier this week when security forces arrived for what a police spokesman said was an attempt to stop the Palestinians from "staging a riot and disrupting visits".  
Related articles:
 
Mashal accused the Israeli government of taking advantage of Arab preoccupation with regional turmoil, particularly in Syria and Iraq, to try to take over al-Aqsa, the third holiest shrine in Islam - also revered by Jews as the site of the two ancient Jewish temples.  
"We call on the nation to be angry and to send a message of painful anger to the world that the Palestinian people, the Arab and Muslim nation, will not be silent at the Israeli crime," Mashal said. 



Arrests on Temple Mount after clashes earlier this week (Photo: Mohammed Shinawi)
 Palestinians accuse Israel of trying to restrict their access to the mosque in the Old City of Jerusalem to allow Jews to pray there, something which is banned under a long-standing agreement between the two sides. Orthodox Jews, meanwhile, are pressing for easier access to the compound.  
Prime Minister Benjamin Netanyahu has denied there are any moves to restrict Palestinian access to the compound and blamed Palestinian extremists for the violence.  



Muslims pray at the entrance to the Temple Mount after they were denied access earlier this week (Photo: Mohammed Shinawi)
  
Asked if he was worried his call may lead to a new conflict soon after 50 days of fighting between Hamas and Israel in Gaza, Mashal said: "Nobody wants a war, but it's our right to resist and preserve our rights. We are under occupation ... We have been resisting for one hundred years and will continue. 


   
"Al-Aqsa is worth us becoming martyrs for, and anyone who can carry a weapon in the region should go and defend it, as this is the true meaning of jihad."

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4581071,00.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Sam 18 Oct - 01:22 (2014)    Sujet du message: MEXIQUE : MANIFESTATION A ACAPULCO POUR LES 43 ETUDIANTS DISPARUS Répondre en citant

MEXIQUE : MANIFESTATION A ACAPULCO POUR LES 43 ETUDIANTS DISPARUS 



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=bKKN7uUBpnE


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Lun 20 Oct - 01:50 (2014)    Sujet du message: IRAQ : LE CONSEIL DE SECURITE APPELLE A UN « EFFORT COMMUN» POUR LUTTER CONTRE DAECH Répondre en citant



IRAQ : LE CONSEIL DE SECURITE APPELLE A UN  « EFFORT COMMUN» POUR LUTTER CONTRE DAECH


...L’EI, État Islamique, ou Daech, a été financé, soutenu, armé et entraîné par les services secrets occidentaux en général, et français en particulier. Le pouvoir a donc fabriqué de toutes pièces cette armée de mercenaires terroristes et "islamistes". Preuves et arguments :...
http://mai68.org/spip/spip.php?article7921

-----



18 octobre 2014 – Le Conseil de sécurité a exhorté vendredi soir la communauté internationale à renforcer la lutte contre Daech, le nom arabe du groupe extrémiste Etat islamique d'Iraq et du Levant (EIIL) après une série d'attaques brutales à Bagdad et Anbar au cours des derniers jours.

Dans une déclaration à la presse publiée vendredi soir, les membres du Conseil de sécurité ont appelé à « un effort commun » pour neutraliser la menace posée par Daech.

Le Conseil de sécurité a condamné la série d'attaques perpétrées par Daech à Bagdad et dans les provinces avoisinantes au cours des dernières jours, qui ont tué des dizaines d'Iraquiens, dont un membre élu du Parlement de la province de Bassorah et le chef de la police de la province d'Anbar.

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur consternation face aux nombreuses personnes tuées, enlevées, violées ou torturées par Daech et ils ont applelé la communauté internationale à renforcer les mesures pour lutter contre ce groupe et les groupes associés et assurer que les auteurs de ces crimes soient traduits en justice.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=33560#.VERJ3yc0h8E


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Lun 20 Oct - 02:45 (2014)    Sujet du message: LA TANZANIE ACCORDE LA NATIONALITE A PLUS DE 162.000 ANCIENS REFUGIES BURUNDAIS – HCR Répondre en citant

IMMIGRATION

LA TANZANIE ACCORDE LA NATIONALITE A PLUS DE 162.000 ANCIENS REFUGIES BURUNDAIS – HCR


Les religions les plus représentées sont l'islam (35 %) et le christianisme (30 %)17,13. Néanmoins les statistiques religieuses n'existent plus en Tanzanie depuis 1963 et des chiffres très différents émergent parfois18. Les animistes sont estimés à 30 %. 99 % de la population de Zanzibar est musulmane. Le fort développement des Églises pentecôtistes est un fait récent. La présence importante de luthériens dans la communauté protestante est un héritage de la colonisation allemande.

Les catholiques de Zanzibar seraient persécutés par un groupe de musulmans, majoritaires sur l'île, sur fond politique indépendantiste19.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tanzanie#Religion

-----


Un bus avec pour passagers des réfugiés burundais, qui quittent la Tanzanie pour rentrer chez eux. Photo: HCR/K.McKinsey

17 octobre 2014 – Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a salué vendredi la décision historique de la Tanzanie d'accorder la citoyenneté à plus de 162.000 anciens réfugiés burundais.

« De toute l'histoire du HCR, c'est le plus important groupe à qui la naturalisation est offerte par un pays de premier asile, en tant que solution durable à des décennies de vie en exil », a dit un porte-parole du HCR, William Spindler, lors d'une conférence de presse à Genève.

Les autorités tanzaniennes ont également débuté le processus de naturalisation pour un autre groupe de 40.000 personnes. Au total, quelque 200.000 personnes devraient obtenir la citoyenneté, y compris quelques-uns des enfants de réfugiés burundais ayant fui, en 1972, le conflit ethnique qui déchirait leur pays.

Pour l'inauguration de ce processus, 18 anciens réfugiés, dans la région de Tabora de l'ouest du pays, ont reçu mardi leurs certificats de citoyenneté personnellement de la part du Président Jakaya Kikwete. Au total, 110 certificats ont été remis durant les deux premiers jours du processus.

Symboliquement, la cérémonie de naturalisation a eu lieu le jour de Nyerere, où la nation marquait le 15e anniversaire de la mort de son père fondateur et lauréat de la distinction Nansen 1983 pour les réfugiés, Mwalimu Julius Nyerere.

La Représentante du HCR, Joyce Mends-Cole, a félicité la Tanzanie, un pays modèle dans la recherche de solutions durables pour les réfugiés et où l'institution de l'asile est préservée et respectée.

« Nyerere avait déclaré qu'aucun Africain ne devrait être un réfugié dans un autre pays africain et ses successeurs ont continué à mettre en œuvre cette politique éclairée et généreuse envers les réfugiés », a-t-elle déclaré.

En décembre 2007, le gouvernement de la Tanzanie avait annoncé sa volonté d'offrir la naturalisation aux anciens réfugiés burundais dans un effort visant à mettre fin aux situations de réfugiés prolongées dans ce pays.

Les réfugiés vivent dans trois installations à Tabora et dans la région de Katavi à l'ouest de la Tanzanie depuis 1972. Ils sont devenus autonomes et ils paient des impôts au même titre que les Tanzaniens. En plus des cultures vivrières, les installations produisent également du tabac et du café pour l'exportation, ce qui contribue au développement de régions reculées.

Plus de 162.000 Burundais ont été identifiés pour prétendre à la naturalisation. Toutefois, une initiative antérieure, qui consistait à transférer des réfugiés burundais dans différentes régions de la Tanzanie, a rencontré des obstacles. Elle avait dû être stoppée après que quelque 750 anciens réfugiés aient reçu leur certificat de citoyenneté en 2010.

La cessation de cette activité avait causé une grande incertitude pour les réfugiés : beaucoup avaient cessé d'investir dans des activités agricoles et d'inscrire leurs enfants dans des écoles secondaires, car ils n'étaient pas sûrs de leur statut et s'ils pouvaient rester ou non dans les installations.

Lors de la réunion du Comité exécutif du HCR en 2014, le Gouvernement de la Tanzanie a annoncé avoir résolu l'interruption de près de quatre ans dans le processus de naturalisation pour les Burundais de 1972. Il a également annoncé que les nouveaux citoyens seraient autorisés à rester dans les installations, où ils peuvent exercer leurs droits en tant que citoyens tanzaniens, ou déménager dans d'autres régions du pays s'ils le souhaitent.

La Tanzanie avait déjà accordé la naturalisation à quelque 32.000 réfugiés rwandais en 1982. Par ailleurs, en février 2014, il a conclu la naturalisation de quelque 3.000 réfugiés somaliens bantous (de la communauté ethnique Wazigua pour la Tanzanie), qui avaient fui la Somalie en 1991 après la chute du régime de Siad Barre.

La Tanzanie accueille également environ 60.000 réfugiés de la République démocratique du Congo, dont beaucoup d'entre eux seront réinstallés aux Etats-Unis au cours des cinq prochaines années.


http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=33559#.VERZric0h8E


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mar 21 Oct - 02:39 (2014)    Sujet du message: CANADA - QUEBEC :LEE RIGBY-STYLE TERROR ATTACK ON 2 CANADIAN SOLDIERS? (MARTIN "AHMAD" ROULEAU?) Répondre en citant



CANADA - QUEBEC : LEE RIGBY-STYLE TERROR ATTACK ON 2 CANADIAN SOLDIERS? (MARTIN "AHMAD" ROULEAU?)


Let's start the global war game in Canada



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=zgfntcEa8_E


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mar 21 Oct - 02:47 (2014)    Sujet du message: HONG KONG VIOLENCE VIDEO : POLICE IN FULL RIOT GEAR CAUGHT ON CAMERA ATTACKING STUDENTS, PROTESTERS Répondre en citant

OCCUPY THE WORLD

HONG KONG VIOLENCE VIDEO : POLICE IN FULL RIOT GEAR CAUGHT ON CAMERA ATTACKING STUDENTS, PROTESTERS 



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=RtQitxR5qT0


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mar 21 Oct - 02:56 (2014)    Sujet du message: BELGIQUE : DES MIGRANTS TENTENT DE PRENDRE D'ASSAUT DES CAMIONS A CALAIS Répondre en citant



BELGIQUE : DES MIGRANTS TENTENT DE PRENDRE D'ASSAUT DES CAMIONS A CALAIS


On ne dira pas que ce sont des radicaux musulmans, mais des migrants
  • Home ACTUALITE Flash Actu
    • Par Le Figaro.fr avec AFP
    • Mis à jour le 20/10/2014 à 21:28
    • Publié le 20/10/2014 à 19:47

Au moins 300 migrants ont tenté lundi après-midi de prendre d'assaut une longue file de camions attendant d'embarquer pour l'Angleterre au port de Calais, amenant la police à intervenir, a-t-on appris de source policière.

"De 300 à 400 migrants ont voulu monter à bord des poids lourds, et les CRS ont dû faire usage de gaz lacrymogènes pour les disperser", a-t-on déclaré de même source. "Ils ont même dû appeler à la rescousse des renforts policiers de Calais et de Boulogne-sur-Mer", a-t-on ajouté.

La file d'attente des camions sur la rocade d'accès au port étant plus longue que d'habitude, des migrants ont pu sans doute se faufiler dans certains d'entre eux, étant hors de portée des CRS, a-t-on expliqué, toujours de même source.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/10/20/97001-20141020FILWWW00312-des-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mar 21 Oct - 03:00 (2014)    Sujet du message: LA VIOLENCE CONTRE LES POLICIERS AUGMENTE Répondre en citant

LA VIOLENCE CONTRE LES POLICIERS AUGMENTE

Allez donc comprendre pourquoi??? Les esclaves ne sont pas soumis comme ils le voudraient???

Home ACTUALITE Société
    • Par Marion Joseph
    • Mis à jour le 20/10/2014 à 19:56
    • Publié le 20/10/2014 à 17:24


Si les agressions de policiers ne sont pas un phénomène nouveau, elles sont en revanche plus graves qu'auparavant, notamment lors de contrôles de routine. Une tendance que déplorent les syndicats professionnels.

Deux policiers agressés alors qu'ils tentaient de contrôler un individu, une intervention qui tourne mal à la sortie d'une boîte de nuit, une fonctionnaire de police frappée par le passager d'un camion qu'elle contrôlait… À Toulouse, les agressions de policiers se sont multipliées ces dernières semaines au grand dam des syndicats de police, qui réclament plus de moyens. Mais ce phénomène n'est pas propre à la ville rose. On retrouve ce même type de violences, parfois consécutives à un banal contrôle de police, ailleurs en France. Dans une récente note, la police nationale relevait qu'entre le 7 et le 13 octobre, pas moins de 14 policiers avaient été blessés alors qu'ils essayaient d'interpeller des automobilistes réfractaires sur l'ensemble du territoire, hors Paris.

«Ce chiffre n'est pas choquant, c'est malheureusement un fait que les agressions, outrages ou même tentative d'homicide de policiers sont en hausse», relève Frédéric Lagache, le secrétaire général adjoint du syndicat Alliance. «Il ne se passe pas une journée sans qu'on soit avisé par un collègue d'une agression», poursuit le responsable syndical, pour qui le phénomène n'est pas nouveau, mais s'aggrave depuis deux ans sous l'effet de la politique pénale de la garde des Sceaux, Christiane Taubira. «Peu d'agresseurs sont poursuivis pour outrage à policiers. Ils savent donc qu'ils n'iront jamais en prison, ce qui renforce leur sentiment d'impunité», estime Frédéric Lagache, qui regrette également que ces délinquants n'aient «plus peur» de l'uniforme et «ne respectent plus la fonction». «On attend que les policiers soient mieux protégés par les institutions», conclut-il.

«Irrespect total» à l'égard des policiers


Christophe Crépin, responsable de la communication à l'Unsa Police, déplore lui aussi un «irrespect total» à l'égard des policiers. «Les agressions, qu'elles soient verbales et physiques, ne font en effet que se multiplier», confirme le syndicaliste. «Même lors de simples contrôles de routine, des individus n'hésitent pas à se rebeller contre les fonctionnaires. Il y a une défiance contre tout ce qui représente les institutions, analyse Christophe Crépin. Et encore, mes collègues ne relèvent pas toutes les infractions sinon les tribunaux pour outrage seraient pleins!»

À la Direction centrale de la sécurité publique (DCSP), on juge cependant qu'il n'y a pas à proprement parler une augmentation des violences faites aux policiers, mais plutôt «une hausse des conséquences». Autrement dit, les policiers attaqués sont blessés plus grièvement qu'auparavant. «Les malfaiteurs n'hésitent plus à mettre en danger la vie des policiers. La hausse se joue sur le nombre de jours d'arrêt des fonctionnaires», indique-t-on à la DCSP.

Face à cette augmentation des violences, les policiers ont-ils recours plus souvent à leurs armes de services? «L'arme de service doit être utilisée dans des cas bien précis, comme la légitime défense pour soi ou pour autrui», souligne Christophe Crépin, qui rejette toute utilisation en hausse. Frédéric Lagache, du syndicat Alliance, est moins catégorique: «Les policiers utilisent parfois leurs armes de service lorsqu'ils se font agresser, mais c'est parce que c'est leur seule alternative», explique le responsable. Avant d'ajouter: «C'est toutefois leur dernier recours car les policiers savent qu'ils risquent gros en l'utilisant: soit une garde à vue, soit une interdiction d'exercer jusqu'à la tenue de leur procès». La Direction centrale de la sécurité publique rappelle pour sa part que les policiers ont d'autres armes, non létales, à leur disposition pour gérer ces situations de crise, comme les flash ball ou les taser.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/10/20/01016-20141020ARTFIG0023…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mar 21 Oct - 05:04 (2014)    Sujet du message: NETANYAHU FURIOUS OVER JERUSALEM ANARCHY, DEMANDS CRACKDOWN Répondre en citant




NETANYAHU FURIOUS OVER JERUSALEM ANARCHY, DEMANDS CRACKDOWN

Jerusalem Mayor wants police to go on offensive, says prime minister 'banged angrily on the table' during security meeting over Arab riots.

By Gil Ronen
First Publish: 10/20/2014, 10:06 AM


Nir Barkat, Binyamin Netanyahu

Jerusalem Mayor Nir Barkat has spelled out his plan for restoring order to neighborhoods in Jerusalem where Arab attacks on Jews have become daily occurrences, and said that Prime Minister Binyamin Netanyahu also forcefully demanded action by the security forces in a recent high-level discussion. 

Barkat enumerated the neighborhoods currently under attack – from Armon Hanatziv, Har Homa, and Gilo in southern Jerusalem, through the Mount of Olives area, Issawiya and Silwan, northward to Shuafat and Beit Hanina, where the Light Rail has repeatedly come under brutal attack.

He commended Prime Minister Binyamin Netanyahu, who he said took very seriously the letter Barkat sent him earlier this month, demanding action against the riots in Jerusalem. Netanyahu gathered the Public Security Minister and top police commanders, he said, for a discussion immediately after Yom Kippur. "I have to tell you,” Barkat said, “that I saw the prime minister banging angrily on the table, and committed to make the necessary change, so that the residents of Jerusalem and visitors to Jerusalem, in the seam line neighborhoods, including the Arab neighborhoods, will feel safer than they do at the moment.”

In an interview on Galei Yisrael Radio, Barkat said police special forces units in Jerusalem need to be “doubled” in size – at one point, he said 100 Yassam policemen need to be added to the force – and to adopt a more aggressive posture. Instead of waiting inside the Jewish neighborhoods for Arabs to attack – the forces should enter the Arab neighborhoods and use their intelligence gathering abilities to nip attacks in the bud, he explained.

Barkat denies cover-up

Drones and balloons will start to be used by police in Jerusalem for intelligence gathering against the rioters in the coming days, he revealed.

In order for the steps to be effective, however, punishment also needs to be made more severe, according to the mayor.

Barkat admitted in an interview with Kalman Libeskind that municipal vehicles no longer enter certain neighborhoods because doing so requires a police escort and such escorts are not available.

He denied that the Jerusalem Municipality is trying to cover up the seriousness of the attacks on the Light Rail, and the security situation in Jerusalem in general. However, the mayor appears to have made an about face on this matter from his earlier position, which blamed the Light Rail for reporting attacks against it to the press, and preferred to hush-up the "silent intifada" because the reports about it were bad for business.

Barkat accused Minister of Public Security Yitzhak Aharonovich of laxness in the face of the challenge in Jerusalem. "Unfortunately,” Barkat wrote in his letter to Netanyahu, “the Public Security Minister isn't providing Jerusalem police with the needed means so that it can defeat the rioters."

Barkat said he had seen a video shot recently by residents of Armon Hanatziv, showing them being attacked brazenly by Arab youths who appeared to control the streets, and who were hurling rocks at the residents' homes:



In his letter to Netanyahu, Barkat noted that since Operation Protective Edge and just before it, "we are witnesses to a significant rise in breaches of public order in Jerusalem and an ongoing harming of the feeling of security among residents of the capital of Israel."

The so-called "silent intifada" has included several incidents of live gunfire by Fatah terrorists in Jerusalem, at least two near-fatal lynch-mob attempts against Jews, and countless rock and firebomb attacks including on an infant day care center.

"If this continued slipping of the personal security in the capital of Israel is not stopped, we are likely to experience an expansion of the phenomenon into a general threat on all of the state of Israel," warned Barkat in his letter.

http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/186325#.VEWKCCc0iSo


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Mar 21 Oct - 05:28 (2014)    Sujet du message: THE BEGINNING OF SORROWS - MAJOR WORLD EVENT HAPPENING NOW 2014 Répondre en citant

THE BEGINNING OF SORROWS - MAJOR WORLD EVENT HAPPENING NOW 2014

Read chapter 6, in the book of Revelation. End times events



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=k_C5OnOZfp4


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Jeu 23 Oct - 01:29 (2014)    Sujet du message: RAW : QUEBEC POLICE UPDATE ON HIT AND RUN Répondre en citant



RAW : QUEBEC POLICE UPDATE ON HIT AND RUN




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=dG0kScElWN8


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Jeu 23 Oct - 01:45 (2014)    Sujet du message: SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU : LE SUSPECT ABATTU S"ETAIT « RADICALISE » Répondre en citant



Attentat à Saint-Jean-sur-Richelieu


SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU : LE SUSPECT ABATTU S"ETAIT « RADICALISE »

Et les chers francs-maçons, comme ceux énumérés ici-bas, eux ont pour mandat de continuer de vous endormir avec la souveraineté du Québec, pendant que les cellules djihadistes commencent à se réveiller pour amener la destruction, au Québec et bientôt à travers le Canada. Ce sont des traitres à la nation, comme beaucoup d'autres à travers le monde, tous unis pour un monde nouveau.

Aucun pallier gouvernemental, depuis le début des débats sur les accommodements raisonnables n'a dit mot sur la transition vers un Québec et Canada islamisé. Ce débat, auquel j'ai été moi-même écarté la veille où je devais présenter mon mémoire, ne fut qu'une farce et une honte de la part de la majorité des personnes qui ont elles pu présenter leur mémoire. Rien de surprenant puisque la caste luciférienne est maître à bord!!! 


Bernard Landry, Mario Beaulieu, Sol Zanetti, Maxime Laporte, Andrée Feretti, Gérald Larose, Pierre Curzi, Claudette Carbonneau, Gilbert Paquette seront présents le 23 août à midi à un Méchoui cuit sur place à Ste-Béatrix, village de Lanaudière, situé à 20 km au nord de Joliette.

Cette activité de financement prépare le grand rassemblement des 20-21 septembre organisé par le Conseil de la souveraineté et le Nouveau mouvement pour le Québec.


Le coût de ce dîner est de 101$ par personne (vin et autres boissons inclus). Veuillez SVP faire parvenir votre paiement, avant le 22 juillet 2014, au nom du Conseil de la souveraineté du Québec, par chèque au 2639 rue Beauclerk, Montréal, H1N 3J4 ou par paiement sécurisé sur le site du Conseil http://www.souverainete.info/la-boutique-du-conseil/

Un reçu d’impôt de 80$ pour Revenu Québec sera émis.
Faites vite, les places sont limitées!


https://www.facebook.com/Conseildelasouverainete/posts/409144855892490

-----

Mise à jour le mardi 21 octobre 2014 à 6 h 14 HAE

VIDEO : http://ici.radio-canada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/7182194/?seektime=…

Délit de fuite à Saint-Jean-sur-Richelieu : les précisions de Jacques Bissonnet

L'homme qui a pris la fuite après avoir happé avec sa voiture deux militaires à Saint-Jean-sur-Richelieu était connu de la GRC, qui craignait dans les derniers temps qu'il ne se soit radicalisé. Selon les témoignages de ses voisins, le suspect s'était converti à l'islam il y a environ un an.

L'homme, qui a succombé à ses blessures après avoir été atteint par balle par les policiers, était Martin Rouleau, 25 ans, un résident de Saint-Jean-sur-Richelieu. Selon nos informations, il se présentait comme étant « Ahmad LeConverti » sur Facebook. Sa page a été fermée en soirée.


Une policière quitte la maison du suspect abattu avec un sac de documents.  Photo :  Simon-Marc Charron

Les policiers ont procédé à des saisies à la suite de la perquisition de la maison du père du suspect, en fin de soirée lundi. 

Martin Rouleau avait notamment attiré l'attention de l'Équipe intégrée de la sécurité nationale de la GRC.

La GRC a refusé de commenter davantage, afin de ne pas nuire à l'enquête menée par la Sûreté du Québec (SQ).

« Les autorités fédérales ont confirmé que certains éléments indiquent clairement qu'il s'agit d'un individu qui s'est radicalisé. » — Déclaration du Bureau du premier ministre Stephen Harper

La SQ n'écarte pas la possibilité que le drame puisse avoir été planifié par le suspect. Elle affirme toutefois que ses enquêteurs n'ont pour le moment aucune raison de croire qu'il est relié à un acte de terrorisme, bien que ce mobile fasse partie des hypothèses.

« On va éplucher sa vie », a indiqué le porte-parole du corps policier, Michel Brunet, qui dit être en communication avec la GRC.



 Mentionnons que l'une des deux victimes est grièvement blessée et que l'on craint pour sa vie. La deuxième personne que le suspect a happée avec son véhicule est pour sa part légèrement blessée.

VIDEO : http://ici.radio-canada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/7182195/?seektime=…
Échos à Ottawa avec Emmanuelle Latraverse

Réactions à Ottawa

L'histoire avait rebondi plus tôt en journée à la Chambre des communes, où un député conservateur, interpellant le premier ministre Stephen Harper peu après l'événement, avait évoqué un possible acte terroriste contre deux membres des Forces canadiennes, alors qu'il n'y avait aucun indice à cet effet à ce moment-là.

Le premier ministre n'a alors rien nié, tout en disant être au courant de ces informations. Il a présenté un message aux familles des militaires touchés, affirmant ensuite que les autorités surveillaient la situation et qu'elles étaient prêtes à mettre toutes leurs ressources au service de l'enquête.

En début de soirée, le Bureau du premier ministre a confirmé que Stephen Harper avait été informé de tous les détails de la situation avant de prendre la parole à la Chambre des communes.

Les réactions politiques n'ont pas tardé à venir.

« Comment ça se fait que cet individu-là ait pu se rendre dans cette situation-là? On a parlé dans le dossier de l'Irak de gens qui seraient revenus au Canada. S'ils connaissent la présence de ces gens-là, comment ça se fait que les autorités compétentes n'ont pas agi? » a demandé Hélène Laverdière, la députée néo-démocrate de la circonscription de Laurier-Sainte-Marie.

« Il y a toujours la menace, qui est réelle. Et nous accordons beaucoup de confiance aux agences de sécurité afin de prévenir les attentats. Mais c'est impossible de les empêcher totalement », a lancé de son côté le ministre de l'Emploi et du Développement social, Jason Kenney.



VIDEO : http://ici.radio-canada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/7182197/?seektime=…
Analyse de Stéphane Berthomet

La poursuite

Les policiers avaient pris l'homme en chasse dès leur arrivée dans le stationnement d'un centre commercial du boulevard du Séminaire Sud, où il venait de renverser les deux militaires.

La poursuite, qui s'est prolongée sur quatre kilomètres, a pris fin lorsque Martin Rouleau a perdu la maîtrise de son véhicule à l'intersection du boulevard du Séminaire Sud et de la rue Schubert. La voiture a fait une embardée avant de finir sa course sur le toit, dans un fossé.

Sorti indemne de son véhicule, l'homme aurait alors foncé sur une policière, muni d'une arme blanche. Les policiers ont aussitôt ouvert le feu sur lui. Des témoins rapportent qu'ils ont entendu environ six coups de feu.

En plus du Collège militaire royal de Saint-Jean, qui forme les officiers des Forces canadiennes, Saint-Jean-sur-Richelieu compte une garnison militaire.

http://ici.radio-canada.ca/regions/montreal/2014/10/20/003-st-jean-richelie…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Jeu 23 Oct - 03:21 (2014)    Sujet du message: CANADA PARLIAMENT SHOOTING : VIDEO SHOWS GUNFIRE ERUPTING AFTER SOLDIER SHOT DEAD Répondre en citant

CANADA PARLIAMENT SHOOTING : VIDEO SHOWS GUNFIRE ERUPTING AFTER SOLDIER SHOT DEAD

No proves at this point. Could be a hoax?



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=sZaCGsOg4Xc


CANADA FALSE FLAG OPERATION EXPOSED !!! TVC FIGHT FOR FREEDOM !!!




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=BbWID_u1E4U

UPDATE

False flag? Total Hoax?  Media staged, or forewarned to be there ready to roll?  Combination of these?

10/23/2014 — CANADA PARLIAMENT SHOOTING FALSE FLAG — CAMERAS PRE-STATIONED AT EVERY ANGLE


Read more : http://dutchsinse.com/10232014-canada-parliament-shooting-false-flag-camera…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Ven 24 Oct - 01:11 (2014)    Sujet du message: THIERRY LEYNE, L'HOMME D'AFFAIRES FRACO-ISRAELIEN ET ASSOCIE DE L'EX-DIRECTEUR DU FMI DOMINIQUE STRAUSS-KAHN, S'EST DEFENESTRE JEUDI A TEL AVIV. Répondre en citant

THIERRY LEYNE, L'HOMME D'AFFAIRES FRACO-ISRAELIEN ET ASSOCIE DE L'EX-DIRECTEUR DU FMI DOMINIQUE STRAUSS-KAHN, S'EST DEFENESTRE JEUDI A TEL AVIV.

Le Point - Publié le 23/10/2014 à 21:22 - Modifié le 23/10/2014 à 21:35

pierre jovanovic @pierrejovanovic 5 min il y a 5 minutes Le bras droit de DSK s'est suicidé le fonds d'investissement ruiné ??? Il a sauté par la fenêtre comme en 1929 http://www.lepoint.fr/…/l-associe-de-dsk-se-suicide-23-10-2…

ajout: associé de DSK: "la crise m'a tuer" (en particulier celle de la semaine passée en raison d'appels de marge) ça sent très très mauvais cette histoire


  L'ancien directeur du FMI Dominique Strauss-Kahn, Photo d'illustration. © Joël Saget / AFP

L'homme d'affaires franco-israélien Thierry Leyne, associé de l'ancien directeur du FMI Dominique Strauss-Kahn, s'est suicidé jeudi à Tel Aviv, a-t-on appris auprès de ses proches. Principal partenaire de DSK dans un fonds d'investissement créé en octobre 2013 et appelé LSK (Leyne-Strauss-Kahn), Thierry Leyne, banquier privé, avait une résidence à Tel Aviv. Ingénieur diplômé du Technion de Haïfa (nord d'Israël), Thierry Leyne, 48 ans, a effectué toute sa carrière dans les milieux financiers, notamment en France, en Israël et au Luxembourg. Selon ses proches, il se serait défenestré en se jetant d'une des tours les plus hautes de Tel-Aviv. Les raisons de ce geste n'ont pas été dévoilées.

En avril, Thierry Leyne, interrogé par l'AFP, avait indiqué au moment de la création du fonds d'investissement DSK Global Investment créé avec Dominique Strauss-Kahn qu'il s'agissait d'"un projet très ambitieux" avec l'objectif d'atteindre une taille de 2 milliards de dollars.  

Tout l'éventail de services financiers

Thierry Leyne avait souligné que "beaucoup de gens (étaient) demandeurs de l'analyse économique de DSK", qu'il décrivait comme "capable de stratégie de long terme en identifiant de grandes tendances mais aussi de pouvoir réagir en temps réel aux événements qui peuvent survenir". Thierry Leyne était à la tête de la firme financière Assya Capital, établie notamment à Tel Aviv, Monaco, Luxembourg et en Roumanie, et fondé en 1994.

En 2010, il avait fusionné ce groupe prospère avec Global Equities Capital Markets, qui offre à ses clients, d'Europe de l'Est notamment, tout l'éventail de services financiers, de la banque privée au conseil en investissement en passant par la gestion de fortune. En s'associant à Dominique Strauss-Kahn en octobre 2013, il avait rebaptisé son groupe LSK and Partners.

http://www.lepoint.fr/monde/l-associe-de-dsk-se-suicide-23-10-2014-1875141_…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Ven 24 Oct - 01:37 (2014)    Sujet du message: HAMAS, ISLAMIC JIHAD SALUTE JERUSALEM TERROR ATTACK, THREATEN NEW "PALESTINIAN INTIFADA" IN CAPITAL Répondre en citant






HAMAS, ISLAMIC JIHAD SALUTE JERUSALEM TERROR ATTACK, THREATEN NEW "PALESTINIAN INTIFADA" IN CAPITAL

ab-Israeli Conflict

By YASSER OKBI/ MAARIV HASHAVUA \
10/23/2014 13:26

“The attack in Jerusalem is an act of heroism and a natural response to the crimes of the occupation against our people and our holy places,” said Mushir al-Masri, a senior Hamas spokesperson.


Terror attack in Jerusalem. (photo credit:REUTERS)

Hamas and Islamic Jihad hailed Wednesday’s terrorist act by an east Jerusalem resident who rammed his car into a crowd of commuters at a light rail station, killing a three-month old infant and injuring seven others.

“The attack in Jerusalem is an act of heroism and a natural response to the crimes of the occupation against our people and our holy places,” said Mushir al-Masri, a senior Hamas spokesperson.

“The attack in Jerusalem is a natural response to what is taking place in the city, given the harassment and overall attacks of Judaization affecting our holy places and Muslims,” said another Hamas official, Salah Baradwil.

Hamas warned that the latest developments may augur the next "Palestinian intifada in Jerusalem."

Islamic Jihad released an official statement on Thursday through its military wing, the Al-Quds Brigade, saying: “There is Zionist aggression against all of our people, and today the resistance responded to this attack. This is a natural right.”

This attack is a strong response to the Israeli occupation, whose crimes are unable to break the resistance,” the organization said.

Both Hamas and Islamic Jihad called on the Palestinian Authority to “halt its security coordination with Israel and to act in resistance in the West Bank.”

The two groups also praised the residents of east Jerusalem “for their fierce stance against the crimes of the occupation.”

http://www.jpost.com/Arab-Israeli-Conflict/Hamas-Islamic-Jihad-salute-Jerus…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Ven 24 Oct - 02:04 (2014)    Sujet du message: LES FRANCAIS SERAIENT "ALLERGIQUES" A L'ISLAM SELON UN REPORTAGE DE BFM Répondre en citant

LES FRANCAIS SERAIENT "ALLERGIQUES" A L'ISLAM SELON UN REPORTAGE DE BFM

L'Edito | Samedi 04 octobre 2014 10:20:46

 

Par Guylain Chevrier – Le Grand Angle de BFM TV d’hier soir prenait pour thème « Islamophobie, l’inquiétude ». Ce reportage, réalisé dans le contexte du combat contre le terrorisme de l’Etat islamique autoproclamé « Califat » en Irak et de l’assassinat sauvage d’Hervé Gourdel, entendait prendre le parti pris des musulmans pour désamorcer un climat dénoncé comme délétère envers eux. Tout le reportage était ainsi conçu sur le mode d’une victimisation à outrance des musulmans qui se retournait dans son contraire.


Crédit photo – © VOR

Ce reportage prend tout d’abord à témoin les actes de dégradation contre les mosquées qui sont certes, absolument inacceptables. Une chercheuse de Science-po explique que les Français seraient de moins en moins tolérants vis-à-vis des maghrébins et que cela correspondrait avec les événements qui depuis cinq ans secouent les pays arabes, par amalgame, ce qui serait évidemment condamnable. Elle nous parle d’« allergie » croissante des Français pour l’islam dans l’espace public, particulièrement le voile, comme conséquence de cet amalgame. On recueille le témoignage d’une femme voilée qui explique s’être fait violemment agressée par le simple fait de porter le voile, ce qui ne peut qu’indigner. Mais est-ce là les seules références à évoquer quant aux relations entre l’islam et notre société ? On va interroger des musulmans dans une mosquée qui expliquent se sentir « mal vue », ne pas comprendre pourquoi on leur demande de s’expliquer sur des actes commis par des fous. On entend nous remettre en mémoire, selon le commentaire, que l’islam est sans la moindre nuance, une religion de paix.

Une vision à sens unique, de victimisation unilatérale, qui n’a que peu de choses à voir avec l’investigation journalistique. Rien donc permettant de redonner à cette question de la place de l’islam dans notre pays et de ses relations avec notre République, plus de sens. Pourtant, il y a de quoi si l’on cherche un peu, qui modère cette victimisation outrancière.

De sérieuses contradictions entre la République laïque et une partie des musulmans


La société française n’est-elle pas concrètement interpellée par la multiplication des revendications communautaires à caractère religieux, remettant en cause régulièrement la laïcité par exemple ? Demandes de femmes musulmanes d’être soignées à l’hôpital public uniquement par des femmes ; Sous la pression d’associations musulmanes, on ouvre des piscines municipales à des horaires particuliers uniquement aux femmes ; L’adoption des menus sans porc se traduisant par des tables de sans-porc créant ainsi des groupes sur une base ethnico-religieuse problématique dans certaines écoles ; Contestation du contenu de certains cours de l’école primaire à l’université, lorsqu’ils touchent à l’enseignement des civilisations, de la shoah, de l’origine de la vie, de l’égalité homme-femme… ; Encore ailleurs, ce sont les sapins de Noël que l’on ne met plus dans des écoles à la demande de parents musulmans, sous prétexte que cela serait discriminatoire… Pourtant, on sait combien Noël est une fête laïcisée qui n’a plus, pour l’immense majorité des Français, de connotation religieuse ; Des éducatrices portant le voile remettent en cause leur rôle d’information des usagers qu’elles accompagnent concernant le sida ou la contraception au nom de leur religion ; Ici un éducateur offre un tapis de prière à un enfant sous prétexte qu’il est issu d’une famille de même religion que lui, sans se préoccuper du choix de ses parents, créant une situation d’assignation problématique ; Au moment du ramadan, des personnels refusent de s’alimenter pendant le temps où ils sont en charge d’enfants dont ils doivent pourtant assurer la sécurité en étant en pleine possession de leurs moyens ; Dans l’entreprise, on voit apparaitre le refus de serrer la main aux femmes de la part de certains hommes en raison de leurs convictions religieuses… Faut-il encore continuer cette liste pour se rendre compte que bien des problèmes se posent concernant la place de l’islam dans notre société et surtout, relativement à celle que veulent y donner une partie des musulmans parmi les plus pratiquants.

N’y-a-t-il pas une logique communautaire qui tend vers le communautarisme et s’affirme en France à travers ces revendications et le refus d’une partie de nos concitoyens de se mélanger au-delà de leur communauté de croyance, que le développement du voile signifie sans ambiguïté et peut inquiéter ?

Une mise en danger de la laïcité par le communautarisme au risque du djihad

Loin de tout fantasme, on voit au nom de ces revendications réclamer l’adaptation de la norme commune pour la régler sur des intérêts particuliers d’essence religieuse, remettant en cause le principe de laïcité, l’égalité de tous devant la loi inscrite à l’article premier de notre Constitution. L’égalité homme-femme, symbole fort de notre modernité démocratique, qui est une conquête toujours fragile, est tout particulièrement ici mise en cause. Il existe aussi, en reflet de cette situation, une tentation dangereuse de nos politiques d’aller dans ce sens en cédant aux pressions, entre autres par clientélisme, et de reconnaitre juridiquement des droits particuliers à des groupes issus de ce que l’on nomme la diversité, au nom de mieux la prendre en compte. C’est même devenu une pratique régulière de bien des élus de la République que de financer sur fonds publics des projets directement ou indirectement liés à des demandes de cultes, allant dans le sens d‘accommodements qui n’ont rien de raisonnables.

La diversité de la France, qui est issue de l’histoire de son immigration, n’est nullement remise en cause, et chacun est libre d’appartenir à une communauté tant qu’elle ne tourne pas au communautarisme. Le communautarisme, comme l’explique Dominique Schnapper, ancienne membre du Conseil constitutionnel, revient à enfermer les individus dans leur particularisme, de les assigner à un groupe, à l’encontre de leur liberté personnelle et de leur possibilité d’échange, de mélange, avec les autres. Il est donc nécessaire de nous prémunir contre ce péril mortel pour notre République laïque et donc pour le bien de tous.

Le repli communautaire auquel on assiste concernant une part croissante de musulmans dans notre pays voulant imposer une conception rigoureuse de leur religion qui les amène à disputer nos valeurs communes, conduit à l’isolement, au refus du mélange, à l’enfermement communautaire. Il en découle un discours de victimisation qui nourrit une défiance vis-à-vis de la société française. Dénier ce qui ici prend forme, n’est-ce pas courir le risque de laisser s’installer un radicalisme religieux sur le terreau duquel l’islamisme peut proliférer ? Cette situation, ne constitue-t-elle pas un des ingrédients favorables à la fragilisation de certains pratiquants pouvant les conduire à être séduit par la cause djihadiste fondée sur un rejet de l’Occident et de ses valeurs libérales ?

Une attente d’un positionnement de l’islam de France qui ne joue pas franc-jeu

Si l’on peut croire de bonne foi les musulmans qui défendent un islam de paix, l’attente d’un positionnement des institutions représentatives des musulmans par la France était tout à fait légitime, en raison simplement déjà de ces départs pour la Syrie de jeunes et moins jeunes Français musulmans qui ne cessent de croitre, et dont l’opinion publique peine à comprendre pourquoi. Comment se fait-il que de simples pratiquants musulmans ordinaires basculent soudain dans le djihad ? Une question que refusent de se poser les responsables musulmans en avançant que cela ne serait pas l’islam, ce qui interroge nécessairement nos concitoyens.

On nous fait oublier un peu vite aussi que la Guerre Sainte, le djihad, est bien une des références historiques essentielles de l’islam, certes ancienne, comme historiquement dépassée, comme contraire sans aucun doute à ce qui fait l’islam de France pour l’essentiel aujourd’hui, mais nullement dénoncée en tant que telle comme devant être définitivement enterrée.

On peut trouver le meilleur et le pire dans le Coran. Le reportage nous explique pourtant qu’à son propos on serait plein de fantasmes, que nous n’aurions affaire qu’à un islam de paix. C’est d’ailleurs exactement ce que le Président du CFCM a expliqué lors du rassemblement des musulmans devant la mosquée de Paris de vendredi dernier, en affirmant que « Tuer un homme dit le Coran c’est tuer toute l’humanité ». Tout d’abord, cette phrase est totalement sortie du contexte du verset qui la contient, puisqu’il s’agit d’une prescription faite dans la sourate V verset 32 aux enfants d’Israël, qui doivent se soumettre au seul dieu, Allah, qui n’a donc aucune valeur universelle pour les musulmans. Et puis, si on regarde d’ailleurs de plus près le Coran, on trouve très vite des versets relatifs à la guerre contre les infidèles qui ne laissent pas d’ambigüité quant à leur appel à la violence : « Ceux qui ne croient pas à Nos versets, Nous les brûlerons bientôt dans le feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment…. » (Sourate 4 verset 56), « La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager(…) c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe… » (Sourate 5 verset 33).

On entend même dans ce contexte, dans l‘émission Envoyé spécial de jeudi dernier sur le djihadisme, Mohamed Bajrafil l’imam d’Ivry-sur-Seine expliquer que, si l’islam n’est que « religion de paix » elle aurait aussi apporté l’égalité entre hommes et femmes… Contrevérité que l’on ne peut laisser dire, ce que feront pourtant les journalistes sans sourciller. Encore une fois, on angélise à plaisir. Le Coran sans contestation possible institue l’infériorité juridique des femmes dans l’application stricte des textes. La femme n’y est désignée que comme croyante, épouse et mère avec l’affirmation de la prééminence de l’homme sur elle (Sourate 2 versets 228) ; Le témoignage d’une femme vaut la moitié de celui d’un homme, (Sourate 2 verset 282) ; la femme perçoit la moitié de la part dévolue à l’homme lors d’un héritage, (Sourate 4, versets 12) ; l’homme a droit à la polygamie (Sourate 4, versets 3) et à répudier sa femme, (Sourate 2, versets 226 à 233) ; « Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci (…) Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises… (Sourate 4, versets 38 et suivants).

Sans prendre ces extraits du Coran au pied de la lettre, car toutes les religions sont issues de temps anciens et marqués par la violence et le patriarcat, on peut s’inquiéter de ce discours qui vise à nous cacher des références qu’il s’agirait plutôt de mettre en débat et d’adapter à notre réalité contemporaine. Pourquoi donc ainsi, en nous cachant la réalité, vouloir à tout prix nous vendre un islam de paix qui peut être aussi interprété, selon une lecture littérale des textes, comme un islam de guerre ? Ceci, alors que les musulmans qui entendent ce discours savent parfaitement ce que l’on dit dans le Coran, dont ceux aussi qui risquent d’être tentés par ce djihad et en raison de ce discours biaisé, n’en sont pas protégés.

Une accusation d’islamophobie qui conduit au repli des musulmans et à un renforcement du FN


Tout cela n’existe donc pas pour les journalistes qui ont réalisé ce reportage, qui ne voient vraiment pas comment la France aurait le moindre problème avec tout ou partie de l’islam, tout questionnement ou critique ici tombant nécessairement alors sous la mise en accusation d’« islamophobie ».

On connait les tenants et les aboutissants de ce terme qui fait florès depuis quelques années, venu de l’Iran des Mollahs, s’affiliant avec le terme xénophobie. On entend ainsi avec ce terme assimiler toute critique de l’islam à du racisme, ce qui aboutirait dans le cas où ce terme prendrait un caractère juridique, au délit de blasphème. En insistant sur l’idée d’une défiance des Français (sous-entendus des Français du cru non-musulman) dans ce reportage, on induit qu’il existerait une attitude de rejet des musulmans, par un amalgame avec le terrorisme islamique de façon bête et méchante, renvoyant à un fond de racisme.

Ce qui est grave ici, c’est de nourrir une propagande culpabilisatrice qui tend à empêcher de réfléchir et par là-même, de pouvoir se poser la question de savoir comment réunir les conditions de lutter correctement contre le risque de départ pour le djihad de jeunes musulmans de notre pays. Et encore, de nourrir par cette mise en procès révoltante des Français, une colère qui les jette dans les bras du FN avec un rejet du système politico-médiatique que ce reportage de BFM illustre malheureusement à merveille !

Conjurer le risque du communautarisme et du rejet de l’autre

Si dans ce contexte particulier on a vu pour la première fois de cette façon les autorités musulmanes de France dénoncer le terrorisme islamique comme une barbarie, ce qui n’est pas à négliger, il ne faut pas pour autant tout oublier. Au lieu d’empêcher tout débat sur l’islam derrière une victimisation à outrance de cette religion, il faudrait permettre que les musulmans puissent se poser certaines questions qui sont peut-être aux racines du problème. Il en va de la liberté de musulmans qui constituent une sorte de majorité silencieuse au nom de laquelle on s’exprime en permanence, en créant toutes les conditions de la maintenir dans ce silence. On la prive ainsi de cette liberté de faire entendre autre chose que ce discours de victimisation, relayé par des imams et une frange de pratiquants, qui fait aussi oublier ce que l’assignation à une communauté réalise, la forclusion de la liberté de ses membres d’exercer leur libre choix.

Avant même ces deniers événements, il est un fait que la perception de l’islam par les Français, dans toutes les enquêtes d’opinion, est marquée tendanciellement par la négative, qui y voit un risque pour les libertés et nos valeurs collectives. On peut voir que, loin d’être tous des « islamophobes », ils peuvent avoir là de réels motifs d’inquiétude pouvant être reliés à ce qui peut favoriser, par exemple, le départ de candidats au djihad ?

La volonté obsessionnelle des journalistes de présenter l’islam comme une religion inoffensive, hors de toute critique ou questionnement, les rend aveugles et incapables de faire l’analyse qui devrait permettre une critique constructive et utile à la réflexion collective, ce qui devrait être leur rôle. Ceci, au lieu d’appuyer sur des divisons qui ne rendent service à personne et surtout pas aux musulmans eux-mêmes, à coups d’anathèmes et de raccourcis faciles rétribuant une bonne conscience à bas prix. Espérons que BFM TV nous proposera une autre qualité d’analyse sur ce sujet à l’avenir.

S’il faut conjurer le danger des amalgames, et de s’enfermer dans une vision unique des musulmans comme représentant un danger flattant le rejet de l’autre, pour autant, il ne faut pas ignorer les risques que toute religion peut faire courir à nos libertés si son rôle n’est pas contenu à l’espace privé, voire personnel, de la croyance et du culte. La laïcité est ce bien commun qui porte au-dessus des particularismes ce que l’on met ensemble pour faire société, ce qui assure l’harmonie d’un vivre-ensemble avec nos différences, et une société apaisée qu’il faut préserver. Il a fallu des siècles pour conquérir l’émancipation de notre société et de l’Etat de la tutelle religieuse, il en va aussi ici de la défense de ce bien pour tous. Toute religion qui entend prendre sa place dans la modernité démocratique doit s’y adapter et non le contraire, sinon, c’est la liberté de tous, y compris des musulmans eux-mêmes, qui se trouve menacée.

Par Guylain Chevrier

http://www.tunisiadaily.com/2014/10/04/les-francais-seraient-allergiques-a-lislam-selon-un-reportage-de-bfm-tv/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Ven 24 Oct - 12:56 (2014)    Sujet du message: WE NOW KNOW WHO REALLY IS BEHIND THE OCCUPY WORLD IN UKRAINE : THE JESUIT CATHOLIC CHURCH Répondre en citant

WE NOW KNOW WHO REALLY IS BEHIND THE OCCUPY WORLD IN UKRAINE - THEIR OWN WORDS : THE JESUIT CATHOLIC CHURCH

Same thing for all countries... to bring PEACE and JUSTICE for the common good of all (communist agenda).

...

Speakers include the Apostolic Exarch for Byzantine Rite Catholics in Greece, Mgr Dimitrios Salachas; Mgr Virgil Bercea, Bishop of Oradea-Mare (Romania); and Mgr Borys Gudziak, Apostolic Exarch for Byzantine Rite Ukrainian faithful resident in France, who will offer a reflection on the role of the Churches in Ukrainian society from the legalisation of the Greek-Catholic Church in 1993 to the recent “Revolution of Dignity” which began with the events in Maidan Square a year ago....

The article : http://www.zenit.org/en/articles/leaders-of-eastern-churches-meeting-in-ukr…


*LIVE* UKRAINE : PROTEST AT AMIDAN SQUARE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=65M4kI1L2cQ



UKRAINE PROTEST 2014 - HEAVY CLASHES AT MAIDAN SQUARE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=x9ZJqBWaVQQ







Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Sam 25 Oct - 02:25 (2014)    Sujet du message: IRGC DEPUTY COMMANDER : WE ARE READY TO ANNIHILATE ISRAEL IN THE FUTURE / ISRAELI NEWS LIVE - JERUSALEM BORDER POLICE ORDER TO STAND DOWN Répondre en citant



IRGC DEPUTY COMMANDER : WE ARE READY TO ANNIHILATE ISRAEL IN THE FUTURE

13 mars 2014



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=sBNQlS3J-Io&list=UUpBvIBfZ-foo5ZbLH5O0N…

ISRAELI NEWS LIVE - JERUSALEM BORDER POLICE ORDER TO STAND DOWN

Jerusalem's Border Police have been order to "stand like dolls" as rioters terrorize East Jerusalem. Israel National News first published the report from an interview on Channel 2's Shesh Im program, only one day after the fatal murder of three month old Chaya Braun.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=iF5_gXlq8Fg

ISRAELI NEWS LIVE - US SNUBS ISRAELI DEFENSE MINISTER






VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=SD-Hop4fDGM


Dernière édition par maria le Sam 25 Oct - 04:37 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Sam 25 Oct - 04:20 (2014)    Sujet du message: 100% BUSTED MARYSVILLE SHOOTING HOAX DRILL ANNOUNCED ON OCT 23 Répondre en citant

100% BUSTED MARYSVILLE SHOOTING HOAX DRILL ANNOUNCED ON OCT 23



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=v-VqiLqMWrg


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Dim 26 Oct - 01:28 (2014)    Sujet du message: BREAKING! GOVERNMENT ARRESTING PEOPLE FOR ANTI-OBAMA FACEBOOK POSTS! Répondre en citant

BREAKING!  GOVERNMENT ARRESTING PEOPLE FOR ANTI-OBAMA FACEBOOK POSTS!


 Wikimedia Commons  

September 12, 2014 by Dean James

This article will make you angry. The US Government is actively seeking those who criticize government, specifically Barack Obama, and arresting them without charging them. They are remanded to mental health institutions where they are given “training” on how to view the world. Remind you of a little book that George Orwell wrote?

It gets worse.

Most of the victims of the government’s kidnapping scheme are veterans.


From The Rutherford Institute:

In the four years since the start of Operation Vigilant Eagle, the government has steadily ramped up its campaign to “silence” dissidents, especially those with military backgrounds. Coupled with the DHS’ dual reports on Rightwing and Leftwing “Extremism,” which broadly define extremists as individuals and groups “that are mainly antigovernment, rejecting federal authority in favor of state or local authority, or rejecting government authority entirely,” these tactics have boded ill for anyone seen as opposing the government.

One particularly troubling mental health label being applied to veterans and others who challenge the status quo is “oppositional defiance disorder” (ODD). As journalist Anthony Martin explains, an ODD diagnosis

“denotes that the person exhibits ‘symptoms’ such as the questioning of authority, the refusal to follow directions, stubbornness, the unwillingness to go along with the crowd, and the practice of disobeying or ignoring orders. Persons may also receive such a label if they are considered free thinkers, nonconformists, or individuals who are suspicious of large, centralized government… At one time the accepted protocol among mental health professionals was to reserve the diagnosis of oppositional defiance disorder for children or adolescents who exhibited uncontrollable defiance toward their parents and teachers.”

The case of 26-year-old decorated Marine Brandon Raub—who was targeted because of his Facebook posts, interrogated by government agents about his views on government corruption, arrested with no warning, labeled mentally ill for subscribing to so-called “conspiratorial” views about the government, detained against his will in a psych ward for standing by his views, and isolated from his family, friends and attorneys—is a prime example of the government’s war on veterans.

http://www.americasfreedomfighters.com/2014/09/12/breaking-government-arresting-people-for-anti-obama-facebook-posts/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Dim 26 Oct - 02:56 (2014)    Sujet du message: THEORIES DU COMPLOT : "ELLES CONCERNENT SOUVENT LES DOMAINES DE LA GUERRE ET DU TERRORISME" Répondre en citant

THEORIES DU COMPLOT : "ELLES CONCERNENT SOUVENT LES DOMAINES DE LA GUERRE ET DU TERRORISME"

Publié par Anaïs Korkut le Vendredi 08 Août 2014 : 15h15




Dans "Théories du complot, on nous cache tout, on nous dit rien", Nicolas Chevassus-au-Louis invite le lecteur à un voyage au pays des complots. De leur propagation à leur disparition, l’auteur décortique le mécanisme de ces alternatives aux versions officielles.

Planet : Qu’est qu’une théorie du complot ?

Nicolas Chevassus-au-Louis* : "C’est une version qui se présente comme une alternative à la version officielle de n’importe quel évènement traumatique comme un attentat, un crash d’avion ou un meurtre, et qui fait appel à une conspiration pour l’expliquer. Si l’on prend les attentats du 11 septembre, la théorie du complot consiste à dire que l’effondrement des deux tours n’est pas dû aux deux avions qui s’y sont écrasés mais à autre chose de contrôlée par le gouvernement américain.

Planet : De quoi a besoin une théorie du complot pour se développer et durer ?

Nicolas Chevassus-au-Louis : Il faut d’abord réussir à insinuer le doute sur une version officielle. ‘Tu ne trouves pas ça bizarre, toi, qu’une éclisse (pièce métallique reliant deux rails, ndlr) puisse se détacher comme ça ?’, a-t-on ainsi entendu à propos de l’accident de train de Brétigny-sur-Orge en 2013. Ensuite, il faut souligner les éléments qui peuvent paraître incohérents. Pour les attentats du 11 septembre, il s’agit par exemple de se demander comment il est possible que les services de renseignements américains n’ont pas pu prévenir une telle attaque. Enfin, une fois le doute bien installé, il n’y a plus qu’à trouver une version alternative qui tienne la route.

Planet : Qui est à l’origine d’une théorie du complot ?

Nicolas Chevassus-au-Louis : C’est difficile à déterminer. On ne peut jamais vraiment savoir, surtout de nos jours où Internet favorise une génération spontanée de ces théories. Cet outil favorise par ailleurs leur essor. En effet, il permet dans un premier temps aux personnes qui y sont sensibles d’échanger à ce sujet et donc de nourrir leurs doutes, et ensuite de diffuser ces idées très rapidement à grande échelle.

Dans le cas du déraillement du train Paris-Limoges l’été dernier, la théorie d’un complot n’a mis que quelques heures à apparaître. Moins d’une journée après l’accident, l’on pouvait déjà lire sur Internet que certains remettaient en cause le fait que c’était un accident dû à une pièce métallique reliant deux rails qui a été arrachée par le passage du train et qui a ensuite été projetée dans l’aiguillage, provoquant le déraillement. Cette théorie selon laquelle cette succession de hasards était impossible s’est ensuite développée pendant les cinq jours qui ont suivi et puis, finalement, tout est retombé vers le 6e jour quand les premiers constats officiels ont été dévoilés et avec eux leurs lots d’arguments convaincants.

Mais le doute peut parfois demeurer plus longtemps, voire des années, comme aux Etats-Unis avec les attentats du 11 septembre. Convaincu que ce n’était pas une attaque terroriste, une association américaine, ReOpen911, œuvre d’ailleurs pour que l’enquête portant sur ce tragique évènement soit rouverte.

Planet : Y-a-t-il des domaines plus favorables au développement de ces théories ?

Nicolas Chevassus-au-Louis : Disons que tout ce qui se rapporte à la guerre et au terrorisme y est particulièrement propice. Prenez par exemple le crash du vol MH17 en Ukraine. La version officielle dit que l’avion a été abattu par un tir de missile des prorusses. Or, en Russie la version officielle diffère complètement. On pourrait même parler ‘d’une théorie du complot à la mode russe’. Les autorités assurent que l’Ukraine et les Occidentaux ont fomenté ce plan et donné une fausse version pour justifier leurs attaques et leurs sanctions.
 
Planet : Qu’elle est la plus vieille théorie du complot de notre époque ?

Nicolas Chevassus-au-Louis : Elle remonte à 1933 et concerne l’incendie du Reichstag à Berlin (Allemagne). Celui-ci a été utilisé par les nazis comme argument pour réprimer toute forme d’opposition. Selon eux, cet incendie était l’œuvre des communistes qui voulaient s’emparer du pouvoir, tandis que les communistes pensaient que c’était un coup des nazis pour ensuite justifier les arrestations massives. Aujourd’hui, plus de 80 ans après, on sait que ce n’était pas un complot mais uniquement le fait d’un seul homme, un communiste néerlandais : Marinus van der Lubbe.

La théorie du complot la plus retentissante de notre époque est sans conteste celle qui entoure les attentats du 11 septembre. Treize ans après les faits, le débat est toujours ouvert".

*Nicolas Chevassus-au-Louis est l’auteur de "Théories du complot, on nous cache tout, on nous dit rien", aux éditions First.


Publié par Anaïs Korkut le Vendredi 08 Août 2014 : 15h15

http://www.planet.fr/societe-theories-du-complot-elles-concernent-souvent-l…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Dim 26 Oct - 04:41 (2014)    Sujet du message: 25 OCTOBER 2014 BREAKING NEWS EGYPT PRESIDENT EL-SISSI SAID FOREIGN FUNDED TERRORIST ATTACK IN SINAI Répondre en citant



25 OCTOBER 2014 BREAKING NEWS EGYPT PRESIDENT EL-SISSI SAID FOREIGN FUNDED TERRORIST ATTACK IN SINAI



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Is53s2JhtIM


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Lun 27 Oct - 01:12 (2014)    Sujet du message: CHINESE GOVERNMENT GETS SICK OF ISLAMIC VIOLENCE, TAKE 13 MUSLIM JIHADISTS AND EXECUTE ALL OF THEM Répondre en citant

CHINESE GOVERNMENT GETS SICK OF ISLAMIC VIOLENCE, TAKE 13 MUSLIM JIHADISTS AND EXECUTE ALL OF THEM

Posted on 6/30/2014 by Eliyokim Cohen

The Chinese government, getting so sick and tired of Islamic violence, took 13 Muslims and executed all of them in a measure of pure justice. According to one report:




Citation:


China executed 13 people today for “terrorist attacks” in the far western region of Xinjiang, state media said, while a further three were sentenced to death for staging a lethal attack in Tiananmen Square in Beijing.

“The 13 criminals had planned violent terrorist attacks and ruthlessly killed police officers, government officials and civilians, which took innocent lives, caused huge property losses and seriously endangered public security,” the official news agency Xinhua said.

Xinjiang is the traditional home of Muslim Uighurs who speak a Turkic language, and China has blamed previous attacks on Islamist separatists it says seek to establish an independent state there called East Turkestan.

Exiled Uighur groups and human rights activists say the government’s own repressive policies in Xinjiang have provoked unrest, something Beijing denies.

The 13 executed men were involved in attacks in different parts of Xinjiang, including one last June that killed 24 policemen and local residents, Xinhua said.

In the Tiananmen case, five people were killed and 40 hurt when a car ploughed into a crowd in the square and burst into flames. Those killed included three people in the car.

http://www.jewsnews.co.il/2014/06/30/chinese-government-gets-sick-of-islami…




Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 701
Féminin

MessagePosté le: Lun 27 Oct - 04:36 (2014)    Sujet du message: HAMAS OFFICIAL DECLARES INTIFADA IN JERUSALEM Répondre en citant




WAR

HAMAS OFFICIAL DECLARES INTIFADA IN JERUSALEM


Hamas official Mahmoud Zahar says PA forces 'suppress intifada against Israeli aggression,' calls Jerusalem violence 'the solution.'

By Tova Dvorin

First Publish: 10/25/2014, 9:49 PM / Last Update: 10/25/2014, 10:19 PM


Hamas leader Mahmoud al-Zahar

Hamas official Mahmoud Zahar, declared the constant cycle of violence in Jerusalem an "intifada" on Saturday night, making rumors of a so-called "silent intifada" official despite declarations from the Israeli security establishment that statements to that effect are exaggerated.

"Escalating the resistance in the city is the solution to Israeli aggression," Zahar told Hamas news agency Al-Risala

Zahar also slammed the Hamas-Palestinian Authority (PA) "unity government"'s security coordination with Israel. 

"The security coordination is a problem in that is suppresses the intifada against Israeli aggression," he stated. "The people in the West Bank [Judea-Samaria -ed.] are fighting on two fronts: the first is the Israeli occupation and the second is the PA's security forces." 

Zahar's declaration surfaces just days after security officials told Israel Radio that "the Palestinians are not interested in a third intifada" and that all talk over the extreme cycle of violence in the capital has been overhyped. 

According to the most recent Israel Security Agency (ISA or Shin Bet) report on Jerusalem, terror has risen dramatically in the city since then - from 22 incidents in May and June to 152 in July and August, a whopping 509% increase

While the Israel Police stated at the end of September that over 600 arrests had been made, it did little to stop the constant cycle of violence. 

While the “silent intifada” has so far not been named by officials as a full-fledged Arab uprising, Science and Technology Minister Yaakov Perry (Yesh Atid), formerly the head of the Israel Security Agency (Shin Bet), warned Thursday that the situation in Jerusalem is a “ticking time bomb” which will lead to a full-fledged third intifada.

Cracks in unity government?

The announcement also marks yet another crack in the facade of the Hamas-PA "unity government," which has been slowly crumbling over the past several months - despite recent efforts to present a "united front" to the international community. 

Differences of opinion have surfaced over several issues, including the war in Gaza, reactions to the abduction and murder of three Israeli teenagers, and the delayed payment of wages for government workers in Gaza in the weeks leading up to Operation Protective Edge. 

But those differences turned the factions explicitly against one another after Hamas staged dozens of executions of Palestinian Arabs allegedly "collaborating with Israel" - or working for Fatah - prompting at least one Fatah official to compare Hamas to global jihadist group Islamic State (ISIS).

The IDF and the Israel Security Agency (ISA or Shin Bet) revealed last month that a large-scale coup had been planned by Hamas in Judea and Samaria to overthrow the PA and Abbas's Fatah party, in orders given from Hamas officials abroad. 

Since then, Hamas has also refused the PA's demands that it supervise rebuilding in Gaza - furthering sowing discord between the two factions. 

It was also Fatah who exposed Hamas's human trafficking operation of Palestinian civilians to Europe earlier this month.

http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/186574#.VE2urSe6SSo


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:51 (2016)    Sujet du message: DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 358, 59, 60119, 120, 121  >
Page 59 sur 121

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com