LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1
Aller à la page: <  1, 2, 359, 60, 61120, 121, 122  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Lun 27 Oct - 16:47 (2014)    Sujet du message: EGYPT DECLARES EMERGENCY IN SINAÏ AFTER ATTACKS KILLS 33 SECURITY PERSONNEL Répondre en citant





EGYPT DECLARES EMERGENCY IN SINAÏ AFTER ATTACKS KILLS 33 SECURITY PERSONNEL 
By REUTERS,JPOST.COM STAFF

10/25/2014




Dozens more were wounded by a car bomb that targeted a Sinai checkpoint near the border with the Gaza Strip.
 
Two attacks in Egypt Sinai Peninsula killed 33 security personnel on Friday, security sources said, in some of the worst anti-state violence since Islamist President Mohamed Morsi was overthrown last year.

The violence prompted Egypt to declare a three-month state of emergency in parts of North Sinai, where the violence took place, the state news agency reported.

"Emergency law is announced in the areas specified -- to the east from the hill of Rafah through to the line of the international border, until al-Oga and West from West Arish through the sea coast and until the international borders in Rafah," Egyptian news reported.

The attacks are a setback for the government, which had managed over the past few months to make some progress in the struggle against an Islamist militant insurgency in the Sinai as it focuses on trying to repair the economy.

Egyptian President Abdel Fattah al-Sisi convened an emergency meeting of his senior defense advisers on Friday just hours after a deadly terrorist attack claimed the lives of dozens of soldiers in the Sinai Peninsula.

Security sources and Egyptian media reports indicated that at least 28 security personnel were killed by a car bomb that targeted two armored vehicles stopped at a checkpoint.

At least 20 soldiers were injured in the attack in the al-Kharouba area northwest of al-Arish, near the border with the Gaza Strip, the sources said.

Eyewitnesses had earlier heard a loud explosion near the Egyptian town of al-Arish in the Sinai Peninsula on Friday afternoon in what appeared to be an attack on a nearby army installation.

Security forces face a jihadist insurgency that has killed hundreds of soldiers and policemen since the army toppled President Mohamed Morsi of the Muslim Brotherhood last year after mass protests against his rule. Most attacks have been in Sinai.

http://www.jpost.com/landedpages/printarticle.aspx?id=379762


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 27 Oct - 16:47 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Mar 28 Oct - 03:19 (2014)    Sujet du message: DECLARATION DE STEPHEN HARPER / DECLARATION DE JUSTIN TRUDEAU Répondre en citant

DECLARATION DE STEPHEN HARPER

Français and english

22 oct. 2014




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=bvQFVewyz0U

DECLARATION DE JUSTIN TRUDEAU

Français and english




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ClGdlqNmvCM


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 03:50 (2014)    Sujet du message: CANADA : NEW COUNTERTERRORISM POWERS ALREADY COMING IN CYBERBULLYING BILL Répondre en citant




CANADA : NEW COUNTERTERRORISM POWERS ALREADY COMING IN CYBERBULLYING BILL

 
Read this important document. It's all connect with the new international laws to fight extremism and terrorism


SECURITY COUNCIL UNANIMOUSLY ADOPTS RESOLUTION CONDEMNING VIOLENT EXTREMISM, UNDERSCORING NEED TO PREVENT TRAVEL, SUPPORT FOR FOREIGN TERRORIST FIGHTERS
http://www.un.org/press/en/2014/sc11580.doc.htm

Josh Wingrove
OTTAWA — The Globe and Mail

Published Tuesday, Oct. 28 2014, 9:22 PM EDT
Last updated Wednesday, Oct. 29 2014, 9:05 AM EDT

Police in Canada will soon have new tools to track terror suspects through online records, bank accounts and other means – powers the RCMP Commissioner called for this week but which are already moving through Parliament.

RCMP Commissioner Bob Paulson made the request for new powers Monday after a pair of attacks last week that killed Warrant Officer Patrice Vincent and Corporal Nathan Cirillo. The Commissioner said police should, in some cases, need less hard evidence to get court approval to track suspects or to monitor them online or by phone.

 



However, police are already getting some of those powers. Bill C-13, the government’s anti-cyberbullying law with several controversial surveillance powers, would allow police to seek court orders for information, such as online records and bank account details, with what critics and privacy advocates say is too little evidence to back up the request.

The killing of the two soldiers has spurred Canada to review what powers it gives police to investigate terror cases, setting up a showdown over privacy rights.

The attacks last week in part led the United States on Tuesday to boost security at some government sites, while U.S. Secretary of State John Kerry pledged to work with Canada more closely than ever to fight terrorism – a pledge that comes a day after the federal government tabled another bill, C-44, that gives its spy agency broad new powers to share intelligence and conduct surveillance abroad.

In some cases under C-13, the anti-cyberbullying bill, police could get a court order with only reasonable grounds to “suspect,” not “believe,” a crime may take place or has taken place. Further, the information being sought need only help the investigation, not necessarily point directly to a crime, to get the order.

Under C-13’s lower “suspect” threshold, police could seek court orders to receive a suspect’s online “transmission data” and “tracking data,” track a vehicle’s location and to access certain bank records. Transmission data, or metadata, often reveal personal information and therefore raise privacy concerns, critics have said. The Supreme Court ruled earlier this year that police typically should require a warrant to get access to private online information. C-13 also has specific references to terrorism investigations, extending certain court orders for up to one year in those cases. Other court orders in the bill require the higher “believe” threshold.

Some of C-13’s lower thresholds were widely criticized, including by the Canadian Bar Association and Canada’s Privacy Commissioner. The bill nonetheless passed the House of Commons and is before the Senate, on pace to become law soon. The court orders created for the bill aren’t strictly for terrorism, but some expire later in terrorism cases.

“Bill C-13 does indeed have a number of new production orders and warrant provisions that lower the standard [of evidence required] to reasonable suspicion,” said Lisa Austin, a University of Toronto professor who studies privacy law. “… The RCMP could use these new provisions in investigating terrorism offences.”

On Monday, the Conservatives tabled Bill C-44, beefing up powers of the Canadian Security Intelligence Service spy agency. The government is also said to be considering adding other powers, such as for “preventative arrest” and monitoring of terror suspects. Public Safety Minister Steven Blaney, who tabled C-44, has declined regular requests for an interview since Friday.

In his comments Monday, the RCMP Commissioner called for police to have easier access to peace bonds – which allow them to monitor suspects they haven’t actually charged – as well as the lower evidence thresholds for court orders.

“They already do get much of this [in C-13],” agreed Michael Geist, a University of Ottawa law professor who studies privacy issues. David Fraser, a Canadian privacy lawyer, added: “I’d be interested to hear Commissioner Paulson, or others, point to what they think should be in C-13 that isn’t. I think C-13 kind of hits those questions right on the head.”

Liberal MP Wayne Easter, a former solicitor-general of Canada, said parts of C-13 go too far and invade Canadians’ privacy.
“[Police] are always going to push the envelope to give them more authority to do their job,” he said. “The difficulty I think for politicians, in the kind of environment we’re in this week as a result of last week, is to not overreact. … We have a responsibility to find a balance.”

With reports from Kim Mackrael and Paul Koring

Follow Josh Wingrove on Twitter: @josh_wingrove

http://www.theglobeandmail.com/news/politics/somnia/article21360494/


Dernière édition par maria le Mar 11 Nov - 02:01 (2014); édité 3 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 03:56 (2014)    Sujet du message: CANADA : LA GRC VEUT PLUS DE POUVOIRS Répondre en citant



LOIS ANTITERRORISTES

 CANADA : LA GRC VEUT PLUS DE POUVOIRS

La police souhaiterait intervenir à partir de simples soupçons


28 octobre 2014 | Canada

Hélène Buzzetti - Correspondantes parlementaires à Ottawa
Marie Vastel


  Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne Le commissaire de la Gendarmerie royale du Canada, Bob Paulson, en point de presse après sa comparution devant le comité du Sénat sur la Sécurité nationale et la défense.

Les corps policiers ont donné une idée des nouveaux pouvoirs qu’ils convoitent pour faire face à la menace terroriste. Le grand patron de la GRC indique qu’il voudrait abaisser le seuil à partir duquel les forces policières peuvent intervenir auprès de personnes soupçonnées de terrorisme.
 
« Je suis d’avis que nous devons abaisser le seuil, voire retrancher des étapes, par exemple l’obtention de l’autorisation du procureur général, lorsqu’il s’agit d’obtenir des engagements à ne pas troubler l’ordre public contre des cibles d’enquête de sécurité nationale », a fait valoir le commissaire de la Gendarmerie royale, Bob Paulson, lundi. À son avis, ce seuil pourrait passer de « motif raisonnable de croire » à « motif raisonnable de soupçonner ».
 
Même chose, selon lui, lorsqu’il s’agit d’obtenir de l’aide ou des informations dans la communauté dans le cadre d’une enquête. M. Paulson a donné l’exemple de Martin Rouleau-Couture qui a pu happer avec sa voiture des militaires à Saint-Jean-sur-Richelieu même s’il était sous la surveillance des autorités. La GRC avait indiqué la semaine dernière qu’elle n’avait pas suffisamment de preuves contre cet individu pour déposer des accusations.
 
Ce genre de débat sur le seuil de preuve nécessaire avait déjà eu lieu en 2001, lorsque le gouvernement libéral avait déposé sa Loi antiterroriste en réponse aux attentats new-yorkais du 11-Septembre. Ottawa avait donné aux autorités le pouvoir d’arrêter quelqu’un sans mandat si elles avaient des « motifs raisonnables de soupçonner » que cette personne était sur le point de commettre un acte terroriste. Cette formule, qui remplaçait la traditionnelle « motifs raisonnables de croire », avait été critiquée comme une dilution du seuil de preuve nécessaire. Elle se retrouve depuis à certains autres endroits du Code criminel.
 
Le ministre de la Justice, Peter MacKay, a indiqué la semaine dernière qu’il songeait à modifier l’article 810 du Code criminel permettant d’imposer un « engagement à ne pas troubler l’ordre public » à quelqu’un qui menace l’intégrité physique ou la propriété d’un proche. L’article de loi prévoit qu’un tel engagement peut être demandé si une personne « craint, pour des motifs raisonnables ». On peut penser que c’est cette formule que M. Paulson aimerait diluer.
 
La GRC souhaiterait par ailleurs pouvoir obtenir plus facilement les enregistrements Internet ou les numéros de téléphone de certains individus lorsqu’il « est raisonnable de soupçonner qu’une infraction va être ou a été commise, et lorsqu’il est raisonnable de soupçonner qu’un individu pourrait contribuer à cette infraction ». « L’information est devenue très difficile à obtenir », a plaidé le commissaire en comité sénatorial lundi. Les « préoccupations en matière de vie privée » sont justifiées dans plusieurs cas, consent-il, mais la technologie utilisée par des groupes terroristes change rapidement. « Nous devons rester à jour. »
 
Aux Communes, le NPD s’interrogeait déjà sur les mesures que pourrait prendre le fédéral. « Quel est le plan du gouvernement pour s’assurer que ses nouvelles lois protégeront à la fois la sécurité et les libertés civiles ? », a demandé la députée Nycole Turmel.
 
Le ministre Steven Blaney a répondu sans équivoque : « Nous ne réagirons pas de façon excessive, mais nous ne resterons pas assis non plus. Nous allons proposer des mesures concrètes pour lutter contre les radicalistes, contre les terroristes, contre les islamistes et contre ceux qui veulent attaquer le Canada. »
 
Aux yeux du ministre, la nature des événements de la semaine dernière ne fait aucun doute. « À deux reprises, la semaine dernière, nous avons été l’objet d’attaques brutales sur notre territoire perpétrées par des terroristes islamistes radicaux visant les membres des Forces armées canadiennes. » 
 
La vidéo toujours secrète
 
Le commissaire Paulson a confirmé que Michael Zehaf-Bibeau avait évoqué « Allah » dans la vidéo qu’il a enregistrée avant de commettre ses gestes au cénotaphe et au parlement, mercredi dernier. Le tireur a en outre parlé « de manière plus générale de la politique étrangère du Canada » et de « ses croyances religieuses ». Il a proféré des menaces contre « l’armée ».
 
« Il était très délibéré, il était très lucide et il était très déterminé en articulant les raisons de ses gestes », a expliqué M. Paulson. La vidéo, qui sera rendue publique « un jour », espère-t-il, n’aurait pas été envoyée à qui que ce soit, mais la GRC poursuit ses vérifications. Le corps policier tente également de déterminer si d’autres personnes au Canada ont participé à la radicalisation de Zehaf-Bibeau, auquel cas la GRC « veut les arrêter », a prévenu le commissaire.
 
Son collègue au Service canadien de renseignement de sécurité (SCRS) Michael Peirce a indiqué, au même comité, que le Canada ne craint pas dans l’immédiat une attaque organisée du groupe armé État islamique. Car ce dernier se concentre sur la région où il est en guerre, a noté le directeur adjoint du renseignement au SCRS.
 
Mais les individus revenus du Moyen-Orient après y avoir participé à des activités terroristes — les services de sécurité estiment qu’ils seraient environ 80 au pays — ont un énorme pouvoir d’influence pour radicaliser leurs concitoyens. « Ils reviennent et ils sont populaires. Les jeunes veulent les écouter », a relaté M. Peirce.
 
S’ajoute Internet, « l’outil numéro un pour radicaliser » de jeunes Canadiens. À la portée de tous, à quelques clics de souris, une vidéo convainc de rejoindre les rangs terroristes.
 
De nouvelles recrues brassent donc des idées noires, seules derrière leur clavier d’ordinateur. Un nouveau phénomène lui aussi difficile à déceler pour la GRC. Plus le stratagème est évolué, plus il y a de chance que les corps policiers et de surveillance le détectent, a déclaré M. Paulson. Mais la décision personnelle d’un individu comme Martin Couture-Rouleau de prendre sa voiture et de heurter deux soldats est imprévisible, a avoué le commissaire.

http://www.ledevoir.com/politique/canada/422299/lois-antiterroristes-la-grc-veut-plus-de-pouvoirs


Dernière édition par maria le Mar 11 Nov - 02:03 (2014); édité 2 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 04:10 (2014)    Sujet du message: IRAQI FORCES NOT READY TO LAUNCH MAJOR OFFENSIVE AGAINST ISIL Répondre en citant




IRAQI FORCES NOT READY TO LAUNCH MAJOR OFFENSIVE AGAINST ISIL

David Pugliese More from David Pugliese


Published on: October 29, 2014Last Updated: October 29, 2014 10:30 AM EDT


Iraqi federal policemen search a car at a checkpoint in Baghdad, Iraq, Saturday, Oct. 11, 2014. On the western edge of Iraq�s capital, Islamic State group militants battle government forces and exchange mortar fire, only adding to the sense of siege in Baghdad despite airstrikes by a U.S.-led coalition. Military experts say the Sunni militants, won�t be able to fight through both government forces and Shiite militias now massed around the capital, It does, however, put them in a position to wreak havoc in Iraq�s biggest city, with its suicide attacks and other assaults.
Karim Kadim / CP

Iraqi troops are not ready to launch a major offensive against the Islamic State in Iraq and the Levant (ISIL), the Pentagon says.

“We recognize that [while] a major offensive against ISIL may still be a ways off, these are encouraging reports that highlight Iraq’s determination to take the fight to ISIL,” Pentagon press secretary Rear Adm. John Kirby told journalists.

He said U.S.-led airstrikes have allowed Iraqi government forces to make some gains.

http://ottawacitizen.com/news/national/defence-watch/iraqi-forces-not-ready…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Ven 31 Oct - 02:48 (2014)    Sujet du message: CANADA : BRIAN LILLEY & MARC LEBUIS - AFTER JIHAD ATTACK RCMP & OTTAWA POLICE REACHED OUT TO TERROR FUNDERS Répondre en citant

CANADA : BRIAN LILLEY & MARC LEBUIS - AFTER JIHAD ATTACK RCMP & OTTAWA POLICE REACHED OUT TO TERROR FUNDERS

The new culture of war in Canada soon for the ennemies of the New World Order.




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=e-P_4cG4sSg


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Ven 31 Oct - 03:01 (2014)    Sujet du message: BURKINA FASO : L'ARMEE AUX COMMANDES AVEC L'ACCORD DE COMPAORE? Répondre en citant



BURKINA FASO : L'ARMEE AUX COMMANDES AVEC L'ACCORD DE COMPAORE?

La situation est encore confuse après une journée de manifestations et de violences sans précédent contre les symboles du pouvoir dans la capitale. En fin de journée, après l'incendie de l'Assemblée nationale et le sac de la télévision, le président Blaise Compaoré a fait savoir, par communiqué, qu'il déclarait l'état de siège. Puis l'armée a pris le relais et lors de la conférence de presse de l'Etat-major des armées, le chef des armées Nabéré Honoré Traoré, a fait lire ce qui suit par un porte…

LIRE L’ARTICLE: http://fr.euronews.com/2014/10/30/bur...



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=oQzaRwD8nL0



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Ven 31 Oct - 03:08 (2014)    Sujet du message: JERUSALEM IS TEETERING ON THE BRINK OF DISASTER Répondre en citant



WAR - INTIFADA

JERUSALEM IS TEETERING ON THE BRINK OF DISASTER


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=W65sHjRnNjs

Updated by Zack Beauchamp on October 30, 2014, 2:00 p.m. ET @zackbeauchamp zack@vox.com


 
Palestinians clashing with Israeli security forces in Jerusalem on October 30. Ilia Yefimovich/Getty Images

Jerusalem's Temple Mount — home to the holiest site in Judaism and one of the holiest in Islam — is closed for the first time in at least 14 years, and possibly since Israel took over east Jerusalem in 1967. The reason is that fears of large-scale political violence are rising in the city. After months of clashes between Arab residents and Israeli police, an operative allegedly with Islamic Jihad attempted to assassinate a far-right Jewish activist on Wednesday, raising tensions to critical levels. Some analysts are already calling this the start of a third intifada, though others say it's far too early to tell.

So how did Jerusalem get so bad? What happened, and what's going to happen next? Here's a guide to the Jerusalem conflict.

The violence in Jerusalem has been ongoing since before this summer's Gaza war


More October 30th violence. (Salih Zeki Fazlioglu/Anadolu Agency/Getty Images)

Much of the violence has been spontaneous. Arab residents of East Jerusalem — who are residents of Israel, but overwhelmingly not citizens — have taken to the streets, throwing rocks and firebombs at Israeli police (who responded with force that, in some cases, may have been excessive) and attacking the city's light rail system. But to understand this story, you have to go back to before this summer's Gaza war.

Even before the war, street-level conflict had been a fact of life in Jerusalem. "There were 'minor' clashes for a few months" before the war, according to Brent Sasley, an expert on Israel-Palestine at the University of Texas-Arlington. "It's been ongoing for a long time."

it's one of the worst bouts of violence in the city since 1967

In early July (just before the official onset of the Gaza war), 16-year-old Palestinian Muhammed Abu Khdeir was killed by extremist Israelis. Since then, the clashes have escalated severely. "It's been more or less continuous since the murder of Muhammad Abu Khdeir," Matt Duss, the president of the Foundation for Middle East Peace, says. Terrestrial Jerusalem, a group that focuses on issues surrounding the city, noted in September that there had been "violence and rioting almost daily" since July.

Since then, the severity of the clashes has ebbed and flowed, depending on events on the ground. Take the massive bout of protests on the weekend of October 26. Those escalated after a 14-year-old American-Palestinian boy was killed by Israeli police at a protest that's held every week. Israeli police claimed he was about to throw a firebomb at them; the protestors dispute that.

Ultimately, the root cause of the conflict is Arab anger at the political status quo, which they see as a suffocating Israeli occupation without end. "The current eruption," according to Terrestrial Jerusalem, "reflects a number of factors, including deeper and more personalized hatreds; a generational shift; growing despair of a political solution; and the Gaza conflict." Another important factor is recent Israeli settlement expansion near east Jerusalem. Ominously, Terrestrial Jerusalem warns it's one of the worst bouts of violence in the city since 1967.

This week's dangerous escalation began with a shooting

Late on Wednesday night, an Arab gunman shot a right-wing Israeli-American rabbi, Yehuda Glick, in Jerusalem. The attempted assassination has heightened the existing, generalized tensions in the city for its simple political violence but also because it touches on one of the Israel-Palestine conflict's most sensitive issues: the Temple Mount.

Glick leads the Temple Mount Faithful organization, which is dedicated to re-building the long destroyed Jewish Temple on the Temple Mount. That's a highly political, even dangerous, idea: access to the Temple Mount is controlled by Israel, but only Muslims are allowed to pray there. Both the al-Aqsa mosque and the Dome of the Rock, Muslim holy sites, are located there; allowing Jews access to the Western Wall and Muslims access to the Temple Mount is meant as a sort of compromise. Calling to rebuild the ancient Temple on the Mount is a way of upsetting that balance, and claiming the entirety of the holy site for Jews.

That's considered a dangerous idea. Construction on one of Islam's holiest sites would infuriate Muslims in Israel, the Palestinian territories, and around the world. It's also an extreme position among Jews: most rabbis believe the temple cannot or should not be rebuilt until the Jewish Messiah comes. In addition to rebuilding the Temple, Glick also wanted to expand Jewish prayer rights on the Temple Mount, a less radical challenge to the Temple Mount status quo.

So shooting Glick, a polarizing figure, was almost immediately seen as a political act. The would-be assassin, reportedly named Mu'taz Hijazi, was killed in a shootout with Israeli police. The militant group Islamic Jihad claimed responsibility for his attack; according to Israel's Channel 2, a spokesman for the group said that "the assassination attempt on Glick is an act of Palestinian vengeance, in response to what is happening in Jerusalem."

After the attack on Glick, things went nuts. Israeli authorities closed the holy site to Jews and Muslims alike after the shooting, citing security concerns. Notoriously provocative right-wing Israeli lawmaker Moshe Feiglin and other conservative Jewish leaders discussed plans to lead a march on the Temple Mount. A spokesperson for Palestinian Authority leader Mahmoud Abbas called the closure of al-Aqsa a "declaration of war."

As of right now, reporters on the ground in east Jerusalem describe the largely Arab area as a "ghost town." The Temple Mount has been reopened, but Israeli police suffuse the area, sporadic clashes have arisen, and an atmosphere of tension pervades the city. The question now is whether or now this will erupt into a new, huge round of violence.

What happens now?


The situation is very bad. Even a slight provocation by either side could set off a wider conflict. But is this already a Third Intifada — another Palestinian mass uprising against Israel, like the First Intifada beginning in the late 1980s, and the far deadlier Second Intifada of the early 2000s?

It's tough to say. "Simmering tension/violence is not the same thing" as an intifada, Sasley argues, "though it could well develop into [one]." Rather, he says, "what's going on now feels more like a demonstration of frustration, rather than an uprising."

"Neither the Israeli nor the Palestinian leadership has done much to calm things down"

Moreover, the pressure is largely concentrated in Jerusalem, and hasn't yet spread to Gaza or the West Bank. "One of the reasons it's getting out of hand is precisely because there's no Palestinian Authority there to keep a lid on it," Duss writes. In his view, it's easier for Palestinian security forces to contain popular outrage than for their Israeli counterparts to do the same. The PA stands "between the people and the occupation" in the West Bank, but not in Jerusalem.

That said, this could get uglier, and quickly. Any number of things — Israeli government concessions to demands for Jewish prayer on the Temple Mount; sectarian violence by one group against another; inflammatory statements by either side's political leadership — could set off a major escalation.

"The sustained rioting, violence, and tension is among the worst it's been in a long time, and things keep piling on top of it," Sasley says. "Neither the Israeli nor the Palestinian leadership has done much to calm things down or, more importantly, stop or reverse policies that inflame things."

Card 6 of 25 Launch cards

What is Jerusalem?

Jerusalem is a city that straddles the border between Israel and the West Bank. It's home to some of the holiest sites in both Judaism and Islam, and so both Israel and Palestine want to make it their capital. How to split the city fairly remains one of the fundamental issues dividing Israelis and Palestinians.

For the first 20 years of Israel's existence, Jerusalem was divided. Israel controlled the parts of Jerusalem and its suburbs inside the red dotted line on this map, while Jordan controlled everything outside of it (blue dotted lines separate Jerusalem proper from suburbs):
BBC

Jordan controlled the Temple Mount, a hill in the map's brown splotch. The hill hosts Judaism's holiest site, the Western Wall of an ancient Jewish temple, and two of Islam's most important landmarks, the al-Aqsa Mosque and the Dome of the Rock. Israeli Jews weren't allowed to pray at the Temple Mount while Jordan controlled it. During the 1967 war, Israel took control of East Jerusalem.

Israel calls Jerusalem its undivided capital today, but almost no one (including the United States) recognizes it as such. UN Security Council Resolution 478 condemns Israel's decision to annex East Jerusalem as a violation of international law and calls for a compromise solution.

The difficulty is that no one is sure what that compromise would look like. Not only is there an issue of ensuring Israeli and Palestinian access to the holy sites, but Jews have moved in and around Jerusalem in huge numbers. They now make up about two-thirds of the city:




BBC

Everything you need to know about Israel-Palestine 25 Cards / Edited By Zack Beauchamp Updated Aug 6 2014, 1:21p

http://www.vox.com/2014/10/30/7131507/jerusalem-is-on-fire-why



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Ven 31 Oct - 03:55 (2014)    Sujet du message: LA CULTURE D'UNE COMMUNAUTE EST SON CADEAU POUR LE MONDE Répondre en citant

LA CULTURE D'UNE COMMUNAUTE EST SON CADEAU POUR LE MONDE



Cadeau d'Isis, la déesse de la guerre, la déesse gardienne et magicienne de la mythologie égyptienne et mère d'Horus. Où le mensonge de ces êtres démoniaques est imposé comme la seule vérité.

La migration et la culture de cette globalisation comprend plusieurs volets dont : l'islam, le LGBT et tout ce qui concerne la théorie du genre, le Common Core ou curriculum scolaire communiste et bien d'autres points importants comme il est décrit dans le document, pour faire basculer ce monde dans une "diabolique élévation spirituelle",  tout en voulant nous faire croire que cette globalisation règlera tous les problèmes de ce monde, alors que ce que nous voyons par cette organisation internationale, les différentes religions une même unicité dans leur programme de destruction de tout le système et d'une claire volonté pour exterminer les populations de ce monde.

Un grand rituel satanique est en train de se mettre en place via la pandémie de Ebola qui vient sur le monde et un esclavage certain pour les masses qui refuseront le vaccin. Le coup final pour l'écroulement de l'économie car plus rien ne fonctionnera. Les militaires et les forces policières militarisés prendront le plein contrôle de nos villes et personne ne pourra circuler à moins d'avoir une preuve de vaccination ou une micro-puce.

Les autobus de l'armée qui seront à des points stratégiques dans différents check-points seront utilisées pour ceux qui refuseront la vaccination et seront amenés vers des camps de concentration. Voir la section sur le Ebola pour voir le soutien inconditionnel du Vatican dans le désir d"éradiquer cette maladie le plus tôt possible, alors que tout viendra des vaccins qui seront imposés de force à toutes les populations. Est-ce là un monde de paix? Est-ce là un monde de vérité quand nous savons que ce vaccin a été créé pour nous exterminer et pour amener ce nouveau système communiste à travers le monde?

Intervention de Mgr Auza sur la mondialisation à l'ONU

Rome, 29 octobre 2014 (Zenit.org) Anne Kurian 


Une culture a vocation « à être partagée et à entrer en dialogue avec la culture des autres » car « la culture d'une communauté est son cadeau pour le bien commun mondial, l'expression de son humanité ».

Mgr Bernardito Auza, observateur permanent du Saint-Siège aux Nations-Unies à New York, est intervenu devant la deuxième commission de la 69e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, sur le thème de la globalisation et de l'interdépendance, le 27 octobre 2014.

Pour le Saint-Siège, a-t-il souligné, « le défi central du développement post-2015 est d'assurer que la mondialisation bénéficie à tout le monde » : en effet, si la mondialisation peut apporter « d'immenses avantages », elle peut aussi « creuser les inégalités, la marginalisation, l'exploitation et l'injustice », a-t-il mis en garde.

Il s'agit donc que tous les pays et tous les hommes soient « des partenaires égaux dans ce processus » : « Si la mondialisation a réduit le monde en un village, [les hommes] doivent aussi devenir de bons voisins. »

Mgr Auza a évoqué la culture comme « élément moteur » dans ce contexte : le tourisme culturel, qui représente 40% du tourisme mondial, permet « de mobiliser, d'élargir ses horizons, de favoriser la compréhension mutuelle entre les nations ».

La culture est « un véhicule de choix pour exprimer et partager l'humanité commune » : elle est « extrêmement importante si l'épanouissement humain est le but ultime de l'activité économique et du développement ».

Mais la culture ne saurait être « réduite à la logique de l'échange marchand » : elle « n'a pas vocation à être privatisée, mais plutôt à être partagée et à entrer en dialogue avec la culture des autres » car « la culture d'une communauté est son cadeau pour le bien commun mondial, l'expression de son humanité ».

La migration par ailleurs est l'un « des plus grands défis de la mondialisation », a poursuivi Mgr Auza : « seule une coopération systématique et active entre les États et les organisations internationales est capable de réguler et de gérer efficacement les mouvements migratoires ».

Le Saint-Siège estime que la migration « touche tout le monde », à cause « des problèmes sociaux, économiques, politiques, culturels et religieux qu'elle soulève », notamment « les formes modernes d'esclavage » qui sont « des crimes contre l'humanité et une plaie ouverte sur le corps de la société contemporaine ».

L'archevêque a dénoncé particulièrement « la traite des êtres humains » : « près de 27 millions de personnes vivent dans des conditions d'esclavage à travers le monde. Deux millions de femmes sont victimes de trafic sexuel chaque année, et beaucoup, y compris les enfants, sont victimes de trafic d'organes. Beaucoup plus nombreux encore sont ceux qui travaillent dans des ateliers clandestins pendant de longues heures, très mal payés et sans protection sociale et juridique ».

Il a appelé à « toujours voir le visage humain de la migration », c'est-à-dire « regarder le migrant comme un autre être humain, doté de la même dignité et des mêmes droits » pour « répondre à la mondialisation de la migration par la mondialisation de la solidarité et de la coopération ».

« La solidarité avec les migrants ne suffit pas, si elle n'est pas accompagnée par des efforts en vue d'apporter la PAIX dans les régions ravagées par les conflits et un ordre économique mondial plus équitable », a-t-il conclu. 

(29 octobre 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/la-culture-d-une-communaute-est-son-cadeau…



Dernière édition par maria le Sam 1 Nov - 16:10 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Ven 31 Oct - 04:01 (2014)    Sujet du message: FATAH CALLS FOR “DAY OF RAGE” TOMORROW Répondre en citant


 





FATAH CALLS FOR  “DAY OF RAGE” TOMORROW  
  
by Itamar Marcus and Nan Jacques Zilberdik   

  
Mahmoud Abbas’ Fatah organization has declared tomorrow Friday a “day of rage” and called on the Palestinian “fighters” to defend Al-Aqsa. Palestinian rioters and terrorists have been active in recent weeks in the Jerusalem area, killing two, injuring many others, and causing millions of dollars in damage. 

The following is the announcement by Fatah that was reported by the official PA news agency:
“Fatah calls to its fighters and to the masses of the Palestinian people to aid the Al-Aqsa Mosque and occupied Jerusalem.

In an announcement that was published by the Fatah Mobilization and Organization Commission today, the movement called to set tomorrow as a day of rage throughout the homeland and in countries which are home to refugees, to express the Palestinian people’s opposition to any attack on the holy places and foremost among them the Al-Aqsa Mosque... And to consider desecration of Al-Aqsa as a declaration of a religious war against the Palestinian people and the Arab Islamic nations.”
[WAFA, official PA news agency, Oct 30, 2014]  


http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=12929
 


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Sam 1 Nov - 03:16 (2014)    Sujet du message: UNE VILLE FRANCAISE INTERDIT LES DEGUISEMENTS DE CLOWNS Répondre en citant

UNE VILLE FRANCAISE INTERDIT LES DEGUISEMENTS DE CLOWNS

Le problème n'est certes pas dans le déguisement! La montée du sataniste, des barbares et des masses contrôlées sont le réel problème.


Mise à jour le vendredi 31 octobre 2014 à 3 h 18 HAE

Associated Press


  Photo :  Vincent Kessler / Reuters

Une petite ville des environs de Montpellier, dans le sud de la France, a interdit à ses habitants de se déguiser en clowns, particulièrement à l'Halloween.

La décision prise cette semaine par Pierre Dudieuzère, premier magistrat de Vendargues, survient après une série d'incidents dans l'Hexagone. Des gens déguisés en clowns effrayants ont terrifié des enfants et, dans plusieurs cas, agressé des gens. Un adolescent s'en est entre autres pris à un passant avec une barre de fer.

À lire aussi :Des clowns sèment la terreur en France

Le phénomène s'est répandu depuis quelques semaines sur Facebook. Des groupes ont signalé la présence de clowns un peu partout au pays. Mais Vendargues, avec ses 6000 habitants, est apparemment la première ville à carrément interdire les costumes bouffants, les perruques et les nez rouges.

Le règlement, publié mardi sur le site Internet de la ville, précise que l'interdiction est « absolue » pour vendredi soir, nuit de l'Halloween, et sera appliquée pendant le mois de novembre pour toute personne de 13 ans et plus.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/international/2014/10/31/001-interdict…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Sam 1 Nov - 17:46 (2014)    Sujet du message: NEW UK LAW WOULD BAN CRITICS OF SHARIA FROM BROADCASTING, PROTESTING OR EVEN POSTING MESSAGE ON FACEBOOK Répondre en citant

 NEW UK LAW WOULD BAN CRITICS OF SHARIA FROM BROADCASTING, PROTESTING OR EVEN POSTING MESSAGE ON FACEBOOK

Robert Spencer Oct 31, 2014 at 3:16pm free speech, Sharia, United Kingdom, Useful idiots



The last free person in Britain, if there is one, might as well turn out the lights. If this becomes law, Britain is finished as a free society. As the law would also forbid opposition to gay marriage, it would be interesting to see what would happen if a proponent of Sharia protested against gay marriage — but Muslim groups are largely for it, since it opens the door to the legalization of polygamy.

In any case, future free historians, if there are any, will look back at David Cameron and Theresa May as essentially saboteurs and traitors who administered the coup de grace to their own nation as a free republic. If Britain were still a sane society, as soon as this law was suggested there would have been a no-confidence vote and the Conservative government would have fallen — followed by the arrest of Cameron and May and criminal proceedings against them. Instead, Britain appears prepared to go quietly, although civil war still very likely looms in its future.

Sharia law or gay marriage critics would be branded ‘extremists’ under Tory plans, atheists and Christians warn,” by John Bingham, the Telegraph, October 31, 2014:
Citation:

Anyone who criticises Sharia law or gay marriage could be branded an “extremist” under sweeping new powers planned by the Conservatives to combat terrorism, an alliance of leading atheists and Christians fear.

Theresa May, the Home Secretary, unveiled plans last month for so-called Extremism Disruption Orders, which would allow judges to ban people deemed extremists from broadcasting, protesting in certain places or even posting messages on Facebook or Twitter without permission.

Mrs May outlined the proposal in a speech at the Tory party conference in which she spoke about the threat from the so-called Islamic State – also known as Isis and Isil – and the Nigerian Islamist movement Boko Haram.

But George Osborne, the Chancellor, has made clear in a letter to constituents that the aim of the orders would be to “eliminate extremism in all its forms” and that they would be used to curtail the activities of those who “spread hate but do not break laws”.

He explained that that the new orders, which will be in the Conservative election manifesto, would extend to any activities that “justify hatred” against people on the grounds of religion, sexual orientation, gender or disability.



The obvious problem with this is that Leftists and Islamic supremacists constantly advance the false claim that opposition to jihad terror and Islamic supremacism is justifying hatred against people, and the Cameron government clearly endorses this view — hence the ban on Pamela Geller and me. So this law will be used to curtail any opposition to the advance of Sharia in the UK.
Citation:

He also disclosed that anyone seeking to challenge such an order would have to go the High Court, appealing on a point of law rather than fact.

The National Secular Society and the Christian institute – two organisations with often diametrically opposing interests – said they shared fears that the broad scope of extremism could represent a major threat to free speech.

Keith Porteous Wood, director of the NSS, said secularists might have to think twice before criticising Christianity or Islam. He said secularists risk being Islamophobic and racist because of their high profile campaigns against the advance of Sharia law in the UK.

“The Government should have every tool possible to tackle extremism and terrorism, but there is a huge arsenal of laws already in place and a much better case needs to be made for introducing draconian measures such as Extremism Disruption Orders, which are almost unchallengeable and deprive individuals of their liberties,” he said.

“Without precise legislative definitions, deciding what are ‘harmful activities of extremist individuals who spread hate’ is subjective and therefore open to abuse now or by any future authoritarian government.”…

A Conservative spokesman said: “Freedom of expression and freedom of speech are a vital part of a democratic society….


http://www.jihadwatch.org/2014/10/new-uk-law-would-ban-critics-of-sharia-from-broadcasting-protesting-or-even-posting-messages-on-facebook


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Sam 1 Nov - 18:09 (2014)    Sujet du message: 72 TYPES OF AMERICANS THAT ARE CONSIDERED “POTENTIAL TERRORISTS” IN OFFICIAL GOVERNMENT DOCUMENTS Répondre en citant

72 TYPES OF AMERICANS THAT ARE CONSIDERED “POTENTIAL TERRORISTS” IN OFFICIAL GOVERNMENT DOCUMENTS

Now, under the new international laws, they're ready to go after all the citizens in all countries to bring their new order under the disguise of PEACE and SECURITY.

By Michael Snyder, on August 26th, 2013



Are you a conservative, a libertarian, a Christian or a gun owner?  Are you opposed to abortion, globalism, Communism, illegal immigration, the United Nations or the New World Order?  Do you believe in conspiracy theories, do you believe that we are living in the “end times” or do you ever visit alternative news websites (such as this one)?  If you answered yes to any of those questions, you are a “potential terrorist” according to official U.S. government documents.  At one time, the term “terrorist” was used very narrowly.  The government applied that label to people like Osama bin Laden and other Islamic jihadists.  But now the Obama administration is removing all references to Islam from terror training materials, and instead the term “terrorist” is being applied to large groups of American citizens.  And if you are a “terrorist”, that means that you have no rights and the government can treat you just like it treats the terrorists that are being held at Guantanamo Bay.  So if you belong to a group of people that is now being referred to as “potential terrorists”, please don’t take it as a joke.  The first step to persecuting any group of people is to demonize them.  And right now large groups of peaceful, law-abiding citizens are being ruthlessly demonized.

Below is a list of 72 types of Americans that are considered to be “extremists” and “potential terrorists” in official U.S. government documents.  To see the original source document for each point, just click on the link.  As you can see, this list covers most of the country…

1. Those that talk about “individual liberties”

2. Those that advocate for states’ rights

3. Those that want “to make the world a better place”

4. “The colonists who sought to free themselves from British rule”

5. Those that are interested in “defeating the Communists”

6. Those that believe “that the interests of one’s own nation are separate from the interests of other nations or the common interest of all nations”

7. Anyone that holds a “political ideology that considers the state to be unnecessary, harmful,or undesirable”

8. Anyone that possesses an “intolerance toward other religions”

9. Those that “take action to fight against the exploitation of the environment and/or animals”

10. “Anti-Gay”

11. “Anti-Immigrant”

12. “Anti-Muslim”

13. “The Patriot Movement”

14. “Opposition to equal rights for gays and lesbians”

15. Members of the Family Research Council

16. Members of the American Family Association

17. Those that believe that Mexico, Canada and the United States “are secretly planning to merge into a European Union-like entity that will be known as the ‘North American Union’”

18. Members of the American Border Patrol/American Patrol

19. Members of the Federation for American Immigration Reform

20. Members of the Tennessee Freedom Coalition

21. Members of the Christian Action Network

22. Anyone that is “opposed to the New World Order”

23. Anyone that is engaged in “conspiracy theorizing”

24. Anyone that is opposed to Agenda 21

25. Anyone that is concerned about FEMA camps

26. Anyone that “fears impending gun control or weapons confiscations”

27. The militia movement

28. The sovereign citizen movement

29. Those that “don’t think they should have to pay taxes”

30. Anyone that “complains about bias”

31. Anyone that “believes in government conspiracies to the point of paranoia”

32. Anyone that “is frustrated with mainstream ideologies”

33. Anyone that “visits extremist websites/blogs”

34. Anyone that “establishes website/blog to display extremist views”

35. Anyone that “attends rallies for extremist causes”

36. Anyone that “exhibits extreme religious intolerance”

37. Anyone that “is personally connected with a grievance”

38. Anyone that “suddenly acquires weapons”

39. Anyone that “organizes protests inspired by extremist ideology”

40. “Militia or unorganized militia”

41. “General right-wing extremist”

42. Citizens that have “bumper stickers” that are patriotic or anti-U.N.

43. Those that refer to an “Army of God”

44. Those that are “fiercely nationalistic (as opposed to universal and international in orientation)”

45. Those that are “anti-global”

46. Those that are “suspicious of centralized federal authority”

47. Those that are “reverent of individual liberty”

48. Those that “believe in conspiracy theories”

49. Those that have “a belief that one’s personal and/or national ‘way of life’ is under attack”

50. Those that possess “a belief in the need to be prepared for an attack either by participating in paramilitary preparations and training or survivalism”

51. Those that would “impose strict religious tenets or laws on society (fundamentalists)”

52. Those that would “insert religion into the political sphere”

53. Anyone that would “seek to politicize religion”

54. Those that have “supported political movements for autonomy”

55. Anyone that is “anti-abortion”

56. Anyone that is “anti-Catholic”

57. Anyone that is “anti-nuclear”

58. “Rightwing extremists”

59. “Returning veterans”

60. Those concerned about “illegal immigration”

61. Those that “believe in the right to bear arms”

62. Anyone that is engaged in “ammunition stockpiling”

63. Anyone that exhibits “fear of Communist regimes”

64. “Anti-abortion activists”

65. Those that are against illegal immigration

66. Those that talk about “the New World Order” in a “derogatory” manner

67. Those that have a negative view of the United Nations

68. Those that are opposed “to the collection of federal income taxes”

69. Those that supported former presidential candidates Ron Paul, Chuck Baldwin and Bob Barr

70. Those that display the Gadsden Flag (“Don’t Tread On Me”)

71. Those that believe in “end times” prophecies

72. Evangelical Christians

The groups of people in the list above are considered “problems” that need to be dealt with.  In some of the documents referenced above, members of the military are specifically warned not to have anything to do with such groups.

We are moving into a very dangerous time in American history.  You can now be considered a “potential terrorist” just because of your religious or political beliefs.  Free speech is becoming a thing of the past, and we are rapidly becoming an Orwellian society that is the exact opposite of what our founding fathers intended.

Please pray for the United States of America.  We definitely need it.

About the author: Michael T. Snyder is a former Washington D.C. attorney who now publishes The Truth.  His new thriller entitled “The Beginning Of The End” is now available on Amazon.com.

http://thetruthwins.com/archives/72-types-of-americans-that-are-considered-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Dim 2 Nov - 00:21 (2014)    Sujet du message: FOX'S KEITH ABLOW CALLS FOR AN "AMERICAN JIHAD" TO "SPREAD AROUND THE WORLD" OUR SYSTEM OF GOVERNANCE Répondre en citant

FOX'S KEITH ABLOW CALLS FOR AN "AMERICAN JIHAD" TO "SPREAD AROUND THE WORLD" OUR SYSTEM OF GOVERNANCE

Message from Hell from the control opposition "We the People of the United States"

October 28, 2014 10:50 PM EDT ››› JESSICA TORRES




Fox News contributor Dr. Keith Ablow wrote that "it's time for an American jihad" to, forcibly if need be, convert every nation's government into a reflection of the U.S. government.

In an October 28 FoxNews.com op-ed, Ablow wrote that America's history "proves our manifest destiny not only to preserve our borders and safety and national character at home, but to spread around the world our love of individual freedom and insist on its reflection in every government." Ablow's "jihad" consisted of a series of extreme and controversial proposals including having retired U.S. lawmakers seek dual citizenship to influence other nations into adopting American laws, intervening militarily around the world, and making "every tax dollar a tithing and the squandering of those dollars a sin":
Citation:


An American jihad would embrace the correct belief that if every nation on earth were governed by freely elected leaders and by our Constitution, the world would be a far better place. And an American jihad would not only hope for this outcome, but work toward it.
[...]

We would urge our leaders, after their service in the U.S. Senate and Congress, to seek dual citizenship in other nations, like France and Italy and Sweden and Argentina and Brazil and Germany, and work to influence those nations to adopt laws very much like our own. We might even fund our leaders' campaigns for office in these other nations.

We would accept the fact that an American jihad could mean boots on the ground in many places in the world where human rights are being denigrated and horrors are unfolding. Because wherever leaders and movements appear that seek to trample upon the human spirit, we have a God-given right to intervene -- because we have been to the mountaintop of freedom, and we have seen the Promised Land spanning the globe.
[...]

An American jihad would make every tax dollar a tithing and the squandering of those dollars a sin. An American jihad would make every hour spent working in an American company -- or founding one -- an offering. An American jihad would make every teacher of American history not only a public servant, but a servant of the Truth.

We the People of the United States are good and we are right. And we need the spirit of an American jihad to properly invite, intensify and focus our intentions to preserve, protect and defend our Constitution here at home, and to seek to spread its principles abroad.



Ablow is no stranger to extreme and controversial statements. He recently accused President Obama of welcoming Ebola into the U.S. because his "affinities" are with Africa. He later defended this comment, saying the president won't "fully defend" the country because "he has it in" for America.

UPDATE: Ablow defended his advocacy of a renewed era of American imperialism on the October 29 edition of Fox News' Fox & Friends, claiming that the United States has a "manifest destiny" to" spread our national character" to "every nation on earth." Ablow even called for the United States to "export" dual citizens around the world to steer foreign governments toward American interests.

See the full segment here:

http://mediamatters.org/blog/2014/10/28/foxs-keith-ablow-calls-for-an-american-jihad-to/201354


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Lun 3 Nov - 01:20 (2014)    Sujet du message: DEADLY DIPLOMACY : OBAMA’S SECRET TALKS WITH IRAN Répondre en citant



DEADLY DIPLOMACY : OBAMA’S SECRET TALKS WITH IRAN

Have the Obama Administration and Iran developed closer secret diplomatic ties over the past months? A report by the Wall Street Journal indicates they have.

US and Arab officials are quoted by the WSJ  as saying that Washington and Iran have been conducting secret discussions regarding mutual regional interests, and chiefly the fight against their common enemy, the Islamic State (IS or ISIS) terror group.
American officials told the WSJ that the Obama administration has passed messages to Tehran by using the offices of Iraq’s new Shiite prime minister, Haider al-Abadi, as well as Grand Ayatollah Ali al-Sistani, one of Shi’ite Islam’s most senior clerics.
The WSJ warns that this shift could drastically alter the balance of power in the region, alienating key US allies such as Saudi Arabia and United Arab Emirates, who are central to the coalition fighting IS.

Sunni Arab leaders view the threat posed by Shiite Iran as equal to, or even greater than, that posed by the Sunni Islamic State.

Concern in Jerusalem
 
Such a shift is also raising the level of anxiety in Jerusalem. Prime Minister Benjamin Netanyahu has repeatedly warned the West against making a deal with Iran that would allow the Islamic Republic to continue its nuclear agenda.

The WSJ further stipulates that the Obama administration also has markedly softened its stance toward “Iran’s most important non-state allies,” namely, Hamas and Hezbollah.

Obama Administration officials claim they are not directly coordinating their regional policies or the war against Islamic State with Iran, the WSJ reports. They also say that pervasive U.S. economic sanctions remain in place on Iran, Hamas and Hezbollah.
However, the WSJ lists several incidents and spheres of actions in which a change in U.S. policy seems evident. The WSJ also believes that these actions are being reciprocated by Tehran, which has reduced activities against U.S. forces.

Destabilizing the Middle East
 
White House critics believe the U.S. cannot proceed with this course of action. “The Iranian regime is revolutionary and can’t get too close to us. So I’d be wary of any rapprochement,” Scott Modell, a former Central Intelligence Agency officer now at the Center for Strategic and International Studies in Washington, told the WSJ. “I think they are hell bent on pursuing a number of courses that run counter to U.S. interests.”

The publication also quotes officials who say that de-emphasizing deterrence against Iran could be destabilizing, signaling to the Revolutionary Guard that America will not take steps to counter Iranian measures in the Middle East and in the international arena.

This report is very disconcerting. How should Washington be dealing with Iran now that they have a common enemy?

Author: Aryeh Savir
Staff Writer, United with Israel

http://unitedwithisrael.org/deadly-diplomacy-obamas-secret-talks-with-iran/?utm_source=MadMimi&utm_medium=email&utm_content=Obama%27s+Secret+Talks+with+Iran%3B+Jerusalem+Rocked+with+More+Violence&utm_campaign=20141102_m122886070_Obama%27s+Secret+Talks+with+Iran%3B+Jerusalem+Rocked+with+More+Violence&utm_term=Deadly+Diplomacy_3A+Obama_E2_80_99s+Secret+Talks+With+Iran


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Lun 3 Nov - 02:24 (2014)    Sujet du message: EXPOSED! POWERFUL US SENATOR LEAKS 'ZIP CODES' OF WHERE CRIMINAL ILLEGALS WERE RELEASED! Répondre en citant

US IMMIGRATION

EXPOSED! POWERFUL US SENATOR LEAKS 'ZIP CODES' OF WHERE CRIMINAL ILLEGALS WERE RELEASED!


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=mASB1i1-YEk

Pdf document : https://fr.scribd.com/doc/237528787/Grass-Ley-Letter

or here : http://www.sendspace.com/file/ym7zno


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Mar 4 Nov - 05:11 (2014)    Sujet du message: UKRAINE BATTALIONS ‘READY FOR ATTACKS INSIDE RUSSIA’ Répondre en citant

RUMOR OF WAR

UKRAINE BATTALIONS ‘READY FOR ATTACKS INSIDE RUSSIA’



Yuri Bereza, a Ukrainian lawmaker and leader of volunteer battalion Dnepr-1 (file photo)

Mon Nov 3, 2014 7:9AM GMT41

A Ukrainian lawmaker, who is also the leader of a volunteer battalion, says brigades like his are ready to “intrude” into Russia to carry out attacks on Russian territory.

Yuri Bereza, the leader of the Dnepr-1 battalion, made the remarks during a televised interview with a Ukrainian broadcaster.

“Today, we are ready not just to defend [Ukraine], but to invade the Russian Federation, break into it with reconnaissance detachments and sabotage groups,” said Bereza.

The Ukrainian MP also spoke about conducting bomb attacks inside Russia before he was cut off by the host of the program.

Bereza’s volunteer battalion is one of the dozens of brigades set up this year by pro-EU protesters and members of right-wing party Right Sector following the ouster of President Viktor Yanukovych.

The battalions have been fighting along with Kiev’s government forces against the pro-Russia forces in the country’s restive eastern regions and have been accused of using fierce tactics.

The United Nations (UN) recently released a report on the human rights situation in Ukraine, accusing the volunteer battalions of violating international humanitarian laws.

Ukraine, along with Western powers, accuses Russia of having a hand in the Ukrainian crisis, but Moscow denies the allegation.

Ukraine’s mainly Russian-speaking eastern regions have witnessed deadly clashes between Ukrainian troops and pro-Russia protesters after the Kiev government launched military operations in mid-April in a bid to crush protests.

According to latest figures by the UN, more than 4,000 people have been killed and around 10,000 others injured in the fighting.

CAH/HJL/HRB

http://www.presstv.ir/detail/2014/11/03/384584/ukraine-brigades-ready-to-ra…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Nov - 03:24 (2014)    Sujet du message: POUTINE A L'OCCIDENT : « NOUS ACCEPTONS LE COMBAT » Répondre en citant

RUMEUR DE GUERRE

POUTINE A L'OCCIDENT : « NOUS ACCEPTONS LE COMBAT ».



Discours de Vladimir Poutine : « nous acceptons le combat ».

Ce discours en dit long. C’est dit fermement.et clairement –en termes de position, et avec la conviction d’être dans le bon chemin. Et qui en dit plus que ne peut pardonner l’occident. Ces propos sont un signal clair aux USA, que le temps du monde unipolaire est révolu. Et que c’est une bonne chose, le temps est venu pour la Russie d’aller de l’avant, jusqu’à la victoire politique, économique, militaire.

 
J’ai porté attention sur ces citations du discours de Vladimir Poutine.

1 – Le thème de la rencontre du jour, de la discussion qui a eu lieu ici porte le titre suivant : « nouvelles règles du jeu, ou un jeu sans règles ». De mon point de vue, ce thème, cette formulation décrivent très exactement cette bifurcation historique à laquelle nous nous trouvons ; le choix qu’il conviendra pour nous tous de faire.

2 – Premièrement, un changement de l’ordre mondial (dont nous observons l’ampleur aujourd’hui), s’accompagnait comme il se doit sinon d’un conflit mondial, ou de confrontations globales, du moins d’une chaine de conflits à caractère local.

3 – J’en suis convaincu, ce mécanisme en contrepoids est contraignant et, ces dernières décennies s’est installé difficilement, se construisant avec peine, car on ne pouvait casser, sans remplacer, sans quoi il ne serait resté d’autres instruments que la force brutale. Il fallait procéder à une reconstruction raisonnable, et s’adapter aux nouvelles réalités des relations internationales. Cependant les USA, autoproclamés vainqueurs de la guerre froide, affichant leur autosatisfaction, ont considéré que cette approche était superflue. Au lieu de mettre en place une nouvelle balance des forces, apparaissant comme la condition indispensable de l’ordre et de la stabilité, bien au contraire, furent entreprises des démarches qui accentuèrent radicalement le déséquilibre.

4 – Ainsi s’est mise en place l’impression que les soi-disant vainqueurs-de la guerre froide décidèrent de « compresser » la situation, de mettre le monde entier sous leur coupe, de le soumettre à leurs intérêts.
Lorsque le système actuel des relations internationales, le droit international et les freins et contrepoids en place faisaient obstacle à ces objectifs, ce système était déclaré sans valeur, obsolète et bon pour la casse.. C’est ainsi que se conduisent, pardon pour l’analogie, les nouveaux riches sur lesquels en peu de temps s’est déversée une énorme richesse ; dans ce cas, sous la forme d’une suprématie mondiale, d’un leader mondial. Dès lors, au lieu de disposer intelligemment de cette richesse, d’en disposer avec soin, et par là-même bien sûr, dans ses propres intérêts, j’estime qu’ils ont tout dilapidé.

5 – Sous la pression d’un nihilisme juridique, le droit international a cédé, étape par étape, bien des positions. L’objectivité et l’honnêteté ont été sacrifiées à l’opportunisme politique. Les normes juridiques ont été remplacées par des interprétations arbitraires et des estimations biaisées. Alors que simultanément le contrôle total des systèmes mondiaux d’information permettait, selon leurs souhaits, de vendre le blanc comme étant du noir, ou inversement le noir pour du blanc.

6 – Dans les conditions de domination d’un camp et de ses alliés, ou pour le formuler autrement, de ses satellites, la recherche de solutions globales se transforma souvent en une volonté d’imposer ses ‘recettes’ universelles. Les ambitions de ce groupe ont grandi démesurément, au point que les approches définies dans ses officines sont présentées comme celles de la communauté mondiale. Mais là n’est pas la réalité.

7 – La notion elle-même de « souveraineté nationale » pour la majorité des Etats est devenue relative. En fait, on en est à la formule suivante : plus forte est l’allégeance au centre principal d’influence, plus forte est la légitimité de tel ou tel régime.

8 – Les mesures d’influence sur les rétifs sont bien connues, et expérimentées à maintes reprises : des actions musclées, des pressions économiques et de propagande, l’intervention dans les affaires intérieures, des références quant à une légitimité au-delà du droit, lorsqu’il faut justifier les solutions illégitimes de certains conflits. Et la mise à l’écart des gouvernements qui ne conviennent pas. Ces derniers temps sont apparues des preuves de ce que, à l’égard de certains dirigeants, ils recourent carrément au chantage. Ce n’est pas pour rien que celui que l’on appelle ‘le Big Brother’ dépense sans compter des milliards de dollars pour la surveillance du monde entier  et de ses alliés proches.

9 – Posons-nous la question: à quel point nous sommes à l’aise avec tout cela, à quel point nous sommes en sécurité, combien nous sommes heureux de vivre dans ce monde, à quel degré de justice et de rationalité il est parvenu ? Peut-être n’avons-nous pas de raisons de nous inquiéter, de contester et de poser des questions inconvenantes ? Peut-être l’exceptionnalité des USA, et la façon dont ils appliquent leur leadership sont-ils vraiment un bienfait pour nous tous ? Et que leurs interventions omniprésentes dans les affaires du monde apportent la paix, le bien-être, le progrès, le développement, et la démocratie ? Et quant à nous, nous détendre et en profiter ? Je me permettrai de dire que ce n’est pas le cas. Ce n’est pas du tout le cas.

10 – Le diktat unilatéral, et l’imposition de ses propres modèles apportent le résultat contraire : au lieu de régler des conflits – l’escalade, au lieu d’Etats souverains et stables – l’expansion du chaos ; en lieu et place de la démocratie –le soutien à des populations douteuses : des purs néo-nazis aux islamistes radicaux.

11 – En Syrie, comme par le passé, les USA et leurs alliés ont entrepris de fournir directement des armes et de financer des combattants, de renforcer leurs rangs de mercenaires originaires de différents pays. Permettez-moi de demander d’où ces combattants ont-ils de l’argent, des armes, des spécialistes militaires ? D’où cela provient-il ? Comment se fait-il que ceux qu’on appelle l’EIIL se soient transformés en une réelle et puissante armée ?

12 – Dans son essence, le monde unipolaire est l’apologie, l’apologétique de la dictature des peuples et des Etats.

13 – Mais le monde, je veux le souligner, j’en ai parlé et je le répète, s’est radicalement transformé.

14 – Apparemment, ceux qui sans cesse barbouillent des révolutions de couleur se prennent pour de grands artistes et ne peuvent s’arrêter.

15 – Nous comprenons bien que le monde est entré dans une ère de changement et de profondes mutations, et que nous avons tous besoin d’un certain niveau de prudence, de capacité d’éviter les démarches insensées. Des années qui ont suivi la guerre froide, les intervenants de la politique mondiale ont un peu perdu ces qualités. Le temps est venu de s’en souvenir. Dans le cas contraire l’espoir d’un développement stable apparaitra comme une dangereuse illusion. Et les secousses actuelles – la prémisse à la chute de l’ordre mondial.
Le temps d’un monde unipolaire, la Pax Americana, est terminé. Les USA ne se rendront pas sans combat, ils inonderont de sang des pays entiers. Organiseront des guerres civiles, comme ils l’ont fait en Ukraine, pour porter encore et toujours la fausse « démocratie » sans compromis.

Cette déclaration de Vladimir Poutine constitue un programme. Il a annoncé, clairement et fermement, que le monde a changé, qu’il ne sera plus unipolaire, à la politique sans limites ni égards des USA sera tôt ou tard opposée une limite, et la Russie rétablit sa puissance et sa grandeur sur l’arène mondiale. C’est un moment très important dans l’évolution de la Russie. Je suis certain que ce discours de Vladimir Poutine  sera le vecteur de développement de la politique mondiale pour les 10 ou 15 années à venir.
Que Dieu soit avec nous ! Allons au combat !


Dmitri Dzegovbrodsky
Traduit par Mufasa pour Réseau International

Source : http://politikus.ru/articles/33874-rech-vladimira-putina-my-prinimaem-boy.h…


Source: Sites web   
01-11-2014 - 18:38 Dernière mise à jour 01-11-2014 - 18:38

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=19&frid…




Dernière édition par maria le Jeu 6 Nov - 00:35 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Nov - 03:27 (2014)    Sujet du message: LE MONDE ARABE SE DETOURNE DE L'OCCIDENT ET SE TOURNE VERS LA RUSSIE Répondre en citant

LE MONDE ARABE SE DETOURNE DE L'OCCIDENT ET SE TOURNE VERS LA RUSSIE




Les pays du monde arabe se tournent peu à peu « vers la Russie », en augmentant la coopération avec elle, a indiqué jeudi lors d’une conférence de presse à RIA Novosti le grand mufti de Syrie cheikh Ahmad Badreddin Hassoun.

« L'Egypte a entrepris actuellement un grand pas stratégique – le pays s’est tourné vers la Russie. Je pense que la Tunisie, l’Algérie, mais aussi d’autres pays arabes suivront ce chemin, car les relations stratégiques avec la Russie sont très importantes. La Russie respecte votre souveraineté, votre liberté de parole, et vos droits sans essayer d’imposer quoi que cela soit à quiconque », a indiqué cheikh Hassoun .

« Cette justice est opposée à l’injustice de la part de l’Occident », a ajouté le mufti syrien.

Voix de la Russie

Source: Médias  
31-10-2014 - 10:31 Dernière mise à jour 31-10-2014 - 10:39

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=200011&frid=18&ci…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Nov - 03:33 (2014)    Sujet du message: S. NASRALLAH: ISRAELIS MUST SHUT ALL AIRPORTS, SEAPORTS DURING ANY WAR Répondre en citant




S. NASRALLAH: ISRAELIS MUST SHUT ALL AIRPORTS, SEAPORTS DURING ANY WAR

Translated and Subtitled by Mohamed Salami



Hezbollah Secretary General Sayyed Hasan Nasrallah asserted, during his annual speech on the tenth of Muharram which marks the anniversary of the martyrdom of the Prophet's Grandson Imam Hussein (PBUH), that the Israelis have to shut all their airports and seaports, threatening that the rockets of the Islamic Resistance will reach the Zionist targets across the occupied Palestinian territories.
 

Source: Al Manar TV  
04-11-2014 - 19:40 Last updated 04-11-2014 - 19:44

+ VIDEO : http://www.almanar.com.lb/english/adetails.php?eid=179474&cid=23&fr…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Nov - 01:49 (2014)    Sujet du message: KEISER REPORT : CRASH, BOOM, POP! (E675) Répondre en citant

KEISER REPORT : CRASH, BOOM, POP! (E675)



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=3J4oVpej_CY&feature=youtu.be


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Nov - 14:31 (2014)    Sujet du message: CLASHES ROCK FLASHPOINT JERUSALEM MOSQUE COMPOUND Répondre en citant



CLASHES ROCK FLASHPOINT JERUSALEM MOSQUE COMPOUND



November 5, 2014 3:49 AM

Palestinians clash with Israeli police in Jerusalem's Old City




Jerusalem (AFP) - Israeli police clashed with stone-throwing Palestinians inside Jerusalem's flashpoint Al-Aqsa mosque compound on Wednesday after far-right Jewish groups announced plans to visit the site despite weeks of soaring tensions.

The planned visit by a Jewish group including ultra-nationalist politicians was to have taken place a week after the attempted assassination of one of its leading activists by a Palestinian gunman prompted Israel to close the site, which is holy to both Jews and Muslims.

"Dozens of masked protesters threw stones and firecrackers at security forces who then entered the Temple Mount and pushed the demonstrators inside the (Al-Aqsa) mosque," police spokeswoman Luba Samri said, using the Hebrew term for the compound.

In a rare move, police entered "several metres (yards)" inside the mosque to remove blockages set up by the protesters in order to lock them inside, she said, indicating it was not the first time.

The clashes erupted with protesters hurling stones and firecrackers after police opened the Mughrabi Gate to visitors.

The gate, which lies at the southwestern corner of the plaza, is the only entrance to the compound for non-Muslims.
 



Israeli security forces stand guard near the Dome of the Rock mosque in the east Jerusalem neighbour …

Police then entered the plaza and the protesters fled inside the mosque, where they had set up obstacles to prevent anyone from shutting the doors and locking them inside -- a regular occurrence when clashes erupt at the site.

"In light of the serious confrontation and the escalation in actions by the rioters, in order to prevent continued harm to the police and to remove the obstacles in front of the doors and on the ground, the force entered several metres inside, and managed to close the mosque's doors with the rioters inside," the spokeswoman said.

The compound was then reopened to visitors, although the protesters remained locked inside the mosque, she added.

The clashes quickly spread into the alleys of the surrounding Old City, an AFP correspondent reported.

Near Lions' Gate, one of the seven entrances to the walled Old City, Israeli police fired tear gas and percussion grenades to disperse a large crowd of angry Palestinians.

Dozens of children on their way to school were caught up in the police action, the correspondent reported.

The clashes took place as tensions soared over demands by Jewish hardliners to be able to pray inside the mosque compound and the expansion of Israeli settlement activity in annexed Arab east Jerusalem.

+ VIDEO : http://news.yahoo.com/clashes-rock-flashpoint-jerusalem-mosque-compound-065…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 01:31 (2014)    Sujet du message: ‘DESTRUCTION OF OUR DEMOCRACY,’ ‘GAPING HOLE’ FOR TERRORISTS Répondre en citant

IMMIGRATION IN USA

‘DESTRUCTION OF OUR DEMOCRACY,’ ‘GAPING HOLE’ FOR TERRORISTS


- there is no law - the law of the land - when it comes to illegals

- there is no law
- the law of the land - when it comes to muslims.


CAIR DIRECTOR : PRACTICING MUSLIMS ARE ABOVE THE LAW OF THE LAND


http://www.dcclothesline.com/2013/07/30/cair-director-practicing-muslims-ar…



EARNEST : OBAMA ‘WILL CONTINUE TO AGGRESSIVELY USE HIS EXECUTIVE AUTHORITY’ REGARDLESS OF ELECTION OUTCOME



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=iQ5mFgt_uew


- But there is antiterrorist laws, islamophobic laws, anti-illegal immigrants, anti-gay laws, anti-christian laws and much more for anyone who don't agree with the new rules of the land. This is how the Jesuits and Rome are now destroying America and many countries in the world.

By Craig Bannister | November 4, 2014 3:19pm ET



"Criminals are becoming more emboldened" by Obama's amnesty plan.

Citation:


Click to Tweet



Sheriffs from Maryland to Massachusetts warned of the extreme danger of Pres. Obama’s plan to grant executive amnesty to millions of illegal aliens in the U.S.

Speaking out on Monday, they said amnesty would spell the beginning of the end of democracy in America and would embolden both terrorists and violent criminals.

Sheriff Chuck Jenkins, Frederick County, Maryland:
Citation:


“In my opinion, based on what I’ve seen, every county in America will become a border county. This is absolutely going to worsen the crisis.

What we’re going to see is not only the cost to healthcare, social programs, and education, but the increase in criminals coming into our country, you’re going to see increases in crime, infiltration from transnational gangs, the drug trade and human tracking.”




Sheriff Paul Babeu, Pinal County, Arizona:
Citation:


“The law applies to you and I as citizens, and yet it appears there is no law when it comes to illegals. The message the President’s action will send is this: if you can get to the border, you’re home free. It completely undermines the rule of law and makes the job of every law enforcement officer – which is already difficult – impossible.

We already have our hands full because the border is not secure: imagine what the situation will look like when the President gives executive amnesty to those already here. It would unleash a tidal wave of illegal border crossings, overwhelming law enforcement. It will be open season for the cartels. Again: the border is not secure now – to give a presidential amnesty would be to make matters dramatically worse for our officers who are trying to do the job the President won’t.”



Sheriff Tom Hodgson, Bristol County, Massachusetts:
Citation:


“It will dramatically increase the draw for illegal immigrants to come into our country, because you have the President of the United States sending out a message that we have no problem with people ignoring our immigration laws. They’re looking for a wink and nod that says ‘yeah, come on in’ – we’ve seen it with the DACA. It is the worst message you can possibly send. Come in, don’t worry about the laws, don’t wait your turn. You invite people to ignore our laws. We have no knowledge of these individuals’ background or criminal histories. We [have] minors coming in right now who have confessed to murder. We in these communities are left trying to find out: who are these people? If didn’t learn anything else post-9/11, it’s that we need to know who is in our communities and what they’re purpose is. The President’s planned order is a formula for national disaster and public safety.

Every predator who is out to commit crimes is looking for the weakest link in our system. Having large illegal immigrant populations creates a safe haven for criminal activity. Criminals are becoming more emboldened.

I run the homeland security task force in Bristol County. When you start diverting resources with in ICE – this administration has been watering down investigative resources, failing to deport people who need to be deported – you create a very dangerous situation. When the President issues this executive amnesty, you’re going to see people being diverted away from investigating terror threats and towards issuing this amnesty. It’s going to put our communities at much greater risk. The scary part about all of this is that we know that terrorists have been trying to infiltrate the US. It’s opening a gaping hole for terrorists to walk right into the country and strike at innocent people.

When the President of the United States is sending a message that he’s not concerned with lawbreaking, those words are the beginning of the destruction of our Democracy. When you have the President saying you can come in unlawfully without consequence, basically the President is saying to do the world: don’t respect our laws. That’s I worry about: if you don’t protect the framework of Democracy, then you risk losing Democracy itself.”




Sheriff Eddie Guerra, Hidalgo County, Texas:
Citation:


“We are going to see what I’m seeing here on the border in larger and large numbers, which is a huge increase in illegal immigration coming across our border. An amnesty order is going to create more people an incentive to come into the US. The drug cartel will exploit any opportunity to come into the United States, and this will create the cover for them to continue exploiting our porous border. This will create the opportunity for kidnapping, trafficking, sexual abuse, prostitution, and smuggling. These smugglers have no regard for human life. They destroy private property. They have no respect for law enforcement. They circumvent US checkpoints. It’s a terrible situation.”




Sheriff Sam Page, Rockingham County, North Carolina:
Citation:


“Human trafficking, drug trafficking and criminal activity are coming through our borders, but not staying near our borders – it’s getting into every part of the United States. This is a public safety issue – a terrorist or any other kind of criminal may cross our borders. We just don’t know who is coming across.

“If the President issue his executive amnesty, you’ll see a dramatic surge of people coming in from all countries, including Central America– and again we won’t know who’s coming in: gangs, drugs, cartels, public health threats, human trafficking. We’re not catching but a small percentage of those coming across. This will place public safety in our communities in danger, and taxpaying citizens will be left picking up the tab.”



http://www.mrctv.org/blog/sheriffs-obama-amnesty-destruction-our-democracy-gaping-hole-terrorists



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 02:47 (2014)    Sujet du message: THE PROTECTION OF CANADA FROM TERRORISTS ACT (Canadian NDAA) Répondre en citant



THE PROTECTION OF CANADA FROM TERRORISTS ACT (Canadian NDAA)


Ajoutée le 6 nov. 2014

In this video Dan Dicks of Press For Truth breaks down some of the Draconian pieces of legislation that have been presented in the house of commons which seek to restrict the rights of the Canadian people in the wake of the Ottawa shooting. Dan also addresses recent allegations that he is a paid government shill who is acting as a gatekeeper of the truth movement.




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=vb-W4Wp7sT4


Some change coming in Canada...

Wednesday: RETURN TO BILL C-13
  



October 1, 2014

Bill C-13, the government’s cyberbullying legislation, is debate at report stage. The legislation includes more police access to online data and information.
...

http://www.cpac.ca/en/highlight/4829/

...

The RCMP and OPP appear before the Senate legal affairs committee on Bill C-13, the government’s anti-cyberbullying and data collection legislation.

http://www.cpac.ca/en/highlight/thursday-today-in-politics-6nov2014/

October 20, 2014

MPs will consider a motion to refer Bill S-4, the government’s digital privacy legislation, to committee before second reading.

Bill C-585 is debated for the first time.

MPs have a third-reading vote on the government’s cyberbullying and online data collection bill (C-13), along with an NDP motion that opposes the proposed oil terminal at Gros-Cacouna, Que.

http://www.cpac.ca/en/highlight/monday-today-in-politics-20oct2014/

SIGNING THE NDAA AND WHAT IT MEANS FOR CANADIANS (pressfortruth.tv archives)

9 janv. 2012

President Obama has recently signed the National Defense Authorization Act. Today we discuss it's implications on the Canadian people. Get these daily updates and more on the day they were uploaded by joining PFT TV!



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=qtHb609jR7g

CONDITIONING CANADIANS FOR THE WAR ON TERROR

12 juil. 2013





VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=3G3YRU9Sv3Y


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 03:33 (2014)    Sujet du message: "FAIRE LE BIEN" ET NON PAS "FAIRE DES AFFAIRES AVEC LE BIEN" Répondre en citant

"FAIRE LE BIEN" ET NON PAS "FAIRE DES AFFAIRES AVEC LE BIEN"

Un beau message du Pape François qui n'est autre que de l'esclavage "la gratuité". Le problème dans tout cela, est que vous devez être au service de cette grande église babylonienne et faire et ou vous envoyer là, où ils l'ont décidé et jamais sous les bons prétextes de piété comme ils tentent toujours de nous le faire croire. C'est aussi être esclave d'une grande corporation qui vous obligera à travailler sans recevoir de salaire ou pour une bouchée de pain. Combien de prisons et de camps de concentration sont associés avec des corporation externe ou du pouvoir public et font travailler les prisonniers, en échange d'un bol de soupe? Et dans quelles conditions?  C'est cela qui prend place de nos jours, un peu partout dans le monde.

Mais, si par vous-mêmes, vous désirez faire le bien autour de vous, de plus en plus, les citoyens sont criminalisés. Nous n'avons qu'à penser à ces organismes ou à ses personnes qui aident les sans-abri ou qui distribuent de la nourriture aux gens démunis, ils sont maintenant emprisonnés et traités comme des terroristes. Voyez quelques exemples dans la section  "Fasciste environnementale", "Contrôle de la nourriture". Un cas très récent où un homme âgé de 90 ans et qui aide les démunis depuis plus de 20 ans, a été arrêté, en Floride, parce qu'il distribuait de la nourriture aux pauvres. On ne veut plus aider les pauvres, on les ramasse et on les extermine dans un des camps de la FEMA. Les plus forts, on les garde pour les utiliser comme esclave jusqu'à ce qu'ils n'aient plus la force de continuer.

Un autre cas d'un chrétien qui devait aller aider à bâtir des maisons dans un autre pays, devait avant son départ, recevoir tous les vaccins requis pour pouvoir partir, alors que nous connaissons très bien, les effets néfastes et la conspiration sur les vaccins. Finalement, cet homme n'est pas allé. Je ne sais pas si c'est suite à notre petite discussion ou quoi, mais je sais qu'il n'est pas parti. Alors, on repassera avec la gratuité! Dans le contexte de cet Empire, gratuité veut dire esclavage!! « Comment est ma paroisse, ma communauté ? Vous ne croyez pas encore que nous sommes entrés dans cette ère? Attendez voir, Baal ne fait de cadeau à personne, sinon pour le tromper et prendre son âme en échange.

Homélie du 3 novembre 2014 Rome, 3 novembre 2014 (Zenit.org) Anne Kurian 


Le pape encourage à « faire le bien », et non pas « faire des affaires avec le bien ». Il décrit « l’atmosphère de l’Eglise » voulue par le Christ : « harmonie, unité, service des autres, gratuité ».

Durant l’homélie de ce 3 novembre 2014, à Sainte-Marthe, le pape a souligné que si l’harmonie dans l’Eglise « est une grâce de l’Esprit-Saint », cependant « les baptisés doivent accomplir leur part ».

C’est pourquoi saint Paul dit ceci dans la première lecture : « Ne soyez jamais intrigants ni vantards, mais ayez assez d'humilité pour estimer les autres supérieurs à vous-mêmes. Que chacun de vous ne soit pas préoccupé de lui-même, mais aussi des autres. » (Ph 2, 1-4).

Pour le pape, « ces attitudes se retrouvent souvent dans les institutions, dans l’Eglise, dans les paroisses… la rivalité, la vantardise, la recherche de la gloriole, sont des vers qui mangent la consistance de l’Eglise, qui la rendent faible » car ils vont « à l’encontre de l’harmonie ».

« Ayez assez d'humilité pour estimer les autres supérieurs à vous-mêmes » : le pape a donné l’exemple de saint Martin de Porrès - fêté ce 3 novembre - « humble dominicain » qui sentait « que tous les autres, même les plus grands pécheurs, lui étaient supérieurs. Il le sentait vraiment ».

« Que chacun de vous ne soit pas préoccupé de lui-même, mais aussi des autres » : le pape a encouragé à « chercher le bien de l’autre », à « servir les autres » et non « son propre intérêt ».

« C’est la joie d’un évêque, quand il voit l’Eglise ainsi : dans la même charité, dans la concorde. C’est l’air que Jésus veut dans l’Eglise. On peut avoir des opinions diverses, mais toujours dans cette atmosphère d’humilité, de charité, sans mépriser personne. »

A cela, Jésus ajoute « la gratuité » dans l’Evangile : « Au contraire, quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; et tu seras heureux, parce qu'ils n'ont rien à te rendre : cela te sera rendu à la résurrection des justes. » (Lc 14, 12-14)

« Là où il y a l’harmonie, l’unité, le service des autres, il y a la gratuité », affirme le pape : il n’y a pas de recherche de « renvoi de l’ascenseur », mais « la gratuité… Je fais le bien, je ne fais pas des affaires avec le bien ».

Pour conclure, il a invité à un examen de conscience : « Comment est ma paroisse, ma communauté ? Y a-t-il cet esprit d’amour, d’unanimité, de concorde, sans rivalité ou vanité, d’humilité ? Peut-être trouverons-nous qu’il y a quelque chose à améliorer… Comment est-ce que moi je peux améliorer cela aujourd’hui ? »

( 3 novembre 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/faire-le-bien-et-non-pas-faire-des-affaire…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 03:49 (2014)    Sujet du message: MIGRANTS : SORTIR DES LOGIQUES BINAIRES STERILES, PAR LE CARD. VEGLIO Répondre en citant

IMMIGRATION

MIGRANTS : SORTIR DES LOGIQUES BINAIRES STERILES, PAR LE CARD. VEGLIO

"d’autres identités ou cultures" . Donc, une même unité et un appel à tous pour aider non pas les autres cultures mais l'autre culture, vous savez, les coupeurs de tête et adorateurs du dieu Allah. Ce message est pour que les pays aident les immigrants à s'établir dans chacun de nos pays afin de détruire les fondements de ce monde qu'ils sont entrain de détruire ou de certains groupes d'immigrants que l'on fait venir pour un agenda bien précis : ganstérisme, banditisme, ou encore pour peut-être s'en servir comme arme biologique. Les autres immigrants, les simples citoyens n'ont pas ce privilège d'immigrer comme ils le veulent. Ils doivent avoir un passeport, et s'ils ne retournent pas dans leur pays, après le délai imposé comme visiteur, il peut, à tout moment être arrêté, emprisonné et/ou déporté dans son pays d'origine. On voit bien ce qui se cache derrière tout ce discours sur les migrants et ce n'est certes pas pour amener la PAIX dans les pays, au contraire.

"Le défi culturel des migrations : risques et opportunités", congrès

Rome, 6 novembre 2014 (Zenit.org) Anne Kurian 


En matière d'immigration, le Vatican invite à sortir de la « logique binaire stérile » qui oppose le « citoyen à l’étranger, les personnes en situation régulière aux personnes en situation irrégulière ».

Le cardinal Antonio Maria Veglio, président du Conseil pontifical pour les migrants et les personnes en déplacement, est intervenu lors de la conférence sur "Le défi culturel des migrations : risques et opportunités", organisée à l’université pontificale grégorienne les 27 et 28 octobre 2014. L’Osservatore Romano rapporte des extraits de son intervention.

« Migrants » n’est pas synonyme d’« intrus » ou d’« irréguliers », a-t-il rappelé, invitant à dépasser cette « logique stérile de concepts binaires » qui oppose le « citoyen à l’étranger, les personnes en situation régulière aux personnes en situation irrégulière, le natif à celui qui vient d’ailleurs ».

Pour l’Eglise, les migrations sont une puissante « force de transformation » capable de promouvoir « la diversité culturelle » et même de « changer les dimensions géographiques, économiques et sociales de toute la planète ». A l’intérieur de l’Eglise, la présence des migrants peut « solliciter un nouvel enthousiasme dans les communautés chrétiennes ».

Plutôt que des « mécanismes de défense vis-à-vis d’autres identités ou cultures », le cardinal a plaidé pour l’adoption « de nouvelles chaines de solidarité contre l’exclusion et la misère », dans « un vrai esprit de dialogue et d’enrichissement mutuel ».

Le premier pas est de considérer que les migrants sont avant tout des « êtres humains » et « de les accompagner et les impliquer dans le processus de décision qui touche leurs vies », car « être solidaire signifie assumer la responsabilité de celui qui se trouve dans des situations difficiles ».

Les « divers problèmes de nature sociale, économique, politique, culturelle et religieuse » soulevés par le phénomène migratoire exigent « une sensibilité particulière et des gestes concrets » de la part de tous, a insisté le cardinal.

Dans la lignée de la lettre circulaire "Douleur et préoccupations" qui il y a un siècle (6 décembre 1914), demandait aux diocèses italiens d’instituer une Journée annuelle de sensibilisation en faveur des émigrés italiens, l’Eglise propose encore aujourd’hui une vision « à la fois commune et respectueuse des diversités ».

Il s’agit d’aider les personnes émigrées à la fois à « entretenir la flamme de leur appartenance à leurs communautés d’origine » et à « apporter leur contribution au développement des pays qui les accueillent ».

Avec une traduction de Zenit

( 6 novembre 2014) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/migrants-sortir-des-logiques-binaires-ster…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 03:53 (2014)    Sujet du message: AVEC L'ISLAM, IMPORTANCE DU DIALOGUE ET DU PRINCIPE DE RECIPROCITE - BENOÎT XVI, POUR LA PLENIERE DU CONSEIL PONTIFICAL POUR LES MIGRANTS Répondre en citant

IMMIGRATION

Nouvelles du 12 -05- 2006 OPM


Texte Pris sur le site AGENCE FIDES

update Zenit
  
AVEC L'ISLAM, IMPORTANCE DU DIALOGUE ET DU PRINCIPE DE RECIPROCITE - BENOÎT XVI, POUR LA PLENIERE DU CONSEIL PONTIFICAL POUR LES MIGRANTS
  
Voilà, cela confirme mon dernier commentaire sur le sujet. On voit bien d'où viennent les ordres ainsi que le soutien et la protection qui leur est accordé! Voyez la date de l'article. Leur plan est donc là depuis un bon bout de temps.
 

ROME, Lundi 15 mai 2006 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI souligne l’importance du dialogue interreligieux et du principe de réciprocité, dans les relations entre chrétiens et musulmans.

Le pape a reçu ce matin en audience les participants de la XVIIe session plénière du conseil pontifical pour la Pastorale des Migrants et des personnes en déplacement, qui a pour thème : « Migrations et déplacements depuis et vers les pays à majorité musulmane ».

Les membres de l’assemblée étaient guidés par le président du dicastère, le cardinal Renato Raffaele Martino, et par le secrétaire, Mgr Agostino Marchetto.

Le pape a réaffirmé que le DIALOGUE INTERRELIGIEUX fait partie intégrante de l’engagement ecclésial au service de l’humanité d’aujourd’hui et constitue quasi le « pain quotidien » de qui agit en contact avec les migrants, les réfugiés et les itinérants.

Mais le pape évoquait aussi la mission des chrétiens « appelés à ouvrir les bras et leur cœur à toute personnes, spécialement les petits et les pauvres, de tout pays, en laissant aux autorités responsables de la vie publique d’établir à ce sujet les lois retenues opportunes pour une saine coexistence ».

Le pape concluait : « Il faut espérer que les chrétiens qui émigrent vers des pays à majorité musulmane trouvent eux aussi accueil et respect de leur identité religieuse ». = Il se fout carrément de nous, alors que ses guerriers nous attendent tous pour nous pendre, nous couper la tête ou nous faire subir les pires tortures!

Le pape a par ailleurs défini la pastorale des Migrants et des personnes en déplacement comme « une frontière significative de la nouvelle évangélisation dans le monde actuellement globalisé ».

Le cardinal Renato Martino, qui a introduit ce matin les travaux de la plénière, estime pour sa part que, pour résoudre de façon positive les problèmes posés par le nombre toujours croissant de migrants vers ou depuis les pays à majorité musulmane, plusieurs conditions sont nécessaires : un « dialogue interreligieux franc et loyal », un témoignage vécu de charité et d’accueil, un respect scrupuleux de la liberté religieuse, une juste intégration sociale et culturelle, avec l’observance des lois civiles en vigueur, et une réciprocité justement comprise.

Citant l’instruction Erga migrantes caritas Christi (n. 66), le cardinal souhaitait que, non seulement du côté catholique, mais aussi du côté musulman, il y ait une plus grande « prise de conscience » de cinq principes : « l’incontournable exercice des libertés fondamentales, des droits inviolables de la personne, de l’égale dignité de la femme et de l’homme, du principe démocratique du gouvernement de la société et de la saine laïcité de l’Etat ».

Mgr Marchetto a évoqué pour sa part « les changements, la pensée, et l’œuvre du conseil pontifical depuis la dernière session plénière ».

Il soulignait que l’un des objectifs de la plénière était de convaincre de l’importance d’un DIALOGUE véritable, toujours plus large, de façon à assurer accueil et compréhension à qui migre depuis les pays à majorité musulmane ou vers eux.

Il leur est demandé, soulignait Mgr Marchetto, d’offrir leur contribution loyale et généreuse au bien de la communauté qui les accueille et de l’Eglise locale même.

Il ajoutait que les communautés les plus stables sont invitées à comprendre les besoins particuliers des « hôtes » ou des immigrés, en développant un grand sens de la « solidarité ».

C’est ainsi, disait-il, que les populations locales et les nouveaux arrivants pourront contribuer à réaliser une culture de la coexistence, de la compréhension et de la PAIX, dans le respect des droits humains de chacun.

En partant d’une analyse plus critique des événements historiques qui conditionnent aujourd’hui encore la mobilité, il est possible aux Eglises, disait-il, d’offrir une contribution indispensable à la société, pour un règlement juste de la mobilité humaine, et la protection de tous et en particulier des personnes qui y sont impliquées.

Ce qui est fondamental, soulignait Mgr Marchetto, c’est le respect réciproque et la JUSTICE des traitements juridiques et religieux: « La réciprocité est aussi une attitude du coeur et de l’esprit, qui nous rend capables de vivre ensemble et partout avec une parité de droits et de devoirs ».
ZF06051501

  
http://www.africamission-mafr.org/fides50.htm  


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 04:11 (2014)    Sujet du message: VATICAN - LE THEME TRES ACTUEL ET COMPLEXE DES RAPP0RTS AVEC LE MONDE MUSULMAN AU CENTRE DE LA XVIIe ASSEMBLEE PLENIERE DU CONSEIL PONTIFICAL POUR LA PASTORALE DES MIGRANTS ET DES ITINERANTS : “MIGRATION ET ITINERANCE DE ET POUR (VERS) LES PAYS ISLAMIQUE” Répondre en citant

IMMIGRATION

VATICAN - LE THEME TRES ACTUEL ET COMPLEXE DES RAPP0RTS AVEC LE MONDE MUSULMAN AU CENTRE DE LA XVIIe ASSEMBLEE PLENIERE DU CONSEIL PONTIFICAL POUR LA PASTORALE DES MIGRANTS ET DES ITINERANTS : “MIGRATION ET ITINERANCE DE ET POUR (VERS) LES PAYS ISLAMIQUE” 
 

Cité du Vatican (Agence Fides) - Signe des temps, le phénomène de la mobilité humaine soulève des problèmes religieux et spirituels non négligeables en plus des problèmes sociaux, économiques et politiques. Quand il s’agit ensuite de “Migration et itinérance de et pour (vers) les pays à majorité islamique”, la complexité, l’actualité, l’importance du sujet sont évidents pour tous.

La prochaine Session plénière du Conseil Pontifical pour la Pastorale des Migrants et des Itinérants portera sur cette problématique du 15 au 17 mai, avec la participation des Membres du Dicastère, avec des animateurs et des experts de renommée internationale. Le Cardinal Renato Raffaele Martino, Président nouvellement nommé, présentera le thème tel qu’il ressort des documents récents et des congrès du Conseil Pontifical, tandis que le Secrétaire, l’Archevêque Agostino Marchetto, présentera les changements, la pensée et l’oeuvre du Dicastère de la dernière Session plénière.



Le P. Maurice Borrmans, M. Afr., déjà professeur du PISAI (Institut Pontifical des Etudes Arabes et d’Islamicité), quant à lui tracera les contours de la situation générale en ce qui concerne la vie des chrétiens dans les pays à majorité islamique, à laquelle suivra aussi la présentation de la situation générale du dialogue islamo-chrétien, par l’Archevêque Pier Luigi Celata, Secrétaire du Conseil Pontifical pour le Dialogue Interreligieux.


Deux autres interventions fondamentales seront celles de l’Archevêque Giovanni Lajolo Secrétaire pour les Rapports avec les Etats, de la Secrétairerie d’Etat de Sa Sainteté, et de l’Archevêque Robert Sarah, Secrétaire de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples. Ils présenteront les perspectives d’amélioration de la situation, respectivement de manière générale et du point de vue africain, qui est particulièrement au coeur de l’Eglise.

Des “experts” sur le terrain interviendront aussi, en correspondance avec les secteurs de la mobilité humaine auxquels se rapporte le Conseil Pontifical : migrants, réfugiés, étudiants étrangers, nomades et gens du cirque, apôtre de la mer, pastorale de la rue et de l’aviation civile (aéroports), du tourisme et des pélerinages. Lundi 15 mai les participants seront reçus en Audience par le Saint-Père Benoît XVI. (S.L.) (Agenzia Fides 11/5/2006, righe 28, parole 383) = et sûrement les personnes kidnappées qui seront utilisées comme esclaves pour les durs travaux ou pour la vente d'esclaves sexuelles, comme nous le voyons au Royaume-Uni présentement, sans qu'aucun politicien et qu'aucun policier n'ont levé le petit doigt pour les délivrer de leur bourreau, alors que tout se fait en plein jour, devant les policiers.

http://www.africamission-mafr.org/fides50.htm


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Sam 8 Nov - 00:26 (2014)    Sujet du message: GAZA : «LES HABITANTS SONT A BOUT DE SOUFFLE» Répondre en citant



GAZA : «LES HABITANTS SONT A BOUT DE SOUFFLE»


Le Secours Catholique-Caritas France qui vient au secours de GAZA avec un message mensonger pour faire passer Israël pour les gros méchants qui ne désirent pas la PAIX. Le Secourts Catholique-Caritas France, s'il était de Dieu, dénoncerait la vaste conspiration contre les peuples, dénoncerait ce Pape Jésuite et toutes les abominations commises par cette vaste église. Il en va de même pour tous les groupes religieux qui sont associés à ce grand dialogue interreligieux, mis en place par le roi de Jordanie, un musulman qui adore le dieu Allah. Le Pape est en grande admiration pour le roi Abdullah II de Jordanie. Lors de son voyage en Terre Sainte, voici ce que le Pape a déclaré "

... Je profite de cette occasion pour renouveler mon profond respect et mon estime pour la communauté musulmane, et manifester mon appréciation pour le rôle de guide joué par Sa Majesté le Roi dans la promotion d’une plus juste compréhension des vertus proclamées par l’Islam, et la sereine cohabitation entre fidèles des différentes religions. Vous un êtes un homme de paix, un artisan de paix : merci !...
L'article : http://www.lavie.fr/actualite/documents/discours-du-pape-francois-au-roi-et…

Le suppôts du Pape travaillent très fort avec toutes les institutions catholiques afin de contrôler non seulement Jérusalem, qui est du point de vue stratégique d'une importance capitale dans cette mondialisation satanique, mais tous les pays et pouvoir ainsi répandre leur venin meurtrier et asseoir son pouvoir souverain sur tous les peuples. Au nom de la PAIX GLOBALE sous l'islam, la destruction vient, au nom de combattre ISIS, le monde entier perdra tous ses droits, au nom de la lutte contre les terroristes. Et tous appellent à la Communauté Internationale pour nous sauver. Tout ceci est de la haute trahison contre Dieu et les humains, car nous voyons bien qui sont les vrais terroristes, et leur petit jeu diabolique qui s'abat sur ce monde. Avec le conseil pontifical pour la Pastorale des Migrants et des personnes en déplacement, il ne peut y avoir aucun doute sur qui fait entrer tous ces musulmans et membres d'ISIS dans les différents pays.

Rien de surprenant quand on connaît l'agenda se cachant derrière tout ce conflit israélo-palestinien et de tous ces conflits qui prennent place. Les hommes ne connaissant pas leur histoire, ne savent pas toutes les atrocités commises par les adorateurs de Baal, du diable, qui a travers d'innombrables inquisitions ont fait des milliards de morts, à travers les siècles. Quand nous voyons comment nos livres d'histoires nos médias nous manipulent par tous leurs mensonges et "false flag", et que ces chers chefs religieux, surtout eux qui se disent des hommes de Dieu, ne disent rien, sinon de prendre parti pour le mensonge et qui travaillent tous main dans la main pour amener ce grand hécatombe mondial, c'est désolant car des milliards de personnes sont spirituellement trappées dans le mensonge et menées en bateau, jusqu'à ce que la destruction viennent sur eux tous. 

05/11/2014

Mathilde Girardot, chargée de projets Palestine-Israël, et Charlène de Vargas, chargée de projets Urgences, sont allées à Gaza mi-octobre pour le Secours Catholique-Caritas France. De concert, elles déroulent le scénario de la tragédie en cours et en appellent à une solution politique.


© Virginie Nguyen Hoang/hanslucas.comEn juillet dernier, Caritas Jérusalem a distribué du lait et des couches aux familles déplacées de Gaza.
L’opération militaire “Bordure protectrice” lancée par Israël à Gaza cet été a été longue (du 6 juillet au 26 août). Quel est aujourd’hui l’état d’esprit de la population ?

Charlène de Vargas : Les habitants sont à bout de souffle, de plus en plus désespérés ! Ils ont un sentiment d’impuissance et d’injustice, une sensation d’emprisonnement, de manque de liberté, de suffocation même. À maintes reprises, les personnes que nous avons rencontrées ont dénoncé le contrôle d’Israël sur la vie des Gazaouis, allant de ce qu’ils doivent manger aux constructions “autorisées”.

Mathilde Girardot : Toute la population est traumatisée par la guerre, la plus longue et la plus meurtrière des guerres avec Israël : 51 jours, 2 131 Palestiniens et 71 Israéliens tués contre 7 jours, 163 Palestiniens et 6 Israéliens tués en 2012 avec l’opération “Pilier de défense”. Les traumatismes sont énormes, donc le besoin de soutien psychosocial considérable ! C’est incroyable : une fillette de 10 ans vit aujourd’hui avec un éclat d’obus dans la tête...

Lorsque les pluies de novembre noieront les rues, que le froid sévira, comment survivront les personnes déplacées réfugiées aux abords des ruines ?

Charlène de Vargas : Il est certain que les besoins en matière de logement se font de plus en plus criants avec l’arrivée de l’hiver et des pluies. Actuellement, ces personnes - 106 000 sont toujours déplacées à l’intérieur de Gaza - s’installent à côté de leurs maisons endommagées ou détruites, voire à l’intérieur de celles-ci, ou dans des containers. À l’approche du froid, des ONG, comme la Caritas américaine, Catholic relief services (CRS), souhaitent mettre en place des abris temporaires en bois.

Avant la guerre de cet été, les deux tiers des habitants, selon les Nations unies, recevaient une aide humanitaire. Faut-il maintenant, en fonction des besoins accrus, l’augmenter pour ces derniers et même l’étendre à d’autres ?

Mathilde Girardot : Il faut augmenter l’aide aux habitants qui la reçoivent déjà. Car la guerre a effectivement accru les besoins dans beaucoup de foyers : par exemple, l’accès à une eau propre est encore plus difficile qu’auparavant. L’accès à l’électricité est rendu, lui, plus aléatoire : les Gazaouis en bénéficient seulement 6 heures par jour. Ils dépendent donc énormément, comme les hôpitaux, des générateurs et du fuel.

La centrale électrique, endommagée pendant la guerre, est actuellement à l’arrêt. L’électricité doit désormais être acheminée à partir d’Israël ou de l’Égypte. Quant aux écoles, beaucoup ont été détruites, 10 servent d’abris aux déplacés ; la plupart des classes sont plus surchargées (50 élèves environ) qu’avant le 6 juillet !

Demandant « l’ouverture de la bande de Gaza, une prison à ciel ouvert », Caritas Jérusalem déclare : « Il n’y a pas de solution uniquement humanitaire à ce conflit. » Quelles initiatives préconisez-vous pour tenter de peser sur le long terme ?

Charlène de Vargas : Il faut agir, au-delà de la reconstruction. D’ailleurs, quelle reconstruction ? Avec quels matériaux étant donné l’interdiction d’importer du ciment ? La solution doit être politique, c’est-à-dire la fin de l’occupation israélienne. Celle-ci prend différentes formes : annexion à Jérusalem, colonisation en Cisjordanie, blocus à Gaza.

Mathilde Girardot : C’est pourquoi les organisations membres de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine dont le Secours Catholique-Caritas France fait partie, vont lancer fin 2014 une campagne pour demander l’interdiction des produits fabriqués dans les colonies israéliennes. Cette stratégie répond aux attentes de nos partenaires locaux : ils nous demandent de mettre Israël sous la pression internationale (notamment économique) pour le pousser à adopter une solution politique.

Le Secours Catholique-Caritas France s’appuie également dans son plaidoyer sur la parole des chrétiens de Terre sainte qui plaident pour une PAIX JUSTE et DURABLE entre Palestiniens et Israéliens, à l’image des déclarations du mouvement Kairos Palestine.

Propos recueillis par Yves Casalis

Sur les mêmes thèmes
http://www.secours-catholique.org/actualite/gaza-les-habitants-sont-a-bout-de-souffle,13482.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 739
Féminin

MessagePosté le: Sam 8 Nov - 00:57 (2014)    Sujet du message: FRANCOIS HOLLANDE POURRA-T-IL REFORMER LE SERVICE CIVIQUE? Répondre en citant

FRANCOIS HOLLANDE POURRA-T-IL REFORMER LE SERVICE CIVIQUE?

Le Monde.fr | 07.11.2014 à 18h31 • Mis à jour le 07.11.2014 à 19h31 | Par Anne-Aël Durand

Lors de son émission « Face aux Français », jeudi 6 novembre sur TF1 et RTL, François Hollande a annoncé une « réforme sur le service civique », afin d'élargir ce dispositif, aujourd'hui victime de son succès. Explications.
  • Quel est le dispositif actuel ?
Instauré par la loi du 10 mars 2010, le « service civique » permet à des jeunes de 16 à 25 ans d'effectuer des missions d'intérêt général. Il s'inscrit dans la continuité de plusieurs dispositifs, comme le « service civil volontaire », instauré après la suppression du service militaire en 1996 afin de renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale.

Sur la base du volontariat, le service civique est réalisé dans des collectivités publiques ou des associations agréées par l'Etat. Il est complété par un volet de « volontariat », ouvert aux plus de 26 ans, et qui peut également s'effectuer à l'étranger.

>> Lire l'enquête : Les jeunes reprennent du service

Le contrat ne relève pas du droit du travail, mais il ouvre des droits à la couverture sociale (sécurité sociale, retraite...). D'une durée comprise entre six et douze mois, il est indemnisé par l'Etat entre 467 euros et 570 euros net par mois pour 24 à 48 heures hebdomadaires, auxquels s'ajoutent 106 euros versés par l'organisme ou l'association qui reçoit les volontaires.

>> Service civique : un statut faiblement rémunéré, mais qui facilite l'insertion
  • Est-ce que ça marche ?
La réponse est oui. Dès sa création en 2010, le service civique a concerné 6 000 jeunes. Deux ans après, ils étaient 20 000, et sont cette année 35 000. L'Assemblée nationale vient de voter une rallonge budgétaire pour permettre à 45 000 jeunes d'y avoir accès en 2015. Le coût pour l'Etat s'élèvera à 150 millions d'euros.

Les jeunes qui ont bénéficié du dispositif sont 86 % à l'avoir trouvé « utile » selon une étude TNS-Sofres. Un rapport de la Cour des comptes précise que 37 % des volontaires étaient sans activité avant leur service public (contre 14 % dans la population générale). Six mois après, 75 % d'entre eux étudient, travaillent ou sont en stage, contre 63 % avant cette expérience.
  • Qu'est-ce qui pose problème ?
C'est d'abord la contrainte budgétaire qui empêche aujourd'hui d'atteindre l'objectif de 100 000 contrats par an affiché par François Hollande pour 2017. Selon François Chérèque, qui a succédé à Martin Hirsch à la tête de l'Agence du service civique, « avec cinq demandes pour un engagement, le service civique est aujourd'hui victime de son succès ».

Les détracteurs s'inquiètent également de ce que le dispositif prenne la place d'emplois salariés, même si des garde-fous existent (interdiction d'effectuer des missions attribués à un salarié ou à un agent depuis moins d'un an). Dans les faits, de nombreux jeunes diplômés se tournent vers le service civique faute de trouver un premier emploi.

>> Lire : Le service civique, "choix contraint" de jeunes diplômés

Présenté comme un tremplin vers l'emploi, notamment pour des « décrocheurs » du système scolaire, le service civique n'atteint que « partiellement » sa mission de mixité sociale, selon la Cour des comptes. Les volontaires sont moins de 25 % à ne pas avoir le bac (l'objectif était d'un tiers), seulement 18 % sont issus des « quartiers » (25 % étaient visés) et seuls 0,4 % handicapés (alors que le contrat préconisait 6 %).
>> Lire (en édition abonnés) : Plébiscité par les jeunes, le service civique bute sur la mixité sociale

Le rapport craint enfin qu'il soit difficile de trouver 100 000 missions intéressantes chaque année pour les jeunes.
  • Que changerait la proposition de François Hollande ?
Le président de la République a annoncé jeudi un « élargissement » du dispositif pour aboutir à « un service civique qui pourrait s'appeler universel ».
Selon les annonces de François Hollande, le dispositif :
- ne remplacerait pas le système existant mais le compléterait ;
- serait plus court, « d'une durée de deux ou trois mois » ;

- s'effectuerait bénévolement, contrairement au dispositif actuel :
Citation:

« Le service civique tel qu'il est aujourd'hui coûte. Le service universel tel qu'il est prévu, tel que je l'annonce, ne coûterait rien puisque c'est par définition un temps qui serait donné. »


- resterait sur la base du volontariat… dans un premier temps.
Citation:

« Ce n'est pas encore obligatoire. Pour que ce soit obligatoire, c'est vrai que ça mériterait à ce moment-là un référendum. »

  • Est-ce une bonne idée ?
Difficile de se prononcer sur une mesure encore floue. Le ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, Patrick Kanner, interrogé sur Europe 1, a expliqué qu'il allait réunir la semaine prochaine les partenaires associatifs pour faire des propositions plus précises dans un mois.

Les principales interrogations et critiques concernent la non-rémunération. En 2008, l'ancien ministre Luc Ferry avait noté dans un rapport que rendre le service civique obligatoire pourrait être assimilé à un travail forcé, interdit par la convention européenne des droits de l'homme. Pour assurer une « reconnaissance de l'engagement », Patrick Kanner avance plusieurs pistes, comme l'obtention d'un diplôme de service civique ou l'aide au passage du permis de conduire.

Dans un deuxième temps, passer du volontariat à un système obligatoire serait également complexe, surtout s'il faut organiser un référendum. De plus, comme le notent à la fois la Cour des comptes et le rapport de Luc Ferry, il est très difficile de trouver 650 000 missions intéressantes pour des jeunes et pour la société.
  • Anne-Aël Durand
    Journaliste au Monde
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/11/07/francois-hollande-po…


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:32 (2016)    Sujet du message: DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 359, 60, 61120, 121, 122  >
Page 60 sur 122

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com