LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1
Aller à la page: <  1, 2, 39, 10, 11119, 120, 121  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Oct - 18:24 (2012)    Sujet du message: PLUS DE 300.000 SYRIENS RÉFUGIÉS DANS LES PAYS VOISINS, SOIT TROIS FOIS PLUS QU'EN JUIN : HCR Répondre en citant

DÉLOCALISATION ET CAMP DE RÉFUGIÉ
 
PLUS DE 300.000 SYRIENS RÉFUGIÉS DANS LES PAYS VOISINS, SOIT TROIS FOIS PLUS QU'EN JUIN : HCR

Beaucoup d'informations qu'il m'est impossible de confirmer. Il faut vraiment être sur le terrain pour valider plusieurs des informations de l'ONU. Ses missions d'aide humanitaire pour les réfugiés n'est qu'un grand piège pour cet esclavage des temps modernes, qui va prendre de l'ampleur avec tout leur programme de Rio+20, de centraliser dans les villes les populations afin de mieux les contrôler.



Des jeunes réfugiés syriens dans le camp de Za'atri en Jordanie. Photo: HCR/A. Rummery



2 October 2012 – Le Haut Commissariat des Nations Unies aux réfugiés a annoncé mardi que le nombre de citoyens syriens enregistrés – ou en attente de l'être – en tant que réfugiés en Jordanie, au Liban, en Turquie et en Iraq avait dépassé les 300.000, soit le triple du nombre observé il y a tout juste trois mois.

« Les tout derniers chiffres montrent une population enregistrée totale de plus de 311.500 réfugiés syriens au niveau régional dans ces quatre pays, contre près de 100.000 en juin », a indiqué le porte-parole du HCR, Adrian Edwards, aux journalistes à Genève.

La poursuite de la hausse rapide du nombre des réfugiés souligne l'urgence du Plan d'aide régional révisé aux réfugiés syriens, qui fixe à 487,9 millions de dollars le financement nécessaire pour aider jusqu'à 710.000 réfugiés syriens dans les pays voisins à la fin de cette année. La générosité et l'hospitalité dont font preuve ces quatre pays alors qu'ils tentent de faire face au nombre croissant de réfugiés rendent nécessaire pour la communauté internationale de fournir autant de soutien que possible. De nombreux réfugiés et les communautés les accueillant ont déjà épuisé leurs ressources, selon le HCR. = Générosité et hospitalité, oui, mon oeil. Tous ces gens se retrouvent dans les camps de réfugiés et sont tagés comme du bétail. Et malheur si vous êtes un chrétien ou un juif.

« Ce qui complique encore cette urgence, c'est l'arrivée prochaine de l'hiver dans la région, dans moins de 10 semaines maintenant », a indiqué Adrian Edwards. « Nous sommes engagés dans une course contre la montre. En Jordanie par exemple, où des milliers de personnes vivent sous la tente, les températures moyennes entre mi-novembre et mi-mars sont de deux degrés Celsius. Un plan de préparation aux conditions hivernales est en cours de développement, mais il nécessite également un soutien et un financement », a-t-il ajouté.

La Jordanie accueille actuellement 103.488 Syriens enregistrés ou en attente de l'être, soit quatre fois plus qu'en juin. Le nouveau plan régional estime à environ 250.000 les réfugiés syriens qui auront besoin d'une assistance en Jordanie à la fin de l'année.

Environ 65% des réfugiés syriens recevant ou cherchant actuellement une aide en Jordanie se trouvent dans des villes, les 35% restants étant hébergés dans le camp de Za'atri et dans d'autres installations plus petites. Depuis son ouverture il y a deux mois, Za'atri a accueilli plus de 30.000 personnes. = Ceux qui se sont réfugiés dans les villes ou à d'autres endroits sont la plupart du temps considérés comme des immigrants illégaux et ils ont la police à leur trousse.

Dans de nombreux cas, les personnes tirant leur revenu de l'économie locale éprouvent de plus en plus de difficultés alors que leurs ressources s'épuisent. Un nombre croissant de Syriens confrontés à de nombreux problèmes pour survivre en ville ont contacté le HCR à Irbid, Ramtha, Mafraq et Zarqa, la plupart d'entre eux se disant inquiets d'une possible éviction de leur logement. La vaste majorité des nouveaux arrivants sont démunis et ont besoin d'assistance humanitaire.

Le nombre des réfugiés syriens enregistrés ou en attente de l'être au Liban est désormais de plus de 80.800 personnes. En outre, selon les autorités libanaises, des dizaines de milliers de Syriens sont entrés dans le pays cette année et s'y trouvent toujours. On s'attend à ce qu'un nombre accru de ces réfugiés aient besoin d'une assistance dans les mois à venir car leurs ressources et celles de leurs familles hôtes sont mises à rude épreuve. Selon le plan d'aide régional révisé, la population syrienne réfugiée et enregistrée au Liban comptera 120.000 personnes à la fin 2012.

Le fait que les réfugiés syriens soient dispersés au Liban pose des problèmes pour fournir une aide dans des régions souvent isolées. 56% de la population réside dans le nord, 41% des réfugiés syriens se trouvent dans la plaine de la Bekaa. Le reste de la population réfugiée est à Beyrouth et dans le sud. Beaucoup de communautés d'accueil sont économiquement parmi les plus sinistrées au Liban.

Alors que le nombre de réfugiés syriens s'accroît et que l'hiver approche, les besoins grandissent et deviennent de plus en plus aigus. Le HCR et ses partenaires mènent un programme de préparation aux conditions hivernales visant à fournir aux familles réfugiées et aux Libanais vulnérables du fuel pour le chauffage, des matelas, des couvertures et des vêtements, ainsi que des rénovations nécessaires pour les logements.

En Turquie, selon les autorités, le nombre de Syriens enregistrés et bénéficiant d'une aide de l'Etat dans les camps est de plus de 93.500. Plusieurs milliers d'autres sont réputés avoir trouvé refuge en dehors des 13 camps officiels. Selon le Plan d'action régional révisé, la Turquie pourrait héberger jusqu'à 280.000 réfugiés syriens à la fin de cette année.

Outre l'afflux des Syriens, la Turquie a vu, au cours de ces 15 derniers mois, un accroissement du nombre des demandes d'asile en ville de la part de ressortissants d'autres pays, dont un grand nombre sont liées à la crise en Syrie. Les nouveaux arrivants sont majoritairement des Iraquiens, des Iraniens, des Afghans et des ressortissants d'autres pays, qui sont arrivés en Turquie en quête de protection.

Au total, quelque 33.704 Syriens ont été enregistrés en Iraq, dont 4.263 lors de la semaine passée. Plus de 28.000 d'entre eux sont des Syriens d'origine kurde qui sont arrivés au Kurdistan d'Iraq. Plus au sud, à Al-Qaem, dans le gouvernorat d'Anbar, plus de 5.600 Syriens ont cherché asile depuis que les autorités de Bagdad ont ouvert les frontières du pays à la fin juillet.

Selon le Plan d'aide régional révisé, jusqu'à 60.000 Syriens pourraient avoir besoin de protection et d'assistance en Iraq d'ici à la fin de l'année.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=29104&Cr=syrie&Cr1=


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 4 Oct - 18:24 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Oct - 19:55 (2012)    Sujet du message: ISRAËL FAIT (AUSSI) LE PARI D'UN « PRINTEMPS PERSE » EN IRAN Répondre en citant



ISRAËL FAIT (AUSSI) LE PARI D'UN « PRINTEMPS PERSE » EN IRAN



Après le "Printemps Arabe", nous arrive la préparation finale pour la mise en place du "Printemps Perse", qui sera cette fois-ci, à saveur nucléaire et/ou thermo nucléaire, et à une montée du terroriste à travers le monde. Terroriste que nous retrouverons dans plusieurs domaines différents et qui feront de grands dommages à travers le monde. Ce grand terroriste est, comme je vous l'ai démontré à maintes reprises, mis en place par ces grands acteurs internationaux, unis tous ensemble afin d'amener l'humanité sous le contrôle d'un seul gouvernement mondial. Cette terre sera alors remplie d'une très grande violence, comme au temps de Noé. Les nations ne sauront plus vers qui se tourner pour que cesse toute cette destruction et catastrophes. Et ça, c'est exactement ce que veulent toutes ses instances politiques.

La situation de la chute du Riar Iranien va servir de catalyseur majeur pour ce qui vient très bientôt. La situation de ce "Printemps Perse" et du crash économique qui est sur le point de se produire, amènera le monde à s'unir avec le "faux" Messie, qui bientôt sera révélé au monde entier, afin que cesse toute cette violence. Sous le signe de la PAIX, il obligera toutes les nations à le suivre en prenant SA marque en signe l'allégance et de soumission : la marque de la bête. Nous ne sommes plus loin de ce grand jour tant attendu par tous ces groupes lucifériens, qui ensuite partiront après nous tous, qui refuseront de plier le genou devant ce grand Satan. Tout est spirituel, rien n'arrive par hasard. Cette lutte entre les puissances des ténèbres et Dieu est bien réelle, et chaque jour, nous pouvons voir toute la noirceur diabolique et perverse qui s'abat sur ce monde.

Tout cela est prévu depuis déjà longtemps. Dès le début des temps, Satan a voulu conquérir cette Terre et y établir son royaume. Avant et après le déluge cela a continué. La statue de Nebucadnetsar, dans le livre de Daniel en est une preuve historique. Il fut le premier royaume, après le déluge à avoir tenté de créer un gouvernement mondial. Les autres royaumes qui ont suivi et qui sont représentés par des parties du corps de cette statue, n'avaient aussi que ce désir de dominance planétaire. Les pieds et les orteils de cette même statue est le dernier royaume conquérant qui va tenter d'instaurer à "VIE", un gouvernement mondial qu'il nous vende comme étant la seule possibilité pour arriver à une PAIX MONDIALE, un monde de PAIX et de SÉCURITÉ.

Maintenant, nous voyons se mettre en place, devant nos yeux, la stratégie finale pour une conquête complète et finale. Stratégie qu'ils utiliseront pour endormir le bon peuple et ainsi l'amener à s'unir à cette grande "PAIX MONDIALE". Tout cela avec l'aide de tous les pays membres et leurs nombreux partenaires, les médias ainsi que le monde la Culture promouvoient tous cet agenda. Tous, ils se sont ligués contre le seul et vrai Dieu et leur détermination à vaincre est bien réelle, mais Dieu les attends TOUS dans le détour!


 ISRAËL FAIT (AUSSI) LE PARI D'UN « PRINTEMPS PERSE » EN IRAN

octobre 2nd, 2012
CSL-Europe-Israël.org





« Les dégâts provoqués par les sanctions sont dramatiques», admet désormais un rapport interne du ministère israélien des Affaires étrangères, dirigé par Avigdor Lieberman (photo). Un constat qui exprime l’espoir d’ une déstabilisation du régime iranien par une population que la vie chère et les pénuries de toutes sortes poussent à bout.

Avigdor Lieberman, le chef de la diplomatie israélienne, juge que les sanctions économiques imposées au régime des Mollahs vont entraîner une forte contestation du pouvoir en place et provoquer l’arrêt du développement de son programme nucléaire militaire.

Jeudi, à la tribune de l’Onu, le Premier ministre a demandé à la communauté internationale de tracer une ligne rouge que l’Iran ne doit pas franchir sous peine d’être bombardé.

Le régime iranien va subir « d’ici un an » une vague de contestation d’une intensité comparable à celle qui a submergé les pays arabes : Tel est le pari qu’Avigdor Lieberman, le chef de la diplomatie israélienne, est désormais prêt à prendre.




Détail important : Pour la première fois, un responsable de l’Etat hébreu a ainsi admis l’efficacité des sanctions internationales imposées à l’Iran pour contraindre ce pays à renoncer à son programme nucléaire. Jusqu’à présent, Israël n’avait cessé de brandir la menace d’une attaque militaire en expliquant que les pressions économiques étaient inefficaces contrairement à ce qu’affirmaient les Etats-Unis et l’Union Européenne.

Chute des exportations de 50% de pétrole iranien

« Les dégâts provoqués par les sanctions sont dramatiques», admet désormais un rapport interne du ministère israélien des Affaires étrangères. Un constat qui exprime l’espoir d’une déstabilisation du régime iranien sur le modèle du « printemps arabe » par une population que la vie chère et les pénuries de toutes sortes poussent à bout.

Sur le terrain, la situation semble effectivement propice à une révolte générale.

Les exportations de pétrole ont chuté en un an de 2,4 millions de barils par jour à un peu plus d’un million, une baisse de plus 50% à la suite du gel des achats des Européens, du Canada, des Etats-Unis, de l’Australie, du Japon et de la Corée du Sud. Le manque à gagner est évalué à 40 milliards de dollars depuis le début de 2012.

Envolée de 100% de la valeur du dollar sur le marché noir

Les sanctions visant la banque centrale ont rendu beaucoup plus difficile l’accès aux devises étrangères ce qui alimente la spéculation avec un dollar 100% plus élevé au marché noir par rapport à son cours officiel.

Plus grave encore : Les prix des biens et services de première nécessité tels que le pain, le poulet, et l’électricité se sont envolés ce qui frappe de plein fouet les plus défavorisés mais aussi les classes moyennes. Les entreprises ont de plus en plus difficulté à se fournir en pièces détachées auprès des grands groupes internationaux qui redoutent de ne pas être réglés ou d’être sanctionnés pour avoir violé le boycottage.

Benjamin Netanyahu, qui a pressé jeudi la communauté internationale à la tribune de l’Onu d’adopter « des lignes rouges claires » que Téhéran ne doit pas franchir dans son programme nucléaire sous peine de s’exposer à une attaque militaire préconise, en attendant, des sanctions encore plus dures.

Objectif : Forcer le « régime des Ayatollah » a choisir entre la poursuite de son programme nucléaire et sa survie. Pour le moment, toutefois, le président Mahmoud Ahmedinejad proclame haut et fort qu’il ne cédera pas. Reste à savoir si en poussant le régime dans ses derniers retranchements, la communauté internationale ne risque pas de le pousser à des provocations contre Israël ou des bases américaines dans le Golfe.

Source : La Tribune, par Pascal Lacorie, à Jérusalem

http://www.europe-israel.org/2012/10/israel-fait-aussi-le-pari-dun-%c2%ab-printemps-perse-%c2%bb-en-iran/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Oct - 19:46 (2012)    Sujet du message: AL-QAEDA-LINKED GROUP ADMITS EXECUTION OF SYRIAN SOLDIERS Répondre en citant

AL-QAEDA-LINKED GROUP ADMITS EXECUTION OF SYRIAN SOLDIERS


Here, the ones who are responsable for this mass killings

Washington et Paris accentuent leur aide aux rebelles syriens...
http://www.crashdebug.fr/index.php/international/5491-washington-et-paris-a…
 

File photo shows members of Al-Nusra Front, affiliated with al-Qaeda.

Wed Oct 3, 2012 5:56PM GMT

A shadowy al-Qaeda-linked group has claimed responsibility for the execution of 20 Syrian soldiers in the volatile city of Aleppo last month.

"God enabled … the al-Nusra Front in the city of Aleppo to capture and kill 20… soldiers from the Hanano military post," AFP quoted a statement from the Front as saying on Wednesday.
On September 10, a YouTube video showed members of al-Nusra insurgent group executing at least 20 troops in Aleppo.
Most attacks and bombings in Syria are blamed on the al-Nusra Front.

Citation:
Earlier in the day, several explosions hit Sa’ad Allah al-Jabiri Square in Aleppo, killing at least 31 people and injuring scores of others.



Syrian security forces killed scores of insurgents in Aleppo on Tuesday during intense clashes in the al-Ramouseh Bridge neighborhood.The Syrian army also inflicted heavy losses on the insurgents in Aleppo’s al-Atareb district on the same day and destroyed four pickup trucks.
Syria has been experiencing unrest since March 2011.

Many people, including large numbers of security forces, have been killed in the turmoil in Syria.

The Syrian government says the chaos is being orchestrated from outside the country and accuses Saudi Arabia, Qatar, and Turkey of arming the insurgents.

KA/JR/SS


http://www.presstv.ir/detail/2012/10/03/264799/alnusra-admits-executing-syria-troops/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Oct - 20:11 (2012)    Sujet du message: "NE BOUGEZ PAS, RESTEZ LÀ OÙ VOUS ÊTES": OBÉISSEZ! Répondre en citant



"NE BOUGEZ PAS, RESTEZ LÀ OÙ VOUS ÊTES": OBÉISSEZ!


TSA Phoenix airport "freeze drill" scare tactic (22 September 2012)
VIDÉO : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Km0awE1Q2HA

samedi 29 septembre 2012

Un voyageur rapporte un exercice étrange du TSA (sécurité dans les transports/aéroports), à l'aéroport de Phoenix le 22 septembre dernier, où des officiers demandent soudainement aux passagers de stopper net leur marche: "Ne bougez pas, restez là où vous êtes". Aucune situation d'urgence n'a été préalablement annoncée et aucune explication n'a été donnée aux voyageurs.

Cet exercice laisse présager que les autorités se préparent à ordonner, "au nom de la SÉCURITÉ", la mise en place de n'importe quelle mesure de contrôle où les citoyens n'auront d'autre choix que d'obéir.

Ce type d'exercice ou d'abus de pouvoir sont fréquemment rapportés par des bloggers et des citoyens depuis l'utilisation des scanners corporels.


http://spread-the-truth777.blogspot.ca/2012/09/ne-bougez-pas-restez-la-ou-v…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Oct - 15:14 (2012)    Sujet du message: OPÉRATION ANTITERRORISTE "EN COURS EN RÉGION PARISIENNES ET DANS D'AUTRES VILLES DE PROVINCES" Répondre en citant



OPÉRATION ANTITERRORISTE "EN COURS EN RÉGION PARISIENNES ET DANS D'AUTRES VILLES DE PROVINCES"



C'est une "vaste opération anti-terroriste suite à des investigations policière menée par les services spécialisés de la police nationale", explique Mohamed Douhane, syndicat synergie des officiers.
VIDÉO : http://www.youtube.com/watch?v=YzE9b46xkDg


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Oct - 15:21 (2012)    Sujet du message: GET OFF THE GRASS! DOG-WALKING & BIRD-FEEDING HIT LISTS OF UK OFFENSES Répondre en citant



GET OFF THE GRASS! DOG-WALKING & BIRD-FEEDING HIT LISTS OF UK OFFENSES

Drinking, dog walking, even feeding the birds - all activities now considered criminal in hundreds of London's parks. The move has been slammed by civil liberties groups as an attack on personal freedoms, while the government insists the ban is in place to tackle anti-social behavior
 


VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=lj-VovhJcPA


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Oct - 15:41 (2012)    Sujet du message: IS TURKEY AT WAR WITH SYRIA? Répondre en citant

WAR

IS TURKEY AT WAR WITH SYRIA?

Turkey Lied About Syrian Attack



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=_r1WCoBN--8


After Syrian shells killed five civilians in a Turkish border town, Turkey's parliament authorized military operations against Syria. But Turkey's deputy prime minister says that this is not a declaration of war.

By Mehmet Guzel, Associated Press, Suzan Fraser, Associated Press / October 4, 2012


Turkish soldiers patrol in an armored personnel carrier on the Turkish-Syrian border near the Akcakale border crossing, southern Sanliurfa province on Thursday.
Murad Sezer/Reuters

Akcakale, Turkey

Turkey's Parliament authorized military operations against Syria on Thursday and its military fired on targets there for a second day after deadly shelling from Syria killed five civilians in a Turkish border town

VIDEO : http://landing.newsinc.com/shared/video.html?freewheel=90962&sitesectio…

Turkey's Parliament authorized military operations against Syria on Thursday and its military fired on targets there for a second day after deadly shelling from Syria killed five civilians in a Turkish border town. (Oct. 4)

For its part, Syria admitted it was responsible for the shelling that killed five people in Turkey and formally apologized for the deaths, a top Turkish official said.

Deputy Prime Minister Besir Atalay said Syria has reassured the U.N. that "such an incident will not occur again."

RELATED: Think you know the Middle East? Take our geography quiz.

The border violence has added a dangerous new dimension to Syria's civil war, dragging Syria's neighbors deeper into a conflict that activists say has already killed 30,000 people since an uprising against President Bashar Assad's regime began in March 2011.

Atalay said Parliament's authorization was not declaration of war on Syria but gives Turkey the right to respond to any future attacks from Syria.

"The bill is not for war," Atalay said. "It has deterrent qualities."

Cross-border tensions escalated Wednesday after a shell fired from inside Syria landed on a home in the Turkish village of Akcakale, killing two women and three of their daughters and wounding at least 10 others, according to Turkish media.

The bill Thursday opens the way for unilateral action by Turkey's armed forces inside Syria without the involvement ofTurkey's Western or Arab allies. Turkey has used a similar provision to repeatedly attack suspected Kurdish rebel positions in northern Iraq.

Still, Atalay said Turkey's "main priority" was to "act together with the international community."

"That is why we called on NATO and the United Nations to take up the issue," Atalay said.

The NATO military alliance, of which Turkey is a member, met at an emergency session in Brussels and condemned the attack on Turkey. NATO demanded "the immediate cessation of such aggressive acts against an ally" and urged the Syrian regime to "put an end to flagrant violations of international law."

The Turkish response to the shelling was prompt — it fired salvos of artillery rounds deep inside Syria.

Mustafa Guclu, a witness in Akcakale, said the Turkish military fired five rounds of artillery "after midnight" toward Syria and another round around 5 a.m. on Thursday.

"I have not heard any more shelling since then," he told the Associated Press.

The Syrian mortar shell damaged the door and walls of a house in Akcakale, while shrapnel poked holes and shattered windows of neighboring houses and shops.

Some residents of Akcakale abandoned their homes close to the border and spent the night on the streets. Others gathered outside the mayor's office, afraid to return to their homes as the dull thud of distant artillery fire rumbled.
Turks have grown weary of the burden of involvement in the Syrian conflict, which includes the hosting of 90,000 Syrian refugees in camps along the border.

Yet Turkey is still loath to go it alone in Syria, and is anxious for any intervention to have the legitimacy conferred by a U.N. resolution or the involvement of a broad group of allies. Turkey is mindful in part of inconclusive ground missions, mostly in the 1990s, against Kurdish guerrillas based in northern Iraq, as well as the bitter lessons of being seen as an occupying power that are associated with the U.S.-led invasion in Iraq.

Reaching deeper into history, Turkey is aware of Mideast sensibilities over Ottoman rule over much of the region.

On a visit to Pakistan on Thursday, Russian Foreign Minister Sergey Lavrov expressed his government's concern over the escalation of tensions.

Lavrov, speaking at a press conference in Islamabad, said Syria has assured Russia, an ally, that such an incident as the shelling that killed the Turks will not happen again.

"It is of great concern for us," Lavrov said. "This situation is deteriorating with every coming day."

Germany's foreign minister, Guido Westerwelle, said NATO members agree on the need for solidarity but also on prudence in reacting to events on the Turkish-Syrian border.

The Turkish retaliatory shelling and steps to authorize possible military intervention against Syria were the latest events to sharply escalate tensions between the two former allies.

In June, Turkey reinforced its border with anti-aircraft missiles and threatened to target any approaching Syrian military elements after Syrian forces brought down a Turkish jet, killing its two pilots. Turkey said the plane was in international airspace, countering Syrian claims that it was in Syrian airspace.

http://www.csmonitor.com/World/Latest-News-Wires/2012/1004/Is-Turkey-at-war-with-Syria


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Oct - 15:51 (2012)    Sujet du message: LA TURQUIE ASSURE NE PAS PARTIR EN GUERRE CONTRE LA SYRIE Répondre en citant

GUERRE

LA TURQUIE ASSURE NE PAS PARTIR EN GUERRE CONTRE LA SYRIE

Créé le 05-10-2012 à 08h35 - Mis à jour à 08h46


La Turquie a obtenu jeudi le feu vert de son Parlement pour continuer ses représailles militaires contre la Syrie au lendemain du bombardement syrien meurtrier sur le village turc d'Akçakale, tandis que le Conseil de sécurité de l'ONU "condamnait" fermement dans la soirée les tirs des forces syriennes qui ont fait cinq morts dans ce village. (c) Afp

AKCAKALE (Turquie) (AFP) - La Turquie a obtenu jeudi le feu vert de son Parlement pour continuer ses représailles militaires contre la Syrie au lendemain du bombardement syrien meurtrier sur le village turc d'Akçakale, mais a assuré qu'elle ne voulait pas faire la guerre à son voisin.

Après plusieurs heures de débats à huis clos, l'Assemblée nationale turque, où le parti du Premier ministre islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan dispose d'une confortable majorité, a officiellement autorisé le gouvernement à réaliser des opérations militaires en Syrie au nom de la "sécurité nationale".

M. Erdogan s'est cependant efforcé de rassurer ceux qui ont vu dans cette autorisation le risque d'une dangereuse escalade militaire en affirmant que la Turquie n'avait pas pour objectif de déclarer la guerre à la Syrie.

"Tout ce que nous voulons dans cette région, c'est la paix et la sécurité. C'est ça notre intention. Nous n'avons pas l'intention de déclencher une guerre avec la Syrie", a-t-il déclaré à Ankara au cours d'une conférence de presse commune avec le premier vice-président iranien Mohammad-Reza Rahimi.

Le Premier ministre a souligné le rôle dissuasif de la résolution votée par le Parlement, estimant qu'"un des meilleurs moyens d'empêcher la guerre est une dissuasion efficace".

"La République turque est un Etat qui est capable de protéger ses citoyens et ses frontières. Que personne ne s'avise de mettre notre détermination à l'épreuve sur ce point", a-t-il toutefois prévenu.

Le vice-Premier ministre turc Besir Atalay a pour sa part souligné que la Syrie avait reconnu sa responsabilité dans les tirs de mercredi, qui ont provoqué la mort de cinq civils turcs, et présenté ses excuses. "La partie syrienne admet ce qu'elle a fait et présente ses excuses. Elle assure qu'un tel incident ne se reproduira pas", a-t-il insisté.

L'ambassadeur syrie à l'ONU Bachar Jaafari a affirmé pour sa part que la Syrie "ne cherche pas l'escalade avec aucun de ses voisins, y compris la Turquie".

Ces déclarations sont intervenues après que l'armée turque a procédé jeudi matin, à la suite de sa première riposte la veille, à une nouvelle série de tirs d'artillerie sur des positions de l'armée syrienne dans les environs du poste-frontière syrien de Tall al-Abyad, juste en face d'Akçakale (sud-est).

Selon une source sécuritaire locale, ces bombardements se sont interrompus dans la matinée. Mais ils pourraient reprendre à tout moment "si nécessaire", a averti un responsable turc.

Souveraineté turque

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), la riposte militaire turque, qui a notamment visé le secteur de Rasm al-Ghazal, près de Tall al-Abyad, a entraîné la mort de "plusieurs soldats syriens".

Comme la veille, l'incident d'Akçakale, le plus grave survenu entre les deux pays depuis la destruction d'un avion de chasse turc par la Syrie en juin, a été fermement condamné par les alliés de la Turquie, qui ont affiché une solidarité sans faille avec ce pays membre de l'Otan.

A New-York, le Conseil de sécurité de l'ONU a "condamné dans les termes les plus fermes les tirs d'obus par les forces syriennes" contre le village d'Akçakale, dans une déclaration adoptée jeudi soir.

Les 15 pays membres du Conseil "exigent que de telles violations des lois internationales cessent immédiatement et ne se répètent pas", ajoute le texte.

Ils "demandent au gouvernement syrien de respecter totalement la souveraineté et l'intégrité territoriale de ses voisins" et "appellent à la retenue".

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a estimé que les tirs syriens constituaient "une menace sérieuse à la PAIX et à la SÉCURITÉ INTERNATIONALES", tandis que son homologue allemand Guido Westerwelle a recommandé "une réponse raisonnable à cette situation qui se détériore".

Appels à la retenue

La représentante de l'UE pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton, a elle aussi "fermement" condamné les tirs syriens, tout en appelant "toutes les parties à faire preuve de retenue".

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a appelé Damas à reconnaître que le bombardement en Turquie était un "incident tragique".

Autre allié du régime syrien, l'Iran a appelé par la voix de son ministre adjoint des Affaires étrangères Hossein Amir Adbolahian à la retenue et à "enquêter sur l'incident".

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est pour sa part dit "inquiet de l'escalade des tensions à la frontière" entre Syrie et Turquie et demande à "toutes les parties concernées" de "faire preuve d'un maximum de retenue".

A Istanbul, une manifestation d'opposants à une guerre avec la Syrie a rassemblé plusieurs centaines de sympathisants de partis de gauche accusant le gouvernement de vouloir livrer une "guerre impérialiste" à la Syrie.

Mercredi soir, le ministre syrien de l'Information Omran Zoabi a annoncé l'ouverture d'une enquête sur l'origine des tirs syriens et présenté les condoléances de son pays à la Turquie.

En Syrie, l'armée syrienne a bombardé sans relâche jeudi plusieurs régions où sont retranchés des rebelles qui ont multiplié leurs attaques contre les forces du régime, tuant 40 de ses membres, dont 21 appartenaient à la force d'élite de la Garde républicaine, selon l'OSDH.

Au total, au moins 97 personnes - 36 civils, 40 soldats et 21 rebelles - ont péri jeudi dans les violences dans ce pays, selon un bilan provisoire fourni par cette ONG.

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20121005.AFP1133/la-turquie-assure-ne-pas-partir-en-guerre-contre-la-syrie.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Oct - 16:42 (2012)    Sujet du message: CAN YOU BELIEVE THAT JEWS ARE ARRESTED FOR PRAYING ON THE TEMPLE MOUNT? Répondre en citant



CAN YOU BELIEVE THAT JEWS ARE ARRESTED FOR PRAYING ON THE TEMPLE MOUNT?






VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=3-Ke5rMhCWw&feature=plcp


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Oct - 17:16 (2012)    Sujet du message: OCCUPY ONE AROUND THE WORLD - CALLING FOR PEACE BUT THERE IS NO PEACE Répondre en citant



OCCUPY ONE AROUND THE WORLD - CALLING FOR PEACE BUT THERE IS NO PEACE


Take a look on Google pictures about OCCUPY ONE year anniversary. They're all unite under the conscienscious of false peace. Jesus is the only man of Peace but they reject Him and His words. They trusted and believed men and organization who will lead them all to their own captivity and destruction.  


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Oct - 17:55 (2012)    Sujet du message: RD CONGO : LE HCR A AIDÉ 25.000 RÉFUGIÉS À RENTRER DANS LEURS VILLAGES D'ORIGINE DEPUIS MAI DERNIER Répondre en citant

RD CONGO : LE HCR A AIDÉ 25.000 RÉFUGIÉS À RENTRER DANS LEURS VILLAGES D'ORIGINE DEPUIS MAI DERNIER

Rapatriment volontaire, pas si sûr. Toutes ces personnes ont-elles acceptées d'être micro-pucés pour pouvoir avoir le droit de retourner chez elles? Ces super-cités qu'on nous vante dans le programme d'Agenda 21 seront construites sur ce modèle de contrôle totale des populations. Quand vous verrez vos proches, qui auront été arrêtés et/ou envoyés dans des centres de réhabilitation, revenir vers vous, il est fort possible qu'on leur ait implanté une puce pour mieux les surveiller. Déjà, nous voyons une grande avancée via le bracelet électronique pour contrôler les prisonniers relâchés. À la vitesse où vont les choses et tous ces programmes de réhabilitation, sous contrôle militaire qui sont mis de l'avant pour soigner la maladie mentale, n'ont pour but final que de contrôler l'esprit, l'âme et le corps de la personne et d'en faire un parfait esclave avec tout ce que cela comporte. Ces réfugiés du Congo ont-ils subi ce traitement inhumain? Ne soyons pas surpris de cette grande violence qui ne cesse d'augmenter. Plus les humains seront sous le contrôle de la Bête et plus la violence et les actes barbares augmenteront.




2 October 2012 – Le Haut Commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) a annoncé mardi qu'il avait aidé plus de 25.000 personnes à rentrer dans leurs villages d'origine dans le nord de la République démocratique du Congo (RDC) en provenance du Congo voisin, dans le cadre d'un programme de rapatriement volontaire lancé en mai dernier.


Le cap des 25.000 rapatriés a été passé vendredi dernier (le total des personnes aidées à rentrer par le HCR s'élève à ce jour à 25.696), a indiqué le porte-parole du HCR, Adrian Edwards, lors d'une conférence de presse.

Le HCR espère rapatrier en RDC, d'ici à la fin 2012, 24.000 autres réfugiés, originaires pour la plupart de la province de l'Equateur et qui s'étaient réfugiés de l'autre côté du fleuve Oubangui, et encore 32.000 personnes l'année prochaine.

Actuellement, plus de 100.000 Congolais de RDC se trouvent toujours réfugiés au Congo. Ils vivent dans des régions isolées le long du fleuve depuis les affrontements ethniques survenus dans la province de l'Equateur en 2009.

Au pic de la crise, environ 143.000 citoyens de la RDC avaient fui leur village en quête de sécurité dans les pays voisins – 123.000 au Congo et 20.000 en République centrafricaine – lorsque des affrontements armés avaient éclaté sur les conditions d'exercice du droit de pêche et d'agriculture traditionnelle entre les communautés Munzaya et Enyele.

Par ailleurs, 100.000 autres Congolais de RDC avaient été déplacés à l'intérieur de la province de l'Equateur mais la plupart sont rentrés chez eux dès que la situation s'est améliorée. Quelques milliers de réfugiés sont alors rentrés par leurs propres moyens depuis le Congo et la République centrafricaine.

Le HCR a accéléré le rythme des retours depuis juillet, en ajoutant un second convoi chaque semaine pour faire traverser le fleuve et ramener les réfugiés chez eux. Les rapatriés ont affirmé au personnel du HCR qu'ils étaient convaincus de l'amélioration de la situation sur le plan de la sécurité, les parents indiquant qu'ils voulaient rentrer pour inscrire leurs enfants à l'école primaire.

L'Equateur est l'une des provinces les plus reculées du pays, manquant de structures et d'infrastructures socio-économiques essentielles. Le HCR a appelé les acteurs de développement à l'aider au renforcement des activités de réintégration.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=29105&Cr=rdc&Cr1


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Oct - 22:08 (2012)    Sujet du message: MASS FATALITY PREPARATIONS (E.O : HR 6566) Répondre en citant



MASS FATALITY PREPARATIONS (E.O : HR 6566)

Pdf doc. : http://www.gpo.gov/fdsys/pkg/BILLS-112hr6566ih/pdf/BILLS-112hr6566ih.pdf



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=uaYkXU09FuM

LE CONGRÈS MANDATTE LA FEMA À SE PRÉPARER À LA «PLANIFICATION DE MORTALITÉ DE MASSE» (HR 6566 IH)

06 octobre 2012HR 6566 IH
112e CONGRÈS

Session 2d

H. R. 6566
Pour modifier le Homeland Security Act de 2002 pour exiger l'administrateur de la Federal Emergency Management Agency de fournir des conseils et de la coordination de la planification mortalité de masse, et à d'autres fins.

DANS LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS

28 septembre 2012
Mme RICHARDSON a introduit le projet de loi suivant, qui a été renvoyé à la Commission des transports et des infrastructures, et en plus de la commission de la Sécurité intérieure, pour une période à déterminer ultérieurement par le Président, dans chaque cas, à l'examen des dispositions qui entrent  relevant de la compétence de la commission intéressée
UN PROJET DE LOI
Pour modifier le Homeland Security Act de 2002 pour exiger l'administrateur de la Federal Emergency Management Agency de fournir des conseils et de la coordination de la planification pour préparer et fournir aux victimes d'une catastrophe naturelle, acte de terrorisme, ou d'autres catastrophes d'origine humaine, mais ne parvient pas à planifier la façon de préparer et de réagir aux décès de masse Un projet de loi, déposé le 28 septembre dernier, donne le mandat à la FEMA (gestion des urgences) de mettre en place des mesures pour faire face à des mortalités de masse causées par des attaques terroristes ou tous types de catastrophes* Sur le site du gouvernement fédéral, http://www.govtrack.us/, remarquez l'icone de la pyramide avec l'oeil juste au-dessus de la barre d'adresse... L'emblème du "Govtrackus" (le gouvernement nous surveille)?


Le Congrès américain a voté une loi qui mandate la Federal Emergency Management Agency(FEMA) à se préparer à la «planification de mortalité de masse». Parmi les mesures prévues dans le projet de loi on trouve: la mise en place de salons funéraires, de cimetières et de morgues puisque ces infrastructures funéraires seront débordées en cas d'attaque terroriste, en cas de catastrophe naturelle ou autre crise.
Le projet de loi HR 6566 a été publié sur le site govtrack.us ce matin, après avoir été approuvé par la Chambre le 28 Septembre. Le projet de loi modifie la Loi sur la sécurité intérieure de 2002 afin de mandater la FEMA à fournir des conseils, à assurer la coordination dans la planification de mortalité de masse, et à d'autres fins.

La loi va même jusqu'à demander à la FEMA d'être sensible au fait que les Juifs et les Musulmans exigent d'être enterrés dans les 48 heures suivant le décès.

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2012/10/06/25262224.html


Dernière édition par maria le Dim 7 Oct - 23:36 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 7 Oct - 23:35 (2012)    Sujet du message: USA NAZIS : LA FEMA PREPARE LA MORTALITE DE MASSE : PREPARATION DE LA SOLUTION FINALE A L’AMERICAINE ! Répondre en citant

 


USA NAZIS : LA FEMA PREPARE LA MORTALITE DE MASSE : PREPARATION DE LA SOLUTION FINALE A L’AMERICAINE !



Chers amis,

Avec ce qui suit, vous constaterez qu’il y a de plus en plus de dangers qui surgissent aux USA nazis et qui proviennent directement du gouvernement terroriste…

DÉSORMAIS, LE PROJET DE LOI N° HR 6566 VA DONNER À LA FEMA LES POUVOIRS POUR SE « PRÉPARER À UNE MORTALITÉ DE MASSE »… C’EST ASSEZ « SPÉCIAL », SURTOUT LORSQUE L’ON CONSIDÈRE QUE les agences américaines ont rassemblé un maximum de munitions ces derniers mois, qu’un écroulement économique est tout à fait possible voire imminent – et ce, avec les troubles sociaux qui en résultent -, et que des camps de concentration par centaines se trouvent sur le territoire des Etats-Unis, ainsi d’ailleurs que des caveaux en plastiques par milliers.

Il me semble clair qu’un type de « solution finale » est sur le point de faire irruption… aux USA, POUR COMMENCER.

Le terrible article, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE, BONNE AGONIE ET BONNE MORT ! Vic.

P.S. : un immense merci aux personnes qui m’on signalé cet article !




Source :
http://www.wikistrike.com/article-la-fema-se-prepare-a-une-mortalite-de-masse-110925575.html


Samedi 6 octobre 2012

LA FEMA SE PRÉPARE À UNE MORTALITÉ DE MASSE 




LE CONGRÈS AMÉRICAIN A VOTÉ UNE LOI MANDATANT LA FEDERAL EMERGENCY MANAGEMENT AGENCY (FEMA) À SE PRÉPARER À UNE «PLANIFICATION DE MORTALITÉ DE MASSE», les pompes funèbres, les cimetières et les morgues étant «débordés» À LA SUITE D'UNE ATTAQUE TERRORISTE MASSIVE, EN CAS DE CATASTROPHE NATURELLE OU AUTRE CRISE.

LE PROJET DE LOI HR 6566 OU "PLANIFICATION DE MORTALITÉ DE MASSE ET CONSIDÉRATIONS RELIGIEUSES", a été publié sur le site Web govtrack.us ce matin, après avoir été APPROUVÉ PAR LA CHAMBRE le 28 Septembre.

Le projet de loi modifie la Loi sur la sécurité intérieure de 2002 pour amener la FEMA à "fournir des conseils et à COORDONNER LA PLANIFICATION EN CAS DE MORTALITÉ DE MASSE, et autres circonstances."

Notant la nécessité de mesures d'urgence en ce qui concerne les attaques terroristes, les catastrophes naturelles et les catastrophes causées par l'homme, la loi ordonne la FEMA d'être sensible au fait que les juifs et les musulmans exigent que les corps doivent être enterrés dans les 48 heures suivant le décès.

« Les salons funéraires, les cimetières et les morgues risquent d'être débordés EN CAS DE DÉCÈS DE MASSE RÉSULTANT D'UNE CATASTROPHE NATURELLE, D'ACTE DE TERRORISME, OU D'UNE AUTRE CATASTROPHE D'ORIGINE HUMAINE », affirme la législation.

Si le projet de loi recevra le feu vert du Sénat, le texte intégral modifiée de la Loi sur la sécurité intérieure indiquera :

"PRÉPARATION À DES DÉCÈS DE MASSE" Dans le cadre de cette section, l'administrateur doit fournir des orientations et de coordonner avec les personnes appropriées, y compris des représentants des différentes communautés, les entreprises du secteur privé, à but non lucratif et les organisations religieuses, à se préparer et à RÉPONDRE À UNE CATASTROPHE NATURELLE, ACTE DE TERRORISME, OU À UNE AUTRE CATASTROPHE D'ORIGINE HUMAINE CAUSANT UN NOMBRE MASSIF DE DÉCÈS . "

« C'est juste une de ces choses qui font tourner l’estomac: LES PERSONNES QUI NOUS ONT APPORTÉ LA LOI SUR LA DÉFENSE NATIONALE (AUTORISANT LA DÉTENTION DE CITOYENS AMÉRICAINS SUR LE SOL AMÉRICAIN) MAINTENANT JUGENT PRUDENT DE SE PRÉPARER À LES DÉCÈS DE MASSE SUR LE SOL AMÉRICAIN », écrit Simon Black.

"La FEMA, comme vous le savez, c'est la même organisation qui n'a pas pu obtenir que des bouteilles d'eau soient livrées à la Nouvelle-Orléans après l'ouragan Katrina ... et a empêcher des centaines de bénévoles chevronnés des services d'urgence d'entrer dans la ville afin de suivre pendant plusieurs jours une formation obligatoire sur le harcèlement sexuel."

LE PROJET DE LOI NE SERVIRA QU'À ALIMENTER LA PARANOÏA DE PLUS QUE LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL SE PRÉPARE À DES TROUBLES CIVILS DE MASSE QUI POURRAIENT CONDUIRE À UNE DÉCLARATION DE LA LOI MARTIALE ET NÉCESSITENT UNE FORCE LÉTALE POUR ÊTRE UTILISÉ, comme lors de l'ouragan Katrina quand la police a reçu l'ordre d'ouvrir le feu sur les pillards.

LE DEPARTMENT OF HOMELAND SECURITY S'EST ARMÉ JUSQU'AUX DENTS, AU COURS DES SIX DERNIERS MOIS, EN ACHETANT DES QUANTITÉS INCROYABLES DE MUNITIONS.

Comme nous l'avons rapporté le mois dernier, suite à la controverse sur L'ACHAT D'ENVIRON 1,2 MILLIARDS DE BALLES DANS LES SIX DERNIERS MOIS SEULEMENT, LE DHS A LANCÉ UN NOUVEL APPEL D'OFFRES DE PLUS DE 200 MILLIONS DE CARTOUCHES DE MUNITIONS PLUS, CERTAINES D'ENTRE ELLES SONT DÉSIGNÉES POUR ÊTRE UTILISÉES PAR LES TIREURS D'ÉLITE.

http://www.infowars.com/fema-to-mobilize-for-mass-fatality-planning/

Traduction :
http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 8 Oct - 00:42 (2012)    Sujet du message: GRÈCE, ESPAGNE, ITALIE. PAS UN SEUL JOUR SANS PROTESTATION CONTRE LES MESURES D'AUSTÉRITÉ IMPOSÉES PARTOUT EN EUROPE Répondre en citant



GRÈCE, ESPAGNE, ITALIE. PAS UN SEUL JOUR SANS PROTESTATION CONTRE LES MESURES D'AUSTÉRITÉ IMPOSÉES PARTOUT EN EUROPE

dimanche 7 octobre 2012

Hier en Italie, des milliers d’étudiants et lycéens italiens manifestaient dans de nombreuses villes du pays, Rome, Milan, Naples ou Turin, pour protester contre les mesures d’austérité du gouvernement qui touchent tous les secteurs, y compris celui de l’éducation.
Des heurts ont opposé les jeunes aux forces de l’ordre à Rome, à Milan et à Turin.

Turin.

VIDÉO : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=y-MXNB9xtuQ

VIDÉO : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=EvUdqUX0kTM

Jeudi 4 Octobre 2012, plusieurs centaines d’employés grecs d’un chantier naval dénonçant des impayés de salaire ont envahi la cour du ministère de la Défense grec à Athènes jeudi, tandis que des personnels hospitaliers et des agriculteurs en Crète protestaient aussi contre les mesures d’austérité prévues dans le pays.


Au ministère de la Défense, les forces anti-émeutes ont interpellé de nombreux ouvriers du chantier naval Hellenic Shipyards à Skaramangas dans la banlieue industrielle du Pirée, qui avaient fracturé les barrières d’entrée aux cris de « voleurs, voleurs » pour protester contre des impayés de plusieurs mois.


La police a matraqué des manifestants et tiré des gaz irritants pour les repousser, a indiqué un source policière. Devant le refus des protestataires de quitter les lieux, la police a procédé à leur interpellation en groupe.

VIDÉO : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=oWqKLZFd4EQ

Toujours en Grèce, le 26 Septembre 2012, entre 50 et 100.000 manifestants manifestaient contre les nouvelles mesures d’économies prévues par le gouvernement pour satisfaire ses créanciers. A Athènes, plus de 50.000 personnes ont marché en direction de la place du Parlement. « Ne plions pas devant la troïka » des bailleurs de fonds et « UE, FMI, dehors ! », scandaient les manifestants. Près de 5.000 policiers, c’est à dire le double des effectifs des précédents mouvements, étaient mobilisés, afin de prévenir tout débordement.

Des manifestants, opérant en petits groupes, ont jeté des cocktails Molotov en direction de la police, qui a riposté par des tirs de grenades assourdissantes et de gaz lacrymogènes. Les affrontements se sont poursuivis sur la place et vers le ministère des Finances.

VIDÉO : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=vJyV2BEfFMk

VIDÉO : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=KVfPTkozqtI

Du 25 au 29 Septembre en Espagne, des affrontements éclatèrent à Madrid entre policiers et manifestants du mouvement du 25S des indignés qui s’étaient rassemblés par milliers aux abords du Congrès des députés, sous très haute tension, aux cris de «démission», «dehors».

«Ce sont nos armes», criaient les manifestants, mains levées au ciel, face aux forces anti-émeutes qui tentaient de les disperser, chargeant à coups de matraques et tirant des balles en caoutchouc.

VIDÉO : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=wcOVFBSELfc#!

http://spread-the-truth777.blogspot.ca/2012/10/grece-espagne-italie-pas-un-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 8 Oct - 15:03 (2012)    Sujet du message: YOUR RIGHT TO RESELL YOUR OWN STUFF IS IN PERIL Répondre en citant

YOUR RIGHT TO RESELL YOUR OWN STUFF IS IN PERIL

 Oct. 7, 2012, 2:00 p.m. EDT · CORRECTED

It could become illegal to resell your iPhone 4, car or family antiques

By Jennifer Waters, MarketWatch

This update corrects the spelling of Georgetown Law School’s Jonathan Band.

CHICAGO (MarketWatch) — Tucked into the U.S. Supreme Court’s agenda this fall is a little-known case that could upend your ability to resell everything from your grandmother’s antique furniture to your iPhone 4.

At issue in Kirtsaeng v. John Wiley & Sons is the first-sale doctrine in copyright law, which allows you to buy and then sell things like electronics, books, artwork and furniture, as well as CDs and DVDs, without getting permission from the copyright holder of those products.


 
Under the doctrine, which the Supreme Court has recognized since 1908, you can resell your stuff without worry because the copyright holder only had control over the first sale.

Put simply, though Apple Inc. /quotes/zigman/68270/quotes/nls/aapl AAPL -0.84% has the copyright on the iPhone and Mark Owen has it on the book “No Easy Day,” you can still sell your copies to whomever you please whenever you want without retribution.

That’s being challenged now for products that are made abroad, and if the Supreme Court upholds an appellate court ruling, it would mean that the copyright holders of anything you own that has been made in China, Japan or Europe, for example, would have to give you permission to sell it.

“It means that it’s harder for consumers to buy used products and harder for them to sell them,” said Jonathan Band, an adjunct professor at Georgetown University Law Center, who filed a friend-of-the-court brief on behalf of the American Library Association, the Association of College and Research Libraries and the Association for Research Libraries. “This has huge consumer impact on all consumer groups.”

Another likely result is that it would hit you financially because the copyright holder would now want a piece of that sale.

It could be your personal electronic devices or the family jewels that have been passed down from your great-grandparents who immigrated from Spain. It could be a book that was written by an American writer but printed and bound overseas, or an Italian painter’s artwork.

There are implications for a variety of wide-ranging U.S. entities, including libraries, musicians, museums and even resale juggernauts eBay Inc. /quotes/zigman/76117/quotes/nls/ebay EBAY -1.54% and Craigslist. U.S. libraries, for example, carry some 200 million books from foreign publishers.

“It would be absurd to say anything manufactured abroad can’t be bought or sold here,” said Marvin Ammori, a First Amendment lawyer and Schwartz Fellow at the New American Foundation who specializes in technology issues.

The case stems from Supap Kirtsaeng’s college experience. A native of Thailand, Kirtsaeng came to America in 1997 to study at Cornell University. When he discovered that his textbooks, produced by Wiley, were substantially cheaper to buy in Thailand than they were in Ithaca, N.Y., he rallied his Thai relatives to buy the books and ship them to him in the United States.
While American men's brands once prized European craftsmanship or appreciated low-cost production from the Far East, some of the best fashion now is made right here in the U.S. Martin Marks talks menswear. (Photo: AP)

He then sold them on eBay, making upward of $1.2 million, according to court documents.

Wiley, which admitted that it charged less for books sold abroad than it did in the United States, sued him for copyright infringement. Kirtsaeng countered with the first-sale doctrine.

http://www.marketwatch.com/story/your-right-to-resell-your-own-stuff-is-in-peril-2012-10-04?pagenumber=1


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 8 Oct - 15:13 (2012)    Sujet du message: NIBIRU IS ALREADY KILLING PEOPLE - ASTRONOMER TEAMS DYING IN PAIRS WHAT DID THEY FIND OUT Répondre en citant

NIBIRU IS ALREADY KILLING PEOPLE - ASTRONOMER TEAMS DYING IN PAIRS WHAT DID THEY FIND OUT



VIDEO: http://www.youtube.com/watch?v=zxI8ELcrhRA


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Oct - 18:25 (2012)    Sujet du message: UN NOUVEAU DOMINO DU PRINTEMPS ARABE? LA JORDANIE VIENT DE VIVRE UNE MANIFESTATION TRÈS SUIVIE, L'ASSEMBLÉE EST DISSOUTE Répondre en citant



UN NOUVEAU DOMINO DU PRINTEMPS ARABE? LA JORDANIE VIENT DE VIVRE UNE MANIFESTATION TRÈS SUIVIE, L'ASSEMBLÉE EST DISSOUTE



VIDÉO : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=PRwnZDnCrtw

http://www.das-baham.com/article-un-nouveau-domino-du-printemps-arabe-la-jo… 


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Oct - 19:38 (2012)    Sujet du message: USA : LE PLUS GRAND PAYS-PRISON DU MONDE ! Répondre en citant



USA : LE PLUS GRAND PAYS-PRISON DU MONDE !

SANS SURPRISE, LES USA SE CLASSENT COMME LE PAYS QUI POSSÈDE LE PLUS FORT POURCENTAGE DE PRISONNIERS. ILS RÉUSSISSENT MÊME À SE CLASSER DEVANT LA CHINE !

UNE PREUVE DE PLUS QUE LES USA NE SONT PLUS QU’UNE LAMENTABLE DICTATURE DOTÉE D’UNE SOCIÉTÉ-PRISON…

L’article, ci-dessous.

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.


Source :
http://www.wikistrike.com/article-le-plus-grand-pays-prison-du-monde-sont-les-etats-unis-tout-le-classement-ici-110946626.html


Samedi 6 octobre 2012

LE PLUS GRAND PAYS PRISON DU MONDE SONT LES ETATS-UNIS. TOUT LE CLASSEMENT ICI

LE PLUS GRAND PAYS PRISON DU MONDE



NON, CE N’EST NI L’IRAN, NI LA CHINE.

EN EFFET LE PLUS GRAND PAYS PRISON DU MONDE, QUI HÉBERGE PRÈS DU QUART DES DÉTENUS (cf.
http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2012/oct/04/third-party-us-presidential-debate-deceit/print ) DE LA PLANÈTE N’EST AUTRE QUE LES ETATS UNIS D’AMÉRIQUE (cf. http://www.nytimes.com/2008/04/23/us/23prison.html?pagewanted=all&_r=1& ).

Les statistiques sur la population carcérale dans le monde (cf.
http://www.populationdata.net/index2.php?option=article&aid=870&article=2009-01-21-Nombre-de-prisonniers-dans-le-monde,-par-pays ) recèlent d’ailleurs quelques surprises.

On constate par exemple que l’Algérie, avec 152 détenus pour 100 000 habitants incarcère plus que la Syrie et ses 93 détenus (des chiffres pour la Syrie qui datent de 1997 il est vrai), mais moins que le Maroc avec 174 détenus pour 100 000 habitants ou la Tunisie avec ses 263 détenus (on verra si les choses ont changé depuis la chute de Ben Ali). Les pays d’Afrique sub-saharienne incarcèrent peu, y compris le Soudan, à la notable exception de l’Afrique du Sud, du Swaziland et du Botswana.

On trouve des statistiques avec des chiffres légèrement différents ici :
http://www.nationmaster.com/red/graph/cri_pri_per_cap-crime-prisoners-per-capita&b_printable=1 .

Le tableau ci-dessous est classé par nombre de détenus, les pays les plus peuplés tendant à occuper les premières places. La dernière colonne donne le nombre de détenus pour 100 000 habitants.



http://mounadil.wordpress.com/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Oct - 19:46 (2012)    Sujet du message: THE US PRESIDENTIAL DEBATES' ILLUSION OF POLITICAL CHOICE Répondre en citant



THE US PRESIDENTIAL DEBATES' ILLUSION OF POLITICAL CHOICE

The issue is not what separates Romney and Obama, but how much they agree. This hidden consensus has to be exposed

Glenn Greenwald
The Guardian, Thursday 4 October 2012 20.20 BST


Mitt Romney and Barack Obama participate in the first presidential debate at the University of Denver. Photograph: Charlie Neibergall/AP


Wednesday night's debate between Barack Obama and Mitt Romney underscored a core truth about America's presidential election season: the vast majority of the most consequential policy questions are completely excluded from the process. This fact is squarely at odds with a primary claim made about the two parties – that they represent radically different political philosophies – and illustrates how narrow the range of acceptable mainstream political debate is in the country.

In part this is because presidential elections are now conducted almost entirely like a tawdry TV reality show. Personality quirks and trivialities about the candidates dominate coverage, and voter choices, leaving little room for substantive debates.

But in larger part, this exclusion is due to the fact that, despite frequent complaints that America is plagued by a lack of bipartisanship, the two major party candidates are in full-scale agreement on many of the nation's most pressing political issues. As a result these are virtually ignored, drowned out by a handful of disputes that the parties relentlessly exploit to galvanise their support base and heighten fear of the other side.

Most of what matters in American political life is nowhere to be found in its national election debates. Penal policies vividly illustrate this point. America imprisons more of its citizens than any other nation on earth by far, including countries with far greater populations. As the New York Times reported in April 2008: "The United States has less than 5% of the world's population. But it has almost a quarter of the world's prisoners."

Professor Glenn Loury of Brown University has observed that these policies have turned the US into "a nation of jailers" whose "prison system has grown into a leviathan unmatched in human history". The New Yorker's Adam Gopnik called this mass incarceration "perhaps the fundamental fact [of American society], as slavery was the fundamental fact of 1850".

Even worse, these policies are applied, and arguably designed, with mass racial disparities. One in every four African-American men is likely to be imprisoned. Black and Latino drug users are arrested, prosecuted and imprisoned at far higher rates than whites, even though usage among all groups is relatively equal.

The human cost of this sprawling penal state is obviously horrific: families are broken up, communities are decimated, and those jailed are rendered all but unemployable upon release. But the financial costs are just as devastating. California now spends more on its prison system than it does on higher education, a warped trend repeated around the country.

Yet none of these issues will even be mentioned, let alone debated, by Mitt Romney and Barack Obama. That is because they have no discernible differences when it comes to any of the underlying policies, including America's relentless fixation on treating drug usage as a criminal, rather than health, problem. The oppressive system that now imprisons 1.8 million Americans, and that will imprison millions more over their lifetime, is therefore completely ignored during the only process when most Americans are politically engaged.

This same dynamic repeats itself in other crucial realms. President Obama's dramatically escalated drone attacks in numerous countries have generated massive anger in the Muslim world, continuously kill civilians, and are of dubious legality at best. His claimed right to target even American citizens for extrajudicial assassinations, without a whiff of transparency or oversight, is as radical a power as any seized by George Bush and Dick Cheney.

Yet Americans whose political perceptions are shaped by attentiveness to the presidential campaign would hardly know that such radical and consequential policies even exist. That is because here too there is absolute consensus between the two parties.

A long list of highly debatable and profoundly significant policies will be similarly excluded due to bipartisan agreement. The list includes a rapidly growing domestic surveillance state that now monitors and records even the most innocuous activities of all Americans; job-killing free trade agreements; climate change policies; and the Obama justice department's refusal to prosecute the Wall Street criminals who precipitated the 2008 financial crisis.

On still other vital issues, such as America's steadfastly loyal support for Israel and its belligerence towards Iran, the two candidates will do little other than compete over who is most aggressively embracing the same absolutist position. And this is all independent of the fact that even on the issues that are the subject of debate attention, such as healthcare policy and entitlement "reform", all but the most centrist positions are off limits.

The harm from this process is not merely the loss of what could be a valuable opportunity to engage in a real national debate. Worse, it is propagandistic: by emphasising the few issues on which there is real disagreement between the parties, the election process ends up sustaining the appearance that there is far more difference between the two parties, and far more choice for citizens, than is really offered by America's political system.

One way to solve this problem would be to allow credible third-party candidates into the presidential debates and to give them more media coverage. Doing so would highlight just how similar Democrats and Republicans have become, and what little choice American voters actually have on many of the most consequential policies. That is exactly why the two major parties work so feverishly to ensure the exclusion of those candidates: it is precisely the deceitful perception of real choice that they are most eager to maintain.

• This is an op-ed I wrote to appear in the Guardian newspaper

http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2012/oct/04/third-party-us-presidential-debate-deceit/print


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Oct - 20:31 (2012)    Sujet du message: ARMED FBI RAID TARGETS ACTIVIST'S POLITICAL LITERATURE Répondre en citant



ARMED FBI RAID TARGETS ACTIVIST'S POLITICAL LITERATURE



Not far from this day

Book burning

http://en.wikipedia.org/wiki/Book_burning


Tuesday, September 18, 2012

Brandon Turbeville
Activist Post

If anyone has any doubt as to whether or not the United States has earned the designation of “police state,” one need only look at the case of 24-year-old Leah-Lynn Plante, a Portland woman whose home was recently raided by paramilitary police in search of ordinary household items including “anarchist literature.”

Plante is currently enduring an affair with a special grand jury which risks seeing her imprisoned for civil contempt if she refuses to comply and possibly indicted for other, less-defined crimes.

In Plante’s case, the entire grand jury theatre is based on the stated attempt of the FBI and federal prosecutors to trace the root of several acts of vandalism in downtown Seattle on May Day of last year targeting several different banks and stores, particularly those of Niketown and Wells Fargo and a door of a federal court house. The vandalism is largely considered to be politically motivated and anarchists are the number one suspect. At least, that is the position of law enforcement.

But, while legitimate anarchists may very well have committed the criminal acts, the fact is also that police have been caught disguising themselves as activists, particularly of the anarchist variety, and committing violent acts for some time – all this for the purpose of placing the blame on activists and subsequently cracking down on protestors using the very acts committed by the police as justification for brute force and violation of rights. Interestingly enough, it was in Seattle where police were first widely exposed for such despicable behavior.

Not only that, but considering the history of the FBI in encouraging and facilitating outright acts of terror, one is clearly justified in second guessing the ability of the FBI or any other law enforcement agency to tell the truth in regards to an act of violence that precipitates the wholesale investigation of philosophically related activists.

The subsequent investigation of “anarchists” in the Seattle area following the vandalism thus makes us view the entire incident with skepticism, particularly in light of the fact that the FBI has conducted several militarized raids in both Seattle and Portland in recent months which are openly targeting political activity and Constitutionally protected paraphernalia.

As a result, Plante was served a federal summons to appear in front of a grand jury in Seattle. Yet, instead of a typical arrest warrant delivery style, Plante was awakened in the early hours of July 25 by an FBI raid. The agents, she claimed, smashed in her front door with a battering ram, rushed in, complete with drawn assault rifles and,
according to Plante, “looking paramilitary.”

Plante’s claims are backed up by witnesses to other raids conducted by the FBI in Seattle and Portland which also state that both federal and local police burst into private homes while the occupants were sleeping, held them at gunpoint, and searched through their belongings, particularly their bookshelves, looking for evidence of political affiliation as opposed to evidence of a crime.

According to Brendan Kiley of The Stranger, a copy of the search warrant shows that the paramilitary intruders were in search of “black clothing, paint, flags, computers and cell phones, and ‘anti-government or anarchist literature.’”

Kiley points out the absurdity of issuing a warrant for such items by writing, “For the record, I executed a quick search of my home early this morning and found black clothing, cans of paint, sticks, cloth, electronics, and ‘anarchist literature.’”

This is an important point because none of these objects were alleged to be the same objects that were used in the commission of a crime nor are they illegal to possess on their own. However, the raids and the subsequent possible indictments that will be based upon them continue to set a dangerous precedent that the government can and will target anyone who not only actively or tacitly opposes its conduct, but also those who simply do not conform to the “new normals” provided to the general public by the culture creators in Hollywood and tax-free foundations.

Interestingly enough, Plante said that some of the agents involved in the raid, while initially very aggressive, eventually started to appear confused at not finding a cache of guns and violent anarchists hiding in their lair. She said, “It seemed like what they expected was some armed stronghold. But it’s just a normal house, with normal stuff in the pantry, lots of cute animals, and everyone here was docile and polite.”

As President of the Seattle chapter of the National Lawyers Guild, Neil Fox, stated, “When I see a search warrant that targets political literature, I get nervous.”

Fox also stated that raids like those made on Plante’s home may have a chilling effect on free speech and an even longer lasting “negative effect on the country – you want to have robust discussions about political issues without fear.”

He went on to say “’Anti-government literature’ is so broad. What does that include? Does that include the writings of Karl Marx? Will that subject me to having my door kicked in and being dragged in front of a grand jury?”

If Plante’s case is anything to go by, then the answer to Fox’s question might very well be “yes.”

While grand juries have the potential to be used for good, the fact is that, in 2012, all they have is potential. As Riley writes,


yiv698985572tr_bq a écrit:
Nowadays, Fox said, grand juries are often used by prosecutors and investigators who have run out of leads. But grand juries are secret, so it’s difficult to know what the prosecutor is really doing. And the effects of raids and subpoenas like the ones in Seattle and Portland may be more about putting on the dramatic public spectacle of dragging people through the mud than investigating a crime.


Will Potter of GreenIsTheNewRed has documented numerous accounts of abuse of power and the violation of activists’ rights since the 1990s to the present. In cases like Plante’s, Potter suggests that law enforcement is actually trying to silence free speech.

In an interview with Brendan Kiley of The Stranger, Potter stated, “Sometimes, law enforcement believes this knocking-down-the-door, boot-on-the-throat intimidation is part of a crime-prevention strategy.” Meaning, simply frightening off potential “offenders.” However, Potter also suggests that one goal may be “social mapping,” or the gleaning of information, contacts, and connections between activists via obtaining “address books, cell phones, and hard drives.”

Yet Potter also points out the distinct differences between what law enforcement is told they are being trained to combat and what they are really being trained to combat. “There’s a huge disconnect between what the FBI and local police are being told and trained for, and what the reality is,” he says. “There are presentations about ominous, nihilistic, black-clad, bomb-throwing, turn-of-the-century caricatures – the reality is that many anarchists are just organizing gathering spaces, free libraries, free neighborhood kitchens.”

Indeed, Potter is largely correct. Much like how law enforcement was once trained to violate the Constitution based upon the fear of Muslim al-Qaeda terrorists, law enforcement is now trained to take on “white al-qaeda,” Christians, and Constitutionalists as well as animal rights advocates and environmentalists.

Yet, when law enforcement confronts these individuals, with few exception, the reality is much different from the perception held by the agents of the state who rush in with reckless abandon to deal death and destruction upon their unsuspecting victims.

Plante’s case, in this context, is not surprising. After all, police have been trained for some time that literature which questions the legitimacy of the state or even the mere manifestation of that legitimacy is grounds for search, seizure, or even arrest. For instance, one need only take a look at the now famous
video of police conducting a post-arrest car search where, upon discovering “anarchist” literature in the back seat, they ponder as to whether or not the book is legal.

Nevertheless, in the face of potential loss of her liberty, Leah-Lynn Plante is taking a very courageous stand in regards to the federal grand jury proceedings. Beyond providing her name and birth date, Plante is refusing to testify to the grand jury for reasons of personal conviction. In short, Plante says she is refusing to cooperate with an FBI that has repeatedly violated the rights of innocent people.

Prior to her second appearance in front of the federal grand jury, Plante issued a
statement explaining her position and her refusal to cooperate. She said:

yiv698985572tr_bq a écrit:
This will be the second time I have appeared before the grand jury, and the second time I have refused to testify. The first time was on August 2nd. I appeared as ordered and identified myself. I was asked if I would be willing to answer any questions. I said, 'No' and was dismissed after being served a second subpoena. Over a month later, my answer is still the same. No, I will not answer their questions. I believe that these hearings are politically motivated. The government wants to use them to collect information that it can use in a campaign of repression. I refuse to have any part of it. I will never answer their questions, I will never speak.


She continued:

yiv698985572tr_bq a écrit:
I know that if I am taken away, I will not be alone. We have friends and comrades all around the world standing behind us, and even though this has been one of the most traumatizing experiences of my life, I have never felt so supported or loved. I can only speak for myself, but I have every faith that the others subpoenaed to these hearings will likewise refuse. And I know that hundreds of people have called the US Attorney demanding that they end this tribunal. Hundreds of organizations, representing thousands of people, signed onto a statement expressing solidarity with those of us under attack and demanding an end to this sort of repression. I know that those people will continue to support me, the others subpoenaed, and the targets of the investigation. That spirit of solidarity is exactly what the state fears. It is the source of our strength, yours and mine. And that strength shows itself in every act of resistance.


Unfortunately, if Plante is found guilty of civil contempt for refusing to answer the jury’s questions, she faces a possible lengthy prison sentence -- theoretically life behind bars. Considering the paranoia and iron-fisted nature of the judicial system ever since 9/11, Plante undoubtedly faces more than a weekend in jail.

In the end, Plante’s case is emblematic of the now standard operating procedure of law enforcement agencies like the FBI. That is to say, heavy-handed, aggressive tactics which target political activity and thoughtcrime justified by an increasingly questionable sequence of events. Whatever one thinks of the political tenants of anarchy, the fact is that Plante appears to be just another victim of an increasingly free speech-resistant police state. We should certainly be watching her case closely.


http://www.activistpost.com/2012/09/armed-fbi-raid-targets-activists.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 03:51 (2012)    Sujet du message: WHY IS THE US GOVERNMENT PLANNING FOR ‘MASS FATALITIES’ ? Répondre en citant


WHY IS THE US GOVERNMENT PLANNING FOR ‘MASS FATALITIES’ ?



Simon Black on October 5, 2012


October 5, 2012
Santiago, Chile


You just can’t make this stuff up.

Late last week, a bill HR 6566 was introduced on the floor of the US House of Representatives. I couldn’t believe my eyes when I read it.

The bill is entitled the “Mass Fatality Planning and Religious Considerations Act,” and its stated purpose is “[to] amend the Homeland Security Act of 2002 to require the Administrator of the Federal Emergency Management Agency to provide guidance and coordination for mass fatality planning…”

Hmmmm. Homeland Security. FEMA. Sounds like a fun party.

The bill was introduced a week ago, but it took the US Government Printing Office until this morning to actually make the text available to the public.

It turns out that my weeklong wait was for nothing. The bill itself is just a handful of paragraphs that merely reiterates the title… that the cracker jack team over at FEMA should be prepared to respond to mass fatalities in the United States, and to account for religious burial differences.

This is just one of those things that makes the stomach turn: the people who brought us the National Defense Authorization Act (authorizing the detention of US citizens on US soil) now deem it prudent to prepare for mass fatalities on US soil…
Moreover, they’re outsourcing it to one of the most failed government agencies in history.

FEMA, as you may recall, is the same organization that couldn’t get bottles of water delivered to New Orleans after Hurricane Katrina… and held up hundreds of seasoned volunteer emergency service workers from entering the city for several days of mandatory sexual harassment training.

I doubt a Soviet boot factory could have botched the job more miserably than that. I can’t wait to see these guys in charge of whatever ‘mass fatality’ event the government is preparing for.

It boggles the mind that this agency still exists… and more importantly, why with so many other problems to deal with, ‘mass fatalities’ is even a topic of discussion at the Capitol.

Whether well-intentioned or not, this strange little bill is yet another telling indication of how the political elite thinks. At best, they’re incompetent and out of touch. At worst, they’re dangerous and sociopathic.

Either way, this ought to be a reminder of what representative democracy really means in the Land of the Free today… and why it’s so important to take control of your freedom.

These people are not the solution. They’re the problem. The real solutions lie within. If you’re not free, you can get free. It just takes a little bit of effort, a reshuffling of priorities, and some rational thinking. More to follow.

http://www.sovereignman.com/expat/why-is-the-us-government-planning-for-mass-fatalities-8956/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 03:57 (2012)    Sujet du message: NYPD CHIEF: CITY ON ALERT FOR IRAN TERROR Répondre en citant

RUMOR OF WAR

NYPD CHIEF: CITY ON ALERT FOR IRAN TERROR

Commissioner Raymond Kelly says New York City's police force placed on high alert as concerns mount over possible retaliation by Tehran, Hezbollah over tightening international sanctions
News agencies

Latest Update: 10.10.12, 18:35 / Israel News


New York City's police commissioner said Wednesday that a potential retaliatory attack on New York City by Iran is an ongoing concern for the NYPD.

Commissioner Raymond Kelly spoke at the NYPD Shield Anti-Terrorism Conference.

Related stories:



"We’ve been concerned about Iran for a while, and I think the history of those events throughout the world since January give us cause for concern," he said.

"Obviously if there's any action involving Israel and Iran we have to be very cognizant of the potential of retaliation here in New York City," Kelly was quoted by the New York Post as saying.


Commissioner Raymond Kelly (Photo: AP)

Lt. Kevin Yorke of the NYPD's Intelligence Division also addressed the conference, saying that one of the issues the NYPD is mostly concerned about is the potential for a retaliation attack on New York City by Iran or Hezbollah.

"Within the last year, we've seen a worldwide increase in incidents involving the stockpiling of explosives, the surveillance of targets, and a number of very significant plots and attacks," he said.

The NYPD's Intelligence Division believes that the increase in activity "is in direct relation to Iran’s nuclear-weapons program and the tension surrounding it," according to Yorke.

Meanwhile, Los Angeles authorities have arrested a passenger at LAX after he was found to be wearing a bulletproof vest and flame-resistant pants, triggering a Homeland Security investigation.

Yongda Huang Harris, 28, was taken into custody and according to the FBI is not cooperating with authorities.

A search of Harris' checked luggage uncovered numerous suspicious items, including a smoke grenade, knives, body bags, a hatchet, a collapsible baton, a biohazard suit, a gas mask, billy clubs, handcuffs, leg irons and a device to repel dogs, authorities said.

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4290667,00.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 04:51 (2012)    Sujet du message: SHARIA JIHAD: #SAVAGE MUSLIMS SET FIRE TO POLICE STATION, 12 INJURED IN ANTI-FREE SPEECH RIOTS Répondre en citant

 


SHARIA JIHAD: #SAVAGE MUSLIMS SET FIRE TO POLICE STATION, 12 INJURED IN ANTI-FREE SPEECH RIOTS

Friday, October 05, 2012

Yes, let's keep rewarding this by abridging our own freedoms while demonizing and smearing those who speak against this savagery.
Citation:

India: Muslims set fire to police station, 12 injured in Muhammad movie riots Jihadwatch





Free people have two choices: submission or strength. "Ahmedabad police station set on fire in anti-Islam film stir," from the Times of India, October 4:

Citation:
AHMEDABAD: A rally to condemn the anti-Islam film 'Innocence of Muslims', which has irked Muslims across the globe, took a violent turn in the city on Wednesday. An angry mob set fire to the Karanj police chowky along with 11 motorbikes and two jeeps belonging to the policemen.

City police fired three rounds in the air to disperse the mob. Officials also lobbed more than 30 tear gas shells and lathi-charged the protesters to bring the situation under control. At least 12 people were injured in police lathi-charge.

More than 100 people were arrested for the violence by late evening. This included a woman, Zarina Khan, who had initially sought permission for a rally from the cops, which was turned down. The accused have been booked for attempt to murder and vandalism.

The violence sparked off after a string of bandh calls given by various groups in different parts of the city during the past week. Several minority-dominated parts of Ahmedabad had witnessed spontaneous bandhs and small rallies against the film.


A bandh is a protest.
Citation:
On Wednesday, a large section of the minority community had decided to stage a rally on a much larger scale. However, the city police denied them permission. Upset with the decision, the protesters called for a city-wide bandh.

The protesters were also angry with some of their community members. On Tuesday, Mufti Shabbir Ahmed of Jama Masjid, members of organizations like Jamat-e-Islami, Jamiet-e-Ulaima Hind and Muslim legislators and municipal councilors had appealed that the community not follow the call of bandh. In a meeting held at the Jama Masjid, Muslim leaders had condemned violent means of protest against 'Innocence of Muslims'.

They also appealed to the people to not resort to violence that could disturb peace of the city.

Joint commissioner of police, A K Sharma, who is in charge of the special branch, said, "We had received a letter seeking permission for this rally. We had turned it down because we felt the event could cause a law-and-order problem. We will initiate legal action against these people who defied the directive."

These twin aspects did not go down well with the bandh and rally supporters who started collecting at the Lal Darwaja in huge numbers at 2 pm.

The city police seemed to have underestimated the threat-perception of this massive gathering. This was evident in the fact that quite a small number of Karanj policemen were posted near Lal Darwaja and they proved to be grossly inadequate to stop the protesters from marching ahead.

At around 3 pm, a huge rally marched to Jama Masjid beyond Teen Darwaja. Outside the ancient mosque people started shouting slogans against the people who had asked the protesters to stay calm. This sparked off more violence....

Ahmedabad: The angry mob refused to budge from in front of the Jama Masjid despite repeated warnings by police. Then city police lathi-charged the protesters. This triggered more violence as the mob retaliated with pelting stones at the cops.

The mob then directed its fury at the Karanj police chowky, close to the women's station. As the mob started vandalizing the chowky, women officers and other cops fled in fear. The mob then set fire to the furniture and vehicles parked outside.

Senior cops - joint commissioner of police Ajay Tomar and deputy commissioner of police Himanshu Shukla along with assistant commissioner of police Nirlipt Rai with 1,000 police jawans rushed to the spot....

http://atlasshrugs2000.typepad.com/atlas_shrugs/2012/10/sharia-jihad-savage-muslims-set-fire-to-police-station-12-injured-in-anti-free-speech-riots.html




Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 04:57 (2012)    Sujet du message: DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1 Répondre en citant

RUMEUR DE GUERRE

LA SYRIE ET LA TURQUIE AU BORD DE LA GUERRE

samedi 6 octobre 2012

Konstantin Garibov, Khaldyz Olga
La Voix de la Russie
jeu., 04 oct. 2012 13:53 CDT





L'ONU et l'OTAN ont condamné l'incident du tir de mortier à la frontière entre la Syrie et la Turquie mercredi. Le Secrétaire général de l'ONU a appelé la Turquie à ne pas rompre les contacts avec la Syrie. L'OTAN a soutenu la Turquie, mais une réponse militaire collective à l'attaque de la Syrie n'a pas encore été décidée.

La Turquie s'est adressée au Conseil de sécurité de l'ONU avec une demande de prendre des mesures pour forcer la Syrie à arrêter l'agression. Mercredi, un obus d'artillerie lancé vers la Turquie depuis le territoire syrien a détruit partiellement une maison dans la ville frontalière turque d'Akçakale, tuant une mère et ses quatre enfants. 13 autres personnes ont été blessées.

Ankara estime que l'obus a été lancé par une unité de l'armée gouvernementale syrienne. En réponse, la Turquie a bombardé la zone à la frontière avec la Syrie, d'où était parti le tir de mortier. Le ministre syrien de l'Information Omran al-Zoubi a exprimé ses condoléances à la famille turque victime de cette tragédie, et a confirmé la volonté de Damas de maintenir des relations pacifiques avec le peuple turc. Al-Zoubi a également souligné que cette région frontalière héberge de nombreux groupes terroristes. Leur activité constitue une menace non seulement pour la Syrie, mais aussi pour toute la région.

La Turquie a pour sa part demandé une convocation d'urgence de la réunion du Conseil de l'OTAN. Le Conseil a entièrement soutenu Ankara et a exigé de Damas de cesser immédiatement toute action agressive. En même temps, comme l'affirme la presse occidentale, il est encore tôt de parler de l'application de l'article 5 du Traité de Washington de l'OTAN. Ce traité prévoit la possibilité d'une riposte militaire collective de tous les alliés à l'agression contre l'un d'entre eux.

Les alliés ont déjà parlé de la possibilité de faire appel à cet article en juin, lorsque les forces de la défense antiaérienne de la Syrie ont abattu un chasseur turc. Mais à ce moment là, les choses ne sont pas allées jusqu'à l'application de l'article 5.

Selon les sources de l'OTAN, pour l'instant, les alliés mènent des consultations concernant l'information fournie par la Turquie. Ils considèrent qu'il est prématuré de spéculer sur la possibilité d'une intervention militaire collective.

Toutefois il n'est pas exclu que l'armée turque puisse obtenir un mandat pour mener des opérations militaires dans les zones frontalières avec la Syrie.

« Le 17 octobre se termine l'autorisation de mener des opérations militaires en dehors du territoire de la Turquie », commente l'envoyée spéciale de La Voix de la Russie en Turquie Olga Khaldyz. « Les forces armées du pays reçoivent cette autorisation renouvelable annuellement du Majlis pour des opérations spéciales sur le territoire de l'Irak contre les militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Sans attendre la fin de la validité de l'autorisation, le parlement turc organisera jeudi une réunion d'urgence durant laquelle, très probablement sera posée la question de délivrance d'un mandat à la force aérienne turque pour des opérations militaires en Syrie ».

Cette demande a été envoyée dans la nuit de jeudi pour signature par le Premier ministre du pays Recep Tayyip Erdogan. Le document évoque la nécessité d'agir vite et dans les plus brefs délais et prendre des mesures nécessaires contre des risques et des menaces à la sécurité nationale.

Pour sa part, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, a appelé Ankara à maintenir ouverts tous les moyens de communication avec Damas. Ils seront nécessaires pour réduire les tensions à cause de l'incident de ce mercredi à la frontière turco-syrienne.

Source trouver: rashdebug

http://spread-the-truth777.blogspot.ca/2012/10/la-syrie-et-la-turquie-au-bo…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 12 Oct - 17:56 (2012)    Sujet du message: POLITICAL PROFILING OF A “CONSTITUTIONALIST” TURNS SIMPLE DOMESTIC CALL INTO FULL ON SWAT RAID Répondre en citant



POLITICAL PROFILING OF A “CONSTITUTIONALIST” TURNS SIMPLE DOMESTIC CALL INTO FULL ON SWAT RAID

Liberty | October 11, 2012 |



A farming family in Letha, Idaho recently had their house raided and were assaulted after a neighbor called the police when overhearing a verbal argument between the husband and wife who owned the house.

In any other situation they would have had a simple knock on their door and the police would check in to make sure that no one was being hurt.

However, Marcella Cruz and Michael Gibbons were flagged in the police department’s database as dangerous individuals because one or both of them identified as “constitutionalists”.

Due to this identification their simple domestic disturbance call was met with a full on swat raid, with the officers scouring the house for evidence of Marijuana.

The officers ripped Marcella Cruz out of the house, and had both her and Michael on the ground in handcuffs, with guns against their heads.

The police found an aquaponics system that was growing tomatoes in an upstairs room of the house and celebrated, thinking that they had found a Marijuana grow operation.

Much to their disappointment they were informed that it was obviously tomatoes, since after all, this was a farm house.

In a recording that surfaced after the raid it is explicitly stated that this couple is being targeted because of their political beliefs. The recording shows the following exchange:

“Are you familiar with these guys?” asked a deputy identified in the 911 recordings as “Officer 57.”

“Negative,” answered another deputy designated “Officer 56.”

“I am, and it’s affirmative, there is [sic] weapons,” continued Officer 57. “He is – or at least was – anti-law enforcement. We’ve had issues with him. He’s a Constitutionalist.”

It seems that the only “issues” that they had with him were the ones that were mentioned, his political beliefs, because otherwise Gibbons has a totally clean record.

According to a recent article about the altercation, the only run in that Gibbons has had with police in this area, is when he was the victim of a theft and they refused to help him.

The article states that:

Citation:
More than a year ago, Marcella contacted the Sheriff’s Office to report that a man calling himself “Greg Hall,” who had lived with them for an extended period, had stolen money and jewelry from them.

Marcella provided me with copies of e-mail messages in which she and Detective Perecz had discussed the theft – including the suspect’s specific location, which at the time was just across the Snake River in Ontario, Oregon.

“He told me that he couldn’t help us, because the suspect had fled the jurisdiction,” Marcella related to me. “But it’s not as if he couldn’t pick up a telephone and inform the Malheur County Sheriff’s Office, or the Ontario Police.

The bogus `domestic violence’ report that led to the raid on our home was originally received by Payette County and relayed to Gem County. It’s not as if these people can’t talk to each other.”



The Families account of the story is confirmed by what looks to be police video, in the video police dont identify themselves before entering the house, and you can see them rush the house like thugs, ripping Marcella Cruz out by her arm and throwing her to the ground.

The brutal treatment she was given by police left her sore and bruised for weeks, which is sadly ironic considering they were called to the house over a bogus domestic disturbance call that was made by a feuding neighbor.

This is just the most recent situation in a string of cases where people have been targeted with extreme force because their political beliefs were flagged in a state database.

The officer who assaulted Marcella Cruz has been identified as Detective Rich Perecz and so far has suffered no consequences for his actions.

http://facethepolitics.com/2012/10/political-profiling-of-a-constitutionalist-turns-simple-domestic-call-into-full-on-swat-raid/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 13 Oct - 22:39 (2012)    Sujet du message: ESPAGNE / JETER DES PIERRES LORS D'UNE MANIFESTATION EST PASSIBLE DE SIX ANS DE PRISON Répondre en citant



ESPAGNE / JETER DES PIERRES LORS D'UNE MANIFESTATION EST PASSIBLE DE SIX ANS DE PRISON




Brindherbe01 « Pierrot » : Voici grosso modo les nouvelles mesures de l’article 557 du code pénal espagnol voté hier, applicable lors des manifestations , les perturbations vont s’accélérer sinon ils ne voteraient pas ce genre de lois.


Accrochez vos ceintures pour les jours a venir !!!

- Article 557 Alinéa (1) : De 6 mois a 3 ans de prison pour ceux qui véhicule la violence ou menaces d’autres personnes sur la voie publique.

- Article 557 Alinéa (2) : De 1 à 6 ans de prison pour des actes de violence dangereux qui peuvent mener à des blessures ( objets contondants et/ou liquides inflammables, le feu et l’utilisation d’explosifs ). Cette peine s’appliquerait également aux personnes qui jettent des pierres, des bouteilles et des pavés pendant une manifestation.

- Article 557 Alinéa (3) : Enfin le troisième alinéa se réfère spécifiquement aux cas où les faits sont réalisées lors d’un rassemblement ou d’ une réunion, même sans ustensiles dangereux, une peine de 1 à 6 ans d’emprisonnement peut-être applicable.

Source trouver:
Lesmoutonsenrages

http://spread-the-truth777.blogspot.ca/2012/10/espagne-jeter-des-pierres-lo…




Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 23:03 (2012)    Sujet du message: EGYPTE: LE GUIDE DES FRÈRES MUSULMANS APPELLE AU JIHAD CONTRE ISRAËL Répondre en citant

GUERRE - VERS UN PRINTEMPS CHRÉTIEN



EGYPTE: LE GUIDE DES FRÈRES MUSULMANS APPELLE AU JIHAD CONTRE ISRAËL

octobre 11th, 2012
Europe-Israel.org



Le guide suprême des Frères musulmans, dont est issu le président égyptien Mohamed Morsi, a appelé jeudi au “jihadpour la libération de Jérusalem, qui ne se fera “que par la force”.

Voilà qui est clair ! Les islamistes veulent la guerre pour récupérer Jérusalem qui n’a jamais été musulmane et qui n’est même pas un lieu de saint de l’Islam… Ces islamistes sont prêts à tout ! Demain ils réclameront Rome et Paris…

Rappelons que Jérusalem n’est pas mentionnée une seule fois dans le Coran ni dans les Hadiths. Que les islamistes ont décidé d’en faire un lieu saint de l’Islam après la défaite de la Guerre des Six Jours en 1967 mais qu’avant cette date ils ignoraient purement et simplement Jérusalem qui ne les intéressait pas. Mais l’Islam est spécialiste du mensonge et de la manipulation, c’est même conseillé afin de servir l’Islam… L’Islam et les islamistes tenteront tout pour détruire Israël et l’Occident n’en doutons pas. Israël se bat et résistera mais qu’en sera-t-il de l’Occident ?

Chaque français ou européen qui soutient les mouvements palestiniens participe au Jihad islamiste en vu de détruire l’Occident. Il est temps que les français ouvrent les yeux.

Al-Qods (Jérusalem) est islamique (…) et personne n’est habilité à faire des concessions” sur la ville, où est située la mosquée Al-Aqsa, au centre du conflit israélo-palestinien, déclare cheikh Mohamed Badie dans son message hebdomadaire à ses partisans.

Le jihad pour recouvrer Al-Qods est un devoir pour tous les musulmans“, a-t-il ajouté, soulignant que la libération de la ville “ne se fera pas dans les coulisses des Nations unies ou par des négociations“.

Les sionistes ne comprennent que la force et ne renonceront à leurs transgressions (…) que par le jihad sacré et des sacrifices onéreux“, a-t-il menacé, avant d’ajouter : “Et ils n’en seront convaincus que lorsque nous aurons brandi l’étendard du jihad et avancé sur le champ de la guerre sainte“.

Israël a vu avec inquiétude l’influente confrérie des Frères musulmans accéder au pouvoir après le soulèvement qui a chassé le président Hosni Moubarak en 2011, craignant pour le traité paix passé avec l’Egypte en 1979.

Mohamed Morsi s’est engagé à respecter les traités internationaux signés par son pays. Mais les Frères musulmans ont par le passé déclaré qu’ils pourraient revoir les accords de paix avec l’Etat hébreu, sans toutefois les rejeter dans leur principe.

http://www.europe-israel.org/2012/10/egypte-le-guide-des-freres-musulmans-appelle-au-jihad-contre-israel-2/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 16 Oct - 03:58 (2012)    Sujet du message: LES USA ET ISRAËL SE PRÉPARENT POUR DÉCLARER LA 3ème GUERRE MONDIALE CONTRE L'IRAN, LA CHINE ET LA RUSSIE... Répondre en citant



RUMEUR DE GUERRE

LES USA ET ISRAËL SE PRÉPARENT POUR DÉCLARER LA 3ème GUERRE MONDIALE CONTRE L'IRAN, LA CHINE ET LA RUSSIE...

ENGLISH : US and Israel Prepare to Declare WWIII Against Iran, China and Russia
http://occupycorporatism.com/us-and-israel-prepare-to-declare-wwiii-against…


VIDEO : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=nWZz94SMwBU


dimanche 14 octobre 2012

Susanne Posel
Occupy Corporatism
October 11, 2012


Obama et Netanyahu décident actuellement comment attaquer au mieux l'installation et les équipements nucléaires de Natanz. Il y a des entretiens indiquant d'employer des drones et des bombardiers jet de sorte que l'attaque prenne seulement un ou deux jour. Il est certain que l'intervention des USA soit nécessaire pour un succès en Iran.

Le régime sioniste a une longue histoire de réclamer faussement que l'Iran a une arme nucléaire. Cependant, c'est un vieux jeu qu'ils jouent et la mémoire du public américain peut être trop courte pour rappeler combien de fois ce mensonge a été commis.

Dans le passé, il y a eu plusieurs réclamations par le premier ministre et la marionnette globaliste israélienne Benjamin Netanyahu et d'autres défenseurs du mensonge que l'Iran était sur le précipice d’avoir une arme nucléaire.

En 1992, Netanyahu prévoit que l'Iran était à « 3 à 5 ans » d’avoir une arme nucléaire.

En 1992, le ministre des affaires étrangères israélien Shimon Peres prévoit une tête nucléaire iranienne d'ici 1999 à la TV française.
En 1995, le New York times rapport que les USA et Israël disent que l’Iran pourrait avoir la bombe d’ici 2000.

En 1998, parlant devant le congrès Donald Rumsfeld proclame que l'Iran pourrait avoir un missile balistique intercontinental qui pourrait frapper les USA d'ici 2003.

La réalité est celle qu’entre 1985 et 2002 des sociétés écran utilisées par Ministère de la Défense israélien on passé en contrebande des déclencheurs nucléaires des USA. Un des employés, Richard Kelly Smith, a rencontré Netanyahu qui a fonctionné pour une des sociétés écran appelé Heli Trading Company et était une partie intégrante de l'anneau de contrebande.

Écrivant dans un magazine de politique étrangère, David Rothkopf, qui est un membre du Conseil des Affaires Étrangères et chercheur de passage à la Fondation Carnegie pour la Paix Internationale, a dit que des plans pour une série d’attaques chirurgicales sur les installations nucléaires de l'Iran avaient été élaborés. Rothkopf préconise comment serait « politiquement acceptable » une attaque sur l’Iran. Il explique que cette stratégie aurait « des résultats transformatifs : évitant l’Irak, la Syrie, et le Liban, réanimant le processus de paix, assurant le Golfe, envoyant un message clair en Russie et en Chine, et assurant l'ascendant américain dans la région pendant la décennie a venir. »

Les opérations secrètes sont en œuvre qui impliqueront des attaques aériennes sur Natanz et d'autres sites « qui pourraient impacter les populations civiles iraniennes. »

Les médias israéliens de propagande rapportent les résultats que l'association internationale de l'énergie atomique a décrié au sujet de la fourniture nucléaire iranienne.

(IAEA) Les agents de la défense israéliens continuent à déclarer que l'Iran enrichit de l'uranium aux fins d'acquérir une arme nucléaire.

Mahmoud Ahmadinejad, le président iranien, a dit qu'il y avait une « possibilité d'une attaque contre l'Iran. »

Des plans définis pour frapper l'Iran ont fuité. Le document indique que le régime sioniste a un plan coordonné pour attaquer les équipements de la centrale d'Iranina aussi bien que l’« Internet, les téléphones, la radio et la télévision, les satellites de télécommunications, et les câbles de fibre optiques menant à et des installations critiques - incluant les bases souterraines de missile à Khorramabad et à Isphahan – qui seront mis hors d'action. »

Les cibles israéliennes en Iran incluent :
• La grille électrique de la nation
• Les accès Internet
• Le réseau de téléphonie portable
• Les communications de secours pour des pompiers et des policiers

En réponse aux préparations du régime sioniste pour la guerre avec l'Iran, la Russie et la Chine combinent des forces pour soutenir l'Iran. Obama et Netanyahu contrecarrent les efforts diplomatiques tandis qu'Ahmadinejad continue à indiquer publiquement qu'il y a une menace toujours présente de frappe militaire.

L'Iran a impliqué la Syrie dans leurs exercices militaires avec la Chine et la Russie pour préparer les 90.000 troupes, 400 avions et 1.000 chars dans des manœuvres communes le long de la côte syrienne. On a également signalé que « des sous-marins et les navires de guerre atomiques russes, des porte-avions et des destroyers de déminage aussi bien que les cuirassés et des sous-marins iraniens arriveront également en Syrie. »

En tant qu'élément du scénario de la 3eme guerre mondiale, les forces de l'OTAN Proclament leur alliance avec la Turquie contre la Syrie dans une menace directe conçue pour inciter une escalade des tensions dans la région.

La Turquie a été impliquée dans la guerre de procuration en Syrie en permettant à la CIA d'utiliser Al-Quaida et des membres à entrainer l'armée syrienne libre sur une base dans leur pays.

Le premier ministre turc Tayyip Erdogan en ayant l'appui international contre la Syrie a été très vocal au sujet de sa croyance que l'OTAN et les forces turques réduiront le Président syrien Bashar Al-Assad a autorisé la Turquie.

Fogh Rasmussen, secrétaire général de l'OTAN, avant un entretien à Bruxelles avec l'OTAN a expliqué que : « Évidemment la Turquie peut se fonder sur la solidarité de l'OTAN. Nous avons tous les plans nécessaires pour protéger et défendre la Turquie s'il y a lieu. »
La base aérienne de Diyarbakir en Turquie a reçu 25 avions de chasse F-18 supplémentaires d'une source militaire confidentielle.

L'exposition continue de la force en Turquie contre la Syrie est pleinement approuvée par l'OTAN. Ceci implique qu'on s'attend à ce que les USA s’y associent après avoir dévasté la région avec leur faction de terroriste, l'armée syrienne libre. Pour appeler en outre l'utilisation des pays contrôlés technocratiquement, les forces spéciales britanniques et françaises collaborent avec la CIA et le MI6 pour aider l'armée syrienne libre à l'intérieur de la Syrie.

Dimitry Rogozin, représentant russe et représentant à l'OTAN, affirme que : L’« OTAN prévoit une campagne militaire contre la Syrie pour aider à renverser le régime du Président Bashar Al-Assad avec comme but à long-terme de préparer une tête de pont pour une attaque sur l'Iran. »

La semaine dernière on a découvert que l'armée syrienne libre était armée par l'Arabie Saoudite. L'attaque à Alep a été financée réellement avec des munitions et des armements de la nation US non-alignée du Moyen-Orient. L'armée syrienne libre nie la connaissance de la façon dont ils sont venus pour obtenir cette cargaison de l’Arabie Saoudite ; cependant il est assez évident que lesextrémistes Salafiste dans leur pays soutiennent la faction terroriste appuyé par les Etats-Unis. Les fonctionnaires saoudiens ont également refusé de commenter pensant que ce refus de parler correspondrait à leur ignorance. Cependant, des munitions saoudiennes ont été utilisées depuis le commencement par les « rebelles » entrainé par la CIA payés par l’aide étrangère » des USA et du gouvernement britannique.

Cet approvisionnement subversif d’armes aux terroristes a eu comme conséquence l'utilisation d'IEDs et de voitures piégées afin de détruire les sièges sociaux de l'intelligence du gouvernement syrien à Damas.

Les complots de terroriste effectués par des hommes entrainé par la CIA au nom du régime sioniste assassinent des nombres incalculables de Syriens. Cette dévastation coïncide avec les préparations pour la frappe militaire contre l'Iran. Finalement, les Sionistes préparent le terrain pour un plan massif de dépopulation avec la manipulation des superpuissances et de leurs alliés.

Source : Occupycorporatism.com

Traduction Folamour, Reproduction libre à condition de citer la source ainsi que celle de la traduction.

Source trouver: Crashdebug

http://spread-the-truth777.blogspot.ca/2012/10/les-usa-et-israel-se-prepare…




Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 17 Oct - 14:52 (2012)    Sujet du message: UN ANTI-CRIME CHIEF SAYS ‘INTEGRATED’ APPROACH NEEDED TO HALT MIGRATING TRANSNATIONAL CRIME Répondre en citant

UN ANTI-CRIME CHIEF SAYS ‘INTEGRATED’ APPROACH NEEDED TO HALT MIGRATING TRANSNATIONAL CRIME



Forensic police officers examine evidence collected at a crime scene. UN Photo/Martine Perret

15 October 2012 – The United Nations’ top anti-crime official today called for integrated international and civil society initiatives to choke off crime syndicates that have shown they can evade justice by quickly shifting to a new location when the law catches up with them at an initial location.

“Our collective goal must be to end the 'era of displacement,’ which sees crime simply move elsewhere when challenged, and to begin a time of interconnected cooperation, coordination and communication against crime,” the Executive Director of the UN Office on Drugs and Crime (UNODC), Yury Fedotov, said in Vienna, at the opening of the sixth session of the conference of parties to the UN Convention against Transnational Organized Crime.

He added, “Where the criminals are smart, we must be smarter, where the criminals are sophisticated, we must be even more sophisticated and where crime transcends borders, so must our cooperation.”

Adopted by the UN General Assembly in 2000, the Convention – supplemented by three protocols – is the main international instrument in the fight against transnational organized crime. The conference provides an opportunity to improve the capacity of States which are party to the Convention to combat transnational organized crime and to promote and review its implementation.

In his remarks, Mr. Fedotov included civil society as having an indispensible role to play in solving the challenges of transnational organized crime, according to an UNODC news release, which cited the agency chief as saying “largely opportunistic” criminal enterprises preyed on countries where the rule of law and institutions were vulnerable to criminals.

“We are able to quantify the cost of transnational organized crime, it is $870 billion, but we cannot calculate the misery and suffering caused to millions of people by these illicit activities,” said Mr. Fedotov.

Among victims of transnational crime, he cited women and children trafficked for sex, communities in developing countries devastated by illegal logging, and family and friends of someone lost to illicit drugs.

The UNODC chief said Member States needed to be “creative and proactive” in the exchange of ideas and information on what is working in the global fight against drugs and crime. This, according to UNODC, would enable them to deliver “timely strategic activities in an integrated manner. “We must take lessons learned and create practical policies,” noted Mr. Fedotov

Others addressing the opening included President Danilo Türk of Slovenia, Mexico’s Interior Minister, Alejandro Poiré; Bolivia’s Justice Minister, Cecilia L. Ayllon Quinteros; and the Director General of the Austrian Ministry of Justice, Christian Pilnacek.

A range of representatives from national governments and civil society are among some 800 participants attending the Conference, which ends on 19 October.

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=43292&Cr=drugs+and+crime&Cr1


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 17 Oct - 15:35 (2012)    Sujet du message: DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1 Répondre en citant



NYPD OFFICER BRUTALLY ASSAULTS MAN IN SYNAGOGUE

On Monday evening, October 8, 2012, police were called about a man who was sleeping in the lounge of the Aliyah Center on East New York Ave. The caller may have mistakenly believed that the homeless man, Ehud H. Halevi, was loitering on the center’s property without permission.

NYPD officers from the 71st Precinct in Crown Heights, Brooklyn, NY entered the private premises after receiving a call that an individual was sleeping there.

VIDEO : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=v7bxmXMTkwo#!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:21 (2016)    Sujet du message: DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 39, 10, 11119, 120, 121  >
Page 10 sur 121

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com