LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1
Aller à la page: <  1, 2, 390, 91, 92119, 120, 121  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Dim 1 Nov - 03:31 (2015)    Sujet du message: PETER SUTHERLAND, REPRESENTANT DE L'ONU POUR LES MIGRATIONS, VEUT QUE LES NATIONS ABANDONNENT TOUTE SOUVERAINETE Répondre en citant


Pied de la statue de Nebucadnetsar représentant le dernier Empire, l'Empire romain qui dominera à la fin des temps, et ce jusqu'au retour du Messie d'Israël. La nationalité de toutes les nations doivent être dissoutes afin de finaliser le travail commencé dans le passé : la Tour de Babel, sous un monde uni. Les Nations Unies seront le porte-flambeau de Rome pour cette nouvelle dispensation satanique communiste.

PETER SUTHERLAND, REPRESENTANT DE L'ONU POUR LES MIGRATIONS, VEUT QUE LES NATIONS ABANDONNENT TOUTE SOUVERAINETE


jeudi 29 octobre 2015



C’est en tant que représentant du Secrétaire général de l’ONU pour les questions internationales d’immigration, que Peter Sutherland vient d’affirmer qu’il espère que le tsunami migratoire que connaissent actuellement l’Europe et les Etats-Unis servira à prouver que la souveraineté des nations est « une illusion », un « vieux préjugé » qui doit être abandonné. Le propos de ce haut représentant de l’ONU dit clairement pourquoi l’immigration est une chance aux yeux des mondialistes : elle facilite et accélère la destruction des nations et des peuples.

Peter Sutherland a insisté pour dire que les Etats-Unis et l’Europe « n’avaient pas seulement un devoir moral mais également une obligation légale de protéger les réfugiés ». Il a clairement signifié que les pays occidentaux doivent continuer d’accueillir les migrants, sans quota précis, les réfugiés migrants arrivant pour la plupart depuis les pays musulmans du Proche-Orient ou d’Afrique : potentiellement par millions. Face à eux, les nations n’auraient donc aucun droit souverain leur permettant de limiter le flux.
 

Sutherland voit toute souveraineté nationale comme une « illusion » que les gouvernants doivent abandonner


C’est dans un entretien accordé au News Centre de l’ONU que Sutherland a répondu à la question « quel est votre message pour les gouvernements ? ». Ce financier, ancien membre du comité directeur du groupe Bilderberg, a répondu clairement : « Je demanderai aux gouvernements de coopérer, de reconnaître que la souveraineté est une illusion – que la souveraineté est une illusion absolue qui doit être abandonnée. Le temps où les pays se cachaient derrière des frontières et des clôtures est révolu. Nous devons travailler ensemble et coopérer ensemble pour faire advenir un monde meilleur. Et cela implique que nous mettions en cause certains vieux préjugés, que nous mettions en cause des souvenirs historiques et des images de notre propre pays, et que nous reconnaissions que nous faisons partie de l’humanité. »
 

Pour Peter Sutherland, les migrations permettront de mettre fin aux « préjugés » souverainistes

Les migrations sont inévitables en raison de la situation dans les pays d’origine, venait d’expliquer Peter Sutherland : « Nous aurions dû savoir, et nous devons savoir, qu’aujourd’hui comme par le passé, là où se déroulent de terribles conflits il en résulte d’immenses flux migratoires. » Nous le savions en effet, mais les gouvernements occidentaux ont tout fait pour lancer ces guerres en Irak, en Libye ou plus récemment encore en Syrie, avant de les alimenter financièrement, militairement et sur le plan logistique.

Les mêmes mondialistes responsables de la destruction des pays d’origine des millions d’immigrés qui se pressent aux portes de l’Europe ont désormais « la » solution au problème qu’ils ont créé : l’abandon des nations au profit d’une mondialisation de la gouvernance.
 
Le représentant de l’ONU pour les migrations a dirigé Goldman Sachs pendant vingt ans et fait partie de la Trilatérale, de Bilderberg et de l’OMC


Peter Sutherland n’est pas une voix de plus à l’ONU : il est l’une des voix les plus écoutées de l’ONU, en raison de son parcours mondialiste exemplaire. Il a été commissaire de l’UE, responsable de la politique de la concurrence, mais également directeur général du GATT et de l’OMC dont il est co-fondateur. Des postes qu’il n’a pas obtenus par hasard.

Jusqu’en juin dernier, Sutherland était le président de Goldman Sachs International. Il est également membre du comité directeur du groupe mondialiste Bilderberg et participe au Forum économique mondial. Il est également consulteur de l’Administration du patrimoine du Saint-Siège.

Mais il fut aussi président de British Petroleum, comme de la section Europe de la Commission Trilatérale et reste aujourd’hui président honoraire du Transatlantic Policy Network, l’une des principales organisations qui promeuvent le Traité transatlantique (TTIP).

On ne s’étonnera donc pas de le voir exprimer aussi clairement ses propositions face aux flux migratoires qu’il a qualifiés, fin juin, de « bénéfiques » pour l’Europe sur le plan économique.
 
Béatrice Romée


http://spread-the-truth777.blogspot.fr/2015/10/peter-sutherland-representant-de-lonu.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/vRGh+%28SPREAD+THE+TRUTH%29





Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 1 Nov - 03:31 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 02:56 (2015)    Sujet du message: EVIDENCE THAT ISIS FAKED RUSSIAN PLANE VIDEO SHOOT DOWN OF METROJET FLIGHT 7K9268 / RUSSIAN FLIGHT 9268 TRAGEDY...I GOT IT WRONG :) / CRASH EN EGYPTE : L’ETAT ISLAMIQUE EN EGYPTE AFFIRME AVOIR ABATTU L'AVION RUSSE. ISRAËL PARTICIPE AUX RECHERCHES Répondre en citant




WAR OR HOAX/FALSE FLAG TO BE ABLE TO PROVOKE RUSSIA IN A CONFLICT?

EVIDENCE THAT ISIS FAKED RUSSIAN PLANE VIDEO SHOOT DOWN OF METROJET FLIGHT 7K9268



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=sGZFDSQ9FCY


RUSSIAN FLIGHT 9268 TRAGEDY...I GOT IT WRONG Smile



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Tj3DISEWt0g

CRASH EN EGYPTE : L’ETAT ISLAMIQUE EN EGYPTE AFFIRME AVOIR ABATTU L'AVION RUSSE. ISRAËL PARTICIPE AUX RECHERCHES

Le vidéo, en anglais, nous montre l'avion abattu en plein ciel par les islamistes.

oct 31, 2015



http://www.europe-israel.org/2015/10/crash-en-egypte-letat-islamique-en-egypte-affirme-avoir-abattu-lavion-russe-israel-participe-aux-recherches/


Dernière édition par maria le Mar 3 Nov - 03:06 (2015); édité 4 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 04:20 (2015)    Sujet du message: DES MILLIERS DE MIGRANTS MUSULMANS SUR LE SOL EUROPEEN «DISPARAISSENT MYSTERIEUSEMENT». Répondre en citant

IMMIGRATION

DES MILLIERS DE MIGRANTS MUSULMANS SUR LE SOL EUROPEEN «DISPARAISSENT MYSTERIEUSEMENT».

Avec toutes les technologies existantes et l'identification ID que ces réfugiés reçoivent lorsqu'ils arrivent dans les pays, il est IMPOSSIBLE que tous ces gens ait pu disparaître .... sans laisser de trace. Il faut un réseau très bien organisé pour pouvoir faire cela. Quant à : "réfugiés peuvent se faire enregistrer plusieurs fois étant donné que l’inscription se fait sur la base des informations fournies par le requérant, qui la plupart du temps est arrivé sans papiers", j'ai de la misère à croire cela, car via l'ID, ils ont le scan de votre visage, de vos empreintes digitales, etc. Egalement, j'ai de la misère avec ceci : "C’est un problème grave pour les autorités que plusieurs milliers de personne circulent sans surveillance sur le territoire fédéral", car tous les pays ont maintenant des milliers de caméras de surveillance qui peuvent identifier chaque individu.

Un autre des buts très importants dans toute cette mise en scène orchestrée est la fin de la souveraineté des nations. Ceci est très important vu que le Nouvel Ordre Mondial a maintenant le vent dans les voîles et prend maintenant le contrôle total sur toutes les nations. Tout cela est en rapport direct avec la visite du Pape François aux Etats-Unis, en septembre dernier. Ce plan, qui a scrupuleusement été gardé secret jusqu'à ce jour, devient maintenant une réalité pour chacun de nous mais depuis plusieurs années. Les élites et la caste sataniste ont travaillé à mettre en place toute l'infrastructure pour ce chaos social. Voyez les 2 vidéos sur le sujet que j'ai mis, il y a quelques jours sur le sujet. La fin de la souveraineté des nations n'a plus sa raison d'être sous ce gouvernement mondial. Et nous voyons que le patriotisme est devenu une chose à détruire. Nous voyons depuis quelques années les attaques contre les citoyens qui affichent le drapeau américain. Dans les activités sportives, il devient de plus en plus défendu d'afficher son patriotisme et de prendre position pour un pays ou un autre. De même la prière est de plus en plus interdite dans différentes activités. Cela n'est pas surprenant puisque ce Nouvel Ordre Mondial est complètement satanique et communiste.

Le problème, pour nous, petites gens, est de savoir où ils sont, mais soyez certain que le gouvernement, lui le sait. On voit très bien la situation qui se met en place et les auteurs principaux de toute cette immigration. Nos gouvernements nous ont tous trahi et se préparent maintenant à nous détruire, pendant qu'eux iront se cacher jusqu'à ce que le bain de sang soit complété. Mais grâce à Dieu, car Dieu les attend dans le détour, et ils ne pourront échapper à sa fureur.

Tout est mis en place : faire rentrer par centaine et par milliers dans chacune des villes et des communes (et retrait des maires remplacés par des préfets en France pour ceux qui refusent d'accueillir ces migrants/jihadistes, les lois islamophobiques empêchant toutes contestations, les lois protégeant ces criminels déguisés en réfugiés (lois assouplis en France par Mme Taubira pour les jeunes), le désarmement des populations (partout dans le monde), la hausse de taxe pour aider à l'établissement de ces migrants, la délocalisation de locataires pour faire place à ces nouveaux arrivants, perte d'emploi pour des travailleurs (hôtel 4 étoile en Allemagne), policiers/militaires forcés de protéger les migrants au détriment du peuple qui leur demande d'ouvrir les yeux et de les aider, etc. Quoi dire de plus, si vous n'avez pas encore compris ce qui se met en place. En détruisant chacun de nos pays, le but viser est de détruire la nationalité de chaque nation pour le bien d'un Nouvel Ordre Mondial sous le contrôle du Vatican et des Nations-Unies et d'y instaurer un règne de terreur, d'esclavage global. Les musulmans sont un grave problème certes, mais ne sont que les bras d'une immense pieuvre. Tant que la tête n'est pas détruire, elle continuera à faire de grands ravages. Et c'est bien là le problème que très peu de gens comprennent.

La machine est si grosse et leur programme est si avancé que nul ne peut plus les arrêter, sauf une seule personne : Jésus-Christ contre qui tous ses petits dieux de ce monde sont en guerre. Voilà pourquoi il faut vous positionner pour le salut de votre âme et pour ce nouveau monde à venir lorsque Jésus-Christ reviendra. Un nouveau monde prendra vie, Ses lois seront rétablies et Il ne permettra plus que son autorité soit contestée. Il jugera avec une verge de fer afin que tous puissent vivre en Paix sous Sa justice. La verge de fer que nos tyrants utilisent est complètement basée sur le mensonge, sur la fraude, sur le déshonneur, la malhonnêteté et sur le culte de la mort. Le but : détruire complètement les lois que Dieu nous a donné à tous pour notre bien-être spirituel et physique.

Luttez le bon combat de la foi. Ce combat est spirituel et physique. Soyez donc sûr d'être sous la protection du Dieu vivant et préparez vos familles pour ce qui vient.  

nov 01, 2015

 


Personne ne sait où ces gens sont partis, qui ils sont ni qui sont leurs alliés. Tout le monde s’en fiche. Ou plutôt, les seules personnes que cette question intéresse sont des «islamophobes» racistes et sectaires.
 

Robert Spencer   – Jihad Watch

**** “Des milliers de ‘migrants’ musulmans ‘disparaissent mystérieusement’” par Pamela Geller, 29 octobre 2015:

 
En début de semaine, j’ai relaté que dans les camps de réfugiés on constatait de plus en plus la disparition de musulmans – qui quittaient leurs abris. Personne ne connaît leur destination.

Cette situation devient épidémique et s’étend à d’autres camps. 7000 migrants ont abandonné leurs abris au Brandebourg. Où vont-ils? Qui abrite ces clandestins dont beaucoup ont des liens avec ISIS?

Je vois l’avenir, mon frère, c’est le meurtre.

Reportage de Die Welt  [reporting this.]

Des milliers de réfugiés quittent volontairement leur logement.

“Tout simplement, ils ne sont plus là” – chaque jour de nombreux réfugiés disparaissent de leur première résidence d’accueil sans prévenir. C’est un problème grave pour les autorités.

Quittant les locaux de leur résidence initiale, les réfugiés sont de plus en plus nombreux à partir de leur propre initiative pour retrouver des parents en Allemagne ou ailleurs à l’étranger. Plusieurs centaines de personnes disparaissent chaque semaine depuis le début du mois de septembre sans signaler leur départ, a indiqué Ingo Decker, le porte-parole du ministre de l’intérieur de Potsdam, en réponse à une enquête. “Finalement, ces réfugiés ne sont plus là, tout simplement” a dit le porte-parole précisant que parfois il leur arrivait de revenir ou d’être arrêtés par la police.

Au moins 7000 personnes sont parties sans notification.

Pour la seule journée de mercredi, plus de 600 personnes ont quitté les logements qui leur avaient été attribués au premier jour de leur arrivée, raconte Susan Fischer, la porte-parole déléguée. Selon les chiffres officiels du gouvernement plus de 17000 nouveaux venus sont arrivés dans le pays depuis le début du mois de septembre. Environ 7800 ont été relogés dans des villes et des communes, environ 2700 personnes sont toujours dans des bâtiments d’accueil initiaux. Cela signifie que 7000 personnes sont parties de leur propre initiative.

C’est un problème grave pour les autorités que plusieurs milliers de personne circulent sans surveillance sur le territoire fédéral dit Decker. Ainsi selon lui, les réfugiés peuvent se faire enregistrer plusieurs fois étant donné que l’inscription se fait sur la base des informations fournies par le requérant, qui la plupart du temps est arrivé sans papiers.

“Le même individu inscrit comme Muhammad Ali ici à Eisenhüttenstadt peut devenir Ali Mohammed un peu plus tard à Hamburg”, dit Decker comme exemple.
Les états doivent se contenter de cette situation pour le moment, parce qu’établir un fichier en bonne et due forme aux frontières n’est pas pour demain.


http://www.europe-israel.org/2015/11/des-milliers-de-migrants-musulmans-sur-le-sol-europeen-disparaissent-mysterieusement/


Dernière édition par maria le Mer 4 Nov - 04:06 (2015); édité 4 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 04:43 (2015)    Sujet du message: FRANCE : BANLIEUES AVEC « B » COMME BOMBES Répondre en citant

IMMIGRATION

FRANCE : BANLIEUES AVEC « B » COMME BOMBES


oct 27, 2015



En quarante ans, l’équivalent de 100 milliards d’euros ont été consacrés aux banlieues, en clair, 100 milliards d’euros pour tenter, sans succès, d’acheter la paix sociale dans les zones de non-droit musulmanes. Aujourd’hui, en 2015, les zones de non-droit musulmanes sont devenues des foyers de djihadisme, autrement dit, des foyers de terrorisme islamique, de chaos et de guerre civile. 100 milliards d’euros et quarante ans de stupidité pour faire de la France un Califat en devenir. Quarante ans de trahisons et d’impostures. Plus de 2’000 milliards d’euros de dettes, l’équivalent de 13’000 francs français. Quarante ans pour devenir un pays qui, selon les chiffres non-officiels mais bien réels, accueille 12 millions de musulmans.

A ce propos, Ivan Rioufol écrit (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : Les banlieues ? Une bombe à retardement. Les faussaires ont beau assurer, François Hollande en tête, qu’il n’y a pas de « quartiers perdus de la république », que la jeunesse y est en voie de dé-islamisation et que l’immigration y demeure une chance pour la France, toutes les réalités démontrent le contraire.

Dix ans après les émeutes de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), la situation s’est partout aggravée, en dépit des milliards d’euros déversés sur les quartiers « sensibles ». Depuis 1977, date du premier « plan banlieue », près de 100 milliards d’euros ont été consacrés à la politique de la Ville.

Or cette manière d’acheter au prix fort la paix sociale des cités musulmanes – fuies par les anciennes populations autochtones – n’a visiblement fait qu’aggraver les ressentiments culturels et religieux d’une population ignorée par la république. Il n’est pas dit, non plus, que le contribuable accepte encore longtemps de financer solidairement une politique dont il devient la cible.

L’état d’insurrection permanente des banlieues est la démonstration par la preuve de l’échec du multiculturalisme qui y est testé en douce depuis quarante ans. On cherchera en vain dans ces quartiers d’immigration le « grand enrichissement » que croit y voir Fleur Pellerin, ministre de la culture, soucieuse de démentir la substitution de population – le Grand Remplacement en somme – qui s’y est bel et bien produit.

La République risque de faire payer cher à ces citoyens la haine anti-française et anti-occidentale qui se perçoit désormais dans les plis de ces contre-sociétés rebelles et salafisées. Ce n’est évidemment pas en imposant le vivre-ensemble dans l’attribution des logements, comme l’a annoncé ce lundi Manuel Valls lors d’une visite aux Mureaux (Yvelines), que se résorbera la fracture identitaire, porteuse de possibles guerres civiles. Le chercheur britannique Andrew Hussey ne les exclut pas quand il écrit (1), parlant des banlieues françaises : « La colère est omniprésente et nombre de jeunes gens sont désireux de devenir des soldats de Dieu ».

Le député (PS) de l’Essonne, Malek Boutih, suggère sensiblement le même constat quand, dans un rapport récent, il décrit « l’attractivité du djihadisme » sur la jeunesse et quand il redoute « un phénomène de masse ». L’urgence est donc de stopper cette immigration qui ne s’intègre plus, et de tout mettre en œuvre pour faire accéder ces populations nouvelles aux valeurs de la France, conclut Ivan Rioufol (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page).

(1) Insurrections en France, Editions L’Artilleur

Michel Garroté

http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2015/10/les-banlieues-une-bombe.html

http://www.europe-israel.org/2015/10/banlieues-avec-b-comme-bombes/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 04:47 (2015)    Sujet du message: FRANCE : INTIFADA A MARSEILLE : UN INDIVIDU ATTAQUE AU COUTEAU LA BAC, UN POLICIER DEGAINE ET TIRE Répondre en citant



FRANCE : INTIFADA A MARSEILLE : UN INDIVIDU ATTAQUE AU COUTEAU LA BAC, UN POLICIER DEGAINE ET TIRE

oct 28, 2015



Assistons-nous à une nouvelle Intifada qui débute en France et non en Israël comme aimerait le voir les médias français ? En moins d’une semaine c’est la 4ème attaque au couteau contre des policiers. Et comme en Israël, les policiers français se défendent et abattent les assaillants djihadistes…

Sauf qu’en France on les désigne sous l’appellation de « déséquilibrés » alors que ceux qui frappent en Israël sont appelés « jeunes militants palestiniens » par les mêmes médias…

On a évité le pire », soufflait un commissaire alors que les marins-pompiers assuraient que le pronostic vital de l’agresseur, devenu victime, d’une quarantaine d’années, n’était pas engagé.

Dans ces mots, il y avait bien sûr aussi le soulagement qu’aucun des quatre policiers de la Bac engagés sur ce qui aurait dû être une banale interpellation n’a été blessé par le couteau « d’une taille tout à faire honorable » que tenait le voleur.

Cet homme avait été repéré en train de « roulotter » des voitures dans la rue Guibal (3e). La patrouille avait rapidement déboulé vers 12 h 15 mais avait pris le temps de l’observer quelques minutes, histoire de pouvoir par la suite constituer l’infraction. À leur vue, le roulottier prenait ses jambes à son cou, alors que les quatre fonctionnaires enclenchaient un sprint pour lui mettre la main dessus.

Source

http://www.europe-israel.org/2015/10/intifada-a-marseille-un-individu-attaque-au-couteau-la-bac-un-policier-degaine-et-tire/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 18:51 (2015)    Sujet du message: LA RUSSIE SE PREPARE A UNE GUERRE NUCLEAIRE Répondre en citant




l

RUMEUR DE GUERRE NUCLEAIRE


LA RUSSIE SE PREPARE A UNE GUERRE NUCLEAIRE

Publié le
01/11/2015 par Иван Михайлович Фраков



A l’issue de la dernière réunion du Conseil de Sécurité de la Fédération de Russie le chef du Conseil a déclaré que Vladimir Poutine a ordonné de préparer le pays à affronter une guerre nucléaire, en connexion avec la menace de la « Première Frappe » des USA, qui apparait clairement dans leur doctrine militaire.


«Нужно проанализировать, насколько они отвечают реалиям сегодняшнего дня и при необходимости провести соответствующие коррективы. Уже в ближайшее время следует провести инвентаризацию индивидуальных средств защиты граждан, определить, какие из них морально и технически устарели, и выработать меры по восполнению запасов таких средств за счет современных образцов, но только на отечественной базе»

Vladimir Poutine a ordonné un inventaire, une remise en état si besoin est, et un ré-approvisionnement des matériels de protection individuelles des citoyens contre les menaces NBC.

La remise en état et l’approvisionnement des abris dans les grandes métropoles de Russie est également en cours depuis plusieurs mois. Des centres de commandement décentralisés sont par ailleurs installés en divers endroits « anonymes », en général enfouis profondement.

Par ailleurs des essais de materiel ont été ou seront prochainement effectués:

Tirs de missiles intercontinentaux balistiques Topol depuis le cosmodrome de « Plesetsk »

Tirs de missile depuis le sous-marin Briansk (Flotte du Nord) et Podolsk (Flotte du Pacifique), dans les mèrs de Barent et Okhotsk.

Tirs de missiles depuis les navires de la Flotte de la Caspienne

Lancement de missiles de croisière depuis les Tupolev TU-160 sur des cibles au sol au Kamchatcka et dans la République des Komis.

Multiples opérations avec les missiles Iskander

La Russie se tient donc prète à une guerre nucléaire suite à une eventuelle « Première Frappe » des USA.

https://jeanfouche.wordpress.com/2015/11/01/la-russie-se-prepare-a-une-guer…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Nov - 03:12 (2015)    Sujet du message: SOROS ADMITS INVOLVEMENT IN MIGRANT CRISIS : 'NATIONAL BORDERS ARE THE OBSTACLE' Répondre en citant

IMMIGRATION

SOROS ADMITS INVOLVEMENT IN MIGRANT CRISIS : 'NATIONAL BORDERS ARE THE OBSTACLE'


Getty

by Nick Hallett2 Nov 2015http://www.breitbart.com/london/2015/11/02/soros-admits-involvement-in-migr…

Billionaire investor George Soros has confirmed he wants to bring down Europe’s borders, following the accusation made last week by Hungarian Prime Minister Viktor Orban.
 
Last week, Mr Orban accused Mr Soros – who was born in Hungary – of deliberately encouraging the migrant crisis.

“This invasion is driven, on the one hand, by people smugglers, and on the other by those (human rights) activists who support everything that weakens the nation-state,” Mr Orban said.

“This Western mindset and this activist network is perhaps best represented by George Soros.”

Mr Soros has now issued an email statement to Bloomberg Business, claiming his foundations help “uphold European values”, while Mr Oban’s actions in strengthening the Hungarian border and stopping a huge migrant influx “undermine those values.”

“His plan treats the protection of national borders as the objective and the refugees as an obstacle,” Mr Soros added. “Our plan treats the protection of refugees as the objective and national borders as the obstacle.”



Last month, Mr Orban accused pro-immigration non-governmental organisations (NGOs) of “drawing a living from the immigration crisis,” singling out those funded by Mr Soros.

George Soros is a firm backer of transnational bodies such as the European Union, and his Open Society Foundation (OSF) provides assistance for pro-migration activists. He is well-known for his support for “progressive” causes such as the Centre for American Progress, Hillary Clinton and Barack Obama.

The OSF website explains: “We believe that migration and asylum policy should be grounded in economic and demographic realities, not driven by temporary political considerations or popular misconceptions.

“In Europe, many of our civil society partners are raising their voices demanding a common European approach in line with international human rights commitments.”
Mr Orban said in an interview last month that immigration and multiculturalism are endangering Europe’s “Christian roots” and creating “parallel societies”.
Europeans, he said, should “stick to our Christian values” and “Europe can be saved,” but only if they “take seriously the traditions, the Christian roots and all the values that are the basis of the civilisation of Europe.”

Follow Nick Hallett on Twitter: Follow @NickJHallett or e-mail to: nhallett@breitbart.com

http://www.breitbart.com/london/2015/11/02/soros-admits-involvement-in-migrant-crisis-national-borders-are-the-obstacle/?utm_source=facebook&utm_medium=social


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Nov - 03:33 (2015)    Sujet du message: BALTIMORE MAYOR : BRING ON THE REFUGEES TO SAVE DYING CITY! Répondre en citant

IMMIGRATION

BALTIMORE MAYOR : BRING ON THE REFUGEES TO SAVE DYING CITY!

 
Posted by Ann Corcoran on November 1, 2015

One of the great myths of our times—large numbers of immigrants will resuscitate dying cities.

We’ve written several times previously about Baltimore Mayor Stephanie Rawlings-Blake hoping to boost the population (and the economy!) of Baltimore city by bringing in thousands of impoverished third worlders.

Didn’t we see in the recent riots that African American gangs in the city don’t appreciate diversity in the same way as the mayor, go here to see what I mean.


Mayor Rawlings-Blake working with Muslim Brotherhood affiliated charity Islamic Relief USA to bring in more refugees from Africa and the Middle East. http://irusa.org/press-releases/rebuilding-a-city-rebuilding-lives-baltimor…


In keeping with my new vow to keep it short.  Here is the gist of the latest repeat of the same old news, this time from The Economist (hat tip: Cathy). Please read the whole propaganda piece yourself.  (See what I mean below***)

IN COMMON with colleagues across the rich world, the mayor of Baltimore, Stephanie Rawlings-Blake, worries about refugees sent to her city by federal officials—a quota that this year, for the first time, may include hundreds of Syrians. Less typically, a big anxiety for Ms Rawlings-Blake is that too few refugees will settle in her home town.

Baltimore, a once-thriving port and factory town, has lost a third of its population since 1950, dropping to about 622,000 souls.

Like other north-eastern cities, it has grappled with economic decline, shrinking tax rolls and the toxic legacy of race laws which corralled black residents in districts blighted by bad schools and crime. Urban-renewal projects have brought tourists and professionals back to some districts after decades of white flight. But one of Ms Rawlings-Blake’s favourite projects—to attract 10,000 new families to Baltimore—remains a far-off dream.

For more than a decade, Maryland’s largest city has been used as an entry point for refugees, with federal agencies led by the State Department sending 700-800 there each recent year from such troubled places as Nepal, Iraq and Eritrea. About two-thirds moved on after a few years….  [Surprise! Not!—ed]

There is more here.

Go here for our previous posts on Baltimore.

***And see here, the British publication The Economist is all for “free immigration!”  Here is what the oh-so-intelligent beings at The Economist believe in:

It takes an editorial stance ofclassical and economic liberalism which is supportive of free trade, globalisation, free immigration and cultural liberalism (such as supporting legal recognition for same-sex marriage).

https://refugeeresettlementwatch.wordpress.com/2015/11/01/baltimore-mayor-bring-on-the-refugees-to-save-dying-city/

ISLAMIC RELIEF USA - THE FUTURE

PHOTOS: NYC MUSLIM DAY PARADE 2015 PRO-TERROR








Article : http://pamelageller.com/2014/09/photos-nyc-muslim-day-parade-2014-pro-terro…



Dernière édition par maria le Mar 3 Nov - 05:06 (2015); édité 2 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Nov - 03:56 (2015)    Sujet du message: VISITE DU CARDINAL TAGLE EN GRECE AU NOM DE CARITAS POUR VOIR LA CRISE DES REFUGIES Répondre en citant

IMMIGRATION

VISITE DU CARDINAL TAGLE EN GRECE AU NOM DE CARITAS POUR VOIR LA CRISE DES REFUGIES

Par Caritas Internationalis|16 October 2015|Conflits et catastrophes, Europe, Greece, Migration, Réfugiés, Urgences


Cette page est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Cette année, plus de 450 000 personnes sont passées par la Grèce en quête d’une nouvelle vie dans l’Union européenne. Par Matthieu Alexandre/Caritas

Le 19 octobre, le Cardinal Luis Antonio Tagle de Manille se rendra à Idomeni, près de la frontière avec l’ancienne république yougoslave de Macédoine (ARYM), pour voir comment Caritas aide les migrants.

Les volontaires de Caritas Grèce (connue dans le pays sous le nom de Caritas Hellas) à Idomeni distribuent de la nourriture, de l’eau et des produits d’hygiène aux femmes et aux enfants sur le point de passage.

Cette année, plus de 450 000 personnes sont passées par la Grèce en quête d’une nouvelle vie dans l’Union européenne.

Le Cardinal Tagle est le Président de Caritas Internationalis, qui coordonne les opérations de secours dans la confédération d’agences d’aide catholiques.
Caritas donne des vêtements chauds, de la nourriture, des soins médicaux, des couchages, de l’eau, des systèmes sanitaires et d’autres services et intervient en Grèce, en ARY de Macédoine, en Serbie, en Croatie, en Hongrie et ailleurs en Europe. Jusqu’à maintenant, Caritas a déjà aidé plus d’un demi-million de personnes à elle seule sur la route migratoire des réfugiés.

En 2015, plus de 70% des demandeurs d’asile et des migrants sont arrivés en Europe pour fuir leurs pays en conflit, notamment la Syrie, l’Afghanistan et l’Irak. Parmi eux se trouvent des familles avec des femmes et des enfants. Ils ont entrepris un voyage difficile et dangereux par voie terrestre et maritime.

De nombreux pays européens par lesquels ils passent ne sont pas en mesure d’aider un tel nombre de personnes, notamment en termes de logements. Caritas craint que la situation des migrants ne se détériore avec l’arrivée de l’hiver.

Contact: Patrick Nicholson +39 334 359 0700 nicholson@caritas.va

http://www.caritas.org/fr/2015/10/visite-du-cardinal-tagle-en-grece-au-nom-…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Nov - 04:03 (2015)    Sujet du message: CARITAS LAUNCHES APPEAL TO HELP REFUGEES IN MACEDONIA Répondre en citant

IMMIGRATION

CARITAS LAUNCHES APPEAL TO HELP REFUGEES IN MACEDONIA

Catholic organization. You can see who control these refugees camps for migrants.

By Caritas Internationalis|28 October 2015|Conflicts and Disasters, Emergencies, Europe, Macedonia, Migration, Refugees


Caritas Internationalis is launching an emergency appeal to provide hot meals, better hygiene and winter clothes and shoes to refugees and migrants crossing Macedonia.

The appeal for €500,000 will provide aid to the most vulnerable over a 6 month period. It’s part of Caritas emergency operations across Europe.



Caritas will be working in Gevgelija on the Greece border to ensure that 500 cold and tired people will have hot soup, bread and hot tea each day. Credit: Antonio Fantasia/Caritas

Kostadin Hristov, Caritas Macedonia Emergency Coordinator, said, “The challenges are the numbers of people and the worsening weather. Many of these people have been through war. They deserve to be treated like our brothers and sisters. Our priority is to give them a warm meal and clothes to help protect against the winter.”

In October, more than 5,000 people per day crossed the country. They’re part of a mass exodus that’s seen over 700,000 people cross the Mediterranean in 2015 in Europe’s largest refugee crisis since the second world war.

They travel by makeshift boat, bus, train and foot through Greece, Macedonia, Serbia, Hungary, Croatia and Slovenia on their way to other European destinations. As the weather worsens, many are facing cold temperatures in open spaces.

They’re travelling with almost nothing, mostly staying from a few hours to a day in each stop.

At least 85 percent are from the top ten refugee producing countries, such as Syria, Afghanistan and Iraq. Most are men, but around 40 percent are women and children.


Caritas has already been providing water, food, hygiene kits and diapers to 500 people a day in Macedonia on the border with Serbia. Credit: Caritas

Caritas Macedonia will work in reception centres on the southern border with Greece, on the northern border with Serbia and in the capital Skopje. They will focus on helping women and children as they make the hazardous journey.

A field kitchen in the Vinojug reception centre in Gevgelija on the Greece border will ensure that 500 cold and tired people will have hot soup, bread and hot tea each day. In Tabanovce on the border with Serbia, the migrants and refugees will receive food packs as they spend less more time there.

Volunteers will also provide hygiene items for women and children, and winter jackets, boots and hats. In order to help prevent human trafficking abuse and exploitation, Caritas will share useful information.

The appeal also includes some support for disadvantaged Macedonian families.

http://www.caritas.org/2015/10/caritas-launches-appeal-to-help-refugees-in-…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Nov - 04:06 (2015)    Sujet du message: MEDICAL TEAMS HELP REFUGEES IN SLOVENIA Répondre en citant

IMMIGRATION

MEDICAL TEAMS HELP REFUGEES IN SLOVENIA


By Caritas Internationalis|28 October 2015|Conflicts and Disasters, Emergencies, Europe, Hungary, Migration, Refugees, Slovenia


Caritas Hungary doctors has come to provide healthcare to refugees and migrants in Slovenia. Credit: Jana Lampe/Caritas

Slovenia is the latest country to be overwhelmed by the exodus of tens of thousands of refugees and migrants crossing south east Europe. 90.000 refugees and migrants have entered Slovenia in the last ten days.

Caritas has been working in Slovenia with the Red Cross, civil protection groups and the government to provide food and healthcare in each of the transit camps to families of Syrians, Afghans and others.

After Hungary closed its borders, the refugees are now travelling through Slovenia onwards to Austria. They’ve been on arduous and perilous journeys through Turkey, Greece, Macedonia, Serbia and Croatia.
Citation:

“I can’t imagine what hardships they’ve been through – the flight from war and now this. It was heartbreaking, to see people who have travelled so far have to queue up in the mud for food.”



Jana Lampe of Caritas Slovenia was handing out food yesterday in the newly opened registration centre in Dobova, on the border with Croatia.

“The camp has the capacity for 2100 people. There were 4198 refugees and migrants yesterday, so it’s really crazy. 20,000 people arrived over the weekend. Things have become more organised since then, but some people are still sleeping outside.

“There are lots of families, lots of pregnant women, lots of children. The refugees are much poorer in this latest wave. I saw lots of tired and really hungry people. Many are ill. I saw many panic attacks.

“Fortunately, a team of Caritas Hungary doctors has come to provide healthcare. Slovenia would be really in trouble without them. They’re working out of three tents, providing basic care. They will stay at least two weeks more.

“There were crowds in the camp yesterday. Many people just wanted food and water. They were just saying help me. We gave them what they needed. They also receive clothes. We try to help everyone. There is a lack of shoes though. The Syrian families especially are so grateful.

“I saw two women queuing for food. They had tears in their eyes. I can’t imagine what hardships they’ve been through – the flight from war and now this. It was heartbreaking, to see people who have travelled so far have to queue up in the mud for food.

“I can’t believe this is happening in my country. I’m very moved by the plight of these refugees and migrants. They’re human beings who need our help. You see their pain, you see that they just need our assistance.

“I don’t know how long we can cope. We’re a small country of two million people. We have our own economic crisis. It depends on what happens in other countries and if the numbers keep rising.”



http://www.caritas.org/2015/10/medical-teams-help-refugees-in-slovenia/



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Nov - 15:03 (2015)    Sujet du message: LA REPUBLIQUE DE SASSOU EST UN EMPIRE DE SATAN Répondre en citant





LA REPUBLIQUE DE SASSOU EST UN EMPIRE DE SATAN

Auteur: André IBARA
 
   


   

Les évènements tragiques qui ont entouré, en amont, pendant, en aval, le référendum illégal du 25 octobre 2015, ont confirmé à l’endroit du Peuple Congolais que la république de Sassou qui subsiste depuis plus de trois décennies, est un véritable « empire de Satan ». Il s’agit d’un « Etat criminel » qui puise sa substance dans le crime, le sang innocent, le vice, la fraude, le détournement et l’apartheid ethnique.

Denis Sassou, mu par des instincts sombres de conservation du pouvoir pour ses intérêts personnels et ceux de sa famille, quelque soit le prix; a décidé une nouvelle fois de violer sataniquement la LOI du Congo qui encadre en son article 185 les modalités de révision de nos Institutions.


Denis Sassou

Sachant que l’article 185 de notre Constitution interdit strictement de toucher au « nombre de mandats présidentiels », Denis Sassou a décidé de lancer un « assaut » contre la Constitution, afin d’assouvir ses pulsions monarchistes de présidence familiale à vie.

Dans le but d’accomplir ses rêves d’éternité, il a ordonné à ses sbires, ses chiens de chasse, de lancer une campagne de répression sanglante contre les populations civiles qui étaient sorties les « mains nues » le 20 Octobre 2015 pour défendre simplement le strict respect des LOIS de notre République, les LOIS de la République du Peuple, et NON la république des Nguesso.

Le 20 Octobre 2015, devant des populations civiles désarmées, les disciples de « l’empire de Satan » ont tiré à balle réelle et à bout portant sur des jeunes et des femmes, le bilan de quatre morts étant un mensonge d’Etat. De même, plusieurs enfants, des bébés, sont morts à cause des gaz lacrymogènes employés « abusivement » par la soldatesque de Mpila.

Lacrymogènes qui étaient bombardés dans les rues et les parcelles des populations civiles.

Les organismes de nombreux enfants et bébés n’ont pas pu supporter les réactions chimiques provoquées par les lacrymogènes de Sassou, ces enfants ont péris pendant que leurs familles et le Pays avaient besoin d’eux en vie. Ils ont été violemment arrachés à la vie à cause des pulsions génocidaires des disciples de « l’empire de Satan » au service de Sassou. Ces pulsions génocidaires ont été manifestes par les propos outranciers que les miliciens de Sassou tenaient dans certains quartiers de Brazzaville, ils criaient au vue de tous : « Bino bakongos oyo, toko boma bino, toko silisa bino, ezali pouvoir na bisso ».
Propos tout simplement démoniaques, car la crise politique provoquée par Dénis Sassou n’a rien à avoir avec les ethnies, mais c’est uniquement liée au « strict respect » des LOIS et du principe démocratique de l’Alternance au Pouvoir. Nous ne devons plus tomber dans le « piège » de Sassou qui veut donner une connotation ethnique au combat actuel pour mieux diviser le Peuple.

Le combat contre Sassou est un combat « patriotique et national » contre un monstre qui veut détruire notre civilisation et notre démocratie, au profit de sa seule famille. Il va échouer !

C’est donc une nouvelle fois en jonchant des cadavres et en faisant couler le sang innocent, que Denis Sassou veut pérenniser son « empire de Satan » par le coup de force du référendum illégal du 25 Octobre 2015. Devant une telle attitude suicidaire et génocidaire de Sassou, le Peuple Congolais a massivement boycotté ce référendum avec un taux d’abstention de 90%, pour ne pas cautionner cette nouvelle forfaiture sanguinaire.

A Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, le Kouilou, le Grand Niari, le Pool, les Plateaux, la Cuvette Ouest et la Sangha, les urnes ont été massivement boycottées par le Peuple. Seuls la Cuvette Centrale, la Likouala et le bureau de vote de Denis Sassou au Centre Ville, ont connu de fortes participations.

Nous révélons à l’opinion nationale, que c’est la forte abstention dans la Sangha et plus précisément à Ouesso, qui est à l’origine de la mort subite et tragique du préfet de la Sangha, feu Adolphe ELEMBA. En effet, ayant pris connaissance par ses services de la forte abstention ayant prévalu dans la Sangha, Denis Sassou a appelé Adolphe ELEMBA par téléphone pour le réprimander sévèrement sur cette situation. N’ayant pas pu encaisser les paroles menaçantes et l’atmosphère spirituel de cet appel présidentiel, Adolphe ELEMBA est entré dans un coma quelques minutes après cet appel téléphonique de Denis Sassou, avant de succomber à la mort dans l’après midi du 25 Octobre.

Ce décès tragique a aussi été révélateur de la manipulation habituelle orchestrée par Télé Congo. En effet, dans le journal de 20 heures, le journaliste du jour Miafouna Mboungou a fait mine d’avoir Adolphe ELEMBA en direct au téléphone depuis Ouesso, pour faire le point sur le vote. Dès la fin de cet appel téléphonique, le même journaliste lisait un communiqué « urgent » du Ministère de l’Intérieur annonçant le décès brutal de ce même Adolphe ELEMBA, comble de la théâtralisation de la manipulation et du mal.

Dans les jours qui ont suivi le vote du 25 Octobre, tous les Leaders du NON ont été arrêtés brièvement, pourchassés et encerclés par la Garde Présidentielle (André OKOMBI SALISSA et Parfait KOLELAS notamment) jusqu’à ce jour. Le NON a subi un embargo médiatique et militaire du régime de Brazzaville, alors qu’il est soutenu par la « majorité » du Peuple. C’est face à ce constat irréfutable du soutien massif du Peuple au NON, que RFI, les SMS et Internet ont été interrompus au Congo pendant plusieurs semaines, plaçant ainsi le Congo sous un « dôme de fer », un blocus radical.

De même, plusieurs responsables de l’Opposition subissent des enlèvements à domicile perpétrés par les escadrons de la mort de Sabin Assima. Au nombre des victimes des enlèvements récents, nous pouvons citer ceux ayant visé Paulin MAKAYA, Nicolas KOSSALOBA et des dizaines de cadres de l’Opposition patriotique.

Denis Sassou et ses disciples de « l’empire de Satan » pensent avoir dompté le Peuple et vaincu les Démocrates, mais ils se trompent car ils n’ont pas gagné la guerre contre la Démocratie, la Justice et la Liberté.

Les évènements des dernières semaines ont démontré que les Démocrates de l’Opposition ont remporté la bataille de l’Opinion, ils ont « politiquement » gagné. Denis Sassou ne tient encore rien que par les armes, la mort, la terreur et la tricherie.

Les disciples de « l’empire de Satan » de Denis Sassou, doivent savoir que les jours de leur mentor à la tête du Congo sont comptés. Denis Sassou sera retranché du Pouvoir par les urnes, par les armes, par un coup d’Etat militaire ou par une mort subite dans un proche avenir. Les jeunes, femmes, hommes et enfants assassinés les 19, 20, 21 et 22 Octobre ne sont pas morts en vain, leur sacrifice donnera la Victoire au Peuple profond.

La victoire finale appartiendra toujours au Peuple !

http://www.zenga-mambu.com/fiche.php?id=5680


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 5 Nov - 03:11 (2015)    Sujet du message: À MALPASSE, LA DETRESSE DES MIGRANTS VERS HAÏTI Répondre en citant

IMMIGRATION

À MALPASSE, LA DETRESSE DES MIGRANTS VERS HAÏTI

L'envers du décor... Sous contrôle de Caritas et sûrement de la Fondation du Secours Catholique qui semble contrôler les camps de réfugiés. Voyez ce qu'ils font à ces familles. C'est une tyrannie contre ces gens qui n'ont pratiquement plus rien, et qui en plus sont forcés et dirigés par les autorités vers les camps de réfugiés (camp de concentration), séparés de leur famille, et ayant perdu toutes leurs libertés et qui sont maintenant sous la dictature de Rome. Utilisera-t-on les hommes comme milices pour de futur déploiement?  On voit aussi un enfant recevoir un vaccin. Qu'y a-t-il dans ce vaccin? Vous remarquerez qu'après quelques mois dans l'un ou l'autre de ces camps, soudainement apparaît une pandémie.

En faisant une petite recherche, j'ai pu constater que Caritas et plusieurs autres groupes catholiques étaient aussi très présent dans les différents camps de concentration, lors de la 2e guerre mondiale https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Rodhain#Fondation_du_Secours_Catholique . Encore une preuve contre cette Rome qui utilisent différents groupes humanitaires pour contrôler les masses. Rome, sous le Pape Pie XII n'était-il pas en parfaite harmonie avec les allemands et les SS? La statue de la Vierge Marie ( déesse Isis) n'était-elle pas dans chacun des camps, nous montrant ainsi toute la symbolique du sacrifice humain en l'honneur de leur déesse?

Rien n'a vraiment changé quant on y regarde de plus près! Cette troisième guerre mondiale est planifiée depuis longtemps et nous voyons maintenant tous les acteurs prendre position pour la finale. Un grand génocide planétaire est en marche, et un monde où l'humain sera complètement sous la domination de Rome qui est contrôlé par Lucifer et ses mignons. Le communiste revit et porte différents noms et différents déguisements mais ils ont tous à leur tête un chef impitoyable, sanguinaire et cruel et qui de par ses séductions se fait adorer par le monde entier, par ceux qui n'ont pas l'esprit de vérité en eux. Ils courent dans les églises pour chercher force et réconfort, alors que leurs tyrans sont directement là devant eux à leur conter des bobards pour les endormir et les mener à leur perte.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=owXdpviE7_0

Plusieurs dizaines d'haïtiens en situation irrégulière sont expulsés chaque jour à Malpasse, frontière entre Haïti et la République Dominicaine. Depuis le 17 juin, plus de 17,000 personnes sont arrivées en Haïti après l’expiration du plan d’enregistrement des "étrangers" mis en place par les autorités dominicaines.


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 5 Nov - 04:49 (2015)    Sujet du message: DOUCHES TROP RARES, TOILETTES DEBORDEES... LES CONDITIONS DE VIE TOUJOURS PLUS DEGRADEES DANS LA "JUNGLE" DE CALAIS Répondre en citant

IMMIGRATION

DOUCHES TROP RARES, TOILETTES DEBORDEES... LES CONDITIONS DE VIE TOUJOURS PLUS DEGRADEES DANS LA "JUNGLE" DE CALAIS

En quelques mois, la population du camp de migrants a doublé. Et à l'approche de l'hiver, la vie dans le bidonville devient de plus en plus pénible.



Un migrant marche dans la "jungle" de Calais, le 21 octobre 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Par Anne Brigaudeau

Mis à jour le 04/11/2015 | 06:27 , publié le 04/11/2015 | 06:27

"Indigne." Lorsque l'on interroge les bénévoles qui viennent en aide aux migrants de Calais, le mot revient sur toutes les lèvres. Avant l'été, la situation de la "jungle", située en périphérie de la ville du Pas-de-Calais, était déjà précaire. Depuis, quelques mois ont passé, et la population a doublé. Quelque 6 000 migrants s'entassent désormais dans ce bidonville fait de bric et de broc.

Redoutant une crise sanitaire encore plus grave avec l'arrivée de l'hiver, plusieurs ONG, dont Médecins du monde et le Secours catholique, ont décidé de déposer un recours en justice, pour "mettre fin aux atteintes graves aux libertés fondamentales" des migrants. En début de semaine, ils ont obtenu gain de cause : le tribunal administratif de Lille a ordonné à l'Etat et à la commune de Calais de prendre des mesures d'urgence pour venir en aide aux migrants, comme créer une dizaine de points d'eau et cinquante latrines supplémentaires. Mais cela sera-t-il suffisant ?

Plus de 17 hectares de bidonville

Coordonnatrice pour Médecins du monde dans la région Nord-Pas-de-Calais, Isabelle Bruand décrit le camp comme "une ancienne décharge sauvage à une sortie d'autoroute, où les gens vivent sous des bâches ou dehors, entre dunes et marécages, sur un sol inondable".


Des migrants tentent de se laver dans la "jungle" de Calais, le 11 août 2015. (MAXPPP)

Le bidonville, qui s'étend sur plus de 17 hectares, ne comptait jusqu'à présent que trois points d'eau pour les 6 000 migrants y vivant, dans l'attente d'un hypothétique passage en Angleterre. Au centre Jules Ferry, qui héberge à proximité de la "jungle" une centaine de femmes et de mineurs, et distribue 2 500 repas par jour, les équipements "permettent environ 600 douches par jour", explique Christian Salomé, de l'association L'Auberge des migrants. "Concrètement, cela signifiait une douche par personne tous les cinq jours quand il y avait 3 000 réfugiés. Avec 6 000 réfugiés, c'est à peine une douche tous les dix jours." Ce qui rend impossible l'éradication de la gale, qui sévit dans le campement et ne saurait être vaincue qu'avec une hygiène rigoureuse.

Un accueil pas à la hauteur d'un pays développé

Quant aux toilettes, elles manquent cruellement. L'Etat en a installé une vingtaine, les associations une quarantaine. Trop peu. Cela fait environ "un WC pour cent personnes", s'insurge Christian Salomé. Et le responsable associatif de regretter : "Les latrines débordent. C'est une vraie puanteur..."
Pauline Busson, chef de la mission France à Médecins sans frontières, abonde : "On est dans un ratio qui est de l'ordre de celui des camps installés en urgence au Congo, pas du tout de ceux qui devraient être la norme d'un pays développé !" D'où la décision du tribunal administratif de Lille d'imposer la construction de cinquante nouvelles toilettes.


Des migrants dans la "jungle" de Calais, le 16 octobre 2015. (YOAN VALAT / EPA)

Autre bombe à retardement : l'évacuation des déchets, qui n'est plus assurée. Chargé de mission pour le Secours catholique, Vincent de Coninck explique qu'il n'y a "pas de ramassage des ordures". Au mieux, les déchets sont évacués dans les trois grandes bennes installées à cet usage à la périphérie du camp, par ceux qui ont le courage de parcourir jusqu'à un kilomètre. 
ftvi_content_quote a écrit:

Il y a des points de collecte sauvage avec des tas d'ordures, et des rats. Les déchets sont ensuite brûlés, et les réfugiés respirent des gaz toxiques.
Pauline Busson, humanitaire à Médecins sans frontières
à francetv info



Dès qu'il pleut, les familles pataugent dans un mélange de boue et d'immondices. Face au risque d'épidémie, la justice administrative a ordonné lundi la mise en place d'un système de collecte des ordures et le nettoyage du site. Sans plus de précisions.

L'accès aux soins très difficile

En cas de problème urgent, Vincent de Coninck relève qu'il n'y a dans tout le camp qu'"un seul chemin éclairé, et pas de voie pour les secours. S'il y a un blessé grave au milieu camp, les gens doivent l'amener à l'un des trois ou quatre points de rassemblement d'urgence en lisière, où une ambulance viendra le chercher".
Et à mesure que la population se densifie, les problèmes s'aggravent. Selon les humanitaires contactés, les populations vulnérables sont alors, sans surprise, les premières victimes. Ainsi, assure Isabelle Bruand, "les femmes courent un risque de violence accrue". 
ftvi_content_quote a écrit:

Lors des consultations, on voit des victimes de viols ou de violences sexuelles.
Isabelle Bruand, humanitaire à Médecins du monde
à francetv info



Vu le nombre de migrants présents dans la lande, elle juge la couverture sanitaire très insuffisante : "Ils ont du mal à accéder à un médecin. Or beaucoup souffrent des pathologies de premier niveau liées aux conditions de vie : problèmes respiratoires, dermatologiques, fractures et foulures et syndromes post-traumatiques des survivants de guerre." Il y a aussi, selon Christian Salomé, "des gens abîmés par la route" : "J'ai rencontré cette semaine une famille venue d'Irak, épuisée, après avoir passé deux mois et demi sur les routes", témoigne-t-il.

Sous la pression de la justice et des associations humanitaires, l'Etat semble enfin vouloir bouger. Fin août, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé l'installation d'un campement, avec des tentes, de 1 500 places supplémentaires. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, veut pour sa part convaincre des migrants de quitter Calais pour s'installer ailleurs en France, le temps de faire une demande d'asile. Quant à ceux, nombreux, qui préfèrent rester sur place pour essayer de traverser la Manche, ils tentent, coûte que coûte, de se bâtir une existence la plus normale possible. Et le camp de s'organiser désormais en véritable petite ville, comme le montre ce reportage de France 2 :

http://www.francetvinfo.fr/france/nord-pas-de-calais/migrants-a-calais/douches-trop-rares-toilettes-debordees-les-conditions-de-vie-toujours-plus-degradees-dans-la-jungle-de-calais_1157743.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Nov - 03:31 (2015)    Sujet du message: GEORGE SOROS ECRIT ET SIGNE QU'IL VEUT DETRUIRE L'EUROPE! Répondre en citant

IMMIGRATION

GEORGE SOROS ECRIT ET SIGNE QU'IL VEUT DETRUIRE L'EUROPE!


Courte biographie des calamités sorties du cerveau malade de George (Satan) Soros, juif qui travailla pour les Nazis.
 
Soros se qualifie lui-même de chef d’Etat, sans Etat. Il vit le jour en 1930, sous le nom de György Schwartz, dans une famille juive non pratiquante. Son père changeât le nom de famille pour Soros afin de se protéger des nazis.

En 1993, le multimillionnaire inaugure l’Open Society Institute afin d’imposer ses « fantaisies messianiques » dans le but de « rendre le monde meilleur ».
« Mon but est de devenir la conscience du monde » avance-t-il à son biographe Michael Kaufman, sans que la mégalomanie l’étouffe.

Afin de réaliser son projet utopique, il doit démanteler l’indépendance Américaine.

« L’obstacle principal à un monde plus juste et stable sont les Etats Unis » lance-t-il sans mettre de gants, désignant l’ennemi. Le choix des armes : l’argent et l’agitation.

Les auteurs du livre The Shadow Party
*
(Le parti de l’ombre), David Horowitz et Richard Poe, comparent Soros à Lénine, qui fait la guerre « par manipulation des forces économiques et politiques aux plus hauts niveaux. »

Le numéro de décembre 2010 du magazine Whistleblower liste plus de 150 organisations appartenant à Soros, destinées à influencer les politiques publiques et manipuler l’opinion.

Par exemple l’«Institute for New Economic Thinking» subventionne des conférences sur le besoin d’un gouvernement central qui doit contrôler l’économie.
« Satan Soros » finance également des médias web, dont l’un au nom très orwellien : «Free Press».

Le plus troublant chez Soros est son passé nazi, qu’il confesse avec bonne conscience – et qui ne dérange absolument personne, dans son camp à gauche :
« 1944 était l’année la plus heureuse de ma vie, c’était l’aventure la plus excitante que quelqu’un puisse vivre » écrit-il en 1995.

Selon un grand nombre de médias internationaux, que vous pouvez consulter sur Google, George Soros était un traitre aux juifs. Il a participé à leur pillage, les a envoyé à la mort pour se préserver lui-même.

Vidéo « les plus beaux jours de ma vie » :



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=c1Qr7TnWG74

Nous n’oublions pas non plus son incroyable « exploit » contre la Livre Sterling, quand il a fait sauter la Banque d’Angleterre « mercredi noir » 16 septembre 1992, tout en se remplissant les poches.

Lorsque je déclare souvent que la gauche est le mal absolu, Georges Soros en est son flamboyant représentant psychopathe. On se passerait bien de Georges Soros le satanique sur cette terre.

Voici sa dernière « pensée » de psychopathe, écrite de sa plume venimeuse pour détruire l’Europe, qui vient de paraître dans Project Syndicate.

Quand un Georges Soros veut utiliser les Nations Unies pour ses funestes projets d’extrême gauche, l’on peut dire que les affaires du monde sont en danger.

Pour l’accueil des « réfugiés », Soros ne propose jamais que les pays du Golfe en acceptent. Il dit que c’est à l’Europe de payer les « erreurs » cruelles des USA auxquels, grand prince, il demande tout de même une contribution. Pire, il estime que les envahisseurs sont les victimes, sans jamais évoquer les peuples qui doivent subir cette massive invasion. Comme les Européens sont les victimes majeures de cette crise sans précédent depuis la seconde guerre mondiale, et que plus il y a de victimes, plus la gauche pense imposer son idéologie, Soros garde ses critiques virulentes pour Viktor Orban, celui qui mène la fronde anti UE sur les questions de l’invasion migratoire.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hildegard von Hessen am Rhein pour Dreuz.info.

Sources : george-soros-says-he-feels-no-remorse-for-collaborating-with-nazis
project-syndicate.org

http://www.dreuz.info/2015/10/18/george-soros-ecrit-et-signe-quil-veut-detr…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Nov - 03:57 (2015)    Sujet du message: DES EVÊQUES ET RESPONSABLES D'EGLISES EUROPEENS DEMANDENT QU'ON ASSURE LA SECURITE DES REFUGIES Répondre en citant



IMMIGRATION

DES EVÊQUES ET RESPONSABLES D'EGLISES EUROPEENS DEMANDENT QU'ON ASSURE LA SECURITE DES REFUGIES



Plein d'espoir, un réfugié vient de franchir la frontière pour entrer en Grèce. © COE/Marianne Ejdersten

29 octobre 2015

Version française publiée le: 04 novembre 2015
 
Trente-cinq évêques et responsables d'Églises de 20 pays se sont réunis à Munich, Allemagne, pour évoquer la situation des réfugiés et le rôle des Églises d'Europe dans ce domaine; ils ont formulé une recommandation demandant qu'on assure la sécurité de toutes les personnes qui cherchent un refuge.

" En tant que chrétiens, nous croyons tous que nous voyons dans autrui l'image du Christ même (Matthieu 25,31-46) et que tous les humains sont créés à l'image de Dieu (Genèse 1,26-27)", déclarent-ils dans le message publié à l'issue de cette réunion du 29 octobre.

Les participant-e-s à la rencontre de Munich représentaient les traditions protestantes, orthodoxes et catholique romaine des régions les plus touchées, ainsi que certaines des organisations œcuméniques et proches des Églises soucieuses de venir en aide aux réfugiés.

"L'Église du Christ a connu la migration et le franchissement des frontières. La Sainte Famille elle-même a dû se réfugier en pays étranger, et l'incarnation de Notre Seigneur consiste à franchir la frontière entre l'humain et le divin", ont déclaré les évêques et responsables d'Églises dans leur communiqué.

Dans ce même message, ils constatent que "l'influence du nationalisme sur la politique se renforce", ajoutant que "cependant l'Église est tout à la fois locale et universelle; dans notre vie d'Églises nous refusons d'agir dans l'isolement et nous nous engageons à adopter une perspective universelle et œcuménique."
Les dignitaires religieux recommandent "d'assurer la sécurité des passages en venant en aide aux pays qui accueillent la majorité des réfugiés, comme la Grèce, l'Italie et d'autres pays de transit."

Cliquez ici pour lire la version intégrale du communiqué

Projet "sécurité des passages" du CEMO

http://www.oikoumene.org/fr/press-centre/news/european-bishops-and-church-l…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Nov - 04:20 (2015)    Sujet du message: COMMUNIQUE Répondre en citant



IMMIGRATION


COMMUNIQUE

Tous des traitres qui travaillent ensemble pour détruire nos pays. Voilà une des graves conséquences de toutes ces religions créées par l'homme. Au lieu de faire confiance à Dieu et à Jésus-Christ le ressuscité, celui que ces bandits persécutent encore de nos jours, les gens se tournent vers la religion des hommes qui les entraînent vers leur destruction. Ils ont tous un seul et même but et servent tous un seul maître tout en vous manipulant pour mieux vous entraîner avec eux tous vers les profondeurs des ténèbres. Ils sont un avec tous ces globalistes de l'ONU et ne sont que des agents de Rome en "mission" à travers le monde. Vous pouvez voir le langage "chrétien" utilisé pour tromper les masses. Mais ce langage est une tromperie du grand imitateur de Dieu, le grand Satan, qui les contrôle tous!

Pas un seul mot sur les gens des différents pays qui sont confrontés à la dure réalité de cette invasion massive contrôlée. Tout va pour l'accueil, l'aide et le support aux réfugiés. Ceux qui se tiennent debout pour dénoncer tout cela sont maintenant accusé de terroriste et peuvent être arrêté n'importe quand, étant devenus un danger pour la Sécurité Nationale de leur pays, car ne se soumettant pas à l'autorité dirigeante. Nous sommes dans une nouvelle ère de grande dictature et vos leaders religieux, vos curés, vos cardinaux, etc ne seront pas là pour vous sauver. Ni même les professeurs de vos enfants qui ont pour mandat d'en savoir le plus possible sur ce qui se passe dans votre maison. D'ailleurs plusieurs professeurs se soulèvent contre cela et préfèrent quitter leur emploi mais qui les remplace? Ils seront de ceux qui fourniront des informations à votre gouvernement afin de "défendre" ces pauvres réfugiés. Tous ces mouvements sont unis à chacun de vos gouvernements pour mettre en place l'accueil des réfugiés, les camps sont contrôlés par des organisations internationales catholiques, et aider par d'autres organisations religieuses, comme je vous l'ai démontré précédemment.

Ne voyez-vous pas la ruine à la porte?


29 octobre 2015

Le Conseil œcuménique des Églises (COE), l'Église évangélique luthérienne de Bavière et l'Église évangélique d'Allemagne ont accueilli ensemble un Colloque de responsables d'Églises consacré à la crise des réfugiés en Europe, qui a eu lieu le 29 octobre 2015 à Munich, au Kardinal-Wendel-Haus. Il a rassemblé 35 représentant-e-s d'Églises et d'organisations œcuméniques du Moyen-Orient, d'Europe et d'Afrique. Dans leurs allocutions de bienvenue, le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, et l'évêque Heinrich Bedford-Strohm ont rappelé le contexte des exposés présentés par des personnes venues de diverses régions.

Cette rencontre a offert l'occasion d'échanger des informations sur les pays d'origine des réfugiés, les pays de transit et les pays d'accueil. Les discussions ont porté essentiellement sur la situation tragique au Moyen-Orient et sur le sort des réfugiés venus de cette région et d'Afrique.

Dans leurs discussions, les participants n'ont pas manqué de rappeler que depuis quelque 2000 ans existe au Moyen-Orient une présence chrétienne qui est à l'origine des Églises d'Europe. Nous sommes appelés à être un peuple de foi et d'espérance et avons nos racines en différents lieux; nous connaissons les cœurs et les aspirations de nos semblables, ainsi que les ressources et les richesses spirituelles auxquelles nous avons tous la possibilité d'accéder.

Dans ce contexte, on a rappelé les affirmations suivantes:

 
1.         En tant que chrétiens, nous croyons tous que nous voyons dans autrui l'image du Christ même (Matthieu 25,31-46) et que tous les humains sont créés à l'image de Dieu (Genèse 1,26-27).

2.         L'Église du Christ a connu la migration et le franchissement des frontières. La Sainte Famille elle-même a dû se réfugier en pays étranger et l'incarnation de Notre Seigneur consiste à franchir la frontière entre l'humain et le divin.

3.         Si nous déplorons vivement les crises qui obligent les gens à quitter leurs foyers, nous accueillons tous les réfugiés en Europe parce que nous voyons en eux l'image de Dieu et qu'en tant qu'enfants de Dieu ils apportent leurs dons à notre continent.

4.         On constate que de nos jours l'influence du nationalisme sur la politique se renforce. Cependant l'Église est tout à la fois locale et universelle; dans notre vie d'Églises nous refusons d'agir dans l'isolement et nous nous engageons à adopter une perspective universelle et œcuménique.

5.         En Europe, bien des gens sont disposés à venir en aide aux réfugiés, mais en même temps la crainte et l'anxiété sont fortes. En outre, on constate des tendances à la polarisation qui engendrent l'instabilité. Face à ce défi, l'Église encourage la collaboration, la coopération et la solidarité.

6.         De nombreux rapports mettent l'accent sur la nécessité de systèmes de soutien durables, car la crise de réfugiés n'est pas un problème passager. L'Église adopte toujours une perspective à long terme et nous sommes prêts à accompagner ces gens pour leur assurer un avenir. L'Europe va connaître une nouvelle situation: elle devra composer avec la fragilité, mais en tant que chrétiens, nous savons que notre fragilité peut aussi devenir notre force.

7.         Les gouvernements reconnaissent que les Églises peuvent être source d'une nouvelle sagesse et certains se tournent vers elles pour bénéficier de leurs idées, de leur vision et de leur coopération de partenaires. Les Nations Unies souhaitent entamer un dialogue plus approfondi avec le COE et nous saluons cette évolution vers une coopération plus intense.

8.         Les rapports expriment un message très fort, celui d'un appel à mettre fin aux guerres, aux persécutions et à l'injustice, car ce sont surtout elles qui forcent les gens à quitter leurs pays.
9.         Nous résistons à la tendance à ne considérer la crise des réfugiés qu'en termes de chiffres et de statistiques, car elle revient à nier la valeur chrétienne de respect de la dignité de chaque être humain. Les réfugiés sont des personnes, avec leurs vies, leurs familles, leurs maisons et leurs enfants.


10.       Nous constatons que la fuite de nombreuses personnes jeunes, douées et formées a des effets désastreux sur leurs pays d'origine.

Sur la base de ces affirmations, nous formulons les recommandations suivantes:
 
1.         Nous constatons qu'il n'y a pas de solution immédiate et prions instamment les responsables politiques de reconnaître qu'il faudra entreprendre des efforts constants, concertés et de longue durée; en tant qu'Églises, nous sommes disposés à accompagner nos gouvernements dans leur recherche de solutions durables.

2.         En notre qualité de responsables d'Églises, nous recommandons aux gouvernements et aux partis politiques de s'abstenir d'exploiter cette crise humanitaire pour en tirer des avantages ou satisfaire leurs ambitions. Nous prions instamment les responsables politiques de ne pas se laisser inspirer par la crainte dans leurs agissements.

3.         Nous sommes à l'écoute des craintes de nos concitoyens, chrétiens et autres, qui redoutent de perdre leur sécurité matérielle ou leur emploi, de se trouver en concurrence avec d'autres ou de perdre leur identité. Nous invitons les chrétiens à ne pas laisser la peur les inciter à rejeter les réfugiés. Nous sommes conscients que l'intégration des nouveaux arrivants sera une entreprise difficile, mais les chrétiens sont inspirés par l'espérance et nous pouvons considérer que l'arrivée de réfugiés pourra constituer une bénédiction en apportant à nos communautés une vie et une énergie nouvelles.

4.         Nous appelons tous les gouvernements européens à respecter nos valeurs communes et à assumer notre responsabilité de communauté vivant sur notre continent. Cela implique de manifester un esprit de solidarité, de coopération et de communauté pour affronter non seulement cette situation d'urgence mais aussi les futurs défis de l'intégration dans la société et de l'éducation, ainsi que de l'élaboration de politiques en vue de réaliser ces objectifs.

5.         Pour les Églises, cette situation constitue l'occasion de mieux partager leur expérience et leurs connaissances pour offrir un soutien spirituel et pastoral, une coopération œcuménique et interreligieuse et la possibilité de jeter des ponts entre les diverses communautés.

6.         Nous prions instamment les dirigeants politiques d'adopter une attitude mesurée, en s'attaquant aux causes profondes de la crise des réfugiés, en apportant une aide aux camps de réfugiés dans les pays avoisinants et en accueillant des réfugiés sur leur territoire – et de faire tout cela de manière complémentaire et concertée. Pour nous, responsables d'Églises, toutes les situations revêtent la même importance.

7.         En notre qualité de responsables d'Églises, nous recommandons à toutes les personnes de bonne volonté de s'engager infatigablement à faire connaître la vérité, sans distorsion ni exagération.

8.         Nous recommandons d'assurer la sécurité des passages en venant en aide aux pays qui accueillent la majorité des réfugiés, comme la Grèce, l'Italie et d'autres pays de transit.

Nous nous engageons à poursuivre notre dialogue œcuménique sur la crise des réfugiés en Europe. Nous avons beaucoup apprécié cette possibilité de débattre librement offerte aux responsables d'Églises européens, grâce à la collaboration du COE, de la KEK, du CEMO et d'autres partenaires œcuméniques.

Que notre Seigneur Jésus Christ, Dieu de la vie, de l'espérance et de la compassion, continue à nous accorder son Esprit et à nous accueillir tous dans sa grâce.

http://www.oikoumene.org/fr/resources/documents/other-meetings/communique-m…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Nov - 04:27 (2015)    Sujet du message: SAFE PASSAGE Répondre en citant

IMMIGRATION

SAFE PASSAGE









http://www.ccme.be/fileadmin/filer/ccme/20_Areas_of_Work/Safe_Passage/Safe_…








Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Nov - 07:06 (2015)    Sujet du message: ATTAQUES CONTRE LES CHRETIENS : OU SONT LES GOUVERNEMENTS EUROPEENS ? Répondre en citant

IMMIGRATION

ATTAQUES CONTRE LES CHRETIENS : OU SONT LES GOUVERNEMENTS EUROPEENS ?

Soutien aux réfugiés jihadistes que l'on décrit comme étants des "chrétiens persécutés".

Le card. Koch au Forum chrétien mondial de Tirana


Rome, 5 novembre 2015 (ZENIT.org) Rédaction 


Le cardinal Koch évoque « l’œcuménisme du sang », il recommande la solidarité avec les réfugiés, et il dénonce l’inaction des gouvernements européens face à la persécution des chrétiens au micro de Radio Vatican.

Le président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, le cardinal suisse, Kurt Koch, a en effet participé au Forum chrétien mondial ("Global Christian Forum") qui s’est tenu à Tirana (2-4 novembre), sur le thème : « Discrimination, persécution et martyre : ensemble à la suite du Christ ».

Le cardinal Koch constate que « les persécuteurs des chrétiens ne font pas de distinction ; ils ne les persécutent pas parce qu’ils sont luthériens, catholiques, orthodoxes ou pentecôtistes, mais parce qu’ils sont chrétiens. Les persécuteurs ont donc l’idée que les chrétiens sont un. En ce sens, ils ont l’impression que les chrétiens sont unis. Nous, en revanche, nous ne sommes pas encore unis et nous devons beaucoup apprendre de cet œcuménisme des martyrs, ou œcuménisme du sang, dont parle le pape François ».

Pour aider les chrétiens persécutés, le cardinal Koch appelle à la prière : « La première chose – et c’est fondamental ! – c’est la prière. Beaucoup de personnes réfugiées et persécutées disent : "Ne nous oubliez pas dans la prière". Ceci me semble très, très important. »

Il appelle à rompre le silence : « La seconde, c’est de parler en public de cette réalité, parce qu’on a l’impression qu’en Occident, l’opinion publique, et même les politiques, ne s’intéressent pas tellement à cette réalité. J’ai été très frappé quand j’ai vu le nombre de représentants de gouvernements européens qui sont allés à Paris après l’attentat (contre Charlie Hebdo, ndlr) : cette solidarité est un très bon signe. D’un autre côté, en revanche, j’ai pensé : mais ce qui s’est passé à Paris se produit tous les jours au Moyen-Orient. Où sont les politiques européens ? » = Charlie Hebdo, saga funeste montée afin de mettre en place les lois anti-terroristes. Le tout passé au nom de la liberté de la presse, mais qui s'est finalement révélé être un tout autre agenda, via le ministre Cazeneuve.

Il recommande la solidarité avec les réfugiés : « La troisième chose, c’est la solidarité pour les réfugiés qui viennent en Occident : nous devons aider les chrétiens à survivre dans ces pays difficiles. »

Avec une traduction de Constance Roques

( 5 novembre 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/attaques-contre-les-chretiens-ou-sont-les-…[ZF151105]%20Le%20monde%20vu%20de%20Rome&utm_medium=email&utm_source=dispatch&utm_term=Image



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Nov - 07:27 (2015)    Sujet du message: FRANCE : "VOUS AIMEREZ L"EMIGRE…" Répondre en citant

IMMIGRATION

FRANCE : "VOUS AIMEREZ L"EMIGRE…"

Message aux catholiques du Conseil national de la solidarité

Rome, 5 novembre 2015 (ZENIT.org) Marina Droujinina 


Les membres du Conseil National de la Solidarité (CNS) de la Conférence des évêques de France encouragent les catholiques à « l’action » auprès des réfugiés et des migrants.

Le Conseil a publié un message intitulé « Vous aimerez l’émigré… », mercredi 28 octobre, sur le site de la Conférence des évêques de France.

« Il nous faut accueillir migrants et réfugiés », dit le message signé par Mgr Jacques Blaquart, évêque d’Orléans et président du Conseil national pour la solidarité ainsi que par les membres du CNS et par d’autres organismes membres.

Il fait observer que certains « poursuivront leur vie en France ; d’autres sont habités par l’espoir de retrouver leur pays. L’accompagnement que nous leur offrons doit leur permettre de ne pas être coupés de leurs racines et de favoriser les conditions leur permettant ce retour le jour venu ».

Le CNS appelle « les communautés catholiques » à agir en mettant au service de « chaque famille d’exilés » « un réseau de compétences » « au niveau de chaque diocèse ». Il invite à « développer leur engagement au service de tous les autres migrants et personnes en grande précarité ». « La mobilisation actuelle doit s’exercer en faveur de toutes les catégories de personnes en situation de précarité, souligne le document, il ne faudrait pas qu’elle donne à certains le sentiment d’être relégués au risque de dresser des pauvres contre d’autres pauvres. »

Le Conseil demande de « fonder ce service du frère dans la Parole de Dieu, le porter dans la prière et rendre grâce pour les expériences d’accueil réussies ».

En rappelant que ses « 14 organismes caritatifs différents, représentant 90 000 bénévoles ou salariés ainsi que près de 2 millions de personnes en situation de fragilité aidées » « se concertent régulièrement pour l’accueil et l’accompagnement des migrants et des réfugiés », le CNS invite tous les catholiques à agir avec amour envers les exilés.

Il cite le verset du livre de Deutéronome : « Vous aimerez l’émigré, car au pays d’Égypte vous étiez des émigrés » (Dt 10,19) pour « convoquer » la « mémoire » du peuple français.

« Qui peut oublier que la nation française est née et naît encore d’innombrables migrations ? demandent les auteurs du message. Comment ne pas se souvenir que notre Histoire sainte commence avec un migrant, Abraham, puis passe par un Exode et un Exil, enfin trouve son centre en Jésus qui n’a pas eu où reposer sa tête ? »

« Jésus Ressuscité s’identifie à tout étranger à accueillir (Mt 25,35), conclut le message, quels que soient sa religion ou son statut administratif, il s’agit de partir à sa rencontre. »

( 5 novembre 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/france-vous-aimerez-l-emigre?utm_campaign=…[ZF151105]%20Le%20monde%20vu%20de%20Rome&utm_medium=email&utm_source=dispatch&utm_term=Image



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Nov - 07:38 (2015)    Sujet du message: CHURCH LEADERS' CONSULTATION ON THE EUROPEAN REFUGEE CRISIS: COMMUNIQUE Répondre en citant

IMMIGRATION

CHURCH LEADERS' CONSULTATION ON THE EUROPEAN REFUGEE CRISIS: COMMUNIQUE


29 October 2015

The World Council of Churches (WCC), the Evangelical Lutheran Church in Bavaria and the Evangelical Church in Germany jointly hosted a Church Leaders' Consultation on the European Refugee Crisis. The leaders met in Kardinal-Wendel-Haus, Munich on 29 October 2015. 35 participants came from Churches and ecumenical organisations from the Middle East, Europe and Africa. Welcome addresses by Rev. Dr Olav Fykse Tveit, the General Secretary of the WCC and Bishop Heinrich Bedford-Strohm, set the scene for presentations from countries across the regions.

In this meeting there was an opportunity for an exchange of information from places that are countries of origin of refugees, from those countries of transit and from host countries. The discussions were focussed on the tragic situation of the Middle East and on refugees from the Middle East and Africa.

The participants were deeply conscious in their discussions of the presence of Christians in the Middle East for 2000 years from which Churches in Europe also trace their origins. We are called to be a people of faith and hope, and we are grounded in every place; we know the hearts and desires of our people, as well as the resources and spiritual riches that are potentially available to all of us.

In this process we heard the following affirmations:
 
1. As Christians we share the belief that we see in the other, the image of Christ himself. (Matthew 25.31-46), and that all human beings are created in the image of God (Genesis 1. 26-27).
2. The experience of migration and crossing of borders is known to the Church of Christ. The Holy Family itself were refugees; the very Incarnation of Our Lord is a crossing of the border between the Human and Divine.
3. While we deeply deplore the crises forcing people to leave their homes, we welcome all refugees in Europe as we see in them the image God, and as God’s children they bring their gifts to our continent.
4. Today there is evidence of a renationalization of politics. However the Church is both local as well as universal, and in the life of Churches we resist tendencies to work in isolation and we affirm our deep commitment to a universal and ecumenical horizon.
5. Many in Europe are willing to provide assistance and help to all refugees. At the same time there is a high degree of fear and anxiety. In addition we observe polarising tendencies that cause instability. In the face of this challenge the Church promotes collaboration, cooperation and solidarity.
6. The need of sustainability of support systems was evident in many reports. The refugee crisis is not merely a short-term issue. The Church always takes the long view; we are ready to accompany people into their future.  A new paradigm is emerging in Europe - living with fragility, but as Christians we understand how our fragility can also become our strength.
7. Governments are recognizing that the Churches can offer additional and fresh wisdom, and some are turning to Churches to ask for ideas, vision and partnership. The UN is wishing to engage in a closer dialogue with the WCC. We welcome this developing deeper cooperation.
8. The strong message heard in reports was an appeal to stop the wars, persecution and injustice. These are the main causes forcing people to flee their homelands.
9. We resist the tendency to look at the refugee crisis only in terms of numbers and statistics. This violates the Christian value of respect for the dignity of every human being.  These are people with lives, families, homes, and youth.

10. We recognize the devastating effects on their homelands of the flight of many young, skilled and educated people.

Based on these affirmations we make the following recommendations:
 
1.  We recognize that there are no quick solutions and we urge political leaders to acknowledge that persistent, consistent long-term efforts are needed and as Churches we wish to accompany our governments in seeking these sustainable solutions.
2. As Church leaders we recommend to governments and political parties to refrain from any exploitation of this human crisis for political ambition or benefit. We urge political leaders not to let any such fears shape their policy.
3. We also hear the fears of Christians and others in society, fear of loss of material and job security, of being in competition with others, and of loss of identity. We urge Christians not to let our fear mean a rejection of refugees. We are aware that integration of newcomers is hard work. However Christians are a people of hope and we can see the arrival of refugees among us as a potential blessing, bringing new life and energy to our communities.
4. We make an appeal to all governments in Europe to uphold our common values and shared responsibility for life as a community living in this continent. This means addressing in a spirit of solidarity, cooperation and fellowship, not only the emergency situation, but the upcoming related challenges of integration in society, education, and design of inclusion policies.
5. As Churches this is an opportunity to share more widely experience and expertise in offering spiritual and pastoral support, ecumenical and interfaith cooperation and building bridges between diverse communities.
6. We urge political leaders to ensure a balanced approach, addressing the root causes of refugee crises, supporting refugee camps in neighbouring countries, and receiving refugees in our own countries. We urge these to be addressed in a complementary way. As Church leaders all situations are equally important to us.
7. As Church leaders we recommend to all people of good will a deep commitment to communicating the truth avoiding distortion and exaggeration.
8. We recommend investing in safe passage, assisting those regions which are receiving the majority of refugees, such as Greece, Italy, and other countries of transit.

We are committed to continue our ecumenical dialogue on the refugee crisis in Europe. We have found this free space for discussions among Church leaders in Europe in cooperation with WCC, CEC, CCME and other ecumenical partners to be of value.

May Our Lord Jesus Christ, the God of life, hope and compassion, continue to grant His Spirit and to receive all in his grace.

http://www.oikoumene.org/en/resources/documents/other-meetings/communique-m…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Nov - 00:12 (2015)    Sujet du message: IRAN: U.S. MUST PAY REPARATIONS TO THE ISLAMIC REPUBLIC Répondre en citant

IRAN: U.S. MUST PAY REPARATIONS TO THE ISLAMIC REPUBLIC

November 6, 2015 9:22 am By Robert Spencer

The billions in sanctions relief weren’t enough. The Islamic Republic sees the weakness of the Obama Administration, and is pressing forward with more demands.



“Iran: U.S. Must Pay Reparations to Islamic Republic,” by Adam Kredo, Washington Free Beacon, November 5, 2015:
Citation:


An Iranian military leader is demanding that the United States pay Tehran reparations for the deaths of more than 250,000 Iranians at the hands of U.S. affiliates, according to regional reports.

Mohammad Reza Naqdi, a brigadier general in Iran’s volunteer Basij Force, said on Thursday that the Obama administration “should pay ransom” for its supposed role in killing Iranians during the 1979 Islamic Revolution that brought hardline extremists into power.
The demand for a ransom comes just a day after Iranians across the country took to the streets to rally against America and Israel. They burned U.S. flags and chanted, “Death to America.”

It was disclosed on Wednesday that Iran has been found to be directly responsible for the deaths of nearly 200 U.S. troops in Iraq and the wounding of nearly 1,000 others. The Obama administration has been hesitant to prosecute Iran under U.S. terrorism laws for these killings.
Naqdi said Iran has “irrefutable” evidence that America is responsible for the deaths of more than 250,000 Iranians.

“In the days when the Islamic Revolution was underway and after that and during the holy defense (the Iraqi-imposed war against Iran 1980-1988), over 250,000 Iranians were massacred directly by the U.S. or by its proxies at Washington’s order, and these US crimes can be proved based on undeniable and irrefutable proofs and documents,” the military figure was quoted as saying by Iran’s state-controlled Fars News Agency.

Because of this, Iran “should receive compensation money from the U.S. for the death of their children and beloved ones at the hands of the merciless Washington,” the report stated.

The report goes on to claim that Iranian officials have evidence that the United States worked with former Iraqi strongman Saddam Hussein, providing him weapons during his war against Iran.

http://www.jihadwatch.org/2015/11/iran-u-s-must-pay-reparations-to-the-islamic-republic



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Nov - 03:39 (2015)    Sujet du message: POUR UNE NOUVELLE CULTURE, PAR LE CARD. TAURAN Répondre en citant

IMMIGRATION

POUR UNE NOUVELLE CULTURE, PAR LE CARD. TAURAN

 Faite de respect, compréhension, non-violence, solidarité et paix


Rome, 30 octobre 2015 (ZENIT.org) Anita Bourdin 


« Notre défi urgent aujourd'hui est de transformer la méfiance, la suspicion, l'intolérance en une nouvelle culture fondée sur le respect, la compréhension mutuelle, la non-violence, la solidarité et la résolution pacifique des conflits », déclare le cardinal Tauran à différents responsables religieux.

Le cardinal français Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, a adressé un message en date du 29 octobre, aux participants à l'Assemblée européenne de Religions for Peace (« Religions pour la paix »), intitulée : « S’accueillir les uns les autres en Europe : de la peur à la confiance », qui se déroule à Castel Gandolfo, du 28 octobre au 1er novembre 2015.

« Comment pouvons-nous transformer la peur en confiance, la discrimination en respect, l'inimitié en amitié, la polarisation en solidarité, un style de vie égoïste en une vie altruiste, une culture du jetable en une culture bienveillante et la confrontation en rencontre et en dialogue ? », demande le cardinal Tauran.

Il indique ce défi pour les religions : « En tant que responsables religieux, notre défi urgent aujourd'hui est de transformer la méfiance, la suspicion, l'intolérance en une nouvelle culture fondée sur le respect, la compréhension mutuelle, la non-violence, la solidarité et la résolution pacifique des conflits. Puisque notre patrimoine spirituel est si grand, travaillons ensemble pour remédier à ces maux sociaux et culturels à travers le dialogue et la coopération. »

Pour le cardinal Tauran, en effet, « la véritable mission de la religion est la paix parce que la religion et la paix vont de pair. Aucun véritable chef religieux ne peut ignorer la culture de la déshumanisation et de la violence, ni la prêcher ou la soutenir. Nous convenons tous que la paix ou la violence, la confiance ou la peur viennent du cœur humain. La prière, les pratiques spirituelles et les actions pour la justice et la paix peuvent éveiller nos cœurs en dépassant la vision polarisée qui nous fait percevoir notre prochain comme une autre personne à part. »

Notre traduction intégrale du message du cardinal Tauran publié en anglais par le Saint-Siège se trouve ici.

Avec une traduction de Constance Roques

(30 octobre 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/pour-une-nouvelle-culture-par-le-card-taur…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Nov - 03:47 (2015)    Sujet du message: ONU : LES MIGRANTS CONTRIBUENT AU DEVELOPPEMENT Répondre en citant

IMMIGRATION

ONU : LES MIGRANTS CONTRIBUENT AU DEVELOPPEMENT

Développement économique, seulement pour les grandes corporations qui rebâtissent selon les nouvelles normes de l'ONU après que les casseurs et pilleurs seront passés et où Rome s'en mettra plein les poches avec le vol de tous nos biens physiques et monétaires. L'urbanisation fait partie de l'Agenda 2030 où l'on veut centraliser toutes les populations vers les villes pour pouvoir mieux les contrôler. Les pauvres seront quant à eux menés vers la mort (ce que nous voyons déjà aux Etats-Unis et dans d'autres pays), car cette nouvelle vision de ce monde nouveau sera pour une population sous parfait contrôle de l'implant cérébral et/ou sur la main et seront utilisés comme esclaves sous une dimension virtuelle que cette technologie amènera. Ce qui signifie dans un même temps, la fin du droit à la propriété car dans les grandes villes, tous ces grands bâtiments seront gérés par les grandes corporations.

Migrants et villes : peut-on dire que cette "démocratie" et cette nouvelle culture nous est imposée par la force, alors pour ce qui est de la démocratie, c'est assez clair. Encore un de leur article séducteur, qui ne tient aucunement compte de la casse et de la guerre civile qui prend place un peu partout, dû à cette invasion migratoire.


Intervention de Mgr Tomasi, le 27 octobre (traduction complète)

Rome, 30 octobre 2015 (ZENIT.org) Rédaction 


« Le rôle joué par les migrants contribue au développement économique et social des sociétés d'accueil », explique le Saint-Siège.

« Migrants et villes : Nouveaux partenariats pour gérer la mobilité » : c’était le thème de l’intervention de Mgr Silvano M. Tomasi, observateur permanent du Saint-Siège auprès de l’ONU et d’autres organisations internationales à Genève, le 27 octobre 2015, à Rome, à l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM).

L’accueil des migrants est une preuve de la bonne santé d’une démocratie, a fait observer Mgr Tomasi : « Lorsque les politiques régissant la mobilité humaine et la cohabitation interethnique affirment les droits humains fondamentaux, les migrants deviennent la "preuve vivante" de la qualité d'une démocratie. »

Voici notre traduction intégrale de ce document important, sous de nombreux aspects à contre-courant.

A.B.

Discours de Mgr Tomasi

Madame la Présidente,

La délégation du Saint-Siège soutient les objectifs de cette Conférence de haut niveau sur les migrants et les villes, une préoccupation opportune. L'urbanisation est un phénomène mondial qui a connu une croissance exponentielle au cours des dernières décennies. Plus de 54 pour cent des personnes dans le monde vivaient dans les zones urbaines en 2014. On estime que ce nombre va pratiquement doubler pour atteindre quelque 6,4 milliards en 2050, transformant une grande partie du monde en une ville mondiale. Pour la première fois dans l'histoire humaine, la densité de la population dans les zones urbaines dépasse la population dans les zones rurales. En général, les milieux urbains constituent un facteur d'attraction, offrant une promesse de progrès économique, d'ascension sociale, d’un meilleur accès à l’emploi, ainsi que de meilleures possibilités de formation et des soins de santé améliorés. Ce changement démographique fournit des défis et des possibilités pour les migrants comme pour les villes d’accueil, sur les plans culturel, social et économique.

Dans de nombreuses villes, les migrants ont été relégués dans des lieux confinés. Dans les pays avec un écart important entre les riches et les pauvres, l'espace public est souvent réservé aux fameuses communautés fermées. Ces zones fonctionnent comme une forme de "barrière" sociale exclusive, une sorte d'enclave pour les classes aisées qui s’abritent à l'intérieur de murs de protection contre l'insécurité causée par les inégalités sociales. Dans ces zones, le niveau de vie, y compris les équipements et les infrastructures civiles, n’est pas comparable à celui que vivent les personnes en dehors de ces murs. Cette situation requiert une remise en question de la relation entre la ville et les migrants à la fois en termes d'espace urbain et de leurs interactions avec d'autres groupes sociaux. Par conséquent, il est nécessaire de concevoir une nouvelle politique publique visant à développer des relations durables entre les habitants dans les espaces urbains.

Les centres urbains constituent les plus grands centres de l'économie du monde. Ce sont les endroits où l’on trouve la plupart des industries, des investissements et des innovations, ainsi que les possibilités d'emploi à tous les niveaux. En fait, la plupart des nations riches sont à prédominance urbaine. Il existe donc une forte association entre l'ampleur de la croissance économique et l'augmentation du niveau d'urbanisation, qui est intrinsèquement liée à la migration. En conséquence, les communautés urbaines peuvent être décrites à travers le concept de "super-diversité", en raison des origines migratoires hétérogènes de leur population et d'autres types de diversité socio-culturelle, favorisant souvent la compétitivité économique et le bien-être commun. Les flux migratoires ne fournissent pas seulement une main-d'œuvre bon marché pour soutenir le fonctionnement quotidien des économies urbaines ; ils apportent également de nouveaux entrepreneurs, de nouveaux contributeurs à un contexte social en constante évolution.

Le rôle joué par les migrants contribue au développement économique et social des sociétés d'accueil. En outre, il faut mettre davantage l’accent sur leur engagement civique et leur participation au travail volontaire au sein des organisations tant ethniques qu’à caractère général. De cette manière, leur contribution produit un impact positif sur leur propre émancipation et bien-être. Leur implication dans la vie sociale et civile de la communauté urbaine facilite leur intégration et leur permet de redonner au pays hôte ce qu'ils ont reçu. La réciprocité est respectée et les migrants peuvent se sentir plus appréciés et accueillis, tandis que leur participation à la vie publique a également un impact positif sur la cohésion sociale. La présence de migrants parmi le personnel des organisations à caractère général leur permet de mieux se faire les médiateurs des valeurs culturelles, de promouvoir le dialogue interculturel et d’apporter davantage d'expertise linguistique ; elle favorise les contacts internationaux et la coopération avec les pays d'origine. De plus, une telle implication permet aux communautés locales et aux nouveaux arrivés d’interagir en étant impliqués ensemble dans des questions d’intérêt commun et en développant une activité interethnique, interreligieuse et interculturelle. Cela leur permet aussi de faire face au changement social et de reconnaître les possibilités résultant d'une société qui embrasse la diversité culturelle. Cette expérience favorise une attitude d'ouverture à d'autres cultures à la fois dans la population de la société d'accueil et dans les communautés ethniques. Cela conduit au développement d'un sentiment de confiance mutuelle qui contribue à un processus d'intégration dynamique à double sens, nécessaire à la création d'une citoyenneté partagée.

Grâce à leur perception des problèmes publics et à leur engagement social, les migrants eux-mêmes peuvent participer à la conception d'une nouvelle politique publique de la ville. Les gouvernements devraient profiter des occasions qu’offrent les migrants pour comprendre la réalité des périphéries et devraient apprécier leur contribution à la cohésion sociale. Le principe de subsidiarité reconnaît le rôle que jouent les migrants lorsqu’ils cherchent à contribuer au bien commun dans un esprit de fraternité, de liberté et d'égalité.

Madame la Présidente,

Lorsque les politiques régissant la mobilité humaine et la cohabitation interethnique affirment les droits humains fondamentaux, les migrants deviennent la "preuve vivante" de la qualité d'une démocratie. Des politiques de soutien des migrants, en particulier ceux qui sont acceptés pour des raisons humanitaires, offrent une occasion extraordinaire de réfléchir aux valeurs sur lesquelles se fonde la démocratie, valeurs qui méritent d'être transmises comme un héritage aux générations futures. En d'autres termes, ces politiques constituent une occasion unique d'améliorer le respect des droits humains et les principes fondamentaux de la civilisation, dans une perspective plus universelle.

En conclusion, les migrants offrent l’occasion, surtout en milieu urbain, d’approfondir le sens de la citoyenneté, fondée sur une perspective qui met l'accent sur sa dimension participative. La contribution de chaque personne devient précieuse dans la construction d’une citoyenneté "à partir d’en-bas" : la dignité inhérente à chaque être humain en reçoit une nouvelle pertinence. Comme le déclare le pape François, « le caractère multiculturel des sociétés contemporaines » demande « qu’on approfondisse et qu’on renforce les valeurs nécessaires pour garantir la cohabitation harmonieuse entre les personnes et entre les cultures. À cet effet, ne peut suffire la simple tolérance, qui ouvre la voie au respect des diversités et qui met en route des parcours de partage entre des personnes d’origines et de cultures différentes… Une action plus incisive et efficace est nécessaire, qui s’appuie sur un réseau universel de collaboration, fondé sur la défense de la dignité et de la centralité de chaque personne humaine » (Message pour la Journée mondiale des migrants et des réfugiés 2014).

Je vous remercie, Madame la Présidente.

© Traduction de Zenit, Constance Roques

(30 octobre 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/onu-les-migrants-contribuent-au-developpem…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Nov - 05:17 (2015)    Sujet du message: HOLY SEE TO UN: WE CAN'T LABEL THE 'OTHER' AS A THREAT TO OUR WAY OF LIFE Répondre en citant

IMMIGRATION

HOLY SEE TO UN: WE CAN'T LABEL THE 'OTHER' AS A THREAT TO OUR WAY OF LIFE

 "My delegation is fully aware of the legal and other complexities of migration, especially in cases of massive forced exodus or displacements due to conflicts or catastrophes. Over and above all other considerations, however, it is necessary always to see the human face of migration, to recognize the migrant as a fellow human being, endowed with the same human dignity and rights as we are"

New York City, November 05, 2015 (ZENIT.org) Staff Reporter
 

Here is a Nov. 3 statement from Archbishop Bernardito Auza, Apostolic Nuncio and Permanent Observer of the Holy See at the United Nations, at the 3rd Committee of the 70th Session of the General Assembly. The address is on Agenda Item 70: Elimination of racism, racial discrimination, xenophobia and related intolerance

* * *

Mr. Chair,

My delegation wishes to thank the Special Rapporteur on contemporary forms of racism, racial discrimination, xenophobia and related intolerance for his Report. The Report’s recommendations regarding xenophobia and religious intolerance are especially relevant and deserve serious consideration.

Racism, racial discrimination and xenophobia are a serious affront to human dignity and are inexcusable impediments to building an international community committed to the promotion of human rights. Human dignity is not something conferred by the State or by any human law. It is not subject to whatever form of social or economic status. It does not disappear in a moment of need or vulnerability; rather, it is inherent to every human being regardless of race, sex, national or ethnic origin, religion or social, economic and cultural circumstances.

Mr. Chair,

There are currently more than 60 million refugees, asylum-seekers and internally displaced persons worldwide as a result of conflicts and persecutions. Fifteen new conflicts have broken out or have been reignited in the past five years, while numerous persistent conflicts remain unresolved. Even more frightening is the fact that there seems to be no end in sight. The number of people globally displaced by conflict has nearly quadrupled since last year, increasing from roughly 11,000 in 2010 to 42,500 daily,1 so many of whom have been driven away from their homes and countries by one form of discrimination or another.

Pope Francis exhorts us that in finding a response to the many crises literally knocking at our door, “we must not be taken aback by their numbers, but rather view them as persons, seeing their faces and listening to their stories, trying to respond as best we can to their situation,” in a way that “is always humane, just and fraternal.”2

My delegation is fully aware of the legal and other complexities of migration, especially in cases of massive forced exodus or displacements due to conflicts or catastrophes. Over and above all other considerations, however, it is necessary always to see the human face of migration, to recognize the migrant as a fellow human being, endowed with the same human dignity and rights as we are. This is most especially true when we deal with persons who were forced to migrate against their will, like the refugees, the persecuted for religious or ethnic reasons, and those who are being trafficked for sexual exploitation, slave labor and other forms of abuse.

We must resist the tendency to recoil at the enormity and complexity of the crisis. We must fight the temptation to turn inward, labeling the “other” as a threat to our way of life. We must make the crisis we face as an opportunity to realize a more just and fraternal world for all.

In many of the countries of origin of migrants and refugees, the most heinous crimes against religious freedom have been and continue to be committed: executions, forced conversions, egregious “religious taxes” and confiscation of properties as “penalties” for professing another religion. Religious and ethnic minorities are disproportionately affected by these abuses perpetrated by violent non-state actors who are clearly intent on destroying religious, cultural and ethnic diversities. The Holy See appeals to the International Community to do all it can to stop violent non-state actors who wantonly violate fundamental human rights.

Moreover, my delegation calls on the States and Governments concerned to reconsider national laws that are susceptible to fomenting xenophobia, religious and ethnic discrimination and even violence. We call on those of all religions to respect one another and at all times to leave open channels of dialogue and avenues of concrete cooperation to foster mutual knowledge and appreciation.

Mr. Chair,

Racial discrimination, xenophobia and intolerance have no place in a world committed to peace, genuine pluralism and the common good of all humanity.

Thank you, Mr. Chair.

--

1 Opening Remarks of Mr. António Guterres, United Nations High Commissioner for Refugees, at the 66th Session of the Executive Committee of the High Commissioner's Programme, Geneva, 5 October 2015.

2 Pope Francis, Address to the United States Congress, Washington, DC. 24 September 2015.

(November 05, 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/en/articles/holy-see-to-un-we-can-t-label-the-other-as…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Nov - 15:05 (2015)    Sujet du message: CONSEIL DE L'EUROPE : CONSTRUIRE DES COMMUNAUTES INCLUSIVES Répondre en citant

IMMIGRATION

CONSEIL DE L'EUROPE : CONSTRUIRE DES COMMUNAUTES INCLUSIVES

Par le card. Puljic

Rome, 5 novembre 2015 (ZENIT.org) Rédaction 


« La construction de sociétés inclusives exige comme préalable une compréhension inclusive de la personne humaine », déclare le cardinal Puljic.

Le cardinal Vinko Puljic, archevêque de Sarajevo, est intervenu sur la dimension religieuse du dialogue interculturel, à la rencontre du Conseil de l’Europe qui s’est conclue ce mardi 3 novembre, dans la capitale bosniaque, rapporte Radio Vatican. Une rencontre sur le thème : « Construire ensemble des sociétés inclusives : le rôle des religions et des convictions non religieuses dans la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent. »

Une citoyenneté démocratique

« Une personne ne peut se sentir vraiment accueillie dans le contexte social dans lequel elle vit que quand elle est reconnue et acceptée dans toutes les dimensions qui constituent son identité, y compris la dimension religieuse », a expliqué le cardinal dans son intervention sur le thème de la rencontre.

Le cardinal a expliqué qu’une intégration qui « met entre parenthèses » certains aspects de l’identité personnelle est « fragile » et conduit à un « sentiment d’exclusion et de frustration ».

La « citoyenneté démocratique » elle-même ne se construit pas en convergeant « sur des principes abstraits, oubliant les identités respectives », mais à travers « des relations où chacun est valorisé pour ce qu’il est ».

La liberté religieuse

Pour le cardinal Puljic, le plein respect de la « liberté religieuse », même dans un contexte sécularisé et « multipolaire » est la garantie « d’un vrai dialogue interculturel ».

Car les religions peuvent « offrir une contribution spécifique au progrès de la culture des droits humains ».

© Avec une traduction de Constance Roques

( 5 novembre 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/conseil-de-l-europe-construire-des-communa…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Nov - 17:06 (2015)    Sujet du message: GOVERNOR JERRY BROWN JUST MADE IT POSSIBLE FOR ILLEGAL ALIENS TO VOTE... COMING TO A STATE NEAR YOU? Répondre en citant

IMMIGRATION

GOVERNOR JERRY BROWN JUST MADE IT POSSIBLE FOR ILLEGAL ALIENS TO VOTE... COMING TO A STATE NEAR YOU?


By 100% FED Up -
Oct 12, 2015



Liberal California Governor Jerry Brown just signed the Motor Voter Act allowing non-citizens to be registered to vote. Is this coming to your state soon?

Non-Citizens Will Now Vote In At Least One State

Governor Jerry Brown just sold out the American vote in California. He signed a new version of the Motor Voter Act that will register every eligible California citizen who acquires a driver’s license or renews a license at the Department of Motor Vehicles to vote.

This is after he made all illegal aliens eligible for diver’s licenses. Eleven states allow illegal aliens to get driver’s licenses.

In California, state officials “specifically chose not to make noncitizen license holders searchable in their DMV database,” said True the Vote spokesman Logan Churchwell, who called the newly signed bill “unprecedented.”

The measure, Assembly Bill 1461, “will effectively change the form of governance in California from a Republic whose elected officials are determined by United States citizens and will guarantee that noncitizens will participate in all California elections going forward,” Election Integrity Project of California President Linda Paine said in a statement.

It appears to be unconstitutional.

This is what conservatives were afraid of and this is just one more example of a conspiracy theory come true. It will undoubtedly ramp up voter fraud in California.

California’s Secretary of State feels differently

“In a free society, the right to vote is fundamental,” said Secretary of State Alex Padilla. “The New Motor Voter Act will make our democracy stronger by removing a key barrier to voting for millions of California citizens.”

Via: Independent Sentinal

http://100percentfedup.com/governor-jerry-brown-just-made-it-possible-for-illegal-aliens-to-vote-coming-to-a-state-near-you/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Nov - 17:53 (2015)    Sujet du message: CANADA : LA BASE DE VALCARTIER POURRAIT ACCUEILLIR DES REFUGIES SYRIENS D'ICI LA FIN DE 2015 Répondre en citant

IMMIGRATION

CANADA : LA BASE DE VALCARTIER POURRAIT ACCUEILLIR DES REFUGIES SYRIENS D'ICI LA FIN DE 2015


...L’opération 2002 est marquée par des coupures budgétaires qui amènent des modifications profondes dans la structure des Centres d’instruction d’été en général, dont celui de Valcartier en particulier. C’est ainsi qu’avec la disparition du Centre d’instruction d’été des cadets de St-Jean, deux cours d’éducation physique des cadets de l’Aviation, l’un de trois et l’autre de six semaines, sont transférés au Centre. Remis en question depuis quelques années, le cours de chef et d’instructeur Quartiermaître n’est plus dispensé depuis l’été 2004...
 http://www.armycadethistory.com/Valcartier_main.htm

-----



Sophie Côté

Vendredi, 6 novembre 2015 06:57 MISE à JOUR Vendredi, 6 novembre 2015 07:03

Des bases militaires du pays, dont celle de Valcartier, pourraient être appelées à héberger temporairement les 25 000 réfugiés syriens attendus d’ici la fin de l’année.

Selon ce que rapporte Le Devoir, le gouvernement de Justin Trudeau envisage cette avenue, alors qu’un scénario à l’étude prévoit l’arrivée de 6000 réfugiés par semaine.

Interrogé par le quotidien, le nouveau ministre de l’Immigration et des Réfugiés, John McCallum, n’a pas voulu confirmer l’information, mais a concédé que le ministère de la Défense, tout comme d’autres ministères, sera appelé à jouer un rôle dans la stratégie d’accueil des réfugiés.

En mai 1999, comme le fait remarquer Le Devoir, les bases de Trenton, en Ontario, et de Greenwood, en Nouvelle-Écosse, avaient obtenu la responsabilité de prendre en charge pendant plusieurs semaines les milliers de réfugiés kosovars débarqués au Canada.


http://www.journaldequebec.com/2015/11/06/la-base-de-valcartier-pourrait-accueillir-des-refugies-syriens-dici-la-fin-de-2015


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Nov - 06:15 (2015)    Sujet du message: HOLT SEE TO UN : WE CAN'T LABEL THE 'Other' AS A THREAT TO OUR WAY OF LIFE Répondre en citant

IMMIGRATION

HOLT SEE TO UN : WE CAN'T LABEL THE 'Other' AS A THREAT TO OUR WAY OF LIFE

He has no problem to label christians to be the exclusives, the ones who obey to God's laws.

"My delegation is fully aware of the legal and other complexities of migration, especially in cases of massive forced exodus or displacements due to conflicts or catastrophes. Over and above all other considerations, however, it is necessary always to see the human face of migration, to recognize the migrant as a fellow human being, endowed with the same human dignity and rights as we are"

New York City, November 05, 2015 (ZENIT.org) Staff Reporter

 
Here is a Nov. 3 statement from Archbishop Bernardito Auza, Apostolic Nuncio and Permanent Observer of the Holy See at the United Nations, at the 3rd Committee of the 70th Session of the General Assembly. The address is on Agenda Item 70: Elimination of racism, racial discrimination, xenophobia and related intolerance


* * *

Mr. Chair,

My delegation wishes to thank the Special Rapporteur on contemporary forms of racism, racial discrimination, xenophobia and related intolerance for his Report. The Report’s recommendations regarding xenophobia and religious intolerance are especially relevant and deserve serious consideration.

Racism, racial discrimination and xenophobia are a serious affront to human dignity and are inexcusable impediments to building an international community committed to the promotion of human rights. Human dignity is not something conferred by the State or by any human law. It is not subject to whatever form of social or economic status. It does not disappear in a moment of need or vulnerability; rather, it is inherent to every human being regardless of race, sex, national or ethnic origin, religion or social, economic and cultural circumstances.

Mr. Chair,

There are currently more than 60 million refugees, asylum-seekers and internally displaced persons worldwide as a result of conflicts and persecutions. Fifteen new conflicts have broken out or have been reignited in the past five years, while numerous persistent conflicts remain unresolved. Even more frightening is the fact that there seems to be no end in sight. The number of people globally displaced by conflict has nearly quadrupled since last year, increasing from roughly 11,000 in 2010 to 42,500 daily,1 so many of whom have been driven away from their homes and countries by one form of discrimination or another.

Pope Francis exhorts us that in finding a response to the many crises literally knocking at our door, “we must not be taken aback by their numbers, but rather view them as persons, seeing their faces and listening to their stories, trying to respond as best we can to their situation,” in a way that “is always humane, just and fraternal.”2

My delegation is fully aware of the legal and other complexities of migration, especially in cases of massive forced exodus or displacements due to conflicts or catastrophes. Over and above all other considerations, however, it is necessary always to see the human face of migration, to recognize the migrant as a fellow human being, endowed with the same human dignity and rights as we are. This is most especially true when we deal with persons who were forced to migrate against their will, like the refugees, the persecuted for religious or ethnic reasons, and those who are being trafficked for sexual exploitation, slave labor and other forms of abuse.

We must resist the tendency to recoil at the enormity and complexity of the crisis. We must fight the temptation to turn inward, labeling the “other” as a threat to our way of life. We must make the crisis we face as an opportunity to realize a more just and fraternal world for all.

In many of the countries of origin of migrants and refugees, the most heinous crimes against religious freedom have been and continue to be committed: executions, forced conversions, egregious “religious taxes” and confiscation of properties as “penalties” for professing another religion. Religious and ethnic minorities are disproportionately affected by these abuses perpetrated by violent non-state actors who are clearly intent on destroying religious, cultural and ethnic diversities. The Holy See appeals to the International Community to do all it can to stop violent non-state actors who wantonly violate fundamental human rights.

Moreover, my delegation calls on the States and Governments concerned to reconsider national laws that are susceptible to fomenting xenophobia, religious and ethnic discrimination and even violence. We call on those of all religions to respect one another and at all times to leave open channels of dialogue and avenues of concrete cooperation to foster mutual knowledge and appreciation.

Mr. Chair,

Racial discrimination, xenophobia and intolerance have no place in a world committed to peace, genuine pluralism and the common good of all humanity.

Thank you, Mr. Chair.

--

1 Opening Remarks of Mr. António Guterres, United Nations High Commissioner for Refugees, at the 66th Session of the Executive Committee of the High Commissioner's Programme, Geneva, 5 October 2015.

2 Pope Francis, Address to the United States Congress, Washington, DC. 24 September 2015.

(November 05, 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/en/articles/holy-see-to-un-we-can-t-label-the-other-as…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 9 Nov - 03:49 (2015)    Sujet du message: FRANCE : DE RETOUR DE L'ENFER DE CALAIS, UNE BRETONNE TEMOIGNE Répondre en citant

IMMIGRATION

FRANCE : DE RETOUR DE L'ENFER DE CALAIS, UNE BRETONNE TEMOIGNE

il y a 1 jour
par redacbzhinfo



07/11/2015 – 09H00 Calais (Breizh-info.com) –  Begonia Bambou ( son pseudonyme facebook ) est finistérienne, brestoise. Samedi 31 octobre, elle s’est rendue à Calais, afin de manifester aux côtés du collectif « les Calaisiens en colère », contre l’immigration. Une manifestation qui a réuni entre 600 et 1000 personnes , excédées par les capitulations répétées du gouvernement et de la maire de Calais, Natacha Bouchard, face à l’immigration sauvage qui a littéralement brisé le vivre ensemble au sein de la commune.

La maire de Calais – membre des Républicains – avait par ailleurs décidé, pour la deuxième fois consécutive, d’interdire la manifestation pour « risque de trouble à l’ordre public ». «Un comble quand on sait que le trouble à l’ordre public, l’illégalité et la délinquance sont quotidiennes au sein de la jungle de Calais.», remarque un commerçant du coin.

Cette interdiction  n’aura pas dissuadé les Calaisiens en colère : « ni les clandestins qui manifestent, ni l’extrême gauche qui les défendent ne déclarent leurs manifestation. Il n y a aucune raison qu’on le fasse. L’Etat de droit a cessé d’exister à Calais.» témoigne Julien un autre manifestant venu de Bretagne. D’autres manifestations sont prévues dans les semaines à venir, à Calais, mais aussi à Paris, et prochainement, à Pontivy, en Bretagne.

Ci-dessous le témoignage de Bégonia Bambou :

« Je suis allée à Calais!

De Brest j’ai fait le déplacement pour soutenir le collectif, Les Calaisiens en colère le 31 Octobre, J’ai voulu voir pour malheureusement y croire! Après avoir été accueillie chaleureusement par les membres de ce collectif, nous avons manifesté contre l’immigration clandestine, apporté notre soutien aux commerçants, aux routiers, aux force de l’ordre, aux agents hospitaliers, aux services de secours.

Nous étions tous apolitiques, nous étions à l’unisson! Une valeur nous unissait tous : Stopper le massacre de Calais. Manifestation sans débordement sécurisée par de nombreux agents des forces de l’ordre (merci à eux).

Ensuite, je suis passée par le chemin des dunes! Chemin riverain de la jungle de Calais. Révélation explosive! Les migrants grouillent de partout, leurs terriers sont fait de bâches fixés sur ossatures en bois, le sol est jonché d’ordure et d’excréments. Des « écoles » sont présentes, de nombreux « restaurants et buvettes » font surface, et un seul point d’eau!

Des filles, des Françaises sont présentes dans le camps! Les riverains sont effrayés et obligés d’investir en caméra de sécurité, clôture et portails à leurs frais! Un « bordel » a vu le jour, à cinq euros la passe! Une boite de nuit aussi! Chiens et chats ne sont plus en sécurité, car ils sont mangés par cette horde de migrants!

Les Pompiers et Force de l’ordre sont caillassés lors de leurs interventions! Pour narguer les riverains les migrants se masturbent sous les yeux de ceux-ci! Les maisons sont visitées et dépouillées, les voitures massacrées à coup de sabre! Vu aussi les migrants regarder un match de foot sur un grand écran plat dernier cri!

Alors je me pose les questions suivantes!

Mais pourquoi la Mairesse de Calais laisse faire cette ignominie! Que lui a t’on promis? Que nous cache l’État?

Cette Mairesse qui insulte de « médiocre » les Calaisiens qui manifestent, qui hait les manifestants venus d’ailleurs que sa ville, qui laisse instaurer un climat de haine et de tension!

Comment se fait-il pour une Maire :

– D’accepter l’installation d’un campement illégal de plus de 6000 migrants!
– De laisser le sol d’une réserve naturelle être souillé par de nombreux déchets, cadavres d’animaux, excréments!
– De permettre que nos Filles de France se prostituent pour cinq euros!
– De fermer les yeux sur de nombreux viols et agressions!
– De laisser la libre circulation des armes sur ce camps!
– De laisser monter de nombreux commerces et écoles sans aucune autorisation légale!
– De permettre à ces commerces de fonctionner sans aucune règles d’hygiène et de sécurité!
– De faire vivre les Calaisiens dans la peur, et l’abandon, au profit des migrants!
– De laisser les Secours, Force de l’ordre, et bénévoles se faire caillasser et piller!
– De laisser les Chauffeurs Routiers faisant face aux intrusions des migrants dans les camions!
– De faire travailler les commerçants de Calais dans la frayeur!
– De laisser faire…. tout simplement!

Est il possible qu’elle soit complice de négligence? De crime?

Je suis témoin, je suis révoltée, je suis scandalisée, je suis Bégonia Bambou. »

Crédit photos  :  DR

[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

http://www.breizh-info.com/33958/actualites-a-la-une/de-retour-de-lenfer-de-calais-une-bretonne-temoigne/


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:22 (2016)    Sujet du message: DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 390, 91, 92119, 120, 121  >
Page 91 sur 121

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com