LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1
Aller à la page: <  1, 2, 3100, 101, 102119, 120, 121  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 03:09 (2016)    Sujet du message: UNE CONFERENCE DU COE ET DE L’ONU APPELLE A UNE ACTION COORDONNEE FACE A LA CRISE DES REFUGIES Répondre en citant

IMMIGRATION



UNE CONFERENCE DU COE ET DE L’ONU APPELLE A UNE ACTION COORDONNEE FACE A LA CRISE DES REFUGIES



«Je m’appelle Souad. Je viens de Syrie. Je suis ici avec mon père. Nous sommes partis à cause de la guerre; nous ne sommes pas en sécurité.» © Sean Hawkey/COE

20 janvier 2016

Version française publiée le: 21 janvier 2016
 
À l’issue d’une conférence de haut niveau sur la crise des réfugiés en Europe, organisée par le Conseil œcuménique des Églises et des agences onusiennes au Centre œcuménique de Genève les 18 et 19 janvier, une déclaration a été produite, intitulée «La réponse de l’Europe à la crise des réfugiés et des migrants – Départ, transit, accueil et refuge: un appel au partage des responsabilités et à la coordination des actions».

Le texte de la déclaration, publiée conjointement par le Conseil œcuménique des Églises (COE), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), figure ci-après:

Les 18 et 19 janvier 2016, des représentants et représentantes de gouvernements, d’agences des Nations Unies et d’organisations de la société civile, dont des organisations ecclésiales et des organisations d’inspiration religieuse, se sont rencontrés pour une conférence de haut niveau consacrée à la crise des réfugiés et des migrants en Europe; accueillie par le Conseil œcuménique des Églises (COE) à Genève (Suisse), la conférence était organisée en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Cette conférence s’était donné pour objectif de développer des réponses raisonnées et coordonnées, fondées sur les droits de la personne, à la question des réfugiés et des migrants en Europe et aux causes premières de leur déplacement. Elle a offert aux organisations d’inspiration religieuse qui y participaient l’occasion d’appliquer les principes religieux (en particulier la conviction que tout être humain est créé à l’image et à la ressemblance de Dieu) en mettant au centre de ces réponses la dignité et les droits humains de toutes les personnes touchées.

En 2015, plus d’un million de réfugiés et de migrants sont arrivés en Europe par la terre ou la mer. Parmi eux se trouvent notamment des gens fuyant de multiples autres situations de danger et de désespoir, en particulier au Moyen-Orient, en Asie et en Afrique. La crise des réfugiés et des migrants est rapidement devenue une crise des enfants, dans la mesure où ceux-ci constituent actuellement un tiers des réfugiés et des migrants arrivant en Europe. Tous les enfants – où qu’ils soient ou d’où qu’ils viennent, réfugiés ou migrants – ont droit à être pris en charge et à ce que leur dignité, leurs droits et leur bien-être soient protégés.

La conférence s’est penchée sur les réponses aux crises, essentiellement en Europe mais aussi dans le contexte plus large des quelque 60 millions de personnes déplacées que compte le monde aujourd’hui. Elle a examiné tout le cheminement du déplacement forcé, depuis le pays d’origine jusqu’au pays de destination en passant par les pays de transit, et elle a pris acte des défis que doivent relever les sociétés et les États européens pour assumer leurs obligations juridiques en vertu du droit international des réfugiés, du droit international humanitaire et des normes internationales relatives aux droits de la personne, tout en tenant dûment compte des problématiques politiques, sécuritaires et économiques.

Les participants et participantes à la conférence appellent à un engagement collectif plus fort de la part de la communauté internationale pour tenter de trouver des solutions politiques au conflit, à la violence, à linégalité et à l’exclusion, qui sont les causes profondes de cette crise sans précédent de déplacements forcés que connaît le monde actuellement. En particulier, nous appelons toutes les personnes qui ont la capacité de contribuer à mettre fin aux combats et de soulager les souffrances intolérables que subit la Syrie à mettre de côté leurs différences politiques et à s’associer dans une action commune pour une paix immédiate. Protéger les femmes et les jeunes filles de la violence et de l’exploitation sexuelles et sexistes et leur permettre d’accéder à des services vitaux de santé reproductive sont des composantes essentielles de toute réponse humanitaire à cette crise et constituent des investissements essentiels pour le redressement et la résilience à l’avenir. En outre, il faut rendre hommage et apporter un appui à l’action des pays voisins des régions en conflit que fuient les réfugiés, pays qui supportent une part disproportionnée du lourd fardeau de l’accueil de la majorité des réfugiés.

Les participants et participantes conviennent que soulager les souffrances des personnes victimes de déplacement relève d’une responsabilité partagée, non seulement en Europe mais aussi ailleurs. Il est vital que les gouvernements, la société civile, les institutions internationales et d’autres acteurs collaborent d’une manière cohérente et coordonnée pour offrir aux réfugiés et aux migrants un environnement sûr et humain et pour satisfaire les besoins immédiats des gens qui fuient la guerre, la violence généralisée et l’oppression – et, à long terme, pour faciliter leur inclusion et leur intégration sociale. Il est urgent d’assouplir et de faciliter les déplacements des réfugiés qui viennent en Europe, afin qu’ils se fassent dans un environnement légal et sécurisé. Fermer les frontières n’est pas une solution parce que cela revient à se décharger de la responsabilité sur le pays voisin.

Les participants et participantes à la conférence appellent à une meilleure coordination et une meilleure coopération de la réponse qu’apporte l’Europe à la crise des réfugiés et des migrants. Il importe de renforcer et d’améliorer de toute urgence le système commun d’asile de l’Union européenne. Il est nécessaire d’assurer une coordination renforcée dans la réponse européenne pour satisfaire les besoins des réfugiés et des migrants, notamment la protection contre la violence sexuelle et sexiste et l’éducation des enfants et des adolescents, ainsi que les besoins spécifiques – en matière de santé, de nutrition et de protection – des enfants, des adolescents et des femmes, des personnes âgées et des personnes handicapées. Il est essentiel que soient respectés les principes du droit international dans le contexte de cette crise. Aux termes du droit international des réfugiés, tout individu fuyant le conflit ou la persécution a le droit de rechercher une protection. L’accès à un processus équitable d’asile ne doit pas être limité par des conditions de nationalité, d’appartenance ethnique, de religion, d’état de santé ou de tout autre critère que le besoin. Il est également urgent de coopérer pour s’opposer à tous les actes et déclarations xénophobes, racistes et islamophobes et à toute exploitation politique de la crise. Par ailleurs, il est essentiel de commencer à mettre en œuvre sans plus attendre des mesures visant à aider les réfugiés et les migrants à s’intégrer dans leur nouvelle société. Au-delà des obligations légales et des principes moraux qui requièrent une action compatissante et accueillante à l’égard des gens dans le besoin, il convient de noter que les contributions faites par les réfugiés et les migrants par leur travail, leurs compétences et leurs capacités créatrices peuvent être d’une grande valeur pour les communautés qui les accueillent.

La société civile et notamment les organisations d’inspiration religieuse ont un rôle essentiel, unique en son genre, à jouer dans la réponse aux crises humanitaires. Pour tirer le maximum des efforts visant à assurer la survie, les droits et la dignité des réfugiés et des migrants, il est essentiel qu’elles coordonnent mieux leurs actions avec celles des gouvernements et des agences internationales et que soit renforcée la coopération interreligieuse de manière à intégrer les voix et les capacités des autres religions.

Nous lançons un appel pour que ces intentions se traduisent en actes et que puissent être entendus et pris en compte, dans la plus grande mesure possible, les voix et les avis des réfugiés et des migrants. Cela signifie qu’il faudra définir les rôles et les responsabilités, échanger des informations et des connaissances, des ressources et des activités, exploiter les points forts et avantages comparatifs les uns des autres et se rendre mutuellement des comptes. Cela nécessitera des mécanismes concrets de planification stratégique, de mise en œuvre et de transparence, ainsi qu’un plan d’action fixant des objectifs précis, mesurables, réalisables et limités dans le temps. À cette fin, les participants et participantes appellent les organisations co-organisatrices de cette conférence à collaborer pour renforcer la participation et les contributions des organisations d’inspiration religieuse dans les réponses données à la crise des réfugiés et des migrants aux niveaux national et régional, en s’appuyant sur les initiatives existantes déjà en cours de réalisation, et, chaque trimestre, pour examiner et communiquer les progrès réalisés vis-à-vis des questions soulevées à cette conférence.



 
Une conférence souligne la nécessité de renforcer la coopération face à la crise des réfugiés et des migrants (communiqué de presse du COE du 19 janvier)
Le ministre allemand de l’Intérieur souligne le rôle des Églises dans l’accueil des réfugiés (communiqué de presse du COE du 18 janvier)
Des photos de la conférence et de réfugiés dans différents pays européens sont disponibles gratuitement sur photos.oikoumene.org
Des enregistrements vidéo du discours du ministre allemand de l’Intérieur et d’autres séances sont accessibles sur la chaîne chaîne YouTube du COE.
Informations complémentaires sur le travail du COE en matière de migration (y compris les documents de la conférence, en anglais)

http://www.oikoumene.org/fr/press-centre/news/wcc-un-conference-calls-for-c…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 29 Jan - 03:09 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 04:14 (2016)    Sujet du message: DRONE WAR EXPOSED: JEREMY SCAHILL ON U.S. KILL PROGRAM'S SECRETS & THE WHISTLEBLOWER WHO LEAKED THEM Répondre en citant

DRONE WAR EXPOSED: JEREMY SCAHILL ON U.S. KILL PROGRAM'S SECRETS & THE WHISTLEBLOWER WHO LEAKED THEM

October 16, 2015
Story
WATCH FULL SHOW

"The Drone Papers" Reveals How Faulty Intel & Secret "Kill Chain" Mark Suspects, Civilians for Death


Guests
Jeremy Scahill
co-founder of the TheIntercept.com and co-author of the "Drone Papers" series. His latest book, Dirty Wars: The World is a Battlefield, is out in paperback.

Links

One of the most secretive military campaigns in U.S. history is under the microscope like never before. In a major exposé based on leaked government documents, The Intercept has published the most in-depth look at the U.S. drone assassination program to date. "The Drone Papers" exposes the inner workings of the U.S. military’s assassination program in Afghanistan, Yemen and Somalia, revealing a number of flaws and far more casualties than the intended targets. The documents were leaked to The Intercept by an unnamed U.S. intelligence source who says he wanted to alert Americans to wrongdoing. We are joined by The Intercept’s Jeremy Scahill, lead author of the exposé, "The Drone Papers."

TRANSCRIPT

This is a rush transcript. Copy may not be in its final form.

JUAN GONZÁLEZ: One of the most secretive military campaigns in U.S. history is under the microscope like never before. In a major exposé based on leaked government documents, The Intercept has published the most in-depth look at the U.S. drone assassination program to date. "The Drone Papers" exposed the inner workings of how the drone war is waged, from how targets are identified to who decides to kill. They reveal a number of flaws, including that strikes have resulted in large part from electronic communications data, or "signals intelligence," that officials acknowledge is unreliable. The documents also undermine government claims that the drone strikes have been precise. During one five-month period of an operation in Afghanistan, nine out of 10 casualties were not the intended target. And among other revelations, the documents also corroborate previous reports that all foreign males in a target zone have been treated as militants—unless they are proven innocent after death.

AMY GOODMAN: The documents were leaked to The Intercept by an unnamed U.S. intelligence source who says he wanted to alert Americans to wrongdoing. With obvious comparisons to NSA whistleblower Edward Snowden, Snowden himself weighed in, tweeting, quote, "When we look back on today, we will find the most important national security story of the year." In a statement, Amnesty International said the leaks should spark an independent congressional inquiry over, quote, "whether the USA has systematically violated international law, including by classifying unidentified people as 'combatants' to justify their killings." The leaks include detailed files on the drone war in Afghanistan, just as President Obama has announced his plan to again delay the withdrawal of U.S. troops and extend the occupation of Afghanistan indefinitely.

For more, we begin with Jeremy Scahill, co-founder of the The Intercept, one of the lead reporters on the new "Drone Papers" series. His contributions to the series include the articles "The Assassination Complex" and "Find, Fix, Finish." His latest book, Dirty Wars: The World is a Battlefield, is out in paperback. His Oscar-nominated film, Dirty Wars, was done with Rick Rowley. He’s also the author of the best-selling book, Blackwater: The Rise of the World’s Most Powerful Mercenary Army. In our next segment, we’ll be joined by Jeremy’s co-authors on the series, Ryan Devereaux and Cora Currier.

Jeremy, welcome back to Democracy Now!.

JEREMY SCAHILL: Thanks.

AMY GOODMAN: Astounding revelations. Why don’t you first summarize what you have learned?

JEREMY SCAHILL: Well, you know, the first drone strike outside of a declared war zone happened in November of 2002 in Yemen. And in that strike, it was a CIA operation, with the military, and the whole thing was coordinated out of a command center in Washington, D.C. And in that strike, actually, six people were killed, including an American citizen. And at the time, Condoleezza Rice, you know, senior official in the Bush administration, was defending the right of the president of the United States to assassinate individuals, including U.S. citizens, based on intelligence that they never had to make public. There wasn’t another drone strike in Yemen until 2011. 2011, 2012, the Obama administration really starts to intensify drone operations in Yemen.

Despite the fact that at times Pakistan was being bombed once every three days by drones, you had an active drone program in Afghanistan, it wasn’t until May of 2013 that a sitting U.S. president gave an official address where he acknowledged that drones were being used by the United States. I mean, it was sort of a farcical scenario, where you’d have the president making jokes about killing the Jonas Brothers at the White House Correspondents’ Association dinner, he would talk about it on a Google hangout in response to questions from people talking to the president, but they never really fully owned this thing in public.

What we’ve published is an extensive look into how this program has operated historically, but specifically under President Obama. One of the most significant findings of this—and my colleague, Cora Currier, really dug deep into this—is we published for the first time the kill chain, what the bureaucracy of assassination looks like. And what you see is that all of these officials, including people like the treasury secretary, are part of signing off on all of this, where they have these secret meetings and they discuss who’s going to live and die around the world. And at the end of that process, it is the president of the United States who signs what amounts to a death warrant for whoever they’ve decided should die, based on what amounts to a parallel, secret judicial system in the United States that is not really subjected to any kind of judicial review, where the president acts sort of as emperor—issues an edict that you die.

And what we show—and this is the first time that there’s documentary evidence of this—is that the president gives the military a 60-day window to hunt down and kill these individuals. Ken Roth from Human Rights Watch pointed out today, if the standard is that the people who are being targeted for assassination is that they represent an imminent threat, which is what the president says the U.S. policy is, then why do they have 60 days to do it? Why don’t they need to do it now, if it’s imminent? Well, that’s because they’ve redefined the term "imminent" to be so vague as to not even resemble its actual commonly understood definition.

JUAN GONZÁLEZ: And, Jeremy, one of the things that struck me is your finding that so much of the information upon which they base these attacks is based on signals intelligence, not real live intelligence or stuff that they glean from other people they’ve interrogated, and the unreliability of it.

JEREMY SCAHILL: Oh, yeah. I mean, look, and this—you know, really, we know so much more about this because of the Edward Snowden leaks, but so much of the entire intelligence-industrial complex in the—you know, sort of in the U.S. empire is dependent upon intercepting people’s emails, their text messages, their phone calls. And, you know, signals intelligence can be reliable. I mean, if I’m talking to you, Juan, they can do our voice recognition. They can say, "OK, we know that Jeremy Scahill is talking to Juan González." But when you talk to people who really worked in that world—Cora Currier and I interviewed Lieutenant General Michael Flynn, who was the former head of the Defense Intelligence Agency, the top official running all of the Pentagon spy operations around the world, and he was Stanley McChrystal’s top intelligence guy at JSOC, the Joint Special Operations Command. When Cora and I spoke to him, he said, "Look, I can record my voice on a phone and give it to a courier. The courier can go somewhere else, then call a number, and they can play that, and someone’s going to die over there, and they’ll think that they’ve eliminated this target, but they didn’t." And so, you know, it’s—and he said, signals intelligence is very easy to fool.

AMY GOODMAN: I want to go back to a quote from the article. Speaking about the issue of working with bad intelligence, your source said, quote, "It requires an enormous amount of faith in the technology that you’re using. There’s countless instances where I’ve come across intelligence that was faulty. It’s stunning the number of instances when selectors are misattributed to certain people. And it isn’t until several months or years later that you all of a sudden realize that the entire time you thought you were going after this really hot target, you wind up realizing it was his mother’s phone the whole time."

JEREMY SCAHILL: Right. And, you know, what the source is talking about there is that, for the most part, the assassination program is not targeting people, it’s targeting their selectors, their cellphone number, the SIM card data that they have, you know, an email train that’s littered with metadata that they’ve now determined is connected to someone. And so, I think a lot of the biggest civilian death cases that we have are because they’ve hit a phone that they think is in possession of a terrorist or a militant—you know, the vague term that they use—and "Oops, you know, well, we blew up the phone, but that person didn’t happen to be there," because this subcommander of the Taliban happened to throw his SIM card into a bag with everybody else’s, they shake it up, and—you know, and this is a tactic that the Taliban use—and then they all go somewhere else. They use it because they know that this is how the U.S. hunts them down and tracks them. It’s death by metadata, basically.

JUAN GONZÁLEZ: And even in Afghanistan, where the United States has been occupying the country—it has troop boots on the ground in Afghanistan; we’re not talking now Yemen, Somalia—

JEREMY SCAHILL: Right.

JUAN GONZÁLEZ: —or some of these other places—your information found that as many as 90 percent of the intended targets were not—of the people killed were not the intended targets?

JEREMY SCAHILL: Yeah. I mean, I think the piece that—you know, if people are sort of thinking about what the president said yesterday in sort of further extending the longest war in American history to a point where we don’t actually see any end in sight, Ryan Devereaux’s piece on "Manhunting in the Hindu Kush" is incredible. It looks at a JSOC campaign called Operation Haymaker. And one of the sort of among many sort of amazing revelations in it is that JSOC claims to be like meticulously, surgically hunting down and killing leaders of al-Qaeda, leaders of the Taliban, and in one five-month period in Afghanistan, where they have all the resources—they have the surveillance technology, they have informants on the ground, they have ability to do night raids, to do after-action investigations—that 88 percent of the people that they killed in mostly drone strikes, but some other strikes, as well, were not the intended target of the strikes.

Now, what does that mean? It could mean that they killed a Taliban subcommander and a bunch of other Taliban people, and so they say, "Well, OK, we were targeting this one guy, but these people also were bad." But it could also be that they were targeting someone because he had so-called Arab features. And we see that they describe—in the documents, they describe Arab features, that they’re taller than everyone else. You know, Sean Naylor, who’s a great investigative journalist with deep ties in the military, in his new book that he wrote, he details this story of how they struck a target because he was taller than the other people around him, and they thought that he—that that meant that he was sort of an Arab or a foreign fighter. And it turned out that he was of average size and that the people around him were children.

AMY GOODMAN: Finally, before we go to break—

JEREMY SCAHILL: And they killed them all, with the exception of, I think, one survivor.

AMY GOODMAN: Before we go to break, your source, this second Edward Snowden, who is this person?

JEREMY SCAHILL: Well, do you want to give me your pin to your ATM card? I mean, look, this is a very brave whistleblower. And this administration has been relentless in its war against whistleblowers. And, you know, I mean, Chelsea Manning is rotting right now in a prison cell for exposing U.S. war crimes. Edward Snowden is in exile. Thomas Drake and Bill Binney, you know, were smeared in public and had their reputations ruined. Jeffrey Sterling is in prison right now. Our source is an incredibly principled, brave individual. And, you know, I worry because the government is—this government has been relentless in its pursuit of people of conscience who blow the whistle, and has characterized them as traitors and spies, and, in the process, has criminalized the ability to do independent journalism that is meant to hold them accountable, the government accountable, without fear that your sources, or in some cases the journalists themselves, are going to be put in the crosshairs of the so-called justice system.

AMY GOODMAN: Well, your source for the article, the whistleblower, spoke out against the drone program, saying, quote, "This outrageous explosion of watchlisting—of monitoring people and racking and stacking them on lists, assigning them numbers, assigning them 'baseball cards,' assigning them death sentences without notice, on a worldwide battlefield—it was, from the very first instance, wrong. We’re allowing this to happen. And by 'we,' I mean every American citizen who has access to this information now, but continues to do nothing about it."

JEREMY SCAHILL: Yeah. I mean, this is—you know, the point, too, is that—where is Congress in all of this? Where are the—you know, if this is the most transparent administration in history, especially coming off of the abuses and the torture and everything that marked the Bush administration, I mean, wouldn’t the most transparent administration in history actually be a whistleblowing administration? I mean, wouldn’t they sort of say, "Hey, all of this is really messed up. It’s against what we claim are our core values"? Instead, we see it’s like Edward Snowden, an analyst; Chelsea Manning, a private. I mean, when are we going to have anyone of significant public importance and that’s visible that actually is going to be about the business of transparency? Why does it have to come from whistleblowers?

JUAN GONZÁLEZ: You also quote some other former military people who talk about their criticism of why the Obama administration has chosen this route.

JEREMY SCAHILL: Right. Well, I mean, we spoke to—you know, Cora and I spoke to Mike Flynn, who is no one’s liberal. I mean, he’s one of the most significant figures in the kind of expansion of covert operations around the world. And, you know, he has his own view. I mean, these guys are agitators. There’s a very powerful clique of people within the national security state that are advocating to a return to extraordinary rendition, enhanced interrogation techniques, snatching people. And their criticism of Obama is, this guy doesn’t want to stick these people in Guantánamo, so he just kills them, he doesn’t even think about capturing them; and when he does that, we can’t interrogate them, and that makes us less safe. So that’s their tactical argument. But it’s also part—we can talk about this later—part of a turf war between the CIA and the Pentagon.

AMY GOODMAN: We’re talking to Jeremy Scahill, co-founder of the The Intercept, co-author of the "Drone Papers" series, the articles about them. His contributions to the series include the articles "The Assassination Complex" and "Find, Fix, Finish." When we come back, Jeremy will be joined by his co-authors on this stunning, explosive series.

This is Democracy Now! Back in a minute.

http://www.democracynow.org/2015/10/16/drone_war_exposed_jeremy_scahill_on


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 05:19 (2016)    Sujet du message: PROPOSED AUMF WILL GIVE US WAR MACHINE GOLD KEY TO BOMB THE WORLD Répondre en citant




PROPOSED AUMF WILL GIVE US WAR MACHINE GOLD KEY TO BOMB THE WORLD




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=x-7n5RWOBx8

The War Powers Resolution does not give the president/CEO of The United States of America Corp. the authority to intervene militarily without congressional approval:

The constitutional powers of the President as Commander-in-Chief to introduce United States Armed Forces into hostilities, or into situations where imminent involvement in hostilities is clearly indicated by the circumstances, are exercised only pursuant to

"(1) a declaration of war,
(2) specific statutory authorization, or
(3) a national emergency created by attack upon the United States, its territories or possessions, or its armed forces."



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 05:50 (2016)    Sujet du message: COMPLETE, UNEDITED VIDEO OF JOINT FBI AND OSP OPERATION BREAK'N ALERT OREGON: YANKED VIDS DUE 2 THIS, NOW U'LL KNOW TRUTH / TESTIMONY FROM VICTORIA SHARP, WHO WAS IN THE CAR WHEN LAVOY FINICUM WAS EXECUTED BY THE FEDS / OREGON AFFIDAVIT/TWIST IN THE PLOT. Répondre en citant



COMPLETE, UNEDITED VIDEO OF JOINT FBI AND OSP OPERATION  01/26/2016



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=aAGxDWKrjPQ&feature=youtu.be


BREAK'N ALERT OREGON: YANKED VIDS DUE 2 THIS, NOW U'LL KNOW TRUTH
 


VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=pPkC4HRtWCA

 EARTH SHATTERING OREGON STANDOFF UPDATE: The Elite Spilled Blood
https://freedomfightertimes.com/video...
Amelia Templeton and Conrad Wilson. “Deceased Militant LaVoy Finicum: Rancher, Patriarch, Bundy Believer.” OPB. . (2016): . . http://www.opb.org/news/article/rober...
Unknown. “Robert Burns Masonic Lodge No. 97.” Robert Burns Masonic Lodge No. 97. . (2016): . . http://www.burnslodge.org/about.html
Prof. Doom. “Secrets of the Freemasons at Oregon's Malheur Wildlife Refuge.” Youtube. . (2016): . . https://www.youtube.com/watch?v=Hl4f1...
Ivan. “The Hollow Earth maps of the Third Reich: There is an entrance to the Hollow Earth.” Ancient Code. . (2016): . . http://www.ancient-code.com/the-hollo...
Water_skipper. “Malheur Cave, part 1, 4k.” Youtube. . (2016): . . https://www.youtube.com/watch?v=OIdPL...

secret societies, ritual magic, holidays, festivities, rituals, black masses, demonic rituals, Malheur National Wildlife Refuge, LaVoy Finicum, Robert Burns Lodge no.97, Robert Burns, Scottish Masonic poet, Indian legends, Satanic holidays, Only by Blood and Suffering, predictive programming, Ephesians 5:11, Matthew 10:26,
The Hollow Earth maps of the Third Reich, Hollow Earth,


-----


TESTIMONY FROM VICTORIA SHARP, WHO WAS IN THE CAR WHEN LAVOY FINICUM WAS EXECUTED BY THE FEDS



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=YlbCulOxqr4


OREGON AFFIDAVIT/TWIST IN THE PLOT.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=bWuwklqUTVg


Dernière édition par maria le Jeu 4 Fév - 07:49 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Sam 30 Jan - 03:37 (2016)    Sujet du message: SAMY MOHAMED HAMZEH ARRESTED IN PLOT TO ATTACK MILWAUKEE MASONIC TEMPLE Répondre en citant

BULLSHIT PROPAGANDA - FEAR, FEAR, FEAR...

SAMY MOHAMED HAMZEH ARRESTED IN PLOT TO ATTACK MILWAUKEE MASONIC TEMPLE




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=p508yyMdhxI


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Sam 30 Jan - 03:56 (2016)    Sujet du message: MUSLIM CLERIC PREACHES JIHAD & ISIS FUTURE CONQUESTS OF ROME, PARIS, WASHINGTON D.C. Répondre en citant



GLOBAL JIHAD

MUSLIM CLERIC PREACHES JIHAD & ISIS FUTURE CONQUESTS OF ROME, PARIS, WASHINGTON D.C.




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=SwQCmNwSfpo


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Sam 30 Jan - 05:57 (2016)    Sujet du message: BREAKING NEWS - PACIFIC PATRIOTS NETWORK Répondre en citant

THE COMING CHAOS AND CIVIL WAR

BREAKING NEWS - PACIFIC PATRIOTS NETWORK

  4 minutes ago
Jan. 30,2016

News & Information, #endtimes, #killuminati, #oregon, #standoff, #truth

Freedom Fighter Times

The continually changing events that have taken place in Burns, Oregon have had yet another uptick. This time, it is from the Pacific Patriots Network, they are organizing people to get out to Burns, Oregon right away to protest the illegal action going on in Oregon.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=WexBKRcOiC4

https://www.spreaker.com/user/freedomfighter2127/breaking-news-pacific-patr…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Sam 30 Jan - 06:03 (2016)    Sujet du message: HILLARY CLINTON'S EMAIL WAS SO TOP SECRET, IT CAN NEVER BE RELEASED, EVEN IN REDACTED FORM! Répondre en citant

HILLARY CLINTON'S EMAIL WAS SO TOP SECRET, IT CAN NEVER BE RELEASED, EVEN IN REDACTED FORM!

Special protection for this criminal women



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=8Tssj3pskQU


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Lun 1 Fév - 08:01 (2016)    Sujet du message: UNE RESOLUTION DU SENAT AMERICAIN EST DEPOSEE POUR QUE PUISSE ETRE DECRETEE UNE "LOI MARTIALE INTERNATIONALE", DONNANT AINSI TOUS LES POUVOIRS DE GUERRE AU PRESIDENT AMERICAIN A L'EXTERIEUR DU PAYS ET A L'INTERIEUR DES ETATS-UNIS Répondre en citant



UNE RESOLUTION DU SENAT AMERICAIN EST DEPOSEE POUR QUE PUISSE ETRE DECRETEE UNE "LOI MARTIALE INTERNATIONALE", DONNANT AINSI TOUS LES POUVOIRS DE GUERRE AU PRESIDENT AMERICAIN A L'EXTERIEUR DU PAYS ET A L'INTERIEUR DES ETATS-UNIS

lundi 25 janvier 2016

* Tout y est!

La résolution est une nouvelle autorisation pour utiliser la force militaire dans la guerre à l'État islamique. Elle donnerait au président encore plus de puissance que celle accordée à Bush après le 11 septembre, qui est d'ailleurs toujours en place aujourd'hui.


"Cette résolution est une réécriture totale de la clause des pouvoirs de guerre dans la Constitution des États-Unis," a déclaré le sénateur Chris Murphy. "Elle est essentiellement une déclaration de loi martiale internationale, un transfert du contrôle de la puissance militaire qui va permettre au président d'envoyer des troupes américaines à peu près partout dans le monde, pour importe pour quelle raison, avec absolument aucune limitation."



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=4zNTX8LaV_k



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mar 2 Fév - 06:28 (2016)    Sujet du message: MANUEL VALLS PLAIDE POUR UN "PACTE DE SECURITE" Répondre en citant

MANUEL VALLS PLAIDE POUR UN "PACTE DE SECURITE"



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=bIG8OZ09nqY


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mer 3 Fév - 03:23 (2016)    Sujet du message: THE BREAK-UP OF SYRIA? WASHINGTON PUSHING SYRIAN KURDS TO DECLARE AUTONOMY Répondre en citant






  
THE BREAK-UP OF SYRIA? WASHINGTON PUSHING SYRIAN KURDS TO DECLARE AUTONOMY

By Fars News Agency
Global Research, February 02, 2016
FARS News Agency 1 February 2016

Region: Middle East & North Africa



Brett McGurk, the US president’s envoy to the anti-ISIL coalition group, claimed in a recent visit to Kobani that Syrian Kurds are entitled to have an autonomous state, provoking separatist groups to secede from Syria.

“McGurk was accompanied by a number of French and British officials,” Kurdish sources said Sunday, adding that the Western delegation held talks with members of the Kurdish-Arab alliance fighting ISIL, that is known as the Syrian Democratic Forces (SDF), where McGurk defended “Kurdish autonomy.”




Brett McGurk

The weekend visit to the war-torn country – confirmed by a US official – appeared to be the first public visit by a senior US government figure inside the Syrian territory ever since US hawkish senator John McCain visited Northern Syria and met with al-Nusra and ISIL members back in 2012.

This is while back in December, Iranian Supreme Leader’s top adviser for international affairs Ali Akbar Velayati had warned that Washington plans to disintegrate regional states into smaller countries to make them weak and guarantee Israel’s security.

“The US is after implementing its plot to create a Greater Middle-East whose aim is disintegrating Iraq into three countries and dividing Syria into five states in a bid to downsize countries to provide security to the Zionist regime,” Velayati said.

He also referred to the regional developments, and said, “What we are witnessing today, including the creation of al-Qaeda in Afghanistan and the ISIL, is aimed at confronting the Islamic Awakening and annihilating the chain of resistance.”

“Today, Syria is the golden chain of resistance and the US, the western states and their allies in the region are attempting to destroy this chain,” Velayati said.
His remarks came as General Vincent Stewart, the head of the US Defense Intelligence Agency, claimed in September that Iraq and Syria were unlikely to emerge intact from years of war and sectarian violence.

In Iraq, the Defense Intelligence Agency boss indicated that he believes it unlikely that a government in Baghdad could hold authority over the disparate regions within the country’s official borders;
Stewart claimed that he is “wrestling with the idea that the Kurds will come back to a central government of Iraq”.

Also in the same month, CIA Director John Brennan echoed Stewart’s idea that the borders of the Middle-Eastern countries have irreparably broken down as a result of war and sectarianism.

“I think the Middle East is going to be seeing change over the coming decade or two that is going to make it look unlike it did,” said Brennan, remarking that Iraqis and Syrians now identify themselves more by their tribe or religious sect, than by nationality.

After the comments, Iraqi Foreign Ministry Spokesman Ahmad Jamal lashed out at the US intelligence officials for their comments about disintegration of Iraq and Syria.

“The US officials’ remarks on the possible disintegration of Iraq and the zero chance for the country’s return to its past conditions are strongly rejected,” Jamal told FNA.

Noting that the terrorists active in Iraq today have come from 80 different world states, he said, “The westerners had better prevent the flow of terrorists from their countries to Iraq instead of raising doubt about Iraq’s unity.”

The original source of this article is FARS News Agency

http://www.globalresearch.ca/the-break-up-of-syria-washington-pushing-syrian-kurds-to-declare-autonomy/5505088


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mer 3 Fév - 03:44 (2016)    Sujet du message: PALESTINIAN RESISTANCE ASKS SECURITY FORCES IN WEST BANK TO GUN ZIONIST SOLDIERS Répondre en citant



PALESTINIAN RESISTANCE ASKS SECURITY FORCES IN WEST BANK TO GUN ZIONIST SOLDIERS


Local Editor





The Palestinian resistance factions demanded on Monday the security troops in the West Bank to direct their weapons towards the Israeli occupation soldiers.

During a press conference, the factions expressed solidarity with the journalist prisoner Mohammad al-Qeiq who is on a hunger strike at the Israeli jails, warning against the consequences of harming him.

The Palestinian resistance factions also stressed the importance of lifting the strangulating blockade which has been imposed on Gaza strip for 10 years, noting that the siege has deteriorated the socio-economic situation of the locals.


Source: Agencies 
01-02-2016 - 16:30 

http://www.almanar.com.lb/english/adetails.php?fromval=1&cid=23&fri…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mer 3 Fév - 05:58 (2016)    Sujet du message: REUNION A ROME DE LA COALITION CONTRE LE GROUPE ETAT ISLAMIQUE Répondre en citant






3e GUERRE MONDIALE

REUNION A ROME DE LA COALITION CONTRE LE GROUPE ETAT ISLAMIQUE

“Nous allons intensifier et accélérer notre campagne contre Daesh” = "Nous allons intensifier notre campagne contre tous les terroristes" - voir la liste du SPLC, le groupe de Daesh ou d'ISIS ne s'y trouvent pas. 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d'organisations_d%C3%A9sign . %C3%A9es_par_le_Southern_Poverty_Law_Center_comme_groupe_haineux . Nous savons avec preuve qui est derrière la création de tous ces groupes islamiques terroristes.

Le positionnement des troupes militaires et de ISIS sont et seront, au contraire, utilisés contre toutes les populations sous le couvert de la PAIX et de la SECURITE afin d'amener les nations à se soumettre à cette nouvelle religion luciférienne qui leur promet un monde de paix. Pour tous ces grands "sages" et "dieux" de ce monde, Lucifer est vu comme étant le Dieu créateur et maître de toutes choses, et Jésus-Christ est vu et considéré comme le grand Satan.

Les forces occultes sataniques lancent maintenant leur grande offensive contre tous ces groupes sous le couvert de combattre Daesh et ISIS. Cette nouvelle démocratie internationale des droits de l'homme va faire entrer l'humanité dans une ère de grande terreur, de grande pauvreté, de grande injustice sociale. Une ère d'esclavage à grande échelle pour ceux qui accepteront ce système et la marque maudite. Pour les autres, ce sera une mort certaine, à moins d'avoir la protection du grand Je Suis.

La guerre est donc déclarée officiellement, et ce même s'ils n'ont jamais déclaré officiellement que la 3e guerre mondiale est déclarée. Leurs actes, pourtant, nous le confirme bien.




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=unuUPoIpSxo

02/02 21:57 CET



Les pays membres de la coalition internationale contre l’organisation de l’Etat islamique (EI), réunis mardi à Rome, ont réaffirmé leur détermination pour la vaincre, se disant toutefois préoccupés par sa montée en puissance en Libye.

“Nous sommes ici ajourd’hui (mardi) pour reconfirmer l’objectif que nous partageons tous, celui de battre Daesh (l’acronyme en arabe de l’EI)”, a déclaré devant la presse à l’issue de la réunion le secrétaire d’Etat américain, John Kerry. “Nous allons intensifier et accélérer notre campagne contre Daesh”, ont affirmé dans leur communiqué final les ministres des Affaires étrangères, ou leurs représentants, des 23 pays membres du groupe restreint de cette coalition de 66 pays. “Nous réaffirmons notre engagement à infliger une défaite durable à cette organisation barbare”, ont-ils ajouté. Les ministres ont dit leur volonté d’en faire plus: davantage de frappes aériennes, comme l’a réclamé le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, ou la formation des forces de sécurité, comme le fait l’Italie, le déminage dont s’occupera la Norvège, ou encore la fourniture de munitions, a expliqué M. Kerry.

Les détails seront discutés lors d’une rencontre des ministres de la Défense de cette coalition la semaine prochaine à Bruxelles. La coalition, formée il y a un an et qui s‘était réunie la dernière fois en juin à Paris, s’est félicitée des revers subis par l’EI sur le terrain. Selon le communiqué final, les jihadistes ont ainsi perdu en Irak quelque “40% des territoires” qu’ils contrôlaient précédemment, et la coalition a également obtenu des “résultats tangibles” en Syrie, grâce en particulier aux frappes aériennes.

“Nous avons lancé près de 10.000 frappes aériennes, nous pilonnons leur artillerie lourde, leurs camps d’entraînement, et nous avons entraîné quelque 20.000 soldats irakiens et peshmargas” kurdes, a affirmé M. Kerry. “Nous compliquons aussi les plans de Daesh pour regrouper les “foreign fighters”, ces volontaires du jihad qui peuvent représenter une menace à leur retour, a encore dit M. Kerry. “Mais nous ne sommes certainement pas ici pour nous vanter”, avait auparavant souligné M. Kerry. “Nous savons que nous avons devant nous une organisation qui est très résiliente et capable d’avoir un plan stratégique, et donc nous ne devons pas la sous-estimer”, avait prévenu son homologue italien, Paolo Gentiloni.

La coalition doit “aller de l’avant dans sa stratégie, dont nous savons qu’elle fonctionnera, et le faire sans relâche en ne donnant à Daesh aucune possibilité de se regrouper, de fuir, et aucun abri où se cacher”, a affirmé M. Kerry.

M. Gentiloni a aussi souligné la menace de l’EI en Libye, à mois de 350 km des premières côtes italiennes, pour mieux réaffirmer la nécessité de s’appuyer sur un gouvernement d’union nationale pour y remédier.

Le communiqué final souligne que la coalition continue à “suivre avec attention” tous les développements en Libye et “se tient prête à soutenir” un gouvernement unitaire. Mais il n’est pas question à ce stade de se lancer dans une intervention militaire.

http://fr.euronews.com/2016/02/02/reunion-a-rome-de-la-coalition-contre-le-groupe-etat-islamique


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 04:25 (2016)    Sujet du message: FRANCE : LES MANIFESTATIONS POUVANT PROVOQUER «DES TROUBLES A L'ORDRE PUBLIC» INTERDITES A CALAIS Répondre en citant



FRANCE : LES MANIFESTATIONS POUVANT PROVOQUER «DES TROUBLES A L'ORDRE PUBLIC» INTERDITES A CALAIS


3 févr. 2016, 17:21


  Source: AFP
Une manifestation antimigrants organisée par le collectif des "Calaisiens en colère" en octobre 2015

Bernard Cazeneuve a annoncé le 3 février l'interdiction de toutes les manifestations pouvant provoquer «des troubles à l'ordre public» à Calais alors que l'organisation Pegida France voulait y organiser une manifestation le 6 février prochain.

«J'ai demandé à la préfète du Pas-de-Calais de procéder à l'interdiction de toutes les manifestations, quels que soient leurs organisateurs, qui sont susceptibles d'occasionner des troubles à l'ordre public», a indiqué le ministre de l'Intérieur.
twitter-tweet a écrit:

interdiction du parti #néonazis,#islamophobe #Pegida à défiler a #Calais et la #fachosphère #FN hurle "entrave à la liberté d'expression"
— frenchboy (@patinnet) 3 Février 2016


La branche française du mouvement islamophobe Pegida avait indiqué vouloir organiser une manifestation contre «l'islamisation de la France» le week-end prochain. «Quoi qu'il en soit, vous pouvez être sûrs qu'on sera présents», avait réagi Loïc Perdriel, le chef de Pegida France, après la décision d'interdiction prise par la préfecture du Pas-de-Calais.
Citation:

Quoi qu'il en soit, vous pouvez être sûrs qu'on sera présents
Posté par Loic Perdriel sur mercredi 3 février 2016

«Je m'attendais à une interdiction, au vu des incidents liés aux manifestants No Border il y a deux semaines. Pourtant, nos rassemblements se sont toujours bien passés», avait indiqué le chef de Pegida France à francetv.info.
twitter-tweet a écrit:

Interdiction de Pegida à Calais: des milliers de migrants nous envahissent mais le peuple doit fermer sa gueule et subir en silence#honte
— EL ЯAFA ن (@IsrafilElRafa) 3 Février 2016


Sur Twitter, les réactions de personnes indignées par cette interdiction se multiplient alors que, le 23 janvier dernier, une manifestation en soutien aux migrants de la «Jungle», organisée par l'organisation altermondialise No Border, avait été autorisée.
twitter-tweet a écrit:

Un statue de De Gaulle vandalisée à #Calais lors d'une manif pro-#migrants https://t.co/O5WYFbMyxV pic.twitter.com/RzP3tZdv5g
— RT France (@RTenfrancais) 24 Janvier 2016


Le ministre de l'Intérieur a condamné «avec la plus grande fermeté les débordements qui ont eu lieu il y a une dizaine de jours» à l'occasion d'une manifestation qui a débouché sur l'occupation d'un ferry par des migrants et des militants altermondialistes  de No Border, dont Bernard Cazeneuve a dénoncé l'«irresponsabilité» et «le cynisme».
twitter-tweet a écrit:

Le ministre des clandestins @BCazeneuve interdit les manifestations à #Calais ce week-end. Et l'interdiction de la #jungle c'est pour quand?
— Julien Odoul (@JulienOdoul) 3 Février 2016


Affirmant sa volonté de lutter contre l'immigration irrégulière à Calais, le ministre a précisé que des contrôles allaient être menés «à l'entrée et à la sortie» de la «Jungle», ce campement où les migrants s'installent dans l'espoir d'un passage en Grande-Bretagne. Des consignes ont été données pour que, lors d'une infraction, «ceux qui ont été interpellés et ne relèvent pas de l'asile en France soient immédiatement éloignés», a-t-il ajouté.
twitter-tweet a écrit:

hasard quand c'est pas les gauchos...Calais: Cazeneuve interdit toute manifestation pouvant troubler l'ordre public https://t.co/Ws1kP7ZFy9
— Chяis Le Blaiяeau ن (@CBlaireau) 3 Février 2016


Le campement, où 6 000 migrants avaient été recensés à l'automne, compte «3 800 personnes aujourd'hui», a précisé le ministre, en assurant que l'action humanitaire des pouvoirs publics ne consistait pas «à organiser un grand camp qui aurait vocation à se développer durablement».

Lire aussi : Pegida : le mouvement islamophobe allemand renaît de ses cendres

France

https://francais.rt.com/france/15050-manifestions-pouvant-provoquer--troubles


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 04:40 (2016)    Sujet du message: TOUT SAVOIR SUR LES NOUVELLES MESURES ANTITERRORISTES EN FRANCE (EN IMAGES) Répondre en citant



TOUT SAVOIR SUR LES NOUVELLES MESURES ANTITERRORISTES EN FRANCE  (EN IMAGES)


3 févr. 2016, 17:35


La police française

Le Conseil des ministres a voté pour le projet de loi «renforçant la lutte contre le crime organisé» souvent critiqué. Depuis les attentats du 13 novembre, ce projet a été enrichi par de nouveaux éléments. RT France vous les présente.


Usage des armes facilité

Le texte envisage assouplir les règles d’utilisation de leurs armes par les policiers, gendarmes, douaniers ou militaires en dehors même du cas de «légitime défense». Une bonne couverture en cas de bavure, estiment les nombreux détracteurs du projet.
twitter-tweet a écrit:

Le texte, qui vise entre autres à renforcer la lutte contre le crime organisé
Crime organisé ? Manifs ingérables ? https://t.co/c4IKguff1v

— Pathir (@mrpathir1) 1 Février 2016




Fouilles et perquisitions

La réforme élargit la possibilité pour les policiers et les gendarmes de fouiller bagages et véhicules, sous l’autorité du préfet et non plus du procureur. Cela vaut «aux abords des installations, établissements ou ouvrages sensibles», sans que ne soit précisé ce que recouvre le terme «sensible».


Cartes prépayés

-----

Pour en savoir plus sur la coopération culturelle internationale et convention sur les biens culturels :

 UNESCO : Convention concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l'importation, l'exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels 1970http://portal.unesco.org/fr/ev.php-URL_ID=13039&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html

Contrôlant ainsi tout le patrimoine matériel et immatériel du peuple.

----

France

https://francais.rt.com/france/15052-savoir-nouvelles-mesures-antiterroristes


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 05:07 (2016)    Sujet du message: MIGRANTS : L'UE D'ACCORD SUR LE FINANCEMENT D'UN FONDS DE 3 MILLIARDS D'EUROS POUR LA TURQUIE Répondre en citant

IMMIGRATION

MIGRANTS : L'UE D'ACCORD SUR LE FINANCEMENT D'UN FONDS DE 3 MILLIARDS D'EUROS POUR LA TURQUIE

3 févr. 2016, 18:24


 Source: Reuters

Des migrants voulant se rendre en Grèce sur une plage turque le 1er décembre 2015

L'UE a approuvé le 3 février les modalités du financement d'un fonds d'aide de trois milliards d'euros destiné aux réfugiés syriens vivant en Turquie, promis en contrepartie de l'aide d'Ankara pour freiner les flux migratoires vers l'Europe.

«L'argent que nous mettons sur la table va directement bénéficier aux réfugiés syriens en Turquie. Il aidera notamment à améliorer leur accès à l'éducation et à la santé», a expliqué dans un communiqué le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans.   



Premier ministre turc : «un nouveau chapitre a été ouvert» avec l'Union européenne


Cet accord des 28 Etats membres de l'Union européenne, bloqué depuis des semaines par l'Italie, intervient à quelques heures seulement de l'ouverture à Londres d'une importante conférence de donateurs pour la Syrie.

Le fonds doit être financé à hauteur de 2 milliards d'euros par les Etats membres et le milliard restant sera prélèveé sur le budget de l'UE. L'Italie bloquait jusqu'à maintenant la mise en place de ce fonds de peur que sa contribution ne vienne alourdir son déficit qui doit rester sous la barre des 3% du Produit intérieur brut (PIB) en vertu du Pacte de stabilité et de croissance européen.

Le déblocage de cet argent avait été prévu en vertu de l'accord signé en novembre dernier entre l'Union européenne et Ankara pour permettre à la Turquie de mieux endiguer l'afflux de migrants.
twitter-tweet a écrit:


#Allemagne: un accord avec la #Turquie pour que l’UE accueille plus de #réfugiés syriens ? https://t.co/eyRh8OAeqx pic.twitter.com/A3SHM545Bt
— RT France (@RTenfrancais) 3 Décembre 2015

https://francais.rt.com/international/15053-refugies-lue-daccord-sur-financ…




Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 08:08 (2016)    Sujet du message: OREGON, AN OTHER FALSE-FLAG FROM THE BABYLONIAN SYSTEM TO DEMONIZE PATRIOTS AND TO PUSH DISARMAMENT IN USA Répondre en citant





OREGON, AN OTHER FALSE-FLAG FROM THE BABYLONIAN SYSTEM TO DEMONIZE PATRIOTS AND TO PUSH DISARMAMENT IN USA


The fiction :

COMPLETE, UNEDITED VIDEO OF JOINT FBI AND OSP OPERATION  01/26/2016



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=aAGxDWKrjPQ&feature=youtu.be


BREAK'N ALERT OREGON: YANKED VIDS DUE 2 THIS, NOW U'LL KNOW TRUTH
 


VIDEO  (delete) : https://www.youtube.com/watch?v=pPkC4HRtWCA
New link : http://www.sendspace.com/file/3jx7ag

 EARTH SHATTERING OREGON STANDOFF UPDATE: The Elite Spilled Blood
https://freedomfightertimes.com/video...
Amelia Templeton and Conrad Wilson. “Deceased Militant LaVoy Finicum: Rancher, Patriarch, Bundy Believer.” OPB. . (2016): . . http://www.opb.org/news/article/rober...
Unknown. “Robert Burns Masonic Lodge No. 97.” Robert Burns Masonic Lodge No. 97. . (2016): . . http://www.burnslodge.org/about.html
Prof. Doom. “Secrets of the Freemasons at Oregon's Malheur Wildlife Refuge.” Youtube. . (2016): . . https://www.youtube.com/watch?v=Hl4f1...
Ivan. “The Hollow Earth maps of the Third Reich: There is an entrance to the Hollow Earth.” Ancient Code. . (2016): . . http://www.ancient-code.com/the-hollo...
Water_skipper. “Malheur Cave, part 1, 4k.” Youtube. . (2016): . . https://www.youtube.com/watch?v=OIdPL...

secret societies, ritual magic, holidays, festivities, rituals, black masses, demonic rituals, Malheur National Wildlife Refuge, LaVoy Finicum, Robert Burns Lodge no.97, Robert Burns, Scottish Masonic poet, Indian legends, Satanic holidays, Only by Blood and Suffering, predictive programming, Ephesians 5:11, Matthew 10:26,
The Hollow Earth maps of the Third Reich, Hollow Earth,


-----


TESTIMONY FROM VICTORIA SHARP, WHO WAS IN THE CAR WHEN LAVOY FINICUM WAS EXECUTED BY THE FEDS



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=YlbCulOxqr4

Full video : https://www.youtube.com/watch?v=80aAR35IdYc


OREGON AFFIDAVIT/TWIST IN THE PLOT.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=bWuwklqUTVg

-----

 UPDATE

The Truth :



Compare


Swiss Guard swearing an oath to serve the Pope



S.S. Swearing an oath to serve the Führer

BUSTED!!! FAKE OREGON MILITIA CAUGHT RED HANDED!



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=dKdKSEMavBo


"THE MILITIA IN OREGON" MOVIE SYNOPSIS FEATURING LaVoy, FINANCED BY USA CORP. 



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=niTOFOhQJR4


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 06:11 (2016)    Sujet du message: SYMPOSIUM FOCUSES ON RELIGION, VIOLENCE, EXTREMSM Répondre en citant



SYMPOSIUM FOCUSES ON RELIGION, VIOLENCE, EXTREMISM



04 February 2016

To promote open discussions on the theological and practical discourse, narrative and experiences on implications for the work of the multi-religious organizations on religion, violence and extremism, the World Council of Churches (WCC), along with the General Board of Church and Society of The United Methodist Church and the General Conference of Seventh-Day Adventists promoted the 2nd Symposium on the Role of Religion and Faith-Based Organizations in International Affairs, under the theme of “Religion, Violence and Extremism”.

The event took place on 1 February, at the United Nations (UN) Secretariat, in New York City and was co-sponsored by the UN Inter-Agency Task Force for Engagement with Faith-based Organizations, Permanent Mission of Finland to the UN and the Network for Religious and Traditional Peacemakers.

Attended by more than 130 participants representing faith-based, UN and civil society organizations, the event addressed key issues on violence, religions and the intersections of religion and violence. Presenters and participants also debated on the multi-religious perspectives on violence in the name of religion and the role of religion in countering violence and extremism.

The initiative also aimed to formulate concrete proposals as a contribution to the work of religious, ecumenical and faith-based groups and UN and multilateral organizations.

Dr Clare Amos, WCC’s programme executive for Interreligious Dialogue and Cooperation, was one of the keynote speakers of the symposium. She presented reflections on “the Relationship between Religion and the Public Square: Freedom of Religion in the Public Space.”

Amos stressed that one of the important aspects to remember in the discussion about freedom of religion and the public space, is that “religions don’t have human rights, it is human beings that do”, she said.

She pointed out that some leaders of religious minorities, particularly in the Middle East, “may be more interested in the rights of the religious community they lead, to exist and carry out its official religious practices, than they are in the rights of particular individuals to profess any religious faith – or none”, she said.

Regarding violence and religion, Amos suggested that not all religious traditions find it easy at the moment to acknowledge that their own religion could be complicit in violence.

There is a tendency to try and protect the religion itself from such an accusation by suggesting that those who commit acts of violence are not really authentic representatives of that particular faith tradition”, she said.

Amos also echoed some other speakers of the event by pointing to the situation of women as both victims of violence or religious oppression and workers for peace.

After eight hours of reflection and discussion on the topics of religion, violence and extremism, Rudelmar Bueno de Faria, head of the WCC UN liaison office in New York, summarized the key issues raised at the event.

“Many participants emphasized the need to take into account the root causes of violence as a way of addressing the problem: economic and social issues; aspects related to marginalization and exclusion; but also elements related to corruption and impunity”, he said.

Bueno de Faria also stressed the strong call for a change of narrative on issues related to religion, violence and extremism. “We need to have a perspective of hope as opposite to fear”, he added.

The potential of youth as agents of peace; education systems and families as ways to approach prevention of violence; pluralism and culture were also highlighted by Bueno de Faria as common aspects raised in the discussions.

Bueno de Faria concluded his summary by raising a question brought by several speakers: “What is the convening space for bringing together FBOs, UN agencies and bilateral governments in terms of addressing concrete actions and strategies?”

He proposed that the UN interagency task force for Engagement with faith-based organizations could serve as such space.

Participants in the symposium envisioned that a publication will document their discussion. It will include the final versions of the presentations by speakers and participants, and a summary report will highlight major plenary discussion points and specific recommendations.

More information on the WCC UN liaison office
Religion and Violence relationship probed (WCC press release of 29 October 2015)

http://www.oikoumene.org/en/press-centre/news/symposium-focuses-on-religion…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 06:48 (2016)    Sujet du message: FRANCE : AVIS PARTAGES SUR LA CONFISCATION DES BIENS DES REFUGIES Répondre en citant

FRANCE : AVIS PARTAGES SUR LA CONFISCATION DES BIENS DES REFUGIES

Aujourd'hui, eux et demain, notre tour. Un peuple démuni à qui on a tout pris devient complètement esclave de son "bienfaiteur". Cette migration organisée ne touchera que très peu de personnes, car ils n'ont pratiquement rien lorsqu'ils arrivent. Ces nouvelles mesures toucheront d'autres catégories de migrants et de citoyens que bientôt on ne reconnaîtra plus comme français ou ayant droit de vivre en France : les immigrants déjà dans le pays mais non-déclarés, les chrétiens, les juifs et les citoyens de d'autres origines et ensuite vous... . C'est une main mise complète, un vol légal de tous les biens du peuple, comme nous l'avons vu à d'autres époques de l'histoire mais qui cette fois-ci s'étendra au niveau global. L'article fait d'ailleurs mention de d'autres pays qui vont dans le même sens. Tout ce dont vous avez travaillé, à la sueur de votre front, vous sera bientôt enlevé. Les mêmes qui font entrer les migrants sont les mêmes qui les attendent pour les dépouiller.

De plus, avec le programme de l'UNESCO : Convention concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l'importation, l'exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels 1970 http://portal.unesco.org/fr/ev.php-URL_ID=13039&URL_DO=DO_TOPIC&URL…, nous pouvons voir le contrôle total des biens exercés sur les peuples. Dans les camps de concentration ou de réfugiés, les gens n'ont pratiquement plus rien, car tout leur a été volé par cet Empire Romain qui domine le monde et qui de plus en plus montre son vrai visage.


4 févr. 2016, 21:32

Source: Reuters

Les Français sont plutôt favorables à l'idée de confisquer les objets de valeur des réfugiés pour financer leur accueil, indique un récent sondage d'opinion. Toutefois, il ne s'agit pas d'une grande majorité.



Après la Suisse et le Danemark, l'Allemagne va confisquer les objets de valeur des réfugiés

Le sondage effectué par YouGov dans sept pays de l'UE démontre que 39% des Français sont prêts à soutenir une telle mesure, tandis que 30% des sondés ne l'accepteraient pas.

En même temps, la plupart des Allemands (62%), ainsi que des Finnois (55%) et des Britanniques (54%) souhaiteraient l'adoption d'une telle loi. Malgré le fait, que Danemark a déjà mis en œuvre cette pratique en janvier dernier, les Danois eux-mêmes ont des avis partagés sur ce sujet : 38% pour et 39% contre.
twitter-tweet a écrit:

Support for Danish-style migrant asset confiscation across Europe – https://t.co/mJok81A8B8 pic.twitter.com/yugXxEH05x
— YouGov (@YouGov) 2 февраля 2016


A l'heure actuelle, trois pays de l'Europe ont annoncé qu'ils allaient confisquer l'argent et les bijoux des réfugiés arrivés sur leur territoire. Il s'agit de la Suisse, du Danemark et de certains Länder allemands. La Bavière prévoit notamment de réquisitionner la somme supérieure à 750 euros.
twitter-tweet a écrit:

@Plumedaliocha Les laisser crever en mer, leur confisquer leurs biens, ne pas les nourrir, quelle Europe !
— Cécile B (@cecile__b) 3 февраля 2016


Cette initiative a provoqué une indignation des défenseurs des droits de l'homme, qui la comparent aux actions prises par les nazis contre les juifs. Pour le haut commissariat aux réfugiés de l'ONU (HCR), ce genre de mesures pourraient «provoquer la peur et augmenter le sentiment xénophobe».
twitter-tweet a écrit:

Confisquer les biens des migrants et diminuer leurs droits sociaux, non mais on revient aux années 30 ou quoi
— Yamina (@Yamina__El) 30 января 2016


France

https://francais.rt.com/france/15140-france-avis-confiscation


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 07:07 (2016)    Sujet du message: WASHINGTON POURRAIT PAYER LES CRIMINELS POUR QU'ILS RESPECTENT LA LOI Répondre en citant

WASHINGTON POURRAIT PAYER LES CRIMINELS POUR QU'ILS RESPECTENT LA LOI

C'est vraiment le monde à l'envers.

4 févr. 2016, 23:27


Source: Reuters

Le conseil municipal de la capitale américaine a voté un projet qui permettra de payer les anciens criminels afin de s'assurer qu'ils ne récidivent pas. Cette mesure, déjà réalisée dans la ville de Richmond, aurait démontré son efficacité.


USA: un policier accusé du meurtre d'un Noir libéré sous caution (VIDEO)

Si la loi est définitivement adoptée, 200 individus à risque d'être impliqués dans des crimes violents seront sélectionnés chaque année dans le cadre du nouveau programme.

Parmi les critères, figurent notamment l'absence d'accusations criminelles en cours ainsi que la coopération avec les forces de l'ordre. Pour recevoir l'argent, ces personnes devront s'abstenir de toute forme d'affaires illicites, annonce l'agence de presse Associated Press.

La mesure vise à faire diminuer le nombre de crimes à Washington, qui a augmenté de 54% en 2015. L'auteur du projet, et membre du conseil, Kenyan McDuffie, explique qu'il voudrait surtout prévenir la violence armée en créant des opportunités afin que les criminels puissent changer de mode de vie.

Le montant de la bourse n'est pas précisé. Cependant, à Richmond, en Virgine, d'où vient cette pratique, on paie environ 9 000 dollars par an à chaque participant. Grâce à ce programme, depuis 2007, le nombre de crimes commis dans la ville aurait diminué de 80%.

https://francais.rt.com/international/15148-washington-payer-criminels



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 07:14 (2016)    Sujet du message: SYRIE : BAN KI-MOON SE FELICITE DE PROMESSES DE CONTRIBUTION DE 10 MILLIARDS POUR L'AIDE HUMANITAIRE ET APPELLE A PROTEGER LES CIVILS Répondre en citant

SYRIE : BAN KI-MOON SE FELICITE DE PROMESSES DE CONTRIBUTION DE 10 MILLIARDS POUR L'AIDE HUMANITAIRE ET APPELLE A PROTEGER LES CIVILS

A quoi servira réellement tout cet argent? Certainement pas pour les raisons mentionnées dans cet article. Tous ces politiciens présents sont tous unis d'un même coeur à détruire chacun de leur pays et de leur propre peuple avec toute cette immigration islamique, alors quand ils viennent nous faire de beaux discours sur "protéger les civils", il y a... une certaine incohérence, vous ne trouvez pas? De plus, quand nous voyons les groupes rebelles et ISIS en Syrie, je ne crois pas que Ban Ki-Moon ait porté des accusations criminelles contre le président des Etats-Unis, ni contre McCain, ni contre les pays qui envoient des centaines de mercenaires sur le terrain, ni contre aucune corporations qui fournissent tout le matériel nécessaire à toutes ces milices terroristes.

 

Le Secrétaire général Ban Ki-moon à la Conférence sur la Syrie à Londres. Photo ONU/Eskinder Debebe

4 février 2016 – Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est félicité jeudi de promesses de contribution d'un montant de 10 milliards de dollars lors d'une conférence internationale humanitaire sur la Syrie à Londres et a appelé une nouvelle fois à protéger les civils.

« La crise en Syrie va bientôt entrer dans sa sixième année. La communauté internationale porte une lourde responsabilité pour n'avoir pas réussi à y mettre fin », a déclaré M. Ban dans un discours.

La guerre en Syrie a fait jusqu'ici plus de 250.000 morts, forcé plus de 4 millions de personnes à fuir à l'étranger et 6,5 millions d'autres à se déplacer à l'intérieur du pays, et placé 13,5 millions d'habitants dans une situation où ils ont un besoin urgent d'aide humanitaire.

« Cette situation n'est pas tenable. Nous ne pouvons pas continuer comme cela. Il n'y a pas de solution militaire. Seul un dialogue politique inclusif permettra de sauver le peuple syrien et de mettre fin à ses intolérables souffrances », a-t-il ajouté.

Il a jugé « profondément troublant » le fait que les débuts des négociations de paix de Genève sous l'égide de son Envoyé spécial pour la Syrie, Staffan de Mistura, aient été « compromis par l'absence persistante d'accès humanitaire » aux civils assiégés et par « l'intensification des attaques aériennes et des activités militaires en Syrie ».

Il a appelé les puissances influentes à pousser les parties à s'engager sérieusement dans les négociations.

Les pourparlers de Genève, qui sont des discussions « de proximité », c'est-à-dire que les parties ne se rencontrent pas directement, chacune s'adressant séparément à M. de Mistura, ont été suspendus mercredi par ce dernier, quelques jours après leur commencement. Ils doivent en principe reprendre le 25 février. « La nécessité de penser tout d'abord au peuple syrien est perdue de vue au profit de mesquines querelles de procédure », a également déploré le chef de l'ONU.

« Je suis entièrement d'accord avec mon Envoyé spécial lorsqu'il dit que nous ne devons pas discuter pour le plaisir de discuter. Les jours qui viennent doivent être mis à profit pour retourner à la table de négociation, pas pour s'assurer de nouveaux gains sur le champ de bataille », a-t-il affirmé, appelant le Conseil de sécurité de l'ONU et le Groupe de soutien international à la Syrie (GSIS) à insister pour que les parties s'engagent sérieusement dans les pourparlers.


Les participants à la Conférence des donateurs Syrie 2016 à Londres. Photo ONU/Eskinder Debebe

C'est le GSIS, comprenant la Ligue des Etats arabes, l'Union européenne, les Nations Unies et 17 pays dont les Etats-Unis et la Russie, qui a fait les préparatifs des pourparlers de Genève lors d'une réunion en novembre.

Enonçant ses trois objectifs pour la réunion de Londres, M. Ban a tout d'abord affirmé l'obligation de faire face aux énormes besoins humanitaires – au moins 7 milliards de dollars pour la seule année 2016, soit deux fois plus que l'an dernier. « Malgré la générosité de certains donateurs, la communauté internationale n'a pas réussi à suivre le rythme d'augmentation de ces besoins », a-t-il dit.

Deuxièmement, « la communauté internationale doit poser les fondations d'un soutien international à long terme, puisque même si par quelque miracle le conflit prenait fin demain, les énormes besoins dans les domaines humanitaire et du développement continueront de se faire sentir pendant des années, voire des décennies. Les Nations Unies se tiennent prêtes à conduire et à coordonner cet effort », a-t-il dit.

« Les réfugiés syriens, comme les autres, doivent avoir une chance de travailler et de subvenir aux besoins de leurs familles. Aujourd'hui, engageons-nous à faire en sorte que tous les enfants syriens aillent à l'école d'ici quelques mois, pas dans des années. Offrir de l'espoir est le meilleur moyen de ralentir l'exode des Syriens instruits et d'empêcher la radicalisation d'une génération perdue ».

Troisièmement, a dit M. Ban, nous devons trouver les moyens de protéger les civils. Rolling Eyes « Toutes les parties au conflit commettent des violations des droits de l'homme à grande échelle et d'une brutalité choquante (…) nous devons mettre fin aux sièges et apporter de la nourriture aux personnes qui sont affamées ».

Lors d'un point de presse en fin de journée, le Secrétaire général s'est félicité des 10 milliards de dollars promis pour l'aide humanitaire.

De son côté, l'Envoyé spécial de l'ONU pour l'éducation globale, Gordon Brown, a affirmé, dans un message publié pour l'occasion, que le monde devait de toute urgence mettre sur pied « un plan Marshall 2016 » pour mettre fin à la pire crise de réfugiés depuis la Seconde guerre mondiale.

Dans le cadre du Plan Marshall, du nom du général américain George Marshall devenu secrétaire d'Etat en 1947, 2% des ressources des Etats-Unis cette année-là avaient été consacrés à redresser les économies des pays d'Europe dévastées par la guerre.

Alors que l'Europe devrait recevoir cette année une vague de réfugiés de Syrie et du Moyen-Orient encore plus importante qu'en 2015, l'ancien Premier ministre britannique a estimé que seule une stratégie aussi ambitieuse que le plan Marshall peut éviter davantage de désordres et l'émergence d'une « génération perdue » de jeunes réfugiés traumatisés et sans perspectives.

Lors de la conférence, le Secrétaire général adjoint de l'ONU chargé des affaires humanitaires et coordonnateur des secours d'urgence, Stephen O'Brien, a lui aussi appelé à la générosité des participants. « Les bailleurs de fonds ont généreusement apporté 1,25 milliard de dollars l'année dernière pour l'aide humanitaire en Syrie mais cela ne représentait que 43% des besoins. Nous pouvons faire mieux », a dit M. O'Brien.

Il a expliqué que l'appel humanitaire 2016 pour la Syrie se composait de deux parties : un appel de 3,2 milliards pour l'aide humanitaire à l'intérieur de la Syrie et un Plan régional pour la résilience et les réfugiés, qui nécessité 4,5 milliards destinés à la réponse humanitaire, à la résilience et à la stabilisation dans les pays voisins.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=36567


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Lun 8 Fév - 13:51 (2016)    Sujet du message: ‘CHRISTIAN STATE’ THREATENS TO KILL MUSLIMS IN BELGIUM Répondre en citant





‘CHRISTIAN STATE’ THREATENS TO KILL MUSLIMS IN BELGIUM

The Vatican and the zionists control Jerusalem

"The Third World War must be fomented by taking advantage of the differences caused by the "agentur" of the "Illuminati" between the political Zionists and the leaders of Islamic World. The war must be conducted in such a way that Islam (the Moslem Arabic World) and political Zionism (the State of Israel) mutually destroy each other. Meanwhile the other nations, once more divided on this issue will be constrained to fight to the point of complete physical, moral, spiritual and economical exhaustion…We shall unleash the Nihilists and the atheists, and we shall provoke a formidable social cataclysm which in all its horror will show clearly to the nations the effect of absolute atheism, origin of savagery and of the most bloody turmoil. Then everywhere, the citizens, obliged to defend themselves against the world minority of revolutionaries, will exterminate those destroyers of civilization, and the multitude, disillusioned with Christianity, whose deistic spirits will from that moment be without compass or direction, anxious for an ideal, but without knowing where to render its adoration, will receive the true light through the universal manifestation of the pure doctrine of Lucifer, brought finally out in the public view. This manifestation will result from the general reactionary movement which will follow the destruction of Christianity and atheism, both conquered and exterminated at the same time."

Read more : http://www.libertyforlife.com/nwo/albert_pike.htm

-----

11/29/2015


An anonymous group has sent threatening letters to Belgian mosques, warning Muslims “will be slaughtered like pigs and crucified as our Lord converts their souls.”

The Islamic State now has competition, called the “Christian State.”

The anonymous “Christian State” group has sent a threatening letter to Belgium’s major mosque and two other mosques, warning that it will murder Muslims.
The precise language of the letter is:
Citation:

No mosque and none of your businesses will be safe. Brothers [Muslims] will be slaughtered like pigs and crucified as our Lord converts their souls.


Belgian Muslim leader Jamal Habbachich said he will file a complaint with the police over the threatening letters, which he called “very serious.”

One of the letters reached the Attadamoune mosque, a major Islamic institution and located in the same  Molenbeek district that is connected with the Islamic State (ISIS) massacres two weeks ago in Paris that killed 130 people.



Belgian prime minister Charles Michel has threatened to close “certain radical mosques” in the Molenbeek neighborhood.
The Brussels’ Grand Mosque was evacuated on Thursday after packets of white powered were found. It was s false alarm. Investigators discovered that the powder was flour.

About the Author: Tzvi Ben Gedalyahu is a graduate in journalism and economics from The George Washington University. He has worked as a cub reporter in rural Virginia and as senior copy editor for major Canadian metropolitan dailies. Tzvi wrote for Arutz Sheva for several years before joining the Jewish Press.

SOURCE

http://www.amtvmedia.com/christian-state-threatens-to-kill-muslims-in-belgi…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Fév - 01:11 (2016)    Sujet du message: OBAMA DUMPS “REFUGEES” IN TEXAS TOWN… NOS SHE’S BEGGING AMERICA TO WAKE UP Répondre en citant

IMMIGRATION

OBAMA DUMPS “REFUGEES” IN TEXAS TOWN… NOS SHE’S BEGGING AMERICA TO WAKE UP

Feb 6, 2016



via CT: The crime crisis born of the influx of Muslim refugees may no longer be limited to Europe. According to a former resident of Amarillo, Texas, it has already started in America.

Karen Sherman, formerly of Amarillo, now of Missoula, Montana, stood in front of the local courthouse on Monday to warn citizens of just that. Should Obama’s plans to plant foreign migrants in Missoula succeed, those citizens could they could well be facing the kind of “civil unrest” Europe is dealing with now.

In front of the courthouse, 120 residents gathered to listen to her tale, according to WND.


“Amarillo is overrun with refugees,” Sherman said. She claimed the refugees have previously been given preferential treatment ahead of citizens in receiving benefits. “Now they’re expecting us to give them cars.”

Sherman spoke about her experience with a refugee-flooded city.

“(Amarillo) is failing because of the refugees. We have 22 different languages spoken in our schools. We’ve got 42 languages being fielded by our 911 call centers, and crime is just through the roof. We need to exercise caution, especially for the sake of our children,” she said.

Although that may seem excessive, the statistics bear her words out. The small town of Amarillo has seen crime rates soar since the refugee were forced upon them. Amarillo recently moved up to the fifth most dangerous city in Texas, with one of the highest rape rates in the nation.

In her closing, she addresses the preposterous subjugation of women that seems to be the rule rather than isolated incidents.

“You can have female equality, or you can have refugees. You cannot have both.”

H/T BizPac Review

http://woundedamericanwarrior.com/obama-dumps-refugees-in-texas-town-now-shes-begging-america-to-wake-up/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Fév - 02:24 (2016)    Sujet du message: SEPTUAGENARIAN CLINTON SURROGATE MESSAGE TO YOUNG WOMEN : VOTE CLINTON OR GO TO HELL Répondre en citant

SEPTUAGENARIAN CLINTON SURROGATE MESSAGE TO YOUNG WOMEN : VOTE CLINTON OR GO TO HELL



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=t7UkGyT5FIA


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Fév - 02:36 (2016)    Sujet du message: MANIFESTATIONS A CALAIS : RELÂCHE, LE GENERAL PIQUEMAL RISQUE TOUJOURS LA PRISON Répondre en citant



MANIFESTATIONS A CALAIS  : RELÂCHE, LE GENERAL PIQUEMAL RISQUE TOUJOURS LA PRISON


Ces anciens militaires qui veulent aider leur pays sont mis banc des accusés. Voyez le témoignage d'un de ceux qui étaient présents à la manifestation à Calais. Vous comprendrez que la France est totalement un pays totalitaire avec toutes ses dérives.

Le gouvernement aura beau faire des appels à la mobilisation patriotique des français pour supposément protéger le pays, mais vous saurez alors que les citoyens qui répondront présents seront trompés et seront déployés dans d'autres pays pour sauvegarder les intérêts $$$$ du pays conquérant, alors que ceux qui veulent secourir le pays, eux, sont traités comme les pires des criminels.


CALAIS COUP DE GUEULE SUR LA MANIFESTATION FEV.2016

VIDEO : http://www.sendspace.com/file/prz03a

8 févr. 2016, 08:44


© Wikipedia

L'ancien patron de la Légion étrangère considéré comme le principal participant de la manifestation anti-migrants survenue samedi à Calais, sera finalement jugé le 12 mai prochain en raison de son état de santé.

Alors que le débat continue de faire rage sur la légitimité de l'arrestation du général par les forces de l'ordre, son avocat a déclaré que son client ne passera pas en comparution immédiate ce lundi 8 février et sera jugé le 12 mai prochain. Il avait été hospitalisé plus tôt dans la journée. Il s'expose à une lourde peine pouvant aller jusqu'à un an de prison ferme et 15 000 euros d'amende. 
twitter-tweet a écrit:


#CALAIS L'avocat se plaint de n'avoir eu accès ni au dossier, ni à son client. Il comparaîtra le 12 mai.
— Louis San (@Louis_San) 8 Février 2016



Soutiens et adversaires de Christian Piquemal se sont vivement opposés sur les réseaux sociaux durant tout le week-end. Ce lundi, quelques partisans de l'accusé se sont réunis devant le tribunal pour le soutenir.
twitter-tweet a écrit:


Quelques soutiens au Gal Piquemal devant le tribunal de Boulogne pic.twitter.com/nHFmlsx98E
— maryline baumard (@marylinebaumard) 8 Février 2016





Manifestation à Calais : le général Piquemal en comparution immédiate lundi


Désigné comme ayant eu «le rôle principal» lors de la manifestation interdite de Pegida organisée à Calais samedi dernier, ce dernier est poursuivi pour «participation à un attroupement qui ne s'est pas dissout après sommation». Cette charge retenue à son encontre, l'expose à une peine de six mois de prison et 7 500 euros d'amende. La participation à une manifestation interdite n'est pas en soit considérée comme un délit si et seulement si, elle n'a pas été dispersée par les forces de l'ordre. Dans ce cas précis à Calais, la manifestation a continué malgré les sommations des forces de l'ordre. De ce fait, le général risque jusqu'à un an de prison et 15 000 euros d'amende. En avril 2015, un membre du NPA avait été condamné en appel à six mois de prison, dont deux ferme, ainsi qu'à 1 100 euros d'amende pour «participation sans arme à un attroupement après sommation de se disperser». L'étudiant originaire de Toulouse avait participé à une manifestation interdite en hommage à Remi Fraisse, militant écologiste tué par une grenade à Sivens.

Les partisans du Général Piquemal appellent à se rassembler devant le tribunal

Le procès qui se tiendra à midi à Boulogne-sur-Mer risque de se dérouler sous haute-tension, plusieurs personnes ayant appelé à un rassemblement devant le tribunal de grande instance de la ville où Christian Piquemal sera jugé. D'ores et déjà, plusieurs groupes sur Facebook ont fleuri pour soutenir le général soutenu par une partie de la classe politique notamment au sein du Front national. 
twitter-tweet a écrit:


IMPORTANT:
Soutien au Général #PIQUEMAL lundi 8 février à 12h au tribunal de Boulogne sur Mer.
Soyons nombreux! pic.twitter.com/i8Jpic9y6h

— Frédéric #E4E (@charlemagne1968) February 7, 2016

https://francais.rt.com/france/15320-manifestations-calais-general-piquemal…




Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Fév - 04:01 (2016)    Sujet du message: “BRISER LES LOURDES CHAÎNES” DES NOUVEAUX ESCLAVES Répondre en citant

“BRISER LES LOURDES CHAÎNES” DES NOUVEAUX ESCLAVES Rolling Eyes  

 Sans commentaire.

Journée internationale contre la traite des personnes

8 février 2016
RédactionAngélus et Regina Caeli


Capture CTV - Angélus, 7 février 2016

Il faut “Briser les lourdes chaînes” des “nouveaux esclaves” d’aujourd’hui, déclare le pape François à l’occasion de l’angélus, dimanche, 7 février, place Saint-Pierre.

« Demain, a rappelé le pape, nous célèbrerons la Journée de prière et de réflexion contre la traite des personnes, qui donne  tous l’occasion d’aider les nouveaux esclaves d’aujourd’hui à briser les lourdes chaînes de l’exploitation pour retrouver leur liberté et dignité : je pense à tant de femmes, tant d’hommes, et tant d’enfants! Il faut que tous les efforts soient faits pour mettre fin à ce crime, à cette honte intolérable. »



La Journée de prière et de réflexion contre la traite des personnes, est célébrée, pour la seconde fois, ce lundi 8 février, à l’occasion de la fête de sainte Joséphine Bakhita (1869-1947), « la petite Mère Noire », ancienne esclave au Soudan, devenue religieuse canossienne en Italie et canonisée par Jean-Paul II. Elle est la première sainte du Soudan.


Cette Journée contre la traite est organisée conjointement par les Conseils pontificaux pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement et Justice et Paix et par l’Union internationale des supérieures générales et des supérieurs généraux, dont les réseaux sont engagés sur place pour libérer ces « nouveaux esclaves », notamment le réseau Talitha Kum,  un réseau international de la vie consacrée contre la traite des personnes, représenté par « RENATE » en Europe, ou, au Canada « CATHII », ou au Sénégal : « Main dans la main », pour ce qui est de la francophonie.

Cette Journée veut sensibiliser l’opinion publique et promouvoir des « actions concrètes et courageuses », en venant en « aide aux victimes », souvent « des jeunes femmes inexpertes et analphabètes » et en dénonçant « les organisations criminelles et tous ceux qui profitent de la pauvreté et de la vulnérabilité des personnes pour en faire des objets de plaisir ».

Les célébrations pour le « Jubilé de la miséricorde pour la libération des esclaves d’aujourd’hui » culminent ce lundi 8 février mais elle ont commencé dès samedi 6 février, par une veillée de prière organisée dans la  basilique du Sacré-Cœur de Jésus, à Rome, d’où est parti un bref pèlerinage vers la Porte sainte de l’hôtel de la Caritas, près de la gare Termini, rapporte la même Radio Vatican.

La Croix, le portrait de sainte Bakhita et une chaîne, pour signifier l’esclavage que le Christ brise : ces symboles ouvraient la procession, qui rappellent les hommes, les femmes et les mineurs victimes de la traite. Un pèlerinage qui est ensuite parti près de la gare Termini, pour se diriger jusqu’à la Porte sainte de la Caritas, rue Marsala.

Au micro de Radio Vatican, Mgr Guerino di Tora, évêque auxiliaire de Rome et président de la fondation « Migrantes » explique que « la marche veut exprimer le pèlerinage de toute l’humanité souffrante, victime de toutes formes de traite » : « Nous avons voulu marcher au milieu de la ville, dans un lieu très fréquenté comme la gare Termini, véritable lieu de difficulté pour beaucoup de ceux que nous avons rencontrés, qui étaient étendus là précisément le long de la gare. Cela veut donc être une prise de conscience pour pouvoir indiquer à tout le monde cette réalité qui, parce qu’elle est vécue tous les jours, devient presque normale. Il faut alors que cela puisse vraiment être quelque chose qui nous invite tous à un engagement nouveau. »

On estime que, dans le monde, environ 21 millions de personnes peuvent être considérées comme des « esclaves », victimes du travail forcé, de la prostitution et d’autres formes d’exploitation. Le fléau de la traite des êtres humains est le commerce criminel le plus rentable après le trafic de drogue et la vente illégale d’armes : un « business » qui enrichit les criminels de plus de 32 milliards de dollars par an. Le phénomène touche souvent les réfugiés, contraints à se soumettre à des conditions inhumaines pour se garantir un passage à travers la Méditerranée. Caritas Milan dénonce le racket de la prostitution à l’œuvre derrière l’augmentation du nombre des femmes nigérianes demandant l’asile en Italie, la capitale lombarde constituant une plate-forme de redistribution des « esclaves » vers l’Espagne, l’Angleterre et l’Allemagne, rapporte la même source.

Don Aldo Bonaiuto, de la Communauté Pape Jean XXIII, engagée pour la libération de la prostitution, explique, toujours à Radio Vatican : « Nous ne pouvons pas oublier cette marée de personnes, en grande partie des jeunes et des très jeunes, qui quittent leur pays sur le continent africain, s’aventurant en Europe dans l’espérance de trouver une vie meilleure, surtout une vie dans laquelle il n’y ait ni guerres, ni terrorisme, où il n’y ait plus la faim, où il n’y ait plus la misère. Et ensuite, leur espérance est déçue quand ils sont contraints à travailler pour quelques pièces par jour afin de payer au « racketteur » l’argent nécessaire pour traverser la Méditerranée ».

Avec une traduction de Constance Roques

https://fr.zenit.org/articles/briser-les-lourdes-chaines-des-nouveaux-esclaves/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Fév - 17:26 (2016)    Sujet du message: FINANCEMENT DU TERRORISME : L'UE DOIT AGIR RAPIDEMENT Répondre en citant




FINANCEMENT DU TERRORISME : L'UE DOIT AGIR RAPIDEMENT




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=MgNeqSehCkA


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mer 10 Fév - 05:26 (2016)    Sujet du message: FRANCE : ETAT D'URGENCE : L'ASSEMBLEE NATIONALE VOTE SON INSCRIPTION DANS LA CONSTITUTION Répondre en citant




FRANCE : ETAT D'URGENCE : L'ASSEMBLEE NATIONALE VOTE SON INSCRIPTION DANS LA CONSTITUTION


L’Assemblée nationale a voté lundi soir l’article 1er du projet de révision constitutionnelle visant à inscrire dans la loi fondamentale le régime de l’état d’urgence, disposition contestée par certains écologistes et le Front de gauche, comme par certains députés de droite.

La déchéance de nationalité, pomme de discorde majeure de la révision constitutionnelle et objet de plusieurs réécritures pour la faire passer à gauche, va agiter mardi l’hémicycle, au dernier jour des débats.

Le premier volet du projet de loi constitutionnelle, qui prévoit que l'état d'urgence sera « décrété en Conseil des ministres » soit « en cas de péril imminent résultant d'atteintes graves à l'ordre public », soit en cas de « calamité publique » (événements naturels), a été adopté par 103 voix contre 26, en présence notamment de Manuel Valls.

Comme actuellement, seul le Parlement pourra proroger l'état d'urgence au-delà des douze jours initiaux, par une loi en fixant la durée.

Avec l’avis favorable du gouvernement, les députés ont voté peu avant un amendement de l’UDI pour restreindre la durée de prorogation à une période maximale de quatre mois, renouvelable après un vote du Parlement.

Face aux interrogations de certains députés, tel Jean-Frédéric Poisson (Les Républicains), sur le choix de quatre mois, le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde a évoqué, entre autres, un parallèle avec le délai au terme duquel le Parlement se prononce sur les interventions militaires de la France.

– Contrôle parlementaire –

Le Premier ministre, selon lequel cette durée « ne repose pas sur des éléments précis », a jugé que cette borne de quatre mois « ne modifie pas fondamentalement l’équilibre par rapport à ce qui a été voté de trois mois (pour l’état d’urgence en vigueur ndlr) et donne un peu plus de marge ». Cela semble « raisonnable » en donnant « suffisament de temps pour faire face au type de menaces que nous connaissons et de permettre au Parlement de le contrôler et de le proroger si nécessaire », selon lui.

Pour M. Poisson, aucun de ces « arguments ne justifie pleinement » ce passage à quatre mois pour un régime « pas attentoire aux libertés fondamentales mais quand même restrictif ».

Les députés ont aussi ajouté dans le texte de révision constitutionnelle le principe du contrôle parlementaire de la mise en oeuvre de l’état d’urgence, souhaité par plusieurs groupes politiques, mais jugé superflu par certains députés LR.

Au grand dam du gouvernement ainsi que de la droite, ils ont aussi voté un amendement socialiste prévoyant que l’Assemblée nationale se réunit de plein droit et ne peut être dissoute pendant l’état d’urgence.

Mais ils ont rejeté l’inscription de la compétence du juge administratif quant aux mesures de police administrative, le gouvernement considérant que c’est sa compétence naturelle. Les parlementaires ont aussi refusé qu’une loi organique, et non un simple loi ordinaire, fixe les mesures de police administrative autorisées.

Face aux assauts notamment de Cécile Duflot (EELV) pour encadrer davantage l’état d’urgence, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a lâché: « comme si l’état d’urgence était le danger, pas le terrorisme ». Depuis les attentats de novembre, 83% des assignés à résidence et 61% des perquisitions (hors de zone de la préfecture de police de Paris) ont concerné « des personnes dans l’islamisme radical », qui étaient fichées, et le reste portait sur des « réseaux délinquants » pouvant être en lien, a-t-il affirmé.

Des écologistes, des socialistes « frondeurs », l’élu d’extrême droite Gilbert Collard ainsi que des députés Les Républicains tels Pierre Lellouche et Bernard Debré ont en vain cherché à supprimer cet article 1er, synonyme de « recul de nos libertés », selon les mots de Noël Mamère (groupe écologiste).

Mais pour le nouveau garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, « les libertés publiques s’en porteront mieux » et « dans toutes les législations européennes, les états d’exception figurent dans la Constitution ».

François Hollande a souhaité le 16 novembre devant le Parlement réuni en Congrès trois jours après les attentats un nouveau « régime constitutionnel » pour l’état d’urgence. Selon Manuel Valls, cela doit permettre d’encadrer « strictement les motifs de son déclenchement et de sa prorogation », repris de la loi de 1955, loi qui a créé ce régime d’exception en pleine guerre d’Algérie et été durcie en novembre.

http://www.bvoltaire.fr/breves/etat-durgence-lassemblee-nationale-vote-son-inscription-dans-la-constitution,237430?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=7c43bd51e0-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-7c43bd51e0-30367025&mc_cid=7c43bd51e0&mc_eid=4d25481b0c


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mer 10 Fév - 05:30 (2016)    Sujet du message: SYRIE : A LA FRONTIERE TURQUE FERMEE, L'INSUPPORTABLE ATTENTE DES REFUGIES Répondre en citant

IMMIGRATION

SYRIE : A LA FRONTIERE TURQUE FERMEE, L'INSUPPORTABLE ATTENTE DES REFUGIES

Turquie: au moins 27 migrants, dont 11 enfants, noyés dans un naufrage
http://www.bvoltaire.fr/breves/turquie-au-moins-27-migrants-dont-11-enfants-noyes-dans-un-naufrage,237300?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=7c43bd51e0-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-7c43bd51e0-30367025&mc_cid=7c43bd51e0&mc_eid=4d25481b0c

-----

La nouvelle vague de l’exode s’est arrêtée à la frontière turque. Dans le froid pinçant et le dénuement, des dizaines de milliers de Syriens qui ont fui les combats autour d’Alep y attendent un feu vert pour enfin trouver refuge en Turquie.

Seule une poignée d’entre eux a été autorisée à franchir le poste turc d’Oncupinar. Mohamad Rahma est de ces heureux. Aveugle depuis un bombardement qui a visé la ville d’Azaz, à quelques kilomètres de là, cet adolescent a pu passer pour se faire soigner. Son père qui l’accompagne raconte le chaos qui règne côté syrien.

« Nous avons faim et froid. Les gens dorment dans la rue », dit Ahmad. « Nous vivons dehors parce que nous n’avons aucun endroit où nous pouvons nous installer ».

Environ 30.000 réfugiés, pour l’essentiel des femmes et des enfants chargés de baluchons où ils ont entassé à la hâte quelques rares effets personnels, se pressent désormais dans la localité frontalière syrienne de Bab al-Salama.

Dans l’urgence, des ONG ont tenté d’organiser leur arrivée dans les quelques camps déjà installés dans la région d’Azaz, rapidement submergés.

« Ces civils ont peur d’être massacrés », explique Kerem Kinik, le vice-président du Croissant-rouge turc en évoquant les frappes aériennes massives de l’aviation russe et les attaques des troupes du régime du président syrien Bachar al-Assad.

« La peur se propage très vite dans la population », ajoute-t-il.

« Nous sommes confrontés à la situation la plus terrible de cette tragédie syrienne », renchérit Mohamed Wajih Juma. En charge des questions de santé au sein de l’opposition syrienne en exil, il a quitté son quartier général de la ville turque de Gaziantep, plus au nord, pour prendre le pouls de la situation.

« Nous parlons ici de dizaines de milliers de personnes qui quittent leur pays. Même dans les pires moments de ces cinq dernières années, ces gens ont réussi à rester chez eux (à Alep) », poursuit-il, « mais les bombardements russes ont brisé leur détermination ».

– Camps de fortune –

Chaque jour, les camions de la Fondation pour l’aide humanitaire (IHH), une ONG islamique proche du gouvernement du président turc Recep Tayyip Erdogan, et le Croissant-rouge turc franchissent la frontière pour venir en aide déplacés d’Alep.

Ils y distribuent tentes, couvertures, eau ou rations alimentaires. « Depuis le 5 février, nous avons livré environ 2.000 tentes et 6.000 couvertures, ainsi que de la nourriture », se réjouit le responsable du Croissant-rouge.

Comme le gouvernement turc n’a pas encore donné son feu vert à l’entrée des réfugiés sur son sol, les ONG turques, syriennes et internationales ont d’abord élargi les capacités d’accueil des huit camps existants autour d’Azaz.

IHH affirme même en avoir dressé un tout nouveau, d’une capacité de 10.000 places.

« Nos opérations ont pour vocation de prendre soin des gens à l’intérieur du territoire syrien », explique Serkan Nergis, un porte-parole d’IHH, « nous fournissons chaque jour de la nourriture à 20.000 Syriens ».

Malgré ces efforts, leur situation est toujours jugée très, très précaire. En visite lundi à Ankara, la chancelière allemande Angela Merkel s’en est dite « horrifiée ».

Côté turc, devant la barrière toujours abaissée du poste-frontière d’Oncupinar, certains ont même commencé à faire la queue dans le sens inverse, pour entrer en Syrie. Avec la ferme intention d’y venir en aide à leurs proches bloqués.

« La situation là-bas est vraiment trop mauvaise », lâche Necati Yildiz, un Turc dont la fille, mariée à un Syrien, est bloquée à un jet de pierre avec ses trois enfants. « Ils souffrent du froid, et nous attendons désespérément ici », enrage-t-il.

Jusqu’à présent, il n’a pas été autorisé à entrer en Syrie. Dans ce sens-là comme dans l’autre, la frontière est toujours fermée.

http://www.bvoltaire.fr/breves/syrie-a-la-frontiere-turque-fermee-linsupportable-attente-des-refugies,237431?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=7c43bd51e0-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-7c43bd51e0-30367025&mc_cid=7c43bd51e0&mc_eid=4d25481b0c


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 671
Féminin

MessagePosté le: Mer 10 Fév - 06:03 (2016)    Sujet du message: EXCLUSIVE: LIBERALS TO BUILD REFUGEE CAMPS ON CANADIAN MILITARY BASES Répondre en citant

IMMIGRATION

EXCLUSIVE: LIBERALS TO BUILD REFUGEE CAMPS ON CANADIAN MILITARY BASES 



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ZRMNyE0CZWc


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:38 (2016)    Sujet du message: DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3100, 101, 102119, 120, 121  >
Page 101 sur 121

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com