LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1
Aller à la page: <  1, 2, 3105, 106, 107119, 120, 121  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 23 Mar - 09:44 (2016)    Sujet du message: US STATE DEPARTMENT : TERRORISTS PLAN MORE ATTACKS THROUGHOUT EUROPE Répondre en citant

WAR

US STATE DEPARTMENT : TERRORISTS PLAN MORE ATTACKS THROUGHOUT EUROPE

-----

GUNS LAWS - REMEMBER WHAT OBAMA SAYS IN DEC. 2015

OBAMA WHITE HOUSE : TERRORISTS WILL STOP ATTACKING IF WE PASS GUN CONTROL LAWS


The Obama administration reacted to yesterday’s shooting in San Bernardino – likely carried out by a Muslim terrorist – by insisting that “common sense” gun laws will deter jihadists who are planning attacks...

http://www.redflagnews.com/headlines-2015/obama-white-house-terrorists-will-stop-attacking-if-we-pass-gun-control-laws

They have the same agenda for Europe :

Jacques Myard, député-maire de Maisons-Laffitte (Yvelines) et membre du parti politique Les Républicains, de faire part de ses réflexions au sujet de la situation en Europe suite aux attaques de Bruxelles...

...Selon lui, il est indispensable d'adopter des règles extrêmement strictes pour les trafics d'armes et de condamner lourdement les personnes dérogeant aux lois réglementant le port d'armes.
..

https://fr.sputniknews.com/international/201603221023598305-attentats-belgique-europeen-services-securite/



-----


World
March 23, 9:19 UTC+3
 
The US State Department warns US citizens of potential risks of travelling to Europe after March 22 terrorist attacks in Brussels


© AP Photo/Francois Mori


Death toll in Brussels attacks grows to 34 — media

WASHINGTON, March 23. /TASS/. US State Department has warned US citizens of potential risks of travelling to Europe after March 22 terrorist attacks in Brussels.

The statement released by US State Department on Wednesday said: "The State Department alerts US citizens to potential risks of travel to and throughout Europe following several terrorist attacks, including the March 22 attacks in Brussels claimed by ISIL (Islamic State terrorist organization)."

"Terrorist groups continue to plan near-term attacks throughout Europe, targeting sporting events, tourist sites, restaurants, and transportation," the statement added.

"US citizens should exercise vigilance when in public places or using mass transportation. Be aware of immediate surroundings and avoid crowded places. Exercise particular caution during religious holidays and at large festivals or events," US State Department noted.

A series of terrorist attacks hit the Belgian capital on Tuesday morning. According to the latest reports, the death toll in three bombings in Brussels has risen to at least 34, and more than 230 are injured.

Belgium hiked its terror threat to its highest level (level 4) and closed the borders.

Read also

Belgium declares three days of mourning after deadly terror attacks
Paris beefs up transport security after Brussels blasts
Russian lawmakers' reaction to Brussels attacks

http://tass.ru/en/world/864410



Dernière édition par maria le Mer 23 Mar - 10:33 (2016); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 23 Mar - 09:44 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 23 Mar - 09:56 (2016)    Sujet du message: NORTH KOREA THREATENS TO "UNLEASH WAR OF RETRIBUTION" IN RESPONSE TO US-SOUTH KOREA DRILLS Répondre en citant

RUMOR OF WAR

NORTH KOREA THREATENS TO "UNLEASH WAR OF RETRIBUTION" IN RESPONSE TO US-SOUTH KOREA DRILLS


World
March 23, 8:58 UTC+3

According to the North Korea’s Committee for the Peaceful Reunification of Korea, Pyongyang "will no longer tolerate reckless military provocations of US and South Korea"


© AP Photo/Wong Maye-E


China concerned with situation on Korean Peninsula — foreign ministry

PYONGYANG, March 23. /TASS/. North Korea has once again threatened to take decisive measures in response to current US-South Korean maneuvers.

North Korea’s Committee for the Peaceful Reunification of Korea (CPRK) said in a statement on Wednesday that "the revolutionary army is ready to unleash a war of retribution in order to destroy the United States and their South Korean allies." Pyongyang "will no longer tolerate reckless military provocations of US and South Korea," CPRK said commenting on the four-day maneuvers of military ships of US and South Korea that started on March 22 in the framework of the large-scale military drills codenamed Foal Eagle..

"Around 50 ships and submarines from each side, including USS John C. Stennis, are taking part in maneuvers underway in the Yellow Sea and the Sea of Japan," South Korea’s Defense Ministry said.

Read also

North Korea launched several missiles towards Sea of Japan — South Korean Defense Ministry
US records launch of two Rodong missiles by North Korea
Moscow does not recognize unilateral US sanctions against North Korea
Lavrov: US plans to deploy missile shield on Korean Peninsula above any DPRK threats
Kim Jong-un: North Korea may inflict pre-emptive nuclear strikes on US

http://tass.ru/en/world/864411



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 23 Mar - 10:57 (2016)    Sujet du message: BELGIQUE : LE PAPE FRANCOIS CONDAMNE LA « VIOLENCE AVEUGLE » / POPE'S tELEGRAM FOR TERRORIST ATTACKS IN BRUSSELS Répondre en citant



BELGIQUE : LE PAPE FRANCOIS CONDAMNE LA « VIOLENCE AVEUGLE »

ENGLISH :
POPE'S tELEGRAM FOR TERRORIST ATTACKS IN BRUSSELS
https://zenit.org/articles/popes-telegram-for-terrorist-attacks-in-brussels…

Anita Bourdin  |  22/03/16



Le pape François condamne la « violence aveugle » qui a frappé Bruxelles et Zaventem (Belgique), ce mardi matin, 22 mars, dans un télégramme de condoléances adressé à Mgr Jozef De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles, signé par le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État.

«Apprenant les attentats survenus à Bruxelles, touchant de nombreuses personnes, Sa Sainteté le Pape François confie à la miséricorde de Dieu les personnes qui ont perdu la vie et il s’associe par la prière à la peine de leurs proches, dit le télégramme. Il exprime sa profonde sympathie aux blessés et à leurs familles, ainsi qu’à toutes les personnes qui contribuent aux secours, demandant au Seigneur de leur apporter réconfort et consolation dans l’épreuve. Le Saint-Père condamne à nouveau la violence aveugle qui engendre tant de souffrances, et implorant de Dieu le don de la paix, il invoque sur les familles éprouvées et sur les Belges le bienfait des Bénédictions divines.»

Pour leur part, les évêques de Belgique appellent à une « grande responsabilité citoyenne », après les attentats qui ont frappé Bruxelles et l’aéroport de Zaventem ce mardi 22 mars, faisant, selon un bilan provisoire, 34 morts et plus de 230 blessés.

Le cardinal Peter Erdö, président du Conseil des conférences des évêques d’Europe (CCEE) et archevêque d’Estergom-Budapest, a exprimé ses condoléances et sa proximité.

« Les évêques de Belgique sont consternés d’apprendre l’attentat perpétré à l’aéroport de Zaventem et au centre de Bruxelles », indique un communiqué.

Les évêques « partagent l’angoisse de milliers de voyageurs et de leurs familles, des professionnels de l’aviation, des citoyens et des équipes de secours une nouvelle fois sur la brèche » et ils « confient les victimes à la prière de tous dans cette nouvelle situation dramatique ».  

« Les aumôniers de l’aéroport sont au service de tous et apporteront le soutien spirituel nécessaire », ajoute la même source.

« Que l’ensemble du pays puisse vivre ces jours en grande responsabilité citoyenne », concluent les évêques.

Le cardinal Erdö a exprimé ses condoléances en disant : « Ayant appris ce matin la nouvelle des attentats perpétrés à l’aéroport de Bruxelles et dans le métro de la ville belge, face à ce nouvel acte inhumain, j’assure les victimes de mes prières et j’exprime ma solidarité à leurs familles. »

« En ces temps troubles, j’invite à ne pas nous laisser vaincre par la peur et à prier pour la paix en Europe, au Moyen-Orient et dans le monde », a ajouté le cardinal hongrois.

L’aéroport international de Zaventem a été touché par deux déflagrations vers 8 heures, et une explosion a eu lieu dans le métro de Bruxelles, à la station Maelbeek, aux alentours de 9h15.

Des attentats qui surviennent après l’arrestation à Bruxelles, vendredi, 18 mars, dans le quartier de Molenbeek, du terroriste Salah Abdeslam, impliqué dans les attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Une première fusillade avait eu lieu dans le quartier de Forest, durant laquelle un terroriste est mort, mardi dernier, 15 mars, et une centaine de perquisitions étaient en cours.

https://fr.zenit.org/articles/belgique-reaction-des-eveques-aux-attentats/


  


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 25 Mar - 09:16 (2016)    Sujet du message: ATTENTATS DE BRUXELLES : QUAND LE TERRORISME ISLAMISTE ET LES MIGRANTS SERVENT LE MONDIALISME Répondre en citant

FALSE-FLAG ET IMMIGRATION

ATTENTATS DE BRUXELLES : QUAND LE TERRORISME ISLAMISTE ET LES MIGRANTS SERVENT LE MONDIALISME

23 mars 2016 17 h 25 min·



Hommage aux victimes des attentats, le 22 mars, place de la Bourse, à Bruxelles.

 Les attentats de Bruxelles, après ceux de Paris, secouent l’Europe. Les politiques désignent l’ennemi, le terrorisme islamiste, certains osent même établir un lien avec l’invasion des migrants, mais paradoxalement cette libération de la parole de bon sens sert à amener plus d’Europe, plus de police, plus de mondialisme.
 
A quoi servent les attentats qui ont fait plus de trente morts et deux cents blessés à l’aéroport de Bruxelles et au métro Maelbeek près du quartier Européen ? Pour le terrorisme islamiste, à démontrer qu’il peut frapper où il veut quand il veut au cœur de l’Union européenne dans une ville soumise depuis des mois à une surveillance policière intense. Pour les Européens, c’est l’occasion, sous l’effet de la peur, d’invasion des migrants, l’une servant de vivier à l’autre.

 Le multiculturalisme vivier du terrorisme islamiste

 
Ainsi Geert Wilders, le patron de l’extrême droite pro-sioniste néerlandaise a-t-il été interviewé. Et il a pu exprimer toute l’inquiétude que suscitent les « prédateurs » djihadistes revenus de Syrie, dont Europol estime le nombre entre trois et cinq mille :
 
« La cause de ces torrents de sang est l’islam. Nous devons dé-islamiser l’Occident. (…) Nous devons reprendre la maîtrise de nos frontières. »
 
Quant au patron de l’UKIP, le britannique Nigel Farrage, il va plus loin en établissant un lien entre terrorisme islamiste, multiculturalisme et migrants :
 
« Je crois que nous avons atteint le point où nous devons admettre qu’en Angleterre, en France et dans le reste de l’Europe, que l’immigration de masse et le multiculturalisme sont un échec. »
 
Des paroles auxquelles Donald Trump fait écho en Amérique en promettant « d’être dur » et de « ne pas les laisser entrer ». Car là-bas aussi, la présence islamiste n’est pas négligeable : il y a 680.000 cartes vertes de la nuance de l’étendard du prophète, et Ted Cruz entendait doubler le quota d’immigration légale annuel.
 
Les migrants, une « cinquième colonne » ?

 
En Europe, dans l’ensemble, sous le coup de l’horreur et de la peur, les discours sont donc martiaux, et beaucoup appellent à mettre Schengen hors service. Les mêmes qui critiquaient Orban et ses collègues de l’Est de l’Europe de couper le flux des migrants sont décidés à couper celui du terrorisme islamiste, même si c’est plus aléatoire. Le Land de Rhénanie du Nord – Westphalie, limitrophe à la Belgique, va rétablir des contrôles stricts à sa frontière.
 
De nombreux analystes bien pensants critiquent bien sûr ce mouvement. Ainsi l’Eurasian Group, un institut d’évaluation du risque politique, déplore-t-il par la voix de Mujtaba Rahman que « les gens ordinaires et les eurosceptiques » établissent un lien entre terrorisme islamiste et migrants. Et il regrette que « le public européen pense de plus en plus que les dirigeants de l’UE ne maîtrisent pas la menace terroriste sur le continent ». Holger Schmieding de la Berenberg, grosse banque privée allemande, déplore que l’attentat de Bruxelles provoque un mouvement eurofuge « alors que la logique voudrait que l’attaque terroriste renforce une coopération plus étroite ».
 
Cependant la parole populiste n’est pas réprimée comme à l’ordinaire, il faut laisser se défouler les peuples, et Marion Le Pen sert de soupape de sécurité en France comme Farrage et Wilders dans leurs pays respectifs. Et puis ce n’est pas mauvais pour les tenants du mondialisme de laisser ainsi leurs ennemis monter en mayonnaise la figure d’un ennemi public numéro un, le terrorisme islamiste, dans ce qui apparaît comme un épisode majeur du choc des civilisations. L’irlandais Herman Kelly, porte-parole du groupe eurosceptique EFDD au parlement européen, participe à cette construction de l’ennemi lorsqu’il attaque la libre circulation des biens et des personnes – en la personne du terrorisme islamiste et des bombes et mitraillettes qu’il transporte à travers les frontières. Et Farrage cultive la peur utile au mondialisme lors qu’il dit, ce qui est pourtant vrai, que : « Une cinquième colonne vit chez nous ».
 

Le mondialisme policier des « élites »
 
Autre paradoxe, avec l’attentat du métro Maelbeek, l’Europe de Bruxelles, l’UE, qui provoquait la détestation de tous les peuples libres du continent, devient une sorte de victime et excite désormais la compassion, voire la solidarité. Tout le monde est prêt à la défendre contre l’ennemi commun, le terrorisme islamiste, comme tout le monde s’est dit Charlie ou a versé dans le patriotisme de terrasse après l’attentat contre le Bataclan. On pousse ainsi les citoyens à défendre non pas leur pays ou la civilisation européenne et chrétienne, mais les valeurs de l’humanisme maçon.
 
Ce sentiment moutonnier, le mondialisme est déjà prêt à l’exploiter. David Cameron, en prévision de son referendum de juin, a déjà affirmé que « le maintien de la Grande Bretagne dans l’Europe renforcerait sa sécurité ». Et Manuel Valls a exhorté les parlementaires européens (Pourquoi eux ? Quelle autorité a-t-il sur eux ? N’aurait-il pas dû se limiter à l’Assemblée nationale ?) à adopter le PNR. Qu’est-ce que c’est que le PNR ? Le Passenger Name Record est le fichier des données personnelles des voyageurs aériens, que l’on communique aux polices, et qui, croisé avec d’autres fichiers, aurait pour but et pour effet de détecter un malfaiteur non fiché. Les Etats-Unis, qui l’ont mis en service après le 11 septembre 2001, nous pressent d’en faire autant. Dans la foulée de l’état d’urgence, c’est un pas de plus vers une société de surveillance policière d’une part, et vers la centralisation européenne des données – dans le sens du mondialisme.
 
Car il devient de plus en plus évident que le grand chaos provoqué en Europe tant par les attentats de Bruxelles, de Paris ou d’ailleurs, que par l’invasion des migrants, a pour but de créer un nouvel ordre, celui du mondialisme. En ouvrant leurs frontières aux migrants, à l’immigration massive, et par voie de conséquence au terrorisme islamiste, les dirigeants européens ont en effet suivi les recommandations des cénacles du mondialisme. C’est un George Soros qui s’exclame :
 
« Notre projet prévoit la protection des réfugiés comme un objectif et les frontières comme un obstacle. »
 
Peter Sutherland, l’ancien président de Goldman Sachs, multicarte du mondialisme et représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour les migrations internationales, estime pour sa part que « le temps de se cacher derrière des frontières est révolu ». Il recommande de se débarrasser « des vieilles mémoires historiques, des images de nos pays pour reconnaître que nous appartenons à l’humanité ». Malgré les apparences des discours, c’est bien à cela que vont servir les attentats de Bruxelles.
 

Des attentats qui tombent à pic
 
En effet, la menace du terrorisme islamiste tend à faire accepter la centralisation policière européenne. On a entendu le député républicain Alain Lamasoure répondre à la verte Eva Joly, qui s’inquiétait pour les libertés publiques, que la « priorité c’est la sécurité contre le terrorisme ». Et, dans cette entreprise, le premier vice-président de la Commission européenne, le socialiste néerlandais Frans Timmermans, du Bilderberg, entonne un credo sécuritaire qui pourrait surprendre un observateur non prévenu :
 
« Il est nécessaire de restaurer la crédibilité de notre défense des frontières. » = Mais ne parle pas des couloirs humanitaires pour faire entrer les migrants! La fermeture des frontières est pour piéger les citoyens afin de les empêcher de partir. Et quand le chaos sera pris dans une ville, un pays, les gens devront tout laisser et se sauver et l'ONU, la grande organisation humanitaire et tous ses alliés seront là pour voler tous les biens que nous aurons dû laisser derrière vous alors que d'autres de leurs groupes nous mèneront dans les camps de réfugiés, qui sera certes, notre dernière demeure pour plusieurs.
 
C’est pourquoi Europol a lancé dès 2015 un outil de recherche et de censure d’internet notamment dirigé contre le terrorisme islamiste. Dans cette perspective, au-delà du PNR est prévue une force européenne de sécurité, avec des gardes-frontières et des gardes-côtes pour lutter contre la menace du terrorisme islamiste, et à terme un développement centralisé d’Europol pour en faire une sorte de FBI à l’américaine. A cet égard, les médias ont mis en scène avec un soin particulier la « collaboration exemplaire » entre les polices belge et française lors de la traque de Salah Abdeslam.
 
A Bruxelles comme à New York le mondialisme redessine le globe

 
Mais le mondialisme espère d’autres avancées institutionnelles de la peur engendrée par le terrorisme islamiste et les migrants. Le ministre des finances allemand, Wolfgang Schaüble, si regardant quand il s’agit de la Grèce, demande à l’Europe « d’investir beaucoup au Proche-Orient pour réduire la pression sur nos frontières. » Il appelle, avec d’autres à une sorte de « Plan Marshall » au Proche-Orient. On peut noter deux choses, un Marshall appartenait au CFR, le Council for foreign affairs, deux le plan Marshall a été le début de la mise en remorque de l’Europe par l’Amérique à travers une Union supranationale. Le mondialisme prépare un plan semblable pour le Proche-Orient.
 
On se rappelle que les rapports de l’ONU préconisant l’arrivée massive de migrants en Europe ont précédé de vingt ans les guerres qui l’ont provoquée. Et l’on sait que ces guerres, tant en Libye qu’en Irak ou en Syrie, ont été fomentées à l’instigation des stratèges du CFR. C’est eux qui ont manigancé la destruction de deux états laïques tenus par le Baas et l’émergence du terrorisme islamique.
 

Plus de migrants, de terrorisme, d’islamiste : l’UE rase gratis !
 
Il est frappant de voir maintenant de CFR préconiser la création d’une structure « régionale », c’est à dire subcontinentale, au Proche-Orient, qui s’intègrerait à terme dans la gouvernance globale construite par le mondialisme. Fait piquant, un ancien islamiste récupéré par le CFR a publié en 2014 dans le Financial Times un article où il écrit :
 
« Une union du Proche-Orient apporterait la paix aux Arabes, Tucs, Kurdes et autres groupes de la région comme l’Union européenne l’a apportée aux Européens. »
 
Et d’ajouter que :
 
« Le terrorisme, la pauvreté, le chômage, le sectarisme, la crise des réfugiés, le manque d’eau, demandent des réponses régionales. Aucun pays ne peut s’en sortir seul. »
 
Le patron du CFR, Richard Haass, préconise depuis avec insistance cette « union du Proche-Orient ». Ainsi le terrorisme islamiste et la crise des migrants, deux phénomènes provoqués par l’Occident, servent-ils à redessiner la carte de la planète et à changer notre mode de vie pour faire advenir le mondialisme. Pour le Huffington Post, «cle terrorisme est le nouvel état normal » et il va falloir « apprendre à vivre ensemble dans nos démocratie pour le surmonter ».
 
Pauline Mille


http://reinformation.tv/attentats-bruxelles-mondialisme-migrants-terrorisme-islamiste-mille-52793-2/



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 26 Mar - 06:43 (2016)    Sujet du message: L’ÉGLISE DE MONTREAL A LA DEFENSE DES MUSULMANS Répondre en citant

IMMIGRATION

L’ÉGLISE DE MONTREAL A LA DEFENSE DES MUSULMANS


L’archevêque Christian Lépine demande aux Québécois de ne pas se laisser contaminer par la peur


Photo Le Journal de Montréal, Pierre-Paul Poulin L’archevêque de Montréal, Mgr Christian Lépine, appelle les Québécois à tendre la main à leurs «frères musulmans».


Sarah-Maude Lefebvre

 Vendredi, 25 mars 2016 06:30 MISE à JOUR Vendredi, 25 mars 2016 06:30

Les Québécois ne doivent pas «regarder de travers» les musulmans ni en avoir peur, affirme l’archevêque de Montréal, qui demande à la population de tendre la main à ses «frères».

«Ne laissez pas les attentats changer votre regard sur l’autre. L’islamisme extrémiste est un culte de la violence, pas un culte de Dieu», a martelé Mgr Christian Lépine lors d’une entrevue exclusive accordée au Journal.

«Les musulmans sont nos frères», a-t-il spécifié.

C’est le message que l’homme d’Église a tenu à lancer à la population dans le cadre de la Semaine sainte, laissant entendre qu’il était préoccupé par la dissension que l’attentat survenu à Bruxelles cette semaine pourrait créer dans la population.

«Lors de la Seconde Guerre mondiale, on a interné des Japonais dans l’ouest du pays parce qu’on en avait peur. Il ne faut pas recommencer ça et avoir peur des gens associés au monde arabe et musulman», dit-il.

Pas au nom de Dieu

«Ce qui m’attriste énormément, c’est qu’on tue des innocents dans ces attentats. Ce qui m’attriste d’autant plus, c’est que c’est fait au nom de Dieu. Tu ne peux pas tuer au nom de Dieu», poursuit Mgr Lépine.

Ce dernier refuse par ailleurs de voir dans les attentats une attaque directe contre le christianisme.

«C’est plus vaste que ça. L’État islamique ne persécute pas que les chrétiens. Il s’en prend aussi à d’autres religions, même à des musulmans. Il faut aller au-delà des préjugés. Ça peut être difficile, mais il faut continuer de croire que l’amour peut vaincre le mal.»

Le message de tolérance de l’Église est plus actuel que jamais, croit Mgr Lépine.

«Actuellement, lorsqu’il y a des convictions différentes, ça tourne rapidement à la division et à la confrontation. L’Église dit qu’il faut aider même ses ennemis. Qu’elle sera là pour les catholiques, les bouddhistes, les musulmans. Et le monde d’aujourd’hui a besoin de ça.»

Musulmans émus

L’Association des musulmans et des Arabes pour la laïcité au Québec s’est dite «touchée» par les propos de l’archevêque.

«Les attentats terroristes ont des répercussions réelles sur les 3 % de Québécois d’origine musulmane. Malheureusement, il y a un certain nombre de Québécois qui vivent dans la crainte et la haine des musulmans. C’est une réaction responsable de cette institution religieuse. On espère que nos politiciens vont s’en inspirer», a dit le porte-parole Haroun Bouazzi.

Très émue, Samira Laouni, de l’organisme Communication pour l’ouverture et le rapprochement interculturel (COR), a qualifié cette intervention de «lueur à travers les nuages».

«Je suis musulmane. Les attentats à Bruxelles m’ont causé tout un choc. Je me suis dit: “Ah non, pas encore au nom d’Allah.” Une main tendue comme celle-là me rend très heureuse. C’est un message très important pour les jeunes d’ici, qui se font regarder comme des étrangers à l’école alors qu’ils sont Québécois. Comme vous et moi.»

♦ Mgr Lépine rencontrera les Montréalais aujourd’hui à 12 h 30 lors de la traditionnelle collecte de sang du Vendredi saint d’Héma-Québec, qui aura lieu à la cathédrale Marie-Reine-du-Monde.

Le tiers des églises en difficulté financière

Le tiers des paroisses du Québec éprouvent des difficultés financières et il est faux de croire que l’Église peut compter sur un riche compte en banque pour se sortir de cette crise, affirme Mgr Lépine.

«Nous n’avons pas un fonds de placement immense dont les intérêts nous permettent de vivre, peu importe ce qui arrive. On s’appuie sur la générosité de nos fidèles et c’est ça, notre fragilité. Il s’agit que les gens donnent moins à la quête une année et il y a un problème», affirme l’archevêque montréalais.

Selon ce dernier, facilement un «tiers» des paroisses du Québec éprouvent des difficultés financières.

«Dans les années 1950, 95 % des gens allaient à la messe. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Le soutien matériel des paroisses peut parfois devenir impossible. Elles parviennent à peine à soutenir les dépenses courantes. Nous avons besoin de mécanismes de solidarité dans la population.»

Des centaines d’églises démolies

Depuis 2003, 451 lieux de culte, majoritairement catholiques, ont été vendus ou démolis au Québec, selon le Conseil du patrimoine religieux. On comptait au total 2751 lieux de culte en 2003, toutes religions confondues.

«On est rendu au bout d’un système qui ne fonctionne plus. Les sommes versées par les pratiquants ne suffisent pas à payer les activités de pastorale. Imaginez la réfection du toit d’une église! Le tiers des églises en difficulté, ça me paraît conservateur comme statistique», soutient Luc Noppen, professeur au Département d'études urbaines et touristiques de l’UQAM.

«On estime qu’environ 5 % des Québécois pratiquent régulièrement et que 10 à 15 % versent de l’argent aux églises. Pas étonnant que celles-ci éprouvent des difficultés financières. Le problème n’est pas unique au Québec. Plus de 2000 églises ont été démolies ou vendues en Angleterre au cours des dernières années», souligne aussi François Des Rosiers, du Département de finance, assurance et immobilier de l’UQAM.

Selon Statistique Canada, de 1989 à 1993, en moyenne 37 % des Québécois participaient à un service religieux au moins une fois par mois. Cette statistique a chuté à 25 % de 1999 à 2001.

Ce qu’il a dit sur...

La commercialisation des fêtes religieuses, comme Pâques

«Certains diront que je suis d’un optimisme exagéré, mais ça ne me déçoit pas. Il y a de la beauté dans le fait que des gens célèbrent la naissance de Jésus. Il y a de la beauté aussi chez ceux pour qui c’est juste une fête de famille. L’Église n’a pas à être déçue des gens. Quelqu’un pourrait dire que manger autant de chocolat [à Pâques] n’est pas bon pour votre taux de sucre, mais ce n’est pas notre rôle. (rires)»

La baisse d’influence de l’Église catholique au Québec

«Chaque époque a ses grandeurs et ses misères. L’histoire de l’Église au Québec en est une de générosité, mais aussi de faiblesse. Je crois qu’il y a des moments où on a oublié qu’on était là pour servir. Il y a aussi des gens, plus âgés, qui ont l’impression que leur foi leur a été imposée, plus jeunes, par la société. Les choses ont changé depuis la Révolution tranquille. L’Église est moins visible socialement. Elle est plus discrète, secrète. Comme institution, elle a toujours un rôle à jouer. Mais elle se manifeste aussi par l’engagement personnel des chrétiens dans différentes causes. Ce n’est pas parce qu’ils ne brandissent pas un drapeau de l’Église qu’ils ne sont pas là.»

Les jeunes qui se détournent de la religion

«Les jeunes ont entendu beaucoup parler du passé et des critiques envers l’Église. Mais j’ai confiance en la jeune génération. Ce qui me frappe, c’est leur liberté. Ils veulent vérifier les choses par eux-mêmes. On peut trouver difficile de croire, dans un monde comme le nôtre qui est fait de changements rapides. À 20 ans, on ne se pose pas toujours des questions sur le sens de notre vie. Ça vient plus tard, cette quête d’absolu. Malheureusement, plusieurs ont l’impression que l’Église est toujours en train de condamner tout le monde. Ce n’est pas notre message.»

L’ordination des femmes et le mariage des prêtres

«Il y a toujours quelque chose à améliorer, on en convient. Mais moi, la plupart des choses controversées qui viennent de la Bible, je me rallie à ça. [...] Pour l’instant, le célibat est vu comme la meilleure façon d’accomplir sa mission, de se consacrer uniquement à l’Église. Pour ce qui est de l’ordination des femmes, le Christ avait choisi des hommes comme apôtres. Les évêques n’ont jamais pensé qu’ils avaient l’autorité de changer ça, la volonté du Christ.»
 
Qui est Mgr Lépine?

  • Né le 18 septembre 1951.
  • Archevêque de Montréal depuis le 20 mars 2012.
  • Il a enseigné la philosophie et la théologie pendant une vingtaine d'années au Grand Séminaire de Montréal.
  • De 1998 à 2000, il a travaillé à la Secrétairerie d'État, puis à la Congrégation pour le culte divin au Vatican, à Rome.
  • C’est le dixième évêque et le huitième archevêque de Montréal, depuis la fondation du diocèse en 1836.

http://www.journaldemontreal.com/2016/03/25/leglise-de-montreal-a-la-defense-des-musulmans


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 26 Mar - 07:29 (2016)    Sujet du message: DES MIGRANTS SE CONVERTISSENT AU CHRISTIANISME POUR RESTER EN ALLEMAGNE Répondre en citant

IMMIGRATION

DES MIGRANTS SE CONVERTISSENT AU CHRISTIANISME POUR RESTER EN ALLEMAGNE

Organisation religieuse protestante reliée à l'oecuménisme mondial. Une manière déguisée pour les ramener dans les voies de Rome. Mais comme nous avons pu le voir lors de la 2e guerre mondiale et d'autres guerres de domination de Rome, il vient un temps, et il est déjà là, où chacun devra choisir de se soumettre à Rome ou mourir. Et quand on se convertit pour pouvoir être protégé par l'église ou l'état, où est donc le véritable amour pour la vraie foi chrétienne et dans la compréhension de l'amour inconditionnel de ce grand Dieu Souverain?

Voyez l'UE créée par l'Empire romain est prête à expulser les migrants à moins qu'ils ne se convertissent via les églises organisées. C'est une question de domination et non de repentance véritable car si cela était, les vrais croyants en Jésus-Christ pourrait prêcher l'évangile dans les rues et dans les lieux où se trouvent les réfugiés, ce qui nous est carrément interdit. Et quant à ses musulmans qui se convertissent, ils seront haï et persécuté par les leurs, c'est certain. Quand à la chancelière Merkel, pas un mot de vrai...

© Flickr/ André Zehetbauer
International
21:51 25.03.2016(mis à jour 22:10 25.03.2016)



La chancelière Angela Merkel a déclaré que le flux de réfugiés se dirigeant en Allemagne s'était considérablement réduit. Selon elle, cette tendance résulte de la fermeture de la route des Balkans et du remaniement des services fédéraux responsables de l'accueil des migrants.

Il n'en reste pas moins que le nombre de ressortissants d'Afrique du Nord et du Proche-Orient demeure encore très important. Certains d'entre eux se convertissent au christianisme dans l'espoir d'éviter la déportation vers leur pays d'origine.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=1kxug7P0rJU

L'UE envisage d'accélérer l'expulsion des migrants qui n'ont pas le droit de briguer le statut de réfugiés. Dans ce contexte, la conversion au christianisme est l'un des moyens permettant d'éviter la déportation vers un pays régi par des lois islamiques rigoureuses. Ce n'est pas un secret que dans certains Etats musulmans, l'apostasie est punie de mort. Ce dernier facteur a poussé de nombreux réfugiés à se détourner des mosquées au profit des églises.
 
"Ces six derniers mois, le nombre de fidèles chrétiens a considérablement augmenté suite à l'afflux de migrants. Le mois dernier, nous avons administré le baptême à 120 personnes. Cinquante autres candidats attendent leur tour", raconte Albert Babajan, pasteur de l'église protestante syro-persane Alpha et Oméga. Le cours spécial de préparation au baptême dure trois mois. Selon le pasteur, de nombreux migrants se prêtent à ce rite pour ne pas se faire expulser du pays.

"Nous sommes ravis d'accueillir tout le monde. A mon avis, plus de la moitié des personnes qui viennent dans notre église espèrent voir augmenter ainsi leur chance de rester en Allemagne. Mais pour nous, cela n'a aucune importance. L'essentiel, c'est de leur enseigner le Verbe de Dieu", explique le pasteur.
Comment déterminer qui a adopté la religion chrétienne en toute sincérité? Ce groupe d'Iraniens s'est fait baptiser il n'y a pas longtemps. Ils parlent des épreuves qu'ils ont subies en Europe au nom de leur nouvelle foi. Beaucoup d'entre eux affirment avoir été reniés non seulement par leurs amis, mais même par leurs familles.


© REUTERS/ Mohamed Al Hwaity
Renoncer à l'islam et mourir

"On a craché sur moi en me disant que j'ai trahi l'islam. Mais grâce à la doctrine chrétienne, je peux leur pardonner", dit Amir, un Iranien converti au christianisme.
 
"Les réfugiés de mon centre d'accueil comprennent immédiatement que je suis Iranienne. Je me considère comme une missionnaire, je parle aux gens de Jésus. Depuis ma conversion au christianisme, je ne crains personne", raconte Shirine.

Certes, le changement de religion ne garantit pas le statut de réfugié, mais les paroissiens de l'église syro-persane sont persuadés que cette voie sera empruntés par de nombreux autres migrants.

https://fr.sputniknews.com/international/201603251023690958-migrants-conversion-christianisme-expulsion-europe/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 26 Mar - 07:43 (2016)    Sujet du message: ABC: HOLISTIC DOCTOR & RAMILY KILLED IN “HORRIFIC” TRIPLE MURDER AT SANTA BARBARA ESTATE Répondre en citant

ABC: HOLISTIC DOCTOR & RAMILY KILLED IN “HORRIFIC” TRIPLE MURDER AT SANTA BARBARA ESTATE

By Erin Elizabeth -
March 25, 2016

+ VIDEO : http://www.healthnutnews.com/abc-holistic-doctor-wife-child-killed-in-horri…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 27 Mar - 03:49 (2016)    Sujet du message: REPUBLIQUE DU CONGO : LE PARTI SOCIALISTE DENONCE L'ABSENCE DE TRANSPARENCE DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE Répondre en citant

REGIME D'ETAT D'URGENCE

 
REPUBLIQUE DU CONGO : LE PARTI SOCIALISTE DENONCE L'ABSENCE DE TRANSPARENCE DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE

25 mars 2016

Maurice BRAUD
 
Secrétaire national à l'International, immigration et co-développement

Il y a quelques semaines, le Parti socialiste attirait l’attention de l’opinion publique internationale sur le déroulement peu démocratique de la campagne présidentielle en République du Congo. Sourdes à toutes les demandes de la société civile congolaise et internationale et des partis politiques congolais, les autorités congolaises poursuivent leur plan de maintien au pouvoir en annonçant hier la réélection du président sortant dès le premier tour.

Le Parti socialiste dénonce l’absence de transparence de tout le processus électoral. Il dénonce également les coupures de toutes les communications avec l’extérieur du pays imposées pendant la fin de semaine du vote. De même, il condamne l’agression dont ont été victimes les envoyés spéciaux de l’Agence France-Presse et du quotidien Le Monde après leur entretien avec un candidat de l’opposition.

Depuis des mois, le président congolais a placé son pays sous un régime d’état d’urgence de fait, dont la seule justification a été d’entraver la libre circulation et la libre expression des opposants politiques.

Dans de telles conditions, le Parti socialiste juge non crédible le résultat annoncé par une commission électorale notoirement partiale. Il demande instamment aux organisations internationales, particulièrement à l’Union africaine et à l’Union européenne de se saisir immédiatement de la question afin de prévenir une crise majeure pour la région.

http://www.parti-socialiste.fr/republique-congo-parti-socialiste-denonce-labsence-de-transparence-de-lelection-presidentielle/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 27 Mar - 03:56 (2016)    Sujet du message: FRANCE : PROCEDURE D'EXCEPTION SANS ETAT D'URGENCE Répondre en citant

FRANCE : PROCEDURE D'EXCEPTION SANS ETAT D'URGENCE

Publié par wikistrike.com sur 26 Mars 2016, 17:52pm

Catégories : #Politique intérieure




Dans le contexte des attentats revendiqués par Daesh, le gouvernement français procède à une série de réformes visant à accroître considérablement les pouvoirs de la police et de l’administration au détriment de la Justice. Étant entendu que ces réformes sont sans lien avec la prévention de ce type d’attentat qui nécessite d’abord des mesures politiques, la France se dirige vers un régime d’arbitraire.
 
Une large majorité et quasiment sans débat, l’Assemblée nationale vient d’adopter le 9 mars 2016, le nouveau projet de loi de réforme pénale « renforçant la lutte contre le terrorisme et le crime organisé » [1]. Ce texte doit encore passer au Sénat et, étant en procédure accélérée, il ne doit faire l’objet que d’une seule lecture par chambre.

Le projet fait entrer dans le droit commun, des dispositions considérées comme relevant d’un droit d’exception. Ainsi, dans le texte transmis pour avis au Conseil d’État, le gouvernement confirme sa volonté de « renforcer de façon pérenne les outils et moyens mis à disposition des autorités administratives et judiciaires, en dehors du cadre juridique temporaire, mis en œuvre dans le cadre de l’état d’urgence » [2].

Un état d’urgence sans état d’urgence
 
Bien que les deux textes soient en étroite relation, ce projet de loi ne doit pas être confondu avec la loi du 20 novembre 2015 qui prolonge l’état d’urgence pour une nouvelle période de trois mois, tout en renforçant les restrictions aux libertés privées et publiques, contenues dans la loi de 1955 [3], la nouvelle loi ne s’attaquant plus seulement à des actes, mais également à des intentions. Bien que les dispositions d’exception aient été, de nouveau, prolongées, le gouvernement n’a pas renoncé à réformer la procédure pénale. Il s’agit d’y inscrire des mesures liberticides autorisées par l’état d’urgence, sans que celui-ci soit déclaré. Ce dernier a pour objet de s’affranchir du principe de séparation des pouvoirs, de liquider le pouvoir judiciaire et de concentrer l’ensemble des prérogatives aux mains de l’Exécutif et de la police. Le projet de réforme de la procédure pénale s’inscrit également dans cet objectif.

Le texte donne un débouché pénal aux dispositifs légaux d’espionnage des ressortissants français. Comme l’exprime l’exposé des motifs du projet de loi, « l’arsenal de prévention », mis en place par la loi relative au Renseignement [4], « doit être complété par un volet judiciaire » [5]. Grâce à celui-ci, les renseignements obtenus par les fausses antennes Imsi-catchers, par la surveillance vidéo, la captation d’image et la sonorisation d’un domicile pourront servir de base à des poursuites pénales.

Renforcement formel du procureur
 
Le projet de loi renforce les prérogatives du procureur, un magistrat dépendant du pouvoir exécutif. Il s’inscrit ainsi dans une constante de l’action des gouvernements, toutes majorités confondues, celle de réduire le rôle du juge d’instruction, une fonction jugée trop indépendante par rapport à l’exécutif. Il s’agit de le déposséder de l’exclusivité de certains de ses pouvoirs, tel le contrôle des procédures d’enquêtes intrusives, afin de le confier également au procureur de la République.

Dans le texte voté par l’Assemblée nationale, le procureur devient aussi un « directeur d’enquête ». Il conduit les « enquêtes préliminaires », dans le cadre desquelles il a la faculté de renvoyer le suspect devant un tribunal. Ensuite, il porte l’accusation lors d’un procès qu’il a initié. Au four et au moulin, il lui reviendra également de vérifier si les « enquêtes effectuées par la police judiciaire sont bien menées à charge et à décharge ».

Dans les enquêtes placées sous la direction du procureur, l’accès au dossier est reporté à la fin des investigations. Ainsi, la personne incriminée, au moment de sa mise en cause, n’a pas les moyens de contester la légalité ou la nécessité d’une technique d’enquête. Au contraire de la procédure liée au juge d’instruction, l’accès au dossier reste non systématique. Afin de « donner de nouveaux droits » au suspect et surtout de pérenniser l’emprise du procureur sur la procédure pénale, le projet de loi introduit une réforme permettant au justiciable d’intervenir dans le processus d’enquête. Ce qui semble aller dans le bon sens se révèle en fait être une perversion du système judiciaire et des droits de la défense.

Une perversion du système pénal
 
Ainsi, le projet de loi introduit une modification majeure du système pénal, le passage d’une procédure inquisitoire, centrée autour du juge d’instruction, à un système qui se rapproche de la démarche accusatoire en vogue dans les pays anglo-saxons. Le texte prévoit d’introduire, dès le stade de l’enquête préliminaire, d’investigations de plus d’un an, un débat contradictoire avec les suspects et leurs avocats [6]. Ces derniers auraient la possibilité de demander au procureur des actes déterminés, tels que des auditions ou des expertises. L’introduction de ces nouvelles procédures fait que, comme aux États-Unis, seules les personnes fortunées seront en mesure de se défendre. D’ailleurs, pour les autres, le projet de loi a déjà prévu de simplifier les modalités de passage devant le juge des libertés et de la détention, afin de pouvoir les juger encore plus rapidement dans le cadre de la comparution immédiate.

Aujourd’hui, le procureur, en l’absence de tout comportement suspect et d’infraction, a la faculté d’autoriser préventivement le contrôle d’identité et la fouille de véhicules se trouvant dans un lieu précis et pour une période déterminée. Le projet de loi étend cette procédure à la fouille des bagages, alors que actuellement, celle-ci ne peut être autorisée que dans le cadre d’une perquisition. Rappelons que ces inspections ne visent pas nécessairement des personnes suspectes, mais aussi celles qui se trouvent dans un lieu déterminé. L’extension prévue par le projet augmente surtout le pouvoir des forces de l’ordre. Les fouilles auront lieu, non pas parce que les policiers ont l’indice d’un délit, mais simplement parce qu’ils ont le droit de les faire au prétexte qu’ils sont là pour éviter ou rechercher des infractions.

Éviction du juge d’instruction
 
Le procureur de la République dispose ainsi de plus en plus des prérogatives jusqu’à présent réservées au juge d’instruction. Celui-ci est de nouveau écarté par le projet de loi, alors que, en France, il est déjà cantonné dans une petite fraction des affaires.

Le juge d’instruction est inamovible : il ne peut pas être déplacé par le ministre de la Justice et ne peut se voir retirer un dossier par sa hiérarchie. En ce qui concerne sa nomination, l’avis du Conseil supérieur de la magistrature s’impose, ce qui garantit également son autonomie. Ce magistrat, dont l’indépendance est statutaire, se voit enlever la spécificité de son action : décider du renvoi du prévenu devant un tribunal et enquêter à charge et à décharge et cela au profit du procureur et de la police judiciaire qui, rappelons le, dépend non du ministère de la Justice, mais bien de l’Intérieur, indiquant bien, par là, la primauté de sa fonction de maintien de l’ordre.

La surveillance vidéo, la captation d’image et la sonorisation d’un lieu ou d’un domicile étaient aussi, jusqu’ici, réservées aux informations judiciaires confiées à un juge d’instruction. Elles pourront désormais être décidées dès l’enquête préliminaire, après une simple autorisation du juge des libertés et de la détention.

Remarquons que l’augmentation des pouvoirs du procureur se fait sans une modification du statut du parquet, lui accordant un minimum d’autonomie vis-à-vis de l’Exécutif. Même la réforme, prévue précédemment par François Hollande, garantissant que le gouvernement nomme les procureurs, après avis conforme du Conseil supérieur de la magistrature, n’est pas réalisée [7].

Une police incontrôlable
 
Dans les faits, le renforcement de la fonction du procureur n’existe que par rapport à celle du juge d’instruction. En ce qui concerne la police judiciaire, le contrôle de ce magistrat reste purement formel. En Belgique, devant la commission parlementaire relative à la mise en place, en 1999, de la police unique, dite « structurée à deux niveaux » [8], les procureurs ont déjà fait savoir que, une fois l’autorisation de l’enquête donnée, ils n’avaient plus le contrôle effectif de son déroulement. Cette réalité est encore plus criante en France. Le Parquet est particulièrement débordé, puisque, peu nombreux, les procureurs ont un pouvoir de quasi-juridiction et traitent la grande majorité des dossiers judiciaires. Les nouvelles prérogatives que lui donnent ce projet de loi ne pourront qu’accentuer leur surcroît de travail et rendre impossible toute surveillance du travail de la police. Cette dernière est en fait la grande gagnante de ces réformes, confirmant ainsi son rôle central dans l’exercice actuel du pouvoir d’État.

Une police toute puissante
 
L’accroissement des pouvoirs de la police est confirmé par l’extension du cadre de la légitime défense pour les forces de l’ordre. Les policiers seront reconnus pénalement « irresponsables » s’ils font feu, en cas « d’absolue nécessité », sur « une personne ayant tué ou tenté de tuer et sur le point de recommencer ». Quant on sait qu’il existe déjà une jurisprudence leur reconnaissant la légitime défense pour avoir abattu dans dos une personne en fuite [9], on comprend que l’objet de cet article est moins de protéger les policiers de poursuites pénales que de signifier aux citoyens qu’ils peuvent être traités comme des ennemis. Un exemple extrême illustre bien cette perspective. La France a été condamnée par la Cour européenne des Droits de l’homme, dans une affaire où la justice avait prononcé une ordonnance de non lieu vis-à-vis d’un gendarme qui avait abattu de dos une personne menottée s’enfuyant d’une garde à vue [10].

Les forces de l’ordre pourront aussi retenir une personne, même mineure, et hors la présence d’un avocat, même si celle-ci a une pièce d’identité et cela à la condition floue et hypothétique, qu’il y ait « des raisons sérieuses » de penser qu’elle a un « lien » avec une activité terroriste.

Une précédente mouture du projet allait encore plus loin, en créant un délit « d’obstruction à la perquisition ». Si cet article a été abandonné, il montre bien la volonté du gouvernement de criminaliser toute résistance à l’arbitraire de la police. Cette disposition devait faire taire les protestations, suite aux exactions lors de la vague de perquisitions autorisées par l’état d’urgence. En outre, cette ancienne version du texte indiquait que les policiers pourraient saisir tout objet ou document, sans en référer au procureur [11]. Ainsi, la police aurait été libérée du dernier élément du contrôle judiciaire, celui du procureur, d’un magistrat pourtant directement soumis au pouvoir exécutif.



Le juge des libertés et de la détention : un alibi
 
Le pouvoir exécutif ne peut contrôler le travail de la police grâce au procureur. Le pouvoir judiciaire en est totalement incapable à travers l’autre figure, valorisée par le projet de loi, celle du juge des libertés et de la détention. C’est pourtant sur lui que repose la plupart des autorisations de mise en œuvre des dispositions de la loi. Le contrôle de la légalité et de la proportionnalité des mesures ne peut qu’être formel, car ce juge ne connaît pas le fond du dossier. Il n’a accès à celui-ci qu’au moment où il lui est remis et quand il doit prendre sa décision. Une fois l’autorisation accordée, il ne dispose d’aucun moyen lui permettant de contrôler l’action du procureur et de la police.

Statutairement, le juge de la liberté et de la détention est fragilisé. Il ne présente pas le degré d’indépendance d’un juge d’instruction, puisqu’il n’est pas nommé par décret, mais par le président de juridiction qui peut, du jour au lendemain, le décharger de ses fonction, si par exemple il refuse d’autoriser des écoutes [12].

En matière de terrorisme et avec l’autorisation préalable du juge des libertés et de la détention, les perquisitions de nuit seront autorisées dans les habitations et cela dès l’enquête préliminaire. Cette procédure se substitue à l’autorisation donnée par le juge d’instruction dans la phase de l’enquête proprement dite. (Dans le cadre de l’état d’urgence, elles peuvent être ordonnées par le préfet). Désormais, les perquisitions pourront aussi avoir lieu de manière préventive, sur base de l’éventualité d’un danger, lorsqu’il s’agira « de prévenir un risque d’atteinte à la vie ou à l’intégrité physique » [13].

Les perquisitions de nuit dans les habitations sont banalisées. Le texte parle « d’un risque d’atteinte », sans le qualifier ni d’actuel, ni d’imminent. Il porte sur des situations très nombreuses, sur les atteintes à la vie, mais aussi à l’intégrité physique. De vagues suspicions pourront conduire à ces intrusions domiciliaires. Celles-ci deviendront généralisées, si la limitation aux seules infractions terroristes n’est que temporaire.

Perquisition informatique sans garantie judiciaire
 
Le texte prévoit aussi l’élargissement des possibilités de surveillance dans les lieux publics et le recours aux IMSI-catchers, ces fausses antenne-relais qui espionnent les téléphones et les ordinateurs à l’insu de leur utilisateur. Elles captent aussi tous les portables situés dans leur rayon d’action. Il s’agit d’un dispositif massif et indifférencié de capture des données. Son usage ne sera pas limité aux seules enquêtes antiterroristes et sera renouvelable, de mois en mois, pour des périodes très larges, ouvrant la voie à une captation massive d’informations sur les ressortissants français. Il sera autorisé par le juge de la liberté et de la détention ou, « en urgence », par le procureur de la République, sachant que c’est généralement la police elle-même qui nomme le caractère urgent de la situation.

Jusqu’à présent, les IMSI-catchers pouvaient seulement être autorisées dans le cadre d’informations judiciaires, mais ont été peu utilisées par les juges d’instruction, vu le flou juridique du dispositif. La loi sur le Renseignement a légalisé leur utilisation par les services secrets.

L’article 3 du projet de loi relative à la procédure pénale prévoit aussi d’étendre la captation des données informatiques aux données archivées. Pourront être aspirées, l’ensemble des données contenues dans les appareils informatiques. Ce dispositif ne s’apparente plus à des écoutes ciblées, visant les conversations en cours et à venir, mais à une perquisition pouvant s’étendre à des données très anciennes. Cette dernière procédure présente normalement quelques garanties, telle que la présence de la personne suspectée ou celle de deux témoins, ainsi que la réalisation d’une copie sécurisée qui limite le risque de modification ou d’intervention extérieure sur les informations recueillies. Ce n’est évidemment pas le cas en ce qui concerne la captation de données [14].

Le Préfet : un agent de l’état d’exception permanent
 
Comme dans l’état d’urgence, le préfet voit son action renforcée. Le projet de réforme relatif à la procédure pénale est en étroite correspondance avec la loi du 20 novembre 2015 prolongeant l’état d’urgence qui criminalise des intentions, en lieu et place d’actes concrets. L’intentionnalité terroriste attribuée aux personnes, revenant de Syrie, est aussi au centre du dispositif de « surveillance » autorisé par le préfet.

Aujourd’hui, les « retours de Syrie », sont judiciarisés. Les suspects sont mis en examen, écroués ou placés sous contrôle judiciaire.
Désormais, les préfets pourront, pendant un mois, les assigner à résidence et leur demander, pendant trois mois, les codes de leurs téléphones et ordinateurs, les obliger à signaler leurs déplacements et leur interdire de parler à certaines personnes. Ces dispositions présentent bien les attributs d’une procédure judiciaire, mais il s’agit d’un pur acte administratif, un contrôle sans juge. Elle laisse toute la place à l’arbitraire et ne donne, à la personne suspectée, aucune possibilité de confronter les allégations portées contre elle. C’est l’intention attribuée à la personne qui est attaquée, sans que celle-ci puisse se défendre. Ainsi, comme dans l’état d’urgence, le ministre de l’Intérieur, par l’intermédiaire du préfet, se substitue au juge d’instruction. Ce projet de loi lui donne un pouvoir de privation de liberté, en dehors de toute infraction pénale.

La criminalisation des « retours de Syrie » s’inscrit dans une procédure de double discours du pouvoir. L’ancien ministre Laurent Fabius avait publiquement déclaré, en août 2012, que « Bachar el-Assad ne mériterait pas d’être sur terre ». Il a remis le couvert devant les médias en décembre 2012, en affirmant, sans être poursuivi pour « apologie du terroriste » [15], que « Le Front al-Nosra fait du bon boulot ». Cette organisation djihadiste venait d’être classée comme terroriste par les États-Unis [16]. En même temps que l’affirmation de son soutient aux groupes terroristes, le gouvernement diabolise et poursuit les personnes qui auraient pu être influencées par son discours.

Le juge administratif : un contrôle en trompe l’œil
 
Le projet de loi donne au juge administratif un pouvoir de contrôle des dispositions relatives aux « retours de Syrie ». Il lui « appartient de contrôler l’exactitude des motifs donnés par l’administration, comme étant ceux de sa décision et de prononcer l’annulation de celle-ci, lorsque le motif invoqué repose sur des faits matériellement inexacts ». Ainsi, en opposition avec le principe de séparation des pouvoirs, l’administration se contrôle elle même. De plus, la surveillance est purement formelle. Le juge administratif, au contraire du juge d’instruction et du juge de la liberté et de la détention, intervient après coup et son contrôle est aléatoire. Il n’intervient que si la personne arrêtée le saisit. Surtout, il ne dispose pas d’éléments concrets pour fonder sa décision. Il ne peut se baser que sur des documents imprécis et non sourcés : les notes blanches produites par les services de Renseignement, des documents non signés, non datés et sans en-tête de service.

Sur autorisation du préfet et dans un cadre purement administratif de « prévention du terrorisme », la police pourra aussi procéder à l’inspection visuelle, à la fouille des bagages et à la visite des véhicules. Elle est ainsi libérée de l’autorisation préalable du procureur, s’il s’agit d’installations ou d’établissements déclarés « sensibles » par le préfet, dans les faits nommées comme tel par la police.

Ainsi, le texte de loi consacre « l’entrée du préfet dans le code de procédure pénale ». Mais, il s’agit d’un retour, puisque, avant que la réforme de 1993 [17] ne les lui enlève, le préfet disposait déjà de pouvoirs de police judiciaire. L’ancien article 10 du code de procédure pénale lui permettait, en cas d’atteinte à la sécurité intérieure ou d’espionnage, de jouer le rôle d’officier de police judiciaire, c’est-à-dire de faire procéder à des arrestations et à des contrôles. Cette concentration récurrente de prérogatives judiciaires aux mains du préfet indique que, au pays de Montesquieu, la séparation des pouvoirs, revendiquée comme un patrimoine national, a toujours été, pour le moins, erratique.

Jean-Claude Paye
[1] « Projet de loi renforçant la lutte contre le crime organisé et son fonctionnement, l’efficacité et les garanties de la procédure pénale », Assemblée nationale, 3 février 2016.
[2] Jean-Baptiste Jacquin, « Les pouvoirs de police renforcés pour se passer de l’état d’urgence », Le Monde, le 6 janvier 2016.
[3] « Loi n° 55-385 du 3 avril 1955 relative à l’état d’urgence, version consolidée au 15 mars 2016 ».
[4] « Loi française sur le Renseignement, Société de surveillance ou société surmoïque », Jean-Claude Paye, Réseau Voltaire, le 28 novembre 2015.
[5] « Projet de loi renforçant la lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement, et améliorant l’efficacité et les garanties de la procédure pénale » (JUSD1532276L), Conseil des ministres du 3 février 2016
[6] Jean-Baptiste Jacquin, « Réforme pénale : les procureurs prennent la main sur les enquêtes », Le Monde, 4 mars 2016.
[7] Jean-Baptiste Jacquin, « comment la réforme pénale renforce les pouvoirs des procureurs », Le Monde, le 4 mars 2016,http://www.lemonde.fr/societe/artic...
[8] Lire : Jean-Claude Paye, « Vers un État policier en Belgique ? », Le Monde diplomatique, novembre 1999, https://www.monde-diplomatique.fr/1... et Vers un État policier en Belgique, EPO, Bruxelles 2000, 159 p.
[9] « Acquittement du policier qui avait tué un braqueur et colère des parties civiles », L’express.fr, 15 janvier 2016.
[10] « Le gendarme tue le gardé à vue : la France condamnée par la CEDH », Net-iris.fr, 18 avril 2014.
[11] Sylvain Rolland, « Sécurité : l’inquiétante dérive vers la surveillance de masse », La Tribune.fr, 4 décembre 2015, l
[12Questions/réponses critiques du Syndicat de la magistrature sur le projet de loi criminalité organisée/terrorisme, Syndicat de la Magistrature, 14 mars 2016, p. 9.
[13] Jean-Baptisque Jacquin, « Les pouvoirs de la police renforcés pour pouvoir se passer de l’état d’urgence », Le Monde, 6 janvier 2016.
[14Op. Cit. p. 8.
[15] L’incrimination d’apologie du terrorisme a été créée par la Loi renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme du 14 novembre 2014. Lire : Jean-Claude Paye, « La criminalisation du Net en France », Réseau Voltaire, 13 septembre 2015.
[16] « Des Syriens demandent réparation à Fabius », Le Figaro avec AFP, 10 décembre 2014 ; et « Des Syriens attaquent l’État en appel », Le Figaroavec AFP, 7 septembre 2015.
[17] « Loi n° 93-2 du 4 janvier 1993 portant réforme de la procédure pénale, Version consolidée au 13 mars 2016 », Légifrance.
 
Source

http://www.wikistrike.com/2016/03/procedure-d-exception-sans-etat-d-urgence…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 27 Mar - 04:34 (2016)    Sujet du message: ALERT! THEY ARE PREPARING FOR CIVIL UNREST AND PROTESTS LIKE NEVER BEFORE !!! Répondre en citant



ALERT! THEY ARE PREPARING FOR CIVIL UNREST AND PROTESTS LIKE NEVER BEFORE !!!



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ICf036KDVEY


DO NOT BE MOVED!!! There's an Agenda behind everything!!!!

In April of this year, an organization known as Democracy Spring will be springing into action as they will be protesting for what they call "the right to political freedom."

Said to be "the largest civil disobedience action of the century," this will be taking place across the East Coast, and you can expect these sort of events to trickle all throughout America in the coming months.

HOWEVER, there is something they are NOT telling you!

And just what is that something?!?!


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 27 Mar - 05:35 (2016)    Sujet du message: L'ONU APPELLE LE MONDE A REAFFIRMER SA VOLONTE CONTRE LE RACISME Répondre en citant

GUERRE RACIALE

L'ONU APPELLE LE MONDE A REAFFIRMER SA VOLONTE CONTRE LE RACISME



Le mémorial sur l’héritage de l’esclavage au siège de l’ONU à New York. Photo : ONU/Devra Berkowitz

25 mars 2016 – A l'occasion de la Journée internationale de la commémoration des victimes de l'esclavage et de la traite transatlantique des esclaves qui est célébrée chaque année le 25 mars, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé vendredi la communauté internationale à réaffirmer sa volonté de lutter contre le racisme.

« Chaque année à cette date, l'Organisation des Nations Unies honore la mémoire des millions d'Africains arrachés à leur famille et à leur patrie durant des siècles », a-t-il dit dans un message. « La Journée internationale de commémoration des victimes de l'esclavage et de la traite transatlantique des esclaves met aussi en lumière le racisme et les préjugés actuels ».

Selon M. Ban, il faut impérativement œuvrer de concert en faveur de l'égalité des chances, de la justice et du développement durable pour les personnes d'ascendance africaine.

Dans le cadre du programme éducatif « En mémoire de l'esclavage », jeunes et moins jeunes sont appelés à susciter une prise de conscience, à favoriser la compréhension mutuelle et à faire évoluer les comportements. Cette année, le thème retenu est « Rappelez-vous l'esclavage : célébration du patrimoine et de la culture de la diaspora africaine et de ses racines ».

« Les cultures et traditions dynamiques de l'Afrique font encore aujourd'hui la richesse des pays autrefois touchés par la traite transatlantique des esclaves », a souligné le chef de l'ONU. « L'influence de l'Afrique sur la culture moderne est évidente. On est peut-être moins conscient de tout ce que les personnes d'ascendance africaine apportent dans les domaines de la médecine, de la science et de la conduite des affaires publiques, et des fonctions importantes qu'elles occupent dans la société en général ».

« Forcés d'aller au bout de leurs forces physiques et mentales, les esclaves africains ont laissé à leurs descendants un héritage précieux fait de courage, de force, de tolérance, de patience et de compassion. Réaffirmons aujourd'hui notre volonté de lutter contre le racisme et de célébrer le patrimoine africain qui enrichit les sociétés du monde actuel », a conclu le Secrétaire général.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=36901


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 29 Mar - 04:09 (2016)    Sujet du message: CANADA - QUEBEC AURAIT AUSSI DES PROBLEMES DE RADICALISATION Répondre en citant

CANADA - QUEBEC AURAIT AUSSI DES PROBLEMES DE RADICALISATION

Comme si ce n'était pas à prévoir...



Photo courtoisie Fabrice de Pierrebourg | Journaliste
 
Pierre-Paul Biron
Dimanche, 27 mars 2016 23:26 MISE à JOUR Dimanche, 27 mars 2016 23:26


Québec aussi ferait face à des problèmes de radicalisation islamiste, selon un journaliste spécialisé dans les questions de sécurité nationale, qui a soulevé cette possibilité sur le plateau de Tout le monde en parle, hier.

Fabrice de Pierrebourg a ainsi réagi aux propos du maire Labeaume qui disait craindre la radicalisation observée dans certaines mosquées montréalaises. D’après le journaliste, Québec ne serait pas différente de la métropole sur cette question. «Il y en a en région et il y en a à Québec. Le maire Labeaume pourrait aussi regarder ce qu’il se passe dans sa ville», a suggéré M. de Pierrebourg, qui a notamment publié le livre Jihad.ca sur la question.

Selon lui, «un petit foyer de radicalisation» serait notamment connu à l’intérieur des murs de l’Université Laval. Le phénomène ne sera donc plus exclusivement «urbain» et «montréalais» d’après l’expert.

Malgré une certaine surveillance observée sur ces cellules de radicalisation, Fabrice de Pierrebourg croit que la solution passe tout d’abord par la prévention. «Il faut les entourer et ne pas les laisser à eux-mêmes. Il ne faut surtout pas les laisser tomber, pour les plus jeunes, entre les griffes de quelques prédicateurs radicaux comme il y en a ici», insiste le journaliste.

Survivante des attentats

Tout juste de retour de Belgique, où elle a vécu les attentats terroristes à l’aéroport de Bruxelles, la comédienne Salomé Corbo a raconté sa traumatisante expérience. Elle dit aujourd’hui apprécier encore plus les petites choses de la vie. «Tout goûte bon. Mes sens sont réveillés, mais je suis tournée vers la vie. Je suis fondamentalement persuadée que c’est en aimant mon prochain que je vais me permettre d’être heureuse», explique la comédienne.

http://www.journaldemontreal.com/2016/03/27/quebec-aurait-aussi-des-problem…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 30 Mar - 05:16 (2016)    Sujet du message: BREAKING LIVE! BRUSSELS BOMBING BUSTED WIDE OPEN / SEEING BRUSSELS AS A HOAX Répondre en citant

FALSE FLAG

BREAKING LIVE! BRUSSELS BOMBING BUSTED WIDE OPEN



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=nfNo0O8xBRo

SEEING BRUSSELS AS A HOAX - MORRIS FROM Nodisinfo.com



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=UbwecgXLEsA

BRUSSELS ATTACK BOMBING HOAX WESTERN BACKED ISIS EXPOSED (Redsilverj)



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=mZRY2AeKad0

CRISIS ACTOR MORMON MASON WELS AT BRUSSELS BOMBING HOAX EXPOSED (Redsilverj)



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=dKQjEabiH7g


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 30 Mar - 05:33 (2016)    Sujet du message: CALLING ALL BIKER PATRIOTS : ON MAY 15th JOIN 'AMERICAN BIKERS UNITED AGAINST JIHAD', NY, HOME TO ONE OF 35 ISLAMIC JIHAD TRAINING CAMPS IN AMERICA Répondre en citant

THE FINAL BATTLE

CALLING ALL BIKER PATRIOTS : ON MAY 15th JOIN 'AMERICAN BIKERS UNITED AGAINST JIHAD', NY, HOME TO ONE OF 35 ISLAMIC JIHAD TRAINING CAMPS IN AMERICA


Ask yourself : Why in this time, when these terrorists jihadists groups are on the US soil for years? The war is imminent. We can see all these groups and governement, even the different religious leaders and Pope Francis calling for a global unity to fitht ISIS.
 
Part of the coming chaos and destruction coming in USA and in the world. The luciferian kingdom is now rising and will destroy and enslave the entire world!





  
Masonic logo
  

DEMAND THAT THE U.S. STATE DEPARTMENT DESIGNATE JAMMAT AL-FUQRA AN INTERNATIONAL TERRORIST ORGANIZATION!




Between 22 and 35 jihadist training compounds have been identified in the U.S. Islamberg, its headquarters, is in Hancock, New York. Known as The Muslims of the Americas (MOA) or Soldiers of Allah, an American offshoot of the terrorist group Jamaat ul-Fuqra  in Pakistan, they are run by its founder, the Pakistani Cleric Sheikh Mubarak Ali Gilani Hashemi.
 

In the 1999 “Patterns of Global Terrorism Report,” the U.S. State Department listed Jammeat al-Fuqura as a terrorist group, but it has since been removed by the Clinton State Department under President Obama. Heavily armed, trained, and ready for violent jihad against innocent Americans, they prey on our prison populations and vulnerable youth to recruit, but the FBI’s hands are tied.

Read more : http://www.barenakedislam.com/2016/03/28/calling-all-biker-patriots-on-may-…


nazi cross
  


Dernière édition par maria le Jeu 31 Mar - 03:45 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 30 Mar - 06:31 (2016)    Sujet du message: ALERT - US ORDERS MANDATORY DIPLOMATIC, MILITARY FAMILIES OUT OF SOUTH TURKEY Répondre en citant

RUMOR OF WAR

ALERT - US ORDERS MANDATORY DIPLOMATIC, MILITARY FAMILIES OUT OF SOUTH TURKEY



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=N5g8Xz9AFVo


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 31 Mar - 03:27 (2016)    Sujet du message: UNBELIEVABLE! POPE BLASTS EUROPE FOR TRYING TO STEM INVASION #o4a#NWO #RT Répondre en citant

IMMIGRATION

UNBELIEVABLE! POPE BLASTS EUROPE FOR TRYING TO STEM INVASION #o4a#NWO #RT

March 29, 2016 9:44 am·


Mr Americana, Overpasses News Desk

March 29th, 2016
Overpasses For America
VIA BREITBART



VATICAN CITY, March 27 (UPI) — Just as he did during his Christmas address, Pope Francis on Easter remembered the suffering of migrants from the Middle East and North Africa, but this time condemned those who wish to prevent them from crossing borders.

During his urbi et orbi address from St. Peter’s Basilica in the Vatican, the pope remembered the suffering of people from Syria, Libya and Yemen and urged Christians to reach out to them.

“The Easter message of the risen Christ,” he said, is “a message of life for all humanity, echoes down the ages and invites us not to forget those men and women seeking a better future, an ever more numerous throng of migrants and refugees — including many children — fleeing from war, hunger, poverty and social injustice.”

He had particularly harsh words for those who wish to prevent migrant (reality: moslem invader) from seeking safety outside their homeland.

“All too often, these brothers and sisters of ours meet along the way with death or, in any event, rejection by those who could offer them welcome and assistance.”

The message was typical of the pope’s rhetoric in recent months as he seeks to shed light on the migrant (reality: moslem invader) crisis.





Just days earlier he washed the feet of several migrants (reality: moslem invader) during the traditional foot-washing ceremony, a part of Holy Thursday Mass.

“All of us together, Muslims, Hindus, Catholics, Copts, Evangelical [Protestants] brothers and sisters — children of the same God — we want to live in peace, integrated,” he said.

On Sunday the pope echoed comments he made during his Christmas message, dealing with the issues of war, terrorism, the migrant (reality: moslem invader) crisis and the need to halt violence around the world.



He condemned the terrorist attacks in Brussels last week in which 31 people died in three blasts at the airport and a subway station, as well as attacks elsewhere around the world.

“May he draw us closer on this Easter feast to the victims of terrorism, that blind and brutal form of violence which continues to shed blood in different parts of the world, as in the recent attacks in Belgium, Turkey, Nigeria, Chad, Cameroon, and Côte d’Ivoire.”

http://overpassesforamerica.com/?p=26539


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 31 Mar - 05:40 (2016)    Sujet du message: FRANCE : FRANCOIS HOLLANDE RENONCE A LA DECHEANCE DE NATIONALITE ET AU CONGRES Répondre en citant

FRANCE : FRANCOIS HOLLANDE RENONCE A LA DECHEANCE DE NATIONALITE ET AU CONGRES

Le Monde.fr | 30.03.2016 à 12h29 • Mis à jour le 30.03.2016 à 13h31

L’essentiel de l’info
  • La révision constitutionnelle comporte deux volets principaux : la constitutionnalisation de l’état d’urgence et la déchéance de nationalité.
  • Après l’Assemblée, le Sénat a voté une version différente de l’article portant sur la déchéance de nationalité, rendant dès lors impossible son adoption en Congrès.
  • Devant cette impasse, François Hollande n’a eu d’autre choix que d’annoncer, mercredi, renoncer à l’ensemble de la réforme.
François Hollande a renoncé, mercredi 30 mars, à l’issue de quatre mois de controverse, à la mesure qu’il avait appelée lui-même de ses vœux face au Congrès réuni à Versailles au lendemain des attentats du 13 novembre. « J’ai décidé de clore le débat constitutionnel mais je ne dévierai pas des engagements que j’ai pris pour assurer la sécurité du pays », a déclaré le président de la République. C’est donc l’abandon de l’extension de la déchéance de nationalité à tous les binationaux et de la constitutionnalisation de l’état d’urgence.
 
Un renoncement dont le président a tenté de faire porter la responsabilité à l’opposition : « Une partie de l’opposition est hostile à toute révision constitutionnelle. Je déplore profondément cette attitude. » Il a par ailleurs tenu à rappeler « l’efficacité » de l’état d’urgence et les engagements qui ont été pris pour augmenter les moyens de la police, de la gendarmerie, de l’armée, de la police des douanes et des services pénitentiaires.

Pression des parlementaires
 
Depuis vingt-quatre heures, les différents acteurs parlementaires ont multiplié les déclarations et enterré peu à peu l’hypothèse d’une réunion du Congrès, même si la révision était réduite à l’article 1 sur la constitutionnalisation de l’état d’urgence, seul aspect de la mesure qui faisait consensus entre les parlementaires. Echauffés par une nouvelle attaque du premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis – « la balle est dans le camp de la droite » –, les dirigeants du parti Les Républicains (LR) ont été à la manœuvre en rejetant toute la journée de mardi l’idée d’une révision limitée. « Tout ça n’a pas de sens, l’état d’urgence fonctionne déjà très bien, expliquait ainsi au Monde Bruno Retailleau après la réunion des sénateurs LR. Nous mettons François Hollande face à ses responsabilités, c’est sa majorité qui s’est divisée, sa ministre qui a démissionné, ce n’est plus notre problème. » Son homologue à l’Assemblée, Christian Jacob, a lui expliqué qu’un « Congrès a minima ne présente aucun intérêt ».

Histoire d’accentuer encore un peu plus la pression, Gérard Larcher a, lui, envoyé un courrier au président de la République pour lui demander de renoncer au Congrès ou d’engager une navette sur les deux articles tels qu’ils avaient été réécrits par le Sénat. Dans l’expectative, Bruno Le Roux a continué à défendre cette révision tout en accusant la droite. « Oui, nous avons besoin de cette révision constitutionnelle, a expliqué le président du groupe socialiste à l’Assemblée sur France Info avant d’accuser la droite. La raison qui peut bloquer aujourd’hui c’est qu’une partie, et je dis bien une partie, de la droite ne veut pas que le président de la République puisse se prévaloir d’une révision constitutionnelle, même sur des questions qui sont des questions essentielles pour notre pays et des questions essentielles. »



Parcours chaotique

 
Annoncé lors du Congrès du 16 novembre par le président de la République, l’article 2 sur la déchéance de nationalité a subi dès son annonce la contestation d’une partie de la majorité socialiste. Une notion a irrité en particulier. Dans le « projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation », présenté mercredi 23 décembre au conseil des ministres, l’extension de la déchéance de nationalité ne concerne que les binationaux. Ce texte grave dans le marbre de la Constitution deux classes de Français, selon les opposants, notamment la ministre de la justice, Christiane Taubira, qui finit par démissionner, le 27 janvier. Le même jour, mis sous pression, Manuel Valls est alors contraint de proposer une nouvelle rédaction devant la commission des lois de l’Assemblée. Cette fois-ci, la déchéance peut concerner tous les Français et le gouvernement étend cette peine aux délits. L’Assemblée nationale finit par adopter cette version par 317 voix pour, 199 contre et 51 abstentions, le 10 février. La réécriture a permis de ramener quelques députés socialistes dans le camp du oui (165 pour, 83 contre, 36 abstentions). « Je ne doute pas un seul instant que le Sénat fera preuve de la même responsabilité », déclare après le vote M. Valls à la presse.

C’était sans compter sur le désir d’indépendance du Sénat et de sa majorité de droite. A la manœuvre, Gérard Larcher, président du Sénat, Bruno Retailleau, président du groupe LR, et Philippe Bas, président de la commission des lois, avaient répété dans les médias que la création d’apatrides est une « ligne rouge » à ne pas franchir. En commission, les sénateurs réintroduisent la notion de binationalité en écrivant que la déchéance « ne peut concerner qu’une personne condamnée définitivement pour un crime constituant une atteinte grave à la vie de la Nation et disposant d’une autre nationalité que la nationalité française ». Ce nouveau texte est adopté, mardi 22 mars, par 176 voix pour, 161 contre et 11 abstentions. Entre la majorité de l’Assemblée rétive à la notion de binationalité et celle du Sénat très attachée à son texte qu’elle estime plus proche du discours de François Hollande fait devant le Congrès, la synthèse était donc impossible.

http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2016/03/30/francois-hollande-renonce-a-la-decheance-de-nationalite-et-au-congres_4892426_4809495.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 31 Mar - 06:39 (2016)    Sujet du message: BREAKING: THE UN HAS OFFICIALLY DECLARED THE BEGINNING OF WORLD WAR III Répondre en citant





BREAKING: THE UN HAS OFFICIALLY DECLARED THE BEGINNING OF WORLD WAR III



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=UPuTzi-JiNg

-----

Isis: United Nations Security Council resolution planned by world powers to declare war against group in Iraq and Syria
 
Exclusive: Draft resolution authorising ‘all necessary measures’ in Syria and Iraq could be adopted in days
Thursday 19 November 2015

Article : http://www.independent.co.uk/news/world/politics/isis-world-powers-plan-uni…

-----

Tuesday, 29 March 2016 01:05



Lilya la Felore
Zon Staff

The chairman of the Security Councils of the United Nations, Raimonda Murmokaite, officially declared from New York on Wednesday that after World War II ended, several countries have declared against the forces called itself Islamic State or ISIS.



An association of countries was held includes: The U.S, Russia, Germany, France, Iran and Iraq. All member had agreement together to destroy ISIS after they attacked France and Lebanon.

According to the Security Councils of the UN, the war which involves five countries or more is considered a World War. = five permanent Security Council members

Similarly, the president of Security Councils of the UN announced that ISIS will be attacked in next hours and will not stop until Supreme Commander of ISIS, Abu Bakr al-Baghdadi, surrenders.

The president of the U.S Barack Obama spoke at that this force ( ISIS) is “ the face of evils”. He said that he felt pressured by criticism that he didn’t act enough to beat them, specially after the attack at Paris recently.

http://zonnews.com/news/5185-breaking-the-un-has-officially-declared-the-be…



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 1 Avr - 03:36 (2016)    Sujet du message: AS RACIAL HATE GROUPS RISE, STRATEGIES TO SHUT THEM DOWN Répondre en citant



RACIAL WAR AGAINST WHITE


AS RACIAL HATE GROUPS RISE, STRATEGIES TO SHUT THEM DOWN




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=chTntCmWdvE


Article : http://www.pbs.org/newshour/bb/as-racial-hate-groups-rise-strategies-to-shu…

-----

12 ALBERT PIKE ET LES CHEVALIERS DU KU KLUX KLAN

Le vidéo ci-dessus propagande de l'organisation Southern Poverty Law, aux Etats-Unis, utilise le groupe Ku Klux Klan afin de promouvoir la haine raciale et ainsi amener la criminalisation de ce groupe ainsi que de d'autres groupes blancs. Ce groupe, qui a tant persécuté les noirs, fut créé par la franc-maçonnerie via le grand commandor Albert Pike, un 33e degré franc-maçon. Un article, ici, nous en dit un peu plus sur ce personnage et sur le Ku Klux Klan.  Cette guerre raciale créée de toute pièce par les hautes sphères sataniques des Jésuites et du Vatican a pour but de détruire l'Amérique et ses fondations judéo-chrétiennes, fondation pratiquement détruite du fait de l'ignorance des chrétiens sur l'histoire de leur passé et du comment l'Empire de Rome est en guerre ouverte contre eux et nous tous.

 Nous voyons que le combat commencé sous Vatican II via le Pape Jean-Paul II est maintenant entré dans une phase de destruction finale des fondations divines de notre Créateur. Le Southern Poverty Law n'est qu'une de ces grandes armées de Rome pour mener à bien cette bataille finale, afin d'imposer les valeurs internationales ou les lois canoniques du Vatican qui passe par l'ONU. Le but suprême est l'extermination des chrétiens et la destruction complète des lois divines de par qui viennent la liberté de choisir, de penser et de vivre une vie décente et prospère. L'instauration d'une dictature globale menée par l'Empereur de Rome fut clairement établi via le programme environnemental Laudato Si' en 2015. Le soutien des nations face à ce vaste programme communiste religieux fait son chemin, et nous voyons depuis une dictature pesante s'imposer sur les nations. La criminalisation de tous les groupes tel que mentionnés sur le site du SPLC fait partie de cette guerre afin de renverser les valeurs globales pour nous faire entrer dans leur Nouvel-Âge de terreur.


Penchons-nous à présent sur ALBERT PIKE et sur le "Rite écossais des francs-maçons". Officiellement c'est en 1801 que se forma l'ordre franc-maçonnique du "RITE ECOSSAIS" aux Etats-Unis, a partir d'un groupe d'adeptes de Tory. Ces derniers avaient déjà auparavant des pratiques antichrétiennes et sataniques.

Depuis environ 1840, l'organisation des francs-maçons américains est sous le contrôle strict du "Rite écossais", qui dispense des degrés d'initiation jusqu'au 33ème grade et qui est divisé en deux juridictions, au Sud celle d'Arkansas et au Nord celle de Boston.

Au milieu du siècle dernier, le Rite écossais, instrument stratégique de la "COURONNE BRITANNIQUE " (expliquée au chapitre suivant), lança une longue offensive contre les Etats-Unis et les Etats voisins, en provoquant des meurtres et des actes de violence de nature raciste. L'occupation américaine du Mexique pendant la guerre mexicaine (1846-48), la rébellion des esclavagistes (1801-65), c.-à-d. la guerre civile américaine et la campagne du Ku Klux Klan contre la reconstruction des Etats du Sud (1807-79), en furent les événements les plus importants. (43A)

Les "CHEVALIERS DU CERCLE D'OR" fondés par George Bickley apparurent ici pour la première fois à Cincinnati sous la conduite de KILLIAN VAN RENSSELAERS. Le "Cercle d'or" devait ériger un nouvel empire d'esclaves en prenant Cuba pour centre. Leur but : en finir avec les espagnols catholiques qu'ils haïssaient pour les remplacer par les esclaves noirs qui devaient arriver d'Afrique. Ce fut le premier "accord de libre-échange de l'Amérique du Nord". Le sceau des "CHEVALIERS DU CERCLE D'OR" était le même que celui des "CHEVALIERS DE MALTE", la "croix de Malte". Les "Chevaliers du cercle d'or" finirent par disparaître.

Albert Pike fonda en 1867 à Nashville l'"ORDRE DES CHEVALIERS DU KU KLUX KLAN", il fut le "grand dragon" et, par conséquent, le chef du Ku Klux Klan (en grec : kyklos = le cercle). Et voilà donc que réapparaissaient les "Chevaliers du cercle d'or".

Le KKK utilise aussi la croix de Malte comme emblème, on trouve à sa tête d'éminents francs-maçons.

Quand on sait combien les buts poursuivis par le KKK sont racistes et méprisants pour l'homme, on se pose la question sur la nature véritable de ses fondateurs et de ses membres. On ne peut s'empécher alors de se demander s'il s'agit de congénères humains. Les objectifs qu'ils poursuivent avec violence consistent à soustraire aux citoyens noirs leur droit de vote, à leur supprimer le droit de posséder des armes, à désavantager les écoles pour enfants nois et à rabaisser leur niveau de vie à celui d'esclaves.

L'annéc 1843 fut celle dc la création de l'ordre indépendant "B'INAI B'RITH" dans la communauté juive. Cette loge secrète sionniste est comptée parmi celles des francs-maçons. "B'nai B'rith" signifie en fait "les fils de l'alliance". Elle revendique la suprématie sur le judaïsme mondial.

Bien que la Plupart des loges de cet ordre aient été dans le nord des Elats-Unis, le "B'INAI B'RITH" se déclara ouvertement aux côtés des confédérés. Be aucoup de porte-parole de cet ordre dans le Nord soutenaient avec force l'esclavage et continuèrent, même après la guerre civile, à oeuvrer avec les confédérés dont ils partageaient les buts. (44)

Remarque sur la situation actuelle :

L' "ANTI-DEFAMATION LEAGUE" (ADL), reliée à l'ordre "B'INAI B'RITH", commença récemment une campagne pour calomnier des politiciens noirs américains très en vue en les traitant d'antisémites. C'est une façon d'attiser les conflits de race et d'exercer une influence négative sur les Américains juifs bien intentionnés qui, jusque-là, soutenaient les Noirs. L'ADL affirme aussi être opposée au KKK mais défend avec force la statue d'Albert Pike (fondateur du KKK) qui se trouve être aujourd'hui encore, à Washington. L'ADL est ouvertement reliée au "Rite écossais". (45)

J'aimerais vous faire part d'un extrait du discours de PIKE du 4 juillet 1889, destiné aux membres du 32ème degré du "Rite écossais" :

"Nous vénérons un Dieu qui est, en fait, un Dieu qu'on prie sans superstition. Nous tous, initiés de haut grade, devons continuer à vivre notre religion dans la pureté de l'enseignement de Lucifer. Si Lucifer n'était pas Dieu, serait-il calomnié par Adonaï (le Christ) dont les actes témoignent de cruauté, de haine envers son prochain (...) et de rejet de la science ?

Oui, Lucifer est Dieu et Adonaï est aussi, hélas, Dieu.

La loi éternelle qit qu'il n'y a pas de lumière sans ombre, de beauté sans laideur, de blancheur sans noirceur, car l'absolu ne peut exister que dans deux Dieux. (...) C'est pour cela que l'enseignement du satanisme est de l'hérésie. La vraie religion philosophique, c'est la foi en Lucifer, le Dieu de la lumière mis au même rang qu'Adonaï. Mais Lucifer, Dieu de la lumière et du bien, se bat pour les hommes contre Adonaï, Dieu de l'obscurité et du mal". (45A)

On peut lire, d'ailleurs, cette citation, en anglais et en français, dans le dossier de Pike qui se trouve à la bibliothèque du Rite écossais à Washington D.C.

Pike était, selon ses propres dires, sataniste et agent de la "COURONNE BRITANNIQUE " donc de la "CITY ". Pike conféra, en 1867, tous les degrés du 4ième au 32ème du Rite écossais au président des Etats-Unis ANDREW JOHNSON. Trente-neuf jours après que le président THEODORE ROOSEVELT, également raciste anglophile et franc-maçon, eut accédé à sa charge, le monument d'Albert Pike fut installé à Washington, il s'y trouve encore. (46)

...

http://nouvelordremondial.over-blog.org/article-6950845.html


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 1 Avr - 04:58 (2016)    Sujet du message: CANADA TO MAKE ROOM FOR 10,000 PRIVATELY SPONSORED SYRIAN REFUGEES Répondre en citant

IMMIGRATION

CANADA TO MAKE ROOM FOR 10,000 PRIVATELY SPONSORED SYRIAN REFUGEES 



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=0otyThp3zO4

Immigration Minister John McCallum addressed complaints that the government had scaled back its efforts to resettle 25,000 Syrians. To read more http://www.cbc.ca/news/1.3514058


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 1 Avr - 05:55 (2016)    Sujet du message: MOSCOU PROMET UNE REPONSE «TOTALEMENT ASYMETRIQUE» AU RENFORCEMENT DE TROUPES AMERICAINES EN EUROPE Répondre en citant

RUMEUR DE GUERRE

MOSCOU PROMET UNE REPONSE «TOTALEMENT ASYMETRIQUE» AU RENFORCEMENT DE TROUPES AMERICAINES EN EUROPE

31 mars 2016, 14:20


Source: Reuters


Suite à la décision des Etats-Unis de renforcer leur présence militaire en Europe vers fin 2017, dû à la soi-disant politique «agressive» de la Russie, la réponse de Moscou ne sera pas couteuse, mais très efficace, a promis un haut responsable russe.

«Nous ne sommes pas des observateurs passifs. Nous prenons constamment des mesures militaires que nous jugeons nécessaires pour contrebalancer cette présence renforcée injustifiée», a déclaré le représentant permanent de la Russie auprès de l’OTAN, Alexandre Grouchko, dans une interview pour la chaîne Rossiya-24 le 30 mars. «Certainement, nous répondrons de manière totalement asymétrique», a-t-il assuré sans entrer dans les détails.


Pentagone : la dissuasion contre une agression russe est notre première tâche en Europe


Alexandre Grouchko a souligné que les actions de la Russie correspondraient à sa «compréhension de l’ampleur de la menace militaire». «Elles ne seraient pas extrêmement coûteuses, mais, en même temps, très efficaces», a-t-il précisé.

«A l’heure actuelle, si on observe de façon globale ce que les Etats-Unis et l’ONU font, on voit d’importants changements pour le pire dans le domaine de la sécurité», a jugé le représentant permanent de Moscou.

Le 30 mars, le Pentagone a annoncé le déploiement de véhicules blindés en Europe de l’Est. Ainsi, trois brigades de l’armée américaine seront présentes en permanence dans la région. D’après Philip Breedlove, le général du commandement américain en Europe, ce projet démontre «une approche solide et équilibrée» des Etats-Unis, visant à «rassurer les alliés de l’OTAN et les partenaires face à l’agression de la Russie en Europe de l’Est». L’arrivée de la première brigade blindée est prévue pour février 2017.

Par ailleurs, l’OTAN veut aussi remplacer l’équipement militaire actuel par «le plus moderne que l’armée est en mesure de proposer». Dans le même temps, il y aura des «stocks pré-positionnés» pour les anciens stocks d’armes en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne.

Lire aussi : La Russie craint que L'OTAN envisage de violer le Traité de non-prolifération nucléaire

https://francais.rt.com/international/18319-moscou-promet-reponse-totalement-asymetrique


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 3 Avr - 06:44 (2016)    Sujet du message: LA SECURITE, PAR LA DEMOCRATIE ET LA PAIX Répondre en citant



PROPAGANDE MENSONGERE POUR UNE REVOLUTION EN PREPARATION

LA SECURITE,  PAR LA DEMOCRATIE ET LA PAIX

"Quand les hommes diront: Paix et sûreté! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point.
Mais vous, frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur;
 vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres.
Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres."
1Thessaloniciens 5:3-6

Posté le 26 novembre 2015

Par Patrick Le Hyaric

Tout doit être fait pour que nos concitoyens, comme  les populations menacées d’autres pays, soient protégés.  Cela implique des modalités d’interventions exceptionnelles et des moyens publics nouveaux pour la police, la gendarmerie, les douanes, la justice, la protection civile, les services de santé, les collectivités territoriales. Il faut donc sortir du corset de l’austérité et cesser de créer un climat de dénigrement des services publics et de celles et ceux qui les servent. En même temps, il faut protéger la République. Celle qui ne peut être elle-même que si elle est sociale, démocratique, laïque et universaliste.= La France est tout sauf démocratique, laïque et unieversaliste.

De ce point de vue, ayons toujours à l’esprit que la démocratie est toujours une force dès lors qu’elle est vivante, qu’elle fait appel à la participation et à la délibération citoyenne, aux contre-pouvoirs de la liberté et du pluralisme de l’information, à l’indépendance de la justice, au droit de réunion et de manifestation. Tout ce que les terroristes rêvent d’anéantir. = Exactement le même discours que tous les autre protagonistes du Nouvel Ordre Mondial, qui appellent les citoyens de toutes les nations à s'unir et à lutter contre le terrorisme de Daesch. 

L’état d’urgence était utile. Nos concitoyens, de toutes opinions l’ont compris comme ils ont compris sa prolongation. Est-ce à dire qu’ils n’en mesureraient pas les risques et les dangers ? Bien sûr que non, mais ils le font à l’aune de la menace terrifiante qui les assaille, eux, notre République, comme tant d’autres pays. Est-ce à dire que toutes les mesures qui accompagnent l’état d’urgence seraient efficaces pour assurer la sécurité de nos concitoyens ? Non. Certaines, directement puisées dans l’arsenal de la droite et de l’extrême-droite, ne poursuivent pas cet objectif. Elles ne sont là que pour fabriquer un consensus idéologique artificiel de sommet, au prix de l’abandon de ce qui fait que la France est la France. Tout le contraire de l’unité profonde des citoyens qu’il convient inlassablement de rechercher partout et avec tous, pour faire front, dans une situation en tous points exceptionnelle. Il n’en demeure pas moins vrai que la menace terroriste appelle des dispositions d’urgence dont il convient de contrôler strictement qu’elles seules sont mises en œuvre, dans la pleine garantie des libertés fondamentales. Une grande vigilance sociale, juridique, parlementaire, associative, syndicale doit y veiller.  Les citoyens sont directement concernés. Avec leurs associations et syndicats, les yeux grands ouverts, ils solliciteront les médias et leurs parlementaires, chaque fois qu’ils constateront le moindre dérapage.
 
On voit moins en quoi la protection indispensable des citoyens aurait à voir avec une modification de la Constitution. Sans faire de procès d’intention, il conviendra d’y regarder de très près, en particulier pour rejeter catégoriquement toute disposition qui viserait à rendre permanent ce que le caractère inédit et monstrueux de la menace rend aujourd’hui acceptable pour un temps limité. Là encore, la vigilance citoyenne sera décisive. Chacun sait qu’on ne peut vivre indéfiniment dans un climat de peur et d’effroi, propice au déferlement de propos et propositions démagogiques qui surfent sur une émotion populaire légitime. Il devient urgent d’examiner comment nous avons pu en arriver là si on ne veut pas se contenter de parer au plus pressé sans viser les causes qui continueraient à produire le pire. Ainsi, il est indispensable de porter un regard critique sur le passé récent, avec son cortège de guerres qui ont semé le chaos au Proche-Orient, les changements de cap de la diplomatie française et son alignement sur les conservateurs nord-américains depuis l’ère de M. Sarkozy. Quelles leçons tirer des liens distendus qui en ont résulté avec les peuples arabes ? Quel bilan de l’accumulation de lois prétendument anti-terroristes ? Quelles conséquences des réductions budgétaires pour les services publics? Les failles du renseignement et de la coopération européenne et mondiale doivent être analysées. Des transformations sont à opérer dans l’urgence pour prévenir au maximum toute attaque terroriste partout, sans pour autant laisser entendre que ce serait simple ou efficace à cent pour cent, ce que nie la nature même de l’attaque terroriste. Ces réflexions critiques nous paraissent indispensables pour penser  l’avenir.
 
Tout le contraire d’objectifs qui viseraient à exploiter des angoisses et des peurs pour des visées tactiques et politiciennes, le nez rivé sur les sondages de popularité et sur les échéances électorales. Ainsi, le premier ministre a tort de se passer de l’avis du Conseil constitutionnel au prétexte de refus du « juridisme ». Il ne serait pas acceptable non plus de tenter de museler les mobilisations sociales, même si chacun comprend qu’elles s’accompagnent de mesures de sécurité renforcées. Ce dont notre pays a le plus besoin est de rechercher le moyen de produire du commun pour l’intérêt général.
 
De même, il faudra bien revenir sur les délires et les mensonges qui ont conduit à détruire l’Irak, puis à bombarder la Libye au nom d’une prétendue lutte « pour le bien » pendant que les embryons de groupes terroristes qui tuent aujourd’hui à Paris ou à Bamako, à Beyrouth comme au Cameroun et dans le ciel du Sinaï étaient entrainés, financés par l’impérium nord-américain, au nom de la lutte contre le communisme, comme l’a avoué Mme Clinton et d’autres anciens dirigeants des Etats–Unis. Avec quel terrible bilan ! Le terrorisme n’a jamais été aussi puissant jusqu’à revendiquer un territoire et disposer de moyens financiers considérables, sans parler de l’incapacité à faire reculer la noire idéologie qui cimente son action mortifère.
 
Rien ne peut être résolu sans de nouvelles perspectives politiques au Moyen-Orient et au Sahel, où l’obscurantisme assassin se propage dangereusement dans les esprits et continue de séduire une partie, certes infime mais trop importante, de la jeunesse de nos pays.
 
La réorientation de la politique étrangère annoncée par le Président de la République va dans le sens auquel nous ne cessons d’appeler depuis des mois. Il en est de même de la résolution de l’ONU que notre pays a fait enfin adopter qui incite les États à intensifier leur lutte contre l’État islamique. Que la Russie soit enfin considérée comme une alliée dans la lutte contre le fondamentalisme islamiste, que priorité soit accordée à l’écrasement de l’Etat islamique et que s’esquisse une position commune au Conseil de sécurité  sont autant d’évolutions positives que nous appelions, dans ces colonnes et depuis bien longtemps, de nos vœux. On comprend d’autant moins que les Kurdes restent les grands absents de la stratégie militaire et diplomatique française alors qu’ils sont les seuls à engranger chaque jour de nouvelles et précieuses victoires sur le terrain, les armes à la main, contre les jihadistes.
 
Il faut impérativement mettre la Turquie et son très autoritaire Président Erdogan devant ses responsabilités. Comment accepter qu’un pays, membre de l’OTAN, laisse se consolider les réseaux de financement de Daech et ses filières de recrutement tout en assénant des coups meurtriers aux forces kurdes, au comportement héroïque sur le terrain ? Les Nations-Unies, fortes de la résolution adoptée vendredi dernier, ont désormais les moyens, Etats-Unis en tête, d’intensifier la pression sur la Turquie pour qu’enfin soit reconnu le rôle prédominant dans la résolution du conflit du peuple kurde et permettre la reconnaissance de ses droits politiques et culturels.
 
Qu’attend-on, de la même manière, pour exiger des pétromonarchies obscurantistes du Golfe qu’elles cessent leur jeu trouble ? La France s’honorerait de suspendre les contrats d’armement avec ceux qui financent autant qu’ils inspirent les assassins de Daech, comme elle serait avisée de contraindre les entreprises françaises à cesser de commercer les yeux fermés avec  les apôtres d’une idéologie mortifère.
 
Il faut enfin exiger des réponses à des questions simples : alors que l’Etat islamique produit plus de 40000 barils de pétrole par jour, vendus moitié moins cher que sur le marché pour une recette quotidienne comprise entre un et un million et demi de dollar, quelles sont les filières d’acheminement de cet or noir ? Quelles sont les complicités ? Qui a intérêt à laisser l’Etat islamique qui règne sur plus de huit millions de personnes vivre de ces subsides ? = Il le sait très bien!
 
Le Moyen-Orient est devenu la région la plus inégalitaire du monde. Les pétromonarchies du Golfe concentrent près des trois quart des richesses produites de la région pour seulement 10% de la population moyenne-orientale ! Et à l’intérieur même de ces pays esclavagistes, les inégalités sont encore plus extravagantes, entre hommes et femmes, entre travailleurs immigrés et nationaux. Dès lors, les soutenir en fermant les yeux contre quelques miettes de la manne pétrolière, revient à accepter un état de fait inégalitaire et désespérant pour les populations locales, qui entretient une animosité légitime à l’égard d’un occident justement perçu comme complice de cet ordre funeste.
 
L’Union européenne serait bien inspirée de profiter de cette crise majeure, ajoutée à celle des réfugiés, pour planifier avec les forces démocratiques du Moyen-Orient, dont une partie des réfugiés  arrivés sur nos territoires,  un vaste plan de développement social et économique, en mobilisant des ressources bancaires, en réorientant des dépenses aujourd’hui consacrées au surarmement vers les enfants et l’éducation, en agissant pour de meilleures répartitions des richesses entre pays du Moyen-Orient, en reconnaissant l’Etat palestinien tout en consolidant les conditions de la sécurité des israéliens, qui doivent se retirer de la Palestine reconnue par l’ONU.

Sans perspectives politiques, sociales, démocratiques et économiques, sans espérance et un avenir pour la jeunesse, le défi que nous pose le terrorisme fondamentaliste ne pourra être relevé car chacun sait que les mesures sécuritaires n’y suffiront pas.

C’est vrai là-bas où les inégalités sont désormais constitutives de la réalité régionale. C’est vrai en Europe et en  France où les chemins austéritaires ne sont qu’impasses. La quête d’une nouvelle espérance mondiale est à l’ordre du jour.

http://patrick-le-hyaric.fr/la-securite-par-la-democratie-et-la-paix/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 3 Avr - 06:55 (2016)    Sujet du message: QUESTION A LA COMMISSION SUR LE RESPECT DES DROITS DE L'HOMME DANS LES CENTRES DE TRAITEMENT DES MIGRANTS Répondre en citant

IMMIGRATION



QUESTION A LA COMMISSION SUR LE RESPECT DES DROITS DE L'HOMME DANS LES CENTRES DE TRAITEMENT DES MIGRANTS

Et qu'en est-il des supposés droits de l'homme pour les citoyens qui voient cette migration prendre le contrôle de leur pays? Malheureusement les musulmans tout comme les citoyens des pays européens sont à la merci de ces satanistes sanguinaires qui appellent à une refonte de l'Europe, et qui devra se faire dans un bain de sang incroyable. Nous voyons les cellules jihadistes et les groupes néo-nazis sortir de l'ombre et prendre le contrôle des villes dans le plus grand chaos.

Posté le 2 avril 2016


Question à la Commission

Barbara Spinelli (GUE/NGL), Philippe Lamberts (Verts/ALE), Michèle Rivasi (Verts/ALE), Yannick Jadot (Verts/ALE), Pascal Durand (Verts/ALE), Eva Joly (Verts/ALE), José Bové (Verts/ALE), Karima Delli (Verts/ALE), Igor Šoltes (Verts/ALE), Eleonora Forenza (GUE/NGL), Merja Kyllönen (GUE/NGL), Dimitrios Papadimoulis (GUE/NGL), Malin Björk (GUE/NGL), Josu Juaristi Abaunz (GUE/NGL), Takis Hadjigeorgiou (GUE/NGL), Julie Ward (S&D), Liisa Jaakonsaari (S&D), José Inácio Faria (ALDE), Neoklis Sylikiotis (GUE/NGL), Sofia Sakorafa (GUE/NGL), Kostadinka Kuneva (GUE/NGL) et Patrick Le Hyaric (GUE/NGL)
 
Objet :   Compatibilité avec le droit de l’Union de l’établissement et de la gestion des points névralgiques (« hotspots »)
 
Depuis septembre, sur le point névralgique mis en place à Lampedusa, les autorités publiques ont adopté de nouvelles pratiques illégales en violation des droits des migrants et des demandeurs d’asile. Les migrants sont « interrogés » à la hâte et ils reçoivent un formulaire inapproprié en ce qui concerne la procédure de demande d’asile.

De nombreux migrants font ainsi l’objet d’une décision de retour sans avoir eu véritablement la possibilité de faire une demande d’asile conformément aux directives 2011/95/UE et 2013/32/UE. Une fois que la décision de retour a été adoptée, les migrants sont expulsés des centres de rétention, munis uniquement d’un ordre d’expulsion les obligeant à quitter le pays dans les sept jours, via l’aéroport de Fiumicino.
 
Dans les termes de la directive 2013/32/UE, les migrants placés en rétention dans des centres de rétention doivent recevoir des informations appropriées concernant la procédure d’asile (article 8). Les personnes qui ont exprimé le souhait de présenter une demande d’asile sont des demandeurs d’une protection internationale et devraient bénéficier des droits prévus par les directives 2013/32/UE et 2013/33/UE (article 27).
 
Ces pratiques, qui se caractérisent par une absence de garanties suffisantes au regard de la protection des droits de l’homme en omettant de prendre véritablement en compte les circonstances particulières de chaque cas, sont en violation de l’article 19 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne et de la jurisprudence constante de la Cour européenne des droits de l’homme.
 
La Commission compte-t-elle se pencher sur la gestion des points névralgiques en Italie et sur la compatibilité de cette approche d’urgence avec le droit de l’Union?

http://www.patrick-le-hyaric.eu/question-a-la-commission-sur-le-respect-des-droits-de-lhomme-dans-les-centres-de-traitement-des-migrants/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 4 Avr - 10:16 (2016)    Sujet du message: HE’S LOST IT! POPE FRANCIS SAYS ‘ARAB INVASION’ WILL BRING UNITY TO THE WORLD!!! Répondre en citant

IMMIGRATION

HE’S LOST IT! POPE FRANCIS SAYS ‘ARAB INVASION’ WILL BRING UNITY TO THE WORLD!!!

Unity and slavery for all!



Pope Francis recently made comments that the current Muslim refugee crisis will bring peace in the world.

‘Today we can talk about an Arab invasion. It is a social fact,’ he said in his to an audience of French Christians.

Francis explained that the arrival of migrants, predominantly from Syria and Iraq, should be seen from a wider perspective in time and impact.

The pontiff claimed that Europe will ‘go forward and find itself enhanced by the exchange among cultures.’

Pope Francis said that Europe ‘can bring about a certain unity to the world.’

Source: conservativepost.com

http://usanewsflash.com/hes-lost-pope-francis-says-arab-invasion-will-bring-unity-world/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 4 Avr - 11:05 (2016)    Sujet du message: UNE GUERRE MONDIALE A COMMENCE. BRISEZ LE SILENCE Répondre en citant



UNE GUERRE MONDIALE A COMMENCE. BRISEZ LE SILENCE



John Pilger
 
Par John Pilger – Le 23 mars 2016 – Source ZNet

J’ai filmé aux Îles Marshall, qui se trouvent au nord de l’Australie, au milieu de l’océan Pacifique. Chaque fois que je dis aux gens où je suis allé, ils demande : «Où est-ce ?» Si je leur fournis un indice en me référant à Bikini, ils répliquent : «Vous parlez du maillot de bain.»

Peu semblent conscients que le maillot de bain bikini a été nommé ainsi pour célébrer les explosions nucléaires qui ont détruit l’île de Bikini. Soixante-six bombes nucléaires ont été explosées par les États-Unis dans les Îles Marshall entre 1946 et 1958 – l’équivalent de 1.6 bombes de Hiroshima, tous les jours pendant douze ans.

Bikini est silencieuse aujourd’hui, totalement transformée et contaminée. Les palmiers poussent sur un sol étrangement grillagé. Rien ne bouge. Il n’y a pas d’oiseaux. Les pierres tombales dans le vieux cimetière sont vivantes par les radiations. Un compteur Geiger a enregistré mes souliers comme dangereux.

Debout sur la plage, je regardais le vert émeraude du Pacifique disparaître dans un immense trou noir. C’était le cratère laissé par la bombe à hydrogène nommée Bravo. L’explosion a empoisonné les gens et leur environnement sur des centaines de kilomètres, peut-être pour toujours.

Sur le chemin du retour, je me suis arrêté à l’aéroport de Honolulu et j’ai remarqué un magazine américain intitulé Women’s Health. Sur la couverture, une femme souriante en bikini, et le titre : «Vous aussi, vous pouvez avoir un corps bikini.» Quelques jours plus tôt, dans les Îles Marshall, j’avais interviewé des femmes qui avaient des corps bikini très différents ; chacune avait souffert d’un cancer de la thyroïde et d’autres cancers potentiellement mortels.

Contrairement à la femme souriante du magazine, toutes étaient pauvres :  victimes et cobayes d’une superpuissance rapace qui est aujourd’hui plus dangereuse que jamais.

Je raconte cette expérience comme un avertissement et pour interrompre une distraction qui a dévoré tant d’entre nous. Le fondateur de la propagande moderne, Edward Bernays, a décrit ce phénomène comme «la manipulation consciente et intelligente des habitudes et des opinions» des sociétés démocratiques. Il l’appelait un «gouvernement invisible».

Combien de gens sont conscients qu’une guerre mondiale a commencé ? À l’heure actuelle, c’est une guerre de propagande, de mensonges et de distraction, mais cela peut changer instantanément avec le premier ordre erroné, le premier missile.

En 2009, le président Obama se tenait devant une foule en adoration au centre de Prague, au cœur de l’Europe. Il a promis de «libérer le monde des armes nucléaires». Les gens l’ont acclamé et certains pleuraient. Un torrent de platitudes coulait des médias. Ensuite, Obama a reçu le Prix Nobel de la paix.

Tout cela était faux. Il mentait.

L’administration Obama a construit plus d’armes nucléaires, d’ogives nucléaires, de systèmes de vecteurs nucléaires, plus d’usines nucléaires. Les dépenses pour les seules ogives nucléaires ont plus augmenté sous Obama que sous n’importe quel autre président américain. Le coût en trente ans est supérieur à $1 trillion (mille milliards de dollars).

Une mini-bombe nucléaire est prévue. Elle est connue comme la B61 Model 12. Il n’y a jamais eu l’équivalent auparavant. Le général James Cartwright, un ancien vice-président du comité des chefs d’état-major, a dit : «Faire plus petit [rend l’utilisation] de cette arme nucléaire plus envisageable.»

Depuis ces dix-huit derniers mois, la plus grande accumulation de forces militaires depuis la Seconde Guerre mondiale – sous la direction des États-Unis – se met en place le long de la frontière occidentale de la Russie. Jamais depuis que Hitler a envahi l’Union soviétique, des troupes étrangères n’ont représenté une menace aussi concrète contre la Russie.

L’Ukraine – autrefois partie de l’Union soviétique – est devenu le parc à thèmes de la CIA. Après avoir orchestré le coup d’État à Kiev, Washington contrôle efficacement un régime qui est juste à côté de la Russie et lui est hostile : un régime pourri par des nazis, littéralement. Des membres importants du parlement d’Ukraine sont les descendants politiques de l’OUN et l’UPA, des organisations notoirement fascistes. Ils encensent Hitler ouvertement, et appellent à la persécution et à l’expulsion de la minorité russophone.

Il y a rarement des informations à ce sujet en Occident, ou elles sont transformées pour faire disparaître la vérité.

En Lettonie, en Lituanie et en Estonie – juste à côté de la Russie – l’armée étasunienne déploie des troupes de combat, des tanks, des armes lourdes. Cette provocation extrême de la part de la deuxième puissance nucléaire mondiale est accueillie par le silence en Occident.

Ce qui rend la perspective d’une guerre nucléaire encore plus dangereuse est une campagne parallèle contre la Chine.

Il est rare qu’un jour ne passe sans que la Chine soit élevée au statut de menace. Selon l’amiral Harry Harris, commandant des forces américaines du Pacifique, la Chine «construit une grande muraille de sable dans la mer de Chine méridionale».

Ce à quoi il fait référence est la construction par la Chine de pistes d’atterrissage dans les Îles Spratly, qui font l’objet d’un différend avec les Philippines – différend non prioritaire jusqu’à ce que Washington ait fait pression sur le gouvernement de Manille et l’ait soudoyé, puis le Pentagone a lancé une campagne de propagande intitulée «liberté de navigation».

Qu’est-ce que cela signifie réellement ? Cela signifie la liberté pour les navires de guerre américains de patrouiller et de dominer les eaux territoriales de la Chine. Essayez d’imaginer la réaction américaine si des navires de guerre chinois faisaient la même chose au large des côtes de la Californie.

J’ai réalisé un film intitulé The War You Don’t See [La guerre que vous ne voyez pas] dans lequel j’ai interviewé de grands journalistes en Amérique et en Grande-Bretagne : des reporters comme Dan Rather de CBS, Rageh Omar de la BBC, David Rose de l’Observer.

Tous ont dit que si les journalistes de la presse écrite et de l’audiovisuel avaient fait leur travail et mis en question la propagande affirmant que Saddam Hussein possédait des armes de destruction massive, si les mensonges de George W. Bush et Tony Blair n’avaient pas été amplifiés et repris par les journalistes, l’invasion de l’Irak en 2003 n’aurait pas eu lieu, et des centaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants seraient en vie aujourd’hui.

La propagande préparant le terrain pour une guerre contre la Russie et/ou la Chine n’est pas différente dans son principe. À ma connaissance, aucun journaliste mainstream occidental, le courant dominant – l’équivalent d’un Dan Rather, disons – ne demande pourquoi la Chine construit des pistes d’atterrissage en mer de Chine méridionale.

La réponse devrait être évidente. Les États-Unis encerclent la Chine avec un réseau de bases, avec des missiles balistiques, des troupes de combat, des bombardiers nucléaires armés.

Cet arc létal s’étend de l’Australie aux îles du Pacifique, les Mariannes et Guam, aux Philippines, à la Thaïlande, Okinawa, la Corée et, à travers l’Eurasie, à l’Afghanistan et à l’Inde. L’Amérique a installé un nœud coulant autour du cou de la Chine. Ce n’est pas nouveau. Silence dans la presse : la guerre par les médias.

En 2015, en grand secret, les États-Unis et l’Australie ont organisé le plus grand exercice militaire air-mer, unique dans l’Histoire récente, connu sous le nom de Talisman Sabre. Son but était de répéter un plan de bataille air-mer bloquant les voies maritimes comme le détroit de Malacca et celui de Lombok, qui coupe l’accès de la Chine au pétrole, au gaz et aux autres matières premières provenant du Moyen-Orient et d’Afrique.

Dans le cirque connu sous le nom de campagne présidentielle américaine, Donald Trump est présenté comme un fou, un fasciste. Il est certainement odieux ; mais il est aussi un personnage haï des médias. Cela seul devrait susciter notre scepticisme.

Les vues de Trump sur l’immigration sont grotesques, mais pas plus grotesques que celles de David Cameron. Ce n’est pas Trump qui est le Grand Expulseur des États-Unis, mais le Prix Nobel de la paix, Barack Obama.

Selon un commentateur libéral prodigieux, Trump «libère les sombres forces de la violence» aux États-Unis. Il les libère ?

C’est le pays où de tout petits enfants tirent sur leurs mères et où la police mène une guerre meurtrière contre les Américains noirs. C’est le pays qui a attaqué et cherché à renverser plus de cinquante gouvernements, dont beaucoup étaient des démocraties, qui a bombardé de l’Asie au Moyen-Orient, causant la mort et la dépossession de millions de gens.

Aucun pays ne peut égaler ce record systématique de violence. La plupart des guerres de l’Amérique (presque toutes contre des pays sans défense) ont été lancées non pas par des présidents républicains, mais par des Démocrates libéraux : Truman, Kennedy, Johnson, Carter, Clinton, Obama.

En 1947, une série de directives du Conseil National de Sécurité décrivait l’objectif prioritaire de la politique étrangère américaine comme «un monde fait essentiellement à l’image [de l’Amérique]». L’idéologie était celle de l’américanisme messianique. Nous étions tous des Américains. Ou sinon… Les hérétiques seraient convertis, subvertis, soudoyés, diffamés ou écrasés.

Donald Trump est un symptôme de cela, mais il est aussi un franc-tireur. Il dit que l’invasion de l’Irak était un crime ; il ne veut pas entrer en guerre avec la Russie et la Chine. Le danger pour le reste d’entre nous n’est pas Trump, mais Hillary Clinton. Elle n’est pas une franc-tireuse. Elle incarne la résilience et la violence d’un système dont l’exceptionnalisme tant vanté est un totalitarisme présentant ponctuellement un visage libéral.

Comme le jour de l’élection présidentielle approche, Clinton sera saluée comme la première femme présidente, indépendamment de ses crimes et de ses mensonges – exactement comme Barack Obama a été salué comme le premier président noir et les libéraux ont gobé ses bêtises sur l’espoir. Et le radotage continue.

Décrit par le chroniqueur du Guardian Owen Jones comme «drôle, charmant, avec une fraîcheur que pratiquement tous les autres politiciens n’ont pas», Obama a envoyé l’autre jour des drones pour massacrer cent cinquante personnes en Somalie. Il tue habituellement les gens le mardi, selon le New York Times, lorsqu’on lui remet une liste de candidats à la mort par drone. Tellement cool.

Lors de la campagne présidentielle de 2008, Hillary Clinton a menacé d’«anéantir totalement l’Iran avec des armes nucléaires». En tant que secrétaire d’État sous Obama, elle a participé au renversement du gouvernement démocratique du Honduras. Sa contribution à la destruction de la Libye en 2011 était presque joyeuse. Lorsque le dirigeant libyen, le colonel Kadhafi, a été publiquement sodomisé avec un couteau – un meurtre rendu possible grâce à la logistique américaine – Clinton s’est gargarisée de sa mort : «Nous sommes venus, nous avons vu, il est mort.»

L’une des alliées les plus proches de Clinton est Madeleine Albright, l’ancienne secrétaire d’État, qui a attaqué des jeunes femmes parce qu’elles ne soutiennent pas Hillary. C’est la même Madeleine Albright qui a célébré de manière infâme à la télévision la mort d’un demi-million d’enfants irakiens, comme «valant la peine».

Parmi les appuis les plus importants de Clinton, on trouve le lobby israélien et les entreprises d’armement qui alimentent la violence au Moyen-Orient. Elle et son mari ont reçu une fortune de Wall Street. Et pourtant, elle est sur le point d’être désignée comme la candidate des femmes, pour voir échouer le mauvais Trump, le diable officiel. Ses soutiens comprennent des féministes distinguées : les semblables de Gloria Steinem aux États-Unis et de Anne Summers en Australie.

Il y a une génération, un culte post-moderne connu aujourd’hui sous le nom de politique identitaire, a empêché beaucoup de gens intelligents, d’opinion libérale, d’examiner les causes et les individus qu’ils soutenaient – comme l’escroquerie Obama et Clinton ; comme les mouvements progressistes bidon tels que Syriza en Grèce, qui a trahi le peuple de ce pays et s’est allié avec ses ennemis.

L’obnubilation de soi-même, une sorte de moi-isme, est devenu le nouvel esprit du temps dans les sociétés occidentales privilégiées et s’exprime par la démission des grands mouvements collectifs contre la guerre, l’injustice sociale, l’inégalité, le racisme et le sexisme.

Aujourd’hui le long sommeil a peut-être pris fin. La jeunesse s’agite de nouveau. Progressivement. Les milliers de gens en Grande-Bretagne qui ont soutenu Jeremy Corbyn comme dirigeant du Parti travailliste, font partie de cette prise de conscience – comme ceux qui se sont mobilisés pour soutenir le sénateur Bernie Sanders.

En Grande-Bretagne, la semaine dernière, l’allié le plus proche de Jeremy Corbyn, son trésorier de l’ombre John McDonnell, a convaincu un gouvernement travailliste de rembourser les dettes des banques pirates et, en effet, de poursuivre avec ce qu’on appelle l’austérité.

Aux États-Unis, Bernie Sanders a promis de soutenir Clinton si ou quand elle est désignée. Lui aussi a voté pour le recours à la violence de l’Amérique contre des pays, lorsqu’il pense que c’est juste. Il dit qu’Obama a fait «du bon boulot».

En Australie, il y a une sorte de politique mortuaire, où les jeux parlementaires assommants sont rapportés dans la presse pendant que les réfugiés et les peuples indigènes sont persécutés et que les inégalités augmentent en même temps que le danger de guerre. Le gouvernement de Malcolm Turnbull vient d’annoncer un prétendu budget de défense de 195 milliards de dollars, qui servira à faire la guerre. Il n’y a pas eu de débat. Silence.

Qu’est-il arrivé à la grande tradition de l’action populaire directe, qui échappait aux partis ? Où sont le courage, l’imagination et l’engagement nécessaires pour entamer le long voyage vers un monde meilleur, juste et pacifié ? Où sont les dissidents dans l’art, le cinéma, le théâtre, la littérature ?

Où sont ceux qui briseront le silence ? Ou devrons-nous attendre jusqu’à ce que le premier missile nucléaire soit tiré ?

John Pilger

Ce texte est la version revue d’une allocution de John Pilger à l’Université de Sydney, intitulée A World War Has Begun.
Code:


[b][b]Note du Saker Francophone[/b]  Nous vous proposons un lien entre cet article et une [url=http://www.dedefensa.org/article/lantisysteme-developpe-sa-propre-censure-systeme]analyse de dedefensa.org[/url] à propos d'une censure qu'a subi l'auteur sur un site pourtant prétendument anti-système.[/b]


Traduit par Diane, vérifié par Wayan, relu par Diane pour le Saker francophone

http://lesakerfrancophone.fr/une-guerre-mondiale-a-commence-brisez-le-silence


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 5 Avr - 05:34 (2016)    Sujet du message: US GOV. SEEKS HOLYWOOD FOR MORE TERRORIST/WAR PROPAGANDA & MANIPULATION Répondre en citant

US GOV. SEEKS HOLYWOOD FOR MORE TERRORIST/WAR PROPAGANDA & MANIPULATION



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Lmo2Be3sndc

And you can find me on Zeekly too: https://zeekly.com/view_channel.php?u...

http://www.sonypictures.com/movies/ze...

Video of Obama lying about killing Osama bin Laden: https://www.youtube.com/watch?v=Ellnd...

Bin Laden’s death notice: http://www.paulcraigroberts.org/2013/...

http://www.imdb.com/title/tt0213149/

http://www.thenewamerican.com/culture...

http://www.imdb.com/title/tt0243069/

http://www.911conspiracy.tv/Lone_Gunm...

http://www.imdb.com/title/tt2179136/

https://storify.com/RaniaKhalek/ameri...

Amerishima2012 video, “TV SHOW “MR. ROBOT” ASHLEY MADISON “HACK/LEAK” PREDICTIVE PROGRAMMING: https://www.youtube.com/watch?v=_xpsf...

http://memoryholeblog.com/2016/02/10/...

SGTreport.com video of “...X-Files EXPOSES ELITE’S GENOCIDAL PLAN”: https://www.youtube.com/watch?v=Fgj_w...

ANTI MEDIA article about John Kerry meeting with Hollywood execs: http://theantimedia.org/john-kerry-me...



Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Avr - 01:11 (2016)    Sujet du message: CLASHES ERUPT ON FRONTLINE OF DISPUTED REGION OF NAGORNO-KARABAKH / AZERBAIJAN SAYS 12 OF ITS SOLDIERS KILLED IN FIGHTING Répondre en citant




WAR


CLASHES ERUPT ON FRONTLINE OF DISPUTED REGION OF NAGORNO-KARABAKH




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=4nwjAPu_Jls

 
AZERBAIJAN SAYS 12 OF ITS SOLDIERS KILLED IN FIGHTING

By Aida Sultanova | AP April 2
 
BAKU, Azerbaijan — At least 30 soldiers and a boy were reported killed as heavy fighting erupted Saturday between Armenian and Azerbaijani forces over the separatist region of Nagorno-Karabakh.

The fighting was the worst outbreak since a full-scale war over the region ended in 1994. Since then, mountainous Nagorno-Karabakh — officially part of Azerbaijan — has been under the control of local ethnic Armenian forces and the Armenian military.
Armenian forces also occupy several areas outside Nagorno-Karabakh proper. The sides are separated by a demilitarized buffer zone, but small clashes have broken out frequently.

Each side blamed the other for Saturday’s escalation.

In a statement, Azerbaijan’s Defense Ministry said 12 of its soldiers “became shahids” — Muslim martyrs — and said one of its helicopters was shot down.

The statement also claimed that more than 100 Armenian forces were killed or wounded and that six tanks and 15 artillery positions were destroyed.

Armenian President Serzh Sargsyan told his national security council that 18 Armenian soldiers were killed and 35 wounded.

Armenia earlier claimed to have inflicted heavy damage on Azerbaijani forces, but did not immediately give figures. A statement from the Nagorno-Karabakh defense ministry claimed more than 200 Azerbaijani soldiers were killed, but there was no corroboration for that figure.

“This is the most wide-scale military action that Azerbaijan has tried to carry out since the establishment of the 1994 cease-fire regime,” Sargsyan said.
David Babayan, a spokesman for Nagorno-Karabakh’s separatist president, said a boy of about 12 was killed and two other children were wounded in a Grad missile barrage by Azerbaijani forces.

Russian President Vladimir Putin urged all sides to cease firing and “show restraint,” Russian news agencies quoted Kremlin spokesman Dmitry Peskov as saying. Russia’s foreign and defense ministers contacted their Azerbaijani and Armenian counterparts in hopes of stabilizing the situation, the ministries said.
“The situation along the entire length of the line of opposition between Karabakhi and Azerbaijani armed forces continues to be extremely difficult,” Armenian defense ministry spokesman Artsrun Hovhannisyan told The Associated Press.

U.S. Secretary of State John Kerry issued a statement saying that the United States “condemns in the strongest terms the large scale ceasefire violations” along the Nagorno-Karabakh buffer zone.

“We urge the sides to show restraint, avoid further escalation, and strictly adhere to the ceasefire,” Kerry said. He called on both sides to enter into “immediate negotiations” on a comprehensive settlement of the conflict under the auspices of the Organization for Security and Cooperation in Europe.

Years of negotiations under the OSCE have brought little progress in resolving the territorial dispute.

The negotiation efforts are led by a troika of envoys from the United States, Russia and France. On Saturday, the envoys jointly issued a statement calling on the sides “to stop shooting and take all necessary means to stabilize the situation on the ground.”

Armenian forces also occupy several areas outside Nagorno-Karabakh.

The Armenian Defense Ministry said Azerbaijan used aircraft, tanks and artillery to try to make inroads into Nagorno-Karabkh and that “Azerbaijani authorities bear all responsibility for the unprecedentedly supercharged situation.”

The Azerbaijani Defense Ministry said the fighting began when Armenian forces fired mortars and large-caliber artillery shells across the front line. Ministry spokesman Vagif Dargyakhly told The Associated Press that more than 120 shots were fired, some of which hit civilian residential areas.
___

Associated Press writers Avet Demourian in Yerevan, Armenia, and Jim Heintz in Moscow contributed to this story.

https://www.washingtonpost.com/world/europe/armenia-heavy-fighting-in-nagorno-karabakh-helicopter-hit/2016/04/02/9396dd14-f89f-11e5-958d-d038dac6e718_story.html?postshare=8681459583901911&tid=ss_fb-bottom


Dernière édition par maria le Sam 9 Avr - 22:30 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Avr - 02:13 (2016)    Sujet du message: PUTIN WILL DECLASSIFIED FILES / PANAMA PAPERS GENERAL Répondre en citant




WAR

PUTIN WILL DECLASSIFIED FILES

Postby Slim313shady » Tue Apr 05, 2016 6:29 pm

English translation from : http://m.ria.ru/politics/20160404/1402122877.html

The Russian president said that he has decided to declassify archival documents of the set - he will sign a decree about it today. And I signed.

And quietly mount a: "This, as far as I know from the information of the archive department, are talking about the period from 1930 to 1989 There is a case, I'm sorry, stukachay - as innocently repressed, with very interesting names." "Some of the documents society surprise. .. "

In fact, what is happening now - the exam for the society and the President. He hands over to the "leader of the nation", the society - to "superpower". Result, personally for me, is beyond doubt. As there is no doubt the number of political bodies, which will appear in the near future in Europe stupid. Who think that participating in the raid, and it played in the "ambush."

Edit:Russian President Vladimir Putin announced that he would sign on Monday documents to declassify archival materials.

"The relevant documents will be signed today, so I wish you success," - said the head of state at a meeting with Head of the Federal Archival Agency Andrei Artizovym.

Artizov said that part of the Russian archival fund includes 500 million cases. According to him, this is "a source of information, which may be the envy of a huge number of countries in the world", the documents reflect not only Russian, but also world history.

"Of course, we continue to wraps. They say that everything is closed. This is said to those who do not go, not professionally works in reading the archive rooms. Because we, firstly, all declassified results exhibited on the official website of Rosarkhiv special database created. Agreed . about this with ECL we have fully co-ordinated the work, there is work plans ", - he added.

Artizov stressed that "never planned, organized work was not carried out on the declassification of the last decade, as it is carried out now."

"Approximately 14 thousand cases of the federal archive and every thing -. Hundreds of pages that experts should review and determine declassified sequentially and orderly This is also exactly, I can say that we do it." - Said the head of the Federal Archival Agency.

Is Putin react to Panama papers?


http://www.defconwarningsystem.com/phpBB3/viewtopic.php?f=8&t=4869


PANAMA PAPERS GENERAL

Postby Oswald » Sun Apr 03, 2016 9:03 pm

11 million secret documents leaked on movers, shakers, and kingmakers. Sooner or later this will probably go critical so here's where to stick news on it.

Eleven million documents were leaked from one of the world's most secretive companies, Panamanian law firm Mossack Fonseca. They show how Mossack Fonseca has helped clients launder money, dodge sanctions and evade tax. The company says it has operated beyond reproach for 40 years and has never been charged with criminal wrong-doing. The documents show links to 72 current or former heads of state in the data, including dictators accused of looting their own countries. Gerard Ryle, director of the ICIJ, said the documents covered the day-to-day business at Mossack Fonseca over the past 40 years. "I think the leak will prove to be probably the biggest blow the offshore world has ever taken because of the extent of the documents," he said.

Eleven million documents held by the Panama-based law firm Mossack Fonseca have been passed to German newspaper Suddeutsche Zeitung, which then shared them with the International Consortium of Investigative Journalists. BBC Panorama is among 107 media organisations in 78 countries which have been analyzing the documents. The source is the International Consortium of Investigative Journalists.

* They show how the company has helped clients launder money, dodge sanctions and evade tax
* Mossack Fonseca says it has operated beyond reproach for 40 years and never been accused or charged with criminal wrong-doing
* Tricks of the trade: How assets are hidden and taxes evaded

Included in the heads of state affected are Egypt, Russia, Iceland, Pakistan, Ukraine, the UK and more coming in as new articles break.
http://www.bbc.com/news/world-35918844
http://www.bbc.com/news/world-europe-35918846
http://panamapapers.sueddeutsche.de/en/
https://panamapapers.icij.org/


http://www.defconwarningsystem.com/phpBB3/viewtopic.php?f=8&t=4858


According to The Guardian, one of the media organisations receiving the leaked documents - the so-called 'Panama Papers' - reveal:

:: Six members of the House of Lords, three former Conservative MPs and dozens of donors to UK political parties have had offshore assets.

:: A key member of FIFA's powerful ethics committee, which is supposed to be spearheading reform at world football's scandal-hit governing body, acted as a lawyer for individuals and companies recently charged with bribery and corruption.

:: Twelve national leaders are among 143 politicians, their families and close associates from around the world known to have been using offshore tax havens.

;; The families of at least eight current and former members of China's supreme ruling body, the politburo, have been found to have hidden wealth offshore.

:: Twenty-three individuals who have had sanctions imposed on them for supporting the regimes in North Korea, Zimbabwe, Russia, Iran and Syria have been clients of Panama-based Mossack Fonseca. Their companies were harboured by the Seychelles, the British Virgin Islands, Panama and other jurisdictions.

One leaked memo from a partner of Mossack Fonseca said: "Ninety-five per cent of our work coincidentally consists in selling vehicles to avoid taxes."

http://news.sky.com/story/1672075/offsh ... s-revealed


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Avr - 03:03 (2016)    Sujet du message: THIS VIDEO IS PROOF IN 2016! (PROPHECY HAPPENING WORLDWIDE) Répondre en citant

THIS VIDEO IS PROOF IN 2016! (PROPHECY HAPPENING WORLDWIDE)



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=oYi3HDD5fP8


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Avr - 03:31 (2016)    Sujet du message: BLACK PANTHERS & HUEY P NEWTON GUN CLUB OUTNUMBER ARMED WHITE HATE GROUP AT MOSQUE #48 / RACIST AMERIKA DECIDES BALTIMORE COUNTY IS RACIST. FORCING WEALTHY CITIES TO... HQ UPGRADE Répondre en citant

ON THE ROAD OF CIVIL RACIAL WAR IN AMERICA  - WAR PROPAGANDA

BLACK PANTHERS & HUEY P NEWTON GUN CLUB OUTNUMBER ARMED WHITE HATE GROUP AT MOSQUE #48



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=B636J1VTeoU


RACIST AMERIKA DECIDES BALTIMORE COUNTY IS RACIST. FORCING WEALTHY CITIES TO... HQ UPGRADE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=oqDVb2ixzUc


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:23 (2016)    Sujet du message: DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3105, 106, 107119, 120, 121  >
Page 106 sur 121

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com