LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1
Aller à la page: <  1, 2, 3135, 136, 137, 138  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Dim 13 Aoû - 01:28 (2017)    Sujet du message: DONALD TRUMP PROMET "LE FEU" ET "LA COLERE" A LA COREE DU NORD SI ELLE POURSUIT SES MENACES Répondre en citant

RUMEUR DE GUERRE NUCLEAIRE OU VIA DE NOUVELLES TECHNOLOGIES

DONALD TRUMP PROMET "LE FEU" ET "LA COLERE" A LA COREE DU NORD SI ELLE POURSUIT SES MENACES


 Il sort de ses vacances, le temps d'une déclaration.

08/08/2017 22:10 CEST | Actualisé 09/08/2017 14:39 CEST
  • Le HuffPost avec AFP

Jonathan Ernst / Reuters
Donald Trump et le secrétaire à la Santé et aux Services sociaux des États-Unis Tom Price, au golf de Bedminster, dans le New Jersey, le 8 août.

ÉTATS-UNIS - Du Trump dans le texte. Le président américain a promis mardi 8 août "le feu" à la Corée du Nord si elle continuait de menacer les États-Unis sur fond de développement de son arsenal nucléaire.

"La Corée du Nord ferait mieux de ne plus proférer de menaces envers les États-Unis", a déclaré Donald Trump depuis son golf de Bedminster où il passe des vacances. "Elles se heurteront au feu et à la colère", a-t-il ajouté, promettant une réaction d'une ampleur "que le monde n'a jamais vue jusqu'ici".

Les propos du président américain signent une nette escalade dans la rhétorique de Washington face aux programmes balistique et nucléaire nord-coréens.

En réponse, la Corée du Nord a déclaré mercredi qu'elle envisage de tirer des missiles balistiques à portée intermédiaire vers les bases américaines de l'île de Guam, dans le Pacifique. Pyongyang a déclaré qu'"actuellement, elle étudie avec attention le plan opérationnel afin de faire feu sur les zones situées autour de Guam avec une fusée balistique à portée intermédiaire Hwasong-12", selon l'agence KCNA.

Le président américain a de nouveau insisté sur Twitter, mercredi à la mi-journée, sur la puissance de "l'arsenal" de son pays en cas de provocation de la part de la Corée du Nord. "Mon premier décret en tant que président a été de rénover et moderniser notre arsenal nucléaire. Il est aujourd'hui bien plus fort et puissant qu'il ne l'a jamais été, a-t-il écrit. J'espère que nous n'aurons jamais à l'utiliser, mais jamais les États-Unis ne perdront leur place de nation la plus puissante du monde!"

Le secrétaire d'État américain Rex Tillerson, en escale sur le territoire américain de Guam en rentrant d'une visite en Asie, a de son côté semblé vouloir désamorcer les tensions, assurant que le président américain avait envoyé un "message fort" que Kim Jong-Un pouvait comprendre.

"Je ne pense pas qu'il y ait une quelconque menace imminente, a-t-il également indiqué. Rien de ce que j'ai vu, ni rien de ce que je sais n'indique que la situation a évolué de façon dramatique au cours des 24 dernières heures."

Une preuve de "détermination", selon la France

Le régime de Pyongyang avait assuré lundi que le durcissement sensible des sanctions des Nations unies ne l'empêcherait pas de développer son arsenal nucléaire, menaçant les États-Unis de leur "faire payer le prix de leur crime (...) un millier de fois".

Sous l'impulsion de Washington, le Conseil de sécurité de l'ONU a imposé à la Corée du Nord des sanctions qui pourraient lui coûter un milliard de dollars de revenus annuels tout en restreignant des échanges économiques cruciaux avec la Chine, son principal allié et partenaire économique.

Rex Tillerson a exclu un retour rapide au dialogue avec le Nord, estimant que la nouvelle volée de sanctions démontrait que la planète avait perdu patience face à ses ambitions nucléaires.

"La détermination du président américain telle qu'elle a été exprimée cette nuit est de toute façon la détermination que tous les présidents américains auraient eue, parce qu'ils ne peuvent pas accepter qu'une partie de leur territoire puisse faire l'objet de tirs de missiles balistiques nucléarisés", a réagi le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner mercredi.

http://www.huffingtonpost.fr/2017/08/08/donald-trump-promet-le-feu-et-la-co…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 13 Aoû - 01:28 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Dim 13 Aoû - 01:31 (2017)    Sujet du message: THE DRUMS OF WAR LYRICS Répondre en citant

THE DRUMS OF WAR LYRICS

The drums of war are marching in
The drums of war are marching in
The drums of war, the blood of man
We praise God with the gun in our hand
Oh church, what have we done?
We hold our faith from the back of a gun
We loose our souls even if we've won
I say, "Lord, please save me from your followers"

I know, I know
There's a thunderstorm coming
I know, I know
There's a thunderstorm coming

We're all sons of Uncle Abraham
Muslim, Christian and Jew  = the lie of the three evil spirits - catholic church
Yeah, we're all sons of Uncle Abraham
Until the shot breaks loose

Yeah, they tell me vengeance belongs to the Lord
When heaven comes and the right is restored
When we'll possess what only grace can afford
Till then we'll take it with our own drawn swords

"Lord please, save me from your followers"
I know, I know, there's a thunderstorm coming
"Lord please, save us from ourselves"
I know, I know, there's a thunderstorm coming

Left and right, black, brown and white
Why does it seem to always end in a fight?
Every pride's got God on their side
It was pride before the fall going on last night
Oh tell me church how could this be?
A God of light to justify dark deeds
A God of poor to justify my greed
There ain't no end to justify these means

I say, "Lord please, save me from your followers"
I know, there's a thunderstorm coming
"Lord please, save us from ourselves"
I know, there's a thunderstorm coming

Yeah

Karl Denson's Tiny Universe Lyrics


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Dim 13 Aoû - 02:53 (2017)    Sujet du message: LOCAL EMERGENCY = MARTIAL LAW IN VIRGINIA & ALL AMERICA STATE WILL COME UNDER DONALD TRUMP? / WHY WON'T TRUMP DENOUNCE WHITE NATIONALISTS? / REV JESSE JACKSON _THE REAL FIGHT NOW IS IN CHARLOTTESVILLE! AND IT COULD VERY WEL GER WORSE! Répondre en citant



WAR AND PERSECUTION IN AMERICA - ANTIFA - "WHITE SUPREMACIST"/"EVIL RIGHT" - PRESIDENT TRUMP


LOCAL EMERGENCY = MARTIAL LAW IN VIRGINIA & ALL AMERICA STATE WILL COME UNDER DONALD TRUMP?



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=eA9XHuQE3cc

Martial Law Will Come After Charlottesvile Under Donald Trump Local Emergency=Martial Law In Virginia & All America State Local Emergency=Martial Law In Virginia & All America State Will Come Under Donald Trump? Rosie O'Donnell calling for martial law until Donald Trump is "cleared of all charges".





WHY WON'T TRUMP DENOUNCE WHITE NATIONALISTS?

The fascist SPLC and his war against white peoples and Trump when we know that all this is well program by the warriors of Rome to bring the complete take over of the USA.

AUGUST 12, 2017
Richard Cohen
President
Dear Maria,

After the deadly clash between hundreds of white supremacists and counter-protesters today in Charlottesville, Virginia, President Trump called for Americans to “come together.”
 
He used similar words in his victory speech in the wee hours of Nov. 9, even as white supremacists began to celebrate.
 
The problem is that Trump’s words are hollow.
 
His calls for the country to unite will continue to be meaningless as long he fails to take responsibility for his role in dividing it – something he conspicuously avoided again during his press conference today.
 
“It’s been going on for a long time,” Trump said. “Not Donald Trump. Not Barack Obama.”
 
It’s true. America has had racial strife since its founding.
 
But from the day he came down the escalator in the tower that bears his name, Trump consciously poured fuel on the fire. He ran a racist, xenophobic campaign that energized the radical right – that “unearthed some demons,” as U.S. Rep. Mark Sanford put it.
 
The day after Trump was elected, hate incidents soared. Many of them were carried out in his name.
 
Neo-Nazi David Duke, the former Klan leader who endorsed Trump during his campaign, had this to say about the deadly violence in Charlottesville:
 
“This represents a turning point for the people of this country. We are determined to take our country back. We are going to fulfill the promises of Donald Trump. That’s what we believed in. That’s why we voted for Donald Trump, because he said he’s going to take our country back.”
 
Duke’s words reflect the views of a white nationalist movement that sees Trump as its champion.
 
Let there be no mistake: This is a fascist movement that threatens not only extremist violence but our democracy as well.
 
All the while, Trump continues to employ as his chief strategist the former head of Breitbart News, Stephen Bannon, who has proudly boasted that he provided “the platform for the alt-right” – a fancy term for white supremacy in the digital age.
 
All the while, the Trump administration continues to play down the threat of white supremacist violence.
 
Trump calls for the country to unite. But he is still ducking responsibility for his role in dividing it.
 
Until he apologizes and takes responsibility for the damage he has caused and enacts policies to mend the wounds in our country, his words will continue to ring hollow.
 
Sincerely,
 
 
Richard Cohen
President, Southern Poverty Law Center

e-mail

More here : https://www.splcenter.org/

UPDATE


REV JESSE JACKSON _THE REAL FIGHT NOW IS IN CHARLOTTESVILLE! AND IT COULD VERY WEL GER WORSE!_



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=EJZGo-lK1UA


Dernière édition par maria le Mar 15 Aoû - 00:41 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Mar 15 Aoû - 00:37 (2017)    Sujet du message: VA GOV McAULIFFE ASKED FOUR TIMES TO DENOUNCE ANTIFA TERRORISTS IN BRIEFING / BOSTON MAYOR : 'HATE GROUPS' NOT WELCOME TO RALLY Répondre en citant



WAR AND PERSECUTION IN AMERICA - ANTIFA - "WHITE SUPREMACIST"/"EVIL RIGHT" - PRESIDENT TRUMP


VA GOV McAULIFFE ASKED FOUR TIMES TO DENOUNCE ANTIFA TERRORISTS IN BRIEFING 


Posted on August 13, 2017 by Rick Wells in Globalism World Govt, Organized Leftist Opposition, Politics, President Donald Trump

 


VIDEO : http://www.sendspace.com/file/vjf56k

Terry McAuliffe, the corrupt money changer Governor of Virginia, made the predictable, pandering, self-aggrandizing speech he’d been waiting for a chance to give about the “evil Rightand President Trump. The Charlottesville attack, to hear him tell the story, was carried out by a group of white supremacist KKK marauders who travel like wolves in packs, ambushing innocent black youths who are escorting their disabled parents from Sunday school to care for some blind orphans in their home. We’re supposed to believe McAuliffe isn’t one of the chief predators at the top of the political food chain.

The AntiFa, communists and Black Lives Matter radicals have been pressing their luck for a long time, making roadways their playgrounds and stages and defying people to hit them. This time they found someone who was willing to take them up on their offer. Maybe they’ll think twice about that strategy the next time they come to attack and disrupt a peaceful demonstration or event. Maybe they won’t.

The complicit government officials and media are anxious to assign the blame to the peaceful, permitted event organizers who were following the rules. McAuliffe has a chance to challenge President Trump and play tough boy for the cameras, which he’s making the most of, but he is incapable of honesty. It’s glaringly apparent as he refuses to include the most egregious offenders, the Soros AntiFA thugs, in with his criticism of the white people who are under his assault. = Who's an evil agent of the Jesuits, servants of Pope Francis, who are behind this final chaos. All the ecumenical clergy, the humanitarian NGO's and the UN peacekkepers, the big army of Satan, are now all in place to trap us one by one to lead us to our final destruction. The global enslavment is at the door. We also see demonic possession spreads accross the world.  The fallen ones are now taking over this planet but it will be for a short time.
For you, be sure you are under the blood of Christ and just listen  His voice. Be ready to live or to die for Christ, like He die and came back to life for each of you long time ago, giving to al of us the assurance that His words were true and that one day He will come back. In those days, he will juge and punish the ones who corrupt His earth and creation. In those days there will be a great battle on earth between the two seeds. Look to your Bible to see and to understand the prophetic times we are now living.  

He describes American patriots as white nationalists and white supremacists, terminology that is no accident. The globalist tool McAuliffe is targeting white Americans, American sovereignty and our culture for a takeover. He recognizes we the people as his enemies, along with our Constitution, culture, Christian heritage and traditional values.

He’s deliberately demeaning white nationalists as racist supremacists and then lumping all white patriots into a bigoted basket of deplorables. McAuliffe not only attacks us but labels a belief in sovereignty as bigotry in the process. All enemies of globalism are despicable racists, he would have us believe, so the only “cool” and humane thing to do is support a surrender to the globalists, the subjugation of our Constitution to world governance or Sharia Law, perhaps both.

In this video of a brief exchange with reporters, McAuliffe is asked four times by Breitbart’s Raheem Kassam if he included the Soros-funded foot soldiers of the thuggish left, AntiFa, in with the radicals he was condemning. Four times he ignored the question though the questioner was almost directly in front of his face and the room was relatively quiet. There’s no doubt he heard it, there’s also no doubt he supports AntiFa.

He was asked simply, “does that include Antifa?” as he was engaged in his tough boy rant. The answer, provided by his silence, is no. They are welcome anytime, anywhere. He almost certainly invited them in for this go round and gave instructions that they were to be allowed to operate unhindered. The dead woman was likely in Virginia because of arrangements that either McAuliffe himself or someone he’s involved with approved or requested through the Soros Obama Clinton network.

There’s no way he’s going to rock that boat. His best defense against any potential complicity in the death of that radical AntiFa girl being exposed is an all out blitz at this point. He’s learned a lot about being a total scumbag from all of his years of association with the Clintons.

Thank you for reading and sharing my work –  Please look for me, Rick Wells at https://www.facebook.com/RickRWells/, https://gab.ai/RickRWells, https://plus.google.com/u/0/ RickwellsUs and on my website http://RickWells.US  – Please SUBSCRIBE in the right sidebar at RickWells.US – not dot com, and also follow me on Twitter @RickRWells.

http://rickwells.us/va-gov-mcauliffe-asked-four-times-denounce-antifa-terro…


BOSTON MAYOR : 'HATE GROUPS' NOT WELCOME TO RALLY




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=49ilePHfeIw

Boston Mayor Martin Walsh said Monday that the city stands with Virginia and will not welcome what he described as "hate groups" who might be thinking of holding a rally in Boston. (Aug. 14)


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Mar 15 Aoû - 02:13 (2017)    Sujet du message: YOUR HOME FOR PROTESTS, RALLIES, AUDIENCES, PR STUNTS, AND CELEBRITY EVENTS. / PROTESTS AND RALLIES / POLICE ORDERED TO STAND-DOWN IN CHARLOTTESVILLE, PAID PROTESTERS EXPOSED Répondre en citant



THE WORLD OF UTOPIA


YOUR HOME FOR PROTESTS, RALLIES, AUDIENCES, PR STUNTS, AND CELEBRITY EVENTS.
 

Are you looking to create a buzz anywhere in the United States? At Crowds on Demand, we provide our clients with protests, rallies, flash-mobs, paparazzi events and other inventive PR stunts. These services are available across the country in every major U.S city, every major U.S metro area and even most smaller cities as well. We provide everything including the people, the materials and even the ideas. You can come to us with a specific plan of action and we can make it happen. OR, you can approach us with a general  idea and we can help you plan the strategy then execute it.

We’ve made campaigns involving hundreds of people come to action in just days. We have a proven record of delivering major wins on even the toughest campaigns and delivering phenomenal experiences with even the most logistically challenging events.

Our services are now available throughout the United States, so whether you’re looking at doing a single event or a multi-city campaign, we have the resources available to achieve your goals.

Sound interesting?

Reach out to us by filling out the form below with as much detail as possible. From there, we’ll get back to you quickly with some ideas and pricing. Thanks again! We look forward to working with you.

Name(required)

Email(required)

Phone(required)

How can we help you? (please include as much detail as possible). Details might include some of the following: Why you're reaching out to us, What services you're interested in, Your objectives, The date(s) and Time(s) of the event or campaign, Location(s) for the event or campaign, Your approximate budget, etc. If you aren't comfortable including every detail, please at minimum let us know what type of services you're interested in (Protests, Rallies, Corporate PR Stunts, Celebrity Events, etc).(required)

Get in Touch:

Crowds on Demand
8484 Wilshire Boulevard, 5th Floor
Beverly Hills, CA 90211

Call us at our 24/7 customer service line: (877)323-9244

 We are a member of the:





https://crowdsondemand.com/


PROTESTS AND RALLIES


Whether your organization is lobbying to move forward a healthcare, financial or other social initiative, we can organize rallies and get media attention for your causes and candidates. We also assist individuals, companies and political organizations with protests and picketing campaigns. We’ve protested governments, corporations and everything in between. We’ve achieved results on campaigns on everything from ending institutional discrimination in a religious organization to getting refunds and compensation for hundreds of homeowners who bought hazardous land from a real estate firm to forcing a patent trolling company to back down. Some of these campaigns are long and drawn out while others can be resolved quickly. Regardless, we endeavor to deliver campaigns that bring out the best qualities of our clients’ messages and to achieve tangible results.

Case Study: Presidential Public Opinion

Applications:

-Political Rallies
-Public Relations


A foreign government hired Crowds on Demand to help generate a positive reception for its newly elected leader during the UN General Assembly. The concern was ensuring that the leader was well received by a US audience and confident for his work at the UN. We created demonstrations of support with diverse crowds. We also used the media primarily local and national outlets to bring more attention to these demonstrations which led to a mostly positive portrayal.

The crowds that we deployed drew in more supporters creating a strong presence for this leader at the UN and an improved perception of him by the American public.


Reach out and we will give you a complimentary and confidential assessment of how we can help your campaign succeed.

Inquiries:
Name(required)
Email(required)
Phone(required)
What Services do you Need?(required)

Read more : https://crowdsondemand.com/political-services/


      



POLICE ORDERED TO STAND-DOWN IN CHARLOTTESVILLE, PAID PROTESTERS EXPOSED



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=0O6GuTGucak

Learn More: https://twitter.com/i/notifications


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Mar 15 Aoû - 02:42 (2017)    Sujet du message: FIGHTING HATE //TEACHING TOLERANCE / SEEKING JUSTICE / TEN WAYS TO FIGHT HATE : A COMMUNITY RESPONSE GUIDE Répondre en citant


FIGHTING HATE //TEACHING TOLERANCE / SEEKING JUSTICE

AUGUST 14, 2017
Dear Maria,


It's time for each of us to take a strong stand. We can't give an inch to hate!

That's why today we're releasing a new edition of our publication Ten Ways to Fight Hate.

It provides a blueprint for speaking up and organizing communities against hate while – most importantly – avoiding violent confrontations.

No one should be fooled into thinking the revolting display of hate and violence we saw in Charlottesville was an isolated event.

We know that it's part of a powerful white supremacist resurgence that's been propelled by the campaign and presidency of Donald Trump. And it's not going away any time soon.

Ten Ways is available online, and we'll be distributing it free to community groups across America. We're also running ads in major newspapers across America to spell out its 10 principles for fighting hate.

In addition, last week we released The Alt-Right on Campus, a guide specifically tailored to help college students respond when speakers associated with the alt-right – or white nationalist – movement appear on their campus.

The act of terror we saw this weekend – and the chilling scenes of white supremacists marching with torches at night through a Southern city – should serve as a wake-up call to America.

I hope you will take a few moments to read Ten Ways. Download it and share with your friends, community groups, church members and others. And, please, make a personal commitment to push back against this poison that's spreading in our country.

Sincerely,

Your friends at the SPLC

https://www.splcenter.org/news/2017/08/14/splc-releases-new-edition-ten-ways-fight-hate-guide-after-charlottesville-attack




TEN WAYS TO FIGHT HATE : A COMMUNITY RESPONSE GUIDE

August 14, 2017

In this articleHate in America has become commonplace. What can we do to stop the hate?

A presidential candidate wins election after denigrating Muslims, Latinos, women and people with disabilities. A young white man opens fire and kills nine African Americans who welcomed him into Bible study at a church in Charleston, South Carolina, telling his victims, “I have to do it.” A Muslim woman is seated on a bench in front of a coffee shop in Washington, D.C., when a woman begins screaming anti-Muslim epithets. A swastika and other anti-Semitic graffiti appear at an elementary school in Stapleton, Colorado. A lone gunman carrying an assault rifle and a handgun storms a well-known gay club in Orlando, Florida, killing 49 people and wounding 53 others. 

​Bias is a human condition, and American history is rife with prejudice against groups and individuals because of their race, religion, disability, sexual orientation, or other characteristics. As a nation, we’ve made a lot of progress, but stereotyping and unequal treatment persist.

Fight hate in your community. Download the guide.


When bias motivates an unlawful act, it is considered a hate crime. Most hate crimes are inspired by race and religion, but hate today wears many faces. Bias incidents (eruptions of hate where no crime is committed) also tear communities apart and can escalate into actual crimes.

Since 2010, law enforcement agencies have reported an average of about 6,000 hate crime incidents per year to the FBI. But government studies show that the real number is far higher — an estimated 260,000 per year. Many hate crimes never get reported, in large part because the victims are reluctant to go to the police. In addition, many law enforcement agencies are not fully trained to recognize or investigate hate crimes, and many simply do not collect or report hate crime data to the FBI.

The good news is, all over the country people are fighting hate, standing up to promote tolerance and inclusion. More often than not, when hate flares up, good people rise up against it — often in greater numbers and with stronger voices.

This guide sets out 10 principles for fighting hate in your community.

https://www.splcenter.org/20170814/ten-ways-fight-hate-community-response-guide


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Mar 15 Aoû - 23:52 (2017)    Sujet du message: ‘TOO FEW MIGRANTS ARE BEING DEPORTED, THE EUROPEAN STATES HAVE TO DO MORE’ – EU COMMISSIONNER / CANADA_ HAITIAN ASYLUM SEEKERS ARRIVE IN CANADA FROM THE US / MONTREAL OVERWHELMED BY FAUX REFUGEES Répondre en citant

IMMIGRATION

‘TOO FEW MIGRANTS ARE BEING DEPORTED, THE EUROPEAN STATES HAVE TO DO MORE’ – EU COMMISSIONNER



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=oqJsAT5P6Vg


CANADA_ HAITIAN ASYLUM SEEKERS ARRIVE IN CANADA FROM THE US

VIDEO : http://www.sendspace.com/file/nb790h


MONTREAL OVERWHELMED BY FAUX REFUGEES



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=6kvJdUqPGp8


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Mer 16 Aoû - 00:05 (2017)    Sujet du message: GUAM RADIO STATIONS TERRIFY LOCALS AFTER 'ACCIDENTALLY' BROADCASTING NUKE-THREAT WARNING Répondre en citant

RUMOR OF NUCLEAR WAR

GUAM RADIO STATIONS TERRIFY LOCALS AFTER 'ACCIDENTALLY' BROADCASTING NUKE-THREAT WARNING




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=NJ_bK8I607Y


Dernière édition par maria le Mer 16 Aoû - 23:14 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Mer 16 Aoû - 01:13 (2017)    Sujet du message: THE NEW AGENDA WORKFORCE / NGA WANTS BLEEDING-EDGE TECH AND TALENT - AND IT WILL OPEN UP TO GET THEM Répondre en citant






REFORMING THE CIVILIAN WORKFORCE

Join Government Executive and Nextgov on September 20 for Fedstival's Workforce Wednesday in Washington, D.C. Leaders from the Dept. of Interior, Veteran Affairs and AFGE will explore one of the new administration's top priorities - running a smaller and more narrowly focused government.

From reforming the hiring and firing regulations to eliminating layers of management and streamlining operations, President Trump's administration plans to reorganize and shrink the civilian workforce. Join us as we discuss how this will play out and what it means for you.

Reserve your seat today.
Event Details:
Date: Wednesday, September 20
Time: 8:00 a.m. - 11:00 a.m.
Location: Sidney Harman Hall, Washington, D.C.




J. DAVID COX
National President, American Federation
of Government Employees

RAYMOND LIMON
Director, Office of Human Resources & Deputy, Chief Human Capital Officer, Department of Interior
PETER SHELBY
Assistant Secretary, Office of Human Resources & Administration, Department of Veteran Affairs






Read more : http://www.govexec.com/feature/fedstival-2017/#fedstival


NGA WANTS BLEEDING-EDGE TECH AND TALENT - AND IT WILL OPEN UP TO GET THEM

2017 :This is all in place all around the world. We are now in a tech-prison, all enslaves UNDER the luciferian system. Now, they are ready to impose the mark of the Beast, they are ready for their global communist take over, global tyranny, their global genocide, their new religion were good will be evil and evil good and the great war against christians and jews. Were the old gods, soon, will appear and will completely take over the planet in the name of harmony, love and peace. In September 20, 2017, there will be "The new Agenda Workforce" (see down below). This is prove without a doubt that we are in the last days. The tech-prison for all is here!
Anthony Vinci, a former tech entrepreneur turned executive at the National Geospatial-Intelligence Agency (and who look very young) has become director of plans and programs. Wow!
In the article, you will find more about what is "now in place" and how earth will become hell.

Prophets received the vision of the last times and it's all 100% accurate and it's also prove 100% that the words of God are true. You can trust Him in all your ways if you repent and come to Him. This is your only option you have to be protect and save. Come, Come, Come to Him! God has remore His Holy Spirit over the earth but His spirit will be there for the saints. Could it be that the ones who stay strong in their faith will be given new spirituals protections, visions and powers? I think so but you will not ear anything about that in the corrupt medias.



Ekaphon maneechot/Shutterstock.com

By Frank Konkel August 15, 2017
NEXTGOV
NEWSLETTER SUBSCRIBE
related stories
Oversight Committee Mulls a Cyber-Only Digital Service 2 Comments
Tech Recruits Serve the People, Not the President, GSA Official Says 2 Comments
18F Co-Founder on Why Tech Transcends Party Politics 4 Comments
White House CIO to Tech Recruits: Stay in Government

We need an edge.”

That’s the message from Anthony Vinci, a former tech entrepreneur turned executive at the National Geospatial-Intelligence Agency—the agency central to gathering and disseminating geospatial data relevant to combat support, disaster response and national security issues.

But NGA faces hurdles similar to federal agencies across government in today’s environment of rapid technological change: In talent and technology, it’s tough to stay ahead.

The government used to invest in and develop many of the new, cool technologies commercial companies would seize upon and consumers would ultimately use, like the internet and GPS.

“Now that’s flipped on its head,” said Vinci, who arrived at NGA in January as its director of plans and programs. = Human or reptilian? Who really know in this age?

The pace of R&D and technological change is increasing so rapidly now that there needs to be another additional way for these large organizations and agencies to relate and interact with those inventors of technology, and to drive that invention to solve their problems,” Vinci said.

As a former founder of a tech company called Findyr and seasoned management consultant, Vinci is keenly aware that the lion’s share of technological innovation exists in industry. So too do some of the top tech minds in the field.

Through public-private partnerships and upcoming workforce initiatives, Vinci said NGA is planning to tap both those companies and their brain trust. That’s “the edge” the NGA wants to harness.

“We want to partner with companies, inventors and academics to invent new things that can be used by both parties,” Vinci said, explaining how industry and the agency can benefit.



NGA’s data is the dangling carrot here, as well as its most precious resource.

Vinci can’t say how much data NGA holds, but it is most certainly at least hundreds of petabytes—if not exabytes of it. For perspective, a single petabyte could store the digital contents of the Library of Congress 15 times over. In a hypothetical partnership, NGA might “lend some of its data” to a company that in turn adds value to it, perhaps by creating new applications, algorithms, automations or other uses.

Both NGA and the partnering company would be able to use these new tools , but the NGA could get an extra benefit by melding whatever product is developed with its classified capabilities Twisted Evil Twisted Evil

Vinci said NGA is in the early days of its public-private partnership exploration. The agency is conducting market research into the needs of companies in the geospatial realm and ironing out kinks with other parts of government, including the Defense Department and Office of the Director of National Intelligence. Security is a prime concern, and any data sharing would have to meet the intelligence community’s rigorous information security standards. Yet Vinci said the NGA “wants to open the door as wide as we can.”

“We can’t always be behind a [sensitive compartmented information facility] door,” Vinci said, referring to a room where officials discuss classified information shielded from the possibility of digital snooping.

A New Way to Recruit = THE MARK OF THE BEAST - RFID CHIP - TOTAL ENSLAVMENT OF THE MIND AND SOUL FOR ANYONE WHO WILL TAKE IT. 

Last year, the NGA unveiled its eNGAge initiative aimed at bringing more knowledge from industry into the agency. The initiative places NGA employees in temporary industry positions and invites industry employees to temporarily come into NGA.

In the coming months, Vinci said NGA plans to announce a new workforce initiative that has some similarities with the General Services Administration’s 18F program and the U.S. Digital Service.

Both 18F and USDS bring tech recruits from Silicon Valley and elsewhere for one- or two-year terms of service in government. Their employees work with other federal agencies to mitigate tech problems or help build or purchase modern IT systems.

Vinci said a similar program might help attract the kind of tech talent NGA craves at the moment, particularly data scientists, software and visualization engineers, and developers.

“We want to give people an opportunity to serve,” Vinci said.

The NGA’s mission might make it an attractive temporary destination for talented techies who want to serve their country—including those who are employed but seeking new challenges, those in between jobs and postdoctoral students. As with its plans for public-private partnerships, some kinks have to be worked out.

The soon-to-be-announced program does not yet have a name. The NGA must also determine the best way to deal with security clearances for temporary employees, which can take several months or longer. Vinci said many positions would not necessarily require a security clearance, but some likely would, and some techies might not want to wait around for one.

Yet the NGA has a unique advantage over its competitors in attracting this kind of talent.

You could have a great time, do some cool things and literally save people’s lives,” Vinci said. Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes

http://www.nextgov.com/emerging-tech/2017/08/nga-has-plan-get-bleeding-edge…

 


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Jeu 17 Aoû - 00:22 (2017)    Sujet du message: EXPLOSIVE INTERVIEW REVEALING TRUE & CORRUPT REASONS BEHIND BUNDY RANCH TAKEOVER BY GOVT Répondre en citant

UPDATE

EXPLOSIVE INTERVIEW REVEALING TRUE & CORRUPT REASONS BEHIND BUNDY RANCH TAKEOVER BY GOVT



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=l3fsFOrkjdU

Ajoutée le 15 août 2017

WARNING!!! DISTURBING CONTENT! This is for a suggested age of 18 or above ONLY.

 This video lists individual NAMES of corrupt politicians, judges, senators and police who were part of the blatant murder of Lavoy Finicum in cold blood.

 Lazaro Ecenarro and Shawna Cox give a mind blowing interview with so much information that is right in front of our faces, you will not believe your ears!
Follow Laz on FB: https://www.facebook.com/jlecenarro Follow Shawna on FB: https://www.facebook.com/shawna.cox.9 Buy the Book, "The Last Rancher Standing": https://www.amazon.com/Last-Rancher-S...

www.VicturusLibertas.com


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Jeu 17 Aoû - 01:35 (2017)    Sujet du message: WATCH NOW VP MIKE PENCE TOUTS NEW WORLD ORDER FOR VENEZUELA Répondre en citant

RUMOR OF WAR

WATCH NOW VP MIKE PENCE TOUTS NEW WORLD ORDER FOR VENEZUELA




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=w8cV-muFP5I


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Jeu 17 Aoû - 02:44 (2017)    Sujet du message: CANADA-QUEBEC : DEMANDEURS D'ASILE : UN CENTRE D'ACCUEIL CREE DES REMOUS A BOUCHERVILLE Répondre en citant

IMMIGRATION 

CANADA-QUEBEC : DEMANDEURS D'ASILE : UN CENTRE D'ACCUEIL CREE DES REMOUS A BOUCHERVILLE 


Publié le 16 août 2017 à 06h07 | Mis à jour le 16 août 2017 à 08h05


Depuis l'annonce de l'ouverture, vendredi, de la résidence Havre Providence aux demandeurs d'asile haïtiens, la Ville de Boucherville dit avoir reçu une centaine de messages sur sa page Facebook, dont environ la moitié témoignaient d'un malaise ou d'une opposition à la mesure.
Photo Martin Tremblay, La Presse




 
Du même auteur


Caroline Touzin
La Presse

La récente ouverture d'un centre d'accueil pour les demandeurs d'asile haïtiens dans une résidence pour personnes âgées située en plein coeur d'un quartier résidentiel de Boucherville dérange plusieurs résidants. La Ville de Boucherville a dû retirer une poignée de messages haineux et racistes laissés par des internautes sur sa page Facebook, hier, en plus de devoir faire une mise au point sur son implication dans le projet.



Agrandir
La résidence Havre Providence, à Boucherville
Photo Martin Tremblay, La Presse




Agrandir
La mise au point de la Ville de Boucherville
Capture d'écran du compte Facebook de la Ville de Boucherville


LA MISE AU POINT DE BOUCHERVILLE

« Tel qu'indiqué le 11 août dernier, le CISSS a informé la Ville de Boucherville que le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec procédait à la réquisition de la résidence Havre Providence pour l'accueil de demandeurs d'asile haïtiens. Ainsi, le choix du site et sa coordination sont sous l'entière responsabilité du CISSS. La Ville n'a pas été consultée quant au choix du site.

« Les dépenses afférentes à la prise en charge des demandeurs d'asile haïtiens sont entièrement assumées par les autorités provinciale et fédérale. Rappelons que la résidence Havre Providence est un bâtiment privé. »

DES AVIS PARTAGÉS

Depuis l'annonce de l'ouverture, vendredi, de la résidence Havre Providence, qui a une capacité d'accueil de 300 places, la Ville de Boucherville dit avoir reçu une centaine de messages sur sa page Facebook, dont environ la moitié témoignaient d'un malaise ou étaient carrément opposés à l'accueil des demandeurs d'asile dans leur ville de la Rive-Sud de Montréal. « Les avis sont assez partagés, a indiqué la directrice des communications de la Ville de Boucherville, Julie Lavigne. Certains se préoccupent de l'utilisation de leurs taxes, d'autres ont émis des commentaires racistes qu'on ne peut pas tolérer et qui ont donc été retirés. » La Ville n'a pas à prendre de « position politique » dans le dossier, affirme Mme Lavigne. « Notre préoccupation première, c'est de s'assurer que l'accueil des demandeurs d'asile se déroule en toute sécurité pour ceux-ci et pour la population », a ajouté la directrice des communications.

« ON EST ENVAHIS »

Des voisins de la résidence Havre Providence rencontrés hier par La Presse exprimaient le même malaise - voire de la crainte - par rapport à l'arrivée massive des demandeurs d'asile haïtiens en provenance des États-Unis. « C'est trop. C'est juste trop d'un seul coup. On est envahis », a lancé Isabelle, qui prenait l'air sur son balcon avec son perroquet Amazou lorsque La Presse l'a interrogée, hier. Cette locataire d'une maison centenaire du boulevard Marie-Victorin a peur « de ne plus reconnaître » son pays dans 20 ans. Même si elle décrit ses nouveaux voisins comme des gens « très discrets » et « respectueux », elle martèle que « ses impôts » devraient plutôt servir à mieux financer des résidences pour personnes âgées ou à offrir de meilleurs services aux familles d'enfants handicapés.

UN QUARTIER SANS PROBLÈMES

« Dans le Vieux-Boucherville, tout le monde se connaît, a dit Yves Meunier, qui vit aussi sur le boulevard Marie-Victorin. Ici, il n'y a pas de problèmes et on n'en veut pas. » Le retraité, qui est né dans le quartier, affirme que « tout le monde a droit à sa chance à condition de ne pas venir ici pour profiter du système ».

UN « PARADIS »

Les demandeurs d'asile haïtiens rencontrés hier sont unanimes : Havre Providence est un véritable « paradis ». Tous, sans exception, vantaient la gentillesse et la générosité des employés et des bénévoles sur place. Ils sont très bien logés et bien nourris, disent-ils. « Dieu a tracé sa route jusqu'ici », a lancé Kenx, croisé hier alors qu'il faisait une promenade avec sa femme et leur bébé de 9 mois. Parti d'Haïti, l'homme de 30 ans a traversé 11 pays avec sa femme enceinte pour arriver au Canada. Le couple a notamment marché huit jours dans la forêt pour passer de la Colombie au Panamá. « On a manqué d'eau et de nourriture à mi-chemin. Le voyage a été horrible, raconte le père de famille. Depuis notre départ d'Haïti, c'est la première fois qu'on est traités comme des humains. »



Agrandir
Antoine Dorsaint et Evelyne Emmanuel donnent des conseils aux nouveaux arrivants.
Photo Martin Tremblay, La Presse


« ILS SERONT DÉÇUS »

Originaire d'Haïti, Antoine Dorsaint vit à Boucherville depuis près de 40 ans. Dès qu'il a appris la nouvelle de l'ouverture du centre, cet enseignant au secondaire à la retraite est venu offrir son aide comme traducteur ou chauffeur. Mais il est aussi venu mettre en garde ses compatriotes : « Tous ces gens sont convaincus que le Canada va leur ouvrir les bras, mais ils seront déçus. » Évelyne Emmanuel - aussi enseignante retraitée -, qui accompagnait M. Dorsaint hier, s'est longuement entretenue avec plusieurs jeunes familles hébergées au centre. « Ces jeunes croient dur comme fer qu'ils obtiendront leur résidence permanente, explique-t-elle. Moi, je leur dis d'avoir un plan B ; de profiter de leur séjour ici pour acquérir une formation. Lorsqu'ils rentreront en Haïti, ils auront gagné en savoirs et en expériences pour contribuer à leur pays. »

POUR UNE « BONNE » SÉLECTION

Propriétaire d'une pizzéria située non loin du centre Havre Providence, Mustafa Yanar voit l'arrivée massive de demandeurs d'asile haïtiens d'un mauvais oeil. « On ne peut pas prendre tous ceux que Trump rejette. J'espère que le Canada a de bons critères de sélection », dit l'homme originaire de la Turquie, qui a immigré au Québec il y a une vingtaine d'années.

3110

Nombre de demandeurs d'asile actuellement hébergés au Québec, dont environ 200 à l'ancienne résidence pour personnes âgées Havre Providence à Boucherville, selon le Programme régional d'accueil et d'intégration des demandeurs d'asile (PRAIDA).

LA CAQ VEUT ÊTRE RASSURÉE

La députée de la Coalition avenir Québec (CAQ) Nathalie Roy déplore de ne pas avoir été prévenue de l'ouverture du centre d'accueil pour les demandeurs d'asile situé dans sa circonscription. « Les gens de Boucherville sont très accueillants. Ils ont le coeur sur la main, a décrit la députée caquiste. Je pense que ce qui sème de l'inquiétude, c'est le fait que les gens ont été placés devant le fait accompli ; même les élus ont été avertis à la dernière minute. » La députée s'inquiète que le centre dépasse sa capacité d'accueil - de 300 places - et qu'il soit ouvert pour une « durée indéterminée ». « J'attends toujours d'être rassurée sur ces deux points », a lancé la députée de la CAQ.

« C'EST FACILE DE CRITIQUER »

La PDG du Programme régional d'accueil et d'intégration des demandeurs d'asile (PRAIDA), Francine Dupuis, balaie les critiques de la députée de la CAQ du revers de la main. « C'est facile de critiquer. Qu'elle vienne faire le travail à notre place pour voir, a indiqué Mme Dupuis, visiblement irritée. On travaille 24 heures sur 24 pour trouver des centres d'accueil adéquats. » Au sujet des commentaires racistes de résidants de la Rive-Sud, Mme Dupuis affirme qu'ils proviennent surtout des médias sociaux et que « tout semble bien se passer avec le voisinage immédiat ». Pour l'instant, aucun autre centre ne doit ouvrir sur la Rive-Sud de Montréal. Le PRAIDA travaille à en ouvrir un ou plusieurs à Laval, mais aucune entente n'est encore conclue, selon Mme Dupuis.

http://www.lapresse.ca/actualites/201708/16/01-5124892-demandeurs-dasile-un…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Ven 18 Aoû - 06:41 (2017)    Sujet du message: CHINESE & INDIAN MILITARY CLASH AT BORDER! - MULTIPLE INJURIES DURING STANDOFF / TALKS ARE ONLY WAY FOR INDIA, CHINA TO END STANDOFF, DALAI LAMA SAYS Répondre en citant

WAR

CHINESE & INDIAN MILITARY CLASH AT BORDER! - MULTIPLE INJURIES DURING STANDOFF



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=OQun8tEYWcI

TALKS ARE ONLY WAY FOR INDIA, CHINA TO END STANDOFF, DALAI LAMA SAYS

August 9, 2017 / 2:20 PM / 9 days ago


FILE PHOTO: Tibetan spiritual leader Dalai Lama speaks at a press conference after delivering teachings at Yiga Choezin, in Tawang, in the northeastern state of Arunachal Pradesh, India April 8, 2017.Anuwar Hazarika/File photo

Malini Menon

NEW DELHI (Reuters) - India and China will have to resolve their prolonged military standoff in a remote Himalayan region through talks, the Dalai Lama said on Wednesday, ruling out the chance of war because it would be destructive to both parties.

Indian and Chinese troops have been embroiled in a seven-week confrontation on the Doklam plateau, claimed by both China and India's tiny ally, Bhutan.

The Dalai Lama, who lives in exile in India after fleeing a failed uprising against Chinese rule in Tibet, said there would be no victors in a war and talks were the only option.

"This century should be a century of dialogue," the Nobel peace laureate said in the Indian capital. "One-side victory, one-side defeat is old thinking. Destruction of your neighbor is destruction of yourself. The only way is through talks."

Indian troops went into Doklam in mid-June to stop a Chinese construction crew from extending a road India's military says will bring China's army too close for comfort in the northeast.

Beijing has demanded India leave the area, and low-key talks between the neighbors have produced no breakthrough, raising fears the two could stumble into a conflict.

India and China have a 3,500-km (2,175-mile) -long mountain border over which they fought a 1962 war that ended in India's defeat. They have since failed to settle the border, leading to frequent claims of intrusions into each other's territories.

The chance of a conflict was low, however, despite exchanges of harsh words, the Dalai Lama said.

"Two big nations don't have the ability to eliminate the other or defeat the other. So you have to live side by side."

Tension between India and China has been rising over several issues. India is concerned over Beijing's military collaboration with arch rival Pakistan as well as its expanding involvement in infrastructure development across South Asia.

China has railed against the Indian government's public embrace of the Tibetan Buddhist spiritual leader, whom it regards as a "dangerous splittist."

The Dalai Lama said there was a chance dialogue could resume with Chinese President Xi Jinping's representatives after a Communist Party congress set for Oct-Nov that is expected to confirm Xi for a second term as party general secretary and could reshuffle other top posts.

"Some of my friends say, after the 19th party meeting, some old politburo member may change because of age. So my friends say, after the 19th party meeting, there could be some possibility, some change."

There have been no formal talks between Beijing and the Dalai Lama's representatives since 2010.
 
Editing by Sanjeev Miglani and Clarence Fernandez

https://www.reuters.com/article/us-india-china-dalailama-idUSKBN1AP1DS


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Ven 18 Aoû - 07:37 (2017)    Sujet du message: LA VILLE SANCTUAIRE, UNE «COQUILLE VIDE» ? Répondre en citant

IMMIGRATION

 LA VILLE SANCTUAIRE, UNE «COQUILLE VIDE» ?

Publié le 16 août 2017 à 06h12 | Mis à jour le 16 août 2017 à 06h12


 
Depuis février dernier, le conseil municipal a adopté à l'unanimité le statut de « ville sanctuaire », qui prévoit que la métropole « assure la protection et l'accessibilité aux services municipaux aux personnes sans statut légal vivant sur son territoire ».
Photo Robert Skinner, Archives La Presse

 

Du même auteur


Marie-Eve Morasse
La Presse

Depuis février dernier, Montréal est une « ville sanctuaire ». Dans les faits, toutefois, l'adoption de cette déclaration par le conseil municipal n'a rien changé pour les sans-papiers et ne changera rien dans l'immédiat au sort des demandeurs d'asile qui arrivent au pays depuis quelques semaines. Des voix s'élèvent toutefois pour que la mesure soit repensée.

Au début de l'année, le maire de Montréal Denis Coderre (Chevalier de Malte et fidèle serviteur du Pape) a utilisé Twitter pour écrire un message adressé directement au président américain Donald Trump. « Montréal est une "Ville Sanctuaire" et fière de l'être. Nouveaux arrivants et réfugiés sont les bienvenus ici », lisait-on sur le réseau social.

C'était quelques semaines avant que le conseil municipal n'adopte à l'unanimité sa déclaration de « ville sanctuaire », qui prévoit que la métropole « assure la protection et l'accessibilité aux services municipaux aux personnes sans statut légal vivant sur son territoire ».

Depuis, bien des demandeurs d'asile ont traversé la frontière, et cette déclaration a refait surface. Or, il faut bien se garder de croire que ceux qui arrivent au pays depuis les dernières semaines pourraient dans l'immédiat profiter du statut de « ville sanctuaire » de Montréal pour rester au Canada, explique David Moffette, professeur adjoint au département de criminologie de l'Université d'Ottawa.

« L'amalgame est souvent fait entre la ville sanctuaire et les revendicateurs de statut de réfugié haïtiens. Ce ne sont pas ces gens à qui ça s'adresse : ils sont revendicateurs du statut de réfugié, pour eux, tout est en ordre. »

Une telle déclaration s'adresse aux sans-papiers, poursuit Hugues Langlais, avocat spécialisé en droit de l'immigration. « C'est quelqu'un qui est ici depuis 2 ou 15 ans et qui n'a pas renouvelé son statut. Il est irrégulier par rapport à la loi, il n'a pas de papiers qui justifient son droit d'avoir un service ou un autre », explique-t-il.

L'avocat estime toutefois que la déclaration de la Ville de Montréal, comme elle est rédigée actuellement, n'est rien d'autre qu'une « coquille vide ».

« C'est un bel énoncé, ça participe d'un beau geste politique, mais ce n'est pas un générateur de droits, je ne peux rien revendiquer avec ça. On se gargarise de beaux mots, mais on ne fait pas de ça une condition juridique nouvelle », dit l'avocat, qui a prévenu récemment un de ses clients que ce statut de « ville sanctuaire » n'empêchait en rien la police de l'arrêter.

Une déclaration adoptée rapidement

En février, le directeur général et le coprésident du conseil d'administration de l'organisme Alternatives ont signé une lettre d'opinion dans Le Devoir dans laquelle ils demandaient de faire de Montréal une ville refuge. « Il est grand temps que Montréal se joigne au mouvement », ont-ils écrit.

Moins de trois semaines plus tard, c'était chose faite. « On a quand même été assez surpris de la rapidité avec laquelle la Ville de Montréal a pris le bateau. J'en ai fait, des campagnes, dans la vie, et des fois, c'est long ou on n'y arrive pas. Ça s'est passé extrêmement rapidement. Même au début, Denis Coderre disait que c'était déjà fait, alors que ça n'avait pas été adopté », dit Michel Lambert, directeur général d'Alternatives, tout en soulignant qu'ils n'étaient pas les premiers à soulever l'idée.

Le directeur général d'Alternatives dit qu'il ne veut pas « présumer des intentions du maire », mais estime qu'à l'adoption de la résolution, en février, le contexte politique était favorable. « Il y avait eu l'attentat de la mosquée de Québec, la montée de la xénophobie avec M. Trump. Il y avait peut-être une certaine urgence de montrer que Montréal était dans les bonnes villes. »

« Je ne peux pas penser à la place du maire, mais on aurait peut-être dû lancer un chantier avant plutôt que de faire la déclaration et mettre en oeuvre le chantier après. »

Le sénateur André Pratte croit que l'arrivée de centaines de demandeurs d'asile au pays est l'occasion pour les Montréalais de se demander ce que signifie vraiment cette déclaration. Celle-ci mandate notamment la Commission de la sécurité publique « afin d'élaborer, de concert avec le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), une approche pour s'assurer qu'une personne sans statut légal dans une situation de vulnérabilité puisse avoir accès aux services de sécurité publique municipaux sans risque d'être dénoncée aux autorités d'immigration ou déportée ».

« L'idée d'offrir des services de base aux gens, quel que soit leur statut, qu'ils puissent aller à la bibliothèque municipale ou avoir accès à un logement décent sans crainte d'être dénoncés, je pense que la grande majorité des gens sont favorables à ça. Mais quand on va au-delà de ça - par exemple, que fera la police et quel type de collaboration la Ville de Montréal offre aux autorités fédérales en ce qui a trait à l'application de la Loi sur l'immigration -, ça devient plus délicat. »

Le cabinet du maire de Montréal a refusé de nous accorder une entrevue à ce sujet et nous a renvoyé au texte de la résolution. En entrevue hier matin au 98,5 FM, Denis Coderre a assuré qu'il n'avait donné aucune directive au SPVM concernant les sans-papiers. « Quand on parle de ville sanctuaire, c'est pas juste une question de police », a soutenu le maire.

David Moffette estime que c'est l'inaction qui a suivi l'adoption de la déclaration qui est « extrêmement problématique et dangereuse ».

« C'est comme dire que Montréal est une ville exempte de violence contre les femmes et dire : "N'ayez pas peur, promenez-vous sans crainte à n'importe quelle heure", sans n'avoir rien fait. Si vous croyez ça, on vous met en danger.

« Je pense que c'était une stratégie médiatique du maire Coderre pour dire qu'une déclaration de principes suffit, sans avoir fait le travail. Ça s'est fait aux dépens des personnes les plus vulnérables qui ont pu l'avoir cru », dit le professeur adjoint au département de criminologie de l'Université d'Ottawa.

D'OÙ VIENNENT LES « VILLES SANCTUAIRES » ? = Regardez plutôt pour la bonne réponse, au niveau du programme des Nations Unies et du Vatican pour leur agenda pour les migrants

Le terme est emprunté aux Américains, où ces villes sont nées, explique David Moffette, professeur adjoint au département de criminologie de l'Université d'Ottawa. Dans les années 80, nombre d'églises offraient le refuge à des demandeurs d'asile qui avaient été déboutés. « À cette époque, un certain nombre de villes se sont déclarées villes sanctuaires. Dans le contexte américain, les villes s'engagent à ne pas collaborer avec l'agence d'immigration. C'est une position de non-collaboration et de protection. » = L'utilisation de ce contexte est inappropriée car il n'y avait pas une invasion globale de ces migrants qui ont pour but de mettre en place le grand Caliphate mondial et les lois de la Sharia pour affermir le pouvoir de Rome sur les nations.

Cette politique a été soutenue par de nombreux acteurs, incluant les services policiers, qui ne voulaient pas perdre la confiance de certaines communautés. « Ça a été assez peu controversé jusqu'à ce que Donald Trump décide d'en faire un élément de campagne », explique David Moffette.

QUELLE EST LA SUITE DES CHOSES POUR MONTRÉAL ?


Selon le directeur général de l'organisme Alternatives, des consultations ont été menées par le Bureau d'intégration pour les nouveaux arrivants, créé en janvier 2016 par la Ville. « On est en mode attente. On ne sait pas quand le résultat des consultations sortira. On a un titre de ville sanctuaire, mais pour ce qui est de la réalité des choses, on attend que cette résolution se concrétise », dit Michel Lambert. Le cabinet du maire a refusé notre demande d'entrevue à ce sujet.

En entrevue au 98,5 FM hier, le maire de Montréal a toutefois réfuté que cette déclaration ne soit que de la « frime », comme le prétendait l'animateur Paul Arcand. « Dans un contexte de nouveaux arrivants ou de réfugiés irréguliers, ce qu'on leur dit, c'est vous allez avoir droit aux services municipaux [...] et si on vous demande votre identité, on ne dira pas que cette personne est irrégulière », a dit Denis Coderre, qui a rappelé que la Ville de Montréal a un rôle central à jouer dans l'accueil des demandeurs d'asile.

http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201708/16/01-5124893-la-ville-sa…

Autre article :

Coderre refuse que la Loi sur la neutralité religieuse s'applique à Montréal

http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201708/16/01-5124929-coderre-refuse-que-la-loi-sur-la-neutralite-religieuse-sapplique-a-montreal.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_les-plus-populaires-actualites_article_ECRAN1POS2


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Ven 18 Aoû - 08:00 (2017)    Sujet du message: BARCELONE SOUS LE CHOC APRES UN ATTENTAT SANGLANT REVENDIQUE PAR DAESH Répondre en citant

BARCELONE SOUS LE CHOC APRES UN ATTENTAT SANGLANT REVENDIQUE PAR DAESH

Comment toutes ses situations dramatiques contre les peuples serviront à mettre en place la loi martiale internationale. Il faut créer le chaos dans tous les domaines avec l'aide des mercenaires islamiques qui sont accueillis dans tous les pays, "protéger" leurs droits par des lois insensées qui briment la sécurité publique, leur fournir tout l'arsenal qu'ils ont besoin pour mener à bien cette guerre et surtout faire taire tous ceux qui ont compris toute la magouille entourant ceux qui sont en charge de tous ses groupes terroristes. Ce sont ceux-là qui sont maintenant considérés comme des terroristes car ils dénoncent les plans mafieux de leurs dirigeants au service de la Bête.

17 août 2017, 22:36


© Stringer Source: Reuters
Dans les rues de Barcelone après l'attaque du 17 août 2017.

L'Etat islamique a revendiqué l'attaque de Barcelone qui a fait, selon un bilan provisoire, 13 morts et plusieurs dizaines de blessés. Voici les faits à l'heure où nous écrivons ces lignes.

L'attaque à la voiture-bélier sur les Ramblas de Barcelone, dont le mode opératoire ressemble à celles de Berlin et de Nice en 2016 a été revendiquée par l'Etat islamique. L'attentat a fait au moins 13 morts et des dizaines de blessés selon un dernier bilan.

Retour sur les événements

Vers 17h, une camionnette a semé le chaos sur les Ramblas, avenue très fréquentée par les touristes et les habitants de la ville en cette période estivale. 13 personnes sont mortes et plus de 100 autres ont été blessées, selon le bilan provisoire avancé par le responsable de l'Intérieur du gouvernement catalan, Joaquim Forn.

La suite : https://francais.rt.com/international/42165-attentat-barcelone-retour-sur-f…





https://www.google.fr/search?q=paris une auto fonce sur la foule&ie=utf…

MISE A JOUR



https://fr.sputniknews.com/international/201708201032719727-belgique-voitur…


Dernière édition par maria le Lun 21 Aoû - 06:06 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Ven 18 Aoû - 22:06 (2017)    Sujet du message: FINLANDE : PLUSIEURS PERSONNES POIGNARDEES A TURKU Répondre en citant

FINLANDE : PLUSIEURS PERSONNES POIGNARDEES A TURKU


  
Capture d'écran d'un compte Twitter montrant les secours dans une rue de Turku, en Finlande, le 18 août 2017 / © AFP / Juha Riihimaki

Plusieurs personnes ont été poignardées à Turku en Finlande et un suspect a été arrêté, a annoncé vendredi la police finlandaise.

"La police a tiré dans les jambes de l'auteur suspecté du crime. La personne a été arrêtée. Il est recommandé d'éviter le centre de Turku", écrit la police sur Twitter, sans évoquer le nombre de victimes.

"Le gouvernement suit de près la situation à Turku et l'opération de police en cours", a twitté Juha Sipilä, le chef du gouvernement qui devrait se réunir dans la journée.

Selon la chaine de télévision MTV3, la police a renforcé la sécurité à l'aéroport d'Helsinki et dans les gares.

D'après la télévision publique Yle, le centre-ville a été bouclé. Des témoins ont évoqué des corps étendus dans une zone fréquentée de cette ville moyenne dans l'ouest de la Finlande, un temps capitale du pays. Les commerces ont été fermés.

En 2012, le Premier ministre de l'époque avait été approché à Turku dans la rue par un homme qui tenait un couteau. N'ayant pas manifesté d'agressivité et visiblement perturbé psychologiquement, cet homme n'avait pas été poursuivi.

(©AFP / 18 août 2017 17h02)

https://www.romandie.com/news/ZOOM-Finlande-plusieurs-personnes-poignardees…


Dernière édition par maria le Mar 22 Aoû - 22:00 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Aoû - 00:16 (2017)    Sujet du message: LE PATRON DE L'ONU RECLAME RESPECT ET PROTECTION POUR LES CIVILS ET HUMANITAIRES Répondre en citant

LE PATRON DE L'ONU RECLAME RESPECT ET PROTECTION POUR LES CIVILS ET HUMANITAIRES Rolling Eyes

 Nations unies (Etats-Unis) - Le secrétaire général de l'ONU, le Portugais Antonio Guterres, a appelé vendredi les pays du monde à respecter et à protéger les humanitaires, ainsi que tous les civils pris au piège dans des conflits armés.

"Nous sommes ici pour dire au monde: les civils ne sont pas une cible. Protéger les civils dans un conflit est un principe fondamental de la loi internationale humanitaire", a-t-il souligné lors d'une cérémonie au siège des Nations unies marquant la Journée humanitaire mondiale annuelle.

Après avoir travaillé plus de dix ans au Haut commissariat aux réfugiés, Antonio Guterres a déploré que "de plus en plus de lois humanitaires internationales et liées aux droits de l'Homme ne soient pas respectées". "Pire, de plus en plus d'humanitaires sont pris pour cibles et le drapeau de l'ONU n'est plus respecté comme un symbole d'impartialité dans les conflits", a-t-il ajouté.

"Voir certains de mes collègues perdre leur vie en faisant leur devoir a été l'une de mes expériences les plus horribles au cours de ma vie", a précisé le secrétaire général de l'ONU, en fonctions depuis janvier.

"En Syrie, en Afghanistan, au Sud-Soudan et ailleurs, une génération d'enfants n'a rien connu d'autre qu'un conflit", a-t-il rappelé.

Dans un communiqué, l'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley fait valoir que le travail des humanitaires "n'a jamais été aussi important". "Nous appelons tous les pays à les soutenir et les protéger afin d'aider les plus vulnérables dans le monde", ajoute-t-elle.

Selon une source diplomatique américaine, les cinq dernières années ont été les plus dangereuses pour des travailleurs humanitaires dans le monde, avec plus de 100 d'entre eux tués chaque année. Les Etats-Unis sont le premier donateur pour l'aide humanitaire, avec, en 2016, des dons atteignant 7 milliards de dollars.

(©AFP / 18 août 2017 21h13)

https://www.romandie.com/news/Le-patron-de-l-ONU-reclame-respect-et-protect…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Aoû - 22:55 (2017)    Sujet du message: WHY MILITARY CHIEFS ARE CONDEMNING WHITE SUPREMACY Répondre en citant




IS IT A DECLARATION OF WAR AND A "PROGRAM COUP D'ETAT" AGAINST PRESIDENT TRUMP, THE CHIEF OF THE ARMY?



WHY MILITARY CHIEFS ARE CONDEMNING WHITE SUPREMACY




August 17, 2017

Susan Walsh/AP

The U.S. armed forces have had troubles with extremists enlisting in the past, and they don’t want it to happen again.

Since the president of the United States cast his lot in with white supremacists in his #NotAllNazis moment this week, the nation’s military service chiefs have responded with full-throated statements rejecting extremism and intolerance.

These statements have alarmed many. “If we lived in a different sort of country,” Fred Kaplan wrote in Slate, “this could fairly be seen as the prelude to a military coup.”
And I have some sympathy for this alarm.

As I have written in these pages, I am growing increasingly worried about the politicization of our military. And when I see the military appear to resist the impulses or tweeted policy preferences of the president, I am very conscious that —to build on an astute observation made by my friend Erin Simpson early on in this administration—some of the actions that protect the fabric of American society in the near term could be detrimental to American institutions in the long term. A politicized military that endures beyond this administration, for example, is not in the interests of the American people.

But I’m not as worried by the statements I’ve seen from the service chiefs, because I know there are two other important —and more parochial—motivations leading them to speak out against intolerance and hate groups.

The first motivation is that the U.S. military has long struggled with hate groups—and specifically white supremacists —in its ranks. White supremacist groups and their sympathizers were especially present in the ranks of the U.S. Army’s combat arms units and the U.S. Marine Corps in the 1980s and 1990s.

In 1986, an exasperated Secretary of Defense, Caspar Weinberger, ordered the military to crack down on these groups, and another purge was ordered after U.S. Army veteran Timothy McVeigh planted a bomb that almost levelled the Oklahoma City federal building in 1995, killing 168 people. 1995 was the same year a paratrooper from the Army’s 82d Airborne Division murdered a black couple outside Fort Bragg. = false flag

When I arrived in my first infantry unit in 2000, I remember encountering non-commissioned officers who were by then quite adept at interpreting the tattoos on the young white men arriving to the unit fresh from basic infantry training. By that point, though, recruiters were already weeding out most of the men who showed up with any sign of affiliations with white supremacist groups.

By the time I arrived at the elite 75th Ranger Regiment in 2002, meanwhile, the command sergeant major—the senior enlisted man in the regiment—was black, a regimental first. He had the respect of the entire regiment for two reasons: his rank, naturally, but also the toughness he displayed while rising through the ranks at a time when, in the 1980s, African-Americans were decidedly unwelcome in certain quarters of the special operations community.

The military’s service chiefs are among the last men in the U.S. military who still remember those bad old days in the 1980s and 1990s. They are proud of the way they have largely purged the ranks of extremists and want to keep it that way. It was no surprise that the commandant of the Marine Corps was the first service chief to say something, as his service has arguably struggled with white supremacist groups—and diversity more broadly—more than the other services. Besides, when the service chiefs made their statements this week, they were merely affirming—for the nation and for the men and women in their ranks—existing policy.

The second motivation behind the statements from the service chiefs is the same motivation that led so many corporate leaders to abandon the president this week. As the Wall Street Journal correctly noted, “business leaders are risk-averse. They prioritize stability and the status quo. What has changed is the definition of the status quo.

The modern U.S. corporation is far ahead of Trump’s base when it comes to progressive social values. All of these corporations actively promote an environment of multicultural liberalism. They have to. If corporations want to attract the best and brightest young American workers, they need to be seen as being friendly toward gays, lesbians, and transgender people. They need to be seen as welcoming toward religious and ethnic minorities. Why? Because this is the expectation of the younger Americans entering the workforce, regardless of their own personal ethnic or gender identity.

This is the same problem facing the service chiefs. Yes, the men and women who enter the military can be slightly more conservative than those entering the workforce out of university, but remember: unlike corporations, the U.S. military only recruits young people. The kids joining the military today—and most of them are still teenagers—have grown up in precisely the America that scares white supremacists. They simply can’t imagine a public institution, for example, hostile to homosexuals or people of color.

So the military service chiefs have to create some distance between their institutions and the idiots in Charlottesville carrying semi-automatic carbines and wearing body armor, playing soldier. The military is in an annual competition for able-bodied young men and women willing to sacrifice their lives in the service of their country.
And, as we have seen, it’s a competition in which white supremacists need not apply.   

  • Andrew Exum is a contributing editor at The Atlantic. From 2015 to 2016, he was the U.S. deputy assistant secretary of defense for Middle East policy. Full bio
http://www.defenseone.com/ideas/2017/08/why-military-chiefs-are-condemning-white-supremacy/140305/?oref=d-skybox


Dernière édition par maria le Mar 22 Aoû - 21:58 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Dim 20 Aoû - 01:22 (2017)    Sujet du message: USA AND CANADA -THE FINAL CLASH IS COMING! Répondre en citant



USA AND CANADA - THE FINAL CLASH IS COMING!





Tell Trump to fire Seb Gorka, Stephen Miller, and every white supremacist in his administration.

       
                 
I'M IN                        


Maria --

I don't think it's unreasonable to expect that the most hateful elements of our society won't have a voice at the highest levels of government.

But the fact is that even with Steve Bannon gone, Donald Trump's inner circle still includes prominent white nationalists and enablers of white supremacy.

Seb Gorka, one of Trump's top aides, is a member of a Hungarian Nazi organization. Senior advisor Stephen Miller is a devotee of Richard Spencer, a leader of the so-called alt-right who cheered on Trump's disgraceful response to the events in Charlottesville.

These men are so far below anyone who should be serving in government, and it's beyond disturbing they continue to have the ear of the President of the United States. And as long as they remain among his closest advisors, Trump can never truly reject the hatred that they perpetuate.

Tens of thousands of Democrats signed on to call on Trump to fire Bannon in the past few days -- and today we were successful. Now, we are calling on Donald Trump to fire Gorka, Miller, and anyone else with ties to white supremacy in his administration -- today.

Add your name to join us:

I'M IN                        

Thank you,

Keith

Keith Ellison
Deputy Chair
Democratic National Committee






CBC News Alerts
@CBCAlerts

Large crowd of counter-protesters gather ahead of planned 'Boston Free Speech Rally'; police say 500 officers deployed to keep groups apart




  1. Protesters against white supremacy march in downtown Charlottetown http://ift.tt/2vObtKi  #pei



  2. CBC News Alerts
  3. Compte certifié @CBCAlerts 2 hil y a 2 heures
    UPDATED STORY: Protest against far-right rally draws thousands in Vancouver.


CBC British Columbia
Compte certifié @cbcnewsbc 3 hil y a 3 heures
Thousands of people are at the counter protest outside #Vancouver's city hall #standuptoracism rally (@Tinalovgreen/CBC)

More here : https://twitter.com/CBCAlerts?t=1&cn=ZmxleGlibGVfcmVjcw==&refsrc=em…









AUGUST 18, 2017
Richard Cohen
President
Dear Maria,


From the moment Stephen Bannon – the man who said he turned Breitbart News into "the platform for the alt-right" – was named President Trump's chief strategist, we've called for his ouster.
 
And you have, too. More than 500,000 people signed our petition demanding that he be fired.
 
So, we can't disguise it, we're glad Bannon's gone.
 
We'd like to think that President Trump fired Bannon because he's come to his senses after Charlottesville and is turning away from the white nationalists Bannon represents.
 
But, frankly, we're going to need to see a lot more to believe that Trump has had a real change of heart.
 
Trump needs to fire the remaining white nationalist sympathizers in his administration, starting with his deputy assistant, Sebastian Gorka, who downplayed the threat of white supremacists just 10 days before Charlottesville.
 
More importantly, Trump needs to take concrete action to undo the harm his incendiary rhetoric and divisive policies have caused our country.
 
He needs to tell federal agencies to take the threat of white supremacist terror seriously. He needs to disband his voter fraud commission. He needs to tell Attorney General Sessions to defend, rather than tear down, civil rights protections. And he needs to do so much more.
 
So, we're glad Bannon's gone.
 
But the truth of the matter is, the president has a long way to go to make good on his commitment to bring the country together.

 
Sincerely,
 
 
Richard Cohen
President, Southern Poverty Law Center




More news here : https://www.splcenter.org/


Dernière édition par maria le Mar 22 Aoû - 21:56 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Dim 20 Aoû - 11:48 (2017)    Sujet du message: USA - CANADA AND EUROPE - THE FINAL CLASH IS COMING! Répondre en citant



USA - CANADA AND EUROPE - THE FINAL CLASH IS COMING!



URGENT! A COORDINATED DEMONIC STRATEGY PLANNED ON AMERICA



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=yTEo3M-Il58


FREE SPEECH RALLY IN BOSTON  - BOSTON FREE SPEECH RALLY AND COUNTER-PROTEST 8/19/2017



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=CZyiap47I6s

Thousands of demonstrators chanting anti-Nazi slogans converged on downtown Boston Saturday in a boisterous repudiation of white nationalism, dwarfing a small group of conservatives who cut short their planned "free speech rally". (Aug. 19)



TRUMP PROTESTER AT NEW ORLEANS RALLY SPEAKS OUT



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=D6_ZRBK-PME


TOTAL OF 6 COPS SHOT,1 DEAD SO FAR HAS THE CIVIL WAR BEGAN,IS THIS THE DEMOCRAT ANTIFA GROUP



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=4KD9jtFNsrw


LIVE: EUROPEAN NEO-NAZIS ARE MET BY COUNTER-PROTESTERS AS THEY MARCH THROUGH BERLIN



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=HOE3FsK_jJU&t=2s


Dernière édition par maria le Mar 22 Aoû - 21:55 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Lun 21 Aoû - 16:42 (2017)    Sujet du message: CITY OFFICIALS AND COPS ACCUSED OF USING FLAMETHROWERS TO CLEAR HOMELESS FROM THE STREETS Répondre en citant



CITY OFFICIALS AND COPS ACCUSED OF USING FLAMETHROWERS TO CLEAR HOMELESS FROM THE STREETS




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=KrEVWxtfQeU


See more YouTube videos on
LIVEFREE ORDIE about how America has become a nazi state


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Lun 21 Aoû - 23:19 (2017)    Sujet du message: CNN SAYS ANTIFA HAS A RIGHT TO BE VIOLENT BECAUSE IT IS FOR REAL PEACE / CNN WHITE NATIONALIST AND ANTI-FASCIST; TERROR IN VIRGINIA Répondre en citant



CNN SAYS ANTIFA HAS A RIGHT TO BE VIOLENT BECAUSE IT IS FOR REAL PEACE




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=V25N3F388wg


CNN WHITE NATIONALIST AND ANTI-FASCIST; TERROR IN VIRGINIA



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Tabu4hvOQzQ&list=PLrSvDIELBVCI97Kt-za-b…


Dernière édition par maria le Mar 22 Aoû - 21:52 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Lun 21 Aoû - 23:49 (2017)    Sujet du message: IRAQ_ TENTS READY TO HOUSE THOUSANDS OF DISPLACES PERSONS AS BATTLE FOR TAL AFAR GETS UNDERWAY / UN: THOUSANDS TO FLEE TAL AFAR AS IRAQI ARMY ADVANCE ON IS-HELD CITY - SPOKESPERSON Répondre en citant

DELOCALIZATION AND REFUGEE CAMP

IRAQ_ TENTS READY TO HOUSE THOUSANDS OF DISPLACES PERSONS AS BATTLE FOR TAL AFAR GETS UNDERWAY



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=JngmFAjJo6o


UPDATE

UN: THOUSANDS TO FLEE TAL AFAR AS IRAQI ARMY ADVANCE ON IS-HELD CITY - SPOKESPERSON






VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=3In5ILNqHLg


Dernière édition par maria le Mar 22 Aoû - 19:36 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Mar 22 Aoû - 02:06 (2017)    Sujet du message: JOURNEE DU MIGRANT : LA SECURITE PERSONNELLE AVANT LA SECURITE NATIONALE / “Offer broader options to enter destination countries safely and legally” Répondre en citant

IMMIGRATION

JOURNEE DU MIGRANT : LA SECURITE PERSONNELLE AVANT LA SECURITE NATIONALE

ENGLISH :
“Offer broader options to enter destination countries safely and legally”
https://zenit.org/articles/popes-message-for-world-day-of-migrants-and-refu…


World Day of Migrants and Refugees 2018 (Full Text)
https://zenit.org/articles/popes-message-for-world-day-of-migrants-and-refugees-2018/


Appel du pape aux dirigeants du monde

21 août 2017Anne Kurian Pape François


Enfant réfugié © un.org

Le principe de la centralité de la personne humaine « oblige à toujours faire passer la sécurité personnelle avant la sécurité nationale », affirme le pape François dans son message pour la Journée mondiale du migrant et du réfugié qui sera célébrée le 14 janvier 2018.

Dans le texte publié par le Saint-Siège le 21 août 2017, le pape exhorte à exprimer de la sollicitude concrète « à chaque étape de l’expérience migratoire ». L’Église, affirme le pape, « est disponible pour s’engager en première ligne » mais il faut aussi « la contribution de la communauté politique et de la société civile, chacun selon ses responsabilités propres ».

Au fil du message intitulé « Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants et les réfugiés », le pape encourage les dirigeants du monde à l’approbation des deux accords globaux (Global Compacts) des Nations Unies sur les réfugiés et les migrants. Dans cette perspective, les hommes de bonne volonté sont appelés « à profiter de chaque occasion pour partager ce message avec tous les acteurs politiques et sociaux qui sont impliqués – ou intéressés à participer – au processus qui conduira à l’approbation des accords globaux ».

Non à la détention

Emaillant son message de suggestions, l’évêque de Rome plaide notamment pour « de plus grandes possibilités d’entrée sûre et légale dans les pays de destination » et pour « un premier accueil approprié et digne ».

Il souhaite « que soit étendu et simplifié l’octroi de visas humanitaires et pour le regroupement familial » ; « qu’un plus grand nombre de pays adoptent des programmes de patronage privé et communautaire et ouvrent des corridors humanitaires pour les réfugiés les plus vulnérables » ; « que leur soient garantis la sécurité personnelle et l’accès aux services élémentaires ».

« Les expulsions collectives et arbitraires de migrants et de réfugiés ne constituent pas une solution adéquate », estime le pape qui invite par ailleurs à « préférer des solutions alternatives à la détention pour ceux qui entrent sur le territoire national sans autorisation ». « Le principe de la centralité de la personne humaine… oblige à toujours faire passer la sécurité personnelle avant la sécurité nationale », souligne-t-il.

Le pape argentin détaille aussi l’éventail de la protection des migrants, qui commence « dans le pays d’origine et consiste dans la mise à disposition d’informations sûres et certifiées avant le départ et dans la prévention contre les pratiques de recrutement illégal ». Cette protection se poursuit « dans le pays d’immigration, en assurant aux migrants une assistance consulaire adéquate, le droit de garder toujours avec soi les documents d’identité personnels, un accès équitable à la justice, la possibilité d’ouvrir des comptes bancaires personnels et la garantie d’une subsistance minimum vitale ».

Une offre de citoyenneté

« Beaucoup de migrants et de réfugiés ont des compétences qui doivent être adéquatement certifiées et valorisées », peut-on lire encore dans le message. Le pape encourage « l’insertion socio-professionnelle des migrants et des réfugiés, garantissant à tous – y compris aux demandeurs d’asile – la possibilité de travailler, des parcours de formation linguistique et de citoyenneté active ainsi qu’une information appropriée dans leurs langues d’origine ».
Evoquant l’assistance humanitaire, il souhaite que soient pris en compte « les besoins (par exemple l’assistance médicale et sociale ainsi que l’éducation) des pays en développement qui reçoivent d’importants flux de réfugiés et de migrants et, également, qu’on inclue parmi les destinataires les communautés locales en situation de pénurie matérielle et de vulnérabilité ».

« Le dernier verbe, intégrer, poursuit le pape François, se place sur le plan des opportunités d’enrichissement interculturel général du fait de la présence de migrants et de réfugiés ». L’intégration exige « un processus de longue haleine qui vise à former des sociétés et des cultures, en les rendant toujours davantage un reflet des dons multiformes de Dieu aux hommes ».

Le pape recommande une « offre de citoyenneté dissociée des capacités économiques et linguistiques » et une « offre de parcours de régularisation extraordinaire pour des migrants qui peuvent faire valoir une longue présence dans le pays ». Il s’agit également, explique-t-il, de multiplier « les opportunités d’échange interculturel, en documentant et en diffusant les ‘‘bonnes pratiques’’ d’intégration et en développant des programmes visant à préparer les communautés locales aux processus d’intégration ».

Enfants, familles, handicap

Enfin, le pape François s’arrête sur la protection des mineurs migrants : « Il faut leur éviter toute forme de détention en raison de leur status migratoire, tandis qu’on doit leur assurer l’accès régulier à l’instruction primaire et secondaire ». Le status migratoire « ne devrait pas limiter l’accès à l’assistance sanitaire nationale et aux systèmes de pension, ni le transfert de leurs contributions en cas de rapatriement ».

Les politiques doivent favoriser « le regroupement familial – y compris des grands-parents, des frères et sœurs et des petits-enfants – sans jamais le soumettre à des capacités économiques », insiste le pape.

« Une plus grande attention et un plus grand soutien doivent être portés aux migrants, aux demandeurs d’asile et aux réfugiés en situation de handicap », assure-t-il. Et de souligner la « grande responsabilité » de chacun à l’égard du migrant : « Tout immigré qui frappe à notre porte est une occasion de rencontre avec Jésus Christ, qui s’identifie à l’étranger de toute époque accueilli ou rejeté ».

https://fr.zenit.org/articles/journee-du-migrant-2018-la-securite-personnel…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Mar 22 Aoû - 20:03 (2017)    Sujet du message: CANADA - VILLE DE QUEBEC : RASSEMBLEMENT NATIONALISTE A QUEBEC : DES ACTIVISTES PRO-IMMIGRATION AFFRONTENT LA POLICE (VIDEO) Répondre en citant



CANADA - VILLE DE QUEBEC :  RASSEMBLEMENT NATIONALISTE A QUEBEC : DES ACTIVISTES PRO-IMMIGRATION AFFRONTENT LA POLICE (VIDEO)


22 août 2017, 11:59
- Avec AFP


Source: Reuters
Des manifestants antiracistes à Québec

Québec a été le théâtre d'échauffourées entre la police et des militants antifascistes venus contre-manifester et soutenir la venue de migrants dans le pays. Un groupe nationaliste anti-immigration avait en effet prévu un rassemblement.
Quelques centaines de personnes se sont réunies en début d'après-midi le 20 août au centre de Québec à l'appel du collectif Bienvenue aux réfugiés et pour faire barrage à un rassemblement d'environ 400 à 500 militants nationalistes qui sont restés stationnés dans la ville une bonne partie de la journée avant de défiler en silence.

Pour chercher à isoler les deux rassemblements, la police avait érigé un cordon de sécurité mais a finalement demandé la dissolution de la manifestation antiraciste au cours de laquelle quelques individus cagoulés ont lancé des projectiles sur les policiers et des bagarres sporadiques ont éclaté entre manifestants, faisant quelques blessés légers.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=bOGypH5WA0A

«Étant donné des actions de violence et de vandalisme, la manifestation est illégale», a posté sur son compte Twitter la police de Québec, signifiant la dissolution de la manifestation. La police a indiqué avoir procédé à une arrestation



La contre-manifestation avait été organisée en réponse au groupe nationaliste La Meute, qui avait appelé les Québécois à s'élever contre les mouvements migratoires au Canada.

Les militants réclament du gouvernement «la souveraineté» des frontières et la protection de la qualité de vie du peuple tout en assurant «des conditions favorables à l'intégration des immigrants légaux par une gestion responsable de nos ressources et des fonds publics».


Une majorité de Canadiens favorables à un test sur les valeurs du pays pour les migrants

Le Premier ministre Justin Trudeau avait quant à lui condamné la manifestation, avant même qu'elle ne se tienne.

«Une petite minorité en colère, un groupe de racistes frustrés n'ont pas à définir ce que nous sommes en tant que pays, n'ont pas à dire aux autres ce que nous sommes et n'ont pas à changer la nature de nos valeurs d'ouverture aux autres qui nous définissent», avait déclaré Justin Trudeau, quelques heures avant la manifestation.

Outre les 40 000 migrants accueillis depuis fin 2015, de nombreux autres continuent d'arriver illégalement via la frontière avec les Etats-Unis, principalement depuis l'entrée en fonction du président Donald Trump.

Après l'entrée de 6 500 demandeurs d'asile au premier semestre de 2017, environ 7 000 ont pénétré au Canada via la province du Québec depuis début juillet, dont environ 6 000 Haïtiens. Ce flux s'est accéléré avec la suppression prévue d'ici janvier 2018 du Statut de protection temporaire (TPS) accordé à près de 60 000 Haïtiens après le séisme de 2010 par les Etats-Unis, l'administration de Donald Trump ayant fait savoir qu'il ne serait pas prolongé.

Lire aussi : Le Québec s'apprête à bannir le voile islamique

https://francais.rt.com/international/42333-antiracistes-affrontent-policie…


Dernière édition par maria le Mer 23 Aoû - 01:37 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Mar 22 Aoû - 23:46 (2017)    Sujet du message: URGENT! A COORDINATED DEMONIC STRATEGY PLANNED ON AMERICA Répondre en citant



URGENT! A COORDINATED DEMONIC STRATEGY PLANNED ON AMERICA

(no rapture until the return of Jesus Christ)



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=yTEo3M-Il58





    


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Mer 23 Aoû - 01:34 (2017)    Sujet du message: CANADA - VILLE DE QUEBEC : MANIFESTATIONS ANTI ET PRO IMMIGRATION A QUEBEC : COUILLARD S'INQUIETE DES DERAPAGES Répondre en citant




CANADA - VILLE DE QUEBEC : MANIFESTATIONS ANTI ET PRO IMMIGRATION A QUEBEC : COUILLARD S'INQUIETE DES DERAPAGES



Photo Simon Clark Les deux manifestations anti et pro immigration qui s’opposeront dimanche à Québec soulèvent de vives tensions, alors que les policiers se disent prêts à intervenir et que le premier ministre lui-même s’inquiète des dérapages.


Sophie Côté

Vendredi, 18 août 2017 17:34 MISE à JOUR Vendredi, 18 août 2017 23:04

Les deux manifestations anti et pro immigration qui s’opposeront dimanche à Québec soulèvent de vives tensions, alors que les policiers se disent prêts à intervenir et que le premier ministre lui-même s’inquiète des dérapages.

Une manifestation «contre le gouvernement Couillard» est prévue dès 11h samedi dans la capitale à partir du Parc de l’Amérique-Française, mais ce sont les manifestations de dimanche qui soulèvent davantage d’inquiétudes.

À l’appel du groupe souvent associé à l’extrême droite La Meute – qui dit attendre au moins 500 personnes -, des manifestants protesteront dans les rues dès 14h pour dénoncer «l’immigration illégale».

En réponse à ce rassemblement, des manifestants voulant «faire barrage au racisme» marcheront dans les rues de Québec dès 13h, à partir de la Place d’Youville. On peut s’attendre à ce que les deux groupes se retrouvent face à face plus tard en après-midi.

«Nous, c’est pour que les gens qui sont tannés des discours haineux, racistes et xénophobes se rassemblent pour dire que la Ville de Québec, ce n’est pas que raciste», a indiqué Pablo Roy-Rojas, porte-parole du mouvement Action citoyenne contre la discrimination, qui organise la manifestation.

«Possibles violences»

Selon M. Roy-Rojas, les quelques centaines de personnes attendues à leur marche contre le discours de La Meute sont averties de se «préparer à de possibles violences» face à des groupes «violents et dangereux».

«Nous, on n’incite pas à la violence, [...] mais nous savons que les groupes d’extrême droite sont cantonnés toujours dans la violence, [...] on est au courant des tensions qui peuvent avoir lieu», a-t-il affirmé, déconseillant aux gens avec «des poussettes» de s’y présenter.

Le cofondateur de La Meute, qui rejette fermement l’étiquette de groupe violent, réfute avec vigueur les allégations de leurs opposants.

«Il y a zéro chance qu’il y ait un geste de violence. S’il y en a, il sera pas de chez nous, a soutenu Patrick Beaudry. On souhaite que ce soit le plus smooth possible. Si y a des gens qui nous agressent, on souhaite que les autorités locales fassent ce qu’il faut pour nous protéger», a-t-il ajouté.

Le lieu de départ de la manifestation de La Meute sera annoncé «tard samedi soir».

Craintes du PM Rolling Eyes

Le premier ministre a émis des craintes, vendredi matin.

«C’est clair que ces éléments-là amènent un risque accru de dérapages, on l’a vu ailleurs. [...] vous savez l’extrémisme d’un côté — et là, je ne parle pas des réfugiés, mais je parle des questions de terrorisme comme à Barcelone — et l’extrémisme de droite ou le racisme et la xénophobie, ce sont deux scorpions dans une bouteille qui se nourrissent l’un de l’autre, a fait valoir Philippe Couillard. Il faut être extrêmement conscient de ça, d’où l’importance du choix des mots.»

Au Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), on se dit prêt à encadrer la manifestation pour assurer la sécurité de tout le monde, sans vouloir divulguer le nombre et le type d’effectifs qui seront mis à profit.

«Si on se reporte au 4 mars dernier, il y avait eu une manifestation avec un groupe d’un côté, une ligne de policiers puis un groupe de l’autre côté et il y avait eu des tensions verbales. Mais au-delà de ça, il n’y a pas eu de débordements et c’est ce qu’on souhaite dimanche», a indiqué le porte-parole du SPVQ, David Poitras.

http://www.journaldemontreal.com/2017/08/18/manifestations-anti-et-pro-immi…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Mer 23 Aoû - 01:50 (2017)    Sujet du message: CANADA - QUEBEC : TROIS-RIVIERES ET LEVIS NE VEULENT PAS DE CASSEURS Répondre en citant




CANADA - QUEBEC : TROIS-RIVIERES ET LEVIS NE VEULENT PAS DE CASSEURS 


Photo Jean-François Desgagnés Gilles Lehouillier. Maire de Lévis



Elisa Cloutier

Lundi, 21 août 2017 22:42 MISE à JOUR Lundi, 21 août 2017 22:49

Si le maire de Lévis semble prendre la sortie de Régis Labeaume à la légère, son homologue de Trois-Rivières a été piqué au vif par « le dérapage » du maire de Québec, qui invitait les manifestants à se rendre « à Trois-Rivières ou à Lévis », lors de leurs prochains coups d’éclat.
« Au lieu de condamner la maudite violence, il l’envoie ailleurs. Ça n’a pas de bon sens ! » lance d’emblée, au bout du fil, le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, visiblement irrité, alors qu’il admet même avoir reçu des appels de citoyens qui cherchaient à comprendre la « proposition particulière » du maire de Québec.

C’est en plein point de presse, au lendemain de la manifestation de dimanche, que M. Labeaume a lancé cette affirmation avant d’assurer qu’il avait fait preuve « d’humour ».

« C’est un manque de professionnalisme de sa part selon moi, un manque de respect. Ce n’est pas à la hauteur d’un poste de maire », fait-il savoir. Malgré tout, M. Lévesque affirme que ses relations avec M. Labeaume n’en seront pas affectées. « J’ai pas de misère avec personne, mais nous envoyer les casseurs, ce n’est vraiment pas nécessaire. Si on en a, on va vivre avec, mais nous n’inciterons pas les gens à aller ailleurs faire de la casse, ça c’est certain », mentionne celui qui lui propose plutôt de lui « envoyer des projets économiques ».

Lehouillier le prend à la légère

La réaction a été toute autre à Lévis, lundi, alors que le maire Gilles Lehouillier, qui a affirmé « bien connaître son collègue Régis Labeaume », a pour sa part semblé prendre l’affirmation avec un grain de sel.

« Apparemment, il l’a dit sous le signe de la blague. Si vous connaissez la personnalité de Régis Labeaume vous ne réagissez pas à ce type de commentaire », a-t-il indiqué. « Régis Labeaume est fait comme ça, on ne le changera pas demain matin », a-t-il ajouté.

M. Lehouillier, a toutefois tenu à se faire rassurant indiquant qu’une situation comme celle survenue à Québec dimanche « n’arrivera pas » de l’autre côté du fleuve. « Lévis est une ville de grande quiétude », a-t-il tenu à préciser.

http://www.journaldemontreal.com/2017/08/21/replique-au-maire-de-quebec-tro…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Mer 23 Aoû - 14:02 (2017)    Sujet du message: AUTRICHE : LE COMITE MAUTHAUSEN MET EN GARDE CONTRE UN RETOUR DE L'EXTRÊME DROITE Répondre en citant



AUTRICHE : LE COMITE MAUTHAUSEN MET EN GARDE CONTRE UN RETOUR DE L'EXTRÊME DROITE

Toujours le même discours pour lancer leur Jihad global, mais vous n'entendez aucuns d'eux dénoncer les propos de tous ces groupes et leaders religieux islamistes qui sont ceux qui dénigrent les citoyens des nations depuis des années. Ils sont toujours là avec leur propagande haineuse pour soulever les nations arabes contre tous les peuples. Au contraire, même les gouvernements se positionnent tous pour eux de par leurs nombreuses alliances militaires. Par là, vous voyez la réelle conspiration et protection pour toutes ces milices afin d'amener la destruction des "conservateurs", faux et vrai qui sont aussi utilisés pour diviser les pays.

Cette guerre n'a rien à voir avec toute cette propagande raciste, elle est de niveau spirituel : le combat final entre les forces du mal et du bien. C'est donc spirituellement qu'il faut combattre et cherchez la voie du Seigneur. Ce que nous entendons de plusieurs supposés "patriotes", ces derniers jours et à travers le monde, c'est qu'il faut tous se mobiliser pour combattre physiquement ces forces adverses. Cela est le plan même du diable qui veut voir tous les humains s'entretuer. Ne tombez pas dans ce piège, ce n'est pas notre bataille encore. Elle le sera lorsque nous reviendront avec le Messie, les anges, les chérubins etc où Christ en grand chef de l'Armée des cieux les détruira tous. Pour l'instant, Il les laisse faire. N'oubliez pas qui a ouvert les sceaux, c'est le Messie, Il est donc bien au-dessus d'eux tous qui pensent qu'ils vont changer le monde. C'est le jugement divin qui s'abat sur la planète Terre qui vacille dans tous les domaines.

Je vous ai démontré comment le tout s'est mis en place, les demandes d'emploi pour les acteurs et autres participants qui sont grassement payés pour semer le chaos dans les villes. On parle bien de Georges Soros, mais M. Soros reçoit ses ordres de bien plus haut. Lui, ne sert que de paravent, mais regardez qui est à la tête de tout ce programme des migrants et vous verrez qui met le tout en place. Voyez comment ce silence de ces mêmes entités sur le comportement des migrants dans les pays alors qu'on encourage les nations à en accueillir de plus en plus. L'ennemi est dans la ville, ou plutôt dans les villes, les cellules dormantes se réveillent de partout et tous sont prêtes à fondre sur les habitants que l'on nomme les blancs-extrémistes et nazis que l'on associent en Amérique à Donald Trump, ce fier serviteur de Rome.

Donald Trump n'est qu'une marionnette servant pour l'accomplissement de ce qui doit arriver sur l'Amérique. Se disant chrétien, alors qu'il n'en est rien, il amènera pour tous ceux qui l'ont suivi, une destruction certaine, car les forces adverses font tout ce qu'il faut pour tenter de les faire passer pour les gros méchants qui empêchent le monde d'être en Paix et en harmonie. Les belles paroles de Trump en ont trompé plus d'un qui n'ont pas investiguer sur qui servait vraiment ce nouveau président et ses réelles intentions pour les chrétiens de l'Amérique. Pour cela, plusieurs seront menés à leur destruction ou à l'esclavage car ils ont mis leur confiance dans un homme qui les trompe au lieu de prendre le temps de connaître le seul et unique Dieu et toutes ses prophéties qui ont été données à Son peuple pour ces temps que nous vivons.

Par là, ils feront passer les chrétiens pour ceux qui sont derrière tout ce chaos, alors que les Intifas, eux passent pour les défenseurs de la Paix. Plus nous avançons, plus nous voyons qu'on les encourage même à aller de l'avant, c'est-à-dire à détruire tous ces blancs-extrémistes et nazis. C'est une étape tragique et dramatique afin de tenter de renverser le pouvoir Souverain de Dieu. Dieu est bien au-dessus de tout cela, et les laissera tous s'entretuer pour avoir voulu tenter de le détrôner, alors de grâce, laissez les faire et ne participez pas à ces rassemblements contrôlés. Restez dans la prière et cherchez la direction de Dieu pour votre vie et celles de vos proches.


Vienne - Le Comité Mauthausen d'Autriche s'est alarmé mercredi du risque de voir la formation d'extrême droite FPÖ revenir au pouvoir dans ce pays, listant une série de dérapages qui établissent selon lui le caractère "incurable" de ce parti fondé par d'ex-nazis.

Après s'être efforcé de polir son image ces dernières années, le Parti de la liberté d'Autriche (FPÖ) est crédité de 24% d'intentions de vote aux prochaines législatives en octobre et est considéré comme un possible partenaire de coalition par le jeune favori conservateur Sebastian Kurz (ÖVP, 32%).

Une éventuelle alliance n'a pas non plus été exclue par le chancelier social-démocrate sortant Christian Kern, en perte de vitesse (27%).

"Si quelqu'un veut former une coalition avec le FPÖ, il ne faut pas qu'il puisse dire après coup qu'il ne savait pas à quel point ce parti est incurable", prévient le Comité Mauthausen, une organisation représentant les déportés du camp de concentration autrichien du même nom.

Pour appuyer son propos, l'ONG publie une liste de 60 dérapages à caractère xénophobe, raciste ou antisémite imputables à des élus du FPÖ depuis 2013.

"Ce sont certes des cas particuliers. Mais pas des cas isolés ou atypiques", selon l'organisation, pour qui "le FPÖ conserve une proximité marquée avec l'idéologie nazie".

En 2000, l'entrée de ce parti au gouvernement en coalition avec le chancelier conservateur Wolfgang Schüssel avait suscité un séisme politique en Europe et donné lieu à des sanctions de l'UE.

Depuis cinq ans, le FPÖ a toutefois veillé à recentrer graduellement son image, à l'instar de la politique menée en France par Marine Le Pen, la présidente du Front national, un parti allié.

Evitant soigneusement tout propos excessif, le candidat FPÖ Norbert Hofer avait, en décembre, remporté 46,2% au second tour de la présidentielle face au candidat écologiste libéral Alexander Van der Bellen.

Lors d'une intervention télévisée lundi, le patron et tête de liste du FPÖ pour les législatives, Heinz-Christian Strache, a principalement fait valoir des valeurs d'"équité", de "liberté" et de "progrès", insistant notamment sur la nécessité de créer un salaire minimum en Autriche.

Le FPÖ a réagi mercredi au rapport du Comité Mauthausen en dénonçant dans un communiqué une "campagne de dénigrement".

"Ceux qui se soucient sérieusement de l'antisémitisme en Autriche auraient dû se préoccuper depuis longtemps des conséquences du déplacement de population (...) qui a vu et voit arriver des flots de gens issus d'une culture où l'antisémitisme figure quasi à l'ordre du jour", estime le parti, dans une allusion à l'arrivée de réfugiés en provenance du monde musulman.

Le scrutin législatif anticipé, convoqué à l'initiative de M. Kurz, est prévu le 15 octobre.

(©AFP / 23 août 2017 13h14)

https://www.romandie.com/news/Autriche-le-Comite-Mauthausen-met-en-garde-co…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 28 054
Féminin

MessagePosté le: Ven 25 Aoû - 02:21 (2017)    Sujet du message: USA : CIVIL WAR AT THE DOOR Répondre en citant



USA : CIVIL WAR AT THE DOOR


UN ISSUES ULTRA RARE "EARLY WARNING": SIGNALS POTENTIAL CIVIL CONFLICT IN AMERICA




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Y-G-9ll0yEo


3% MILITIA SAID GET READY 4 CIVIL WAR,THE DEMOCRAT ANTIFA PROVES THERE R COMMUNIST



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ppOsO063S9Q


BOOM: CHARLOTTESVILLE POLICE OFFICER TELLS ALL!



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=bFNOfG7Zbzc


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:47 (2017)    Sujet du message: DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE - 4E REICH (PARTIE 2) - P.1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> TERREUR SUR LA TERRE/TERROR ON EARTH -> DICTATURE ISLAMO/FASCISTE MONDIALE 4e REICH - (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3135, 136, 137, 138  >
Page 136 sur 138

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com