LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION (PARTIE 2)
Aller à la page: <  1, 2, 335, 36, 3752, 53, 54  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES - voir les sous-groupes dans cette section -> LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION - THE NWO AND RELIGION (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 18 Avr - 02:27 (2015)    Sujet du message: EXCELLENT: ERIC PHELPS & VICTOR PERRILO (HOLLYWOOD PLAYWRITER) JESUITS AND HITLER Répondre en citant

EXCELLENT: ERIC PHELPS & VICTOR PERRILO (HOLLYWOOD PLAYWRITER) JESUITS AND HITLER

Pope Pie XII and WW2



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=asNJyisnXKU


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 18 Avr - 02:27 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 19 Avr - 00:42 (2015)    Sujet du message: FORMATEURS A LA VIE CONSACREE : EDUQUER A LA LIBERTE ET A LA RESPONSABILITE Répondre en citant

UNE AUTRE ARMEE DE ROME POUR LE CONTRÔLE DES MASSES

FORMATEURS A LA VIE CONSACREE : EDUQUER A LA LIBERTE ET A LA RESPONSABILITE 

Une formation continue Rome, 9 avril 2015 (Zenit.org) Rédaction

Et voici les "liens" aux trois autres communiqués.

http://www.zenit.org/fr/articles/congres-des-formateurs-consacres-au-coeur-…

http://www.zenit.org/fr/articles/vie-consacree-lancement-du-congres-des-for…

http://www.zenit.org/fr/articles/construire-sa-vie-autour-du-centre-vital-qu-est-le-christ?utm_campaign=francaishtml&utm_medium=email&utm_source=dispatch

Construire sa vie autour du centre vital qu'est le Christ

Former des personnes libres et responsables : tel est le but de la formation des personnes consacrées, indique ce Communique du dicastère organisateur du Congrès des formateurs de personnes consacrées, lancé lors d'une veilée de prière, mardi 7 avril, et ouvert, le 8 avril par le cardinal Joao Braz de Aviz.

L’objectif de ce congrès international, qui rassemble quelque 1200 formateurs du monde entier, est de mettre en contact les différentes cultures pour réfléchir sur les fondements de l’identité de la vie consacrée dans l’Église et dans le monde et sur les exigences de formation dans les contextes contemporains.

Il s'agit, continue le communiqué de la fin de journée, le 8 avril, de "former des personnes disponibles qui se laissent former par les événements de la vie, qui apprennent à chercher la volonté de Dieu dans toutes les situations, dans toutes les personnes qu’elles rencontrent, dans les pauvres et les faibles et qui se laissent enseigner par eux".

"Qu’entend-on par formation ?" Le père Amadeo Cencini, religieux canossien, enseignant à l’Université pontificale grégorienne et à l’Université pontificale salésienne à Rome, explique : « La formation est l’action du Père qui vise à former en nous les sentiments et la sensibilité de son Fils ». Une formation qui a cet objectif ne peut que durer toute la vie : c’est l’idée de formation continue. « La formation continue n’est pas quelque chose qui vient après, après la véritable formation, celle qu’on dit institutionnelle, comme si le cheminement de formation tout au long de la vie était quelque chose de moins vrai et efficace. Au contraire, la formation continue est ce qui vient avant, c’est-à-dire qu’elle constitue la prémisse et le fondement de tout le parcours de formation ».

L’objectif de la formation initiale est donc de former la "disponibilité" à se laisser façonner par la vie (docibilitas), c’est-à-dire la disponibilité à « apprendre à apprendre », à se laisser remettre en cause par la vie elle-même, à toutes les étapes de celle-ci.

« Mais cela se prépare, insiste le p. Cencini, il faut se débarrasser de toutes les peurs, les rigidités, les soupçons et les résistances avec lesquelles nous avons l’habitude de nous protéger de la réalité, des autres, en finissant par ne plus percevoir dans la réalité même la médiation de l’action éducative du Père ».

Un temps bref de réflexion fait suite à l’intervention pour permettre aux participants, répartis en groupes, de confronter leurs expériences et leurs observations et de poser des questions aux intervenants.

La journée se conclut par la prière : sœur Anna Nobili, de la Congrégation des Travailleuses de la Sainte Famille de Nazareth, exprime par sa danse la joie de la rencontre de Marie-Madeleine avec Jésus ressuscité.

( 9 avril 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/formateurs-a-la-vie-consacree-eduquer-a-la…


Dernière édition par maria le Lun 25 Mai - 01:06 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 19 Avr - 01:15 (2015)    Sujet du message: "DIEU OU RIEN", ENTRETIEN AVEC LE CARDINAL ROBERT SARAH (1/2) Répondre en citant

"DIEU OU RIEN", ENTRETIEN AVEC LE CARDINAL ROBERT SARAH (1/2)

"Dieu ou rien"! Autement dit Rome. Le Pape ou rien! Voilà la réalité de ce contrôle mondial sur les masses. Cette grande église saturnienne et remplie de démons conduit à tout un enchevêtrement de dogmes, de rituels, de paganisme et même au sataniste pur, en utilisant toutes les séductions pour y parvenir.

Elle conduit l'homme vers une automatisation de sa conscience contrôlée par la Sainte Mère l'Eglise et par sa nombreuse armée de cardinaux, de prêtres, de leaders religieux de d'autres religions, des gouvernements mis en place par Rome à travers le monde et qui s'élèvent maintenant contre nous tous pour mettre en place la bataille finale sous le couvert de sauver la planète Terre.

Il y a aussi de nombreuses armées militaires portant différents noms, mais toutes soumises à Rome et qui avancent dans la destruction des peuples et des nations, travaillant toutes pour la conquête de Rome et du Jésuite qui ose se prétendre le libérateur, alors que ses nombreux crimes et ses nombreuses abominations ne cessent de nous montrer sa rébellion contre les lois divines et contre le Créateur. Depuis leur création, les Jésuites ont toujours démontré leur haine contre les vrais disciples de Jésus-Christ et partout où ils sont passés, la priorité a toujours été de détruire les protestants afin de mieux pouvoir contrôler les populations restantes.

Car, les vrais disciples de Christ connaissent leur Dieu et tous les bienfaits qu'Il a pour ceux qui Le suivent, mais Rome, elle doit les exterminer, car ils sont insoumis à son pouvoir dictatoriale qui n'amène que la grande noirceur chez les nations. Jésus-Christ, seul, est la Lumière du monde. Le Pape et ses agents utiliseront le même langage, mais ce ne sera que pour tromper les masses.


Elle détruit tout sur son passage pour ensuite envoyer d'autres de ses soldats jouant un rôle humanitaire pour amener toute âme captive non pas vers le vrai libérateur mais vers celui qui continuera à les manipuler et à créer des illusions de paix, de bonheur sous un esclavage total. 
Cette Eglise maudite conduit à tout sauf à Jésus-Christ! Les chrétiens, dans ses temps de la fin, voit très clairement le jeu qui se joue contre eux. Mais parce qu'ils connaissent leur Dieu et leur Messie et la liberté qu'Il leur a donné, il voit bien que ce monde n'est plus pour lui, car l'ennemi a pris le plein contrôle. Il ne lui reste que l'espérance à venir, celui du retour de son Messie qui viendra confronter et vaincre ses puissances de ténèbres afin de rétablir toutes choses. Que l'exemple de Job puisse continuer d'être un exemple pour nous tous, car Satan et ses mignons, ne nous la feront pas facile. Gardons nos yeux sur le Libérateur et ayons cette espérance qu'un jour le Messie marchera au milieu de nous. Alors, seulement la Paix reviendra!

Ses génies viennent des profondeurs de l'enfer et ses armées sont maintenant nombreuses prêtes à faire taire et à exterminer tous les dissidents et les infidèles. Analysez donc votre coeur et voyez de plus près tout ce qui se met en place et choisissez qui vous soulez servir!

Septembre 2015, attendez-vous à la grande finale de cette grande séduction. Ce monde entrera dans une nouvelle dimension où les démons nous en feront voir de toutes les couleurs. Le Pape vient aux Etats-Unis en conquérant, sûr de sa victoire finale sur les nations. Dieu, alors, commencera à intervenir de manière surnaturelle. Il est donc important de lire l'Apocalypse pour une meilleure compréhension des événements qui se mettent en place sous nos yeux et suivez ce qui se passe concernant CERN, ce grand trou noir et de l'arrivée prochaine d'une caste de démons très puissants, ainsi que sur les différentes armées de Rome qui prennent position, sous le couvert d'exercices militaires à travers le monde.

Et plus, tout ce nazisme qui reprend vie ainsi que les armées du Jihad qui se répandent comme un venin sur tous les pays. Regardez également les armées de médecins de l'armée qui arrivent avec leurs vaccins pour imposer la vaccination à tous et ainsi répandre la grande pandémie. Regardez également le côté de la finance. Rome est encore derrière tout cela. Lors de sa visite à Strasbourg, le Pape aurait rencontré secrètement le président Poutine, de la Russie et d'autres membres importants, et oups, la Bricks a pris vie, ce qui fera s'écrouler, très très bientôt, le dollar américain et les autres monnaies par la suite. Il y a tellement de choses qui arrivent, et c'est toujours par la tête que tout se met en place : le Vatican et les Jésuites qui ne forment plus qu'un pour la grippe finale du gouvernement mondial qui fera regretter à tous d'être né!

Le génie du christianisme et le génie de l'Afrique

Rome, 9 avril 2015 (Zenit.org) Anne Kurian 

« Dieu ou rien » : c'est le titre du livre d'entretien sur la foi publié (aux Ed. Fayard) par le cardinal Robert Sarah, Préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements. Il invite notamment l'Occident à « réveiller le génie du christianisme », comme il l'explique dans cet entretien avec Zenit.

Le cardinal raconte la genèse de son livre : « Je n’avais pas du tout pensé écrire un livre maintenant... un jour M. Nicolas Diat est passé chez moi pour échanger quelques idées sur différentes questions et il m’a proposé d’écrire un livre sur ma vie. J’ai répondu qu'elle ne présentait aucun intérêt – il y a tellement de vies plus belles et plus riches que la mienne ! – mais, ai-je ajouté, nous pourrions éventuellement aborder certaines questions actuelles de l’Église, de la société et de notre monde de plus en plus globalisé, dans un entretien. On a donc commencé par les trois premiers chapitres qui relatent mon expérience personnelle, vécue dans un contexte socio-politique particulièrement difficile : celui de la révolution en Guinée avec Sékou Touré, les rapports entre l’Eglise et l’Etat guinéen extrêmement tendus qui ont conduit à l’expulsion du premier Archevêque de Conakry, Mgr. G. de Milleville,  l’arrestation et l’emprisonnement du deuxième Archevêque de Conakry, Mgr. R.M. Tchidimbo, et les 26 années de dictature et de persécution… et c'est ainsi qu'on a entamé ce dialogue. » 

Il explique le choix du titre, « Dieu ou rien » : « Je pense que ce que nous vivons aujourd’hui, surtout en Occident, vient du fait qu’on a abandonné Dieu pour donner de l’importance à des 'riens'. Certes l’économie, la politique, la science, la technologie et les grands progrès sur le plan de la santé et des communications, ne sont pas des 'riens', mais par rapport à Dieu ce sont véritablement des riens. Le drame d'aujourd’hui, c’est cette éclipse, cette absence de Dieu dans le monde politique, économique, culturel... Ce titre est donc un appel à regarder du côté de Dieu, car sans Dieu, l’humanité est perdue : l’homme ne sait plus qui il est ni où il va

Par « Dieu ou rien », je voudrais parvenir à replacer Dieu au centre de nos pensées, au centre de notre agir, au centre de notre vie, à la seule place qu’il doit occuper. Afin que notre cheminement de chrétiens puisse graviter autour de ce Roc et de cette ferme assurance de notre Foi. »

Se retournant sur ses 14 ans de service au Saint-Siège, depuis 2001, le cardinal se réjouit « d’avoir expérimenté ce qu’est la nature profonde de l’Église » qui s’exprime dans une triple tâche : « L’Église est d’abord missionnaire et j’ai été privilégié d’avoir été au service de Propaganda Fide pendant neuf ans, œuvrant avec grande joie pour la promotion de la mission, comme secrétaire de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples.

L’Église est faite pour le service de la charité, pour la diakonia de la charité. Car le cœur du message évangélique est l’Amour. Et pendant quatre ans j’ai été un témoin privilégié des misères, des souffrances et des tragédies de la guerre et des catastrophes naturelles, mais j’ai aussi eu l’honneur et le privilège de représenter l’Eglise et d’être comme l’expression concrète de l’Amour, de la compassion et de la proximité de Dieu auprès de ceux qui souffrent et sont éprouvés par la dureté de la vie, la maladie, la guerre, les désastres naturels et par toutes sortes de misères physiques et morales.

Enfin, l’Église est faite pour célébrer la liturgie et les sacrements. Sa mission est d’adorer Dieu. Sa tâche est donc triple : elle est missionnaire (kerygma), elle célèbre les louanges du Seigneur et les mystères de notre salut (leiturgia) et elle témoigne la charité (diaconia) et porte l’Amour de Dieu à tout homme ». Je me réjouis d’avoir eu la grâce de connaître de l’intérieur la nature profonde de l’Eglise et de m’y être impliqué en sa triple tâche missionnaire.

Réveiller le génie du christianisme

Dans son ouvrage, le cardinal évoque le « génie du christianisme » : « Ce génie, confie-t-il, je l’ai retrouvé dans les manifestations répétées de millions et de millions de Français qui ont exprimé leur opposition à la loi Taubira et se sont organisés en armée sans armes, ni stratégie de combat, pour résister dans la prière silencieuse contre toute démolition planifiée du mariage et de la famille. »

Ces Français ont « manifesté qu’il y a une Révélation, qu’il y a un christianisme... ces manifestations à Paris et dans d’autres villes de France étaient l’expression la plus concrète, la plus visible, de cette richesse que le christianisme a toujours apporté à l’Europe occidentale et notamment à la culture française. Ils ont montré que l’institution du mariage est établie par Dieu lui-même. Elle est donc d’origine divine et l’homme ne peut ni ne doit la démolir. La famille transcende le pouvoir politique dans le sens où elle le précède et doit être respectée comme institution et cellule de base de la société. »

« Il faut donc défendre avec la plus grande énergie le mariage qui est une Alliance d’Amour entre un homme et une femme en vue de la procréation. La famille est caractérisée par l’indivisible unité de la communion conjugale, la communion indissoluble et la sollicitude pour les enfants, dès avant leur naissance, dès les premiers moments de leur conception et ensuite au cours de leur enfance et de leur adolescence. Il serait illogique, injuste, et même gravement destructeur de vouloir éduquer des enfants dans un contexte d’homosexualité étant donné que cette tendance particulière se présente comme un inachèvement tragique et une perversion sans nom de l’identité sexuelle. L’enfant a besoin de l’apport d’un homme et d’une femme dans son éducation pour se développer en vérité. Faire vivre un enfant et l’éduquer dans un contexte d’homosexualité, c’est le démolir et l’abimer irréparablement. C’est  un crime contre l’humanité, c’est pourquoi les chrétiens et les disciples du Christ doivent réveiller leur Foi, se réveiller aux valeurs immortelles et retrouver le génie du christianisme. »

Le cardinal exhorte les Français à « réveiller ce génie » et à « manifester la richesse du christianisme dont le monde ne peut pas se dispenser » : « il faut continuer à manifester et à faire entendre la voix de Dieu comme vous avez essayé de le faire pendant ces derniers mois » car « les valeurs fondées sur le christianisme », tels la famille et le mariage entre un homme et une femme ne peuvent être « bafouées » sans danger pour la société.

Pour réveiller le génie du christianisme, les chrétiens sont soutenus par l’Église « Mater et magistra », « Mère et éducatrice ». « Son rôle est vraiment essentiel », parce qu’elle « éclaire et éduque les consciences, elle illumine l’intelligence, elle fortifie et rassure les cœurs », insiste le cardinal qui souhaite que l’Église « ne soit pas un lieu qui provoque le doute, l’incertitude, la confusion, ou qui déstabilise… Qu’elle joue son rôle de mère et d’enseignante ». Celle qui conduit vers Celui qui est le Chemin, la Vérité et la Vie : Jésus Christ. 

« Cela n'est possible que si elle reste fidèlement unie à Dieu, nourrie de sa Parole et éclairée par la clarté du Soleil divin. Car l’Eglise est exactement comme la lune. La lune ne possède pas de lumière propre. Elle est opaque, obscure, sans lumière. Elle ne brille que si elle reflète la lumière du soleil. Ainsi en est-il de l’Eglise : elle est sans lumière, elle est obscure, elle est opaque. Elle devient lumière des peuples lorsque la clarté du Christ resplendit sur le visage de l’Eglise (LG n.1).

Les richesses de l’Afrique pour le monde


L'Afrique aussi apporte des « richesses » à l'Occident, poursuit le cardinal guinéen.

L’Afrique a un profond sens religieux. Le sens du sacré, le sens de la présence de Dieu dans la vie des hommes, le sens du transcendant. La réalité du péché et du mal, sous leurs formes individuelles et sociales, est très présent dans la conscience du peuple africain. D’où le besoin de purification et d’expiation, pour jouir de la proximité paternelle de Dieu, de son attention bienveillante.

Dieu est intensément présent dans notre vie. C’est lui qui nous fait exister et nous donne toute l’énergie vitale. Ce lien entre Dieu et l’homme est en train de disparaître dans le monde occidental où Dieu est mort. Nous sommes les assassins de Dieu. Dieu est désormais enterré. Les églises sont devenues les tombeaux, les caveaux de Dieu, comme dit Nietzsche. Et donc beaucoup d’occidentaux ont cessé de fréquenter les Eglises pour éviter de sentir la putréfaction de Dieu.

Dans la tradition et la culture africaines, la famille a une place centrale. La famille composée d’un homme et d’une femme est ouverte à la vie. Comme on dit en  Afrique : l’homme n’est rien sans la femme, la femme n’est rien sans l’homme, et les deux ne sont rien sans un troisième élément qu’est l’enfant. L’Africain aime les enfants, qui sont accueillis joyeusement comme un don précieux de Dieu. « Les Africains respectent la vie qui est conçue et qui naît. Ils apprécient la vie et rejettent l’idée qu’elle puisse être supprimée, même quand de soi-disant civilisations progressistes les conduisent dans cette voie » proclamait saint Jean-Paul II dans son homélie du premier Synode africain du 10 avril 1994.

En Afrique, il y a un grand respect pour la vie jusqu’à son terme naturel, et au sein de la famille, les anciens, les parents et grands-parents ont une place primordiale. De fait, la vie communautaire dans les sociétés africaines est une expression de la famille élargie. Et comme disait encore saint Jean-Paul II : il faut souhaiter que l’Afrique préserve toujours ce précieux héritage culturel et qu’elle ne succombe jamais à la tentation de l’individualisme, si étranger à ses meilleures traditions.

Autre valeur : « la capacité qu’a l’Africain de souffrir : nous n'avons peut-être rien, nous souffrons beaucoup de maladies et d’épidémies, mais nous sommes toujours souriants, nous dansons, nous chantons, nous sommes heureux parce que la souffrance fait partie de l’existence humaine ». Le cardinal souligne « la distinction entre pauvreté et misère » : « la pauvreté est une richesse » car « celui qui est pauvre sait qu’il doit compter sur d’autres pour s’épanouir et être heureux, qu'il a besoin de l’autre pour grandir et pour se développer harmonieusement. Un riche n’a souvent besoin de personne, pas même de Dieu ». Gaudium et Spes déclare : « L’esprit de pauvreté et de charité est, en effet, la gloire et le signe de l’Eglise du Christ ! ».

« La richesse ultime, ajoute-t-il, c’est cette ouverture de l’Afrique à l’Évangile, de sorte que le pape Paul VI, en 1969, avait dit : 'La nouvelle patrie du Christ est l’Afrique' ». En 1900, l'Afrique comptait 2 millions de catholiques, aujourd’hui 187 millions. « Le poumon spirituel de l’humanité, c’est l’Afrique », a dit aussi Benoît XVI. Pour le cardinal, « c’est peut-être l’Africain qui va aider le monde à renouer des rapports d’amitié et de confiance avec le Divin, avec le transcendant », car il « ne peut pas vivre sans Dieu ».

A suivre: Le dialogue avec l'islam et la Miséricorde divine

Avec Constance Roques

Propos recueillis par Anita Bourdin

( 9 avril 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/dieu-ou-rien-entretien-avec-le-cardinal-ro…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 19 Avr - 02:34 (2015)    Sujet du message: POPE TO OFFICIALLY CONVOKE YEAR OF MERCY TOMORROW Répondre en citant

POPE TO OFFICIALLY CONVOKE YEAR OF MERCY TOMORROW

The global authority of the Pope. Submit to Rome or...



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=b2-HfQZL1h0

Bull of Indiction Will Be Consigned Symbolically to World's Bishops

Vatican City, April 10, 2015 (Zenit.org) Staff Reporter 

Pope Francis will officially convoke the Extraordinary Jubilee of Mercy tomorrow.

On the eve of Divine Mercy Sunday, the Pope will officially convoke the Extraordinary Jubilee of Mercy with the publication of the Bull of Indiction, “Misericordiae vultus,” at  5.30 p.m. tomorrow evening in St. Peter's Basilica.

The Jubilee Bull constitutes the basic document for understanding the spirit in which the Holy Year was convoked, as well as Pope Francis' intentions and the fruit he hopes the year will bear. Moreover, it states the duration, opening and closing dates, and the main ways in which the Holy Year will unfold.

To make the proclamation, Pope Francis, along with the cardinals, will proceed to the entrance of the Vatican Basilica. The Bull of Indiction will be handed to the four cardinal archpriests of the papal basilicas of Rome at the side of the Holy Door.

Last month, a statement issued by the Holy See, gave some background on the Bull of Indiction, noting the term bull comes from the Latin bulla which refers to a bubble or, more generally, a rounded object. It originally indicated the "metal capsule used to protect the wax seal attached with a cord to a document of particular importance, to attest to its authenticity and, as a consequence, its authority."

"Over time," it stated, "the term began to be used first to indicate the seal, then the document itself, so that nowadays it is used for all papal documents of special importance that bear, or at least traditionally would have borne, the Pontiff’s seal."

The Bull for the Indiction of a jubilee, the statement underscored, "constitutes the fundamental document for recognizing the spirit in which it is announced, and the intentions and the outcomes hoped for by the Pontiff, who invokes it for the Church."

The cardinal archpriests to be given it are Cardinal Angelo Comastri, archpriest of St. Peter's Basilica; Cardinal Agostino Vallini, archpriest of the Basilica of St. John Lateran; Cardinal James Michael Harvey, St. Paul Outside-the-Walls; and Cardinal Santos Abril y Castello, archpriest of the Basilica of St. Mary Major.

To express his wish that the Extraordinary Jubilee of Mercy will be celebrated in Rome and throughout the world, Pope Francis will consign a copy of the Bull, to present it symbolically to all bishops, to Cardinal Marc Ouellet, prefect of the Congregation for Bishops; to Cardinal Fernando Filoni, prefect of the Congregation for the Evangelization of Peoples; and to Cardinal Leonardo Sandri, prefect of the Congregation for the Oriental Churches.

Archbishop Savio Hon Tai-Fai, born in Hong Kong and now secretary of the Congregation for the Evangelization of Peoples, will receive a copy on behalf of all the East.

Archbishop Bartolome Adoukonou, from Benin who is secretary of the Pontifical Council for Culture, will represent Africa.

For the Oriental Churches, the Holy Father will present the Bull to Msgr. Khaled Ayad Bishay of the Patriarchal Church of Alexandria of the Copts.

Convoking the extraordinary Holy Year, Msgr. Leonardo Sapienza, the Regent of the Papal Household, as apostolic protonotary, will read various extracts from the official document

Following Saturday's events, Pope Francis will preside at the celebration of First Vespers of Divine Mercy Sunday.

The last extraordinary Holy Year was declared by St. John Paul II in 1983 and commemorated the 1,950th anniversary of the Year of Redemption, the year Christ died.

***

On ZENIT's Web page:

For more information about the Vatican's explanation of what the Bull of Indiction is, and about the announcement of this Holy Year, click here: http://www.zenit.org/en/articles/bull-of-indiction-for-jubilee-year-of-mercy-to-be-published-on-april-11th
(April 10, 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/en/articles/pope-to-officially-convoke-year-of-mercy-t…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 25 Avr - 06:02 (2015)    Sujet du message: "RENFORCER LA FRATERNITE ET LE DIALOGUE" AVEC L'ISLAM Répondre en citant

"RENFORCER LA FRATERNITE ET LE DIALOGUE" AVEC L'ISLAM

Vers une imposition de l'islam à tous, caché derrière tout un jargon mensonger pour mieux assujettir les masses à ce culte de démons. Fanatisme et terrorisme sont deux mots associés au christianisme, car il défend la liberté et la justice divine et terrorisme, mot qui est maintenant employé, à toutes les sauces, pour criminaliser tous les insoumis de ce Nouvel Ordre Mondial religieux catholique/islam, qui ensemble marchent main dans la main pour détruire la fondation de la famille et toutes formes de droits.

Cela fera sûrement partie du discours du Pape lors de sa venue aux Etats-Unis où doit avoir lieu une conférence internationale sur la Famille, le 22 septembre prochain. Le rôle de l'islam dans les institutions scolaires ne cessent d'aller de l'avant. Voir la section "Préparez la société du futur - (P.2)", p.14 et les autres pages précédentes pour voir tout ce qui s'est mis en place ces derniers mois. Nos enfants et petits-enfants se font maintenant imposés cette culture de la mort, dans le curriculum scolaire du "Common Core".

Il ne reste plus maintenant qu'à l'imposer de force à la population entière, toujours avec les bons mots pour nous séduire.

La guerre est déclarée contre Dieu, contre les saints et les artisans de paix, mais tant de gens ne se sentent pas concernés par tout ses changements qui prennent place. Ils continuent leur petite vie comme si tout continuerait comme hier.

La ruine finale est sur le point de s'abattre sur le monde entier, et vous avez sous vos yeux les artisans de cette destruction physique et spirituelle.

Déclaration du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux (traduction intégrale)

Rome, 22 avril 2015 (Zenit.org) Cardinal Jean-Louis Tauran 

Face au fanatisme et au terrorisme, le cardinal Tauran invité à "renforcer la fraternité et le dialogue" et il indique spécialement le rôle de la qualité des relations en famille et le rôle de l'école.

Dans une "Déclaration du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux" publiée ce 22 avril, le président de ce dicastère, le cardinal français Jean-Louis Tauran exhorte à ne pas baisser les bras.

Au contraire: "Nous sommes appelés, écrit-il, à renforcer la fraternité et le dialogue. Les croyants constituent un formidable potentiel de paix, si nous croyons que l’homme a été créé par Dieu et que l’humanité est une unique famille et plus encore si nous croyons, comme nous, chrétiens, que Dieu est amour. Continuer à dialoguer, même quand on fait l’expérience de la persécution, peut devenir un signe d’espérance".

Il exhorte au respect de la dignité humaine et à la liberté religieuse: "Ce n’est pas que les chrétiens veuillent imposer leur vision de la personne et de l’histoire, mais ils veulent proposer le respect des différences, la liberté de pensée et de religion, la sauvegarde de la dignité humaine et l’amour de la vérité."

Il souligne notamment la responsabilité des familles et de l'école: "Nous devons avoir le courage de revoir la qualité de la vie en famille, les modalités d’enseignement de la religion et de l’histoire, le contenu des prédications dans nos lieux de culte. Surtout, la famille et l’école sont les clés pour que le monde de demain se base sur le respect réciproque et sur la fraternité."

Voici notre traduction intégrale de  cette Déclaration.

A.B.

Déclaration du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, le 22 avril

Les événements de ces derniers temps font que beaucoup se demandent : « Y a-t-il encore un espace pour dialoguer avec les musulmans ? » La réponse est : oui, plus que jamais.

Avant tout parce que la grande majorité des musulmans eux-mêmes ne se reconnaissent pas dans la barbarie en acte.

Malheureusement, aujourd’hui, le mot « religion » est souvent associé au mot « violence », tandis que les croyants doivent démontrer que les religions sont appelées à être porteuses de paix et non de violence.

Tuer, en invoquant une religion, n’est pas seulement offenser Dieu mais c’est aussi une défaite de l’humanité. Le 9 janvier 2006, le pape Benoît XVI, s’adressant au Corps diplomatique et parlant du danger des affrontements entre civilisations et, en particulier, du terrorisme organisé, affirmait : « Aucune circonstance ne peut justifier cette activité criminelle, qui couvre d’infamie celui qui l’accomplit et qui est d’autant plus blâmable qu’elle se pare du bouclier d’une religion, rabaissant ainsi au niveau de son aveuglement et de sa perversion morale la pure vérité de Dieu. »

Malheureusement, nous assistons ces derniers jours à une radicalisation du discours communautaire et religieux, avec les risques qui en découlent de voir augmenter la haine, la violence, le terrorisme et la stigmatisation croissante et banalisée des musulmans et de leur religion.

Dans ce contexte, nous sommes appelés à renforcer la fraternité et le dialogue. Les croyants constituent un formidable potentiel de paix, si nous croyons que l’homme a été créé par Dieu et que l’humanité est une unique famille et plus encore si nous croyons, comme nous, chrétiens, que Dieu est amour. Continuer à dialoguer, même quand on fait l’expérience de la persécution, peut devenir un signe d’espérance. Ce n’est pas que les chrétiens veuillent imposer leur vision de la personne et de l’histoire, mais ils veulent proposer le respect des différences, la liberté de pensée et de religion, la sauvegarde de la dignité humaine et l’amour de la vérité.

Nous devons avoir le courage de revoir la qualité de la vie en famille, les modalités d’enseignement de la religion et de l’histoire, le contenu des prédications dans nos lieux de culte. Surtout, la famille et l’école sont les clés pour que le monde de demain se base sur le respect réciproque et sur la fraternité.

Unissant notre voix à celle du pape François, nous disons : « Par conséquent, la violence qui cherche une justification religieuse mérite la plus forte condamnation, parce que le Tout-Puissant est le Dieu de la vie et de la paix. Le monde attend, de la part de tous ceux qui prétendent l’adorer, qu’ils soient des hommes et des femmes de paix, capables de vivre comme des frères et des sœurs, malgré les différences ethniques, religieuses, culturelles ou idéologiques » (Ankara, 28 novembre 2014).

Traduction de Zenit, Constance Roques

(22 avril 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/renforcer-la-fraternite-et-le-dialogue-ave…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 27 Avr - 02:12 (2015)    Sujet du message: A REVEALING BOOK RECOMMENDATION FROM THE POPE Répondre en citant

A REVEALING BOOK RECOMMENDATION FROM THE POPE 

The world depicted in Lord of the World is one where creeping secularism and godless humanism have triumphed over traditional morality. It is a world where philosophical relativism has triumphed over objectivity; a world where, in the name of tolerance, religious doctrine is not tolerated. It is a world where euthanasia is practiced widely and religion hardly practiced at all. The lord of this nightmare world is a benign-looking politician intent on power in the name of "peace", and intent on the destruction of religion in the name of "truth". In such a world, only a small and shrinking Church stands resolutely against the demonic "Lord of the World".[35]
http://en.wikipedia.org/wiki/Lord_of_the_World


By Phil Lawler  | Jan 20, 2015



http://www.amazon.com/Lord-World-Robert-Hugh-Benson-ebook/dp/B00846TDR8/ref…

Twice now, Pope Francis has recommended Robert Hugh Benson's apocalyptic novel, Lord of the World. It’s interesting that an English novel—written more than a century ago, and no longer easy to find—would figure prominently in the public remarks of a Pontiff who is not fluent in English. This bears investigation, don’t you think?

Speaking to reporters on the flight from Manila to Rome yesterday, the Pope said that those who read Benson’s novel “will understand what I mean by ideological colonization.” That’s a striking remark, too, because Lord of the World is not really about colonization; it’s about the Antichrist and the end of the world. So what is Pope Francis saying about this book?

Back in November 2013, in his homily at a morning Mass, the Pope said that the Benson novel reads today “almost as though it were a prophecy, as though he envisioned what would happen.”

Now we have two points of reference. The Pope thinks Lord of the World explains “ideological colonization” and he thinks the author anticipated what is happening in the world today. Put those ideas together, add the undeniable fact that the book is about Antichrist, and you realize that Pope Francis doesn’t have a very rosy understanding of where globalization is taking us.

If you’re inclined to take the Pope’s recommendation—and to gain some insight into his thinking in the process—you can find Lord or the World in an inexpensive paperback; the Kindle version version is free.

https://www.catholicculture.org/commentary/the-city-gates.cfm?id=963


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 2 Mai - 02:18 (2015)    Sujet du message: 'AS GREAT AS HOSTING THE OLYMPICS': UTAH'S FAITH LEADERS PREPARE FOR WORLD RELIGIONS PARLIAMENT Répondre en citant



'AS GREAT AS HOSTING THE OLYMPICS': UTAH'S FAITH LEADERS PREPARE FOR WORLD RELIGIONS PARLIAMENT

By Allison Oligschlaeger, Deseret News
Published: Sunday, April 26 2015 5:19 p.m. MDT
Updated: Sunday, April 26 2015 5:19 p.m. MDT



Hundreds of Utah’s faithful convened Saturday for an “interactive preview” of the 2015 Parliament of the World’s Religions, which Salt Lake City will host this October. 

  
Shutterstock

Hundreds of Utah’s faithful convened Saturday for an “interactive preview” of the 2015 Parliament of the World’s Religions, which Salt Lake City will host this October.


Phyllis Curott, Wiccan priestess O.T.O.


“You get to experience human beings being the best they can be in a context that, for thousands of years, has brought out the absolute worst. You see people of every faith persuasion from all over the world respecting one another and appreciating our differences instead of being frightened or intimidated by them.”
Phyllis Curott, Wiccan priestess

SALT LAKE CITY — Hundreds of Utah’s faithful convened Saturday for an “interactive preview” of the 2015 Parliament of the World’s Religions, which Salt Lake City will host this October.

“To be able to host the parliament is as great as hosting the Olympics,” said Bridget Cook-Burch, a Catholic-turned-Mormon who attended Saturday’s preview. “It’s about coming together as people in a way that is not about competition, but about collaboration and solving what’s happening on our planet.”

The five-day conference is expected to draw more than 10,000 devotees from 80 countries and 50 faith traditions. Experts predict a $14 million boost to the surrounding economy.

“It is the biggest interfaith event, period,” said Imam Abdul Malik Mujahid, chairman of the parliament’s board of trustees.

The imam, who presides over a congregation of 3,000 Chicago Muslims, said the parliament’s impact will reach far beyond the 10,000 predicted attendees.

“The people who come here are all well-connected leaders of communities … who are connected with interfaith alliances, coalitions and whatnot,” Mujahid said. “We bring these people here to share what they are doing in their faith, to learn from other people and then to go back and do their jobs better.”

The parliament is not an event, he said. “It is the building of the interfaith movement.”

Mujahid and other Parliament of the World's Religions board members were welcomed Saturday with speeches from Salt Lake’s respective city and county mayors, Ralph Becker and Ben McAdams, as well as remarks given on behalf of Gov. Gary Herbert by local homeless advocate Pamela Atkinson.

Parliament organizers then took over the “pre-parliament,” as Mujahid called it, engaging diverse attendees in conversations about the upcoming parliament’s major discussion topics.

The October conference will feature more than 300 choices of programs and presentations, each centered on one of three main issues: Climate Change and Care for Creation; War, Violence and Hate Speech; and Wasteful Living and Income Inequality.

People of faith, together, are trying to create a just, peaceful, sustainable world,” Mujahid said.

The parliament will also be the first major interfaith gathering to feature a dedicated women’s assembly.

“There has never been an interfaith opportunity for women to come together on this scale,” said Phyllis Curott, the Wiccan priestess who will preside over the assembly. “This has the opportunity to be truly historic.”

Curott said the assembly will discuss a wide range of topics, including the divine feminine, the spiritual gifts of women and the issues women face within their faith communities.

Mishka Banuri, who hopes to become the parliament’s youngest presenter at age 14, said she looks forward to attending the women’s assembly.
“A lot of religions face stereotypes that they don’t allow women to do certain things,” said Mishka, a Muslim. “But I’m very into gender equality, and my brothers are, too.”

Mishka is one of nearly 1,500 who applied to present in October. If selected, she will lead her interfaith group in a “paint dance,” in which dancers will blend together colors to represent interfaith unity.

Curott encouraged Utahns in need of strength or inspiration to attend the parliament this fall.

“You get to experience human beings being the best they can be in a context that, for thousands of years, has brought out the absolute worst,” Curott said. “You see people of every faith persuasion from all over the world respecting one another and appreciating our differences instead of being frightened or intimidated by them.”

“It really gives you a sense of hope,” she said.

Email: aoligschlaeger@deseretnews.com, Twitter: allisonoctober

http://www.deseretnews.com/article/865627310/As-great-as-hosting-the-Olympi…



Dernière édition par maria le Sam 2 Mai - 02:54 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 2 Mai - 02:34 (2015)    Sujet du message: WICCAN PRIESTESS PHYLLIS CURROT Répondre en citant



WICCAN PRIESTESS PHYLLIS CURROT 




Phyllis Curott, Wiccan priestess O.T.O.

“You get to experience human beings being the best they can be in a context that, for thousands of years, has brought out the absolute worst. You see people of every faith persuasion from all over the world respecting one another and appreciating our differences instead of being frightened or intimidated by them.”
Phyllis Curott, Wiccan priestess

Learn about Wiccan Priestess Phyllis Curott, one of Howcast's Wicca experts, in this video.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=W9FV96wygHQ&spfreload=10 https://www.youtube.com/watch?v=W9FV96wygHQ&hd=1

Hi. I’m Phyllis Curott and I’m a Wiccan priestess. And this is Gia. I have been a Wiccan priestess since 1981. So that’s more than 30 years. I’m also the founder of the tradition of Ara, the temple of Ara, which is shamanic Wiccan tradition. And we are global now.

I’m also a lawyer. I’ve been practicing law for as long as I’ve been practicing Wicca. And handled a lot of the early Wiccan rights cases. I was the only Wiccan attorney for a long time and I was public since 1983. So I have a lot of the early Wiccan rights cases. The right to perform legally binding marriages in New York. The right to perform a full moon ritual, actually, in a public part in Chicago which other religions had been able to use for their purposes. And I consulted on the Pentacle case, the Army Pentacle case. And lots of high school students wanting to wear pentacles.

And I’m also an author. I’ve written a number of books. The first one was Book of Shadows which was the first memoir of how and ivy league lawyer becomes a witch and willing to say that in public. And witch crafting. A lot of which is the subject of the videos today, which is a guide to practicing and why to practice. Not just the how but the why as well.

I’m the vice chair of the Parliament of the World’s Religion, such as the world’s oldest and largest interfaith organization which introduced yoga and Buddhism to the United States, to the west and to the United States. And which in 1993, which is the first modern parliament, introduced Wicca and interpreted paganism to the world.

There are three books. The first was Book of Shadows and the second is Witchcrafting and the third is Love Spells and there’s a new book that is hopefully going to be out next year which is called The Green Man. And will be followed by the Earth Principals. So that’s coming out.

I lecture and I teach internationally. I travel all over the world in order to teach because that is what a priestess is. A priestess is a teacher. And so I’m deeply committed to teaching these practices. Because I really do believe that they are the means by which we’re going to reestablish right relationship with the earth.

You can get in touch with me at PhyllisCurott.com. Or through the Temple of Ara website as well.

http://www.howcast.com/videos/513907-wiccan-priestess-phyllis-curott-wicca/


Dernière édition par maria le Dim 24 Mai - 13:35 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 3 Mai - 03:51 (2015)    Sujet du message: BENIN : LE PAPE DEMANDE DE FAVORISER LE DIALOGUE AVEC L'ISLAM Répondre en citant

BENIN : LE PAPE DEMANDE DE FAVORISER LE DIALOGUE AVEC L'ISLAM

Recommandations aux évêques en visite ad limina

Rome, 27 avril 2015 (Zenit.org) Anne Kurian

Le pape François demande aux évêques du Bénin de « favoriser la rencontre entre les cultures ainsi que le dialogue entre les religions, notamment avec l’islam ». Car si « le Bénin est un exemple d’harmonie entre les religions », il convient « de conserver ce fragile héritage ».

Le pape a reçu les évêques de la Conférence épiscopale béninoise en visite ad limina ce lundi matin, 27 avril 2015, au Vatican : Mgr Antoine Ganyé, archevêque de Cotonou, Mgr Eugène Cyrille Houndékon, évêque d'Abomey, Mgr François Gnonhossou, S.M.A., évêque de Dassa-Zoumé, Mgr Victor Agbanou, évêque de Lokossa, Mgr Pascal N'Koué, archevêque de Parakou, Mgr Paul Kouassivi Vieira, évêque de Djougou, Mgr Clet Feliho, évêque de Kandi, Mgr Antoine Sabi Bio, éveque de Natitingou, Mgr Martin Adjou Moumouni, évêque de N'Dali, le P. Jean-Benoît Gnambode, administrateur diocésain de Porto Novo.

Au cours de la rencontre, le pape leur a remis un discours, saluant le « bel enthousiasme dans l’expression visible de la foi » au sein de l’Église du Bénin : « La vie paroissiale est animée, les fidèles participent en grand nombre aux célébrations, les conversions au Christ sont nombreuses ainsi que les vocations sacerdotales et religieuses. »

Discernement pour les missions extérieures

« Puisque les vocations ne manquent pas, vous êtes prêts à partager généreusement vos ressources avec les Églises d’autres régions qui en sont dépourvues. Il convient, cependant, lorsque vous envoyez des prêtres en études ou en mission extérieure, de le faire avec discernement, n’oubliant pas les nécessités de vos propres Églises », a ajouté le pape.

La foi des chrétiens béninois « est parfois superficielle et manque de solidité », a-t-il aussi mis en garde en souhaitant « que le désir d’une connaissance profonde du mystère chrétien ne soit pas l’apanage d’une élite, mais anime tous les fidèles ».

Cette foi est en effet nécessaire pour lutter « face aux multiples agressions idéologiques et médiatiques », a-t-il poursuivi : « L’esprit de sécularisation est à l’œuvre aussi dans votre pays, même si cela est encore peu visible. Seule une foi profondément enracinée au cœur des fidèles, et concrètement vécue, permettra d’y faire face. »

Favoriser la rencontre entre les cultures

Le pape a exhorté par ailleurs à « favoriser la rencontre entre les cultures ainsi que le dialogue entre les religions, notamment avec l’islam » : « Il est connu que le Bénin est un exemple d’harmonie entre les religions présentes sur son territoire. Il convient d’être vigilant, compte tenu du climat mondial actuel, afin de conserver ce fragile héritage. »

Mais le dialogue doit se vivre « sans renoncer en rien à la Vérité révélée par le Seigneur ». De même, les « œuvres accomplies par l’Église ont une spécificité qui doit être clairement identifiée: il ne s’agit jamais d’une simple assistance sociale, mais de la manifestation de la tendresse et de la miséricorde de Jésus lui-même qui se penche sur les blessures et les faiblesses de ses frères », a-t-il rappelé.

Il s'agit également pour les évêques de « continuer de prendre toute [leur] place dans la vie publique du pays, particulièrement en ces temps, tout en prenant garde de ne pas entrer directement dans le jeu politique ni les querelles de parti ».

Aller courageusement à contre-courant

Devant les défis actuels, le pape a encouragé à « poursuivre avec détermination les efforts entrepris pour soutenir les familles, tant dans leur foi que dans leur vie quotidienne ». Si la pastorale du mariage reste « difficile » au Bénin, « il ne faut pas se décourager, mais persévérer sans cesse, car la famille telle que la défend l’Église catholique est un don de Dieu qui apporte, aux personnes comme aux sociétés, la joie, la paix, la stabilité, le bonheur », a-t-il affirmé.

Il a également exhorté à « poursuivre sans relâche » les efforts auprès de la jeunesse : « la formation intégrale, tant humaine que spirituelle, des jeunes générations est importante pour l’avenir de la société à laquelle ils pourront apporter leur précieuse contribution, notamment en matière de solidarité, de justice et de respect de l’autre ».

« Allez courageusement à contre-courant, en luttant contre la culture du "déchet" partout répandue et en diffusant les valeurs évangéliques de l’accueil et de la rencontre », a-t-il insisté.

(27 avril 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/benin-le-pape-demande-de-favoriser-le-dial…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 3 Mai - 03:57 (2015)    Sujet du message: SARAJEVO : DES ARTISANS MUSULMANS CONTRIBUENT A LA CONSTRUCTION DU "TRÔNE" PAPAL Répondre en citant

SARAJEVO : DES ARTISANS MUSULMANS CONTRIBUENT A LA CONSTRUCTION DU "TRÔNE" PAPAL

Message des évêques

Rome, 21 avril 2015 (Zenit.org) Marina Droujinina

La visite du pape François à Sarajevo, samedi 6 juin 2015, « sera pour nous tous un signe d'encouragement à la fraternité, un ferment de paix, de dialogue et d'amitié », a déclaré Mgr Ratko Peric, évêque de Mostar et administrateur apostolique de Trebinje-Mrkan dans une lettre adressée au clergé et aux fidèles en vue de la préparation de la visite du pape le 6 juin prochain, annonce l’agence catholique italienne Sir.

« Je demande à tous ceux qui peuvent participer à assister à la messe dans le stade de Kosevo, écrit l'évêque, et à prier pour les intentions du Pape. »

Outre la messe dans le stade, le programme de la visite papale à Sarajevo le 6 juin comprend une rencontre œcuménique et interreligieuse, une autre rencontre avec les jeunes ainsi qu’une visite au Palais présidentiel et un rassemblement avec le clergé et les séminaristes.

Les préparatifs pour cet évènement se poursuivent à Sarajevo. Les Sœurs Franciscaines de Mostar accomplissent le travail de couture des vêtements liturgiques du pape François et des concélébrants.

Du travail demande aussi le "trône" qui sera utilisé par le pape François durant la messe dans le stade et pendant la rencontre avec les consacrés dans la cathédrale de la ville. Ce trône, avec des incrustations faites à la main, est un don de la paroisse de Zavidovic.

Des artisans musulmans ont contribué à sa construction. Le trône portera les armoiries pontificales et de la cathédrale de Sarajevo. Avant d'être transportée à Sarajevo, le fauteuil papal sera exposé dans l'église paroissiale de Zavidovic.

(21 avril 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/sarajevo-des-artisans-musulmans-contribuen…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 4 Mai - 06:00 (2015)    Sujet du message: RULERS OF EVIL - TEASER Répondre en citant



RULERS OF EVIL - TEASER



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=neYW0XjpG58&hd=1

Pdf book : http://www.granddesignexposed.com/pdf/RulersofEvil.pdf


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 4 Mai - 07:09 (2015)    Sujet du message: FOX NEWS CALLS FOR GLOBAL RULER?! / JEWS WANTS POPE AS “PEACE MAKER” Répondre en citant

FOX NEWS CALLS FOR GLOBAL RULER?!



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=3lcwKgp7ZS8&hd=1


JEWS WANTS POPE AS “PEACE MAKER”

This entry was posted on April 20, 2015 by ivarfjeld, in 1.

jewish leader Pinchas Goldschmidt and leading European rabbis are set to meet with the Pope to discuss anti-Semitism in Europe.


Jewish leader Pinchas Goldschmidt put his hope in the Pope as a “peace broker”.

Leading European rabbis are set to meet with Pope Francis on Monday. The meeting will take place in the Vatican, the first time that a delegation of leading rabbis has ever met with the Pope there. The delegation will be led by Rabbi Pinchas Goldschmidt, President of the Conference of European Rabbis.

Commenting on the upcoming meeting, the Interfax news service quoted Rabbi Goldschmidt as saying that “An era of constructive dialogue between the Vatican and Europe has arrived. We are allies today and we deeply respect Pope Francis as a person who has played an enormous role in promoting the development of inter-faith dialogue and in establishing peaceful relations between nations and religions. We hope that jointly we will ward off the danger of Islamic radicalism threatening Europe.

“We are also deeply concerned about the fate of European Jews, many of whom are leaving their homes under this threat,” Rabbi Goldschmidt added. According to EJC President Dr. Moshe Kantor, “many streets in our European cities have become hunting grounds for Jews, and some Jews are now forced to avoid community institutions and synagogues as a result. Some are choosing to leave the continent, many are afraid to walk the streets and even more are retreating behind high walls and barbed wire. This has become the new reality of Jewish life in Europe.”

Source: Israel National News

My comment:

It is never wrong to talk and have a dialogue with people of other faiths. Like Jewish leaders visiting the Vatican to have a conversation with the Pope.

The problem with this President of the Conference of European Rabbis, is that he accept the authority of the Pope. That the Pontiff has a special role in “establishing peaceful relations between nations and religions”.

If the Pope was a representative of Jesus the Messiah, “peaceful relations between nations” would not be on his agenda. The Messiah explained that he did not come with “peace’, but with a sword. And that the “peace” the World can offer is rather pointless.
Citation:


Matteus 10:34-36

“Do not think that I came to bring peace on earth. I did not come to bring peace but a sword. For I have come to ‘set a man against his father, a daughter against her mother, and a daughter-in-law against her mother-in-law’; and ‘a man’s enemies will be those of his own household.’



Jesus did not promote “peace between religions” either. He said that all who had come before Him were “thief’s and robbers”. Including Buddha and thousands of Hindu “gods”. And that only He could save a man from his sins. Only when you understand that you are an enemy of God, the true peace that Jesus offers can be understood. Accepting the death and resurrection of the Messiah as the lone salvation there is, will lead to a surrender to His Lordship.

Only as a follower of Jesus the Messiah, a man can have peace with God. And all Christians should pray for the chance to share the gospel with other people. Even in a hostile environment, where they run the risk of being martyred.

Written by Ivar

http://ivarfjeld.com/2015/04/20/jews-wants-pope-as-peace-maker/


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Mai - 08:58 (2015)    Sujet du message: WHAT TO EXPECT DURING EXTRAORDINARY JUBILEE YEAR Répondre en citant



WHAT TO EXPECT DURING EXTRAORDINARY JUBILEE YEAR

"And the beast which I saw was like unto a leopard, and his feet were as the feet of a bear, and his mouth as the mouth of a lion: and the dragon gave him his power, and his seat, and great authority.
And I saw one of his heads as it were wounded to death; and his deadly wound was healed: and all the world wondered after the beast.
And they worshipped the dragon which gave power unto the beast: and they worshipped the beast, saying, Who is like unto the beast? who is able to make war with him?
And there was given unto him a mouth speaking great things and blasphemies; and power was given unto him to continue forty and two months.
And he opened his mouth in blasphemy against God, to blaspheme his name, and his tabernacle, and them that dwell in heaven.
And it was given unto him to make war with the saints, and to overcome them: and power was given him over all kindreds, and tongues, and nations.
And all that dwell upon the earth shall worship him, whose names are not written in the book of life of the Lamb slain from the foundation of the world."

Revelation 13 : 2-8


Idolatry and traditions of man. The first beast will try to convice us that he's the only one who can save the planet and his inhabitants. The Jesuit Pope considered himself as God and wants the submission of all. The coming tyrannical One World Religious order is now on his way with all the seductions to enslave the entire world with the mark of the beast. The technology is now here and the Pope and globalists are working together to achieve our enslavment of what they call freedom.

They make us believe we will be able to enjoy our divinity and be your own god when it's the machine who will control the ones who will accept this mark. CERN and the holographic technology will be a eternal trap for many who will believe these lies.

The false prophet and the Antichrist will seduce anyone who's not written in the book of Life and they will continue to make war against the saints all around the world, because they will not want to submit to the Pontif Maximus and his evil agenda.

There is only one God, one Savior and one Gospel. Don't be deceived!

1. Worship a man ;
2. Worship the Immaculate Conception, the Virgin Mary/Isis/Lucifer.


-----

Archbishop Fisichella Says Prisoners in St. Peter's Basilica With Pope May Be Among Holy Year's Events

Vatican City State, May 05, 2015 (ZENIT.org) Deborah Castellano Lubov

Prisoners may celebrate their Holy Year with the Pope in St. Peter's Basilica, says the Vatican official collaborating with the Pope for the Extraordinary Jubilee Year of Mercy.

At a press conference held this morning at the Holy See Press Office on the Holy Year of Mercy, Archbishop Salvatore Fisichella, president of the Pontifical Council for the New Evangelization, shared new developments with the press on what to expect.

This Extraordinary Jubilee, announced by Pope Francis on April 11, starts Dec. 8 on the Solemnity of the Immaculate Conception, the day on which the Holy Door of Saint Peter’s Basilica will be opened, and ends Nov. 20, 2016, the Solemnity of Our Lord Jesus Christ, King of the Universe. Between the two dates, a calendar of various events is being developed, he noted.

The Vatican official encouraged those gathered to re-read the Bull of Indiction of the Jubilee, Misericordiae vultus, in which Pope Francis details the aims of the Holy Year.

On how to stay posted on Holy Year developments, he noted the official website for the Jubilee has already been launched: www.iubilaeummisericordiae.va, saying it can also be accessed at www.im.va. Available in seven languages--Italian, English, Spanish, Portuguese, French, German, and Polish--, the site provides official information regarding the calendar of the major public events, information for participating in the events with the Holy Father, and all of the official communications regarding the Jubilee.

Moreover, through the site, dioceses will be able to receive information and pastoral suggestions, register pilgrimage groups, and relay to us their local diocesan projects. The website uses a number of social networks (Facebook, Twitter, Instagram, Google Plus and Flickr) through which, he said, the Vatican will be able to provide updates on the Pope's initiative and follow in real time the major events as they take place.

He added that they are studying the possibility of an app with which to better integrate all this information.

“In order to avoid any misunderstanding, it is important to reiterate that this Jubilee of Mercy is not and does not intend to be the Great Jubilee Year of 2000. Therefore, any comparisons lack validity, for every Holy Year possesses its own unique nature and aims.

He also pointed out that the Extraordinary Jubilee of Mercy is unique from the other extraordinary jubilees. While they fell on anniversaries, this is based on a theme.

“It is the Pope’s desire that this Jubilee be celebrated in Rome as well as in the local Churches; this will give due focus to the life of individual Churches and their needs, in such a way that the initiatives will not place an extra burden on local Churches, but will blend into their calendars and usual activities very naturally.”

"Also, for the first time in the history of the Jubilee tradition, " he said, "there will be an opportunity for individual dioceses to open a Holy Door – The Door of Mercy – either in the Cathedral or in a church of special meaning or a shrine of particular importance for pilgrimages."

“We thought it would be important to gather together believers who live in a particular way the experience of mercy,” Archbishop Fisichella said, before outlining some specific events that will take place during the year.

On April 3, we will have a celebration for those who in various ways are inspired “by a charism of mercy,” in movements, associations, and religious institutes.

On Sept. 4, charitable volunteers will gather from all over the world. “A volunteer is a dynamic witness of someone who lives the works of mercy in its various expressions and deserves to be celebrated in this special way,” he said.

“For those who are inspired in a particular way by Mary,“ he said, on Oct. 9, there will be a special day on Oct. 9 to celebrate her as the Mother of Mercy.

There will be a number of events dedicated particularly to youth, who, he noted, “upon receiving the Sacrament of Confirmation are called to profess their faith.”

Turning to youth, the Vatican official pointed out that for those between the ages of 13 and 16, there are few opportunities for involvement within the ordinary pastoral life of the Church. Given this, he said, they have reserved the date of April 24 for them, months before World Youth Day, which will be held in Krakow, July 26-31, and “is geared toward youth of an older age bracket.”

On May 29, A jubilee will be held for deacons “who by their vocation and ministry are called to preside in works of charity in the life of the Christian community.”

For the 160th anniversary of the Feast of the Sacred Heart of Jesus on June 3, he said that there will be a Jubilee celebration for priests.

On Sept. 25, there will be the Jubilee of catechists who, “in transmitting the life of faith, support Christian communities and, in particular, our parishes in a decisive way.”

On June 12, he said there will be a large gathering for the sick and disabled, and those who care for them.

On Nov. 6, we will celebrate the Jubilee for those in prison. “This will be held not only in prisons, but we have been studying the possibility of giving many of those in prison the opportunity to celebrate their own Holy Year with Pope Francis in St. Peter’s Basilica."

”There will significant efforts to enact Pope Francis’s vision and witness of reaching out to those on the existential ‘peripheries’ of society, in order to give a direct testimony to the Church’s affinity and care for the poor, the suffering, the marginalized, and all those who need a sign of tenderness,” he said.

These moments, the archbishop stressed, will have a symbolic meaning, noting bishops and priests will be asked to perform, in their own dioceses, similar symbolic gestures of communion with Pope Francis "so that everyone may receive a concrete sign of the Church’s ministry of mercy and closeness."

Another main priority, Archbishop Fisichella also stressed, is meeting the needs of the many pilgrims who will come alone to Rome apart from any organized tour or tour group.

"For these individuals, there will be a number of churches in the historic center of Rome where they will feel welcome, where they can have moments of reflective prayer and prepare themselves thoroughly to walk through the Holy Door in an atmosphere of genuine spiritual devotion," he said.

All the pilgrims who will come to Rome, he said, will have a privileged route through which to walk through the Holy Door, adding, "This is necessary in order to ensure that the event is lived in a religious way, safe from any climate of abuse that can easily confront millions of people making a pilgrimage to Christian holy sites."

"We are convinced that the path of Mercy on which Pope Francis has placed the Church in this journey of the Jubilee will be a moment of true grace for all Christians and a reawaking to the path of the new evangelization and the pastoral conversion the Pope has indicated."

***

On the NET:

Official Holy Year Website: www.iubilaeummisericordiae.va
(May 05, 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/en/articles/what-to-expect-during-extraordinary-jubile…


Dernière édition par maria le Mer 6 Mai - 09:26 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Mai - 09:24 (2015)    Sujet du message: UN SITE INTERNET POUR L'ANNE DU "JUBILE DE LA MISERICORDE » Répondre en citant



UN SITE INTERNET POUR L'ANNE DU "JUBILE DE LA MISERICORDE »

"La bête que je vis était semblable à un léopard; ses pieds étaient comme ceux d'un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité.
Et je vis l'une de ses têtes comme blessée à mort; mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la terre était dans l'admiration derrière la bête.
Et ils adorèrent le dragon, parce qu'il avait donné l'autorité à la bête; ils adorèrent la bête, en disant: Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle?
Et il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes; et il lui fut donné le pouvoir d'agir pendant quarante-deux mois.
Et elle ouvrit sa bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son nom, et son tabernacle, et ceux qui habitent dans le ciel.
Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation.
Et tous les habitants de la terre l'adoreront, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l'agneau qui a été immolé."
Apocalypse 13:2-8


Idôlatrie et traditions de l'homme. La première bête va tenter de nous convaincre qu'il est le seul qui peut sauver la planète et ses habitants. Le pape Jésuite se considère lui-même comme étant Dieu et désire la soumission de tous. L'arrivée du Nouvel Ordre Mondial religieux va maintenant de l'avant avec toutes les séductions pour enchaîner le monde entier avec la marque de la bête. La technologie est maintenant ici et le Pape et les globalistes travaillent tous ensemble pour achever l'esclavage de ce qu'ils appellent la liberté. Ils nous font croire que nous serons alors capable de nous réjouir de notre divinité, que nous serons notre propre dieu alors que c'est la machine qui contrôlera ceux qui auront accepté la marque. CERN et la technologie holographique deviendra une trappe éternelle pour ceux qui croiront en ces mensonges. Le faux-prophète et l'Antichrist séduiront toute personne qui n'est pas écrit dans le livre de la Vie, et ils continueront de faire la guerre aux saints, car ces derniers refuseront de se soumettre au Pontife Maximus et son agenda trompeur et démoniaque.

Il n'y a qu'un seul Dieu, un seul Sauveur et un seul Evangile. Ne soyez pas déçus!

1. Adoration à un homme ;
2. Adoration à l'Immaculée Conception, la Vierge Marie/Isis/Lucifer


-----

Les préparatifs du Jubilé de la miséricorde annoncé le 13 mars par le pape François avancent. Le Vatican a mis en ligne un site permettant de suivre les préparatifs de cette année sainte.

Après une page Facebook et un compte Twitter actifs depuis le 11 avril, date de la publication de la bulle d’induction du Jubilé de la miséricorde, un site Internet consacré au Jubilé a été mis en ligne. Accessible en 6 langues (italien, anglais, italien, français, espagnol, portugais et polonais), ce site encore peu fourni met à disposition le texte et la vidéo annonçant ce Jubilé, et la bulle d’induction publiée le 11 avril. Des contenus seront ajoutés tout au long de l’année. Il est également possible par l’intermédiaire du site Internet de contacter le Conseil pontifical afin de participer au Jubilé.

« Personne ne peut être exclu de la miséricorde de Dieu » expliquait François dans une homélie, le 13 mars. Par cette phrase, il annonçait une « Année sainte », un « Jubilé de miséricorde ». Un thème qui lui tient à cœur.

> Lire aussi : Le pape annonce un jubilé pour mettre en pratique la miséricorde envers tous
http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Le-pape-annonce-un-jubile-pour-m…

Une bulle papale à suivi, « Misericordae vultus », le visage de la miséricorde, publiée le 11 avril. Cette « Année sainte », qui s’ouvrira le 8 décembre 2015, s’adresse à tous, et vise à « (remettre) au centre le sacrement de réconciliation, puisqu’il donne à toucher de nos mains la grandeur de la miséricorde ». Cette année 2016 verra aussi la célébration du 50e anniversaire de la clôture du Concile Vatican II.

Le pape François a d’ailleurs incité toutes les cathédrales ou « église d’importance particulière » à ouvrir une « Porte de Miséricorde » durant l’année sainte. Un acte fort, et décentralisé, pour que la miséricorde touche le monde dans son ensemble.

Jean-Baptiste Auduc

Le pape appelle à la miséricorde pour « changer de vie »
http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Le-pape-appelle-a-la-misericorde…

28/4/15 - 16 H 39

-----

CALENDRIER DU JUBILE DE LA MISERICORDE A ROME


Ouvertures des Portes Saintes, jubilé des détenus, des adolescents, des catéchistes, de la vie consacrée, des mouvements affiliés à la Miséricorde divine et divers "signes jubilaires" accomplis par le pape François

Rome, 5 mai 2015 (ZENIT.org)

Le site Internet du Jubilé de la Miséricorde (8 décembre 2015-20 novembre 2016) publie le calendrier des principaux événements prévus à Rome pour cette Année Sainte.

Au programme notamment : jubilé des détenus, des adolescents, des catéchistes, des personnes appartenant à des mouvements affiliés à la Miséricorde divine et divers « signes jubilaires » accomplis par le pape François.

DECEMBRE 2015

Mercredi 8 décembre 2015, Solennité de l’Immaculée Conception

Ouverture de la Porte Sainte de la basilique Saint-Pierre

Dimanche 13 décembre 2015, Troisième dimanche de l’Avent

Ouverture de la Porte Sainte de la basilique Saint-Jean-du-Latran et dans les cathédrales du monde

JANVIER 2016

Vendredi 1er janvier 2016, Solennité de Sainte Marie Mère de Dieu et Journée mondiale pour la paix

Ouverture de la Porte Sainte de la basilique Sainte-Marie-Majeure

Mardi 19 janvier-jeudi 21 janvier 2016

Jubilé des Opérateurs des Sanctuaires

Lundi 25 janvier 2016, Fête de la Conversion de saint Paul

Ouverture de la Porte Sainte de la Basilique Saint-Paul-hors-les-murs

Signe "Jubilaire" du pape: témoignage des œuvres de miséricorde

FEVRIER 2016

Mardi 2 février 2016, Fête de la Présentation du Seigneur et Journée de la Vie Consacrée

Jubilé de la Vie Consacrée et clôture de l’Année de la Vie Consacrée

Mercredi 10 février 2016, Mercredi des Cendres

Envoi des Missionnaires de la Miséricorde dans la basilique Saint-Pierre

Lundi 22 février 2016, Chaire de Saint Pierre

Jubilé de la Curie Romaine

Signe "Jubilaire» du pape : témoignage des œuvres de miséricorde

MARS 2016

Vendredi 4 et samedi 5 mars 2016

"24 heures pour le Seigneur" avec célébration pénitentielle à Saint Pierre l’après-midi du 4 mars

Dimanche 20 mars 2016, Dimanche des Rameaux et Journée diocésaine des Jeunes à Rome

Signe "Jubilaire" du pape : témoignage des œuvres de miséricorde

AVRIL 2016

Dimanche 3 avril 2016, Dimanche de la Divine Miséricorde

Jubilé pour ceux qui adhèrent à la spiritualité de la Divine Miséricorde

Dimanche 24 avril 2016, V Dimanche de Pâques

Jubilé des adolescents garçons et filles (13-16 ans) sur le thème Professer la foi et construire une culture de miséricorde

Signe "Jubilaire" du pape : témoignage des œuvres de miséricorde

MAI 2016

Dimanche 24 mai 2016, Corpus Domini en Italie

Jubilé des Diacres

JUIN 2016

Vendredi 3 juin 2016, Solennité du Sacré Cœur de Jésus (160 ans d’introduction de la fête établie en 1856, par Pie IX)

Jubilé des prêtres

Dimanche 12 juin 2016, XI Dimanche du Temps Ordinaire

Jubilé des malades et des personnes avec handicap

Signe "Jubilaire" du pape: témoignage des œuvres de miséricorde

JUILLET 2016

Mardi 26-dimanche 31 juillet 2016

Jubilé des Jeunes : Journée mondiale de la Jeunesse à Cracovie

SEPTEMBRE 2016

Dimanche 4 septembre 2016, XXIII Dimanche du Temps Ordinaire

Mémoire de la Bienheureuse Thérèse de Calcutta - 5 septembre

Jubilé des opérateurs et bénévoles de la miséricorde

Dimanche 25 septembre 2016, XXVI Dimanche du Temps Ordinaire

Jubilé des catéchistes

OCTOBRE 2016

Samedi 8 et dimanche 9 octobre 2016

Samedi et dimanche après la fête de la Bienheureuse Vierge du Rosaire

Jubilé Marial

NOVEMBRE 2016

Mardi 1er novembre 2016, Solennité de la Toussaint

Messe du pape en mémoire des fidèles défunts

Dimanche 6 novembre 2016, XXXII Dimanche du Temps Ordinaire

Jubilé des détenus à Saint-Pierre

Dimanche 13 novembre 2016, XXXIII Dimanche du Temps Ordinaire

Clôture de la Porte Sainte dans les basiliques de Rome et dans les diocèses

Dimanche 20 novembre 2016, Solennité de Notre Seigneur Jésus Christ, Roi de l’Univers

Clôture de la Porte Sainte à Saint Pierre et conclusion du Jubilé de la Miséricorde
( 5 mai 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/calendrier-du-jubile-de-la-misericorde-a-r…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Mai - 10:21 (2015)    Sujet du message: HOUR OF THE TRUTH : COMPLETION OF ROME SODOMY & FREEDOM OF CONSCIENCE / HOUR OF THE TRUTH : ROME’S SODOMY & ULTIMATUM TO PROTESTANTS Répondre en citant

HOUR OF THE TRUTH : COMPLETION OF ROME SODOMY & FREEDOM OF CONSCIENCE



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=uGzypgh2XBg&hd=1

HOUR OF THE TRUTH : ROME’S SODOMY & ULTIMATUM TO PROTESTANTS



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=-OM2ZWD0D4I&hd=1


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 8 Mai - 12:39 (2015)    Sujet du message: LORD JESUS, E TE ARIKI AND CARITAS INTERNATIONALIS Répondre en citant

LORD JESUS, E TE ARIKI AND CARITAS INTERNATIONALIS / CATHOLIC CHURCH



OPENING PRAYER

Leader:
Lord Jesus, e te Ariki, you have shown us the way of truth and light.
Strengthen us by your Spirit to choose the right path.
All:
As we set forth upon the oceans of the world,
And cross the deserts of our time,
Show us, O Mary, the fruit of your womb,
For without your Son we are lost.
Pray that we will never fail on life’s journey,
That in heart and mind, in word and deed
In days of turmoil and in days of calm,
We will always look to Christ and say,
‘Who is this that even wind and sea obey him?’
Ecclesia in Oceania

http://www.caritas.org.nz/sites/default/files/Caritas Lent Reflection Progr…
P.7

Who's Ariki?

Ariki is an other name of Lucifer, calls diablo, the destroyer

http://us.battle.net/d3/en/profile/DESTROYER-6514/hero/48950846


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Dim 10 Mai - 11:21 (2015)    Sujet du message: POPE FRANCIS ALLOWS PRIESTS TO BEGIN PARDONING WOMEN AND DOCTORS WHO'VE PERFORMED ABORTIONS, CHANGING CATHOLIC PRACTICE Répondre en citant

POPE FRANCIS ALLOWS PRIESTS TO BEGIN PARDONING WOMEN AND DOCTORS WHO'VE PERFORMED ABORTIONS, CHANGING CATHOLIC PRACTICE

Even if the Pope who think to be the god of this world gave absolution for these evil crimes, the Most High, the only true God who die on the cross for this crime and who took all our sins on Him to send us free, our Lord won't forget their sins if peoples don't repent and turn their back to this practice. A man, the Pope, a Jesuit Pope who worship demons and who hate the one true God and the ones who believe in Him, don't have the divine authority to forgive sins. Only the Messiah received the authority because He's the only one who pay the big price for our sins. This is the only way to be free. Abortion is nothing more than a cult of demons, the new modern satanic ritual of children to Moloch. Take a look to the "Massacre of Innocence" and the Origins of Child Sacrifice" http://www.revisionisthistory.org/massacre.html

This catholic year of Jubilee, the Catholic "Holy Year of Mercy" with their mother Mary are all abominations an a turning point in this false man of Peace who now is preparing for the global take over of this planet under false science, religion and civil laws to impose to all his global vision for a new Millenium. The majority of this inhabitants will be seduce by him and will worship this beast. We will see until september many more changes, false miracles, false teachings. They now re-write history in all ways. Their missionaries of mercy (the SS of Rome) are everywhere under different umbrellas to control and to submit all inhabitants under the power of this Pontifex Maximus, the high priest of the College of Pontiffs (Collegium Pontificum) in ancient Rome http://en.wikipedia.org/wiki/Pontifex_Maximus.

-----

By Stoyan Zaimov , Christian Post Reporter
May 7, 2015|8:21 am


Pope Francis embraces a boy and a girl during a meeting with young people at Manila university, January 18, 2015.

Pope Francis has said that Roman Catholic priests can begin pardoning women who've had abortions and doctors who have performed the procedure starting in 2016, changing long-standing Catholic practice. The Vatican insisted, however, that it continues to look at abortion as a sin.

Archbishop Rino Fisichella, the president of the Pontifical Council for the New Evangelisation, announced Francis' decision earlier this week, and said: "The missionaries of mercy are priests sent out by the Holy Father at the beginning of Lent. The Pope is sending them out [to dioceses and parishes] as a tangible sign of how a priest should be a man of pardon, close to everyone ..."

The Irish Times pointed out that Catholic tradition only allows bishops or the pope himself to absolve women of having an abortion, which is a sin that leads to excommunication from the Church.

The Catholic "Holy Year of Mercy" runs from Dec. 8 through Nov. 20, 2016, and will allow specially appointed priests "the authority to pardon even those sins reserved to the Holy See."

The special year will also mark several individual jubilee days, such as for the Roman Curia, catechists, teenagers and prisoners.

Archbishop Fisichella clarified in an interview with Italian news agency ANSA that priests will also be able to offer absolution not only to women who've had abortions, but also to the doctors that performed them.

The Daily Mail reported that the Vatican has previously faced criticism from the United Nations for excommunicating the mother and doctor of a 9-year-old girl in Brazil who underwent an abortion in 2009 after she was raped by her stepfather and became pregnant with twins.

Italian Cardinal Velasio De Paolis, who has published a book alongside four other cardinals called Remaining In The Truth Of Christ, which defends marriage and Catholic tradition, insisted that the Catholic stance against abortion will not waver, however.

De Paolis said: "Regardless of this decision by the Pope, the Church will continue to consider abortion a sin. I hope it does not cause confusion."

Francis has affirmed on a number of occasions his opposition to abortion, a well as to euthanasia, stem-cell research, and other attempts to end life.

Back in November 2014, the pontiff dismissed the notion that abortion is good for women, or that euthanasia is "an act of dignity," or "a scientific breakthrough to 'produce' a child (who is) considered a right instead of accepted as a gift." Francis also denounced "(the) use of human life as laboratory mice supposedly to save others."

The Vatican has set up an official Jubilee of Mercy website which talks more about the tradition and the planned events.

"I have decided to announce an Extraordinary Jubilee which has at its centre the mercy of God. It will be a Holy Year of Mercy. We want to live in the light of the Word of the Lord: 'Be merciful, even as your Father is merciful' (Luke 6:36). And this especially applies to confessors! So much mercy!" Francis said when announcing the Holy Year.

http://www.christianpost.com/news/pope-francis-allows-priests-to-begin-pard…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 12 Mai - 09:51 (2015)    Sujet du message: CHEMIN NEOCATECHUMENAL : FAIRE ENTENDRE LE CRI DES INNOCENTS QUI SOUFFRENT Répondre en citant

CHEMIN NEOCATECHUMENAL : FAIRE ENTENDRE LE CRI DES INNOCENTS QUI SOUFFRENT

ENGLISH : Neocatechumenal Way: 120 Rabbis Attend Historic Gathering in Galilee
http://www.zenit.org/en/articles/neocatechumenal-way-120-rabbis-attend-hist…

ENGLISH : Pope's Message to Participants of Meeting of Rabbis, Cardinals and Bishops Sponsored by the Neocatechumenal Way
http://www.zenit.org/en/articles/pope-s-message-to-participants-of-meeting-…

Message du pape aux participants de la première Rencontre internationale entre rabbins, cardinaux et évêques organisée en Israël par le Chemin Néocatéchuménal.

Rome, 11 mai 2015 (ZENIT.org) Anne Kurian | 150 clics

"Faire entendre le cri des innocents qui souffrent" : c'est l'appel que le pape François adresse aux participants à la première Rencontre internationale entre rabbins, cardinaux et évêques organisée en Israël par le Chemin Néocatéchuménal, du 4 au 7 mai 2015.

Cet événement, auquel ont participé 7 cardinaux, 20 évêques et 120 rabbins du monde entier, avait lieu dans le cadre du 50ème anniversaire de la Déclaration Nostra Aetate et en souvenir du 70ème anniversaire de la fin de l'Holocauste.

Les cardinaux qui ont participé sont George Pell, préfet du Secrétariat pour l’économie du Saint-Siège, Stanislas Rylko, président du Conseil pontifical pour les laïcs, Telesphore Placidus Toppo, archevêque de Ranchi (Inde), Christoph Schönborn, archevêque de Vienne (Autriche), Josef Cordes, président émérite du Conseil pontifical Cor Unum, Andrew Yeom Soo-jung, archevêque de Séoul (Corée du Sud) et Paolo Romeo, archevêque de Palerme (Italie). = Et les autres, les évêques et les rabbins, quels sont leurs noms, car tous ensemble travailleront en unité dans ce nouveau règne de terreur, cette nouvelle inquisition et guerre mondiale qui maintenant va de l'avant dans tous les recoins de la planète. La célébration du 70ème anniversaire de la fin de l'Holocauste est une vraie farce quand nous voyons ce qui prend place présentement par le même pouvoir.

« Je salue tous les participants à cette rencontre et je vous assure de ma proximité spirituelle », écrit le pape dans son message. Il souhaite que cette rencontre « soit une occasion de renforcer les liens de fraternité », et « de faire connaître le cri des innocents à travers le langage de la musique ».

Au centre de cette journée en effet, l’Orchestre et le Chœur du Chemin ont interprété la Symphonie d’hommage et de prière « La souffrance des innocents » comme « un acte d’amour et de réconciliation avec le peuple juif pour la souffrance de la Shoah ».

« Uni à vous, je prie le Seigneur pour qu’il écoute ce cri et qu’il guérisse les afflictions de tous ceux qui souffrent. Je prie aussi pour que les cœurs soient ouverts à l’invocation des innocents du monde entier », ajoute le pape. Il conclut en invoquant « d’abondantes bénédictions divines sur vous tous comme gage de paix et de force ».

(11 mai 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/chemin-neocatechumenal-faire-entendre-le-c…


Dernière édition par maria le Mar 12 Mai - 14:05 (2015); édité 2 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 12 Mai - 10:26 (2015)    Sujet du message: JUBILE DE LA MISERICORDE : LE PAPE ENCOURAGE A SE CONSACRER A LA VIERGE MARIE Répondre en citant



JUBILE DE LA MISERICORDE : LE PAPE ENCOURAGE A SE CONSACRER A LA VIERGE MARIE

Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation

Le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation est un dicastère de la curie romaine dont la mission est de promouvoir une évangélisation renouvelée dans les pays où la première annonce de la foi a déjà retenti et où sont présentes des Églises d'antique fondation, mais qui vivent une sécularisation progressive de la société et une sorte « d'éclipse du sens de Dieu »

Le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation a été créé le 21 septembre 2010, par le motu proprio Ubicumque et semper2 du pape Benoît XVI. Il est actuellement présidé par Mgr Rino Fisichella. Son secrétaire est José Ruiz Arenas (en).

Le Conseil Pontifical est impliqué dans l'organisation du Synode des Évêques sur la nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne, qui s'est tenu en novembre 2012, et est à l'origine de la création de l'Observatoire de la nouvelle évangélisation pour l’Amérique latine en juillet 2012.

Le 25 janvier 2013, par le motu proprio Fides per doctrinam, le pape confie au Conseil Pontifical la compétence de la catéchèse qui dépendait jusqu'alors de la congrégation pour le clergé.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_pontifical_pour_la_promotion_de_la_nou…

-----

La Congrégation pour la doctrine de la foi (tribunal de l'inquisition) (en latin : Congregatio pro Doctrina Fidei) est l'une des neuf congrégations de la Curie romaine1.

Les compétences de la congrégation sont définies par la constitution Pastor Bonus : « La tâche propre de la Congrégation pour la doctrine de la foi est de promouvoir et de protéger la doctrine et les mœurs conformes à la foi dans tout le monde catholique : tout ce qui, de quelque manière, concerne ce domaine relève donc de sa compétence4 ».

La congrégation est compétente pour vérifier que les doctrines et enseignements catholiques restent dans le cadre de la foi de l'Église. La sanction disciplinaire la plus grave qu'elle puisse prononcer, en cas de doctrine contraire à la foi catholique, est l'excommunication latae sententiae9, qui depuis Vatican II ne peut concerner que les baptisés catholiques.

La congrégation pour la doctrine de la foi a toujours exercé un pouvoir judiciaire pour certaines causes spécifiques liées à la défense de la foi, de la morale, et de la dignité des sacrements, surtout de la réconciliation et de l’eucharistie. Certains délits plus graves (delicta graviora) ont toujours été de la compétence exclusive de la Congrégation pour la doctrine de la foi10. En particulier les délits graves contre la célébration des sacrements (par exemple : ordination de femmes, violation du secret de la confession...) en particulier si ces délits risquent d'entraîner la nullité du sacrement ou s'il y a volonté de le célébrer en dehors de la communion de l'Église catholique (par exemple célébrer la messe sans mentionner le nom du pape et de l'évêque diocésain dans la prière eucharistique).

La congrégation a des compétences pour certains délits les plus graves contre les mœurs, en particulier ses compétences sont accrues concernant les abus sexuels d'un prêtre sur un mineur d'âge, depuis le Motu proprio Sacramentorum Sanctitatis Tutela de Jean-Paul II du 30 avril 2001 et la lettre De delictis gravioribus du 18 mai 2001 du cardinal Jozef Ratzinger, préfet de la congrégation, qui précise les modalités d'application de cette compétence et qui oblige les évêques à faire remonter les dossiers à Rome.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_pontificale_Ecclesia_Dei

-----

...Cette Année Sainte commencera à la prochaine solennité de l’Immaculée Conception et se conclura le 20 novembre 2016, le Dimanche de Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l’univers et visage vivant de la miséricorde du Père. Je confie l’organisation de ce Jubilé au Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation, pour qu’il puisse l’animer comme une nouvelle étape du chemin de l’Église dans sa mission d’apporter à chaque personne l’Évangile de la miséricorde....
http://www.viereligieuse.fr/Annonce-de-l-Annee-sainte.html

-----

JUBILE DE LA MISERICORDE : LE PAPE ENCOURAGE A SE CONSACRER A LA VIERGE MARIE

Lettre à l’évêque de Savone-Noli, Mgr Vittorio Lupi pour les 200 ans du couronnement de la statue de la Vierge de Notre-Dame de la Miséricorde, le 10 mai 1815, par le pape Pie VII (traduction intégrale).

Rome, 11 mai 2015 (ZENIT.org) Staff Reporter

A l’approche de l’Année sainte extraordinaire de la Miséricorde (8 décembre 2015-20 novembre 2016), le pape souhaite que se répande dans toute l’Église et dans le monde « la consécration à la Mère de la Miséricorde ».

C'est ce que l'on peut lire dans la lettre que le pape François a fait parvenir à l’évêque de Savone-Noli, Mgr Vittorio Lupi, pour les 200 ans du couronnement de la statue de Notre-Dame de la Miséricorde, le 10 mai 1815, par le pape Pie VII.

Lettre du pape François

Je souhaite m’unir à la dévotion du peuple de Dieu du diocèse de Savone-Noli pour rendre hommage à Notre-Dame de la Miséricorde, invoquant de manière spéciale sa protection maternelle sur le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde dont j’ai récemment fait l’annonce.

Me plaçant spirituellement dans le sillage de mon prédécesseur Benoît XVI, je me rends au sanctuaire érigé il y a pas moins de cinq siècles, à l’endroit même où la Vierge Marie apparut au paysan Antonio Botta, demandant pénitence et conversion, avant de prendre congé de lui en disant: « Miséricorde et non justice », une exhortation plus que jamais d’actualité, en cette période particulière de miséricorde. La réponse unanime du peuple savonnais à l’appel de la Vierge attira une vraie « cascade » de grâces du Ciel, et entraîna la réalisation de tant d’œuvres sociales et de bienfaisance, pour témoigner que la miséricorde de l’esprit et celle du corps sont inséparables.

A un moment fortement dramatique de l’histoire de l’Europe, le pape Pie VII, enlevé par Napoléon et emprisonné à Savone, reçut l’autorisation de se rendre au sanctuaire et il fit vœu qu’une fois libéré, il reviendrait pour la couronner. Ce fut le cas le 10 mai 1815, et le 24 du même mois il institua la fête de Marie, Auxiliatrice des chrétiens. En effet, la Mère de la miséricorde est toujours proche de ses enfants et prête à les secourir quand ils sont en danger et quand ils souffrent, comme aujourd’hui, de discriminations et persécutions.

Je souhaite donc qu’à l’approche de l’Année sainte extraordinaire, il y ait dans toute l’Église une réflexion sur la consécration à la Mère de la Miséricorde, que cette consécration se répande sur cette terre, cette même terre où celle-ci a laissé à jamais la trace de sa tendresse et de sa proximité avec le peuple de Dieu pèlerin dans le monde.

Vénérable frère, je vous prie de croire, vous et votre chère communauté diocésaine de Savone-Noli, à mon meilleur souvenir. Je vous demande de prier pour moi et pour mon ministère, et vous envoie de tout cœur ma bénédiction apostolique.

Traduction de Zenit, Océane Le Gall
(11 mai 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/jubile-de-la-misericorde-le-pape-encourage…


"C'est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer! car le diable est descendu vers vous, animé d'une grande colère, sachant qu'il a peu de temps." Apocalypse 12:12
"Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin." 1 Jean 5:19


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 12 Mai - 15:14 (2015)    Sujet du message: POPE : THE CHURCH IS ABOUT UNITY, NOT FORMING LOBBIES TO WIN Répondre en citant

POPE : THE CHURCH IS ABOUT UNITY, NOT FORMING LOBBIES TO WIN

The catholic church is about unity under Lucifer kingdom.

2015-05-08 Vatican Radio

(Vatican Radio) Pope Francis says discussions within the Church are to seek unity and and it should not be a place where people are always clashing, betraying each other and forming lobbies to win their argument. He said the Holy Spirit helps bring change and moves things forward within the Church but at the same time it creates unity between all its members. This was the core message of his homily on Friday (May 8th) at morning Mass in the Santa Marta residence.

Pope Francis said the Holy Spirit creates movement within the Church which at first sight might appear to be confusion but if this movement or change is welcomed with prayer and a spirit of dialogue it always generates unity between Christians.

‘No forming of lobbies’

Taking his cue from the day’s reading from the Acts of the Apostles, the Pope pointed to the example of the outcome from the first Council of Jerusalem where the early Christian community was able, with the help of the Holy Spirit, to resolve differences of opinion and reach an agreement. The Christian community had clashed between the so-called ‘closed in’ Christians who remained very attached to the Jewish laws and who wanted to impose those same laws on the early Christians and Paul of Tarsus who strongly opposed this.

“How do they resolve this problem? They hold a meeting and each person gives his opinion, his views. They discuss this issue but like brothers and sisters and not like enemies. They don’t form external lobbies in order to win, they don’t go to the civil authorities in order to win and they don’t kill in order to triumph. They seek the path of prayer and dialogue. Those who had opposing views have a dialogue with the other side and they reach an agreement. This is the work of the Holy Spirit.”

‘Spirit creates harmonious unity’

Pope Francis stressed that the Holy Spirit moves us towards harmony and that was why the Christians taking part in the Council of Jerusalem were able to agree on a final decision.

“A Church where there are never problems of this type makes me think that the Holy Spirit is not very present within it. And a Church where its people are always arguing and there are lobbies and people are betraying their brothers and sisters, is a Church where there is no Holy Spirit! It’s the Spirit which creates change, which creates the momentum for going ahead, that creates new spaces, that creates that wisdom which Jesus promised: ‘It will teach you!’ This moves things but is also what at the end creates the harmonious unity between everyone.”

‘Church faithful to movements of Holy Spirit’

The Pope concluded his homily by noting the words used at the conclusion of the day’s gospel reading. He said these words reveal the soul of Christian harmony, not a simple act of goodwill but a fruit of the Holy Spirit.

“That’s what this Reading teaches us today, it teaches us about the first ecumenical Council. It appears fine both to the Spirit and to us….this is the formula used when the Spirit makes everybody reach agreement. Let us now continue the Eucharistic celebration and let us ask our Lord Jesus who will be present among us to always send the Holy Spirit to us, to each one of us. May he send it to the Church and may the Church always know how to be faithful to the movement that the Holy Spirit creates.”

(from Vatican Radio)

http://www.news.va/en/news/pope-the-church-is-about-unity-not-forming-lobbi…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 12 Mai - 15:24 (2015)    Sujet du message: DISCOURS DU SAINT-PÈRE FRANCIS EN COMITÉ MIXTE DE LA CONFERENCE DES EGLISES EUROPEENNES (CEC) Répondre en citant

DISCOURS DU SAINT-PÈRE FRANCIS EN COMITÉ MIXTE DE LA CONFERENCE DES EGLISES EUROPEENNES (CEC)

Traduction Google
Article italien
http://w2.vatican.va/content/francesco/it/speeches/2015/may/documents/papa-…





Jeudi 7 mai 2015

[ Multimédia ]

Chers frères et sœurs,

Je donne ma cordiale bienvenue à vous et vous remercie de votre visite. Je remercie en particulier le cardinal Peter Erdö et le révérend Christopher Hill pour leurs aimables paroles.

Le Comité que vous composez maintenant est conçu pour accompagner le cheminement œcuménique en Europe, où la plupart des divisions qui existent encore entre les chrétiens ont commencé. Pendant longtemps, les chrétiens de ce continent se battent les uns contre les autres. Aujourd'hui, Dieu merci, la situation est très différente. Le mouvement œcuménique a permis aux Églises et communautés ecclésiales en Europe à faire de grands progrès sur la voie de la réconciliation et de la paix. Les récentes assemblées européennes œcuméniques et Charte œcuménique , rédigés à Strasbourg en 2001, sont des facteurs de la coopération fructueuse entre la Conférence des Eglises européennes et le Conseil des Conférences épiscopales européennes. Ces initiatives sont une source de grande espérance pour surmonter les divisions, tout en étant conscient de combien de temps la route vers la pleine communion visible entre tous les croyants dans le Christ. En réalité, cependant, le chemin, avec toutes ses difficultés, est déjà une partie intégrante du processus de réconciliation et de communion que le Seigneur nous demande et nous fait faire, tant qu'il a vécu dans la charité et la vérité.

Le décret conciliaire sur l'œcuménisme UR stipule que la division entre les chrétiens "dommages la sainte cause de la prédication de l'Evangile à toute créature" (n. 1). Ceci est évident, par exemple, lorsque les Eglises et communautés ecclésiales en Europe ont des vues différentes sur anthropologique importante ou éthique. Par conséquent, je l'espère ne pas manquer des occasions fructueuses et de réflexion commune à la lumière de l'Ecriture Sainte et la tradition partagée. Regarder ensemble vers le Seigneur Jésus-Christ, que «la révélation du mystère du Père et de son amour, manifeste pleinement l'homme à lui-même l'homme et fait de sa vocation" (Conc. Concile œcuménique Vatican II. Vat. II, Const. Passées. Gaudium et Spes , 22), nous pouvons trouver des réponses communes aux questions que la société contemporaine pose à nous, chrétiens. Plus nous sommes au Christ, plus nous sommes unis entre nous.

Aujourd'hui, les Eglises et les communautés ecclésiales en Europe sont confrontées à de nouveaux défis et décisive, qui peut répondre efficacement seulement parler d'une seule voix. Je pense, par exemple, le défi posé par une législation qui, au nom d'un principe de tolérance mal interprété, finissent par empêcher les citoyens d'exprimer librement et dans une pratique légitime et pacifique de leurs croyances religieuses. En outre, à l'attitude avec laquelle l'Europe semble répondre à la migration dramatique et souvent tragique de milliers de personnes fuyant la guerre, la persécution et la pauvreté, les Eglises et les communautés ecclésiales en Europe ont le devoir de travailler ensemble pour promouvoir la solidarité et de l'hospitalité. Les chrétiens d'Europe sont appelés à intercéder par la prière et à travailler activement pour apporter le dialogue et la paix dans les conflits.

En renouvelant ma gratitude pour votre service à l'Eglise, je invoque sur ce la bénédiction constante du Seigneur. S'il vous plaît ne pas oublier de prier pour moi. Merci.

http://w2.vatican.va/content/francesco/it/speeches/2015/may/documents/papa-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 12 Mai - 15:44 (2015)    Sujet du message: LETTRE DU SAINT-PÈRE FRANCIS A L' ÉVÊQUE DE SAVONA-NOLI À L'OCCASION DU BICENTENAIRE DE L'INCORONATION DE NOTRE-DAME DE LA MISERICORDE Répondre en citant

LETTRE DU SAINT-PÈRE FRANCIS A L' ÉVÊQUE DE SAVONA-NOLI À L'OCCASION DU BICENTENAIRE DE L'INCORONATION DE NOTRE-DAME DE LA MISERICORDE

Traduction Google
Article italien
http://w2.vatican.va/content/francesco/en/events/event.dir.html/content/vat…

[ Multimédia ]

Vénérable Frère
Mons. VITTORIO WOLVES
évêque de Savone-Noli

Je souhaite participer à la dévotion du peuple de Dieu du diocèse de Savona-Noli pour rendre hommage à Notre-Dame de la Miséricorde, invoquant une manière spéciale la protection maternelle sur le Jubilé extraordinaire de la miséricorde que je viens d'annoncer.

En me plaçant spirituellement sur ​​les traces de mon prédécesseur Benoît XVI , je vais au sanctuaire érigé il ya un peu moins de cinq siècles, le lieu où la Vierge est apparue à la paysanne, Antonio Botta, demandant à la repentance et à la conversion et, enfin, de prendre son congé avec les mots : "Mercy pas de justice »; exhortation plus que jamais pour notre temps, ce qui est particulièrement temps de la miséricorde.

La réponse unanime à l'appel du peuple de Savona Madonna a attiré une véritable «cascade» de la grâce du ciel, et a également donné lieu à un certain nombre d'œuvres caritatives et sociales, à témoigner que la miséricorde spirituelle et le physique sont inséparables.

Dans un moment très dramatique de l'histoire de l'Europe, le pape Pie VII, qui a été kidnappé et emprisonné par Napoléon à Savone, nous devrions être en mesure d'aller au Sanctuaire de Notre-Dame de la Miséricorde et a promis que, une fois libéré, il reviendrait à son comble; ce qui est arrivé le 10 mai 1815. Et le 24 du même mois a institué la fête de Notre-Dame "Auxiliatrice". En fait, la Mère de la Miséricorde est toujours proche et il permet à tous ses enfants qui sont en danger et, comme beaucoup aujourd'hui, souffrent de discrimination et de persécution.

Je souhaite donc que, alors que nous approchons de l'Année Sainte extraordinaire, dans toute l'Eglise est d'être approfondi et répandre la confiance dans la Mère de Miséricorde, que dans ce pays a fait un signe éternel de sa tendresse et de sa proximité avec le peuple de Dieu pèlerin dans le monde.

Pour vous, vénéré frère, et à la communauté diocésaine aimé de Savona-Noli je vous assure de mon souvenir spécial et, comme je vous demande de prier pour moi et pour mon ministère, l'envoi de la Bénédiction apostolique.

Du Vatican, le 10 mai 2015

Francesco

http://w2.vatican.va/content/francesco/it/letters/2015/documents/papa-franc…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 12 Mai - 15:56 (2015)    Sujet du message: LE DECRET CONCILIAIRE SUR L'OECUMENISME Répondre en citant

LE DECRET DU CONCILE VATICAN II - 21 NOVEMBRE 1964


http://oecumenisme91.cef.fr/htm/oesymb91.htm#Symbolique

LE DECRET CONCILIAIRE SUR L'OECUMENISME

Pdf document : http://www.nrt.be/docs/articles/1965/87-3/1517-Le décret conciliaire sur l'…

Le décret conciliaire sur l'œcuménisme "Unitatis redintegratio" a été promulgué le même jour que la constitution dogmatique sur l'Eglise" Lumen Gentium", le 21 novembre 1964. Cette coïncidence ne doit rien au hasard, car le pape Jean XXIII avait donné deux finalités au Concile Vatican II : la rénovation interne de l'Eglise catholique et le service de la cause de l'unité chrétienne.

Le jour de sa proclamation finale et solennelle, le décret sur l'œcuménisme a obtenu 2137 voix contre 11. Il était en chantier depuis la première session lors de l'automne 1962. On peut considérer ce décret comme l'œuvre du Secrétariat pour l'Unité des chrétiens créé par Jean XXIII avant l'ouverture du Concile et qui, dès le début du Concile, a été présent au cheminement de la plupart des Commissions conciliaires.

Le Secrétariat pour l'Unité que présidait le Cardinal Bea, assisté de Mgr Willebrands, a travaillé tout au long du Concile en étroite collaboration avec les « observateurs » que les Communions chrétiennes non-catholiques avaient envoyés à Rome à l'invitation du pape. Un tel texte, voté à la quasi unanimité, était impensable avant. En le votant, le Concile Vatican II a solennellement engagé l'Eglise catholique sur la voie de l'œcuménisme.

Évoquant les nombreux biens présents dans les autres Eglises et Communautés ecclésiales, le décret ajoute: « Tout cela, provenant du Christ et conduisant à lui, appartient de droit à l'unique Eglise du Christ. Chez nos frères séparés s'accomplissent aussi de nombreuses actions sacrées de la religion chrétienne qui, de diverses manières selon les différentes conditions de chacune des Eglises ou Communautés, peuvent sans nul doute produire effectivement la vie de grâce, et il faut dire qu'elles sont aptes à donner accès à la communion du salut ».(18)

DEUX LETTRES ENCYCLIQUES

Lettre encyclique "Slavorum Apostoli" (2 juin 1985)

Le pape Jean-Paul II voit dans les saints Cyrille et Méthode des précurseurs authentiques de l'œcuménisme. Aussi, à l'occasion du 11ème centenaire de l'œuvre d'évangélisation des apôtres des Slaves. il veut que soit "gardée en mémoire la contribution inestimable qu'ils ont apportée à l'annonce de l'Evangile dans ces peuples et, en même temps, à la cause de la réconciliation, de la convivialité amicale, du développement humain et du respect de la dignité intrinsèque de chaque nation... le premier Pape appelé de Pologne, et donc du cœur des nations slaves, à occuper le siège de Pierre se sent particulièrement poussé à le faire."

... " Le choix généreux de s'identifier à leur vie et à leur tradition, après les avoir purifiées et éclairées par la Révélation, fait de Cyrille et Méthode de vrais modèles pour tous les missionnaires qui, à toutes les époques, ont répondu à l'appel de saint Paul à se faire tout à tous pour sauver tous les hommes, et, en particulier, pour les missionnaires qui, de l'antiquité aux temps modernes - de l'Europe à l'Asie et aujourd'hui sur tous les continents - , ont travaillé à traduire dans les langues vivantes des divers peuples la Bible et les textes liturgiques, afin d'y faire entendre l'unique Parole de Dieu, rendue ainsi accessible selon les moyens d'expression propres à chaque civilisation."

...." La communion parfaite dans l'amour préserve l'Eglise de toute forme de particularisme et d'exclusivisme ethnique ou de préjugé racial, comme de toute arrogance nationaliste. Une telle communion doit élever ou sublimer tous les sentiments purement naturels qui se trouvent légitimement dans le cœur humain."

... " Cyrille et Méthode sont comme les maillons d'unité, ou comme un pont spirituel, entre la tradition orientale et la tradition occidentale qui convergent l'une et l'autre dans l'unique grande Tradition de l'Eglise universelle. Ils sont pour nous les champions et en même temps les patrons de l'effort œcuménique des Eglises sœurs d'Orient et d'Occident pour retrouver, par le dialogue et la prière, l'unité visible dans la communion parfaite et totale, « l'unité qui - comme je l'ai dit à l'occasion de ma visite à Bari - n'est pas absorption, ni même fusion »."

... " L'unité est la rencontre dans la vérité et dans l'amour que nous donne l'Esprit. Cyrille et Méthode, par leur personnalité et leur œuvre, sont des figures qui réveillent en tout chrétien une grande « nostalgie de l'union » et de l'unité entre les deux Eglises sœurs d'Orient et d'Occident."

Lettre encyclique "Ut unum sint" (25 mai 1995)

"Ut Unum sint" ("Qu'ils soient un") est sans doute l'un des documents oecuméniques de Jean Paul II qui demande à être lu et relu dans sa totalité, car elle est une véritable charte de l'Unité de l'Eglise dans son cheminement vers une totale Communion. Il y est affirmé on ne peut plus clairement que l'engagement œcuménique est « un impératif de la conscience chrétienne éclairée par la foi et guidée par la charité ».

... " L'Unité de l'Eglise divisée par les différences humaines venues de l'histoire et des hommes, est à restaurer. L'engagement oecuménique n'est pas l'absorption de l'un par l'autre, ni la confusion. Les saints et les martyrs, la vie quotidienne des communautés chrétiennes, la grâce de Dieu dans le Christ rendent possible cette unité du Corps Mystique du Christ, si difficile en soit la réalisation."

... " Je rends grâce au Seigneur, qui nous a incités à progresser sur la voie, difficile mais si riche de joie, de l'unité et de la communion entre les chrétiens. Les dialogues théologiques inter-confessionnels ont donné des fruits positifs et tangibles: cela nous encourage à aller de l'avant. Cependant, au-delà des divergences doctrinales à surmonter, les chrétiens ne peuvent pas sousestimer le poids des atavismes et de l'incompréhension qu'ils ont hérités du passé, des malentendus et des préjugés des uns à l'égard des autres. Bien souvent l'inertie, l'indifférence et l'insuffisance de la connaissance mutuelle aggravent cette situation."

... " Pour cette raison, l'engagement œcuménique doit être fondé sur la conversion des cœurs et sur la prière, qui conduiront aussi à la nécessaire purification de la mémoire historique. Avec la grâce de l'Esprit Saint, les disciples du Seigneur, animés par l'amour, par le courage de la vérité, ainsi que par la volonté sincère de se pardonner mutuellement et de se réconcilier, sont appelés à reconsidérer ensemble leur passé douloureux et les blessures qu'il continue malheureusement à provoquer aujourd'hui encore."

... " La vigueur toujours jeune de l'Evangile les invite à reconnaître ensemble, avec une objectivité sincère et totale, les erreurs commises et les facteurs contingents qui ont été à l'origine de leurs déplorables séparations. Il faut avoir un regard clair et apaisé dans la vérité, vivifié par la miséricorde divine, capable de libérer les esprits et de renouveler en chacun sa disponibilité pour l'annonce de l'Evangile aux hommes de tous les peuples et de toutes les nations.

..." En tout cela s'impose aussi la réciprocité. S'en tenir à ces critères est un devoir pour chacune des parties qui veulent mener un dialogue et c'est un préalable pour l'entamer. Il faut passer d'une position d'antagonisme et de conflit à une position où l'un et l'autre se reconnaissent mutuellement comme des partenaires. Quand on commence à dialoguer, chacune des parties doit présupposer une volonté de réconciliation chez son interlocuteur, une volonté d'unité dans la vérité. Pour réaliser cela, il faut que les manifestations d'hostilité mutuelle disparaissent. C'est ainsi seulement que le dialogue aidera à surmonter la division et pourra rapprocher de l'unité."

C'est pourquoi il demande aux responsables des autres Eglises de chercher avec lui les formes dans lesquelles son ministère d'unité « pourra réaliser un service d'amour reconnu par les uns et par les autres ».

LES LETTRES APOSTOLIQUES

Lettre apostolique "Euntes in mundum" (25 janvier 1988)

Le pape a publié cette lettre à l'occasion du millénaire du baptême de Kiev qui marque le début de l'Eglise en terre slave orientale. Jean Paul II y souligne les valeurs propres à la tradition orientale de l'Eglise et, dans le souci oecuménique qui est le sien, il dit sa volonté de dialogue entre l'Eglise orthodoxe et l'Eglise catholique romaine en Ukraine.

... " Certains voient dans l'existence des Églises orientales catholiques une difficulté pour la marche de l'oecuménisme. Le Concile Vatican II n'a pas manqué d'aborder ce problème, tout en donnant des éléments de solution, tant dans le décret Unitatis redintegratio sur l'oecuménisme que dans le décret Orientalium Ecclesiarum, qui leur est directement consacré. Les deux documents se placent dans la perspective du dialogue oecuménique avec les Églises orientales qui ne sont pas en pleine communion avec le Siège de Rome, de manière que soit mise en relief la richesse que les autres Églises ont en commun avec l'Église catholique et que soit fondée sur cette richesse partagée la recherche d'une communion toujours plus pleine et plus profonde. En effet, «l'oecuménisme vise précisément à faire progresser la communion partielle existant entre les chrétiens, pour arriver à la pleine communion dans la vérité et la charité».

.. . " Pour promouvoir le dialogue avec l'Orthodoxie byzantine, il a été constitué après le Concile Vatican II une commission mixte spéciale, qui a intégré aussi parmi ses membres des représentants des Églises orientales catholiques. Par divers documents, on a cherché à intensifier les efforts pour qu'il y ait une meilleure compréhension entre les Églises orthodoxes et les Églises orientales catholiques, non sans résultats positifs."

... " Dans la lettre apostolique "Orientale lumen" et dans l'encyclique "Ut unum sint", j'ai déjà traité des éléments de sanctification et de vérité communs à l'Orient et à l'Occident chrétiens, et de la méthode qu'il convient de suivre dans la recherche de la pleine communion entre l'Église catholique et les Églises orthodoxes à la lumière de l'approfondissement de l'ecclésiologie accompli par le Concile Vatican II :

... « Nous savons aujourd'hui que l'unité ne peut être réalisée par l'amour de Dieu que si les Églises le veulent ensemble, dans le plein respect des traditions individuelles et de leur nécessaire autonomie. Nous savons que cela ne peut se réaliser qu'à partir de l'amour d'Églises qui se sentent appelées à manifester toujours plus l'unique Église du Christ, née d'un seul baptême et d'une seule Eucharistie, et qui veulent être soeurs».

... "L'approfondissement de la connaissance de la doctrine sur l'Église, réalisé par le Concile et l'après-Concile, a tracé une voie que l'on peut appeler nouvelle pour la marche de l'unité : c'est la voie du dialogue de la vérité nourri et soutenu par le dialogue de la charité (cf. Ep 4, 15).

Lettre apostolique "Tertio Millennio Adveniente" (10 novembre 1994)

Dans cette lettre apostolique « A l'aube du troisième millénaire », Jean-Paul II écrit : « L'approche de la fin du deuxiième millénaire nous invite tous à un examen de conscience et à d'utiles initiatives œcuméniques, afin que nous puissions nous présenter, lors du grand Jubilé, sinon totalement unis, du moins beaucoup plus près de surmonter les divisions du deuxième millénaire ».

... " Parmi les péchés qui requièrent un plus grand effort de pénitence et de conversion, il faut évidemment compter ceux qui ont porté atteinte à l'unité voulue par Dieu pour son peuple. Au cours des mille ans qui arrivent à leur terme, plus encore qu'au premier millénaire, la communion ecclésiale, « parfois par la faute de l'une et de l'autre des parties », a connu de douloureux déchirements qui s'opposent ouvertement à la volonté du Christ et sont pour le monde un objet de scandale."

... " Malheureusement, ces péchés du passé font encore sentir leur poids et demeurent, même à l'heure actuelle, comme des tentations. Il est nécessaire d'en faire amende honorable, en invoquant avec force le pardon du Christ. En cette dernière partie du millénaire, l'Église doit s'adresser avec plus de ferveur à l'Esprit Saint pour lui demander la grâce de l'unité des chrétiens."

... " C'est là un problème crucial pour le témoignage évangélique dans le monde. Après le Concile Vatican II surtout, il y a eu de nombreuses initiatives œcuméniques, prises avec générosité et détermination; on peut dire que toute l'activité des Églises locales et du Siège apostolique ont eu ces dernières années un souffle œcuménique".

... " Le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens est devenu l'un des centres principaux où est stimulé le processus vers la pleine unité. Mais nous savons tous que la réalisation de cet objectif ne peut être le fruit des seuls efforts humains, tout indispensables qu'ils soient."

... " En définitive, l'unité est un don de l'Esprit Saint. Il nous est demandé de favoriser la concession de ce don sans nous laisser aller à des légèretés ni à des réticences dans le témoignage de la vérité mais en mettant généreusement en pratique les directives tracées par le Concile et les documents du Saint-Siège qui l'ont suivi, directives appréciées même par beaucoup de chrétiens qui ne sont pas en pleine communion avec l'Église catholique."

Lettre apostolique "Orientale lumen" (2 mai 1995)

A l'occasion du centenaire de la lettre apostolique « Orientalium dignitas » du pape Léon XIII sur les Eglises orientales catholiques, Jean-Paul II invite les catholiques à se mettre comme lui « à l'écoute des Eglises d'Orient », de toutes ces Eglises qui, ensemble, constituent le second poumon de l'Eglise du Christ.

... Ma pensée se tourne vers les Églises d'Orient, comme le firent de nombreux autres Papes dans le passé, en sentant que leur revenait à eux, avant tout, le devoir de maintenir l'unité de l'Église et de rechercher inlassablement l'union des chrétiens là où celle-ci aurait été brisée. Un lien particulièrement étroit nous unit déjà. Nous avons presque tout en commun, et nous avons surtout en commun l'aspiration sincère à l'unité. Le cri des hommes d'aujourd'hui, qui cherchent un sens à leur vie, parvient à toutes les Églises."

... " Face à cet appel, les Églises d'Orient et d'Occident sont invitées à se concentrer sur l'essentiel : « Nous ne pouvons pas nous présenter devant le Christ, Seigneur de l'histoire, divisés comme nous nous sommes malheureusement retrouvés au cours du second millénaire. Ces divisions doivent céder le pas au rapprochement et à la concorde ; les plaies doivent être cicatrisées sur la route de l'unité des chrétiens » .

Lettre apostolique "Novo Millennio Ineunte" (6 janvier 2001)

Dans cette lettre apostolique qui clôt l'année jubilaire, Jean-Paul II trace le bilan du "Jubilé 2000" et donne tout un programme pour l'avenir.

... "J'avais aussi recommandé que, dans le programme de l'Année jubilaire, on réserve une attention particulière à la dimension œcuménique. Y a-t-il une meilleure occasion, pour encourager la marche vers la pleine communion, que la célébration commune de la naissance du Christ? Beaucoup d'efforts ont été accomplis à cette fin, et il reste le souvenir lumineux de la rencontre œcuménique dans la Basilique Saint-Paul, le 18 janvier 2000, quand, pour la première fois dans l'histoire, une Porte sainte a été ouverte conjointement par le Successeur de Pierre, par le Primat de la Communion anglicane et par un Métropolite du Patriarcat œcuménique de Constantinople, en présence de représentants d'Églises et de Communautés ecclésiales du monde entier."

Mais il reste un long chemin à parcourir.

... " Étant son Corps, dans l'unité qui vient du don de l'Esprit, elle est indivisible. La réalité des divisions se déploie sur le terrain de l'histoire, dans les relations entre les fils de l'Église; c'est une conséquence de la fragilité humaine dans la façon d'accueillir le don qui provient continuellement du Christ-Tête dans son Corps mystique. La prière de Jésus au Cénacle — « Que tous, ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi » (Jn 17,21) — est en même temps révélation et invocation."

... " Elle nous révèle l'unité du Christ avec son Père, qui est la source de l'unité de l'Église et le don permanent qu'elle recevra mystérieusement en lui jusqu'à la fin des temps. Cette unité, qui ne manque pas de se réaliser concrètement dans l'Église catholique, malgré les limites propres à l'humain, agit aussi à des degrés divers dans les nombreux éléments de sanctification et de vérité qui se trouvent au sein des autres Églises et Communautés ecclésiales; ces éléments, en tant que dons propres de l'Église du Christ, les poussent sans cesse vers sa pleine unité."

... " La prière du Christ nous rappelle qu'il est nécessaire d'accueillir ce don et de le développer de manière toujours plus profonde. L'invocation « ut unum sint » est à la fois un impératif qui nous oblige, une force qui nous soutient, un reproche salutaire face à nos paresses et à nos étroitesses de cœur. C'est sur la prière de Jésus, et non sur nos capacités, que s'appuie notre confiance de pouvoir atteindre aussi dans l'histoire la communion pleine et visible de tous les chrétiens."

... " Dans cette perspective d'un chemin post-jubilaire renouvelé, je me tourne avec une grande espérance vers les Églises de l'Orient, souhaitant que l'échange de dons qui a enrichi l'Église du premier millénaire reprenne en plénitude. Puisse le souvenir du temps où l'Église respirait avec « deux poumons » pousser les chrétiens d'Orient et d'Occident à marcher ensemble, dans l'unité de la foi et dans le respect des légitimes diversités, en s'accueillant et en se soutenant mutuellement comme membres de l'unique Corps du Christ."

... " C'est avec un engagement analogue que doit être entretenu le dialogue œcuménique avec les frères et les sœurs de la Communion anglicane et des Communautés ecclésiales nées de la Réforme. La confrontation théologique sur des points essentiels de la foi et de la morale chrétienne, la collaboration dans la charité et surtout le grand œcuménisme de la sainteté, ne pourront pas à l'avenir, avec l'aide de Dieu, ne pas produire leurs fruits."

... " Poursuivons donc avec confiance notre route, aspirant au moment où, avec tous les disciples du Christ, sans exception, nous pourrons chanter ensemble à pleine voix : « Oui, il est bon, il est doux pour des frères de vivre ensemble » (Ps 133[132],1).

DIRECTOIRE DE 1993

Directoire pour l'application des principes et des normes sur l'œcuménisme (25 mars 1993)


Ce Directoire donne l'orientation et la pratique de l'Eglise catholique en ce qui concerne l'œcuménisme, orientation et pratique adaptées à l'évolution de ces dernières années et qui prennent en compte les étapes déjà franchies.

... " L'ampleur du mouvement œcuménique, la multiplication des documents de dialogue, l'urgence ressentie d'une plus grande participation de tout le Peuple de Dieu à ce mouvement, et par conséquent la nécessité d'une information doctrinale exacte en vue d'un engagement juste, tout cela demande que l'on donne, sans tarder, des orientations mises à jour ». C'est dans cet esprit et à la lumière de ces développements que la révision de ce Directoire a été faite. Le Directoire œcuménique, demandé pendant le Concile et publié en deux parties, l'une en 1967 et l'autre en 1970, « a rendu de précieux services pour orienter, coordonner et développer l'effort œcuménique »."

Le Directoire commence par un développement sur l'engagement œcuménique de l'Eglise catholique (chapitre I). Suit un exposé des moyens pris par l'Eglise catholique pour mettre en pratique cet engagement. Elle le fait par l'organisation (chapitre II) et la formation de ses membres (chapitre III). C'est à eux, ainsi organisés et formés, que s'adressent les dispositions des chapitres IV et V sur l'activité œcuménique.

-------------------

Document réalisé à partir de la fiche des textes fondamentaux publiés par "oecuménisme 91" http://oecumenisme91.cef.fr/htm/oindex91.php .

http://infocatho.cef.fr/fichiers_html/oecumenisme/unitedocuments/romeunite.…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 12 Mai - 18:24 (2015)    Sujet du message: STATUTES FOR COMMISSION FOR PROTECTION OF MINORS RELEASED Répondre en citant



Vatican \ Documents

STATUTES FOR COMMISSION FOR PROTECTION OF MINORS RELEASED

The legal and perfect control by the Roman Pontiff on each of us. If we don't submit to the temporal and spiritual power of the Jesuit Pope with the help of Cardinal Seán O’Malley, the President of the Pontifical Commission for the Protection of Minors, they will be able, by laws, to persecute our kids and us in all manners. You still think you're free? No, we are all slaves of Rome until the Messiah will come back to liberate us. He's the only Messiah and our Liberator.

"The purpose of the Commission is to propose initiatives to the Roman Pontiff, according to the procedures and determinations specified in these Statutes, for the purposes of promoting local responsibility in the particular Churches for the protection of all minors and vulnerable adults"
Art. 1- § 2.


-----



Cardinal Seán O’Malley, the President of the Pontifical Commission for the Protection of Minors - RV
Seán Patrick O'Malley, OFM Cap, (born June 29, 1944) is an American cardinal of the Catholic Church serving as the Archbishop of Boston. O'Malley is a member of the Order of Friars Minor Capuchin, commonly known as the Capuchins.
http://en.wikipedia.org/wiki/Seán_Patrick_O'Malley

-----

08/05/2015 13:41

(Vatican Radio) The Statutes for the Pontifical Commission for the Protection of Minors were made public on Friday. They were approved by Pope Francis on April 21st, and will be in effect “ad experimentum” for three years.

The Commission was officially instituted last year, and is headed by Cardinal Seán O’Malley, O.F.M. Cap., the Archbishop of Boston.

The text of the statutes is below

♦ Statutes of the Pontifical Commission for the Protection of Minors

Statutes

Chirograph of the Holy Father Francis for the Institution of a Pontifical Commission for the Protection of minors (22 March 2014)

On 21 April the Cardinal Secretary of State approved by mandate of the Supreme Pontiff, ad experimentum for three years, the Statute of the Pontifical Commission for the Protection of Minors, the draft of which had been presented for approval by Cardinal Seán O’Malley, O.F.M. Cap., President of the same Commission.

The Statutes will then be published in the Italian original and in English.

To ensure the completeness of the documentation, the Chirograph of 22 March 2014, by which the Pope officially instituted the Pontifical Commission for the Protection of Minors, will be published contemporaneously.

Statutes

Art. 1

NATURE AND COMPETENCE

§ 1. The Pontifical Commission for the Protection of Minors is an autonomous institution attached to the Holy See, with public juridic personality (can. 116 CIC). The Commission is an advisory body at the service of the Holy Father.

§ 2. The protection of minors is of paramount importance. The purpose of the Commission is to propose initiatives to the Roman Pontiff, according to the procedures and determinations specified in these Statutes, for the purposes of promoting local responsibility in the particular Churches for the protection of all minors and vulnerable adults.

§ 3. Proposals submitted to the Holy Father by the Commission must be approved by a majority of two-thirds of the Members.

§ 4. In developing the proposals referred to in § 2, when the matter concerns the competence of other ecclesial bodies, the President of the Commission, assisted by the Secretary, shall consult promptly the offices responsible for the protection of minors in local churches, episcopal conferences, conferences of superiors of institutes of consecrated life and societies of apostolic life, as well as the dicastery of the Roman Curia competent in the matter. This consultation will be shared in a transparent manner with the Commission Members.

§ 5. The Commission may require an account of the effectiveness of work carried out by the competent bodies mentioned in § 4.

§ 6. The legal seat of the Commission is in the Vatican City State.

Art. 2

COMPOSITION AND MEMBERS

§ 1. The Commission is composed of a maximum of eighteen members appointed by the Holy Father for a period of three years, which may be reconfirmed.

§ 2. Members are chosen from among persons of good and proven reputation and with recognized competence in the various fields of interest which are entrusted to the Commission.

§ 3. The President is appointed by the Roman Pontiff from among the members of the Commission for a period of three years and the term of office may be reconfirmed.

§ 4. The Secretary is appointed by the Roman Pontiff from among persons of recognized competence in the protection of minors for a period of three years, and the term of office may be reconfirmed. The Secretary is a member of the Commission ex officio.

Art. 3

THE PLENARY ASSEMBLY

§ 1. The Commission is convened in Plenary Assembly twice each year. On the request of two thirds of the Members, and with the consent of the President, an extraordinary Plenary Assembly can be convened. For a Plenary Assembly to be validly convened, the presence of at least two thirds of the members is required. On the same conditions, a Plenary Assembly may also meet by videoconference.

§ 2. During the Plenary Assembly, the Members act collegially under the direction of the President.

§ 3. The Members elect from within their midst, by an absolute majority of votes, two members to serve on the Agenda Committee for the next Plenary Assembly, together with the President and the Secretary. The Agenda Committee continues its work until the Minutes of the Assembly are completed.

§ 4. The Agenda Committee guides the proceedings of the Plenary Assembly, in particular:

a) determining the Agenda;

b) ensuring that the necessary documentation is submitted to the Members at least two weeks before the scheduled meeting;

c) ensuring preparation of the Minutes of the meetings and storing them in the archives of the Commission.

Art. 4

PERSONNEL

§ 1. The President is responsible for ensuring the proper functioning of the Commission, within the framework of its competencies, and for directing its meetings.

§ 2. The role of the Secretary is to assist the President in carrying out his responsibilities, to act in the name of the Commission in ordinary affairs and to direct the Commission’s office. The Secretary also promotes the collaboration of the Commission with the offices responsible for the protection of minors in the particular Churches, episcopal conferences, conferences of superiors of institutes of consecrated life and societies of apostolic life, and the dicasteries and other institutions of the Roman Curia.

§ 3. The officials working in the Commission’s office assist the President, coordinated by the Secretary. One staff member has particular responsibility for the administration of material resources and in the preparation of the budget, accounting, and financial records of the Commission, in accordance with the norms established for the Holy See.

§ 4. The Secretary is a Prelate Superior, according to art. 3 of the Regolamento Generale della Curia Romana.

§ 5. For the hiring and employment of the personnel, the norms contained in the Regolamento Generale della Curia Romana and Regolamento della Commissione indipendente di valutazione per le assunzioni di personale laico presso la Sede Apostolica are to be observed, together with any eventual changes and additions.

Art. 5

WORKING GROUPS

§ 1. The Commission’s "working groups" prepare the initiatives mentioned in art. 1, § 2 and submit them for approval by the Commission Members. Each working group is constituted to examine a specific theme thoroughly and to present specific proposals to the Plenary Assembly.

§ 2. The drafts prepared by the working groups, in accord with § 1, are made available to the Members through electronic means for their observations. The responsibility of each working group ceases with submission of its proposals to the Plenary Assembly, except when there is need for further study.

§ 3. The President, after consultation with the Members of the Commission, appoints a Member as the Moderator of each working group.

§ 4. The Moderator of each working group submits to the Commission a list of at least three names to be designated as collaborators of the group. These collaborators are chosen from among persons of good and proven reputation, with recognized expertise in the subject being studied by the working group as part of its work.

§ 5. The collaborators in § 4 who are not Commission Members carry out the tasks entrusted to them without becoming members of the Commission and without acquiring any right or function within the same.

Art. 6

GENERAL NORMS

§ 1. The Pontifical Commission, including its office and the working groups, shall be provided with adequate human and material resources, corresponding to its assigned institutional functions.

§ 2. The Commission operates in accord with the norms of its Statutes, the dispositions of universal canon law and the Regolamento generale della Curia Romana.

§ 3. The Members, staff and collaborators of the working groups are bound to observe professional confidentiality with regard to the reports or information which may come to their knowledge in the course of their duties and functions.

§ 4. The languages employed by the Commission are Italian, Spanish and English.

§ 5. The archives of the Commission are kept within the Vatican City State.

§ 6. The norms of these present Statutes shall be observed ad experimentum for a period of three years, at which time the Commission is to present any modifications for the permanent Statutes to be approved by the Supreme Pontiff.

From the Vatican, 21 April 2015

Cardinal Pietro Parolin

Secretary of State



Dernière édition par maria le Mar 12 Mai - 18:45 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 12 Mai - 18:44 (2015)    Sujet du message: STATUTS DE LA COMMISSION POUR LA PROTECTION DES MINEURS LIBERES Répondre en citant



Vatican \ Documents

STATUTS DE LA COMMISSION POUR LA PROTECTION DES MINEURS LIBERES


La légalité et le parfait contrôle par le Souverain Pontife sur chacun de nous. Si nous ne soumettons pas au pouvoir temporel et spirituel du Pape Jésuite, avec l'aide du Cardinal Seán O’Malley, le Président de la Commission Pontificale pour la protection des mineurs, ils seront maintenant, via la loi, de persécuter nos enfants et nous de toutes les manières possibles. Vous pensez encore que vous êtes libre? Non, nous sommes tous des esclaves de Rome, jusqu'à ce que le Seigneur Jésus revienne pour nous libérer. Lorsque le Pape François viendra aux Etats-Unis, en septembre prochain et qu'il imposera son agenda, cela touchera tous les humains quelque soit sa nationalité, sa race, sa couleur et/ou sa religion. Jésus-Christ est Lui seul, le seul Messie, le seul vrai Libérateur alors accrochez-vous à Lui seul. Ce que Lui nous a donné tout gratuitement, nous sera complètement enlevé et nous serons tous à la merci de ce tyran et de ses agents de l'enfer pour les quelques années à venir. Puisse le Seigneur soutenir ceux qui lui appartienne et que le coeur des nations soit touché avant qu'il ne soit trop tard pour leur âme.

Art. 1
§ 2. La protection des mineurs est d'une importance primordiale. Le but de la Commission est de proposer des initiatives au Pontife Romain, selon les procédures et déterminations spécifiés dans les présents statuts, aux fins de la promotion de la responsabilité locale dans les Églises particulières pour la protection de tous les mineurs et les adultes vulnérables.

-----

Traduction Google


Cardinal Seán O'Malley, le Président de la Commission Pontificale pour la protection des mineurs - RV
05/08/2015 13:41
SHARE:

(Radio Vatican) Les statuts de la Commission Pontificale pour la protection des mineurs ont été rendus publics vendredi. Ils ont été approuvés par le pape le 21 Avril Francis, et seront en vigueur «ad experimentum» pendant trois ans.

La Commission a été officiellement institué l'année dernière, et est dirigée par le cardinal Seán O'Malley, OFM Cap., Archevêque de Boston.

Le texte des statuts est ci-dessous

♦ Statuts de la Commission Pontificale pour la protection des mineurs

Statuts

Chirographe du Saint-Père Francis pour l'institution d'une Commission Pontificale pour la protection des mineurs (22 Mars 2014)

Le 21 Avril le Cardinal Secrétaire d'Etat a approuvé par mandat du Souverain Pontife, ad experimentum pour trois ans, le statut de la Commission Pontificale pour la protection des mineurs, dont le projet avait été présenté pour approbation par le cardinal Seán O'Malley, OFM Cap., président de la même commission.

Les statuts seront ensuite publiés dans l'original italien et en anglais.

Pour assurer l'intégralité de la documentation, l'Chirographe du 22 Mars 2014, par laquelle le pape a institué officiellement la Commission Pontificale pour la protection des mineurs, seront publiés simultanément.

Statuts

Art. 1

NATURE ET COMPÉTENCE

§ 1. La Commission pontificale pour la protection des mineurs est une institution autonome rattaché au Saint-Siège, doté de la personnalité juridique publique (can. 116 CIC). La Commission est un organe consultatif au service du Saint-Père.

§ 2. La protection des mineurs est d'une importance primordiale. Le but de la Commission est de proposer des initiatives au Pontife Romain, selon les procédures et déterminations spécifiés dans les présents statuts, aux fins de la promotion de la responsabilité locale dans les Églises particulières pour la protection de tous les mineurs et les adultes vulnérables.

§ 3. Les propositions soumises au Saint-Père par la Commission doit être approuvée par une majorité des deux tiers des membres.

§ 4. Lors de l'élaboration des propositions visées au § 2, lorsque la question concerne la compétence d'autres organismes ecclésiaux, le Président de la Commission, assistée par le secrétaire, doit consulter rapidement les services chargés de la protection des mineurs dans les églises locales, conférences épiscopales, des conférences des supérieurs des instituts de vie consacrée et des sociétés de vie apostolique, ainsi que le dicastère de la Curie romaine compétente en la matière. Cette consultation sera partagée de façon transparente avec les membres de la Commission.

§ 5. La Commission peut exiger un compte de l'efficacité du travail effectué par les instances compétentes mentionnées au § 4.

§ 6. Le siège juridique de la Commission est dans l'État de la Cité du Vatican.

Art. 2

COMPOSITION ET MEMBRES

§ 1. La Commission est composée d'un maximum de dix-huit membres nommés par le Saint-Père pour une période de trois ans, qui peut être reconfirmé.

§ 2. Les membres sont choisis parmi les personnes de bonne réputation et éprouvée et avec une compétence reconnue dans les divers domaines d'intérêt qui lui sont confiées à la Commission.

§ 3. Le Président est nommé par le Pontife Romain parmi les membres de la Commission pour une période de trois ans et le mandat peut être confirmé.

§ 4. Le Secrétaire est nommé par le Pontife Romain parmi les personnes d'une compétence reconnue dans la protection des mineurs pour une période de trois ans, et la durée du mandat peut être confirmé. Le secrétaire est un membre de la Commission d'office.

Art. 3

L'ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE

§ 1. La Commission est convoquée en Assemblée plénière deux fois par an. Sur la demande des deux tiers des membres, et avec le consentement du président, une Assemblée plénière extraordinaire peut être convoquée. Pour une assemblée plénière pour être valablement convoquée, la présence d'au moins deux tiers des membres est requise. Sur les mêmes conditions, une Assemblée plénière peut également se réunir par vidéoconférence.

§ 2. Au cours de l'Assemblée plénière, les membres agissent collégialement sous la direction du Président.

§ 3. Les membres élus au sein de leur milieu, par une majorité absolue des voix, deux membres pour siéger au Comité l'ordre du jour de la prochaine Assemblée plénière, conjointement avec le président et le secrétaire. Le Comité Action poursuit son travail jusqu'à ce que les procès-verbaux de l'Assemblée sont terminés.

§ 4. Le Comité Agenda guide les travaux de l'Assemblée plénière, en particulier:

a) la détermination de l'ordre du jour;

b) veiller à ce que la documentation nécessaire est soumis aux membres au moins deux semaines avant la réunion prévue;

c) en veillant à la préparation du procès-verbal des réunions et en les stockant dans les archives de la Commission.

Art. 4

PERSONNEL

§ 1. Le président est chargé de veiller au bon fonctionnement de la Commission, dans le cadre de ses compétences, et pour diriger ses réunions.

§ 2. Le rôle du secrétaire est d'assister le Président dans l'exercice de ses responsabilités, d'agir au nom de la Commission dans les affaires ordinaires et pour diriger le bureau de la Commission. Le Secrétaire favorise également la collaboration de la Commission avec les services chargés de la protection des mineurs dans les Églises particulières, des conférences épiscopales, des conférences des supérieurs des instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, et les dicastères et autres institutions de la Curie romaine .

§ 3. Les fonctionnaires qui travaillent dans le bureau de la Commission assistent le Président, coordonné par le Secrétaire. Un membre du personnel a notamment la responsabilité de l'administration des ressources matérielles et dans la préparation du budget, de la comptabilité, et les dossiers financiers de la Commission, en conformité avec les normes établies pour le Saint-Siège.

§ 4. Le Secrétaire est un prélat supérieure, selon l'art. 3 de la Regolamento Generale della Curia Romana.

§ 5. Pour l'embauche et l'emploi du personnel, les normes contenues dans le Regolamento Generale della Curia Romana et Regolamento della Commissione indipendente di valutazione par le assunzioni di personale laico presso la Sede Apostolica sont à observer, avec tous les changements éventuels et ajouts.

Art. 5

GROUPES DE TRAVAIL

§ 1. "groupes de travail" de la Commission de préparer des initiatives mentionnées dans l'art. 1, § 2 et les soumettre pour approbation par les membres de la Commission. Chaque groupe de travail est constitué pour examiner un thème de manière approfondie et de présenter des propositions spécifiques à l'Assemblée plénière.

§ 2. Les projets préparés par les groupes de travail, en accord avec § 1, sont mis à la disposition des membres par des moyens électroniques pour leurs observations. La responsabilité de chaque groupe de travail cesse avec la présentation de ses propositions à l'Assemblée plénière, sauf quand il ya un besoin pour une étude ultérieure.

§ 3. Le Président, après consultation avec les membres de la Commission, nomme un membre en tant que modérateur de chaque groupe de travail.

§ 4. Le modérateur de chaque groupe de travail soumet à la Commission une liste de trois noms au moins d'être désigné en tant que collaborateurs du groupe. Ces collaborateurs sont choisis parmi les personnes de bonne réputation et éprouvée, avec une expertise reconnue dans le sujet à l'étude par le groupe de travail dans le cadre de son travail.

§ 5. Les collaborateurs § 4 qui ne sont pas membres de la Commission exercent les fonctions qui leur sont confiées sans devenir membres de la Commission et sans l'acquisition de tout droit ou fonction au sein de la même chose.

Art. 6

NORMES GÉNÉRALES

§ 1. La Commission pontificale, y compris son bureau et les groupes de travail, doit être doté de ressources humaines et matérielles suffisantes, correspondant à ses fonctions institutionnelles assignées.

§ 2. La Commission fonctionne en accord avec les normes de ses statuts, les dispositions du droit universel canon et Regolamento generale della Curia Romana.

§ 3. Les membres, le personnel et les collaborateurs des groupes de travail sont tenus de respecter le secret professionnel en ce qui concerne les rapports ou les renseignements qui peuvent venir à leur connaissance dans l'exercice de leurs fonctions.

§ 4. Les langues employées par la Commission sont l'italien, l'espagnol et l'anglais.

§ 5. Les archives de la Commission sont conservés au sein de la Cité du Vatican.

§ 6. Les normes de ces présents statuts doivent être observées ad experimentum pour une période de trois ans, date à laquelle la Commission est de présenter les modifications des statuts permanents doivent être approuvées par le Souverain Pontife.

Du Vatican, le 21 Avril 2015

Cardinal Pietro Parolin

Secrétaire d'État



http://en.radiovaticana.va/news/2015/05/08/statutes_for_commission_for_prot…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Mai - 10:12 (2015)    Sujet du message: WHERE CARDINALS AND RABBIS GO TO FORGIVE, AND PRAY Répondre en citant

WHERE CARDINALS AND RABBIS GO TO FORGIVE, AND PRAY


Conference marking 50 years of Catholic-Jewish ties sees 120 rabbis and hundreds of Catholic clergy learn together by Sea of Galilee

By Amanda Borschel-Dan May 12, 2015, 11:12 pm

Hundreds of faithful gathered last week on the shores of the Sea of Galilee to recite a foundational Jewish prayer, the “Shema Yisrael.” Among those attesting to the one God of Israel were some 120 leading international rabbis. However, these rabbis were the religious minority at the interfaith conference marking five decades to the historic Catholic “Nostra Aetate declaration,” which formally rejected the Jewish people’s blame for Jesus’s death.

Located at the Domus Galilaeae, the aesthetically stunning Israeli headquarters for a million evangelicals belonging to a global Catholic stream called the Neocatechumenal Way, the meeting was formally supported by the Vatican as a tool for fostering interfaith fraternity. For the three-day early May conference, Pope Francis sent a personal message to be read to the seven cardinals, 20 bishops, Israeli politicians, and dozens of renowned artists and educators of both faiths who formed the 400 in attendance.

Although the challenges addressed by the Nostra Aetate declaration 50 years ago are still felt in an increasingly anti-Semitic European climate, rabbis there noted the “dramatic change” the declaration has had on Jewish-Catholic relations.

“An immense change from the prejudices and divisions of the past is being born. This event foreshadows a new spring, the birth of something new in the relationship between Judaism and Christianity,” said rabbis in a joint statement. Among the signatories were the American Jewish Committee’s Rabbi David Rosen and Rabbi Yitz Greenberg, both well-known for their interfaith work.


A Sea of Galilee view from the Domus Galilaeae, the setting for an early May interfaith conference with 120 rabbis and dozens of leading Catholic clergy. (courtesy)

The setting of the conference couldn’t be more idyllic. The stone and concrete artistic modern facility is located on a hill overlooking the Sea of Galilee and affords postcard-perfect views.

Domus Galilaeae was tasked by Pope John Paul II to be “a center for initiatives aimed at establishing a more fruitful dialogue between the Catholic Church and the Jewish World” at its inauguration during a 2000 papal visit. The immense guesthouse and learning center was funded — and built — by volunteers who took up hammers and nails alongside the priests and seminarians who live there. Influenced by monastic and Jewish study practices, it houses a sacred text library whose focal point is a kosher Torah scroll. = build by slaves who don't know they're slave

Although the center has seen 100,000 Jewish visitors, for many of the conference’s rabbis this meeting was their first experience with the Neocatechumenal Way. The Catholic stream emphasizes a return to the Jewish roots of the early Church in its practices. Seminarians at its 100 institutions learn Hebrew, and include its use in prayer or song.

There are several Neocatechumenal Way congregations throughout Israel and each year thousands of lay adherents from around the globe make pilgrimages to the Holy Land to mark their group’s “graduation” from a decade-long committed spiritual journey together. (Not surprisingly, Israeli Minister of Tourism Uzi Landau also spoke at the conference.)


Influenced by monastic and Jewish study practices, Domus Galilaeae houses a sacred text library whose focal point is a kosher Torah scroll. (courtesy)

“We were impressed by how, in the Neocatechumenal Way, faith is been transmitted to the children, by how families are rebuilt and by how people come to know the Scriptures and the roots Christianity: the faith of Abraham, the passage of the Red Sea, the Exodus, the history of salvation. From this a great respect and love for the Jewish people is born,” said the 120 rabbis of all Jewish denominations in a joint statement.

We expressed our shared commitment to the presence of God in the world and our common desire to engage in tikkun olam, in repair of the world for all humanity, including the growing concern for the suffering of the poor, a greater respect for creation and the strengthening of the family,” said the rabbis.

‘We expressed our shared commitment to the presence of God in the world and our common desire to engage in tikkun olam’

The Neocatechumenal Way focuses on the reeducation of baptized adults who have gone off the religious path. Founded by Spanish artist Kiko Argüello after his own spiritual journey in the 1960s, it is led by the International Team of the Neocatechumenal Way, a triumvirate of Argüello, Carmen Hernández and Father Mario Pezzi, who hold the posts for life.

It is a socially conservative missionary stream within Catholicism and can be found in 25,000 communities in 124 nations. While its clergy joins the stream’s seminaries with the understanding they will be sent, alongside two laypeople, to serve within communities wherever there is felt to be a need — sometimes there are mixed results. A few Catholic communities have asked the missionaries to leave their congregations or suspend activities for five years.
The Catholic Church takes on modernity at Vatican II

Held some 100 years after Vatican I (which made papal infallibility Church law and attempted to combat liberal rationalism), the 1962-65 Vatican II council concurrently redefined the role of the Church vis-a-vis the world while shoring up its own internal unity against an increasingly secular society. (A Pew survey of religions in the United States published this week attests to Christianity’s ever-present fight against secularism and noted a three percent drop in seven years in the Catholic population.)

‘The Church, mindful of the patrimony she shares with the Jews and moved not by political reasons but by the Gospel’s spiritual love, decries hatred, persecutions, displays of anti-Semitism, directed against Jews at any time and by anyone’

The Nostra Aetate and the Neocatechumenal Way are both products of the Vatican II Council, which saw the Catholic Church address modernity through a new historical lens.

“As the sacred synod searches into the mystery of the Church, it remembers the bond that spiritually ties the people of the New Covenant to Abraham’s stock. Thus the Church of Christ acknowledges that, according to God’s saving design, the beginnings of her faith and her election are found already among the Patriarchs, Moses and the prophets,” stated the 1965 Nostra Aetate.

“Furthermore, in her rejection of every persecution against any man, the Church, mindful of the patrimony she shares with the Jews and moved not by political reasons but by the Gospel’s spiritual love, decries hatred, persecutions, displays of anti-Semitism, directed against Jews at any time and by anyone,” stated the declaration.

Neocatechumenal Way founder Argüello expressed his anguish over history’s largest display of anti-Semitism in a symphony he composed after a visit to Auschwitz.

“The Suffering of the Innocents: A Symphonic Homage and Prayer” was first performed at the Vatican before Pope Benedict XVI and has since toured the world, including a 2013 concert before an interfaith audience of 15,000 at the Auschwitz “Gate of Death.”



The AJC’s Rabbi David Rosen ahead of the performance of ‘The Suffering of the Innocents,’ performed by the orchestra and choir of the Neocatechumenal Way to mark 70 years to the end of the Holocaust. (courtesy)

Those at the Israel performance were told the piece was inspired by the death camp’s gate, alongside Jesus’s suffering on the cross, “with his mother Mary crying for him, like all mothers of children slaughtered,” wrote Rabbi Joshua Levine Grater in a post-conference Times of Israel blog post.

“I still am not sure I am okay with this imagery and metaphor, but it is theirs, not mine, so I just tried to appreciate the love and repentance that Kiko was seeking to offer through his symphony,” wrote Grater, the spiritual leader of the Pasadena Jewish Temple and Center in Pasadena, California, and co-founder of the Abrahamic Faiths Peacemaking Initiative.

Grater wrote he was “nourished spiritually” in seeing Jews and Catholics from all over the world, “Holocaust survivors and those that hid Jews,” together reciting the “Shema Israel” prayer.

As one human family, taking different religious paths, we stood together praying and hoping that the history of hatred, fear and persecution between our peoples could morph now into a more loving, respectful and prosperous future, each on our own paths, yet each trying to improve our world,” he wrote.

http://www.timesofisrael.com/where-cardinals-and-rabbis-go-to-forgive-and-p…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Mai - 13:27 (2015)    Sujet du message: 'INTERRELIGIOUS DIALOGUE KEY TO STOPPING VIOLENCE AND EXTREMISM' Répondre en citant

'INTERRELIGIOUS DIALOGUE KEY TO STOPPING VIOLENCE AND EXTREMISM'



May 2, 2015, 9:44 p.m. - ‘LOVE’ is needed to foster acceptance and respect among different religious denominations, the head of the Catholic Bishops’ Conference of the Philippines (CBCP) said during the International Conference on Interreligious Dialogue held at the Buenaventura Garcia Paredes, O.P. Building Thursday.

CBCP President and Lingayen-Dagupan Archbishop Socrates Villegas told religious leaders and advocates of interreligious dialogue that God might be known in different names and different understandings, but love could bridge the gap among the different religions.

“It should not matter as much that we call him by different names and [if] the narratives that are sacred to us may be different. We will rejoice with them and be enriched by them,” Villegas said in his keynote address. “We must recognize that when we can live in love, dialogue in love, pray in love and make room for each other in love, there God’s face is resplendent.” = Lucifer = we call him by different names since the beginning of times but they all worship the creation and demons.

Villegas also urged the faithful to be open to dialogue and imitate Pope Francis, who encourages people to “break bread with different men and women as brothers and sisters.” = Imitate Pope Francis who lies to all and destroy with president Obama the entire world. Imitate Pope Francis and his satanic/humanist theology of Lucifer??? No, surely not. A real christian will imitate His Messiah Jesus Christ and will obey to Him only because He's the true God. The real God were love is truth and real justice.

“Pope Francis won the admiration of all, but it will not do for us merely to look up at him, and applaud. It is not enough to beam at news of Pope Francis breaking barriers,” Villegas said.

Decisions and attitudes of leaders of different faiths sometimes leads to misunderstandings between religions and even war, said Rasoul Rasoulipour, head of the Shahid Motahari University Department of Theology. = War and destruction comes by the god of war under the veil of the Roman Catholic Empire and his interreligious dialogue. Most of the religious leaders walks with this global Roman Empire and they're completely submit to the evil Jesuit Pope.

“Due to the behavior of certain leaders, religions that used to be [considered] as the messengers of peace, friendship, morality and tranquility have become in many parts of the world the cause for bloody and wild feuds,” said Rasoulipour in his speech during the first day of the conference.

Julkipli Wadi, dean of the Institute of Islamic Studies at the University of the Philippines, said media, which play a powerful role in representing and depicting religions, should carefully study their reports especially in sensitive matters like religion, to avoid misrepresenting and altering information delivered to the public.

The two-day conference, which had the theme “Approach of Islam and Christianity Towards Religious Extremism and Violence,” was jointly organized by the Institute of Religion, CBCP—Episcopal Commission on Interreligious Dialogue, and the Iranian embassy. Angeli Mae S. Cantillana and Danielle Ann F. Gabriel

http://varsitarian.net/breaking_news/20150502/interreligious_dialogue_key_t…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Mai - 01:16 (2015)    Sujet du message: RAUL CASTRO RECU PAR LE PAPE FRANCOIS : LE PRESIDENT DE CUBA RESTE COMMUNISTE MAIS ENVISAGE DE REVENIR A L'EGLISE Répondre en citant

RAUL CASTRO RECU PAR LE PAPE FRANCOIS : LE PRESIDENT DE CUBA RESTE COMMUNISTE MAIS ENVISAGE DE REVENIR A L'EGLISE

Quelle farce mensongère. Fidel Castro, son frère a été mis en place à Cuba par la CIA, qui est depuis toujours contrôlé par le Vatican et par un ramassi de nazismes allemand qui ont fui vers l'Amérique à la fin de la 2e guerre mondiale. C'est sur cette base que fut créé la CIA. Raul Castro ne fait que continuer le travail commencé. Le Vatican ne peut plus cacher ses liens étroits avec le nazisme et le culte au dieux et déesses, qui depuis toujours ont toujours persécuté et mis en esclavage les humains pour asseoir leur pouvoir démoniaque et pervers sur les nations. Tous les royaumes descendants de Nebucadnetsar représente l'invasion de démons avec leur évangile des ténèbres et de leur science magique et occulte, qui eut lieu après le déluge et qui a continué jusqu'à ce jour. Toutes les guerres que nous avons vu prendre place juste depuis que l'ONU a été créé, a fait des millions de mort.Regardez de plus près comment le Vatican et les Jésuites ont toujours été au centre de toutes ses guerres pour s'emparer de toutes les richesses des nations, et voyez comment dans tous les pays catholiques, les peuples croulent sous les lois iniques, sous les taxes, sous la perversion de toutes sortes. Rien de bon ne peut sortir de Rome, car son fondement est bâti sur le culte d'Isis, de Jupiter, de Saturne, de Zeus. Le musée du Vatican est très révélateur sur ce sujet ainsi que les fresques de Michel-Ange. Les symboles secrets de leur appartenance à ce dieu Lucifer est plus qu'évidente.

Ce qui est en train de prendre place avec CERN et l'ouverture de ce portail en lien avec l'anti-matière, va amener une infestion d'esprits de démons tel que le monde n'en a jamais connu.

Mais pour en revenir à Raul ou Raoul Castro et à comment la nouvelle nous est transmise, nous voyons bien que l'on tente de nous entourlouper encore et encore. Le communiste est la base même du gouvernement mondial et du Vatican, et tous les gouvernements, au service du dieu des enfers, sont maintenant prêts pour la grande offensive finale contre les humains de la Terre avec emphase afin d'exterminer les élus de Dieu et l'Evangile de Dieu, car le communiste qui est un système totalitaire et d'austérité est incompatible avec la liberté, la justice et la droiture tel qu'enseigné dans le Saint Livre. Un temps leur est accordé par Dieu même, mais au moment de crier victoire, Dieu interviendra pour sauver un reste de l'humanité. Il restaurera cette planète, les lois divines et justes reprendront leurs droits, et les peuples seront jugés avec justice et droiture par le Messie lui-même qui sera, dans ce temps, au milieu de nous. Le communisme est tout ce qu'il y a de contraire aux droits divins. Que le Pape Jésuite accepte cela, nous montre bien de quel côté il marche.


11 mai 2015 23 h 30 min·



Le président de Cuba s’est entretenu pendant près d’une heure avec le pape François, dimanche, lors d’une visite historique au chef de l’Eglise catholique à Rome : c’était la première fois que le nouveau leader communiste de l’île des Caraïbes se rendait au Vatican. Raul Castro avait un premier objectif : remercier le Saint-Père d’avoir servi d’intermédiaire pour assouplir les relations bilatérales entre Cuba et les Etats-Unis. Une « normalisation » lourde de sens. Mais au-delà de la diplomatie, il s’agissait de donner un visage à un rapprochement du communiste Castro avec le Eglise catholique, où Castro envisage de « revenir », « priant » déjà.

Sans renoncer à ses choix politiques, cependant…

« Je suis communiste, du Parti communiste cubain », a précisé Raul Castro à la presse à l’occasion de cette réception historique par le pape François. C’est en restant dans la droite lignée de l’héritage de son frère Fidel, dans un pays où la persécution des opposants n’est pas terminée, que Raul envisage ce rapprochement avec l’Eglise.

Raul Castro le communiste prie et envisage de revenir à l’Eglise

Le communisme ne serait-il donc plus un système politique « intrinsèquement pervers » ? Peut-on envisager la Praxis sans l’athéisme ? Cela suffit-il à blanchir un système qui a tué des centaines de millions de personnes à travers le monde, et fait peser sa tyrannie sur Cuba pendant des décennies ? Quel crédit accorder à une idéologie qui tente d’enterrer la notion de vérité pour ériger le bien du Parti en valeur suprême ? La conversion peut-elle s’envisager sans rejet des erreurs antérieures ?

Raul Castro et le pape François se sont entretenus pendant près d’une heure : leur réunion a dépassé en durée celle de 52 minutes accordée au Barack Obama en 2014. Encore la rencontre avec le président des Etats-Unis s’est-elle tenue par le truchement d’un interprète. Raul et François ont devisé en espagnol, et en privé, faisant de la rencontre la plus longue accordée par le pape à un chef d’Etat, ses déjeuners avec la présidente argentine exceptés.

S’adressant à la presse à l’issue de cette audience, le président de Cuba a indiqué qu’il avait « remercié » le Saint-Père pour sa contribution au rapprochement entre Cuba et les Etats-Unis. Un peu plus tard, après sa réception par le Premier ministre italien, Raul Castro a de nouveau rencontré la presse aux côtés de Matteo Renzi. Il s’est alors étendu sur la « sagesse et la modestie », et « toutes les vertus » du pape François.

Le président de Cuba fait l’éloge du pape François

« Je lis tous ses discours », a-t-il assuré. « Si le pape continue à parler ainsi », a-t-il ajouté, il envisage de revenir lui-même à l’Eglise catholique – « et ce n’est pas une blague ». Il assistera à « toutes les messes » qui seront célébrées par le pape François lors de sa visite à Cuba, programmée pour le mois de septembre prochain.

Ce n’est pas la première fois qu’un pape rendra visite à l’île communiste, mais le contexte est différent : là où Jean-Paul II réclamait la liberté de pratique religieuse des catholiques cubains face à un pouvoir perçu comme persécuteur, François semble apporter son soutien à un pouvoir au-dessus de tout soupçon. Et que cela soit vrai ou faux, c’est l’image qui reste.

Raul Castro qui se dit toujours communiste envisage donc désormais de faire des pas supplémentaires vers l’Eglise catholique, en raison des discours de François. Estime-t-il donc que ce dernier est en train de faire changer le visage de l’Eglise, qu’il marque une rupture avec son enseignement ? Ce n’est pas pour autant que le président cubain a raison, mais la démarche pose des
questions : la religion catholique serait-elle en train de devenir « communisto-compatible » ?

Raul Castro a qualifié sa visite au chef de l’Eglise catholique comme « la visite la plus importante » de sa vie – « vraiment ». Comme présent au Saint-Père, il avait apporté un tableau monumental de l’artiste cubain Alexis Layva Machado (« Kcho ») qui représente une grande croix faite de plusieurs barques devant laquelle prie un enfant. L’artiste a précisé que le tableau s’appelle « Miracle » et que la tragédie des milliers de personnes qui tentent de rallier l’Europe depuis l’Afrique l’avait inspiré.

Anne Dolhein

http://reinformation.tv/raul-castro-pape-francois-revenir-eglise-president-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 03:01 (2015)    Sujet du message: INDIAN INTERFAITH PEACE INITIATIVE LAUNCHED Répondre en citant



INDIAN INTERFAITH PEACE INITIATIVE LAUNCHED



Written by Krishna Adhikari, secretary general, UPF-India

Saturday, April 11, 2015


Look to the satanic logos behind these peoples

New Delhi, India—The inaugural conference of the Indian Interfaith Peace Initiative (IIPI) was held on the theme of “India’s Contribution to Global Peace, Sustainable Development and Interfaith Harmony.”

Interfaith harmony is not an option for India. If left unchecked, religious and communal violence can spread like wildfire and easily escalate out of control. In fact, the very survival of India as a nation depends on religious concord.

At a time when India is witnessing increased religious tensions, Prime Minister Narendra Modi spoke at the UNESCO headquarters in Paris on April 10, saying, “We will defend and protect the rights and liberty of every citizen. We will ensure that every citizen, of every faith, culture and creed has an equal place in our society.”

The conference was held on April 11, 2015, at the India Habitat Centre in New Delhi, in the auspicious presence of Dr. Jitendra Singh, minister of state for the Indian prime minister’s office, as the chief guest.

At the opening of the conference, leaders from various faiths offered an invocation to Heaven with the Water of Harmony ceremony. This was followed by a presentation by Dr. Robert Kittel, director of education of UPF-Asia, on the vision of UPF Founder Dr. Sun Myung Moon.

In his address, Dr. Jitendra Singh emphasized that each person must become true to their own religion, be it Hindu, Christian, Buddhist, Sikh or any other faith. He added that a healthy fear of God would help us to resist doing things that are harmful to ourselves or society.

Dr. Man Ho Kim, director general of the Family Federation for World Peace and Unification-International, a sister organization of UPF, acknowledged the great traditions of India. He also highlighted Dr. Moon’s vision for interreligious harmony and the need for an interfaith council at the United Nations.

Dr. Thomas Walsh, the president of UPF-International, emphasized the need for interfaith dialogue and harmony in order for the post-2015 United Nations Sustainable Development Goals to be fulfilled.

Dr. Chung Sik Yong, regional chair of UPF-Asia, said that cooperation among religions could be established, beyond any barriers, by practicing the true love of God, and he expressed his great happiness at the successful inauguration of the IIPI project.

Interfaith leaders of various faiths shared their insights on the theme of the event and expressed their solidarity for the future activities of IIPI. At the conclusion of the conference all the speakers signed a joint declaration as the future guidelines of the IIPI project.

The conference was also the occasion for UPF International to confer the honor of Ambassador for Peace on Dr. Jitendra Singh and Shri Shyam Jaju.

http://www.upf.org/interfaith-programs/6421-indian-interfaith-peace-initiat…


Revenir en haut
maria
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 03:09 (2015)    Sujet du message: UPF-NIGERIA CALLS FOR 40 DAYS OF PRAYER Répondre en citant



UPF-NIGERIA CALLS FOR 40 DAYS OF PRAYER

Written by Dr. Raphael Ogar Oko, secretary general, UPF-Nigeria

Saturday, April 18, 2015

Abuja, Nigeria—On May 29, 2015, the Federal Government of Nigeria, under the leadership of President Goodluck Jonathan, will be ending the mandate given to them by Nigerians and the president-elect, General Muhammadu Buhari, will be inaugurated for a four-year mandate given by Nigerians.

We should all be delighted that Nigeria will enter the first-ever fifth tenure of civil governance from May 29, 2019, which will lead to the completion of a 20-year cycle of uninterrupted civil leadership (1999-2019). This is a unique opportunity with several challenges, as we have become divided again along religious, ethnic and political lines. Even though there are conflicts, disagreements and divisions, we all belong to one nation under one God and we are one people. Despite our differences, Nigeria remains our common denomination.

As we prepare to enter a new era after amalgamated Nigeria at 100 and welcome the new government at the federal and state levels from May 29, 2015, it is important to offer special prayers for the 40 days between April 19 and May 28, 2015, by committing all that has happened and all that will happen to God. In response to the UPF founder's call to Forgive, Love and Unite, we are beginning a 40-day national prayer and reflection condition to usher in a new era of Forgive, Love and Unite from May 29, 2015. We are hopeful that elected leaders and all Nigerians will embrace the call to Forgive, Love and Unite to effectively utilize the emerging opportunities and overcome all the challenges as we aspire to become a peaceful nation by 2020.

The Universal Peace Federation-Nigeria hereby declares 40 days of nationwide prayers and deep national reflection as a foundation for national peace, unity and sustainable development. We are inviting all Ambassadors for Peace and their family members, as well as all Nigerians all over the world, to join the 40-day condition for national renewal and preparation for a new era. The 40-day condition commences on Sunday, April 19, 2015, and will continue until Thursday, May 28, 2015. Participants are invited to offer prayers for Nigeria and to reflect on the challenges we have passed through as well as the new opportunities and challenges ahead.

During the period of prayers and reflection for our nation, let us be determined to awaken our nation and our people to the critical need to Forgive, Love and Unite. We urge all Nigerians to join UPF-Nigeria in a nationwide 40-day prayer and reflection to prepare Nigerians and Nigeria for the new era that is emerging before us all and to appreciate the outgoing government and welcome the new government. Surely governments will come and go, but we as a people shall remain and our nation should remain!

Let us all pray in our families, schools, workplaces and worship places and wherever we gather as a community. Let us commit to pray to God for peace, unity and development of our nation, and let us reflect on our past, our present situation and our common future. Join us in the nationwide 40-day (April 19 - May 28, 2015) prayers and deep reflection to welcome the emerging new era in Nigeria.

This declaration has been published in some online newspapers such as NewsDiaryOnline.com and several organizations are joining the decision to pray for Nigeria.

http://www.upf.org/peace-education-and-human-development/peace-education-re…


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:22 (2016)    Sujet du message: LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION (PARTIE 2)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES - voir les sous-groupes dans cette section -> LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION - THE NWO AND RELIGION (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 335, 36, 3752, 53, 54  >
Page 36 sur 54

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com