LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION (PARTIE 2)
Aller à la page: <  1, 2, 337, 38, 3952, 53, 54  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES - voir les sous-groupes dans cette section -> LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION - THE NWO AND RELIGION (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 16 Juin - 04:32 (2015)    Sujet du message: LA COMMUNION DES CHRETIENS, POUR UNE EVANGELISATION CREDIBLE Répondre en citant

LA COMMUNION DES CHRETIENS, POUR UNE EVANGELISATION CREDIBLE 

A l’occasion de la visite d’une délégation de République tchèque - de hussites et de réformés - le pape François met ses pas dans ceux de Jean-Paul II et de Benoît XVI, en soulignant l’importance de la fraternité déjà présente entre les communautés chrétiennes issues de la réforme de Jean Hus et de l’Eglise catholique. C'ets uen condition pour annoncer l'Evangile aujourd'hui.

Rome, 15 juin 2015 (ZENIT.org) Anita Bourdin 

La communion des chrétiens est une condition de l’évangélisation aujourd’hui.

Le pape François a reçu, ce lundi matin, au Vatican, une délégation de l’Eglise née de l’héritage de Jean Hus et de l’Eglise évangélique de la République tchèque, présente à Rome pour une célébration de la réconciliation.

Pour le pape, la communion des chrétiens est une exigence pour l’annonce de l’Evangile aujourd’hui : « Lœcuménisme est lié à l’exigence d’évangélisation de tant d’hommes et de femmes contemporains, qui semblent indifférents à la Bonne Nouvelle. C’est la communion visible entre les chrétiens qui rendra certainement plus crédible cette annonce. »

Le pape François souligne aussi l’exigence de la conversion des baptisés à l’Evangile pour leur réconciliation: « En répondant à l’appel du Christ à une continuelle conversion, dont nous avons tous besoin, nous pouvons progresser sur le chemin de la réconciliation et de la paix. »

Une authentique fraternité

Sur ce chemin le pape souligne lamitié déjà présente : « La route est longue, mais par la grâce de Dieu, nous pouvons nous reconnaître unis les uns aux autres comme amis, une amitié à faire toujours croître au niveau des communautés locales et paroissiales. »

Plus encore, il souligne la fraternité des baptisés au Nom de la sainte Trinité : « Cette rencontre nous offre l’opportunité de renouveler et approfondir les relations entre nos communautés. De nombreuses disputes par le passé méritent d’être revues à la lumière du contexte dans lequel nous vivons aujourd’huiNous ne pouvons surtout oublier notre profession de foi partagée en Dieu, Père, Fils et Esprit Saint, dans laquelle nous sommes baptisés et qui nous unit dans une authentique fraternité. »

Le théologien réformateur tchèque Jean Hus est mort sur le bûcher, accusé par d’hérésie, il y a six cents ans.

Le pape François a rappelé que saint Jean-Paul II a exprimé ses profonds regrets pour la mort cruelle infligée à l’époque à Jean Hus, réformateurs de l’Eglise, en 1999, lors d’un symposium international et il a encouragé la recherche historique : « Il est important que l’on continue d’étudier la figure et les activités de Jean Hus, qui, d’un objet de discorde entre chrétiens, est devenu un nouveau motif de dialogue. Cette recherche, sera un service important rendu à la vérité historique, à tous les chrétiens de la société, au-delà des frontières de la République Tchèque. »

La mission du cardinal Vlk

La délégation était accompagnée des cardinaux Miroslav Vlk, archevêque émérite de Prague, et Walter Kasper, président émérite du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens.

Le cardinal Vlk a été nommé par le pape François comme son envoyé spécial aux célébrations du 600e anniversaire de la mort de  Jan Hus. Les célébrations auront lieu les 5 et 6 juillet à Prague, en République tchèque. Une nomination dans le sillage de ce que voulait Jean-Paul II.

Le représentant du pape cardinal Vlk a été l'inspirateur d'une commission, créée en 1993, pour étudier la vie, le travail et la personne de Jean Hus (1369 -1415), réformateur  tchèque, condamné pour hérésie et brûlé.

La foi n’a rien à craindre de la recherche historique

En s’adressant au Colloque international sur Jean Hus en 1999, saint Jean-Paul II a dit que c’était une «figure mémorable », tout particulièrement à cause de « son courage moral face à l'adversité et à la mort ».

Le saint pape a exprimé « son profond regret pour la mort cruelle » de Jean Hus et pour  « la blessure résultant, une source de conflit et de division ».

Né dans le royaume de Bohême (aujourd'hui République tchèque), Hus a été ordonné prêtre dans l’Eglise catholique en 1400, et il a ensuite prêché la réforme dans l'Église. Il a finalement été excommunié, condamné pour hérésie et tué. Ses disciples sont connus sous le nom de « hussites ».

« Une figure comme Jean Hus, qui était un point majeur de discorde dans le passé, peut maintenant devenir un sujet de dialogue, de discussion et d'étude commun », a dit le pape Jean-Paul II en 1999.  À l’époque, il a appelé « les étudiants » à travailler pour « atteindre une compréhension plus profonde et complète de la vérité historique » qui était d'une «importance cruciale».

«La foi n'a rien à craindre de l'engagement de la recherche historique, puisque la recherche se fait aussi, finalement, pour atteindre la vérité qui a sa source en Dieu», a-t-il dit.

Les encouragements de Benoît XVI

Le pape François met aussi ses pas dans ceux du pape émérite Benoît XVI qui a évoqué ce symposium, lors de son voyage en République tchèque, le 27 septembre 2009: “Le Saint-Siège a été heureux d'accueillir, en 1999, le Symposium International sur Jean Hus afin de faciliter une discussion sur l'histoire religieuse complexe et turbulente de ce Pays et de l'Europe en général (Cf. Jean-Paul II, Discours au Symposium International sur Jean Hus, 1999). Je prie afin que de telles initiatives œcuméniques puissent porter des fruits non seulement pour la poursuite de l'Unité des Chrétiens, mais aussi pour le bien de la société européenne tout entière. »
 
(15 juin 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/la-communion-des-chretiens-pour-une-evange…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 16 Juin - 04:32 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 16 Juin - 04:59 (2015)    Sujet du message: PRAY FOR MUSLIMS DURING RAMADAN 2015 Répondre en citant

PRAY FOR MUSLIMS DURING RAMADAN 2015

Be on your guard on these dates. Ramadan is a trojan horse to push the islamic sharia laws. Last year, we've seen some change to try to impose this feast to peoples in many countries : violence and hatred against the so call "infidels", etc. This year, they go further on : "US EMBASSY MOVES FOURTH OF JULY CELEBRATION TO JUNE 4 'OUT OF RESPECT FOR RAMADAN"  http://www.americanthinker.com/blog/2015/06/us_embassy_moves_fourth_of_july_celebration_to_june_4_out_of_respect_for_ramadan.html.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=bw2MRHbwtYY

Ajoutée le 15 juin 2015

On Thursday, Open Doors is launching a prayer campaign during the month of Ramadan (June 18th - July 17th) to unite Christians around the world in prayer for the persecuted church and for Muslims to have an encounter with Jesus during this time.

Sign-up to receive your free 30 day prayer calendar:
http://bit.ly/PrayDuringRamadan2015


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mer 17 Juin - 04:30 (2015)    Sujet du message: VIRGIN MARY STANDS TALL AGAIN IN SYRIAN TOWN Répondre en citant

VIRGIN MARY STANDS TALL AGAIN IN SYRIAN TOWN



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=DlO-Mt4o0RQ


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 18 Juin - 06:24 (2015)    Sujet du message: SERMON DE L'IMAN ABDELFATTAH RAHHAOUI A MEAUX : « LE HIJAB (VOILE ISLAMIQUE) EST UNE OBLIGATION QUI NE CHANGERA JAMAIS » Répondre en citant

SERMON DE L'IMAN ABDELFATTAH RAHHAOUI A MEAUX : « LE HIJAB (VOILE ISLAMIQUE) EST UNE OBLIGATION QUI NE CHANGERA JAMAIS »

Et c'est vers cette hérésie que le Vatican est en train (secrètement) d'imposer à toutes les religions et nations, afin de détruire le vrai christianisme et dont les prophètes étaient tous soumis aux lois judaïques et non pas islamiques, qui n'existaient pas, en ce temps-là. Certes, le peuple arabe existait bel et bien, mais pas les enseignements tels qu'ils nous sont "imposés" de nos jours. Et Ismaël était lui-même soumis aux lois de Dieu, le vrai. Ecoutez ce vidéo :

MESSAGE D'ABRAHAM A SES FILS ISMAËL, ISAAC, ET AUX 6 FILS DE KETHURA



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=3dmrEJnw6SQ


-----

juin 17, 2015



Le 28 mai, l’imam Abdelfattah Rahhaoui, directeur du groupe scolaire musulman français Al-Badr, a prononcé un sermon à Meaux, dans lequel il a affirmé que tous les prophètes, y compris Jésus et Moïse, étaient musulmans. Evoquant, dans la suite du sermon, les écolières musulmanes de France, il a déclaré que le hijab était une obligation immuable.

L’imam Abdelfattah Rahhaoui était présent au salon du Bouget de 2015 (1), à l’occasion du colloque annuel de l’UOIF (2), proche des Frères musulmans.

Extraits :

« La seule religion qui a été, ou qui est, agréée par Allah, c’est l’islam »

« (…) Peut-on réformer l’islam en France ? J’aimerais commencer par le fait de rappeler juste un point extrêmement important. La seule, l’unique religion qu’Allah a révélée du haut des cieux est l’islam. La seule religion agréée par Allah est l’islam. Et tous les prophètes sont ou étaient des musulmans. Ibrahim était musulman, Noah était musulman, Issa [Jésus] était musulman, Moussa [Moïse] était musulman, tous ces prophètes du début, du premier jusqu’au dernier, sont venus avec une seule religion qui est l’islam, le fait d’être soumis à notre Seigneur. Tout ce qui est christianisme ou judaïsme, comme beaucoup le disent, ce sont des religions qui sont descendues du haut des cieux, c’est faux, c’est faux. Ce sont des religions qui ont été inventées, qui n’ont pas été révélées. La seule religion qui a été, ou qui est, agréée par Allah c’est l’islam. C’est la première des choses avec laquelle je voulais commencer et entrer dans le sujet. »

Les autorités voudraient placer la prière des musulmans le jour chômé des juifs pratiquants (le shabbat)

« Il y a quelque temps de cela, quelques années en arrière, ils ont commencé à dire que la prière du vendredi, on va la remettre le samedi. Pour ceux qui ont suivi l’actualité, cela fait dix ans de cela. Puisque les gens travaillent le vendredi, on va leur faire le samedi. C’est le Shabbat, en fin de compte. »

« Quel droit [pour la femme d’aller sans hijab] puisque Allah lui adonné cette [obligation] ? »

« La femme, ce n’est pas la peine de mettre le hijab [selon les autorités françaises] ». (…) la femme [selon les autorités françaises] doit être épanouie, à l’école, mais puisque à l’école, on ne peut pas effectivement amener la femme avec son hijab, elle a le droit – le droit !… – d’enlever son hijab. Quel droit puisque Allah lui avait donné cette [obligation] ? Et je le dis à tous ceux qui écoutent, à tous ceux qui regardent : le hijab est une obligation qui ne changera jamais. »

Memri


(1) AbdelFattah Rahhaoui: Interview 32ème RAMF Bourget 2015 :https://www.youtube.com/watch?v=8_fBieoEJA4
(2) Le site du RAMF-UOIF : https://www.ramf-uoif.fr/

http://www.europe-israel.org/2015/06/sermon-de-limam-abdelfattah-rahhaoui-a…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Dim 21 Juin - 02:53 (2015)    Sujet du message: CHRETIENS ET MUSULMANS ENSEMBLE : NON A LA VIOLENCE AU NOM DE LA RELIGION! Répondre en citant

CHRETIENS ET MUSULMANS ENSEMBLE : NON A LA VIOLENCE AU NOM DE LA RELIGION!

"S’opposer à la violence perpétrée au nom de la religion": c'est le thème du message annuel du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux aux musulmans du monde entier à l'occasion du mois du ramadan (jeudi 18 juin) et de la fête de l'Aïd al-Fitr 1436 H. / 2015 A.D. (vendredi 17 juillet), une fête qui marque la fin du jeûne du ramadan..

Rome, 21 juin 2015 (ZENIT.org) Cardinal Jean-Louis Tauran |

Chrétiens et musulmans: ensemble pour s’opposer à la violence perpétrée au nom de la religion

Chers frères et sœurs musulmans,

1. Les catholiques du monde entier se joignent à moi pour vous adresser nos meilleurs vœux pour une joyeuse célébration de‘Id al-Fitr. Pendant le mois du Ramadan vous observez de nombreuses pratiques religieuses et sociales, comme le jeûne, la prière, l’aumône, l’assistance aux pauvres et la visite aux membres de la famille et aux amis.

Que les fruits de ces bonnes actions enrichissent votre vie!

2. Pour certains d’entre vous comme pour d’autres appartenant à d’autres communautés religieuses, la joie de cette fête est obscurcie par le souvenir de leurs proches, qui ont perdu la vie ou leurs biens ou ont souffert physiquement, mentalement ou même spirituellement à cause de la violence. Beaucoup de communautés ethniques et religieuses à travers le monde ont expérimenté d’énormes souffrances et injustices: l’assassinat de quelques-uns de leurs membres, la destruction de leur patrimoine religieux et culturel, l’émigration forcée de leurs maisons et cités, molestation et viol de femmes, l’asservissement de quelques-uns de leurs membres, le trafic de personnes, le commerce d’organes et même la vente de cadavres!

3. Nous sommes tous conscients de la gravité de ces crimes en eux-mêmes. Toutefois, ce qui les rend encore plus odieux est la tentative de les justifier au nom d’une religion. Il s’agit d’une manifestation évidente de l’instrumentalisation de la religion pour obtenir pouvoir et richesse.

4. Il serait superflu de dire que ceux qui sont chargés de l’ordre et de la sécurité publiques ont aussi le devoir de protéger les personnes et leurs biens de la violence aveugle des terroristes.

D’autre part, il y a aussi la responsabilité de ceux qui ont la charge de l’éducation: familles, écoles, textes scolaires, chefs religieux, discours religieux, médias. La violence et le terrorisme sont d’abord conçus dans les esprits de ces personnes égarées, puis perpétrés sur le terrain.

5. Tous ceux qui sont engagés dans l’éducation de la jeunesse et dans les divers espaces éducatifs devraient enseigner le caractère sacré de la vie et la dignité qui en dérive pour chaque être humain, indépendamment de l’origine ethnique, de sa religion, de sa culture, de sa position sociale ou de ses choix politiques. Il n’y a pas une vie qui soit plus précieuse qu’une autre à cause de son appartenance à une race ou à une religion spécifiques. Il en résulte que personne ne peut tuer. Personne ne peut tuer au nom de Dieu; ceci serait un double crime: contre Dieu et contre la personne elle-même.

6. L’éducation ne tolère aucune ambiguïté. L’avenir d’une personne, d’une communauté et de l’humanité tout entière ne peut pas être construite sur l’ambiguïté ou sur une vérité apparente. Chrétiens et musulmans, d’après leur tradition religieuse respective, reconnaissent Dieu comme Vérité et se rapportent à Lui comme étant la Vérité. Notre vie et notre conduite devraient refléter une telle conviction.

7. D’après le saint Pape Jean-Paul II, les chrétiens et les musulmans ont «le privilège de la prière» (Discours aux chefs religieux musulmans, Kaduna, Nigeria, le 14 février 1982). Notre prière est urgente: pour la justice, pour la paix et la sécurité dans le monde; pour ceux qui se sont égarés du vrai chemin de la vie et commettent la violence au nom de la religion, afin qu’ils puissent revenir à Dieu et changer de vie; pour les pauvres et les malades.

8. Nos fêtes religieuses, entre autres, nourrissent en nous l’espérance envers le présent et l’avenir. C’est avec espérance que nous regardons vers le futur de l’humanité, en particulier quand nous faisons de notre mieux pour que nos aspirations légitimes deviennent réalité.

9. Avec le Pape François, nous souhaitons à vous tous que les fruits du Ramadan et la joie de ‘Id al-Fitr apportent paix et prospérité, favorisant ainsi votre croissance humaine et spirituelle.

Bonne Fête à vous tous!

Du Vatican, le 12 juin 2015

Jean-Louis Cardinal Tauran
Président

Père Miguel Ángel Ayuso Guixot, M.C.C.I.
Secrétaire
 
(21 juin 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/chretiens-et-musulmans-ensemble-non-a-la-v…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Dim 21 Juin - 04:02 (2015)    Sujet du message: VATICAN MESSAGE TO MUSLIMS FOR RAMADAN Répondre en citant

VATICAN MESSAGE TO MUSLIMS FOR RAMADAN 

"According to Saint John Paul II, Christians and Muslims have “the privilege of prayer” (Address to Muslim Religious Leaders, Kaduna, Nigeria, 14 February 1982). Our prayer is much needed: for justice, for peace and security in the world; for those who have deviated from the true path of life and commit violence in the name of religion, so as to return to God and change life; for the poor and the sick."

Vatican City State, June 19, 2015 (ZENIT.org) Staff Reporter 

Here is a text published today by the Vatican of a message sent to Muslims by the president of the Pontifical Council for Interreligious Dialogue. The message was sent on the occasion of the month of Ramadan:

***

Christians and Muslims:

Together to counter violence perpetrated in the name of religion

Dear Muslim brothers and sisters,

1. I am pleased to send you, in the name of all the Catholics around the world and in my name as well, best wishes for a peaceful and joyful celebration of ‘Id al-Fitr. You exercise during the month of Ramadan many religious and social practices, like fasting, prayer, almsgiving, help to the poor, visits to family members and to friends.

I hope and pray that the fruits of these good deeds may enrich your life.

2. For some of you and also for others from other religious communities, the joy of the feast is shadowed by the memory of the dear ones who lost their life or goods, or suffered physically, mentally and even spiritually because of violence. Ethnic and religious communities in a number of countries of the world went through various and enormous unjust sufferings: killing of some of their members, destruction of their religious and cultural heritages, forced emigration from their homes and cities, molestation and raping of their women, enslavement of some of their members, trafficking of persons, commerce of organs, and even selling of cadavers!

3. We are all aware of the gravity of these crimes in themselves. However, what makes them even more heinous is the tentative of justifying them in the name of religion. It is a clear manifestation of instrumentalising religion for gaining power and richness.

4. Needless to say that those who have the responsibility of security and public order have also the duty to protect their people and their properties from the blind violence of the terrorists.

Besides, there is also the responsibility of those who have the task of education: families, schools, curricula, religious leaders, religious discourse, media. Violence and terrorism are first conceived in the mind of the deviated persons, thereafter perpetrated on the ground.

5. All those are involved in the education of the youth and in the various educational spaces should teach the sacred character of life and the derived dignity of every person, regardless of his or her ethnicity, religion, culture, social position and political choice. There is no life that is more precious than another one because it belongs to a specific race or religion. Therefore, no one can kill. No one can kill in the name of God; this would be a double crime: against God and the very person.

6. There cannot be any ambiguity in education. The future of a person, community and of the whole humanity cannot be built on such ambiguity or apparent truth. Christians and Muslims, according to their respective religious tradition, look at God and relate with Him as being the Truth. Our life and behaviour as believers should reflect such conviction.

7. According to Saint John Paul II, Christians and Muslims have “the privilege of prayer” (Address to Muslim Religious Leaders, Kaduna, Nigeria, 14 February 1982). Our prayer is much needed: for justice, for peace and security in the world; for those who have deviated from the true path of life and commit violence in the name of religion, so as to return to God and change life; for the poor and the sick.

8. Our feasts, among others, nourish in us hope for the present and the future. It is with hope that we look at the future of humanity, especially when we do our best to make our legitimate dreams become a reality.

9. With Pope Francis, we wish you that the fruits of Ramadan and the joy of ‘Id al-Fitr may bring about peace and prosperity, enhancing your human and spiritual growth.

Happy Feast to you all!

From the Vatican, 12 June 2015

Jean-Louis Cardinal Tauran

President

Father Miguel Ángel Ayuso Guixot, M.C.C.I.

Secretary

[Original text: English]
(June 19, 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/en/articles/vatican-message-to-muslims-for-ramadan--6?…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 22 Juin - 03:37 (2015)    Sujet du message: APOCALYPSE 17:8 FULFILLED Répondre en citant

APOCALYPSE 17:8 FULFILLED 



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=ftJ1wvf4ev0

Ajoutée le 21 juin 2015

http://www.vaticancatholic.com

http://www.vaticancatholic.com/http://www.mostholyfamilymonastery.com


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mer 24 Juin - 03:19 (2015)    Sujet du message: LES ACCORDS D'HELSINKI, UN PAS IMPORTANT POUR LA LIBERTE RELIGIEUSE Répondre en citant

LES ACCORDS D'HELSINKI, UN PAS IMPORTANT POUR LA LIBERTE RELIGIEUSE 

Oui, c'est ça. L'hypocrisie et le mensonge de cette "Sainte" Eglise catholique sont tellement évidents, qu'on a même plus besoin de trouver de preuves de toutes leurs manigances et de leur hypocrisie.


Le cardinal Parolin, secrétaire d'Etat du Saint-Siège - REUTERS

23/06/2015 17:48

(RV) « La diplomatie du Saint-Siège considère la promotion de la liberté religieuse comme une priorité de ses engagements internationaux ». C’est ce qu’a affirmé le cardinal Pietro Parolin lors du congrès consacré aux quarante ans des Accords d’Helsinki qui s’est tenu ce mardi à Rome. Le secrétaire d’Etat du Saint-Siège a rappelé ce qu’a représenté pour le Vatican la conférence d’Helsinki qui s’est tenue entre 1973 et 1975 avant d’observer que la liberté religieuse, encore aujourd’hui, n’est pas seulement « menacée par les pays totalitaires mais aussi par des Etats qui, tout en se définissant neutres, excluent de fait toute expression religieuse de la vie publique ».

« Le Saint-Siège ne cesse de rappeler à la communauté internationale la nécessité de combattre l’intolérance et la discrimination contre les chrétiens avec la même détermination avec laquelle il lutte contre la haine envers les membres des autres communautés religieuses », a souligné le cardinal Parolin. Si « le dialogue est l’instrument pour atteindre la paix, la protection des droits de l’Homme est la garantie pour la conserver » a-t-il poursuivi. Il a eu également une pensée particulière pour « les droits fondamentaux des migrants, dont le statut d’étrangers, n’efface en rien leur identité comme membres de la même famille humaine ».

Pour le secrétaire d’Etat du Saint-Siège, la commémoration des quarante ans des Accords d’Helsinki doit devenir aujourd’hui « l’occasion d’appeler à protéger notre maison commune » et à « construire notre maison commune », et à agir « pour que la culture du déchet qui mesure la valeur de l’être humain seulement selon les catégories économiques, ne prévale pas ». Là où la liberté religieuse est promue, « le bien commun de tous les citoyens, croyants ou non-croyants, se trouve protégé ». Le cardinal Parolin a ainsi souhaité qu’une « action inclusive, qui n’oublie pas les pauvres, les humbles, les minorités et les périphéries », soit menée.

Il a enfin conclu en citant saint Jean-Paul II qui s’adressait aux Finlandais en 1989 : « l’Eglise catholique ne cessera pas d’être à vos côtés, de cette manière discrète qui caractérise sa mission religieuse. Elle est en effet convaincue de la validité de l’idéal incarné ici il y a quatorze ans dans un document qui pour des millions d’Européens est plus qu’un document final, un acte d’espoir ».

http://fr.radiovaticana.va/news/2015/06/23/les_accords_dhelsinki,_un_pas_im…


Dernière édition par maria le Lun 29 Juin - 11:36 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mer 24 Juin - 03:31 (2015)    Sujet du message: UN EX-MUSULMAN MET EN GARDE CONTRE LA DUPERIE DES MEDIAS SUR L'ISLAM Répondre en citant

UN EX-MUSULMAN MET EN GARDE CONTRE LA DUPERIE DES MEDIAS SUR L'ISLAM

29/07/2011

Amil Imani, Américain d'origine iranienne, apostat de l'islam, dénonce la fausse représentation de l'islam par les médias et les pseudo experts à la solde des pétro-dollars.



[...] Pendant que des musulmans radicaux tuent, décapitent et violent, les mass-médias se taisent et répètent leur mantra «islam-religion-de-paix» au nom du multiculturalisme.

Ils insistent pour que le monde civilisé accepte la culture islamique au nom du dogme du multiculturel. Les musulmans et leurs apologistes souvent grassement payés utilisent le parapluie du multiculturel seulement dans les pays non musulmans, pour s’abriter contre les torrents de critiques légitimes déversés par ceux qui connaissent l’islam de l’intérieur sur ce culte violent colporté en tant que religion de paix.

Ne m’écoutez pas et n’écoutez pas ces dissimulateurs sournois non plus, mais cherchez la vérité par vous-mêmes. Regardez si cet euphémisme du multiculturalisme serait publié dans la presse musulmane ou apparaîtrait quelque part dans les pays musulmans. Ce stratagème du multiculturalisme est un outil de propagande de l’islam pour leurrer les non musulmans tout en poursuivant inlassablement leur campagne afin d’éradiquer de la terre quiconque et quoique ce soit de non islamique. 

Tous ceux d’entre nous qui, avec un effort de la raison et une énorme volonté, se sont libérés du carcan que le joug de l’islam avait verrouillé autour de notre cou dès notre naissance, connaissent tout de cette ordure haineuse, vrai fléau de l’humanité. Nous en avons fait une expérience de première main,  de tout près et de l’intérieur même. Nous avons étudié le coran, les hadiths et la sunna. Nous avons vu l’islam en action là où il exerce son emprise. Certains d’entre nous ont même essayé de s’accrocher désespérément à cette couverture de survie qui nous enveloppe depuis notre naissance. Toutefois, plus nous avons étudié et expérimenté l’islam, plus nos efforts pour rester dans le moule sont devenus intenables.

Nous avons alors délaissé la servitude islamique et considéré qu’il était de notre plus haut devoir d’exposer cette religion d’escroquerie, d’aider les autres musulmans à s’en libérer, et d’avertir les bien-pensants et naïfs non musulmans afin qu’ils n’en deviennent pas des proies. [...]

Même un bref examen de l’histoire de l’islam et de ses textes suffit pour prouver qu’il représente l’inverse de la paix. L’islam a été dès son origine, et continue d’être, un mouvement d’une violence débridée.

Les Arabes qui déferlèrent des déserts d’Arabie n’ont pas brandi le coran d’une main et une fleur de l’autre, prêchant l’amour et la paix au coin de la rue, séduisant les cœurs et les esprits. Au contraire, l’islam a été imposé à chaque peuple à la pointe du glaive et par le lourd fardeau de la jyzia (tribut spécial) imposé à ceux dont la vie avait été épargnée et qui les autorisait en échange à conserver leur foi. Malgré le paiement de ces lourds tributs, les non musulmans étaient traités, dans le meilleur des cas, comme des citoyens de seconde classe dans leurs propres patries.

L’abominable persécution des non musulmans dans les pays musulmans est une procédure classique et de routine. Dans de nombreux pays musulmans, les mariages des non musulmans ne sont même pas reconnus comme légaux et les enfants de ces couples sont stigmatisés comme s’ils étaient des bâtards. Observons comment l’Arabie saoudite, la mère de la barbarie, et même l’Egypte, pays plus civilisé et bénéficiaire des milliards de dollars de l’aide américaine, traitent les non musulmans comme des citoyens de seconde classe et les privent de leurs droits humains légitimes.

Les experts, les analystes et les politiques rendent un bien mauvais service au public, chacun pour ses propres motifs opportunistes, en marmonnant sans fin le mantra d’une soi-disant nature paisible de l’islam. En vérité, le soi-disant «petit groupe d’extrémistes islamiques» est le vrai visage de l’islam. Il s’avère que parfois, et par-ci par-là, les musulmans ont montré une certaine tolérance envers les non musulmans. Cette tolérance remonte aux premières années de prédication de Mahomet, lorsqu’il était doucereux et proclamait  encore «A vous votre religion, à moi, la mienne». Cette assertion n’a duré que quelques années, jusqu’à ce que son mouvement gagne en force et que l’islam devienne la seule alternative entre la mort ou le paiement d’un lourd tribut. L’imposition de la jyzia était une ruse habile pour remplir les coffres islamiques afin de financer ses armées et ses futures conquêtes.

La stratégie de longue date des musulmans consiste à se montrer dociles lorsqu’ils sont en position de faiblesse puis d’assumer une posture despotique et intolérante dès qu’ils sont en position de force. La récente immigration de musulmans dans les pays non musulmans a commencé par des travailleurs inoffensifs, utiles mêmes, une main-d’œuvre à bon marché. En peu de temps, des foules et des foules de musulmans se sont déversées sur ces nouveaux territoires et plus ils devenaient nombreux, tant par la natalité et que par l’addition de nouveaux immigrés, plus ils sont retournés à leur intolérance atavique jusqu’à exiger que les lois de la charia deviennent légales, ce genre de lois draconiennes qui évoquent celles du passé barbare de l’humanité.

Oui l’islam est faussement représenté. La fausse représentation ne vient pas de ses «détracteurs». Elle vient des mercenaires musulmans : des individus et organisations financés généreusement par des Etats et de riches musulmans qui gagnent des milliards de dollars grâce au pétrole vendu à un prix exorbitant. Les prestigieuses universités occidentales, toujours avides de dons, se font concurrence pour créer des programmes d’études islamiques dont les professeurs chantent la gloire de l’islam. Les associations musulmanes intimident constamment les journaux qui osent publier la vérité sur l’islam. Des légions d’avocats, soit des musulmans ou soit des seconds couteaux, traquent chaque petite voix disant la vérité sur l’islam afin de l’intimider et de la faire taire. Les médias qui restent dans la ligne du parti islamique reçoivent quant à eux de généreuses commandes d’espace publicitaire ou autres gratifications de la part des lobbys musulmans. […]

Le sabre est remplacé, temporairement, par une arme tout aussi destructive : le pétrodollar. Dans peu de temps, les musulmans vont ajouter une arme encore beaucoup plus destructive, une version moderne du glaive : la bombe atomique. Avec la bombe dans une main et un robinet de pétrole dans l’autre, le monde non musulman sera mis à genoux par la religion d’amour et de paix.

 Source : Is Islam Misrepresented?, par Amil Imani, Family Security Matters, 26 juillet 2011. Traduction par Capucine pour Poste de veille

http://www.postedeveille.ca/2011/07/un-ex-musulman-met-en-garde-contre-la-d…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 25 Juin - 08:06 (2015)    Sujet du message: POPE FRANCIS’ TO PARTICIPANTS OF WORLD SEMINAR OF CATHOLIC CIVIL AVIATION CHAPLAINS AND CHAPLAINCY MEMBERS Répondre en citant

POPE FRANCIS’ TO PARTICIPANTS OF WORLD SEMINAR OF CATHOLIC CIVIL AVIATION CHAPLAINS AND CHAPLAINCY MEMBERS

“The airport chaplaincy is called to be a place of unity in diversity for all categories of people.”

Vatican City State, June 12, 2015 (ZENIT.org) Staff Reporter 

Pope Francis received in audience the participants at the World Seminar of Catholic Civil Aviation Chaplains and Chaplaincy Members, promoted by the Pontifical Council for the Pastoral Care of Migrants and Itinerant People on the theme: “Evangelii gaudium: What Support for the Pastoral Ministry of Civil Aviation?”

Here is a translation of the Pope’s address to those present at the meeting.

* * *

Lord Cardinal,

Dear Brothers and Sisters,

I receive you at the conclusion of the International Seminar of Catholic Chaplains of Civil Aviation and members of the Airport Chaplaincies, promoted by the Pontifical Council for the Pastoral Care of Migrants and Itinerant People, on the subject: “Evangelii gaudium: What Help for the Pastoral Ministry of the Airport Chaplaincy?” I greet the President cordially and thank him for his courteous words. I greet all of you, who have taken part in these days of study to exchange ideas and pastoral experiences.

In particular, you reflected on how to receive the indications of the Apostolic Exhortation in the apostolate of airports, always beginning from witness, to help people to open their heart and life to Christ. Pastoral solicitude in the ambit of civil aviation is addressed to all those that, in different capacities, belong to the civil community, regardless of their nationality, religious creed or culture, with particular attention to those among them that are poorest, suffering or marginalized.

The airport is a place of meeting of so many people that travel, for work, for tourism, for other necessities; passing through them are migrants and refugees, children and elderly people, persons who are in need of care and special attention. And then there are persons who work there, every day, with their personal and professional situations. There is also the worrying number of passengers without documents -- often refugees requiring asylum --, who are detained in airport buildings for brief or long periods, sometimes without adequate human and spiritual assistance.

Sometimes tragic situations can be verified, as a result, for instance, of incidents or hijackings, with serious consequences for the safety or psychological state of people. In these circumstances the chaplain is also called and sought by those in need of comfort and encouragement.

In airports also Christ the Good Shepherd wants to take care of his sheep through the Sacraments of Reconciliation and the Eucharist, where the encounter with the infinite mercy of God opens unthought of ways of evangelization. In fact, to proclaim the Gospel in our days  implies relieving people of the burdens that weigh on their heart and life; it means proposing Jesus’ words as alternative to the promises of the world that do not give true happiness. Today it has become more urgent to rediscover the compassionate face of God, and, precious for this, will be the time of grace that the Holy Year of Mercy will offer us.

The airport chaplaincy is called to be a place of unity in diversity for all categories of people. Airports seem to be cities within cities, where multiple realities are intertwined and superimposed. As a great city, the airport is a cosmopolitan environment, multi-ethnic and multi-religious, and you, chaplains and members of the chaplaincies, are immersed in the life of this singular community. Therefore, it is important to collaborate docilely and to always be listening to the Holy Spirit, who creates unity in diversity (cf. Acts 2:1-13).

The mission in the airport also requires work so that people have the desire to listen to the Word of God. One who listens and takes to heart God’s voice becomes in turn capable of offering words of consolation and of helping others to trust in divine mercy, which is a sure shelter for one who is weak and does not have the presumption of saving himself on his own. Divine mercy opens to all and shows God’s will who wants to save all.

Dear brothers and sisters, I encourage you to work so that in these particular “frontier” places, which airports are, there is space to find and practice love and dialogue, which nourish fraternity among people and preserve a peaceful social climate. And, together with you,  I pray to the Lord that your apostolate, which participates in the universal mission of the Church, is an effective proclamation of the Good News.

I bless you all and your communities. May Our Lady protect you. And, please, do not forget to pray for me.

[Original text: Italian]

[Translation by ZENIT]

(June 12, 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/en/articles/pope-francis-to-participants-of-world-semi…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 26 Juin - 00:26 (2015)    Sujet du message: FUTURE DIRECTIONS ARE CHARTED BY WCC FAITH AND ORDER COMMISSION Répondre en citant



FUTURE DIRECTIONS ARE CHARTED BY WCC FAITH AND ORDER COMMISSION


Participants in a meeting of the WCC’s Faith and Order Commission at the Caraiman Monastery in Romania. © Romanian Orthodox Church

25 June 2015

Meeting from 17 to 24 June, the newly reconstituted Commission on Faith and Order of the World Council of Churches (WCC) has begun to define its principal trajectories for ecumenical study and common activity from 2015 until the next WCC Assembly in 2020.

Gathered at Caraiman Monastery in Romania, the 49-member commission determined to focus its upcoming work in the areas of examining theological foundations of the WCC programme emphasis “the pilgrimage of justice and peace”, continuing work on dialogue and the discovery of common ground among churches regarding the Christian doctrine of the Church, and coordinate consultations and seminars on how churches engage in processes of “moral discernment” when deciding policies leading to action on such topics as climate change, slavery, apartheid, human sexuality and matters of life and death.

The commission will also encourage such long-term activities as collaboration with the Pontifical Council for Christian Unity of the Roman Catholic Church facilitating, for example, the annual preparation of resources for the Week of Prayer for Christian Unity, and joining other offices in the WCC and partner agencies in activities related to inter-religious dialogue and cooperation. It works, too, with the Ecumenical Disabilities Network and the Ecumenical Network of Indigenous Peoples.

The commission’s moderator is the British theologian Rev. Dr Susan Durber of the United Reformed Church in the United Kingdom. In remarks in the closing session of their meeting, she told the commissioners that “I feel that a new wind is blowing.”

She reminded commissioners and staff, “The Church is God’s creation, not ours”, arguing that anxiety for religious institutions is wasted: “Overcoming poverty – this is where the real crisis is!”

Referring to the economic and cultural globalization of the early 21st century, Durber posed the question: “What does Christian unity bring to a world that tries to impose another kind of unity?” And she offered this word of assurance: “We are those who can afford not to be anxious, because Christ has already done what we need to be done.”

Pilgrimage in a pluralistic world

A major task at the meeting was the establishment of working groups to oversee the commission’s chosen projects. While precise details will be designed by these groups in later meetings, a broad picture emerged of Faith and Order’s concerns in the latter half of this decade.

The working group that focuses on issues surrounding “the pilgrimage of justice and peace” hopes to sponsor discourse on the theological foundations of pilgrimage. It will ask how the concept and practice of pilgrimage may be lived out in a multi-religious, multi-cultural and secular age, not least among minority and oppressed churches. Another theme to be engaged was described as “Christian responsibility and hope in a broken world”. The environmental crisis may be addressed under this rubric, alongside justice and peace.

The Church

In Christian theology, study of the doctrine of the Church is termed “ecclesiology”. A series of Faith and Order documents have addressed aspects of ecclesiology and ecumenical dialogue, including the publications Baptism, Eucharist and Ministry; The Nature and Purpose of the Church; Nature and Mission of the Church; and The Church: Towards a Common Vision. Responses continue to be received in regard to questions posed by the latter document, and these will be analyzed along with the history of challenges and accords  arising from earlier publications. Continuing dialogue among widely diverse churches also will continue.

Moral discernment and the sources of Christian social ethics

Consultations will be organized on how particular churches arrive at moral decisions, reviewing historical instances of change in positions on moral issues. Examples suggested include churches’ policies on slavery, apartheid, abortion, suicide, euthanasia and the ordination of women to offices of ministry.

Within the coming week, Faith and Order staff in Geneva will submit budget proposals for the 2016 fiscal year. Recommended projects will proceed based on resources available from the WCC and interested partners.

An ecumenical heritage

The Faith and Order movement among Christian churches built during the early years of the 20th century and was organized on a global scale through its first international conference at Lausanne, Switzerland in 1927. There, delegates from various Christian churches proclaimed that “God wills unity”, and “however we may justify the beginnings of disunion, we lament its continuance.”

The World Council of Churches came into being following the Second World War largely through a merger between the theologically oriented Faith and Order movement and the Life and Work movement which showed primary concern for practical means by which churches could act together on social issues and oppose injustice.

Initially made up of Orthodox, Anglican and Protestant churches, Faith and Order has continued its work as a commission of the WCC and now includes churches from outside the formal membership of the World Council of Churches. The Roman Catholic Church became a full participant following the Second Vatican Council of the 1960s, and the Assemblies of God is a commission member.

More information on the WCC Commission on Faith and Order

http://www.oikoumene.org/en/press-centre/news/future-directions-are-charted…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 26 Juin - 02:51 (2015)    Sujet du message: PSA: VATICAN DIVESTED OF AUTHORITY Répondre en citant





PSA: VATICAN DIVESTED OF AUTHORITY

Universal Public Service Announcement: As of today, June 16, 2015, the Vatican City State is divested of all authority within and upon Earth, and throughout the Universe.



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=5HI43WvpK8s




Francis Motu Proprio


[ DE - EN - FR - IT ]



APOSTOLIC LETTER
ISSUED MOTU PROPRIO
   
OF THE SUPREME PONTIFF
FRANCIS   
ON THE JURISDICTION OF JUDICIAL AUTHORITIES OF VATICAN CITY STATE
IN CRIMINAL MATTERS
   
    
  In our times, the common good is increasingly threatened by transnational organized crime, the improper use of the markets and of the economy, as well as by terrorism.

It is therefore necessary for the international community to adopt adequate legal instruments to prevent and counter criminal activities, by promoting international judicial cooperation on criminal matters.

In ratifying numerous international conventions in these areas, and acting also on behalf of Vatican City State, the Holy See has constantly maintained that such agreements are effective means to prevent criminal activities that threaten human dignity, the common good and peace.

With a view to renewing the Apostolic See’s commitment to cooperate to these ends, by means of this Apostolic Letter issued Motu Proprio, I establish that:

1. The competent Judicial Authorities of Vatican City State shall also exercise penal jurisdiction over:
Citation:


a) crimes committed against the security, the fundamental interests or the patrimony of the Holy See;
b) crimes referred to:
Citation:


- in Vatican City State Law No. VIII, of 11 July 2013, containing Supplementary Norms on Criminal Law Matters;
- in Vatican City State Law No. IX, of 11 July 2013, containing Amendments to the Criminal Code and the Criminal Procedure Code;
when such crimes are committed by the persons referred to in paragraph 3 below, in the exercise of their functions;




c) any other crime whose prosecution is required by an international agreement ratified by the Holy See, if the perpetrator is physically present in the territory of Vatican City State and has not been extradited.




2. The crimes referred to in paragraph 1 are to be judged pursuant to the criminal law in force in Vatican City State at the time of their commission, without prejudice to the general principles of the legal system on the temporal application of criminal laws.

3. For the purposes of Vatican criminal law, the following persons are deemed “public officials”:
Citation:


a) members, officials and personnel of the various organs of the Roman Curia and of the Institutions connected to it.
b) papal legates and diplomatic personnel of the Holy See.
c) those persons who serve as representatives, managers or directors, as well as persons who even de facto manage or exercise control over the entities directly dependent on the Holy See and listed in the registry of canonical juridical persons kept by the Governorate of Vatican City State;
d) any other person holding an administrative or judicial mandate in the Holy See, permanent or temporary, paid or unpaid, irrespective of that person’s seniority.




4. The jurisdiction referred to in paragraph 1 comprises also the administrative liability of juridical persons arising from crimes, as regulated by Vatican City State laws.

5. When the same matters are prosecuted in other States, the provisions in force in Vatican City State on concurrent jurisdiction shall apply.

6. The content of article 23 of Law No. CXIX of 21 November 1987, which approves the Judicial Order of Vatican City State remains in force.

This I decide and establish, anything to the contrary notwithstanding.

I establish that this Apostolic Letter issued Motu Proprio will be promulgated by its publication in L’Osservatore Romano, entering into force on 1 September 2013.

Given in Rome, at the Apostolic Palace, on 11 July 2013, the first of my Pontificate.
 
FRANCISCUS
  


http://w2.vatican.va/content/francesco/en/motu_proprio/documents/papa-franc…


VATICAN DIVESTED OF AUTHORITY

6/16/2015



http://www.americanlawoftheland.com/announcements/vatican-divested-of-authority


Dernière édition par maria le Ven 26 Juin - 14:06 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 26 Juin - 03:09 (2015)    Sujet du message: LETTRE APOSTOLIQUE EN FORME DE « MOTU PROPRIO » DU SOUVERAIN PONTIFE FRANÇOIS Répondre en citant





A la fin du deuxième document, vous verrez la date du 16 juin 2015.

Il y a quelques jours, une annonce a été faite quand au changement de date de la fête américaine, qui ne serait plus le 4 juillet mais le 16 juin.  Et oups, la guerre contre les confédérés et les patriotes se met aussi en place. Ce que j'en déduis, c'est que par le Pape François qui se présente comme un patriote, libérateur et sauveur, sera celui qui viendra combattre les extrémistes-terroristes. L'inquisition globale est donc bel et bien en marche.

Cela a aussi rapport avec le false-flag de Charleston pour lancer la guerre contre les confédérés/patriotes qui sont vus comme des terroristes. Cet attentat a eu lieu lors d'un exercice militaire BOOM! Charleston Shooting Happened During Federal 'Active Shooter' Drill . https://www.youtube.com/watch?v=82D0M23h7YM

Le 16 juin est donc une date très importante, car le Vatican prend maintenant le leadership mondial et va étendre sa griffe sur tous. "Quand les Etats-Unis contrôle le monde, Rome contrôle le monde". Tous ces exercices militaires ne sont donc pas de réelles pratiques mais un positionnement global des troupes militaires de Rome, en vue de frappes massives sur tous les continents. L'enfer sur Terre, on y arrive!

 


François Motu Proprio





LETTRE APOSTOLIQUE
EN FORME DE  « MOTU PROPRIO »
  
    
DU SOUVERAIN PONTIFE
FRANÇOIS      
SUR LA JURIDICTION DES ORGANES JUDICIAIRES
DE L'ÉTAT DE LA CITÉ
DU VATICAN
EN MATIÈRE PÉNALE
  
    
       
À notre époque, le bien commun est de plus en plus menacé par la criminalité transnationale et organisée, par l’usage impropre du marché et de l’économie ainsi que par le terrorisme. Il est donc nécessaire que la communauté internationale se dote d’instruments juridiques appropriés qui permettent de prévenir et combattre la criminalité, en favorisant la coopération judiciaire internationale en matière pénale.

Le Saint-Siège, agissant également au nom et pour compte de l’État de la Cité du Vatican, en ratifiant de nombreuses conventions internationales dans ce domaine, a toujours affirmé que ces accords constituent des outils de lutte efficace contre les activités criminelles qui menacent la dignité humaine, le bien commun et la paix.

Afin de réaffirmer l’engagement du Siège apostolique à coopérer à ces objectifs, avec la présente Lettre apostolique sous forme de Motu Proprio, je dispose ce qui suit :

1. Les organes judiciaires compétents de l’Etat de la Cité du Vatican exercent également leur juridiction pénale en ce qui concerne :
a) les délits commis contre la sécurité, les intérêts fondamentaux ou le patrimoine du Saint-Siège ;
b) les délits prévus :
- par la loi de l’État de la Cité du Vatican n. VIII, du 11 juillet 2013, contenant les Normes complémentaires en matière pénale,
- par la loi de l’État de la Cité du Vatican n. ix, du 11 juillet 2013, contenant les Modifications au code pénal et au code de procédure pénale;
commis par les personnes indiquées au point 3 ci-dessous dans l’exercice de leurs fonctions ;
c) tout autre délit dont la répression est requise par un accord international ratifié par le Saint-Siège, si son auteur se trouve dans l’État de la Cité du Vatican et non extradé à l’étranger.

2. Les délits mentionnés au point 1 seront poursuivis selon la législation en vigueur dans l’État de la Cité du Vatican au moment de l’infraction, et conformément aux principes généraux du système juridique relatifs à l’application des lois pénales dans le temps.

3. En ce qui concerne la loi pénale vaticane, sont assimilés aux « officiers publics » :
a) les membres, officials et employés des divers organismes de la Curie romaine et des institutions qui y sont liées ;
b) les légats pontificaux et le personnel diplomatique du Saint-Siège en fonction ;
c) les personnes ayant une fonction de représentation, d’administration ou de direction, ainsi que ceux qui exercent, même de fait, la gestion et le contrôle des organismes directement dépendants du Saint-Siège et inscrits au registre des personnes juridiques canoniques tenu auprès du Gouvernorat de l’État la Cité du Vatican ;
d) toute autre personne titulaire d’un mandat administratif ou judiciaire au sein du Saint-Siège, à titre permanent ou temporaire, rémunéré ou gratuit, quel que soit son niveau hiérarchique.

4. La juridiction dont il est question au point 1 s’étend également à la responsabilité administrative des personnes juridiques découlant du délit, selon la discipline législative de l’État de la Cité du Vatican.

5. Au cas où le même délit serait poursuivi dans d’autres États, seront appliquées les normes de coopération judiciaire en vigueur dans l’État de la Cité du Vatican.

6. Étant sauf ce qui est établi par l’article 23 de la loi n. cXIX du 21 novembre 1987, qui approuve le système judiciaire de l’État de la Cité du Vatican.
Je décide et établis cela, nonobstant toute disposition contraire.

J’établis que la présente Lettre apostolique sous forme de Motu Proprio soit promulguée au moyen de la publication sur L’Osservatore Romano et entre en vigueur le 1er septembre 2013.

Donné à Rome, au Palais apostolique, le 11 juillet 2013, première année de pontificat.
       
FRANCISCUS


http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/motu_proprio/documents/papa-franc…

VATICAN DIVESTED OF AUTHORITY

6/16/2015

Entre en force le 16 juin 2015.


http://www.americanlawoftheland.com/announcements/vatican-divested-of-autho…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 27 Juin - 02:47 (2015)    Sujet du message: POPE SAYS KORAN IS A BOOK OF PEACE AND ISLAM IS A PEACEFUL RELIGION Répondre en citant

POPE SAYS KORAN IS A BOOK OF PEACE AND ISLAM IS A PEACEFUL RELIGION

VIDEO : http://www.dailymail.co.uk/video/news/video-1140549/Pope-says-Koran-book-pe…

http://www.jewsnews.co.il/2015/06/24/pope-says-koran-is-a-book-of-peace-and-islam-is-a-peaceful-religion/


Dernière édition par maria le Ven 3 Juil - 04:07 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 3 Juil - 03:27 (2015)    Sujet du message: LE GROUPE MISTE DE TRAVAIL DE L'EGLISE CATHOLIQUE ROMAINE ET DU COE CELEBRE 50 ANS DE COLLABORATION OECUMENIQUE Répondre en citant



LE GROUPE MISTE DE TRAVAIL DE L'EGLISE CATHOLIQUE ROMAINE ET DU COE CELEBRE 50 ANS DE COLLABORATION OECUMENIQUE


Le mouvement oecuménique, mouvement complètement sous la bannière du nazisme incluant le Jihad et son Calife mondial, qui représente tout le mouvement dit "protestant" a été infiltré depuis plusieurs années par les soldats de Rome. Aujourd'hui leur unité avec l'Eglise catholique fait que Rome a, par ses nombreuses ruses, gagnée la guerre sur le protestantisme. Les grands hommes qui se sont tenus debout contre Rome et son système ont été mis aux oubliettes. Pourtant, plusieurs ont payé de leur vie afin que le monde ne tombe pas sous cet esclavage de l'empire Romain.

Cette unité fut en fait une guerre silencieuse et de longue haleine qui a porté ses fruits, les fruits de l'enfer.

Le peuple de Dieu, qui n'a aucune idée de cette alliance entre le mouvement évangélique et le Vatican, n'a pas veillé et est aujourd'hui complètement contrôlé et entouré par le camp ennemi qui se prépare maintenant à lancer sa grande offensive contre eux tous. Le fait que l'on fasse présentement la guerre au drapeau de la Confédération en est une preuve absolue, car ce drapeau marquait la victoire des protestants sur Rome qui tentait de détruire les colonies protestantes. Il a fallu une guerre civile, où les chrétiens de l'époque se sont battus pour préserver leur liberté de pratiquer leur foi et empêcher Rome de détruire leur liberté pour les mener en esclavage, pour protéger leur famille contre les valeurs destructrices des fausses doctrines catholiques, de protéger le corps, le coeur et l'esprit de leurs enfants, de protéger leur droit à la propriété et leurs droits inaniénables donnés par le Créateur, etc.

Qu'est-il donc arrivé pour que le peuple se laisse prendre ainsi au piège de cette Babylone?

L'évangile de Christ a été tellement altéré jusqu'à être mis de côté et a être remplacé par les enseignements du moi divin, de la médiation, de la prospérité, d'une fausse grâce, que les lois ne sont plus nécessaires, et de l'enlèvement avant le début des tribulations, des festivals païens, etc. que le peuple de Dieu est tombé dans le même piège que sont tombés la maison d'Israël et de Juda dans des époques lointaines. N'ont-ils pas vu comment Dieu a dû juger sévèrement ce peuple pour s'être rebellés? Ils n'ont pas su veillé et sont tombés dans le piège de l'hérésie spirituelle, tout en croyant servir Dieu. Ils ne connaissent pratiquement plus la Parole de Dieu, leur pasteur chéri étant là pour les enseigner et les diriger...vers les ténèbres profondes. Ils sont même devenus les ennemis des vrais croyants qui eux ont veillé et qui sont sortis de ce système pourri pour ne suivre que leur Messie, l'homme de Paix et le seul Dieu vivant.
Quand nous voyons ce que les Papes de la grande Réforme pensent des protestants et des juifs, on n'est pas surpris que les chrétiens endormis suivent le même pas.

Aujourd'hui, le Vatican et le COE fêtent leur 50e. Eh bien, bonne célébration et que le dieu des ténèbres puisse répandre sur vous tous, toutes les malédictions que Dieu a annoncé pour tous ceux qui marcheraient dans la voie des idôles et des faux pasteurs et apôtres et qui changeraient une seule des paroles mentionnées dans le livre Saint.

Le grand Satan s'est déguisé en ange de Lumière et a capté l'âme de milliers de personnes qui pourtant avait le désir profond de suivre le seul et unique Dieu et Sauveur. C'est très triste de voir ce qui se passe et surtout de voir ce qui s'en vient.

Si le grand bateau de l'Amérique coule, c'est justement à cause de cet aveuglement des chrétiens qui se sont fait piégés, alors qu'ils auraient dû être au combat pour empêcher justement cette unité luciférienne d'aller de l'avant et de mettre le peuple de Dieu en garde du grand danger de cet oecuménisme qui mène l'Amérique et les nations vers une nouvelle et ancienne religion mondiale, sous la tutelle des Nations-Unies avec le pape François, ce faux-prophète et du président Obama, qui a été placé là où il est pour amener la destruction finale sur l'Amérique et mener les nations vers cet ordre nouveau.
Le pouvoir religieux et civil marchent main dans la main pour mener à bien la conquête de Rome et de Lucifer. Les religions n'ont servi qu'à contrôler les masses sous la coupe du diable, alors que Jésus-Christ, lui, est venu afin que nous soyons vraiment libre.

Il est encore temps de changer de camp, mais sachez que le temps vous et nous est compté. La bataille finale est en marche et rien ne pourra l'arrêter. Dieu a fixé un temps à son jugement, mais nous avons Sa promesse qu'Il reviendra et détruira tous ceux qui se sont ligués contre Lui.


Réunion à Rome marquée par le 50e anniversaire du Groupe mixte de travail de l’Église catholique romaine et du COE. © Centro Pro Unione

25 juin 2015

Version française publiée le: 30 juin 2015

«Le Conseil œcuménique des Églises rend grâce au nouvel élan donné aux efforts collectifs visant à manifester notre foi commune en Dieu le créateur et notre attachement au service commun», a déclaré le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, lors d’une réunion organisée pour le cinquantième anniversaire du Groupe mixte de travail (GMT) de l’Église catholique romaine et du COE.

Le pasteur Tveit s’exprimait à l’occasion d’une cérémonie organisée le 23 juin au Centro Pro Unione, à Rome, à l’occasion du 50e anniversaire de la collaboration œcuménique entre le COE et l’Église catholique romaine dans le cadre du GMT.

«Le projet d’unité demeure au cœur de tous nos efforts en faveur du témoignage commun et de tout ce que nous faisons pour assurer plus de justice et de paix aux individus et à la création», a déclaré le pasteur Tveit devant un parterre de responsables catholiques romains réunis dans la capitale italienne.

«Nous rendons grâce avec fierté à ces cinquante années de collaboration entre ces deux grands instruments œcuméniques de notre monde que sont le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens et le Conseil œcuménique des Églises», a-t-il souligné.

«Une réflexion sur ces cinquante dernières années devrait nous inciter à nous inspirer de la collaboration que le Groupe mixte de travail a favorisée, non seulement sur les questions œcuméniques, mais aussi dans les domaines du dialogue interreligieux, de la paix et de la justice sociale, ainsi que des œuvres de charité et de l’aide humanitaire», a déclaré le pape François dans son message au pasteur Tveit.

«J’encourage le Groupe mixte de travail à approfondir ses discussions sur les questions œcuméniques clés et, par ailleurs, à faire en sorte que les chrétiens puissent témoigner ensemble de la communion véritable, quoique imparfaite, que partagent tous les baptisés», a affirmé le souverain pontife.

Dans son message, le secrétaire général du COE a déclaré au sujet de la publication récente de l’encyclique papale Laudato Si’: «C’est la raison pour laquelle nous prenons soin de la terre, notre maison commune, comme le pape François nous y invite, dans son encyclique, tout en prenant acte de ce que nous avons fait dans nos Églises respectives ainsi que dans le cadre d’initiatives du COE depuis de nombreuses années.»

Les responsables d’Église ont célébré les cinquante années d’activité du GMT du 22 au 24 juin dans la capitale italienne.

Le GMT est l’un des legs œcuméniques du Concile Vatican II et de l’amélioration des relations entre les Églises qu’il a permise.

Il travaille depuis 1965 à coordonner les activités du COE, de ses Églises membres, des agences œcuméniques qui leur sont liées et des commissions et conseils catholiques consacrés au discours théologique et à l’action commune dans le monde.

«Nous avons pour responsabilité de développer les relations entre l’Église catholique romaine et la communauté fraternelle d’Églises membres que représente le COE et de nous servir des outils précieux dont nous disposons pour traiter des thèmes de la communauté, de la coopération, des intérêts communs, des préoccupations communes ou mêmes des sujets qui prêtent à controverse ou qui sont sources de conflit», a affirmé le pasteur Tveit.

Il a ensuite évoqué les domaines nécessitant davantage de travail en matière d’unité des chrétiens.

«Quand on regarde l’état actuel de l’œcuménisme et, plus largement, du monde, on doit reconnaître que les divisions entre chrétiens sont bien présentes, que nous ne partageons pas par la sainte communauté eucharistique les dons du Dieu Trine et les fruits du travail de nos mains.»

Bien que des terrains d’entente aient pu être trouvés entre l’Église catholique romaine et les Églises membres du COE sur le baptême, l’Église catholique romaine ne reconnaît pas l’eucharistie commune.

Pour le pasteur Tveit, il faut prendre conscience «de cette lecture théologique approfondie de notre contexte» dans le cadre d’une nouvelle phase de coopération.

«Nous ne pouvons certainement pas continuer comme si de rien n’était. Il doit s’agir d’une expression de notre foi et d’un témoignage de l’amour de Dieu révélé en Christ.»

Le groupe de travail est coprésidé par le métropolite et archevêque Nifon de Targoviste, de l’Église orthodoxe roumaine, membre du Comité central et du Comité exécutif du COE, et par l’archevêque Diarmuid Martin, de l’Église catholique romaine.

L’archevêque Nifon a insisté sur le fait qu’il était important de poursuivre le dialogue et de travailler sur les difficultés réelles et diaconales au sein du GMT.

Au cours des cinquante dernières années, l’Église catholique romaine est devenue membre de plein droit de la Commission de Foi et constitution, qui relève du COE.

Elle détache auprès du COE des représentants dans les domaines de l’évangélisation et de la formation théologique et envoie des délégations d’observateurs participer aux assemblées et aux autres conférences de premier plan du COE.

Des accords réciproques ont été mis en place, notamment par la participation d’orthodoxes et de protestants dans certaines instances catholiques.

Le message du pape à l’intention du COE (en anglais)

Interview du secrétaire général du COE par Radio Vatican (en anglais)

Le Groupe mixte de travail: 50 ans d’engagement mutuel (Reportage du COE du 22 juin 2015, en anglais)

Plus d’informations sur la collaboration entre le COE et le Vatican

http://www.oikoumene.org/fr/activites/avec-leglise-catholique-romaine?set_l…http://www.oikoumene.org/fr/press-centre/news/wcc-roman-catholic-joint-grou…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 3 Juil - 04:12 (2015)    Sujet du message: LA COMMISSION DE FOI ET CONSTITUTION DU COE ARRÊTE SES ORIENTATIONS FUTURES Répondre en citant



LA COMMISSION DE FOI ET CONSTITUTION DU COE ARRÊTE SES ORIENTATIONS FUTURES 


Des participantes et participants à une réunion de la Commission de Foi et constitution du COE au monastère de Caraiman, en Roumanie. © Église orthodoxe roumaine

25 juin 2015

Version française publiée le: 29 juin 2015


Réunie du 17 au 24 juin, la nouvelle Commission de Foi et constitution du Conseil œcuménique des Églises (COE) a commencé à définir ses principaux axes d’étude œcuménique et d’activités communes pour la période allant de 2015 à la prochaine Assemblée du COE, en 2020.

Accueillis au monastère de Caraiman, en Roumanie, les 49 membres de la Commission ont choisi d’axer leurs travaux futurs sur plusieurs domaines, notamment l’étude des fondements théologiques du «Pèlerinage de justice et de paix», qui constitue le cadre du programme du COE, et la poursuite du dialogue et du travail pour que les Églises trouvent un terrain d’entente sur la doctrine chrétienne de l’Église. La Commission a par ailleurs décidé de coordonner des colloques et des séminaires sur l’engagement des Églises dans les processus de «discernement moral», qui définissent les politiques orientant des décisions sur des thèmes comme les changements climatiques, l’esclavage, l’apartheid, la sexualité humaine et les questions relatives à la vie et la mort.

La Commission veillera aussi à encourager des activités à long terme, comme la collaboration avec le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens (de l’Église catholique romaine), en facilitant, par exemple, la préparation chaque année de ressources pour la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, et en s’associant aux autres programmes du COE et à des agences partenaires pour mener des activités dans le domaine de la coopération et du dialogue interreligieux. Elle travaille en outre avec le Réseau œcuménique de défense des personnes handicapées et le Réseau œcuménique de solidarité avec les populations autochtones.

La Commission est présidée par la théologienne britannique Susan Durber, pasteure de l’Église réformée unie du Royaume-Uni. Dans un discours prononcé à la séance de clôture de la réunion, elle a déclaré aux commissaires: «J’ai l’impression qu’un vent nouveau est en train de souffler

Elle a rappelé aux commissaires et au personnel que «l’Église est la création de Dieu, pas la nôtre», affirmant qu’il est inutile de se préoccuper des institutions religieuses: «La pauvreté, c’est là qu’est la véritable crise, et il faut la vaincre!» = Certainement, car quand ces mêmes personnes nous ont tout pris, ils viennent en sauveurs nous consoler et nous mener au pied de Rome.

Évoquant la mondialisation économique et culturelle du début du 21e siècle, la pasteure Durber s’est interrogée: «Qu’apporte l’unité chrétienne à un monde qui tente d’imposer un autre genre d’unité?» Se voulant rassurante, elle a répondu: «Nous sommes ceux et celles qui pouvons nous permettre de ne pas craindre, parce que le Christ a déjà fait ce que nous devons faire.» = Le Christ dont il est fait mention est Lucifer et non le Messie d'Israël

Le pèlerinage dans un monde pluriel

L’une des principales tâches de la réunion a été de mettre en place des groupes de travail pour superviser les projets choisis par la Commission. Chacun de ces groupes mettra au point les détails ultérieurement, mais on a déjà pu brosser le tableau des préoccupations de Foi et constitution pour la seconde moitié de cette décennie.

Le groupe de travail chargé des questions relatives au «pèlerinage de justice et de paix» espère encourager le débat sur les fondements théologiques du pèlerinage. Il posera la question de savoir comment le concept et l’expérience du pèlerinage peuvent être mis en pratique dans un monde multireligieux, multiculturel et sécularisé, en particulier dans les Églises minoritaires et opprimées. Un autre thème à aborder a été formulé comme «la responsabilité et l’espérance chrétiennes dans un monde brisé». La crise environnementale pourra être traitée dans ce groupe de travail, aux côtés de la justice et de la paix. = Vers une religion au culte de la Terre et de la divination de l'homme. Evangile contrôlé par les démons.

L’Église

Dans la théologie chrétienne, l’étude de la doctrine de l’Église s’appelle «l’ecclésiologie». Une série de documents de Foi et constitution se sont penchés sur des aspects spécifiques de l’ecclésiologie et du dialogue œcuménique, au travers des publications suivantes: Baptême, Eucharistie, Ministère; La nature et le but de l’Église; La nature et la mission de l’Église et L’Église – vers une vision commune. La Commission continue de recevoir des réponses aux questions posées par ce dernier document et celles-ci seront analysées à la lumière des difficultés et des accords qui ont découlé des publications précédentes. Le dialogue entre des Églises extrêmement diverses va lui aussi continuer à se poursuivre. = Amener toute âme captive vers les sacrements de l'Eglise catholique.

Le discernement moral et les sources de l’éthique sociale chrétienne

Des colloques seront organisés pour examiner comment chaque Église arrête ses décisions morales, passant en revue les cas historiques de changements de positions sur des questions morales. Parmi les exemples proposés figurent les politiques des Églises sur l’esclavage, l’apartheid, l’avortement, le suicide, l’euthanasie et l’ordination des femmes au ministère. = Se présentant en protecteur contre ses fléaux, elle est en fait l'instigatrice de toute cette destruction des lois divines et morales.

Dans la semaine qui vient, l’équipe de Foi et constitution à Genève proposera un budget pour l’exercice 2016. Les recommandations de projets seront mises en œuvre en fonction des ressources mises à disposition par le COE et les partenaires intéressés.

Un patrimoine œcuménique

Le mouvement de Foi et constitution des Églises chrétiennes s’est construit dans les premières années du 20e siècle et a pris une envergure mondiale lors de sa première conférence internationale, à Lausanne (Suisse), en 1927. À cette occasion, les délégués de plusieurs Églises chrétiennes avaient proclamé que «Dieu veut l’unité», précisant: «quelles que soient les raisons alléguées pour justifier les débuts de notre désunion, nous déplorons sa persistance».

Le Conseil œcuménique des Églises a vu le jour au sortir de la Seconde Guerre mondiale, en grande partie à la suite de la fusion entre le mouvement de Foi et constitution, tourné vers la théologie, et le mouvement du Christianisme pratique, qui s’intéressait essentiellement aux moyens pratiques par lesquels les Églises pouvaient, ensemble, agir pour la justice sociale et se dresser contre l’injustice.

Constitué à l’origine d’Églises orthodoxes, anglicanes et protestantes, le mouvement de Foi et constitution a continué ses travaux sous la forme d’une commission du COE et elle comprend aujourd’hui des Églises ne faisant pas officiellement partie des membres de l’organisation. L’Église catholique romaine en est devenue une participante de plein droit après le Concile Vatican II, dans les années 1960, et les Assemblées de Dieu sont membres de la Commission. = Faux, l'Eglise Catholique n'a jamais été participante mais a toujours été la tête de ce programme pour une religion unique et globale.

Plus d’informations sur la Commission de Foi et constitution du COE

http://www.oikoumene.org/fr/press-centre/news/future-directions-are-charted…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 06:00 (2015)    Sujet du message: RADICAL FOR JESUS A NEW KIND OF LEGALISM? Répondre en citant

RADICAL FOR JESUS A NEW KIND OF LEGALISM?

Jesus dosen't ask us to become legalism but to obey to His words only. Legalism only cause division in the body of Christ and could lead peoples to a new form of "religion".

By Heather Sells
CBN News Reporter

Thursday, July 02, 2015

NEW YORK CITY -- For many years, Christian legalism meant no drinking, smoking or dancing. Today, young adults struggle with a new form of it: the pressure to live radically for Christ.

It's become such a concern that a slew of Christian books came out this year to extol the virtues of an "ordinary" Christian life.

Author Jonathan Hollingsworth wrote about his struggle in the newly published Runaway Radical.

"For me, it all started with the question, 'Am I taking the words of Jesus seriously?'" he told CBN News.

Hollingsowrth answered that question in a radical way as a teenager, living comfortably with his middle-class family. He began to work with the homeless, then soon gave away his possessions. Finally, he left college to pursue missions in Africa.

"I was trying to prove to God that I was really dedicated to Him," he explained. "And that to me is where the legalism crept in because legalism to me is sort of trying to measure your devotion to Him by your outward behavior."

A New Legalism

This "new legalism" was first identified two years ago by Dr. Anthony Bradley, associate professor of religious studies at The King's College in New York City. He stumbled on the trend after numerous conversations with students.

A tweet he posted on how being "radical" and "missional" is the "new legalism" exploded over the Internet.

CBN News spoke with some students at The King's College about the pressure they have experienced.

"There is a huge movement for this generation to make a difference, to have an impact and I think it's just naturally seeped into the Christian world because you're hearing stories of people who are starting non-profits when they're 16," Andrea Lopez explained.

Josh Chiang is considering a career in finance and said, "I think my biggest fear is ending up at some normal, average job doing normal stuff."

Vincent Randazzo explained, "Growing up I was immersed in a culture, particularly an evangelical culture, that said 'you're going to do big things for God, Vincent.  You're going to change the world. You have so much potential' and I got this from leaders, from ministry camps in the summer, from my church."

Total Burnout

Bradley said many Christian leaders have inadvertently encouraged the radical message by calling young people to make a difference and change the world. 

A growing disdain for American suburbs in favor of the inner city has also contributed as has the missional church movement, which encourages people to be missionaries in their own communities.

"There's this weird pressure internally because of our culture that I've got to be awesome, be this amazing person," Bradley explained. "It's related to this generation's narcissism that unless my life is really awesome and cool and noteworthy, then my life means nothing."

Jonathan Hollingsworth decided to write Runaway Radical with his mom Amy about how he burned out, emotionally and physically, in Africa trying to live radically.

The two say the response to the book has been overwhelming as former "radicals," current "radicals," and their parents have appreciated their insights.

"We knew this couldn't be an isolated incident and we realized that Jonathan's story was just the crest of a wave because the radical literature tops the best-selling lists," co-author Amy Hollingsworth told CBN News.

"So if there are millions of copies being sold that means there are hundreds, if not thousands, of young people like Jonathan who are trying to follow that example," she said.

Ordinary Human

Runaway Radical isn't the only book sounding the alarm. It's joined by Ordinary and also Radically Normal written by Pastor Josh Kelley.

He wrote the books to address the problem he saw in the pew.

"So many Christians have this sense of they're always trying to please God. They feel guilty that they're not doing enough for God," Kelley said.

Kelley hopes Christians will be motivated by joy and not guilt and shame.

Bradley would like church leaders to give young people the freedom to pursue God's calling whether or not it fits their preconceived ideas.

For King's student Chiang, the process of working through the pressure to be extraordinary is ongoing. It came to a head recently after he realized taking multiple overload semesters to graduate early was taking a toll.

"I feel God's telling me 'Josh you can't do that, you have limitations. You're human and what you perceive to be ordinary, what you perceive to be dry, what you perceive to be dull, I can use that for my kingdom," he explained. = I feel God's telling me... This is now how God works. He gave to all of us the Bible to know what's good and wrong. I saw so many over the years telling God told me and it was all wrong. Christians is suppose to walk by the book, by His words, not by our feeling.

His Burden Is Light

King's student Vincent Randazzo responded to the pressure with a counter-argument in his thesis paper titled "Change the World: The Most Detrimental Inspirational Message of the 21st Century."

"I don't think God has called us to change the world," he told CBN News. "I think God has called us to love and you see this all throughout Scripture where Jesus tells His disciples."

For Hollingsworth, he simply hopes his next steps will not be motivated by guilt but by grace. For now, he's more open to ordinary ways of living out Jesus's calling and experiencing how His yoke is easy and His burden is light.

http://www.cbn.com/cbnnews/us/2015/June/Radical-for-Jesus-a-New-Kind-of-Leg…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Dim 5 Juil - 12:20 (2015)    Sujet du message: POPE DECLARES THAT HELL IS A MYTH AND STANDS AT ODDS WITH THE CONCEPT OF A LOVING GOD Répondre en citant

POPE DECLARES THAT HELL IS A MYTH AND STANDS AT ODDS WITH THE CONCEPT OF A LOVING GOD

Destroying the foundation of God's words and the coming of the new religious order. No more sins except if you desobey to the international social doctrine of the Catholic church and his pagan religion who will be impose to all the world in September 2015.

"Like a loving father, we never condemn our children. Our church is big enough for heterosexuals and homosexuals, for the pro-life and the pro-choice."

Encyclical Letter Laudato Si’ or “Praised Be”, Canticle of the Sun,, declaring an urgent need for the political and spiritual conversion of global leaders and individuals. There would be an “Earth Constitution”, a “Earth Constitution that would transcend the UN Charter”  a “Global Council” directly elected by the people of the planet, and a “Planetary Court” that would be above all other courts on the globe version of the conventional “world government”. The pope’s expected encyclical on climate change is supposed to help mobilize the governments of the world in this crusade climate change in the light of the Social Doctrine of the Church a need for a "bold cultural revolution" worldwide. Peoples need an ecologic conversion and that deniers sin. Sustainable Development Goals (SDGs) sponsored by the Pontifical Academy of Sciences of the Roman Catholic Church, the Pontifical Council for Justice and Peace and the Pontifical Academy of Sciences. POPE ADVISOR HAS HARSH WORDS FOR CLIMATE DENIERS : GLOBAL WARMING DENIALISM ‘JUST FOOLISHNESS,’ SCIENTIST PETER RAVEN SAYS.
Articles here : http://marialeroux1.clicforum.fr/t59-SECURITE-CLIMATIQUE-GLOBALE-HOAX-GLOBA…

Thursday, July 2, 2015 17:46

(Before It's News)

http://beforeitsnews.com/religion/2015/07/search-back-arik-air-200x200-gina…
POPE Francis has started another fierce debate within the Catholic Church by stating that the concept of a burning hell where people burn eternally cannot be Christian as it goes against the concept of a loving and passionate God.

Over recent months, Pope Francis has been speaking a lot about how Christianity should be loving and caring, challenging a lot of the orthodox views held by the church establishment. Only last week, he challenged weapons manufacturers who claim they are Christians, saying that their work clashed with their faith and as such they cannot call themselves Christian.

Recently named Man of The Year by Time Magazine, Pope Francis has sparked off another debate with controversial remarks at the Third Vatican Council that just held. In what was the largest and most important Catholic gathering of priests since the Second Vatican Council in 1962, Pope Francis also challenged the concept of Adam and Eve.

Pope Francis said: “Through humility, soul searching, and prayerful contemplation we have gained a new understanding of certain dogmas. The church no longer believes in a literal hell where people suffer as this doctrine is incompatible with the infinite love of God.

“God is not a judge but a friend and a lover of humanity and God seeks not to condemn but only to embrace. Like the fable of Adam and Eve, we see hell as a literary device and hell is merely a metaphor for the isolated soul, which like all souls ultimately will be united in love with God.”

In a shocking speech that is reverberating across the world, Pope Francis declared that all religions are true because they are true in the hearts of all those who believe in them. He added that in the past, the church has been harsh on those it deemed morally wrong or sinful but it can no longer judge people today.

Like a loving father, we never condemn our children. Our church is big enough for heterosexuals and homosexuals, for the pro-life and the pro-choice.

“For conservatives and liberals, even communists are welcome and have joined us. We all love and worship the same God,” Pope Francis added.

Over the last six months, Catholic cardinals, bishops and theologians have been deliberating in the Vatican City, in discussing the future of the church and redefining long-held Catholic doctrines and dogmas. A few cardinals in the Catholic Church are against Pope Francis’ latest declarations that has split opinion within the faith.

http://beforeitsnews.com/religion/2015/07/search-back-arik-air-200x200-gina…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Lun 6 Juil - 11:58 (2015)    Sujet du message: FRANCOIS DEBUTE SON VOYAGE EN AMERIQUE LATINE PAR L'EQUATEUR Répondre en citant

FRANCOIS DEBUTE SON VOYAGE EN AMERIQUE LATINE PAR L'EQUATEUR



VIDEO :https://www.youtube.com/watch?v=er9qnTF0m48


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 7 Juil - 10:14 (2015)    Sujet du message: SEIGNEUR, DONNE-NOUS L'UNITE DE TOUS LES CHRETIENS! PRIERE DU PAPE FRANCOIS Répondre en citant

SEIGNEUR, DONNE-NOUS L'UNITE DE TOUS LES CHRETIENS! PRIERE DU PAPE FRANCOIS

Unité sous le signe d'un Nouvel Ordre nouveau. Unité sous le signe des démons et des idoles des nations dont Dieu nous a grandement mis en garde. Cette unité apostolique et charismatique amènera un jugement sévère sur les nations, les juifs et le peuple de Dieu qui se sont unis à cette grande Babylone. Cela s'est aussi produit à d'autres époques. Jérémie avait averti le peuple qu'il s'en allait en esclavage à Babylone à cause de leur désobéissance. Prenez le temps de lire ce qu'il advient au peuple juif, le jugement sévère de Dieu sur eux tous. Voyez ce à quoi Jérémie les a mis en garde. Vous verrez que ce jugement et tout ce qui concerne le mouvement LGBT sont intimement liés, et qu'à travers la méchanceté de leurs oeuvres, ils sont et seront ceux qui feront une guerre sans merci à ceux qui sont demeurés fidèles au grand "Je Suis". Nous voyons que le "Saint-Père" perpétue cette hérésie spirituelle, mais non seulement cela, il est celui qui, en unité, avec la société civile, nous fera la guerre.

Cette route à laquelle la Babylone des temps de la fin nous appelle tous à embrasser "
la route de l’unité ou de cette diversité réconciliée" est le fruit de leur rébellion contre Dieu. Le Vatican ayant changé la table de loi des commandements de Dieu pour inclure au 2e commandement le culte aux idoles. Toutes les nations et religions qui se sont prosternées et qui ont embrassées les valeurs de Rome sont maintenant sous le jugement Divin. Leur égarement et leur haine contre tout ce qui est saint est ouvertement démontré par les lois, la criminalisation et par leur haine contre les valeurs de Dieu et de Son peuple.

Le jugement de Dieu sera sans pitié pour eux tous car ils ont choisi de marcher et d'écouter la voix du grand Satan plutôt que d'écouter la voix de l'Eternel. Nous, peuple de Dieu, Babylone nous fera une guerre sans merci à cause de notre fidélité envers notre Dieu, mais notre récompense éternelle, quant à elle est assurée si nous demeurons ferme jusqu'au bout. Nous connaissons la fin de toute chose : Christ sera le grand vainqueur. Fixons nos yeux sur les promesses à venir. Un jour, le Royaume de Dieu sera rétabli sous ses lois et ordonnances et tout rentrera dans l'ordre.


Dans l'épitre aux Romains, nous voyons le dérèglement spirituel de ceux qui se sont associés à ce culte des idoles mis en place par Babylone. Le Vatican est celui qui représente ce dernier Empire, mais il sera détruit comme tous les autres qui ont tenté de s'élever contre le Très-Haut. Le jugement que Dieu a envoyé sur Sodome et Gomorrhe, on tente d'occulter cette histoire ou de la faire passer pour une fable, mais non, les preuves de son jugement et de sa destruction sont encore présentes de nos jours. Cette même unité au culte de Baal et de la création, qui a amené le peuple à se pervertir s'est retourné contre tous ses habitants.

 Voici ce qui nous est dit :

"Ils déclarent être savants, mais ils sont fous : au lieu d'adorer la gloire du Dieu immortel, ils ont adoré des images représentant l'homme mortel, des oiseaux, des animaux à quatres pattes et des reptiles. C'est pourquoi Dieu les a livrés à des actions impures, selon les désirs de leur coeur, de sorte qu'ils se conduisent d'une façon honteuse les uns avec les autres. Ils échangent la vérité concernant Dieu contre le mensonge ; ils adorent et servent ce que Dieu a créé au lieu du Créateur lui-même, qui doit être loué pour toujours! Amen.
C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions honteuses. Leurs femmes elles-mêmes changent les relations naturelles en des relations contre nature. De même les hommes abandonnent les relations naturelles avec la femme et brûlent de désir les uns pour les autres. Les hommes commettent des actions honteuses les uns avec les autres et reçoivent ainsi eux-mêmes la punition que mérite leur égarement.
Comme ils ont refusé de reconnaître Dieu, Dieu les a livrés à leur intelligence déréglée, pour qu'ils fassent ce qu'ils ne devraient pas faire. Ils sont remplis de toute sorte d'injustice, de mal, d'envie, de méchanceté, ils sont pleins de jalousie, de meurtres, de querelles, de ruse, de malice. Ils répandent des bavardages et disent du mal les uns des autres ; ils sont ennemis de Dieu, insolents, orgueilleux, vantards. Ils inventent de nouveaux moyens de faire le mal et sont rebelles à leurs parents. Ils sont sans conscience et ne tiennent pas leurs promesses ; ils sont durs et sans pitié pour les autres. Ils connaissent bien le jugement de Dieu ; ceux qui se conduisent de cette manière méritent la mort. Pourtant, ils continuent à commettre de telles actions et, de plus, ils approuvent ceux qui les commettent aussi."
Romain 1:22-32

SEIGNEUR, DONNE-NOUS L'UNITE DE TOUS LES CHRETIENS! PRIERE DU PAPE FRANCOIS

L’unité des chrétiens est un princiaux thèmes du message du pape François au mouvement du Renouveau charismatique italien. Prière du pape.

Rome, 6 juillet 2015 (ZENIT.org) Constance Roques 

Au cours de la rencontre avec le mouvement italien du Renouveau dans l’Esprit Saint, Place Saint Pierre, vendredi 3 juillet, le pape François a prié ainsi:

« Nous t’adorons, Dieu tout-puissant, Père, Fils et Esprit Saint.

Père, envoie-nous l’Esprit Saint que Jésus nous a promis. Il nous guidera vers l’unité. Il est celui qui donne les charismes, qui réalise la diversité dans l’Église et c’est lui qui fait l’unité.

Envoie-nous l’Esprit-Saint, qu’il nous enseigne tout ce que Jésus nous a enseigné et nous donne la mémoire de ce que Jésus a dit.

Jésus, Seigneur, tu as demandé pour nous tous la grâce de l’unité dans cette Église qui est la tienne, et non la nôtre. L’histoire nous a divisés. Jésus, aide-nous à aller sur la route de l’unité ou de cette diversité réconciliée. Seigneur, tu fais toujours ce que tu as promis, donne-nous l’unité de tous les chrétiens.

Amen. »

© Traduction de Zenit, Constance Roques

( 6 juillet 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/seigneur-donne-nous-l-unite-de-tous-les-ch…






Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 7 Juil - 10:28 (2015)    Sujet du message: LA RESPONSABILITE POLITIQUE, FORME ELEVEE DE LA CHARITE : PRIERE Répondre en citant

LA RESPONSABILITE POLITIQUE, FORME ELEVEE DE LA CHARITE : PRIERE

Cette responsabilié politique, cette vocation des hauts postes ne peut être tenu que par des catholiques soumis aux valeurs de Rome. Ils peuvent se déguiser sous différents courants : parti politique et/ou religieux afin de tromper les masses pour être capable de les contrôler tous, mais ils doivent faire allégeance au Pape et lui obéir en toutes choses.


Dans une des deux intentions de prière du mois de juillet le pape François invite à prier pour les responsables politiques. Il a invité à plusieurs reprises les catholiques à s’engager en politique.

Rome, 2 juillet 2015 (ZENIT.org) Staff Reporter 


Prier « pour que la responsabilité politique soit vécue à tous les niveaux comme une forme élevée de charité » : c’est l’intention universelle de prière proposée aux catholiques par le pape François en ce mois de juillet, comme nous l’avons annoncé. Sa seconde intention pour juillet est en accord avec son prochain voyage (5-13 juillet) : les pauvres en Amérique latine.

Radio Vatican propose aujourd’hui en italien de relire cette invitation à la lumière de l’exhortation apostolique « Evangelii Gaudium ». Nous reprenons ces citations.

Le pape y affirme que « la politique, si dénigrée, est une vocation très élevée, c’est une des formes les plus précieuses de la charité, parce qu’elle cherche le bien commun ».

« Je prie le Seigneur, écrit le pape François, de nous offrir davantage de politiques qui aient vraiment à cœur la société, le peuple, la vie des pauvres ».

Des politiques qui se soucient des plus faibles : ceux qui ont faim, ceux qui sont sans travail, sans toit, les immigrés, les peuples indigènes, les personnes âgées de plus en plus seules et abandonnées, les enfants encore dans le sein de leur mère : tous ceux qui sont exploités et dont la société actuelle a fait des rebuts, « des restes ».
Le pape l’avait déjà dit dans une homélie à Sainte-Marthe (1er mai 2013), aujourd’hui, dans cette « économie qui tue », les « personnes sont moins importantes que les choses qui procurent un profit à ceux qui ont le pouvoir politique, social et économique ».


Le pape demande aux politiques de chercher non pas leur intérêt, mais la « dignité humaine », comme il le disait le 1er juillet dans son message pour la Grèce.

Mais surtout, le pape diagnostique le grand danger de la « corruption » qu’il entend aussi dans sa dimension spirituelle.

Lors de la messe pour les parlementaires italiens, le 27 mars 2014, le pape François a rappelé que le corrompu est celui qui a tellement « endurci son cœur » qu’il « n’écoute plus la voix de Dieu » et est « fermé aux besoins des personnes » et ne s’intéresse qu’à ses « affaires » et à son « parti ». Des hommes aux « bonnes manières », mais aux « mauvaises habitudes » qui oppriment le peuple avec des poids que eux-mêmes ne touchent même pas du doigt, disait le pape en citant implicitement l’Evangile.

Le « pécheur », faisait observer le pape, peut toujours se « repentir » parce que Dieu « est miséricordieux et il nous attend tous », mais le « corrompu » reste « inébranlable » parce qu’il « se justifie » et il est difficile qu’il « réussisse à revenir en arrière ».

Le pape François invite les hommes et les femmes engagés en politique, surtout ceux qui sont chrétiens, à être « courageux » : parce que la politique, a-t-il rappelé le 30 avril dernier en rencontrant les Communautés de vie chrétienne, qu’il invitait à s’engager en politique, (traduction intégrale de Zenit), est une sorte de « martyre quotidien : chercher le bien commun sans se laisser corrompre ». Rolling Eyes

« Faire de la politique est important » et « on peut devenir saint en faisant de la politique » : cela signifie « porter la croix de tous les échecs et aussi porter la croix des nombreux péchés. Parce que dans le monde, souligne le pape, il est difficile de faire le bien au milieu de la société sans se salir un peu les mains ou le cœur ; mais pour cela, va demander pardon, demande pardon et continue d’agir. Mais que cela ne te décourage pas » de « lutter pour une société plus juste et solidaire », disait le pape.

« Si le Seigneur t’appelle à cette vocation fais de la politique, disait le pape. Cela te fera souffrir, cela te fera peut-être pécher, mais le Seigneur est avec toi. Demande pardon et va de l’avant. Mais ne laissons pas cette culture du rebut nous rejeter tous ! Elle rejette aussi la création, parce que tous les jours la création est davantage détruite.  N’oubliez pas cette parole du bienheureux Paul VI : la politique est une des formes les plus élevées de la charité. »

Avec une traduction de Constance Roques
( 2 juillet 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/la-responsabilite-politique-forme-elevee-d…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mer 8 Juil - 10:40 (2015)    Sujet du message: POPE FRANCIS : GOD HAS INSTRUCTED ME TO REVISE THE TEN COMMANDMENTS Répondre en citant



POPE FRANCIS : GOD HAS INSTRUCTED ME TO REVISE THE TEN COMMANDMENTS

Posted on July 6, 2015


GUAYAQUIL, Ec. – Pope Francis kicked off the start of a three-nation trip across South America today with his first mass, with over a million Ecuadorians in attendance, in the coastal city of Guayaquil. Delivering the mass in Spanish, the Pope spoke about the importance of family in modern society, saying, “It needs to be helped and strengthened, lest we lose our proper sense of the services which society as a whole provides.”

During his sermon, Pope Francis announced to Christians around the world that God had called upon him, instructing him “to revise the most sacred of texts, the Ten Commandments.” Given to the Israelites by God himself at Mount Sinai, the Commandments include instructions for worship and list several prohibited practices.

Pope Francis said Christians around the world are “faced with ever-increasing temptations brought on by the evils of modern society.” The Pope said the updated Commandments reflect the changing times and include some minor rewording of the existing rules as well as the addition of two new Commandments.

The Fourth Commandment, which advocates that proper respect be shown towards one’s parents, has been reworded in order to include children raised by same-sex parents. Pope Francis said the Seventh Commandment, prohibiting adultery and, among other things, homosexuality, has been removed entirely, as instructed by God, in order to extend “God’s grace to all His children.”

Addressing the inclusion of the new Commandments, which bring the total number to eleven, Pope Francis praised the rapid growth of technology in the digital age but said “progress comes at a price.” The new Fifth Commandment, which replaces the prohibition of adultery, forbids all aspects of genetic engineering and bans the consumption of genetically modified foods.

Lastly, the Eleventh Commandment disallows personal idolization and the glorification of one’s self over God. Using the Kardashians, a highly publicized celebrity family, as an example, Pope Francis said, “Selfies are an abomination in the eyes of our Lord.

A spokesman for the Vatican, Father Federico Lombardi, said the Eleven Commandments are currently being etched into marble by an Italian sculptor and, upon completion, will be unveiled to the world in Saint Peter’s Square following an internationally televised mass.

http://realnewsrightnow.com/2015/07/06/pope-francis-god-has-instructed-me-t…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 10 Juil - 11:49 (2015)    Sujet du message: SOIREE DE PRIERE INTERRELIGIEUSE Répondre en citant


We are an international and interreligious network of individuals and organizations, including representatives from religion, government, civil society and the private sector dedicated to achieving world peace. UPF supports the work of the United Nations, particularly in the areas of interfaith peacebuilding, peace education, and the strengthening of marriage and family.
http://www.upf.org/chapters

SOIREE DE PRIERE INTERRELIGIEUSE


ENGLISH :
Interreligious Program in Montreal

http://www.upf.org/peace-education-and-human-development/peace-education-reports/6470-interreligious-program-in-montreal
Wednesday, May 6, 2015




Montreal, Canada - Une soirée de prières et de lectures provenant de la Bible et du Coran ont été partagés à l’Église Ste-Trinité de Vaudreuil-Dorion. Le curé Normand Bergeron, et le Dr Najib Amine de l’Association Musulmane Québécoise ont commenté les lectures de ces 2 traditions. Pierre Beauregard, de la Fédération pour la Paix Universelle a présenté une prière universelle.

Cette soirée a été préparée par le théologien Martin Bellerose, chercheur avec le Centre Justice et Foi et Ambassadeur de Paix. C’était la conclusion d’un projet de sensibilisation sur l’Islam organisé par le centre Justice et Foi et l’organisme LaVoiEdesFemmes. Du 15 avril au 6 mai le photoreportage qui est composé d’une vingtaine de clichés d’hommes et de femmes, captés lors d’actions ordinaires pouvant transcender les idées préconçues, a été exposé à l’Église Ste-Trinité.

Tous les participants ont été inspirés par le résultat qui a provoqué beaucoup de réactions dans la paroisse du curé Normand Bergeron et dans la communauté musulmane locale. Ainsi, même si plusieurs ont eu des appréhensions, un groupe de chrétiens et de musulmans ont initiés des rapprochements desquels ils tirent une profonde satisfaction, et un espoir de rapprochement de 2 grandes traditions religieuses issu du même Dieu d’Abraham. Le Dr Najib Amine a mis son texte préparé de côté pour partager l’inspiration du moment. Ainsi il a mis l’emphase sur le fait que si nous lisons le Coran et la Bible nous trouverons plus de similarités que de différences. Il a insisté qu’il faut faire l’effort de mettre l’emphase sur les similarités et trouver les points qui nous unissent.

http://www.upf.org/article/6424-soiree-de-priere-interreligieuse


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 11 Juil - 06:48 (2015)    Sujet du message: VATICAN BEWILDERED BY BOLIVIA'S 'COMMUNIST CRUCIFIX' GIFT TO POPE FRANCIS Répondre en citant

VATICAN BEWILDERED BY BOLIVIA'S 'COMMUNIST CRUCIFIX' GIFT TO POPE FRANCIS

Bolivian president Evo Morales presented pontiff with crucifix depicting Jesus nailed to hammer and sickle, which pope returned after a brief examination


Bolivian president Evo Morales presents a hammer and sickle-shaped crucifix to Pope Francis during the exchange of presents in La Paz. Photograph: Agencia Boliviana de Informacio/EPA

Jonathan Watts Latin America correspondent

Thursday 9 July 2015 22.25 BST Last modified on Friday 10 July 2015 15.33 BST

Vatican officials appear to have been flummoxed after Pope Francis was presented with a communist crucifix depicting Jesus nailed to a hammer and sickle by Bolivia’s president Evo Morales.

The gift from the leftwing leader caused an immediate stir among conservative Catholics who said the pontiff was being manipulated for ideological reasons.

The response of the pope was less clear. After being handed the wooden crucifix during a formal ceremony, he examined it for a few seconds before returning it to a Bolivian presidential aide.

His comments were largely drowned out by a flurry of camera clicks, prompting a flood of speculation. While some have claimed he expressed irritation, muttering the words “eso no está bien” (“this is not right”), Vatican spokesman Federico Lombardi said the pope was more likely to have uttered “no sabía eso” (“I didn’t know that”) in bemusement at the origins of the present.

The Bolivian government insisted there was no political motive behind the gift. Communications minister Marianela Paco said Morales had thought the “pope of the poor” would appreciate the gesture.

“That was the intention of this gift, and it was not any sort of maneuver ... It was really from great affection” she told the Patria Nueva radio station.

But Rev James Bretzke, a theologian at Boston College in Massachusetts, accused Morales of attempting to manipulate the pope.

“Does this seem to be using the crucifix for political agenda? And I would say the answer is probably yes. Therefore, I would judge it personally in bad taste and especially manipulative to present it to the Holy Father in a situation like that where it clearly hadn’t been cleared ahead of time,” he told the Associated Press.

José Ignacio Munilla, bishop of the Spanish city of San Sebastián tweeted a picture of the encounter, with the words: “The height of pride is to manipulate God in the service of atheist ideologies.”

js-tweet tweet a écrit:

— Jose Ignacio Munilla (@ObispoMunilla) July 9, 2015
El culmen de la soberbia es manipular a Dios al servicio de ideologías ateas... Hoy, una vez más: #CristoCrucificado pic.twitter.com/uLbPPQDAGj



But it seems unlikely that the Pope would not have been completely unaware of the gift’s meaning. The crucifix was modelled on one owned by Luís Espinal, a Jesuit priest, journalist and leftwing activist who was murdered by paramilitaries in 1980, when Bolivia was under a dictatorship.

On Wednesday night, Francis halted his popemobile from the airport to pray at the site where Espinal’s body was found.

“Dear sisters and brothers. I stopped here to greet you and above all to remember. To remember a brother, our brother, a victim of interests who did not want him to fight for the freedom of Bolivia,” the pope said on the scheduled stop.

He also reportedly received a medal, bearing a hammer and sickle, from Morales that was issued in memory of Espinal’s death.

Lombardi said he personally wasn’t offended by Morales’ gift. “You can dispute the significance and use of the symbol now, but the origin is from Espinal and the sense of it was about an open dialogue, not about a specific ideology,” Lombardi said.

Pope's South American tour recalls a divided church – and a dirty war

The Argentinian pope has been criticised in some quarters for not doing more to protect leftwing priests during the military dictatorship in his homeland. But since becoming pope in 2013, he has taken steps to reconcile the Vatican with progressive adherents of Liberation Theology, who argue that the Church should agitate for social and political change.

In Bolivia, Morales – a former coca farmer from an indigenous community – previously upset many in the local clergy by declaring the country secular in a new constitution. However, he has embraced the pope and praised him for supporting poor and marginalised groups.

Francis has used this trip to Latin America emphasize the problems faced by indigenous communities and to warn against “all totalitarian, ideological or sectarian schemes”.

On Thursday he urged the downtrodden to change the world economic order, denouncing a “new colonialism” by agencies that impose austerity programmes and calling for the poor to have the “sacred rights” of labor, lodging and land.

In one of the longest, most passionate and sweeping speeches of his pontificate, the Argentine-born pope also asked forgiveness for the sins committed by the Roman Catholic Church in its treatment of native Americans during what he called the “so-called conquest of America”.

Quoting a fourth century bishop, he called the unfettered pursuit of money “the dung of the devil,” and said poor countries should not be reduced to being providers of raw material and cheap labour for developed countries.

Repeating some of the themes of his landmark encyclical “Laudato Si” on the environment last month, Francis said time was running out to save the planet from perhaps irreversible harm to the ecosystem.

Let us not be afraid to say it: we want change, real change, structural change,” the pope said, decrying a system that “has imposed the mentality of profit at any price, with no concern for social exclusion or the destruction of nature.“

This system is by now intolerable: farm workers find it intolerable, laborers find it intolerable, communities find it intolerable, peoples find it intolerable The Earth itself – our sister, Mother Earth, as Saint Francis would say – also finds it intolerable,” he said in an hour-long speech that was interrupted by applause and cheering dozens of times.

This article was amended on 10 July 2015 to correct an editing error which resulted in the mistranslation of the phase “I didn’t know that”.

http://www.theguardian.com/world/2015/jul/09/bolivia-communist-crucifix-gif…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 17 Juil - 04:08 (2015)    Sujet du message: BABYLON IS FALLEN : CATHOLIC PRIEST SAYS JESUS IS NOT NEEDED TO GAIN HEAVEN Répondre en citant

BABYLON IS FALLEN : CATHOLIC PRIEST SAYS JESUS IS NOT NEEDED TO GAIN HEAVEN



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=RyyzAbipjKg


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Mar 21 Juil - 03:30 (2015)    Sujet du message: VERS L'ETABLISSEMENT DE CONSEILS INTERRELIGIEUX ; UNE INITIATIVE AU SERVICE D'UNE CULTURE DE LA PAIX Répondre en citant



VERS L'ETABLISSEMENT DE CONSEILS INTERRELIGIEUX ; UNE INITIATIVE AU SERVICE D'UNE CULTURE DE LA PAIX

ENGLISH :
Impact of Interreligious Projects Discussed at Canada Meeting
http://www.upf.org/interfaith-programs/6540-impact-of-interreligious-projects-discussed-at-canada-meeting

Comment on met en place les organismes religieux associés et soumis au Vatican et au Pape pour contrôler et implanter un agenda bien précis. Montréal-Nord, je connais bien puisque j'y ai vécu toute mon enfance.

On a vu une nette avancée dans l'est de Montréal-Nord concernant les gangs de rue, problème qu'on n'a jamais vraiment réglé. Ayant eu comme député Denis Coderre, un Chevalier de Malte, qui est maintenant le maire de Montréal, nous voyons un net changement dans la mise en place de cette nouvelle "culture de la Paix", dans ce quartier, dans la province de Québec et dans tout le Canada.

Déjà, ont avait vu un vent de changement à Montréal-Nord dans plusieurs garderies concernant la nourriture halal, mais je n'ai eu aucune connaissance quand à la prise de position des parents. Les mosquées quant à elles, poussent comme des champignons à Montréal et dans toute la province de Québec.

Nous voyons également au niveau provincial et fédéral un net support pour l'islam qui est poussé à son maximum, sans plus se cacher de plusieurs députés et chefs de parti. Même les lois ont changé pour faire accepter par la force cette inculturation.

L'inquisition de Rome n'a pas de frontière, elle est en voie de conquérir tous les pays avec son armée musulmane pour les assujettir les uns après les autres sous le joug pesant du Pape Jésuite et de sa vénérée ISIS .

La destruction de ce monde et la domination romaine avance chaque jour un peu plus, et rien ne semble vouloir l'arrêter. Mais un jour, cette empire devra faire face à Celui qu'ils méprisent tant : le roi du Ciel et de la Terre et le Sauveur de ce monde. Priez ardemment, confiez vos vies à l'Eternel et à son Oint, afin d'être guidé et protégé contre toutes ses puissances qui s'élèvent et qui appellent à la destruction et à la mort. Christ est vivant et cette fois-ci, Il ne viendra pas pour sauver mais pour juger et nous délivrer de ce monde de ténèbres qui s'élève avec puissance.

-----

...Jean Bisson – 02 09 2011    

   
La culture de la paix - Le vivre ensemble juste    

   
(…) Le concept de Paix en Islam est central, en plus d’être un des beaux noms de Dieu, Salam, dont l’importance est au moins égale à celui de Rahman, le Miséricordieux. (…) Le concept de paix en Islam dépasse tous les autres: il est religieux, humain, culturel et au-delà. (...)    
Ce qui définit en priorité l’identité des êtres dans la Cité n’est pas la confession, le culte ou la religion, mais la citoyenneté. En effet, la sécularité et les droits humains y sont affirmés. En Islam, le ciel n’écrase pas la terre: l’homme n’est pas ligoté de mille liens. La révélation laisse ouverts des espaces où la responsabilité du musulman peut et doit s’affirmer. (...)
http://terreetciel.over-blog.com/article-islam-et-culture-de-la-paix-830699…

-----

Friday, June 12, 2015


Autres photos sur le site

Montréal, Canada—Samedi matin 13 juin 2015, vingt et un personnes ont répondu à l’invitation de la FPU de se concerter sur le thème Vers l’établissement de conseils interreligieux; une initiative au service d’une culture de paix.  L’événement a eu lieu au restaurant Le Shambala au centre-ville de Montréal. Parmi les participants on comptait des représentants de huit organisations interreligieuses locales, régionales ou internationales, de deux regroupements religieux, des universitaires et des leaders religieux de différentes fois.

La rencontre a été introduite par la présentation de quatre projets à caractère interreligieuse : l’objectif de la FPU pour un conseil interreligieux à l’ONU, le projet Religions pour la paix, le Conseil des leaders religieux de Montréal-Nord et Familles en marche.

Trois panélistes ont ensuite introduit la discussion : Ils ont situé les réseaux religieux dans le cadre social, identifié les caractéristiques de conseils interreligieux, nourri la réflexion sur les conditions de réussite de telles initiatives pour qu'elles puissent avoir un impact sur la cohésion sociale tant à l’échelle locale que  mondiale.

La dernière heure a été consacrée à un échange soutenu sur l’impact des projets interreligieux. À l’issue de cette rencontre, les participants ont convenu que les organisations  interreligieuses doivent se coordonner pour soutenir la mise en place de conseils interreligieux en commençant par le niveau local où chaque conseil devra s’ajuster à la spécificité de son environnement pour contribuer de façon significative au mieux-être de son quartier. Il a été suggéré, suite à l’intérêt exprimé par une élue de l’arrondissement Outremont, d’y soutenir une telle initiative car un conseil interreligieux pourrait contribuer à établir des rapports harmonieux  avec la communauté juive hassidique. Un autre projet pourrait naître ou renaître à Laval où plusieurs des participants à cette réunion habitent. = Hérésie et mensonge, car la nouvelle culture de la Paix (l'islam) qu'on est en train, devant nos yeux, d'implanter au niveau local et mondial, veut éradiquer Israël et tous les juifs. 

Suite à une volonté générale des participants de poursuivre cette démarche commune, une rencontre de suivi sera planifiée en septembre  Il est demandé à la FPU de coordonner cette initiative.

Cette rencontre donne l'espoir de réunir les forces interreligieuses dans un soutien mutuel pour l'accomplissement de projets porteurs d'impacts.

http://www.upf.org/article/6543-vers-l-etablissement-de-conseils-interreligieux-une-initiative-au-service-d-une-culture-de-paix


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 24 Juil - 10:30 (2015)    Sujet du message: WCC GENERAL SECRETARY SENDS GREETINGS TO MUSLIMS TO EID AL FITR / EID AL FITR GREETINGS Répondre en citant



WCC GENERAL SECRETARY SENDS GREETINGS TO MUSLIMS TO EID AL FITR 


17 July 2015

At the occasion of the Islamic festival of Eid al Fitr (the end of Ramadan), the Rev. Dr Olav Fykse Tveit, general secretary of the World Council of Churches (WCC) has extended greetings to the worldwide Muslim community in a message issued on 17 July.

In his message, the WCC general secretary highlighted the potential for people of faith, especially when they work together across religious boundaries, to be a powerful force for global good.

Tveit commented, “During the last year we have seen this potential in actions related to concerns such as climate change and care for the increasing streams of vulnerable migrants in many parts of our world.  It has been the privilege of the World Council of Churches and myself to work together with representatives of the Muslim community on such issues.”

Speaking about the WCC’s work on issues of “religion and violence” Tveit said that he is looking forward to continuing collaboration with Muslim friends and contacts.

“The World Council of Churches’ endeavours in this area form part of our ‘pilgrimage of justice and peace’ which constitutes the undergirding principle of our ecumenical vision for our time. Given the importance of the motif of pilgrimage in many world faiths, not least Islam, we hope that we will be able to travel on our pilgrim road with diverse companions, reflecting global religious cooperation,” the message adds.

“So my prayer as I send you these greetings for Eid Al Fitr is that our common commitment to ‘fear God’ may act as an impetus for all of us to hold onto hope in our hearts, tasked as we are by the God to whom we all need to give final account, to strive to make our common home a place which is more justly and peaceably shared by all,” said Tveit.

Read full text of the message from the WCC general secretary
WCC programme for inter-religious dialogue and cooperation

https://www.oikoumene.org/en/press-centre/news/wcc-general-secretary-sends-…

EID AL FITR GREETINGS 

17 July 2015

I am glad to be sending the greetings of the World Council of Churches to the worldwide Muslim community as they celebrate Eid Al Fitr after keeping the fast of Ramadan for the past month.

It is a difficult and conflicted time in our world at present, as the human community seems to be faced with a number of grave problems in which, sadly, religion seems all too often to play a contributing role. At the same time we are aware of the potential for people of faith, especially when they work together across religious boundaries, to be a powerful force for global good. During the last year we have seen this potential in actions related to concerns such as climate change and care for the increasing streams of vulnerable migrants in many parts of our world. It has been the privilege of the World Council of Churches and myself to work together with representatives of the Muslim community on such issues.

Over the coming year a particular focus of the work of the World Council of Churches will relate to religion and violence. We will be reflecting and taking some key actions in relation to this theme, which none of us can afford to ignore. There is a two-fold aspect to it: violence against religion, and violence done in the name of religion. I am looking forward to continuing collaboration with our Muslim friends and contacts in our work.

The World Council of Churches’ endeavours in this area form part of our ‘pilgrimage of justice and peace’ which constitutes the undergirding principle of our ecumenical vision for our time. Given the importance of the motif of pilgrimage in many world faiths, not least Islam, we hope that we will be able to travel together on our pilgrim road with diverse companions reflecting global religious cooperation. I am sure we can all learn from each other as we seek to travel together towards a horizon of greater justice and peace. A remarkable young Muslim woman, with whom the World Council of Churches is privileged to work, recently shared with my colleagues an inspiring insight. They were asking her about her feelings during the time she participated in the Hajj. She responded, ‘I felt full of hope, and full of fear.’ Then after a slight pause, she added,’ … fear of God.’

So my prayer as I send you these greetings for Eid Al Fitr is that our common commitment to ‘fear God’ may act as an impetus for all of us to hold onto hope in our hearts, tasked as we are by the God to whom we all need to give final account, to strive to make our common home a place which is more justly and peaceably shared by all.

Rev. Dr Olav Fykse Tveit
WCC general secretary

https://www.oikoumene.org/en/resources/documents/general-secretary/messages…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Ven 24 Juil - 10:57 (2015)    Sujet du message: SEMAINE MONDIALE POUR LA PAIX EN PALESTINE ISRAËL Répondre en citant



SEMAINE MONDIALE POUR LA PAIX EN PALESTINE ISRAËL


Attendez-vous à de grandes annonces concernant Israël et la Palestine en septembre prochain, lors de la visite du Pape François en Amérique. Entre autres, la reconstruction du 3e Temple et une poussée majeure d'idioties pour mettre fin au conflit entre la Palestine et Israël. D'ici ce temps, il peut arriver de grands conflits entre l'Iran, Israël et les Etats-Unis pour mener à bien leur guerre et ainsi pouvoir apporter leurs solutions. Le 9 de Av, qui correspond au 24-25 juillet dans le calendrier grégorien, bien des événements majeurs et dramatiques se sont produits. Plusieurs tétrades ont aussi eu lieu durant ces périodes. Se pourrait-il que... Encore une fois, cet article nous montre bien la position du COE quand à sa "compréhension" des prophéties bibliques et surtout sa claire position pour le camp ennemi. A suivre...

Les catastrophes historiques en ce jour du 9 Av

Sources. Michna Taânite 4,6 et Traité Taânite 29a et suite
- jour de la promulgation de l'interdiction d'entrée en terre d'Israël pour la génération du désert qui avait fauté de façon répétée par l'action des explorateurs qui ont tenté de détourner le peuple pour qu'il n'aille pas en Erets Israël. Il faut réfléchir profondément à ce que cela veut nous dire clairement.
- incendie du premier Temple après 410 ans, en 3336 ou 8 (en 586 avant l'ère vulgaire) et le Prophète Zacharie, Zécharia, Cohen, y fut massacré.
- la charrue est passée sur l'emplacement du second Temple, après sa destruction, par le romain Turnus Rufus en 3828 (année 68 ou 69 ou 70, dans le compte vulgaire). Suppression de son nom Yérouchalayim qui devient Aélia Capitolina avec Temple d'idoles en 136 et interdiction aux Juifs d'entrer dans la ville.
- destruction de Bétar par les Romains en 135 (an 3895) et interdiction d'enterrer les milliers de morts.

Voyez la page de cette destruction du Temple

De nombreuses autres catastrophes sont allées dans le même sens:
- exterminations par les Croisés au Moyen-âge en 1096,
- expulsion d'Angleterre en 1290, en 1190 il y avait eu des persécutions et 500 Juifs menacés de meurtre à York et enfermés se suicident le 9 Av. Un 'hérém a été mis sur cette ville par les Juifs jusqu'en 1970.
- en 1306, expulsion de France par Philippe 4,
- décision le 30 mars, décrêt le 7 av (31 juillet 1492) de l'expulsion par les rois d'Espagne Ferdinand et Isabelle la Catholique, mais les Juifs demandent un délai de 2 jours pour pouvoir se préparer à partir et quittent le 9 av.
- décisions d'extermination par les Nazis dans notre génération. Le 9 Av 1942, les Nazis ont commencé à déporter les Juifs du ghetto de Varsovie.
Aujourd'hui, la destruction des restes du Temple continue et nous ne l'empêchons pas. Nous sommes une génération terrible, qui a tant reçu et qui méprise tant ces dons. Voyez ce lien.Et ici, les personnalités de tous bords de la société israélienne qui s'insurgent.
Les trois semaines qui précèdent le 9 av furent donc et sont donc des semaines douloureuses et terribles.

http://www.modia.org/infos/calendrier/av.php

-----




Le Conseil oecuménique des Eglises invite ses Eglises membres et organisations partenaires à se joindre à une semaine de plaidoyer et d'action pour une paix juste en Palestine et Israël. Celles et ceux qui partagent l'espoir de la justice sont invités à prendre des mesures pacifiques, ensemble, afin de créer un témoignage publique international commun.

Participer

Pendant la Semaine mondiale pour la paix en Palestine Israël, des Eglises de différents pays enverront un signal clair aux décideurs politiques, aux milieux concernés et à leurs propres paroisses concernant la nécessité d'un accord de paix garantissant les droits légitimes et l'avenir des deux peuples. Les participants devront organiser leurs activités autour de ces trois éléments:
  1. Prier avec les Eglises vivant sous l'occupation, en utilisant une prière spéciale de Jérusalem;
  2. Informer sur les actions qui contribuent à la paix et celles qui l'entravent sur le terrain, en particulier les colonies en territoire occupé;
  3. Interpeller les responsables politiques en préconisant des stratégies oecuméniques promouvant la paix dans la justice.
Pourquoi?

La Semaine appelle les participants à demander la justice pour les Palestiniens, afin qu'Israéliens et Palestiniens puissent enfin vivre en paix. L’État d’Israël a été créé il y a 66 ans. Cet événement n’a pas conduit à la création d’un État palestinien indépendant; au contraire, il n’a fait qu’aggraver la tragédie du peuple palestinien. Voilà plus de 40 ans que Jérusalem-Est, la Cisjordanie et Gaza sont occupés, réduisant à néant la vision pacifique de deux peuples sur une seule terre.

Pourtant, le rêve d'une nation ne saurait se réaliser aux dépens d'une autre.
  • Il est temps pour les Palestiniens et les Israéliens de partager une paix juste.
  • Il est temps que la liberté succède à l'occupation.
  • Il est temps pour l'égalité des droits.
  • Il est temps que commence la guérison des âmes blessées.
Plus d'information sur cet événement…

https://www.oikoumene.org/fr/press-centre/events/world-week-for-peace-in-pa…

https://www.oikoumene.org/fr/press-centre/events/world-week-for-peace-in-pa…
http://pief.oikoumene.org/en/world-week-for-peace


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Sam 25 Juil - 11:18 (2015)    Sujet du message: UN MOIS AVEC "VATICAN II" : LE CONCILE EN QUESTIONS Répondre en citant



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 686
Féminin

MessagePosté le: Jeu 30 Juil - 08:53 (2015)    Sujet du message: PROGRAMME DU PAPE A L'ONU A NEW YORK, LE 25 SEPTEMBRE Répondre en citant

PROGRAMME DU PAPE A L'ONU A NEW YORK, LE 25 SEPTEMBRE

Le pape François s’adressera à l’assemblée générale des Nations Unies le vendredi 25 septembre, à New York : il sera le quatrième pape à intervenir à la tribune, cinquante ans après le bienheureux pape Paul VI.

Etats-Unis, 29 juillet 2015 (ZENIT.org) Anita Bourdin

Le pape François sera le quatrième pape à s’adresser à l’Organisation des Nations Unies, à New York, dans un peu moins de deux mois, le vendredi 25 septembre, à 8h30 (14h30 à Rome), à l’occasion de son voyage à Cuba et aux Etats-Unis (19-28 septembre).

Il mettra ses pas dans ceux de Paul VI, il y a 50 ans, (4 octobre 1965, audio en français ; texte, ici), de Jean-Paul II trente ans après, il y a 20 ans (5 octobre 1995), et de Benoît XVI, il y a sept ans (18 avril 2008).

Le pape François ouvrira la 70e période de sessions de l’ONU. Il s’adressera aux chefs d’Etat et de gouvernements qui s’apprêtent à signer le “Programme pour le développement 2015-2030”.

Selon le programme détaillé par « Il Sismografo », le pape sera accueilli par le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, originaire de Corée, élu le 23 janvier 2007 et qui achèvera son second mandat le 31 décembre 2016, et par son épouse, Mme Ban Soon-taek.

Le pape se rendra au 38e étage du Palais de Verre, pour un entretien privé avec M. Ban Ki-moon qu’il a reçu au Vatican le 28 avril dernier.

Les deux délégations seront ensuite présentées, puis aura lieu l’échange des cadeaux et la signature du livre d’or.

Le pape déposera une couronne au mémorial du personnel de l’ONU tombés en mission, et il rencontrera leurs familles avant de s’adresser au personnel de l’Organisation.

Il se rendra en voiture de golf à l’hémicycle pour s’adresser à l’assemblée, présidée pour cette 70e période par le Danois Mogens Lykketoft, avec lequel il aura ensuite une rencontre privée. Il rencontrera aussi le président sortant, un Ghanéen, Sam Kutesa.

(29 juillet 2015) © Innovative Media Inc.

http://www.zenit.org/fr/articles/programme-du-pape-a-l-onu-a-new-york-le-25…


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:11 (2016)    Sujet du message: LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION (PARTIE 2)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> CONSEIL MONDIAL DES ÉGLISES/WORLD COUNCIL OF CHURCHES - voir les sous-groupes dans cette section -> LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LA RELIGION - THE NWO AND RELIGION (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 337, 38, 3952, 53, 54  >
Page 38 sur 54

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com