LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum

LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1)
...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

UNITED NATIONS, GLOBAL ARMY, POLICIA, MILICIA, GANG AND... (PARTIE 2) P.1
Aller à la page: <  1, 2, 3113, 114, 115118, 119, 120  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> LES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPS -> UNITED NATIONS GLOBAL ARMY, POLICIA, MILICIA, GANG .... (PARTIE 2)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 3 Oct - 03:31 (2016)    Sujet du message: LES COLOMBIENS REJETTENT L'ACCORD DE PAIX / COLOMBIANS VOTE DOWN PEACE DEAL WITH FARC Répondre en citant

LES COLOMBIENS REJETTENT L'ACCORD DE PAIX

ENGLISH : COLOMBIANS VOTE DOWN PEACE DEAL WITH FARC



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=SRe60vZmjuc

...

Santos: Je ne me rendrai pas et continuerai à rechercher la paix en Colombie


Bogota - Le président Juan Manuel Santos a reconnu la défaite au référendum organisé dimanche sur les accords de paix avec la guérilla des Farc, pour en terminer avec 52 ans de conflit armé en Colombie.

Je ne me rendrai pas et continuerai à rechercher la paix, a cependant déclaré le chef de l'Etat dans une allocution télévisée,...

...
Il a affirmé que le cessez-le-feu et l'arrêt des hostilités bilatéral et définitif reste valide et restera en vigueur comme il l'a été depuis son entrée en application le 29 août, quelques jours après la conclusion le 24 août des accords à La Havane, signés ensuite par M. Santos et le chef des Farc, Timoleon Jiménez ou Timochenko, le 26 septembre.... = On verra bien. La signification du mot paix est très différente de sa vraie signification.

http://www.romandie.com/news/Santos-Je-ne-me-rendrai-pas-et-continuerai-a-r…

-----

Farc - Le référendum sur l'accord de paix avec la guérilla des Farc a été rejeté par la majorité de la population colombienne dimanche.




Causant la surprise, une majorité de Colombiens a rejeté dimanche 2 octobre l'accord de paix avec la guérilla des Farc lors d'un référendum au résultat serré, mais dont les résultats quasi-définitifs mettent en cause ce texte visant à terminer 52 ans de conflit.

Sur 99,69% des bulletins de vote dépouillés, le «Non» s'imposait à 50,23% devant le «Oui» à 49,76%, à peine une heure après la clôture des bureaux de vote de ce scrutin crucial, pour lequel la participation a été de 37,28%.

Près de 34,9 millions d'électeurs étaient appelés à répondre par «Oui» ou par «Non» à la question: «Soutenez-vous l'accord final d'achèvement du conflit et de construction d'une paix stable et durable?», titre du document de 297 pages issu de près de quatre ans de pourparlers, délocalisés à Cuba.

Un scrutin voulu par le président

Le «Oui» a recueilli quelque 6,3 millions de voix (6.346.055), soit bien au-delà du minimum de 4,4 millions de voix requis (13% de l'électorat). Mais pour l'emporter, il devait dépasser le «Non» qui a en fait atteint les 6,4 millions (6'408'350).

Le référendum, non obligatoire, avait été voulu par le président Juan Manuel Santos afin de donner la «plus large légitimité» possible à l'accord qu'il a signé le 26 septembre avec le chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes), Rodrigo Londoño, plus connu sous ses noms de guerre Timoleon Jiménez ou Timochenko.

Ils entendaient ainsi mettre fin à la plus ancienne confrontation armée des Amériques qui, au fil des décennies, a impliqué diverses guérillas d'extrême gauche, des milices paramilitaires d'extrême droite et les forces de l'ordre, faisant plus de 260.000 morts, 45.000 disparus et 6,9 millions de déplacés.

Le gouvernement a plusieurs fois déclaré ne pas avoir de plan B en cas d'échec du «Oui» et il a, comme les Farc, écarté toute éventualité de renégociation de l'accord. Lors d'un entretien à l'AFP en septembre, M. Santos avait même averti que si le «Non» l'emportait, les guérilleros «retournent dans la jungle».

Rejet inattendu

Ce rejet était inattendu, plusieurs sondages donnant depuis des semaines le «Oui» largement en tête. Il enregistrait ainsi 55% des intentions de vote selon l'institut Datexco et 66% selon Ipsos Napoleon Franco, dans les derniers sondages autorisés, effectués avant la signature de l'accord.

L'accord visait à ce que les Farc, nées en 1964 d'une insurrection paysanne et qui comptent encore 5.765 combattants, se convertissent en parti politique après avoir remis leurs armes à l'ONU, qui a déjà vérifié la destruction samedi de 620 kg d'explosifs.

Opposant féroce à l'accord, l'ex-président de droite et actuel sénateur Alvaro Uribe (2002-2010) l'a à nouveau fustigé dimanche. «La paix est enthousiasmante, les textes de La Havane décevants», a-t-il lancé, en exprimant sa «gratitude» aux Colombiens «qui ont dit +Non+».

Les opposants dénoncent notamment un «laxisme» des sanctions prévues contre les auteurs des crimes les plus graves, et la participation des guérilléros démobilisés à la vie politique, craignant un «castro-chavisme» inspiré des régimes cubain et vénézuélien.

Ordre public respecté

José Gomez, un retraité de 70 ans, se disait ainsi «pour le +Non+ car c'est absurde de récompenser des criminels narco-assassins, qui ont fait de ce pays un désastre
».

En dépit de la surprise causée par le résultat, cette consultation a été la «plus tranquille de l'histoire en matière de sécurité et d'ordre public», selon le ministre de la Défense, Luis Carlos Villegas.

Au total 240'000 policiers et militaires avaient été mobilisés pour assurer la sécurité du scrutin dans près de 82'000 bureaux de vote.
Dans la majeure partie du pays, «la journée électorale s'est déroulée sans aucun problème en dépit des pluies», a indiqué le directeur de la Commission électorale, Juan Carlos Galindo, précisant que le vote avait été retardé dans quelques bureaux isolés, affectés par de fortes précipitations le matin, conséquence du passage de l'ouragan Matthew.
 (ats/nxp)

(Créé: 03.10.2016, 00h35)

http://www.tdg.ch/monde/Les-Colombiens-rejettent-l-accord-de-paix-/story/14…


Dernière édition par maria le Lun 3 Oct - 05:11 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 3 Oct - 03:31 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 3 Oct - 03:47 (2016)    Sujet du message: COLOMBIE : LE CARDINAL PAROLIN ENCOURAGE LA GUERISON DU COEUR / https://zenit.org/articles/cardinal-parolin-peace-in-colombia-needs-a-focus-on-reconstructing-the-person Répondre en citant

COLOMBIE : LE CARDINAL PAROLIN ENCOURAGE LA GUERISON DU COEUR

ENGLISH :
Cardinal Parolin: Peace in Colombia Needs a Focus on ‘Reconstructing the Person’
https://zenit.org/articles/cardinal-parolin-peace-in-colombia-needs-a-focus…


They want immunity for criminals who killed and raped men, womens and children for years for the International Communtiy and the Vatican to bring their chaos and false peace? Were there is no justice, there is no peace. The DRR program is closely connect to this. Don't be surprise to see in your country one of them under different disguises (peacekeeper of jihadists, or other groups of gang members) who now terrorize our cities.

What will happen now? Is the war will continue there or they will overpass the vote of the citizens. There was an agenda for last monday. What will happen with all these criminals leaders and the Pope's Secretary?

Un accord de paix a été signé par les deux parties le 26 septembre 2016, et le 2 octobre, on envoie aux urnes la population, qui a rejeté cet accord de paix. S'est-on moqué du peuple, encore une fois? A suivre...

-----

Causant la surprise, une majorité de Colombiens a rejeté dimanche 2 octobre l'accord de paix avec la guérilla des Farc lors d'un référendum au résultat serré, mais dont les résultats quasi-définitifs mettent en cause ce texte visant à terminer 52 ans de conflit. 

 
Célébration pour la signature de l’Accord de paix entre gouvernement et FARC

27 septembre 2016 Anne Kurian Rome

 
Accord de paix en Colombie, La Havane (Cuba) © Yenny Muñoa 23 06 2016 CubaMINREX

Le cardinal Secrétaire d’Etat Pietro Parolin a encouragé la Colombie à « mettre fin à la haine » et à soigner les blessures du coeur, lors d’une “Prière pour la réconciliation de tous les Colombiens”, le 26 septembre 2016, à Cartagena de Indias. A l’occasion de la signature des accords entre le gouvernement colombien et l’ex-guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), il a exhorté aussi à l' »héroïsme dans la solidarité ».

Cette célébration concluait la journée historique de signature présidée par le président colombien Juan Manuel Santos et le chef des FARC Timoléon Jiménez. Les deux parties sont parvenues à un accord après 52 ans de conflit, le 24 août dernier, à La Havane (Cuba).

Durant la cérémonie, le cardinal Pietro Parolin a transmis la « proximité » du pape François. « Le Saint-Père, a-t-il assuré devant de nombreux gouvernants et ministres des Affaires étrangères, (…) a suivi avec attention les efforts de ces dernières années pour la concorde et la réconciliation. À plusieurs reprises il a encouragé ces efforts sans évidemment entrer dans la question des solutions concrètes qui ont été négociées et sur lesquelles, de façon libre et informés en conscience, décideront les citoyens ». L’Accord de paix fera l’objet d’un référendum national le 2 octobre 2016.

Le « numéro 2 » du Vatican, qui a été nonce apostolique en Colombie, a exprimé sa « ferme espérance que la violence et le conflit sont évitables ». « Il est possible, a-t-il affirmé, de construire un avenir différent dans lequel cohabiter sans se massacrer et dans lequel avoir des convictions différentes dans le cadre du respect des règles démocratiques, de la dignité humaine et de la tradition catholique de cette grande nation ».

Depuis l’église qui abrite la dépouille de saint Pierre Claver, défenseur des esclaves, le secrétaire d’Etat a encouragé la Colombie à « soulager la douleur de ses habitants humiliés et opprimés par la violence », à « mettre fin à la haine » et à « changer la direction de son histoire, pour construire un avenir meilleur ».

« La méthode la plus sûre pour commencer un avenir meilleur est de reconstruire la dignité de celui qui souffre », a-t-il insisté. Ainsi la paix doit aller au-delà des « compromis » et se centrer sur « la reconstruction de la personne » car c’est dans les blessures du cœur humain que l’on trouve « les causes profondes du conflit ».

Si les Colombiens sont arrivés « au terme d’une négociation », a fait observer le secrétaire d’Etat, ils se trouvent cependant « au début d’un processus » qui exige « la contribution et le respect de tous les Colombiens ». Et le cardinal Parolin de formuler une prière pour que « ce cher peuple (…) puisse marcher sur des sentiers de vérité, justice et paix ». « Demandons à Dieu qu’il nous concède cet héroïsme dans la solidarité, qui est nécessaire pour combler, dans la vérité et la justice, l’abîme du mal produit par la violence ». = La vraie justice consiste à rendre la justice et non pas à rendre libre des criminels. L'Eglise de Rome montre encore une fois qu'elle protège les vrais criminels.

https://fr.zenit.org/articles/colombie-le-cardinal-parolin-encourage-la-guerison-du-coeur/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 3 Oct - 06:41 (2016)    Sujet du message: ALERT, ALERT, DANGER SOMEWHERE IN MIDWEST TODAY SECRETIVE EXERCISE TO SIMULATE PARIS ATTACK Répondre en citant

ALERT, ALERT, DANGER SOMEWHERE IN MIDWEST TODAY SECRETIVE EXERCISE TO SIMULATE PARIS ATTACK

Exercise on Oct 2, 2016



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=E4UvwNCNdl8


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 3 Oct - 07:05 (2016)    Sujet du message: ALERT NEWS WATCH PROOF SOMETHING BIG IS ABOUT TO HAPPEN IN AMERICA Répondre en citant

ALERT NEWS WATCH PROOF SOMETHING BIG IS ABOUT TO HAPPEN IN AMERICA 

Oct. 2, 2016

Texas and other cities



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=yDrHUhOAAug


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Lun 3 Oct - 17:19 (2016)    Sujet du message: L’HYSTERIE A L’ONU TRAHIT LES SPONSORS OCCIDENTAUX DE LA TERREUR Répondre en citant

L’HYSTERIE A L’ONU TRAHIT LES SPONSORS OCCIDENTAUX DE LA TERREUR


Samantha Power, une des harpies US, à la tribune de l’ONU

Par Finian Cunningham – Le 27 septembre 2016 – Source Strategic-Culture


L’hystérie et le cabotinage au Conseil de sécurité des Nations Unies de trois membres permanents, les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France, équivalaient à un aveu signé. Ironiquement, on peut imaginer comment s’exprimerait une telle confession : «Nous, les membres profondément vexés affichons ici grossièrement notre mécontentement de voir détruits les terroristes que nous parrainons secrètement en Syrie pour un changement de régime

C’est ainsi que les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France, se sont vulgairement affichés avec leurs représentants, fulminant contre la Russie des accusations sensationnalistes non fondées, l’accusant de commettre des crimes de guerre. À l’intempérance a succédé une crise de rage et le départ précipité des trois membres qui avaient initialement convoqué la réunion du Conseil de sécurité.

Plus tard, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, a fustigé l’attitude impérieuse du trio occidental comme une «inacceptable» violation du protocole diplomatique.

Pendant le week-end, les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France ont affirmé que la Russie, en «partenariat» avec son alliée la Syrie, a perpétré des crimes de guerre suite à la rupture du cessez-le feu qui avait été déclaré le 12 septembre.

Comme d’habitude, l’ambassadrice américaine à l’ONU Samantha Power excella dans l’hystérie et le cabotinage. «Ce que la Russie est en train de faire n’est pas du contre-terrorisme. C’est de la barbarie», a déclaré une Power stridente, dopée au vitriol.

La responsable américaine a même laissé entendre qu’elle aimerait désormais voir la Russie éliminée des membres du Conseil de sécurité. «La Russie dispose d’un siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU. Ceci est un privilège et une responsabilité. Pourtant, en Syrie et à Alep, la Russie abuse de ce privilège historique».[Quid du même privilège dont les US abusent pour protéger Israël ? NdT]


Cet hubris délirant est à couper le souffle, quand il vient d’une fonctionnaire du pays qui bombarde actuellement sept nations (la Syrie, l’Irak, l’Afghanistan, la Libye, le Pakistan, la Somalie et le Yémen) et qui en a détruit des dizaines d’autres au cours des dernières décennies, avec des millions de morts parmi les civils.

L’ambassadeur britannique Mathew Rycroft a ajouté son grain de sel au dénigrement de la Russie disant que «le Conseil de sécurité doit être prêt à assumer ses responsabilités». Il a accusé la Russie d’avoir lâché «l’enfer sur Alep».

L’offensive rhétorique américaine, britannique et française, concertée, contre la Russie suggère que ces trois puissances se battent pour un objectif sans précédent. Peut-être, en délégitimant la Russie à travers un processus médiatique de criminalisation, les États occidentaux ont-ils l’intention de passer outre au veto du Conseil de sécurité afin de se donner un mandat pour une intervention militaire à grande échelle en Syrie – sous la couverture bien élimée de la «protection des droits humains».

Il est incroyable que les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France – en connivence avec les médias de l’Ouest – continuent à blâmer la Russie pour l’attaque contre un convoi d’aide des Nations Unies à Alep, la semaine dernière. Le ministre des Affaires étrangères de Grande-Bretagne Boris Johnson a déclaré à la BBC que la Russie «peut avoir commis un crime de guerre». Cette allégation est faite en dépit du manque de preuve pour accuser la Russie ou les forces syriennes.
La Russie et la Syrie ont réfuté toute implication dans ce sabotage mortel, et même les organismes d’aide des Nations Unies et du Croissant-Rouge syrien arabe ont refusé de blâmer la Russie ou les forces syriennes.

En vérité, les faits sont plutôt révélateurs d’un certain type d’incident de propagande sous fausse bannière mené par des militants anti-gouvernementaux soutenus par l’étranger. On peut à juste titre soupçonner la vidéo de l’attaque du convoi d’aide – qui constitue la base des revendications occidentales ultérieures – fournie par les douteux Casques blancs, également connus sous le nom de défense civile syrienne. Ce groupe travaille en étroite collaboration avec al-Qaïda, lié à Alep Media Center, et a été impliqué dans la fabrication d’atrocités pour salir les forces gouvernementales d’Assad. Fait révélateur, le Casque Blanc volontaire qui a été filmé la semaine dernière, commentant l’attaque du convoi d’aide, a depuis été identifié par les patriotes syriens comme un militant armé de l’une des brigades terroristes affiliées à al-Qaïda.

Nous pouvons donc en déduire que les allégations occidentales de «crimes de guerre» contre la Russie sont non seulement fausses, mais aussi des accusations provenant de source terroristes qui sont colportées par les gouvernements occidentaux et les médias dans une tentative désespérée de calomnier la Russie.

L’escalade des revendications des médias occidentaux démontre une opération d’agression psychologique massive pour orienter le récit vers l’idée d’une Syrie et d’une Russie crapuleuses et illégitimes. L’essentiel des rapports des médias occidentaux au sujet de la reprise des combats autour de la ville du nord d’Alep identifie invariablement la source d’information par un : «selon les militants». Ces «militants» pourraient être les artistes de la propagande que sont les Casques blancs ou les groupes terroristes eux-mêmes. Mais les médias occidentaux et les gouvernements citent ces sources non vérifiées pour diffuser leurs chiffres sur les «morts civils» et «les munitions prohibées» prétendument utilisées par les forces aériennes syrienne et russe. Ceci fait s’élever la collusion occidentale avec les terroristes à une toute nouvelle échelle.

La récente bordée des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France à l’ONU est le signe d’un effort politique coordonné par ces pouvoirs pour entraver l’intervention militaire, par ailleurs réussie, de la Russie en Syrie. Non seulement l’intervention de la Russie a réussi à empêcher militairement le changement de régime ourdi secrètement par l’Occident en éliminant ses sbires terroristes, mais la participation de la Russie en Syrie a également eu du succès dans la guerre médiatique internationale en exposant la véritable culpabilité des puissances occidentales dans leur sale guerre contre la Syrie.

Avec une arrogance incroyable, ce trio occidental bombarde la Syrie illégalement depuis deux ans avec des frappes aériennes et entretient des liens secrets avec les insurgés qu’elle arme tout aussi illégalement. Dans une interview télévisée récente sur France 24, le 25 septembre, le ministre des Affaires étrangères turc Mevlüt Cavusoglu a également confirmé que les forces spéciales des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France étaient en action dans le nord de la Syrie, soi-disant pour aider les «rebelles modérés» à lutter contre les groupes terroristes du genre al-Qaïda. Tout cela revient à une violation flagrante de la souveraineté syrienne par les puissances de l’OTAN et justifie une poursuite légale contre l’agression étrangère.

L’offensive médiatique occidentale contre la Russie arrive également une semaine après que les aviations américaine et britannique ont massacré 62 soldats de l’armée syrienne à la base aérienne près de Deir ez-Zor, ce qui a conduit à la rupture du cessez-le-feu deux jours plus tard.

Pourtant, l’Occident a réussi à escamoter ce crime de guerre après l’avoir rapidement poussé aux oubliettes en évoquant un «accident».

L’ambassadrice américaine Samantha Power était incandescente lorsque la Russie a appelé à une réunion d’urgence du Conseil de sécurité sur l’atrocité de Deir ez-Zor le 17 septembre. Elle a dénigré les préoccupations russes les qualifiant d’«acrobaties cyniques».

Comme pour venger l’audace russe d’avoir mis la honte aux Américains, les États-Unis et leurs alliés occidentaux ont répliqué avec leur propre réunion «d’urgence» alléguant des «crimes de guerre» de Moscou la semaine suivante. Mais, comme déjà noté, la seule «preuve» que l’Occident présente est un ouï-dire de «militants» anonymes qui agissent probablement comme moyen de propagande pour les groupes terroristes.

L’ambassadeur syrien Bachar al Jaafari a rappelé au Conseil de sécurité des Nations unies qu’il s’agissait d’une prérogative légale et constitutionnelle de son pays de défendre la nation syrienne et de vaincre les militants armés présents illégalement sur son territoire.

Plutôt que de montrer au représentant de la Syrie un minimum de respect, les responsables américain, français et britannique ont pris d’assaut la réunion du Conseil de sécurité – comme Samantha Power l’ambassadrice américaine l’avait fait la semaine précédente lorsque Vitaly Chourkine, ambassadeur russe à l’ONU, s’adressait aux médias au sujet du massacre de Deir ez-Zor.

Suite à la dernière comédie du cessez-le dans laquelle les «rebelles modérés», parrainés par les Occidentaux, étaient manifestement impossibles à distinguer des groupes terroristes, la Syrie, la Russie, l’Iran et le Hezbollah ont le droit de lancer une nouvelle offensive pour enfin mettre un terme à cette guerre secrète alimentée de l’étranger pour le changement de régime. Les gants sont retirés. Il le fallait.

Et alors que l’armée des brigades terroristes mercenaires de l’Ouest est en cours d’élimination de ses dernières positions à Alep, les cerveaux occidentaux cachés derrière la guerre secrète sont de plus en plus désespérés.

Le désespoir de voir le projet de changement de régime échouer en Syrie pourrait déclencher une guerre entre les puissances de l’OTAN et les alliés de la Syrie, y compris la Russie. C’est un danger très réel, en particulier avec la Turquie, les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France étendant actuellement leurs opérations militaires dans le nord de la Syrie.

Une chose est sûre cependant. Washington et ses complices vont accélérer l’hystérie médiatique et la diffamation contre la Syrie et la Russie. Attendez-vous à des crises plus histrioniques à l’ONU et à un tir barrage de «tragédies humanitaires» – de la part des trois membres permanents du Conseil de sécurité qui ont, en premier lieu, apporté l’enfer de la catastrophe en Syrie.

Finnian Cunningham

Traduit et édité par jj, relu par Catherine pour le Saker Francophone

http://lesakerfrancophone.fr/lhysterie-a-lonu-trahit-les-sponsors-occidenta…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 4 Oct - 01:27 (2016)    Sujet du message: 40 MILLION RUSSIANS GOING TO BUNKERS DURING OCTOBER 4th TO OCTOBER 7th DRILLS - WHAT DO THE RUSSIANS KNOW THAT THE AMERICAN PEOPLE DON'T KNOW? WORLD WAR 3 MAY BE NOW BE IMMINENT Répondre en citant

40 MILLION RUSSIANS GOING TO BUNKERS DURING OCTOBER 4th TO OCTOBER 7th DRILLS - WHAT DO THE RUSSIANS KNOW THAT THE AMERICAN PEOPLE DON'T KNOW? WORLD WAR 3 MAY BE NOW BE IMMINENT

October 2, 2016



By Stefan Stanford - All News Pipeline - Live Free Or Die

The recent story from Pravda tells us that Moscow, Russia is now prepared for a possible nuclear attack upon their country with enough underground bomb shelters for the entire population of the Russian capital. Telling us that 100% of the city's population will be able to be protected as a result of new approaches to civil defense, we're also told their bunkers are completely maintained, stocked and ready to go should they be needed due to a 'man-made emergency or nuclear attack'.

While this recent story from the Associated Press tells us that Russia has just accused the US of nurturing 'an aggressive nuclear strategy' in a strongly-worded statement, this new story from the Gazeta drops a bombshell on us all, informing us that between October 4th and October 7th, a massive drill involving 40 million Russian people and about 200,000 professional rescue units will participate in a massive evacuation drill that will be going on all across the country. You can see their story translated at this Google Translator link. Every major Russian city will be involved in these drills.

While 'evacuating' 40 million people may only be a 'drill', we have to take a look at the massive amount of logistics involved to accomplish such maneuvers before we ask if this is really just a 'drill' afterall or something much, much more?

While Russia builds enough underground nuclear bunkers to accomodate the entire 11+ million people now living in Moscow, underground shelters in America are generally reserved for the politically well-connected (think Clinton's, Obama's and Bush's) and the 'elite' who have enough money to build such bunkers themselves as detailed in this recent ANP story.




While this recent story over at SHTFPlan tells us about the best 3 'zombie apocalypse' shelters for those not able to afford underground shelters in the hundreds of thousands to million dollar range like the 'super rich' are buying up,the fact that 40 million Russians will be taking part in a massive drill unlike any drills seen before should send up a very loud and clear alarm to anybody in America still paying attention - it may soon be 'on'. 

The recent story by Kurt Nimmo over at Activist Post tells us that US State Department Spokesman John Kirby recently threatened to send Islamic terrorists into Russia to attack Russian cities, a warning that was not lost on Russian Foreign Ministry Spokeswoman Maria Zakharova who stated “We can’t assess those statements as anything else but a call, a directive for action,” while Russian Maj. Gen. Igor Konashenkov added the statement by Kirby amounted to “the most frank confession by the U.S. side so far that the whole ‘opposition’ ostensibly fighting a ‘civil war’ in Syria is a U.S.-controlled international terrorist alliance.” “What makes Kirby’s statement particularly shocking is that the scale of direct U.S. influence on terrorists’ activity is global and reaches as far as Russia.”

Why would the US government under Barack Obama be providing support to the same terrorists that have declared war upon the United States, the West and have vowed to kill as many Americans as they possibly can? As Maj General Konashenkov stated, this admission by the US State Department should prove to millions of Americans that our government is sponsoring terrorism and the entire fight against ISIS is nothing but a 'charade' to fool the American people.



We have reported time and again on ANP that it's quite clear the government of Barack Obama is proving a massive amount of support to the same terrorists that want to kill Americans and as this recent story from the Political Insider tells us, we now have 100% proof that Democratic candidate Clinton sold ISIS terrorists weapons as well. The story just days ago from Russian Insider tells us that with everything else now going on in the world, the US government is caught in a very tough decision: Should the US government ramp up their support of terrorist child beheaders in Syria or should they launch World War 3?

In the recent story by Greg Hunter over at USAWatchdog featuring an interview with Trends Forecaster Gerald Celente we learn that an 'October Surprise' is likely still on the table and it may very well involve a huge war, though the situation in Europe with the continuing collapse of Deutsche bank ways heavily on his mind as do terror attacks here in America. As Celente has often warned us,
"when all else fails, they bring us to war."



Why would the Russian government run a drill involving 40 million Russian people evacuating to underground bunkers unless they were aware of something imminent on the horizon? Has the US government built massive underground shelters big enough to accomodate the entire population of our nation's capital, Washington DC?

Might all of this just be nothing at all? As we're told in this recent story from Global Research, another Clinton presidency guarantees that everything that the 'nwo' wants done will get done. One of the things that guarantees is that there will be war with Russia according to the story's author - it has been well documented that Clinton wants war with Russia for allegedly hacking the DNC and exposing the 'Clinton crime family's' many myriad crimes. Should America go to war with Russia, virtually guanteeing the deaths of tens to hundeds of millions of Americans, so that the Clinton's can continue to get away with their massive war crimes, financial crimes and crimes against humanity?

As we've been told again and again by Russian Insiders living here in America, if the US decides for some completely and totally insane reason to attack Russia, within a very short period of time the US would be left without: A banking system, transportation systems, an electrical grid, public utilities, an internet, communication systems and any form of operating government.Quite literally sending us back to the dark ages, we're also warned the entire country would likely be covered in a coating of radioactive ash.

While those same Russian Insiders also tell us that the very last thing that the Russians want is World War 3 with America as they know what that would mean, it's clear that the mass majority of the American people are totally clueless about a possible war with Russia looming ahead of us that could lead to the extermination of upwards of 90% of us if we are attacked by a Russian EMP and our electrical grid is taken down for any extended period of time.



Would it be worth it to you, personally, for America to go to war with Russia in an effort to help coverup the murders and war crimes committed by the 'Clinton crime family' if it means that you no longer have nearly all of the necessities to live in modern society today? Imagine living your life without electricity, banks, transportation systems, the internet, communications and a functioning government? We'll close before videos with this warning to the American people from Russian Insiders living here in the USA and Dmitry Orlov:

The operational abilities of the new Russian military have been most persuasively demonstrated during the recent action against ISIS, Al Nusra and other foreign-funded terrorist groups operating in Syria. A long time ago Russia had to respond to provocations by fighting land battles on her own territory, then launching a counter-invasion; but this is no longer necessary. Russia’s new weapons make retaliation instant, undetectable, unstoppable and perfectly lethal. Thus, if tomorrow a war were to break out between the US and Russia, it is guaranteed that the US would be obliterated.

At a minimum, there would no longer be an electric grid, no internet, no oil and gas pipelines, no interstate highway system, no air transportation or GPS-based navigation. Financial centers would lie in ruins. Government at every level would cease to function. US armed forces, stationed all around the globe, would no longer be resupplied. At a maximum, the entire landmass of the US would be covered by a layer of radioactive ash. We tell you this not to be alarmist, but because, based on everything we know, we are ourselves alarmed. If attacked, Russia will not back down; she will retaliate, and she will utterly annihilate the United States

.
For those looking for more souces about this upcoming massive drill, you can find it here, here and here, each of those links already translated via Google translator.

WW3 IS OKAY IF IT’S LIBERAL



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=3I1r1Fqs0TQ

THE PERFECT STROM IS APPROACHING AND WHEN IT HITS IT WILL BE DAVASTAGING - EPISODE 1089b



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=WjOaArpBItE

http://allnewspipeline.com/WW3_Russians_Drill_Moving_40_Million_To_Bunkers.…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 4 Oct - 02:31 (2016)    Sujet du message: TASK FORCE KOA MOANA TRAINS WITH PERUVIAN MARINES / VIEKAREN XVI, A TRADITION OF COOPERATION BETWEEN ARGENTINA AND CHILE Répondre en citant

TASK FORCE KOA MOANA TRAINS WITH PERUVIAN MARINES

ANCON, PERU 09.16.2016

Video by Sgt. Jacob Smith  U.S. Marine Corps Forces, South

U.S. Marines with Task Force Koa Moana train alongside Peruvian Marines on constructing defensive positions, breaching, and military operations in urban terrain in Ancon, Peru, Sept. 3, 2016. Task Force Koa Moana is in Peru as part of a theater security cooperation engagement to integrate and improve interoperability with Peruvian Marines. Together with the USNS Pililaau (T-AKR 304), the Marines and sailors of the task force highlighted the strength and capabilities of the Navy-Marine Corps team. (U.S. Marine Corps video by Sgt. Jacob Smith)

+ VIDEO : https://www.dvidshub.net/video/483816/task-force-koa-moana-trains-with-peru…


VIEKAREN XVI, A TRADITION OF COOPERATION BETWEEN ARGENTINA AND CHILE

The two navies increase their maritime search and rescue capacities in the Beagle Channel.

Carolina Contreras/Diálogo | 3 October 2016


The Argentine and Chilean navies carried out the Viekaren XVI combined naval exercise with a crew of 300 sailors, eight boats, and two aircraft in the Beagle Channel. (Photo: Chilean Navy)

Three hundred sailors, eight ships, and two aircraft from the Argentine and Chilean navies participated from August 22nd -26th in the Viekaren XVI combined naval exercise in the Beagle Channel, located in Puerto Williams, off the southernmost tip of Chile.

Viekaren aims to train the navies’ Maritime Search and Rescue (SAR) capacities through the interoperability of both, Chilean and Argentine aircraft, and the establishment of joint procedures that will allow them to respond to any possible maritime emergency in the region.


Read more : https://dialogo-americas.com/en/articles/viekaren-xvi-tradition-cooperation…


Dernière édition par maria le Mar 4 Oct - 02:42 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 4 Oct - 02:35 (2016)    Sujet du message: MARINE CORPS NEWS Répondre en citant

MARINE CORPS NEWS

Exercises and training

http://www.marines.mil/News.aspx


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 4 Oct - 19:08 (2016)    Sujet du message: ROYAUME-UNI : LES MILITAIRES N'AURONT PLUS A SE CONFORMER AUX GRANDS TEXTES DES DROITS DE L'HOMME Répondre en citant

ROYAUME-UNI : LES MILITAIRES N'AURONT PLUS A SE CONFORMER AUX GRANDS TEXTES DES DROITS DE L'HOMME

4 oct. 2016, 10:56

© ADRIAN DENNIS Source: AFP

Des soldats britanniques lors d'une parade à Londres en juin 2011

Londres s'engage à ce que ses soldats soient exemptés des règles de la Convention européenne des droits de l'Homme pour éviter les poursuites judiciaires lors d'interventions militaires. Ils seront néanmoins toujours soumis à la Convention de Genève. = La Convention de Genève ne fera que protéger les familles de ses soldats qui auraient pu être arrêtés lors d'une rafle. Pour le simple citoyen, oubliez la Convention de Genève. Nous avons pu voir lors de la 2e guerre mondiale que lorsque les prisonniers, dans les camps de concentration, invoquait la protection de la Convention de Genève, ils se faisaient répondre que dans cet endroit, la Convention ne s'appliquait tout simplement pas.  Le fait que les militaires n'auront plus à se conformer aux grands textes des droits de l'homme ouvre la porte à toutes les dérives militaires et à une immunité complète des crimes qui seront commis. Bienvenue dans le Nouvel Ordre Mondial International.


«Nos forces armées sont les meilleures au monde et les hommes et femmes qui servent dans leurs rangs réalisent d'importants sacrifices pour nous maintenir en sécurité», a déclaré le Premier ministre britannique Theresa May dans un communiqué officiel selon l'agence Reuters, mardi 4 octobre, avant d'ajouter : «Nous les paierons en retour avec notre gratitude, et nous mettrons fin au système [...] qui a permis des poursuites contre ceux qui ont servi lors de précédents conflits.»


 Guerre en Irak : des familles de soldats tués lèvent des fonds pour traduire Tony Blair en justice

Le chef du gouvernement remet ainsi en cause la Convention européenne des droits de l'Homme, à laquelle est soumis le Royaume-Uni depuis 1953. Celle-ci, selon le ministre de la Défense Michel Fallon, a autorisé l'exploitation du système juridique britannique afin de porter des «accusations fausses» contre les soldats du royaume «à une échelle industrielle».
Citation:

Cela a causé un grand désarroi à des gens qui ont risqué leur vie pour nous protéger


«Cela a causé un grand désarroi à des gens qui ont risqué leur vie pour nous protéger, cela a coûté des millions aux contribuables, et il y a un risque sérieux que cela empêche nos forces armées de faire leur travail», a insisté le haut responsable britannique.

Dans cette optique, Londres entend autoriser les membres de son armée à être exemptés du droit humanitaire européen lorsqu'ils se trouvent engagés sur un théâtre de guerre à l'étranger, en fonction des circonstances. Pour autant, a tenu à préciser le gouvernement, l'armée britannique continuera d'être soumise à la Convention de Genève, régissant les règles de protection des personnes en cas de guerre.

Lire aussi : Royaume-Uni : le gouvernement sommé de prouver la légalité des frappes de drones contre Daesh

Depuis 2004, le ministère britannique de la Défense a dû payer plus de 100 millions de livres sterling (115 millions d'euros) dans le cadre d'enquêtes, d'affaires judiciaires et de compensations liées à la présence militaire de Londres en Irak.

International

https://francais.rt.com/international/27171-royaume-uni--militaires-pourron…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mar 4 Oct - 20:21 (2016)    Sujet du message: LES ÉTATS-UNIS EN ASIE : ARROGANTS, SANS REMORDS, ET PRÊTS A EN DECOUDRE A NOUVEAU Répondre en citant

LES ÉTATS-UNIS EN ASIE : ARROGANTS, SANS REMORDS, ET PRÊTS A EN DECOUDRE A NOUVEAU

Le pouvoir des Jésuites et de Rome sont derrière toutes ses guerres avec l'aide des Chevaliers de Malte, tous assis à la table des Nations Unies et contrôlants les armées du monde entier et tout le nouveau programme international qui va maintenant de l'avant. Le signal a été clair pour tous les dirigeants du monde entier à la 71e session des Nations Unies. L'ère du changement est maintenant arrivé pour une complète suprématie tyrannique sur les peuples. Regardez la suprématie des Etats-Unis et de l'Otan dans le monde.

Anders Fogh Rasmussen, à la tête de l'Otan a dit ceci :  He also praised the US for its “leadership of the international rules-based order—which was created after World War II and which secured for the world an unprecedented period of peace, progress and prosperity.”
https://www.rt.com/news/360124-nato-rasmussen-security-russia/

Ils sont partout, se présentant en libérateur. La 2e bête de l'Apocalypse met en place les désirs de la 1ère bête, qui sont tous deux contrôlés par le grand dragon. Les Jésuites ne sont pas un ordre religieux mais militaire, le Pape est un Jésuite, donc il est un militaire de haut niveau, vu son rang à la tête de Rome. Voyez ce qui s'est passé en Argentine, lorsqu'il était évêque ou cardinal. Ecoutez les témoignages des familles. Il a une très bonne expérience de la vie militaire, croyez-moi.

L'OTAN et l'ONU ont un but, une même mission et fonction :  détruire la souveraineté des Etats-Unis et du reste du monde, en nous tournant tous dans un système fasciste international.
Quelque soit le pays, il n'y a aucune différence. Combien de fois, entendons-nous les leaders et le Pape lui-même demander à la Communauté Internationale d'intervenir pour régler tel ou tel problème? Séduction pour égarer le petit peuple, car tout est mis en place par eux tous.

Les pions fascistes ont été mis en place dans tous les pays. Regardez où ont tous étudiés ces grands leaders qui dominent les nations de nos jours. Ils sortent tous des grandes universités des jésuites après avoir reçu une éducation en Suisse pour les plus puissants. Rien ne semble plus pouvoir les arrêter, mais ce ne sera que pour un temps. Leur règne sera court mais fera beaucoup de ravages. Voyez le désastre en Syrie et à Aleppo, c'est ce qui vient sur toutes nos nations très bientôt. L'Europe et l'Amérique sont les derniers bastions à détruire sans oublier Israël. 


L'article suivant nous instruit un peu sur la suprématie américaine, avec l'aide de certains de leur alliés, qui ont saccagé des pays entiers, qui ont massacré des peuples entiers, afin d'établir leur suprématie sur ses pays. Voyez comment tout ces gens vivent encore de nos jours : grande pauvreté et famine, esclavage sous un règne tyrannique, etc. Il n'y a pas d'avenir possible pour tous ces gens. Les groupes paramilitaires et militaires contrôlent ces pays avec une main de fer et n'ont aucun scrupule à tuer tout opposant. C'est ce même avenir que l'on est à mettre en place pour l'Europe et l'Amérique et dans le reste du monde.


Par Tony Cartalucci – Le 19 septembre 2016 – Source New Eastern Outlook





Les États-Unis sont séparés de l’Asie par un océan, et malgré cela, leurs décideurs, politiciens et même leur Secrétaire à la Défense, Ashton Carter, ont pris la liberté de déclarer la suprématie des États-Unis sur la région, positionnant leurs intérêts au-dessus de ceux de toutes les nations qui se trouvent en Asie.

Dans une dépêche de l’agence Reuters de juin 2016 intitulée Les États-Unis bombent le torse pendant que le reste de l’Asie s’inquiète de la dispute en mer de Chine méridionale, le Secrétaire Carter d
éclare : «Dans les décennies à venir, les États-Unis resteront l’armée la plus puissante et le principal garant de la sécurité dans la région, n’ayez aucun doute à ce sujet.»

Les États-Unis, pensant pouvoir dicter leur conduite à toutes les nations asiatiques, n’ont fait rien de moins que s’auto-proclamer l’hégémon de la région.

Ânonner sur la primauté américaine et le destin exceptionnel des États-Unis est une occupation à temps plein, pour les employés du ministère des Affaires étrangères américain. Cela inclut l’ambassadrice des États-Unis auprès de l’Association des nations du sud-est asiatique (ASEAN, dans son acronyme en anglais), Nina Hachigian, qui a expliqué à ses abonnés sur Twitter que, suite à la récente visite d’Obama au Laos, elle «avait discuté avec des boutiquiers laotiens, qui lui ont dit que cette visite était l’événement le plus important et le plus captivant des dernières décennies».

Il va sans dire que pour le Laos, l’événement réellement le plus important en rapport avec les États-Unis, ce sont les deux millions de tonnes de bombes que ces derniers ont déversées sur le pays entre 1964 et 1973. Ces deux millions de tonnes de bombes comprennent des bombes à fragmentation, qui rassemblent plus de 266 millions de sous-munitions, dont on estime que 30% d’entre elles n’ont pas encore explosé, restant à ce jour un danger latent et mortel pour les 6,8 millions d’habitants du Laos.

Ces quelques 80 millions de sous-munitions qui jonchent le territoire laotien, représentent environ 11 sous-munitions potentiellement létales pour chaque homme, femme et enfant du pays. Vingt-mille personnes sont mortes après la fin des bombardements, à cause de ces sous-munitions américaines, et de nombreuses autres ont été handicapées par ces sous-munitions qui estropient leurs victimes.

Selon le Programme national lao sur les équipements militaires non-activés (UXO LAO), 444 711 de ces sous-munitions encore actives (soit 0,55% du total) ont été détruites entre 1996 et 2010. Malgré le travail titanesque et dangereux que cela représente de les neutraliser, il faut reconnaître que cela ne représente rien, au regard du travail qu’il reste à faire.

Lorsqu’elle est publiquement confrontée à ces faits, l’ambassadrice américaine Hachigian soutient à ses abonnés sur Twitter que : «Nous avons dépensé des centaines de millions de dollars pour nettoyer le pays, et le Président Obama vient  de doubler le budget annuel alloué à cette mission.»

Bien sûr, un élève du niveau de l’école primaire aurait pu dire à l’ambassadrice que deux fois zéro est toujours égal à zéro.

Un journal de la classe dominante, The Diplomat, a prétendu dans un article intitulé Obama au Laos : Opération nettoyage après la guerre secrète que :
«Ces dernières années, le soutien des États-Unis au programme de nettoyage UXO et l’assistance à ses victimes laotiennes ont été considérablement augmentés.»

En réponse à une pression constante des ONG comme Legacies of War et leurs alliés au Congrès américain, le financement des États-Unis pour ce travail de déminage est passé de 5 millions de dollars en 2010, à un budget record de 19,5 millions cette année. Ces fonds déboursés par le Bureau pour la réduction des arsenaux et le désarmement du ministère des Affaires étrangères sont utilisés pour soutenir les efforts de déminage qui neutralisent quelques cent mille engins explosifs au Laos chaque année, et crée trois mille emplois dans les secteurs commercial et humanitaire.

Au rythme de cent mille munitions et explosifs par an, le Laos devrait être totalement débarrassé de ces bombes à fragmentation dans un peu moins de mille ans. Et les États-Unis appellent cela du «nettoyage».

Le véritable héritage légué par l’Amérique à l’Asie

Le journal The Diplomat, le président américain Obama et son ambassadrice Hachigian ont au moins l’avantage d’aider l’Asie à saisir la pleine mesure de l’héritage légué par les États-Unis à la région, fait de guerres catastrophiques et de leurs séquelles meurtrières, qui continueront de hanter des générations pour, littéralement, encore un millénaire.

Non seulement les États-Unis ont-ils infligé ces catastrophes à l’Asie, mais ils le font sans exprimer aucun remords. Dans cet article de la BBC intitulé Laos : Barack Obama déplore le plus grand bombardement de l’histoire de l’humanité, il est précisé que «M. Obama n’a cependant pas présenté d’excuses officielles pour ces bombardements».



Toutefois, certains pourraient se laisser aller à interpréter les «regrets» du président Obama et les tentatives de son ambassadrice Hachigian de simuler une prise de responsabilité des États-Unis pour leurs actions, comme un acte de contrition de leur part. Ces gens-là devraient se rappeler qu’une demande de pardon est en principe accompagnée d’un désir sincère de ne pas répéter l’offense en question, ce que les États-Unis n’ont aucunement l’intention de faire.

Alors que le président Obama et son ambassadrice annoncent au monde entier leur désir de passer de l’inaction à une action symbolique au sujet des quatre-vingt millions de sous-munitions déversées sur le Laos, les États-Unis, au même moment, prêtent main-forte à leurs alliés saoudiens pour annihiler la nation yéménite au moyen de bombardements similaires.

Selon un article de la chaîne américaine ABC News, intitulé Le Congrès américain donne son feu vert à la vente de bombes à fragmentation à l’Arabie saoudite, prétextant qu’un embargo stigmatiserait ce type de munitions, on apprend : «Le Congrès a statué en faveur d’un prolongement des ventes de bombes à fragmentation à l’Arabie saoudite, motivant son vote par son souci de ne pas stigmatiser ce genre d’armes. Les défenseurs des droits de l’homme mettent en avant les résultats serrés du vote, 216 en faveur contre 204 en défaveur, pour souligner le progrès fait dans la lutte contre ce commerce américano-saoudien, qui, selon ces mêmes défenseurs, causerait de multiples carnages contre tous types de populations.»

Les États-Unis ont également recouvert de munitions à uranium appauvri différents théâtres d’opération en Irak, Afghanistan et Bosnie. Selon un article du quotidien britannique The Guardian intitulé Les scientifiques demandent un nettoyage des munitions pour protéger les civils, on apprend que «Quelques deux mille tonnes d’uranium appauvri ont été déversées sur les pays du Golfe, notamment sur Bagdad, dans des proportions bien supérieures à ce qui a été utilisé dans les Balkans. Le Programme des Nations unies pour l’environnement (United Nations Environment Programme, UNEP, en anglais) s’est proposé d’aller en Irak pour vérifier la quantité de munitions à l’uranium appauvri encore présente et pour évaluer les risques encourus par la population.»

Si le Laos, au rythme actuel du «nettoyage», devra patienter simplement un petit millénaire pour être débarrassé des bombes à fragmentation, des pays tels que l’Irak et l’Afghanistan, bombardés à l’uranium appauvri américain, devront, eux, patienter quelques millions d’années (suivant la demi-vie de l’uranium) avant que les risques ne disparaissent pour leurs populations exposées.

Il est évident que si les États-Unis appliquaient encore leur puissance militaire sur l’Asie, ils le feraient avec une puissance qui aurait des conséquences au moins identiques, voire plus dramatiques que celles qu’ils ont déjà fait subir au Laos, à l’Irak, à l’Afghanistan, à la Bosnie, ou que leurs alliés font actuellement subir à des États souverains comme le Yémen.

Considérer les faits plutôt que de prêter attention à la rhétorique du président américain et de ses ambassadeurs, au sujet du bilan véritable des États-Unis en Asie, révèle les agissements d’une nation d’une arrogance infinie, n’exprimant aucun remords pour l’incroyable souffrance durable qu’elle a infligée à l’autre extrémité de la planète, et prouve par ses actions présentes qu’elle est prête à, et même désireuse, de répandre encore plus le chaos.

À la lumière de ces faits, on pardonnera aisément à celui qui ne comprend pas exactement à quelle «sécurité dans la région» le Secrétaire à la Défense américain Ashton Carter fait référence : ce n’est certainement pas une sécurité qui bénéficie aux nations asiatiques, et définitivement pas au Laos, en tout cas pour le millénaire à venir.

Tony Cartalucci

Tony Cartalucci est chercheur et essayiste en géopolitique, basé à Bangkok, travaillant en particulier pour le magazine New Eastern Outlook.

Article original paru sur New Eastern Outlook

Traduit par Laurent Schiaparelli, édité par Wayan, relu par Cat pour Le Saker Francophone

http://lesakerfrancophone.fr/les-etats-unis-en-asie-arrogants-sans-remords-…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 17:28 (2016)    Sujet du message: 40 MILLIONS DE RUSSES S'ENTRAÎNENT A DES MANOEUVRES DE DEFENSE PASSIVE DU 3 AU 7 OCTOBRE 2016 Répondre en citant



40 MILLIONS DE RUSSES S'ENTRAÎNENT A DES MANOEUVRES DE DEFENSE PASSIVE DU 3 AU 7 OCTOBRE 2016


Le 3 octobre 2016 – Fort Russ via Interfax – traduit du russe par Inessa Sinchougova
 
Le 2 octobre, Oleg Manuilo, le porte-parole du ministère russe des Situations d’urgence (MCHS) a annoncé qu’une manœuvre de défense civile à grande échelle aura lieu dans les prochains jours.

Plus de 40 millions de personnels des autorités régionales et municipales de Russie, ainsi que les services d’urgence et d’évacuation seront impliqués.

«L’exercice aura lieu du 4 au 7 octobre 2016. Au total, plus de 40 millions de personnes seront impliquées, avec 200 000 spécialistes de divers services de secours, et plus de 50 000 unités de matériel seront mises à l’épreuve», a déclaré Manuilo.

Toutes les autorités fédérales et locales prendront part à l’exercice. La pratique de l’évacuation est destinée à tester l’efficacité et la rapidité des procédures d’urgence en cours et des plans d’évacuation.

«Nous allons tester nos systèmes de communications ainsi que les services médicaux et de sauvetage systémiques, a dit Manuilo. En outre, toutes les unités de la protection civile seront mises en alerte. En coordination avec les autorités régionales et municipales, tous les systèmes de notification d’urgence seront mis à l’essai». Ces systèmes ne sont utilisés que dans le cas d’une menace soudaine.

Dans le cadre de l’exercice, les installations médicales standard et les services de secours seront vérifiés pour leur disponibilité et leur capacité à offrir une assistance.
Code:

[b]Note du Saker Francophone  Il s'agit sans doute d'un message des autorités russes vers l'occident pour dire nous sommes prêt et vers les russes pour leur dire, nous nous soucions et nous nous occupons de vous.
[/b]

Traduit et édité par jj, relu par cath pour le Saker Francophone

http://lesakerfrancophone.fr/



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 23:44 (2016)    Sujet du message: LAWMAKERS FROM AFGHAN KUNDUZ CLAIM LOCAL POLICE COOPERATE WITH TALIBAN Répondre en citant

LAWMAKERS FROM AFGHAN KUNDUZ CLAIM LOCAL POLICE COOPERATE WITH TALIBAN 

© REUTERS/ Nasir Wakif Middle East 21:27 05.10.2016

Several members of Afghanistan's parliament from the northern country's city of Kunduz on Wednesday accused local police and authorities of cooperation with the Taliban movement, local media reported.

MOSCOW (Sputnik) — On Sunday, Taliban launched a coordinated offensive on Kunduz and by Wednesday the group has almost captured the city.

According to the TOLOnews television channel, the parliamentarians from the attacked city claimed that Kunduz officials, including the ones from the country's army and police handed it to the Taliban.

The Parliament's Internal Security Commission stated that police officers had been selling weapons and checkpoints to the militants, the broadcaster added.

Afghanistan is experiencing political, social and security instability, as the Taliban movement and other radical extremist organizations have expanded their activities in the country.

Read more: https://sputniknews.com/middleeast/20161005/1046037785/kunduz-police-cooper…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 00:03 (2016)    Sujet du message: US MILITARY DEPLOYS RELIEF MISSION TO HAITI AFTER HURRICANE MATTHEW Répondre en citant

UPDATE

US MILITARY DEPLOYS RELIEF MISSION TO HAITI AFTER HURRICANE MATTHEW

You can expect this will be the same for Florida, South Carolina and other places



© National Hurricane Center Environment 00:11 06.10.2016(updated 00:33 06.10.2016)

 A US military team is on its way to Haiti to assist with humanitarian and disaster relief. WASHINGTON (Sputnik) — A US military team is on its way to Haiti to assist with humanitarian and disaster relief after Hurricane Matthew hit the country on Wednesday, the US Southern Command said in a press release.

 "A US Southern Command (SOUTHCOM)-directed team will begin deploying to Port-au-Prince, Haiti today on a mission to provide humanitarian and disaster relief assistance," the release stated on Wednesday.

 https://sputniknews.com/environment/20161006/1046042156/usa-military-haiti-matthew-relief.html



HURRICANE MATTHEW - PEOPLE ON U.S. EAST COAST URGED TO EVACUATE NOW & PREPARE FOR DIRECT HIT

5.30mtes : National guards



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=2zzw_VkblJU


Dernière édition par maria le Jeu 6 Oct - 18:02 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 02:29 (2016)    Sujet du message: SCARY FOOTAGE! IS MARTIAL LAW IN NEW YORK? OCTOBER 2016 Répondre en citant

SCARY FOOTAGE! IS MARTIAL LAW IN NEW YORK? OCTOBER 2016



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=hbtepuPOXHk


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 03:43 (2016)    Sujet du message: WHITE HOUSE ROLLS OUT ARMED DRONE DECLARATION Répondre en citant

WHITE HOUSE ROLLS OUT ARMED DRONE DECLARATION


By: Aaron Mehta, October 5, 2016 (Photo Credit: John Moore/Getty Images)

WASHINGTON — The Obama administration has lined up more than 40 countries who have agreed to a joint declaration on the import and export of armed unmanned systems, in what the US State Department is billing as the first step toward creating global norms for the weapon systems.

The agreement will be formally announced Wednesday afternoon. Defense News first broke news of the agreement, then in draft form, in August.

In addition to the US, signatories include Argentina, Australia, Austria, Belgium, Bulgaria, Canada, Chile, Colombia, Czech Republic, El Salvador, Estonia, Finland, Georgia, Germany, Hungary, Ireland, Italy, Japan, Latvia, Lithuania, Luxembourg, Malawi, Montenegro, the Netherlands, New Zealand, Paraguay, the Philippines, Poland, Portugal, , Romania, Serbia, Seychelles, Singapore, Slovakia, Slovenia, South Korea, Spain, Sri Lanka, Sweden, Ukraine, the United Kingdom and Uruguay.

Titled “Joint Declaration for the Export and Subsequent Use of Armed or Strike-Enabled Unmanned Aerial Vehicles (UAVs),” the one-page statement lists five general principals, in line with those established last year by the US, for the import and export of armed drones.

Last month, analysts questioned whether countries would actually sign onto the agreement, in part because the language could be seen as restricting to international drone producers. But Brian Nilsson, deputy assistant secretary for defense trade controls with State, told Defense News this week that the US agency is cognizant about not impacting local industrial concerns.

“We’re not attempting to discourage the development of indigenous industry, but it is a topic that needs to have a specific discussion, because there is a lot of misconceptions and controversy around UAVs,” Nilsson said, adding that he hopes to bring industry into future discussions.

Deputy Spokesperson @Toner_Mark outlines joint declaration for export and use of UAVs. https://t.co/0He6M4e07C

— Department of State (@StateDept) October 5, 2016

State is following the blueprint used for the International Code of Conduct against Ballistic Missile Proliferation, commonly called the Hague Code of Conduct (HCOC), Nilsson explained. In that treaty, a small number of countries initially agreed on principals, then hammered out the details over a series of meetings before coming to final conclusions. That small group has now expanded widely as more countries came on board.

And those future discussions are, in many ways, the core of this declaration. Those countries who sign onto the agreement now will have “a seat at the table” come early 2017, when the signees will sit down for the first of several meetings which will hammer out further details, Nilsson said.

Industrial Impacts

Michael Horowitz, a former Pentagon official who is now an associate professor of political science at the University of Pennsylvania and has focused on drone export policies, sees some merit in that process.

“There is a difference between starting a process designed to promote the responsible export and use of UAVs around the world, which it appears the United States is doing, and a process designed to halt UAV proliferation,” Horowitz said. “The former could succeed — though it may eventually require bringing all UAV exporters to the table. The latter is unlikely to succeed given the existing rate of proliferation and the enormous growth in the global robotics market.”

“In the medium term, getting all UAV exporters on board would help if the goal is creating a more formal regime,” Horowitz said. But, “the Joint Declaration also seems to provide a clear statement of US principles, which the US could use to influence the behavior of other states over time, particularly if they seek US UAV platforms.”

Added Rachel Stohl, an analyst with the Stimson Center: “The United States already has high standards in its national export laws and its export policy. The standards in the joint declaration are lower than those standards. This could harm US industry, which would be subject to higher standards than their competitors.”

Notably missing from the list of countries are Russia, China, India and Israel, seen as current or future exporters of armed drones. Israel, in particular, had previously expressed great skepticism about the deal.

For years, experts like Horowitz have warned that countries that may look to operate armed UAVs without regard for US norms would turn to those nations, a concern that still exists.

“One challenge for the United States and its allies and partners will be getting China, Russia and other actors on board with any joint declaration,” he said. “China, in particular, may view reluctance on the part of the US to export UAVs as a market opportunity.”

Nilsson said there was “extensive engagement with both China and Israel,” and also had talks with Russia despite them being “not so much a producer or exporter.”

As to concerns that without big exporters of armed UAVs on board, the group has less impact than it otherwise might, Nilsson called it “a fair criticism — just as it’s fair to point out most governments don’t belong to [the informal, non-treaty Missile Technology Control Regime]. But there is merit to maintaining those export control regimes, even if the memberships are small.”

Limited Language?

The final version of the declaration makes it clear that individual countries will retain their own standards for use of armed systems.

Ahead of listing five principals, the language notes that “none of [the principals] should be construed to undermine the legitimate interest of any State to indigenously produce, export, or acquire such systems for legitimate purposes.”

In another bullet point, the language notes that “both the law of armed conflict and international human rights law, as applicable, to the use of armed or strike-enabled UAVs” should be followed.

Such language is worrisome to Stohl. In a Sept. 29 editorial for Defense News, she blasted the agreement, concluding that “sometimes doing nothing is better than doing something.”

A week after her op-ed, Stohl remains concerned.

“Higher standards on drone exports and use are desirable and needed, but this joint declaration doesn’t go far enough to ensure that those standards actually set that bar high enough,” she said Tuesday. “If standards are low, they provide a blank check to governments to act with impunity and claim they have acted responsibility.”

Nilsson countered Stohl’s concerns, saying they don’t acknowledge that "this is the beginning [of] a decision, not the end — this is a way to get governments to agree to have this dialogue.” He added that the initial wave of close allies contacted by State were initially skeptical, and urged the department to approach the process in this manner .

“We had several governments who said ‘this is a lowering of standards.’ We said: ‘No, this is setting a bar for working towards having the standards,’ ” Nilsson said. And since then, many of those governments “turned around and actually joined us.”

Horowitz, meanwhile, warned that focusing solely on UAVs may prove to be limiting in the future.

"It is important to keep in mind that UAVs are just one instance of a broad expansion in the use of military robotics by the United States and many other nations — a trend that will continue regardless of the joint declaration," he said. "While UAVs get the media attention today, the next decade could feature countries deploying a range of emerging robotic capabilities across the spectrum."

In the meantime, interested parties will turn their eyes toward early 2017 and the first meeting of signatories. Exactly where and when that will take place is still being sorted out.

This will be the first step,” Nilsson said. “I think it will take some time for the scope of what we want the standards body to look like, what it does.”

http://www.defensenews.com/articles/white-house-rolls-out-armed-drone-decla…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 04:25 (2016)    Sujet du message: THE POLICE WILL USE DRONES DURING MARTIAL LAW Répondre en citant

THE POLICE WILL USE DRONES DURING MARTIAL LAW



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=xYbmgJMaV08

Over the last few days I have been receiving reports that drones have been seen over people's houses in Alabama, which suggests that drones will be used for martial law. One of the followers of this channel has sent me an email saying that his friend has been seeing black drones hovering over residential houses. He told me that he reported this to the police and they told him that this was part of a training exercise.

Martial Law News: https://www.youtube.com/channel/UCWQD...


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 04:40 (2016)    Sujet du message: KNIGHTS OF MALTA OPENLY CONTROL THE PENTAGON AND ARE CONFIRMED TO BE ABOVE THE ILLUMINATI Répondre en citant

KNIGHTS OF MALTA OPENLY CONTROL THE PENTAGON AND ARE CONFIRMED TO BE ABOVE THE ILLUMINATI

The Individual (a.k.a: Reptilian Dimension) / January 25, 2015

In previous articles I have discussed how the Vatican’s Knights of Malta, are in fact above the Illuminati in the NWO pecking order. The Knights of Malta who are submitted to the Jesuits, are used by the Jesuits to control the worlds standing armies. The Jesuit sends out his Knight of Malta to take the highest positions in the military and defense department of nations. By placing their Knights as Military chiefs, the Jesuits submit the standing armies of nations to the Jesuit controlled Pope.

In my personal opinion, the Illuminati is a mid level group within the New World Order. Above the Illuminati you have a variety of Papal/Jesuit controlled Knighthoods, who are just underneath the Jesuits in the New Word Order hierarchy. The Orders who control the: military, pentagon and department of defense, can control all other Orders (including the Illuminati), because they can: spy on anyone, gather information and incriminating evidence on anyone, assassinate anyone, and muscle in on anyone through various government military groups and intelligence agencies.



We clearly see the Knights of Malta ruling the Pentagon in Washington from 2002-2005, and I contend that they continue to rule the Pentagon for the Jesuits up until today.

Right: A picture of Joseph Edward Schmitz. This man was Jesuit trained at Jesuit Georgetown University (trained to manage a sector of the Jesuits worldwide empire), and he was also made a Knight of Malta by the Jesuits and Vatican, to rule the New World Order for them. Schmitz was elevated very high up in the Jesuit NWO, as he was made Inspector General of the Department of Defense (US) which gave him full control over the: Pentagon, CIA, NSA and DUMBS (Deep underground bases). Being in control of the DUMBS also confirms Branton’s assertion that the DUMB’s are controlled by the Jesuit Order.

Please evaluate the below information about Joseph Edward Schmitz who was the former Inspector General of the Department of Defense (controlling the Pentagon) and a former executive at Blackwater (a private standing army controlled by the pentagon and CIA). I have taken screen shots below in case wikipedia deletes the below information (which has happened before!). Schmitz being a Knight of Malta was also a professor at Jesuit Georgetown University which is run and controlled by the Jesuits. It is my contention that Schmitz was groomed and prepared by the Jesuits at Georgetown University, before getting the ok to become Inspector General of the Department of Defense (which gave him control of the Pentagon, which he managed for the Jesuits).





As you can see above, Schmitz was a Knight of Malta working for the Vatican and Jesuit Order, he also was a professor at Jesuit Georgetown University.

On another note, the above information gives credibility to the Holy Bible. In the Bible, the final Kingdom to rule the world before the end of the world is Rome. Those who remember King Nebuchanezzer’s dream, will recall he had a vision of a statue that represented each Kingdom that would rule the world. The legs of the statue were iron and that represented Rome’s rule of the world, and the feet of the statue (which represented the final Kingdom before Jesus Christ’s return) was iron mixed with clay, therefore this displays that Rome would dominate the world before it ends. It’s intriguing to observe that Rome’s Knights of Malta are in control of the most powerful standing army in the world, and that this fact correlates with Bible prophecy so accurately.

Consider the below discussion the prophet Daniel has with King Nebuchanezzer.

“Thou, O king, sawest, and behold a great image. This great image, whose brightness was excellent, stood before thee; and the form thereof was terrible. This image’s head was of fine gold, his breast and his arms of silver, his belly and his thighs of brass, His legs of iron, his feet part of iron and part of clay..” (Daniel 2:31-33)

The head of gold represented Nebuchanezzer’s Kingdom (Babylon), the breast and arms represented Persia who would dominate the world after defeating Babylon. Greece then defeated Persia through Alexander the Great and dominated the world (belly and thighs of brass), and then Rome (legs and feet of iron) was raised up and dominated the worlds Kingdoms. Rome ruled when Jesus Christ walked the shores of Galilee, and I believe they continue to dominate and rule the world through their Vatican sovereign city and Jesuit Order (the Bible prophecy confirms this as the feet of the statue are dominated by iron which is stronger than clay).

The Roman Catholic Church and Vatican is simply a continuation of the Roman Empire. When the Caesar’s and Roman Generals could no longer hold the hearts and minds of the people, due to the popularity of Christianity and Jesus, the Roman Empire transformed itself into the Roman Catholic church. The Pope is the Roman Caesar who exalts himself above Jesus (Rome attempting to steal the position of Jesus Christ) as the Popes official title is the Vicar (substitute) of Christ. The Jesuits who control the Pope, also control the numerous Vatican Knighthoods which rule the governments and military’s of the world, therefore submitting every nations standing armies to the Pope or Caesar of Rome. Rome continues to rule the world today.

Those contending that the world is ruled by the Illuminati and certain Jewish bankers are mistaken. If one does simple historical research, the Jewish bankers who are alleged to rule the world were simply guardians of the Vatican’s treasures (the Vatican’s accountants). Far below the: Jesuits, Vatican and Knights of Malta are the Illuminati and various Jewish bankers, who simply manage the Jesuits money and assets. Anyone below the Jesuits and Knights of Malta who get out of line or who rebel against the Jesuits, are simply taken out by a black ops military agency, controlled by the Knights of Malta who follow the orders of the Jesuits and Vatican.


Right: A picture of the Knights of Malta Grandmaster. This Knights of Malta Grandmaster serves the Jesuits and Jesuit controlled Pope of Rome. The Knights of Malta have their own international passports and also have observer status on the United Nations council. As proven above, Schmitz, who was both a Knight of Malta and Inspector General of the DOD, was submitted to the: Knight of Malta Grandmaster, Pope and Jesuit Order. Rome continues to rule the world through their various Knighthoods and secret societies.

The Popes seal which consists of two keys, represents spiritual and temporal power. By placing the Knights of Malta in control of the worlds standing armies, the Pope continues to maintain temporal (physical) power over the world. The Pope is continuing to increase his spiritual power through the ecumenical movement, which is bringing the worlds protestant churches and religious groups under the authority of Rome.


Right: A picture of Jeb Bush (brother of George W Bush) with another Papal Jesuit controlled Knighthood (The Knights of Columbus).

The Papal Knighthoods, Jesuits and Vatican are above the Illuminati in the NWO hierarchy. The Illuminati is simply a tool for the Roman Empire and Jesuits.

https://reptiliandimension.wordpress.com/2015/01/25/knights-of-malta-openly…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 04:48 (2016)    Sujet du message: USA THREATENS RUSSIA : THIS IS GETTING REAL SERIOUS NOW - PAY ATTENTION Répondre en citant



RUMOR OF WAR

USA THREATENS RUSSIA : THIS IS GETTING REAL SERIOUS NOW - PAY ATTENTION




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=_hGnLKeAAC8


Dernière édition par maria le Sam 8 Oct - 06:33 (2016); édité 3 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 04:56 (2016)    Sujet du message: SECRET WAR WITH RUSSIA ESCALATES : PAY ATTENTION - PUTIN : "DON'T PUSH ME" WWIII / RUSSIAN NEWSPAPERS PREDICTS MILITARY CONFLICT WITH U.S. Répondre en citant



RUMOR OF WAR

SECRET WAR WITH RUSSIA ESCALATES  : PAY ATTENTION - PUTIN : "DON'T PUSH ME" WWIII




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=Oq6lBoBM5fY

RUSSIAN NEWSPAPERS PREDICTS MILITARY CONFLICT WITH U.S.




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=BMe_rV0axNM


Dernière édition par maria le Jeu 6 Oct - 05:39 (2016); édité 4 fois
Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 05:26 (2016)    Sujet du message: U.S FEMA CAMPS 2016 MARTIAL LAW: LEAKED VIDEO! HEAVY MILITARY EQUIPMENT GOINT TO CITY!! PLEASE SHARE Répondre en citant

U.S FEMA CAMPS 2016 MARTIAL LAW: LEAKED VIDEO! HEAVY MILITARY EQUIPMENT GOINT TO CITY!! PLEASE SHARE 



VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=BCzzAvaYJyI


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 05:36 (2016)    Sujet du message: WARNING TO PUTIN !!! US MILITARY CONDUCTS LIVE FIRE ARTILLERY EXERCISE TO SEND A MESSAGE Répondre en citant


Saber Strike 16

WARNING TO PUTIN !!! US MILITARY CONDUCTS LIVE FIRE ARTILLERY EXERCISE TO SEND A MESSAGE




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=eu784qu9V08


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 18:40 (2016)    Sujet du message: U.S. ARMY ASSUMES RESPONSIBILITY FOR DÜLMEN DEPOT Répondre en citant

U.S. ARMY ASSUMES RESPONSIBILITY FOR DÜLMEN DEPOT

By U.S. ArmyOctober 5, 2016

U.S. Army Europe assumed responsibility for Dülmen Depot from German officials today. The former British supply depot will be used to store Army Pre-positioned Stocks (APS) equipment.

The APS Program provides strategically pre-positioned equipment world-wide, thereby reducing deployment response times in a crisis.

This action has been coordinated and approved by German federal and state officials and the move is expected to create more than 180 local jobs when activities are fully operational in 2017/18. The exact mix between contract and direct hire personnel has not been determined, but maintenance and supply specialists will be required.

Management of the installation will be under control of U.S. Army Garrison Benelux with a small staff of 20-25 running the entire Benelux APS site-support mission, and the 405th Army Field Support Brigade - Europe will be responsible for equipment storage and sustainment operations.

Dülmen is very well suited for the prepositioned vehicle and equipment storage mission and can accommodate up to six battalion sets of equipment. Due to the excellent condition of the facilities and infrastructure, USAREUR anticipates vehicles and equipment to begin arriving in early 2017.

The depot, near Münster, will be used to store and maintain wheeled and tracked vehicles as well as associated support equipment. This is a portion of the equipment to be stored across Europe as announced by U.S. Secretary of Defense Ash Carter in March 2016. USAREUR plans to use equipment storage depots in Germany, the Netherlands and Belgium to store this equipment.

https://www.army.mil/article/176237/


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 18:43 (2016)    Sujet du message: ARMY SECRETARY : APS-5 'A REMARKABLE THING TO SEE' Répondre en citant

ARMY SECRETARY : APS-5 'A REMARKABLE THING TO SEE'
 
By Justin Graff, 401st AFSB Pubic Affairs September 20, 2016


  1 / 5 Show Caption + Secretary of the Army Eric Fanning walks through an Army Prepositioned Stocks-5 warehouse during a tour of the facility led by the 401st Army Field Support Battalion-Kuwait at Camp Arifjan, Kuwait, Sept. 19. (U.S. Army photo by Justin Graff, 401st AFSB Public Affairs) (Photo Credit: Mr.
Justin Graff (Rock Island Arsenal)) VIEW ORIGINAL
 

2 / 5 Show Caption + Secretary of the Army Eric Fanning looks up at a display of military vehicles during a tour of an Army Prepositioned Stocks-5 warehouse at Camp Arifjan, Kuwait, Sept. 19. (U.S. Army Photo by Justin Graff, 401st AFSB Public Affairs) (Photo Credit: Mr. Justin Graff (Rock Island Arsenal)) VIEW
ORIGINAL

3 / 5 Show Caption + Col. Aaron Stanek, commander, 401st Army Field Support Brigade, welcomes Secretary of the Army Eric Fanning to an Army Prepositioned Stocks-5 warehouse for a tour of the facility at Camp Arifjan, Kuwait, Sept. 19. (U.S. Army photo by Justin Graff, 401st AFSB Public Affairs) (Photo Credit: Mr. Justin Graff (Rock Island Arsenal)) VIEW ORIGINAL
 

4 / 5 Show Caption + Secretary of the Army Eric Fanning receives a briefing about Army Prepositioned Stocks-5 from Lt. Col. Tim Haylett (left), commander, 401st Army Field Support Battalion-Kuwait and Col. Aaron Stanek (right), commander, 401st Army Field Support Brigade during a tour of an APS-5 facility at Camp Arifjan, Kuwait, Sept. 19. (U.S. Army photo by Justin Graff, 401st AFSB Public Affairs) (Photo Credit: Mr. Justin Graff (Rock Island Arsenal)) VIEW
ORIGINAL
 

5 / 5 Show Caption + Secretary of the Army Eric Fanning crouches inside a MaxxPro mine-resistant ambush protected (MRAP) vehicle during his visit to the 401st Army Field Support Brigade's Army Prepositioned Stocks-5 warehouse at Camp Arifjan, Kuwait, Sept. 19. (U.S. Army photo by Justin Graff, 401st AFSB Public Affairs) (Photo Credit: U.S. Army) VIEW ORIGINAL


CAMP ARIFJAN, Kuwait -- Secretary of the Army Eric Fanning toured an Army Prepositioned Stocks-5 warehouse managed by the 401st Army Field Support Brigade here Monday, Sept. 19.

"The Army's pre-positioned stocks in Kuwait, Japan, as well as those we are building up in Europe -- no other service and no other country in the world can do anything like that. It truly sets the United States Army apart and is a remarkable thing to see," Fanning said."

Fanning received short briefings from Army Field Support Battalion-Kuwait personnel and then toured the warehouse and combat enablers, observing the different types of heavy artillery and combat vehicles.

"For us, it's about sustaining the warfighter and providing a strategic advantage for our military and coalition partners," said Lt. Col. Tim Haylett, commander, 401st Army Field Support Battalion-Kuwait.

Particular interest was directed at how equipment is stored, and the effort the battalion is putting into moving more equipment into additional warehouses and how that saves the Army money, said Haylett.

The battalion is scheduled to begin moving equipment into nine new climate-controlled warehouses during the next couple of months, an effort that is projected to save the Army more than $60 million over the course of four years.

"Our top priority is equipping and sustaining the warfighter," Haylett said. "We also have a duty to be good stewards of taxpayer money. So, as the Army continues to invest in APS-5, we can achieve both of those things and ultimately increase readiness on a very large scale."

The 401st AFSB-Kuwait owns and operates the entirety of APS-5, which includes an Armored Brigade Combat Team set, an Infantry Brigade Combat Team set, a Sustainment Brigade set, and an Army Watercraft set, totaling about $5.5 billion worth of equipment.

While the environment continues to change rapidly and present new, complex challenges, APS-5 is key in sourcing operational needs, Haylett said.

The watercraft set, in particular, creates flexibility because the boats can move Class-5 (ammunition) and Class-7 (tanks, Bradley Fighting Vehicles, track vehicles), which are extremely heavy classes of equipment.

The entirety of APS-5 gives strategic planners the opportunity to adapt mission requirements during contingency operations in the region swiftly without having to reach back across the Atlantic Ocean for different or additional combat power.

"Any opportunity to walk top-level leadership through our warehouses and show them firsthand the combat power we have and the flexibility we create is good for strategic planners," Haylett said.

Fanning previously stopped to visit troops in Iraq and Afghanistan. His trip began Sept. 14 and wraps up after a stop in Europe before he returns to Washington.


https://www.army.mil/article/175402/secarmy_visits_aps_5


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 18:59 (2016)    Sujet du message: L’IRAN MET EN GARDE CONTRE UN EXERCICE SAOUDIEN DANS LE DETROIT D'ORMUZ Répondre en citant

L’IRAN MET EN GARDE CONTRE UN EXERCICE SAOUDIEN DANS LE DETROIT D'ORMUZ

06 Oct, 2016 14:10 6 octobre 2016


Iran - Monde islamique

L’armée d’élite d’Iran, les Gardiens de la révolution, a mis en garde l’Arabie saoudite qui mène un exercice militaire d’envergure dans et autour du détroit stratégique d’Ormuz, ont rapporté jeudi les médias iraniens.

« Les forces navales des Gardiens de la révolution considèrent que cet exercice (…) crée des tensions et porte atteinte à la stabilité dans le Golfe persique », indique un communiqué des Gardiens publié par ces médias.

« Aucun des navires militaires participant à ces manoeuvres n’est autorisé à entrer dans les eaux iraniennes et ne doit sous aucune circonstance s’approcher des eaux territoriales iraniennes », ajoute le texte. « Une telle intrusion ne serait pas (considérée comme) inoffensive », par l’Iran.

Les Gardiens de la révolution précisent qu’ils répondront de manière « proportionnée et immédiate » à « tout mouvement, effort ou action (pris) pour perturber la paix et la sécurité du Golfe persique, du détroit d’Ormuz et de la mer d’Oman ».

Des unités navales saoudiennes, des avions de la marine et des unités spéciales participent à l’exercice Shield 1 qui comprend également des tirs à munitions réelles, a rapporté mardi l’agence officielle SPA à Ryad.

L’Arabie saoudite et l’Iran, dont les territoires bordent les deux rives du Golfe, n’entretiennent pas de relations diplomatiques et s’opposent sur les questions régionales, en particulier sur les conflits en Syrie et au Yémen.

Fin septembre, l’Iran avait tenu un exercice naval dans le détroit d’Ormuz avec la participation d’un navire de guerre italien.

Source: AFP

http://french.almanar.com.lb/38014


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 19:04 (2016)    Sujet du message: LES USA, CHAMPIONS DU MONDE DE L'ABUS DE DRONES, VEULENT REGULARISER LEUR UTILISATION Répondre en citant

LES USA, CHAMPIONS DU MONDE DE L'ABUS DE DRONES, VEULENT REGULARISER LEUR UTILISATION


© AFP 2016 Nicolas Maeterlinck International 14:10 06.10.2016(mis à jour 15:58 06.10.2016)

Les Etats-Unis sont connus dans le monde pour leur frappes de drones qui ont fait des morts parmi les civils. Dès lors, quand ce pays diffuse un mémorandum sur les principes d’exportation de drones dotés de capacités de frappe, on se demande: Washington est-il certain d’en avoir le droit ?

Les Etats-Unis et 40 autres pays du monde ont diffusé mercredi un mémorandum sur les principes d’exportation de drones dotés de capacités de frappe.

« Reconnaissant que l’utilisation des véhicules aériens sans pilotes dotés de capacités de frappes pourraient contribuer à des conflits, à l’instabilité, au terrorisme et à la criminalité organisée, la communauté internationale devrait prendre des mesures transparentes appropriées afin d’assurer que les exportations et l’utilisation de ces systèmes soient effectuées de manière responsable », lit-on dans le document diffusé jeudi par le département d’Etat américain.

Parmi ceux qui ont déjà signé le mémorandum figurent le plus grand producteur de drones militaires américains, ainsi que la France et l’Allemagne. La Russie et la Chine n’ont pas signé le document, ainsi qu’Israël. Le mémorandum prévoit notamment que les pays importateurs de drones devront désormais garantir une utilisation correcte des drones, alors que chaque accord de vente devra stipuler la façon dont l’appareil sera utilisé.

Les participants au mémorandum s’engagent également à ne pas utiliser les appareils en question pour la surveillance et les frappes illégales.

Le fait que ce mémorandum ait été diffusé par le Département d’Etat américain et qu'il soit probablement à l’origine de sa création est pour le moins surprenant. En effet, les Etats-Unis sont actuellement les champions du monde reconnus de l'utilisation abusive de drones.

Hillary Clinton feint le trou de mémoire Le 21 mars dernier, un chauffeur de taxi pakistanais a été tué en Afghanistan lors d'un raid aérien américain sur le chef des Talibans. Les parents du défunt, qui affirment qu’il n’était lié à aucun groupe terroriste, ont déclaré préparer une plainte contre les Etats-Unis.

Selon l’ancien employé des services américains de renseignement Edward Snowden, les importantes pertes parmi les civils en Syrie et en Irak sont causées par les frappes de drones américains. Ceci s’explique par le fait que les drones prennent pour cibles des téléphones portables et ne sont pas capables d’identifier leur cible.

« Les drones ne visent pas une personne déterminée, mais son appareil portable. Forcément, ils ne sont pas capables d'identifier si c'est un terroriste qui le tient, ou bien sa mère », a-t-il souligné dans une interview.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201610061028065600-usa-drones-frap…



Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 19:10 (2016)    Sujet du message: L'OTAN ENVISAGE DE CONTENIR LA RUSSIE DANS L'ARCTIQUE Répondre en citant

L'OTAN ENVISAGE DE CONTENIR LA RUSSIE DANS L'ARCTIQUE


© Sputnik. Igor Ageyenko Défense 16:32 05.10.2016(mis à jour 16:33 05.10.2016)

L’Alliance atlantique, ainsi que la Norvège et les responsables politiques américains, s'inquiètent de l'activité de la Russie dans la région de l'Arctique. Washington a publiquement admis qu’il élaborait un plan de dissuasion pour contenir Moscou dans les latitudes septentrionales.

L'amiral Haakon Bruun-Hanssen estime que la Norvège doit renforcer la surveillance des nouveaux sous-marins, des navires et des avions russes. Les responsables de l'Otan partagent complètement la position de leur homologue norvégien, informe le journal américain Wall Street Journal.


Ainsi, ils ont déclaré que l'Alliance avait déjà intensifié les exercices navals dans le cadre de sa stratégie de dissuasion de l'« agression russe. »

Dans le même temps, en février 2016, le États-Unis ont admis publiquement qu'ils considéraient les options pour contenir les forces armées russes dans les eaux nordiques. C'est le général américain quatre étoiles, Philip Breedlove, commandant des forces des États-Unis en Europe et du Grand quartier général des puissances alliées en Europe, qui l'a déclaré.


« Nous considérons la possibilité de contenir la Russie dans l'Arctique. Les prétentions de la Russie ne touchent pas directement les États-Unis, mais elles affectent trois de nos alliés », a martelé le général, sans toutefois précisé comment Washington envisageait de dissuader la Russie.


Un autre général américain, Paul Selva, vice-chef d'état-major des armées des États-Unis, a estimé pour sa part que le pays n'était pas prêt à se battre sur ce front.

Dans un entretien à Business Insider, il a déclaré que pour résoudre ce problème, les États-Unis avaient besoin de construire de nouveaux brise-glaces. De fait, le Pentagone ne dispose que de deux brise-glaces, alors que Moscou en a plus de 20.

 https://fr.sputniknews.com/defense/201610051028054949-otan-russie-arctique/






Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Oct - 02:37 (2016)    Sujet du message: JUST AFTER HE HEROICALLY STOPPED ENFORCING THE IMMORAL WAR ON DRUGS - POLICE CHIEF FIRED Répondre en citant

JUST AFTER HE HEROICALLY STOPPED ENFORCING THE IMMORAL WAR ON DRUGS - POLICE CHIEF FIRED

The UN War on Drugs agenda is a big tool for the global change. Under this new law, military and police will be able to terrorize citizens everywhere and will have the authority to make invasion in our house without warrant. To be a good cop with human values is no more tolerate under this global rule.




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=8tnS7bVbJT0


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Oct - 22:50 (2016)    Sujet du message: [flash width=425 height=350 loop=true]http://www.youtube.com/v/5VmM-638ehA[/flash] Répondre en citant

WAR

SUNNI FORCE PLEADS FOR IRAQI GOVERNMENT HELP AS MOSUL FIGHT LOOMS




VIDEO : https://www.youtube.com/watch?v=5VmM-638ehA


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Oct - 22:54 (2016)    Sujet du message: PUTIN SIGNS DECREE ON NATIONAL GUARD, CREATES 7 DEPUTY DIRECTORS Répondre en citant

PUTIN SIGNS DECREE ON NATIONAL GUARD, CREATES 7 DEPUTY DIRECTORS

The Russian president continues to flesh out the new organization which is expected to be the country's bulwark against 'Maidan' type violence sponsored by the west

(RBTH)

6 hours ago


President Vladimir Putin and Russian Internal Troops commander Viktor Zolotov during a meeting at Moscow's Kremlin, April 5, 2016. Source: Mikhail Klimentyev/Russian Presidential Press and Information Office/TASS

Originally appeared at RBTH

Russian President Vladimir Putin in his decree on the Russian National Guard allowed the force to have seven deputy directors and introduced a number of other positions. The decree has been published on the governmental legal information website.

"The statute of the Federal Service of the Forces of the National Guard of the Russian Federation attached hereinafter shall be hereby approved," the decree says.

According to the decree, the president has authorized the National Guard director to have seven deputies, including first deputy director, chief of staff/first deputy director and state secretary/deputy director.

http://russia-insider.com/en/politics/putin-signs-decree-national-guard-app…


Revenir en haut
maria
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 24 645
Féminin

MessagePosté le: Sam 8 Oct - 06:26 (2016)    Sujet du message: WAR CLOUDS : PAKISTAN MOVES 5000 TROOPS TO LoC Répondre en citant

WAR CLOUDS : PAKISTAN MOVES 5000 TROOPS TO LoC

on Sept. 30, 2016, 1:45 p.m.


ew Delhi: Following the surgical strikes by the Indian Army in PoK, Pakistan has moved 5000 additional troops to the Line of Control (LoC). Pakistan Army is also moving its prime I Strike Corps towards Shakargarh Buldge. The movement has been tracked by the Indian security apparatus with the help of satellite images. Shakargarh Buldge is strategically located. Striking from Shakargarh Buldge, Pakistan can cut off India's Jammu-Punjab link road.

http://news24online.com/war-clouds-after-surgical-strikes-pakistan-moves-strike-force-towards-indian-border-42/


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:22 (2016)    Sujet du message: UNITED NATIONS, GLOBAL ARMY, POLICIA, MILICIA, GANG AND... (PARTIE 2) P.1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE VOÎLE DÉCHIRÉ (1) Index du Forum -> LES CAMPS DE CONCENTRATION/CONCENTRATION CAMPS -> UNITED NATIONS GLOBAL ARMY, POLICIA, MILICIA, GANG .... (PARTIE 2) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3113, 114, 115118, 119, 120  >
Page 114 sur 120

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com